Group Title: Justice (Fort-de-France, Martinique)
Title: Justice
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00088914/00031
 Material Information
Title: Justice hebdomadaire du Parti communiste martiniquais
Uniform Title: Justice (Fort-de-France, Martinique)
Physical Description: v. : ill. ; 36 cm.
Language: French
Creator: Parti communiste martiniquais
Publisher: Le Parti
Place of Publication: Fort-de-France, Martinique
Publication Date: August 25, 2005
Copyright Date: 2005
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: World politics -- Periodicals -- 1945-1989   ( lcsh )
Periodicals -- Martinique   ( lcsh )
Politics and government -- Periodicals -- Martinique   ( lcsh )
Genre: review   ( marcgt )
newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: Martinique
 Notes
General Note: Description based on: 65e. année, no. 17 (26 avril 1984); title from caption.
General Note: Latest issue consulted: 70. année, no 8 (22 févr. 1990).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00088914
Volume ID: VID00031
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 15715741
lccn - 90641373

Full Text

e4e IHEBDOM,,


14TION CoMWJ\U'\


Pour la Responsabilit et le Dveloppement veritable.


11JUA,lt.m;tf, SIASS 0& CIE A L A DOULbbEURB
~~~fPAMIrt~LLtbp> M3 VICTIMESf~: is~
ET'LEUR1TL PRESENTITE SES 'TRESL SINCEreSit?
CONDOLANCES'',,c~


g~p~aaaa~8ianaa~sss~








sA A Uras


Jeudi 25 Aot 2005 Justice n" 33/34 Page 2


SA KA PAS ................... p.2



EDITO ........................ p.3
Sacrifis sur l'autel du profit



ECONOMIE .................... p. 4
Le carburant toujours plus cher



EVENEMENT .............. p. 5 11
* Mardi 16 aot : jour sinistre pour notre
pays
* Aprs le crash arien : dbuter le deuil
* Un crash de la drglementation
arienne : faire toute la lumire



ANNONCES LGALES .... .p. 12 15



MESSAGES ...................p. 16


JUSTICE
Administration : 71 86 83
Rdaction : 63 13 20
Fax : 63 13 20
Ed.Justice @wanadoo.f r




Fondateur: Jules MONNEROT
(8 Mai 1920)
Angle rues A. Aliker & E. Zola
Fort-de-France Tl. 71 86 83
Commission Paritaire n 54.026
7 Janvier 1977
Directeur de la Publication :
Fernand PAPAYA
Maquette Impression :
NIM 73 14 54


Amrican Eagle
revient :
Une embellie pour
le tourism ?

Le 15 dcembre prochain, l'aroport
du Lamentin accueillera nouveau
les vols de la compagnie American
Eagle. Cette announce a t faite le 12
aot dernier en presence du president
excutif de la compagnie Gary Elmer
et son staff. Suite un movement de
grve des salaries en 1999, la compa-
gnie amricaine avait quitt le pays.
Ce retour est un vnement attend
et salu par les dcideurs tant poli-
tiques qu'conomiques. L'opportunit
d'un important dsenclavement de la
Martinique vers l'Amrique du nord et
du sud. Egalement d'une diversifica-
tion des sources de l'industrie touris-
tique. Ce retour a t l'objet d'intenses
tractations qui ont dbut depuis
2004, "un vritable travail d'quipe"
assure la prsidente du CMT,
Madeleine de Grandmaison. En expli-
quons : "Nous avons rpondu aux aspi-
rations des dirigeants des companies
amricaine, notamment sur la scuri-
t". Si ce retour s'accompagne de facili-
ts pour la compagnie amricaine,
"elle n'est nullement subventionne par
les fonds publics", advance Murielle
Wiltord, responsible du bureau de
New York du CMT. Cette dernire est
l'une des artisans de ce long combat.
La reconstruction du village du Club
Med de Sainte Anne et la construction
d'un htel de 300 chambres Fort de
France de la chane amricaine
Mariot ont t quelques arguments
qui ont pouss au retour des avion-
neurs amricains. Les autorits tou-
ristiques ont dj mis en place un plan
de reliance commercial de la destina-
tion Martinique en direction des op-
rateurs amricains. Car, pour obtenir
la longvit de cette liaison rgulire
vers Porto Rico, il faudra remplir les
64 places du super ATR 72 affect ce
vol. C'est un potential de 12.000 siges
annuels raison de quatre rotations
par semaine lundi-jeudi-vendredi et
dimanche qui sont mis la disposition
des tours oprateurs et autres voya-
geurs. A terme, c'est la perspective
d'un vol journalier qui est vis.
Chacun se dit confiant dans le nou-
veau partenariat entam conjointe-
ment avec ses forces et ses faiblesses.


DENGUE:
150 cas en juillet

La Direction de la Sant et du dve-
loppement social (DSDS) a recens
150 nouveaux cas de dengue enjuillet.
C'est trois fois plus qu'en juin.
L'pidmie, il faut le savoir, est avre
quand on atteint 23 cas par semaine.
Nous sommes en phase 3 du plan de
surveillance, d'alerte et de gestion des
pidmies de dengue.
Le rseau Sentinelle a recens environ
1200 personnel concernes par le
virus.
Un virus de srotype 4 courant mais
qui n'tait pas rapparu la
Martinique depuis 10 ans.
Les services de dmoustication sont
pied d'euvre pour informer la popula-
tion des actions entreprendre contre
l'Aedes aegypti.


MESSAGE DE CONDOLEANCE
DUPCM
A ALFRED MARIE-JEANNE







Monsieur le Prsident,
Cher compatriote,

C'est avec une grande motion que
nous venons d'apprendre le dcs
de ton pouse Francinette.

Nous tenons t'exprimer notre
profonde sympathie dans cette
douloureuse preuve qui te frappe.
Le Parti Communiste
Martiniquais, te prsente
toi et ta famille ses
trs sincres condolances.



le 10 aot 2005
Pour le Parti Communiste
Martiniquais
Le secrtaire Gnral
G. ERICHOT







JDTOisil 25 Aot 205 iustifte or3/34 Page 3


SACRIFICES

SUR L'AUTEL

DU LIBERALISM ET DU

PROFIT CAPITALIST


Ils taient 152 de nos compa-
triotes parties joyeux pour des
vacances bien mrites et qui
revenaient d'un voyage ou plutt
d'un plrinage dans ce pays du
Panama o reposent nombreux
de leurs anctres parties voil un
sicle creuser le fameux canal
que le people panamen a enfin
rcupr aprs une pre lutte
face l'imprialisme amricain.
Ils revenaient, joyeux, la tte
pleine de souvenirs raconter
leurs parents, leurs enfants,
leurs collgues de travail. Et
voil que tout s'est brutalement
arrt, au matin de ce mardi 16
aot, en plein ciel, quelque part
au dessus de Maracabo. En
quelques seconds, tout a bascu-
l. Instant horrible. Le plancher
qui se drobe sous leur pieds,
l'avion qui plonge dans une
chute vertigineuse, prcipitant
dans une mort atroce 152 de nos
compatriotes ainsi que 8
membres de son quipage tous
colombiens.
Pas un seul martiniquais n'est
pargn par ce drame. Chacun
de nous y a laiss un parent, un
proche, un ami, une connaissan-
ce don't le souvenir hantera long-
temps encore notre mmoire.
Le Parti Communiste
Martiniquais y a perdu deux
valeureuses militants : JEAN-
FRANCOIS Vliane et
ESTHER Jeanine, pouse et fille
de notre dvou camarade
Emmanuel JEAN-FRANCOIS
du Robert, galement meurtri
par la disparition de sa belle-
soeur, Mme BURNET VERIN
Ghislaine.
l renouvelle ses plus sincres


condolances aux familles'des
victims et s'associe au deuil que'
porte le pays tout entier.

Mais, par del la compassion, il
convient de dterminer les res-
ponsabilits. Car quoi qu'on dise,
ce dramatique accident n'est pas
le fait du hasard ou d'un mau-
vais sort.
Disons le franchement, les 160
victims de ce crash ont t
sacrifices sur l'autel du libralis-
me qui entend imposer une dr-
glementation dans tous les
domaines y compris dans celui
du transport arien o de nom-
breuses companies font passer
la rentabilit avant la scurit
des passagers transports.
Comment les instances interna-
tionales et en particulier
l'Organisation de l'Aviation
Civile Internationale (OACI) ne
parviennent-elles pas faire res-
pecter les rgles minimales de
scurit qu'elle a elle-mme dic-
tes ? Pourquoi la Direction
Gnrale de l'Aviation civil, ins-
tance franaise, ne vrifie-t-elle
pas de manire plus approfondie
la fiabilit des companies qui
elle dlivre des autorisations de
transport ? Comment peut-on
laisser des avions poubelles don't
on sait pertinemment que la
maintenance n'est pas assure
transporter des milliers de pas-
sagers et mettre chaque jour en
pril des centaines de vies ?
Comment peut-on admettre que
ces quipages sur les paules
desquels psent de si lourdes
responsabilits subissent des
cadences de travail aussi infer-
nales et ne soient pas pays


Georges Erichot
depuis plusieurs mois et vivent
sous le chantage permanent
d'un licenciement ? Et l'horreur
serait encore plus grande s'il
s'avrait, comme semble le rv-
ler les premiers lments de l'en-
qute, que ce drame ne serait d
qu'a une banale mais drama-
tique panne de carburant, jug
trop cher Panama.
Oui, par del la tristesse qui
treint le coeur de chacun d'entre
nous, il convient d'analyser avec
lucidit les vritables raisons de
cette catastrophe. Voil notre
pays aujourd'hui meurtri dans
sa chair. Mais nous ne sommes
pas les prerires victims de ce
libralisme et de cette drgle-
mentation qui rgente aujour-
d'hui l'conomie mondiale.
Chaque jour, sur cette terre, des
centaines, voire des milliers
d'hommes, de femmes, d'enfants
meurent, victims de la cupidit
de ceux qui n'ont que le culte de
l'argent-roi et qui n'ont aucun
scrupule sacrifier des vies sur
l'autel du profit.
Notre tristesse est immense.
Mais notre chagrin ne doit pas
masquer cette cruelle ralit :
nos 152 compatriotes ont bien
t sacrifis sur l'autel du libra-
lisme et du profit capitalist.
Que ce sacrifice ne soit pas vain.
Qu'il nous aide mieux com-
prendre cette poque de plus en
plus cruelle et qu'il claire la
lutte de tous ceux qui sont tou-
jours dcids lutter contre
toutes les formes d'exploitation
de l'homme par l'homme.
Exigeons que la lumire soit
faite totalement.


EDITO







ECONOMIE


Jeudi 25 Aot 2005 Justice n 33134 Page 4


CARBURANTS : TOUJOURS PLUS CHERS,

L'alternative des nergies renouvelables

plus credible


Nouvelle hausse des prix des car-
burants en Martinique. Le super
sans plomb passe 1,28 E par
litre, soit + 2 centimes. Le gazole
reste 0,90 E par litre et la bou-
teille de gaz ordinaire (12,5 Kg)
cote 19,99 E, soit 36 centimes de
plus. La Prfecture a ponctionn la
marge de la SARA pour attnuer la
hausse. Le baril de brut continue
son envole. Ainsi le 12 aot il a
frol les 66 dollars New-York et
Londres. Et les analysts finan-
ciers annoncent le franchissement
prochain de la barre des 70 dollars
le baril.
Depuis le dbut de l'anne les course
du baril New-York ont augment
de 50%.
Les 11 pays de l'O.P.E.P. devraient
engranger 560 milliards de dollars
en 2005, soit 35% de plus qu'en
2004. Et les companies ptrolires
s'engraissent sans le moindre
effort. Ainsi le group franais


Total, quatrime firme ptrolire
mondiale, annonait un bnfice en
nette augmentation de 44% au pre-
mier semestre 2005 par rapport au
premier semestre 2004.
Le group texan Exxon a affich au
premier semestre 2005 un bnfice
de 15,5 milliards de dollars, soit 4,3
milliards de dollars de plus qu'en
2004, un niveau jamais atteint
dans son histoire. Mmes ten-
dances pour les trois autres
grandes companies mondiales que
sont Royal Dutch Shell, Chevron
Texaco et British Petroleum (BP).
On announce que les course vont
continue monter non seulement
en raison de facteurs gopolitiques
(Irak, Iran, Arabie Saoudite etc...)
mais aussi de facteurs techniques
(manque de capacits de produc-
tion et de raffinage). C'est le
manque d'investissement des com-
pagnies dans les capacits de raffi-
nages qui cre des goulets d'tran-
glement.


En France des voix s'lvent pour
rtablir la TIPP flottante ou pour
diminuer la fiscalit ptrolire. Les
craintes pour la croissance se font
plus vives. Une taxe sur les bn-
fices des companies ptrolires
pourrait aussi tre dcide pour
rtablir un peu de justice.
De rels efforts doivent tre faits
en recherche et en dveloppement
pour trouver, l'horizon des trente
quarante ans, un vrai substitute
au ptrole.
Un coup d'acclrateur au dvelop-
pement des nergies renouvelables
(olienne et solaire) est une solu-
tion de sagesse car elles deviennent
de plus en plus comptitives. Le
dbat nergtique doit s'instaurer
en Martinique.
Pourquoi, par example, ne pas s'as-
socier au project vnzulien
PETROCARIBE pour avoir accs
un ptrole des prix prfrentiels ?


DONS CATASTROPHE AERIENNE DU VENEZUELA
16 AOUT 2005
Afin de permettre aux personnel qui le souhaitent d'exprimer leur solidarity aux families
des victims touches par la catastrophe arienne du 16 aot 2005, un compete a t ouvert
au Trsor Public.

Les dons peuvent tre adresss :

1/ Par virement sur le compete
Code Banque : 10071
Code Guichet : 97200
N de compete : 00001000311
Cl : 21

2/ Par chque l'ordre de :
Rgie Dons Catastrophe arienne Venezuela
Trsorerie Gnrale 97263 Fort de France

3/ Par espces directement au guichet du Trsor Public
(Trsorerie Gnrale et dans toutes les perceptions)







EVENEMENT


Jeudi 25 Aot 2005 Justice ni 33/34 Page 5


16 aot 2005 :jour sinistre pour notre pays


Notre pays frapp par


une immense tragdie


M En ce milieu de mois d'aot, la pays baigne dans une douce euphorie. Nous
venions de participer et d'assister une magnifique competition de yoles
rondes, deux de nos gars taient sacrs champion du monde Helsinki, la fin
des vacances tait prometteuse. Pas de cyclone l'horizon. Hlas, une catas-
trophe plus terrible nous surprenait au matin de ce 16 aot 2005. La Martinique
s'arrtait net, 160 personnel perdaient leur vie dans le crash arien d'un birac-
teur Mc Donnel Douglas MD-82 de la compagnie West Caribbean Airways venant
du Panama. A son bord 152 des ntres revenant d'une semaine de vacances sur
les traces de leurs compatriotes ayant bti ce pays, ont pri dans l'accident.
Consternation, dsolation, colre les mots sont parfois insuffisants pour dcrire
ce moment particulirement tragique pour nous. Le drame a touch au ceur
notre le. Depuis lors, la tristesse et la douleur sont nos compagnons, mais ce
people loin de se laisser abattre fait ressortir ce qui fait son essence, sa solida-
rit. Elle se manifeste de partout et de manire les plus diverse. Pour les
families le retour des dpouilles est l'impratif principal. Ce retour s'annonce
long, car des analyses ADN devront tre ralises pour la fiabilit des identifi-
cations. Les martiniquais devront s'armer de patience pour connaitre les rai-
sons de ce crash.
. .:. :: :* '.. . . . . . . ..:.:.. ****.*.. :*..*.*.: ::.**:*.*:.:.*::':.*:..:. .*.*..:.*:... .'*'*.*.. **.* ..*:*.**.*. .*:*.:.:::..:.*:*..*:'*.*.**.*..'.:':.*.::*... : ::'. :'.. *:.* .. .*.:.. : :.:.


Revenons sur le fil
des vnements

* Mardi 16 aot:
Plusieurs dizaines de personnel
attendent leurs parents l'aro-
port du Lamentin. Les mdias
internationaux annoncent le crash
du MD-82. On advance la panne
des deux moteurs de l'appareil.
Les martiniquais n'ont pas d'infor-
mation des autorits tatiques sur
place. Le Prsident de la
Rpublique Jacques Chirac expri-
mait dj sa compassion aux
families. Dirigs dans l'arogare
de l'ancien aroport, les membres
des families ne sont toujours pas
informs du nom des victims.
Tous les lus sont sur place.
Prenant vite conscience de l'am-
pleur de la catastrophe, une cellule
de crise est mise sur pied. Les lus
martiniquais n'acceptent pas
d'tre mis de ct dans ce drame


et assument leurs responsabilits.
C'est l'affaire de tous, affirment-
ils. Ils dcident de rendre
publique la liste des victims.
Cette litanie a provoqu des hur-
lements de dtresse au sein des


M Le dput Ph. Edmond Mariette
lisant la liste des victims
centaines de personnel prsentes.
Les proches ont laiss parler leur
douleur. Les services mdicaux et
psychologiques ont du assurer


prs de 200 interventions. Dans la
precipitation, les reprsentants de
la prfecture, les lus martini-
quais dclarent tout mettre en
cuvre pour faciliter le rapatrie-
ment des corps. L'affrtement d'un
avion par les collectivits pour
acheminer sur place les families
est avanc. Les autorits judi-
ciaires s'emparent de l'affaire.
L'objectif est de connatre les cir-
constances de cet accident et les
auteurs. Une cellule pour
recueillir les donnes ante mor-
tem est ouverte, cela aux fins
d'identification. Une enqute de
flagrances est confie la gendar-
merie. Les dilits communales,
les organisateurs privs, les ligues
ont annul toutes les manifesta-
tions festive, culturelles et spor-
tives jusqu' nouvel ordre. Les
messages affluent du monde
entier. Une dlgation d'lus s'en-
vole pour Maracabo. Le pays


i








EVENEMENT


Jeudi 25 Aott 2005 Justice nc 33/34 Page 6


* Franois Baroin, un mot de rcon-
fort pour chacune des families


entame son premier jour de deuil,
ananti, en pleurs.

* Mercredi 17 aot:
Le ministry de l'outremer,
Franois Baroin, est arriv dans
la nuit. Dans l'enceinte de l'ancien
aroport, il a eu visiter les infra-
structures mises en place pour
accueillir les families, a vu le tra-
vail des personnel mdicaux et
d'encadrement et de soutien. Le
ministry a recontr les families,
en leur dclarant : "vous n'tes pas
seuls" et leur a promise toutes iles
informations disponibles. Victorin
Lurel, Prsident du Conseil


Regional de la Guadeloupe vient
apporter la solidarity de son
people aux martini-
quais. Une premiere
crmonie ecum-
nique mouvante
s'est droule en
presence des
families. Pour exor-
S ciser la douleur, une
S chaine d'amiti va se
mettre en place la
fin de la crmonie,
S chacun se tenant par
Sla main. Des cris
dchirent l'intensit
du moment, les
larmes coulent avec
dignit. Le ministry
a poursuivi avec une
sance de travail
avec les lus pour
mettre en place
l'acheminement des
families vers le
Vnzuela ainsi que
les modalits des
hommages. Les lus
veulent une crmo-
nie au stade de Crmonie
Dillon et l'obtiennent
contre la cathdrale de Fort-de-
France. Franois Baroin
announce un hommage
"national" mercredi 24
aot. On apprend que
vu la violence du choc,
les identifications vont
s'avrer difficiles et
longues. Le ministry se
rend successivement
la scurit social, dans
les communes de Ducos,
Franois, Saint-Esprit
et Basse-Pointe pour
une rencontre avec les
families, leur apporter
le rconfort de l'Etat.
Des cellules de soutien
ont t mises en place et
le resteront tant que le
besoin se fera sentir,
indiquent les maires
Sconcerns. Les families
veulent se rendre sur
"' les lieux de la catas-
.V trophe et voir revenir
leurs dcds rapide-
: ment. Les joueurs de
1. football de l'quipe de
France observent une


minute de silence aux victims. Le
joueur antillais Thierry Henry
ddie son but la mmoire des
disparus. Le reprsentant du gou-
vernement se rend au Vnzula
pour rencontrer les autorits
vnzuliennes et prparer la
venue des families. Les boites
noires sont rcupres. Leur ana-
lyse sera dterminante pour com-
prendre les causes du crash. Les
veilles de prires et processions
s'organisent partout dans le pays.
Les vols de la West Caribbean ont
t suspendus. Le volet judiciaire
s'organise avec le dpt de



."- - ^ 1,


eucumnique l'aroport.


plaintes avec constitution de par-
tie civil des families endeuilles.
Dans le mme temps l'aide aux
families s'organise avec une cellu-
le charge d'examiner chaque cas.

* Jeudi 18 aot:
Yves Dassonville, prfet de la
Martinique announce une offre
diversifie pour l'acheminement
des proches vers Maracabo. Un
bras de fer oppose l'Etat et les col-
lectivits ce sujet. Nos reprsen-
tants politiques ont estim que
l'Etat a voulu nous empcher de
nous rendre au- Vnzula. Il a mis
des obstacles la libre circulation
des lus martiniquais, explique
Daniel Marie-Sainte (vice-prsi-
dent du Conseil Rgional). Trois
heures de discussion auront per-
mis de trouver un consensus.
Deux avions au dpart de Fort-de-
France permettront aux families
de se rendre Maracabo. Elle ne
pourront pas voir les corps, avertit
le prfet. Chaque jour apporte son
lot de rvlations sur la compa-
gnie de la Colombie. Son aviation
civil est mise en cause. On est en


I








EV[NEMENT


Jeudi 25 fLot 205 lusti9ceon 3314 Page 7


droit de se poser la question pour-
quoi ces informations ne sortent
que maintenant.


* Claude Lise et Victorin Lurel, la solidarity
* Vendredi 19 aot:
Aprs quelques difficults l'aro-
port dues au nombre plus impor-
tant de passagers que les 105 pr-
vus, l'avion affrt par les
Conseils regional et gnral s'est
envol vers la capital de l'Etat de
Zulla. Les proches entament un
voyage douloureux esprant avoir
des rponses aux nombreuses
questions qu'ils se posent. Les
membres de chaque famille
taient accompagns, entire
autres, d'lus don't Alfred Marie-
Jeanne, de mdecins et de journa-
listes. Ils se sont recueillis dans
une chapelle ardente dresse
dans l'Institut de mdecine. Des i
explications sur l'enqute et sur '.
le processus d'identification ont
t donnes. En compagnie du
president du Conseil regional,
quelques proches ont pu survo-
ler la zone du crash. Le ministry r i
Baroin, de retour du Vnzula,
a rendu compete de la situation
et salu la cooperation du gou-
vernemcnt vnzulien. La
direction des operations reste
sous l'autorit de Caracas, mais i
ce dernier a accept la collabora- IJ
tion du gouvernement franais.
Sur place, 12 experts en
identification et quatre
membres du bureau d'enqutes
et d'analyses pour la scurit de
l'aviation civil. Franois Baroin a
confirm la presence du president
de la Rpublique la crmonie
d'hommage Dillon, parallle-
ment une messe en Notre Dame
de Paris avec la participation du
premier ministry Dominique de


Villepin. Plus de 30.000 personnel
sont attendues pour ce moment
voulu sobre et sans discourse poli-

jour d'homma-
t ge national,
Sales drapeaux
Sides btiment
publics seront
mis en berne.
d.Le procureur
de la
RY Rpublique a
ouvert une
information
judiciaire
pour "homi-
guadeloupeene cides involon-
taires" avec la nomination de deux
juges instructeurs. Cela devrait
permettre un accs des families
l'enqute et une collaboration
judiciaire et policire facilite avec
le Vnzula et la Colombie. On
l'espre rapide. Arrive du Boeing
affrt par l'Etat avec son bord
une soixantaine de proches des
victims venant de France.

* Samedi 20 aot:
Un second group de parents a
dcoll pour Maracabo. Les
proches ont particip deux cr-
monies, don't celle de l'rection
d'une stle avec les 160 noms des


victims, 152 martiniquais et 8
colombiens. Au centre de cette
stle une carte de la Martinique.
Une manifestation symbolique
pour aider au travail de deuil.
L'affliction des proches a t pal-
pable et ressentie par tous les
presents. L'agence de voyage


Globe trotters base a Rivire
Sale, celle qui a vendu le voyage
ses tourists, a annonc son
intention de se constituer parties
civil.


* Dimanche 21 aot:
Tous les offices religieux clbrs
dans les paroisses de l'le ont mar-
qus par leurs prires le deuil qui
frappe notre pays. L'hypothse
d'une panne de carburant ayant
caus des problmes de motorisa-
tion est mise par les experts. Le
dput Edmond-Mariette regrette
d'avoir choqu certaines families
avec la lecture de la liste des vic-
times, mais a estim que cela tait
ncessaire vu le context.

* Lundi 22 aot:
A l'initiative du ministre de l'ou-
tremer, un dispositif d'accompa-
gnement des families des victims
est mis en place. Sa mission :
aider les families court terme
(financier, juridique) et accompa-
gner des families plus long
terme dans leurs dmarches
administrative et juridiques. Le
dispositif fonctionnera deux
niveaux, l'un au plan hexagonal
avec un dlgu interministriel
Richard Samuel. Il devra coordon-
ner les adminis-
Strations de l'Etat
et mobiliser l'ai-
I- |de publique et
J. prive. Le
i second est un
comit local de
suivi des vic-
times, compos
des diffrentes
administrations,
collectivits,
associations, des
assureurs, ban-
quiers, avocats
et notaires. Un
numro de tl-
phone unique
0596 39 38 92.
Le collectif des antillais, guyanais
et runionais l'intention de se
porter parties civil. Il s'est assur
les services de Matre Gilbert
Collard.

M C.B.


I








EVENEMENT


Jeuit 25iAot 2005 iuslce n0 33/34 Page 8


APRES LE CRASH AERIEN: Dbuter le deuil


Voyage au Vnzula, terre de 'plrinage"


Dignit, courage, solidari-
t caribenne sont les
mots les plus entendus au
sortir du dplacement des
250 proches des families
qui ont pu se rendre au
Vnzula ce samedi 20
aot. Ces derniers ont
foul le sol au lieu o ils
ont perdu une parties de
leur chair, l'Etat de Zulia,
frontire avec la
Colombie, don't Maracabo
est la capital. Ils avaient
t prcds par une pre-
mier group vendredi de
95 proches entours d'lus
rgionaux et dpartemen-
taux avec en tte Alfred
Marie-Jeanne, president
du Conseil regional, pour
aller se recueillir non loin
des lieux du crash arien.
Ce second group est arri-
v au matin dans un avion
affrt par l'Etat franais
en compagnie du ministry
de l'Outremer Franois
Baroin, des lus martini-
quais Claude Lise,
Serge Letchimy, Alfred
Almont, Philippe Edmond
Mariette, Serge Larcher,
Francis Carole, entres
autres, du procureur gn-
ral Serge Samuel et de
magistrats instructeurs.
Ds notre descent d'avion
on sent que les vnzue-
liens se sont empars de
notre deuil avec une
accueil chaleureux et une
press omniprsente. Les
families se sont d'abord
rassembles devant la
faculty de mdecine de la
ville de Maracabo o sont
(onservs les restes des
corp.lices autorits vn-
zuliennes avaient mis en
place une chapelle arden-
te tf, den roses T l'intention
d(er families. Munis de
fleurs, chacun s'est
recueilli tourn vers l'en-


droit o sont exposes les
dpouilles, envahi par
l'motion. L'action des
psychologues et du per-
sonnel medical, trs pr-
sents sous la coordination
du Docteur Botius, ont pu
permettre de poursuivre
cette journe. Ne pas voir
ou rcuprer un effet per-
sonnel des leurs tait dur
supporter pour les


Malgr cette incompr-
hension, cette crmonie
avait une valeur haute-
ment symbolique pour la
majority des proches.
Selon Georges
Venkatapen "La rose est
un reflet de l'amour trs
important que nous ont
port les vnzuliens, cela
me suffit. Je sais que pour
l'instant on ne peut pas


Le rconfort deiens pour apaier la douleur
M Le rconfort des siens pour apaiser la douleur


families, la douleur
entranant des comporte-
ments irraisonns. Car les
autorits avaient averti
avant le dpart que les
cadavres sont mconnais-
sables, de ne pas s'at-
tendre l'identification
des corps. Cette ralit l
a engendr quelques frus-
trations parmi les proches
des victims. Selon une
responsible, Marie Annie
Valiame, de l'aide aux vic-
times : " cet instant, il a
manqu des paroles de
rconfort, une parole expli-
cative.Ce que l'on ne peut
pas montrer on doit mettre
des mots dessus. C'est dur
pour eux de repartir avec
ce sentiment du nant".


demander l'impossible.
Pour la suite il faut rester
vigilant". Ici et l, le sou-
lagement d'tre venu et
une douleur vive rsu-
ment les reactions
contrastes que nous
avons pu recueillir. Les
families ont pu s'entrete-
nir avec les autorits res-
ponsables pour essayer
d'obtenir des rponses.
"On comprend 'mieux la
suite, le contact avec les
autorits vnzuliennes
qui font tout pour mener
les operations leur terme
afin de rpondre nos
attentes. On est assur de
la convergence des gouver-
nements et cela grce la
solidarity caribenne",


explique un participant.
L'aprs-midi, une crmo-
nie aecumnique a eu lieu
dans le jardin des souve-
nirs avec la participation
de l'archevque de
Maracabo qui a exprim
"le soutien, la solidarity
spirituelle de sa commu-
naut". Il a dclar que
"beaucoup de vous font
parties du sol vnzulien
et nous garderons le res-
pect de ce sol". Les 160
noms des victims sont
dsormais gravs sur une
stle dans ce cimetire de
Chinita. Les parents ont
dpos une rose au pied de
cette plaque commmora-
tive. Cette crmonie a
une fois de plus t trs
charge en souffrance et
en motion. Les pleurs et
les malaises ont t nom-
breux. La fraternity et la
solidarity ambiante ont
jou pour permettre cha-
cun de regagner la maison
le cour bless, mais
soulag d'avoir surmont
l'preuve avec dignit. "En
tout tat de cause, ce pays
deviendra un lieu de pl-
rinage avec un lien affectif
trs fort", affirme
Marguerite. Dsormais les
families vont entamer le
processes de deuil qui
sera long et pnible. Les
martiniquais ont pu se
rendre compete de la com-
munion du people vn-
zulien avec notre dou-
leur, sa compassion pour
ses frres et soeurs cari-
bens. A l'arrive au
Lamentin, parents et amis
anonymes taient l, une
fois de plus, pour exprimer
par leur presence la soli-
darit envers les parents
des victims.

M C.B.








ENQUETE


oudi 25 Aot 2005 iWJuce n` 3314 PaW 9


UN CRASH DE LA DEREGLEMENTATION AERIENNE


Faire toute la lumire


La Martinique pleure ses
filles et ses fils morts
l'issue de vacances pas
chres dans un pays bon
march qui se sont termi-
nes en tragdie. Mais ce
n'est pas le fruit du
hasard et de la fatalit.
Les statistiques sur la
question des vols charters
sont accablantes. Selon
une tude du Bureau d'ar-
chives des accidents aro-
nautiques (BAAA) mene
sur dix ans (1994-2003),
ces vols "non rguliers",
par rapport aux kilo-
mtres parcourus, enre-
gistrent dix-sept fois
plus d'accidents et
trois fois plus de morts
que les companies rgu-
lires. En 2004, les char-


ters ont. connu dix-huit
accidents mortels, tuant
207 passagers. Plus que
les grandes companies
(neuf accidents et 203 tus)
qui assurent pourtant
65% du traffic.
Le pedigree de la West
Caribbean, don't les vols
ont t suspendus jusqu'
nouvel ordre, serait, lui,
proprement scandaleux.
D'aprs les mdias colom-
biens, la compagnie, cre
en 1998 et dtenue
aujourd'hui par des inves-
tisseurs de Medellin, qui
l'ont rachete en 2001
un magnat local, tait au
bord de la faillite. Elle
accusait six millions de
dollars de dettes. Et, selon
d'anciens employs, ne


payait plus ses salaries
depuis plusieurs mois.
West Caribbean a d, par
ailleurs, s'acquiter de plu-
sieurs amendes pour avoir
forc ses pilots dpas-
ser le temps de vol autori-
s. Au total, la compagnie
colombienne aurait t
dnonce pour plus de
quatorze infractions la
scurit Dont l'une toute
rcente et tragique : le 26
mars dernier, un Let 410
s'crase au dcollage suite
une panne du moteur.
L'accident fait huit morts
et sept blesss. Un bilan
aggrav par une dtail
tout bte : l'appareil n'a
pas d'issues de secours...
Deux mois auparavant, la
West Caribbean avait


cop d'une amende de
46.000 dollars pour plu-
sieurs violation des rgles
de scurit. En effet, dans
un audit ralis par
l'Aronautique civil
colombienne (DIA), les
inspecteurs du pays
avaient soulign l'insuffi-
sance de la formation don-
nes aux quipages, un
usage incorrect des livres
de bord ainsi que des pro-
blmes de maintenance.
La compagnie ommettait
ainsi de vrifier avec soin
les itinraires de vol ou
d'enregistrer les heures de
vol et ceux des quipages,
ce qui, ce qui conduisait
des heures de vol exces-
sives. "Nous avons sanc-
tionn les membres d'qui


Maracabo a apais les








Jeudi 25 Ao t 2005 Justice n" 33/34 Page 10


UN CRASH DE LA DEREGLEMENTATION AERIENNE (suite)


page, des directeurs d'op-
ration ainsi que la compa-
gnie elle-mme", a prcis
le colonel Carlos Eduardo
Montealegre, Directeur de
l'aronautique civil
colombienne (DIA), qui a
ajout que les autorits
taient galement en
train de vrifier les pro-
blmes financiers rencon-
trs par la compagnie
colombienne qui avait
dpos un plan de redres-
sement le mois dernier.
Le jour de l'accident le
MD-82 avait vol pendant
20 heures sans arrt.
Officiellement, les char-
ters sont tenu de respec-
ter les mmes rgles que
les autres. Mais c'est bien


tionale (OACI) organis-
me onusien comportant
188 pays membres -
indique que chaque pays
est responsible de la
scurit et du contrle des
companies ariennes,
rgulires ou charters,
imatricules sur son sol.
Les normes internatio-
nales (OACI) que seules
sont tenues de respecter
la Colombie sont bien plus
laxistes que celles fixes
par la rglementation
europenne (JAA).
Le contrle arien lui
mme a perdu sa fiabilit
depuis qu'il a t privatis
aux Etats-Unis. En
Grande-Bretagne, sa lib-
ralisation s'est avr un


dumping social qui per-
met de sous payer les dif-
frentes categories de per-
sonnel navigant et de leur
imposer des conditions de
travail dmentielles.
En France, la direction
gnrale de l'aviation civi-
le (DGAC) affirme appli-
quer les mmes exigences
de scurit tous les
transporteurs. Comme le
souligne l'tude du BAAA,
il existe "des zones gogra-
phiques plus dangereuses
que d'autres" ou certain
pays font preuve de laxis-
me vis--vis des normes
de l'Organisation de
l'aviation civil interna-
tionale (OACI), qui
regroupe 188 tats


Concernant le contrle
des charters trangers,
qui reprsentent 70% de
l'achat des siges des
tours-oprateurs franais,
le France participe au
programme SAFA qui a
pour but de contrler
l'tat des avions trangers
presents sur les aroports
nationaux. Or, ces vrifi-
cations restent bien trop
sommaires : elles ne s'at-
tachent qu'aux documents
de vol et l'aspect ext-
rieur de l'avion.
Le ministry des
Transports, Dominique
Perben, a prcis ds le
mardi 16 aot que l'appa-
reil de la West Caribbean


a Sur le site du crash Machiques a L'une des "unes"
chaque pays qui est res- fiasco conomique et une membres. Au premiers du quotidien
pona4ble de la scurit et demonstration d'innfica- rang desquels l'Afrique "Panorama"
du contrle des compa- cit, presque quivalente (5,26 accidents mortels de Maracaibo
gnies ariennes immatri- celle qui a sinistr les pour un million de
cutlie8 ur son sol. chemins de fer dans ce dparts), l'Amrique lati-
L'organisation de pays. Ce secteur d'activit ne (2,74) et la zone Asie-
I'AiAation civil interna- n'est pas pargn par le Pacifique (2,13).


ENQUETE








ENOUETE


Jeudi 25 Aot 2005- justice n 33/34 Page 11


UN CRASH DE LA DEREGLEMENTATION AERIENNE (suite et fin)
des choses quand on sait
P.:. B" n: .> .i '' que certaines companies
w ".i allongent l'envie les
d.~~i t17 . dlais entire des lubrifica-
. .tions par example.
"'a~:.' Quant l'avion, le MD-
":k .82, il s'agit d'un birac-
teur issu d'une srie MD-
80 lance en 1980 par
la firme amricaine
McDonnell Douglas
rachete en 1997 par
Boeing. Considr jusqu'
.la fin des annes 90
Scomme un des avions les
plus srs, le type MD-80 a
connu' depuis une srie de
catastrophes qui ont mis
a mal sa reputation.
La scurit passe par
l'harmonisation des
rgles et des contrles
alors que la libralisation
augmente les dangers et
les risques pour diminuer


* La press vnzulienne omniprsente


avait t contrl deux
fois depuis le printemps
par la Direction gnrale
de l'aviation civil et qu'il
n'avait fait l'objet "d'aucu-
ne observation particuli-
re". L'appareil a en effet
subi deux contrles
dits"SAFA", contrles qui
soulvent de fortes pol-
miques dans le monde de
l'aviation. Ils ne concer-
nent que les documents
embarqus, les quipe-
ments de scurit, le bon
tat et le chargement des
avions. Dans ce type de


contrle, l'ouver-
ture des capots,
des trappes ou
des soutes lc-
troniques est
interdite la
DGAC.
Enfin, le contrle
ne permet mme
pas de vrifier
que l'avion est
exploit confor-
mment au
manuel du
constructeur, ce
qui serait pour-
tant la moindre


~~~~ ~ 1P P ~ I~I
.. . .... .

Chapelle ardente dresse devant I'institut medical


i E .;...',; {.. ',!i; :..... .. S. *: "..* .... *.o :

S.. M.D .







* Le Mc Donnell Douglas MD-82


les cots. Il fau-
dra mettre en place un
vritable corps de contrle
international qui soit un
service public.
Les victims martini-
quaises nous imposent
d'exiger toute la vrit sur
les conditions de ce voya-
ge de la mort.


M Michel BRANCH











ANNONCES LGALES


Jeudi 25 Aot 2005 Justice n" 33/34 Page 12


AVIS DE LOCATION GRANCE

Mr. Granier Jean-Claude N*siren
311980114000112 a donn en location
grance Mr Charles-Nicolas Alain le fond
de commerce bar restaurant le Team Boat
sis au 10 rue P & M REJON TRINIT pour
une dure d'une anne partir du 1-04-2005
renouvelable par tacite reconduction
FA 5130

AVIS DE CONSTITUTION

Avis est donn de la constitution d'une
SARL: REAL Azur Marketing au capital de
200 euros
Sige social : GUINE FLEURY, RIVIRE
SALE 97215.
Objet : Cration et animation de rseaux
commerciaux
Dure : 99 ans computer de l'immatricula-
tion au registre de commerce et des socits
de Fort-de-France
Grant : MR. JOL VALLERAY demeurant
Guine Fleury, Rivire Sale 97215, nomm
pour une dure indtermine.
FA5131

AVIS DE CONSTITUTION

Par acte sous seing priv, il a t constitu
une SCI
Denomination: SCI Les Filaos
Adresse du sige social : 112 avenue Paul
Nardal Terres Sainville- Fort de France
Objet social : Achat, transformation, amna-
gement, administration, location de droits et
biens immobilier
Dure : 99 ans
Capital: 1000 euros
Grant : Monsieur Marie Louise Joseph
Hugues
Demeurant: 13 boulevard du bord de mer
Immatriculation au registre de commerce en
course
Pour avis le Grant
FA 5132

AVIS DE CONSTITUTION

Par acte sous seing priv, il a t constitu
une SARL
Denomination : SARL Gourmandises
Plurielles
Adresse du sige social : 112 avenue Paul
Nardal Terres Sainville- Fort de France
Objet social : Achat de tous biens et mar-
chandise en gros et en dtail par voie judi-
ciaire ou extra judiciaire de toutes les parties
du monde acquisition de toutes socits en
difficults
Capital: 5000 euros
Dure: 99 ans
Grant : Monsieur Marie Louise Joseph
Hugues
Demeurant: 13 boulevard du bord de mer
Immatriculation au registre de commerce en
course
Pour avis le Grant
FA 5133

AVIS DE CONSTITUTION

Par acte sous seing priv, il a t constitu
une SARL
Denomination : SARL Le Nardal
Adresse du sige social : 112 avenue Paul
Nardal Terres Sainville- Fort de France
Objet social : Exploitation de commerce de
distribution de denres prissables ou non,
annexion d'un point loto acquisition de tous
immeubles et fonds de commerce
Capital: 10.000 euros
Dure : 99 ans
Grant : Monsieur Marie Louise Joseph
Hugues
Demeurant: 13 boulevard du bord de mer
Immatriculation au registre de commerce en
course
Pour avis le Grant
FA 5134

AVIS DE CONSTITUTION

Par acte sous seing priv en date du
04/08/05, il a t constitu une SARL
Denomination: MARTINIQUE PROPRETE
Adresse du sige social : Centre
Commercial de Bellevue Immeuble


Corniche 2 97200 FORT-DE-FRANCE
Objet social : Nettoyage et entretien de sites
urbains et ruraux
Dure : 99 ans
Grante: SIMBA Luciana
Demeurant: Idem
mmatriculation au registre de commerce en
course
Pour avis la Grante
FA 5135

AVIS DE CONSTITUTION

Par acte sous seing priv en date du 10 Aot
2005, il a t constitu la SARL
DENOMINATION SOCIAL: TRANSMART
SIEGE SOCIAL : Les hauts du port,
Btiment Fleur d'Epe 97200 FORT-DE-
FRANCE
OBJET : Transport de tous matriel, mat-
riaux, et plus gnralement tous types de
transports
DUREE : 99 ans
CAPITAL:7630 EUROS
GERANCE : Mademoiselle NIJEAN ELIANE
ou Monsieur MARTHE-ROSE Rodolphe
IMMATRICULATION : RCS FORT DE
FRANCE
Pour avis
FA 5136

AVIS DE CONSTITUTION

Aux terms d'un acte sous seing priv fait en
date du 11 fvrier 2005, il a t constitu une
socit civil prsentant les caractristiques
suivantes :
Denomination : CARAIBES HABITATIONS
Forme : Socit civil immobilire.
Sige: Bourg vert pr, 97231 LE ROBERT
Objet : La socit a pour objet la gestion,
l'administration et la mise en valeur de
tous Immeubles don't elle pourra devenir
propritaire par vole d'acquisition, de
construction, d'apport ou toute autre op-
ration
Dure : 99 ans computer de la date d'imma-
triculation au registre de commerce et des
socits.
Capital : 300 E uniquement en numraire
divis en 20 parts de 15
Grance : Monsieur BURNET Olivier,
demeurant Lotissement Thoraille, 97215
RIVIERE SALEE
L'immatriculation de la socit se fera au
registre du commerce et des socits de
FORT DE FRANCE
La grance
FA 5137

AVIS

TRANSPORT PLUS SARL
MBE 227 MANGOT VULCIN
97232 LE LAMENTIN
SIRET: 453 634 735 00014

Suivant dlibration de l'assemble gnra-
le extraordinaire du 30 juin 2005, Monsieur
JOSEPH LOUIS Hugues a t nomm en
quality de grant en replacement de
Monsieur TORRES Stphane
En consequence, les status ont t modifis
comme suit:
* Ancienne mention
La grance de la socit est assure par:
Monsieur TORRES Stphane, demeurant
rivire pomme, 97213 LE GROS MORNE
* Nouvelle mention
La grance de la socit est assure par:
Monsieur JOSEPH LOUIS Hugues, demeu-
rant Sans pareil, 97215 RIVIERE SALEE
Le dpot lgal sera effectu au greffe du tri-
bunal de commerce de FORT DE FRANCE
Pour avis, le reprsentant lgal
FA 5138

AVIS DE CONSTITUTION

Aux terms d'un acte sous seing priv fait en
date du 1 aot 2005, il a t constitu une
socit civil prsentant les caractristique
suivantes :
Denomination: J3S
Forme: Socit civil immobilire.
Sige : Quartier Chalopin, 97233 LE DIA-
MANT
Objet : La socit a pour objet la gestion,
administration et la mise en valeur de
tous Immeubles don't elle pourra devenir


propritaire par vole d'acquisition, de
construction, d'apport ou toute autre op-
ration
Dure : TRENTE ans computer de la date
d'immatriculation au registre du commerce
et des socits
Capital : 200 E uniquement en numraire
divis en 20 parts de 10 E
Grance : Monsieur JOSEPH LOUIS
Hugues, demeurant Chalopin, 97233 LE
DIAMANT
L'immatriculation de la socit se fera au
registre du commerce et des socits de
FORT DE FRANCE
La grance
FA 5139

Pierre DEBRAY
Avocat la course de Fort-de-France
Spcialiste en Droit Fiscal
Residence France Horizon
Bt. D n0108 4e tage
Route des Religieuses
97200 FORT DE FRANCE
Tl.: 05 96 70 28 75 Fax: 05 96 63 80 20
Debray.pierre2@wanadoo.fr

SODIS-DOM
Entreprise unipersonnelle
responsabilit limit
Au capital de 7500 Euros
Sige social : Zac La Marie
97224 DUCOS
RCS de Fort-de-France en course

Avis de constitution

Aux terms d'un acte SSP du 08/08/2005
enregistr la recette Divisionnaire de Fort
de France Ouest le 16/08/2005 Bord.
2005/663 Case n 6 Ext 5450 il a t consti-
tu une socit prsentant les caractris-
tiques suivantes
FORME :EURL
DENOMINATION: SODIS DOM
SIEGE : ZAC La Marie 97224 DUCOS
OBJET:
- Conception, fabrication de tous products
ma ba mtalliques, babies mllques, volets
roulants, stores, gardes corps ;
- Achat et commercialisation de mat-
riaux de construction ;
DUREE :99ans
CAPITAL: 7500 euros
GERANCE : Monsieur Victor AFRIAT, n le
14 Fvrier 1937 BERRECHID (MAROC),
de nationality franaise, demeurant
Lotissement les Horizons, Acajou 97232
LAMENTIN
IMMATRICULATION : RCS FORT DE
FRANCE
Pour avis
FA 5140

AVIS DE CONSTITUTION

Par acte SSP du 22-03-2005, il est form
une socit prsentant les caractristiques
suivantes :
Forme : Entreprise Unipersonnelle
Responsabilit Limite
Denomination : EXOCET TRADING COM-
PANY
Sige Social : clo Centre d'Affaires du
Btiment. 21 ZA Trianon 97240 Le Franois
Objet: Importation, exportation, achat, vente
et distribution de tous products et matriels.
Dure : 99 ans
Capital : 8000 E
Grance: Erwan MOREL. 75 Rue Madinina,
Cluny 97200 Fort de France
Immatriculation au RCS de Fort de France
Pour avis
FA 5141

AVIS DE CONSTITUTION

Par acte SSP du 20-03-2005, il est form
une socit prsentant les caractristiques
suivants :
Forme : Socit A Responsabilit Limite
Denomination : PICWICK FINANCE
CONSEIL INTERNATIONAL
Sigle: P.F.C.I.
Sige Social : Lotissement Donatien Cluny
97200 Fort de France
Objet : Vente de toutes prestations de serv-
cices, conseil en entreprise. Representation
de toute fabrique, usine, etc...


Dure : 99 ans
Capital : 8000 E
Grance : Frdric MOREL. 54 Boulevard
Richard Lenoir 75015 Paris
Immatriculation au RCS de Fort de France
Pour avis
FA 5142

AVIS DE CONSTITUTION

Aux terms d'un acte sous seing priv en
date du 25/07/2005 Schoelcher, il a t
constitu une Socit prsentant les carac-
tristiques suivantes:
Forme : SARL
Denomination : ALOES AUDIOVISUEL
PRODUCTION
Sige social : Les jardins de l'Enclos
Schoelcher (Mque)
Objet: La socit a pour objet la production,
la participation et la furniture de tout produit
ou prestation audiovisuelle ainsi que la ces-
sion ou la location de tout produit se ratta-
chant au secteur ou au march de l'audiovi-
suel.
Capital : 8000 euros
Grance : Mme Karine BAUDIN
Immatriculation : Registre du Commerce et
des socits de FFCE
Pour avis
La grance
FA 5143

SCP Alphonse BELHUMEUR
et Bruno HAYOT
Notaires associs
6 Rue Fernand Clerc 97220 TRINITE

Suivant acte reu par Me Bruno HAYOT,
notaire TRINITE (Martinique), le 10 Aot
2005, Mr et Mme Eric BELTANT, ont fait
apport en nature la socit dnomme
"SCl LA PLAGE", don't le sige social est
Anse l'Etang, Tartane 97220 TRINITE,
immatricule au RCS de FORT DE FRAN-
CE sous le numro SIREN 479 467 839.
Des biens ci-aprs dsigns :
1- COMMUNE DU VAUCLIN (Martinlue) :
Un immeuble en dur, covert en tles, com-
pos de six appartements et plus particuli-
rement de trois F2, deux F3, et un F5.
Cadastr section T, N"257, lieudit "Massy-
Massy", pour une contenance de SIX ARES
QUARANTE TROIS CENTIARES (6 areas 43
centiares).
Il COMMUNE DE FORT-DE-FRANCE
(Martini~ue :
Une maison d'habitation cadastre section
AX, N'669 pour une contenance de
QUATRE CENT CINQUANTE METRE
CARRES (450 ma), domaine de Bellevue.
Suivant une dlibration de l'assemble
gnrale extraordinaire des associs de la
socit dnome SCI LA PLAGE, en date
du 10 Aot 2005, il a t dcid de procder
l'augmentation de capital par l'apport en
nature sus-dsign.
Le capital social a t augment de CINQ
CENT CINQUANTE MILLE EUROS
(550.000 E) par la creation de 55.000 parts
nouvelles de 10 E chacune numrotes de
151 55.150.
La socit est gre par M. Eric BELTAN,
demeurant FORT DE FRANCE, Baie des
Tourelles, Route de TSF.
Pour avis,
le notaire
FA 5144

Selu Alain CARETO
Avocat Ancien Avou
09, rue Victor Svre
97200 FORT-DE-FRANCE
Tl : 60 20 04 / 63 48 39

AVIS DE VENTE
AUX ENCHERES PUBLIQUES

LE MERCREDI VINGT ET UN SEP-
TEMBRE 2005 A NEUF HEURES, il sera
procd l'audience des Cries du Tribunal
de Grande Instance de Fort-de-France
(Martinique), Palais de Justice, Nouvelle Cit
Judiciaire. 35 Boulevard Gnral de Gaulle,
la vente SUR LICITATION au plus offrant
et dernier enchrisseur de:
Dans un ensemble immobilier sis FORT-
DE-FRANCE 97200 (Martinique), 1,500 km
route des Religieuses, quarter Renville,
Suite en page 13










ANNONCES LGALES


Jeudi 25 Aet 2005 justice ne 3334 Page 13


Suite de la page 12

Residence France Horizon, comprenant
quatre Btiments A, B, C, D difis sur un
terrain de 01 hectares 57 ares 40 centiares,
cadastrs section AL, numro 190,
Residence France Horizon, soit
* DANS LE BATIMENT C sixime tage :
M LOT NUMERO TROIS CENT QUARAN-
TE HUIT (348): UN APPARTEMENT num-
ro C 212, comportant un sjour, trois
chambres, une cuisine, une salle de
bains, un W.C., dgagement rangement et
77/10.000mes des parties communes.
* LOT NUMERO SOIXANTE CINQ (65) :
UNE CAVE portant le numro C 01 et
01/10.000mes de parties communes.
* LOT NUMERO CENT QUATRE VINGT
TREIZE (193) : UN EMPLACEMENT DE
PARKING en plein air, portant le numro
C 01 et 03/10.000mes des parties com-
munes.
Il existe un tat descriptif et de division du 24
avril 1974, public aux Hypothques le 17
juin 1974, volume: 1419 numro 23
LES ENCHERES NE SERONT PORTEES
QUE PAR MINISTER D'AVOCAT et se
front EN UN SEUL LOT sur la mise prix
de:
* SOIXANTE HUIT MILLE SIX CENT
DEUX EUROS, SIX CENTIMES (68.602,06
euros)
Le cahier des charges a t dpos au
Greffe du Tribunal de Grande Instance de
Fort-de-France o toute personnel peut en
prendre communication.
Pour tous autres renseignements, s'adresser
la Selu Alain CARETO avocat poursuivant.
Selu A. CARETO
FA 5145


HENRI & SERGE DUVAL
Notaires Associs
31, rue Moreau de Jonnes
97200 FORT-DE-FRANCE
Tl.: 05.96.72.58.12 Fax : 05.96.63.18.09

Avis de constitution

Suivant acte reu par Matre Serge DUVAL,
notaire soussign, associ de la Socit
Civile Professionnelle dnomme "Henri et
Serge DUVAL, notaires, associs d'une
socit civil professionnelle titulaire d'un
office notarial", don't le sige est Fort de
France (Martinique), 31 rue Moreau de
Jonnes, le 8 aot 2005 ; ayant les caract-
ristiques suivantes :
La Socit a pour objet : l'acquisition par
voie d'achat ou d'apport, la proprit, la mise
en valeur, la transformation, la construction,
l'amnagement, l'administration et la loca-
tion de tous biens et droits immobiliers, de
tous biens et droits pouvant constituer l'ac-
cessoire, l'annexe ou le complement des
biens et droits immobiliers en question.
La denomination social est: SCI SMERE.
Le sige social est fix Fort de France
(Martinique), Rsidence Sainte Catherine
Escalier F Appartement 37 Route de
Cluny.
La Socit est constitute pour une dure de
99 annes
Le capital social est fixe la some de :
CENT SOIXANTE EUROS (160,00 EUR)
Toutes les cessions de parts, quelle que soit
la quality du ou des cessionnaires, sont sou-
mises l'agrment pralable l'unanimit
des associs.
L'exercice social commence le 1er Janvier et
finit le 31 Dcembre de chaque anne.
Monsieur RESIN Clair Emmanuel et
Madame SMERALDA Marie Josphe Aline,
sont nomms co-grants.
La socit sera immatricule au registre de
commerce et des socits de Fort de France
Pour avis
La Notaire.
FA5146

PREFECTURE DE LA REGION
MARTINIQUE

EXTRAIT DE L'ARRT N'05-2285
du 26 juillet 2005
Portant approbation de la rvision du
Plan Dpartemental d'Ellmlnation des
Dchets Mnasers et Assimils
(PDEDMA)


LE PREFET DE LA REGION MARTINIQUE
Chevalier de la Leglon d'Honneur,

-ABRRETE-

ARTICLE 1 : Le plan dpartemental d'limi-
nation des dchets managers et assimils
rvis annex au present arrt, est approu-
v.
ARTICLE 2 : Un exemplaire du plan dpar-
temental d'limination des dchets mna-
gers et assimils rvis est dpos la pr-
fecture de la Martinique ( Bureau de
l'Environnement et du Littoral) et dans les
sous prfectures des arrondissements de
Trinit, Marin et Saint-Pierre, pour y tre tenu
la disposition du public.
Fort-de-France, le 26 juillet 2005
LE PREFET,
Sign : Yves DASSONVILLE
FA 5147


CONSEIL GENERAL DE MARTINIQUE
DIRECTION GENERAL DES SERVICES
DEPARTEMENTAUX

AVIS D'ATTRIBUTION

1/ IDENTIFICATION DU POUVOIR ADJU-
DICATEUR : DEPARTMENT DE LA MAR-
TINIQUE AVENUE DES CARAIBES B.R
679 97200 FORT-DE-FRANCE Tl. 05 96
55 26 00 Fax. 05 96 73 59 32 COURRIEL
achats@cg972.1r Adresse internet :
http://www.cg972.fr
2/ OBJET DU MARCH: FURNITURE DE
SERVICES DE TELECOMMUNICATIONS
POUR LE CONSEIL GENERAL DE LA
MARTINIQUE
3/ MODE DE PASSATION : Appel d'offres
ouvert.
4/ CRITERES D'ATTRIBUTION:
4. Valeur technique des prestations: 50%
5. Prix des prestations : 30%/
6. Dlai d'intervention et maintenance: 20%
5/ATTRIBUTION DU MARCH :
* N LOT:1 OBJET: Abonnement, raccor-
dements et communications entrantes partir
de PABX et des lignes isoles -
Communications sortantes vers minitel, audio-
tel et autres services depuis les PABX et accs
isols -ATTRIBUTAIRE: FRANCE TELECOM,
POINTE DES GRIVES BP 626, 97261 FORT
DE FRANCE CEDEX MONTANT MINIMUM
ANNUEL E HT: 150.000 MONTANT MAXI-
MUMANNUEL HT: 600.000
* N LOT: 2 OBJET : Communications sor-
tantes locales, rgionales, nationales, intema-
tionales et vers tous types de mobiles partir
des PABX -ATTRIBUTAIRE: FRANCE TELE-
COM, POINTE DES GRIVES BP 626, 97261
FORT DE FRANCE CEDEX MONTANT
MINIMUM ANNUEL HT: 275.000 MON-
TANTMAXIMUMANNUELE HT: 1.100.000
* N" LOT: 3 OBJET: Communications sor-
tantes locales, rgionales, nationals, interna-
tionales et vers tous types de mobiles partir
des accs isols ATTRIBUTAIRE : OUTRE-
MER TELECOM, ZI LA JAMBETTE BP 280,
97232 LE LAMENTIN MONTANT MINIMUM
ANNUEL E HT: 100.000 MONTANT MAXI-
MUM ANNUELE HT:400.000
6/ DATE DE L'ATTRIBUTION DU MARCH:
Le 27/07/05 pour les lots 1 et 2;
le 1"/08/05 pour le lot 3.
7/NOMBRE D'OFFRE RESCUES : 2
8/ LE MARCH EST-IL SUSCEPTIBLE
D'ETRE SOUS-TRAITE: NON
9/ NUMERO DE L'AVIS PUBLIC A JUSTICE:
N"41 DU 14/10/04 RECTIFICATIF N48 DU
02/12/04
10/ DATE D'ENVOI DU PRESENT AVIS :
16/08/05
FA 5148



CONSEIL GENERAL DE MARTINIQUE
DIRECTION GENERAL DES SERVICES
DEPARTEMENTAUX

AVIS D'APPEL PUBLIC
LA CONCURRENCE

1/ Nom et adresse officials de la personnel
publique : DEPARTMENT DE LA MARTI-
NIQUE. Personne responsible du march :


President du Conseil Gnral, Avenue des
Caraibes B.P 679, 97200 FORT-DE-FRAN-
CE, tlphone : 05-96-55-26-00, tlcopieur
:05-96-73-59-32
2/Objet du march: Informatisation des cir-
conscriptions de la direction des services
sanitaires et sociaux du Conseil Gnral de
la Martinique.
3/ Lieu de livraison : communes de la
Martinique
4/Les candidatures et les offres seront enti-
rement rdiges en langue franaise ainsi
que les documents de presentation associs
5/Division en lots: NON
6/Quantit ou tendue global : Les presta-
tions concernent la furniture de 70 stations
bureautiques et 18 imprimantes laser et 18
imprimantes jets d'encre couleurs conform-
ment aux obligations arrtes dans le cahier
des charges.
7/Modalits essentielles de financement et
de pavement et/ou rfrences des disposi-
tions applicable: Mandat administratif dans
un dlai de 45 jours aprs service fait et
reception des factures conformment l'ar-
ticle 96 du dcret n" 2004-15 du 7.01.2004
portant Code des Marchs Publics. Budget
du dpartement sur resources propres.
8/Dure du march ou dlai d'excution : La
livraison et l'installation des fournitures
devront tre effectus dans un dlai de deux
(2) mois computer de la notification de
l'ordre de service prescrivant le dmarrage
des prestations.
La dure des prestations de maintenance
est de 3 ans minimum.
9/Des variantes seront-elles prises en consi-
dration ?OUI
10/Justifications produire quant aux quali-
ts et capacits du candidate:
- La lettre de candidature DC4,
- Imprim DC5 nouvelle version disponible
sur le site du Ministre de l'Economie des
Finances et de l'industrie l'adresse suivan-
te : www.minefi.gouv.fr,
- Les pouvoirs de la personnel habilite pour
engager le candidate,
- si le candidate et en redressement judiciaire,
la copie du ou des jugements prononcs
cet effect,
- la declaration que le candidate ne fait l'objet
d'une interdiction de concourrir,
- Le candidate, pour justifier qu'il a satisfait
aux obligations fiscales et sociales au 31
dcembre 2004 product une declaration sur
l'honneur dment date et signe. Le mar-
ch ne pourra tre attribu au candidate que
sous reserve que celui-ci produise dans un
dlai de 10 jours les certificates dlivrs par
les administrations et organismes comp-
tents,
- L'attestation sur l'honneur du candidate indi-
quant qu'il n'a pas fait l'objet, au course des 5
demires annes, d'une condemnation ins-
crite au bulletin n2 du easier judiciaire pour
les infractions vises aux articles L.324-9,
L.324-10, L.341-6, L.125-1 et L.125-3 du
code du travail,
- Les entreprises de plus de 20 salaries
devront foumir soit :
une declaration sur l'honneur relative
aux emplois de personnel handicapes par
rapport l'ensemble des effectifs existants,
soit, une declaration indiquant l'acquittement
d'une contribution au "fonds de dveloppe-
ment pour l'insertion professionnelle des
handicapss.
- La presentation de la socit avec l'indica-
tion des moyens humans et matriels, du
chiffre d'affaires global et du chiffre d'affaires
pour la catgorie de fournitures prvues au
march pour les 3 dernires exercices,
11/ Critres de jugement des offres : Offre
conomiquement la plus avantageuse
apprcie en function des critres noncs
dans le cahier des charges.
12/Mode de passation : March procdu-
re adapte, soumis aux dispositions de l'ar-
ticle 28 du Code des marchs publics.
13/Date limited de reception des offres : 15
septembre 2005 12 heures
14/Dlai de validit des offres: 150 jours
computer de la date limited de reception des
offres
15/Date d'envoi du present avis la publi-
cation :16 aot 2005
16/Adresse auprs de laquelle des rensei-
gnements d'ordre administratif et technique
peuvent tre obtenus : Dpartement de la


Martinique Secrtariat Gnral Cellule
Achats. 19 rue Jacques Cazotte B.P. 679,
97264 Fort-de-France Cedex Tl. 05 96 55
37 86 Fax : 05 96 55 37 87 e-mail : gis-
quet@cg972.fr
17/ Adresse auprs de laquelle les docu-
ments peuvent tre obtenus : Les dossiers
de consultation peuvent tre demands ou
retirs, gracieusement jusqu' la date limited
de remise des offres l'adresse figurant au
point 16. Ils pourront tre tlchargs
l'adresse suivante : cg972.fr rubrique mar-
ch publics.
FA 5149



CONSEIL GENERAL DE MARTINIQUE
DIRECTION GENERAL DES SERVICES
DEPARTEMENTAUX

AVIS D'APPEL PUBLIC
LA CONCURRENCE

1/ Nom et adresse officials de la personnel
publique : DEPARTMENT DE LA MARTI-
NIQUE. Personne responsible du march :
President du Conseil Gnral, Avenue des
Caraibes B.P. 679, 97200 FORT-DE-FRAN-
CE, tlphone : 05-96-55-26-00, tlcopieur
: 05-96-73-59-32 Service contacter :
Direction Gnrale des Services
Dpartementaux Cellule Achats 19, rue
Jacques Cazotte B.P. 679, 97264 Fort-de-
France Cedex Tl.: 05 96 55 37 86 Fax:
05 96 55 37 87 Mail : achats@ca972.fr
Cahier des charges tlchargeables :
www.c972.fr rubrique marchs procdu-
re adapte
1/ Objet du march :
Ralisation de l'agenda 2006 du Conseil
Gnral de la Martinique
2/Mode de passation: Marchs procdu-
re adapte Article 28 du CMP.
3/Date limited de reception des offres: Le 09
Septembre 2005 12 heures:
4/ Date d'envoi du present avis la publica-
tion: Le 12 aot 2005
FA 5150


CONSEIL GENERAL DE MARTINIQUE
DIRECTION GENERAL DES SERVICES
DEPARTEMENTAUX

AVIS D'APPEL PUBLIC
LA CONCURRENCE
March public de TRAVAUX

IDENTIFICATION DE L'ORGANISME QUI
PASSE LE MARCHE Type d'organisme:
Etablissement public territorial Nom et
adresse officials de l'organisme acheteur
: Dpartement de la Martinique Htel du
Dpartement Avenue des Caraibes 97200
Fort-de-France
Pour les addresses complmentaires, se
reporter l'annexe I
OBJET DU MARCHE: Traitement du glis-
sement du talus aval affectant la RD 15 au
quarter "Morne Thodore" Commune de
Sainte-Marie Type de march de travaux
: Execution Classification CPV
(Vocabulaire commun des marchs) -
Objet principal : descripteur principal
45232451-8 Lieu d'excution : Quartier
"Mome Thodore" Commune de Sainte-
Marie
CARACTRISTIQUES PRINCIPALS -
March unique Prestations divises en
lots : Non Dure du march ou dlai
d'excution : Dure: 10 semaines comp-
ter de la notification du march Les candi-
dats pourront proposer un autre dlai sans
toutefois dpasser le dlai maximum prcit.
CONDITIONS RELATIVES AU MARCH -
Cautionnement et garanties exlgs Le
dossier de consultation sera remis chaque
candidate contre le paiement par chque
l'ordre du Payeur Dpartemental de 20 ,
reprsentant une participation au frais de
reprographie ; conformment l'article 41 du
Code des Marchs Publics. Modalits
essentielles de financement et de pale-
ment : Le dlai global de paiement est de 45
jours. Modalits de financement : Cette
operation est finance par le budget dpar-
temental. Ce march est couvert par

Suite en page 14










ANNONCES LGALES


Jeudi 25 Aot 2005 Justice an 33/34 Page 14


Suite de la page 13
l'Accord sur les Marchs Publics (AMP).
Forme juridique que devra revtir le grou-
pement d'entrepreneurs, de fournisseurs
ou de prestataires de services (le cas
chant) : Aucune forme de groupement
impose l'attributaire
CONDITIONS DE PARTICIPATION -
Renseignements concernant la situation
propre de l'entrepreneur, du fournisseur
ou du prestataire de services et rensei-
gnements et formalits ncessaires pour
l'valuation de la capacity conomique,
financire et technique minimal require
en vue de la selection des candidatures
(Application des articles 43, 44, 45, 46 et 52
du code des marchs publics) Critres de
selection des candidates : Garanties et
capacits techniques et financires -
Rfrences professionnelles Situation
juridique Capacit conomique et capa-
cit technique rfrences requises : Voir
les renseignements et documents noncs
dans le rglement de la consultation.
CRITERES D'ATTRIBUTION Offre co-
nomiquement la plus avantageuses
apprcie en function des critres non-
cs cl-dessous (par ordre de priority
dcroissante) :
Dlai d'excution (pondr 50%)
[Sur ce critre seront jugs le dlai de cou-
pure de la RD et le dlai de ralisation de
l'opration]
Prix des prestations (pondr 35%)
Valeur technique (pondr 15%)
[Sur ce critre seront jugs, le matriel et le
personnel mis disposition pour la ralisa-
tion de l'opration, le phasage des travaux,
et le mmo technique fourni par l'entreprise]
PROCEDURES Mode de passation:
Appel d'offres ouvert pass en application
des Articles 33 3'al. et 57 59 du CMP
CONDITIONS DE DELAI Date limited de
reception des offres : 08/09/2005 12H00
Dlai minimum de validity des offres :
120 jours.
DATE D'ENVOI DU PRESENT AVIS A LA
PUBLICATION : Le 12/08/2005
RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES
La collectivit propose le mode de transmis-
sion lectronique pour la consultation (remi-
se des candidatures et remise des offres).
Cependant, les candidates restent libres de
choisir le mode de transmission paper.
Transmission lectronique : les candidates
trouveront sur le site : www.cg972.fr, les
modalits permettant de s'inscrire. Aprs
l'inscription, les candidates devront se procu-
rer un certificate numrique leur permettant
de transmettre leur pli.
Transmission paper : les plis seront adres-
ss par tout type d'envoi close permettant de
dterminer de faon certain la date et l'heu-
re de leur reception notamment : lettre
recommande avec avis de reception ou
remise contre rcpiss.
Les modalits d'envol sont prciss dans le
r6glement de la consultation.
Le dossier de consultation des entreprises
pourra tre tlcharg sur le site interest :
www.cg972.fr, l'exception des plans qui
pourront tre retirs sur support paper au
bureau des marchs et conventions.
ANNEXE 1 Adresse complmentaires.
Adresse pour renseignements d'ordre
Administratif : Direction Gnrale Adjointe
charge des Services Techniques et
Economiques Bureau des Marchs et
Conventions Immeuble Concorde Route de
la Folie 97200 Fort de France.
Auprs de : Tl. 0596 59 65 05
Adresse pour renseignements d'ordre
technique : Direction Gnrale Adjointe
charge des Services Techniques et
Economiques Direction des Infrastructures
et de l'Eau Immeuble Concorde Route de la
Folie 97200 Fort de France.
Auprs de : Tl. 0596 59 66 08
Adresse auprs de laquelle les docu-
ments peuvent tre obtenus : Direction
Gnrale Adjointe charge des Services
Techniques et Economiques Bureau des
Marchs et Conventions Immeuble
Concorde Route de la Folie 97200 Fort de
France.
Adresse laquelle doivent 6tre envoye
les plis : Direction Gnrale Adjointe char-
ge des Services Techniques et
Economlques Bureau des Marchs et
Conventions Immeuble Concorde Route de


la Folie 97200 Fort de France.
Les offres peuvent tre transmises par lettre
recommande avec accus de reception ou
dposes contre rcpiss.
La transmission des offres par voie lectro-
nique est autorise.
FA 5151

AVIS DE CONSTITUTION

Par acte sous seing priv du 26 JUILLET
2005, il a t constitu une EURL
Objet : 'enseignement de la conduite auto-
mobile, de la motocyclette, du cyclomoteur,
du poids lourd, du bateau et de la vente de
tous manuels pdagogiques.
Denomination : EURL PRO'ACADEMY
Siae social : 13 rue Perrinon 97220 Trinit
Dure 99 ans computer de son inscription
au RCS
Capital 7625 euros
Grant. LAURETTA Valrie
Pour avis
FA 5152

SNC LES ARAWAKS
Socit en nom collectif
Au capital de 1.524,49 euros
Sige social : Quartier la Valle heureuse
Ravine vilaine
C/ Monsieur et Madame Alex Modock
97212 Saint-Joseph
RCS Fort-De-France 344 970 520

AVIS DE PUBLICITY

Aus terms du procs-verbal de l'assemble
gnrale extraordinaire du 30 juin 2005, il
rsulte que l'assemble gnrale des asso-
cis a dcid le transfer du sige social de
Les-Trois-llets (97229) Anse-- l'Ane, Les
Arawaks Saint-Joseph (97212) Quartier la
Valle heureuse Ravine Vilaine CP Monsieur
et Madame Alex Modock computer du 1er
juillet 2005.
En consequence l'article 4 des status a t
modifi de la faon suivante :
Ancienne mention
Le sige social est fix Anse--l'Ane Les
Arawaks 97229 Les-trois-Ilets
Nouvelle mention
Le sige social est fix Quartier la Valle
heureuse Ravine Vilaine C/ Monsieur et
Madame Alex Modock 97212 Saint-Joseph
Mention sera faite au RCS : Fort-de-France
Pour avis,
FA 5153



SCI ALDOAL
Socit civil immobilire
au capital de 742.315,42 EUROS
Sige social : Quartier la Valle heureuse
Ravine vilaine
CP/ Monsieur et Madame Alex Modock
97212 Saint-Joseph
RCS Fort-de-France 415 257 575

AVIS DE PUBLICITY

Aux terms du procs-verbal de l'assemble
gnrale extraordinaire du 30 juin 2005, il
rsulte que l'assemble gnrale des asso-
ci a dcid le transfer du sige social de
Fort-de-France (97200) 29, avenue
Plissoneau C/ Monsieur et Madame Alex
Modock Saint-Joseph (97212) Quartier la
Valle heureuse Ravine Vilaine C/ Monsieur
et Madame Alex Modock computer du 1er
juillet 2005.
En consequence l'article 4 des status a t
modifi de la faon suivante:
Ancienne mention
Le sige social est fix 29, avenue
Plissoneau C*/ Monsieur et Madame Alex
Modock 97200 Fort-de-France
Nouvelle mention
Le sige social est fix Quartier la Valle
heureuse Ravine Vilaine C/P Monsieur et
Madame Alex Modock 97212 Saint-Joseph.
Mention sera faite au RCS : Fort-de-France
Pour avis.


LES ARAWAKS
Socit responsabilit limite
au capital de 333.863 EUROS
Sige social : Quartier la Valle heureuse
Ravine vilaine
C/ Monsieur et Madame Alex Modock
97212 Saint-Joseph
343 336 756 RCS Fort-de-France

AVIS DE PUBLICITY

Aux terms du procs-verbal de l'assemble
gnrale extraordinaire du 30 juin 2005, il
rsulte que l'assemble gnrale des asso-
ci a dcid le transfer du sige social de
Les-Trois-Ilets (97229) 2, rue du Marignan
Saint-Joseph (97212) Quartier la Valle heu-
reuse Ravine Vilaine C/ Monsieur et
Madame Alex Modock computer du 1er
juillet 2005.
En consequence l'article 4 des status a t
modifi de la faon suivante :
Ancienne mention
Le sige social est fix 2, rue du Marignan
97229 Les-Trois-llets
Nouvelle mention
Le sige social est fix Quartier la Valle
heureuse Ravine Vilaine C/O Monsieur et
Madame Alex Modock 97212 Saint-Joseph
Au course de la mme assemble, les asso-
cis ont nomm grant pour une dure ind-
termine computer du 1" juillet 2005, M.
Alex MODOCK demeurant Quartier la Valle
heureuse Ravine Vilaine 97212 Saint-
Joseph en replacement de M. Vincent
Gourlat dmissionnaire.
En consequence l'article 27 des status a t
modifi de la faon suivante :
Est nomm grant de la socit pour une
dure indtermine: Alex MODOCK demeu-
rant Quartier la Valle heureuse Ravine
Vilaine 97212 Saint-Joseph.
Mention sera faite au RCS : Fort-de-Frarice
Pour avis,
FA 5155

SCI ADOC
Socit civil immobilire
au capital de 2.000 EUROS
Sige social: Quartier la Valle heureuse
Ravine vilaine
C/ Monsieur et Madame Alex Modock
97212 Saint-Joseph
RCS Fort-de-France D 443 704 770

AVIS DE PUBLICITY

Aux terms du procs-verbal de l'assemble
gnrale extraordinaire du 30 juin 2005, il
rsulte que l'assemble gnrale des asso-
ci a dcid le transfer du sige social de
Fort-de-France (97200) 29, avenue
Plissoneau C/ Monsieur et Madame Alex
Modock Saint-Joseph (97212) Quartier la
Valle heureuse Ravine Vilaine C/ Monsieur
et Madame Alex Modock computer du 1er
juillet 2005.
En consequence l'article 4 des status a t
modifi de la faon suivante:
Ancienne mention
Le sige social est fix 29, avenue
Plissoneau C/ Monsieur et Madame Alex
Modock 97200 Fort-de-France
Nouvelle mention
Le sige social est fix Quartier la Valle
heureuse Ravine Vilaine C/ Monsieur et
Madame Alex Modock 97212 Saint-Joseph
Mention sera faite au RCS: Fort-de-France
Pour avis,
FA 5156

EURL DOMI
Socit responsabilit limite
au capital de 7.622 euros
Sige social: Quartier la Valle heureuse
Ravine vilaine
C/O Monsieur et Madame Alex Modock
97212 Saint-Joseph

AVIS DE PUBUCITE

Aux terms du procs-verbal des decisions
de l'associ unique du 30 juin 2005. il rsul-
te que l'associ unique a dcid le transfer
du sige social de Les-Trois-llets (97229)
Anse--l'Ane, Saint-Joseph (97212)
Quarter la Valle heureuse Ravine Vilaine
CP/ Monsieur et Madame Alex Modock
computer du 1er juillet 2005.


En consequence l'article 4 des status a t
modifi de la faon suivante :
Ancienne mention
Le sige social est fix Anse--l'Ane 97229
Les-trois-llets
Nouvelle mention
Le sige social est fix Quartier la Valle
heureuse Ravine Vilaine C/ Monsieur et
Madame Alex Modock 97212 Saint-Joseph
Mention sera faite au RCS: Fort-de-France
Pour avis,
FA 5157

SCI SODOCK
Socit civil immobilire
au capital de 251.540 EUROS
Sige social : Quartier la Valle heureuse
Ravine vilaine
C/" Monsieur et Madame Alex Modock
97212 Saint-Joseph
RCS Fort-de-France D 429 608 672

AVIS DE PUBLICITY

Aux terms du procs-verbal de l'assemble
gnrale extraordinaire du 30 juin 2005, il
rsulte que l'assemble gnrale des asso-
ci a dcid le transfer du sige social de
Fort-de-France (97200) 29, avenue
Plissoneau C/ Monsieur et Madame Alex
Modock Saint-Joseph (97212) Quartier la
Valle heureuse Ravine Vilaine C/ Monsieur
et Madame Alex Modock computer du 1er
juillet 2005.
En consequence l'article 4 des status a t
modifi de la faon suivante:
Ancienne mention
Le sige social est fix 29, avenue
Plissoneau C*/ Monsieur et Madame Alex
Modock 97200 Fort-de-France
Nouvelle mention
Le sige social est fix Quartier la Valle
heureuse Ravine Vilaine C/" Monsieur et
Madame Alex Modock 97212 Saint-Joseph
Mention sera faite au RCS: Fort-de-France
Pour avis,
FA 5158

CACEM
(Communaut d'Agglomration
du Centre de la Martinique)

AVIS D'APPEL PUBLIC
A LA CONCURRENCE

IDENTIFICATION DE L'ORGANISME QUI
PASSE LE MARCH -
CACEM COMMUNAUTE D'AGGLOME-
RATION DU CENTRE DE LA MARTINIQUE
Immeuble Cardinal
Chateauboeuf Est BP 407
97 204 Fort-de-France Cdex
OBJET DU MARCHE Location temporaire
d'engins pour le C.E.T.
Type de march de foumitures : Location
PROCEDURE Procdure adate ouverte
pass en application de l'article 28 du CMP
CARACTERISTIQUES PRINCIPALS -
March bons de command : Minimum
50.000 E HT Maximum : 100.000 E HT -
Refus de variantes
DUREE DU MARCH 4 mois
DATE PREVISIONNELLE DE DEBUT DE
PRESTATIONS 01 Octobre 2005
CONDITIONS RELATIVES DU MARCH -
Le dossier de consultation sera remis gratui-
tement chaque candidate.
CONDITIONS DE PARTICIPATION -
Adresse auprs de laquelle les documents
peuvent tre obtenus:
CACEM COMMUNAUTE D'AGGLOME-
RATION DU CENTRE DE LA MARTINIQUE
Service des Marchs
Immeuble Gros Bec
Chateauboeuf Est BP 407
97 204 Fort-de-France Cdex
Les transmissions des offres par voie lc-
tronique n'est pas autorise.
Critres de selection des candidates et de
jugement des offres: voir les critres non-
cs dans le cahier des charges.
CONDITION DE DELAI Date limited de
reception des offres: le 05 septembre 2005
12H00 Dlai minimum de validity des
offres: 120 jours
Date d'envol du present avis la publica-
tion : le 18 aot 2005
Le president
Serge LETCHIMY
FA 5159
Suite n page 15











ANNOUNCES LGALES


Jeudi 25 Aot 2005 Justice n" 33/34 Page 15


Suite de la page 14

CONSEIL GENERAL DE MARTINIQUE
DIRECTION GENERAL DES SERVICES
DEPARTEMENTAUX

AVIS D'APPEL PUBLIC
A LA CONCURRENCE
RECTIFICATIF

NOM ET ADRESSE DE LA PERSONNEL
PUBLIQUE :
DEPARTMENT DE LA MARTINIQUE,
AVENUE DES CARAIBES B.P. 679
97264 FORT-DE-FRANCE
TEL. 05 96 55 26 00
TELECOPIE 05 96 73 59 32
Achats@cg972.fr http://www.cg972.fr
MODE DE PASSATION : Procedure adap-
te.
OBJET DU MARCHE : Etude pralable la
mise en oeuvre d'un system d'information
dcisionnel l'usage des lus du dparte-
ment pour la representation du Conseil
Gnral dans les organismes extrieurs.
ANNOUNCE N'29. JUSTICE DU 21 JUILLET
2005
RECTIFICATIF : Dans la rubrique 8:
"Dure du march ou dlai d'excution" :
au lieu de "3 mois maximum computer de la
notification du march, lire "4 mois maxi-
mum computer de la notification du mar-
ch".
FA 5160



CACEM
(Communaut d'Agglomration
du Centre de la Martinique)

AVIS D'APPEL PUBLIC
A LA CONCURRENCE

Nom et adresse officials de l'organisme
acheteur:
COMMUNAUTE D'AGGLOMERATION DU
CENTRE DE LA MARTINIQUE (CACEM)
Immeuble Cardinal
Chateauboeuf Est BP 407
97204 Fort-de-France Cdex
Obiet du march Balayage mcanis des
voices de ville de Schoelcher
Type de march de services: 16
Caractrlstiques oricipales Balayage
mcanis des voies de ville de Schoelcher
sur toute la longueur et pour chaque sens

de ces voies (modalits d'excution prci-
ses l'article 4.1 du C.C.T.P.).
Le service de balayage mcanis fait l'objet
d'un forfait. Les prestations non comprises
dans le forfait font l'objet d'un bon de com-
mande.
Le montant minimum du march est gal au
montant du forfait annuel de balayage mca-
nis.
Le montant maximum est obtenu en appli-
quant un coefficient de 1,25 ce montant
minimum.
Le march est conclu pour une dure allant
de sa notification au 31 dcembre 2006. Il
est renouvelable 2 fois, chaque renouvelle-
ment correspondent une anne civil.
Modalit de financement : autofinance-
ment
Critres de selection des candidates : voir
le rglement de la consultation
Critres de luoement de offres et pond-
ration : voir le rglement de la consultation
Renseignements comolmentaires
Refus de variantes Le dossier de consulta-
tion est remis gratuitement aux candidates.
Modalits de transmission des offres : Sous
envelope cachete portant la mention
"Offre pour balayage mcanis des voices de
ville de Schoelcher ne pas ouvrir par le ser-
vice courier" la raison social du candidate,
en recommand AR ou contre rcpiss la
CACEM ou directement sur la platelorme de
dmatrialisation : htt://demat.marchespu-
blics.net/97-cacem
Mode de passation : Appel d'offres ouvert
pass en application des Articles 33-3"AI. et
57 59 du CMP
Date limited de reception des offres : 11
octobre 2005 12 heures
Dlai minimum de validity des offres: 120
jours
Arir.tto nmnrht ca lnlia.lln la dn:ocl.


ments peuvent tre obtenus : COMMU-
NAUTE D'AGGLOMERATION DU CENTRE
DE LA MARTINIQUE (CACEM)
Service des Marchs
Immeuble Gros Bec
Chateauboeuf Est BP 407
97 204 Fort-de-France Cdex
Tl : 05 96 75 82 72
Tlcopie : 05 96 75 87 06
Site de dmatrialisation: htt://demat.mar-
chespublics.net/97-cacem
Adresse auprs de laquelle des rensel-
gnements techniques peuvent tre obte-
nus: COMMUNAUTE D'AGGLOMERA-
TION DU CENTRE DE LA MARTINIQUE
(CACEM)
Direction de l'environnement
Immeuble WZ
BP 407 97 204 Fort-de-France Cdex
Tl : 05 96 75 38 05 Tlcopie : 05 96 75
8706
Adresse auors de laquelle des rensel-
anements d'ordre administratif oeuvent
tre obtenus : COMMUNAUTE D'AGGLO-
MERATION DU CENTRE DE LA MARTI-
NIQUE (CACEM)
Service des Marchs
Immeuble Gros Bec
Chateauboeuf Est BP 407
97 204 Fort-de-France Cdex
Tl : 05 96 75 82 72
Tlcopie : 05 96 75 87 06
Adresse auprs de laauelle les offres dol-
vent tre envoyes : COMMUNAUTE
D'AGGLOMERATION DU CENTRE DE LA
MARTINIQUE (CACEM)
Service des Marchs
Immeuble Gros Bec
Chateauboeuf Est BP 407
97 204 Fort-de-France Cdex
Site de dmatrialisation : htt://demat.mar-
chespublics.net/97-cacem
Date d'envol du present avis la publi-
cation: 19 aot 2005
Le President de la CACEM
FA5161


PREFECTURE DE LA REGION
MARTINIQUE

AVIS D'OUVERTURE
D'UNE ENQUETE PUBLIQUE

Centre de stockage de dchets
du lieu dit "la Trompeuse"
commune de Fort-de-France.

Par arrt prfectoral n05-2554 du 18
aot 2005, est ouverte une enqute
publique d'une dure d'un (1) mois du lundi
12 septembre 2005 pu mercredi 12
octobre 2005 inclus, sur le territoire des
communes de Fort-de-France et du
Lamentin, sur la demand d'autorisation pr-
sente par Monsieur Serge LETCHIMY pr-
sident, au nom et pour le compete de la
Communaut d'Agglomration du Centre de
la Martinique (CACEM), en vue d'tre autori-
se exploiter un centre de stockage de
dchets, au lieudit "la Trompeuse" FORT-
DE-FRANCE.
Les pices du dossier seront dposes dans
les mairies de FORT-DE-FRANCE et du
LAMENTIN, afin que les personnel intres-
ses puissent en prendre connaisance et
consigner ventuellement leurs observations
sur le registre d'enqute ouvert cet effet.
Le commissaire enquteur, M. Alain
Christophe POMPIERE, sigera la mairie
de FORT-DE-FRANCE sige de l'enqute,
pendant la dure de celle-ci, selon le calen-
drier ci-dessous indiqu :
Lundi 12 septembre 2005, mercredi 21
septembre 2005, mercredi 28 septembre
2005, mercredi 05 octobre 2005, mercredi
12 octobre 2005 ; de 09H 13H.
Il procdera galement l'ouverture de l'en-
qute publique l'enqute, prendre connais-
sance du rapport et des conclusions du com-
missaire enquteur la Prfecture Bureau
de l'environnement et du Littoral et la mai-
rie de FORT-DE-FRANCE.
Fort-de-France le 18 aot 2005
Pour le Prfet et par dlgation
l'Adjoint au Chef de Bureau
de l'environnement et du Littoral
Olivier GOURDON


CABINET de Maitre Ren HELENON
Avocat la Cour
Centre d'affaires de Dillon Valmenire Bt.
A- ler tage
97200 FORT DE FRANCE
TEL: 0596.55.60.60 (rf.: 2001377)

VENTE AUX ENCHERES PUBLIQUES

II sera procd le MERCREDI 21 SEP-
TEMBRE 2005 09H00 l'audience des
Crimes du Tribunal de Grande Instance de
FORT DE FRANCE, Cit Judiciaire, 35, bd
du Gai de Gaulle, la vente aux enchres
publiques au plus offrant et dernier enchris-
seur de:
Un terrain (lot 65 25" tranche du lotisse-
ment "Hab. O'Mullane" au DIAMANT cadas-
tr section E n"494 rue de la Muscade n19
pour 06 85 ca sur lequel repose une mai-
son en dur occupe par le propritaire avec
charpente en bois 4 pans couverte en tle
comprenant un rez de chauss (vranda en
faade principal, salle de sjour, salon/salle
manger, cuisine ouverte, couloir de dga-
gement, placards, 3 chambres don't une
avec salle d'eau et salle d'eau indpendan-
te) et un sous-sol non-amnag.
Le cahier des charges a t dpos au
Greffe de Fort de FRance le 11/03/2002 o
toute personnel peut en prendre connaissan-
ce.
Les enchres sont ports par Ministre
d'Avocat et s'ouvriront sur la mise prix de
CENT SEPT MILLE Euros (107.000 f).
Pour toute visit des lieux, se rapprocher
avant le 07/09/2005 de la SCP MONIER /
MARTINVALET / OZIER-LAFONTAINE-
VIGNERAS Huissiers de Justice associs
SCHOELCHER T1.0596.61.09.62
FA 5163

SELARL RIOUAL-ROSIER
92 Boulevard du Gnral de Gaulle
97200 FORT DE FRANCE
Tl.: 0596 72 50 03
Fax: 0596 63 78 87

VENTE AUX ENCHERES PUBLIQUES
APRES FOLLE ENCHERE

II sera procd MERCREDI 21 SEP-
TEMBRE 2005 09 heures 00 l'audience
des cries du Tribunal de Grande Instance
de Fort de France, Palais de Justice,
Nouvelle Cit judiciaire, 35 Bld Gnal de
Gaulle par devant Monsieur le Juge commis
cet effet la vente aux enchres au plus
offrant et dernier enchrisseur l'extinction
des feux de:
Un Immeuble usage d'habitation sis en
la commune de DUCOS consistent en un
terrain de 451 m2 formant le lot n"18 du
Lotissement la Srnit le tout cadastr
SECTION AE n282, LIeudit Habitation La
Marie sur lequel repose une mason de
type F4 de 120 m2 dispose comme suit:
- 1 sjour, 1 cuisine, 3 chambres, 1 dga-
gement, 1 salle de toilettes, 1 salle de
bains, 1 wc individual, 1 Vranda.
Le cahier des charges a t dpos au
Greffe du Tribunal de Grande Instance de
Fort de France o toute personnel peut en
prendre connaissance.
Les enchres s'ouvriront sur la mise prix
de : SOIXANTE MILLE EUROS (60.000
euros)
Pour tout renseignement s'adresser au gref-
fe du Tribunal de Grande Instance ou au
cabinet de la SELARL RIOUAL-ROSIER.
Les enchres se font par Ministre d'avo-
at.
FA5164


CACEM
(Communaut d'Agglomration
du Centre de la Martinlque)

AVIS D'APPEL PUBLIC
A LA CONCURRENCE

Nom et adresse officials de l'organisme
acheteur ;
COMMUNAUTE D'AGGLOMERATION DU
CENTRE DE LA MARTINIQUE (CACEM)
Immeuble Cardinal
Chateauboeuf Est BP 407


97204 Fort-de-France Cedex
Oblet du march Amnagement paysager
et ludique du square de Montgralde (Fort-
de-France)
Type de march : travaux
Caractrlstiques principles :
* March unique
* Variantes autorises
* dlai plafond d'excution : 2 mois comp-
ter de l'ordre de service prescrivant le com-
mencement des travaux.
Cautionnement et garanties exiaes : Le
dossier de consultation sera remis gratuite-
ment chaque candidate.
Modalit de financement : autofinance-
ment
Forme juridique que devra prendre le
groupement de candidates : Groupement
solidaire
Critres de selection des candidates :
* Garantie et capacits financires
* Rfrences professionnelles
Situation juridique Capacit cono-
mique et capacity technique rfrences
requires : voir le rglement de la consulta-
tion
Critres de luqement de offres et pond-
ration:
* Valeur technique juge au regard des l-
ments contenus dans le mmoire prsent
par l'entreprise : 50 %
SPrix des prestations : 30 %
* Dlai: 20 %
Adresse auprs de laquelle des rensei-
gnements techniques peuvent tre obte-
nus : Communaut d'Agglomration du
Centre de la Martinique (CACEM)
Direction de le voirie et des quipements
communautaires
Immeuble Cardinal Chateauceuf Est
BP 407 97204 Fort-de-France Cedex
Tl : 05 96 75 82 72
Tlcopie : 05 96 75 87 06
Adresse auprs de laauelle des rensel-
gnements d'ordre administratif peuvent
tre obtenus COMMUNAUTE D'AGGLO-
MERATION DU CENTRE DE LA MARTI-
NIQUE (CACEM)
Service des Marchs
Immeuble Gros Bec
Chateauboeuf Est BP 407
97 204 Fort-de-France Cedex
Tl : 05 96 75 82 72
Tlcopie : 05 96 75 87 06
Adresse auprs de laouelle les docu-
ments peuvent tre obtenus : COMMU-
NAUTE D'AGGLOMERATION DU CENTRE
DE LA MARTINIQUE (CACEM)
Service des Marchs
Immeuble Gros Bec
Chateauboeuf Est BP 407
97 204 Fort-de-France Cedex
Tl: 05 96 75 82 72
Tlcopie : 05 96 75 87 06
Site de dmatrialisation : htt//demat.mar-
chespublics.net/97-cacem
Adresse auprs de laauelle les offres
doivent tre envoyes: COMMUNAUTE
D'AGGLOMERATION DU CENTRE DE LA
MARTINIQUE (CACEM)
Service des Marchs
Immeuble Gros Bec
Chateauboeuf Est BP 407
97 204 Fort-de-France Cdex
Tl : 05 96 75 82 72 Tlcopie : 05 96 75
8706
Site de dmatrialisation: htt://demat.mar-
chespublics.net/97-cacem
Mode de passation : Appel d'offres ouvert
pass en application des Articles 33-3"AI. et
57 59 du CMP
Date limited de reception des offres : 14
septembre 2005 12 heures
Dlai minimum de validity des offres: 120
jours
Date d'envol du prsent avis la pubil-
cation: 22 aot 2005
Le President de la CACEM
Serge LETCHIMY
FA5165








MESSAGES


Jeudi 25 AM1 2005 iuslice no 33I34 Page 16


Catastrophe arienne du
Vnzula :
La Martinique meurtrie

Les condolances du
Parti Communiste
Martiniquais

Le Parti Communiste Martiniquais
adresse ses plus sincres condo-
lances aux families des victims
qui ont trouv la mort dans des
circonstances particulirement
tragiques suite au crash d'avion
intervenu au Vnzula.
Le PCM partage la douleur de
toutes les families meurtries et
s'associe leur deuil.
Le PCM adresse une pense parti-
culire son camarade Jean
Franois du Robert qui a perdu
trois membres de sa famille don't sa
belle sur ainsi que son pouse et
sa fille qui faisait parties de ses mili-
tants.
Le Secrtaire Gnral du PCM
Georges Erichot



Parti Communiste
Guadeloupen

Le Secrtaire Gnral
Monsieur George Erichot
Secrtaire Gnral du PCM:

Cher camarade,
Notre parti est profondment affec-
t par cette catastrophe arienne
qui frappe douloureusement le
people martiniquais et aussi son
Parti Communiste.
Dans cette dramatique circonstan-
ce, j'assure aux militants du PCM
et tous les martiniquais de notre
solidarity et de notre sentiment de
profonde affliction. Je te prie de
transmettre aux families des dispa-
rus et notre camarade JEAN
FRANCOIS, directement touch
par ce drame, les sincres condo-
lances du Parti et de tout le people
guadeloupen.
Nous souhaitons tous beaucoup
de courage pour traverser cette
preuve dans la dignit et la frater-
nit.
Le Secrtaire Gnral
Christian CELESTE


Parti Communiste
Runionais

Au moment o votre le se trouve
confronte au drame de la dispari-
tion de cent cinquante deux de ses
enfants, nous souhaitons dire que
nous prenons part au deuil qui
frappe la Martinique.
Au nom du Parti communist
runionnais, nous vous prions de
vous faire l'interprte auprs des
families plonges dans cette trag-
die de la vive motion qu'prouve
l'ensemble des habitants de La
Runion et vous exprimons nos trs
sincres condolances.

Le Secrtaire Gnral
Elie Hoarau



Parti Communiste
Franais

Chers amis,
Nous sommes emplis de tristesse
face au drame qui frappe la
Martinique. Avec vos 152 victims,
c'est toute votre petite le qui est tou-
che, avec chacune de ses families
perdant un des siens, un proche ou
un ami.
L'enqute cernera les causes de l'ac-
cident mais nous pouvons d'ores et
dj penser une nouvelle fois le
"transport bas prix", la floraison
des socits commercials n'offrant
pas des rgles de scurit suffi-
santes, sont au cour de cette catas-
trophe. La Martinique, son people,
en patient cruellement le prix.
Nous sommes solidaires de votre
peine.
Marie-George Buffet
Secrtaire national du parties
communist franais

Michel Dufour
Responsable "Outre-mer"



Alfred Marie-Jeanne

C'est avec motion et tristesse que
j'apprend le malheur qui frappe la
Martinique tout entire.
Je tiens en cette dramatique cir-
constance exprimer ma sympathie
attriste toutes les families qui


sont aujourd'hui en deuil et m'asso-
cier leur chagrin.
Les lus et le personnel regional se
joignent moi prsenter leurs
parents et leurs proches nons sin-
cres condolances.
Le President du Conseil Rgional
Alfred MARIE JEANNE

***

Le President du Conseil
Gnral
Snateur de la Martinique
aux families des disparus

C'est avec une trs grande tristesse
et beaucoup d'motion que j'ai
appris la nouvelle de la terrible cat-
strophe arienne survenue ce mardi
16 aot 2005 qui a entran la mort
de 152 martiniquais.
En mon nom personnel et au nom
de tous les lus du Conseil Gnral
de la Martinique, j'adresse mes
plus sincres condolances qui vont
galement aux amis et collgues des
disparus.
Face cette preuve douloureuse
qui restera jamais grave dans
nos mmoires nous devons tous
faire preuve de compassion, de cou-
rage et de solidarity.
Claude LISE
President du Conseil Gnral
Snateur de la Martinique


* a A *

CRASH DU 16 AOUT
Communique de la CGTM

Suite au crash arien qui a cout la
vie 160 personnel, la CGTM pr-
sente des sincres condolances aux
families des victims.
u stade actuel des informations,
la CGTM dcompte dans ce drame
la mort de 13 adhrents don't 2
dlgus essentiellement de la
Scurit Sociale.
La CGTM demand leurs col-
lgues et camarades de tenir fort
dans cette preuve douloureuse.
La CGTM ne doute pas du soutien
natural qu'apporteront ses
membres aux parents des victims
et plus particulirement ceux qui
se retrouvent orphelins.
PLIS FOS
Pour la-CGTM
G. JOACHIM-ARNAUD


a***




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs