Group Title: Justice (Fort-de-France, Martinique)
Title: Justice
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00088914/00051
 Material Information
Title: Justice hebdomadaire du Parti communiste martiniquais
Uniform Title: Justice (Fort-de-France, Martinique)
Physical Description: v. : ill. ; 36 cm.
Language: French
Creator: Parti communiste martiniquais
Publisher: Le Parti
Place of Publication: Fort-de-France, Martinique
Publication Date: February 2, 2006
Copyright Date: 2006
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: World politics -- Periodicals -- 1945-1989   ( lcsh )
Periodicals -- Martinique   ( lcsh )
Politics and government -- Periodicals -- Martinique   ( lcsh )
Genre: review   ( marcgt )
newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: Martinique
 Notes
General Note: Description based on: 65e. année, no. 17 (26 avril 1984); title from caption.
General Note: Latest issue consulted: 70. année, no 8 (22 févr. 1990).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00088914
Volume ID: VID00051
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 15715741
lccn - 90641373

Full Text











I I II,]0


Le diabte

la
Marltiniaue


'4T/ON COMNW-\


Pour la Responsabilit et le Dveloppement vritable.


i Jlourne de Commmoration
de la traite ngrire
et de l'esclavage
'- ',,. '' + ,,..


Soyons les acteurs
de notre propre
histoire


~fPI~Z~EHEBDOMA4OAIRE
~ A








SAKAPAS


IodI 2 FvrIo 2006 Misticos5 Pae 2


SA KA PAS ....................p.2
EDITO .........................p. 3
Chirac recule, avanons !
SOCIT ......................p. 4
L'eau de la Grande Rivire
Point de vue
LUTTES SOCIALES ............p. 5
Grves des fonctionnaires
Drive sur les licenciements cno-
miques
France : Manifestation unitaire le 7
fvrier pour le retrait du Contrat
Premire Embauche
POLITIQUE....................p. 6
Loi de la honte
Restons mobiliss
Communiqus du PCM
SOCIT .................. p. 7
Mmoire de la traite ngrire et de l'es-
clavage
Ce sera le 10 Mai
Caracas: Forum Social Mondial
DANS LE MONDE ............p. 8
Palestine : Le Hamas au pouvoir
Haiti : Elections sur fonds de violence
ANNONCES LGALES ......p. 9 11
SANT ......................p.12
Le diabte en Martinique


JUSTICE
Administration : 71 86 83
Rdaction : 63 13 20
Fax: 63 13 20
Ed.Justice@wanadoo.fr


Prevention contre
la toxicomanie

"Pa fe kon mwen" est le titre d'un clip
ralis par la Fdration
Martiniquaise des Associations de
lutte contre la toxicomanie et finance
par le Conseil Gnral. C'est le tmoi-
gnage d'un jeune toxicomane aujour-
d'hui abstinent qui dcrit sa descent
aux enfers et son quotidien.
Ces images renvoient notre environ-
nement immdiat et les acteurs par-
lent le mme language utilis par les
jeunes. Ce clip fait suite deux autres
dj raliss dans le mme but: crer
des outils pdagogiques pour accompa-
gner parents et lves dans leur prise
de conscience des mfaits des drogues.
La collectivit, consciente que les
jeunes sont sollicits de plus en plus tt
pour la consommation des products
psychotropes droguess diverse, alcohol,
cigarettes), a dcid d'augmenter sa
contribution la lutte contre la toxico-
manie.
En dpit du fait que ce n'est pas de sa
competence, car comme l'explique
Christiane Bauras, prsidente de la
commission social, "les flaux sociaux
n'ont pas de frontires administra-
tives". La toxicomanie est aujourd'hui
une vritable preoccupation. Cet outil
pdagogique est destin aux collgiens
afin de les sensibiliser ce flau de la
dpendance et les responsabiliser vis-
-vis de la conduite tenir. Ces trois
clips vido seront remis officiellement
dans quatre colleges (Julia Nicolas,
Sainte-Luce, Place d'Armes II et
Basse-Pointe), mais tous les colleges
en seront dots.


Prise en charge
des errants

La ville de Fort-de-France, le Parquet
et le Centre Hospitalier de Colson ont
sign un protocole de prise en charge
des "errants" caractriss dangereux
dans la ville capital. Une foundation
dnomme Pierre Aliker a t mise en
place, charge de la rinsertion des
errants.

"Le dfaut d'armbition, dans les
brands, est quelques fois la
ourcCe de beaucoup de vices :
le i le nmpris des devoirs,
I anrs Sance, la lchet
"la lesse.
''ULEr-'^uE..'t


Un nouveau
gymnase

Samedi 28 janvier, le president du
Conseil Gnral Claude Lise a procd
la pose de la premiere pierre du future
gymnase du Stade Louis Achille, don't
la livraison est prvue pour le mois
d'aot 2006. Cet quipement sera
entirement consacr la pratique de
la gymnastique. Dans ce sport en plei-
ne volution, les pratiquants sont
confronts i la difficult lie au
manque de sales et d'quipements
appropris.
Le project de construction a t men en
concertation avec les clubs par l'inter-
mdiaire du comit regional de gym-
nastique, et l'Education Nationale.
Cette nouvelle salle intgre la
dmarche haute quality environne-
mentale que le Conseil Gnral pour-
suit dans le cadre de l'Agenda 21. Elle
accueillera 200 spectateurs en gradins
et dispose d'une aire sportive de 1.056
m2.


Ncrologie

Nous avons apris avec douleur le dcs
de notre camarade Artigny Thodore,
survenu l'ge de 85 ans, la suite
d'une longue maladie.
I a t inhum au cimetire de
Terreville .Schoelcher.i le 20 Janier.













Artigny Thodore tait un camarade
pour qui la lutte des classes tait une
ralit vivante. Docker professionnel,
Sil tait vite devenu un dirigeant syndi-
cal de la CGTM trs cout, notam-
ment sur les docks. 1 a t trsorier de
la cellule communiste Dcembre 59 du
Port de Fort-de-France et membre du
Comit de Section.
Militant associatif, dvou la cause
des travailleurs, il a t le premier pr-
sident de la CMGR futurer IRCOM et
president de l'AMDOR.
Le Parti Communiste et "Justice" pr-
sentent toute sa famille, ses trs sin- .
cres condolances.


Forea%-;: JL6es MONNEROT
(8 Mai 1920)
Ano reA iker & E Zola
Fc~r-da-Frar.S Tl. 71 8683
Ccwissin Paftaire n' 54.026
7 Ja5er 1977
DifC6-cr de la Putia2iob,:
Femrand PAPYA'A
Maquece impression:
NU 731454








EDITO


leudl 2 fvd 2006 lusIIcu nu5 Page 3


Chirac recule,


avanons I


Aprs avoir d'abord souhait
une rcriture de l'article 4 de
la "loi de la honte" du 23
fvrier 2005, Jacques Chirac,
president de la Rpublique, a
finalement opt pour son
abrogation, en recourant tou-
tefois un procd habile des-
tin viter un nouveau
dbat au Parlement.
En effet, c'est le Conseil
Constitutionnel qui est invit
"dclasser" ledit article,
lequel sera ensuite abrog par
un dcret gouvernemental,
sans qu'intervienne
l'Assemble Nationale. Bien
que le Conseil Constitutionnel
ne se soit pas encore pronon-
c, son accord est dj donn
comme un fait acquis, ce qui,
soit dit en passant, rvle une
drle de conception du fonc-
tionnement de l'Etat franais.
Le fait que le vote de la "loi de
la honte" n'ait pas t imm-
diatement dnonc par les
parlementaires martiniquais
n'est pas fundamental, tout
comme le fait que "Justice" ait
t le premier organe de pres-
se de la Martinique en avoir
rvl l'existence l'anne der-
nire. Ce qui est inquitant,
c'est le fait qu'une grande
majority du people franais
est convaincue du rle positif
de la colonisation, persuade
que l'Occident a conquis le
reste de la plante pour le sor-
tir de la sauvagerie, lui appor-
ter les lumires et les bienfaits
matriels de la civilisation.
Les millions de Franais qui
croient cela sont souvent de
bonne foi, parce que l'Etat
bourgeois, travers ses insti-
tutions et ses moyens de pro-
pagande, a durant des sicles
faonn leur esprit pour qu'il


en soit ainsi. La colonisation
ayant eu pour corollaire le
racism, c'est tout "naturelle-
ment" que de nombreux
Franais pensent que les non-
blancs sont des tres inf-
rieurs et qu'ils manifestent un
racism plus ou moins subtil
et hypocrite ou plus ou moins
brutal selon les circonstances
envers les noirs, les arabes et
les asiatiques. Quant IZUMP,
le parti des Chirac-Villepin-
Sarkozy, il est travers de mul-
tiples contradictions. Nicolas
Sarkozy en particulier, obsd
par l'ambition de devenir le
prochain president de la
Rpublique, accentue sa dri-
ve droitire et fait tout son
possible pour sduire l'lecto-
rat de Le Pen.
La decision de Chirac vise
prioritairement crer un cli-
mat propice la victoire de la
droite aux lections prsiden-
tielles de 2007. En saisissant le
Conseil Constitutionnel, il
vite un dbat houleux au
Parlement, dbat susceptible
de provoquer une rvolte de
dputs UMP; il fait baisser la
tension aux Antilles afin que
le voyage de Nicolas Sarkozy -
ou de Dominique de Villepin -
se droule dans les meilleures
conditions possibles; il enlve
un argument lectoral la
gauche franaise, laquelle
s'est beaucoup implique
dans la lutte pour l'abrogation
de l'article 4, voire de la "loi de
la honte" toute entire.
Les dmocrates martiniquais,
s'ils peuvent se rjouir de la
reculade de Chirac, doivent
rester vigilants et mobiliss.
Ils doivent surtout tirer les
leons de l'exprience en
course et mieux armer le


people pour les combats
venir. Une question concrete
que nous devons tous nous
poser est la suivante : si nous
sommes capable de nous
mobiliser et de nous unir sur
des problmes relatifs la
colonisation et l'esclavage,
qu'est-ce qui nous empche de
nous unir pour proposer
notre people une alternative
credible en vue de construire
un avenir plac sous le signe
de la responsabilit martini-
quaise et du dveloppement
durable ?
La crise qui affected notre
socit est grave et profonde.
Nous n'en sortirons jamais
sans remettre en question le
systme qui l'a engendre et
qui contribute l'aggraver.
Nous devons donc continue
d'en analyser les causes et for-
muler des propositions ra-
listes et concrtes, aux plans
institutionnel, conomique,
social et cultural.
La gauche est majoritaire au
Conseil Rgional et au Conseil
Gnral, et dtient un certain
nombre de municipalits. Le
people a peur de l'avenir mais
est conscient que les choses ne
vont pas bien, que la
Martinique est malade.
Il nous appartient de lui
redonner confiance en lui-
mme et de l'inviter tre
acteur de sa propre histoire.







iemfi 2 Fvier206 iustc n" 5 Paug 4


L'affaire de



1eeau de la

grande iv i r er
^^^H^ g6X^ ^ S ^LrA H *'^


La justice n'a toujours pas tranch sur le rfr dpo-
s par l'Association syndicale des planteurs du
grand-nord. Le vendredi 28janvier. c'tait au tour
de la d/nse de dposer des pieces supplmentaires,
ce qui a contraint la parties attaquante demander
un reu.oi pour examiner ces lments nouveau.
Maitre Claudette Duhamel. l'avocate des personnel
mises en cause, a product des attestations de travail
pour dmontrer que lesdites personnel n taient pas
sur les lieux au moment du blockage.


A son tour. son confrre a mi.s des doutes sur les
nouvelles pieces du dossier et rclam un dlai pour
les reaminer.
Le rfr portait sur le blockage par des manifestants
des travaux de captage. L'avocat de l'association fait
remarquer que ce blockage n'est plus e-verc. Il est
aujourd'hui question pour les plaignants de denan-
der reparation pour un prejudice qui aurait t subi.
L'affaire sera peut-tre plaide le 3 fvrier.
m


Assemble gnrale
le 5 Fvrier Dillon

Finalement l'Assaupamar, empche
de tenir son assemble gnrale le 22
janvier dernier Grand Rivire, la
tiendra le 5 Fvrier l'Espace "Nicole
Zar" de Dillon.
Nul doute que les derniers vnements
seront examins la loupe par les mili-
tants et des strategies seront mises en
place pour poursuivre l'action engage.
Prenons connaissance
de deux points de vue sur
cette affaire

Arthur Trbeau,
President du
collectif riverain de
defense de la
Grande Rivire

"Nous ne sommes pas contre la bana-
ne, ni l'irrigation. Nous ne sommes pas
pour un prlvement de 80 % d'eau
dans la rivire sachant que toutes les
habitations ont une rivire sans auto-
risation. Nous voulons que certaines
habitations ne prennent que le strict
minimum. Nous respectons ceux qui
n'ont pas compris.
Sous couvert de l'emploi, on les utilise.
On veut montrer que ce dossier a t


mont sans aucune concertation et l'on
ne comprend pas que cette association
ait reu 10 millions de subventions
alors qu'elle n'avait aucune autorisa-
tion.


Arthur Trbeau:
"Nous voulons prserver
la dernire rivire non pollue"

Nous allons continue le combat jus-
qu'au bout.
Sur ses vellits politiques : sous ce
combat notre seul souci est le prlve-
ment d'eau, la politique viendra en son
temps. C'est le manque d'argument de
ceux qui approuvent le project .

Le captage de l'eau

Le fait que le Comit de bassin, ins-
tance rgionale, rejoigne l'Assaupamar
sur le rejet du project de captage tel
qu'il a t prvu, prouve qu'il y a sur ce
dossier un vrai problme.
En effet, Mme Madeleine de


Grandmaison, prsidente du Comit
de bassin a dclar, notamment "Nous
n'avons pas t consults... Je fais
savoir que le rapport fourni par la
Direction de l'Agriculture et de la
Fort, matre d'oeuvre n'est pas apai-
sant, loin de l..."
On peut lgitimement se demander
qui prend les decisions en Martinique,
dans l'intrt des Martiniquais.
Il s'agit l d'une question trs srieuse.


Chacun campe sur ses positions

Les decisions qui engagent l'avenir
conomique et cologique de notre
pays doivent tre prise en toute trans-
parence.
Il faut donc ouvrir publiquement ce
dossier, relancer srieusement le dbat
et tenir compete scrupuleusement de
l'impact conomique, social et colo-
gique de cette affaire.
M A. Constant


soCIT








ioui 2 Fvder2006 Iuste n" 5 Poge 5


Grve des fonctionnaires


Les fonctionnaires martiniquais
seront mobiliss et en grve ce jeudi 2
fvrier. Les organizations syndicales
UNSA et FSU relayent cette journe
de grve nationall" pour manifester
leur mcontentement face aux propo-
sitions du gouvernement sur les
salaires.
Selon ITJNSA, la proposition minist-
rielle d'une augmentation de plus 0.5
% au ler juillet 2006 et plus 0.5 % au
ler fvrier 2007, soit 1 % sur deux ans
est unacceptable, car elle ne tient pas
compete du taux d'inflation prvu pour
2006, soit 1.8 %.
Devant une baisse continue du pou-


voir d'achat, nous devons
notre determination an
lutte, clame le SNES-FSU.
Les syndicats appellent I
pour exiger une just rev,
des salaires qui permettrait
page rel de notre pouvoi
indique 1'UNSA Education.
D'autres revendications
s'ajouter celles lies au:
telles les suppressions d
notamment dans 'Educatio
prvu 71 suppressions de p
seignants.


s montrer
aplifier la

manifester


Drive sur les

licenciements

conomiques


alorisation Encore une menace pour le monde du
un rattra- travail. Un arrt de la Cour de
Sd'achat Cassation du 11 janvier dernier modified
la jurisprudence sur le motif cono-
viennent mique du licenciement. Il autorise les
x salaires, employers mettre en oeuvre une
Le postes, rorganisation pour prvenir des diffi-
n, o il est cults conomiques venir au motif de
ostes d'en- la "sauvegarde de la comptitivit de
l'entreprise".
En clair, les entreprises pourront licen-
SC.B. cier sous prtexte que leur comptitivi-


SOCIAL








POLITIQUE Jeudi 2 Fvrier 2006 Justce 0n 5 Page 6




LOI DE LA HO)NTE


Restons mobiliss


Le collectif Resp dnonciation du
colonialisme et celui de abrogation de
la loi de la honte ont tenu montrer de
nouveau l'unanimit de leur point de
vue, le samedi 28janvier, suite la
decision du Prsident de la Rpublique
de demander le "dclassement" de l'ar-
ticle 4.
D'emble, ils estiment que cette annon-
ce est une "avance significative". Aprs
"j- nMW-


quais ; 21 fvrier, "marche de la digni-
t", journe international de lutte
contre le colonialisme ; 18 mai et 20
mai, colloque sur la question du colo-
nialisme.
La vigilance s'impose quant l'abroga-
tion effective de l'article 4 ; et celle de
l'article 1..Pour cela la mobilisation
doit se maintenir et se renforcer, consi-
drent les collectifs.
4"lSK "Au-del, se
j. pose le travail


Pour les collectifs, les dbats ne s'arrtent pas avec la
suppression de l'article 4.


la demand de rcriture de Jacques
Chirac, on en est la suppression de
l'article 4, objet de ous les rejets.
Ce progrs, on le doit en premier lieu
la forte mobilisation en Martinique,
juge Francis Carole, Prsident de
"Resp". Selon Serge Chalon, Prsident
du Collectif "Abrogation de la loi de la
honte", "nous n'avons pas ergoter sur
la manire don't cette abrogation inter-
viendra. La finalit est plus importan-
te".
Mme si, entonne Alfred Varasse, du
movement "Kitirel", "c'est un geste
tactique du president de la
Rpublique", et que sur le fond "rien n'a
change".
En effet, avec 60 % de Franais qui
approuvent "le rle positif' de la coloni-
sation, l'issue d'un dbat l'Assemble
National tait incertaine.
Les collectifs regrettent cependant qu'il
ne soit pas fait mention de l'article 1,
qui fait l'apologie de la colonisation,
avec l'allusion "I'Euvre de la France
accomplie dans ses anciennes colonies".
Les collectifs maintiennent toutes les
manifestations programmes dans
leur calendrier : ler fvrier, Fort-de-
France, concert avec plus de 300
artistes du Mouvman kitirel martini-


de clarifica-
tion que nous
devons effec-
tuer dans
notre people",
lance Serge
Chalon. "Il
s'agit d'tre
pdagogique et
de faire com-
prendre les
enjeux de cette
question du


colonialisme
en terms d'humanit", ajoute-t-il. Il ne
faut pas que les dbats s'arrtent avec
l'abrogation comme le souhaitent cer-
tains en France.



Dclass

Mardi 31 Janvier, le Conseil
Constitutionnel a dclass le deuxime
alina de l'article 4 de la loi du 23
Fvrier 2005 portant sur le "rle posi-
tif' de la colonisation dans les pro-
grammes scolaires. I a considr que
"le contenu des programmes scolaires
ne relve ni des principless fondamen-
taux.. de l'enseignement", que l'article
34 de la Constitution reserve au domai-
ne de la loi, ni d'aucun autre principle
ou rgle que la Constitution place dans
ce domaine.
Il a un caractre rglementaire.
Cette decision permet au gouverne-
ment de supprimer cet alina par
dcret. l n'en reste pas moins que
d'autres articles sont contestables et
notamment la une.

M C.B.


Parti Communiste
Martiniquais

Colonisation positive :
Chirac recule,
mais restons vigilants

Le president de la Rpublique,
Jacques Chirac. a dcid de propo-
ser au Conseil Constitutionnel de
"dclasser" l'alina 2 de l'article 4 de
la loi du 23 fvrier 2005 sur le carac-
tere positif de la colomnation et sur
la ncessit de l'enseigner dans les
etablissemens soulaires.
Ainsi, s'il est suii par le Conseil
Constitutionnel, 1<. Gouvernement
pourra abroger cette disposition
honteuse par dcret sans dbat, au
Parlement.
C'est un nouveau recLil du pouvoir
impose par la nobilisation de l'opi-
nion ublique en genera, et plus par-
ticulirement par la lutte du people
martiniquais assemble.
Cependant, tant que ce texte n'est
pas definitivement abrog les
Martiniquaises et les Martiniquais
doivent rester vigilante et mobilizes.
Il faut nanmoins souligner qu'en
vitant un nouveau dbat au
Parlement, Jacques Chirac refuse
que la France effectue le necessaire
devoir de mnmoire sur son pass
colonial qui passe par la condamna-
tion et la reconnaissance officielles
des crimes du colonialisme
C'est le seul moyen d'extirper les
racines du racism et de la discri-
nmination dans la society franaiLse
d'aujouu'd'hu et don't sont victims
nos compatriotes immigres en
France.
Au-del, le Parti Commuriste
Martiniquais appelle les
Martmniquu:ies et les Martiniqu:-is
a pour;ui-re Ia lutte' critre le s ste-
me nwocolonial qui continue. a blo-
quer l'evolution de notre pa,,s au
travers du statut de departenie-nt et
engagerer dans le combat pour
l'Autonomie.
Fort-de-France.
le 26 Janvier 2006
Pr le Bureau Politique du PCM

Fernand Papaya
Secrtaire l'Organisation








POLITIQUE


ieudl 2 FMer 2006 lusftcon0 i PM 7


Mmoire de la traite ngrire et de l'esclavage

Ce sera le 10 Mai


La "journe des mmoires de la traite au 23 mai 1848, date de l'abolition de
ngrire, de l'esclavage et de leur aboli- l'eslcavage ; au 23 mai 1998, o une
tion" est sujet polmique en France premiere march a runi plusieurs
depuis qu'elle a t propose par le milliers de descendants d'esclaves, et
Comit de mmoire de l'esclavage. Ce le 23 mai 2001, o parat au journal
comit, prsid par l'crivaine ......... ..........
Maryse Cond et institu en .
janvier 2004, a remis un rapport '
le 12 avril 2005 proposant. W
notamment la date du 10 mai
pour cette journe de mmoire -
'"partage".
Ce choix du 10 mai fait rfren-
ce la date du vote de la loi
reconnaissant l'esclavage
comme crime contre l'humanit
(loi Taubira).
"La commmoration annuelle
de l'abolition de l'esclavage en Jacques Chirac en compagnie de Maryse CC
France mtropolitaine partici- prsidente du Comit de mmoire
pera au travail historique que le lors de l'annonce officielle.
Comit pour la mmoire s'est
fix. Elle devra tre l'occasion
d'un hommage aux esclaves et leurs official la Loi Taubira. Les parlemen-
contributions la culture et la pen- taires et associations se sont mobiliss
se, dans les coles, les mdias et insti- pour proposer au Prsident de la
tutions et plus hautes institutions de Rpublique d'adopter le choix du 23
l'Etat", laisse entendre le comit. mai pour cette journe de commmo-
Seul cet objectif est partag par les ration.
parlementaires de nos diffrents pays Il ne les a pas suivi dans cette voie et
et par plusieurs associations n'a pas desavou le travail accompli
antillaises et runionnaises en France. par le Comit de mmoire.
Par contre, le choix de la date est sujet Le Prsident de la Rpublique Jacques
controversies. Certains prnent le 23 Chirac a tranch pour le 10 Mai. Il a
mai, date fdratrice correspondent fait cette announce le lundi 30 janvier


en presence de la prsidente du
Comit de Mmoire Maryse Cond et
d'Edouard Glissant.
Selon Jacques Chirac, "Aucune date ne
saurait concilier tous les points de vue.
Mais ce qui compete avant tout,
c'est que cette journe existe. Elle
ne se substituera pas aux dates
qui existent dj dans chaque
,; dpartement d'outre-mer"
e f. Auparavant il a dclar :
S"Aujourd'hui l'ensemble de la
mmoire de l'esclavage, long-
temps refoule, qui doit entrer
dans notre histoire : une mmoi-
re qui doit tre vritablement
Spartage. Il ajouta : "La gran-
deur d'un pays, c'est d'assumer
5, toute son histoire. Avec ses pages
glorieuses, nmais aussi sa part
d'ombre".
Cette commmoration devrait
s'organiser ds cette anne dans
les lieux de mmoire de la traite et de
l'ecalvage en France. Il a souhait que
cette priode historique trouve sa
place dans les programmes de
l'Education Nationale, comme l'a
rclam le Comit de mmoire.
Edouard Glissant sera charge de la
prsidence d'une mission de prfigura-
tion d'un centre national consacr la
traite, l'esclavage et leurs abolitions

C.B.


Noire Rgion

Caracas : Forum Social Mondial


Du 24 au 29 janvier, la Rpublique
Bolivarienne du Vnzula a accueilli
le Forum Social Mondial (FSM), qui
cette anne, s'est droul en deux
temps : d'abord ) Bamako, capital du
Mali, du 19 au 23 janvier, puis
Caracas.
Le FSM a t cr en 2001 dans la ville
de Porto Alegre, au Brsil, comme
rponse au Forum Economique
Mondial (FEM) qui chaque anne, en
janvier, runit Davos (Suisse) les
nouveaux matres du monde, c'est--
dire les pays capitalistes dvelopps,
ceux qui s'acharnent imposer l'ultra-
libralisme la terre entire.
Il reprsente en gros le Tiers-Monde,
les pays dit "du sud" (par opposition
ceux "du Nord", qui sont riches et puis-


sants). Il runit des associations
diverse, des syndicate, des ONG
organizationss non gouvernemen-
tales), des hommes et des femmes de
tous les continents convaincus qu'un
autre monde est possible, qu'il est
indispensable de combattre sans rpit
le capitalism sauvage qui risque de
mener la plante sa perte.
Mme si l'accent est mis sur le social,
le FSM est avant tout un project poli-
tique conu pour tous les pays et pas
seulement pour ceux du Sud.
Les quelque 80.000 altermondialistes
runis Caracas ont pu dcouvrir une
revolution pacifique et dmocratique
en march vers le socialisme : celle
conduite par Hugo Chavez au nom
d'un idal alliant le Libertador Simon


Bolivar et Jsus Christ, prnant la jus-
tice, la fraternity, la dmocratie parti-
cipative, l'union des peuples latino-
amricains et caribens, la lutte contre
l'imprialisme nord-amricain.
Les recentes victoires lectorales enre-
gistres en Amrique Latine par des
candidates symbolisant l'aspiration de
leurs peuples respectifs la dmocra-
tie vritable, au bien-tre progrs co-
nomique et social, la matrise de leurs
richesses naturelles, constituent un
puissant encouragement aller de
l'avant dans la lutte commune contre
le libralisme prdateur et tous les
imprialismes, pour sauver la plante
et construire un autre monde.

M M. Belrose








DANS LE MONDE


ieuffi 2 Fvrer 2006 ustlce n" 5 Pmsc


Elections sur fond de violence


Aprs quatre reports successifs, le
Comit lectoral provisoire (CEP) a
fix les lections au 7 fvrier pour le
premier tour de la prsidentielle et des
lgislatives, le second tour tant prvu
au mois de mars.
La fin de la champagne lectorale est
marque par un regain de la violence,
et les enlvements se succdent.
Selon certain, seule electionn d'un
gouvernement lgitime peut crer les
conditions d'radication de la violence.
Toutes les voies s'lvent pour rcla-
mer un respect du choix des Hatiens
lors de ce processus lectoral. '"but est
techniquement prt" pour la tenue des
lections, assure le directeur du CEP.
La majority des lecteurs sont en pos-
session de leurs cartes lectorales et
les bureaux de vote en place.
Les regards se porteront sur la
MINUSTAH (mission des nations
unies pour la stabilisation en Hati) :
sera-t-elle en measure de contrler la
situation lors du scrutiny ? Son nouveau
dommandement, le Brsilien Jos
Elitho Carvallo, install aprs la mort
de son prdcesseur, announce que


toutes les dispositions sont prises avec
la police hatienne pour assurer la
scurit du scrutiny. Plusieurs cen-
taines d'observateurs sont attendus
sur place. Il est parier que les
Hatiens, fatigus par ce climate de vio-
lence, de misre social et conomique,
se rendront massivement aux urnes ce

mu rw-


La MINUSTAH assure que des
lections acceptable
peuvent tre ralises.
7 fvrier. Mais d'ores et dj le grand
favori Ren Prval (ancien president
de 1996 2001, candidate de la plate-
forme l'espwa, avertit qu'il "ne pourra


pas rsoudre lui seul les problmes
d'Hati quand il sera au pouvoir. Il fau-
dra du temps au gouvernement pour
raliser des infrastructures et crer un
climate de paix et scurit dans le pays
en vue de permettre aux entrepre-
neurs d'investir".
Nous devons apporter notre solidarity
ce people frre en commenant par
ne pas dnigrer ceux qui vivent chez
nous. Tous n'aspirent qu' une chose :
que leur pays retrouve sa stability
pour construire un avenir meilleur,
sans occupation militaire trangre.
Hati en a connu en dix ans deux occu-
pation, l'une en 1994, 20.000 hommes
de troupes des Etats-Unis ramener au
pouvoir Jean-Bertrand Aristide, ren-
vers trois ans plus tt par un coup
d'Etat militaire. En 2004, le mme
Aristide, devenu entire temps un tyran,
allait tre ject par un large mouve-
ment de contestation double de pres-
sions insoutenables de la part de la
"communaut internationale, don't les
troupes se trouvaient dj aux portes
de la capital, quelques heures aprs le
dpart en exil du Prsident contest.


Palestine

Le Hamas remporte les lections


Pour son coup d'essai, le Hamas a
russi un coup de matre en rem-
portant haut la main les lections
palestiniennes devant le
Fatah fond par Yasser Arafat.
Cr Gaza en 1987, au len-
demain du dclenchement de
la ;,rf;. l*-,re Intifada avec le
;. .'rin du Koweit, de l'Arabie
Saoudite.. et des services sp-
ciaux israliens qui comp-
tafrient i,.r l'utiliser pour com-
battre ]'OLP de l'intrieur. Le
,amsss est parvenu en moins
de &ueX dcennies s'imposer
Oi oet une alternative
espiable de contrer l'hgmo-
i~ 'e "-. '.;j Sa forte implanta-
tin i.';, ;.:i d'aun vaste rseau cari- le
tatiL~ .'if; .- aux plus dmunis,
.., :,l.1- tI '.in'r et de services
S.. une socit particulire-
nmnt i~rl!I, .,'M par l'occupation
(re~~~~e. ;i .ri.-iircs, course du


soir, colonies de vacances, aides
aux families de "martyrs", aux
blesss, aux orphelins, etc). Son


Leader du Hamas, Ismail Haniyeh dnonce
chantage international en change de l'aide
financire.

organisation militaire, disposant
ds lors d'une solide assise populai-
re s'est rapidement dveloppe et


s'est spcialise, surtout aprs la
second Intifada en septembre
2000, dans les attentats-suicides
prsents comme des repr-
sailles lgitimes l'occupation et
aux assassinate cibls de ses
militants don'tt son fondateur et
chef spiritual, le trs charisma-
tique et paraphgique Cheikh
Yassime).
L'occident aujourd'hui est dans
l'expectative car le Hamas, orga-
nisation islamiste radical, s'op-
pose l'existence mme d'Isral
et risque fort de longer la
, Palestine et le people palestini-
ne dans une tragique confron-
tation sans vritable perspecti-
ve. A moins qu'il ne cde au ra-
lisme (ou aux pressions ext-
rieures) perdant du mme coup
son aura d'adversaire intransi-
geant de l'ennemi sioniste.

K. Solaris


I.




~Y~ '; I
.~B--











ANNOUNCES LGALES


leuii 2 Fvrer 2006 lusdicB no 5 Pae 9


AVIS

Le 04 Janvier 2006 Monsieur LUSBEC
Claude a dcid de la dissolution de la EARL
GALLINA don't le sige social est Fonds
Nicolas 97231 LE ROBERT don't il est l'as-
soci et le grant unique.
Adresse du liquidateur: Mr LUSBEC Claude
Fonds Nicolas 97231 LE ROBERT.
FA 5832

AVIS DE DISSOLUTION

Lassemble gnrale du 28 dcembre 2005
a prononc la dissolution de la SARL LE
FOURNIL PILOTIN.
FA 5833

AVIS DE DISSOLUTION ANTICIPE

Lassemble gnrale du 28 dcembre 2005
a confirm la dissolution anticipe de la
SARL LE FOURNIL PILOTIN et a dsign
comme liquidateur Monsieur FONTAINE
Frantz.
FA 5834

CREATION D'UNE SOCIT

Avis est donn de la constitution de la SARL:
"BUSINESS ORGANISATION OBJECTIFS"
B20 au capital de 7 500 euros.
Sige social : 6 Rsidence le Balleu 97212
SAINT-JOSEPH MARTINIQUE
Objet : Conseil et prestations de services
informatiques, formation, vente de matriel.
Dure : 99 ans computer de l'immatricula-
tion au registre du commerce et des socits
de Fort-de-France.
Grant : M. BELLANCE Olivier demeurant
32 Rue Paulo Rosine 97200 FORT-DE-
FRANCE, nomm pour une dure indtermi-
ne.
FA 5835

C.MA CUISINE SARL
Socit responsabilit limite
au capital de 7 500 euros
Californie Vole n" 1 97232 LAMENTIN
SIRET: 484 111 091 00019

L'assemble gnrale ordinaire de C. MA
CUISINE SARL, tenue le 18 Janvier 2006 au
sige social prend acte de la cession des
parts sociales de M. HAZOUT Guy, cdant la
totalit des 525 parts sociales qu'il dtenait
dans C. MA CUISINE SARL Monsieur
HAZOUT Philippe, cessionnaire et decide
l'unanimit de modifier les status de la faon
suivante :
Ancien article 7 Capital social
Le capital social est fix la some de sept
mille cinq cent euros, il est divis en mille
cinq cents parts sociales de CINQ euros
chacune, attributes aux associs en propor-
tion de leurs apports et rparties de la'
manire suivante:
- M. HAZOUT Philippe, quatre cent cin-
quante parts, numrotes de 1 450 inclus,
soit 450 parts,
- M. HAZOUT Guy, cinq cent vingt cinq
parts, numrotes de 451 975 inclus, soit
525 parts
- M. GRAVIER Alain, cinq cent vingt cinq
parts, numrotes de 976 1.500 inclus, soit
525 parts.
Total du nombre de parts sociales compo-
sant le capital social: mille cinq cent parts.
Nouvel article 7 Capital social
Suite une cession de parts sociales datant
du 22 dcembre 2005 et enregistr le 16 jan-
vier 2006 I'Htel des Finances de Fort-de-
France, M. HAZOUT Guy a cd la totalit
de ses parts sociales M. HAZOUT Philippe
tenu dsormais de librer totalement les
apports en numraire pour un montant total
de 4.875 euros.
Le capital social fix la some de sept
mille cinq cent euros et divis en mille cinq
cents parts sociales de cinq euros chacune
est attribu aux associs suivants en propor-
tion de leurs apports et de la cession de
parts.
- M. HAZOUT Philippe, neuf cent soixante-
quinze parts, numrotes de 1 975 inclus,
soit 975 parts,
- M. GRAVIER Alain, cinq cent vingt cinq
parts, numrotes de 976 1.500 inclus, soit
525 parts.


Total du nombre de parts sociales compo-
sant le capital social : Mille cinq cent parts.
FA 5836

CONSTITUTION

Aux terms d'un acte sous seing priv en
date Fort-de-France du 19 Janvier 2006, il
a t constitu une socit prsentant les
caractristiques suivantes :
Denomination social: BMG SARL
Forme social: Socit responsabilit limi-
te
Sige social : Montgrald B7 Apt. 207 -
97200 FORT-DE-FRANCE
Objet social : Vente de joumaux, Point Loto,
PMU.
Dure de la Socit : 99 ans computer de la
date de l'immatriculation de la socit au
Registre du commerce et des socits.
Capital social : 200 euros
Grance : Monsieur Serge GASPARDO,
demeurant Montgrald B7 Apt. 207 -
97200 FORT-DE-FRANCE.
Immatriculation de la Socit au Registre du
commerce et des socits de Fort-de-
France.
FA 5837

AVIS DE CONSTITUTION

Par acte sous seing priv il a t constitu
une SARL prsentant les caractristiques
suivantes :
Denomination: LEAVYLEC
Adresse : ZAC de Rivire Roche Bt D4 -
1er tage BP 389 97258 FORT-DE-
FRANCE
Objet : Electricit gnrale btiment et indus-
trielle, courant fort, courant faible, climatisa-
tion, pose de portails et d'interphones.
Dure : 99 ans
Capital : 2. 500 euros
Grante : Mlle CORDEMY Marie-France
demeurant : Rs. Le Lora Bt C Esc. n* 7
Appt. 06 Acajou 97232 LAMENTIN
Immatriculation au Registre du commerce en
course.
Pour avis, le Grant
FA 5838

AVIS DE CONSTITUTION

Aux terms d'un acte sous seing priv en
date du 24janvier 2006 il a t constitu
une socit prsentant les caractristiques
suivantes :
FORME: Socit Responsabilit limite
DENOMINATION : RENOV'CONFORT
SIGE SOCIAL : Quartier Montgrald -
97290 LE MARIN
OBJET: La socit a pour objet la ralisation
de prestations de services et de tous travaux
dans le domaine du capitonnage, de l'ameu-
blement, de la sellerie.
DURE: 99 annes computer de son imma-
triculation au Rpertoire des Mtiers.
CAPITAL: Le capital social d'origine est fix
la some de 7.500 C divise en 100 parts
et est constitu d'un apport en numraire.
GRANCE: Monsieur Reinette CABIT n l
17/03/1962 au Marin (Martinique) demeurant
Rs. Mannikou Bpat. 22 Appt. 8 97211
RIVIRE-PILOTE.
IMMATRICULATION : Rpertoire des
Mtiers.
FA 5839

AVIS DE CONSTITUTION

Avis est donn de la constitution d'une soci-
t prsentant les caractristiques suivantes :
DENOMINATION SOCIAL : Romain JAN-
VIER SARL
FORME : Socit responsabilit limite
CAPITAL: de 37 000 euros par un apport en
nature entirement libr et consistent en
une clientele, des immobilisations corpo-
relles, des crances et des dettes.
SIGE SOCIAL : 10, Immeuble Les
Flamboyants Voie n" 1 Z.I. de la Lzarde
- 97232 LE LAMENTIN
OBJET SOCIAL : La socit a pour objet
l'exercice des missions de commissariat aux
comptes et de commissariat aux appots, des
missions d'audits comptables ainsi que des
missions d'valuation contractuelles.
Toutes operations industrielles, commer-
ciales et financires, mobilire et immobi-


lires pouvant se rattacher directement ou
indirectement l'objet social et tous objets
similaires ou connexes.
DURE: 99 annes computer de son imma-
triculation au registre du commerce et des
socits.
GRANCE : Romain JANVIER, associ
unique, demeurant 17, rue du Perroquet
Vert 97200 FORT-DE-FRANCE.
IMMATRICULATION : au registre du com-
merce et des socits de Fort-de-France.
LA GRANCE
FA 5840

AVIS DE CONSTITUTION

Par acte sous seing priv en date du 16 jan-
vier 2006, il a t constitu une SARL
dnomme "LEADER BEAUTE".
Sige social : ZI Les Mangles Acajou -
97232 LAMENTIN
Objet: La commercialization et la distribution
de products cosmtiques, de parfumerie, de
capillaires, d'esthtique ainsi que d'acces-
soires divers en relation avec l'esthtique.
Dure: 99 ans
Grant : Monsieur Alexandre Laurent
JARJOURA demeurant 4, Chemin de la
Houssaye, 97200 FORT-DE-FRANCE.
Le Grant
FA 5841

AVIS

Suivant acte sous seing priv en date du
26/01/2006, il a t constitu une socit
prsentant les caractristiques suivantes :
Denomination : AU PALAIS DE BEAUT"
Forme: SARL
Capital : 13.000 C
Sige social: 9 Rue Hilarion Giscon 97223
LE DIAMANT
Objet : Centre de beaut
Co-Grantes : Marie France CAMBOU-
RIEUX pouse LEHMANN
Rbcca RIMBERT pouse RIBIER
Dure: 99 ans
Pour avis, les Co-Grantes, Marie France
CAMBOURIEU pouse LEHMANN
Rbecca RIMBERT pouse RIBIER
FA 5842

ALIZE CONCEPT
SARL au capital de 7 700
11 Rue des Arts et Mtiers
Immeuble Avantage Lot. Dillon Stade
97200 FORT-DE-FRANCE
RCS Fort-de-France 448 722 801
N de Gestion : 2003 B 521

Avis est donn que par dlibration de l'as-
semble gnrale extraordinaire runie le 30
juin 2005 le capital social antrieurement fix
29.406 C s'lve dsormais la some de
72.000 C. Cette augmentation a t ralise
en incorporant des reserves au dit capital.
Les status ont donc t modifis comme suit:
"Le capital social est fix la some de
29.406 C. Il est divis en cents parts d'une
valeur nominal de 720.00 C chacune, num-
rotes de 1 100, entirement souscrites et
rparties entire les associs en function de
leurs droits respectifs".
Remplac par:
"Le capital social est fix la some de
72.000 C. Il est divis en cent parts d'une
valeur nominale de 720.00 C chacune,
numrotes de 1 100, entirement sous-
crites et rparties entire les associs en fonc-
tion de leurs droits respectifs".
LE GRANT
FA 5843

SCP DUBOIS ET ASSOCIES
Avocats au Barreau de Fort-de-France
11 Rue des Arts et Mtiers
Zone de Dillon Stade
97200 FORT-DE-FRANCE
Tl. : 0596 71 52 52

AVIS DE
VENTE AUX ENCHRES PUBLIQUES

Avis est donn de la vente aux enchres
publiques l'audience de la Chambre des
Cries du Tribunal de Grande Instance de
FORT-DE-FRANCE du mercredi 15 Fvrier
2006 9 heures du navire NEPTUNE type
NAUTITECH 82 immatricul au registre des


navires du port du PIREE sous le numro
10759, signe distinctif international SX 8843.
Pavillon Grec, poids lge 28 tonnes, jauge
brute 26 tonneaux, amarr actuellement au
prot du MARIN (Martinique) pour la mise
prix de 350.000 euros.
Pour avis
La SCP DUBOIS ET ASSOCIS
FA 5844

AVIS D'APPEL PUBLIC
LA CONCURRENCE

RECTIFICATIF

NOM ET ADRESSE DE LA PERSONNEL
PUBLIQUE :
DPARTEMENT DE LA MARTINIQUE -
Avenue des Caraibes B.P. 679 97264
FORT-DE-FRANCE Tl. : 0596 55 26 00 -
Tlcopie : 0596 73 59 32
Achats@cg972.fr- http://www.cg972.fr
MODE DE PASSATION:
Procedure adapte
OBJET DU MARCH:
Fourniture d'un quipement de prise de vue
numrique adapt aux livres pour les
archives dpartementales de la Martinique
ANNOUNCE N FA 5820, JUSTICE DU 26
JANVIER 2006
RECTIFICATIF:
Dans la rubrique 13 : "DATE LIMITE DE
RECEPTION DES OFFRES": AU LIEU DE
"10 FVRIER 2006", LIRE "15 FVRIER
2006".
FA 5845

AVIS D'APPEL PUBLIC
LA CONCURRENCE

Identification de l'organisme qui passe le
march :
CONSEIL REGIONAL DE LA MARTINIQUE
Service des Marchs et de la Commande
publique Rue Gaston Defferre Cluny -
97200 FORT-DE-FRANCE Martinique Tl.:
0596 59 63 00 Tlcopie : 0596 72 68 10
Adresse Intemet: http://www.cr-martinique.fr
- rubrique "Marchs Publics".
Personne responsible de march :
Le President du Conseil Rgional de la
Martinique.
Procedure de passation:
Procedure adapte en vertu de l'article 28 du
Code des Marchs Publics (CMP).
Objet du march :
RALISATION D'ETUDE DE MODELISA-
TION POUR L'EXPLOITATION DES RES-
SOURCES MARINES DESTINIES LA
PRODUCTION D'ELECTRICITE DANS LES
RUP REGIONSS ULTRA-PERIPHERIQUES)
Rfrence d'identification du march :
SEDE-ERME-06-001
Caractristiques principles:
OBJECTIF GNRAL DE LA PRESTATION
Ce project vise valuer le potential de l'ex-
ploitation des resources marines comme
une source d'nergie renouvelable. Le pres-
tataire devra identifier les techniques dj
dveloppes ou en course de dveloppement
dans le monde utilisationn de la mare, gra-
dients de temperatures des mers, des
vagues, oliens offshore, hydrolienne,...).
Sur cette base, il devra effectuer des travaux
de modlisations et des tudes de cas pra-
tiques dans chaque Rgion (Martinique,
Guadeloupe, Guyane, Runion, Madre,
Aores et Canaries). Par ailleurs, le presta-
taire aura laborer un programme de valo-
risation des resources marines pour l'en-
semble des RUP, en proposant les technolo-
gies les plus adaptes, les zones d'implanta-
tion optimales dans chaque RUP.
Les prestations raliser s'articulent autour
de 3 phases, savoir:
- Phase 1 : recherche bibliographique, pr-
sentation de l'tat des lieux;
- Phase 2: logiciel de modlisation des tech-
niques les plus appropries pour l'exploita-
tion des resources marines comme sources
d'nergie renouvelables;
- Phase 3: document stratgique de mise en
oeuvre.
Dure d'excution du march:
35 semaines environ pour les trois phases
hors temps de validation.
Comptences requires :
Suite en page 10











ANNOUNCES LGALES


Jeudi2 Fvrier 2006 Justice " 5 Page 10


Le candidate doit avoir des comptences en AVIS D'APPEL PUBLIC
ingnierie fluides (nergies renouvelables LA CONCURRENCE
marines).
Contenu du dossier de candidature produi- Identification de l'organisme qui passe le
re: march :
- Lettre de candidature et declaration du can- CONSEIL RGIONAL DE LA MARTINIQUE
didat (conformes aux modles DC4 DC5) Service des Marchs et de la command
- Des indications permettant d'apprcier les publique Rue Gaston Defferre Cluny -
moyens (techniques et humans) du candidate 97200 FORT-DE-FRANCE Martinique Tl.:
notamment le profile des intervenants. 0596 59 63 00 Tlcopie: 0596 72 68 10.
- Rfrences pour des prestations similaires Adresse Intemet: http://www.cr-martinique.fr
effectues durant les trois demires annes rubrique "Marchs Publics"
- Elements permettant d'apprcier les capa- Personne responsible du march:
cits techniques et financires du candidate Le Prsident du Conseil Rgional de
Date limited de reception des candidatures: Martinique
13 FVRIER 2006 12 HEURES Procdure de passation :
Presentation des candidatures : Appel d'offres ouvert (art. 33, 57 59 du
Le dossier de candidature constitu de l'en- Code des Marchs Publics (CMP)
semble des pieces numres ci-dessous Objet du march:
sera mis sous pli cachet portant l'adresse et TRAVAUX DE RHABILITATION DU
les mentions suivantes : BATIMENT 14 DU LYCE DE TRINIT
Monsieur le Prsident du Conseil Rgional, Rfrence d'identification du march :
l'attention du Service des Marchs Publics TRI-03-OP5
du Conseil Rgional, Rue Gaston Defferre Caractristiques principles :
Cluny 97200 FORT-DE-FRANCE. Etendue de la prestation
Mention : "Ralisation d'une tude de mod- Les travaux concernent le btiment 14 de
lisation pour l'exploitation des resources type R+1 et portent sur:
marines pour la production d'lectricit dans Impermabilisation des faades traitement
les RUP" Ne pas ouvrir avant la sance d'ou- des btons revtus de pte de verre carre-
verture. lage anti-drapant traitement des tampons
Date d'envoi du present avis la publication: de regard VRD menuiseries intrieures et
24 Janvier2006. extrieures (AEV) serrurerie rfection
FA 5846 avec isolation thermique des toitures-ter-
rasses.
AVIS D'APPEL PUBLIC Autres
LA CONCURRENCE Variantes: autorises
RECTIFICATIF Transmission par voie dmatrialise :
autorise
Identification de l'organisme qui passe le Prestation divise en lots:
march : La prestation est divise en cinq lots:
CONSEIL RGIONAL DE LA MARTINIQUE Lot 1 : Peinture et impermabilisation
Service des Marcs et de la command Lot 2 :Carrelage
publique Rue Gaston Defferre Cluny Lot 3: Etanchit
97200 Fort-de-France Martinique Tl. : Lot 4: Menuiserie-Serrurerie
0596 59 63 00 Tlcopie: 0596 72 68 10. Lot 5: Plomberie sanitaire
Adresse Intemet: http://www.cr-martinique.fr Modalit d'attribution :
rubrique "Marchs Publics" L'attribution se fera par marchs spars (lot
Personne responsible du march: par lot)
Le President du Conseil Rgional de Lieu d'excution des travaux:
Martinique VILLE DE TRINITY
Procedure de passation: Dlai d'excution du march :
Appel d'offres ouvert (art. 33, 57 59 du PRIODE DE PRPARATION: 30 JOURS
Code des Marchs Publics (CMP) TRAVAUX : 16 SEMAINES POUR L'EN-
Objet du march: SEMBLE DES LOTS.
TRAVAUX DE DMOLITION ET DE Modalits de financement du march:
RECONSTRUCTION DE DEUX Budget du Conseil Rgional de Martinique +
BATIMENTS AU LYCE DE CLUNY. FEDER.
Rfrences d'identification du march: Adresse auprs de laquelle le dossier de
CLY-03-OP1 consultation peut tre obtenu :
Caractristiques principles: Ce dossier sera remis gratuitement par le
Etendue de la prestation : Conseil Rgional Service des Marchs et
Il s'agit notamment de raliser des travaux de la Commande Publique Rue Gaston
de: Defferre Cluny 97200 Fort-de-France -
- Demolition de btiments simple rez de Tl. : 0596 59 63 91.
chausse Lors du retrait du DCE le candidate devra
- Construction de deux btiments R + 1 sur foumir tout lment d'identification permet-
appuis parasismiques (2000 m2 de surface tant de le contacter en cas de besoin.
utile) Ce dossier peut tre galement tlcharg
- Construction d'un btiment pour le person- l'adresse Internet sus indique.
nel ATOS simple rez-de-chausse Conditions de participation :
- Creation de parking (60 places) Critres de selection des candidatures
Autres: les garanties et capacits techniques et
- Variantes : autorises financires
- Transmission par voie dmatrialise : les rfrences professionnelles des candi-
autorise dats
Prestation divise en lots : Moyens
La prestation est divise en 10 lots savoir: Critres de jugement des offres
Lot 1 Dmolition Terrassement VRD Valeur technique de l'offre affecte d'un
Lot 2 : Gros-oeuvre Maonnerie Appuis coefficient 5
parasismiques Prix des prestations affect d'un coefficient
Lot 3 : Charpente mtallique Couverture 4
Serrurerie Pices requires
Lot 4: Etanchit II s'agit en particulier de:
Lot 5 : Menuiseries extrieures et intrieures Lettre de candidature et declaration du can-
- Faux plafond didat (modles joints au dossier de consulta-
Lot 6: Revtement sols et murs tion),
Lot 7 : Courants forts Courants faibles Moyens techniques affects l'opration,
Climatisation Rfrences pour des travaux similaires
Lot 8: Plomberie sanitaires Equipement effectus durant les 3 demires annes.
Lot 9: Impermabilisation Peinture Elments permettant d'apprcier les capa-
Lot 10 : Ascenseur cits techniques et financires du candidate.
Date limited de reception des offres : Dlai de validity des offres: 180 jours
AU LIEU DU LUNDI 6 FVRIER 2006 Adresse auprs de laquelle les renseigne-
12H00 LIRE : LE LUNDI 20 FVRIER 2006 ments d'ordre administratif et technique peu-
12H00 (heure de Martinique) vent tre obtenus :
Date d'envoi de l'avis rectificatif la publica- Conseil Rgional de la Martinique (Service
tion : des Marchs et de la Commande Publique) ou
Le 26 Janvier 2006 en ligne l'adresse Intemet sus indique.
FA 5847 Adresse auprs de laquelle les renseigne-


ments d'ordre technique peuvent tre obte-
nus :
Service Technique du Conseil Rgional (Tl. :
0596 59 64 24) ou en ligne l'adresse
Intemet sus indique
Date limited de reception des offres :
LE LUNDI 20 FVRIER 2006 12H00
(heure de Martinique)
Adresse laquelle les offres doivent tre
envoyes:
Reception des offres, par pli recommand ou
contre rcpiss au Conseil Rgional de la
Martinique Service des Marchs et de la
command publique Rue Gaston Defferre -
Cluny 97200 Fort-de-France MARTI-
NIQUE ou en ligne l'adresse Intemet sus
indique.
Dlai laiss au candidate attributaire pour pro-
duire les attestations sociales et fiscales :
8 jours calendaires
Autres renseignements:
Procedure dmatrialise
Le Conseil Rgional de Martinique met gra-
tuitement la disposition des candidates une
plate-forme de dmatrialisation accessible
via l'adresse Intemet suivante :
http://www.cr-martinique.fr rubrique "mar-
chs publics"
Cette plate-forme permet notamment (muni
de la rfrence d'identification du march
porte au present avis d'appel public la
concurrence) :
- la recherche des consultations passes par
la Region Martinique
- le tlchargement des avis, rglement de
consultation et DCE
- la transmission par voie lectronique des
dossiers d'offre.
Pour le tlchargement du DCE les candi-
dats sont invits bien renseigner le champ
"e-mail" en ce sens que cette adresse pour-
ra tre utilise afin de les informer des ven-
tuelles modifications apportes au DCE.
S'agissant de la transmission des offres par
voie dmatrialise, la personnel habilite
engager l'entit candidate doit tre titulaire
d'un certificate lectronique de classes 2 ou 3
dlivr par un prestataire agr afin de
signer son offre (voir liste des prestataires
agrs en page d'accueil de la plate-forme)
L'envoi en deux temps des dossiers d'offre
est autoris : les caniddats ayant adress
l'empreinte de leur offre avant la date limited
de remise des offres auront un dlai de
16H00 compt partir de l'envoi de l'em-
preinte pour faire parvenir leur dossier d'offre
lui-mme dans le "coffre-fort lectronique" de
la Region.
Date d'envoi de l'avis la publication:
Le 26 Janvier 2006.
FA 5848

AVIS D'APPEL PUBLIC
LA CONCURRENCE

Identification de l'organisme qui passe le
march:
CONSEIL REGIONAL DE LA MARTINIQUE
Service des Marchs et de la command
publique Rue Gaston Defferre Cluny -
97200 Fort-de-France Martinique Tl. :
0596 59 63 00 Tlcopie : 0596 72 68 10
Adresse Intemet: http://www.cr-martinique.fr
rubrique "Marchs Publics"
Personne Responsable du march :
Le President du Conseil Rgional de la
Martinique
Procedure de passation :
Appel d'offres ouvert (art. 33, 57 59 et 71-1
du Code des Marchs Publics).
Objet du march :
CONSTRUCTION DE SPARATEURS EN
BTON DE TYPE GBA ET DBA SUR LE
RSEAU ROUTIER NATIONAL
Numro de rfrence du dossier:
"GBA-DBA-06-09"
Caractristiques principals:
Les prestations raliser sont notamment :
- Amene, installation et repli du matriel de
chantier, y comprise remise en tat des lieux
en fin de chantier;
- Foumiture, mise en place, entretien et
dpose en fin de chantier de la signalisation
temporaire ;
- Piquetages et implantations complmen-
taires du piquetage gnral ;
- Confection de sparateurs fixes en bton
(GBA, DBA) par coffrage glissant (hauteurs :
0,60m et 0,80m) ;


- Confection de murets par coffrage glissant
et de hauteur 0,60m ;
- Confection de caniveaux en L, fente et de
bordures caniveaux T2 CS2 par coffrage
glissant ;
- Mise en place de reservations sous la glis-
sire, pour le passage des eaux superfi-
cielles ;
- Pose de capots mtalliques au droit des
ouvrages d'assainissement;
- Ouvrages de toute nature ncessaire pour
assurer l'coulement des eaux pendant toute
la dure des travaux;
- Amnagements provisoires ncessaires
pour assurer en permanence la circulation
des pitons et l'accs des riverains.
March bons de command comportant
les montants annuels suivants :
- Minimum : 375.000,00 C TTC
- Maximum: 1.500.000,00 C TTC
Variantes : non autorises
Transmission par voie dmatrialise : auto-
rise
Lieu d'excution:
L'ensemble du rseau routier national de la
Martinique
Dure d'excution du march:
Trois ans maximum (soit une priode d'un an
avec possibility d'tre renouvele deux fois)
Adresse auprs de laquelle le dossier de
consultation peut tre obtenu :
Ce dossier sera remis gratuitement par la
D.D.E. Subdivision Etudes et Travaux N 1
- Pointe de Jaham 97233 Schoelcher Tl. :
0596 59 57 81 Fax: 0596 59 58 15, tous les
jours ouvrables de 7h30 13h00.
Lors du retrait du DCE le candidate devra
fournir tout lment d'identification permet-
tant de le contacter en cas de besoin.
Ce dossier peut tre galement tlcharg
l'adresse Intemet sus-indique.
Modalits de financement du march:
Budget FIRT du Conseil Rgional de
Martinique.
Cautionnement et garanties exiges: Nant
Forme juridique que devra respecter le grou-
pement d'entrepreneurs le cas chant :
Groupement solidaire momentan
Adresse auprs de laquelle des renseigne-
mens d'ordre administratif peuvent tre obte-
nus :
Conseil Rgional de la Martinique (service
des Marchs et de la Commande Publique)
ou en ligne l'adresse intemet sus indique.
Adresse auprs de laquelle les renseigne-
ments d'ordre technique peuvent tre obte-
nus :
Services de l'Equipement, Subdivision
Etudes et Travaux N 1 l'adresse susvise
ou en ligne l'adresse Intemet prcite.
Conditions de participation :
Critres de selection des candidatures
- Rfrences professionnelles du candidate
- Garanties techniques et financiers
- Moyens
Critres d'attribution des offres
Enoncs dans le dossier de consultation des
entreprises savoir:
- Valeur technique des prestations: 55 %
- Prix des prestations : 45 %
Pices requires :
Il s'agit en particulier de :
* La lettre de candidature et declaration du
candidate (conformes aux modles joints au
dossier de consultation),
* Des moyens techniques affects l'opra-
tin,
* Des rfrences pour des travaux similaires
effectus sur une route durant les 3 der-
nires annes,
" Des lments permettant d'apprcier les
capacits techniques et financires du candi-
dat.
Dlai de validit des offres: 180 jours
Date limited de reception des offres:
LE MARDI 21 FVRIER 2006 12H00
(heure de Martinique)
Adresse laquelle les offres doivent tre
envoyes :
Reception des offres, par pli recommand ou
contre rcpiss au Conseil Rgional de la
Martinique Service des marchs et de la
command publique Rue Gaston Defferre -
Cluny 97200 Fort-de-France MARTI-
NIQUE ou en ligne l'adresse Internet indi-
que en rubrique 1.
Langue pouvant tre utilise : FR (Franais)
Suite en page 11










ANNONCES LGALES


JeM 2 FWiir 2O6 iusftflue5 PM Il


Dlai laiss au candidate attribute
duire les attestations sociales et
8 jours calendaires.
Autres renseignements:
Procedure dmatrialise
Le Conseil Rgional de Martini
tuitement la disposition des ca
plate-forme de dmatrialisatioi
via l'adresse Intemet suivante:
http://www.cr-martinique.fr rut
chs publics"
Cette plate-forme permet notan
de la rfrence d'identification
porte au present avis d'appel
concurrence) :
- la recherche des consultations
la Region Martinique
- le tlchargement des avis, r
consultation et DCE
- la transmission par voie lect
dossiers d'offre
Pour le tlchargement du DCI
dates sont invits bien renseign
"e-mail" en ce sens que cette ad
ra tre utilise afin de les informed
tuelles modifications apportes
S'agissant de la transmission de
voie dmatrialise, la person
engager l'entit candidate doit
d'un certificate lectronique de cl
dlivr par un prestataire agr
signer son offre (voir liste des
agrs en page d'accueil de la p
Lenvoi en deux temps des dos
est autoris : les candidates aya
l'empreinte de leur offre avant l
de remise des offres auront u
16H00 compt partir de I'env
preinte pour fair parvenir leur do
lui-mme dans le "coffre-fort lec
la Region.
Date d'envoi de l'avis la pub
organes de press:
Le Vendredi 27 Janvier 2006.


AVIS DE CHANGEMENT D'A
DU SIGE SOCIAL

ANTILLES TRANSIT SERVICE
SIRET 541 883 052 000
RCS Fort-de-France 2004

Ancienne adresse: Immeuble Fri
de la Pointe des Grives 97200
FRANCE.
Nouvelle adresse: Centre Dillon
Route de la Pointe des Sable
FORT-DE-FRANCE.
Pour avis, le Grant


ire pour pro-
Sfiscales :



que met gra-
andidats une
n accessible

brique "mar-

iment (muni
du march
public la

passes par

tglement de

ronique des

E les candi-
er le champ
tresse pour-
er des ven-
au DCE.


DITRAM SARL
Socit responsabilit limite
au capital de 60.979,61 euros
Sige social : Cit Artisanale de Dillon
Rue Saint-Elol .
97200 FORT-DE-FRANCE
RCS Fort-de-France B 397 985 672

AVIS DE PUBLICITY

Aux terms du procs-verbal de l'assemble
gnrale extraordinaire du 31 dcembre
2005, l'assemble a dcid du transfer du
sige social la Cit artisanale de Dillon -
Rue Saint-Eloi 97200 Fort-de-France
computer du 31 dcembre 2005.
* L'article 4 des status a t modifi en
consequence
* Ancienne mention:
Sige : 17 B rue du Professeur R. Garcin
97200 FORT-DE-FRANCE
* Nouvelle mention:
Sige : Cit artisanale de Dillon Rue Saint-
Eloi 97200 FORT-DE-FRANCE.
RCS: Fort-de-France.
Pour avis


s offres par FA 5851
e habilite
tre titulaire Office Notarial de la SCP dnomme
asse 2 ou 3 "Catherine SCHIN-OUA-SIRON-SCHAPIRA
r afin de et Renaud NIRDE, Notaires Associs"
prestataires FORT-DE-FRANCE (97200)
late-forme). Plateau Roy-Cluny
siers d'offre
ant adress AVIS D'AUGMENTATION
a date limited DE CAPITAL SOCIAL
n dlai de
roi de I'em- SCI BALLEU, en course d'immatriculation
issier d'offre au Registre du Commerce et des Socits
tronique" de de FORT-DE-FRANCE
Sige: LAMENTIN (97232)
location aux Quartier Blme Chemin Bon Saint COme

Suivant acte reu par Matre Renaud
FA 5849 NIRDE, Notaire associ le 30 dcembre
2005, a t constat une augmentation du
DRESSE capital social, par la creation de 2705 parts
nouvelles de 100,00 EUR, entirement sous-
crites et libres, comme suit :
ES A.T.S. APPORTEURS
24 Monsieur Camille OLINY, et Madame Andre
B 135 Justine ADAINE, son pouse, demeurant
ensemble LE LAMENTIN (97232), Chemin
godom, ZIP Bon Saint Cme Quartier Blme
SFORT-DE- APPORTS
En numraires, d'un montant de CENT DIX
Valmenire HUIT MILLE EUROS (118.000,00 EUR).
es 97200 En nature, consistent en un terrain sis au
LAMENTIN (97232) cadastr au lieu dit Le
Balleu section 0 numro 1164 pour une
FA 5850 contenance de 20a22ca, d'une valeur de
CENT CINQUANTE DEUX MILLE CINQ
CENTS EUROS (152.500,00 EUR)
Total des apports: DEUX CENT SOIXANTE


DIX MILLE CINQ CENTS EUROS
(270.500,00 EUR).
CAPITAL SOCIAL
Ancienne mention : MILLE DEUX CENTS
EUROS (1200 EUR) DIVIS EN 12 PARTS
DE 100,00 EUR CHACUNE
Nouvelle mention : DEUX CENT SOIXAN-
TE ET ONZE MILLE SEPT CENTS EUROS
(271.700 EUR), divis en 2717 parts
sociales de 100,00 eur chacune.
Les modifications statutaires conscutives
l'augmentation de capital seront publies au
registre du commerce et des socits de
Fort-de-France.
Pour avis
Le Notaire
FA 5852

AVIS DE CONSTITUTION DE SOCIT

Aux terms d'un acte sous-seing priv en
date du 16 janvier 2006, il a t constitu
une socit responsabilit limite.
Denomination social: CAMAG CENTRE
AGR DE MAINTENANCE ANTILLES-
GUYANE
Capital : 8000 euros divis en 800 parts
sociales de 10 Euros chacune, libres d'un
cinquime de leur valeur nominale.
Sige social : 2 Avenue des Arawaks -
97200 Fort-de-France
Objet : Toutes operations quelconques se
rattachant directement ou indirectement la
rparation, la maintenance, l'entretien, la
' tlmaintenance et la rparation d'ordina-
teurs et de matriel informatique, l'installa-
tion de progiciels ou d'extensions matrielles
ou logicielles, reparation de tlviseurs,
appareils de radio, changes haute fidlit,
lecteurs de CD, magntophones, magnto-
scopes, camescopes...
Dure : 99 ANS, computer de son immatri-
culation au Registre du Commerce et des
Socits.
Grant: Charles HO HIO HEN est dsign
en quality de grant pour 6 exercices.
Immatriculation au registre du commerce et
des socits : la socit sera immatricule
au Registre du commerce et des socits
tenu au greffe du Tribunal de Commerce de
Fort-de-France.
Pour avis et mention,
La Grance
FA 5853

SDTNG
SOCIT DE DISTRIBUTION
DE TECHNOLOGIES NOUVELLES
GUADELOUPENNE
Socit Responsabilit Limite
au capital de 76.000
Sige social : 2 Avenuedes Arawaks
97200 FORT-DE-FRANCE
SIREN : 478 729 452


RCS: Fort-de-France

Par assemble gnrale extraordinaire en
date du 30 dcembre 2005, l'assemble
gnrale des associs a pris acte de la
dmission de Mlle Christine HO HIO HEN,
de ses functions de co-grant. En l'occurren-
ce la grance sera assure uniquement par
le grant restant en function, Mr Alain CORI-
DON.
Pour avis, la grance
FA 5854

AVIS DE CONSTITUTION

Par acte S.S.P en date du 27 Janvier 2006 il
a t cr'une SOCIT EN NOM COL-
LECTIF rgie par la loi du 24 Juillet 1966, le
nouveau code du commerce et les presents
status.
Raison social: S.N.C. COLLOT
Sige social: Immeuble Les Amandiers Z.I.
La Lzarde 97232 LE LAMENTIN
Capital social : 1.000 C (MILLE EUROS),
entirement ralis par des apports en
numraire.
Dure : 50 ans partir de son immatricula-
tion au registre du Commerce et des
Socits, Greffe de FORT-DE-FRANCE.
Objet : Achat et exploitation directed ou par
location de tous matriels ou biens mobiliers
ou immobiliers.
Associs grants:
- Madame POMMIER pouse GEMO Annie,
demeurant 10 Avenue des Balcons -
Montgralde 97200 FORT-DE-FRANCE
- Monsieur GIBON Alain, demeurant 12
Avenue des Balcons Montgralde 97200
FORT-DE-FRANCE
Les status prvoient que toute cession, sauf
en cas de succession et de liquidation de
communaut d'poux, fera l'objet d'un agr-
ment unanime des associs.
Pour avis
La Grance
FA 5855

MISE EN LOCATION GRANCE

Par decision du Tribunal Mixte de Commerce
de Fort-de-France en date du 13/12/2005, la
SARLC.D.D. sise Zone Industrielle Les
Mangles Acajou 97232 LE LAMENTIN, a
t autorise donner son fonds de com-
merce en location-grance la SARL LEA-
DER BEAUTE pour une dure de cnq
annes.
Pour avis,
Fait au Lamentin, le 27 Janvier 2006
FA 5856


:1N E ETSO IC ITO DE ' i iGE


Pour vivre,






a besoin de

vOUS ...


j PBARRAINE UNE NOUVEIE ELECTRIC, UN NOUVEAU LECTEUR

i Je verse 20 euros
et je fais dcouvrir JUSTICE pour une priode de 3 mois

i, LA PERSONNEL QUE JE SOUHAITE ABONNER






i C.Postal : i i i i V ille : .......................... ..............................
I
Tl.: ..................................... ... E-m ail: ...................... ... .............

MES COORDONNES

i N o m /Prno m : .................................................................. ...... ...............

i A d resse : ... ... .................... ..... ... ... .. ............... ....... ..... .....

!C.Postal : I I I Ville : ....................................................

i T l.: ............................................ ... E-m ail: ............................ ..... ...
i


i


P*q5irr-~IIQ~b~p~aSPI01~r0 ~8~gip~n~pmdl~ll II








IoudiI2 Fbftr 20 iumtle nm 5 -Paue 12


Le diabte
Un DVD pour mieux comprendre
la maladie, ses consequences et
les measures de prevention

"L'pidmie mondiale de diabte gagne
du terrain et pourrait avoir des cons-
quences dsastreuses. Les pays en dve-
loppement seront les plus touchs.
L'Organisation Mondiale de la Sant
et la Fdration international du dia-
bte soutiennent conjointement les ini-
tiatives qui visent prvenir et com-
battre le diabte et ses complications, et
s'emploient amliorer autant que pos-
sible la quality de vie des diabtiques
partout dans le monde. Ensemble,
nous aidons les pays se doter des
moyens de surmonter les difficults
venir.
Le moment est venu :Agissons centre le
diabte"

C'est le cri que lancent ces organisa-
tions internationales face au dvelop-
pement de la maladie.
Le diabte est une maladie grave qui
se manifesto par un drglement du
taux de glucose dans le sang. Ce dr-
glement peut perturber de nom-
breuses functions organiques.
Il est responsible de nombreux pro-
blmes de ccit, d'amputation, d'in-
suffisance rnale et est la cause d'acci-
dents cardio-vasculaires.
Si la maladie touche environ 170 mil-
lions de personnel dans le monde,
l'Organisation Mondiale de la Sant
(OMS) estime que d'ici 2030 ce nombre


la Martinique
pourrait tre multipli par deux.
Chaque anne 3,2 millions de malades
meurent du diabte.
A la Martinique le nombre de malades
atteints de diabte tait de 3.500 en
2000 et les spcialistes de la sant
observent qu'il est en forte progres-
sion.
C'est un problme de sant publique
don't le cot financier est important.
C'est pour mieux sensibiliser la popu-
lation martiniquaise sur le risque dia-
bte qu'un group de spcialistes
form de mdecins et de technicians a
eu l'ide de concevoir un DVD interac-
tif.
Adapter la technique numrique la
comprehension de la maladie est une
initiative saluer, car elle permet par
le traitement de l'image, dans l'envi-
ronnement qui est le ntre, de mieux
s'informer.
Le film d'une dure de 62 minutes se
dcompose en 12 chapitres. Il aborde
le diabte sous plusieurs angles : his-
torique, signes, traitement, prven-
tion, etc.
L'originalit de ce DVD est qu'il est
ralis entirement en Martinique et
la fois en franais et en crole (la tra-
duction crole est assure par Pierre
Travailleur).
La coordination mdicale est assure
par le Docteur Sophie Truca assiste
des Docteurs Fagnano, Lecurieux-
Lafferronnay et du professeur
Paccalin.


Parade carnava(esque

Sain+-Joseph

Une belle russite!


SAMNT


Y"ee l la fe

Pome d'Henri Corbin (indit)










Henri Corbin, Prix Carbet
2005 pour l'ensemble
de son uvre.

II pleut d'un ciel vide
sur un paysage qui
s'embrouille
sur nos morts
en perte de songe
sur des dserts
qui anantissent
sur les sphinx
qui nous accusent
sur le temps pass
qui ne se rveille pas

II pleut sur l'histoire
qui nous fouette
sur notre future
qui se dfile
sur les statues
de nos hros
aux pieds nus,
aux mains tranches
sur l'anneau
que l'ombre nous a pass

II pleut, il pleut
sur nos dieux en partance




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs