• TABLE OF CONTENTS
HIDE
 Cover
 Preface
 Construire une Europe de la culture...
 Preserver notre patrimoine le plus...
 Renover et ouvrir de nouveaux de...
 Sensibiliser les plus jeunes et...
 Une politique respectuese de l'opinion...














Title: Lettre d'information
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00083217/00002
 Material Information
Title: Lettre d'information
Series Title: Lettre d'information
Uniform Title: Lettre d'information (France. Ministère de la culture)
Physical Description: v, : ill. ; 30 cm.
Language: French
Creator: France -- Ministère de la culture
Publisher: Le de´partement
Le département
Place of Publication: Paris
Publication Date: April 2005
Frequency: bimonthly
regular
 Subjects
Subject: Arts -- Periodicals -- France   ( lcsh )
Genre: directory   ( marcgt )
periodical   ( marcgt )
 Notes
Statement of Responsibility: Département de l'information et de la communication, Ministère culture.
General Note: Description based on: No 7 (16 avril 1997); title from cover.
 Record Information
Bibliographic ID: UF00083217
Volume ID: VID00002
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 38155846
issn - 1255-6270

Table of Contents
    Cover
        Page 1
    Preface
        Page 2
    Construire une Europe de la culture et de la communication
        Page 3
    Preserver notre patrimoine le plus emblematique et encourager la creation la plus contemporaine
        Page 4
    Renover et ouvrir de nouveaux de vie culturelle & De nouvelles voies pour connaitre les ceuvres, les artistes et les desciplines culturelles et pour les proteger
        Page 5
    Sensibiliser les plus jeunes et soutenir les enseignements culturels & Soutenir l'emploi et l'activite dans le cinema, l'audiovisuel et le spectacle vivant et promouvoir de bonnes pratiques sociales
        Page 6
    Une politique respectuese de l'opinion et des idees de tous les acteurs de la culture, Une politique culturelle qui reconcilie et qui est un ciment de notre cohesion sociale, Un nouveau ministere qui a du souffle et de l'energie, Un soutien renforce a la presse pilier de notre democratie
        Page 7
        Page 8
Full Text



Supplement au n125 avril 2005


Ministere
de la culture
et de la communication

3, rue de Valois
75033 Paris Cedex 01

www.culture.fr


* *.*.t**


ISSN 1255 6270


upplement

de la Lettre d'Information








SUPPLEMENT DE LA LETTRE D'INFORMATION
MINISTER DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION
AVRIL 2005



Sommaire


Editorial
'A'
-1. La culture, une idee neuve
f en Europe

Preserver notre patrimoine le
plus emblematique et encou-
.f., rager la creation la plus
contemporaine

"., Renover et ouvrir de nou-
S;~-'"' veaux lieux de vie culturelle

.'. J De nouvelles voles pour
.. .-'- connaitre les oeuvres, les
.. :artistes et les disciplines
culturelles
f) et les proteger

S Sensibiliser les plus jeunes et
;"S'..' soutenir les enseignements
S-."- cultures

; Soutenir I'emploi et l'activit6
fr.-- dans le cinema. I'audiovisuel
et le spectacle vivant et pro-
K^ _'a rmouvoir de bonnes pratiques
S- .sociales

Une politique respectueuse
de l'opinion et des id6es de
tous les acteurs de la culture

Une politique culturelle qui
reconcilie et qui est un
ciment de notre cohesion
social

Un nouveau minister qui a
du souffle et de I'Pnergie

Un soutien renforc6 6 la pres-
se,.pilier de notre d6mocratie

Paroles de...

Un-ministre de-terrain et de
dialogue
-" .


Credits photographiques : Snio Herv6 Abadie
poge 1 Jean-Pierre Muller o Emmanuel
Boutier/DIC/MCC g Pierre David D6tail
champagne publicitaire Charles Jourdan, 1978 Guy
Bourdin page 8 Les artistes et technicians du spectacle
vivant Frangois Tomasi/MCC p 1 : Apple com-
puter inc. 2004 p1 15 Farida Brechemier/MCC Pour
tout contact: Paul Rechter Tel.: 01 40 15 84 14



E '^ Directeurde lapublication: Henri Paul
Conception: Paul Henri Doro et Emmanuel Boutier
Impression: PLB Communication
N de commission paritaire: 1290 AD, nouvelle serie
Tirage : 33 000 exemplaires


La culture et la communication, cles de I'avenir

Se suis heureux de vous presenter le bilan d'une annee de travail et d'action
Sau service de la culture et de la communication. C'est un point d'6tape qui
traduit I'engagement de toute une 6quipe sur I'ensemble du territoire national.
Au course de ces mois actifs,j'ai d'abord voulu nouer le dialogue avec I'ensemble
des professionnels de la culture dans notre pays : les artistes et les technicians
du spectacle vivant, de I'audiovisuel et de la communication,bien sQr,mais aus-
si, tous les cr6ateurs, les producteurs, les diffuseurs, les architects, les conser-
vateurs, les archeologues, les professionnels du patrimoine, des archives et du
livre, les artisans d'art et I'ensemble des m6tiers qui font la richesse et la diver-
sit6 de ce vaste secteur.
J'ai en effet voulu placer cette ann6e sous le signe de la reconnaissance qui
est due d tous ceux qui font vivre la grandeur de notre histoire, le rayonnement
de notre culture, sa dimension patrimoniale comme sa capacity permanent
de creation.
J'ai voulu aussi imprimer d ce minister la marque de mon engagement euro-
peen de toujours. Les rencontres pour I'Europe de la culture que j'organise les
2 et 3 mai prochains, en presence de 500 artistes de toutes disciplines des
vingt-cinq pays, en porteront t6moignage.
La reconnaissance des pratiques culturelles, des industries culturelles et des
professionnels de la culture est un enjeu tres actuel, pour le dynamisme 6co-
nomique de notre pays, pour sa cohesion social, pour I'attractivit6 de son
territoire, pour son identity, pour son rayonnement. C'est pourquoi j'ai oeuvre
pour placer la culture au coeur de I'ambition politique de la France.
Loin de se cantonner au < supplement d'dme >, I'Etat, dans sa mission
regalienne, dolt garantir la liberty de creation, I'6panouissement des talents, la
conqubte de nouveaux publics, le rayonnement de chaque expression
artistique, rendre perceptible le d6fi de fiert6 retrouv6e que nous avons entire
nos mains.
Cette ambition s'est traduite tres concretement, par example, par des moyens
budg6taires accrus (+ 6 %),mais aussi par la reconnaissance des droits des cr6a-
teurs,la lutte contre le piratage,l'obtention d'une just r6mun6ration des auteurs.
Faire connaitre au plus grand nombre les oeuvres de I'esprit, renforcer les pro-
grammes culturels 6 la television, en particulier sur le service public et grace a
la t6elvision numerique pour tous, avec des moyens accrus, faire
progresser I'activite et I'emploi, relocaliser les tournages en France, grace aux
credits d'imp6t pour le cinema et I'audiovisuel et 6 I'ouverture de notre patri-
moine historique, soutenir la press, indispensable pilier de notre d6mocratie,
par des measures sans pr6c6dent,toutes ces avancees vont dans le meme sens:
celui de mon combat pour la diversity culturelle et pour la creation sous toutes
ses formes. C'est une mission qui ouvre les cl6s de I'avenir.


Renaud Donnedieu de Vabres
Ministre de la culture et de la communication







Construire une Europe


SUPPLEMENT DE LA LETTRE 'INFORMATION
MINISTER DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION
AVRIL 2005


stimant que ( la culture est une id6e neuve en Europe >
Renaud Donnedieu de Vabres, d6s sa nomination, pr6sen-
te le 7 avril 2004 un Memorandum sur la cooperation culturel-
le europ6enne qui propose notamment que le financement
de la culture devienne une priority dans le financement des
politiques publiques. Un an apres, le 31 mars 2005, il announce 6
la press la tenue des premieres rencontres pour I'Europe de la
culture qui r6uniront les 2 et 3 mai 2005 plusieurs centaines
d'artistes et professionnels issues des 25 pays membres.

Entre ces deux 6v6nements,il donnera tres r6gulibrement une
tonality europ6enne d son action comme le 14 mai 2004 au
Festival de Cannes en r6unissant les ministres europ6ens en
charge de la communication pour que des r6ponses coor-
donnees et coh6rentes soient apport6es d la question du t616-
chargement illegal de musique ou de films sur Internet qui met
en p6ril la creation europ6enne. Quentin Tarantino, president
du jury du festival, le rejoint dans son engagement d cette
occasion, comme bien d'autres r6alisateurs europ6ens, Dans
le m6me esprit, il propose le 2 d6cembre 2004 d Viviane Reding
que la commission education et culture du Parlement euro-
peen inscrive dans ses travaux les modalit6s d'une politique
commune de lutte centre la diffusion d'images racistes et anti-
s6mites en Europe, initiative qu'il prend d la suite de I'interdic-
tion de la diffusion en France de la chaTne Al Manar. L'Europe
c'est aussi un heritage commun que Renaud Donnedieu deVabres
souhaite valoriser en proposant un label europeen du patri-


moine, qui permette 6 chacun de mieux connaTtre les racines
de ses voisins, et un passport europ6en pour les muses.
Accompagnant I'entr6e des nouveaux Etats membres de I'Union
europ6enne, Renaud Donnedieu de Vabres reliance la coop6-
ration culturelle avec la Pologne et propose aux Hongrois et
aux Polonais de d6couvrir une exposition qui retrace quatre
si6cles de peinture francaise, (( Ombres et lumibres >.

Convaincu que < I'Europe cul-
turelle doit se doter d'une
ambition politique >, Renaud
Donnedieu de Vabres rallie
chacun des pays europ6ens
qu'il visit, d soutenir le com-
bat de la France pour la
promotion de la diversity
culturelle dans le monde.
L'adh6sion r6cente de
I'Espagne d cette cause en
est une des illustrations tout
autant que I'initiative des 25
pays de I'Union europ6enne
le 16 novembre 2004 de
mandate la commission
europ6enne afin qu'elle signe
la convention UNESCO sur la
diversity culturelle.










































fin de r6pondre d I'engoue-
rnent de nos concitoyens pour
leur patrimoine, Renaud Donnedieu
de Vabres alloue des moyens bud-
g6taires suppl6mentaires d sa res-
tauration. En plus des red6ploie-
ments r6alis6s des I'6t6 2004, le
ministry consacre 35 ME supple-
mentaires d la restauration de nos
edifices. Afin de rapprocher ce patri-
moine de nos concitoyens,il 6tablit
les terms d'un partenariat nouveau
avec les regions d6sireuses d'ac-
qu6rir 178 monuments et edifices appartenant 6 I'Etat et ceci
parmi les plus prestigieux comme le chateau du Haut Koenigsbourg
en Alsace.
Etablir des passerelles entire un itat qui ne disengage pas de
ses responsabilit6s et des acteurs priv6s qui souhaitent concou-
rir d I'enrichissement du patrimoine national est une pr6occu-
pation constant de Renaud Donnedieu de Vabres.
A chacun de ces d6placements dans les d6partements fran-
cais, il assure la promotion aupres des entreprises et des organi-
sations des dispositions pr6vues par la loi du er aoQt 2003 sur le
m6cenat. Un accord est conclu a Tours le 'er octobre 2005 entire
les entreprises d'lndre et Loire et I'tat pour qu'elles s'engagent
davantage dans des actions de m6c6nat.
Une convention est aussi sign6e entire le minister de la culture
et I'ensemble des Chambres de commerce et d'lndustrie (CCI)
le 15 mars 2005, tandis que plusieurs acquisitions remarquables


rejoignent les collections de I'Etat durant cette ann6e : 130 des-
sins de la Renaissance italienne (m6cenat Carrefour), un chef
d'oeuvre de I'art Dogon, la Vestale du sculpteur Houdon (m6ce-
nat Axa) ou la restauration de la galerie d'Apollon au Louvre
(m6cenat Total). Si la protection de notre patrimoine est un l6e-
ment constant et fundamental de sa politique, le ministry sou-
haite aussi donner un nouvel 61an d la creation artistique sous
toutes ses formes. Des arts plastiques a la creation num6rique,
du theatre de rue au court m6trage,de la musique electronique
6 la danse, plusieurs measures jalonnent son plan d'action en faveur
de la creation artistique.
Ainsi,il lance le 21 septembre 2004,10 chantiers pour la creation
num6rique. II announce le 29 janvier 2005 6 Clermont-Ferrand un
( plan d'urgence en faveur du court m6trage comprenant
notamment une reform de son
financement. Avec le Temps des
arts de la rue, le 2 f6vrier 2005,
d Marseille, le ministry pr6sente
un plan d'action sans pr6c6dent
en ( faveur des arts de la rue,
discipline artistique pl6biscit6e
partout en France ).
Enfin il consacre la reconnais-
sance des musiques electroni-
ques en decorant les artistes fondateurs de la ( scene electro ,.
II apporte son soutien aux associations et aux diff6rentes mani-
festations telles que la Techno parade. II a egalement augmen-
t6 de manibre significative les aides aux festivals de musiques
6lectroniques.


SUPPLEMENT DE LA LETTRE 'INFORMATION
MINISTER DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION
AVRIL 2005


Preserver notre patrimoine

le plus emblematique


C"
r
-


ii'


... I
,
,1 .. 1 3


i'`
:-..1.

.b *


;1







De nouvelles voices


SUPPLEMENT DE LA LETRE D'INFORMATION
MINISTER DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION
AVRIL 2005


Renover et ouvrir


6senclaver la culture, faire en sorte qu'elle s'ouvre d tous les
publics, aider les oeuvres et les disciplines 6a tre davantage
connues,am6liorer et cr6er des structures d'accueil, constituent
aussi les principles d'action de la politique de Renaud Donnedieu
de Vabres. La renovation, tout d'abord, d'6tablissements cultu-
rels tels que le mus6e d'Angers ou celui de la pr6histoire des Eyzies
de Tayac qu'il inaugure respectivement le 17 juin et le 19 juillet
2004 ou la Maison de la culture de Grenoble qui rouvre magis-
tralement le 17 septembre 2004, donne un nouveau souffle aux
lieux emblematiques du patrimoine cultural en mobilisant les res-
sources de I'Etat. II rouvrira 6galement les portes du Grand Palais
ferm6es depuis plusieurs ann6es au public. Des les prochaines
journ6es du patrimoine, les visiteurs pourront admirer la r6nova-
tion de sa verriere et assisteront d de nombreux 6v6nements. La
creation de nouveaux lieux de vie est
une priority comme I'illustrent le
d6marrage du chantier de la future
cit6 de I'architecture et du patrimoi-
ne, la prochaine construction du
centre des Archives nationals de
Pierrefitte-sur-Seine, I'ouverture du
Centre national de la danse et I'an-
nonce faite 6 Lens par Jean Pierre
Raffarin et Renaud Donnedieu de
Vabres de I'implantation dans cette
ville de I'antenne r6gionale du Louvre.
Le ministry a aussi inaugur6 le 23 juin
2004 le nouveau Jeu de Paume,
space d6di6 6 la photographic et d I'image. II est parvenu le
8 novembre 2004 d un accord pour la renovation de la salle
Pleyel qui sera d6sormais g6r6e par la Cit6 de la musique. Renaud
Donnedieu de Vabres s'attache enfin 6 d6senclaver des terri-
toires ruraux prives d'equipements culturels en leur permettant
de se doter de mbdiatheques comme celle inaugur6e 6 Meuzac
(Haute-Vienne).


es son arrive, Renaud
Donnedieu de Vabres a
souhait6 marquer sa confiance
dans le secteur public de I'au-
diovisuel et dans sa capacit6e
s'ouvrir aux probl6matiques cul-
turelles. II a souhait6 que les
chaTnes du service public favori-
sent davantage de programmes
culturels 6 des heures de grande
6coute. Lors de la presentation
de son budget, il alloue 18 ME de plus d Arte et France T616visions
pour qu'ils repondent 6 son objectif. II leur demand notamment
de faire plus de place d la musique dans la continuity des pr6-
conisations du rapport r6dig6 par Veronique Cayla.
II opte de meme le 24 d6cembre 2004 pour une norme simple
de diffusion (MPEG2) de la television num6rique terrestre (TNT) afin
que les Francais b6n6ficient d'une offre elargie et gratuite de 14
chaTnes don't une d6diee d la diffusion d'emissions culturelles bap-
tisee (( France 4 ,. Parce qu'lnternet est egalement un moyen
d'acces privilegi6 d la culture, notamment pour les plus jeunes,
Renaud Donnedieu de Vabres mene une offensive sans pr6c6-
dent en faveur d'une offre culturelle 16gale et diversified.
Apres s'btre engage 6 soutenir aupres de I'Union europ6enne le
principle d'une baisse de la TVA sur le disque,il parraine le 28 juillet
2004 avec le minister de I'industrie la signature d'une charte
entire les fournisseurs d'acces et les producteurs de musique.
Refusant le tout-r6pressif en matiere de lutte contre le piratage,
11 privil6gie la p6dagogie,ainsi que les ministeres de I'industrie de
I'6ducation et de la recherche au Forum des droits sur Internet
d'61aborer un guide sur les vertus du t6elchargement 16gal. Cet
ouvrage est diffuse le 21 mars 2005 aupres de dizaines de milliers
de jeunes internautes. Renaud Donnedieu de Vabres propose
de meme d I'ensemble des professionnels de participer d la mise








SUPPLEMENT DE LA LETTER INFORMATION
MINISTER DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION
AVRIL 2005

en oeuvre d'un observatoire des pratiques de telechargement
de films et de musique afin de mieux en comprendre les r6alit6s.
II encourage les maisons de disques 6 accelerer la num6risation
de leur catalogue afin de proposer aux internautes une offre
alternative d celle de sites ill6gaux. Le president de la R6publique,
Jacques Chirac,a lanc6 une r6flexion sur la num6risation du patri-
moine cultural europ6en et sa
mise 6 disposition acc6elree
et 6largie sur Internet. Le
ministry de la culture experti-
se aujourd'hui les conditions et
modalit6s techniques d'une
num6risation a grande 6chel-
le du patrimoine des biblio-
theques europ6-ennes. Le
num6rique et les r6seaux sont
d6sormais le vecteur principal de diffusion de la culture. Internet
est un space de choix pour I'expression de la diversity culturel-
le. Les oeuvres europ6ennes comme leurs cr6ateurs m6ritent d'y
tenir une place pleine et entire.


Sensibiliser les plus jeunes








n presentant le 3 janvier 2005 un plan de reliance de I'edu-
.. cation artistique et culturelle,Franqois Fillon,ministre de I'6du-
cation national et Renaud Donnedieu de Vabres souhaitent
( preparer les nouvelles g6n6rations a d6velopper leur esprit cri-
tique ,. Un Haut Conseil 6 I'education artistique est cr66 pour
mettre en oeuvre dans le temps les modalit6s de ce plan. En
modernisant les locaux de I'Ecole national des arts d6coratifs,
qu'il inaugure le 23 novembre 2004 avec Christian Blanckert son
pr6sident,le ministry de la culture affirme aussi son attachment
au enforcement d'un ensei-
gnement de quality dans des
domaines aussi divers que les
arts plastiques et le design,
auquel une exposition Design
en stock est consacr6e entire
le 20 octobre 2004 et le 16 jan-
vier 2005. Plusieurs d6cennies de creation y sont pr6sent6es
et tout particuli6rement celles r6alis6es pour le compete
du Mobilier national. Par ailleurs, une r6forme de I'enseigne-
ment de I'architecture pr6voit I'harmonisation des diplimes
aux normes europ6ennes du LMD (License, Mast6re et
Doctorat) et enforce la recherche en architecture par la
creation de doctorats.


Soutenir I'emploi et

I'activite dans le cinema,

I'audiovisuel et le spectacle

vivant


6s son arrive, Renaud Donnedieu de Vabres announce que
la question de l'intermittence du spectacle ne saurait se r6su-
mer d celle de I'indemnisation du chomage. < Mon but est de
promouvoir davantage d'emplois permanents et de conforter la
I1gitimit# et la sp6cificit6 des m6tiers des artistes et des techni-
ciens, du cinema, de Iaudiovisuel et du spectacle vivant. .
A sa demand plusieurs experts Nlaborent des propositions en
faveur de I'emploi et la creation dans le spectacle vivant com-
me Bernard Latarjet, directeur du Parc de la Villette qui remet
son rapport le 10 mai 2004 et J6rome Bouet, directeur de la
musique et de la danse, du theatre et du spectacle. Mais c'est
afin de r6pondre d I'appel lanc6 par les artistes et intermittent
exclus du nouveau syst6me d'indemnisation du chOmage, que
Renaud Donnedieu de Vabres institute un fonds provisoire finan-
c6 par I'Etat au lerjuillet 2004 qui permet d ceux qui ne peuvent
pas justifier de 507 heures d'indemnisation sur 10 et 11 mois d'etre
indemnis6s. II prolonge cette measure en 2005 et propose aux par-
tenaires sociaux de travailler ensemble 6 la mise en oeuvre d'un
nouveau protocole pour I'emploi dans le cinema, I'audiovisuel et
le spectacle vivant sur la base des propositions faites par Jean
Paul Guillot, expert nomm6 en septembre 2004 pour mettre 6
plat I'ensemble du syst6me. Se battre pour I'emploi, c'est aussi
cr6er de I'activit6 comme celle qui d6coule de la relocalisation
des tournages de films et de fictions t6l6vis6es en France. En met-
tant en place un credit d'imp6t pour le cinema 6tendu en 2005
d I'audiovisuel et en appliquant une politique attractive pour les
tournages dans nos muses et nos monuments historiques, Renaud
Donnedieu de Vabres contribute d la relocalisation de 128 tour-
nages en France parmi lesquels Marie-Antoinette de Sofia
Coppola d Versailles, les Rois Maudits, de Jos6e Dayan relocali-
se de Roumanie au chateau de Pierrefonds et enfin I'adapta-
tion du Da Vinci Code au Louvre.






7 Une politique culturelle
SUPPLEMENT DE LA LETTRE INFORMATION f
MINISTER DE LA CULTURE ETDE LA COMMUNICATION qui reconcile
AVRIL 2005


Avocats d'une moralisa-
tion des pratiques d'em-
plois, Renaud Donnedieu
de Vabres, Jean Louis
Borloo, ministry de I'em-
ploi, du travail et de la
cohesion social et
G6rard Larcher, ministry
d6elgu6 aux relations du travail, renforcent les moyens d6volus
6 la d6elgation d la lutte centre le travail illegal (DILTI) qui multi-
plient ainsi les controles des soci6t6s audiovisuelles qui abusent
du recours d de I'intermittence. Ils ont permis le croisement des
fichiers pour v6rifier la coherence des informations fournies et per-
mettre de rendre les contr6les plus efficaces.
Partisan de I'exemplarit6, Renaud Donnedieu de Vabres mobili-
se les societes de production comme les t616visions publiques et
priv6es sur la base d'un code de bonne conduite en matiere de
recours a I'intermittence. Ainsi 7 % d'artistes et technicians voient
leurs contracts p6rennis6s en un an au sein du group France
T6levisions.


Une politique respectueuse

de I'opinion et des idees
!. I


i e ministry renoue d6s avril 2004 les fils du dialogue rompu
depuis un an avec les artistes et les technicians. Tout au long
de cette ann6e de travail, il r6unit ainsi 6 5 reprises le conseil
national des professions du spectacle. Le 8 octobre 2004, il orga-
nise 6 Saint Denis les (( Entretiens du spectacle vivant ) qui per-
mettent 6 pres de 800 com6diens, musicians, danseurs, chor6-
graphes,auteurs, compositeurs, metteurs en scene, cr6ateurs de
lumiere,d6cor et costume... de s'ex-
primer. II elargit ce dialogue aux 6lus
en mobilisant les parlementaires lors
de deux d6bats sans pr6c6dent. Le
9 d6cembre 2004 tout d'abord 6
I'Assembl6e national puis le
ler f6vrier 2005 au S6nat. Ces d6bats
seront poursuivis par de nouvelles
auditions devant les commissions
culturelles des deux assemblies. II
appelle de m6me les collectivit6s
territoriales en Avignon 6 soutenir
ses d6marche en matibre de sou-
tien 6 I'emploi cultural et lance la
creation de plusieurs comit6s r6gio-
naux pour I'emploi dans le spectacle
(COREPS) auxquels il participe per-
sonnellement comme 6 Besangon.


,.ec Vivre ensemble, le ministry present le 15 d6cembre
2004 un programme de manifestations en faveur de la tol6-
rance et du respect des differences. Chaque 6tablissement du
minister de la culture propose des manifestations sur le respect
de I'autre comme les commemorations du centenaire de la loi
de 1905 sur la separation de I'Eglise et de I'Etat et celles de la
rehabilitation du capitaine Dreyfus. II recoit I'association Averroes
qui milite pour une plus grande diversity au sein des r6dactions
des radios et t616visions franqaises. Concernant I'accessibilit6 des
personnel handicap6es,la commission culture handicap a enga-
g6 le 30 novembre 2004 de nouvelles measures.


Un nouveau minister



pres plusieurs ann6es de travaux,
un nouveau batiment dit des Bons
Enfants est inaugur6 par plusieurs
milliers d'agents et de parisiens
au 182, rue Saint-Honor6 : une adresse
nouvelle pour un minister moderne,
envelopp6 dans une audacieuse
r6sille de m6tal, ouvert sur le public et
rassemblant ses services dans une
proximity immediate avec le Palais Royal.


Un soutien enforce a la

press



n jetant les bases d'un
nouveau mode de rela-
tions entire les 6diteurs de
press, la Poste et I'Etat,
Renaud Donnedieu de
Vabres a annonc6 le 22 juillet
2004 un effort budg6taire
sans precedent en faveur de
la press 6crite, veritable
pilier de la d6mocratie : le
montant de I'aide de I'Etat
pour la p6riode 2005-2008
s'6elve 6 242 M. Un engagement exceptionnel en faveur de la
modernisation de la press 6crite a 6galement 6te entrepris :
48 M seront ainsi consacr6s en 2005 au financement de nou-
veaux dispositifs d'aide 6 la press. Pour renforcer la lecture








SUPPLEMENT DE LA LETTRE INFORMATION
MINISTER DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION
AVRIL 200oo5


de la press quotidienne par un jeune public, le ministry a pro-
pos6 en 2005 deux mois d'abonnement au journal de leur choix
aux personnel ayant 18 ans dans I'ann6e. L'Etat prendra en char-
ge une parties des frais postaux. Cette measure concern 780 000
personnel d'une m6me classes d'age. Rappelant que la liberty
de la press 6tait < le plus pr6cieux des droits de hommee ,,, le
ministry a rendu un hommage appuy6 le 29 juillet 2004 aux jour-
nalistes morts ou disparus en mission. ( Ils ontpay6 du prix de leur
vie pour un metier qui est plus qu'une profession : la veritable
passion dinformer >.



Paroles de ...


Arts de la rue


ue14 se f6licite le 18 f6vrier 2005 St6phane
Simonin, directeur de Hors les Murs.


Musique en ligne

Renaud,Zazie, ou Francoise Hardy.


clament le 14 janvier 2005


Patrimoine : transfer collectivit6s locales


Un ministry de terrain et de dialogue


* Augmentation de :6 du budget 2005
* consacr6s aux moyens d'intervention dans le spectacle
vivant.
* ~ de credits consacr6s au patrimoine monumental.
* : M!i en faveur du d6veloppement cultural.
* La parity est quasiment respectee entire les investissements
realis6s a Paris et ceux r6alis6s en region : % contre 4
* Les moyens destines d I'enrichissement des collections de
I'Etat sont consolid6s 6 .
* pour le service public audiovisuel sans augmenta-
tion du tarif de la redevance (-i '8 Mii ).
* Progression de pres de % des aides directed 6 la press.

Renaud Donnedieu de Vabres,
c'est aussi entire les 31 mars 2004 et 2005...
*' auditions devant les commissions des affaires culturelles
de I'Assembl6e national et du S6nat.
* : reunions du Conseil national des professions du spectacle.
* r6ponses d des questions orales de parlementaires.
* d6placements dans les regions.
* Organisation d'un d6bat dans chacune des deux assemblies
sur les enjeux du spectacle vivant.


lao e ia souligne le 18 septembre 2004 Jean-Paul
Pigeat, administrateur du chateau de Chaumont-sur-Loire.

Intermittents


estime le 18 mars 2005


Louis Schweitzer.


Entretiens du spectacle vivant

spectacle. ; e ; ': via


souligne Marc Slyper de la CGT-


Louvre 2 a Lens
L'ancien ministry de la culture, Jack Lang, dput6 du Nord-Pas-
de-Calais, s'est felicit6 d'une decision qu'il a estim6e -.


, a-t-il d6clar6 le 9 novembre 2004.




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs