Group Title: Justice (Fort-de-France, Martinique)
Title: Justice
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00088914/00009
 Material Information
Title: Justice hebdomadaire du Parti communiste martiniquais
Uniform Title: Justice (Fort-de-France, Martinique)
Physical Description: v. : ill. ; 36 cm.
Language: French
Creator: Parti communiste martiniquais
Publisher: Le Parti
Place of Publication: Fort-de-France, Martinique
Publication Date: March 10, 2005
Copyright Date: 2005
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: World politics -- Periodicals -- 1945-1989   ( lcsh )
Periodicals -- Martinique   ( lcsh )
Politics and government -- Periodicals -- Martinique   ( lcsh )
Genre: review   ( marcgt )
newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: Martinique
 Notes
General Note: Description based on: 65e. année, no. 17 (26 avril 1984); title from caption.
General Note: Latest issue consulted: 70. année, no 8 (22 févr. 1990).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00088914
Volume ID: VID00009
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 15715741
lccn - 90641373

Full Text
^_1 HEBDOMA ARl_,
pZr^~~~~-a,^---
i\p'^^^^^-----


T770N COMMk/ /


Pour la Responsabilit et le Dveloppement vritable.


CONSTITUTION

EUROPEENNE:


Une camiso e


u i nouscon


ale


e!


FORUM
COMMUNIST
"O va la Martinique P
DIMANCHE 13 MARS
9HO0
Espace M. Manville
SAINTE-ANNE


DIEUDONNo,
LE MARTINIQUAIS
Dclarer la guerre
au racism
Par Maurice BELROSE








SA KA PAS


Jeudi 10 Mars 2005 -Justice n 10 Page 2


SA KA PAS ....................p.2
EDITO ........................p.3
Dclarer la guerre au racism
ECONOMIE .............. .p. 4
Rgions ultrapriphriques : Rencontre
Bruxelle avec le nouveau
Commissaire europen D. Hubner
La champagne sucrire est lance
L'usine du Galion attend 100.000
tonnes de cannes
SOCIT .................. .p. 5
Dieudonn, le Martiniquais !
POLITIQUE .................p. 6
Forum communist : O va la
Martinique ? Espace Manville Sainte-
Anne Dimanche 13 Mars
POLITIQUE .................p. 7
Project de Constitution europenne : Un
carcan liberal qui concern les
Martiniquais
ANNONCES LGALES ....p. 8 11
LITTERATURE ............. p. 12
Des auteurs et des livres


JUSTICE
Administration : 71 86 83
Rdaction : 63 13 20
Fax : 63 13 20
Ed.Justice @wanadoo.fr




Fondateur: Jules MONNEROT
(8 Mai 1920)
Angle rues A. Aliker & E. Zola
Fort-de-France Tl. 71 86 83
Commission Paritaire n 54.026
7 Janvier 1977
Directeur de la Publication :
Femand PAPAYA
Maquette Impression:
NIM -73 14 54


Inscurit

Des dlits

en hausse

Selon les chiffres communiqus par
la Prfecture pour le mois de jan-
vier, "la dlinquance gnrale en
Martinique enregistre une aug-
mentation des faits constats de
2,2 %". 1839 crimes et dlits ont t
enregistrs pour ce mois de janvier
S2005, contre 1800 de la mme
priode de 2004. Les infractions
sur la voie publique constituent le
noyau dur de l'augmentation de la
dlinquance.
Parmi ces infractions, les vols auto-
mobiles ont t multiplis par
deux, les vols avec violence aug-
mentent de 19 %. Les infractions
sur les stupfiants enregistrent
une baisse de 17,2 %. Or, c'est le
commerce de la drogue qui occa-
sionne beaucoup de dlits sur la
voie publique. Une presence dis-
suasive des forces de l'ordre a fait
reculer les vols la tire de 50 %. Le
nombre de mineurs dlinquants
continue de s'accrotre : ils repr-
sentent 37,8 % des personnel
mises en cause.
Les autorits notent la forte haus-
se des faits lucids : + 21,2 %, ce
qui s'explique par "I'implication
constant des services en charge de
la scurit".
La Prfecture souligne que "des
consignes prcises ont t assignes
aux forces de l'ordre afin qu'elles
accentuent leur presence sur la voie
publique".

Socit

Un plus pour

les handicaps

Afin d'amliorer l'autonomie des
handicaps, plusieurs partenaires
(Etat, CAF, Conseil Gnral,
Mutualit, CGSS) ont sign mer-
credi 2 mars une charte du "DIVA"
(Dispositif Intgr pour la Vie
Autonome).
Au travers de ce dispositif chacun
s'engage favoriser la suppression
des obstacles la participation des
handicaps tous les aspects de la
vie social et professionnelle. Ces


partenaires permanents ont
mutualis leurs fonds financiers
pour une meilleure efficacit; selon
le cas de la personnel handicape,
d'autres partenaires ponctuels peu-
vent intervenir.
Pour amliorer leur vie, les handi-
caps peuvent prtendre des
aides techniques, des amnage-
ments du lieu de vie, des aides ani-
malires ou des quipements spci-
fiques dans les vhicules.
Contact : 0O96 39 43 15 ou 0596 39
42 62.

Statistiaues

Lancement

de l'enqute :

"Budget de

famille"

Les derniers rsultats de l'enqute
de l'INSEE sur le budget des
families datent de 2001. Cette
enqute avait t mene en 1995.
Elle avait rvl que le poste le
plus important du budget des
families en Martinique, toutes
dpenses confondues, est le loyer
avec 7,5 %. Le pain est l'aliment le
plus consomm. Viennent ensuite
les viandes et poissons. Pour rac-
tualiser ces donnes, l'INSEE lance
de mars 2005 fvrier 2006 une
vaste enqute sur les budgets des
mnages.
Combien dpensent les mnages
pour leur logement, leur alimenta-
tion ou leurs loisirs ? De quelles
resources disposent-ils ?
Comment peroivent-ils leur
niveau de vie ? Telles sont quelques
interrogations auxquelles auront
rpondre les 1250 mnages choisis
dans le panel de l'institut. Un des
rsultats les plus connus de cette
enqute est la structure de consom-
mation des mnages, c'est--dire
leur "panier" de consommation.
Les rsultats de l'enqute permet-
tent l'INSEE, entire autres, l'la-
boration des comptes conomiques,
la pondration de l'indice la
consommation ou servent l'IFEN
pour le calcul des missions en
C02 des mnages. Les premiers
rsultats sont attendus pour fin
2006.







Jeudi 10 Mars 2005 justice n" 10 Page 3


L'agression racist don't a
t victim l'humoriste
Dieudonn la semaine der-
nire, en terre martiniquai-
se, a t ressentie just
titre comme un affront par
le people martiniquais,
bien que Dieudonn ne soit
pas martiniquais, ni mme
antillais, mais de pre afri-
cain et de mre franaise
(bretonne).
Cette aggression qui rvle
la presence sur notre sol
d'individus violent, venus
d'ailleurs et d'idologie sio-
niste, est l'aboutissement
d'une champagne mdia-
tique mene en France
contre Dieudonn, que cer-
tains accusent d'antismi-
tisme, d'injurier la mmoi-
re juive et de prner un
racism anti-juif ; accusa-
tions don't l'humoriste se
dfend en faisant valoir
que s'il drange, c'est par
ses propos anticonfor-
mistes et sa lutte pour la
reconnaissance par la
France officielle de la souf-
france du people noir.
La socit franaise est en
pleine mutation, traverse
de contradictions nouvelles
engendres par les mouve-
ments migratoires et par la
crise conomique, morale
et spirituelle provoque
par la mondialisation ultra-
librale. Elle se mtisse, se
crolise comme le dit
Glissant, tout en favorisant,
dans les grandes villes tout


au moins, un phnomne
communautariste rappe-
lant celui des Etats-Unis.
Ainsi voit-on de plus en
plus les habitants des quar-
tiers conomiquement
dfavoriss, les laisss-
pour-compte du capitalis-
me destructeur, se rcla-
mer avant tout de leur
appartenance une race,
une religion, une secte.
Le conflict palestino-isra-
lien, la guerre d'Irak, l'oc-
cupation de l'Irak et de
l'Afghanistan par des
armes trangres, occi-
dentales, attisent le ressen-
timent des musulmans
contre l'Occident judo-
chrtien et favorisent l'isla-
misme fondamentaliste.
Les Noirs, face un racism
grandissant, hypocrite ou
franc, tendent gommer
les differences entire "fran-
ais" (Antillais, Guyanais,
Runionnais) et "tran-
gers", sans pour autant
crer de solides liens de fra-
ternit, une vritable
conscience ngre et encore
moins un puissant group
de pression.
Les groupuscules et parties
d'extrme-droite franais
trouvent dans la situation
de crise actuelle un terreau
favorable la germination
de leurs ides, s'en pregnant
sans distinction aux Noirs,
aux Arabes et aux Juifs.
Ces derniers (les Juifs), du
fait d'une histoire rcente


Dclarons

la guerre

au racism


...i...'.-.. . -.-. .


;'-. .








M. Belrose

particulirement doulou-
reuse (la Shoah) : 6 millions
de personnel massacres
par les nazis), de l'existence
d'un Etat juif cr en 1948
(Isral) par les Occidentaux
et assur du soutien incon-
ditionnel des Etats-Unis,
semblent mieux arms
pour se dfendre du racis-
me ambiant. Ils disposent
notamment d'une arme spi-
rituelle puissante, qui est la
mauvaise conscience qu'ils
ont pu crer chez les
Occidentaux qui pendant
des sicles les ont perscu-
ts, humilis, assassins.
Voici une preuve de l'exis-
tence de cette mauvaise
conscience occidentale :
alors que les Arabes sont
des smites au mme titre
que les Juifs, le terme "anti-
smitisme" est rserv uni-
quement au racism anti-
juif : traiter un Arabe de
"sale arabe" c'est du "racis-
me" ; traiter un Juif de
"sale juif", c'est de l'antis-
mitisme. Quelle hypocrisie !
Dnoncer le sionisme, c'est-
-dire le colonialisme isra-
lien, les mthodes utilises
par l'arme isralienne
contre le people palesti-
nien opprim (mthodes en
parties d'inspiration nazie)


Suite en page 6


EDITO







POLITIQUE/ECONOMIE


leudi 10 Mars 2005 Justice n 10 Page 4


Rgions ultrapriphriques

Rencontre Bruxelles avec le nouveau

commissaire europen D. Hubner


Au course du second semestre 2005,
des decisions engageant l'avenir des
rgions dites "ultrapriphriques"
seront abordes par la commission
europenne : les perspectives finan-
cires la rpartition du Budget de la
Commission europenne (juin 2005) ;
les orientations stratgiques de la
commission europenne pour l'labo-
ration du DOCUP 2007-2013 entiree
juin et octobre) et la validation des
projects de rglement des fonds struc-
turels.
D'pres discussions comptables vont
s'engager du fait de l'arrive de nou-
veaux membres. Afin de mettre tous
les atots de leur ct, les sept prsi-
dents de Rgions Ultrapriphriques


(RUP), don't Alfred Marie-Jeanne, ont
rencontr le 02 mars dernier le nou-
veau commissaire europen Danuta
Hbner (polonaise) en charge des poli-
tiques rgionales et particulirement
des RUP. Cette entrevue avait pour
but d'instaurer un premier contact
avec la commissaire, la sensibiliser
la notion d'ultrapriphrie. Les prsi-
dents ont fait part de leurs proccupa-
tions concernant les problmes spci-
fiques des RUP (banane, insularit, la
question du fonds pour les surcots
d'exportation).
La Conference des presidents des
RUP a appel la commissaire tre
l'avocate des 7 rgions auprs des
autres commissaires pour les


convaincre des atouts stratgiques des
RUP pour 1'Europe.
Notons que lors de la revision consti-
tutionnelle, le dput Alfred Marie-
Jeanne s'est abstenu. Il a dclar: "au
train o cela va, la Constitution elle-
mme me parat biaise".
Position assez ambigu quand on sait
que le project de constitution europen-
ne grave dans le marbre un libralis-
me destructeur pour nos rgions dites
"en retard de dveloppement" et sup-
prime la notion de measuress spci-
fiques" de l'article 299-2 du Trait
d'Amsterdam consacr aux RUP
transform en article III.424 du nou-
veau trait constitutionnel.
C.B.


La champagne cannire est lance

L'Usine du Galion attend

100.000 tonnes de cannes


La coupe de la canne a t lance ce
jeudi 03 mars avec en point de mire
le ciel, car chacun espre ne pas
revivre l'pisode de 2004 o la forte
pluviomtrie avait perturb la rcol-
te.
La production devrait avoisinner les
222.000 tonnes. Les planteurs
avaient fait part avant le dbut de la
rcolte de leurs inquitudes sur la
perception des fonds lis la pluvio-
mtrie excdentaire. Cela est en voie
de rglement, assure-t-on.
Selon le Prsident de la SAEM du
Galion M. Birota, les partenaires
financiers s'efforcent de trouver une
harmonisation dans le paiement de
l'aide la balance.
La demand des planteurs quant
la revalorisation du prix de la canne,
est tudier. Mais, avance-t-il, ce
sera difficile l'usine de faire cet
effort financier.
Quelles perspectives 2005 pour la
dernire unit sucrire de l'le dans
ce context ?
En 2004, la champagne s'est droule
en 86 jours et l'usine a broy 92.063
tonnes de canne. Le Galion est enga-


g depuis 1995 dans un programme
de modernisation et de mise en
conformit d'un montant de 12 M
soit 6 M pour la sucrerie et 6 M
pour la mise aux normes environne-
mentales, port par les seules collec-
tivits locales (Rgion et
Dpartement). Ce qui fait dire au
President de la SAEM, Belfort
Birota : "Les collectivits font ce
qu'ils faut pour maintenir l'usine et
prenniser l'emploi".
Cette grande "mutation" que vit
l'usine, selon son directeur Jean-
Claude Paderna, devrait aboutir
vers 2007 un outil performant.
Pour cette anne le Galion attend
100.000 tonnes de cannes pour une
production de 6.500 tonnes de sucre
et prs 1.500.000 litres de rhum
industrial.
L'une des satisfactions de l'usine est
la forte demand sur son produit
unique le rhum Grand Arme don't
20.000 litres devraient tre products
de plus. Un produit quasi exclusive-
ment export. Des efforts seront
faits pour le faire connatre des
Martiniquais.


Aprs la dernire champagne publici-
taire, cense gommer l'image
vieillotte de l'usine une autre mani-
festation de valorisation aura lieu
les 12 et 13 mars prochains. Il s'agit
de "Sur la route du sucre" don't l'ob-
jectif est la mise en valeur de la der-
nire sucrerie et de ceux qui la font
vivre, concrtisation d'un partena-
riat engag dans le cadre de l'exten-
sion des activits de l'usine vers le
tourism.
Selon la directrice de l'office munici-
pal de Trinit, Annick Charlec, "cette
4e dition, est une invitation la
dcouverte des richesses multiples
non rvles de cette grande Dame de
notre histoire et de notre conomie".
Durant ces deux jours des anima-
tions multiples et diverse sont pro-
poses visits guides de l'usine le
samedi, promenade en beufs tirants
en provenance de Marie-Galante,
village artisanal et concerts don't
celui du samedi intitul "Mizik pou
yo, rfleksyon pou nou", avec Kolo
Barst. Un feu d'artifice clturera la
manifestation le 13 sur les champs
de canne.
C.B.








SOCIT Jeudi 10 Mars 2005 Justice n 10 Page 5



Dieudonn, le Martiniquais !


L'artiste Dieudonn a lanc un com-
bat pour que la question de la traite,
et de l'esclavage des Noirs soit recon-
nue et enseigne comme d'autres
souffrances telles la Shoah. Il a t
tax d'antismite. Aucun des 17 pro-
cs entams contre lui pour propos
antismites n'a about. Cela ne suffit
pas ; tout doit tre fait pour faire taire
cet homme.
Suite une conference de press du
comdien Alger, l'agence "Proche
Orient Info" relatant les propos de
l'humoriste, les a sciemment dfor-
ms.
Dieudonn avait repris l'expression
pornographice mmorielle" une
intellectuelle isralienne parlant de
l'instrumentalisation politique de la
Shoah. Mais l'Agence "Proche Orient
Info" a sorti l'expression de son
context pour faire croire que
Dieudonn est "antismite".
Le lobby sioniste a mis en march sa
machine. La press franaise a lanc
une vritable entreprise de lynchage
mdiatique contre l'humoriste, sans
procder aucune verification.
Un raz-de-mare mdiatique relay
par une certain gauche franaise
don't le ler Secrtaire du Parti
Socialiste franais Franois
Hollande, appelant boycotter son
spectacle et demandant la justice de
le condamner.
Le ministry de la Justice Dominque
Perben, a lanc une enqute sur les
propos de l'artiste.
Malgr les dmentis de Dieudonn,
et ses dpts de plainte pour dsin-
formation, il est livr la vindicte
populaire. Cela l'a amen annuler
le reste de sa tourne en France.
Pour mettre un terme son spectacle
"Mes excuses", l'artiste a dcid de
donner sa dernire representation
Fort-de-France, le 2 mars. A sa des-
cente d'avion le 1er mars, et alors
qu'il rpondait une invitation
d'Antilles Tlvision (ATV), l'artiste a
t agress et trait de "sale ngre".
Un forfait perptr par quatre indivi-
dus de confession juive, immdiate-
ment interpells par la police. Ces
jeunes gens avaient suivi Dieudonn
depuis l'aroport, selon l'enqute.
Le fantaisiste, lgrement bless, a
port plainte. Il a attribu ces actes


"des extrmistes sionistes". L'enqute
a en outre permis de savoir qu'ils
taient des commerciaux et que deux
d'entre eux ont longuement sjourn
en Isral.
La justice a galement organis une
reconstitution des faits pour com-
prendre les gestes de chacun. Les
prsums agresseurs ont t mis en
examen pour violences en runion
avec prmditation, injures raciales"
et placs en dtention.
Cette aggression a provoqu un vri-
table choc au sein de la population
martiniquaise. Les reactions ont t
unanimes pour condamner ces actes.
Beaucoup se sont sentis agresss par
cette provocation sur cette terre
"ptrie par l'esclavage des noirs et le
colonialisme", comme le dclare le
Parti Communiste Martiniquais
dans un communique.
Plusieurs dizaines de Martiniquais
ont manifest leur soutien au com-
dien lors de la representation de son
spectacle, qu'il a d renouveler le len-
demain. Une atteinte inqualifiable
la dignit du people martiniquais, a-
t-on entendu.
Lors de la comparution immediate le
5 mars, dans les pas perdus du Palais
de Justice, ils taient trs nombreux,
connus ou anonymes de tous horizons
don'tt Luc Reinette de la Guadeloupe)
dire leur dsapprobation et montrer
leur solidarity.
Les quatre prvenus ont demand un
dlai pour se dfendre, leurs avocats
souhaitant une justice sereine, ce
qu'ils ont obtenu. Le procs aura lieu
le 18 mars.
Ds lors, se posait la question de leur
maintien en dtention ou non.
L'avocat de Dieudonn, Matre
Claudette Duhamel et celui de
l'ASMARA, Germany, ont demand
leur maintien en dtention, pour
trouble l'ordre public et viter qu'ils
ne soient absents le jour de l'audien-
ce.
Les avocats de la defense des quatre
individus, Matres Dinah Rioual,
Gargar et Snart, ont rclam un
maintien sous contrle judiciaire. Le
Tribunal a maintenu les prvenus
Ducos pour les "protger".
Lors de l'audience, les quatre accuss
ont prsent des excuses l'artiste


qui les a acceptes, dclarant que "ces
jeunes se sont laisss compltement
manipuler par "Proche Orient Info" et
Bernard Henry Lvy qui sont les vri-
tables responsables de ce lynchage'"
A sa sortie, Dieudonn, emport par
la foule et sous les slogans divers, a
dclar "Merci la Martinique et au
people martiniquais, je me sens
Martiniquais aujourd'hui".
Il sera present le 18 mars pour
entendre ses agresseurs.

C.B.


Protestation du PCM


Agression

contre

Dieudonn :

Une insulte

la mmoire

collective

du people

Martiniquais


Le Parti Communiste
Martiniquais condamne
avec la plus grande indi-
gnation l'agression phy-
sique accompagne d'in-
jures racistes perptre
sur le sol martiniquais
contre le comdien
Dieudonn.
Le PCM dnonce l'in-
croyable provocation
que constitute ce forfait
accompli sur la terre
martiniquaise ptrie par
l'esclavage des noirs et le
colonialisme.

Le 04.03.05
Secrtariat du PCM
F. Papaya








POLITIQUE


Jeudi 10 Mars 2005 Justice n 10 Page 6


Forum Communiste


"O va la Martinique ?"

Espace Manville Sainte-Anne Dimanche 13 Mars


Dimanche 13 mars, les commu-
nistes invitent les militants, sym-
pathisants et amis son 2e Forum
Sainte-Anne sur le thme "O va
la Martinique ? Quel avenir ?"
Nous communists, nous refusons
la situation de crise qui a tendance
enfoncer nos compatriotes dans
la resignation. Nous sommes per-
suads que notre people, en se
mobilisant, peut imposer une autre
politique l'Etat franais.
Sainte-Anne a t choisie parce
qu'elle a t laurate en 2003 des
"rubans du dveloppement
durable". Le Maire Garcin Malsa a
accept de nous faire une commu-
nication sur l'exprience mene
actuellement.
Concilier dveloppement, tourism
et protection de l'environnement
est un pari audacieux et ralisable.
Donner manger aux
Martiniquais est l'objectif de
l'OPAM (Organisation Patriotique
des Agriculteurs Martiniquais).
Romain Bellay nous parlera de
l'agriculture paysanne.
O va la Martinique ? Quel ave-
nir ?
Notre dpendance entrane une
conomie artificielle don't les profi-


teurs, bien connus, cultivent en
permanence la peur en utilisant
l'assistanat comme moyen d'alina-
tion et de soumission.
Le genocide par substitution conti-
nue sournoisement, le but tant de
nous dpossder de notre sol.
Il faut s'y opposer !
Nous disons qu'il n'y a pas de dve-
loppement sans responsabilit. Ces
deux notions sont intimement
lies. Les agriculteurs en particu-
lier se heurtent en permanence la
concurrence dloyale des importa-
teurs de products venant de l'ext-
rieur.
Les comptences actuelles des
Collectivits ne peuvent pas assu-
rer une politique de protection. Et
l'Europe veille jalousement son
principle de "libre concurrence".
La ncessit d'une politique pense
par nous dans l'intrt de notre
people est d'une brlante actualit.
Notre forum du dimanche 13 mars
l'Espace Marcel Manville
(Maison pour tous de Ste-Anne)
pursuit le dbat avec nos compa-
triotes.

Fernand Papaya


Dclarons la guerre au racism
[Suite Editol


est considr comme de
l'antismitisme par cer-
tains esprits.
Dieudonn, peut-tre mal-
adroitement, avec une vio-
lence verbale mal contr-
le, sans doute, rclame
pour le people noir que
l'Occident reconnaisse ses
crimes contre l'Afrique,
fasse son examen de
conscience.
Son combat est le ntre.
Comme lui, nous devons


tous nous rvolter contre le
refus de la France officielle
de lui donner les moyens
financiers de raliser un
film sur le Code noir.
Comme lui, avec lui et avec
d'autres encore, nous
devons nous mobiliser
contre le racism sournois
ou brutal don't sont vic-
times les Noirs en France et
ailleurs.
Le racism, malgr les
nuances avec lesquelles il


s'exprime, est un, quelles
que soient la couleur de la
peau, l'origine gogra-
phique de ses victims.
Soyons solidaires de tous
les antiracistes du monde.
Luttons pour l'abolition de
la distinction entire racism
et antismitisme, contre la
domination de certain
peuples par d'autres,
contre le capitalism, cause
premiere du racism.


PARTI COMMUNIST MARTINIQUAIS
FORUM-DBAT




OL VA LA MARTINI/UE ?
QUEL AVENIR ?


le Parti Communiste martiniquais
uous invite a son forum-dbat

le Dimanche 13 mars 2005
911
Espace marcel fl1UILLE (maison pour Tous)
SfllTE-flllE

face la situation de crise que connait notre pays, il est nkcesair/
d'ilaborer des perspectives nouuelles autour desquelles rassembler h
maixmum de forces.

u course de ceforumily aura:
*une communication de Garcin If LSA, maire de Sainte-fnne sur l
concept de dveloppement durable et solidaire expriment dans la
commune.
*une intervention de Romain BLLfRY, Prsident de l'OPHRI lsur l'ag-
culturepaysanne.

mnar zoos
f.s.
||#usm00


I -








POLITIQUE


Jeudi 10 Mars 2005 Justice n 10 Page 7


Project de constitution europenne

Un carcan liberal qui concern

les Martiniquais


Finalement Chirac a tranch : le
rfrendum sur le project de
Constitution europenne aura lieu
le 29 mai prochain. Cela concern
au plus haut point les
Martiniquaises et les
Martiniquais.
Dans la foule l'UMP de Sarkosy a
appel un "oui franc et massif'
comme le Parti Socialiste de
Franois Hollande.
En Martinique, la Fdration du "
Parti Socialiste avec Alex Ranlin
et Catherine Nris bien
qu'ayant vot non au rfren-
dum interne s'apprte faire
champagne pour le "oui" en insis-
tant tenez-vous bien !- sur la
"dimension social" du Trait
constitutionnel.
Et Ranlin d'affirmer qu'avec ce
project "nous ne sommes plus
dans une logique librale mais
dans la dimension d'une socit
solidaire dans une conomie de
march.
Ainsi, "le temps du grand I
mchant loup" serait "rvolu".
Voire.
C'est sans doute pourquoi Henri
Emmanuelli, ancien n 1 du PS, :
ancien ministry des DOM-TOM,
devant choisir entire sa fidlit
son Parti et sa conscience a dci- :.
d de faire champagne pour le
"non" en la centrant sur les dloca-
lisations. Belle Europe social que
celle qui incite aux dlocalisations
et au moins-disant social...
La charte des droits fondamentaux
de l'Union consacre un recul des
droits des travailleurs. Elle a une
porte juridique limite car elle "ne
cre aucune competence ni aucune
tche nouvelle pour l'Union".
En fait, la Constitution europenne
subordonne le social une logique
conomique librale. L'objectif cen-
tral rside dans un march int-
rieur o la concurrence est libre et
non fausse". L'invocation d'une
"conomie social de march" pour-
suit l'idologie conomique no-
classique capitalistt) qui spare


les prtendues "lois" du march
ne pas fausser et, de l'autre, le
social considr comme un rsidu.
C'est simple : le project de constitu-
tion cite 88 fois le march et 68 fois
la concurrence... O sont les prin-
cipes d'galit, de solidarity, de la-
cit ?




"j.- . . "

S- .
S1 .' : '


' ;' -" -:-



: Ai'..




.. *. .
t. .



-; *y^^^ ^.


* .!.".


En France le "non" de gauche progress

Par example cette constitution
n'inscrit pas de droit formel obte-
nir un emploi comme dans la
constitution franaise.
Seule est voque "la libert de
chercher un emploi ou de tra-
vailler" (!)
Il n'existe pas de droit explicit la
protection social comme dans la
Constitution franaise, mais on
voque un droit l'accs aux pres-
tations sociales et aux services
sociaux, un droit l'aide social
(mais non un revenue minimum).
Il n'y a pas de droit la retraite. La
protection de la sant et le droit de
bnficier de soins mdicaux sont
renvoys aux lgislations et poli-


tiques nationaux. Le service public
de sant peut tre assur par des
oprateurs privs, ce qui remet en
cause les systmes de sant soli-
daires.
Toute measure contre le dumping
social et fiscal est interdite, ce qui
ne peut que favoriser les dlocali-
sations.
Toute measure de protection du
march est interdite, les droga-
tions ne pouvant tre que provi-
soires : cela signe la mort de l'oc-
troi de mer terme.
Il sera quasiment impossible
d'amender ou de modifier cette
Constitution en raison de la rgle
de l'unanimit 25. Ce sera un
carcan en cas de ratification.
Contrairement toute autre
Constitution elle dfinit un syst-
me conomique et un systme
politique : sous couvert de concur-
rence elle grave le capitalism
dans le marbre.
C'est le bradage des services
publics, la casse de l'emploi, la
destruction des droits sociaux,
l'crasement des retraites et de
l'assurance maladie, la pression
sur les salaires.
Pour les Rgions dites ultrapri-
.,' phriques la menace sur les aides
est srieuse : sans augmentation
du taux de participation des Etats
au budget europen les dotations aux
RUP ne pourront que diminuer. La
Martinique est menace de sortir de
l'objectif 1.
Plus grave : ce project supprime la
possibili de measuress spcifiques",
voire drogatoires, prises la majori-
t qualifie qui figurait l'ancien
article 299-2 relatif aux rgions dites
ultrapriphriques. Le nouvel article
III-424 qui les concern les soumet
aux politiques europennes par un
vote du Conseil l'unanimit. Recul
donc de la fragile notion de "spcifici-
t".
Tout cela, concern les Martiniquais
qui doivent en dbattre et se pronon-
cer.

Michel Branchi


;" '










NOTRLE AMRIQUE


Jeudi 10 Mars 2005 Justice n 10 Page 8


Brves de Notre Amrique

Uruguay


Le 2 mars dernier, le socialist Tabar
Vazquez a t invest president de la
Rpublique.
C'est la premiere fois que l'Uruguay,
depuis son accession l'indpendance
en 1828, est dirig par un president de
gauche.
Au course de la crmonie, le nouveau
chef d'Etat a dclar qu'il n'implanterait
pas le socialisme dans le pays et qu'il
gouvernerait 'les yeux dans l'utopie et
les pieds sur terre", belle formule rv-
latrice de son pragmatisme.
Le fait qu'il ait un gouvernement non
socialist n'empche pas l'Uruguay de
faire parties, avec le Chili, le Brsil,
l'Argentine, le Vnzuela et Cuba, des
pays latino-amricains ayant tent
l'aventure de la reconqute de la souve-


rainet national sous le signe de la
gauche.


Vnzuela

Present Montevideo capitale de
l'Uruguay), le president vnzuelien
Hugo Chavez a sign un certain
nombre d'accords bilatraux avec le
nouveau pouvoir uruguayen, dans le
sens de l'intgration latino-amricaine.
Le bolivar, monnaie national du
Vnzuela a t dvalu le 4 mars der-
nier, officiellement pour rduire l'infla-
tion.
Maintenant un dollar US vaut 2.150
bolivars, au lieu de 1.700 bolivars offi-
ciels de la priode antrieure.
Sur le march noir, il fallait dbourser
2.700 voire 3.000 bolivars pour acheter
un dollar.
La devaluation va-t-elle faire dispa-
ratre le march noir ?


Gladys Marin

Prsidente du Parti

Communiste chilien

nest plus


Une figure historique du Parti commu-
niste chilien s'est teinte l'ge de
soixante-trois ans.
Symbole inoubliable de la lutte contre la
dictature pinochiste (1973-1990),
Gladys Marin, prsidente du PC chilien
est dcde le 6 mars d'une tumeur
crbrale.
Le gouvernement chilien a dcrt un
deuil national de deux jours.
Les communists martiniquais s'asso-
cient pleinement au deuil qui frappe le
Parti communist et le people chiliens.

K.S.


ANNOUNCES LGALES


CONSTITUTION lion de l'ordre de service
Les candidates pourront proposer un autre
Avis est donn de la constitution par acte dlai, sans toutefois dpasser le dlai maxi-
sous seing priv en date du 22 Fvrier 2005, mum prcit.
enregistr la Recette des Impts du Marin CONDITIONS RELATIVES AU MARCH :
le 28/02/05 Bordereau n" 205/61 Case n" 6 Cautionnement et garanties exigs :
de la socit SUPERETTE FOULON. Le dossier de consultation sera remis gralui-
- SARL au capital de 1. 500 tement chaque candidate.
- DNOMINATION SOCIALE: SUPERETTE Modalits essentielles de financement et de
FOULON paiement:
- OBJET: Achat et vente de products alimen- Le dlai glogal de paiement est de 45 jours.
taires et domestiques Modalits de financement : Celle operation
- SIGE SOCIAL: Avenue des Insurrections est finance par le budget dpartemental.
Anti-Esclavagiste- 97211 RIVIRE-PILOTE Ce march est couvert par l'accord sur les
- DURE: 99 ans marchs publics.
- GRANTE : Evelyne FOULONGANI Forme juridique que devra revtir le groupe-
La socit sera immatricle au RCS de Fort- ment d'entrepreneurs, de foumisseurs ou de
de-France, prestataires de services (le cas chant) :
Aucune forme de groupement impose
Pour avis 'attributaire.
La Grante: CONDITIONS DE PARTICIPATION:
E. FOULONGANI FA 4469 Renseignements concernant la situation
propre de l'entrepreneur, du foumisseur ou
AVIS D'APPEL PUBLIC du prestataire de services et renseignements
et formalits ncessaires pour l'valualion
March public de TRAVAUX de la capacity conomique, financire et
technique minimal require en vue de la
IDENTIFICATION DE LORGANISME QUI selection des candidatures (Application des
PASSE LE MARCH : articles 43, 44, 45. 46 et 52 du code des
Type d'organisme : Etablissement public ter- marchs publics).
ritorial Critres de selection des candidates :
Nom et adresse officials de l'organisme Garanties et capacits techniques et linan-
acheteur : cires
Dpartement de la Martinique Htel du Rfrences professionnelles
Dpartement Avenue des Carabes 97200 Siluation juridique Capacit conomique et
Fort-de-France capacity technique rfrences requises:
OBJET DU MARCH: Dclaration sur l'honneur dment date et
Objet du march : TRAVAUX DE GROSSES signe par le candidate pour justifier :
RPARATION AU COLLGE EMMANUEL a) Qu'il salisfait aux obligations fiscales et
SALES SAINTE-MARIE sociales ;
Type de march de travaux : Excution b) Qu'il ne lait pas l'objet d'une interdiction
Estimation: 1.110.335,40 HT de concourir;
Lieu d'excution: VILLE DE SAINTE-MARIE c) Qu'il n'a pas fait l'objet au course des cinq
MARTINIQUE dernires annes, d'une condemnation ins-
CARACTRISTIQUES PRINCIPALES: crite au bulletin n" 2 du easier judiciaire pour
March unique les infractions vises aux art. L.324-9. L.324-
Nature et tendue: 10, L.341-6, L.125-1, L.125-3 du Code du
Gros-ceuvre, charpente-couverture, revte- Travail ;
ment de sol-mur, menuiserie-serrurerie, si le candidate est en redressement judiciai-
plomberie-sanitaire, courant faible-fort. re. la copie du ou des jugements prononcs ;
Options: des options sont dlinies au cahier les documents relatifs aux pouvoirs de la
des charges, personnel habilite pour engager le candidate;
Refus de variantes le ou les renseignements permettant d'va-
Prestations divises en lois: Non luer les capacits professionnelles, tech-
Dure du march ou dlai d'excution : niques et financires du candidate :
Dure : 26 Semaines computer de la rcep- declaration indiquant les effectifs du candi-


dat et l'importence du personnel d'encadre-
ment, pour chacune des trois dernires
annes ;
* declaration concernant le chiffre d'affaires
global et le chiffre d'affaires concemant les
travaux auxquels se rfre le march, rali-
ss au course des trois derniers exercices ;
* indication des titres d'tudes et/ou de l'ex-
prience professionnelle du ou des respon-
sables et des excutants des travaux envi-
sags ;
presentation d'une liste des travaux en
course d'excution ou excuts au course des
trois dernires annes, indiquant notamment
le montant, la date et le destinataire public
ou priv;
OU
la declaration du candidate (DC5) dment
remplie et signe (les candidates sont invits
pour des raisons pratiques privilgier ce
document, qui regroupe la totalit des attes-
lations vises l'article 46 du code des mar-
chs publics).
CRITRES D'ATTRIBUTION:
Offre conomiquement la plus avantageuse
apprcie en function :
des critres pondrs comme suil:
Dlais = 60 %
Prix de prestations : 40 %
PROCEDURES:
Mode de passation : Appel d'offres ouvert
pass en application des Articles 33 3al. et
57 59 du CMP.
CONDITIONS DE DLAI :
Date limited de reception des offres:
04/04/2005 12H00
Dlai minimum de validit des offres : 90
jours
AUTRES RENSEIGNEMENTS:
La collectivit propose le mode de transmis-
sion lectronique pour la consultation (remi-
se des candidatures et remise des offres).
Cependant, les candidates restent libres de
choisir le mode de transmission paper.
Transmission lectronique : Les candidates
trouveront sur le site : www.cg972.fr, les
modalits permettant de s'inscrire. Aprs
l'inscription, les candidates devront se procu-
rer un certificate numrique leur permettant
de transmettre leur pli.
Transmission paper : Les plis seront adres-
ss par tout type d'envoi clos permettant de
dterminer de faon certain la date et l'heu-
re de leur reception nolamment : leltre
recommande avec accus de reception ou
remise contre rcpiss.


Les modalits d'envoi sont prcises dans le
rglement de la consultation.
Le dossier de consultation des entreprises
pourra tre tlcharg sur le site intemet :
www.cg972.fr, l'exceplion des plans qui
pourront tre retirs sur support paper au
bureau des marchs et conventions.
Date d'envoi du present avis la publication :
04/03/2005
Adresse pour renseignements d'ordre admi-
nistraril :
Direction Gnrale Adjointe Charge des
Services Techniques et Economiques -
Bureau des Marchs et Conventions -
Immeuble Concorde Roule de la Folie -
97200 Fort-de-France
Auprs de :
Tl.: 0596 59 65 05 / 59 83 70 / 59 83 06
Fax: 0596 59 83 01.
Adresse pour renseignements d'ordre tech-
nique :
Direction Gnrale Adjointe Charge des
Services Techniques et Economiques -
Direction des Batiments et Collges -
Immeuble Concorde Route de la Folie -
97200 Fort-de-France
Auprs de :
M. MARCEL MANETTE
Tl. : 0596 59 85 94
Les candidates qui ont tlcharg leurs DCE
peuvent utiliser le portail pour toute deman-
de de renseignements complmenlaires.
Adresse auprs de laquelle les documents
peuvent tre obtenus :
Direction Gnrale Adjointe Charge des
Services Techniques et Economiques -
Bureau des Marchs et Conventions -
Immeuble Concorde Route de la Folie -
97200 Fort-de-France
ou
sur le site internet: www.cg972.fr
Adresse laquelle doivent tre envoys les
plis :
Direction Gnrale Adjointe Charge des
Services Techniques et Economiques -
Bureau des Marchs et Conventions -
Immeuble Concorde Route de la Folie -
97200 Fort-de-France
ou
sur le site interned : www.cg972.fr
Les offres peuvent tre transmises par lettre
recommande avec accus de reception ou
dposes contre rcpiss.
La transmission des offres par voie lectro-
nique est autorise.
FA 4470










ANNONCES [GAlLES


Jeudi 10 Mars 2005 Justice no 10 Page 9


CONSEIL REGIONAL MARTINIQUE

AVIS D'APPEL PUBLIC
LA CONCURRENCE

1 Identification de l'organisme qui passe le
march:
CONSEIL REGIONAL DE LA MARTINIQUE
Service des Marcs el de la command
publique Rue Gaston Defferre Cluny -
97200 Fort-de-France Martinique Tl. :
0596 59 63 00 Tlcopie : 0596 72 68 10.
2 La personnel responsible du march :
Le President du Conseil Rgional
3 Objet du March :
Le Conseil Rgional souhaite missionner un
assistant juridique pour l'aider dans la proc-
dure de passation d'un contract de dlgation
de service public (DSP) relatif la ralisation
d'une infrastructure haut dbit en Martinique.
Cette dlgation a pour objectif :
- favoriser un amnagement quilibr du
pays en matire de rseaux de tlcommu-
nication haut dbit,
- permettre aux entreprises et la population
martiniquaise d'accder Internet un cot
raisonnable.
4 N" de nomenclarure:
70-06: Eludes caractre gnral
5 Caractristiques techniques :
Il s'agit de choisir un prestataire qui aura
notamment les missions suivantes :
- Aider la collectivit rgionale sur la decision
de principle d'une DSP,
- assister la Rgion lors de la publicity et
pour le choix des candidates admis partici-
per,
- rdiger le dossier'de consultation des
entreprises,
- analyser les offres des candidates et rdiger
le rapport d'analyse
- assister la collectivit dans les ngociations
mener pour finaliser les offres des soumis-
sionnaires retenus,
- aider la Rgion choisir le dlgalaire et
mise en oeuvre du contract entire la Rgion et
le Dlgataire.
6 Contenu du dossier de candidature :
R Rfrences du candidate en la matire
* Des indications permettant d'apprcier les
moyens (techniques et humans) du candidate
notamment le profile des intervenants.
7 Date limited et lieu de reception des dos-
siers de candidature :
LUNDI 21 MARS 2005 17 H 00
Le dossier de candidature doit tre introduit
dans un pli cachet portant la mention sui-
vante candidaturee pour l'assistance et la
mise en place d'une dlgation de service
public pour la mise en place d'une infrastruc-
ture haut dbit Ne pas ouvrir". Ce pli doit
parvenir avant ces date et heure par pli
recommand ou par porteur au Service des
Marchs Publics du Conseil Rgional, rue
Gaston Delferre CLUNY 97200 FORT-DE-
FRANCE.
8 Date d'envoi de l'avis la publication : 3
Mars 2005
FA 4447

AVIS D'APPEL PUBLIC
A LA CONCURRENCE

1/ Nom et adresse officials de la personnel
publique :
DPARTEMENT DE LA MARTINIQUE.
Personne responsible du march :
President du Conseil Gnralc Avenue des
Carabe B.P. 679 97200 FORT-DE-FRAN-
CE Tlphone : 0596 55 26 00 -
Tlcopieur: 0596 73 59 32
Site Internet du Conseil Gnral
www.cg972.fr
2/ Objet du march :
FURNITURE, MONTAGE, PARALLELIS-
ME ET EQUILIBRAGE DE PNEUS POUR
LES VHICULES ET SCOOTERS DU
CONSEIL GNRAL DE LA MARTINIQUE.
3/ Nomenclarure CPV:
01118000-7
4/ Lieu de livraison:
DEPARTMENT
5/ Les candidatures et les offres seront enti-
rement rdiges en langues franaise ainsi
que les documents de presentation asso-
cis.
6/ Division en lots :
NON
7/ Quantit global:


Montant minimum annuel: 30 000 HT
Montant maximum annuel: 70 000 HT
8/ Modalits essentielles de linancement et
de paiement et/ou rfrences des disposi-
tions applicables :
Mandat administratif dans un dlai de 45
jours aprs service fait et reception des fac-
tures conformment l'article 96 du dcret
n 2004-15 du 7.01.2004 portant Code des
Marchs Publics. Budget du dpartement.
9/ Dure du march ou dlai d'excution:
La dure du march est de un (1) an renou-
velable deux (2) lois par decision express,
sans que la dure total ne puisse excder
trois (3) ans.
10/Justifications produire quant aux quali-
ts et capacits du candidate :
- Declaration sur l'honneur, prvue aux
articles 45 et 46 du code des marchs
publics,
- Celles prvues dans le Rglement de la
consultation
- Lettre de candidature DC4,
- Pouvoirs de la personnel habilite pour
engager le candidate,
- Si le candidate est en redressement judiciai-
re, la copie du ou des jugements prononcs
cet effect,
- La declaration que le candidate ne fait pas
l'objet d'une interdiction de concourir,
- Le candidate, pour justifier qu'il a satisfait
aux obligations fiscales et sociales au
31/12/2004 produit une declaration sur l'hon-
neur dment date et signe. Le march ne
pourra tre attribu au candidate que sous
reserve que celui-ci produise dans un dlai
de 10 jours les certificats dlivrs par les
administrations et organismes comptents,
- Attestation sur l'honneur du candidate indi-
quant qu'il n'a pas fait l'objet, au course des 5
dernires annes, d'une condemnation ins-
crite au bulletin n" 2 du easier judiciaire pour
les infractions vises aux articles L. 324-9,
L.324-10, L.341-6, L.125-1 et L.125-3 du
code du travail,
- Les entreprises de plus de 20 salaries
devront fournir soit :
- une declaration annuelle relative aux
emplois de personnel handicapes par rap-
port l'ensemble des effectifs existants,
soit,
- une declaration indiquant l'acquittement
d'une contribution au "fonds de dvelope-
ment pour l'insertion professionnelle des
handicaps".
- Presentation de la socit avec I'indication
des moyens humans, du chiffre d'affaires
global et du chiffre d'affaires pour la catgo-
rie de fournitures prvues au march pour
les 3 derniers exercices,
- Liste des rfrences quivalentes de moins
de 3 ans.
11/ Critres de jugement des offres :
Offre conomiqLement la plus avantageuse
apprcie en function des critres noncs
dans le cahier des charges.
12/ Mode de passation :
March procedure adapte, article 28 du
Code des marchs publics.
14/ Date limited de reception des offres :
15 Marts 2005 12 heures
15/ Dlai de validit des offres :
150 jours computer de la date limited de
reception des offres
10/ Dale d'envoi du present avis la publi-
cation : ler mars 2005
17/ Adresse auprs de laquelle les docu-
ments peuvent tre obtenus :
Les dossiers de consultation peuvent tre
demands ou retirs, gracieusement jusqu'
la date limited de remise des offres l'adres-
se suivante : Dpartement de la Martinique -
Secrtariat Gnral Cellule Achats 19 rue
Jacques Cazotte BP 679 97264 Fort-de-
France Cedex Tl. : 0596 55 37 86 Fax :
0596 55 37 87 e-mail : gisquet@cg972.fr.
Ils pourront tre tlchargs sur le site
Internet du Conseil Gnral : www.cg972.fr
rubrique marchs publics.
FA 4448


Dpartement de la Martinique ch.
Direction Gnrale Adjointe des CONDITIONS RELATIVES AU MARCH :
Services Techniques et Economlques 2. Modalits essentielles de financement et
BUREAU DES MARCHES de paiement et/ou rfrences aux textes qui
ET CONVENTIONS les rglementent :
MODIFICATIF AVIS D'A L P C une advance forfaitaire sera accorde sui-
MODIFIC LA CONCURRENCE vant les dispositions de I'article 87 du code

envoy la publication des marchs publics
le 31 dcembre 2004 Suivant les dispositions de l'article 96 du
et paru sous la rfrence FA 4237 code des marchs publics, le pavement est
le 6 janvier 2005 effectu dans un dlai de 45 jours.
Le financement sera assur par la CACEM
Identification de l'organisme qui passe le sur ses fonds propres.
march : CONDITION DE PARTICIPATION :
Dpartement de la Martinique Conformment l'article 45 du code des
Htel du Dpartement marchs publics et l'arrt du 28 aot
Avenue des Caraibes 2001, les candidates auront produire I'en-
97200 FORT-DE-FRANCE semble des lments viss ci-aprs. Les
Procedure de passation : candidates pourront produire galement ces
Appel d'offres ouvert Articles 57 59 documents pour les sous-traitants qu'ils pr-
Objet : senteront afin que soit pris en compete leurs
TRAVAUX DE RECONSTRUCTION DU capacits professionnelles, techniques et
COLLEGE DU DIAMANT financires.
Caractristiques principles : Le candidate devra fournir
March unique la lettre de candidature tablie au moyen de
Date limited de reception des offres : l'imprim DC4
Prvue initialement au 01/03/2005 el repor- la declaration du candidate tabie au moyen
te au 21MARS 2005 12H00. de I'imprim DC5
Date d'envoi la publication : 2. Situation juridique rfrences requises :
Le 28 Fvrier 2005. A l'appui de la lettre de candidature, si le
FA 4449 candidate est en redressement judiciaire
copie du ou des jugements prononcs cet
DPARTEMENT DE LA MARTINIQUE effect;
declaration sur l'honneur dment date et
COMMUNE DU VAUCLIN signe du candidate pour justifier
AVIS D'ENQUTE PUBLIQUE qu'il a satisfait aux obligations fiscales et
sociales
OBJET: qu'il n'a pas fait l'objet d'une interdiction de
AMNAGEMENT DU FRONT DE MER concourir,
DU VAUCLIN qu'il n'a pas fait l'objet au course des cinq
ENQUTE PUBLIQUE dernires annes d'une condemnation ins-
crite au bulletin n" 2 du easier judiciaire pour
Le Maire de la Ville du VAUCLIN informed la les infractions vises aux articles L.324-9,
population de l'ouverture d'une enqute L.324-10, L.341-6, L.125-1 et L.125-3 du
publique sur le project d'amnageent du front code du travail
de mer du LUNDI 14 MARS 2005 AU JEUDI Le candidate retenu produira, dans un dlai
14 AVRIL2005. imparti par la Personne Responsable des
A cet effect, Monsieur GOLD DALG Eugne, Marchs, les pieces mentionnes l'article
rsidant au 15 Lotissement Duplan voie n* 3 R.324-4 du code du travail, les attestations
- Roule de Didier 97200 FORT-DE-FRAN- et certificates prouvant qu'il a satisfait ses
CE, a t dsign par le Tribunal obligations fiscales et sociales.
Administratif, en quality de commissaire- 3. Capacity conomique et financire rl-
enquteur. rence requires :
Le commissaire-enquteur recevra le public Un justificatif de l'inscription au registre de
de 9 heures 12 heures le : la profession ou au registre du commerce, le
SJeudi 24 Mars 2005 cas chant;
* Mardi 29 Mars 2005 Dclaration concernant le chiffre d'affaires
* Mardi 05 et 12 avril 2005 auquel se rfre le march ralis au course
* Jeudi 14 avril 2005 des trois derniers exercices
Pendant toute la dure de l'enqute, le 4. Rfrence professionnelle et capacity
public pourra consulter, dans le hall de la technique rlrences requires:
Mairie aux heures d'ouverture, le project Certificats de qualification professionnelle
d'amnagement envisag et prendre adapts au march ou certificals d'identit
connaissance du dossier d'enqute professionnelle
publique. CRITRES D'ATTRIBUTION:
Toutes les observations seront consignes Offre conomiquement la plus avantageuse
sur un registre d'enqute ou peuvent tre apprcie en function:
adresses par crit au Commissaire-enqu- Des critres noncs dans le cahier des
leur. charges
FA 4450 PROCEDURES:

AVIS D'APPEL PUBLIC Type de procedure:
LA CONCURRENCE Procdure adapte
CONDITIONS DE DLAI :
SERVICES Date limited de reception des offres : 23
MARS 2005 12 HEURES
IDENTIFICATION DE LORGANISME QUI Dlai minimum de validit des olfres :
PASSE LE MARCH : 90 jours computer de la date limited de rcep-
Etablissement public Territorial lion des offres.
Nom et adresse officials de l'organisme AUTRES RENSEIGNEMENTS:
acheteur: 4. Renseignements complmentaires:
1. Nom de l'organisme : CACEM Le dossier de consultation peut tre remis
COMMUNAUT D'AGGLOMRATION DU gratuitement chaque entreprise qui en fait
CENTRE DE LA MARTINIQUE la demand
2. Personne responsible du march : Mr La transmission des dossiers de consulta-
Serge LETCHIMY, Prsident de la CACEM tion par voie lectronique n'est pas autorise
3. Adresse : Immeuble Cardinal Les offres peuvent tre remises par dpt
Chateaubceuf Est BP 407 contre rcpiss ou envoy sous pli cachet
4. Code Postal : 97240 Monsieur le Prsident de la CACEM l'adres-
5. Ville : Fort-de-France se indique au point 23.
7. Tlphone : 0596 75 82 72 Le pli doit porter obligatoirement la mention
9. Tlcopieur: 0596 75 87 06 suivante :
OBJET DU MARCH: "Fourniture et montage de plates former
1. Objet du march: modulaires en aluminium pour dchteries"
Fourniture et montage de plates former NE PAS OUVRIR avant la sance d'ouverture
modulaires en aluminium pour dchteries. Date d'envoi du present avis la publication:
CARACTERISTIQUES PRINCIPALS : 28 Fvrier 2005.
Prestations divises en lots : Non Adresse auprs de laquelle des renseigne-
Dure du march ou dlai d'excution : ments peuvent tre obtenus:
2 mois computer de la notification du mar- d'ordre administratif :











ANNONCES LGALES


Jeudi 10 Mars 2005 Justice n 10 Page 10


Nom de l'organisme : CACEM COMMU- A l'appui de la lettre de candidature, si le
NAUTE D'AGGLOMERATION DU CENTRE candidate est en redressement judiciaire
DE LA MARTINIQUE copie du ou des jugements prononcs cet
Correspondent: Service des marchs effect:
Adresse: Immeuble Cardinal ChateaubSuf declaration sur l'honneur dment date et
Est BP 407
Code Postal : 97204 signe du candidal pour justifier
Ville : Fort-de-France qu'il a satisfait aux obligations fiscales et
* d'ordre technique : sociales,
Nom de l'organisme : CACEM qu'il n'a pas fait l'objet d'une interdiction de
COMMUNAUT D'AGGLOMRATION DU concourir,
CENTRE DE LA MARTINIQUE qu'il n'a pas fait l'objet au course des cinq
Correspondent : Centre d'Enfouissement dernires annes d'une condemnation ins-
Technique de la CACEM, Mr POULIN crite au bulletin n" 2 du easier judiciaire pour
Adresse : Rivire Roche les infractions vises aux articles L.324-9.
Code postal : 97200 Fort-de-France L.324-10, L.341-6, L.125-1 et L.125-3 du
Tlphone : 0596 42 56 48 code du travail
Tlcopieur: 0596 63 97 54 code du travail
Adresse auprs de laquelle les documents Le candidate retenu produira, dans un dlais
peuvent tre obtenus : imparti par la Personne Responsable des
CACEM COMMUNAUT D'AGGLOM- Marchs, les pices mentiones l'article
RATION DU CENTRE DE LA MARTINIQUE R.324-4 du code du travail, les attestations
Correspondent: Service des marchs et certificates prouvant qu'il a satisfait ses
Immeuble Cardinal Chateaubeuf Est BP obligations fiscales et sociales.
407 Capacit conomique et financire rf-
Code postal : 97204 Fort-de-France rences requires

Tlcopeur: 0596 75 87 67 Un justificatif de 'inscription au registry de
Adresse auprs de laquelle les offres/candi- la profession ou au registre du commerce, le
datures/demandes de participation doivent cas chant;
tre envoyes : Dclaration concemant le chiffre d'affaires
CACEM COMMUNAUT D'AGGLOM- auquel se rfre le march ralis au course
RATION DU CENTRE DE LA MARTINIQUE des trois derniers exercices
Service des Marchs Rfrence professionnelle el capacity lech-
Immeuble Cardinal Chateauboeuf Est BP nique rfrences requises:
40724 F Certificats de qualification professionnelle
Tlphon: 0596 75 82 72 adapts au march ou certificates d'identit
Tlcopieur : 0596 75 87 06 professionnelle
FA 4451 Offre conomiquement la plus avantageuse
apprcie en function des critres noncs
AVIS D'APPEL PUBLIC dans le cahier des charges.
LA CONCURRENCE Type de procedure :
Procedure adapte
FOURNITURES Date limited de reception des offres : 23

Etablissement public Territorial MARS 2005 12 HEURES
Nom et adresse officials de l'organisme Dlai minimum de validit des offres : 90
acheteur : jours computer de la date limited de reception
Nom de l'organisme : CACEM des offres.
COMMUNAUT D'AGGLOMRATION DU Renseignements complmentaires:
CENTRE DE LA MARTINIQUE Le dossier de consultation peut tre remis
Personne responsible du march: Mr Serge gratuitement chaque entreprise qui en fait
LETCHIMY, Prsident de la CACEM la demand
Adresse: Immeuble Cardinal Chateauboeuf La transmission des dossiers de consulta-
Est BP 407 tion par voie lectronique n'est pas autorise
Code postal : 97204 Les offres peuvent tre remises par dpt
Ville : Fort-de-France contre rcpiss ou envoy sous pli cachet
Tlphone: 0596 75 82 72 Monsieur le Prsident de la CACEM
Tlcopieur: 0596 75 87 06 l'adresse indique au point 23.
OBJET DU MARCH : Le pli doit porter obligatoirement la mention
Objet du march : suivante :
Furniture d'un camion de transport de "Offre Fourniture d'un camion de transport
bennes avec systme de prhension ampli- de bennes avec systme de prhension
roll ou quivalente. ampliroll ou quivalent".
Type de march de fournitures : Achat NE PAS OUVRIR avant la sance d'ouvertu-
CARACTRISTIQUES PRINCIPALS : re.
Quantits (fournitures et services), nature et Dale d'envoi du present avis la publication :
tendue (travaux) : 28 Fvrier 2005
Les critres techniques sont dfinis dans le Adresse auprs de laquelle des renseigne-
cahier des charges techniques ments peuvent tre obtenus:
Prestations divises en lots: Non d'ordre administratif
Dure du march ou dlai d'excution: Nom de I'organisme : CACEM -
2 mois computer de la notification du mar- COMMUN TE DAGGLOMRATION DU
ch. CENTRE DE LA MARTINIQUE
CONDITIONS RELATIVES AU MARCH : Correspondant : Service des marchs
Modalits essentielles de financement et de Adresse: Immeuble Cardinal Chatoaubouf
paiement et/ou rfrences aux textes qui les Est BP 407
rglementent : Code posal : 97204 Fort-de-France
- une advance forfaitaire sera accorde sui- d'ordre technique:
vant les dispositions de l'article 87 du code Nom de l'organisme : CACEM -
des marchs publics COMMUNAUT D'AGGLOMERATION DU
- Suivant les dispositions de l'article 96 du CENTRE DE LA MARTINIQUE
code des marchs publics, le paiement est Correspondnat : Centre d'Enfouissement
effectu dans un dlai de 45 jours. Technique de la CACEM Mr POULIN
- Le financement sera assur par la CACEM Adresse : Rivire Rsche 97200 Fort-de-
sur ses fonds propres. France Tlphone : 0596 42 56 48 -
CONDITION DE PARTICIPATION: Tlcopieur: 0596 63 97 54
Conformment l'article 45 du code des Adresse auprs de laquelle les documents
marchs publics et l'arrt du 28 aol peuvent tre oblenus:
2001, les candidates auront produire l'en- Nom de l'organisme : CACEM -
semble des lments viss ci-aprs. Les COMMUNAUT D'AGGLOMRATION DU
candidates pourront produire galement ces CENTRE DE LA MARTINIQUE
documents pour les sous-traitants qu'ils pr- Correspondant : Service des marchs
senteront afin que soit pris en compete leurs Adresse: Immeuble Cardinal Chateaubouf
capacits professionnelles, techniques et Est BP 407 Code postal : 97204 Forl-de-
financires. France Tlphone : 0596 75 82 72-
Le candidal devra fournir Tlcopieur: 0596 75 87 06
- la lettre de candidature tablie au moyen de Adresse auprs de laquelle les offres/candi-
l'imprim DC4 datures/demandes de participation doivent
- la declaration du candidate tablie au moyen tre envoyes :
de l'imprim DC5 1. Nom de l'organisme : CACEM -
Situation juridique rfrences requises: COMMUNAUT D'AGGLOMRATION DU
CENTRE DE LA MARTINIQUE


Correspondan : Service des marchs
Adresse: Immeuble Cardinal Chateauboeuf
Esl BP 407 Code postal : 97204 Fort-de-
France Tlphone : 0596 75 82 72 -
Tlcopieur: 0596 75 87 06.
FA 4452

CACEM
COMMUNAUT D'AGGLOMRATION
DU CENTRE DE LA MARTINIQUE

AVIS D'APPEL PUBLIC
LA CONCURRENCE

1. Identification de l'organisme qui passe le
march :
CACEM Communaut d'Agglomration du
Centre de la Martinique Immeuble CARDI-
NAL Chateauboul Est BP 407 97204
FORT-DE-FRANCE Cedex Tl. : 0596
75 82 72 Fax : 0596 75 87 06
2. Objet du march :
Location de trois bennes et nettoyage de la
zone de transfer au Centre d'Enfouissement
Technique de Rivire Roche
3. Critres de selection des candidatures:
Conformment l'article 45 du code des
marchs publics et l'arrt du 28 aot
2001, les candidates auront produire l'en-
semble des lments viss ci-aprs. Les
candidates pourront produire galement ces
documents pour les sous-traitants qu'ils pr-
senteront afin que soit pris en compete leurs
capacits professionnelles, techniques et
financires.
Le candidate devra fournir
la lettre de candidature tablie au moyen de
l'imprim DC4
la declaration du candidate tablie au moyen
de l'imprm DC5
Situation juridique rfrences requises :
A l'appui de la lettre de candidature, si le
candidate est en redressement judiciaire
copie du ou des jugements prononcs cet
effect ;
declaration sur l'honneur dment date et
signe du candidate pour justifier
qu'il a satisfait aux obligations fiscales et
sociales,
qu'il n'a pas fail l'objet d'une interdiction de
concourir,
qu'il n'a pas fait l'objet au course des cinq
dernires annes d'une condamnalion ins-
crite au bulletin n" 2 du easier judiciaire pour
les infractions vises aux articles L.324-9,
L.324-10, L.341-6, L.125-1 et L.125-3 du
code du travail
Capacity conomique et financire rfren-
cees requises :
Un justificatif de l'inscription au registre de
la profession ou au registre du commerce, le
cas chant ;
Declaration concernant le chiffre d'affaires
auquel se rfre le march ralis au course
des trois derniers exercices.
Rfrence professionnelle et capacity tech-
nique rfrences requises :
Certificats de qualification professionnelle
adapts au march ou certificates d'identit
professionnelle
Le candidate retenu produira, dans un dlai
imparli par la Personne Responsable dos
Marchs, les pices mentionnes l'article
R.324-4 du code du travail, les attllestations
et certificates prouvant qu'il a satisfait ses
obligations liscales et sociales.
4. Critres de selection des offres :
Offre conomiquement la plus avantageuse
apprcie en function des critres indiqus
dans le cahier des charges.
5. Procedure de passation choisie:
March pass selon la procedure adapte
en application de l'article 28 du code des
marchs publics issue du dcret 2004-15 du
07 janvier 2004.
6. Dure du march :
La dure du march est de 6 mois computer
de sa notification
7. Date limited de reception des offres:
Le 21 mars 2005 12 heures
8. Dlais de validit des offres:
90 jours compiler de la reception des offres
9. Modalits essentielles de paiement :
Paiement par virement 45 jours
10. Adresse auprs de laquelle le cahier des
charges peut lre obtenu :
CACEM "Communaut d'Agglomration du
Centre de la Martinique" Service des
Marchs Immeuble Cardinal
Chaleauboeul Est BP 407 97204 Fort-de-


France Tl. : 0596 75 82 72 Fax : 0596
75 87 06
11. Conditions d'envoi des plis :
Les candidates intresss peuvent adresser
leur offre :
CACEM "Communaut d'Agglomration du
Centre de la Martinique" Monsieur le
President Service des Marchs Immeuble
Cardinal Chateauboeuf Est BP 407 -
97204 Fort-de-France Tl. : 0596 75 82 72
- Fax : 0596 75 87 06
Les enveloppes devront porter la mention :
"Offre pour Location de trois bennes et net-
toyage de la zone de transfer au Centre
d'Enfouissement Technique de Rivire
Roche".
NE PAS OUVRIR.
La transmission des offres par voie lectro-
nique n'est pas autorise.
12. Renseignements complmentaires :
Pour tout renseignement d'ordre technique,
s'adresser au Centre d'Enfouissement
Technique de la CACEM, Rivire-Roche -
Tlphone : 0596 42 56 48 Tlcopie :
0596 63 97 54.
13. Date d'envoi de l'avis : 28 Fvrier 2005.
Pour le Prsident et par dlgation
Le Directeur Gnral des Services
Yves MAUVOIS
FA 4453

CACEM
COMMUNAUT D'AGGLOMRATION
DU CENTRE DE LA MARTINIQUE

AVIS D'APPEL PUBLIC
LA CONCURRENCE

1. Identification de l'organisme qui passe le
march :
CACEM Communaut d'Agglomration du
Centre de la Martinique Immeuble CARDI-
NAL Chateaubouf Est BP 407 97204
FORT-DE-FRANCE Cedex Tl. : 0596 75
82 72 Fax : 0596 75 87 06
2. Objet du march :
Prteslations d'enlvement de Vhicules Hors
d'Usage (VHU) dj dpollus et compacts
du site de la dcharge de la Trompeuse.
Nature de la prestation :
La prestation concern les quantits sui-
vantes selon deux options distinguer lors
des offres:
1re option : enlvement du stock initial
existent de 1430 VHU compacts
2me option: enlvement des stocks qui se
constitueront sur la priode annuelle au ryth-
me de 300 VHU compacts par mois, soit
3600 VHU compacts dans l'anne.
La prestation doit se conformer aux diff-
rentes rglementations concernant cette
activil.
3. Critres de selection des candidatures :
Conformment l'article 45 du code des
marchs publics et t'arrt du 28 aot
2001, les candidates auront produire l'en-
semble des lments viss ci-aprs. Les
candidates pourront produire galement ces
documents pour les sous-traitants qu'ils pr-
senteront alin que soit pris on compete leurs
capacits professionnelles, techniques et
financires.
Le candidate devra fournir
la leltro de candidature tablie au moyen de
l'imprim DC4
la declaration du candidate tablie au moyen
de l'imprim DC5
Silualion juridique rfrences requires:
A l'appui de la lettre de candidalure, si le
candidal est en redressement judiciaire
copies du ou des jugements prononcs cet
effect ;
declaration sur l'honneur dment date et
signe du candidate pour justifier
qu'il a satisfait aux obligations fiscales et
sociales,
qu'il n'a pas fait l'objet d'une interdiction de
concourir,
qu'il n'a pas faith l'objet au course des cinq
dernires annes d'une condemnation ins-
crite au bulletin n" 2 du easier judiciaire pour
les infractions vises aux articles L.324-9,
L.324-10, L.341-6, L.125-1 el L.125-3 du
code du travail
Capacity conomique el financire rfren-
cees requires :
Un justificalif de l'inscription au registre de
la profession ou au registre du commerce, le
cas chant ;
- Dclaralion concernant le chiffre d'affaires
auquel se rfre le march ralis au course










ANNONCES LGALES


leudi 10 Mars 2005 Justice n 10 Page 11


des trois derniers exercices.
Rfrence professionnelle et capacity tech-
nique rfrences requises :
- Certificats de qualification professionnelle
adapts au march ou certificates d'identit
professionnelle
Le candidate retenu produira, dans un dlais
imparti par la Personne Responsable des
Marchs, les pices mentionnes l'article
R.324-4 du code du travail, les attestations
et certificates prouvant qu'il a satisfait ses
obligations fiscales et sociales.
4. Critres de selection des offres:
Les offres seront juges en function des cri-
tres noncs ci-dessous par ordre dcrois-
sant :
1/Prix
2/ Dlai d'excution
5. Procedure de passation choisie:
March pass selon la procedure adapte
en application de l'article 28 du code des
marchs publics issue du dcret 2004-15 du
07 janvier 2004.
6. Dure du march:
La dure du march est de 12 mois comp-
ter de sa notification
7. Date limited de reception des offres :
Le 17 mars 2005 12 heures
8. Dlais de validit des offres:
90 jours computer de la reception des offres
9. Modalits essentielles de pavement :
Le march est trait prix unitaire. Ces prix
sont appliqus aux quantits rellement
enleves, et constates sur la base de bor-
dereaux de contrle.
Paiement par virement 45 jours.
10. Adresse auprs de laquelle le cahier des
charges peut tre obtenu :
CACEM "Communaut d'Agglomration du
Centre de la Martinique" Service des
Marchs Immeuble Cardinal
Chateauboeuf Est BP 407 97204 Fort-de-
Franc e Tl. : 0596 75 82 72 Fax : 0596
75 87 06
11. Conditions d'envoi des plis :
Les candidates intresss peuvent adresser
leur offre :
CACEM "Communaut d'Agglomration du
Centre de la Martinique" Monsieur le
President Service des Marchs Immeuble
Cardinal Chaleauboeuf Est BP 407 -
97204 Fort-de-France T. : 0596 75 82 72
- Fax: 0596 75 87 06
Les enveloppes devront porter la mention :
"Offre pour Prestations d'enlvement de
Vhicules Hors d'Usage (VHU) dj dpol-
lus et compacts du site de la dcharge de
la Trompeuse"
NE PAS OUVRIR.
La transmission des offres par voie lectro-
nique n'est pas autorise.
12. Renseignements complmentaires :
Pour tout renseignement d'ordre technique,
s'adresser au Centre d'Enfouissement
Technique de la CACEM, Rivire-Roche -
Tlphone : 0596 42 56 48 Tlcopie :
0596 63 97 54.
13. Date d'envoi de l'avis : 28 Fvrier 2005.

Pour le Prsident et par dlgation
Le Directeur Gnral des Services
Yves MAUVOIS
FA 4454

Me Batrice DUFRESNE
Avocat au Barreau de Fort-de-France
Centre d'Affaires Dillon Valmenire
Bt. A er tage
97200 FORT-DE-FRANCE
Tl. : 0596 63 45 37 Fax : 0596 63 45 73

HOMOLOGATION D'UN CHANGEMENT
DE REGIME MATRIMONIAL

Par jugement rendu le 27 janvier 2005 sur
requte, la Chambre du Conseil du Tribunal
de Grande Instance de Fort-de-France a
homologu purement et simplement l'acte
dress par Maitre Bertrand CHARGELEGUE,
Patrick MARCHAND et Christian BORIES,
Notaires associs" SAINT CLOUD (Hauts
de Seine), le 7 novembre 2003, aux terms
duquel Monsieur Marie, Andr Jean-Pierre
DORMOY, Prsident de socits, n le 30
novembre 1949 Fort-de-France et
Madame Corinne Pascale Elisabeth
DUNOYER de NOIRMONT, son pouse,
ne le 16 juin 1950 Rome, demeurant
ensemble Case-Pilote (Martinique, lotisse-
ment La Caraibe, Alle Haili, "Villa Mora-
Mora", ont dcid de changer leur rgime
matrimonial el d'adopter, pour l'avenir, le


rgime de la separation de biens prvu par
les articles 1536 1543 du Code Civil.

Pour avis FA 4455

Fred-Michel TIRAULT
Avocat
5, rue Jules Monnerot
97200 FORT-DE-FRANCE

AVIS

M. Jol RENE n le 29 juin 1958 Forl-de-
France et Mme Hlne Firmin PETER ne le
24 septembre 1962 Rivire-Pilote, maris
Rivire-Pilote le 3 aot 2000, ont adopt le
regime de la separation des biens, suivant
jLgement du 17 lvrier 2005 rendu par le TGI
de Fort-de-France.
FA 4456

CRYSTAL INVEST VINGT-UN
Socit en Nom Collectif
Au capital de C. 200
RESIDENCE DU VERSEAU BAT B 31
97200 FORT-DE-FRANCE
SIRET: 477 979 959 00012

AVIS DE PUBLICITY

Aux terms du procs-verbal de l'assemble
gnrale extraordinaire du 29 dcembre
2004, le capital a t augment en num-
raire de 82.000 C pour le porter de 200 C
62 200 C, divis en 822 parts sociales.
En consequence, les articles 6, 7 et 8 ont t
modifis.
Le dpt lgal sera effectu au greffe du tri-
bunal de commerce de FORT-DE-FRANCE.

Pour avis, le Grant FA 4457


KRYSTAL INVEST NEUF
Socit en Nom Collectif
Au capital de C. 200
RESIDENCE DU VERSEAU BAT B 31
97200 FORT-DE-FRANCE
SIRET : 452 986 896 00010

AVIS DE PUBLICITY

Aux terms du procs-verbal de l'assemble
gnrale extraordinaire du 29 dcembre
2004, le capital a t augment en num-
raire de 98.000 C pour le porter de 200 C
98 200 , divis en 982 parts sociales.
En consequence, les articles 6, 7 et 8 ont t
modifis.
Le dpt lgal sera effectu au greffe du tri-
bunal de commerce de FORT-DE-FRANCE.

Pour avis, le Grant FA 4458


KRYSTAL INVEST ONZE
Socit en Nom Collectif
Au capital de C. 200
RESIDENCE DU VERSEAU BAT B 31
97200 FORT-DE-FRANCE
SIRET : 452 931 942 00018

AVIS DE PUBLICITY

Aux terms du procs-verbal de l'assemble
gnrale extraordinaire du 29 dcembre
2004, le capital a t augment en num-
raire de 103.100 C pour le porter de 200
103.300 , divis en 1033 parts sociales.
En consequence, les articles 6, 7 et 8 ont t
modifis.
Le dpt lgal sera effectu au greffe du tri-
bunal de commerce de FORT-DE-FRANCE.

Pour avis, le Grant FA 4459

KRYSTAL INVEST DIX
Socit en Nom Collectif
Au capital de C. 200
RESIDENCE DU VERSEAU BAT B 31
97200 FORT-DE-FRANCE
SIRET : 452 955 230 00019

AVIS DE PUBLICITY

Aux terms du procs-verbal de l'assemble
gnrale extraordinaire du 29 dcembre
2004, le capital a t augment en num-
raire de 104.000 C pour le porter de 200 C
104.200 C, divis en 1042 parts sociales.
En consequence, les articles 6, 7 el 8 ont t
modifis.
Le dpt lgal sera effectu au greffe du tri-
bunal de commerce de FORT-DE-FRANCE.
Pour avis, le Grant FA 4460


KRYSTAL INVEST VINGT-QUATRE
Socit en Nom Collectif
Au capital de C. 200
RESIDENCE DU VERSEAU BAT B 31
97200 FORT-DE-FRANCE
SIRET: 477 980 023 00014

AVIS DE PUBLICITY

Aux terms du procs-verbal de l'assemble
gnrale extraordinaire du 29 dcembre
2004, le capital a t augment en num-
raire de 108.200 C pour le porter de 200 C
108.400 C, divis en 1084 parts sociales.
En consequence, les articles 6, 7 et 8 ont t
modifis.
Le dpt lgal sera effectu au greffe du tri-
bunal de commerce de FORT-DE-FRANCE.

Pour avis, le Grant FA 4461

KRYSTAL INVEST VINGT-DEUX
Socit en Nom Collectif
Au capital de . 200
RESIDENCE DU VERSEAU BAT B 31
97200 FORT-DE-FRANCE
SIRET: 477 979 967 00015

AVIS DE PUBLICITY

Aux terms du procs-verbal de l'assemble
gnrale extraordinaire du 29 dcembre
2004, le capital a t augment en num-
raire de 108.800 C pour le porter de 200 C
109.000 C, divis en 1090 parts sociales.
En consequence, les articles 6, 7 et 8 ont t
modifis.
Le dpt lgal sera effectu au greffe du tri-
bunal de commerce de FORT-DE-FRANCE.

Pour avis, le Grant FA 4462

KRYSTAL INVEST VINGT-TROIS
Socit en Nom Collectif
Au capital de C. 200
RESIDENCE DU VERSEAU BAT B 31
97200 FORT-DE-FRANCE
SIRET: 477 979 983 00012

AVIS DE PUBLICITY

Aux termes du procs-verbal de l'assemble
gnrale extraordinaire du 29 dcembre
2004, le capital a t augment en num-
raire de 115.200 C pour le porter de 200 C
115.400 , divis en 1.154 parts sociales.
En consequence, les articles 6, 7 et 8 ont t
modifis.
Le dpt lgal sera effectu au greffe du tri-
bunal de commerce de FORT-DE-FRANCE.

Pour avis, le Grant FA 4463

SEEN SERVICE
Socit responsabilit limite
au capital de 25 764 euros
Sige social : Z.I. La Lzarde
Immeuble ASTYANAX
97232 LE LAMENTIN
RCS de Fort-de-France 402 954 234

AVIS DE PUBLICITY

Aux terms du procs-verbal de l'assemble
gnrale extraordinaire du 2 Fvrier 2005, il
rsulte que :
Le sige social a t transfr de la Zone
Industrielle de la Lzarde 97232 Le
Lamenlin l'Avenue Nicolas Guillon,
Quarter de Dillon 97200 Fort-de-France,
computer de ce jour.
Objet :
L'excution de toutes prestations de ser-
vices pour le compete de collectivits, d'admi-
nistrations, de socits ou de particuliers,
dans le domaine de l'environnement et de la
propret.
Lexcution de travaux de nettoyage des
accotements rouliers et des spaces verts
publics".
Dure : 99 annes computer du 22 Fvrier
2005.
Larticle N' 4 des status a t modifi en
consequence.
Mention sera faite au RCS de Fort-de-
France.

Pour avis FA 4464


SEEN CIVIS
Entreprise Unipersonnelle
responsabilit Limite
au capital de 7 500 euros
Sige social :
Zone Industrielle de la Lzarde
97232 Le Lamentin
RCS de Fort-de-France N' 479 251 936

AVIS DE PUBLICITY

Aux terms du procs-verbal de la decision
de l'Associ unique du 2 Fvrier 2005. il
rsulle que :
Le sige social a t Iransfr de la Zone
Industrielle de la Lzarde 97232 Le
Lamenlin l'Avenue Nicolas Guillon Quartier
Dillon 97200 Fort-de-France, compiler de
ce jour.
L'article N 4 des status a t modifi en
consequence.
Mention sera faite au RCS de Fort-de-
France.

Pour avis FA 4465

RESOURCES
Socit Responsabilit Limite
en liquidation
au capital de 7.622,45 euros
Sige social :
Maison Renciot Anse Mitan
97229 LES TROIS ILETS
RCS Fort-de-France B 385 266 945

L'Assemble Gnrale Extraordinaire runie
le 23/12/2004 a approuv le compile dfinitif
de liquidation, dcharg Madame Dominique
CAZENAVE-REBIERE de son mandate de
liquidateur, donn cette dernire quitus de
sa gestion el constat la clture de la liqui-
dation computer du jour de ladite assem-
ble.
Les competes dfinitifs tablis par le liquida-
teur sont dposs au greffe du Tribunal de
commerce de Fort-de-France, en annexe au
Registre du commerce et des socits.

Pour avis
Le Liquidateura FA 4466

SOCIT GNRALE
D'INVESTISSEMENT
Imm. ASTYNMAX
Z.I. La Lzarde
97232 LE LAMENTIN

ADDITIF
au journal "JUSTICE" n 8
du 24 fvrier 2005

Nouvelle mention : SOCIT GNERALE
D'INVESTISSEMENT
Ancienne mention : SOCIT Centrale
d'Investissement.

Pour avis
LE GRANT FA 4467


MARTINIQUE HOTELS SARL
Socit responsabilit limite
en liquidation au capital de 396.367,44 C
Sige social : Voie 1 Route des Rochers
Lot. Athanase
97200 FORT-DE-FRANCE
RCS : Fort-de-France
SIREN : 344 287 636

CLOTURE DE LIQUIDATION

L'assemble gnrale extraordinaire des
associs, runie le 2 soplembre 2002, au 2
avenue des Arawaks 97200 Fort-de-
France, sur convocation de son liquidateur
Charles HO HIO HEN, a approuv les comp-
te definitifs de liquidation, donn quitus au
liquidateur de l'excution de son mandate, et
constate la clture de la liquidation la date
de cette mme assemble.
- Dpt des comptes du liquidateur au Greffe
du tribunal de commerce de Fort-de-France.
- La radiation sera demande au Registre du
commerce el des socits de Fort-de-
France.

Pour avis,
Le Liquidaleur FA 4468








LITTRATURE


jeudi 10 Mars 2005 Justice n 10 -Page 12


"Ti-Jean des villes", d'Ina Csaire

"A bout d'enfance" de Patrick Chamoiseau

"Les jours innocents" d'Edmond Mondsir


Les trois livres men-
tionns ci-dessus
attestent, s'il en tait
besoin, la vitalit des
lettres martini-
quaises et antillaises.
Si Ina Csaire et
Patrick Chamoiseau
sont des auteurs
confirms, Edmond
Mondsir fait figure
de nouveau venu dans
le monde de la littra-
ture de fiction, bien
qu'en ralit il soit
archiconnu comme
musicien et militant
politique et syndica-
liste.
Ti-Jean est un per-
sonnage du conte
populaire (oral)
antillais, qu'Ina
Csaire a transform
en personnage litt-
raire dans un ouvrage
illustr par Isabelle
Malmezat, public aux
Editions Dapper.
"A bout d'enfance" est
le dernier ouvrage du
triptyque "Une enfan-
ce crole" de Patrick
Chamoiseau commen-
c en 1990 avec "Antan


.- -" F'








. .
,,. '.:-:i.W ^a i':- **.
.

;. '.

.



- '*' :; '"^.^ t ": ^;' -*
o:, * .- : *. ;.'


atick C ...... m.le r t enso ge
-- ,' .', .. '
*'". : i," : A :a *: -.* * '. * *:
\. *. -: ". _r.r
.. : ... ... ;.o.- *;. .-.
"'r' ',, :- '. r ,:% ,'"
''. L', 1'4'- .. "- ",. .'- . '
i :,

, .. y *, ". ... .':- '.^ *^ ''
;-' ". ";-. + i: .^ '.* :" "*. .' *
; - ; -. ,,. .. ..,:.. : : .. . .*. ., ...*
: .. . -<:- '? '^ ':.. -: .*''; : ". : ^ :.: *:*" "" .
'' .- . .: -. '. : *' '.: : :. :- . - .. > < '.:"
'. " ^ *' .... . " -
::W -'..o ,: ". ',*'-, .I " ; :.". i ; "- '-*: ..,* "' :'
. ^ 'S:-, ; ..' .* .. .; -. . : > * ... -*

.. :*. -o..;,f ,. ... .. ... -. .. . o. ,-: V., . .. .
. ..:* ; o ,. :.. : ; : <.,,.. . ... . ..

iL i
: : : "i ",:l o -'.. '::- :'
~~~~~~~~~~ "' .,...: ..'.v:. "',.. ,. ..
,,. ,' :, '' ......, ,
.. o% -, .:. .. .. 'T ..:. ... -
..... . ; : ..-.:: -- t .... ., .,,. .. i

Pat;rick Chmisa ml "its e mesng


d'enfance" et continue en 1994 avec
"Chemin d'cole".
Nous avons l une forme singulire
de l'autobiographie qui permet
Chamoiseau de se raconter, de se
rvler lui-mme, travers le
rcit de son enfance, un rcit o se
mlent intimement "vrits" et
"mensonges", ralit et fiction.
Jean-Claude Lebrun, dans une
chronique littraire dans
"L'Humanit" crit propos de ce
roman :
"Patrick Chamoiseau restitue avec
une ironie douce-amre les pre-
miers tourments de l'enfant. Les
affres de l'oEdipe, entire le vain
dsir de se blottir contre Man
Ninotte et les interrogations sur le


"ti-bout" auquel il n'avait jus-
qu'alors pas prt attention. Le
mlange qui s'opre en lui, donnant
naissance de curieux hybrides,
entire les contest croles de la tradi-
tion locale et les contest franais de
ses lectures. Une premiere confron-
tation, suivie bientt d'une foule
d'autres, entire la "langue mason"
et la "langue savoir". L'incapacit
de s'adresser, autrement que par
crit, "l'Irelle", la gamine dj
occupe aux tches mnagres,
qu'il vient regarder et qui le regar-
de, aussi immobile et captive que
lui, de longs instants durant.
L'oubli des devoirs envers sa tribu
de copains de la rue, qui pour l'heu-
re en est seulement revisiter avec


les accessoires du
monde carabe les rcits
lgendaires de la cheva-
lerie arthurienne. C'est
aussi une plonge
dans le Fort-de-France
populaire, l'En-Ville du
S dbut des annes
soixante sous la prsen-
ce tutlaire d'Aim
C Csaire, que nous
convie l'crivain. Du
moins en laisse-t-il
l'criture le soin, sans
S chercher en tirer pr-
cisment mmoire : "La
cordelette est fausse,
; mais le collier est juste.
Le mensonge littraire
peut en effet donner
sens au souvenir.
La voix d'adulte qui
s'adresse au ngrillon
sait ce qui est depuis
lors advenu. Evoque par
example Man Ninotte
avec d'autant plus
d'motion, que celle-ci
un jour lointain s'absen-
tera d'elle-mme et ne
sera plus "comman-
deur" de sa personnel.
S Au bout de l'enfance, il y
avait eu la dcouverte
de la mlancolie. Et celle,
non moins essentielle, d'un pos-
sible antidote dans cette criture
qui conduisait vers des lieux la
fois families et inous, donnait des
cls don't on pouvait ignorer long-
temps l'usage. Cette voix, devenue
celle de l'crivain, tait parvenue
marier la "langue maison" et la
"langue savoir", les brasser pour
donner la mmoire son ciment. A
bout d'enfance opre une admi-
rable remonte de la source".
C'est aussi d'enfance que nous
parle Edmond Mondsir dans "Les
jours innocents", roman que nous
analyserons dans une prochaine
livraison.

Maurice Belrose.




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs