<%BANNER%>







PAGE 1

Clment Magloire OiRECiliL'R 1358. ROti AMERICAINE 1358 1ELEPHONE N22i2 • 26 me ANNEE N 7851 PORT-AU-PRINCE (HAITO Datiez voua de Pnom* nie qui trouve tout bien, de l'homme qui trouve tout mal, et encore,' plus de l'homme qui est indiffrent tout. LAVATER MARDI 20 DECEMBRE 1932 L'Affaire des Titres C et l'arrt de crdit Nous n'exagrons pas en veur gnral,... ces 34.095,69 intitulant ces deux ou trois dollars le Titres C furent brtficles que l'arrt gouverne-. ls le l', octobre 1931. mental du 2(5 novembre rend A cda nous rpliquons: ncessaires : L Affaire des Aprs le vote de la loi du 27 Titres C, car, sous cet arrdcembre 1923 et jusqu'au 26 t en apparence anodin, git mai 1925, date du contrat d'aun qu notre sens et soit dil sans fatuit inutile,— cet arrt parait rvler, de la part du secrtaire d'Etat des finances, U n ddain absolu de tout ce ne nous avons dit, dans notre tude sur la Dette publique, de la ncessit de se mettre en garde contre les Ujggestions financires amricaines aussi longtemps que pous vivons sous le rgime hnt critiqu par notre lude; et nous avons la prtention que si, dans l'intrt du pays, le socitaire d'Etat des linanlT s, au lieu de se mettre tons les coups systmatiquement contre nous et a cote du Conseiller financier et les intrts amricains, accordait plu-; de crdit aux considrations exprimes dans cette lu'le amplement et suffisamment documente, la sortie de fonds et de titres, qui fait l'objet de cet arrt, el t vit pouf le bnfice de notre Tl sor. Nous pouvons, d'ores el dj, ajouter bien lgitimement ces rflexions que, aprs que nous aurons achev une dnionslrulion que nous allons essayer de rendre le is claire possible, aucun alien d'esprit srieux ne aura douter de la ncessit pour le Gouvernement de rtracter l'arrt en question. Avant de faire faire connaissance, en terme-, clairs et faciles, aux lecteurs les moins avertis, avec le service et ses dtails— des titre ssrie C et avec leur histoire rsume le plus succintement possible, rduisons leur juste valeur les rponses que notre sympathique confrre I / Action Nationale a faites nos l sans nul doute autorises. Notre confrie.en faisant le cour militaire suivant : Plusieurs journaux de la capitale ont mme laiss entendre que Cette opration tait pour le moins inhabile..., va avoir l'occasion de mesurer luimme le degr de son habilet. fre Question du Matin — La quantit d'Obligations du Chemin de 1er destine l'change envisag par l'Arrt ? — line Question : L'tal des Oprations d'changeObligations contre titres C — dj Hetues depuis l'arrangem.'dt de 1924. Dpartement des nuances, que l'Agent fiscal lui-mme tait galement de cette opinion ; il rsulte, en dernier lieu, de ces laits, que le Dpartement des finances, en annulant el perforant ces titres, puis en les transmettant, le 13 avril 1927, au Receveur gnral pour tre brls, ne pouvait tre que convaincu, fui aussi, que ces titres nlatent dus personne. Qu'esl-il donc arriv pour que, en 11)32, six annes et demie aprs le 31 mars 1926, San* aucune r ce la m a lion d'aucun porteur d'aucune obligation du Chemin de fer: Rponses.— D'aprs les alors que.vu le laps de temps Archives du Dpartement des < l, il est bien .avrer/// i l finances, le nombre des Obligations de la Cie. Nie. des Chemins de fer d'Hati en circulation et destines tre •changes contre les titres de la srie C s'lvent 471.— D'aprs ces mmes Archives, du total de 36.720 obligations mises par la Cie. Me. des Chemins de fer d'ilaiJ 16.249 obligatti ns avaient •'ii' ch nges au 31 mars 1926.Remis a 1 < National City Bank, les 3 l.(i*);>,('>9 dolrs de Titres C ont t cxMis au Dpartement des JBances, annuls et perfores. Celle opration laissait les '/l obligations en cireulall,, ii. non Frappes de lorclufon, et susceptibles d'Ure, Mou tard, prsentes B IVifle. Transmis au Rece; n'a a plus d'obligations en circulation et (pie, en existt-il encore par extraordinaire, le bnjice de la Jorclusion est dfinitivement acquis au Gouvernement hatien, un revirement se soit ce point opr dans les esprits que tout le monde a l'air de se trouver d'accord pour reconstituer. a u profit de porteurs imaginai resi un capital en litres de plus de 34.000 dollars et — qui pis est mille fois — de payer sur ce capital des intrts cjtnbra 8 30 p. m SON EBLOUISSANT SPECTACLE avec ME a L2 lONIVIJER ET HENRY GARAT dans PETITE FEMME S EE Tmm C'est ua Film PARA3MOTJNT 100 o/o parlant 'Tanais. Entre gn rai.; : Gdes. 2 03 ponses 111 et IV laites par j ['Action Nationale, que nous rservons ainsi forceiiie:il. %  wu-' mti MM i i i m _> M |£ Les Boliviens on! fait un rtablissement stratgique dans le Gran Cbaco. La pression paraguayenna sous laquelle ils abandonnaient leurs ( )orls, cdaient du terrain et relouaient toujours, s'est change en une dfense vigoureuse qui l'ait marquer le pas leurs adversaires. Cela lait dj pencher h victoire dfinitive. Ce n'est pas la prsence du gnral germain Von Kundlz, la lle de l'arme bolivienne, qu'il faut attribuer les succs boliviens, comme on inclinerait le croire. Ils sont dus uniquement au fait que les soldats boliviens reoivent main tenant une ration quotidienne de BHUM MARTHE CACHET D'OR qui leur a redonn l'esprit offensif. mm Mien que la drfretnwi •!>• <]\ %  n Para mou ni eal dcid le ne pas donner an public d.'ii\ fois de suite le mme programme, elle se voil oblige—-tant donn le nombre de personne* qui n ont pu trouver place la reprsentation de dimanche de l'aire encore passer l'cran le mme lilm c'est--dire : LA IM. TITKF l-MMK DANS LE TRAIN l'I GUILLAUME TELL, aujourd'hui, mardi, S heures 30. CiNi':-i\\if\MorM profile de l'occasion, en remerciant ' public pour l'accueil vraiment encourageant qu'il a reu, pour annoncer qu'il donnera chaque semaine trois programmes IranVais les dimanchc.mardi et jeudi, 8 heures 30, e le vendredi un programme anglais. Entre gnrale : 2 m Il y a Vingt-cinq ans -a— LE MM x 20 D ec mbre 'OUI | i 21 DECEMBRE. La fte de demain sera celI ri e avec un clat particulier. Aprs b Te l)etimqui ser: chant n < l h res la Cathdrale, 'es fftrente* troupes en j mis m la Capitale dfileront, avec leur entrain ordinaire, travers nos principale s rues, eu y jetant la gaiet de leurs fanfares el Pc clal de leurs uniformes. S E. le Gai. Nord recev a au Palais National. • V V COURSE JIU CHAIP-DE-IA1S Dans l'aprs-midi, les courses commenceront au Chn nu de-Mars 31/2 heure*. Le grand prix Nord Alexis d> 500 gourdes sera disput en Ire les chevaux de toutes taills Magnifique fte hippique qui runira au Champ-deMars la plus grande partie de la population si passionne pour ce genre de divertissements. voyer un tlgramme aujourd'hui :i la Loin mission des neutres de Washington. Et ls deux paya saroni obligs de se soumettre la dcision d'arbitrage qui leur sera impose. Le comit le rdaction des du comit les l'.i continuent des ngocialions propos du conflit sinojaponais. ANGLETERRE.L'aviatrice Any Molliston a atterri hier BU Bourget, venant du Cap. Elle tait partie d'Ors n, le malin • > heures. Elle poursuivra son vol vers Londres aujourd hui. ALLEMAGNE.Le parti National Socialiste a expos les raisons pour lesquelles il relus de participer au gouvernement. Le gouvernement voudrait avoir le parti rocialUte sis cts, pour l'exploiter pendant deux on dois ans, et ensuite s'en debarrass. i ... a -euu avec plaisir le distingu Vnrable del Looc "La Vrit-, notre excellent ami Samuel Vcreira qui se trouvait alit depuis quelques jeun. C'est mme au cours dit.-cite maladie, qu'en donnant une nuit, noire ami faillit se rveiller dans lu rue ou le na il. lue aile de sa maison s'tait brusquement effondre, heureusement qu'il en fut qui te pour la peur ... n /'// a Carrefour, vendredi dernier, au retour du Prsident de la Rpublique. Loulou se fcher rouge, comme un enfant gt. Et cela uniquement parce qu'un fonctionnaire, faute de place, Qoait refus de le prendre dans son auto. C'est tre vraiment socialiste plus que de raison. • ... voit que pour le fameux rveillon, qu'il organise pour la Nol, Kenscoff.nolre ami Andr Dereix a dji retenti le jazz le plus entranant de /'" l-au-Prinee On mangera donc aux sons de la musiquitlant la table danser jusqu'au programme. que, el en on pourra jour Chic .. voit que par ces temps de misre gnrale, le plus dlicat cadeau et moins coteux qu'on /misse faire ses amis, c'est encore un lgant faon d'eau de (Pologne Paul Gardre, en vente la MAISON BAHUANCOUHT. ... Doit que le gala de boxe, organis au Sladium Dlir Paris, par notre ami l'actif promoteur Hugo Meivs. a eu le meilleur succs, bien qu'agant tourn au dsavantage des boxeurs autochtones. En effet. S/loo Bail se jit battre dfinitivement. La force du pari. /''"' 80n Comptiteur cubain. rside dans la grandeur de ses lr Dominicain liburon 'ourdes. Nouvelles de l'tranger Par radio, 18 et 19 Dcembre Paul Boncour forme le nouveau ministre franais.— Les inondations en France. Nouvelles d Allemagne. FRANCEMr Paul Boncour accepte de constituer le nouveau ministre. Il envisage de raliser une large union des gauches. Il a rendu visile aux Prsidents de la Chambre el du Snat, aux difrenls chels des groupements politiques,aux personnages qualifis tels que Lon Bluin et Henaudin. Pais il se rendit devant la dlgation socialiste au Parlement oii il exposa les grandes lignes de sou programme. Selon la formule du Conseil prcdent, Mr Boncour voudrait avoir un Cabinet o le parti radical socialiste serait largement reprsent Le nouveau ministre sera probibleinenl constitu dans la journe. On cite comme devant en faire partie les noms de M\l. Chautemps, Leygues, de Monzy, Guitry, Albert Sarraul, Jeanneney, Marchandeau, Dalailier, Monteigny. — La dcrue rvle les importants dgts commis pendant les inondations de l'I l raull Les pluies torrentielle qui s'taient abattues sur loul le sud-outsl ont cess dans la journe d'hier .Lu Languedoc, a % %  > eaux Commencent se relirer des maisons et des routes inondes, laissant aprs elles une couche de limon et des dbris. Dans plusieurs localits, les dgts sont estims plus importants qu'au cours des inondations de l930.Les dbordements ont t plus lrh dans le bas Languedoc que dans le lbi.il Bassin de fa Garonne. — M. Pitri, ancien ministre, a prsid hier le gala de I Union sportive mtropolitains qui eu le plus vif succs. Il tait assist de M. Armand Massard et de M. Lucien Godin. L'Union Nationale des un ci %  cambaiiaiits coloniaux u d > • hier soir un ha iquel lu quel prirent part Mr Renault, I amiral Docteur, M. Pinelli, conseiller municipal. Le prsident de I Union, M. Ferrandi, dans un discours, fit ressortir litnporlance du domaine colonial franais, combien il mrite d'tre souten i — Le Cou fil b |j des Nations eu s'occuper lu diffrend Bo ivie-Paraguay, en i' r s N deux parties en cause. Le Conseil a dcdii 1 eu ides dans la puissance de sa volont. Il veul avant loul conqurir le citoyen et lui reu Ire son me allemande. Pour cela, il lui faut le pouvoir absolu, sans aucune restriction. — M. Leu Vinone est arriv Berlin. Il rendra visile au Cliau•' —— — celier Von Schleicher, et au miJ nistre des Alla ires Etrangres. Li0t6ri6 —Les conversations diploma-' tiques se poursuivent entre Pa' ris et Washington. Mais, rien ne peut se faire officiellement entre un gouvernement dj tabli et un qui ne l'est pas encoie. FRANCE.-M. Paul Boncour a constitu le nouveau minis eut, sans difficult, raison de. Savoie Dsir. Compliments nmmmmmmmmmmtiam^m ABONNEZ-VOUS AU JOURNAL LE i MATIN Nationale L'homme sn chtpeai n^ir... qui donnent Hati journal de temps en temps des audienrrr"NirChauUMnps"en T'fit ces tra PP" u co n du plus pur bon sens...me Gt l'a-itre soir l'honneur de m aborder au concert.,. Je ne crois pis,me dit-il, i lVificacit pour la sant du changement d'air tant recomi connatre la lormatioo la prs [se. Le mi ni sire de la guerre a dclar que le nouveau Cabinet est la continuation du ministie llerriol, qu'il entend dire la vrit* au pays sur sa situation financire et prendre rapidemand aux surmens, par la ment | mesures qu elle cornFacu | l j e nc crois pas non ES!! F&ISL /io ncour se Pls l'efTicacit des vovarendit l'Elyse et prsenta ai Prsident les membres du nouveau gouvernement. — Le Cabinet actuel est le91' de la 1.V Rpublique. Il comprend trois anciens Prsidents de Conseil : MM. Camille Chautemps, Georges Leygues, Paul Painlev. Sur les 17 ministres, 12 ont appartenu au ministre Herriot Le ministre du Budget et deux sous Secrtariats d Etat ont t supprims. Par contre, le ministre du Tourisme a l L •• dcrta nommant les mini <•. seront publis aud' mi dans le journal olliplus a reincacite des voyages en mer...et des villgiatures Kenscofl et a PtionVille. Pour augmenter la quantit de nos globules rouges.. croyez-moi, jeune homme rien ne vaut une joie ines pie : celle par exemple d gagner le gros lot de la Cote rie \ationale... Il est vrai qu i le traitement... s tait parfois dsirer... Croyez moi,achetez chaque mois, votre billet et comptez sur la chance pour rtablir votre sant, si elle est jamais menace I Ayant ainsi parl, l'hom ne L ministre Paul Boncour se ( •rseulcra jeudi prochain de an chapeau noir mystrieuse^ vaut les Cuambrei | aient pi.tit du .. u nuit ^ I>"W v 4aa*J V* £i'



PAGE 1

PAGE 2 LE MATIN 20 Dcembre 1932 yiMTRIORlTE d'une poudre (l'lvatoin rend le gteau sec el l'ait qu'il se rassit rapidemen'. hmplove/. seulement .." ; ADOUlSSANT::i)OUX,;TENDRE, TOUT r POUR EMBFLLIR ta L A PET^LA MOUSSE^ '^NTISEPTIQUECDU UFEBUOY DETRUIT "Parfaitement mlang ... sec eomme un vin de grand cru ... une saveur vraiment rare! r Tel est Clicquot SEC. Le Giner-Ale pour ceux qui recherchent le MEILLKIM en tout. Dlicieux tout seul ... et se mlangeant heureusement avec d'autres boissons. CYvc<* AO\ Cto\> GINGEK ALE SUPREME AGENTS ^X, MolnA lamin, V 0. HH M, Port-au-Pi-ina, — Dimanche aprs-midi au Stadkim Dessalines, match! de toot-ball entre Dux et un onze slectionn. Partie nulle 1 contre 1. On annonce que M. le Baron deCamas, Charg d'Affaires de |France Port-auPrince, scia ici la premire quinzaine de janvier. M. Maral (Chenet dont l'tablissement scolaire, ne fonctionne plus est parti pour Hinche o il compte ouvrir une nouvelle cole. La Paramount, une nouvelle Ibis, a enregistr un u. .* A Il O Y AL BAK1NG POWDER LJP COMPETENTE D'ui professeur eo mdecine sur IClitl birofaisauledu KALKFLIID l'organisme huraaiu mon avis, le KALEFLl'lD est un agent mdicamenteux puissant, tout a t'ait inolTensif, extrmement reconstituant et tonique qui procure l'homme de l'nergie ainsi qu'une rgnrescence complte des forces de l'organisme et de renforcement du systme nerveux. J'ai dj employ le Kalefluid chez 3 malades dont e premier concernait un cas d'affaiblissement snilprcoce chez un homme g de (50 ani environ, et qui. aprs l'usage du Minier Bacon seulement de Kaleluid a repris compltement ses forces et pouvait dj travailler comme un jeune homme, se considrant compltement lgnr. Ues deux autres taient de jeunes individus atteints d'impuissance essentielle et qui ont t pleinement guris de leur infirmit, bnissant l'inventeur de LES GERMES. UFEBUOY fc M \ UiN Lit L/i bAN i E POUR MAINS, FIGURES ET BAINS. MOHR & LAURIN, P. O. BOX-M — Distributeur* Rue Roux et du Centre, Port-au-Prince. Gin-laldu CE SOIR triomphe dimanche soir avec I cet excellent mdicament . Docteur UUne Petite Femme dans lelM.Kairis. professeur B l'Universit Tniin Su Ile archicomble. On La Manifestation) religieuse de dimanche Avec un laste et une magnilioence inouis, Port-ao* prioca a lt, avant-hier, di manche, Notre-Dame du Perptuel Secours, celle qui, durant cinquante annes, n'a cess de combler de I nJaits ses Ijls d'Hati . 00 Intei m inutilement long! Ce sont des hommes, et des femmes! et des enlantsl— Ce sont toutes les paroisses de la capitale : le Sacr-Cœur, St -Joseph, Ste-Anne, la Cathdrale... Et voici l'image de Notre* Dame du Perptuel Secours, porte par les membres de l'Association de la Jeunesse Catholique, el entouie d'un peloton de la Gardi d'IIadi. Voici Son Excellence Monseigneur l e (onaze, re vtue des babils Kn Motau?. Voici Leurs l.v e!lr•"•es IVle^— seigneurs Conan. Pichon, ian, C'est, d'abord, La La hI | ,. uj na i D Voici es angelots, clrae, , le r havaua-brown, le imilori bluei, etc. Un dlicat ouvrage lithographique, comme on voit. Nous remercions ces deux importantes tirmes pour leurs merry Christmasi. I A'.CPfEJ K€t? wvseiu\ f\& J [gJrgEOPPfUSSIONll Soulagement Immdiat t guri son par Inl Globules Rbaud Hf ulUtS morvetllcux,surprenants mm I Toute* Pharmacie* tmanitr Molle* %  B. DALIOHOUX, 1, Rue Victor Hugo j I lloli-Colombei (Scac) Clients Satisfaits L'EXPANSION et le progrs de la banque au cours des soixante dernires annes sont ds, en grande partie, une clientle satisfaite. Aujourd'hui, pi us que jamais, nouu nous efforons de transiger avec nos clients avec sympathie et connaissance de leurs besoins. Votii /irc'/^rerez /dire afairts 11 ianqut Ro.al La Banque Royale du Canada TM* nade de l'glise, le sa Inl soei n i du Saint "Sacrement est donne la loulr, silencieuse et recueillie. oo Le jour agonise. Le cr pustule, lbas, dore la mer j tranquille. L'on se disperse, — rassr' n, rcotlort, avel'a 1 e n 11 conviction que nos a ar.lente> Buppiicatiooi notre M t du .Ll pour nos besoins "SKSBZMS,:**, ^.-Tuaasta • MESDAMES, | Pour teindre vous-uicmestous I tissus, aucun produit n'gale lia 'MAVRESQVE' TEINTURE MNAGRE PERI V rMW* .... m Phnrmocie Euucnc Tl > !>•tout'i condition-',— est long... lu atijourd nui et dt demain [ J''•'"**bonne. ptara.de. etdroguen.,,."'^ > JO g... In'auront pas t vaines.., I T^e^v^^encoQ,nir^+u* I Le Monde Xariages — En l'Eglise pa' roissiale des Gonaves, a t donne, le 17 dcembre crt., la bndiction nuptiale Melle Anne Marie Lacruz.fille de Mr F, Lacruz, et Mr Jean~Baptiste Dupuy. Nos meilleurs vœux de bonheur au charmant couple. — En l'Eglise Cathdrale sera bni le jeudi 22 dcembre courant 5 heures 1/2 de l'aprs midi le mariage de Melle Heine Kenriqutz avec Mr Emile Blanchard. Meilleurs compliments et seuil -il?. CHOSES MAONNIQUES Avant-hier ont eu lieu les lections pour la grande matrise de l'Ordre Maonnique d'Hati. C'est Mr Henri Piquant lui a t lu au second tour presque l'unanimit. Compliments aunouveau e Grand Maitre, Grand Commandeur, qui sera install le quatrime dimanche du mois de Janvier prochain. — C'est au vnralat de l'Amiti des Frres Runis No 1, que Mr Km. Hyppolite Si in ta a pos sa candidature el non aux Cœurs-Unis, comme il avait t annonc par erreur. Ncrologie; — Nous enregistrons avec regret la mort de l'ancien souslieutenant Maurice llwmis survenue dans des circons* Ifnces tragiques que nous, dplorons sincrement. Les lunraillesde l'ancien officier de la Garde d'Hati ont eu hea avant-hier dimanche. Nous prsentons nos vives condolai ces aux parents prouvs el particulirement a nos amis James Thomas et Zachane Thomas, pre et f ngle du n tfiHie nelnni 'LGATION DE FRANCE AVIS ' Le Ministre de ^France n l'honneur de prier les Franais et les Protgs France s el les Amis de la France


PAGE 1

Mrirdi 20Dcembre 1932 Le, Malin 4 rAilES abemeANNEii H' .*ol Port-an-Prince Tlphone : 2242 R CMNCJLykes Brothers SS C lm iLI6HE COLOMBIENNE > Tlphone: N2323 u • Le vapeur Bolivar Voy. 10 de retour des |porta du Sud, est attendu ici le mer cijeii 21 courant, en n u e le mme jour pour Pnrt-dePaix, Cap.Haltien et NewYork. William E. BLEO. Agent. Texas -Hati— Santo DomingoPorto Rico V Avis Le seul service hebdomadaire et rgulier passagers el Irt entie les ports du Golie du Texas directement av. Port-U-P-Ul .-, Mhiitl. Pour la rception rapide t le manie m n< habile le importations, Servez vous to ijours des i.a es < e ' l* *' UNE. Les prochaines arrives a Port-au-Pr JCC sont' Steamer Almeria L\kes 16 drrmbrf 1932 Steamer Genevive" Lykes ) 23 dcembre 1932 Steamer Tille Lykes 30 c.cei/ibre 1932 Steamer Margaret Lykes 3 janvier 19S3 Bureau: Rue du Magasin de l'JCtac, Boi'e Postale B Le public apprendra, avec plaisir, que Mr. Robert A. Hojy lait paraitre incessamment, ce mois-ci, le tascicule No 7, de ses tudes en agriculture tropicale, ,sur la demande de nombreux amis et correspondants, tant de la Capitale que de la Province, qui ont lu et apprci les articles qu'il publie depuis uelque temps dans a Hatiournal . Ce tascicule renferma les chapitres 17. 18,19 et 20 qui traitent de la culture et de la prparation commerciale, pour l'exportation, de la Figue.Banane, de l'Orange,du Citron et de l'Ananas. Que ceux qui veulent s'en! procurer un exemplaire.dout J le nombre est torcment res1 treiut, s'empressent de faire parvenir leurs nom, adresse et souscription de 2 gour| des, soit en personne ou par | voie postale recommande, j la Bibliothque Moderne [ -. e t i. u $ LAIT CONDENSF SUCRE CAISSE OE IL1I OZ OR 6,25 LAIT CONDENS SUCRE • DE ?40,3 910 LAJT EVAPORE CE 4MB S.M LUI EVAPORE DE 90.8 %  B.W Rappelez-vous que;'e LUT CONDENSE % ***'< F: meilleur, le oins pur et 'e i lus riche /sages lemmesaux bbs et aux maladesll s \. ey. Iglaceo et chaudes, et les desse; i> i '• le* MM <-. En vente AL UQh MARCHE* Et dans toutis les bonnes Epiceries tant a Port-au-Prince oue dans toutes les villes de la Province. i Chez Bailey Grand Rue, 1313 Tlphone : 2583 Vous trouvre/, de POIS SONS FRAIS de 0 heures du 1 malin 5 heures de l'aprs midi. Poisson nature60 centime la livre. nettoy: 60 cts. la HT ASSUREZ-VOUS la General Accidenl Pire & Life Assurance Corporation Lie! de Perth ( Scotland ) car la GENERAL est une des pins puissantes et des plus vastes organisation Je ce genre. Le soleil ne se couche jamais sur son champ d'action qni embrasse le monde ses Polices contre incendie couvrent aussi les degats occasionns par la louder Ses Polices pour Automobiles couvrent vols, incendie, malveillance, dommages caus autni dans sa pei sonne ou dans ses biens. Ses Polices Maritimes mises par ses branches d'Europe sont pavablss en Hati S-s Polices contre accidents sont valables dans l'univers entier. Tous les voya. BUTS dviaient donc prendre la prcaution de se munir d'une police contre accidents d'au moins 4000 dollars, la prime annuelle n'tant que de 1/2 % soit 20 dollars L'. C Veuve F. BERMINGHAM, Aux Caves N'OUBLIEZ PAS DE FIE UN PETIT TOUH A TERRACE-GARDEN ChezW. KAHL Petionville 1.600 pieds d'alMtude. L'tablissement le plus mis ce ec virons de Port r -Prince. Seulement 15 minutes d'auto sur nue exeellele route asphalte. Vues merveilleuses de la ville et Ju port. Boissons de toutes espces. Irrangemen's particuliers poui les pensions de iour, a semaine ou de mois. As&urez-vous la gnral Accident Fire & Lile Assurance Goi poration Ltd. de Peilb ( Scot hind. ) SOUS-CENTS Agent Gnral peur Hati Port-au-Prince. lo. GII G JEAN KLANCHET Jrtort Vtre premire visite V a L'HOTEL ANSONIA Nous donnera raiso i, conflimera votre bor.'ingement, justifiera la confiance eue vous nous aurez accnrdi en nous garantissant votre appr 'able oatronage l'Hte le plus slect de Port-nu Prince. Nous vous suggroui d'arrtei >tie< chambre d'av; nce 4UI11IH1IU -*.... .**< ^%  •••" %  ••••V* AVIS AU COMMERCE N\v Orlans, Mobile, Pui l-an-Prince Slo* Domingo < ursao Puerto Cabello La (iuaira. Paru mari bu Paramaribo Curaao Ne -Orlans Mobwe M ib N(\v-()lci ns Po* -Mi-I'rince th dec 26th dec. 30 ih Dilvai geu dc. 21 th dee. 20 th dec. 31 th |an. 1 th j in, 6 th [au. s th j n. il h pu. 13 lh jan. 1S lh {an. 1S lh j m. 22 od jan. 3 rd jan. ") th jan. 11 th |sn. 12 th fan. 13 th janv. l th janv.^18 th Vestvangen janv. 16 th jan. 11 lh jan. 21 s jan. 2fi th jan. 27 ih jan. 29 th jan. 3Q lh teh :-! rd tel). 8 lh feb 23 'h teb. 20 th Nordvangen jan. 26 th i r. T, lh leb. 2 nd I. h. S rd tfl). leh. th th U . iOth Mi ssienrs liulvarg") I ib. 1 th Uh. 0 ili kh. Il ih kb, Ift h te 17 fli tel). 19 lh h I. 0 h I I 94 -; n . 1 si •" .10 th m i. l th leb. 1 1 th 10 th leb. 22 nd f I. 23 rr| feh.24 ih h h : t; >h mur1 st VeslvaDgen feh. 27 lh leh. 22 th mar. 4 th mar. 8 th n :ir. 10 lh D ar. 12 th P or. 13 lh mur. 1" i!i u ar. '4.2 u 1 m < r apr. 26 th 3 u Dalvaugen mar. 20 lh mar. 15 th mai. 25 th mar.' 29 lh mar. 31 st apr. 2 nd apr. 3 rd apr. 7 th apr. 12 th apr. 10 ih apr. 21 lh i Nordvangen mar -S lh mn-, 10 th mar 16 lh mar. 17 mor 19 mar 20 mar. 24 th mar. 28 th mar. ;{() th apr. 5 th PROGRS ONUVEAU RHLM hOL\EAl] Rhum {( %  ( n ccCt exquis ALCOOL DtFIANT WE CONCURRENCE Claiiin Vierge Chez N. NAZON spr. 6 th i apr. 7 th \ ap-. 9 th apr12 t Pour tous les ontrei renseiguements s'adresser A.de MATrP.IS & CAAcjents Gnraux GE OUI N'A JAMAIS T FAIT CE 001 NE PEUT ETRE DEPASSE Kola Champagne F. SJOURN Prpar dans des conditions rigoureu--.es D'ASEPSIE rparation et Ven'e PHXKMAC.IEF. SEJOURNE Angle des rues Bouxci du Centre.



PAGE 1

' K M • n •• > >..,-, i e i: '? l'AO-S Chaque Cuillere • Conduit La Sant En ces temps difficile! la sant com. ^ i "^ SION pria, rgulirement „ un,££,,&£ c U m COU P-,A COrrS ^^ Chaqne goutte eu u nutritif Pur ,ouTf !" f !" ""*"** p., ,. bo,, „„. goutte cre de, forces nouvelle^ £Zj^J£SZ£& m **Ch.qu, nerfs. En tout temps la SCOTT S EMUSOTN 0 ^ti^ ,,1,a,e et .M. I„ tlle assure la raisunce i la maladif, N ,,rtTi l,t,e > le. rhume* La SCOTTS EMULSION contient IhuiU J~J plus rpute dan, le monde ender oo^ * 0 de mon ^tie.o., I. onn. ^eacellent. rsulta,, d.ns'cha^, 0 '.^"?" tn "**• "S Quand il faut conomiser il vaut m... gM# ^OySEMl'LSIONouedeu^dw'KS:?^* -"'f bouteille de ,„. donne, le. mm M r^ltau r.pid., „ '^i^, SttS ' ** SCOTT S EMULSION •"huila d. foie d. .,„, .rv^r,. J6VA# # Vitamines A et D *u?*S 6 ,OS ,e remMe de **> Poun CONSOMFT.ON IMftUINIA tAoSmMi 4tNM* ,,., I1AUOLD p Rrrcim """• %  'Av %  ^ S... N, Yck. E. U. TA, LE FAIT EST INCONTESTABLE Hhum Saribe C'est la quintessence des meilleures! ^ varits de cannes d'un vaste territoire' n'unissant les meilleurs terroirs" C'esl ce (jui fait son arme. GOUTEZ ET COMPAREZ' Doreur i argnt+ur Se tient la disposition do Clerg dejtonte la Fpo, blique pour argenter et dorer les vases sacrs, Saint-Sacre. ment s. etc. S'adresser a se maisonGrand Rue, 2034. prs de la Gare du Nord. Avis BILLETS DE LA LUTERIE NATIONALE OISTRIBUtS GRATUITEMENT Maison Daccareir Rue Courbe,1727 Avec ses soulu its de joyeux Nol et du Nou yel An, offre gratuit ornant, tout acheteur dr Vir gt-cinq gourdes un coupon de LA LOTERIJ NATIONALE d'HAZTI. C.e.a unerduti" Vt>peetb1e sur les prix et cela donnera l'espo d* fter joyeusement. R ppel^si-vouai en] tirage de la Loterie est nx au 25 dcembr ) prochain. Jouets! Jouets! Jouets Aux Cent Mille Articles ANGLE DES RUES BONNHOI Ef OU MAGASIN DE L'TAT. LES PLUS. BEAUX DE LA PLACE ET AU MEIL LEUR MARCHEBAUME BEUGU Ourlsjon R-aaioau Dr. Bengu, i, R M m, %  Paria. Le rveillon l qu'organisent pour la Nol.au Trocadro Mi et|Mme Marinosera.patait-il.un vnement unique dans les annales du dancing en Hati. Dans une salle entirement transforme pour l'occasion, un entrain endiabl rgnera stimul par des centaines d'objets, de cotillons, des cadeaux, etc.. %  HTQuant au souper, toutes les I ressources de l'art culinaire | seront mises contribution. Les habitus du Trocadro feraient bien de rserver des maintenant leurs places pour viter des surprises dsagra* bls, car nombre de places sont dj retenues. M on MC ui E. ROBkXJN a honneur d'informer le pu* •• ic et le aonuuerre que la I "'nruraiion <|n-il av.it <. OD „ fie a Mr R. LE^lS t a t retire A h de du 1er .dcembre 1032. 1 Port an-^rioce, le 19 Jirembre 1032. CHANGEMENT D'ADRESSE Cbiuet de Mes : Marc \rle Latontant. Adrien l> • j von. Etienne 1). CharUei .* vn liait. — Rue H iiine-Koi S* \ Fortran Prince, Tlphone : 3&. }-' EXPOSITION DE PEINTURE AU CLUB UNION o-o On neuf visiter la b k 'le rtp< ition de peinture d^ V tisle riordani au Club U on tous les jours a partir Je 4 henrej de l'aprs-miiii. i.exnosltion sera ferme le 31 dcembre. TERRAPL4NB -i**. L'Automobile la plus adaptable Hati, ; Une automobile construite avec des matriaux de 1re dualit, r Une automobile de dsignation moderne qui assure une longue dure et incorporant la beaut jet le contort. I Une automobile rpondant aux exigences de nos routes tel qu AUCUNE AUTRE AUTO NE LE PEUT. La Terraplane court plus vite, grimpe mieux les ctes, acclre plus facilement et va plus confortablement qu aucune autre aulo de nos jours, quel que soit son prix. Ceci s'adresse aussi bien aux autos de fabrication Europenne. Une simple dmonstration vous prouvera ces faits. —O— Les spcifications sonl les suivantes : ROLES h\ METAL BLANC INOXYDABLE CLUTCH AUTOMATIQUE ROLES IIBRES CARROSSERIE DTXE PIECE L\ ACIER ti CYLINDRES 70 H. P CHASSIS m X COULEURS D'OPALE IMAGINEZ-VOUS ONE VOITURE DF LUXE OUI GRIMPERAIT LA COTE LA PLUS RAIDE D'HATI EN TROISIME VITESSE ET LES EXTRAORDINAIRES PRIX DE VENTE SUIVANTS : ROADSTER T01RING COACH COUPE SEDAN SPECIAL SEBAX DEPASSERAIT EN COMPARAISON DE SON PRIX I SI \ dol. w;,, MaVM MS.M ..030,00 Mft.il I ..SIMM Le bas prix d entretien, provenant du plus moderne gnie, rsulta dans conomie de gazohne oui est extraordinaire. VJI A. Distributeur. BUE PAVEE. PORT-AU-PRINCE. PKONE ; 2318 2234. tm


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/07183
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Tuesday, December 20, 1932
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:07183

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
Clment Magloire
OiRECiliL'R "
1358. ROti AMERICAINE 1358
1ELEPHONE N22i2
26 me ANNEE N 7851
PORT-AU-PRINCE (HAITO
Datiez voua de Pnom*
nie qui trouve tout
bien, de l'homme qui
trouve tout mal, et en-
core,' plus de l'homme
qui est indiffrent
tout.
LAVATER
MARDI 20 DECEMBRE 1932
L'Affaire des Titres C
et l'arrt de crdit
Nous n'exagrons pas en veur gnral,... ces 34.095,69
intitulant ces deux ou trois dollars le Titres C furent br-
tficles que l'arrt gouverne-. ls le l', octobre 1931.
mental du 2(5 novembre rend A cda nous rpliquons:
ncessaires : L Affaire des Aprs le vote de la loi du 27
Titres C, car, sous cet arr- dcembre 1923 et jusqu'au 26
t en apparence anodin, git mai 1925, date du contrat d'a-
un
qu .
notre sens et soit dil sans
fatuit inutile, cet arrt pa-
rait rvler, de la part du se-
crtaire d'Etat des finances,
Un ddain absolu de tout ce
ne nous avons dit, dans no-
tre tude sur la Dette publi-
que, de la ncessit de se
mettre en garde contre les
Ujggestions financires am-
ricaines aussi longtemps que
pous vivons sous le rgime
hnt critiqu par notre lude;
et nous avons la prtention
que si, dans l'intrt du pays,
le socitaire d'Etat des linan-
lTs, au lieu de se mettre
tons les coups systmatique-
ment contre nous et a cote du
Conseiller financier et les in-
trts amricains, accordait
plu-; de crdit aux consid-
rations exprimes dans cette
lu'le amplement et suffisam-
ment documente, la sortie
de fonds et de titres, qui fait
l'objet de cet arrt, el t
vit pouf le bnfice de notre
Tl sor.
Nous pouvons, d'ores el d-
j, ajouter bien lgitimement
ces rflexions que, aprs
que nous aurons achev une
dnionslrulion que nous al-
lons essayer de rendre le
is claire possible, aucun
alien d'esprit srieux ne
aura douter de la ncessit
pour le Gouvernement de r-
tracter l'arrt en question.
Avant de faire faire con-
naissance, en terme-, clairs et
faciles, aux lecteurs les moins
avertis, avec le service et
ses dtails des titre ssrie
C et avec leur histoire rsu-
me le plus succintement pos-
sible, rduisons leur juste
valeur les rponses que notre
sympathique confrre I/Ac-
tion Nationale a faites nos
l
sans nul doute autorises. No-
tre confrie.en faisant le cour
militaire suivant : Plusieurs
journaux de la capitale ont
mme laiss entendre que
Cette opration tait pour le
moins inhabile..., va avoir
l'occasion de mesurer lui-
mme le degr de son habile-
t.
fre Question du Matin
La quantit d'Obligations du
Chemin de 1er destine l'-
change envisag par l'Arrt ?
line Question : L'tal des
Oprations d'change- Obli-
gations contre titres C dj
Hetues depuis l'arrange-
m.'dt de 1924.
Dpartement des nuances,
que l'Agent fiscal lui-mme
tait galement de cette opi-
nion ; il rsulte, en dernier
lieu, de ces laits, que le D-
partement des finances, en
annulant el perforant ces ti-
tres, puis en les transmettant,
le 13 avril 1927, au Receveur
gnral pour tre brls, ne
pouvait tre que convaincu,
fui aussi, que ces titres n-
latent dus personne.
Qu'esl-il donc arriv pour
que, en 11)32, six annes et
demie aprs le 31 mars 1926,
San* aucune r ce la m a lion
d'aucun porteur d'aucune
obligation du Chemin de fer:
' Rponses. D'aprs les alors que.vu le laps de temps
Archives du Dpartement des < l, il est bien .avrer///il
finances, le nombre des Obli-
gations de la Cie. Nie. des
Chemins de fer d'Hati en
circulation et destines tre
changes contre les titres de
la srie C s'lvent 471.
D'aprs ces mmes Archi-
ves, du total de 36.720 obli-
gations mises par la Cie.
Me. des Chemins de fer d'ilai-
J 16.249 obligatti ns avaient
'ii' ch nges au 31 mars
1926.Remis a 1 < National Ci-
ty Bank, les 3 l.(i*);>,('>9 dol-
rs de Titres C ont t cx-
Mis au Dpartement des
JBances, annuls et perfores.
Celle opration laissait les
'/l obligations en cireula-
ll,,ii. non Frappes de lorclu-
fon, et susceptibles d'Ure,
Mou tard, prsentes B IV-
ifle. Transmis au Rece;
n'a a plus d'obligations en cir-
culation et (pie, en existt-il
encore par extraordinaire, le
bnjice de la Jorclusion est
dfinitivement acquis au Gou-
vernement hatien, un revire-
ment se soit ce point opr
dans les esprits que tout le
monde a l'air de se trouver
d'accord pour reconstituer.au
profit de porteurs imaginai
resi un capital en litres de
plus de 34.000 dollars et qui
pis est mille fois de payer
sur ce capital des intrts rirs non ds et nanmoins
pays djCi Telle es! la
proposition que nous allons
essayer d'examiner.
Dans le cours de cet exa -
men- que nous ferons le plus
bief possible nous retrou-
verons la substance des r
Idal rhum
AUX ROY
H0 an
Po<^ (]o s'oo
e affaire aussi originale gence fiscale pass avec la Xa-
c risque, ce point que, tional City Bank, le Gouver-
nement avait remis la Metro-
politan Trust C 127.660,10
dollars, montant des chan-
ges faits jusqu' celte date.
La National City a donc reu
le 2(5 mai 1925, 2.658.160,80
montant total de l'mission,
moins 127.660,10, soit 2.530.
500 dollars en titres C pour
tre changes contre des Obli-
gations du Chemin de 1er.
Dans le Rapport du Con-
seiller financier pour l'exerci-
ce 1024-1025, il est crit (di-
tion anglaise, page 98) que,
sur les 30.720 Oligations, il
avait t chang, au 30 sep-
tembre 102, 35.874. Il restait
donc en circulation 840 obli-
gations.
Le Rapport du mme fonc-
tionnaire pour l'exercice
1927-1928 informe que, au 30
septembre de cette dernire
anne, le dlai fix pour le
dpt des obligations du Che-
min de fer destines i l'-
change tant expir au .'il
murs 7.926". // fut annule
pour (ides 9,196 de titres, s-
rie C.
Enfin, le Rapport suivant,
exercice 1028-1020, rpte la
mme allirmalion en rdui-
sant, au 30 septembre 1020
le montant des tilies C, qui
furent annuls, (ides 9.100
*
Il rsulte ainsi, d'une part,
des rapports du Conseiller
financier, que, au 30 septem-
bre 1928 et au 30 sep-
tembre 1929, il n'y avait plus
faire d'changes d'obitga
lions et que, jusqu'au 71 oc-
tobre 1931, telle tait encore
son opinion puisqu'il a fait
celte date lebrlement des ti
1res qui avaient t mis pour
cet change; il rsulte d'autre
part, du fait que la National
questions suivantes,rponses City a expdi ces titres au
CJN-PAFUMOUNT
prsenta
Vixjourd' i 20 T> cjtnbra 8
. 30 p. m
SON
EBLOUISSANT
SPECTACLE
avec
ME a L2 lONIVIJER
ET HENRY GARAT
dans
PETITE FEMME
S EE Tmm
C'est ua Film PARA3MOTJNT
100 o/o parlant 'Tanais.
Entre gn rai.; : Gdes. 2 03
ponses 111 et IV laites par j
['Action Nationale, que nous
rservons ainsi forceiiie:il.
wu-' mtiMMi i im_>
M |
Les Boliviens on! fait un rtablis-
sement stratgique dans le Gran
Cbaco. La pression paraguayenna
sous laquelle ils abandonnaient leurs
()orls, cdaient du terrain et relou-
aient toujours, s'est change en une
dfense vigoureuse qui l'ait marquer
le pas leurs adversaires. Cela lait
dj pencher h victoire dfinitive.
Ce n'est pas la prsence du gnral
germain Von Kundlz, la lle de
l'arme bolivienne, qu'il faut attri-
buer les succs boliviens, comme on
inclinerait le croire. Ils sont dus
uniquement au fait que les soldats
boliviens reoivent main tenant une
ration quotidienne de BHUM MAR-
THE CACHET D'OR qui leur a re-
donn l'esprit offensif.
mm
Mien que la drfretnwi !> <]\
n Para mou ni eal dcid le ne
pas donner an public d.'ii\ fois
de suite le mme programme,
elle se voil oblige-tant don-
n le nombre de personne* qui
n ont pu trouver place la re-
prsentation de dimanche de
l'aire encore passer l'cran le
mme lilm c'est--dire : La im.
TITKF l-MMK DANS LE TRAIN l'I
Guillaume Tell, aujourd'hui,
mardi, S heures 30.
CiNi':-i\\if\MorM profile de
l'occasion, en remerciant ' pu-
blic pour l'accueil vraiment en-
courageant qu'il a reu, pour
annoncer qu'il donnera chaque
semaine trois programmes Iran-
Vais les dimanchc.mardi et jeu-
di, 8 heures 30, e le vendredi
un programme anglais.
Entre gnrale : 2 m
Il y a
Vingt-cinq ans
-a
Le Mm x 20Dec mbre 'OUI
|
i 21 DECEMBRE.
La fte de demain sera cel-
I ri e avec un clat particulier.
Aprs b Te l)etimqui ser:
chant n < l h res la
Cathdrale, 'es fftrente*
troupes en j mis m la Capita-
le dfileront, avec leur entrain
ordinaire, travers nos prin-
cipale s rues, eu y jetant la
gaiet de leurs fanfares el Pc
clal de leurs uniformes.
S E. le Gai. Nord recev a
au Palais National.

V V
COURSE JIU CHAIP-DE-IA1S
Dans l'aprs-midi, les cour-
ses commenceront au Chn nu
de-Mars 31/2 heure*. Le
grand prix Nord Alexis d>
500 gourdes sera disput en
Ire les chevaux de toutes tail-
ls
Magnifique fte hippique
qui runira au Champ-de-
Mars la plus grande partie
de la population si passion-
ne pour ce genre de divertis-
sements.
voyer un tlgramme aujourd'-
hui :i la Loin mission des neu-
tres de Washington. Et ls deux
paya saroni obligs de se sou-
mettre la dcision d'arbitrage
qui leur sera impose. Le comi-
t le rdaction des du comit
les l'.i continuent des ngocia-
lions propos du conflit sino-
japonais.
ANGLETERRE.- L'aviatrice
Any Molliston a atterri hier bu
Bourget, venant du Cap. Elle
tait partie d'Ors n, le malin
> heures. Elle poursuivra son
vol vers Londres aujourd hui.
ALLEMAGNE.- Le parti Na-
tional Socialiste a expos les rai-
sons pour lesquelles il relus de
participer au gouvernement. Le
gouvernement voudrait avoir le
parti rocialUte sis cts, pour
l'exploiter pendant deux on dois
ans, et ensuite s'en debarrass. i
... a -euu avec plaisir le
distingu Vnrable del Lo-
oc "La Vrit-, notre excel-
lent ami Samuel Vcreira qui
se trouvait alit depuis quel-
ques jeun. C'est mme au
cours dit.-cite maladie, qu'en
donnant une nuit, noire ami
faillit se rveiller dans lu rue
ou le na il. lue aile de sa
maison s'tait brusquement
effondre, heureusement qu'il
en fut qui te pour la peur !
... n /'// a Carrefour, ven-
dredi dernier, au retour du
Prsident de la Rpublique.
Loulou se fcher rouge, com-
me un enfant gt. Et cela
uniquement parce qu'un fonc-
tionnaire, faute de place,
Qoait refus de le prendre
dans son auto.
C'est tre vraiment socia-
liste plus que de raison.

*
... voit que pour le fameux
rveillon, qu'il organise pour
la Nol, Kenscoff.nolre ami
Andr Dereix a dji retenti
le jazz le plus entranant de
/'" l-au-Prinee On mangera
donc aux sons de la musi-
quitlant la table
danser jusqu'au
programme.
que, el en
on pourra
jour Chic
.. voit que par ces temps
de misre gnrale, le plus
dlicat cadeau et moins co-
teux qu'on /misse faire ses
amis, c'est encore un lgant
faon d'eau de (Pologne Paul
Gardre, en vente la Maison
Bahuancouht.

... Doit que le gala de boxe,
organis au Sladium Dlir
Paris, par notre ami l'actif
promoteur Hugo Meivs. a eu
le meilleur succs, bien qu'a-
gant tourn au dsavantage
des boxeurs autochtones. En
effet. S/loo Bail se jit battre
dfinitivement. La force du pari. /''"' ,80n Comptiteur cubain.
rside dans la grandeur de ses lr Dominicain liburon
'ourdes.
Nouvelles de l'tranger
Par radio, 18 et 19 Dcembre
Paul Boncour forme le nouveau ministre
franais. Les inondations en France. Nou-
velles d Allemagne.
FRANCE- Mr Paul Boncour
accepte de constituer le nou-
veau ministre. Il envisage de
raliser une large union des
gauches. Il a rendu visile aux
Prsidents de la Chambre el du
Snat, aux difrenls chels des
groupements politiques,aux per-
sonnages qualifis tels que Lon
Bluin et Henaudin. Pais il se
rendit devant la dlgation so-
cialiste au Parlement oii il ex-
posa les grandes lignes de sou
programme. Selon la formule
du Conseil prcdent, Mr Bon-
cour voudrait avoir un Cabinet
o le parti radical socialiste se-
rait largement reprsent
Le nouveau ministre sera
probibleinenl constitu dans la
journe. On cite comme devant
en faire partie les noms de M\l.
Chautemps, Leygues, de Monzy,
Guitry, Albert Sarraul, Jeanne-
ney, Marchandeau, Dalailier,
Monteigny.
La dcrue rvle les im-
portants dgts commis pen-
dant les inondations de l'Il-
raull Les pluies torrentielle qui
s'taient abattues sur loul le
sud-outsl ont cess dans la jour-
ne d'hier .Lu Languedoc, a>
eaux Commencent se relirer
des maisons et des routes inon-
des, laissant aprs elles une
couche de limon et des dbris.
Dans plusieurs localits, les d-
gts sont estims plus impor-
tants qu'au cours des inonda-
tions de l930.Les dbordements
ont t plus lrh dans le bas
Languedoc que dans le lbi.il
Bassin de fa Garonne.
M. Pitri, ancien ministre,
a prsid hier le gala de I Union
sportive mtropolitains qui eu
le plus vif succs. Il tait assist
de M. Armand Massard et de
M. Lucien Godin.
L'Union Nationale des un
ci cambaiiaiits coloniaux u
d > hier soir un ha iquel lu
quel prirent part Mr Renault,
I amiral Docteur, M. Pinelli,
conseiller municipal. Le prsi-
dent de I Union, M. Ferrandi,
dans un discours, fit ressortir
litnporlance du domaine colo-
nial franais, combien il mrite
d'tre souten i
Le Cou fil b |j
des Nations eu s'occuper lu
diffrend Bo ivie-Paraguay, en
i'r s n deux parties en
cause. Le Conseil a dcdii 1 eu
ides dans la puissance de sa
volont. Il veul avant loul con-
qurir le citoyen et lui reu Ire
son me allemande. Pour cela,
il lui faut le pouvoir absolu,
sans aucune restriction.
M. Leu Vinone est arriv ,
Berlin. Il rendra visile au Cliau- '
celier Von Schleicher, et au mi- J _
nistre des Alla ires Etrangres. Li0t6ri6
Les conversations diploma-'
tiques se poursuivent entre Pa- '
ris et Washington. Mais, rien ne
peut se faire officiellement entre
un gouvernement dj tabli et
un qui ne l'est pas encoie.
FRANCE.-M. Paul Boncour
a constitu le nouveau minis
eut, sans difficult, raison de.
Savoie Dsir. Compliments !
nmmmmmmmmmmtiam^m
ABONNEZ-VOUS AU JOUR-
NAL LE i MATIN
Nationale
L'homme sn chtpeai n^ir...
qui donnent Hati journal de
temps en temps des audien-
rrr"NirChauUMnps"en T'fit ces traPP" *u con du plus
pur bon sens...me Gt l'a-itre
soir l'honneur de m aborder
au concert.,.
Je ne crois pis,me dit-il, i
lVificacit pour la sant du
changement d'air tant recom-
i connatre la lormatioo la prs
[se. Le mi ni sire de la guerre a
dclar que le nouveau Cabinet
est la continuation du ministie
llerriol, qu'il entend dire la v-
rit* au pays sur sa situation

financire et prendre rapide- mand aux surmens, par la
ment | mesures qu elle corn- Facu|l. je nc crois pas non
ES!! F&ISL /io.ncour se Pls l'efTicacit des vova-
rendit l'Elyse et prsenta ai
Prsident les membres du nou-
veau gouvernement.
Le Cabinet actuel est le91' de
la 1.V Rpublique. Il comprend
trois anciens Prsidents de Con-
seil : MM. Camille Chautemps,
Georges Leygues, Paul Painlev.
Sur les 17 ministres, 12 ont ap-
partenu au ministre Herriot Le
ministre du Budget et deux
sous Secrtariats d Etat ont t
supprims. Par contre, le mi-
nistre du Tourisme a l
L dcrta nommant les
mini <. seront publis au-
d' mi dans le journal olli-
plus a reincacite des voya-
ges en mer...et des villgia-
tures Kenscofl et a Ption-
Ville.
Pour augmenter la quanti-
t de nos globules rouges..
croyez-moi, jeune homme
rien ne vaut une joie ines
pie : celle par exemple d
gagner le gros lot de la Cote
rie \ationale... Il est vrai qu i
le traitement... s tait parfois
dsirer... Croyez moi,achetez
chaque mois, votre billet et
comptez sur la chance pour
rtablir votre sant, si elle
est jamais menaceI
Ayant ainsi parl, l'hom ne
L ministre Paul Boncour se (
rseulcra jeudi prochain de- an chapeau noir mystrieuse^
vaut les Cuambrei | aient pi.tit du .. u nuit ^
I>"W
v
4aa*J
V*
i'


PAGE 2
LE MATIN 20 Dcembre 1932
yiMTRIORlTE d'une poudre
(l'lvatoin rend le
gteau sec el l'ait
qu'il se rassit ra-
pidemen'.
hmplove/. seule-
ment .."

; ADOUlSSANT::i)OUX,;TENDRE, TOUT
r' POUR EMBFLLIRtaLA PET^LA MOUSSE^
'^NTISEPTIQUECDU UFEBUOY DETRUIT "
"Parfaitement mlang ... sec eomme un
vin de grand cru ... une saveur vraiment
rare!
r
Tel est Clicquot SEC. Le Giner-Ale pour
ceux qui recherchent le MEILLKIM en tout.
Dlicieux tout seul ... et se mlangeant
heureusement avec d'autres boissons.
CYvc<* ao\ Cto\>
GINGEK ALE SUPREME
AGENTS
^X, Moln- A lamin, V 0. HH M, Port-au-Pi-ina,
Dimanche aprs-midi au
Stadkim Dessalines, match!
de toot-ball entre Dux et un
onze slectionn. Partie nulle
1 contre 1.
On annonce que M. le
Baron deCamas, Charg d'Af-
faires de |France Port-au-
Prince, scia ici la premire
quinzaine de janvier.
M. Maral (Chenet dont
l'tablissement scolaire, ne
fonctionne plus est parti
pour Hinche o il compte
ouvrir une nouvelle cole.
La Paramount, une
nouvelle Ibis, a enregistr un
u. .*
A
Il O Y AL
BAK1NG POWDER
LJP COMPETENTE
D'ui professeur eo mdecine sur
IClitl birofaisauledu KALKFLIID
l'organisme huraaiu
mon avis, le KALEFLl'lD est
un agent mdicamenteux puissant,
tout a t'ait inolTensif, extrmement
reconstituant et tonique qui procure
l'homme de l'nergie ainsi qu'une
rgnrescence complte des forces
de l'organisme et de renforcement
du systme nerveux.
J'ai dj employ le Kalefluid chez
3 malades dont e premier concer-
nait un cas d'affaiblissement snil-
prcoce chez un homme g de (50
ani environ, et qui. aprs l'usage du
Minier Bacon seulement de Kale-
luid a repris compltement ses for-
ces et pouvait dj travailler comme
un jeune homme, se considrant
compltement lgnr. Ues deux
autres taient de jeunes individus
atteints d'impuissance essentielle et
qui ont t pleinement guris de leur
infirmit, bnissant l'inventeur de
. LES GERMES.
UFEBUOY
fc M \ UiN Lit L/i bAN i E
POUR MAINS, FIGURES ET BAINS.
MOHR & LAURIN, P. O. BOX-M Distributeur*
Rue Roux et du Centre, Port-au-Prince.
Gin-laldu
CE SOIR
, triomphe dimanche soir avec I cet excellent mdicament . Docteur
UUne Petite Femme dans lelM.Kairis. professeur B l'Universit
Tniin Su Ile archicomble. On

La Manifestation)
religieuse de
dimanche
Avec un laste et une ma-
gnilioence inouis, Port-ao*
prioca a lt, avant-hier, di
manche, Notre-Dame du Per-
ptuel Secours, celle qui,
durant cinquante annes,
n'a cess de combler de I n-
Jaits ses Ijls d'Hati .
00
Intei m inutilement long!
Ce sont des hommes, et
des femmes! et des enlantsl
Ce sont toutes les paroisses
de la capitale : le Sacr-Cur,
St -Joseph, Ste-Anne, la Ca-
thdrale...
Et voici l'image de Notre*
Dame du Perptuel Secours,
porte par les membres de
l'Association de la Jeunesse
Catholique, el entouie d'un
peloton de la Gardi
d'IIadi. Voici Son Excellence
Monseigneur l e (onaze, re
vtue des babils Kn Motau?.
Voici Leurs l.v e!lr"es IVle^
seigneurs Conan. Pichon, ian,
C'est, d'abord, La La h- I | ,. ujnaiD. Voici !es angelots,
clrae, messe pontificale. I e IM si-
dent de ia Rpublique y us-
listf. Et la musique d i l'a
lais m.- tait entendre, iiiter
vallet, durant la lelt bration
ce i.i messe.
si ingnus d mis
mi e leur soula-
V
on
Mais comment noter t nie
ces coufrrlea. r nies ces ins
Huilions ei ces diverses asf,o-
dut refuser du monde.
Monsieur Schiller Nico-
las a t charg en plus de
la Direction Agricole du D-
partement de l'Artibonile, de
celle du Dpartement duNrd.
Son bureau central sera ta-
bli au\ Gonaves.
A la I la va ne il n'y a pas
eu de bombes lances com-
me la nouvelle a circul. Seu-
lement on croit que le pr-
sident Muchado, reprenant du
poil de la bte, a t'ait proc-
der quelques excutions
sommaires.
Terrace-Garden, par sa
.situation privilgie, dans le
sain climat de Ptionville. b-
nficie plus (pie jamais del
laveur d'une clientle seleet.
Pour la Nol le bel tablis-
sement sera ferique et le
rende/vous est pour chez
Kahl.
Le Club Union repren-
dra ses activits mondaines
pour Us ftes de fin d'anne.
Aux Parfums de Fran-
ce*, lace le
Grand'Ruc,
La V nx sonore des n R les) cintions de piet, comment
letcutil... Elles ebanti iit...
Ell.es chiuteut nu hymne
l'am utr, -- un hymne il'
mon' et de foi, en l'hon
m ni de la Consolatrice des
h M.ns i. L'Eglise est comble,
'.uil'e de fidles recueil
lis et mu?. Et la M-
tropolitaine ( taut au de-
hors qu'au dedans), et l'ar-
chevch, et le presbyte e,
sent wrtis ement, et si l-
gamment! dcofl...
... Ile. nussa est !
La messe est termin*. Et
l'on se spare, prenant ren-
dez-vous pour l'a] rs-mi t*.
oo
L'aprs-midi! Elle est ma-
gnifique I
Le s deil verse ses lldes
rayons sur la ville, sur la
ville qui a pris uu air de lte.
Peusezdoue! Des lit tus et
des lenilles, les images du
Sacr-Cur el de la Vierge,
ds oriflammes, de minuscu-
les bicolores ornent les devan-
tures des maisons situes a
la Grand'Rue, la rue des Mi-
racles, la rue Bonnetoi, que
doit parcourir, tout
l'heure, la procession...
oo
La procession! La voil, la
graide procession interparois
siale, qui descend des hau-
teurs du Bel-Air I
Le ltile des fidles,- de
La\ an-
Lotion
avantage
March Yallire,
se trouvent les
plus dlicat**, les plus suaves
des parfums : Eau de
de, bail le Cologne.
Concentre, etc. Un
Immense, inconnu jusqu ici
chez nous : on peu! acheter
par petites quantits, sans
tre oblig de prendre un fla-
con entier.
-All! All! C'est chez
Sjourn'.' Envoyez, s'il vous
plat : Dix douzaines de li-
monade, dix douzaines de
Kola et autant de Crme So-
da, faites vite, je vous pri,
les clients s'impatientent.
Avons reuii avec plaisir
le sympathique Paul E. Auxi-
la dont la grande maison de
| commerce s'offre au public
avec toutes sortes de jolies
nouveauts venue-, de France,
' Le 27 dcembre pro-
chain sera install le nouveau
vnrable de la Loge Mont-
yous dire de quels tablisse-
ments scolaires sont ces jeu-
nes filles, ces jeunes nom*
mes, qui passent sous ino
regard...
Passent... Passent ..
o
A la place de la Cathdrale,
le spectacle est tout aussi
magnifique.
La toute a envahi te terrrain
de l'cole professionnelle.
Les vques d Hati, les pr-
tre les entants de clnenr
uni gagn l'esplanade de la
Caiheurale.
Et voici que des cantiques
jaillissent dans le jour finis-
sant. Et montent vers le ciel,
les volutes noires de l'encens Liban, M. Franois Manigat.
paifum. 1 Le paiement des appoin-
Alors, du haut de l'espla* temenls du mois de dcem-
bre aux fonctionnaires el em-
p'ovs publics aura lieu cette
semaine,selon une bonne Ira-
? dition qui veut que les ser
viteurs de l'Etal (nichent
. avant Nol.
d'Alhnes.
frottiez donc lu Kuleflu'ul et vous
reconnatrez vous-mme le bienfai-
sant changement dans votre vie phy-
sique et psychique, les couleurs pa-
les disparaissent, la chair devient
plus ferme, les muscles s'affermis-
s^nt,l'esprit et l'intelligence s'clair-
cissent, les maux, la faiblesse et la
dpression nerveuse disparaissent ;
tous devenez dispos et gai et jouis-
se/ a nouveau des trsors de lu vie
jeune el saine.
KALEFLUID.. gr.prix. 6 gr. m-
dailles d'or Paris, Londres.Bruxel-
les, Klorence. Rome, est en vente :
A Paris.au Laboratoire do kalefluid
49, rue Balagny. A Port au Prince :
Pharmacie W.'Buch.
Le grand tilm italien.:
Scampolo
avec Ormen Soni.
Entre t),;0 ; Balco i : 1,00
JEUDI
Le grand match de Boxe ;pour !e championnat
de poids ourd;
SCHMELLING
WALKER ''omT.
Sonote et parlant
On commencra par un clair-journal parlant franais
et un dessin anim "
Entre 2 G'es
VENDREDI
Le beau film
L'Esclave Blanche
av^c
Ch. Vanel et Liane Hald
Entre 0,50, Balcon 1 gourde.
l|
-De la Wesl india OUC,
Broadway, hew~\ork. t.S. A.
Agenc avec beaucoup de
simplicit,et, ce qui ne gte
rien de trs giai d format,
c'est un joli almauach o les-
mois, les jours, les dates de
l'anne, imprims en carac-
tres pras, oflrcnt. ainsi, tout
le confjrtahle dsirable aux
hommes d'allaiies et de bu
reau.
- De la Maison .1 Xl. U i
/cr inc New'ork V S. A.
Manufacture d'encre noire id
de couleurs assorties.
( /est un bto !c-notes, de
grande dimension, aux feuil-
lets polychromes :
Voici le rouge-cerise et le
bleu fonc; ici, c'est le vert-
meraude; l, le bleu d'azur,
et, plus loin: le abronzifilex
bine >, le r havaua-brown,
le imilori bluei, etc.
Un dlicat ouvrage litho-
graphique, comme on voit.
Nous remercions ces deux
importantes tirmes pour leurs
merry Christmasi.
IA'.CPfEJ Kt? wvseiu\
f\& J [gJrgEOPPfUSSIONll
Soulagement Immdiat t guri son par Inl
Globules Rbaud
Hf ulUtS morvetllcux,surprenants mm I
- Toute* Pharmacie* tmanitr Molle*
B. DALIOHOUX, 1, Rue Victor Hugo j
I lloli-Colombei (Scac) *
Clients Satisfaits
L'EXPANSION et le progrs de la banque au
cours des soixante dernires annes sont ds, en
grande partie, une clientle satisfaite. Aujour-
d'hui, pi us que jamais, nouu nous efforons de
transiger avec nos clients avec sympathie et
connaissance de leurs besoins.
Votii /irc'/^rerez /dire afairts 11 ianqut Ro.al
La Banque Royale
du Canada
TM*
nade de l'glise, le sa Inl so-
ei n i du Saint "Sacrement
est donne la loulr, silen-
cieuse et recueillie.
oo
Le jour agonise. Le cr-
pustule, lbas, dore la mer j
tranquille.
L'on se disperse, rassr- '
n, rcotlort, ave- l'a 1 e n 11
conviction que nos a ar.lente>
Buppiicatiooi notre M t
du .Ll pour nos besoins
"SKSBZMS,:**,
^.-Tuaasta
MESDAMES,
| Pour teindre vous-uicmestous
I tissus, aucun produit n'gale
lia 'MAVRESQVE'
TEINTURE MNAGRE PERI V rMW*
.... m Phnrmocie Euucnc Tl > !>-
tout'i condition-', est long... lu atijourd nui et dt demain [ J'''"**bonne.ptara.de.etdroguen.,,."'^
>JOg... In'auront pas t vaines.., I T^e^v^^encoQ,nir^+u*I
Le Monde
Xariages En l'Eglise pa'
roissiale des Gonaves, a t
donne, le 17 dcembre crt.,
la bndiction nuptiale
Melle Anne Marie Lacruz.fille
de Mr F, Lacruz, et Mr
Jean~Baptiste Dupuy.
Nos meilleurs vux de
bonheur au charmant couple.
En l'Eglise Cathdrale
sera bni le jeudi 22 dcem-
bre courant 5 heures 1/2
de l'aprs midi le mariage de
Melle Heine Kenriqutz avec
Mr Emile Blanchard.
Meilleurs compliments et
seuil -il?.
CHOSES MAONNIQUES
Avant-hier ont eu lieu les
lections pour la grande ma-
trise de l'Ordre Maonnique
d'Hati. C'est Mr Henri Piquant
lui a t lu au second tour
presque l'unanimit.
Compliments aunouveaue
Grand Maitre, Grand Comman-
deur, qui sera install le qua-
trime dimanche du mois de
Janvier prochain.
C'est au vnralat de l'A-
miti des Frres Runis No 1,
que Mr Km. Hyppolite Si in ta a
pos sa candidature el non aux
Curs-Unis, comme il avait t
annonc par erreur.
Ncrologie;
Nous enregistrons avec re-
gret la mort de l'ancien sous-
lieutenant Maurice llwmis
survenue dans des circons*
Ifnces tragiques que nous,
dplorons sincrement. Les
lunraillesde l'ancien officier
de la Garde d'Hati ont eu
hea avant-hier dimanche.
Nous prsentons nos vives
condolai ces aux parents
prouvs el particulirement
a nos amis James Thomas
et Zachane Thomas, pre et
f ngle du n tfiHie nelnni
'LGATION DE FRANCE
AVIS
'

Le Ministre de ^France n
l'honneur de prier les Fran-
ais et les Protgs France s
el les Amis de la France leurs familles de vouloir bits
assister au Service lunl re
solennel qu'il fera clbrer A
la Cathdrale le jeudi '22 ne-
cembre, 6 hres 3/4 prcit*
la mmoire des l ranais tl
Protgs dcds eu Hat: et
des Hatiens morts pour la
France.
La maison E. VtoijiLiM
l'honneur d'informer sa clien
tie qu'elle solde prix rc
duits avr^ot invet taire des
lots de lingerie pour homni's:
chemises, pyjamas, chaus-
settes, ceintures cravates
ainsi que diflrentes : r
chandises dsassorties.
Port-au .Prince, le 19 r*
cen.be 1932.
Don' oSsr^ar*a ^ ^^ *
UN BARBANCOURT
^ -a*-.

-
Nk.


' K m n > >..,-, i e i: '?
l'AO-S
Chaque Cuillere _
Conduit La Sant
En ces temps difficile! la sant com. ^ i "^
SION pria, rgulirement un,,,&c'UmCOUP-,ACOrrS ^^
Chaqne goutte eu u nutritif Pur ,ouTf f""*"** p., ,. bo,, .
goutte cre de, forces nouvelle^Zj^JSZ&m**- Ch.qu,
nerfs. En tout temps la SCOTT SEMuSoTn 0^ti^,,1,a,e et .M. I
tlle assure la raisunce i la maladif,N,,rtTi*l,t,e> le. rhume*
La SCOTTS EMULSION contient IhuiU J- ~- j
plus rpute dan, le monde ender oo^ *0* de mon* ^tie.o., I.
onn. ^eacellent. rsulta,, d.ns'cha^,0'.^"?" ,tn "** "S
Quand il faut conomiser il vaut m... *gM#
^OySEMl'LSIONouedeu^dw'KS:?^* -"'f bouteille de
,. donne, le. mmM r^ltau r.pid., '^i^, SttS ' **
SCOTT S '
EMULSION
"huila d. foie d. .,, .rv^r,.
J6VA# # Vitamines A et D
*u?*S 6 ,OS ,e remMe de **> Poun
CONSOMFT.ON IMftUINIA tAoSmMi
4tNM* ,,., I1AUOLD p Rrrcim,
"""'- Av- " ^ S... N, Yck. E. U. TA,
!
LE FAIT EST INCONTESTABLE
Hhum Saribe
C'est la quintessence des meilleures!
^ varits de cannes d'un vaste territoire'
n'unissant les meilleurs terroirs"
C'esl ce (jui fait son arme.
GOUTEZ ET COMPAREZ'
Doreur i argnt+ur
Se tient la disposition
do Clerg dejtonte la Fpo,
blique pour argenter et dorer
les vases sacrs, Saint-Sacre.
ment s. etc.
S'adresser a se maison-
Grand Rue, 2034. prs de la
Gare du Nord.
Avis

BILLETS DE LA LUTERIE NATIONALE
OISTRIBUtS GRATUITEMENT
Maison Daccareir
Rue Courbe,1727
Avec ses soulu its de joyeux Nol et du Nou
yel An, offre gratuit ornant, tout acheteur dr
Vir gt-cinq gourdes un coupon de LA LOTERIJ
NATIONALE d'HAZTI. C.e.a unerduti"
Vt>peetb1e sur les prix et cela donnera l'es-
po d* fter joyeusement.
R ppel^si-vouai en- ] tirage de la Loterie est
nx au 25 dcembr ) prochain.
Jouets! Jouets! Jouets
Aux Cent Mille Articles
ANGLE DES RUES BONNHOI Ef OU MAGASIN DE L'TAT.
LES PLUS. BEAUX DE LA PLACE ET AU MEIL
LEUR MARCHE-
BAUME BEUGU
Ourlsjon R-aaioau
Dr. Bengu, i, rm m, Paria.
Le rveillon
l qu'organisent pour la Nol.au
Trocadro Mi et|Mme Ma-
rinosera.patait-il.un vnement
unique dans les annales du dan-
cing en Hati. Dans une salle
entirement transforme pour
l'occasion, un entrain endia-
bl rgnera stimul par des cen-
taines d'objets, de cotillons, des
cadeaux, etc..
HTQuant au souper, toutes les
I ressources de l'art culinaire
| seront mises contribution.
Les habitus du Trocad-
ro feraient bien de rserver des
maintenant leurs places pour
viter des surprises dsagra*
bls, car nombre de places sont
dj retenues.
M on mc ui E. ROBkXJN a
honneur d'informer le pu*
ic et le aonuuerre que la
I "'nruraiion <|n-il av.it <.OD
! fie a Mr R. LE^lS t a
t retire A h d- e du 1er
.dcembre 1032.
1 Port an-^rioce, le 19 J-
irembre 1032.
CHANGEMENT D'ADRESSE
Cbiuet de Mes : Marc \r-
le Latontant. Adrien l>
j von. Etienne 1). CharUei .* vn
liait. Rue H iiine-Koi S*
\ Fortran Prince,
Tlphone : 3&.
}--
' EXPOSITION DE PEINTURE
AU CLUB UNION
o-o
On neuf visiter la bk'le
rtp< ition de peinture d^ V
tisle riordani au Club U on
tous les jours a partir Je 4
henrej de l'aprs-miiii.
i.exnosltion sera ferme
le 31 dcembre.
TERRAPL4NB
-i**.
L'Automobile la plus adaptable Hati,
; Une automobile construite avec des matriaux de 1re dualit,
r Une automobile de dsignation moderne qui assure une longue dure et in-
corporant la beaut jet le contort.
I Une automobile rpondant aux exigences de nos routes tel
qu AUCUNE AUTRE AUTO NE LE PEUT.
La Terraplane court plus vite, grimpe mieux les ctes, acclre plus facilement
et va plus confortablement qu aucune autre aulo de nos jours, quel que soit son
prix.
Ceci s'adresse aussi bien aux autos de fabrication Europenne.
Une simple dmonstration vous prouvera ces faits.
O
Les spcifications sonl les suivantes :
ROLES h\ METAL BLANC INOXYDABLE
CLUTCH AUTOMATIQUE
ROLES IIBRES
CARROSSERIE DTXE PIECE L\ ACIER
ti CYLINDRES
70 H. P
CHASSIS m X
COULEURS D'OPALE
IMAGINEZ-VOUS ONE VOITURE DF LUXE OUI GRIMPERAIT LA COTE LA PLUS RAIDE D'HATI EN TROISIME VITESSE ET
LES EXTRAORDINAIRES PRIX DE VENTE SUIVANTS :
ROADSTER
T01RING
COACH
COUPE
SEDAN
SPECIAL SEBAX
DEPASSERAIT EN COMPARAISON DE SON PRIX
I SI \ dol. w;,,
MaVM
MS.M
..030,00
Mft.il
I ..SIMM
Le bas prix d entretien, provenant du plus moderne gnie, rsulta dans cono-
mie de gazohne oui est extraordinaire.

VJI A.

Distributeur.
BUE PAVEE. PORT-AU-PRINCE. PKONE ; 2318 2234.
tm .


Mrirdi
20Dcembre 1932
Le, Malin
4 rAilES
abemeANNEii H' .*ol
Port-an-Prince
Tlphone : 2242
R CMNCJLykes Brothers SS C lm
iLI6HE COLOMBIENNE >
Tlphone: N- 2323
u
Le vapeur Bolivar Voy.
10 de retour des |porta du
Sud, est attendu ici le mer
cijeii 21 courant, en n u e le
mme jour pour Pnrt-de-
Paix, Cap.Haltien et New-
York.
William E. BLEO.
Agent.
Texas -Hati Santo Domingo- Porto-Rico
V
Avis
Le seul service hebdomadaire et rgulier passagers el
Irt entie les ports du Golie du Texas directement av.
Port-U-P-Ul .-, Mhiitl.
Pour la rception rapide t le manie m n< habile le
importations, Servez vous to ijours des i.a es < e ' l* *'
UNE.
Les prochaines arrives a Port-au-Pr jcc sont'
Steamer Almeria L\kes 16 drrmbrf 1932
Steamer Genevive" Lykes ) 23 dcembre 1932
Steamer Tille Lykes 30 c.cei/ibre 1932
Steamer Margaret Lykes 3 janvier 19S3
Bureau: Rue du Magasin de l'JCtac, Boi'e Postale B

Le public apprendra, avec
plaisir, que Mr. Robert A.
Hojy lait paraitre incessam-
ment, ce mois-ci, le tascicule
No 7, de ses tudes en agri-
culture tropicale, ,- sur la
demande de nombreux amis
et correspondants, tant de la
Capitale que de la Province,
qui ont lu et apprci les
articles qu'il publie depuis
uelque temps dans a Hati-
ournal .
Ce tascicule renferma les
chapitres 17. 18,19 et 20 qui
traitent de la culture et de
la prparation commerciale,
pour l'exportation, de la Fi-
gue.Banane, de l'Orange,du
Citron et de l'Ananas.
Que ceux qui veulent s'en!
procurer un exemplaire.dout J
le nombre est torcment res-1
treiut, s'empressent de faire !
parvenir leurs nom, adresse
et souscription de 2 gour- |
des, soit en personne ou par |
voie postale recommande, j
la Bibliothque Moderne [
Dan ts-Destouches, Port-au
Prince.
AVIS AU COMMERCE
La Panama Kailroad Ste; mship Lire a l'avantage d'
noncer les dparts suivants de New-Yo.k pour port aurnnee
Hati, directement chaque mardi, excepts le steamer i,An-
coni'qui laissera le 21 dcembre, et arrivera Port-au-
Prince le lundi 26 dcembre 1932, et le i Guayaquil qui
laissera le mercredi 28 dcembre 1932, et arrivera a Port*
au-Prince le 3 janvier 1933. Tous les sieamers sont pour-
vus de chambre trigorifque.
Dparts de btw lor/c. Arrivages a Port a"-rr,n"e
Steamer iBuanaventura i le 13 d'-. le I dc.
Steamer Aucon 'e 21 dcembre le 2b dc,
Steamer Grayaquil le 28 dc. le 3 jar vier 1933
agent Gnral
I
Avise les consominateu rs deso i LAil
au il a rduit ses prix comme su l :
DETAII OP 0.14 CENTS ES
DETMI 0.04
DFTlt 0.11
PETAII 0.07
i'
les .< e v > -. et
i. u $
LAIT CONDENSF SUCRE CAISSE OE IL1I OZ OR 6,25
LAIT CONDENS SUCRE DE ?40,3 910
LAJT EVAPORE CE 4MB S.M
LUI EVAPORE DE 90.8 B.W
Rappelez-vous que;'e LUT CONDENSE ?***'< F-
: meilleur, le oins pur et 'e i lus riche
/sages lemmesaux bbs et aux maladesll s \. ey.
Iglaceo et chaudes, et les desse; i> i ' le* mm <-.
En vente AL UQh MARCHE*
Et dans toutis les bonnes Epiceries tant
a Port-au-Prince oue dans toutes les
villes de la Province.
i
Chez Bailey
Grand Rue, 1313
Tlphone : 2583
Vous trouvre/, de POIS ,
sons FRAIS de 0 heures du 1
malin 5 heures de l'aprs
midi.
Poisson nature- 60 centime
la livre.
nettoy: 60 cts. la Ht
ASSUREZ-VOUS
la
General Accidenl Pire & Life
Assurance Corporation Lie!
de Perth ( Scotland )
car la GENERAL est une des pins puissantes et des plus vastes organisation
Je ce genre. Le soleil ne se couche jamais sur son champ d'action qni embrasse le
monde
ses Polices contre incendie couvrent aussi les degats occasionns par la louder
Ses Polices pour Automobiles couvrent vols, incendie, malveillance, dommages
caus autni dans sa pei sonne ou dans ses biens.
Ses Polices Maritimes mises par ses branches d'Europe sont pavablss en Hati
S-s Polices contre accidents sont valables dans l'univers entier. Tous les voya.
buts dviaient donc prendre la prcaution de se munir d'une police contre accidents
d'au moins 4000 dollars, la prime annuelle n'tant que de 1/2 % soit 20 dollars L'. C
Veuve F. BERMINGHAM, Aux Caves
N'OUBLIEZ PAS DE FIE UN PETIT TOUH A
TERRACE-GARDEN
ChezW. KAHL
Petionville
1.600 pieds d'alMtude. L'tablissement le plus mis ce ec
virons de Port r -Prince.
Seulement 15 minutes d'auto sur nue exeellele route
asphalte. Vues merveilleuses de la ville et Ju port.
Boissons de toutes espces.
Irrangemen's particuliers poui les pensions de iour, a
semaine ou de mois.
As&urez-vous la gnral Ac-
cident Fire & Lile Assurance
Goi poration Ltd. de Peilb ( Scot
hind. )
SOUS-CENTS
Agent Gnral peur Hati
Port-au-Prince. lo. GII G
JEaN KLANCHET Jrtort
Vtre premire visite
V
a
L'HOTEL ANSONIA
Nous donnera raiso i, conflimera votre bor.'inge-
ment, justifiera la confiance eue vous nous aurez accnrdi
en nous garantissant votre appr 'able oatronage l'Hte
le plus slect de Port-nu Prince.
Nous vous suggroui d'arrtei >tie< chambre d'av; nce
4UI11IH1IU
-*.... .**<
^-"V*
AVIS AU COMMERCE
N\v Orlans,
Mobile,
Pui l-an-Prince
Slo* Domingo
< ursao
Puerto Cabello
La (iuaira.
Paru mari bu
Paramaribo
Curaao
Ne -Orlans
Mobwe
M ib
N(\v-()lci ns
Po* -Mi-I'rince
Cj| M;i.tien
i'p ito'Plata
Pet l(ioavc
Aux nyes
Jd' .m !
Ma. c ail o
\
Vohtvingen
dee. .") ih
dec :'.() th
dee. 10 1 h
dec. 14 th
de- 16 th
dee. 18 th
dec. 19 th
dec. ^ rd
-hev V8 th
jau. I si
jur. 12 th
(au. 9 th
Nor.lvangen
dec. Il th
dec. 10 th
tlec. Tl nd
rtec. 28 rd
der. 2"> th
dec 26th
dec. 30 ih
Dilvai geu
dc. 21 th
dee. 20 th
dec. 31 th
|an. 1 th
j in, 6 th
[au. s th
j n. il h
pu. 13 lh
jan. 1S lh
{an. 1S lh
j m. 22 od
jan. 3 rd
jan. ") th
jan. 11 th
|sn. 12 th
fan. 13 th
janv. l th
janv.^18 th
Vestvangen
janv. 16 th
jan. 11 lh
jan. 21 s
jan. 2fi th
jan. 27 ih
jan. 29 th
jan. 3Q lh
teh :-! rd
tel). 8 lh
feb 23 'h
teb. 20 th
Nordvangen
jan. 26 th
i r. T, lh
leb. 2 nd
I. h. S rd
tfl).
leh.
th
th
U . iOth
Mi ssienrs
liulvarg")
I ib. 1 th
Uh. 0 ili
kh. Il ih
kb, Ift h
te 17 fli
tel). 19 lh
h I. 0 h
I I 94 -;
n 1 si
" .10 th
m i. l th
leb. 11 th
10 th
leb. 22 nd
f I. 23 rr|
feh.24 ih
h h : t; >h
mur- 1 st
VeslvaDgen
feh. 27 lh
leh. 22 th
mar. 4 th
mar. 8 th
n :ir. 10 lh
D ar. 12 th
P or. 13 lh
mur. 1" i!i
u ar. '4.2 u 1
m apr.
26 th
3 u
Dalvaugen
mar. 20 lh
mar. 15 th
mai. 25 th
mar.' 29 lh
mar. 31 st
apr. 2 nd
apr. 3 rd
apr. 7 th
apr. 12 th
apr. 10 ih
apr. 21 lh
i
Nordvangen
mar -S lh
mn-, 10 th
mar 16 lh
mar. 17
mor 19
mar 20
mar. 24 th
mar. 28 th
mar. ;{() th
apr. 5 th
PROGRS ONUVEAU
RHLM hOL\EAl]
Rhum {('( n ccCt exquis
ALCOOL DtFIANT WE CONCURRENCE
Claiiin Vierge
Chez N. NAZON

spr. 6 th i
apr. 7 th \
ap-. 9 th '
apr- 12 t
Pour tous les ontrei renseiguements s'adresser
A.de MATrP.IS & CAAcjents Gnraux
GE OUI N'A JAMAIS T FAIT
CE 001 NE PEUT ETRE DEPASSE
Kola Champagne
F. SJOURN
Prpar dans des conditions rigoureu--.es
D'ASEPSIE
' rparation et Ven'e
Phxkmac.ieF. SEJOURNE
Angle des rues Bouxci du Centre.


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM