<%BANNER%>







PAGE 1

PAGE 2 LE .UN %  '0 Dcembre 1932 VOIX DES AUTRE! Une Mise au Point L I.;I population des Barad res, l'exception |de quelques seigneurs en boutique qui vendent cher et bien du r leurs prtendus bienfaits, est et sera toujours pleine tt'un capital prcieux de Jreconnaissance pour le Rvrend Pre Brierre, qui, ave; le plus noble dsintressement, s'est immortalis dans cette ro, iimune. Il sVsi lev,comme prtre, li hauteur de sa mission, sans nullement dcliner son titre de citoyen hatien dont il sil'ait gloire. Il a su faire le plus de bien possible dans cette commune, au bnfice mme de ceux-l qui l'ont attaqu si injustement par leur entrefilel public dans le journal Le Matin du 10 novembre dernier. Les misrables! ont-ils nue conscience? Que veulent-ils? Veulent-ils la place du digne prlat introniser quelques taux dieux, qu'ils prfrent Celui que le pre Brierre leur annonce chaque dimanche sur l'autel sacr? Que ce groupe imaginaire de catholiques impnitents laisse en repos le Kvrend pre Brierre, pour lui permettre de poursuivre jusqu'au boul l'œuvre de bienfaisan ce qu'il a si heureusement commence pour le bonheur de tOUS, mme les insenss et injustes. On n'a pas le droit de lui en vouloir. Gomme soldat du Christ, il faut bien qu'il regimbe trs souvent contre l'immoralit et toutes ses consquences funestes a une jeune socit ;i l'tat de gestation dont il a la haute direction morale et religieuse. On le sait, il a fond des coles rurales presbytetait aux derniers .evinieus de certificat d'tudes primait*) obtenu pai;ses (levs, n est-il pas, par une logique rpergfoire nu rveilleui irande —ECHOS cussion, une 1 pour l'Arrondissement tout ntier! Quaud on voudra se rappeler qne M. Louis Borno, alors Prsident de la Rpublique, dnonait a outre mer que quatre-vingt dix huit pour cent d'Hatiens \ e sont gerotts d'ignorance sous l'gide de l'insouciance des Gouvernements prcdents, En consquence, les cito yens et citoyennes de la ville drs Baradres, tous galement catholiques conscients.amants de i volution i\u progrs el apprciateurs de toutes les bonnes œuvres locales dont l'infatigable Pre Brierre est le promoteur, lui donnent acte d'avoir bien mrit du Sacerdoce Baradres qu'il di sert depuis trois .-innes. NOMS DIS SIGNATAIRES : Chavannes Etienne, planteur. Plans Edouard Fils, e %  Nous royons avoir que Prsident Trjjillo envisage des mesures qui If rconcilieraient avec-tous '* %  adversaires d roinicains de | son gouvernement — Le \ rotesseur O.M.Lind ILE VOYAGE DU PRSIDENT IDE LA REPUBLIQUE Le Prsident" de la Rpubliqui est parti hier malin pour sa tourne dans la Sud est accompagn des personnalits officielles suivantes : MM.Blanchet, secrtaire d'Etat des relations extrieures; Lescot,s< cretaire d'Etat de l'Intrieur et de la Justice; lantan, secrtaire. aya ta ., euseme t onnu Etal des travaux publics et du j dans nM mUieux .^ cluds prolongera sou sjour a 1 ortau-Priucc.Il compte y donner quelques coul!iu> es dont on lira plus loin le sujet — Le public attend avec, impatience que le Dpartement des Finances rponde aux questions poses par Le Matin , l'gard du crdit pour l'amortissement des titres siie C des Chemins de Fer. — Le Prsident Vincent continue dans la cordialit commerce ; Dr Salomon, secraire d Etat de l'ln>ti uclioii publique, de l'Agriculture el du Travail ; Th.Mrulus.chcl du cabinet particulier ; Charles de Catalogne, sous-chef du protocole ; capitaine Armand, chel de la Maison Militaire et quelques officiel s. La Plymouth Six Cin-laldv CE SOIR Sur demande' La Maison du Maltais avec Sylvio de Pedrtlli Eatre : 0,50 ; Balcon : 1,00 %  DIMANCHE A 8 hEUHES lue grande production Prix de Beau. ivic Louise Hiook H Jean Chai lia Entre : 2, 3, 1 gdes. AU GARAGE CHRYSLER Mercredi soi--, sur l'aimable des populations traverses ation du sy in pal bique aI S 0 Q voyage s la Chrysler Motor xport, du S\id. commerant, C. Basset, cref* gent de un monde slect et lgant is sistalt la prsentation de la nouvelle Piymoulh qui est maintenant munie d'un moteur de six cylindres, roues bores, et %  Floating Powert.— En mme temps que la Dr a nouvelle vers la Capitale — La coquette brochure 1 > Impressions d'Hati , dont.. l'auteur est M.ValenlinTejad, | un bon ami d'Hati, chapp miraculeusement d'une ten%  lative d'assassinat, csi 1resf POUR UNE PEAU DOUCE ET PARFUME EMPLOYEZ senlatiou del nouvelle Hly.demande parmi les lecteurs. %  lier Dame Veuve Lue Lbismonth, a en lien le baptme du Ou la trouvera en venie,, siere, commerante Arnold 8 ara r e rcemment construit. J chez. Mme Vve Velten, Place Alexis Lodvinise Lo'dvil cou' ; esl ,e P re Nia qui a procd' Gellrarc'.i la Pharmacie du Dr Sal Etienne. aruen-l acrmor 1 lc 1 ,. Bateau, rue Dantd Desiou. Au cours de la rception, ou ohes.et la librairie de Mme Ile cli [ne coula. Mr et Mme \/;.. r i j rue d u (entre, au de deux gourdes l 'exe orplaire. S\\ON Idi l'dl ETIfc DLICATEMENT PAHFUM *r : f\ fcUJXvS TL***i. J-S •ir: tunre, MOHB & LAUPIN, P. O. BOX.M — Distributeurs R.e houx et duOnlie, Pore? u-P.ince. 10 leur publie, M. Reliurd Du, A u vi F 7 xi olies .... . I le champag ie coula, Mr et Mme i/i-ir %  • ^nter, MeHe. Lmu8e | Martin rivalisrent de prveoan*"" hoouurd, Melle. dlie Paul, ces en vers leurs invits. Il lui disP"? Sansaricq Mathieu, Paulus iribu aussi sous forme de plaP lan Mathieu, Paulus uiuusca, Dame L Daniel, Dorvi Andrc.Ericle Charles, V< nus Etienne, Edmond Mo n,m. Dame Veuve Bossuel Laplaiu lie. Ai isle Menlor, Rein Chrestal, Ovin PieiTe, Dame Lamartine Paul, \'. Pierre -Louis, M. Basset Pre, Dame (.. Basset, Legne Basset, Danls Pierre-Louis, Dame Veuve E. M. Augustin, Mi elas Yidcaii, BcSSOll Adonis, Thla Adonis. Y vanne PierreIribu aussi sous forme de placards I" Histoire de l'ascenciou de Waller P.Chrysler, l'un des grands noms de l'industrie auiomobile, actuelltment prsident d.i Conseil d'administr tion del Chrysler Motor Corp. Nous renouvelons nos corn On lait savoir tous ceux pliments notre ami Martin el qu'il appartiendra que le sasouhaitons que la nouvel e Plymouth ait en Hati la place laquelle sa beaut el sa pertorVente par autorit de justice Louis, Ermithe Pierre-Louis. Andre Gustave, Joseph La fer i erre, Lamothc A/or. Fon di de-Pouvoir, !• ugen Pierre iules, lesquelles, malheureu sment, priclitent dfaut de ressources pcuniaires. Il a galement fond deux co les urbaines presbytrales au prix de sacrifices, toutes preuves; celles-ci subsistent encore dans toute leur beaut. La ville de l'Ansc--Vcau csl une rfrence pour tous les intellectuels qui dsirent se renseigner sur le compte des i Du teste, planteur, lves de l'cole de garons] {Suivent de nombremses de l're Brierre, qu'il prsen- autres signatures). commerant, Anne-Marie Dtes le, Carmlia Louis-Gilles, ()\i Madbere, spculateur en mance lui donnent droitLE MATCH DE FOOTBALL denres. Madame l.elia |)ardignac, Anada Sjour, Fernand Mrizier, Sjour Fils, Joseph Dbrosse Dulervil Loterie Nationale PORQUOE SU1S-JE TOUJOURS SEULE? i On se rappelle qu'au cours de la visite, l'anne dernire, du Prsident de la Rpubll" que .la m, i tVw ateur Dsir Pans, le regrette nie> moire, avait survol la ville, y laissant tomber des Heurs, ues drapeaux ronge et bleu, e*. ce qui,ne gale rien, des' coupons et des bilkts entiers rt, ne pouvant rpondre individuellement toutes les marques de sympathie qu'ils oui reues l occasion de la mort de leur regrett %  Uni Pierre Joseph Edmond de Lapinasse prient les nombreux amis qui les ont assists en cette cruelle cironstance de recevoir ici l'expression de leurs remerciements mus. Poitu-l'rince.le 5 dcembre 1932. DISTILLERIE DE L'AIGLE M. Fontaine Propritaire Liqueurs, Sirops, Bay-rum, Eau de Colojne Importation de VINS Pour les ltes de fin d'anne, achetez, les produits M. Fontaine. Vous ferez plaisir vos amis tout en ralisant une importante conomie. GROS & DTAIL Dpt : Grand'Rue, ct de Dereix. Barbamcourt ** %  Dontla renomme est universelle ;i ard^ ** premire ol-i. • Demandez oartoul UN BARBANCOITRT Dpt j Rue.des. CsariJ i %  4



PAGE 1

I LR MVHN g Dcembre 1932 PAGh3 Le bien-tre idal est celui que procure l'usage de "4711" t cette exquise et vritable Eau de Cologne clbre dans le monde entier. Dans le bain, en friction sur le corps, en application sur le front, la nuque et les mains, "471F chasse fatigue et soucis, et laisse une fracheur dlicieusement parfume. Bien exiger la Marque dp ose "47//sur Etiquette Bleu-Or. f 'nir Parfum et Eau de Cologne „Tosca' Les vertus de -'t7ir accompagnes de l'aristocratique et durable parfum "'/7/rTosca font de l'Eau de Cologne Tosca un produit de grande lgance, dont l'emploi est un indice de raffinement et de bon got. ^@l^au de n: 638 iWm UTILES La cri *e con ue que nous • raversons, d e p u s (,uel(jue i>mp\ a rendu tonl le n,o:.uc sage. Kt celte sagesse; se manifeste, notamment, parle laitue, celle anne, les pres de lamille, au lien de jeter leur ar, Aenl en IrivoIiU, vonl donn. leurs grands enfants, cnmm J I elrennes, uneinscriphon • •! f BEcole Pratique de Commerce et;de Comptabilit. ( Business-Collge ) o ils auront le choix entre les 1 matires suivantes Comptabilit Commerciale, Industrielle, Financire, Agricole. Corres* pondance commerciale, Poblicf, Comptabilit Mnagre Venographie, Daciylogrjohie! etc. Rtc Aussi utiles les u::es que Isa autres pour le Struggle lor LiTous ceux qui sont sourit nx de l'avenir de leurs enfant* devraient penser leur donr.tr de pareilles elrennes pour Janvier 1833, date laquelle coin I SSSSS onciionner LA KLCHb. j Pour plus amples renseigne/ menls. demandez le prospectus de 1 Ecole dans lequel le programma et la mthode d'enstig'icmeni (absolument nouvelle en Hati) sont dvelopps Tlphona I M. Jean Magloirn • Bureau : 2740. Rsidence: 3242. A vendre: un camion passagers, marque *'DO0(iE\ de 4 cylindres. Pneus 32x6 sur les roues motrices. Eu parlait tat de fonctionnement. Prix: 20 dollars. Sadresser : Ptione : 3152 ou prendre adresse au jouinal. J tuto POUR 1933. Les Derniers Perfectionnements : Automatic jVOLUME CONTROL: Circuit Superheterodyne Automatic Sinchro-Silent Tuning 100 o/ Aplimfcation Penl— de Nouvelles Lampes de 2 V 2 VOLTS Types 58.57, 56, 47, 82.— et La Duo-Diode G-4-S•* %  %  %  <** u^ ^ ipiliil Ornerai llaUi< n Aeeidenb ; s Ne remettez pas! 2 dcembre 1932 A In ,i Vendrissn, {) us %  %  e S'-' onor; contusion de I' paule gauche, milure lace inl'ii,. bras gauche, rai luxe H puch Dt'mo< hnes Dan liin, 57 ma, Trouu ; traumatisme du . ou de gautlit'. Al \h Sylvain, 20 ans, G •••• I*Rut; collusion et hma'ome ou cos du pied giinli %  %  Danii i Joseph, 8 an, r es Sacr Cœu; blessure contuse du cuir cL-lnu. Andrt mise Mrlus. 15 an*, PHI do chose; blessure iraneh; i i i i uiosion l.-onl e g! iiou droits. Amlie Rosemon ',35 an.<-,rV>s P"U!H Chose; blessure piqua i. de ia joue droite. AiiKnor Abellard, 8 ans, fi IMejlucture piob ble de la clavicule u roi te (hoipitalis) 3 dcembre 1932 Maccens J. Faubert, 20 ans, j Bataclan; blessuve contuse du fronl. Gaston St-Jus, 23 ans, Faubourg Salomon; blessure tranchante du bras droit. Laruerrie Narcisse, 22 ans, nie Kuuior.; fracture engrene du corps sternal. N'ormil Zamor, 18 ans, rue de l'Egalit; contusion du sternum. Baboun Xasn, 1(> ans, Rois! &f frna; blessure du cuir t. lie* Vflu. I Hichard Rosius, 40 ans, DiI 1 uir n; blessure tranchante du j Pn'Unet droit. J Emmanuel Nelson, 10 ans,/ **|*ceSleAnne; blessure conluse del queue de l'arcade sourciWrt uioue. rJrniln n Solide. 33 ut, rue Chemisette ; blessure (munis! ,,( |ue au niveau de la 12e doi-' Mie. LORSQUE l'incendie se dclare, il est trop tard pour viter la perte des documents importants dposas sous clef dans un tiroir votre bureau ou dens votre demeure. Remplacer ces documents coterait cher et fierait peut-tre impossible. Mais il vous cotera trs peu pour les protger. Ne remettez pas demain la location d'un Coffret de Sret de crainte qu'il ne soit trop tard. Pour deux sous par jour, vous achetez la protection. Tauanu OWautlM Aetien* Documenta Pb. "Aaunacei Pipcii de F.aie COLUMBIA Synonyme de Suprmatie FM2J La Banque Royale du Canada W.odle C123 „. Air Cell Battery Dure t lo i a Bnttr rie ;iO OO heures U. S. S. II. Convocation. Usant des prrogatives que lui conlrer.t les slaluts de l'Union des socits sportive 1 hatiennes, le Prsident de TU. S. S. H. convoque en a"-s< mhle gnrale iea dlgus de l'Union peur le jeudi 15 courant, et l'extraordinaire. Ordre du jour: Sanction des procs-verbaux. Leclure de ia Correspondance. Rglements et S atolsi Viollette A'^l'ic Ckb. on d'intr! gnral. Ue Prsident de I U S S. H. Alphonse BBNRIQUEZ. I AVIS •v % %  -- Le Ministre des Affaires Etrangres de Belgique vient de l'aire paratre la De dition du Rpertoire Officie] des Pro ducteurs-Exportaleurs Belges.^ Cet ouvrage, rdig en cinq langues.constitue pour les ache leurs trangers an guide prah | que leur permettant de trouver j sans aucune difficult les adresses des merlleures Armes productrices belges ainsi que leurs spcialits de fabrication. Cette publication,indispens ible tous ceux qui dsirent entrer en relations d' (la ires mise les industriels belges, est avec i en venle BU prix de IN belgas Bruxelles,l33,Boulevard Mau rice Lemonnier. Modle C 83 Radio8 lampes! Superheterodyne Modle C 81 •*" lampes Superheterody. e Le PurgaHf idal c'est la 1 du D r .IAIUI.I:T TONIQUE DIGESTIF %  RECONSTITUANT ^"'nA MIE digestive. ANEMIE d'origine rp> cira, ANEMIE consomptive, ANEMIE par exo de trtvtil intelloctuel ou corporel, ) ANEMIES conscutives aux Maladies aigus, ANEMIE des Pnys chauds -. <•! contre les Maladies du TUBE DIGESTIF. manant t MJf'. • l flll1 .i'"'l' l,, ; ;lll 'V l a,'"" TEPTO-Fta du D JA'LLET p %  ^. MODE D'EMPLOI : Un pl ll rr llquour Immillatl.^wH wrti I rttn. t OAHRASBE Frr... 3, Ru Pnvc 13 PARIS C*) Dtail : Toutes bonnos t>hat-.:aciS3 PILULE duDDEHAUTl U7, Ru$ du Faub. St-Dnu, Pars Facile i irendM, Ne nccetk'tant aucun atatparatif, clic se provoque jamais de dgot. Supprimant la dite, | clU oc dbilite pas le malade. NVxgeeat pa de repee a la chambre, I | elle ne anse aucune perle de tempe. COLl/MBA Le Favori des Connaisseurs f Modle C 85 Hadlo Phonographe 8 lampes Œouter 331 .{ et 78 Tour \ %  : Modle C .? r ll 8 lampe. s^P rl * terodyne 2 Hauts parleu^8 Plu* >cti>e que loua lawe. elle est, par conscquenl, moins cher*. I DOSE PURanVE, 2 3 PUulae UIATIVE, 1 PUuW f Concluions de venle av an logeuses Kneer s COLUMBIA Music Hall KNEEK'S M.i,uvGli. ** ...



PAGE 1

Vendredi 9 Dcembre 1932 l# Malin 4 PAGES Port-au-Prince Tlphone : 2242 CHtl Fwm Lue Courbe, Port-au-Prince Si connu pour ses mari Uudises liaDuists et an~ j I isis, de bonne qualit, on ..ci'ive : I) agooale Coikscrew noire i> bleu marine suprieure. l)tKonaleSerge noir il bh u Flanelle Serge blanc Damass suprieur pour matelas. Damass blanc et couleur pour nappes. l'alm-Beach Florodor. Tussor Shantuog et Shantugn Dnll blanc Union ei drill de coton. Percale pour lingerie. Toile pur fil et toile de coton pour drap. Toile fine pur fil pour taies Baptiste et Linon fil et linon de coton. Filtres anglais pour purifier leau. Lampes Titus et tous accessoires. Et beaucoup d'au ires articles. E i Caisse d'Epargne Populaire Si vous uc voulez p:is tre ris au dpoonU quai d la ise sei u \en -. ie sojf '* %  PCigale : soyea bommi. urinez pour cela le ch< min de \t Caused Epargne Populaire: 3.'5'2; rue des CcWl, verse/, l, contre un joli livret, ce que vous avez dans votie poche, si modiquequ il soimme un simple nickel ; — renouvelez ce ges'e chaque semaine ou chaque mois ; et au bout de l'anne, vous aurez toutes pi tes vos trennes et celles des vlrts. Et mme, au lieu de congdier brutalement la Cigale, vous pourrez lui tendre la main en Fourmi devenue misricordieuse, parce que la pauvre n'a qu'un tort, qui est son excuse : c'est d'ignorer la Caisse d'Epargne Populaire. Les avantages qu'offre Cuisine Electrique la • HOT POINT sont maintenant connus de tout le monde. vous en convaincre, notre salle d'expoI N'OUBLIEZ PUS DE FMRE UN PETIT TOUR I TEKBACE-GAHDhN Chez W K\HL Petionvi Pour visitez e 16(K) pint* '"'l'"le l/e!.ii>lis-tme il le plu* rai* de> c vous le l'on *i -l'rini-e. Seulement 15 .ninuies d'aul" *ur une erelMe 'unie t.phallee Vues I.IMVC i.leuses de ta vdle el la |.wt. HoiMODi de louic es|ici. sition. Compagnie dEclairage Electriaue. \rrangemen s particuliers^, pour les pensions de jour, tenta me ou de mois. OACCARETT [J7V7. oCjCourbe ) Madame, Souvenez-vous bien que le chapeau en gnral pour hommes, dames et enfan is, est un de l nos principaux ai -ticles,surtout le chapeau pour dames en paille et feutre que nous recevons d'Europe et d'Amrique presque tous les quinze jours, de genre nouveau et dernire cration,couvenant au got du vrai bourgeois tenant'comp te de la situation actuelle J'attire galement votre attention sur le solde permanent que la maison fait pour les articles qui n'ont pas eu chance d'tre enle S S c i L IGNE COLOMBIENNE) Tlphone: N* 2323 Votre premire visite a L'HOTEL ANSONIA 'lph Le vapeur Colombia Voy. 1, de retour des ports Colombiens, Cristobal, Canal Z. et Kingston est attendu a Port-au-Prince le jeudi 8 dle Nous donnera raison, confirmera votre bon ingnient, justifiera la confiance que vous nous aurez accorde en nous garantissant votre apprciable patronage l'Hte le plut slect de Port-ai--Prince. Nous vous suggrons d'arrtei votie chambre d'av;nct Grand Htel de France P. P. PATRIZI, propritaire Cet tablissement se recommande par un service Lykes Brothers SS G 0 lnc irrprochable, un restauTexas Hati— Santo Domingo Porto Rico cembre 1932, en route ici Il T:Jzr^ 0 :^t ] r anl de premier ordre, des eu par avion est la disposi-| | „//^K//io /il %  Four la r chambres confortables et\ !" § !" '*Les prochaines arrives a Port-au-Prince sort lion des clients rn nos bureaux sis angle des rues du Quai et Thomas Madiou.(vis -vis de la Douant). Le seul service bebdomada're et rgulier passagers et trt entre les ports du Golle du Texas directement avec Port au-t'rince, Haiti. Pour la rception rapide et le maniement habile de vos servez vous toujours des navires de 'a M KE Le vapeur Mai Unique , Voy. 100, venant de NewYork et des poils du Nord, est attendu Port au-Prince le 15 dcembre 1032. 11 revs de suite de prix partira le mme |our pour tout fait drisoires. I l es ports du .Sud. MAISON DACCARETT William B. BLEO. 1727, Rue Courbe. | Aitent are s ; un Bai o les consommations sont varies et des marques les plus rputes. Tlphone : 2341. S 1 camer (Margaret Lykes) Steamer Almeria Lskeso Steamer Genevive Lykes > Steampr Tille Lyk*8 Steamer Margaret Lykes 8 dcembre 1932 lti dcembre 1932 29 dcembre 1932 30 dcembre 1932 3 janvier ly:]3 Mureau: Bue du Magasin de l'fe.tai. boite Postale b Mimiiiiiiin Une AVIS AU COMMERCE Vcstvangen Dalvangen Vestvangen Dalvangen Vestvangen Dalvangen N w-Qrlans, dcc. 6 lh dc. 24 th janv. 16 th feb 4 lh leb. 27 lh mar. 20 11 Mobile, dec. 30 th dec. 2b th io. 11 th teb. 6 th leb. 22 th mar. 15 th Poii-an-Priuce dec. 1U ib dec. 31 th jan 21 st teb. 11 lh mar. 4 th mar. 25 11 SI oDomingo Curaao dcc. 14 th jan. 4 th jan. 26 lh teb. 15 th mar. 8 th mar. 29 th dec. 16 th [an. (> th j i n. 27 lh ieh. 17 th | mar. 10 lh mar. 31 st Puerto Cabello dcc. 18 th jiiu. 8 lh jau. 29 th teb. 19 lh mar. 12 lh apr. 2 nd La Guaira. drc. 19 lh jan. 9 'h jan. 30 th teb. 20 th mar. 13 lh apr. 3 rn" Paramaribo dec. 23 rd jan. 13 th leb. 3 rd teb. 24 ih mar. 17 lh apr. 7 th Paramaribo dcc. 28 th jan. 18 th kl). 8 lh mar. 1 st mar. VI nd apr. 12 th Curaao jan. 1 st jan. 18 lh i apr. 16 lh New-Orlans ian. 12 th jan. 22 nd feb 23 lh mar.Ki th mar. 26 th apr. 24 th Mobile jan. 9 th feb. 20 th mar. 13 th apr. 3 rd N rdvangen __> Nordvangt n _ Nordvangen Mobile de.. M lh jan. 3 rd jan. 26 ih leb. 14 lh mar. 8 th mar. 28 lh r-, w( cacs tft-r. 16 lh jan. 5 th ian. 27 th lev. l(i lh mar. 10 th mar. 30 lh rcrt-au-Prii ce d G \'22 ud jau. 11 th leb. 2 nd U b. 22 nd mar 16 lh apr. 5 tb lionaves dec. 23 rd feb. 3 rd mar. 17 Ca (.-Hatien dec. 26 th teb 5 th mar 19 Puerto-Plata die. 26 th leb. G th mar 20 Petit (jove \AD. 12 th bb. 23 id apr. 6 th Aux < ayes jan. 13 th leb. 24 lh apr. 7 th Jurmel janv. 15 th Ub. *6tfe apr. 9 th Muracaibo dec. 30 th janv..!8 th leb. 10 ih mar. 1 st mar. 24 th apr12 th Pour tous les autres renseignements s'adresser MesMents A.de MATTE1S & C,Aqenb s Gnraux I Attention PROGRS ONUVEAU RHLJM NOLVEAU Rhum dlicieux got exquis Prix rduit ALCOOL DtFIANJ TOUTE CONCURriENCE Claiiin Vierge Chez N. NAZON Papier blanc Papier noir Kawas Avion Cigaretles KAWAS On PEUT tabriquer des Cigaret'es rellement bennes avec du tabac cfu Pays 1 Si vous n'y croyez pas, fumez les Cigarettes KAWAS et vous en serez convaincu. Chez Bailey Chez Pascal Vitiello&Fils Grand Rue. 1313 Tlphone : 2383 Vous trouverez des r-ois Une tois de plus la Maison Pascal Vitiello &. Fils olre un SONs FRAIS de H heures du avantage ses liJles clients, malin a 5 heures de L'aprs*. C\tt iag.ndrrdnction qu'elle „ %  ,,; accord* r'Tts achats pendant la lin de l'anne. Qualit, Bei.ut. Elgance c'est la devise de la Maison Grand'Roe Poisson nature : 50 centime la livre. a nettojr;60cts lubVj I CE QUI N'A JAMAIS T FAI CE 001 NE PEUT TRE DPASSE Kola Champagne F. SJOURN Prpar dans des conditions rigoureuses D'ASEPSIE Prparation et Vente PHARMACIE F. S&IOUflNE Angle des rues flouxtt do Centre. gpM AVIS AU COMMERCE La Panama Hailroad Stearnsbip Line a l'avantage d'annoncer les dparts suivants de New-York pour port au prince Hati, directement ctwqjf mardi, excepts le steamer ADcon> qui laissera le dcembre, et armera Port-'*rince le luDdi 26 dcembre 1932, et le < Guayaquil qni laissera le mercredi 28 dcembre 1932, et arrivera Port" au-Prince le 3 janvier 1933. Tous les steamers sont | <>ur~ vus de chambre frigorifique. Dparts de hew \ork. Arrivages Pori-au-rrince ^ Stecmer iCristobal le 6 dcembre 1932 1e 1l<*c. 9 33 I Steamer iBuanaventurai le 13 dc. le 19 dc. Steamer t Ancon i le 21 dcembre le 26 d\ Steamer Guayaquil le 28 dc. le 3 janvier 1W* JasH. CVANREED agent Gnral lia



PAGE 1

Clment Magloire DlHEuniUR 1358. K LE; AMERICAINE 1358 1ELEPHONE N2242 Le courage qui BOUS jette aai* lu mort ii'oi <|iilicuurajp d'us iuslanl.il eu est >iu plus rare ri plus lmafa qui lions fail supporter chaque jttr, sau tenoia et saus t'Ioge, les travers de la >ie : c'est ta lalieocf. B. de SAINT PIERRl 26 me ANNEE N" 7842 PORT-AU-PRINCE (HAITO * VENDREDI 9 DECEMBRE 1932 UNE PIERRE RAMASSEI CEINTURES SACS A Notre excellent confrre L'Action .Sationale a, dans son dition de mercredi de cette semaine, crit, sous le titre : Pour m de droit, c'est--dire pour nous, en partie, un article o, aprs de ns logieuses apprciations sur n;>tre tude financier.' sur la Dette Publique qu il appelle, tantt, belle srie Ire collaboaateur et ancien un d'articles, tantt brillant., ar ticles , il .prend partie nofiscal de tous ces Irais pour les mettre la charge du service courant, en compte spcial afin que les valeurs pour amortissement pussent servir intgralement cette dernire fin.Qu'y a-t-il l a reprenire ? et pour que le Dparteme t des finan ces croie trouver l un lment de triomphe contre nous, fautil qu'il soit facile. Au reste, cest sans raison que "notre confrre s'crie nislre des finances Auguste Maj Que reprsehe-t on au dpartegloire l'occasion d'une lettre ment des finances, aujourLe le 15 octobre 11)24, il eut d bui ? Le .1/ tin a eu taire adresser au Conseiller financ ier sur le service de la Dette et propos particulirement — puisqu'il les a souligns, — du passage suivant ; En vous rfrant votre lettre du 21 avril 1924, j'ai l'avantage de vous informer que j'approuve l'ide d'activer U plus possible la rduction de la dette publique et que dans cette vue je viens d'crire... El notre confrre ajoute : Bt alors que reproche-t on au Dpartement des finances, aujourd'hui? C'est nous qui, noire tour, soulignons aujourd'hui p >ur taire remarquer que huit exercices financiers nous sparent de celte lettre ; que l're des amortissemenls massifs n tait pas encore ouverte l'ollice du Conseiller financier ; que l'amortis* sment de la Dlie n'avait pas atteint une anticipation de pi us de S millions de dollars ; el euliu et surtout, que le Budget del Rpublique n tait pas, depuis trois exercices, en m >insvalues progressives. Dans ces conditions, reprocher — car c'est ce que notre sympathique confrre lail indirectement,— Auguste Magloire Je n'avoir pas, culte ep ique, pens exactement ce qu'il crit aujourd'hui dans le Matin aprs que tout ce que nous venons de dire s'est accompli, c'est commettre plus qu'un anachronisme. Car l'anachronisme est une erreur qui porte sur le temps accompli, tandis que I erreur de notre contrre porle sur un temps et des vnements non encore accomplis: c'est un tour de force. Aucun lecteur du Matin, au reste, n'a d se mprendre sur notre opinion concernant l'amortissement le plus rapide PO Miti.i. de notre Dette.Mais a cela, comme toule chose, il y a des limites, et ces limites ont t dpasses. Il n'y a donc, quoiqu'on veuille, aucune palinodie qui puisse sparer Auguste Magloire ministre des finances et Auguste Magloire publiciste sur les points de vue conomiques et financiers qui ont pu tre exprims dans tout le cours de l'lude du Matin. D'autre part, le Dpartement des finances en donnant publicit cette lettre, et l Action Nationale en acceptant celle publicit, ont sans nul doute compris le sens de la communication ainsi faite au Conseiller litaacier et dont voici 1 intrt principal: ... Dans cette vue, je viens dcrire The National City Bank ol New-York de laisse dornavant, el jusqu' nouvel ordie aucrdit du compte amortissement des obligations srie A, les valeurs dont lexpense account est actuellement dbit, et de retourner au crdit du compte amortissement les valeurs figurant au crdit de 1 e.rpense account pour les priodes prcdentes.The National City a t intorme en men remarquer, au contraire avec quelque joie, dans les Conclusions qui ferment son lude sur la Dlie Publique, qu'il s est gard de toutes personnalits en ne considrant, derrire les faits accomplis relativement l'emprunt et son service de 1922 nos jours, que les hautes parties, pour ainsi dire, abstraites en prsence : Go ivernement amricain et Gouve nement hatien. Sagissant au surplus, de laits se rapportant aux exercices 1925 1926 1929 U30 principalement, c'est nous qui, avec raison, avons eu chaque fois trouver tianges les interventions du Dpartement des finan ces actuel dans des accusations certes trs graves, mais n'alfeclaut pas son administra lion,— intervention, d'ailleurs plutt malheureuses s'il faut considrer les erreurs de calcul et d'interprtation qui les ont accompagnes et propos des quelles nos remarques sont restes sans rponse : dernier communiqu du Dpartement des finances ; tant pratiques pour les amortissements supplmentaires de l'exercice 1928 1929, etc. A la vrit, la fausse situation du Dpartement des finances dont se plaint notre confrre, dans toutes ces discussions relatives la Dette publique ?ient'de ce Dpartement lui mme et de son inertie au regard des activits intelligentes, niais malsaines, du Conseiller financier inspir uniquement par les combinaisons intresses de la National City. Quand nous parlons d'inertie , nous ne voulons pas ignorer cette sorte de mouvement perptuel qui carat trise notre si intelligent chef actuel du Dpartement des finances. Mais le mouvement n'est pas l'action et si, chaque jour et en raison directe mme des embanas financiers de l'Etat, le Pays sent la main amricaine qui lui tourne sans piti la vrille dans le corps, il ne peut tre que navr de n'prouver, du ct hatien, aucune raction salutaire pour le mnagement de ses forces. Notre excellent ami Lucien Hibbert, nonobstant les relles qualits de son esprit, ne s'est pas encore moulue, notre grand regret, le ministre hatien dispos dclencher cette raction ; nous ly attendons, prts nous mmes l'y aider de toute nos torces. Maintenant que nous avons rpondu l'appel qu'on nous a adress, nous ne devons pas manquer de dire notre grande satisfaction de voir le Dparte ment des finances et l'Action National,-ayant pour directeur notre i avenant ami Juho P. Audain, Commissaire prcisment du Gouvernement prs la Banque Nationale,— disposs dsormais nous renseigner sur les oprations gnrales de la Dette Publique. Aussi bien nous les prions de bien vouloir laire rponse au plus tt, et avec la mme bonne grce que nous, EN CELLOPUlt KNEER'S GARAGE Distributeur exclusif pour la Rpublique d'Hati des produits Dupont Cellophane annonce l'arrive d'un sto de Ce 'o > n M*de couleurs varies. Achetez en pour envelopper vos cal lu If Nol L • cellophane peut servir fa re un grand nombre l'.i li les < %  !. q i • chapeaux, ceintures, sacs main.turbans.etc, q i on pe i! o.lrir comme ca deaux de Nol el du Jour de l'An. Passez au GARAGE K.NEER ( Sallij C tlurabi i ) O vous trouverez acheter du cellophane et o g r tluitemait un professeur VOUS apprendra comment faire divers articles. Mesdames, Mesdemoiselles, passez au Magisin voir nos dmonstrations. iy a eie iw" --ml me m me bonne grce que nous, temps que ses dpenses comme me !" qu slio ns tormules agent fiscal seront payes sepaaux quau H age.il fiscal seront payes spa rment sur le crdit alloue a cei effet au Budget. Les premiers comptes de i Agent focalon peut d ailleurs s'en assurer au Dpartement des finances taient dbits de tousleshais auxquels donnaten lieu les oprations de la ueue { commission, transle' e ^->." rduisaient ainsi fautant les disponibilits en vue d amortis Kinents. Les instructions don lies avaient pour objet je Ji£S£ l^iomjjte de L Xdans notre numro du 7 dcem hre et relatives aux rglements en titres C faits avec la Cie Nale des Chemins de fer. Nous y ajoutons, avec leur permission, celles qui suivent : V. — les tats semestriels de l'Agent fiscal de New-York pour les amortissement* des sries A e t C pratiqus partir de lexer cice 1929-1930 ou s arrtent nos renseignements nous y/._ / es tals de lAgent fiscal de l i ort-au-Princc{ Banqu. VOIRE SANTE %  -IPfff? Clicquot SEC et aussi sec qu'uu vin rare et vieux et tout aussi riche d'une sa^ veur onctueuse. Il est dlicieux TOUT SEUL et de plus il ajoute du Zesl vos boissons lavorites. Votre saut est prouve dans le Clicquot SEC, le Ginger-Ale vieilli et heureusemeut mlang... celui que choisissent ceux qui apprcient le meilleur. GiNGEK ALE SUPREME AGENTS (S) Holir i Lauiiii, Y 0 BOX M, Port au Friuce. Nationale)pour les opra lions de la srie li dont nous n'avons jamais trouv trace VU. — comme complment au Communiqudu Dpa temeat publi dans . L'Elan du S novembre, — rserve faite pour les ereurs que nous g avons relenes,— l'tat des oprations sur les titres , mais g comprenant les litres B, antrieures d /uill"l 1931, le communiqu ne partant que de celte dernire date. En les en remerciant l'avaii ce, nous les prions de croie que, tout en ramassant la pierre lance, nous sommes, bien sincrement, anims moins de dispositions belliqueuses et de 1 intention de polmiquer, que du dsir d'clairer l'opinion publique hatienne sur des questions vitales pour son conomie, et eu inmetemps d'aider le Gouvernement lui-mme s il veut engager la lutte contre l'exploitation systmatique du Pays par l'tranger. Laisser ces objectifs levs pour polmiquer coups de personnalits, serait vraiment trop facile et d'un change trop naf : /><* .hatin a pass l'ge, si lui, notre jeune confrre, telle encore sa mre. M. Antonio Woolley, prfet de Hinchc qui on on frre,ordinairement bien renseign, avait prt un certain discours l'oeeauion lu transfert tu service de perception des recetles communales aux Contributions, proteste qu'il n'a pas pris la parole ce jour-l. Il n'est donc pris vrai qu'il ait prononc les paroles dont on voudrait lui faire grief, i.a seule pirl qu'il ait prise l'affaire, ce dont on ne peut que fliciter son patriotisme, c'est qu'il a offert aux ancieni et nouveaux percepteurs hinchois les taxes municipales un RHUM'SARTHK CACHET DOIl accept avec reconnaissance. illy a Vingt-cinq ans Ll MATIN. 0 Dec mbre 1W7/J { LE TIESTR06IWHE I Onn'a pas oublis /,srcentes recherches du professeur y Korn sur la photographie dislnnee.Le tlestroyraphe de Mr Edouard Belin, de Lyon vienl leur faire brillamment concurrence Le dispositif de I invcnleui franais diffre essentiellement de celui du su* vaut allemand. II s'agit ,i,> transmettre une preuve pho • toqraphique au charbon qu l'arrioe, s \ trouve reproduite en une autre photographie exactement Semblable l originale Le fonctionnement qui faisait allusion qu'il se se rail tromp dans ses prvisions pour le mois de i) cembre pourtant semble Faite ressortir que son pronostic n'a pas t bien compris, puis: que en (lisant que gnrale ] nu'iil ptulant tout ce mois le baromtre el la temprature se tiendraient au-dessus de la normale il ressort que l'asped du temps aussi serait en gnral plutt au beffw ; jeu tout cas pas mau| vais au commencement du l mois avec la simple ivmar nue que pourtant le 3 el le ( I il y aurait chaque lois une petite pluie loile el sporadi que. Nous axons eu en effel ces deux jours le ciel trs couvert de gros nuages el des petites pluies fines de courte dure. Le (> notamment la ; pluie est tombe Ptiotj ville ( rgion de Port-au-Prin. ce ) le m itin el 10 heures (du soir aussi au Champ dc. Mars mme el alors accoiii, pagne d'un orage en Plaine. |Exigerait-on d'tre plus pr' eis que cela! M. (i. 'Kippcn hauer pourtant admet bien des erreurs possibles, vu la complication des formules el l'application trs difficile avec une trop courte srie d'observations ne permettant que des approximations. ...voit que la jretnire^et la deuxime ^section de Vurcux ne forment qu'un /'minensc marcage, o btes et gens enfoncent sans polio >ir avancer, l'inondation a luit \nivel i il n'existe plus*trace s de sentiers vicinaux. Et. pour ajouter i la calamit.le moustq'ie (-si roi...e! le paliidism' tend ses ravages quotidiert. 11 n'est pas possible que la M. s. .1. .se dsintresse filas \longtemps de cet tat de chaises. 1/ ... a VU hier^inalin. <) la rue d Magasin de l'Etat, de vunl la maison de Juste l.i' lavois, un gendarme froce J n L-s caries grises seront ac%  ;>tes l'heure mentionne. Port-au.Prince, le 5 dcem* br' 1932. A. de MATTEIS & CAgents Gnraux,


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/07174
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Friday, December 09, 1932
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:07174

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
Clment Magloire
DlHEuniUR *
1358. KLe; AMERICAINE 1358
1ELEPHONE N2242
Le courage qui bous jette aai*
lu mort ii'oi <|ii- li- cuurajp d'us
iuslanl.il eu est >iu plus rare ri plus
lmafa qui lions fail supporter
chaque jttr, sau tenoia et saus
t'Ioge, les travers de la >ie : c'est
ta lalieocf.
B. de SAINT PIERRl
26 me ANNEE N" 7842
PORT-AU-PRINCE (HAITO
* *
VENDREDI 9 DECEMBRE 1932
UNE PIERRE RAMASSEI CEINTURES SACS A
Notre excellent confrre L'Ac-
tion .Sationale a, dans son di-
tion de mercredi de cette se-
maine, crit, sous le titre : Pour
m de droit, c'est--dire pour
nous, en partie, un article o,
aprs de ns logieuses appr-
ciations sur n;>tre tude finan-
cier.' sur la Dette Publique -
qu il appelle, tantt, belle srie
Ire collaboaateur et ancien un
d'articles, tantt brillant., ar
ticles , il .prend partie no-
fiscal de tous ces Irais pour les
mettre la charge du service
courant, en compte spcial afin
que les valeurs pour amortisse-
ment pussent servir intgrale-
ment cette dernire fin.Qu'y
a-t-il l a reprenire ? et pour
que le Dparteme t des finan
ces croie trouver l un lment
de triomphe contre nous, faut-
il qu'il soit facile.
Au reste, cest sans raison
que "notre confrre s'crie
nislre des finances Auguste Ma- j Que reprsehe-t on au dparte-
gloire l'occasion d'une lettre ment des finances, aujour-
Le le 15 octobre 11)24, il eut d bui ? Le .1/ tin a eu taire
adresser au Conseiller finan-
cier sur le service de la Dette et
propos particulirement
puisqu'il les a souligns, du
passage suivant ;
En vous rfrant votre
lettre du 21 avril 1924, j'ai l'a-
vantage de vous informer que
j'approuve l'ide d'activer U plus
possible la rduction de la dette
publique et que dans cette vue je
viens d'crire... El notre con-
frre ajoute : Bt alors que
reproche-t on au Dpartement
des finances, aujourd'hui?
C'est nous qui, noire tour,
soulignons aujourd'hui p >ur
taire remarquer que huit exer-
cices financiers nous sparent
de celte lettre ; que l're des a-
mortissemenls massifs n tait pas
encore ouverte l'ollice du Con-
seiller financier ; que l'amortis*
sment de la Dlie n'avait pas
atteint une anticipation de pi us
de S millions de dollars ; el eu-
liu et surtout, que le Budget
del Rpublique n tait pas, de-
puis trois exercices, en m >ins-
values progressives.
Dans ces conditions, repro-
cher car c'est ce que notre
sympathique confrre lail indi-
rectement, Auguste Magloire
Je n'avoir pas, culte ep ique,
pens exactement ce qu'il crit
aujourd'hui dans le Matin aprs
que tout ce que nous venons de
dire s'est accompli, c'est com-
mettre plus qu'un anachronis-
me. Car l'anachronisme est une
erreur qui porte sur le temps
accompli, tandis que I erreur de
notre contrre porle sur un
temps et des vnements non
encore accomplis: c'est un tour
de force.
Aucun lecteur du Matin, au
reste, n'a d se mprendre sur
notre opinion concernant l'a-
mortissement le plus rapide PO
Miti.i. de notre Dette.Mais a cela,
comme toule chose, il y a des
, limites, et ces limites ont t
dpasses. Il n'y a donc, quoi-
qu'on veuille, aucune palinodie
qui puisse sparer Auguste Ma-
gloire ministre des finances et
Auguste Magloire publiciste sur
les points de vue conomiques
et financiers qui ont pu tre
exprims dans tout le cours de
l'lude du Matin.
D'autre part, le Dpartement
des finances en donnant publi-
cit cette lettre, et l Action
Nationale en acceptant celle pu-
blicit, ont sans nul doute com-
pris le sens de la communica-
tion ainsi faite au Conseiller li-
taacier et dont voici 1 intrt
principal:
... Dans cette vue, je viens
dcrire The National City
Bank ol New-York de laisse
dornavant, el jusqu' nouvel
ordie aucrdit du compte amor-
tissement des obligations srie
A, les valeurs dont lexpense
account est actuellement dbi-
t, et de retourner au crdit du
compte amortissement les va-
leurs figurant au crdit de 1 e.r-
pense account pour les priodes
prcdentes.- The National Ci-
ty a t intorme en men
remarquer, au contraire avec
quelque joie, dans les Conclu-
sions qui ferment son lude
sur la Dlie Publique, qu'il s est
gard de toutes personnalits en
ne considrant, derrire les faits
accomplis relativement l'em-
prunt et son service de 1922
nos jours, que les hautes par-
ties, pour ainsi dire, abstraites
en prsence : Go ivernement a-
mricain et Gouve nement ha-
tien. Sagissant au surplus, de
laits se rapportant aux exercices
1925 1926 1929 U30 princi-
palement, c'est nous qui, avec
raison, avons eu chaque fois
trouver tianges les interven-
tions du Dpartement des finan
ces actuel dans des accusations
certes trs graves, mais n'al-
feclaut pas son administra
lion, intervention, d'ailleurs
plutt malheureuses s'il faut
considrer les erreurs de calcul
et d'interprtation qui les ont
accompagnes et propos des
quelles nos remarques sont res-
tes sans rponse : dernier com-
muniqu du Dpartement des
finances ; tant pratiques pour
les amortissements supplmen-
taires de l'exercice 1928 1929,
etc.
A la vrit, la fausse situation
du Dpartement des finances
dont se plaint notre confrre,
dans toutes ces discussions re-
latives la Dette publique
?ient'de ce Dpartement lui m-
me et de son inertie au regard
des activits intelligentes, niais
malsaines, du Conseiller finan-
cier inspir uniquement par les
combinaisons intresses de la
National City. Quand nous par-
lons d'inertie , nous ne vou-
lons pas ignorer cette sorte de
mouvement perptuel qui ca-
rat trise notre si intelligent chef
actuel du Dpartement des fi-
nances. Mais le mouvement n'est
pas l'action et si, chaque jour et
en raison directe mme des
embanas financiers de l'Etat, le
Pays sent la main amricaine
qui lui tourne sans piti la vrille
dans le corps, il ne peut tre
que navr de n'prouver, du
ct hatien, aucune raction
salutaire pour le mnagement
de ses forces. Notre excellent
ami Lucien Hibbert, nonobs-
tant les relles qualits de son
esprit, ne s'est pas encore mou-
lue, notre grand regret, le mi-
nistre hatien dispos dclen-
cher cette raction ; nous ly
attendons, prts nous mmes
l'y aider de toute nos torces.
Maintenant que nous avons
rpondu l'appel qu'on nous a
adress, nous ne devons pas
manquer de dire notre grande
satisfaction de voir le Dparte
ment des finances et l'Action
National,-- ayant pour direc-
teur notre i avenant ami Juho
P. Audain, Commissaire prci-
sment du Gouvernement prs
la Banque Nationale, disposs
dsormais nous renseigner sur
les oprations gnrales de la
Dette Publique. Aussi bien nous
les prions de bien vouloir laire
rponse au plus tt, et avec la
mme bonne grce que nous,
EN CELLOPUlt
KNEER'S GARAGE
Distributeur exclusif pour la Rpublique d'Hati
des produits Dupont Cellophane
annonce l'arrive d'un sto de Ce 'o > n M*de couleurs varies.
Achetez en pour envelopper vos cal lu If Nol L cellophane
peut servir fa re un grand nombre l'.i li les < !. q i chapeaux,
ceintures, sacs main.turbans.etc, q i on pe i! o.lrir comme ca
deaux de Nol el du Jour de l'An.
Passez au GARAGE K.NEER ( Sallij C tlurabi i ) O vous trou-
verez acheter du cellophane et o gr tluitemait un professeur
VOUS apprendra comment faire divers articles.
Mesdames, Mesdemoiselles, passez au Magisin voir nos d-
monstrations.
iy a eie iw" --- ml.me mme bonne grce que nous,
temps que ses dpenses comme me quslions tormules
agent fiscal seront payes sepa- aux quau H
age.il fiscal seront payes spa
rment sur le crdit alloue a cei
effet au Budget. .
Les premiers comptes de i a-
gent focal- on peut d ailleurs
s'en assurer au Dpartement des
finances taient dbits de
tousleshais auxquels donnaten
lieu les oprations de la ueue
{ commission, transle' e^->."
rduisaient ainsi fautant les
disponibilits en vue d amortis
Kinents. Les instructions don
lies avaient pour objet je
JiS l^iomjjte de LX-
dans notre numro du 7 dcem
hre et relatives aux rglements
en titres C faits avec la Cie
Nale des Chemins de fer.
Nous y ajoutons, avec leur
permission, celles qui suivent :
V. les tats semestriels de
l'Agent fiscal de New-York pour
les amortissement* des sries A
et C pratiqus partir de lexer
cice 1929-1930 ou s arrtent nos
renseignements nous !
y/._ /es tals de lAgent fis-
cal de liort-au-Princc{ Banqu.
VOIRE SANTE
. --
IPfff?
Clicquot SEC et aussi sec qu'uu vin
rare et vieux et tout aussi riche d'une sa^
veur onctueuse.
Il est dlicieux TOUT SEUL et de plus
il ajoute du Zesl vos boissons lavo-
rites.
Votre saut est prouve dans le Clicquot
SEC, le Ginger-Ale vieilli et heureusemeut
mlang... celui que choisissent ceux qui
apprcient le meilleur.
GiNGEK ALE SUPREME
AGENTS
(S) Holir i Lauiiii, Y 0 BOX M, Port au Friuce.
Nationale)pour les opra lions de
la srie li dont nous n'avons ja-
mais trouv trace !
VU. comme complment au
Communiqu- du Dpa temeat
publi dans . L'Elan du S no-
vembre, rserve faite pour les
ereurs que nous g avons rele-
nes, l'tat des oprations sur
les titres , mais g comprenant
les litres B, antrieures d /uill"l
1931, le communiqu ne partant
que de celte dernire date.
En les en remerciant l'avaii
ce, nous les prions de croie
que, tout en ramassant la pier-
re lance, nous sommes, bien
sincrement, anims moins de
dispositions belliqueuses et de
1 intention de polmiquer, que
du dsir d'clairer l'opinion pu-
blique hatienne sur des ques-
tions vitales pour son cono-
mie, et eu inmetemps d'aider
le Gouvernement lui-mme s il
veut engager la lutte contre l'ex-
ploitation systmatique du Pays
par l'tranger. Laisser ces ob-
jectifs levs pour polmiquer
coups de personnalits, serait
vraiment trop facile et d'un
change trop naf : /><* .hatin a
pass l'ge, si lui, notre jeune
confrre, telle encore sa mre.
M. Antonio Woolley, prfet de
Hinchc qui on on frre,ordinaire-
ment bien renseign, avait prt un
certain discours l'oeeauion lu
transfert tu service de perception
des recetles communales aux Contri-
butions, proteste qu'il n'a pas pris
la parole ce jour-l. Il n'est donc pris
vrai qu'il ait prononc les paroles
dont on voudrait lui faire grief, i.a
seule pirl qu'il ait prise l'affaire,
ce dont on ne peut que fliciter son
patriotisme, c'est qu'il a offert aux
ancieni et nouveaux percepteurs hin-
chois les taxes municipales un
RHUM'SARTHK CACHET DOIl ac-
cept avec reconnaissance.
illy a
Vingt-cinq ans
Ll Matin. 0 Dec mbre 1W7/J
{ LE TIESTR06IWHE
IOnn'a pas oublis /,s- rcen-
tes recherches du professeur
y Korn sur la photographie
dislnnee.Le tlestroyraphe de
Mr Edouard Belin, de Lyon
vienl leur faire brillamment
concurrence Le dispositif de
I invcnleui franais diffre es-
sentiellement de celui du su*
vaut allemand. II s'agit ,i,>
transmettre une preuve pho
toqraphique au charbon qu .
l'arrioe, s \ trouve reproduite
en une autre photographie
exactement Semblable l ori-
ginale Le fonctionnement tlestrographe n '.prsente au
cuneioinpltcalioii. Il ,/omr
Volont Un ngatif ou un posi-
tif.!'.est une solution simple el
I lgante du problme avec des
I tmllals absolum /// eontplels.
Grce ' graphie distance entrera
I bientt dans la prali/ne cou-
ranie Nous reviendrons sur
celle invention (/ni / la toute prochaine ralisation
ilt' la vision PREVISIONS 00 TEMPS
A lo suite de noire entrefi*
Ici d'hier de r Notre il con-
cernant les prvisions ilu
temps, nous avons reu les
claires explications suivantes
de noire ami M.I.. (i.Tippen
ha lier:
II nous a c\|)ninr d'abord
la satisfaction qu'il a prou-
ve de voir que notre journal
suit de pris sis prvisions.
Ce n'est que l'indiffrence qui
tue d'aprs lui.
Une noir de Notre il >
qui faisait allusion qu'il se se
rail tromp dans ses prvi-
sions pour le mois de i)
cembre pourtant semble Faite
ressortir que son pronostic
n'a pas t bien compris, puis-
: que en (lisant que gnrale
] nu'iil ptulant tout ce mois le
baromtre el la temprature
' se tiendraient au-dessus de la
normale il ressort que l'as-
ped du temps aussi serait en
gnral plutt au beffw ;
jeu tout cas pas mau-
| vais au commencement du
l mois avec la simple ivmar-
nue que pourtant le 3 el le (
I il y aurait chaque lois une
petite pluie loi- le el sporadi
que. Nous axons eu en effel
ces deux jours le ciel trs
couvert de gros nuages el des
petites pluies fines de courte
dure. Le (> notamment la
; pluie est tombe Ptiot-
j ville ( rgion de Port-au-Prin-
. ce ) le m itin el 10 heures
(du soir aussi au Champ dc-
. Mars mme el alors accoiii-
, pagne d'un orage en Plaine.
|Exigerait-on d'tre plus pr-
' eis que cela! M. (i. 'Kippcn
hauer pourtant admet bien
des erreurs possibles, vu la
' complication des formules el
l'application trs difficile avec
une trop courte srie d'ob-
servations ne permettant que
des approximations.
...voit que la jretnire^et
la deuxime ^section de Vu-
rcux ne forment qu'un /'m-
inensc marcage, o btes et
gens enfoncent sans polio >ir
avancer, l'inondation a luit
\nivel i il n'existe plus*trace
s de sentiers vicinaux. Et. pour
ajouter i la calamit.le mous-
tq'ie (-si roi...e! le paliidism'
tend ses ravages quotidiert.
11 n'est pas possible que la
M. s. .1. .se dsintresse filas
\longtemps de cet tat de cha-
ises.
1/
... a VU hier^inalin. <) la
rue d Magasin de l'Etat, de-
vunl la maison de Juste l.i-
' lavois, un gendarme froce
J ' Finalement, celui-ci fui attr-
I /)( et subissait tes fiires Irai-
Ilcincnls de la pari du garde.
Une femme enceinte qui po-
isait fioussa instinctivement u i
I cri a indignation. Le gardien
' (/e l'ordre ne fit ni une ni
tient: il s'avana vers la fan-
J ///c et lui appliqua une cla -
' que formidable au visage, qw
tendit la jemme pur terre.
Cris...plaintes de celle-ci.qui.
certainement, plira de celle
violence dans le fruit le ses
entrailles, cl son arreslolion.
Notre oeil t attrist par
celle scne de sauvai/crie.
et verrait, avec plaisir, le
Chef de la Police rappeler
1 ses agents aux gards dus
lu femme. - et leur inlerdire
les brutalits ifiii dshonorent
la borce,
11

..voit que.dj, des rveil-
humeurs prvouants n'atten-
dent fuis la veillet de la Nol
pour aller chez DEHEIX.
s'approvisionner de fines char-
cuteries, de vins, de liqueurs
et de toutes les exqiiisitek gas-
tronomiques qui font de cette
nuit une fle unique,
; .. verrait, avec plaisir,la lec-
teurs du Matin agir comme
ces prudents rvcillonneurs.
I
| ... a vu John WOOLLEY.
renouveler son .s/oc/.' en arti-
cles d'automobiles, en vue de
la fin il anne. Aussi sa m ii-
son ne dsemplit fias. Et
ses clients manifestant leur
sur/irise charme.
'VISITE i COURTOISIE
Mr Lucie i llihbe i a reu,hier
malin, comme mi lislre intri-
maire aux relations extrieu-
res, la visite du commandant
du contre torpilleur hollandais
l'an i\ess. Visite de courtoisie
qu'a rendue quelques instants
I aprs M. Raoul Houzier, chef du
' protocole.
i
Idal rhum
ALIX ROY
30 annes tic fcccs.
..LUCIEN HIBBERT HIRG.
OE FOUS LES DPJfRlEEim
MINISTERIELS
\
Durant l'absence des sen-'..
! (aires d'Etat qui accomp i (m ni
. le Prsident de la Rpublique
(dans sa tourne, Mr Lucien
Hibbert, secrtaire d'Etal des
I finances, a l'intrim de tous les
J dpartements ministriels.
GULF PACIFIC RAIL
LI LIMITE!)
RE: s/s (Point Ancha
( Tourne d'exposition
l.'-s p -rieurs de cartes
blanches pour la visite de
l'exposition du S/S<(Poiut An-
cha soit pris de bien vou-
loir noter que vu le retard
du bateau qui n'arrivera que
le huit mi li, l'heure de
leur rception i bord est
renvoye au |o r suivi it,
^c'est-a lirel'') I euinre lUJi
de 0 a.m > n
L-s caries grises seront ac-
;>tes l'heure mentionne.
Port-au.Prince, le 5 dcem*
br' 1932.
A. de MATTEIS & C-
Agents Gnraux,


PAGE 2
LE .UN '- 0 Dcembre 1932
VOIX DES AUTRE!
Une Mise au Point
L i.;i population des Barad
res, l'exception |de quelques
seigneurs en boutique qui
vendent cher et bien du r
leurs prtendus bienfaits, est
et sera toujours pleine tt'un
capital prcieux de Jrecon-
naissance pour le Rvrend
Pre Brierre, qui, ave; le
plus noble dsintressement,
s'est immortalis dans cette
ro,iimune.
Il sVsi lev,comme prtre,
li hauteur de sa mission,
sans nullement dcliner son
titre de citoyen hatien dont
il si- l'ait gloire.
Il a su faire le plus de bien
possible dans cette commune,
au bnfice mme de ceux-l
qui l'ont attaqu si injuste-
ment par leur entrefilel pu-
blic dans le journal Le Ma-
tin du 10 novembre dernier.
Les misrables! ont-ils nue
conscience? Que veulent-ils?
Veulent-ils la place du di-
gne prlat introniser quelques
taux dieux, qu'ils prfrent
Celui que le pre Brierre leur
annonce chaque dimanche
sur l'autel sacr?
Que ce groupe imaginaire
de catholiques impnitents
laisse en repos le Kvrend
pre Brierre, pour lui per-
mettre de poursuivre jusqu'au
boul l'uvre de bienfaisan
ce qu'il a si heureusement
commence pour le bonheur
de tOUS, mme les insenss
et injustes. On n'a pas le
droit de lui en vouloir. Gom-
me soldat du Christ, il faut
bien qu'il regimbe trs sou-
vent contre l'immoralit et
toutes ses consquences funes-
tes a une jeune socit ;i l'-
tat de gestation dont il a la
haute direction morale et re-
ligieuse. On le sait, il a fond
des coles rurales presbyte-
tait aux derniers .evinieus de
certificat d'tudes primait*)
obtenu pai;ses (levs, n est-il
pas, par une logique rper-
gfoire
nu rveilleui
irande

ECHOS
cussion, une1
pour l'Arrondissement tout
ntier! Quaud on voudra se
rappeler qne M. Louis Borno,
alors Prsident de la Rpu-
blique, dnonait a outre
mer que quatre-vingt dix huit
pour cent d'Hatiens \ e sont
gerotts d'ignorance sous l'-
gide de l'insouciance des Gou-
vernements prcdents,
En consquence, les cito
yens et citoyennes de la ville
drs Baradres, tous galement
catholiques conscients.amants
de i volution i\u progrs el
apprciateurs de toutes les
bonnes uvres locales dont
l'infatigable Pre Brierre est
le promoteur, lui donnent
acte d'avoir bien mrit du
Sacerdoce Baradres qu'il
di sert depuis trois .-innes.
Noms dis SIGNATAIRES :
Chavannes Etienne, plan-
teur. Plans Edouard Fils,
e
Nous royons avoir que
Prsident Trjjillo envi-
sage des mesures qui If r-
concilieraient avec-tous '*
adversaires d roinicains de |
son gouvernement
Le \ rotesseur O.M.Lind
.
ILE VOYAGE DU PRSIDENT
IDE LA REPUBLIQUE
Le Prsident" de la Rpubli-
qui est parti hier malin
pour sa tourne dans la Sud est
accompagn des personnalits
officielles suivantes : MM.Blan-
chet, secrtaire d'Etat des rela-
tions extrieures; Lescot,s< cre-
taire d'Etat de l'Intrieur et de
la Justice; lantan, secrtaire. aya ta.,euseme t onnu
Etal des travaux publics et du j dans nM mUieux .^ cluds
prolongera sou sjour a 1 ort-
au-Priucc.Il compte y donner
quelques coul!iu> es dont on
lira plus loin le sujet
Le public attend avec,
impatience que le Dparte-
ment des Finances rponde
aux questions poses par Le
Matin , l'gard du crdit
pour l'amortissement des ti-
tres siie C des Chemins de
Fer.
Le Prsident Vincent
continue dans la cordialit
commerce ; Dr Salomon, secr-
aire d Etat de l'ln>ti uclioii pu-
blique, de l'Agriculture el du
Travail ; Th.Mrulus.chcl du ca-
binet particulier ; Charles de
Catalogne, sous-chef du proto-
cole ; capitaine Armand, chel
de la Maison Militaire et quel-
ques officiel s.
La Plymouth Six
Cin-laldv
CE SOIR
Sur demande'
La Maison du Maltais
avec Sylvio de Pedrtlli
Eatre : 0,50 ; Balcon : 1,00
- DIMANCHE
A 8 hEUHES
lue grande production
Prix de Beau.
ivic Louise Hiook H Jean Chai lia
Entre : 2, 3, 1 gdes.
AU GARAGE CHRYSLER
Mercredi soi--, sur l'aimable des populations traverses
ation du sy in pal bique a- I s0q voyage
s la Chrysler Motor xport, du S\id.

commerant, C. Basset, cref*
gent de
un monde slect et lgant is
sistalt la prsentation de la
nouvelle Piymoulh qui est
maintenant munie d'un moteur
de six cylindres, roues bores,
et Floating Powert.
En mme temps que la Dr
a nouvelle
vers la Capitale
La coquette brochure1
> Impressions d'Hati , dont..
l'auteur est M.ValenlinTejad, |
un bon ami d'Hati, chapp
miraculeusement d'une ten-
lative d'assassinat, csi 1resf
POUR UNE PEAU DOUCE
ET PARFUME
EMPLOYEZ
senlatiou del nouvelle Hly- .demande parmi les lecteurs.
lier Dame Veuve Lue Lbis- month, a en lien le baptme du Ou la trouvera en venie,,
siere, commerante Arnold 8arare rcemment construit. J chez. Mme Vve Velten, Place
Alexis Lodvinise Lo'dvil cou- ';'esl ,e Pre Nia qui a procd' Gellrarc'.i la Pharmacie du Dr
Sal Etienne. aruen-l,acrmor!1lc1 ,. Bateau, rue Dantd Desiou.
Au cours de la rception, ou ohes.et la librairie de Mme
Ile cli [ne coula. Mr et Mme \/;..rij rue du (entre, au
de deux gourdes l'exe or-
plaire.
S\\ON Idi l'dl ETIfc
DLICATEMENT PAHFUM
*r
: f\
fcUJXvS
TL***i.
J-S
ir:
tunre,
MOHB & LAUPIN, P. O. BOX.M Distributeurs
R.e houx et duOnlie, Pore? u-P.ince.
10
leur publie, M. Reliurd Du- A u viF 7 xi olies
, .... I le champag ie coula, Mr et Mme i/i-ir
^nter, MeHe. Lmu8e | Martin rivalisrent de prveoan- *""
hoouurd, Melle. dlie Paul, ces en vers leurs invits. Il lui dis- P"?
Sansaricq Mathieu, Paulus iribu aussi sous forme de pla- Plan
Mathieu, Paulus
uiuusca, Dame L Daniel,
Dorvi Andrc.Ericle Charles,
V< nus Etienne, Edmond Mo
n,m. Dame Veuve Bossuel
Laplaiu lie. Ai isle Menlor, Re-
in Chrestal, Ovin PieiTe,
Dame Lamartine Paul, \'.
Pierre -Louis, M. Basset Pre,
Dame (.. Basset, Legne Bas-
set, Danls Pierre-Louis, Da-
me Veuve E. M. Augustin, Mi
elas Yidcaii, BcSSOll Adonis,
Thla Adonis. Y vanne Pierre-
Iribu aussi sous forme de pla-
cards I" Histoire de l'ascenciou
de Waller P.Chrysler, l'un des
grands noms de l'industrie au-
iomobile, actuelltment prsi-
dent d.i Conseil d'administr
tion del Chrysler Motor Corp.
Nous renouvelons nos corn On lait savoir tous ceux
pliments notre ami Martin el qu'il appartiendra que le sa-
souhaitons que la nouvel e Ply-
mouth ait en Hati la place
laquelle sa beaut el sa pertor-
Vente par auto-
rit de justice
Louis, Ermithe Pierre-Louis.
Andre Gustave, Joseph La
fer i erre, Lamothc A/or. Fon
di de-Pouvoir, !
ugen
Pierre
iules, lesquelles, malheureu
sment, priclitent dfaut
de ressources pcuniaires. Il
a galement fond deux co
les urbaines presbytrales au
prix de sacrifices, toutes
preuves; celles-ci subsistent
encore dans toute leur beau-
t.
La ville de l'Ansc--Vcau
csl une rfrence pour tous les
intellectuels qui dsirent se
renseigner sur le compte des i Du teste, planteur,
lves de l'cole de garons] {Suivent de nombremses
de l're Brierre, qu'il prsen- autres signatures).
commerant, Anne-Marie D-
tes le, Carmlia Louis-Gilles,
()\i Madbere, spculateur en
mance lui donnent droit-
LE MATCH DE FOOTBALL
denres. Madame l.elia |)ar-
dignac, Anada Sjour, Fer-
nand Mrizier, Sjour Fils,
Joseph Dbrosse
Dulervil
Loterie
Nationale
PORQUOE SU1S-JE
TOUJOURS SEULE?
i
On se rappelle qu'au cours
de la visite, l'anne dernire,
du Prsident de la Rpubll"
que .la m, i tVw ateur
Dsir Pans, le regrette nie>
moire, avait survol la ville,
y laissant tomber des Heurs,
ues drapeaux ronge et bleu,
e*. ce qui,ne gale rien, des'
coupons et des bilkts entiers
Les Cayens n'ont pas de
chance, puisque, cdant su
dcouragement. Dlir si
parti... Nul aviateur,profi anl
le la prsence dei\r Stnio
Wncint dans le chel -l'eu du
Sud, ne stimulera Ici le u
s usine populaire en faisant
pki.voir du ciel nouve u
des drapeaux, des fleurs, et,
avec des billets de la Loterie
Nationale, I esprance, pour
les uns et Us autres, de de
croclier un des gros lots du
tirage dn 25 dcembre ro-
chain.
LA FTE DE KENSKOFF
Dimanche, 11 dcembre
cotant, Keuskofl ltera avec
clat son patron Saint-Ni-
colas.Il y aura premire com-
munion.
Les messes -eiont dites
/ et 8 heurts.
Plus de dents
jaunes ou ternes. C'est
sl facile aujourd'hui!
Rien n'i'st iius.sl prjudiciable
la beaut qua i danta. Of voua potiTas avoir
Us danta d'una blanchaur
clatanta *i voua employai
un seul cawUraetra do koi V-
NOS nu una hroaaa ache,
daui fola par Jour. V.tt unis
[(uns mis danta aaront de trois
(Ona pins hl.uu lus.
Koi 1 NOS aaaainit ta bouche,
blanchit les dents, purifia
l'halalna.
KOLYNOS
AiuiaapalcjiM
Le plus conomique des dentifrices
un centimtre safiit
Il devait avoir lieu cel
aprs-midi au Parc-Lcconlr,
mai-, les obligations du ser-
vice empchenl le onze-ma-
rin hollandais se prsenter
sur le terrain. C'est donc de-
main samedi el dimanche
quatre heures, sous la prsi-
dence du Consul Slark, que
deux parties sensationnelles
seront jouets.
I^ijVoici la composition du
OI1ZC hollandais :
Warenger( luit ),Haymering,-
Dyksman ( arrires ), Comelin
(capitaine) Visjer Billekins
( demis ), (iwenhorsi. Peer-
man, llooze, Feytel, V.
de Stenen ( avants ).
Du cote hatien ce sera un
onze slectionn.
j^Entre gnrale : cinquante
centimes.
rneai 10 dcembre couram,a
10 lires du matin, il scia
procd au "lit Four, en
cette vil!e, la vente au plus
ollrant et dernier enchris-
seur dtsellj's mobiliers cou.
sistant en labis, chaises,-iret-
soirs, sideboard.giace, verres,
machine a cnre.tableaux de
salon, lits, armoires glace,
statuette, etc.
Les susdits objets ont t
saisis a la lequie de Mme
Vve Michel Oreste, propri-
taire.demeurant et domicilie
Port- au "Prince, ayant pour
avocats constitus Mes H.
Benjamin et Thzalus Piene
Etieuue ;
Sur le sieur Dominique
Prospn,propritaire, demeu-
rant et domicili a l'ort au-
Prince, |;our dlies de loyers
A. charge par Ips adjudica-
taires do payer comptant lt
moulant de leurs adjudica-
tions, sous peine deiolieeu
chre.
Fait PorUau-Prince, le 8
dcembre mil i.eul cent trente
deux.
L'huissier excutant :
Lui. VIL
Pour gagner de Gdes 50,
Gdes o.OOO el au-dessus,
Accowez, accourez tous au
RHUM SARTHE
Angle des rues d Quai
el liavirsire
Jusqu'au 31 Dcembre, en effet
tout acheteur de :
CACHET D'OR GOLD SEAL
et de
CACHET ROOGL RED SEAL
recevra GRATIS pour oh que caisse un billt
du
Grand Sweepstake \
THE INDEPENDANCE PLATE
loterie des courses de chevaux qui auront lieu
Port-au-Prince le 2 Janvier 1933 h u Pan Ame-
rican Field.Lcs NUMROS SORTANTS peuvent
gagner de Gdes SO, Gdes 3,000 et au-dessus
,(
ON MATCH FN PERSPECTIVE
D'aprs une lettre <|U" DOB8
avons reue de Santo du hoxfur Mliton Aragon,nous
prenons plaisir avise, le pu-
blic, si pris depuis que'que
icmps de la boxe, que !e di-
manche l.s cooranl U y inra
un grand inalch Poil au Prin-
ce entra Barlieo Serrera et Me-
lilon Aragon, vainqueur de
Guerrier et de Savoie Dair.
A bientt les dlads de ci
grand match.
A vendre
Une ;iiito Ford, modle
1931. Vitesse : 10.000 milles. |
La \ oiturc est en 1res bon l
tat. |
Passez ii I Hpital Amri-1
cain (l.S. M. (.. i. voir M. T.
\\. Perguson.
Ou tlphonez :83-2 SIC.
Ou : ril-.i M.C.
Prix lies raisonnables.

Une radio^P/i/co ( shul el
long WBve).^
Meubles, a etc.
. S'adresser : Cap. II. L.
Montague, U. S. M. e.
Rue i, prs Avenue P.
A louer
Contorlable maison Peu
de Chose* rue 3.
S'adresser :
Maurice CASTEBA
Aux Ccut Mille rticlcsi
Mr et Mme Pierre Eugne
deLespina.sseetleurs niant
Mr et Mme Jutes Phipps et
leurs entants, Mme Vve fc'U"
gne de Les pi nasse et se
enlants, Mme Vve Kdir.ond
Roumain et ses enlants, Mme
Vve Frdric Woolley et ses
entant*, Melle Emma Bl.ir
lort, les lamilles Lespinasse.
B /elais, Frangeul. Phipps,
Ge< iges Wiener, Joseph Ro
che. Georges W. l'ieters, le
abinet Lespinasse et Elh-
:>rt, ne pouvant rpondre in-
dividuellement toutes les
marques de sympathie qu'ils
oui reues l occasion de la
mort de leur regrett
Uni Pierre Joseph Edmond
de Lapinasse
prient les nombreux amis qui
les ont assists en cette cru-
elle cironstance de recevoir
ici l'expression de leurs re-
merciements mus.
Poit- u-l'rince.le 5 dcem-
bre 1932.
DISTILLERIE
DE L'AIGLE
M. Fontaine
Propritaire
Liqueurs, Sirops, Bay-rum,
Eau de Colojne
Importation de VINS
Pour les ltes de fin d'an-
ne, achetez, les produits
M. Fontaine. Vous ferez
plaisir vos amis tout en
ralisant une importante
conomie.
GROS & DTAIL
Dpt : Grand'Rue, ct
de Dereix.
Barbamcourt
**


Dontla renomme est universelle ;i ard^ ** premire ol-i.
Demandez oartoul
UN BARBANCOITRT
Dpt j Rue.des. CsariJ


i
4.


I
LR MVHN g Dcembre 1932
PAGh3
Le bien-tre idal
est celui que procure
l'usage de "4711" t cette
exquise et vritable Eau
de Cologne clbre dans
le monde entier. Dans le
bain, en friction sur le
corps, en application sur
le front, la nuque et les
mains, "471F chasse fa-
tigue et soucis, et laisse
une fracheur dlicieuse-
ment parfume.
Bien exiger la Marque dpose
"47//- sur
Etiquette Bleu-Or.
f
'nir
Parfum et Eau
de Cologne Tosca'
Les vertus de -'t7ir ac-
compagnes de l'aristo-
cratique et durable
parfum "'/7/rTosca font
de l'Eau de Cologne
Tosca un produit de
grande lgance, dont
l'emploi est un indice
de raffinement et de
bon got.
^@l^au de
n:
638
! iWm UTILES
La cri *e con ue que nous
raversons, d e p u s (,uel(jue
i>mp\ a rendu tonl le n,o:.uc
sage. Kt celte sagesse; se mani-
feste, notamment, parle laitue,
celle anne, les pres de la-
mille, au lien de jeter leur ar-
, Aenl en IrivoIiU, vonl donn.
leurs grands enfants, cnmm J
I elrennes, uneinscriphon !
f BEcole Pratique de Commerce
. et;de Comptabilit.
( Business-Collge )
o ils auront le choix entre les1
matires suivantes Comptabi-
lit Commerciale, Industrielle,
Financire, Agricole. Corres*
pondance commerciale, Pobli-
cf, Comptabilit Mnagre
Venographie, Daciylogrjohie!
etc. Rtc
Aussi utiles les u::es que Isa
autres pour le Struggle lor Li-
Tous ceux qui sont sourit nx
de l'avenir de leurs enfant* de-
vraient penser leur donr.tr
de pareilles elrennes pour Jan-
vier 1833, date laquelle coin I
SSSSS onciionner LA
KLCHb. j
Pour plus amples renseigne- /
menls. demandez le prospectus
de 1 Ecole dans lequel le pro-
gramma et la mthode d'ensti-
g'icmeni (absolument nouvelle
en Hati) sont dvelopps T-
lphona I M. Jean Magloirn
Bureau : 2740. Rsidence: 3242.
A vendre: un camion
passagers, marque *'DO0(iE\
de 4 cylindres. Pneus 32x6
sur les roues motrices. Eu
parlait tat de fonctionne-
ment. Prix: 20 dollars.
Sadresser : Ptione : 3152
ou prendre adresse au joui-
nal. J
tuto
POUR 1933.
Les Derniers Perfectionnements :
Automatic jVOLUME CONTROL:
Circuit Superheterodyne
Automatic Sinchro-Silent Tuning
100 o/ Aplimfcation Penl de
Nouvelles Lampes de 2 V2 VOLTS
Types 58.57, 56, 47, 82. et
La Duo-Diode G-4-S-
* * <**u^ ^

ipiliil Ornerai llaUi< n
Aeeidenb
;
s
Ne remettez pas!
2 dcembre 1932
A In ,i Vendrissn, {) us e
S'-' onor; contusion de I' -
paule gauche, milure lace in-
l'ii,. bras gauche, rai luxe
H puch .
Dt'mo< hnes Dan liin, 57 ma,
Trouu ; traumatisme du . ou de
gautlit'.
Al \h Sylvain, 20 ans, G I*-
Rut; collusion et hma'ome
ou cos du pied giinli.
Danii i Joseph, 8 an, r es
Sacr Cu; blessure contuse du
cuir cL-lnu.
* Andrt mise Mrlus. 15 an*,
Phi do chose; blessure iran-
eh; i i i i uiosion l.-onl e g! iiou
droits.
Amlie Rosemon ',35 an.<-,rV>s
P"u!h Chose; blessure piqua i.
de ia joue droite.
AiiKnor Abellard, 8 ans, fi I-
Mejlucture piob ble de la cla-
vicule u roi te (hoipitalis)
3 dcembre 1932 !
Maccens J. Faubert, 20 ans, j
Bataclan; blessuve contuse du
fronl.
Gaston St-Jus, 23 ans, Fau-
bourg Salomon; blessure tran-
chante du bras droit.
Laruerrie Narcisse, 22 ans,
nie Kuuior.; fracture engrene
du corps sternal.
N'ormil Zamor, 18 ans, rue
de l'Egalit; contusion du ster-
num.
Baboun Xasn, 1(> ans, Rois- !
?frna; blessure du cuir t. lie*
Vflu. I
Hichard Rosius, 40 ans, Di- I
1uirn; blessure tranchante du j
Pn'Unet droit. J
Emmanuel Nelson, 10 ans,/
**|*ceSleAnne; blessure conluse
del queue de l'arcade sourci-
Wrt uioue.
rJrniln n Solide. 33 ut, rue .
Chemisette ; blessure (munis- !
,,(|ue au niveau de la 12e doi-'
Mie.
LORSQUE l'incendie se dclare, il est trop tard
pour viter la perte des documents importants d-
posas sous clef dans un tiroir votre bureau ou
dens votre demeure.
Remplacer ces documents coterait cher et
fierait peut-tre impossible. Mais il vous cotera
trs peu pour les protger.
Ne remettez pas demain la location d'un
Coffret de Sret de crainte qu'il ne soit trop tard.
Pour deux sous par jour, vous achetez la protection.
Tauanu OWautlM Aetien*
Documenta Pb. "Aaunacei
Pipcii de F.aie ,
COLUMBIA
Synonyme
de Suprmatie
FM2J
La Banque Royale
du Canada
W.odle C123
. Air Cell Battery
Dure t lo ia Bnttr rie
;iO OO heures
U. S. S. II.
Convocation.
Usant des prrogatives que lui
conlrer.t les slaluts de l'Union
des socits sportive1 hatiennes,
le Prsident de TU. S. S. H. con-
voque en a"-s< mhle gnrale
iea dlgus de l'Union peur le
jeudi 15 courant, et l'extraor-
dinaire.
Ordre du jour:
Sanction des procs-verbaux.
Leclure de ia Correspondance.
Rglements et S atolsi
Viollette A'^l'ic Ckb.
on d'intr! gnral.
Ue Prsident de I U S S. H.
Alphonse BBNRIQUEZ.
I
AVIS
v
--
Le Ministre des Affaires
Etrangres de Belgique vient
de l'aire paratre la De dition
du Rpertoire Officie] des Pro
ducteurs-Exportaleurs Belges.^
Cet ouvrage, rdig en cinq
langues.constitue pour les ache-
leurs trangers an guide prah
| que leur permettant de trouver
j sans aucune difficult les adres-
ses des merlleures Armes pro-
ductrices belges ainsi que leurs
spcialits de fabrication.
Cette publication,indispens i-
ble tous ceux qui dsirent en-
trer en relations d' (la ires mise
les industriels belges, est avec
i en venle BU prix de IN belgas
Bruxelles,l33,Boulevard Mau
rice Lemonnier.
Modle C 83
Radio- 8 lampes!
Superheterodyne
Modle C 81
*" lampes Superheterody. e
Le PurgaHf idal
c'est la
1
du Dr .iaiui.i:t
tonique digestif reconstituant
^"'n- A MIE digestive.
ANEMIE d'origine rp> cira,
ANEMIE consomptive,
ANEMIE par exo de trtvtil intelloctuel ou corporel,
) ANEMIES conscutives aux Maladies aigus,
ANEMIE des Pnys chauds -.
manant t MJf'. l"flll1.i'"'l'l,,;;lll'Vl
a,'"" TEPTO-Fta du D JA'LLET p
^.____MODE D'EMPLOI : Un plll rr llquour Immillatl.^wH wrti I rttn.
t OAHRASBE Frr... 3, Ru Pnvc 13 PARIS C*)
Dtail : Toutes bonnos t>hat-.:aciS3
PILULE duDDEHAUTl
U7, Ru$ du Faub. St-Dnu, Pars
Facile i irendM,
Ne nccetk'tant aucun atatparatif,
clic se provoque jamais de dgot.
Supprimant la dite,
| clU oc dbilite pas le malade.
NVxgeeat pa de repee a la chambre, I
| elle ne anse aucune perle de tempe.
COLl/MBA
Le Favori
des Connaisseurs
f
Modle C 85
Hadlo Phonographe -
8 lampes
outer 331 .{ et 78 Tour
\ :
Modle C.?r.ll ,
8 lampe. s^Prl*
terodyne
2 Hauts parleu^-
8
Plu*
>cti>e que loua
lawe.
elle est, par conscquenl, moins cher*. I -------
DOSE
PURanVE, 2 3 PUulae
UIATIVE, 1 PUuW f
Concluions de venle av an logeuses
Kneer s COLUMBIA Music Hall -
KNEEK'S M.i,uvGli.
**
...



Vendredi
9 Dcembre 1932
l# Malin
4 PAGES
Port-au-Prince
Tlphone : 2242
CHtl F- wm
Lue Courbe,
Port-au-Prince
Si connu pour ses mar-
i Uudises liaDuists et an~
j I isis, de bonne qualit, on
..ci'ive :
I) agooale Coikscrew noire
i> bleu marine suprieure.
l)tKonaleSerge noir il bh u
Flanelle Serge blanc
Damass suprieur pour
matelas.
Damass blanc et couleur
pour nappes.
l'alm-Beach Florodor.
Tussor Shantuog et Shantugn
Dnll blanc Union ei drill
de coton.
Percale pour lingerie.
Toile pur fil et toile de
coton pour drap.
Toile fine pur fil pour taies
Baptiste et Linon fil et linon
de coton.
Filtres anglais pour puri-
fier leau.
Lampes Titus et tous ac-
cessoires. Et beaucoup d'au
ires articles.
E
i Caisse d'Epargne
Populaire
Si vous uc voulez p:is tre
ris au dpoonU quai d la
ise sei u \en -. ie sojf '* P-
Cigale : soyea bommi. uri-
nez pour cela le ch< min de
\t Caused Epargne Populaire:
3.'5'2; rue des CcWl, verse/,
l, contre un joli livret, ce
que vous avez dans votie
poche, si modiquequ il soi-
mme un simple nickel ;
renouvelez ce ges'e chaque
semaine ou chaque mois ;
et au bout de l'anne, vous
aurez toutes pi tes vos tren-
nes et celles des vlrts.
Et mme, au lieu de con-
gdier brutalement la Cigale,
vous pourrez lui tendre la
main en Fourmi devenue
misricordieuse, parce que la
pauvre n'a qu'un tort, qui
est son excuse : c'est d'igno-
rer la Caisse d'Epargne Po-
pulaire.
Les avantages qu'offre
Cuisine Electrique
la
HOT POINT -
sont maintenant connus de
tout le monde.
vous en convaincre,
notre salle d'expo-
I
N'OUBLIEZ PUS DE FMRE UN PETIT TOUR I
TEKBACE-GAHDhN
Chez W K\HL
Petionvi
Pour
visitez
e
16(K) pint* '"'l'"le l/e!.ii>lis-tme il le plu* rai* de> c
vous le l'on *i -l'rini-e.
Seulement 15 .ninuies d'aul" *ur une erelMe 'unie
t.phallee Vues i.imvci.leuses de ta vdle el la |.wt.
HoiMODi de louic es|ici.
sition.
Compagnie dEclairage
Electriaue.
\rrangemen s particuliers^, pour les pensions de jour,
tenta me ou de mois.

OACCARETT
[J7V7. oCjCourbe )
Madame,
Souvenez-vous bien
que le chapeau en g-
nral pour hommes,
dames et enfan is, est
un de lnos principaux
ai -ticles,surtout le cha-
peau pour dames en
paille et feutre que nous
recevons d'Europe et
d'Amrique presque
tous les quinze jours,
de genre nouveau et
dernire cration,cou-
venant au got du vrai
bourgeois tenant'comp
te de la situation ac-
tuelle
J'attire galement
votre attention sur le
solde permanent que
la maison fait pour les
articles qui n'ont pas eu
chance d'tre enle
S S c
iLIGNE COLOMBIENNE)
Tlphone: N* 2323
Votre premire visite
a
L'HOTEL ANSONIA
'lph
Le vapeur Colombia Voy.
1, de retour des ports Co-
lombiens, Cristobal, Canal Z.
et Kingston est attendu a
Port-au-Prince le jeudi 8 d-
le
Nous donnera raison, confirmera votre bon ing-
nient, justifiera la confiance que vous nous aurez accorde
en nous garantissant votre apprciable patronage l'Hte
le plut slect de Port-ai--Prince.
Nous vous suggrons d'arrtei votie chambre d'av;nct
Grand Htel de France
P. P. PATRIZI, propritaire
Cet tablissement se re-
commande par un service Lykes Brothers SS G0 lnc
irrprochable, un restau-
Texas Hati Santo Domingo Porto Rico
cembre 1932, en route ici Il
T:Jzr^0:^t]ranl de premier ordre, des
eu par avion est la disposi-| | //^K//io /il Four la r
chambres confortables et\ '*-
Les prochaines arrives a Port-au-Prince sort
lion des clients rn nos bu-
reaux sis angle des rues du
Quai et Thomas Madiou.(vis
-vis de la Douant).
Le seul service bebdomada're et rgulier passagers et
trt entre les ports du Golle du Texas directement avec
Port au-t'rince, Haiti.
Pour la rception rapide et le maniement habile de vos
servez vous toujours des navires de 'a M KE
Le vapeur Mai Unique ,
Voy. 100, venant de New-
York et des poils du Nord,
est attendu Port au-Prince
le 15 dcembre 1032. 11 re-
vs de suite de prix partira le mme |our pour
tout fait drisoires.Iles ports du .Sud.
MAISON DACCARETT William B. BLEO.
1727, Rue Courbe. | Aitent
ares ; un Bai o les con-
sommations sont varies et
des marques les plus rpu-
tes.
Tlphone : 2341.
S1 camer (Margaret Lykes)
Steamer Almeria Lskeso
Steamer Genevive Lykes >
Steampr Tille Lyk*8
Steamer Margaret Lykes
8 dcembre 1932
lti dcembre 1932
29 dcembre 1932
30 dcembre 1932
3 janvier ly:]3
Mureau: Bue du Magasin de l'fe.tai. boite Postale b
Mimiiiiiiin Une
AVIS AU COMMERCE
Vcstvangen Dalvangen Vestvangen Dalvangen Vestvangen Dalvangen
N w-Qrlans, dcc. 6 lh dc. 24 th janv. 16 th feb 4 lh leb. 27 lh mar. 20 11
Mobile, dec. 30 th dec. 2b th io. 11 th teb. 6 th leb. 22 th mar. 15 th
Poii-an-Priuce dec. 1U ib dec. 31 th jan 21 st teb. 11 lh mar. 4 th mar. 25 11
SI o- Domingo Curaao dcc. 14 th jan. 4 th jan. 26 lh teb. 15 th mar. 8 th mar. 29 th
dec. 16 th [an. (> th jin. 27 lh ieh. 17 th | mar. 10 lh mar. 31 st
Puerto Cabello dcc. 18 th jiiu. 8 lh jau. 29 th teb. 19 lh mar. 12 lh apr. 2 nd
La Guaira. drc. 19 lh jan. 9 'h jan. 30 th teb. 20 th mar. 13 lh apr. 3 rn"
Paramaribo dec. 23 rd jan. 13 th leb. 3 rd teb. 24 ih mar. 17 lh apr. 7 th
Paramaribo dcc. 28 th jan. 18 th kl). 8 lh mar. 1 st mar. VI nd apr. 12 th
Curaao jan. 1 st jan. 18 lh i apr. 16 lh
New-Orlans ian. 12 th jan. 22 nd feb 23 lh mar.Ki th mar. 26 th apr. 24 th
Mobile jan. 9 th feb. 20 th mar. 13 th apr. 3 rd
N rdvangen __> Nordvangt n _ Nordvangen --------
Mobile de.. M lh jan. 3 rd jan. 26 ih leb. 14 lh mar. 8 th mar. 28 lh
r-, w( cacs tft-r. 16 lh jan. 5 th ian. 27 th lev. l(i lh mar. 10 th mar. 30 lh
rcrt-au-Prii ce d g \'22 ud jau. 11 th leb. 2 nd U b. 22 nd mar 16 lh apr. 5 tb
lionaves dec. 23 rd feb. 3 rd mar. 17
Ca (.-Hatien dec. 26 th teb 5 th mar 19
Puerto-Plata die. 26 th leb. G th mar 20
Petit (jove \AD. 12 th bb. 23 id apr. 6 th
Aux < ayes jan. 13 th leb. 24 lh apr. 7 th
Jurmel janv. 15 th Ub. *6tfe apr. 9 th
Muracaibo dec. 30 th janv..!8 th leb. 10 ih mar. 1 st mar. 24 th apr- 12 th
Pour tous les autres renseignements s'adresser MesMents
A.de MATTE1S & C,Aqenb s Gnraux
I
Attention
PROGRS ONUVEAU
RHLjM NOLVEAU
Rhum dlicieux got exquis
Prix rduit
ALCOOL DtFIANJ TOUTE CONCURriENCE
Claiiin Vierge
Chez N. NAZON
Papier blanc Papier noir
Kawas Avion
Cigaretles KAWAS
On PEUT tabriquer des Cigaret'es
rellement bennes avec du tabac
cfu Pays 1
Si vous n'y croyez pas, fumez les
Cigarettes KAWaS et vous en serez
convaincu.
Chez Bailey Chez Pascal
Vitiello&Fils
Grand Rue. 1313
Tlphone : 2383
Vous trouverez des r-ois
Une tois de plus la Maison
Pascal Vitiello &. Fils olre un
SONs FRAIS de H heures du avantage ses liJles clients,
malin a 5 heures de L'aprs*. C\tt iag.ndrrdnction qu'elle
,,; accord* r'Tts achats pendant
la lin de l'anne.
Qualit, Bei.ut. Elgance
c'est la devise de la Maison
Grand'Roe
Poisson nature : 50 centime
la livre.
a nettojr;60cts lubVj
I
CE QUI N'A JAMAIS T FAI
CE 001 NE PEUT TRE DPASSE
Kola Champagne
F. SJOURN
Prpar dans des conditions rigoureuses
D'ASEPSIE
Prparation et Vente
Pharmacie F. S&IOUflNE
Angle des rues flouxtt do Centre.
- gpM
AVIS AU COMMERCE
La Panama Hailroad Stearnsbip Line a l'avantage d'an-
noncer les dparts suivants de New-York pour port au prince
Hati, directement ctwqjf mardi, excepts le steamer Ad-
con> qui laissera le dcembre, et armera Port-'*-
rince le luDdi 26 dcembre 1932, et le < Guayaquil qni
laissera le mercredi 28 dcembre 1932, et arrivera Port"
au-Prince le 3 janvier 1933. Tous les steamers sont | <>ur~
vus de chambre frigorifique.
Dparts de hew \ork. Arrivages Pori-au-rrince ^
Stecmer iCristobal le 6 dcembre 1932 1e 1l<*c. '933
I Steamer iBuanaventurai le 13 dc. le 19 dc.
Steamer t Ancon i le 21 dcembre le 26 d\
Steamer Guayaquil le 28 dc. le 3 janvier 1W*
JasH. CVANREED
agent Gnral
lia


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM