<%BANNER%>







PAGE 1

Clment Magloire DIRECTEUR 1358. RUc. AMERICAINE 1358 1ELEPHONE X-2242 La vritable grandeur est celle.qui n'a pas besoin de 1 abaissement des autres. BARRIE 26 me ANNEE N; 7837 POUT-AU-l'Rii\j.E (u.\i il) CONSIDRATIONS S UR L QUEST ION DE L'ALCOOL ) Contingentement de "sa production En informa ni nous-mmes tout rcemment de I intention du Gouvernement de prendre une mesure en faveur des distilleries pour leur permettre de reprendre leurs travaux, nous tions loin de nous attendre une mesure il exception prolongeant simplement en leur laveur le dlai lgal pour le paiement des laxes. C'est pourtant ce que vient de taire l'arrt rcent du 2ii novembre dont la conslilu[ionnalit est ainsi douteuse, puisqu'il suspend la I ti sur •Administration gnrale des Contributions en ce qui concerne le mode de paiement de |impt et la sanction pnale qui y est attache. Alors que des poursuites rigoureuses s'exercent contre tous les autres contribuables ds fex piration des dix mois de retard autoriss moyennant une pnalit pcuniaire qui lev l'impt au double de sa valeur, l'Arrt prend sur lui d'accoider une nouvelle priode de quinze mois, une lois et demie plus longue que le dlai lgal mme, aux contribuables en retard du chef de l'impt sur l'alcool. Ceci est une perlormance remarquable dans celle re de vacances de la lgalit • — pour employer 1 expression clbre de M. Lon Bluui que le Cabinet actuel a ouverte depuis la fermeture de la session et ses dconvenues budgtaires. Mais ou peut se demander si cette infraction la loi en mens temps qu' la Constitution, qu'on a entendu faire en faveur des producteurs de l'alcool et au dtriment automatique des autres classes de contribuables auxquelles elle ouvre naturellement la porte des rclamations, court la chance d'tre profitabit; aux intresss autant qu'on l'espre. Car. s'il est vrai que la cause, considre ia plusilirec te, du maasme de la production alcoolique, est la trop grande quotit de l'impt, le prix en argent auquel ou l'ail payer aux producteurs cette prolongation de dlai parait de nature a compenser le bnfice de cette prolongation et aggrave srement, en tout cas, l'embarras financier qui.durunt lout 1 exercice, les a prcisment empchs de payer la taxe. En effet, le dlaide paiement leur est accord sans prjudice de l'accumulation des surtaxes courir sur le moulant originairement d. Nous devons ajouter mentalement : sans prjudice galement de l'application de la taxe pour l'exercice actuel, car 1 arrt ne vise naturellement que le rglement des arrirs. Dans lout cela, le producteur n'arrivera s'en tirer que s il peut rpter ces chages nouvelles sur la consommation ; or, il ne le pourra que s il trouve a vendre ; or, de l'avis de tous, la mtvente est prcisment une des causes—la premire mme, de la situation laite au distillateur ; or, enfin, celte mvente elle-mme a pour cause le prix lev auquel il aurait fallu fixer le prix de 1 alcool pour rpondre la trop torts imposition du lisc.Jamais cercle vicieux ne peut tre aussi bien organis. La mvente de l'alcool, ou sa vente perte par le producteur, est aussi le rsultat de la supriorit de 1 oflre sur la demande, c'esl- l'ire d'une surproduction,surproduction et mvente telles que, malgr le chmage des distilleiies, on na eu enregistrer aucune provocation de la demande, Dl sous forme de l'lvation des prix, ni sous celle de I puisement des socks. A notre point de vue, la rside principalement le mai dont soull.e la production de l'alcool et le seul remde 8 un Ici mal ne peut tre que ; SOlt uo dbouche, oit l conuugenfement, c'est--dire un coule-; menl des stocks ou une limitation de la production. A vrai dire, avec un sens suffisant de la discipline — qui ne peut lui-mme s'obtenir, hlas que par un accord spontan entre producteurs constitus en syndicats — ce contingentement aurait d dj se faire de lui mme par le simple jeu des lments qui, depuis quatre exercices, s'affrontent sur le terrain des choses concernant I alcool : sa taxation, sa production, sa vente. Parce que cette spontanit a manqu, ce n'est pas une raison pour que l'Etat s'abstienne lui — mme de considrer la question ce point de vue, s'il dsire rellement, au trament que pour faire entrer de l'argent dans sa caisse par des rglements douteux, tirer l'industrie et le commerce de l'alcool du marasme dans lequel ils se trouvent actuellement et permettre au distillateur de travailler sur une base quitable. En recommandant une telle mesure dans un milieu o l'on a tendance renoncer l'ellort du moment qu'il est laborieux, nous ne nous dissimulons pas la dlicatesse de l'opration. Elle doit lre tudie dans toutes ses modalits, avec la proccupation de n'avantager personne au prjudice d autres, de ne travailler que dans l'intrt gnral de la production el dans la pense d'tudier une solution qui, en principe, est applicable toute autre branche du travail national. Il est temps que nous pensions aux torces nationales autrement que pou-en tirer de 1 argent et que l'on apprenne aux Hatiens tre des travailleurs conscients, et non plus seulement des contribuables fidles. Il va sans dire que le con tingentement lui-mme se ferait d'une laon assez lastique pour pouvoir jouer dans les limites d'une chelle rationnelle en vue des changements possibles du march, et qu'il resterait une mesure extrme provisoire qui ne saurait en aucune faon dispenser d'tudier, durant son rgime mme, la question des dbouchs et des utilisations de l'alcool. PRVISIONS DO TEMPS POUR LE MOIS DE UtCEMBRE 1932 ET LA REGION DE PORT-AU-PRINCE La temprature, la suite de la libration de chaleur par la grande quantit de pluies du mois pass.se tiendra gnralement au-dessus de la normale. Ce n'esl que sous l'action des nuages et des nouvelles pluies nielle baissera notamment .dors entre les 23 et 28 aprs les quelques jours aussi plus trais vers les jours suivants : 1 6, 12 au 13 et W-19. Le baromtre cause de l'humidit prononce se tiendra gnralement aussi au-dessus de la normale pendant tout le mois l'exception des 2 premiers jours et aux poques des pluies 8-11, 18-li) el surtout pendant la dernire semaine du mois. Les pluies continueront tomber un peu plus fortement qu'on ne voit d'habitude au mois de Dcembre. A cot de oetites pluies sporadiques el trs locales vers le 3, (> et 14 on verra 3 priodes plus prononces de pluies qui viendront avec beaucoup de nuages aux poques suivantes: 9-11, 18 19, 21 et entre Nol el le preiniei de l'an; aux environs des dates : 25-26,29-30; toujours 24 heures. L. Gentil TiPPENHAUER Idal rhum ALIX ROY 30 annes HP succs SAMUDIQ3 [DECEMBRE I9S2 %  % %  If -J—————M— %  ECHOS o —o Le service de statistique de li lpitul Gnral n enregistr pour Port-au-Prince, le 30 novembre dernier, six dcs. — Avons revu avec infiniment de plaisir la visite du Gnral Enrique Loynaz de! Castillo, Ministre Plnipotentiaire de Cuba Porl-au-Piince. Ce diplomate n'esl pas seulement un brillant homme d'armes, mais encore un lettr averti. — Aux Cayes. il est question, l'occasion de la prochaine visite du Prsident Vincent, d'organiser une manifestation Latino-Amricaine, en souvenir de Bolivar qui, de celle ville, prpara I indpendance latino-amricaine. La fte aurait lieu (levant la maison qu'habita le Libertador, durant son sjour en cette cit. Il nous revient que l'application stricte des rglements sur la standardisation du Cale a donne dans le Sud des rsultats inesprs. I. s lves livres par les producteurs sont parlai tes. — N'oubliez pas d'aller dmain soir chez Taldy admirer et entendre l'aillasse , le clbre grand opra. — Des insectes ravagent les bananiers de la rgion d'Aquin. Le S. X. l\ A. a-l-il une (pu ne sont pas reconnus in.lispensables. Ce comit est plac sous l'autorit du ministre du budget. — Demain dimanche, 10 heures du malin, Mme Chrysoslme Rose moud prononcera, 6 la Socit d'Histoire et de Gographie d'Hati, une confrence sur Jean Jacques Dessali-es. M. Adhmar Augusie.dont 1 attachement ; | a cause des ruraux est bien connu, a pris l'initiative de fonder au Cap Hatien une Ligue d'action pour la protection des paysans.Iniliative gnreuse el utile laquelle il faut souhaiter complet succs. — On signale la vogue au Cap Haitieu des objets confectionns en pi te chapeaux.ceinlures, valises. Les Capois l'ont bien d'user de ces produits de l'industrie nationale. On confectionne ces mmes objets l'orleu-Prinee, mais ils y ont moins de faveur. — Demain soir il faul aller entendre l'opra de Leoncavallo : l'aillasse, Hailiana. Ch mis et musique de premier ordre. II y a Vingt-cinq ans LB MATIN, 3 Dcembre 191/7, SUICIDE Nous avons appris hier avec une douloureuse surprise la triste nouvelle de lu mort tragique du Gnral Lo s leor : Le secrtaire el adjoint du Gnral Berrouel, commandant l'iul el bon. \ os sincres a uulolunct sa famille. Mi I r*tormule ae aeiense — La livraison de dcembre de H La Relve est parue avec un sommaire copieux et lin. V relevons deux belles pages de nos chers collaborateurs Richard Constant ci Thomas Lechaud et des vers d'un merveilleux allant de Lon Laleau, un coule mlancolique de Jean Louchai d, une pntrante tude de E 1 ner bru tus, quelques chapi 1res nouveaux de Charlestine, le conte de .Jacques Antoine, el un appel vaudouesque de Daniel Heurtelou. A .logue (Torbeck), un maon du nom de Million Aurelien a eu le bras gauche pris dans l'engrenage d'un moulin en action, sur 1 habitation de Mr Antoine Simon Fils. Amputation l'hpital des Cayes de Irois doigts. Mr Hoakon Hole ( prononcez u'illet ), journaliste norvgien, nous a l'ail le plaisir dune visite. Il prend des notes en Hati pour un livre qu'il se prpare d'crire sur le pays, aux lins de lelaire bien connatre el efiacer les jugements que certains crivains injustes oui porte sur notre ile. — Si vous voulez fumer d'exquises cigarettes de la Rgie l'iauaisc, (iriANES, GAULOISES, MARYLAND, etc. allez chez Kobelin ou vous serez servi a souhait. El vous y retournerez srement. — On procde ces jours-ci quelques ^ncessaires rparations matrielles au local de la Chambre des dputs. Le btiment reoit notamment une nouvelle couche de peinture. — Ou vient de cieeren France un Comit suprieur d'Economies qui est charg de reihercaer elde proposer les mesures de rduction des depen les modifications et suppressions ,de services et d'emplois DE r ED. E LESPiNASSE Il s est teint doucement, jeu di soir, dans son accueillante villa de Saint-Louis. Discrtement, en homme bien lev qu'il tait,— avec au coin des lvres un sourire plus sceptique OU plus douloureux — il a laiss la scne du monde comme on quitte un salon. D'autres diront le talent et le prestige de I avocat disert,— le prestige de l'homme politique toujours la poursuite de ralisations utiles el nobles, l'orgueil du patrio le qui ne transigea point avec le devoir de licite qu'impose notre longue preuve nationale.— Nous nous bornerons, nous, enregistrer simplement que Mr Edmond de Lespinasse, pa r quelque ct qu'on le juge, lui ce que l'autre appelle un professeur de maintien. Oui, il fut la grce mme et peut tre considr.pour lout ce qu'il y avait en lui de simplicit ininenle de race et de gonl, comme la fleur suprme de l'alliage afrolatin. Avec Monsieur Edmond de Lespinasse. c'est un peu de la politique hatienne qui disparatt.Etle regret que nousprou vous de sa mort est augment du fait que la vulgarit des mœurs tend de nos jours tre considre comme une dignit. C'est avec une motion prolonde que Le Malin , — qui s'honore d'avoir pu le compter, pendant plus d'un quart de sicle, parmi ses fervents el d vous amis,— prsente la lamille Irappe par ce demi et tout particulirement Monsieur Pierre Eugne de Lespinasse, Mme Jules Phipps, ses entants, I expression de sa plus vive sympathie. OE FOOT BALL Dimanche prochain, i heures de l'aprs-midi, sui terrain du Parc I .coute, aui a lieu le premiermal :h decham pionnal de la saison. Le l ring Club I l alien , lenanl d l,i Coupe Pradel, rencontn t le u C. A I), .1 Ce sera un vrai rgal spor lif de par la valeur 'les qui pes en prsence. Vtissi les amateurs du <• ballon roui u ne manqueront-ils pas 1 casion de se rendre en loulc, au Parc Leon te, pour assis 1er .i une brillante dni ms Iralion. Entre gnrale : 20 centimes, VOIRE CUISINE, MOME. Vos repas gag teronl en '•, u en fines s usinez a vec Uunlgue des l sines de Port au Prince el de SI -Marc, 'lu'attendezvous pour en laire l'expi ience ? Que vous soyez ly> >eptique par l'usage des grai trangres? Non. C m r n m /. le produit indic ic pur de tout alliage nocif. Bo Tin f Le Purgatif idal' PILULE .DEHAUT H7, Rua du Faub. St-Dtnu, Pans Facile k prendra. Ne r.acaaaitanl aucun pr4paratif, elle ae provoqic jamais de dgot. Supprimant la lir4, cll< ne dbilite pai te naade. N'enfant pu de repe* la chambre, clic ne caM aucune perle de tempe. Plae active que toua laa aiaiilalrei, elle est, par consquent, moins chre. DOS F. ( PURCATIV. 2 t 3 Pilules ) LAIATIVE, 1 Pilule PROPOS HUMIDES Mahatma Gandhi a un srieux comptiteur dans la grve de la faim. C'est le serpent python blanc on albinoa du Jardin zoologique de Londres.Depuis trois mois, il refuse lout aliment, mettant ainsi N'oubliez pas le Gymkana de dimanche 4 dcembre 1932, 3 heures de l'aprs-midi. Vous applaud.nv. DOS spoi* lis es les plus gr i i da le nombreux ex i atb q ues.chorgraplii jue gymlas que*. ions u Pa v lo il H juge). > IUIIU : lo se i i u : Une go u rue. ...'voit que le pavillon ne couvre pas toujours la marchandise, et quoti peut avoir 'nus les t lr. s, les lui. sonnebrava m u %  crire dam an Irai ais plus que vaguement approximatif Ce blufl as rpte trop coui Brament. • • ... voil qu' l i-eo'e Argentine Belli nir le, I %  PU <'u>ois les lves, I. ule de bancs, sont obliges ie pose leu'app'itsder* 1 'i r le parquet. Klles ont l'air d'tre en barbaco, ou. si vous :i.:penb;iuer anI i nnce lies pluies liqeenles pOUf (le monde dcembre. Mr l'ip penbauer se trompe rarement au M s pvisions. Si don*. tes sage, vous irez d a p u dbui chez Alla Roy tair? iovision de Rhum pour atlendif, s on nnuis. le letour des i h. aux ioi rs et du soleil. OCCASION EXCEPTIONNELLE A vendre : un camion a agei s, marque ''DODCfE 1 de 1 cylindres. Pneus 3'2 -G -ur les roues motrices. Eu partait tat de lonctionujment. Prix: 250 dollars. S'adresser : l'bone : .'H.Vi iu prendre adresse an jour..il. lASTt M tUPxl > SSIOHS 'U pu "B 3 Globules Rbaud I n*.iirpronoiiU mmt I btmanatr *ut.. m E. LIA : i, u I ..-colombes i*o6j f



PAGE 1

PAGE 2 LE MATIN 3 Decemlj.T 1932 Les Produits de Parfumerie les meileurs sont aur: |La fte de Parfums de .France La Crche Grand'liue, lace au march \ altire pr* de la Maison Soda C'est demain aprs-midi .u'aura lieu la lte organise par Correspondance Extraits d'odeurs base de Heurs UQ groupe de dames et de jeuLotions,aux Jparfu ras tenaces, genre F'ivert ns filles au profit de La Eau de Cologne vritable, d'une finesse trs recherche, j Crche . Le progiamme est} Eau JdejLavande particulirement Jrecommande pour trielire vari et comporte des nutions. Poudre de Riz veloute ndbi reDie aux parfums prenant Doses pour Eaux de Cologne, de Lavande, etc. Eaux de fleurs Oranger pour ptisserie, maux d'estomac etc Agua Florida. EssencesdeCitron,Vanille,/\niarulesamresetc,pour ptisserie Tous ces produits de premire qualit et naturels sont au meilleur march de la pince et soulignent le bon got de ceux qui les emploient Vente de parfums au poids Veute eu gros et au dtail. LETTRE PASTORALE nriros patants. Entre nulle aitra tions il y s-ura deux \oyanies qui diront la bonne aventure l'une dans le mare de caf et l'autre dans les cartes. Les enfan's seront l'objet d'une attention spciale et qu'on n'oublie pa^ surtout que GUIGNOL sera l principalement pour eus. Une rectification Cher Mr Magloire, Permettez-moi de rectifier un iEc!io de l'dition de Le Matim du mardi 29 no ve ni) t. On y lit : Le boxeur Paul Granit est parti lun Au CLERG ET AUX I DII.ES DE L'ARUIUDIOCSI: l'occasion du cinquantenaire de V intronisation, la c/ia petit du Bel Air, de limage Notre-Dame du Perptuel Secours devait, un peu plus tard, donner ses enfants d'Hati d'autres preuves non moins clatantes de sa maternelle interventi m. Au cours de l't qui suivit, un autre llau, la fivre jaune cette fois, s'abattit sur la ville, causant d';illrcux rava ges, dans la population hlau da JV. D. du Perptuel Svjcfete surtout. En quelques se cours,)} Sun Voir cembre). La MATIN lu 2 DConsult ce sujet. Mon seigneur Cuilloux, de si vDre mmoire, entra tout de suite dans les vues de Celui qui, bient', devait ctr pour Kingston (Jamaque), accompagn du boxeur Alberto [coche. Concernant les edeux ctes brises" et son indisporition. votre journal a t mal intorm. Granda n 4 a pas de cies bri-es et aucun moment, ni samedi ni diraauthe.il n'est tomb en syncope. Paul Granda a pass l'aprsmidi visiter ses amis. Dimauche malin, il a visite le "Ancoo" de la Panama Liue et est all ensuite en auto MOHR H!H IN, P. 0. BOX M Distributeur H je Houx et du Centre, PorUau-Pnt ce.} enfants, est. B Rtp0S D an8 i aprs-midi un de nos principaux! v •„ r h ftne articles,surtoutlecha-} lare u l s es amiS !? au s ,a peau pour dames en so,ree ll a encore ta,t de ux paille et feutre quenous) M trois visites ; ensuite, U a recevons d'Europe efc( t au coucert et.apres. une d'Amrique presque 1 partie dansante. tous les quinze jours,? Je doute beaucoup et je de genre nouveau etl crois <,ue voni le penserez dernire cration,con-1 avec niol q Ue Paul Granda venant au got du vrai) eut pu paMer les journes de r An t.o. nmn samedi e (Jimanch e2G et 27 (Jn-laldv DEMAIN SOIR A 5 HEURES M AT. NEE La g"?. : le comdie c.'avei lOM Rpa Nui avec Andr Roanne, Lianp HaiJ E tire 0,50 ; Balcon : 1 00 A 8 HEURES U" grand opra Paillasse de Loncavallo, Entirement cn-men italien par la roipe. de l'Opra de San Carlo. — 15>) choristes, um u nc' j r4 oar m dessin a>iru sonore Pat Sullivan N.I.— L a r>u n du 1 1 vi et exp'i juant l'sctio >, sera distriLu ; lentrf de IJ s-'lie. Ente :2, 3 4 *des. bourgeois tenant comp te de la situation actuelle J'attire galement votre attention sur le Qsan qui l'treignaif. Sa prire lut exauce: ds solde permanent que le lendemain, le Suprieur de ,a maison fait pour les St Martial tait hors de danarticlesquinont paaeu ger, et, dans la suite, deux.' l a chance d'tre enle seuls cas de fivre i*uoe fa, fft d Vi.U &S"oK "SWr racooloaeicil-AiO DACCARETT les faits de l anne 1882. j 1727 Rue Co r be maternelles interveu-t uov.aibre comme je vous l'ai dit ci-dessus avec "deux cotes brises-, une •'hmorragie iulrieure'et une"s\ncope" comme l'a MATIN Sincrement v're, (.has A. ViOORE CI -PAR MOUNTou!" iL vre bientt.Surveillez-en la date dans LE MATIN. que Les tions de Marie allaient couti* bauit et du Pre Ker&uzio. Arriv dans la chapelle, le t pouite, Une fois encore, eiboiie ses ouailles a avoir coaiimce en Mare, IJU, en quelques mois. I bttl i ique de l iinage uiiracul use le ,\. D. ilu Perptuel becours *.\poee a Rome, dans l'glise Je al.-A > phonae de Liguori, nu Noiiiiiiet de lEsquilin, et eutio f uixtde la buediction M. eniulledu tableau du l're Kersuzan. Toutelois, avant de le lixer a la place qu'il occupe encore aujourd'hui, un dernier geste s'accomplit qui porte au comble l'motion des assistants. Sur la demande du futur v* que du Cap, Mgr Guilloux, koiuiiit un instant de la cha* I elle, trace, avec l'image sainte, un grand signe de croix nu dessus de la cite endeuille q u i s'lage %  ses pieu .. J .i foule redescend ; lors, pleine le la plus surnaturelle confiance dans la proticlion de i\otre Dan e. vi toi allait enfla recevoir 1 u c i inp i tant atti ndi i. L i .1 mi >M s qui lui > %  ci emouie du r> i %  vriei ttait peine acheve que le flau semblait conjur: plus un nouveau cas de vario'e n'tait diagnostiqu. Marie avait exauc ses pauvres fils; Port-au Prime tait sauv 1 Le 27 mars suivant, l a | opi lation eut re de la capital .1 convoque par l'archevque, 82 rassemblai, la CaihJi e autour du Prsident de t Rpublique et de ses Seci tare dh t m i auer plus tard en faveur de l'Eglise d'ilaiii. Mais ds lors, d je, ou le evine.le sau M laii • il • S iii.1.Franois, du BeNAir. devint vu.• nu "cenlre lerveul de prires continues ei comme un lieu de ni >g<', o, ux pie K de A. I) du Pei pluel Se ours,ou accourut chi r h ;i ISSI ,!:in r dans lim i ll nr e co isol lion ^ 'us ILS en euves, t.t ma nlenant, Nos tic }di. Il Firea, il s'agit pour uu is de commmorer, avec toute la solennit possible, ces cinquante annes de bienlaits ( ntinus dont Marie, la Consolatrice des affligs, n'a cesse de combler &es liis d'Hati. L i plus lmentaire recon naissance pour le pass nous a sauveSi, Dieu merci, nous n'avons pas. no u l'instmt solliciter j de ND du Perptuel Se cours, c mme nos pres, voici 0 ans, la cessation d'pidmies m rtelles ou la prservation d incendies c iminelle* ment allums, il re le que,j 'd.ins d'inoombrMb'es lo)ers hatiens, la proccupation du pain quotidie i e^t.pour bea i coup de pres et d mres I I femmes, une angoisse de cl) que minute. C'est us n /. di e cotnbb n il est oppor un piur nous d'* dresser no:re Mre du ciel, avec nos actions de grce pour les laveurs dj obtenues, d'ardentes supplications pour nos besoins d'aujourd'hui et de demain. Ce sera le but des ftes religieuses qui vont se drouj 1er la i Capitale, sous la pr* de nos intrts, spirii i ,,kM,c ^. ( ,e kE.Hgr le Noace tucls et matriels, dans un Apostolique, assist de nos prsent si lourd d'inquitudes SS* !" 1 col s ,e 8 ue ; '. cs vques de toutes sortes, eu vue d'uu d Ha,h ( l l t daigne accepsveuiraui perspectives'coler de ven,r les rehauS5 >er de DO. niques si peu rassurantes,' r P restnce non le conseille lortemeut. ( /.,/ f\ n lundi ). en t.iit un devoir; Ij garde Eno sols r#o l'estomac aeitf s Lapareaseii ircUnara de la cl Me acidit. Repousscz-la vite, ement. en buvant un verre cte ptillant ENO'S "Fruit Sait". Prenez F.NO nt pour corrij er cet tat. ENO dbarrasse le systme des lourds dchets et prvient ainsi l'accumulation des poisons qui forment l'acidit. ENO S UlTSALT HUILEDERICIN •as——-A. de MATTEIS & Agents Gnraux, E Les deux cbles ci.dessous ont t reus New-York par la lludson Motors 'Jar Co.: Hier une Terraplane stau dard entirement quipe et condu te par (ierry Bouwer tabli un record en cou-1 vrant la route de Capetown a Johannesburg ( Afrique du Sud) eu deux heures < %  mi uuies. Distance : 970 mil'es. Sur uue route poussireuse, la voiture a tait le trajet sans la moindre panne.Nous sommes ravis de la convaincante .preuve de.'.stabilit de la voiture^ o. Et voici une intressant 6 nouvelle reue de ( Sud -.Africain ). La Terraplane de srie a cr^ aujourd nui une nou velle^sensation^en tablissant un autre record sud africain Durban-Johannesburg. 410 milles par une rude route de montagne en 7 heures 22 minutes, battan le record prcdant de 18 nui au tes. Flicitations Nous soumettons volontiers ces records l'attention des motoristes. j'y. Kevenu prend la cabinet. Il adresse ses meilleure? salutations sa clientle. Consultations: 7 10 hs. a.m. de son voyage.redirection de son Le S/Sfccuavaqui|,esf attendu a Port-au-Prince, venant de New-York,Ie lundi 5 dcem. Durban bre 1J32 avec : 70 sacs de correspondance et partira le mme jour directement pour Cnstobal, Canal Zone, nant fret et malle. VIN DE MORUE RflVENET NUTRITIF Tri agrfebl REMPLACE l'hailt foi. m MORUE preJas. H. C. VAN REED Agent Gnral le plus PUISSANT le plus AGRABLE des RECONSTITUANTS pour GUERIR ANEMIE-FAIBLESSE INDISPENSABLE au Dnaloppam' da ENFANTS " pirioiMM FAIgLES et CONVALESCENT. %  !•' Port iii-Prlnc : Ph" W BUCh -. V Barbaocouii '-W *. Dont lu > enommee est universelle a carrf^ M ,• Demandez oar tout : g w P reni,ere P'a^ UN BARBANCOURT Dpt j Rue.de* Csars, k *+*w jp *r % 



PAGE 1

LR MATIN 3 Dcembre 1932 ps.fii :: Il nous a t confi que l'Association des Dames de Saint-Franois de Sales organise pour le 25 dcembre prochain un authentiquearbre de Nol. jfc 11,'y aura des jouets dboute beaut et tous lesf prix qu'un patant Tonton Nol bllii'a aux t-uiaui.s sag Tout contribuera a faire I. j ,, 24 x 12, 24 x 48, 20 x Sf, 20 x 40, 20 x 48 Un lot de lt vitres pour auto, paisseur 1/4 Dimensions : 39 x 42. CoodiuoDf trs avantageuses. S'adresser Monsieur F G. Wo'll, liquidateur de la Mnson B LAMAKQUE*Co Ja cruel (Hati) Set vice National de la Production Agricole et de l'En^etpnpment Rural, Porf-au-Princ e L'Ingnieur Agronome Dpartemental de l Ouest fait appel aux personnes de lu,une volont possdant des plfh les suseeplil'les daider an dh eloppement ugrico e du pat,* pur Un remettre soi' des grni. ni s les boulines, des ,'/' %  // %  i ou des plaides afin de In m I li/ilirr el tes rpandre pai la suite sur l ensemble du terri* toire. I, Ingnieur est la disposition de quiconque aurait 6e-1 soin de ses services pour tous renseignements concernant la grande culture dans le dpar* it nient de l Ouest. Ces services sbttt gr duiU Ecrire lIngnieur Agronome le l'Ouest i aniiii. GANOI A vendic l ne chan bre couder, une salle n auger, une cuisine petit le et un fr igi dairc, une radio, un requiem I occasion d ter anniversaire de la foi* de la tegreti e madamt 1 "' Joseph Doret, nie Clhnn n'o nre pieusement < %  /'' %  r > lri '*' 5 dcembre de l anne derLes ,,.1/enls. les util s que les amis avec lonlm'>' y sont invites. De la pari i te enfants et de ses frres. Wagone.27 novembre 1932 1 POUR 1933. Les Derniers Perfectionnements : Automatic VOLUME CONTROL : Circuit Superheterodyne Automatic Sinchro-Silent Tuninr 100 o/ Aplimfication Pent— ode. Nouvelles Lampes de 2 V 2 VOLTS Typ s 58,57, 56, 47,82— et La Duo-Diode G-4-SGOLJMBI V Sij'onyme de Suprmali Kodlp C-23 !r Cnll Batt.ry Du 1 s de a Battrl te 1O0O hmrcn niodln C 83 Radio8 lampes^ Superheterodyno Modle C 81 8 lampes Superheterody.-e COLUMBIA Le F cnori des Connaisseurs THo 1*1 G 85 Radio Phonoaraphe8 lampes mouler 331/3 et 78 Tours Modle C Si 8 lampes Superhe terodyne 2 Hauts parleurs. Conditions de vente avantageuses Kneers COLUMB1A Music Hall— KNEER'S GARAGE. gurit c mal f \ SAUVEUR <<-<-% —— Mauvais sang, Humeur, Eczma, Artrio-Sclrose Varices, Rhumatismes, Maladies des Femmes ,m^ ,'r" OMA L 1 ^H L '^" >1 ,r? 1 du "*•'•-• %  •* %  et extraits d. t* plante. .' %  lit L.i lih.i-1. du innira *,,!., i,.., f„-„..V.e_ ... ^. _T. /; .n tHt ,,U ... r.aa&SS?ii S URABW^rtlrtS w Deout i Part nu Pmt. *i t'hnuacie UUOS> AVISAI HP0RTA?!T Service National del Production Agricole et de l'Enseignement Rural Il y aura Damien le 5 d. membre prochain un concours pour le recrutement dune instiiuirice pour l'Ecole Rurale des Orangers ( commune de la Croix-des-Bouquets ) et de" Hu|iil il (.filerai llailini Accidents S novembre 1M2 Of brise Louis, 22 ans, rue N Madeleine: blessure contuse da cuir chevelu. Adla George?, 36 ans, Gui'Hue; blessure tranchante de l'index el du mdius. F.lisehonne Dsomo, 10 ans, Bel Air; blessure acciden!e'le lemenl .-i llinche, au local de If Ferme-Kcole, on concours poui le recrutement de quat-e instiv 'utrices,repeclivpmenl Grand Boucan ( Mirebalais ), Los Palis (H nche), Pelil Fond ( Lascaho bas el dans la commune de J Cerca-la-Source, et de deux — -— ... w M .w.,,,. et le la jnue pauche, des avantbras et des mains. Jn Pierre Jeune, 25 an, q arlier S' Joseph; blessure du pouce droit. Dorilos Jn-Nre 1 85 ans, rue Csars; traumatisme du cor, Bapliste Alho, 22 ans, me ^rtan.iouuitf, ei ne creux ;.. \, i %  %  ? !" i c iOHljluleuri Cerce la-Sourcr 3p l 'Vtrtl0; bessure piquante de Pour prendre pari ces con-[ a n,: n,e du P ied ri roit. Andra I ou*, 7 a r Sacr cours, il laid 'rp muni u moins du ce ri Beat de fin d' 'u i i in Birei et rl'i n < % %  \ if] i r* boni',".rroanra, oi^n du Magis'rat Communal et du J d %  Pain -' sa commuue Construction du nou veau vaisi;enn-cole Niob ?n Allemagne BERLIN. — I inii istre e la manne allemandi ;i di I la roosti lulion d'un i ouvei u vaisseau-cole i Niob a.ponr remplacer celui qui a t perdu corps et bien P. On aetivi ra celte CODSlroctioa d telle manire que la prochaine promo'ion de catieta de la ("•'•ine, fur sera laite en ;ivril 1K5.'! puisse y l'e ni barque ds juillet de la mme an* ne. 1 e ministre s'est rendu compte que la formation des cadets sur des bateaux voile est indispensable, / a % j Cœu ; tr umatisme du genou droit. .\n n ne Fleury. 18 ans, rue de-< Ci s S ; blessure con'use du 08 0*1 mil 29 novembre 15)32 Ma lv %  ' 21 anv, rue des Miracles; blessure contuse de ,i • en Anne obail'e, 3!5 ans, rue de de l'Arsenal; hmatome de la i ai p ei < (ti œil g tir, Sta D..1111 % 7 ans, rue de PArsena'; bleMBiS CODUlSr du Iron'. An oii,e Allidor, 17 ars, rue Magia de l'Etal; blessure tram hante de la rgion trontale. Jean Fxin, 70 ans, quartier St Joseph; blessure u .-m liante du cuir diev( lu rgion Iron'ale. Philippe Pugu, 29 ans, Thor; Inia'ion iiobable du genou gauche. Rob il Jn Uaptiste, 23 ans, quartier St-Joraph; traumatisa nie du i ied gftQCbe. Jean iJerdien, .'{,") ans, Poste Mi :> %  i IIm( Stno-Dactylo b'easnre contuse du | nUCl g l'i lie. H; ul K llik, 36 SOS, Lalleur Duihema; liacturo clavicu'e giuche. B OolSemy. 13an., (irand Bt.i ; haclnra jrob. ble des os de lavant-bras. Fernande IJlicien, 17 ans. LES INSCRIPTIONS Au cours de stnographie (Iraoaise el apglaiae) ci de comptabilit de l'Ecole Spciale de Stnodactylographie ( argle • Petite place Cazeau; Contusion des Bues Prou et du Centre ) de la tte et rosions de la rseront reues jusqu'au .'{(1 noI g'fn mallolaire externe gauvenibre. Les retardataires lontjtbti pris de s'inscrire ou plus tt J Thise Oscar, 1 an, quar • pour viter les Iraisqu'occaMon ' if r .Si. Joseph, brlure superpersienl les cours prparatoires [ licielle du thorax moiti gauche qui leur seraient ncessaires s'ils j **t du bras correspondant, s'inscrivaient aprs le 30 no! .'10 novembre 1932 vembre. Maiievl'hern Malval, 2 ans, l.i U'rertjon de IV'pblisse I Marliaanl; in'^xtr tmn p-*r kuuni profllu de l'ocrai en peur i rosi, .. ppeler aux intresn qae les J iI Dieudo , 27 ans, c graphie • Arcahai; ble^s're tranchai te ne l'avantbi s R, M(,ture de i hlen bras gauche. Pierre de Made ve, 2 ans. Il l Bellevue ; morsure de ch • n au bras gauche. Nathalie Moi il e, (i ans, L-lu.-; i>*inii tlu coude gauche. Baymond Carduci, 18 ans, Daiuin ; h'essuie contuse du lies (II. / Arm md Nicolis, 31 Bfl; rue l'Ecole Spi iale ne tout pas s*ulem< • I une net uis' O n (h. oriqi • 'ar: a ma" ans reoivent l'tabiis^emaol ni me un enliaineinei t m^lhoi •,ii' soi (1,-s travaux ( e bun vn'ahles cui les dirpense d ont s agi a leur sorte de 1 <* cole. Programme el la.il dlhrs sur demand. Naw-Bar Rue du Kagasin de 1 Et.it,. w SOI — En ince TTalson Centre L'tablis emenj le m ar de la ville, cause te s g'ande terrass' t i to n di '•*..nx arbres. Si vous passer uu m ) enl bunu co jigm "••s ;'i Xa > Bar, ii vend les m nllei et u prix t r%  Uuvert toute la nuit. e i: oit, contusion du je. Compagnie Gnrale Transatlantique /.c steamer "Cofimar" d*S. retour de Santiago de Cuba et des ports du Sud est attendu l'rine le 6 dcembre II partiraa Ic'incine u A ol'd t uerto /. Havre


PAGE 1

Samedi 3 Dcembre 1932 L llaliu Port-an-Prince Tlphone : 2242 PAGES Lykes Brothers SS G 0 lncj Texas Hati Sai to uomingoPorto Rie > j c seul service bebd >ni; daire et rgu ier passagers et y fret entre les ports du G. ne du Texas directement avec Port-au-Prince, Hati. Pour la rception raptdi et le maniement habile dei JM importations, servez vou* toujours des navires de rdvangen dec. 1 I th dec! 16 tk dec J 22 nd dec. 23 rd dec. 25 th die. 20 ih dec. 30 th Dafr dc. riec. dec. jan. jan. jau. jan. jan. jan. jan. jau. angen Vestvangen 21 th jaov. 16 th 26 'h jan. 11 th 31 th jan. 21 st 1 th jan. 2.) th 6 th jan. 27 th 8 th jan. 29 th 9 th jan. 30 th 13 th feb. 3 rd 18 th tel). 8 th 18 th 22 nd feb 23 th (an. 3 rd jan. 5 th ian. H th 12 th 13 th janv. 15 th janv. 18 th JSD. jan. ieb. 20 th Nordvangen jan. 25 th ian. 27 th teb. 2 nd feb. 9 rd teb. 5 th Ieb. 6 th teb. 10 th Dalvangen Ieb. 4 th teb. 8 th Ieb. 11 th ieb. 15 th teb. 17 th Ieb. 19 th Ieb. 20 th teb. 24 th mar. 1 st msr.lt) th mar. 13 th teb. 14 th tev. 16 th feb. 22 nd Ieb. 23 rd teb. 24 th teb. 26 th mar. 1 st Vestvangen Ieb. 27 th Ieb. 22 th mar. 4 th mar. 8 th mar. 10 th mar. 12 th mar. 13 th inar. 17 th mar. 22 nd Dalvangen mar. 20 tb mar. 15 th mar. 25 tl 1 mar. 29 tb mar. 31 s' apr. 2 ni; apr. apr. apr. apr. 3 rd 7 tl 12 tb 16 th mar. 26 th *P r 24 lh apr. 3 rd Nordvangen mar. 8 th mar. 10 th mar 16 th mar. 17 mar 19 mar 20 mar. 24 th mar. 28 th mar. 30 th apr. 5 th apr. 6 th apr. 7 th apr. 9 th apr12 tk AVIS AU COMMERCE La Panam Kailroad Steamihip Line a l'avantage d'annoncer les dparts suivants de New-York pour port-auprince Haiti, directement chaque mardi, excepts le steamer [Ancon qui laissera le 21 dcembre, et armera Port-auPrince le lundi 26 dcembre 1932, et le i Guayaquil qui laissera le mercredi 28 dcembre 1932, et arrivera Port.u-Prince le 3 pnvier 1933. TO-JS les steamers iont|pourvus de chambre trigoriflque. 9epar7s de hew \wk. Arrivages' Port au-Grince. bteamer cCristobal le 6 dcembre 1932 le 11 dc. 1932 Steamer iBuanaventura le 13 dc. le 19 dc. & Steamer Ancon le 21 dcembre le 26 dc Steamer Guayaquil le 28dc. le 3 janvier 1933y JasH. CVANREED agent Gnral ^^^^^ ^ %  * Laboratoire SJOURN F. SJOURN, Pharmacien R. SJOURN, Pharmacien de l'Universit de Paris M. SJOURN, Pharmacien de l'universit de Paris.ajiciefl interne des Hpitaux de Paris Analyses des Urines, du suc gastrique, du sang ( Wsi *ermann. Ure, Constante d'Ambard, Glycmie). Descrachats. Des matires fcales. autres renseignements sadresser Messieurs A.de MATTEIS & C,Aqents Gnraux CHEZ FDHEZ Rue Courbe, Port au-Prince Si connu pour ses m ihhu dises traiaises il suglaises, debounequah'e on trouve : Piagooale orkscrew noire et bleu marine suprieure. Drill blanc Union et drill i Piauoua!eSert2e noir et bleu de coton. Flanelle Serge blsnc. Percale pour lingerie. Toile |>nr fil et tle de ; V raSSC Op,1WI P Ur coton pour drap, matelas. ^ o jj e p jne pur f,i pour | a j PS Damass blanc et couleur| Baptiste et Linon til et linoa pour nappes. de colo „, Palm-Beach l'or. dor. i Filtres anglais nourpuri' Tussor Shantung t Shant gu fur lcau Lampes Titus et tous accessoires. Et beaucoup d'autres articles. !" "ETREEPTsTr !" : niRi, riminn J** mois KAIKVRI R u Soc't a> la 6AITE*FRANIISE tStFaub. S! Dnis PARIS 10* OHATUITrMENT w MII . —. % %  > Ni>'. Vt L ALBUM ..^..r.U H>on 'o"c,. n'iys., mvgit.nim I.UI.'I^IA Suce. Rvlation, SematlonMlIri &n Vrai* Sccrats r— taliai w OaawHaa. HOTEL KARAM Lne confortable succur-sa le de la Pace holel, Kensr koff.— Pour la saison dt, rendez-vous chez A. J. Karain, [ Kenskoff, o vous sei ez servi souhail. Excellentes conditions i i


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/07169
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Saturday, December 03, 1932
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:07169

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
Clment Magloire
DIRECTEUR "
1358. RUc. AMERICAINE 1358
1ELEPHONE X-2242
La vritable gran-
deur est celle.qui n'a
pas besoin de 1 abais-
sement des autres.
BARRIE
*
26 me ANNEE N; 7837
POUT-AU-l'Rii\j.E (u.\i il)
CONSIDRATIONS SUR L QUESTION DE L'ALCOOL )
Contingentement
de "sa production
En informa ni nous-mmes
tout rcemment de I intention
du Gouvernement de prendre
une mesure en faveur des dis-
tilleries pour leur permettre de
reprendre leurs travaux, nous
tions loin de nous attendre
une mesure il exception prolon-
geant simplement en leur laveur
le dlai lgal pour le paiement
des laxes. C'est pourtant ce que
vient de taire l'arrt rcent du
2ii novembre dont la conslilu-
[ionnalit est ainsi douteuse,
puisqu'il suspend la I ti sur
Administration gnrale des
Contributions en ce qui concer-
ne le mode de paiement de
|impt et la sanction pnale qui
y est attache.
Alors que des poursuites ri-
goureuses s'exercent contre tous
les autres contribuables ds fex
piration des dix mois de retard
autoriss moyennant une pna-
lit pcuniaire qui lev l'impt
au double de sa valeur, l'Arr-
t prend sur lui d'accoider une
nouvelle priode de quinze mois,
une lois et demie plus longue
que le dlai lgal mme, aux
contribuables en retard du chef
de l'impt sur l'alcool. Ceci est
une perlormance remarquable
dans celle re de vacances de
la lgalit pour employer
1 expression clbre de M. Lon
Bluui que le Cabinet actuel a
ouverte depuis la fermeture de
la session et ses dconvenues
budgtaires.
Mais ou peut se demander si
cette infraction la loi en me-
ns temps qu' la Constitution,
qu'on a entendu faire en faveur
des producteurs de l'alcool et
au dtriment automatique des
autres classes de contribuables
auxquelles elle ouvre naturelle-
ment la porte des rclamations,
court la chance d'tre profita-
bit; aux intresss autant qu'on
l'espre. Car. s'il est vrai que la
cause, considre ia plusilirec
te, du maasme de la produc-
tion alcoolique, est la trop gran-
de quotit de l'impt, le prix
en argent auquel ou l'ail payer
aux producteurs cette prolonga-
tion de dlai parait de nature a
compenser le bnfice de cette
prolongation et aggrave sre-
ment, en tout cas, l'embarras
financier qui.durunt lout 1 exer-
cice, les a prcisment emp-
chs de payer la taxe. En effet,
le dlaide paiement leur est ac-
cord sans prjudice de l'ac-
cumulation des surtaxes cou-
rir sur le moulant originaire-
ment d. Nous devons ajouter
mentalement : sans prjudice
galement de l'application de la
taxe pour l'exercice actuel, car
1 arrt ne vise naturellement
que le rglement des arrirs.
Dans lout cela, le producteur
n'arrivera s'en tirer que s il
peut rpter ces chages nou-
velles sur la consommation ; or,
il ne le pourra que s il trouve a
vendre ; or, de l'avis de tous, la
mtvente est prcisment une
des causesla premire m-
me, de la situation laite au
distillateur ; or, enfin, celte m-
vente elle-mme a pour cause
le prix lev auquel il aurait
fallu fixer le prix de 1 alcool
pour rpondre la trop torts
imposition du lisc.Jamais cercle
vicieux ne peut tre aussi bien
organis.
La mvente de l'alcool, ou sa
vente perte par le producteur,
est aussi le rsultat de la sup-
riorit de 1 oflre sur la demande,
c'esl- l'ire d'une surproduc-
tion,- surproduction et m-
vente telles que, malgr le ch-
mage des distilleiies, on na eu
enregistrer aucune provoca-
tion de la demande, Dl sous
forme de l'lvation des prix,
ni sous celle de I puisement des
socks. A notre point de vue, la
rside principalement le mai
dont soull.e la production de
l'alcool et le seul remde 8 un
Ici mal ne peut tre que ; SOlt
uo dbouche, oit l conuugen-
fement, c'est--dire un coule-;
menl des stocks ou une limita-
tion de la production.
A vrai dire, avec un sens suf-
fisant de la discipline qui ne
peut lui-mme s'obtenir, hlas !
que par un accord spontan
entre producteurs constitus en
syndicats ce contingente-
ment aurait d dj se faire de
lui mme par le simple jeu des
lments qui, depuis quatre
exercices, s'affrontent sur le ter-
rain des choses concernant I al-
cool : sa taxation, sa production,
sa vente. Parce que cette spon-
tanit a manqu, ce n'est pas
une raison pour que l'Etat s'abs-
tienne lui mme de consid-
rer la question ce point de
vue, s'il dsire rellement, au
trament que pour faire entrer
de l'argent dans sa caisse par
des rglements douteux, tirer
l'industrie et le commerce de
l'alcool du marasme dans le-
quel ils se trouvent actuelle-
ment et permettre au distillateur
de travailler sur une base qui-
table.
En recommandant une telle
mesure dans un milieu o l'on
a tendance renoncer l'ellort
du moment qu'il est laborieux,
nous ne nous dissimulons pas
la dlicatesse de l'opration.
Elle doit lre tudie dans
toutes ses modalits, avec la
proccupation de n'avantager
personne au prjudice d autres,
de ne travailler que dans l'int-
rt gnral de la production el
dans la pense d'tudier une so-
lution qui, en principe, est ap-
plicable toute autre branche
du travail national.
Il est temps que nous pen-
sions aux torces nationales au-
trement que pou-- en tirer de
1 argent et que l'on apprenne
aux Hatiens tre des travail-
leurs conscients, et non plus
seulement des contribuables fi-
dles. Il va sans dire que le con
tingentement lui-mme se ferait
d'une laon assez lastique pour
pouvoir jouer dans les limites
d'une chelle rationnelle en vue
des changements possibles du
march, et qu'il resterait une
mesure extrme provisoire qui
ne saurait en aucune faon dis-
penser d'tudier, durant son r-
gime mme, la question des
dbouchs et des utilisations de
l'alcool.
PRVISIONS DO TEMPS POUR
LE MOIS DE UtCEMBRE 1932
ET LA REGION
DE PORT-AU-PRINCE
La temprature, la suite de
la libration de chaleur par la
grande quantit de pluies du
mois pass.se tiendra gnrale-
ment au-dessus de la normale.
Ce n'esl que sous l'action des
nuages et des nouvelles pluies
nielle baissera notamment
.dors entre les 23 et 28 aprs les
quelques jours aussi plus trais
vers les jours suivants : 1 6, 12
au 13 et W-19.
Le baromtre cause de l'hu-
midit prononce se tiendra g-
nralement aussi au-dessus de
la normale pendant tout le mois
l'exception des 2 premiers
jours et aux poques des pluies
8-11, 18-li) el surtout pendant
la dernire semaine du mois.
Les pluies continueront
tomber un peu plus fortement
qu'on ne voit d'habitude au
mois de Dcembre. A cot de
oetites pluies sporadiques el
trs locales vers le 3, (> et 14 on
verra 3 priodes plus pronon-
ces de pluies qui viendront
avec beaucoup de nuages aux
poques suivantes: 9-11, 18 19,
21 et entre Nol el le preiniei
de l'an; aux environs des dates :
25-26,29-30; toujours 24 heures.
L. Gentil TiPPENHAUER
Idal rhum
ALIX ROY
30 annes Hp succs
SAMUDIQ3 [DECEMBRE I9S2
If -JM
ECHOS
o o
- Le service de statistique
de li lpitul Gnral n enregis-
tr pour Port-au-Prince, le
30 novembre dernier, six d-
cs.
Avons revu avec infini-
ment de plaisir la visite du
Gnral Enrique Loynaz de!
Castillo, Ministre Plnipoten-
tiaire de Cuba Porl-au-Piin-
ce. Ce diplomate n'esl pas
seulement un brillant hom-
me d'armes, mais encore un
lettr averti.
Aux Cayes. il est ques-
tion, l'occasion de la pro-
chaine visite du Prsident
Vincent, d'organiser une ma-
nifestation Latino-Amricai-
ne, en souvenir de Bolivar
qui, de celle ville, prpara
I indpendance latino-amri-
caine. La fte aurait lieu (le-
vant la maison qu'habita le
Libertador, durant son s-
jour en cette cit.
Il nous revient que l'ap-
plication stricte des rgle-
ments sur la standardisation
du Cale a donne dans le Sud
des rsultats inesprs. I. s
lves livres par les produc-
teurs sont parlai tes.
N'oubliez pas d'aller d-
main soir chez Taldy admi-
rer et entendre l'aillasse ,
le clbre grand opra.
Des insectes ravagent les
bananiers de la rgion d'A-
quin. Le S. X. l\ A. a-l-il une
(pu ne sont pas reconnus in.lis-
pensables. Ce comit est plac
sous l'autorit du ministre du
budget.
Demain dimanche, 10
heures du malin, Mme Chrysos-
lme Rose moud prononcera, 6
la Socit d'Histoire et de Go-
graphie d'Hati, une confrence
sur Jean Jacques Dessali-es.
M. Adhmar Augusie.dont
1 attachement ;, |a cause des ru-
raux est bien connu, a pris l'i-
nitiative de fonder au Cap Ha-
tien une Ligue d'action pour la
protection des paysans.Iniliati-
ve gnreuse el utile laquelle
il faut souhaiter complet suc-
cs.
On signale la vogue au
Cap Haitieu des objets confec-
tionns en pi te chapeaux.cein-
lures, valises. Les Capois l'ont
bien d'user de ces produits de
l'industrie nationale.On confec-
tionne ces mmes objets l'orl-
eu-Prinee, mais ils y ont moins
de faveur.
Demain soir il faul aller
entendre l'opra de Leoncaval-
lo : l'aillasse, Hailiana. Ch mis
et musique de premier ordre.
II y a
Vingt-cinq ans
Lb Matin, 3 Dcembre 191/7,
SUICIDE
Nous avons appris hier avec
une douloureuse surprise la
triste nouvelle de lu mort tra-
gique du Gnral Lo s leor
: Le secrtaire el adjoint
du Gnral Berrouel, com-
mandant de Jacmel.
~A prs un court sjour \t\ lu
Capitale, George* Lon s'en
retournait son poste, quand
du ct du Portail Logun ,
// se logea une huile a la tte.
La mort fut instantane.
Le dfunt laisse le souvenir
d'un charmant camarade, j<>-
l'iul el bon.
\ os sincres a uulolunct
sa famille.
Mi
I
r*-
tormule ae aeiense
La livraison de dcem-
bre de h La Relve est pa-
rue avec un sommaire co-
pieux et lin. V relevons deux
belles pages de nos chers col-
laborateurs Richard Constant
ci Thomas Lechaud et des
vers d'un merveilleux allant
de Lon Laleau, un coule m-
lancolique de Jean Louchai d,
une pntrante tude de E 1
ner bru tus, quelques chapi
1res nouveaux de Charles-
tine, le conte de .Jacques An-
toine, el un appel vaudoues-
que de Daniel Heurtelou.
A .logue (Torbeck), un
maon du nom de Million Au-
relien a eu le bras gauche
pris dans l'engrenage d'un
moulin en action, sur 1 ha-
bitation de Mr Antoine Simon
Fils. Amputation l'hpital
des Cayes de Irois doigts.
Mr Hoakon Hole ( pro-
noncez u'illet ), journaliste
norvgien, nous a l'ail le plai-
sir dune visite. Il prend des
notes en Hati pour un livre
qu'il se prpare d'crire sur le
pays, aux lins de lelaire bien
connatre el efiacer les juge-
ments que certains crivains
injustes oui porte sur notre
ile.
Si vous voulez fumer
d'exquises cigarettes de la R-
gie l'iauaisc, (iriANES, GAU-
LOISES, MARYLAND, etc. allez
chez Kobelin ou vous serez
servi a souhait. El vous y
retournerez srement.
On procde ces jours-ci
quelques ^ncessaires rpara-
tions matrielles au local de la
Chambre des dputs. Le bti-
ment reoit notamment une
nouvelle couche de peinture.
Ou vient de cieeren Fran-
ce un Comit suprieur d'Eco-
nomies qui est charg de re-
ihercaer elde proposer les me-
sures de rduction des depen
les modifications et suppres-
sions ,de services et d'emplois
DE
r ED. E LESPiNASSE
Il s est teint doucement, jeu -
di soir, dans son accueillante
villa de Saint-Louis. Discrte-
ment, en homme bien lev
qu'il tait, avec au coin des
lvres un sourire plus scepti-
que OU plus douloureux il a
laiss la scne du monde com-
me on quitte un salon. D'autres
diront le talent et le prestige de
I avocat disert, le prestige de
l'homme politique toujours la
poursuite de ralisations utiles
el nobles, l'orgueil du patrio
le qui ne transigea point avec le
devoir de licite qu'impose no-
tre longue preuve nationale.
Nous nous bornerons, nous,
enregistrer simplement que Mr
Edmond de Lespinasse, pa r
quelque ct qu'on le juge, lui
ce que l'autre appelle un pro-
fesseur de maintien. Oui, il fut
la grce mme et peut tre con-
sidr.pour lout ce qu'il y avait
en lui de simplicit ininenle
de race et de gonl, comme la
fleur suprme de l'alliage afro-
latin.
Avec Monsieur Edmond de
Lespinasse. c'est un peu de la
politique hatienne qui dispa-
ratt.Etle regret que nousprou
vous de sa mort est augment
du fait que la vulgarit des
murs tend de nos jours tre
considre comme une dignit.
C'est avec une motion pro-
londe que Le Malin , qui
s'honore d'avoir pu le compter,
pendant plus d'un quart de si-
cle, parmi ses fervents el d
vous amis, prsente la la-
mille Irappe par ce demi et
tout particulirement Mon-
sieur Pierre Eugne de Lespi-
nasse, Mme Jules Phipps, ses
entants, I expression de sa plus
vive sympathie.
OE FOOT BALL
Dimanche prochain, i
heures de l'aprs-midi, sui
terrain du Parc I .coute, aui a
lieu le premiermal :h decham
pionnal de la saison. Le l
ring Club Ilalien , lenanl d
l,i Coupe Pradel, rencontn t
le u C. A I), .1
Ce sera un vrai rgal spor
lif de par la valeur 'les qui
pes en prsence. Vtissi les
amateurs du < ballon roui u
ne manqueront-ils pas 1
casion de se rendre en loulc,
au Parc Leon te, pour assis
1er .i une brillante dni ms -
Iralion.
Entre gnrale : 20 cen-
times,
VOIRE CUISINE, MOME.
Vos repas gag teronl en
', u en fines s
usinez a vec Uunlgue
des l sines de Port au Prince
el de SI -Marc, 'lu'attendez-
vous pour en laire l'expi ien-
ce ? Que vous soyez ly> >ep-
tique par l'usage des grai
trangres? Non. C m r n m /.
le produit indic ic pur de
tout alliage nocif.
Bo Tin
f Le Purgatif idal'
PILULE .DEHAUT
H7, Rua du Faub. St-Dtnu, Pans
Facile k prendra.
Ne r.acaaaitanl aucun pr4paratif,
elle ae provoqic jamais de dgot.
Supprimant la lir4,
cll< ne dbilite pai te naade.
N'enfant pu de repe* la chambre,
clic ne caM aucune perle de tempe.
Plae active que toua laa aiaiilalrei,
elle est, par consquent, moins chre.
DOS F.
. ( PURCATIV. 2 t 3 Pilules
) LAIATIVE, 1 Pilule '
propos HUMIDES
Mahatma Gandhi a un srieux
comptiteur dans la grve de la faim.
C'est le serpent python blanc on al-
binoa du Jardin zoologique de Lon-
dres.Depuis trois mois, il refuse lout
aliment, mettant ainsi ses la direction du Jardin. Poui etn
pocher qu'il ne passe de ie .. ir-
a onsequence de ce jene irop
i11"1 susten-
ter m li.Un m
lait t d
dans la gue de maint nu
ur cela du RHI A SAH lui. C k
HET D'O ptuii iui maintenu
souille de rie.

f^-^B""aa- ... ig>
N'oubliez pas
le Gymkana
de dimanche 4 dcem-
bre 1932, 3 heures
de l'aprs-midi.
Vous applaud.nv. dos spoi*
lis es les plus gr i i da '
le nombreux ex i atb
q ues.chorgraplii jue gym-
las que*.
ions u Pa
vlo il H juge). >
iuiiu
: lo se i i u :
Une go u rue.
...'voit que le pavillon ne
couvre pas toujours la mar-
chandise, et quoti peut avoir
'nus les t lr. s, les lui. sonne-
brava m u crire dam an
Irai ais plus que vaguement
approximatif Ce blufl as rpte
trop coui Brament.


... voil qu' l i-eo'e Argentine
Belli nir le, I pu <'u>ois les
lves, I. ule de bancs, sont
obliges ie pose leu'app'itsder*1
'i r le parquet. Klles ont
l'air d'tre en barbaco, ou. si
vous :i.: niq ie, sur une plan* Le Dpar*
leiiu nt de l'Instruction publi..
que sera-t-il plus longtemps as-
s / peu galant pour ne pas
loornir aux pelilei citoyennes
i mignonnes le l'Ecole Argen-
tine Bellegarde des siges o
i. ; oser leurs a liouinhaseiiai g^s
de victuaillesa pour parler coni<
m, notre d ilicieux Itonmer ''
... voit (pie les prvisions du
e \h IV penhsaer pour
le mois de dcembre annon-
i pi iodes frquentes le
plui< Si |i Pi sidenl de lu H-
publiq ' 'omine on l'annonce,
le se rendra aux Cayes,
il < d'entreprendre la
lou dans la premire quin-
/ h i moin Rnlre NV.-I si le
Jour de l'An, les routes seront
; 'nt impraticables,
mn i i poor une lois, Mon-
si.' ir T ppenll mer ne se snl
iiomp dans ses prvisions,
. voit qu'A la Maison Ren
Lafoulant, rue du Magasin de
IT; i. No. I71. on s'amne
(| ii Ique 'ii acheter un
i :. ci avati. i li trnise, essence.
i nu chapeau, mais que l'on est
si bien pris par l'accueil qu'on
y rencontre qu'on troque sa
bourbe contre un 'as de |olies
i hoses, sa s se rappeler quand
ni commi ol c'est arriv. La le-
on de vendi e, si l'on en croit
la Bruyre, vaut encore mieux
que ce que l'on vend.
. voi que < La Relve , iin-
| lressanle revue que dirige no-
tre t ilentiie ix moi JacquesCar-
meleau Antoine,a prsent, avec
un sommaire splsndids et ((
pieux, sa livraison du mois de
drem bre. rarliculireuient
gots : une ipotbOSS du Doc-
teur HosnIvo Bobo, par Tho-
mas l.echaud, des vers d'un
beau cristal signs de Lon La
i-au. nu conte poignant de Jean
Fouchard (un nom relenu ),
une lude d un compas sur,de M.
Edner Inulus, sur Andr Liau-
lainl. la suite dfl Cbarlestine,
le substantiel roman de Mou-
sii m Jacqm s C. Antoine et des
pi< .Mon-- dlical n de Mon-
. m Henrb lou. U rcii meirs
I pour le gra< eux envoi et coin
pliments.
i
I ... voit que ri(>penb;iuer an-
I i nnce lies pluies liqeenles pOUf
(le monde dcembre. Mr l'ip
' penbauer se trompe rarement
au m s pvisions. Si don*.
tes sage, vous irez d
a p u dbui chez Alla Roy tair?
, iovision de Rhum pour atlen-
dif, s on nnuis. le letour des
i h. aux ioi rs et du soleil.
OCCASION EXCEPTIONNELLE
A vendre : un camion a
agei s, marque ''DODCfE1'
de 1 cylindres. Pneus 3'2 -G
-ur les roues motrices. Eu
partait tat de lonctionuj-
ment. Prix: 250 dollars.
S'adresser : l'bone : .'H.Vi
iu prendre adresse an jour-
..il.
lASTt
M tUPxl >
SSIOHS

'U pu "B
3 Globules Rbaud I
n*.iirpronoiiU mmt I
btmanatr *ut.. m
E. Lia : 'i,*u I
..-colombes i*o6j f


PAGE 2
LE MATIN 3 Decemlj.T 1932
*
Les Produits de Parfumerie les meileurs sont
aur:
|La fte de
Parfums de .France La Crche
Grand'liue, lace au march \ altire pr* de la Maison Soda
C'est demain aprs-midi
.u'aura lieu la lte organise par
Correspondance
Extraits d'odeurs base de Heurs UQ groupe de dames et de jeu-
Lotions,aux Jparfu ras tenaces, genre F'ivert ns filles au profit de La
Eau de Cologne vritable, d'une finesse trs recherche, j Crche . Le progiamme est}
Eau JdejLavande particulirement Jrecommande pour trie- lire vari et comporte des nu-
tions.
Poudre de Riz veloute ndbi reDie aux parfums prenant .
Doses pour Eaux de Cologne, de Lavande, etc.
Eaux de fleurs Oranger pour ptisserie, maux d'estomac etc
Agua Florida.
EssencesdeCitron,Vanille,/\niarulesamresetc,pour ptisserie
Tous ces produits de premire qualit et naturels sont
au meilleur march de la pince et soulignent le bon got
de ceux qui les emploient Vente de parfums au poids Veute
eu gros et au dtail.
LETTRE PASTORALE
nriros patants.
Entre nulle aitra tions il y
s-ura deux \oyanies qui diront
la bonne aventure l'une dans le
mare de caf et l'autre dans les
cartes.
Les enfan's seront l'objet
d'une attention spciale et
qu'on n'oublie pa^ surtout que
Guignol sera l principalement
pour eus.
Une rectification
Cher Mr Magloire,
Permettez-moi de rectifier
un iEc!io de l'dition de
Le Matim du mardi 29 no
ve ni) t.
On y lit :
Le boxeur Paul Granit
est parti lun pour le Prou. Il a eu aprs
son fameux match avec r*-
pacito deux cotes brises.
Pi manche, il est tomb en
limes et la lte se clturera par
Dieu et prier pour les victi- \"n l\a[ cu !e meilleur orchestre
mes de la terrible pidmie... de ,a C8p,,ale ,ouera les p,na
DE
syucope. Diagnostic : Hmo-
Lentre n'est que de 50 cen j rgie intrieure!.
Comme de fait, Granda a
laiss Port-au-Prince lundi
aprs-midi a 4 heures sur le
purifie; la'peau
- rendue corps
resplandissant
DE SANT
LIFEBUOY
Lh SAVON Ub La SAN 11<;
POUIl MAINS, FIGURES ET BAINS.
S. E. gr L'ARCHEVQUE
DE PORTAUPRINCE>
Au Clerg et aux i dii.es
de l'Aruiudiocsi:
l'occasion du cinquantenaire
de Vintronisation, la c/ia
petit du Bel Air, de limage
Notre-Dame du Perptuel
Secours devait, un peu plus
tard, donner ses enfants
d'Hati d'autres preuves non
moins clatantes de sa mater-
nelle interventi m.
Au cours de l't qui suivit,
un autre llau, la fivre jaune
cette fois, s'abattit sur la
ville, causant d';illrcux rava
ges, dans la population hlau
da JV. D. du Perptuel Svjcfete surtout. En quelques se
cours,)}
Sun Voir
cembre).
La Matin lu 2 D-
Consult ce sujet. Mon
seigneur Cuilloux, de si v-
Dre mmoire, entra tout de
suite dans les vues de Celui
qui, bient', devait ctr<- sacr
son auxiliaire avant de deve-
nir, pour de longues et le-
on !es annes, l'voque du
Cap Hatien.
I n crmonie d'inlronisa*
lion tut fixe au dimanche 5
lvrier.
Au dire de ceux qui en
fuient les tmoins (mus et
dont beaucoup vivent encore,
elle lut vritablement poi-
gnante.
Par centaines, en silence, le
chapelet en main, les fidles
gravirent la colline du Bel-
Air, l'issue des vpres de la
Cathdrale,suppliant de toute
leur ;ime la Mre de mi cri -
corde de mettre enliu un ter.
me la calamit qui dsolait
le pays. A leur tte mar< liait
le pieux archevjiie de Port
au-Piince, asssie de Mgr \i-
maina. 7 Frres de I Instruc-
tion Chrtienne, I Surs de
St.-Joseph de Cluny, 1 Pr-
tres Sculiers, 3 Pres et 1
Frre du St.-Esprit, avaient
dj succomb Port-au--
Prince, ainsi qu'un grand
nombre de laques. Le Rv.
Pre suprieur du Sminaire
tait mourant ; la panique
s'emparait de tout le monde.
Le P. Keisu/an fit vu A.
I). lu Perptnel Secours de
chanter une messe en son
honneur si elle ramenai! la
sant le R. P. Turagnat et
dlivrait la cit du nouveau
capitale jouera
beaux n orceaux de sou rper-
toire.
L'aprs-midi de demain sera
bien rempli.N'oubliez pas, aprs
le gymkana, d'aller Riallo
o vous passerez des heures
agrables tout en contribuant
une be'le uvre de charit
ISON DACCARETT
17J7. Hue Courbe
Madame,
Souvenez-vous bien
que le chapeau en g-
nral pour hommes,
daines et
steamer Colombie > pour
Kingston (Jamaque), accom-
pagn du boxeur Alberto
[coche.
Concernant les edeux ctes
brises" et son indisporition.
votre journal a t mal intor-
m. Granda n4a pas de cies
bri-es et aucun moment,
ni samedi ni diraauthe.il n'est
tomb en syncope.
Paul Granda a pass l'aprs-
midi visiter ses amis. Di-
mauche malin, il a visite le
"Ancoo" de la Panama Liue
et est all ensuite en auto
MOHR H!H IN, P. 0. BOX M Distributeur
H je Houx et du Centre, PorUau-Pnt ce.}
enfants, est. B Rtp0S.Dan8 i aprs-midi
un de nos principaux! v rhftne .
articles,surtoutlecha-},lareulses amiS' !?au.s ,a
peau pour dames en so,ree. ll a encore ta,t, de,ux
paille et feutre quenous) M trois visites ; ensuite, U a
recevons d'Europe efc( t au coucert et.apres. une
d'Amrique presque 1 partie dansante.
tous les quinze jours,? Je doute beaucoup et je
de genre nouveau etl crois <,ue voni le penserez
dernire cration,con-1 avec niol qUe Paul Granda
venant au got du vrai) eut pu paMer les journes de
r.Ant.o.nmn samedi e, (Jimanche2G et 27
(Jn-laldv
DEMAIN SOIR
a 5 HEURES M AT. NEE
La g"?.-: le comdie c.'avei lOM
Rpa Nui
avec Andr Roanne, Lianp HaiJ
E tire 0,50 ; Balcon : 1 00
A 8 HEURES
U" grand opra
Paillasse
de Loncavallo,
Entirement cn-men italien par la roipe. de l'Opra de San
Carlo. 15>) choristes, u O i 'oT>munc'jr4 oar m dessin a>iru sonore Pat Sullivan
N.I. La r>u n du 11 vi et exp'i juant l'sctio >, sera distriLu ;
lentrf de Ij s-'lie.
Ente :2, 3 4 *des.
bourgeois tenant comp
te de la situation ac-
tuelle
J'attire galement
votre attention sur le
Qsan qui l'treignaif.
Sa prire lut exauce: ds solde permanent que
le lendemain, le Suprieur de ,a maison fait pour les
St Martial tait hors de dan- articlesquinont paaeu
ger, et, dans la suite, deux.'la. chance d'tre enle
seuls cas de fivre i*uoe fa, fftdVi.U &S"oK
"SWr racooloaeicil-AiO DACCARETT
les faits de l anne 1882. j 1727' Rue Co"rbe
maternelles interveu-t
uov.aibre comme je vous
l'ai dit ci-dessus avec "deux
cotes brises-, une 'hmor-
ragie iulrieure'et une"s\n-
cope" comme l'a
Matin
Sincrement v're,
(.has A. ViOORE
CI -PAR MOUNTou-
iL vre bientt.Surveillez-en la
date dans LE MATIN.
que
Les
tions de Marie
allaient couti*
bauit et du Pre Ker&uzio.
Arriv dans la chapelle, le t
pouite, Une fois encore,
eiboiie ses ouailles a avoir
coaiimce en Mare, IjU, en
quelques mois. I bttl i ique
de l iinage uiiracul use le ,\.
D. ilu Perptuel becours *.\-
poee a Rome, dans l'glise Je
al.-A > phonae de Liguori, nu
Noiiiiiiet de lEsquilin, et eutio
fuixtde la buediction m.
eniulledu tableau du l're
Kersuzan.
Toutelois, avant de le lixer
a la place qu'il occupe encore
aujourd'hui, un dernier geste
s'accomplit qui porte au com-
ble l'motion des assistants.
Sur la demande du futur v*
que du Cap, Mgr Guilloux,
koiuiiit un instant de la cha*
I elle, trace, avec l'image
sainte, un grand signe de
croix nu dessus de la cite en-
deuille q u i s'lage ses
pieu ..
J .i foule redescend ; lors,
pleine le la plus surnaturelle
confiance dans la proticlion
de i\otre Dan e.
vi toi allait enfla recevoir
1 uciinp i tant atti ndi i.
L i .1 mi >m s qui
lui > ci emouie du r> i
vriei ttait peine acheve
que le flau semblait con-
jur: plus un nouveau cas
de vario'e n'tait diagnosti-
qu. Marie avait exauc ses
pauvres fils; Port-au Prime
tait sauv 1
Le 27 mars suivant,la | opi -
lation eut re de la capital .1
convoque par l'archevque,
82 rassemblai, la CaihJi e
autour du Prsident de t
Rpublique et de ses Seci
tare dh t m i
auer plus tard en faveur de
l'Eglise d'ilaiii.
Mais ds lors, d je, ou le
evine.le sau M laii il S iii.1.-
Franois, du BeNAir. devint
vu. nu "cenlre lerveul de
prires continues ei comme
un lieu de ni >g<', o, ux
pie K de A. I) du Pei pluel
Se ours,ou accourut chi r h ;i
issi ,!:in r dans li- m i ll nr e
co isol lion ^ 'us Ils en euves,
t.t ma nlenant, Nos tic
}di. Il Firea, il s'agit pour
uu is de commmorer, avec
toute la solennit possible,
ces cinquante annes de bien-
laits ( ntinus dont Marie, la
Consolatrice des affligs, n'a
cesse de combler &es liis
d'Hati.
L i plus lmentaire recon
naissance pour le pass nous
a sauve-
Si, Dieu merci, nous n'avons
pas. no u l'instmt solliciter j
de N- D du Perptuel Se
cours, c mme nos pres, voici
0 ans, la cessation d'pid-
mies m rtelles ou la prser-
vation d incendies c iminelle*
ment allums, il re le que,j
'd.ins d'inoombrMb'es lo)ers
hatiens, la proccupation du
pain quotidie i e^t.pour bea i
coup de pres et d mres I
I femmes, une angoisse de cl) -
que minute.
C'est us n /. di e cotnbb n il
est oppor un piur nous d'*
dresser no:re Mre du ciel,
avec nos actions de grce
pour les laveurs dj obte-
nues, d'ardentes supplications
pour nos besoins d'aujour-
d'hui et de demain.
Ce sera le but des ftes re-
ligieuses qui vont se drou-
j 1er la i Capitale, sous la pr*
de nos intrts, spiri- ii,,kM,c^.(,e kE.Hgr le Noace
tucls et matriels, dans un Apostolique, assist de nos
prsent si lourd d'inquitudes SS*1 cols,e8ue; '.cs vques
de toutes sortes, eu vue d'uu d Ha,h' (ll" t daigne accep-
sveuiraui perspectives'co- ler de ven,r les rehauS5>er de
do.niques si peu rassurantes,' r Prestnce-
non le conseille lortemeut. ( /.,/ f\n lundi ).
en t.iit un devoir; Ij
garde
Eno sols
r#o
l'estomac aeitf s
Lapareaseii ircUnara
de la cl Me acidit. Repousscz-la
vite, ement. en buvant un verre cte
ptillant ENO'S "Fruit Sait". Prenez F.NO
nt pour corrij er cet tat. ENO
dbarrasse le systme des lourds dchets
et prvient ainsi l'accumulation des
poisons qui forment l'acidit.
ENO S
UlTSALT
hUILEdeRICIN
as--
A. de MATTEIS &
Agents Gnraux,

E
'
Les deux cbles ci.dessous
ont t reus New-York
par la lludson Motors 'Jar Co.:
Hier une Terraplane stau
dard entirement quipe et
condu te par (ierry Bouwer
tabli un record en cou-1
vrant la route de Capetown
a Johannesburg ( Afrique du
Sud) eu deux heures < mi
uuies. Distance : 970 mil'es.
Sur uue route poussireuse,
la voiture a tait le trajet
sans la moindre panne.Nous
sommes ravis de la convain-
cante .preuve de.'.stabilit
de la voiture^ o.
Et voici une intressant6
nouvelle reue de
( Sud -.Africain ).
La Terraplane de srie a
cr^ aujourd nui une nou
velle^sensation^en tablis-
sant un autre record sud
africain Durban-Johannes-
burg. 410 milles par une
rude route de montagne en
7 heures 22 minutes, battan
le record prcdant de 18 nui
au tes. Flicitations
Nous soumettons volon-
tiers ces records l'attention
des motoristes.
j'y.
Kevenu
prend la
cabinet.
Il adresse ses meilleure?
salutations sa clientle.
Consultations: 7 10 hs. a.m.
de son voyage.re-
direction de son

Le S/Sfccuavaqui|,esf attendu
a Port-au-Prince, venant de
New-York,Ie lundi 5 dcem.
Durban bre 1J32 avec : 70 sacs de
correspondance et partira le
mme jour directement pour
Cnstobal, Canal Zone,
nant fret et malle.
VIN de MORUE
RflVENET
NUTRITIF
Tri agrfebl
REMPLACE
l'hailt foi.
m MORUE
pre-
Jas. H. C. Van REED
Agent Gnral
le plus PUISSANT
le plus AGRABLE
des RECONSTITUANTS
pour GUERIR
ANEMIE-FAIBLESSE
INDISPENSABLE au Dnaloppam'
da ENFANTS
" pirioiMM FAIgLES et CONVALESCENT.
!' Port iii-Prlnc : Ph" W BUCh
-. V
Barbaocouii

'-W
*.
Dont lu > enommee est universelle a carrf^ M,-
Demandez oar tout : g w Preni,ere P'a^
UN BARBANCOURT
Dpt j Rue.de* Csars,

k
**+*w*jp*r


LR MATIN 3 Dcembre 1932
ps.fii ::
Il nous a t confi que
l'Association des Dames de
Saint-Franois de Sales orga-
nise pour le 25 dcembre
prochain un authentiquearbre
de Nol. jfc
11,'y aura des jouets dboute
beaut et tous lesf prix
qu'un patant Tonton Nol
bllii'a aux t-uiaui.s sag
Tout contribuera a faire I.
j , qui les iucoiDpagneiout Bon
bonr, coi sommations varies
ittiactiops diverses, musiqtn '
cinma el d antres agrables
sur; rises, jouets non m i -
(lie.
tl cepeudsjj' I' ilri sftra
uc
urc au
de 0.50 clss< u m in, f a f'e
sera donne au profit des
pauvres .ie 'a vilk-, s a
grande cour des S rs de
l'Externat du Sacr-Cur de
Torgeau.
Liquidation
Un lot de 100 vitres de qualit
1res suprieure
Dimensions : 24 x 26, 242 x
3<>, 24 x 12, 24 x 48, 20 x Sf,
20 x 40, 20 x 48
Un lot de lt vitres pour au-
to, paisseur 1/4
Dimensions : 39 x 42.
CoodiuoDf trs avantageuses.
S'adresser Monsieur F G.
Wo'll, liquidateur de la Mnson
B LAMAKQUE*Co
Ja cruel (Hati)
Set vice National de la
Production Agricole et
de l'En^etpnpment
Rural, Porf-au-Princ e
L'Ingnieur Agronome D-
partemental de l Ouest fait
appel aux personnes de lu,une
volont possdant des plfh les
suseeplil'les daider an dh e-
loppement ugrico e du pat,*
pur Un remettre soi' des grni.
ni s les boulines, des ,'/' // i
ou des plaides afin de In m I
li/ilirr el tes rpandre pai la
suite sur l ensemble du terri*
toire.
I, Ingnieur est la disposi-
tion de quiconque aurait 6e-1
soin de ses services pour tous ,
renseignements concernant la
grande culture dans le dpar*
it nient de l Ouest.
Ces services sbttt gr duiU
Ecrire lIngnieur Agronome
le l'Ouest i aniiii.
, GAnOI
A vendic
l ne chan bre couder,
une salle n auger, une cui-
sine petit le et un fr igi
dairc, une radio, un oe vaisselle, un service de
verrerie, d'autres meublis et
une bicycle'lc.
^S'adresser au Cap. F.IJap.r'S
de 1 5 heures p. m.
Avenue N. i rs Rue 5: ou
Tlphone:;14() 3; u Aviat on.
Encore un accs
* de fivre !
I.es accs le (livre palnd4anna OU le
Bularia sont frquents. Sam Un tra
graves. Ils tout ti ai jour trs pnlblei :
on en sort brise, inerte, sans up lit,
sans fol i e.
Aprs un accs de livre, faites connue
ftaoul M...,d'Oran.pranesMla FOR-
TIANE. El comme lui, vous dirai :
... les forces, qui taient si Ion ,'lies
* revenir, sont arrives presque tout
ne suite, .i,. M1js maintenant sur pied.
J'ai repria mon travail comme si rien
ne s'tait pass et ma convalescence a
t si rapide que j'ai peina y noire.
Paludens et convalescents, prenez
rORTIANE : vous v trouvre/ l'apptit.
les forces nouvelles et la satisfaction d'un
Ntablisiemenl trs rapide.
rORTIANE est le plus paissant recons-
tituant cr par la science moderne.
rORTIANE se trouve dans toutes les
""mus pharmacies t l'ORT-Al'-
MUNCE, a la Pharmacie \V. Hl'CH.
Messo de bout de l'an
Le mardi fi dcembre pro-
thuin, six heures du malin
ta/Eglise SI-Jean Baptiste de
kiragone, sera clbre une
messe ,u> requiem I occasion
d ter anniversaire de la
foi* de la tegreti e madamt
1 "' Joseph Doret, nie Clhnn
n'o nre pieusement lri
'*' 5 dcembre de l anne der-
Les ,,.1/enls. les util s
que les amis avec lonlm-
'>' y sont invites. De la pari
i
te enfants et de ses frres.
Wagone.27 novembre 19321
POUR 1933.
Les Derniers Perfectionnements :
Automatic VOLUME CONTROL :
Circuit Superheterodyne
Automatic Sinchro-Silent Tuninr
100 o/ Aplimfication Pent ode.
Nouvelles Lampes de 2 V2 VOLTS
Typ s 58,57, 56, 47,82 et
La Duo-Diode G-4-S-
GOLJMBI V
Sij'onyme
de Suprmali
Kodlp C-23
* !r Cnll Batt.ry
Du1 s de a Battrl te
1O0O hmrcn
niodln C 83
Radio- 8 lampes^
Superheterodyno
Modle C 81
8 lampes Superheterody.-e
COLUMBIA
Le F
cnori
des Connaisseurs
THo 1*1 G 85
Radio Phonoaraphe-
8 lampes
mouler 331/3 et 78 Tours
Modle C Si
8 lampes Superhe
terodyne
2 Hauts parleurs.
Conditions de vente avantageuses
Kneers COLUMB1A Music Hall
KNEER'S GARAGE.
gurit
c mal
f \ SAUVEUR
<<-<-%
Mauvais sang, Humeur, Eczma, Artrio-Sclrose
Varices, Rhumatismes, Maladies des Femmes
,m^,,'r"OMA,L1^HL'^",!>1,r?,1du "*- '-" * et extraits d. t* plante.
.'lit L.i lih.i-1. du innira *,,!., i,.., f-..V.e_ ... ^. _T. *
,/;.n tHt,,U ... r.aa&SS?ii S URABW^rtlrtS
w Deout i Part nu Pmt. *i t'hnuacie UUOS>
AVISAI HP0RTA?!T
Service National del
Production Agricole
et de l'Enseignement
Rural
Il y aura Damien le 5 d.
membre prochain un concours
pour le recrutement dune ins-
tiiuirice pour l'Ecole Rurale
des Orangers ( commune de
la Croix-des-Bouquets ) et de"
Hu|iil il (.filerai llailini
Accidents
S novembre 1M2
Of brise Louis, 22 ans, rue N
Madeleine: blessure contuse da
cuir chevelu.
Adla George?, 36 ans, Gui'-
Hue; blessure tranchante de
l'index el du mdius.
F.lisehonne Dsomo, 10 ans,
Bel Air; blessure acciden!e'le
lemenl .-i llinche, au local de If
Ferme-Kcole, on concours poui
le recrutement de quat-e instiv
'utrices,repeclivpmenl Grand
Boucan ( Mirebalais ), Los Palis
(H nche), Pelil Fond ( Lascaho
- bas el dans la commune de
J Cerca-la-Source, et de deux
----- -- --------... w ,M .w.,,,.
et le la jnue pauche, des avant-
bras et des mains.
Jn Pierre Jeune, 25 an, q ar-
lier S' Joseph; blessure du pou-
ce droit.
Dorilos Jn-Nre1, 85 ans, rue
Csars; traumatisme du cor,
Bapliste Alho, 22 ans, me
^rtan.iouuitf, ei ne creux ;.. \, i ,------ ? "i c
iOHljluleuri Cerce la-Sourcr 3pl'Vtrtl0; bessure piquante de
Pour prendre pari ces con-[,a n,:'n,e du Pied riroit.
Andra I ou*, 7 a r. Sacr
cours, il laid 'rp muni u
moins du ce ri Beat de fin d' 'u-
i i in Birei et rl'i n < \ if] i
r* boni',".- rroanra, oi^n du
Magis'rat Communal et du J
d Pain -' sa commuue
Construction du nou
veau vaisi;enn-cole
Niob ?n Allemagne
Berlin. I. inii istre e
la manne allemandi ;i di I
la roosti lulion d'un i ouvei u
vaisseau-cole i Niob a.ponr
remplacer celui qui a t per-
du corps et bien p. On aetivi ra
celte CODSlroctioa d telle
manire que la prochaine
promo'ion de catieta de la
("'ine, fur sera laite en ;ivril
1K5.'! puisse y l'e ni barque
ds juillet de la mme an*
ne. 1 e ministre s'est rendu
compte que la formation des
cadets sur des bateaux voile
est indispensable,
/ a %
j Cu ; tr umatisme du genou
droit.
.\n n ne Fleury. 18 ans, rue
de-< Ci s "S; blessure con'use du
08 0*1 mil
29 novembre 15)32
Ma lv ' 21 anv, rue des
Miracles; blessure contuse de
,i en
Anne obail'e, 3!5 ans, rue de
de l'Arsenal; hmatome de la
i ai p ei< (ti il g tir,
Sta D..1111 ?, 7 ans, rue de PAr-
sena'; bleMBiS CODUlSr du Iron'.
An oii,e Allidor, 17 ars, rue
Magia de l'Etal; blessure
tram hante de la rgion trontale.
Jean Fxin, 70 ans, quartier
St Joseph; blessure u .-m liante
du cuir diev( lu rgion Iron'ale.
Philippe Pugu, 29 ans, Thor;
Inia'ion iiobable du genou
gauche.
Rob il Jn Uaptiste, 23 ans,
quartier St-Joraph; traumatisa
nie du i ied gftQCbe.
Jean iJerdien, .'{,") ans, Poste
Mi
:> i IIm(
Stno-Dactylo
b'easnre contuse du
| nUCl g l'i lie.
H; ul K lli- k, 36 SOS, Lalleur
Duihema; liacturo clavicu'e
giuche.
B OolSemy. 13an., (irand -
Bt.i ; haclnra jrob. ble des os
de lavant-bras.
Fernande IJlicien, 17 ans.
LES INSCRIPTIONS
Au cours de stnographie
(Iraoaise el apglaiae) ci de
comptabilit de l'Ecole Spciale .
de Stnodactylographie ( argle Petite place Cazeau; Contusion
des Bues Prou et du Centre ) de la tte et rosions de la r-
seront reues jusqu'au .'{(1 no-I g'fn mallolaire externe gau-
venibre. Les retardataires lontjtbti
pris de s'inscrire ou plus tt J Thise Oscar, 1 an, quar
pour viter les Iraisqu'occaMon ''if r .Si. Joseph, brlure super-
persienl les cours prparatoires [ licielle du thorax moiti gauche
qui leur seraient ncessaires s'ils j **t du bras correspondant,
s'inscrivaient aprs le 30 no- .'10 novembre 1932
vembre. Maiievl'hern Malval, 2 ans,
l.i U'rertjon de IV'pblisse I Marliaanl; in'^xtr tmn p-*r k-
uuni profllu de l'ocrai en peur i rosi, ..
ppeler aux intresn qae les J i- I Dieudo , 27 ans,
c graphie Arcahai; ble^s're tranchai te
ne l'avant- bi s V i<)-1. i onis 35 ai s, rue
i\< s Pin ||f>R, M(,ture de i hlen
bras gauche.
Pierre de Made ve, 2 ans.
Il l Bellevue ; morsure de
ch n au bras gauche.
Nathalie Moi il e, (i ans, L-lu.-;
i>*inii tlu coude gauche.
Baymond Carduci, 18 ans,
Daiuin ; h'essuie contuse du
lies (II. /
Arm md Nicolis, 31 Bfl; rue
l'Ecole Spi iale ne tout pas
s*ulem< I une net uis'On (h.
oriqi 'ar: a ma" ans
reoivent l'tabiis^emaol ni
me un enliaineinei t m^lhoi
,ii' soi (1,-s travaux ( e bun
vn'ahles cui les dirpense d
ont s agi a leur sorte de 1 <*
cole.
Programme el la.il dlhrs
sur demand- .
Naw-Bar
Rue du Kagasin
de 1 Et.it,. w SOI
En ince TTalson
Centre
L'tablis emenj le m
ar de la ville, cause te s
g'ande terrass' t i to n di
'*..nx arbres. Si vous
passer uu m ) enl
bunu co jigm
"s ;'i Xa > Bar, ii
vend les m nllei
et u prix t r-
Uuvert toute la nuit.
-
e i:
oit,
contusion du je.
Compagnie Gnrale
Transatlantique
/.c steamer "Cofimar" d*S.
retour de Santiago de Cuba
et des ports du Sud est atten-
du l'rine le 6
dcembre II partiraa Ic'incine
u A ol'dt
uerto /. Havre tiant frl et passagers,
, aytih
Rue du Quai, l'ori-au-rrinoA
UtyhQMj mk
A


Samedi
3 Dcembre 1932
L llaliu
Port-an-Prince
Tlphone : 2242
PAGES
Lykes Brothers SS G0 lncj
Texas Hati Sai to uomingo- Porto Rie > j
' c seul service bebd >ni; daire et rgu ier passagers et y
fret entre les ports du G. ne du Texas directement avec
Port-au-Prince, Hati.
Pour la rception raptdi et le maniement habile dei JM
importations, servez vou* toujours des navires de UNE.
Les prochaines arrives a Port-au-Prince sont:
Steamer Rulh Lykes 2 dcembre
Steamer cMargaret Lykes 8 dcembre 1932
Steamer Almeria Lykes 16 dcembre 1932
Steamer Genevive Lykes 23 dcembre 1932
Steamer Tille Lvkts 30 dcembre 1932
Steamer Margot Lvkes 3 janvier 1953
Uureau: Rue du M: gasin de rjftai, Boite Postale B
Alteiition
PROGRS ONUVEAU
RHLM N0b\EAV
Rhum dlicieux got exquis
Prix rduit
ALCOOL DtFIAUT TOUTE CONCURrtENCE
Claiiin Vierge
Chez N. NAZON
INSTITUT
CUHuffl
Viriqc par le professeur
1 ce Dorsinviu.e
Etablissement d'enseigne-^
ment en proRfMsiao constan-
te depuis la da'e de su ton-
dation! Succs complet aux
derniers examens oiliciels
pour J'obtenlio idu baccalau-
rat Compt emenl l'-
preuve du (eu et munie de
toutes les amlioration i mo-
nernes, la mahot. est situe
au lime de la montagne sur
le sommet de laquelle se
dresse, protectrice et maies-
tueuse. VEqlhe de St..Grard.
Aussi le sioury esiagieable
et les coliers taibles de san-
t y trouveut le moyen de
retaire leuis lorces, tout en
poursuivant leurs tudes.
Cours classiques; Cours
pratiques au choix; mtliode
nouvelle qui tait progresser
rapidement les attards et les
'.dgotsdes tudes.
Prix dcolage calcul s sui-
vant la capacit de paiement
actuelle des parents.
Les entants de tous les ges
scolaires y sont accepts...
Tels sont les principaux avau
tages qu'oftre l'Institut Guy-
Joseph Bonnet o du reste
l'eflectit a plus que doubl en
un an,
En y envoyant vos enfants,
vous gagnez plus que l'ta-
blissement lui-mme.
LE FAIT EST INONTLSTAHLI
Rhum Saillie
C'est la quintessence des meilleures1
varits de cannes d'un vaste territoire
runissant les meilleurs terroirs,
C'est ce qui fait son arme.
GOUTEZ ET COMPAREZ'

Papier blanc Papier noir
Kawas Avion
Cigarettes KAWAS
On PEU1' fabriquer des Cigarettes
rellement bonnes avec du tabac
du Pays I
Si vous n'y croyez pas, fumez les
Cigarettes KAWAS et vous en serez
convaincu.
Chez Bailey
Grand Ruo, 1313
Tlphone : 2383
Vous trouverez des pois
sons FRAIS de 6 heures du
malin 5 heures de l'aprs*
midi.
Poisson nature: 50 centime
' la livre.
nettoy: GOcts.la liv
Grand Htel de France
P. P. PATRIZI, propritaire
Cet tablissement se re-
commande par un service
irrprochable, un restau-
rant de premier ordre, des
chambres confortables el
ares ; un Bai o les con-
sommations sont varies et
des marques les plus rpu-
tes.
Tlphone: 2341. .-
Ht
i LIGNE COLOMBIENNE )
Tlphone: N* 2323
Le vapeur "olombia Voy.
1, de retour des ports Co-
lombiens, Cristobal, Canal Z.
et Kingston est at'end.i i
Port-au-Prince le jeudi 8 d-
cembre 1932. en route e
mme jour pour New-York.
Le manifeste de ce navire re*
u par avion est la disposi-
tion des clients en nos bu-
reaux sis angle des rues du
Quai et Thon a< Madiou. (vis
-vis de a Doi ane).

Le vaneur M; rtinique ,
Vo '. 106, venant de N w-
Y est attendu Port au-Hrince
le 15 dteemore 9o2 II re-
i partira le mme jour pour
I1 les ports du Sud.
William E. BLEO.
Agent.
iUuiuiimiu Line

AVIS AU COMMERCE
New-Orlans,
Mobile,
Port-au-Prince
StoDomingo
Curaao
Puerto Cabello
Li Gnaira.
Paramaribo
Paramaribo
Curaao
New Orlans
Mobile
Mobile
Ntvr Orlans
Foi -au-Prince
(iouaves
Cap-Hatien
i utito-Plata
Petit (jove
Aux Hayes
Jacmel
Marncaibo
Pour tous les
Vestvangen
dfc. 5 th
Cec. 30 th
dec. 10 t h
dec. 11 th
dec. 16 th
dec. 18 t
dec. 19 th
dec. 23 rd
dec. 28 th
jan 1 st
jan. 12 th
jau. 9 th
Ni>rdvangen
dec. 1 I th
dec! 16 tk
dec J 22 nd
dec. 23 rd
dec. 25 th
die. 20 ih
dec. 30 th
Dafr
dc.
riec.
dec.
jan.
jan.
jau.
jan.
jan.
jan.
jan.
jau.
angen Vestvangen
21 th jaov. 16 th
26 'h jan. 11 th
31 th jan. 21 st
1 th jan. 2.) th
6 th jan. 27 th
8 th jan. 29 th
9 th jan. 30 th
13 th feb. 3 rd
18 th tel). 8 th
18 th
22 nd feb 23 th
(an. 3 rd
jan. 5 th
ian. H th
12 th
13 th
janv. 15 th
janv. 18 th
JSD.
jan.
ieb. 20 th
Nordvangen
jan. 25 th
ian. 27 th
teb. 2 nd
feb. 9 rd
teb. 5 th
Ieb. 6 th
teb. 10 th
Dalvangen
Ieb. 4 th
teb. 8 th
Ieb. 11 th
ieb. 15 th
teb. 17 th
Ieb. 19 th
Ieb. 20 th
teb. 24 th
mar. 1 st
msr.lt) th
mar. 13 th
teb. 14 th
tev. 16 th
feb. 22 nd
Ieb. 23 rd
teb. 24 th
teb. 26 th
mar. 1 st
Vestvangen
Ieb. 27 th
Ieb. 22 th
mar. 4 th
mar. 8 th
mar. 10 th
mar. 12 th
mar. 13 th
inar. 17 th
mar. 22 nd
Dalvangen
mar. 20 tb
mar. 15 th
mar. 25 tl1
mar. 29 tb
mar. 31 s'
apr. 2 ni;
apr.
apr.
apr.
apr.
3 rd
7 tl
12 tb
16 th
mar. 26 th *Pr- 24 lh
apr.
3 rd
Nordvangen
mar. 8 th
mar. 10 th
mar 16 th
mar. 17
mar 19
mar 20
mar. 24 th
mar. 28 th
mar. 30 th
apr. 5 th
apr. 6 th
apr. 7 th
apr. 9 th
apr- 12 tk
AVIS AU COMMERCE
La Panam Kailroad Steamihip Line a l'avantage d'an-
noncer les dparts suivants de New-York pour port-auprince
Haiti, directement chaque mardi, excepts le steamer [An-
con qui laissera le 21 dcembre, et armera Port-au-
Prince le lundi 26 dcembre 1932, et le i Guayaquil qui
laissera le mercredi 28 dcembre 1932, et arrivera Port-
.u-Prince le 3 pnvier 1933. To-js les steamers iont|pour-
vus de chambre trigoriflque.
9epar7s de hew \wk. Arrivages' Port au-Grince.
bteamer cCristobal le 6 dcembre 1932 le 11 dc. 1932
Steamer iBuanaventura le 13 dc. le 19 dc. &
Steamer Ancon le 21 dcembre le 26 dc .
Steamer Guayaquil le 28dc. le 3 janvier 1933y
JasH. CVANREED
agent Gnral
^^^^^ ^____________________________________________________________________________________________ *
Laboratoire SJOURN
F. Sjourn, Pharmacien
R. Sjourn, Pharmacien de l'Universit de Paris
M. Sjourn, Pharmacien de l'universit de Paris.ajiciefl
interne des Hpitaux de Paris
Analyses des Urines, du suc gastrique, du sang ( Wsi
*ermann. Ure, Constante d'Ambard, Glycmie).
Descrachats. Des matires fcales.
autres renseignements sadresser Messieurs
A.de MATTEIS & C,Aqents Gnraux
CHEZ F- DHEZ
Rue Courbe,
Port au-Prince
Si connu pour ses m i-
hhu dises traiaises il su-
glaises, debounequah'e on
trouve :
Piagooale orkscrew noire
et bleu marine suprieure. Drill blanc Union et drill
i Piauoua!eSert2e noir et bleu de coton.
! Flanelle Serge blsnc. Percale pour lingerie.
Toile |>nr fil et tle de
! ;VraSSC Op,1WI PUr coton pour drap,
matelas. ^ojje pjne pur f,i pour |ajPS
Damass blanc et couleur| Baptiste et Linon til et linoa
! pour nappes. de colo,
Palm-Beach l'or. dor. i Filtres anglais nourpuri-
' Tussor Shantung t Shant gu fur lcau
Lampes Titus et tous ac-
cessoires. Et beaucoup d'au-
tres articles.
"ETREEPTsTr:
niRi, riminn j** mois
kaikVri r u Soc't a> la
6AITE*FRANIISE
. tStFaub. S! Dnis PARIS 10*
OHATUITrMENT
w mii .. . > Ni>'. Vt L ALBUM ..^..r.U
H>on 'o"c,. n'iys., mvgit.nim I.uI.'i^ia Suce.
Rvlation, SematlonMlIri &n Vrai* Sccrats r
taliaiw OaawHaa.
HOTEL KARAM
Lne confortable succur-sa
le de la Pace holel, Kensr
koff.
Pour la saison dt, ren-
dez-vous chez A. J. Karain,
[ Kenskoff, o vous sei ez
servi souhail. Excellentes
conditions
i
i


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM