Group Title: Justice (Fort-de-France, Martinique)
Title: Justice
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00088914/00025
 Material Information
Title: Justice hebdomadaire du Parti communiste martiniquais
Uniform Title: Justice (Fort-de-France, Martinique)
Physical Description: v. : ill. ; 36 cm.
Language: French
Creator: Parti communiste martiniquais
Publisher: Le Parti
Place of Publication: Fort-de-France, Martinique
Publication Date: June 30, 2005
Copyright Date: 2005
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: World politics -- Periodicals -- 1945-1989   ( lcsh )
Periodicals -- Martinique   ( lcsh )
Politics and government -- Periodicals -- Martinique   ( lcsh )
Genre: review   ( marcgt )
newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: Martinique
 Notes
General Note: Description based on: 65e. année, no. 17 (26 avril 1984); title from caption.
General Note: Latest issue consulted: 70. année, no 8 (22 févr. 1990).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00088914
Volume ID: VID00025
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 15715741
lccn - 90641373

Full Text


,4e HEBDOMADAIRE D'IINFo
@p, ... -


mTION COMtM4\


Pour la Responsabilit et le Dveloppement vritable.


w
o

0
o
(Q
o
a>
0
'J
ci
o
L
o




z
ua

E
c
ILf




Go
o
o
0
w
<.4

o
c,
0U
-I


EXPRIMONS



UNE



VOLONTE



COLLECTIVE


FORUM
COMMUNIST
Des rencontres
porteuses de
propositions
pour l'avenir


AFFAIRE
COLLGE
B. CASTENDET
Dcadence
et
irresponsabilit


34e FESTIVAL
UI TUREL DE
FORT-DE-FRANCE
Imaginaire
insulaire
Un rendez-vous
multicultural








SA KA PAS


Jeudi 30 lJun 2005 -Justice n" 26 Page 2


SA KA PAS .....................2
EDITO ....................... p.3
Qu'est venu faire le Ministre des DOM
ches-z nous ?
SOCIAL ......................p. 4
40 % : un colloque pour rflchir ou
frayer la voie une nouvelle attaque ?
POLITIUE....................p. 5
PPM : Raffirmation incantatoire de
l'autonomie
POLITIQUE....................p. 6
Forum communist : Le pche, un sec-
teur en devenir
ECONOMIE ................. p. 7
Chmeurs dcourags et prcarit en
hausse non rpertoris dans les statis-
tiques
SOCIT .................. p. 8
Billet : Affaire du Collge Roger
Castendet Dcadence et irresponsa-
bilit
ANNONCES LGALES ......p. 9 12


JUSTICE
Administration : 71 86 83
Rdaction : 63 13 20
Fax : 63 13 20
Ed.Justice@wanadoo.fr




Fondateur: Jules MONNEROT
(8 Mai 1920)
Angle rues A. Aliker & E. Zola
Fort-de-France Tl. 71 86 83
Commission Paritaire n 54.026
7 Janvier 1977
Directeur de la Publication :
Femand PAPAYA
Maquette -Impression:
NIM 731454


Essence
Coup de folie
des
automobilistes
martiniquais

Coup de folie pendant le dernier week-
end du samedi 25juin.
Thierry Lesel, Prsident du Syndicat
des grants de stations-services de la
Martinique a annonc que son organi-
sation avait dfr la Compagnie Esso
au Tribunal de Commerce le mardi 28
juin cause de sa prtention exiger
le paiement comptant de la part des
grants de stations-services.
Cela a suffi provoquer la rue vers
les stations d'essence dans une
ambiance de panique et de fin du
monde des automobilistes martini-
quais alors qu'il n'y avait aucun bloca-
ge ni de la SARAni des stations-servi-
ce.
Le Martiniquais entretient avec l'au-
tomobile des relations nvrotiques.
Un peu de sang-froid, chers compa-
triotes.
Cela dit, la Compagnie Esso doit
entendre raison et revenir au paie-
ment diffr qu'elle avait antrieure-
ment accord ses grants de sta-
tions-service.

Social
Transport maritime

Une agonie

prolonge

Le Tribunal de Commerce de Fort-de-
France a accord le 23 juin dernier un
dlai aux trois companies maritimes
Madinina, la Somatour, et la SODEX-
TRAN assurant la dessert Fort-de-
France Trois-Ilets.
*La SOMATOUR est en redresse-
ment judiciaire depuis le 13 janvier
2004 et sa priode d'observation arrive
terme en dbut septembre. Les sala-
ris envisagent une offre de reprise.
Le passif est de 1,8 million d'euros. La
Direction a renonc proposer un
plan de continuation.
* La SODEXTRAM est en redresse-
ment judiciaire depuis le 26 Octobre
2004. Le dossier a t renvoy en sep-
tembre. La Sodextram avait pris la
SOMATOUR en location-grance.
Elle compete 7 salaries et 4 bateaux.


* SA-GETM Vedettes MADININA.
Elle est en redressement judiciaire
depuis le 9 novembre 2004. Sa priode
d'observation a t prolonge de 4
mois. Son passif est de 1,5 million
d'euros.

Violence

Sandra
est morte
Emotion et colre ont t ressenties
par beaucoup en apprenant la mort
de Sandra le 23 Juin. Cette jeune
femme avait t immole par le feu
par son ex-compagnon le 13 juin der-
nier en plein cour de Fort-de-France.
Un hommage a t rendu par l'Union
des Femmes jeudi soir avec une
march de la Place Romo jusqu' la
rue de la Rpublique, lieu du drame
o une gerbe a t dpose. Les par-
ticipants ont de nouveau dnonc les
violence faites aux femmes et cri :
"plus jamais a".
Ses collgues de la mairie de Fort-de-
France se sont rassembls vendredi
matin pour un moment de recueille-
ment particulirement poignant.
Un comit de soutien s'est cr dans
le but d'organiser une collect de
fonds destins la famille et surtout
la petite fille de Sandra Cadet-
Petit.

Justice
Annie Chandey

pressentie

come

Btonnier

Le nom du prochain btonnier qui
devrait remplacer Daniel Romain
est connu. Les avocats ont lu
Annie Chandey l'issue de deux
tours de scrutiny devant son confr-
re Lucien Alexandrine.
L'avocate du Barreau de Fort-de-
France et adjointe au maire de la
ville capital, entrera en function le
1er janvier prochain si son election
est confirme en novembre.
Sa tche ne sera pas de tout repos
au regard des relations existantes,
encore tendues, malgr la bataille
du btonnier en exercise, entire les
magistrats et les avocats.







Jeudi 30 Juin 2005 justice n" 29 Page 3


Qu'est venu faire

le Ministre des DOM

chez nous ?


S-L





., :.;


Inquiets de la monte du
"non" dans les sondages,
Chirac et ses conseillers
avaient prpar un plan de
sauvegarde en cas d'chec
du "oui" au rfrendum sur
la Constitution europen-
ne. Tout en rptant sans
cesse que le people fran-
ais ne devait pas se trom-
per d'lection, qu'il ne
s'agissait pas de sanction-
ner le gouvernement en
place, le Prsident de la
Rpublique avait prvu de
limoger Raffarin et de nom-
mer un nouveau premier
ministry, lequel serait
charge de former un nou-
veau gouvernement.
n en a t ainsi. Les actuels
ministres sont moins nom-
breux. Certaines ttes sont
tombes. Des cartes ont t
redistribues. Mais la poli-
tique annonce demeure
marque du sceau du lib-
ralisme, ce qui veut dire
qu'il n'y aura pas de chan-
gements positifs pour les
ouvriers, les chmeurs, les
Rmistes et autres employs
contract dtermin.
Un nouveau ministry a t
dsign pour grer les pro-
blmes de l'outre-mer.
Conformment la "tradi-
tion rpublicaine", ce nou-
veau ministry a effectu
une visit clair en
Martinique.
On comprend qu'il lui faille
du temps pour prendre
connaissance des graves
problmes qui gangrnent


les socits "domiennes".
Mais justement, pourquoi
une visit si rapide et
superficielle ? Les fonction-
naires parisiens, les tech-
nocrates connaissent-ils
mieux notre ralit cono-
mique, social, culturelle et
politique que nous, que nos
lus ?
Puisque manifestement le
ministry est en train de
dcouvrir la ralit des
DOM, n'aurait-il pas mieux
fait d'attendre d'en
prendre vraiment connais-
sance, afin d'ouvrir un vrai
dialogue avec les respon-
sables martiniquais et les
reprsentants de l'Etat en
Martinique ?
Le problme majeur en
Martinique est celui de
l'emploi; ou plutt celui du
chmage structure, source
de dsesprance, de violen-
ce et de dlinquance.
Comment le gouvernement
pense-t-il rellement le
rsoudre ? Est-ce en appli-
quant les recettes librales
qui prconisent l'efface-
ment de l'Etat et le respect
des lois du march ?
Assurment non !
L'Etat doit s'impliquer plus
que jamais dans le dvelop-
pement conomique des
DOM, en accord avec les
dtenteurs de capitaux pri-
vs et en associant les res-
ponsables politiques
locaux.
Sa politique conomique
doit tre volontariste et le


M. Belrose

contraire d'une politique
soumise aux caprices du
marchh.
Une telle politique requiert
que le maximum de respon-
sabilit soit dvolu aux
Martiniquais, travers
leurs lus.
l faut pousser la dcentra-
lisation aux limits de
l'Autonomie la plus large
possible afin de canaliser
les nergies, et les capitaux
des Martiniqais.
Cela suppose videmment
l'laboration d'un project
martiniquais rsolument
tourn vers le progrs,
mobilisateur et raliste.
Dans les banques fran-
aises il y a beaucoup d'ar-
gent martiniquais non uti-
lis pour le dveloppement
de la Martinique. Des cer-
veaux des Martiniquais
peuvent surgir des milliers
d'ides novatrices.
Il ne manque en ralit
qu'une volont collective.
Et cette volont, aucun
ministry franais ne
l'veillera notre place.
Mobilisons-nous pour que
les visits ministrielles
soient vraiment utiles et
prenons toute notre res-
ponsabilit dans la
construction de notre ave-
nir.


EDITO


~iIg~'- m~








SOCIAL


Jeudi 30 Juin 2005 Justice n" 26 Page 4


40 % : Un colloque pour rflchir

ou frayer la voie une nouvelle attaque ?


A l'initiative du Maire de la Ville de
Sainte-Marie, Guy Lordinot et du
President de l'Association
Martiniquaise des Cadres
Administratifs Territoriaux
(AMCAT), Raphal Sminor, s'est
tenu le 8juin dernier
Madiana un colloque sur
le thme : "Les 40 %,
prime de vie chre,
enjeux et perspectives".
Un sujet dit explosif, qui
cre une "socit ingali-
taire", objet de stigmati-
sation des personnel qui ..
la touchent, autant de
poncifs qu'il fallait vo-
quer sans a priori.
Il s'agissait pour les orga-
nisateurs d'une part,
d'une confrontation
d'ides entire
Martiniquais, et d'autre
part, sereinement et
objectivement, de consi-
drer la question. Le Ma
La prime de vie chre a t
institute aprs d'pres batailles
des travailleurs martiniquais. Elle
tait destine l'origine aux seuls
fonctionnaires "expatris" (mtro-
politains).
C'est cela qu'a rappel Serge Mnil
dans son intervention sur l'histoire
des 40 %, don't, a-t-il expliqu,
beaucoup de ceux qui la peroivent
ne connaissent pas l'histoire.
Les 40 % font depuis une vingtaine
d'annes, dans divers rapports par-
lementaires, l'objet d'attaques pour
sa suppression. Autre sujet de pr-
occupation par rapport cette
prime, notamment dans les collec-
tivits territoriales (Mairies) : la
pression des syndicats qui rcla-
ment just titre la titularisation
rapide d'un personnel plthorique,
embauch pour rpondre des exi-
gences sociales.
Or les mairies ne peuvent rpondre
ces exigences face l'troitesse de
leurs resources et un Etat sourd
ces brlots sociaux.
Devant cette problmatique, cer-
tains pensent que les Martiniquais
doivent apporter des solutions, car
pour beaucoup cette prime de vie


chre est en sursis.
Les participants sont tous convain-
cus qu'il y a quelque chose faire
pour tre prt en cas d'attaque gou-
vernementale.
Tout de mme, certain projects ont


I


r '

f ": ~ .'."Ii
L~J\


ire de Sainte-Marie Guy Lordinot et Raphal Sn

t avancs, tel le redploiement de
la masse des 40 % dans une banque
de dveloppement ou son maintien
pour les fonctionnaires actuelle-
ment en place et sa suppression
pour les nouveaux entrants. Des
solutions qui n'ont pas beaucoup
convaincu.
A l'issue d'une journe riche, l'una-
nimit s'est dgage pour constater


que le manque de donnes prcises
sur l'impact des 40 % dans l'cono-
mie martiniquaise empche une
vision claire. D'o la ncessit
d'tudes rigoureuses. Dans cette
question, il faut dpasser la simple
S question du diffrentiel de
prix et prendre en compete
les surcots et la question
de niveau de vie ou du
dveloppement. Sans
oublier les problmes de
l'Etre et de la formation de
l'Homme martiniquais.
/ "Abordons sans complex
cette problmatique et
trouvons des rponses ori-
ginales" a tent de conclu-
re Guy Lordinot.
Certes, ce colloque se vou-
; lait une rflexion collecti-
ve sur une question rcur-
Srente.
Il reste la porter plus
loin, sans ignorer que la
ninor. droite cartiriste veut sup-
primer les 40 % non pas
pour les rinjecter dans l'conomie
des DOM, mais pour soulager le
fardeau de l'Etat colonial dans les
DOM l'heure du respect du pacte
de stability europen.
Rcemment Brigitte Girardin a d
faire face une nouvelle attaque
au Snat.
Finalement, colloque de rflexion
ou manoeuvre politique ?
C.B.


Dcs de Flicien Blondou,
dirigeant du Parti Communiste Guadeloupen

Cher Christian,
C'est avec une trs grande consternation que nous avons appris la dispa-
rition brutale de Flicien Blondou, membre du Bureau Politique du Parti
Communiste Guadeloupen.
C'est une perte immense pour votre Parti et pour votre people. Nous gar-
derons de Flicien, l'image du militant fidle ses convictions commu-
nistes, totalement dsintress, d'une trs grande courtoisie.
En la douloureuse circonstance, le Parti Communiste Martiniquais s'as-
socie au deuil qui frappe votre Parti et vous prie de transmettre la
famille de Flicien nos trs sincres condolances.
Le 28.06.05
Pour le PCM, Le Secrtaire Gnral
Georges Erichot


L
~








POuTIQUE


liudi 30 loin 2005 lustino no 26 Pge 5


17e Congrs PPM


Raffirmation incantatoire de l'Autonomie


A l'issue de son 17e Congrs des 10,
11 et 12 juin, le PPM a adopt une
Declaration ("Le Progressiste" du
15/06/2005).
Il "raffirme son idal d'une
Martinique autonome, dote de
liberts et de responsabilits
locales, fdre la France, Etat de
droit, et l'Europe de la
Convention de Sauvegarde des
droits de l'Homme et des Liberts
Fondamentales".
Le PPM esquisse une autocritique :
"Nous devons convenir : parce que
les positions du Parti n'ont pas t
claires, ces dernires annes".
Et c'est prcisment ce que soul-
vent les opposants groups autour
du Snateur-Prsident du Conseil
Gnral Claude Lise. On n'en
saura pas plus.


La Declaration pursuit aprs
avoir rejet "l'Assimilation-intgra-
tion" et "l'Indpendance-rupture" :
"Le PPM ritre qu'il a choisi
l'Autonomie, la voie la plus logique,
la plus raliste, la plus conforme".
Et "(...) Le PPM est clair dans sa
dmarche (...)", est-il martel.
Le PPM reconnat : "Seuls, nous ne
pourrons atteindre les objectifs
politiques que nous souhaitons
pour le pays : fdrons nos forces
avec les Partis ou les personnalits
ouvertement autonomistes et avec


les formations qui, gauche, veu-
lent une dcentralisation et l'affir-
mation de notre identity".
Qui cela dsigne-t-il ? Le texte n'est
pas plus prcis.
Il conclut premptoirement :
"Aujourd'hui, le Parti porteur
d"esprances ralistes, c'est
NOUS".
A cela, comme en cho, rsonne le
propos de Serge Letchimy qui
dclare : "(...) l'oeuvre de Csaire
c'est d'avoir assum, seul, le mal-
dveloppement de la Martinique..."
Vision pour le moins unilatrale de
l'histoire politique martiniquaise
"rcente".
Plus loin, faisant le compete des
dfis que notre pays doit reliever,
don't la "prcarit de l'emploi" et "le
chmage conomiquement structu-


rel et humainement dstructurant",
le successeur dsign d'Aim
Csaire relve que "la Martinique
est de plein fouet soumise au libra-
lisme sauvage".
Alors comment expliquer qu'il ait
appel voter "oui" au project de
Constitution librale de l'Europe
qui nous aurait enferms pour des
dcennies dans ce mme libralis-
me ?
D'autant que Serge Letchimy rap-
pelle que le "socialisme" est le
"choix de socit" du PPM.


Il est clair que le dbat n'es pas clos
et que beaucoup de questions res-
tent clarifier.
Au bnfice de la gauche martini-
quaise et de notre Peuple qui a soif
de perspectives claires. La raffir-
mation incantatoire de l'Autonomie
lors des Congrs est insuffisante.
Une condition ncessaire mais pas
suffisante pour avancer. Quelle
autonomie : autonomie librale ou
autonomie de progrs ?
M.B.


UMP


Yan

Monplaisir

rtrograd



Rcemment on annonait
grands sons de trompes l'lec-
tion de Yan Monplaisir la pr-
sidence de l'UMP-Martinique.
La direction parisienne du parti
chiraquien rappelle que les
structures locales de 1'UMP en
Martinique seront mises en
place dbut 2006 et finalement
Yan Monplaisir n'est plus
President. En application des
Statuts.
C'est Sainte-Rose Cakin qu'est
confie l'organisation du bureau
politique et des assises locales.
En ralit, cela recouvre la guer-
re avec les FMP Miguel
Laventure et Anicet Turinay qui
ne veulent pas de Monplaisir.
Comme on s'aime.
Ainsi, droite, c'est toujours
Paris qui choisit et tranche entire
les ambitions des chefs de tri-
bus. C'est la tradition du bon
bwana.
Que ne dirait-on pas si cela se
passait ainsi au PCM ?


Serge Letchimy en compagnie de Pierre Aliker.








a VIE DU PAIRTI


leudi 30 luin 2005 justice n 26 Page 6


Forum communist du 26 Juin 2005


La pche : Un secteur en devenir


Ce dimanche 26 Juin, au cour du
quarter La Dupr au Marin, se
tenait le dernier forum communist
avant les vacances. La direction du
Parti avait convi les militants et
sympathisants dbattre du thme
de la pche avec des professionnels de
ce secteur.
Les forums communists sur le
thme "O va la Martinique : Quel
avenir ?" sont des moments de
rflexion afin de connatre et de s'ap-
proprier la situation de divers sec-
teurs.
Au travers de ces contacts, le Parti
entend mettre en exergue le vaste
chantier de la responsabilit martini-
quaise, 'objectif tant d'actualiser ses
propositions.


Pour cela, la vision des acteurs de ter-
rain confronts la ralit reste
incontournable.
Pour dbattre et dresser "un filet" de
la situation, le president de la
Confdration des associations des
marins-pcheurs de Martinque et
president de l'association de Case-
Pilote Guy-Emile Belrose, avec ses
cts Georges Saint Prix, marin-
pcheur, ont rpondu l'invitation.
En introduction, le Secrtaire gnral
Georges Erichot posait les terms du
dbat : Peut-on voir la pche comme
un secteur d'activit porteur de dve-
loppement ? Cette volont existe-t-
elle et les Martiniquais sont-ils prts


se l'approprier ?
Autant de questions majeures pour
enrichir le dbat.
Pour les professionnels, il est ind-
niable que la pche doit trouver sa
vraie place dans l'conomie martini-
quaise. Le potential est sous-exploit,
estiment-ils, pour permettre une
autosuffisance ; la production tourne
autour des 7.000 tonnes, pour prs de
17.000 tonnes de products consom-
ms.
Face aux enjeux et dfis, la profession
doit matriser plusieurs paramtres,
mais pour cela la mission du comit
regional des pches doit voluer. Pour
eux, ce secteur est en pleine muta-
tion, avec une nouvelle gnration de
marins-pcheurs.


Plusieurs aspects ont t voqus,
tant en terms de frein que d'avan-
ces pour la profession, tels l'indivi-
dualisme, la commercialization, les
zones de cantonnement et les DCP,
l'aquaculture, l'incidence des pesti-
cides sur les fonds marines, la coop-
rative et la recherche. Ils n'ont pas
cach leurs inquitudes devant les
dispositions de lUnion Europenne
tendant arrter de subventionner la
mise sur pied d'une flotille. Ils ont
mis en avant la ncessit pour les
marins-pcheurs d'tre une force de
proposition face aux politiques.
Georges Erichot devrait expliquer
que la problmatique de la pche


comme d'autres devrait intresser les
Martiniquais et les inciter acheter
le poisson pch par les profession-
nels martiniquais de la mer.
En conclusion, un dbat riche qui
devrait en amener d'autres, tant le
sujet est vaste et complex.
Les forums communists s'arrtent le
temps des vacances.
La Direction du parti entend les
relancer la rentre.
C.B.


Guadeloupe

61e

anniversaire

du journal

"L'Etincelle"
Dans le cadre de l'anniversaire du
journal l'Etincelle un forum tait
organis le samedi 25juin avec
pour thme : "La jeunesse guade-
loupenne face son avenir".
Plusieurs questions ont t abor-
des telles que la formation, la
mobilit, la prfrence l'emploi,
la jeunesse guadeloupenne et
mode de vie, etc...
Samedi soir les Partis
Communistes de Guadeloupe, de
Cuba et de Martinique se sont ren-
contrs pour dbattre du thme :
Integration, cooperation et migra-
tion carabe.
Aprs un change fructueux, les
trois Partis ont adopt une rsolu-
tion commune qui a fait l'objet d'un
dbat public dans l'enceinte de l'es-
pace de "L'Etincelle" Sainte-Anne
en Guadeloupe (la Dclaration
commune sera publie la semaine
prochaine) le dimanche 26 Juin.
Le banquet populaire qui a rassem-
bl plus de 300 camarades, amis et
invits l'issue du dbat a connu
un vif succs.
Le Parti Communiste Martiniquais
tait reprsent par le camarade
Fernand Papaya. Il a port le mes-
sage d'amiti et de solidarity au
people frre de la Guadeloupe.


G. Erichot, Emile Capgras et Guy-Emile Belrose lors du Forum sur la pche.








ECONOMIC


Jeudi 30 Juln 2005 -Justice "n 29 Page 7


Chmeurs dcourags et prcarit en

hausse non rpertoris dans les statistiques


Au moment o l'on parle d'un nou-
veau plan emploi du gouverne-
ment, il faut rappeler que les sta-
tistiques du chmage en
Martinique sont sujettes caution.
Selon l'INSEE, : "Les demands
d'emploi baissent mais pas le ch-
mage" (Antiane-Eco n 60 de juin
2004) parce que la creation d'em-
plois est en panne en 2003. Selon
les ASSEDIC le nombre d'emplois
salaries a baiss de 1,9 % en 2003
en Martinique.
L'INSEE ajoute qu'il y a moins de
demandeurs d'emploi, c'est--dire
moins de chmeurs inscrits
l'ANPE, parce qu'il y a eu ces der-
nires annes des radiations plus
importantes des fichiers du fait des
changements des rgles d'une part
et d'autre part en raison du dcou-


ragement croissant des chmeurs
face l'impossibilit de trouver un
emploi : 80 % d'entre eux ne trou-
vent pas un emploi au bout d'un an
contre 20 % en France.
Rsultat : 14 % des chmeurs au
sens de la definition du Bureau
International du Travail (BIT) ne
se sont pas inscrits l'ANPE en
2003. Parmi les personnel classes
soi-disant "inactives" il y a 8 % de
vrais chmeurs.
Ajoutons qu'il y a 9% de sous
emploi dans l'ensemble des
emplois, savoir des emplois
temps partiel ou saisonniers qui
sont subis par les employs.
Enfin depuis 10 ans le nombre
d'emplois stables a faiblement pro-
gress alors que les contracts
dure dtermine ont augment de


prs de 40 %.
37 % des jeunes salaries de moins
de trente ans sont sous contracts
dure dtermine.
"France-Antilles" qui avait voqu
ces tudes dcouvre le lundi 20 juin
la Une : "Toute la Martinique
cherche du travail". Et de noter
que, selon les dernires statis-
tiques, le nombre de demandeurs
d'emploi serait de 37.131 fin avril
2005, en hausse de + 1,7 % sur un
an.
Par ailleurs, au course des cinq pre-
miers mois de 2005 on compterait
840 licenciements dans les entre-
prises de plus de 10 salaries,
notamment dans l'agriculture et le
BTP.

M.B.


Politique

Motion sur la crise majeure du logement social

annonce pour 2005 en Martinique


- Considrant la volont gouverne-
mentale affiche de finance la
construction de 500.000 logements
sociaux neufs et la rehabilitation
de 400.000 logements anciens,
- Considrant qu'en Martinique, les
oprateurs sociaux ont commenc
l'anne 2005 avec 10 millions d'eu-
ros de situation de travaux raliss
au titre de 2004, non pays par les
services de l'Etat,
- Considrant que les besoins arr-
ts par le Prfet et ses services
pour la Martinique en 2005 s'l-
vent 60 millions d'euros,
- Considrant que les Crdits de
Paiement annoncs pour 2005 ne
sont que de 22 millions d'euros,
- Considrant que les situations de
travaux des 5 premiers mois, dj
dposes, dpassent 24 millions
d'euros,
- Considrant que les oprateurs et
leurs 400 artisans sous-traitants,


qui totalisent plus de 2000 emplois
directs, sont dj en cessation de
paiement,
- Considrant que 1500 attribu-
taires ont des dossiers engags
pour lesquels ils ont vers leur
apport personnel et remboursent
leurs chances de prts alors que
leurs chantiers ne peuvent pas
dmarrer,
L'assemble rgionale runie en
sance plnire le mardi 14 juin
2005, raffirme son engagement
pour le logement et rclame avec
insistence au Ministre de l'Outre-
Mer, au titre de la Ligne
Budgtaire Unique,
- le dblocage immdiatement de
38 millions d'euros de crdits de
paiement supplmentaires pour la
Martinique afin d'viter l'arrt
brutal de la filire du logement
social et la destruction de 2000
emplois trs court terme.


- et une programmation plurian-
nuelle sur 5 ans des Crdits de
Paiement, au mme niveau que les
Autorisations d'Engagement et
hauteur des besoins rels, valus
pour la Martinique au minimum
50 millions d'euros par an (hors
retard accumul).

Le President du Conseil Rgional de la
Martinique
Alfred Marie-Jeanne
Le 16 Juin 2005


NDLR : A ceux qui disent que la
Martinique est un "pays dve-
lopp", voici un example de sa
fragilit et de son extreme
dpendance vis--vis d'une dci-
sion de gel des crdits du gou-
vernement pour cause de crise
financire.








sociT


Jeudi 30 Juin 2005 Justice n" 26 Page 8


Billet

Affaire du Collge Roger Castendet

Dcadence et irresponsabilit


Une enseignante du Collge Roger
Castendet (ex-Coridon) de Fort-de-
France a t prise en chasse en voi-
ture par un parent d'lve mcon-
tent que cet ducateur se soit oppo-
s l'attribution du tableau d'hon-
neur son fils.
Ce parent d'lve est dlgu d'une
association de parents d'lves de
surcrot...
Ce nouvel incident attire nou-
veau l'attention sur le phnomne
recent des agressions de tous types
l'gard des enseignants de la part
de parents d'lves : menaces, jets
d'acide, pneus crevs, etc.
Cela est bien sr inadmissible. Car
comment lutter contre la violence
des jeunes si les parents prennent
les enseignants pour cible ?
Les syndicats SNES-FSU et SE-
UNSA ont condamn avec raison
ces agissements inacceptables.
D'autant qu'il existe d'autres


mthodes pour contester leurs dci-
sions.
Ce qui est trange pour ne pas
dire plus c'est la reaction pour le
moins curieuse d'une organisation
de parents d'lves en l'occurren-
ce l'UPEM qui certes "dplore"
l'incident et le "condamne", mais
qui met en cause, en parallle, le
manque de mobilisation des ensei-
gnants sur la question de la nces-
sit des visits mdicales. Comme
si les deux faits taient compa-
rables et que l'un justifiait l'autre.
Dcicment... certain percent le
sens commun dans notre pays.
Finalement, ce qui se perd, c'est le
sens de l'effort. En effet, selon cer-
tains parents, il faudrait "donner"
des notes leves", "donner" des
diplmes, "donner" des examens
sans travailler, ni forcer, ni "pur-
ger". Et leur progniture ne peut
qu'tre gniale, leur image.


Accepter cela, c'est accepter que
notre pays tombe dans le trou sans
fond de l'irresponsabilit et du
nant de l'assistanat.
Et pendant ce temps-l les autres
venus d'ailleurs, plus comptents,
plus efficient, plus courageux,
prendraient les places, les postes
de responsabilit et revendique-
raient pour l'ternit le droit lgiti-
me de diriger des non comptents
et des incapables que nous serions
par nature suivant leur mentality
colonialiste.
Il faut ragir contre cette dcaden-
ce et rhabiliter le sens de l'effort
martiniquais et du respect des
matres qui doivent tre des guides
pour notre jeunesse dboussole
par cette socit capitalist inhu-
maine et matrialiste.

Michel Branchi


Nicolas Sarkozy,

un forcen de l'ultra-libralisme


Un mois aprs la victoire du "non"
au rfrendum que se passe-t-il ?
Dominique de Villepin, a remplac
Raffarin. Sarkozy est revenue au
Ministre de l'Intrieur et, part
quelques ministres muts ou reca-
ls, la mme politique continue
avec les mmes, engendrant une
politique d'inscurit social.
Avec un Chirac au plus bas dans
les sondages et un ministry des
Finances qui trouve que la France
vit au-dessus de ses moyens. M.
Breton, parlait-il des millions de
chmeurs, RMistes, des salaries
prcariss, des licencis et la
Samaritaine ou au contraire des
ministres qui se sont octroys 70 %
d'augmentation d'indemnits du
temps de Raffarin ?
Les raisons qui ont fait la victoire
historique du "non", ne sont pas
vanouies.


Le retour de Sarkozy avec le titre
pompeux de ministry d'Etat appa-
rat comme un dfi adress aux
forces populaires franaises.
Certes il y a beaucoup de mise en
scne sur le thme de la scurit
dans les dclarations l'emporte
pice de Sarkozy sur le "nettoyage"
des banlieues au "karcher", par
example.
Nous assistons en fait une
variante du populisme pour sdui-
re les lecteurs de l'extrme-droite
et du F.N.
Et nous demeurons loin d'une
authentique politique de scurit.
Que veut dire exactement passer
"le" karcher" la Courneuve,
quand Sarkozy lui-mme avait
dj diminu de 30 % les effectifs
de scurit en... 2002 la
Courneuve ?
Les questions de l'immigration, de


la lutte contre la clandestinit sont
poses de faon xnophobe, mais
pas dans le cadre d'une nation
moderne don't le drapeau flotte
encore aux quatre coins du monde.
Les propos scuritaires de Mr
Sarkozy sont cohrents avec ses
choix ultralibraux. Le droit la
sant pour tous, le droit un tra-
vail, un logement digne de ce
nom, des Services Publics de qua-
lit ne sont pour lui que "le produit
d'une habitude, d'une lchet, d'un
oubli".
Ministre d'Etat de la Rpublique, il
semble oulier qu'en France existe
la separation des pouvoirs, que
dans une vraie dmocratie la paro-
le du people est souveraine et qu'il
faut la respecter.

A. Constant.


I











ANNONCES LGALES


leudi 30 luin 2005 justice n 26 Page 9


AVIS DE CONSTITUTION

Avis est donn de la constitution c
t prsentant les caractristiques
DENOMINATION SOCIAL : OT
FORME:SARL
SIGE SOCIAL : Lot. Thoraill
SAINT-JOSEPH
CAPITAL SOCIAL: 7 000 euros
OBJET : Petite Restaurati
Ptissesir et Boulangerie.
DURE : 99 ans computer de l'i
tion au RCS de Fort-de-France
GERANCE : M. Gilles CAZENA
rant Morne Pitault 97240 FRAN

Pour avis



AVIS DE CONSTITUTE

Par acte sous seing priv, e
29.03.2005, il a t constitu uni
Denomination: SCI AUDELYS
Adresse du sige social : 57 F
Horizon Ravine Vilaine 97200 F-
Objet social : Location, Ver
Construction, de biens immobilie
Dure : 99 ans
Capital: 1 000,00
Grant: Mr VAILLANT Vincent P
Demeurant : 57 Rocade Bel Hoi
Fort-de-France
Immatriculation au registre du C
en course

Pour avis, le Grant



A.F. PARTICIPATION:
Socit responsabilit I
au capital de 8.000 eur
Sige social :
Centre commercial La Gi
3 tage 97232 LAMEf
RCS B 440 496 230

AVIS DE PUBLICITY

Aux terms du procs-verbal de
gnrale extraordinaire du 21 J
capital a t augment de 82
pour tre port 90.000 euros,
ration de reserves prleves s
Report Nouveau.
Le capital social s'lve 90.000
s en 800 parts d'une valeur r
112,50 euros.
En consequence, l'article 7 des
modifi comme suit:
"ARTICLE 7 Capital social
Le capital social est fix la
90.000 euros (quatre vingt dix m
est divis en 800 parts social
euros entirement libres".

Pour avis


P.E.G. SERVICES
Socit responsabilit I
capital variable de 1.0
Sige social : 14 Rue de la
Anse l'Ane 97229 LES TR
RCS : FORT-DE-FRAN
en course d'immatricula

AVIS DE CONSTITUTE

Aux terms d'un acte sous se
date du 20 juin 2005 Les Trois
constitu une socit prsentant
ristiques suivantes :
FORME : Socit responsabili
DENOMINATION : P.E.G. SERVE
SIGE SOCIAL: 14, rue de la B
l'Ane 97229 LES TROIS ILE
OBJET SOCIAL : Services di
principalement aux entreprises
DURE : 99 annes computer d
triculation au Registre du Coma
Socits
CAPITAL: Variable de 1.000 ,
mum 10.000
GRANCE: Mademoiselle DOF
Lezin
IMMATRICULATION : au regis


)N

l'une soci-
suivantes :
ANTIK

e 97212


merce et des socits de For
972.

Pour avis .
Le reprsentant lgal


t-de-France




FA 4912


SAXO 2002
on, Ptite Socit civil au capital de 2000 euros
Sige social : Quartier Bols Dsir
mmatricula- 97231 ROBERT

VE demeu- AVIS DE PUBLICITY
COIS.
Aux terms du procs-verbal de l'assemble
gnrale ordinaire du 10/06//2005, il rsulte
FA 4909 que :
Le sige social a t transfr.
Ancienne mention : Quartier Bois Dsir
ON 97231 ROBERT
Nouvelle mention : 17 Boulevard de Verdun
n date du 97200 FORT-DE-FRANCE
SSCI L'article n" 5 des status a t modifi en
consequence sans autres modifications.
Rocade Bel Mention sera faite au RCS : Fort-de-France.
de-F
ie, Achat, Pour avis
rs Le Grant
FA4913

ierre ANNOUNCE LGALE
rizon 97200
Suivant acte sous seing priv en date du 22
commercee : Juin 2005, il a t constitu une socit pr-
sentant les caractristiques suivantes :
Denomination : "MADININA CONTROL
TECJ-NIQUE"
FA 4910 Forme: EURL
Capital: 7 500 euros
Sige social : Quartier Bochette 97232 LE
S LAMENTIN
Imite Objet : Contrle technique de vhicules
ros Grant: Camille RANGOM
Dure : 99 ans
allrla
NTIN Pour avis, le Grant Camille RANGOM
FA 4914

AVIS

l'assemble Suite l'Assemble Gnrale du 29 avril
uin 2005, le 2005 M. Joseph CABRIMOL a l nomm
.000 euros, pour assurer la grance de la SARL C.C.R.
par incorpo- Ancienne mention : M. Willy MOUTOUSSA-
ur le poste MY rsidant Morne Balai 97218 BASSE-
POINTE
0 euros, divi- Nouvelle mention : M. Joseph CABRIMOL
nominale de rsidant Ravine des Saints n 27 97216
AJOUPA-BOUILLON.
status a t FA 4915

AVIS DE MODIFICATION D'UNE SARL
some de SOREDES
ille euros). Il
s de 112,50 Par assemble gnrale extraordinaire le 11
mai 2005
Sige social : Rsidence Garifuna Bt. E -
Esc. 8 Apt 10 97290 MARIN
FA 4911 Ancienne mention : Imm. PINEL Carrefour
Diaka 97290 MARIN.

limite Le Grant FA 4916
00 C
Bcune MARTINIQUE BRICOLAGE
OIS ILETS Socit par actions simplifie
NCE au capital de 214 500 C
ition Sige social :
Centre Commercial Place d'Armes
ON 97232 LE LAMENTIN
334 680 111 RCS FORT-DE-FRANCE
ing priv en
Ilets, il a t Suivant decision en date du 13 juin 2005, le
t les caract- Prsident, usant des pouvoirs confrs par
les status, a dcid le transfer du sige
it limite social LE LAMENTIN (97232) Lotissement
ICES Petit Manoir, computer du mme jour.
cune,Anse Mention sera faite au RCS de FORT-DE-
TS FRANCE.
vers foumis FA4917

e son imma- VAL WIND
nerce et des Socit responsabilit limite
au capital variable de 45.735 euros
capital maxi- Sige social : 23 Rue Moreau de Jones
97200 FORT-DE-FRANCE
RIVAL Peggy RCS Fort-de-France B 440 661 338

Ire du com- Il rsulte du procs-verbal de l'assemble


gnrale ordinaire en date du 1!
que Mademoiselle La NESTILE
Moreau, Commune du Lorra
dmissionnaire de la socit a
ce par Monsieur Windolf YOUNE
aot 1962 et domicili Pla
Commune de Schoelcher.
La nomination de Monsieu
YOUNES aux functions de g
socit VAL WIND a t accept
mil des voix mises.

Fort-de-France, le 15 Juin 2005
Pour avis, la Grance


SKARLEY'S
Socit responsabilit Il
au capital de 7 625 eur
Sige social 97200 FORT-DE
72, rue Victor Hugo
RCS 479 816 423

II rsulte du procs-verbal de I
gnrale ordinaire en date du 1
que Mademoiselle Julie NESTI
rant Moreau, Commune du Lor
le dmissionnaire de la socit a
ce par Monsieur Windolf YOUNi
aot 1962 et domicili Pla
Commune de Schoelcher.
La nomination de Monsieu
YOUNES aux functions de g
socit SKARLEY'S a t accep
nimit des voix mises.

Fort-de-France, le 15 Juin 2005
Pour avis, la Grance


AVIS

Aux terms d'un acte sous se
Fort-de-France, le 25 Avril 20C
constitu une socit civil et'
prsentant les caractristiques si
Denomination: S.C.I. LE DEPRC
Forme : Socit Civile Immobilii
Sige: 72 rue Ernest Deproge 9
DE-FRANCE
Objet: La proprit, l'administrat
station par bail, location et ver
immeubles btis ou non btis et
element toutes operations civil
chant l'objet social de nature
directement ou indirectement le
vi par la socit, son existence o
loppement.
Dure: 99 ans
Capital : 600 euros
Grance : M. Chariot Dsir
demeurant au 1 Rsidence
97211 RIVIRE-SALE
Immatriculation : Registre du c
des socits de Fort-de-France.

Pour avis, la Grance


I.C.S.
SARL au capital de 9 14f
Quarter Poirler-Lpin
97213 LE GROS-MORI
RCS FORT-DE-FRANCE B 42
99 B 678

Par dlibration de I'A.G.E. run
2004. le capital social fix
s'lve dsormais 20.457,00 C
incorporation des reserves audit
Les status ont donc t modifis
Article 7: Capital Social
Le capital social est fix la
60.000 francs soit 9.146,94 di
parts de 100 francs soit 15,24
intgralement libres, savoir
Le reste de l'article demeure inc
Remplac par
Article 7 Capital Social
Le capital est fix la some
euros, divis en 600 parts de 3
cune intgralement libres, s<
totalit par les associs et attrib
cun d'eux dans la proportion de l
respectifs, savoir:
Le rest de l'article demeure inc

La Grance


5 juin 2005 I.C.S. SARL AU CAPITAL DE 20.457 C
demeurant Quartier Polrier-Lpinle
in, grante 97213 LE GROS-MORNE
t rempla- RCS FORT-DE-FRANCE B 423 972 884
S, n le 10 99 B 678
teau Fofo,
Le 3 juin 2005, I'A.G.E. a modifi les status.
r Windolf Le capital social fix 20.457 C s'lve
rant de la dsormais 25.367 E suite une incorpora-
e l'unani- tion des reserves audit capital.
Les status ont donc t modifis comme suit:
Article 7 : Capital Social
Le capital social est fix la some de
20.457,00 , divis en 600 parts de 34,09
FA 4918 chacune intgralement libres..., savoir:
Remplac par
Le capital est fix la some de 25.367
mite euros, divis en 600 parts de 42,28 C...
os Le reste de l'article demeure inchang.
-FRANCE Monsiuer CARDOU Pascal demeurant
Quarter Montrose Gondeau 97212 Saint-
Joseph est nomm grant la place de
Monsieur ADELISE Samy dmissionnaire.
assemblee Les status ont donc t modifis comme suit:
5 juin 2005 Article 12 : Grance
LE demeu- Le(s) premier(s) grant est (sont) Samy
rain, gran- Nazaire ADELISE
t rempla- Remplac par
ES, n le 10 Le(s) premier(s) grant est (sont) Pascal
teau Fofo, CARDOU
Le reste de l'article reste inchang.
r Windolf Le sige social est transfr Entre
rant de la Montrose Gondeau 97212 Saint-Joseph,
te l'una- l'article 4 des status est modifi en ce sens.
Article 4 : Sige social
Le sige de la socit est fix Quartier
Poirier 97213 Le Gros-Mome
Remplac par
FA 4919 Le sige de la socit est fix Quartier
Montrose Gondeau 97212 Saint-Joseph.

La Grance
ing priv FA 4922
5 il a t
immobilire AVIS DE CONSTITUTION
uivantes :
)GE Il a t constitu une SARL capital variable
re de 7.640,00 euros en numraire don't les
7200 FORT- caractristiques sont les suivantes:
DENOMINATION SOCIAL: KARIBCOLOR
ion, l'exploi- SIGE SOCIAL: Immeuble SEIM ZI de la
lte de tous Lzarde 97232 LAMENTIN
plus gnra- ACTIVIT : Travaux et commercialization de
s se ratla- tous products dans le domaine de la peinture
favoriser DURE : 99 ans
but poursui- GRANT: Pascal PRIVAT
u son dve- FA 4923

AVIS

PRUDENT, Au terme d'un acte sous seing priv en date
en Came, du 13 avril 2005 enregistr la recette des
impts le 16 juin 2005 sous le n" Bordereau
rnmerce et 2005/174 case n" 6.
Madame BONNE Dominique ne le 20
octobre 1969 Saint-Joseph demeurant
Lotissement La Michel 97223 DIAMANT, a
FA 4920 donn en location grance la socit
CHIN'A CASE SARL au capital de 7500,00
don't le sige social est Rue Justin Roc
6,94 C 97223 DIAMANT immatricul au registre du
le commerce et des socits de Fort-de-France
NE sous le n' 414 955 575 n" de gestion: 2002
3 972 884 A 634 pour une dure de deux ans comp-
ter du 1 Mai 2005 jusqu'au 31 avril 2007.
En vertu de ce contract la socit CHIN'A
ie le 17 mai CASE exploitera ce fonds ses risques et
9.146,94 C prils et sous son entire responsabilit.
Suite une
capital. Pour avis,
comme suit: Le Grant
FA 4924
some de
ivis en 600 AVIS
C chacune
L'assemble gnrale extraordinaire du 22
hang. mars 2005 de la SARL DIAZ DUCOS au
capital de 8.000,00 C ayant son sige social
au Centre Commercial ESPACE 92 ZI
de 20.457 Cocotte DUCOS a dcid de la dissolution
4,09 C cha- anticipe de la socit du ler juilet 2005.
ouscrites en Lassemble a nomm Monsiuer M'Tanios
ues cha- ALLOYOUSSE demeurant 12 rue du Vieux
eurs apports Chemin Terres-Sainville Fort-de-France
en quality de liquidateur.
hang.
Pour avis
Le Grant
FA 4921 FA 4925











ANNONCES LGALES


Jeudi 30 Juin 2005 Justice n 26 Page 10


AVIS

assemblee gnrale extraordin
mai 2005 de I'EURL TERMAX
Unipersonnelle Responsabilit
capital de 7.500,00 C ayant son s
Grosse Gouttire SAINT-JOSEI
resolution de mettre la socit T
sommeil pendant une anne b
1er juin 2005 jusqu'au 31 mai 201

Pour avis
Le Grant



S.A.S. "ARCHIPEL IMMOBI
Socit par Action Simpl
au capital de 50 000 eui
Sige social : 1 Rue Jean-J
97228 SAINTE-LUCE

AVIS DE CONSTITUTION

Aux terms d'un acte sous seing
date du 1er juin 2005 enregistr
des impts du Marin le 14 juin 2(
constitu une socit par action
institute par la loi n* 94-1 du 3 jt
et prsentant les caractristiques
- Denomination: ARCHIPEL IMM
- Sige : 1 rue Jean-Jaurs 9722
LUCE
- Dure : 99 ans computer de sa
matriculation au Registre du co
des socits
- Capital : 50 000 euros, divis
actions de 1 000 euros chacune
- Objet : Lexercice dans l'activit
diaire en matire:
* D'achat, vente, location ou sous
nu ou en meubl d'immeubles,
* D'achat, vente ou location-g
fonds de commerce,
* De souscription, achat, vente d
de parts sociales immobilires.
Et toutes operations se rapport
prcit ainsi que toutes autres
financires, commercials, in
mobilires ou immobilires.
- Exercice du droit de vote : sous i
dispositions lgales, chaque mem
semble dispose autant de voix
de ou reprsente d'action.
- President: Mr Daniel KIEFFER
1 rue Jean-Jaurs SAINTE-LU
nomm president de la socit
dure indtermine.
- Commissaires aux competes :
des status ont t nomms co
aux competes, pour une dure dev
l'issue de l'assemble gnrale
ra sur les comptes du sixim
social :
Titulaire : M. MAS PHILIPPE, di
5b Bd Emile Combes 13200 AR
Supplant : M. VINCENT BE
demeurant 225 Avenue de l'Euro
SIX FOURS LES PLAGES.
La socit sera immatricule au
commerce et des socits de
FRANCE.

M. KIEFFER
President



AVIS

Avis est donn de la constitution d
prise responsabilit limite
NETCOM SOLUTION SARL
Sige social : 4, rue Blnac 97
DE-FRANCE
Capital : 8 000 euros
La socit a pour objet aux Antille
en France mtropolitaine et l't
La commercialization, la vente, I
et la maintenance de tous produit
soires en rapport avec l'informati
phone, la bureautique.
La creation et la gestion de cyber
tlboutiques.
Dure: 99 ans
Grance : Monsiuer TREFL
Thoraille 97215 RIVIRE-SAL


SOCIT CARIBENNE DE SCURIT
SARL au capital de 7 500 C
aire du 12 Sige social :
Entreprise 28 Lotissement les Flamboyants
Limite au Cit Dillon 97200 FORT-DE-FRANCE
ige social RCS de Fort-de-France : 2004 B 781
PH a pris la SIRET: 454 090 317 00024
ERMAX en
computer du MODIFICATION DE L'OBJET SOCIAL
06.
Par assemble gnrale en date du 12 mai
2005, il a t dcid de modifier l'objet social
comme suit:
FA 4926 La socit a pour objet dans les DOM-TOM
et en France mtropolitaine, la surveillance,
le gardiennage, la sret aroportuaire, et
ILIER" dans le cadre de la sret aroportuaire,
ifle l'inspection et le filtrage des personnel et
ros des bagages cabinets (IFPBC). la verification
Jaurs spciale du fret, la verification des bagages
de soute.
Ancien objet social:
>N La socit a pour objet dans les DOM TOM
et en France mtropolitaine, la surveillance,
s privs en le gardiennage, la mise en place de sys-
la recette tmes d'alarmes.
005, il a t Les status ont t modifis en consquen-
s simplifie ce.
invier 1994
suivantes: Pour avis, le Grant
OBILIER FA 4929
8 SAINTE-
AVIS DE CONSTITUTION
datte d'im-
mmerce et En date du 01 Juin 2005, il a t constitu la
socit suivante :
s en 500 Forme : Socit Responsabilit Limite
Denomination: JA PRO CONSTRUCTIONS
d'interm- Sige social : C/o Mr Jimmy AGARAT -
Morne Honor 97211 RIVIRE-PILOTE
-location en Objet social : La ralisation de travaux per-
mettant la conception, la ralisation, la com-
rrance de mercialisation ou la gestion de tout project de
construction ;
'actions ou Achat et prise bail de tous immeubles btis
ou non.
nt l'objet Mise en valeur des immeubles acquis.
operations Toutes autres operations se rattachant l'ob-
dustrielles, jet.
Capital : 8 000 euros
reserve des Dure : 99 ans
ibre de l'as- Grante : Mlle Marlne MONNELY
qu'il poss- Dclaration en est faite au greffe du Tribunal
de Commerce de F-de-F.
demeurant
1CE a t Fort-de-France, le 01 juin 2005
pour une Pour insertion, le Grant
FA 4930
aux terms
mmissaires AVIS DE CHANGEMENT
vant expirer D'ADRESSE DU SIGE SOCIAL
qui statue-
e exercise CENTRE NUTRAMINCE EURL
SIRET 479 689 880 0012
emeurant RCS Fort-de-France 2005B452
LES.
RGMANN, Ancienne adresse : 123 Route des
pe 83 140 Religieuses 97200 Fort-de-France
Nouvelle adresse : C. Cial Le Trident -
registre du Montgrald Avenue Louis Domergue -
FORT-DE- 97200 FORT-DE-FRANCE

Pour avis, la grante : Colette ELIAZORD
FA 4931

FA 4927 AVIS

Aux terms d'une dlibration en date du 17
Juin 2005, l'Assemble Gnrale
Extraordinaire des associs de la socit :
l'une entre- FRANCE BTON
dnomme Socit Responsabilit Limite au Capital
de 100.000 euros, sige social : ZAC de
200 FORT- Rivire Roche (97200) FORT-DE-FRAN-
CE, 419 264 650 RCS FORT-DE-FRANCE,
a dcid, effect du mme jour :
s, Guyane, la transformation de la Socit en socit
ranger : par actions simplifie, sans creation d'un tre
'installation moral nouveau et a adopt le texte des sta-
ts et acces- tuts qui rgiront dsormais la Socit ; la
lue. la tl- denomination de la Socit, son objet, son
sige, sa dure et les dates d'ouverture et de
rcafs et de clture de son exercise social demeurent
inchangs ; le capital social reste fix la
some de 100.000 euros ;
E Hector, la poursuite du mandate de la Socit FICO-
E GEX, Commissaire aux Comptes Titulaire, el
FA 4928 de Monsieur Thierry CELESTINE.
Commissaire aux Comptes Supplant.


President: sous sa nouvelle forme, la soci-
t est dirige par M. Louis MORIN demeu-
rant Habitation Boisbriand (97226)
MORNE-VERT, anciennement Grant.
Admission aux assembles et droit de vote :
chaque action donne droit au vote et la
representation dans les dlibrations. Le
droit de vote attach aux actions est propor-
tionnel la quotit de capital qu'elles repr-
sentent et chaque action donne droit une
voix.
Transmission des actions : toute cession
d'actions mme entire associs ne peut tre
ralise qu'avec l'agrment pralable de la
collectivit des associs.

Pour avis et dpt lgal
RCS FORT-DE-FRANCE
FA 4932

AVIS

Aux terms d'une dlibration en date du 17
Juin 2005, l'Assemble Gnrale
Extraordinaire des associs de la socit :
BTON INDUSTRIAL MARTINIQUAIS
Socit Responsabilit Limite au capital
de 116.200 euros, sige social : ZAC de
Rivire Roche (97200) FORT-DE-FRAN-
CE, 339 185 274 RCS FORT-DE-FRANCE,
a dcid effet du mme jour: de transfor-
mer la Socit en socit par actions simpli-
fie, sans creation d'un tre moral nouveau
et a adopt le texte des status qui rgiront
dsormais la Socit. La denomination de la
Socit, son objet, son sige, sa dure et les
dates d'ouverture et de clture de son exer-
cice social demeurent inchangs. Le capital
social reste fix la some de 116 200
euros.
President: sous sa nouvelle forme, la soci-
t est dirige par M. Louis MORIN demeu-
rant Habitation Boisbriand (97226)
MORNE-VERT, anciennement Grant.
Commissaire aux Comptes:
- St FICOGEX, sis 39, Avenue Victor Hugo
(75116) PARIS Cedex, est nomm
Commissaire aux Comptes Titulaire, en rem-
placement de la St FIDAUDIT au terme de
son mandate;
- M. Emmanuel WINDAL demeurant 39,
Avenue Victor Hugo (75116) PARIS Cedex,
est nomm Commissaire aux Comptes
Supplant, en replacement de M. Pierre
TOUCHARD au terme de son mandate.
Admission aux assembles et droit de vote:
chaque action donne droit au vote et la
representation dans les dlibrations. Le
droit de vote attach aux actions est propor-
tionnel la quotit de capital qu'elles repr-
sentent et chaque action donne droit une
voix.
Transmission des actions : toute cession
d'actions mme entire associs ne peut tre
ralise qu'avec l'agrment pralable de la
collectivit des associs.

Pour avis et dpt lgal
RCS FORT-DE-FRANCE
FA 4933

AVIS

Aux terms d'une dlibration en date du 17
Juin 2005, l'Assemble Gnrale
Extraordinaire des associs de la Socit :
BTON PLUS
Socit Responsabilit Limite au capital
de 279 888 euros, sige social : Habitation
Mareuil (97215) RIVIRE-SALE, 381 172
436 RCS FORT-DE-FRANCE. a dcid,
effet du mme jour:
- la transformation de la Socit en socil
par actions simplifie, sans creation d'un tre
moral nouveau et a adopt le texte des sta-
tuts qui rgiront dsormais la Socit ; la
denomination de la Socit, son objet, son
sige, sa dure et les dates d'ouverture et de
clture de son exercise social demeurent
inchanges ; le capital social rest fix la
some de 279 888 euros;
- la poursuite du mandate de la Socit FICO-
GEX, Commissaire aux Comptes Titulaire, et
de Monsieur Emmanuel WINDAL,
Commissaire aux Comptes Supplant.
President: sous sa nouvelle forme, la soci-
t est dirige par M. Louis MORIN demeu-
rant Habitation Boisbriand (97226)
MORNE-VERT, anciennement Grant.


Admission aux assembles et droit de vote :
chaque action donne droit au vote et la
representation dans les dlibrations. Le
droit de vote attach aux actions est propor-
tionnel la quotit de capital qu'elles repr-
sentent et chaque action donne droit une
voix.
Transmission des actions : toute cession
d'actions mme entire associs ne peut tre
ralise qu'avec l'agrment pralable de la
collectivit des associs.

Pour avis et dpt lgal
RCS FORT-DE-FRANCE
FA 4934

AVIS

Aux terms d'un acte S/S/P/ en date du 21
dcembre 2004, il a t constitu une soci-
t prsentant les caractristiques suivantes:
FORME : Socit responsabilit limite
OBJET : La proprit et l'exploitation dans
les conditions prvues au livre V du Code de
la Sant Publique, d'une Officine de
Pharmacie sise et exploite LE LAMENTIN
(97232) Aroport de FORT-DE-FRANCE Le
Lamentin, qu'elle entend acqurir.
DENOMINATION : PHARMACIE DE
LAROPORT
SIGE SOCIAL : Aroport de FORT-DE-
FRANCE Le Lamentin 97232 LE LAMENTIN
DURE : 99 ans computer de la date d'im-
matriculation au RCS
CAPITAL SOCIAL : 8.000 euros constitu
d'apports en numraire; il est divis en 100
parts de 80 euros chacune;
GRANT: Monsieur Pierre ALIVON demeu-
rant Villa Fan Cottage, rue du Btonnier
Hector ANDR, Croix de Bellevue 97200
FORT-DE-FRANCE.
La prsente socit sera immatricule au
RCS de FORT-DE-FRANCE.
FA 4935


SEALINE SARL
52, rue Schoelcher
97215 RIVIRE-SALE
Capital social d'origine : 1.000 C

AVIS

Par AGE du 20 juin 2005, les associs ont
vot l'unanimit les resolutions suivantes:
* Modification corrlative statutaire des asso-
cis
* Augmentation consequence du capital
social de 1.000 C 8.000 .
Ancienne mention:
Le capital social est fix la some de
MILLE EUROS (1.000 C)
Il eSt divis en 50 parts de 20 C chacune.
entirement souscrites, numrotes de 1
50.
Nouvelle mention:
Le nouveau capital social est fix la
some de HUIT MILLE EUROS (8.000 )
II est rparti en 400 parts sociales de 20 C
chacune, entirement souscrites et numro-
tes de 1 400.

Pour avis
Le Grant
FA 4936


BAGUETTES CHINOISES SARL
Au capital de 7622,45 C
41, rue Isambert
97200 FORT-DE-FRANCE
Martinique
Siret : 404 363 228 00010
APE : 553 B

ANNONCES LGALES
Dissolution et liquidation de la SARL

Aux terms de l'assemble gnrale extraor-
dinaire du 02 juin 2005 au 41 rue Isambert
97200 FDEF de la Socit BAGUETTES
CHINOISES SARL au capital de 7.622,45 ,
il a t dcid la dissolution anticipe de la
socit et sa liquidation amiable sous le rgi-
me conventionnel, conformment aux dispo-
sitions lgales et statutaires.


Suite en page 11












ANNONCES LGALES


Jeudi 30 Juin 2005 Justice n 26 Page 11


Suite de la page

La socit subsistera pour les bes
liquidation et jusqu' la clture de
Le lieu o la correspondence doit
se et celui o les actes et
concemant la liquidation doivent
lis, a t fix 41 Rue Isambert 9
de-France sige de la liquidation.
Elle a nomm comme liquidated
Mme LAW Isabelle pouse CHEN
avril 1972 demeureantau 47 Rouit
97200 FORT-DE-FRANCE en lui
les pouvoirs les plus tendus, so
de ceux exclusivement rservs i
la collectivit des associs, dans I
permettre de mener bien les op(
course.
Le dpt des actes et pices r
liquation sera effectu au greffe
de commerce de Fort-de-France
au registre du commerce et des s

Pour avis
La Grante


AVIS

Par acte sous seing priv en date
2005, il a t constitu une soi
immobilire.
Denomination : KAPSUD
Capital : 300 C
Apports : 300 C en numraire
Sige social : Cit Lazaret -
Manguiers 97224 DUCOS
Objet : L'acquisition, la gestion
immobiliers et gnralement, la
de routes operations se rattacha
ment ou indirectement l'objet sc
vu que ces operations n'affecte
caractre civil de la socit.



AVIS DE CONSTITUTION

Au terme d'un acte sous seing pri
du 1er Janvier 2005, il a t cn
socit responsabilit capit;
prsentant les caractristiques su
Denomination social : NH CC
TION
Capital : 2.000C divis en 100 par
chacune. ,
Apports des associs: 1.000 C ei
re.
Sige social : Petite Lzard
MORNE
Objet : Tous travaux du btimen
transactions commercials se
directement ou indirectement l'o
Dure : 99 annes computer de
triculation au registre du comme
socits.
Grant : Monsieur NABOR dem
quarter Petite Lzarde, GROS-MI
La socit sera immatricule au
commerce et des socits de
France.


Me Batrice DUFRESN
Avocat au Barreau de Fort-de
Centre d'Affaires Dillon Valm
Bt A 1er tage
97200 FORT-DE-FRANC
Tl. : 0596 63 45 37 Fax : 0596

DEMAND DE CHANGE
DE REGIME MATRIMONI

Suivant acte authentique reu en
Matre Robert CEAUX, Notaire
membre de la Socit Civile Profe
dnomme "Franois et Charles G
SAINT-AURIN, Robert CEAUX e
PERIE, Notaires Associs", litu
Office Notarial don't le sige social
de-France (Maniniue), Croix de
Avenue Condorcet, le 28 octo
Monsiuer Bernard Jean LESCLID
n le 9 janvier 1936 Rabat (
Madame Dolores CORTES, soi
sans profession, ne le 12 dceml
Rabat (Maroc), demeurant ens
Trois-Ilets (97220), 9 rue des Ar


10

soins de la
celle-ci.
tre adres-
documents
tre noti-
7200 Fort-

ur amiable
l ne le 28
e de Cluny


Milan, ont dcid de changer leur regime
matrimonial et d'adopter, pour l'avenir, le
rgime de la communaut universelle des
biens meubles et immeubles, presents et
venir, tel qu'il est tabli par l'article 1526 du
Code Civil, et ce sous reserve de l'homolo-
gation intervenir par le Tribunal de Grande
Instance de Fort-de-France.

POUR AVIS


us reserve Raymond LARGEN
par la loi 44, Rue Galllini
a but de lui 97200 FORT-DE-FRANCE
rations en Tl. : 056 60 18 58

elatifs la SCI DU MORNE
du tribunal SCI au capital de 1.000 C
en annexe Sige social :
ocits. Angle des rues Trudar et Thaly
97212 SAINT-JOSEPH

Aux terms d'une dlibration en date du 10
FA 4937 juin 2005, l'assemble gnrale extraordinai-
re a dcid que la nouvelle denomination de
la socit est "SCI LES ERONDES", comp-
ter de ce jour et de modifier en consequence
du 06 Juin l'article 3 des status :
cit civil Article 3 Dnomination
Ancienne mention:
La denomination social est : SCI DU
MORNE
Nouvelle mention:
Rue des La denomination social est : SCI LES
ERONDES
de biens FA4941
ralisation
nt directe-
cial, pour- Dominique MODOCK
nt pas le & Monique LEPELLETIER-DUVAL
Notaires Associs
FA 4938 (Successeur de Mes
PLISSONNEAU-DUQUENE)
Immeuble NOTEX
N Lotissement La Plaine Petit Manoir
97232 LE LAMENTIN
v en date Tl. 0596 61 91 63 I Fax : 0596 60 90 47
istitu une E-mall : modock-lepelletler@notaires.fr
al variable
ivantes: Etude de Matres Dominique MODOCK
NSTRUC- et Monique LEPELLETIER-DUVAL,
Notaires associs LE LAMENTIN
rts de 20 C (Martinique)
Immeuble Notex
n numrai- Lotissement La Plaine Petit Manoir

e GROS- AVIS DE CONSTITUTION

t et toutes Suivant acte reu par Maitre Dominique
rattachant MODOCK, Notaire LE LAMENTIN,
bjet. Immeuble Notex, Lotissement La Plaine
son imma- Petit Manoir, le 20 juin 2005, enregistr, a
rce et des t constitu une socit civil immobilire
ayant les caractristiques suivantes :
eurant au Objet: L'acquisition par voie d'achat ou d'ap-
ORNE port la proprit, la mise en veleur, la trans-
registre du formation, la construction, l'amnagement,
t Fort-de- l'administration et la location de tous biens et
droits immobiliers, de tous biens et droits
FA 4939 pouvant constituer l'accessoire, l'annexe ou
le complement des biens et droits immobi-
E liers en question.
-France Dnomination: "SCI RAPHAEL"
enlre Sige social : FORT-DE-FRANCE (97200),
C/" Mr et Mme Jean-Paul HIERSO 17,
:E Boulevard de Verdun
S63 45 73 Dure : 99 annes
Capital social : MILLE EUROS (1.000,00
ENT eur)
AL Les apports sont en numraire.
Les parts sont librement cessibles au profit
l'tude de d'un associ, d'un ascendant ou descendant
Associ, dudit associ, toutes les autres cessions
ssionnelle sont soumises l'agrment pralable
iALLET de l'unanimit des associs.
et Philippe L'exercice social commence le 1er janvier et
laire d'un finit le 31 dcembre de chaque anne.
est Fort- Les associs nomment pour premier grant
Bellevue, de la socit est : Monsieur Jean Paul
bre 2004, HIERSO, susnomm.
E, retrait, La socit sera immatricule au RCS de
[Maroc) et FORT-DE-FRANCE.
n pouse,
bre 1943 Pour avis
emble au Le Notaire
mes, Anse FA4942


AVIS

Madame Micheline Jeanne MARIE-SAINTE
ne le 29 aot 1972 Fort-de-France, et
Monsieur Jos Anicel AUGUSTIN, n le 17
avril 1971 Fort-de-France, maris le 24
avril 1997 Schelcher, envisagent de dpo-
ser auprs du Tribunal de Grande Instance
de Fort-de-France, une requte afin d'homo-
logation de changement de rgime matrimo-
nial, en vue de l'adoption du rgime de spa-
ration de biens".
FA 4943

AVIS D'APPEL PUBLIC
LA CONCURRENCE

Identification de l'organisme qui passe le
march :
CONSEIL REGIONAL DE LA MARTINIQUE
Service des Marchs et de la command
publique Rue Gaston Defferre Cluny -
97200 Fort-de-France Martinique Tl.:
0596 59 63 00 Tlcopie: 0596 72 68 10
Personne responsible de march :
Le President du Conseil Rgional de la
Martinique
Procedure de passation:
Procedure adapte en vertu de l'article 28 du
Code des Marchs Publics (CMP)
Objet du march :
RALISATION D'ETUDES ANALYTIQUES
ET PROSPECTIVE SUR LES FORMA-
TIONS PROFESSIONNELLES INITIAL ET
CONTINUE EN MARTINIQUE EN VUE DE
L'LABORATION DU PLAN REGIONAL DE
DVELOPPEMENT DES FORMATIONS
PROFESSIONNELLES
Caractristiques principles:
Objectif gnral de la prestation
Dans le cadre de la loi du 13 aot 2004 rela-
tive aux liberts locales, le Conseil Rgional
de Martinique aura raliser son plan de
dveloppement des Formations
Professionnelles (PRDFP). Ce document de
programmation devra traduire pour le moyen
terme (2006-2011) les orientations strat-
giques d'une politique rgionale de formation
professionnelle. A ce titre, la region a dcid
de raliser des ludes analytiques et pros-
pectives sur les formations professionnelles
initial et continue en Martinique.
Les prestations raliser s'articulent autour
des 4 phases, savoir:
- Phase 1 : Diganostic sur la situation de
l'emploi et le march du travail en
Martinique,
- Phase 2 : Analyse des besoins en forma-
lions initiales et continues
- Phase 3 : Propositions dans les diffrents
secteurs
- Phase 4 : Rdaction d'un rapport de syn-
thse.
Dure d'excution du march :
24 semaines
Contenu du dossier de candidature produi-
re:
- Lettre de candidature et declaration du can-
didat (modle DC5)
- Des indications permettant d'apprcier les
moyens (techniques et humans) du candidate
notamment le profile des intervenants
- Rfrences our des prestations similaires
effectues durant les trois dernires annes
- Elements permettant d'apprcier les capa-
cits techniques et financires du candidate
Date limited de reception des candidatures:
LE 11 JUILLET 205 12HOO
Comptences du candidate :
En plus d'une bonne connaissance du
domaine de la formation professionnelle, le
candidate doit apporter la preuve de ses com-
ptences en matire juridique et dans le
domaine de l'conomie insulaire. Sinon il
doit tre un groupement constitu de cabi-
nets ayant l'ensemble de ces comptences.
Presentation des candidatures :
Le dossier de candidature constitu de l'en-
semble des pices numres ci-dessous
sera mis sous pli cachet portant l'adresse et
les mentions suivantes :
Monsieur le Prsident du Conseil Rgional,
l'attention du Service des Marchs Publics
du Conseil Rgional, rue Gaston Defferre -
Cluny 97200 FORT-DE-FRANCE.
Mention "Ralisation d'tudes en vue de
l'laboration du Plan regional de
Dveloppement des formations profession-
nelles" Ne pas ouvrir avant la sance d'ou-


verture.
Date d'envoi du present avis la publication:
23 Juin 2005
FA 4944


VILLE DE FORT-DE-FRANCE

AVIS AU PUBLIC

ENQUTE PUBLIQUE
RELATIVE LA REVISION SIMPLIFIE
DU P.O.S.
SECTEUR ETANG Z'ABRICOTS

DGA-AT/DPU/RMM/AAP/TZ

Par arrt du 10/06/05 n" 410 est ouverte
une enqute publique du 01 juillet 2005 au
01 aot 2005 inclus, relative la revision
simplifie du P.O.S. (Plan d'Occupation des
Sols) du secteur Etang Z'Abricots.
Pendant la dure de l'enqute, les observa-
tions sur ce project pourront tre consignes
sur le registre d'enqute dpose en Mairie.
Elles pourront galement tre transmises
par crit l'adresse suivante:
Monsieur le Maire de Fort-de-France -
Direction de la Planification et de
l'Urbanisme Rue Victor Svre 97200
Fort-de-France.
Monsieur Sylviane DUCLOS, commissaire
enquteur, sigera la Direction de la
Planification et de l'Urbanisme au 5me
tage du btiment administratif de la Mairie
de Fort-de-France:
- LE LUNDI 04 JUILLET 2005 DE 9H00
12H00
- LE LUNDI 11 JUILLET 2005 DE 9H0O
12H00
- LE LUNDI 18 JUILLET 2005 DE 9H00
12H00
- LE LUNDI 01 AOUT 2005 DE 9H00
12H00

Fort-de-France, le 10 Juin 2005
Pour le Maire
L'Adjoint dlgu
F. THODIART
FA 4945

AVIS D'APPEL PUBLIC
LA CONCURRENCE

MAiTRE D'OUVRAGE
Ville de Saint-Pierre
Tlphone : 0596 78 10 32
Tlcopie: 0596 78 16 93
OBJET DU MARCH:
TRAVAUX DE REHABILITATION DU
PLATEAU SPORTIF STADE GABRIEL
SUVELOR ST-PIERRE DE LA MARTI-
NIQUE
PROCEDURE:
Appel d'offres ouvert
Dcomposition
Les travaux sont traits en deux marchs
distinct :
Lot 1: lectricit et clairage
Lot 2 : travaux de clture, revtement et mar-
quage
DLAI D'EXCUTION: 4 MOIS
VARIANTES
Modalit d'obtention du Dossier de
Consultation des Entreprises (D.C.E.)
Le dossier est retire la mairie de SAINT-
PIERRE Service technique
RECEPTION DES OFFRES:
Les offres devront tre adresses la MAI-
RIE DE SAINT-PIERRE
Adresse: Rue Caylus
97250 SAINT-PIERRE
DATE LIMITED DE RECEPTION DES
OFFRES:
Date limited de reception des offres le 16 Aot
2005 13 heures.
Les candidates sont invits prendre en
compete les dlais de routage afin que leur
offre parvienne aux date et heure indiques
ci-dessus. Les offres envoyes par tlcopie
ne sont pas acceptes.
JUSTIFICATIONS PRODUIRE QUANT
AUX QUALITS ET CAPACITS DU CAN-
DIDAT:
Les forces observer pour la presentation
des offres ainsi que les renseignements
fournir sont prciss au rglement de la

Suite en page 12











Jeudi 30 Juin 2005 -Justice n" 26 Page 12


34e Festival Culturel de Fort-de-France 3 au 20 Juillet 2005


Imaginaires insulaires


Le thme "Immaginaires insulaires" a
t choisi afin de susciter la ncessaire
rflexion d'un moment festif. Pour les
organisateurs, ce thme n'est pas
rducteur mais entend nous placer
dans cette ouverture au monde prn
depuis la naissance de ce bouillon cul-
turel.
L'dition 2005 se decline en rythmes,


styles divers, est ouverte tous les
publics. Cette anne encore, l'audace
est au rendez-vous, avec des spectacles
originaux. L'embarras du choix est
rel, tant la diversity est prsente. Le
festival n'attend que vous pour un
moment de partage et de convivialit,
et pour "dbloquer notre imaginaire",
comme le dit le pote. Quelques temps


forts : le 8 juillet : ouverture d'un cycle
de confrences-dbats autour du thme
dans un space nouveau : "le
Cnacle"; 13 juillet : Polyphonie corse
sur le Malecon ; le 16 juillet : le ballet
national de Cuba avec "Cendrillon",
ballet classique ; 20 juillet : clture
avec un clin d'oeil Hati :(Tabou
Combo et Carimi).
C.B.


ANNONCES LGALES


Suite de la page 11

consultation (R.C.)
- Critres de selection
A l'ouverture de la premiere envelope ne
sont pas admises
- Les candidatures irrecevables en applica-
tion des articles 43 et 44 et 47 du CMP
- Les candidatures ne prsentant pas de
garanties techniques, financires
Situation juridique, rfrences requises :
Forme juridique candidate, en cas de groupe-
ment, sa nature et le nom du mandataire,
pouvoirs de la personnel habilite engager
le candidate, le N" d'inscription au registry
professionnel.
Capacity conomique et financire:
Une declaration concemant le chiffre d'af-
faires global.
Et les travaux auxquels se rfrent les mar-
chs raliss au course des trois demires
annes.
Rfrences professionnelles:
Certificats de qualifications professionnelles,
declaration indiquant l'effectif, liste des tra-
vaux, outillage, le matriel et quipement
techniques.
- Les documents devront tre rdiges en
langue franaise.
Dlai de validit des offres :
Le dlai pendant lequel le soumissionnaire
reste engag par son offre est de CENT
VINGT (120) JOURS computer de la date
limited de remise des offres.
Les renseignements d'ordre administratif :
Ils peuvent tre obtenus auprs de la mairie
de SAINT-PIERRE Service Secrtariat :
0596 78 10 32
Les renseignements d'ordre technique:
Ils peuvent tre obtenus auprs de la mairie
de SAINT-PIERRE Service Technique
Date d'envoi de l'Avis d'Appel Public
Concurrence la publication : Le jeudi 23
Juin 2005.

Saint-Pierre, le 21 Juin 2005
Le Maire
Raphal MARTIN
FA 4946

AVIS DE CONSTITUTION

Aux terms d'un acte sous seing priv en
date du 3 mai 2005 Fort-de-France, il a t
constitu une socit prsentant les caract-
ristiques suivantes :
Denomination social: DEAMA
Forme social: Socit Civile
Sige social : Mont Joly Maison Justin
Marignan 97226 MORNE-VERT
Objet social : Lacquisition de biens immobi-
liers
La gestion et l'administration de tous biens et
droits immobiliers don't la socit serait pro-
pritaire.
Dure de la Socit : 99 ans computer de la
date de l'immatriculation de la Socit au
Registre du commerce et des socits.
Capital social : 1.000, constitu unique-
ment d'apports en numraire.
Grance : Monsieur ANDR David Jean-
Marie demeurant au Morne-Vert (97226), au


Mont Joly Maison Justin Marigna
Clauses relatives aux cessions de
Dispense d'agrment pour cessio
cis, conjoints d'associs, asce
descendants du cdant.
Agrment obtenu l'unanimit de:
Immatriculation de la Socit au F
Commerce et des Socits di
France.

Pour le Grant
Le Mandataire,
Cabinet JPT Consultant


ANTILLES TRANSIT SERVICE!
SARL au capital de 8001
Sige social : Immeuble Fri(
Z.I. Pointe des Grives
97200 FORT-DE-FRANC
RCS : 451 883 052 FORT-DE-F

Lassemble des associs du 17 J
pris acte de la dmission de
Ghislaine AUGUSTIN de ses fo
co-grante. en date du 16 Juin 20

Pour avis
Le Grant


AVIS D'APPEL PUBLIC
A LA CONCURRENCE

Identification de l'organisme qui
march :
CONSEIL REGIONAL DE LA MA
Service des Marchs et de la i
publique Rue Gaston Defferre
97200 Fort-de-France Martiniq
0596 59 63 00 Tlcopie : 0596
Adresse Internet: http//www.cr-m
rubrique "Marchs Publics"
Personne Responsable du march
Le President du Conseil R
Martinique
Procedure de passation:
March procedure adapte (
Code des Marchs Publics (CMP)
Objet du march:
TRAVAUX DE REHABILITATION
DE BELLEVUE
Rfrence d'identification du marc
BEI-03-OP8
Caractristiques principles:
Etendue de la prestation. Nolamm
II s'agit de rhabiliter le rfectoire
ne de Bellevue et notamment de t
- la creation de vestiaires et de s
ef'F (surface 30 M2),
- la creation de qualre locaux
(35 M2),
- la rfection du revtement de s
rapant dans l'aire du self service
Autres :
- Transmission par voie dmat
autorise
Lieu d'excution des travaux:
VILLE DE FORT-DE-FRANCE
Dlai d'excution du march :
PRIODE DE PREPARATION: 3
TRAVAUX : DLAI DE 1 MOIS


an. Modalits de financement du march :
Sports: Budget du Conseil Rgional de Martinique +
ns asso- FEDER
ndants ou Adresse auprs de laquelle le dossier de
consultation peut tre obtenu :
s associs. Ce dossier sera remis gratuitement par le
Reigstre du Conseil Rgional Service des Marchs et
s Fort-de- de la command publique Rue Gaston
Defferre Cluny 97200 Fort-de-France -
Tl.: 0596 59 63 91
Lors du retrait du DCE le candidate devra
foumir tout lement d'identification permet-
tant de le contacter en cas de besoin.
FA 4947 Ce dossier peut tre galement tlcharg
l'adresse Internet sus indique.
S A.T.S. Conditions de participation :
0 C Critres de selection des candidatures
godom les garanties et capacity techniques et
financires
E les rfrences professionnelles des candi-
FRANCE dats
moyens
luin 2005 a Pices requires:
Madame Liste correspondante dcrite dans le rgle-
nctions de ment de consultation, notamment :
05. Lettre de candidature et declaration du can-
didat (modles joints au dossier de consulta-
tion),
Moyens techniques affects l'opration,
FA 4948 Rfrences pour des travaux similaires
effectus durant les 3 dernires annes,
S Elments permettant d'apprcier les capa-
cits techniques et financires du candidate.
Dlai de validit des offres : 180 jours
passe le Adresse auprs de laquelle les renseigne-
ments d'ordre administratif et technique peu-
RTINIQUE vent tre obtenus :
command Conseil Rgional de la Martinique (Service
- Cluny des Marchs et de la Commande Publique)
ue Tl : ou en ligne l'adresse Intemet sus indique
72 68 10 Adresse auprs de laquelle les renseigne-
artinique.fr ments d'ordre technique peuvent tre obte-
nus:
: Service Technique du Conseil Rgional
gional de (Tl. : 0596 59 64 24) ou en ligne l'adresse
Intemet sus indique
Date limited de rception.des offres:
art. 28 du LE LUNDI 11 JUILLET 2005 A 12H00 (heure
S de Martinique)
Adresse laquelle les offres doivent tre
AU LYCE envoyes:
Reception des offres, par pli recommand ou
ch: contre rcpiss au Conseil Rgional de la
Martinique, service des Marchs et de la
command publique Rue Gaston Defferre -
ient: Cluny 97200 Fort-de-France MARTI-
de la cuisi- NIQUE ou en ligne l'adresse Intemet sus
procder: indique.
anitaires H Dlai laiss au candidate attributaire pour pro-
duire les attestations sociales et fiscales :
techniques 8 jours calendaires.
Autres renseignements:
ols antid- Procdure dmatrialise
Le Conseil Rgional de Martinique met gra-
tuitement la disposition des candidates une
rialise : plate-forme de dmatrialisation accessible
via l'adresse Intemel suivante :
hltp://www.cr-martinique.fr rubrique "mar-
chs publics"
Cette plage-forme permit notamment (muni
0 JOURS de la rfrence d'identification du march
porte au present avis d'appel public la


concurrence) :
- la recherche des consultations passes par
la Region Martinique
- le tlchargement des avis, rglement de
consultation et DCE
- la transmission par voie lectronique des
dossiers d'offre
Pour le tlchargement du DCE les candi-
dats sont invits bien renseigner le champ
"e-mail" en ce sens que cette adresse pour-
ra tre utilise afin de les informer des ven-
tuelles modifications apportes au DCE.
S'agissant de la transmission des offres par
voie dmatrialise, la personnel habilite
engager l'entit candidate doit tre titulaire
d'un certificate lectronique de classes 2 ou 3
dlivr par un prestataire agr afin de
signer son offre (voir liste des prestataires
agrs en page d'accueil de la plate-forme).
L'envoi en deux temps des dossiers d'offre
est autorise : les candidates ayant adress
l'empreinte de leur offre avant la date limited
de remise des offres auront un dlai de
16HOO compt partir de l'envoi de l'em-
preinte pour faire parvenir leur dossier d'offre
lui-mme dans le "coffre-fort lectroniqe" de
la Region.
Date d'envoi de l'avis la publication
Le 24 Juin 2005.
FA 4949

AVIS D'ATTRIBUTION DE MARCH

L'avis d'appel public la concurrence a-t-il
fait l'objet d'une publication ?
OUI
NOM ET ADRESSE OFFICIALS DE L'OR-
GANISME ACHETEUR :
Dpartement de la Martinique Htel du
Dpartement -Avenue des Carabes 97200
Fort-de-France
OBJET DU MARCH :
Objet du march :
RD 37 RECONSTRUCTION D'UN
OUVRAGE HYDRAULIQUE AU LIEU DIT
"PETITE ANSE" COMMUNE DES ANSES
D'ARLET
Type de march de travaux : Excution
CRITRES D'ATTRIBUTION RETENUS:
Offre conomiquement la plus avantageuse
apprcie en function des critres noncs
ci-dessous
Valeur technique (mmoire justificali)
Prix des prestations
Dlai d'excution
PROCEDURES:
Type de procedure
Appel d'offres ouvert pass en application
des Articles 33 3"al. et 57 59 du CMP
ATTRIBUTION DU MARCH :
Lot : 1 ouvrage
Titulaire :
CARAIB-MOTER 97232 LAMENTIN
March N : 05019
Montant : 512 819,15 Euros H.T.
RENSEIGNEMENTS COMPLMENTAIRES:
Date d'attribution du march : 29/03/2005
Date de notification du march : 15/06/2005
Date d'envoi du present avis la publication:
27 Juin 2005
FA 4950


CULTURE




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs