Group Title: Justice (Fort-de-France, Martinique)
Title: Justice
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00088914/00004
 Material Information
Title: Justice hebdomadaire du Parti communiste martiniquais
Uniform Title: Justice (Fort-de-France, Martinique)
Physical Description: v. : ill. ; 36 cm.
Language: French
Creator: Parti communiste martiniquais
Publisher: Le Parti
Place of Publication: Fort-de-France, Martinique
Publication Date: February 3, 2005
Copyright Date: 2005
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: World politics -- Periodicals -- 1945-1989   ( lcsh )
Periodicals -- Martinique   ( lcsh )
Politics and government -- Periodicals -- Martinique   ( lcsh )
Genre: review   ( marcgt )
newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: Martinique
 Notes
General Note: Description based on: 65e. année, no. 17 (26 avril 1984); title from caption.
General Note: Latest issue consulted: 70. année, no 8 (22 févr. 1990).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00088914
Volume ID: VID00004
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 15715741
lccn - 90641373

Full Text
HEBDOMAoAIO CcM~F~F~.AU~F~F~


Pour la Responsabilit et le Dveloppement vritable.


LIS SOClI!IS D'ICONOMII


MIXTE DANS L'EIL DU CYCLONE
Co

CI




Bientt, IS
Slancement Le Parodie
des Forum Multinat s Parodie
"O va la de
Martinique ? menai dmocratie








SA KA rAS


Jeudi 3 Fvrier 2005 Justice n" 5 Page 2


SA KA PAS .................... p.2
EDITO .........................p. 3
Les Socits d'Economie Mixte sur la
sellette : Quel enjeu ?
VIE DU PARTI ...............p. 4
Philibert Dufal a 80 ans : Un bel anni-
versaire
Lancement des Forums du PCM : O
va la Martinique ? Quel avenir ?
POLITIQUE .................p. 5
Plnire du Conseil Rgional : La
Region se retire des Socits
d'Economie Mixte
Communique du Conseil Gnral : Les
50 pas gomtriques en pril
ECONOMIE/SOCIAL .........p. 6
Le sort de la banane en jeu
Dmographie
Coup de chaleur sur les prix
ECO-SOCIAL ...............p. 7
Ce qui va changer pour les assurs en
2005
DANS LE MONDE ............p. 8
Irak : Quelle dmocratie aprs les lec-
tions du dimanche 30 Janvier ?
ANNONCES LGALES ....P. 9 11
TRIBUNE ................. p. 12
Sectes, sectarisme (fin)

JUSTICE
Administration : 71 86 83
Rdaction : 63 13 20
Fax : 63 13 20
Ed.Justice @ wanadoo.fr




Fondateur: Jules MONNEROT
(8 Mai 1920)
Angle rues A. Aliker & E. Zola
Fort-de-France Tl. 71 86 83
Commission Paritaire n" 54.026
7 Janvier 1977
Directeur de la Publication :
Femand PAPAYA
Maquette Impression :..
NIM 731454


Comit Martiniquais du
Tourism (CMT)

Sminaire sur

le tourism

d'affaires

Le CMT, en collaboration avec la
CCIM, a tenu le vendredi 28 jan-
vier un sminaire ayant pour
thme : "Le dveloppement du tou-
risme d'affaires et de congrs : un
atout pour la Martinique".
Il s'agit pour le CMT "d'une offre
original et de quality", qui consti-
tue par ailleurs "une source de
clientle haute contribution", et
don't les retombes conomiques
peuvent tre bnfiques pour la
Martinque.
Plusieurs experts extrieurs sont
venus enrichir la rflexion, notam-
ment le Professeur Franois Velas
de l'Organisation Mondiale du
Tourisme (OMT) et M. Christian
Mantei, directeur de 1'AFIT
(Agence Rgionale d'Ingnierie
Touristique).


Les Martiniquais recon-
naissent le travail consi-
drable men par des
gnrations de commu-
nistes pour la conqute
des droits sociaux, pour
conscientiser les masses,
pour dfendre l'identit
martiniquaise et pour
nous approprier notre
propre histoire.
Face l'norme machine
de propaganda distillant
la resignation et la sou-
mission que vhiculent
les profiteurs de la soci-
t capitalist de consom-
mation, nous avons un
devoir de resistance afin
de proposer notre


Franois :

Solidarity

sinistrs

Lancement de l'opration solidarity
financire en faveur des residents
sinistrs Soleil Levant du Franois.
Les dons sont verss uniquement
en numraire ou par chques au
CCAS du Franois Tl. : 0596 54
84 84.

Parti Communiste
Martiniquais


FORUM-DBAT

(D wz he o^ariMf 8



DIMANCHE

20 FVRIER 2005
10H
Chez Florent VEDERINE
BASSE-POINTE


people une Alternative
martiniquaise de pro-
grs.
Pour mener efficacement
le combat pour la justice
social et la
Responsabilit martini-
quaise, le Parti
C o m m u n i s t e
Martiniquais a besoin du
soutien financier de ses
militants, de ses sympa-
thisants et de tous nos
compatriotes.
Adressez-nous vos dons :
PCM BP 4069
97200 Fort-de-France
Libellez vos chque
l'ordre de : AFPCM.


Souscription du PCM








leudi 3 Fvrier 2005 justice n 3 Page 3


Les socits

d'Economie Mixte

sur la sellette

QUEL ENJEU ?


La decision du Prsident du
Conseil Rgional, Alfred Marie-
Jeanne, de retire lInstitution
du Capital des Socits
dEconomie Mixte de Fort-de-
France (SEMAFF), du Lamentin
(SEMAVIL) et de Sainte-Marie
(SEMA) a fait l'effet d'une
bombe dans la classes politique
martiniquaise.
Examinons les arguments avan-
cs.
Il y a d'abord celui de la gestion
de ces socits d'conomie
mixte qui accuserait des "dys-
fonctionnements".
La Region ne veut pas tre
entrane dans des catas-
trophes financires, comme elle
le fut par le pass avec les
affaires d'Air Martinique ou de
la SEMAIR. Et Alfred Marie-
Jeanne d'indiquer : 'La SEMA-
VIL est en faillite Tout le
monde le sait et la Rgion se
retire pour permettre lajustice
d'agir On ne peut pas dire que
trois htels ont t achets alors
que cela est totalement faux !..."
G. Erichot n'a cess de le dire
depuis plusieurs annes.
La Region se retire pour viter
le pire, assne le Prsident. Elle
ne peut tre complice de
chosess douteuses" en restant
dans l'actionnariat de ces SEVM.
On ne peut qu'tre d'accord. Et
ce n'est pas nous, communists,
qui lors de la Prsidence
d'Emile Capgras avons hrit
d'une Rgion avec un deficit de
prs d'un milliard de francs, qui
dirons le contraire.
L'absence de rigueur dans la
gestion fait reculer le combat
pour la responsabilit martini-
quaise, loigne les citoyens de la


politique et leur fait perdre
confiance dans les lus.
Cependant, on doit regretter
que ces decisions ne soient pas
assises sur des informations
plus prcises.
Le rapport du Prsident du
Conseil Rgional se content
d'affirmer : "A la lumire du
fonctionnement de ces SEMet du
rle de la Rgion, il n'y a plus
lieu de maintenir cette collectivi-
t dans ces diffrentes struc-
tures". C'est tout.
La dmocratie, c'est la rigueur
et aussi la transparence pour
qu'il y ait dbat rel.
Deuxime argument : "Trop de
SEM tue les SEM. Une collecti-
vit de second rang ne peut se
substituer une collectivit de
premier rang" a indiqu Jean-
Philippe Nilor.
Manire de rappeler que la
conception du dveloppement
de la Martinique doit tre globa-
le et non miette partir des
pulsions des roitelets locaux
mus par leur ego et qui multi-
plient les structures coteuses
et inutiles.
On ne peut qu'approuver, d'au-
tant que la SODEM a t recapi-
talise pour se mettre au service
des collectivits communales.
Question de cohrence et d'effi-
cacit.
Encore faut-il que s'instaure un
vrai dbat dmocratique sur
l'amnagement du territoire et
l'accs aux financements.
Par example sur la question du
transport maritime il faut dfi-
nir le rle de chacun sans sur-
enchre et en ayant en tte l'in-
trt gnral
Troisime argument qui rejoint


M. Branchi


en parties le prcdent, la ques-
tion politique.
Daniel Marie-Sainte dclare :
"C'est une decision politique. Il
y a au dpart un contract poli-
tique entire ces SEM et la collec-
tivit rgionale. Et celui-ci a t
rompu par les attaques rptes
et les dclarations fracassantes
de leurs dirigeants contre la
Region".
En d'autres terms, la Rgion
affirme sa primaut au plan de
la politique de dveloppement.
Si c'est de cela qu'il s'agit, cela
est rationnel car le lgislateur
franais s'ingnie crer des
structures telles que les "pays"
pour diviser le pays Martinique.
Mais cela ne saurait cependant
remettre en cause la ncessaire
intercommunalit.
Au-del, on ne peut ignorer que
les batailles politiques de 2007
se profilent l'horizon et les
arrires-penses des uns et des
autres... Nous ne sommes pas
dupes.
Or, aujourd'hui, le pays en crise
a besoin de surmonter ses divi-
sions, ses antagonismes, ce qui
ne saurait exclure la ncessaire
confrontation dmocratique
des projects et des visions du
dveloppement martiniquais.
Car, la priority demeure le com-
bat unitaire pour exister dans
ce monde incertain et donc
pour arracher une Collectivit
Unique dote de l'Autonomie.
Tel est l'enjeu vritable.
Chacun devrait s'en pntrer et
garder le cap.


EDITO








VIE DU PARTI


Jeudi 3 Fvrier 2005 Justice n" 5 Page 4


Philibert Dufal a 80 ans :

un bel anniversaire


"Mercredi 26 Janvier 2005
restera jamais grav dans
ma mmoire", dira Philibert /
mu de la sympathique cr- \ /
monie organise pour son
80e anniversaire.
Pour lui remettre sa carte du
Parti (la 61e), les camarades ,,'
de Fort-de-France lui ..
avaient rserv une belle "..,
surprise au sige de .
"Justice".
Le secret avait t bien ;
gard et l'motion tait son
comble lorsqu'il vit arriver :'
son pouse, ses enfants et '
petits-enfants, et comble
pour lui, sa seur Jeanne.
Le camarade Andr Constant qui
prsidait cette sance extraordinai-
re, remit sa carte Philibert, puis
il incombait Emile Capgras d'ex-
primer, au nom du Parti, l'affection
de l'ensemble des communists
martiniquais Philibert et de


*--i9 --'-- ---..
9.
retrace grand traits son par-
;, .-,,-- ,, k > . . ...














course de 61 ans de militantisme, de
grand rvolutionnaire qui s'est tou-
F,..&: .,-" : '







jours attach dfendre l'Homme -

Pilibert en copagie d s fille et de son petit-fils.
retracer grands traits son par-
cours de 61 ans de militantisme, de
fidlit l'idal communist, exal-
tant son humanisme.
Philibert, a-t-il rappel, est un
grand rvolutionnaire qui s'est tou-
jours attach dfendre l'Homme
martiniquais et rechercher par la


-lutte l'amlioration de ses
? conditions de vie.
Comment peut-il en tre
autrement, dira Philibert,
don't nous connaissons la
trs grande modestie,
S"quand on a t entour par
mon pre Auguste Dufal,
e Lopold Bissol, Henri
] Bayardin, Victor Lamon,
Z Georges Gratiant, etc...
SPhilibert s'est senti revigor
i., par l'amiti, la fraternity
que lui ont tmoignes ses
', camarades et entend conti-
nuer, tant qu'il en aura la
force, dfendre son Parti.
Tout le monde s'est retrouv
ensuite devant le buffet
qu'Emmanuel Quiatol avait eu soin
de dresser en l'honneur de
Philibert Dufal.
Philibert plis fos.

F.P.


Lancement des Forums du PCM

O va la Martinique ?

Quel avenir ?


Le Rassemblement Communiste du
dimanche 23 Janvier 2005 pour le lan-
cement official de la Remise es Cartes
a t l'occasion de jeter un regard luci-
de, sans complaisance sur la situation
de notre pays.
En dpit des discours qui se veulent
rassurants des reprsentants de 'Etat
central affirmant que la Martinique
est "un pays moderne, un pays dve-
lopp conomiquement et socialement
mr", le constat est plutt alarmant.
La situation de crise constate par dif-
frents rapports officials (Lise-
Tamaya, Frangonard, Moss) est nie
par les idologues de la Chambre de
Commerce qui dnoncent les "ana-
lyses marxistes ou tiers-mondistes" de
la crise martiniquaise pour justifier
leurs orientations et choix cono-
miques no-libraux depuis 50 ans


savoir importation et tout-tourisme.
Quelle est donc cette Martinique "qui
n'a pas rougir de ses performances",
selon le Prsident de la Chambre de
Commerce ?
Celle des seigneurs de l'import-distri-
bution qui accumulent des richesses
avec arrogance ou celle des pauvres
gens qui survivent dans la prcarit,
condamns au RMI, computer sur la
banque alimentaire pour nourrir leur
famille ou celle des jeunes don't un sur
deux est au chmage ?
S'il y a une Martinique pour qui tout
va bien, c'est celle des capitalistes qui
peuvent se payer des cabinets d'ex-
perts conomiques aux conclusions
sans surprise, celle des profiteurs qui
accumulent des richesses sur le tra-
vail des travailleurs, qui bnficient
d'aides publiques et rinvestissent


leurs bnfices l'extrieur de la
Martinique comme par example
Bernard Hayot.
Ces suceurs de sang-l, les commu-
nistes ne cessent de les dnoncer et
continueront de les combattre. Pour
cela le PCM entend rassembler ses
militants, ses sympathisants et tous
les Martiniquais afin de construire
une autre alternative la socit de
consommation et de dpendance.
Aprs notre brillante remise des
cartes du 23 Janvier, nous allons enta-
mer notre calendrier de Forums sur le
thme : "O va la Martinique ? Quel
avenir ?"
Prochain forum : Dimanche 20
Fvrier chez Florent Vedrine
Basse-Pointe.
F.P.


7








POLITIQUE


leudi 3 Fvrier 2005 justice n" 5 Page 5


Plnire du Conseil Rgional


La Region se retire des Socits d'Economie

Mixte du Lamentin, de Fort-de-France

et de Sainte-Marie


Le Conseil Rgional s'est runi en
sance plnire le 25 janvier pour
dbattre d'un ordre du jour fort char-
g avec 19 points.
Outre les dossiers financiers ou DCE
(dossier de consultation d'entreprises
sur les routes nationalss, trois points
ont t largement dbattus.
Tout d'abord une demand d'aide
financire pour la construction et
l'amnagement d'un entrept frigori-
fique et une mrisserie sur le Port de
Dunkerque (France) formule par le
Groupement Banalliance.
L'ensemble de l'investissement est
estim hauteur de 6.902.000 .
L'aide sollicite de la Rgion et qui a
t accorde est de 300.000 .
Signalons que la Rgion Nord-Pas-de-
Calais intervient hauteur de
450.000 et la Communaut urbaine
de Dunkerque pour 150.000 .
Toujours dans la banane, les lus ont
eu se prononcer sur une demand
d'aide complmentaire pour la rcolte
2003 et prsente par 'Union des
Groupements de producteurs de
banane de la Martinique.
Pour l'heure, la collectivit rgionale
s'est prononce pour l'octroi de
1.500.000 en compensation de l'aide
compensatoire au titre de l'anne
2003 et 1.500.000 pour 2004 (aide
compensatoire) en attendant la mise
en place du plan de restructuration


contenu dans le "Contrat de Progrs".
L'autre dossier important concernait
l'annonce faite du retrait de la Rgion
de certaines Socits d'conomie
mixte (SEM).
Il s'agit des trois SEM que sont la
SEMAVIL (Lamentin,, la SEMAFF
(Fort-de-France) et la SEMA (Sainte-
Marie).
Les lus de l'opposition notamment,
se sont inquits, voire indigns de
l'absence total d'explications dans les
dossiers qui leur ont t remis.
La rponse est venue plutt de Daniel
Marie-Sainte expliquant que la
Region tait devenue "un tablisse-
ment financier sans discussion" et
bien qu'tant membre du Conseil
d'administration de la SEMAVIL
notamment, il avait affaire "une
nbuleuse" et que c'est travers la
press qu'il apprenait certaines op-
rations.
Le President de la Rgion ajoutait que
cette SEM "tait au bord de la failli-
te".
L'actionnaire tant co-responsable, la
Region ne pouvait payer les deficits
voire la faillite.
Le cas de la SEMAFF fut galement
voqu, notamment pour la construc-
tion de l'actuel Htel de la Rgion o
27 millions de francs ont t dpenss
pour travaux la charge de la collec-
tivit pour non garantie dcennale.


Pour D. Marie-Sainte, la Rgion est
devenue une cible, celle qui empche
aux SEM de dvelopper. Faisant 'le
constat de rupture de contract, la prise
de decision devient politique".
Pour autant, le Prsident de la Rgion
tenait prciser que le retrait ne pou-
vait signifier le refus de finance cer-
taines operations ou encore de l'im-
possibilit pour les SEM concernes
de participer aux appeals d'offres de la
Region.
Les lus de l'opposition ont t frus-
trs de n'avoir pu disposer de tous les
lments crits sinon n'avoir cou-
ter que les dclarations verbales des
seuls lus du MIM.
Finalement le retrait de la Rgion des
SEM a t vot par 28 voix (MIM-
CNCP), 6 contre et 3 abstentions.
Signalons que l'assemble a vot pour
la suppression d'un jour de RTT pour
la journe dite de solidarity dcrte
par la loi de juin 2004. En consquen-
ce, le Conseil Rgional ne travaillera
pas le lundi de Pentecte. C'est la voie
que semble prendre les municipalits.
Une aide financire de 150.000 aux
victims de la catastrophe en Asie du
Sue-Est. Cette aide sera verse direc-
tement IT'NICEF (Nations Unies)
plus spcialement tourne vers l'aide
aux enfants.
FP.


Conseil Gnral de la Martinique Communiqu

Les 50 pas gomtriques en pril


Le Snateur Claude Lise est interve-
nu, avec son collgue Serge Larcher,
pour dire leur opposition un project
d'amendement concernant les "50
pas gomtriques dans les DOM",
dpos par un group de Snateurs
UMP.
Cette initiative est condamnable
dans la forme.
En effet, ils comprennent mal que
l'on choisisse de lgifrer presqu'en


catimini, sans aucune concertation
pralable, sur une question aussi
complex et sensible pour nos dpar-
tements.
Cette precipitation est d'autant plus
surprenante que le sujet devrait tre
abord au course de l'anne, l'occa-
sion des dbats sur le project de loi lit-
toral.
Mais surtout, elle est condamnable
sur le fond.


Force est de constater que ce texte
semble avoir t rdig pour servir
des intrts particuliers au dtriment
de l'intrt gnral et sans que ne soit
pris en compete le principle d'quit.
Le jeudi 27 Janvier 2005, les
Snateurs de la Martinique, soute-
nus en cela par leurs collgues du
group socialist, ont demand le
retrait de l'amendement.
Il a t retir finalement.









ECONOMIC SOCIAL


Jeudi 3 Fvrier 2005 Justice n" 5 Page 6


Le sort de la banane en jeu
Quel niveau

de tarif unique

en 2006 ?

Les dirigeants des pays produc-
teurs de bananes d'Amrique lati-
ne runis au Sommet de Quito
(Equateur) le 26 janvier dernier
ont jug unacceptablee" la taxe que
l'Union Europenne prvoit d'ap-
pliquer leur production partir
du ler janvier 2006.
Participaient ce Sommet les pr-
sidents d'Equateur, du Costa-Rica,
de Panama, de Colombie, ainsi que
le ministry des affaires trangres
du Honduras.
Rappelons que la production bana-
nire de ces pays est contrle par
les socits multinationales amri-
caines.
L'Union Europenne doit transfor-
mer l'actuel systme de quotas
tarifaires et de droits de douanes
diffrencis selon les origins,
condamn par l'Organisation
Mondiale du Commerce (OMC), en
un droit de douane unique appli-
qu aux bananes autres que celles
des territoires communautaires et
des pays ACP (Afrique, Carabes,
Pacifique).
L'UE prvoit de prlever 230 euros
par tonne de bananes latino-amri-
caines importe contre 75 euros
actuellement assorti de quotas
(quantits limites).
Cette position est critique par les
producteurs dits "europens" qui
estiment que le niveau de cette
taxe est insuffisant pour protger
leur production.
Eric de Lucy, president de l'Union
des Groupements de producteurs
de la Martinique, revendique un
tarif douanier de 260 euros la
tonne et fait la tourne des capi-
tales europennes.
Dans ces conditions, l'affrontement
est direct dans la perspective de la
rforme de l'Organisation commu-
ne du march de la banane qui doit
intervenir avant 2006.
Les dirigeants latino-amricains
menacent de saisir l'Organisation
Mondiale du Commerce au cas o
les decisions de l'Union
Europenne ne leur conviendraient


pas.
L'avenir des milliers d'emplois
martiniquais et guadeloupens
dans ce secteur dpend de la capa-
cit des dirigeants europens de
respecter leurs engagements et de
la mobilisation des instances poli-
tiques de nos pays pour les y
contraindre.

A.G.

Dmographie
393.000

Martiniquais

en 2004

Le recensement 2005 a t lanc
par l'INSEE le 20janvier dernier
et devait durer 5 semaines.
Depuis 2004 la mthode de recen-
sement a change : la population des
communes de moins de 10.000
habitants est entirement dnom-
bre tous les cinq ans. En 2005, il
s'agit de Grand-Rivire, le Marigot,
le Morne-Rouge et Saint-Esprit sur
les 22 communes de moins de
10.000 habitants du pays.
La population des communes de
plus de 10.000 habitants est sonde
8 % des logements et value en 5
ans partir de 5 lots. Au total 40
% de la population des communes
de plus de 10.000 habitants ou plus
seront recences au bout de 8 ans,
soit en 2008.
Auparavant un grand recensement
tait effectu tous les 10 ans.
Dsormais le taux de sondage total
sera de 54 %.
Selon l'INSEE, ce nouveau systme
permettra de fournir des informa-
tions aussi riches qu'avant mais
plus rcentes. Voire...
Les premiers rsultats de la collec-
te 2004 du recensement donnent
une population martiniquaise de
393.000 habitants.
La Guadeloupe (+1 %) et la
Martinique (+ 0,62 %) ont une
croissance dmographique annuel-
le plus faible que les autres DOM :
Runion (+ 1,63 %) et Guyane (+
3,38 %). La France a une croissan-
ce dmographique 1999-2004 de +
0,60 % par an.
Martinique et Guadeloupe ont un
solde natural differencee entire le


nombre des naissances et le
nombre de dcs) plus faible et des
soldes migratoires differencee entire
le nombre d'habitants qui arrivent
et ceux qui parent) ngatifs.
Cela veut dire que le nombre de
Martiniquais qui parent est sup-
rieur au nombre de Martiniquais et
surtout d'Europens qui entrent.
L'effet du chmage des jeunes est
ici dterminant.
A quand une valuation du nombre
d'Europens en Martinique et leur
rpartition par categories socio-
professionnelles, revenues, etc ?
Le recensement est utile pour
l'amnagement du territoire et des
services publics.
Antoine Gilles

Coup de chaleur sur les prix
Inflation

+ 2,8 % en 2004

en Martinique

L'INSEE-Martinique vient de
publier l'indice des prix de
dcembre 2004 : + 0,4 %.
Cela permet de juger de l'inflation
en Martinique sur l'ensemble de
l'anne 2004.
Sur un an, les prix sont en hausse
de + 2,8 % contre +2,1 % en
France. Le diffrentiel est cons-
quent : + 0,7 %, soit un tiers de
hausse de plus en Martinique.
L'alimentation augmente de 1,8 %
en 2004, le tabac de 18,1%, les
products manufactures de 1,4 %,
l'nergie de + 7,3 % cause de la
hausse des products ptroliers (9,7
% sur un an).
Quant aux services, ils augmentent
de + 3,3 % sur un an. A signaler le
comportement des loyers et ser-
vices rattachs : + 4,5 % sur un an.
Quels facteurs ont pouss les prix
la hausse : l'alimentation ? Les pro-
duits ptroliers ? Les hausses de
taux de l'octroi de mer ? Certains
services comme l'eau, les trans-
ports, etc ? Tout cela la fois ?
Reste que le pouvoir d'achat de cer-
taines categories sociales (RMI,
SMIC, Fonctions publiques, presta-
tions sociales, Minimum retraite,
etc) aligns sur l'inflation franaise
est amput.
A.G.








ECO-SOCIAL


Jeudi 3 Fvrier 2005 Justice n 5 Page 7


Ce qui va changer

pour les assurs en 2005

Depuis le 1er janvier, les assurs sociaux s'acquittent
d'une participation obligatoire de 1 euro par acte ou par
consultation. Le forfait hospitalier passe 14 euros par


jour.
Les premires measures de la rforme
de l'assurance maladie, vote le 13
aot 2004 par le Parlement, sont,
depuis le ler janvier, entres dans le
quotidien des assurs sociaux. Revue
de dtail.
Le forfait de 1 euro
*Les assurs sociaux doivent dsor-
mais, chaque passage chez un mde-
cin, en ville, en centre de sant ou
l'hpital (y compris aux urgences),
payer une participation forfaitaire de 1
euro, qui reste entirement leur
charge.
* Le forfait de 1 euro n'est pas appli-
qu aux actes raliss lors d'une hos-
pitalisation complete.
* Il s'applique aux actes de biologie
mdicale (mais non aux actes de pr-
lvement) ou aux examens radiolo-
giques. Il ne concern pas les consul-
tations, actes ou soins raliss par un
dentist, une sage-femme, une infir-
mire, un kinsithrapeute, un ortho-
phoniste ou un orthoptiste.
* Si vous consultez plusieurs mde-
cins dans la mme journe, vous vous
acquittez autant de fois du forfait.
Mais si vous consultez deux fois le
mme mdecin dans la journe, le for-
fait est appliqu une seule fois.
* Le forfait est plafonn : un assur ne
pourra se voir facturer plus de 50 par-
ticipations par an, soit pour 2005, 50
euros.
* Sont exonrs de ce forfait les assu-
rs de moins de dix-huit ans au 1er
janvier de l'anne en course, les bnfi-
ciaires de la CMU et de l'aide mdica-
le d'Etat (AME). Pour les femmes
enceintes, celles qui sont plus de six
mois de grossesse sont dispenses de
cette participation, jusqu'au 12e jour
aprs l'accouchement. Jusqu' la fin
du 5e mois, les femmes enceintes
patient l'euro, sauf pour les actes rela-
tifs aux examens obligatoires.
* Concrtement, le forfait sera dduit
du montant du remboursement. Par
example, pour une consultation 22
euros chez un mdecin gnraliste


rembourse 70 %, le montant rem-
bours par l'assurance maladie sera
de 14,40 , et non plus 15,40 euros.
* Si vous bnficiez du tiers payant, le
forfait sera dduit d'un rembourse-
ment ultrieur.
* Les assurances complmentaires
sant ne prendront pas en charge
cette participation forfaitaire.
* Fix 1 euro pour 2005, le forfait
pourra voluer en function des dci-
sions de l'assurance maladie.
Hausse de 1 euro
du forfait hospitalier
* I s'agit de la part restant charge
du patient lors d'une hospitalisation.
I couvre les frais d'htellerie. Il est
fix 14 euros depuis le 1er janvier,
contre 13 euros en 2004. Il passera
15 euros en 2006 et 16 euros en
2007.
* Le forfait pour un sjour en psychia-
trie est 10 euros par jour pour 2005.
Il sera de 11 euros en 2006 et 12 euros
en 2007.
La CSG
*Pour les retraits imposables, elle
augmente de 0,4 % ds le 1er janvier
et passe ainsi 6,6 %.
* Les salaries actifs la patient dsor-
mais sur 97 % de leur salaire, et non
plus 95 %.


Diamant

Elections

cantonales

partielles

Gilbert

Eustache lu

Conseiller

Gnral

Le deuxime tour des lections
cantonales partielles du
dimanche 30janvier 2005 a
confirm l'avance du candidate
divers gauche Gilbert
Eustache, ancien 1er Adjoint de
Serge Larcher.
Avec 1.385 voix, il remporte la
victoire sur la candidate Yvette
Galot, soutenue par le Maire
Serge Larcher, devance de 366
voix, soit 1.019 suffrages obte-
nus.

Rsultats :
Inscrits : 3.484
Votants : 2.456
Blancs-Nuls : 52
Exprims : 2.404

Gilbert Eustache :
1.395 voix
Yvette Galot:
1.019 voix


Culture
Dieudonn. :
Souscription, pour Aun film
sur le Code Noir

Une souscription pour la ralisation d'un film sur le Code Noir a t
lance en France, aux Etats-Unis, aux Antilles-Guyane et en
Afrique.
Un budget de 14 millions de francs est prvu et le montant attend
de la souscription est de 1 million de francs pour le dmarrage du
film.
Les comdiens devant participer au tournage sont : Claire Gothon,
Louis Sala-Molins, Cathine Mouchet, Jean Dujardin, Claude Rich,
Joby Valente, Didier Bnureau, Eric Ebouaney, Dieudonn...
Les co-auteurs du scenario sont Claire Gothon, Louis Sala-Molins et
Dieudonn. Ce dernier en sera le ralisateur.
Le Code Noir est le texte de loi qui a rgi l'esclavage dans les colo-
nies franaises partir de 1685 sous Louis XIV jusqu'en 1848.
Louis Sala-Molins est l'auteur d'un livre sur le Code Noir.
Renseignements sur le site : http://www.lesogres.org/








DANS LE MONDE


Jeudi 3 Fvrier 2005 Justice n 5 Page 8


Irak


Quelle dmocratie aprs

les lections du dimanche 30 Janvier ?


Une chose est certain : en voulant
"librer" l'Irak de la dictature de
Saddam Hussein, Bush et ses allis
ont plong le people irakien dans
un drame sans fond, don't personnel
ne voit l'issue court et moyen
terms.
Les armes alliese" ont dvast,
massacre. Puis ils ont impos un
gouvernement irakien acquis la
cause des Etats-Unis, soumis la
volont de Bush.
Ce que les stratges de Washington
n'avaient pas prvu, c'est la rsis-
tance du people irakien et la flam-
be de l'islamisme.
Depuis la fin officielle de la guerre,
l'arme US a perdu 1.400 marines
et enregistr plus de 15.000 blesss.
De leur ct, les forces spciales et
la police irakienne ont perdu 1.300
hommes en 2004.
Quant aux victims civiles, elles
seraient plus de 100.000 selon la
revue mdicale britannique "The
Lancet".
A ces morts, il convient d'ajouter
ceux comptabiliss le 30 janvier, car
malgr la presence de 250.000 mili-
taires trangers en Irak, malgr les


measures de scurit prises pour
garantir le vote, la resistance a
frapp ce jour-l, y compris
Bagdad.
Une resistance htroclite, compo-
se de partisans de Saddam
Hussein, de nationalists arabes,
d'intgristes religieux, et dcide
librer le pays de l'occupation
trangre, quite combattre
durant des dcennies.
Selon les mdias, une forte majori-
t de citoyens ont brav le danger
de mort pour se rendre aux urnes,
faisant preuve d'un courage exem-
plaire et exprimant une volont
indniable de vivre en dmocratie.
Quel tait l'enjeu de l'lection ?
Il s'agissait, pour plus de 14 mil-
lions d'Irakiens, d'lire un
Parlement de 275 membres et les
conseils locaux des 18 provinces.
Les Kurdes, devaient, en plus,
renouveller leur Parlement rgio-
nal.
Le protg et fidle serviteur des
nord-amricains, Iyad Allaoui, se
vante de sa lgitimit dmocra-
tique.
Mais de quelle dmocratie peut-il


tre question dans un pays occup
militairement par des armes
trangres au terme d'une guerre
mene contre l'avis de la "commu-
naut internationale, illgale et
injuste ?
Le Parlement et le nouveau gouver-
nement irakiens ne seront que des
pantins aux mains de l'imprialis-
me nord-amricain, qui continuera
dicter sa loi et ses conditions.
La resistance, si elle continue ce
qui semble le plus probable offrira
l'arme d'occupation un prtexte
pour rester indfiniment dans le
pays.
La spirale de violence dclenche
par Bush risque donc de devenir
ternelle dans ses conditions-l.
La paix et la dmocratie comman-
dent donc que les imprialistes se
retirent d'Irak et laissent le people
irakien rgler lui-mme ses pro-
blmes.
Le processus prendra du temps,
mais un dialogue entire Irakiens de
toutes confessions, de tous parties,
est possible et indispensable.
La guerre n'est pas la solution.

M. Belrose


Notre Rgion

Approfondissement de la cooperation

sino-cubaine


Le President chinois Hu Jintao et ce
n'est nullement un hasard s'tait
rserv Cuba comme ultime tape de
son priple latino-amricain.
Les relations sino-cubains n'ont cess
en effet de se dvelopper surtout
depuis 2001. Comme a tenu le sou-
ligner Ha Jintao, "Nous sommes
amis et frres". Une meilleure rela-
tion entire la Chine et Cuba servira
non seulement les intrts de nos
deux pays mais galement la paix
mondiale et le dveloppement com-
mun".
De son ct Fidel Castro s'est plu
faire remarquer que la Chine tait


devenue le "principal moteur de l'co-
nomie mondiale" 55 ans peine
aprs la foundation de la RPC et que
cela avait t possible seulement
grce l'existence du systme socia-
liste et du Parti communist chinois
qui a dirig tout ce processus la fois
avec fermet et souplesse dans un
monde changeant sur lequel plane la
menace venue de l'empire le plus bru-
tal de l'histoire de l'humanit.
Plusieurs accords de cooperation ont
t signs l'occasion de cette visit,
notamment dans le domaine de la
quarantine des plants, de la bio-
technologie, de l'ducation et de l'co-


nomie sans oublier le tourism, Cuba
devenant une destination privilgie
des Chinois.
La Chine, qui est devenue l'un de ses
principaux partenaires commer-
ciaux, imported de Cuba du tabac, des
fruits de mer, des quipements mdi-
caux de haute technologies et des vac-
cins et export vers l'le rebelle des
appareils managers, de la machinerie
et de nombreux autres products.
En tout tat de cause, Washington
devra se faire une raison, Pkin
entend bien ignorer superbement le
blocus de la honte.
K. Solaris











ANNOUNCES LGALES


Jeudi 3 Fvrier 2005 Justice n 5 Page 9


AVIS DE CONSTITUTION

Avis est donn de la constitution d'une
Socit prsentant les caractristiques sui-
vantes :
FORME : Socit Civile
DENOMINATION : CAZAUDI
SIGE SOCIAL : Quartier Grand Case,
97232 LE LAMENTIN
OBJET : Achat, vente, gestion, location de
biens immobiliers
DURE : 99 annes
CAPITAL: 100 euros
APPORTS EN NUMRAIRE: 100 euros
GRANCE : Monsieur AUDINAY Elie
Demeurant: Grand Case LAMENTIN 97232
CESSION DE PARTS : Les cessions de
parts sont soumises agrment pour tous.
IMMATRICULATION : au RCS de Fort-de-
France. FA 4307


SARL DOMETAL
Au capital de 7500 euros
222 Rsidence du Vieux Moulin
97200 FORT-DE-FRANCE

CHANGEMENT DE GRANT

Aux terms d'un procs verbal de l'associ
unique en date du 23 septembre 2004,
Monsieur Marc Gilles BARBIER demeurant 8
Residence Carrire 97215 RIVIRE-SALE
a t dsign nouveau grant en remplace-
ment de Monsieur Martin ESPINOZA-
PEREZ dmissionnaire computer du 24
Septembre 2004.

Pour avis
Le Grant FA 4308


AVIS DE MISE EN SOMMEIL

Monsieur CHEVALIER Fred, Grant de la
Socit ATLANTIQUE TRANS, sise quarter
Bezaudin SAINTE-MARIE a dcid de la
mise en sommeil de ladite socit computer
du 10 janvier 2005.

Le Grant FA 4309

COMPAGNIE BLEU DES CARAIBES
Socit Responsabilit Limite
au capital de 7622,45 euros
Sige social : 44, Rue Lamartine
97200 FORT-DE-FRANCE
RCS: 1999 B 848
SIREN : 424.739.902

AVIS DE DISSOLUTION

L'Assemble Gnrale Extraordinaire runie
le 30 Dcembre 2004 a dcid la dissolution
anticipe de la Socit computer du 31
Dcembre 2002 et sa mise en liquidation
amiable sous le regime conventionnel dans
les conditions prvues par les status et les
dlibrations de ladite assemble.
Elle a nomm comme liquidateur Madame
Marie-Ange Christiane SCHIAVON, la gran-
te, demeurant 04, Rue des Tulipes -
Batelire 97233 SCHOELCHER, pour toute
la dure de la liquidation, avec les pouvoirs
les plus tendus tels que dtermins par la
loi et les status pour procder aux opra-
tions de liquidation, raliser l'actif, acquitter
le passif, et l'autorise continue les affaires
en course et en engager de nouvelles pour
les besoins de la liquidation.
Le sige de la liquidation est fix 44, Rue
Lamartine 97200 FORT-DE-FRANCE.
C'est cette adresse que la correspondence
devra tre envoye el que les actes et docu-
ments concernant la liquidation devront tre
notifis.
Les actes et pieces relatifs la liquidation
seront dposs au Greffe du Tribunal de
Commerce de FORT-DE-FRANCE, en
annexe au Registre du commerce et des
socits.

Pour avis
LE LIQUIDATEUR FA 4310


AVIS DE CONSTITUTION

Avis est donn de la constitution des soci-
ts suivantes:
DENOMINATION:
SNC R5A INDUSTRIES
SNC R5B INDUSTRIES
FORME : Socit en nom collectif
CAPITAL: 100 euros
OBJET: Location simple de longue dure de
vhicules el biens d'quipements profes-
sionnels
SIGE SOCIAL: Le Lamentin (97232)
DURE: 10 annes
ASSOCIS EN NOM :
- La socit ACI Financement Outre Mer
SARL au capital de 7622 , don't le sige
social est 6 Lotissement Manhity Four
Chaux Sud, 97232 Le Lamenlin immatricu-
le au RCS de Fort-de-France sous le num-
ro 392 962 726 reprsente par Monsieur de
REYNAL agissant es quality de grant
- Monsieur Stphane de REYNAL domicili
c/o ACI Immeuble Sera Zone de Manhily
97232 Le Lamentin Martinique
GRANCE:
- La socit ACI Financement Outre Mer
SARL au capilla de 7 622 , don't le sige
social est 6 Lotissement Manhity Four
Chaux Sud, 97232 Le Lamentin immatricu-
le au RCS de Fort-de-France sous le num-
ro 392 962 726 reprsente par Monsieur de
REYNAL agissant es quality de grant.
IMMATRICULATION au RCS de Fort-de-
France.

Pour avis, FA 4311

AVIS DE CESSION

Suivant acte sous seing priv, en date du 31
dcembre 2004, Madame Mauricelle
NABOR, commerante au quarter Petite
Lzarde au GROS-MORNE, immatricule au
registre de commerce sous le n" A 393 745
104 a cd un fonds de commerce de ptis-
serie/boulangerie la SARL NACO don't le
sige est situ au quarter Petite Lzarde au
GROS-MORNE, moyennant le prix de
55.000 .
La SARL NACO est entre en jouissance
computer du premier janvier 2005.
Les opposition s'il y a lieu, seront reues
dans les dix jours suivant la dernire en date
des publications lgales.
Pour la reception des opposition, domicile a
t lu au quarter Petite Lzarde au GROS-
MORNE.
FA4312

AVIS DE CONSTITUTION

Au terme d'un acte sous seing priv en dale
du 31 dcemb re 2004, il a t constitu une
socit responsabilit capital variable
prsentant les caractristiques suivantes:
Denomination social : NACO
CAPITAL: 5 000 divis en 250 parts de 20
chacune.
Apports des associs: 5 000 en numraire
Sige social : Quarlier Petite Lzarde
GROS-MORNE
Objet: Ptisserie, boulangerie et routes tran-
sactions commercials se rattachant directe-
ment ou indirectement l'objet.
Dure : 99 annes computer de son imma-
triculation au registre du commerce et des
socits.
Grant : Madame Mauricellte NABOR
demeurant au quarter Petite Lzarde,
GROS-MORNE.
La socit sera immatricule au registre du
commerce et des socits de Fort-de-
France.
FA4313

AVIS DE CESSION
DE FONDS DE COMMERCE

Aux terms d'un acte sous seing priv en
date FORT-DE-FRANCE du 31/12/2004
enregistr la recette du MARIN, le 17
Janvier 2005 bordereau n" 2005/18 case n" 5,
La Socit "HERMES BUREAUTIQUE",
Socit responsabilil limite au capital de
32.000 euros, ayant son sige social Usine
du Franois (Ancienne) 97240 LE FRAN-
COIS, immatricule au Registre du
Commerce et des Socits sous le numro


399 806 140 FORT-DE-FRANCE,
A vendu :
La Socit "SERDIM DISTRIBUTION",
Socit responsabilit limite au capital de
207 500 euros, ayant son sige social Usine
du Franois (Ancienne) 97240 LE FRAN-
COIS, immatricule au Registre du
Commerce el des Socits sous le numro
443 056 676 RCS de FORT-DE-FRANCE,
Le fonds de commerce de vente, location et
entretien de fontaines eau pour lequel elle
est immatricule au RCS de Fort-de-France
sous le numro 377 777 172, et qu'elle
exploit en Martinique, LE FRANCOIS
(97240) Ancienne Usine du Franois, lui
appartenant sous le numro d'tablissement
SIRET 399 806 140 00022,
Comprenant :
- la clientele et l'achalandage y attachs,
- le matriel ncessaire l'exploitation du
fonds prsentement cd, savoir : 32 fon-
taines proprit de la socit HERMES
BUREAUTIQUE et exploites en Martinique
dans le cadre de contracts de location main-
tenance,
- les contracts de location maintenance atta-
chs aux 32 fontaines actuellement propri-
t de la socit HERMES BUREAUTIQUE et
exploites en Martinique,
- les controls de maintenance attachs aux
17 fontaines vendues ce jour en Martinique
par HERMES BUREAUTIQUE,
Et plus gnralement, tous les lments cor-
porels et incorporels composant ledit fonds
et ncessaires son exploitation.
L'entre en jouissance a t fixe au
01/01/2005.
La cession a t consentie et accepte
moyennant le prix principal de TRENTE
DEUX MILLE CINQ CENT EUROS (32.500
C) s'apliquant:
- lments incorporels : sept mille cinq cent
(7 500) euros
- lments corporels : vingt cinq mille (25
000) euros
Pour l'excution des prsentes et de leur
suite, les parties lisent domicile en leur
sige respectif, et pour les besoins des
opposition chez JURI CONSEIL, Socit
d'Avocats, Centre Dillon Valmenire, Bt D -
97200 Fort-de-France.

Pour insertion FA 4314

CAF DE LA MARTINIQUE

AVIS D'ATTRIBUTION

1) IDENTIFICATION DE L'ORGANISME
QUI PASSE LE MARCH:
CAISSE D'ALLOCATIONS FAMILIALES DE
LA MARTINIQUE Place d'Armes B.P. 421
- 97291 LAMENTIN Ceex Tlphone: 0596
66 48 90 Fax : 0596 66 49 18 ou 51 51 08
2) PROCEDURE DE PASSATION:
March ngoci suite appel d'offres ouvert
dclar infructueux conformment l'article
2 de l'arrt du 31 janvier 2002 portant rgle-
ment sur les marchs des Organismes de
Scurit Sociale du regime gnral et aux
articles 53 et 35-1 du Code des Marchs
Publics (Dcret n 2004-15 du 07 janvier
2004).
(Ce march a fail l'objet d'une publication au
J.O.C.E.)
3) OBJERT DU MARCH :
MARCH DE SERVICES "PRESTATIONS
DE MISE SOUS PLI"
Ce march consist obtenir d'une entrepri-
se des prestations de mise sous pli des
documents de la Caisse d'Allocations
Familiales de la Martinique.
Famille de Nomenclature n" 64.03
4) LIEU D'EXCUTION: MARTINIQUE
5) NOM DU TITULAIRE ET MONTANT DU
MARCH :
SATA
Les Hauts de Califomie
Immeuble Laouchez
97232 LE LAMENTIN
March bon de command avec minimum
et maximum (Article 71.1 du Code des
Marchs Publics).
Nombre minimum de plis annuels : 300.000
Nombre maximum de plis annuels
1.200.000
6) DATE D'ENVOI DE L'AVIS LA PUBLI-
CATION:
MARDI 25 JANVIER 2005


Fait au Lamentin, le Mardi 25 Janvier 2005
Bon pour Insertion
Le Directeur
Frantz LEOCADIE FA 4315



CAF DE LA MARTINIQUE

AVIS D'ATTRIBUTION


1) IDENTIFICATION DE LORGANISME
QUI PASSE LE MARCH:
CAISSE D'ALLOCATIONS FAMILIALES DE
LA MARTINIQUE Place d'Armes B.P. 421
97291 LAMENTIN Cedex 2 Tlphone :
0596 66 48 90 Fax : 0596 66 49 18 ou 51
51 08
2) PROCEDURE DE PASSATION :
Appel d'Offre Ouvert conformment l'ar-
ticle 2 de l'arrt du 31 Janvier 2002 portant
rglement sur les marchs des Organismes
de Scurit Sociale du rgime gnral et
aux articles 33 et 57 59, 71 du Code des
Marchs Publics (Dcret n" 2004-15 du 07
Janvier 2004).
(Ce march a fait l'objet d'une publication au
J.O.C.E.)
3) OBJERT DU MARCH:
MARCH DE SERVICES AGENCIESS DE
VOYAGES : ACQUISITION DE TITRES DE
TRANSPORTS ARIENS"
Le march a pour objet d'obtenir, d'une
Agence de voyages, des Titres de transports
ariens pour le compete de la Caisse
l'Allocations Familiales de la Martinique.
Famille de Nomenclature n" 60.07
4) LIEU D'EXCUTION : MARTINIQUE
5) NOM DU TITULAIRE ET MONTANT DU
MARCH:
ROGER ALBERT VOYAGES
6, rue Victor Hugo
97200 FORT-DE-FRANCE
March bon de command avec minimum
et maximum (Article 71.1 du Code des
Marchs Publics).
Montant minimum : 120 000 HT par an
Montant maximum : 300 000 E H.T. par an
6) DATE D'ENVOI DE L'AVIS LA PUBLI-
CATION:
MARDI 25 JANVIER 2005

Fait au Lamentin, le Lundi 24 Janvier 2005
Bon pour Insertion
Le Directeur
Frantz LEOCADIE FA4316

AVIS

En date du 25/11/2004, il a t constitu une
Socit SARL ayant les caractristiques sui-
vantes:
DENOMINATION : ANTILLES AUTO
SERVICES FORMULA + (A.A.S.F.+)
SIGE SOCIAL : Zone Artisanale La Marie
97224 DUCOS
ACTIVIT : Vente de pneus Petite mca-
nique
DURE : 99 ans computer de la date de
l'immatriculation au RCS en course
CAPITAL : 7625 entirement librs don't
3812 en numration et 3813 C en nature.
capital en 500/de 15.25 chacune.
GRANT : M. AGATHINE Olivier Pierre
demeurant au n" 6 Dr Jean St-Prix Polit-
Bourg 97215 RIVIRE-SALE.

Pour avis, la grance FA 4317

AVIS DE CONSTITUTION

Sous seing priv en date du 05 Janvier 2005
il a t constitu une SARL capital fixo de
7.500 dnomme ENTEBAT SARL
Sige social : Quartier Providence 97231 LE
ROBERT
Objet : Terrassement, Constructions bti-
ments & maisons individuelles Clture -
Rnovation.
Dure : 99 ans
Grant : M. FRANCHINARD Marcel Paul
demeurant au Quartier Providence 97231
ROBERT.
La socit sera immatricule au RCS de
Fort-d-eFrance.

Le Grant FA4318











ANNOUNCES LGALES


jeudi 3 Fvrier 2005 Justice n" 5 Page 10


CABINET DE
MAITRE MARYSE DUHAMEL
Avocat
Imm. Bel Azur 48 rue Schoelcher
97200 FORT-DE-FRANCE
Tl.: 0596 70 10 38

AVIS DE CHANGEMENT
DE REGIME MATRIMONIAL

Par jugement en date du 18 novembre 2004,
le Tribunal de Grande Instance de Fort-de-
France a homologu l'acte notari reu le 4
Novembre 2003 par Matre Stphane LE
PAPE, Notaire salari de la SCP Hubert
LACOURT, titulaire d'un Office Notarial
PONT LABB (Finistre), aux terms
duquel les poux Monsieur NELZY Andr
Mdard et Madame RAOUL Henriette Marie
ont change le present rgime de communau-
t qu'ils avaient adopt lors de leur marriage
clbr le 15 novembre 1958 Paris
XVIme, pour adopter dsormais le rgime
de la communaut universelle.
La prsente publication est faite conform-
ment la loi.

M. DUHAMEL FA 4319

BATI.B SARL
Chemin Gervalse, Palmiste
97232 LAMENTIN

AVIS DE CONSTITUTION

Le 24/01/2004 a t constitu, par acte sous
seing priv, une socit responsabilit limi-
te unipersonnelle de 6.000 euros, don't
2.940 euros d'apports en nature.
OBJET : "Construction et renovation d'im-
meuble"
Denomination : BATI.B
DURE : 99 ans
GRANCE STATUTAIRE : Roland BER-
TRAC, demeurant Palmiste 97232 LAMEN-
TIN
Sige social : Chemin Gervaise, Palmiste
97232 LAMENTIN

Fort-de-France, le 24.01.2005
Pour avis, le Grant
Roland BERTRAC FA 4320

SCP Micheline CONSTANTIN
et Monique CONSTANTIN
Notaires associs FORT-DE-FRANCE
78, Rue de la Rpublique

AVIS DE CONSTITUTION

Suivant acte reu par Matre Monique
CONSTANTIN, le 25 Janvier 2005, enregis-
tr, a t constitute une socit civil ayant
les caractristiques suivantes :
Objet : Acquisition par voie d'achat ou d'ap-
port de tous immeubles et la construction sur
ceux-ci de tous biens de toutes destinations,
la vento on totalit ou par lots de ces biens,
term, en tat future d'achvement ou aprs
achvement. La location des lots jusqu' la
ralisation de leur vente.
Denomination : "LE MANGUIER"
Sige social : LES ANSES D'ARLET
(97217), 5 Alle des Raisinniers Grand
Anse, c/o M. ATTAL Charles.
Dure : 99 annes computer de son imma-
triculation au Registre du Commerce et des
Socits
Capital : 200 EUROS form par des apports
en numraire.
Cessibilit des parts : librement cessibles au
profit d'un ou plusieurs associs, toutes
autres cessions sont soumises l'agrment
pralable l'unanimit des associs.
Grants : Monsieur Charles ATTAL, et
Monsieur Yvan ATTAL.
La socit sera immatricule au registre du
commerce et des socits de FORT-DE-
FRANCE.

Pour avis
Le Notaire FA 4321

AVIS DE CONSTITUTION

Avis est donn de la constitution des soci-
ts suivantes :
DENOMINATION:
SNC R5C INDUSTRIES


SNC R5D INDUSTRIES
SNC R5E INDUSTRIES
SNC R5F INDUSTRIES
SNC R5G INDUSTRIES
FORME: Socit en nom collectif
CAPITAL: 100 euros
OBJET: Location simple de longue dure de
vhicules et biens d'quipements profes-
sionnels
SIGE SOCIAL: Le Lamentin (97232)
DURE: 10 annes
ASSOCIS EN NOM:
- La socit ACI Financement Outre Mer
SARL au capital de 7622 , don't le sige
social est 6 Lotissement Manhity Four
Chaux Sud, 97232 Le Lamentin immatricu-
le au RCS de Fort-de-France sous le
numro 392 962 726 reprsente par
Monsieur de REYNAL agissant es quality de
grant
- Monsieur Stphane de REYNAL domicili
co ACI Immeuble Sera Zone de Manhity
97232 Le Lamentin Martinique
GRANCE:
- La socit ACI Financement Outre Mer
SARL au capilla de 7 622 , don't le sige
social est 6 Lotissement Manhity Four
Chaux Sud, 97232 Le Lamentin immatricu-
le au RCS de Fort-de-France sous le num-
ro 392 962 726 reprsente par Monsieur de
REYNAL agissant es quality de grant.
IMMATRICULATION au RCS de Fort-de-
France.

Pour avis FA 4322

CREDIT MUTUEL

CAISSE DE CREDIT MUTUEL
SAINT-PIERRE
Cooperative de Crdit du Nord
Immatricule au RCS
sous le n" 308819697

Les socitaires sont convis aux
Assembles Gnrales de la Caisse ci-des-
sus qui sont convoques par le Conseil
d'Administration aux dates suivantes :
A) En Assemble Gnrale Extraordinaire le
18 Fvrier 2005 08 heures dans les locaux
de la caisse sis au 66 rue G. PERIE 97250
SAINT-PIERRE afin de dlibrer sur le project
de modification des status avec l'ordre du
jour suivant :
1. Constitution du bureau de l'Assemble
2. Modification des status.
Conformment l'article 18 des status, la
prsente Assemble Gnrale ne pourra
dlibrer que si le tiers au moins des soci-
taires sont presents.
C'est pourquoi, ds present, le conseil
d'administration convoque une deuxime
Assemble Gnrale Extraordinaire qui sera
appele si le quorum du tiers des socitaires
n'est pas runi (voir point B ci-aprs).
B) En Assemble Gnrale Extraordinaire le
13 Mars 2005 11 heures la SALLE
POLYVALENTE DE FOND BOUCHER
97222 BELLEFONTAINE la suite immdia-
te de l'Assemble ordinaire et dans les
mmes locaux que celle-ci.
Celle deuxime Assemble Extraordinaire
est convoque pour se tenir dans l'hypoth-
se o le nombre minimum requis de soci-
taires ne pourra tre runi lors de la premi-
re Assemble Gnrale Extraordinaire
convoque ci-dessus afin de dlibrer sur
l'ordre du jour prcis ci-dessus sous point
"A" pour la premiere Assemble Gnrale
Extraordinaire.
C) En Assemble Gnrale Ordinaire le 13
Mars 2005 09 heures la SALLE POLY-
VALENTE DE FOND BOUCHER 97222
BELLEFONTAINE
sur l'ordre du jour suivant :
Bienvenue, ouverture de l'Assemble,
constitution du bureau
Compte-rendu d'activit
Presentation du bilan et du compete de rsul-
lat
Rapport du conseil d'administration et certifi-
cation des competes
Approbation du bilan et du compete de rsul-
tat. Affectation du rsultat
Resolutions, quilus et dcharge au conseil
d'administration
Election au conseil d'administration
Allocution des invits d'honneur
Rponses vos questions


Clture de l'assemble gnrale
Verre de l'amiti.

Le Conseil d'Administration FA 4323

AVIS DE NOMINATION
D'UN NOUVEAU GRANT

SARL SOCIT DE DISTRIBUTION
ET ALIMENTATION LAHAYE
LAHAYE DISTRIBUTION
Rue du Ravoteur- Fond Lahay
97232 SCHELCHER
RCS Fort-de-France 451 095 269

Aux terms d'une assemble extraordinaire
en date du 22/11/2004, les associs ont
dsign en quality de grant Monsieur
PRIAM Marc. clibataire, n le 10 Mai 1968,
Fort-de-France, dpartement de la
Martinique, demeurant Lot. Valle Heureuse,
Residence Ravanalas, Appt. B3G, 97212
SAINT-JOSEPH, pour une dure illimite.
Le dpt lgal sera effectu au Registre du
commerce et des socits de Fort-de-
France.

Pour avis et mention
Le Grant FA 4324

SELARL RIOUAL-ROSIER
92 Boulevard du Gnral de Gaulle
97200 FORT-DE-FRANCE
Tl.: 0596 72 50 03 Fax : 0596 63 78 87

VENTE AUX ENCHRES PUBLIQUES

II sera procd MERCREDI 02 MARS 2005
9 HEURES 00 l'audience des cries du
Tribunal de Grande Instance de Fort-de-
France par devant Monsieur le Juge commis
cet effect la vente aux enchres publiques
au plus offrant et demier enchrisseur l'ex-
tinction des feux de:
Un immeuble sis Fort-de-France (MARTI-
NIQUE), situ Rue Franois Arago N" 9 Bis,
consistent en un terrain d'une contenance de
195 m2, cadastr section BC n 1129, lieudit
"Centre Ville" sur lequel repose un bliment
en bton.
Le rez-de-chausse de l'immeuble est lou.
Le cahier des charges a t dpos au
Greffe du Tribunal de Grande Instance de
Fort-de-France o toute personnel peut en
prendre connaissance.
Les enchres s'ouvriront sur la mise prix
de QUATRE VINGT MILLE EUROS (80.000
euros)
Pour tout renseignement s'adresser au gref-
fe du Tribunal de Grande Instance ou au
cabinet de la SELARL RIOUAL-ROSIER.
Les enchres se font par Ministre d'Avocat.
FA 4325

CONSEIL GNRAL DE LA MARTINIQUE

AVIS D'APPEL PUBLIC
LA CONCURRENCE

MARCH PUBLIC DE TRAVAUX

IDENTIFICATION DE L'ORGANISME QUI
PASSE LE MARCH:
Type d'organisme : Etablissement public ter-
ritorial
Nom et adresse officials de l'organismes
acheteur :
Dpartement de la Martinique
Htel du Dpartement
Avenue des Caraibes
97200 Fort-de-France
OBJET DU MARCH :
TRAVAUX DE RPARATION DU PLAN-
CHER DU HALL PLIRE DONATION DU
STADE LOUIS ACHILLE FORT-DE-FRAN-
CE
Type de march de travaux: Excution
Lieu d'excution : VILLE DE FORT-DE-
FRANCE
Estimation : 66 000,00 euros H.T.
CARACTRISTIQUES PRINCIPALS:
March Unique
Nature et tendue:
Rparation du plancher du hall Pelire
Donalien
Prestations divises en lots : Non
Dure du march ou dlai d'excution :
Dure : laiss l'initiative des candidates
mais plafonn 8 semaines


CONDITIONS RELATIVES AU MARCH :
Cautionnement et garanties exigs:
Le dossier de consultation sera remis gratui-
tement chaque candidate.
Modalits essentielles de financement et de
paiement :
Celte operation est finance par le budget
dpartemental.
Ce march est couvert par l'accord sur les
marchs publics (AMP)
Le dlai global de paiement est de 45 jours.
Forme juridique que devra revtir le groupe-
ment d'entrepreneurs, de foumisseurs ou de
prestataires de services (le cas chant) :
Aucune forme de groupement impose
l'attributaire.
CONDITIONS DE PARTICIPATION:
Renseignement concernant la situation
propre de l'entrepreneur, du fournisseur ou
du prestataire de services et renseigne-
ments et formalits ncessaires pour l'va-
luation de la capacity conomique, financi-
re et technique minimal requise en vue de
la selection des candidatures (Application
des articles 43, 44, 45, 46 et 52 du code des
marchs publics)
Critres de selection des candidates :
Garanties et capacits techniques et finan-
cires
Rfrences professionnelles
Situation juridique Capacit conomique et
capacity technique rfrences requires:
Sle candidate est en redressement judiciaire,
la copie du ou des jugements prononcs
cet effet;
* la declaration sur l'honneur dment date
et signe par le candidate pour justifier :
a) qu'il ne fait pas l'objet d'une interdiction de
concourir;
b) qu'il a satisfait aux obligations fiscales et
sociales ;
c) qu'il n'a pas fait l'objet, au course des cinq
demires annes, d'une condemnation ins-
crite au bulletin n" 2 du easier judiciaire pour
les infractions vises aux articles L. 324-9, L.
324-10, L. 341-6, L. 125-1 et L. 125-3 du
code du travail.
* les documents relatifs aux pouvoirs de la
personnel habilite pour engager le candidate ;
* les renseignements permettant d'valuer
les capacits professionnelles, techniques et
financires du candidate :
" declaration concernant le chiffre d'affaires
global et le chiffre d'affaires concernant les
travaux auxquels se rfre le march, rali-
ss au course des trois derniers exercices;
* declaration indiquant les effectifs du candi-
dat et l'importance du personnel d'encadre-
ment, pour chacune des trois dernires
annes;
indication des litres d'tudes et/ou de l'ex-
prience professionnelle du ou des respon-
sables et des excutants des travaux envi-
sags;
* presentation d'une liste des travaux en
course d'excution ou excuts au course des
trois dernires annes, indiquant notamment
le montant, la date et le destinataire public
ou priv ;
les certificates de qualifications profession-
nelles; la preuve de la capacity de l'entrepri-
se peut tre apporte par tout moyen,
notamment par des certificates d'identit pro-
fessionnelle ou des rfrences de travaux
attestant de la competence de l'entreprise
raliser la prestation pour laquelle elle se
porte candidate (DC5)
savoir-faire du candidate en matire de pro-
tection de l'environnement.
Ou la declaration du candidate (DC5) dment
remplie et signe (les candidates sont invits
pour des raisons pratiques privilgier ce
document, qui regroupe la totalit des attes-
tations vises l'article 46 du code des mar-
chs publics)
CRITRES D'ATTRIBUTION
Offre conomiquement la plus avantageuse
apprcie en lonction:
des critres noncs ci-dessous (par ordre
de priority dcroissante ) :
Prix des prestations = 60 %
Dlai d'excution = 20 %
Valeur technique = 20 %
PROCEDURES
Mode de passation : Appel d'offres ouvert
pass en application des Articles 33 3"al. et
57 59 du CMP.

Suite en page 10











ANNOUNCES LGALES


leudi 3 Fvrier 2005 justice n 5 Page 11


Suite de la page 9

CONDITIONS DE DLAI
Date limited de reception des offres :
28/02/2005 12H00
Dlai minimum de validity des offres : 120
jours
DATE D'ENVOI DU PRESENT AVIS LA
PUBLICATION:
Le 31/01/2005
RENSEIGNEMENTS COMPLMENTAIRES
La collectivit propose le mode de transmis-
sion lectronique pour la consultation (remi-
se des candidatures et remise des offres).
Cependant, les candidates restent libre de
choisir le mode de transmission paper.
Transmission lectronique : les candidates
trouveront sur le site : www.cg972.fr. les
modalits permettant de s'inscrire. Aprs
l'inscription, les candidates devront se procu-
rer un certificate numrique leur permettant
de transmettre leur pli.
Transmission paper : les plis seront adres-
ss par tout type d'envoi clos permettant de
dterminer de faon certain la date et l'heu-
re de leur reception notamment : lettre
recommande avec accus de reception ou
remise contre rcpiss.
Les modalits d'envoi sont prcises dans le
rglement de la consultation.
Le dossier de consultation des entreprises
pourra tre tlcharg sur le site intemet :
www.cg972.fr
ADRESSE POUR RENSEIGNEMENTS
D'ORDRE ADMINISTRATIF ET TECH-
NIQUE
Administratifs :
Direction Gnrale Adjointe charge des
Services Techniques et Economiques -
Bureau des Marchs et Conventions -
Immeuble Concorde Route de la Folie -
97200 Fort-de-France
Auprs de :
Tl. : 0596 59 65 05
Fax : 0596 59 83 01
Techniques :
Direction Gnrale Adjointe Charge des
Services Techniques et Economique -
Direction des Btiments et Collges -
Immeuble Concorde Route de la Folie -
97200 Fort-de-France
Auprs de :
Joseph BELLECHASSE ou Eddy MARTIN
Tl. : 0596 59 85 33
Les candidates qui ont tlcharg leur DCE
peuvent utiliser le portail pour toute deman-
de de renseignements complmentaires.
ADRESSE AUPRS DE LAQUELLE LES
DOCUMENTS PEUVENT TRE OBTENUS
ET LAQUELLE DOIVENT TRE
ENVOYS LES PLIS
Direction Gnrale Adjointe Charge des
Services Techniques et Economiques -
Bureau des Marchs et Conventions -
Immeuble Concorde Route de la Folie -
97200 Fort-de-France
Ou
Sur le side internet : www.cg972.lr
FA 4326

AVIS DE CONSTITUTION

Au terme d'un acte sous seings privs en
date du 25/01/05, il a t constitu sous la
denomination : SCI ASJOA une Socit
Civile Immobilire ayant pour objet :
L'acquisition pour la location de tous
immeubles et plus gnralement toutes op-
rations financires, mobilires ou immobi-
lires susceptibles de faciliter la ralisation
de l'objet social.
Le sige social est Voie n" 4 Jeanne d'Arc
97232 LAMENTIN.
La socit est constitute pour une dure de
99 ans.
Le capital entirement constitu d'apports en
numraires s'lve la some de 1.000
euros divis en 50 parts de 20 euros.
La socit a pour grant Monsieur Olivier
SABIN qui a tout pouvoir pour agir en son
nom.
Elle sera immatricule au RC de F-de-Fce.

Le Grant FA 4327


CONSEIL REGIONAL MARTINIQUE

AVIS D'APPEL PUBLIC
LA CONCURRENCE

1 Identification de l'organisme qui passe le
march :
CONSEIL REGIONAL DE LA MARTINIQUE
Service des Marchs et de la command
publique Rue Gaston Defferre Cluny -
97200 Fort-de-France Martinique Tl.:
0596 59 63 00 Tlcopie: 0596 72 68 10
2 Procdure de passation :
March procedure adapte (articles 28 et
74 du Code des Marchs Publics)
3 Objet du march:
MATRISE D'CEUVRE RELATIVE AUX
PRESTATIONS D'AMNAGEMENT PAYSA-
GER DU CARREFOUR GIRATOIRE DE
CHAMPIGNY SUR LA RN5
4 Lieu d'excution:
Commune de Ducos
5 N" de nomenclature:
Famille n 71-01 (Matrise d'euvre)
6 Objectifs de l'lude :
Les objectifs de l'lude sont les suivants :
- l'embellissement et l'intgration dans le site
du future carrefour giratoire,
- le maintien voire l'amlioration des condi-
tions de confort et de scurit des usagers,
- la prise en compete des ralisalions voisines
en vue de rendre homogne le site concern
par l'amnagement.
7 Contenu de la mission:
- Etudes d'Avant-Projet (AVP)
- Etudes de Projet (PRO)
- Assistance pour la passation des contracts
de travaux (ACT)
- Direction de l'excution des contracts de tra-
vaux (DET)
- Assistance lors des operations de reception
et pendant la priode de parfait achvement
(AOR)
8 Comptences requises:
Le candidate doil avoir les comptences de
Paysagiste.
9 Justifications produire:
- la declaration du candidate,
- la lettre de candidature en cas de groupe-
ment,
- une declaration sur l'honneur date et
signe par le candidate justifiant que celui-ci
a satisfait ses obligations sociales et fis-
cales au 31 dcembre 2004,
- lments permettant d'apprcier les
moyens, les comptences et les rfrences
du candidate.
10 Prsentation des plis:
Le dossier de candidature constitu de l'en-
semble des justifications mentionnes au 9
ci-dessus sera mis sous pli cachet portant
l'adresse et les mentions suivantes:
M. le Prsident du Conseil Rgional de la
Martinique A l'attention du Service des
Marchs et de la Commance Publique Rue
Gaston Delferre Cluny 97200 Fort-de-
France Martinique.
Objet : "Matrise d'ceuvre relative aux presta-
tions d'amnagement paysager du carrefour
giratoire de Champigny sur la RN5"
"Ne pas ouvrir"
11 Dlai laiss au candidate attributaire du
march pour remettre ses attestations
sociales et fiscales: 1 semaine
12 Dlai de validit des offres: 180 jours
13 Les renseignements d'ordre administra-
tif et/ou technique peuvent tre obtenus
auprs :
Du Service des marchs du Conseil
Regional de la Martinique ou des services de
l'Equipement. Subdivision Territoriale et
Maritime de Rivire-Sale 2, rue du
Commandant Varasse 97215 RIVIRE-
SALE T. : 0596 68 03 25.
14 Date limited de reception des offres:
LE MARDI 15 FVRIER 2005 17
HEURES
Reception des candidatures, par pli recom-
mand ou contre rcpiss au Service des
Marchs et de la Commande Publique du
Conseil Rgional, Rue Gaston Defferre -
Cluny 97200 FORT-DE-FRANCE.
15 Date d'envoi de l'avis la publication:
Lundi 31 Janvier 2005
FA 4328


CONSEIL REGIONAL MARTINIQUE

AVIS D'APPEL PUBLIC
LA CONCURRENCE

1 Identification de l'organisme qui passe le
march :
CONSEIL REGIONAL DE LA MARTINIQUE
Service des Marchs et de la command
publique Rue Gaston Defferre Cluny -
97200 Fort-de-France Martinique Tl :
0596 59 63 00 Tlcopie : 0596 72 68 10
2 Procdure de passation :
March procedure adapte (articles 28 et
74 du Code des Marchs Publics)
3 Objet du March :
MATRISE D'UVRE RELATIVE AUX
PRESTATIONS D'AMNAGEMENT PAYSA-
GER DU CARREFOUR GIRATOIRE
"DESERT' SUR LA RN5
4 Lieu d'excution:
Commune de Sainte-Luce
5 N" de nomenclature :
Famille n" 71-01 (Matrise d'oeuvre)
6 Caractristiques de l'tude :
Les objectifs de l'tude sont les suivants :
- l'embellissement et l'intgration dans le site
du future carrefour giratoire,
- le maintien voire l'amlioration des condi-
tions de confort et de scurit des usagers,
- la prise en compete des ralisations voisines
en vue de rendre homogne le site concern
par l'amnagement.
7 Contenu de la mission:
- Etudes d'Avant-Projel (AVP)
- Etudes de Projet (PRO)
- Assistance pour la passation des contracts
de travaux (ACT)
- Direction de l'excution des contracts de tra-
vaux (DET)
- Assistance lors des operations de reception
et pendant la priode de parfait achvement
(AOR)
8 Comptences requires:
Le candidate doit avoir les comptences de
Paysagiste.
9 Justifications produire:
- la declaration du candidate,
- la lettre de candidature en cas de groupe-
ment,
- une declaration sur l'honneur date et
signe par le candidate justifiant que celui-ci a
satisfait ses obligations sociales et fiscales
au 31 dcembre 2004,
- lments permettant d'apprcier les
moyens, les comptences et les rfrences
du candidate.
10 Prsentation des plis :
Le dossier de candidature constitu de l'en-
semble des justifications mentionnes au 9
ci-dessus sera mis sous pli cachet portant
l'adresse et les mentions suivantes :
M. le Prsident du Conseil Rgional de la
Martinique A l'attention du Service des
Marchs et de la Commande Publique Rue
Gaston Defferre Cluny 97200 Fort-de-
France Martinique
Objet: "Matrise d'oeuvre relative aux presta-
tions d'amnagement paysager du carrefour
giratoire "Dsert" sur la RN5"
"Ne pas ouvrir"
11 Dlai laiss au candidate attributaire du
march pour remettre ses attestations
sociales et fiscales : 1 semaine
12 Dlai de validity des offres: 180 jours
13 Les renseignements d'ordre administra-


tif et/ou technique peuvent tre obtenus
auprs :
Du service des marchs du Conseil Rgional
de la Martinique ou des services de
I'Equipement, Subdivision Territoriale et
Maritime de Rivire-Sale 2, rue du
Commandant Varasse 97215 RIVIRE-
SALE Tl. : 0596 68 03 25.
14 Date limited de reception des offres:
LE MARDI 15 FVRIER 2005 17
HEURES
Reception des candidatures, par pli recom-
mand ou contre rcpiss au Service des
Marchs et de la Commande Publique du
Conseil Rgional, Rue Gaston Defferre -
Cluny 97200 FORT-DE-FRANCE.
16 Date d'envoi de l'avis la publication:
Lundi 31 Janvier 2005
FA 4329



SELARL RIOUAL-ROSIER
92 Boulevard Gnral de Gaulle
97200 FORT-DE-FRANCE
Tl. : 0596 72 50 03 Fax : 0596 63 78 87

VENTE AUX ENCHRES PUBLIQUES

II sera procd MERCREDI 02 MARS 2005
9 HEURES 00 l'audience des cries du
Tribunal de Grande Instance de Fort-de-
France par devant Monsieur le Juge commis
cet effet la vente aux enchres publiques
au plus offrant et demier enchrisseur l'ex-
tinction des feux de :
Un immeuble sis en la Commune de
SCHCELCHER (Martinique) consistent en un
terrain cadastr section T, n" 1042 Lieudit
"Route de l'Enclos" d'une superficie de 8a
32ca.
Le btiment d'habitation comporte quatre
logements, conus en dur.
Il est lev sur deux niveaux, un rez de
chausse et un tage. L'osature est en bton
arm, les murs en maonnerie, la toiture est
faite de deux pans en tles, les menuiseries
en baies vitres coulissantes et jalousies
martiniquaises, et l'ensemble des murs est
peint.
Concertant les amnagements extrieurs, il
existe un mur de soutnement en bordure de
la route, les places de stationnement sont
btonnes, et il y a une clture et un portail
d'entre.
La construction daterait d'une dizaine d'an-
nes environ.
Le btiment a fait l'objet de travaux rcents
d'extension en faade Nord, pour constituer
vraisemblablement un troisime et quatri-
me logement de type studio.
Le btiment semble tre dans un tat de
conservation et d'entretien gnral appr-
ciable.
Le cahier des charges a t dpos au
Greffe du Tribunal de Grande Instance de
Fort-de-France o toute personnel peut en
prendre connaissance.
Los onchres s'ouvriront sur la mise prix
de : CENT MILLE EUROS (100 000 euros).
Pour tout renseignement s'adresser au gref-
fe du Tribunal de Grande Instance ou au
cabinet de la SELARL RIOUAL-ROSIER.
Les enchres se font par Ministre d'Avocat.
FA 4330


ABONNEZ-VOUS JUSTICE


Je dsire recevoir JUSTICE chaque semaine mon domicile
N om ............................................ Prnom ...................................................
Adresse exacte ...............................................................................................


Je rgle par ] chque bancaire ] chque postal [] espces
A l'ordr de Socilt de Ediion Juice

No tariffs: IAN 6MOIS 3MOIS
MARTINIOUE L []

GUADELOUPE
GUYANE 86E E 48 Q 35 E

FRANCE 100 oe 55 e 40 OE








socIT


Jeudi 3 Fvrier 2005- Justice n" 5 Page 12


Tribune

Sectes, sectarisme, communauts sectaires.

Quelle est la vraie question pous nous,

les A.D.F.I. ?
[Suite et fin)


Nous publions la suite et la fin de la tribune de M.
Lucien Zcler, Prsident de l'ADFI.


Si, cela s'ajoutent l'incompr-
hension, la lchet, l'indiffrence
de ceux et celles qui constituent
la parent, comment s'en sortir ?
Se terrer en quelque part, se
replier sur si-mme, se confier
aux psys, en terminer une fois
pour toutes avec la vie, voil les
perspectives qui sont offertes
l'adepte qui tente de ragir ou
qui a perdu tout espoir.
A notre modest niveau, dans les
A.D.F.I., ce sont ces aspects nga-
tifs de la vie communautaire qui
nous interpellent et qu'inlassa-
blement nous nous appliquons
mettre en lumire en dpit de la
position de ceux qui soutiennent
qu'on y trouve panouissement,
bien-tre et srnit.
En cela, nous voulons jouer
davantage un rle prventif,


qu'une function de censeur des
doctrines et des choix religieux,
voire de relais des autorits de
Justice, seules garantes du res-
pect de la Constitution et des
lois.
Certes nous coutons toutes les
dtresses lies au phnomne
sectaire mais restons conscients
de nos limits.
Il faut que les personnel, vic-
times, tmoins ou citoyens res-
ponsables, parent et fassent des
signalements prcis, objectifs
bass sur des faits bien rels et
vrifiables et dnoncent tous les
agissements intolrables mettant
en pril la vie d'individus qui
pour une raison ou une autre, ont
fait confiance des personnages
sans foi ni loi.
N'oublions jamais que les


groups sectaires mutent, s'adap-
tent sans cesse, se ractivent
facilement et avancent toujours
masqus. Ils ne meurent jamais,
mais changent constamment
d'aspect et de stratgie.
Rappelons-nous qu'ils sont des
partisans convaincus de la
Pense Unique donc des adver-
saires de la tolerance et de la
Lacit.
L'A.D.F.I. refuse d'accepter l'into-
lrable et demand aux families
d'tre vigilantes. Elle est leur
coute et continuera d'informer
la population sur ces communau-
ts don't la dangerosit, redou-
table lorsqu'il y a des drives, ne
doit, en aucun cas, tre prise la
lgre.

Le President L. ZECLER

A.D.F.I. Martinique C/o
U.D.A.F. Cit Bon Air Route
des Religieuses 97200 Fort-de-
France Tl.: 0596 71 67 07


Bon Carnaval


A partir du 5 Fvrier 2005, la
Martinique va vivre au rythme
du carnaval. Depuis le dbut
du mois de janvier toutes les
associations carnavalesques
sont en bullition. Car la prio-
de de preparation est relative-
ment court cette anne.
Elections de reine-mres, de
reines, de mini-reines se drou-
lent dans les communes un
rythme d'enfer pour que tout


soit prt pour les jours gras.
La grande parade de Saint-
Joseph du 23 Janvier et celle
du Lorrain du 30 Janvier ont
sonn la charge des carnava-
liers pour des jours gras tout
en fte.
Moments de liesse populaire,
de dfoulement o tous les
interdits sont permis, le carna-
val occupe une place importan-
te dans la culture martiniquai-


se.
Malgr toutes les influences
occidentales, notre carnaval
rsiste et s'affirme de plus en
plus par la quality des cos-
tumes et l'originalit don't font
preuve les organisateurs des
vids, de chars et groups de
rues.
A tous bon Carnaval


i I




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs