<%BANNER%>







PAGE 1

CJ ement Mayioirt ,1358. MI t AMRICAINE 1358 I'I. PHONE N 2242 26me ANNEE N' 7856 I")HT-AU PRINCE (HAU h eui qui IMM | es t u ,nmt$ itl iI'MJJOIIIS iH-anl aprs le •* %  iuiuies, Huousa^nuurai nuM i>ir ,1,, b U8 9rrst hU f| us ravoir m aul aiicuur prissur ce qui •M >eair, Itucheul la plu eo mnjuuf des erreurs humaines. HO.UAICM VENDREDI 30 I)E. EMBKE 1932 Vœux pour le Prsident de la Rpublique et pour le Pays Vi moment o se ferme l'an ne bientt vcue el ou s' mvre la nouvelle, nous venons exprimer des vœux trs chers a noire aine de patriotes ; ils sont ('intention au Prsident eux %  •(') ne exqnis. Von h -./. aussi de l'alcool s ut eur pour liqueurs chez : e meilleur d s Rhums, !)()•• et •i I s e\'raits I L'heure appioche o vous devez choisir vos represen'i dlants pour dfendre vos inMrts la ChambreFMICK I GAETJEI5 1040, Ru du M*g sin d i ph 0 a %  asanca le de paru sou s ces divers angles est chose que nous venons de I exprimer %  Je v et une lois ce devoir ainsi Un Chef de l'Etat aussi qualifi que N}. Steiiiu Vincent un Rays pauvre, mais plein de qualits cherchant o placer sa recou naissance,— quelles chances plus grandes se son! jamais rq coules el quelles circonstances plus propices V fixe.-quelque dur que doive lre son accouiplisscinenl poulies autres, adversaires amis, et pour lui-mme,— une seule clo>e imporle : le ralis ir, l'.t C'esl ainsi que loulo i. :he, Joui de en apparence, devient Nouvelles tranares Par radio, —o 'J'J Dcembre Par 13 voix contre '.), la Walteau, au j irdin du Luxe n(Commission Snatoriale desibourfi finances a rduit de 5 miliiauls :s milliards l'mission Lu s bons du Trsor, La Com|n (selon Snatoriale des l'iiianccs, sous la prsidence de lM. Joseph Caillaux, a entendu hier le ministre des finances, au sujel du 12' provisoire. Les membres du Gouvernement se sont runis hier %  n Conseil de Cabine! au ministre des Affaires Etrange tes M'" Boncour. cetni) nu Biiat, ne put s v rendra qu' 18 lis. 15. M. (.hron, ministre des finances, arriva p< u f ap^s M. Boncour. Le Prsident du Conseil et le ministre les finances ont rendu compte de leurs dmarches a,u sujet du 12 provisoire. Le premier passa en revue les divers problmes extric ira et dclara l'impossibilit de C .unir aujourd'hui un (.uvanl contenir 2o0 tonnes de morue, une eale frigorifique pouvant contenir 100 lonn< s de poissons gels. Il a une capacit de .'{."> m. 3. RUI .CARII-:.— Alors que rovpr.side.nl rlq Conseil se trouvait prs du r ii, une vr ble manifestation se d roulait devant le Palais. L i foule attendait avec impri lience la formation du QOU,I ministre. La loi martiale a t mise en vigueur. I TATSUMS. M MM, partira celle aprcM-midi pour ; NeW*York, Il aura une euln vue avec M. Norman Davis ni, d api es lui, si b en qualifie pour servir d'intermdiaire entre la France et les Li is Unis, ganis un festival en l'honneur du grand peintre du 18* \iijle des tted Iriifiienie tl St llt.n'ir Salon de coillore auquel son! I annexs on Rar et un Restaurant. Prix avantageux. LE DINER DIPLOMATIQUE AU PALAIS UT 'li [icourt, celui I la Ch irades I) i ; \|.i l ;n MII. le lie ilciaiil : lin. Sous hef de la M ijson diliiaiie, le lieiilenanl Mer.'cron. Durant [oui le cliner el '|>is. In Musique du palais '! rpublique qm charma les invits. .! Ma li Cesl jeudi 22 dcembre courant qu'il cul lieu, œuvr par la maison Dereix.l qui s'y surpassa. Le Pri [ fient de la Rpublique qui I esl aussi le Prsident de. amue grand programme d'or" arc el.de progrs enlrepris l^r le Chef de P^tat doit lre poursmyj,C'est pourquoi vous devez aooor 1er vos syropainies .i des citoyens donl la cou lu te vous toujours pa1-11 droite, honnte el fir conforme a la politique d ,idu Gouvernement, Citoyens, ruine e pour votez phltryons, traita magnifiquemenl ses invits qui taient : Monseigneur Fiefta, No Apostolique, Monsieur I'. Vyiett, Ministre de France, le Ministre Amricain el Madame Norman Armour, le Mini tre Dominicain el Madame M 11.. leChef.del'Occunatlon 1 l M ;<;,,, h, i iii| ( Monsieur Shephi l,Ch irg d'Affaires de S. M. Britannique, Monsie ir d Mdleis, Cb irg d'Affaires d Italie, Monsieur Dayid ba> '^H'" Cl\ai d'Affaires a> Cul., Le Gnral Cominan'I dU la (iu-de eL.Mme Wi| lll.nns, le Conseille[,,.;,.. |el M;i(|;m,(. de la Rue, MonB gneur Talb. Scrtai le de li Nonciature, M. P. de Fran queville, Secrtaire dt la galion de l'imicc le Secrtaire de la Lgation Dominicaine et Madame de v l le 2me Secrtaire de la Lgation des Etats-Unis et M;.-i qarne Heath, le i'.en-.c Seer< I ire (je la lgation des l.l:ilsUni.s ei Madame Drew, Mon: sieur Edraund Watt, Chancelier de li Lgation Britannique, le Prsident du Tribun I de Cassation el Madame Er esl Dquyun, le Prsident de la Cl moisalle Rsi i Vin •< al. donl •ions ne devons p is oublier fee accoutume, sul Iroupour chaque convive le mol aimable. MWUMWMM TUIMOCLS LAFONTANT ••mine 1er Dput d %  la Ca pitale. l'Htel de Ville o ce iu a rapp irl que trois %  ' le ..i.i iln n.us somme* l'T.ile %  , m e uns i %  l<"tirs I lis ,,1'ii%  soil I'IMI.T'l %  • te. s'en• 11, il n'y iv.nl ry s j •i e qn e m i iss 'u\ ,!,• .. ,;,,,. ce 'l MIS la mono me n iclre de I leur club. Oins les oaves de c ilui oi taient si n i %  mes -i\ c boul*ill rf RHI I s \: THE <: \<.lli;i' DOR, raison l'occupation prolonge. JVo ... voit (/lia lu Maison Ren '.MOX-lAXT.me du Ma,,, m ,/, l'Eta 1718, nous et s •um Madame et MemoiwW. le trouver ce qu'il faut p ur tre les Reines des fte ...n vu l'Hte] de Frorce, mercredi dernier, un touriste qui refusait />,< linemeul d,regagner le bord d l'heure o son ludeau levai! l'ancre. Il waitfait un excellent ,1,'jeuier l'Htel, el de digestif /'/ digestif il en lail urrinr i ne /dus vouloir regagner \em York. Ou cotnprc a ... /o/7 qu' l'CSSH, les h, tes vont encore de travers v ///<• certains Membres du t'u' %  eun reprochent au Presv'id 'le/ riquez d'avoir viole les •itatuls el rglements. '/<>/// cela conduit tout droit au professionnalisme.Et ce scia tant mieux pour les uns cl les autres. ...voit '///c l'on trouve a un pri.\ invraisemblablement rc~ Iri vingt varits de chemises d'ho urnes cl de qualit' •'/• /. n la Maison Ren /. gracieux Chef du Cil'iia i'arlieuliei du Prsident d'Hati, le Qhef J de rEtat-Major Pisidentie' n\oi. — Sous le titre modeste Essai sur les Constitutions ea Cheflt sous^hef lu' 9 ^ Protocole. l'Ingnieur en Chef !" f SH^ rR^u^iS?" 114 ?" de la I). CM'., le Chef du '" V 'V ,' '''V/''', N;I ," ,l,;,l(4 Service d'Hygine Publique, £J?' organiss pour la Nol ble d'ordures cl qu'il est tout dans les diffrent* quartiers \de mme temps que la M.S.A. de la ville et une Ion rptera \ fusse enlever. au soir du ,'tl dcemtxe et! ... u vu uvee honte des l'Arbre de NJ agrment de i touristes mercredi dernier bratombola oll' rf au Palais Na(///(•/• leurs kodacki sur ce tional par Melle Azia Viospectacle donl l'Hatien n'a cent au pr li' de ses petites [pourtant pas la responsable protges de la Saline: lesllilc pupilles de St.-Joseph .. Il si des lors niturel qoe l'Admi-' ... voit que La Loterie Nanistration Com nunale s 'ms.l liou ak .^a wrle prendre rure d'un exe m • parti le si du (jffrfiii. Ton tirage def' la "'nier prochuin. I.c billet se 'foui l'heure, c'iers en'"'"'''" ''""'' do//flf ' ,"""' s "' fonts, deux d entre vouMni. /;" cmlr % lt " lo u f !" gna par le son, recevront de ""1 !" lle J 0 } la n f, ? u T les cadeaux particuliers quel no/ Cesl ""' r """' %  spnntanm n 1 VI le Prsident de 1 1 Rpublique a en* core eu la gentrense pense < id'oftrir. Que teantres toute, photographe de haltes per[lois n'en (fardent nulle hn\*<>nnalds .Et n'est-d pas irameur, le sort n'iirail nu |j, voriser tout le monde a 'M oi. Et oui-, celle lo'erie de \' t avait leoa en ouze de la Vi-i chec lit4 lu enfin de remercier Mr F uric Duvignau I qui si qlljirf,,c l" e Unb: '' ,,; 11 !1 l; s " 'eut, et sans bar bl nche con,ie ', : ,n J1 ,ii ." •'•"";' ti i ciiSPinen n ne ce oir e c trs dcide vainc" il votre n nne .'on i PSt k esprer 'quelle justi liera le Premier Citoyen de Port* : e nom qu'elbp m Prince, contre celui de Entre gnrale:Gdes 0 23 • %  '• Il .. Somptueusement l*i b i-e C 25 **n retard. i Voiture 0,&Q Mis



PAGE 1

PAHR 2 LE MATIN S MO Dcembre 1932 ItilUII Karbaiimmii DontU renomm tat universelle %  gard s premier place Demandez oartout : UN BARBANCOURT Dpt : Rne^dei Csars? a^ CVISION ou uiw nm U HUIS DE JANVIER 193sHj A REGION DUPORT-AU-Pnii*Ct Si.. 3&'/efnpeVa/urc.!se) tiendra .u-dessus de la normale pendant toute la premire se* maine, mais du 7 jusqu'au 2 la temprature baisseia av v trs peu d'exceptions vtn e J5 et 19. A partir du 22 thermomtre montera de nouveau au-dessus de la no • maie. Le baromtre ne sera bis que pendant les premiers deux jours, puis du 14 au 20 et la tin du mois enco e. \ On doit s'attendre trs peu de pluies. Ce n'est que vers les 10 et 11 entre les 17 et il vers les 25 et 20, qu'il y aura quelque chance de voir des pluies, probablement quelques traces entre le 3 et le 5 dans les parties montagneuses de la rgion. En gnral le ciel sera tr peu nuageux, Ifsaut aux jours indiqus pour les pluies. | Les prvisions seront un peu incertaines pour le moisi qui vient par rapport l'apparition de la comte perioj dique Tempe qui n'a pas | t revue depuis^JlSoG. L'arrive de ces visiteurs tranj ges amne'touiours des perturbations,^ non calculables, par rapport leur lort champ lectromagntique. — C'est l'astronome du Goi.verne~ ment d'Australie, jVr Kerr Grant, qui l'a dcouvert l'I niversit d'Adlade. 11 se peut bien que la ve* nue subite de celte comte soil la cause de l'absence des pluies qui taient prvues pour la dernire semaine du mois de Dcembre. Lis astronomes attiibuenl aussi sou inlluence l'absence de la chute extraordinaire des m torites, des lonides laquelle on s'atteudait vainement dans le cours du mois prcdent. L. GENTIL TU'PENUAr IL I LGATION DE .FRANCE Mr WIET, en quittant Port au Prince.exprime ses omit] et connaissances son vil regret de ne pouvoir pi nuire personnellement cong de tous et les assure de sou meilleur souvenir. (I n'y aura pas le 1< r ; r,< Vier prochain de rception A la Lgation de France -'oi-'J casion de la nouvelle auuf 1 i HA1TIANA CITETALDY CJBSOIR La grande producton de L'once Perret : Kœnigsmark l'.ii entier. Entre : 0,60 ; Balcon : 1 0 DIMANCHE 4 heures 1 2 : imtine Le lieutenant de la Reine avec Jean Petrovich et Agns Ester hzy. Entre :0,50 ; Balcon : 1,00 A S HEURES Le grand drame : La chtelaine du Liban En entier, 14 parties; avec Arletle Marchai et Ivan Petrovich Entre r 0,50 ; Balcon : 1,00 LUNDI2 JANVIER 4 heures 1/2 : matine Le beaa film demand: La voix du rossignol et La Ville des mille joies avec Jean Morat Entre : 0,50 ; Balcon : 1.00 A 8 HEURES i < film que l'on aime La dernire Valse vie v\\ti> ruUli ei Suzj V vxen. JEntrt< : 0,50; Balcon .; 1,00. IN p|(jl)AN[ VERMOUTH IDAL APRITIF INCOMFAR •C_^._-r 17/ ... Ptillant ... Le SEC est mis vieillir f> mois jusqu' ce qu'il soit devenu dlicieusement sec. I Voil Clicquot SEC, le prlr de ceux qui apprcient un got pailait. Dlicieux TOUT SEUL, il relve vos autres boissons lavorites. C\\ea^no\ CVuifa E C < GINGErl ALE SUPREME AGENTS (ft)Molir 4 Laurii, P. 0. I10\ M, Port au-Piiucr %  il D< .IA1I.1 1. I TONIQUE DBGESTIF RECONSTITUANT Contre A MIE digestive, ANEMIE d'origine resp.ra oire, ANEMIE consomptive, ANEMIE par excs de travail intellectuel ou corporel. g ANEMIE8 conscutives aux Maladies aigu 's, ANEMIE des Pays chauds -. et C0Qtr les Maladies du TUBE DIGESTIF. lliul qm latteit ni /''" d< foo.ooo Ullrei manant du Corot mdical, aucun., prpwatloti ipeu) re omparte lu PEPTO-FER du D' JAILLET pour gurir Anmie. la Chlorose, !<• %  PAles couleur*, i< ; mauvalaei Digestions etj en gonenlf toute Dbilita. MODE D'EMPLOI : Un pilll erre liqueur Immdiatement ocrs le repas. tire s DAIlUASsi: Frres, 1.1. Rue l'nvce, IC l* \1 IS <- > Dmll : Toutes bonnes Pharmacies VEM1C: ;P'0 5 SO FA3BR1ATO i N i '"*'••' LIA" CANSELMOC Le prsent avis vous est donn telles lius utiles et de droit. Veuillez agrer, :her Monsieur.mes salutations distin* gues. Emmanuel AHMAND, Secrtaire du Grand con seil de TUSSH. Pour copie conforme* F. 11. Vie Sportive U.SSH Grand Conseil tic 11 mon des Soiides Sportives I Initimes, c mposdu Prsident Fondateur de l'Union Sportive Haitiemte. Club doyen, et des anciens Prsidents de 1 USbH, institu [par l'article XI du Titre 111 des Statuts de l'Union. Correspondance N'o 2 Port-au-rrince, le 26 dcembre 1932. A Mr Franois Hrard Secrtaire de la Violette Atliletic Club" et Membie du Melbouro Club, Clur Monsieur, J'ai l'honneur de vous an-' m \ G a f ,, ,y. l,,us ,M >lres >, /, i renls et ail es. reniement bien noncer au nom de Grand slIu ., mnent U)US SSTtMrt de Conseil ilr 11 mon des boctlis a Capitale que de Ption Ville, Sportives hamenneSAut votre particulirement les Filles de la re.p.ie en date du viugt deux Sagesse, Ici Frres de l'Inslitudcembre courant, a t talion Saint Louis de Gnnzague, voriblement accueillie par qui leur ont donn des preuves ce ('-rond Corps, et que,dans de sympathie i occasion de la sa sance de dimanche 25 orl d< dcembre courant, il a t LON ROCHER FQLIBRE, dcide de lever la radiation dont vous avez t indivi duellemeot trappe par le Conseil de TUSSH. En attendant que. par mes V. COMEAU MONTASSE & CO AGENTS GNRAUX SE VEND A PORT AU-PRINCE t ED. ESTVE & Co, A BCLT Au Bon Morch >,Ch. PICOTJLET Aux Grands Vins de Bon eau:; ", *• DEPIIX, R. & N S DA & Co, MrrnsAAHAS Razar Nnticml", Alphonse DSIR, G IAU RCNGiJAU La Maison Verte ", m me Je ai.ne CHENET "B zr du Pont St Grau t ", P.ml AND-iE E Mrc u Champ de Mais ", Albric ANDR • Baaar du Chemin dcsD lia)". Et. dans touo 1 :.catos et remt ur ts d Por au Prl ce. SAYIMEN liRTIfl ( IVtii fivf v .citt ItEV JILIB Mil' 0LTTBfJetea •>j atHlTTTt\mi)(S! Uare ). ^Madame Veuve Lon Hocher Require, les familles Fquire, Lahens, Laroche, Olivier, Benjainiu, Justin Juste,Vieux Bourdon, Nhivard, Veinard, Mouls, Arnoux, Nicolas, Joseph, l'.ugA Hatitina Pour la Xocl Taldy avait offert ses clients pour la dernire lois La Douceur d'Aimer, ce chef-d'œuvre du parlant qu'on ne cesse devoir et d'entendre. Aussi Halia na -,regorgeait de monde. Le lilm t fut, une fois de plus, applaudi avec un enthousiaste qui tait presque du dlire; et il a sembl que l'appareil nvail rais toute son me pour ajouter BU succs de la matine. La lumire, la synchronisation, lotit tait parfait. A quand, Taldy, le prochain parlant avec Victor Bouchei. qui est devenu avec la Douceur d'Aimer le favori du dtiblic? A l'ttat normnl \tr. t'.cnts n< r, jauntres ni ternes. Pour vous en convaincre essaye? KOLYNOS—un seul centimtre sur la brosse sche, deux fois par jour. En trois jours vos dents seront nettement de trois tons plus blanches. Mieux que les ptes ordinaires KOLYNOS nettoie et blanchit les dents glace deux de ses principaux composants: L'un—le plus fin dtersif connu de la science—mousse et s'infiltre partout dbarrassant les interstices des dchets alimentaires, cause survenue le 17 Dcembre courant, enlev leur atleclion. Leur regrett poux, frre, beau-frre, oncle, neveu, parent et alli. Et les prient de trouver ici soin, le Grand Co.iseil vous l'expression de leur protonde I fasse parvenir une expdition gratitude. > certifie siucie ei contenue Port-au-Prince, le 2 DI de r8 decis'on.je VOUS a vite canine 1032. 'que vous tes aujourd'hui %  i . - %  Œnhtai'S ABONNEZ VOUS AU JOURNAL \ cietes S^nm* iiaiticiiLes. i ( l L£ MA UN Le chapeau chic Madame Le chapeau leutre que nous venons de recevoir mrite d'tre vu. car c'est le cha peau rellement chic, le dernier cri parisien.de toutes les lormes.de tontes les couleurs et pour tous ges: dames.demoiselles et hiieius. Nos sacs main de couleurs mo les si D e^..l< ment beaux. MU SON DACC4RETT 1727, Rue ( ourbe principale de carie. Il supprime la dccl jration et empche la formation du tart'e. L'autre assainit la bouche, la protgeant, Binai que les gencive, contre toute infection. Bouche et dents sont nettojrt rapidement et compltement, 1 lissant paratre l'mail dans sa resplendissante blancheur naturelle. Pour avoir de dents saines d'une blancheur clatante, de gencives fer:.cs et roses, employez KOLY NOS. Vous ne le regretterez janviii KOLYNOS Antiseptique 30 Le plus conomique —un centimtre suffit Jouets! Jouets! Jouets Aux Cent Mille Article* LES,, PLUS BEAUX ET A MEILLEUR Mi ; 1 "lin les jouets des (.eut Mille Articles sont arn es Passez les voir. Ce sont, comme dlubitude, les plus peaux de la place.



PAGE 1

1-E MATIN 30 Dcembre 1932 PAGE 3 TEKKAPL4 L'Automobile la plus adaptable Hati. Une automobile construite avec des matriaux de 1re oualit. Une automobile de dsignation mo lerne qui assure une longue dure et incorporant la beaut |et le confort. Une automobile rpondant aux exigences de nos ro IUS te! qu AUCUNE AUTRE AUTO NE LE PEUT. La Terra plane court plus vile, grimpe mieux les ctes, acclre pi us facilement et va plus confortablement qu'aucune autre Jfuilo de nos jours, quel que soit son prix. Cei s adresse aussi bien aux autos de fabrication Europenne. Une simple dmonstration vous prouvera ces faits. —O— Les spcifications sont les suivantes : R0DE8 EX METAL BLANC INOXYDABLE CLITCII AITOHATIQI E IKUIS IIItliFS CARROSSERIE:Dl)KE PIECE h\ ACIER t. CYLINDRES 70 II. P CHASSIS EN X COLLEURS D'OPALE UMIEZ-VNS UNE VOITURE f)F LUXE OUI GRIMPERAIT U COTE U PLUS RAIDE D'HATI EN TROISIME VITESSE ET OUI DEPASSERAIT EN COMPARAISON DE SON PRIX ~ LES EXTRAORDINAIRES PRIX DE VENTF SUAIANTS : ADSTEK IS<\ loi. 935,00 TOIHIXG mm C0ACH 995,00 COUPE SEDAX SPECIAL SEW 1.030,00 1.075,00 1.125,00 Le bas prix ({entretien, provenant du plus moderne gnie, rsuA nue de aazoline oui est extraordinaire. KNEER'S GARAGE, Distributeur. RUE PAVE, PORT-AU-PRINCE, PHONE : 2318 S 2234 dans conoBatterie CITADELLE LA BATTERIE DU MOTORISTE AVIS Effectivement garantie, car elle eat remplace SANS EXTRA en cas de diaut de construction. E CITADELLE Or 8.0C PLUS FORCE 1^,50 LUR O. UTE 15,00 %  FABRICANT "~ ROEPAVEc PHONE : 2318 2234. LE FAIT EST INCONTESTABLE Il h u in Saillie C'est la quintessence des meilleures varits de cannes d'un vaste territoire runissant les meilleurs terroirs I C'est ce qui fait son arme. ] GOUTEZ ET COMPAREZ! Pour Gurir Julier MIGRAINES, CONSTIPATION CONGESTIONS, TOURDISSEMENTS EMBARRAS GASTRIQUE IL SUFFIT de prendre l'un de va repas (toui lee deui jour* uuUiuiill, un* PILULE JDEHAUI 147,Rue du FaubourgSt-OMM.PAJUS Mais I! faut exiger lisviritifelts qui sont tout fait blanchas | et lur chacune daequallee le* aeete DEHAUTAPARISI •oui ir.'-. lisiblement imprima* an nWr Un aperu Compagnie Gnral [ Transatlantique I Le steamer Si Domingue tenant de Bordeaux via les Antilles franaises, Santiago de Cuba etles ports du.Sud est attendu ] Poit*au-Prince le samedi k 31 dcembre au niatin. 11 repartira le mme jour pou les ports du Nord, PuertoPlata et le Havre via Fort-de-France. f Le maniteste et la liste desj passagers''reus par avion soct la disposition des cliei.ts en nos bureaux. P. M. ALT IKK I, Agmi Gnral T.iv H ) Qnal, porter-Prince boite Postale; A 174 Tlphone No 3220 VOTRE CUISINE, MADAME... La nouvelle nous vient de s Etats-Unis, naturellement. Uu homme .est rest six mois sans manger et il se porte merveille. A ceux qui lui ont demand son secret, il a coolie : Je m'tais mis auparavant pendant 'huit jours a l'usage^ de l Manlgue des Lsines de Port-au-Prince et de Si Marc. Bec-Fin. LETTRE OUVERTE P ^ R ETRE EPATAIT :'.."£. H1RB. S'AMCtBR RIS-ir 1 envoie ORATUITBTMKNT NOUVEL ALBUM h iiaii n U w, fartti.ort-, eiee'a.**., M.MmlJmm fteelitlon< Stntltleaeallu M Vf lUefttt d Mene* occulta. La Station de l'Etoile Rouge souhaite que l'anne 1933 soit plus heureuse et plu prospre sa nombreuse clientle. Fllc^protile de cette re nouvelle pour soulflei un petit secret aux autre> Propritaires d'automobiles pour leur viter les dpenses trop souvent rptes et It pannes qui, ordinairement, le contrarient. D'o vient la cm M *? C'tat eu cherchai)! toujoui plus bas prix que beauIcoup d'automobilistes souf* trent de ces enuuis. Par consquent, l<> plupart desCommerai 's sont obliges de commander des pneus et accessoires spcialement pour pouvoir conteuter celle catgorie d'acheteurs. Mais, cependant, tous les consommateurs ont subi le contrecoupBon march cot cher •n se servant des PNEUS "DAYTON". Et aprs c'est bien simple cependant plus simple m me que l'œul de^Chnstophe Colomb, il su Hit d'y penser, c'est--dire d'acheter vos pices de rechange et vos Pneus 'Dayton" la Station de L'Etoile liouye. 'Ceci oomit rside de prft-ituct dans la supriorit et ia duml'ilit des articles qut l'on arhte. Si vous voulez tre convaincus, demande:/, d'abord a ne clients quels profi's ils o pu re il n les au te* 1929, 1930, 1991. 193i o COMMISSION GARDENIA FOOD 0 4*2, CARMIN SI MI T NEW-Youk, U.Esl votre dposition pour n'importe quel article que vous desirez des Eti Is-Uoiv, oy. unanl com:ni ion. Ecrire pour n geignement*. I Un petit aperu d'articles que la Maison Daccarett vous propose et dont vous pour rie/, avoir besoia pourj 11 fin I anne : Costumes Palm Beach!pour ho mues et |eunes gens.Gilets de Ibnelle pour hommes,Camisoles pour dames, Mi-bas loic pour fillettes. Bas Sport pour hommes.Cravales Lavalliera pour garonnets. Chapes ui pour garonnets, Un joli assortiment de rideaux en guipures. Chemises habilles plis et mille plis Chemises "ArruW blanc e (| iet*. gants, etc, etc. MAISON uACCARETT \1, Hue Courbe '4



PAGE 1

Vendredi 30 Dcembre 1932 Le Malin 2be*ne ANNEL • Port-au-Prince Tlphone : 2242 4 PAGE! Colombiaii \ Steamship Company Inc, (Lion* olqmbieJwe) | aux Herbes, blessai • Tlphone: Nu 2328 Vgtfg*^ i Philippe Gchette, 32 portail St-Joseph; bls Inse iixl.xg.mhe, ar M lie. i /• ie Chi'uft ir I, M 23 dcembr 1932 rne Rvolution, blessure con a < Louis Clu-rles. 2'> ns, Wlurl ,< u (U j r hevelu. Iliiilal Ornerai II i Accidents (JrantlcB i !c %  'ors V. ar'. N w York 1 2 I cembre 103 '., directement nur Port-aur r.ce, o il es 1 ; Itendu !•' %  j %  : vitr 1933, e mie le m." ne je ur directe j u,-. vo i ,, blet mrol pour K'ng> oc, Pucri | du cuir chevelu. COI)' 20 BD*, n i Su \V coa Frsn on ' \Y erl pai H •' ' hros om %  n • !'; ( %  / :• -, P 1 Ult, • '< I • CI f'nlombin, Curiegint et OisI Ffnelon Rrny, 77 ans, ne t ,ba! t C. Z .prenai I Ir malle | Amricaine; contusion du bJ 11 PW "victoire Chrie.; 2? ans. CiBossales I e I ce Interne aile R iu< he du nez. Looi in, n sns, rue ides Miracles; blessuie Iran I 1 ..A la in Le vapeut li; 'i Voy. de retour des | orts Colo i biens, Cristobal. Canal Zo < c Kingston est attendu P i : • -Prince e jeudi • > janvV T.) :;. en route le mme directement pool New Vo'k pn Dant fr*, malle el passaJ • s. port ou*Prince, le 27 I) cambre 19! Wm. E, BL1 0 Germaine Paqoittt, '22 an ; Place Ste-Aune; bles-ure co i tuse du ne/. et i u soin cil. Maun< e h uostbetx -, 25 '. Poste Marchai) ; lr ctu e d majeur de \\ roi in dro S:-.luste Pe i8ainl, 34 ai '. Portail S Jose h; blessure co tact rg on s os orbitaii dro Dumi rzie Guen •-1 53 Portai L g <• ; bl tsure qnante il' 'a m i Bmilia Fern • / 3 Grand Ro< ; mm %  %  hun de la joiigauch Avise les consommateurs deson LAll ru I '! ou il a rduit ses piix comme suit : LAIT CONDENSE SUCRE CAISSF OE 48.14 H'O Caisse d'Epargne Populaire^ Si vous ne voulez pas tre? ,,. ;, B |] d< ; oun n q" >nd 11 hisi i ra venue, ne M; /. pas LiqaU : soyez l'ourmi. Pn „, pour cela le th n in de h Caisse d*Epargne Populaire: ;;;;•; rue des Csars, verse/. I, coutie un joli livret, ce que vous avez il votre poche,sl modique qui'; "il ni,me un simple ni< h I ; — renouvelez ce geste ihaque semaine ou chaque n nia ; •t ; u bout de l'anne, vous uon /. toutes prles vos ren j es et celles des votre. J't mme, au Iko de ougd'icr brutalement la Cigale, \ oui pourrez lui ten lula main en Fourmi devenue misricordieuse, parce que la I nvre n'a qu'un lort, qui est son excuse : e'est d'ignoi-r la Caisse t'Epargne Populaire. Attenlion I -> vritable larine < 'Hati rst eu venle d8ps Ion es les Kpicciii s, • •; sachets de c i ucj 4-i le dix centimes m. Au Bon Marche, chet Mr M.A. Boll. A la Maison Ver!* 1 ("rue pHvee) Chez. Laurence; u niimni-el L|oie. ,1 seph Cassagnol SU pont Si deraud, — Simon Vieux Oand'Uue. .'vec cette lcule on lussit larii ment taire h s meilleures bouillies,gteaux, cr j < s • la gla< e, etc. "our obtenir une h une CTu'e.employez un litre deux \n< de lait pour ''" i etit : hit de 0,05 centimes o-. r\ rocidi z comme r %  •' 1 i -(.e au choc dat '.-si BUSfl la nieiller e ri > ure des bbs et dei esto mat s de icats. ( hante > l jambe dioile. Hendrick Moris e, l an, Egalit; blessure tranchante de l'avant-bias. Amame Dals, 16 oe Lami rre; blessure pi e ,: plante du pi< ri g al .\. g beau, 28 rue Traversi > ;blesure i nie du ; .;;-" d I •''• ) dm i i ci St Hila re, 5 an, B vc oe S arth ; b ssure conIUSI du I" 1 '. M x Ai guste, 11 ans, rue d s Fronts--Foi tb; blessure contuse des '.'enoux. Tnrse n vil, 12 ans, rue du PeupL ; conlui ion du poignet gauche. 21 dcembie 193 St-llilaire SI Elme, 65 ans, Maich Salomon; blessure con- tuse de la U vre sooneuie. Lebrnn lli aire, .'i'.) ;ms, Grd'Hut ; rosion du cuir i beveln I l) ipral Thiband, 36 ans, rue du Peupli ; blei Ira hante du m< n >' E ma (.h 'i ans. aven Bolossi jb'essm e ontuse il" p /. Arnold Pi ni. 23 uns Rolossi ; blessure In ai h ; v 1/3 inti. de la jambe gauche. Frai o'8 IV milus, 26 ans, Bolosai ; blessure h h ate do coo de pii ^ % D h %  Lina < brism, 18 ans, Sec lion Bouvii i ; roa on du genou di oit. Juliama V rgiU, ' %  ', 1''liuBoucsa; bl sjr< > oiiluss de la joue dro i •. 25 dcem David GJ 20 u, Crois Naw-Bar LAIT COHDENSt SUCRE I LAIT EVAPORE LAll EVAPORE DE ?40,3 "liE ,B UE 4f;p 91.lt ni OR Vf> 9 S. R AU DfTAII OP 0.14 CENTIMES DETAIL 0,04 DFTUI 0.11 PfTAIl .0 Rappi l< i"vo is n.f le meilleu le plus pur et i.\rr ( ox. le i us r i h Bue du BBnfia**ti de 1 Et^t.. ^ 0 801 — En lace Maison sa es Itmmesaux bbs el iux m Centrae ces et ehiodes, et les di S*r L'tablissemei t le mil m | r tn i NSE I V t n crme i iREet i n esi reco ,e*.Ii s; employ av i-iiti %  • l'i ; < s 'Ml. h.SHESSE\ PU le < j i n .n eiii-s el usn • P n h C i u es nui n: ar de la ville, cause de k : grande t< rrass entoure de { beaux arbres Si vous voulez^ passer \iu n ornent pgrab i ,mp i m e rendez ui s ;i Navv Bar, i-ii l'on vend lse Sa i Mil an fi M onio San-Millan, Mr i i Mm • Eori |ue SanMillan %  s Mme Vve Franrjsci ofints vielle Ela lia S nMil Madame Carm 'a Ramirez v Kodrig u /. ' | mis, Ml G llei m" ""T %  es et i m I •. Mi el Mm \llx Olig i" t enl i ainsi que es parents et ans remt rcient si cn IIK ni lo s les amis de la provii ce de la espi i qui U ur on d nn des n qui s de symi ath>e l'n •• i n de l.i mor' i e leur i e grHl^( : Mme Jos S m .h/7/ m. i i Anila Esralona |f (i leni de croin .. I ,. (ni de gri ti'r.i'i i oi l-R" Prince, le 28 ci bi 1932. \'1S leur deiapier blanc Kawas Cigarettes Papier noir Avion KAWAS On PEU r : ihrfqner d. s lei mi ni bi • s ave du lai du Si vous n'y croyez oas, fumrz I Cigarettes KAWAS el vous en serez c i vaincu. Le ; blic app i nve nlaisir Mr. I %  rt A. Il illv l lit i sam meni, < cicule No 7. e ves et"d s en ajzrieu lure t i,. cal sur la de oand %  reux ••unis ,-t coi i••• u i ml tant de la a Province, qui ..m h %  i pprci le articles qn' I blie dep • quelque l m < ans Ha \lom n I . e t • • cule renferma '' cuanilr s 17, 18 19 et 20 i Iraitent de la culture el de i p paration con mercia'e, i our IV zporl ; m, de la Fi> ,B n ane, de l'Orange du Citron ei de l'Ananaa, Que '"eux qui veulent s'en procurer un eieinplaire.doat le nombre es! I rci ment restreint, s'empressent i f ire pirvei ir leurs nom, adi es^e et souscription de 2 gour> des. soit en personne ou par voie pos'ale recommande, a !J Bibliothque Moderne iLa Liseusef.au No (K55, rue n.ints-Ueslouches, Pi.-rt-au Prince, DE FIE UN PETIT TOUR A TERRACE-GARDEN ChezW. KAHL Peiionvi le nlus i i;oo >. d d'alt'l ide. L'iablmem i %  i ons de 'or' er Prin >. Seulement 15 inu'es d'aul •• nue evrellele tsrli; te Vues m-rvei Irn-f del ville ••' u |.ort. B lissons •!. u • s espces. ra > le ce roi le II1LIIU U^UILIIU Vrranpeinen s : %  • %  • pom le nenian> d< ionr, a •emaine on de mois Votre premire visite V a L'HOTEL ANSONIA raiso ), corfimera votre bon indexons donnera ment, iuitifiera la confiance ne vons nona aurez aemr 'e pn rions S'irantissonl votre appr ible oalrona^e l'Hte \e n'ns s,^lrrl de *ort-ail-Prinre. Nous vous suggrons d*arrtei vitie chambre d'avrnee Assure/, vous la g*i ral Ac-rident Pire & Lite Assurance Corix. ration Lld. de Pei h GScol lanJ. ) 41 — *^ A vendre IJjiensiles dea: i go Pour rai obifts su vanti .' i Lu salo com i • ;; pices < n i ooi. Une sa..e a mangei prenant points en noj l ii Irifi dain et un four rca.. electric ( Gnral i tiic) ie chanibie rou bci ri marenant 4 pices en n \. ie chambre %  m n m,ren u i n b Tenuu uin ; IO er | ,ii ses, b ibii t ar ( n erie. .^ dres er au D I en'rr l et 4 heurt i. m £, prs de l'ayetiue Bellevue i ASSUREZ VOUS ia General Accident Lire & Liie Assurance Corporation Ltd. de Perth ( Scotland ) ^ ai \L >. est une des plus puissantes et des plus vasies organisatiou Je ce genr couche jamais sur son champ d'action qui embrasse le ses I' i ices rou cendie couvrent aussi les dgts occasionnes par la touder .lires pour Automobiles couvrent vola, incendie, malveillance, dommages os sa personne ou dans ses biens. s i aritim s mi >es pai ses branches d'Europe sont payables en Ha,ti idents sont valables dans l'univers entier. Tous les voya. aurs devraient donc prendre la prcaution de se munir d'une police contre accidents '000 dollars, la prime aunuelle u'eiaut que de 1/2 % soit 20 dollars C, C Veuve F. BERMINGHAM, Aux Caves PROGRS NOUVEAU RHLJM NOL\EAl) Ehuro diciux got exquis Prix rduit WCflPLDtFIJWIT TOUTE C0ICU1IEI Ctaiiin Vierge Chez N. NAZON i ILNCF CF 'A so EN Acent Gnral pour Haiti. Pyrt-au-Prmce. 1 • G1LG JEAN BLANCHET Jrmi S fT FAIT n MP nr||j fJ||f jfpjj p P M : J O I dans des condition* rifcn D'ASRPSIE rp: w M F. SEJOHRKF Angle des rues Rouget du Centre.


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/07189
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Friday, December 30, 1932
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:07189

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
CJ
ement Mayioirt
,1358. MI t AMRICAINE 1358
I'I. PHONE N 2242
26me ANNEE N' 7856
I")HT-AU PRINCE (HAU h
eui qui IMM |es tu,nmt$
itl i- I'mjjoiiis iH-anl aprs le
* iuiuies, Huousa^nuurai
nu- Mi>ir ,1,, b U8 9rrst.hU f|
us ravoir m na>aul aiicuur pris- sur ce qui
M >eair, Itucheul la plu eom-
njuuf des erreurs humaines.
HO.UAICM
VENDREDI 30 I)E. EMBKE 1932
Vux pour le Prsident
de la Rpublique
et pour le Pays
!
Vi moment o se ferme l'an
ne bientt vcue el ou s' mvre
la nouvelle, nous venons expri-
mer des vux trs chers a no-
ire aine de patriotes ; ils sont
('intention au Prsident Rpublique el de noire Pays.
Au premier, dont la haute el
preneuse amiti nous honore,
nous souhaitons que sa tache
lui soil lgre ; et cela sans au-
cune ironie irrvrencii use le
noire pat, nous qui savons
bien que cette tache est la plus
lourde de loules.
M.lis la nature morale a pla-
c en chacun un lment de se
rnil, qui est le secret des mes
l'oit, s : c'est le senliinen du de-
voir, cest-due la conviction
profonde et sure que, l'occa-
sion de chaque acte, ce que Ion
lait est bien ce qu'on don laire
en plein accord avec l'espi il de
la lche dvolue et avec les lins
d'inlre! gnral.
Qji donc, mieux el plus que
M. Sinio Vincent, peu! appr-
cier
que
donc peul se vanter davoir une
conscience mieux claire? yuel
pief d'Etat peul. moins que lui.
donner prise l'influence des
aines contingences '.' El qui
ajonc, enliu, peul tenir la
balance o se pse la qualit les
actes, celte balance que, avant
de l tenir gale pour tous,
chacun a pour dcwm de tenir
gale pour lui-mme V
Vr, un homme de f'eijver-
gure, de la taille et le la hau-
teur du prsident Vincen, la
lerche du devoir, considr
les aclcs de
une li Ile
la vie puDIl-
iiiesure V Oui
lgre en ralit el s accompa-
gne de lu pai.v intrieure, mille
lois plus picicM.e (|ue toute
autre.
Avec nos sentiments renou-
vels de fidle amiti, tels sont
les vux que nous lormons
pour noire premier magistral de
la Rpublique, comme tant les
seuls conformes sa grande dis-
tinction et sa rare culture.
Par le fait mme, nous trou-
vons la formule du souhait le
meilleur que nous puissions ex-
primer pour le profil (te la d-
mocratie hatienne. Qu'a rien
lail dans tout le cours le son
histoire, celle dimoci-'ie d-
sempare que coi rir prs un
sauveur ? Cesl la gense de
loules ses agitations : tantt el
sous la frule du despotisme,
elle s'agite pour la libert ; tan-
tt et sous les suggestions de la
licence, elle aspire aprs l'ordre
et la discipline ; tantt sous la
botle de I i jnorance, sou inslinci
la dirige V< rs les plus capables ;
tantt, enliu. avant les plus ca
pables, elle est en qule de plus
de conscience.
Nous ne pouvons donc, sous
sa direction actuelle, que sou-
haiter a ce Peuple qui, depuis
ajssanpe, cherche sa voie el
conditions de progrs, de
rencontrer enfin un rgime lui
assurant le rgne de la liber
de l'ordre, de la capacit et
la conscience.
l'i) ensemble de telles cf,n(ji-
lions ne p'.-ui ttts ralise que
sous la formule du dtvoir lelle
Idal rliiiiu
il y u
Vingt-ciu-i an*
- o
ALIX
30 annes
ROY
A succ.
'F
I
l-E Matin-, :i i Dcembre /.*?
I
N'OUBLIE? PAS..
i
AUX ELECTEURS
DE 'PORT-AU-PRINCE
Citoyen*
Le RHU.H NEC TAU,
lic>eux * (') ne exqnis.
Von h -./. aussi de l'alcool s ut eur
pour liqueurs chez :
e meilleur d s Rhums,
!)() et
i -
I s e\'raits
I L'heure appioche o vous
devez choisir vos represen-
'i d- lants pour dfendre vos in-
Mrts la Chambre-

FMICK I GAETJEI5
1040, Ru du M*g sin d i ph0a
asanca
le
de
paru
sou s ces divers angles est chose que nous venons de I exprimer
Je v et une lois ce devoir ainsi Un Chef de l'Etat aussi qualifi
que N}. Steiiiu Vincent un Rays
pauvre, mais plein de qualits
cherchant o placer sa recou
naissance, quelles chances
plus grandes se son! jamais rq
coules el quelles circonstances
plus propices V
fixe.-- quelque dur que doive
lre son accouiplisscinenl poul-
ies autres, adversaires amis, et
pour lui-mme, une seule
clo>e imporle : le ralis ir, l'.t
C'esl ainsi que loulo i. :he,
Joui de en apparence, devient
Nouvelles tranares

Par radio,
o -
'J'J Dcembre
- Par 13 voix contre '.), la Walteau, au j irdin du Luxe n-
(Commission Snatoriale desibourfi
finances a rduit de 5 mil-
iiauls :s milliards l'mission
Lu s bons du Trsor, La Com-
|n (selon Snatoriale des l'i-
iianccs, sous la prsidence de
lM. Joseph Caillaux, a enten-
du hier le ministre des finan-
ces, au sujel du 12' provi-
soire.
Les membres du Gouver-
nement se sont runis hier
n Conseil de Cabine! au mi-
nistre des Affaires Etrange
tes M'" Boncour. cetni) nu
Biiat, ne put s v rendra qu'
18 lis. 15. M. (.hron, minis-
tre des finances, arriva p< u
f ap^s M. Boncour. Le Prsi-
dent du Conseil et le minis-
tre les finances ont rendu
compte de leurs dmarches
a,u sujet du 12 provisoire. Le
premier passa en revue les
divers problmes extric ira
et dclara l'impossibilit de
C
, .unir aujourd'hui un (. il des Ministres comme e e-
lail convenu.
-- L'aviateur Ren Lefvre,
I Pm-s-Su) on en
li [( e !.c\au\- pli
11. j m minute*.
- , \ nr d o; venel a
t n in amb sadenr prs
du Quirinal en rempl ce-
rnent c M. de Beaumarchais,
dcd.
Hier aprs-midi, les ad
mirileurs de Watteauonl or-
- L'association amicale des
anciens (lves de l'Institut
National d'Agrononre oui r-
form la 1re assqci don. Ils
oui tabji un comit provi
soire d'organisation.
On vient de lancer le
plus grand chalutier de Fran-
ce. Il ,i une longueur do 70 m.,
uni vitesse de 19m,5. Il con-
tient 2 cales de poisson p >u-
vanl contenir 2o0 tonnes de
morue, une eale frigorifique
pouvant contenir 100 lonn< s
de poissons gels. Il a une
capacit de .'{."> m. 3.
RUI .CARII-:. Alors que
rovpr.side.nl rlq Conseil se
trouvait prs du r ii, une v-
r ble manifestation se d
roulait devant le Palais. L i
foule attendait avec impri
lience la formation du qou-
,i ministre. La loi mar-
tiale a t mise en vigueur.
I TATSUMS. M Mm,
partira celle aprcM-midi pour
; NeW*York, Il aura une euln
! vue avec M. Norman Davis
ni, d api es lui, si b en qua-
lifie pour servir d'interm-
diaire entre la France et les
Li is Unis,
ganis un festival en l'hon-
neur du grand peintre du 18*
\iijle des tted Iriifiienie
tl St llt.n'ir
Salon de coillore auquel son!
I annexs on Rar et un Restau-
rant.
Prix avantageux.
LE DINER DIPLOMATIQUE
AU PALAIS UT
'li [icourt, celui I la Ch ira-
des I) i ; \|.i l ;n .
mii. le lie ilciaiil :
lin. Sous hef de la M ijson
diliiaiie, le lieiilenanl Mer-
.'cron.
Durant [oui le cliner el
'|>is. In Musique du palais
'! rpublique qm charma les invits. .! Ma li
Cesl jeudi 22 dcem-
bre courant qu'il cul lieu,
uvr par la maison Dereix.l
qui s'y surpassa. Le Pri [
fient de la Rpublique qui I
esl aussi le Prsident de. am-
ue grand programme d'or"
arc el.de progrs enlrepris
l^r le Chef de P^tat doit lre
poursmyj,C'est pourquoi vous
devez aooor 1er vos syropa-
inies .i des citoyens donl la
cou lu te vous toujours pa-
1-11 droite, honnte el fir
conforme a la politique d ,i-
du Gouvernement,
Citoyens, ruine e
pour
votez

phltryons, traita magnifique-
menl ses invits qui taient :
Monseigneur Fiefta, No
Apostolique, Monsieur I'.
Vyiett, Ministre de France, le
Ministre Amricain el Mada-
me Norman Armour, le Mi-
ni tre Dominicain el Madame
M 11.. leChef.del'Occunatlon
1 l M ;<;,,,h, i iii|(, Monsieur
Shephi l,Ch irg d'Affaires de
S. M. Britannique, Monsie ir
d Mdleis, Cb irg d'Affaires
d Italie, Monsieur Dayid ba>
'^H'" Cl\ai d'Affaires a>
Cul., Le Gnral Cominan-
'I dU la (iu-de eL.Mme Wi|
lll.nns, le Conseille- [,,.;,..
|el M;i(|;m,(. de la Rue, Mon-
B gneur Talb. Scrtai le de
li Nonciature, M. P. de Fran
queville, Secrtaire dt la
galion de l'imicc le Secr-
taire de la Lgation Domi-
nicaine et Madame de vl.
le 2me Secrtaire de la L-
gation des Etats-Unis et M;.-i
qarne Heath, le i'.en-.c Seer<
I ire (je la lgation des l.l:ils-
Uni.s ei Madame Drew, Mon-:
sieur Edraund Watt, Chance-
lier de li Lgation Britanni-
que, le Prsident du Tribu-
n I de Cassation el Madame
Er esl Dquyun, le Prsident de ,
la Cl
moisalle Rsi i Vin < al. donl
ions ne devons p is oublier
fee accoutume, sul Irou-
pour chaque convive le
mol aimable.
MWUMWMM .
Tuimocls LAFONTANT
mine 1er Dput d la Ca
pitale.
l'Htel de Ville
- o
ce iu

a rapp irl que trois
' le ..i.i
iln n-
.us somme*
l'T.ile ,me
uns i
l<"tirs I lis ,,1'ii-
soil I'imI.t-
'l te. s'en-
11, il n'y iv.nl rys j
i e qn e m i iss 'u\ ,!, .. ,;,,,.
ce 'l mis la mono me n iclre de I
leur club. Oins les oaves de c ilui oi
taient si n i ! mes -i\ c
boul*ill rf rhI I s \:THE <: \-
<.lli;i' DOR, raison l'occu-
pation prolonge.
JVo
... voit (/lia lu Maison Ren
'.MOX-lAXT.me du Ma,,, -
m ,/, l'Eta 1718, nous et s
um Madame et MemoiwW.
le trouver ce qu'il faut p ur
tre les Reines des fte .
...n vu l'Hte] de Frorce,
mercredi dernier, un touriste
qui refusait />,< linemeul d,-
regagner le bord d l'heure o
son ludeau levai! l'ancre. Il
waitfait un excellent ,1,'jeu-
ier l'Htel, el de digestif
/'/ digestif il en lail urrinr
i ne /dus vouloir regagner
\em York. Ou cotnprc a
... /o/7 qu' l'CSSH, les h, -
tes vont encore de travers v
///< certains Membres du t'u-
'eun reprochent au Presv'id
'le/ riquez d'avoir viole les
itatuls el rglements. '/<>///
cela conduit tout droit au
professionnalisme.Et ce scia
tant mieux pour les uns cl
les autres.
...voit '///c l'on trouve a un
pri.\ invraisemblablement rc~
Iri vingt varits de che-
mises d'ho urnes cl de qualit'
'/ /. n la Maison Ren /. foulant, 1718, rue du Magasin
de l'Etat. On i, trouve aussi
le plus bel assortiment de
jouets qu'on ail jamais vu
l'oi I -uu-l'i inec. ttilisc. < es
POBLICIlTIiffi REUES
Avons reu le bulletin
trimestriel de la Direction
Ce lrale du Service X;ition.d
de l'Enseignement profession
nel. plein de matires int-
ress inu, i variesqui mettent
. ii celiel les activits de cet
Important service.
Compliments a Monsieur
deux renscif/iicmenls.

...voit que c'est aux \nw s ng
Paris, chez RaphaH Brouard,
\auUn lient achetai les plus jo-
lies cravates Passez donc vous
en rendre compte cl vous lire
beau
a Chambre des Dputs, l'A I- h ,. ' B onweur
n nstrateur Gnral desPos- SSl ^recteu^ el remer
es el Mme Andr Faiibe.! |t."'U,,,S lm,ir l(> gracieux
Chef du Cil'iia i'arlieuliei
du Prsident d'Hati, le QhefJ
de rEtat-Major Pisidentie'
' n\oi.
Sous le titre modeste
Essai sur les Constitutions
ea Cheflt sous^hef lu' 9^
Protocole. l'Ingnieur en Chef fSH^ rR^u^iS?"114?"
de la I). CM'., le Chef du '" V 'V ,' '''V/''', N;I ,",l,;,l(4
Service d'Hygine Publique, J?' <- l'-C-Hilunii,
Mr Moniils, fnanieur aV S.ui?? (,,ll(',t'"u Ch nies
de 180V) a nos jours.
I'Judi s fouilles donl nous
recommandons d'autant plus
volontiers la lecture que M
Tcrlonge, de l'opinion
raie, esl u\) spcialiste
questions.
. - r 11 i \m in ........
gene-
de ces
A L'AVENUE POJPlIRD
no ne, Directeur de D a miens,
le i rdei de Port-au-Prince, h
Prsident du Club-Cmon (l
iiau'a.me MagJoire, le Secr-
taire d'Kiai de l'Instruction
Put)lique et Madame Paul
Salomoii, le Secrtaire d'Etal
des Finances et Madame Lu-
cien Hibbert, le Secrtaire
l'Etal des Travaux Publie
Mine Fanfan, le Secrtaire! ois at uuns nie
l'Etal des Relations Extrieu- -., l'attention de
des [ravaux Pu*
blics sur l'tat dsastreux de
l'avenue Pouplard. a et l,
des frous qui peuvent oeoa*
sionner, et pour les voitures
et pour i pitons, de fa-
ctieux acci ots.
-----T----ai
ces et Mme Rlancliel, I. v i us-
Seci ha ire d'Cial la .insin e,
le Cbui de Division au D-
partement des Relations !
[rieures, le Prsident de la
Commission d< s Relation i Ex-
trieuresduSnal el M" Pierre
) so muez
liiZ MlOi il
i
tous publions avec plaisir
l aimable speech ,ie bienvenue
prononc nar Mademoiselle
H/tarit f.ac i nbe r) la fle or-
ganise n " !i Commune de
Port-an Prince-, /./ profit des
entant*:
Me vu ,
M-s-le n d selle,
Messie^' s.
Chers entants.
L*i C'.mv .M'-.tient de Mon-
fsieu- Stnin V;. cent est in-
coq establem ul plac sou% le
sign oblig*,M de la bont, j
nous en wm us poor seules ... voit, en face de In (il j pre'ive*. |yv bouillons popu- eierc. une pile invraiscmbla-
i;.ir.-> organiss pour la Nol ble d'ordures cl qu'il est tout
dans les diffrent* quartiers \de mme temps que la M.S.A.
de la ville et une Ion rptera \ fusse enlever.
au soir du ,'tl dcemtxe et! ... u vu uvee honte des
, l'Arbre de NJ agrment de i touristes mercredi dernier bra-
tombola oll' rf au Palais Na- (///(/ leurs kodacki sur ce
tional par Melle Azia Vio- spectacle donl l'Hatien n'a
cent au pr li' de ses petites [pourtant pas la responsable
protges de la Saline: lesllilc
pupilles de St.-Joseph .. Il si
des lors niturel qoe l'Admi-' ... voit que La Loterie Na-
nistration Com nunale s'ms.l liouak .^awrle prendre
rure d'un exe m parti le si du (jffrfiii. Ton tirage def-
'la"'- nier prochuin. I.c billet se
'foui l'heure, c'iers en- '"'"'''" ''""'' do//flf' ,"""'s"'
fonts, deux d entre vouMni. /;",' .cmlr% lt, " lou*f
gna par le son, recevront de ""1lleJ0}lanf, ?u T
les cadeaux particuliers quel,no/- Cesl ""'r"""'
spnntanm n1 VI le Prsi-
dent de 11 Rpublique a en* !
core eu la gentrense pense <
id'oftrir. Que teantres toute, photographe de haltes per-
[lois n'en (fardent nulle hn- \*<>nnalds .Et n'est-d pas ira-
meur, le sort n'iirail nu |j,
voriser tout le monde a 'm
oi. Et oui-, celle lo'erie de
\' gnenl el no n ne rrotrona
notre I Me russie, que si au
dpart, chatjue visage s'illu-
mine d'un sourire. Ce
sera d'ailleurs la seule layon
de r
vien
.. voit que c'est ,1e tout
* ternit Mr Eugne Mrivs le
liircl que nos grands hommes
s'adressent pour In reproduc-
tion de leurs traits un mo-
narque de l'art, au roi des
plia ographes ?
S LES SPORTS
. ... M <. i v < j ln ,-icuic i;ii, o o
le remercier comme il con* |
dent la dame au grand ai-ur'
Dimanche (1er janvier, I
n s de l'aprs-midi, i' v
sa parc Leon'e, u i
M... ..... w.i|i.iui,iinuira-. , i n
Irice de ce'te heure j-aj gru:i. match de loot-ball -
nomm Madame Frdric Du- ',rr' '"nx tluiPesde lre '/''''
^ ignaud. La se.de la/ni le i "": sv Georges k Oh/mpique.
remerciai aus^i l.s dames et ''.utile de prsenter au pu*
oisellesg'-o nes ici pnur bl'c ,a Premlre quipe qui
vous servirai vous plaire. >t avait leoa en
ouze de la Vi-i
chec
lit- 4 lu
enfin de remercier Mr F u-
ric Duvignau I qui si qlljirf- ,,cl"e Unb: '',,;"11 !1 l;' s"
'eut, et sans bar bl nche con,ie- ,',,:,n.,J1,ii'." '"";'
ti
i ciiSPinen
n
ne ce
oir
e
c trs dcide vainc" il
votre n nne .'on i PSt k esprer 'quelle justi liera
le Premier Citoyen de Port* :,e nom qu'elb- p
m Prince, contre celui de Entre gnrale:Gdes 0 23
' Il .. Somptueusement l*i b i-e C 25
**n retard. i Voiture 0,&Q
Mis


PAHR 2
LE MATIN S MO Dcembre 1932

ItilUII Karbaiimmii
DontU renomm tat universelle gard s premier place
Demandez oartout :
UN BARBANCOURT
Dpt : Rne^dei Csars?
a^
Cvision ou uiw nm.
U HUIS DE JANVIER 193sHj
A REGION DUPORT-AU-Pnii*Ct
Si..
3&'/efnpeVa/urc.!se) tiendra
.u-dessus de la normale pen-
dant toute la premire se*
maine, mais du 7 jusqu'au 2
la temprature baisseia av v
trs peu d'exceptions vtn e
J5 et 19. A partir du 22
thermomtre montera de
nouveau au-dessus de la no
maie.
Le baromtre ne sera bis
que pendant les premiers
deux jours, puis du 14 au
20 et la tin du mois en-
co e. \
On doit s'attendre trs
peu de pluies. Ce n'est que
vers les 10 et 11 entre les 17
et il vers les 25 et 20, qu'il y
aura quelque chance de voir
des pluies, probablement
quelques traces entre le 3 et
le 5 dans les parties monta-
gneuses de la rgion.
En gnral le ciel sera tr
peu nuageux, Ifsaut aux jours
indiqus pour les pluies. |
Les prvisions seront un
peu incertaines pour le moisi
qui vient par rapport l'ap-
parition de la comte perio- j
dique Tempe qui n'a pas |
t revue depuis^JlSoG. L'ar-
rive de ces visiteurs tran- j
ges amne'touiours des per-
turbations,^ non calculables, '
par rapport leur lort champ
lectromagntique. C'est
l'astronome du Goi.verne~ !
ment d'Australie, jVr Kerr
Grant, qui l'a dcouvert
l'I niversit d'Adlade.
11 se peut bien que la ve*
nue subite de celte comte
soil la cause de l'absence des
pluies qui taient prvues
pour la dernire semaine du
mois de Dcembre. Lis as-
tronomes attiibuenl aussi
sou inlluence l'absence de la
chute extraordinaire des m
torites, des lonides la-
quelle on s'atteudait vaine-
ment dans le cours du mois
prcdent.
L. Gentil TU'PENUAr IL
I
LGATION DE .FRANCE
Mr Wiet, en quittant Port
au Prince.exprime ses omit]
et connaissances son vil re-
gret de ne pouvoir pi nuire
personnellement cong de
tous et les assure de sou meil-
leur souvenir.
(I n'y aura pas le 1< r ; r,<
Vier prochain de rception A
la Lgation de France -'oi-'J
casion de la nouvelle auuf1. i
HA1TIANA
CITETALDY
CJBSOIR
La grande producton de L'once
Perret :
Knigsmark
l'.ii entier.
Entre : 0,60 ; Balcon : 1 0
DIMANCHE
4 heures 1 2 : imtine
Le lieutenant
de la Reine
avec Jean Petrovich et Agns
Ester hzy.
Entre :0,50 ; Balcon : 1,00
A S HEURES
Le grand drame :
La chtelaine du Liban
En entier, 14 parties; avec Ar-
letle Marchai et Ivan Petrovich
Entre r 0,50 ; Balcon : 1,00
LUNDI2 JANVIER
4 heures 1/2 : matine
Le beaa film demand:
La voix du rossignol
et
La Ville des mille joies
avec Jean Morat
Entre : 0,50 ; Balcon : 1.00
A 8 HEURES
i < film que l'on aime
La dernire Valse
vie v\\ti> ruUli ei Suzj V
vxen.
JEntrt< : 0,50; Balcon .; 1,00.
IN p|(jl)AN[
VERMOUTH IDAL
APRITIF INCOMFAR
C_^._-r
17/ ... Ptillant ... Le SEC est mis vieillir
f> mois jusqu' ce qu'il soit devenu dlicieu-
sement sec.
* I
Voil Clicquot SEC, le prlr de ceux qui
apprcient un got pailait.
Dlicieux TOUT SEUL, il relve vos
autres boissons lavorites.
C\\ea^no\ CVuifa
E C <
GINGErl ALE SUPREME
AGENTS
(ft)Molir 4 Laurii, P. 0. I10\ M, Port au-Piiucr
il D< .IA1I.1 1. I
TONIQUE DBGESTIF RECONSTITUANT
Contre A MIE digestive,
ANEMIE d'origine resp.ra oire,
ANEMIE consomptive,
ANEMIE par excs de travail intellectuel ou corporel.
g ANEMIE8 conscutives aux Maladies aigu 's,
ANEMIE des Pays chauds -.
et C0Qtr les Maladies du TUBE DIGESTIF. *
lliul qm latteit ni /''" d< foo.ooo Ullrei manant du Corot mdical, aucun., prpwatloti
i- peu) re omparte lu pepto-FER du D' jaillet pour gurir Anmie. la
Chlorose, !<. PAles couleur*, i< ; mauvalaei Digestions etj en gonenlf toute Dbilita.
MODE D'EMPLOI : Un pilll erre liqueur Immdiatement ocrs le repas.
tire s DAIlUASsi: Frres, 1.1. Rue l'nvce, IC l* \1 IS <- >
Dmll : Toutes bonnes Pharmacies
VEM1C:
, ;P'0 5 SO
FA3BR1ATO iNi '"*'' LIA"
CANSELMOC

Le prsent avis vous est
donn telles lius utiles et
de droit.
Veuillez agrer, :her Mon-
sieur.mes salutations distin*
gues.
Emmanuel AHMAND,
Secrtaire du Grand con
seil de TUSSH.
Pour copie conforme*
F. 11.
Vie Sportive
U.SSH
Grand Conseil tic 11 mon des
Soiides Sportives IInitimes,
c mposdu Prsident Fonda-
teur de l'Union Sportive Hai-
tiemte. Club doyen, et des an-
ciens Prsidents de 1 USbH,
institu [par l'article XI du
Titre 111 des Statuts de l'U-
nion.
Correspondance N'o 2
Port-au-rrince, le 26 dcem-
bre 1932.
A Mr Franois Hrard
Secrtaire de la Violette
Atliletic Club" et Membie du
Melbouro Club,
Clur Monsieur,
J'ai l'honneur de vous an-' 'm\Gaf ,,,y.l,,us ,M >lres >-
, /, i renls et ail es. reniement bien
noncer au nom de Grand slIu.,mnent U)US SSTtMrt de
Conseil ilr 11 mon des boctlis ,a Capitale que de Ption Ville,
Sportives hamenneSAut votre particulirement les Filles de la
re.p.ie en date du viugt deux Sagesse, Ici Frres de l'Inslitu-
dcembre courant, a t ta- lion Saint Louis de Gnnzague,
voriblement accueillie par qui leur ont donn des preuves
ce ('-rond Corps, et que,dans de sympathie i occasion de la
sa sance de dimanche 25 orl d<
dcembre courant, il a t Lon Rocher Fqlibre,
dcide de lever la radiation
dont vous avez t indivi
duellemeot trappe par le
Conseil de TUSSH.
En attendant que. par mes
V. COMEAU MONTASSE & CO
AGENTS GNRAUX
SE VEND A PORT AU-PRINCE t
ED. ESTVE & Co, A BCLT Au Bon Morch >,Ch. PICOTJLET
" Aux Grands Vins de Bon eau:; ", * DEPIIX, R. & N S DA & Co,
MrrnsAAHAS Razar Nnticml", Alphonse DSIR, G IAU
RCNGiJAU La Maison Verte ", m me Je ai.ne CHENET "B zr du
Pont St Grau t ", P.ml AND-iE E Mrc u Champ de Mais ",
Albric ANDR Baaar du Chemin dcsD lia)".
Et. dans touo 1 :.- catos et remt ur ts d Por au Prl ce.
SAYIMEN liRTIfl ( IVtii fivf v .citt ItEV JILIB Mil' 0LTTBfJetea >j
atHlTTTt\mi)(S! Uare ).
^Madame Veuve Lon Hocher
Require, les familles Fquire,
Lahens, Laroche, Olivier, Ben-
jainiu, Justin Juste,Vieux Bour-
don, Nhivard, Veinard, Mouls,
Arnoux, Nicolas, Joseph, l'.ug-
A Hatitina
Pour la Xocl Taldy avait
offert ses clients pour la
dernire lois La Douceur
d'Aimer, ce chef-d'uvre du
parlant qu'on ne cesse devoir
et d'entendre. Aussi Halia
na -,regorgeait de monde. Le
lilmtfut, une fois de plus, ap-
plaudi avec un enthousiaste
qui tait presque du dlire;
et il a sembl que l'appareil
nvail rais toute son me pour
ajouter BU succs de la ma-
tine.
La lumire, la synchroni-
sation, lotit tait parfait.
A quand, Taldy, le prochain
parlant avec Victor Bouchei.
qui est devenu avec la Dou-
ceur d'Aimer le favori du
dtiblic?
*
A l'ttat normnl \tr. t'.cnts n< r,
jauntres ni ternes. Pour vous en
convaincre essaye? KOLYNOSun
seul centimtre sur la brosse sche,
deux fois par jour. En trois jours vos
dents seront nettement de trois tons
plus blanches.
Mieux que les ptes ordinaires
KOLYNOS nettoie et blanchit les
dents glace deux de ses principaux
composants: L'unle plus fin dtersif
connu de la sciencemousse et s'in-
filtre partout dbarrassant les inter-
stices des dchets alimentaires, cause
survenue le 17 Dcembre cou-
rant, enlev leur atleclion.
Leur regrett poux, frre,
beau-frre, oncle, neveu, parent
et alli.
Et les prient de trouver ici
soin, le Grand Co.iseil vous l'expression de leur protonde
I fasse parvenir une expdition gratitude.
> certifie siucie ei contenue Port-au-Prince, le 2 D-
I de r8 decis'on.je VOUS a vite canine 1032.
'que vous tes aujourd'hui---------------.....-i..-.-......
' nhtai'S ABONNEZ VOUS AU JOURNAL
\ cietes S^nm* iiaiticiiLes. i(l L MA UN "
Le chapeau chic
Madame
Le chapeau leutre que nous
venons de recevoir mrite
d'tre vu. car c'est le cha
peau rellement chic, le der-
nier cri parisien.de toutes les
lormes.de tontes les couleurs
et pour tous ges: dames.de-
moiselles et hiieius.
Nos sacs main de couleurs
mo les si d e^..l< ment beaux.
MU SON DACC4RETT
1727, Rue ( ourbe
principale de carie. Il supprime la
dccl jration et empche la formation
du tart'e. L'autre assainit la bouche,
la protgeant, Binai que les gencive,
contre toute infection. Bouche et
dents sont nettojrt rapidement et
compltement, 1 lissant paratre l'mail
dans sa resplendissante blancheur
naturelle.
Pour avoir de dents saines d'une
blancheur clatante, de gencives
fer:.cs et roses, employez KOLY
NOS. Vous ne le regretterez janviii
KOLYNOS
Antiseptique 30
Le plus conomique
un centimtre suffit
Jouets! Jouets! Jouets
Aux Cent Mille Article*
LES,, PLUS BEAUX ET A MEILLEUR Mi;.
1 "lin les jouets des (.eut Mille Articles sont arn es
Passez les voir. Ce sont, comme dlubitude, les plus
peaux de la place.


1-E MATIN 30 Dcembre 1932
PAGE 3
TEKKAPL4
L'Automobile la plus adaptable Hati.
Une automobile construite avec des matriaux de 1re oualit.
Une automobile de dsignation mo lerne qui assure une longue dure et in-
corporant la beaut |et le confort.
Une automobile rpondant aux exigences de nos ro iUs te!
qu AUCUNE AUTRE AUTO NE LE PEUT.
La Terra plane court plus vile, grimpe mieux les ctes, acclre pi us facilement
et va plus confortablement qu'aucune autre Jfuilo de nos jours, quel que soit son
prix.
Cei s adresse aussi bien aux autos de fabrication Europenne.
Une simple dmonstration vous prouvera ces faits.
O
Les spcifications sont les suivantes :
R0DE8 EX METAL BLANC INOXYDABLE
CLITCII AITOHATIQI E
IKUIS IIItliFS
CARROSSERIE:Dl)KE PIECE h\ ACIER
t. CYLINDRES
70 II. P
CHASSIS EN X
COLLEURS D'OPALE
UMIEZ-VNS UNE VOITURE f)F LUXE OUI GRIMPERAIT U COTE U PLUS RAIDE D'HATI EN TROISIME VITESSE ET OUI DEPASSERAIT EN COMPARAISON DE SON PRIX ~
LES EXTRAORDINAIRES PRIX DE VENTF SUAIANTS :
ADSTEK IS<\ loi. 935,00
TOIHIXG mm
C0ACH 995,00
COUPE
SEDAX
SPECIAL SEW
1.030,00
1.075,00
1.125,00
Le bas prix ({entretien, provenant du plus moderne gnie, rsuA
nue de aazoline oui est extraordinaire.
KNEER'S GARAGE,
Distributeur.
RUE PAVE, PORT-AU-PRINCE, PHONE : 2318 S 2234
dans cono-
Batterie CITADELLE
LA BATTERIE DU *
MOTORISTE AVIS
Effectivement ga-
rantie, car elle eat
remplace SANS EXTRA
en cas de diaut de
construction.
E
CITADELLE Or 8.0C
PLUS FORCE 1^,50
LUR O. UTE 15,00
, FABRICANT
"~ ROEPAVEc
PHONE : 2318 2234.
LE FAIT EST INCONTESTABLE
Il h u in Saillie
C'est la quintessence des meilleures
varits de cannes d'un vaste territoire
runissant les meilleurs terroirs I
C'est ce qui fait son arme. ]
GOUTEZ ET COMPAREZ!
* Pour Gurir Julier
MIGRAINES, CONSTIPATION
CONGESTIONS, TOURDISSEMENTS
EMBARRAS GASTRIQUE
IL SUFFIT de prendre
l'un de va repas
(toui lee deui jour* uuUiuiill, un*
PILULE JDEHAUI
147,Rue du FaubourgSt-OMM.PAJUS
Mais I! faut exiger lisviritifelts
qui sont tout fait blanchas |
et lur chacune daequallee le* aeete
DEHAUTaPARIsI
oui ir.'-. lisiblement imprima* an nWr
Un aperu

Compagnie Gnral .
[ Transatlantique I
Le steamer Si Domingue
tenant de Bordeaux via les
Antilles franaises, Santiago
de Cuba etles ports du.Sud
est attendu ] Poit*au-Prince
le samedi k31 dcembre au
niatin. 11 repartira le mme
jour pou les ports du Nord, !
PuertoPlata et le Havre via
Fort-de-France. f
Le maniteste et la liste desj
passagers''reus par avion
soct la disposition des
cliei.ts en nos bureaux.
P. M. ALT IKKI,
Agmi Gnral
T.iv H ) Qnal, porter-Prince
boite Postale; A 174
Tlphone No 3220
VOTRE CUISINE, MADAME...
La nouvelle nous vient des
Etats-Unis, naturellement. Uu
homme .est rest six mois
sans manger et il se porte
merveille. A ceux qui lui ont
demand son secret, il a coo-
lie : Je m'tais mis aupara-
vant pendant 'huit jours a
l'usage^ de l Manlgue des
Lsines de Port-au-Prince et
de Si Marc.
Bec-Fin.
LETTRE OUVERTE
P^R ETRE EPATAIT :'..".
H1RB. S'AMCtBR raikk r:its i Socit de la
6AITE-FRAICAISE
, M. Faut. SI 0nlt. >RIS-ir
1 envoie ORATUITbTMKNT
' NOUVEL ALBUM hiiaiinU
w, fartti.ort-,eiee'a.**., M.MmlJmm
fteelitlon< Stntltleaeallu M Vf lUefttt d
Mene* occulta.
La Station de l'Etoile Rouge
souhaite que l'anne 1933
soit plus heureuse et plu
prospre sa nombreuse
clientle. Fllc^protile de cette
re nouvelle pour soulflei
un petit secret aux autre>
Propritaires d'automobiles
pour leur viter les dpenses
trop souvent rptes et It
pannes qui, ordinairement, le
contrarient.
D'o vient la cm m *?
C'tat eu cherchai)! toujoui
" plus bas prix que beau-
Icoup d'automobilistes souf*
trent de ces enuuis.
Par consquent, l<> plupart
desCommerai 's sont obliges
de commander des pneus et
accessoires spcialement pour
pouvoir conteuter celle ca-
tgorie d'acheteurs. Mais, ce-
pendant, tous les consomma-
teurs ont subi le contrecoup-
Bon march cot cher
n se servant des PNEUS
"DAYTON".
Et aprs c'est bien simple
cependant plus simple m
me que l'ul de^Chnstophe
Colomb, il su Hit d'y penser,
c'est--dire d'acheter vos
pices de rechange et vos
Pneus 'Dayton" la Station
de L'Etoile liouye.
'Ceci oomit rside de pr-
ft-ituct dans la supriorit et
ia duml'ilit des articles qut
l'on arhte.
Si vous voulez tre con-
vaincus, demande:/, d'abord a
ne clients quels profi's ils
o pu re il n les
au te* 1929, 1930, 1991. 193i
o
COMMISSION
GARDENIA FOOD 0
4*2, Carmin Si mi t
' NEW-Youk, U.-
Esl votre dposition pour
n'importe quel article que
vous desirez des Eti Is-Uoiv,
oy. unanl com:ni ion.
Ecrire pour n geignement*.

I
Un petit aperu d'articles
que la Maison Daccarett vous
propose et dont vous pour
rie/, avoir besoia pourj 11
fin I anne :
Costumes Palm Beach!pour
ho mues et |eunes gens.Gilets
de Ibnelle pour hommes,Ca-
misoles pour dames, Mi-bas
loic pour fillettes. Bas Sport
pour hommes.Cravales Laval-
liera pour garonnets. Cha-
pes ui pour garonnets, Un
joli assortiment de rideaux
en guipures. Chemises habil-
les plis et mille plis Che-
mises "ArruW blanc e leur. Chemisettes et cale-
ons en laine spnV vrtt
cls de maii'ge. Dia I-ne:*,
couronnes, voiras, bo> (| iet*.
gants, etc, etc.
MAISON uACCARETT
\1, Hue Courbe
'4-


Vendredi
30 Dcembre 1932
Le Malin
2be*ne ANNEL
Port-au-Prince
Tlphone : 2242
4 PAGE!
Colombiaii
\ Steamship
Company Inc,

(Lion* olqmbieJwe) | aux Herbes, blessai
Tlphone: Nu 2328 Vgtfg*^
i
Philippe Gchette, 32
portail St-Joseph; bls
Inse iixl.xg.mhe, ar M
lie.
i / ie Chi'uft ir I, M "
23 dcembr 1932 rne Rvolution, blessure con a <
Louis Clu-rles. 2'> ns, Wlurl , Iliiilal Ornerai II i "
Accidents
(JrantlcB
i
!c 'ors V.
ar'. N w York 1 2 I
. cembre 103 '., directement
, nur Port-au- r r.ce, o il es1
; Itendu !- ' j : vitr 1933, e
mie le m." ne je ur directe j u,-.voi ,, blet
mrol pour K'ng> oc, Pucri | du cuir chevelu.
COI)'
20 BD*,
n i Su
\V
coa
Frsn on '
\Y erl pai H ' '
hros om n
!'; (/ : -, P 1 Ult, '< I
CI

f'nlombin, Curiegint et Ois-I Ffnelon Rrny, 77 ans, ne
t ,ba!tC. Z .prenai I Ir malle | Amricaine; contusion du bJ
11 PW "victoire Chrie.; 2? ans. Ci-
Bossales I e I ce In-
terne aile R iu< he du nez.
Looi in, n sns, rue
ides Miracles; blessuie Iran
I 1___..A la in
Le vapeut li; 'i Voy. '
de retour des | orts Colo i
biens, Cristobal. Canal Zo <
c Kingston est attendu P i
: -Prince e jeudi > janvV
T.) :;. en route le mme
directement pool New Vo'k
pn Dant fr*, malle el passa-
J s.
port ou*Prince, le 27 I) -
cambre 19!
Wm. E, BL1 0
Germaine Paqoittt, '22 an ;
Place Ste-Aune; bles-ure co i .
tuse du ne/. et i u soin cil.
Maun< e h uostbetx -, 25 '.
Poste Marchai) ; lr ctu e d
majeur de \\ roi in dro
S:-.luste Pe i8ainl, 34 ai '.
Portail S Jose h; blessure co
tact rg on s os orbitaii dro
Dumi rzie Guen -1 53
Portai L g < ; bl tsure
qnante il' 'a m i
Bmilia Fern / 3
Grand Ro< ; mm hun
de la joii- gauch .
Avise les consommateurs deson LAll
ru I .
'! ou il a rduit ses piix comme suit :
LAIT CONDENSE SUCRE CAISSF OE 48.14
H'O
Caisse d'Epargne
Populaire^
Si vous ne voulez pas tre?
,,. ;, B|] d< ; oun n q" >nd 11
hisi i ra venue, ne m; /. pas
LiqaU : soyez l'ourmi. Pn -
,', pour cela le th n in de
h Caisse d*Epargne Populaire:
;;;;; rue des Csars, verse/.
I, coutie un joli livret, ce
que vous avez il votre
poche,sl modique qui'; "il
ni,me un simple ni< h I ;
renouvelez ce geste ihaque
semaine ou chaque n nia ;
t ; u bout de l'anne, vous
uon /. toutes prles vos ren
j es et celles des votre.
J't mme, au Iko de ou-
gd'icr brutalement la Cigale,
\ oui pourrez lui ten lu- la
main en Fourmi devenue
misricordieuse, parce que la
I nvre n'a qu'un lort, qui
est son excuse : e'est d'igno-
i-r la Caisse t'Epargne Po-
pulaire.
Attenlion !
I -> vritable larine < 'Hati
rst eu venle d8ps Ion es les
Kpicciii s, ; sachets de ciucj
4-i le dix centimes m.
Au Bon Marche, chet Mr
M.- A. Boll.
A la Maison Ver!*1 ("rue
pHvee) Chez. Laurence; u ni-
imni-el L|oie.
,1 seph Cassagnol SU pont
Si deraud, Simon Vieux
Oand'Uue.
.'vec cette lcule on lussit
larii ment taire h s meil-
leures bouillies,gteaux, cr
j < s la gla< e, etc.
"our obtenir une h une
CTu'e.employez un litre deux
\n< de lait pour ''" i etit
:, hit de 0,05 centimes o-.
r\ rocidi z comme r ' -1
i -(.e au choc dat
, '.-si BUSfl la nieiller e
ri>ure des bbs et dei esto
mat s de icats.
( hante > l jambe dioile.
Hendrick Moris e, l an,
Egalit; blessure tranchante de
l'avant-bias.
Amame Dals, 16 oe La-
mi rre; blessure pi e ,:'
plante du pi< ri g
al .\. g beau, 28 rue
Traversi > ;blesure i nie
du ; .;;-" d I '') dm
i i ci St Hila re, 5 an,
Bvc oe S arth ; b ssure con-
iusi du I"1 '.
M x Ai guste, 11 ans, rue d s
Fronts--Foi tb; blessure contuse
des '.'enoux.
Tnrse n vil, 12 ans, rue du
PeupL ; conlui ion du poignet
gauche.
21 dcembie 193 '
St-llilaire SI Elme, 65 ans,
Maich Salomon; blessure con-
tuse de la U vre sooneuie.
Lebrnn lli aire, .'i'.) ;ms, Grd'-
Hut ; rosion du cuir i beveln
I l) ipral Thiband, 36 ans, rue
du Peupli ; blei Ira hante
du m< n >' .
E ma (.h 'i ans. aven
Bolossi jb'essm e ontuse il" p /.
Arnold Pi ni. 23 uns Rolossi ;
blessure In ai h .,;v' 1/3 inti.
de la jambe gauche.
Frai o'8 IV milus, 26 ans, Bo-
losai ; blessure h h ate do
coo de pii ^ % d h .
Lina < brism, 18 ans, Sec
lion Bouvii i ; roa on du genou
di oit.
Juliama V rgiU, '', 1''-
liuBoucsa; bl sjr< > oiiluss de
la joue dro i .
25 dcem
David Gj 20 u, Crois
Naw-Bar
LAIT COHDENSt SUCRE
I LAIT EVAPORE
LAll EVAPORE
DE ?40,3
"liE ,B'
UE
4f;p
91.lt
ni
OR Vf>
9
S.
R AU
DfTAII OP 0.14 CENTIMES
DETAIL 0,04
DFTUI 0.11
PfTAIl .0
Rappi l< i"vo is n.f le
meilleu le plus pur et
i.\rr ( ox.
le i us r i h
Bue du BBnfia**ti
de 1 Et^t.. ^0 801
En lace Maison sa es Itmmesaux bbs el iux m
Centrae ces et ehiodes, et les di S*r
L'tablissemei t le mil m | r
tn
i NSE I V
t n crme
i iREet i n
esi reco
,e*.Ii s; employ av
i-iiti l'i ; 'Ml. h.SHESSE\ PU le
< j i n .n eiii-s el
us- n p n h C i u es
nui n:
ar de la ville, cause de k:
grande t< rrass entoure de {
beaux arbres Si vous voulez^
passer \iu n ornent pgrab i
,mp i m e rendez
, ui s ;i Navv Bar, i-ii l'on
vend l prix t'es rduis.
i mvt rt toute 1 i nuit.

vente a AL BO\ MARCHE*
FJ dons toutes les bonnes Epiceries lanl
a Port-au-Prince uuc dans toutes les
villes de la I rovince.
' s Mission i'
de 1 av, nt-b as
uif piquante
REKIEKNTS
Mi lo e S -MI '".
.1 >se Sa i Mil an fi M
onio San-Millan, Mr i i
Mm Eori |ue San- Millan
s Mme Vve Franrjsci
ofints vielle Ela lia S n-
Mil Madame Carm 'a
Ramirez v Kodrig u /. '!
| mis, Ml G llei m" ""T -
es et i m I . Mi el Mm
\- llx Olig i" t enl i
ainsi que es pa-
rents et ans remt rcient si -
cn iik ni lo s les amis de la
provii ce de la espi i
qui U ur on d nn des n
qui s de symi ath>e l'n
i n de l.i mor' i e leur ie-
grHl^( :
Mme Jos S m .h/7/ m. i i
Anila Esralona
, |f (i leni de croin ..
I ,. (ni de gri ti'r.i'i.
i oi l-R" Prince, le 28
ci bi 1932.
\'1S
leur
de-
i-
apier blanc
Kawas
Cigarettes
Papier noir
Avion
KAWAS
On PEU r : ihrfqner d. s lei
mi ni bi s ave du lai
du
Si vous n'y croyez oas, fumrz I
Cigarettes KAWaS el vous en serez
c i vaincu.
Le ; blic app i nve
nlaisir Mr. I rt A.
Il illv l lit .....i sam"
meni, < cicule
No 7. e ves et"d s en ajzri-
eu lure t i,. cal sur la
de oand reux unis
,-t coi i u i ml tant de la
a Province,
qui ..m h i pprci le
articles qn' I blie dep
quelque l m lom n I .
e t cule renferma ''
cuanilr s 17, 18 19 et 20 i
Iraitent de la culture el de
i p paration con mercia'e,
i our IV zporl '; m, de la Fi>
,B n ane, de l'Orange du
Citron ei de l'Ananaa,
Que '"eux qui veulent s'en
procurer un eieinplaire.doat
le nombre es! I rci ment res-
treint, s'empressent i f ire
pirvei ir leurs nom, adi es^e
et souscription de 2 gour>
des. soit en personne ou par
voie pos'ale recommande,
a !j Bibliothque Moderne
iLa Liseusef.au No (k55,rue
n.ints-Ueslouches, Pi.-rt-au
Prince,
DE FIE UN PETIT TOUR A
TERRACE-GARDEN
ChezW. KAHL
Peiionvi
le nlus
i i;oo >.d d'alt'l ide. L'iablmem i
i ons de 'or' er Prin >.
Seulement 15 inu'es d'aul nue evrellele
tsrli; te Vues m-rvei Irn-f del ville ' u |.ort.
B lissons !. u s espces.
ra > le ce
roi le
II1LIIU U^UILIIU
Vrranpeinen s : ' pom le nenian> d< ionr, a
emaine on de mois
Votre premire visite
V
a
L'HOTEL ANSONIA
raiso ), corfimera votre
bon inde-
xons donnera
ment, iuitifiera la confiance ne vons nona aurez aemr 'e
pn rions S'irantissonl votre appr ible oalrona^e l'Hte
\e n'ns s,^lrrl de *ort-ail-Prinre.
Nous vous suggrons d*arrtei vitie chambre d'avrnee
Assure/, vous la g*i ral Ac--
rident Pire & Lite Assurance
Corix.ration Lld. de Pei h GScol
lanJ. )
41
*^

A vendre
IJjiensiles dea: i go
Pour rai
obifts su vanti .' i
Lu salo com i ;; pi-
ces < n i ooi.
Une sa..e a mangei
prenant points en noj
l ii Irifi dain et un four
rca.. electric ( Gnral i
tiic)
. ie chanibie rou bci
ri marenant 4 pices en n \.
' ie chambre m n
m,ren '
u
i n b Tenu- u uin ;
io er |
, ,ii ses,bibii t
ar ( n erie.
.^ dres er au D I
en'rr l et 4 heurt i. m
, prs de l'ayetiue Bellevue
i
ASSUREZ VOUS
ia
General Accident Lire & Liie
Assurance Corporation Ltd.
de Perth ( Scotland )
^ai \L >. est une des plus puissantes et des plus vasies organisatiou
Je ce genr couche jamais sur son champ d'action qui embrasse le
ses I' i ices rou cendie couvrent aussi les dgts occasionnes par la touder
.lires pour Automobiles couvrent vola, incendie, malveillance, dommages
os sa personne ou dans ses biens.
s i aritim s mi >es pai ses branches d'Europe sont payables en Ha,ti
idents sont valables dans l'univers entier. Tous les voya.
aurs devraient donc prendre la prcaution de se munir d'une police contre accidents
'000 dollars, la prime aunuelle u'eiaut que de 1/2 % soit 20 dollars C, C
Veuve F. BERMINGHAM, Aux Caves
PROGRS NOUVEAU
RHLjM NOL\EAl)
Ehuro diciux got exquis
Prix rduit
WCflPLDtFIJWIT TOUTE C0ICU1IEI
Ctaiiin Vierge
Chez N. NAZON
i ilNCF
cf
'A
so
EN
Acent Gnral pour Haiti.
Pyrt-au-Prmce. 1 G1LG
JEAN BLANCHET Jrmi
S fT FAIT
n mp nr||j fJ||f jfpjj p
P M:JOI !
' dans des condition* rifc- n
D'ASRPSIE
rp:
w m F. SEJOHRKF
Angle des rues Rouget du Centre.


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM