Group Title: Justice (Fort-de-France, Martinique)
Title: Justice
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00088914/00056
 Material Information
Title: Justice hebdomadaire du Parti communiste martiniquais
Uniform Title: Justice (Fort-de-France, Martinique)
Physical Description: v. : ill. ; 36 cm.
Language: French
Creator: Parti communiste martiniquais
Publisher: Le Parti
Place of Publication: Fort-de-France, Martinique
Publication Date: March 23, 2006
Copyright Date: 2006
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: World politics -- Periodicals -- 1945-1989   ( lcsh )
Periodicals -- Martinique   ( lcsh )
Politics and government -- Periodicals -- Martinique   ( lcsh )
Genre: review   ( marcgt )
newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: Martinique
 Notes
General Note: Description based on: 65e. année, no. 17 (26 avril 1984); title from caption.
General Note: Latest issue consulted: 70. année, no 8 (22 févr. 1990).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00088914
Volume ID: VID00056
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 15715741
lccn - 90641373

Full Text
0p~Gt4F- HEBDOMAAIRE_ DiN OATION


Pour la Responsabilit et le Dveloppement vritable.


605 anniversaire de
IA DEPARTEMIENTAISA TION
19 mars 1946 19 mars 2006,


Autonomie
dmocratiqui
& populaire


A CANCER
SUR IA VOIE DE LA

REsPONSAIIIT


T I:MI.4Eti
^S^^-^~ ?-h^ ..s^ -.--------- .'









DE LA
MARTINI QUE
DANS TOUT

CELA P








SA KA PASEO


Jeudi 23 Mars 2006 Justice n 12 Page 2


SA KA&PS. ................... p.2
EDTO ........................P. 3
Urr.cr.. du peupile -i -~rniquais pour
avancerwsurI~ ] e die la responsabilit




A Mei M infun, rM du"Iii:L
FcLes owaee rv

LTES SOC ----- ......---p. 5
Ly'cdms et wCiffis marUnquais par-
.". 1-'le: ', ,:n gl f', r- iL r,. I . S du C P

ECCMME ............... .p. 6
Le tuw de swik




Ubm eeca *fmii e de [W ap asi emi en-~en
Ut~l E IPpA10


s iil Ir,~~I, RJ -,.la?


AMZWM LOAffl .,,p, 12 16


JUSTICE
Administration ;71 86 83
.Rdaction : 6.3 13 20
Fa~x 5 3 13 20
rJrVi:3;; cc@w'1nadoo.fr






TA -j~.71 M 9
IF>-Ir,4i g MO 111 07f)28



Fmriwfig, ld PAPIA PdA
Ida
IT 5 4F


Campagne sucrire

Selon le CTCS, prs de 9.000 tonnes de
canne ont t achemines vers le Galion
13 jours aprs le dbut de la champagne,
soit 700 tonnesjour. Le centre tech-
nique note que la richesse, la teneur en
fibre et la puret dujus sont trs bonnes
pour un dbut de champagne. Il met en
garde contre une teneur en fibre leve
et appelle la prudence quant l'avan-
ce de la saison sche. Si le temps se
maintient, observe le CTCS, on peut
s'attendre de bons rsultats qualita-
tifs, ce qui est loin d'tre le cas sur le
plan quantitatif. Les rendements
l'hectare restent moyens, voire faibles,
souligne-t-on.
Pour le CTCS, l'optimisme est de
rigueur, l'usine devrait pouvoir
atteindre son rythme de c-oisire si
aucun incident ne vient pertL.er sa
monte en charge dans les semaines
venir.


L'eau en forum
(Mexico: 18-22 Mars)

Le quatrime forum mondial de l'eau a
dbut le 18 mars Mexico sur le
thme: "Des actions locales pour un dfi
mondial.
Parmi les 5.000 participants du monde
entier, une dlgation martiniquaise
don't Madeleine de Grandmaison, prsi-
dente du comit de bassin, Garcin
Malsa, membre de ce comit et la direc-
trice de l'office de l'eau Jacqueline Defoi.
Les problmatiques de la gestion de
l'eau, le rle des collectivits locales, les
risques naturels et le retard d'assainis-
sement dans les pays du sud seront au
centre des dbats.
La richesse en "or bleu" n'est pas ter-
nelle et risque de s'puiser bientt, s'in-
quitent les scientifiques. Pour cela, sa
preservation fait l'objet de la plus gran-
de attention. Il conviendra notamment
d'viter le risque de la privatization des
resources en eau. D'autant que l'objec-
tif des Nations Unies de rduire d'ici
2012 le nombre de personnel sans accs
leau potable sera loin d'tre atteint.
Il faut savoir que 8 millions de per-
sonnes dcdent cause des maladies
lies l'eau, que prs d'un milliard
quatre cents millions de personnel
n'ont pas accs l'eau potable.
La Martinique, malgr ses pluies abon-
dantes, est concerne par la problma-
tique de l'eau. L'affaire de la Grande
Rivire en est une illustration.


Dlinquance routire

Selon le bilan des autorits prfecto-
rales concernant les accidents corporels
au mois de janvier "tous les indicateurs
sont dj la hausse : 14 accidents de
plus et 6 victims de plus".
La vitesse, l'alcoolmie et le non port du
casque, ajouts au non respect du code
de la route, constituent les ingredients
de cette statistique peu reluisante.
Malheureusement la plupart de ces
personnel perdent la vie, victims de
l'inconsquence de conducteurs dlin-
quants. Cette recrudescence justifie la
presence plus marque de la police et de
la gendarmerie sur nos routes. L'apport
du radar mobile en zone gendarmerie
sera un lment du enforcement des
contrles.
Les autorits, outre la prevention, pas-
sent la phase rpressive avec la saisie
du vhicule en cas d'infraction grave.
S'agissant de la dlinquance gnrale,
ce mois de fvrier marque un recul de
15.9 %, constate la Prfecture. Dans ce
bilan, les jours de carnaval n'ont pas t
pris en compete. Mais la dlinquance sur
les personnel reste toujours aussi vio-
lente, les vols avec arme blanche et les
vols la tire sont en forte progression,
soit plus 66.67 % pour les premiers et
70 % pour les seconds. La politique sar-
kozienne de reconduite aux frontires
est bien applique en Martinique,
puisque l'on note un taux de plus 93 %
de procedures de non admission. Une
petite embellie du ct de l'implication
des mineurs : elle ralentit de moins 12
% pour le mois de fvrier.


"Convergence, la
descent des mornes"
en sommeil

Pour la premiere fois depuis 17 ans, la
manifestation "Convergence, la descen-
te des mornes" initie par le Syndicat
d'Initiative d'Ajoupa-Bouillon prsid
par Madeleine de Granmaison sera
absente du calendrier. En effet, chaque
week-end avant Pques, le Nord s'ou-
vrait en un florilge de festivits
diverse. Usure du temps, moyens
humans et matriels en rade, sont
quelques-unes des explications avan-
ces pour justifier cette dfection. La
prsidente souhaite prendre le temps
de la rflexion avec les diffrents parte-
naires afin de repartir sur de nouvelles
bases et pour une meilleure integration
dans la region. On attendra pour voir.







Jeudi 23 Mars 2006 Justice n 12 Page 3


Union du people martiniquais

pour avancer sur la voie de la

responsabilit et du

dveloppement vritable


Le riche dbat auquel a donn
lieu la conference organise
vendredi dernier par le Parti
Communiste Martiniquais
l'occasion du soixantime
anniversaire de la "loi d'assi-
milation" rigeant notre pays
en Dpartement, a fait ressor-
tir l'urgente ncessit de deux
choses insparables sans les-
quelles aucune avance relle
n'est envisageable : l'union des
forces de progrs et l'labora-
tion d'un project d'avenir.
La rcente mobilisation popu-
laire contre la "loi de la honte",
qui a about au retrait de l'ar-
ticle 4 vantant les mrites de la
colonisation, a montr que les
Martiniquais savent s'unir
autour de certaines causes
tout en s'alliant aux dmo-
crates franais afin de rendre
plus efficaces les actions entre-
prises.
L'union fait la force, a-t-on cou-
tume de dire. Elle a t payan-
te rcemment, comme elle l'a
t lorsque le sinistre Le Pen a
prtendu fouler notre sol. Elle
est prcieuse, et il faut tout
faire pour la prserver et la
renforcer, bien que cela ne
puisse se faire, videmment,
n'importe quel prix ni dans
n'importe quelle condition.
La socit martiniquaise, en
dpit de son apparence de
richesse, est gravement mala-
de. Notre conomie est fragile
et artificielle. Le chmage, qui
s'accrot jour aprs jour et
frappe les jeunes tout particu-
lirement, favorite la dlin-
quance, ainsi que le traffic et la
consommation de drogues qui
dtruisent l'tre human et le
transforment en zombi.
La famille martiniquaise, de


plus en plus destructure, se
rvle souvent incapable
d'duquer correctement les
enfants. Et l'Ecole n'assume
plus sa function ducative tra-
ditionnelle : elle tend mme
devenir un lieu de violence et
de corruption.
Au plan politique, on constate
une tendance la balkanisa-
tion, qui se manifeste singuli-
rement par la multiplication
d'organisations don't le terri-
toire d'action se confond avec
celui de la municipalit o
elles prennent naissance. Pire:
le dmon de la scission, don't la
principal victim a t le
Parti Communiste, continue
son oeuvre destructrice, et
aujourd'hui encore il est
annonc par Lise et ses "refon-
dateurs" la creation d'un nou-
veau parti, cette fois-ci au
dtriment du PPM.
l ne s'agit pas pour nous de
porter un jugement de valeur,
de condamner celui-ci ou
celui-l, mais qui ne voit que la
division est nfaste ?
Dans le monde syndical, la
situation n'est gure plus
brillante. Outre sa division,
qui s'est opre sur les ruines
de la puissante central cre
par les militants communists,
lesquels ont tant fait, aprs
1946, pour obtenir application
en Martinique des lois sociales
franaises, en vertu du nou-
veau statut dpartemental, le
monde syndical martiniquais
se caractrise actuellement
par la coexistence en son sein
de nombreuses succursales
d'organisations franaises.
Lors des manifestations on est
surprise de voir la multitude de
sigles rappelant la France,


M. Belrose
notamment chez les fonction-
naires. Dans ce domaine, l'assi-
milation-alination a fait son
euvre.
Certes, tout cela peut s'expli-
quer d'un point de vue sociolo-
gique. Mais, l'heure de la
rflexion, des remises en cause
idologiques, de l'autocritique
dans une perspective nationa-
le martiniquaise n'est-elle pas
enfin venue ? Jusqu' quand
devrons-nous attendre, alors
que la plante advance grand
pas vers la globalisation la
sauce ultra-librale, sous l'gi-
de des puissances financires
transnationales et des limp-
rialismes tasunien et euro-
pen ?
Le Parti Communiste
Martiniquais a raffirm et
raffirme sa conviction que la
Martinique ne rsoudra pas
ses problmes sans responsa-
bilit politique. l est convain-
cu que dans la situation
concrete actuelle, l'autonomie
est le cadre qui convient le
mieux l'exercice de cette res-
ponsabilit. l sait aussi et sur-
tout que le people martini-
quais ne fera jamais confiance
des organizations politiques
et des hommes incapables de
s'unir et d'laborer un project
raliste et raisonnable afin de
rsoudre les problmes exis-
tants et d'envisager un avenir
meilleur.
l est urgent que les hommes et
femmes de bonne volont s'en-
gagent dans l'action avec les
communists.


EDITO


I j I

s~~L~' k








LUTTES SOCIALES


A Maxi Mini,

refus du dialogue


n y a plus d'un mois qu'une par-
tie des salaries des magasins
Maxi Minimod ont entam un
movement de grve. Eles l'ont
fait parce que le droit du travail
n'est pas appliqu dans le maga-
sins du sieur Bensoussan. Une
pratique don't il est coutumier,
puisqu'en 1991, ce comporte-
ment "mprisant et injurieux"
avait dj t dnonc par les
salaries lors d'une grve mene
avec la CDMT.
Depuis, ces femmes attendent
que leur patron daigne s'asseoir
une table pour ngocier. Au
lieu de cela, il a saisi le tribunal
des rfrs pour demander la fin
des piquets de grve devant ses
magasins. A cela, le tribunal a
rpondu que la soict ne fait pas
tat d'un quelconque fait d'entra-
ve la libert du travail ou
celle du commerce. En cons-
quence, il rejette sa demand.
Dans ses attendus, le magistrat
souligne "qu'il ne pourra, dans
l'intrt de l'entreprise et celui des
salaries, trouver de solution
durable sans qu'une ngociation
relle et directed, runissant en un
mme lieu les dirigeants de l'en-
treprise et les reprsentants des
salaries, ne soit engagee.
Le juge souligne, par ailleurs,
que la socit Maxi Mini a refus
la designation d'un mdiateur
judiciaire charge de provoquer
une telle rencontre. Les voies
d'une conciliation judiciaire sont
actuellement fermes.
Une victoire qui est loin de satis-
faire les employes, car aprs un
mois de mobilisation, elles sont
toujours dans la rue. Le patron,
loin de prendre le chemin du dia-
logue, s'obstine mettre toutes
sortes d'obstacles l'ouverture
de ngociations. Les deux mdia-
teurs dsigns pour essayer de
faciliter un dialogue entire les
parties, n'ont pour l'instant trou-
v aucune ouverture devant l'in-


transigeance patronale.
Une nouvelle preuve attend les
salaries : quelques-unes d'entre
elles sont poursuivies en correc-
tionnelle pour diffamation par
l'entrepreneur. Le procs est
prvu pour le 23 mars.
Malgr le sentiment d'usure, la
fatigue et une situation financi-
re qui se dgrade, les salaries
continent le combat pour faire
aboutir leurs revendications.
La CGTM entend renforcer la
mobilisation autour de ses man-
dants. Ses dirigeants ont dcid
d'informer le prfet afin qu'il
interpelle le patron des maga-
sins Maxi Mini. La central a
adress un pravis de grve per-
manente de toutes ses sections
au MEDEF, 'URPME et la
Prfecture, avec manifestation
et arrt de travail depuis le 6
mars dernier. "Aprs un mois, on
peut considrer que nous avons
assez attend ; nous sommes en
droit de manifester notre mcon-
tentement face cette situation
qui perdure", affirme Robert
Cayol, Secrtaire gnral de la
CGTM-FSM.
La dlgue syndicale, Mme
Namaye nous livre quelques
impressions : "Nous pensions
qu'il y aurait dj eu des ngo-
ciations, mais nous avons en face
un patron sourd nos revendica-
tions. Malgr la fatigue, car il ne
faut pas oublier que nous
sommes en majority des femmes,
nous sommes dtermines et
unies. Nous irons jusqu'au bout,
pour obtenir la satisfaction de
nos revendications. D'autant que
nous recevons le soutien, plus
massif chaque jour, de salaries
qui ne comprennent pas que ce
patron ne veuille pas ngocier. Il
ne nous aura pas l'usure",
conclut-elle.

C.B.
Le 17/03/06


Mobilises et dtermines pour aboutir
l'application de leurs revendications.







Les ouvriers de la CCIM du
Port de Fort-de-France sont
en grve depuis le 16 mars.
Ils protestent contre des
atteintes la convention
collective, notamment ce
qui a trait aux jours fris
durant les congs.
Salaries et employers
n'ont pas la mme lecture
des textes.
Pour viter de porter attein-
te la production des plan-
teurs de banane, les salaries
ont charge la banane. Ils ont
mis en garde les planteurs
contre tout chantage de la
part de la CCIM sur cette
question.
Les ngociations n'ont pas
pour l'heure about une
reprise, malgr des avan-
ces notables.
La balle est dans le camp de
la direction, estiment les
salaries.

a 21/03/06


Jeudi 23 Mars 2006 Justice n" 12 Page 4







LUTTES SOCIALES


Jeudi 23 Mars 2006 Justice n 12 Page 5



Lycens, tudiants

et salaries martiniquais,

parties prenante dans la

bataille pour le retrait

du CPE


Ils ne veulent pas d'une socit q
fonctionne sur la peur d'tre licenci
moment.

La lutte pour le retrait
du Contrat Premire
Embauche est de plus en
plus massive en France. Chez
nous, aprs le temps de la
maturation, jeunes et salaries
rpondent galement "non"
cette remise en cause du
code du travail.

Vendredi 17 mars, plusieurs dizaines
de jeunes tudiants et de lycens ont
manifest leur opposition cette vie de
prcarit que leur propose le gouverne-
ment Villepin. A leurs cts, les syndi-
calistes du SE-UNSA, FO et les
parents d'lves de 1T'PEM : une soli-
darit agissante et la volont de leur
montrer qu'ils ne sont pas seuls dans
ce combat. "Mieux vaut tard que
jamais" souligne Violaine, de l'Union
national lycenne.
Selon les membres de la coordination
tudiante et lycenne, "il a fallu faire
un travail d'explication afin que nos
condisciples puissent comprendre ce
quest le CPE. Cela a permis beau-
coup de jeunes, en toute connaissance
de cause, de manifester leur hostility
cette measure "
"Comment commencer sa vie social en
ayant sur sa tte une pe de
Damocls", s'inquite Jimmy du haut
de ses 19 ans. fl ajoute : "Comment
voulez-vous que les conditions psycho-
logiques d'tude soient prsentes,
sachant ce qui nous attend. Non, je ne
veux pas continue tudier avec cette
angoisse. C'est pourquoi je suis dans la
rue".
Mylne "refuse cette socit sans pers-
pective autre que la prcarit".


Ui Aprs avoir dfil dans les
a tout rues de la capital au cri de
"non au CPE", une dlgation
a t reue par le directeur du
cabinet du Prfet. Les jeunes n'ont pas
cach leur dception de n'avoir pas t
en face du prfet pour lui transmettre
les motifs de leur mcontentement. Ce
fut ensuite une discussion btons
rompus avec le snateur et president
du Conseil Gnral, Claude Lise, afin
de relayer le refus de cette politique
librale. "La Martinique est derriere
toi", lancera un jeune.
Le parlementaire s'est flicit de la
prise de conscience des jeunes face ce
modle de socit qu'on leur prsente.
Outre les lycens de la conurbation de
Fort-de-France, ceux de Sainte-Marie,
Marin et Trinit ont apport leur voix
ce movement de contestation.
Le lendemain, jeunes et salaries
taient l'unisson la manifestation
orchestre par les organizations syndi-
cales et politiques. Les salaries et
futurs salaries ont compris que parler
d'une mme voix est l'une des condi-
tions de lutte pour changer la donne.
Ce n'tait pas la grande foule. "C'est
vrai, le nombre est important", sou-
ligne Roger Lanoix de la CDMT, mais
ce qui est le plus important est que la
Martinique n'est pas absence de ce com-
bat qui la concern encore plus" Il n'h-
site pas critiquer les travailleurs qui
ne font le pas pour une cause qui les
concern au plus haut point.
Au cour de la preoccupation des
jeunes et salaries, la politique antiso-
ciale inspire par le MEDEF et sa mise
en action par le gouvernement avec le
CNE et le CPE.
Les manifestants ont fustig la surdit
de Dominique de Villepin, qui aprs
avoir fait passer par la force son project,
prtend dialogue. Irrecevable, consi-
drent les organizations syndicales ; le
seul mot d'ordre est: "retrait du CPE".
Car tous savent qu'au travers du
contractt de prcarit ternelle" l'objectif


est de dynamiter ce qui reste du code
du travail et des conventions collec-
tives. Car si l'on n'obtient pas le retrait
du CPE, on se dirige vers la mise en
place du Contrat unique de travail
concoct par le Medef, expliquent les
syndicalistes. Avoir des salaries cor-
vables, que l'on peut jeter du jour au
lendemain au nom de la logique lib-
rale, cela, les travailleurs n'en veulent
pas, ajoutent-ils.
Aprs cette premiere mobilisation,
jeunes et salaries entendent pour-
suivre et amplifier la mobilisation, jus-
qu'au retrait de ce contract de prcarit.

M C.B.
Le 18/03/06

Debouts

centre le CPE

Aprs la manifestation des les
de l'AMEP et celle des lycens du
Lorrain le lundi 20 mars, une nou-
velle mobilisation aura lieu le ven-
dredi 24 mars. Elle sera marque
par l'entre en scne des tudiants
du campus de Schoelcher.
Des tudiants organisms au sein de
1JUNEF se sont attels une tche
ardue d'information et de persua-
sion auprs de leurs camarades du
campus. Ces derniers sont rests
trop longtemps dmobiliss, occu-
ps prparer leurs examens, ce
qui est lgitime, mais sans s'in-
quiter du monde du travail que le
gouvernement et le patronat leur
prparent.
Les organisateurs bnficient du
soutien d'organisations syndicales
et politiques. Le Parti Communiste
Martiniquais est solidaire de la
jeunesse martiniquaise dans sa
lutte contre la prcarit.

M R Riam


i sj







ECONOMIC


Jeudi 23 Mars 2006 Justice n 12 Page 6


Le bluff de Sarkozy :

Coup doeil sur quelques promesses


Spcificit

Sarkozy : 'La spcificit de votre
territoire, de votre culture est une
evidence. La nier serait un
contre-sens'"

NOTRE COMMENTAIRE :
C'est bien, est-on tent de dire.
Et il a ajout : "La diversity de la
France est d'ailleurs sa force".
Vous tes spcifiques mais vous tes
la France. Quel est donc notre degr
de spcificit ?
Et cette mise en garde: "Pour autant,
cette spcificit ne doit pas tre un
paravent servant se dissimuler pour
viter de rentrer pleinement dans un
monde qui est qu'on le veuille ou non
- un monde de concurrence dans
lequel la performance individuelle et
collective est un lment central de la
russite".
En clair : La Martinique doit s'ouvrir
la libre circulation des marchan-
dises, des capitaux et des hommes
parce que c'est une loi immanente du
libralisme capitalist.
Pas de drogation la libre concur-
rence. Pas de statut spcifique.
Integration.
Pas de protection pour notre cono-
mie.


Banane

Sarkozy : "Je crois en une
dmarche offensive mais je sais
que ce sera plus complex (...)"
COMMENTAIRE :
En clair, la France et l'Europe n'ont
pas t assez combatives. Une pierre
dans le jardin de Chirac. Ce ne sont
l que des paroles verbales aprs bien
d'autres.


Tourism

Sarkozy : "Une mobilisation col-
lective s'impose. Elle passe par
une certain capacity d'autocri-
tique de chacun et, surtout, par
la definition d'une ligne de
conduite claire et mise en uvre


dans la dure'"
COMMENTAIRE :
Cela s'appelle aligner des vidences
avec un ton sentencieux et enfoncer
des portes ouvertes.


Dveloppement

Sarkozy : "l faut donner l'co-
nomie locale les moyens d'un
dveloppement plus endogne, la
possibility d'un dveloppement


I L :. .. . . ,, . .
Imposer le modle amricain.

ancr dans son context rgio-
nal".
NOTRE COMMENTAIRE:
Dveloppement plus endogne ?
Nicolas Sarkozy semble se rallier ce
que prconisent les communists
martiniquais depuis les annes 1960
dans leur premier
programme de, / .
l'Autonomie. Il
parle mme de .
gnrer des activi-
ts productive
pour crer plus ,
d'emplois
durables.
Sarkozy dcouvre
que la Martinique
n'est plus qu'un :
hypermarch
come, avant lui, / '
Perben.

Que propose-t-il ?
Faire de la
Martinique une '\ _
"zone franche glo-
bale".


Il s'agit d"'exonrer les entreprises de
la totalit de l'impt sur les socits,
d'une fraction de la taxe profession-
nelle et de maintenir les exonrations
de charges sociales dj accordes par
la loi-programme Girardin".
Avec la loi-programme les entre-
prises sont dej largement exonres
de l'impt sur les socits et de
charges sociales.
Depuis 1952, les DOM bnficient de
measures fiscales drogatoires,
constamment remises en cause par la
droite (RPR, UMP, etc) et cela sans
effet notable sur l'activit productive.
Aujourd'hui, la recette miracle pour
le dveloppement serait l'impt zro
pour attirer les socits capitalistes.
Il est permis de douter de l'efficacit
de cette measure en terms de cra-
tions d'emplois si des contreparties
ne sont pas exiges.
Et surtout si la Martinique ne dispo-
se pas d'un pouvoir autonome pour
impulser le dveloppement.
Comment faire accepter cette measure
alors que la loi-programme pour
l'outre-mer, prvue pour 15 ans, est
remise en cause par des dputs
UMP en raison de son cot pour le
budget de 'Etat franais et que ce
dernier est en deficit ?
Nous reviendrons sur la question de
la zone franche qui mrite dbat.

a Michel Branchi


._.-- -,--.








POLITIQUE


Jeudi 23 Mars 2006 Justice n 12 Page 7


60"1eanniversaire de la dpartementalisation sur ATV


Un dbat sabot par M. Laventure


ATV a invit notre camarade Michel
Branch, conomiste, participer
l'mission de Patrick Chesneaux "Mi
Dba" le mardi 14 mars sur le thme
: "60me anniversaire de la dparte-
mentalisation : Quel bilan"?
Etaient presents galement sur le
plateau : Miguel Laventure,
Secrtaire gnral des FMP, Edouard
Delpine, historien et toujours
membre du PPM, Georges Glondu,
Trsorier de la Fdration
Martiniquaise du PS, qui se prsente
comme "dpartementaliste de gauche"
sic) et Marie-Hlne Lotin, historien-
ne, membre du CNCP et vice-prsi-
dente du Conseil Rgional.
Alors que l'animateur de l'mission
demandait pourquoi il faut "clbrer"
la dpartementalisation, Miguel
Laventure a d'entre de jeu pratiqu
le terrorism intellectual accusant le
journalist d'tre "intoxiqu" (par les
partisans du changement de statut
sans doute). Il a estim les questions
de P. Chesneaux "illgitimes".
Pour le chef des FMP la seule ques-
tion dbattre, c'est de reconnatre
que les Martiniquais ont historique-
ment demand la dpartementalisa-


Parti
Communiste
Martiniquais

Madame Liliane
Francil
Directrice de RFO
Clairire
97200 Fort-de-
France


Objet : Protestation contre
l'viction du Parti
Communiste Martiniquais
l'occasion du 60e
anniversaire de la
Dpartementalisation

Madame la Directrice,
RFO a ralis toute la semaine du 13
au 19 mars 2006 une srie de rendez-
vous politico-historiques autour du 60e
anniversaire de la dpartementalisa-
tion.
C'est une initiative louable.
Cependant nous relevons avec tonne-
ment qu'aucun communist, dirigeant
actuel du Parti Communiste
Martiniquais, n'a t invit s'expri-
mer.


tion et que la question est close par
leur vote du 7 dcembre 2003. La fin
de l'histoire proclame !
Edouard Delpine (PPM) s'est perdu
dans les mandres de l'histoire du
Parti Communiste, voulant prouver
qu'il n'a pas su poser temps la ques-
tion national, alors que lui-mme a
refus la petite volution institution-
nelle (Assemble Unique avec des
comptences largies) propose le 7
dcembre 2003. Aujourd'hui, il se dit
partisan de l'article 74, ce qu'il n'a
jamais dfendu lors du scrutiny du 7
dcembre 2003 S'en pregnant lui
aussi Patrick Chesneaux, Edouard
Delpine a mme menac de quitter
le plateau, pliant ses dossiers. Triste
spectacle.
Georges Glondu (PS) a fait preuve de
toupet : il a accus ceux qui veulent
une volution institutionnelle d'tre
des "irresponsables" et de vouloir
ramener la Martinique la "colonie".
Comme ultra de l'assimilation on fait
difficilement mieux. Plus fort que
Laventure soi-mme. Sacr socialis-
te...
Marie-Hlne Lotin (CNCP) lui a
demand s'il pouvait citer, ne serait-ce


De surcrot, aucune couverture mdia-
tique (Radio, Tlvision du service
public de RFO) n'a t accord au dbat
organis par le Parti Communiste
Martiniquais le vendredi 17 mars 2006
la FOL sur le thme : "Dpasser la
Dpartementalisation. Pour la
construction d'une alternative martini-
quaise de progrs".
Ce vendredi 17mars votre station
organisait un dbat tlvis en duplex
avec celle de Guadeloupe sans que
notre Parti n'ait t sollicit, alors que
d'autres invits parlaient en son nom.
Par contre, les deux manifestations des
FMP (Batelire et Rivire-Sale) sur ce
mme 60e ont t compltement cou-
vertes par votre station, par example.
Enfin, au journal tlvis de Dimanche
19 mars, il a bien t prcis que la loi
du 19 mars 1946 a t obtenue par
Csaire et Bissol, mais en omettant
d'indiquer qu'ils taient communists
(faut-il rappeler que Csaire a dmis-
sionn du Parti Communiste en 1956).
Or, en 1946 la Martinique comme
l'Assemble Nationale franaise le
Parti Communiste tait la principal
force politique en tant que
telle il a revendiqu avec la


qu'un homme politique qui demand
le retour la "colonie".
L'historienne a reconnu que ceux qui
demandaient la "dpartementalisa-
tion" taient "sincres" et voulaient
l'galit des droits. Elle s'est pronon-
ce pour une volution institutionnel-
le.
Michel Branchi a rappel avec force
que les communists revendiquant la
dpartementalisation recherchaient
l'radication de la misre, l'applica-
tion des lois sociales, la fin de l'arbi-
traire gubernational et de la toute
puissance des bks, etc. Il a rappel
que les acquis sociaux ont t conquis
parfois avec le sang des travailleurs.
Notre camarade a indiqu que rapide-
ment le Parti Communiste s'est rendu
compete que l'assimilation tait impos-
sible et conduisait l'impasse, que la
Martinique tait une Nation et qu'il
fallait "dpasser" la dpartementali-
sation ('Autonomie).
Le sabotage de l'mission par
Laventure et Delpine a empch de
dvelopper le bilan de la dpartemen-
talisation et les perspectives actuelles.

A.G.


Dpartementalisation l'galit des
droits et la fin de l'arbitraire colonial.
C'est un fait historique qu'il est mal-
honnte de tenter d'occulter.
Au nom du Parti Communiste
Martiniquais, au nom des militants
communists qui ont d affronter la
repression et auvrer pour la libert
d'expression dans ce pays, j'lve une
vive protestation contre l'viction du
Parti Communiste Martiniquais de
cette commmoration et exige, sous une
forme dterminer, qu'un reprsentant
du PCMpuisse s'expliquer sur la signi-
fication que nous donnons aujourd'hui
au 60e anniversaire de la
Dpartementalisation.
Je sollicite un rendez-vous pour
connatre les raisons pour lesquelles le
Parti Communiste Martiniquais a fait
l'objet de cette viction.
Recevez, Madame la Directrice, l'ex-
pression de mes sentiments distingus.

Le 20 mars 2006
Fernand Papaya
Secrtaire l'Organisation du
PCM








POLITIQUE


Jeudi 23 Mars 2006 Justice n 12 Page 8


R Runion-Dbat du PCM
i i du Vendredi 17 Mars la FOL de Didier :
"Dpasser la dpartementalisation"



Pour un project martiniauais


Vendredi 17 Mars la FOL, Route de
Didier, le Parti Communiste
Martiniquais invitait une confren-
ce-dbat l'occasion du 60e anniver-
saire de la dpartementalisation sur le
thme "Dpasser la dpartementalisa-
tion. Pour la construction d'une
Alternative Martiniquaise de Progrs.
Quel bilan conomique et social et
quelles perspectives aujourdhui ?"
Dans la salle une banderolle proclame
clairement : "Dpasser la
Dpartementalisation Autonomie
Dmocratique et Populaire".
Sur une table de littrature les der-
niers numros de "Justice"
sur le voyage de Sarkozy,
sur le 60e anniversaire de <'
la Dpartementalisation,
sur le CEP, etc.
La Declaration du PCM
sur le Contrat Premire
Embauche est reproduite
en tract.
Fernand Papaya ouvre le
dbat en rappelant ce que
signifiait la dpartemen-
talisation pour les connmmu-
nistes. Il a point les
grands problmes poss
la Martinique d'aujour-
d'hui et la ncessit de M
"dpasser la dpartemen-
talisation" en laborant une
Alternative de Progrs porte par le
rassemblement le plus large des forces
dmocratiques.
Maurice Belrose a situ la revendica-
tion de la dpartementalisation dans
son context historique. I a fait un
panorama des luttes de liberation sur
le continent amricain pour fair res-
sortir la spcificit de la situation mar-
tiniquase et de la solution adopte.
M~icel Branchi a prsent un bilan de
la dparterentalisation, a tir les
lemons de i'cec de la consultation
populaire du 7 dcembre 2003 et pr-
sent des perspectives en indiquant
que le PCM tait partisan d'riger la
Martinique en Collectivit territorial
autonome au titre de l'article 74 de la
Constitution rvise.
l a appel laborer ensemble un


nouveau modle de dveloppement, un
"modle de dveloppement diversifi
de type mixte".
Du dbat qui a suivi ont merg plu-
sieurs proccupations : la question de
l'assimilation culturelle, la balkanisa-
tion actuelle des forces politiques, la
ncessit d'laborer un vrai project pour
le pays, etc.
Il a t galement insist que l'on agis-
se effectivement pour le ci -qement
par un engagement plus fort au plan
militant.
Une belle et riche runion qui s'est ter-
mine par le pot de l'amiti o, verre


lichel Branchl, Fernand Papaya et Maurice Belr

en mains, la discussion fraternelle d8est
poursuivio tard.
En mtiaclih pour un prqojt martini-
quais.











Extraits

Chers camarades, chers amis
Le 19 mars 1946 la Guadeloupe, la
Martinique, la Guyane, la Runion
devenaient Dpartements Franais.


Pourquoi 10 ans aprs, cette loi, pour-
tant porte par les communists, a-t-
elle t remise en cause au point que
Camille Sylvestre affirmera en 1956 :
"La Dpartementalisation est dpas-
se"?
En effet, les communists et les
masses laborieuses avaient mis beau-
coup d'espoir dans l'assimilation. Dans
un rapport de Thlus Lro, Secrtaire
fdral du Parti Communiste, paru
dans "Justice" du samedi 23 mars
1946 sous le titre : "Ce que nous atten-
dons de l'assimilation", les commu-
nistes expliquent : "Nous n'attendons
pas de l'assimilation des
miracles. Ce que nous
attentons de l'assimila-
tion c'est l'extension la
r Martinique de toutes les
lois sociales, c'est la fis-
; calit mtropolitaine qui
imposera aux classes
privilgies une contri-
bution plus grande, c'est
la fin de l'arbitraire gou-
vernemental, l'applica-
tion et le respect des lois
rpublicaines, c'est le
dveloppement cono-
mique de notre pays
oS d'aprs un plan tudi,
contlrl par le Ministre
(de la Production, c'est l'amlioration de
production agricole et l'industrialisa-
lion de l'agriculture, c'est la protection
iainitaire de notre population confor-
mrrmnt aux directives du ministre du
travail et d la sant publique" (...)
(...) Aujourd'hui 60 ans aprs quel
bilan tirons-nous et quelles sont les
perspectives pour l'avenir ? (...)
(...) Quelle est la situation conomique,
social, et culturelle de la Martinique ?
D'un ct nous avons le reprsentant
de l'Etat qui affirme le 24 Octobre
2004 que la Martinique "c'est un pays
moderne, un pays dvelopp, cononi-
quement et socialement mr" mais
s'empresse de souligner qu'il y a des
problmes".
Nous sommes l'initiative d'un certain
nombre de forum-dbats au course de
l'anne 2005 et le constat que nous >>













i,,


Tf ~ ~ b J 1|*'.^i' .*

-y tp tj 1 *I
t;**'Y, M 1; . ''-' *-''

-. .. ; ':. ..- ".
;%... 1 v i .,;.o- ,,, .,.. .


61 P n


O o 0 Oo o CO "O0 0 O o 0O
0 O, 0 0 0 o 0 0 O o


ti 4. 4
4444 4' 44 44 44 4'' i





4 1) ~ i <' 4,4 -, 44


C I) 04
44 44 44 ~i ~ i
4*4 44 444


44 4**4 .4
44 4, 44 4 444


il i







4, t z
0 I



(* n i )




<'' 1, 0 i l <1 0 0






(-41 o)


)" ( II II I
''1 )4


no no


4,4,4 44 <


44 444


(t)


I


I'i l








Jeudi 23 Mars 2006 Justice n 12 Page 10


Quelles sont les perspectives que nous
ffirxns lajeunesse de notre pays ?
Sommes-nous ce point incapables de
penser par nous-mmes un project de
dveloppement susceptible de
rpondre aux attentes de notre people
sans attendre "qu'un sauveur venu de
France" vienne nous dire ce qu'il croit
tre bon pour mettre la Martinique au
travail ?
En choisissant l'Autonomie dmocra-
tique et populaire ds 1960 les com-
munistes ont clairement exprim leur
volont d'une rupture avec les pra-
tiques coloniales, exprim le droit lgi-
time de diriger nous-mmes nos
propres affaires.
Les problmes sont important, les
attentes nombreuses.


Ces urgences ne se rgleront pas si
nous ne disposons pas du pouvoir poli-
tique.
Pour nous, en 2006, "dpasser la
dpartementalisation", c'est fire preu-
ve de courage et de determination pour
ouvrer au rassemblement des forces
dmocratiques et laborer une alterna-
tive de progrs qui prenne en compete
les sujets qui proccupent nos conci-
toyens, et la soumettre notre people
pour exiger de l'Etat franais ce droit
lgitime d'assumer nos responsabilits
(...)C'est ensemble que nous trouve-
rons la voie de notre mancipation.
(uvrons dans l'unit pour une
Martinique digne et responsible.



Travailler inlassable-
ment pour la proposi-
tion d'un project martini-
quais.






:., Extraits
:- '..!


(...) V Perspectives :
Construire un alter-
native martiniquaise
de progrs


Le dpart prochain (d'ici 2010) de prs
de 30.000 personnel la retraite dans
les secteurs public et priv ncessite
un plan ambitieux et urgent de forma-
tion et de preparation aux concours
spcifiques pour qu'un maximum de
Martiniquais pour ne pas dire la tota-
lit occupent les postes qui seront
vacants.
Le vieillissement de la population
impose de mettre en place des infra-
structures dignes pour accueillir nos
personnel ges.
Le dsenclavement de notre pays est
d'une urgente ncessit par un amna-
gement du territoire concert et l'orga-
nisation du transport (maritime, ter-
restre, arien).
La protection de l'environnement et
l'pineuse question de la pollution des
sols sont des sujets de preoccupation,
car les quilibres des cosystmes sont
en permanence menacs, comme les
sols impropres la production de nos
cultures vivrires ou encore nos
sources qui sont dclares impropres
la consommation.


Relancer le processes de
changement institutionnel

En ce soixantime anniversaire de la
dpartementalisation, le Parti
Communiste doit porter l'exigence
d'un changement du cadre politique
qui enfonce la Martinique dans une
crise caractre global. Il faut, comme
le disait en 1957 Camille Sylvestre,
Premier Secrtaire Gnral du PCM,
"dpasser la dpartementalisation".
l faut dpasser l'assimilation-intgra-
tion la France et l'Europe.
Car depuis 1957, notre Parti a tabli
que la Martinique rpond la dfini-
tion de Nation et il a proclam depuis
que nous constituons un people qui a
vocation la souverainet.
Quelles conditions pour avancer ?

1) Le Rassemblement des
forces de progrs

Aujourd'hui, il faut appeler tous ceux
qui ne supportent plus de voir leur
pays aller la catastrophe rflchir


ensemble pour inventer un nouveau
modle de dveloppement pour la
Martirique.

2) Un project martiniquais

Le dveloppement que nous voulons,
pour notre part, se doit d'tre durable,
solidaire, et endogne :
* Durable : un dveloppement qui
concilie conomie et respect des qui-
libres cologiques;
* Solidaire : un dveloppement pour
et par le people et surtout en faveur
des travailleurs et des masses popu-
laires;
* Endogne : un dveloppement qui
privilgie la formation de richesses sur
place et rende les activits complmen-
taires entire elles au lieu du systme
actuel d'une conomie dsarticule et
branche en quasi totalit sur l'impor-
tation.
Il faut en finir avec l'ide que le dve-
loppement consiste dans le "rattrapa-
ge" de la France voire de l'Europe.
Notre problme ne se rsume pas
une question de "retard".
Il faut donc laborer un Projet
Martiniquais conomique, social, cul-
turel et politique.
Nous proposons un modle de dve-
loppement conomique diversifi
de type mixte, c'est--dire dans les
secteurs de l'agriculture, de l'agro-
industrie, de la pche, de l'aquacultu-
re, de la recherche scientifique, de la
culture, de 'nergie, de l'environne-
ment, etc, avec la fois des entreprises
publiques et des entreprises prives
selon les secteurs.
Nous proposons la creation d'une
Banque de Dveloppement et l'instau-
ration d'un Code des Investissements.
Pour y parvenir, il est ncessaire de
doter le pays d'un pouvoir politique
nouveau disposant de prrogatives
lgislatives et rglementaires. En un
mot, il nous faut l'autonomie, solution
la plus raliste dans le context actuel.
Dans le cadre de la Constitution fran-
aise actuelle, cela est possible en
transformant la Martinique en
Collectivit territorial nouvelle au
titte de l'article 74 (rgime de la sp-
cialit legislative).
Pour sortir le pays de l'impasse, il faut
relancer le dbat institutionnel.
l convient, cet effet, d'aller vers la
tenue d'Etats Gnraux du Peuple
Martiniquais pour la Responsabilit et
le Dveloppement vritable.


POLITIQUE











ANNOUNCES LEGALES


Jeudi 23 Mars 2006 Justice n 12 Page fl


AVIS DE CONSTITUTION

Avis est donn de la constitution de la sci :
"SCI OPEN IT-CITE TIC-DILLON"
Au capital de 2.000 euros.
Sige social: Bat. F3 Boite 124
ZAC Rivire Roche
97200 FORT-DE-FRANCE.
Objet: Acquisition et gestion d'immeubles
Dure : 99 ans computer de l'immatricula-
tion au Registre du Commerce et des
Socits de Fort-de-France.
Co-Grants: M. Erol ELISABETH
Demeurant 69 Av. Louis Domergue 97200
FDF
Et M. Didier LARGANGE demeurant A209 -
France-Horizon 97200 FDF, nomms pour
une dure indtermine.
FA 6035

AVIS DE CONSTITUTION

Aux terms d'un acte sous seing priv en
date du 7 mars 2006 Trinit, il a t cr
une socit prsentant les caractristiques
suivantes :
FORME : Entreprise Unipersonnelle
Responsabilit Limite
DENOMINATION SOCIAL : "ANTILLES
CONSEIL ASSISTANCE" SIGLE ACA
SIGE SOCIAL :39 Rue Dsir Cannenterre
Lotissement Les Quatre-Vents 97220 TRI-
NITE
OBJET SOCIAL: Conseil et assistance tech-
nique de chantiers btiments et travaux
publics
DURE : 99 annes computer de son imma-
triculation au Registre du commerce et des
socits.
CAPITAL SOCIAL: Mille euros
GRANCE : M. Rmy VERCAEMER 39
Rue Cannenterre 97220 TRINITE
La socit sera immatricule au Registre du
commerce et des socits de Fort-de-
France.
Pour avis, le Grant
FA 6036

TRANSFER DU SIEGE SOCIAL
Agence ACTIPHARM MARTINIQUE SARL
SARL
Capital 7500 C
RCS F-de-F 432 970 242 00017

Aux terms d'une simple decision de la
grance le : 01.07.2004, le sige social de la
socit AGENCE ACTIPHARM MARTI-
NIQUE SARL a t transfr
Ancienne mention : 3 Rue Ren Dantin -
Bellevue 97200 FORT-DE-FRANCE
Nouvelle mention : Quartier La Duprey Zone
Artimer 97290 LE MARIN.
Pour avis, le Grant
FA 6037

AVIS DE CONSTITUTION

Par acte sous seing priv il a t constitu en
date du 01.02.06, une SARL prsentant les
caractristiques suivantes :
Denomination SATEB ENERGIE
Adresse : Zone Artisanale de Vieux Pont
Calbassier 97232 LE LAMENTIN
Objet: Energie renouvelable
Dure : 99 ans
Capital : 8.000,00 C
Grance: M. Michel PAMPHILE demeurant:
1.500 km Route de Mome Capot 97214 LE
LORRAIN
Immatriculation au registre du commerce en
course.
Pour avis, le Grant
FA 6038

ZOCLY SARL
Socit Responsabilit Limite
au capital de 7 622 euros
divis en 100 parts sociales
Sige social : Quartier Cotonnerle -
97240 LE FRANCOIS
RCS: FDEF 94 B 760
SIRET : 399 430 123 00014 APE : 505 Z

AVIS DE MODIFICATION

L'Assemble Gnrale tenue le samedi 11
mars 2006 a dcid la modification de la
denomination social et du sigle, computer
du samedi 11 mars 2006 et de modifier en
consequence l'article 3 des status.
Corrlativement, l'avis prcdemment


public, relativement la denomination socia-
le est ainsi modifi :
Article 3: Dnomination
Ancienne mention : STATION ESSO
BOURG Sigle : S.E.B.
Cette denomination devra tre suivie imm-
diatement des mots "Socit
Responsabilit Limite" ouies initiales
SARL de l'nonciation du montant du capital
social ainsi que du lieu et du numro d'im-
matriculation du registre du omfnerce et
des Socits.
Nouvelle mention : ZbCLY SARL
Enseigne : TOTAL FRANCOIS
Cette denomination devra tre suivie imm-
diatement des mots "Socit
Responsabilit Limite" ou des initiales
SARL de l'nonciation du montant du capital
social ainsi que du lieu et du numro d'im-
matriculation du registre du Commerce et
des Socits.
Pour avis, LA GRANTE
FA 6039

AVIS DE FIN
DE LOCATION GERANCE
DU FONDS DE COMMERCE
DE M. MILLOCH Emile
au 109 rue Blnac
97200 Fort-de-France

Monsieur CALVEYRAC Rodolphe Julien
demeurant Belle Etoile 97212 SAINT-
JOSEPH a dcid la cessation d'activit de
MADIN BAR (Snack Bar Restaurant)
computer du 31 Mai 2006.
FA 6040

SARL MM VOYAGES TOURISTIQUES
Socit Responsabilit Limite
au capital de 107 505 euros
Sige social : Immeuble Cadence A *
Appt. A4 Mansarde Catalogne
97231 LE ROBERT
RCS: 2002 B 561
SIREN : 442.662.029

AVIS DE MODIFICATION
DE L'OBJET SOCIAL DE LA SOCIT

Aux terms d'une dlibration en date du
mercredi 15 Fvrier 2006, l'Assemble
Gnrale Extraordinaire a dcid d'tendre
l'objet social l'activit de transports mari-
times et de modifier en consequence l'article
02 des status.
ARTICLE 2 OBJET SOCIAL
Ancienne mention : La location de bateau et
l'organisation de charters
Nouvelle mention : Tous transports mari-
times, location de bateaux et l'organisation
de charters.
Pour avis
LA GRANTE
FA 6041


AVIS DE CONSTITUTIi

II a t constitu une
Responsabilit limite prsentar
tristiques suivantes
Denomination : SARL ONE
CARAIBES
Sige social : C/C NORTH SAIl
Plaisance du Marin 97290 LE t
Objet social : Ventes de voiles e
tout type de services pour bate
des projects et toutes organisation
festations de courses la voile
Dure: 10 ans
Capital : de 1.000 euros divis e
de 10 euros chacune en numra
Grante : Mme ROY-LARENT
pouse de Mr BARAY Pierre.
Pour avis

AVIS DE CONSTITUTE

II a t constitu une
Responsabilit Limite prsentar
tristiques suivantes :
Denomination : SARL SAILING C
Sige social : CI NORTH-SAILt
Plaisance du Marin 97290 LE M
Objet social : Tourisme. Organis
tique de croisire la voile, et t
services touristiques
Dure: 10 ans
Capital : de 1.000 euros divis e
de 10 euros chacune en numrai
Grant : Mme ROY-LARENT


pouse de Mr BARAY Pierre.
Pour avis


REPRISE D'ACTIVITI

Suite la mise en sommeil de
GUETTO BEAUTE don't le sig
Rue de Reine Hortense aux TF
97229, la grante announce la rep
tivit computer du 23.3.2006.

Pour avis, le Grant


MISE EN LOCATION-GR

Par acte sous seing priv en date
2006 la SARL SHENINDOA N
566 649 00019, sise 29 rue Eug
97230 SAINTE-MARIE a mis e
grance le fonds de comme
exploit, la EURL EVY & CO
Eugne Agricole 97230 SAIN
don't la grante est Madam
Evelyne.
Pour avis, le grant


AVIS DE TRANSFER DE !

Par une decision prise en
Gnrale Extraordinaire la d
Fvrier 2006, le sige social de l
Responsabilit Limite PLURIEL
e 7500 euros qui tait au L
Monplaisir, 8 Rue de la Fratern
Fort-de-France a t transfr
TIQUE PLURIEL chez SCI BELL
PHARE" Le Rond Point Boule
Mame 97200 FORT-DE-FRANC
Pour avis,
La Grance


PROBAT
Socit Responsabilit limite
en liquidation
au capital de 8.000,00 C
Sige social : Fond Boucher
97222 CASE-PILOTE
SIRET: 448 595 447 13 -APE :

L'assemble gnrale des assoc
le 13 Fvrier 2006 18 heures ap
comptes dfinitifs de liquidation,
tus de sa gestion et dcharge de t
Monsieur Patrick MOLINARD liqi
constate la clture de la liquid
comptes du liquidateur ont t d
greffe du Tribunal de Commerce
France.
Le Liquidateur


FA 6048


AVIS DE CONSTITUTION
ON
Aux terms d'un acte sous seing priv en
Socit date du 03 mars 06, dment enregistr la
nt les carac- recette des impts de FORT-DE-FRANCE, il
a t constitu une socit prsentant les
E DESIGN caractristiques suivantes:

S Port de FORME : Socit Civile de construction
MARIN vente
t de voiliers DENOMINATION : SCI FLORIDA
aux gestion SIGE SOCIAL: 15 Rue Eugne Eucharis -
ns et mani- Lotissement de Dillon Stade 97200 FORT-
DE-FRANCE
OBJET: L'acquisition, la construction, la pro-
n 100 parts prit, la location de tous biens immobiliers
ire DURE : 4 Annes computer de son imma-
RY Liliane triculation au registre du commerce et des
socits
CAPITAL: MILLE EUROS (1000 Euros)
FA6042 GRANT : Mr VINCENT-SULLY Gilbert
demeurant 50 Lot Gondeau 97212 ST
ON JOSEPH
La socit sera immatricule au greffe du
Socit Tribunal Mixte de FORT-DE-FRANCE.
nt les carac- Pour avis, le Grant
FA 6049
;RUISE
S Port de
IARIN AVIS DE CONSTITUTION
action touris-
out type de Aux terms d'un acte sous seing priv en
date du 03 Mars 06, dment enregistr la
recette des impts de FORT-DE-FRANCE, il
n 100 parts a t constitu une socit prsentant les
ire caractristiques suivantes :
RY Liliane


FA 6052

Etude de Maitre Catherine
SCHIN-OUA-SIRON SCHAPIRA,
Notaire FORT-DE-FRANCE (Martinique,
Plateau Roy Cluny

AVIS DE CONSTITUTION

Suivant acte reu par Maitre Catherine
SCHIN-OUA-SIRON SCHAPIRA, Notaire
soussign, le 7 mars 2006, a t constitu
une socit civil immobilire ayant les
caractristiques suivantes :
Denomination social : A2D
Sige social fix : SAINTE ANNE (97227),
Chez Monsieur Arsne AURORE, Cap
Fonds Repos
Dure: 99 annes
Capital social fix la some de : MILLE
EUROS (1.000,00 EUR)
Les apports sont en numraire.
Les parts sont librement cessibles entire
associs, toutes autres cessions sont sou-
mises l'agrment pralable de la collectivi-
t des associs donn par une decision
extraordinaire.
Exercice social du 1er Janvier au 31
Dcembre de chaque anne.
Premier grant de la socit : Monsieur
Joseph Wilfrid Arsne AURORE nomm
pour une dure illimite.
La socit sera immatricule au registre du
commerce et des socits de FORT-DE-
FRANCE.
Pour avis
Le Notaire
FA 6053


FORME : Socit Civile de construction
vente
FA 6043 DENOMINATION : SCI LA PALOMA
SIGE SOCIAL: 15 rue Eugne Eucharis -
Lotissement de Dillon Stade 97200 FORT-
DE-FRANCE
Sla socit OBJET: L'acquisition, la construction. la pro-
ie est situ prit, la location de tous biens immobiliers.
ROIS-ILETS DURE: 4 annes computer de son imma-
rise de l'ac- triculation au registre du commerce et des
socits
CAPITAL: MILLE EUROS (1.000 euros)
GRANT : Mr VINCENT-SULLY Gilbert
FA 6044 demeurant 50 Lot. Gondeau 97212 ST
JOSEPH
ANCE La socit sera immatricule au greffe du
Tribunal Mixte de FORT-DE-FRANCE.
du 10 mars Pour avis, le Grant
SIRET 429 FA 6050
ne Agricole
n location- AVIS DE CONSTITUTION
rce qu'elle
sise 29 rue Par acte SSP en date Fort-de-France du
TE-MARIE, 23 Fvrier 2006:
e OLIVAN Forme: EURL
Denomination : SIGNA'SERV
Sige social : Zone ARTIMER Bt E n" 404 -
FA 6046 La Duprey 97290 LE MARIN
Objet : Vente de tlphonies mobiles et
SIGE accessoires
Capital : 7 000,00 C en nature
Assemble Dure: 99 ans
late du 06 Grant : Mr Jocelyn QUITMAN demeurant
a Socit Rs. Marly A7 Route de Cluny 97200 Fort-
, au capital de-France.
otissement Immatriculation de la socit au RCSde
it 97200 Fort-de-France.
la BOU- Pour avis
LEVUE "LE FA 6051
vard de la
E. AVIS DE CONSTITUTION

Aux terms d'un acte sous seeing priv en
FA 6047 date du 9 mars 2006, il a t constitu une
socit civil prsentant les caractristiques
suivantes :
Denomination : SCI
Forme: Socit Civile immobilire
Sige: Rue de Redoute de Matouba 97200
FORT-DE-FRANCE
Objet : La socit a pour objet l'acquisition,
152 B l'amnagement, la mise en valeur, l'adminis-
tration, l'exploitation, la location, la vente ou
is, runie autrement de tous immeubles et biens immo-
pprouve les biliers
donn qui- Dure : Trente ans computer de la date d'im-
son mandate matriculation au RCS
uidateur, et Capital : 100 uniquement d'apports en
nation. Les numraire divis en 10 parts de 10
lposs au Grance : Monsieur REMY Stphane,
de Fort-de- demeurant Morne Courbaril, Rue du Morne
Sulpice, 97290 LE MARIN.
La Grance











ANNONCES LGALES


Jeudi 23 Mars 2006 Justice n 12 Page 12


AVIS DE CONSTITUTION

FORME : Socit responsabilit limite.
DENOMINATION : CFC. SIGE SOCIAL :
LE ROBERT (97231), Voie n* 3 Rue du Pre
Labat. OBJET: Toutes prestations de conseil
en matire immobilire, de btiment, de
construction et de gnie civil. Tout investis-
sement immobilier et gestion de son patri-
moine immobilier. DURE : 99 annes.
CAPITAL: 100 euros. GRANCE: Monsieur
Gilles RAPHEL, demeurant Voie n" 3, Rue
du Pre Labat 97231 ROBERT. IMMATRI-
CULATION : au RCS de FORT-DE-FRAN-
CE.
Pour avis
FA 6054

BOUTIK-IMMO SARL
Socit responsabilit limite
au capital de 1 euro
Sige social: Centre d'affaires
Immeuble Avantage B
11, rue des Arts et Mtiers Dillon Stade
97200 FORT-DE-FRANCE
477 654 032 RCS FORT-DE-FRANCE

L'AGE du 26.10.05 statuant en application
de l'article L. 223-42 du Code du commerce,
a dcid qu'il n'y avait pas lieu dissolution
de la Socit.
La Grance
FA 6055

SCP COTTEREAU-MEUNIER
Socit d'Avocats
11 bis, Place Jean Jaurs
B.P. 7 1013 37010 TOURS CEDEX 1
Tl.: 02 47 61 31 78
Fax : 02 47 20 26 02

Monsieur Jimmy, Jonas EDOUARD, n le 29
mars 1971 SAINT ESPRIT 97270, de
nationalit franaise, demeurant 97, rue de
la Fuye 37000 TOURS, dpose une requte
auprs du Garde des Sceaux l'effet de
substituer son nom patronymique, celui de
BAPT-EDOUARD.
(La prsente publication est effectue en
vertu des dispositions du dcret n" 94-52 du
20 janvier 1994).
FA 6056

Etude de Matres Evelyne GUATEL
et Sandra GERMAIN -
PORSAN-CLEMENTE
Notaires associs FORT-DE-FRANCE
(Martinique) Immeuble le Trident
Btiment A 2me tage
Lotissement Montgralde

AVIS DE CONSTITUTION

Suivant acte reu par Matre Sandra GER-
MAIN-PORSAN-CLEMENTE Notaire
Associ de la Socit Civile Professionnelle
"Evelyne GUATEL et Sandra GERMAIN -
PORSAN-CLEMENTE, Notaires Associs"
FORT-DE-FRANCE (Martinique), Immeuble
le Trident, Btiment A, 2me tage,
Lotissement Montgralde, le 10 mars 2006,
a t constitu une socit civil immobilire
ayant les caractristiques suivantes :
La Socit a pour objet : l'acquisition par
voie d'achat ou d'apport, la proprit, la mise
en valeur, la transformation, la construction,
l'amnagement, l'administration et la loca-
tion de tous biens et droits immobiliers, de
tous biens et droits pouvant constituer l'ac-
cessoire, l'annexe ou le complement des
biens et droits immobiliers en question.
La Socit est dnomme: TOGETHER
Le sige social est fix : FORT-DE-FRAN-
CE (97200), Zac de Rivire Roche Bt D1.
La Socit est constitu pour une dure de
99 annes.
Le capital social est fix la some de :
MILLE EUROS (1.000,00 C)
Les apports sont en numraire
Toutes les cessions de parts, quelle que soit
la quality du cessionnaire, sont soumises
l'agrment pralable de la collectivit des
associs donn par une decision extraordi-
naire.
L'exercice social commence le 1er janvier et
finit le 31 dcembre de chaque anne.
Les associs nomment pour premier grant
de la socit est : Madame RAMEDACE
Marie-Claude pouse RAGAL demeurant


SAINT JOSEPH (Martinique) Morne Basset de commercialization d'immeubl
n 9. tance technique aux promoters,
La socit sera immatricule au registre du des programmes immobiliers, ai
commerce et des socits de Fort-de- prise de participation aux diffren
France. tions. La construction, la rhabili
Pour avis renovation d'immeubles en vue (
Le Notaire ou de la gestion.
FA 6057 Et gnralement, toutes oprati
trielles, commercials ou financii
lires ou immobilires, pouvant s
Cabinet de Matre Mose CARETO directement ou indirectement I'
Avocat la Cour et tous objets similaires ou coni
17 Rue Gouverneur Ponton L'immatriculation sera effectue i
97200 FORT-DE-FRANCE du Commerce et des Socits
Tl. : 0596 71 27 39 / Fax : 0596 71 27 40 France.

CHANGEMENT DE GRANT Pour avis, le Grant

EURL SOGESPIER
Socit Responsabilit Limite LIBERT GALIT FRATI
Au capital de 15.244,90 C
Rue Victor Hugo 97250 SAINT-PIERRE RPUBLIQUE FRANCAI
R.C.S. F-de-F 431 390 046
PREFECTURE
Aux terms d'une decision de l'associe DE LA RGION MARTINII
unique en date du 8 mars 2006, Madame
Fabienne Marie-Claude BAZIN veuve PEL-
TIER, ne le 22 septembre 1955 PLEUR- DIRECTION DE LENVIRONN
TUIT (lle et Vilaine) demeurant 47 lotisse- DU CONTENTIEUX
ment Beausjour Habitation Prinelle DES FINANCES ET DES AFI
97250 ST-PIERRE a t nomme. en quali- DCENTRALISES
t de grante, pour une dure indtermine,
en replacement de Monsieur Jean- BUREAU DE L'ENVIRONNE
Jacques Claude PELTIER, ayant cess ses ET DU LITTORAL
functions par suite de dcs.
Le replacement de grant est effectif AVIS D'OUVERTURE
computer du 8 mars 2006. D'UNE ENQUTE PUBLI(
Pour avis et mention
La Grante DEMAND D'AUTORISATION D'EXP
FA 6058 CENTRE D'LIMINATION DES DCH
TRIELS SPCIAUX PAR TRAITEMENT E
Cabinet de Matre Mose CARETO TION THERMIQUE SUR LE TERRITOIRE
Avocat la Cour MUNE DU ROBERT
17 Rue Gouverneur Ponton
97200 FORT-DE-FRANCE Par arrt prfectoral n" 06-0711
Tl.: 0596 71 27 39 1 Fax : 0596 71 27 40 2006, est ouverte une enquti
d'une dure d'un (1) mois, du
EURL SOGESPOINTE AVRIL 2006 AU MERCREDI 10
Socit Responsabilit Limite INCLUS, sur le territoire des con
Au capital de 7500 C ROBERT, de TRINIT et du GRO
Savane Masslas sur la demand d'autorisation pr
97260 LE MORNE-ROUGE Monsieur Yan MONPLAISIR Gra
R.C.S. F-de-F 444 506 950 et pour le compete de la socit S
en vue d'tre autoris exploit
Aux terms d'une decision de l'associe d'limination des dchets indus
unique en date du 8 mars 2006, ciaux par traitement et valoris
1) Madame Fabienne Marie-Claude BAZIN mique au lieudit "Petit Galion", su
veuve PELTIER, ne le 22 septembre 1955 re de la commune du ROBERT.
PLEURTUIT (Ile et Vilaine) demeurant 47 Les pieces du dossier seront dpi
lotissement Beausjour Habitation les mairies du ROBERT, de TRII
Prinelle 97250 ST-PIEFRE a t nomme, GROS-MORNE, afin que les pers
en quality de grante, pour une dure ind- resses puissent en prendre con
termine, en replacement de Monsieur durant I'enqute, du lundi au ve
Jean-Jacques Claude PELTIER, ayant heures habituelles de reception d
cess ses functions par suite de dcs. Le commissaire enquteur, M. J
Le replacement de grant est effectif ALONZEAU, sigera la
computer du 8 mars 2006. ROBERT, sige de I'enqute, i
2) Le sige social a t transfr de : dure de celle-ci, selon le calend
Savane Massias 97260 LE MORNE-ROUGE sous indiqu:
: Centre Commercial AKR 97218 BASSE- LE LUNDI 10 AVRIL 2006, LES h
POINTE. 19 ET 26 AVRIL 2006 ET LES h
Pour avis et mention 03 ET 10 MAI 2006, PART
La Grante HEURES JUSQU' 12 HEURES.
FA 6059 Un registre d'enqute sera ouvert
du Robert sige de l'enqute, a
AVIS DE CONSTITUTION personnel intresses puissent y
leurs observations. Le public poi
Aux terms d'un acte sous seing priv, en ment adresser au commissaire
date du 5 octobre 2005, enregistr le toutes correspondence, la
11/10/05 Fort-de-France, il a t constitu ROBERT, pendant toute la dure
sous la denomination social "ARTEMYA te.
PROMOTION" une socit responsabilit Le commissaire enquteur proci
limite, ayant les caractristiques suivantes: verture de l'enqute publique le
Dure : 99 ans computer de son immatricu- AVRIL 2006 09H et la clture
lation au Registre du Commerce et des le MERCREDI 10 MAI 2006 12
Socits. rie du ROBERT.
Capital : Le capital de la socit est fix Toute personnel pourra sur de
10.000 (dix mille euros), divis en 1.000 aprs l'enqute, prendre connai
parts sociales, rapport et des conclusions du ci
Sige social : Espace Posidon 15 Rue enquteur la Prfecture 1
Georges Eucharis Zone de Dillon Stade l'Environnement et du Littoral et
97200 FORT-DE-FRANCE du ROBERT.
Grance : Madame Monique SEPHOCLE, Fort-de-France, le 9 Mars 2006
Ingnieur, ne le 08 janvier 1965 Fort-de- Pour le Prfet et par dlgation
France, de nationality franaise, domicilie l'Adjoint au Chef du Bureau
Residence le Verseau n* 86 Jambette de l'Environnement et du Littoral
Beausjour 97200 FORT-DE-FRANCE, a Emmanuel SADOUX
t nomm Grant.
Objet social : Les operations de promotion et


es, l'assis- CACEM
la gestion COMMUNAUT D'AGGLOMRATION
nsi que la DU CENTRE DE LA MARTINIQUE
ites opra-
lation et la AVIS D'APPEL PUBLIC
Je la vente LA CONCURRENCE

ons indus- NOM ET ADRESSE OFFICIALS DE L'OR-
res, mobi- GANISME ACHETEUR :
e rattacher Communaut d'Agglomration du Centre de
objet social la Martinique (CACEM) Immeuble Cardinal
nexes. Chateauboeuf Est B.P. 407 97204 Fort-
u Registre de-France Cedex
le Fort-de- OBJET DU MARCH:
Affaire n" 2006 / 09 / 1 / TRANS / MAPA
Rehabilitation du local billetterie de la gare
routire de Rivire Roche Fort-de-France
FA 6060 CARACTRISTIQUES PRINCIPALS:
March public de travaux;
iRNIT Lieu d'excution : gare routire de Rivire
Roche 97200 Fort-de-France;
SE Variantes non autorises;
Dlai d'excution des travaux : 3 semaines
MODE DE PASSATION :
3UE Procdure adapte (article 28 du CMP)
MODALITS DE FINANCEMENT:
Autofinancement
EMENT DATE LIMITED DE RECEPTION DES
OFFRES: Le 10 Avril 2006 12 heures
WAIRES CRITRES DE JUGEMENT DES OFFRES:
Rfrences professionnelles : 20 %
Prix : 80 %
;MENT LES JUSTIFICATIONS PRODUIRE
QUANT AUX QUALITIES ET CAPACITS
DU CANDIDATE:
Se rfrer la lettre de consultation
3UE ADRESSE DE RETRAIT DES DOSSIERS
DE CONSULTATION DES ENTREPRISES:
LOITER UN Communaut d'Agglomration du Centre de
ETS INDUS- la Martinique (CACEM) Service des
T VALORISA- Marchs Publics Immeuble Gros Bec -
DE LA COM- Chateaubouf Est B.P. 407 97204 FORT-
DE-FRANCE CEDEX
Site internet : http://www.cacem.org
du 07 mars ADRESSE DE RECEPTION DES OFFRES :
e publique Communaut d'Agglomration du Centre de
LUNDI 10 la Martinique (CACEM) Service des
MAI 2006 Marchs Publics Immeuble Gros Bec -
imunes du Chateauboeuf Est B.P. 407 97204 FORT-
S-MORNE, DE-FRANCE CEDEX
isente par INFORMATIONS COMPLMENTAIRES:
int, au nom Les candidates intresss peuvent retire le
IOTRADIS, dossier de consultation des entreprises sur
r un centre le site internet de la CACEM
itriels sp- (http://www.cacem.org), mais la transmission
ation ther- des offres par voie lectronique ou par tl-
r le territoi- copie n'est pas autorise.
ADRESSE POUR RENSEIGNEMENTS:
oses dans d'ordre administratif:
NIT et du CACEM Service Achats Tl. : 0596
onnes int- 75 82 72; Fax : 0596 75 54 58
naissance, d'ordre technique:
ndredi aux CACEM Direction des Transports Tl.:
u public. 0596 75 87 12 ; Fax : 0596 75 63 48
ean-Michel DLAI MINIMUM DE VALIDITY DES
mairie du OFFRES: 90 jours
pendant la DATE D'ENVOI DU PRESENT AVIS LA
rier ci-des- PUBLICATION : le 16 mars 2006.
Le President,
IERCREDI S; LETCHIMY
AERCREDI FA 6062
IR DE 09
CACEM
la mairie COMMUNAUT D'AGGLOMRATION
fin que les DU CENTRE DE LA MARTINIQUE
i consigner
urra gale- AVIS D'APPEL PUBLIC
enquteur LA CONCURRENCE
mairie du
de I'enqu- NOM ET ADRESSE OFFICIALS DE L'OR-
GANISME ACHETEUR :
dera l'ou- Communaut d'Agglomration du Centre de
LUNDI 10 la Martinique (CACEM) Immeuble Cardinal
de celle-ci, Chateaubouf Est B.P. 407 97204 Fort-
H la mai- de-France Cedex
OBJET DU MARCH :
emande et Affaire n 2006 / 08 / 1 / DENV / MAPA
ssance du Mission de contrle technique relative aux
)mmissaire atmosphres explosives de l'usine de traite-
Bureau de ment et de valorisation des dchets de la
la mairie CACEM;
CARACTRISTIQUES PRINCIPALS:
SMarch public de services ;
SLieu d'excution: usine de traitement et de
valorisation des dchets de la CACEM;
SVariantes non autorises ;
SDlai maximal d'excution : 2 mois.
FA 6061 MODE DE PASSATION:
Procedure adapte (article 28 du CMP)











ANNONCES LGALES


Jeudi 23 Mas 2006 -Justice n 12 Page 13


MODALITS DE FINANCEMENT : 3/ Nomenclature CPV:
Autofinancement 74.61.30.00-9
DATE LIMITED DE RECEPTION DES 4/Lieu d'excution:
OFFRES: Le 03 avril 2006 12 heures CONSEIL GNRAL DE LA MARTINIQUE
CRITRES DE JUGEMENT DES OFFRES: 5/ Dure du march:
- Adquation des comptences, de la mtho- La dure initial du march est de douze
de propose expose et de la valeur tech- (12) mois computer de sa notification. Elle
nique: 50 % pourra tre renouvele trois (3) fois par
- Prix des prestations : 30 % reconduction express sans que la dure
- Dlai d'excution : 20 % total ne puisse excder quarante huit (48)
- LES JUSTIFICATIONS A PRODUIRE mois.
QUANT AUX QUALITS ET CAPACITS 6/Les candidatures et les offres seront enti-
DU CANDIDAT. En application de l'article 45 rement rdiges en langue franaise ainsi
du Code des Marchs Publics (CMP), le dos- que les documents de presentation asso-
sier comprendra les renseignements sui- cis.
vants: 7/ Des variantes seront-elles prises en consi-
* Si le candidate est en redressement judiciai- duration ? NON
re, la copie du ou des jugements prononcs 8/ Division en lots et quantity global: OUI
cet effect; LOT 1
* La declaration dment date et signe du Dsignation : HOTEL DU DPARTEMENT
candidate pour justifier : HORAIRES ET EFFECTIFS :
- qu'il a satisfait ses obligations fiscales et 1 agent 24h/24h (365 jours / an)
sociales la date du 31 dcembre 2005 ; 1 agent supplmentaire du lundi au ven-
- qu'il n'e fait pas l'objet d'une interdiction de dredi de 18h 21h
concourir; LOT 2
- qu'il n'a pas fait l'objet, au course des cinq Dsignation: IMMEUBLE CONCORDE
dernires annes, d'une condemnation ins- Horaires et effectifs :
crite au bulletin n" 2 du easier judiciaire pour 1 agent 24h/24h (365 jours/an)
les infractions vises aux articles L. 324-9, L. LOT 3
324-10, L. 341-6, L. 125-1 et L. 125-3 du Dsignation: CENTRE ADMINISTRATIF DU
code du travail. CONSEIL GNRAL
* Pour les entreprises de plus de 20 salaries : HORAIRES ET EFFECTIFS :
la declaration annuelle obligatoire d'emploi 1 agent 24h24h (365 jours/an)
des travailleurs handicaps, des mutils de 1 agent supplmentaire : lundi, mardi,
guerre ou assimils pour l'anne 2004 ; jeudi 17h30 7h30 le jour suivant mercredi
* ou l'attestation de versement de la contri- 13h00-7h30 le jeudi vendredi 13h00 lundi
bution annuelle un fonds de dveloppe- 7h30 24h/24h les jours fris et chms.
ment de l'insertion professionnelle des han- LOT 4
dicaps. Designation : RSIDENCE CHANTECLERC
* Un justificatif de l'inscription au registre de HORAIRES ET EFFECTIFS:
la profession ou registre du commerce ou un 1 agent: lundi, mardi, jeudi 17h30 7h30
rcpiss de dpt de declaration auprs le jour suivant mercredi 13h00-7h30 le
d'un centre de formalits des entreprises jeudi vendredi 13h00 lundi 7h30
pour les candidates ayant commence leur 24h/24h les jours fris et chms.
activity depuis moins d'un an ; LOT 5
# La declaration concemant le chiffre d'af- Dsignation: CENTRE CULTUREL ATRIUM
fairies global et le chiffre d'affaires concer- HORAIRES ET EFFECTIFS:
nant les prestations auxquelles se rfre le 1 agent 24h/24h (365 jours/an)
march, raliss au course des trois derniers 1 agent supplmentaire: chaque vendre-
exercices ; di et samedi de 18h 22h.
# Une declaration indiquant les effectifs du LOT 6
candidate et l'importance du personnel d'en- Dsignation : IMMEUBLE JACQUES
cadrement, pour chacune des 3 dernires EDOUARD
annes ; HORAIRES ET EFFECTIFS:
# Les rfrences du candidate ventuelle- 1 agent 24h/24h (365 jours/an).
ment dans un domaine similaire l'objet du LOT 7
march. Designation : IMMEUBLES DELGRES
ADRESSE DE RETRAIT ET DE DPT HORAIRES ET EFFECTIFS:
DES DOSSIERS: 2 agents du lundi au vendredi de 6h30
Communaut d'Agglomration du Centre de 20h.
la Martinique (CACEM) Service des *LOT8
Marches Publics Immeuble Gros Bec Dsignation: MUSE DPARTEMENTAL
Chateaubaouf Est B.P 407 97204 FORT- HORAIRES ET EFFECTIFS:
DE-FRANCE Cedex 1 agent: lundi de 13h 17h du mardi au
Site internet: http://www.cacem.org vendredi de 8h 17h le samedi de 9h
ADRESSE POUR RENSEIGNEMENTS: 12h.
* d'ordre administratif : LOT 9
CACEM Service Achats Tl. : 0596 Dsignation : DIRECTION GNRALE
75 82 72 Fax: 0596 75 54 58 ADJOINTE CHARGE DE LA CULTURE
* d'ordre technique : DU SPORT DE EDUCATION DU TOURIS-
TIRU INGENIERIE, assistant matrise ME DU CADRE DE VIE ET DE LA PROMO-
d'ouvrage Tl. : 01 40 76 38 89 ; Fax : TION DU DVELOPPEMENT DURABLE
01 40 76 39 76. HORAIRES ET EFFECTIFS :
DLAI MINIMUM DE VALIDIT DES 1 agent : du lundi au jeudi de 6h 19h *
OFFRES : 90 jours vendredi de 6h 14h.
DATE D'ENVOI DU PRESENT AVIS LA LOT 10
PUBLICATION: le 14 mars 2006. Designation : PRESTATIONS DE SER-
Le President VICES DE SURVEILLANCE PAR AGENTS
S. LETCHIMY LA COMMAND
FA 6063 MONTANT ANNUEL :
Minimum : 150 000 C HT
AVIS D'APPEL PUBLIC Maximum : 450 000 C HT
LA CONCURRENCE LOT 11
Designation: PRESTATIONS DE SERVICE
1/Nom et adresse officials de la personnel DES RONDES DE SURVEILLANCE LA
publique: COMMANDE
DPARTEMENT DE LA MARTINIQUE. MONTANTANNUEL:
Personne responsible du march : Minimum: 10 000 C HT
President du Conseil Gnral Avenue des Maximum : 40 000 C HT
Carabes B.P. 679 97200 FORT-DE- 9/ Modalits essentielles de financement et
FRANCE Tlphone : 0596 55 26 00 de paiement:
Tlcopieur : 0596 73 59 32 courriel : Mandat administratif dans un dlai de 45
achats@cg972.fr jours aprs service fait et reception des lac-
Site Internet du Conseil Gnral : tures conformment l'article 96 du dcret
www.cg972.fr n* 2004-15 du 7.01.2004 portant Code des
2/Objet du march: Marchs Publics. Budget du dpartement
Gardiennage et service de scurit des bti- sur resources propres.
ments et des manifestations du Conseil 10/ Justificatiions produire quant aux qua-
Gnral de la Martinique. lits et capacits du candidate :


- Declaration sur l'honneur, prvues aux
articles 45 et 46 du code des marchs
publics,
- Celles fixes dans le rglement de la
consultation,
- Lettre de candidature DC4,
- Imprim DC5 nouvelle version disponible
sur le site du Ministre de l'Economie des
Finances et de l'Industrie l'adresse suivan-
te: www.minefi.gouv.fr,
- Pouvoirs de la personnel habilite pour
engager le candidate,
- si le candidate est en redressement judiciai-
re, la copie du ou des jugements prononcs
cet effet,
- la declaration que le candidate ne fait pas
l'obhet d'une interdiction de concourir,
- le candidate, pour justifier qu'il a satisfait aux
obligations fiscales et sociales au 31
dcembre 2005 produit une declaration sur
l'honneur dment date et signe. Le mar-
ch ne pourra tre attribu au candidate que
sous reserve que celui-ci produise dans un
dlai de 10 jours les certificates dlivrs par
les administrations et organismes comp-
tents.
- Attestation sur l'honneur du candidate indi-
quant qu'il n'a pas fait l'objet, au course des 5
demires annes, d'une condemnation ins-
crite au bulletin n" 2 du easier judiciaire pour
les infractions vises aux articles L. 324-9, L.
324-10, L. 341-6, L. 125-1 et L. 125-3 du
code du travail,
- Presentation de la socit avec l'indication
des moyens humans et matriels, du chiffre
d'affaires global et du chiffre d'affaires pour
la catgorie de services prvus au march
pour les 3 derniers exercices,
- Liste des rfrences quivalentes de moins
de 3 ans.
- Les entreprises de plus de 20 salaries
devront fournir une attestation sur l'honneur
indiquant qu'elles ont satisfait l'ensemble
de leurs obligations au regard de l'article 44-
1 (soit une declaration annuelle relative aux
emplois de personnel handicapes, soit une
declaration indiquant l'acquittement d'une
contribution au "fonds de dveloppement
pour l'insertion professionnelle des handica-
ps").
- Agrment prfectoral.
11/Critres de jugement des offres:
Offre conomiquement la plus avantageuse
apprcie en function des critres noncs
dans le rglement de la consultation.
12/ Mode de passation :
Appel d'offres ouvert
13/ Date d'envoi du present avis adress au
J.O.U.E.: 13 mars 2006
14/ Date limited de reception des offres:
5 MAI 2006 12 HEURES
15/ Dlai de validity des offres:
150 jours computer de la date limited de
reception des offres.
16/ Date d'envoi du present avis la publi-
cation : 13 Mars 2006.
17/ Adresse auprs de laquelle des rensei-
gnements d'ordre administratif et technique
peuvent tre obtenus :
Dpartement de la Martinique Secrtariat
Gnral Cellule Achats 19 rue Jacques
Cazotte B.P. 679 97264 Fort-de-France
Cedex Tl. : 0596 55 37 86 Fax : 0596
55 37 87.
18/ Adresse auprs de laquelle les docu-
ments peuvent tre obtenus :
Les dossiers de consultation peuvent tre
demands ou retirs, gracieusement jusqu'
la date limited de remise des offres l'adres-
se figurant au point 18.
19/Autres renseignements :
La prestation est rserve une profession
particulire : loi n" 83-629 du 12 juillet 1983
modifie par la loi n 2005-516 du 20 mai
2005 rglementant les activits prives de
scurit.
Les personnel morales sont tenues d'indi-
quer les noms et les titres d'tudes et/ou
l'exprience professionnelle des membres
du personnel charge de l'excution du mar-
ch.
Le march ne s'inscrit pas dans un program-
me finance par les fonds
communautaires.Instance charge des pro-
cdures de recours : Tribunal Administratif -
Immeuble Roy Camille Croix de Bellevue -
B.P. 683 97264 Fort-de-France Tl. 0596
71 66 67 Fax : 0596 63 10 08 mail : gref-
fe.la-fort-de-france @juradm.fr.


Conformment l'article R.421-1 du code de
justice administrative la jurisdictionn adminis-
trative ne peut tre saisie que par voie de
recours form contre une decision, et ce,
dans les deux mois partir de la notification
ou de la publication de la decision attaque".
Le march est couvert par l'accord sur les
marches publics.
La collectivit propose le mode de transmis-
sion lectronique pour la consultation (remi-
se des candidatures et remise des offres).
Cependant, les candidates restent libres de
choisir le mode de transmission.
Transmission lectronique : les candidates
trouveront sur le site : www.cg972.fr -, les
modalits permettant de s'inscrire. Aprs
l'inscription, les candidates devront se procu-
rer un certificate numrique leur permettant
de transmettre leur pli. Ce certificate peut tre
obtenu auprs d'une autorit de certification
rfrence (pour plus d'information :
http://www.minefi.gouv.fr/dematerialisation-
icp/dematerialisation-declar.htm).
Transmission paper : les plis seront adres-
ss par envoi clos permettant de dterminer
de faon certain la date et l'heure de leur
reception: lettre recommande avec accus
de reception ou remise contre rcpiss.
Les modalits d'envoi sont prcises dans le
rglement de la consultation.
Le dossier de consultation des entreprises
pourra tre tlcharg sur le site internet :
www.cg972.fr rubrique marchs publics
appel d'offres-.
Les candidates qui ont tlcharg leurs DCE
peuvent utiliser le portail pour toute deman-
de de renseignements complmentaires.
FA 6064

AVIS D'APPEL PUBLIC
A LA CONCURRENCE

March public de TRAVAUX

IDENTIFICATION DE LORGANISME QUI
PASSE LE MARCH:
Type d'organisme : Dpartement
Nom et adresse officials de l'organisme
acheteur :
Dpartement de la Martinique Htel du
Dpartement Avenue des Caraibes 97200
Fort-de-France.
OBJET DU MARCH:
Objet du march : REHABILITATION ET
MISE EN CONFORMITE DE LA SEGPA DU
COLLEGE BEAUSEJOUR TRINITE
Type de march de travaux : Excution
Classification CPV (Vocabulaire commun
des marches)
Objet principal:
descripteur principal : 45454100-5
Estimation : 338.020,00 C HT
Lieu d'excution : DEPARTEMENT DE
MARTINIQUE
CARACTERISTIQUES PRINCIPALS:
March unique
Refus de variantes
Prestations divises en lots : Non
Dure du march ou dlai d'excution:
Dure : 18 Semaines computer de la rcep-
tion de l'ordre de service
Les candidates pourront proposer un autre
dlai, sans toutefois dpasser le dlai maxi-
mum prcit
CONDITIONS RELATIVES AU MARCH :
Cautionnement et garanties exigs :
Le dossier de consultation sera remis
chaque candidate contre le paiement par
chque libell l'ordre du Payeur
Dpartemental de 20.00 C, reprsentant une
participation aux frais de reprographie,
conformment l'article 41 du Code des
Marchs Publics.
Modalits essentielles de financement et de
paiement :
Le dlai global de pavement est de 45 jours.
Modalits de financement : Cette operation
est finance par le budget dpartemental.
Ce march est couvert par l'accord sur les
marchs publics (AMP).
Forme juridique que devra revtir le groupe-
ment d'entrepreneurs, de foumisseurs ou de
prestataires de services (le cas chant):
Aucune forme de groupement impose
l'attributaire.
CONDITIONS DE PARTICIPATION :
Renseignements en vue de la selection des
candidatures
Critres de selection des candidates :











ANNONCES LGALES


Jeudi 23 Mars 2006 Justice n 12 Page 14


Garanties et capacits techniques et finan-
cires
Rfrences professionnelles
Situation juridique Capacit conomique et
capacity technique Rfrences requises :
Voir les renseignements et documents non-
cs dans le rglement de la consultation.
CRITRES D'ATTRIBUTION:
Offre conomiquement la plus avantageuse
apprcie en function : des critres pond-
rs comme suit :
Dlai d'excution (60 %)
Prix des prestations (40 %)
PROCEDURES:
Mode de passation : Appel d'offres ouvert
pass en application des Articles 33 3al. et
57 59 du CMP.
CONDITIONS DE DLAI :
Date limited de reception des offres :
12/04/2006 12H00
Dlai minimum de validity des offres : 120
jours
AUTRES RENSEIGNEMENTS:
La collectivit propose le mode de transmis-
sion lectronique pour la consultation (remi-
se des candidatures et remise des ofre s).
Cependant, les candidates restent libres de
choisir le mode de transmission paper
Transmission lectronique : les candidates
trouveront sur le site : wwwv.cg9 72.i, .es
modalits permettant de s'nsciiire. Aprs
l'inscription, les candidates demront se procu-
rer un certificate numrique teur permetant
de transmettre leur pli.
Transmission paper : les plis sercnt adres-
ss par tout type d'envoi cos penretant de
dterminer de faon certain la date et fieu-
re de leur reception notamrment : letre
recommande avec accuse de rceptiin ou
remise contre rcpiss.
Les modalits d'envoi sont prcises dans le
rglement de la consultation.
Le dossier de consultation des entreprises
pourra tre tlcharg sur le ste internet :
www.cg972.fr, l'exception des plans qui
pourront tre retires sur support paper au
bureau des marchs et conventions.
Date d'envoi du present avis la publication:
16/03/2006.
ANNEXE I -Adresses complmentaires
Adresse pour renseignements d'ordre admi-
nistratif :
Direction Gnrale Adjointe charge des
Services Techniques et Economiques -
Bureau des Marchs et Conventions -
Immeuble Concorde Route de la Folie -
97200 Fort-de-France
Auprs de :
Tl. : 0596 59 65 05
Adresse pour renseignements d'ordre tech-
nique :
Direction Gnrale Adjointe charge des
Services Techniques et Economiques -
Direction des Btiments et Collges -
Immeuble Concorde Route de la Folie -
97200 Fort-de-France
Auprs de:
M. MARCEL MANETTE
Tl. : 0596 59 85 94
Adresse auprs de laquelle les documents
peuvent tre obtenus et laquelle les plis
doivent tre envoys :
Direction Gnrale Adjointe charge des
Services Techniques et Economiques -
Bureau des Marchs et Conventions -
Immeuble Concorde Route de la Folie -
97200 Fort-de-France.
Les offres peuvent tre transmises par lettre
recommande avec accus de reception ou
dposes centre rcpiss.
La transmission des offres par voie lectro-
nique est autorise.
FA 6065

SARL PROCARAIBE
Z.I. Acajou Californie
97232 LE LAMENTIN

CLOTURE DE LIQUIDATION

Le liquidateur nomm cet effet et aprs
quitus de I'AGE du 14 Fvrier 2006 declare
que la mission de clture de liquidation de la
SARL PROCARAIBE ci-dessus nomme,
est close.
POUR AVIS
LE LIQUIDATEUR
6066


Etude de Matres Evelyne GUATEL
et Sandra
GERMAIN PORSAN-CLMENT,
Notaires associs FORT-DE-FRANCE
(Martinique) Immeuble le Trident,
Btiment A, 2me tage,
Lotissement Montgralde

AVIS DE CONSTITUTION

Suivant acte reu par Matre Sandra GER-
MAIN PORSAN CLEMENTE, Notaire
Associ de la Socit Civile Professionnelle
"Evelyne GUATEL et Sandra GERMAIN -
PORSAN-CLMENT, Notaires Associs"
FORT-DE-FRANCE (Martinique) Immeuble
le Trident, Btiment A, 2me tage,
Lotissement Montgralde, le 20 Fvrier
2006, enregistr la recette des impts de
Fort-de-France (97200), le 23 Fvrier 2006,
a t constitute une socit civil immobili-
re ayant les caractristiques suivantes :
La Socit a pour objet : l'acquisition par
voie d'achat ou d'apport, la proprit, la mise
en valeur, la transformation, la construction,
l'amnagement, l'administration et la loca-
tion de tous biens et droits immobiliers, de
tous biens et droits pouvant constituer l'ac-
cessoire, l'annexe ou le complement des
biens et droits immobiliers en question.
La Socit est dnomme : 'The Brothers
28".
Le sige social est fix : RIVIERE SALEE
(97215), 22, rue du Gnral de Vassoigne
Lieudit "Le Bourg".
La Socit est constitute pour une dure de
99 annes.
Le capital social est fix la some de :
1.500.000 Euros.
Les apports sont en numraire.
Toutes les cessions de parts, quelle que soit
la quality du ou des cessionnaires, sont sou-
mises l'agrment pralable l'unanimit
des associs.
L'exercice social commence le 1er Janvier et
finit le 31 Dcembre de chaque anne.
Les associs nomment pour premier grant
de la socit est : Madame Kaw, Hyn
CHEUNG, pouse de Monsieur Jian Hui HE,
demeurant LE FRANOIS (97240), Angle
des rues Homer Clment et Jean Jaurs,
La socit sera immatricule au registre du
commerce et des socits de Fort-de-
France.
Pour avis
Le Notaire
FA 6067

AVIS D'APPEL PUBLIC
A LA CONCURRENCE

1 Identification de l'organisme qui passe le
march :
CONSEIL REGIONAL DE LA MARTINIQUE
Service des Marchs et de la command
publique Rue Gaston Defferre Cluny -
97200 Fort-de-France Martinique Tl. :
0596 59 63 00 Tlcopie : 0596 72 68 10
2 Objet du March :
ASSURER LA MAITRISE D'UVRE DES
TRAVAUX DE MISE EN CONFORMITY
ELECTRIQUE, ET TABLISSEMENT DU
PLAN D'VACUATION AU LYCE ACAJOU
1 (ACA1-06-OP1)
3 Dtail des travaux:
- Mise aux normes de l'installation lectrique
de tout le lyce
- Remplacement des plans d'vacuation
dtriors et des consignes de scurit
- Mise aux normes des installations de gaz
4 Procdure de passation :
Procedure adapte (article 28 du Code des
Marchs Publics)
5 N* de la nomenclature:
Famille n" 71-01 (matrise d'euvre)
6 Contenu de la mission:
Etudes d'avant project Etudes de project -
Assistance pour la passation des marchs
de travaux Etudes d'excution Direction
de l'excution des travaux OPC -
Assistance lors des operations de reception.
7 Comptences requises :
Le candidate doit avoir des comptences en
ingnierie fluides.
8 Justificatifs produire:
- La declaration du candidate conforme au
modle DC5
- La lettre de candidature (en cas de groupe-
ment) conforme au modle DC4


- Une declaration sur l'honneur date et
signe par le candidate justifiant que celui-ci a
satisfait ses obligations sociales et fiscales
au 31 dcembre 2005
- Une indication de ses comptences, de ses
moyens et de ses rfrences.
9 Prsentation des plis :
Le dossier de candidature constitu de l'en-
semble des justifications mentionnes au 8
ci-dessus sera mis sous pli cachet portant
l'adresse et les mentions suivantes :
Monsieur le Prsident du Conseil Rgional
de la Martinique l'attention du Service des
Marchs et de la command publique Rue
Gaston Defferre Cluny 97200 FORT-DE-
FRANCE (MARTINIQUE) avec la mention
"Maitrise d'oeuvre des travaux de mise en
conformit au Lyce Acajou 1 (ACA1-06-
OP1) 'Ne pas ouvrir".
10 Dlais de ralisation des documents
d'tudes :
APS: 3 semaines
APD: 3 semaines
PRO+EXE1+DCE : 2 semaines
EXE 2 : 2 semaines
DOE : 2 semaines
11 Dlai laiss au candidate attributaire du
march pour remettre ses attestations
sociales et fiscales : 8 jours calendaires
12- Adresse auprs de laquelle des infor-
mations complmentaires peuvent tre obte-
nues:
La mme qu'au point 1
13 Critres de selection des candidatures :
Il sera tenu compete pour cette selection des
critres suivants:
Capacits techniques (comptences, rf-
rences et moyens)
14 Lieu et date de remise des plis:
Service des Marchs du Conseil Rgional
l'adresse prcite AU PLUS TARD LE
LUNDI 03 AVRIL 2006 12H00.


15 Date d'envoi de l'avis la p
Le 17 Mars 2006.


AVIS D'APPEL PUBLIC
A LA CONCURRENCE

1 Identification de l'organisme q
march:
CONSEIL REGIONAL DE LA MA
Service des Marchs et de la
publique Rue Gaston Defferre
97200 Fort-de-France Martiniq
0596 59 63 00 Tlcopie : 0596
2 Objet du March :
ASSURER LA MAITRISE D'CE
TRAVAUX DE MISE EN CO
LECTRIQUE, ALARME INCEN
D'VACUATION AU LEGTA D
RIVAIL(CRO-06-OP1)
3 Dtail des travaux :
- Mise aux normes de l'installatioi
de tout le lyce
- Installation d'un systme de
incendie adapt ce type d'ta
type R : tablissement d'enseign
- Dpose de l'ancien system
incendie hors service
- Remplacement des plans d
dtriors et des consignes de s
- Mise aux normes des installation
4 Procdure de passation :
Procedure adapte (article 28 di
Marchs Publics)
5 N* de la nomenclature :
Famille n 71-01 (matrise d'ouv
6 Contenu de la mission :
Etudes d'avant project Etudes
Assistance pour la passation de
de travaux Etudes d'excution
de l'excution des travaux
Assistance lors des operations di
7 Comptences requises:
Le candidate doit avoir des comp
ingnierie fluides.
8 Justificatifs produire:
- La declaration du candidate c(
modle DC5
- La lettre de candidature (en cas
ment) conforme au modle DC4
- Une declaration sur l'honneu
signe par le candidate justifiant qi
satisfait ses obligations social;
au 31 dcembre 2005
- Une indication de ses compten
moyens et de ses rfrences.
9 Prsentation des plis :


Le dossier de candidature constitu de l'en-
semble des justifications mentionnes au 8
ci-dessus sera mis sous pli cachet portant
l'adresse et les mentions suivantes :
Monsieur le Prsident du Conseil Rgional
de la Martinique l'attention du Service des
Marchs et de la command publique Rue
Gaston Defferre Cluny 97200 FORT-DE-
FRANCE (MARTINIQUE) avec la mention
'Matrise d'ouvre des travaux de mise en
conformity au LEGTA de Croix-Rivail (CRO-
06-OP1) "Ne pas ouvrir".
10 Dlais de ralisation des documents
d'tudes :
APS : 3 semaines
APD: 3 semaines
PRO+EXE1+DCE: 2 semaines
EXE 2: 2 semaines
DOE : 2 semaines
11 Dlai laiss au candidate attributaire du
march pour remettre ses attestations
sociales et fiscales : 8 jours calendaires
12- Adresse auprs de laquelle des infor-
mations complmentaires peuvent tre obte-
nues:
La mme qu'au point 1
13 Critres de selection des candidatures:
II sera tenu compete pour cette selection des
critres suivants:
Capacits techniques (comptences, rf-
rences et moyens)
14 Lieu et date de remise des plis:
Service des Marchs du Conseil Rgional
l'adresse prcite AU PLUS TARD LE
LUNDI 03 AVRIL 2006 A 12H00.
15 Date d'envoi de l'avis la publication :
Le 17 Mars 2006.
FA 6069

AVIS D'APPEL PUBLIC
A LA CONCURRENCE


publication : 1 Identification de l'organisme qui passe le
march :
FA 6068 CONSEIL REGIONAL DE LA MARTINIQUE
Service des Marchs et de la command
C publique Rue Gaston Defferre Cluny -
E 97200 Fort-de-France Martinique Tl. :
0596 59 63 00 Tlcopie : 0596 72 68 10
lui passe le 2 Objet du March :
ASSURER LA MAITRISE D'UVRE DES
RTINIQUE TRAVAUX DE MISE EN CONFORMITY
command LECTRIQUE, GAZ, ALARME INCENDIE,
S- Cluny PLAN D'VACUATION, AU LP DILLON
ue Tl. : (DIL-06-OP1)
i 72 68 10 3 Dtail des travaux :
Mise aux normes de l'installation lectrique
JVRE DES de tout le lyce
NFORMIT Installation d'un systme de detection
DIE, PLAN incendie adapt ce type d'tablissement
iE CROIX- type R: tablissement d'enseignement)
Dpose de l'ancien systme d'alarme
incendie hors service
n lectrique Remplacement des plans d'vacuation
dtriors et des consignes de scurit
Sdtection Mise aux normes des installations de gaz
iblissement 4 Procdure de passation :
ement) Procdure adapte (article 28 du Code des
a d'alarme Marchs Publics)
5 N" de la nomenclature:
'vacuation Famille n* 71-01 (maitrise d'euvre)
curit 6 Contenu de la mission:
ns de gaz Etudes d'avant project Etudes de project -
Assistance pour la passation des marchs
i Code des de travaux Etudes d'excution Direction
de l'excution des travaux OPC -
Assistance lors des operations de reception.
re) 7 Comptences requires:
Le candidate doit avoir des comptences en
de project ingnierie fluides.
is marchs 8 Justificatifs produire:
- Direction La declaration du candidate conforme au
- OPC modle DC5
e reception. La lettre de candidature (en cas de groupe-
ment) conforme au modle DC4
tences en Une declaration sur l'honneur date et
signe par le candidate justifiant que celui-ci a
satisfait ses obligations sociales et fiscales
onforme au au 31 dcembre 2005
Une indication de ses comptences, de ses
de groupe- moyens et de ses rfrences.
9 Prsentation des plis:
ir date et Le dossier de candidature constitu de l'en-
ue celui-ci a semble des justifications mentionnes au 8
s et fiscales ci-dessus sera mis sous pli cachet portant
l'adresse et les mentions suivantes:
ces, de ses Monsieur le Prsident du Conseil Rgional
de la Martinique l'attention du Service des
Marchs et de la command publique Rue











ANNONCES LGALES


Jeudi 23 Mars 2006 Justice n 12 Page 15


Gaston Defferre Cluny 97200 FORT-DE-
FRANCE (MARTINIQUE) avec la mention
"Maitrise d'ouvre des travaux de mise en
conformity au LP DILLON (DIL-06-OP1) "Ne
pas ouvrir".
10 Dlais de ralisation des documents
d'tudes :
APS : 3 semaines
APD : 3 semaines
PRO+EXE1+DCE : 2 semaines
EXE 2 : 2 semaines
DOE: 2 semaines
11 Dlai laiss au candidate attributaire du
march pour remettre ses attestations
sociales et fiscales : 8 jours calendaires
12 Adresse auprs de laquelle des informa-
tions complmentaires peuvent tre obte-
nues :
La mme qu'au point 1
13 Critres de selection des candidatures :
II sera tenu compete pour cette selection des
critres suivants :
Capacits techniques (comptences, rf-
rences et moyens)
14 Lieu et dage de remise des plis:
Service des Marchs du Conseil Rgional
l'adresse prcite AU PLUS TARD LE
LUNDI 03 AVRIL 2006 A 12H00.
15 Date d'envoi de l'avis la publication :
Le 17 Mars 2006.
FA 6070

AVIS D'APPEL PUBLIC
A LA CONCURRENCE

1 Identification de l'organisme qui passe le
march :
CONSEIL REGIONAL DE LA MARTINIQUE
Service des Marchs et de la command
publique Rue Gaston Defferre Cluny -
97200 Fort-de-France Martinique Tl. :
0596 59 63 00 Tlcopie : 0596 72 68 10
2 Objet du March:
ASSURER LA MAITRISE D'UVRE DES
TRAVAUX DE MISE EN CONFORMITY
LECTRIQUE, ALARME INCENDIE AU LP
LORRAIN (LOR-06-OP1)
PHASE 2
3 Dtail des travaux:
Remplacement des luminaires oxyds par
des luminaires tanches et adapts aux
atmosphres agressives et rfection des ali-
mentations coursives btiment F
Dpose de l'ancien systme d'alarme
incendie hors service
Installation d'un systme de detection
incendie adapt ce type d'tablissement
type R : tablissement d'enseignement)
4 Procdure de passation :
Procedure adapte (article 28 du Code des
Marchs Publics)
5 N de la nomenclature:
Famille ne 71-01 (maitrise d'oeuvre)
6 Contenu de la mission :
Etudes d'avant project Etudes de project -
Assistance pour la passation des marchs
de travaux Etudes d'excution Direction
de l'excution des travaux OPC -
Assistance lors des operations de reception.
7 Comptences requires:
Le candidate doit avoir des comptences en
ingnierie fluides.
8 Justificatifs produire:
La declaration du candidate conforme au
modle DC5
La lettre de candidature (en cas de groupe-
ment) conform au modle DC4
Une declaration sur l'honneur date et
signe par le candidate justifiant que celui-ci a
satisfait ses obligations sociales et fiscales
au 31 dcembre 2005
Une indication de ses comptences, de ses
moyens et de ses rfrences.
9 Prsentation des plis:
Le dossier de candidature constitu de l'en-
semble des justifications mentionnes au 8
ci-dessus sera mis sous pli cachet portant
l'adresse et les mentions suivantes :
Monsieur le Prsident du Conseil Rgional
de la Martinique l'attention du Service des
Marchs et de la command publique Rue
Gaston Defferre Cluny 97200 FORT-DE-
FRANCE (MARTINIQUE) avec la mention
"Mattrise d'uvre des travaux de mise en
conformit au LP LORRAIN (LOR-06-OP1)
"Ne pas ouvrir".
10 Dlais de ralisation des documents
d'tudes :
APS : 3 semaines


APD : 3 semaines
PRO+EXE1+DCE :2 semaines
EXE 2 : 2 semaines
DOE : 2 semaines
11 Dlai laiss au candidate attributaire du
march pour remettre ses attestations
sociales et fiscales : 8 jours calendaires
12 -Adresse auprs de laquelle des informa-
tions complmentaires peuvent tre obte-
nues:
La mme qu'au point 1
13 Critres de selection des candidatures :
II sera tenu compete pour cette selection des
critres suivants :
Capacits techniques (comptences, rf-
rences et moyens)
14 Lieu et date de remise des plis:
Service des Marchs du Conseil Rgional
l'adresse prcite AU PLUS TARD LE
LUNDI 03 AVRIL 2006 12H00.
15 Date d'envoi de l'avis la publication :
Le 17 Mars 2006.
FA 6071



AVIS D'APPEL PUBLIC
A LA CONCURRENCE

1 Identification de l'organisme qui passe le
march :
CONSEIL REGIONAL DE LA MARTINIQUE
Service des Marchs et de la command
publique Rue Gaston Defferre Cluny -
97200 Fort-de-France Martinique Tl. :
0596 59 63 00 Tlcopie : 0596 72 68 10
2 Objet du March :
ASSURER LA MATRISE D'OUVRE DES
TRAVAUX DE MISE EN CONFORMITY
LECTRIQUE, ALARME INCENDIE, PLAN
D'EVACUATION AU LEPA DU ROBERT
ANCIEN BATIMENT (ROB-06-OP1)
3 Dtail des travaux:
Mise aux normes de installation lectrique
Installation d'un systme de detection
Incendie adapt ce type d'tablissement
type R : tablissement d'enseignement)
Dpose de l'ancien systme d'alarme
Incendie hors service
Remplacement des plans d'vacuation
dtriors et des consignes de scurie
4 Procdure de passation:
Procedure adapte (article 28 du Code des
Marches Publics)
5 N* de la nomenclature:
Famille n* 71-01 (maitrise d'oeuvre)
6 Contenu de la mission :
Etudes d'avant project Etudes de project -
Assistance pour la passation des marchs
de travaux Etudes d'excution Direction
de l'excution des travaux OPC -
Assistance lors des operations de reception.
7 Comptences requises:
Le candidate doit avoir des comptences en
ingnierie fluides.
8 Justificatifs produire :
La declaration du candidate conforme au
modle DC5
La lettre de candidature (en cas de groupe-
ment) conforme au modle DC4
Une declaration sur l'honneur date et
signe par le candidate justifiant que celui-ci a
satisfait ses obligations sociales et fiscales
au 31 dcembre 2005
Une indication de ses comptences, de ses
moyens et de ses rfrences.
9 Prsentation des plis:
Le dossier de candidature constitu de l'en-
semble des justifications mentionnes au 8
ci-dessus sera mis sous pli cachet portant
I'adresse et les mentions suivantes:
Monsieur le Prsident du Conseil Rgional
de la Martinique attention du Service des
Marchs et de la command publique Rue
Gaston Defferre Cluny 97200 FORT-DE-
FRANCE (MARTINIQUE) avec la mention
"Matrise d'uvre des travaux de mise en
conformity au LEPA du ROBERT (ROB-06-
OP1) "Ne pas ouvrir".
10 Dlais de ralisation des documents
d'tudes :
APS : 3 semaines
APD: 3 semaines
PRO+EXE1+DCE : 2 semaines
EXE 2 : 2 semaines
DOE : 2 semaines
11 Dlai laiss au candidate attributaire du
march pour remettre ses attestations
sociales et fiscales : 8 jours calendaires


12 -Adresse auprs de laquelle des informa-
tions complmentaires peuvent tre obte-
nues:
La mme qu'au point 1
13 Critres de selection des candidatures:
II sera tenu compete pour cette selection des
critres suivants:
Capacits techniques (comptences, rf-
rences et moyens)
14 Lieu et date de remise des plis:
Service des Marchs du Conseil Rgional
l'adresse prcite AU PLUS TARD LE
LUNDI 03 AVRIL 2006 12H00.
15 Date d'envoi de l'avis la publication :
Le 17 Mars 2006.
FA 6072

AVIS D'APPEL PUBLIC
A LA CONCURRENCE

1 Identification de l'organisme qui passe le
march:
CONSEIL REGIONAL DE LA MARTINIQUE
Service des Marchs et de la command
publique Rue Gaston Defferre Cluny -
97200 Fort-de-France Martinique T. :
0596 59 63 00 Tlcopie : 0596 72 68 10
2 Objet du March :
ASSURER LA MATRISE D'UVRE DES
TRAVAUX DE REHABILITATION AU LPA
DU ROBERT (ROB-06-OP2)
3 Dtail des travaux :
Ramnagement du btiment administratif -
Rnovation de la cuisine Travaux de plom-
berie sanitaire Menuiseries Dmolition -
Reconstruction logement de function -
Cration d'un abri lves
4 Procdure de passation:
Procedure adapte (article 28 du Code des
Marches Publics)
5 N* de la nomenclature:
Famille ne 71-01 (matrise d'uvre)
6 Contenu de la mission :
Etudes d'avant project Etudes de project -
Assistance pour la passation des marchs
de travaux Etudes d'excution Direction
de l'excution des travaux OPC -
Assistance lors des operations de reception.
7 Comptences requires:
Le candidate doit avoir des comptences en
ingnierie (structure et fluides). Sinon, il doit
tre un groupement solidaire compos d'in-
gnieurs (structure et fluides). Dans ce cas,
chacun aura presenter les justifications
requises au point 8.
8 Justificatifs produire :
La declaration du candidate conform au
modle DC5
La lettre de candidature (en cas de groupe-
ment) conforme au modle DC'
Une declaration sur l'honneur date et
signe par le candidate justifiant que celui-ci a
satisfait ses obligations sociales et fiscales
au 31 dcembre 2005
Une indication de ses comptences, de ses
moyens et de ses rfrences.
9 Prsentation des plis :
Le dossier de candidature constitu de l'en-
semble des justifications mentionnes au 8
ci-dessus sera mis sous pli cachet portant
l'adresse et les mentions suivantes:
Monsieur le Prsident du Conseil Rgional
de la Martinique attention du Service des
Marchs et de la command publique Rue
Gaston Defferre Cluny 97200 FORT-DE-
FRANCE (MARTINIQUE) avec la mention
"Matrise d'oeuvre des travaux de mise en
conformity au LPA DU ROBERT (LPA-06-
OP2) "Ne pas ouvrir".
10 Dlais de ralisation des documents
d'tudes :
APS : 3 semaines
APD : 3 semaines
PRO+EXE1+DCE : 4 semaines
EXE 2:2 semaines
DOE : 2 semaines
11 Dlai laiss au candidate attributaire du
march pour remettre ses attestations
sociales et fiscales : 8 jours calendaires
12 -Adresse auprs de laquelle des informa-
tions complmentaires peuvent tre obte-
nues:
La mme qu'au point 1
13 Critres de selection des candidatures :
II sera tenu compete pour cette selection des
critres suivants:
Capacits techniques (comptences, rf-
rences et moyens)
14 Lieu et date de remise des plis:


Service des Marchs du Conseil Rgional &
l'adresse prcite AU PLUS TARD LE
LUNDI 03 AVRIL 2006 A 12H00,
15 Date d'envol do l'avis la publication :
Le 17 Mars 2006.
FA 6073

AVIS

Par acte sous SSP, II se constitute la socit :
Denomination social: FERMABAT
Forme: Socit Responsabilit Limite
Capital: 7.000 C en numraire
Sige social: Bt. B Imm. LAGUERRE Z.I.
Petite Cocotte Champigny 97224 DUCOS
Objet : Construction de masons Indivi-
duelles VRD Gnie Civil Gros-ouvre
btiment Travaux publics
Dure: 15 annes
Grant : Monsieur FERRERE Antoine,
demeurant Mome Honor, 97211 RIVIRE
PILOTE.
Le Grant
FA 6074

AVIS DE CONSTITUTION

Aux terms d'un acte sous seing priv en
date du 10 Fvrier 2006 Sainte-Marie, il a
t constitu une EURL prsentant les
caractristiques suivantes :
Forme: Entreprise Unipersonnelle respon-
sabilit limite au capital de 100 euros
Denomination: EURL EVY & CO
Sige social : 29, Rue Eugne Agricole
97230 SAINTE-MARIE
Objet : L'achat et la vente de tous articles se
rattachant l'alimentation gnrale
La grante: Madame Evelyne OLIVAN
Immatriculation au RC de Fort-de-France.
Pour avis, la Grante
FA 6045

AVIS D'ATTRIBUTION

Identification de la collectivit qui a pass le
march :
CONSEIL REGIONAL DE LA MARTINIQUE
Service des Marchs Rue Gaston Defferre
Cluny 97200 Fort-de-France
Objet du march :
MO Travaux de construction de l'institut de
Formation aux Mtiers du sport et de la jeu-
nesse (IRFMSJ)
L'avis a-t-il fait l'objet d'une publication au
BOAMP ? Oui
L'avis a-t-il fait l'objet de rectificatif au
BOAMP ? : NON
Date d'attribution du march : le 15
dcembre 2005
Nombre total d'offres reues: 04
NOM DU TITULAIRE :
Groupement SAINRIMAT/CAPGRAS/GENE
RALE D'ARCHITECTURE / ATELIER GAL-
LET DE ST AURIN
Montant en TTC: 1.919.469,16
Date d'envoi du present avis la publication:
20.03.06
FA 6046


PART COMMUNIST MARTINIQUAIS

BULLETIN D'ADHSION


Contre la poliique d'rasement de lconoaeme. de rchmage, de
parit et de pauvret, d'alienaton culturele et dinjustice
oiale ;
Pour urn Coleiavt autonomy de Martioiqune iree vers le
dveloppement vrintable, le progrs social. dan la perspetive
de la .uverainet nationale;
Vn une ocit pour l'homme, un socialisme authentiquement
martiniquai ;
Pur la paix. lamilti la soltdarilt entire ls peuples,
J'ADHRE AU PART COMMNISTE MARTINIQUAIS

NOM ------ --- Prnom e--
Date et lieu de naisan ... -
Proe...on



Datre_. Signature

Adreser
PCM -Angle de, rue E. Zoa et A.Aliker B.. 4069
TSV. 97200 Fort-d-France Tl.: 0696 71 8 83








POLITIQUE Jeudi 23 Mars 2006 -Justice n" 12- Page 16



Querelle Samot-LetchimV-Lise
Et l'avenir martiniquais dans tout cela ?
A l'heure le pays tente de faire le bilan teurs" du PPM regroups autour de Les refondateurs indiquent tout de
de 60 ans de dpartementalisation et Claude Lise (Genevive Chanteur, mme que "ils ont admis le principle
de regarder vers l'avenir pour sortir de Madeleine de Grandmaison, Marie- d'une rencontre dans le courant du
la crise qui imprgne tous les aspects Elise Nebon, Pierre Sudile) estiment mois d'avril prochain".
de sa vie, on ne peut pas dire qu'une qu'"aucune rponse srieuse, pregnant en En d'autres terms ils vont poursuivre
certain gauche martiniquaise offre compete nos propositions, ne nous a t leur dmarche et aprs on verra.
l'image de forces ayant un vrai project faite" par l'autre fraction PPM. Ils Notre Parti a vcu une situation du
de changement. mme type en 1998 quand
La droite ultra dpartementalis- l Pierre Samot s'est dclar
te et l'autre droite dite "volu- ."Rnovateur communiste.
tionniste" se sont rallies l'ul- E,' \ I a cr "Btir" et a lui-
tra liberal colonialiste Nicolas mme reconnu que ce Parti
Sarkozy sur un pacte : ne plus n'est jamais sorti des
parler d'volution institution- limits du Lamentin et que
nelle. W. les nouveaux adherents
Le PPM, tendance Letchimy, a h ''sont venus pour des pr-
tent une prtendue operation / bendes et pas pour militer.
"union de la gauche" don't les Mais des intellectuals
communists taient exclus qui flons continent lui
s'est heurte l'ambition mal tenir sa plume.
krab du Maire du Lamentin qui Le people ne distingue pas,
a refus de se rendre au rendez- pour le moment, de vri-
vous propos : que le PPM fasse table enjeu politique dans
son unit avant de proposer ce qui apparait comme une
l'unit de la gauche, a prtext querelle pour le ledearship
Pierre Samot qui veut toujours tre le rpondent que la proposition d'une ren- entire Lise, Letchimy, Samot et
premier. contre de l'autre parties pour le 21 mars quelques autres gros mordants.
Une petition signe par Edouard "apparat pour le moins tardive". Et l'avenir du pays dans tout cela ?
Delpine, Justin Pamphile (Conseiller Et de conclure : "Les 257 refondateurs Le PCM, pour sa part, continue pr-
Gnral du Lorrain), Fred Lordinot ont dcid de participer une coniser le Rassemblement des forces de
(Conseiller Gnral de Sainte-Marie), Convention pour la creation d'un ple progrs sur un Projet Martiniquais
Renaud de Grandmaison, Louis de rassemblement dmocratique pour novateur et credible.
Crusol, etc, adjure Serge Letchimy et la Martinique, le 26 mars, Ducos".
Claude Lise "ne pas aller la rupture, Ducos qui symboliquement est dans la M Antoine Gilles
que rien ne justified" selon eux. tourmente financire rvle par la
Dans une lettre parvenue notre Chambre Rgionale des comptes...
Rdaction le 18 mars, les "refonda- Prsage ?


France


33me Congrs du PCF :

La vise communist


Le Parti Communiste France tient
son 33e Congrs du 23 au 26 mars
2006 autour de la definition :
"Notre vise communist pour le
21e sicle".
Cette vise se dfinit comme "celle
d'un progrs historique des civili-
sations humaines et le movement
rel qui permet de faire reculer l'ex-
ploitation, la domination, l'alina-


tion des tres humans et aussi
dlibrer la socit du capitalism"
La crise qui traverse actuellement
la socit franaise et le mouve-
ment social qui se dveloppe
seront au centre des dbats de ce
33e Congrs.
Notre camarade Anthony
Toussaint, membre du Bureau
Politique du PCM, reprsente


notre Parti ce 33e Congrs.
Le Parti Communiste
Martiniquais adresse ses veux de
plein succs au 33e Congrs du
PCF.
Nous reviendrons la semaine pro-
chaine sur les resolutions finales
du Congrs.

SF.P.




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs