Group Title: Justice (Fort-de-France, Martinique)
Title: Justice
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00088914/00016
 Material Information
Title: Justice hebdomadaire du Parti communiste martiniquais
Uniform Title: Justice (Fort-de-France, Martinique)
Physical Description: v. : ill. ; 36 cm.
Language: French
Creator: Parti communiste martiniquais
Publisher: Le Parti
Place of Publication: Fort-de-France, Martinique
Publication Date: April 28, 2005
Copyright Date: 2005
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: World politics -- Periodicals -- 1945-1989   ( lcsh )
Periodicals -- Martinique   ( lcsh )
Politics and government -- Periodicals -- Martinique   ( lcsh )
Genre: review   ( marcgt )
newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: Martinique
 Notes
General Note: Description based on: 65e. année, no. 17 (26 avril 1984); title from caption.
General Note: Latest issue consulted: 70. année, no 8 (22 févr. 1990).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00088914
Volume ID: VID00016
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 15715741
lccn - 90641373

Full Text
Pt HEBDOMAD
^^flflHBL


AIRE D''R ______
OjA 7--IO C OMW


Pour la Responsabilit et le Dveloppement vritable.


j.! .J.-, .,--I-



NON, / ^

Mme GIRARDIN,
LA MARTINIQUE
NE SERA PAS GAGNANTE !


Pour un P1 Mai
combatif
etunitaire


BANANE
Solidarity ou effet du "Non" P
Un "miracle" nui risque de
ne pas se reproduire








SA KA1 PAS


leudi 28 Avril 2005 Justice n 17 Page 2


Cm 19AINE


SA KA PAS ....................p.2
EDITO .........................p.3
Pour un 1er Mai combatif et unitaire
ECONOMIE .................p. 4
Banane : Solidarit ou effet du "Non"
ECONOMIC I SOCIAL .........p. 5
Une re de ptrole cher durable mettre
profit.
Conflit Esso Grants: La Martinique blo-
que pour deux jours de crdits
POLITIQUE....................p. 6
Rencontre des excutifs rgionaux et
dpartementaux.
Un space pour rdamder des moyens
politiques adapts
SOCIT .....................p. 7
TRIBUNE .....................p. 8
Pour un non anticolonialiste Non l'abs-
tention
POLITIQUE...................p. 9
Trait constitutionnel : Non Madame
Girardin, la Martinique ne sera pas
gagnante
ANNONCES LGALES .....p. 10 15
SPORT ......................p. 16
Meeting IAAF du Conseil Gnral




JUSTICE
Administration : 71 86 83
Rdaction : 63 13 20
Fax : 63 13 20
Ed.Justice @ wanadoo.fr




Fondateur: Jules MONNEROT
(8 Mai 1920)
Angle mes A. Aliker & E. Zola
Fort-de-France Tl. 71 86 83
Commission Paritaire n" 54.026
7 Janvier 1977
Directeur de la Publication :
Femand PAPAYA
Maquette Impression:
NIM 731454


Inscurit

persistante

Que veulent dire rellement les
chiffres dlivrs par la Prfecture sur
le bilan de la dlinquance ?
Le bilan du premier semestre montre
une baisse par rapport la mme
priode de l'an dernier : 6,07 %.
Cependant, les indicateurs de la vio-
lence sont toujours un niveau proc-
cupant. Les infractions de voie
publique sont en augmentation, ce
sont elles qui engendrent le plus le
sentiment d'inscurit et affectent les
gens dans leur quotidien.
Les statistiques de la dlinquance offi-
cielle sont loin du ressenti de la popu-
lation, elles ne refltent qu'une parties
des faits recencs, sachant qu'un bon
nombre estiment que cela ne sert
rien de porter plainte. Et le taux d'af-
faires lucides leur donne raison.

Citoyennet

L'Association des maires de la
Martinique a reconduit pour la 3me
anne consecutive "la semaine
citoyenne". Du 25 au 30 avril, les lus
locaux iront la rencontre des sco-
laires pour changer avec eux sur
divers thmes concernant le rle du
Conseil municipal, ses pouvoirs, la vie
municipal, ses projects par example. l
s'agit d'une dmarche citoyenne de
proximity pour clairer les lves sur
le sens des actions dveloppes par les
communes, sur le rle du maire et le
fonctionnement de la mairie. Autre
objectif : les sensibiliser la notion
d'intrt gnral et aux rgles de la vie
en socit.

Forum social

cariben

Report en juillet

2006

Lors de la rencontre des 15 et 17 avril
derniers Sainte-Luce, le Conseil cari-
ben pour le Forum Social de la
Carabe a dcid devant certaines dif-
ficults de reporter juillet 2006 la
tenue de cet vnement prvu en
Martinique au mois de novembre
2005. Cette runion avait rassembl


plusieurs dlgations don't la
Guadeloupe, Sainte-Lucie, la
Rpublique Dominicaine, Haiti et
Trinidad.
Plusieurs explications ont t avan-
ces par le Comit d'initiative martini-
quais. D'abord le manque de prpara-
tion; ensuite, le Forum Social Mondial
de 2006 a t clat en 3 points enjan-
vier dernier par les organizations
alter-mondialistes : Maroc, Inde
(Madras) et Vnzuela. La rencontre
du Venezuela, le pays d'Hugo Chavez,
est dj en preparation. Les organisa-
teurs martiniquais ont prfr repor-
ter la rencontre pour ne pas perturber
cette dernire. Ils sont confronts
d'autre part un problme financier.
Pour l'heure, seuls 10 % des sommes
sont trouves et la collectivit rgiona-
le a en outre dcid de ne pas accorder
son aide. D'ici l, se tiendront des
forums locaux dans les pays caribens.
Ainsi la Guadeloupe tiendra le sien les
4 et 5 juin 2005. Le comit martini-
quais continue son travail de sensibili-
sation et recherche la pleine participa-
tion des Martiniquais pour affronter le
dfi de rassembler sur notre sol tout ce
que la Carabe compete d'alter-mondia-
listes.

Justice
Permis de

construire annul

au Vauclin

L'Assaupamar peut se montrer en
parties satisfaite de la decision rendue
par le tribunal administratif. Celui-ci
a annul le permits de construire dli-
vr en fvrier 2003 par le maire du
Vauclin Raymond Occolier, pour la
construction d'un golf entire la Pointe
Faula et la baie de Massy-Massy.
L'Association cologique avait fait
valoir des menaces sur l'environne-
ment et l'illgalit du project par rap-
port au plan d'occupation des sols.
Pour avoir une ide plus just de la
plainte de l'association, les magistrats
s'taient rendus sur place. Le project
empite sur la zone des 50 pas et est
la limited de la mangrove ; en plus il ne
constitute pas une extension d'urbanis-
me. Nul doute que les promoters
anglais front appel de cette decision.
Tandis que Raymond Occolier pour-
fend l'Assaupamar pour terrorisme
intellectual".







Jeudi 28 Avril 2005- Justice n 17-Page 3


Pour un 1er Mai

combatif et unitaire


Au moment o le capitalis-
me franais, travers l'ap-
pareil d'Etat a commenc
attaquer frocement la
protection social (scurit
social, assurance-maladie,
retraite, etc...) les services
publics (sant, education,
la Poste, France Tlcom,
EDF...), l'exigence d'une
riposte commune et soli-
daire devient une priority
absolue en Martinique.
La socit capitalist et
colonial de consomma-
tion, porteuse d'injustice,
de prcarit, de violence,
de frustration, est source
d'inquitude et doit tre
combattue.
La production bananire
n'en finit pas d'tre en crise
et sa disparition ne cesse
d'tre invoque. Les liqui-
dations judiciaires d'ex-
ploitations augmentent,
entranant le licenciement
de trs nombreux ouvriers
agricoles.
Face cette sombre pers-
pective nous devons tous
nous sentir concerns.
Il y a des hommes et des
femmes qui tous les jours,
dans leurs entreprises, sur
les exploitations, sur les
chantiers, rsistent et se
battent. Ils le font avec l'ap-
pui des organizations syn-
dicales, de leurs dirigeants,
qui s'investissent sans
relche pour sauvegarder
l'emploi, les salaires, et les


droits des travailleurs face
un patronat avide de pro-
fits.
Dans lEducation, s'expri-
me la mme exigence syn-
dicale de moyens humans
et financiers indispen-
sables pour la russite de
nos enfants.
Seule la lutte organise des
travailleurs des secteurs
public et priv permet de
faire reculer le patronat et
le pouvoir politique.
Les travailleurs martini-
quais ont besoin de cette
force solidaire pour rsis-
ter la politique de casse
social mene par la droite
aussi bien en France que
chez nous.
Certaines forces politiques
martiniquaises, si
promptes occuper les
medias en priode lecto-
rale, sont malheureuse-
ment bien muettes face la
situation social dgrade.
Le Parti Communiste
Martiniquais, quant lui, a
ouvert le chantier de la
rflexion ncessaire l'ac-
tion.
A travers ses forums
(Basse-Pointe, Ste-Anne,
Lamentin...) il a lanc le
dbat autour de la ques-
tion "o va la Martinique ?
Quel avenir ?"
Nous communists ressen-
tons une grande inquitu-
de, malgr le discours des
profiteurs du systme qui


F. Papaya

se veulent rassurants.
Inquitude face aux 40.000
chmeurs, aux 30.000
Rmistes et aux 60.000
pauvres. La crise est pro-
fonde et il est urgent que
nous trouvions des
rponses aux questions de
nos compatriotes.
Cette anne le 1er Mai arri-
ve au moment o la
Martinique doit se pronon-
cer sur le trait constitu-
tionnel europen qui pr-
tend graver dans du
marbre le dogme liberal.
Les salaries sont invits
accepter passivement le
dmantlement de la pro-
tection social, des services
publics au nom de la loi du
march et la flexibility de
'emploi.
Le Parti Communiste
Martiniquais les exhorte
la resistance et dire "non"
cette Constitution libra-
le.
Le 1er Mai 2005, exprimons
avec force la volont de
rompre avec le capitalism
sauvage et avec toute atti-
tude de soumission et de
resignation. (uvrons dans
l'unit pour une
Martinique digne et res-
ponsable.


EDITO








ECONOMIC


leudi 28 Avril 2005 Justice n 17 Page 4


Complement d'aide la banane


Solidarity ou effet du "Non" ?

un "miracle" qui risque

de ne pas se reproduire


Aprs plusieurs mois de mob ,.
ilisation, les lus et les pro-
ducteurs de la Guadeloupe
et de la Martinique ont t
entendus par Bruxelles. i
Mardi 19 avril, le Comit de '|
gestion "Banane" a octroy i
une aide compensatoire
additionnelle de 24 millions
d' sur les 31 rclams par
les planteurs. Cette some
vient s'ajouter aux 86 mil-
lions d' de l'aide compensa- :
toire au titre de 2004.
Le gouvernement franais a
promise 8 millions d' pour
compenser le solde "dans le respect
des obligations communautaires".
Est-ce, comme les 9 M d'e promise
par Gaymard en 2004 ?
Dans un communique commun le
ministry de l'Agriculture
Dominique Bussereau et Brigitte
Girardin, "la dame des DOM"
dclarent : "en acceptant de
prendre en consideration de la
sort, la situation extrmement dif-
ficile dans laquelle se trouve la
filire "banane antillaise", l'Union
europenne raffirme sa solidarity
envers les rgions ultrapriph-
riques".
Brigitte Girardin en a profit pour
affirmer que sans le poids de la
France en Europe cette aide com-
plmentaire n'aurait pas pu tre
dcroche et qu'une victoire du non
constituerait une perte de crdibili-
t dangereuse pour la banane.
A quelques semaines du rfren-
dum sur la constitution europen-
ne, cette decision est-elle sans
arrir pense ? En effet, la pous-
se du "non" suscite une peur
panique chez les tenants du libra-
lisme : lcher quelques subsides
pour la survive de la filire banane
antillaise aujourd'hui permet de
clamer le gestee fort" de Bruxelles.
La visit de Brigitte Girardin en


Quel sera la part des ouvriers agricoles ?
Martinique est l'illustration de ce
calcul politique pour faire voter
"oui". L'ternelle histoire du plat de
lentilles. Beaucoup se flicitent de
cette bouffe d'oxygne, bien qu'ils
soient conscients que la banane est
loin d'tre sauve dans le context
de libre concurrence au sein de
l'Europe. D'aprs le Front de dfen-
se et de promotion de la banane et
l'Union des groupements, la perte
cumule de revenues reprsente une
some considerable de 62 millions
d'E qui continue de peser sur les
comptes d'exploitation des produc-
teurs. La liquidation, depuis le


S dbut de l'anne, d'une
vingtaine d'exploitations et
1 a mise en chmage de cen-
taines d'ouvriers agricoles
l'attestent. Ds janvier pro-
chain s'apliquera la rforme
de l'organisation commu-
nautaire dcide sous la
pression des multinatio-
nales amricaines. Les
importations de banane sur
le march europen s'effec-
tueront dans le cadre d'un
S systme unique, sans
contingentement des
apports, et avec un tarif
unique pour toutes les productions
non communautaires. Tarif qu'a
dj dnonc l'Equateur, gros pro-
ducteur de banane-dollar, qui le
juge lev.
La constitution europenne voue la
banane antillaise la disparition
du fait de l'abandon du principle de
la prfrence communautaire.
En cas de victoire du "non", la
France garderait la mme force en
Europe et serait en position de
ngocier un vritable statut parti-
culier pour les DOM dits RUP.

C.B.


Prix-Martinique


Pousse de + 0,4 % en mars


Nouvelle pousse d'inflation en mars. Les prix la Martinique ont
augment de + 0,4 %.
Cette hausse due essentiellement, indique l'INSE Martinique, au
renchrissement de l'habillement et chaussures sous l'effet des sor-
ties des soldes de fvrier, la hausse des prix des products ptroliers
et, dans une moindre measure, de ceux de l'alimentation hors products
frais.
Sur un an la hausse des prix atteint 2,8 % contre 1,8 % en France.








ECONOMIC


Jeudi 28 Avril 2005 justice n 17 Page 5


Nouvelle hausse des prix des carburants


Une re de ptrole cher durable

mettre profit


Les prix des carburants ont encore
augment le 21 avril dernier, rpercu-
tant l'augmentation des course interna-
tionaux du ptrole brut et des products
raffins imports depuis la prcdente
majoration du ler avril.
Le Super atteint 1,21 /1 (+ 3 c d'C), le
gazole est propuls 0,87 A (5 c d'C)
et le gaz en bouteille (12,5 kg) monte
19,20 (+ 36 c d').
Dsormais il est clair que depuis 2004
on est entr dans une re de ptrole
cher et que l'conomie subit un "choc
ptrolier", comme l'a avou le
Gouverneur de la Banque central
europenne (FCE) Jean-Claude
Trichet.
On estime le ralentissement de la
croissance un demi point de PIB
(FMI).
Depuis janvier le prix du baril de
ptrole a progress de 40 % pour


atteindre des niveaux inconnus jus-
qu'alors (58,28 dollars New-York le 4
avril). La Martinique est frappe de
plein fouet et aucune measure de com-
pensation n'est envisage.
On admet que sa hausse va peser
lourd pour des secteurs conomiques
tels que le transport routier, la logis-
tique, la sidrurgie, la plasturgie, la
mtallurgie, la chimie, l'habillement-
textile ou encore l'industrie papetire,
et le transport arien. Cela bien sr va
se rpercuter dans notre conomie
dpendante et fragile.
Plusieurs facteurs se conjuguent pour
maintenir les course du ptrole un
niveau lev : incertitudes sur les
capacits de production face une
demand en progression, tensions sur
le raffinage, cots d'exploitation-pro-
duction croissants, interrogations sur
les stocks et les reserves, des doutes


sur le pouvoir rglateur de l'OPEP, des
marchs fbriles et une speculation
croissante et enfin des incertitudes
gopolitiques persistantes (Irak, Iran,
Nigria, Vnzuela, Russie, Arabie
Saoudite, etc) dues en gnral la
politique imprialiste des Etats-Unis
l're G. W. Bush.
Cette flambe du prix du brut a cepen-
dant une vertu: elle pousse rflchir
des solutions alternatives, mme
aux USA, du type moteurs hybrides
(essence-lectricit, carburants non
ptroliers). La protection de l'environ-
nement est ce prix.
La Martinique aussi doit prparer
srieusement une alternative au
ptrole ou du moins une moindre
dpendance.

M.B.


Conflit Esso Grants


La Martinique bloque pour le refus

de deux jours de credits


Le conflict entire la compagnie am-
ricaine ESSO (Exxon Mobil) et ses
grants de stations-service illustre
bien la nature du libralisme capi-
taliste.
En novembre 2002 Esso a ngoci
un accord avec le Syndicat des sta-
tions-service de la Martinique
accordant un paiement diffr de 2
jours pour les livraisons de carbu-
rants.
Fin 2004 Esso a dcid de revenir
au systme antrieur : le paiement
comptant, "au cul du camion"
comme on le dit dans le jargon de la
profession.
Les grants de stations bloquent le
sige d'Esso.
Premire mediation l'initiative
de la Prfecture : un moratoire sur
le paiement diffr est accord jus-


qu'au 1er avril 2005;
Au 1er avril 2005 Esso announce
qu'elle applique dsormais le paie-
ment comptant car, dit son repr-
sentant M. Cedric Bouquety, ce
sont les conditions appliques dans
les 220 pays o Esso opre, "sinon
on n'est plus un group mondial".
Nouveau blocage de la SARA cette
fois par les grants en colre. La
Martinique est asphyxie.
Les grants de stations-service
don't le chef de file est M. Thierry
Lsel rtorquent que la SARA (pro-
ducteur) accord Esso 30 40
jours de dlais de paiement et que
les autres companies (Total, Shell
et Texaco) appliquent le systme
du paiement "un camion chasse
l'autre". C'est--dire entire 3 et 5
jours de dlai de paiement.


Une mediation est en course pour
tenter de trouver une issue hono-
rable ce conflict d'un autre ge. Un
rapport d'experts prconise des cri-
tres pour dfinir un dlai de paie-
ment. Mais l'attitude intransigean-
te d'Esso se fonde sur le principle de
la "concurrence libre et non faus-
se" par des interventions de l'Etat
que la constitution europenne
vient sacraliser.
Voil pourquoi une Multinationale
peut imposer un diktat sans que
l'Etat franais puisse intervenir, et
pourquoi la Martinique est bloque
plusieurs reprises pour le refuse
d'accorder des grants trangls
un credit de 2 jours pour payer.
C'est cela le capitalism liberal en
actes.








POLITIQUE


leudi 28 Avril 2005 Justice n 17 Page 6


Rencontre des Excutifs rgionaux et dpartementaux


Un space pour rclamer

des moyens politiques adapts


C'tait un vnement politique
important ce lundi 25 Avril
l'Htel de Rgion, la rencontre
des six Excutifs de nos trois
pays, Guadeloupe, Guyane et
Martinique. Sept ans qu'ils ne
s'taient pas runis.
A l'invitation d'Alfred Marie-
Jeanne, ils se sont rencontrs
"en vue d'une concertation dans
tous les domaines entrant dans
le cadre de leur competence et
pouvant conduire une harmo-
nisation des positions".
Cette concertation sera institu-
tionnalise dans le cadre de la
Conference permanent des
Excutifs. L'occasion pour nos
dirigeants d'entreprendre, de
dfendre solidairement nos int-
rts auprs des instances fran-
aises, europennes et cari-
bennes.
Certes, les divergences ne dispa-
raissent pas, mais la volont
politique de les transgresser
pour un meilleur devenir anime
nos Excutifs. Solidaires et com-
plmentaires, ils ambitionnent
d'tre une force alternative pour
construire un space de dvelop-
pement adapt notre environ-
nement.
Plusieurs sujets ont t voqus
et ont fait l'objet de resolutions.
Les president raffirment leur
demand d'valuation en ce qui
concern des personnel TOS.
Une meilleure protection des
frontires pour lutter contre
l'immigration clandestine. La
dotation de continuity territoria-
le, la pche, les catastrophes
naturelles majeures, les OSP
(obligations de service public)
notamment en matire de trans-
port public ont fait l'objet d'une
adresse en direction de la
France et de l'Europe.
S'agissant de l'volution institu-
tionnelle, les presidents expli-
quent que ce sujet est l'ordre
du jour et le restera. Pour l'heu-


re, il s'agit de se donner le temps
d'une rflexion approfondie.
La prochaine rencontre aura
lieu en Guadeloupe au second


semestre de cette anne. Les dis-
cussions porteront notamment
sur la cooperation.


Extrait de la Dclaration finale

Runis le 25 avril 2005 en l'Htel de Rgion Fort-de-France (Martinique), les
Presidents des Conseils Gnraux et Rgionaux de Guyane, de Guadeloupe et de
Martinique adoptent la Dclaration.
Considrant la refonte des politiques communautaires dans le cadre d'une Europe
largie,
Considrant les nouvelles dispositions continues dans la Loi n" 2004-809 du 13
aot 2004 relative aux liberts et responsabilits locales,
Considrant les volutions en course dans l'espace Carabe et Sud-Amricain, au
regard notamment des ngociations des Accords de Partenariat Economique,
Les Prsident des Dpartements et des Rgions considrent urgent l'adoption
d'instruments ou de politiques adaptes capable d'assurer le dveloppement
durable de leurs conomies et de stimuler l'emploi.
Ils tiennent donc exprimer ce qui suit :
1 En premier lieu, ils raffirment le caractre particulier de la Guyane, de la
Guadeloupe et de la Martinique dans l'ensemble franais et europen.
2 Ils attirent donc l'attention du Gouvernement sur les graves consequences pour
la Guyane, la Guadeloupe et la Martinique, d'une application en l'tat de la Loi n
2004-809 du 13 Aot 2004, laquelle application constituerait une vraie rupture
avec la notion d'adaptation.
3 Ils ritrent le vou que soit prvu un traitement diffrenci dans la mise en
place des politiques communautaires et des politiques nationals pour assurer
dans ces territoires un plus haut niveau de dveloppement conomique et social.
4 Sans msestimer l'importance des productions traditionnelles, ils reconnais-
sent l'mergence de nouveaux secteurs en tant que facteur de dveloppement, et
la ncessit d'un soutien de l'Etat-membre dans les ngociations en course au sein
de l'Union Europenne.
5 Ils demandent notamment l'Etat, dans le cadre des discussions sur les pers-
pectives financires en juin 2005 d'intervenir pour confirmer l'intrt port par
l'Union europenne sa dimension ultrapriphrique.
6 Ils rappellent par ailleurs que le dveloppement durable de la Guyane, de la
Guadeloupe et de la Martinique, passe aussi par un enforcement de leurs rela-
tions avec leur environnement gographique. Ils s'engagent donc mener les
tudes ncessaires pour la mise en place d'un march conomique regional, en pro-
fitant de l'opportunit des ngociations en course sur les Accords de partenariat
conomique.
Ils considrent ce titre, ncessaire la mise en place d'une vritable politique de
transport multimodal articule auLour du terrestre, du maritime et de l'arien, qui
permette une meilleure insertion dans la Carabe, l'Amrique du Sud et dans les
rseaux internationaux (...).
Fait Fort-de-France
le lundi 25 Avril 2005


M. Antoine Karam, Prsident du Conseil Rgional de Guyane
M. Pierre Dsert, Prsident du Conseil Gnral de Guyane
M. Victorin Lurel, Prsident du Conseil Rgional de Guadeloupe
M. Jacques Gillot, Prsident du Conseil Gnral de Guadeloupe
M. Claude Lise, Prsident du Conseil Gnral de Martinique
M. Alfred Marie-Jeanne, Prsident du Conseil Rgional de Martinique








jeudi 28 Avril 2005 Justice n" 17 Page 7


Referendum

Christiane

Taubira :

Votez "non"

La dpute de Guyane, ancienne
candidate l'lection prsiden-
tielle de 2002, dclare clairement
que voter Non, c'est donner une
chance la gauche, qui serait
alors accule des changements.
Elle reconnat que certaines
avances de la Constitution euro-
penne sont le fruit des luttes
menes par ceux qui y sont oppo-
ss. Mais elle estime que la pro-
cdure de revision (l'unanimit
des 25 nations) interdit toute
volution positive future.
Mme Taubira affirme aussi que
l'Outre-mer a une voix part et
que l'occasion lui est offerte de
faire entendre cette voix, au
course de ces lections.
Cette prise de position va l'en-
contre de la dmarche entreprise
par des lus parlementaires
UMP sous la houlette de l'ancien
dput guyanais, actuel
Secrtaire d'Etat du Tourisme de
Raffarin. Pour sauver le "oui",
Lon Bertrand a raccol les 18
parlementaires d'outre-mer de
1'UMP, don't Alfred Almont,
Lucette Michaux-Chevry, Margie
Sudre, Jol Beaugendre, Gaston
Flosse.
Le gouvernement, affol, cherche
tous les moyens de sauver les
meubles. Il est conscient que
faire voter "oui" la Constitution
ultralibrale, c'est viter la chute
de Chirac et l'limination de
Raffarin.

A.C.


Bec et plumes

A l'occasion de la consultation
du 7 dcembre 2003 sur l'volu-
tion institutionnelle la
Martinique, les Laventure et
Turinay affirmaient que seul le
mot "dpartement" utilis dans
l'article 299-2 du trait
d'Amsterdam nous garantissait


le droit d'tre ligible aux fonds
europens.
Aujourd'hui, sans aucune gne,
les mmes affirment que le fait
que la Martinique soit nomm-
ment dsigne dans le project de
trait constitutionnel, dans son
article III 424, est une garantie
suffisante pour que notre people
dise "oui" au dit trait.
Cette mention gomme-t-elle le
caractre ultralibral de la
Constitution ? Le people marti-
niquais doit-il pour cela aider
les tenants du capitalism
ligoter le people franais par
une Constitution impossible
rviser ?


Brigitte

Girardin

fait champagne

sans vergogne

pour le "oui" en

se moquant des

Martiniquais

Beaucoup de Martiniquais ont
prouv un sentiment d'ceure-
ment en regardant dimanche soir
sur ATV la prestation de Brigitte
Girardin, ministry des DOM-
TOM.
Ils se sont demands, abasourdis,
si la dame tait venue chez nous
en tant que militant UMP ou
pour reprsenter le gouverne-
ment Chirac-Raffarin don't elle
fait parties.
Madame la ministry, puisqu'il
faut bien la considrer comme
telle, s'est livre une operation
de chantage hont, cherchant
faire peur l'lectorat martini-
quais, lui donner par anticipa-
tion mauvaise conscience, dans le
but franchement annonc de le
pousser voter "oui" le 28 mai.
Il est vrai qu'elle s'est trouve
face des journalists trs polis
et peu ports poser des ques-
tions embarrassantes nourries
par une lecture attentive du
texte de la Constitution.
Brigitte Girardin a revtu cette


occasion son plus bel habit de
colonialiste : voix pause, sourire
de circonstance, soi-disant vri-
ts, arguments percutants sur la
perte des avantages si le "non"
l'emporte, invitation adresse
aux Martiniquais pour qu'ils se
montrent plus europens que les
Franais et sauvent l'honneur
d'une mre patrie ingrate, tente
par le dmon du "non".

M.B.


Le Premier Mai,

tous dans la rue !

Rendez-vous

la Maison

des Syndicats

8H30

Le Premier Mai 2005 revt une
importance particulire pour les
travailleurs martiniquais vic-
times d'une attaque de grande
envergure europenne contre
leurs acquis syndicaux et
sociaux.
Ce premier mai doit tre un
moment fort de la riposte contre
la politique de rgression social
dj engage par Chirac-Raffarin
et programme au niveau de
l'Europe.
Il convient que les travailleurs se
mobilisent massivement pour
prserver dans leurs acquis arra-
chs souvent de haute lutte dans
les branches et les entreprises.
Le dimanche ne doit pas tre un
obstacle pour quiconque.
Nos salaires, la dure du travail
sont directement menacs.
Ragissons en masse.
La CGTM-FSM appelle ses adh-
rents, militants, sympathisants,
l'ensemble des salaries et ch-
meurs faire de ce Premier Mai
2005 un temps fort dans la rsis-
tance l'oppression capitalist.
Les salaries Martiniquais
devront associer leurs voix tous
les travailleurs du Monde qui
luttent pour le progrs et la
dmocratie social.


POLITIQUE









TRIBUNE


leudi 28 Avril 2005 Justice n 17 Page 8


Le 28 Mai


Pour un NON anticolonialiste

"Pas d'abstention"


Nous Martiniquais, natifs
de la Carabe, sommes de
toute evidence des
Antillais, pas des
Europens. Cependant
notre histoire nous relie
aux institutions euro-
pennes. Il serait donc pu-
rile d'affirmer que les pro-
blmes de l'Europe ne nous ''i
concernent pas.
Grce nos luttes propres,
nous avons pu arracher des
conqutes sociales (pen- -
sions, Scurit Sociale, etc) .
appliques dj en France
depuis des annes...
Bien sr, beaucoup de
grands travaux entrepris
ici sont en parties subven-
tionns par les fonds euro- -
pens se substituant ceux Le proj
de l'Etat franais. Mais les
difficults de notre agricul-
ture sont aussi dues aux rgle-
ments europens, et les dernires
subventions dcroches pour la
banane sont dues la... progres-
sion du "non" en France.
Autrement le "miracle" n'aurait
pas eu lieu.
Il faut donc, afin de dfendre effi-
cacement nos intrts, ngocier un
accord pour crer des relations
nouvelles avec les pays pays de
l'Union europenne. Faire
entendre notre voix pour ngocier
un vritable statut particulier.
C'est l'occasion qui nous est offerte
le 28 Mai. Puisqu'on nous demand
notre avis, donnons-le. Ne pas le
faire, s'abstenir, c'est faire preuve
d'irresponsabilit. Car il faut bien
modifier cette constitution afin
qu'il y ait en Martinique une poli-
tique de dveloppement vritable
fond sur la creation d'activits
diversifies.
C'est ainsi qu'apparat la ncessit
d'un authentique NON martini-
quais, pour des raisons d'intrts
nationaux. S'abstenir, ce serait
jouer au Ponce Pilate. L'abstention,


c .~~- I .5.9



Qi- . r -
::~-' *.:


I r
.,4 '%?





= -


et de constitution europenne conu par les technocrats amorce une remise en cause des acquis qui
permettent notre conomie fragile de survive.


le vote blanc ou le Oui sont l'ardent
souhait, secret, des partisans de
cette Europe librale qui casse
contre les lois sociales actuelles.
Sans tat d'me les bks voteront
pour ce project de constitution euro-
penne qui dfend les nantis et
place des obstacles supplmen-
taires toute volution institution-
nelle.
Il serait aussi dangereux de donner
la priority la gestion pour la ges-
tion. C'est--dire, puisque l'Europe
envoie des crdits-boomerangs, de-
s'agenouiller, accepter et, tout
comme l'autruche, s'enfoncer la
tte dans le sable pour ne pas voir
venir les dangers futurs. Se blo-
quer sur la seule question de la
gestion des aides europnnes, c'est
le pige et l'arme subtile du pou-
voir colonial.
Brigitte Girardin ne peut que s'en
rjouir, car c'est en ralit un vrai
recul dans la ncessaire prise de
responsabilit politique de l'lu qui
doit guider le people martiniquais.
Les autorits no-colonialistes ont
intrt ce que nos lus se confi-


nent dans la gestion du cadre ins-
titutionnel actuel. En fait ils
seraient sans pouvoir pour impul-
ser une politique d'avenir.
Car en ralit la decision finale, si
on n'est pas vigilant et ferme sur
ses positions, reviendra encore aux
autorits de Paris ou de Bruxelles.
S'abstenir ou voter oui c'est faire
leur jeux. C'est logiquement que
ceux qui appellrent voter "non"
au rfrendum du 7 dcembre
2003, "pou yo pa achet chatte
dans sac", vont pour ce rfrendum
voter oui. Il n'y a pas l de contra-
diction Ils savent que cette nou-
velle constitution europenne
implique bien des reculs majeurs
pour l'outre-mer. Ce n'est pas parce
que l'on cite nos pays en lieu et
place des DOM (des RUP) que la
spcificit est mieux reconnue, car
l'application de measuress spci-
fiques" disparaissent dans le texte
et l'esprit de la nouvelle constitu-
tion europenne.Pour affirmer
notre fait national, il faut voter
clairement "NON".
Andr Constant


------- ------

- ---- - ---- -








POLITIQUE


Jeudi 28 Avril 2005 Justice n 17 Page 9


Project de constitution europenne


Non, Madame Girardin, la Martinique

ne sera pas gagnante


Brigitte Girardin est venue tenter de sauver les
meubles du Oui au project de Constitution europen-
ne en France en faisant champagne en Guadeloupe et


en Martinique sur la base
fonds europens.
Face un petit nombre d'lus due-
ment invits par le Prsident du
Conseil Gnral pour la circons-
tance, la Ministre de l'Outre-mer
n'a pas craint le 22 avril
l'Atrium, d'affirmer que les
Rgions ultrapriphriques (RUP)
et notamment la Martinique,
seront "gagnants sur tous les
fronts avec la nouvelle
Constitution europenne" :
- Le statut de region ultrapriph-
rique y serait "sensiblement ren-
forc" ;
- La Martinique aurait des "garan-
ties supplmentaies" quant la
preservation et l'affirmation de
son identity culturelle ;
- Et surtout elle obtiendrait des
financements important pour
contribuer son dveloppement
conomique et social.

Statut de RUP
renforc ?

A l'appui de sa demonstration
Brigitte Girardin indique que le
nouvel article III-424 traitant des
Rgions ultrapriphriques inscrit
la "ncessaire" prise en compete des
spcificits de l'outre-mer. Car les
actes europens "devront" tre
adopts "en tenant compete des
caractristiques et contraintes parti-
culires" des dites RUP (loigne-
ment, insularit, faible superficie,
relief et climate difficile, etc).
Ce qu'omet de dire notre zle
dfenseur du oui, c'est que, comme
l'article 299-2 du Trait
d'Amsterdam, ces actes seront pris
"sans nuire l'intgrit et la coh-
sion de l'ordre juridique de l'Union,
y compris le march intrieur et les
politiques communes".
Ce qui nous ramne au droit com-


du chantage la perte des


mun. D'autant que, contrairement
ce qu'affirme Brigitte Girardin et
avec elle les dfenseurs du oui dans
les DOM cet article ne comporte
aucune mention d'un droit "dro-
gation en permanence" aux poli-
tiques europennes fondes sur un
libralisme lui renforc ("concurren-
ce libre et non fausse").
D'ailleurs, la possibility de prendre
des measuress spcifiques" pour les
RUP qui figurait l'article 299-2
disparait dans l'article III-424 du
project de Constitution.
Les actes europens concernant les
RUP visent " fixer les conditions
d'application de la Constitution", dit
le nouvel article III-424.
Une Constitution qui inscrit comme
principle premier : "un march int-
rieur o la concurrence est libre et
non fausse" (article I-3-2).
C'est simple. Brigitte Girardin a
beau affirmer que ce Trait consti-
tutionnel n'est pas ultralibral et
"est le plus social que l'Europe ait
jamais eu", il suffit de reliever que le
mot "concurrence" y revient 174 fois
alors que les mots "progrs social"
n'y sont mentionns que 3 fois pour
faire litire de ce mensonge hont.
Plus significatif, le droit au travail
disparat au profit du "droit de tra-
vailler" (article II-75-1), ce qui n'est
pas du tout la mme chose.
Le statut de RUP, non seulement
n'est pas renforc, mais recule.
Chaque drogation devra tre arra-
che alors que les pays disposant de
RUP ne sont que 3 (France,
Espagne, Portugal) sur 25 et bientt
27 Etats dans un vote la majority
qualifie ncessitant 55 % des Etats
membres et 65 % de la population.
Une double majority.

Reconnaissance de la


diversity culturelle ?

L'article I-3-3 concernant les objec-
tifs de l'Union dclare effective-
ment que l'UE respecte la richesse
de sa diversity culturelle et linguis-
tique", mais il prcise aussi qu'elle
"veille la sauvegarde et au dve-
loppement du patrimoine cultural
europen". Depuis quand la
Martinique fait-elle parties du
patrimoine cultural europen ?
Ajoutons que la notion d'exception
culturelle n'existe pas dans la par-
tie III consacre la culture.

Une contribution
financire decisive ?

Certes, l'numration des secteurs
d'intervention des fonds europens
montre le rle croissant de l'Union
europenne dans le financement
principalement des infrastructures
de la Martinique, measure que
l'Etat se dsengage.
Ainsi si l'Europe ne finanait pas la
construction de lyces, colleges et
coles primaires, l'Etat franais ne
l'assumerait-il pas ?
Les interventions proprement co-
nomiques sont modestes.
Mais surtout le project de constitu-
tion ne comporte aucune garantie
de maintenir des fonds structures
europens, voire d'augmentation
pour la priode 2007/2013.
Par contre; il existe du fait de
l'largissement de l'Europe et de la
non augmentation de la contribu-
tion des Etats au-del de 1% du
PIB, dfendue en particulier avec
acharnement par la France, un
risque de diminution des fonds
allous aux RUP, en dpit de la
creation d'un fond de compensation
des surcots de 1,1 milliard d'euro.
En efet, ce dernier, attribu selon
le critre de l'importance de la
population, bnficierait pour moi-
ti aux Canaries qui sortiront de


Suite en page 16











ANNOUNCES LGALES


jeudi 28 Avril 2005 Justice n 17 Page 10


AVIS DE CONSTITUTION

Par acte SSP en date FdeF du 11 Avril
2005
Forme: SARL
Denomination : STYLBAT BTP
Sige social: 1 km 800 Route de Redoute n"
62 C 97200 FORT-DE-FRANCE
Objet : BTP Gros-ceuvre Maonnerie -
Couverture
Capital: 7 500 euros
Dure: 99 ans
Grant: Mr SYLVANISE Jos 1km800 Route
de Redoute 97200 FORT-DE-FRANCE.
Immatriculation de la socit au RCS de
FdeF.

Pour avis FA 4667

AVIS DE MISE EN SOMMEIL

Suivant dlibration de l'Assemble
Gnrale Extraordinaire du 10 Avril 2005, il a
t dcid de mettre en sommeil computer
du 10 avril 2005, la socit don't les caract-
ristiques sont les suivantes
Denomination : LPBTP
Forme Juridique : Socit A Responsabilit
Limite
Sige social : 26, Rue Ti Citron Mome-des-
Esses 97230 SAINTE-MARIE
N" SIRET: 450 822 556 00012
Grant: LEBON Pascal.

Pour avis FA 4668



LE PRIVILEGE
SARL au capital de 7 622,45 C
Sige social : 11 PI. Berlan 97232 LE
LAMENTIN
RCS de F-de-F n 452 662 950

Par dlibration de I'AGO du 28.12.04, il a
t dcid d'acier la dmission d'un grant
Madame COSTET Montserrat. En consquen-
ce les status ont t modfis comme suit:
Ancienne mention : M. COSTET Carlos &
Mme COSTET Montserrat co-grants.
Nouvelle mention : M. COSTET Carlos
Grant unique.


FA 4669

SARL CIBLES RCS FdeF B 410
Siret: 404 846 69 00012

ANNOUNCE LGALE

Par decision de l'assemble gnrale extra-
ordinaire en date du 17 Janvier 2005, les
associs ont dcid ce qui suit:
Article 4 Sige social: Le sige social est
dsormais fix Immeuble CERP Acajou -
97232 LAMENTIN Martinique.

Pour avis, le Grant FA 4670


MODIFICATIONS DES STATUS
DE LA SARL XYZ

Les nouveaux associs dcident des modifi-
cations suivantes en date du 14 mars 2005 :
* Objet:
A l'ancienne mention est ajoute:
La Socit a pour objet en France et
l'tranger :
- le conseil en achat d'espace publicitaire
sous la forme de centralisation des achats
de diffrentes entreprises ou collectivits ou
associations.
Lachat, la vente de programmes et d'tudes
sur les mdiums et supports de communica-
tion ;
* Denomination:
A l'ancienne mention est ajoute:
La socit prend pour enseigne : CDI, la
Central Des Indpendants.
* Sige social:
Le sige social est fix : c/o Les Agences
Associes Immeuble CERP Quartier
Acajou 97232 LAMENTIN.

Pour avis,
Le Grant Monsieur Fabrice GRAVILLON
FA 4671


AVIS

Au terme d'un acte sous seing priv en date
du 13 Avril 2005, il a t constitu sous la
denomination EURL ARTI-LAVAGE, une
socit ayant pour objet:
En France et l'tranger:
- L'exploitation de stations de lavage,
- Les prestations de service de nettoyage de
vhicules,
- La vente d'accessoires pour I'entretien de
vhicules,
- Et plus gnralement, toutes operations de
quelque nature que ce soit, pouvant se ratta-
cher directement ou indirectement son
objet ou tous objets similaires ou
connexes.
La dure de la socit qui prendra effet
dater de son immatriculation au R.C.S. est
fixe 99 ans.
Le soussign n'a effectu que des apports
en numraires.
Le capital social s'lve 150 EUROS. Il est
divis en 150 parts sociales de 1 EURO cha-
cune entirement souscrites et intgrale-
ment libres, lesquelles ont t rparties
entire les associs en proportion de leurs
apports.
Sige social : Impasse VITEZ Cit Dillon -
97200 FORT-DE-FRANCE
Le grant de la socit est Monsieur CHOUX
La socit sera immatricule au RCS, tenu
au greffe du tribunal de commerce de Fort-
de-France.

Pour avis,
Le Grant FA 4672


SARL "LACOSTE IMMOBILIER"
Socit au capital de 7.622,45 C
16, Rue Lieutenant Lacoste
97200 FORT-DE-FRANCE
RCS n 394 491 773 94 B 205

CHANGEMENT DE GRANT

Par decision du 12 avril 2005, l'assemble
gnrale extraordinaire de la socit, aprs
avoir pris connaissance de la dmission de
Madame Chantal CEPISUL de ses functions
de grant, prend adte de cette dmission, lui
donne quitus de sa gestion et nomme en
replacement de cette dernire
Mademoiselle Gwladys DESLANCES,
demeurant Quartier LAHAUT 97215
RIVIRE-SALE (MARTINIQUE) pour une
dure illimite computer de la date de la
prsente assemble.
L'assemble a modifi en consequence l'ar-
ticle 14 des status.

Pour avis, La Grance FA 4673



MADININA MENUISERIE
SARL au capital de 7 624,00 C
SIRET: 449 235 795 00019
APE 454 C
17 Rue de l'Afrique
97224 DUCOS

Aux terms d'une dlibration en date du 23
dcembre 2004, l'Assemble des associs a
approuv la reprise d'activit de la socit
computer du 24 dcembre 2004.

Pour avis, le Grant FA 4674



EURL COMPOST CARAIBES
Socit Responsabilit Limite
au capital de 70.000 francs
Residence Cadence B23
97231 LE ROBERT
B 390 173 052

AVIS DE PUBLICITY

Par decision du 31 juillet 2000, l'associ
unique :
- a dcid de mettre en sommeil computer
du 31 juillet 2000 sa socit.
RCS FORT-DE-FRANCE

Pour avis FA 4675


Etude de Matres GUATEL et Sandra
GERMAIN PORSAN-CLMENT,
Notaires associs FORT-DE-FRANCE
(Martinique) Immeuble le Trident,
Batiment A, 2me tage
Lotissement Montgralde

AVIS DE CONSTITUTION

Suivant acte reu par Matre Sandra GER-
MAIN PORSAN CLEMENTE, Notaire
Associ de la Socit Civile Professionnelle
"Evelyne GUATEL et Sandra GERMAIN -
PORSAN-CLMENT, Notaires Associs"
FORT-DE-FRANCE (Martinique) Immeuble
le Trident, Btiment A, 2me tage,
Lotissement Montgralde, le 17 Fvrier
2005, a t constitute une socit civil
immobilire ayant les caractristiques sui-
vantes :
La socit a pour objet : l'acquisition par voie
d'achat, d'apport, ou autre, la proprit, la
mise en valeur, la transformation, l'amnage-
ment, l'administration et l'exploitation par
bail, location ou autrement de tous
immeubles btis ou non blis, de tous biens
et droils immobiliers, de tous biens et droits
pouvant constituer l'accessoire, l'annexe ou
le complement des biens et droits immobi-
liers en question
La socit est dnomme: SCI KAGIOLIVE
Le sige social est fix DUCOS (97224)
Fonds Brul
La socit est constitute pour une dure de
99 annes.
Le capital social est fix la some de :
QUARANTE MILLE SEPT CENT QUATRE
VINGT EUROS (40.780,00 C).
Les apports sont parties en nature et parties en
numraire.
Toutes les cessions de parts, quelle que soit
la quality du cessionnaire, sont soumises
l'agrment pralable l'unanimit des asso-
cis.
Lexercice social commence le 1er Janvier et
finit le 31 Dcembre de chaque anne.
Le premier grant de la socit est :
Madame Fernande, Paule HENRY,
Professeur de Collge, pouse de Monsieur
Aubin, Pierre TROMPETTE, demeurant
DUCOS (97224), Fonds Brul
Ne FORT-DE-FRANCE (97200) le 7 juin
1950.
La socit sera immatricule au registre du
commerce et des socits de Fort-de-
France.

Pour avis
Le Notaire FA 4676

AVIS DE CONSTITUTION

Avis est donn de la constitution d'une
Socit prsentant les caractristiques sui-
vantes :
FORME : Socit Responsabilit Limite
DENOMINATION : SARL JENN'OR
SIGE SOCIAL : 42, Lotissement Bardinet
Immeuble Vido Plus 97200 FORT-DE-
FRANCE
OBJET: Vente de bijoux
DURE: 99 annes
CAPITAL: 7.700 euros
APPORTS EN NUMRAIRE: 7.700 euros
GRANCE : M. Franck LVY demeurant
Residence La Gallria 97232 LE LAMENTIN
IMMATRICULATION : au RCS de Fort-de-
France.

Pour avis FA 4677

Maitre Erick VALRE
Avocat au Barreau de Fort-de-France
En son cabinet au 7, rue Emma Forbas
97232 LE LAMENTIN
Tl. : 0596 51 60 25
Fax : 0596 51 58 25

EXTRAIT D'UNE REQUTE
AFIN DE DECLARATION D'ABSENCE

Par requte en date du 2 mars 2005 soumi-
se au visa de Monsieur le Procureur de la
Rpublique, il est demand au Tribunal de
Grande Instance de Fort-de-France de
dclarer l'absence de Mademoiselle
Robertine Berthe RAVIN ne au Robert,
dpartement de la Martinique, le 21 Juillet
1897, de nationalist franaise, demeurant en


dernier lieu au PANAMA, aprs avoir long-
temps rsid quarter Zabeth, ville du Robert,
qui n'a pas reparu son domicile, ni donn
de ses nouvelles depuis plus de vingt ans.

Pour insertion unique FA 4678

SCP "Georges SCHIN-OUA-SIRON,
Catherine SCHIN-OUA-SIRON-SCHAPIRA,
Laurent LOYTIER, Notaires associs"
FORT-DE-FRANCE (Martinique)
Plateau Roy Cluny"

AVIS DE CONSTITUTION

Suivant acte reu par Matre Georges
SCHIN-OUA-SIRON, Notaire FORT-DE-
FRANCE, le 17 fvrier 2005, a t constitute
une socit civil immobilire ayant les
caractristiques suivantes:
La Socit a pour objet : l'acquisition par
voie d'achat ou d'apport, la proprit, la mise
en valeur, la transformation, la construction,
l'amnagement, l'administration et la loca-
tion de tous biens et droits immobiliers, de
tous biens et droits pouvant constituer l'ac-
cessoire, l'annexe ou le complement des
biens et droits immobiliers en question.
La socit est dnomme : SCI ORE
Le sige social est fix : LE LAMENTIN
(97232), Les Hauts de Mome Pois, Acajou.
La Socit est constitute pour une dure de
99 annes.
Le capital social est fix la some de :
DEUX CENT CINQUANTE NEUF MILLE
CENT VINGT QUATRE EUROS (259.124
EUR).
Les apports sont effectus:
- en numraire hauteur de DEUX CENT
TREIZE MILLE EUROS (213.000 EUR).
- en nature, par apport d'un terrain sis au
LAMENTIN (97232) La Mauge, cadastr
section AS n* 487 pour 10a 00ca, valu
QUARANTE CINQ MILLE SEPT CENT
TRENTE QUATRE EUROS ET SOIXANTE
DIX CENTIMES (45.734,70 EUR).
Toutes les cessions de parts, quelle que soit
la quality du ou des cessionnaires, sont sou-
mises l'agrment pralable l'unanimit
des associs.
L'exercice social commence le 1er janvier et
finit le 31 dcembre de chaque anne.
Les associs nomment pour premier grant
de la socit : Madame Eugnie
Sbastienne EUSTACHE, pouse de
Monsieur Robert LIBER, demeurant LE
LAMENTIN (97232), Les Hauts de Morne
Pois, Acajou.
La socit sera immatricule au registre du
commerce el des socits de FORT-DE-
FRANCE.

Pour avis
Le Notaire FA 4679


SNC G4A INDUSTRIES
Socit en nom collectif
au capital de 110 399,10 euros
Sige social : 6 Lotissement Manhity
Four Chaux Sud
97232 LE LAMENTIN
RCS Fort-de-France N' 451 211 221

AVIS DE PUBLICITY

Aux terms du procs-verbal de l'assemble
gnrale extraordinaire du 23/12/2004, le
capital a t augment en numraire de
110.299,10 C pour tre port de 100 C
110.399,10 euros.
* Ancienne mention: capital de 100 C
* Nouvelle mention : capital de 110.399,10
euros
Cette augmentation est ralise par l'entre
en capital de nouveaux associs:
- Madame Marie-Claude MORICE
- Monsieur Thierry LEFEVRE
- Monsieur Jacques POCHON
- Monsieur Nicolas ZANETTO
- Monsieur Philippe ZANETTO
- Monsieur Jean-Paul DELHAYE
- SARL INVESTISSEMENTS CONSEILS
Los articles 7, 8 et 9 des status ont t modi-
fis en consequence.
RCS: Fort-de-Fra nce.

Pour avis FA 4680











ANNOUNCES LGALES


Jeudi 28 Avril 2005 Justice no 17 Page 11


SNC M4F INDUSTRIES
Socit en nom collectif
au capital de 151 270 euros
Sige social : 6 Lotissement Manhity
Four Chaux Sud
97232 LE LAMENTIN
RCS Fort-de-France N" 451 685 549

AVIS DE PUBLICITY

Aux terms du procs-verbal de l'assemble
gnrale extraordinaire du 30/11/2004, le
capital a t augment en numraire de
151.170 pour tre port de 100
151.270 euros.
* Ancienne mention : capital de 100
Nouvelle mention : capital de 151.270
euros
Cette augmentation est ralise par l'entre
en capital de nouveaux associs:
- Monsieur Claude SCHLAPPI
- Monsieur Yves MINO-VERCELLIS
Les articles 7, 8 et 9 des status ont t modi-
fis en consequence.
RCS: Fort-de-Fra nce.

Pour avis FA 4681


SNC M3F INDUSTRIES
Socit en nom collectif
au capital de 209 668 euros
Sige social :6 Lotissement Manhlty
Four Chaux Sud
97232 LE LAMENTIN
RCS Fort-de-France N 449 762 079

AVIS DE PUBLICITY

Aux terms du procs-verbal de l'assemble
gnrale extraordinaire du 30/11/2004, le
capital a t augment en numraire de
209.568 C pour tre port de 100 C
209.668 euros.
* Ancienne mention : capital de 100 C
* Nouvelle mention : capital de 209.668
euros
Cette augmentation est ralise par l'entre
en capital de nouveaux associs:
- Madame Odile LEITERER
Les articles 7, 8 et 9 des status ont t modi-
fis en consequence.
RCS: Fort-de-Fra nce.

Pour avis 'FA 4682


SNC A4J INDUSTRIES
Socit en nom collectif
au capital de 184 486,20 euros
Sige social: 6 Lotissement Manhity
Four Chaux Sud
97232 LE LAMENTIN
RCS Fort-de-France N* 478 005 580

AVIS DE PUBLICITY

Aux terms du procs-verbal de l'assemble
gnrale extraordinaire du 16/12/2004, le
capital a t augment en numraire de
184.386,20 pour tre port de 100
184.486,20 euros.
' Ancienne mention : capital de 100
* Nouvelle mention : capital de 184 486,20
euros
Cette augmentation est ralise par l'entre
en capital de nouveaux associs:
- Monsieur Michel FLANC
- Monsieur Daniel CLERMIDY
- Monsieur Philippe LEMOSSE
- EURL GLAMAX
- Monsieur Bernard MILCENT
- Monsieur Eric MORLOT
- Monsieur Alain ARTORE
- Monsieur Jean-Christophe BEDOS
- Monsiuer Pascal JAVOURET
- Monsieur Gilles ALOZY
- Monsieur Marc BOUTROUX
- Monsieur Pierre MIOLLAN
- Monsieur Jean-Marc TORLET
- Monsieur Didier MACHURE
- Madame Jacqueline MAQUERE
- Monsieur Yves AMLITTE
- Monsieur Laurent SAUREL
- Madame Catherine ROUX ne CARTIER
- Monsieur Alain FOSSOUX
- Monsieur Thierry COUCHON
- Monsieur Patrick COUCHON
- Monsieur Christian PISTORELLO


- Monsieur Michel MORIN
- Monsieur Philippe BLAYE
- Monsieur Michel MANEAU
- Monsieur Jean-Claude ROY
- Monsieur Jean-Jacques LEBEAU
- Monsieur Eric COLLOMB
Les articles 7, 8 et 9 des status ont t modi-
fis en consequence.
RCS: Fort-de-Fra nce.

Pour avis FA 4683


SNC M4S INDUSTRIES
Socit en nom collectif
au capital de 193 874,80 euros
Sige social : 6 Lotissement Manhity
Four Chaux Sud
97232 LE LAMENTIN
RCS Fort-de-France N 478 005 804

AVIS DE PUBLICITY

Aux terms du procs-verbal de l'assemble
gnrale extraordinaire du 16/12/2004, le
capital a t augment en numraire de 193
774,80 pour tre port de 100 193
874,80 euros.
* Ancienne mention : capital de 100
Nouvelle mention : capital de 193 874,80
euros
Cette augmentation est ralise par l'entre
en capital de nouveaux associs:
- Monsieur Michel FLANC
- Monsieur Daniel CLERMIDY
- Monsieur Philippe LEMOSSE
-EURLGLAMAX
- Monsieur Bemard MILCENT
- Monsieur Eric MORLOT
- Monsieur Alain ARTORE
- Monsieur Jean-Christophe BEDOS
- Monsiuer Pascal JAVOURET
- Monsieur Gilles ALOZY
- Monsieur Marc BOUTROUX
- Monsieur Pierre MIOLLAN
- Monsieur Jean-Marc TORLET
- Monsieur Didier MACHURE
- Madame Jacqueline MAQUERE
- Monsieur Yves AMLITTE
-Monsieur Laurent SAUREL
- Madame Catherine ROUX ne CARTIER
- Monsieur Alain FOSSOUX
-Monsieur Thierry COUCHON
- Monsieur Patrick COUCHON
- Monsieur Christian PISTORELLO
- Monsieur Michel MORIN
- Monsieur Philippe BLAYE
-Monsieur Michel MANEAU
-Monsieur Jean-Claude ROY
- Monsieur Jean-Jacques LEBEAU
- Monsieur Eric COLLOMB
Les articles 7, 8 et 9 des status ont t modi-
fis en consequence.
RCS: Fort-de-Fra nce.

Pour avis FA 4684


SNC M4E INDUSTRIES
Socit en nom collectif
au capital de 110 832,90 euros
Sige social : 6 Lotissement Manhity
Four Chaux Sud
97232 LE LAMENTIN
RCS Fort-de-France N" 451 643 951

AVIS DE PUBLICITY

Aux terms du procs-verbal de l'assemble
gnrale extraordinaire du 30/11/2004, le
capital a t augment en numraire de
110.732,90 pour tre port de 100
110.832,90 euros.
* Ancienne mention : capital de 100
Nouvelle mention : capital de 110.832,90
euros
Cette augmentation est ralise par l'entre
en capital de nouveaux associs :
- Monsieur Benoit MESSIN
- Monsieur Eric BISSONNIER
Les articles 7, 8 et 9 des status ont t modi-
fis en consequence.
RCS: Fort-de-Fra nce.

Pour avis FA 4685


SNC G3A INDUSTRIES
Socit en nom collectif
au capital de 459 512,80 euros
Sige social : 6 Lotissement Manhity
Four Chaux Sud
97232 LE LAMENTIN
RCS Fort-de-France N 449 538 156

AVIS DE PUBLICITY

Aux terms du procs-verbal de l'assemble
gnrale extraordinaire du 30/11/2004, le
capital a t augment en numraire de 459
412.80 C pour tre port de 100 459
512.80 euros.
SAncienne mention: capital de 100
* Nouvelle mention : capital de 459 512,80
euros
Cette augmentation est ralise par l'entre
en capital de nouveaux associs :
-EURL JOSEPHINE
- PLATYPUS SARL
Les articles 7, 8 el 9 des status ont t modi-
fis en consequence.
RCS : Fort-de-Fra nce.

Pour avis FA 4686

CESSION D'OFFICINE DE PHARMACIE
SOUS CONDITION SUSPENSIVE

Suivant acte reu par Me Philippe PRI,
Notaire FORT-DE-FRANCE, Croix de
Bellevue. Avenue Condorcet, le 18 avril
2005. enregistr FORT-DE-FRANCE, le 19
avril 2005. bord. n 2005/313 case n"2,
Monsieur Filbert Marie Pierre Valenlin PAS-
CREAU, demeurant TRINIT (97220), 27
Rue Joseph Lagrosillire, a vendu, sous la
condition suspensive rglementaire stipule
l'acte, la socit dnomme PHARMA-
CIE PASCREAU SARL, don't le sige est
TRINIT, 27 rue Joseph Lagrosillire, imma-
tricule au RCS de FORT-DE-FRANCE, n"
481 124 790, une officine de pharmacie
exploite TRINIT (97220), 27 Rue Joseph
Lagrosillire, connue sous l'enseigne
"PHARMACIE PASCREAU", moyennant,
outre les marchandises, le prix principal de
1.175.000 , s'appliquant aux lments
incorporels pour 1.164.974 , et aux l-
ments corporels pour 10.026 C. L'acqureur
sera propritaire et aura la jouissance de l'of-
ficine de pharmacie computer du jour de la
ralisation de la condition suspensive. Les
opposition seront reues l'office notarial
de Bellevue, Avenue Condorcet, FORT-
DE-FRANCE, o domicile sera lu cet
effect, dans les dix jours de la dernire en
date des insertions prvues par la loi.

Pour insertion
Ph. PERIE FA 4687

AVIS DE RSILIATION
DE LOCATION-GRANCE

Le contract de location-grance intervenu sui-
vant acte ssp entire la socit BETON
INDUSTRIAL MARTINIQUAIS "B.I.M.",
SARL au capital de 116.200 Euros, ayant
son sige social ZAC de Rivire-Roche
(97200) FORT-DE-FRANCE, 339 185 274
RCS FORT-DE-FRANCE et la socit
FRANCE BETON, SARL au capital de
100.000 Euros, ayant son sige social ZAC
de Rivire Roche (97200) FORT-DE-
FRANCE, 419 264 650 RCS FORT-DE-
FRANCE, concernant l'exploitation de la
branch de fonds de commerce de produc-
tion de bton prt l'emploi situ Lieudi
Coul Rivire Blanche SAINT-PIERRE a
pris fin le 31 Dcembre 2001.

FA 4688
COMMUNIQUE

Sur la demand de:
SARL GESTION PATRIMOINE
ET IMMOBILIER D'EXCEPTION
G.P.I.E.
Residence Les Rivages d'Ulysse
97290 LE MARIN

La garantie qui lui a t accorde par la
SOCIT DE CAUTION MUTUELLE DES
PROFESSIONS IMMOBILIERES ET
FONCIRES "SO.CA.F.", 26 Avenue de
Suffren, PARIS 15me, pour les operations


de: TRANSACTIONS SUR IMMEUBLES ET
FONDS DE COMMERCE SANS MANIE-
MENT DE FONDS vises par la loi du 2
Janvier 1970, cessera TROIS JOURS
FRANCS aprs la publication du present
avis.
Les crances, s'il en existe, devront tre pro-
duites au sige de la SO.CA.F. dans les trois
mois de cette insertion sous la rfrence JF
/ SP 22 079.
FA 4689

PRFECTURE DE LA MARTINIQUE
SOUS-PRFECTURE DE LA TRINIT

LA SOUS-PRFTE DE TRINIT
COMMUNIQUE

AVIS D'OUVERTURE
D'ENQUTE PUBLIQUE

Le public est inform que, conformment aux
dispositions de l'arrt n" 05-08 du 1er avril
2005, sera procd sur le territoire de la
commune de Trinit du Mardi 26 Avril au
jeudi 26 Mai 2005 inclus, une enqute
publique pralable aux travaux de creation
du pose H.T.B. 63 Kv au Galion et son rac-
cordement la central de production de la
Compagnie de Cognration du Galion avec
les lignes H.T.B. Lamenlin-Trinit et
Franois-Trinit sur le territoire de la commu-
ne de la Trinit.
Le dossier d'enqute pourra tre consult
aux services techniques de la mairie de
Trinit dans les dlais susviss, aux heures
d'ouverture des bureaux.
Durant celte priode, les observations du
public pourront:
' soit tre consignes sur le registre d'en-
qute ouvert, sur place, cet effect,
* soit tre adresses par crit au commissai-
re enquteur, M. Jean-De-Dieu ARMEDE,
qui sigera aux services techniques de la
Mairie prcite LE MARDI 26AVRIL, LE
MARDI 3 MAI, LE MARDi 10 MAI, LE MARDI
17 MAI ET LE JEUDI 26 MAI 2005, DE 9
HEURES 12 HEURES.
A l'issue de l'enqute et pendant un an,
copies du rapport et des conclusions du
commissaire enquteur seront tenus la dis-
position du public, en mairie de Trinit, et la
sous-prfecture de Trinit, service dvelop-
pement local, partir du quarantime jour
suivant la clture de l'enqute.

Trinit, le 1er Avril 2005
La sous-prfte
Josette MICHEL
FA4690

AVIS D'APPEL PUBLIC
A LA CONCURRENCE

TRAVAUX

1 IDENTIFICATION DE L'ORGANISME
QUI PASSE LE MARCH :
Etablissement public Territorial
2 NOM ET ADRESSE OFFICIALS DE
LORGANISME ACHETEUR:
CACEM COMMUNAUT D'AGGLOMRA-
TION DU CENTRE DE LA MARTINIQUE
Personne responsible du march: Mr Serge
LETCHIMY, President de la CACEM
Adresse: Immeuble Cardinal Chateaubeuf
Est BP 407 97204 FORT-DE-FRANCE -
Tlphone : 0596 75 82 72 Tlcopieur :
0596 75 87 06
3 OBJET DU MARCH:
Travaux de mise en conformit et d'amlio-
ration de l'Usine d'Incinration des dchets
managers et assimils de la CACEM.
Type de march de travaux: Excution
Nomenclature
Classification CPV (Vocabulaire Commun
des Marchs)
Objet principal : 45252300-1
4 Lieu d'excution : Usine d'incinration
des dchets managers et assimils de la
CACEM.
5 CARACTRISTIQUES PRINCIPALS :
1. Quantits (fournitures et services), nature
et tendue (travaux) :
Les travaux envisags l'usine d'incinra-
tion des dchets managers et assimils de la
CACEM sont relatifs la mise en conformit

Suite en page 12











ANNONCES LGALES


leud 28 Avril 2005 Justice n 17 Page 12


Suite de la page 11

des quipements aux prescriptions de l'arr-
t ministriel du 20 septembre 2002 et des
travaux d'amlioration des conditions d'hy-
gine et de scurit.
Alloissement :
1/ Travaux de mise en conformity
Lot 1 : dtection de radioactivity
Etude, fourmiure et mise en place d'un por-
tique de dtection de radioactivity
Objet principal : 45 30 00 00-0
Objet secondaire : 45 31 12 00-2
Lot 2 : bassin de confinement et systme
d'vaporation des eaux de lagune
Etudes et ralisation d'un bassin de confine-
ment complmentaire
Etudes, furniture et mise en place d'un sys-
tme d'vaporation des eaux de lagune
Objet principal : 45 22 32 20-4
Objet secondaire : 45 11 25 00-0 ; 45 33 00
00-9
2/ Travaux d'amlioration
Lot 5 : cran de protection / Hall machefers
Etudes, fourniture et mise en place d'un
cran de protection en lments prfabri-
qus de bton arm
Objet principal : 45 26 23 11-4
Objet secondaire : 45 26 23 10-7
Les marchs de travaux sont traits prix
global et forfaitaire
Le montant de l'opration est estim 1,4 M
TTC
2. Options : descriptions concernant les
achats complmentaires : non
4. Refus des variantes
6 Prestations divises en los : Oui
Possibility de prsenter une offre pour :un lot
- plusieurs lots l'ensemble des lots
7 Dure du march ou dlai d'excution :
Soit en 19 mois computer de la notification
du march.
Date prvisionnelle de date de fin des tra-
vaux : 28/12/2006 (Les travaux se termine-
ront la fin du dlai de garantie de parfait
achvement y compris prolongation ven-
tuelle de dlai)
8 CONDITIONS RELATIVES AU MARCH :
1. Cautionnement et garanties exigs:
- Pas de caution
- Une revenue de garantie de 5 % sera exer-
ce sur les acomptes par le comptable assi-
gnataire des paiements en application des
articles 99 et 101 du code des marchs
publics.
- Dans les conditions prvues l'article 100
du code des marchs publics, cette retenue
de garantie pourra tre remplace au gr du
titulaire par une garantie premiere deman-
de du mme montant.
2. Modalits essentielles de financement et
de paiement et/ou rfrences aux textes qui
les rglementent:
- Le march est prix global, forfaitaire et
non rvisable
- Suivant les dispositions de l'article 87 du
code des marchs publics une garantie
premiere demand sera constitute en
contrepartie de l'avance forfaitaire.
- Suivant les dispositions de l'article 96 du
code des marchs publics, le paiement est
effectu dans un dlai de 45 jours.
- Le financement sera assur en parties par la
CACEM sur ses fonds propres.
3. Forme juridique que devra revtir le grou-
pement d'entrepreneurs, de fournisseurs ou
de prestataires de service : (le cas chant)
Les candidates peuvent se prsenter seuls ou
en groupements. Le march sera conclu
selon l'offre qui sera revenue soil avec une
entreprise unique, soit avec un groupement
d'entreprise.
Les ventuels groupements seront obligatoi-
rement solidaires.
Il est interdit de participer plusieurs offres
comme membre d'un groupement pour un
mme march en vertu de l'article 51-IV du
code des marchs publics.
4. Langues pouvant tre utilises dans l'offre
ou la candidature: langue franaise.
9 CONDITION DE PARTICIPATION:
Renseignements concernant la situation
propre de l'entrepreneur, du fournisseur ou
du prestataire de services et renseigne-
ments et formalits ncessaires pour l'va-
luation de la capacity conomique, financi-
re et technique minimales requires en vue
de la selection des candidatures (Application
des articles 43, 44, 45, 46 et 52 du code des


marchs publics) :
Conformment l'article 45 du code des
marchs publics et l'arrt du 28 aot
2001, les candidates auront produire l'en-
semble des lments viss ci-aprs. Les
candidates pourront produire galement ces
documents pour les sous-traitants qu'ils pr-
senteront afin que soit pris en compete leurs
capacits professionnelles, techniques et
financires.
Le candidate devra foumir:
- la lettre de candidature tablie au moyen de
I'imprim DC4
- la declaration du candidate tablie au moyen
de l'imprim DC5
Situation juridique rfrences requises :
- A l'appui de la lettre de candidature, si le
candidate est en redressement judiciaire
copie du ou des jugements prononcs cet
effect;
- Declaration sur l'honneur dment date et
signe du candidate pour justifier:
* qu'il a satisfait aux obligations fiscales et
sociales,
* qu'il n'a pas fait l'objet d'une interdiction de
concourir,
* qu'il n'a pas fait l'objet au course des cinq
demires annes d'une condemnation ins-
crite au bulletin n* 2 du easier judiciaire pour
les infractions vises aux articles L.324-9, L
324-10, L 341-6, L 125-1 et L 125-3 du code
du travail
Capacity conomique et financire rf-
rences requises :
- Un justificatif de l'inscription au registre de
la profession ou au registre du commerce, le
cas chant, un rcpiss de dpt de
declaration auprs d'un centre de formalit
des entreprises pour les candidates ayant
commence leur activity depuis moins d'un an ;
- Declaration concernant le chiffre d'affaires
global et le chiffre d'affaires concernant les
travaux auxquels se rfrent le march rali-
ss au course des trois derniers exercices.
Rfrence professionnelle et capacity tech-
nique rfrences requises :
- Declaration indiquant les effectifs du candi-
dat et l'importance du personnel d'encadre-
ment pour chacune des 3 demires annes ;
- Certificates de qualification professionnelle
adapts aux prestations du march ou certi-
ficats d'identit professionnelle ou rf-
rences de travaux en course d'excution ou
excuts au course des 5 dernires annes,
indiquant notamment le montant, la date el le
destinataire public ou priv ;
- Declaration indiquant l'outillage, le matriel
el l'quipement technique don't l'entrepre-
neur dispose pour l'excution de l'ouvrage et
declaration mentionnant les technicians ou
les organismes don't l'entrepreneur dispose-
ra pour l'excution de l'ouvrage.
11 CRITRES D'ATTRIBUTION :
Offre conomiquement la plus avantageuse
apprcie en function des critres dans le
cahier des charges.
12 PROCEDURES:
Type de procedure: March ngoci
15 PUBLICATIONS RELATIVES LA
MME PUBLICATION:
Date d'envoi du present avis au JOUE : 15
AVRIL 2005
16 CONDITIONS DE DLAI :
Date limited de reception des offres : 18 Mai
2005 12 heures
Procedure restreinte ou ngocie :
Dlai minimum de validit des offres : 120
jours computer de la date limited de reception
des offres.
17 -AUTRES RENSEIGNEMENTS:
Renseignements complmentaires :
- Date limited d'obtention des renseignements
complmentaires : 6 jours avant la date de
remise des offres.
- Le dossier de consultation peut tre rcu-
pr par voie lectronique l'adresse indi-
que au point 22 ou peut tre remis gratuite-
ment chaque entreprise qui on fait la
demand.
- Les offres peuvent tre transmises par voie
lectronique ou remises par dpt contre
rcpiss ou envoy sous pli cachet
Monsieur le Prsident de la CACEM
l'adresse indique au point 23.
- Les plis doivent porter obligatoirement la
mention suivante :
"Offre pour les travaux de mise en conformi-
t et d'amlioration de l'usine d'incinration
des dchets managers et assimils de la


CACEM" NIQUE.
NE PAS OUVRIR avant la sance d'ouvertu- Numro de rfrence du dossier:
re. Chausses-05-09
18 Date d'envoi du present avis la publi- Caractristiques principles :
cation : 15 AVRIL 2005 Etendue de la prestation. Notamment :
19 Adresse auprs de laquelle des rensei- Dmolition de maonnerie et dbrousailla-
gnements peuvent tre obtenus : ge de terrain;
* D'ordre administratif: Travaux de fouilles;
Nom de l'organisme : CACEM Ralisation d'ouvrages en bton arm
COMMUNAUT D'AGGLOMRATION DU (soutnements, fosss btonns) ;
CENTRE DE LA MARTINIOUE Ralisation de soutnement en gabions;
Correspondent: Service des marchs Confection d'accotements et bordures;
Adresse : Immeuble Cardinal Chateauboeuf Ralisation d'ouvrages hydrauliques, buses
Est BP 407 97204 FORT-DE-FRANCE en PVC et en bton..
Tlphone : 0596 75 82 72 Tlcopieur : Les travaux sont rpartis en 3 lots dsigns
0596 75 87 06 ci-aprs qui seront traits par marchs
* D'ordre technique: bons de command spars savoir :
Nom de l'organisme: TIRU INGENIERIE lot n" 1 subdivision territorial et maritime
Correspondent: Monsieur Alain DANNEVIL- du Franois centre d'exploitation des voies
LE rapides (EVR)
Adresse : 38, rue de Berri 75008 PARIS 1re anne :
Tlphone : 01 40 76 38 89 Tlcopieur : Minimum de 520.000,00 C TTC
01 40 76 39 76 Maximum de 2.080.000,00 C TTC
22 Adresse auprs de laquelle les docu- 2me, 3me, et 4me anne :
ments peuvent tre obtenus : Minimum par an de 400.000,00 C TTC
Nom de l'organisme : CACEM Maximum par an de 1.600.000,00 C TTC
COMMUNAUT D'AGGLOMRATION DU lot n 2 subdivision territorial et maritime
CENTRE DE LA MARTINIQUE du Franois (hors centre EVR)
Correspondent: Service des marchs 1re anne :
Adresse : Immeuble Cardinal Chateauboeuf Minimum de 520.000,00 C TTC
Est BP 407 97204 FORT-DE-FRANCE Maximum de 2.080.000,00 C TTC
Adresse plate-forme dmatrialise : 2me, 3me, et 4me anne :
http.J/demat.marchespublics.net/97-cacem Minimum par an de 400.000,00 C TTC
23 Adresse auprs de laquelle les offres / Maximum par an de 1.600.000,00 C TTC
candidatures I demands de participation *lot n" 3 subdivision territorial et maritime
peuvent tre envoyes : de Rivire-Sale
Nom de l'organisme : CACEM 1re anne :
COMMUNAUT D'AGGLOMRATION DU Minimum de 520.000,00 C TTC
CENTRE DE LA MARTINIQUE Maximum de 2.080.000,00 C TTC
Correspondent: Service des marchs 2me, 3me, et 4me anne :
Adresse: Immeuble Cardinal Chateauboeuf Minimum par an de 400.000,00 C TTC
Est BP 407 97204 FORT-DE-FRANCE Maximum par an de 1.600.000,00 C TTC
Tlphone : 0596 75 82 72 Tlcopieur : Variantes : autorises
0596 75 87 06 Lieu d'excution :
Adresse plate-forme dmatrialise : Sur le rseau routier national de la
hltp.Jldemat.marchespublics.neV97-cacem Martinique
Dure d'excution du march:
FA 4691 Quatre ans maximum (soit une priode d'un
an avec possibility d'tre renouvele trois
AVIS D'ATTRIBUTION fois)
Le march a-t-il un caractre priodique ?
Identification de la collectivit qui a pass le Oui. Ce march sera renouvel l'expiration
march: de la priode de 4 ans maximum prcite.
CONSEIL REGIONAL DE LA MARTINIQUE Classification CPV:
Service des Marchs rue Gaston Defferre 45233140-2 : Travaux routiers
Cluny 97200 Fort-de-France. Adresse auprs de laquelle le dossier de
Objet du march : consultation peut tre obtenu :
Objet : Travaux de rehabilitation au Lyce Ce dossier sera remis gratuitement par la
Joseph ZOBEL de RIVIRE SALE D.D.E. Subdivision Territoriale et Maritime
Operation n" JZ-03-OP1 de Rivire-Sale 2 rue du Commandant
LOT3 Varasse 97215 RIVIRE-SALE
L'avis a t-il fait l'objet d'une publication au Tl. : 0596 68 03 25 Fax : 0596 68 21 90,
BOAMP ?: OUI tous les jours ouvrables de 7h30 13h00.
L'avis a t-il fait l'objet de rectificatif au Lors du retrait du DCE le candidate devra
BOAMP ? : non fournir tout lment d'identification permet-
Date d'attribution du march : 02 Mars 2005 tant de le contacter en cas de besoin.
Nombre total d'offres reues: 3 Ce dossier peut tre galement tlcharg
LOT N 3 Nom du titulaire : SCP BTP l'adresse Internet sus-indique.
Montant en C TTC : 69 122,66 Modalits de financement du march :
Budget FIRT du Conseil regional de
Date de l'envoi du present avis la publica- Martinique
tion : 21 Avril 2005 Cautionnement et garanties exiges : Nant
FA 4692 Forme juridique que devra respecter le grou-
pement d'entrepreneurs le cas chant :
AVIS D'APPEL PUBLIC Groupement solidaire momentan
LA CONCURRENCE Adresse auprs de laquelle les renseigne-
ments d'ordre administratifs peuvent tre
Type de march : Travaux d'excution obtenus :
Le march est-il couvert par l'Accord sur les Conseil Rgional de Martinique (Service des
marchs publics (AMP) ? Oui Marchs et de la Commande Publique) ou
Identification de l'organisme qui passe le en ligne l'adresse Internet sus-indique.
march: Adresse auprs de laquelle les renseigne-
CONSEIL RGIONAL DE LA MARTINIQUE ments d'ordre technique peuvent tre oble-
Service des Marchs el de la command nus:
publique Rue Gaston Delferre Cluny Service de l'Equipement, Subdivision
97200 Fort-de-France Martinique Tl. : Territoriale et Maritime de Rivire-Sale sus-
0596 59 63 00 Tlcopie : 0596 72 68 10. vise ou en ligne l'adresse Inemret prci-
Adresse internet: http://www.cr-martinique.fr te.
- rubrique "Marchs Publics" Conditions d'obtention des documents
Personne responsible du march: contractuels et des documents additionnels:
Le President du Conseil Rgional de Obtention gratuite.
Martinique Conditions de participation:
Procedure de passation : Critres de selection des candidatures
Appel d'offres ouvert (art. 33, 57 59 et 71.1 Rfrences professionnelles du candidate
du Code des Marchs Publics) Garanties techniques et financires
Objet du March : Moyens
TRAVAUX DIVERS SUR CHAUSSES ET
DPENDANCES DES ROUTES NATIO-
NALES ET AUTOROUTE DE LA MARTI- Suite en page 13











AINNONCES LGILES


leudi 28 Avril 2005 Justice n 17 Page 13


Suite de la page 12

Critres d'attribution des offres
- Enoncs dans le dossier de consultation
des entreprises.
Pices requises
- Liste correspondante dcrite dans le rgle-
ment de consultation, notamment:
* Lettre de candidature et declaration du
candidate (modles joints au dossier de
consultation),
* Moyens techniques affects l'opration,
Rfrences pour des travaux similaires
effectus durant les 3 dernires annes,
* Elements permettant d'apprcier les capa-
cits techniques et financires du candidate.
Dlai de validit des offres : 180 jours
Date limited de reception des offres :
LE LUNDI 13 JUIN 2005 12H00 (HEURE
DE MARTINIQUE)
Adresse laquelle les offres doivent tre
envoyes:
Reception des offres, par pli recommand ou
contre rcpiss au Conseil Rgional de la
Martinique, service des Marchs et de la
command publique, rue Gaston Defferre -
Cluny 97200 Fort-de-France MARTI-
NIQUE ou en ligne l'adresse Intemet sus-
indique.
Date, heure et lieu d'ouverture des offres:
Ouverture prvue le 15 Juin 2005 10H00
au Conseil Rgional de Martinique.
S'agit-il d'un avis obligatoire 7 Oui
Dlai laiss au candidate attributaire pour pro-
duire les attestations sociales et fiscales:
08 jours calendaires.
Autres renseignements:
Procedure dmatrialise:
Le Conseil regional de Martinique met gra-
tuitement la disposition des candidates une
plate-forme de dmatrialisation accessible
via l'adresse Internet suivante :
http'//www.cr-martinique.fr rubrique "mar-
chs publics"
Cette plate-forme permet notamment (muni
de la rfrence d'identification du march
porte au present avis d'appel public la
concurrence) :
- la recherche des consultations passes par
la Region Martinique
- le tlchargement des avis, rglement de
consultation et DCE
- la transmission par voie lectronique des
dossiers d'offre
Pour le tlchargement du DCE les candi-
dats sont invits bien renseigner le champ
"e-mail" en ce sens que cette adresse pour-
ra tre utilise afin de les informer des ven-
tuelles modifications apportes au DCE.
S'agissant de la transmission des offres par
voie dmatrialise, la personnel habilite
engager l'entit candidate doit tre titulaire
d'un certificate lectronique de classes 2 ou 3
dlivr par un prestataire agr afin de
signer son offre (voir liste des prestataires
agres en page d'accueil de la plate-forme)
L'envoi en deux temps des dossiers d'offre
est autoris : les candidates ayant adress
I'empreinte de leur offre avant la date limited
de remise des offres auront un dlai de
16h00 compt partir de l'envol de l'em-
preinte pour faire parvenir leur dossier d'offre
lui-mme dans le "coffre-fort lectronique" de
la Region.
Date d'envoi de l'avis la publication au
JOUE : Le jeudi 21 avril 2005
Date d'envoi de l'avis la publication aux
organes autres que le JOUE : Le jeudi 21
avril 2005.
FA 4693

AVIS D'APPEL PUBLIC
LA CONCURRENCE

Identification de l'organisme qui passe le
march :
CONSEIL REGIONAL DE LA MARTINIQUE
Service des Marchs et de la command
publique Rue Gaston Defferre Cluny -
97200 Fort-de-France Martinique Tl. :
0596 59 63 00 Tlcopie: 0596 72 68 10.
Adresse Intemet: http://www.cr-martinique.lr
rubrique "Marchs publics"
Personne responsible de march :
Le President du Conseil Rgional de la
Martinique
Procedure de passation:
Procedure adapte en vertu de l'article 28 du
Code des Marchs Publics (CMP)


Objet du march :
RALISATION D'UNE TUDE MARINE DE
FAISABILIT POUR LA POSE D'UN CBLE
ENTIRE LA GUADELOUPE ET LA MARTI-
NIQUE
Rfrence d'identification du march:
SI-ECAB-007
Caractristiques principles:
Objectif gnral de la prestation
Le Conseil regional a pour objectif de per-
mettre toute entreprise et tout citoyen mar-
liniquais d'accder Internet, via une
connexion haut dbit et ce, un prix raison-
nable. Dans ce cadre, le Conseil Rgional
analyse plusieurs scenarios afin de fire
baisser les cots d'achat des capacits de
sortie du territoire et veiller ce que les
baisses soient rpercutes sur les utilisa-
teurs finals.
Les prestations raliser s'articulent autour
des 3 phases suivantes :
- Phase 1 : Une tude thorique
- Phase 2 : Une reconnaissance marine du
trac
- Phase 3 : Analyse en mise en uvre du
project
Autre :
Transmission par voie dmatrialise : auto-
rise
Dure d'excution du march:
65 jours ouvrs environ.
Adresse auprs de laquelle les documents
peuvent tre obtenus :
Le dossier de consultation des entreprises
sera remis gratuitement par le service des
marchs et de la command publique Rue
Gaston Defferre Cluny 97200 Fort-de-
France Tl. : 0596 59 63 00
Lors du retrait du DCE, le candidate devra
fournir tout lment d'identification permet-
tant de le contacter en cas de besoin.
Ce document peut tre galement tlchar-
g l'adresse Internet sus indique.
Conditions de participation:
Critres de selection des candidatures:
Rfrences professionnelles du candidate
Garanties techniques et financires
Moyens
Pices requises:
Liste correspondante dcrite dans le rgle-
ment de consultation, notamment :
- Lettre de candidature et declaration du can-
didat (conformes aux modles joints au dos-
sier de consultation)
- Moyens techniques affects l'opration
- Rfrences pour des prestations similaires
effectues durant les trois dernires annes
- Elements permettant d'apprcier les capa-
cits techniques et financires du candidate.
Dlai de validit des offres : 180 jours
Adresse auprs de laquelle les renseigne-
ments d'ordre administration peuvent tre
obtenus :
Conseil Rgional de la Martinique (service
des marchs et de la command publique)
ou en ligne l'adresse sus indique
Adresse auprs de laquelle les renseigne-
ments d'ordre technique peuvent tre obte-
nus:
Conseil Rgional de Martinique (Service
informatique) ou en ligne l'adresse sus
indique.
Date limited de reception des offres:
JEUDI 12 MAI 2005 12H00 (HEURE DE
MARTINIQUE)
Adresse laquelle les offres doivent tre
envoyes:
Reception des offres par pli recommand ou
contre rcpiss au Conseil Rgional de la
Martinique Service des Marchs et de la
Commande Publique Rue Gaston Defferre
- Cluny 97200 Fort-de-France Martinique
ou en ligne l'adresse Internet sus indique.
Dlai laiss au candidate attributaire pour pro-
duire les attestations sociales et fiscales :
8 jours calendaires.
Autres renseignements:
Procedure dmatrialise:
Le Conseil regional de Martinique met gra-
tuitement la disposition des candidates une
plate-forme de dmalrialisalion accessible
via l'adresse Internet suivante :
http://www.cr-martinique.fr rubrique "mar-
chs publics"
Cette plate-forme permit notamment (muni
de la rfrence d'identification du march
porte au present avis d'appel public la
concurrence) ;
- la recherche des consultations passes par


la Region Martinique
- le Ilchargement des avis, rglement de
consultation et DCE
- la transmission par voie lectronique des
dossiers d'offre.
Pour le tlchargement du DCE les candi-
dats sont invits bien renseigner le champ
"e-mail" en ce sens que cette adresse pour-
ra tre utilise afin de les informer des ven-
tuelles modifications apportes au DCE.
Sagissant de la transmission des offres par
voie dmatrialise, la personnel habilite
engager l'entit candidate doit tre titulaire
d'un certificate lectronique de classes 2 ou 3
dlivr par un prestataire agr afin de
signer son offre (voir lisle des prestataires
agrs en page d'accueil de la plate-forme).
L'envoi en deux lemps des dossiers d'offre
est autoris : les candidates ayant adress
l'empreinle de leur offre avant la date limited
de remise des offres auront un dlai de
16H00 compt partir de l'envoi de l'em-
preinte pour faire parvenir leur dossier d'offre
lui-mme dans le "coffre-fort lectronique" de
la Region.
Date d'envoi du present avis la publication :
Jeudi 21 avril 2005.
FA 4694

AVIS D'APPEL PUBLIC
LA CONCURRENCE

Le march est-il couvert par l'Accord sur les
Marchs Publics (AMP): Oui
Nom et adresse officials du pouvoir adjudi-
cateur :
CONSEIL REGIONAL DE LA MARTINIQUE
Service des Marchs et de la command
publique Rue Gaston Defferre Cluny -
97200 Fort-de-France Martinique Tl. :
0596 59 63 00 Tlcopie : 0596 72 68 10
Adresse Internet : http//lwww.cr-martinique.fr
Rubrique "Marchs publics"
Personne responsible de march :
Le President du Conseil Rgional
Procedure de passation:
Appel d'offres ouvert articles 33 et 57 59 du
Code des Marchs Publics (CMP) avec obli-
gation de publication au JOUE
Objet du march :
Acquisition de matriels bureautiques et de
licences de logiciels.
Type de march : Achat
Allotissement, Forme et caractre des mar-
chs:
Marchs bons de command en applica-
tion de l'article 71 du code des marchs
publics.
Les quantits minimum et maximum pour
une anne pour chacun des lots sont les sui-
vants :
" Lot 1 : Dsignations : Micros ordinateurs de
bureau Minimum: 100 Maximum 400
Lot 2 : Dsignations : Ecrans Minimum :
100 Maximum: 400
* Lot 3: Dsignations Licences de logiciels
-Minimum: 150 Maximum: 600
SLot 4 : Dsignations Micros ordinateurs
portables Minimum : 10 Maximum : 40
*Lot 5 : Dsignations Imprimantes -
Minimum: 5 Maximum : 20
Le present march a un caractre prio-
dique. Ce contract sera renouvel son expi-
ration.
Modalits d'attribution des marchs:
L'attribution se fera par marchs spars (lot
par lot)
Rfrence d'identification du march :
SI-FINF-005
Caractristiques principles:
Objectif gnral de la prestation :
II s'agit de renouveler une parties du parc
bureautique du Conseil Rgional qui esl
compos essentiellement de micros ordina-
teurs de type Windows et de licences asso-
cies.
Autres :
Variantes : autorises
Transmission par voie dmalrialise : auto-
rise
Dure d'excution du march :
1 an pour la furniture (ensemble des lots)
Lieu de livraison : Fort-de-France
(Martinique)
Cautionnement et garanties exigs:
Garanties pices, main-d'ouvre et dplace-
ments sur site de 36 mois.
Forme juridique que devra revtir le groupe-
ment d'entrepreneurs le cas chant :


Groupement solidaire momentan
Modalits essentielles de financement et de
pavement du march :
Fonds propres de la Rgion
Adresse auprs de laquelle les documents
peuvent tre obtenus :
Le dossier de consultation des entreprises
sera remis gratuitement par le service des
marchs et de la command publique Rue
Gaston Defferre Cluny 97200 Fort-de-
France Tl. : 0596 59 63 00.
Lors du retrait du DCE, le candidate devra
fournir tout lment d'identification permet-
tant de le contacter en cas de besoin.
Ce document peut tre galement tlchar-
g l'adresse Intemet sus indique.
Adresse auprs de laquelle les informations
complmentaires peuvent tre obtenues:
La mme qu'au point 2.
Conditions de participation:
Critres de selection des candidatures:
Rfrences professionnelles du candidate
Garanties techniques et financires
Moyens
Critres d'attribution des offres:
Enoncs dans le dossier de consultation des
entreprises.
Pices requises :
Liste correspondante dcrite dans le rgle-
ment de consultation, notamment :
- Lettre de candidature et declaration du can-
didat (conformes aux modles joints au dos-
sier de consultation)
- Moyens techniques affects l'opration
- Rfrences pour des prestations similaires
effectues durant les trois demires annes
- Elements permettant d'apprcier les capa-
cits techniques et financires du candidate.
Dlai de validit des offres : 180 jours
Adresse auprs de laquelle les renseigne-
ments d'ordre administratif peuvent tre
obtenus:
Conseil Rgional de la Martinique (service
des marchs et de la command publique)
ou en ligne l'adresse sus indique.
Adresse auprs de laquelle les renseigne-
ments d'ordre technique peuvent tre obte-
nus:
Conseil Rgional de la Martinique (Service
Informatique) ou en ligne l'adresse sus
indique
Conditons d'oblention des documents
contractuels et des documents additionnels:
Obtention gratuite.
Nomenclature :
* Classification CPV vocabulaire commun
marchs publics :
- lot 1 : 30231300-0 "Ordinateurs de bureau"
- lot 2: 30231250-4 "Ecrans de visualisation"
- lot 3: 30248200-1 "Licences de logiciels"
- lot 4 :30213300-8 "Ordinateurs portables"
- lot 5 : 30233230-2 "Imprimantes ot tra-
ceurs"
* Classification franaise: lots 1 et 4 : 36-
02 "Micros ordinaleurs et stations de travail"
- lot 2: 36-05 "Priphriquos"
- lot 3 : 36-07 "Achat et dveloppement de
logiciels"
- lot 5 : 36-05 "Priphriques"
Montant maximum estim du march:
Lot 1 : 480 000 C TTC
Lot 2 : 280 000 C TTC
Lot 3 : 240 000 C TTC
Lot 4 : 84 000 E TTC
Lot 5: 30 000 C TTC
Date limited de reception dos offres :
LE LUNDI 13 JUIN 2005 12H00
Langue pouvant tre utiliso pour la prsen-
tation du dossier d'offres:
Fr (Franais)
Adresse laquelle les offres doivent tre
envoyes:
Reception dos offres par pli recommand ou
contre rcpiss au Conseil Rgional de la
Martinique Service des Marchs et do la
Commande Publique Rue Gaston Defferre
- Cluny 97200 Fort-de-France Martinique
ou en ligne l'adresse Internet sus indique.
Date, heure et lieu d'ouverture des offres :
Ouverture prvue le 15 juin 2005 10
heures au Conseil Rgional
S'agit-il d'un avis obligatoire : Oui
Dlai laiss au candidate attributaire pour pro-
duire les attestations sociales et fiscales :
8 jours calendaires
Autres renseignements :


Suite en page 14











ANNONCES LGALES


jeudi 28 Avril 2005 Justice n 17 Page 14


Suite de la page 13

Procedure dmatrialise :
Le Conseil regional de Martinique met gra-
tuilement la disposition des candidates une
plate-forme de dmatrialisation accessible
via l'adresse Internet suivante :
http//www.cr-martinique.fr rubrique "mar-
chs publics"
Cette plate-forme permit notamment (muni
de la rfrence d'identification du march
porte au present avis d'appel public la
concurrence) ;
- la recherche des consultations passes par
la Region Martinique
- le tlchargement des avis, rglement de
consultation et DCE
- la transmission par voie lectronique des
dossiers d'offre.
Pour le tlchargement du DCE les candi-
dats sont invits bien renseigner le champ
"e-mail en ce sens que cette adresse pour-
ra tre utilise afin de les informer des ven-
tuelles modifications apportes au DCE.
S'agissant de la transmission des offres par
voie dmatrialise, la personnel habilite
engager l'entit candidate doil tre titulaire
d'un certificate lectronique de classes 2 ou 3
dlivr par un prestataire agr afin de
signer son offre (voir liste des prestataires
agrs en page d'accueil de la plate-forme).
L'envoi en deux temps des dossiers d'offre
est autoris : les candidates ayant adress
l'empreinte de leur offre avant la date limited
de remise des offres auront un dlai de
16H00 compt partir de l'envoi de l'em-
preinte pour faire parvenir leur dossier d'offre
lui-mme dans le "coffre-fort lectronique" de
la Region.
Date d'envoi du present avis au JOUE:
Le 20 Avril 2005
Date d'envoi du present avis aux organes
autres que le JOUE: Jeudi 21 avril 2005.
FA 4695

AVIS D'ATTRIBUTION

Identification de la collectivit qui a pass le
march :
Conseil Rgional de la Martinique Service
des Marchs Rue Gaston Defferre Cluny -
97200 Fort-de-France.
Objet du March :
Objet: TRAVAUX DE CLOTURE AU LYCE
DE TRINIT (Opration n" TRI-03-0P3)
L'avis a-t-il fait l'objet d'une publication au
BOAMP? : Oui
L'avis a-t-il fait l'objet de rectificatif au
BOAMP? : Non
Date d'attribution du march : 16 Fvrier
2005
Nombre total d'offres reues: 11
* Lot n" 1 Nom du titulaire : SODEA -
Montant en TTC :459 120,42
* Lot n" 2 Nom du titulaire : TREMPLIN'S
SARL Montant en TTC : 23 918,88
Date de l'envoi du present avis la publication
: Le 20 Avril 2005.
FA 4696

AVIS D'APPEL PUBLIC
LA CONCURRENCE

Identification de l'organisme qui passe le
march :
CONSEIL REGIONAL DE LA MARTINIQUE
Service des Marchs et de la command
publique Rue Gaston Defferre Cluny -
97200 Fort-de-France Martinique Tl.:
0596 59 63 00 Tlcopie: 0596 72 68 10.
Adresse Internet: http://www.cr-martinique.fr
- rubrique "Marchs publics"
Personne responsible de march:
Le President du Conseil Rgional de la
Martinique
Procedure de passation:
Appel d'offres ouvert (art. 33, 57 59 du
Code des Marchs Publics (CMP)
Objet du march:
TRAVAUX DE CONFORTEMENT DU
TALUS AVAL DE LA RN2 AU LIEU-DIT
"MASSNA" PR 33+150
Rfrence d'identification du march :
"N2Massna-02-01"
Caractristiques principles:
Etendue de la prestation. Notamment:
- les installations de chantier
- l'amnagement des aires de stockage des


matriaux ;
- la signalisation de chantier et les disposilifs
de scurit ;
- le dbrousaillage, le dessouchage et les
purges de surface ;
- l'excution des terrassements (dblais) et
pistes provisoires ;
- les confortements de talus selon les tech-
niques :
Paroi cloue,
Dispositif anti-rosion : grillage plaqu et
bton
- la maintenance des voies publiques
empruntes pendant la dure des travaux ;
- les tudes, planning et les plans d'excu-
tion ;
- le Plan Assurance Qualit (P.A.Q.)
- les essais et contrles.
Autres :
- Variantes : autorises
Prestation divise en lots : Non
Lieu d'excution des travaux:
Commune de Saint-Pierre
Dlai d'excution du march :
Priode de preparation : 45 jours
Dlai d'excution du march:
Travaux: 6 mois
Modalits de financement du march :
Budget FIRT du Conseil Rgional de
Martinique
Adresse auprs de laquelle le dossier de
consultation peut tre obtenu :
Ce dossier sera remis gratuitement par la
D.D.E. Subdivision Territoriale el Maritime
de Saint-Pierre Rue des Domaines 97250
SAINT-PIERRE Tl. : 0596 78 36 33 Fax
: 0596 78 38 17, tous les jours ouvrables de
7h30 13h00.
Lors du retrait du DCE le candidate devra
fournir tout lment d'identification permet-
tant de le contacter en cas de besoin.
Ce dossier peut tre galement tlcharg
l'adresse Internet sus-indique.
Conditions de participation :
Critres de selection des candidatures
- rfrences professionnelles du candidate
- Garanties techniques et financires
- Moyens
Critres d'attribution des offres:
- Enoncs dans le dossier de consultation
des entreprises
Pices requises:
- Liste correspondante dcrite dans le rgle-
ment de consultation, notamment:
* Lettre de candidature et declaration du can-
didat (modles joints au dossier de consulta-
tion),
* Moyens techniques affects l'opration,
* Rfrences pour des travaux similaires
effectus durant les 3 dernires annes,
* Elements permettant d'apprcier les capa-
cits techniques et financires du candidate.
Dlai de validity des offres : 180 jours
Adresse auprs de laquelle les renseigne-
ments d'ordre administratif peuvent tre
oblenus :
Conseil Rgional de la Martinique (Service
des Marchs et de la Commande Publique)
ou en ligne l'adresse Internet susvise)
Adresse auprs de laquelle les renseigne-
ments d'ardre technique peuvent tre obte-
nus :
Service de I'Equipement, Subdivision
Territoriale et Maritime de SAINT-PIERRE
l'adresse susvise ou en ligne l'adresse
Internet sus-indique.
Date limited de reception des offres:
LE LUNDI 30 MAI 2005 12H00 (HEURE
DE LA MARTINIQUE)
Adresse laquelle les offres doivent tre
envoyes:
Reception des offres par pli recommand ou
contre rcpiss au Conseil Rgional de la
Martinique Service des Marchs et de la
Commande Publique Rue Gaston Defferre
- Cluny 97200 Fort-de-France Martinique
ou en ligne l'adresse Internet sus indique.
Dlai laiss au candidate attributaire pour pro-
duire les attestations sociales et fiscales:
8 jours calendaires.
Autres renseignements:
Procedure dmalrialise:
Le Conseil regional de Martinique met gra-
tuitement la disposition des candidates une
plate-forme de dmatrialisation accessible
via l'adresse Internel suivane :
http://wwNr.cr-martinique.fr rubrique "mar-
chs publics"
Celle plate-forme permet notamment (muni


de la rfrence d'identification du march
porte au present avis d'appel public la
concurrence) ;
- la recherche des consultations passes par
la Region Martinique
- le tlchargement des avis, rglement de
consultation et DCE
- la transmission par voie lectronique des
dossiers d'offre.
Pour le tlchargement du DCE les candi-
dats sont invits bien renseigner le champ
"e-mail" en ce sens que cette adresse pour-
ra tre utilise afin de les informer des ven-
tuelles modifications apportes au DCE.
Sagissant de la transmission des offres par
voie dmatrialise, la personnel habilite
engager l'entit candidate doit tre titulaire
d'un certificate lectronique de classes 2 ou 3
dlivr par un prestataire agr afin de
signer son offre (voir liste des prestataires
agrs en page d'accueil de la plate-forme).
L'envoi en deux temps des dossiers d'offre
est autoris : les candidates ayant adress
l'empreinte de leur offre avant la date limited
de remise des offres auront un dlai de
16H00 compt partir de l'envoi de l'em-
preinte pour faire parvenir leur dossier d'offre
lui-mme dans le "coffre-fort lectronique" de
la Region.
Date d'envoi de l'avis la publication : Jeudi
21 avril 2005.
FA 4697

AVIS D'APPEL PUBLIC
LA CONCURRENCE

March public de TRAVAUX

IDENTIFICATION DE L'ORGANISME QUI
PASSE LE MARCH :
Type d'organisme: Etablissement public ter-
ritorial
Nom et adresse officials de l'organisme
acheteur :
DPARTEMENT DE LA MARTINIQUE -
HOTEL DU DPARTEMENT-AVENUE DES
CARAIBES 97200 FORT-DE-FRANCE
OBJET DU MARCH:
Objet du march : FURNITURE ET POSE
DE GRILLES AVALOIRS SUR LA RD 41 -
ROCADE DE FORT-DE-FRANCE.
Type de march de travaux : Excution
Lieu d'excution : DPARTEMENT DE LA
MARTINIQUE FORT-DE-FRANCE.
CARACTRISTIQUES PRINCIPALS:
March unique
Nature et tendue:
March fractionn bons de command.
Le montant total des commander pour la
priode initial du march est compris entire
un minimum et un maximum, dfinis comme
suit :
Seuil minimum: 46.082,95 Euros H.T.
Seuil maximum: 184.331,79 Euros H.T.
Ces montants seront identiques pour les
priodes de reconduction.
Refus de variantes
Prestations divises en lots : Non
Dure du march ou dlai d'excution:
Le march est conclu pour une priode de 1
an computer de la notification du march. Le
march est renouvelable pour 3 priodes de
un an.
CONDITIONS RELATIVES AU MARCH :
Cautionnement et garanties exigs :
Le dossier de consultation sera remis gratui-
tement chaque candidate.
Modalits essentielles de financement et de
paiement :
Le dlai global de paiement est de 45 jours
Modalits de financement : Cette operation
est finance par le budget dpartemental. Ce
march est couvert par l'accord sur les mar-
chs publics (AMP)
Forme juridique que devra revtir le groupe-
ment d'entrepreneurs, de fournisseurs ou de
prestataires de services (le cas chant) :
Aucune forme de groupement impose l'at-
tributaire.
CONDITIONS DE PARTICIPATION
Renseignements en vue de la selection des
candidatures
Critres de selection des candidates :
Garanties conomiques et financires (crois-
sance et dynamisme de l'entreprise, spcia-
lisation dans l'activit objet du march et pro-
ductivit moyenne)
Capacits techniques quality de l'quipe et
technologies ainsi que matriel mis disposi-


tion)
Rfrences professionnelles
Situation juridique Capacit conomique et
capacity technique rfrences requises :
Voir les renseignements et documents non-
cs dans le rglement de la consultation.
CRITRES D'ATTRIBUTION :
Offre conomiquement la plus avantageuse
apprcie en function :
des critres pondrs comme suit:
Comptences techniques et experiences
dans les travaux de l'espce (voir tableau
annex au rglement) coef 12,
Disposition relative la scurit plan de
signalisation et de dviation avec une note
explicative (mode opratoire, cahier de
consigne avec point d'arrt en cas de pro-
blme) coef 8,
Prix des prestations, coef 6
PROCEDURES
Mode de passation : Appel d'offres ouvert
pass en application des Articles 33 3"al. et
57 59 du CMP
CONDITIONS DE DLAI
Date limited de reception des offres :
19/05/2005 12H00
Dlai minimum de validit des offres : 90
jours
AUTRES RENSEIGNEMENTS
La collectivit propose le mode de transmis-
sion lectronique pour la consultation (remi-
se des candidatures et remise des offres).
Cependant, les candidates restent libres de
choisir le mode de transmission paper.
Transmission lectronique : les candidates
trouveront sur le site : www.cg972.fr. les
modalits permettant de s'inscrire. Aprs
I'inscription, les candidates devront se procu-
rer un certificate numrique leur permettant de
transmettre leur pli.
Transmission paper : les plis seront adres-
ss par tout type d'envoi clos permettant de
dterminer de faon certain la date et l'heu-
re de leur reception notamment : lettre
recommande avec accus de reception ou
remise contre rcpiss.
Les modalits d'envoi sont prcises dans le
rglement de la consultation.
Le dossier de consultation des entreprises
pourra tre tlcharg sur le site internet :
www.cg972.fr, l'exception des plans qui
pourront tre retirs sur support paper au
bureau des marchs et conventions
Date d'envoi du present avis la publication
: 19/04/2005.
ANNEXE I Adresses complmentaires:
Adresse pour renseignements d'ordre admi-
nistratif :
BUREAU DES MARCHS ET CONVEN-
TIONS IMMEUBLE CONCORDE ROUTE
DE LA FOLIE 97200 FORT-DE-FRANCE -
Tl. : 0596 59 65 05 / 0596 59 83 70 / 0596
59 8306
Adresse pour renseignements d'ordre tech-
nique :
DIRECTION DES INFRASTRUCTURES ET
DE L'EAU IMMEUBLE CONCORDE -
ROUTE DE LA FOLIE 97200 FORT-DE-
FRANCE Tl.: 0596 59 84 07
Adresse auprs de laquelle les documents
peuvent tre obtenus et laquelle doivent
tre envoys les plis :
BUREAU DES MARCHS ET CONVEN-
TIONS IMMEUBLE CONCORDE ROUTE
DE LA FOLIE 97200 FORT-DE-FRANCE.
FA 4698

AVIS D'APPEL PUBLIC
LA CONCURRENCE

March public de TRAVAUX

IDENTIFICATION DE LORGANISME QUI
PASSE LE MARCH:
Type d'organisme : Etablissement public ter-
ritorial
Nom et adresse officials de l'organisme
acheteur:
DPARTEMENT DE LA MARTINIQUE -
HOTEL DU DPARTEMENT -AVENUE DES
CARAIBES 97200 FORT-DE-FRANCE
OBJET DU MARCH :
Objet du march :RD5 MARCH BONS
DE COMMAND DE MATRIAUX
D'ENROBS POUR LES TRAVAUX DE
MODERNISATION
Type de march de travaux : Excution

Suite en page 15











ANNONCES LGALES


Jeudi 28 Avril 2005 Justice n" 17 Page 15


Suite de la page 14
Lieu d'excution: COMMUNE DU VAUCLIN
CARACTRISTIQUES PRINCIPALS:
March unique
Nature et tendue:
March bons de command de furniture,
fabrication, transport et mise en ouvre de
matriaux d'enrobs pour les travaux de
modernisation entire le stade et le bourg -
Commune du Vauclin
March fractionn bons de command.
Le montant total des commander pour la
priode initial du march est comprise entire
un minimum et un maximum, dfinis comme
suit :
Seuil minimum : 200.000,00 euros H.T.
Seuil maximum : 800.000,00 Euros H.T.
Ces montants seront identiques pour les
priodes de reconduction.
Refus de variantes
Prestations divises en lots: Non
Dure du march ou dlai d'excution :
Le march est conclu pour une priode ini-
tiale de 12 mois computer de la notification
du march. Le march est renouvelable pour
3 priodes de un an.
CONDITIONS RELATIVES AU MARCH :
Cautionnement et garanties exigs :
Le dossier de consultation sera remis gratui-
tement chaque candidate.
Modalits essentielles de financement et de
paiement :
Le dlai global de pavement est de 45 jours
Modalits de financement : Cette operation
est finance par le budget dpartemental. Ce
march est couvert par l'accord sur les mar-
chs publics (AMP)
Forme juridique que devra revtir le groupe-
ment d'entrepreneurs, de fournisseurs ou de
prestataires de services (le cas chant) :
Aucune forme de groupement impose l'at-
tributaire.
CONDITIONS DE PARTICIPATION
Renseignements en vue de la selection des
candidatures
Critres de selection des candidates:
Garanties et capacits techniques et finan-
cires
Rfrences professionnelles
Situation juridique Capacit conomique et
capacity technique rfrences requises :
Les renseignements et documents de l'ar-
ticle 45 du C.M.P. prsenter l'appui de la
candidature sont numrs dans le rgle-
ment de la consultation
CRITRES D'ATTRIBUTION:
Offre conomiquement la plus avantageuse
apprcie en function du critre unique du
prix le plsu bas.
PROCEDURES
Mode de passation : Appel d'offres ouvert
pass en application des Articles 33 3"al. et
57 59 du CMP
CONDITIONS DE DLAI
Date limited de reception des offres :
18/05/2005 12H00
Dlai minimum de validity des offres : 120
jours
AUTRES RENSEIGNEMENTS
La collectivit propose le mode de transmis-
sion lectronique pour la consultation (remi-
se des candidatures et remise des offres).
Cependant, les candidates resent libres de
choisir le mode de transmission paper.
Transmission lectronique : les candidates
trouveront sur le site : www.cg972.fr, les
modalits permettant de s'inscrire. Aprs
l'inscription, les candidates devront se procu-
rer un certificate numrique leur permettant de
transmettre leur pli.
Transmission paper : les plis seront adres-
ss par tout type d'envoi clos permettant de
dterminer de faon certain la date et l'heu-
re de leur reception notamment : lettre
recommande avec accus de reception ou
remise contre rcpiss.
Les modalits d'envoi sont prcises dans le
rglement de la consultation.
Le dossier de consultation des entreprises
pourra tre tlcharg sur le site intemet :
www.cg972.fr, l'exception des plans qui
pourront tre retirs sur support paper au
bureau des marchs et conventions
Date d'envoi du present avis la publication :
20/04/2005.
ANNEXE I Adresses complmentaires:
Adresse pour renseignements d'ordre admi-
nistratif :


Direction Gnrale Adjointe charge des
Services Techniques et Economiques -
Bureau des Marchs et Conventions -
Immeuble Concorde Route de la Folie -
97200 Fort-de-France
Auprs de:
Tl. : 0596 59 65 05 0596 59 83 70 / 0596
598306
Adresse pour renseignements d'ordre tech-
nique :
Direction Gnrale Adjointe charge des
Services Techniques et Economiques -
Direction des Infraslructures et de l'Eau -
Immeuble Concorde Route de la Folie -
97200 Fort-de-France
Auprs de:
Tl.: 0596 59 66 08
Adresse auprs de laquelle les documents
peuvent tre obtenus et laquelle doivent
tre envoys les plis :
Direction Gnrale Adjointe charge des
Services Techniques el Economiques -
Bureau des Marchs et Conventions -
Immeuble Concorde Route de la Folie -
97200 Fort-de-France.
FA 4699

RECTIFICATIF
AVIS D'APPEL PUBLIC CANDIDATURE

1/ Identification de l'organisme qui passe le
march :
COMMUNE DU VAUCLIN 2, rue Collignon
Tl. : 0596 74 40 40 Fax: 0596 74 44 11
2/ OBJET DE LA CONSULTATION : Travaux
d'amnagement du front de mer du Vauclin
March divis en deux lois:
- Lot 1 : Travaux d'amnagement et de VRD
- Lot 2 : Espaces paysagers
3/ TYPE DE PROCEDURE : Appel d'offre
restreint
4/ DATE LIMITED DE REMISE DES CANDI-
DATURES : Mardi 10 mai 2005 16H30.
FA 4700

PREFECTURE
DE LA REGION MARTINIQUE

SECRETARIAT GNRAL
DIRECTION DES ACTIONS DE L'ETAT
ET DES AFFAIRES DCENTRALISES
Bureau de l'Urbanisme
et du Cadre de Vie

AVIS D'OUVERTURE D'ENQUTES
PUBLIQUES

II est port la connaissance du public que,
conformment aux dispositions de l'arrt
prfectoral n* 05 1067 du 14 AVRIL 2005 il
sera procd sur le territoire des communes
de DUCOS, FRANCOIS, GROS-MORNE et
SAINT-ESPRIT, la demand du president
du Conseil Gnral de la Martinique, du lundi
16 Mai au lundi 20 juin 2005 inclus, l'ou-
verture d'enqutes publiques conjointes :
- pralable la declaration d'ulilit publique
des travaux de drivation des eaux et d'ta-
blissement des primtres de protection de
captage et l'instilution des servitudes aff-
rentes ceux-ci ;
- sur les autorisations au titre de l'article
L.214-4 du Code de l'Environnement
(ancienne loi sur l'eau) suivantes :
"prlvement d'eau sur la Lzarde" et
"rehausse du barrage reservoir de la Manzo"
Un dossier d'enqutes sera dpos dans les
mairies de DUCOS, FRANCOIS, GROS-
MORNE et SAINT ESPRIT, du lundi 16 mai
au lundi 20 juin 2005 inclus. Les personnel
intresses pourront en prendre connaissan-
ce, et consigner ventuellement leurs obser-
vations sur les registres d'enqutes ouverts
cet effect, dans chacune des mairies prci-
tes, aux heures d'ouverture des bureaux.
Le public pourra en outre, adresser ses
observations par crit au commissaire
enquteur, M. Grard LUSBEC qui sigera
la mairie du GROS MORNE, pour visa el
annexion au registre.
Le commissaire enquteur se tiendra la
disposition du public, la mairie du GROS
MORNE:
- le lundi 16 mai 2005 de 9 heures 12
heures ;
- le mercredi 25 mai 2005 de 9 heures 12
heures ;
- le vendredi 3 juin 2005 de 9 heures 12
heures ;
- le lundi 13juin 2005 de 9 heures 12
heures ;
- le lundi 20juin 2005, de 9 heures 12
heures.
A l'issue des enqules et pendant un an,


copies du rapport et des con
commissaire enquteur seront te
position du public, en mairies
FRANCOIS, GROS MORNE
ESPRIT, et la Prfecture de
Martinique, Direction des Actions
des Affaires Dcentralises, bur
banisme el du cadre de vie, pa
rantime jour suivant la clture d

Fort-de-France, le 18 avril 2005
Pour le Prfet et par dlgation,
Le Chef de Bureau
Sign : E. MIEVILLY


clusions du
nus la dis-
de DUCOS,
et SAINT
Sla Rgion
s de l'Etal et
reau de l'ur-
artir du qua-
e l'enqute.





FA 4701


AVIS D'APPEL PUBLIC
LA CONCURRENCE

1/ Nom et adresse officials de la personnel
publique :
DPARTEMENT DE LA MARTINIQUE.
Personne responsible du march :
President du Conseil Gnral Avenue des
Caraibes B.P. 679 97200 FORT-DE-
FRANCE Tlphone : 0596 55 26 00 -
Tlcopieur: 0596 73 59 32
Site inlerhet : www.cg972.fr
2/ Objet du march:
Fourniture, montage et installation de mobi-
lier scolaire pour le college Rose SAINT-
JUST de TRINITY.
3/ Lieu de livraison:
Collge Rose SAINT JUST de TRINIT.
4/ Les candidatures et les offres seront enti-
rement rdiges en langue franaise ainsi
que les documents de presentation asso-
cis.
5/ Quantit global:
Les locaux amnager sont :
- 7 sales de classes banalises (climatises:
7 X 50 m2
- 1 salle de musique (climatise) : 1 X 60 m2
- Dpt de la salle de musique : 1 X 10 m2
- 1 salle arts plastiques (climatise) : 1 X 75
m2
- Dpt de la salle arts plastiques : 1 X 20 m2
6/ Modalits essentielles de financement et
de paiement et/ou rfrences des disposi-
tions applicables:
Mandat administratif dans un dlai de 45
jours aprs service fait et reception des fac-
tures conformment l'article 96 du dcret
n" 2004-15 du 7.01.2004 portant Code des
Marchs Publics.
Budget du Dpartement.
7/ Dlai d'excution:
60 jours
8/ Des variantes seront-elles prises en
consideration ?
OUI
9/Justifications produire quant aux qualits
et capacits du candidate :
- Declaration sur l'honneur, prvue aux
articles 45 et 46 du code des marchs
publics,
- Celles prvues dans le Rglement de la
consultation.
- Lettre de candidature DC4,
- Pouvoirs de la personnel habilite pour
engager le candidate,
- Si le candidate est en redressement judiciai-
re, la copie du ou des jugements prononcs
cet effect,
- la declaration que le candidate ne fait pas
l'objet d'une interdiction de concourir,
- Le candidate, pour justifier qu'il a satisfait
aux obligations liscales el sociales au
31/12/2004 produit une declaration sur l'hon-
neur dment date et signe. Le march ne
pourra tre attribu au candidate que sous
reserve que celui-ci produise dans un dlai
de 10 jours les certificates dlivrs par les
administrations et organismes comptents,
- Attestation sur l'honneur du candidate indi-
quant qu'il n'a pas fait l'objet, au course des 5
dernires annes, d'une condemnation ins-
crite au bulletin n" 2 du easier judiciaire pour
les infractions vises aux articles L. 324-9, L.
324-10, L. 341-6, L. 125-1 et L. 125-3 du
code du travail,
. Les entreprises de plus de 20 salaries
devront fournir soit :
Sune declaration annuelle relative aux
emplois de personnel handicapes par rap-
port l'ensemble des effectifs exislants,
soit,
Sune declaration indiquant l'acquittement
d'une contribution au "fonds de dvelope-
ment pour l'insertion professionnelle des
handicaps".
- Presentation de la socit avec l'indication
des moyens humans, du chiffre d'affaires
global et du chiffre d'affaires pour la catgo-


rie de prestations prvues au march pour
les 3 derniers exercices,
- Liste des rfrences quivalentes de moins
de 3 ans.
10/ Critres de jugement des offres :
Offre conomiquement la plus avantageuse
apprcie en function des critres noncs
dans le cahier des charges.
11/Mode de passation :
Procedure adapte, article 28 du Code des
marchs publics.
12/ Date limited de reception des offres:
9 Mai 2005 12 heures
La transmission des offres par voie lectro-
nique est interdite.
13/ Dlai de validit des offres:
150 jours computer de la date limited de
reception des offres.
14/ Date d'envoi du present avis la publi-
cation :
22 Avril 2005.
15/ Adresse auprs de laquelle des rensei-
gnements d'ordre administratif et technique
peuvent tre obtenus :
Dpartement de la Martinique Direction
Gnrale des Services Dpartementaux -
Cellule Achat 19 rue Jacques Cazotte B.P.
679 97264 Fort-de-France Cedex Tl. :
0596 55 37 86 Fax: 0596 55 37 87
16/ Adresse auprs de laquelle les docu-
ments peuvent tre obtenus :
Les dossiers de consultation peuvent tre
demands ou retirs, gracieusement jusqu'
la date limited de remise des offres l'adres-
se suivante : Dpartement de la Martinique -
Direction Gnrale des Services
Dpartementaux Cellule Achats. 19 Rue
Jacques Cazotte B.P. 679 97264 Fort-de-
France Cedex Tl. : 0596 55 37 86 Fax :
0596 55 37 87 e-mail : gisquet@cg972.fr.
Ils pourront tre tlchargs sur le site
Internet du Conseil Gnral : www.cg962.fr -
rubrique marchs publics marchs proc-
dure adapte.
FA 4702

AVIS D'ATTRIBUTION

Identification de la collectivit qui a pass le
march :
Conseil Rgional de la Martinique Service
des Marchs Rue Gaston Defferre Cluny -
97200 Fort-de-France.
Objet du march :
Objet : Travaux d'tanchit et d'entretien
des toitures des lyces et autres btiments
rgionaux.
L'avis a t-il fait l'objet d'une publication au
BOAMP: Oui
L'avis a t-il fait l'objet de rectificatif au
BOAMP: Non
Date d'attribution du march : 16 FVRIER
2005
Nombre total d'offres reues : 8
N du lot : Unique Nom du titulaire:
SAREP Montant en C TTC : MINI
320.000,00 MAXI : 960.000,00
Date de l'envoi du present avis la
Publication : 22 Avril 2005.
FA 4703

AVIS D'ATTRIBUTION

Identification de la collectivit qui a pass le
march :
Conseil Rgional de la Martinique Service
,des Marchs Rue Gaston Defferre Cluny -
97200 Fort-de-France Martinique Tl. :
0596 59 63 00 Tlcopie : 0596 72 68 10
Personne Responsable du march :
Le President du Conseil Rgional de la
Martinique.
Objet du march :
Travaux de rehabilitation au Lyce
Professionnel du LORRAIN operationn
LOR/03/OP3) Lots 1 4
L'avis a t-il fait l'objet d'une publication au
BOAMP: Oui
Lavis a t-il fait l'objet de rectificatif au
BOAMP:Non
Date d'attribution du march : 16 FVRIER
2005
Nombre total d'offres reues: 13
* Lot n" 1 Nom du titulaire: SICM Montant
en TTC: 517.050,47
'Lot n 2 Nom du titulaire : SAREP -
Montant en E TTC: 62.179.62
* Lot n 3 Nom du titulaire : LE PRISME -
Montant en TTC : 290.078,70
* Lot n 4 Nom du titulaire : CEE MARTI-
NIQUE Montant en E TTC : 27.749,96
Date d'envoi du present avis la Publication :
22 Avril 2005
FA 4704








SPORTS leudi 28 Avril 2005 Justice n" 17 Page 16


Meeting IAAF du Conseil Gnral

Du beau monde sur la piste


Samedi 30 avril, les spectateurs
friends de beaux spectacles spor-
tifs s'enthousiasmeront une fois de
plus au stade de Dillon lors du
Grand Prix II du Conseil Gnral.
Cette onzime dition ne devrait
pas faillir la tradition avec la pr-
sence d'invits de la piste et des
sautoirs de haut niveau.
Parmi les athletes annoncs par
les organisateurs, sur le 100M
Hommes notre chef de file Ronald
Pognon devrait livrer une belle
bataille avec quelques autres poin-
tures mondiales don't Maurice
Green et Tim Montgomery.
Autres athletes de renomme
international, les cubains font
leur grand retour au stade de
Dillon avec leur tte Yvan
Pedrosso, un monsieur du saut en
longueur.
Chez les femmes, l'amricaine
Marion Jones tentera de se relan-
cer aprs quelques dboires.
Pour la martiniquaise Nadia


Maurice Greene, un h

Caster, grande championne du
saut en longueur, le meeting sera
sa dernire prestation devant le
public. Elle mettra ainsi un terme
sa carrire sportive et, on l'esp-
re, avec une belle performance.


abi
'abit


u du stade de Dillon

Un bel aprs-midi en perspective,
o le public devrait ds 14h dcou-
vrir l'avenir de l'athltisme
antillais avec les preuves rgio-
nales.
C.B.


Non
Mme Girardin,
la Martinique ne
sera pas gagnante
(Suite de la page 9)

l'objectif 1 (PIB suprieur 75 %
de la moyenne europenne).
Un Conseil europen sur le budget
communautaire 2007-2013 doit
trancher en juin prochain.
L'aide europenne qui est nces-
saire ne saurait faire l'objet d'un
chantage la reconnaissance et
ne peut compenser les ravages
dans notre pays de l'application de
la politique de l'Europe ultralib-
rale nous rduisant un march
de consommation.
Le vote "NON" aura le sens de
l'exigence d'un vritable statut
particulier de la Martinique vis--
vis de l'Union Europenne instau-
rant un nouveau partenariat.


Antoine Gilles


Le beau spectacle offert par le
soleil le mardi 19 avril dernier,
avec son halo sombre couronn
d'un arc-en-ciel circulaire, a t
interprt diversement par les
Martiniquais.
Tandis que certain y voyaient ce
qu'il tait en ralit, c'est--dire un
phnomne natural facilement
explicable scientifiquement,
d'autres l'ont interprt comme un
signe divin, parce que le mme jour
les cardinaux runis en conclave
Rome avaient lu le nouveau pape,
Benot XVI.
Que de simples croyants, enclins
la superstition, voient une mani-
festation de Dieu dans ce phno-
mne natural, cela peut se com-
prendre, surtout dans un pays


comme la Martinique o le ralis-
me magique se vit au quotidien.
Mais quand un cur, le pre Jean-
Michel Monconthour, se permet de
dclarer "France-Antilles"
(numro du 20 avril)
"Aujourd'hui, les chrtiens ont vu
dans le ciel de Martinique un signed
positif, un arc autour du soleil, un
signe de Dieu pour l'lection de ce
nouveau pape", on tombe des nues.
Puisque Dieu a t ce point gn-
reux avec les chrtiens de
Martinique, il ne reste plus ceux-
ci qu' exiger que le premier voya-
ge l'tranger du nouveau pape
soit un voyage la Martinique.

M. Belrose


Croyance religieuse

et superstition :

O est la limited ?


_ __~I ~_i




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs