Group Title: Justice (Fort-de-France, Martinique)
Title: Justice
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00088914/00005
 Material Information
Title: Justice hebdomadaire du Parti communiste martiniquais
Uniform Title: Justice (Fort-de-France, Martinique)
Physical Description: v. : ill. ; 36 cm.
Language: French
Creator: Parti communiste martiniquais
Publisher: Le Parti
Place of Publication: Fort-de-France, Martinique
Publication Date: February 10, 2005
Copyright Date: 2005
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: World politics -- Periodicals -- 1945-1989   ( lcsh )
Periodicals -- Martinique   ( lcsh )
Politics and government -- Periodicals -- Martinique   ( lcsh )
Genre: review   ( marcgt )
newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: Martinique
 Notes
General Note: Description based on: 65e. année, no. 17 (26 avril 1984); title from caption.
General Note: Latest issue consulted: 70. année, no 8 (22 févr. 1990).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00088914
Volume ID: VID00005
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 15715741
lccn - 90641373

Full Text
p.\Ffl HEBDOM, R D'4,N
DAR -


lTION COMU0


Pour la Responsabilit et le Dveloppement vritable.


LE NOUVEAU SLOGAN


40.(
30.(
60.(
LA


)00
)00
)00
BO


"TOUT


CHMEURS,
RMISTES,
PAUVRES,
URGEOISIE
DIT :
VA BIEN !"


CHA VET74
Une sauvage
rpression
colonialiste


LAMENTIN
Une gestion
dcrdibilise


MARTINIOUE:
QUIDTIENT
LE POUVOIR P
Un dossier du
"Nouvel
Observateur"


0







SA KA PAS


leudi 10 Fvrier 2005 justice n 6 Page 2


SA KA PAS ....................p.2

EDITO ..........................p.3

A propos d'Olivier Sudrie...

REVUE DE PRESSE ..........p. 4

Un dossier du "Nouvel Observateur"

LUTTES SOCIALES .............p. 5

Chalvet: 14 Fvrier 1974

La CGTM : Sminaire sur la souffrance au

travail

POLITIQUE ................p.6 & 7

Lamentin: Une gestion dcrdibilise

ANNONCES LGALES ......p. 8 11

DANS LE MONDE ............p. 12

Conference des petits Etats insulaires


Les vux de

Csaire son

Parti

Csaire entend donner ses
directives dans la preparation
du Congrs du PPM.
"Serge Letchimy est le leader
qui, dans la ville capital et
dans le pays saura implanter
plus largement encore le dra-
peau autonomiste", crit-il dans
ses voux aux militants du
Parti.
Rappelons que ce dernier
chouant dans sa stratgie de
contrer son camarade de Parti
Claude Lise aux Snatoriales,
s'est mis en cong du Parti.
Aussi quelle place est-elle lais-
se au dbat dmocratique au
PPM ?
Csaire raffirme avec force
qu'il y a bien un people
Martiniquais.
Malheureusement on notera
que seul Renaud de
Grandmaison, au PPM, a vot
la motion reconnaissant l'exis-
tence du people Martiniquais
et d'une Nation martiniquaise
lors du Congrs des lus de
2002.


C.A.U.E.

Le Conseil d'Architecture,
d'Urbanisme et de
l'Environnement de la Martinique
(CAE) tient une permance dans le
cadre de sa mission d'aide architec-
turale gratuite de 8H 11H dans
les mairies suivantes :
- Mercredi 16 Fvrier : St-Pierre
- Mercredi 23 Fvrier : St-Esprit
- Mercredi 23 Fvrier : Robert



Parti Communiste

Martiniquais


FORUM-DBAT






DIMANCHE

20 FVRIER 2005

10H

Chez Florent VEDERINE

BASSE-POINTE


JUSTICE
Administration : 71 86 83
Rdaction : 63 13 20
Fax: 63 13 20
Ed.Justice@wanadoo.fr




Fondateur: Jules MONNEROT
(8 Mai 1920)
Angle rues A. Aliker & E. Zola
Fort-de-France Tl. 71 86 83
Commission Paritaire n" 54.026
7 Janvier 1977
Directeur de la Publication :
Femand PAPAYA
Maquette Impression:
NIM -73 1454


Souscription du PCM


Les Martiniquais recon-
naissent le travail consi-
drable men par des
gnrations de commu-
nistes pour la conqute
des droits sociaux, pour
conscientiser les masses,
pour dfendre l'identit
martiniquaise et pour
nous approprier notre
propre histoire.
Face l'norme machine
de propaganda distillant
la resignation et la sou-
mission que vhiculent
les profiteurs de la soci-
t capitalist de consom-
mation, nous avons un
devoir de resistance afin
de proposer notre


people une Alternative
martiniquaise de pro-
grs.
Pour mener efficacement
le combat pour la justice
social et la
Responsabilit martini-
quaise, le Parti
C o m m u n i s t e
Martiniquais a besoin du
soutien financier de ses
militants, de ses sympa-
thisants et de tous nos
compatriotes.
Adressez-nous vos dons :
PCM BP 4069
97200 Fort-de-France
Libellez vos chque
l'ordre de : AFPCM.







leudi 10 Fvrier 2005 Justice n" 6 Page 3


A propos d'Olivier Sudrie,

nouveau gourou

de la bourgeoisie

martiniquaise


Depuis quelques mois, on
assisted une offensive idolo-
gique du pouvoir et de la
bourgeoisie sur le thme que
la Martinique est un "pays
dvelopp" grce aux cin-
quante ans de dpartementa-
lisation et qu'il faut pour-
suivre dans cette voie pour
affronter les dfis du future.
L'instrument de cette offensi-
ve, c'est le rapport d'un co-
nomiste franais nomm
Olivier Sudrie (de la socit
D.M.E.) qui la Chambre de
Commerce de la Martinique a
command un travail intitul
"50 ans de Progrs cono-
mique et social en
Martinique".
Il est partout : ATV, "France-
Antilles", etc.
Olivier Sudrie affirme en sub-
stance que l'conomie marti-
niquaise "n'est pas bloque",
qu'elle n'est pas "en crise per-
manente", qu'elle n'est pas
une "simple" conomie de
transferts. Bref, l'conomie
du pays "n'est pas mal dve-
loppe" et, mieux, la
Martinique est en tte des
"rgions franaises" pour la
croissance et la creation
d'emplois.
Cela est tellement fort que
Jean Crusol, tout en applau-
dissant, dnie ce rapport un
caractre scientifique car,
dit-il, "c'est un argumentaire
en faveur de la dpartementa-
lisation" (dossier "France-
Antilles" du 01/02/2005).
Qu'en 50 ans la Martinique ait
ralis des progrs impor-
tants aux plans de l'habitat,
de l'Education, de la Sant et


du mieux-tre collectif, cela
est incontestable.
Olivier Sudrie utilise assez
malhonntement l'effet de
"rattrapage" sur 50 ans pour
en amplifier la reprsenta-
tion.
Ces progrs, bien sr, ne se
sont pas raliss sans luttes
acharnes des travailleurs et
de la population.
Et Olivier Sudrie est oblig de
reconnatre que ce progrs
social s'est effectu grce
l'interventionnisme massif de
l'Etat, des collectivits locales
et des services publics locaux.
Interventionnisme public que
refusent cependant les cono-
mistes no-libraux de son
camp.
Les communists et la gauche
ont jou d'ailleurs un rle
essential pour arracher ces
conqutes aujourd'hui
remises en cause par l'Europe
et le pouvoir franais no-
libraux, ce qui ne peut
qu'engendrer des dommages
considrables dans les soci-
ts fragiles des dits "D"OM.
Mais est-ce pour autant que
l'conomie martiniquaise
n'est pas largement dpen-
dante de l'impulsion des
transferts publics mme si,
depuis la dcentralisation
des annes 1980, on constate
un dbut de dveloppement
d'activits locales (agricultu-
re diversifie, BTP, tourism,
certain services marchands,
etc) ? C'est ce qu'on peut
appeler une amorce d"'endo-
gnisation" de l'conomie.
La Martinique, championne
toutes categories des cra-


tions d'emplois ?
En dix ans, le nombre d'em-
plois stables a trs faiblement
progress, alors que les
emplois prcaires contractss
dure dtermine) ont aug-
ment de prs de 40 %.
Et finalement, notre pays ne
souffre-t-il pas d'un taux de
chmage deux trois fois
suprieur celui de la
France, alors qu'il se vide
nouveau depuis dix ans d'en-
viron 1.100 jeunes chaque
anne qui parent en France
chercher du travail ?
Le gourou de nos prtendues
lites, Olivier Sudrie lui-
mme, n'est pas dupe puis-
qu'il reconnat que "l'embellie
du chmage" au dbut des
annes 2000 "est due, dans
une large measure, des chan-
gements de normes comp-
tables". Autrement dit des
manipulations statistiques.
Et notre fameux Produit
Intrieur Brut (P.I.B.) cens
mesurer notre "richesse", en
dpit du fait qu'il est gonfl
artificiellement par les aides
publiques, n'est-il pas inf-
rieur de 40 % au P.I.B. fran-
ais ?
Comme l'ont dmontr de
nombreux conomistes pro-
pos de la croissance dans les
DOM, il ne faut pas confondre
croissance du P.I.B. et dve-
loppement rel.
Encore ces moyennes
cachent-elles de profondes
ingalits sociales.
Ainsi pourquoi le nombre de
Rmistes personnels n'ayant

Suite en page 7


EDITO








POLITIQUE/REVUE DE PRESS


Jeudi 10 Fvrier 2005 Justice n 6 Page 4


Martinique: Qui dtient le pouvoir P


Un dossier intressant du "Nouvel Observateur'


Le "Nouvel Observateur" (n 2098 du 20 au 26 Janvier
2005) propose un dossier de 12 pages sur la Martinique
intitul : "Qui dtient vraiment le pouvoir ?"
C'est toujours instructif de voir comment les autres
jugent la situation de notre pays.


Un climate inquitant

Stphane Artela, l'auteur du dossier,
rapporte les propos d'Eddie Marajo,
directeur de "Business News" et nou-
veau prtre de la nouvelle religion du
'"Ibut va bien" don't le gourou est le
fameux conomiste Olivier Sudrie
(auteur d'une tude sur "50 ans de
progrs en Martinique").
"On parle d'une socit bloque, au
contraire elle bouge trs vite", souligne
Eddie Marajo.
Le journalist estime nanmoins que
"la situation est loin d'tre dsespre,
mais le climate est inquitant".
Il note : "On peut constater que les
postes de hauts fonctionnaires sont
encore rservs des Blancs envoys de
Paris".
Mais c'est pour temprer ce constat en
estimant que "les mtropolitains (...)
sont parfois des boucs missaires sacri-
fis sur l'autel du populisme". Est-il si
difficile de nommer le colonialisme ?

Un pouvoir politique symbolique

Analysant le pouvoir politique en
Martinique, le "Nouvel Observateur"
enregistre le fait que "Alfred Marie-
Jeanne et Claude Lise sont les deux
hommes forts". Il ne lui chappe pas
que le pouvoir local avec deux collecti-
vits (le dpartement et la region) est
"dilu". Pourtant "le sentiment d'ap-
partenance un pays est de plus en
plus fort", est-il indiqu.
Et d'insister sur le fait que "malgr les
measures spcifiques accordes par
Paris (comme l'octroi de mer) le pou-
voir politique reste symbolique".
Judicieusement il relve que "la
Martinique ne cote pas plus cher
l'Etat que la Lozre, mais elle a besoin
de la solidarity nationale.
Aussi la marge de manoeuvre de la
classes politique est-elle "troite".
Finalement "le pouvoir politique tient
trop souvent de la posture parce que
son champ d'action parat trop limit.
En ce qui concern le pouvoir intellec-
tuel, l'auteur de l'enqute ne manque
pas de citer les crivains de la cro-
lit : Edouard Glissant, Patrick


Chamoiseau, Raphal Confiant,
Suzanne Dracius, Tony Delsham,
Roland Brival.
La crolit, "loge de l'identit antillai-
se, apologize d'une socit multi-eth-
nique et multiculturelle" est aujour-
d'hui conteste, selon N.O., malgr son
influence.

Les bks, rois du business

Se penchant sur le pouvoir cono-
mique, les auteurs du dossier parent
de "puissance et dclin du "bk busi-
ness". Voire.
Cependant, ils concdent : "Il faut dire
que, mme si leur pouvoir conomique
a recul, ils dtiennent les grands
groupes... Ils contrlent le march
automobile, la distribution, etc. Le
plus riche, Bernard Hayot, engrange
plus de 1 milliard d'euros de chiffres
d'affaires par an, dix fois plus que l'en-
trepreneur de couleur le plus fortun".
Tout est dit ou presque. L'vidence est
qu'une grande parties de l'conomie est
entire les mains des bks, finit par
avouer le "Nouvel Observateur".
Roger de Jaham, crateur de "Contact
Entreprises", prsent comme un
"bk progressiste" estime que les
bks contrlent 35 % de l'conomie
global et pas 95 %. Ce n'est pas mal.
S'agissant du pouvoir religieux, aprs
avoir not la prpondrance de l'Eglise
catholique qui, selon le propos de
Louis-Flix Ozier-Lafontaine, "vhicu-
le l'expression de l'antillanit",
Stphane Arteta note qu'elle subit la
concurrence des adventistes ou des
sectes, comme les Tmoins de
Jhovah. S'agissant des adventistes il
est relev que "leur pouvoir est essen-
tiellement financier" et que "l'argent
report le plus souvent aux Etats- Unis".
Cela a provoqu une protestation
vhmente du pasteur Daniel Milard
(FA. du 29-30/01/2005), mais il n'a pas
rcus le fait que l'argent reparte aux
USA au nom de "la fraternity et de
l'entraide" (sic). L'Oncle Sam a bien un
pied dans le pays.


Retour du dbat statutaire


S'agissant des syndicats, le "Nouvel
Observateur" estime qu'ils sont affec-
ts d'un "relatif affaiblissement" et
que "ce n'est pas forcment une bonne
nouvelle" avec un MEDEF local qui
"reste ringard de l'avis gnral". Aussi
reste-t-on entiree came et tempte" sur
le front social.
Le dossier se termine avec une
Tribune libre de Justin Daniel intitu-
le "Le consensus ambigu". Le polito-
logue porte sur la loi-programme pour
l'outre-mer (LOPOM) un jugement
assez proche de celui du PCM. I esti-
me que "Non seulement la Lopom ne
modifie pas le mode de regulation des
relations entire lfle et la mtropole,
mais elle se content, bien des gards,
de ractiver des measures prouves par
le pass (...)".
Et de conclure : "Cette loi porte en
germe une reduction de la marge de
mancuvre des pouvoirs locaux
condamns "socialiser" les cons-
quences des dsquilibres gnrs par
une dynamique de croissance don't ils
n'ont pas la matrise, au risque de
contribuer relancer, une fois de plus,
le sempiternel dbat sur le statut".
Finalement on revient la question
incontournable du changement statu-
taire.

Numro un : Bernard Hayot

Une carte du pouvoir dfinissant la
position de cinquante personnalits
entire pouvoir intellectual et politique,
pouvoir conomique et financier,
anciens et modernes, situe par ordre
dcroissant prs du centre :
1 Bernard Hayot (anciens)
2 -Alfred Marie-Jeanne (anciens)
3 Madeleine de Grandmaison
(modernes)
4 Pierre Marie-Joseph (MPI -
Modernes)
5 Yves Dassonville (Prfet -
Modernes)
6 Claude Lise (Snateur Modernes)
7 Miguel Laventure (Leader des
FMP Anciens)
L'Homme le plus puissant et qui
dtient le plus de pouvoirs est donc,
selon le "Nouvel Observateur,
Bernard Hayot. Comme au temps des
gouverneurs et d'Andr Aliker avec
Eugne Aubry. O est le change-
ment ?
Antoine Gilles








LUTTES SOCIALES


leudi 10 Fvrier 2005 -Justice n 6 Page 5


Chalvet: 14 Fvrier 1974


La sauvage repression colonialiste

ne doit pas tre oublie


Le 14 Fvrier 1974, le pouvoir colonial
a prfr noyer dans le sang les lgi-
times revendications des travailleurs
qui aspiraient vivre mieux de leur
labeur.
L'exploitation froce sur les habita-
tions, conduite par des greurs et com-
mandeurs au service des bks, n'tait
plus supportable.
La grande misre des annes 1970 ne
pouvait continue ; l'injustice n'tait
plus permise.
La rvolte tait la hauteur des vexa-
tions, des humiliations subies, des
tches inhumaines pour un salaire
drisoire (29 F la journe).
Les families nombreuses nourrir,
des allocations familiales ridicules et
la selection discriminatoire l'em-
bauche ont accentu la colre des
ouvriers agricoles et leur dtermina-
tion la lutte.
La droite martiniquaise au service des
bks et du pouvoir n'a jamais mani-
fest la moindre compassion. Bien au
contraire les Renard, Emile Maurice
et consorts en appelaient au "maintien
de l'ordre", donc la repression.


Le Maire de Basse-Pointe, Marc
Bdouin et Flix Joaxhim son adjoint,
n'ont jamais lev le petit doigt, alors
que des vnements tragiques se
droulaient sur le territoire de leur
commune.
Pire, les hommes de main piaient la
moindre runion chez l'habitant de la
CGTM ou du PCM Basse-Pointe
pour colporter des informations ensui-
te aux greurs et commanders des
habitations.
Ni Bedouin, ni Joachim n'ont daign
se rendre l'embouchure de la Capote
o gisait le corps sans vie de Marie-
Louise que le Docteur Son venait
d'examiner le samedi 16 Fvrier 1974,
jour des obsques nationals de
Hilmany.
Oui, ces combats pour la dignit rpri-
ms sauvagement dans le sang ne doi-
vent jamais sombrer dans l'oubli.
Aujourd'hui d'autres combats sont
encore mener tant l'avenir de la
banane semble incertain.
Les menaces qui pointent l'horizon
de 2006 sur l'instauration de la libre
concurrence nous obligent la vigilan-


ce.
La restructuration qui est en train de
se raliser dans la profession a dj
limin un certain nombre de petits
planteurs et le licenciement de 1.500
ouvriers agricoles.
La reconversion s'annonce difficile
mettre en place cause de la contami-
nation des sols.
Les ouvriers agricoles qui sont les pre-
mires victims de cette course folle
la surproduction et la rentabilit doi-
vent bnficier de contrles mdicaux
pour connatre les consequences de
l'introduction des products phytosani-
taires dans l'agriculture.
A la mmoire d'Hilmany et de Marie-
Louise assassins, des nombreux bles-
ss de cette sauvage repression du 14
Fvrier 1974, il est important de conti-
nuer la lutte pour la dignit et la res-
ponsabilit.
Le jour viendra o les assassins de
notre people devront rendre compete
la patrie martiniquaise.

Fernand Papaya


La CGTM

Sminaire sur la souffrance au travail


La CGTM en collaboration avec
l'ARACT (Agence rgionale d'am-
lioration des conditions de travail)
a tenu deux journes de rflexion
autour du thme : Souffrance au
travail et organisation du travail,
les 27 et 28 janvier derniers au
Cinma Excelsior de Sainte-Marie.
Au course de ce sminaire qui a vu
l'intervention de syndicalistes, de
sociologues, de psychiatres, etc...
des questions lies au harclement
moral au travail, l'approche phi-
losophique et sociologique de la
souffrance et l'apparition de dif-
frentes formes de souffrance.
Des tmoignages de salaries vic-
times de ces phnomnes ont per-
mis aux participants de mieux cer-


ner la question et de rflchir
ensemble l'accompagnement
ncessaire pour viter des drames
depressionn nerveuse, stress,
dpendance, voire suicide).
Il faut dire que le type de manage-
ment impos aux salaries exige la
rentabilit avant tout.
Des stages dits de formation pour
rendre plus performant sont dis-
penss par des organismes ext-
rieurs don't on peut douter de leur
competence sinon tirer un bnfi-
ce financier de ces fameux stages et
ventuellement dceler la fragilit
de certain stagiaires conduisant
la manipulation mental.
En privatisant des secteurs comme
la Sant, la Poste, l'Education,


etc... ces restructurations exigent
des reductions de postes. Les per-
sonnels ont des obligations de
rsultats avec des cadences de tra-
vail de plus en plus contrai-
gnantes.
Les victims de ces souffrances,
malades psychologiquement, sont
malheureusement entranes dans
des arrts de maladies de longue
dure et font peser sur leurs
families le poids de leurs pro-
blmes.
C'est pour rompre la loi du silence
et parler ensemble de ces pro-
blmes de socit que ce sminaire
avait une grande importance.
F.P.








FOUITIOM


Jeudi 10 Fvrier 2005 Justice n 6 Page 6


Lamentin :


Une gestion dcrdibilise


Personne ne pourra me reprocher
de dnigrer la gestion de l'quipe
municipal conduite par Pierre
Samot car le titre de cet article est
directement inspir du rapport
d'orientations budgtaires prsen-
t au Conseil municipal du jeudi 27
janvier 2005.
En effet, la page 7 de ce docu-
ment, dans un paragraphe intitul
"Le context budgtaire au plan
national et local", P. Samot crit
que "le fait de n'avoir rembours
qu'une parties de la subvention
europenne destine la ppinire
urbaine de Calebassier aura des
repercussions (ngatives) en terme
d'image et de crdibilit pour la
ville".
Bel aveu de celui qui entend se pr-
senter comme un gestionnaire
modle.
Quelque soit l'importance des
sommes en jeu, voil une nouvelle
illustration de l'incomptence de
Samot et de sa docile majority
municipal.
C'est une affaire qui mrite d'tre
conte.

Le scandal
de la ppinire
du Calebassier

Depuis une dizaine d'annes, P.
Samot, maire du Lamentin, a
confi la SEMAVIL don't il est le
president, la ralisation d'une ppi-
nire sur les terrains jugs incons-
tructibles qui sont situs prs des
deux tours d'HLM de Floraindre,
l'entre du bourg.
Un project auquel Samot semblait
tenir tout particulirement puis-
qu'il tait destin l'insertion des
personnel en difficult. C'est
d'ailleurs la raison pour laquelle
l'Europe avait accept de le finan-
cer 80 %. Autant dire que la ville
n'aurait pas grand-chose dbour-
ser Ce project paraissait d'autant
facile raliser qu'il devait tre
implant sur un terrain municipal
et pilot par la SEMAVIL.


Aujourd'hui, il est dfinitivement
abandonn au motif que les lus ne
seraient pas parvenus s'entendre
sur le mode de gestion de cet qui-
pement !
On croit rver Mais le plus grave
c'est que la ville a dj affect la
subvention verse par l'Europe
d'autres dpenses.
Subventions qui, selon le rapport
n'a pu tre rembourse qu'en par-
tie, vu les difficults financires
que la ville a connues.
Principale consequence de cette
incurie, la ville risque fort, dans
l'avenir, de se voir refuser tout
financement europen d'o des
dpenses supplmentaires la
charge du contribuable lamenti-
nois.
Toujours aussi mgalomane, Samot
propose aujourd'hi en lieu et place
de la ppinire un parking silo sur
un terrain rput marcageux
alors que la CACEM doit construi-
re une gare routire et d'autres
parking just en face. Il faut bien
faire vivre la SEMAVIL.

Silence sur les dossiers
brlants

De multiples autres examples illus-
trent les errements de l'quipe de
Samot.
Ainsi, le nouvel htel de ville
construit par la SEMAVIL pour le
compete de la ville et qui a cot la
bagatelle de 103 millions de francs,
tombe dj en ruines. Plusieurs
services ont d tre dmnags
vers l'ancienne mairie, vers Basse-
Gondeau ou relogs dans des
mobiles l'extrieur du btiment !
Peu presse d'engager un conten-
tieux avec la SEMAVIL, la commu-
ne a d se rsoudre finance elle-
mme les rparations particulire-
ment coteuses sur ses propres
deniers.
Un autre dossier qui fait scandal,
c'est l'amnagement de la place du
Calebassier prsent par Samot
come quipement structurant


pour la revitalisation du centre
ville. Ce project, comme toutes les
autres operations municipal a t
confi la SEMAVIL et a bien du
mal sortir de terre.
Dernier gag, il y a plus de trois ans,
l'approche de la champagne des
Lgislatives, la SEMAVIL avait
tent de lancer la commercialisa-
tion des locaux don't la construction
tait prsente comme imminent.
Deux ans plus tard, la ville
dcouvre qu'elle n'est pas propri-
taire des terrains de la place du
Calebassier qui font toujours parties
du domaine public de l'Etat !
Emport par sa dmagogie lecto-
rale, Samot a fait dmolir la place
et le parking flambant neuf qui
venait d'tre construits pour les
taxis collectifs.
Depuis prs de quatre ans, cette
place autrefois si anime n'est plus
qu'un marcage grouillant de
moustiques et de crapauds.
Ainsi va la gestion de la ville avec
un maire qui se veut btisseur et
qui multiple les effects d'annonce,
mais qui en ralit ne matrise
aucun dossier. L'essentiel des
affaires de la ville est traite par la
SEMAVIL, c'est--dire en dehors
du conseil municipal.
Pire, le maire maintient sa majori-
t dans la plus complete ignorance.
D'ailleurs aucun de ces lus n'est
assez tmraire pour lui poser la
moindre question drangeante.
Rgulirement les lus de l'opposi-
tion interpellent le maire sur les
dossiers brlants. Mais celui-ci ne
rpond que par un silence mpri-
sant. Pourtant la situation de la
SEM communale qui, chacun le
sait est confronte de srieuses
difficults, vaut bien un dbat ou
tout au moins une information
objective des lus, surtout lorsque
l'on connat le niveau des engage-
ments de la ville vis--vis de cette
structure et les risques financiers
qu'elle encourt.


Suite en page 7








POLITIQUE


Jeudi 10 Fvrier 2005 Justice n 6 Page 7


A propos d'Olivier Sudrie,


nouveau gourou de la bourgeoisie

martiniquaise

(Suite Editol


pas le minimum pour vivre)
est-il ici prs de quatre fois
suprieur proportionnelle-
ment la France ?
Et entire 1993 et 2002 seule-
ment une entreprise cre
sur cinq a pu survive.
Quant l'excroissance du sec-
teur tertiaire (services) qui
est le propre des conomies
capitalistes dveloppes de
l're dite "post-industrielle",
qu'on nous explique comment
la Martinique aurait pu sau-
ter pieds joints de l'cono-
mie de plantation dans la pr-
tendue "modernit" de l'co-
nomie de services sans tre
passe par le stade de l'cono-
mie sinon industrielle mais


de production, c'est--dire en
crant de la richesse propre ?
Dans l'incapacit de dvelop-
per une conomie productive
et de services diversifie -
tout en refusant la politique
conomique volontariste que
cela implique et soucieuse
de profits plus rapides et
faciles dans l'importation, la
bourgeoisie martiniquaise
seconde par ses idologues
de service prfre dcrter
que maintenir cet objectif
pour l'conomie martiniquai-
se est une "vision passiste"
des conomies "marxistes
et/ou tiers-mondistes" (0.
Sudrie. Rapport cit).
Alors, "O en est la


Martinique ? Quel avenir ?".
Telle est la question.
Que faut-il faire pour l'enga-
ger rellement dans la voie
d'un progrs nouveau et du
dveloppement authentique
et crer l'emploi pour ses
enfants ?
Quelles forces mobiliser pour
avancer ?
Et, pour y parvenir, comment
renforcer le Parti
Communiste Martiniquais ?
Il faut en dbattre sans
limits.
C'est la raison des forums que
lance le PCM.

Michel Branchi
Economiste


Lamentin :

Une gestion dcrdibilise


Suite de la page 6


Et le retrait de la Rgion n'y arran-
ge pas les choses.
La ville doit porter bout de bras
cette structure qui doit verser son
president de substancielles indem-
nits mensuelles.
A court de trsorerie car les
banques lui refusent dsormais
toute advance de fonds elle pompe
allgrement dans le budget com-
munal.
Ainsi le 31janvier 2002, la ville a
d garantir un emprunt de 1,5 mil-
lion d'E, pour le financement de
l'opration "ZAC Calebassier".
Le 23 Octobre 2003, elle s'est enga-


ge lui apporter 3,5 millions d'e,
soit prs de 23 millions de F en
compete courant pour lui permettre
de faire face ses dpenses imm-
diates avec une clause particulire-
ment dfavorable pour la ville. Le
remboursement devant, pour les
2/3, se faire par transformation en
actions. Autant dire en monnaie de
singe !
D'autres dossiers tels le muse du
Lareinty, le bradage du foncier
municipal au profit de la SEMA-
VIL, la question des htels appel-
lent des dbats de fond au conseil
municipal. Mais Samot sait qu'il


peut computer sur la docilit et le
silence de ses conseillers plus atta-
chs conserver leurs avantages
qu' dbattre des questions de
fond. Ainsi, lors du dernier conseil,
le dbat sur les orientations budg-
taires a t liquid en moins de 30
minutes !
Face aux alertes lances par les
lus de l'opposition, les
Lamentinois vont-ils s'intresser
la gestion municipal ?
Car le rveil risque d'tre trs dou-
loureux.

G. Erichot











ANNONCES LGALES


Jeudi 10 Fvrier 2005 Justice n" 6 Page 8


AVIS DE CHANGEMENT
DE GRANCE

POLYFORMS 97
SARL au capital de 20 600 C
Usine de Soudon
97232 LAMENTIN

Au terme d'une assemble gnrale extraor-
dinaire en date du 01 dcembre 2004 les
associs :
- Ont constat la dmission de G. DESCAS
en quality de grant, E. COPPETT le rem-
place.

Pour avis
La Grance FA 4331

POTRAMET SARL
Au capital de 7 622 euros
Fonds Masson Rsidence Matouba
97215 RIVIRE-SALE
N' SIRET: 419 860 747 00015

AVIS DE PUBLICITY

Aux terms du procs-verbal de l'assemble
gnrale extraordinaire du 29 janvier 2005, il
rsulte que :
Les associs ont dcid la dissolution antici-
pe de la Socit computer de ce jour et sa
mise en liquidation.
L'assemble gnrale susvise a nomm
comme Liquidateur M. Charles NIDAUD
demeurant Fonds Masson Rsidence
Matouba 97215 RIVIRE-SALE avec les
pouvoirs les plus tendus pour raliser les
operations de liquidation et parvenir la cl-
ture de celle-ci.
Le sige de la liquidation est fix Fonds
Masson Rsidence Matouba 97215
RIVIRE-SALE adresse laquelle toute
correspondence devra tre envoye, et,
actes et documents relatifs la liquidation
devront tre notifis.
Le dpt des actes et pieces relatifs la
liquidation sera effectu au greffe du tribunal
de commerce de Fort-de-France.
Mention sera faite au RCS: Fort-de-France.
FA 4332

OPTIMUM INNOVATIONS
Lot. Petit Berry Quartier Abricot
97212 SAINT-JOSEPH
SIRET: 435 339 765 00015

AVIS DE CHANGEMENT D'ADRESSE

La socit don't les denominations ci-dessus
a procd un changement d'adresse. La
nouvelle adresse est : c/o ANCD DISTRI-
SERVICES Squadra A Log. 1 Rue Jean-
Marie Tjibaou Dillon 97200 FORT-DE-
FRANCE.
FA 4333

ANCD DISTRI SERVICES
C1 215 Avenue Lona Gabriel Dillon
97200 FORT-DE-FRANCE
SIRET : 428 259 204 00025

AVIS DE CHANGEMENT D'ADRESSE

La socit don't les denominations ci-dessus
a procd un changment d'adresse. La
nouvelle adresse est : Squadra A Log. 1
Rue Jean Marie Tjibaou Dillon 97200
FORT-DE-FRANCE.
FA 4334

AVIS DE CONSTITUTION

Suivant acte sous seing priv en date du
25/01/2005 au Gros-Morne, il a t consti-
tue une socit don't les caraclristiques
sont les suivantes :
Denomination social : INGENIERIE
CONSEIL GEOTECHNIOUE
Forme social : Socit Responsabilit
Umie capital variable
Adresse du sige social : RN 4 Bt. Inimod -
97213 GROS-MORNE
Objet social : Bureau d'Eludes Techniques,
Gotechniques.
Dure: 99 ans computer de la date de I'im-
matriculation de la Socit au RCS
Capital social : 7 622,45 euros
Grance : Mr Jean-Marc PRAJET demeu-
rant Trace 97213 LE GROS-MORNE


Immatriculation de la Socit au Registre du
Commerce et des Socits de Fort-de-
France (97200).

Pour avis. la Grance FA 4335

AVIS DE CONSTITUTION

Suivant acte sous seing priv, en date du
26/01/2005 au Gros-Morne, il a t constitu
une socit don't les caractristiques sont les
suivantes :
Denomination social: JMP LOCATION
Forme social : Socit Responsabilit
Limite capital variable
Adresse du sige social : Mansarde
Catalogne 97231 LE ROBERT
Objet social : Location de Matriel BTP
Dure : 99 ans computer de la date de l'im-
matriculation de la Socit au RCS
Capital social : 7 622,45 euros
Grance: Mme THYRI Thrsa demeurant
Trace 97213 LE GROS-MORNE
Immatriculation de la Socit au Registre du
Commerce et des Socits de Fort-de-
France (97200).

Pour avis, la Grance FA 4336

AUTREMENT CONSULTING
EURL au Capital de 7500 C
Sige social : 126 B, Rue du Professeur
Roy-Camille Cit Dillon
97200 FORT-DE-FRANCE
RCS Fort-de-France 452 956 097

Suivant dlibration de l'assemble gnra-
le extraordinaire en dale du 27 Janvier 2005,
il a t dcid de transfrer le sige social:
Du 126 B, rue du Professeur Roy-Camille,
Cit Dillon, 97200 FORT-DE-FRANCE,
Les Trois Poiriers 97215 RIVIRE-SALE,
computer du 1er janvier 2005.
En consequence, les status ont t modifis
comme suit:
- Ancienne mention
Le sige de la socit est fix, 126 B, rue du
Professeur Roy-Camille, Cit Dillon, 97200
FORT-DE-FRANCE,
- Nouvelle mention
Le sige de la socit est fix, Les Trois
Poiriers, 97215 RIVIRE-SALE, computer
du 1er janvier 2005.
Le dpt lgal sera effectu au greffe du
Tribunal de commerce de FORT-DE-FRAN-
CE.

Pour avis, le reprsentant lgal FA 4337

CONSTRUMABAT
EURL au capital de 8.000,00 C
Squadra n 9 C1 n' 270 Cit Dillon
97200 FORT-DE-FRANCE

L'associ unique de la socit
"Construmabat" a dcid le 18 janvier 2005,
de transfrer le sige social de FFCE
Squadra n" 09 C1 n" 270 Cit Dillon a FFCE
au 6 Rue de I'Aroman Ravine Vilaine
computer du 1er vrier 2005.
En consequence, les status ont t modifis
comme suit :
Ancienne mention
Le sige social est fix FFCE (Mque)
Squadra n 09 C1 n" 270 Cit Dillon
Nouvelle mention
Le sige social est fix FFCE (Mque) 6
Rue de l'Aroman Ravine-Vilaine.
Le dpt lgal sera effectu au greffe du
Tribunal de commerce de Fort-de-France.
FA 4338

CARIBBEAN TELECOM MARTINIQUE
SARL au capital de 32.440 euros
Sige social : Quartier Four Chaux
97232 LAMENTIN
RCS Fort-de-France 442 854 311

Aux terms du procs-verbal de l'assemble
gnrale extraordinaire en date du 29
dcembre 2004, la collectivit des associs
a dcid:
1 de prendre acte de la dmission de M.
JACKOTIN Jack de ses functions de grant
computer du 29 dcembre 2004 ;
2 de nommer en quality de nouveau grant
M. THELAMON Thierry Andr ;
3 d'augmenter le capital social d'une
some de 24.440 euros pour le porter de


8.000 euros 32.440 euros au moyen de la
creation de 2.444 parts sociales nouvelles
d'une valeur nominale de 10 euros chacune,
jouissance du 29 dcembre 2004;
4 de constater que l'augmentation de capi-
tal susvise avait t intgralement souscri-
le en numraire par compensation avec des
crances liquides et exigibles sur la socit,
et qu'elle tail donc devenue definitive ;
5 et de modifier en consequence les
articles correspondents des status (articles
6, 7 et 18).

Pour avis,
La Grance FA 4339


AVIS

SA COOPERATIVE
PAILLE CARAIBE VANNERIE
au capital variable de : 1 783,53 C
Sige social : Spoutourne Morne des
Esses
97230 SAINTE-MARIE
RCS B 314 919 070 de F-de-F

Avis est donn de la nomination, par dlib-
ration de l'assemble gnrale runie le 11
Mai 1998, de Mlle Roberte SELIGNY,
demeurant quarter Fleur d'Epe 97220
TRINITY
En quality de nouveau Prsident du Conseil
d'administration, en replacement de M.
Judes BAZABAS, demeurant 3 rue de la
Vannerie Mome-des-Esses 97230 SAIN-
TE-MARIE.
President de faith qui a remplac computer
de janvier 1996, M. Rmy SEBASTIEN,
demeurant Morne des Esses 97230
SAINTE-MARIE, Prsident lgal de la cra-
tion jusqu' dcembre 1995.

Le President du Conseil d'Administration
FA 4340

AVIS DE CONSTITUTION

Avis est donn de la constitution de la SARL
F2 DISTRIBUTION au capital de 1.000 ,
son single est F2 D. Son sige social ext fix
au Lot. La Caraibe 97222 CASE-PILOTE.
L'objet social est l'Importation, exportation,
distribution et commercialization de products,
solutions et services. Sa dure est de 99 ans
computer de I'immatriculation au RCS.
Fushia Suzy MARIE-JOSEPH Lot. La
Caraibe 97222 CASE-PILOTE et Francis
Jrme Ren GUATEL 3,5 KM Rte de
Moutte 97200 FDF sont co-grant.
Immatriculation faite au RCS de FDF.
FA 4341

AVIS DE CONSTITUTION

Aux terms d'un acte sous seing priv en
date Fort-de-France du 27 Janvier 2005 il
a t constitu une socit responsabilit
limite ayant les caractristiques suivanes :
Denomination social : POLE AIR
Capital : 10000 divis en 200 parts
sociales d'un montant de 50 C chacune,
enlirement souscrites et libres chacune
concurrence du tiers.
Sige : 56, Rue Antoine Vitez, Cit Dillon,
97200 FORT-DE-FRANCE
Objet : L'entretien et la rparation de toutes
installations et matriels arauliques et frigo-
rifiques, des systmes de climatisation, de
ventilation et de conditionnement d'air et plus
gnralement l'exercice de toute activity lie
la quality de l'air. La location longue dure
de biens d'quipement.
Toutes les operations financires, indus-
trielles, commercials, mobilires ou immo-
bilires, se rattachant directement ou indirec-
tement l'objet social ou en facilitant la ra-
lisation et le dveloppement.
Dure: 50 annes computer de l'immatricu-
lation de la socit au Registre du commer-
ce et des socits.
Grant : Aux terms d'un acte sous seing
prive en date du 27 Janvier 2005 Fort-de-
France Monsieur Eric VOLTIGEUR, demeu-
rant Bat Ramville III Apt. 29, Av. Victor
Lamon 97200 FORT-DE-FRANCE, a t
dsign comme grant associ pour une
dure non limite.
Immatriculation au Registre du commerce el


des socits : la socit sera immatricule
au Registre du commerce et des socits de
Fort-de-France.

Le Grant FA 4342

INSERTION CONSTITUTIVE

Avis est donn de la constitution de la SCI
JACOUENDA, par acte sous seing priv en
date du 17 janvier 2005
Capital : 152,45 C divis en 10 parts sociales
de 15,245 chacune
Sige social: 126 B Avenue Raoul Follereau
Cit Dillon 97200 FORT-DE-FRANCE
Objet : L'acquisition, la construction de tout
immeuble, administration et l'exploitation
par bail ou autrement des immeubles btis
don't elle pourrait devenir propritaire ult-
rieurement, par voie d'acquisition, change,
apport ou autrement.
Dure : 99 ans
Les apports ont t constitus par 152,45 E
d'apport en numraire.
Grant : RAPHAL AMANRICH Bruno,
demeurant Quartier Morne Flambeau Cap
Macr 97290 LE MARIN
Les cessions de parts sont soumises agr-
ment des associs.
La socit sera immatricule au Registre du
Commerce et des Socits de Fort-de-
France.

LA GRANCE FA 4343


AVIS DE DISPARITION
ET DE RADIATION TOTAL

Suite l'assemble gnrale extraordinaire
du 13dcembre 2004, la Socit C.D.S.
B.T.P. LES CARRELAGES DU SUD B.T.P.
- sise au 44 rue Victor Hugo 97228 SAINTE-
LUCE informed de sa disparition total et de
sa radiation la Chambre des Mtiers du
BTP.
Mme JOURDAN Dany a t dsign comme
liquidateur l'adresse de ladite socit.
FA 4344

AVIS

Avis est donn de la constitution du
Groupement d'intrt Economique "Groupe
M.T.H. GIE"
SIGE SOCIAL:
Aroservices. Aroport du Lamentin -
997232 LAMENTON
OBJET:
Le GIE a pour objet de mettre en ouvre tous
les moyens propre faciliter, dvelopper,
amliorer l'activit professionnelle de ses
membres.
ADMINISTRATEUR GRANCE:
VALLERAY Leila ne le 08-12-1977 aux
USA, Nationalit Franaise, demeurant 23
Quai Alphonse Le Gallo 97220 BOU-
LOGNE BILLANCOURT.
DURE : 99 ans computer de son immatri-
culation au RCS de FORT-DE-FRANCE.
FA 4345

AVIS

Avis est donn de la constitution de la SARL
INSTITUTE MARTINIQUAIS DE FORMATION
HOTELIRE
SIGE SOCIAL: Aroservices Aroport du
Lamentin 97232 LAMENTIN
CAPITAL: 8.000 C constitu par des apports
en numraires.
OBJET : Toutes prestations de formation,
d'assistance, d'audit et de conseil dans les
domaines hotelier et touristique sur le terri-
toire des DOM TOM.
GRANCE : VALLERAY Leila ne le 08-12-
1977 aux USA, Nationalit Franaise.
Demeurant 23 Quai Alphonse Le Gallo -
97220 BOULOGNE BILLANCOURT.
DURE : 99 ans computer de son immatri-
culation au RCS de FORT-DE-FRANCE
FA 4346











ANNONCES LGALES


Jeudi 10 Fvrier 2005 Justice n 6 Page 9


AVIS

Avis est donn de la constitution de la SARL
INSTITUTE MARTINIQUAIS DE FORMATION
LA SCURIT
SIGE SOCIAL: Aroservices. Aroport du
Lamentin 97232 LAMENTIN
CAPITAL: 8.000 C constitu par des apports
en numraires
OBJET : Toutes prestations de formation,
d'assistance, d'audit, de conseil dans les
domaines ariens, maritime, terrestres, et
des matires dangereuses sur le territoire
des DOM TOM.
Gestion de crise.
GRANCE: :VALLERAY Leila ne le 08-12-
1977 aux USA, Nationalit Franaise.
Demeurant 23 Quai Alphonse Le Gallo -
97220 BOULOGNE BILLANCOURT.
DURE : 99 ans computer de son immatri-
culation au RCS de FORT-DE-FRANCE.
FA 4347

DIGIDOC SNC
Siret: 433 682 309 00011

AVIS DE CLOTURE DE LIQUIDATION

LAGE du 24.01.05 a prononc la clture des
operations de liquidation de la STE DIGI-
DOC SNC effet du 31.01.05 et a constat
la disparition definitive de la STE cette
mme date.
Pour avis
Pour le Liquidateur
Le mandataire JPT Consultant
FA 4348

SCI ANEGADA
Socit Civile Immobilire
au capital de 1500 euros
Sige social : Z.I. La Lzarde
Immeuble Les Amandiers
97232 LAMENTIN
RCS FORT-DE-FRANCE B 442 333 167

AVIS DE CLOTURE DE LIQUIDATION

L'A.G.E. du 3 JANVIER 2005 a prononc la
clture des operations de liquidation de la
socit SCI ANEGADA effet du 31
DCEMBRE 2004 et a constat la dispari-
tion dfinitive de la socit cette date.
Pour avis, LE LIQUIDATEUR FA 4349

CREATION DE SOCIT

Par acte s.s.p. en date du 15 janvier 2005 il
a t cr une SOCIT CIVIL IMMOBI-
LIRE rgie par le titre IX du livre troisime
du Code Civil.
Raison social: SCI ROXANE
Sige social : 129 Les Hauts du Diamant
97232 LE DIAMANT
Capital social : 10.000 euros (DIX MILLE
EUROS), divis en 100 parts de 100 euros
chacune, entirement ralis par des
apports en numraire.
Objet: Acquisition, construction et gestion de
terrains et d'immeubles de toute nature.
Dure : 50 annes partir de son immatricu-
lation au registre du Comerce et des
Socits, greffe de Fort-de-France
Grant: Monsieur TIXIER Patrick
Les status prvoient que toute cession, fera
l'objet d'un agrment des associs statuant
aux deux-tiers des parts sociales au moins.
Pour avis
LE GRANT FA 4350

"MARE NOSTRUM"
Socit Civile Immobilire
Au capital de 40 000 euros
Sige Social : FORT-DE-FRANCE
(Martinique) 27 Route de Cluny
442 685 939 R.C.S. FORT-DE-FRANCE

Aux terms de I'AGE du 31/01/2005, le sige
social anciennement fix FORT-DE-FRAN-
CE 27 Route de Cluny a t transfr LA
ROCHELLE (Chte Mme) 24 rue Jean
Perrn Les Minimes computer du 1er
Fvrier 2005.
L'article 4 des status a t modifi en cons-
quence.
Pour avis
Le Grant FA 4351


LOCATION-GRANCE

Avis est donn de la mise en location-gran-
ce d'un fonds de commerce de CARROSSE-
RIE PEINTURE sis Zac de Rivire Roche
Bt. E5 97200 FORT-DE-FRANCE immatri-
cul au registre du commerce et des soci-
ts de Fort-de-France sous le numro 312
061 799 00028 APE 502Z, consentie par Mr
CAYOL Christian Alphonse demeurant 3
KM Route de Schelcher immatricul au
RCS de Fort-de-France sous le numro 312
061 799 00028 APE 502 Z la socit ALT
PEINTURE SARL au capital de 12.000,00 C
don't le sige social est situ au Zac de
Rivire-Roche BaI. E5 972 FDEF reprsen-
te par la grante Mme HARDY Rgina,
immatriculation en course auprs du registry
du commerce et des socits de Fort-de-
France, pour une dure de 3 annes
computer du 01 Fvrier 2005, aux terms d'un
acte sous seing priv intervenu entire les par-
ties le 03 janvier 2005 Fort-de-France.
FA 4352

Socit Maritime et Touristique
SOMATOUR
SARL au capital de 105 705 C
Sige social : Immeuble Laroc
ZI Jambette
97232 LAMENTIN
309 801 033 RCS Fort-de-France

SOCIT D'EXPLOITATION
DE TRANSPORT MARITIME
ET TOURISTIQUE
SODEXTRAM
SARL au capital de 15 000 C
Sige social : Immeuble LAROC,
Zone de Gros de Jambette
97232 LAMENTIN
444 994 172 RCS Fort-de-France

FIN DE LOCATION GRANCE

Aux terms d'un avenant de rsiliation antici-
p en date Le Lamentin du 30 dcembre
2004 enregistr la Recette Divisionnaire
des Impts de Fort-de-France Ouest le 25
Janvier 2005, Bordereau n 205/72, Case n
26, Ext. 483, il a t convenu de mettre fin
par anticipation, effect du 1er dcembre
2004, la location grance consentie par
acte sous seing priv le 30 octobre 2003,
enregistr la Recette Divisionnaire des
Impts de Fort-de-France Ouest le 4
novembre 2003, Bordereau n" 2003/858,
Case n" 11, Ext. 6925, par la Socit SOMA-
TOUR au profit de la socit SODEXTRAM,
pour une dure de 2 annes computer du
1 er septembre 2003, renouvelable par lacide
reconduction d'anne en anne, et portant
sur le fonds de commerce de services mari-
times de transport de voyageurs, organisa-
tion et exploitation de circuits touristiques
exploit la Martinique Immeuble LAROC,
Zone de Jambette 97232 LAMENTIN et 14,
rue Blnac 97200 Fort-de-France.

Pour avis FA 4353

AVIS D'APPEL PUBLIC
LA CONCURRENCE

1/ Nom et adresse officials de la personnel
publique :
DPARTEMENT DE LA MARTINIQUE.
Personne responsible du march :
President du Conseil Gnral, Avenue des
Caraibes B.P. 679 97200 FORT-DE-
FRANCE Tlphone : 0596 55 2600 -
Tlcopieur: 0596 73 59 32.
2/ Objet du march:
Mission d'expertise et d'assistance relative
la mise en cuvre du transfer des techni-
ciens, ouvriers et personnel de service
(TOS) des colleges au dpartement de la
Martinique, en application de la loi n 2004-
809 du 13 aot 2004.
3/ Nomenclature CPV:
74.13.11.00-7
4/ Lieu de livraison:
Fort-de-France
5/ Les candidalures et les offres seront enti-
rement rdiges en langue franaise ainsi
que les documents de presentation asso-
cis.
6/ Division en lots :
NON


7/ Quantit global:
Mission portant sur 47 colleges
8/ Modalits essentielles de financement et
de paiement et/ou rfrences des disposi-
lions applicables:
Mandat administratif dans un dlai de 45
jours aprs service faith et reception des fac-
tures conformment l'article 96 du dcret
n 2004-15 du 7.01.2004 portant Code des
Marches Publics. Budget du dpartement.
9/ Dure du march ou dlai d'excution:
Phase 1 diagnostic -: 1 mois maximum
Phase 2 prospective : 3 mois maximum
10/ Justifications produire quant aux quali-
ts et capacits du candidate :
- Declaration sur l'honneur, prvue aux
articles 45 et 46 du code des marchs
publics,
- Celles prvues dans le Rglement de la
consultation.
- Lettre de candidature DC4,
- Pouvoirs de la personnel habilite pour
engager le candidate,
- Si le candidate est en redressement judiciai-
re, la copie du ou des jugements prononcs
cet elfert,
- La declaration que le candidate ne fait pas
l'objet d'une interdiction de concourir,
- Le candidate, pour justifier qu'il a satisfait
aux obligations fiscales et sociales au
31/12/2004 produit une declaration sur l'hon-
neur dment date el signe. Le march ne
pourra tre attribu au candidate que sous
reserve que celui-ci produise dans un dlai
de 10 jours les certificates dlivrs par les
administrations et organismes comptents,
- Attestation sur l'honneur du candidate indi-
quant qu'il n'a pas fait l'objet, au course des 5
demires annes, d'une condemnation ins-
crite au bulletin n" 2 du easier judiciaire pour
les infractions vises aux articles L. 324-9, L.
324-10, L. 341-6, L. 125-1 et L. 125-3 du
Code du travail,
- Presentation de la socit avec l'indication
des moyens humans, du chiffre d'affaires
global et du chiffre d'affaires pour la catgo-
rie de fournitures prvues au march pour
les 3 demiers exercices,
- Liste des rfrences quivalentes de moins
de 3 ans.
11/ Critres de jugement des offres :
Offre conomiquement la plus avantageuse
apprcie en function des critres noncs
dans le cahier des charges.
12/ Mode de passation :
March procedure adapte, article 28 du
Code des Marchs Publics.
14/ Date limited de reception des offres :
15 Fvrier 2005 12 heures
15/ Dlai de validit des offres :
150 jours computer de la date limited de
reception des offres
16/ Date d'envoi du present avis la publi-
cation :
1er Fvrier 2005
17/ Adresse auprs de laquelle les docu-
ments peuvent tre obtenus:
Les dossiers de consultation peuvent tre
demands ou retirs, gracieusement jusqu'
la date limited de remise des offres l'adres-
se suivante : Dpartement de la Martinique
Secrtariat Gnral Cellule Achats 19 rue
Jacques Cazotte B.P. 679 97264 Fort-de-
France Cedex Tl. : 0596 55 37 86 Fax :
0596 5537 87 e-mail : gisquel@cg972.fr.
Ils pourront tre tlchargs sur le site
Inlernet du Conseil Gnral www.cg972.fr
rubrique marchs publics.
FA 4354

AVIS DE CONSTITUTION

Aux terms d'un acte sous seing priv en
date du 28 janvier 2005, il a t constitu
une Socit ayant les caractristiques sui-
vantes :
Denomination: SARL "AMEEN"
Forme social : Socit Responsabilit
Limite
Sige social : 70 rue Lamartine 97200
FORT-DE-FRANCE
Objet social : L'achat, la vente, l'importation,
l'exportation, de tous products notamment le
prt--porter, la maroquinerie, la chaussure,
les articles de sports et accessoires, la cra-
lion ou l'acquisition et l'exploitation de tous
autres fonds ou tablissements de mme
nature, et gnralement, toutes operations
industrielles, commercials ou financires,
mobilires ou immobilires, pouvant se ratta-
cher directement ou indirectement l'objet


social ou susceptibles d'en faciliter l'exten-
sion ou le dveloppement.
Dure : 99 ans
Capital social: 1.000 euros
Parts : 100 parts de 10 euros chacune
Grants : Messieurs IBBRAHIM Shafik et
MANSOUR Nasser domicilis au sige
social.

Pour avis
La Grance FA 4355

AVIS DE CONSTITUTION

Il a t constitu une Socit
Responsabilit Limite prsentant les carac-
tristiques suivantes :
Denomination : SARL SUPRETTE LE
TRAIT D'UNION
Sige social : Morne Pitault Rivire
Caleon 97232 LAMENTIN
Objet social : Le commerce en dtail de tous
products, la vente de denres alimentaires,
petite picerie Exploitation d'une licence
PMU.
Dure : 99 ans
Capital : 7 500 euros divis en 750 parts de
10 euros chacune en numraire.
Grante : Mme SIGERE Marie Alice pouse
RANGON Lucien.


Pour avis


FA 4356


SPORTOURS SARL
Au capital de 8000 euros
Sige social :
Cap Ferr 97227 SAINTE-ANNE
RCS 443 998 349

AVIS DE TRANSFER DE SIGE SOCIAL

Acompter de mardi 25 janvier 2005, la soci-
t SPORTOURS SARL transfer son sige
social Domaine Les Coteaux n 24 97228
SAINTE-LUCE.

Jean-Yves Egon
Grant MOE FA 4357

AVIS

Aux terms d'un acte sous seing priv en
date du 01/02/05 il a t constitu une soci-
t EURL
Denomination social : GENERAL DE
DPOTAGE
Capital : 7 622
Sige : N 44 Lot. Les Horizons Acajou -
97232 LAMENTIN
Objet : Services et manutentions
Dure : 99 ans computer de I'immatricula-
lion de la socit au registre du commerce et
des socits
Grant : M. Gille BELNY Maison Lavol -
DUCOS 97224
Immatriculation au registre du commerce et
des socits : La socit sera immatricule
au registre du commerce et des socits
tenu au greffe du tribunal de commerce de
FdeF.
FA 4358

AVIS

Aux terms d'un acte sous seing priv en
date du 01/02/05 il a t constitu une
Socit EURL
Denomination : MANU SERVICES EURL
Capital : 7 622
Sige social : Boulevard Nelson Mandela
97200 FORT-DE-FRANCE
Objet: Manutention, Nettoyage industriel...
Dure : 99 ans computer de l'immatricula-
tion de la Socit au Registre du commerce
et des socits.
Grant : M. Gilles BELNY Maison Lavol
97224 DUCOS
Immatriculation au Registre du commerce et
des socits : La socit sera immatricule
au Registre du Commerce et des socits
tenu au greffe du Tribunal de commerce de
Fort-de-France.
FA 4359











ANNOUNCES LGALES


Jeudi 10 Fvrier 2005 Justice n 6 Page 10


AVIS
Aux terms d'un acte sous seing priv en
date du 01/02/05 il a t constitu une
Socit EURL
Denomination: PLURI SERVICES EURL
Capital : 7 622
Sige social : Entre du Port 97200 FORT-
DE-FRANCE
Objet : Services Dmnagement -
Opration de rangement pour stockage mar-
chandises
Dure : 99 ans computer de l'immatricula-
tion de la socit au registre du commerce et
des socits.
Grant : M. Gilles BELNY Maison Lavol -
97224 DUCOS
Immatriculation au Registre du commerce et
des socits : La socit sera immatricule
au Registre du commerce et des socits
tenu au greffe du Tribunal de commerce de
Fort-de-France. FA 4360

VILLE DE FORT-DE-FRANCE

ARRETE D'ENQUETE PUBLIQUE
N 00085
SUR LA 6* MODIFICATION DU P.O.S.
DE FORT-DE-FRANCE

DGA-AT/DPUIRMMIAAP/JFR

LE MAIRE DE FORT-DE-FRANCE

VU le code de l'Urbanisme et notamment les
articles L 123-13 et R 123-19,
VU la loi n 83-8 du 07 janvier 1983 relative
la rpartition des comptences entire les
Communes, les Dpartements, les Rgions
et l'Eta, complte par la loi n 83-663 du 22
juillet 1983,
VU la loi 83-630 du 12 juillet 1983 relative
la dmocratisation des enqutes publiques
et la protection de l'environnement,
VU l'ordonnance nO E04000029 du 12
octobre 2004 de Monsieur el Prsident du
Tribunal Administratif dsignant Madame
Pauline CAMBERVEL en qualit de commis-
saire enquteur la demand du Maire de
Fort-de-France,
ARRETE:
Article er : II sera procd une enqute
publique sur la modification du Plan
d'Occupation des Sols de Fort-de-France,
pour une dure d'un mois el cinq jours du
Lundi 28 Fvrier 2005 (7h15) au Vendredi 1"
Avril 2005 (13h00) inclus.
Article 2 : Est dsigne en qualit de com-
missaire enquteur par le Prsident du
Tribunal Administratif Madame CAMBER-
VEL Pauline Enseignante et demeurant
Croix Odilon, 97213 GROS-MORNE.
Article 3 : Les pices du dossier ainsi qu'un
registre d'enqute seront dposs la mai-
de de Fort-de-France pendant la dure de
l'enqute.
Chacun pourra en prendre connaissance et
consigner ses observations aux jours et
heures habituels d'ouverture de la mairie.
Les remarques pourront aussi tre adres-
ses par crit au commissaire enquteur en
mairie.
Article 4 : Il recevra en mairie:
- Le MARDI 1 MARS 2005 de 8HOO
11H00
- Le MARDI 8 MARS 2005 de 8H00 11H00
- Le MARDI 22 MARS 2005 de 8H00
11H00
- Le MARDI 30 MARS 2005 de 8H00
11H00
au 5me tage du btiment administratif
(Direction de la Planification et de
l'Urbanisme)
Article 5 : A l'expiration de l'enqute, le
registre sera clos et sign par le commissai-
re enquteur. Ce dernier transmettra le dos-
sier accompagn de ses conclusions moti-
ves Monsieur le Maire, dans un dlai d'un
mois computer de la fin de l'enqute. Une
copie du rapport sera communiqu
Monsieur le Prfet de Rgion Martinique.
Article 6 : Un avis annonant l'ouverture de
cette enqute sera affich la mairie et
public par tout procd 15 jours au moins
avant le dbut de l'enqute. Il sera en outre
insr en caractres apparent dans les
journaux locaux dans les mmes dlais.
Ces formalits seront justifies d'une part,
par un certificate du Maire dment dat et
sign, d'autre part, par un exemplaire des
journaux contenant cette insertion, annex


au dossier. Fax: 0596 75 87 06
Article 7 : Le rapport du commissaire-enqu- Les enveloppes devront porter la mention :
teur sera tenu la disposition du public la "Offre pour une Etude d'optimisation de
Mairie de Fort-de-France. l'coulement des products agricoles sur le
Article 8 : Le present arrt sera notifi : territoire de la CACEM"
- Monsieur le Prfet de Rgion, NE PAS OUVRIR.
- au Commissaire-enquteur. La transmission des offres par voie lectro-
nique n'est pas autorise.
Fort-de-France, le 01 Fvrier 2005 13. Renseignements complmentaires :
Le Maire FA 4361 Pour tout renseignement d'ordre technique,
s'adresser au Service Dveloppement
Economique de la CACEM Tl. : 0596
CACEM 75 82 72 Fax : 0596 75 54 58
14. Date d'envoi de l'avis : 4 Fvrier 2005
AVIS D'APPEL PUBLIC
LA CONCURRENCE Pour le Prsident et par dlgation
Le Directeur Gnral des Services
1. Identification de l'organisme qui passe le Yves MAUVOIS FA 4362
march :
CACEM Communaut d'Agglomration CACEM
du Centre de la Martinique Immeuble
CARDINAL Chateauboeuf Est BP 407 -AVIS D'APPEL PUBLIC
97204 FORT-DE-FRANCE Cedex Tl. : LA CONCURRENCE
0596 75 82 72 Fax: 0596 75 87 06
2. Objet du march :
ETUDE D'OPTIMISATION DE 1. Identification de l'organisme qui passe le
L'COULEMENT DES PRODUCTS AGRI- march :
COLES SUR LE TERRITOIRE DE LA CACEM Communaut d'Agglomration
STERRITOIREdu Centre de la Martinique Immeuble
SCAEM. CARDINAL Chateauboeuf Est BP 407 -
3. Nature de la prestation:
Cette tude a pour objectif de dfinir 97204 FORT-DE-FRANCE Cedex Tl.
Cette tude a pour objeclif de dfinir: 0 75 2 2 x 059 75 87 06
* Le type d'infrastructure et d'quipement 2. Objet du marc :
raliser pour optimiser la vente de ces pro- FOURNITURE DE CAISSONS
adults et leur valonsalion FOURNITURE DE CAISSONS
* 'articulation et la coordination de ces ins- MTALLIQUENS AMOVIBLES POUR
tallations. ENCOMBRANTS IA CACEM
tallations.
4. Critres de selection des candidatures: 3. Allotissement:
Produire les pieces justificatives ncessaires Lot n 1 : Fort-de-France Nord
l'valuation de la capacity conomique, -Lot 2Fort-de-France Sud
financire et technique minimal requise en -Lot n" : Lamenti
vue de la selection des candidatures, -Lot n 4:Saint-Joseph
avoir: 4. Critres de selection des candidatures:
Leoir de candidure, Produire les pices justificatives ncessaires



declaration sur l'honneur dment date et savor
signe du candidate pour justifier qu'il a satis- Lettre de candidature,
fait aux obligations fiscales et sociales, qu'il si le candidate est en redressement judiciai-
n'a pas fait 'objet au course des cinq der- re coe du ou des jugements prononcs
nires annes d'une condemnation inscdrte cet effect.
au bulletin n 2 du easier judiciaire pour les dclaration sur l'honneur dment date et
infractions vises aux articles L.324-9, signe du candidate pourjustifier qu'il a salis-
enL.324-10, L Lc du mufait aux obligations fiscales et sociales, qu'il
code du travail, n'a pas fait l'objet au course des cinq der-
Declaration concernant le chiffre d'affaires ires annes d'une condemnation inscrite
global et chiffre d'affaires concernant les ser- au bulletin n 2 du easier judiciaire pour les
global et chifre d'afaires concernant les infractions vises aux articles L.324-9,
vices auxquels se rfrent le march rali- tinfractioespvsnl aux articles L.324-9,
ss au course des trois derniers exercises L.3416, L125-1, et L.125-3 du
- Liste des principaux services fournis prci- code du travail,
sant leur date de ralisation et leur montan Dclaraon concernant le chiffre d'affaires
en relations avec l'objet du march, global et chiffre d'affaires concernant les


ap r e fti erousesures auxquelons se rfrenld leu march
Dclaration indiquant le matriel et l'qui- furniture auxquels se rfrent le march
raliss au courc des trois derniers exer-
pement technique don't dispose le prestatai- rie s au cours de isdeier r
re pour l'excution des services. d
5. Critres de selection des offres Liste des principaux marchs de fournitures
Offre conomiquemen la pus avantageuse en prcisant leur date de ralisation et leur
apprcie en onion descrires indiqus montant en relations avec l'objet du march
dans le cashier des charges. Dclaration indiquanl le matriel et lqui-
6. Procedure de passation choisie: pement technique don't dispose le prestatai-
March pass selon la procdure adapte re pour l'excution du march.
en application de l'article 28 du code des Le candidate retenu produira, dans un dlai
marchs publics issue du dcret 2004-15 du impart par la Personne Responsable des
07 janvier 2004. Marchs, les pices mentionnes l'article
7. Dure du march R.324-4 du code du travail, les attestations
Les modalits de la dure du march sont et certificates prouvant qu'il a satisfait ses
fixes dans le cahier des charges obligations scales et sociales.
8. Date limited de reception des offres 5. Critres de slection des offres:
Le 7 mars 2005 12 heures Offre conomiquement la plus avantageuse
9. Dlais de validit des offres: apprcie en function des critres indiqus
120 jours computer de la reception des dans le cashier des charges.
offres 6. Procedure de passation choisie:
10. Modalits essentielles de paiement: March pass selon la procdure adaple
Paiement par virement 45 ours en application de l'article 28 du code des
11. Adresse auprs de laquelle le cahier des marchs publics issue du dcret 2004-15 du
charges peut tre obtenu: 7 janviDure du march:r 2004.
CACEM "Communaut d'Agglomration du 7. dure du march e
Centre de la Martinique" Service des La dure du march est de 4 mois
Marchs Immeuble Cardinal Chateauboeul 8. Date limited de reception des offres
Est BP 407 97204 Fort-de-France Tl. : Le 7 mars 2005 12 heures
0596 75 82 72 Fax: 0596 75 87 06 9 s e des offers
12. Conditions d'envoi des plis: 90 jours computer de la rception des offres
12. Conditions d'envoi des plis: 10. Modalits essentielles de paiement:
Le candidas inresss peuvent adresser Une advance forfaitaire est accorde selon
leur offre :
CACEM "Communaut d'Agglomration du les dispositions de l'article 87 du code des
Centre de la Martinique" Monsieur le marchs publics.
President Service des Marchs Immeuble Paiement par virement 45 jours
Cardinal Chateaubauf Est BP 407 11. Adresse auprs de laquelle le cahier des
97204 Fort-de-France Tl. : 0596 75 82 72 charges peut tre oblenu:


CACEM "Communaut d'Agglomration du
Centre de la Martinique" Service des
Marchs Immeuble Cardinal Chateaubeuf
Est BP 407 97204 Fort-de-France Tl.:
0596 75 82 72 Fax : 0596 75 87 06
12. Conditions d'envoi des plis :
Les candidates intresss peuvent adresser
leur offre :
CACEM "Communaut d'Agglomration du
Centre de la Martinique" Monsieur le
President Service des Marchs Immeuble
Cardinal Chateaubceuf Est BP 407 -
97204 Fort-de-France Tl. : 0596 75 82 72
Fax : 0596 75 87 06
Les enveloppes devront porter la mention :
"Offre pour Fourniture de caissons mtal-
liques amovibles pour encombrants la
CACEM"
NE PAS OUVRIR.
La transmission des offres par voie lectro-
nique n'est pas autorise.
13. Renseignements complmentaires:
Pour tout renseignement d'ordre technique,
s'adresser au Centre d'Enfouissement
Technique de la CACEM, Rivire Roche -
Tl. : 0596 42 56 48 Tlcopie : 0596
63 97 54
14. Date d'envoi de l'avis : 4 Fvrier 2005

Pour le Prsident et par dlgation
Le Directeur Gnral des Services
Yves MAUVOIS FA 4363


CACEM

AVIS D'APPEL
MANIFESTATION D'INTRT

1. Personne publique:
CACEM Communaut d'Agglomration du
Centre de la Martinique Immeuble Cardinal
Chateauboeuf Est B.P. 407 97204 Fort-de-
France Cdex Tl. : 0596 75 82 72 Fax:
0596 75 87 06
2. Objet des marchs:
Acquisition de matriels en rapport avec l'in-
formatique pour le fonctionnement des ser-
vices de la CACEM.
3. Procdure de passation:
Procedure adapte (article 28 du CMP)
4. Caractristiques principles :
Le prsent avis a pour objet de constituer
une listed de candidates que la CACEM pourra
inviter soumissionner pour l'un, plusieurs
ou l'ensemble des marchs d'acquisition de
matriels en rapport avec l'informatique pour
un montant infrieur 230.000 H.T., pour
ses diffrents services.
La CADEM pourra inviter les entreprises ins-
crites sur la listed soumissionner jusqu'au
31 dcembre 2005.
5. Lieu de livraison:
Sige de la CACEM et annexes
6. Type de matriels concerns :
Ordinateurs de bureau, ordinateurs por-
tables, priphiques de stockage, appareils
photo numriques, logiciel pour suite
bureautique, logiciel de systme d'informa-
tion gographique, imprimantes et photoco-
pieurs.
7. Modalits essentielles de financement et
de paiement :
Budget de la CACEM. Paiement par vire-
ment 45 jours.
8. Date limit de reception des candidalures:
Le 25 Fvrier 2005 12 heures
9. Critres de selection des candidatures:
Comptences et rfrences professionnelles
dans le domain de la consultation ; moyens
humans, matriels et logiciels.
10. Composition du dossier de candidature :
A l'appui de leur candidature, les candidates
foumiront les lments suivants :
1/ Une lettre de candidature indiquant le cas
chant la composition du groupement ;
2/ Les attestations sur l'honneur prvus
l'article 45 du CMP dment dates et
signes par la personnel habilite engager
l'entreprise. Dans le cas d'un groupement,
chaque membre devra produire ces attesta-
tions ;
3/ Pour chacun des membres du groupe-
ment ou le groupement dans son ensemble ;
une presentation comportant une description
des moyens techniques (matriels, logiciels),
des personnel proposs (comptences et
experience) et une liste des principles rf-
rences (vrifiables et datant de moins de 3











ANNONCES LGALES


Jeudi 10 Fvrier 2005 -Justice n 6 Page 11


ans) pour les fournitures similaires, saires la mise en place d'une te(
11. Modalit d'envoi du dossier: Prconiser une dmarche d'v
Les dossiers sont adresss sous envelope service ITEC vers la Technople
cachete, Monsieur le Prsident l'adres- 4. Critres de selection des candid
se indique au point 1 service des Marchs, Produire les pices justificatives ne
portant la mention suivante: l'valuation de la capacity ci
"Candidature relative l'acquisition de mat- financire et technique minimal r
riels informatiques et bureautiques pour le vue de la selection des candid
fonctionnement des services de la CACEM" savoir :
Ne pas ouvrir. Lettre de candidature,
Les enveloppes devront tre remises aux Si le candidate est en redresseme
heures de bureau contre rcpiss re copie du ou des jugements pre
l'adresse susvise avant la date indique au cet effect ;
point 8 ou, si elles sont envoyes par la Dclaration sur l'honneur dmen
Poste, devront l'tre la mme adresse par signe du candidate pour justifier qi
pli recommand avec avis de reception pos- fait aux obligations fiscales et soc
tal et parvenir avant ces mmes date et n'a pas fait l'objet au course des
heure limits. nires annes d'une condamnait(
Les dossiers qui parviendront aprs la date au bulletin n" 2 du easier judiciair
et l'heure limits fixes ci-dessus, ainsi que infractions vises aux articles
ceux parvenus sous envelope non cache- L.324-10, L.341-6, L.125-1 et L
te ne seront pas retenus et seront renvoys code du travail
leurs auteurs. Dclaration concernant le chiffre
Les candidates seront tenus informs de la global et chiffre d'affaires concerned
suite rserve leur candidature, vices auxquels se rfrent le marcl
12. Renseignements complmentaires : au course des trois demiers exercic
Pour tout renseignement d'ordre technique, Liste des principaux services foi
s'adresser la Direction des Finances et sant leur date de ralisation et let
T.I.C., Tl. : 0596 75 82 72 Fax : 0596 en relation avec l'objet du march
75 87 06. Dclaration indiquant le malrie
Pour tout renseignement d'ordre administra- pement technique don't dispose le
tif, s'adresser au service des Marchs Tl. : re pour l'excution des services.
0596 75 82 72 Fax : 0596 75 87 06. 5. Critres de selection des offres
13. Date d'envoi de l'avis : 4 Fvrier 2005 Offre conomiquement la plus av
apprcie en function des critre
Pour le Prsident et par dlgation dans le cahier des charges.
Le Directeur Gnral 6. Procedure de passation choisie
Yves MAUVOIS FA 4364 March pass selon la procdur
en application de l'article 28 du
marchs publics issue du dcret 2
CACEM 07 janvier 2004.
7. Dure du march :
AVIS D'APPEL PUBLIC La prestation sera d'une dure di
LA CONCURRENCE computer de la notification du marc
8. Date limited de reception des off
1. Identification de l'organisme qui passe le Le 15 mars 2005 12 heures.
march : 9. Dlais de validit des offres : 1
CACEM Communaut d'Agglomration du computer de la reception des offres
Centre de la Martinique Immeuble Cardinal 10. Modalits essentielles de paie
- Chateauboeuf Est BP 407 97204 FORT- Une advance forfaitaire est accord
DE-FRANCE CEDEX Tl. : 0596 75 82 72 dispositions de l'article 87 du codi
Fax : 0596 75 87 06 chs publics.
2. Objet du march : Paiement par virement 45 jours.
ETUDE STRATGIQUE DE 11. Adresse auprs de laquelle le
DVELOPPEMENT DES TECHNOLOGIES charges peut tre obtenu :
SUR LE TERRITOIRE COMMUNAUTAIRE. CACEM "Communaut d'Agglorr
3. Nature de la prestation: Centre de la Martinique" Se
3.1 Objet gnral : Marchs Immeuble Ca
L'intervention du prestataire slectionn por- Chateauboeuf Est BP 407 972(
tera sur la conduite d'une tude visant la- France Cedex Tl. : 0596 75 82
borer une stratgie de dveloppement des 0596 75 87 06
technologies sur le territoire conmunautaire. 12. Conditions d'envoi des plis :
La conduite de cette tude devra permettre Les candidates intresss peuven
de: leur offre :
- Diagnostiquer le service de Conseil CACEM "Communaut d'Agglon
Technologique ITEC (prsent en annexe du Centre de la Martinique" Mi
cahier des charges) afin d'en dgager les Prsident Service des Marchs -
atouts et les faiblesses en interne ainsi que Cardinal Chateauboeuf Est -
les menaces et les opportunits en externe, 97204 Fort-de-France Cedex -
- Identifier des domaines technologiques 75 82 72 Fax : 0596 75 87 06
porteurs d'avenir et proposer de nouveaux Les enveloppes devront porter la
ples d'activit, "Offre pour une tude stratgiqut
- Dfinir des orientations stratgiques gui- loppement des technologies sur
dant l'volution de l'action communautaire communautaire"
en matire de dveloppement technologique NE PAS OUVRIR
- Etudier l'opportunit de mise en place d'une La transmission des offres par v(
technopole et la dimensionner. nique n'est pas autorise.
3.2 Objectif technique : 13. Renseignements complement
* Evaluer les preslations d'appui technolo- Pour tout renseignement d'ordre
gique fournies par le service ITEC, s'adresser au Service ITEC de la
* Analyser l'organisation, les moyens, les Tl. : 0596 75 82 72 Fax : 0596
mthodes et les resources du service ITEC, 14. Date d'envoi de l'avis: Le 4 Fe
* Caractriser le positionnement concurren-
tiel d'ITEC, Pour le Prsident et par dlgatio
* Identifier des pistes d'amlioration de l'or- Le Directeur Gnral des Service:
ganisation et des services complmentaires Yves MAUVOIS
offrir,
* Cerner le potential des resources scienti-
fiques et technologiques sur le territoire, CONSEIL GNRAL MARTII
* Analyser les besoins du territoire en mati-
re de transfer de technologies, AVIS D'APPEL PUBLIC
* Construire des objectifs ralistes et plani- LA CONCURRENCE
fis pour l'action communautaire en matire
de dveloppement technologique March public de TRAVA
* Identifier les potentialits et les opportuni-
ts de mise en place d'une lechnople IDENTIFICATION DE LORGAN
* Dfinir le positionnement, la vocation, les PASSE LE MARCH:
missions et objectifs de la technople, Type d'organisme : Etablissement
* Evaluer les moyens et resources nces- rilorial


:hnople Nom et adresse officials de l'organisme
solution du acheteur:
Dpartement de la Martinique Htel du
latures: Dpartement -Avenue des Carabes 97200
icessaires Fort-de-France.
onomique, OBJET DU MARCH:
equise en Objet du march : RFECTION DE LA
latures, PEINTURE EXTRIEURE DU COLLEGE
CARBET
Type de travaux: Excution
ntjudiciai- Lieu d'excution : DPARTEMENT DE
ononcs MARTINIQUE
CARACTRISTIQUES PRINCIPALS :
il date et March unique
j'il a satis- Refus de variantes
iales, qu'il Prestations divises en lots : Non
cinq der- Dure du march ou dlai d'excution:
on inscrite Dure : 13 semaines computer de la rcep-
e pour les lion de l'ordre de service
L.324-9, Les candidates pourront proposer un autre
.125-3 du dlai, sans toutefois dpasser le dlai maxi-
mum prcit.
d'affaires CONDITIONS RELATIVES AU MARCH :
ant les ser- Modalits essentielles de financement et de
l raliss paiement :
:es Celle operation est finance par le budget
irnis prci- dpartemental.
ur montant Ce march est couvert par l'accord sur les
marchs publics (AMP)
1 et l'qui- Le dlai global de pavement est de 45 jours.
prestalai- Forme juridique que devra revtir le groupe-
ment d'entrepreneurs, de fournisseurs ou de
: prestataires de services (le cas chant) :
antageuse Aucune forme de groupement impose l'at-
s indiqus tributaire.
CONDITIONS DE PARTICIPATION :
: Renseignements concernant la situation
e adapte propre de l'entrepreneur, du fournisseur ou
code des du prestataire de service et renseignements
004-15 du et formalits ncessaires pour l'valuation
de la capacity conomique, financire et
technique minimal requise ne vue de la
e 8 mois selection des candidatures (Application des
h. articles 43, 44, 45, 46 et 52 du code des mar-
res: chs publics)
Critres de selection des candidates:
20 jours Garanties et capacits techniques et finan-
.cires
ment: Rfrences professionnelles
e selon les Situation juridique Capacit conomique et
e des mar- capacity technique rfrences requises :
le candidate est en redressement judiciaire,
la copie du ou des jugements prononcs
cahier des cet effect ;
la declaration sur l'honneur dment date
iration du et signe par le candidate pour justifier :
service des a) qu'il ne fait pas l'objet d'une interdiction de
.rdinal concourir;
)4 Fort-de- b) qu'il a satisfait aux obligations fiscales et
72 Fax : sociales ;
c) qu'il n'a pas fait l'objet, au course des cinq
dernires annes, d'une condemnation ins-
t adresser crite au bulletin n" 2 du easier judiciaire pour
les infractions vises aux articles L.324-9,
lration du L.324-10, L.341-6, L.125-1 et L.125-3 du
monsieur le code du travail
Immeuble les documents relatifs aux pouvoirs de la per-
BP 407 sonne habilite pour engager le candidate;
Tl. : 0596 les renseignements permettant d'valuer
les capacits professionnelles, techniques et
mention : financires du candidate :
e de dve- declaration concernant le chiffre d'affaires
le territoire global et le chiffre d'affaires concernant les
travaux auxquels se rfre le march, rali-
ss au course des trois derniers exercices ;
ie lectro- declarationn indiquant les effectifs du candi-
dat et l'importance du personnel d'encadre-
aires: ment, pour chacune des trois dernires
technique, annes ;
CACEM indication des tires d'tudes et/ou de l'ex-
75 54 58. prience professionnelle du ou des respon-
ivrier 2005 sables et des exculants des travaux envisa-
gs ;" presentation d'une liste des travaux en
n course d'excution ou excuts au course des
s trois dernires annes, indiquant notamment
le montant, la date et le destinataire public ou
FA 4365 priv ;
les certificals de qualifications profession-
NIQUE nelles; la preuve de la capacity de l'entrepri-
se peut tre apporte par tout moyen,
C notamment par des certificates d'identit pro-
lessionnelle ou des rfrences de travaux
attestant de la competence de l'entreprise
UX raliser la prestation pour laquelle elle se
porte candidate (DC5)
ISME QUI savoir-faire du candidate en matire de pro-
lection de l'environnement
public fer- Ou la declaration du candidate (DC5) dment
remplie et signe (les candidates sont invits


pour des raisons pratiques privilgier ce
document, qui regroupe la totalit des altes-
tations vises l'article 46 du code des mar-
chs publics)
CRITERES D'ATTRIBUTION
Offre conomiquement la plus avantageuse
apprcie en function : des critres noncs
ci-dessous (par ordre de priority dcroissan-
te) :
Dlai d'excution = 60 %
Prix des prestations = 40 %
PROCEDURES:
Mode de passation : Appel d'offres ouvert
pass en application des Articles 33 3"al. et
57 59 du CMP.
CONDITIONS DE DLAI :
Date limited de reception des offres :
03/03/2005 12H00
Dlai minimum de validit des offres : 90
jours
AUTRES RENSEIGNEMENTS:
Date d'envoi du present avis la publication
: 04/02/2005
RENSEIGNEMENTS COMPLMENTAIRES:
La collectivit propose le mode de transmis-
sion lectronique pour la consultation (remi-
se des candidatures et remise des offres).
Cependant, les candidates restent libres de
choisir le mode de transmission paper.
Transmission lectronique : les candidates
trouveront sur le site : www.cg972.fr, les
modalits permettant de s'inscrire. Aprs
l'inscription, les candidates devront se procu-
rer un certificate numrique leur permettant de
transmettre leur pli.
Transmission paper : les plis seront adres-
ss par tout type d'envoi clos permettant de
dterminer de faon certain la date et l'heu-
re de leur reception notamment : lettre
recommande avec accus de reception ou
remise contre rcpiss.
Les modalits d'envoi sont prcises dans le
rglement de la consultation.
Le dossier de consultation des entreprises
pourra tre tlcharg sur le site internet :
www.cg972.fr, l'exception des plans qui
pourront tre retirs sur support paper au
bureau des marchs et conventions.
ADRESSE POUR RENSEIGNEMENTS
D'ORDRE ADMINISTRATIF ET TECH-
NIQUE :
Admministratifs :
Direction Gnrale Adjointe Charge des
Services Techniques et Economiques -
Bureau des Marchs et Conventions -
Immeuble Concorde Route de la Folie -
97200 Fort-de-France
Auprs de :
Tl. : 0596 59 83 70 0596 59 83 06 0596
59 65 05 Fax : 0596 59 83 01
Techniques :
Direction Gnrale Adjointe Charge des
Services Techniques et Economiques -
Direction des Btiments et Collges
Immeuble Concorde Route do la Folie -
97200 Fort-de-France
Auprs de :
M. VIRAYE
Tl. : 0596 59 83 31
Les candidates qui ont tlcharg leurs DEC
peuvent utiliser le portail pour toute demand
de renseignements complmentaires.
ADRESSE AUPRS DE LAQUELLE LES
DOCUMENTS PEUVENT TRE OBTENUS
ET A LAQUELLE DOIVENT TRE
ENVOYS LES PLIS:
Direction Gnrale Adjointe Charge des
Services Techniques et Economiques -
Bureau des Marchs et Conventions -
Immeuble Concorde Route de la Folie -
97200 Fort-de-France
ou
Sur le site internet: www.cg972.fr
FA 4366








DANS LE MONDE


leudi 10 Fvrier 2005 Justice "n 6 Page 12


Ile Maurice: Confrence des petits Etats insulaires


Pas de progrs dans la prise en compete

de leurs spcificits


Les petits Etats insulaires en dve-
loppement (PEID) qui composent
la Communaut des Carabes, le
Forum des les du Pacifique, la
Commission de l'Ocan indien et
une parties non ngligeable du
Commonwealth, sont comme on l'a
vu rcemment particulirement
exposs aux risques climatiques et
environnementaux et plus que vul-
nrables sur le plan conomique
surtout face aux nouvelles rgles
dites par l'Organisation mondia-
le du commerce (OMC).
Ce constat avait conduit organi-
ser en 1994 un sommet la
Barbade qui avait dbouch sur un
magnifique programme d'action
qui n'est finalement rest que
"magnifique" faute de moyens per-
mettant son application.
L'assistance au dveloppement des
PEID est mme passe en dix ans
de 2,3 1,7 miliard de dollars.
C'est tout dire.
Aussi lors du second sommet qui
vient de runir dbut janvier dans
l'le Maurice les reprsentants de
51 petits Etats insulaires et de 60
autres pays don't la Chine, les
Etats-Unis et l'Union europenne,


sous les auspices de l'ONU, les
PEID ont exig avec force qu'il soit
cr un mcanisme de suivi sans
lequel les grandes dclarations de
bonnes intentions et les promesses
d'aide restent lettre morte.
Ils ont galement rclam qu'il soit
tenu compete de la faible envergure
de leurs conomies qui dependent
souvent de l'exportation d'un ou de
quelques products tels la banane ou
le sucre afin de pouvoir bnficier
d'un rgime prfrentiel plus sou-
cieux de leurs intrts vitaux. Les
Etats-Unis et l'Union europenne
se sont aussitt farouchement
opposs cette demand. Voil
d'ailleurs qui augure mal des
espoirs mis dans l'Union europen-
ne largie pour la prise en compete
de la fragilit de nos conomies
"domiennes" don't la plupart sont
insulaires.
Les PEID ont galement insist
pour que les pays qui n'ont pas
encore ratifi le protocole de Kyoto
sur la reduction des missions de
gaz effet de serre pour limiter le
rchauffement climatique, le fasse
sans tarder, ce que les Etats-Unis,
principal pollueur de la plante, se


refusent toujours faire.
En fin de compete, si les partici-
pants de la conference de l'le
Maurice ont raffirm la validit
du Programme d'action dela
Barbade comme base fondamenta-
le du dveloppement durable des
PEID, la pertinence des principles
de la Dclaration de Rio sur l'envi-
ronnement et le dveloppement et
se sont dclars unanimes pour
mettre en place un systme d'aler-
te concernant les cataclysmes
naturels, aucun vritable progrs
n'a pu tre constat par rapport au
Sommet de Johannesburg en 2002
sur le dveloppement durable. Les
grands pays capitalistes dvelop-
ps n'ont aucune intention relle
de remettre en cause de quelque
manire que ce soit leur exploita-
tion conomique du monde. Le pro-
fit d'abord, et aprs eux, le dluge.

K. Solaris



Chronique

des parties

communists

BRSIL Le secrtariat du
Parti communist du Brsil
(PCB) a reu le 30 novembre
2004, Sao Paulo, une dlga-
tion du parti communist du
Vietnam.
ARGENTINE Le 22e Congrs
du Parti communist
d'Argentine a tenu ses assises
d(u 3 au 5 dcembre 2004,
Buenos Aires.
ESPAGNE Une Assemble
extraordinaire des reprsen-
tants de la gauche unie s'est
tenue Madrid du 10 au 12
dcembre 2004.
LETTONIE Le Parti socialist
de Lettonie s'est runi en
Congrs le 11 dcembre 2005.


ABONNEZ-VOUS JUSTICE

Je desire recevoir JUSTICE chaque semaine mon domicile
N om ............................................ Prnom ...................................................
Adresse exacte ................................................................................ ....

Je rgle par O chque bancaire nO chque postal ] espces
A l'ordn de la Socl I des Edilons Justic
Nostarifs: IAN 6 MOIS 3MOIS
MARTINIQUE SS 0 m [- 3
GUADELOUPE
GUYANE 86e ] 48e ] 35E []
FRANCE 100 E 55E O 40 e E





Retourner ce bulletin : Socidt des Editions Justice
P BEPQ31 46 Rue Andr Aliker- 97200 Fort-de-France
T : 0596 71 86 83 e-mail : d,juslice@wanadoo.fr




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs