<%BANNER%>







PAGE 1

Clment Magloire OlRECTEUR 1358. RUii AMERICAINE 1358 TELEPHONE N2242 Qtupid ta souffrirai b-'auiioup, rt ir en face, elle le COQ%  olera elle-mme et t'aimre i taquetque chose. tfbrce-toi ire simple, de devenir (utile, de mm libre et attends, poui MUT Dieu, que l'on t'aitjbien prouvjjqu'il n'existe pas, A. DU.NfAS tils ifi'me ANNEE N 7815 l")i{.\U urn MAIUJl s. 8 R^^^T^^^S^^^ l> premier petit point relev, poursuivons. I)'ap;s le Conseiller financier, les4ilres on', t vendus Autour de la Dette publique — o— XIX L'INCIDENT DU PROCHAIN AMORTISSEMENT Les dires du Matin confirms. LA NOUVELLE PERTE QEIL ETAT HATIEN L'Lrange attitude du Dpartement des finances Dans notre dernier article taire'd'Etat des finances de (LE MATIN du 4 novembre), tilres B;c'est ce dernier, sans commentant sommairement J doute, qui s'est tromp puis* l'information du dernier huileI qu'il parle de l'Agent fiscal tin (septembre) du Conseiller New York qui ne s'occupe financier relative l'emploi ] (pie des premiers litres. Ce d'une partie des Titres de la Dette dtenus par le Trsor en vue du prochain amortissement, nous disons. En attendantque, fixs sur les condi prix cotant, et d'aprs le (ions de l'opration, nous re* Secrtaire d'Etat des finances, venions sur le sujet, nous ne . Si nous les supposons devons pas manquer de soud'accord, ce prix cotant se ligner le lait qui confirme ce rail ainsi 8). S'il en est ainsi, que nous avons suggr pour comment comprendre Lsspasremploi de ces titres et ce sages suivants du Rapport que nous avons dit co.ncer annuel du Conseiller finannant le placement des fonds cier pour l'exercice 1930 1931, del'Elat en ses propres titres. concernant ces achats: Ces tant en ce moment plus ou tilres ( (ides. 10.489.092,10) moins renseigns sur les couavaient l achets pendant ditions de l'opration, nous y une priode de cinq ans coin revenons. me un placement aux prix de Nous disons plus ou ( l l, C a P'V s lat, dune part, du calcul, et <* lissages du Rapport, le d'autre part, de l'ignorance Secrtaire d Lia des finances de la matire,-par notre commet la faiblesse de debon sens et notre logique. 'ni Au surplus, ce que nous avons dire de ce nouvel incident, loin de nous loiNOYEMBRE 1932 i Il y a Vingt-cinq ans I.K MATIN, 8 boumbre t'Jul 'Nous saluons avee joie "lej choix qui a t fait par Su • [MajstA Victor Emmanuel de} noire ami Alfred ,1e katters, comme Consul d'Italie la rsidence de Port-au-Prince, Celte marque de distinction* rient a point eon'iriner Icsl doges que dernirem^t nous J c ,r„,t,,reicalle tatsiont des frres Malien qui i o uv , hel|u| sidrable cause des prix rei lait ement > levs auxquels ils j ont cl %  acquis.. ( Rapport page 39.)* Comment ce (lgre* Clicquot SEC est un tulong secret, vieilli de 6 r.iois avant toute addition d'eau et de sucre, jusqu' ce qu'il soit: Extra Ouctueux -Extra SEC — Extra ftO \\ Il se mlange bien et ajoute du Zl vos boissons favorites. Vous aimerez ce meilleur Ginger-Ale et vous apprcierez la parfaite propret' des joL^'rii?^ 11 ? 8 ,aaces K'Ie* soni toujours JNLUVES, n ayant jamais dj servi. GINGEB. ALE SUPREME AGENTS Molir k Lan ri o, I 0 BOX . fllrt ii.Prfcm sont hais 1rs deux gale -j ment honors par leur goiwer-l usinent. Uexequalur paratra au lourd hui, crogons-nous % fOI ... voit que nombreux sont les Port-au-Princiens qui montent passer le iveek's end -.Kenskoft. On y monte pour le paysage, la douceur de la temperaiure, l'accueil si cordial que \|j<•• cus devant an iuge. Et de lai, il ttail accus u'avon touch e montant de plusieurs revus, t •te „..„ !.. ........„..! „..,.,.l !.. C..:.. remarquer (LE MATIN du 27 Pour le moment, avant de finit octobre) que, dans le cours cet article, soutenons une • des exercices en question et querelle souleve parle selon les tals mme de l'Ataire d'btat des finanas. vernement De la sorte, 1 actif octobre) que, dans le cours cet article, soutenons une petite >c A ,A Aoc pvpreifpe en ouest on et querelle souleve par le Secree i H. rp ,,.,,, ;i| dea (ill ^ ll(t .. •"•..1 ilUA III, MHS UU ll>i'"' "• I i'-, 1 I S IIIIC3 UU IW.IU-. H .1. Il II qui ont servi l'amortisse[ faire acheter lui-mme a un usseme nt ou de revenir de la nient de l'Emprunt, sont ceux laux si sensiblement intrieur, pra tique de placer les fonds de de c srie B ci non ne pou! 9.1,1e Conseiller financier avait | EUH en ses propres litres ? Et vail uas trouiei acheter en ( d recourir une autre voie alors, il entend expliquer que 1. ^ ...• I ...ll„,l„ l'\ ,..nl ficfvil I ce d un <>'i i'ii miatunl ,i.n < %  sommes eu c'est prcisment la question savoir si, en agissant comini ils le fout, Conseiller financier el Agent fiscal agisseat pour ou contre les iurls du pays, el si Celui-ci gagne dans le procd nouveau du Secrtaire d'Etal des finances hatien,— au lieu de rester I arbitre des oprations, de les dtendre el de les l'aire endosser par noire Gouvernement. Aprs avoir l'ait les considrations (ju'il fallait sur le laux qui vient d'tre pratiqu dan-, la venle des tilres. passons a quelques autres d'importance g lie, sinon plus grande. ( A suivre) I101 CENTENAIRE lient pas a notre niiiie conomique. C'est ce qu'on pense. VOIRE CUISINE. MADAME. Il est ncessaire que vous lassiez, usage de la hant g ue de premire qualit (pie pro (luisent dans des cou ditions d'hygl • le impe :cable les l $i(I %  Port au Prince et de St.-Uarc. Pourquoi cela est il nceg. e. C'est p lire |U • votre si ni y gagnera. Bec-Fin. .. voit que Monsieur Edmond Policard et Mademoiselle Liliane Douyon, qui viennent de tter leurs fiant, a illes, lonl un couple ravissant. Compliments. fi. LEGATION 0ITALIE Le Charg d'Allaires d'Italie a. i. et Mme Alfredo de Mettais recevront. l'occasion du riSme anniversaire de la naissance de Sa Majest le Roi d'Italie Vittorio Emanuelo III, vendredi 11 du courant de 11 lu.m. 1 h.p.m.en leur domicile Avenue John Brown, No 1200. La Colonie Italienne et les ;• mis d'Italie sont cordialement invits. Port au-Prlce, l 7 nov 1932 • %  m. A. Dimanche dermer est mort a -^eogaue dans si 103* auue Mr Lissade pre. Cette longue esistaacc a eie uuiquemant de labeur et U'hon llet cl jamais ligure sympathique n'a ld -i c regrets. Aussi i mie la ville de Leogane dans un me ne eu liment de vneratiou a lait des hommane sa graude vertu. W-tidire " 85. D'ailleurs, de 85. qu'on nous dclare 0 JJj5J $ ''Jj; "2"lai Nous preenton DOS coni'Agenl fiscal New-York nia aujourdMiui, na pimaajigure ^ Je Coilst .,n c ... fl uauc i er B nt d daucesauz lamilies prouavait besoin que pour seuledans aucun tat de t Agent cliar g lui mme de dtruire vaes par ce ileuil, particunieiu ?' %  > OOf dollars. 'fiscal. notre illusion, car le Bulletin, 0creme.it a i< olUConuMlh.p financier parle* Nous sommes donc aulorie n mme temps qu'il rapporte labjrateur l-'erniud Lis^d., fes titres A et C et le Secr : |ss considrer comme apo-^ des titres A et C uni ttglf du dfunt. LES GAGNANTSDE LA LOTERIE Le 20me tirage de la Literie Nationale a eu lieu dimanche en prsence d'un public nombreux. Legroi lot de Udes 10,00) a t gagn par le No 4007 Celui de (i. li.OOO.par le N i llti;); celui de (ides 1,001, par le No 'H'.V.i ; ceu* da (i. 500, par les Nui 29.7 et 1220 M imroa smvan'i ont bacun G les 200 400j, 108 4009. s : 1101.1102. 114 11 15 1930 1121, I.V.2. 4STL ont gagn eh icuo Gdes 100. ! 128 1689, 1787. 3937, ont gagn Cdts 7' un. t MAISON LIQUIDE TON %  '•S.MTMS: Le procs Laroche-Hasco .'.Le 'procs • Laroche contre llasco volue. Le Juge Mass.ir a rendu une dcision qui a ju lie nient ncessit un pourvoi en ( Cassation lu plaignant Laroche. Nous tiendrons nos ecleurs au courant des phaset de cette im portante affaire. A propos ri i jugement rendu parieJu : sac. on fait beau i de i mentaires. Liauidation AUTO SUPPLIES R. M-AU-3JSTE : SON STOCK. 'FiiuHiuyttitiit i 15, 10, 4164, 4519. i> 4862, ojt i J0 vhacuu. 'gu



PAGE 1

?AGB 2 LE MATIN S Novembre 1932 Les relations amricano-hatiennes l'aul-il voir dans le choix de i Parlement n'est pas tout ce que V Norman Armour, nouveau nous dsirions S. la reconstUuin!i?re des tlUli lis en Halion des Chambres pouvait marVSS vSalde •ambassade qier le retour initial %  la joutl ? .in.. ,te Pans l'intention verainet nationale. .1 demeure Sri', rt du iveniemenl l toutefois que le contrle de nos &*tafidi JSta sa poli-1 II, de notre force publltique a l'gard denol.epays Dans 1 ignorance ou .mussom. . /., ...-..-ii-thlp (tu ECHOS .1PETITE CHRONIQUE I I LINGRAPHOUE l mes del pense vritable du dpartement dM-tat, ***** rabattre eur celle ileM Norman Armour lui-mme.Dans le discours qu'il a prononce au banquet oliert en son honneur par fAmcrican Club de Pans, il a exprim des sentiments qui prviennent heureusement en sa laveur.L'opinion hatienne s entend H a laiss entendre que ton sjour en France l'avait comme prpar comprendre le problme hatien, Hati tant n pavsdelangue.de tteratu de (nie, l'inlrusion amricaine en gnral dans nos attaires, intrusion souvent brutale, infirme cette souverainet et atlecte notre Indpendance nationale. Nous en avons le vil' sentiment. Et cela est cause des relations difficiles avec la nation amenI caine. Tant que ne cessera pas I le contrle amricain abusit sur I notre pays, les relations amricano hatiennes seront empoisonnes. Cest l'opposition la continuit de ce rgime de contrle qui a uni toute la nation derrire l'Assemble Nationale qui e _Ou"croit que c'est dans les premiers jours de Dcembre que le Prsident Vincent ira aux 'Cayes, rpondant a l'invitation de la Capitale du Sud. — Les Travaux Pub les t n vaillent activement a la rparation du Pont Pierre.a St Marc, qui tut dtruit par une cr Je de la Grande Rivire qui traverse la ville. — Le Chancelier de la Le cation Dominicaine Mr Moya est parti pour Santo-Domiu • Grce u film La Douceur ) d'Aimer , | ai t dimanche soir [ au thtre a Paris.... J***f j vous en doutiez pas'.'...fcn I bien, i voil t comme on dit BeauneI la-Rolaide. J'tais l, Ji vis et | entendu jtk autel ciice de pieHa plan to rner une pg e*" qui— de la vie. D'abord pour un mot u amour, \-i donnerais mon me... que de jeunes gens uy pensent mit et jour?.. Une chanteuse Je music hall nous a modul les gimmes de celte chanson avec une grce clurnaante, et, Cin-laldy CE SOIR I e loman d'une espionne La Chvre au pied d or S avt c Komuald Joub et Mari Jacobin. Kntie 11 50 '. Balcon : 1.00 V ——ai eu paru poui wuwi* !" | avec une g_m<^ - J V 00 chercher sa femme Mme n otre j 0 e na pas t gte par 0_ I i l...„. .nnullnk llll C.Om 5 £ mou sranai.W.11 aprejeta, en septembre dernier le mlraiToire le ce pays, trait Munro-HIanchet Largu!Tr ta connatre lui nient de l'emprunt n'est pas su i r.Litrait de mieux comprenlisant pour nous taire eiilendie 5 r e les citons qui le tonquele contrle amricain chenlet d'aider leur solution. En tous cas, il a promis d envisager avec sympathie le problme hatien. Moya. — Le Snateur" Pradel renIrera aujourd'hui de son voyage au Cap-Hatien. L'honorable Snateur a t l'objet d'un aimable accueil de la part de ses nombre (Ht a uns du Cao-ll tlien. -Hier malin, 10 heures, av M le protocole et le crmonial d'usag* S. Ex. Mr Norman Annour prsenta ses lettres de crances au !"•< %  •' dent de la Rpublique. les deux chansonnettes du com positeur Albert Dumontier. Au contraire, nous avons t conquis exquisement et mme nous avons tailli rire jusqu'aux larme-. Pourquoi ?. Pourquoi ? i parea que c'est ainsi que tiniv 1 saieut lescoupleis. Mais vint l'heure de la douceur d'aimer, cette heure du pardon quand deux tres humains s'attachent fortement l un l'autre et Germaine reprenait so i mari inti i'.e... ().ii pour un mo dunio ;r, ADOUCISSANT, DOUX. TENDRE, TOUT POUR EMBELLIR LA PEAU. LA MOUSSE ANTISEPTIQUE DU L1FEBUOY DTRUIT LES GERMES. e durer jusqu' son amortissement dfinitil. Nous avons d ailleurs par nos versements anticips raccourci — de il V me Roosvelt, candidat dmocrate diplomatique au-Prince. Ses paroles s expliquent par la situation spciale, que nous avons vis vis des Ktals-l'nis, du fait de intervention en 1915.1>epuis, le contrle amricain, mlhodiqae et rigoureux s'est exerc dans tous K g l m a inerdnK adminisLier, l'excessif contrle amer S,? !" ^oubHaue. rua ne jucain.LepeuplehaiUen neuve, 11 J £ nue ce contrle expas, n'en veut plus. Le ROUVe oeons pas que tt cou '.„,„„, J. \V:ishimlon en est Jcssil et tendu ait t partou Heureux. Pas mme simplement bienfaisant. Et c'est bien parce qu'il ne l'a pas t que la protestation nationale s est leve forte et parfois tumultueuse. A ce point que M.Hoover dt envoyer ici une commission d investigations au dbut de l'anne 1930 Ses travaux et ses conclusions ont abouti ce qu'on a iiions.r.i coi -t qui a IM ,a la lecture du protocole B du trait du II septembre qui continuait en lait.sous l'agent liscal comme sous le conseiller linancoutrle amriut rneui'nVde Washington 'n est il maintenant persuad ? On voudrait le croire. M. Armour.qui nous vient de France, voudra, comme il l'a promis, avoir la comprhension de nos revendicationsel de nos espoirs. Nous ne savons pas les instructions quil a pu recevoi Mais n.us savons que le diplomate doit renseigner et avertir son per onnellement eu laisser mainte! fois mes pauvres cheveux, dfaut de queuf, I pense moi aussi, ce tm'in, en me souvenant dt La Duuceur d Aimer que les aacriftcea a mour-vropre ou les sacritires tout court ne sont jamais trop grands ds qu'il s'agit de pardonner ltre aim, cesLdire de s oublier pour sa paix ou son bonheur. Et vottl !.. Aussi, je prdis ce ti m tant ce'ui de la nesse tiendra l'eftiche longtemps H MTl AN A. Allez y. vous. don*, la oejr est tnco.e chaud, et, vo .s c Miel to 'jours en moi r !" lU>tan Forbea, du nom J gouvernement 11 nous a lait une de son prsident. Ce plan nous | be %  redonn ce que, par dessus tout rclamait l'opinion hatienne : les Chambres lgislatives qui ont lu rgulirement le cliel de IT.lat. Mais la restauration de notre e impression d intelligence et d honntet pie nous voulons avoir confiance en lui, en son action et en sa bonne volont. a Ce sera d'ailleurs tout protil pour lui et pour son pays. Nouvelles de l'Etranger Rsultat dos lections en Allemagne ALsEMAGNE -Lee lectione, qui ont eu lieu en dimudVhe dernier.ont donn les rsultats suivants Naiionauxsoc.al.sies ( Hitlriens ) 105 au heu de Soiiaux-dinocrales '1 Coinmunisles '1" Centre „ '}\ Nationaux Allemands,\\ urlemberg) 5 Inrli populaire (Itavarois) | (Allemand) Autre assassinat poli tlqus a Cuba (il'AVABAl.Le riche et prominent conservateur Lu ciauo Palomino llernaiule/. a t trouv moii dans sa maison cribl de balles par un aasuaain inconnu' A Ksp.'ian/.a dans une rencontre ai tu les troupes li brales et populaires ou a iamass trois blesss. Alensandri a t lu praident Santiago de Chili. An cours d'une des plus pacifiques lections de CSI dernires annes Arturo Alessandri l'ut lu prsident avec plus de cent huit mille voix, reprsentant une majorit sur cent dix nulle VOIX, (irove revenu d'exil a t revu a Murmaduke par une foule en dlire 11 a dclar au convsponII) M <( Allemagne 230 13a 89 7; 10 22 7 l*e Premier Ministre Plnipotentiaire de la Mandchourie t Je Ie| Chili de a violence, daut de la United Press % iens pour librer 1 esclavage,non par niais par la paix. Les idaux socialistes prpclama le l juillet serout excuts jusqu'au bou On pense tle cette dclaration quejGrove usera de|so:i immense pouvoir populaire en collabo* rant avec le socialiste Alessandri. MOSCOU— Le premier diplomate de la Mandchourie, en Occident, le gnral W. S. Yen Tiuga, est arriv vendredi Moscou, piemir tape de ion VOV '^,e de bonne volont. Son itinraire est Berlin, Paris, (icQve el Londres.Il passi-ia quel* .ques jours Moscou. Ci moral mexicain bless MEXICO— Le correspondant du Graco Celaya, Etal de Guanajuato, Informe que le gnral Hivas, commeudant de l'anne ldr.ile. a t bless dans une bataille avec les bandits dans les environs de Oeampo. 19 bandits turent tus. Guillaume est prt retourner en Alterna gne LONDRES Le rvrend L. Thomas, vicaire d'Aberpergwan ( Galles ), de retour de sa troisime visite Doorn O il a t reu par son ami intime l'exkaiser Guillaume II, a dclar aux journalistes qu'il a principalement discut lie religion avecfex-kaiser qui parait trs intresse dans les conditions le la Prsidence des EtatsUn'§, a prononc un rnagoi(i pie discojrs de campague^ est ion ha. la poli^ paili rpublicain et a dclar que s'il tait lu Prsident des Etats Unis, il donnerait a la question hatienne une solu lion juste et nette. — Les douze premiers aux | R ex Biens pour l'attribution des postes d'agents agricoles j ou t placs. M. Mouhls, le nouveau directeur du S N,P. t., a visit la semaine dernire la valle de t'Artibojite.U a ; eusuite tliuche. — |) api es une dclaration de Arthur Heuderson, prsideut de la contrence du dsarmement, 47 nations ont accept la prolongation pour i quatre mots de la trve des i armements. — A Londres,les chmeurs sont i arlieuliremeui excits. Les rues sol remplies. Des gardes spciales ont t places la rsidence du Premier ministre et celle de Mr Monagn Norman, directeur de la Banque d'Angleterre. Daus u. e bigarie j Hyde Sj,uare, 50 personnes' environ out t blesses. \ blesss ont t, Berlin SO. lire, dune fve transtrs en des transports que le Commissaire du Peu h en Russie a dclare illgile. De nombreux gvis'esoit t arr^ ts. Circulation mcanique a peu pies suspendue. — L'affaire des noirs de Sco'tshoi s menace de s aggraver. La police ayant ictusj l'autorisation l'luternatioI nal Labor Di leuse de monter la garde autour du tribunal o ils seront juges, celui ci a AGUIDEM DMIOBILE Sur ia g anu'ioute L*og ePort au l'iince in automobile qui lranspnrti.il MM. ( haileLleniz el Jo^^ph C lurtota, re • venant de Pellt Gt i'i', a lad un accideiii vend n di sor. L voi ture fi I rapidement quand une de ses iou*s se dtacha. Avec la vitesse acquise, elle courut une certaine distance, traiaant aprs elle Mr Deniz qui avait t projet par le choc. Celui-ci reut des blessures la t e et au bras droit. Mr Joseph Courtois, lui, rtut des coups a la poitrine et quelques blessures Transports l Hpital Gnral o ils euient es premiers soins, dans leur les deux la suite, rsidence il. on a dranslr! prive, A l'Hpital Gnral, clar que leur cas ne prsentait pas de gravit, aucune lsmn organique n'ayant t constate. LE NOUVEAU CURE n fmrun DU SACRE-CŒUR C'est le Pre Robert, piotcsseur l'Ecole Apostolique et ancien vicaire du Sict-Cœur, qui a t nomm Cur de cette decl.r quil Fealisera sou | mme paroisse d.iiS MH+CeNir U6U • • i „„ or, fomohcement du Pie buildS.rmme SU prix u .ne a^JgKn,,^ tl retenu bataille range avec la police ( ^'France pour raison de sant. %  HSS! !" !!!!??^^ !" ? 1 !" ^^ Excellent choii. la Grande Bretagne el qu'il lui On doit des loges et des a dit une lois qu'il tait prt compliments au Pre Varron retourner si 1 Allemagne lacqui. pendant dix-huit mois, seat occup avec une distinction et un dvouement admirables des intrts de la paroisse et de l'E glise du Sacr-Cœur. Oa gardera de lui le souvenir d'un Cur plein d'activit-, aui ides progressistes et gnreuses. Le Hre Varron a t nomm adm nistrateur provisoire l'glise ceptait. L'Angleterre demande| ra un moratoire aux I Etats Unie PAKIS— Dans les cercles financiers franais, on anticipe que l'Angleterre reprendra la question des dettes avec les Etats-Unis ds que les lections %  seront termines. Les Franais | paroissiale de Vialet. I croient que Londres demande-j ^i > =C L.. JA.N 1 C POUR MAINS, FIGURES ET BAINS. TTnHH&l AUBIN, P. O. BOX'-M Distributeurs MOHB JljW| ;, dQ Cen r e,PorUau-Prince. oiaoeoi risquer tout un gteau pour sauver une fraction de centime sur la poudre d'lvation ? Emplo yez ce qu'il y a de mieux... ROYAL BAK1NG ME POWDEK rwm Ayez un but! LES grands dcouvreurs savaient se fixer un but et mettaient tout leur effort l'atteindre. Sans but, l'homme va ncessairement la drive. Donnez un but votre vie : ouvrez un compte d'pargne que vous augmenterez systmatiquement. Commencer aujourd'hui! Une de nos succursales est l, tout prs, pour vou ervir. ,/ Hotre "BuJfrt Simplifie*" votts guiderai d %  '.:*_•..: \.. ^r%JC a*! Dont la renoraraee est universelle a gard sa premire place Demandez nartout : UN BARBANCOURT Dp6t>;_Rue dei Csar \ %  >y



PAGE 1

LE M TIV s Novembre !W? k^M MM PAGt : h STEPHEN ALEXIS u N otre l collaborateur"S. Aiej -j Si dont-il est superfluf de rappeler l'admirable talent, quittera, le mois prochain, noire rdaction.pourjs'alteler tout prochainement la direction d'un quotidien qui aura ponr titre: L'ordre. Pour qui connait les qualits de mesure, et aussi d'indpendance ,qui caractrisent le j d ire du brillant jourualiste, D ul doute n est possible lou chant l'intrt que prsentera |e nouvel organe, et couses quemment le succs qui l'attend. Nous souhaitons longue vie au nouvel orgaue.dont le titre suggestil L'ordre nous parait indique^ un progmmroe loiga de l'excs de passion, j et de l'avea'.ur Comme cet insecte est trs %  dillicile dtruire une fois] qu'il attaque les idacts, il,faut quelqu'un de graede exprience, et une bonne organisation pour le dtruire, .et, pour tout dire, il cause} autant de dommages dans une plantation qu'un cyclone. f Sous choisissons et garantissons 'tous nos drageons de figue-banane vendus. Porl-au-PriDce, le 'ilNovtmbre 1932. IUITIAN BANANA COMPANY LTD Plants de Figue-banane Nous avisons les intresss que nous sommes leur disposition pour les drageons de Lut -banane choisis pour les nouvelles plantations. C'est une grande erreur de noiie que tous les drageons ioot bons. Il y a 8 hybrides de Gios Micel eu Hati, dillrenis de lavri'able figue Gros Mahel I. Eu outre, parmi les insectes qui attaquent les Cigusb'-manes et les bananes en Ha', il y ena un appel COSMOPOLITES SORDIDI'S, qui exis te dan. certain rgions en Hati ; et si les drageous ne sont pas pris des plants qui De ioni pasatiauus par cet iusecte, et bien inspects avant de les pi ai 1er, le cos KOPOUTEf SOKDIOLS occasionnera une ruine complte d'une plantation eu moius de 3 am. Avis judiciaire Cabinet le Me Hermann Malebranche Avocat 2: Rue Dan ls Destouches IITl. No 2276 A VENDUE SUR StfSIE A l'audience du Tribunal civil de premire instance de HorUurd< s. doit la loudauiu mou eu principal a t prononce ACCESSOIRES POUR AUVOS Nous vecn'ons des pices neuves et de deuxime main p ur tout: s sortes d'automobiles; s';.iliessera KN8EIVS GARAGE. Phone 23 18 et 2234 Avis important Coquet tablissement situ tout prs de la Banque Mile H ui< ige ni: Mme M-iue BERTbT. 'MESDAMES, Pour teindre \ ous-m n8 tcu tissus, aucun oroduit n'gale La 'MAVRESOVF: TEINTURE MNACKE PIR! I IMS*' Phnroiocle Eug^no F'1 I! J ****-*-" lionne phm-mic'csetdroj-frleg. I Gn>$; Vtur C. FEPCOQ. tir'tm-t aris M Mm BAVMtBtU CKirlaon R.a.ciioa.1 de NVRALGIES" *r, Ekngii i*. K e ME* • Paris. contre le sieur Richemont Ob.s, au profit du sieur Maurice Fontaine, par jugement du tribunal de commerce de l'orUau-Prince, en date du IX janvier 1932, enregistr. Le sieur Richemont Obas a lu domicile au cabinet de s s avocats, sis en cette ville, rue Bonne Foi. L-s enchres seront reues sur la mise prix de mille neut-cent quatre-vingt g>urdes quatre-vingt centimes, ci G les 1980.80Les dernires enchres se. ront reues l'audience du vendredi prochain, 11 novem bre courant, dit heures pr cises du matin, au Palais de juslue, (tage de la maison), dans'a salle des cries du dit Tfibunal, devint Mr le jnge Flix Marne, |ge eommi Hll l". Lad indication sera pro i ce cette audience du eu dredi prochai •, U n end courant. l-'.it e; sdig pai l'avocat poin uivant soussign. \',r au-Prince,le 7novembre 1032 ,.., < Sign) H. MALKBRN UL a%ocai. bSlMMMat immdiat ., furUOJi m nSbuMBhBm ii B.uU.t S m B rr..i;i r _ux. B urw ;] ^ i; Wic; LIOHOL'X. BoU-Colorube xi>*>vO iTbuoHoox. n. Rw. v *!? r U " , %  POUR 1933. Les Derniers Perfectionnements : Automatic VOLUME CONTROL: Circuit Superheterodyne Automatic Sinchro-Silent Tuning 100 o/ Amplification Pcntodc.— Nouvelles Lampes de 2 */2 VOLTS Types 58.57, 56, 47,82.— et La Duo-Diode Gl-SCOLUMBIA ynonym /> de Suprmatie .. Pne'S cl Chambres air Goodyear Constitue en 1898, la Socit Goodvear a vu natre l'Industrie automotive. Cette longue exprience permet cette vaste organisation d' frir a x propritaires d'autos et de camions des pneus suprieurs en qualit et en dure tous ceux qui se vendent actuellement en IR wm rnnnYEAR • HEAVY OUTY SONT FABRIOUS AVEC UE FICELLE SPECIALE fil IF S F OKU Wl T • DONT L'ELAST JE ET LA RESISTANCE SONT PLU SSB?N|8 100 n U ECELLE EMPLOYE! PAR LES.AOMS FABRICANTS DE PNEUS A La Socit Hatienne d'automobiles . seul reprsentant de la Goodyear en Hati.vous trouverez toujours des pneus et chambres air de toute fracheur de cette fameuse marque des prix dfiant toute concurrence. Socit Hatienne d Automobiles. HLLEHIBHL 6UTIL HttT ET OtModle C 123 Air Coll Battery Dure de la Batterie OOO heures Modle C 83 Radio 8 lampes; Superheterodyne Modle C 81 8 lampes Superheterodyne %  .-. i m* * fOLUMBIA Le Favori des Connaisseurs Medlo C-85 xladio Phonoqraphe8 lampes Moteur 33 1/3 et 78 Tours Modle C 84 8 lampes Superne terodyne 2 Hauts parleurs. Conditions de v


PAGE 1

Mardi 8 Novembre 1932 Le Malin 4 PAGES Port-aui'rince Tlphone : 2242 Panama Railroad Steamship Line, Agents aax principaux ports d'Europe. I Ferro N. S 5, Genoa, Italy. Norway, l.aurit/. A. Devold A. G. Atlantic Freighting Corp. Div. Aalesund, Norway. A/B WLarka, Atlantic Freighting Corp. Div.. Skeppsbron 10, Stockholm, Sweden. A/B Peltersson and Hoimstroro, Atlantic Freighting Corp, Div. Skeppsbron 3, Gotnenburg, Sweden. Sweden Sven Jansson & Companv., Atlantic Freighting Corp. Div. Norrkoepiug, Sweden. Simon Edstron A/B., Atlantic Freighting Corp. Div., Malmo, Sweden. Bernhard Bergh & Company, Atlanti Freighting Corp. Div. llalsingborg, Sweden. \tiiiniiiimi Line ZM ..Il FWuINS EriOBILE PORT-AU-PRINCE, SANTO-DOMINGO GITY, CURAAO PUERTO CABELLO, LA GUAIRA ET PARAMARIBO. DALVANGEN AUSTVANGEW oct. 15 th oct. 19 th oct. 21 st oct. 23 rd oct. 34 th oct. 28;th nov. 2 nd nov. t> th nov. 14 th oct. 22 nd oct. 24 th oct. : 29 th 2 nd New-Orlans, Louisiana. Sails Mobile. Alabama, Sails Port-au-Prince, Hati Due SantoDomingo City, R.l). Due Curaao, D. W. 1. Due Puerto Cabello, Ven/. Due \jt Gnatra. Venezuela Due Partmaribo.Dutch Guiana Due cet. 14 th Pirarnaribo.DutchGuiaua Sails oct. lfl th Curaao, D. W. I. Due oct. 23 rd New Orlans, Louisiaua Due oct. 31 st Prenant fret et passagers pour tous les, ports ci-dessus VESTVANGEN nov. nov. nov. nov. nov. nov. 4 th 6 th 7 th 11 th 1(> th nov. 20 th nov. 28 th Tl.);:on-: S" 2323 Le vap ui B livar > Vov .'(H, pari ra de New York le 9 novembre directe i eut pour Por'-au-' rince ou il est aile.idu le 15 novembre 1932 Ilrep rtira le mme jour pour Puerto Colombie, C-irta^ne Cristobal, Kiugstoa et NewYork. Le minifeste de es uavire re i-par avi>i est la diipositioi des clieu's en n;>s bureaux sis angle des rues du Quai et Tno oas Ma liou ( vis> vis de le Djuane ). Le vapeur (Baracoa Voy 110 venant de New-York et des ports tu NarJ est atten du ici e samedi 19 novembre en route le mme jour pour les ports du sud. Le vapeur tBogotaVoy. 109 pailira de New-York le 16 novembre, directement pour Port-au-Prince o il est attendu le 22 novembre 1932. 11 repartira le mme jour pour Puerto Colombie, Cartagne, Cristobal, Kingston et New-York. j Port-au-Piince, le 7 nov, I 1932. William E. BLEO. Agent. Les avantages qu'offre CU sine t 1 triqu HOTPOINT la sont maintenant connus de tout le monde. Pour visitez sition. Compagnie d clairage Electriaue. vous en convaincre, notre salle d'expoiii CLAIRE VIEUX TUR6EAU Votre premire visite L'HOTEL ANSONIA Nous donnera raison, confirmera votre bon ingnient, jusiiflera la confiance que vous nous aurez accorde en nous garantissant votre appruable oatronage l'Htel le plus slect de Port-au-Prince. Nous vous suggrons d'arrtei votie chambre d'avance Bire la pression. i >\ De retour de France, Melle CI.AIHK VIEUX se lc>re Soin,prompiitude, hon rnarch\ A louer Laboratoire SJOURN DlRECTUR! F. SJOURN, Phain.acitn R SJOURN, Pharmacien de l'Universit de Paris'' "M. SJOURNE, Pharmacien de l'universit de Paris.an interne des Hpitaux de Paris analyses des Urines, do suc gastrique, du sanc iermann, Ure, Constante d'Ambard, Glycmie). Dtscrachats. Des matires lca) cieo ( Was les. Petit* maison, 4 pices, contorl.au Bois Verna. Sadresser : Maison Franck Gatjens ft C". DC t La Magnsie ERBA S VJT LE PlUS mm COMME RCULATEUl DES FONCTIONS GASTRFOUES ET INTESTINALES. A. de Matteis & C AGENTS POUR HATI % 


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/07147
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Tuesday, November 08, 1932
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:07147

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
Clment Magloire
OlRECTEUR "
1358. RUii AMERICAINE 1358
TELEPHONE N2242
Qtupid ta souffrirai b-'auiioup, rt
ir en face, elle le coq-
olera elle-mme et t'aimre i taquet-
que chose. tfbrce-toi ire simple,
de devenir (utile, de mm libre et
attends, poui mut Dieu, que l'on
t'aitjbien prouvjjqu'il n'existe pas,
A. DU.NfAS tils
ifi'me ANNEE N 7815
l")i{.- \U
urn
MAIUJl
s.
8
R^^^T^^^S^^^
l>
premier petit point relev,
poursuivons.
I)'ap;s le Conseiller finan-
cier, les- 4ilres on', t vendus
Autour de la Dette publique
o
XIX
L'INCIDENT DU PROCHAIN AMORTISSEMENT
Les dires du Matin confirms.
LA NOUVELLE PERTE QEIL ETAT HATIEN
L'Lrange attitude du D-
partement des finances
Dans notre dernier article taire'd'Etat des finances de
(Le Matin du 4 novembre), tilres B;c'est ce dernier, sans
commentant sommairement J doute, qui s'est tromp puis*
l'information du dernier huile- I qu'il parle de l'Agent fiscal
tin (septembre) du Conseiller New York qui ne s'occupe
financier relative l'emploi ] (pie des premiers litres. Ce
d'une partie des Titres de la
Dette dtenus par le Trsor en
vue du prochain amortisse-
ment, nous disons. En atten-
dantque, fixs sur les condi- prix cotant, et d'aprs le
(ions de l'opration, nous re* Secrtaire d'Etat des finances,
venions sur le sujet, nous ne . Si nous les supposons
devons pas manquer de sou- d'accord, ce prix cotant se
ligner le lait qui confirme ce rail ainsi 8). S'il en est ainsi,
que nous avons suggr pour comment comprendre Lsspas-
remploi de ces titres et ce sages suivants du Rapport
que nous avons dit co.ncer annuel du Conseiller finan-
nant le placement des fonds cier pour l'exercice 1930 1931,
del'Elat en ses propres titres. concernant ces achats: Ces
tant en ce moment plus ou tilres ( (ides. 10.489.092,10)
moins renseigns sur les cou- avaient l achets pendant
ditions de l'opration, nous y une priode de cinq ans coin
revenons. me un placement aux prix de
Nous disons plus ou moins renseigns, car nous dessous du pair... VA encore:
le sommes par deux sources - Les vendre en ce mo-
qui se contredisent : lollice lil"nl Sl'1'-"1 "" s:i l''1"'1' ,'""
du Conseiller financier-Re-
ceveur gnral (se conlredi-
sant lui-mme dans des do-
cuments diffrents) et le D-
parlement des finances. Nous menl au-dessous du pair i et
allons toutelois essayer d'tre ces prix relativement le-
iruidcs dans ce dsarroi de vs peuvent ils se concilier
nos services publics, rsul avec ce laux de 8> (ll,C aP'Vs
lat, dune part, du calcul, et <* lissages du Rapport, le
d'autre part, de l'ignorance Secrtaire d Lia des finances
de la matire,-- par notre commet la faiblesse de de-
bon sens et notre logique. 'ni
Au surplus, ce que nous
avons dire de ce nouvel
incident, loin de nous loi-
NOYEMBRE 1932
i
Il y a
Vingt-cinq ans
i.k Matin, 8 boumbre t'Jul
*
'Nous saluons avee joie "le-
j choix qui a t fait par Su
[MajstA Victor Emmanuel de}
noire ami Alfred ,1e katters,
comme Consul d'Italie la
rsidence de Port-au-Prince,
Celte marque de distinction*
rient a point eon'iriner Icsl
doges que dernirem^t nous J c,r,t,,reicalle
tatsiont des frres Malien qui i ,ouv, hel|u|
sidrable cause des prix re- i
lait ement > levs auxquels ils j
ont cl acquis.. ( Rapport page
39.)* Comment ce (lgre*
Clicquot SEC est un tulong secret, vieilli
de 6 r.iois avant toute addition d'eau et de
sucre, jusqu' ce qu'il soit:
Extra Ouctueux --Extra SEC Extra ftO \\
Il se mlange bien et ajoute du Zl
vos boissons favorites.
Vous aimerez ce meilleur Ginger-Ale et
vous apprcierez la parfaite propret' des jo-
L^'rii?^11?8 ,aaces- K'Ie* soni toujours
JNLUVES, n ayant jamais dj servi.
GINGEB. ALE SUPREME
AGENTS
Molir k Lan ri o, I 0 BOX . fllrtii.Prfcm
sont hais 1rs deux gale -j
ment honors par leur goiwer-l
usinent.
Uexequalur paratra au
lourd hui, crogons-nous% fOI
... voit que nombreux sont les
Port-au-Princiens qui montent
passer le iveek's end -.Kens-
koft. On y monte pour le pay-
sage, la douceur de la tempe-
raiure, l'accueil si cordial que
\|j etite cuisine qu'on
unis m v munie
in iei
'toutes nos flicitations au
nouveau consul ei sou frre
Arthur de Malleis,
Cest partir de l'exercice
1925 1 26, aprs (pie le Con-
seiller financier eut l'ail voter
gner de 'notre tude, nous la loi du 3 aot 1920 pour
aide sensiblement dans les dcharger les caisses 5 o/o
conclusions qui doivent clore et 15 o/o des tilres qu'elles
cette tude et dont nous ap- dtenaient que ces achats ont
prochons. Revenons nos commenc, et dj, partir
sources et signalons, en les de cet exercice, noire I rso-
soulignanl, les passages o perie avait achet pour 5 mil
Conseiller financier et D- lions de gourdes, la moiti
parlement des finances
contredisent :
se
Le Conseiller financier dit,
dans son Bulletin de septem-
bre: /..es litres sries A et C
tenus na" le gouvernement
dans le couple (le placement Kupports soient muets su ces
du trsor oui diminu de G. achats et encore plus sules
du stock actuel (Rapport du
Conseiller financier pour
l'exercice 1925 26, page 54 ).
Le reste a t achet entre
cet exercice el l'exercice 19 10-
1931. Bien (pie les diffrents
On annonce que le gouverne-
ment franais prendra des me-
sures de reprsailles contre no-
ire caf, si le gouvernement ha-
lion n'accorde une rciprocit
ses produits, parlicutiremenl
ses vins. La nouvelle esl lorl
grave et inquite le milieu com-
mercial hatien d'exportation de
caf. L'Amrique, qui nous ;i
impos un tarif douanier o.i
cryphe le taux de S5 que le vendus, ajoute nue des titres I fv.anHe l""l;il^.-'l. doit nous
s&w train d examiner,
ALIX
30 annes
ROY
de succs.
bien BUSSJ pour 1) nie en linnn
^oropsgnie le dlicieu- Cocktail
Barbanconrt, qu'on y dhre
partout.

... la vu (oui penaud dans le
carr d leclorial,comme un :><
cus devant an iuge. Et de lai,
il ttail accus u'avon touch e
montant de plusieurs revus, t
te pri.
Qu'svezvous tait de l'arg nt
que vous avtz. louch, inleno-
Keait le juge, en l'espce, le L)i-
recleur.
Voici, il y a eu un pdit
malenlf ndu ...
La Directeur trouva l'euph-
misme dlicieux, et n'insista
pas...

... a vu, samedi soir, sur la
mule parages fe l.iinde-Zone, entrer
eu collision la Ford au numro
278 el la Chevrolet au numro
rful :ui visage quelques clats
de vitre, ncessitant son inler-
o-o
Noire bonne amie la France me-
nace, parait-il, de faire un manvais
son ;i notre caf qui, de temps Im-
mmorial, :i toujours pria la roula
'i'-' Havre, M. Julien Durand, mi-
nistre du commerce, a exprinn
nouvelle doctrine commerciale du
gouvernement Franais ; tonnes eon
ire tonnes de marchandises entre la
ri.HRv al les pays avec lesquels cel-
le-l i.ni ds changes. C'esl rigou-
reusement impos par les circons-
lauces conomiques actuelles, o,,
nos porlations en France dpas-
|)oun.iui ji. .
a perdre la tte Les franais ne vou-
dront pas ne pins boire le lUll'M
SAHTHK CACHET D'OR qui .si
nuire principal ncUcle d'exportation
Reprsailles
Dment l'H|)i!al.
Ii
... voit que c'est la \taison
l'ii-1
Ion tan1
au numro
17IN de la rue Mngasin de l'K-
tat, qr.e vous les sre, Mada-
me, de l'ouver les merveilleux
UOlicHliereS i pn,ie''8donl vous rvez, el qui
s'harmoniseront avec vo're julie
toilette el votre feint. On juge
une lgante ses souliers, vous
le savez bien.
319.000 pendant I exercice
1931-193.'. Ces litres ont t
oeihlus prix cotant a l'agent
fiscal des emprunts S ries A
*' C qui les a annules et reti-
rs de la circulation. Le paie
ment de ces litres a t effec-
tu par l'agent fiscal laide
de sommes provenant du
fonds d'amortissement et qui
ont t portes au crdit du
compte d'espces du Gouver-
laux auxquels ils ont l faits,
le
prend la responsabilit d'ac-
cepter et de dclarer et qui,
mme en le considrant com-
me un laiu moyen par rap
porta une srie d'achats qui
auraient t faits des laux
divers, ne saurait excuser le
Gouvernement d'avoir con-
senti,en laveur de la National
City, de vendre, pour les be-
soins d'un amortissement, au
dessous de ce qu'il a d payer.
Le lecteur verra plus loin
e peu qu'en dit le Rapport pourquoi nous soulignons les
sur l'exercice 1930 1931 per s mots ci-dessus, car ces litres
ment de supposer que la devant servir un amortisse
pas, mme
moyenne de ces taux a t
93.85 2/3 puisqu'il y est dit
que ces titres s'lvent G.
10.489.092.10 et qu'ils ont t
achets aux prix de G. 9.844.
222,65.
Dr," nous avons dj fait
ment ne devraient
en admettant la bonne foi des
intermdiaires et la sincrit du
cours avou, tomber dans le
march au grand bnfice de la
National City. Nous dirons plus
loin comment ils auraient du
servir en vue d'amortissement.
I !>.. !.. ..........! ..,.,.l !.. C..:..
remarquer (Le Matin du 27 Pour le moment, avant de finit
octobre) que, dans le cours cet article, soutenons une
des exercices en question et querelle souleve parle
selon les tals mme de l'A- taire d'btat des finanas.
vernement De la sorte, 1 actif octobre) que, dans le cours cet article, soutenons une petite
, >c. a,a Aoc pvpreifpe en ouest on et querelle souleve par le Secre-
ei H.rp ,,.,,, ;i| dea (ill^ll(t..
"..1 ilUA III,MHS UU ll>i'"' " I i'------------, 1 I S IIIIC3 UU iw.iu-. H .1. Il II
qui ont servi l'amortisse- [ faire acheter lui-mme a un ussement ou de revenir de la
nient de l'Emprunt, sont ceux laux si sensiblement intrieur, pratique de placer les fonds de
de'c srie B ci non ne pou- 9.1,1e Conseiller financier avait | euh en ses propres litres ? Et
vail uas trouiei- acheter en ( d recourir une autre voie alors, il entend expliquer que
1. ^ ... I ...ll,l l'\ ,..nl ficfvil I ce .....d un <>'i i'ii miatunl ,i.n <
sommes eu
c'est prcisment la question
savoir si, en agissant comini ils
le fout, Conseiller financier el
Agent fiscal agisseat pour ou
contre les iurls du pays, el
si Celui-ci gagne dans le proc-
d nouveau du Secrtaire d'E-
tal des finances hatien, au
lieu de rester I arbitre des op-
rations, de les dtendre el de
les l'aire endosser par noire
Gouvernement.
Aprs avoir l'ait les consid-
rations (ju'il fallait sur le laux
qui vient d'tre pratiqu dan-,
la venle des tilres. passons a
quelques autres d'importance
g lie, sinon plus grande.
( A suivre)
I101
CENTENAIRE
lient pas a notre niiiie cono-
mique. C'est ce qu'on pense.
VOIRE CUISINE. MADAME.
Il est ncessaire que vous
lassiez, usage de la hant g ue
de premire qualit (pie pro
(luisent dans des cou ditions
d'hygl le impe :cable les l $i-
(I Port au Prince et de
St.-Uarc.
Pourquoi cela est il nceg.
e. C'est p lire |U votre
si ni y gagnera.
Bec-Fin.
.. voit que Monsieur Edmond
Policard et Mademoiselle Li-
liane Douyon, qui viennent de
tter leurs fiant,ailles, lonl un
couple ravissant. Compliments.
fi. LEGATION 0ITALIE
Le Charg d'Allaires d'Ita-
lie a. i. et Mme Alfredo de
Mettais recevront. l'occasion
du riSme anniversaire de la
naissance de Sa Majest le
Roi d'Italie Vittorio Emanue-
lo III, vendredi 11 du courant
de 11 lu.m. 1 h.p.m.en leur
domicile Avenue John Brown,
No 1200.
La Colonie Italienne et les
; mis d'Italie sont cordiale-
ment invits.
Port au-Prlce, l 7 nov 1932
m. A.
Dimanche dermer est mort
a -^eogaue dans si 103* auue
Mr Lissade pre. Cette longue
esistaacc a eie uuiquemant
de labeur et U'hon llet cl ja-
mais ligure sympathique n'a
ld -i .....c regrets. Aussi
i mie la ville de Leogane dans
un me ne eu liment de vne-
ratiou a lait des hommane
sa graude vertu.
W-tidire " 85. D'ailleurs, de 85. qu'on nous dclare 0JJj5J$''Jj;,"2"lai Nous preenton dos con-
i'Agenl fiscal New-York nia aujourdMiui, na pimaajigure ^ Je Coilst.,nc... fluaucier B-nt d daucesauz lamilies prou-
avait besoin que pour seule- dans aucun tat de t Agent cliarg lui mme de dtruire vaes par ce ileuil, particu-
nieiu ?'> OOf dollars. 'fiscal. notre illusion, car le Bulletin, 0creme.it a i< ol-
UConuMlh.p financier parle* Nous sommes donc aulori- en mme temps qu'il rapporte labjrateur l-'erniud Lis^d.,
fes titres A et C et le Secr:|ss considrer comme apo-^ des titres A et C uni ttglf du dfunt.
LES GAGNANTSDE LA LOTERIE
Le 20me tirage de la Li-
terie Nationale a eu lieu di-
manche en prsence d'un pu-
blic nombreux.
Legroi lot de Udes 10,00)
a t gagn par le No 4007
Celui de (i. li.OOO.par le N i
llti;); celui de (ides 1,001,
par le No 'H'.V.i ; ceu* da
(i. 500, par les Nui 29.7 et
1220
m imroa smvan'i ont
bacun G les 200 400j,
108 4009.
s : 1101.1102. 114
11 15 1930 1121, I.V.2. 4STL
ont gagn eh icuo Gdes 100.
! 128 1689,
1787. 3937, ont gagn Cdts 7'
un.
t MAISON LIQUIDE TON 'S.mTmS:
Le procs
Laroche-Hasco
.'.Le 'procs Laroche contre
llasco volue. Le Juge Mass.ir a
rendu une dcision qui a ju lie
nient ncessit un pourvoi en
( Cassation lu plaignant Laroche.
Nous tiendrons nos ecleurs au
! courant des phaset de cette im
portante affaire. A propos ri i
jugement rendu parieJu
: sac. on fait beau i de i
. mentaires.
Liauidation
AUTO SUPPLIES
R. M-AU-3JSTE
: SON STOCK.
'FiiuHiuyttitiit
i 15, 10, 4164, 4519.
i> 4862, ojt
i j0 vhacuu.
'gu


?AGB 2
LE MATIN S Novembre 1932 !
Les relations
amricano-hatiennes
l'aul-il voir dans le choix de i Parlement n'est pas tout ce que
V Norman Armour, nouveau nous dsirions S. la reconstUu-
in!i?re des tlUli lis en Ha- lion des Chambres pouvait mar-
VSS vSalde ambassade qier le retour initial la jou-
tl* ?! .in.. ,te Pans l'intention verainet nationale. .1 demeure
Sri', rt du iveniemenl l toutefois que le contrle de nos
&*tafidi JSta sa poli-1 II, de notre force publl-
tique a l'gard denol.epays .
Dans 1 ignorance ou .mussom-
. ._____/., ...-..-ii-thlp (tu
ECHOS
.1PETITE CHRONIQUE I
I LINGRAPHOUE l
mes del pense vritable du
dpartement dM-tat, *****
rabattre eur celle ileM Norman
Armour lui-mme.Dans le dis-
cours qu'il a prononce au ban-
quet oliert en son honneur par
fAmcrican Club de Pans, il a
exprim des sentiments qui pr-
viennent heureusement en sa
laveur.L'opinion hatienne s en-
tend H a laiss entendre que
ton sjour en France l'avait
comme prpar comprendre
le problme hatien, Hati tant
n pavsdelangue.de tteratu
de
(nie, l'inlrusion amricaine en
gnral dans nos attaires, intru-
sion souvent brutale, infirme
cette souverainet et atlecte no-
tre Indpendance nationale.
Nous en avons le vil' sentiment.
Et cela est cause des relations
difficiles avec la nation amen- I
caine. Tant que ne cessera pas I
le contrle amricain abusit sur I
notre pays, les relations amri-
cano hatiennes seront empoi-
sonnes.
Cest l'opposition la conti-
nuit de ce rgime de contrle
qui a uni toute la nation der-
rire l'Assemble Nationale qui
e
_- Ou"croit que c'est dans
, les premiers jours de Dcem-
bre que le Prsident Vincent
ira aux 'Cayes, rpondant a
l'invitation de la Capitale du
Sud. .
Les Travaux Pub les t n
vaillent activement a la r-
paration du Pont Pierre.a St
Marc, qui tut dtruit par une
cr Je de la Grande Rivire qui
traverse la ville. ,
Le Chancelier de la Le
cation Dominicaine Mr Moya
est parti pour Santo-Domiu

Grce u film La Douceur )
d'Aimer , | ai t dimanche soir [
au thtre a Paris.... J***f j
vous en doutiez pas'.'...fcn I bien, i
voil t comme on dit Beaune- I
la-Rolaide. .
J'tais l, Ji vis et | entendu
jtk autel ciice de pie-
Ha plan to rner une pg e*"
qui de la vie.
D'abord pour un mot u a-
mour, \-i donnerais mon me...
que de jeunes gens uy pensent
mit et jour?.. Une chanteuse
Je music hall nous a modul
les gimmes de celte chanson
avec une grce clurnaante, et,
Cin-laldy
CE SOIR
I e loman d'une espionne
La Chvre au pied d or S
avtc Komuald Joub et Mari Jacobin.
Kntie 11 50 '. Balcon : 1.00____________
V
ai _
eu paru poui wuwi*- | avec une g_m<^ -J' V '
00 chercher sa femme Mmenotre j0,e na pas t gte par
0_ I i ,______l.....nnullnk llll C.Om
5 mou sranai.W.11 ap- rejeta, en septembre dernier
le mlraiToire le ce pays, trait Munro-HIanchet Largu-
!Tr ta connatre lui nient de l'emprunt n'est pas su -
i r.Litrait de mieux compren- lisant pour nous taire eiilendie
5re les citons qui le ton- que- le contrle amricain
chenlet d'aider leur solution.
En tous cas, il a promis d en-
visager avec sympathie le pro-
blme hatien.
Moya.
Le Snateur" Pradel ren-
Irera aujourd'hui de son vo-
yage au Cap-Hatien. L'hono-
rable Snateur a t l'objet
d'un aimable accueil de la
part de ses nombre (Ht a uns
du Cao-ll tlien.
-Hier malin, 10 heures,
av m le protocole et le cr-
monial d'usag* S. Ex. Mr Nor-
man Annour prsenta ses
lettres de crances au !"< '
dent de la Rpublique.
les deux chansonnettes du com
positeur Albert Dumontier. Au
contraire, nous avons t con-
quis exquisement et mme nous
avons tailli rire jusqu'aux lar-
me-. Pourquoi ?. Pourquoi ? i
parea que c'est ainsi que tiniv 1
saieut lescoupleis.
Mais vint l'heure de la dou-
ceur d'aimer, cette heure du
pardon quand deux tres hu-
mains s'attachent fortement l un
l'autre et Germaine reprenait
so i mari inti i'.e...
().ii pour un mo dunio ;r,
ADOUCISSANT, DOUX. TENDRE, TOUT
POUR EMBELLIR LA PEAU. LA MOUSSE
ANTISEPTIQUE DU L1FEBUOY DTRUIT
LES GERMES.
e durer jusqu' son amortisse-
ment dfinitil. Nous avons d ail-
leurs par nos versements anti-
cips raccourci de il
V
me
Roosvelt, candidat dmocrate

diplomatique------------
au-Prince. Ses paroles s expli-
quent par la situation spciale,
que nous avons vis vis des
Ktals-l'nis, du fait de inter-
vention en 1915.1>epuis, le con-
trle amricain, mlhodiqae et
rigoureux s'est exerc dans tous
KglmainerdnK adminis- Lier, l'excessif contrle amer
S,?^oubHaue. rua ne ju- cain.LepeuplehaiUen neuve,
11 J nue ce contrle ex- pas, n'en veut plus. Le ROUVe
oeons pas que tt cou............ '.,, j. \V:ishimlon en est
Jcssil et tendu ait t partou
Heureux. Pas mme simplement
bienfaisant. Et c'est bien parce
qu'il ne l'a pas t que la pro-
testation nationale s est leve
forte et parfois tumultueuse. A
ce point que M.Hoover dt en-
voyer ici une commission d in-
vestigations au dbut de l'anne
1930 Ses travaux et ses conclu-
sions ont abouti ce qu'on a
iiions.r.i coi -t qui aIM,a
la lecture du protocole B du
trait du II septembre qui con-
tinuait en lait.sous l'agent liscal
comme sous le conseiller linan-
coutrle amri-
ut
r-
neui'nVde Washington 'n est il
maintenant persuad ?
On voudrait le croire. M. Ar-
mour.qui nous vient de France,
voudra, comme il l'a promis,
avoir la comprhension de nos
revendicationsel de nos espoirs.
Nous ne savons pas les instruc-
tions quil a pu recevoi Mais
n.us savons que le diplomate
doit renseigner et avertir son
per onnellement eu laisser
mainte! fois mes pauvres che-
veux, dfaut de queuf, I
pense moi aussi, ce tm'in, en
me souvenant dt La Duuceur
d Aimer que les aacriftcea a
mour-vropre ou les sacritires
tout court ne sont jamais trop
grands ds qu'il s'agit de par-
donner ltre aim, cesL-
dire de s oublier pour sa paix
ou son bonheur.
Et vottl !.. Aussi, je prdis
ce ti m tant ce'ui de la
nesse tiendra l'eftiche long-
temps H MTl AN A. Allez y.
vous. don*, la oejr est tnco.e
chaud, et, vo .s c Miel to 'jours
' en moi
rlU>tan Forbea, du nom J gouvernement 11 nous a lait une
de son prsident. Ce plan nous | be
redonn ce que, par dessus
tout rclamait l'opinion hatien-
ne : les Chambres lgislatives
qui ont lu rgulirement le cliel
de IT.lat.
Mais la restauration de notre
e impression d intelligence
et d honntet pie nous vou-
lons avoir confiance en lui, en
son action et en sa bonne vo-
lont. a.
Ce sera d'ailleurs tout protil
pour lui et pour son pays.
Nouvelles de l'Etranger
Rsultat dos lections en Allemagne
ALsEMAGNE -Lee lectione, qui ont eu lieu en
dimudVhe dernier.ont donn les rsultats suivants .
Naiionauxsoc.al.sies ( Hitlriens ) 105 au heu de
Soiiaux-dinocrales '-1
Coinmunisles '1"
Centre '}\
Nationaux Allemands,\\ urlemberg) 5
Inrli populaire (Itavarois)
| (Allemand)
Autre assassinat poli
tlqus a Cuba
(il'AVABAl.- Le riche et
prominent conservateur Lu
ciauo Palomino llernaiule/. a t
trouv moii dans sa maison
cribl de balles par un aasuaain
inconnu' A Ksp.'ian/.a dans une
rencontre ai tu les troupes li
brales et populaires ou a ia-
mass trois blesss.
Alensandri a t lu
praident
Santiago de Chili. An cours
d'une des plus pacifiques lec-
tions de CSI dernires annes
Arturo Alessandri l'ut lu prsi-
dent avec plus de cent huit
mille voix, reprsentant une ma-
jorit sur cent dix nulle VOIX,
(irove revenu d'exil a t revu a
Murmaduke par une foule en
dlire 11 a dclar au convspon-
II)

M
<(

Allemagne
230
13a
" 89
7;
10
22
7
l*e Premier Ministre
Plnipotentiaire de la
Mandchourie
t Je
Ie| Chili de
a violence,
daut de la United Press
?iens pour librer
1 esclavage,non par
niais par la paix. Les idaux so-
cialistes prpclama le l juillet
serout excuts jusqu'au bou
On pense tle cette dclaration
quejGrove usera de|so:i immense
pouvoir populaire en collabo*
rant avec le socialiste Alessan-
dri.
MOSCOU Le premier di-
plomate de la Mandchourie, en
Occident, le gnral W. S. Yen
Tiuga, est arriv vendredi
Moscou, piemir tape de ion
VOV '^,e de bonne volont. Son
itinraire est Berlin, Paris, (ic-
Qve el Londres.Il passi-ia quel*
.ques jours Moscou.
' Ci moral mexicain
bless
MEXICO Le correspondant
du Graco Celaya, Etal de
Guanajuato, Informe que le g-
nral Hivas, commeudant de
l'anne ldr.ile. a t bless
dans une bataille avec les ban-
dits dans les environs de Oeam-
po. 19 bandits turent tus.
Guillaume est prt
retourner en Alterna
gne
LONDRES Le rvrend L.
Thomas, vicaire d'Aberpergwan
( Galles ), de retour de sa troi-
sime visite Doorn O il a t
reu par son ami intime l'ex-
kaiser Guillaume II, a dclar
aux journalistes qu'il a princi-
palement discut lie religion
avecfex-kaiser qui parait trs
intresse dans les conditions le
la Prsidence des Etats-
Un', a prononc un rnagoi-
(i pie discojrs de campague^
est ion ha.
la poli^
paili r-
publicain et a dclar que
s'il tait lu Prsident des
Etats Unis, il donnerait a la
question hatienne une solu
lion juste et nette.
Les douze premiers aux | R
ex Biens pour l'attribution _
des postes d'agents agricoles j
ou t placs.
_ M. Mouhls, le nouveau
directeur du S N,P. t., a visi-
t la semaine dernire la
valle de t'Artibojite.U a ;
eusuite tliuche.
|) api es une dclaration
de Arthur Heuderson, prsi-
deut de la contrence du d-
sarmement, 47 nations ont
accept la prolongation pour
i quatre mots de la trve des
i armements.
a Londres,les chmeurs
sont i arlieuliremeui excits.
Les rues sol remplies. Des
gardes spciales ont t pla-
ces la rsidence du Pre-
mier ministre et celle de
Mr Monagn Norman, direc-
teur de la Banque d'Angle-
terre. Daus u. e bigarie j
Hyde Sj,uare, 50 personnes'
environ out t blesses. \ blesss ont t,
- Berlin SO. lire, dune fve transtrs en
des transports que le Com-
missaire du Peu h en Russie
a dclare illgile. De nom-
breux gvis'esoit t arr^
ts. Circulation mcanique
a peu pies suspendue.
L'affaire des noirs de
Sco'tshoi s menace de s aggra-
ver. La police ayant ictusj
l'autorisation l'luternatio- I
nal Labor Di leuse de monter !
la garde autour du tribunal
o ils seront juges, celui ci a '
AGUIDEM DMIOBILE
Sur ia g anu'ioute L*og e-
Port au l'iince in automobile
qui lranspnrti.il MM. ( haile-
Lleniz el Jo^^ph C lurtota, re
venant de Pellt Gt i'i', a lad un
accideiii vend n di sor. L voi
ture fi I rapidement quand
une de ses iou*s se dtacha.
Avec la vitesse acquise, elle
courut une certaine distance,
traiaant aprs elle Mr Deniz
qui avait t projet par le choc.
Celui-ci reut des blessures la
t e et au bras droit.
Mr Joseph Courtois, lui, rtut
des coups a la poitrine et quel-
ques blessures Transports
l Hpital Gnral o ils euient
es premiers soins,
dans
leur
les deux
la suite,
rsidence
il. on a d-
ranslr!
prive,
A l'Hpital Gnral,
clar que leur cas ne prsentait
pas de gravit, aucune lsmn
organique n'ayant t constate.
LE NOUVEAU CURE .nfmrun
DU SACRE-CUR
C'est le Pre Robert, piotcs-
seur l'Ecole Apostolique et
ancien vicaire du Sict-Cur,
qui a t nomm Cur de cette
decl.r quil Fealisera sou | mme paroisse d.iiS MH+CeNir
U6U i or, fomohcement du Pie buil-
dS.rmme SU prix u .ne a^JgKn,,^ tl retenu
bataille range avec la police. ( ^'France pour raison de sant.
HSS!!!!!??^^?1^^ Excellent choii.
la Grande Bretagne el qu'il lui On doit des loges et des
a dit une lois qu'il tait prt compliments au Pre Varron
retourner si 1 Allemagne lac- qui. pendant dix-huit mois, seat
occup avec une distinction et
un dvouement admirables des
intrts de la paroisse et de l'E
glise du Sacr-Cur. Oa gar-
dera de lui le souvenir d'un
Cur plein d'activit-, aui ides
progressistes et gnreuses. Le
Hre Varron a t nomm ad-
m nistrateur provisoire l'glise
ceptait.
L'Angleterre demande-
| ra un moratoire aux
I Etats Unie
PAKIS Dans les cercles fi-
nanciers franais, on anticipe
que l'Angleterre reprendra la
question des dettes avec les
Etats-Unis ds que les lections
seront termines. Les Franais | paroissiale de Vialet.
I croient que Londres demande-j ^i > = ra un moratoire pour les paie-
ments de dcembre.Si le mora-
toire est rejet, on croit que
l'Angleterre demandera que le
paiement soit fait non Wa-
shington mais consign la
Banque des Paiements Interna-
tionaux en attendant de nou-
velles ngociations concernant
la question.
Le Dsarmement
LONDRES. Les discussions
sur le daar-
et vux de
Varron daus
sion.
succs au Pre
sa nouvelle mis
anglo-amricaines
mement entre Norman Davis
des Etats-Unis et Mac Donald,
Simon et Baldwin sont arrives
un point tel que les deux par-
ties voient la ncessit de con-
cilier la proposition Hoover a-
vec les contre-propositions an
glaises sur la rduction navale.
LIFEBUOY
Ut. AVUtN L>C L.. JA.N 1 C
POUR MAINS, FIGURES ET BAINS.
TTnHH&l AUBIN, P. O. BOX'-M Distributeurs
MOHB JljW| ;, dQ Cen.re,PorUau-Prince.
oiaoeoi risquer tout un
gteau pour sauver
une fraction de cen-
time sur la poudre
d'lvation ? Emplo
yez ce qu'il y a de
mieux...
ROYAL
BAK1NG ME
POWDEK
rwm
Ayez un but!
LES grands dcouvreurs savaient se fixer un but et met-
taient tout leur effort l'atteindre. Sans but, l'homme va
ncessairement la drive.
Donnez un but votre vie : ouvrez un compte d'pargne
que vous augmenterez systmatiquement. Commencer
aujourd'hui! Une de nos succursales est l, tout prs, pour
vou ervir. ,/
Hotre "BuJfrt Simplifie*" votts guiderai
d La Banque Royale
du Canada
Grand Htel de France
P. P. PATRIZI, propritaire
Cet tablissement se re-
commande par un service
irrprochable, un restau-
rant de premier ordre, des
chambres confortables d
ares ; un Bar o les con-
sommations sont varies et
des marques les plus rpU'
tes.
Tlphone : 2341.
Barkaucoun
--
,> '.:*_..: \..
, ^r%JC a*!
Dont la renoraraee est universelle a gard sa premire place
Demandez nartout :
UN BARBANCOURT
Dp6t>;_Rue dei Csar\
>y


LE M TIV s Novembre !W?
k^M
MM
PAGt :
h STEPHEN ALEXIS
uNotrelcollaborateur"S. Aie- j
-jSi dont-il est superfluf de
rappeler l'admirable talent,
quittera, le mois prochain,
noire rdaction.pourjs'alteler
tout prochainement la di-
rection d'un quotidien qui
aura ponr titre: L'ordre. Pour
qui connait les qualits de
mesure, et aussi d'indpen-
dance ,qui caractrisent le
jdire du brillant jourualiste,
Dul doute n est possible lou
chant l'intrt que prsentera
|e nouvel organe, et couses
quemment le succs qui l'at-
tend.
Nous souhaitons longue vie
au nouvel orgaue.dont le titre
suggestil L'ordre nous pa-
rait indique^ un progmmroe
loiga de l'excs de passion, j
et de l'avea'.ur
Comme cet insecte est trs
dillicile dtruire une fois]
qu'il attaque les idacts, il,faut
quelqu'un de graede exp-
rience, et une bonne organi-
sation pour le dtruire, .et,
pour tout dire, il cause} au-
tant de dommages dans une
plantation qu'un cyclone.
f Sous choisissons et garan-
tissons 'tous nos drageons de
figue-banane vendus.
Porl-au-PriDce, le 'ilNovtm-
bre 1932.
iUitian Banana Company Ltd
Plants de
Figue-banane
. Nous avisons les intresss
que nous sommes leur dis-
position pour les drageons de
Lut -banane choisis pour
les nouvelles plantations.
C'est une grande erreur de
noiie que tous les drageons
ioot bons. Il y a 8 hybrides
de Gios Micel eu Hati,
dillrenis de lavri'able figue
Gros Mahel I.
Eu outre, parmi les insec-
tes qui attaquent les Cigus-
b'-manes et les bananes en
Ha', il y ena un appel COS-
MOPOLITES sordidi'S, qui exis
te dan. certain rgions en
Hati ; et si les drageous ne
sont pas pris des plants qui
De ioni pasatiauus par cet
iusecte, et bien inspects
avant de les pi ai 1er, le cos
KOPOUTEf sokdiols occasion-
nera une ruine complte
d'une plantation eu moius de
3 am.
Avis judiciaire
Cabinet le
Me Hermann Malebranche
Avocat
2: Rue Dan ls Destouches
IITl. No 2276
A VENDUE SUR StfSIE
A l'audience du Tribunal
civil de premire instance de
HorU Juge Flix Massac, juge-com
missaire.
La golette doomme iEs-
peranta de vingt-quatre ton.
ns, ancre au port de Port
au-Prince, avec ses accessoi-
res, dsigns dans le cahier
des charges, clauses et cou
ditions ;nix pielles sera cou
sentie lu vente, lequel cahier
des cha-ges est dpo au
grille du dit tribjna'.
La saisie a t faite au nom
du si-or Maurice Fontaine,
industriel et propritaire, de-
meura U et domicili Port-
au 'iiuee.:yant poura\oca s
Mes u.ikbi-loche et Acton
Lambert, contre le sieur Ri-
iheiioU ()!)is, propri'aire-
armateui d-la dite g lette,
demeurant et doinici i
t'or:-?u''rnce, ayant pour
avo :ats Mes Edmond et Louis
M )UtaF.
La saisie a t laite pour
mie somme capitale de dou-
ze-cent trente cinq g >urd< s.
doit la loudauiu mou eu
principal a t prononce
ACCESSOIRES POUR AUVOS
Nous vecn'ons des pices
neuves et de deuxime main
p ur tout: s sortes d'automo-
biles; s';.iliessera
KN8EIVS GARAGE.
Phone 23 18 et 2234
Avis important
Coquet tablissement si-
tu tout prs de la Banque
Mile H ui< ige ni: Mme M-iue
BERTbT.
'MESDAMES,
Pour teindre \ ous-m n8 tcu
tissus, aucun oroduit n'gale
La 'MAVRESOVF:
TEINTURE MNACKE PIR! I IMS*'
Phnroiocle Eug^no F'1 I! -
J ****-*-" lionne phm-mic'csetdroj-frleg.
I Gn>$; Vtur C. FEPCOQ. tir'tm-t aris M
Mm
BAVMtBtU
CKirlaon R.a.ciioa.1 de
NVRALGIES"
*r, Ekngii i*. Ke me* Paris.
contre le sieur Richemont
Ob.s, au profit du sieur Mau-
rice Fontaine, par jugement
du tribunal de commerce de
l'orUau-Prince, en date du IX
janvier 1932, enregistr.
Le sieur Richemont Obas a
lu domicile au cabinet de s s
avocats, sis en cette ville, rue
Bonne Foi.
L-s enchres seront reues
sur la mise prix de mille
neut-cent quatre-vingt !g>ur-
des quatre-vingt centimes,
ci ......G les 1980.80-
Les dernires enchres se.
ront reues l'audience du
vendredi prochain, 11 novem
bre courant, dit heures pr
cises du matin, au Palais de
juslue, (tage de la maison),
dans'a salle des cries du dit
Tfibunal, devint Mr le jnge
Flix Marne, |ge eommi -
Hll l".
Lad indication sera pro i
ce cette audience du eu
dredi prochai , U n end
courant.
l-'.it e; sdig pai l'avocat
poin uivant soussign.
\',r au-Prince,le 7novembre
1032 ,..,
< Sign) H. MALKBRN UL
a%ocai.
bSlMMMat immdiat ., furUOJi m *
nSbuMBhBm
ii
B.uU.tSmBrr..i;ir_ux.Burw;]^i;.Wic;
LIOHOL'X.
BoU-Colorube xi>*>vO
iTbuoHoox. n. Rw.v*!?r "u" ,
POUR 1933.
Les Derniers Perfectionnements :
Automatic VOLUME CONTROL:
Circuit Superheterodyne
Automatic Sinchro-Silent Tuning
100 o/ Amplification Pcntodc.
Nouvelles Lampes de 2 */2 VOLTS
Types 58.57, 56, 47,82. et
La Duo-Diode G- l-S-
COLUMBIA
ynonym
/>
de Suprmatie
..
Pne'S cl Chambres
air Goodyear
Constitue en 1898, la Socit Good-
vear a vu natre l'Industrie automotive.
Cette longue exprience permet cette
vaste organisation d' frir a x propri-
taires d'autos et de camions des pneus
suprieurs en qualit et en dure tous
ceux qui se vendent actuellement en
IR wm rnnnYEAR HEAVY OUTY SONT FABRIOUS AVEC UE FICELLE SPECIALE
fil IF S F OKU Wl T DONT L'ELAST JE ET LA RESISTANCE SONT PLU
SSb?N|8 100 n U ECELLE EMPLOYE! PAR LES.AOMS FABRICANTS DE PNEUS
A La Socit Hatienne d'automobiles . seul re-
prsentant de la Goodyear en Hati.vous trouverez
toujours des pneus et chambres air de toute fra-
cheur de cette fameuse marque des prix dfiant
toute concurrence.
Socit Hatienne d Automobiles.
HLLEHIBHL 6UTIL HttT ET Ot-
Modle C 123
Air Coll Battery
Dure de la Batterie
OOO heures
Modle C 83
Radio 8 lampes;
Superheterodyne
Modle C 81
8 lampes Superheterodyne
.-. i m- * *
fOLUMBIA
Le Favori
des Connaisseurs
Medlo C-85
xladio Phonoqraphe-
8 lampes
Moteur 33 1/3 et 78 Tours
Modle C 84
8 lampes Superne .
terodyne
2 Hauts parleurs.
Conditions de v Kneers COLUMMA Music Hall -
KNEER'S GA1UGE.
n
* --.


Mardi
8 Novembre 1932
Le Malin
4 PAGES
Port-aui'rince
Tlphone : 2242
Panama Railroad Steamship Line,
Agents aax principaux ports d'Europe.
E COLOMBIENNE. )
(i. W. Slll luon Co, Ltd.
17, James Street,
LlVKKl'OOI, NOLAND.
Mory & Company.
Atlantic Freighting Corp. Div.
155, Boulevard de S'.rasbourg.
Havre, France.
Mory & Company.
Atlantic Fieighting Corp. Div.
3, Rue St Vincent de Faut.
Taris, France.
Ilernu Peron & Stock well,
Boite Postale: 78,
Havre, France.
England
0. W.Siikld M &C, Ltd..
I ( n'on flouse,
112/113 Fei.chutch Street,
Lond m E.C. 3, Fngland.
Franco
Mory & Company.
Atlantic l'reighting Corp. Div.
74, Quai des Chartrons,
Bordeau f Fiance.
Mory & Company,
A'iantic Feighting Corp. Div.
7. Mue de la Rpublique,
Marseille, France.J
Gellatly Hankey & Co,
21, Rue de la Rpublique
Marseille, a France.
Germany
Atlantic Freighung Corp., Atlantic Freighting Corp.
Ballinhaus, llamburg 1, Germany. Breitenweg, 56, Bremen, Ger.
Holland l^JM
Atlantic Fieig'niing^Corp. Atlantic Freighting Corp.
Antwerp Division, Koningin Emma plein 3.,
C/O Steinmann A Company, Rotterdam, Holland.
P. O. Box. 10(59, Rotterdam, Holland.
Belgium
Atlantic Freighting Corp.,
C/O Steiumann aud Co
4, Quai Jordaeus,
ntwerp," Belgium.
AT Ceresa & Company.
Via^Banchi 3,
Genoa. Italy.
Spaln.
Mr T. Mai.i.ol Bosch.
Atlantic Freighting Corp., Div.
Faseo Colon, 17,
Barcelona, Spain.
Denmark
E.A. Beudix and Compan),
Copenhagen, Denmark.
Italy
Mr Allredo Amorelti,
Atlantic Freighting Corp.D.v.
Piazza 1>I Ferro N. S 5,
Genoa, Italy.
Norway,
l.aurit/. A. Devold A. G.
Atlantic Freighting Corp. Div.
Aalesund, Norway.
A/B W- Larka,
Atlantic Freighting Corp. Div..
Skeppsbron 10,
Stockholm, Sweden.
A/B Peltersson and Hoimstroro,
Atlantic Freighting Corp, Div.
Skeppsbron 3,
Gotnenburg, Sweden.
Sweden
Sven Jansson & Companv.,
Atlantic Freighting Corp. Div.
Norrkoepiug, Sweden.
Simon Edstron A/B.,
Atlantic Freighting Corp. Div.,
Malmo, Sweden.
Bernhard Bergh & Company,
Atlanti Freighting Corp. Div.
llalsingborg, Sweden.
\tiiiniiiimi Line
ZM ..Il
FWuINS EriOBILE PORT-AU-PRINCE, SANTO-DOMINGO GITY, CURAAO
PUERTO CABELLO, LA GUAIRA ET PARAMARIBO.
DALVANGEN
AUSTVANGEW
oct. 15 th
oct. 19 th
oct. 21 st
oct. 23 rd
oct. 34 th
oct. 28;th
nov. 2 nd
nov. t> th
nov. 14 th
oct. 22 nd
oct. 24 th
oct.: 29 th
2 nd
New-Orlans, Louisiana. Sails
Mobile. Alabama, Sails
Port-au-Prince, Hati Due
SantoDomingo City, R.l). Due
Curaao, D. W. 1. Due
Puerto Cabello, Ven/. Due
\jt Gnatra. Venezuela Due
Partmaribo.Dutch Guiana Due cet. 14 th
Pirarnaribo.DutchGuiaua Sails oct. lfl th
Curaao, D. W. I. Due oct. 23 rd
New Orlans, Louisiaua Due oct. 31 st
Prenant fret et passagers pour tous les, ports ci-dessus
VESTVANGEN
nov.
nov.
nov.
nov.
nov.
nov.
4 th
6 th
7 th
11 th
1(> th
nov. 20 th
nov. 28 th
Tl.);:on-: S" 2323
Le vap ui B livar > Vov
.'(H, pari ra de New York le
9 novembre directe i eut pour
Por'-au-' rince ou il est ai-
le.idu le 15 novembre 1932
' Ilrep rtira le mme jour pour
Puerto Colombie, C-irta^ne
Cristobal, Kiugstoa et New-
York.
Le minifeste de es uavire
re i-par avi>i est la dii-
positioi des clieu's en n;>s
bureaux sis angle des rues
du Quai et Tno oas Ma liou
( vis> vis de le Djuane ).
Le vapeur (Baracoa Voy
110 venant de New-York et
des ports tu NarJ est atten
du ici e samedi 19 novembre
en route le mme jour pour
les ports du sud.
Le vapeur tBogotaVoy. 109
pailira de New-York le 16
novembre, directement pour
Port-au-Prince o il est at-
tendu le 22 novembre 1932.
11 repartira le mme jour
pour Puerto Colombie, Carta-
gne, Cristobal, Kingston et
New-York. j
Port-au-Piince, le 7 nov, I
1932.
William E. BLEO.
Agent.
Les avantages qu'offre
CU sine t 1 triqu
- HOTPOINT
la
sont maintenant connus de
tout le monde.
Pour
visitez
sition.
Compagnie d clairage
Electriaue.
vous en convaincre,
notre salle d'expo-
iii
CLAIRE VIEUX
TUR6EAU
Votre premire visite
L'HOTEL ANSONIA
Nous donnera raison, confirmera votre bon ing-
nient, jusiiflera la confiance que vous nous aurez accorde
en nous garantissant votre appruable oatronage l'Htel
le plus slect de Port-au-Prince.
Nous vous suggrons d'arrtei votie chambre d'avance
Bire la pression.
i
>\
De retour de France, Melle
Ci.aihk Vieux se l d annoncer son aimao'e clien-
tle qu'elle en a rapport :
Les plus jolis tissus
l ."s plus |olies dentelles
L?s plus jolies lantaisies
Les toutes dernires nou
veauts parisiennes.
En oulre, elle a rouvert son
rayon de ronleclion :
Robes d'enlanls,
Layette
Lingerie pour dames et
filleller.
Le Joui du meilleur gr ii', et
des prix dli.uit toute con-.
currence.
Avant d'aller ailleurs, une vi.
sile s'impose ce petit coin des
grands magasins parisiens, d'ou
vous soi tin z toujours latistijt,
N'OUBLIEZ PAS DE FIE UN PETIT TOUR I
TERRACE-GARDEN
Chez W. KAHL
Petionville
1.600 pieds d'altitude L'tablissement le plus frais des en
virons de Port ar -Prince.
Seulement 15 annules d'auto sur une excellete roule
asphalte. Vues m< rveiilei sis de la ville et du port.
Boissons de toutes espces.
DINERS GOUTERS SANDW CHS4 '
Vrrangemrnls particuliers pour les rensions de jour, la
semaine ou de mois.

CONNAISSEMENTS DIRECTS DELIVRES POUR TOUS LES PORTS SUIVANTS :
Port-de-Paix, Sl-\iarc, Miragoane et Jrmie, llali ; Monte Cristi, La Romana,
Barahona, San Pedro de Macoris et Azua, Rpublique Domiuicaine ; Coro, Carupano,
( umaco, Cuacta et Pampatar,Venezuela, Aruba et Beuaire, DWI.
DE MOBILE ET NEWORIANS A TOUS LES PORTS HATIENS ET DOMINICAINS El MARAGAIBO
acoris et La Romana. R. I). Aruba, D. W. I.
De Taropa, Floride, la Jamaque-Hati La Rpublique Dominicaine Curaao
Dparts pour les ports ci-dessus quand une quantit suffisante de fret est oflerte.
( Sujet changement, annulation ou ajournement sans avis. )
A. de M ATTEIS Se , Agents Gnraux
Le Garage
Boucard & C
Ofl'e ses services aux pro-
pritaires d'automobiles pour
la rparation de leurs voitu-
res <'es prix exceptionnelle
ment avantageux.
Aux prop ilaires de voi-
tures publiques, il est
cflerl un service spcial d'-
bonne i.ent o toutes les dif.
flcultr et ennuis de ce trafic
seront large m i nt surmonts.
Conditions avantageuse.*,
prix de l'abonnement la
porte de tous.
Eu cas de pann<* chez vous
ou en cours de route avis z-
n< us et vmis serez servi do-
m:cile, ou sur la route, sans
charge supplmentaire.
Travaux mcaniques et
l. ctriques, peinture au Duco
et confection de capotes.
GARAGE BOUCARD k 0
Ur.nid Hue, tle de la
Maison M xwell.
TRAVAUX D'IMPRIMERIE "" !
L. H IY10KI8SET
Pour vo- car es de visite, I
horderaus, lactures, imprims I
de toute sorte, pass z chez L.H. V
Mori-set me Dan's Deslouches '
en lace de 'a (ili>c>re
Soin,prompiitude, hon rnarch\
A louer
Laboratoire SJOURN
DlRECTUR!
F. Sjourn, Phain.acitn
R Sjourn, Pharmacien de l'Universit de Paris''
"M. Sjourne, Pharmacien de l'universit de Paris.an
interne des Hpitaux de Paris
analyses des Urines, do suc gastrique, du sanc
iermann, Ure, Constante d'Ambard, Glycmie).
Dtscrachats. Des matires lca)
cieo
( Was
les.
Petit* maison, 4 pices, con-
torl.au Bois Verna.
Sadresser : Maison Franck
Gatjens ft C". DC*
t
La Magnsie ERBA
S VJT LE PlUS mm COMME RCULATEUl
DES FONCTIONS GASTRFOUES ET INTESTINALES.
A. de Matteis & C
AGENTS POUR HATI ,


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM