<%BANNER%>







PAGE 1

Clment Magloire DIRECTEUR 1358. RUH AMERICAINE 1358 1ELEPHONE N,22I2 Il J a eerlaiifs prriwlf* dai* la >ie l'uue iiiMion on les rrrrutg commises ou Itiea simplement les vnements mallimrriu provoques? rw chances redoolaldes au\qa<*U If s an ne saurait chapper par de apparences de solutions, ni par de simples paroles. 26 me ANNEE N'7831 Si PORT-AU-PRINCE (HATI) Un Arrl du Prsident de la Rpublique vient d'autoriser la Socit Anonyme du Crdit Hatien, qui comprend au nombre de ses activits la cration el l'administration d'une caisse d'pargne populaire. Banques trangres,— les seules existant en Hati,ne reoivent pas, en caisse d'pargne, des dpts de moins de Un Dollar ou Cinq Gourdes, qu'elles ne paient que l'intrt de 3 o/o ( trois pour cent ), et que le capital Cette cration est d'un im-i attian ainsi amass est drain mense intrt social dans un au dehors, au grand dtriment pays o il convient de remdier de l'Economie Hatienne, l'imprvoyance des familles | A ces divers points de vue. le et des classes laborieuses, de les ; Crdit Hatien el la Caisse d'Eauler parer l'inscurit de pargne Populaire constituent leurs conditions d'existence, d contribuer accrotre leurs revenus, et de travailler la formation du Capital Nation il. donc des facteurs d vidente amlioration tant pour les particuliers, les familles, que pour l'intrt gnral hatien. Ils vienVoici le mcanisme du l'oncj nenl rendre possible. toutes les tionnementde la Caisse d Kparj bourses, petites et grandes, reloue Populaire qui reoit les d,ort d conomiser et leur perois d'aprs les trois systmes : mettre de constituer des moJuivanls : I X ens financiers capables de ra"'" User quelques natures d'iniliaA-Systme dverse\ ]Ve9 profitables aux intrsdu menis fixes, hebdoma! milieu. Leurdveloppemcnt.nudaires.— Les dpts sont re_-1 quei j| es demand a OUSt pa us au minimum de <.0,0o ; lro „ Sf pres df f am j|| es> instituteurs, etc. de contribuer, est li avec celui mme des aflaires nationales qu'ils se proposent d'accroilre pour le profiit et le nien(cinq centimes ) de goui les et au maximum de (i 1,25 Ils rapportent un intrt de 4 o o ( quatre pour cent ) l'an et sont remboursables, capital el intrt, la fin de l'anne. B.—Systme de verse ments progressifs,hebdomadaires.— Les dpts Acheter el vendre, importer sont reus au minimum de G. el exporter toutes espces de Ool centime ou au maximum de marchandises : denres, matiG 0 25 centimes, le capital jes premires el produits manu tant pavable dans trois annes, %  *"* Agir en qualit d'agent et l'intrt de 6 o/o l'an, tant ou de commissionaire dans touetre de lous. Autres activits du Crdit Haitien payable la fin de chaque anne. La date gnrale de remboursement pour ces deux systmes de dpts est le vingt Dcembre, afin de concider avec l'poque des fortes fortes dpenses pour les familles ; niais le remboursement peut tre fix toute aulre date, au gr du dposant en faisan! partir l'anne de la date de son premier dpt. ( L'anne s'entend de 13 mois de 28 jours ou 52 semaines de 7 jours.) C—Systme de verseseaients libres,d'aprs lequel les dpts et les tirages se font au gr du dposant, en compte-courant avec un intrt de (i o/o l'an. r blicit ou toutes autres qu'elle Un livret est remisa cha-l jugera utiles ses intrts. 2 ue dposant et pour chacun I Un service d'informations est e ses dpts, car l'intrt prin-' tabli en ses bureaux, 332, rue cipal de ce mcanisme est de Ides Csars. Tlphone: 21(58 multiplier les occasions ded-l La Caisse d'Epargne Popupts tout en les mettant au ni! laire ouvrira ses oprations le 3 Veau de toutes les bourses. • Janvier mil neuf cent trente Il est bon de noter que les trois. M les oprations commerciales. Avance de fonds sur les bijoux en or, et ddouanement des marchandises en souifrance.instituer et administrer des Caisses d'Epargne Populaires de fin d'anne partir de 0, 05 cls de gdes tn vue de dvelopper l'esprit de prvoyance dans les classes laborieuses et dans les familles. Faire toutes oprations de prts contre garanties hypothcaires ainsi que sur les dlgations judiciaires ou toutes oprations de biens, meubles el immeubles. Construction et rparation de maisons moyennant hypothque ou anlichrse ; se livrer enfin toutes oprations coin merci a les, industrielles, agricoles d'assurance et de pu —ECHOS— Il se dit que Mr Antoine Pierre-Pau! accompagnera le Prsident Vincent dans sa prochaine visite la ville des Cayes. — On revoit dans la circulation depuis trois ou quatre jours des automobiles avec l'inscription la craie blanche sur la vitre et sur le ca pot du chiffre : 0,25 centimes. C'est l'ancien prix de la course en ville auquel sont revenus quelques cluuifteurs de ligne. Le nombre en augmente chaque jour... — Le courrier postal du Nord et du Nord-Ouest est l'on en relard cette semaine. Jusque hier ii n'est pas rentr. • — On entendra demain Soif Hatiana , au cours du parlant qui y sera exhib, la chanteuse Lucienne Boyer, fille du grand chanteur Lucien Boyer qui nous visila il y a qutlquc'teaips, |-La liste s'allonge des Etats lui sollicitent ajournementde paiement des intrts de leurs dettes. C'est maintenant la Pologne qui a demand un pnvoi aux Etats-Unis. Le mal est contagieux qui est parti de France et d'Angleterre. — A Genve, les membres de la Ligue des Nations suent sang et eau devant l'inexlricabilit de la question mandchourienne laquelle ils doivent trouver une solution. — La question du sel prend une tournure tragique. On nous crit desGonaves que les magasins de sel sont vide.-, et Tes marais salants ensables. C'est, en perspective une raret intense de ce produit primordial. — Hier midi, le Prsident Vincent a reu djeuner, au Palais National, Mr le Snateur Pradel. — Le Gouvernement amricain a refus d'accorder la France et l'Angleterre un dlai pour le paiement des intrts et de l'amortissement des dettes de guerre. L'Angleterre a cru ncessaire de fournir des explications. La France s'est dclare prte payer. — Jeudi dernier le dinerdansant des camarades syndiqus, Terrace-Garden, fut un triomphe du bon got. On ne laissa l'accueillant tablissement qu'aprs minuit.-*Compliments aux Kahl. — UD.G.T. P. va entreSAMi;iJl-26 NOVEMBRE 1932 % % % %  EPARGNEZ! EPARGNEZ! Enfin l'occasion d'pargner vous est offerte ; apportez mme vos sous,Ecoliers et autres, pour contribuer constituer le Capital National. N'OUBLIEZ pas D'ALLER CE SOIR A TERRACE-GARDEN Ce bel tablissement de PtionVille o se donne rendez-vous le tout Port-au-Prince lgant. INfVEUB DEilETRA FRANCE. On parle de n gociations avec le Gouvernement Sovilique en vue de la rvision des relations commerciales franco-russes. ALLEMAGNE.H in de uburg a lait parvenir sa rponse au leader nationaliste Hitler. I.e Prsident reluse catgoriquement la cbancellerie du Iteicli au chef des Nazis. D'autre part, on informe qu'llindenburg a l'ait appel Mon seigneur Kaas, chef du parli du centre, en vue de la formation d'un ministre dconcentration prsidentielle. LA GRVE DES MAONS SARAGOSSE Siragosse. —La grve des maons continue. \ la porte de la Socit des maiires maons.une bombe a caus des dgts. Une autre bombe a c'a' dans une maison en construction la rue Granaderos. MORT D'UN MEMBRE DE LARIST0GRAT1E HONGROISE Vienne. — Le Prince Godfroy Schollingsluerst lut l'un ''es membres les plus distingus de l'antique aristocratie bon* I roise et un grand diptomite I ous le rgime imprial des Habsbourg. !1 est mon l'g. de 65 an?. I 1 lu' prsident du Jock 'y Club d i V enne et pendant plusieurs annes avant la, guerre Ambassadeur de l'Auf triclieI longue Berlin. Culture physique Un gymnasd Port-au-Prince Monsieur Jean Naldi nous a fait part de son projet d'organiser en celte Capitale un gymnase avec tout le confort moderne cet effet, o se dveloppera amplement la culture physique pour les deux sexes et "o se donneront des levons hautement scientifiques sur la lutte, ; dont notre visiteur s'est rendu laineux en Europe et dans toute l'Amrique du Sud. Actuellement il est une autorit consacre du sport tavori : la formidable lutte grco-romaine Nous trouvons excellente son ide d tablir en cette ville un lieu o la jeunesse amaule du sport pourra amplifier ses connaissances et pratiquer avantageusement sous l'œil savant d'un direc teur conscient. Nuiw auuhaliuns fe pi ui grand succs Mr Naldi. L'Occidental. VOTRE CUISINE, MADAME. Les boxeurs, pour se maintenir en tonne i, surveillent prudemment lirai ce qui entre dans leur alimentation. C'est ainsi que, l'autre midi, Papasit \ s'tant aperu que sa cuisinire, avait prpar sa nourriture avec une Mante* gue antre que celle des 6s/nes de Port auPrince et de St-Marc, lui a donn simple* ment ses huit jours. Bec-Fin. NOUVEAUX ALAMBICS poor DISTILLER t RECTiriEn I Les (AUX-DC-VIC, RHUMS, ALCOOL*, le DEROY FILS AINJ /, ru* du T.-.fit,;. ^ GUIDE PRATIQUE tu DuuiitUir ''MQ !" VIE. (SSERCES Me. MANUEL 4a r.'riciil a-fc. BHDMS rt TARIF KlUTRt Untf Irmt. J§ prendre la rfection des routes du Dpartement de l'Artibonile. vers janvier elle commencera la construction d'un local pour le Lyce Gelrard, des Gonaves. Idal Diplomatie Dernirement nous annoncions que le front diplomatique haliano-aincricain ne donnait aucun signe d'aclivit. Nous croyons savoir que cela a cess et que le Gou vernement de Mr Stnio Vincent a inaugur ces jours-ci de nouveaux pourparlers avec le Ministre Amricain, en vue de liquider la situation hatienne visa-vis du Gouvernement des Etais-Unis. Sur quelles bases ces conversations son telles engages? C'est ce que nous ne savons pas encore. Mais ce que nous savons, c'est que Mr Stnio Vincent tient rectifier certaines lignes de notre diplomatie, et que comme hier, aujourd'hui et demain, le peuple hatien f >eut lui laire confiance dans a dlense de ses droils et de ses intrts sacrs. D'aulre part, il se dit que Mr Norman Arraour est un diplomate de l'cole Jel ferson, el qu'il essaie de concilier les intrts de son pays avec nos droils de peuple faible, mais souverain. LE JEUDI CHEZ KAHL Nouveau succs avant-hier Terrace-Garden o un meuu de choix tait servi aux habitus du bel tablissement. Ce lut le magnifique entrain des samedis, II y a Vingt-cinq ans LF MATIN, W Sovembre 1VU7. THEATRE HATIEN Dimanche, le 'thtre Hatien a eu un sucres fou Coicou et ns amis o„t reu de leurs habitues une ovation triomphale en retour des


PAGE 1

PAGE Causerie II". MAHN ?6 Novrn,! !tt 4 mwmn FEMMF 1 Il y a un temps pour parler et ?un temps pour se taire, et tout" n'est pas bon dire eu toute rencontre et devant tous. i Sa La parole, humaine, qui eau de ia ['eusee qui rainileste l'.ne au d-nois est essentiellement une cboea grande et uoole et daitire manie pvec d infinies dlicatesses.Le sage rccomm jnde d'y mettre une garde vig'laoI te, el de fermer sa porte la toule des bavards, des eu* rieux et des indiscrets, tous* ennemis de notre paix intime.) Cela revient dire qu'il taut[ mesurer nos paroles, ne rien avaucer d'irrilchi, parler avec discrtion et seulement pour ce qui est utile pour nous et pour les autres, uous dgager de toute proccupation de vanit et de recherche propre. Une personne qui s'impose cette direcliou paile de soi le moins possible. Le u moii est hassable, a dit Pascal, et seuls les esprits simplistes se complaisent leur personnage ; les cervelles vides coutent avec plaisir le ronron que daus leur intrieur le Coton IfonlOBI furoncle Vinctt Ulctv Dpurez avoir ce qu'il y a de mieux comme batterie ? Voulezvous avoir une batterie qui vous rendr un service eflectil? Voulez vous que la batterie de votre auto soit garantie ?. Voulez-vous encourager l'industrie nationale ? Achetez une batterie CITADELLE garantie un prix la porte de toutes les OUI MS>. pas vous dure Vaporisez de leurs vertus. Une certaine habilet, aj dlaut de bonne formation! du Snat( j u |j eu a recueillir ioncire, tait viter cet cueill fou ctoie le ridicule :j cash, la succession qui s'lve, dito l'on cloie le naicuiw • QD< trois cent mille dollars plusieurs te lout valoir P ar l, 7 s '/, ) sans compter les proun orgueil subtil qui se P ie "J prits. On attend de l'autre seule com.ne une qualile,iaiiil c l ayec impatience l'or11 y e jtre extneureaieit de f donnance d u Tribunal devant modestie, tant le personnage I j !" ^ esl porte a question. R lo— Parte que elle n'a on rgale en Ha'. 2o — Tarce que elle ne donnera jamais d'ennui, et longtemps. 3o—Parce que elle sera rempli cee sans extra si par hasard elle aurait un dfaut de construction, ce que vous n'avez pas avec riT D2' I EUOr 8 001 i e8 batteries importes. PLUS rORi'E lJRJj 4o p arce que e i| e est de -, aDUR O LITE 15 00. brication hatienne. AHs z von? : KNEER'S GARAGE, Fabricant* e T. v e, Poil ysPiiocc (Hati) — Phone: 2318 & 2234 Cin-Taldy Pour votre garantie, FllK n'est vendu qu en bidons, scells. La Ruche se met eu scue et loue son rle avec des airs dtachs de toute arrire^pense incrimina bie. Celle-ci parle de soi et sait se re idre intressante par le rcit .savamment nuaiu de ses ttljrts pour raliser le plus grand bien; par des so 11 ronces physiques et des soucis moraux suppoi ts avec une vaillance mritoire, toujours en vue de ce bieu suprieur pour lequel tous les sacrifices paraissent lgers. Le priexle d'dification est bieu choisi; la de uonst atiou par les laits est autrement loqueute.Qu'ils parlent seuls et que l'auteur s'efface. Le souille des mots parpille la semence l o elle u est pas! destine germer. Ou bien, par une factieuse tendance, que!lti'uu sattnbue uue soite d'i.iluillibilii. estime que sa aisjn impeccable lui lait toujours stemeut discerner le bien et raliser le mieux. N'essuyez p:t Stndra Mil< waoofl. Entre 0.50 ; Balcon : 1,00 A 8 HEURES La clbra nice de Tristan Bprrard: Le Danseur Incoin v; avc Andi Roanne, Very Flory, Janet Joung Entre : 1, 2. 3. — On commencera la soire par la dernire cration Paris de Melle Lucienne Bov j r la diseuse qui, actuellement, tient la Capitale sous son charme. Les paroles ds ces romances : Dsir I , et Viens dans mes bras I seront projetes sur l'cran. gramme dtaill et un aperu Btonnier Delatour, ftli Sade la mthode d'enseigne* oa | a L au nom de ses confrres, rpondit en termes lmenti. Nous pouvons afin rares, rour le oicn mer ^ores et dj, que e LA g ants et appropris. e mal, des langues jfaon est appele rendre Nous prsentons nos flicitations et nos vœux de succs dans la carrire ces intressants jeunes hommes. Croix-Rouge eut. eue •l'orgueil; u i~eiaua si par i'inteit, intrt per toniiel ou intrt d'aur ui. tt comme la parole de la femme es* u'unc souplesse qui l'adapte uui situa'ions Us plus divergentes, que Je cerveau lmiuin est naturellement ou mensonge plus complique que celle de l'homme. La jemme se plie mittix une apparente soumission; elle change d'air, m lis p is de chanson, et c'est ce qui lait I habilet de sa ta;.:^ue de combat d'inestimables services la collectivit. Nous avons remarqu dans le copieux programme un cours de COMPTABILIT MNT tAi a A Q 1 Q OnB qui constitue une heuLia. lCLC UC la reuse ide. M. Jean Magloire, qui lut l'un des premiers dtendre la cause de la femme chez nous, doune ainsi une nouvelle preuve de son lin* cre tttach -meut au progrs du sexe faible. Nous voulons croire qu'on la salle bien dcore de l'œuvre. \ lui en saura gr et que l'on L-* collecte de la matine, laite par ira en toule siuscrire LA de dvoue? jeunes filles n'a pu n U ( .M E | t vaine. Dans le public, on "asJitt srra^^^rRo'^^^re pare dune faon spciale a a au|anl Jr \ conl ance pratique des ailatres coinqu >|| e d oit inspirer, elle devrait, mencera fonctionner en j| co ,d e ses services techniques Janvier 1933, Les inscriptions el a d n (1U i ra tits, crer un sont reues ds maintenant, organisme indpendant, qui Tlphonez Monsieur Jean contrlerait ses fiiances. Magloir-: Hun au : 2746. Rsi ence: 3242, UN SAVON PRODIGIEUX QUI ENLEV IES GLRMES. EMPLOYFZ LE OUR LES MAINS, LA FIGURE ET LE BAIN. La lte de la Croix Rouge a eu un plein succs jeudi (1er/ nier. Chants, posies dbi'es i par d'exquises artistes, ont ravi j 1 auditoire qui se pressait dans [ LIFEBUOY LE SAVON DE L/i SAN1E POUR MAINS, FIGURES ET HAINS. fi MOHR & LAURIN, P. O. BOXM — Distributeurs Rje Roux et du Centre, Port-au-Prince. Dcs |C*i e c zZm n\ e -.(IHV".^-S gga. et**' M. [RICK HAOSEN Nous avons reu la carte du nouveau Consul du Dar nemak eu Hati, Mr. Erik Madse-i. le sympathique associ de la maison de com merce qui porte son nom M. Midsen remplace ce poste notre excellent ami Edmond Miot qui s'est retir depuis quelque temps Kens kof. Nous prsentons nos meil leu s compliments M. Madsen de cette marque de cou* flince que lui lmuig'ie son gouvernement. j Mme NouEst dcde jeudi soir Belpomne Ren, dite nonne. Les lunrailles ont eu lieu hier aprs-midi en l'Eglise Ste Anne. La dlunle tait la mre de notre ami Horatius Laveoture, Sous-Inspecteur des Ecoles de cette Circonscription, qui nous envoyons nos sincres condolances ainsi qu'aux autres m en hrrs de la famille. Cocktail-Party C'est dans le ravissant d* cor de Terrace Garden. Petion Ville, qu'eut lieu mardi le Cocktail-Party du Bureau [ des Contributions. L'organiACCESSOIRES POUR AUTOS | MUOH tait parfaite et 1% ee Nous vendons des pices spara dans la soire en neuves et de deuxime main chant des dlicieux mopour toutes sortes d'automomeuts que l'on venait de pas biles; s'adressera 1 ser en agrable compagnie. KNEER'S GARAGE. Terrace-Garden a le secre" Phone 23 18 e' 2234, 'de ces rceptions parfaites. La Magnsie ERBA EST LE PRODUIT LE PLUS RECHERGSl COMME RCULATEUR DES FONCTIONS GASTRWUES ET INTESTINALES. A. de Matteis &C AGENTS POUR HtlTl UI1 Barkancourl Dontla renomme est universelle a gard M premire place Demandez oartout : UN BARBANCOURT Dpt : Rue de Cesar^ h i w *. *<; H N •mmm —. : • • • v g"** ** i



PAGE 1

Elle tait anmique Apre* Ui,e j*une*s* souffreteuse. MU* %  de Mostatfsnem, faisait |/aiimie. si^neavaiit-rnurvurde maindit., cxcessivcinent graves, est vaincue p, r | (iltTIAN'K. le plus puissant reconsyuai.uii't par la science moderne. KOllllAM. est aussi un puissant flhrifnfe qui diminue la violence et la frquence ri** vos importations, servez vous touiour* de* uavire. ue Je LYivh • UNE. J Ies prochaines arrives a Port-au-Prince sont : Steamer <\l intria Lykes* 25 novembre S'euici tmh L)ke>l 2 decemure Bureau: Rue du Magasin de liitai. Boite Postale B .La uirecutin ue i eiuuuvie• i • ---•—• lent profiit! de l'occasion pour commerce en particulier rappeler aax intresss que les tudiants en stnographie de FEcoe Spciale ne tonl oas leuletu'nt une acquisition th jLykes Brothers SS C lnc PROFITEZ PROFITEZ PROFITEZ Occasion exceptionnelle LE LUNDI 21 NOVEMBRE COURANT jA L'OUVERTURE DE LA MAISON DE Vincent Creidy RUE COURBE, N 1726 MrCreidy vientdtamvei de New-York avec un stock de marchandises de louie fracheur el d'un assortiment complet de finesse et de a rosserie. j Les acheieui s sonl prven u s de se pi parer profiler de ce grand rabais. ACCOUREZ EN FOULE CHEZ VINCEN1 CREIDY. Port-au-Prince, le 18 Novembre 1932. BRIQUES Blocs BRIQUES Pour construis solidement *xigez d votre A*Ch'*e '" d't mployer les BRIQUES t.\ TTDRY . elles n entent pas plus cher qu'un matriel int ieor de enNtruetio.i, d'aprs preuve laite. Nos BLOCS DE BRIQUES sont la de-nire innovation comme matriel de construction, ils sont solides et ne laissent nos rentrer l'humidit Ions voire mais in. r/avan. tage des BLOCS DE BRIQUES est immense tous les points de vue Visitez les constructions en BLOCS DE BRQURS fU BAUDRY la rue Docteur Domond Vous serez merveill MANUFACTURE UE BRIQUES, S A. LA BAUDRY Stno-Dactylo LES INSCRIPTIONS Au cours de stnographie (Iranaise et anglaise) et de comptabilit de l'Ecole Spciale deSinodactylographie ( sngle iKoes Frou et du Centre ) jaoat reues jusqu'au 30 novembre. Les retardataires sont pris de s'inscrire au plus tt pour viter les Irais qu'occisio-. 1 Deraient les cours prparatoires pleur seraient ncessaires M'IIS (Inscrivaient aprs le 30 no! "u'tiireclion de rtablisse-( .le, soussign, dclare au AVIS MATRIMONIAL au public en gnral que je ne suis plus resondsable des actes et actions de mon pouse ne Livia hilaire et VIN DE MORUE RAVENET NUTRITIF Tri* agrable REMPLACE i va '' non en divorce doit tre intente couire elle dans le plus bret dlai. Aquin, le 22 novembre 1932 me un enlraineinent mthodique fur des travaux de bureau vritables qui les dispense de tout stage leur : ortie de i'cote. Programme et taril dlivrs sur demande. Eigje JE\N-BAPTISTE le plus PUISSANT et le plus AGRABLE des RECONSTITUANTS Pur GUERIR ANEMIE-FAIBLESSE INDISPENSABLE au Ovaloppamanl *• %  INFANTS aux Mrionn. FAIBLES *t CONVALESCENTS KH Vtntt d Part-au-Prlnc* : PhW. BUCH LA MAISON LOUIS MEWS & CO Outre les prix particulirement bas qui leur seront ollerts, ils trouveront dans la personn e de Monsieur Charles Coupet le Porte la connaissance du choix de Monsieur Charles Coupublic en gnral et de ses pet pour lre le liquidateur clients en particulier que, suij amiable de son stock de mai I meme accuei1 bienveillant qu vaut entente intervenue entre | chandises trs varies ( QuiuI eur a toujours t lait dans le les ayants-droit, il a t l'ait caillerie, ferronnerie, etc.)" | pass. RADIO EUCTROLA RCA-Vicor ... 04M La SOCIT HATIENNE D'AUTOMOBILES, reprsentant exclusif de; RCA-Victor C, invite le public en gnral venir voir les nouveaux appareils RCA-Victor qu'elle vient de recevoir. Elle se fera un vrai plaisir de taire entendre aux visiteurs des disques dansanls ou classiques dernire cration de la RCA-Victor Company. Elle profite de cette occasion pour aviser le public qu'elle vient de recevoir : Ressorts pour phonographes, Nouveaux disques espagnols, (Trio-Matamorros) Nouveaux disques, (Jimmie Rogers) Blue-eye Jane, (Jimmie Rogers) Disques de longue dure. S UN SEUL ~ TES OU DEL .CES t DUEON A TRENTE LONGUES MINUTES Dt MUSIE,--TRENTE MINUTES OANS LA AGNIE DES MEILLEURS 'ES PEUVENT TRE JOUES SUR VOTRE ANCIEN APPAREIL. VENEZ NOUS VOIR ET NOUS VOUS DIRONS COIEiff. SOCIT HATIENNE D'AUTOMOBILES Mallebranche, Gentil, Bogat & C ie Port-au-Prince, Hati %  >



PAGE 1

Samedi 26 Novembre 1932 Le Malin Port-au-Prince Tlphone : 2242 4 PAGES JUiun'uium AVIS AU COMMERCI-: Ports : l i*\e\v-Orlans, La—Dpuit M bile. Alabama, dpart Port-au-Prince, Hati, arrive S'o-Domingo City.R.D. •* Curaao, D. W. I. Puerto Cabello, Venz. La Guaira. Venezuela * laramaribo.Dutcb Guiana pi ramaribo.Dutch Guiana dp Curaao, D. W. L, arrive New Orlans, Louisiana" Mobile, Ala. arrive Torts : N. \vOrlans, La — Dpart Mobile, Ala. j ort-au-Prince, Hati } anto Domingo, Ciiy, R. D. • uraao D. W. I. i uerto Cabello, Venezuela I „ Guaira, Venezuela P, ramaribo, Duclh Guiofl r ramaribo, Ductb Guiana ,;;,ra. D W. I. N, w-Orleans, La Ali.biFa, Ala. [S/S Dalvangen f> novembre 7 rov. 12 novembre 1(> rovembre 18 novembre 20 novembre 21 novembre 25 novembre 30 novembre 1 dcembre l dcembre 17 dcembre *fi Ao.lv.gea **--£ ^ £.£;• V*^ !" * 21 nov. 23 nov. 28 nov. 30 nov mbre 2 dci mbre 4 dce obre 5 dcembre 9 dcembre 14 dcembre IX dcembre 26 dcembre 3 dcembre f> rl. embie 10 dcembre 14 dcembre 10 dcembre 18 dcembre 19 dcembre 23 dcembie 2X dcembre 1 janvier 12 janvier 9 janvier ,,, il( .11 dcembre '2\ dc. ? janvier •(> dcembre < janvier 2K dcembre 11 janvier 3U dcembie 13 janvier 1er jauv. 15 |*UVier 1 janvier M levier 0 |nvier 11 jmvier 15 jmvier 23 janvier 20 janvier 25 isovitr 29 i;nvier y lvrier G lvrier l HOTEL KARAM bneconf< rtablcswiLi a ^ledelu Face'Holel, Kcshotl— I Pour la saison dl, rendezvous chez A. J. Karam, KenskofJ, o vous seiez servi souhwL Excellentes condilions S/S VestvaDgen i S/S Dalvangem S/S Austvangen 1K IX 25 27 29 80 •3 V x janvier janvier janvier janvier janvier janvier lvrier lvrier 12 lvrier 20 fvrier 2S lvrier 28 janvier 30 janvier 4 fvrier 8 lvrier 10 fvrier 12 lvrier 13 fvrier 17 fvrier 22 fvrier 20 fvrier 9 mars 6 mars 10 fvrier 13 fvrier 18 fvrier 22 fvrier 24 fvrier 26 tvri r 27 fvrier 3 mais 8 mars 12 mars 20 mars S/S Veslvaugen 25 fvrier 27 fvrier 4 mars 8 mais 10 mars 12 mars 13 mars 17 mars 22 mars 26 mars 6 avril 3 avril A Prcuant fret et passagers pour tous les ports ci-dessus. A.de MATTEIS & C 0 ,Ajents Gnraux PUBLIEZ PB DE FIE UN PETIT TOUR TERRACE-GARDEN Chez W. KAHL Petionville 1 600 pieds d'allitu le L'tablissement le plus trais de s ec virons de Port r -Prince. Seulement 15 minutes d'auto sur une excellete roule asphalte. Vues merveilleuses de la ville et du p**it.L. "Boissons de toutes espces. DINERS GOUTERS SANDWICHSarrangements particuliers pour les pensions de jour, a ieinaine-ou de mois. Hpital limerai lliiitini Accidents 21 novembra 1982 Clil Nelson, 34 ans, rue des Csars; traumatisme des lausses c'es droites et du loie. Henry Antoine, 16 ans, rue St-Martin; blessure contuse du front. Arnold Sassime. 3 nr, Lalue; blessure du cuir chevelu R87.il Philistin, 20 ai , KensS-Si> coll. blessure du troi t et de la %  | eC tion le 7 Novembre couMr t'I Mme lit noist Cas^js MM. Fran k, Gesner, Yves Chrubin, ls yiemoiselles Rene, Lonie, Getdr, Yolande Edouard et tous 1s autres patents et allies remercient lous les amis de Port-auPrince et des autres villes du pays qui leur ont donn j en route le mme jour direcspootanment une preuve de j lemeot pour Kjoftslco. Puerto sympathie l'occasion de la Colombie, Cirlagne et Crismort de leur regrette mre, lobai, C. Z. belle-mre et parente Le manifeste de ce navire reu ta a rit Elisabeth Gertina par avion est la disposiEdouard, enleve leur atlion ces clients in nos bureaux sis angle des rues du o—o joue. Hier.eKwald, 2:5 ans. rue Capoia; blessure tranchante de la nu in droiir. Vrmiqqa Prou. 28 ans, Graod'Rue; contusion de ta joua ;pi g'atitJilc. Port-au-Prince, le 21 Novell-bre 1932. ^ LIGNE COLOMBIENNE ) Tlphone: N* 2323 Le vapeur Colombie Voy. 1, partira de New-York le 24 no-enibre, directement pour j Dirig par le professeur Port-au-Prince, o il est at-J Luc DORSINVILLE tendu le 28 novembre 1932, Etablissement d enseignement en progression constante depuis la date de sa Iondation I Succs complet 4uz dernieis examens officiels pour l'obtention du baccalaurat — Compltement l'preuve du (eu et munie de i toutes les amliorations mooernes, la maison est situe au flanc de la montagne sur gauche. Ana.-e Louissaint, 8 ans, bois J rant, et les prient de trouver Quai tt Thomas Madiou.(vis J [ci l'expression mue de leur a y. s de la Douane). """^ ,a Œ lw Mt " luee Levaneur Martinique, |f ? m . e J d ? iqelle se Voy. 106, venant de New^esse. protectrice et ma|es.. Yoikeldes ports du Nord, ,ueuse ; W'se d* Si.-Grard. est a'tendu Port au-Prince i Au f SI le lOur y est agrable Mr et Mme O. J. Brandi Xh%lSittalS MFe TT e 15 dcembre 1932 11 rede Schultz; blessure de ta pianie e mercienl slpceremenl Sh du pied droit. le Prsident de la Rpublique E !" ,? d Sud %  ujan Lon 3/ -r>, portai ,,alhoHoue. le Char,es ^ 0,,s du J*' .nene; b essuie contuse de la ,... . £ . •_ u %  • racinpd nez. ge d'Amures de U II Roi Le vapeur g Colombia l, Henry Picot,.30 ans, rue Jhd'Angleterre, les Membres de v h de ie iour de K.ngsnvier. Kpilaiitraumatique. l'Eglise hpiscopale. )'l glise tOQ e at attendu Port-anJativier. 22 novembre 1932 Orthodoxe Wesleyenne, les Max Heu/y! 21 ans, rue des a m il de Por *-au-Prince et Csars; petite blessure Irandes autres villes de la Rpuchante de la lvre suprieure, blique des marques de synJean Xavier, 19 ans, Ulue; palliie qu'ils leur oni lmoi Morsure de chien la main. K ces l'occasion de la mort Dorvil Car.lome, 20 ans, Bel<)t |enr rp re t fl8 Air; blessure tranchante du pont droit. Aurhis Ann5. 28 ans. MontRouu; section de la 2e phalange, blessure contuse 1re phalange de l'index gauche. Jacinthe Pierre, 29 atti, rue Owald Durant'; piqre de la plante du pied. Eda Noe 1 21 ans, lue du Dr Aubiy; moraure de curn du genou gauche. Joseph Rsidence, 17 ans, rue St-llonor; blessure contuse du tront. 24 novembre 1932 Joseph Fnelon, l ar.s, rue Montalais. luxation de l'paule gauche. Kmmanuel Germain. 26 ins rael'e r -havann' ; corj>s irang' r du I annul.ii • gauche. Livira Tim, 85 ans, Dgand; blf'uie con % %  lunte du front m* dj. cuir eb vl S n prise Justine 5 35 n* t DJ rnnv ; blessure contondante du ron\ Kuidicn An oine, 25 ans, rue dt.i> t*YQi*"l>u> uletaure contuse du cuir cbeteinet du Iront. 1-ril: Maurice Brandi Ils les prient de croire en !• urs sentiments de vive grali'udc. Chez Bailey Grand Rue. 1313 Tlphone : 2383 Vous Irouverez des SONS BIAIS de <> h matin 5 heures cl midi. Poisson nature:50 centime la livre. nclloy: OOcts. la liv l'OIS du ipr Prince le 8 d embre 11)32, eu loute le mme jour pour New-rot k. William E. BLEO. Agent. COMPAGNIE GNRALE TRANS ATLAHT10U E Porl-au Prince, le 22 novembre 1032. Le s s CARIMARK venant de France est attendu ici le 27 courant via les ports du Nord. 11 laissera le mme jour pour les ports du liud et Santiago de Cuba. Il sera de retour Portau-Prince le 3 dcembre d'o il ires du partira pour les ports du Nord, e l'aprS i Puerto Plata et Le Havre, pre j nant fret et passagers. Le manifeste et la liste des passagers reus par avion sont Pour visitez et les coliers laibks de sant y trouvent le moyen de retaire leuis forces, tout en | poursuivant leurs tudes. Cours classiques ; Cours pratiques au choix; met .ode nouvelle qui tait progresser rapidement les attards et les dgots des tudes. Pria: dcalage calcul s suivant la capacit de paiement actuelle des parents. Les enfants de tous les ges I SltlOIl scolaires y sont accepts... Tels sont les principaux avan tages qu'oflre l'Institut GuyJoseph Bonnet o du reste leflectit a plus que doubl en un an En y envoyant vos enfants, vous gagnez plus que l'tablissement lui-mme. AVIS AU COMMERCE La Panama Railroad Steamship Une a l'avantage t"aDnoncer les dparts suivants de New->'oik i onpmt-aii-prince Haiti, directement chaque mardi, et-epts le s*er mer i Ancou qui laissera le 21 dcembre, r*. nhffi Porl-jOPrinci le lundi 26dcrmb e 1932, e' \r i Guavnquil qui laissera le mercredi 28 dp est nos bureaux. Roile Postale A 174 Tlphone 3220 F. M. ALTIRI, Agent gnral. Rue du Quai, Porl-au Prince. En Liquide Tablettes Sauve, gurit la malaria en 3 joues. L S 1 oids le 1er joui Maux de llC et Nvralgies eu 30 miaules. C66 Soulage les l'roids L plus aj id remt de counu* 'J la disposition des clients en tendu Port-au-Piince, ve nan de New-York.le dimanche 27 novembre 1932, avec (> passagers, 94 sacs de correspondance, et partira dans l'aprs-midi du mme jour directement pour Cristobal Canal Zone.prenant fr',mallc et passagers. Porter Prince, le 23 no veinbre 1932. A vendre | Due radio et trois tables de B-iJge. S a.iesser : riQNE ; 103-2" Jas. H.C. VAN REED Agent Gnral Loterie Nationale d'Hati 16, Rue Bonne.Fol, Phono : 3358 'S La Loterie Nationaled'Rallj est une institution hanteraent humanitaire par la multiplicit d'oeuvres qu'elle se propose d'aider, uni chance de bien tre offerte aux hommes de toutes con i ilions de fortune." Employs, Fonctionnaires, Ouvriers, Artisans, Salaris de tous ordres, Gens de maison ( domestiques, ) sans parler leur budget moyannant deux goudes, pe vent gagner trois mille gourdes. Patrons de Commerce.Chetsd'Industie.parez aux iusuffisances des ventes, par l'achat d un billei, qui voa libre du souci des chances* Mdecins Avocats, Ingnieurs, Snateurs, Dputs, Grands Dignitaires de l'Etat.Reprsentants de l'inteJlectualit, Jour naiistes. Donnez l'exemple de votre so idarit sociaie. Rentiers, capitalistes, comme en ioaant, augmentez voM avoir. %  Vous tous qui habitea Haiti, rendez^lui service ensebe ^tantunbiUet d la LOTERIE NATIONALE O'HAITL tau <-a


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/07163
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Saturday, November 26, 1932
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:07163

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
Clment Magloire
DIRECTEUR "
1358. RUH AMERICAINE 1358
1ELEPHONE N,22I2
Il J a eerlaiifs prriwlf* dai* la
>ie l'uue iiiMion on les rrrrutg
commises ou Itiea simplement les
vnements mallimrriu provoques?
rw chances redoolaldes au\qa<*U
If s an ne saurait chapper par de
apparences de solutions, ni par de
simples paroles.
26 me ANNEE N'7831
Si
. PORT-AU-PRINCE (HATI)
Un Arrl du Prsident de la
Rpublique vient d'autoriser la
Socit Anonyme du Crdit Ha-
tien, qui comprend au nombre
de ses activits la cration el
l'administration d'une caisse
d'pargne populaire.
Banques trangres, les seules
existant en Hati,- ne reoivent
pas, en caisse d'pargne, des d-
pts de moins de Un Dollar ou
Cinq Gourdes, qu'elles ne paient
que l'intrt de 3 o/o ( trois
pour cent ), et que le capital
Cette cration est d'un im-i attian ainsi amass est drain
mense intrt social dans un au dehors, au grand dtriment
pays o il convient de remdier de l'Economie Hatienne,
l'imprvoyance des familles | A ces divers points de vue. le
et des classes laborieuses, de les ; Crdit Hatien el la Caisse d'E-
auler parer l'inscurit de pargne Populaire constituent
leurs conditions d'existence, d
contribuer accrotre leurs re-
venus, et de travailler la for-
mation du Capital Nation il.
donc des facteurs d vidente
amlioration tant pour les parti-
culiers, les familles, que pour
l'intrt gnral hatien.Ils vien-
Voici le mcanisme du l'onc- j nenl rendre possible. toutes les
tionnementde la Caisse d Kpar- j bourses, petites et grandes, rel-
oue Populaire qui reoit les d- ,ort d conomiser et leur per-
ois d'aprs les trois systmes : mettre de constituer des mo-
Juivanls : I Xens financiers capables de ra-
"'" User quelques natures d'inilia-
A-Systme dverse- \]Ve9 profitables aux intrsdu
menis fixes, hebdoma- milieu. Leurdveloppemcnt.nu-
daires. Les dpts sont re_-1 quei j| es, demand a ,OUSt pa
us au minimum de <.0,0o ; lroSf pres df famj||es> institu-
teurs, etc. de contribuer, est li
avec celui mme des aflaires na-
tionales qu'ils se proposent d'ac-
croilre pour le profiit et le nien-
(cinq centimes ) de goui les et
au maximum de (i 1,25 Ils rap-
portent un intrt de 4 o o
( quatre pour cent ) l'an et sont
remboursables, capital el int-
rt, la fin de l'anne.
B.Systme de verse
ments progressifs,heb-
domadaires. Les dpts Acheter el vendre, importer
sont reus au minimum de G. el exporter toutes espces de
Ool centime ou au maximum de marchandises : denres, mati-
G 0 25 centimes, le capital jes premires el produits manu
tant pavable dans trois annes, *"* Agir en qualit d'agent
et l'intrt de 6 o/o l'an, tant ou de commissionaire dans tou-
etre de lous.
Autres activits du
Crdit Haitien
payable la fin de chaque an-
ne.
La date gnrale de rembour-
sement pour ces deux systmes
de dpts est le vingt Dcembre,
afin de concider avec l'poque
des fortes fortes dpenses pour
les familles ; niais le rembour-
sement peut tre fix toute
aulre date, au gr du dposant
en faisan! partir l'anne de la
date de son premier dpt.
( L'anne s'entend de 13 mois
de 28 jours ou 52 semaines de
7 jours.)
CSystme de verse-
seaients libres,d'aprs le-
quel les dpts et les tirages se
font au gr du dposant, en
compte-courant avec un intrt
de (i o/o l'an. r blicit ou toutes autres qu'elle
Un livret est remisa cha-l jugera utiles ses intrts.
2ue dposant et pour chacun I Un service d'informations est
e ses dpts, car l'intrt prin-' tabli en ses bureaux, 332, rue
cipal de ce mcanisme est de Ides Csars. Tlphone: 21(58
multiplier les occasions ded-l La Caisse d'Epargne Popu-
pts tout en les mettant au ni- laire ouvrira ses oprations le 3
Veau de toutes les bourses. Janvier mil neuf cent trente
Il est bon de noter que les trois.
M
les oprations commerciales.
Avance de fonds sur les bijoux
en or, et ddouanement des
marchandises en souifrance.ins-
tituer et administrer des Caisses
d'Epargne Populaires de fin
d'anne partir de 0, 05 cls de
gdes tn vue de dvelopper l'es-
prit de prvoyance dans les clas-
ses laborieuses et dans les fa-
milles. Faire toutes oprations
de prts contre garanties hypo-
thcaires ainsi que sur les dl-
gations judiciaires ou toutes
oprations de biens, meubles el
immeubles. Construction et r-
paration de maisons moyennant
hypothque ou anlichrse ; se
livrer enfin toutes oprations
coin merci a les, industrielles,
agricoles d'assurance et de pu
ECHOS-
Il se dit que Mr Antoine
Pierre-Pau! accompagnera le
Prsident Vincent dans sa
prochaine visite la ville des
Cayes.
On revoit dans la circu-
lation depuis trois ou quatre
jours des automobiles avec
l'inscription la craie blan-
che sur la vitre et sur le ca
pot du chiffre : 0,25 centimes.
C'est l'ancien prix de la cour-
se en ville auquel sont reve-
nus quelques cluuifteurs de
ligne. Le nombre en aug-
mente chaque jour...
Le courrier postal du
Nord et du Nord-Ouest est
l'on en relard cette semaine.
Jusque hier ii n'est pas ren-
tr.
On entendra demain
Soif Hatiana , au cours
du parlant qui y sera exhib,
la chanteuse Lucienne Boyer,
fille du grand chanteur Lu-
cien Boyer qui nous visila il
y a qutlquc'teaips,
|-La liste s'allonge des Etats
lui sollicitent ajournementde
paiement des intrts de leurs
dettes. C'est maintenant la
Pologne qui a demand un
pnvoi aux Etats-Unis. Le mal
est contagieux qui est parti
de France et d'Angleterre.
A Genve, les membres de
la Ligue des Nations suent
sang et eau devant l'inexlri-
cabilit de la question mand-
chourienne laquelle ils doi-
vent trouver une solution.
La question du sel prend
une tournure tragique. On
nous crit desGonaves que
les magasins de sel sont vi-
de.-, et Tes marais salants en-
sables. C'est, en perspective
une raret intense de ce pro-
duit primordial.
Hier midi, le Prsi-
dent Vincent a reu djeu-
ner, au Palais National, Mr
le Snateur Pradel.
Le Gouvernement amri-
cain a refus d'accorder la
France et l'Angleterre un
dlai pour le paiement des
intrts et de l'amortissement
des dettes de guerre. L'Angle-
terre a cru ncessaire de four-
nir des explications. La Fran-
ce s'est dclare prte payer.
Jeudi dernier le diner-
dansant des camarades syn-
diqus, Terrace-Garden,
fut un triomphe du bon got.
On ne laissa l'accueillant ta-
blissement qu'aprs minuit.-*-
Compliments aux Kahl.
UD.G.T. P. va entre-
SAMi;iJl-26 NOVEMBRE 1932

EPARGNEZ! EPARGNEZ!
Enfin l'occasion d'pargner vous est offerte ;
apportez mme vos sous,Ecoliers et autres,
pour contribuer constituer
le Capital National.
N'OUBLIEZ pas D'ALLER
CE SOIR A
TERRACE-GARDEN
Ce bel tablissement de Ption-
Ville o se donne rendez-vous le
tout Port-au-Prince lgant.
INfVEUB
DEilETRA
FRANCE. On parle de n
gociations avec le Gouverne-
ment Sovilique en vue de la
rvision des relations commer-
ciales franco-russes.
ALLEMAGNE.- H in de u-
burg a lait parvenir sa rponse
au leader nationaliste Hitler. I.e
Prsident reluse catgorique-
ment la cbancellerie du Iteicli
au chef des Nazis.
D'autre part, on informe qu'-
llindenburg a l'ait appel Mon
seigneur Kaas, chef du parli du
centre, en vue de la formation
d'un ministre dconcentration
prsidentielle.
LA GRVE DES MAONS
SARAGOSSE
Siragosse. La grve des ma-
ons continue. \ la porte de la
Socit des maiires maons.une
bombe a caus des dgts. Une
autre bombe a c'a' dans une
maison en construction la rue
Granaderos.
MORT D'UN MEMBRE DE LARIS-
T0GRAT1E HONGROISE
Vienne. Le Prince Godfroy
Schollingsluerst lut l'un ''es
membres les plus distingus
de l'antique aristocratie bon* I
roise et un grand diptomite I
ous le rgime imprial des
Habsbourg. !1 est mon l'g.
de 65 an?. I1 lu' prsident du
Jock 'y Club d i V enne et pen-
dant plusieurs annes avant la,
guerre Ambassadeur de l'Au- f
triclie-I longue Berlin.
Culture
physique
Un gymnasd
Port-au-Prince
Monsieur Jean Naldi nous a
fait part de son projet d'organi-
ser en celte Capitale un gymna-
se avec tout le confort moderne
cet effet, o se dveloppera
' amplement la culture physique
pour les deux sexes et "o se
donneront des levons haute-
ment scientifiques sur la lutte,
; dont notre visiteur s'est rendu
laineux en Europe et dans tou-
te l'Amrique du Sud. Actuelle-
ment il est une autorit consa-
cre du sport tavori : la formi-
dable lutte grco-romaine Nous
trouvons excellente son ide
d tablir en cette ville un lieu
o la jeunesse amaule du sport
pourra amplifier ses connais-
sances et pratiquer avantageu-
sement sous l'il savant d'un
directeur conscient.
Nuiw auuhaliuns fe pi ui grand
succs Mr Naldi.
L'Occidental.
VOTRE CUISINE, MADAME.
Les boxeurs, pour se main-
tenir en tonne i, surveillent
prudemment lirai ce qui entre
dans leur alimentation.
C'est ainsi que, l'autre midi,
Papasit \ s'tant aperu que
sa cuisinire, avait prpar sa
nourriture avec une Mante*
gue antre que celle des 6s/-
nes de Port au- Prince et de
St-Marc, lui a donn simple*
ment ses huit jours.
Bec-Fin.
NOUVEAUX ALAMBICS
poor DISTILLER t RECTiriEn I
Les (AUX-DC-VIC,
RHUMS, ALCOOL*, le
DEROY FILS AINJ
/, ru* du T.-.fit,;. ^
GUIDE PRATIQUE tu DuuiitUir ''mq
VIE. (SSERCES Me. MANUEL 4a r.'riciil a-fc.
BHDMS rt TARIF KlUTRt Untf Irmt. J
prendre la rfection des rou-
tes du Dpartement de l'Ar-
tibonile. vers janvier elle com-
mencera la construction d'un
local pour le Lyce Gelrard,
des Gonaves.
Idal
Diplomatie
Dernirement nous annon-
cions que le front diplomati-
que haliano-aincricain ne
donnait aucun signe d'aclivi-
t. Nous croyons savoir que
cela a cess et que le Gou
vernement de Mr Stnio Vin-
cent a inaugur ces jours-ci
de nouveaux pourparlers avec
le Ministre Amricain, en vue
de liquider la situation ha-
tienne visa-vis du Gouver-
nement des Etais-Unis. Sur
quelles bases ces conversa-
tions son telles engages? C'est
ce que nous ne savons pas
encore. Mais ce que nous sa-
vons, c'est que Mr Stnio Vin-
cent tient rectifier certaines
lignes de notre diplomatie, et
que comme hier, aujourd'hui
et demain, le peuple hatien
f>eut lui laire confiance dans
a dlense de ses droils et de
ses intrts sacrs.
D'aulre part, il se dit que
Mr Norman Arraour est un
diplomate de l'cole Jel -
ferson, el qu'il essaie de con-
cilier les intrts de son pays
avec nos droils de peuple
faible, mais souverain.
LE JEUDI CHEZ KAHL
Nouveau succs avant-hier
Terrace-Garden o un me-
uu de choix tait servi aux
habitus du bel tablisse-
ment. Ce lut le magnifique
entrain des samedis,
II y a
Vingt-cinq ans
Lf Matin, W Sovembre 1VU7.
THEATRE HATIEN
Dimanche, le 'thtre Ha-
tien a eu un sucres fou Coicou
et ns amis ot reu de leurs
habitues une ovation triom-
phale en retour des 'bannes heures qu'on venait de
laisser comme (tans une rie
I idal.
Ijt programme riche et oa-+\
ri n et eXeeub'- unec une 'i
dlit rigoureuse L'ot a'lait
de surprise en surprise Ce fut
dabo-d mi monohxpic dit par
Kuiin Paul, puis une posie
crole d un loealisme inimita-
ble. d-"hilre par Clment Coi
rnu, puis l'exquise vilse : Val-
sons, musique de Mens el
triolets de Coicou, ehantce
d'une voir exquise par Ma moiselle Ltonie qui s'tait r-
vle merveilleusement sous un
jour nouveau. Elle lui bisse I
trisse, acclame cwee /;/; / voit, avec infiniment Jie
plaisir, que notre charmant et
c ntrre d H t-
Journal., M urire Lmutaud,
vient, en remplacement de M.
' c Sot euh, d'tre rommu-sionn
l Sons-Cliet de Service da Con-
trle des Tribunaux et de* I'ar*
quels, a Dpartement de la
Justice. r.Vst un choix heureux
et que M Liautaud, doat on se
p'ait, depuis longtemps, ad-
mirer la tenue et la comp-
tence saura certainement hono*
rer.
... lui adresse un cordial re-
gard ainsi que nos compliments
i M. Luc Joseph qui vient par
la mme occasion d'tre promu
Chef du mme Service.
,, i i" """ (Mines n
enthousiasme. Apres ce fui le ,.!*, ponr recneilii
< lueur ,le jeunes filles, que rige l'artiste dlicat quesl Da
rozeau cl qui a communiqu
toute lu salle quelque chose
comme du dlire, puis ce fut
.. voit que h gracieuse Mina
WicJma er, choisie, avec quel-
pies antres jeunes fi'les de la
il les do-
nations en laveur de la Croix-
Kong* Hatienne, s'est si bien
multiplie qu'elle a pu remettre
l'uvre une bourse de cent
dollars. est Sotte d'ajouter
leur pre, auxquels le publie
a exprim d'ailleurs de la voix
a des mains sa profonde ad
mirai ion.
PROPOS humides"
(''est une vraie histoire de hac.in
que celle dont est le paraoonajM le
colonel v.inkee Raymond Rooios.
Disparu le .'( septembre dernier, on
l'a retrouv ces jours-ci au village
des Apalaches o il exerce modes-
te, uenl la profession d'ingnieur des
mines.Il a perdu la mmoire de tout
ce qui s'est pass depuis sa dispari-
tion mystrieuse. Donc il ne sait pas
pour qui il travaille aux mines ni
comment il se trouve l. Proprement
il est lihl.C'est un n-baofttt. Brsf. Il
n'a commenc de comprendre et de
reconnatre ses proches qu'aprs qu'il
eut ha un grand coup de RHUM
SARTHE CACHET D'OR, l'antidote
par excellence.
"... voit que le match de loof-
ball qui s'est jou au l'arc-Le-
conte jeudi aurs-midi. entre
l'quipe de la Police el l'quipe
du Palais, a prsent, de bout
en bout, l'intrt le plus soute-
nu. Aprs des pripties diver
ses au cours desquelles la vic-
toire changea plus d'une lois de
camp, la partie finit l'avanta-
ge du Palais. 2 buts contre t.
m

Loterie
Nationale
.. voit qu'au gymkans qui
se jouera au Stadium Dessalines,
le I dcembre prochain, par Is
Club lminin Acadmie , des
souvenirs ollerts par diflren-
tes personnalits sero.it remis
aux joueuses. Ce seront des
souvenirs prcieux, tous choisis
comme il convenait la Maison
Ren Lafontant. rue du Maga-
sin de l'tit, 1718. On sait que
les articles pour c&deiux el
prix sont une des spcialits
de celte bonne Maison.
.. voit que, chaque aprs mi-
di, des quipes mixtes de wool-
lev-ball s'altronlent avec en-
train sur le terrain du Parc
Leconte. Les paities attirent,
comme bien l'on pense, nne
fouie d'admirateurs et de cu-
rieux, suivant tu regard moins
le ballon que les joueuses.


... voit qu aujourd hui chacun
sait que le seul procd qui
vous conserve ni teint frais et
ALIX ROY
30 annes de succs.
Vous connaissez l'auniiine
qui vient dchoir au Bien-
faiteur de la Patrie Domini-
caine, ainsi que nos voisins
dnomment leur paisible el
dbonnaire Prsident: le G-
nral Trujillo? Non? Voici:
Hn riche usurier, comme
nous eu avons quelques-uns
Port-au-Prince, vient de. ........
dcder Santu-Domingo, uni vous rserve les gains de la
peu brusquement d'ailleurs,] P"U est une ablution d'eau
laissant uue succe sioti v;..| hoide, dam Isqusll* on a rO-
lue un demi-million de I ,anlC* au pralable, quelqu-s
dollars. Trujillo, par le plus 00"" (,e 'merveilleuse Eau
heureux, sinon le mieux cor- J Colo9ne ?*ui (inr^e.
rig des hasards, se trouve!
tre l'unique hritier de ce I PHTTRQP^
brave homme. C'est du moins I \\J UiiOJLiO
ainsi que vient en tout dsin-J T\T? PT4TT7" A TTV
tressement d'en dcider le L'-1-1 UIH-iVilU
Snat de la Rpublique. Cette J Le Corml de coursM du Po.0
dcision est trop gnreuse et Jockey Club a fix, comme
pour ntre pas sagement on le sai\ demain,la deuxime
coulirmee par les tribunaux journe de courses. Il y en aura
dominicains. On croit savoir quatre irranges a l'avance enr*
que la tantaslique succession poneys qui n'ont jusqu'ici gagn
comprend, en dehors du nu- aucune course. Il v aura aussi
mraire que l'on sait, d'im- une Cou"se hatienne,
portants immeubles et queU P" ,)lu'' on assis,ra n
ques billets de U Loterie Sa* s'.* ourse entre poneys oui
lionale. Il sera peut-tre la- naUron' pasA donn diM.]"
oila T-nttiu! K ,, -i qinnre premires cours, ceat-
ule a rruilfo de s attribuer ^dire entre poney, qui n'auront
galement les dix mille gour- t.i ni 1er, 2 ne ou 3 m
des du
chance
ment contre lui
*.
tiTUTiOM S EKMiMftLLEI
gros lot batieo, la
^acharnant visible-
On g'gner.i.t -a (re sur la
piste 1 heure et demie. La
cinquime course, pu hi.ts lieu
h 4 heures, est ouverte tous
les cheveaux hat ens et aux
jockeys hatiens. Les inscrip-
tions se feront sur le iand;
et pendant elles peuvent tre
reues en 'adressant an Capi-
SOI NOS OC
TI '.


PAGE
Causerie
II". MAHN ?6 Novrn,! !tt
4
mwmn FEMMF
1
Il y a un temps pour par-
ler et ?un temps pour se
taire, et tout" n'est pas bon
dire eu toute rencontre et
devant tous. i Sa .
La parole, humaine, qui
eau de ia ['eusee qui raini-
leste l'.ne au d-nois est
essentiellement une cboea
grande et uoole et daitire
manie pvec d infinies dli-
catesses.Le sage rccomm jnde
d'y mettre une garde vig'lao- I
te, el de fermer sa porte
la toule des bavards, des eu*
rieux et des indiscrets, tous*
ennemis de notre paix intime.)
Cela revient dire qu'il taut[
mesurer nos paroles, ne rien
avaucer d'irrilchi, parler
avec discrtion et seulement
pour ce qui est utile pour
nous et pour les autres, uous
dgager de toute proccu-
pation de vanit et de recher-
che propre. Une personne
qui s'impose cette direcliou
paile de soi le moins possi-
ble. Le u moii est hassable,
a dit Pascal, et seuls les es-
prits simplistes se complai-
sent leur personnage ; les
cervelles vides coutent avec
plaisir le ronron que
daus leur intrieur le
Coton
IfonlOBI *
furoncle
Vinctt
Ulctv
Dpurez * pr 1*
CUROMAL
Vlre nu est in.|.wr, 11 *fA*S?'6
^^u"nt:cto.^^boiitoM*
ri' V I.
son.
Uou-
bruit
Un hritage
inattendu
On annonce qu4un riche
usurier de Santo-Domingo,
mort rcemment, et que l'on
croyait sans hritier, en a
pourtant un. C'est le prsi-
dent Truiillo lui-mme qui a
sorti des titres, tablissant sa
filiation avec le de cujus,
ce qui habilite le Bienlaiteur
de la Patrie Dominicaine,
d'aprs la dernire dcision
Batterie CITADELLE
1 es minuscules moustiques font plus
le victimes eux seuls que toutes
les btes froces runies, lia sment
sur leur passage les germe le
livres et d'autres maladies mortelles.
Eloignez-les des tres qui vous sont
chers. Vaporisez du Fut.
Flit tue mouches,moustiques, puces,
fourmis, mites, punaises, calards ei
leurs ufs. Mortel pour les insectes
mais inoffensif pour l'homme, hm-
ploi facile. Ne tache pas. Ne confon-
de/, pas Flit avec d'autres insecti-
cides Exige le soldat sur bidon
jaune bande noire.
Voulez-voo> avoir ce qu'il y a de
mieux comme batterie ?
Voulezvous avoir une batterie
qui vous rendr un service eflectil?
Voulez vous que la batterie de
votre auto soit garantie ?.
' Voulez-vous encourager l'in-
dustrie nationale ?
Achetez une batterie
CITADELLE garantie
un prix la porte de toutes les
OUI MS>.
pas
vous
dure
Vaporisez
de leurs vertus.
Une certaine habilet, aj
dlaut de bonne formation! du'Snat(ju |jeu_ a recueillir
ioncire, tait viter cet cueill
fou ctoie le ridicule :j
cash,
la
succession qui s'lve, dit-
o l'on cloie le naicuiw QD< trois cent mille dollars
plusieurs te lout valoir Parl,7,s'/,) sans compter les pro-
un orgueil subtil qui se Pie"J prits. On attend de l'autre
seule com.ne une qualile,iaiiilcl ayec impatience l'or-
11 y e jtre extneureaieit de f donnance du Tribunal devant
modestie, tant le personnageI j^ esl porte a question.
R
lo Parte que elle n'a
on rgale en Ha'.
2o Tarce que elle ne
donnera jamais d'ennui, et
longtemps.
3oParce que elle sera rempli
cee sans extra si par hasard elle
aurait un dfaut de construc-
tion, ce que vous n'avez pas avec
riT D2' I EUOr 8 001 ie8 batteries importes.
PLUS rORi'E lJRJj 4o parce que ei|e est de -,a-
DUR O LITE 15 00. brication hatienne.
* AH- s z von? : KNEER'S GARAGE, Fabricant*
e T. v e, Poil ysPiiocc (Hati) Phone: 2318 & 2234
Cin-Taldy
Pour votre garantie, FllK n'est vendu qu en bidons, scells.
La Ruche

se met eu scue et loue son
rle avec des airs dtachs
de toute arrire^pense incri-
mina bie.
Celle-ci parle de soi et sait
se re idre intressante par le
rcit .savamment nuaiu de
ses ttljrts pour raliser le
plus grand bien; par des
so 11 ronces physiques et des
soucis moraux suppoi ts avec
une vaillance mritoire, tou-
jours en vue de ce bieu su-
prieur pour lequel tous les
sacrifices paraissent lgers.
Le priexle d'dification est
bieu choisi; la de uonst atiou
par les laits est autrement
loqueute.Qu'ils parlent seuls
et que l'auteur s'efface. Le
souille des mots parpille la
semence l o elle u est pas!
destine germer. Ou bien,
par une factieuse tendance,
que!lti'uu sattnbue uue soite
d'i.iluillibilii. estime que sa
aisjn impeccable lui lait
toujours stemeut discerner
le bien et raliser le mieux.
N'essuyez p: cet prit entich de la va
leur; vous vous heurterez a
une colonne de granit, pi-
destal d'une superbe vanit
qui se croit appele a rayon.
lier lu plus pure lumire.
Nous attendons les jour
naux dominicains pour avoir
confirmation du tait.
vert tontes Us Bnenei de la
diplomatie, il l'eosuil que
l'inlluenee fminine peut exer-
cer et exerce, eu ellot, un
large rayonnement. Les
exemples dans l'histoiie ne
sont pas rares. Pour le bien
ou pour
de femmes furent puiss m tes...
Oui, la langue de la femme j
est une arme, bien taisante ou !
miifijue selon le mobile '
doit elle suit l'attrait. Elle
sert avec uu gal bonheur les
amitis ou les haines du
eu- ir o elle puise ses ins-
pirations, plus que I homme,
la letume Mit jouer de l'op"
purtunisme, abandouuei le
terrain qui se drobe sons
ses pat, changer instantan-
ment sa position de combat
et se ranger l'avis de l'ad-
versaire ds qu'elle le voit le
plus fort et le seul irrduc-
tible. Et cette volution se
fait si naturellement qu'elle
semble rsulter d'une con-
viction prolonde, alors que
l'intrt est seul en jeu.
i.'est ee qui lait souvint ae-
A'ail le langage qu'il luit cuser les lenunes de inainjuer
coiu.iinncr u'est pas toujours ( d. franchise et qualifier de
leur stratgie bien
Nous trna appris, avec
plaisir, que Messieurs Jean
Magloire et Mauiice Rivire
ont fond une Ecole de Com-
merce et de G mptabilit
qu'ils ont dnomme : La
Ruche .
1 Nous avons pris connais-
sance du prospe tus de cette
Ecole qui,, contient le pro-
NOUVEAUX AV0C4TS
Hier matin, au Tribunal
Civil, devant le juge en -ige
Mr Edgard Thomas, quatre
nouveaux avocats MM. Jean
Mnos, Jules L:zire fils, Ar-
nold de Delva et Ernest Sa-
balat ont prt serment.
Aux compliments de bien-
venue adresss ces jeunes
matres par M. Thomas, M. le
Substitut Desgrottes et M. le
OEM AIN SOIR
a 5 HEURES MaTiNES
Le Veine
avec Rolla Norman >t Stndra Mil< waoofl.
Entre 0.50 ; Balcon : 1,00
A 8 HEURES
La clbra nice de Tristan Bprrard:
Le Danseur Incoin v;
avc Andi Roanne, Very Flory, Janet Joung
Entre : 1, 2. 3.
On commencera la soire par la dernire cration Paris
de Melle Lucienne Bovjr la diseuse qui, actuellement, tient la
Capitale sous son charme. '
Les paroles ds ces romances : Dsir I , et Viens dans mes
bras I seront projetes sur l'cran.
gramme dtaill et un aperu Btonnier Delatour, ftli Sa-
de la mthode d'enseigne* oa|aL au nom de ses confr-
res, rpondit en termes l-
menti. Nous pouvons afin
rares, rour le oicn mer ^ores et dj, que e La gants et appropris.
e mal, des langues jfaon est appele rendre Nous prsentons nos flici-
tations et nos vux de suc-
cs dans la carrire ces
intressants jeunes hommes.
Croix-Rouge
eut. eue l'orgueil; u i~eiaua
si par i'inteit, intrt per
toniiel ou intrt d'aur ui. tt
comme la parole de la femme
es* u'unc souplesse qui l'a-
dapte uui situa'ions Us plus
divergentes, que Je cerveau
lmiuin est naturellement ou
mensonge
plus complique que celle de
l'homme. La jemme se plie
mittix une apparente sou-
mission; elle change d'air,
m lis p is de chanson, et c'est
ce qui lait I habilet de sa
ta;.:^ue de combat ,
d'inestimables services la
collectivit.
Nous avons remarqu dans
le copieux programme un__________,
cours de Comptabilit MN- t tAia AQ 1Q
OnB qui constitue une heu- Lia. lCLC UC la
reuse ide. M. Jean Magloire,
qui lut l'un des premiers
dtendre la cause de la femme
chez nous, doune ainsi une
nouvelle preuve de son lin*
cre tttach -meut au progrs
du sexe faible.
Nous voulons croire qu'on la salle bien dcore de l'uvre. \
lui en saura gr et que l'on L-* collecte de la matine, laite par
ira en toule siuscrire La de dvoue? jeunes filles n'a pu
nU(.ME | t vaine. Dans le public, on
- "asJitt srra^^^rRo'^^^re
pare dune faon spciale a a au|anl Jr \ conl,ance
pratique des ailatres coin- qu>||edoit inspirer, elle devrait,
mencera fonctionner en j| co,de ses services techniques
Janvier 1933, Les inscriptions el ad n,(1Uiratits, crer un
sont reues ds maintenant, organisme indpendant, qui
Tlphonez Monsieur Jean contrlerait ses fiiances.
Magloir-: Hun au : 2746. Rsi
ence: 3242,
un savon prodigieux qui enlev ies
glrmes. employfz le our les mains,
la figure et le bain.
La lte de la Croix Rouge a
eu un plein succs jeudi (1er- /
nier. Chants, posies dbi'es i
par d'exquises artistes, ont ravi j
1 auditoire qui se pressait dans [
LIFEBUOY
LE SAVON DE L/i SAN1E
POUR MAINS, FIGURES ET HAINS.
fi
MOHR & LAURIN, P. O. BOXM Distributeurs
Rje Roux et du Centre, Port-au-Prince.
Dcs
|C*i
ec zZm
n\e'

-.(IHV".^-

-S gga.
et**'


M. [RICK HAOSEN
Nous avons reu la carte
du nouveau Consul du Dar-
nemak eu Hati, Mr. Erik
Madse-i. le sympathique as-
soci de la maison de com
merce qui porte son nom
M. Midsen remplace ce
poste notre excellent ami Ed-
mond Miot qui s'est retir
depuis quelque temps Kens
kof.
Nous prsentons nos meil
leu s compliments M. Mad-
sen de cette marque de cou*
flince que lui lmuig'ie son
gouvernement. j
Mme
Nou-
Est dcde jeudi soir
Belpomne Ren, dite
nonne.
Les lunrailles ont eu lieu hier
aprs-midi en l'Eglise Ste Anne.
La dlunle tait la mre de
notre ami Horatius Laveoture,
Sous-Inspecteur des Ecoles de
cette Circonscription, qui nous
envoyons nos sincres condo-
lances ainsi qu'aux autres
m en hrrs de la famille.
Cocktail-Party
C'est dans le ravissant d*
cor de Terrace Garden.
Petion Ville, qu'eut lieu mar-
di le Cocktail-Party du Bureau
[ des Contributions. L'organi-
ACCESSOIRES POUR AUTOS | mUoh tait parfaite et 1% ee
Nous vendons des pices spara dans la soire en
neuves et de deuxime main chant des dlicieux mo-
pour toutes sortes d'automo- meuts que l'on venait de pas
biles; s'adressera 1 ser en agrable compagnie.
KNEER'S GARAGE. Terrace-Garden a le secre"
Phone 23 18 e' 2234, 'de ces rceptions parfaites.
La Magnsie ERBA
EST LE PRODUIT LE PLUS RECHERGSl COMME RCULATEUR
DES FONCTIONS GASTRWUES ET INTESTINALES.
A. de Matteis &C AGENTS POUR HtlTl
UI1 Barkancourl
Dontla renomme est universelle a gard m premire place
Demandez oartout :
UN BARBANCOURT
Dpt : Rue de Cesar^
hiw*.

*<;

"HN
mmm
. : v g"** **

i


Elle tait anmique !
Apre* Ui,e j*une*s* souffreteuse. MU*
de Mostatfsnem, faisait S plis couleurs, ses ljjots, ses
{Mute*. alarmaient sa mre qui crit:
, Klle ne mangeait plus rien et it la
. vuvais dj mort.-, quand une voisine
3 paria .le FOKTIANK.
, OH le quatrime jour, ma grand*
, surpiui-. les rsultats se faisaient sen-
. lir. Aujourd'hui ma fille dvore. Se
, ,|i_, -lions pnibles qui daraient une
, fcml-Jounie* "' d'Pni. Ses selles,
, de molle*, sont devants.** fermes. Klle
,1 rtpri !' eoulenr* et de la force.
, liiulilc de vous ire inn joie... >
|/aiimie. si^neavaiit-rnurvurde main-
dit., cxcessivcinent graves, est vaincue
p,r | (iltTIAN'K. le plus puissant recons-
yuai.uii't par la science moderne.
KOllllAM. est aussi un puissant
flhrifnfe qui diminue la violence et la
frquence ii-oiive dan*toute*les bonnes pharmacie*
-I iokT-AL' l'KINCL, a la Pharmacia
W. lil CH.
AUTO HGCESSORIS
We'ell Ni vand Second
f]aod PjtIs for ail makes of
iQtorwihHe"..
KNEEIVS GARAGR
^'^e nvp
Phone2dl8 & 2234
LE MATIN 26 Novembre 1932
PAGfc

*** --Hati Santo uomingo- Porto-Rico
? Le seul service hebdomadaire et lgulur passagers cl
. Jrt entre les ports du Golle du Texas directement avu
j Port-au-Prince, Haiti.
Pour la rception rapide et le mpr#*mert HHli> ri** vos
importations, servez vous touiour* de* uavire. ue Je LYivh
UNE.
J Ies prochaines arrives a Port-au-Prince sont :
Steamer <\lintria Lykes* 25 novembre
S'euici- tmh L)ke>l 2 decemure
Bureau: Rue du Magasin de liitai. Boite Postale B
.La uirecutin ue i eiuuuvie i --- .
lent profiit! de l'occasion pour commerce en particulier
rappeler aax intresss que les
tudiants en stnographie de
FEcoe Spciale ne tonl oas
leuletu'nt une acquisition th
jLykes Brothers SS C lnc PROFITEZ PROFITEZ PROFITEZ
Occasion exceptionnelle
LE LUNDI 21 NOVEMBRE COURANT
jA L'OUVERTURE DE LA MAISON DE
Vincent Creidy
RUE COURBE, N 1726
MrCreidy vientdtamvei de New-York
avec un stock de marchandises de louie
fracheur el d'un assortiment complet de
finesse et de a rosserie.
j Les acheieui s sonl prvenus de se pi -
parer profiler de ce grand rabais.
ACCOUREZ EN FOULE CHEZ
VINCEN1 CREIDY.
Port-au-Prince, le 18 Novembre 1932.
BRIQUES Blocs BRIQUES
Pour construis solidement *xigez d votre A*Ch'*e '"
d't mployer les BRIQUES t.\ TTDRY . elles n en-
tent pas plus cher qu'un matriel int ieor de enNtrue-
tio.i, d'aprs preuve laite.
Nos BLOCS DE BRIQUES sont la de-nire innovation
comme matriel de construction, ils sont solides et ne
laissent nos rentrer l'humidit Ions voire mais in. r/avan.
tage des BLOCS DE BRIQUES est immense tous les
points de vue
Visitez les constructions en BLOCS DE BRQURS fU
BAUDRY la rue Docteur Domond Vous serez merveill
MANUFACTURE UE BRIQUES, S A. LA BAUDRY
Stno-Dactylo
LES INSCRIPTIONS
Au cours de stnographie
(Iranaise et anglaise) et de
comptabilit de l'Ecole Spciale
deSinodactylographie ( sngle
iKoes Frou et du Centre )
jaoat reues jusqu'au 30 no-
vembre. Les retardataires sont
pris de s'inscrire au plus tt
pour viter les Irais qu'occisio-. 1
Deraient les cours prparatoires
pleur seraient ncessaires m'IIs
(Inscrivaient aprs le 30 no- !
"u'tiireclion de rtablisse-( .le, soussign, dclare au
AVIS MATRIMONIAL
au public en gnral que je
ne suis plus resondsable des
actes et actions de mon
pouse ne Livia hilaire et
VIN de MORUE
RAVENET
NUTRITIF
Tri* agrable
REMPLACE
i va d* MORUE
onque de l'art ail, mais aussi cela pour cause grave et aban
reoivent rtablissement m don du toit marital. Une ac
""""' "> '' non en divorce doit tre
intente couire elle dans le
plus bret dlai.
Aquin, le 22 novembre 1932
me un enlraineinent mthodi-
que fur des travaux de bureau
vritables qui les dispense de
tout stage leur : ortie de i'-
cote.
Programme et taril dlivrs
sur demande.
Eigje JE\N-BAPTISTE
le plus PUISSANT
et le plus AGRABLE
des RECONSTITUANTS
Pur GUERIR
ANEMIE-FAIBLESSE
INDISPENSABLE au Ovaloppamanl
* INFANTS
aux Mrionn. FAIBLES *t CONVALESCENTS
Kh Vtntt d Part-au-Prlnc* : Ph- W. BUCH
LA MAISON LOUIS MEWS & CO
Outre les prix particulire-
ment bas qui leur seront ollerts,
ils trouveront dans la personne
de Monsieur Charles Coupet le
Porte la connaissance du choix de Monsieur Charles Cou-
public en gnral et de ses pet pour lre le liquidateur
clients en particulier que, sui- j amiable de son stock de mai I meme accuei1 bienveillant qu
vaut entente intervenue entre | chandises trs varies ( Quiu- I 'eur a toujours t lait dans le
les ayants-droit, il a t l'ait caillerie, ferronnerie, etc.)" | pass.
RADIO EUCTROLA
RCA-Vicor
... 04M
La SOCIT HATIENNE D'AUTOMOBILES, reprsentant exclusif de;
RCA-Victor C, invite le public en gnral venir voir les nouveaux appareils
RCA-Victor qu'elle vient de recevoir. _
Elle se fera un vrai plaisir de taire entendre aux visiteurs des disques dansanls
ou classiques dernire cration de la RCA-Victor Company.
Elle profite de cette occasion pour aviser le public qu'elle vient de recevoir :
Ressorts pour phonographes,
Nouveaux disques espagnols, (Trio-Matamorros)
Nouveaux disques, (Jimmie Rogers)
Blue-eye Jane, (Jimmie Rogers)
Disques de longue dure.
S UN SEUL
~ TES OU
DEL
.CES
t DUEON A TRENTE LONGUES MINUTES Dt MUSIE,--TRENTE MINUTES OANS LA AGNIE DES MEILLEURS
'ES PEUVENT TRE JOUES SUR VOTRE ANCIEN APPAREIL. VENEZ NOUS VOIR ET NOUS VOUS DIRONS COIEiff.
SOCIT HATIENNE D'AUTOMOBILES
Mallebranche, Gentil, Bogat & Cie. Port-au-Prince, Hati



. >


Samedi
26 Novembre 1932
Le Malin
Port-au-Prince
Tlphone : 2242
4 PAGES
JUiun'uium
AVIS AU COMMERCI-:
Ports : l
i*\e\v-Orlans, LaDpuit
M bile. Alabama, dpart
Port-au-Prince, Hati, arrive
S'o-Domingo City.R.D. *
Curaao, D. W. I.
Puerto Cabello, Venz. "
La Guaira. Venezuela *
laramaribo.Dutcb Guiana
pi ramaribo.Dutch Guiana dp
Curaao, D. W. L, arrive
New Orlans, Louisiana"
Mobile, Ala. arrive
Torts :
N. \vOrlans, La Dpart
Mobile, Ala.
j ort-au-Prince, Hati
} anto Domingo, Ciiy, R. D.
uraao D. W. I.
i uerto Cabello, Venezuela
I Guaira, Venezuela
P, ramaribo, Duclh Guiofl
r ramaribo, Ductb Guiana
,;;,ra. D W. I.
N, w-Orleans, La
Ali.biFa, Ala.
[S/S Dalvangen
f> novembre
7 rov.
12 novembre
1(> rovembre
18 novembre
20 novembre
21 novembre
25 novembre
. 30 novembre
1 dcembre
l dcembre
17 dcembre
*fi Ao.lv.gea **-- ^ .; V*^*
21 nov.
23 nov.
28 nov.
30 nov mbre
2 dci mbre
4 dce obre
5 dcembre
9 dcembre
14 dcembre
IX dcembre
26 dcembre
3 dcembre
f> rl. embie
10 dcembre
14 dcembre
10 dcembre
18 dcembre
19 dcembre
23 dcembie
2X dcembre
1 janvier
12 janvier
9 janvier
,,, il( .11 dcembre
'2\ dc. ? janvier
(> dcembre < janvier
2K dcembre 11 janvier
3U dcembie 13 janvier
1er jauv. 15 |*UVier
1 janvier M levier
0 |nvier
11 jmvier
15 jmvier
23 janvier
20 janvier
25 isovitr
29 i;nvier
y lvrier
G lvrier
l HOTEL KARAM
' bneconf< rtablcswiLi a
^ledelu Face'Holel, Kcs-
hotl
I Pour la saison dl, ren-
dez- vous chez A. J. Karam,
KenskofJ, o vous seiez
servi souhwL Excellentes
condilions
S/S VestvaDgen i S/S Dalvangem S/S Austvangen
1K
IX
25
27
29
80
3
V
x
janvier
janvier
janvier
janvier
janvier
janvier
lvrier
lvrier
12 lvrier
20 fvrier
2S lvrier
28 janvier
30 janvier
4 fvrier
8 lvrier
10 fvrier
12 lvrier
13 fvrier
17 fvrier
22 fvrier
20 fvrier
9 mars
6 mars
10 fvrier
13 fvrier
18 fvrier
22 fvrier
24 fvrier
26 tvri r
27 fvrier
3 mais
8 mars
12 mars
20 mars
S/S Veslvaugen
25 fvrier
27 fvrier
4 mars
8 mais
10 mars
12 mars
13 mars
17 mars
22 mars
26 mars
6 avril
3 avril
A
Prcuant fret et passagers pour tous les ports ci-dessus.
A.de MATTEIS & C0,Ajents Gnraux
PUBLIEZ PB DE FIE UN PETIT TOUR
TERRACE-GARDEN
Chez W. KAHL
Petionville
1 600 pieds d'allitu le L'tablissement le plus trais des ec
virons de Port r -Prince.
Seulement 15 minutes d'auto sur une excellete roule
asphalte. Vues merveilleuses de la ville et du p**it.L.
"Boissons de toutes espces.
DINERS GOUTERS SANDWICHS-
arrangements particuliers pour les pensions de jour, a
ieinaine-ou de mois.
Hpital limerai lliiitini
Accidents
21 novembra 1982
Clil Nelson, 34 ans, rue des
Csars; traumatisme des lausses
c'es droites et du loie.
Henry Antoine, 16 ans, rue
St-Martin; blessure contuse du
front.
Arnold Sassime. 3 nr, Lalue;
blessure du cuir chevelu
R87.il Philistin, 20 ai , Kens-
S-Si>
coll. blessure du troi t et de la |eCtion le 7 Novembre cou-
Mr t'I Mme lit noist Cas^js
MM. Fran k, Gesner, Yves
Chrubin, ls yiemoiselles Re-
ne, Lonie, Getdr, Yolande
Edouard et tous 1- s autres
patents et allies remercient
lous les amis de Port-au-
Prince et des autres villes du
pays qui leur ont donn j en route le mme jour direc-
spootanment une preuve de j lemeot pour Kjoftslco. Puerto
sympathie l'occasion de la Colombie, Cirlagne et Cris-
mort de leur regrette mre, lobai, C. Z.
belle-mre et parente Le manifeste de ce navire reu
ta a rit Elisabeth Gertina par avion est la disposi-
Edouard, enleve leur at- lion ces clients in nos bu-
reaux sis angle des rues du
oo
joue.
Hier.eKwald, 2:5 ans. rue
Capoia; blessure tranchante de
la nu in droiir.
Vrmiqqa Prou. 28 ans,
Graod'Rue; contusion de ta joua
;pi
g'atitJilc.
Port-au-Prince, le 21 No-
vell-bre 1932.
^ LIGNE COLOMBIENNE )
Tlphone: N* 2323
Le vapeur Colombie Voy.
1, partira de New-York le 24
no-enibre, directement pour j Dirig par le professeur
Port-au-Prince, o il est at-J Luc Dorsinville
tendu le 28 novembre 1932,
Etablissement d enseigne-
ment en progression constan-
te depuis la date de sa Ion-
dation I Succs complet 4uz
dernieis examens officiels
pour l'obtention du baccalau-
rat Compltement l'-
preuve du (eu et munie de i
toutes les amliorations mo-
oernes, la maison est situe
au flanc de la montagne sur
gauche.
Ana.-e Louissaint, 8 ans, bois J
rant, et les prient de trouver Quai tt Thomas Madiou.(vis J
[ci l'expression mue de leur a y. s de la Douane). """^ ,a 'lw Mt "luee
Levaneur Martinique, |f ?m.eJ d? iqelle se
Voy. 106, venant de New- ^esse. protectrice et ma|es..
Yoikeldes ports du Nord, ,ueuse; W'se d* Si.-Grard.
est a'tendu Port au-Prince i AufSI le lOur y est agrable
Mr et Mme O. J. Brandi
Xh%lSittalS MFe TT e 15 dcembre 1932 11 re-
de Schultz; blessure de ta pianieemercienl slpceremenl Sh.
du pied droit. le Prsident de la Rpublique E,? d Sud
ujan Lon 3/ -r>, portai ,,alhoHoue. le Char- ,es ^0,,s du J*'
.nene; b essuie contuse de la ,... . _ u-
racinpd nez. ge d'Amures de U II Roi Le vapeur g Colombia l,
Henry Picot,.30 ans, rue Jh- d'Angleterre, les Membres de v h de ieiour de K.ngs-
nvier. Kpilaii- traumatique. l'Eglise hpiscopale. )'l glise tOQ, eat attendu Port-an-
Jativier.
22 novembre 1932 Orthodoxe Wesleyenne, les
Max Heu/y! 21 ans, rue des a m il de Por *-au-Prince et
Csars; petite blessure Iran- des autres villes de la Rpu-
chante de la lvre suprieure, blique des marques de syn-
Jean Xavier, 19 ans, Ulue; palliie qu'ils leur oni lmoi
Morsure de chien la main. K ces l'occasion de la mort
Dorvil Car.lome, 20 ans, Bel- <)t |enr rp-re,t fl-8
Air; blessure tranchante du
pont droit.
Aurhis Ann5. 28 ans. Mont-
Rouu; section de la 2e phalange,
blessure contuse 1re phalange
de l'index gauche.
Jacinthe Pierre, 29 atti, rue
Owald Durant'; piqre de la
plante du pied.
Eda Noe1, 21 ans, lue du Dr
Aubiy; moraure de curn du
genou gauche.
Joseph Rsidence, 17 ans, rue
St-llonor; blessure contuse du
tront.
24 novembre 1932
Joseph Fnelon, l ar.s, rue
Montalais. luxation de l'paule
gauche.
Kmmanuel Germain. 26 ins
rael'e r-havann' ; corj>s iran-
g' r du I annul.ii' gauche.
Livira Tim, 85 ans, Dgand;
blf'uie con lunte du front
m* dj. cuir eb vl .
S n prise Justine5, 35 n*t D-
Jrnnv ; blessure contondante du
ron\
Kuidicn An oine, 25 ans, rue
dt.i> t*YQi*"l>u> uletaure con-
tuse du cuir cbeteinet du Iront.
1-ril: Maurice Brandi
Ils les prient de croire en
! urs sentiments de vive gra-
li'udc.
Chez Bailey
Grand Rue. 1313
Tlphone : 2383
Vous Irouverez des
sons Biais de <> h
matin 5 heures cl
midi.
Poisson nature:50 centime
la livre.
nclloy: OOcts. la liv
l'OIS
du
ipr
Prince le 8 d embre 11)32,
eu loute le mme jour pour
New-rot k.
William E. BLEO.
Agent.
COMPAGNIE GNRALE
TRANS ATLAHT10U E
Porl-au Prince, le 22 novem-
bre 1032.
Le s s CARIMARK venant
de France est attendu ici le 27
courant via les ports du Nord.
11 laissera le mme jour pour
les ports du liud et Santiago de
Cuba. Il sera de retour Port-
au-Prince le 3 dcembre d'o il
ires du partira pour les ports du Nord,
e l'aprS i Puerto Plata et Le Havre, pre
j nant fret et passagers.
Le manifeste et la liste des
passagers reus par avion sont
Pour
visitez
et les coliers laibks de san-
t y trouvent le moyen de
retaire leuis forces, tout en |
poursuivant leurs tudes.
Cours classiques ; Cours
pratiques au choix; met .ode
nouvelle qui tait progresser
rapidement les attards et les
dgots des tudes.
Pria: dcalage calcul s sui-
vant la capacit de paiement
actuelle des parents. -
Les enfants de tous les ges I SltlOIl.
scolaires y sont accepts...
Tels sont les principaux avan
tages qu'oflre l'Institut Guy-
Joseph Bonnet o du reste
leflectit a plus que doubl en
un an
En y envoyant vos enfants,
vous gagnez plus que l'ta-
blissement lui-mme.
AVIS AU COMMERCE
La Panama Railroad Steamship Une a l'avantage t"aD-
noncer les dparts suivants de New->'oik i on- pmt-aii-prince
Haiti, directement chaque mardi, et-epts le s*er mer i An-
cou qui laissera le 21 dcembre, r*. nhffi Porl-jO-
Princi le lundi 26dcrmb e 1932, e' \r i Guavnquil qui
laissera le mercredi 28 dp au-Prince le 3 lanvler 1933. To s les steamers sout poui-
vus de liaml re trigor flque.
Dparts de Aea i erk. a nuages Po-1 au -Grince.
Steamer ifristobal le 6 ce nbre 1932 1e 11 dc. 1932
Steamer tRnanaventura t le 13 dc. le 19 dc.
Steamer Ancon i le 21 dcembre le 26 dr.
Steamer GuayaquiU le 28 dc. le 3 janvier 1& 3
JasH. CV^NREKD
agent Gnral
Les avantages qu'offre la
Cuisine Electrique
- HOTPOINT -
sont maintenant connus de
tout le monde.
vous en convaincre,
notre salle d'expo-
666
Compagnie d clairage
lectriaue.
K *
STEAMSHIP LINE
Le steamer Ancon > est
nos bureaux.
Roile Postale A 174
Tlphone 3220
F. M. ALTIRI, Agent gnral.
Rue du Quai, Porl-au Prince.
En Liquide Tablettes -
Sauve, gurit la malaria en 3
joues. L S 1 oids le 1er joui
Maux de llC et Nvralgies eu
30 miaules.
C66 Soulage les l'roids
L plus aj id remt de cou-
nu*
'J
la disposition des clients en tendu Port-au-Piince, ve
nan de New-York.le diman-
che 27 novembre 1932, avec
(> passagers, 94 sacs de cor-
respondance, et partira dans
l'aprs-midi du mme jour
directement pour Cristobal
Canal Zone.prenant fr',mallc
et passagers.
Porter Prince, le 23 no
veinbre 1932.
A vendre
| Due radio et trois tables
de B-iJge.
S a.iesser :
riQNE ; 103-2"
Jas. H.C. Van REED
Agent Gnral
Loterie Nationale d'Hati
16, Rue Bonne.Fol, Phono : 3358 'S
La Loterie Nationaled'Rallj est
une institution hanteraent humanitaire par la multiplicit
d'oeuvres qu'elle se propose d'aider, uni chance de bien
tre offerte aux hommes de toutes con i ilions de fortune."
Employs, Fonctionnaires, Ouvriers, Artisans, Salaris de
tous ordres, Gens de maison ( domestiques, ) sans parler
leur budget moyannant deux goudes, pe vent gagner trois
mille gourdes. Patrons de Commerce.Chetsd'Industie.parez
aux iusuffisances des ventes, par l'achat d un billei, qui voa
libre du souci des chances*
Mdecins Avocats, Ingnieurs, Snateurs, Dputs, Grands
Dignitaires de l'Etat.Reprsentants de l'inteJlectualit, Jour
naiistes.
Donnez l'exemple de votre so idarit sociaie.
Rentiers, capitalistes, comme en ioaant, augmentez voM
avoir.
Vous tous qui habitea Haiti, rendez^lui service ensebe
^tantunbiUet d la LOTERIE NATIONALE O'HAITL

tau
<-a


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM