<%BANNER%>







PAGE 1

MUIMED Clment Magloire OlRtCltLR 1358. RLt AMERICAINE 1358 IELEFHONE N 2242 Ie plaisir le plus d licat est de faire celui d'autrui. LA BRUYRE %  % %  *26me ANNEE N' 7854 PORT-AU PRINCE (HATI) MERCUED1 28 DECEMBRE 1032 L'Affaire des Titres C ET l'Arrt de crdit ( Voir LE MATIN du*21 Dcembre ) L'mission des titres C, qui eut lieu en 1924 sous le minisj tcre aux finances de Auguste \ Ma gloire, est le rsultat d'un plan de rorganisation de la Ci** 1 y 11 des Ctiemins de ter tabli | en dcembre 1923 et d'aprs le-1 quel ces titres devaient tre d1 livrs aux porteurs des Obligations 0 obligations de 500 francs, ''."aux fixe de 5IV.1S par dollar I p dollars 53 par obligation. raZaa^t reniai quer, en passt nue nonobstant la garanff ,f dPft*. ces ob T u S l comportaient une premire hyDO luue sur le chemin de 1er lisscmeni pass avec la Partners unan* Trust Co reprsentant les orleunde ces. obligations, a' J'm.ssion des titres Cconsmuant en propre le paiement de ces obligations, devrait subsl turr TFiat aux porteurs et le constituer, non pas seulement ir .ncier hypothcaire, mais p'ro Sire y d P u Chemin de 1er ^puisqu'il payait dun coup %  sesWd'lablissemenlquilne StaS engag payer que par ineio^meurAjenVlsur toute Ja dure du, contrat (loo T>ar an durant 50 ans ) et que, £ terme, mme du conrat et l'expiration de celui-ci, !e Chemin d? 1er devenait M^pro prit. Les concessionnaires ne devraient plus tre que des administrateurs pour son compte. Mais les choses ont t an annesd une layon tellement cou gees u .uu v e (lu \raire a lespru ei a 'an de rorganisation de WU Ple dernier contrat vol.e le P ai > parle Corps lgislat I. ann ,., V lat hatien se trouve a la n envie foujours un peu le bonheur qui se trompe de porte et va frapper chez le voisin.mais.i cette rserve prs, tout k monde se rjouit de l'aubaine qui vient dchoir l'actij et sympathique manufacturier. ... voit qae de nos jours, on prle aussi bien aux morts ipi'aiii riches C'est ainsi qu'un trs sympathique historien, dans une biographie un peu romance, veul qn l'ge de dix ans, feu Me Edmond de Les tinasse ail fait partie du rgiment des Tirailleurs de Gifrard, avec le (grade n i nre i I J <'/ qae c'est chez ElicnneLnpopulation. La Question} du Cadastre J mille qu'on relie le mien r, \lanl comme lgance que comme s(ditlit. Elle est revenue l'or Ire du jour, avec le projet du gouvernement de disposer i (l un million de dollars pour arroser une partie de la plaine de l'Artibonite, en loue tion dune culture rationnelle de la ligue-banane el autres. Nous croyons rendre ser vice au gouvernement en lui faisant remarquer qu'il se ; trouvera en prsence de grosses difficults si, avant l'o ivcrlure des travaux en vue, il ne rgie dfinitivement le statut foncier de la rgion de l'Artibonite au moins. Au COUrS de la dernire session lgislative il a t dit que 1 1 Commission le l'Agriculture du Snat a Va il |>i p n r un projet de loi or loun mt le cad islre de lu Rpublique. Il y aurait prudenc qu'avant ions tr ivaux d'arrosage le Cadastre lut %  labli. Nous y .re v ieiuii o ns plus uiuuleiucnt, Dans la rue Av mi-liier.vers midi et demi, l'auto nobile de notre confrre Clnrlt's Momvii, qu'il conduisait lui-m ne. heurta, rne Pavoc en lace de la (ilacire.une autre voiture qui la prcdait el s'-'lMit arrte brusquement Ul peu au .milieu ;'de la rue s ri* avertissement pralable. Cette dernire eut unetlgre fractuiv de son aile gauche d arrire tan lis que l'auto de notre online, sous le choc, s'allgeait de quelques petites pices pro ides sur la chauss*. HAITIANA CIT-TALDY JEUDI L bei drame Fdora arrv \ pboof Kry'and I! Il e n,". • ; ><<••.. l.W VENDREDI La grand* production de Lonce %  ai Koanigsraark tin cuiier. %  Buwtf, 0.5J Biicoa : LW



PAGE 1

PAiii2 ' VAT'N 2* Dcembre 1^32 KIIL'H Barhaircourl Dont la renomme est universelle a gard sa premire place Demandez Dartout : UN BARBANCOURT DpAt : RneldM Csaril Cachet liirioa antlnWralatlque Supprime en quHqup. li'nulr> nr Orlpp*. Migraine. RhiimlMn-, tti dicamtnt il 'I""' tonj""" aMaac* etans tlunprr. ikrt!.. de 1 et U 'ucliet. Lai. u 0 GlRAUOfPh" LYON OULLINS, F natta ru>w Bu'nr ihiifi/iacie Anecdote Quand, pour la premire foi de a vie, M. Franklin Rooaeveli pntra dans la Maison Blanche, ii Washington, il avait exactement cinq ans deux mois, Iroil jours. Son pre prsenta le au prsident Cleveland. •^Celui-ci considra le blondinet, puis lui pina l'oreille en disant : — Eh bien petit, ne deyiem jamais prsident des EtatsUnis!... M. Franklin Roosevell — 32e prsident des Etals-Unis — coule lui mme cette anecdote avec un bon rire. QUATRE PRI! NOBEL Stockholm. — Les prix No K el de celle anne ont t confrs ii un Amricain et Irois Anglaif, hu cours dune crmonie a la (|iie!le assistait la lamille royale de Sude. Le prix de chimie a t dcern au Dr Irving Langmuir, vicia Gnral Electric Co. de Schenectady, New-York. Les autres rcipiendaires taient : ).lohu (ialsworlhy, littrature ; Sir Charles Sherrington, mdecine et le professeur Douglas Adrian, mdecine galement. Le ministre i ix de Galsworthv qui, inalade, n'avait pu venir en Sude. UN RHUME GLIG c'est la porte ouverte toutes les maladies de GORGE, DES BRONCHES ET DES JUMONS NE NGLIGEZ PAS UN RHUME SOIGNEZ-LE nergiquement avec les PASTILLES VALDA' ANTISEPTIQUES Mais surtout n'employez que les PASTILLES VALDA VRITABLES VENDUES seulement en I portant le nom VALDA LETTRE OUVERTE AUX la ( [ Loterie Un aperu \ Un petit apeiu o'articles [ que ta Maison Uaicarett vous { propose tt dont vous pour riez avo< besoin pour i,.,,,r „ut a .et ibo.-ifiu danne : soit plus heurtuse et plusl Costumes Palra-Beaci. pu pru|i<> a sa U ou.bcus>tJtKmjUKSLi,ibiu.s gei.s.Gil [clientle, lie profite de[mi. jre nouvelle pour soulfle un petit secret au*, auins Propritaires dautomobihs pour leur viter les *in ns. s nop souvent rp es et es i. Mines qui, Oi iiiU..iituiii". ouirarieui Du vient la eau e ? C'est eu .heichaul t u|ooi ie plus bas pi ix que beatcoup d'automobilistes soutirent de ces euuuis. I t'ar cou eqotui, la pupai f desConiimiai s suul oblige.de comiuauuer ues putus et accessoires speciuknitnt poui pouvoir couieuitr celte cad acheteurs. Mais, ce NOUVEAU TRAITEMENT OE LA J \ AU E DE PORT-AU-PRINCE Mardi dans l'aprs-midi, eu lieu dans la grande salle d'il Mineur de l'Htel de Aille la lte organise par l'Administration Ccmnunale au protit des entant* n;essiteux. Ds trois heurts de l'a prs%  rnid', la barrire d'entre s'ouviait deux battants livrant passage, dans une piaillene prvue ;iu progamme, un millier et plus, de gosses des deux .sexes. A l'tage on arriva vaille, que vaille a mettre tout de mme, un peu d'ordre dans la cohue, et les bancs, sans Irop de tasse,se trouvrent pria d'asKai '. Mile Lacomhe, dactylo la Ommune,charge de souhaiter )n bienvenue aux peliis dshli's, s'.M acquitta avec une dlicatesse vraiment louchante el qu< honore ton cœur. Nous saismes au vol deux ou trois passages de ce petit speech attendri tt les teprodu uni de mmoire : <( Nous ne croirons, chers en Luis, la lte russie, que si au • dpart, chaque visage s'dlu miiu d'un sourire. C'est d'ail leuis la seule layon de renier cier comme il taut, la dame au grand cceui qui est coup sr, l'inspiratrice de cette heure, .l'ai nomm Madame Uuvignaeud.Lq seule Faon de remercier les dames tt les •demoiselles, spontanment groupes ici pour vous plaire ei de remercier surtout Mr Duvignaud qui,si allgn %  ment, ET A SMI1U-UUMINGO Sur l'initiative du Comit Hatien de l'Alliance Franaise, la Socit similaire de SalllODomingO a organis le ld dcembre un concours de lecture et de diction franaises. Le Prsident d'honneur de I Alliance Franaise de SantoDomingo, Mr Georges l'errol, charge d' lia ires de France, a bien voulu y assister. Le laurat est le jeune Gilberlo de Marcliena. Le jury du concours tait ainsi compos : MM. I Antonio .liinens, prsident de I Alliance Franaise, Ulysse Hereaux, ancieu proiesseur et olicial major du Secrtariat d'Etat de la Prsidence et Lui. (iiraud, membre tlu Comit de l'Alliance Franaise. L'Alliance franaise de Portau-Prince ollre le prix au laurat. Nos llicitalions au jeune Gilberto de Marcliena. Nationale J. ll.neilepour hommes.••miaules pour dames, Mi-b. s so-e pou Gilettes. Bas Spoit pour hommes.Crava'es Laval ..cie puui^gai' nneis, t,ha ,) ux ; our gaioonets, Un I NI assurtiintul de rideaux eu guipures. Chemises babilaea a plis ei mille plis Lutmises -AU o w'blanc et cou leur Chemisettes et ca ns en ui nie u c pais. A oies, de mariage.^Uiad.u o orounes, voiles, boiqu. giuts, etc, etc. MAISON DACCARLTT 1732, hue Courbe _.. RCULOSI On lutte Tuberculose "iR-in' partout m impiloviible contre la rculose, et flau terribS T '"2 US< : ,lans le mo >"if catier et 1rs pidmies les pfu, j sastreusek. Si Ton ousidere le der propagation de celte maUc le daiwr est universel et.dj de telles conditions.il est t Intressant de retenir son attention sur toute dcouverte •useeptible d'arrter la marche de la Tuberculose, Dans cet on'rr d'ides, nous devons citer la BAOILLINE RAVENET, da Parla, qui est lad, -coo. verte lu plus Importante du sicle prsent : en .'fret la suite do dlvaraaa otpriancaa effectue, avec ce I iroduit dans les Hpitaux de Paris, toutes les celairiWs mdicales l'ont proclame le Hemede le plu. efficace connu il ce jour pour combattre cette ma 1 idi U BACILLINE R AVEN ET. d. Parla, a reuada Inuver des milliers de malades dsespra.. Q| a gurit non seulement Tuberculose, Sueun nocturne) et Hamoptyilea ou Crachements de sang, mais m,,, toutei sortes de maladies de poitrine: Tou Aethme, Catarrhaa aigua at chroniquaa' Bronchite chroniquaa, Pleurele, Oppr.,1 alon, Larynglta, Aphonla, Inlluanza, Rachl. tlama at Anmie pernlcleuae. Lu wnte a /'ri u-i'i me; Pharmacia W. SUCrt, 1 M 1/JA KU :I —.— tegoriC uav-iicicuia. moi,vv-. pendant, tous les consommaM i g CllDeaU CMC m n. I loi... H ilABONNEZ-VOUS Lt MATIN Ll PaniaUon Cuilbaud vient, au tirage de Nol, de gaguei le gi s lui .e / oleiie iVfl* tionale. C'est i v.im.iusoeute, icpeti-ou a tous les cairelouis. Moi. |e pretendst que c'tsi de ii guigne, bou gtZ donc que le gios ue lut que de > lot sera de qtUtre ou eu ^ mille dollars. C'est allechaft, n'esi-ce pas ? Le oliet se^secuouuera ei dix coupons el se veudra,seulement 20 gourdes. L)ouc avec uucoupo achet deux gourdes on court la chance de dcrochei OU dol* lars— Ah! si Pautal seuil douu (la yeaie d'aileudre.. Il es vrai qu'eu matieie de gros lot, il u'est pas delendu dt bisser. leurs ont subi le couirecoup.l Bon march cot cher I ., L conomie rside de prici euce dans la supenoril et ia uurabilite des anales que l'on achet. Si vous votiltz tre convaincus, demauUtz u'abord a uos clients .quels pi utils lift uni pu raliser peudant le> uuuets.iy2y, 193U, ll, 193^ eu se "servant des fiStUb •DAYTON'*. hi aprs, c'est bien simplt cependant, plus simple mme que rœut de Christophe L.oiuinb. il sullit d'y pense., ^csi-a-diie (d'acheter vos pices de rechange et vos fucus "Dnijton" la Station de L'Etoile Rouge, INJECTION PEYRARD i uK*\ et DRAGEES PEYRARD N 1 a K£-~-"y Gorissent la 5* ^BLENNORRAGIE ^FiIVT ( ^ rcente ou chronique af ul\ ittJl Phrm" £xlge/-les lmi\wUii PEVRARD D'ALGER i'%L ^ j 1 ^ H|| 4e., rua rto lironoiie HUILEDERICIN ERBA A de MATTIS Ajenls (jcnre &C ux i VOTRE CUISINE. MADAME... Les touristes du monde en et sans barbe blancbe lu i. r. u semeni,troque ce soir en voifl honneur son titre de pre-j'h' 1 vundrom mier ciioyen de Port au Piince contre celui de Pre NcC. .lgamment en retard. On devine quels applaudissement salurent la cbtrmanlf allocution. L'A'bre de Nol charg jouets et pouil en un clin d œil. puis on pi ocda la distiibution •)• s vlements e' des souliers. Plts de deux mille paquets turent dispes et 'heire du clpa'i Qlii re sonna d'ailleurs qu' lu 'o bce d'j soir, lique inioch' montrait du bo h.ur d^ns les ytux... Un •> ••<>' t es c au Jazz BU cours de cet hiver Carafe he. Ce n'est pas seulement la beaut de nos siles ni celle e mis monuments qui les itlireot, mais la perspective; 1rs repas laits avec la Mailde bonbons lut d" ;/ m< ,/,/, S7 ,, );arr Bec-Fin. tance durant toute l'aprs-midi. Nos meilleurs com linen's S l'Admm stralion Commun le, I our celte belle ralisalim de solidarit humaine. qu den.eure, en mme temps qu'un acte de JOUISSEZ DU LUXE DE CE SAVON BLANC PARFUME LUX SAVON DE TOI! RTTE DLICATEMENT PARFUM rtf .~*r 4SP 'OILET SOAP ^ / gnio it, uu fade de j^av<}anel pii charma lassis-Jl^ouveraeiueui. MOIIK & I AUBIN, P. 0. I OX i P str.buteurs Hue houx et uu vunie, PoitNtu* Piii.ce. Madame, Le chapeau leutre que nous venons de recevoir mrite d'tre vu. car c'est *le/Cha eau rtllement^chic, le deiuier cri parisien, de toutes les tormes.de toutes les couleur et pour tous ^es: uames.de%  •oiseiles et fillettes. Nos sais inuiii de couleurs no les sont galement beau*. MAI.^U.N U GCAHfcTJ 1/27. Hut Couibe. (( ULS )) (15 JANVIER 1933) Charles F. Pressoir apprcie beaucoup ses amis et conit.yeDS. Leieudant, il les estim uop (^our ne leur dODBi i lue deux gourdes coniai• irennes ( prix de Au Rythme des Loumbilcs). D'autre part, en ces temps d'impecumosit, il estimt irop sa bourse p~ur distri buer, le cœur lgtr. ses chers amis et susdits concitoyens, une bagatelle de SO a lui) dollars. Les ditions c La Presse (tl. 3463; inlorment donc, te (nage tant limit, et les SOOSCII p iious actuelles s'lev.iui de|a plus de quarante dollars, qu'il est prudent de retenir ues maintenant les recueils. Caisse d'Epargne Populaire Si v um uiez >as^.tre nris' au dpourvu qu;nd la bise^sera veni e, ne s \tz p Cigale ; soyez tour mi. Pre-1 nez pour cela Ne ch min de la Caisse d'Epargne Populaire: 332; rue des Cesqrs, versez l, contre un joli livret, ce que vous avez dans voire poche, si m idique (pi il sui mme un simple nickel; — renouvelez ce geste chaque semaine ou chaque mois et au bout de l'anne, vou aurez toutes prtes vos tren ns et celles des virts. Et mme, au lieu de COQ -e lier b< uialement la Cigafg vous pourrez lui tendre main en Fourmi devenue misricordieuse, parce que la pauvre n'a qu'uu tort, qu est son "H'use : c'esi d'igno rer la Caisse J Epargne l'opulaire. A vendre Ustensiles de mnage Pour rabon de dpart, les objets suivai ts sont vendre Un Miloncomprenant 3 pices en rotin. Une salle manger cou-If prenant 10 pouces en noyer Uu frigidaire et un four neau lectricj( Gnral Electrie) Une chambre coucher comprenant 4 picesen noyer Une chambre coucher compienant3 pices eu aca jou. Un bureau-secrtaire eta royer. Chaises,biblio bque, pli'^ argenterie. S'adres-er au Dr DAN* entre 1 et 1 heures p. m. ru Le Monde MARIAGE. -Demain jeudi 29 dcembre, 5 1/2 hres dusoir, sera clbr la Cathdrale le mariage de Made\ moiselle ANDRE WAINWRIGHT avec Mr FRANCK MORON. Nos compliments et meilleurs vœux. Ou uvie qui s'achte, cela, 3, prs de l'avenue belle vue choque certaines bonnes vieilles habitudes hatiennes, mais lien de plus noimal. Happel./ns que c Au Rythme les Loumbites • si bleu accueilli .iitoute la Presse t' e monde lettr, parallia le 15 janvier 1933. Le jene de Gandhi i Poona < Inde ).— Mahatma Qrandhi va.peut-tre relarder indliniment son jeune projet partirdu 1er janvier. Il a crit l'un des principaux chefs des intouchables que son jeune serait remis si un reterendum des Hindous, dans un rayon de dix milles du temple de Guravayour, indiquait une inu|ori pposee a I ouverture ue ci leinple aux intouchables , ,vayc te o I tenir. Attention! La vritable laiine d'Hall est en vente dans loulesie Epiceries, en sachets de ciai et de dix centimes or. Au Bon March,, cht/JM Mr A. Boit, j A la Maison Verte (Jru Pave). Chez Laurenceau.Em manuel La|oie. Joseph Cassagnol an pon Si Graud, — Simon Vieux! Grand'Rue. Avec cette fcule on russ faciltment taire les mei fl leures^uouillies.giUeaux, cie mes a b la glace, etc. Pour obtenir une btnni crme.employez^p.n litre oeoi tiers de lait pour uu peti sachet de 0,05 centimes or et procdez comme lpour I crme au chocolat. L'est amsi la mtilleureiou riture des bbs et des e macs de icats. A u j le des rue ftepuburanir ci St-I/ :#re| Salon de coillure auquel v "il annexs un bar et uu Restaurant. Prix avantageux. "_



PAGE 1

m .. H LF \I\TIV 28 Oce.Tbre 1932 PAC, h. 3 VERMOUTH IDAL APR.ITIP INCOMPARABLE; LE FAIT EST, INCONTESTABLE! li I) il m Saillie i C'est la quintessence des meilleures [varits de cannes d'un vaste territoire runissant les meilleurs terroir-; Cest ce qui lait son arme. GOUTEZ ET COMPAREZ \ Panama ailroad Steamship L ; n e, (| n's auxprincipaux poils d'Europe. Enga 1 G. W. SHELDON & Co, Ltd. 17 Jam s Street, LlVBBPOOL, 1NOLAND. C u U.' VEMMOUTH £X£ELSXQR Bianco < %  Rosso FABBRICATO Ihi ITALIA WW MM C.NSELMO&C,F T O R I N O *z&]if*4i C ****> AWUM %  Ci, \V SlIKLpoN l-Yn'on Hoise, 112/llS l'en. Iiurch Mreet, L union b.C 3, hnchtnd. France Mi.nv < Ci m|a:>y. Atlantic 'reighting Corp. Div. 74, Qnai des Chartrona, Bordeaux France. MOHY .V COMPANY, Atlantic Feighling Corp. DT. 7. Uue ue la Rpublique, Marseille, France., Uellatly HAN-KKY \ Co, 21, tiue de la Rpublique Marseille, a France. Germany Atlantic Freighting ,'Jorp., Atlantic Freighllng Corp. Balliuhaus, Hamburg 1, Ger nany. Breitenweg 58, Bremen, Ger. Holland Atlantic Freighting Corp. Mm Y & Company, Aiianiir Freian'ing Corn. Div. 1.^5, Boulevard de S rasbourg. H^re. Fiance. Mo.iY & ( OMI'ANV, Adantic Freightiug Corp. Div. 3. Rue i>i Vincent Ue faut. Fans, Frauce. lieruu Peroa & Stockwell, Buiie Postale: 78, Havre, France. V. COMEAU MONTASSE & CO AGENTS GNRAUX SE VEND A PORT AU PRINCE : ED. JESTVE & Co, A BOIT Au Bon March ,Ch PICOULET Aux C raids Vins de Bordeaux ", E. DEREIX, B&NS DA & Co, IWficos TAl AMAS Bazar National", Alphonse DSIR, G LAU RtiNCE-lCJ La Maison Vrte ", Mme Jeanne CHENET "B zar du Pont St GraU't ", Paul ANDR Bazar du Champ da Mars *', Albric ANDR Bazar du Chemin des Dalles 1 '. EL dans tous les cafs et restaurants de Port au Prince. SWIMtV MAIIIIV ( PrtiMioa\0, CURA RE Y, Jll.li; IIIPPOLYTE (HHmk) CLB1ENT IMNAItl) ( Si Marc ). Atlantic FreigbiiDg Corp. Aaiwerp Division, C/O Steinmann Company, P. O. Box. 1069, Rotterdam, Belglum Atlantic Freighting Corp., ( /O Steinniaun and Co 4, (juai Jordains, otwerp, Belgium. A. Ceresa & CompanyVia Banchi 3, G*i\oa. Ilaly. llolla ml. Italy D} L'AGRONOME jartemental de l'Ouest Spain. Hr MALLOL BOSCH. Atlantic Freighting Corp.. Div. Pateo Colon, 17, Barcelona, Spain. Koun gin Kn ma ph in 3ti Kotteidam, Hollai d. Denmaik E.A. Rendu and COD pauv, Copenbagen, Deumi il. \Ir AJlredo moretti. Atlantic Frei^-hling < om-Div. l'iazza Del Ferro N. 3 5, Genoe, Italy. Norway, l.uuril/ A. Devold A. G. Atlantic Freighting Corp. L)i. Aalesund, Norway. Avise le public que l'on peut se procurer la terme de Damieus les diflreutes plante suivantes: Plantes d'ornement Cls 0,20 pice Laurier Crolon Hibiscus Hiaucil^ade Poiusetita HiguorJa Ficus Paresseux Manteau Joseph Stiagorgna l'ai kinsonia Fhunboyaut Pandanus etc itnes Fruitiers Lgumes ( des 0 20 pice Plants gratuits l'our cultivateurs Muleme D i Tomate Oignon Pimenl Salade* Choux Doreur et argenteur Se lient la disposition du Clerg de tonte la Repu, bliqne pour argenter et dorer les vases sacrs, Saint-Sacrements, etc. S'adresser sa maison* Graod'Rue, 2034. prs de la Gare du Nord. Avocatier indigne • l'utile „ dickimon Corossoin r Jujubier Caimitier Papeyer Manguier etc US S H. A/B W. Larka, Atlantic Freighting Corp. Div.. Skeppsl)rou 10, Stockholm, Sweden. A/B Pettersson and Holrostrom, Atlantic Freighting Corp. Div. Skeppsbron 3, Gothenburg, Sweden. Sweden Sveu Janatoo &. Company., Atlantic Freighting Corp. Div. Norrkoeping, Sweden. Simon dstron A/B., Atlantic Freighting Corp, Div. Malmo, Sweden. Bernhard Iiergh & Company. Atlantic Freighting Corp. Div. Halsinghorg.. Sweden. I Cilrus greii 0.25, non grtfle C.08 Rosier 0,50 Eglai.tiei 015 Cannas I /. 0,20 (.es prix s'enten 'enl marcha^ ; e prise Damien?. t'rix spciaux pour qi antits impor antes J crue Af;rono ue D\.i rtemeuial de 1 Ouest Damiens. Jephone : 2X65 U. GANO Agronome Dpartemental de 1 Ouest. CONVOCATION Les ntmbres du Conseil Aubergine |de lUSSri. sont convoqus Concombre pourcetoir heures pour' Poireaux combler les vacances existanTabac tes dans e Conse'l et puiser Etc. l'ordre du jour de la dernire sance. Port au .Prince, le 27 d- cambre 1932. [ Alphonse HENRIQUEZ Pi vident -— %  \TTE\TION, FUMEURS L STEAMSHIP LINE Colombian Steamship Company Inc, (Ligna Colombienne) Tlphone: No 2323 Le vapeur Calomnia > Voy 2 de retour des ports Colombiens. Cristobal, C/-• et Kinijston est attendu a Port-au-Prince le jeudi 29 Dcembre 1932, en route le mme jour directement pour New-York,prenant Irt, malle et passagers. et Kingston est attendu Port nu-Prince le jeudi 5 janv.'er 1933. en route 'e mme jour directement poui N(\v Yo'K prenant l'rt, malle tt passagers. Port au^Prince. le 27 Dcembre 1932. Wm. E Bl 1 O. "geu'.lbre I32. AVIS DPART L"5 Y-.k Yor k i Col dpches pour N-w. p t l'Europe (v'a ^ wOrert ) par le steannr mb n , seront leun^' p j i (h vo du courant. IM '"ii i-rince, le 27 dree f QnHlc l'habi'uJ que 'Cl' Hi;>ri| III I 1 v us iga-il'e que vou ovt 1 I m e8av n les t s .. \ v vio Papier noir Kawas Papier Blanc l i m > i '. I r i i r Ut c i i\y.ir* im.**i> e 'es u Magasin .e f l-l, Les chargeurs sont pris dnoter que le steamer "an eon" es ait ndi. A po't-a"pru-re. 'vei ni de 11•>t*>k •! c mal Zone e ne credi 4 I mvier |tf33. I^fg permis i em'o irquenfiil scont dlivrs pour le fret destination de New-York et es por'x Ku r i)Pens sur 'i i %  and' t;i II < hure lU. ^t. ni p r' l mm' jo %  ilrec ne i pu M \v* Y k preii n %  ma • et C idgrtK as. H. VAN .CCD ; Apot gcueraj lSl^ n, i i "li0 -"' .. .,e v nrP *"*•> v y[partira I N*w Y %  • fc I 2 dcembre 1932, illietffemeul o mPo: Imnuce. esi du | n '• 1933, en U e le n nie j' Ul lire. Icii'-ni pour K'"-;*• o %  r t > b'fl a M) Z r P ge • I < 6 %  ( ENO VOUS GARDE JEUNE Ne laissez pas la conitipatl m—souvent insouponne—ajouter des ; Tines votre apparence. Prenez un VCftt de ptillant BNO'S "Fruit Sait" tous I jours. Cela dbarrasse votre systme dos poisons qui en minent la vitalit et gtent vie. Exigez tou, ENO. nypn \ Il u i de i l i O J I RU IT ri



PAGE 1

Mercredi 28 Dcembre 1932 Le Malin 4 PAOER Port-au-Prince Tlphone : 2242 X^nts iLvkes Brothers SS C lnr| g „ ft ft ( | ft D „ j „ „ ft •20 dcembre 1932 Texa Hati Santo DomingoPorto Rico \^ £ **, Al JJ \J J^W \M> %  KJ KJ XJ 20 dcembre 1932 Glin Pierre-Paul, 28 ans, rr,nd' n Ru err bTessSre piquante Le seul service hebdomadaire et rgulier passagers et du iront! J trt entre les ports du Golte du Texas directement avec Port-au-Prince, Haiti. Pour la rception rapide et le maniement habile de vos importations, servez vous toujours des navires de %  LYK UNE. Lts prochaine arnversa Port-an -l rince sont %  Simone Jean, G ans, rue H volution, blessure contuse de l'arcade sourcilire. Augustin Grgoire, 20 ans, Carrtfoure; b essuie coi 1 .e u • i li ont. I Mayotte Pierre, 26 tnt, P*u 1 de Chose; blessure piquante) corps tranger. i Borgella Baron, 18 ans, quar J 1er Si-Antoine; contusion duj mdius de la main droite. Lucien Jrme, 18 ans, i,alu ; contusion dn poignet gaucht. Mme Simon Osmin, 28 an-, rue Montalais; luxation du gros orteil du pied gauche. Hodchil Franois, 1 an, rue Carbonne; brlure 1er degr du do. Vital Caillot, 7 ans, Carrefour Feuille; blessure contuse de la lace maxillaire infrieure. Raphal Mirabeau, 26 ans, Bois de Chne; blessures piquantes des rgions piclora'es, egratignures de la joue droite. Ulrich Prudent, 26 ans, rue Chavannes; blessure contuse lace externe de la jambe droite 'i de la bosse paritale gauche, u pavillon de l'oreille g'iuche, i ontasion et raillures multiples rpaule gauche, ambe gauche lace antrieure (hospitalit). 21 dcembre 1832 Cinns, 10 ans, Grand Hue; morsure de chien la jambe roile. Thrse Cadet, 20 ans, Bel • Air, blessures ecchymotiques i n bras gauche. Grard Paul, 8 ans, rue R\ volution. Iracture du I 3 inlr., ESBEM Steamer Almeri L\kta Steamer Genevive i.vU-s Steamer Tille Lyke Steamer Ma'garei Lykeaa Bureau: Hue: du Magasin de l't£ •• 1() ifermbT 1032 23 di*einP li32 HO rieri.ibi V.W 3 janvu i l'.o3 I OiU osljii AVIS AU COMMFRCE Avise les consommateurs deson LA1 ou il o rduit se< pnx comme i I LAtT CONDENSE SUCRE CAISSE DE 48.14 OZ OR 6.25 LAIT CONDENSt SliCRE DE ?40.3 Y 910 LAIT EVAPORE DE 48.16 S.M LAII EVAPORE ,. DE 96.8 6.40 La Panama Uailroad Sleamship Line a l'avantage d'an Doocer les dparts suivants de New-York pour Port au prince %££j' nw Haiti, directement chaque mardi, excepts le steamer i,Ancon> qui laissera le 21 dcembte, et armera Rappelez vous qr.e IffLAIT < ONhr.NSE, EV OREel e meilleur, le pi s pur et le p'us iule en cerne. Il est reromm aux bbs e au* •< ades.l est employ avann-ieu nfTAM OP Ml CENT! i DFTM! PJW nrTAii 0.11 DfTMl 0.0? ( MI $SBESSENr> i. %  • p .nde< i sef eu il! les Cru lies 0 ..c. .,o... K aces eJ cn „> ts et | es (j es , e toutes sortes, a roi l*u* l le lundi 26 dcembre 1932. et le i Guaypqui) qui laissera le mercredi 28 dcembre 1932, et arrivera Port* an-Prince le 3 ]anvier 1933 Tous les sleameis sont pourvus de chambre iriuorifique. Dparts de hew \ork. Arrivages Pou au-Grince Steamer Buanaventurai le 13 de*-. le 19 dc. Steamer Ancon i 'e 21 dcembre le 20 iie<-, Steamer Guayaquil le 28 dc. le 3 janvier 1H38 JasHC VAN REED agent Gnral En vente AL BOIS MARCHE* Et dans toutns o Haitilour il • I . ue taacicnfo enfernw les .chapitres 17, 18 19 et 20 qui traitent de la culture et de > la prparation commerciale, | pour l'exportation, de la Fi* gne-Banane, de l'Orange, di Citron et de l'Ananas. Que ce ix qui veulent s'en procurer un exemplaire.d nit le nombre est terernunt re^treint, s'empressent de faire parvenir 1-urs mm, aliesse nOlP jet souscription de 2 gour* 'des soit en personne ou par voie postale recomnianrle, : la Bibl'oh'que 'oderne iLa Liseuse au N •635,rue Danis*L)estouche-< Port-au 1 rince. N'OUBLIEZ PAS OE FIE ON PETIT TOUR A TERRACE-GARDEN Chez W. KAHL Petionville 1 600 pieds d'altitude L'tablissement le plus rais dt oc % irons de Portap-Prince. Seulement 15 minutes d'auto sur une excellete onfe •spha'te Vue mrvei-leuses de la ville et tu port. Boissons de toutes espces. Vrrangemenr rrartlcollfri pour les pensions de joj r semaine on de mois. Votre premire visite a L'HOTEL ANSONIA

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/07187
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Wednesday, December 28, 1932
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:07187

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
MUIMED
Clment Magloire
OlRtCltLR *
1358. RLt AMERICAINE 1358
IELEFHONE N 2242
*
Ie plaisir le plus d
licat est de faire celui
d'autrui.
LA BRUYRE
*"
*26me ANNEE N' 7854
PORT-AU PRINCE (HATI)
MERCUED1 28 DECEMBRE 1032
L'Affaire des Titres C
ET
l'Arrt de crdit

( Voir Le Matin du*21 Dcembre )
L'mission des titres C, qui
eut lieu en 1924 sous le minis- j
tcre aux finances de Auguste \
Ma gloire, est le rsultat d'un
plan de rorganisation de la Ci** 1
y11 des Ctiemins de ter tabli |
en dcembre 1923 et d'aprs le-1
quel ces titres devaient tre d-1
livrs aux porteurs des Obliga-
tions contre change de ces demie
res. Pour tre porteur originaire
d'un titre C, il taut donc avoir
t porteur d'une Obligation du
Chemin de Itr.
Suns avoir besoin de remon-
ter plus haut, disons que ces
obli 'alious elles mmes avaient
t mises par la Compagnie eu
reprsentation d'une valeur de
3 millions 544 mille 581 dollars
60 centimes, cot de la cous
truclion de 177 kil. 230 de voie
lerre ( lignes Port-au-Prince -
St-Mn-c ; Gonaves -Ennery ;
Cap.lia-tienBahon ), le cot
Kilomtrique tant fix 20
mille dollars.
I.Ela! s'lant engag payer
sur'1 COI une garantie dint-
,-is de (ioo et une garantie
d'amortissement de 1 o o l'an et
n'ayant pu accomplir cette obli
galion par suite de difficults
avec la Compagnie elle-mme,
dans lesquelles tous les torts ne
lurent pas de son ct, cette
mission d'obligations l'ut ga
raniie par lui.Elle consistait en
} 7">0 obligations de 500 francs,
''."aux fixe de 5IV.1S par dollar
I p dollars 53 par obligation.
raZaa^t reniai quer, en pas-
st nue nonobstant la garan-
ff,fdPft*. ces obTuSl
comportaient une premire hy-
do luue sur le chemin de 1er
lisscmeni pass avec la Partners
unan* Trust Co reprsentant
les orleunde ces. obligations,
a' J'm.ssion des titres Ccons-
muant en propre le paiement de
ces obligations, devrait subsl -
turr TFiat aux porteurs et le
constituer, non pas seulement
ir .ncier hypothcaire, mais
p'ro SireydPu Chemin de 1er
^puisqu'il payait dun coup
sesWd'lablissemenlquilne
StaS engag payer que par
ineio^meurAjenVlsur
toute Ja dure du, contrat (loo
T>ar an durant 50 ans ) et que,
terme, mme du conrat et
l'expiration de celui-ci, !e
Chemin d? 1er devenait M^pro
prit. Les concessionnaires ne
devraient plus tre que des ad-
ministrateurs pour son compte.
Mais les choses ont t an an-
nesd une layon tellement cou
gees u.uu v e (lu
\raire a lespru ei a
'an de rorganisation de WU
P- le dernier contrat vol.e le
Pai > parle Corps lgislat I.
ann ,., Vlat hatien se trouve a la
lois pay. du contrle de son
exclu mi. ^ Mais passons :
administrai, ^-^jence, aprs le
nous avons Cn ^pre el avant
dispose, au dtriment 'du
Trsor, dans un sens que la
transaction elle-mme n'a imri-
se pas et ne saurait autoriser.On
va le voir.

?
vole de la Chi. ^ro\r essay
celui du Snat, c tentant
de prvenir celui-C s (jes
membres du Lomue i .aU
des finances et d'avoir cjosfgj
que le sige du Comit cU.t d
i fait en laveur de ce tu
test ce qui P^^atre
.Vufm.aprs avoir P"Wie J^
art.cles,dans le; temps, sui g
uestion des Chemins de le .a
laarrterllajrie^^ro.
ieiail.poui ne pas prcner u
3
lciic K-n- .: rgil le
gisla.ion spaale qu rs8ce
serv.ee de celle I e
Donc, ce q l M'ai a enten-
iu payer avec s lilre C, ce
sont les ancienn obligations
des C ie mas d i- ; nul autre
ne peui re prteur de ces ti-
tres, inous que ce ne soit par
transaction, une lois qu ils o r
t mis en circulation.
L'change des titres contre
obligations tait fait sur la base
de 25 o o (ie rduction, c est
dire que l'obligation du Chemin
de ter, de 0(5 doll 53. devait tre
change contre 72 doll 39 de
titres CL Etal accompagnait cet
change d'un versement en es
pces reprsentant les intrt <
ds sur les obligations du Che ,
min de 1er. du 1er lvrier 1914
au 31 janvier 1923. Quant -u
dlai pour cet change. car il
fallait en fixer un, il fui fix
au 'il mars I9W, comme nous
avons dj eu le dire.
Nous avons dit que le nom-
bre des obligations changer
s'levait 3(1720; 72doll. 39 par
obligation, cela reprseulait un
ensemb e de titres C de 2 mil
lions 658 mille 100 dollars 80.
La loi autorisa d'mettre en chil
Ires ronds 2.600.000, pour les-
quels un lion provisoire d'gale
valeur fut souscrit par 1 Etat,
lequel portail intrts partir
du 1er Octobre 1923 et devait
tre remplac par ies titres dli-
nitils C iusqu concurrence de
la valeur ncessaire l change
des obligations du Chemin de
fer.
Rgulirement, l'Etat pourrait
n'mettre ses titres C qu'au fur
et mesure du dpt, dans le
dlai fix, des obligations du
Chemin de 1er et ne faire ainsi
que progressivement le service
de ces titres, intrts et amor-
tissement. Mais, tant bon prin
ce. il a accept qu'un tableau
d annuits fut dress sur cette
base de 2 millions 660 mille dol-
lars et de payer chaque anne
des intrts sur ce chiffre, encore
qu'il ne lut que provisoire. Car
encore une fois, l'Etat ne devait
le titre, capital et intrt, qu'au-
tant qu'il tait le rsultat d'un
change contre autant d'obliga
tions du Chemin de 1er : avant
cet change le titre ne eprsen-
tail aucune valeur due et re-
prsentait tout juste une for-
mule.
C'est sur cet ensemble de for-
mules que reprsentait le to-
tal de l'mission de 2.660.000
dollars que, depuis octobre
1923, il verse des intrts son
Agent fiscal, la National Metro-
politan Trust d'abord, et la Na-
tional City ensuite et depuis.
Les 31 095,69 dollars de titres
C en question |ont doue, eux
nus-i.bnfici des intrts cous-
ta nment pays par le Gouver-
nement. D'ailleurs, tout le
,nonde le sait aujourd'hui, / Etat
hatien n'est en retard pour au-
cun seficede sa Dette oblique
puisqu'il est sous le rgime des
amortissements anticipes.
D'o il rsulte que l'arrt du
26 novembre n'a aucun londe-
menl pour ce qui concerne les
intrts arrirs qu il a poui ob-
jet de payer. Nous avons dj
montr que. les titres nlanl
ds qu'aux porteurs d'obliga-
tions du Chemin de ter. cl aucun
porteur n'avanl rclam depuis
su annes, le capital en titres
dont l'arrt consacre le paie-
ment la suite de la transaction
rcemment vote, n'a galement
aucun fondement. Il ne nous
reste plus dire que quelques
mots de conclusion sur telle
triste alaire .
( hn dema^ )
Idal rhum
ALIX ROY
30 annes de succs.
Jouets Jouets Jouets
Aux Cent Mille Articles
LES PLUS BEAUX ET A MEILLEUR
A
E.
Enfin, les jouets des Cent Mille Articles sont arrives
Passez les voir. Ce sont, connue d'habitude, les plus
beaux de la place.
U PRESIDENCE DE LA CHAM-
BRE DES DEPUTES
Nous croyons savoir que
les candidate a la Prsidence
de la Chambre sout entrs
en campagne. On cite qui bri-
guent la haute fonction : Mes-
sieurs les dputs Estim,
Lopold Thomas, Blizaire.
Mous ne savons pas si le
Prsident actuel de la (main
tara, le distingu Dr Loubeau.
pense la rlection.
Un incendie
Samedi soir, vers les dix
heures, un incendie cla'a
Turgeau dans la maison qui
logeait le Club amricain.
Elle a t compltement d-
truite avec tout son mobilier.
Les pompiers arrivrent
rapidement sur les lieux et
leurs efforts eirconscrirent le
feu.
La maison incendie ap-
partenait Madame Ida Fan-
berl, fille du Prsident Salo-
raon, rsidant actuellement
Paris. Nous ne savons pas si
elle tait assure. De mme,
nous ignorons les causes de
l'incendie.
Mr F. Wiett
et le G. H. A. F.
LES SAINTS-INNOCENTS
Aujourd'hui c'est la tte des
Saints-Innocents ou la fte
des enfants. Selon une vieille
Iradition, les gosses, pars et
joyeux, seront conduits l-
glise par leurs parents.
Aux temps aiss d'autrefois,
les rues, pareil jour, taient
remplies d'une foule gaie,
multicolore, grands et petits
confondus dans le mme en-
train, le mme enthousiasme,
les mmes espoirs en l'anne
qui s'annonce.
Tout cela est maintenu m
loin de nous...
Lui di aprs-midi, 26 dcem-
bre. M. F. Wiett Ministre de
I-Ymice, a visit le Prsident du
C unit Hatien de l'Alliance
Franaise l'occasion de son
dpart.
Le ministre a encore lou
l'uvre remirquable de notre
socit qui travaille au rayon-
nement de la France parmi
nous.
Mardi mati i, une dlgation
du Conseil d'administration du
C. 11. A. F. s'est rendue la L-
galion de France pour trans-
mettre Mr F. Wiett les hom-
mages respectueux el la grati-
tude profonde de ta Socit.
Un souvenir a t remis au
ministre : c'est un maguilique
drapeau hatien, confectionn
l'Ecole Elie Dubois.
L'Alliance Franaise s'est rap-*
pele que Mr F. Wiett, dans ses
discours et ses conversations, a
toujours lou les beauts d Ha-
ti. Le drapeau lanl l'emblme
de la Patrie, Mr F. Wiett l'aura
souvent sous les yeux dans sa
retraite dans le noble pays de
France.
C'est avec plaisir que nous
nolons tous ces bons procds.
Il y a
*
Vingt-cinq ans
-o
Le Matin, 28 Dcembre 1907
INCENDIE
Ce matin vers 1 heure, la
popula on a t rveille par
le tocsin qui, de toutes les
glises de la Capitale, annon-
( cait que le feu avait In il sa
j sinistre apparition. C'est
.l'angle des rues reiou el du
Peuple, dans la maison habi
jte par Mme Vve SI. Preux
Gousse, que l'incendie a cl <-
l, se dirigeant du ct Sud
et Est
On a eu admirer les c\'
loris depl rys tant par les
lompieis honoraires due par
es pompiers actifs, aides des
pompiers soldais du bureau
de l'Arrondisse me ni et de
nombreux citoyens tant ci
vils que militaires
La Direction du Service
Hydraulique laquelle il faut
rendre aujourd'hui cel liom
mage, s'est empresse d'ou-
vrir tant les vannes alimen-
tant les bouches d'incendie
du quartier, ce qui a permis
d'viter de plus grands rava-
ges.
Un f it important noter,
en on .int t.i bouche d in-
cendie le h rue des Fronts
Forts, p's du marche. I i
pompe vapeur a t envahie
par une masse de boue soi
lani de l'intrieur de la bou-
che.
Nous attirons l'attenl on du
... Voit que le roi des pho-
tobraplies n'est pas pr s d'tre
dtrn, et que c'est toujours
chez Eugne Mews que vont
tous ceux qui l'occasion
d'un vnement de ta vie fti-
i de dsirent fixer fidle-
eut des traits chris de fil
u d'aient. Mais aussi quel
souci de t'l^gance et quel
respect de la ressemblt!',-
dans les clichs dvclnpji's
pur cet incomparable artiste,
m
... po/7 qu'au tirage de \" I.
le gros loi t enlev sons
partage pur l'industriel bien
connu : l'anlalon (iuilbiiud.
Naturellement <>n envie fou-
jours un peu le bonheur qui
se trompe de porte et va frap-
per chez le voisin.mais.i cette
rserve prs, tout k monde
se rjouit de l'aubaine qui
vient dchoir l'actij et
sympathique manufacturier.

... voit qae de nos jours, on
prle aussi bien aux morts
ipi'aiii riches C'est ainsi qu'un
trs sympathique historien,
dans une biographie un peu
romance, veul qn l'ge de
dix ans, feu Me Edmond de
Les tinasse ail fait partie du
rgiment des Tirailleurs de
Gifrard, avec le (grade .Nous attirons luttent on du ;,//,/. C'est "" peu os.
Dparlement d s [Yavaux Pu
biles sur ce fui.
."Huit maisons ont t la
|proie des flammes, celle i<
.Cadeslin Robert, habite
... po/7 que c'est encor le
Rhum Bmwwcourt qui,ri \nm
les grands rveillons a fait
Cadeslin Robert, habite \w\ encore les frais de Nol Ce
Mme Vve Gousse, le M V. Sll,,i toujours les mmes qui
Pierre-Nol, de M. Gervais, l se font tuer, prtend un adage.
habite par le Gai. Kbreuu, /;,. ,./,,. complet, il dt.....ait
de Mme Aug. Dauiiuv, celle /,,/// A bord
du Hati

Avant-hier lundi, midi, un
lunch d'honneur tait offert,
bord du nouveau steamer de la
Colombian Line portant le nom
Hati qui inaugurait ses vo-
yages dans nos ports. La corn
pagnie avait invit de nombreu-
ses personnalits hatiennes el
trangres cette rception au
cours de laquelle on a pu admi-
rer ce maguilique navire, sp
cialeineul amnag p ur les tro-
piques, et qui accomplit en 3
jours et demie la traverse
New-YorkHaiti.
On y passa d'agrables mo-
ments que rendirent plus char-
mants la toute amabilit de
M. Pearsall, Prsident de la
Compagnie et de M.Blo,Agent-
gnral.
s i leur aii essons nos vis
compliments,
-o
Bernard Sliaw, le grand crivain
:ui;;l ii . l'ait actuellement roule pour
les Ktuts-Unis o il compte visiter
nommment San l-Vaticisco el Los
Angeles. Il a pris passage bord du
magnilii|ue trauMtl intique Kmpress
ul l.riiain (jui en acquiert du coup
la clbrit. Ce <|ue c'est nie Mais Bernard Sliaw qui est par-
fois d'humeur maussade, assailli par
les reporters, son dpart, refusa
J tout net de rpondre leurs multi-
ples indiscrtes questions. Comme
l'un l'eux plus insinuant voulut sa-
voir s'il prptriit une nouvelle pic-
ce. il lui confia qu'il rdigeait un
mmoire sur l'influence du Klftl.M
SVRTHE CACHET D'OR sur la ca-
pacit le travail des crivains.
Notre pont...
Le Malin n'a pas puni lundi.
Pour ceux de nos lecteurs
qui s'en sont peut-tre ton-
ns, nous tenons dire que
nos ateliers ont fait un grand
effort pour prparer notre nu-
' ineTO de Nol, livr sa mdi
matin a la premire heure.
Pour cela, on uvalt d tra-
vaillei toute la mut prcden-
te.
Mais ds la parution de ce
numro spcial, nos ouvriers
avaient dsert. Ils voulaient
tre en forme pour bien r-
veillonner le soir... Nous n'a-
vons donc pu prparer noire
numro, prparation qui se
tait la veille, de Uni li, ce
ai** no sa valu notre pont-)
| j,; ce iour-l,
(TF
ahilc par M. Krnesl Malval.
l'ancienne maison Millon, ap-
porter! ml a M. NU lus Pierre
et habite par Mines Veuves
C. Dbrosse el Duchatellier,
Mme CU mcy el M. Arthur
lialinir, pianiste, deux m li-
sons de Mme Vve L m D
joie, l'une h ibite par elle,
['autre par Exilien Duchatel-
lier el enfin celle habite p ir
M. Emile Nelson.
On value les p.rlcs P.
10(1.0(10.
La nouvelle administration
des pompiers a fiil ad ni
l'ail boire.
no/7 (pi' la l'le des en-
j'unis ncessiteux, si bien or-
ganise par i:\dminislr.itton
Communale de l'orl-au-l'rin-
ce, se sont glisss en jouant
un peu des coudes des invits
(pii taient peut-tre des n-
cessiteux mais certainement
pas des enfants, l're Xol
fut quand mime assez b pour admettre la confusion.
... l'oil ipic c'est le moment
ou jamais de luire relier VOS
de solides el forte- qualits vieix livres en mauvais tat,
qui inspirent e >n i nre i I J <'/ qae c'est chez ElicnneLn-
population.
La Question}
du Cadastre
J mille qu'on relie le mien r,
\lanl comme lgance que com-
me s(ditlit.
Elle est revenue l'or Ire
du jour, avec le projet du
gouvernement de disposer
i(l un million de dollars pour
arroser une partie de la plai-
ne de l'Artibonite, en loue
' tion dune culture rationnelle
de la ligue-banane el autres.
Nous croyons rendre ser
vice au gouvernement en lui
faisant remarquer qu'il se
; trouvera en prsence de gros-
ses difficults si, avant l'o i-
vcrlure des travaux en vue,
il ne rgie dfinitivement le
statut foncier de la rgion de
l'Artibonite au moins. Au
COUrS de la dernire session
lgislative il a t dit que 11
Commission le l'Agriculture
du Snat a Va il |>i p n r un
projet de loi or loun mt le
cad islre de lu Rpublique.
Il y aurait prudenc qu'a-
vant ions tr ivaux d'arrosage
le Cadastre lut labli. Nous y
.revieiuiions plus uiuuleiucnt,
Dans la rue
Av mi-liier.vers midi et demi,
l'auto nobile de notre confrre
Clnrlt's Momvii, qu'il condui-
sait lui-m ne. heurta, rne Pa-
voc en lace de la (ilacire.une
autre voiture qui la prcdait el
s'-'lMit arrte brusquement Ul
peu au .milieu ;'de la rue s ri*
avertissement pralable. Cette
dernire eut unetlgre fractuiv
de son aile gauche d arrire
tan lis que l'auto de notre on-
line, sous le choc, s'allgeait
de quelques petites pices pro
ides sur la chauss*.
HAITIANA
CIT-TALDY
JEUDI
L bei drame
Fdora
arrv \ pboof Kry'and
I! Il e n,". ; ><<.. l.W
VENDREDI
La grand* production de Lonce
ai
Koanigsraark
tin cuiier.
Buwtf, 0.5J Biicoa : LW


PAiii- 2
' VAT'N 2* Dcembre 1^32
KIIL'H Barhaircourl
Dont la renomme est universelle a gard sa premire place
Demandez Dartout : ____
UN BARBANCOURT
DpAt : RneldM Csaril
Cachet liirioa
antlnWralatlque
Supprime en quHqup. li'-
nulr> nr Orlpp*. Mi-
graine. RhiimlMn-, tti
dicamtnt il 'I""' tonj"""
aMaac* etans tlunprr. ikrt-
!.. de 1 et U 'ucliet.
Lai. u 0 GlRAUOfPh"
LYON OULLINS, F natta
ru>w Bu'nr ihiifi/iacie
Anecdote
Quand, pour la premire foi
de a vie, M. Franklin Rooaeveli
pntra dans la Maison Blanche,
ii Washington, il avait exacte-
ment cinq ans deux mois, Iroil
jours.
Son pre prsenta le
au prsident Cleveland.
^Celui-ci considra le blondi-
net, puis lui pina l'oreille en
disant :
Eh bien petit, ne deyiem
jamais prsident des Etats-
Unis!...
M. Franklin Roosevell 32e
prsident des Etals-Unis coule
lui mme cette anecdote avec
un bon rire.
QUATRE PRI! NOBEL
Stockholm. Les prix NoKel
de celle anne ont t confrs
ii un Amricain et Irois Anglaif,
hu cours dune crmonie a la
(|iie!le assistait la lamille royale
de Sude.
Le prix de chimie a t dcer-
n au Dr Irving Langmuir, vic-
ia Gnral Electric Co. de Sche-
nectady, New-York. Les autres
rcipiendaires taient : ).lohu
(ialsworlhy, littrature ; Sir
Charles Sherrington, mdecine
et le professeur Douglas Adrian,
mdecine galement. Le minis-
tre le |>i ix de Galsworthv qui, ina-
lade, n'avait pu venir en Sude.
UN
RHUME
GLIG
c'est la porte ouverte
toutes les maladies de
GORGE, des BRONCHES et des JUMONS
NE NGLIGEZ PAS UN RHUME !
SOIGNEZ-LE nergiquement avec les
PASTILLES VALDA'
ANTISEPTIQUES
Mais surtout n'employez que les
PASTILLES VALDA
VRITABLES
VENDUES seulement en I
portant le nom
VALDA
LETTRE OUVERTE AUX
la
([ Loterie
Un aperu
\ Un petit apeiu o'articles
[ que ta Maison Uaicarett vous
{propose tt dont vous pour
riez avo< besoin pour
, i,.,,,r ut a .et ibo.-ifiu danne :
soit plus heurtuse et plusl Costumes Palra-Beaci. pu
pru|i<> a sa Uou.bcus>tJtKmjUKSLi,ibiu.s gei.s.Gil
[clientle, lie profite de[mi.
jre nouvelle pour soulfle
un petit secret au*, auins
Propritaires dautomobihs
pour leur viter les *in ns. s
nop souvent rp es et es
i.Mines qui, Oi iiiU..iituiii". -
ouirarieui
Du vient la eau e ?
C'est eu .heichaul t u|ooi
ie plus bas pi ix que beat-
coup d'automobilistes sout-
irent de ces euuuis.
I t'ar cou eqotui, la pupai
f desConiimiai s suul oblige.-
de comiuauuer ues putus et
accessoires speciuknitnt poui
pouvoir couieuitr celte ca-
d acheteurs. Mais, ce
NOUVEAU TRAITEMENT
OE LA
J
\
AU
E
DE PORT-AU-PRINCE
Mardi dans l'aprs-midi, eu
lieu dans la grande salle d'il Mi-
neur de l'Htel de Aille la lte
organise par l'Administration
Ccmnunale au protit des en-
tant* n;essiteux.
Ds trois heurts de l'a prs-
rnid', la barrire d'entre s'ou-
viait deux battants livrant
passage, dans une piaillene pr-
vue ;iu progamme, un millier
et plus, de gosses des deux
.sexes. A l'tage on arriva vaille,
que vaille a mettre tout de
mme, un peu d'ordre dans la
cohue, et les bancs, sans Irop
de tasse,se trouvrent pria d'as-
Kai '.
Mile Lacomhe, dactylo la
Ommune,charge de souhaiter
)n bienvenue aux peliis dsh-
li's, s'.M acquitta avec une d-
licatesse vraiment louchante el
qu< honore ton cur.
Nous saismes au vol deux ou
trois passages de ce petit speech
attendri tt les teprodu uni de
mmoire :
<( Nous ne croirons, chers en-
Luis, la lte russie, que si au
dpart, chaque visage s'dlu
miiu d'un sourire. C'est d'ail-
leuis la seule layon de renier
cier comme il taut, la dame
au grand cceui qui est coup
sr, l'inspiratrice de cette
heure, .l'ai nomm Madame
Uuvignaeud.Lq seule Faon de
remercier les dames tt les
demoiselles, spontanment
groupes ici pour vous plaire
ei de remercier surtout Mr
Duvignaud qui,si allgnment,
ET A SMI1U-UUMINGO
Sur l'initiative du Comit
Hatien de l'Alliance Franaise,
la Socit similaire de SalllO-
DomingO a organis le ld d-
cembre un concours de lecture
et de diction franaises.
Le Prsident d'honneur de
I Alliance Franaise de Santo-
Domingo, Mr Georges l'errol,
charge d' lia ires de France, a
bien voulu y assister.
Le laurat est le jeune Gil-
berlo de Marcliena.
Le jury du concours tait
ainsi compos :
MM. I Antonio .liinens, pr-
sident de I Alliance Franaise,
Ulysse Hereaux, ancieu proies-
seur et olicial major du Secr-
tariat d'Etat de la Prsidence et
Lui. (iiraud,membre tlu Comit
de l'Alliance Franaise.
L'Alliance franaise de Port-
au-Prince ollre le prix au lau-
rat.
Nos llicitalions au jeune
Gilberto de Marcliena.
Nationale
J. ll.neilepour hommes.-
miaules pour dames, Mi-b. s
so-e pou Gilettes. Bas Spoit
pour hommes.Crava'es Laval
..cie puui^gai' nneis, t,ha
,) ux ; our gaioonets, Un
I ni assurtiintul de rideaux
eu guipures. Chemises babil-
aea a plis ei mille plis Lut-
mises -auow'- blanc et cou
leur Chemisettes et ca
ns en ui nie u c pais. A
oies, de mariage.^Uiad.u
o orounes, voiles, boiqu.
giuts, etc, etc.
MAISON DACCARLTT
1732, hue Courbe _..
RCULOSI
On
lutte
Tuberculose
, "iR-in' partout m
impiloviible contre la
rculose, et flau terribS
T '"2US<: ,lans le mo>"if catier
et 1rs pidmies les pfu, j
sastreusek.
Si Ton ousidere le der
propagation de celte maUc
le daiwr est universel et.dj
de telles conditions.il est t
Intressant de retenir son
attention sur toute dcouverte
useeptible d'arrter la marche de la Tuberculose,
Dans cet on'rr d'ides, nous devons citer la
BAOILLINE RAVENET, da Parla, qui est lad, -coo.
verte lu plus Importante du sicle prsent : en .'fret
la suite do dlvaraaa otpriancaa effectue, avec ce
Iiroduit dans les Hpitaux de Paris, toutes les cela-
iriWs mdicales l'ont proclame le Hemede le plu.
efficace connu il ce jour pour combattre cette ma1 idi
U BACILLINE R AVEN ET. d. Parla, a reuada
Inuver des milliers de malades dsespra.. Q|a
gurit non seulement Tuberculose, Sueun nocturne)
et Hamoptyilea ou Crachements de sang, mais m,,,
toutei sortes de maladies de poitrine: Tou
Aethme, Catarrhaa aigua at chroniquaa'
Bronchite chroniquaa, Pleurele, Oppr.,1
alon, Larynglta, Aphonla, Inlluanza, Rachl.
tlama at Anmie pernlcleuae.
Lu wnte a /'ri u-i'i me- ; Pharmacia W. SUCrt,
1 ,M 1/JA KU
:I .
tegoriC uav-iicicuia. moi,vv-- .
pendant, tous les consomma-Mig CllDeaU CMC
m n. I *_____________
loi...
H
il-
ABONNEZ-VOUS
Lt MATIN "
Ll
PaniaUon Cuilbaud vient,
au tirage de Nol, de gaguei
le gi s lui .e / oleiie iVfl*
tionale. C'est i v.im.- iuso-
eute, icpeti- -ou a tous les
cairelouis. Moi. |e pretendst
que c'tsi de ii guigne, bou
gtZ donc que le gios
ue lut que de lurs et que Paniai, s'il av
pour gagner, .'tendu le
ge ue tevriei piucba.iy.
em,'0Ciiaii plu^ du double
Oui,c'est comme a 1
Au^urage de leviier,le g> >
lot sera de qtUtre ou eu ^
mille dollars. C'est allechaft,
n'esi-ce pas ?
Le oliet se^secuouuera ei
dix coupons el se veudra,seu-
lement 20 gourdes.
L)ouc avec uucoupo ache-
t deux gourdes on court la
chance de dcrochei OU dol*
lars-
Ah! si Pautal seuil douu
(la yeaie d'aileudre.. Il es
vrai qu'eu matieie de gros
lot, il u'est pas delendu dt
" bisser.
leurs ont subi le couirecoup.l
Bon march cot cher I
, _, .- ,
L conomie rside de pr-
ici euce dans la supenoril et
ia uurabilite des anales que
l'on achet. ,
Si vous votiltz tre con-
vaincus, demauUtz u'abord a
uos clients .quels pi utils lift
uni pu raliser peudant le>
uuuets.iy2y, 193U, ll, 193^
eu se "servant des fiStUb
DAYTON'*.
hi aprs, c'est bien simplt
cependant, plus simple m-
me que rut de Christophe
L.oiuinb. il sullit d'y pense.,
^csi-a-diie (d'acheter vos
pices de rechange et vos
fucus "Dnijton" la Station
de L'Etoile Rouge,
INJECTION PEYRARD
i uK*\ et DRAGEES PEYRARD N 1
aK-~-"y Gorissent la
5* ^BLENNORRAGIE
^FiIVT ( ^ rcente ou chronique
af ul\ ittJl Phrm" xlge/-les
lmi\wUii PEVRARD D'ALGER
i'%L ^ j1^ H|| 4e., rua rto lironoiie

HUILEdeRICIN
ERBA
A de MATTIS
Ajenls (jcnre
&C
ux
i
VOTRE CUISINE. MADAME...
Les touristes du monde en
et sans barbe blancbe lu i. r. u
semeni,troque ce soir en voifl
honneur son titre de pre-j'h'1 vundrom
mier ciioyen de Port au-
Piince contre celui de Pre
NcC. .lgamment en retard.
On devine quels applaudisse-
ment salurent la cbtrmanlf
allocution.
L'A'bre de Nol charg
jouets et
pouil en un clin d il. puis
on pi ocda la distiibution ) s
vlements e' des souliers. Plts
de deux mille paquets turent
dispes et 'heire du clpa'i
Qlii re sonna d'ailleurs qu' lu
'o bce d'j soir, lique inioch'
montrait du bo h.ur d^ns les
ytux...
Un > <>' t es c au Jazz
BU cours de cet hiver Carafe
he. Ce n'est pas seulement
la beaut de nos siles ni celle
e mis monuments qui les
itlireot, mais la perspective;
1rs repas laits avec la Mail-
de bonbons lut d" ;/m<,,/,/, .S7,,);arr.
Bec-Fin.
tance durant toute l'aprs-midi.
Nos meilleurs com linen's S
l'Admm stralion Commun le,
I our celte belle ralisalim de
solidarit humaine. qu de-
n.eure, en mme temps qu'un
acte de
JOUISSEZ DU LUXE
DE CE SAVON BLANC
PARFUME
LUX
SAVON DE TOI! RTTE
DLICATEMENT PARFUM
rtf
.~*r
4SP
'OILET
SOAP ^ /
g- nio it, uu fade de
j^av<}anel pii charma lassis-Jl^ouveraeiueui.
MOIIK & I AUBIN, P. 0. I OX i P str.buteurs
Hue houx et uu vunie, PoitNtu*Piii.ce.
Madame,
Le chapeau leutre que nous
venons de recevoir mrite
d'tre vu. car c'est *le/Cha
eau rtllement^chic, le dei-
uier cri parisien, de toutes les
tormes.de toutes les couleur
et pour tous ^es: uames.de-
oiseiles et fillettes.
Nos sais inuiii de couleurs
no les sont galement beau*.
MaI.^u.n u GCAHfcTJ
1/27. Hut Couibe.
((
ULS
))
(15 JANVIER 1933)
Charles F. Pressoir appr-
cie beaucoup ses amis et con-
it.yeDS.
Leieudant, il les estim
uop (^our ne leur dODBi i
lue deux gourdes coniai-
irennes ( prix de Au Ryth-
me des Loumbilcs).
D'autre part, en ces temps
d'impecumosit, il estimt
irop sa bourse p~ur distri
buer, le cur lgtr. ses
chers amis et susdits conci-
toyens, une bagatelle de SO a
lui) dollars.
Les ditions c La Presse
(tl. 3463; inlorment donc,
te (nage tant limit, et les
soosciipiious actuelles s'le-
v.iui de|a plus de quarante
dollars, qu'il est prudent de
retenir ues maintenant les re-
cueils.
Caisse d'Epargne
Populaire
Si v u- m uiez >as^.tre
nris' au dpourvu qu;nd la
bise^sera veni e, ne s \tz p
Cigale ; soyez tour mi. Pre-1
nez pour cela Ne ch min de
la Caisse d'Epargne Populaire:
332; rue des Cesqrs, versez
l, contre un joli livret, ce
que vous avez dans voire
poche, si m idique (pi il sui -
mme un simple nickel;
renouvelez ce geste chaque
semaine ou chaque mois
et au bout de l'anne, vou
aurez toutes prtes vos tren
ns et celles des virts.
Et mme, au lieu de coq
-e lier b< uialement la Cigafg
vous pourrez lui tendre
main en Fourmi devenue
misricordieuse, parce que la
pauvre n'a qu'uu tort, qu
est son "H'use : c'esi d'igno
rer la Caisse J Epargne l'o-
pulaire.

A vendre
Ustensiles de mnage
Pour rabon de dpart, les
objets suivai ts sont vendre
Un Miloncomprenant 3 pi-
ces en rotin.
Une salle manger cou-If
prenant 10 pouces en noyer
Uu frigidaire et un four
neau lectricj( Gnral Elec-
trie)
Une chambre coucher
comprenant 4 picesen noyer
Une chambre coucher
compienant3 pices eu aca
jou.
Un bureau-secrtaire eta
royer.
Chaises,biblio bque, pli'^
argenterie.
S'adres-er au Dr DAN*
entre 1 et 1 heures p. m. ru
Le Monde
Mariage. -- Demain jeudi
29 dcembre, 5 1/2 hres
dusoir, sera clbr la Ca-
thdrale le mariage de Made-
\ moiselle Andre Wainwright
avec Mr Franck Moron.
Nos compliments et meil-
leurs vux.
Ou uvie qui s'achte, cela, 3, prs de l'avenue belle vue
choque certaines bonnes
vieilles habitudes hatiennes,
mais lien de plus noimal.
Happel./ns que c Au Rythme
les Loumbites, si bleu ac-
cueilli .ii- toute la Presse t'
e monde lettr, parallia le
15 janvier 1933.
Le jene
de Gandhi
i
Poona < Inde ). Mahatma
Qrandhi va.peut-tre relarder
indliniment son jeune projet
partirdu 1er janvier. Il a crit
l'un des principaux chefs des
intouchables que son jeune
serait remis si un reterendum
des Hindous, dans un rayon de
dix milles du temple de Gura-
vayour, indiquait une inu|ori
pposee a I ouverture ue ci
leinple aux intouchables ,
,vayc
te o
I tenir.
Attention!
La vritable laiine d'Hall
est en vente dans loulesie
Epiceries, en sachets de ciai
et de dix centimes or.
Au Bon March,, cht/JM
Mr A. Boit, j
A la Maison Verte (Jru
Pave). Chez Laurenceau.Em
manuel La|oie.
Joseph Cassagnol an pon
Si Graud, Simon Vieux!
Grand'Rue.
Avec cette fcule on russ
faciltment taire les mei fl
leures^uouillies.giUeaux, cie
mes abla glace, etc.
Pour obtenir une btnni
crme.employez^p.n litre oeoi
tiers de lait pour uu peti
sachet de 0,05 centimes or
et procdez comme lpour I
crme au chocolat.
L'est amsi la mtilleureiou
riture des bbs et des e
macs de icats.

A u j le des rue ftepuburanir
ci St-I/ :#re|
Salon de coillure auquel v "il
annexs un bar et uu Restau-
rant.
Prix avantageux. "_


m ..
H
LF \I\TIV 28 Oce.Tbre 1932
PAC, h. 3
VERMOUTH IDAL
APR.ITIP incomparable;
LE FAIT EST, INCONTESTABLE!
li I) il m Saillie
i
C'est la quintessence des meilleures
[varits de cannes d'un vaste territoire
runissant les meilleurs terroir-;
Cest ce qui lait son arme.
GOUTEZ ET COMPAREZ
\
Panama ailroad Steamship L;ne,
(| n's auxprincipaux poils d'Europe.
Enga 1
G. W. Sheldon & Co, Ltd.
17 Jam s Street,
LlVBBPOOL, 1NOLAND.
Cu, U.'
VEMMOUTH XELSXQR
Bianco < Rosso
FABBRICATO Ihi ITALIA
WW MM
C.NSELMO&C,-
FTO RIN O *z&]if*4i C
****> AWUM

-
Ci, \V SlIKLpoN
l-Yn'on Hoise,
112/llS l'en. Iiurch Mreet,
L union b.C 3, hnchtnd.
France
Mi.nv < Ci m|a:>y.
Atlantic 'reighting Corp. Div.
74, Qnai des Chartrona,
Bordeaux France.
Mohy .V Company,
Atlantic Feighling Corp. Dt.
7. Uue ue la Rpublique,
Marseille, France.,
Uellatly Han-kky \ Co,
21, tiue de la Rpublique
Marseille, a France.
Germany
Atlantic Freighting ,'Jorp., Atlantic Freighllng Corp.
Balliuhaus, Hamburg 1, Ger nany. Breitenweg 58, Bremen, Ger.
Holland
Atlantic Freighting Corp.
Mm y & Company,
Aiianiir Freian'ing Corn. Div.
1.^5, Boulevard de S rasbourg.
H^re. Fiance.
Mo.iY & ( OMI'ANV,
Adantic Freightiug Corp. Div.
3. Rue i>i Vincent Ue faut.
Fans, Frauce.
lieruu Peroa & Stockwell,
Buiie Postale: 78,
Havre, France.

"
V. COMEAU MONTASSE & CO
AGENTS GNRAUX
SE VEND A PORT AU PRINCE :
ED. jESTVE & Co, A BOIT Au Bon March ,Ch PICOULET
" Aux C raids Vins de Bordeaux ", E. DEREIX, B&NS DA & Co,
IWficos TAl AMAS Bazar National", Alphonse DSIR, G LAU
RtiNCE-lCJ La Maison Vrte ", Mme Jeanne CHENET "B zar du
Pont St GraU't ", Paul ANDR Bazar du Champ da Mars *',
Albric ANDR Bazar du Chemin des Dalles1'.
El dans tous les cafs et restaurants de Port au Prince.
SWIMtV MAIIIIV ( PrtiMioa\0, CURA RE Y, Jll.li; IIIPPOLYTE (HHmk)
CLB1ENT IMNAItl) ( Si Marc ).
Atlantic FreigbiiDg Corp.
Aaiwerp Division,
C/O Steinmann Company,
P. O. Box. 1069, Rotterdam,
Belglum
Atlantic Freighting Corp.,
( /O Steinniaun and Co
4, (juai Jordains,
otwerp, Belgium.
A. Ceresa & Company-
Via Banchi 3,
G*i\oa. Ilaly.
llolla
ml.
Italy
D}
L'AGRONOME
jartemental de l'Ouest
Spain.
Hr Mallol Bosch.
Atlantic Freighting Corp.. Div.
Pateo Colon, 17,
Barcelona, Spain.
Koun gin Kn ma ph in 3ti
Kotteidam, Hollai d.
Denmaik
E.A. Rendu and Cod pauv,
Copenbagen, Deumi il.
\Ir AJlredo moretti.
Atlantic Frei^-hling < om-Div.
l'iazza Del Ferro N. 3 5,
Genoe, Italy.
Norway,
l.uuril/ A. Devold A. G.
Atlantic Freighting Corp. L)i.
Aalesund, Norway.
Avise le public que l'on peut se procurer la terme de
Damieus les diflreutes plante suivantes:
Plantes d'ornement
Cls 0,20 pice
Laurier
Crolon
Hibiscus
Hiaucil^ade
Poiusetita
HiguorJa
Ficus
Paresseux
Manteau Joseph
Stiagorgna
l'ai kinsonia
Fhunboyaut
Pandanus etc
itnes Fruitiers Lgumes
( des 0 20 pice Plants gratuits
l'our cultivateurs MulemeDi
Tomate
Oignon
Pimenl
Salade*
Choux
Doreur et argenteur
Se lient la disposition
du Clerg de tonte la Repu,
bliqne pour argenter et dorer
les vases sacrs, Saint-Sacre-
ments, etc.
S'adresser sa maison*
Graod'Rue, 2034. prs de la
Gare du Nord.
Avocatier indigne
l'utile
dickimon
Corossoin r
Jujubier
Caimitier
Papeyer
Manguier etc
US S H.
A/B W. Larka,
Atlantic Freighting Corp. Div..
Skeppsl)rou 10,
Stockholm, Sweden.
A/B Pettersson and Holrostrom,
Atlantic Freighting Corp. Div.
Skeppsbron 3,
Gothenburg, Sweden.
Sweden
Sveu Janatoo &. Company.,
Atlantic Freighting Corp. Div.
Norrkoeping, Sweden.
Simon dstron A/B.,
Atlantic Freighting Corp, Div.
Malmo, Sweden.
Bernhard Iiergh & Company.
Atlantic Freighting Corp. Div.
Halsinghorg.. Sweden.
I
Cilrus greii 0.25,
non grtfle C.08
Rosier 0,50
Eglai.tiei 015
Cannas I /. 0,20
(.es prix s'enten 'enl marcha^ ;e prise Damien?.
t'rix spciaux pour qi antits impor antes
J crue Af;rono ue D\.i rtemeuial de 1 Ouest Damiens.
Jephone : 2X65
U. GANO
Agronome Dpartemental de 1 Ouest.
CONVOCATION
Les ntmbres du Conseil
Aubergine |de lUSSri. sont convoqus
Concombre pourcetoir heures pour'
Poireaux combler les vacances existan-
Tabac tes dans 'e Conse'l et puiser !
Etc. l'ordre du jour de la dernire
sance.
Port au .Prince, le 27 d-
cambre 1932. [
Alphonse HENRIQUEZ
Pi vident
-_
\TTE\TION, FUMEURS
L
STEAMSHIP LINE
Colombian
Steamship
Company Inc,
(Ligna Colombienne)
Tlphone: No 2323
Le vapeur Calomnia >
Voy 2 de retour des ports
Colombiens. Cristobal, C- /-
et Kinijston est attendu a
Port-au-Prince le jeudi 29
Dcembre 1932, en route le
mme jour directement pour
New-York,prenant Irt, malle
et passagers.
et Kingston est attendu Port
nu-Prince le jeudi 5 janv.'er
1933. en route 'e mme jour
directement poui N(\v Yo'K
prenant l'rt, malle tt passa-
gers.
Port au^Prince. le 27 D-
cembre 1932.
Wm. E Bl 1 O. "geu'.lbre I32.
AVIS DPART
L"5
Y-.k
Yor k
i Col
dpches pour N-w.
pt l'Europe (v'a ^ w-
Orert ) par le steannr
mb n , seront leun^'
p j i (h vo du courant.
im '"ii i-rince, le 27 dree
f
QnHlc
l'habi'uJ
que
'Cl'
Hi;>ri| III
I1 v us
iga-il'e que vou ovt 1
I m e8av n les
t
s .
..
\
v vio
Papier noir
Kawas
Papier Blanc
l
i m -
>
'
i
'. I r i i r
Ut
c
i
i\y.ir* im.**-
i> e 'es
u Magasin .e f
l-l,
Les chargeurs sont pris
dnoter que le steamer "an
eon" es ait ndi. A po't-a"-
pru-re. 'vei ni de 11>t*>k !
c mal Zone e ne credi 4
I mvier |tf33.
I^fg permis i em'o irquenfiil
scont dlivrs pour le fret
destination de New-York
et es por'x Kur i)Pens sur
'i iand' t;i II < hure lU.
^t. ni p r' l mm'
jo ilrec ne i pu m \v*
Y k preii n ma et
C idgrtK
as. H. Van .CCD
; Apot gcueraj lSl^n,i i "li-0-"'
..
.,e v nrP *"*> v y-
[partira I N*w Y fc I 2
dcembre 1932, illietffemeul
o m- Po: I- m- nuce. esi
du | n ' 1933, en
U e le n nie j' Ul lire. Ic-
ii'-ni pour K'"-;* o -
rt > b'fl a
M) Z r
P ge
I < !
6
(
ENO VOUS
GARDE JEUNE
Ne laissez pas la conitipatl msouvent in-
souponneajouter des ; Tines votre
apparence. Prenez un VCftt de
ptillant BNO'S "Fruit Sait" tous
I jours. Cela dbarrasse votre
systme dos poisons qui en
minent la vitalit et gtent
vie. Exigez tou-
, ENO.
nypn
\ Il
u i de
i l i
O J - I
RU IT
ri


Mercredi
28 Dcembre 1932
Le Malin
4 PAOER
Port-au-Prince
Tlphone : 2242
X^nts iLvkes Brothers SS C lnr| g ft ft (| ft D j ft
20 dcembre 1932 Texa Hati Santo Domingo- Porto Rico \^ **, Al JJ \J J^W \M> KJ KJ XJ
20 dcembre 1932
Glin Pierre-Paul, 28
ans,
rr,nd'nRuerrbTessSre piquante Le seul service hebdomadaire et rgulier passagers et
du iront! J trt entre les ports du Golte du Texas directement avec
Port-au-Prince, Haiti.
Pour la rception rapide et le maniement habile de vos
importations, servez vous toujours des navires de LYK
UNE.
Lts prochaine arnversa Port-an -l rince sont
Simone Jean, G ans, rue H
volution, blessure contuse de
l'arcade sourcilire.
Augustin Grgoire, 20 ans,
Carrtfoure; b essuie coi 1 .e u i
li ont. I
Mayotte Pierre, 26 tnt, P*u 1
de Chose; blessure piquante)
corps tranger. i
Borgella Baron, 18 ans, quar J
1er Si-Antoine; contusion duj
mdius de la main droite.
Lucien Jrme, 18 ans, i,alu ;
contusion dn poignet gaucht.
Mme Simon Osmin, 28 an-,
rue Montalais; luxation du gros
orteil du pied gauche.
Hodchil Franois, 1 an, rue
Carbonne; brlure 1er degr du
do.
Vital Caillot, 7 ans, Carrefour
Feuille; blessure contuse de la
lace maxillaire infrieure.
Raphal Mirabeau, 26 ans,
Bois de Chne; blessures pi-
quantes des rgions piclora'es,
egratignures de la joue droite.
Ulrich Prudent, 26 ans, rue
Chavannes; blessure contuse
lace externe de la jambe droite
'i de la bosse paritale gauche,
. u pavillon de l'oreille g'iuche,
i ontasion et raillures multiples
rpaule gauche, ambe gauche
lace antrieure (hospitalit).
21 dcembre 1832
Cinns, 10 ans, Grand Hue;
morsure de chien la jambe
roile.
Thrse Cadet, 20 ans, Bel
Air, blessures ecchymotiques
i n bras gauche.
Grard Paul, 8 ans, rue R- \
volution. Iracture du I 3 inlr.,
ESBEM
Steamer Almeri L\kta
Steamer Genevive i.vU-s
Steamer Tille Lyke-
Steamer Ma'garei Lykeaa
Bureau: Hue: du Magasin de l't
1() ifermbT 1032
23 di*einP li32
HO rieri.ibi V.W
3 janvu i l'.o3
I OiU osljii
AVIS AU COMMFRCE
Avise les consommateurs deson LA1
ou il o rduit se< pnx comme i I
LAtT CONDENSE SUCRE CAISSE DE 48.14 OZ OR 6.25
LAIT CONDENSt SliCRE DE ?40.3 Y 910
LAIT EVAPORE DE 48.16 S.M
LAII EVAPORE ,. DE 96.8 6.40
La Panama Uailroad Sleamship Line a l'avantage d'an
Doocer les dparts suivants de New-York pour Port au prince %j' nw
Haiti, directement chaque mardi, excepts le steamer i,An-
con> qui laissera le 21 dcembte, et armera
Rappelez vous qr.e IffLAIT < ONhr.NSE, EV OREel e
meilleur, le pi s pur et le p'us iule en cerne. Il est reromm
aux bbs e au* < ades.l est employ avann-ieu
nfTAM OP Ml CENT! i
DFTM! PJW
nrTAii 0.11
DfTMl 0.0?
( mi $SBESSENr> i.
p .nde< i sef
eu il! les Cru lies
0,..c. .,o..- .K,aces eJ cn >ts et |es (jes , e toutes sortes,
a roi l*u* l
' le lundi 26 dcembre 1932. et le i Guaypqui) qui
laissera le mercredi 28 dcembre 1932, et arrivera Port*
an-Prince le 3 ]anvier 1933 Tous les sleameis sont pour-
vus de chambre iriuorifique.
Dparts de hew \ork. Arrivages Pou au-Grince
Steamer Buanaventurai le 13 de*-. le 19 dc.
Steamer Ancon i 'e 21 dcembre le 20 iie<-,
Steamer Guayaquil le 28 dc. le 3 janvier 1H38
JasH- C VAN REED
agent Gnral
En vente AL BOIS MARCHE*
Et dans tout Fort-au-Piincc aue du. s toutes les
villes de la Province.
Les avantages qu'offre U
Cuisine Electrique
- HOTPOINT *
Avis
i
tie lavant-bias gauche.
Brniqu Pierre, 22 ans, ruelgQpj- maintenant COHH IS
es Csars; blessure contuse du .
. uir chevelu.
Arus Petit Mouch, 25 ans,
La Saline; rosion de la rgion
pi i -oi bitaire gauclie.
Dmr.elle Sl-Cvr, 23 ans, Cx-
des-liossales; blessure tran-
chante du cuir chevelu el de
l'arc ide sourcilire gauche.
M irtit e Conserve Conci, 13
*ns, Mirtbalais; rosion du pied
I aucbe.
El abonne Dcessard, l*ans,
me Jli. Janvier; bleyuie pi-
( uau'.e de la plante ou pied
gauche.
I m elle Jacques, 17 ai s, Gid'-
Bu< : traumatisme du cou de
i ied gauche.
-2 dcembre 1932
W illiams Gaston, 12 ans, rue
Dr Aubry; blessuie l'uicade
dourciliie gauche.
Alexinord Cldaror, 2/ ai.,
Ztoil; blessure contuse Uc l'ai
cade sourcilire droite.
Ilomeus Morel, 23 ans. Anse-
Veau; blessure tranchante de
il main droite.
Lucrcia Ben, 10 ans, avenue
Bougon; contusion du nn-uibre
inlr. gauche, de .l'hmiliorax
droit, face antco-exleme.
Flicia flius, 1 an, bas Peu
de Lhose, contusion des lausses
tles gauches.
J icques Vincent, 7 ans, ruelle
Sle-Anue; contusion de la lesse.
unard Micou, 22 ans, Masco;
lor.i- contusion de la jambe
Km-. Me (hospitalis).
Aiislhomnes Canes, 18 ans,
Pin --uu-Pnncf ; trauuiaisme
11 ai 1er (hospitalis)
Navy-Bar
Rue du Magasin
de 1 Etat,. N 801
En tace liaison
Centre
L'tablissement le mieux
tre de la ville, cause de sa
g'aude terrasse entoure de
I eaux arbres. Si vous voulez
l'asse un moment agra b e
.n banne compagnie,ri-uUn
\ ous Navy Bar, u l'on
end les meilleures liipcur*
II pi ix t es rduits.
, i\ei i toute la nuit.
i
ne
lout le
Pour
visitez
sition.
Compagnie
lilectria uc.
Papier blanc
Kawas
Cigarettes
monde.
vous en convaincre,
noire salle d'expo-
dhclaiage
Papier
Avion
KAWAS
On PEUT fabriquer des Cigarettes
rellement bounes avec du tabac
du Pays 1
Si vous n'y croyez pas, fumez les
Cigarettes K\WaS et vous en serez
convaincu.
' e public appre d av c
plaisir, que M. Hob rt A.
Holly tait paratre inceasam-
ment, ce mois ci, le tas. icule
No 7. de ses etid s e agri
culture tropicale, sur la
demande de n inbre x amis
et correspond nls, aiit le la
Catntale que de la Province,
qui ont b et a o'ci les
articles qu' I pub'ie depms
quelque i mps >ns o Haiti-
lour il I .
ue taacicnfo enfernw les
.chapitres 17, 18 19 et 20 qui
traitent de la culture et de
> la prparation commerciale,
| pour l'exportation, de la Fi*
gne-Banane, de l'Orange, di
Citron et de l'Ananas.
Que ce ix qui veulent s'en
procurer un exemplaire.d nit
le nombre est terernunt re^-
treint, s'empressent de faire
parvenir 1-urs mm, aliesse
nOlP jet souscription de 2 gour*
'des soit en personne ou par
' voie postale recomnianrle,
: la Bibl'oh'que 'oderne
' iLa Liseuse au N 635,rue
Danis*L)estouche-< Port-au
1 rince.
N'OUBLIEZ PAS OE FIE ON PETIT TOUR A
TERRACE-GARDEN
Chez W. KAHL
Petionville
1 600 pieds d'altitude L'tablissement le plus rais dt oc
?irons de Portap-Prince.
Seulement 15 minutes d'auto sur une excellete onfe
spha'te Vue mrvei-leuses de la ville et tu port.
Boissons de toutes espces.
Vrrangemenr rrartlcollfri pour les pensions de jojr.
semaine on de mois.
Votre premire visite
a
L'HOTEL ANSONIA
Nons donnera raiso i. confirmera votre hon
ment, justifiera L confiance ue vnm nous anrei accorde
en nous garantissant votre appr ihlp naror,a .e l'Fte
Ir plnv vleci de Fort-au-Prinre.
Nous vous suggrou, darrtei votie. chambre d'avrnee
Asiurf/ vous la goral Ac--
cident F:re & Lite Asurance
Corporation Ltd. de Penh ( Scot
lanl. )
i
ASSUREZ-VOUS
la
General Accident Pire & Life
Assurance Corporation Ltd.
de Perth ( Scotland )
i.ar la aGLNEPAL est nue des plus puissantes et des plus vastes organisation
Je ce genre. Le soleil ne se couche jamais sur son champ d'action qui embrasse le
monde
ses Po'ices contre incendie convrent aussi les dgts occasionns par la iouder
Ses Polices pour Automobiles couvrent vols, incendie, malveillance, dommages
cause autrui dans sa personue ou dans ses biens.
Ses Polices Maritimes mises par ses branches d'Europe sont payables en Hati
Ses Polices contre accidents sont valables dans l'univers entier. Tous les voya.
gurs devraient donc prendre la prcaution de se munir d'une police contre accidents
d'au moins 4000 dollars, la prime annuelle n'tant que de 1/2 % soit 20 dollars L\ C
Veuve F. BERMINGHAM, Aux Caves
SSL^Ii
sjs (Evrs
Aent Gnral pour Haiti.
i*ort-au-Prince: 1G. GILG
JEAN BLANCHE? Jrmi
------------------------ ' imii... _
Atieiiiion
PROGRS NOUVEAU
RHIM NOIVEAU
Rhum diciux got exquis
Prix rduit
ALCOOL OtFIANT TOUTE HHflE
Claiiin Vierge
Chez N. NAZON
CE QUI n JAMAIS 1 FAIT
CE 001 NE PEUT ETRE DEPASSE
Kola Champaqne
F. SJOURN
Prpar dans des conditions rigoureuse*
D'ASEPSIE
Prparation et Venle
Pharmacie F. SEJOURNE
Angle des rues Rouie! du entr.


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM