Title: Cathedrale Notre Dame de L'Assomption ; Saint-Pierre de la Martinique information leaflet
CITATION THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00083253/00001
 Material Information
Title: Cathedrale Notre Dame de L'Assomption ; Saint-Pierre de la Martinique information leaflet
Physical Description: Book
Publisher: Club Soroptimist Trinite/Saint-Pierre
 Subjects
Subject: Caribbean   ( lcsh )
Spatial Coverage: Martinique -- Caribbean
 Record Information
Bibliographic ID: UF00083253
Volume ID: VID00001
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.

Full Text




Club Soroptimist
Trinit&/Saint-Pierre


LA CATHEDRALE


NOTRE DAME


DE L'ASSOMPTION


Cath6drale Collection priv6e


SAINT-PIERRE


DE LA MARTINIQUE




Durant plusieurs siecles Espagnols, Frangais, Anglais,
Hollandais, s'affrontent militairement pour asseoir leur
supr6matie sur les Antilles appel6es alors les Indes
Occidentales.

La cath6drale de Saint-Pierre est un t6moin privil6gi6 de
l'histoire riche et mouvement6e de la ville, et meme de la
region toute entire.

Les religieux
S. dominicains s'installent
S h la Martinique en 1654.
Leur 6glise conventuelle
est construite dans le
SI quarter du Mouillage A
-' une date qui n'est pas
attest6e. Elle sera
bombard6e et
De -_-. partiellement d6truite par
Sune escadre anglaise en
1- 6glise Dessin de M.C.I. 1667.


De 1675 a 1816, la marine royale et les paroissiens
entreprennent sa reconstruction, l'agrandissant et
1'am6nageant. Les flibustiers 1'enrichissent de leurs
prises de guerre. L'6glise devenue 6glise paroissiale est
d6sormais appel6e Notre Dame du Bon Port. En 1816,
l'assembl6e paroissiale vote la construction d'un clocher.

Par une bulle du pape Pie IX, le 18 d6cembre 1850, apres
de longs atermoiements, la Martinique comme les autres
colonies est 6rig6e en diocese. Le siege episcopal a 6t6
6tabli officiellement A Fort de France, mais Monseigneur
Le Herpeur va faire le choix de r6sider A Saint-Pierre.
Fort-de-France a 6t6 fortement endommag6 par le
tremblement de terre de 1839, on n'y trouve pas de
maison digne de l'installation d'un 6veque, de plus,
l'6glise du Mouillage semble la seule apte A recevoir le
sibge episcopal. C'est ainsi que par une bulle du 12 mai
1853 l'6v8que sera appel6 "de Saint-Pierre et de Fort-de-
France".




De nombreux am6nagements, des r6par: ions indispensables
y seront faits de juillet 1855 a 1856. Cela va se r6veler
cofiteux, le gouverneur sugg6rant
meme que l'on rase l'6difice pour
en construire un nouveau. En 1856,
le tr6ne de l'6veque et 20 stalles
.- sont installs.

En 1863, on envisage la
Ill-K- reconstruction du clocher qui
61 le~zard6 a df etre mis a bas.

Les tours et le clocher don't la
Col.ASSAUVSP construction a fait l'objet
d'innombrables discussions seront
mis en place en 1885, 1'abb6
Cudennec, cur6 de la cath6drale ayant consacr6 beaucoup
d'6nergie pour qu'aboutissent ces projects. La facade est alors
a peu prbs terminee, l'int6rieur regoit aussi de nombreux
embellissements : nouveaux jeux d'orgues, dallage, riche
grille pour entourer le sanctuaire. Des vitraux sont pos6s, les
chapelles de Sainte-Anne et du Sacr6 Cceur ont 6t6 d6cor6es.
Une couronne d'or pourra 8tre place les jours de f&te sur la
tete de la vierge.


LYJ~~


ChCur de la cathedrals avant 1902


Col. M.R.H.E.
















I I 1. - . F -


Cath6drale detruite en 1902 Col. piv6e

Apres l'6ruption volcanique du 8 Mai 1902, il ne
subsiste de la cath6drale que le premier niveau de la
facade occidentale, le sol et une parties du parvis,
inscrits le 27 mai 1980 a 1'inventaire suppl6mentaire
des monuments historiques.

Le maitre-autel en marbre blanc, transport a Paris, au
mus6e de Cluny, ne reviendra A la Martinique qu'en
1939, grace a l'action du syndicate d'initiative de la
Martinique et a la determination de Monsieur
Th6odore Baude. II est remis quelques ann6es plus tard
aux peres ben6dictins de Saint-Pierre. Sa parties
central constitute le maitre-autel de leur chapelle
devenue par la suite chapelle de la Communaut6 du
Chemin Neuf.

Le b6nitier est conserve dans 1'6glise paroissiale Saint-
Laurent a Paris.

Quant aux six cloches, cinq d'entre elles ont 6t6
vendues aux encheres pour etre refondues, en 1907 ; la
sixibme, offerte au Pape et transported au Vatican, a 6t6
ramen6e de Rome en 1982, a la diligence de Monsieur
Mario Mattioni, directeur du mus6e d6partemental. On
peut actuellement la voir au mus6e volcanologique.




Dbs 1914, cependant l'activit6 paroissiale reprend,
alors que Saint-Pierre toujours est rattach6e au Carbet.
Un bapteme y est c616br6 en janvier 1915.

Sous l'impulsion forte de Monseigneur Lequien,
activement soutenu par Monsieur Victor Depaz et les
paroissiens, d'importants travaux sont entrepris et se
poursuivent jusqu'en 1929, sous la direction de
Monsieur Touin, architect. Le volcanologue Frank
Perret, quoique protestant, apporte sa contribution aux
d6penses de restauration.
En 1925, de nouvelles cloches sont b6nies.















CathBdrale en reconstruction Col. M.R.H.E.


En 1939, sous l'impulsion du pere V6nard, 1'6glise
s'embellit: steles et grilles dans le chaeur, chair
sculpt6e et harmonium A la tribune. Grace A la
g6n6rosit6 des gens de mer, les statues de Saint-Michel
et de Saint-Pierre sont install6es. Les trottoirs le long
de l'6glise et les marches de l'entree sont refaits par la
municipality.

Les vitraux lat6raux pr6sentent des motifs
g6om6triques ou repr6sentent les ap6tres et des scenes
bibliques. Ceux de la facade occidentale comportent
des vitrages colors, actuellement fort d6grad6s.

Aussi, le Club Soroptimist de Trinit6/Saint-Pierre a
pris l'initiative d'euvrer A l'installation de trois
nouveaux vitraux dignes de cet edifice.




Avec l'accord de Monseigneur 1'Archeveque Maurice
Marie-Sainte, le soutien de l'association dioc6saine et l'aide
d6terminante de la Direction R6gionale des Affaires
Culturelles, 1'artiste martiniquais Victor Anicet a pr6sent6 un
project symbolisant la resurrection qui a 6t6 approuv6 par la
Commission de la Commande Publique, a Paris.

Des maitres-verriers de grande reputation, les ateliers
Simon, ont 6t6 charges de son execution dans leur atelier de
Reims.

Le Club Soroptimist de Trinit6/Saint-Pierre remercie tous
ceux qui apportent leur contribution a cette action
exceptionnelle. Cette action est destine A enrichir un
616ment important du patrimoine martiniquais, dans notre
ville martyre, Saint-Pierre, class6e en 1990 Ville d'Art et
d'Histoire.


Notre Projet


N.B. : Vous pouvez faire parvenir vos dons a Monsieur le
Cur6 ( Presbytere rue Perc6e 97250-Saint-Pierre), en
especes ou par cheque libell6 A l'ordre du Club
Soroptimist de Trinit6/Saint-Pierre.


OURI


- rx.




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs