<%BANNER%>







PAGE 1

PAGE 2 LE MATIN 21 Nov mbre VM Batterie CITADELLE Voulez-vous avoir ce qu'il y a de mieux comme batterie ? Voulez*vous avoir une batterie qui vous rendr un service etlectifV Voulez-vous que la batterie de votre auto soit garantie ? ~ Voulez-vous encourager l'industrie nationale ? Achetez une CITADELLE %  garantie un prix la porte de toutes les bourses. lo — Parce que elle son rgale en Ha . Stno-Dactylo LES INSCRIPTIONS La Pharmacie Joseph C. Valm s'empresse d'annoncer sa no n breuse et fidle clientle qa'-He Au cours de stnographie v i en t de recevoir par le der(tranaise et anglaise) et de ( n j er steamer franais les spciacomptabilit de l'Ecole Spciale • mes pharmaceutiques suivande Stnodactylographie ( angle ; le8: des Rues Frou et du Centre )) Drages de gnsenne, fuseront reues jusqu'au 80 no* tant des scrtions et de la ., ,i vembre. Les retardataires sont j mo tricit du tube digeslit ; spe ^ '" pris de s'inscrire au plus geons du type standard, choisis spcialement. ; : Un regime standard vaut en ^^:^ ltumt C0DlUse du espces I rgimes de 0 pattes. Nous vendons les plan s slectionns de Gros M tutli sur coinn ande. llaitian Ranana fo Ltd. W. Quiutin WILLIAMS F ne communication en date, du 1er novembre adresse A notre directeur Don A Pellerano Sarda par notre distingu ami le prestigieux diplomate le Gai Loynaz del Castillo, E. E. et Ministre de Cuba en notre pays, l'a inform que son Gouvernement lui a lait savoir que la fabrique de cigires et cigarettes Henry Clay y Rock a t transporte Trenton ( E. U. et que leurs produits cessent d'tre des cigares et cigarettes Havanais. Ils sont — c'est ce que dit le communiqu — comme ceux d'autres fabriques amricaines, faits pas des mains dis. tinctes el sous un climat dis linct et non de La Havane. INSTITUT ACCESSOIRES POUR AUTOS Nous vendons des pices neuves pf de deuxime main pour foutes ROI s d'autonioi ; s d si KNIEEKS GARAGE. Phone 23 IX t 2234 I IhumesdeCerveau Soulajes avec des Vapeurs L'inhalation des vapeurs le rend plus supportable, souvent l'amliore, V ICKS VAIO RUB Pour Tout Refroidissement cuir chevelu. Paul StVictor, 36 ans, Lalue; brlure de lavant-bras gauche.. Dirig par le professeur Louis Excellent, 24 ans, For.Luc DORSINVILLE tail Logane; brlure de la main Etablissement d'enseignegauche. meut en progression constanlErml a.St-Sunn, 7 ans, rue tp ri nlli J lfl 6 datp H „ Sft fnn ^ Pave; blessure contuse du cuir chevelu. Louise Barozy, ,50 ans, rue St-Martin; lorte contusion de l'paule droite. jQLome Etienne, 3 ans, rue Magasin de l'Etat; forte conta sion du coude droit. Auilus Timable, 47 ans, Gd iio.ivc, luxation du coude gau • elle. Rm> Erdnque, 23 ans, rue te depuis la date de sa ton] < dation 1 Succs complet aux derniers examens ofliciels pour l'obtention du baccalaurat. — Compltement l'preuve du feu et munie de | toutes les amliorations mo' dnies, la maison est situe au flanc de la montagne sur le sommet de laquelle se dresse, protectrice et majestueuse. l'Eglise de St. -Grard. ( voir suite en 'urne page.) \ Aussi le sjour y est agrable "Les cœurs ^sont inst -^itZL'^3LB3KaaBBS tantanment conquis par la douceur d'une peau tendre" . .dit Hollywood L ES directeurs d'Hollywood sont unanimes vconnptre quelle importance a un leint doux pour l'allure lminine, "La douceur d'une peau est le charme le plus dcisif qu'une jeune fille puisse avoir", dit un tameux directeur. "Parce que ce charme agit si instantanment, qu'aucune jeune tille ne peut devenir une toile clbre de I crali sans cela. Une peau sans dfaut est le rve de toute toile V t Des 613 importantes actrices d Hollywood, y compris les toiles, 605 emploient le S3Von de Toilette Lux 1 Donnez votre peau le mme soin que la leur. Commandez anjourd hni plusieurs gteaux du Savon blanc de Toileite partum Lux. LUX DE TOILETTE MOHR & LAURIN, P. O. BOX-.M — Distributeurs Kae Roux et du Centre, Port-au-Prince. I Papier blanc Papier noir Kawas Avion Cigarettes KAWAS On PEUT fabriquer des Cigarettes rellement bonnes avec du tabac du Pays 1 Si vous n'y croyez pas, fumez les Cigarettes KAWAS et vous en serez convaincu. n —**— %  m Cin-Ialdu DEMAIN SOIR L.e grand drame Le Cirque d'Epouvante Entie 11,50 ; Balcon : 1,00 SIROP DESCHIENS i'Bmoglobia* l.4Him DlaoHilNa. i. R M ..! MB 4rf. MJUS •> PUraaaM. et les coliers laibles de san| t v trouvent le moyen de refaire leurs forces, tout en ,' poursuivant leurs tudes. Cours classiques ; Cours pratiques au choix; mt'iode nouvelle qui luit progresser rapidement les attards et les dgots des tudes. Prixdcolage calculs suivant la capacit de paiement actuelle des parents. Les enfants de tous \t*-$%& scolaires y sont accepts-. Tels sont les principaux avan tages qu'offre l'Institut GuyJoseph Bonnet o du reste Teflectif a plus que doubl en un an En y envoyant vos enfants, vous gagnez plus que I tablissement lui-mme. 1U1JJM Uarbaiieoun ix^ 1 Dont la renomme est universelle a gard sa premire place Demandez oartout : v UN BARBANCOURT D i$ft£ilS des Csars; : ^S



PAGE 1

LE MATIN 21 Novembre 1932 PAGh PROFITEZ PROFITEZ PROFITEZ Occasion exceptionnelle LEt,LUNDi;21jN0VEMBRE:C0URANTi A LOUVERTRE;DE LA MAISON DE Vincent Creidy RUE COURBE, N 1726 Mr Creidy vienl darriva de New-York avec un stock de marchandises de toute fracheur el d'un assortiment comp et de\ finesse et de grosserie. Les acheieui s sont prvenus de sepiparer profiter de ce grand rabais. ACCOUREZ EN FOULE CHEZ VINCEM CREIDY. Port-au-Prince, le 18 Novembre 1932. POUR 1933. Les Derniers Pcrjectionnemenls : Automatic VOLUME CONTROL;: Circuit Superheterodyne Automatic Sinchro-Silcnt Tuning 100 o/ Aplimfication Pentode.— Nouvelles Lampes de 2 V 2 VOLTS Types 58, 57, 56, 47, 82.— et La Duo-Diode G-4-SWIS COMMERCIAL Monsieur Suchet Duval annonce au public el au ou ir.erce que depuis le 25 |iiu de cette anne Messieurs Clment et Robert Duvat sont associs de sa maison de commerce, qui continue ses aflaires toujours sous la mn.edirection sociale.S.DtVAL. Miragone, le 17 nov. 1932 S. DUVAL N'OUBLIEZ PAS DE FAIRE UN PETIT TOUR A TERRACE-GARDEN ChezW. KAHL Petionville 1600 pieds d'ailitude L'tablissement le plus trais des ec virons de Port ar -Prince. Seulement 15 minutes d'auto sur une excellete roule asphalte. Vues merveilleuses de la ville et du Lort. .Boissons de toutes espces. i A vendre Une radio et trois tables de Bridge. S'adresser : PHONE : 103-2. w %  %  %  % %  — ii m 1.1 ii %  %  %  % % %  i i % %  ' Naw-Bar Rue ', du Magasin de 1 Etat,. N 801En face liaison .' Centrae L'tablissement le mieux ar de la ville, cause de sa grande terrasse entoure de beaux arbres. Si vous voulez passer un moment agrable n bonne compagnie, rendez vous Navy-Bar, ( l'on vend les meilleures liqueurs et pi ix trs rduits. Ouvert toute la nuit. Clefs perdues Il a ce perdu un trousseau j clefs le 16 rouraut vers i 12 lires 30. de la l'oste la maison Bobelio, ou dan une auto de la ligne.de la maison Bobelin la Place Toussaint iouverlure. Prire de le rapporter Mr A. J. MICHEL Place Toussaint Louverlure. Bonne rcompense. Vrrangeinents paiticuliers pour les pensions de jour, la semaine ou de mois. COLUMBJA Synonyme de Suprmatie Chez Pascal Vitiello & Fils. Modle C 123 Atr Cell Battery Duiedela Batterie OOO heures Une fois de plus la Maison Pascal Viliello & fils oftre un avantage* ses fidles clients. C'est la grande rduction qu'elle accorde sur les achats pendant la fin de l'anne. Qualit, Beaut. Elgance ; c'est la devise de la Maison PASCAL VITIELLO & FILS Grand Rue 1727, .ue (louibe t La Maison G. A.Daccaret.aprs | an silence de plus de deux ans, traversant victorieusement cette terrible crise qui a fortement secou notre commerce, se let nouvean dans le mouvement des affaires, comme par em pass. Annonce a ses clients et amis qu'elle sjest tranfre la rue Courbe, No 1727, avec un stock entirement neuf. AVIS MATRIMONIAL • Je soussign dclare au public et particuliremen' au commerce que je ne sui* Blui responsable desaceset ions rie ma Irmr ( ne Giwitlla K n*cofl ) p- r B compatibilit de caractre,en Pendant qu'une action en divorce lui soit intente. Fianois JACOB Grand Htel de France P. P. PATRIZI. propritaire Cet tablissement se recommande par un service irrprochable, un restaurant de premier ordre, des chambres confortables et are s ; un Bai o les consommations sont varies et des marques les plus rputes. Tlphone i 2341. Modela C 3 Radio 8 lampas* Superheterodyne Modle C 81 8 lampes Superheterody. COLUMBIA Le F avori desConna sseurs Modle C-8 5 Radio Phonoiraphe 8 lampes Moteur 33 1 8 et 78 Tours Modela G 84 8 lampes Superhe terodyne 2 Hauts prleurs. Conditions de vente avantageuses Kneers COLUMBIA Music HallKNEERS GAR iGE



PAGE 1

Lundi 21 Novembre 1932 Lfi Malin T! 4 PAOES a< 2oewc ANNLL iN orl de ." Fa x SI-Marc, Miragoane et Jrmie Hati ; Barahona, Azua, Monte Cristi, San 1 edro de Macoris et La Homana, R, 1). Aruba, D. W. I. De Tampa, Floride, la Jamaque-Hati La Rpublique Dominicaine — Curaao cl Venezuela. Dparts pour les ports ci-dessus quand une quantit sulfisante de lrt est ofterte. ( Sujet changement, annulation ou ajournement sans avis. ) A. deMATTKIS & C,Aients Gnraux E Le steamer cBuenaveniura. est attend i F'or-auPrince venant de New-York,le lur-d' 21 novembre 1932, avec i 70 sacs de correspondance e< partira le mme jour directement pour Cristobal, Canal ZODC, prenant tit et malle. JasH. C.VAIN REED Agent Gnral La Magnsie ERBA EST LE PRODUIT LE PLUS RECHERCHE COMME RECULATES OES FONCTIONS GASTRITES ET INTESTINALES. A. de Matteis &G AGENTS POUR I r***mmmm %  •.i^vr*^ii''^^-**M LE FAIT EST INCONTESTABLE R 11 il m Saillie C'est la quintessence des meilleures varits de cannes d'un vaste territoire !; runissant les meilleurs terroirs C'est ce qui fait son arme. GOUTEZ ET COMPAREZ! ituBiim iMDIMI jj-jj £ ^ LIGNE COLOMBIENNE ) Tlphone: N 2323 Le vapeur iBogotaVoy. 109 rjrtira de New .York le 16 novembre, directement pour Port au-Prince ( il est attendu le 22 novembre 1932. Il repartira le mme jour pour Puerto Colombie, Cariagne, Cristobal, Kingston et New-York. Le manifeste de ce navire reu par avion est la disposition des clieals en nos bureaux sis angle des rues du Quai et Thomas Madiou ( vis> vis de la Douane ). Le vapeur Colombie Voy. 1, partira de New-York le 24 novembre, directement pour Port-au-Prince, o il est attendu le 28 novembre 1932. Il repartira le mme jour directement pour Kingston. Puerto Colombis, Carlagna et Cristobal. Port-au-Prince, le 14 nov. 1932. William E. BLEO. Agent. AVIS AU COMMERCE La Panama Uailroad S'eamship Line a l'avantage d'annoncer les dparts suivants de New-York pour port au-prince Hati, directement chaque mardi, excepts le steamer t Ancon qui laissera le 21 dcembre, et armera Port-au Prince le lundi 26 dcembre 1932, et le i Guayaquil qui laissera le mercredi 28 dcembre 1932, et arrivera Portau-Prince le 3 |anvier 1933. Tous les steamers sont pourvus de chambre frigorifique. Dparts de he,tv \ork. Arrivages Pori au-rrince. Steamer iCristobal le 6 dcembre 1932 1e 11 dc. 1932 Steamer B lauavenlura i le 13 dc. le 19 dc. Steamer Anton i le 21 dcembre le 26 dc, Sleamer Guayaquil le 28 dc. le 3 dcembre 1333 JasH. C. VAN REED agent Gnral Accidents ( SUITE ) des Miracles; empoisonnement par acide chlo hydrique ( hospitalis ). Acadmy Maxime. 35 an", Po-lail S'"Joseph Blessure par arme teu au 11 %  n e g-iuche, avanl b as droit, Iracture extrmits suprieures radius el cubitus ( hospitalis ). 15 novembre 1932 Ren Pierre-louis. 12 an?, Croix des Bossales, Erosion de la face in'erne de l'aile droite du m / E'm'ra Ctlypso, 57 ans, Gd'Hft* m • Rue; blessure tranchante du poignet Pierre Fraro ; s,24 ans, Laine; b'essure contuse de l'arcade sourcilire droite. Andra La moi h?, 12 ans, rue de l'Enterrement; blessure con-tuse du menton. Angle Noeniy, 2 ans, portail Lcegnr; contusion du genou gauche, de la rgion maxiN laire gauche, lgre blessure contuse de l'index gauihp. ) Petit Paul Dlivrance, 45 ans, Arcahiie; blessure tranchante di Iront (hospitalis). | Clairz lia Dclberf, 72 ans, ; portail S'-Joseph; contusion du | coude et de la hanche gauches (hospitalise ). Voulez-vous fter le retour de quelqu'un? OFFREZ-LUI UNE COUPE D'ASTI SPUMANTE HT >ur ta Rpublique d'H itti A. nr, M S & l an Pi V -~^J' • Les avantages qu'offre la Cuisine Electrique HOTPOINT sont maintenant connus de tout le monde. Pour vous en convaincre, visitez noire salle d'exposition. Compagnie d clairage Electrique. Lykes Brothers SS C Inc Texas — Hati — Santo uomingo Porto Rico Le seul service hebdomadaire et rguler passagers e fret entre les ports du Golte du Texas directement a?ec Port-au-Prince, Hati. Pour la rception rapide et le maniement habile de vo 'mjgrtations, servez vous toujours des narires de .' UiW Les prochaines arrives a Port-au-Prince sont* Steamer \!meria Lykesi 25 novembre Steamer Ruth Lykes ) 2 dcembre \ gure^Ruedu Uagain de l'jfUu, Boite Postale B I



PAGE 1

Clment Majloire DIRECTEUR 1358. RLE AMERICAINE 1358 1ELEPHONE N2242 On ne raconte que les petites peines; les grandes ont plus de dignit et gardent le silence. Une plaie qui s'tale n'est jamais profonde. Paul BRULAT 26 me ANNEE N 782b' PORT-AU-PRINCE (HAIn I.END1 21 NOVEMBRE 19SS Autour de la Dette publique —o— XXV Lobiectif du Gouverne ment Amricain m Banque Nationale d'Haili dans le tas o le Ib.ids et l'actif de C£l 'e Banque seraient achets P? r la .\ational Cittj Bank de Jwr-York.— Etaient prsents, **Uy, Conseiller du Commer* extrieur au Dpartement '' %  •lat, Dr Rowe Chel de la DjiM,) n des Affaires de l*Aftiri 1^ Latine, M Me llhenny.Conf a r financier d'Haiti, M.John f v Allen, vice-prsident de la Aucune pice officielle, que BOUS sachions, na jamais donn de nouvelles de ces pourparlers que M. Addison T. Ruan tait charg, depuis lvrier VM1, d'ouvrir avec des syndicats de banquiers, d'accord avec Solon Mnos, ministre Washington. Du temps et des vnements passrent; Solon Mnos, mort, fut remplac la lgation de Washington par M. Charles Moravia, el M. Ruan, rappel, fui remplac, comme conseiller financier, par M. John Me Ilhenny. Durant ce temps, des tiraillements de Ions genres divisaient par intermittences les deux Gouvernements, : sur le terrain des choses financires, pendant un temps, ils furent diviss sur les niovens immdiats d'amliorer la situation gnrale des allaires et celle du Gouvernemenl ; celui-ci envisageait un dgrvement partiel du caf I exportation, tandis que le Conseiller financier prsentait et dfendait nu projet de cration el de ren forcement des taxes in (crue s. Au point de vue de l'emprunt cela signifiait que, un moment donn, le (iouvernement hatien avait pris son parti de celte opration, tandis que le Gouvernement amricain poursuivait sans interruption son plan financier l'gard d'Hati. A toutes les communications de la Lgation d'Hati tendant obtenir l'accord du Dpartement d'Etat pour les projets du (iouvernement, la Division Latine rpondait : Le Conseiller financier est actuellement New York, s'occupant de l'emprunt (Lettre de M A. Manchet du 21 dcembre 1920 ). "Il arriva, que un jour de fvrier 1930, exactement le I), san: que, apparemment, rienne l'et prpar celle nouvelle, le secrtaire d'Etat des relations extrieures, M. Justin Barau, re ut du ministre d'Hati Washington, M. Charles Moravia un long tlgramme dbulant ainsi : Ministre des finances et moi avons donn appro ation personnelle ad relercndum aux changements incorporer dans contrat nouvelle Banque. Ancien contrat maintenu avec modifications suivantes... Suivait une liste copieuse de ces modifications. A celle communication inallendue.M. Barrau rpondit tlgrapliiquenient, le 10 lvrier : Tlgramme revu. Le Gouvernement n'a pas t saisi : lo de la transmission de la Banque une autre Socit.— 2o Celte autre Socit n'a encore soumis au Gouvernemenl au cun projet de modification du contrat. Gouvernement, avant tout examen, attend communi cation oflicielle de celte Socit. Voici ce qui avait eu lieu. % .M.Fleury Fquire, secrtaire d'Llat des finances, se trouvant j Washington l'occasion du Second Congrs financier panamricain, s'tait laiss convoyer, le 3 et le 0 lvrier, deux confrences tenues au Dpartement d'Etat au su]et du transit de la Banque Nationale de m Rpublique d'haiti la Na'[onal City Bank de New-York. Ln procs-verbal rdig cet diel est ainsi conu : Lue confrence a t tenue "la Division de 1 Amrique LaJne du Dpartement d'Etat, le fvrier 1920: pour discuter les Modifications apporter dans J prsente concession de la National City Bank de NewYork, et M. Dunn el M. Munro, | du Dpartement d'Etal.A celte confrence, il a t convenu j que les modification suivantes seraient faites afin que la tran. saclion propose soit approuve I par le Dpartement d'Etat el le Gouvernement haitien • Les modifications ont cousis l dans cet ensemble de eondi lions qui, on se le rappelle, ont donn lieu de si vives diseus sions au sujet d'une interpola lion qui y aurait t introduite concernant le monopole de l'iniporlalion des monnaies trangres Peut-i| exister une preuve plus convaincante de l'initiative du Gouvernement amricain et de sa pai ticipation ouverte dans la transaction que constituent le transfert de la Banque Nationale la National City et le statut nouveau de la premire 7 La lettre suivante, entre tant d'autres, en est un tmoignage de plus : Washington, le 22 Mai 1920.Monsieur,— J ai 1 honneur de vous accuser rception de votre Note du l Mai 1920, exposant certaines c o n l r e-pioposilons aux amendements recommandas par le D parlement d'Etat dans le Contrat de la Banque Nationale de la Rpublique d'Ha'qi dans le cas o cette Banque passerait sous le contrle de la National City Bank de New-York. — Les amendernenls proposs par le Dpartement d'Etal ont t inspirs par le dsir de promouvoir le dveloppement et les intrts de Hati. Us ont t en consquence soigneusement tudis avec l'avis du Conseiller financier el accepts ad rfrendum par M. Fquire, ministre des finances, lors de sa prsence Washington au second Congrs Financier Pan Amricain. Dans ces circonslan ces, je me sens incapable de consentir leur modification.— Agrez, etc.— BAIMUUDGI: COI.nv, secrtaire d'Etat ( Lettre au Ministre d'Hati). Tel est le corollaire de l'arrangement avec la Banque conclu Washington en 1916 par la Commission I lai tienne, sous l'inspiration du Dpartement d'Etal: I a ccord du Gouvernement fipilien avec la Banque Nationale lait indispensable pour que, par le translert, le Gouvernement se trouvt en face de la National City. Bassons maintenant l'emprunt. En tlgramme du Prsident Dartiguenave, ainsi conu, fui, au dbut de novembre 1920, adress la Lgation d'Haiti Washington : • Suivant Bulletin nouvel'es du 31 octobre, Conseiller financier et Dparlement (TEtat auraient annonc I lude des dtails d'un emprunt de l millions que va demander le Gouvernemenl d'Haiti. Conseiller financier n'a pas autorisation du Gouvernemenl d'Haiti pour contracter cet emprunt, i-'iiiic s -le savoir sans relard au l) i internent d'Etat.— DAIITIOUENAVE, prsident d'Haili. Si ce tlgramme du Prsident Dartiguenave a ignor le mandat de fvrier 1917 donn au Conseiller, M. Ruan, ainsi qu'au Gouvernement amricain lui-mme, il est au moins un tmoignage que.duranl trois annes, transfert de la Banque et emprunt se ngociaient Washington linsu du gouvernement de Porl-ou Prince. Voici d'ailleuis la rponse non quivoque du Charg tl affaires au tlgramme prsidentiel : o Dpartement d'Etat dit que emprunt du 1~> millions est un projet de sa oii/Hunce que ses experts ont tudie. Le ministre amricain a t charg iromuniquer dtails et demander sans dlai consentement du Gouvernement. Lettre suit.— BLAN( ii il'. Alors, le 5 novembre 1920, le projet d'emprunt du Dpaile-I Maison F Mai mon c & Fils Rue Bonne Foi N 116 Cn beau jeu de meubles a le pouvoir ( comme un aimant ) d attirer l'amour dans un mnage. Que reux-l qui comptent se marier, n'oublient pas que la Maison F. Ittaimone & Fils est trs riche en articles de noces dernier style. En ravou qui fera dessein, les dlices des pouses. Ils v trouveront : Des lits enfer de luxa (l'une a deux leces d'an lin incomn:rifble — Un salon complet. i h ise, salt, Lutenu, glaces eneadres pour talon et glaces pour armoin coteuse, buftet, pi re, lavabos, lervic l labtea si pan laine de 90 p'cei 00 et 93 pices \ : I pices vitrine pour verrerie, tab'eaui, tapis pour sslnn, tajH ri ;.','. descentes de lit, Couverts mlal-arg4 i .< de Si grammes, pei du le*, bi|>lo s les pHia \r es. Anes piix extrmement rduits, ment d'Etal lui expos au Gou, vernement haitien par le niinisj Ire amricain,avec force recommandations.Nous ne nous tendrons pas sur les conditions de ce projet, trs loignes de celles de l'emprunt de 1022. Ce %  I i CHOS — — A l'occasion des leMes de On d'uiuie, la Maison Sofia!tz prpare des boissons gazeu • que nous voulons, pour le m > i ses qui Iciotil la s irp SC d s ment, tablir, esl l'harmonie ailleurs. hMT,v,/-vo„s des soutenue de joutes fes parties \ en ( -c moment, car il n'y en du plan amricain : le transfeil ; Il V a ; Vingt-cinq ans LF MATIN, \>1 Sovcmbre l'JUl. LE SOIR \er;ilessatisfactions plus, d'ailleurs, . des 'Moindres, la nouvelle ,,..'Dc jc hnc s r( ,. iv:iills e bs g, c^K \ ,;:-;,'vf'v'-^H c scr l'or du Pactole sur noire U lc ( iulc lucu x ^x\c pava. Le rsultat des emprunts K <*nncr, I roui paratre, sois de. 1875, 1896, 1910 n'avait pas P eu "".magazine littraire russi leur ouvrir les yeux II s ): s c •it"' ( -' :Iionmln. tant dire tout net qu'ils ne coin J *UUXde SiUXi : . I! mm prenaient rienaux buis de I E:n] '>•' de ces intressants icu prunl. En emprunl lait pour rans gens. cheter la Dette extrieure l'rani v,.,.. ini n „ -, r Vll aiseau moment o celte op' ~ N ^ ; ^"? • A rauWrce an change dafraKc, gJ^ Mimslre dTHnili a Lonet rduit notre Dette au tiers res . a ( l l "i k Nevv.\ork la de son montant nominal, tait semaine passe pour gagner certes bien dsirable. Mais les SO posle, par lelrans.itconditions qui nous ont t fui. lanlique allemand Breraen. tes n'ont pas t acceptables. Des renseignements qui Nous avons dj montr que noUi parviennent des Caves P.T n I"' k ; ,m ; 1 lbrdu mirqueiH que la ville fait de l'aclole, mais coulant en sens 1 i ,• inverse : du Trsor haitien dans gr nds P r P a f a ,ts P our r? ce ; Iescollres de la Naiional Cilv. V'",' * eC tl l: 1 le Pres,denl ; de la Bc|)ul)li(pie, qui la vij sitera dans la premire quin* I aatne de dcembre. —Nous croyons savoir que la Coin mu ne de Porl-auCe gourmet Irouvail des lermcfl rabelaisiens, pour ce* \< brer le n p is sjne l'un de ses amis lui avait ollcrt. Ei %  • d ule ra u> lut na chel* ; d ovivre d'alliage, • p .iss m tait co mar ibte, potr l'onol on el le dor, ci I i q le vantait Cicron d iw une c'bre, I • rti l dl '• %  h iule et fine graisse . u qia '' au poulet de geain, il fui d'une atendreta tueuse. El, savez-vo is. co ilinu;>t-il. quoi ail due IV i quisit du n ou I ri ? .1 /,/ i/./ i : /uc de l sincs de l'ortaii Prince et de Saint-Motet niti i—,i wtTigia Loterie Nationale o —o ( A suivre ) IE NATIONALE OE LA HROIX-ROUGE HATIENNE o—o Elle (lbulera le 2t novem bre pour unir le 150. C'est une manifestation de solidarit sociale laquelle nous convions tous les gens de cœur participer. Que chacun, dans la mesure de ses moyens,encourage celte œuvrej d'utilit publique. Des lis'es de sousrnnee ne conftera pas aux Contributions son service de perception des impts, cn raison del capacit dont elle n tait preuve. — Le (ionvernement amricain, annonce ton, proton* gra d'une anne le moratoire pour le paiement des dettes de guerre des nations de l'Europe. -Ees producteurs d'alcool attendent avec impatience la dcision du gouvernement propos du nouveau statut qu'on envisage de leui criplion sont lances dans tout le pays. Nous ne doutons accorder, pour le paiement point qu'elles ne soient ra""e em s arrrages'aui Con pidemenl remplies, car la Nation, — Eorl-au-l'rincc parti culirement,— n'est jamais resie insensible devant la souflrancc diminuer. Eue grande, fle concidera avec l'ouverture de la Semaine Nationalede la CroixBouge Hatienne. Elle aura lieu au sic ge SOCl'l de fa Socit, la rue Capois, le 24 novembre, de 5 G h.30 du soir. Que personne n'y manque. la Crochex. tnbuuons,— ce qui leur per mettra de reprenJrefeur activit. —-ATerrace-Garden, samedi soir, les heures se sont coules dans une atmosphre d lgance et de charmes. Ec slect tablissement des Kabl continue bnficier de la laveur du monde chic. Le I dcembre prochain, grande fle des enfants de Idal O.i trouve Aux Armes de Paris, ce prcieux Inzir de Monsieur Rapha Brou ir I, nn petit vin blanc Comte de .\iaurois 925, que nous serions gostes de ne pas signaler aux connaisseurs... Il dale — vous l'ai-ie lit? —de 192; don: il a atteint aujourd'hui l'agj de raison... et sait comment se dol accompagner un bou djeuner. Il est loyal ds le bouchon, et dgage au COQ ta Cl du verre... un bouquet apritil qui vous met d'avance en liesse Us papilles de la langue. C'est de la jubilation quand son ve llours vous eacsse enfin le pilais ... une jubilation qui [tressaille en vous dlicieuse ment du gosier jusqu'au fin tond de l'estomac. Ds lors, esclave ravi, vous tes sa merci ... Pole, voi s sen j monter en vous l'inspiration de quelque immorte] sonnet .. Musicien, il vous danse au cœur le rylhme du plus merveilleux tango... Passez aojoordhui mme chez Brouard vous acheter !nn billet dc la Loterie \alionule, . Lorgnez cn passant le i Comte de Maurois trna ni I MIS la vitrine de droit! i trois pieds au-dessus du manant, .et prenez avec vonsiiu ne l'engagement de faire plus amplement eonaissance avec ce lin aristocrate... s i la chance daigna vous sourire irage. proch lin. ... voit que la Ligue des doigts de l'homme compte an Membre

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/07158
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Monday, November 21, 1932
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:07158

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
Clment Majloire
DIRECTEUR "
1358. RLE AMERICAINE 1358
1ELEPHONE N2242
On ne raconte que les
petites peines; les
grandes ont plus de di-
gnit et gardent le si-
lence. Une plaie qui s'-
tale n'est jamais pro-
fonde.
Paul BRULAT
26 me ANNEE N 782b'
PORT-AU-PRINCE (HAIn
I.END1 21 NOVEMBRE 19SS
Autour de la Dette publique
o
XXV
Lobiectif du Gouverne
ment Amricain
m
Banque Nationale d'Haili dans
le tas o le Ib.ids et l'actif de
Cl'e Banque seraient achets
P?r la .\ational Cittj Bank de
Jwr-York. Etaient prsents,
**Uy, Conseiller du Commer-
* extrieur au Dpartement
''lat, Dr Rowe Chel de la Dj-
iM,)n des Affaires de l*Aftiri
1^ Latine, M Me llhenny.Con-
far financier d'Haiti, M.John
fv Allen, vice-prsident de la
Aucune pice officielle, que
bous sachions, na jamais don-
n de nouvelles de ces pour-
parlers que M. Addison T.
Ruan tait charg, depuis l-
vrier VM1, d'ouvrir avec des
syndicats de banquiers, d'ac-
cord avec Solon Mnos, minis-
tre Washington. Du temps et
des vnements passrent; Solon
Mnos, mort, fut remplac la
lgation de Washington par M.
Charles Moravia, el M. Ruan,
rappel, fui remplac, comme
conseiller financier, par M. John
Me Ilhenny.
Durant ce temps, des tiraille-
ments de Ions genres divisaient
par intermittences les deux Gou-
vernements, : sur le terrain des
choses financires, pendant un
temps, ils furent diviss sur les
niovens immdiats d'amliorer
la situation gnrale des allaires
et celle du Gouvernemenl ; ce-
lui-ci envisageait un dgrve-
ment partiel du caf I exporta-
tion, tandis que le Conseiller
financier prsentait et dfendait
nu projet de cration el de ren
forcement des taxes in (crue s.
Au point de vue de l'emprunt
cela signifiait que, un moment
donn, le (iouvernement ha-
tien avait pris son parti de celte
opration, tandis que le Gou-
vernement amricain poursui-
vait sans interruption son plan
financier l'gard d'Hati. A
toutes les communications de la
Lgation d'Hati tendant obte-
nir l'accord du Dpartement
d'Etat pour les projets du (iou-
vernement, la Division Latine
rpondait : Le Conseiller fi-
nancier est actuellement New
York, s'occupant de l'emprunt
(Lettre de M A. Manchet du 21
dcembre 1920 ).
"Il arriva, que un jour de f-
vrier 1930, exactement le I), san:
que, apparemment, rienne l'et
prpar celle nouvelle, le se-
crtaire d'Etat des relations ex-
trieures, M. Justin Barau, re
ut du ministre d'Hati Was-
hington, M. Charles Moravia
un long tlgramme dbulant
ainsi : Ministre des finances
et moi avons donn appro a-
tion personnelle ad relercndum
aux changements incorporer
dans contrat nouvelle Banque.
Ancien contrat maintenu avec
modifications suivantes... Sui-
vait une liste copieuse de ces
modifications.
A celle communication inal-
lendue.M. Barrau rpondit tl-
grapliiquenient, le 10 lvrier :
Tlgramme revu. Le Gou-
vernement n'a pas t saisi : lo
de la transmission de la Ban-
que une autre Socit. 2o
Celte autre Socit n'a encore
soumis au Gouvernemenl au
cun projet de modification du
contrat. Gouvernement, avant
tout examen, attend communi
cation oflicielle de celte Soci-
t. Voici ce qui avait eu lieu.
? .M.Fleury Fquire, secrtaire
d'Llat des finances, se trouvant
j Washington l'occasion du
Second Congrs financier pan-
amricain, s'tait laiss convo-
yer, le 3 et le 0 lvrier, deux
confrences tenues au Dparte-
ment d'Etat au su]et du trans-
it de la Banque Nationale de
m Rpublique d'haiti la Na-
'[onal City Bank de New-York.
Ln procs-verbal rdig cet
diel est ainsi conu :
Lue confrence a t tenue
"la Division de 1 Amrique La-
Jne du Dpartement d'Etat, le
fvrier 1920: pour discuter les
Modifications apporter dans
J prsente concession de la
National City Bank de New-
York, et M. Dunn el M. Munro,
| du Dpartement d'Etal.- A cel-
te confrence, il a t convenu
j que les modification suivantes
seraient faites afin que la tran-
. saclion propose soit approuve
I par le Dpartement d'Etat el le
, Gouvernement haitien
Les modifications ont cousis
l dans cet ensemble de eondi
lions qui, on se le rappelle, ont
donn lieu de si vives diseus
sions au sujet d'une interpola
lion qui y aurait t introduite
concernant le monopole de l'ini-
porlalion des monnaies tran-
gres Peut-i| exister une preuve
plus convaincante de l'initiati-
ve du Gouvernement amricain
et de sa pai ticipation ouverte
dans la transaction que consti-
tuent le transfert de la Banque
Nationale la National City et
le statut nouveau de la premi-
re 7 La lettre suivante, entre
tant d'autres, en est un tmoi-
gnage de plus :
Washington, le 22 Mai 1920.-
Monsieur, J ai 1 honneur de
vous accuser rception de votre
Note du l Mai 1920, exposant
certaines c o n l r e-pioposilons
aux amendements recommandas
par le D parlement d'Etat dans
le Contrat de la Banque Natio-
nale de la Rpublique d'Ha'qi
dans le cas o cette Banque pas-
serait sous le contrle de la Na-
tional City Bank de New-York.
Les amendernenls proposs
par le Dpartement d'Etal ont
t inspirs par le dsir de pro-
mouvoir le dveloppement et
les intrts de Hati. Us ont t
en consquence soigneusement
tudis avec l'avis du Conseiller
financier el accepts ad rf-
rendum par M. Fquire, mi-
nistre des finances, lors de sa
prsence Washington au se-
cond Congrs Financier Pan
Amricain. Dans ces circonslan
ces, je me sens incapable de
consentir leur modification.
Agrez, etc. Baimuudgi: Coi.-
nv, secrtaire d'Etat ( Lettre au
Ministre d'Hati).
Tel est le corollaire de l'ar-
rangement avec la Banque con-
clu Washington en 1916 par
la Commission I lai tienne, sous
l'inspiration du Dpartement
d'Etal: Iaccord du Gouverne-
ment fipilien avec la Banque
Nationale lait indispensable
pour que, par le translert, le
Gouvernement se trouvt en fa-
ce de la National City. Bassons
maintenant l'emprunt.
En tlgramme du Prsident
Dartiguenave, ainsi conu, fui,
au dbut de novembre 1920,
adress la Lgation d'Haiti
Washington : Suivant Bulletin
nouvel'es du 31 octobre, Con-
seiller financier et Dparlement
(TEtat auraient annonc I lude
des dtails d'un emprunt de l
millions que va demander le
Gouvernemenl d'Haiti. Conseil-
ler financier n'a pas autorisa-
tion du Gouvernemenl d'Haiti
pour contracter cet emprunt,
i-'iiiics-le savoir sans relard au
l) i internent d'Etat. Daiiti-
OUENAVE, prsident d'Haili.
Si ce tlgramme du Prsi-
dent Dartiguenave a ignor le
mandat de fvrier 1917 donn
au Conseiller, M. Ruan, ainsi
qu'au Gouvernement amricain
lui-mme, il est au moins un
tmoignage que.duranl trois an-
nes, transfert de la Banque et
emprunt se ngociaient Wa-
shington linsu du gouverne-
ment de Porl-ou Prince.
Voici d'ailleuis la rponse
non quivoque du Charg tl af-
faires au tlgramme prsiden-
tiel : o Dpartement d'Etat dit
que emprunt du 1~> millions est
un projet de sa oii/Hunce que ses
experts ont tudie. Le ministre
amricain a t charg iro-
muniquer dtails et demander
sans dlai consentement du Gou-
vernement. Lettre suit. BLAN-
( ii il'.
Alors, le 5 novembre 1920, le
projet d'emprunt du Dpaile-I
Maison F Mai mon c & Fils
Rue Bonne Foi N 116
Cn beau jeu de meubles a le pouvoir ( comme un aimant )
d attirer l'amour dans un mnage. Que reux-l qui comptent se
marier, n'oublient pas que la Maison F. Ittaimone & Fils
est trs riche en articles de noces dernier style. En ravou qui
fera dessein, les dlices des pouses. Ils v trouveront :
Des lits enfer de luxa (l'une a deux leces d'an lin
incomn:rifble Un salon complet. i h ise, salt, Lu-
tenu, glaces eneadres pour talon et glaces pour armoin
coteuse, buftet, pi.....re, lavabos, lervic l labtea si pan
laine de 90 p'cei 00 et 93 pices \ : I pices
vitrine pour verrerie, tab'eaui, tapis pour sslnn, tajH ri ;.','.
descentes de lit, Couverts mlal-arg4 i .< de Si grammes, pei
du le*, bi|>- lo s les pHia \r es.
Anes piix extrmement rduits,
ment d'Etal lui expos au Gou- ,
vernement haitien par le niinis- j
Ire amricain,avec force recom-
mandations.Nous ne nous ten-
drons pas sur les conditions de
ce projet, trs loignes de cel-
les de l'emprunt de 1022. Ce
IiCHOS
A l'occasion des leMes de
On d'uiuie, la Maison Sofia!tz
. prpare des boissons gazeu
que nous voulons, pour le m > i ses qui Iciotil la s irp SC d s
ment, tablir, esl l'harmonie ailleurs. hMT,v,/-vos des
soutenue de joutes fes parties \ en (-c moment, car il n'y en
du plan amricain : le transfeil ; .
Il V a
; Vingt-cinq ans
Lf Matin, \>1 Sovcmbre l'JUl.
LE SOIR
\ choix qui a t fa il de Mon-
sieur Win Isor Bellegarde, an-
cien elre Je Ecok Normale
Suprieure, ateien professeur
de. Philosoph ai: Luet \a*
lional cl D,ail un Corps L-
gislatif, connue irecleur du
journal /,,- Soir .
Il csl certain que SOUS la
direction intelligente de Mon-
sieur Bettegar I -, luure m diera de succs en succs, ain-
si que fa d sir ses derniers
moments le fondateur d ce
joui nul.
Toute* nos (lit il.i'i', / .
noln confrre qui repeent
avec clat dans 11 presse . \
place un instant ah i i ; mn e
' O
iufu p:is nssea pour lu salis-
del Banque au dbut de 1920 ', ,'' p ^
el la prsenlalion de Pemorunl l'" de
ei ta prsenlalion ne I emprunt j u
la fin de celle mme anne. | L'Htel \mricuin qtTC
Que le Gouvernement hatien (|j^e avec ., S,|1S ;1(.
s
aussi avec de
et le Dpartement d'Elal ne rfuK-oiorl, et
soient pas tombs d accord sur i. ,.,.-, , ,
les conditions de l'opration ce- ?' C' M,1,C. '"A'1 V!' l
laneiaitTien l'affaire,- pas- l,KV>er;ilessatisfactions
plus, d'ailleurs, ...ent dfavorable du secrtaire j Voulez- vous une plioto-
fllaKlll??nTCJu?i'SL. e grlpUic darl offrira vos
VOTRE CUISINF. MADAME.
trs honorable .1 Charles l'ivs-
parenls, vos amis? Allez
soir parlant ainsi dans l'xpos ,' ai.""' Al f
de la Situation : \tl)Y' J-'*-*1 "'liste incomparable
... Beaucoup de gens, el non '1:: 8aPI)eHe Ascii -,>.
des 'Moindres, la nouvelle ,,..'- Dc jc.hnc.s r(,.iv:iills e,
bsg,c^K \ ,;:-;,'vf'v'-^H c
scr l'or du Pactole sur noire 'U lc(. iulclucux ^x\c
pava. Le rsultat des emprunts K<*nncr, I roui paratre, sois
de. 1875, 1896, 1910 n'avait pas Peu "".magazine littraire
russi leur ouvrir les yeux II s ):'s 'c it"'(-' :Iionmln.
tant dire tout net qu'ils ne coin J *UUXde SiUXi : . I! mm
prenaient rienaux buis de I E:n- ] '>' de ces intressants icu -
prunl. En emprunl lait pour ra- ns gens.
cheter la Dette extrieure l'ran- i v,.,.. ,ini, n -, -r Vll
aiseau moment o celte op- ~ N"^ ; ^"? A-
rauWrce an change dafraKc, gJ^ Mimslre dTHnili a Lon-
et rduit notre Dette au tiers "res.a (ll"ik' Nevv.\ork la
de son montant nominal, tait semaine passe pour gagner
certes bien dsirable. Mais les SO posle, par lelrans.it-
conditions qui nous ont t fui-. lanlique allemand Breraen.
tes n'ont pas t acceptables. Des renseignements qui
Nous avons dj montr que noUi parviennent des Caves
P.T n I"' k;,m;1" lbrdu mirqueiH que la ville fait de
l'aclole, mais coulant en sens1 i ,
inverse : du Trsor haitien dans gr*nds PrPafa ,ts Pour r?ce;
Iescollres de la Naiional Cilv. V'",' *eC tl'l:'1 le Pres,denl
; de la Bc|)ul)li(pie, qui la vi-
j sitera dans la premire quin*
I aatne de dcembre.
, Nous croyons savoir que
la Coin mu ne de Porl-au-
Ce gourmet Irouvail des
lermcfl rabelaisiens, pour ce*
\< brer le n p is sjne l'un de
ses amis lui avait ollcrt. Ei
d ule ra u> lut na chel*
; d ovivre d'alliage, p .is-
s m tait co mar ibte, potr
l'onol on el le dor, ci I i
q le vantait Cicron d iw une
c'bre, I rti l dl '
h iule et fine graisse . u
qia '' au poulet de geain, il
fui d'une atendreta
tueuse. El, savez-vo is. co i-
linu;>t-il. quoi ail due IV i
quisit du n ou I ri ? .1 /,/
i/./ i :/uc de l sincs de l'ort-
aii Prince et de Saint-Motet
niti i,i wtTigia
Loterie
Nationale
o o
( A suivre )
IE NATIONALE
OE LA HROIX-ROUGE
HATIENNE
oo
Elle (lbulera le 2t novem
bre pour unir le 150. C'est une
manifestation de solidarit so-
ciale laquelle nous con-
vions tous les gens de cur
participer. Que chacun, dans
la mesure de ses moyens,en-
courage celte uvrej d'utilit
publique. Des lis'es de sous-
rnnee ne conftera pas aux
Contributions son service de
perception des impts, cn
raison del capacit dont elle
n tait preuve.
Le (ionvernement am-
ricain, annonce ton, proton*
gra d'une anne le moratoire
pour le paiement des dettes
de guerre des nations de l'Eu-
rope.
-- Ees producteurs d'al-
cool attendent avec impatien-
ce la dcision du gouverne-
ment propos du nouveau
statut qu'on envisage de leui
criplion sont lances dans
tout le pays. Nous ne doutons accorder, pour le paiement
point qu'elles ne soient ra- ""e 'em's arrrages'aui Con
pidemenl remplies, car la Na-
tion, Eorl-au-l'rincc parti -
culirement, n'est jamais
resie insensible devant la
souflrancc diminuer. Eue
grande, fle concidera avec
l'ouverture de la Semaine Na-
tionalede la Croix- Bouge Ha-
tienne. Elle aura lieu au sic -
ge SOCl'l de fa Socit, la
rue Capois, le 24 novembre,
de 5 G h.30 du soir.
Que personne n'y manque. la Crochex.
tnbuuons, ce qui leur per
mettra de reprenJrefeur ac-
tivit.
-ATerrace-Garden, samedi
soir, les heures se sont cou-
les dans une atmosphre
d lgance et de charmes. Ec
slect tablissement des Kabl
continue bnficier de la
laveur du monde chic.
- Le I dcembre prochain,
grande fle des enfants de
Idal
O.i trouve Aux Armes de
Paris, ce prcieux Inzir de
Monsieur Rapha Brou ir I,
nn petit vin blanc Comte
de .\iaurois 925, que nous
serions gostes de ne pas si-
gnaler aux connaisseurs... Il
dale vous l'ai-ie lit? de
192; don: il a atteint aujour-
d'hui l'agj de raison... et sait
comment se dol accompa-
gner un bou djeuner. Il est
loyal ds le bouchon, et d-
gage au COQ ta Cl du verre...
un bouquet apritil qui vous
met d'avance en liesse Us
' papilles de la langue. C'est
de la jubilation quand son ve
llours vous eacsse enfin le
pilais ... une jubilation qui
[tressaille en vous dlicieuse
, ment du gosier jusqu'au fin
tond de l'estomac. Ds lors,
esclave ravi, vous tes sa
merci ... Pole, voi s sen
j monter en vous l'inspiration
de quelque immorte] sonnet
.. Musicien, il vous danse au
cur le rylhme du plus mer-
veilleux tango...
Passez aojoordhui mme
chez Brouard vous acheter
!nn billet dc la Loterie \alio-
nule,.. Lorgnez cn passant le
i Comte de Maurois trna ni
I mis la vitrine de droit! i
trois pieds au-dessus du ma-
nant, .et prenez avec vons-
iiu ne l'engagement de faire
plus amplement eonaissance
avec ce lin aristocrate...si la
chance daigna vous sourire
irage. proch lin.
... voit que la Ligue des doigts
de l'homme compte an Membre
I* s'deni de la Mpeblique, ni
pics ni moins, qui se voit, mal-
gr lui, oblig de ne pas rece-
voir tous ceux qui encombrent
chaque iour, et du malin au
soir, le Palais National. Ses pau-
vres doigta en onl assez dlre
pour ainsi dire louls aux pieds,
c'est dire, perptuellement
serrs dans l'tan des cordiab-.
\ts qumandeuses. Nous com-
prenons ca, mais, que diable I
quand o;i est Prsident de la
Mpubliipie, on prend un Arr-
te ; pour ces cas-l, il pourrait
d'ailleurs tenir en un ai fi de
unique.
Considrtnl |ue Ihomme a
des do.gls autant que des drols
et que si ceux-ci sont impres-
( ; Ipl bls, les pfi miers mritent
;r \\i ment tftre protgA,
Arl. 1er. Ea poigne de
m.un es' sbohe,
Vrve la ligue des doigts de
l'Homme!
*
... '-"il que l'ieuvre adm r-
ble de La Crche qui fonctionne
par I o i ne sait quel miracle,
plus de onze ans, me-
' d disparatre si elle n'est
i! sec.Hiiue. Madame
Syh B.ce grand cosiw malernel,
si Ironvs aujourd'hui en lace
dn p'oh. ne de subvenir aux
I d'une d'une soixantaine
hrit, avec loi)
gOOr les ,1.' subvention. C'est
e ce qu'il faut pour le lai.
Bref, un groupe de dament tle
| unes li les, lui niables, mues
de la pnible situation faite
l'Etablissement, organise pour
le I l embre pro nain re-
lenez cet'e date une lle qui
sera parmi les plus belles de la
saison. Si vous l, s s.ig.s, et
promettez d'y assister et d'y ap-
porter votre obole, on vous
communiquera le programme
, bientt,

' ... vous a rencontre l'autre
jour, Msdame, charge de pa-
quets el qui attendu/, une auto
de la Ligue. Vous tiez sou-
riante, visiblement heureuse, et
j'ai log pie vous reveniez de
II Maison Ren LafontanttYJ\S,
rue du Magasin de l'Etat, o
toutes les femmes chics se doi-
vent de s'habiller.
... voit que Port-au-Prince
tait en liesse vendredi soir der-
j nier, l'occasion du deuxime
j anniversaire de l'lection de Mr
I Vincent la Prsidence de la
Rpublique, el que la rception
, organiss celle commmora-
j lion, I HAtel Communal, a
pleinement russi. Compliments
\ Monsieur Eugne D^gan 1,1'or-
. ganisatenr.
*
... voit qu un connaisseur, n'a-
c l'autre jour entre deux Bar-
bancoarl, s'est laiss tranquille-
tnenl mourir de soil
i.onnne Pane de Huridan, il
as pu se dcider faire un
chois Le pivrel
W
ALIX KOY
30 annes de succs.
Halle louer
David Lloyd George, ex-premi*
ministre britannique, parlant de 11
Socit des Naltoni <|in csl aux pn
di indes difllcults qui
lui valent noUmmenl leaprlenliona
du Reicb au rarmement el Im en-
treprises japonaises en Mandcnou-
i le, conclu! qu'elle i il m ia ice d
de banqueroute et 't d-
uioeui. Et il attribue ce rsull il
dplorable ta p nilo des li-
rectturi il' l'org i Si
ce n'est que a, a n'.i <| i mettre
I ;i 11 ! H 111 M
SARJ Ui. CAttHEl l!l qui dis-
/
1
A la Rue dn (juai.
S'adresser
:jracnk N. Gai.i
PhoneNo2oE.
tASTHME
F jovi- Max .t gue.-u ,-. -
I rwttl pMrmacil
I E.OAUOPOUV. J7
urpronant* mtni< I
,,, Ru Vicl0fU*S9 #-


PAGE 2
LE MATIN 21 Nov mbre VM
Batterie CITADELLE
Voulez-vous avoir ce qu'il y a de
mieux comme batterie ?
Voulez*vous avoir une batterie
qui vous rendr un service etlectifV
Voulez-vous que la batterie de
votre auto soit garantie ?
~ Voulez-vous encourager l'in-
dustrie nationale ?
Achetez une
CITADELLE garantie
un prix la porte de toutes les
bourses.
lo Parce que elle
son rgale en Ha .
Stno-Dactylo
LES INSCRIPTIONS
La Pharmacie Joseph C. Valm
s'empresse d'annoncer sa no n
breuse et fidle clientle qa'-He
Au cours de stnographie vient de recevoir par le der-
(tranaise et anglaise) et de ( njer steamer franais les spcia-
comptabilit de l'Ecole Spciale mes pharmaceutiques suivan-
de Stnodactylographie ( angle ; le8:
des Rues Frou et du Centre )) Drages de gnsenne, fu-
seront reues jusqu'au 80 no* tant des scrtions et de la
. ., ,i vembre. Les retardataires sont j motricit du tube digeslit ; spe
^ '" pris de s'inscrire au plus pour viter les traisqu'occtfsi .n
neraient les cours prparato"r
qui leur seraient ncessaires si's
Pas s'inscr.vaient aprs le 30 no-
vembre.
n'a
J
2o Parce que elle ne vou
donnera jamais d'ennui, et dure
longtemps.
2fo Parce que elle sera rempli-
cet sans extra si par hasard elle
dfaut de constrne-
aurait un detaul de consiruc- roue de l'art ail, mais
lion, ce que vous n avez pas avec re0ivent l'tablissement
CITADELLE Or 8 00 les batteries importes.
PLUS FORCE 1*2,50 40 parce que elle est de ta-
DUR O LITE 15.00 brication hatienne.
Adretsez. vous : KNEER'S GARAGE, Fabricant
Rue Pave, PortausPrince (Hati) Phone: 2318 & 2234.
La Direction de l'tabli""-
ment profite de l'occasion pour
rappeler anx intresss que les
tudiants en stnographie de
l'Ecole Spciale ne tont pas
seulement une acquisition th-
mais aussi
oivent "' l'iiil sment m
NOUVELLES
DELETRANGER
Ln dmission de Von
Papen refuse
BERLIN. Le Chancelier
Franz Von Papen, ancien mili-
taire qui a conduit l'Allemagne
avec une demi dictature depuis
le mois de Juin, a lait le geste
de remettre sa dmission avec
son cabinet entier, vendredi
dernier; mais il Tut autoris par
le Prsident Von llindenl ourg
garder indfiniment son porte-
feuille. Cette dcision semble
lre le prsage de la dissolu-
tion du nouveau Rcichslag et
la continuation par le Gouver-
nement de procder par dcret.
Le Prsident lu Roo-
sevelt
WASHINGTON. Le Prsi-
dent lu Franklin I). Roosevell
sera l'invit d'honneur du ban-
quet de la National Press Club
demain mardi.
Ingnieurs Amricains
blesss en Russie
PAULS. Une dpche de
Berlin l'diteur d'un journal
russe anli sovitique rapporta
que deux ingnieurs amricains
ont t srieusement blesss
dans une bataille contre les tra-
vailleurs sovitiques Magnito-
gorsk, la semaine dernire. Plu
sieurs Russes et Allemands
lurent tus.dit la dpche,quand
subitement les travailleurs ont
attaqu les ingnieurs tran-
gers employs par le gouverne-
ment des Soviets.
La sant de Rooseveli
AI.RANY. Le Prsident
'lu Roosevell a laiss son lit
nu-nredi pour la premire
fois depuis une semaine II
a travaille quelques heures el
il dcid qu'il lui lalluit un
peu plus de repos. Il ;i dit
qu il allait mieux el recevra
Mark Graves, directeur du
Budget et d autres chefs
dcpailcmenls.il compte lais
sir lundi pour Washington cl
conterer mardi avec le Pr-
sident lloover.
Docteur L. Pascault
PRCIS D'EDUCATION
RATIONNELLE
Point n'est besoin d'un vo-
lumineux trait pour exposer
clairement un systme d du-
cation complet, elicace, soli-
dement charpent et assis sur
des bases toute preuve.
Pour s'en convaincre, il suffit
de lire le petit ouvrage du
consciercieux et avis mora-
liste qu'est le Dr L. Pascault.
Aprs avoir assn queU
ques rudes vrits uotse
amour -propie de parents
gostes, idoltres ou aveu*
gles, l'auteur pose les fonde-
ments d'un systme ration-
nel d'ducation intgrale, sur
lesquels il construit ensuite
avec mthode, prcision et
nettet. Les vues sont larges,
les ides claires, la morale de
bon aloi. Les priucipes ont
tait leurs preuves, leui appli-
cation est aise ou rendue
tel e.
Ce modeste prc;s est en
rcalit un excellent guide
pratique pour les parents et
les ducateurs et il mrite
les plus vils loges. Nul doute
qu'il connatra un grand suc-
cs.
/ n volume, broch, de 160
pages * ri*
Aux Editions 0l,l\l\
65, Avenue (te La Bourdonnais
Par (V)
me un entrainement mthodi-
que sur des travaux de bureau
vritables qui les dispense de
tout stage leur sortie de l'-
cole.
Programme et tarit dlivrs
sur demande.
CHEZ F- CHERIEZ
Rue Courbe,
Port-au-Prince
Si connu pour ses mar-
chandises Irmaises et an-
glaises, de Houne qualit, on
trouve :
Diagonale Corkscrew noire
et bleu marine suprieure.
Diagonale Serge noir et bleu
Flanelle Serge blanc.
Damass suprieur pour
matelas.
Damass blanc et couleur
pour nappes.
Palm-Beach Florodor-
Tussor Shantung et Shantung
Drill blanc Union et drill
de coton.
Percale pour lingerie.
Toile pur fil et toile de
coton pour drap.
Toile fine pur fil pour taies
Baptiste et Linon fil et linon
de coton.
Filtres anglais pour puri-
fier Icau-
Lampes Titus et tous ac-
cessoires. Et beaucoup d'au-
tres articles.
ques.
Drage* d Amldol,2ini < dnr-
rhe, termentatiou et auo-iulo
xication,
Sirop et drages d'Hemogenot
Dausse.ii base de siumhmo-
poitique de cheval, rgnra
teur du sang.
Kectameline -Pornraade anti-
hmorrodale I Olo-Sultonate
d'hamameline ; traitement ato-
xique et radical des llmorrol*
des externes.
Sirop Teyssdre, souverain
dans la priode de la dentition
chez les nouveaux-ns.
Solution Sc/ioum.prodait sans
gal dans les affections du toie,
des reins et de la vessie et
aussi dans les coliques hpati-
ques et nphrtiques.
Ilmosiyl. Stooarsol, pour en
lanls et adultes. Godyt .inlra
musculaire et intraveineuse
pour entants et adultes. Gflf
duase base d'huile de toie de
loorue. Grains et Pastilles de
Siiraton. Vaseline parturne au
jasmin et la violette. Ex
traits divers pour sirops et li
queurs.
Les produits et spcialits
pharmaceutiques sont vendus
meilleur march que partout
ailleurs.

Le Monde
Fianailles. Avous reu
avec infiniment de plaisir la
carie de fianailles de Made-
moiselle Denise de Mattis,
la charmante fille du Charg
d'Alby-es de S. M le Roi
d'fuYe Port-a j-Priure, avec
de'Monsieur le Dr Marcello Ca-
sabuii.
Nos meilleurs vux de
boubeur au beau couple.
Nouveau Directeur
l'Usine Olaoe
de
Le i ubllc apprendra avec
plaisir que le conseil d'wdmb
nisli.ition de l'Usine (.lace
a mis fn uux services de M.
E. J; lionrqur. Ce fonction-
naire a l remplac par Mr
Franck B. Winsbell, ni iiv
avant-hier. Le nouveau di
recteur, qui nous a l pr- f
aen' aur bureauxdu joli nal,
est un homme d'ducation,
aux manires simples et ai-
mables.
DE
GUE-BANANE
Hpital Gnral llalirn
Accidents
18 novembre 19112
Kl vira Rruny, il ans, Croix;
raclure incomplte du tibia
gauche (hospitalise).
Heureuse Sanon,33 ans, Poste
Marchand. Traumatisme de la
mchoire intrieure.
Fi esnel Lamarre/24 ans, Poste
Marchand; blessuie contuse du
cuir chevelu rgion raiitale
gauche.
Abner Hall, 50 ans, Port-au-
Prince; blessure du menton.
Lubin Ebranche, 2 ans, Port-
au-Prince; brlure des lombes.
11 novembre 1932
Augustin Napolon, 17 ans,
Lalut; blessuie contuse de la
paupire suprieure gauche et
de l'avant bras gauche.
Alliance Sainsop, 22 ans, Pis-
quelte; blessure contuse du cuir
chevelu et de l'index gauche.
Lucien Robert, 19 ans, Bizo-
ton. Rlessure contuse du cuir
chevelu.
Robert Rigaud, 20 ans. Poste
TRAVAUX D'IMPRIMERIE
L. H MORISSET
Pour vos car'es de visite,
horderaux, factures, imprims
de toute sortf, passez chez L H.
Morissei. rue Dan'* Destouch^s
en tace de 'a Glacire.
eniaioe \al oiialc Annuelle
de la Crui\-Rouge
Du M au 30 \ovembre 1932
Pendant la Semaine de la
Croix-Rouge, clucun tiendra
cur de lui ofrir une
obole pour la constitution de
sa Caisse de secours, les co-
liers comme les grandes per-
sonnes.
La CroixRouge Hatienne
interviendra dans les cal.uni-
'ts publiques, dans toute la
mesure des moyens que le
peuple lui fournira.
La Fabrique de Cig-irclles BOCK I
transfr aux liai* luis i
Exlrail du tLislin Diario du I
4 novembre r
S vous voulez rcolter les
rf mes standard il faut planter
les lr:>geons du type standard,
choisis spcialement. ; : .
Un regime standard vaut en ^^:^ltumt C0DlUse du
espces I rgimes de 0 pattes.
Nous vendons les plan s slec-
tionns de Gros M tutli sur
coinn ande.
llaitian Ranana fo Ltd.
W. Quiutin WILLIAMS
F ne communication en date,
du 1er novembre adresse A '
notre directeur Don A Pelle-
rano Sarda par notre distin-
gu ami le prestigieux diplo-
mate le Gai Loynaz del Castillo,
E. E. et Ministre de Cuba en
notre pays, l'a inform que son
Gouvernement lui a lait savoir
que la fabrique de cigires et
cigarettes Henry Clay y Rock
a t transporte Trenton ( E.
U. et que leurs produits cessent
d'tre des cigares et cigarettes
Havanais. Ils sont c'est ce que
dit le communiqu comme
ceux d'autres fabriques amri-
caines, faits pas des mains dis.
tinctes el sous un climat dis
linct et non de La Havane.
INSTITUT
ACCESSOIRES POUR AUTOS
Nous vendons des pices
neuves pf de deuxime main
pour foutes roi s d'autonio-
i ; s d si
KNIEEKS GARAGE.
Phone 23 IX t 2234
I
IhumesdeCerveau
Soulajes avec
des Vapeurs
L'inhalation des
vapeurs le rend
plus supportable,
souvent l'amliore,
VICKS
Vaio Rub
Pour Tout Refroidissement
cuir chevelu.
Paul St- Victor, 36 ans, Lalue;
brlure de lavant-bras gauche.. Dirig par le professeur
Louis Excellent, 24 ans, For.- Luc Dorsinville
tail Logane; brlure de la main Etablissement d'enseigne-
gauche. meut en progression constan-
lErml a.St-Sunn, 7 ans, rue tp ri.nlliJ lfl6datp H Sft fnn^
Pave; blessure contuse du cuir
chevelu.
_ Louise Barozy, ,50 ans, rue
St-Martin; lorte contusion de
l'paule droite.
jQLome Etienne, 3 ans, rue
Magasin de l'Etat; forte conta -
sion du coude droit.
Auilus Timable, 47 ans, Gd
iio.ivc, luxation du coude gau
elle.
Rm> Erdnque, 23 ans, rue
te depuis la date de sa ton- ]
< dation 1 Succs complet aux
derniers examens ofliciels
pour l'obtention du baccalau-
rat. Compltement l'-
preuve du feu et munie de
| toutes les amliorations mo-
' dnies, la maison est situe
au flanc de la montagne sur
le sommet de laquelle se
dresse, protectrice
et majes-
tueuse. l'Eglise de St. -Grard.
( voir suite en 'urne page.) \ Aussi le sjour y est agrable
"Les curs ^sont ins-
t -^itZL'^3LB3KaaBBS
tantanment conquis
par la douceur d'une
peau tendre"
. .dit Hollywood
LES directeurs d'Hollywood sont unani-
mes vconnptre quelle importance
a un leint doux pour l'allure lminine,
"La douceur d'une peau est le charme
le plus dcisif qu'une jeune fille puisse
avoir", dit un tameux directeur. "Parce
que ce charme agit si instantanment,
qu'aucune jeune tille ne peut devenir une
toile clbre de I crali sans cela. Une peau
sans dfaut est le rve de toute toile V t
Des 613 importantes actrices d Holly-
wood, y compris les toiles, 605 emploient
le S3Von de Toilette Lux 1 Donnez votre
peau le mme soin que la leur. Comman-
dez anjourd hni plusieurs gteaux du Sa-
von blanc de Toileite partum Lux.
LUX
DE TOILETTE
MOHR & LAURIN, P. O. BOX-.M Distributeurs
Kae Roux et du Centre, Port-au-Prince.
I
Papier blanc Papier noir
Kawas Avion
Cigarettes KAWAS
On PEUT fabriquer des Cigarettes
rellement bonnes avec du tabac
du Pays 1
Si vous n'y croyez pas, fumez les
Cigarettes KAWaS et vous en serez
convaincu.
n**--------- m
Cin-Ialdu
DEMAIN SOIR
L.e grand drame
Le Cirque d'Epouvante
Entie 11,50 ; Balcon : 1,00
SIROP
DESCHIENS
i'Bmoglobia*
l.4H ^B * JM* cm. i aux f.rruin.Ux. Admia dana U Hpitaux d* PT
MMi ui>im DlaoHilNa. i. rm ..! MB4rf. MJUS > PUraaaM.
et les coliers laibles de san- |
t v trouvent le moyen de
refaire leurs forces, tout en ,'
poursuivant leurs tudes.
Cours classiques ; Cours
pratiques au choix; mt'iode
nouvelle qui luit progresser
rapidement les attards et les
dgots des tudes.
Prixdcolage calcul-s sui-
vant la capacit de paiement
actuelle des parents.
Les enfants de tous \t*-$%&
scolaires y sont accepts-.
Tels sont les principaux avan
tages qu'offre l'Institut Guy-
Joseph Bonnet o du reste
Teflectif a plus que doubl en
un an
En y envoyant vos enfants,
vous gagnez plus que I ta-
blissement lui-mme.
1U1JJM Uarbaiieoun
ix^1
Dont la renomme est universelle a gard sa premire place
Demandez oartout : v
UN BARBANCOURT
Di$ftilS des Csars;
:__^s


LE MATIN 21 Novembre 1932
PAGh
PROFITEZ PROFITEZ PROFITEZ

Occasion exceptionnelle
LEt,LUNDi;21jN0VEMBRE:C0URANTi
a louvertre;de LA MAISON DE
Vincent Creidy
RUE COURBE, N 1726 '
Mr Creidy vienl darriva de New-York
avec un stock de marchandises de toute
fracheur el d'un assortiment comp et de\
finesse et de grosserie.
Les acheieui s sont prvenus de sepi-
parer profiter de ce grand rabais.
ACCOUREZ EN FOULE CHEZ
VINCEM CREIDY.
Port-au-Prince, le 18 Novembre 1932.
POUR 1933.
Les Derniers Pcrjectionnemenls :
Automatic VOLUME CONTROL;:
Circuit Superheterodyne
Automatic Sinchro-Silcnt Tuning
100 o/ Aplimfication Pentode.
Nouvelles Lampes de 2 V2 VOLTS
Types 58, 57, 56, 47, 82. et
La Duo-Diode G-4-S-
WIS COMMERCIAL
Monsieur Suchet Duval an-
nonce au public el au ou
ir.erce que depuis le 25 |iiu
de cette anne Messieurs Cl-
ment et Robert Duvat sont
associs de sa maison de
commerce, qui continue ses
aflaires toujours sous la m-
n.edirection sociale.S.DtVAL.
Miragone, le 17 nov. 1932
S. DUVAL
N'OUBLIEZ PAS DE FAIRE UN PETIT TOUR A
TERRACE-GARDEN
ChezW. KAHL
Petionville
1600 pieds d'ailitude L'tablissement le plus trais des ec
virons de Port ar -Prince.
Seulement 15 minutes d'auto sur une excellete roule
asphalte. Vues merveilleuses de la ville et du Lort.
.Boissons de toutes espces.
i
A vendre
Une radio et trois tables
de Bridge.
S'adresser :
PHONE : 103-2.
w ' ii m 1.1 ii - i i '
Naw-Bar
Rue', du Magasin
de 1 Etat,. N 801-
En face liaison
.' Centrae
L'tablissement le mieux
ar de la ville, cause de sa
grande terrasse entoure de
beaux arbres. Si vous voulez
passer un moment agrable
n bonne compagnie, rendez
vous Navy-Bar, ( l'on
vend les meilleures liqueurs
et pi ix trs rduits.
Ouvert toute la nuit.
Clefs perdues
Il a ce perdu un trousseau j
clefs le 16 rouraut vers i
12 lires 30. de la l'oste la
maison Bobelio, ou dan une
auto de la ligne.de la maison
Bobelin la Place Toussaint
iouverlure.
Prire de le rapporter Mr
A. J. MICHEL
Place Toussaint Louverlure.
Bonne rcompense.
Vrrangeinents paiticuliers pour les pensions de jour, la
semaine ou de mois.
COLUMBJA
Synonyme
de Suprmatie
Chez Pascal
Vitiello &
Fils.
Modle C 123
Atr Cell Battery
Duiedela Batterie
OOO heures
Une fois de plus la Maison
Pascal Viliello & fils oftre un
avantage* ses fidles clients.
C'est la grande rduction qu'elle
accorde sur les achats pendant
la fin de l'anne.
Qualit, Beaut. Elgance ;
c'est la devise de la Maison
Pascal Vitiello & Fils
Grand Rue

1727, .ue (louibe t
La Maison G. A.Daccaret.aprs |
an silence de plus de deux ans,
traversant victorieusement cette
terrible crise qui a fortement
secou notre commerce, se
let nouvean dans le mouve-
ment des affaires, comme par
em pass.
Annonce a ses clients et amis
qu'elle sjest tranfre la rue
Courbe, No 1727, avec un stock
entirement neuf.
AVIS MATRIMONIAL
Je soussign dclare au
public et particuliremen'
au commerce que je ne sui*
Blui responsable desaceset
ions rie ma Irmr ( ne
Giwitlla K n*cofl ) p-r 'B*
compatibilit de caractre,en
Pendant qu'une action en
divorce lui soit intente.
Fianois JACOB
Grand Htel de France
P. P. PATRIZI. propritaire
Cet tablissement se re-
commande par un service
irrprochable, un restau-
rant de premier ordre, des
chambres confortables et
ares ; un Bai o les con-
sommations sont varies et
des marques les plus rpu-
tes.
Tlphone i 2341.
Modela C 3
Radio 8 lampas*
Superheterodyne
Modle C 81
8 lampes Superheterody.
COLUMBIA
Le F
avori
desConna sseurs
Modle C-8 5
Radio Phonoiraphe
8 lampes
Moteur 33 1 8 et 78 Tours
Modela G 84
8 lampes Superhe
terodyne
2 Hauts prleurs.
Conditions de vente avantageuses
Kneers COLUMBIA Music Hall-
KNEERS GAR iGE


Lundi
21 Novembre 1932
Lfi Malin
T!
4 PAOES
a<
2oewc ANNLL iN port-au Prince
Tlphone : 2242
Aluminium
ii
DE NEW-ORLEANS ETsMOBILEA PORT-AU-PRINCE. SANTO-DOWNGO CITY, CURAAO
PUERTO CABELLO, U GUA1RA ..ELPARAMARIBO. VFS7 VANGEN
AUSTVANGLN
ocl.
oct.
ocl.
DALVANGEN
Nt\v Orlans, Louisiaoa, Suils
Mobile. Alabama, Sai s
Port-au-Prince,|Hati Due
SantoDomingo Cily, R.l). Due
Curaao, D. W. I. Duc
Puerto Cabello, Ven/. Due
La Guaira. Venezuela Due
Paramaribo.Dutch Guiana l)i e
Paramaribo,Uulch Giiiaua Salis
Curaao, D. W. I. Due
New Orlans, Louisiana Duc
Prenant frl et passagers pour tous les porls ci
CONNAISSEMENTS DIRECTS DLIVRS POUR TOUS LES PORTS
cet. 14 th
cet. 19 th
oct. 23 rd
oci. ;u st
15 th
19 th
21 st
oct. 23 rd
oct. 24 th
oct. 28Jh
m,v. 2 nd
nov. 'i th
nov. 14 th
oct.
( d.
oct.
l.OV.
1 ov.
DOV,
nov.
nov.
nov.
nov.
nov.
22 nd
24 Ih
29 th
2 nd
4 th
B Ih
7 th
11 th
18 ih
20 th
28 th
Chez Bailey
GranURue, 1313
Tci ;l.onc ?.3
\'ous 'ronverez. les pois-
sons FRAIS de (i heures du
mutin 5 heures de PapYs
midi.
Poisson nature; 50 centimes
la livre.
nettoy: GOcls. la liv
666
En Liquide Tablettes -
Sauve, gurit la m daria en .'5
jours. Les troids le 1er jour
Maux de t:e et Nvralgies eu
30 minutes
666 Soulage les bioids
Le plus :apide remde con
nu
dessus
SUIVANTS :
t-de-Paix, St-.'.jarc, Miragroe et Jrmie, llali ; Monte Crisli, La Romana,
i, Sin Pedro de Macorh et Azua, Rpublique Dominicaine ; Coro, Carupano,
Port-de-1
Raahona, Soi
lu ma no, Quanta ei Pampatar, Venezuela, Arabe et Ben; ire, DWI.
DE MOBILE ET NEW-OBI ANS h TOUS LES PORTS HATIENS ET DOMINICAINS ET MARACA1B0
Un dpait vers le milieu de chaque mois touchant directe nient : Puerto-Plata.R. D.
Cap-Hatien.Gonaves. PetitGove.Aox Caves et Jacmel,Hati et Macaraibo,Venezuela.
Si un Irt suffisant est oflert, ces bateaux loin lieront galement l>orl-de."Fa'x
SI-Marc, Miragoane et Jrmie Hati ; Barahona, Azua, Monte Cristi, San 1 edro de
Macoris et La Homana, R, 1). Aruba, D. W. I. ,
De Tampa, Floride, la Jamaque-Hati La Rpublique Dominicaine Curaao
cl Venezuela.
Dparts pour les ports ci-dessus quand une quantit sulfisante de lrt est ofterte.
( Sujet changement, annulation ou ajournement sans avis. )
A. deMATTKIS & C,Aients Gnraux
E
Le steamer cBuenaveniura.
est attend i F'or-auPrince
venant de New-York,le lur-d'
21 novembre 1932, avec i 70
sacs de correspondance e<
partira le mme jour direc-
tement pour Cristobal, Canal
Zodc, prenant tit et malle.
JasH. C.VaiN REED
Agent Gnral
La Magnsie ERBA
EST LE PRODUIT LE PLUS RECHERCHE COMME RECULATES
OES FONCTIONS GASTRITES ET INTESTINALES.
A. de Matteis &G agents pour
I
r***mmmm .i^vr*^ii''^^-**M

LE FAIT EST INCONTESTABLE
R 11 il m Saillie
C'est la quintessence des meilleures
varits de cannes d'un vaste territoire
!; runissant les meilleurs terroirs
C'est ce qui fait son arme.
GOUTEZ ET COMPAREZ!
ituBiim
iMDIMI jj-jj
^ LIGNE COLOMBIENNE )
Tlphone: N 2323
Le vapeur iBogotaVoy. 109
rjrtira de New .York le 16
novembre, directement pour
Port au-Prince ( il est at-
tendu le 22 novembre 1932.
Il repartira le mme jour
pour Puerto Colombie, Caria-
gne, Cristobal, Kingston et '
New-York.
Le manifeste de ce navire
reu par avion est la dis-
position des clieals en nos
bureaux sis angle des rues
du Quai et Thomas Madiou
( vis> vis de la Douane ).
' Le vapeur Colombie Voy.
1, partira de New-York le 24
novembre, directement pour
Port-au-Prince, o il est at-
tendu le 28 novembre 1932.
Il repartira le mme jour direc-
tement pour Kingston. Puerto
Colombis, Carlagna et Cris-
tobal.
Port-au-Prince, le 14 nov.
1932.
William E. BLEO.
Agent.
AVIS AU COMMERCE
La Panama Uailroad S'eamship Line a l'avantage d'an-
noncer les dparts suivants de New-York pour port au-prince
Hati, directement chaque mardi, excepts le steamer t An-
con qui laissera le 21 dcembre, et armera Port-au
Prince le lundi 26 dcembre 1932, et le i Guayaquil qui
laissera le mercredi 28 dcembre 1932, et arrivera Port-
au-Prince le 3 |anvier 1933. Tous les steamers sont pour-
vus de chambre frigorifique.
Dparts de he,tv \ork. Arrivages Pori au-rrince.
Steamer iCristobal le 6 dcembre 1932 1e 11 dc. 1932
Steamer B lauavenlura i le 13 dc. le 19 dc.
Steamer Anton i le 21 dcembre le 26 dc,
Sleamer Guayaquil le 28 dc. le 3 dcembre 1333
JasH. C. VAN REED
agent Gnral
Accidents
( SUITE )
des Miracles; empoisonnement
par acide chlo hydrique ( hos-
pitalis ).
Acadmy Maxime. 35 an",
Po-lail S'"Joseph Blessure par
arme teu au 11 ne g-iuche,
avanl b as droit, Iracture extr-
mits suprieures radius el cu-
bitus ( hospitalis ).
15 novembre 1932
Ren Pierre-louis. 12 an?,
Croix des Bossales, Erosion de
la face in'erne de l'aile droite
du m /
E'm'ra Ctlypso, 57 ans, Gd'-
Hft*
m


Rue; blessure tranchante du
poignet
Pierre Fraro;s,24 ans, Laine;
b'essure contuse de l'arcade
sourcilire droite.
Andra La moi h?, 12 ans, rue
de l'Enterrement; blessure con--
tuse du menton.
Angle Noeniy, 2 ans, por-
tail Lcegnr; contusion du ge-
nou gauche, de la rgion maxiN
laire gauche, lgre blessure
contuse de l'index gauihp.
) Petit Paul Dlivrance, 45 ans,
Arcahiie; blessure tranchante
di Iront (hospitalis).
| Clairz lia Dclberf, 72 ans,
; portail S'-Joseph; contusion du
| coude et de la hanche gauches
(hospitalise-).
Voulez-vous fter le retour
de quelqu'un?
OFFREZ-LUI UNE COUPE D'ASTI SPUMANTE
HT
>ur ta Rpublique d'H itti
A. nr, M S & l
- an Pi V
-~^j'

-
Les avantages qu'offre la
Cuisine Electrique
HOTPOINT
sont maintenant connus de
tout le monde.
Pour vous en convaincre,
visitez noire salle d'expo-
sition.
Compagnie d clairage
_______Electrique.
Lykes Brothers SS C Inc
Texas Hati Santo uomingo Porto Rico
Le seul service hebdomadaire et rguler passagers e
fret entre les ports du Golte du Texas directement a?ec
Port-au-Prince, Hati.
Pour la rception rapide et le maniement habile de vo
'mjgrtations, servez vous toujours des narires de .' UiW
Les prochaines arrives a Port-au-Prince sont*
Steamer \!meria Lykesi 25 novembre
Steamer Ruth Lykes ) 2 dcembre
\ gure^Ruedu Uagain de l'jfUu, Boite Postale B
I
_


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM