Group Title: Justice (Fort-de-France, Martinique)
Title: Justice
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00088914/00060
 Material Information
Title: Justice hebdomadaire du Parti communiste martiniquais
Uniform Title: Justice (Fort-de-France, Martinique)
Physical Description: v. : ill. ; 36 cm.
Language: French
Creator: Parti communiste martiniquais
Publisher: Le Parti
Place of Publication: Fort-de-France, Martinique
Publication Date: April 20, 2006
Copyright Date: 2006
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: World politics -- Periodicals -- 1945-1989   ( lcsh )
Periodicals -- Martinique   ( lcsh )
Politics and government -- Periodicals -- Martinique   ( lcsh )
Genre: review   ( marcgt )
newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: Martinique
 Notes
General Note: Description based on: 65e. année, no. 17 (26 avril 1984); title from caption.
General Note: Latest issue consulted: 70. année, no 8 (22 févr. 1990).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00088914
Volume ID: VID00060
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 15715741
lccn - 90641373

Full Text

HEBDOMAbAIREn


TION COMMUt41Si


Pour la Responsabilit et le Dveloppement veritable.


Aprs le retrait du CPE


PLACER


L'EMPLOI


CENTRE Dt

OLITI


~i $
:'
18sRo~
i
i
f
j ;


L,:
I i .
y* .s: f
~'. .~ i -
e e
-3 -1 *0.


DEBAT

'UE
S- '" :-: : "
i :. .; K "i : I:
1!. **: :"'J





'..... .
. - .--. : . __- .
:,, '. ,,,


Bush va-t-il
attaquer ?


AU

P


XI__~__lll__l____I__________________


Rense e crts d M 00








SA KA PAS


Jeudi 20 Avril 2006 justice n 16 Page 2


SA KA PAS ....................p.2
EDITO .........................p. 3
Placer l'emploi au centre du dbat poli-
tique


ECONOMIE ................... .p. 4
Campagne sucrire : Loin des espoirs
de tonnage


VIE DU PARTI ................. p. 5
Remise des cartes
Lettre du PCM aux parlementaires


POLITIQUE/ECO ............p.7 8
Dossier emploi


ANNONCES LGALES ......p. 9 11


DANS LE MONDE ............p. 12
Les Etats-Unis s'apprte fair la guer-
re l'ran
Italie: Exit Berlusconi



JUSTICE
Administration : 71 86 83
Rdaction : 63 13 20
Fax : 63 13 20
Ed.Justice @ wanadoo.fr



Fondateur: Jules MONNEROT
(8 Mai 1920)
Angle rues A. Aliker & E. Zola
Fort-de-France Tl. 71 86 83
Commission Paritaire n' 0111 187526
26 Janvier 2006
Directeur de la Publication :
Femand PAPAYA
Maquette: Frdric Antiste
Impression :
Nouvelle Imprimerie Martiniquaise
37, Rue E. Zola 97200 FdeF
Tl.: 0596 73 14 54


Un consulate du Bnin

La Martinique compete un peu plus
d'une dizaine de representations
consulaires sur son sol. Elle vient de
s'enrichir d'une nouvelle : le Consulat
du Bnin a ouvert ses portes le 12 avril
dernier au domicile du Consul Docteur
Raymond Gbaguidi, Chemin Long-
Bois au Lamentin. Ce rapprochement
entire les deux peuples est intervenu
suite la semaine du Bnin organise
par l'Office de la Culture de la commu-
ne. L'inauguration a eu lieu en prsen-
ce de l'ambassadeur du Bnin en
France.
Samedi Gloria, les artistes bninois
ont chang avec leurs homologues
martiniquais autour d'une rencontre
culturelle. On sait que la pratique de la
lutte libre effectue par les bninois a
laiss place au damier de ce ct-ci de
l'Atlantique. On a pu apprcier plu-
sieurs facettes de ces deux pratiques.


Toujours non
la violence
faite aux femmes

Une nouvelle femme est morte par des
coups de coutelas ports par son com-
pagnon. Pour l'instant, on n'en sait pas
plus, d'autant que toute la famille de la
victim dcrit le meurtrier comme
quelqu'un de gentil et de non violent.
Pour fustiger cette violence conjugale
qui conduit au grame, l'Union des
Femmes de la Martinique a appel
une manifestation devant le Palais de
Justice. Elle voulait sensibiliser 'opi-
nion ce flau, alerter les politiques
pour la prise en compete du phnomne
de violence faite aux femmes, et la jus-
tice a ncessit d'intervenir rapide-
ment en cas de conflict signal.
Manifestation peu suivie : indifference
ou resignation ?


Une fourrire
automobile
intercommunale

Les lus de la communaut du centre
(CACEM) ont pos la premiere pierre
de la future fourrire automobile de
Mangot Vulcin. Seule Fort-de-France
tait quipe d'une fourrire automobi-
le d'une centaine de places, o tous les
critres de sret n'taient pas tout
fait respects.


Cette structure d'une capacity de 200
places pour les quatre communes rem-
plit toutes les normes de scurit,
assure la CACEM. Cet quipement a
pour objectif de doter l'agglomration
d'un outil de contrle du stationne-
ment. Elle devrait tre oprationnelle
en 2007.


Le passport lectronique

Depuis cette semaine le passport lec-
tronique est en place. I dcoule d'un
rglement europen qui fait obligation
aux 25 pays de 1'U.E. de dlivrer
leurs ressortissants des passeports
comportant une zone de lecture
optique, une puce avec notamment
l'image numrise de leur titulaire.
Cela fait suite aux attentats du 11 sep-
tembre aux Etats-Unis avec l'adoption
de dispositifs scuritaires renforcs
pour l'entre dans le pays.
Les pices fournir pour l'obtention
d'un passport changent, pas son mon-
tant. Il faudra s'attendre des dlais
de dlivrance nettement plus longs
tant donn que la fabrication de ce
document administratif est effectu en
France. Prs de six semaines laissent
entendre les services de 1'Etat contre
10 jours actuellement pour l'ancien
passport.



Schma regional
d'organisation
sanitaire 2006-2011:
Peut-il rsoudre
la crise de la sant ?

L'agence rgionale de l'hospitalisa-
tion (ARH) a prsent le 11 avril le
schma regional d'organisation
sanitaire (SROS) pour les annes
2006-2011, soit cinq ans. C'est le
troisime SROS. Il s'agit de
construire un systme de sant
adapt aux ralits de la sant en
Martinique et aux besoins de soins
des Martiniqais.
19 grandes priorits ont t dfi-
nies. Citons : l'amlioration de la
prise en charge des personnel
ges, la psychiatric, la prise en
charge des enfants et des adoles-
cents, la prinatalit, la chirurgie,
la ranimation, les soins intensifs
Suite en page 4







Jeudi 20 Avril 2006 Justice n" 16 Page 3


Placer l'emploi au centre


du dbat politique


Le retrait du CPE est le
premier recul significa-
tif de la droite depuis
2002 et il a t impos
par le movement social
en France et en
Martinique grce
l'unit syndicale et au
rveil politique de la
jeunesse.
Aprs le non la
Constitution europen-
ne, le rejet par la jeu-
nesse, les salaries et le
people de France du
Contrat Premire
Embauche est une nou-
velle preuve qu'en
France le libralisme
est contest de manire
radical. La porte de
l'vnement dpasse les
frontires de la France.
Certes, la droite et sin-
gulirement Sarkozy -
et le MEDEF essaient de
sauver les meubles en
affirmant que ce n'est
pas la "rforme" enten-
dez le remodelage lib-
ral de la socit qui est
refuse, mais la mtho-
de. Villepin invoque les
"peurs" et les incompr-
hensions face aux
rponses la mondiali-
sation capitalist.
Rponses nolibrales
de demolition du code
du travail, faut-il prci-
ser.
Ils redoutent le retour
au devant de la scne
politique de la question
social et singulire-
ment du dbat sur lem-


ploi vacus depuis la
Prsidentielle de 2002
par la question de la
scurit et de l'immigra-
tion et sur lesquelles,
dans la perspective de
2007, Sarkozy tente de
rivaliser avec Le Pen.
Le dbat de socit fait
irruption : prcarit,
flexibility ou solidarity
?
Quel modle social ?
La loi du profit maxi-
mum marginalisant une
large parties de la popu-
lation dans la pauvret,
la prcarit et l'inscu-
rit social ou une
socit pour la femme et
l'homme mettant leur
service et pour leur pa-
nouissement les
immense possibilits
de notre poque ?
Ce dbat, la socit mar-
tiniquaise en crise la
recherche de son identi-
t et aspirant la res-
ponsabilit collective
ne peut y chapper et
doit lui apporter ses
propres rponses.
Les recettes de drgu-
lation et de la baisse des
charges sociales intro-
duites peu peu par la
droite en France sont
exprimentes en
Martinique et dans les
autres DOM depuis 1994
(Loi Perben).
Avec la LOOM (2000) et
le LOPOM (2003), la
baisse des charges
sociales patronales et la


e*


M. Branchi
dfiscalisation des
investissements sont
quasiment gnralises.
Pour quels rsultats ?
Plus de deux
Martiniquais sur dix
sont au chmage, prs
de un jeune sur deux est
sans emploi et un
Martiniquais(e) en ge
de travailler sur cinq
est Rmiste, telle est la
triste ralit, malgr
tous les trucages des
chiffres du chmage et
de l'emploi.
Il faut d'urgence mettre
sur pied un plan de rem-
placement par des
Martiniquais(es) des
30.000 Martiniquais(es)
qui partiront la retrai-
te l'horizon 2010-2015.
Il faut tenir au plus tt
des Etats Gnraux de
l'Emploi.
Mais la question de
l'emploi est politique et
implique dans notre
pays la mise en euvre
d'un autre type de dve-
loppement et la conqu-
te d'un pouvoir nouveau
grce un changement
de statut.
Pour cela les
Martiniquais doivent se
rassembler et s'engager
dans l'action avec le
PCM.


EDITO








SOCIAL


Jeudi 20 Avril 2006 Justice n" 16 Page 4


Campagne sucrire 2006 :


loin des espoirs de tonnage


Selon le Centre Technique de la Canne
et du Sucre (CTCS), la champagne
sucrire 2006 connatrait une impor-
tante baisse de tonnage de cannes
pour la production de l'usine du
Galion. Celle-ci pourrait atteindre 30
% pour l'ensemble de la champagne. Les
provisions sont passes de 95.000
tonnes 65.000 tonnes.
Les distilleries agricoles ne sont pas au
mieux, mme alimentes par leur
propre exploitation. Leur production
de cannes pourrait descendre en de
des 150.000 tonnes contre une moyen-
ne d'un peu plus de 214.000 tonnes.
Pourtant, la champagne avait dmarr
sous de bons auspices, le temps tant
au rendez-vous. Le tonnage s'levait
42.123 tonnes aprs 45 jours de rcol-
te.
Les technicians expliquent que jusque
l "la quality de la livraison tait cor-
recte", mais depuis le 8 avril, "les don-
nes qualitatives se dgradent de jour
en jour". "Cette progressive dtriora-


tion est mettre en relation avec l'arri-
ve des pluies, mais aussi avec l'tat des
cannes actuellement rcoltes", advance
le CTCS.
En line de mire une quatrime anne
difficile pour les professionnels de la
filire canne. Les planteurs vont subir
une perte de chiffre d'affaires, car la
richesse de la canne ne parviendra pas
compenser la bonification du prix de
la tonne de canne. La SAEM du Galion
va enregistrer un deficit nettement
plus important, car pour atteindre le
seuil de rentabilit, elle doit broyer un
minimum de 100.000 tonnes de


cannes. Nombre de producteurs affir-
ment que la champagne ne dpassera
pas le mois de mai. Une situation
conjoncturelle conjugue des don-
nes d'ordre structure amne cette
baisse annonce.
Au vu de ces rsultats plutt inqui-
tants, voire catastrophiques, l'analyse


La seule usine de transformation
dpend exclusivement de
l'approvisionnement des planteurs.-

faite par le centre tech-
nique rvle la combinai-
son de facteurs cumuls
sur les trois dernires
annes. Un carme trs
marqu en 2003, des
conditions atmosph-
riques trs pluvieuses en
2004 et 2005. Cela s'est
traduit par de mauvaises
conditions de rcolte,
puis de plantation et
d'entretien, avec des
dcalages des calendriers
culturaux.
Cela a entran une reduction des sur-
faces productive de prs de 500 hec-
tares et une forte baisse de la produc-
tivit sur les surfaces rcoltables en
2006. Le rendement est de l'ordre de
moins 50t/ha contre 70 80 t/ha de
rendement potential.
Pour remdier la situation actuelle et
parvenir un accroissement effectif du
potential cannier plusieurs axes de tra-
vail sont prconiss par le CTCS. Que
les planteurs profitent d'une fin de
rcolte prcoce pour rajuster les
calendriers culturaux. Ceci passe,
entire autres par la preparation des


sols pour les replantations, par un
meilleur soin de l'entretien, le choix de
varits adquates en function des sols
et de leur positionnement climatique.
Pour ses prochains programmes, la
priority du centre va se concentrer
notamment sur la poursuite de 1'am-
lioration du statut varital de la sole
cannire, en affinant la caractrisation
des potentialits des varits par zone
de cultures, le contrle phytosanitaire
des ppinires et l'exprimentation des
nouvelles pratiques de plantation.
Les professionnels de la filire, les ins-
tances politiques et les autres parte-
naires devront se mobiliser pour que la
volont politique affirme de conserver
la canne dans l'conomie agricole se
traduise par de rels progrs.

M C.B





et continues, les techniques d'in-
tervention utilisant l'imagerie
mdicale, la prise en charge des
personnel atteintes de cancer,
l'insuffisance rnale chronique,
les urgences, etc.
Une organisation hospitalire
trois niveaux est prvu : les petits
hpitaux de proximity, les hpi-
taux gnraux et le CHU de Fort-
de-France.
La tarification l'activit dite
T2A tend mettre les tablisse-
ments en concurrence au lieu de
la recherche de la complmentari-
t. Le but : faire des conomies.
Cepen ant, ce SROS III se heurte
l'inportance des problmes
budgtaires et financiers non
rsolus par le gouvernement, au
mauvais tat de certain tablis-
sements et au manque chronique
de personnel.
Les moyens seront-ils au rendez-
vous de l'ambition proclame
alors que le systme est en crise
aussi bien en France qu'en
Martinique affecte d'un srieux
surcot d'insularit ?







VIE DU PARTI


Jeudi 20 Avril 2006 Justice n" 16 Page 5


Emploi :


Une initiative du PCM


Le Parti Communiste
Martiniquais, sous la plume de
son Secrtaire gnral Georges
Erichot, a crit la semaine der-
nire aux quatre dputs, Alfred
Almont (UMP), Philippe
Edmond-Mariette (Btir, Non
Inscrit), Alfred Marie-Jeanne
(MIM, Non Inscrit) et Louis-
Joseph Manscour (PS) ; aux
deux Snateurs Claude Lise
apparent PS, ex-PPM) et Serge
Larcher (divers gauche, Non
Inscrit) ainsi qu'aux Prsidents
des deux Assembles afin de pro-
poser la tenue d'Etats Gnraux
de l'Emploi pour laborer des
measures spcifiques pour l'inser-
tion des jeunes dans l'emploi et
pour la lutte contre le chmage
en gnral en Martinique.

Parti Communiste Martiniquais
Remise des cartes
Se mobiliser pour
l'emploi
des Martiniquais

La remise des cartes 2006 du Parti
Communiste Martiniquais est place
sous lemploi des Martiniquais dans
notre pays.
On sait qu' horizon 2010 de nom-
breux dpars la retraite (estims plus
de 30.000) sont programms tant dans
le secteur public que celui du priv et
qu'il est important que ces posters librs
soient, en priorif, occups par des
Martiniquais.

Dimanche 23 Avril 2006 9 heures
Restaurant scolaire -
Bourg du DIAMANT
(entre du Bourg)

Programme :
Allocution du Scrtaire Gnral G.
Erichot
Dbat Remise solennelle des cartes
du Parti
-Pot de l'amiti


* Ci-aprs copie de cette
correspondence.
"J.,,

Monsieur le Prsident
et cher compatriole,

Le dbat sur le Contrat Premire
Embauche a mis en lumiere l'urgence
d'apporter des solutions l'emploi des
jeunes.
Nous pensions que la representation
parlementaire martiniquaise devrait se
saisir de cette question en liaison avec
les Prsidents des Assembles et les
socio-profssionnels et laborer des pro-
positions tenant compete de la situation
martiniquaise.
En effet, grce la mobilisation et
l'unit syndicale sans faille des lycens,
des tudiants et des salaries, le
Gouvernement a t contraint d'annon-
cer le replacementn" du Contrat
Premiere Embouche (CPE) par des
''mesuress en f/Leur de l'insertion pro-
fessionnelle desjeunes en difficult.
Une loi nouvelle sur ces mesurs est
iise en chantier.
Par ailleurs, le Premier Ministre a
finalement annonc une discussion
av c les partenaires sociaux sur la scu-
risation des parcours professionnels,
sur la prcarit et l'insertion desjeunes
dans l'emploi.
Notre Parti, ds son announce, a estim
que le Contrat Premiire Embauche
(CPE), en instaurant une priode d'es-
sai de deux ans ai course de laquelle
l'employeur pouvial licencier le jeune
salari sans obligation de motivation,
ne pouvait qu'aggraver la situation de
l'emploi desjeunes vu le context cono-
mique et social dgrad de notre pays et
le dsquilbre considerable du march
du travail qui en rsulte (taux de ch-
mage official de 23 c). Et il a appel
la mobilisation pour son retrait.
En ef et, si en France un peu plus de
deux jeunes sur dix sont sans emploi,


en Martinique ce sont plus de quatre
jeunes de 15 a 24 ans sur dix et prs de
la moiti des jeunes non diplmis qui
sont au chl'reage.
Aussi nous nous rjouissons, sans
reserve, de la victoire populaire rem-
porLce centre la precarit et la flexibili-
t que veulent instaurer les tenants du
libralisme capitalist en France et en
Europe.
Cependant, ds lors que des mesures
pour lnscrtion des jeunes dans l'em-
ploi doivent tre dbattues, il nous
paraitrait dommageable que les i'li
dents particulariets de notre situation
ne soient pas prises en compete.
C'est pourquoi nous estimons que notre
reprsentaton parlementaire devrait
tre en measure de faire des propositions
spcifiques et nous suggrons, pour
cela, de consulter les partenaires
sociaux de notre pays.
De notre point de vue, le mieux serait,
autant que possible, d'organiser au
plus tt des Etats Gtniraux de l'Emploi
ou, tout le nmins, une rencontre des
syndicats et organizations sroioprofes-
sionnels concerns sous l~'gde des
Presidents des deux Assembldes.
Ces discussions, en partant des ralits
martiniquaises, seraient susceptible
de construire des propositions adaptes
au lieu, come toujours, de tenter
d'amnager aprs coup des measures
conues sur la base du context cono-
mique et social de la France.
.Assurment nous de'ons fire de l'emi-
ploi une poriorit martiniquaise
Bien entendu, Monsieur le Prsident,
nous sommes prts en discuter avec
vous une date et en un lieu votre
convenance.
Veuillez agrer, Monsieur le Prsident,
l'expression de mes sentiments dmo-
cratiques.

Le Secrtaire Gnral du PCM

i;plye iF1,iv








POLITIQUEIECO.


leudi 20 Avril 2006 Justice n" 16 Page 6


Philippe Edmond-Mariette,
Dput du Centre.


DOSSIER EMPLOI


Assemble Nationale



Des measures pour


l'emploi des jeunes


en Martinique



proposes


Dans le dbat l'Assemble
National le 12 avril dernier sur le
dispsitif remplaant le CPE, le
dput Edmond-Mariette a fustig
attitude du gouvernement s'agis-
sant du chmage des jeunes, parti-
culirement "insupportable" outre-
mer.
Il a propos la tenue d'Etats
Gnraux de l'Emploi.
n a poursuivi
"Maintenant que le CPE est pass de
vie trpas, nous avons l'obligation
de poursuivre et d'intensifier nos
rponses, car la demand des jeunes
est just. Au surplus, leur souffrance
- et celle de leurs proches ne sera
pas attnue par le "jeu des sept
families" des contracts aids : M.
Borloo, je demanded le CIVIS ; M.
Larcher, un CJE; Mme Vautrin, le
SEJE; M. Baroin, je demand un
CAE ; M. Dutreil, un contract de
professionnalisation et M.
Sarhazy, un contract d'avenir Non
et non I (Applaudissements sur les
bancs du group socialist et du
groups des dputs communists et
rpublicains). De grce, un seul
emploi, en CDI, ferait le bonheur de
ces jeunes Martiniquaises et
Martiniquais.
Alors, Monsieur le Premier ministry,
il faut suivre une tout autre logique".
(,) Monsieur le Premier ministry,
ot~s avez dclar que vous ne bais-
sz pas les bras. Ds lors, tes-vous


prt, dans les rgions d'outre-mer,
crer les conditions d'accs aux
concours publics rgionaux dcon-
centrs, afin de remplacer les seniors
qui parent la retraite et de satis-
faire la demand locale ? Etes-vous
prt relancer l'application de l'ar-
ticle 15 de la loi d'orientation pour
l'outre-mer, en donnant des moyens
financiers aux prfets pour faire
partir 500 seniors en cong solidari-
t, ce qui donnerait autant de postes
des jeunes ? Quel est votre agenda
de lutte pour dtruire le chmage et
relancer l'emploi ?" (Vifs applaudis-
sements sur les bancs du group
socialist et du group des dputs
communists et rpublicains).
Pour sa part, la CDMT-ANPE
ragissant l'annonce de la discus-
sion d'une loi remplaant le CPE et
portant sur 'accs des jeunes la
vie active en entreprise note le 11
avril que " nouveau des subven-
tions l'embauche sont octroyes
aux entreprises sans obligations de
rsultats"
La CDMT-ANPE dclare avoir pro-
pos "un parlementaire surplace
Paris sa demanded les measures
suivantes :
"- Une nouvelle orientation et une
nouvelle politique du FEDOM (fond
pour l'emploi DOM).
- La prorogation du dispositif de
cong solidarity et un nouvel accord
cadre qui peut permettre avant 2007


la creation en Martinique de 3.500
emplois en faveur de jeunes de
moins de trente ans.
- Dans la perspective de dparts la
retraite (30.000 postes) pour le sec-
teur public que le gouvernement
assouplisse le dispositif d'accs la
function publique en Martinique par
la mise en place de concours rgio-
naux dconcentrs et une convention
cadre de replacement des person-
nels seniors.
- Le classement de la Martinique
(intgralement en Z.U.S.) zone
urbaine sensible afin de mobiliser
par ce biais le maximum de crdits
en faveur de l'insertion des jeunes de
moins de 16 25 ans.
- La creation en Martinique d'un
contract de type particulier baptis le
C.R.RS. contractt de replacement
des personnel seniors) axs sur le
tutoratpour l'accueil des jeunes sup-
plant un partant la retraite.
Ces propositions parmi tant d'autres
sont de nature offrir une chance
historique notre jeunesse du fait
des dparts massifs la retraite
don't le replacement reste rali-
ser de manire mthodique et effica-
ce".
On retrouve trace de ces proposi-
tions dans l'intervention du dput
Philippe Edmond-Mariette et elles
recoupent plusieurs propositions
mises par le PCM.


r i








POLITIQUEIECO.


leudi 20 Avril 2006 Justice n" 16 Page 7


Voil la rponse du Ministre de
'Emploi Ph. Edmond-Mariette :
"M. Grard Larcher, ministry dl-
gu l'emploi, au travail et l'inter-
tion professionnelle des jeunes -
Monsieur le dput, j'ai eu l'occasion
de rpondre ce matin la proccu-
pation qui tait la vtre de voir le
primtre des zones urbaines sen-
sibles s'largir, conformment aux
engagements de Jean-Louis Borloo
et de Franois Baroin. En effet, le
chmage de nos jeunes compatriotes
ultramarins est, pour le
Gouvernement, une trs grande pr-
occupation, au point que dans la loi
de cohsion social - la demand de
l'ensemble des lus de l'outre-mer -,
nous avons observ une priode tran-
sitoire qui nous a permis de signer
sur place, en 2005, 56.000 contracts


aids et 5.500 contracts d'apprentis-
sage. Etje lance un appel pour qu'
l'instar des 21 presidents de rgions
mtropolitaines, les presidents de
rgions d'outre-mer signent des
contracts d'objectifs et de moyens, de
sorte que nous puissions construire
le parcours d'alternance don't ont
besoin nos jeunes. Le Gouvernement
fait un effort particulier pour ces
rgions car il connat leurs difficul-
ts. Enfin, le parcours d'accs aux
carrires de la function publique le
PACTE est disponible pour les
jeunes ultramarins et il faut que tous
ensemble, collectivits territoriales et
Etat, nous fassions le pari de l'ap-
prentissage, y compris dans la fonc-
tion publique.
Notre preoccupation actuelle outre-
mer est de rsoudre le problme du


chmage, facteur de "dcohsion"
social. Les jeunes ultra-marins fai-
sant parties intgrante de la collecti-
vit national, nous y sommes parti-
culirement attentifs"
(Applaudissements sur les bancs du
group UMP)
Le Ministre Larcher rpond Loi
Borloo et apprentissage. Pas de
rponse sur les concours rgionaux
dconcentrs dans la function
publique : le ministry renvoie un
certain PACTE.
Il faut largir le front de la lutte
pour l'emploi des Martiniquais par
la tenue d'Etats Gnraux de
'Emploi demande par notre Parti
aux parlementaires et aux
Presidents des deux Assembles.

M Antoine Gilles


Horizon 2010 2015
L'urgence : Entre 30.000 et 41.000
emplois occuper par des
Marliniquais(ses)
Un certain nombre d'organisa-
tions syndicales et politiques ont
lanc un "appel pour l'emploi des
Martiniquais en Martinique" en
octobre 2005.
El s'agit de : I
Organizations syndicales
UGTM, CSTM-Eduction,
CGTM, SE-UNSA, UNSA,
SGP/FO, CDMT-ANPE, SNOP,
SDPCDM/CDMT, FO et CFDT.
Partis politiques: MIM et CNCP.
Cet appel dclare notamment :
"A l'horizon 2010, plus de 41.000
emplois seront occuper, soit la
suite de dparts la retraite, soit
par la creation de mtiers mergents.
Il faut tout faire pour permettre aux
Martiniquais d'occuper au moins ces
41.000 emplois".
"Justice", en son temps, a rendu
compete de cette initiative et le PCM
en tant qu'organisation a adhr
ce regroupement.
Selon une tude mene par
l'OPCAREG (organisme paritaire
collecteur agr par la Rgion
Martinique) qui a pour vocation de
recueillir la contribution obligatoire
des entreprises en matire de for-
mation professionnelle et par
1INSEE, "globalement l'horizon
2010 : 29.700 personnel en emploi
partiront la retraite personnels
ges de 49 ans en 1999) soit 25,6 %
des emplois de 1999. Les perspectives


d'emploi devraient tre de 10,1 %,
soit 11.700 emplois crer. Le deficit
d'emploi est : 29.700 + 11.700 =
41.400 emplois. La tension est
41.400 X 100/116.107 = 35,7 %".


Tout mettre en ouvre pour qu'ils soient les
premiers occuper les posters pourvoir.
C'est--dire le rapport entire le dfi-
cit d'emploi et le nombre d'emplois
au recensement de 1999 (116.107
emplois).
Dans le mme temps, c'est 39 % des
effectifs de la function publique tra-
vaillant en Martinique (35.000) qui
seront parties la retraite entire 2005
et 2015.
En 2010,35 % des chefs d'entreprise
galement seront parties (Atlas co-
nomique 2006 N 2 Edition
Martinique).
La Martinique va subir un choc
auquel elle doit se prparer d'urgen-
ce.
Personnels de catgorie A dans la
function publique, mtiers de la
sant (infirmiers, sage-femmes,
aides soignantes) sont concerns
dans le public.


Dans le priv, les dirigeants d'entre-
prises (patrons d'htels, bars, res-
taurants), les cadres des banques et
assurances, les comptables et les
financiers.
Parmi les mtiers jeunes quali-
Sfis il faut citer les informati-
ciens, les formateurs, les recru-
teurs, les technicians des ser-
vices administratifs, les repr-
sentants et les professionnels de
la communication et de la docu-
mentation notamment.
Parmi les mtiers jeunes moins
qualifis l'OPCAREG voque les
agents de gardiennage et de
scurit, etc.
Par consquent, les mtiers de la
sant, les services aux particu-
liers, la restauration et la scuri-
t notamment vont connatre un fort
dveloppement.
Il faut agir pour viter une pousse
du genocidee par substitution" par
manque de qualification des marti-
niquais.
"L'initiative emploi, Martinique" des
organizations cities a tabli des dis-
positions mettre en ouvre pour
satisfaire les besoins de la
Martinique en matire d'emploi
ngocier et/ou discuter avec l'Etat,
avec le Conseil Rgional et avec les
organizations patronales.
Cela n'est pas contradictoire avec la
proposition d'organiser la tenue
d'Etats gnraux de 1'Emploi.

M Michel Branchi







POLITIQUEIECO


Jeudi 20 avril 2006 Justice n 16 Page 8


DOSSIER EMPLOI



Loi remplaant le CPE


Un ravalement des
contracts prcaires
existants

En lieu et place du Contrat Premire
Embauche, l'UMP avec la nouvelle
loi sur l'accs des jeunes la vie acti-
ve en entreprise ractualise les
contracts aids qui maintiennent les
jeunes non qualifis dans le sous-
emploi. Avec en prime, de nouvelles
exonrations des charges et autres
subventions pour les patrons.
Le dispositif remplaant le CPE sont
des contracts aids spcifiques exis-
tants visant les publics les moins
qualifis et les plus en difficult sur
le march du travail. Son cot total
est de 150 millions d'euros suppl-
mentaires en 2006.

SContrat jeune en entreprise (CJE)

Cr en 2002 par Franois Fillon, ce
CDI temps plein ou partiel rmu-
nr sur la base du SMIC horaire
vise les jeunes de moins de 26 ans
sans qualification.
L'employeur bnficie d'une subven-
tion fixe 150 euros par mois ou
300 euros en function du niveau de
formation de la personnel embau-
che.


Ce qui va changer: Le CJE est largi
aux jeunes en CIVIS et ceux qui
sont au chmage depuis plus de six
mois. L'aide mensuelle de l'Etat
devrait tre porte 400 la pre-
mire anne puis 200 euros l'anne
suivante.

S.Le Contrat de Professionnalisation

Institu en 2003 en replacement
des diffrents contracts en alternance
existants.
Conclu pour six douze mois, il
s'adresse tous les jeunes de 16 26
ans rmunrs en dessous du SMIC
(55 % du SMIC avant 21 ans, 70 %
entire 21 et 26 ans) mais aussi aux
demandeurs d'emploi gs de 26 ans
ou plus.
L'employeur bnficie d'une exonra-
tion total de charges sociales (dans
la limited du SMIC) s'il embauche un
jeune de moins de 26 ans ou un
demandeur d'emploi de plus de 45
ans.
Ce qui va changer: Le contract de pro-
fessionnalisation sera subventionn
par l'Etat avec une prime de 200
euros par mois la premiere anne
puis 100 euros la second ds lors
que le contract dbouchera sur un
CDI.


~CV loi
IpE>cci.cgion fl

I,'Empri0 preCalre~


iehn0%e


~.2"& ~j.,--


eii --~s e -'
L e


IContrat d'insertion la vie social
(CMS)

Cr par la droite aprs la liquida-
tion des emplois-jeunes. I s'agit d'un
contract d'un an renouvelable destin
aux moins de 26 ans de niveau bac-
calaurat (niveau infrieur bac + 2
ou deux annes d'tudes suprieures
non valides).
Le jeune travaille 26 heures hebdo-
madaires maximum pour des collec-
tivits locales ou des associations.
L'employeur peut bnficier d'une
prise en charge par 1Etat de 33 % du
SMIC, 66 % si la structure s'occupe
des grands exclus, des handicaps,
des personnel ges ou de la poli-
tique de la Ville dans les quarters
dfavoriss. A partir de 18 ans les
jeunes peuvent toucher une alloca-
tion de l'Etat (900 euros maximum
par an) pour les priodes o ils n'ont
aucune rmunration.
Ce qui va changer : Le CIVIS sera
assorti, dornavant, d'un bilan de
competence, de 'priodes de forma-
tion et d'un suivi assur par un
"tuteur" durant la premiere anne.
Tous les jeunes au chmage depuis
plus de six mois en bnficieront.
Maigre nouveaut.

u Dblocage de 50.000 stages
dans une douzaine de mtiers o existent
des offres d'emploi non pourvues.

Il s'agira de stages intensifs de for-
mation en entreprise.
A la place du CPE, la droite recycle
des dispositifs qui maintiennent les
jeunes non qualifis dans le sous-
emploi et bloquent, par l'effet d'au-
baine que suscitent les cadeaux fis-
caux et autres subventions destins
aux employers don't ils sont assor-
tis, la creation d'emplois stables et
correctement rmunrs.
Depuis l'arrive de la droite au pou-
voir en 2002 le chmage des jeunes a
augment de quatre points.

M Antoine Gilles


ly_ -


~g-


MZD ir b,


t--- _









ANNONCES LGALES


Jeudi 20 avril 2006 Justice n 16 Page 9


AVIS DE CHANGEMENT DE GERANT

Suite l'assemble gnrale extraordinaire
du 31.03.06 de la socit PATRON SARL sis :
Z.A. Tapis Vert 97218 BASSE-POINTE avis
est donn du changement de grant de la
sotit :
1) Ancien grant : M. PATRON Simon
demeurant : Quartier Belle Etoile SAINTE-
MARIE
2) Nouveau grant : M. PATRON Grard
demeurant : Quartier Haut du Morne 97218
BASSE-POINTE.
En consequence, les status seront modifies.
Pour avis, le Grant
FA 6190


AVIS

Les associs de la SARL ECOTRA. runis
en AGE le 15 mars 2006, ont dcid de
modifier l'objet social :
- Ancien objet : tudes, construction, com-
mercialisation d'immeubles
- Nouvel objet : constructions de maisons
individuelles,
Et de modifier en consequence de la dci-
sion ci-dessus, l'article n" 2 des status.
Pour avis, la Grance
FA 6191


AVIS DE TRANSFER DE SIEGE

Aux terms de l'assemble gnrale ordinai-
re du 03 Avril 2006, il a t convenue du
transfer du sige social de la SARL EVENT
DOM situe l'imm. Frgate Esc. A Pte 2
Cit Dillon F-de-F au : 46 Rue Ernest
Deproge 2me Etage 97200 FORT-DE-
FRANCE.
Pour avis
FA 6192


AVIS DE CONSTITUTION

Par acte SSP en date FdF du 06 Mars
2006:
Forme: SARL
Denomination: ATLANTIQUE SERVICES
Sige social : Quart. Morne Acajou 97240
FRANCOIS
Objet : Pressing Peinture
Capital : 7.000 euros don't 6.000 en nature
Dure : 99 ans
Grant : Mme PIERRE Marie-Franoise
Josphe 97240 FRANCOIS
Immatriculation de la socit la Chambre
des Mtiers de FdeF;
Pour avis
FA 6193

PRESTIGE AUTO ECOLE SARL
AVIS DE TRANSFER DU SIEGE SOCIAL

Aux terms d'une dlibration en date du
14/03/06, l'assemble gnrale extraordinai-
re a dcid de transfrer le sige social :
Ancienne mention : 4 rue de la Rpublique
97200 FdeF
Nouvelle mention : 122 bis rue Victor Hugo
97200 FORT-DE-FRANCE computer du 30
mars 2006. En consequence l'article 4 des
status sera modifi.
Pour avis, le Grant
FA 6194

AVIS DE CONSTITUTION

Suivant acte sous seing priv en date du
12/02/2006 au Lamentin il a t constitu
une socit responsabilit limite don't les
caractristiques sont les suivantes :
Denomination social : MADIN'NET PRES-
TATIONS SERVICES
Capital social : 200,00 , divis en 20 parts
de numraire entirement libres
Sige social : 80 rue Lopold Bissol 97232
LAMENTIN
Objet : Prestations de services aux entre-
prises et aux particuliers
Dure : 99 annes computer de son imma-
triculation au RC des socits.
Grance : Mlle Frdrique MARIE-LOUISE,
Clibataire, de Nationalit Franaise demeu-
rant : Rsidence Rhizophore Basse
Gondeau LAMENTIN 97232


La socit sera immatricule au registre du
commerce et des socits de Fort-de-
France.
La Grante
FA 6195

RANCH DE TRENELLE
Entreprise Unlpersonnelle
Responsabilit Limite
Au capital de 8.000
Sige social :
C/o Cabinet de gestion DESTAILLEUR
ZAC de Rivire Roche
N SIREN 445 213 465
RCS FORT-DE-FRANCE 2003 B 190

AVIS DE DISSOLUTION ANTICIPE

L'associ unique a dcid la dissolution anti-
cipe de ladite socit computer du 31 mars
2006.
M. NONONE JEAN-PHILIPPE. Grant et
associ unique, demeurant 16 Angle Rue
Victor Hugo et de Vassoigne 97215
RIVIRE-SALE est nomm liquidateur.
Le sige de la liquidation est fix 16 Angle
Rue Victor Hugo et De Vassoigne 97215
RIVIRE-SALE
C'est cette adresse que la correspondence
devra tre adresse et que les actes et docu-
ments devront tre notifis.
Les actes et pieces relatifs la liquidation
seront dposs au registre du commerce et
des socits de FORT-DE-FRANCE.
Pour avis et mention,
M. NONONE Jean-Philippe
Le liquidateur
FA 6196


AVIS DE CONSTITUTION

Aux terms d'un acte sous seing priv en
date du 06 avril 2006, avis est donn de la
constitution de la Socit Responsabilit
Limite "SERVICES DEPANNAGES PNEU-
MATIQUES" au capital de 1.500 c dcom-
pos comme suit : 1.500 en numraire.
Sige social : Domaine Public Maritime, Rue
des Eaux Dcoupes Bourg 97228 SAIN-
TE-LUCE (Martinique)
Objet social: La vente de pneumatiques et la
ralisation d'entretiens courants sur vhi-
cules particuliers ou professionnels
Dure : 99 ans computer de l'immatricula-
tion au Registre du Commerce et des
Socits.
Grant : Mademoiselle DUCROS Prycilla est
dsigne statutairement en quality de gran-
te.
RCS Fort-de-France
Pour avis, la Grante
FA 6197


AVIS DE CONSTITUTION

En date du 10.04.06, il a t constitu une
SCI prsentant les caractristiques sui-
vantes :
Denomination: SCI GARDENIA
Adresse : 61 Rue du Gardenia
Quarter Clairire
97200 FORT-DE-FRANCE
Objet : La socit a pour objet dans les DOM
TOM, en France Mtropolitaine et l'tran-
ger. Acquisition, la construction de tous
biens immobiliers, la proprit, l'administra-
tion, l'exploitation par bail, location ou autre-
ment de tous biens et droits immobiliers don't
elle pourrait devenir propritaire par vole
d'acquisition, et gnralement toutes opra-
tions quelconques se rattachant directement
ou indirectement cet objet.
Capital: 1.000,00 (diviss en cent parts de
10 chacune entirement souscrite et lib-
re en numraires).
Les co-grants :
M. Franois-Xavier DINTIMILLE
Demeurant : 35, PL de la Moisson 77176
NANDY
M. Christian Patrick DINTIMILLE
Demeurant : 61, rue du Gardnia Clairire
97200 FdeF
Immatriculation au Registre du Commerce
en course.
Pour avis, le Grant


AVIS DE CONSTITUTION

Avis est donn de la constitution de la
Socit "DOM PROJECT
Capital de 3.000
Sige social : Rsidence Oasis RN5 Anse
Figuier 97211 RIVIRE-PILOTE Martinique
Objet : L'acquisition sous toutes ses former,
soit sur plans, soit en course de construction,
soit aprs achvement, de tous biens
meubles et immeubles
Lamnagement de ces biens, la proprit,
l'administration, l'exploitation par bail, loca-
tion ou autrement desdits immeubles.
L'acquisition de tous terrains ou leur prise
bail construction ainsi que leur division.
La construction en vue de la vente ou de
location en totalit ou par fractions d'en-
sembles immobiliers de toutes natures.
Les parties des immeubles sociaux qui ne
seraient pas vendues lors de l'achvement
pourront tre loues en attendant leur ali-
nation.
Dure : 99 ans
Cogrants : Mme THEMISTOCLE Eliane
Vve PALLUD et Mr PALLUD Patrice.
Pour avis
FA 6199


AVIS DE CONSTITUTION

En date du 02.04.06 il a t constitu une
SCI prsentant les caractristiques sui-
vantes : Dnomination : SCI 3G
Adresse : Montgrald Bt. Jumbo Appt.
364 97200 F-de-F
Objet: La socit a pour objet la proprit, la
gestion et plus gnralement l'exploitation
par bail, la location et toutes operations
financires, mobilires ou immobilires se
rattachant l'objet social Dure : 99 ans
Capital : 160 C (divis en 100 parts de 1
chacune)
Grant : Mme GRAPINDOR Pierrette
demeurant Montgrald Bt. Jumbo Appt.
364 97200 Fort-de-France
Immatriculation au registre du Commerce en
course.
Pour avis, le Grant
FA 6200

AVIS DE CONSTITUTION

Avis est donn de la constitution d'une soci-
t prsentant les caractristiques suivantes :
FORME : Socit Civile Immobilire
DENOMINATION: FRAJALI
SIGE SOCIAL : 7 Lot. La Haut 97215
RIVIRE-SALE
OBJET : Acquisition et gestion par location
dans l'immobilier.
DURE : 99 annes '
CAPITAL: 762 Euros
APPORTS EN NUMRAIRE: 762 Euros
GRANCE : Mme AGATHINE Jacqueline
demeurant 7 Lot. La Haut 97215 RIVIRE-
SALE
IMMATRICULATION au RCS de Fort-de-
France en course.
Pour avis
FA 6201

AVIS DE MISE EN SOMMEIL
LIBRAIRIE DU C(UR DE JSUS
Sigle : L.C.J.
23 Rue ZizIne et Des Etages
97224 DUCOS
RCS 428 128 680 1999 B 953

Suite l'A.G. du 31.03.06, il a t dcid la
mise en sommeil de la EURL Librairie du
Coeur de Jsus.
Pour avis, le Grant
FA 6202

AVIS D'ANNONCE LGALE

CONSTRUMARD SARL
Z.I. Canal Cocotte Immeuble Espace 92
97224 DUCOS
SIRET: 448 824 565 00015

Objet: Dmission de la co-Grante
Mme ROUSSEL Martine

Comme suite 'AGE du 04/12/2003, dmis-
sion de Mme ROUSSEL Martine,
Demeurant Ducos


En quality de Co-Grante.
Nomination de Mr NARDY Lucien, demeu-
rant au Lamentin. en quality de Grant
unique computer du 01/12/2003.
Pour avis, le Grant
FA 6203


DOM VRD

Socit responsabilit limite au capital de
7.660 euros
Sige social : Chemin Mome Ludger Bois
Neuf 97224 DUCOS
RCS n 04 B 908
SIRET n 477 753 339 000019
Aux terms d'un procs-verbal de dlibra-
tion des associs en date du 30 mars 2006.
la collectivit des associs accepted la dmis-
sio de Monsieur Rodolphe REMER de ses
functions de grant computer du 1er avril
2006 et decide de nommer en quality de
grant : Monsieur Rodrigue STEPHANIE-
VICTOIRE demeurant rue Vincent Allgre
Prolonge 97231 ROBERT, en remplace-
ment de Monsieur Rodolphe REMER.
Pour avis, le Grant
FA 6204


DOM VRD
Socit responsabilit limite
au capital de 7 660 euros
RCS n 04 B 908
SIRET n 477 753 399 000019

Suivant dlibration d'une Assemble
Gnrale Extraordinaire en date du 17 mars
2006, les associs ont dcid de transfrer
le sige social de 1er tage du Centre
Commercial Place d'Armes, n 36, 97232
LAMENTIN Chamin Morne Ludger, Bois
Neuf, 97224 DUCOS computer du 1er avril
2006. Corrlativement, l'avis prcedemment
public est modifi comme suit:
Ancienne mention:
Le sige social est fix 1er tage du Centre
Commercial Place d'Armes N" 36, 97232
LAMENTIN.
Nouvelle mention:
Le sige social est fix Chemin Morne
Ludger, Bois Neuf, 97224 DUCOS.
Pour avis, le Grant
FA 6205

AVIS DE CONSTITUTION

Suivant acte sous seing priv en date Fort-
de-France, le 22 mars 2006, enregistr la
recette des Impts de Fort-de-France
(97200), le 30 mars 2006, a t constitute
une socit civil immobilire ayant les
caractristiques suivantes :
La Socit a pour objet : l'acquisition par
voie d'achat ou d'apport, la proprit, la mise
en valeur, la transformation, la construction,
l'amnagement, l'administration et la loca-
tion de tous biens et droits immobiliers, de
tous biens et droits pouvant constituer l'ac-
cessoire, l'annexe ou le complement des
biens et droits immobiliers en question.
La Socit est dnomme : HABITATION
BELAIR
Le sige social est fix : Villa Bel Air, Rue
du Btonnier Hector Andr, Croix de
Bellevue, 97200 Fort-de-France
La Socit est constitute pour une dure de
99 annes
Le capital social est fix la some de
1.500 euros.
Les apports sont en numraire.
Toutes les cessions de parts, quelle que soit
la quality du ou des cessionnaires, sont sou-
mises l'agrment pralable l'unanimit
des associss.
L'exercice social commence le 1er Janvier et
finit le 31 Dcembre de chaque anne.
Les associs nomment pour premier grant
de la socit : Monsieur PORSAN-CLEMEN-
TE Serge Gervais, demeurant Fort-de-
France, 16 rue Faustin Rouil, Des Rochers.
La socit sera immatricule au registre du
commerce et des socits de Fort-de-
France.
Pour avis
Le Grant
FA 6206












ANNONCES LGALES


Jeudi 20 avril 2006 Justice n 16 Page 10


Fred-MIchel TIRAULT
Avocat la court
5 rue Jules Monnerot
97200 FORT-DE-FRANCE

VENTE AUX ENCHRES PUBLIQUE
SUR FOLLE ENCHRE

LES ENCHRES NE PEUVENT TRE
PORTES QUE PAR MINISTRE D'AVO-
CAT INSCRITAU BARREAU DE FORT-DE-
FRANCE

II sera procd le MERCREDI 17 MAI 2006
9 HEURES, en l'audience des cries du
Tribunal de Grande Instance de FORT-DE-
FRANCE, sant au Palais de Justice la
revente aux enchres publiques sur folle
enchre au plus offrant et demier enchris-
seur l'extinction des feux :
D'une parcelle de terrain, situe sur le terri-
toire de la commune du ROBERT
(Martinique), d'une superficie de 4HA 50A
06CA, cadastre section Y, numro 290, sis
VC Alle Coco.
Selon procs verbal de description dress
en date du 5 octobre 2004 par Maitre HER-
BIN, Huissier de Justice, il s'agit de :
"D'une grande parcelle d'environ quatre hec-
tares et demi, cadastre Y 290, sise quarter
Chapelle Villarson au ROBERT (MARTI-
NIQUE).
Cette parcelle est trs pentue et non exploi-
te.
Elle est couverte de vgtation sauvage et
d'arbres adults.
Quelques ranges de bananiers laisss
l'abandon apparaissent dans la parties la plus
au nord du terrain.
En limited nord de cette parcelle passe une
route bitume dite "Alle Coco".
Dans l'angle nord-est de la parcelle se trou-
ve une vieille maison.
Il s'agit d'une btisse en dur, ancienne et en
trs mauvais tat.
Elle comporte deux niveaux et un toit terras-
se.
Au niveau suprieur se trouve le logement
occup par Monsieur Honor LUCCIN d'une
superficie d'environ 90 m2.
Le niveau Infrieur consiste en logement
amnag dans ce qui tait auparavant un
garage. Ce logement est actuellement occu-
p par des locataires don't je n'ai pu obtenir
le nom"
SAISI A LA REQUETTE DE:
Mme Patricia DESCAS pouse NARCISSE
Ne le 14 aot 1968 Fort-de-France
(Martinique) de Nationalit franaise demeu-
rant Quartier Morne Courbaril Imm.
Sylvestre Emile 97240 Le Franois.
Et de:
M. Jean Claude NARCISSE n le 27 octobre
1958 au LORRAIN (Martinique) de nationali-
t franaise demeurant quarter Morne
Courbaril Imm. Sylvestre Emile 97240 Le
Franois
AYANT POUR AVOCAT:
Matre Fred-Michel TIRAULT, Avocat au
Barreau de Fort-de-France, domicili au 5,
Rue Jules Monnerot 97200 Fort-de-France.
Adjug l'audience des crimes du TGI de
Fort-de-France le 7 SEPTEMBRE 2005 pour
le prix de CENT DIX MILLE EUROS
(110.000 euros) outre les charges.
L'adjudicataire:
M. Christian BOUTANT, n le 24 Fvrier
1955 au ROBERT de nationality franaise,
demeurant Quartier Chapelle Villarson
97231 LE ROBERT
n'ayant pas vers le prix dans les dlais pr-
vus par le cahier des charges en son article
treizime ainsi qu'il rsulte d'un certificate
dlivr le 16 mars 2006 par le Greffier du
Tribunal de Grande Instance de Fort-de-
France.
Il sera donc procd la nouvelle adjudica-
tion sur la mise prix de VINGT MILLE
EUROS (20.000 euros).
Le cahier des charges a t dpos au
Greffe du Tribunal de Grande Instance de
Fort-de-France le 26 Janvier 2005 o toute
personnel peut en prendre connaissance.
Les enchres se font par Ministre d'Avocat.
Pour tous autres renseignements s'adresser
au Cabinet de Matre Fred-Michel TIRAULT.
FA 6207


SELARL RIOUAL-ROSIER
92, Boulevard Gnral de Gaulle
97200 FORT-DE-FRANCE
Tl. : 0596 72 50 03
Fax : 0596 63 78 87

VENTE AUX ENCHRES PUBLIQUES

II sera procd le MERCREDI 17 MAI 2006
9 HEURES 00 l'audience des cries du
Tribunal de Grande Instance de Fort-de-
France sis Palais de Justice, Nouvelle Cit
judiciaire, 35 BId Gnral de Gaulle, par
devant Monsieur le Juge commis cet effet
la vente aux enchres publiques au plus
offrant et demier enchrisseur l'extinction
des feux de :
Un appartement de type F2 formant le Io n
72, dpendant d'un ensemble immobilier
dnomm AZTECA sis en la commune de
Scholcher, cadastr lieudit "Lotissement
Terreville" section AB n* 330.
Cet ensemble immobilier a une contenance
de 41 ares et 14 centiares.
Cet appartement d'une surface utile de
52,15 m2 don'tt 10 m2 de loggia) est situ,
au premier niveau du btiment G, porte droi-
te dans l'entre desservant l'escalier G, com-
prenant: sjour, cuisine, une chambre, salle
d'eau, un WC, une loggia et les
75/10.000mes des parties communes.
Ledit immeuble a fait l'objet d'un tat des-
criptif de division et soumis au regime de la
coproprit suivant acte reu le 20 aot
1990, par Me Guy PLISSONNEAU
DUQUESNNE, public au bureau des
Hypothques Fort-de-France le 04 AVRIL
1991, Volume 3840 n 6.
Le cahier des charges a t dpos au
Greffe du Tribunal de Grande Instance de
Fort-de-France o toute personnel peut en
prendre connaissance.
Les enchres s'ouvriront sur la mise prix
de : VINGT TROIS MILLE EUROS (23.000
euros).
Pour tout renseignement s'adresser au gref-
fe du Tribunal de Grande Instance ou la
Selarl RIOUAL-ROSIER.
Les enchres se font par Ministre d'Avocat.
FA 6208

Socit DOMETAL
SARL au capital de 7.500 euros
SIge social :
222 Rsidence du Vieux Moulin
97200 FORT-DE-FRANCE
R.C.S. de Fort-de-France B 478 154 602

Aux terms d'un procs verbal de l'associ
unique en date du 12 Avril 2006, Monsieur
David DAIRTE demeurant 26 rue des
Amours Terreville 97233 SCHELCHER a
t dsign nouveau grant en remplace-
ment de Monsieur Marc Gilles BARBIER
dmissionnaire computer du 12 Avril 2006.
Pour avis
Le Grant
FA 6209

Cabinet de Michel LANGERON
Avocat
88, Rue Victor Svre
97200 FORT-DE-FRANCE
Tl.: 0596 70 20 98

CHANGEMENT
DE RGIME MATRIMONIAL

Par jugement en date du 12janvier 2006
rendu par la Chambre du Conseil du Tribunal
de Grande Instance de Fort-de-France, il
apparat que le Tribunal a homologu l'acte
de Matre Monique LEPPELLETIER-BEAU-
FOND-DUVAL, Notaire associ de la SCP
"MODOCK et LEPELLETIER-BEAUFOND-
DUVAL" Notaires associs LAMENTIN,
tabli le 4 novembre 2004, par lequel les
poux Franoise MENC &pouse PAULY et
Monsieur Gabriel PAULY ont adopt le rgi-
me de la separation de biens rgi par les dis-
positions de l'article 1536 et suivants du
Code Civil.
FA 6210


"CHIMERE BLANCHE"
Socit en Nom Collectif
au capital de 3 811,22 euros
Sige social: LE MARIN (Martinique
C/O S.A.E.P.P. Boulevard Allgre
Bassin Tortue
434 037 586 RCS FORT-DE-FRANCE

Suite cession de parts sociales en date
du 21/03/2006, la SARL CHIMERE YACH-
TING don't le sige social est au MARIN
(Martinique) Port de Plaisance du Marin,
boulevard Allgre, Bassin Tortue 306 606
104 RCS FORT-DE-FRANCE, est devenue
seul associ de la SNC CHIMERE
BLANCHE aux lieu et place de M.Yves
NOGIER, M. Michel KLINGHOFER, M.
Philippe KHAYAT, M. Bertrand KHAYAT, M.
Andr ROGOPOULOS, M. Philippe
CAZAUX, la SARL ADF FINANCE, associs
cdants.
En outre la SARL CHIMERE YACHTING a
t nomme Grante en replacement de la
SARL ADF FINANCE, Grante dmission-
naire, avec effet au 21 mars 2006.
Pour avis, la Grance
FA 6211

Matre Alain MANVILLE
82, Rue Moreau de Jonns
97200 FORT-DE-FRANCE
Tl.: 0596 70 64 24 Fax : 0596 70 64 25

AVIS DE CONSTITUTION

SOCIT RESPONSABILIT LIMITE
MAC 4

Par acte sous seing priv en date du 04 Avril
2006, il a t constitu une socit res-
ponsabilit limite:
Denomination social: MAC 4
Capital : 20.000 EUR divis en 1.600 parts
sociales de 12,50 EUR chacune, entire-
ment souscrites et libres.
Sige social: ZAC DE DUPREY/ARTIMER -
97290 LE MARIN
Objet:
La fabrication de verres optiques et de lut-
nettes, montages et preparations de ceux-ci.
Et, partout o elle y trouvera intrt, la fabri-
cation, l'achat, la distribution, en gros ou/et
en dtail, de tous articles d'optique et de
lunetterie, l'exploitation de tous autres fonds
de commerce lis indirectement ou non
cette activity.
La fabrication et la vente de lunettes de
protection et d'optiques, la furniture de
prestations d'optomtriste, prothse oculaire
et base vision, la vente de lunetteries ainsi
que tous products s'y rattachant.
La creation, l'acquisition, la location, la
prise en location-grance de tous fonds de
commerce, la prise bail, l'installation, l'ex-
ploitation de tous tablissements, fonds de
commerce, usines, ateliers, se rapportant
l'une ou l'autre des activits spcifies.
La prise, l'acquisition, l'exploitation ou la
cession de tous procds et brevets concer-
nant ces activits.
La participation directed ou indirecte de la
Socit dans toutes operations financires,
immobilires ou mobilires et dans toutes
-entreprises commercials ou industrielles
pouvant se rattacher l'objet social ou tout
objet similaire ou connexe.
Dure : 99 ans computer de I'immatricula-
tion de la socit au Registre du commerce
et des socits.
Co-Grants :
- Monsieur Gilles DURIEU, n le 06 Juillet
1973 SAINT-ETIENNE (42), demeurant
Chteau Paille 97280 LE VAUCLIN,
nomm pour une dure illimite.
- Monsieur Fabrice RICHARD, n le 26 Juin
1974 CHARTRES, demeurant Acajou, 47
Lot. Les Horizons 97232 LE LAMENTIN,
nomm pour une dure illimite.
La socit sera immatricule au Registre du
commerce et des socits tenu au greffe du
Tribunal Mixte de Commerce de Fort-de-
France.
Pour avis et mention
FA 6212


LIBERTY EGALIT FRATERNITY

RPUBLIQUE FRANCHISE
PREFECTURE
DE LA REGION MARTINIQUE
SECRETARIAT GENERAL
DIRECTION DE L'ENVIRONNEMENT
DU CONTENTIEUX DES FINANCES
ET DES AFFAIRES DECENTRALISEES
BUREAU DE LENVIRONNEMENT
ET DU LITTORAL

AVIS relatif l'arrt prfectoral
n" 06-0970 du 22 mars 2006, autorisant
la socit DENEL exploiter une usine
de fabrication de Jus de fruits et de
confiture au Gros-Morne

LE PREFET
DE LA REGION MARTINIQUE
Chevalier de la Lgon d'Honneur

Par arrt du 22 mars 2006, le prfet a
autoris la socit DENEL exploiter les
installations classes d'une usine de fabri-
cation de jus de fruits et de confiture au
GROS-MORNE.
Cet arrt, qui dfinit des measures desti-
nes prvenir les inconvnients ou dan-
gers que l'installation serait susceptible
d'entraner, peut tre consult la
Prfecture de la Rgion Martinique -
Bureau de l'Environnement et du Littoral -
et la Mairie du GROS-MORNE.

Fort-de-France, le 28 Mars 2006
Pour le Prfet et par dlgation
Le Chef du Bureau
de l'Environnement et du Littoral
E. MIEVILLY
FA 6213

PRFECTURE
DE LA REGION MARTINIQUE
Sous-Prfecture de La TRINIT

Le Sous Prfet de La Trinit

COMMUNIQUE

AVIS D'OUVERTURE D'ENQUTE
PRALABLE LA DECLARATION
D'UTILIT PUBLIQUE

Le public est inform que, conformment
aux dispositions de l'arrt n* 2006-04 du
10 Avril 2006, une procedure d'enqute
publique pralable la declaration d'utilit
publique sera mise en oeuvre pour les tra-
vaux de rectification du virage de Fond
Massacre sur la RN1 au Lorrain.
Cette enqute sera ouverte pendant une
dure de trente quatre (34) jours, du
Vendredi 5 mai 2006 au mercredi 07 juin
2006 inclus.
Le dossier d'enqute pourra tre consult
au service d'urbanisme de la mairie du
Lorrain dans les dlais susviss, aux
heures d'ouverture des bureaux.
Durant cette priode, les observations du
public pourront :
* soit tre consignes sur le registre d'en-
qute ouvert, sur place, cet effet,
* soit tre adresses par crit au commis-
saire enquteur, M. Alain Christophe
POMPIERE, qui sigera au service d'urba-
nisme de la mairie prcite de 09 heures
12 heures les jours suivants :
*LE VENDREDI 5 MAI 2006,
* LE MERCREDI 10 MAI 2006,
*LE LUNDI 15 MAI 2006
* LES MERCREDI 24 MAI, 31 MAI, 07
JUIN 2006.
Aprs clture de l'enqute, les conclusions
motives du commissaire enquteur pour-
ront tre communiques toute personnel
qui en fera la demand auprs du sous
prfet de la Trinit. Celles-ci seront, en
outre, dposes la mairie du Lorrain
pour la consultation du public.
Trinit, le
Le Sous Prfet
Xavier BRUNETIERE
FA 6214











ANNONCES LGALES


Jeudi 20 Avril 2006 Justice n 16 Page 11


CONSEIL REGIONAL
DE LA MARTINIQUE

AVIS D'APPEL PUBLIC
LA CONCURRENCE

Identification de l'organisme qui passe le
march : Conseil rgionl de la Martinique
Services des Marchs de la command
publiques, Rue Gaston Defferre Cluny
97200 Fort De France Martinique, tl :
0596 59-63-00/ tlcopie : 0596 72-68-10
Adresse Internet :
http://ww.cr-martinique.fr Rubrique
"Marchs publics"
Persone responsible de march : Le
President du Conseil regional de la
Martinique
Procedure de passation : Procdure adap-
te en vertu de l'article 28 du code des
marches publics (CMP)
Objet du march : Ralisation de son-
dhges tudes gotechnlques mission
de type G12 sur le parc Immobilier de
I'AFPA MARTINIQUE
Rfrence d'idendification du march:
ST-EGEO-06-018
Caractristiques principles
Objectif gnral de la prestation:
La prsente consultation a pour objet
l'excution d'une mission d'tudes go-
tecthniques de type G12 conformment
aux dispositions de la norme NFP 94-500
(Etude de faisabilit des ouvrages go-
techniques) sur les sites de I'AFPA MAR-
TINIQUE
Autre : Transmission par voie dmatriali-
se : autorise
Dcomposition en lots : les prestations
sont rparties en huit lots dsigns ci
aprs: '
- Lot 1 : l'ex ARDTM l'Anse Gouraud,
Schoelcher
- Lot 2: l'Ecole Htelire, l'anse Gouraud,
Schoelcher
- Lot 3: le C.F.P.A de la Pointe de JAHAM
- Lot 4: La villa du Directeur, sur l'ancien-
ne route de Schoelcher
- Lot 5 : le C.F.P.A de Trinit
- Lot 6 le C.F.P.A de DILLON, Fort De
France
- Lot 7 le C.F.P.A de Trianon, au Franois
- Lot 8 : Le Sige et le C.R.P.T de
Chateaubeauf, Fort De France.
Modalits d'attribution: Lattribution se fera
par marches spars (lot par lot)
Dure d'excution du march: Le candidate
devra faire une proposition de dlai pour le
ou les lot(s) pour le(s)quels il soumission-
ne
Adresse auprs de laquelle les documents
peuvent tre obtenus :
Le dossier de consultation des entreprises
sera remis gratuitement par le service des
marchs et de la command publique Rue
Gaston Defferre Cluny 97200 Fort-de-
France Tl. : 0596 59 63 00.
Lors du retrait du DCE, le candidate devra
fournir tout lment d'identification permet-
tant de le contacter en cas de besoin.
Ce document peut tre galement tlchar-
g l'adresse Intemet sus indique.
Conditions de participation :
Critres de jugement des offres:
- valeur technique des offres
- dlai de ralisation des de la prestation du
lot concem
- prix de la prestation
Pices requires :
Liste numre dans le dossier de consulta-
tion. Il s'agit en particulier de:
* Lettre de candidature et declaration du can-
didat (modles joints au dossier de consulta-
tion),
Moyens techniques affects la prestation.
* Comptences et Rfrences pour des
prestations similaires effectues durant les 3
dernires annes,
* Elements permettant d'apprcier les capa-
cits techniques et financires du candidate.
Dlai de validity des offres : 180 jours
Adresse auprs de laquelle les renseigne-
ments d'ordre administratif peuvent tre
obtenus :
Conseil Rgional de la Martinique (service
des marchs et de la command publique)
ou en ligne l'adresse sus indique.
Date limited de reception des offres :
LE 4 MAI 2006 12H00 (HEURE DE MAR-


TINIQUE)
Adresse a laquelle les offres doivent tre
envoyes:
Reception des offres par pli recommand ou
contre rcpiss au Conseil Rgional de la
Martinique Service des Marchs et de la
Commande Publique Rue Gaston Defferre
- Cluny 97200 Fort-de-France Martinique
ou en ligne l'adresse Internet sus indique.
Dlai laiss au candidate attributaire pour pro-
duire les attestations sociales et fiscales:
8 jours calendaires.
Autres renseignements:
Procedure dmatrialise:
Le Conseil Rgional de Martinqiue met gra-
tuitement la disposition des candidates une
plate-forme de dmatrialisation accessible
via l'adresse Internet suivante :
http://www.cr-martinique.fr rubrique "mar-
chs publics".
Cette plate-forme permet notamment (muni
de la rfrence d'identification du march
porte au present avis d'appel public la
concurrence) :
- la recherche des consultations passes par
la Region Martinique
- le tlchargement des avis, rglement de
consultation et DCE
- la transmission par voie lectronique des
dossiers d'offre.
Pour le tlchargement du DCE les candi-
dats sont invits bien renseigner le champ
"e-mail" en ce sens que cette adresse pour-
ra tre utilise afin de les informer des ven-
tuelles modifications apportes au DCE.
S'agissant de la transmission des offres par
voie dmatrialise, la personnel habilite
engager l'entit candidate doit tre titulaire
d'un certificate lectronique de classes 2 ou 3
dlivr par un prestataire agr afin de
signer son offre (voir liste des prestataires
agrs en page d'accueil de la plate-forme)
L'envoi en deux temps des dossiers d'offre
est autoris : les candidates ayant adress
l'empreinte de leur offre avant la date limited
de remise des offres auront un dlai de
16H00 compt partir de l'envoi de l'em-
preinte pour faire parvenir leur dossier d'offre
lui-mme dans le "coffre-fort lectronique" de
la Region.
Date d'envoi du present avis la publication:
12 avril 2006
6215


CONSEIL REGIONALDE LA MARTINIQUE
AVIS D'APPEL PUBLIC
A LA CONCURRENCE

Identification de l'organisme qui passe le
march : Conseil Rgional de la
Martinique
Services des Marchs de la command
publiques, Rue Gaston Defferre Cluny -
97200 Fort De France Martinique, Tl :
0596 59-63-00/ Tlcopie : 0596 72-68-10
Adresse Internet:
http://www.cr-martinique.fr
Rubrique "marchs publics"
Persone responsible de march : Le
President du Conseil regional de la
Martinique
Procedure de passation: Procdure adap-
te en vertu de l'article 28 du code des
marchs publics (CMP)
Objet de la Consultation : Travaux de rha-
bilitation de l'immeuble PRUDENT
Rfrenced'identification du march:
IM-PRUD-05-OP1
Caractristiques principles : Les travaux
comprenant les prestations suivantes:
- Peinture extrieure et intrieure
- Faux plafond
- Menuiseries
- Climatisation
Autre : transmission par voie dmatrialise:
autorise
Prestations divises en lot: Lot unique
Lieu d'excution des travaux: Ville de Fort de
France (MARTINIQUE)
Dlai d'excution du march : 2 mois environ
Adresse auprs de laquelle le dossier de
consultation peut tre obtenu :
Ce dossier sera remis gratuitement par le
Conseil Rgional Service des marchs et
de la command publique Rue Gaston
Defferre Cluny 97200 Fort-de-France -
Tl.: 0596 59 63 91.
Lors du retrait du DCE le candidate devra


fournir tout lment d'identification permet-
tant de le contacter en cas de besoin.
Ce dossier peut tre galement tlcharg
l'adresse Internet sus indique.
Conditions de participation :
Critres de selection des candidatures :
- les garanties et capacity techniques et
financires
- les rfrences professionnelles des candi-
dats
- les moyens
Critres de jugement des offres :
- valeur technique
- prix des prestations
Pices requises:
* Liste correspondante dcrite dans le rgle-
ment de consultation, notamment :
*Lettre de candidature et declaration du can-
didat (modles joints au dossier de consulta-
tion),
SMoyens techniques affects l'opration,
* Rfrences pour des travaux similaires
affects durant les 3 dernires annes,
* Elements permettant d'apprcier les capa-
cits techniques et financires du candidate.
Dlai de validity des offres : 180 jours
Adresse auprs de laquelle les renseigne-
ments d'ordre administratif peuvent tre
obtenus:
Conseil Rgional de la Martinique (service
des marches et de la command publique)
ou en ligne l'adresse Intemet sus indique.
Adresse auprs de laquelle des renseigne-
ments d'ordre technique peuvent tre obte-
nus : Service Technique du conseil regional
(Tl : 0596 59-64-24) ou en ligne l'adresse
intemet sus indique
Date limited de reception des offres :
LE 4 MAI 2006 12H00 (HEURE DE MAR-
TINIQUE)
Adresse laquelle les offres doivent tre
envoyes :
Reception des offres par pli recommand ou
contre rcpiss au Conseil Rgional de la
Martinique Service des Marchs et de la
Commande Publique Rue Gaston Defferre
- Cluny 97200 Fort-de-France Martinique
ou en ligne l'adresse Intemet sus indique.
Dlai laiss au candidate attributaire pour pro-
duire les attestations sociales et fiscales:
8 jours calendaires.
Autres renseignements:
Procedure dmatrialise :
Le Conseil Rgional de Martinqlue met gra-
tuitement la disposition des candidates une
plate-forme de dmatrialisation accessible
via l'adresse Internet suivante :
http://www.cr-martinique.fr rubrique "mar-
chs publics".
Cette plate-forme permet notamment (muni
de la rfrence d'identification du march
porte au present avis d'appel public la
concurrence) :
- la recherche des consultations passes par


la Region Martinique
- le tlchargement des avis, rglement de
consultation et DCE
- la transmission par voie lectronique des
dossiers d'offre.
Pour le tlchargement du DCE les candi-
dats sont invits bien renseigner le champ
"e-mail" en ce sens que cette adresse pour-
ra tre utilise afin de les informer des ven-
tuelles modifications apportes au DCE.
S'agissant de la transmission des offres par
voie dmatrialise, la personnel habilite
engager l'entit candidate doit tre titulaire
d'un certificate lectronique de classes 2 ou 3
dlivr par un prestataire agr afin de
signer son offre (voir liste des prestataires
agrs en page d'accueil de la plate-forme)
L'envoi en deux temps des dossiers d'offre
est autoris : les candidates ayant adress
l'empreinte de leur offre avant la date limited
de remise des offres auront un dlai de
16H00 compt partir de l'envoi de l'em-
preinte pour faire parvenir leur dossier d'offre
lui-mme dans le "coffre-fort lectronique" de
la Region.
Date d'envoi du present avis la publication:
12 avril 2006
6216

CACEM
COMMUNAUT D'AGGLOMRATION
DU CENTRE DE LA MARTINIQUE

AVIS D'ANNULATION DE MARCH

1) Identification de la collectivit qui passe le
march:
CACEM (Communaut d'Agglomration du
Centre de la Martinique) Immeuble la
Verrire Avenue de Arawaks BP407 -
97204 Fort de France
2) TYPE DE MARCH:
March de services.
3) OBJET DU MARCH:
Location d'engins avec chauffeur pour le
compete de la CACEM
4) PROCEDURE:
March d'Appel d'offres ouvert art. 33, 57
59 du Code des marchs publics
5) RFRENCE PUBLICATION DE LAVIS
D'APPEL PUBLIC LA CONCURRENCE :
Avis d'appel public la concurence envoy
le 9 dcembre 2005.
Parution FA n" M12245 du 14 dcombre
2005
6) EXPOSE:
Le march sus vis est dclar sans suite
pour motifs d'intrt gnral.
Une nouvelle consultation sera lance dans
les plus bref dlais
7) DATE D'ENVOI LA PUBLICATION DU
PRSENT AVIS: le 13 avril 2006
Le President
Serge LETCHIMY
FA 6217


ABONNEZ-VOUS JUSTICE


Je desire recevoir JUSTICE chaque semaine mon domicile
Nom ............................................ Prnom ...................................................
Adresse exact ...............................................................................................


Jergle par E] chque bancaire [] chque postal ] espces
A I'rdre de la Socit des Edtiou Jstce

Nos ari: LN 6MOIS 3 MOIS
MARTINIOUE E] En

GUADELOUPE
GUYANE 86e E 48e 35 E

FRANCE o100o E 556 40 E


Retoumne ce bulletin : Socit des Editions Justice
B..401- 46 Rue Andr Alike 97200 Fort-de-France
Tl : 0596 71 86 83 e-mail : ed.justice(wanadooQt








DANS LE MODNE Jeud




George W. Bush



s'apprte attaquer lIran


Depuis plus d'un sicle, le ptrole
continue la principal source d'nergie
dans le monde entier, celle don't
dpend l'essentiel de l'activit cono-
mique, qu'il s'agisse des pays dvelop-
ps ou de ceux dits en voie de dvelop-
pement.
Mme si les pays producteurs poss-
dent encore d'importantes reserves, les
gisements sont appels s'puiser tt
ou tard, d'o l'imprieuse ncessit de
rechercher d'autres sources d'nergie,
de prfrence renouvelable et non pol-
luante, d'autant que la population de
la plante ne cesse d'augmenter.
L'une des options auxquelles ont
depuis longtemps pens certain
grands pays, don't la France, est l'ner-
gie nuclaire, laquelle exige, outre de
l'argent, de hautes capacits scienti-
fiques et technologiques. Le malheur
est que l'nergie nuclaire a t
d'abord conue come moyen de ftbri-
quer des armes de destruction massi-
ve, le premier people en avoir fit lii
triste experience tant le people japo-
nais, la fin de la second 1II.,r-.
mondiale.
Le monde actuel se divide on doux
groups de pays : ceux qui sont dots
de l'arme nuclaire et qui constituent.
une sorte d'aristocratie jalouse do Cse
prrogatives, d'une part, et ceux qui
n'en possdent pas et n'ont pas le droit
d'en fabriquer, d'autre part. Parmi ces
derniers, il y a notamment l'Iran, pays
musulman gouvern par des isla-
mistes farouchement hostiles aux
Etats-Unis et dcids rayer Isral de
la carte.
LIran, suspect de vouloir dvelopper
son programme nuclaire non pas
des fins pacifiques comme il le procla-
me, mais dans le but de fabriquer la
bombe atomique, a reu le 30 mars
dernier un ultimatum du Conseil de
Scurit de l'ONU le sommant de ces-
ser d'enrichir l'uranium dans un dlai
de 30 jours. Cet ultimatum a t rejet
par le ministry des Affaires
Etrangres, Manoucherhr Mottaki,
qui a raffirm le droit de son pays
d'avoir un "programme nuclaire paci-
fique" et ritr sa proposition de crer


un "consortium regional" pour rgler la
question.
George W. Bush, qui n'a dcidment
pas tir les leons de sa sale guerre
d'Irak et qui se croit charge par Dieu
de punir les "mchants" du monde
entier, entend utiliser la menace que
reprsente la possession par l'Iran de
la bombe arme atomique comme pr-
texte une intervention militaire. A
cet effet, il a d'ores et dj labor un
plan destin dtruire les principles
cibles militaires iraniennes, l'aide de
missiles atomiques.
La nouvelle a t rvle dans le "New
Yorker" par Seymour Hersh, suite
une longue enqute auprs de respon-
sables militaires, d'hommes politiques
et de diplomats nord-amricains.
L'opration vise la fois chasser les
islamistes du pouvoir et permettre
aux Etats-Unis de contrler tout le
Moyen-Orient et son ptrole dans les
dix annes venir. Des centaines de
cibles ont t rpertories, don't 99 %
n'ont rien voir avec le nuclaire, et
des agents de la CIA sont dj pied
d'aouvre en Iran, o ils encouragent
la rebellion les minorits ethniques.
Cependant, certain chefs de l'tat-
iiinjor nord-amricain sont hostiles
l'usage de l'arme atomique contre
l'Iran. Et des voix s'lvent contre
toute intervention arme, mettant en
avant les graves consequences poli-
tiques qu'elle ne manquerait pas
d'avoir dans la region et dans tout le
monde musulman.
Mme si l'actuel rgime iranien n'a
rien de dmocratique et professe un
racism anti-juif unacceptable, George
W. Bush n'a aucune autorit morale
pour lui dicter sa conduite, ni le droit
d'intervenir militairement en Iran.
La tragdie irakienne, don't on ne voit
pas comment ni quand elle pourra
s'achever, devrait faire rflchir le
sieur Bush, son principal responsible,
Une nouvelle guerre au Moyen Orient
ne pourriat qu'exacerber le s.ra-iti e,, .
anti-amricain et favoriser la pou(e &
de l'islamisme le plus radical.


20 Avril 2006 Justice n" 16 Page 12



Italie


Victoire de


'Unione


contre


Berlusconi

La mme seimaie o en ltalie tom-
bait Bernado Provenzano, considtre
commee le chef supreme id Co'.i
Nostra (la mafia skiliernl,\ Silvio
Berlusconi perdait les elections lIgis-
latives.
Il aura alhlu une coalition du cctntre
gauche (dnmwcrates de gauh~l, \Vrts,
Parti des Communistes italiens,
Refondation conumuniste) pour que
Romano Prodi gagno au poteau et
dbarrasse l'lila d(e .Si '. ,
Borlustconi, champion de ',ll, I.l l,.-
ralismo et. oapt du populisme,
Berlusconi n'a pna nccepta]o di il.a
aux lgislativoe italionnes. Mlais apris
dconmplte et l'eco ptes, l' id 1' v -'' .1.
l, la list do l'i. niii ii 'ii | 1 ,' iii, il,
Silvio Berlusconi, qui 'e,'t allid aiux
h. il i .: du (hliiito Musaolini, est
d'auttant plus hiargnou que
lRo fdation Communisit a .*in..ii'
t wNe voix, devenant l 20 pa'ti poli-
tiquo do la lui"jn 'i la Chiaml)bro deo
D!(puted, t, le 3e au t i,,i Le bilan
social et conomique des cini manmeas
do gouverntnco d'uned d droites les
plus populist et durmes et dea plus
i, I ,L:ii; pour les travailleuri italions.
i re ied'semlnt eonomiqtu, la lutte
control la prde'arit, pour h. i*,,Ii. ., *ini
des retraitest doa g un i tlic te quasi-
reissen ne sera pat uneo tcthi isde
(fi tun droite ll,-'l,, qui ml ulti-
pliera @le eolbuees et les pig t. L'a
vigilanw rest de miso, Djta le ons-
tructions de Berinuoni fobnt que
Romann Prodi ns prendra ses fonc-
tions que le 18 Mai,
N'oublions pas toutefoiga que Rlmaiw
Prodi a 6t Prsident de la
Commnimision eurroqenne et partisan
de la Directive BollWa.tel et du prqjet
de canstitution lilr.,l,-


a M. PkArobe M


a A.C.




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs