<%BANNER%>







PAGE 1

Clment Magloire DIRECTEUR 1358. RtJ*AMERICAINE 1358 1ELEPHONE N'2242 Les roulumrs ont yDi-alrmriil dee (MI juifs at'irrlhrs o nijsli" que, nais Hles*.fiais6fDl par fdgeudrer des ocessilfs sociale dont i>iielijiiueiiiriit*(lt'>ient rationnel, tiuslaf LE BON 26 r me ANNEE N 7823 PORT-AU-PRINCE (HATI JEUDI 17 NOVEMBRE 193 Autour do la Dette publique — o — XXIV L'objectif du Gouvernement Amricain ii i.sitol obtenue, avril 1910, la politique d'aflamer et n'au.ifir-aliou du trait par le I tonsait son agent aux finances, t2 africain, et ds l'chanf M Couard, qu' v -des ralincations,qui eut heu .tite semaine. erser la pe-^ mai 1010, le Dparlement J Bien plus rondement i •FI il et d,' si c'tait rellerent alors les choses : I le trs formalits dont il ni"" daillaccomplissemenl aulo|e u r.nmmission hatienne avec un S er la Commission ni e Washington signer, es groupes en ngocia.on avec le l'emprunt initial de 2 mil CM et poursuivre les ngocions du grand emprunt de „chal. Au regard des conciliions que le Pays dut accepter Ktard avec la National City, Emporte laquelle des proposinsofleilesparesd.flercnls roapes tait sensiblement plus avantageuse que l'emprunt ultrieur de 1922. A ce sujet, une chose qu'il nous est agrable et consolant dfaire reniaiquer, cesl le crdit spontan que la Commission rencontra auprs de ces groupes qui, nonobstant les objections du Dpartement d Etat, W nt constamment rests dans les dispositions de souscrire l'emprunt hatien. Nous avons mme dit 1 indignation exprime par M. Wolker devant les procds du Dpartement d'E lai. . Le Gouvernement hatien ferait bien de ne pas perdre ce lait de vue pour ne plus s en laisser imposer par les reprsentants Port-au-Prince du Dpartement d'Etat lorsque, nournous obliger boire toutes feors humiliations, ils lonl accroire que nos cranciers amricains se mfient et exigent que le contrle financier troit de leur Gouvernement continue de s'exercer dans le Pays pour la sauvegarde de leurs quelques millions d'intrt. Nous animions ainsi, preuves en mains, que, sans 1 obstruction du Gouvernement amricain lui-mme, Hati et trouv, aux Etats Unis, un Emprunt un taux d'mission et des conditions d'intrt et d'amortissement prtrables ceux qui ont t consentis avec la National City. Cette affirmation, appuye sur les lails relats dans notre prcdent article, pourrait sembler quelque peu attnue par le lait que l'emprunt de 1922 est sens avoir t adjug aprs concours, aux yeux de ceux qui prennent les apparences pour des ralits. Mais continuons le cours de nos observations. Le trait ratifi, loin de laisser la Commission poursuivre ailleurs ses ngociations, le Dpartement d'Etat la mil obstinment en face des reprsentants de la Banque Nationale de la Rpublique d'Hati pour rali ser, entre le Gouvernement et cet tablissement, un Accord ui, d'ailleurs, tait compris ans les instructions de la Commission. Les travaux de cette dernire ne consistrent plus gure, partir de ce moment, qu'en cela : l'accord avtc la Banque une fois sign — et il f ut stgu le 10 juillet 1910 en mme temps que le Rapport de la Commission,— celle ci a pu dire avec raison ; Il nous reste ajouter que, malgr une attente de plusieurs mois, il ne n us a pas t donn de faire d'avantage. Lelaitquele Gouvernement lait press d'argent,loin de disposer le Dpartement d'Etat en laveur des ngociations avec les banquiers, l'encouragea, dune P>rt, mettre ces ngociations e chec en activant l'accord ay ec la Banque et la nomination d'un Conseiller financier, j* dautre part, transporter J'oii-a.; Pnnce,entre ic Gouvernent et les Autorits amricaines, fe rglement des quesJjons d'argent, et pour cause : Spiral Caperton commenait marche 15 lvrier 1917, M. Addison T. Buan, Conseiller financier le premier nomm, crivait au Secrtaire d'Etal des finances : Se rendant compte des difficults avec lesquelles votre Gou vernement se trouverait aux prises si les prsentes affectations pour la dette publique taient payes, cet Office a assum la responsabilit d'avancer temporairement votre Gouvernement, du produit de ces affectations, les sommes mensuelles actuellement requises pour la bonne administration du pays, jusqu' ce qu'il ft possible de taire une minutieuse tude des problmes financiers existants et de soumettre un plan pour solution permanente... Ces mesures sont que votre Gouvernement doit, en vue de porter les capitalistes souscrire l'Emprunt propos de P.30. (MX) 000. informer le Gouvernement des Plats-i'nis qu'haili dsire que l'article 10 du Trait ait toute l'extension prvue et lui demande, conformment l'article 1er du Trait, de prter ses bons offices pour induire des Syndicats amricains soumettre des oftres votre Gouvernement indiquant les termes auxquels ils consentiraient taire Hati un emprunt de P.30.0 10.000 qui serait rembours pendant la dure prolonge du Trait. L'impossibilit d'obtenir cet emprunt en dehors de ces conditions est tablie par de nombreuses recherches. El, dans l'Expos de la Situation de I anne 1917, on peut lire Soucieux de la stabilit financire et conomique de la Rpublique, le Gouvernement a admis le principe de l'Emprunt de 30 millions, sauf d'en discuter les conditiqns.C'esi ainsi que M. Addiaon T. Ruan est parti pour 1 effilais*Unis," en' vue de se joindre notre ministre Washington officiellement autoriss, tous deux, ouvrir des pourparlers pour le nouvel emprunt. C'est donc clair : on carta toutes ngociations directes des banquiers avec le Gouverne ment, en dpit des conditions favorables ; on se fit charger ensuite d'ouvrir d'autres pourparlers, avec des conditions douteuses ( saul discuter les conditions ) ; on osa affirmer, contrairement aux dires du Rapport de la Commission, l'impossibilit d'obtenir cet emprunt en dehors de ces conditions • ; on dtourna de leur affectation les sommes au crdit du service des Dettes franaises ; on posa, dj I le principe de la prolongation du Trait eu vue du nouvel emprunt ; et labri de cet chbfaudage, bti sur le calcul contre les finances du Pays et sur le mensonge, on envoya M. Buan causer, soi-disant avec des Syndicats amricains , mais, en ralit, avec la National City. ( suivre). I La femme est comme un compos de touies les tentations parses dans l'air lger, sur la terre fleurie et dans les eaux claires.uAInsl Anatole France, le plus subtil esprit de son noque.dfinit la gracieuse compagne de l'homme. Et ce n'est pas exagrment potique. Mais je connais quelque chose qui. autant que la lille d'Eve si joliment dcrite par l'auteur de l'hais, est dune tentation irrsistible, que roi) se trouve sur lerre sous mer ou dans I air :c est le RHUM SARTHE CACHET D'OR qui allge •!#•"'* BRIQUES Blocs, BRIQUES Pour construire solidement, exigez de votre Architecte d'employer les BRIQUES LA BAUDRYI, elles ne cotent pas plus cher qu'un matriel intrieur I Idal Rhum AUX ROY 30 annes de succs. COIIM'III de rhum i riiliY l niiii'jiliiHi 76, Duke Str et, KINGSTON (JAMAQUE). Mre M. LAOOQUE et les SœURS FRANCISCAINES de 70, Duke Street, Kingston, Jamaque, dans l'impossibilit d'envoyer une invitation per gonnelle chacun des nom breux amis qu'elles possdent dans toute l'tendue de la Hpublique d'Haili, ont le plaisir de leur faire part du J l'un.iM: DIAMANT qu'elles clbrrent les 7, 8 et 9 novembre derniers, tV l'occasion du 75me anniversaire de leur Mission la Jatuaique. Elles se servent de l'intermdiaire de ce Journal pour leur as surer qu'aucun d'eux, ne sera omis de leur mmoire en celle circonstance. ... voit qu' l'occcsion de son jubil la Maison liarbancourt, M. Will Louissamt. l'aclit travailleur qu<' 1*00 sait, a reu un ininrssionna t co irrier de l" iicilations qu'il uio tre avec une fiert bien lgitime. Et quelles signatures au bas des vceix: Blo ... Villejoint, etc. C'est de 'apothose.ni plus ni moins. TIMBRES-POSTE Contra 2.000 TImbrea-poste d voxn •aya et paya voulus, luclua Ica aurehares, lara rt bien mlang, J>vola une MONTRK-BUACaTLaT. plaqu or, trea lcant*. frase* racomtnand. — Tuujour valable 1 1 REtTIN, If, rt •'">* r *• iNt) j Dans la boxe t L^s deui g ands malches de b >x organisa par l'associ^'ion Mevs-'N'ii li n'ont p:s pa avoir lieu diui i tic li %  se u> 'a ; pluie. Il" on* * r. nvoyW au samedi 111 novembre et au r ont ; lieu au PJC Lecoo'o 7 hres 30 du soir. L'clairage du ring sera de tout premier ordre, et les spectateurs, quelque endroit o le seroni placs, po'T^nt .' suivre les diflren'cs pripties des combats.



PAGE 1

PAtE 2 LE MATIN 1" Novembre 1932 Batterie CITADELLEa de Voulezvous avoir ce qu'il y mieux comme batterie ? Voulcz*vous avoir une batterie qui vous rendr un service electil? Voulez-vous que la batterie de votre auto soit garantie V Voulez-vous encourager l'industrie nationale ? Achetez une batterie CITADELLE %  garantie un prix la porte de toutes les bourt s. lo — Parce que elle n'a pas son g le en Ha . 2o — Parce que elle re vous donnera jamais d'ennui, et dure longtemps. Ho—Parce que elle sera remplv ccrsans extra si par hasard elle aurait un dfaut de construction, ce que vous n'avez pas avec les batteries importes. 4o— Parce que elle est de fabrication hatienne. Adressez, vous n : KNEER'S GARAGE, Fabricant Rue Pave, Porto Prise (Hati) — Phone; 2318 & 2234. Excellent! |ll l'y a pas aie savenr %  itlssi dlicieuse que relit* ilu rromaye kraft Suisse... Il le kraft Amricain. Pimenta, Vclvceta .../tous les fromages Krafl|... sont galement lions. Le fromage kraft est scieitifiqoement empaquette de faou tre cous iv frais et ieiicnui. CITADE' LE Or 8 00 PLUS FORCE 12.50 DU H O LITE 15.00 SERVICE NATIONAL DTONEI L oterie El U'ASSISTANCE PUBLIQUE NatinnalP Section de l'Enseigne\ INcHlUIldlC ment et de la Propagande. Port-au-Prince, II. un BULLETIN DHYGINE Le Chapeau Le chapeau lait partie du v temeol, dont il doit avo r les qualits d'ampleur, de lgret, de nuance et de provenance. Il est essentiellement un objot de protection de la tte c< nie la chaleur ou le lioid, les vents, la Comment faire pour le cosNovembre touche sa fin... et ce sera bientt dcembre... le mois redout entre tous de ceux qui ont charge d'me. Je ne parle pas de la dinde de Nol ...Ce n'est depuis des annes dj qu'un souvenir culinaire... Mais comment faire pour payer nos gosses le petit jouet mcanique, ou le simple ballon... bleu, rouae ou jsune, sans lequel... il n y a pas de sourire d'enfant ? KRAFT Demandez le Fromage Kraft par son nom chez uolre picier javori. u CHEESE PAllEY SUES CORPORATION Distributeur Port-au-Prince Hati. RAZ DE MAREE poussire, etc. la tle qui occupe la partie suprieure du corps en est aussi 1 une d> s pins impoi tantes, cause du cerveau qu'elle lenlerme, ainsi que des nombreux vaisseaux sur guins et des neils don! les extrmits sillonnent le cuir chevelu Lue grande activit de circulation, de respiration et d'absorption se lait par ainsi au cuir chevelu, qu'une toison plus ou moins paisse recouvie pour le rchaulter davantage. Par dessus tout cela vient le chapeau, qui doit permettra, une bonne ventilation des ( h veux, le renouvellement et le ruliat tume neuf, le chapeau et les souliers du jour de l'an ? Oui, comment laire? Voici. Ache* tez sagement votre billet de la Loterie Nationale. ...ci attendez en toute confiance le tirage prochain .. I.e conseil est bon, suivez le. VOIRE CUISINE, MADAME. L'autre jour, dans une maison bourgeoise, Monsieur est parti furieux, l'heure du rh au ,U JLim. i. Ai\.-L (,e sa colre? C'est qu'aprs chauds comme le n'.re, trop serr autour de la ' e, ni lait de ii>su impermable, comme le l< ulre, lu lame, le caout chouc, etc. Les chapeaux de paille et de I ite sont parmi le a ineilleui'.Qo en trouve h uieus ineni lia us les chape lenes qui txisleil nctuelUment dans quelques villes d'il..; i. Il rpondent i h oluinet ,ir Ira cvltbrttt* m/i/l tiU J. RATIF. t\" ma rr<.i. IMJft Aro.i. I'..n. ; Pk %  IUCHa MIH 1 et Louto l'onnc j'hauij.i -s. qu aprs avoir got au premier plat servi, il s'tait aperj que le repas n'tait point cuisin avec la dlicieuse kantgae des L siiies de Port-au-Prince et de Saint-Maic. Aussi Madame a jur que Monsieur ne l'attraperait plus, si r fie cluf. Bec-Fin. Navy-Bar Hue du Magasin de 1 Etat,. N 801En face Maison Centrae L'tablissement le mieux ar de la ville, cause de sa grande terrasse entoure de be.uix arbres. Si vous voultz paner Un moment rgrable en bonne compagnie, rendes vous N'a\y Bar, ( l'on ven I les meilleures liqueur et iix trs rduits, uuveil toute la nuit. Voici les derniers renseignements officl ls au soie! des ras de mare qui se sont produits sur di ers points de nos ctes. Aux Gonaves.la ceintu'e en bois crosote du wharf a t dtruite en partie. A St. Marc, le mur de soutuement de la voie ferre a t dtruit sur environ 1200 mtrs. La ligne tlgraphique sui Je rivage est emporte. Quelques maisons endommages ont t vacues. A Port de Paix.bien que le raz mare se soit produit, aucun dgt n'est signal. Dans le sud, la route Cayes-Bonueballe a t mise a mal, de m ne entre Les Cayes et Les Glaces. Dans la Grand Anse toutes les rivic~ res sont eu crue. La route Canari-Mitant est impraticable. Des poteaux tlgraphiques ont t arrachs entre DimeMarie et Anse-d Haiuault. Ajoutons que la Direction gnrale des Travaux lub ics a pris toutes les dpositions pour rparer au plus vite les dgts ces divers points. A Œeole des Sciences Appliques D'importantes amhoiallons ont t apportes au local des Sciences Appliques Ce btiment, par sa vtust et sa destination premire, ne lpondait pas au but auquel il est afect. Apre des rparations dj faites au rez-dechausse, une meilleure dis tribuiion des salles de l'tage a ie envisage, i e bureau ue la Direction qui occupe presque toute la tacade est, sera repaie aussit: que possible. TRAVAUX D'IMPRIMERIE la. H BIOR1SSET Pour vos car es] de visite, horderaui, lactures, imprims de toute sorte, passez chez L.H. Morisset, rue Dants Deslouchts en lace de 'a Glacire. Mr Dieudonn Legros,Magis Irai Communal de Port-de Paix, Mme Vve Thomas Francisco, Mme Vve Pedro Herrera, Mr et Mme Charles Francisco, Mr et Mme Georges S'ines.Mr et Mme EH Legros, les lamilles Legros et Francisco et tous les autres parents et allis,remercient bien sincrement tous les amis tant du Dpartement duNjrd-Oaest que des autres villes de la H publique qui leur ont donn des preuves de sympathie l'occasion de la mon tragique de Mme Dieudonn Legros.ne hen riette Francisco, leur ^regrette rou e, Ml, nije.sœur et bellesœur, survenue le 25 octobre dernier. Ils les prie il de recevo'r Ici l'aiprtalon de leur prolond** reconnaissais Poit-.de aix, le 12 nov. 1932. Mme Vve Lis-ade, ses en lants, petit?.ni mis, Madame Pernand Lissa de et tout parlicul r*ment Monsieur Fer nan-J Lissa le remercient avec sym -athie to des les personnes — et spcialement les journaux— qui leur ont donn des tmoignages d'amiti l'occasion de la mort de leur paux, pre, et les prient d'ager l'expression de leur piofoiide reconnaissance. La Magnsie ERBA EST LE PRODUIT LE PLUS RECHERCHE COMME REGULATEUR DES FONCTIONS GASTRIOUES ET INTESTINALES. A. de Matteis &G AGENTS POUR DUTI Cin-Taldu CE SOIR Le bean film L'Eau du Nil avec J-an Murnt, Lee Parry et Maxudian Entre!) 50 ; Balcon : 1,00 PLANT OE FIGUE-BANANE Si vous voulez rcolter les rgimes standard \i\ faut planter les drajgeons du type standard, choisis spcialement. Un lgime standard vaut en isjices 4 rgimes de 6 pattes. Nous vendons les plauts slectionns de i Gros Michel sur commande. Haitian Banana Co Ltd. W. Quintin WILLIAMS w LIFEBUOY i-ST LE SECRET DE LA PEAU TENDRE ENCORE QU'IL DTRUIT LES MAL'V IS GERMES. LIFEBUOY Lfc brtVON DE I / SAN'IE POUR MAINS, FIGURES ET BAINS. MOHR & LAUHI.N, P. O. BOX M — Dislnbuteurs Hue Roux et du Centre, PorKau Prince. Maison F Maimone & Fils Rue Bonne Foi N 116 Un beau jeu de meubl.s a le pouvoir ( comme un aimant ) d aimer l'amour dans un mnage. QQ ceos-ll qui comptent • r m r S S * *•>



PAGE 1

LE \f\TIV 17 Novembre W2 PAGE te tarai ite tt POUR 1933. Les Derniers Perfectionnements : Automatic VOLUME CONTROL: Circuit Superheterodyne Automatic Sinchro-Silent Tuning 100 o/ Amplification Pentode.— Nouvelles Lampes de 2 V 2 VOLTS Types 58,57, 56, 47,82— et La Duo-Diode G-4-SCOLUMBIA Synonyme de Suprmatie 'Modle C-4 23 Slir Cell Battery Dure de la Batterie 1000 heures Modle C S3 Radio8 lampes' Superheterodyne Modle C 81 lampes-Superheterodyoe m mm mm mccii Je soussign lclare au 1727 > 'ne Courbe soussign J olic et partie il rementl i COLUMBIA Le Favori %  des Con n a 'sseurs Medlo C-85 R 'io Phonoqraph*' 8 lampes *oteur 33 1/3 et 78 Tour Modle C 84 8 lampes Superhe terodyne 2 Hauts parleurs. Conditions de vente avantageuses Kneer s COLUMBIA Music HallKNEER'S GARAGE. l au commerce que je ne su plus responsable des actes et actions de ma femme ( ne •raziella Kenscoll ) pour in* compatibilit de caraclre.en attendant qu'une faction en divorce lui soit intente. Prasf isMCOU NOUVELLES 1727, rue Courbe Maison G. A.Daccaret,aprs un silence de plus de deux ans ( reversant victorieusement celle terrible crise qui a tortement secoue notre commerce, se '*ij a nouveau daus le mouve-. ment des aftaires, comme par • etupass. Annonce a ses clients et amis quelle s.esl Iranfre la nie Courbe. No 1727. avec un stock entirement neul. 1 grave, 's K L'ETRANGER — Aprs l'Angleterre, la France a demand aux Etat* Uni de retarder le paiement o;' mois de dcembre. Il se at que l'Italie suivra le mouvement. Probableme.ii.en cas de refus, ces divers paiement* M reront la Banque Jeoorl '£ i nSL 5V i* Internationale des KoaraA P P r, *nd qn ilest 1 i' 1 d origine russe et tait N w du le si. n. Son signalement correspond celui d'un homme dnonc pi • lettre de deux marins amricains au Consul.Ce dernier lit procder son arres'atiou. Les investigitious ont rvl que Saul evl arriv Bordeaux de \ew tork et de Bordeaux (en lpi fine l'ai le d'un f'aur pasf tions. Ou annonce que le Pr. sident Roncevelt est un peu soutirant. Ce sont sans doute Jaslatigues de celte formidable campagne ne vient de mener si bien l'lu du parti dmocrate. ; Le rsultat des jections ayant do n an Parlement une composition qui n'est pas encore conforme la politique du Chancelier von Papeo, il se dit que le Reichstag sera dissous une fois de plus. Dfense Nationale Paris— Le Conseil Suprieur de la DfenseNali >nale, nos la prsidence du Prsident Leb nr, aprs une se ance qui a dur quatre lires, a accept le nouveau plan sur !a sruri f et le dsarmement. i. Espagne et l'Eglise Madrid-. Le Nonce Monseigneur Tedeschini.au cours d'une visite au Ministre de la Justice, lui a hit certain.-,; objections au sujet des con grgations iclij e-ses. L* Mi nisre a promis au non e d tudier la questioa aliu de voir s'il | eut la co H hier. Le crime du Bb Llndbergh. MadridFaisant suite aux investigations sur la mort de l'en'ant du Colonel Lindbergh on annonce de Sville Carres* I talion d'un citoyen amricain I John Saul qu'on soupcouue I avoir particip au crime.A son j interrogatoire Saul a confess savoir beaucoup du crime, mais il a dit qu'il n'ouvrira la bouche que devant les autorits amricaines. On dit que le dtenu s'est prsent au Consul des Etats Unis pour avoir un passeport,ayant per York tailleur. ; A bas la prohibition Chicago — On croit que la consommation de la bire SP ra lgalise avant la Nol (lier, l'htel Pimiarka tabl une brasserie allemande de lui prparer une expdition de 20 000 barils de la meilleure bire blonde et brune. • 4'ajMkitil est l'iil-le or*' • i'' eU loor, a i-.is.lt t de-1 r iJhcn •tu i hcrcnlott 1 MXC <,s.-r toutda Su.:t. le manque d'ap%  ilJK. L ne, excellent ttimulant rt acti| fortifiant, excite la proi stomacale. c rfular ic les mouveBM '.tse' n • |.;^ cr( M j;cil> -jue. PorUa.Dc :is :ue la vioIci. i et 1a Ire [uri'.cedes %  ceci febi les Soa emploi rtablit trea vite les tondions ciuni.••.-. abolica par ta fivre et par Ta chaleur L'apptftct k torcta succdent a la piostralioo cl I abattement. Si VOUS VOUS laites de* piqre* ioniques, essayez FORT1ANE. Tac non teta plus bicnauntr et plus ta. %  iMc. H.ns toutes les Phiraucieg •* Port au m*: Pharm.c.e LCl G.o: Labornilrs UONNATt Millau Av.yron QTtmE Roosevelt a dmenti AUiiny U prsident lu v. D. RooffQveit est lo jours au Palais du Gouverneur pour se reposer et rpondre aux le'lres et tlgrammes de flicitations pf travailler aii*bndget de 1933. Mr Hoosevell a Les contributions la campagne lectorale prsidentielle Washington.— Du 1er juin %  0 88 octobre, le comit nalio";il rpublicain avait reu comme contribution la campagne leclorale I.MI .817.33; pendant la mme priode les dpenses avaient alteinl 1.454.17983 M M Ogden L Mils et Andrew Mellon ont donn cLacun 25.000. ~T L'Association des chemins de 1er amricains l'ail connatre que pendant les sept premiers mois de l'anne, les accidents survenus aux passages niveau .i:. , i • "IIU aux passages a niveau diminution de 487 sur riode correspondante de diaire de son scrta ne, que les rapports qui dl eut ua'il ira en Europe et n Angle tene avant le 4 mais sont (aux. Il a publi aussi une note dans laquelle il dment lon'e dcision concernant son cabinet et d'antres Domina* lions ttjui n'auront lieu avant 'R'" '?, relalions enlrf deux mois.. H diin3r.n L^ ?*T* fj? P"nceaw Hiene, son ex pouse, sont lermi nes, Le gouvernement permet a la a rpltl.'ll. Le nombre des morts a t le NO.'t. I*a situation de la princesse Hlne Bucarest.— Les ngociations deux mois public de tenlion lions an uations H deuil (de i'ii ne pas prter at toutes spculasu;e'. de ces nomi Roosveeltsera install le 20 janvier Washington— Les dossiers du Dpartement d'Etat oui montr vendre li que presque la moiti des Etals qu'il f-1. hit pour rendre efectif l'ausendemenl i dsuet i l'a ra. tific. D'aprs l'amendement, le congrs nouvellement nomm se runira le3janvier au lieu du premier lundi de dcembre. La date de l'inan* guratiop du mandat du nouveau prsident sera le 20 janvier au Jieu du 4 mars. princesse de venir en Rourae me quand elle le dsirera, coud il ion d'annoncer auparavant son arrive, afin qu'une rsidence puisse lui tre alecle. Le prince Michel pourra visiter sa mre l'tranger un mois chaque anne, mais il devra sjourner en Suisse Le gouvernement consent payer !a princesse Hlne 15 millions de lei ( environ 90.009 dollars ) dus pour la vente de son chteau de Mainaia. Coquet tablissement situ tout prs de la Banque Nale et dirig par Mme Marie BERTKT. Grande Itaissc Mil\M\ Avise les consommaleu rs deson LA11 ou il a rduit ses prix comme suit : LUT CONDENS SOL CAISSE DE 48.14 OZ OR 6,25 DEUIL OP 0,14 CENTIMES (LAIT CONDENS SUCR LAIT VAPOR LAIT EVAPORE DE ?40,3 DE 48,16 • OE 96.8 9,10 5,00 6,40 IHIAIL DTAIL DTAIL 0.04 0,11 0.07 Rappelez vous que le LAIT CONDENSA, EVAPOREel en POUDRE KSBENSKN (M I. meilleur, le plus pur et le plus riche en crme. Il esl recommand i^r les mdecins ei *V*SStt*a2Sffi^ l 3& t ' %  •*— — '" Crme. En vente AU BON MARCH* Et dans toutes les bonnes piceries tant a Fort-au-Prince oue dans toutes les villes de la Province, **. — *. %  •v—



PAGE 1

n Jeudi 17 Novembre 1932 y Malin 4 PAOE* Jbuc ANNfcb iN .8.3 Port-au-Prince Tlphone : 2242 LU CULTURE OU r i L'ECOLE DE LU MASSE \le A. Acacia vie t d' b'enir du (iouvernement l'ialonaallon delonderun I stitu ponr Tins traction des adal'es itl 1res de )a Rpublique. Dnomme la Culture ou l'Ecole de la Masse, celle cole lonctijnnero.sutvant nos inlormalions, selon les besoins des lves qui la Irijuenteront e! de h manire qui conviendra le mieux leur genre de fie. Il esl du devoir de tous d'encourager le plus possible l'heure jse initiative de Me Acacia. Klle est, du reste, apptle.dans une certaine mesure, diminuer le nombre d'analphabets qui psent sur notre dmocratie. Aussi nous pensons que tous les services oticiels, employeurs de journaliers illettrs, ainsi que" les Compaguies usi nires, ne manqueront pas de dcider leurs journaliers s'inscrire l'Ecole de la Masse Pour uvor la lumire, il suffira d'un I%  < ; •• -dbours de dix centimes' ci Hait par cour. ASSUREZ-VOUS la General Accident Pire & Life Assurance Corporation Ltd. de Perth ( Scotland ) urs devraient d 'au moins 4000 0 1 dolla !" la prie nue!le n lan ae de ,/2 ' " 2 d Veuve F. BERM1NGHAM, Aux Caves SOUSAGENTS Agent Gnral pour Haiti Port-an-Prince: IG. GJ5L!.. JEAN BLANCHET Jrroi; m IMPORTANT La Pharmacie Joseph C. Valm '•'empresse d'annoncer sa nom hrease et Hdle clientle qu'elle vient de recevoir par le dernier steamer franais les spcialits pharmaceutiques suivants: Drages de gnserine, excitant des scrtions et de la mo'ricit du tube digeslil ; spcifique des troubles sympathiques. Drages d'Amidu /.contre diarrhe, fermentation et au'o-intoli.alion, Sirop et drages d'Hmogenol Dausse,l base de srum h mpoitique de cheval, rgnrateur du sang. RectamelinePommade antihmorrodale l'Olo-Sultonate d'hamameline ; traitement atoxique et radical des Hmorrodes externes. Sitop Teyssdre, souverain dans la priode de la dentition (h-/, les nouveaux-ns. gal d. le. .Italien, du. toi, r.t •* !" P' , m i e l £ des rein, el de la vessie el prenve du 'en et JMttMi M| 666 Les avantages qu'offre la Cuisine Electrique i HOTPOINT sont maintenant connus de tout le monde. Pour visitez sition. Compagnie d clairage lectrique. vous en convaincre, notre salle d'expoVotre premire visite A L'HOTEL ANSONIA Nous donnera raison, confirmera votre bon ingnient, justifiera la confiance que vous nous aurez accorde en nous garantissant votre ap >r able patronage i l'Htel (II 1 *. tClliS ri UC •* %  Y w? **** % %  ~" _# < ^ • — — — aussi dans les coliques bpstitoutes les amliorat.oDsrao-, TWttlM ques et nphrtiques dnies, la maison est situe s ma | aria en 3 le plus slect de Port-au-Prince. Hmostgl. Stovarsol. pour en* a u n anc de la montagne sur ^^ s lroi ds le 1er jour; Nous voua suggrons d'arrtei 1 Maux de t e et Nvralgies en \ — •* lants et adultes. — Grodgl mira musculaire et intraveineuse pour entants et adultes. Gflf duase base d'huile de toie de morue. Grains et Pastilles de Miroton. Vaseline parlume au jasmin et la violette. — Ex traits divers pour sirops et It-. queurs. i u.i Les produits et spcialits le sommet de laqi votre chambre d'avance dresse, protectrice ei roajes" ftTei 'eco.Z B '-e p.us rapide remde coo} t y trouvent le moyen de relairc leuis torces, tout en poursuivant leurs tudes. Cours classiques : Cours Bire la pression. ohp.rmaceutiques sont vendus pratiques au choix ; met .ooe 1 %  „ _„U „.., norimii r ..„ a.; ui nmoresser meilleur march ailleurs. P ILurr GMtffl BONNET Dirig par le professeur LUC DOBSINVILLE Etablissement d'enseignemeut en progression constante depuis la date de sa tonque partout nouvelle qui tait progresser | rapidement lesattards et ks, dgots des tudes. j Prix dcolage calcul s sur1 vant la capacit de paiement actuelle des parents. Les enfants de tous les scolaires y sont accept Tels sont les principaux avan tages qu'otlre .'Institut GuyJoseph Bonnet o du reste. l'eflectif a plus que doubl en un an Chez Bailey GrandRue, 1313 Tlphone : 2383 Vous trouverez des POIS SONS FRAIS de ti heures di la ,livre. nettoy: GOcls.laliv. dation! Succs complet aux i En y envoyant vos en fan s, 1 U[ DRYll |^][ „., ies „„,„_„,, .derniers examens officiels vous gagnez ploi que 1 etaMIL liuini. Solution Sc/ioum.produit sans' p-mr l'obtention du baccalaub issement lui-mme. a LE FAIT EST INCONTESTABLE Rhum Saillie C'est la quintessence des meilleures ivarits de cannes d'un vaste territoire runissant les meilleurs terroirs C'est ce qui fait son arme. GOUTEZ ET COMPA R E Z! Loterie Nationale d'Hati Grand Htel de France P. P. PATRIZI. propritaire Cet tablissement se reSOK5 %  .,. .. --,. 'commande par un service malin 5 heures de I aprs j # , *£ \SL'—• •%irrprochable, un restaurant de premier ordre, des chambres confortables el are s ; un Bai o les consommations sont varies et des marques les plus rputes., Tlphone : 2341. LINES LIMITED Le steamer Culebraavenant ide Loudres via Kingston sera [ici vers le 18 courant en route pour l'Europe prenant du Irt. The Rouai Mail Lines Ltd I.J. BIGIO Agent gnral Avis Voulez-vous Htussir dans vos tudes ou taire russir vos entants,^! ee ui e mthode deuseigucme t il.iis.qoe excellente? VOULEZ VOUS-' Vue protessiou aprs G 9 mois d tudes sriemes (Stno-Dactylo Langues vivante Comp 'abiliteV Songez que 1 Institut TIP PENH vUEtt se recommande et s'impose votre attention par les bulUuls rsultats d j obtenus. 1537Rue Lamarre.. Tlphone 2891 *16, Rue Bonne.Fol. Phono : 3358 La Loterie Nationaled'llati est une iustitution hautement humanitaire par la multiplicit d'œuvres qu'elle se propose d'aider, une chance de bien tre offerte aux hommes de toutes conditions de fortune. Employs, Fonctionnaires, Ouvriers, Artisans, Salaris de tous ordres, Gens de niaisou ( domestiques, ) sans parler leur budget raoyanuant deux goudes, peuvent gagner trois mille gourdes. Patrons de Commerce.Chetsd'Induslicparez j novembre^direVtement pour aux iusulfisances des ventes, par l'achat d'un billet, qui vous j i>ort-au-Prince, o il est atlibre du souci des chances* I Ht ^ LIGNE COLOMBIENNE ) Tlphone: N* 2323 Le vapeur Baracoa Voy. 110 venant de New-York et des ports du Nord est attendu ici le samedi 19 novembre, en route le mme jour pour les ports du sud. t • • Le vapeur

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/07155
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Thursday, November 17, 1932
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:07155

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
Clment Magloire
DIRECTEUR
1358. RtJ*- AMERICAINE 1358
1ELEPHONE N'2242
Les roulumrs ont yDi-alrmriil
dee (mijuifs at'irrlhrs o nijsli"
que, nais Hles*.fiais6fDl par fd-
geudrer des ocessilfs sociale dont
i>iielijiiueiiiriit*(lt'>ient rationnel,
tiuslaf LE BON
26rme ANNEE N 7823
PORT-AU-PRINCE (HATI
JEUDI 17 NOVEMBRE 193
Autour do la Dette publique
o
XXIV
L'objectif du Gouverne-
ment Amricain
ii
i.sitol obtenue, avril 1910, la politique d'aflamer et n'au-
.ifir-aliou du trait par le I tonsait son agent aux finances,
t2 africain, et ds l'chan- fM Couard, qu' v
-des ralincations,qui eut heu .tite semaine.
erser la pe--
^ mai 1010, le Dparlement J Bien plus rondement i
fiil et d,' si c'tait relle- rent alors les choses : I
le trs formalits dont il ni- ""
daillaccomplissemenl aulo-
|e u r.nmmission hatienne
avec un
Ser la Commission ni
e Washington signer,
es groupes en ngocia.on avec
le l'emprunt initial de 2 mil
Cm et poursuivre les ngo-
cions du grand emprunt de
chal. Au regard des concil-
iions que le Pays dut accepter
Ktard avec la National City,
Emporte laquelle des proposi-
nsofleilesparesd.flercnls
roapes tait sensiblement plus
avantageuse que l'emprunt ult-
rieur de 1922.
A ce sujet, une chose qu'il
nous est agrable et consolant
dfaire reniaiquer, cesl le cr-
dit spontan que la Commission
rencontra auprs de ces grou-
pes qui, nonobstant les objec-
tions du Dpartement d Etat,
Wnt constamment rests dans
les dispositions de souscrire
l'emprunt hatien. Nous avons
mme dit 1 indignation expri-
me par M. Wolker devant les
procds du Dpartement d'E
lai. .
Le Gouvernement hatien fe-
rait bien de ne pas perdre ce
lait de vue pour ne plus s en
laisser imposer par les repr-
sentants Port-au-Prince du
Dpartement d'Etat lorsque,
nournous obliger boire toutes
feors humiliations, ils lonl ac-
croire que nos cranciers am-
ricains se mfient et exigent que
le contrle financier troit de
leur Gouvernement continue de
s'exercer dans le Pays pour la
sauvegarde de leurs quelques
millions d'intrt.
Nous animions ainsi, preuves
en mains, que, sans 1 obstruc-
tion du Gouvernement amri-
cain lui-mme, Hati et trouv,
aux Etats Unis, un Emprunt
un taux d'mission et des con-
ditions d'intrt et d'amortisse-
ment prtrables ceux qui ont
t consentis avec la National
City. Cette affirmation, appuye
sur les lails relats dans notre
prcdent article, pourrait sem-
bler quelque peu attnue par
le lait que l'emprunt de 1922 est
sens avoir t adjug aprs
concours, aux yeux de ceux qui
prennent les apparences pour
des ralits. Mais continuons le
cours de nos observations.
Le trait ratifi, loin de laisser
la Commission poursuivre ail-
leurs ses ngociations, le Dpar-
tement d'Etat la mil obstin-
ment en face des reprsentants
de la Banque Nationale de la
Rpublique d'Hati pour rali
ser, entre le Gouvernement et
cet tablissement, un Accord
ui, d'ailleurs, tait compris
ans les instructions de la Com-
mission. Les travaux de cette
dernire ne consistrent plus
gure, partir de ce moment,
qu'en cela : l'accord avtc la
Banque une fois sign et il
fut stgu le 10 juillet 1910 en
mme temps que le Rapport de
la Commission, celle ci a pu
dire avec raison ; Il nous reste
ajouter que, malgr une at-
tente de plusieurs mois, il ne
nus a pas t donn de faire
d'avantage.
Lelaitquele Gouvernement
lait press d'argent,loin de dis-
poser le Dpartement d'Etat en
laveur des ngociations avec les
banquiers, l'encouragea, dune
P>rt, mettre ces ngociations
e" chec en activant l'accord
ayec la Banque et la nomina-
tion d'un Conseiller financier,
j* dautre part, transporter
J'oii-a.; Pnnce,entre ic Gouver-
nent et les Autorits amri-
caines, fe rglement des ques-
Jjons d'argent, et pour cause :
Spiral Caperton commenait
march-
e 15 l-
vrier 1917, M. Addison T. Buan,
Conseiller financier le premier
nomm, crivait au Secrtaire
d'Etal des finances :
Se rendant compte des diffi-
cults avec lesquelles votre Gou
vernement se trouverait aux
prises si les prsentes affecta-
tions pour la dette publique
taient payes, cet Office a assu-
m la responsabilit d'avancer
temporairement votre Gouver-
nement, du produit de ces affec-
tations, les sommes mensuelles
actuellement requises pour la
bonne administration du pays,
jusqu' ce qu'il ft possible de
taire une minutieuse tude des
problmes financiers existants
et de soumettre un plan pour
solution permanente...
Ces mesures sont que votre
Gouvernement doit, en vue de
porter les capitalistes souscri-
re l'Emprunt propos de P.30.
(MX) 000. informer le Gouverne-
ment des Plats-i'nis qu'haili
dsire que l'article 10 du Trait
ait toute l'extension prvue et
lui demande, conformment
l'article 1er du Trait, de prter
ses bons offices pour induire
des Syndicats amricains sou-
mettre des oftres votre Gou-
vernement indiquant les termes
auxquels ils consentiraient
taire Hati un emprunt de
P.30.0 10.000 qui serait rembour-
s pendant la dure prolonge
du Trait. L'impossibilit d'ob-
tenir cet emprunt en dehors de
ces conditions est tablie par de
nombreuses recherches.
El, dans l'Expos de la Situa-
tion de I anne 1917, on peut
lire Soucieux de la stabilit
financire et conomique de la
Rpublique, le Gouvernement a
admis le principe de l'Emprunt
de 30 millions, sauf d'en discu-
ter les conditiqns.C'esi ainsi que
M. Addiaon T. Ruan est parti
pour 1 effilais*Unis," en' vue de
se joindre notre ministre
Washington officiellement au-
toriss, tous deux, ouvrir des
pourparlers pour le nouvel em-
prunt.
C'est donc clair : on carta
toutes ngociations directes des
banquiers avec le Gouverne
ment, en dpit des conditions
favorables ; on se fit charger
ensuite d'ouvrir d'autres pour-
parlers, avec des conditions dou-
teuses ( saul discuter les
conditions ) ; on osa affirmer,
contrairement aux dires du Rap-
port de la Commission, l'im-
possibilit d'obtenir cet emprunt
en dehors de ces conditions ;
on dtourna de leur affectation
les sommes au crdit du service
des Dettes franaises ; on posa,
dj I le principe de la prolon-
gation du Trait eu vue du nou-
vel emprunt ; et labri de cet
chbfaudage, bti sur le calcul
contre les finances du Pays et
sur le mensonge, on envoya
M. Buan causer, soi-disant avec
des Syndicats amricains ,
mais, en ralit, avec la Natio-
nal City.
( suivre).
I
La femme est comme un compo-
s de touies les tentations parses
dans l'air lger, sur la terre fleurie
et dans les eaux claires.uAInsl Ana-
tole France, le plus subtil esprit de
son noque.dfinit la gracieuse com-
pagne
de l'homme. Et ce n'est pas
exagrment potique. Mais je con-
nais quelque chose qui. autant que
la lille d'Eve si joliment dcrite par
l'auteur de l'hais, est dune tentation
irrsistible, que roi) se trouve sur
lerre sous mer ou dans I air :c est
le RHUM SARTHE CACHET D'OR
qui allge !#"'* ,
BRIQUES Blocs, BRIQUES
Pour construire solidement, exigez de votre Architecte
d'employer les BRIQUES LA BaUDRYi, elles ne co-
tent pas plus cher qu'un matriel intrieur tion, d' prs preuve laite.
Nos BLOCS DE BRIQUES sont la dernire innovation
comme matriel de construction, ils sont solides et ne
laissent pas rentrer l'humidit dans votre maison. L'avan-
tage des BLOCS ;DE BRIQUES est immense tous les
points de vue.
Visitez les constructions en BLOCS DE BRIQUES L\
BAUDRY la rue Docteur Domood Vous serez merveill
MANUFACTURE DE BRIQUES, S A. LA BAUDRY
il y a
Vingt-cinq ans
!l < Matin, 77 Sovembre P.HJ7,
rSECRETAIRER1E DTAT
DES FINANCES
1
La S. D. N.
et la guerre
Si 1a tolulioD il n problme alle-
mand et manilchourieii teneur,
ECHOS
00
Monsieur Marc- Mulval,
Docteur en Droit, a t nom-
m Administrateur de l'Im-
primerie La Presse, an non-
Par le steamer Virginia
le Gouvernement a reu 228.
IX)0 (lourdes en pices de rite
kfi de 50 centimes {57 caisses
de G. 4.000 chacune): W.000
gourdes oui t dbarques
aux Gontuit, 200.000 ailes,
Port an-Prince et 12 mille
gourdes, .1remie. pour les
dpensa du service public.
**.., a vu l'autre jour un an-
' cien Prsident du Conseil d'Etat,
moustache en accroche-cur
; panama la Jrmie, qui pre-
ikiii dmocratiquement *son
A K leo la Gumaude. L'e<
bi ..\ lgislateur avait des re*
gxrds de bte Iraq 'e comme
s'il se lut cru dshonor d'tre
surpris prenant sou modes'e
lunch. Vanitas vanitatum.
C'est la quoire, dit Llovd George! ce:1 on-,.n se souvient que
cet emploi tait dignement
assur par Monsieur Julio Jn-
LONDRES.- La Ligue des
Nations est au bord du d-
sastre.
L'Allemagne demande le d-
sarmement gnral ou qu'on
lui permette de s'armer. La
France n'accepte ni l'un ni
l'autre. Le Japon dfie le mon-
de entier en Mandchourie.
Genve ne sait que foire II
se trouve en face de deux pro-
blmes et s'il choue, le r-
sultat sera la guerre aussi
bien en Europe qu'en Asie. {
La Ligue des Nations peut- |u
elle rsoudre ces deux pro-
blmes simultanment ou l'un
des deux? Rien de ce qu'elle
a fait jusqu'ici ne justifie
la confiance de ses meil-
leurs amis.
Pendant 13 ans, la Ligue
des Nations a lutt avec l'aide
de millions d'amants de la
paix do tous les pays. En
temps de calme, apparem-
ment, elle a progress un peu,
bien que quand surgissent
Pierre Audain, Directeur de
L'Action Nationale .
Durant la premire quin-
zaine de ce mois trois mille
sacs de cal ont t expdis
pour l'tranger du port du
Cap Hatien.
On observe avec les
pluies une recrudescence de
moustiques la Capitale. Cer
tains quartiers en sont litt-
ralement infests.
A Dublin ( Irlande), la
c a manifest contre la
fle de l'Armistice. De nom-
breux blesss dans un com-
bat avec la police.
Genve, la ville du pa-
cifisme, est sur le pied de
guerre. Plusieurs rgiments
y oui l tenus sous les ar-
mes dans la crainte de d
sordre, l'occasion des fun-
railles des victimes d'une pr-
cdente bagarre.
A Cuba, on a dcid de
brler sur un vaste bcher
les tourmentes elle se relu- j les cadavres des morts du der- (
gic derrire des solutions am-
bigus. Dans ces occasions,
elle lait montre de suavit, ce
qui est une faillite en ner-
gie.
Maintenant, elle ne sait o
chercher un refuge, ou si elle
doit continuer aller de l'a-
vant ou s'eftacer. Si elle suil
nier cyclone. Pour viter des
pidmies.
Un amendement Lame
dtich, s'il est ratifi par un
nombre suffisant d'Etats, per-
mettra au Congrs amricain
dese runifie 3 janvier 1933
ou lieu du 4 dcembre 1932
et l'inauguration prsiden-
celte dernire dcision, alors licite, le 20 janvier au lieu
le somptueux palais de Ge-
nve sera mis en veille.
Toute nation, qui se respecte,
aprs une telle exhibition de
lchet et d'inutilit, pensera
qu'il ne vaut plus la peine de
payer ses cotisations an-
nuelles.
Ceci est une tragdie que ie
ne puis suffisamment expri-
mer, tellement cela me fait
del peine de voir qu'une ins-
titution qui a l fonde avec
de si hautes esprances et
avec des fins vitaux si impor-
tants, soit maintenant prci-
pite dans la syncope, la ban-
queroute et le dshonneur,
parla pusillanimit de ses di-
recteurs.
Ainsi parla David Lloyd
George, ex-premier ministre
de la Grande Bretagne.
AUTO ACCESSORIS
We sell Nevvand Second
Hand Parts for ail makes ol
automobiles.
KNEER'S GARAGE
Rue Pave
Phone2dl8 & 2234
du 4 mars.
Cesl une chose connue
que la meilleure crme la
glace Port-au-Price se boit
Ansonia, rendez-vous des jeu-
nes gens chics et des jeunes
tilles lgailles.
Il n'y a pas d'aulo qui
sorte de Port-au-Prince pour
un voyage, long ou court, qui
n'ait pass pralablement chez
John Woolleu pour remplir
son tanck Tous les chauf-
feurs vous le diront.
Hors de Port-au-Prince,
l'tablissement o l'on boit,
mange et s amuse le mieux,
cest incontestablement Ter-
race-Garden o l'on rencon-
tre le plus aimable des pa
trons.
FORCE
VIRILE
JEUNESSE
par Ir
"QLANDOPHILC"
Action vilalr contre impuissance. pulMinenl
(lier Ici homme et le fin.....r, leunre rt Yirui.
Iniquei dhtriluilruri : Ettbl A. THOMAS C"
15. Une Martel PARIS
Brochure grnluilr et vente :
Pharmacie F. Sjourne, Pharmacia W. tuch
i l'orl-ou-frince tl toutti bonnet phaimuciei.
Pourquoi l'Alle-
magne ne paie
pas
DORTMIND.Le Chancelier
Von Papou a demand aux ca
pilalistes trangers et principe,
lement aux amricains de bais-
ser leurs tarifa poui permettre
l'Allemagne de paver les 5,000,
000,000 de dollars "qu'elle doit.
Von Papen est arriv Dort-
niund quelques moments api es
un choc entre les fascistes et
les communistes au cours du
quel il y eut 12 blesss.Le th-
tre o il a parl tait gard par
des cordons de police al la
sortie il fut accompagn par
des soldais jusqu' I htel.
Les nations crditrices de
I Allemagnc.dit Von Papou,peu-
vent tre payes si elles accep-
tent les marchandises et les pro-
duits allemands pour leurs obli-
gations.Il expliqua qu'elles doi-
vent ouvrir leurs frontires aux
tiianutactures allemandes. Kxi
ger le paiement des dettes et
lermer en mme temps les fron-
tires a nos marchandises qui-
vaut la Rgalion des lois fon-
damentales de la logique co-
nomique.
Seulement quand les fron-
tires trangres s'ouvriront aux
produits allemands, nous pour-
rons payer; mais les frapper de
taxes excessives cre des char-
ges insupportables qui entra vent
l'conomie allemande dont les
dettes extrieures s'lvent a
20,000,01)0,001) de marks.
'.waaaa MaHaBaMaHM
M. Louis Gallard
a rintgr
la prison
Depuis samedi dernier dans
l'aprs-midi, notre conln re
Louis Callard, qui avait t
transfr l'Hpital Gnral
pour cause de maladie, a rin-
tgr le Pnitencier National.
On sait que notre contrre a
t condamn une anne d'cin
prisonnement pour dlit le
presse, par jugement du tribu-
nal correctionnel.
Nous renouvelons nos sym-
pathies noire confrre et ami
Callard.

... voit que Chevallier, dons un
extrait de mes Hemembrances
publi dois Le Nouvelliste,
raconte que le jeudi ltr lvrier
quatre heures de ''aprs midi
il buvait du Rhum liarbancourt
ta haut ''e la Citadelle Lnter-
rire en compagnie de Fraaklin
D Hoosevelt. i'.ela semble avoir
port bonheur, puisque Cheval-
lier lut par la suite administra-
teur (inral des Po tes et que
Franklin Hoosevelt vient d'tre
lu Prsident de la Bpoblique
toile.
O
.. voit que les gen? du quar-
tier de Ste-Anne n'en peuvent
plus de se boucher le nez. El
nour cause. Les pauvres qui
ont lu domicile sur .'esplanade
de l'Eglise Sle Anne y exercent
en toute libert leurs droits re-
connus ou pas de locataires. Ils
y dormen', ils y mangent et ils
y tout mme autre chose le
plus innocemmsnl du monde.
Ceux d'eulreeux qui ont le res-
pect de la maison de Dieu
vont se soulager un peu plu
loin en bordure du kiosque de
Monseigneur Bsog. Et quand le
oit il met en lermentation ces pe-
tits dchets de digestion, le
coup n'est plus tenable pour le
quartier. La police, au secours!

... voit que tant va la cruche
l'eau, qu'elle se casse et que
Bob ne me demandez pis
quel Bob vient d'en taire la
mortifiante exprience. Chaque
jour, en contournant le coin de
la Grand'Hue la rue Bonne loi
il s'arrtait devant le bac d'une
marchande de pistaches et y
puisait sans bourse dlier. Hier
la marchande tait d'humeur
plutt massacrante et sitt que
Bob, tort de ses droits consacrs
par l'habitude, se lut pench,
paume ouverte, pour prlever
si provison de pistaches, elle
se rebifla. Bob eut le malheur
de vouloir pailemenler et les
choses ds lors se corsrent. Ce
fut un scandale pique et qui
assembla ds les premiers
clats un cercle jubilant de bi-
dauds. En pareil cas, c'est la
I .ni'1 qu il laul demander le salut.
Bob eut la sagesse de. s'en sou-
venir et battit vivement en
retraite, salu par les plaisante-
ries de la noble assistance.
0m
_->
I
Idal Rhum
AUX ROY
30 annes de succs.
Coiim'iiI de rhumiriiliY l niiii'jiliiHi
76, Duke Str et,
Kingston (Jamaque).
Mre M. LAOOQUE et les
Surs Franciscaines de 70,
Duke Street, Kingston, Ja-
maque, dans l'impossibilit
d'envoyer une invitation per
gonnelle chacun des nom
breux amis qu'elles possdent
dans toute l'tendue de la H-
publique d'Haili, ont le plai-
sir de leur faire part du J l'-
un.i- m: Diamant qu'elles c-
lbrrent les 7, 8 et 9 novem-
bre derniers, tV l'occasion du
75me anniversaire de leur
Mission la Jatuaique. Elles
se servent de l'intermdiaire
de ce Journal pour leur as
surer qu'aucun d'eux, ne sera
omis de leur mmoire en
celle circonstance.
... voit qu' l'occcsion de son
jubil la Maison liarbancourt,
M. Will Louissamt. l'aclit tra-
vailleur qu<' 1*00 sait, a reu un
ininr- ssionna t co irrier de l"
iicilations qu'il uio tre avec une
fiert bien lgitime. Et quelles
signatures au bas des vceix:
Blo ... Villejoint, etc. C'est de
'apothose.ni plus ni moins.
TIMBRES-POSTE
Contra 2.000 TImbrea-poste d voxn
aya et paya voulus, luclua Ica aur-
ehares, lara rt bien mlang, J>-
vola une MONTRK-BUACaTLaT.
plaqu or, trea lcant*. frase*
racomtnand. Tuujour valable1.
1 REtTIN, If, rt '">* r * iNt)
j Dans la boxe
t
L^s deui g ands malches de
b >x organisa par l'associ^'ion
Mevs-'N'ii li n'ont p:s pa avoir
lieu diui i tic li se u> 'a
; pluie. Il" on* * r. nvoyW au
' samedi 111 novembre et auront
; lieu au Pjc Lecoo'o 7 hres 30
du soir. L'clairage du ring sera
de tout premier ordre, et les
spectateurs, quelque endroit
o le seroni placs, po'T^nt
.' suivre les diflren'cs pripties
des combats.


PAtE 2
LE MATIN 1" Novembre 1932
Batterie CITADELLE-
a de
Voulezvous avoir ce qu'il y
mieux comme batterie ?
Voulcz*vous avoir une batterie
qui vous rendr un service electil?
Voulez-vous que la batterie de
votre auto soit garantie V
Voulez-vous encourager l'in-
dustrie nationale ?
Achetez une batterie
CITADELLE garantie
un prix la porte de toutes les
bourt s.
lo Parce que elle n'a pas
son g le en Ha .
2o Parce que elle re vous
donnera jamais d'ennui, et dure
longtemps.
HoParce que elle sera remplv
ccrsans extra si par hasard elle
aurait un dfaut de construc-
tion, ce que vous n'avez pas avec
les batteries importes.
4o Parce que elle est de fa-
brication hatienne.
Adressez, vous n : KNEER'S GARAGE, Fabricant
Rue Pave, Porto Prise (Hati) Phone; 2318 & 2234.
Excellent!
|ll l'y a pas aie savenr
itlssi dlicieuse que relit*
ilu rromaye kraft Suisse...
Il le kraft Amricain. Pi-
menta, Vclvceta .../tous les
fromages Krafl|... sont
galement lions. Le fromage
kraft est scieitifiqoement
empaquette de faou tre
cous iv frais et ieiicnui.
CITADE' LE Or 8 00
PLUS FORCE 12.50
DU H O LITE 15.00
SERVICE NATIONAL DTONEILoterie
El U'ASSISTANCE PUBLIQUE NatinnalP
Section de l'Enseigne- \ INcHlUIldlC
ment et de la Propa-
gande.
Port-au-Prince, II.un
BULLETIN DHYGINE
Le Chapeau
Le chapeau lait partie du v
temeol, dont il doit avo r les
qualits d'ampleur, de lgret,
de nuance et de provenance. Il
est essentiellement un objot de
protection de la tte c< nie la .....................
chaleur ou le lioid, les vents, la Comment faire pour le cos-
Novembre touche sa fin...
et ce sera bientt dcembre...
le mois redout entre tous de
ceux qui ont charge d'me.
Je ne parle pas de la dinde
de Nol ...Ce n'est depuis des
annes dj qu'un souvenir
culinaire... Mais comment
faire pour payer nos gosses
le petit jouet mcanique, ou
le simple ballon... bleu, rouae
ou jsune, sans lequel... il n y
a pas de sourire d'enfant ?
KRAFT
Demandez le Fromage
Kraft par son nom chez
uolre picier javori.
u
CHEESE
PAllEY SUES CORPORATION
Distributeur
Port-au-Prince Hati.
RAZ DE MAREE
poussire, etc. la tle qui oc-
cupe la partie suprieure du
corps en est aussi 1 une d> s pins
impoi tantes, cause du cerveau
qu'elle lenlerme, ainsi que des
nombreux vaisseaux sur guins
et des neils don! les extrmits
sillonnent le cuir chevelu Lue
grande activit de circulation,
de respiration et d'absorption se
lait par ainsi au cuir chevelu,
qu'une toison plus ou moins
paisse recouvie pour le r-
chaulter davantage.
Par dessus tout cela vient le
chapeau, qui doit permettra, une
bonne ventilation des ( h veux,
le renouvellement et le ruliat
tume neuf, le chapeau et les
souliers du jour de l'an ? Oui,
comment laire? Voici. Ache*
tez sagement votre billet de
la Loterie Nationale. ...ci at-
tendez en toute confiance le
tirage prochain ..
I.e conseil est bon, suivez le.
VOIRE CUISINE, MADAME.
L'autre jour, dans une mai-
son bourgeoise, Monsieur est
parti furieux, l'heure du
rhau,U JLim. i. Ai- \.-L (,e sa colre? C'est qu'aprs
chauds comme le n'.re, trop
serr autour de la ' e, ni lait
de ii>su impermable, comme
le l< ulre, lu lame, le caout
chouc, etc.
Les chapeaux de paille et de
I ite sont parmi le a ineilleui'.Qo
en trouve h uieus ineni lia us les
chape lenes qui txisleil nc-
tuelUment dans quelques villes
d'il..; i. Il rpondent i h olu-
inet lger fi, leur permabilit, leur
lorm. en casque colonial ri leur
bon mari h devraient en impo-
cr l'i sage tous ( eux qui, In z
nous, travail enl au dehois,par-
ticulirement aux en luis et
aux tcolres
BELLE POITRIHE
en daus mois m In *i)
PILULES ORIENTALES
l taules ,... dveloppent, rf-
I. miiMnl, n ..... lue il Ira
vin v rlTn.-r.it 1rs mi.lllri ni su-
<- des paules . donnant mi
buste un gradm ninhonn tint.
ianfalaantaa po lu ..I
aprixtivra i>,ir Ira cvltbrttt* m/i/l tiU .
J. RATIF. t\" ma rr<.i. IMJft
Aro.i. I'..n., ; Pk ' IUCHa miH 1
et Louto l'onnc j'hauij.i -s.
qu aprs
avoir got au premier plat
servi, il s'tait aperj que le
repas n'tait point cuisin
avec la dlicieuse kantgae
des L siiies de Port-au-Prince
et de Saint-Maic.
Aussi Madame a jur que
Monsieur ne l'attraperait plus,
si r fie cluf.
Bec-Fin.
Navy-Bar
Hue du Magasin
de 1 Etat,. N 801-
En face Maison
Centrae
L'tablissement le mieux
ar de la ville, cause de sa
grande terrasse entoure de
be.uix arbres. Si vous voultz
paner Un moment rgrable
en bonne compagnie, rendes
vous N'a\y Bar, ( l'on
ven I les meilleures liqueur
et iix trs rduits,
uuveil toute la nuit.
Voici les derniers rensei-
gnements officl ls au soie!
des ras de mare qui se sont
produits sur di ers points de
nos ctes.
Aux Gonaves.la ceintu'e en
bois crosote du wharf a t
dtruite en partie. A St. Marc,
le mur de soutuement de la
voie ferre a t dtruit sur
environ 1200 mtrs. La ligne
tlgraphique sui Je rivage
est emporte. Quelques mai-
sons endommages ont t
vacues. A Port de Paix.bien
que le raz mare se soit pro-
duit, aucun dgt n'est signa-
l. Dans le sud, la route
Cayes-Bonueballe a t mise
a mal, de m ne entre Les
Cayes et Les Glaces. Dans la
Grand Anse toutes les rivic~
res sont eu crue. La route Ca-
nari-Mitant est impraticable.
Des poteaux tlgraphiques
ont t arrachs entre Dime-
Marie et Anse-d Haiuault.
Ajoutons que la Direction
gnrale des Travaux lub ics
a pris toutes les dpositions
pour rparer au plus vite les
dgts ces divers points.
A eole des Sciences Appliques
D'importantes amhoiallons
ont t apportes au local
des Sciences Appliques Ce
btiment, par sa vtust et sa
destination premire, ne l-
pondait pas au but auquel il
est afect. Apre des rpa-
rations dj faites au rez-de-
chausse, une meilleure dis
tribuiion des salles de l'tage
a ie envisage, i e bureau ue
la Direction qui occupe pres-
que toute la tacade est, sera
repaie aussit: que possible.
TRAVAUX D'IMPRIMERIE
la. H BIOR1SSET
Pour vos car es] de visite,
horderaui, lactures, imprims
de toute sorte, passez chez L.H.
Morisset, rue Dants Deslouchts
en lace de 'a Glacire.
Mr Dieudonn Legros,Magis -
Irai Communal de Port-de Paix,
Mme Vve Thomas Francisco,
Mme Vve Pedro Herrera, Mr et
Mme Charles Francisco, Mr et
Mme Georges S'ines.Mr et Mme
EH Legros, les lamilles Legros
et Francisco et tous les autres
parents et allis,remercient bien
sincrement tous les amis tant
du Dpartement duNjrd-Oaest
que des autres villes de la H
publique qui leur ont donn
des preuves de sympathie
l'occasion de la mon tragique de
Mme Dieudonn Legros.ne hen
riette Francisco, leur ^regrette
rou e, Ml, nije.sur et belle-
sur, survenue le 25 octobre
dernier.
Ils les prie il de recevo'r Ici
l'aiprtalon de leur prolond**
reconnaissais .
Poit-.de aix, le 12 nov. 1932.
Mme Vve Lis-ade, ses en
lants, petit?.- ni mis, Madame
Pernand Lissa de et tout par-
licul r*ment Monsieur Fer
nan-J Lissa le remercient
avec sym -athie to des les per-
sonnes et spcialement les
journauxqui leur ont donn
des tmoignages d'amiti
l'occasion de la mort de leur
paux, pre, et les prient d'a-
ger l'expression de leur
piofoiide reconnaissance.
La Magnsie ERBA
EST LE PRODUIT LE PLUS RECHERCHE COMME REGULATEUR
DES FONCTIONS GASTRIOUES ET INTESTINALES.
A. de Matteis &G agents pour duti
Cin-Taldu
CE SOIR
Le bean film
L'Eau du Nil
avec J-an Murnt, Lee Parry et Maxudian
Entre!) 50 ; Balcon : 1,00
PLANT OE
FIGUE-BANANE
Si vous voulez rcolter les
rgimes standard \i\ faut plan-
ter les drajgeons du type stan-
dard, choisis spcialement.
Un lgime standard vaut
en isjices 4 rgimes de 6
pattes. Nous vendons les
plauts slectionns de i Gros
Michel sur commande.
Haitian Banana Co Ltd.
W. Quintin WILLIAMS
w
LIFEBUOY i-ST LE SECRET DE LA PEAU
TENDRE ENCORE QU'IL DTRUIT LES
MAL'V IS GERMES.
LIFEBUOY
Lfc brtVON DE I / SAN'IE
POUR MAINS, FIGURES ET BAINS.
MOHR & LAUHI.N, P. O. BOX M Dislnbuteurs
Hue Roux et du Centre, PorKau Prince.
Maison F Maimone & Fils
Rue Bonne Foi N 116
Un beau jeu de meubl.s a le pouvoir ( comme un aimant )
d aimer l'amour dans un mnage. Qq ceos-ll qui comptent mark r, n'oublient pas que la Maison F. Maimone & Fils
est tics riche en ai lu les de noces dernier style. Un ri. von qui
lera a dessein, les dfies des pouses. Ils y trouveront :
Des lits en fer de luxe d'une a deux places d'un fini
incomparable Un salon complet, chaises, solas, fau -
teuils, glaces encadies pour salon et laces pour armoire et
coifbuse. bulf.l, panetire, lavabos, service de tables en porce-
laine de /() pices Met 08 pifiM verreries en cristal de 62 pices
vitrine pour verrerie, tab'eaux, lapis pour salon, tapis de tables
descentes de lu. Couverts mial-argenls de 84 grammes, pen*
dules, bibelo's les plus varis.
A des prix exir mi ment rduits.

I
Rien c!e plus fatal ta beaut que des
dents jaunes et d'apparence nglige.
La brosse a elle seule ne saurait
rendre aux dents leur blancheur et
leur clat. Mais les teintes jaunAtrcs
et les dcolorations ne sont pas,
heureusement, naturelles. Cessez les
brossages inutiles et irritants et es-
sayez KOLYNOS: un seul centimtre
sur une brosse sche, deux fois par
jour. En trois jours vos dents seront
devenues de trois tons plus blanches.
L'action extraordinaire de KOLY-
NOS s'explique par le fait qu'il cont ient
la plus fine substance dtersive que
l'on connaisse. Elle mousae et s'infiltre
dans les moindres interstices suppri-
mant tes dcolorations et les taches;
chassant les dchets alimentaires.
Antiseptique, KOLYNOS assainit la
bouche et les gencives, et effectue le
nettoyage scientifique des dents qui
permet l'mail de rapparatre dans
toute sa blancheur naturelle. Essayes
un tube de KOLYNOS.
KOLYNOS
Antiseptique sic
Le plus conomique 4
un centimtre suffit 1
U.S.S.H.
t.ommis.sion de Faulhall As ot-iatioa
Q-o.
Voici le rsultat du tirage
au sort pour les diverse' im-
pionnats de la saison 32 33:
1re se ie de matches
f 3me G tgorie
19 novembre 19321 Ama-
zjue Valeccia.
20 nov. : Elan des Jeunes,
Eglantine club.
3 dcembre : Pan'her Club,
rWing Club.
10 lecernbrc Et ile R mge
Verties.
17 dectmb e: Vallires.
Scolaires
19 nov. 1932- M a rat Ch.<
ue' sminaire:
26 nov.: Lyce Ption-St-
Louis de Gonzague.
3 dcembre; Tippenhauer
2me Catgorie
20 nov. : .1932: Vertires
ht )!ie Hatienne.
21 nov. : Astra .Chemin
des Dalles
4 dcembre : Eglantine
Club-Racing Club. mmmt
U dcembre: Association
Tivoli.
1re Catgorie
Racing Club-C. A. D J
Vertires-Jeunesse.
St Georges-Olympique
La date d'ouverture du
Championnat de 1re cat-
gorie n'a pas encore t fixe.'
Le Secrtaire.Rapporteur !
Marc BONCY
Socit Dentaire
d'Hati.
La 3me' runion de la
Socit Dentaire d Hati aura
lieu le samedi 19 novembre
4 h^s de l'aprs-midi,
l'Ecole Nationale de Mdecine
Les confrres de la capitale
et surtout ceux del rrovince
qui n'ont pas reu d'invita
tion, sont pris de considrer
le prsent avis comme une
invitation rgulire.
Port-au-Prince, le 15novl932
Le Prsident, J. THEBAUD
Halle louer
A la Rue du Quai.
S'adresser
J acnk N. Gaetjens.
l'houe No 2347.
Soignez les Rhumes
de Deux Manires
LsrtqM la gorge st k Hh
trins font frictionn* g
Vlcka, deux choses ae pndo
ient la fois.
(1) Il est volstflM p*r h
easlesr du esrps st kinM t^
droit dans Isa voits sj*a-
tolrss;
(2) Il stimule k psse si s
lage les douleun corna* W **
Uplssmc.
V!
CKS
Ai-oRua
iSUM Barbaiifoiir
S**
Dont la renomme est universelle a gard sa premire ni
Demandez Dartout : premire pi
UN JARBANCOURT
Dpj i^Rue.dfj Csarsi
ace

9
. >
r
m r .
S
S
* *
*>
- -


LE \f\TIV 17 Novembre W2
PAGE
te tarai ite tt
POUR 1933.
Les Derniers Perfectionnements :
Automatic VOLUME CONTROL:
Circuit Superheterodyne
Automatic Sinchro-Silent Tuning
100 o/ Amplification Pentode.
Nouvelles Lampes de 2 V2 VOLTS
Types 58,57, 56, 47,82 et
La Duo-Diode G-4-S-
COLUMBIA
Synonyme
de Suprmatie
'Modle C-4 23
Slir Cell Battery
Dure de la Batterie
1000 heures
Modle C S3
Radio- 8 lampes'
Superheterodyne
Modle C 81
lampes-Superheterodyoe
m mm mm mccii
Je soussign lclare au 1727> 'ne Courbe
soussign
Jolic et partie il rementl i
COLUMBIA
Le Favori
*
des Con n a 'sseurs
Medlo C-85
R 'io Phonoqraph*'
_ 8 lampes
*oteur 33 1/3 et 78 Tour
Modle C 84
8 lampes Superhe
terodyne
2 Hauts parleurs.
Conditions de vente avantageuses
Kneer s COLUMBIA Music Hall-
KNEER'S GARAGE.

l au commerce que je ne su
! plus responsable des actes et
actions de ma femme ( ne
raziella Kenscoll ) pour in*
compatibilit de caraclre.en
attendant qu'une faction en
divorce lui soit intente.
Prasf isMCOU
NOUVELLES
1727, rue Courbe
Maison G. A.Daccaret,aprs
un silence de plus de deux ans (
reversant victorieusement celle
terrible crise qui a tortement
secoue notre commerce, se
'*ij a nouveau daus le mouve-.
ment des aftaires, comme par
etupass.
Annonce a ses clients et amis
quelle s.esl Iranfre la nie
Courbe. No 1727. avec un stock
entirement neul.
1 grave, 's
K L'ETRANGER
Aprs l'Angleterre, la
France a demand aux Etat*
Uni de retarder le paiement
o;' mois de dcembre. Il se
at que l'Italie suivra le
mouvement. Probableme.ii.en
cas de refus, ces divers paie-
ment* M reront la Banque Jeoorl ' i nSL 5V i*
Internationale des Koara- aP Pr,*nd qn ilest
1 i'1 d origine russe et tait N w
du le si. n. Son signalement
correspond celui d'un hom-
me dnonc pi lettre de
deux marins amricains au
Consul.Ce dernier lit procder
son arres'atiou. Les investi-
gitious ont rvl que Saul
evl arriv Bordeaux de \ew
tork et de Bordeaux (en lpi
fine l'ai le d'un f'aur pas-
f
tions.
- Ou annonce que le Pr.
sident Roncevelt est un peu
soutirant. Ce sont sans doute
Jaslatigues de celte formida-
ble campagne ne vient de
mener si bien l'lu du parti
dmocrate.
; Le rsultat des jections
ayant do n an Parlement une
composition qui n'est pas en-
core conforme la politique
du Chancelier von Papeo, il
se dit que le Reichstag sera
dissous une fois de plus.
Dfense Nationale
Paris Le Conseil Sup-
rieur de la DfenseNali >nale,
nos la prsidence du Pr-
sident Leb nr, aprs une se
ance qui a dur quatre lires,
a accept le nouveau plan sur
!a sruri f et le dsarmement.
i. Espagne et l'Eglise
Madrid-. Le Nonce Mon-
seigneur Tedeschini.au cours
d'une visite au Ministre de
la Justice, lui a hit certain.-,;
objections au sujet des con
grgations iclij e-ses. L* Mi
nisre a promis au non e
d tudier la questioa aliu de
voir s'il | eut la co h hier.
Le crime du Bb
Llndbergh.
Madrid- Faisant suite aux
investigations sur la mort de
l'en'ant du Colonel Lindbergh
on annonce de Sville Carres*
I talion d'un citoyen amricain
I John Saul qu'on soupcouue
I avoir particip au crime.A son
j interrogatoire Saul a confess
savoir beaucoup du crime,
mais il a dit qu'il n'ouvrira la
bouche que devant les auto-
rits amricaines. On dit que
le dtenu s'est prsent au
Consul des Etats Unis pour
avoir un passeport,ayant per
York tailleur. ;
A bas la prohibition !
Chicago On croit que la
consommation de la bire sp
ra lgalise avant la Nol
(lier, l'htel Pimiarka tabl
une brasserie allemande de
lui prparer une expdition
de 20 000 barils de la meil-
leure bire blonde et brune.
. 4'ajMkitil est
! l'iil-le or*-
' i'' eU loor, a
i-.is.lt t de-1 r
iJhcn
tu i hcrcnlott
1 mxc <,s.-r toutda
Su.:- t. le manque d'ap-
ilJK. L
' ne, excellent ttimu-
lant rt acti| fortifiant,
excite la proi stomacale.
c rfular ic les mouve-
BM '.tse' n |.;- ^cr(.
' M j;cil> -jue.
PorUa.Dc :is :ue la vio-
Ici. i et 1a Ire [uri'.cedes
ceci febi les Soa em-
ploi rtablit trea vite les
tondions ciuni..-. abolica par ta
fivre et par Ta chaleur L'apptftct k
torcta succdent a la piostralioo cl
I abattement.
Si vous vous laites de* piqre*
ioniques, essayez FORT1ANE. Tac
non teta plus bicnauntr et plus ta.
iMc.
H.ns toutes les Phiraucieg
* Port au m*: Pharm.c.e LCl
G.o- : Labornilrs UONNATt
Millau Av.yron
QTtmE
Roosevelt a dmenti
AUiiny U prsident lu
v. D. RooffQveit est lo jours
au Palais du Gouverneur
pour se reposer et rpondre
aux le'lres et tlgrammes
de flicitations pf travailler
aii*bndget de 1933. Mr Ho-
osevell a
Les contributions la
campagne lectorale
prsidentielle
Washington. Du 1er juin
0 88 octobre, le comit nalio-
";il rpublicain avait reu com-
me contribution la campagne
leclorale I.mI .817.33; pendant
la mme priode les dpenses
avaient alteinl 1.454.17983 M M
Ogden L Mils et Andrew Mel-
lon ont donn cLacun 25.000.
~T L'Association des chemins
de 1er amricains l'ail connatre
que pendant les sept premiers
mois de l'anne, les accidents
survenus aux passages niveau
.i:. ,__,. i "iiu aux passages a niveau
diminution de 487 sur
riode correspondante de
diaire de son scrta ne, que
les rapports qui dl eut ua'il
ira en Europe et n Angle
tene avant le 4 mais sont
(aux. Il a publi aussi une
note dans laquelle il dment
lon'e dcision concernant son
cabinet et d'antres Domina*
lions ttjui n'auront lieu avant 'R'" '?, relalions enlrf
deux mois.. H diin3r.n L^?*T* fj? P"nceaw H-
iene, son ex pouse, sont lermi
nes,
Le gouvernement permet a la
a rp-
ltl.'ll.
Le nombre des morts a t le
NO.'t.
I*a situation de la prin-
cesse Hlne
Bucarest. Les ngociations
deux mois
public de
tenlion
lions an
uations
H deuil (de i'ii
ne pas prter at-
toutes spcula-
su;e'. de ces nomi
Roosveeltsera install
le 20 janvier
Washington Les dossiers '
du Dpartement d'Etat oui
montr vendre li que presque
la moiti des Etals qu'il f-1.
hit pour rendre efectif l'a-
usendemenl i dsuet i l'a ra.
tific. D'aprs l'amendement,
le congrs nouvellement
nomm se runira le3janvier
au lieu du premier lundi de
dcembre. La date de l'inan*
guratiop du mandat du nou-
veau prsident sera le 20 jan-
vier au Jieu du 4 mars.
princesse de venir en Rourae
me quand elle le dsirera,
coud il ion d'annoncer aupara-
vant son arrive, afin qu'une r-
sidence puisse lui tre alecle.
Le prince Michel pourra visi-
ter sa mre l'tranger un mois
chaque anne, mais il devra
sjourner en Suisse
Le gouvernement consent
payer !a princesse Hlne 15
millions de lei ( environ 90.009
dollars ) dus pour la vente de
son chteau de Mainaia.
Coquet tablissement si-
tu tout prs de la Banque
Nale et dirig par Mme Marie
BERTKT.
Grande Itaissc
Mil\M\
Avise les consommaleu rs deson LA11
ou il a rduit ses prix comme suit :
! LUT CONDENS SOL CAISSE DE 48.14 OZ OR 6,25 DEUIL OP 0,14 CENTIMES
(LAIT CONDENS SUCR
LAIT VAPOR
LAIT EVAPORE
' DE ?40,3
' DE 48,16
OE 96.8
9,10
5,00
6,40
IHIAIL
DTAIL
DTAIL
0.04
0,11
0.07
Rappelez vous que le LAIT CONDENSA, EVAPOREel en POUDRE KSBENSKN (M I.
meilleur, le plus pur et le plus riche en crme. Il esl recommand i^r les mdecins ei
*V*SStt*a2Sffi^l3&t '* '" Crme.
En vente AU BON MARCH*
Et dans toutes les bonnes piceries tant
a Fort-au-Prince oue dans toutes les
villes de la Province,
**.
*.

v


n
Jeudi
17 Novembre 1932
y Malin
4 PAOE*
Jbuc ANNfcb iN .8.3
Port-au-Prince
Tlphone : 2242

LU CULTURE OU r i
L'ECOLE DE LU MASSE
\le A. Acacia vie t d' b'enir
du (iouvernement l'ialonaallon
delonderun I stitu ponr Tins
traction des adal'es itl 1res de
)a Rpublique. Dnomme la
Culture ou l'Ecole de la Masse,
celle cole lonctijnnero.sutvant
nos inlormalions, selon les be-
soins des lves qui la Ir-
ijuenteront e! de h manire qui
conviendra le mieux leur
genre de fie.
Il esl du devoir de tous d'en-
courager le plus possible l'heu-
re jse initiative de Me Acacia.
Klle est, du reste, apptle.dans
une certaine mesure, dimi-
nuer le nombre d'analphabets
qui psent sur notre dmocra-
tie. Aussi nous pensons que
tous les services oticiels, em-
ployeurs de journaliers illettrs,
ainsi que" les Compaguies usi
nires, ne manqueront pas de
dcider leurs journaliers s'ins-
crire l'Ecole de la Masse Pour
uvor la lumire, il suffira d'un
I- <; -dbours de dix centimes'
ci Hait par cour.
ASSUREZ-VOUS
la
General Accident Pire & Life
Assurance Corporation Ltd.
de Perth ( Scotland )
urs devraient d
'au moins 4000
01 dolla la prie nue!le n'lan' *ae de ,/2 ' " 2 d
Veuve F. BERM1NGHAM, Aux Caves
SOUSAGENTS
Agent Gnral pour Haiti
Port-an-Prince: IG. GJ5L- !.. .
JEAN BLANCHET Jrroi;
m IMPORTANT
La Pharmacie Joseph C. Valm
''empresse d'annoncer sa nom
hrease et Hdle clientle qu'elle
vient de recevoir par le der-
nier steamer franais les spcia-
lits pharmaceutiques suivan-
ts:
Drages de gnserine, exci-
tant des scrtions et de la
mo'ricit du tube digeslil ; sp-
cifique des troubles sympathi-
ques.
Drages d'Amidu/.contre diar-
rhe, fermentation et au'o-into-
li.alion,
Sirop et drages d'Hmogenol
Dausse,l base de srum h m-
poitique de cheval, rgnra-
teur du sang.
Rectameline- Pommade anti-
hmorrodale l'Olo-Sultonate
d'hamameline ; traitement ato-
xique et radical des Hmorro-
des externes.
Sitop Teyssdre, souverain
dans la priode de la dentition
(h-/, les nouveaux-ns.
gal d. le. .Italien, du. toi, r.t *P',m",.ie l
des rein, el de la vessie el prenve du 'en et JMttMi M|
666
Les avantages qu'offre la
Cuisine Electrique
i HOTPOINT *
sont maintenant connus de
tout le monde.
Pour
visitez
sition.
Compagnie d clairage
lectrique.
vous en convaincre,
notre salle d'expo-
Votre premire visite
A
L'HOTEL ANSONIA
Nous donnera
- raison, confirmera votre bon ing-
nient, justifiera la confiance que vous nous aurez accorde
en nous garantissant votre ap >r able patronage i l'Htel
(II1*. tClliS ri UC * y w? **** ~" _# < ^
aussi dans les coliques bpsti- toutes les amliorat.oDsrao-, TWttlM
ques et nphrtiques dnies, la maison est situe s ma|aria en 3 le plus slect de Port-au-Prince.
Hmostgl. Stovarsol. pour en*au nanc de la montagne sur ^^s lroids le 1er jour; Nous voua suggrons d'arrtei
1 Maux de t e et Nvralgies en \ *
lants et adultes. Grodgl mira
musculaire et intraveineuse
pour entants et adultes. Gflf
duase base d'huile de toie de
morue. Grains et Pastilles de
Miroton. Vaseline parlume au
jasmin et la violette. Ex
traits divers pour sirops et It-.
queurs. i u.i
Les produits et spcialits
le sommet de laqi
votre chambre d'avance
dresse, protectrice ei roajes"
ftTei 'eco.Z B '-e p.us rapide remde coo-}
t y trouvent le moyen de
relairc leuis torces, tout en
poursuivant leurs tudes.
Cours classiques : Cours
Bire la pression.
ohp.rmaceutiques sont vendus pratiques au choix ; met .ooe
1 '________u .., norimii r______.. a.; ui nmoresser
meilleur march
ailleurs.
P ILurr
GMtffl BONNET
Dirig par le professeur
LUC DOBSINVILLE
Etablissement d'enseigne-
meut en progression constan-
te depuis la date de sa ton-
que partout nouvelle qui tait progresser |
rapidement lesattards et ks,
dgots des tudes. j
Prix dcolage calcul s sur-1
vant la capacit de paiement
actuelle des parents.
Les enfants de tous les
scolaires y sont accept
Tels sont les principaux avan
tages qu'otlre .'Institut Guy-
Joseph Bonnet o du reste.
l'eflectif a plus que doubl en ,
un an
Chez Bailey
GrandRue, 1313
Tlphone : 2383
Vous trouverez des pois
sons frais de ti heures di
la ,livre.
nettoy: GOcls.laliv.
dation! Succs complet aux i En y envoyant vos en fan s, 1 U[ DRYll |^][
., ies ,_,, .derniers examens officiels vous gagnez ploi que 1 eta- MIL liuini.
Solution Sc/ioum.produit sans' p-mr l'obtention du baccalau- b issement lui-mme.
a
LE FAIT EST INCONTESTABLE
Rhum Saillie
C'est la quintessence des meilleures
ivarits de cannes d'un vaste territoire
runissant les meilleurs terroirs
C'est ce qui fait son arme.
GOUTEZ ET COMPAREZ!
Loterie Nationale d'Hati
Grand Htel de France
P. P. PATRIZI. propritaire
Cet tablissement se re-
SOK5 .,. .. --,. 'commande par un service
malin 5 heures de I aprs j # ,
* \SL' %- irrprochable, un restau-
rant de premier ordre, des
chambres confortables el
ares ; un Bai o les con-
sommations sont varies et
des marques les plus rpu-
tes.,
Tlphone : 2341.
LINES LIMITED
Le steamer Culebraavenant
ide Loudres via Kingston sera
[ici vers le 18 courant en
route pour l'Europe prenant
du Irt.
The Rouai Mail Lines Ltd
I.J. BIGIO
Agent gnral
Avis
Voulez-vous
Htussir dans vos tudes ou
taire russir vos entants,^! ee
ui e mthode deuseiguc-
me t il.iis.qoe excellente?
VOULEZ VOUS-'
Vue protessiou aprs G 9
mois d tudes sriemes (St-
no-Dactylo Langues vivante
Comp 'abiliteV
Songez que 1 Institut TIP
PENH vUEtt se recommande
et s'impose votre attention
par les bulUuls rsultats d
j obtenus.
1537Rue Lamarre..
Tlphone 2891
*16, Rue Bonne.Fol. Phono : 3358
La Loterie Nationaled'llati est
une iustitution hautement humanitaire par la multiplicit
d'uvres qu'elle se propose d'aider, une chance de bien
tre offerte aux hommes de toutes conditions de fortune.
Employs, Fonctionnaires, Ouvriers, Artisans, Salaris de
tous ordres, Gens de niaisou ( domestiques, ) sans parler
leur budget raoyanuant deux goudes, peuvent gagner trois
mille gourdes. Patrons de Commerce.Chetsd'Induslicparez j novembre^direVtement pour
aux iusulfisances des ventes, par l'achat d'un billet, qui vous j i>ort-au-Prince, o il est at-
libre du souci des chances* I
Ht
^ LIGNE COLOMBIENNE )
Tlphone: N* 2323
Le vapeur Baracoa Voy.
110 venant de New-York et
des ports du Nord est atten-
du ici le samedi 19 novembre,
en route le mme jour pour
les ports du sud.
t

Le vapeur r jrtira de NewYork le 16
novembre, directement pour
Port-au-Prince o il est at-
tendu, le',22 novembre 1932.
11 epartira le mme jour
pour Puerto Colombie, Carta-
gne, Cristobal, Kingston et
j New-York.
Le manifeste de ce navire
i'i (,' i par avion est i la dis-
position des clients en nos
bureaux sis angle des rues
du Quai et Thomas Madiou
( vis- vis de la Douane ).
Lvkes Brothers SS C lnc
Texas -- Hati Santo Domingo- Porto-Rico
Le seul service hebdomadaire et rguler passagers et
fret entre les ports du Golte du Texas directement avec
Port-au-Prince, Haiti.
Ponr la rception rapide et le maniement habile de vo
importations, servez vous toujours des navires de U LYKE
MNE.
Les prochaines arrives a Port-au-Prince sont:
Steamer Margaret Lykes
Steamer Tillie Lykes
Steamer vlmeiia Lykesi
Steamer Ruth Lykes i
10 novembre
18 novembre
25 novembre
2 dcembre
Bureau: Rue du Magasin de l'Clat. Boite Postale B
Ailenlion

i
i
Le vapeur Colombie Voy.,
1, partira de New-Ycik le 24
n, tJ. n {tendu le 28 novembre 1932..
Mdecins, Avocats, Ingnieurs, Snateurs, Dputs, Orands n repartira le mine iour direc- "
le lMntellectualu, Jourltement pour Kingston. Puerto j
Colombia, Cartagna et Cris-
Dounez l'exemple de vo!re solidarit socia.e. Itoba'. |
lUbULbiutli ll'VVUW! III^IIIIIUI.., kl....
Dignitaires de l'Ltut,Reprsentants de
nalistes.
Rentiers, capitalistes, comme eu jouant, augmentez votre
avoir. vi.
Vous tous qui habites Haiti, rtudezlui service en achel Willirm P. Ri FO
tant un billet del LOTERIE NATIONALE D'HATI, [ "'~- pj '
PROGRS NOUVEAU
RBLM N0b\EAV
Rhum dlicieux got exquis
Prix rduit
ALCOOL DhFlANJ TOUTE CONCIIMIK
Clairin Vierge
Chez N. NAZON


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM