Group Title: Justice (Fort-de-France, Martinique)
Title: Justice
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00088914/00061
 Material Information
Title: Justice hebdomadaire du Parti communiste martiniquais
Uniform Title: Justice (Fort-de-France, Martinique)
Physical Description: v. : ill. ; 36 cm.
Language: French
Creator: Parti communiste martiniquais
Publisher: Le Parti
Place of Publication: Fort-de-France, Martinique
Publication Date: April 27, 2006
Copyright Date: 2006
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: World politics -- Periodicals -- 1945-1989   ( lcsh )
Periodicals -- Martinique   ( lcsh )
Politics and government -- Periodicals -- Martinique   ( lcsh )
Genre: review   ( marcgt )
newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: Martinique
 Notes
General Note: Description based on: 65e. année, no. 17 (26 avril 1984); title from caption.
General Note: Latest issue consulted: 70. année, no 8 (22 févr. 1990).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00088914
Volume ID: VID00061
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 15715741
lccn - 90641373

Full Text
S. BDO800~

^a^tM^;


1er Mai unitaire


L


'EMPLOI


AU C
LUTT S


t't


LANCEMENT
RUSSI
de la remise
des cartes
2006
du PCM




11/T II


." i-:~ iQ8e


%1"~i


ntoii-r"








SA KA rAS


Jeudi 27 Avril 2006 Justice n 17 Page 2


SA KA PAS ...................p.2
EDITO .........................p. 3
La Martinique la croise des chemins
dans son destin
LUTTES SOCIALES .............p. 4
Un Premier Mai unitaire Fort-de-
France
LUTTES SOCIALES .............p. 5
Les salaries du Casino ne jouent plus.
Aggravation des conditions de travail
au CHU.
Mobilisation des tudiants et lycens le
1er Mai.
ECONOMIE ....................p. 6
Tensions gopolitiques et maneuvres
spculatives
POLITIQUE/ECO .............p. 7
Conseil Rgional : Soutien politique
l'agriculture
POLITIQUE ............. .p. 8 & 9
Lancement de la remise des cartes du
PCM
Une belle russite
NOTRE RGION ............ p. 10
Hati : Elections lgislatives et snato-
riales
France : Acharnement rpressif contre
les jeunes anti-CPE
DANS LE MONDE ...........p. 11
Les Npalais se battent pour l'tablis-
sement d'une rpublique dmocratique
Situation tendue au Tchad
ANNONCES LGALES .....p. 1215
SPORT ......................p. 16
Un bon aprs-midi d'athltisme

JUSTICE
Administration : 71 86 83
Rdaction : 63 13 20
Fax : 63 13 20
Ed.Justice @ wanadoo.fr



Fondateur: Jules MONNEROT
(8 Mai 1920)
Angle rues A. Aliker & E. Zola
Fort-de-France Tl. 71 86 83
Commission Paritaire n 0111 87526
26 Janvier 2006
Directeur de la Publication :
Femand PAPAYA
Maquette : Frdric Antiste
Impression :
Nouvelle Imprimerie Martiniquaise
37, Rue E. Zola 97200 FdeF
Tl. : 0596 73 14 54


Ncrologie

Disparition de
Michel Louis,
Universitaire,
conomiste
et penseur antillais.

Michel Louis, l'Universitaire, l'conomiste,
le penseur nous a quitts 64 ans, victi-
me de la maladie.
Guadeloupen d'oriine, il tait devenu
Martiniquais d'adoption.
C'est l'Universit Antilles-Guyane qu'il a
exerc. Une Universit qu'il a contribu
crer et dfendre dans sa dimension
Martinique-Guadeloupe-Guyane, dans
son unit prserve.
Marxiste de conviction, il a explore avec
passion la formation et lvolution de
nos socits coloniales.
En particulier, il a analyst le phnomne
de la consommation dans le systme
dpartemental, base sur les flux des
transfers publics.
Faisant appel la sociologie et l'histoi-
re, Michel Louis a foumi l'explication de
ce fonctionnement dans la volont de
s'identifier l'Autre tout en se consum-
mant D'o son ide que seule la forma-
tion pouvait constiuer un moteur de
notre dveloppement vritable et de
notre emancipation. C'est--dire la dsa-
lination de l'homme antillais pour exis-
terau monde en conqurant son identi-
t. L'Homme antillais au centre de 'co-
nomie et de la socit.
Michel Louis tait un enseignant exigeant
rgard de ses tudiants. Il hakssait l'in-
culture et la mdiocit.
Parfois rugueL mais sincre et human.
Nous 'avons apprci particulirement
quand, la demand du Prsident Marie-
Jeanne, nous avons particip, sous la
coordination de Karl Paolo, l'labora-
tion de la synthse du "Projet
Martinique". Un travail passionnant de
prospection dans notre future.
Vendredi 21 avril, Michel Louis, l'issue
d'une crmonie mouvante laquelle
des centaines de personnel don't de
nombreuses personnalits universitaires
ont particip, a t incinr au funra-
rium de la Joyau. L'hommage funbre
plein d'motion a t fait par Philippe
Saint-Cyr.
Michel Louis nous laisse le message de
I'exigence de nous dpasser pour tre
nous-mmes et debout
Adieu Michel
0 Michel Branchi


Aide pour les

rparateurs

automobiles

Environ 220 rparateurs sont identi-
fis et ce mtier est en pleine mutation.
Une volution technologique induite
par l'lectronisation et le multiplexage
des vhicules. Des professionnels qui,
s'ils ne sont pas accompagns pour
prendre ce virage, risquent la dispari-
tion.
Pour viter cela, le Conseil Rgional a
initi un dispositif experimental d'ac-
compagnement, l'aide rgionale la
modernisation" (ARM), pregnant en
compete l'investissement et la forma-
tion. Les bnficiaires devront tre ins-
talls depuis au moins deux ans et
pourront recevoir une aide correspon-
dant 50 % des dpenses, plafonne
50.000 .
La Region espre ainsi contribuer la
restructuration du secteur ; favoriser
le renouvellement et la prennit des
entreprises, encourager l'embauche
des jeunes diplms martiniquais.


Du 9 avril au 14 Mai 2006
La quinzaine du
commerce quitable
en Martinique

Organise par l'Association
de conum erce equitable
de Martinique


"J es h'f( /J (. /(. / ft /4/

Conference, dbat-. courts metrages
en partenariat avec le collectifAVAN-
CE. le Secours Catholique, l'Union des
Femirrues, et la Centrale de distribu-
tion Caraibe Equitable

Anrimation magasin chaque samedi :
Cora. Match. Carrefour, Hyper U
Stand et exposition permanent
Palais des congress de lMadiana de 18h
21h et Bibliothque SchSelcher
Vente, dgustation : notre local, la
fire de Sainte-Marie, Saint-Pierre,
Chteau Gaillard, a la Mairie de
Furt-de-France, au Rectorat. a
Madiana.
C'csrt largest qui fiut turner le monde
et c'est le coiinsommateir qui le detient.








Jeudi 2006 Justice n Page 3


La Martinique


la croise


des chemins


de son destin


Voil donc notre pays la croi-
se des chemins de son destin.
Nous communists, nous
disons que le chmage n'est pas
une fatalit ; nous refusons la
prcarit vie que l'on nous
propose. Pouvons-nous accep-
ter que notre jeunesse bascule
un peu plus dans la drogue,
dans la dlinquance et dans
l'errence ?
Pouvons-nous rester les bras
croiss face aux redoutables
dfis que posent le vieillisse-
ment inluctable de notre
population et le dpart la
retraite l'horizon 2010, d'envi-
ron 30.000 personnel ?
Que pouvons-nous faire, que
devons-nous faire pour que ces
emplois librs soient occups
prioritairement par des
Martiniquais et non par des
gens venus d'ailleurs ?
Quelle stratgie devons-nous
mettre en euvre pour prparer
nos jeunes occuper les
emplois mergents, c'est--dire
ceux qui vont se crer pour
rpondre des besoins nou-
veaux ?
Quelle orientation devons-nous
donner notre agriculture
pour qu'elle rponde prioritai-
rement aux besoins alimen-
taires de notre population ?
N'est-il pas temps de dfinir
une vritable politique global
d'amnagement rpondant au
besoin de plus en plus pressant
de logements tout en sauvegar-
dant l'essentiel des terres agri-
coles ?
N'avons-nous pas besoin d'un
vritable pouvoir de decision,
capable de dfinir une poli-
tique global et coordonne de
transport, afin de mettre fin
cette croissance dmentielle du
parc automobile et ces am-
nagements au coup par coup


qui n'apportent gure d'amlio-
ration aux embouteillages qui
paralysent nos routes ?
Devons-nous ternellement
nous contenter des esprances
sans lendemain de ces mul-
tiples plans de dveloppement
ou de lois d'orientation don't la
philosophie ne repose que sur
la baisse du cot du travail
mais qui n'apportent aucun
dveloppement vritable pour
le pays ?
Citons la Loi Perben de 1994, la
LOOM de 2000, la LOPOM de
2003. Et aucune valuation
srieuse de ces dispositifs n'a
jamais t ralise.
L'heure doit tre la mobilisa-
tion de toutes les nergies pour
nous attaquer aux deux princi-
paux chantiers don't dpend
l'avenir de notre pays. Deux
questions qui pour nous sont
indissociables: Celle d'un sch-
ma global de dveloppement et
celle de la responsabilit poli-
tique.
La question de la responsabili-
t est pour nous primordiale
car c'est elle qui conditionne
notre capacity mettre en
oeuvre les strategies de dve-
loppement conues par nous-
mmes (...).
(...) Il devient donc urgent de se
rassembler pour laborer ce
project de dveloppement
durable, solidaire, endogne,
c'est--dire reposant essentiel-
lement sur les potentialits de
notre pays et rpondant
d'abord aux besoins de notre
pays. Cet objectif est essential,
car c'est lui qui donnera cette
crdibilit qui nous a tant fait
dfaut lors de la prcdente
consultation.
Il est tout aussi urgent de
dpasser la
Dpartementalisation qui a


.-,-*r, I *












G. Erichot
montr ses limits.
Notre objectif, c'est un statut
d'autonomie dans le cadre de la
Rpublique comme le permet
l'article 74 de la Constitution.
C'est la possibility de doter
notre pays d'une assemble
unique disposant de vritables
prrogatives lgislatives et
rglementaires nous permet-
tant de mettre en euvre ce pro-
gramme de dveloppement
conu par des Martiniquais
pour les Martiniquais (...).
(...) C'est pourquoi, nous lan-
ons un nouvel appel solennel
au rassemblement de toutes les
forces de progrs, de toutes les
forces vives du pays afin de
mettre en chantier ce project de
dveloppement global et
consensuel qui nous fait tant
dfaut et don't le premier acte
devrait tre la tenue rapide des
Etats Gnraux de l'emploi
prioritaire des Martiniquais en
Martinique.
Nous invitons tous ceux qui se
disent favorable au change-
ment nous rencontrer pour
relancer le processus de l'vo-
lution institutionnelle.
Face la gravit de la crise
qu'il traverse, le pays attend le
sursaut de ceux qui pensent
son avenir. Dans un tel contex-
te, toute division, toute entre-
prise individuelle, toute strat-
gie politicienne ne peuvent que
retarder la recherche d'une
solution nous permettant de
vivre, travailler et dcider en
Martinique (...)

Georges Erichot

(Extrait intervention
lancement remise de cartes
du 23 Avril 2006 Diamant)


EDITO








LUTTFS SOCIALES


Jeudi 27 Avril 2006 Justice n 17 Page 4


Un Premier Mai unitaire Fort-de-France

L'emploi au centre des proccupations


* Ce traditionnel lundi premier
mai sera l'occasion pour toutes
les organizations syndicales de
crier leur refus de la politique
social mene par les dirigeants
au pouvoir au profit unique du
MEDEF, de rclamer des
measures spcifiques pour l'em-
ploi.

La Martinique n'avait pas vu de dfil
unitaire depuis 1997, anne o toutes
les organizations syndicales s'taient
retrouves cte cte pour dfendre
les militants anticolonialistes guya-
nais mis en cause par l'Etat franais.
La question de l'unit syndicale marti-
niquaise est sur le chantier depuis plu-
sieurs annes. Une premiere
charte unitaire avait t .
signe en 1989. Depuis, cha- IL I
cun est reparti dans sa "bou-
tique".
L'an dernier, l'issue de la
grande mobilisation du 4
octobre 2005 sur le CNE,
l'ide avait ressurgi d'une
unit d'action sur le terrain.
Robert Cayol de la CGTM-
FSM avait fait la proposition
d'une rflexion sur la situa-
tion syndicale et les attentes
des salaries. Les discussions
ont t entames et avancent
petits pas.
Les coups de boutoir ports
au monde salarial obligent rviser la
stratgie. Le code du travail est atta-
qu et c'est ensemble avec les tra-
vailleurs de France qu'il peut tre
dfendu. Unis on est plus fort et
l'exemple du CPE reste la preuve la
plus tangible la difference de la mobi-
lisation sur les retraites et l'assurance
maladie.
Les centrales ont dcid de renouer
avec ce movement. La victoire unitai-
re arrache par le movement anti-
CPE l'issue d'une longue mobilisa-
tion regonfle les organizations syndi-
cales.
En France, les syndicats veulent se
positionner comme force de proposi-
tion et notamment la CGT. Ils n'enten-
dent pas rester uniquement dans une
posture de riposte. En Martinique, si
l'unit syndicale n'tait pas inscrite de
manire formelle, elle tait bien pr-
sente dans les diverse manifestations


qui ont eu lieu. Des manifestations o
les jeunes lycens ont pris une place
prpondrante.
En cela, les travailleurs martiniquais
et une parties de sa jeunesse peuvent
s'estimer satisfaits. Beaucoup de tra-
vailleurs, attendent un prolongement
de cette victoire syndicale sur ce
Contrat premiere embauche par
d'autres victoires. Etre capable de par-
ler ensemble sur de grands sujets et
faire des propositions communes et
singulires pour changer notre situa-
tion : les travailleurs souhaitent cette
dmarche de la part des leaders syndi-
caux. D'autant que la prsidentielle de
2007, qu'on le veuille ou non, est une
tape important pour les salaries.


La dernire manifestation unitaire remote
1997.(Archive).
De cette election dpend en parties la
situation de notre pays. Et sur les dif-
frents sujets impliquant les salaries,
les syndicats martiniquais devront
faire des propositions commune
mettre sur la table. Et nous avons des
revendications faire valoir, en pre-
mier lieu celle de l'emploi, du "tra-
vailler et vivre dans son pays" qui reste
toujours d'actualit. Et cela l'est encore
plus lorsque l'on sait que plus de
30.000 emplois seront librs d'ici
2010.
Autre sujet de preoccupation : l'ouver-
ture des ngociations de branch
absentes depuis une vingtaine d'an-
nes dans certaines d'entre elles, ainsi
que le respect du code du travail.
Les organizations franchissent un nou-
veau palier 70 ans aprs la creation de
la premiere central syndicale marti-
niquaise, la CGT. Ce long et difficile
combat pour l'mancipation, loin d'tre


achev, sera l'occasion d'un moment
revendicatif et festif pour tous les tra-
vailleurs.
a C.B.


Extrait de la declaration
de l'intersyndicale
sur ce er mai :

Oui l'unit
de lutte des
travailleurs
martiniquais

L'unit des travailleurs pour renfor-
cer leur action dans la lutte pour
une socit plus just (...)

Ce 1er mai 2006 est l'occasion de
: franchir un pas supplmentaire
dans la construction de cette unit
de lutte tout en tant solidaires avec
les travailleurs du monde entier,
car n'oublions pas que le 1er mai est
la journe international de lutte
des travailleurs.
*Pour le droit de vivre et tra-
vailler au pays
Pour l'amlioration des
conditions de travail et de vie
*Pour le respect des droits syn-
dicaux
*Pour la preservation de notre
patrimoine
*Pour un vritable dveloppement
conomique et social
*Pour une vritable responsabilit
des martiniquais dans la gestion
de leurs affairs
*Pour l'unit de lutte des tra-
vailleurs et de la population mar-
tiniquaise.
Rendez4-ous le lundi 1er Mai 2006
8H30 la Maison des Syndicats
Au programme:
- Dfil
- Prise de parole des responsables syn-
dicaus
- Intervention sur l'histoire du 1er mai
journe international de lutte des tra-
vailleurs
- Animation culturelle
CGTM-FSM ; CDMT ; CFE-CGC ;
CSTM; FO; FSU; SMBEF; SNETA
; UGTM; UNSA








LUTTES SOCIALES


Jeudi 27 Avril 2006 Justice no 17 Page 5


Etudiants, Lycens, Travailleurs

Contre la prcarit, manifestons le 1er Mai


Le Collectif lycens, tudiants, tra-
vailleurs (C.LE..T) nous prie de
publier l'appel suivant manifes-
ter le 1er Mai:

Aprs plus de deux mois de mobilisa-
tion les lycens, tudiants et tra-
vaieurs de Martinique et
de France, ont fait reculer
le gouvernement Villepin
sur le CPE. A
Reste que la loi 1 I
a ete
_


remanie en faisant appel des textes
dj existants sur l'aide l'emploi et la
possibility de toucher de nouvelles
aides et subventions pour les patrons,
l'apprentissage va se dvelopper ds
l'ge de 14 ans ainsi que le travail de
nuit ds 15 ans.
Le CNE d'autre part reste en applica-
tion pour les + de 26
ans dans les petites
J Y entrepnses
(< Le combat n'est donc
pas termn, le CLET
Scollec-


=B ; i :
.^^ ^-"L:

Aprs cette belle bataille victorieuse contre le CPE, ils se sont constitu
en collectif pour manifester aux cts des travailleurs.


Communique CGTM-Sant du C.H.U.
M Aggravation supplmentaire
des conditions de travail au CHU

"La politique d 'conomie drastique dans la Sant dcide par le gouvernement com-
mence faire ses ravages au CHU.
Globalement le budget 2006 du CHU est labor avec un deficit de 6 millions d'eu-
ros.
Or la Direction du CHU a dj opr des coupes sombres qui touchent le personnel
medical comme le personnel non medical.
On note la suppression de 133 quivalents temps plein de replacement pour le per-
sonnel non medical, de 36 quivalent temps plein pour le personnel medical et le non
renoutellement de 27 contracts emplois aids.
C'est donc plusieurs centaines de travailleurs qui n'auront plus de travail au CHU.
On va donc vers une aggravation supplmentaire des conditions de travail et de
soins.
Dans un service de chirurgie viscrale OD, occup 90 %, le personnel soignant est
rduit de moiti pour les IDE et AS et mme des 2/3 au niveau des AS computer de
demain. Or le personnel doit effectuer la toilette au lit de 14 patients !
La direction a dcid de ne plus remplacer les congs annuels et replace au comp-
te-goutte voire pas du tout les congs maladie.
La CGTM Sant dnonce cette politique d'conomie tout azimut.
Les professionnels de sant come les usagers de l'hpital ne doivent pas supporter
les consequences des choix politiques du gouvernement".
Pour la CGTM-Sant
G. Joachim-Arnaud


tif lycens, tudiants et travailleurs)
appelle les lycens, tudiants et tra-
vailleurs participer au dfil du 1er
Mai, journe international de lutte
des travailleurs.
Ce rendez-vous sera l'occasion de nous
retrouver tous ensemble contre la pr-
carit et de montrer ce gouverne-
ment que nous condamnons toujours
sa politique et qu'il peut computer sur
notre determination.
Le combat continue.
Restons vigilants!

Fait le 21 Avril 2006
Pour le Collectif
Laura Jacques-Sbastien



les salaries

du casino

nei ouent plus

En grve depuis le 31 mars dernier, les
salaries du Casino Plazza sont au
mme point. Les rencontres avec les
mdiateurs ou lInspecteur du Travail
n'ont pas pu dboucher sur un accord.
Les decisions judiciaires en leur dfa-
veur n'ont pas attnu leur dtermina-
tion. La justice a rclam le libre accs
de l'entreprise sous peine de la faire
librer par la force publique et d'appli-
quer des pnalits pcuniaires.
Les employs campent sur leur posi-
tion : une revalorisation de 100 E net
sur leur salaire. La proposition patro-
nale d'une augmentation chelonne
sur trois ans ne reoit pas l'aval des
salaries. Ils sont passs une autre
forme de protestation avec dfils dans
les rues pour obtenir un soutien de la
population, soutien qu'ils reoivent
dj de la part des clients de l'tablis-
sement.
Le casino a rouvert ses portes sans une
parties de ses employs. "Nous irons au
bout de la lutte, insisted Nathalie
Merlin, dlgue syndicale, pour obte-
nir des augmentations de salaires
dcentes. Si la direction espre un
essoufflement, qu'elle ne se fasse pas
d'illusion sur notre combat que nous
estimons lgitime", conclut-elle.


41








ECONOMIC


Jeudi 27 Avril 2006 Justice n 17 Page 6


Tensions gopolitiques et maneuvres spculatives

Pousse de fivre des course du ptrole


O s'arrtera l'envo-
le des course du
-ptrole ? Le baril a
atteint ces derniers
jours des niveaux
historiques : 74 dol-
lars Londres pour
le brut de la mer du Nord le 20 avril.
Dj certain spcialistes des matires
premires voquent un baril 80 dol-
lars court terme.
Pourtant l'or noir, don't on announce le
tarissement des reserves d'ici quatre
cinq dcennies, n'est pas un produit
rare. l ne manque pas de ptrole. Il
n'y a pas de pnurie, selon le directeur
de l'Agence Internationale de 1Energie
(AIE).
La hausse de la demand mondiale
tire par les Etats-Unis et la Chine est
satisfaite, mme si les marges de
manoeuvre sont aujourd'hui trs limi-
tes.
S'y ajoutent les troubles intervenus au
Tchad et surtout au Nigeria, premier
producteur africain, la tension persis-
tante au Vnzula et en Irak.
C'est surtout la situation en Iran qui
inquite. Thran peut tre tent de se
servir de ses atouts ptroliers pour
s'viter des sanctions conomiques,
voire une action militaire amricaine
pour ne pas renoncer son program-
me nuclaire et repousser la pression
des Etats-Unis et des Europens.
L'Iran contrle le dtroit d'Ormuz qui
est un des points-cls du traffic ptro-
lier mondial (20 % de la production
mondiale de brut).


A ce facteur gopolitique d'incertitude
s'ajoute un volant spculatif. Les
hedge funds et les fonds de pension
amricains cherchent des profits trs
court terme.


Les dclarations du Prsident iranien
Mahmoud Ahmadinejad et les profits
des companies comme Total font
flamber le course de l'or noir.
Enfin, l'arrive de l't aux Etats-Unis
va provoquer une forte hausse de la
consommation d'essence alors que les
raffineries de ce pays, par manque
d'investissements et du fait des suites
du cyclone Katrina, sont incapables de
suivre.
Les installations de raffinage sont
gnralement anciennes, aussi bien en
France qu'ailleurs.
Selon le FMI, chaque hausse de 10 dol-
lars le baril cote 0,4 point de crois-
sance et pnalise entreprises et parti-


culiers.
Que dire dans un pays dpendant et
fragile comme la Martinique ?
La speculation amplifie les course de
l'or noir. Mais des raisons plus pro-
fondes maintiennent le course du baril
un haut niveau. Le scenario d'un
ptrole cher s'avre durable. Le ptro-
le n'est pas encore rare mais il est dj
trs cher.
Par consquent, il faut acclrer le
dveloppement des nergies renouve-
lables, notamment tudier la fabrica-
tion d'thanol partir de la canne
sucre.
Il faut matriser l'organisation des
transports publics. II faut moderniser
et accrotre la capacity de production
de carburants de la raffinerie (SARA)
pour viter les goulots d'tranglement
qui alimentent les hausses de prix du
carburant et donc les profits des
groups ptroliers.
Comme seule solution, le ministry de
l'Economie franais, Thierry Breton,
n'envisage que "d'organiser une table
ronde" avec les companies ptro-
lires.
Total a ralis en 2005 plus de 12 mil-
liards d'euros de bnfices.
I faut taxer les profits records des
groups ptroliers par un prlvement
exceptionnel rpercut aux consom-
mateurs sous forme de baisse des prix
du carburant et l'investissement
dans les nergies renouvelables.

M Antoine Gilles


NOTRE REGION

Nouveaux products pharmaceutiques cubains

On en parle gure, mais la t, le Vimang, un puissant technologique (CIGB) a obt


recherche pharmaceutique
cubaine multiple les avan-
ces. De nouveaux products
sont ainsi labors, tels
l'Inmunosan destin la
lutte contre les souffrances
d'origine immunologique, le
Fibrasan, utilis pour les
drangements gastro-intesti-
naux et pour prvenir l'obsi-


antioxydant (extrait de
l'corce de manguier), le
Vilprol recherch comme
reconstituant, le
Manzanisan, un sdatif et
tonique digestif, le Jalex et le
Jalta, tous deux tirs de la
gele royale...
Tout rcemment, le Centre
de gnie gntique et bio-


nu un nouveau mdicament
d'une grande efficacit contre
l'hpatite C. Le nouveau pro-
duit intgre l'interfron Alfa
2b et la Rivarina, tous deux
obtenus galement Cuba et
permet mme d'envisager
l'limination des lsions du
foie et la normalisation des
enzymes hpatiques.


e-








POLITIQUEIECO


Jeudi 27 Avril 2006 Justice no 17 Page 7


Plnire rgionale


Soutien politique l'agriculture


Les lus du Conseil Rgional
taient runis en plnire le
mardi 18 avril dernier.
Plusieurs demands de contri-
bution financire taient
-dre dujour.


politique raffirm une fois de plus
avec cet avis favorable sur les
demands d'aide la SAEM du Galion
don't les collectivits sont copropri-
taires.
Les lus ont approuv l'octroi d'une
advance remboursable de 1.200.000 E.


L'unit de transit
accuse un deficit
lions d'E, une situ
manque de mati
majority des produ
le march du frais
que celui de l'usin


La Chambre des -
Mtiers accuse un ,
deficit de plus de 5 i '
millions d'E. Les .
conseillers de la majo- \ -. --
rit n'ont pas manqu 'r ', '1
de fustiger ceux qui L .- -
ont couvert cette i -
"catastrophe financi- J j.
re", en l'occurrence --
l'Etat, par son prfet
qui a toujours valid ,, ---
les budgets de la- .
Chambre consulaire.
Afin de rgler ses
dettes sociales, elle a
sollicit une aide de
750.000 E. Plusieurs
lus ont dnonc cette
malversationn".
En effect, e sont les Par leur vote, la majority des lus rgionaux ont exprim une volont forte pour
En effect, ce sont dlese dveloppement.
^^;lfc* iS une agriculture porteuse de dveloppement


qui n'ont pas t honores, alors que
les revenues sont faites sur les salaires.
Un manquement grave de l'quipe sor-
tante dirige par Christian Cayol ses
obligations lgales.
Les lus se sont positionns pour
apporter un soutien la Chambre des
Mtiers, mais en assurant qu'il s'agit
l bien d'une aide exceptionnelle.
L'avenir de plus d'un miller de jeunes
en dpend, ont plaid les partisans de
la contribution. Ils veulent donner une
chance l'quipe nouvelle en place, en
l'exhortant une extreme rigueur sur
sa gestion.
Une mise en garde ferme l'endroit
des dirigeants de Tartenson, sige de
la Chambre, notifiant ainsi qu'ils ne
sont pas incontournables.
Une decision conteste par quatre lus
et deux autres qui se sont abstenus.
Un autre dossier, celui du Galion, a
reu un soutien politique fort de l'as-
semble rgionale pour sauver l'indus-
trie sucrire. Face aux difficults de la
filire canne et la ralit salariale du
secteur, l'aide des collectivits s'avre
vitale pour le maintien de la dernire
unit sucrire de notre pays. Un choix


Ce prt permettra de pr-financer la
part de la SAEM pour la poursuite de
la modernisation et le traitement des
pollutions et aussi bnficier d'un
financement DOCUP 2000-2006.
Les lus ont rpondu favorablement
sur le principle d'une subvention la
distillerie Saint James pour le traite-
ment des vinasses, qui se chargers de
celles produites au Galion.
Par ailleurs, pour la ralisation des
derniers investissements lis la
modernisation de la sucrerie, une sub-
vention de 1.508.500 E au titre du bud-
get de 2007 a t admise.
Autre production en difficult que les
lus ont dcid de soutenir l'unani-
mit, celle de la filire ananas. Une des
rares productions agricoles pourvoyeu-
se d'emplois dans le Nord, estims un
peu plus de 500.
"Nous avons t tromps en 2003 par
l'ODEADOM", affirme Daniel Marie-
Sainte. "Comme pour la canne, nous ne
matrisons pas le foncier, nous sommes
dans un cercle infernal. Il faut finir
avec ce romantisme qui consiste ver-
ser au pot indfiniment au nom de
l'emploi", plaide l'lu regional.


plans d'ananas.
En ce qui concern
tion de 1.222.000
fait l'objet de dlibE
prfr attendre
l'administrateur n
et faire un audit pc
Diffrents axes di
abords lors du d
employ le terme d
ces potentialits
l'arrive des catast:
gent des compten
Pour l'un des cons
ces difficults rcu
ture, aucun secte
martiniquaise ne
sans le soutien
publique.

"Cette plnire ai
promesses, d'inforr
rence, de lisibilit
l'avenir", a estii
Jeanne.


formation Socomor
de plus de 2,5 mil-
ition rsultant d'un
re premiere. La
cteurs s'oriente vers
plus rmunrateur
e : soit 600 /tonne
contre 300 E/t.
En 2005, seule-
ment 3.000
tonnes ont t
livres alors qu'il
lui en faut 5.000
tonnes pour son
quilibre finan-
cier. Un manque
de confiance de la
part des petits
producteurs pris
la gorge.
Pour leur venir
en aide, une aide
exceptionnelle de
715.000 E leur a
t accorde ainsi
que 491.920 E
pour l'approvi-
sionnement en
plants et vitro-

e l'usine, la subven-
E rclame n'a pas
ration. Les lus ont
les conclusions de
omm pour 4 mois
)uss de la filire.
e rflexion ont t
bat. Si certain ont
e "maldiction" face
extraordinaires et
rophes, d'autres exi-
ces au bon endroit.
seillers, l'aune de
rrentes de l'agricul-
ur de l'agriculture
peut se dvelopper
de la puissance


ura tenu toutes ses
nation, de transpa-
pour le present et
n Alfred Marie-


M C.B.








POLITIQUE


Jeudi 27 Avril 2006 Justice n 17 Page 8


L an eme Une nouvelle carte, gage de fidlit et de
combativit pour chaque membre du Parti.

de la remise

des cartes du

Parti Communiste i

Martiniquais .^ ,

Dimanche 23 avril 2006

Diamant "


Une b
Pour lancer sa champagne de remi-
se des cartes 2006, le PCM a choi-
si la commune du Diamant.
Nous remercions chaleureuse-
ment le Snateur-Maire Serge
Larcher de la mise disposition de
la salle du Restaurant Scolaire et
de l'accueil don't nous avons bn-
fici.
Nous remercions galement
Albric Marcelin de la CDMT-
ANPE de sa prcieuse contribu-
tion au dbat apprci par l'en-
semble de nos militants.
"Se mobiliser pour l'emploi des
Martiniquais" n'est pas un slogan
de circonstance, mais bien la pr-
occupation l'horizon 2010-2015
avec le dpart massif la retraite
de 30.000 40.000 salaries du
priv comme du public.
C'est notre camarade Charles
Ampigny, Maire-adjoint du
Diamant, membre du Bureau
Politique du PCM qui revenait
de prsider notre remise des
cartes.
Notre Secrtaire gnral G.
Erichot et Michel Branchi, cono-
miste et membre du B.P. ont tour
tour expliqu le context poli-
tique, conomique de la
Martinique et les nombreux dfis
que notre pays doit reliever.
La question de l'emploi avec les
prochains dparts la retraite est
certes une preoccupation de la
plus haute importance, mais se
pose aussi la question du dvelop-
pement qui nous renvoie invita-
blement au problme de la respon-


elle r
sabilit martiniquaise.
Le dbat trs pertinent pose tout
de mme des interrogations sur
l'autorit qui devrait organiser les
Etats Gnraux pour l'emploi.
L'Etat tant competent en matire
d'emploi a-t-il la volont d'en
prendre l'initiative ?
Nous communists nous en dou-
tons beaucoup. Pour autant
devons-nous attendre le transfer
des comptences ? Le temps pres-
se.
Nous avons devant nous un chan-
tier important et l'ensemble des
forces vives de notre pays ne doi-
vent plus attendre avant que
d'autres que nous ne viennent
occuper des postes pour lesquels
nous ne sommes pas prpars.
Aprs la remise solennelle des
cartes et une vibrant
"Internationale", le pt de l'amiti
est servi dans une ambiance de
grande convivialit.
Signalons la presence d'Yvette
Galot, maire-adjoint du Diamant,
venue saluer les militants du
PCM.

M F.P.
ffi i " .y' -- **H -^-'-rw^-r---. ".. ^ .._-
Si S ,....: r. .. .... ; . .... . .,x ... ,, '.'...,: ,. ,.' ...., .r S
Allocution du Secrtaire
Georges Erichot
(Extraits)

Mesdames, Mesdemoiselles,
Messieurs, chers invits, cher(e)s
camarades,
Au nom du Parti communist mar-


ussite
tiniquais et mon nom personnel, je
tiens remercier Monsieur le
Snateur-maire du Diamant Serge
Larcher pour avoir accept de
mettre ce local notre disposition
en vue de notre traditionnelle
remise des cartes.
Nous remercions aussi trs chaleu-
reusement notre ami Charles
Ampigny, adjoint au maire, pour
son coucours prcieux et efficace.
Nous remercions encore tous les
militants et sympathisants qui ont
rpondu notre invitation.
Bienvenue donc dans cette char-
mante commune du Diamant la
vocation aujourd'hui essentielle-
ment touristique, mais qui, dans le
pass, a jou un rle trs important
dans l'histoire de notre pays. Car
c'est ici que s'est dclenche, au
dbut du XVIIIe sicle, la premiere
rvolte des planteurs de l'le contre
le systme de l'Exclusif colonial
dict par la France et qui imposait
de trs svres restrictions au com-
merce avec les autres pays euro-
pens ainsi qu'avec les les voi-
sines. Insurrection connue sous le
nom de "Gaoul du Diamant".
C'est aussi une commune de
mmoire qui nous accueille
puisque, non loin d'ici, se dressent
les clbres statues du Cap 110, qui
rappellent le triste naufrage de
l'un des derniers navires ngriers
ramenant la Martinique une car-
gaison d'esclaves, alors mme que
la traite tait dj interdite !








Jeudi 27 Avril 2006 Justice n 17 Page 9


C'est dire combien ce cadre
convent la rflexion et aux
dbats sur les sujets que nous
aborderons aujourd'hui. Etje sou-
haite que chacun y participe avec
le souci d'y apporter sa contribu-
tion positive.
Une remise des cartes de notre
Parti est toujours un moment de
retrouvailles et de convivialit
entire tous ceux qui partagent
l'idal communist. Mais c'est sur-
tout pour nous un moment d'inten-
se rflexion afin de rechercher des
solutions pour faire avancer notre
pays.
C'est la raison pour laquelle nous
avons choisi comme thme pour
notre rencontre, une question d'une
brlante actualit, dterminante
pour l'avenir, qui ne doit laisser
personnel indifferent.
"Se mobiliser pour
l'emploi des
Martiniquais" (...)
(...) Car la lutte que ,as
nous communists,
nous menons ici
s'inscrit naturelle-
ment dans le combat ''
que mnent en .
France et travers le
monde tous les -,'. ...
adversaires du capi-
talisme et du nolib-
ralisme.
Car partout, les tra-
vailleurs sont
confronts la dure Michel B
loi des capitalistes
qui entendent orga-
niser le monde leur
faon, selon les lois du profit.
Au plan mondial, ce sont les licen-
ciements boursiers pour sauvegar-
der les bnfices des actionnaires,
c'est l'amplification des dlocalisa-
tions vers les pays o les cots de
production sont les plus bas, o les
travailleurs, privs de protection
social, sont taillables et cor-
vables merci. C'est la remise en
cause systmatique des advantages
acquis (allongement de la dure du


travail, recul de l'ge de la retrai-
te, etc).
Ce sont aussi les ravages de l'im-
prialisme orchestra par les Etats-
Unis qui entendent imposer l'ordre
amricain au monde entier, mme
au prix des pires mensonges et de
conflicts meurtriers comme en Irak.
Ce sont les plus pauvres qui patient
les consequences de cette tension
international entretenue en per-
manence par les USA pour justi-
fier des operations militaires leur
permettant de contrler les sources
de matires premires et de ptrole
en particulier. D'o le conflict qui se
profile avec l'Iran. A la grande joie
des spculateurs qui voient s'envo-
ler le prix du ptrole.
Ce que les tenants du libralisme
veulent nous imposer au nom


S- .-: .....__eam ;,-. -
ranchi, Albric Marcelin, Secrtaire gnra
CDMT-ANPE et Georges Erichot.


d'une soi-disant modernit, c'est
l'abandon de toutes les conqutes
sociales, c'est une socit sans
rgle, une jungle social dans
laquelle les hommes ne seraient
que de simples outils de travail au
service du capital, des outils qui
seraient jetables tout moment.
Ceux qui ont pous la social-
dmocratie et qui se sont donc plis
aux lois du capitalism comme les
Socialistes franais n'empchent


pas les capitalistes de dormir.
Ces capitalistes ont cru que leur
rve pourrait se raliser facile-
ment, avec l'effondrement du camp
socialist.
Ils ont proclam vite, beaucoup
trop vite la mort du socialisme, la
disparition des communists et la
fin de la lutte des classes. Et les
voil surprise par la resistance des
peuples comme Cuba ou par la
victoire de ceux qui proclament
leur attachment aux principles du
socialisme, comme au Vnzula
avec Hugo Chavez, au Brsil avec
Lulla, au Prou ou en Bolivie pour
ne citer que ces cas-l.
Les voil surprise par le succs des
movements altermondialistes qui
partout apportent la rpublique
aux grands forums libraux.
Ailleurs comme en
France, ils sont parfois
forcs de reculer face au
refus des travailleurs
d'accepter le chmage,
la drglementation, la
regression social et la
prcarit gnralise
comme unique rponse
S la crise que traverse
la socit capitalist.
On comprend pourquoi
les ides de gnrosit et
de partage des richesses
qui sont les fondements
du socialisme vritable
sont si souvent dnatu-
il de la res ou caricatures.
Partout, les commu-
nistes restent la poin-
te du combat pour la
justice social.
Et on comprend aussi pourquoi en
France et en Martinique ceux qui
sont rests fidles l'idal socialis-
te, c'est--dire les Communistes
sont l'objet de si violentes attaques,
sont boycotts par les mdias et
victims d'une tentative permanen-
te de marginalisation.
La suite au prochain numro.


I N VITATION
L'Association de Descendants d'Esclaves Noirs et leurs Amis
La Ville de Vitry-sur-Seine
vous convient une soire de rencontres et de tmoignages dans le cadre de la Journe commemorative
de l'abolition de l'esclavage, sous la prsidence d'Alain Audoubert, Maire de Vitry-sur-Seine, Mercredi 10
Mai partir de 20h, au parc du Coteau, avec la participation artistique exceptionnelle du group "Cour de
Chauffe", orchestra crole, formation de Grard Tarquin, fondateur des "Haricots Rouges".


POLITIQUE







NOTRE REGION


Jeudi 27 Avril 2006 Justice n` 17 Page 10


HAITI
Elections lgisla-

tives et snatoriales

du 21 Avril

Plus de 2 mois aprs la victoire de
Ren Prval aux lections prsiden-
tielles d'Hati, les Hatiens ont vot le
21 avril pour lire 97 dputs et 30
snateurs. La participation a t
faible, environ 20 %. I y a eu quelques
violence dans le Nord du pays, ainsi
que dans le grand quarter Cit Soleil
Port-au-Prince. La Mission de stabi-
lisation de l'ONU en Haiti avait mobi-
lis des troupes : 6.000 militaires, plus
2.000 policies ont prt main-forte
la police hatienne, pour un droule-
ment normal de ce scrutiny.
Avec cette consultation, don't les rsul-
tats seront rendus publics le 28 avril,
le people hatien a franchi un nouveau
pas vers la consolidation du rgime
parlementaire de la lre Rpublique
noire, mais hlas, le pays le plus
pauvre du continent amricain.


. .* : .




Le Parti la Plate-forme Lespwa du
President Prval, est devenu la pre-
mire force parlementaire du pays,
mais sans la majority.
C'est le 14 mai que Ren Prval sera
officiellement invest comme Prsident
de la Rpublique d'Hati. Il devra
alors, parmi les parlementaires, dsi-
gner le Premier ministry qui former
le gouvernement.
Aprs son election, le Prsident Ren
Prval a rendu plusieurs visits, aussi
bien aux USA que dans des Etats de la
Carabe. A Cuba o il a t reu par
Fidel Castro, il l'a remerci pour la
presence des centaines de mdecins
cubains Hati qui soignent gratuite-
ment les hatiens.
Ren Prval a aussi pris des engage-
ments d'ordre conomique, pour
qu'Hati bnficie de l'offre prfren-
tielle du ptrole provenant du
Vnzula.
Nous souhaitons que la dmocratie
relle s'installe enfin en Hati, pour le
bonheur de ce people frre.
M A.C.


Ren Prval
a visit Cuba

Ren Prval, Prsident lu d'Hati, a
effectu les 12 et 13 avril derniers une
visit Cuba, o il a t reu par le
President Fidel Castro, entour de
membres du Bureau Politique du
Parti Communiste Cubain et d'un cer-
tain nombre de ministres.
Ren Prval qui doit prendre ses fonc-
tions le 14 mai prochain, a affirm sa
conviction que l'avenir d'Hati tait li
l'intgration du pays la Carabe et
l'Amrique Latine.
Rappelons que Cuba et Haiti ont ren-
forc leurs liens de cooperation de
1996 2001, et que Cuba a beaucoup
aid le people hatien dans le domaine
de la sant notamment.
M M.B.


FRANCE


NON

l'acharnement

rpressif contre

les jeunes

anti-CPE

A l'initiative du Parti Communiste
Franais, le journal "L'Humanit" a
lanc un 'appel pour amnistier les
jeunes manifestants anti-CPE pour-
suivis par la justice. Il ne s'agit pas du
tout de "casseurs".
Cet appel a dj reu des dizaines de
milliers de signatures de tous les
milieux universitaires, syndicaux,
artistiques, politiques. Il connat un
vritable succs qui s'amplifie.
Voici le texte de l'appel :
"Pendant deux mois, notre pays a
connu une mobilisation exceptionnelle
pour exiger le retrait du CPE. Les mil-
lions de lycens, d'tudiants, de sala-
ris engags dans ce movement ont
finalement obtenu gain de cause.
Or, des milliers de jeunes, interpells
lors des manifestations de ces dernires
semaines alors qu'aucun de leurs agis-


segments ne peut tre assimil un com-
portement de "casseurs", sont condam-
ns la chane par les tribunaux. Cet
acharnement rpressif est d'autant
plus inadmissible que les examples
abondent qui rvlent l'injustice et l'ar-
bitraire de ces arrestations et le plus
souvent de ces condamnations.
Alors que le CPE a vcu, il serait tota-
lement incomprehensible que le pou-
voir continue vouloir faire payer sa
dfaite aux jeunes engags dans ce
movement.


"DE BATTRE






S'EST RELANCE"
anto darfmita
T i


Pour s'etre eieve contre un aenm
social, ils sont trans devant
les tribunaux.


Nous demandons l'arrt de toutes les
poursuites engages contre des jeunes
anti-CPE et l'amnistie des peines dj
prononces leur encontre".
Le combat de ces jeunes tait just. Le
pouvoir avec Sarkozy veut une
revanche. Chacun sait qu'il est rare
devant un tribunal, que la parole d'un
policies ait le mme poids que celle
d'un jeune. De plus, certain d'entre
eux ont leurs examens passer et la
prison n'est pas un lieu idal pour leur
preparation.
SA.C.








DANS LE MONDE Jeudi 27 Avril 2006 -Justice n 17 Page 11



Les Npalais se battent pour

l'tablissement d'une


rpublique dmocratique


Couvre-feu, affrontements
avec les forces rpressives qi
vue (de nombreux morts et p
centaine de blesss), Katmar
cepte plus l'arbitraire d'une n
absolutiste.
Le roi Gyanandra, homme
sans scrupule, parvenu sur 1
trne en 2001, la faveur d
mystrieux et "inexplicable
massacre de la famille rgnan
te et de son frre, le r
Birendra, jug par trop "lib(
ral", s'est arrog les plein
pouvoirs le 1er fvrier 2005 e
suspendant le parlement et e
interdisant toute activity pol
tique.
Les parties parlementaires
Congrs npalais et Par
communist (union marcist(
lniniste) en tte, ont aussiti
ripost en faisant front con
mun avec le Parti com-
muniste-maoiste clandes-
tin qui mne une lutte
arme inflexible en appliquai
cipe de l'encerclement des villa
campagnes.
La gurilla maoste, forte d
15.000 combatants, tient
ment tout le pays en dehors


sanglants et des principaux axes routiers. Dix roi, au nom de la "guerre contre le ter-
ui tirent des vingt-huit millions de Npalais rorisme" une aide militaire "et au dve-
lus d'une vivent dj dans les "zones libres". loppement" de 89 millions de dollars
idou n'ac- Inquiets de l'volution de la situation, sur deux ans, 14.000 fusils d'assaut M-
nonarchie lInde et l'Union europenne, ont cess 16 en mme temps qu'elle envoyait
toute aide la monarchie tandis que une cinquantaine de conseillers mili-
d'affaires les Etats-Unis s'en tiennent comme taires pour encadrer une arme npa-
e laise pas trs motive face un
u '. adversaire mobile et insaisis-
'-sable. La Chine, par contre,
fidle en cela aux principles
oi dvelopps ds 1976 par Den
6- Xiaoping, tout en restant trs
Ls i vigilante (le Npal se site
a.n l r cheval sur sa frontire avec
S- ..:- I'Inde) n'interfre pas dans le
i- . conflict.
Consequence logique de cette
S,_ situation, l'ide de l'abolition
ti de la monarchie et l'tablisse-
ei 'ment d'une rpublique dmo-
t :. critique gagne de plus en plus
-i, d'ampleur dans l'opinion au
Npal.
Le roi a perdu toute lgitimit. Le people dfie l'arsenal rpressif. Le roi Gyanendra a
annonc le rtablissement


nt le prin-
les par les

e plus de
pratique-
des villes


Situation tendue au Tchad

Le Tchad, l'un des pays les plus
pauvres d'Afrique, est une ancienne
colonie franaise qui n'a jamais connu
de vritable paix depuis son accession
l'indpendance.
Il est dirig actuellement par le prsi-
dent Idriss Dby, qui en 1990 a chass
du pouvoir par les armes, l'ancien
rebelle Hissne Habr.
Le 13 avril dernier, l'arme tchadien-
ne a repouss, grce l'appui de la
France, une attaque contre la capital
N'Jamena lance par les rebelles du
Front Uni pour le Changement
(FUC).
Ce n'est pas la premiere fois quIdriss
Dby doit faire face la rebellion. En
2004, il y a eu un coup d'Etat destiny
le renverser. Cette fois-ci, les
rebelles ont voulu agir avant l'lection


leur habitude au double language.
Officiellement, la Maison Blanche
demand au roi de "rtablir immdia-
tement la dmocratie et d'entamer un
dialogue avec les parties politiques
npalais", alors qu'elle fournissait au


prsidentielle, prvue le 3 mai pro-
chain.
Idriss Dby a accus le Soudan d'avoir
arm et appuy les rebelles. Mais,

6%5 , ^ 8""sha


Idriss Deby, soutenu par la France,
exerce un pouvoir dictatorial
et mono-ethnique.
outre que le pays a toujours vcu
dans la violence, il semble que le fond
du problme soit le ptrole.


du Parlement. L'opposition accepted
l'offre du roi, les maostes la rejettent.

25-04-2006
M K Solaris


L'exploitation du ptrole a permis, en
effet, au president et des personna-
lits issues de son ethnie de s'enrichir
rapidement, tandis que le people
continuait de vivre dans la pauvret.
La corruption, le gaspillage des
deniers publics, le favoritisme eth-
nique ont provoqu du mcontente-
ment aussi bien au sein de la classes
politique qu'au sein de l'arme. De
nombreux officers ont dsert et se
sont rfugis au Soudan, d'o est par-
tie la dernire rebellion.
La situation est trs complex dans
cette parties particulirement instable
de l'Afrique o agissent, en faveur de
la violence ou du maintien de l'ordre
tabli, des facteurs internes et
externes la fois.
La France, ex-mtropole colonial,
joue un jeu subtil afin de sauvegarder
ses "intrts".
SM. Belrose











ANNONCES LGALES


Jeudi 27 Avril 2006 Justice no 17 Page 12


AVIS DE CONSTIUTTION

Il a t constitu le 18 avril 2006 par acte
sous seing priv, une Socit
Responsabilit Limite don't les caractris-
tiques sont les suivantes :
Denomination : JOINITA SARL
Capital : 15.000 euros, divis en 100 parts
de 150 C entirement souscrites et libres
la constitution.
Sige : 313 Rue Victor Coridun Cit Dillon -
97200 FORT-DE-FRANCE (Martinique)
Objet : La socit a pour objet dans le dpar-
tement de la Martinique et les dpartements
limitrophes, l'achat, la vente en gros ou au
dtail de vtements et d'articles assimils
ainsi que toute activity facilitant directement
ou indirectement l'exploitation de l'objet
social. Il pourra dans le cadre de son objet
grer tout bien mobilier ou immobilier ds
lors que cette gestion a pour but de faciliter
le dveloppement de la socit.
Dure : 99 ans computer de son immatricu-
lation et expire le 31 Mai 2105, sauf dissolu-
tion anticipe ou prorogation.
Apports: En numraires: 15 000 euros soit:
SMlle Marie Viergemne PIERRE: 7 650 C
Mr Joseph Lonce NOEL: 7 350 C
Grance : Mlle Marie Viergemne PIERRE
est dsigne statutairement grante sans
limitation de dure.
Pour avis,
Le Grant
FA 6218

AVIS DE CONSTITUTION

Il a t constitu une Socit responsabili-
t limite prsentant les caractristiques sui-
vantes :
Qnomination: SARL ARRIMAGE
Sige social: Rsidence Bambou 97223 LE
DIAMANT
Objet social : Commerce de dtail de livres,
papeterie, journaux et d'articles de Cadeaux.
Dure : 99 ans'
Capital: 12.000 euros
La socit sera immatricule au Registre du
Commerce et des Socits de Fort-te-
France.
Grant : Eric PATRICE, 37 Les Roseaux
97232 LAMENTIN.
Pjrr avis,
FA 6219

AVIS DE CONSTITUTION

OFFICE NOTARIAL
Ghislaine PALCY-DRU
Rue Gouverneur Ponton
Imm. Foyal 2000
97200 FORT-DE-FRANCE
Tl.: 0596 60 02 02 Fax: 0596 63 46 19

Le 3 octobre 2005, ont t dposs au
rang des minutes de Maitre Ghislaine
1.CY-DRU. Notaire, titulaire d'un Office
Nrtarial FORT-DE-FRANCE
(Martinique), Rue Gouverneur Ponton,
Immeuble Foyal 2000, les status sous
sing priv de la Socit Civile Immobilire
)nomme "SCI CATOURI" en date
EOaT-DE-FRANCE du 29 septembre
oS :
La Socit a pour objet : l'acquisition par
vole d'achat ou d'apport, la proprit, la
mise en valeur, la transformation, la
construction, l'amnagement, l'administra-
tion et la location de tous biens et droits
immobiliers, de tous biens et droits pou-
Vant constituer l'accessoire, l'annexe ou le
erinplment des biens et droits immobi-
liers en question.
La denomination social est: SCI CATOU-
fni
La sige social est fix : SCHCELCHER
(97233), Terreville 14, Rue des Amours.
La Socit est constitute pour une dure
de 99 annes.
Le capital social est fix la some de
MILLE EUROS (1.000,00 EUR).
1,es apports sont en numraires.
L'exercice social commence le 1er Janvier
et finit le 31 Dcembre de chaque anne.
Le premier grant de la socit est: Serge
Arcade SANDOT.
La socit sera immatricule au registre
du commerce et des socits de FORT-
DE-FRANCE.


Pour avis AVIS D'APPEL PUBLIC
Le Notaire LA CONCURRENCE
FA 6220
March public de TRAVAUX
CREATION DE SOCIT
IDENTIFICATION DE 'ORGANISME QUI
Par acte S.S.P. du 18 Avril 2006, il a t PASSE LE MARCH :
cr une SOCIT A RESPONSABILIT Type d'organisme: Dpartement
LIMITE: Nom et adresse officials de l'organisme
Raison social: HEMA acheteur:
Sige social : Immeuble Les Amandiers Dpartement de la Martinique Htel du
Z.I. La Lzarde Voie n* 1 97232 Dpartement Avenue des Caraibes -
LAMENTIN 97200 FORT-DE-FRANCE
Capital social : 1.000 C (MILLE EUROS), OBJET DU MARCH :
apports en numraire. Objet du march : TRAVAUX DE
Dure : 99 ans partir de son immatricu- RCUPRATION DES EAUX PLUVIALES
nation au registre du Commerce et des AU COLLGE JACQUELINE JULIUS SIS
Socits, Greffe de FORT-DE-FRANCE. GODISSARD
Grant : Monsieur MATHON Emmauel. Type de march de travaux : Excution
Objet social : Conseils aux entreprises. Estimation : 239 421,42 C HT
Gestion administrative et de patrimoine. Lieu d'excution: FORT-DE-FRANCE
Les status prvoient que toute cession CARACTERISTIQUES PRINCIPALES :
des tiers doit tre faite d'un commun March unique
accord entire les associs possdant au Refus de variantes
moins les trois quarts des parts sociales. Prestations divises en lots: Non
Pour extrait Dure du march ou dlai d'excution :
La Grance Dure : 15 Semaines computer de la
FA 6221 reception de l'ordre de service
CONDITIONS RELATIVES AU MARCH :
ENTREPRISE TANDAVARAYEN Cautionnement et garanties exigs :
Socit Responsabilit Limite Le dossier de consultation sera remis
au capital de 225 000 euros chaque candidate contre le paiement par
Sige social : Derrire Morne chque libell l'ordre du Payeur
97230 SAINTE-MARIE Dpartemental de 20.00 C, reprsentant
RC FORT-DE-FRANCE une participation aux frais de reprographie,
N B 333 287 035 conformment l'article 41 du Code des
Marchs Publics.
MODIFICATION DE GRANCE Modalits essentielles de financement et
de paiement:
Par A.G.E. du 10 Avril 2006 les associs Le dlai global de pavement est de 45
ont dcid : jours.
- de modifier l'article 14 des status afin de Modalits de financement : Cette opra-
permettre la gestion de l'entreprise par plu- tion ost finance par le budget dparte-
sieurs grants mental.
- de nommer M. TANDAVARAYEN Jude, Ce march est couvert par l'accord sur les
associ demeurant Belle Etoile 97230 marchs publics (AMP)
SAINTE-MARIE en quality de co-grant Forme juridique que devra revtir le grou-
pour une dure illimite. pement d'entrepreneurs, de fournisseurs
- d'adopter une nouvelle version des sta- ou de prestataires de services (le cas
tuts harmonise des nouvelles lois et chant):
jour des modifications de la grance. Aucune forme de groupement impose
Pour avis l'attributaire.
La Grance CONDITIONS DE PARTICIPATION :
FA 6222 Renseignements en vue de la selection
des candidatures
Lucien ALEXANDRINE Critres de selection des candidates:
Avocat Garanties et capacits techniques et finan-
82, Rue Moreau de Jonns cires
97200 FORT-DE-FRANCE Rfrences professionnelles
Tl.: 0596 70 64 24 Situation juridique Capacit conomique
Fax : 0596 70 64 25 et capacity technique rfrences
requises :
CHANGEMENT Voir les renseignements et document
DE RGIME MATRIMONIAL noncs dans le rglement de la consulta-
tion.
Monsieur Marc Gervais TIBO, CRITRES D'ATTRIBUTION :
Entrepreneur de taxi collectif, n le 19 juin Offre conomiquement la plus avantageu-
1962 97240 LE FRANCOIS (MARTI- se apprcie en function : des critres
NIQUE). de nationality Franaise. pondrs comme suit:
ET Dlai d'excution = 60 %
Madame Mare-Hlne TIBO, ne MAIN- Prix des prestations = 40 %
GE, Chef de Mission en Expertise PROCDURES:
Comptable, ne le 15 novembre 1966 Mode de passation : Appel d'offres ouvert
97240 LE FRANCOIS (MARTINIQUE), de pass en application des Articles 33 3"al.
nationality Franaise, et 57 59 du CMP
Demeurant ensemble Quartier Perriolat CONDITIONS DE DELAI :
97240 LE FRANCOIS, Date limited de reception des offres:
Vont presenter requte la Chambre du 16/05/2006 12H00
Conseil du Tribunal de Grande Instance de Dlai minimum de validity des offres : 120
Fort-de-France, aux fins d'homologation jours
d'un acte reu par Matre Evelyne GUA- AUTRES RENSEIGNEMENTS:
TEL, notaire associ Fort-de-France, le La collectivit propose le mode de trans-
09 dcembre 2004 aux terms duquel ils mission lectronique pour la consultation
ont dcid, en application de l'article 1397 (remise des candidatures et remise des
du Code Civil, modifi par la loi du 13 offres). Cependant, les candidates restent
Juillet 1965, d'adopter pour I'avenir, le rgi- libres de choisir le mode de transmission
me de la Sparation de Biens tabli par les paper.
articles 1536 1543 du Code Civil, alors Transmission lectronique : les candidates
qu'ils s'taient maris la Mairie du trouveront sur le site : www.cg972.fr, les
Franois le 28 juillet 1988 sous le regime modalits permettant de s'inscrire. Aprs
lgal de la Communaut de Biens rduite l'inscription, les candidates devront se pro-
aux acquts. curer un certificate numrique leur permet-
Un jugement pourra intervenir pass le tant de transmettre leur pli.
dlai d'un mois computer des prsentes. Transmission paper: les plis seront adres-
FA 6223 ss par tout type d'envoi close permettant
de dterminer de faon certain la date et
l'heure de leur reception notamment: lettre
recommande avec accus de reception
ou remise contre rcpiss.


Les modalits d'envoi sont prcises dans
le rglement de la consultation.
Le dossier de consultation des entreprises
pourra tre tlcharg sur le site internet :
www.cg972.fr, l'exception des plans qui
pourront tre retirs sur support paper au
bureau des marchs et conventions.
PROCEDURES DE RECOURS:
Instance charge des procedures de
recours:
Tribunal administratif Immeuble Roy
Camille Croix de Bellevue BP 683 -
97264 FORT-DE-FRANCE Tl. : 0596
71 66 67 Fax : 0596 63 10 08 Mail :
greffe.ta-fort-de-france@juradm.fr.
Conformment l'article R.421-1 du code
de justice administrative la jurisdictionn
administrative ne peut tre saisie que par
voie de recours form contre une decision,
et ce, dans les deux mois partir de la
notification ou de la publication de la dci-
sion attaque".mp
Date d'envoi du present avis la publica-
tion : 18/04/2006
ANNEXE I -Adresses complmentaires.:
Adresse pour renseignements d'ordre
administratif :
Direction Gnrale Adjointe charge de
l'Equipement, de l'Eau, des Affaires
Economiques et des Transports Bureau
des Marchs et Conventions Immeuble
Concorde Route de la Folie 97200 Fort-
de-France
Auprs de:
Tl. : 0596 59 65 05 / 0596 59 83 70
Adresse pour renseignements d'ordre
technique :
Direction Gnrale Adjointe charge de
l'Equipement, de l'Eau, des Affaires
Economiques et des Transports Direction
des Btiments et Collges Immeuble
Concorde Route de la Folie 97200 Fort-
de-France
Auprs de :
Monsieur Laurent Jean-Marc
Tl. : 0596 59 85 86
Adresse auprs de laquelle les documents
peuvent tre obtenus et les plis reus:
Direction Gnrale Adjointe charge de
l'Equipement, de l'Eau, des Affaires
Economiques et des Transports Bureau
des Marchs et Conventions Immeuble
Concorde Route de la Folie 97200 Fort-
de-France.
Les offres peuvent te transmises par
lettre recommande avec accus de
reception ou dposes contre rcpiss.
La transmission des offres par voie lec-
tronique est autorise.
FA 6224

CACEM
COMMUNAUT D'AGGLOMRATION
DU CENTRE DE LA MARTINIQUE

AVIS D'APPEL PUBLIC
A LA CONCURRENCE

NOM ET COORDONNES DE LORGA-
NISME ACHETEUR:
Communaut d'Agglomration du Centre
de la Martinique (CACEM) Immeuble
Cardinal Chateauboeuf Est B.P. 407 -
97204 Fort-de-France Cedex Tl. : 0596
75 82 72 Fax : 0596 75 87 06
http://www.cacen.org
Objet du march :
Affaire n' 2006 / 11 / 1 / DG / AO
Location d'engins avec chauffeur pour le
compete de la CACEM.
Type de march: Services Catgories de
Services : 2
MODE DE PASSATION:
Appel d'offres ouvert (articles 57 59 du
CMP)
FORME DU MARCH:
March bons de commander avec mini-
mum et maximum annuels
LIEU D'EXCUTION:
- Centre d'enfouissement technique de la
Trompeuse
- Territoire de la CACEM
CATGORIE DU SERVICE ET DESCRIP-
TION :
-CPV
Objet principal : 60129200-0
Objet complmentaire : 60129100-9

Suite en page 13











ANNONCES [GALES


Jeudi 27 Avril 2006 Justice n 17 Page 13


CARACTRISTIQUES PRINCIPALS:
Quantity :
- minimum annuel : 206 000 euros H.T.
- maximum annuel : 470 000 euros H.T.
- 3 priodes de reconduction d'un an sont
prvues.
- Le candidate est tenu de mentionner les
noms et les qualifications professionnelles
du personnel charge de l'excution du ser-
vice.
Les matriels rgulirement lous pour le
CET ont principalement pour tches
accomplir :
* compacteur de dcharge : compactages
des dchets dans les casiers d'exploitation
du CET;
* bulldozer type D8 30T : rglage des
dchets sur la zone d'exploitation du CET,
ralisation des merlons des casiers d'ex-
ploitation, toute autre operation de terras-
sement ;
* pelle rtro sur chenille bras dport :
courage des rseaux hydrauliques, ralisa-
tion de tranches d'enfouissement, mise
en ouvre de matriaux de recouvrement
et de matriaux de carrire, ralisation de
merlons des casiers d'exploitation toute
autre operation de terrassement ;
* pelle rtro sur chenille long bras :
courage des canaux, des rseaux hydrau-
liques ;
* engines type "Backoe" : nettoyage zone
de transfer, travaux de terrassement ;
* camion benne amvible : toute activity
de transport de matriaux et de transfer
de bennes amovibles.
Ces prestations seront excutes du lundi
au vendredi de 04h00 16h00 et le same-
di de 04h00 14h00.
Les sujtions techniques de mise en Ouvre
sont prcises par les services de la
CACEM.
En dehors des prestations rgulires dfi-
nies supra, le titulaire pourra tre sollicit
tout moment pour des prestations ponc-
tuelles rpondant des situations d'urgen-
ce :
* en cas d'incendie ou glissements de ter-
rain au centre d'enfouissement technique ;
* pour des dblaiements raliser sur le
rseau routier communautaire suite,
notamment :
Sides glissements de terrain,
tous autres dgts faisant suite des
intempries.
Pour ces prestations raliser en urgen-
ce, le titulaire devra pouvoir intervenir
tout moment, dans un dlai d'une heure
computer de la command.
Il devra par consquent transmettre la
CACEM un numro contacter en cas
d'urgence.
DURE DU MARCH: 1 an computer de
la notification du march.
DATE PRVISIONNELLE DE DBUT
DES PRESTATIONS: 01 /07 / 2006
VARIANTES : non autorises
ALLOTISSEMENT: March unique
ADDRESSES ET POINTS DE CONTACT:
- retrait et dpt des dossiers :
CACEM Service des Marchs Publics -
Immeuble Gros Bec Chateaubouf Est -
B.P. 407 97204 Fort-de-France Cdex -
Tl. : 0596 75 82 72 Fax : 0596 75 54 58
Contact : Mme Pedron
Adresse de plateforme dmatrialise :
http://demat.marchespublics.net/97-
cacem
- renseignements complmentaires :
CACEM Service Achat Immeuble Gros
Bec ChateaubSuf Est B.P. 407 97204
FORT-DE-FRANCE Cedex Tl. :0596
75 82 72 Fax : 0596 75 54 58
Contact : Mme Julians
- Date limited de presentation des
demands de dossiers : 8 juin 2006 12
heures
- Les dossiers seront remis gratuitement.
- Les offres doivent tre rdiges en
langue franaise.
DATE LIMITED DE RECEPTION DES
OFFRES: 12 Juin 2006 12 heures
OUVERTURE DES OFFRES:
- Les offres seront ouvertes par la
Commission d'appel d'offres de la CACEM
CAUTIONNEMENT ET GARANTIES
DEMANDES : Sans objet
MODALITS ESSENTIELLES DE FINAN-
CEMENT ET DE PAVEMENT:


Le financement est effectu sur les res-
sources propres de la CACEM
Dlai global de paiement : 45 jours
computer de la reception de la facture.
FORME JURIDIQUE QUE DEVRA
REVTIR LE GROUPEMENT
D'OPRATEURS CONOMIQUES:
Groupement solidaire
CONDITIONS DE PARTICIPATION:
1) Critres de selection des candidatures :
En application de l'article 52 du code des
marchs publics, suite l'ouverture de la
1re envelope, pourront tre limins :
* les candidates qui n'auront pas fourni l'en-
semble des declarations, certificates ou
attestations demands dment complts,
dats et signs, y compris dans le dlai
supplmentaire ventuellement accord ;
* les candidates don't les capacits tech-
niques et financires pour la ralisation
des prestations du march seront juges
insuffisantes, aprs analyse des lments
fournis dans la declaration du candidate. Si
l'acheteur constate que des pieces (dcla-
rations, certificates, etc.) don't la production
tait rclame sont absentes ou incom-
pltes, il peut dcider de demander aux
candidates concerns de produire ou com-
plter ces pieces dans le dlai imparti par
la PRM. Pass ce dlai, la candidature
sera considre comme irrecevable. Les
enveloppes relatives l'offre, dposes
sous forme paper, des candidates non
admis leur seront retournes sans avoir
t ouvertes.
2) Situation juridique rfrences requires :
* Lettre de candidature en utlisant l'impri-
m DC4 (version 2005) ou un document
contenant les mmes renseignements ;
* Rubriques C et I de la Dclaration du
candidate en utilisant l'imprim DC5 (ver-
sion 2005) ou yn document contenant les
mmes renseignements et attestations ;
* pour les candidates employant plus de 20
salaries, l'attestation sur l'honneur relative
aux obligations au regard de l'emploi des
personnel handicapes.
Les modles type de documents peuvent
tre tlchargs partir du site :
http://www.minefi.gouv.fr/themes/marches
-publics/formulaires/index.htm rubrique
"formulaires pour les candidates un mar-
ch public"
3) Capacity conomique et financire -
rfrences requises :
Rubriques D et H (en cas de sous-traitan-
ce pour cette dernire) de la Dclaration
du candidate (imprim DC5 version 2005 ou
equivalent).
4) Rfrence professionnelle et capacity
technique rfrences requises :
Rubriques E, F, G et H (en cas de sous-
traitance pour cette dernire) de la
Declaration du candidate (imprim DC5 ver-
sion 2005 ou equivalent)
Pour justifier de ses capacits profession.
nelles, techniques et financires, le candi-
dat peut demander que soient galement
prises en compete les capacits profession.
nelles, techniques et financires d'un ou
de plusieurs sous-traitants. Dans ce cas, il
doit justifier des capacits de ce ou ces
sous-traitants et du fait qu'il en dispose
pour l'excution du march. (article 45 du
code des marchs publics).
RENSEIGNEMENTS
COMPLMENTAIRES:
Les conditions d'envoi des offres sont dfi-
nies dans le rglement de la consultation.
Le dossier de consultation des entreprises
pourra tre retire aux horaires d'ouverture
des bureaux l'adresse suivante :
CACEM Service des Marchs publics -
Immeuble Gros Bec B.P. 407 97204
Fort-de-France Cedex, les lundi, mardi et
jeudi de 8h 12h et de 14h 16h, les mer-
credi et vendredi de 8h 13h. Ou sur la
plateforme de dmatrialisation
www.marchespublics.net/97-cacem
- Modalits de transmission des offres :
sous envelope cachete portant la men-
tion "offre pour le march de location d'en-
gins avec chauffeur our le compete de la
CACEM ne pas ouvrir par le service cour-
rier", en recommand avec AR ou contre
rcpiss la Cacem ou directement sur
la plateforme de dmatrialisation
www.marchespublics.net/97-cacem.
DLAI DE VALIDITY DES OFFRES :


180 jours.
CRITRES D'ATTRIBUTION :
1/ Prix 60 %
2/ Mmoire technique : 40 %
Le critre mmoire technique sera dcom-
pos en sous critres dcrivant les dispo-
sitions prises par le candidate dans les
domaines suivants:
Dpannage et replacement des mat-
riels dfectueux : 40 %
Scurit des travailleurs : 30 %
Interventions d'urgence : 30 %
PROCEDURES DE RECOURS :
- Instance charge des procedures de
recours et des renseignements relatifs aux
recourse:
Tribunal Administratif de Fort-de-France -
B.P. 683 97264 Fort-de-France Cedex -
Tl. :0596 71 66 67 Fax :0596 63 10 08.
- Prcisions concernant le(s) dlai(s) d'in-
troduction des recours :
* Rfr prcontractuel : dans les 10 jours
suivant la notification du rejet de l'offre.
o Recurs pour excs de pouvoir dans les 2
mois de la notification ou de la publication
de la decision attaque.
MARCH COUVERT PAR L'AMP: Oui
DATE D'ENVOI DE L'AVIS: 19 Avril 2006.
FA 6225

CACEM
COMMUNAUT D'AGGLOMRATION
DU CENTRE DE LA MARTINIQUE

AVIS RECTIFICATIF
DE L'AVIS D'APPEL PUBLIC
LA CONCURRENCE
REPORT DE LA DATE
DE REMISE DES OFFRES

1) IDENTIFICATION DE LA
COLLECTIVIT QUI PASSE LE MARCH

CACEM "Communaut d'Agglomration
du Centre de la Martinique" Immeuble
Cardinal Chateaubeuf Est BP 407 -
97204 FORT-DE-FRANCE Tl.: 0596 75
82 72 Fax : 0596 75 87 06
2) MODE DE PASSATION CHOISI :
Procedure adapte (article 28 du Code
des Marchs Publics)
3) OBJET DU MARCH :
Installation de panneaux solaires de type
photovoltaques et thermiques sur la
dchetterie de Case Navire Schelcher
(87233).
4) RFRENCES DE LAVIS D'APPEL
PUBLIC A LA CONCURRENCE :
Date d'envoi le 31 mars 2006 ; Parution
JUSTICE n 14 du 06 avril 2006.
5)RFRENCES:
Affaire n 2006 10 / 1 / DENV / MAPA
6) DATE LIMITED DE RECEPTION DES
OFFRES:
Le 02 Mai 2006 12 heures au lieu du 24
avril 2006 12 heures.
7) DATE D'ENVOI DE LAVIS RECTIFICA-
TIF A LA PUBLICATION : 20 avril 2006.
Le President
Serge LETCHIMY
FA 6226

AVIS D'APPEL PUBLIC
CONCURRENCE

IDENTIFICATION DE L'ORGANISME QUI
PASSE LE MARCH :
Nom de l'organisme : Commune du VAU-
CLIN
Personnel Responsable du March : Le
Maire de la Ville, Raymond OCCOLIER,
Adresse : Mairie 2, Rue Collignon -
97280 LE VAUCLIN MARTINIQUE -
Tlphone : 0596 74 40 40 Tlcopie :
0596744411
OBJET DU MARCH :
Objet du march : TRAVAUX
D'AMNAGEMENT DU FRONT DE MER
DU VAUCLIN
Type de march de travaux : EXCUTION
Lieu d'excution : LE VAUCLIN
Caractristiques principles: March com-
prenant 3 trenches : une ferme et deux
conditionnelles.
March divis en lot:
- Lot 1,5: Mobiliers urbains
II sera trait prix global et forfaitaire.
Les variantes et les options ne sont pas
autorises.


Dure du march ou dlai d'excution: 10
mois pour la tranche ferme 6 mois pour la
tranche conditionnelle 1 et 7 mois pour la
tranche conditionnelle 2 computer des OS
de dmarrage.
CONDITIONS RELATIVES AU MARCH :
Modalits essentielles de financement et
paiement : subventions europenne et
rgionale et rgionale.
CONDITIONS DE PARTICIPATION :
1. Critres de selection des candidatures::
Fournir l'ensemble des pieces requises
l'appui des candidatures et numres
l'article 45 du code des marchs publics.
Presenter des garanties techniques et
financire suffisantes par rapport l'objet
du march.
Le candidate devra fournir les renseigne-
ments concernant sa situation propre et
les formalits ncessaires pour l'valua-
tion de sa capacity conomique, financi-
re et technique requise notamment:
- la lettre de candidature DC4,
- la declaration du candidate DC5,
- les declarations sur l'honneur prvues
aux articles 45 et 46 du code des marchs
publics,
- l'attestation de non condemnation pour
infraction au code du travail,
- Si le candidate est en redressement judi-
ciaire, la copie du ou des jugements pro-
noncs cet effet,
- l'extrait K bis,
- les documents relatifs aux pouvoirs de la
personnel habilite pour engager l'entrepri-
se,
- le chiffre d'affaires hors taxes ralis au
course des trois dernires annes,
- un tat des rfrences professionnelles
au course des trois dernires annes, en
rapport avec l'objet du march,
- un tat indiquant l'outillage, le matriel et
l'quipement technique don't dispose le
prestataire ou l'entrepreneur,
- les certificates de qualifications profes-
sionnelles,
- les attestations d'assurance,
- un tat des moyens humans don't le can-
didat dispose pour l'excution des travaux.
CRITRES D'ATTRIBUTION :
L'offre conomiquement la plus avanta-
geuse sera apprcie en function des cri-
tres numrs ci-dessous avec leur pon-
dration :
1 La valeur technique de l'offre (45 %)
2 Le dlai d'excution (30 %)
3 Le prix (25 %)
TYPE DE PROCEDURE :
Appel d'offres ouvert
CONDITIONS DE DLAI:
1. Date limited de reception des offres : LE
MARDI 16 MAI 2006 A 16 HEURES
2. Dlai de validit des offres : 90 jours
computer de la date de reception des offres.
AUTRES RENSEIGNEMENTS:
1. Adresse auprs de laquelle des rensei-
gnements administratifs peuvent tre obte-
nus :
Mlle ELBENE MAIRIE DU VAUCLIN -
Tl. : 0596 74 40 40 / Poste 223
2. Adresse auprs de laquelle des rensei-
gnements techniques peuvent tre obte-
nus :
LORENZO ARCHITECTURE 60, Rue du
Professeur Roy Camille Dillon 97200
FORT-DE-FRANCE Tl. : 0596 71 19 69
Tlcopie : 0596 71 11 88 Adresse lec-
tronique : lorenzo.architecture@wana-
doo.fr
3. Adresse auprs de laquelle les docu-
ments peuvent tre obtenus:
Le dossier de consultation des entreprises
pourra tre retir l'adresse ci-dessous,
contre paiement par chque des frais de
reprographie fixs forfaitairement 68
euros (conformment aux dispositions de
l'article 41 du Code des Marchs). Le
chque sera libell l'ordre du Trsor
Public.
CARIB REPRO Centre d'Affaires 1 & D -
Avenue Jacques Roumain A2 Dillon -
97200 FORT-DE-FRANCE Tl.: 0596
707744
4. Adresse auprs de laquelle les candida-
tures et les offres doivent tre envoyes :
MAIRIE DU VAUCLIN 2, rue Collignon
97280 LE VAUCLIN

,Suite en page 14











ANNONCES LGALES


Jeudi 27 Avril 2006 Justice nO 17 Page 14


Les pieces du dossier de consultation des
entreprises sont disponibles sur le site :
https://legademat.umanis.com/cesm/index
.php?ent=12
Date d'envoi du present avis la publica-
tion : le mercredi 19 avril 2006.
FA 6227

AVIS D'APPEL PUBLIC
LA CONCURRENCE

1/ Nom et adresse officials de la personnel
publique :
DPARTEMENT DE LA MARTINIQUE.
Personne responsible du march :
President du Conseil Gnral Avenue
des Carabes B.P. 679 97200 FORT-
DE-FRANE Tlphone : 0596 55 26 00 -
Tlcopieur: 0596 73 59 32
mail : achats@cg972.fr, site ::
www.cg972.fr
2/ Objet du march: Ralisation de plates-
formes et d'outils FOAD (Formation
Ouverte A Distance) pour l'exprimenta-
tion de tlformation mene par le Conseil
Gnral de la Martinique dans le cadre du
project DIALECTIC.
3/ Classification CPV : 80420000
4/Lieu d'excution: Martinique
5/Les candidatures et les offres seront
entirement rdiges en langue franaise
ainsi que les documents de presentation
associs.
6/ Division en lots : Oui
Lot n* 1 : Exprimentation par E-formation
d'initiation et d'approfondissement l'infor-
matique et remise niveau gnrale, lutte
contre I'illettrisme.
Lqt n* 2 : "Cration d'une plate-forme
distance pour le secteur associatif"
Profession sport animation Martinique
(PSAM)
7/ Quantity global:
Se reporter au cahier des charges.
8/ Modalits essentielles de financement
et de paiement et/ou rfrences des dis-
positions applicable :
Mandat administratif dans un dlai de 45
jours aprs service fait et reception des
factures conformment l'article 96 du
dcret n" 2004-15 du 7.01.2004 portant
Code des Marchs Publics. Plan de finan-
cement : Conseil Gnral (sur resources
propres), et Fond Social Europen (FSE).
9/ Dure du march ou dtail d'excution:
Le march est pass pour une dure allant
de la date de notification jusqu'au 31
dcembre 2007.
10/ Des variantes seront-elles prises en
consideration ? Oui
11/ Justifications produire quant aux
qualits et capacits du candidate :
- La lettre de candidature DC4,
- Imprim DC5 nouvelle version disponible
sur le site du Ministre de l'Economie des
Finances et de l'Industrie l'adresse sui-
vante : www.minefi.gouv.fr
- Les pouvoirs de la personnel habilite
pour engager le candidate,
- si le candidate est en redressement judi-
ciaire, la copie du ou des jugements pro-
noncs cet effect,
- la declaration que le candidate ne fait pas
l'objet d'une interdiction de concourir,
- Le candidate, pour justifier qu'il a satisfait
aux obligations fiscales et sociales au 31
dcembre 2005 produit une declaration
sur l'honneur dment date et signe. Le
march ne pourra tre attribu au candidate
que sous reserve que celui-ci produise
dans un dlai de 10 jours les certificates
dlivrs par les administrations et orga-
nismes comptents,
- Les entreprises de plus de 20 salaries
devront fournir une attestation sur l'hon-
neur indiquant qu'elles ont satisfait l'en-
semble de leurs obligations au regard de
l'article 44-1 du code des marches publics.
(soit une declaration annuelle relative aux
emplois de personnel handicapes, soit
une declaration indiquant l'acquittement
d'une contribution au "fonds de dveloppe-
ment pour l'insertion professionnelle des
handicapss".
- L'attestation sur l'honneur du candidate
indiquant qu'il n'a pas fait l'objet, au course
des 5 dernires annes, d'une condamna-
tion inscrite au bulletin n" 2 du easier judi-
ciaire pour les infractions vises aux


articles L. 324-9, L. 324-10, L. 341-6, L.
125-1 et L. 125-3 du code du travail,
- La presentation de la socit avec l'indi-
cation des moyens humans et matriels,
du chifre d'affaires global et du chiffre d'af-
faires pour la catgorie de service prvues
au march pour les 3 derniers exercices,
- La liste des rfrences quivalentes de
moins de 3 ans.
12/ Critres de jugement des offres :
Offre conomiquement la plus avantageu-
se apprcie en function des critres
noncs dans le cahier des charges, (et
rglement de consultation).
13/ Mode de passation :
March procedure adapte, soumis aux
dispositions de l'article 30 du Code des
marchs publics.
Le march n'est pas couvert par l'accord
AMP.
14/ Date limited de reception des offres:
Le 19 Mai 2006
15/ Dlai de validity des offres :
150 jours computer de la date limited de
reception des offres
16/ Date d'envoi du present avis la publi-
cation : Le jeudi 20 avril 2006
17/Adresse auprs de laquelle des rensei-
gnements d'ordre administratif et tech-
nique peuvent tre obtenus :
Dpartement de la Martinique Direction
gnrale adjointe charge des finances et
des moyens Cellule Achat 19 rue
Jacques Cazotte B.P. 679 97264 Fort-
de-France Cedex Tl. : 0596 55 37 86 -
Fax : 0596 55 37 87 e-mail :
achats@cg972.fr.
Les documents sont tlchargeables sur
le site Internet du Conseil Gnral
http://www.cg972.fr rubrique marchs
publics marchs procedure adapte -.
18/ Adresse auprs de laquelle les docu-
ments peuvent tre obtenus :
Les dossiers de consultation peuvent tre
demands ou retirs, gracieusement jus-
qu' la date limited de remise des offres
l'adresse figurant au point 17.
19/ Le march s'inscrit dans un program-
me finance par les fonds communautaires
europens.
20/ Instance charge des procedures de
recours: Tribunal administratif Immeuble
Roy-Camille Croix de Bellevue B.P. 683
- 97264 Fort-de-France -Tl. : 0596
71 66 67 Fax : 0596 63 10 08 mail :
greffe.ta-fort-de-france@juradm.fr.
Conformment l'article R. 421-1 du code
de justice administrative la jurisdictionn
administrative ne peut tre saisie que par
voie de recourse form contre une decision,
et ce, dans les deux mois partir de la
notification ou de la publication de la dci-
sion attaque".
FA 6228

AVIS DE TRANSFER TEMPORAIRE
DU SIGE SOCIAL

L'associ unique decide le transfer du
sige de la socit Institut aux Formations
Politiques Antilles Guyane (I.F.P.A.G.)
R.C.S. 303 161 640
N gestion 2004 B 574.
Ancienne mention : 193 Av. Maurice
Bishop 97200 F-de-F.
Nouvelle mention : 19, Rue des Amours -
Route des Religieuses 97200 F-de-F
computer du 21 Avril 2006, en consequence
les status seront modifis.
Pour avis, le Grant
FA 6229

AVIS D'ATTRIBUTION DE MARCH

L'avis d'appel public la concurrence a-t-il
fait l'objet d'une publication ?
Parution n* : 201A ref 314 du 29/10/2005
NOM ET ADRESSE OFFICIALS DE L'OR-
GANISME ACHETEUR :
Dpartement de la Martinique Htel du
Dpartement Avenue des Caraibes -
97200 Fort-de-France.
OBJET DU MARCH:
Objet du march :
RD10 REALISATION D'AMENAGE-
MENTS CYCLABLES SUR LE TERRITOI-
RE DES COMMUNES DE SAINT-PIERRE
ET DU PRECHEUR.
Type de march de travaux : Excution


CRITRES D'ATTRIBUTIONS
Offre conomiquement la plus
se apprcie en function d,
noncs ci-dessous
Pour le Lot n" 1 :
Dlai d'excution pour un prem
Pointe Lamare La Charmeus
60 %)
Prix des prestations (pondr f
PROCEDURES:
Type de procedure:
Appel d'offres ouvert pass en
des Articles 33 3"al. et 57 59
ATTRIBUTION DU MARCH :
LOT 1 : Travaux Gnraux
TITULAIRE : CARAIB MOTE
LAMENTIN
MARCH N": 06015
MONTANT: 250 000,00 EURO
ET 1.000.000,00 EUROS H.T.
RENSE I G N EM
COMPLMENTAIRES:
Date d'attribution du march :
Date de notification du
24/03/2006
Date d'envoi du present avis
tion : 21 Avril 2006


AVIS D'APPEL PUBL
LA CONCURRENC

1/ Nom et adresse officials de I
publique :
DEPARTMENT DE LA MA
Personne responsible du
President du Conseil Gnra
des Caraibes B.P. 679 97
DE-FRANCE Tlphone : 059
- Tlcopieur : 0596 73 59 32
achats@cg972.fr
Site Internet du Conseil
www.cg972.fr
2/ Objet du march :
MARCH NEGOCIE
FURNITURE DE PRODUCTS
TIEN ET D'ARTICLES DE DR
POUR LE CONSEIL GNER
MARTINIQUE.
3/Nomenclature CPV:
24500000
Nomenclature complmentaire
36673000
4/Le march est-il couvert par
les Marchs Publics (AMP) ?
5/ Lieu de livraison :
Dpartement de la MARTINIQI
6/ Dure du march :
Un (1) an renouvelable trois (:
que la dure total ne puis
quatre (4) ans.
7/ Les candidatures et les o
entirement rdiges en langu
ainsi que les documents de p
associs.
8/Des variantes seront-elles
consideration ? NON
9/ Division en lots : OUI
Possibility de prsenter une o
lot, ou plusieurs lots.
10/ Quantit ou tendue global
LOT N* 1 :
OBJET: Produits et articles pc
et de propret
MONTANT MINIMUM ANNUI
40.000
MONTANT MAXIMUM ANNU
80.000
LOT N" 2 :
OBJET: Produits d'entretien de
faces et objets
MONTANT MINIMUM ANNUI
8.000
MONTANT MAXIMUM ANNU
20.000
LOT N" 3 :
OBJET : Brosserie et balais
matriel d'entretien et de prote
MONTANT MINIMUM ANNUI
8.000
MONTANT MAXIMUM ANNU
20.000
11/ Modalits essentielles de I
et de pavement :
Mandat administratif dans un
jours aprs service fait et r
factures conformment 'ar
dcret n 2004-15 du 7.01.2l
Code des Marchs Publics.


RETENUS : dpartement sur resources propres.
avantageu- 12/Justifications produire quant aux
es critres qualits et capacits du candidate :
Declaration sur l'honneur, prvue aux
articles 45 et 46 du code des marchs
lier tronon publics,
e (pondr Lettre de candidature DC4,
Imprim DC5 nouvelle version disponible
40%). sur le site du Ministre de l'Economie, des
Finances et de l'Industrie l'adresse sui-
vante : www.minefi.gouv.fr
application Pouvoirs de la personnel habilite pour
du CMP. engager le candidate,
si le candidate est en redressement judi-
ciaire, la copie du ou des jugements pro-
R 97232 noncs cet effect,
la declaration que le candidate ne fait pas
l'objet d'une interdiction de concourir,
S H.T. MINI Le candidate, pour justifier qu'il a satisfait
MAXI aux obligations fiscales et sociales au 31
E N T S dcembre 2005 produit une declaration
sur l'honneur dment date et signe. Le
06/12/2005 march ne pourra tre attribu au candidate
march : que sous reserve que celui-ci produise
dans un dlai de 10 jorus les certificates
la publica- dlivrs par les administrations et orga-
nismes comptents,
FA 6230 Les entreprises de plus de 20 salaries
devront fournir une attestation sur l'hon-
.IC neur indiquant qu'elles ont satisfait l'en-
;E semble de leurs obligations au regard de
l'article 44-1 du code des marchs publics
a personnel (soit une declaration annuelle relative aux
emplois de personnel handicapes, soit
RTINIQUE. une declaration indiquant l'acquittement
march : d'une contribution au 'fonds de dveloppe-
1 Avenue ment pour l'insertion professionnelle des
200 FORT- handicapss".
96 55 26 00 L'attestation sur l'honneur du candidate
- courriel : indiquant qu'il n'a pas fait l'objet, au course
des 5 dernires annes, d'une condamna-
Gnral : tion inscrite au bulletin n" 2 du easier judi-
ciaire pour les infractions vises aux
articles L. 324-9, L. 324-10, L. 341-6, L.
125-1 et L. 125-3 du code du travail,
D'ENTRE- La presentation de la socit avec I'indi-
IOGUERIE, cation des moyens humans et matriels,
AL DE LA du chiffre d'affaires global et du chiffre d'af-
faires pour la catgorie de fournitures pr-
vues au march pour les 3 derniers exer-
cices,
: La liste des rfrences quivalentes de
moins de 3 ans.
l'Accord sur 13/ Critres de jugement des offres :
)UI Offre conomiquement la plus avantageu-
se apprcie en function des critres
UE noncs dans le rglement de la consulta-
tion.
3) fois sans 15/ Mode de passation:
se excder March ngoci pass aprs un appel
d'offres ouvert infructueux, en application
ffres seront de l'article 35.1.1 du code des Marchs
e franaise Publics.
irsentation 16/ Date d'envoi du present avis adress
au J.O.U.E. : 21/04/06
prises en 17/ Date limited de reception des candida-
tures : 30/05/2006 12 heures
18/ Date d'envoi du present avis la publi-
ffre pour un cation : 21/04/2006
19/ Date prvue pour l'envoi de l'invitation
le : presenter une offre aux candidates slec-
tionns : 7 juin 2006
our sanitaire 20/Adresse auprs de laquelle des ren-
seignements d'ordre administratif et tech-
EL C HT : nique peuvent tre obtenus:
Dpartement de la Martinique Cellule
EL HT : Achats 19 rue Jacques Cazotte B.P. 679
97264 Fort-de-France Cedex Tl.:
0596 55 37 86 Fax: 0596 55 37 87.
es sols, sur- 21/Adresse auprs de laquelle les candi-
datures doivent tre adresses:
EL C HT : A l'adresse figurant au point 19.
22/ Autres renseignements:
EL E HT : Critres de selection des candidates
Pourront tre limins:
1. Les candidates n'ayant pas fourni l'en-
, article et semble des declarations, certificates ou
action attestations et documents demands
EL HT : dment complts, dats et signs par
une personnel habilite engager la soci-
EL HT : t;
2. Les candidates don't les capacits tech-
'inancement niques et financires pour la ralisation
des prestations du march seront jugs
dlai de 45 insuffisantes, aprs analyse des lments
ception des fournis dans la declaration du candidate,
ticle 96 du
004 portant
Budget du Suite en page 15










ANNONCES LGALES


Jeudi 27 Avril 2006 Justice n" 17 Page 15


dans la presentation du candidate et dans la
liste des rfrences.
Des candidates ont dj t slectionns.
Le dossier de candidature doit tre remis
sous envelope cachete portant l'adres-
se du destinataire et les mentions sui-
vantes :
NE PAS OUVIRR PAR LE BUREAU DU
COURIER
MARCHE NEGOCIE Fourniture de pro-
duits d'entretien et d'articles de droguerie,
pour le Conseil Gnral de la Martinique
(raison social du candidate .
Les candidatures doivent parvenir en
recommand avec AR ou tre remises
contre rcpiss, avant la date et l'heure
limits de reception des candidatures.
Les candidatures transmises par porteur
sont remises, contre rcpiss, entire 9h et
12h et entire 14h30 et 17h00, les lundis,
mardis et jeudis et entire 9h et 12h les mer-
credis et vendredis.
La collectivit propose en outre, le mode
de transmission lectronique pour la remi-
se des candidatures.
Cependant, les candidates restent libres de
choisir le mode de transmission paper.
Transmission lectronique : les candidates
trouveront sur le site : www.cg972.fr
rubrique marchs publics appel d'offres,
les modalits permettant de s'inscrire.
Aprs l'inscription, les candidates devront
se procurer un certificate numrique leur
permettant de transmettre leur pli.
Toute candidature parvenant soit aprs les
date et heure limited de reception des can-
didatures, soit sous envelope non cache-
te, ne sera pas retenue et sera renvoye
au candidate.
Le march ne s'inscrit pas dans un pro-
gramme finance par les fonds communau-
taires.
Instance charge des procedures de
recourse : Tribunal administratif Immeuble
Roy Camille Corix de Bellevue B.P. 683
97264 Fort-de-France -Tl.: 0596 71 66 67
Fax : 0596 63 10 08 mail : greffe.ta-fort-
de-france@juradm.fr. Conformment
l'article R.421-1 du code de justice admi-
nistrative la jurisdiction administrative ne
peut tre saisie que par voie de recours
form contre une decision, et ce, dans les
deux mois partir de la notification ou de
la publication de la decision attaque".
FA 6231


AVIS DE CONSTITUTION

Socit Responsabilit Limite
"LA SAVAN'"

Par acte sous seing priv en date du 20
avril 2006, il a t constitu une socit
responsabilit limite :
Denomination social: EURL "LA SAVAN'"
Capital : 1 euro divis en 1 part social de
1 euro entirement souscrite et libre.
Sige social : Avenue Wanakaera, 97211
RIVIERE-PILOTE
Objet : Toutes les activits de services
relatives l'exploitation de commerce de
jeux, snack, bar.
Dure : 99 annes computer de l'immatri-
culation de la socit au Registre du
Commerce et des socits.
Grants : Monsieur Armand Sylvain
ZOBEIDE
La socit sera immatricule au Registre
du commerce et des socits tenu au gref-
fe du tribunal de commerce de Fort-de-
France.
Pour avis et mention
Le Grant
FA 6232


AVIS DE CONSTITUTION

Socit Responsabilit Limite
PIZZERIA LA FONTAINE

Par acte sous seing priv en date du 20
avril 2006, il a t constitu une socit
responsabilit limite :
Denomination social: PIZZERIA LA FON-
TAINE
Capital : 7.500 euros divis en 500 parts
sociales entirement souscrites et lib-


res.
Sige social : Centre Comi
Fontaine, Terreville, 97233 SCH
Objet : Fabrication, vente, livrai
zas, salades, desserts et boissc
Dure : 99 annes computer d
culation de la socit au R
Commerce et des socits.
Grant : Monsieur Christoph.
DREN
La socit sera immatricule a
du commerce et des socits te
fe du Tribunal de commerce
France.
Pour avis et mention
Le Grant



AVIS DE CHANGEMENT DU

A-M INVEST
4 Rue Jules Ferry
9729 TROIS-ILETS
RCS

Avis est donn computer du 1
changement de grant de la
INVEST.
Ancienne mention : Co-gr
MARIE-LOUISE Hugues dem<
BId du Bord de Mer 97233 SC
M. AMAZIAS Alex, demeurant
l'Union Didier 97200 F-de-F.
Nouvelle mention : Grant :
LOUISE Hugues demeurant :
Bord de Mer 97233 SCHELC
Pour avis, le Grant



Fred-Michel TIRAUL
Avocat la Cour
5 rue Jules Monneri
97200 FORT-DE-FRAN

VENTE AUX ENCHRES PU
SUR FOLLE ENCHI

LES ENCHERES NE PEUVI
PORTEES QUE PAR MINISTER
CAT INSCRIT AU BARREAU
DE-FRANCE

II sera procd le MERCRE
2006 9 HEURES, en l'au
crimes du Tribunal de Grande I
FORT-DE-FRANCE, sant au
Justice la revente aux
publiques sur folle enchre au
et dernier enchrisseur l'ex
feux :
D'une parcelle de terrain, situ
ritoire de la commune du
(Martinique), d'une superficie c
06CA, cadastre section Y, ni
sis VC Alle Coco.
Selon procs verbal de descrip
en date du 5 octobre 2004
HERBIN, huissier de juIStice, il
"D'une grande parcelle d'env
hectares et demi, cadastre
quarter Chapelle Villarson ai
(MARTINIQUE).
Cette parcelle est trs pent
exploite.
Elle est couverte de vgtation
d'arbres adults.
Quelques ranges de bananie
l'abandon apparaissent dans
plus au nord du terrain.
En limited nord de cette parcelle
route bitume dite "Alle Coco
Dans l'angle nord-est de la
trouve une vieille maison.
Il s'agit d'une btisse en dur,
en trs mauvais tat.
Elle comporte deux niveaux el
rasse.
Au niveau suprieur se trouve
occup par Monsieur Honoi
d'une superficie d'environ 90 n
Le niveau infrieur consiste e
amnag dans ce qui tait aul
garage. Ce logement est a
occup par des locataires dor
obtenir le nom".
SAISI A LA REQUETE DE :
Mme Patricia DESCAS pous


SE ne le 14 aot 1968 Fort-de-France
nercial La (Martinique) de Nationalit Franaise
1ELCHER demeurant Quartier Morne Courbaril -
son de piz- Imm. Sylvestre Emile 97240 LE FRAN-
ons. COIS.
e l'immatri- Et de:
egistre du M.Jean Claude NARCISSE n le 27
octobre 1958 au LORRAIN (Martinique) de
e KERAU- nationality franaise demeurant Quartier
Morne Courbaril Imm. Sylvestre Emile -
iu Registre 97240 LE FRANCOIS
nu au gref- AYANT POUR AVOCAT :
de Fort-de- Matre Fred-Michel TIRAULT, Avocat au
Barreau de Fort-de-France, domicili au 5,
rue Jules Monnerot 97200 Fort-de-France.
Adjug l'audience des cries du TGI de
FA 6233 Fort-de-France le 7 SEPTEMBRE 2005
pour le prix de CENT DIX MILLE EUROS
(110.000 euros) outre les charges.
GRANT L'adjudicataire :
M. Christian BOUTAN n le 24 Fvrier
1955 au ROBERT de nationality franaise,
demeurant Quartier Chapelle Villarson -
97231 LE ROBERT
N'ayant pas vers le prix dans les dlais
prvus par le cahier des charges en son
9.04.06, du article treizime ainsi qu'il rsulte d'un cer-
socit A- tificat dlivr le 16 mars 2006 par le
Greffier du Tribunal de Grande Instance de
ants : M. Fort-de-France.
eurant : 13 II sera donc procd la nouvelle adjudi-
HELCHER cation sur la mise prix de VINGT MILLE
t Route de EUROS (20.000 euros).
Le cahier des charges a t dpos au
M. MARIE- Greffe du Tribuna de Grande Instance de
13, Bld du Fort-de-France le 26 janvier 2005 o toute
HER. personnel peut en prendre connaissance.
Les enchres se font par Ministre
FA 6234 d'Avocat.
Pour tous autres renseignements s'adres-
ser au Cabinet de Matre Fred-Michel
T TIRAULT.
FA 6235
ot
ICE
AVIS D'APPEL PUBLIC
BLIQUES A LA CONCURRENCE
RE
Identification de l'organisme qui passe le
ENT ETRE march :
:RE D'AVO- CONSEIL REGIONAL DE LA MARTI-
DE FORT- NIOUE Service des Marchs et de la
command publique Rue Gaston
Defferre Cluny 97200 Fort-de-France -
DI 17 MAI Martinique Tl. : 0596 59 63 00 -
dience des Tlcopie : 05967268 10.
Instance de Adresse Internet : http://www.cr-marti-
SPalais de nique.fr rubrique "Marchs Publics"
enchres Personne Responsable du march :
plus offrant Le Prsident du Conseil Rgional de
tinction des Martinique
Procedure de passation:
e sur le ter- March procedure adapte (art. 28 du
ROBERT Code des Marchs Publics (CMP)
e 4HA 50A Objet du march : TRAVAUX MODIFICA-
umro 290, TIFS SUR LES RSEAUX EU/EP DE LA
VOIE D'ACCS AU LYCE DE BELLE-
ition dress VUE.
par Maitre Rfrence d'identification du march :
s'agit de: BEL-03-OP6
iron quatre Caractristiques principles:
Y 290, sise Etendue de la prestation.
u ROBERT II s'agit de raliser des travaux modificatifs
apports au rseau EU/EP :
lue et non creation d'une nouveau poste de releva-
ge
sauvage et reprise de 120 ml de rseau EP 600
reprise de 36 ml de rseau EP 800
rs laisss Autres :
la parties la Transmission par voie dmatrialise :
autorise
passe une Modalits de financement du march :
Budget du Conseil Rgional de Martinique
parcelle se +FEDER
Lieu d'excution des travaux :
ancienne et VILLE DE FORT-DE-FRANCE
Dlai d'excution du march :
t un toit ter- PRIODE DE PREPARATION : 30
JOURS
le logement TRAVAUX: DLAI D'UN MOIS
r LUCCIN Adresse auprs de laquelle le dossier de
n2. consultation peut tre obtenu:
n logement Ce dossier sera remis gratuitement par le
paravant un Conseil Rgional Service des Marchs et
ctuellement de la Commande Publique Rue Gaston
nt je n'ai pu Defferre Cluny 97200 Fort-de-France -
Tl. : 0596 59 63 91.
Lors du retrait du DCE le candidate devra
e NARCIS- foumir tout lment d'identification permet-


tant de le contacter en cas de besoin.
Ce dossier peut tre galement tlcharg
l'adresse Internet sus indique.
Conditions de participaiton:
Critres de jugement des offres
- valeur technique des offres
- prix de la prestation
Pices requises
Il s'agit en particulier de:
* Lettre de candidature et declaration du
candidate (modles joints au dossier de
consultation),
* Moyens techniques affects l'opra-
tion,
* Rfrences pour des travaux similaires
effectus durant les 3 dernires annes,
* Elements permettant d'apprcier les
capacits techniques et financires du
candidate.
Dlai de validit des offres : 180 jours
Adresse auprs de laquelle les renseigne-
ments d'ordre administratif et technique
peuvent tre obtenus :
Conseil Rgional de la Martinique (Service
des Marchs et de la Commande
Publique) ou en ligne l'adresse Internet
sus indique
Adresse auprs de laquelle les renseigne-
ments d'ordre technique peuvent tre
obtenus:
Service Technique du Conseil Rgional -
(Tl. : 0596 59 64 24) ou en ligne l'adres-
se Internet sus indique
Date limited de reception des offres :
LE 15MAI 2006 12H00 (heure de
Martinique)
Adresse laquelle les offres doivent tre
envoyes:
Reception des offres, par pli recommand
ou contre rcpiss au Conseil Rgional
de la Martinique Service des Marchs et
de la Commande Publique Rue Gaston
Defferre Cluny 97200 Fort-de-France -
MARTINIQUE ou en ligne l'adresse
Internet sus indique.
Dlai laiss au candidate attributaire pour
produire les attestations sociales et fis-
cales : 8 jours calendaires
Autres renseignements :
Procedure dmatrialise
Le Conseil Rgional de Martinique met
gratuitement la disposition des candidates
une plate-forme de dmatrialisation
accessible via l'adresse Internet suivante :
http://www.cr-martinique.fr rubrique "mar-
chs publics"
Cette plate-forme permet notamment
(muni de la rfrence d'identification du
march porte au present avis d'appel
public la concurrence) :
- la recherche des consultations passes
par la Rgion Martinique
- le tlchargement des avis, rglements
de consultation et DCE
- la transmission par voie lectronique des
dossiers d'offre
Pour le tlchargement du DCE les candi-
dats sont invits bien renseigner le
champ "e-mail" en ce sens que cette
adresse pourra tre utilise afin de les
informer des ventuelles modifications
apportes au DCE.
S'agissant de la transmission des offres
par voie dmatrialise, la personnel habi-
lite engager l'entit candidate doit tre
titulaire d'un certificate lectronique de clas-
se 2 ou 3 dlivr par un prestataire agr
afin de signer son offre (voir liste des pres-
tataires agrs en page d'accueil de la
plate-forme).
L'envoi en deux temps des dossiers d'offre
est autoris : les candidates ayant adress
l'empreinte de leur offre avant la date limi-
te de remise des offres auront un dlai de
16H00 compt partir de l'envoi de l'em-
preinte pour faire parvenir leur dossier
d'offre lui-mme dans le "coffre-fort lec-
tronique" de la Rgion.
Date d'envoi de l'avis la publication :
Le 21 Avril 2006
FA 6236


Suite en page 16









Jeudi 27 Avril 2006 Jusilce n" 17 Page 16


Un b


d'athletis1
Samedi 23 avril, la piste de
Dillon sera le centre du monde de
l'athltisme. La 12e dition du
Meeting du Conseil Gnral
accueillera les meilleurs du
moment.
Une fois de plus, les organi-
sateurs et, en
particulier
L u c i e n
Sainte-Rose,
directeur de
I'\nement, n
ont tout mis .
en place pour
un spectacle de -
qualite. ':
En ce dbut de
saison estivale,
les athletes pr- '~ .
parent les grands :-
rendez-vous de la 1 i: ".-

., ,.r-
.-'-'


on aprs-midi


me en perspective
saison, notamment le champion- pense "revenir et courir come
nat d'Europe en Sude au mois avant". Il est vrai qu' 32 ans ce
d'aot prochain et les meetings. sera difficile.
Les athletes martiniquais Le public devrait s'enthousias-
Ronald Pognon, Eddy Delpine et mer' ds 14 heures, dbut des
Adrianna Lamalle seront preuves rgionales. Un bon
les attractions de cet vne- aprs-midi pour les frus du
ment. Ils -eront entours sport solitaire et du dpassement
d'invits de haut niveau de soi.
tels Ladji Doucour,
1': champion du monde du M C.B.
110 haies et son principal
concurrent Alen
Johnson, quadruple Literature
champion du monde de
,i ; la spcialite, Victor
x fI. Moa, champion Parution de l'ouvrage 'Esclaves
Cubain, qui saute plus Noirs, Matres Blancs" aux
de 2 30m. entire Editions Homnisphres Paris
autres. (Collection Latitudes Noires).
L'an dernier Ronald Ce livre est compos de diff-
Pognon avait ame- renters contributions sur la ques-
liore sur cette tion de l'esclavage et la rpara-
mme piste son tion dirige par Agge C.
recours personnel Lomomyazim.*
Parmi celles-ci, on trouve des
derrire L' aurice contributions d'Aim Csaire.
SiGreen. L'Amricain. Henri Bangou, Christiane
en petite forme, se Taubira et bien d'autres cri-
Sremet d'une douleur vains et chercheurs antillais et
S aux adducteurs, africains.
Cet ouvrage est actuellement
Ronald Pognon disponible en librairie
et Adriana Lamalle (Alexandre et Antillaise).
seront au rendez- U sera prsent au public le mer-
vous avec leur credit 17 mai 2006 18h la
Public. Bibliothque Schoelcher.

ANNONCES LGALES


AVIS D'APPEL PUBLIC
LA CONCURRENCE
1 Identification de l'organisme qui passe le
march :
CONSEIL REGIONAL DE LA MARTINIQUE
Service des Marchs et de la Commande
publique Rue Gaston Defferre Cluny -
97200 Fort-de-France Martinique Tl.:
0596 59 63 00 / Tlcopie : 0596.72 68 10
2 Objet du March :
ASSURER LA MAITRISE D'EUVRE DES
TRAVAUX DE REHABILITATION AU CFPPA
DU GROS-MORNE (CFGM-06-OPla)
(DEUXIME CONSULTATION)
3 Dtail des travaux:
REHABILITATION DU BATIMENTADMINIS-
TRATIF ET DE LA CUISINE
PDAGOGIQUE DEMOLITION ET
RECONSTRUCTION DE TROIS HANGARS
- TRAITEMENT ANTI-TERMITES DE LEN-
SEMBLE DU CFPPA.
4 Procdure de passation:
Procedure adapte (article 28 du Code des
Marchs Publics)


5 N' de la nomenclature:
Famille n* 71-01 (maitrise d'euvre)
6 Contenu de la mission :
Etudes d'avant project Etudes de project -
Assistance pour la passation des marchs
de travaux Etudes d'excution Direction
de l'excution des travaux OPC -
Assistance lors des operations de reception.
7 Comptences requises :
Le candidate doit avoir des comptences en
architecture et en ingnierie (structure et
fluides). Sinon, il doit tre un groupement
solidaire compos d'un architect et d'ing-
nieurs (structure et fluides). Dans ce cas,
chacun aura prsenter les justifications
requires au dossier de consultation.
8 Adresse auprs de laquelle le dossier de
consultation peut tre obtenu :
Ce dossier sera remis gratuitement par le
Conseil Rgional Service des Marchs et
de la Commande Publique Rue Gaston
Defferre Cluny 97200 Fort-de-France -
Tl. : 0596 59 63 91
Lors du retrait de DCE le candidate devra
fournir tout lment d'identification permet-


tant de le contacter en cas de besoin.
Ce dossier peut tre galement tlcharg
l'adresse Internet sus indique.
9 Dlais de ralisation des documents
d'tudes :
APS/APD: 4 semaines
PRO+EXE1+DCE : 4 semaines
EXE 2 :2 semaines
DOE: 2 semaines
10 Dlai laiss au candidate attributaire du
march pour remettre ses attestations
sociales et fiscales : 8 jours calendaires.
11 Conditions de participation:
Critres de jugement des offres
- valeur technique des offres
- prix de la prestation
Pices requises :
Liste numre dans le dossier de consulta-
lion. Il s'agit en particulier de :
* Lettre de candidature et declaration du
candidate (modles joints au dossier de
consultation),
SMoyens technique affects la prestation,
Comptences et Rfrences pour des
prestations similaires effectues durant les 3


dernires annes,
* Elements permettant d'apprcier les capa-
cits techniques et financires du candidate.
12 Adresse laquelle les offres doivent tre
envoyes:
Reception des offres, par pli recommand ou
contre rcpiss au Conseil Rgional de la
Martinique Service des Marchs et de la
command publique Rue Gaston Defferre -
Cluny 97200 Fort-de-France MARTI-
NIQUE.
13 Adresse auprs de laquelle les rensei-
gnements d'ordre technique peuvent tre
obtenus:
Service Technique du Conseil Rgional -
(Tl. : 0596 59 64 24) ou en ligne l'adres-
se Internet sus indique
14 Lieu et date de remise des plis :
Service des Marchs du Conseil Rgional
l'adresse prcite AU PLUS TARD LE
LUNDI 15 MAI 2006 12H00.
15 Date d'envoi de l'avis la publication :
Le 21 Avril 2006.
FA 6237


SOCIT




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs