<%BANNER%>







PAGE 1

PAQS 2 LE M. TIN 7 Dcembre Ml MUIIii our gagner de Gdes 50,—^NOUVELLES Gdes 3.000 et au-dessus,? Bt Lt \ccouiez, accourez tous au RHUM SARTHE Angle des rues du Quai et Traversiez LES GEttRMB CHINOIS I ET LA b. >U. W.J W fc *hington.-U lgation de I Chine a publi une dpche: de I 15 onraux^chiDOis la &.u.i>. 4 dcembre I !" !" \ quTu D adme ttent pas Paris.L'n accord commer ne le prtexte d'organiser la cialfut sign hier entre la France, 1 M nd honrie existe . Les gnecialfut sign hier entre la France, 1 M n d houne existe . Les geuc la Belgique et le Luxembourg. < r aox parmi lesquels %  tronve i Mr Doumergue, ancien Prsi le ain eux Machansan y SupingJ dent de la Rpublique est rentr wen dclare** qu 1* rtswieroni f ( in-laldy DEMAIN SOIR Le beau film | Dans l'Ombre du Harem avec Lon Malhol et Louise Lagrange ,i re n,5o ; Balcon l,0o Jusqu'au 31 Dcembre, en effet out acheteur de CACHET de *OV|. " lM l na,s l JM,U •,.;' Il v. Genve — MM.Herriot et N C na ion el qne.un million de v, Donald nammient, dans une | OB tiMS chinois se bat en wremire conversation, corn* contre le Japon. Ils all'guem P ren7sergageralacontrence que plus de 50,000 personne, cinq.' innocentes ont t saaawin* Berlin. — Le cabinet von par \ ts japonais. Schlricher est d< nuivemenl L „ s fonctionnaires du, gon-j eonatittt. I e nouveau ChanceV e nement lonais a Tokvo ont } I lier serait dcid dissoudre le dmenti avec ind.g-aiion la no r AAta r. rA V Ueichstagen ca d'np position des ch ,noise accusant les japonj s D'OR GOLD SEAL I oationaui so.ial.sUs. Des ba* d aV oir afsassin plus de oO.OOO -. ortiiSV nrn REAL lg arrcs el des scnes d e plll8ge Paonnes en Chine. CACHET ROUGIS — RED SEAL j* duisireDt daDS les quar, recevra GRATIS pour chaque caisse ,un billet I japr du u Grand Sweepstake THE IIDEPEUIWCE PUTE (tiers Est de Berlin. Londres— Suivant le plan 1 labor par le sous-Secrtaire ECHOS —C'estdemain inatin,annou-l ce-t-on,que le Prsident Vin-1 I Amicale 1 du Sminaire LE DIFFEREND SINO-JAPONMS RENVOYE tUbor par le ^f !" "'^ 1 Genve.Le conseil de la d'Etal, au cas ou les BMWi J_ n !" nvoy l'Assemble re.use.aient d'accorder un nonj Ligu^JgJJ SJno veau moratoire, la brande-Brela dlscusslo "" n cl r Assembla mission Lytton tant accept en gnral saut par le Jupon. Encore que les grandes puissances paraissent craindre nn mouvement pour l'application des anctions, la croyance gnrale est qu'elles peuvent bloquer toute action positive. Eno garde libres les intestins De mme que vous nettoyez vos dents, que vous vous laveTta figure et les mains, de mme il faut nettoyer vos intestins rgulirement. Une faon sure, efficace, rgulire, simple, c'est de boire un verra de ENO'S "Fruit Sait" le matin ou le sour. Mais exiger toujours ENO. • ENO S FRUIT SALT cent quittera pour les Cayes qui se prparent lui laire une belle rception. — A Ptionville dsordre eu Tribunal de Paix : portes fermes brutalement pai des individus ayant des attaches avec un juge du dit tribunal, qui se prtend ls. La population espre que le Dpartement de la Justice mettra un peu d'oidre dans ce gchis. — La D. G. T. P.va entre prendre la ralisation d'un grand projet de rfection des rouus publiques. —Le 15 dcembre prochain uu concours sera ouvert la Direction du Service de l'Enseignement professionnel pour l'attribution du e charge de professeur l'Ecole I Industrielle de St Marc. N'y! pourront participer que les. diplmes de la 4me anne* de l'Ecole Elie Dubok — De nombreuses jeunes tilles de Dotre socit ont produit leurs demandes u'tre admises dans le Club-Spor* lit fminin Acadmia Le mouvement rayonne. — Le 2 janvier prochain. gran 1 swepstake au l'an American Field. Le premier lot de cette course dpassera certainement MO dollar*. — La lte de La jehe dim.iche dernier au lliallo a eu un plein succs. — La question des dettes de guerre envers l'Amrique est entre dans une phase critique. L'Angleterre ne pouria pas payer. La France peut, mais suivra Pattitudeanglaise par solidarit. Clu'en sortiral-il ? Les Rvrends Pres du Saint-Esprit et l'Amicale des Anciens Elves du Sminaire tout chanter, eu la Chapelle du Collge, le lundi 12 courant, huit heures du matin, un Service de Requiem, eu mmoire de Me Edmond de mes prvues. Le solde de sa dette par changess'chelonnant sur douze mois, Leningrad.— Le Gnral Nobile dirige actuellement laons traction d'une lloitille de dirigeables pour le Gouvernement Sovitique. Washington. Mr Hoover adressa au Congrs un mesages relatif aux dettes. Mexico. — Cinq mille chmeurs de Vera-Cruz tentrent de prendre d'assaut le palais Gouvernemental. LA LOI VOLSTEAD A LA CHAMBRE vice-^pr" les autres Les marais salants kh— W.sh nglon — Le sident lu Garner et Un arrt de crdit a t pris mmoire ae MHnwai side ni lu Garner et les autres I %  ""• "lettre a cns Lespinasse, de son vivant le f d dmocrates du OoiH^lT^SJS^^wSSt dvoie Prsident de l'Associa!" prseul fc ta Commiesion} gj £ A^SStoSK judiciaire du Congrs "jj^W^JSSid ces endroits le la proposition amende de la | ne s jap |f produclion du sel marin.La D. G T. P. qui les a choisis est videmment mieux renseigne que nous. Les techniciens savent pourquoi ils ont dsign Saltioa el Fort Liberl. JOUISSEZ DU LUXE DE CE SAVON BLANC PARFUM LUX SAVON DE TOILETTE DLICATEMENT PARFUM. tlon. Les RR. PP. et l'Arnica prient les Anciens Elves du constitution qui modihe la proSminaire, leurs familles et hibition. Ce projet sera proba; les amis du Coll 0 e de bien blement considr 1 ouverture "u !" assister cette pieuse ,du Cog.< .j dcanibre La Y, • 'proposition Garner dit. La precrmonie ,J^ u de rarli 10 des port-au-Prince, le t. d. cerabre 1932. MOHR & LAURIN, P. O. BOX.M — D stributeurs Rue Roux et du Cer.tie, Poitou-Prince. ASTHME Oppression, Catarrhe, SufTocationt, Toux nerotuiis. Ourlaon certain* par le* CIGARETTES CLRY „u POUDRE CLRY Dr CLtRV. lt, Ru* Ht Maubwp, PARIS.* Mais nous nous demandons pourquoi on n'a pas pens plutt restaurer les marais salants de Baie de Henn, des Gonaves et de Grande Saline que les rcents raz de mare PETITE CHRONIQUE CINEGRAPWQUE amendements est rapporte. La deuxime partie de cet article ne sera effective qu'aprs avoir t ratifie comme amende par la j Constitution. LE CANAL DE PANAMA FERM X*^Jbi£ =SF^ Panama L* canal est ferm ZJ^. Est-il plus facile de uncefente. .... momentanment, cause des j g cons i ru j re de nouveaux malorles plu! >* qui ont tait monler j rais sa | anls q Ue de restaurer les la nviie Chagres de 30 pieds I anc i cni ? C'est la question laroeltant en danger lea bsteaus j { ue |[ e< pour noire inlonnation qui passent devant l'embou I J c ^ % j u public, nous vou•t t.uti* IMiaima'len. chure. Dernire Heure LA PROHIBITION CONTINUE (3 dcembre WashinRton.—Lundi, la runion du 72meCongrs,figurait l'ordre du jour la question de la piohibition. Les 2/8 de voix M ci |) i .-. i % % %  -•• % %  ncessaires pour rapporter le The Royal Mail Lines Ltd I8me amendement n'ayant pas 1. J. BIGIO | t obtenues, la prohibition conAgent gnral tinue. THE ROYAL UUL UNES LIMITED Le steamer Gaboonvenanl de Loudres via Kingston sera ici vers le 18 courant en route pour l'Europe, prenant frets et passagers drions voir rpondre la I). G. T. P. i Au reste, la destruction des t marais salants de Grande Saline, Gonaves et Baie de Henn a pour consquence de rduire au chmage quantit de gens qui, en ces diverses rgion, vivaient de l'industrie du sel. Propritaires, ouviiers, marins qui forment l quipage des bateaux transportant le sel, sont prsentement immobiliss. Qui peut plus peut moins. Si l'Etat peut crer des marais salants, ne peut il pas restaurer ceux qui existent dj et qui ont t mis mal par les intempries ? VOTRE CUISINE, MADAME. La Ipolitique conomique, qui nous sauvera, c'est celle oui aura pour but.de nous suffire nous-mmes; de n'ache fer au dehors que le moins possible. La kantgue des L sines de l'ort au Prince et de SaintMaie est la premire ralisation de cette politique de seli-detence prive et publique. Bec-Fin. -HUILEDERIIN Aprs le vrai thtre, nous avons main enant l'Opra, Port-au-'Prinrp. gr e ^ la direction intell fuie di liaitiana! En effet, ave PiMi.sse on tait dimanche M>' non plus car! b% ous l soleil de midi, ou brrt'arhroent s>gen' la nuit, lorsque la lu • &f • rit -u dessus da l'Impavide G inve mais au conlrare -bi, dan ces grandes v Iles q %  oni noms Paris, Rome, I ondr Berlin, Washington ci N w Yo k. Toutes les illusions s'y liient donnes rmdtz--vous Pour ma part, j'ai cru, ds le dbut. avoir revu C-*ruso. Ce p. oli romain de l'acteur principal, sa taille, ses g sles et *a langue !.. Il ne manquait que la sonorit ingalb.e ue la voix du disparu... Cep ml m j'coutais une b -Ile musique humaine, perfectionne, prenante el nuance, une de ces musiques vocales qui jettent le trouble dans I me dts femmes et atkndrissent les hommes. Aussi le public nombreux et de qualit qui se pressait "Haitiana" a tait une chaude ovation au chanteur, sans oublier l'actrice qui a tenu le rle de Nedda. Chez celle-l une expression de visage, des yeux I noirs de Napolitaine et quelle voix qui vous jette, au dehors, toute l'me 1 | J'ai vcu, en vrit, deax bonnes heures sous le charme et )e me revoyais, en imagina tion, l' Opera. ce sera q li mieux mieux. Naturellement,pour donner tout leur clat ces ttes, il y aura, brillant commo un b'tii soleil tropical, le RHL'\( S\RTHE CACHET D"OR. indispensable d.ins le manifestations officielles. \mmm PtYMRD 8iDF.AGESPEYRARDN1 Orlttant l> BLENNORRAGIE rcente ou chronique Phnrm" Extgw-les PEYMIIB D'ALGER 46, ru* d* Grenelle Avis Dans l'intit des contribuables ( oroprilnires d'immeubles, de voilures, commerants, chauffeurs), l'Administration Communale leur demande — vu l'expiration prochaine du dlai lgal — de ne pas attendre le dernier jour pour l'acquittement des taxes qui les obligent. Des prjudices pourront en rsulter jour eux, l'encombrement des services ne permettant pas de si staire tout it monde la fois et des poursuites devant tre intentes contre les relardaoeiie comme peut i tre seule-; taires au leu demaiu de l'eiment une madone italienne, ui I : ,. .„„ A ,-.. donnait la rpiia Uf La voix de I Piratioo des dlais. Kevenu de son voyage.reprend la direction de son cabinet. 11 adresse ses meilleures salutations sa clientle. Cou&uliations: 7 10 hs. a.m. l'artiste montait, montait de la A. de MATTEIS & Agents Gnraux, C. %  — ———-. — BH scne au ft plalond, en coupant lentement, mais si habilement, le silence qui recouvrait la salle, que je m abolissais totalement en lui... Eh bien 1 c'tait quelque chose d'approchant et c'est la grande victoire du cinma de pouvoir transporter ainsi les grandes scnes sur les petites, f Tous les peuples auront dsor-1 Ph rra8de ^neri.*nmiis part presqu'gale au festin i* | ""'innMphrmec.Mdro ( rri-. dea arts. I ife*'. v u ** FERCOQ. tinUm-farit Port-au-Prince, cembre 1S32 le 2 d• MESDAMES, Pour teindre vous-mmes tout tissu, aucun produit n'gale ; U 'MAURESQUE' THMTURI MNAGRE PERI V I IVP ^U Uarbaucuurl Dont la renomme est universelle a gard sa premire place Demandez nartout : UN BARBANCOURT Dpt ; Rue.dei. Gaa/i, .-^ -v,W..^S ^ ** -^-*?~ J**'*' A



PAGE 1

ATED LE \T\T\ Oaje nbre H"! PAGfc.3 Batterie CITADELLE Voulez-vous avoir ce qu'il y a de mieux comme batterie ? Voulezvous A avoir une batterie qui vous rendr un service eflectil? Voulez vous que la batterie de votre auto soiujgarantie ? Voulez-vous encouiageil'industrie nationale ? Achets une -'batterie CITADELLE • garantie a uu pi a a la |iOrtet ue tou.*. ...• bourses. lo— Parte que elle n'a pas son gale en Hal. 2o — F arre que elle te vous douncia jamais d'ennui, et dure ongterrpi. 3o— Parce que elle sera remplace sans extra si par hasard elle aurait un detaul de construction, ce que vous M \ez p*s u%ei les b tu ries iirpi rtes. 4o — Parce que elle ett de ta, ,, hncation baltiennr. Adiessez. vons * : KNEER'S GARAGE, Fabricant hf Pave. PortausPrirce (Hati) — Phote: 2318 & 2234 1 ^ UNE BOITE VRITABLES PismirsviLEM BIEN EMPLOYE, UTILISE A PROPOS PRESERVERA TOtra Gorge, vos bronches, vos Poumons COMBATTRA EFFICACEMENT TOI Rhumes, Bronchites, Grippe, Influenza, etc. MAIS SURTOUT EXIGIEZ BIEN LES VRITABLES PASTILLES VALDA vendues seulement eu BOITES portant le nom L I ILll lL U I ILL TOIIY .<*• LARYNcrrt MMBIM I i La crise conomique que nous I Inversons, depuis quelque [ temps, a rendu tout le monde} I sage. Et cette sagesse se main-Irste, notamment, par le lait que, I celte anne, les pres de famille, au lieu de jeter leur ari genl en frivolit, vont donner a leurs grands entants, tomme trennes, une insrno'u.n i : TOUX BACIIUNE tAVENET ?AR1S VALDA (fTDE LE O 8 00 PI OS FOR-K 12.50 DUR O LITE 15 00 VENTE PAR SPECA MENT Proiuits de Parfumerie les meileurs sont JParfums de France md'Rue, face au march V allire, pr* de la Inaison SaJa kirai ls d'odeurs base de ileurs Liions aui parfums len ices, genre Pivert j de Cologne vritable, d'une finesse trs recherche. i de Lavande particuliremeut recommande pour triebas. ladre de Riz vlo ite adhrente aux parfums prenant--. es pour Eaux de Cologne, de Livande, etc. iuxdf fleurs Oranger pour ptisserie, maux d'estomac etc oa F or ida lencesdeGitron.Vanille. V ni.idisaui'eselc oour p isserie fous ces produits de <-emiere qulit et niturels sont meilleur mirch- de I p ace et son'ig lent le bon got vit <|iii les emp'oicnt --V-nie de pjrtmus au poids Vente ni et nu dtiil. On fut savoir a tous ceux au il appartiendra une le lundi !" ?? dcembre prochain, 10 heures du mut in.il sera vendu uu.v enchres publiques, en l'lude cl pur le ministre de Me Louis Vilmtnay, notaire en cette rsidence, choisi par les parties, un immeuble sis en cette ville, au Bel-Air, l'angle Nord-Est des rues Houille cl de l'Egalit, de la contenance de 24 pieds / mtres 92 de faade, surla rue de l'Egalit!, sur 49 pieds ou 16 mtres Vi de profondeur sur la rue Rouille et borne: au Nord et l'Est par Csarine Verne, au Sud par la rue Rouille et i l'Ouest par la rue de l'Egalit, suivant plan cl procs-verba d'arpentage de Justin Labissire, en date dli9 mai 927. A la requte des hritiers de feu Mentor Bataille,savoir: fo — Mr CaMwso Bataille, aux droits d'Ulysse Bataille: 2o Messieurs Pierre Excellent, Ratai lie Albert. Mellc Marguerite udiger, " Dcembre courant 0 h. a.m. a>i local de la Direction O* nrale du Service National de l'Enseignement Proie lionnel pour l'ohiention d'une charge de Professeur a l'Ecole Professionnelle de Sain'-Vlarp. Suit admises coucourir seulement les Diplmes de I ; quatrime anne d'Etudes de I K oie Klie Dubois. Pitrt aU-Prince, le 3 Dcembre I9S2 I. H. DORET. Directeur Gnral. •BS FORD LA SEULE VOITURE IDALE POUR HATI. l L NOUVELLE FORO V. 8 I CALCUL POUR VOUS DONNER, EN EUE TEHPS OUE LE PLAISIR DE CONDUIRE UNE VOILURE ELfGANlE AUX LIGNES HARIONIUSES, UNE IMPRESSION DE REPOS. DE SECURITE, DE C0NF0R1. E AUTRE AUTOMOBILE N VOUS A DONN JUSQU'ICI UNE TELLE SENSATION OE RYTHME ET D'QUILIBRE, El LE SEMBLE LITTRALEMENT FLOTTER SUR LES ROUTES LES PLUS ACCIDENTES. ELLE EST COMPARE, A BON DROIT, AU VOL PLANE D'UN AVION POUR SA REMARQUABLE SOUPLESSE SUR LA ROUTE. LE CENTRE D GRAVITE TRS BAS. LA SUSPENSION AVANT ET ARRIRE COMPLTE PAR DES AMORTISSEURS A RGLAGE AUTOMATIOUE PAR THERMOSTAT, SUPPRIMENT LES INCONVNIENTS DU SOL. LA CARROSSERIE TOUT EN ACIER ENTIREMENT MONTE SDR DES ISOLANTS DE CAOUTCHOUC IGNORE VIBRATIONS ET GRINCEMENTS. mrites d'une brillante Le mot ur en V de la nouvelle voiture Huit Cylindres FORD, qui fournit 65 CV., uni*, d'exep i moelle faon, les avantages de l'conomie aux ruri p-rformance. Il a la durabild. h sret de mcanisme et cette simplicit fondamentale qui ont toujours caractris l'automobile FORD. Pour les Rampes, la nouvelle FORD V8 est rpute, d^ns le monde entier, ingalable; vous pourrez grimper les ctes les plus raides d'Hati en t trois ; rae vitetse. Voye/-nous ds aujourd'hui Nous vous offrons une dmonslralin pratique de cette admirable nuuuu —t K : I „ I Essayez et comparez et vous verrez que la nouvelle FORD est UNIQUE. Caractritlque.d. la nouv.ll. huit cylindr... PORD J olecren V, Huit cylind.es hple et sans vibration do G V Rfpnses inst:intaneF. I Milles l'heure 2me Vitesse silencieuse. Dfb^avaRe silencieux sywhmr pirateur tohle f n vcire Vifs les glaces clt s lin eus ns son! a.ssi Wrhtabh*. •o! initial mod'itic Consonimo/f'on dEssence minimum hw d'entretien modres %  fiinisrue sr el pro is Hrtbilit POUR LES VENTES A TERMES, NOTRE TAUX Demandez les nouveaux „.i -. ~ .. "* ; Le nouveau rcoteur 4 cylindres ne s'impose pas moins l'admiration. Prsente avec "es mmes superbes carrosserie*,on .rouve dans cette voiture plusieurs de c*s qualits remarquables: i ONPORT SKCCKITK Dociur: Qui enraelrisent la S cylindres. Fournissant 50 CV avec une incomparable souplesse, el mont d'apis un principe nouvesu, le moteur du nouveau 1 cylindres permet de taire de H ~iQ milles (heure. PRIX DE VENTE TOUT h g Dr Tounng de Luxt Roadaivr de i uxe •Rviiipe ( 2 places ariiie ) Foidor S dan de Luse (-1 assis Camion 21 1 T l")?' de lorg vec p.:eu d rechaiig" !i..ssis camion LU" 1/2 V.8 870,00 !i;ii)(H) S7.").oo 970 ,,() 1(45 UO 4 cylindieS Or HlU.Oo H70.0o S1 r> : , illllll,! 1(41510 (Jr R.S.00 835 <* GRANDRUE D'INTERET 8 55/100 0I0 PAR AN, EST LE PLUS BAS ACTUELLEMENT EN HATI. Prix des Pneus et Chambres air GOODRICH. HAITIAN MOTOR S. A. TLPHONE : N 2379.



PAGE 1

Mercredi 7 Dcembre 1932 Le Malin 4 PAGES 'Jttaxt AtlHbb >\ I04J Port-au-Prince Tlphone : 2242 *w CHEZ FCHERIEZ Chez Bailey Laboratoire SJOURN e Courbe, Poi't au-Prince Grand Rue, 1313 S' CODOI) JOUI ses mar cnudifts Irfinaics et an. gla s s, de bonne qualit, on ^ mutin 5 heures de l'apres* Tlphone : ?J8 >' Vous trouvre/ des POIS de () heures du SONS IHAIS tr ne : Diagonale Corkscrew i oire et l>ieu marine suprie re. D nouait-Serge noir et bleu i lane.le Serge blanc. I)amus> suprieui pour wi'ela.s. Damass blan> et couleur po ir nappes. IV.Im-Beacli I-'Iorcdor. Tussor Shantung et Shautucn l)i ill blanc Union et drill < e coton. Percale pour lingerie. 1 nie pur fil et to le de n t m pour drap. Toile fine pur fil pour taies Baptiste et Linon fil et linon de coton. Filtrai anglais pour purifier leau. Lampes Titus et tous accessoires. El beaucoup d'autres articles. midi. Poisson nature: 50 centime la livre. nettoy: 60 cl s. la liv I > ni V. i US I* St.j'i NfkK liMf inacien H SKJ.CUNK. Iharnacien de "\ U'ov.s te de |*.trn VI. SUOUHNK, Pharmacien d • t'ufilvrrsi de Pa'is.ancieo interne des Hpitaux ne Paris Analyses des Urines, du suc gstrqiie du sa ig ( Waa erman i f Ure, Constante d'Ambard, Itlwfl ie) D, serachats. Des mitire. Hculoa 1 i N'OUBLIEZ PAS DE FIE M PETIT TOUR | TERRACE-GARDEN U,ez W K VH Petionville Chez Pascal Vitiello&Fils Uoe fois de plus la Maison Pascal Vitiello <$. Fils oflre un avantage ses fidles clients. C'est la grande rduction qu'elle accorde sur les achats pendant la fin de l'anne. Qualit, Beaut, Elgance c'est la devise de la Maison PASCAL VITIELLO & FILS Grand'Rue A vendre Une chambre coicher une salle manfrer, une cui sine ptrole et uu irigi daire, une radio, un cervice, r*c vaisselle, un service de verrerie, d'autres meubles et une bicvcleMe. • Sadreser auCap. F. [JARR'S de 1 5 heures p m. I Avenue N. nrs Rue 5; ou ( T lphone:;14(3-3;')U Aviation. 666 En Liquide -T.ib'eNes Suive, gurit la m dari i en 3 jours. Les Iroids le 1er jour Maux de t e et Nvralgies en 30 minutes. 666' Soulage les troids Le plus rapide remde connu* 1 t(K) pied fV t te L'iaolisM-meni le plus rail virons de P.iN rr • 'rime. Seulemen" 15 i imites d'auto sur une exeelltte asphalte. Vues merviileuses de b ville et tu uort. Boissons de toutes espces. de, ec root Vrrangemen s particuliers pour les pensions de jour .-emaine ou d* mois T s-s c o—o. ^ LIGNE COLOMBIENNE ) Tlphone: N2323 cerobre 1932, en route mme jour pour Le manifeste de ce u par avion est lion des clien reaux sis xngle des rues du j Quai et Thomas Madiou.(vis -vis de la Douane). L Pharmacie Jorseph C. Valm *.'< uipreise d'annoncer .sa nom lue use eiHid.le clientle qu'elle vient de recevoir par le dernier steamer franais les spciahlt's pharmaceutiques suivantes: i\Drages de gnserine, excitant des scrtions et de la motricit du tube digestil ; spcifique des troubles sympathie ques. Drages d'Amidal,con\re diarrhe, fermentation et auto i ntoxication, Stnp et drages d'IImogenol Dousse,& base de srum hmopoitique de cheval, rgnrateur du sang. Hectameline— Pommade antihmorrodale l'Olo-Sullooate d hamameline ; traitement atoxique et radical des llmorro* des externes. Siiop Tegssdre, souverain dans la priode de la dentition chtz les nouveaux-ru's. Solution 5c/iou7/i, prodi.it sans gal dans les aflechons du foie, des reins et de la vessie et I „. , neussir dans vos tudes ou ussir vos eutaut?,gi ce Hmoslgi, Stovarsol, pour en-' a une mthode d'enseignefa nu et adultes. — Godyl jfltra mtnl classique excellente? mu.culaire et inlra-vein^use j VOULEZ VOUS" pour entants et adujhs.. Gar \ fT a m dm.se a base d'huile de foie de Une P r olession aprs 6 a 9 morue. Grains et Pastilles de mo,s • %  srieuses (St foiraton. Vaseline parfume au no-Dactylo, Langues vivante i-min et A la violette. — Ex %  Comptabilit) trt>l'X Hw*r Grand Htel de France P. P. PATRIZI, propritaire Cet tablissement se reVotre premire visile a L'HOTEL ANSONIA Nous donnera raison, confirmera votre bon ingnient, justifiera la confiance que vous nous aurez accorde en nous garantissant voire apprciable oatronage l'Hte le plus slect de Port-au-Prince. Nous vous suggrons, d'arrter votie chambre d'awnct ~ Le vapeur Colombia Voy. 1, de retour des lombiens, Cristoha mESGmt ^dTtd. irrprochable, un reslaule mbia voy. i • T i t-* i *-*.^ .SJf commande par un service Lykes Brothers SS C Inc i rouie 'e %  i • i i ^w York, r anl de premier ordre, des e navire re Sr wpoSn? .chambres conforlables et are s ; un Bai o les consommations sont varies et des marques les plus rputes. Tlphone : 2341. Le vapeur Martinique , Voy, 10(>, venant de NewYoik et des poris du Nord, est attendu Port au-Prince le 15 dcembre 1932 II repartira le mme jour pour les ports du Sud. William E. BLEO. Ag*nt, Texa --Hati — Santo uomingoPorto-Rico Le seul service hebdomadaire et rgulier passagers et fret entre les ports du Golte du Texas directement avec Port-au-Prince, Haiti. Pour la rception rapide et le maniement habile de vos importations, servez vous toujours des navires de la L^ KE LIN t. Les prochaines arrives a Port-au-Prince sont%  I Sjeamer cMargaret Lykes> S'e mer Almeria L^kes Meame* Genevive Lykes S'earae Tille Lykes Steamer Margaret Lykes 8 dcembre 193! Ifl dcembre 1932 23 dcembre 1932 30 dciiiibre 1932 3 janvier 19JJ3 Uureau:Ruedu Magasin de l'tftai. Boite ruataie b Voulez-vous aussi dans les coliques hpati/ "ussi qi-es et nphrtiques. ,aire rl Loterie Nationale d'Hati %16, Rue Bonne.Fol, Phone : 3350 La Loterie Nationaled'Haiti est une institution hautement humanitaire par la multiplicit d'oeuvres qu'elle se propose d'aider, une chance de bien tre offerte aux hommes de toutes conditions de fortune. Employs, Fonctionnaires, Ouvriers, Artisans. Salaris de tous ordres, Gens de maison ( domestiques. ) sans parler leur budget moyannantdeux goudes, peuvent gagner trois mille gourdes Patrons de Commerce.CbeJsd'Industie.qarp aux usulfisances des ventes, par lchai ••7 .es produits et spcialits) WUAUER se recommande Mdecins Avocats, Ingnieurs. Snateurs, Dputs. Grands votre attention Dignitaires de 1 Etat.Reprsentants de lintellectualit. Jour pharmaceutiques sont vendus cl s impose meilleur march ailleurs. que partout Navy-Bar Hue du nngasln de lEiat,. N801En face Maison Cenlrae L'tablissement le mieux are de la ville, cause de sa grande terrasse entoure de beaux arbres. Si vous voulez passer un moment ngrable en bonue compagnie, rendes vous Navy-Bar, l'on vend les meilleures liqueurs et prix trs rduits, uuvert toute la nuit. par les brillants rsultats di obtenus. 1537Rue Lamarre. Tlphone 2891. GUWtPH BONNET Dirig par le professeur LUC DORSINVILLE nalistes Donnez l'exemple de votre solidarit sociaie. Rentiers, capitalistes, comme en jouant, augmentez votre aveir. Vous tous qui habitez Haiti, rendez-lui service en ache ant un billet de la LOTERIE NATIONALE D'HATI. PLANTS OE F E Si vous voulez rcolter ira rgimes standard il faut planter les drageons du type standard, Choisis spcialement. Un rgime standard vaut en apte-a 4 lgimes de fi palU* ne us vendons les p|„r ts sflections de Grs Michel sur de UittOdt. Histia Panant Co Ltd, Etablissement d'enseignement en progression constante (i uis la date de sa ton-. dation] Succs complet aux'(ol I P derniers examens officiels tvycjL 1V ^ pour lobtentiondubaccalaun A1111 lat — Compltement l'iTOLlI preuve du feu et munie de_ m ., toutes les amliorations mo-vriCirpy dnies, la maison est situe *^>^i*-^ jau flauc de la montagne sur 0 i ~~ lie sommet de laquelle se MllUIIa dresse, protectrice et majestueuse. V Eglise de St. .Grard. Aussi le sjour y est agrable et les coliers faibles de san' t y trouvent le moyen de refaire leurs forces, tout en j poursuivant leurs tude?. Cours classiques ; Cours pratiques au choix; mtiode nouvelle qui tait progresser rapidemeut les attards et les dgnn's des tudes. Les avantages qu'offre la Cuisine Electrique HOTPOINT sont maintenant connus de monde. Mention PROGRS ONUVEAU RHLM NOLVEAV Rhum dlicieux got exquis Prix rduit ALCOOL OtFIttT TOUTE CONCUBiJENCE Claiiin Vierge Chez N. NAZON ^ - Papier blanc Kawas Papier noir Avion vous en convaincre, notre salle d'expoCigaretles KAWAS H|r SR&stsr Si vous n'y croyez pas, fi me z les Cgarettes I^AWAS et vous en convaincu. serez mm Compagnie d'clairage lcctriaue. AVIS AU COMMERCE | H.ili. direCeU, ^SZSmTmm^T' rml U "' Ct vaut la capacit de paiement Joseph Bonnet o du reste actuelle des parents. feflectif a plus que doubl en Les enfants de tous les ges un an. polaires v sont ,cceps.. En y envoyant vos enfants ** c., u ,., su ttzffss&g. ^si^r^ Iconi qui laissera U^TM^!^ •* ce PW lt Steamer t[k9f ^khK^k e i SD' el arrhera Por, ^ u laissera Te mercred?^/ 6 S* .V e l Gay 3 qu,l qui au-Prince "TtiefiSt?^ W et arrivera Porh vus de chambre frigorifique 8 eamer8 SODl ^ n aT Dparts de bewltrk A. bfeamer iCristnho'u i n Ar nua 9" a Pori au-rmee Ste.,oe £ W n ; ilr ,C ? d *ce'"b 1932 1e lldc '932 Steamer Gnayaqm' le 28 c le ^t • '' !" t\ -i c s aec. | e 3 janvier IK'fl JM.H. C. VAN REED *|ent Gnral r M I



PAGE 1

Clment Magloire niRUCT£(jR 1358. RLC AMERICAINE 1358 iELEPHONE N-2242 26 me ANNEE N; 7840 PORT-AU-PRINCE ( HATI) Ct soi! -s ilc>|i rites le la terre qui oui Ion|. mis pomsimi le puis 'ii''r(|i|urnn'iil i .lidcal|,ol Jijui il Pilni '•''liu'iiildoiil nous \i\sus. fe sont les iiiiiiiiiiinii petits, au fond de la sonbre mei|d(\s paa>res,]qoi foideii l'avenir. l'an! III M II \\\ \ —— %  — MEoCubl 7 DECEMBRE 1932' LE GYMKANA DU A STADIUM DESSALINES Rendons tout d'abord hommages la gracieuse Madame Esther Dartigue et Monsieur Andr Chevallier de Puilboreau, animateurs du sport fminin a Port-au-Prince, de nous avoir procur, di)) gaic ^poli. Le speaker annoncer-Ile jet de M" 0 Cheval lier est de 13 m. 35!— Le triomphatrice est ovationne avec frnsie par le public charme. Numro sentionnel: saut manche dernier, le plaisir im%  en hauteur. Les jeunes tilles prvu de voir de belles jeunes filles, dans des exercices sportifs, que leurs fragilits semblaient leur interdite. Ce dimanche quatre dcembre si radieux, si dor (attrape mtorologiste Tippenha 1er) marque un nouvel esprit dans l'ducation del femmj hatienne, Peu peu elle s'atfraiichit de la conception orientale, qui fait de la le mnie une desenchante >, une so r le de poupe mystrieuse et indolente, asservie l'gosme du mle,— ce qui contrarie l'panouissement de ses (acuits.— Le mouvement qui se dessine dans l'ducation de la femme hatienne, procde de la formule grecque de beaut, d'air libre, de souplesse, de puret et d'harmonie, laquelle est revenue la civilisation moderne, dont les gymnases tigurent les palestres athniens, (l'est toute l'humanit qui, dans l'ordre de la beaut corporelle, gagnera celte rnovation. Dans l'ordre moral aussi, car tou tes les grces se tiennent, dans le rel humain. Pendez-vous, vous qui n'avez pas assist la belle tte d' Acadmia dimanche dernier, au Stadium Dessalines. Ce lut un aprs-midi unique de joies saines et fines. Le ciel s'tait rais de la partie, par une suprme galanterie.— Trois heures. Un coup de gong. Et, devant la fouL ra vie, dfile la belle thorie, vert et blanc, des sportives. Elles sont longuement acclames. Et, tout de suite les jeux commencent sous la direction de la charmante Ma dame Dartigue aux joues de laquelle une petite motion met son fard. Jloberl Baussan, embouchant son portevoix (un speaker merveilleux) annonce le premier numro : Exercices de gymnastique sudoise. C'est ralis avec une eurythmie, une grce ingalables, Les deux quipes : capitaine Rene Mangons — Mina Widmaier, arrachent les applaudissements. Et c'est le droulement du programme, sous le signe de la joie.— Course a pied 30 m'res. Lu souple et rapide Aime Powell l'emporte, tenue de prs par Germaine Dehoux. Course de relai 120 mtres. C'est le grand stepple. L'quipe Widmaier est gagnante. Quelle belle vision ofterle notre dileclion. Le speaker Baussan avec un humour de bon aloi annonce le lancement du disque. Deux concurrentes en torrae: Odette Chevallier et Mina Widmaier. Le buste cambr en arrire, puissante et fine comme une nymphe, le bras recourb, en un style ^ impeccable, celle-ci lance le disque: 12 in. 52.— Bravos C'est maintenant le tour d'Odelte Chevallier. Quelle souplesse, quel galbe! Grande, bien jambe, un sourire de chasseresse ses lvres purpurines, la brune aux yeux HrtD.pied en avant, penchant en arrire son beau torse, aux muscles dlicats et forts,— et un mouvement pareil a cewi de l'Artmis du Muse du iutian t lance le rond de !', ont des ailes! souligne le haut parleur Baussan. Celle partie est vivement discute en mes demoiselles Aileen Powell et L. Dehoux qui gagne par 1 m. 2'X Ceux qui n'ont pas vu celle-ci dans ce saut classique, ne sauront jamais ce quec'esi que la grce allie la souplesse. Lancement de poids. Trois lavoriles, animes du dsir de vaincre: Rene Mangons, Aimy Richardson, Ma h m Elles se sourient aimablement. Prs de moi, le Snateurs Pradel, par une heureuse associai ion d'ides, clbre les prestiges des vierges antiques, aux corps embellis et models par les justes exercices, et conclut, sur un mode platonicien : la vertu rclaque le corps humain soit comme un beau temple, afin d'y pouvoir habiter.— Le preuve du poids consacre le triomphe de Mademoiselle Malhon qui l'emporte par (i ra. 78. Ici, un petit renseignement particulier nous permet de noter que Rene M ingons pour paratre ces jeux, ralisa un et fort magnifique, car elle tait handicape par une grippe inopportune. Hon neur au courage malheureux et souriant. Saut en longueur. Qui eul u penser que des jeunes files si dlicates pourraient bondir comme des panthres? Mail nous oubliions, il y a de la panthre dans le sexe dit faible. Mesdemoiselles G. Dehoux, L Richardson, R Powell, A. Powell se sont charges d nous le rappeler. Et, par un bortd merveilleux de 'A m. 90, mademoiselle Aileen Powell a conquis la palme. Baussan, le speaker, en avait perdu la voix. L'ortophonic. parmi le crpuscule amarante, qui tournait au violet, jette les notes voluptueuses, alanguies, d une valse viennoise. Tous les visages sont dtendus. Les hommes ont des gestes caresseurs, dans 1 air,— naturellement, — et le groupe d Acadmia, couch sur la pelouse, en des altitudes plastiques, est simplement idal. La mer, dans le lointain, sourit comme une femme heureuse et nue.Quelque chose d'exquis, se prpare l-bas, dans le coquet chalet du parc. Soudain, Baussan clame : — Vous allez, Mes • dames et Messieurs, admirer Mademoiselle Mina Widmaier dans une danse rvthmique. Accompagne par Chevallier, elle apparat dans une grande robe princesse.en voile rose et gagne Feslrade du tond. La toule lui lait fle. La musique s'aggrave. Et ce sont des pas somptueux d'une grce infinie, une ondoya nce de sylphe, une perfection qui mettait aux tempes une dli cieuse chaleur. La danseuse est si rayonnante qu'on avait l'en vie de lermer les yeux ou de les baisser, comme devant une lumire trop riche : Cloptre debout dans la splendeur du soir Semble un grand oiseau d'or qui guette au loin sa proie... Bnie soit cette jeune fille qui nous dispensa ce plaisir si fin.si dlicat.dans le nant de nos sea sations. Comme disait le saint : Saltauit et placuit Volley-Ball: L'quipe que commande la capitaine Widmaier gagne avec brio la pre : i CEINTURES EN KNEER'S GARAGE Distributeur exclusif pour la Rpublique d'Hati des produits Dupont Cellophane annonce l'arrive d'un stock de Celloplumede couleurs varies Achetez-en pour envelopper vos cadeaux de Nol Le cellophane peut servir taire un grand nombre d'articles tels que chapeaux fw!^'M aCS m ? i,, V lurbans etc ^on Peut oflrir comme cadeaux de Nol et du Jour de l'An. Passez au GARAGE KNEI£R( felle Columbia ) o vous trou^n e A 8 j Cr du ce,lo P 1,:,l,e et oft gratuitement un professeur vousapprendri comment faire divers arlicles Inoi3r&i. M0SderaOi ^ neS, ? *& z au Ma asin voir no d mire mauche.Mais Rene Man• le chi gons( petite star ) avec une fougue juvnile et splen.lide une technique sublile.galisa la parirmee. Mait voici que la lumire du soudcrot.La mer s'assombrit. ,,,, ,.,, , ., ''" s nuages d'une lueur si clal.e en arrachant laie;, e a la,,laule tout I heure so it Iran plaud.ssemeut du public. Rag ., de deuil. C'est l'heure e masse, prcise dans ses touches, elle gavalnisa sa section ; et gagnerait peut-tre la belle.si la nuit qui venait pas de ve lours, ne l'eut inteidite. Certes, Mademoiselle Mina Widmaier avait produit sa valse avec une flinil irrsistible,? mais Melle Rosita Mella : vtue d une robe rouge et noire, volants,— une fleur rouge, pique au ct gauche de ses cheveux de jais, petite, ravissante, d'une joliesse trange, avec • laus son regard ambigu tout le feu de rAiidalousie.l'ut une belle vision renouvele de la Ksmralda. Oh les rythmes de sa flamenca ingale, ses petits talons vaiuqueurs.qu'elle taisait retentir sur le plancher sonore, ses hardiesses iiguues.roudul iIjstribuer les prix. Melle Aline Powell, deux fois laurate, revoit des m lins du Docteur Malhon, aprs dlibration du Comit des.leux.compos (le li;uissan, d'Edouard Laroche, d'Ernest Chauvet.de Stephcn Alexis, le plus beau prix, ofterl par I I Institut Tippenhauer: nue lampe lectrique agrmente d'uu sujet en bron/e.el une magnili! H y a Vingt-cinq ans LF MATIN. / Dcembre 191)7, COMPAGNIE DES POMPIERS LIBRES Portau-Prince.le (i Dec. 1901 Au Chet du matriel ; 'e 'a Compa m %  • En Ville. Mon cher confrre, Je ...'voit qu' l'occasion des funrailles de M' Edmond de Lespinasse les Ateliers de la Hasco ont t. (J'o dre de l< Direction, ferms tout l'aprs-m di de vendredi. C'est un tnm'naie qui va droit au cœur des H firn<, et mus annonce que Son H# in8 "que l'esprit libr des Excellence le Prsident de la m R ean,s <*e cette importante de Rpublique, dans sa sollicitude pour l'œuvre des pompiers libres, nous a fait don ce matin de vingt quatre (24) Compagnie. .. voit que Les Menuailles d'or et d'argent de notre ami le distingu pote Victor Mtn %  • garnitures de tuyaux, deux r Rous vont bienio enrichir la cent ciiiq (20) clapets, deux t belle bibliothque hatienne. Ce cents (20)) ron lel'es pour ( ser a un beau succs de librairie, pompes vapeur, deux (2) s 'nous en croyons !• t lent d*; licat de l'auteur, et l'empressement du public souscrire l'ouvrage. Oui, mais il faut se rappeler qu'une s uitription n'a tout son pris qu' la condition de se prsenter rubssur ongle. I i douzaiues de haches et deux (2) jeux de bannis poar nos malt*. i Veuillez prendre livraison de ces arlicles immdiatement ri en passer critures conformes. L est l'occasion pour nous de rendre un clatant homvoit qu'a J gymkana de diii ([ i. li Due mdaille d'argent, don du mage la bonne volont du Ministre des All.iires Etrange* res de France, par le truchement de l'Alliance Franaise d'Hati Le Snateur Pradel offre Mademoiselle Chevallier, Malhon. Powell, trois magnifiques ongliers, ses prix, qu'il accompagne d'un baiser... paternel.Le Ipeaker Baussan,infatigable prie tout le Club Acadmia de se ^na.u esses.nge.nues,. ondulaprsenter et chacune de ces tion bouleversa,! te et slyl.see.de gracieuses jeu ,es Mlle, on offre sa fine personne,libre et ,,.,„, „„ prsu.t.que Mme Ks.her l)a, ouge cente, que le sembla,! oftnr a I llgue qua|ife| (|ans S()n , %  la vie la lumire du soir.dans savoureux, de Itemembrunce UU n I fp'irrvS!T n "P • \ Ce Sl ta il,(l Gfnka?a.Le Quelle rvlation prestigieuse public applaudi! longuement les 2!££ le i r ? -S? d mi SI,or,irs M|,K E ^ h Dartigue nicaine I Cest toute I Espagne, et Andr Cheval ier qui vienpnse de romantisme, de ca„tnt de dresser au Foin R dence lyriques, de spiritualisme, mme dans les gestes secondaires, qui sextrio isail par la danse inoue de Melle Rosita Mella.qui inclinerait un athe bnir Dieu.pour avoir mis sur la terre de si charmantes danseuses pour la dileclion des hommes. Quels applaudissements Messeigneurs, montrent vers elle, quand elle eut finie sa danse en tendant vers la foule ses mains pati iciennes.en un geste exquis Elle fut bisse. Elle se dpassa. Inoue... Chef de l'I-'.lid de nous accorder Son haut uppui dans l'accomplissement de l'importante mission (/ne nous nous imposons. A(/re:, mon cher confrre. l'expression de nos meilleurs sentiments. Le Commandant, Louis ETHEART m m.H'che, le service d'ordre i fonctionn la s&tis'arlion gn/Aale, g are au taire et au tu -t rie lieutenant (ou capitaine.*) Mont-Rosier. Pau un dsordr, pas le plus petit em ombreme it lplorer. C-la fait a?M dou'i honneur au publ c, mais ne trouvez-vous pas nue cela hit aussi bellement honneur au do gl du brillant officier? Loterie i\iu> o'uvre rayonnante, appele J ? Ur !; im de ,, * .tyP 08 . Mon i rnover I esprit et le corpi d ) i s elir ,, /'. nu,,,(1 v,,lt T. vient de notre jeunesse fminine aenricftir" en dormant. Voici v v v I comment cela s'est pass. Mon... voil que l'on perd son lemp* litre les magasin* quand on dsire s'acheter un bibelot rare, an belle crav.ile, des chemises I et des chapeaux pour hommes (ou pour lemmes. un parfum %  T . i dernier cri. des soie les, des caJN tlOIlle l '' U1X (,e lin d a n e Allez donc j directe meut la Maison Ren Lnfontant, No. 1718 rue du MiB B in de l'Etat, o vous attend I accueil le plus engagf&nt. Le Malin est l'ordre du Ce n eut pas seulement chez nous que le piano est dlaiss, lui France aussi Mais au pays du bon got et de la saine trasieur Volcy qui est chel d'une nombreuse famille, et qui au surplus sait apprcier en gourme! la dinde de Nol, se demandait un peu dsol coin... voit qu' HaitiJoarna" , sous la signature d'Ed. M r. co nmarule Monsieur Moli's, le directeur du S N. F A la peychologis du milieu. C'est | u depuis longtemps. E Imon I. a preuve que Vlorfils n boil q te me. I la re lace a ses responsa, e cockfa j, |ai| u Barbattort. dition, on q revient, ainsi qu'en • i ls el %  r v 1 LM 0 ll,UM J1 ,a Na "tmoigne cet articule! que nous,, v,, . quand lui vint l'id e lumibats : LA extragons dtm Journal des D[***,* e se 8e rrer lul |,eu ,e j ventre et de s acheter un coupon de la Loterie Nationale. Le cou pon en question s'est d fol in gu dimanche, et a rapport sou proprilaire la bagatelle de six cents balles. Une fortune, comme vous voyez. Mais c'est ici que commence |embarras de l'heureux gagnant. Il hsite sur l'emploi taire de son argent En attendant de prendre une dcision,il vient de se payer un billet entier du prochain tirage de la Loterie Sationale, cl, vieux P Depuis quelque temps, un mouvement de raction trs net se dessine et le piano reprend lentement mais srement sa place d'honneur. La musique que l'on fait soi mme procure ) rcidiviste, ne se propose, rien des satisfactions et des joies m ()i, > s q ue d'enlever, celle lois, dont le charme ne se djseule e 8 ro ? ,ot L'apptit, Volcy, Relai avec ballon .loyeusets. Passe de ballon entre les jambes. Foules lgres des jeunes filles, ruisselantes de saines sueurs dans une course gnrale. Equipe Mina Widmaier, vainqueur.Francs rires de la course aux œufs, dsopilante. El,, pour finir, comme dans les brillantes revues, un exercice gnral de la troupe que debout la foule acclame. Mais Chevallier ne voulait pas qu'il tut dit que seul le sexe lai ble devait figuier dans les jeux pas. Le piano ne dpend pas J vient,n'esl-ce pas, en mangeant. inaugurateurs d Acadmia . J d'une mode phmre, mais r{ Il rclame deux gentlemeu qui, pond un besoin prolond et nill nlrtl ,Irt dans une brouelte.nvaliseraient constant; il est l'orchestre d'une I, l MPItF MAI de rapidit.avec la charge pr.'personne, l'instrument fonda[UULl IttuiTlu .'flrtlL cieuse d'une jeune fille. Ernest, mental par excellence, le seul Chauvel.dsign pour concourir j qui permette, au lover de chaavec le Colonel Little, de l'Oc-. cun, la reproduction intgrale cupalion, s'esbigna. Audanl et de l'harmonie. Haig furent requis. Gracieusement ils prirent les brouettes o s'installrent les toiles Aline Powell et Mina Widmaier. Audanl gagna premirement avec Melle Powell et deuximement avec la gracieuse Mina Widmaier, sous les bravos de la fouE On sait que l'lude du piano est aussi ncessaire pour un enfant que d'apprendre lite et crire, et aucune demeure, de la plus modeste la plus luxueuse, ne saurait s'en passer. Il faut applaudir la vogue renaissante du piano. Idal rhum AUX ROY 30 annes de succs. — %  > 4 w RE: ss (Point Ancha ) / Tourne d'exposition Les pjrteurs^ de cartes blanches pour >a visite de l'exposition du S/S"Point Anchai sont pris (te bien vouloir noter que vu le retard du bateau qoi n'arrivera que le huit raidi, l'heure de leur rception b >rd est jrenvove ;ni jour i vant. i c'est dire l e 9d em > 1932 (de 9 a.m. 5 p.ra. L-s cirleigris s srontnc' nies a l'heure raemionne. Port-auPrince, le dcera bra 1932. A. de MATTEIS cv C Agent! G; .-..ux. UNE QUESTION DO M AIIN AU OfoWFHMr BES FINANCES Ayant promis d'entretenir nos lecteurs de l'arrt de (ledits qui vient d'tre pris en faveur d'une certaine quantit de titres C. destine rechange des obligations del C'" X 1 des (lliemins de 1er d'Ilaili, nous prio is le Dparterrjenl des Qnauc s de bien vouloir laire connatra au public le dcompte comme suit des 92 mille ,~>S gourdes .W icenlimes qui font l'objet du paragraphe a de l'arrt : • [\. La quantit d'obi i calions du Chemin de 1er destines a l'change envisag par l'arrt; -yJll, L'tat des oprations d ccliangc obligations contre titres C d| effectues depuis l'arrange ment de 11)21; III. La quantit d'obligations srie C tirer du Compte dit de l lacement en vue de cet change. I\'. Il voudra bien, en mme temps, fane connatre iuci rapport exfi e ntre ce redit et les crdits budgtaiI ( res annuels dj aQecies au service de l'mission totale d s litres i^. /\& JtfTlPJg^opp/tESSJOiiim Su .;UKCUK nt iiuiii.UAt t gurlion ,u U.I Globules Rbaud I R*iultttniTv<-i;icux,urvrenBUma>M Toutm I.irmu-t OtmanOte Htlt.CI H %. UALIOROUX, 17, Ku Victor HIIJ* | ff|MMlBM \fi ff


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/07172
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Wednesday, December 07, 1932
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:07172

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
Clment Magloire
niRUCT(jR "
1358. RLC AMERICAINE 1358
iELEPHONE N-2242
26 me ANNEE N; 7840
PORT-AU-PRINCE (HATI)
Ct soi! -s ilc>|i rites le la terre
qui oui Ion|.mis pomsimi le puis
'ii''r(|i|urnn'iili.lidcal|,ol Jijui il
Pilni '''liu'iiildoiil nous \i\sus. fe
sont les iiiiiiiiiiinii petits, au fond
de la sonbre mei|d(\s paa>res,]qoi
foideii l'avenir.
l'an! III M II \\\ \

MEoCubl 7 DECEMBRE 1932'
LE GYMKANA
DU
A
STADIUM DESSALINES
Rendons tout d'abord hom-
mages la gracieuse Madame
Esther Dartigue et Mon-
sieur Andr Chevallier de
Puilboreau, animateurs du
sport fminin a Port-au-Prin-
ce, de nous avoir procur, di-
))
gaic ^poli. Le speaker an-
noncer-Ile jet de M"0 Cheval lier
est de 13 m. 35! Le tri-
omphatrice est ovationne
avec frnsie par le public
charme.
Numro sentionnel: saut
manche dernier, le plaisir im- en hauteur. Les jeunes tilles
prvu de voir de belles jeu-
nes filles, dans des exercices
sportifs, que leurs fragilits
semblaient leur interdite. Ce
dimanche quatre dcembre
si radieux, si dor (attrape
mtorologiste Tippenha 1er)
marque un nouvel esprit dans
l'ducation del femmj ha-
tienne, Peu peu elle s'at-
fraiichit de la conception
orientale, qui fait de la le m-
nie une desenchante >, une
sorle de poupe mystrieuse
et indolente, asservie l'-
gosme du mle, ce qui con-
trarie l'panouissement de ses
(acuits. Le mouvement qui
se dessine dans l'ducation
de la femme hatienne, pro-
cde de la formule grecque
de beaut, d'air libre, de sou-
plesse, de puret et d'harmo-
nie, laquelle est revenue la
civilisation moderne, dont
les gymnases tigurent les pa-
lestres athniens, (l'est toute
l'humanit qui, dans l'ordre
de la beaut corporelle, ga-
gnera celte rnovation. Dans
l'ordre moral aussi, car tou -
tes les grces se tiennent, dans
le rel humain.
Pendez-vous, vous qui n'a-
vez pas assist la belle tte
d' Acadmia dimanche der-
nier, au Stadium Dessalines.
Ce lut un aprs-midi unique
de joies saines et fines. Le
ciel s'tait rais de la partie,
par une suprme galanterie.
Trois heures. Un coup de
gong. Et, devant la fouL ra
vie, dfile la belle thorie,
vert et blanc, des sportives.
Elles sont longuement accla-
mes. Et, tout de suite les
jeux commencent sous la di-
rection de la charmante Ma
dame Dartigue aux joues de
laquelle une petite motion
met son fard. Jloberl Baus-
san, embouchant son porte-
voix (un speaker merveilleux)
annonce le premier numro :
Exercices de gymnastique
sudoise. C'est ralis avec
une eurythmie, une grce in-
galables, Les deux quipes :
capitaine Rene Mangons
Mina Widmaier, arrachent les
applaudissements. Et c'est le
droulement du programme,
sous le signe de la joie.
Course a pied 30 m'res. Lu
souple et rapide Aime Powell
l'emporte, tenue de prs par
Germaine Dehoux. Course de
relai 120 mtres. C'est le
grand stepple. L'quipe Wid-
maier est gagnante. Quelle
belle vision ofterle notre
dileclion. Le speaker Baussan
avec un humour de bon aloi
annonce le lancement du
disque. Deux concurrentes en
torrae: Odette Chevallier et
Mina Widmaier. Le buste
cambr en arrire, puissante
et fine comme une nymphe,
le bras recourb, en un style ^
impeccable, celle-ci lance le
disque: 12 in. 52. Bravos
C'est maintenant le tour d'O-
delte Chevallier. Quelle sou-
plesse, quel galbe! Grande,
bien jambe, un sourire de
chasseresse ses lvres pur-
purines, la brune aux yeux
HrtD.pied en avant, penchant
en arrire son beau torse, aux
muscles dlicats et forts,
et un mouvement pareil a ce-
wi de l'Artmis du Muse du
iutiant lance le rond de
!',
ont des ailes! souligne le haut
parleur Baussan. Celle partie
est vivement discute en mes
demoiselles Aileen Powell et
L. Dehoux qui gagne par 1
m. 2'X Ceux qui n'ont pas vu
celle-ci dans ce saut classique,
ne sauront jamais ce quec'esi
que la grce allie la sou-
plesse.
Lancement de poids. Trois
lavoriles, animes du dsir de
vaincre: Rene Mangons,
Aimy Richardson, Ma h m
Elles se sourient aimable-
ment. Prs de moi, le Sna-
teurs Pradel, par une heureu-
se associai ion d'ides, clbre
les prestiges des vierges anti-
ques, aux corps embellis et
models par les justes exer-
cices, et conclut, sur un mo-
de platonicien : la vertu rcla-
que le corps humain soit
comme un beau temple, afin
d'y pouvoir habiter. Le
preuve du poids consacre le
triomphe de Mademoiselle
Malhon qui l'emporte par (i
ra. 78. Ici, un petit renseigne-
ment particulier nous permet
de noter que Rene M ingons
pour paratre ces jeux, ra-
lisa un et fort magnifique,
car elle tait handicape par
une grippe inopportune. Hon
neur au courage malheureux
et souriant.
Saut en longueur. Qui eul
u penser que des jeunes fil-
es si dlicates pourraient
bondir comme des panthres?
Mail nous oubliions, il y a de
la panthre dans le sexe dit
faible. Mesdemoiselles G. De-
houx, L Richardson, R Po-
well, A. Powell se sont char-
ges d nous le rappeler. Et,
par un bortd merveilleux de
'A m. 90, mademoiselle Aileen
Powell a conquis la palme.
Baussan, le speaker, en avait
perdu la voix.
L'ortophonic. parmi le cr-
puscule amarante, qui tournait
au violet, jette les notes volup-
tueuses, alanguies, d une valse
viennoise. Tous les visages sont
dtendus. Les hommes ont des
gestes caresseurs, dans 1 air,
naturellement, et le groupe
d Acadmia, couch sur la pe-
louse, en des altitudes plasti-
ques, est simplement idal. La
mer, dans le lointain, sourit
comme une femme heureuse et
nue.Quelque chose d'exquis, se
prpare l-bas, dans le coquet
chalet du parc. Soudain, Baus-
san clame : Vous allez, Mes
dames et Messieurs, admirer
Mademoiselle Mina Widmaier
dans une danse rvthmique. Ac-
compagne par Chevallier, elle
apparat dans une grande robe
princesse.en voile rose et gagne
Feslrade du tond. La toule lui
lait fle. La musique s'aggrave.
Et ce sont des pas somptueux
d'une grce infinie, une ondo-
ya nce de sylphe, une perfection
qui mettait aux tempes une dli
cieuse chaleur. La danseuse est
si rayonnante qu'on avait l'en
vie de lermer les yeux ou de
les baisser, comme devant une
lumire trop riche :
Cloptre debout dans la splendeur
du soir
Semble un grand oiseau d'or qui
guette au loin sa proie...
Bnie soit cette jeune fille qui
nous dispensa ce plaisir si fin.si
dlicat.dans le nant de nos sea
sations. Comme disait le saint :
Saltauit et placuit !
Volley-Ball: L'quipe que
commande la capitaine Wid-
maier gagne avec brio la pre:
i CEINTURES
EN
KNEER'S GARAGE
Distributeur exclusif pour la Rpublique d'Hati
des produits Dupont Cellophane
annonce l'arrive d'un stock de Celloplumede couleurs varies
Achetez-en pour envelopper vos cadeaux de Nol Le cellophane
peut servir taire un grand nombre d'articles tels que chapeaux
fw!^'MaCS, .m?i,,Vlurbans'etc' ^on Peut oflrir comme ca-
deaux de Nol et du Jour de l'An.
Passez au GARAGE KNEIR( felle Columbia ) o vous trou-
^neA8 jCr du ce,loP1,:,l,e et oft gratuitement un professeur
vousapprendri comment faire divers arlicles
Inoi3r&i.M0SderaOi^neS, ?*&z au Maasin voir no! d-
mire mauche.Mais Rene Man- le chi
gons( petite star ) avec une
fougue juvnile et splen.lide une
technique sublile.galisa la par-
irmee.
Mait voici que la lumire du
sou- dcrot.La mer s'assombrit.
,,,, ,.,, ____. , ., ''"s nuages d'une lueur si cla-
l.e en arrachant laie;, e a la,,- laule tout I heure so it Iran ,
plaud.ssemeut du public. Ra- g., de deuil. C'est l'heure e
masse, prcise dans ses tou-
ches, elle gavalnisa sa section ;
et gagnerait peut-tre la belle.si
la nuit qui venait pas de ve
lours, ne l'eut inteidite.
Certes, Mademoiselle Mina
Widmaier avait produit sa val-
se avec une flinil irrsistible,?
mais Melle Rosita Mella : vtue
d une robe rouge et noire,
volants, une fleur rouge, pi-
que au ct gauche de ses che-
veux de jais, petite, ravissan-
te, d'une joliesse trange, avec
laus son regard ambigu tout le
feu de rAiidalousie.l'ut une belle
vision renouvele de la Ksm-
ralda. Oh les rythmes de sa
flamenca ingale, ses petits
talons vaiuqueurs.qu'elle taisait
retentir sur le plancher sonore,
ses hardiesses iiguues.roudul i-
Ijstribuer les prix. Melle Aline
Powell, deux fois laurate, re-
voit des m lins du Docteur Ma-
lhon, aprs dlibration du Co-
mit des.leux.compos (le li;uis-
san, d'Edouard Laroche, d'Er-
nest Chauvet.de Stephcn Alexis,
le plus beau prix, ofterl par
I I Institut Tippenhauer: nue lam-
pe lectrique agrmente d'uu
sujet en bron/e.el une magnili-
! H y a
Vingt-cinq ans
Lf Matin. / Dcembre 191)7,
COMPAGNIE DES
POMPIERS LIBRES
Portau-Prince.le (i Dec. 1901
Au Chet du matriel
;'e 'a Compa m
En Ville.
Mon cher confrre,
Je
...'voit qu' l'occasion des fu-
nrailles de M' Edmond de Les-
pinasse les Ateliers de la Hasco
ont t. (J'o dre de l< Direction,
ferms tout l'aprs-m di de ven-
dredi. C'est un tnm'naie qui va
droit au cur des H firn<, et
mus annonce que Son H# in8"que l'esprit libr des
Excellence le Prsident de la mRean,s <*e cette importante
de
Rpublique, dans sa sollici-
tude pour l'uvre des pom-
piers libres, nous a fait don
ce matin de vingt quatre (24)
Compagnie.
.. voit que Les Menuailles
d'or et d'argent de notre ami
le distingu pote Victor Mtn
garnitures de tuyaux, deux r Rous vont bienio enrichir la
cent ciiiq (20) clapets, deux t belle bibliothque hatienne. Ce
cents (20)) ron lel'es pour ( sera un beau succs de librairie,
pompes vapeur, deux (2) s'nous en croyons ! t lent d*-
; licat de l'auteur, et l'empresse-
ment du public souscrire
l'ouvrage. Oui, mais il faut se
rappeler qu'une s uitription n'a
tout son pris qu' la condition
de se prsenter rubssur ongle.
Ii douzaiues de haches et deux
(2) jeux de bannis poar nos
malt*.
i Veuillez prendre livraison
de ces arlicles immdiatement
ri en passer critures confor-
mes.
L est l'occasion pour nous
de rendre un clatant hom-
voit qu'a j gymkana de di-
ii ([
i. li
Due mdaille d'argent, don du mage la bonne volont du
Ministre des All.iires Etrange*
res de France, par le truche-
ment de l'Alliance Franaise
d'Hati Le Snateur Pradel offre
Mademoiselle Chevallier, Ma-
lhon. Powell, trois magnifiques
ongliers, ses prix, qu'il accom-
pagne d'un baiser... paternel.Le
Ipeaker Baussan,infatigable prie
tout le Club Acadmia de se
^na.u esses.nge.nues,. ondula- prsenter et chacune de ces
tion bouleversa,! te et slyl.see.de gracieuses jeu ,es Mlle, on offre
sa fine personne,libre et ,,.,, prsu.t.que Mme Ks.her l)a, -
ouge
cente, que le sembla,! oftnr a I llgue qua|ife| (|ans S()n
la vie la lumire du soir.dans savoureux, de Itemembrunce
UUnIfp'irrvS!Tn"- P \ Ce-Sl ta 'il,(l" Gfnka?a.Le
Quelle rvlation prestigieuse public applaudi! longuement les
2!lei r ? -S? dmi SI,or,irs M|,K' E^h" Dartigue
nicaine I Cest toute I Espagne, et Andr Cheval ier qui vien-
pnse de romantisme, de ca- tnt de dresser au Foin R
dence lyriques, de spiritualis-
me, mme dans les gestes se-
condaires, qui sextrio isail par
la danse inoue de Melle Rosita
Mella.qui inclinerait un athe
bnir Dieu.pour avoir mis sur la
terre de si charmantes danseuses
pour la dileclion des hommes.
Quels applaudissements Mes-
seigneurs, montrent vers elle,
quand elle eut finie sa danse en
tendant vers la foule ses mains
pati iciennes.en un geste exquis !
Elle fut bisse. Elle se dpassa.
Inoue...
Chef de l'I-'.lid de nous accor-
der Son haut uppui dans l'ac-
complissement de l'importan-
te mission (/ne nous nous
imposons.
A(/re:, mon cher confrre.
l'expression de nos meilleurs
sentiments.
Le Commandant,
Louis ETHEART
m
m.H'che, le service d'ordre i
fonctionn la s&tis'arlion g-
n/Aale, g are au taire et au tu -t
rie lieutenant (ou capitaine.*)
Mont-Rosier. Pau un dsordr,
pas le plus petit em ombreme it
lplorer. C-la fait a?M dou'i
honneur au publ c, mais ne
trouvez-vous pas nue cela hit
aussi bellement honneur au
do gl du brillant officier?
Loterie
i\iu> o'uvre rayonnante, appele J?Ur' !;im de,,,* .tyP08. Mon-
i '
rnover I esprit et le corpi d ) i s!elir- ,,/'.nu,,,(1 v,,ltT. vient de
notre jeunesse fminine aenricftir" en dormant. Voici
v v v I comment cela s'est pass. Mon-
... voil que l'on perd son lemp*
litre les magasin* quand on
dsire s'acheter un bibelot rare,
an belle crav.ile, des chemises
I et des chapeaux pour hommes
(ou pour lemmes. un parfum
-T i dernier cri. des soie les, des ca-
JN tlOIlle 'l'' U1X (,e lin d'an*e- Allez donc
j directe meut la Maison Ren
Lnfontant, No. 1718 rue du Mi-
Bb in de l'Etat, o vous attend
I accueil le plus engagf&nt.
Le Malin est l'ordre du
Ce n eut pas seulement chez
nous que le piano est dlaiss,
lui France aussi Mais au pays
du bon got et de la saine tra-
sieur Volcy qui est chel d'une
nombreuse famille, et qui au
surplus sait apprcier en gour-
me! la dinde de Nol, se de-
mandait un peu dsol coin-
... voit qu' HaitiJoarna" ,
sous la signature d'Ed. M r.
co nmarule Monsieur Mo- li's,
le directeur du S N. F A la
peychologis du milieu. C'est | u
depuis longtemps. E Imon I. a
preuve que Vlorfils n boil q te
me. I la re lace a ses responsa- ,e cockfaj, |ai| ,u Barbattort.
dition, on q revient, ainsi qu'en ils'el ',r'v1LM"0.ll,UM' J1 ,a Na"-
tmoigne cet articule! que nous,, v,,. quand lui vint l'id
e lumi-
bats :
LA
extragons dtm Journal des D- [***,* .e. se. 8e.rrer lul |,eu ,e
j ventre et de s acheter un coupon
de la Loterie Nationale. Le cou
pon en question s'est d fol in gu
dimanche, et a rapport sou
proprilaire la bagatelle de six
cents balles. Une fortune, com-
me vous voyez. Mais c'est ici
que commence |embarras de
l'heureux gagnant. Il hsite sur
l'emploi taire de son argent
En attendant de prendre une
dcision,il vient de se payer un
billet entier du prochain tirage
de la Loterie Sationale, cl,vieux
P
Depuis quelque temps, un
mouvement de raction trs net
se dessine et le piano reprend
lentement mais srement sa
place d'honneur. La musique
que l'on fait soi mme procure ) rcidiviste, ne se propose, rien
des satisfactions et des joies 'm()i,>sque d'enlever, celle lois,
dont le charme ne se djseule ,e 8ro? ,ot- L'apptit, Volcy,
Relai avec ballon .loyeusets.
Passe de ballon entre les jam-
bes. Foules lgres des jeunes
filles, ruisselantes de saines
sueurs dans une course gnrale.
Equipe Mina Widmaier, vain-
queur.Francs rires de la course
aux ufs, dsopilante. El,, pour
finir, comme dans les brillantes
revues, un exercice gnral de
la troupe que debout la foule
acclame.
Mais Chevallier ne voulait pas
qu'il tut dit que seul le sexe lai
ble devait figuier dans les jeux pas. Le piano ne dpend pas J vient,n'esl-ce pas, en mangeant.
inaugurateurs d Acadmia . J d'une mode phmre, mais r- {------
Il rclame deux gentlemeu qui, pond un besoin prolond et nill nlrtl,-Irt
dans une brouelte.nvaliseraient constant; il est l'orchestre d'une I, l MPItF MAI
de rapidit.avec la charge pr.'personne, l'instrument fonda- [UULl IttuiTlu .'flrtlL
cieuse d'une jeune fille. Ernest, mental par excellence, le seul '
Chauvel.dsign pour concourir j qui permette, au lover de cha-
avec le Colonel Little, de l'Oc-. cun, la reproduction intgrale
cupalion, s'esbigna. Audanl et de l'harmonie.
Haig furent requis. Gracieuse-
ment ils prirent les brouettes
o s'installrent les toiles Aline
Powell et Mina Widmaier. Au-
danl gagna premirement avec
Melle Powell et deuximement
avec la gracieuse Mina Wid-
maier, sous les bravos de la fou-
E
On sait que l'lude du piano
est aussi ncessaire pour un en-
fant que d'apprendre lite et
crire, et aucune demeure, de
la plus modeste la plus lu-
xueuse, ne saurait s'en passer.
Il faut applaudir la vogue re-
naissante du piano.
Idal rhum
AUX ROY
30 annes de succs.
> 4 w
' RE: ss (Point Ancha )
/ Tourne d'exposition
Les pjrteurs^ de cartes
blanches pour >a visite de
l'exposition du S/S"Point An-
chai sont pris (te bien vou-
loir noter que vu le retard
du bateau qoi n'arrivera que
le huit raidi, l'heure de
leur rception b >rd est
jrenvove ;ni jour i vant.
i c'estdirele 9d em > 1932
(de 9 a.m. 5 p.ra.
L-s cirleigris s srontnc-
' nies a l'heure raemionne.
Port-auPrince, le dcera
bra 1932.
A. de MATTEIS cv C
Agent! G; .-..ux.
UNE QUESTION DO'MAIIN AU
OfoWFHMr BES FINANCES
Ayant promis d'entretenir
nos lecteurs de l'arrt de
(ledits qui vient d'tre pris
en faveur d'une certaine quan-
tit de titres C. destine re-
change des obligations del
C'" X1 des (lliemins de 1er
d'Ilaili, nous prio is le Dpar-
terrjenl des Qnauc s de bien
vouloir laire connatra au pu-
blic le dcompte comme suit
des 92 mille ,~>S gourdes .W
icenlimes qui font l'objet du
paragraphe a de l'arrt :
[\. La quantit d'obi i ca-
lions du Chemin de 1er des-
tines a l'change envisag
par l'arrt;
-yJll, L'tat des oprations
d ccliangc obligations con-
tre titres C d| effectues
depuis l'arrange ment de 11)21;
III. La quantit d'obliga-
tions srie C tirer du
Compte dit de l'lacement en
vue de cet change.
I\'. Il voudra bien, en
mme temps, fane connatre
iuci rapport exfientre ce
redit et les crdits budgtai-
I
(
res annuels dj aQecies au
service de l'mission totale
d s litres i^.
/\& JtfTlPJg^opp/tESSJOiiim
Su.;Ukcuk nt iiuiii.UAt t gurlion ,u U.I
Globules Rbaud I
R*iultttniTv<-i;icux,urvrenBUma>M
Toutm I- .irmu- -t OtmanOte Htlt.CI H
%. UALIOROUX, 17, Ku Victor Hiij*
| ff|MMlBM \fi ff
*


PAQS 2
LE M. TIN 7 Dcembre Ml
MUIIii
our gagner de Gdes 50,^NOUVELLES
Gdes 3.000 et au-dessus,? Bt Lt
\ccouiez, accourez tous au
RHUM SARTHE
Angle des rues du Quai
et Traversiez
LES GEttRMB CHINOIS I
ET LA b. >U. W.J
Wfc*hington.-U lgation de
I Chine a publi une dpche: de
I 15 onraux^chiDOis la &.u.i>.
4 dcembre I *\ quTu D admettent pas
Paris.- L'n accord commer ne le prtexte d'organiser la
cialfut sign hier entre la France, 1 Mnd honrie existe . Les gne-
cialfut sign hier entre la France, 1 M,nd houne existe . Les geuc
la Belgique et le Luxembourg. Mr Doumergue, ancien Prsi- le ,aineux Machansan y Suping- J
dent de la Rpublique est rentr wen, dclare** qu 1* rtswieroni f
( in-laldy
DEMAIN SOIR
Le beau film |
Dans l'Ombre du Harem
avec Lon Malhol et Louise Lagrange
,i ,re n,5o ; Balcon l,0o
Jusqu'au 31 Dcembre, en effet
out acheteur de '
CACHET
de *OV|. " lMl na,s lJM,U ,.;' Il v.
Genve MM.Herriot et N C na ion el qne.un million de v,
Donald nammient, dans une |OBtiMS chinois se bat en
wremire conversation, corn* contre le Japon. Ils all'guem
Pren7sergageralacontrence que plus de 50,000 personne,
cinq.' innocentes ont t saaawin*
Berlin. Le cabinet von par \ts japonais. ,
Schlricher est d< nuivemenl Ls fonctionnaires du, gon-j
eonatittt. I e nouveau Chance- Ve nement lonais a Tokvo ont }
I lier serait dcid dissoudre le dmenti avec ind.g-aiion la no
r AAta r.rA, V Ueichstagen ca d'np position des ch,noise accusant les japonj s
D'OR GOLD SEAL I oationaui so.ial.sUs. Des ba* d'aVoir afsassin plus de oO.OOO
-. ortiiSV nrn REAL lgarrcs el des scnes d,e plll8ge Paonnes en Chine.
CACHET ROUGIS, RED SEAL j* duisireDt daDS les quar- ,
recevra GRATIS pour chaque caisse ,un billetI japr
du
u Grand Sweepstake
THE IIDEPEUIWCE PUTE
(tiers Est de Berlin.
Londres Suivant le plan
1 labor par le sous-Secrtaire
ECHOS
C'estdemain inatin,annou-l
ce-t-on,que le Prsident Vin-1
I Amicale
1 du Sminaire
LE DIFFEREND SINO-JAPONMS
RENVOYE
tUbor par le ^f"'^ 1 Genve.- Le conseil de la
d'Etal, au cas ou les BMWi J_nnvoy l'Assemble
re.use.aient d'accorder un non- j Ligu^JgJJ SJno.
veau moratoire, la brande-Bre- la dlscusslo""ncl r Assembla
mission Lytton tant accept en
gnral saut par le Jupon. En-
core que les grandes puissances
paraissent craindre nn mouve-
ment pour l'application des
anctions, la croyance gnrale
est qu'elles peuvent bloquer
toute action positive.
Eno garde
libres les intestins
De mme que vous nettoyez vos dents,
que vous vous laveTta figure et les mains,
de mme il faut nettoyer vos intestins
rgulirement. Une faon sure, efficace,
rgulire, simple, c'est de boire un verra
de ENO'S "Fruit Sait" le matin ou le sour.
Mais exiger toujours ENO.
-
ENO S
FRUIT SALT
cent quittera pour les Cayes
qui se prparent lui laire
une belle rception.
A Ptionville dsordre
eu Tribunal de Paix : portes
fermes brutalement pai des
individus ayant des attaches
avec un juge du dit tribu-
nal, qui se prtend ls. La
population espre que le
Dpartement de la Justice
mettra un peu d'oidre dans
ce gchis.
La D. G. T. P.va entre
prendre la ralisation d'un
grand projet de rfection des
rouus publiques.
Le 15 dcembre prochain
uu concours sera ouvert
la Direction du Service de
l'Enseignement professionnel
pour l'attribution du e char-
ge de professeur l'Ecole I
Industrielle de St Marc. N'y!
pourront participer que les.
diplmes de la 4me anne*
de l'Ecole Elie Dubok
De nombreuses jeunes
tilles de Dotre socit ont
produit leurs demandes u'tre
admises dans le Club-Spor*
lit fminin Acadmia Le
mouvement rayonne.
Le 2 janvier prochain.
gran 1 swepstake au l'an
American Field. Le premier
lot de cette course dpassera
certainement MO dollar*.
La lte de La jehe
dim.iche dernier au lliallo
a eu un plein succs.
La question des dettes
de guerre envers l'Amrique
est entre dans une phase
critique. L'Angleterre ne pour-
ia pas payer. La France peut,
mais suivra Pattitudeanglaise
par solidarit. Clu'en sortira-
l-il ?
Les Rvrends Pres du
Saint-Esprit et l'Amicale des
Anciens Elves du Sminaire
tout chanter, eu la Chapelle
du Collge, le lundi 12 cou-
rant, huit heures du matin,
un Service de Requiem, eu
mmoire de Me Edmond de
mes prvues. Le solde de sa
dette par changess'chelonnant
sur douze mois,
Leningrad. Le Gnral No-
bile dirige actuellement laons
traction d'une lloitille de diri-
geables pour le Gouvernement
Sovitique.
Washington. Mr Hoover
adressa au Congrs un mesages
relatif aux dettes.
Mexico. Cinq mille ch-
meurs de Vera-Cruz tentrent
de prendre d'assaut le palais
Gouvernemental.
LA LOI VOLSTEAD A LA CHAMBRE
vice-^pr"
les autres
Les marais
salants
kh
W.sh nglon Le
sident lu Garner et
Un arrt de crdit a t pris
mmoire ae MHnwai sideni lu Garner et les autres I "" "lettre a cns .
Lespinasse, de son vivant le f d dmocrates du OoiH^lT^SJS^^wSSt
dvoie Prsident de l'Associa- prseul fc ta Commiesion} gjA^SStoSK
judiciaire du Congrs "jj^W^JSSid ces endroits
le la proposition amende de la | ne s jap |f produclion du
sel marin.La D. G T. P. qui les
a choisis est videmment mieux
renseigne que nous. Les tech-
niciens savent pourquoi ils ont
dsign Saltioa el Fort Liber-
l.
JOUISSEZ DU LUXE
DE CE SAVON BLANC
PARFUM
LUX
SAVON DE TOILETTE
DLICATEMENT PARFUM.
tlon.
Les RR. PP. et l'Arnica
prient les Anciens Elves du constitution qui modihe la pro-
Sminaire, leurs familles et hibition. Ce projet sera proba;
les amis du Coll0e de bien blement considr 1 ouverture
"u assister cette pieuse ,du Cog.< .j dcanibre La
Y, 'proposition Garner dit. La pre-
crmonie ,J^ u de rarli 10 des
port-au-Prince, le t. d. '
cerabre 1932.
MOHR & LAURIN, P. O. BOX.M D stributeurs
Rue Roux et du Cer.tie, Poitou-Prince.
ASTHME
Oppression, Catarrhe,
SufTocationt,
Toux nerotuiis.
Ourlaon certain* par le*
CIGARETTES CLRY
u POUDRE CLRY
Dr CLtRV. lt, Ru* Ht Maubwp, PARIS.*
Mais nous nous demandons
pourquoi on n'a pas pens
plutt restaurer les marais
salants de Baie de Henn, des
Gonaves et de Grande Saline
que les rcents raz de mare
PETITE CHRONIQUE
CINEGRAPWQUE
amendements est rapporte. La
deuxime partie de cet article ne
sera effective qu'aprs avoir t
ratifie comme amende par la
j Constitution.
LE CANAL DE PANAMA FERM X*^Jbi =SF^
Panama L* canal est ferm ZJ^. Est-il plus facile de uncefente. ....
momentanment, cause des j g consirujre de nouveaux ma-
lorles plu! >* qui ont tait monler j rais sa|anls qUe de restaurer les
la nviie Chagres de 30 pieds I ancicni ? C'est la question la-
roeltant en danger lea bsteaus j{.ue|[e< pour noire inlonnation
qui passent devant l'embou IJ c^% ju public, nous vou-
t t.uti* IMiaima'len.
chure.

Dernire !
Heure
LA PROHIBITION CONTINUE
(3 dcembre
WashinRton.Lundi, la r-
union du 72meCongrs,figurait
l'ordre du jour la question de
la piohibition. Les 2/8 de voix
m ci |) i .-. i - ncessaires pour rapporter le
The Royal Mail Lines Ltd I8me amendement n'ayant pas
1. J. BIGIO | t obtenues, la prohibition con-
Agent gnral tinue.
THE ROYAL UUL
UNES LIMITED
Le steamer Gaboonvenanl
de Loudres via Kingston sera
ici vers le 18 courant en
route pour l'Europe, prenant
frets et passagers
drions voir rpondre la I). G.
T. P. i
Au reste, la destruction des t
marais salants de Grande Sa-
line, Gonaves et Baie de Henn
a pour consquence de rduire
au chmage quantit de gens
qui, en ces diverses rgion, vi-
vaient de l'industrie du sel.
Propritaires, ouviiers, marins
qui forment l quipage des ba-
teaux transportant le sel, sont
prsentement immobiliss. Qui
peut plus peut moins. Si l'Etat
peut crer des marais salants,
ne peut il pas restaurer ceux
qui existent dj et qui ont t
mis mal par les intempries ?
VOTRE CUISINE, MADAME.
La Ipolitique conomique,
qui nous sauvera, c'est celle
oui aura pour but.de nous su-
ffire nous-mmes; de n'ache
fer au dehors que le moins pos-
sible. La kantgue des L sines
de l'ort au Prince et de Saint-
Maie est la premire rali-
sation de cette politique de
seli-detence prive et publi-
que.
Bec-Fin.
-HUILEdeRIIN
Aprs le vrai thtre, nous
avons main enant l'Opra,
Port-au-'Prinrp. gr e ^ la di-
rection intell fuie di liaitiana!
En effet, ave PiMi.sse on
tait dimanche m>' non plus
car! b%
....... ous l soleil de
midi, ou brrt'arhroent s>gen' ,
la nuit, lorsque la lu ? rit -u
dessus da l'Impavide G inve
mais au conlrare -bi, dan
ces grandes v Iles q oni noms
Paris, Rome, I ondr Berlin,
Washington ci N w Yo k.
Toutes les illusions s'y liient
donnes rmdtz--vous---- Pour
ma part, j'ai cru, ds le dbut.
avoir revu C-*ruso. Ce p. oli
romain de l'acteur principal, sa
taille, ses g sles et *a langue !..
Il ne manquait que la sonorit
ingal- b.e ue la voix du dispa-
ru... Cep ml m j'coutais une
b -Ile musique humaine, per-
fectionne, prenante el nuance,
une de ces musiques vocales qui
jettent le trouble dans I me dts
femmes et atkndrissent les
hommes.
Aussi le public nombreux et
de qualit qui se pressait
"Haitiana" a tait une chaude
ovation au chanteur, sans ou-
blier l'actrice qui a tenu le rle
de Nedda. Chez celle-l une
expression de visage, des yeux
I noirs de Napolitaine et quelle
voix qui vous jette, au dehors,
' toute l'me 1
| J'ai vcu, en vrit, deax
bonnes heures sous le charme
et )e me revoyais, en imagina
tion, l' Opera New-York, n .soir que Caruso
jouju el chantait La Force de
la Destine . Une prima Dona,
belle comme peut l'tre seule-
On l'ait de grands prparatifs dan*
le Dpartement tu sud o le Prsi-
dent de la Rpublique est attendu
ces jours-ci. Depuis une semaine, le*
camions qui font le Irajel Port-au-
Prinee-Oyes sont occups trans-
porter des provisions et boisso
diverses. Toute une srie de ftes
lui lantes auront lieu dans la capitale
du sud : banquets, bals, receniion>.
ce sera q li mieux mieux. Naturel-
lement,pour donner tout leur clat
ces ttes, il y aura, brillant commo
un b'tii soleil tropical, le RHL'\(
S\RTHE CACHET D"OR. indispen-
sable d.ins le manifestations offi-
cielles.
\mmm PtYMRD
8iDF.AGESPEYRARDN1
Orlttant l>
BLENNORRAGIE
rcente ou chronique
Phnrm" Extgw-les
PEYMIIB D'ALGER
46, ru* d* Grenelle
Avis
Dans l'intit des contri-
buables ( oroprilnires d'im-
meubles, de voilures, com-
merants, chauffeurs), l'Admi-
nistration Communale leur
demande vu l'expiration
prochaine du dlai lgal
de ne pas attendre le der-
nier jour pour l'acquittement
des taxes qui les obligent.
Des prjudices pourront
en rsulter jour eux, l'en-
combrement des services ne
permettant pas de si staire
tout it monde la fois et
des poursuites devant tre
intentes contre les relarda-
oeiie comme peut i tre seule-; taires au leudemaiu de l'ei-
ment une madone italienne, ui I : ,. . A,-..
donnait la rpiiaUf. La voix de I Piratioo des dlais.
Kevenu de son voyage.re-
prend la direction de son
cabinet.
11 adresse ses meilleures
salutations sa clientle.
Cou&uliations: 7 10 hs. a.m.
l'artiste montait, montait de la
A.
de MATTEIS &
Agents Gnraux,
C.
-------------------- ------------------------ -. BH
scne au ftplalond, en coupant
lentement, mais si habilement,
le silence qui recouvrait la salle,
que je m abolissais totalement
en lui... Eh bien 1 c'tait quel-
que chose d'approchant et c'est
la grande victoire du cinma de
pouvoir transporter ainsi les
grandes scnes sur les petites, f
Tous les peuples auront dsor-1 Ph.rra8de^neri.*n-
miis part presqu'gale au festin i* |""'innMphrmec.Mdro(rri-. -
dea arts.. I ife*'. v*u** - fercoq. tinUm-farit
Port-au-Prince,
cembre 1S32
le 2 d-
MESDAMES,
Pour teindre vous-mmes tout
tissu, aucun produit n'gale ;
U 'MAURESQUE'
THMTURI MNAGRE PERI VIIVP
^U

Uarbaucuurl
Dont la renomme est universelle a gard sa premire place
Demandez nartout :
UN BARBANCOURT
Dpt ; Rue.dei. Gaa/i,
- .-^ -v,W..^S

^ **
-^-*?~

j**'*'


A


ATED
LE \T\T\
Oaje nbre H"!
PAGfc.3

Batterie CITADELLE
Voulez-vous avoir ce qu'il y a de
mieux comme batterie ?
VoulezvousAavoir une batterie
qui vous rendr un service eflectil?
Voulez vous que la batterie de
votre auto soiujgarantie ?
Voulez-vous encouiageil'in-
dustrie nationale ?
Achets une -'batterie
CITADELLE garantie
a uu pi a a la |iOrtet ue tou.*. ...
bourses.
lo Parte que elle n'a pas
son gale en Hal.
2o F arre que elle te vous
douncia jamais d'ennui, et dure
ongterrpi.
3o Parce que elle sera rempla-
ce sans extra si par hasard elle
aurait un detaul de construc-
tion, ce que vous m \ez p*s u%ei
les b tu ries iirpi rtes.
4o Parce que elle ett de ta-
, ,, hncation baltiennr.
Adiessez. vons * : KNEER'S GARaGE, Fabricant
hf Pave. PortausPrirce (Hati) Phote: 2318 & 2234
1
^
UNE BOITE
VRITABLES
PismirsviLEM
BIEN EMPLOYE, UTILISE A PROPOS
PRESERVERA
TOtra Gorge, vos bronches, vos Poumons
COMBATTRA EFFICACEMENT
toi Rhumes, Bronchites, Grippe, Influenza, etc.
Mais SURTOUT EXIGIEZ BIEN
LES VRITABLES
PASTILLES VALDA
vendues seulement eu BOITES
portant le nom
L I ILll lL U I ILL TOIIY .<* LARYNcrrt mmbim
I
i La crise conomique que nous I
' Inversons, depuis quelque [
! temps, a rendu tout le monde}
I sage. Et cette sagesse se main--
Irste, notamment, par le lait que, I
celte anne, les pres de fa-
mille, au lieu de jeter leur ar- i
genl en frivolit, vont donner a
leurs grands entants, tomme
trennes, une insrno'u.n i :
TOUX
BACIIUNE
tAVENET
?AR1S
VALDA
- .
(fTDE LE O 8 00
PI OS FOR-K 12.50
DUR O LITE 15 00
VENTE PAR
SPECA
MENT
Proiuits de Parfumerie les meileurs sont
JParfums de France
md'Rue, face au march V allire, pr* de la Inaison SaJa
kirails d'odeurs base de ileurs
Liions aui parfums len ices, genre Pivert
j de Cologne vritable, d'une finesse trs recherche.
i de Lavande particuliremeut recommande pour trie-
bas.
ladre de Riz vlo ite adhrente aux parfums prenant--.
es pour Eaux de Cologne, de Livande, etc.
iuxdf fleurs Oranger pour ptisserie, maux d'estomac etc
oa F or ida
lencesdeGitron.Vanille. V ni.idisaui'eselc oour p isserie
fous ces produits de <-emiere qulit et niturels sont
meilleur mirch- de I p ace et son'ig lent le bon got
vit <|iii les emp'oicnt --V-nie de pjrtmus au poids Vente
ni et nu dtiil.
On fut savoir a tous ceux
au il appartiendra une le
lundi?? dcembre prochain,
10 heures du mutin.il sera
vendu uu.v enchres publi-
ques, en l'lude cl pur le mi-
nistre de Me Louis Vilmtnay,
notaire en cette rsidence,
choisi par les parties, un im-
meuble sis en cette ville, au
Bel-Air, l'angle Nord-Est
des rues Houille cl de l'Egalit,
de la contenance de 24 pieds /
mtres 92 de faade, surla rue
de l'Egalit!, sur 49 pieds ou
16 mtres Vi de profondeur
sur la rue Rouille et borne:
au Nord et l'Est par
Csarine Verne, au Sud par
la rue Rouille et i l'Ouest
par la rue de l'Egalit, sui-
vant plan cl procs-verba
d'arpentage de Justin Labis-
sire, en date dli9 mai 927.
A la requte des hritiers
de feu Mentor Bataille,savoir:
fo Mr CaMwso Bataille,
aux droits d'Ulysse Bataille:
2o Messieurs Pierre Excellent,
Ratai lie Albert. Mellc Mar-
guerite udiger, " d'Adlade Raleillc, leur mre
et uieule : 3o Mlle Euphonie
Larousse, Mr Emmanuel La-
rousse et Mr Clment La-
rousse, aux droits de Elmina
Bataille, Vue Xormil La rousse,
leur mre : cl Ut Mme Veuve
! Tlirusubulc Kbreau et Mclle
\ Eugnie Cyril, aux droits de
' Hiluirzine Bataille,Yve Alcide
Toussaint, leur mre.
i Les sieur e! dames Ulysse
\liuluile. Adlade Bataille.
j Elmina Bataille cl Hiluirzine
' Bataille lunt les frres et
LA RUCHE
Ecole Pratique de Commerce
et de Comptabilit.
( Business-Collge l
o ils auro t le choix entre les
matires suivantes Comptabi-
lit Commerciale, fn lusirielle,
Financire, Agrico'e. Cnrres.
pondarce commerciale. Publi-
cit, Comptabilit Mnager-,
Sluographie, Dactylographie,
:.!.. II,.
Aussi utiles les ur.es que les
autres pour le Slruggle for Li-
fe
Tous ceux qui sont soucieux
fie l'avenir de leurs entants de-
vraient penser leur donner
j de pareilles irennes pour Jan-
I vier 1033, date laquelle com
mencera fonctionner LA
RUCHE.
Pour plus amples renseigne-
ments, demandez le prospectus
de I Ecole dans lequel le pro-
gramme et la mthode d'ensei-
gnement (absolument nouvelle
en Hati) sont dvelopps. T-
lphonez M. Jean Mtgloire :
Bureau : 2740 Rsidence 3242.
LARYNCITE. TUBERCULOSC
CVTARRHE. RHUM1 3 ---'tu.
P! ( RSIE. TOUH EMEN7S.
F.MFMYSME. ENROUMK.VT.
HK'J.NCHlTEckro.i,....SUfcU*
NOCTIRKES.
CRACHEMENTS te
5ANaiNFL'.'JiaZA.
ASTHMK.
CLtKl.iON
r"rlrlriiic.acnlla
BACILLINE
RAVENET
"' rwthiMi. 4 ilmplih.
En tint* i-ert-au-ftlAM : PfcarmMto W. sjucm
Liquidation
S Un.lot de 100 vitres de qualit
Ilrs suprieure.
Dimensions : 24 x 20, 242 t
*(i. 24 x 12. 24 x 48, 20 x 3',
2) x4u, 20 x 48.
TJn lot de 11 vi!res pour au
to, paisseur 1 I.
i Dimensions : .'19 x 42.
Conditions trs avantageases.
S'adresser Monsieur E. G.
Wolll liquidateur de la Maison
M LAMARQUEaCo
Jacmol (Hati)
Avis
surs de feu Mentor Bataille,
dcde ad inleshd cl sans pos
lrit.
Port-au-Prince, le icr d-
cembre 193$,
C. BENOIT, avocat.
Un concours aura lieu le 1">
Dcembre courant 0 h. a.m.
a>i local de la Direction O*
nrale du Service National
de l'Enseignement Proie -
lionnel pour l'ohiention d'u-
ne charge de Professeur a
l'Ecole Professionnelle de
Sain'-Vlarp.
Suit admises coucourir
seulement les Diplmes de
I ; quatrime anne d'Etudes
de I K oie Klie Dubois.
Pitrt-aU-Prince, le 3 D-
cembre I9S2
I. H. DORET.
Directeur Gnral.
BS
FORD
LA SEULE VOITURE IDALE POUR HATI.
l L NOUVELLE FORO V. 8 I CALCUL POUR VOUS DONNER, EN EUE TEHPS OUE LE PLAISIR DE CONDUIRE UNE VOILURE ELfGANlE AUX LIGNES HARIONIUSES,
UNE IMPRESSION DE REPOS. DE SECURITE, DE C0NF0R1.
E AUTRE AUTOMOBILE N VOUS A DONN JUSQU'ICI UNE TELLE SENSATION OE RYTHME ET D'QUILIBRE, El LE SEMBLE LITTRALEMENT FLOTTER SUR LES ROUTES LES PLUS
ACCIDENTES. ELLE EST COMPARE, A BON DROIT, AU VOL PLANE D'UN AVION POUR SA REMARQUABLE SOUPLESSE SUR LA ROUTE.
LE CENTRE D GRAVITE TRS BAS. LA SUSPENSION AVANT ET ARRIRE COMPLTE PAR DES AMORTISSEURS A RGLAGE AUTOMATIOUE PAR THERMOSTAT, SUPPRIMENT LES INCONVNIENTS
DU SOL. LA CARROSSERIE TOUT EN ACIER ENTIREMENT MONTE SDR DES ISOLANTS DE CAOUTCHOUC IGNORE VIBRATIONS ET GRINCEMENTS.
mrites d'une brillante
Le mot ur en V de la nouvelle voiture Huit Cylindres FORD, qui fournit 65 CV., uni*, d'exep i moelle faon, les avantages de l'conomie aux ruri
p-rformance. Il a la durabild. h sret de mcanisme et cette simplicit fondamentale qui ont toujours caractris l'automobile FORD.
Pour les Rampes, la nouvelle FORD V8 est rpute, d^ns le monde entier, ingalable; vous pourrez grimper les ctes les plus raides d'Hati en t
trois;rae vitetse.
Voye/-nous ds aujourd'hui Nous vous offrons une dmonslralin pratique
de cette admirable nuuuu t-----k:ii
Essayez et comparez et vous verrez que la nouvelle FORD est UNIQUE.
Caractritlque.d. la nouv.ll. huit cylindr... PORD
J
olecren V, Huit cylind.es
hple et sans vibration
do G V
Rfpnses inst:intaneF.
I Milles l'heure
2me Vitesse silencieuse.
Dfb^avaRe silencieux sywhmr
pirateur h) jeux de i.ai buiatenr
W 'e antomatiqre de l'Ail mi'ge
VH.|,.(,nin rontre hala^r W
|, s f srpHruses.
t ce nx
wliiri s m hes
1 e r* Mie s. MN bol*
KHo ls exba-sonplrs.
imrtifseuis I yd,auliqcS HOVDAlLLt
ufo rgls et contrls p ir t h rmoshu
htt liiUe tn "mi in-ii>tohle fn vcire
Vifs les glaces clt s lin eus ns son! a.ssi
Wrhtabh*.
o! initial mod'itic
Consonimo/f'on dEssence minimum
hw d'entretien modres
fiinisrue sr el pro is
Hrtbilit
POUR LES VENTES A TERMES, NOTRE TAUX
Demandez les nouveaux
, .'. .i'-. ~ .. '*"*;
Le nouveau rcoteur 4 cylindres ne s'impose pas moins
l'admiration. Prsente avec "es mmes superbes carrosserie*,on
.rouve dans cette voiture plusieurs de c*s qualits remarquables:
i ONPORT
Skcckitk
Dociur:
Qui enraelrisent la S cylindres. Fournissant 50 CV avec une
incomparable souplesse, el mont d'apis un principe nouvesu,
le moteur du nouveau 1 cylindres permet de taire de H ~iQ
milles (heure.
PRIX DE VENTE
Tout h g Dr
Tounng de Luxt
Roadaivr de i uxe
Rviiipe ( 2 places ariiie )
Foidor S dan de Luse
(-1 assis Camion 21 1 T l")?' de lorg
vec p.:eu d rechaiig"
!i..ssis camion LU" 1/2
V.8
870,00
!i;ii)(H)
S7.").oo
970 ,,()
1(45 UO
4 cylindieS
Or HlU.Oo
H70.0o
S1 r> :,
illllll,!
1(41510
(Jr R.S.00
835 <*
GRANDRUE
D'INTERET 8 55/100 0I0 PAR AN, EST LE PLUS BAS ACTUELLEMENT EN HATI.
Prix des Pneus et Chambres air GOODRICH.
HAITIAN MOTOR S. A.
TLPHONE : N 2379.



Mercredi
7 Dcembre 1932
Le Malin
4 PAGES
'Jttaxt AtlHbb >\ i04j
Port-au-Prince
Tlphone : 2242
*w
CHEZ F- CHERIEZ Chez Bailey Laboratoire SJOURN
e Courbe,
Poi't au-Prince
Grand Rue, 1313
S' codoi) joui ses mar
cnudifts Irfinaics et an- .
gla s s, de bonne qualit, on ^ mutin 5 heures de l'apres*
Tlphone : ?J8 >'
Vous trouvre/ des pois
de () heures du
SONS IHAIS
tr ne :
Diagonale Corkscrew i oire
et l>ieu marine suprie re.
D nouait-Serge noir et bleu
i lane.le Serge blanc.
I)amus> suprieui pour
wi'ela.s.
Damass blan> et couleur
po ir nappes.
IV.Im-Beacli I-'Iorcdor.
Tussor Shantung et Shautucn
l)i ill blanc Union et drill
< e coton.
Percale pour lingerie.
1 nie pur fil et to le de
n t m pour drap.
Toile fine pur fil pour taies
Baptiste et Linon fil et linon
de coton.
Filtrai anglais pour puri-
fier leau.
Lampes Titus et tous ac-
cessoires. El beaucoup d'au-
tres articles.
midi.
Poisson nature: 50 centime
la livre.
nettoy: 60 cl s. la liv
I > ni V. i US
I* St.j'i NfkK liMf inacien
H Skj.cunk. Iharnacien de "\ U'ov.s te de |*.trn
VI. Suouhnk, Pharmacien d t'ufilvrrsi de Pa'is.ancieo
interne des Hpitaux ne Paris
Analyses des Urines, du suc gstrqiie du sa ig ( Waa
erman if Ure, Constante d'Ambard, Itlwfl ie)
D, serachats. Des mitire. Hculoa
1
i
N'OUBLIEZ PAS DE FIE M PETIT TOUR |
TERRACE-GARDEN
U,ez W K VH
Petionville
Chez Pascal
Vitiello&Fils
Uoe fois de plus la Maison
Pascal Vitiello <$. Fils oflre un
avantage ses fidles clients.
C'est la grande rduction qu'elle
accorde sur les achats pendant
la fin de l'anne.
Qualit, Beaut, Elgance
c'est la devise de la Maison
Pascal Vitiello & Fils
Grand'Rue
A vendre
Une chambre coicher
une salle manfrer, une cui
sine ptrole et uu irigi
daire, une radio, un cervice,
r*c vaisselle, un service de
verrerie, d'autres meubles et
une bicvcleMe.
Sadreser auCap. F. [Jarr'S
de 1 5 heures p m.
I Avenue N. nrs Rue 5; ou
(Tlphone:;14(3-3;')U Aviation.
666
En Liquide -- T.ib'eNes -
Suive, gurit la m dari i en 3
jours. Les Iroids le 1er jour
Maux de t e et Nvralgies en
30 minutes.
666' Soulage les troids
Le plus rapide remde con-
nu*
1 t(K) pied fV t te L'iaolisM-meni le plus rail
virons de P.iN rr 'rime.
Seulemen" 15 i imites d'auto sur une exeelltte
asphalte. Vues merviileuses de b ville et tu uort.
Boissons de toutes espces.
de,
ec
root
Vrrangemen s particuliers pour les pensions de jour
.-emaine ou d* mois '
T
s-s c
oo.
^ LIGNE COLOMBIENNE )
Tlphone: N- 2323
cerobre 1932, en route
mme jour pour
Le manifeste de ce
u par avion est
lion des clien
reaux sis xngle des rues du j
Quai et Thomas Madiou.(vis
-vis de la Douane).
L Pharmacie Jorseph C. Valm
*.'< uipreise d'annoncer .sa nom
lue use eiHid.le clientle qu'elle
vient de recevoir par le der-
nier steamer franais les spcia-
hlt's pharmaceutiques suivan-
tes:
i\Drages de gnserine, exci-
tant des scrtions et de la
motricit du tube digestil ; sp-
cifique des troubles sympathie
ques.
Drages d'Amidal,con\re diar-
rhe, fermentation et auto-into-
xication,
Stnp et drages d'IImogenol
Dousse,& base de srum hmo-
poitique de cheval, rgnra-
teur du sang.
Hectameline Pommade anti-
hmorrodale l'Olo-Sullooate
d hamameline ; traitement ato-
xique et radical des llmorro*
des externes.
Siiop Tegssdre, souverain
dans la priode de la dentition
chtz les nouveaux-ru's.
Solution 5c/iou7/i,prodi.it sans !
gal dans les aflechons du foie,
des reins et de la vessie et I . ,
neussir dans vos tudes ou
ussir vos eutaut?,gi ce
Hmoslgi, Stovarsol, pour en-' a une mthode d'enseigne-
fa nu et adultes. Godyl jfltra mtnl classique excellente?
mu.culaire et inlra-vein^use j VOULEZ VOUS"
pour entants et adujhs.. Gar \ fT a m
dm.se a base d'huile de foie de Une Prolession aprs 6 a 9
morue. Grains et Pastilles de mo,s srieuses (St
foiraton. Vaseline parfume au no-Dactylo, Langues vivante
i-min et A la violette. Ex , Comptabilit)
trt>l'X Hw*r
Grand Htel de France
P. P. PATRIZI, propritaire
Cet tablissement se re-
Votre premire visile
a
L'HOTEL ANSONIA
Nous donnera raison, confirmera votre bon ing-
nient, justifiera la confiance que vous nous aurez accorde
en nous garantissant voire apprciable oatronage l'Hte
le plus slect de Port-au-Prince.
Nous vous suggrons, d'arrter votie chambre d'awnct
~ Le vapeur Colombia Voy.
1, de retour des
lombiens, Cristoha .
mESGmt ^dTtd. irrprochable, un reslau-
le
mbia voy. i t i t-* i *-*.^
.SJf commande par un service Lykes Brothers SS C Inc
i rouie 'e i i i
^w York, ranl de premier ordre, des
e navire re Sr '
wpoSn?.chambres conforlables et
ares ; un Bai o les con-
sommations sont varies et
des marques les plus rpu-
tes.
Tlphone : 2341.
Le vapeur Martinique ,
Voy, 10(>, venant de New-
Yoik et des poris du Nord,
est attendu Port au-Prince
le 15 dcembre 1932 II re-
partira le mme jour pour
les ports du Sud.
William E. BLEO.
Ag*nt,
Texa --Hati Santo uomingo- Porto-Rico
Le seul service hebdomadaire et rgulier passagers et
fret entre les ports du Golte du Texas directement avec
Port-au-Prince, Haiti.
Pour la rception rapide et le maniement habile de vos
importations, servez vous toujours des navires de la L^ KE
LIN t.
Les prochaines arrives a Port-au-Prince sont-

I
Sjeamer cMargaret Lykes>
S'e mer Almeria L^kes
Meame* Genevive Lykes
S'earae Tille Lykes
Steamer Margaret Lykes
8 dcembre 193!
Ifl dcembre 1932
23 dcembre 1932
30 dciiiibre 1932
3 janvier 19JJ3
Uureau:Ruedu Magasin de l'tftai. Boite ruataie b

Voulez-vous
aussi dans les coliques hpati- / "ussi
qi-es et nphrtiques. ,aire rl
Loterie Nationale d'Hati
%16, Rue Bonne.Fol, Phone : 3350
La Loterie Nationaled'Haiti est
une institution hautement humanitaire par la multiplicit '
d'oeuvres qu'elle se propose d'aider, une chance de bien
tre offerte aux hommes de toutes conditions de fortune.
Employs, Fonctionnaires, Ouvriers, Artisans. Salaris de
tous ordres, Gens de maison ( domestiques. ) sans parler
leur budget moyannantdeux goudes, peuvent gagner trois
mille gourdes Patrons de Commerce.CbeJsd'Industie.qarp
aux usulfisances des ventes, par lchai - 7
.es produits et spcialits) WUAUER se recommande Mdecins Avocats, Ingnieurs. Snateurs, Dputs. Grands
votre attention Dignitaires de 1 Etat.Reprsentants de lintellectualit. Jour
pharmaceutiques sont vendus cl s impose
meilleur march
ailleurs.
que partout
Navy-Bar
Hue du nngasln
de lEiat,. N- 801-
En face Maison
Cenlrae
L'tablissement le mieux
are de la ville, cause de sa
grande terrasse entoure de
beaux arbres. Si vous voulez
passer un moment ngrable
en bonue compagnie, rendes
vous Navy-Bar, l'on
vend les meilleures liqueurs
et prix trs rduits,
uuvert toute la nuit.
par les brillants rsultats d-
i obtenus.
1537Rue Lamarre.
Tlphone 2891.
GUWtPH BONNET
Dirig par le professeur
LUC DORSINVILLE
nalistes
Donnez l'exemple de votre solidarit sociaie.
Rentiers, capitalistes, comme en jouant, augmentez votre
aveir.
Vous tous qui habitez Haiti, rendez-lui service en ache
ant un billet de la LOTERIE NATIONALE D'HATI.
PLANTS OE
F
E
Si vous voulez rcolter ira
rgimes standard il faut planter
les drageons du type standard,
Choisis spcialement.
Un rgime standard vaut en
apte-a 4 lgimes de fi palU*
ne us vendons les p|r ts sflec-
tions de Grs Michel sur de
UittOdt.
Histia Panant Co Ltd,
Etablissement d'enseigne-
ment en progression constan-
te (i uis la date de sa ton-. .
dation] Succs complet aux'(ol I P
derniers examens officiels tvycjL 1V^
pour lobtentiondubaccalau- nA1111
lat Compltement l'- iTOLlI
preuve du feu et munie de_ m .,
toutes les amliorations mo-vriCirpy
dnies, la maison est situe *^>^i*-^
jau flauc de la montagne sur 0'i,~~
lie sommet de laquelle se MllUIIa
dresse, protectrice et majes-
tueuse. VEglise de St. .Grard.
Aussi le sjour y est agrable '
et les coliers faibles de san- '
t y trouvent le moyen de
refaire leurs forces, tout en j
poursuivant leurs tude?. ,
Cours classiques ; Cours
pratiques au choix; mtiode
nouvelle qui tait progresser
rapidemeut les attards et les
dgnn's des tudes.
Les avantages qu'offre la
Cuisine Electrique
HOTPOINT
sont maintenant connus de
monde.
Mention
PROGRS ONUVEAU
RHLM NOLVEAV
Rhum dlicieux got exquis
Prix rduit
ALCOOL OtFIttT TOUTE CONCUBiJENCE
Claiiin Vierge
Chez N. NAZON
^ -
Papier blanc
Kawas
Papier noir
Avion
vous en convaincre,
notre salle d'expo-
Cigaretles KAWAS
H|r SR&stsr
Si vous n'y croyez pas, fi mez les
Cgarettes I^AWaS et vous en
convaincu.
serez
mm
Compagnie d'clairage
lcctriaue.
AVIS AU COMMERCE
| H.ili. direCeU, ^SZSmTmm^T' rml'U""'Ct
vaut la capacit de paiement Joseph Bonnet o du reste
actuelle des parents. feflectif a plus que doubl en
Les enfants de tous les ges un an.
polaires v sont ,cceps.. En y envoyant vos enfants
** c.,u,., su, ttzffss&g. ^si^r^
Iconi qui laissera U^Tm^!^ *cePW lt Steamer t[k9f
^khK^keiSD' el arrhera Por,^u-
laissera Te mercred?^/6 S* .Ve l Gay3qu,l qui
au-Prince "TtiefiSt?^ W et arrivera Porh
vus de chambre frigorifique 8'eamer8 SODl^naT'
Dparts de bewltrk a.
bfeamer iCristnho'u i nAr,nua9" a Pori au-rmee
Ste.,oe., Wn;ilr,C ? d*ce'"b 1932 1e lldc '932
Steamer Gnayaqm' le 28 c le ^t '' t\
-i c s aec. |e 3 janvier IK'fl
Jm.H. C. VAN REED
*|ent Gnral
' r

-



M

I


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM