<%BANNER%>







PAGE 1

PAGE 2 LE MATIN 4 Novembre 1932 Nouvelles de l'Etranger(—ECHOS crance amricaine au Parlement franais Paris.— A la commission des finances de la Chambre, l'occasion de l'chance de; la crance amricaine du IN dcembre, M. Malvy a tait observer que le Parlement avait vol i\iw clause de sauvegarde oblieanl le gouvernement a saisii la Chambre de toute modifies* lion pouvant intervenir dans la capacit de payement. M. Malvy considre qu'aprs la rduction de la crance allemande, aucun payement ne peut tre ellectu aux Etats-Unis sans autorisalion du l'arleinent. L'encaisse de la Ban que de France Paria. Le bilan bebdoinaX.e point de vue franLa question de la cals expos par M Herriot Paris.-— M. llerriot a dclar la Commission des aflaires trangres de la Chambre que la France payerait aux EtaU: j Unis 72 millions de dollars le | l.-> dcembre pour les dettes de I guerre aprs l'expiration du inoiatoire Hoover. La dette commercial de la 4 France, dit M. Herri..!, s ra paye ponctuellement ; les 1 10 million* seront pays pour les stocks amricains. o Mais, ajouta-l il, je dsire faire une distinction entre les dettes commerciale et les dettes politiques. Pour ces dernires, quel que soit le rsultat des j lections amricaines, nous nS ocierons et essaierons d'obtenir es conditions plus favorables. Si nous pouvions obtenir l'annulation, ce serait videmment dsirable, mais je ne puis rien f iromettre car, videmment, cea ne dpendras de moi. Mort du Comte Boni de Castellane Le comte Boni de Castellane est mort l'Age de 64 ans, d'une attaqua de paralysie complique de bronchite 11 avail pous, en 1895, l'Amricaine Anna Gould al divora en 1906. Enqute sur un cas d'espionnage rvl par Hr Palologue Berlin.— Le ministre de la Reichswehr aurait, d'aprs le Vorwacrls , ouvert une en qute sut un cas d'espionnage relat par M Maurice Palologue dans ses mmoires. Les rvlations de l'ancien ambassadeur de France Saintptersbourg.selon lesquelles, en 1004, un gnral allemand aurait livr la France le plan de campagne labor par l'tal-major allemand — le plan Schietl'en — paraissent, d'aprs le journal socialiste, avoir caus une vive surprise dans les milieux politiques et militaires allemands. Le ministre des affaires trangres du neich s'est mis en rapport ce sujet avec le ministre de la Reichswehr qui cerait d'tablir quelles taient qui, parleurs tal-major allemand, avaieni connaissance, en 11)01, du plan Schiellen. j Campagne pour l'autonomie cossaise Londres.— Dans les milieux politiques une certaine einolion a'eal manifeste en apprenant que le programme des libraux comporte l'autonomie ou plutt le homcrule pour l'Ecosse et le dveloppement des relations commerciales avec les Soviets. Confiscation des biens de 1 F.jlise en Espagne Madrid.— Le prsident Zninora a soumis aux Cor ls un projet de loi d'aprs le [uel touies les glises, palais pheopeux, sminaires, inonasler s el d'une manire gnrale lous les biens de l'Eglise, seraient couI craie l se prpare a regagne I ; NE PERDEZ PAS U PUISSANCE — Les examens pour l'attribution des postes d'agent agricole ont pris fin. Ils ont cl raliss dans la plus parfaite impartialit. En do.nierons prochainement le rsultat. — On annonce que c'est un couple d Italien-, M. et Mme Marcel Sdiriioo, quia pris la( suite de Sea-Side Inn. L'tta-* Glissement nouvellement ani nag et agrment sera lanc, croit-ou, vers le mois prochain. — Par le stea.ner franais uSl-Doniiuguei, n itre ami le Snateur Prad l est j.arli hier pour le Cap-Hatien o il tiendra sur les tonds-baptis Par la brisure du Ple. L— La pointe en mtal proige contre le reullement ou la brisure du ple. 2.— Plus de lumire. 3 — Plus longue dort e. 4.— Economie re le. 5. — Traits exclusif''. •M t AL PAS DE CIRE CERCLE ItOl'lit daire de la Banque de France i maM le no „ V eau n des indique une augmentai.on de / LouJs Zphirin> aVeC millions de Iranes dans I encais. r ,, T ,'( comme marraine, Mme ine-' tse Vieux-Clesca. — Dans le monde cornmercial hatieu.on espre qu cette anne la 0 G. T. P. ne manquera pas de favoriser les firmes hatiennes pour les fournitures ncessaires a ses aelivits coustructives. Ou pense qu'un traitement de laveur doit tre accord aux m'usons hatiennes. — Mardi,, deux heures du malin, uue voilure a lue une femme du c' de Martissaut. Le chauffeur s'est enfui. La police le recherche. — On rapporte que des 5 exils dominicain* qui ont tent de traverser la frontire dans la rgion du Nord, les ti ois survivants,aid i de trois Hatiens,(ont des rai les dans l'Est. Il parait qu'ils terrorisent les Dominicains de la fronti.e. se-or, qui est m linlenanl de us remercions tout de m'me notre corresp>n tant de nous donner r occasion de rendre un nouvel hommage d hue Thodora llollgAonl les brillants 1 7 ,,0() WlljdOOl M73, les contre les marchandisea ir%  K )S v .lt_; 367 a landaises par un tarif douanier lev, si les Irlandais ne pavaient pas les annuits. N. w*Yrk — Le vote non officiel organis pu la Lille rarv D ggest > dans 4.X Etats dmontre que Roosevelt battra lloover dans la proportion de 3 a 2. Il a t recueilli ne. 00 ver et 127,236 Th ums.Suivant ce prliminaire. Rnosevelt n 447 UNE CONFRENCE M l r JOSEPH LE GOUAZE Son Excellence Mgr Jo eph Le Gouaze, Archevque de Poil %  au-Prince, a donn lundi 24 octobre, son pass g-! NewYok, une confrence sur Hati. C'est la salle dp l'Ecole SaintJean Biptis'e, 163 tt 75a Rue, 8 heures ln, que le distingu prlat lait connatre la colonie franco-amricaine la po pulation d'il uti, ses coutumes, ses moeurs et la toi des caiho liques. En prsentant nos sincres co npliments Mgr Le Gouaze, n ms lui renouvelons l'expression de notre affectueux dvouement. vent toujours du plaisir a lire les brillantes pages de la distingue Mise de M.Julio .In Pierre Ain ain ; je trouve qu'il n'est pas juste d'crire d'elle qu'elle est la seule femme journaliste du pays,si— bien entendu —on veut tre sincre el rester dans la vrit. Avec mes meilleures salutations. Adrien CARRNARD et Hoover 7. Roosevelt a la majorit dans il Etats et lloover dans 7. qu 1 sont le Maiue. le Ver mont, le New llampshire. le Massu h iset's, le Hhode Island, le Connec rgions lectorales I ticut et le Ntw Jersey. VIN DE MORUE RAVENET NUTRITIF Tii agrable REMPLACE I huilr ilr foi* •(•MORUE le plus PUISSANT ct le Plus AGRABLE des RECONSTITUANTS pour GURIR ANEMIE-FAIBLESSE "•"•••ta .u KSiSS pmnii. NMLH .t CONVALESCENTS irntr a Port u-Prlne Ull ildUHCAU HiJ.iMuC HdUnuioU LE FBOMAOB KBAFT VBLVEET. esl sdoitani eu saveur, taeilil de digestion, richesse daliinentalion. C'est le fromage qui a une multitude d'usages. Il peut tre rou|) en tranches, rpandu comme du beurre, il ajoute toujours un nouveau gOl vos plais. Volre picier a le Vclveeta el une varit d'autres Iroinages Kraft. KRAFT fl&CHEEStfJ PAIUY SALES CORPORATION Distributeur Port-au-Prince Hati. Le Prsident aux Gonaves Le Prsident de la Rpublique est parti mercredi -A heures du matin pour les (ionaves o il assistera la fle de Sl.-Charlos patron de la vill qui est clbre au I jourd'hui. [ Tis certaine nent, le chef lieu de l'A? tiboni e a d se mettre en fais pour recevoir le Chtl de l'Eial doul la prsence rehaussera les mauifeslalions traditionnelles, religieuses et populaires, de ce jour de le e pour lesGonaviensSERVICE NATIONAL D'HYGIENE D'aprs le Bulletin mensuel publi par la DirectionGarae on peut se rendre compte des activits de ce Set vice : 863 colieis oui ie" examins, ou a enregistr 558 iraitements dentaires, 142 I rames traites pour syph'li, 157 consuhations de nourrissons, 1648 vaccinations anli-variolique*, 5036 injections de No-salvarsan, 9283 injec, tions de Bisornoso!, 1675 malades soignes par le spiroeide, %  180 grandes oprations, 26737 consultations et 268u6 panse' ments pour les dispensaires des hpi'aur, 63390 consultatiom aux dispensai!es ruraux, etc. Nos flicitations au I); Lon et ses auxiliaires. MAUX DE D11STS Oo#A ^<. n M < Suppression Imtnntante, radlunlf ol r %  Kotu ''Budget Stmpli/iee" vouj guidera demandet-cn un txtmplairc La Banque Royale du Canada -. i a l'bancour Donti -j UN BARBNCOURT DpAI : Rue des Csars, aca .-•: ..



PAGE 1

L.E MATIN 4 Xoveaibfe 193 PAGt 3 Papier blanc Papier noir Kawas Avion Cigarettes KAWAS On PEUT fabriquer des Cigarettes reellemeut bonne* ave. du tabac du Pays I Si vous n'y croyez pus, fumez 1rs Cigarettes RAWAS et vous en serez convaincu. DECES En leglise du Sicr-Cœur deTurgeau.out eu lieu mardi aprs midi les obsques de Mr MATRICE DIOIE, dci la veille l'ge de 3(> ans. No sincre* eoudoluuces aux parents. • UT% Vous ave* de mi"raines, des bouffe* de c" a'.c-.i. u.ie pe• mU .. a l'atoonac aprs les repas. Von tts mal l'aise, d niauvaise humeur, (S) Navy-Bar Hue du Magasin de 1 Etat,. N 801 En tace Maison Centrale 1,'hblissernent le rn stomacales, acclre. ris : la digestion et su ^* D'est— H // V \ I • % %  ^w* Scignez-votu. Fi eue JT.'V.J'-^ -~ • •"crtiaue : elle active" gastrique, action :. rguLa-Jgestion et supprime CJS Ses troubles de la nutiiticn. Fortiane diminue la violence et la frquence des accs fcbiiles. Son emploi rtablit trs rite les fonctions orpr.ioues aboUea par la fivre et par la chaleur. L'apptfl et les forces succdent la prostration et l'abattement. Si you vous faites des piqre* ioniques, essayes FORTIANE. Y melion sera --lus bienfaisante ei plus sensible. Dans toutes In Pkirmacies A Ptrt au Prinet ; Pli.rmacie BUCH Cr a: Mm 0 3 0 0 B NNArt> Milieu Aveyi-on r*>^i ^ff^l r lP.ELjrSNSSc En ces temps difficiles Chaque artisan, chaque mnagre et chaque enfant devraient prendre rgulirement la SCOTT'S EMULSION. Cratrice de force qui maintient la vitalit, assure une bonne sant et vous sauve des maladies coteuses. Quand il faut conomiser, 11 vaut mieux acheter une seule bouteille de SCOTT'S EMULSION, dont la qualit •si reconnue, que deux bouteilles d'imitations prix moindre, qui ne sau raient avoir la mme valeur renforante, nutritive et protectrice que l'authentique SCOTT'S EMULSION d'huile de foi de morue norvgienne Riche M Vitamines A tt D • AfMirny, Alice Roberte, Simone Bourdef. Entre: 2, 3, 4. Eno soulage r estomac acide La paresse intestinale est la cause ordinaire de la dsagrable acidit. Repoussez-la vite, agrablement, en buvant un verre de ptillant ENO S "Fruit Sait' Prenez ENO rgulirement pour corriger cec tat ENO dbarrasse le systme des lourds dchets et prvient ainsi I accumulation des poifons qui form ent 1 acidit. FRUIT: Loterie Nationale —0— La Toussaint et la Fte des Morts vous ont, pendant ces deux jours, inclin la tris* *e c se, et cria honerc vr Ire Coeur. Vous avez lleun, com ne ceia se don", les tombes cl >kj qui gjiueui a jMiuaiS les tres que^vous avez et qui vous ont le mieux aim. Et vous avtz vri ... et peut-tre pleur.. C'est fort bien., mais rappelez-vous que la vie, quand mme, reprend son cours... et que c'est une chose bien agrable,avec de l'argent en poche... Aujourd'hui, oubliez doue, un instant, vos morts, pour penser vous-mme et vos entants. C'est dimanche que la Loterie Nationale procde son tirage mensuel... Or si vous n'avez pas encore achet votre billet, comment esprer gagner tegro* lui qui vous mettra, vous et les vtres, IVbii du besoin ? Pensez-y ... cher vivant! FORCE SANT JEUNESSE Facilement et discrtement par le GLANDOPHILE des Lab. ORMOS PARIS j Notice Gratuite et Vente chez F. SJOURN W. BUCH, Vort-au-Prittct et outres lionnes Pharmacies VOTRE CUISINE, E. Ce professeur de l'Institut Tippenhauer dont les confrences sur l'conomie politiques sont suivies avec tant de passion par les lves de la plnlo nous confiait : -Mes connaissances sur la matire ne sont pas la seule cause de mon petit succs, il y a encore ma voix. Ah raess-eurs la voix c'est presque tout. — Et comment faites-vous pour la maintenir en tonne, car vous en abusez? Oh! c'est bien simple l'emploi dans ma cuisine de I atantgue dos usines de Portan Prince et de Saint-Marc. Bec-Fin. REMERCIEMENTS"" Profondment touchs des tmoignages de sympathie reus a l'occasion de la mort de leur regrette Rosita N T olasco de Penez, Vve Justin Godefroy, Melles Lyane et Lina Godefroy, Mr le Dr et Mme Pierre Ducarmel Ar>glade, Mr Jeau Godefroy et tous les parents et allis prient les amis de Port-auPrince et de St-Marc, qui les ont assists en cette douloureuse circonstance d'agrer l'expression de leur sincre gratitude. Port-au-Prince, le 4 nov.1932 BELLE PII1IUE on daut. moi* pm lai fc PILULES ORIENTALES le* Mule* q.ii ilcvrloppent, raffcriuissciit, rtconifltneBl !•• siin-, rmu-cit I mulliiu ousim•os les i'-panlpR et donnrn) au butte un graeleui embonpoint. Blanlaiaantaa pour la antt ap w oa a aw ;HW le c/lebrilm midi, U i J. RATI. Pli" 45 nm it l'F^h, w i. P.-M % APort^-Pri-M iP" BUCH* SEJOUR, f cl tom. uoonct plurmaci;. Avis important Gcjquet tablissement situ lout pies de la Banque Nale et dirig par Mme M r.e Br RTET. Les Vapeurs Soulagent les Rhumes de Cerveau Reniflez un peu de Vicks par le nez ou bien inhalez-en les vapeurs aprs en avoir fait fondre dans de l'eau chaude. Les vapeurs mdicinales atteignent les voies respiratoires directement Pour d'autres refroidissements, frlctfonnez la gorge et la poitrine avec le Vicks. V iens V Ar*o Rusa Vmm cl Chambres air (.oodycar Constitue en 1898, la Socit GoodVear a vu natre l'Industrie automotive. Celte longue exprience permet cette vaste organisation d'offrir aux propritaires d'autos et de camions des pneus suprieurs en qualit et en dure tous ceux qui se vendent actuellement en Hati. LES PNEUS COODYEAR • HFAVY DUTY SONT FABRIQUS'AVEC U W E FICELLE SPECIALE COURUE SOUS LE N0M DE SUPERTWISTE DONT LELAST IT ET LA RSISTANCE SONT PLIS GRANDES DE 30 POUR 100 HUE CELLE EMPLOYEklPAR LES'JUTRES FABRICANTS DE PNEUS A La Socit Haitienne d'automobiles,seul reprsentant de la Goodyear en Hati.vous trouverez toujours des pneus et chambres air de toute fracheur de cette fameuse marque des prix dfiant toute concurrence. Socit Hatienne d'Automobiles. MALLEBRANCHE. GENTIL. BOGAT ET CIL Panama Railroad Steamship Une, Aqenls aux principaux ports d'Europe. (J W. SIIILUON & Co, Ltd. 17, James Stieet, LIVERPOOL, EN GLAND. MORY & Company, Atlantic Freighting Corp. Jjiv. 155, Boulevard de S.iasbourg, Havre, France. MORY & COMPANY, Atlantic Freighting Corp. Div. 3. Bue St Vincent de Paul. Paris, France. Ileruu Prou & Stockwtll, Boite Postale: 78, Havre, ,France. Engle.nd 0. W.SHELPON &C", Ltd.. Icn'on lloiist', 112/113 Fenchurch Street, Ljndon E. C 3, Kngland. France M.IRY & Company. Atlantic freighting Corp.Div. 74, 0'''i u" Chartrons, Bordeau France. MORY & COMI'ANY, Atlantic Feighting Corp. !) % • 7, Bue de la Rpublique, Marseille, France., Gellatly HANKKY St Co, 21, Rue de la Rpublique Marseille, a France. Germany Atlantic Freighting Corp., Atlantic Freighting Corp. Ballinhaus, Hamburg 1, Germany. Bieitenweg, 5b. Bremeu, Ger. HoCand Atlantic Freighiing Corp. Atlantic Freighting Corp. Aniwerp Division, Koniogin Emmaplein d.. C/O SteinmannAOmpany, Rotterdam, llolland. P. O. Box 1069,Rotterdam, llolland. Denmark Belgium Atlantic Freighting Corp., C/O Steinmann and Co^' 4, (juai Jordaens. utwerp, Belgium. E.A. Beridix and Compan), Copeohagen, Denmark. A Ceresa & Company. Bauchi S, Crnoa. Italy. Spam Mr T MALLOL BOSCH. Atlantic Freighting Corp., Div. l'aseo Colon, 17, Baneh na, S.-aiu. A/B W. Laka, Atlantic Freighting Corp. Div.. Skeppsbron lt). Stockholrr, Sweden. A/B Pettr sson and Hotmstrom, Atlantic Freighting Corp. Div. Skeppsbron 3, Colhenburg. Sweden. Itafr \lr Ail tdo Amoretti, Al a it """ 1),Vt Pia/./. i ' Ferro M •'• %  >> Oenoe, lialy. Norway, 1 anriiz A. Devohl A. t>Atlantic Freighting forp. Dl. Aalesui.d. Noiway. Sweden Sveo Janb! on & Companv., Alla n tic Kn ighiinn Corp. Div. Norrkoeping Sweden. on i d: Iron A/B., AU iiting Ccrp. D'.v., Malnio, Sweden. Berohard Bergh & Company, tlanlic Freighting Corp. Div. Kalsingbprgi Swi d. n.



PAGE 1

Vendredi 4 Novembre 1932 Le Malin 4 PAGES ;2licuieA*NNLLN 812 purL-au-Pnnce Tlphone : 2242 LE FA1TEST INCONTES 1 ISLH \ \\ S a il II c HUILEDERICIN RBA A. de MATTEIS&C 0 Agents Gnraux. C\ st la o'uini •. nce les* meilleures 'varits de cannes d'un vaste territoire] runissant les meilleurs terroirs C'est ce qui fait son arme. GOUTEZ ET COMPAREZ! -MN %  %  p^HH Pour Gurir.,,Eulteri MIGRAINES, CONSTIPATION CONGESTIONS, TOURDISSKMENTS EMBARRAS GASTRIQUE IL SUFFIT de prendre l'un de vos repas (loua Ici deux jour, aeulemcnt), une PILULE . D DEH AUT 147,Roedo Faubourg St-Deni, PARIS Mais ilf aut exiger les vritables qui sont tout fait blanches •t sur chacune desquelles les mots DEHAUTAPARIS sont !.-••• lisiblement imprimes en noir Qurlson K-a.ciioa.1 TTE-RHUMATIS NEVRALGIES D •ii2ue v 16, Rue Baiiu,. Paris. LIGNE COLOMBIENNE ) Tlphone: N 2323 I AUX Trois Quartiers i Maison J. de VENDEGIES ANGLE AVENUE RING ET RUE VERNET lOUl IC Vient de recevoir par le dernier Bateau : Souliers pour dame Bas de soie Chapesui Giinesplasliques du 70 au 102 Sirs mniii Lolionet BffU de Cologne Poudie c Pet; lia ei Cheraray* Crme Tokalon Barrettes, pinces, boucles. To'ies broches et boucles d'o reil'es Br< ts Basques Gdes 1.50 et r ),U0. Tourniquets et fuset es til c n.iein Fil broder et coudre. Pli Belors Nos 30 et 4G Sacs provision, etc Maison de confiance. Prix j avantageux. Faites vos achats EAUX TROIS QUARTIERS I Vous viterez des Irais de igue et gagnerez du temps e Les avantages qu'offre la Cuisine Electrique HOTPOINT %  sont maintenant connus monde. our visitez silion. Compagnie d'clairage lectrique. vous en convaincre, noire salle d'expo? o-o l.e vareunMaitini(|ueVoy 10,") p> tira de New-York le 2 novembre couraut direcrement pour Port-au-Prince o il si attendu le 8 no" verni re 1932. Il repartira le mme jour pour Puerto Co\ lombie, Cartagne, Cristoba'{ Kingston e' New -Yuik. Le maml'ste de ce navire reu par avion est la disposition des clients en nos bureaux sis angle des rues du Quai et Thomas Madiou ( vis^ vis de I; Douane). Le vapeur B ilivsr ) Voy. 106, partira de New-York le 9 novembre directement pour Port-au-Prince o il est at tendu le 15 novembre. Votre premire visite A L'HOTEL ANSONIA Nous d muera raison, confirmera votre bot. ingnient, justifiera la coulian.e ue vous nous aurez accorde en nous garantissi nt volie apprciaa^oalronagt a I Htil le plus sleci de Port-au-Prince. Nous vous sugfcron? d'antei volie^chambre d'avance Bire la pression. I r .l I Le vapeur t liaacoa Voy 10 venant de New York et des ports tu Nord est attendu ici,!e samedi 19 novembre en route le mme |our pour semaine ou d les poils du sud. PortaU'Piiuce, le 3 nov. 1932. N'OUBLIEZ PAS OE FIE UN PETIT TERRACE-GARDEN Chez W. KAHL Petionvilie 1 600 pieds d'all'tade L'tablissemeut le plus frais des en Virons de Porter -Prince. Seulement 15 minutes d'auto sur une excellele roule asphalte Vues rat rvei leuses de la ville et lu |/rt. Boissons de toutes espces. ^rangements particuliers pour les pensions de jour, la mois. William E BLEO. Agent. CE ^MM Une .. i. du PorUau-Prince Saulo^Doraingo City, R. i embre, Il psi ira le JJ U a0| p, \\ jjj( COMPAGNIE GNRALE TRANSATLANTIOUE j ie steamer S Domiogues New Orlans, Louisiana, d retour de Siotisgo de M bile, Alabama, Cubi et -les porta du Sud Port-au-Prince,Hati est a tendu le 3 nove mme jour pour les ports p u rio Cabello, du Nori, Puerto-Plala et L" Havre direct, prenant iit et passagers. F. M. ALI 11 IU. Agent Gnral Rie du Qosi,Port-an Prince, B it. \V. I. Due New-Orlans, LJ : Due '. 1 I Mi cet. Mti oct. 23 rd oct. 31 st AUSTVANGEtf oct. 15 ih oct. 19 th oct. 21 st oct. 23 rd oct*24 th ocl .H lh D v. 2 ud I.OV. I, ||, IK.V. I 1 lh VESTVANGEN Prenant fret et oct. oct. oct. Ilov. 1 (IV. 110 V. j] nov. nov. nov. nov. nov. %  --.< 22 ni 24 th 29; th 2 nd 4 lh H l-h 7 lh 11 lh 1(5 lh 20 th 28 th passagers pour tous les,, ports ci-dessus NOUVEAU TRAITEMENT OH LA TUBERCULOSE On i • i p irtoul ii il lutte i i • < 1 '" . i l'Uni v %  Si 0 %  | lit i II I i iill.-nl mwepMbl. :." i>, vrrir la pins i...i" la prmlM l.ril-U %  ACILLINE RA% IW' OE MOBILE LI NEW-ORI £AHS A TOUS LES PORTS HATIENS ET DOMINICAINS ET MARACAIBO ^ ,1 ' ''' '' HaM : B.rahona. Azua, MoDteCrill Zn p,*?? 1 Uacoris el I. a. R. I). Aruba. D. W. I. Cns "' a ( dro de N'A JAMAIS T FAIT CE 001 NE PEUT ETRE DPASSE Kola Champagne F. SJOURN Prpar dans des conditions ligoireuses D'ASEPSIE Prpcration et Vente PHARMACIE F. SEJOURNE Angle des rues Roux et du Centre. %  %  r%r -*


PAGE 1

Clment Maqloire niHfccrajR 1358. RLt AMERICAINE 1358 1ELEPHOME N*2242 i \ ers le %  las ilionnaires, vers avi nir, tont victimes d une inma ., r comporta un ente able de b isoins, d ide, d'insti tuUi IN adapti s a • t kg* el n cn com 01 te pas d'aatrea Gustave Li. BON affme ANNEE N 7811 -\U PRINCE ( IA Autour do la Dette 'publique — o — XVIII Rponse des confrres. C-Q III LE Secrtaire d'tat des finances: son arithmtique (fin). En faisant lous\-es calculs %  vec prcision, nous n'avons voulu que suivre le procd du Secrtaire I Elat des finances el bien marquer les diffrences enlre nos enifires. Mus, dans la pratique, on ne peut procder, sur celle qus lion, que sur des cllires ronds, les obligations tanl de fouOet de OO dollars, el toute sou Ile devant tre ver s e dans le tonds d'amortis* sment pour les oprations bitures. Dans notre premier exera pie (amortissement a 95ct Gouvernement, el 92 cote Vent fiscal) le premier ga gne 3.72*2,84, tandis nue le second gagne I0.8o4.ti6. Dans noire deuxime exemple (amortissement au pair ct Gouvernement, et 9 cot Agenl fiscal) le premier perd 10.337,50 tandis que le second gagne 16.487,55. Que cela est loin du bn fice unilatral de 55.555 annucl que le secrtaire d Etat des finances se proposait de laire rendre . ses 300.000 dollars! Toutefois, nous nous sommes appesantis sur ces cas autant pour rpondre a I invite du Secrtaire d'Etat desfinances et de nos conlrres que pour saisir l'occasion d exposer ce qu'est notre sens le mcanisme de nos amortissements en gnral: des oprations o quand I Etal gagne 3.000, la National City gagne 10.060; o quand il perd, elle n'en fait que ga gner; et elle gagne prcis ment ce que l'Etat perd. Car, honntement, l'Agent fiscal ne devrait gagner que ses com missions et l'avantage d avoir, moyennant un intrt lger parce que de circonstance, la disponibilit des dp's ventuels du fonds d'amortissement. Rien n'explique, si ce n'est un concert contre nous de la puissance financire el del puissance politique des Elats-l'nis, ce systme de spculation combin de telle sorte que la finance amen caine s'enrichit sans inter %  foption et que l'Etat hatien S'appauvrit d'autant, soit que sapait de gain, quand elli existe, est comme noye dans celle de la National City, soit qu'il perd purement et simplement dans chaque eliort pour avancer, mme prmaturment, dans le paiement de sa Dette. Or, la strie A de notre Dette ayant dj l'ail, outre d.\ amortissements rguliers, une srie supplmentaire d amortissements se chiflranl plus de 3 millions de dollars; les stries B et C, ayant aussi, en dehors de leurs amortissements annuels, teint ensemble, par anticipation, 3 millions des valeurs inscrites a leur service d'annuits, le lecteur peut imaginer la srie de transactions et par • consquent de gains, que la National City a accomplis a nos dpens. Cependant, qui le croirai! ? Avu' son arithmtique spciale don, no us avons vu une double application dans sa lucoii mpfiste de Urer oo. indfiniment d'une son me de aOD.OOO remise l'Agent fiscal et d tablir, une Ibis pour toutes, un amortis sment invariable i) i pour jusqu' I exercice IS4-M944, le Secrtaire d'Etat des finances a la cruaut de trouver el de faire dire, dans son relev, par nos trop crdules confrres L'Action Nationale' et <( Hati-Journal , p ireeque nous aurons fini d amortir l'ensemble de noire Dette vers 1943-1944, au lieu de 1951-1952, pie nous serons dispenss ainsi de payer les sommes prvues par les contrats d'emprunt de 1948 1952, lesquelles constitueront pour nous un GAIN. • Pour bien comprendre celte partie de l'arithmtique du secrtaire d'Etal des finances, il faut savoir que les tableaux d'annuits combinent la r partition tles annuits sur la dure de l'Emprunt, de faon que le lotal, la fin du rglement de la dette, reprsente une somme de ...., com prenant celui tles intrts et des amortissements et mon iranl ainsi le bnfice dfinitif des prteurs. Pour le tableau de la Dlie A, ce total, correspondant l'anne 1951, est de 35,033 000, (il, montrant que I emprunt ,le I6.00O.O00 devait rapporter, aprs trente ans, la diffrence enlre ces deux chil fres, ou plus exactement entre le premier etle prix d'mission des obligations, soit 14741.920. Il en" est de m me, toutes proportions gar lees, pour les sries l> et C. Or, les versements anticips devant, selon le scrta red'Etat des finances, placer en 1943 le rglement final dune partie de la Dlie, el en P.KM) celui de l'autre partie (au lieu de 1051 el 1952).l'ensemble des versements faire pour les priodes ainsi anticipes et qu'il value, po ir les trois sns, 19.268 481,40 < que le peuple hatien, d l il, n'aura pas payer, re prsentent un gain . Nous avons dj tabli ( LH MATIN du octobre) l'avance considrable. 8 millons envi ion, que, par le fait des a morlissemenls anticip s, nous avons ralise dans le rglement de la Dette. C'est mme cette avance, cl les cou filions de sa ralisation, qui ni inspir en grande partie la prsente tude. Voil donc dj 8 millions retrancher des 1 millions de gain du secrtaire u bud el don' il n'est pas vrai ddire que le peuple hatien naura pas payer puisqu'il les a dj payes; les calculs mme du secrtaire d'Etat des finances tiennent implicitement compte de celle avance en prenant pour point de dpart la situation actuelle de chaque srie de la Dette De 10 millions, le a gain est ainsi rduit 11 millions; c'est dj moins souriant. IN P IQUANT Il y a Vingt-cinq ans \! NDRE il 4 NOVEMBRE 1932 n r i i R MATIN, ) Novembre lixr, i FERIE-ECOLE 1/7... Ptillant.*. Le SEC est mis vieillir 0 mois jusqu' ce qu'il soit devenu dlicieusement sec. Voil Clicquot SB* le prfr le ceux qui ar/prcient un got parfait Dlicieux TOUT SEUL, il relve vos autres boissons favorites. G I M G E K. 61 • ifc yFPBJEME Le Ministre de l'Agriculturt 't procda hier fouverture %  . Car, c'est prcisment pour! Le gain* de II m, liions n'esl ne rien perdre de la loialile ' ] P .'; %  • A1 m " "! du bnfice escompt que la de ta National Cilyrlanf ralis v i r i,. ., c, ,'. t. .u ,1,. I ,lus ttque ne lelaissaienl esNational City a sem tant le y k s condUions de ,. HQTELS mmm Ansonia, Cha np de Mars I Kxcelsior Grand Htel de France, Rue du Quai ; Htel La Gatl, Hue l ? i ou ; I f tcl Palo -e.i!hamp de Mais ; Htel Sea Vit \\, Rue Traver %  sii Htel Terraci 1 i len.Ptionville ; s .. : d a* cinse ; Htel Amri : lin, Gh imin les Dali Htel Dereix, Kenskoff. restrictions dans ses contrats d'emprunt et d'agence fiscale: interdiction de acheter lare qu'i e xcuti m la ^"'1loline. Surtout les apprta ut inan quenl paa de cru iule. A l'aube de son il M nier jour, Goi [ulolT vil pntrer ilaus sa cellule toute la genl |udici lire : avocat -(fnral, juge d'insIruclion, directeur de la p ilice imli ciaii i %  m lgiste,sea d ifenscura .i la cour d'ass ses suivis d'un in\ i table |)D|)". Il procda ;i une fum bre toilette.Se conless i el con\munia. la quaad il eut accompli ce doubla rite, on lui lit boire deux verres de jue oprant sur seuleinenlun rer V morlissetnenl de 300 000 dollars la N ili mal Citv a pu gigner au regard du peu de pro iil de I Etal quand ce n'est pas au regard de ce que eelui-ei perd.Appliquez celle mme op ration, pas seulement aux8 m Ilions (fainoi'lissenu'iits aiiti i ps, mais encore toute la se rie d'amortissements rguliers faits de 1922 1931, et rendezvous compte des bnfices, an agiotage, commissions el trais, qu'a du raliser rtablissement qui prside aux placements de nos titres, litre, la lois, d'indevaittre le premier dploRHUM SARTHE CACHET D'OR qui ,.,,p 9 donne co ira [e H srnit devant la moi i comme devant la vie. ( A suivre) P.S —-Nous lia'siio is a peine celle rpliq te 6 des con ci au secrtaire d'Etal des tinances I irsque nous esl tomb les yeux le Bulletin du mois de septembre ilu Conseiller financier -Receveur gnral qui nous informe qu'une partie (les litres du TrSOr B i l verse pour amoriiisemenl a l'Agent fiscal. En a.le ndanl que.fixs sur les c uidi ions de l'opration, nous revenions sur le sujet, n tus ne ermdiaire el d'intress. Ces j devons pas manquer de Boulidtribnfices sont certes an ment du peuple hatien qui esl frustr d' nia ni. C'est parce nue, entre autre raisons, ces bnfices sont tels. que la National Cilv a eccr de nous concder aujourd'hui gner ie fait qui confirme ce que non . i pour l'emploi de ces litres el i e que nous avons du concernant le placement des fonds de l'Etat en ses propres litres. La malice les vnemenls AUTO ACCESIESORS We sell New and Second Naad Paris | >r al makes of automobiles. KNEEIV3 (i\UAGE Itllt* l'a Ver Ph me 2.118 vV 2234 nuances se croil oblig de d fendre une telle politique, qu'elle avait, la signature des veut que cela ait lieu au mo ontruts el depuis, Apremenl rc. ment o le secrtaire d'Etal des r Rhiifii Si ces 11 millions doivent tre gagns par nous, il faut, au regard des suppotatr. des tableaux d'annuits, qu ils soient perdus par ^"'"J 'dans l'espce lu bNalJgga AUX ROY 30 annes e sucecs. ERRATA Dans la Pu olfrres , le lecteur est pri de I faire les rectification les: No du 29 octobre au lieu le: ... de faon nous pin, lire de r< ali 1er un gain • de 19 mille dollars...,lire : •... nous permettre de ral in" de 19 million dolau lieu .. ellt quaul si ile gagne trafiquanl taux % %  que sur les [aux bas., ...voit que la Toussaint et la Kele des Morts ont,selon la Ira* diliun, gard encore celle MI|< c i %  : ( lrr pieux du riUla n .i veni v nd) r euses e 1 i !• Il L'' 1 I' s I ou les se *om %  <• ceii an cimstira, ici nVuii-^ut ni e 'emh'', li, dpavant • %  • •r o > sU le o" Une C r n \ des ri.uronnes funraires. El sur o ne celte liis'esse silne eu** la cloche RTli du cinuli^re ^gonttant inlaasablemeal l<* cl**. Il n'a manqu i celle dsol. lion rsigne q >e la plot* li -1 — Ineile de In Toossalat. On IN t pour la l'i> des Morls rrnis une pluii lorren'ielle qui ol'u gen les vivants vider \x n cropole, abandonnant les parvu s morts leur solilude. • ... voit que Cionlran Roi'z'jf et Rirko hanvet, promot^rra de la sance pngilislique de samedi soir, ont prsent un aro gramme vari, el qui eil t du plus grand intr'.si les boxeur* aftronla sl:enl mieux entra]. ns. l.a rencontre KidCyclonHertera, dispute avec science et enlratn, a sauv la oire. Somme toute, excellent dbut ei (pu promet, mais la condition qu'on place quelques ventilateurs dans la salle. O v loi fiait littralement, sam?di soir. • • .. voit que les petils cadeaux eutri lit ni enl l'amili... el les gros carleanx aasai. C'est ainsi qu'un journaliste de nos amis ne jure plus qqa pi'Trujdloet lis D tminicains, depuis qu-, rgnlireraenl, il reoit de ta Rpublique de S'o Domingo q* petits i' de grands col^a L'antre lois, on le vil stopper sa votura devant la Lgdion Oomiine. Il en ressortit radieux, charg d'une immense boite en carton, qu'on et 'otites les peines du monde faire rentrer dana l'auto. Ce sont des i h ipeauxl confla-t-il pn s'poigeant. l'art deux, Opiomar! • • ... voil que 1 No 171K de la rue du Magil'm de l'K'at est une adresse bonn a retenir. C'est celle de la Maison lVm Lafonlanl, qui vient de recevoir un stock imptlani de jouais assortis capable de laire le bonn sur d %  '. vos enl.mis. Si vous avez des cadeaux de lin d'anne ollrir.conoinisez voire temps et reniez vous directement h la \1 tison Ren La ton tant o vois aurez l'embarras du choix. • i .. voit que, Paramounl est ea li ain de monter une installation up to dite Porta i-Prince et que les travaux d'ngrandisseni ni s'excutent retts fin au ,1 de l'ancien (".me-Varits. Avec les gradins,et les balcons, h salle pourra contenir.dit on, deux mille personnes.Taldy.paCOUtre, prend ses prcautions pour rsister avantageusement S la concurrence.! perspectif Bile y russira. ... oil que Sea-Side-Inn, le chirmant tablissement que di • rigeaienl Martissant nos amis Pair zi et Franc >is,n d ermer s s portes. C'est un nouveau signe des temps.On se lappell* les merveilleuses soires que l'intelligente direction v rservait rli ique samedi et dimanche ans larnilles, avec dasprogm (g rie danses et AA ,1, ois.C'est tout cela qui meurt. |e la |"ie de vivre a disparu de Porl au-l'nnce avec Sel %  i m. 1 A louer l piccSi coni Dois-Verna, tresser : Maison Franck; 0uc.|tus sN; C".


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/07144
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Friday, November 04, 1932
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:07144

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
Clment Maqloire
niHfccrajR '
1358. RLt AMERICAINE 1358
1ELEPHOME N*2242
i \ ers le
las ilionnaires, vers
avi nir, tont victimes d une inma
.,r, comporta un
ente able de b isoins, d ide, d'insti
tuUi in adapti s a t kg* el n'cn
com 01 te pas d'aatrea
Gustave Li. BON
affme ANNEE N 7811
-\U PRINCE ( IA
Autour do la Dette 'publique
o
XVIII
Rponse des confrres.
C-Q
III
LE
Secrtaire d'tat des finan-
ces: son arithmtique (fin).
En faisant lous\-es calculs
vec prcision, nous n'avons
voulu que suivre le procd
du Secrtaire I Elat des fi-
nances el bien marquer les
diffrences enlre nos enifires.
Mus, dans la pratique, on ne
peut procder, sur celle qus
lion, que sur des cllires
ronds, les obligations tanl
de fouOet de OO dollars, el
toute sou Ile devant tre ver
se dans le tonds d'amortis*
sment pour les oprations
bitures.
Dans notre premier exera
pie (amortissement a 95ct
Gouvernement, el 92 cote
Vent fiscal) le premier ga
gne 3.72*2,84, tandis nue le se-
cond gagne I0.8o4.ti6.
Dans noire deuxime exem-
ple (amortissement au pair
ct Gouvernement, et 9
cot Agenl fiscal) le premier
perd 10.337,50 tandis que le
second gagne 16.487,55.
Que cela est loin du bn
fice unilatral de 55.555 an-
nucl que le secrtaire d Etat
des finances se proposait de
laire rendre . ses 300.000
dollars!
Toutefois, nous nous som-
mes appesantis sur ces cas
autant pour rpondre a I invi-
te du Secrtaire d'Etat desfi-
nances et de nos conlrres
que pour saisir l'occasion
d exposer ce qu'est notre
sens le mcanisme de nos
amortissements en gnral:
des oprations o quand I E-
tal gagne 3.000, la National
City gagne 10.060; o quand
il perd, elle n'en fait que ga
gner; et elle gagne prcis
ment ce que l'Etat perd. Car,
honntement, l'Agent fiscal ne
devrait gagner que ses com
missions et l'avantage d avoir,
moyennant un intrt lger
parce que de circonstance, la
disponibilit des dp's ven-
tuels du fonds d'amortisse-
ment. Rien n'explique, si ce
n'est un concert contre nous
de la puissance financire el
del puissance politique des
Elats-l'nis, ce systme de sp-
culation combin de telle
sorte que la finance amen
caine s'enrichit sans inter
foption et que l'Etat hatien
S'appauvrit d'autant, soit que
sapait de gain, quand elli
existe, est comme noye dans
celle de la National City, soit
qu'il perd purement et sim-
plement dans chaque eliort
pour avancer, mme prma-
turment, dans le paiement
de sa Dette.
Or, la strie A de notre Dette
ayant dj l'ail, outre d.\
amortissements rguliers, une
srie supplmentaire d amor-
tissements se chiflranl plus
de 3 millions de dollars; les
stries B et C, ayant aussi, en
dehors de leurs amortisse-
ments annuels, teint ensem-
ble, par anticipation, 3 mil-
lions des valeurs inscrites a
leur service d'annuits, le
lecteur peut imaginer la s-
rie de transactions et par
consquent de gains, que la
National City a accomplis a
nos dpens.
Cependant, qui le croirai! ?
Avu' son arithmtique sp-
ciale don, no us avons vu une
double application dans sa
lucoii mpfiste de Urer oo.
indfiniment d'une son *
me de aOD.OOO remise l'A-
gent fiscal et d tablir, une
Ibis pour toutes, un amortis
sment invariable i) i pour
jusqu' I exercice IS4-M944, le
Secrtaire d'Etat des finances
a la cruaut de trouver el de
faire dire, dans son relev,
par nos trop crdules con-
frres L'Action Nationale'
et <( Hati-Journal , p ireeque
nous aurons fini d amortir
l'ensemble de noire Dette
vers 1943-1944, au lieu de
1951-1952, pie nous serons
dispenss ainsi de payer les
sommes prvues par les con-
trats d'emprunt de 1948
1952, lesquelles constitueront
pour nous un GAIN.
Pour bien comprendre celte
partie de l'arithmtique du
secrtaire d'Etal des finances,
il faut savoir que les tableaux
d'annuits combinent la r
partition tles annuits sur la
dure de l'Emprunt, de faon
que le lotal, la fin du rgle-
ment de la dette, reprsente
une somme de ...., com
prenant celui tles intrts et
des amortissements et mon
iranl ainsi le bnfice dfini-
tif des prteurs.
Pour le tableau de la Dlie
A, ce total, correspondant
l'anne 1951, est de 35,033 000,
(il, montrant que I emprunt
,le I6.00O.O00 devait rappor-
ter, aprs trente ans, la dif-
frence enlre ces deux chil
fres, ou plus exactement en-
tre le premier etle prix d'-
mission des obligations, soit
14741.920. Il en" est de m
me, toutes proportions gar
lees, pour les sries l> et C.
Or, les versements antici-
ps devant, selon le scrta -
red'Etat des finances, placer
en 1943 le rglement final
dune partie de la Dlie, el en
P.KM) celui de l'autre partie
(au lieu de 1051 el 1952).l'en-
semble des versements faire
pour les priodes ainsi anti-
cipes et qu'il value, po ir
les trois sns, 19.268 481,40
< que le peuple hatien, d l
il, n'aura pas payer, re
prsentent un gain .
Nous avons dj tabli ( Lh
Matin du octobre) l'avance
considrable. 8 millons envi
ion, que, par le fait des
a morlissemenls anticip s,
nous avons ralise dans le
rglement de la Dette. C'est
mme cette avance, cl les cou
filions de sa ralisation, qui
ni inspir en grande partie
la prsente tude. Voil donc
dj 8 millions retrancher
des 1 millions de gain du
secrtaire u bud el don' il
n'est pas vrai ddire que le
peuple hatien naura pas
payer puisqu'il les a dj
payes; les calculs mme du
secrtaire d'Etat des finances
tiennent implicitement comp-
te de celle avance en prenant
pour point de dpart la si-
tuation actuelle de chaque s-
rie de la Dette De 10 millions,
le a gain est ainsi rduit
11 millions; c'est dj moins
souriant.
IN'PIQUANT
Il y a
Vingt-cinq ans
\! NDRE il 4 NOVEMBRE 1932
.......nr i
i
!
r Matin, ) Novembre lixr, i
FERIE-ECOLE
1/7... Ptillant.*. Le SEC est mis vieillir
0 mois jusqu' ce qu'il soit devenu dlicieu-
sement sec.
Voil Clicquot SB* le prfr le ceux qui
ar/prcient un got parfait
Dlicieux TOUT SEUL, il relve vos au-
tres boissons favorites.
G I M G E K.
61 ifc
y-
FPBJEME
Le Ministre de l'Agriculturt
't procda hier fouverture ta ferme-cole exprimentai
(du for I.araque. dans \
un n marquable discour* du homm ige la sotli i
le S. Exe le I / sident .
d lia '"' tout ce qui inle- )
meement et \
mat riei du pays.
i i '< in ait tout ce que
te l ner.tent fondait des-
peir dans celte, cole confie,
non sans rais m, aux I /
de t Instruction Chrtienne.
Le brre Pascal le remetc.ia
en promeJlant de transmettre
au Suprieur g fine" rat les scn.<
liment s de bienveillance du
Ministre de linstruction l'u
blique.
Puis ion passa la buvette
o des
Molli' \ fainiu
AGENTS
P 0 BOX )\
Porl ,i i Prince
I
buvette t
" i
s. /, le Gnral .Vt,/ Alexis ci i
IIK'llI.
City. Or, est-ce chos possi- fa : la facult ble avec une lotie partie? \avance de inq a > .
Car, c'est prcisment pour! Le gain* de II m,liions n'esl
ne rien perdre de la loialile ' ] P.'; ." A1m" "!
du bnfice escompt que la de ta National Cilyrlanf ralis
v i r i,. ., c, ,'. t. .u ,1,. I,lus ttque ne lelaissaienl es-
National City a sem tant le .y k,s condUions de ,.
hqtels mmm
Ansonia, Cha np de Mars
I Kxcelsior
Grand Htel de France, Rue
du Quai ;
Htel La Gatl, Hue l?i ou ;
Iftcl Palo -e.i!hamp de Mais ;
Htel Sea Vit \\, Rue Traver
sii
Htel Terraci -1 i len.Ption-
ville ;
s .. : d a* cin-
se ;
Htel Amri : lin, Gh imin les
Dali
Htel Dereix, Kenskoff.
restrictions dans ses contrats
d'emprunt et d'agence fiscale:
interdiction de acheter l avec 15annes; limitation des
a morlissemenls additionnels
aux cas seulement o nos
revenus excdent II") millions
de gourdes; obligation de re-
tourner les provisions pour
amortissements additionnels
au Trsor public hatien si
les achats ne peuvent avoir
lieu dans des laax dtermins
et dans un dlai galement
dtermin.
Or, nous venons de voir C8
P
prunl.il a pu, par la suite, exer-
cer un certain mirage sr l'es-
prit du sec laire d'Etal les li -
nances, qui a pu dire que c'est
autant de perdu pour les cran
tiers Mais ceux-ci jouenl ;r
nous qui perd ;; ign
Mais tait-il besoin de toutes
ces explications pour persuader
I inlelligenl secrtaire d'Etal des
fi/ianees que nous n'aurons pas
g ign tous les millions qu'il dit
et que, au contraire, nous les
avons dj pays de noire sueur
el de noire sang ? Car alors,
quoi allribiie-l-il cei assche-
ment considrable du Pavsqu'il
I
o-o
aiden
C ci, l'assa tsin il i !'
i'.nil Doumer il porlxil le
10m que a t \ iclima i t
tfuillol in le l. du mois de seplera
lue 1 i iiier.C'esl un spectacle un peu
bai >are qu'i.....excuti m la ^"'1-
loline. Surtout les apprta ut inan
quenl paa de cru iule. A l'aube de
son il m nier jour, Goi [ulolT vil pn-
trer ilaus sa cellule toute la genl |u-
dici lire : avocat -(fnral, juge d'ins-
Iruclion, directeur de la p ilice imli
ciaii i m lgiste,sea d ifenscura
.i la cour d'ass ses suivis d'un in\ i
table |)D|)". Il procda ;i une fum -
bre toilette.Se conless i el con\munia.
la quaad il eut accompli ce doubla
rite, on lui lit boire deux verres de
jue oprant sur seuleinenlun rer V
morlissetnenl de 300 000 dol-
lars la N ili mal Citv a pu gi-
gner au regard du peu de pro
iil de I Etal quand ce n'est pas
au regard de ce que eelui-ei
perd.Appliquez celle mme op
ration,pas seulement aux8 m I-
lions (fainoi'lissenu'iits aiiti i
ps, mais encore toute la se
rie d'amortissements rguliers
faits de 1922 1931, et rendez-
vous compte des bnfices, an
agiotage, commissions el trais,
qu'a du raliser rtablissement
qui prside aux placements de
nos titres, litre, la lois, d'in-
devaittre le premier dplo- RHUM SARTHE CACHET D'OR qui
,.,,p 9 donne co ira [e h srnit devant la
moi i comme devant la vie.
( A suivre)
P.S -Nous lia'siio is a peine
celle rpliq te 6 des con
ci au secrtaire d'Etal des ti-
nances I irsque nous esl tomb
. les yeux le Bulletin du
mois de septembre ilu Conseil-
ler financier -Receveur gnral
qui nous informe qu'une partie
(les litres du TrSOr B i l verse
pour amoriiisemenl a l'Agent
fiscal.
En a.le ndanl que.fixs sur les
c uidi ions de l'opration, nous
revenions sur le sujet, n tus ne
ermdiaire el d'intress. Ces j devons pas manquer de Bouli-
dtri-
bnfices sont certes an
ment du peuple hatien qui esl
frustr d' nia ni.
C'est parce nue, entre autre
raisons, ces bnfices sont tels.
que la National Cilv a eccr
de nous concder aujourd'hui
gner ie fait qui confirme ce que
non i pour l'em-
ploi de ces litres el i e que nous
avons du concernant le place-
ment des fonds de l'Etat en ses
propres litres.
La malice les vnemenls
AUTO ACCESIESORS
We sell New and Second
Naad Paris | >r al makes of
automobiles.
KNEEIV3 (i\UAGE
Itllt* l'a Ver
Ph me 2.118 vV 2234
nuances se croil oblig de d
fendre une telle politique,
qu'elle avait, la signature des veut que cela ait lieu au mo
ontruts el depuis, Apremenl rc-. ment o le secrtaire d'Etal des
r
Rhiifii
Si ces 11 millions doivent
tre gagns par nous, il faut,
au regard des suppotatr.
des tableaux d'annuits, qu ils
soient perdus par ^"'"J
'dans l'espce lu bNalJgga
AUX ROY
30 annes e sucecs.
ERRATA
Dans la Pu ol-
- frres , le lecteur est pri de
I faire les rectification les:
No du 29 octobre au lieu le:
... de faon nous pin, lire
de r< ali 1er un gain de 19
mille dollars...,lire : ...
nous permettre de ral
in" de 19 million dol-
au lieu
.. ellt
quaul si
ile gagne trafiquanl
taux que sur les
' [aux bas.,
...voit que la Toussaint et la
Kele des Morts ont,selon la Ira*
diliun, gard encore celle mi-
|< c i : ( lrr pieux du riUla
n .i veni v' nd)reuses e1 i !
Il l''1 I' s I ou les se *om *<
ceii an cimstira, ici nVuii-^ut
ni e 'emh'', li, dpavant r
o > sU le o" Une Crn \ des ri.u-
ronnes funraires. El sur o ne
celte liis'esse silne eu**-, la
cloche RTli du cinuli^re
^gonttant inlaasablemeal l<* cl**.
Il n'a manqu i celle dsol.
lion rsigne q >e la plot* li --1
Ineile de In Toossalat. On IN t
pour la l'i> des Morls rrnis
une pluii lorren'ielle qui ol'u
gen les vivants vider \x n
cropole, abandonnant les par-
vu s morts leur solilude.

-
... voit que Cionlran Roi'z'jf
et Rirko hanvet, promot^rra
de la sance pngilislique de sa-
medi soir, ont prsent un aro
gramme vari, el qui eil t du
plus grand intr'.si les boxeur*
aftronla sl:enl mieux entra].
ns. l.a rencontre KidCyclon-
Hertera, dispute avec science
et enlratn, a sauv la oire.
Somme toute, excellent dbut
ei (pu promet, mais la con-
dition qu'on place quelques
ventilateurs dans la salle. O v
loi fiait littralement, sam?di
soir.

.. voit que les petils cadeaux
eutri lit ni enl l'amili... el les
gros carleanx aasai. C'est ainsi
qu'un journaliste de nos amis
ne jure plus qqa pi'- Trujdloet
lis D tminicains, depuis qu-,
rgnlireraenl, il reoit de ta
Rpublique de S'o Domingo q*
petits i' de grands col^a L'antre
lois, on le vil stopper sa vo-
tura devant la Lgdion Oomi-
ine. Il en ressortit radieux,
charg d'une immense boite en
carton, qu'on et 'otites les
peines du monde faire ren-
trer dana l'auto. Ce sont des
i h ipeauxl confla-t-il pn s'poi-
geant. l'art deux, Opiomar!

... voil que 1 No 171K de la
rue du Magil'm de l'K'at est
une adresse bonna retenir.
C'est celle de la Maison lVm
Lafonlanl, qui vient de recevoir
un stock imptlani de jouais
assortis capable de laire le bon-
n sur d'. vos enl.mis. Si vous
avez des cadeaux de lin d'anne
ollrir.conoinisez voire temps
et reniez vous directement h la
\1 tison Ren La ton tant o vois
aurez l'embarras du choix.
* i
.. voit que, Paramounl est ea
li ain de monter une installation
up to dite Porta i-Prince et
que les travaux d'ngrandisse-
ni ni s'excutent retts fin au
,1 de l'ancien (".me-Varits.
Avec les gradins,et les balcons,
h salle pourra contenir.dit on,
deux mille personnes.Taldy.pa-
COUtre, prend ses prcautions
pour rsister avantageusement
S la concurrence.! perspectif ,
Bile y russira.
... oil que Sea-Side-Inn, le
chirmant tablissement que di
rigeaienl Martissant nos amis
Pair zi et Franc >is,n d ermer
s s portes. C'est un nouveau
signe des temps.On se lappell*
les merveilleuses soires que
l'intelligente direction v rser-
vait rli ique samedi et dimanche
ans larnilles, avec dasprogm
(g rie danses et Aa
,1, ois.C'est tout cela qui meurt.
. |e la |"ie de vivre a
disparu de Porl au-l'nnce avec
Sel i m.
1
A louer
. l piccSi con-
i Dois-Verna,
tresser : Maison Franck;
0uc.|tus sN; C".


PAGE 2
LE MATIN 4 Novembre 1932
Nouvelles de l'Etranger- (ECHOS
crance amricaine
au Parlement franais
Paris. A la commission des
finances de la Chambre, l'oc-
casion de l'chance de; la
crance amricaine du IN d-
cembre, M. Malvy a tait obser-
ver que le Parlement avait vol
i\iw clause de sauvegarde obli-
eanl le gouvernement a saisii
la Chambre de toute modifies*
lion pouvant intervenir dans la
capacit de payement. M. Malvy
considre qu'aprs la rduction
de la crance allemande, aucun
payement ne peut tre ellectu
aux Etats-Unis sans autorisa-
lion du l'arleinent.
L'encaisse de la Ban
que de France
Paria. Le bilan bebdoina-
X.e point de vue fran- La question de la
cals expos par M Her-
riot
Paris.- M. llerriot a dclar
la Commission des aflaires
trangres de la Chambre que
la France payerait aux EtaU: j
Unis 72 millions de dollars le |
l.-> dcembre pour les dettes de I
guerre aprs l'expiration du
inoiatoire Hoover.
La dette commercial de la 4
France, dit M. Herri..!, s ra pa-
ye ponctuellement ; les 1 10
million* seront pays pour les
stocks amricains.
o Mais, ajouta-l il, je dsire
faire une distinction entre les
dettes commerciale et les det-
tes politiques. Pour ces derni-
res, quel que soit le rsultat des j
lections amricaines, nous n-
Socierons et essaierons d'obtenir
es conditions plus favorables.
Si nous pouvions obtenir l'an-
nulation, ce serait videmment
dsirable, mais je ne puis rien
firomettre car, videmment, ce-
a ne dpendras de moi.
Mort du Comte
Boni de Castellane
Le comte Boni de Castellane
est mort l'Age de 64 ans, d'une
attaqua de paralysie complique
de bronchite 11 avail pous,
en 1895, l'Amricaine Anna
Gould al divora en 1906.
Enqute sur un cas
d'espionnage rvl
par Hr Palologue
Berlin. Le ministre de la
Reichswehr aurait, d'aprs le
Vorwacrls , ouvert une en
qute sut un cas d'espionnage
relat par M Maurice Palo-
logue dans ses mmoires.
Les rvlations de l'ancien
ambassadeur de France Saint-
ptersbourg.selon lesquelles, en
1004, un gnral allemand au-
rait livr la France le plan de
campagne labor par l'tal-ma-
jor allemand le plan Schiet-
l'en paraissent, d'aprs le
journal socialiste, avoir caus
une vive surprise dans les mi-
lieux politiques et militaires al-
lemands.
Le ministre des affaires tran-
gres du neich s'est mis en rap-
port ce sujet avec le ministre
de la Reichswehr qui
cerait d'tablir
quelles taient
qui, parleurs
tal-major allemand, avaieni
connaissance, en 11)01, du plan
Schiellen. j
Campagne pour l'auto-
nomie cossaise
Londres. Dans les milieux
politiques une certaine einolion
a'eal manifeste en apprenant
que le programme des libraux
comporte l'autonomie ou plutt
le homcrule pour l'Ecosse et
le dveloppement des relations
commerciales avec les Soviets.
Confiscation des biens
de 1 F.jlise en Espagne
Madrid. Le prsident Zn-
inora a soumis aux Cor ls un
projet de loi d'aprs le [uel
touies les glises, palais pheo-
peux, sminaires, inonasler s el
d'une manire gnrale lous les
biens de l'Eglise, seraient cou- I craie l se prpare a regagne
I
; NE PERDEZ PAS U PUISSANCE
Les examens pour l'attri-
bution des postes d'agent
agricole ont pris fin. Ils ont
cl raliss dans la plus par-
faite impartialit. En do.nie-
rons prochainement le rsul-
tat.
On annonce que c'est un
. couple d Italien-, M. et Mme
Marcel Sdiriioo, quia pris la(
suite de Sea-Side Inn. L'tta-*
Glissement nouvellement ani
nag et agrment sera lanc,
croit-ou, vers le mois pro-
chain.
Par le stea.ner franais
uSl-Doniiuguei, n itre ami le
Snateur Prad l est j.arli hier
pour le Cap-Hatien o il
tiendra sur les tonds-baptis
Par la brisure du Ple.
L La pointe en mtal proige
contre le reullement ou la
brisure du ple.
2. Plus de lumire.
3 Plus longue dort e.
4. Economie re le.
5. Traits exclusif''.
m t al
PAS DE CIRE
CERCLE
ItOl'lit
daire de la Banque de France i maM le noVeau n des
indique une augmentai.on de / LouJs Zphirin> aVeC
millions de Iranes dans I encais- r ,, T. ,'(
comme marraine, Mme ine-'
tse Vieux-Clesca.
Dans le monde corn-
mercial hatieu.on espre qu
cette anne la 0 G. T. P. ne
manquera pas de favoriser
les firmes hatiennes pour les
fournitures ncessaires a ses
aelivits coustructives. Ou
pense qu'un traitement de
laveur doit tre accord aux
m'usons hatiennes.
Mardi,, deux heures du
malin, uue voilure a lue une
femme du c' de Martissaut.
Le chauffeur s'est enfui. La
police le recherche.
On rapporte que des 5
exils dominicain* qui ont
tent de traverser la frontire
dans la rgion du Nord, les
ti ois survivants,aid i de trois
Hatiens,(ont des rai les dans
l'Est. Il parait qu'ils terrori-
sent les Dominicains de la
fronti.e.
se-or, qui est m linlenanl de milliards LOI millions.
Mr^l'iiiubassadi'iir l'aul Claudel
a 11 ilrersil le la rllte
de Net Wik
Albany.L'Universit de l'E-
tat de New -York a confr le
diplme de docteur endroit
honoris causa M. l'aul
Claudel, ambassadeur le Fran-
ce. Dans son allocution, l'am-
bassadeur a dclar (pie la lol-
rance devait se manifester dans J
le monde Les dmocraties,
dit-il, doivent se regarder avec
lo rance el un intrt amical.
Le budget de la ville
de New York
La commission des finances
de la ville de New-York a ap-
prouv le budget de 558 106.(iOL
Le maire Mckec a dclar qu'un
u racket politique tait res-
ponsable pour 1 million dans
les L785.3ol,33 ajouts au bud-
get. Le diminution du budget
de celle anne esl de 72.059.696,
'il.
En vente partout
EVEREADY
TRADC MABK
s'e 11 o l'-
Unit d'abord
es personnes
fonctions au grand
Record arien
t MEXICO Le nouveau re-
cord arien Ottawa Mexico de
11 heures ;i minutes s t an
lev par I aviateur amricain
James Wedel. Le record ant-
rieui est celui de Jiraray Doo-
Utile de 12 heures 35 minutes.
lin M a n dclion rie
TOKIO Le gouvernement a
LAMPES & BATTERIES
elles durent longtemps
Patentes dans le monde entier.
'.1129
E
Xous publions avec plaisir la
le!Ire suivante que nous a adres-
se notre ami Adrien Carrnard
avec la rserve qu' notre avis
il n'existe en llaiti aucune fem-
mc-journaliste,duns le sens exact
du mot,le journalisme rclamant
un ensembled'activi'js auxquel-
les ne se sont pas encore livres
les distingues Jemmes-crivains
Les dernires nouvelles' de notre pays.
approuve
* obtenir la
gnera
es ngociations pour
lin (les activits du
Supingwen en Mand-
chourie en acceptanl la propo-
sition du dil gnral de librer
les prisonniers japonais. Il reste
entendu que le maire de Tsil
sih.ir acceptera dsormais l'o
bdiencedu gnral Supingwen.
Les elecliois pftaidraliflle?
;iii\ Etals Vais
WASHINGTON- Cdant aux
instances de son parti, le prsi
deul Hoover s'est rsolu con
limier la campagne lectorale
jusqu au jour des lections en
se dfendant des attaques de
Roosevelt contre son adminis
l aliou.
ATLANTARoosevelt, la
priode finale de la campagne
lectorale, est en confrence
avec les leaders du parti dmo
nsqu* par le gouvernante o Ce
projet sera lis probablement
vol sans opposition srieuse
Les prochaines
lections cub tines
Ln Havane. Malgr le rla-
hlissement des garanties cons-
titutionnelles, le prsidenI Ma-
rhado a dclar une la loi ce ar-
me contrlerait les prochaines
lections'
Cette mesure, dit le prsi-
dent.n'a pour but quedagarantir
la libert des lecteurs a I lec-
tion de novembre.
Rupture des ngocia-
tions anglo-irlandaises
Londres. Les ngociations
anglo-irlandaises concernant le
payement par I Irlande des an
nulles agraires sont rompues.
Les dlgus irlandais pr
le Nord. Le candidat tera des
discours dans les villes du lil
(oral de l'Estel concentrera ses
loiees autour de l'Etal de New
York. Les pronostics sont favo
rbles Roosevelt depuis que
la question de la prohibition a
t souleve el la surprenante
eu lance des Liais du Sud qui
de secs se convertissent en
(duunides ,
\>us remercions tout de m'-
me notre corresp>n tant de nous
donner roccasion de rendre un
nouvel hommage d hue Tho-
dora llollgAonl les brillants ttcles publis ici mne ont su
retenir l'attention publique
Jacmel. le 28 Octobre 1932
Mon cher Directeur,
Dans le comple-ren lu que
vous ave/, donn, dans le No du
lundi 21 coul de voire tou-
jours intressant quotidien, de
la runion des journalistes de la
Capitale, chez M. Kneer, vous
ave/, crit parlant de Mme
alliance dfensive et offensif Blanche Ma/.e Audain qui tait
qui aurait t conclue entie avec vous : C'est la seule tem-
rrance, Helgijue. Espagne, me journaliste du pays.
Bulgarie, en rplique au Ne penses vous pas (pie cer-
pacte qu'on dd tre ralii laines de nos compatriotes qui
entre Italie Allemagne. onl lail-. :lvec un rare talent, du
Mmsieur MontQls a t journalisme pendant des annes,
Insla l officiellement Du nolamnent Mme Thodora Hol-
miens dan, ses tondions dl *?'. ftjf." V/** *"*
,, ,. n aient du lire e passage relev
Directeur Gnral. de volre reIalioP av J
Z.?i_ L5?J * '"Ction ; (ples.... moues votre adresse ?
e suis bien de ceux qui prou-
re^ues disent que les chances
d'Hoover pour la rlectioi:
augmentent.
Le le idemin de son a~
riv.', le nouveau |fiuitlre
Amricain, M Norman \r-
mour, a rendu visite au Mi-
nistre des Relations Lxlrieu-
res en son olice.
La t e donne au Biallo
au profil des Pupill s de St
Antoine a eu plein succs.
Les recett s sont au moins de
400 dollars.
Les b'rni-es nouvel'es
du sans-fil parlent d'une
naires du Service de I Ensei*
guemeut Prolessionnel au
laient t remercis et rem-
placs.
ROOSEVELT BATTRA
AL
E
tendent que les Anglais ne se
sont pas montrs conciliants et.
ont menac d'user de reprsail- 2 >17 ,,0() WlljdOOl M73,
les contre les marchandisea ir- K )Sv.lt_; 367 a
landaises par un tarif douanier
lev, si les Irlandais ne pa-
vaient pas les annuits.
N. w*Yrk Le vote non
officiel organis pu la Lille
rarv D ggest > dans 4.X Etats
dmontre que Roosevelt bat-
tra lloover dans la propor-
tion de 3 a 2. Il a t recueilli
ne.
00
ver et 127,236 Th ums.Sui-
vant ce prliminaire. Rnose-
velt n 447
UNE CONFRENCE
M lr JOSEPH LE GOUAZE
Son Excellence Mgr Jo eph
Le Gouaze, Archevque de Poil
au-Prince, a donn lundi 24 oc-
tobre, son pass g-! New-
Yok, une confrence sur Hati.
C'est la salle dp l'Ecole Saint-
Jean Biptis'e, 163 tt 75a Rue,
8 heures ln, que le distingu
prlat lait connatre la co-
lonie franco-amricaine la po
pulation d'il uti, ses coutumes,
ses moeurs et la toi des caiho
liques.
En prsentant nos sincres
co npliments Mgr Le Gouaze,
n ms lui renouvelons l'expres-
sion de notre affectueux d-
vouement.
vent toujours du plaisir a lire
les brillantes pages de la distin-
gue Mise de M.Julio .In Pier-
re Ain ain ; je trouve qu'il n'est
pas juste d'crire d'elle qu'elle
est la seule femme journaliste
du pays,si bien entendu on
veut tre sincre el rester dans
la vrit.
Avec mes meilleures saluta-
tions.
Adrien CARRNARD
et Hoover 7. Roosevelt a la
majorit dans il Etats et
lloover dans 7. qu1 sont le
Maiue. le Ver mont, le New
llampshire. le Massu h iset's,
le Hhode Island, le Connec
rgions lectorales I ticut et le Ntw Jersey.
VIN de MORUE
RAVENET
NUTRITIF
Tii agrable
REMPLACE
I huilr ilr foi*
(MORUE
le plus PUISSANT
ct le Plus AGRABLE
des RECONSTITUANTS
pour GURIR
ANEMIE-FAIBLESSE
""ta .u KSiSS
pmnii. NMLH .t convalescents
* irntr a Port u-Prlne
Ull ildUHCAU HiJ.iMuC HdUnuioU
Le Fbomaob Kbaft Vblveet.
esl sdoitani eu saveur, taeilil
de digestion, richesse daliinen-
talion.
C'est le fromage qui a une mul-
titude d'usages. Il peut tre rou-
|) en tranches, rpandu comme
du beurre, il ajoute toujours un
nouveau gOl vos plais.
Volre picier a le Vclveeta el
une varit d'autres Iroinages
Kraft.
KRAFT
fl&CHEEStfJ
PAIUY SALES CORPORATION
Distributeur
Port-au-Prince Hati.
Le Prsident
aux Gonaves
Le Prsident de la Rpu-
blique est parti mercredi -A
heures du matin pour les
(ionaves o il assistera la
fle de Sl.-Charlos patron de
la vill qui est clbre au
I jourd'hui.
[ Tis certaine nent, le chef
lieu de l'A? tiboni e a d se
mettre en fais pour recevoir
le Chtl de l'Eial doul la pr-
sence rehaussera les mauifes-
lalions traditionnelles, reli-
gieuses et populaires, de ce
jour de le e pour lesGona-
viens-
SERVICE NATIONAL D'HYGIENE
D'aprs le Bulletin mensuel
publi par la DirectionGarae
on peut se rendre compte des
activits de ce Set vice : 863 co-
lieis oui ie" examins, ou a en-
registr 558 iraitements den-
taires, 142 I rames traites pour
syph'li, 157 consuhations de
nourrissons, 1648 vaccinations
anli-variolique*, 5036 injections
de No-salvarsan, 9283 injec-
, tions de Bisornoso!, 1675 mala-
des soignes par le spiroeide,
180 grandes oprations, 26737
' consultations et 268u6 panse'
! ments pour les dispensaires des
hpi'aur, 63390 consultatiom
aux dispensai!es ruraux, etc.
Nos flicitations au I); Lon
et ses auxiliaires.
MAUX de D11STS
Oo#A ^<. nM< Suppression Imtnntante, radlunlf ol ntayu ao usnis remploi impi*i mciie du paume tue-nerf ntSa
Calmt' inslunlunnieiii Ut douleur, enraye la carte, nssurc la conser^'otion des draM
~""^^"^ Chnijuc boite contient le ncOMOlre pour robtiuation et le piinsniieut des AflB|
Mdiei. Seul, le Ikiume Tue-Serf Mlriga tua le n rf dentaire dlraltlvement. Exlgai k
BAUME TUE-NERF MIRIGA
Laboratoire du Docteur QIRAUD, l'IiuniKieicii, 8. Rue Dolet LTOH-OUDUA8 .l:no/t
Dvot i Port-au-Prince : l'kuunaue BLolL
CONSERVl-Z VOTRE PEAU TOUJOURS IX)U E
...DELICATEMENT PARFUV1E AVEC LE SA-
VON DE TOILETTE
S WON I (ETOILE T
DLICATEMENT PARFUM.
MOHR & LAURIN. P. O.BOX M- Histributeurs
Rue Roux et du Centre, Port au-Prince.

ma
Ayez un but! i
LES grands dcouvreurs savaient se fixer un but et et
tuent tout leur effort l'atteindre. Sans but, l'homme
ncessairement la drive.
Donnez un but votre vie: ouvre* un compte d'p-rgne
que vous augmenter systmatiquement. Commence
aujourd hu. Une de nos succursales est U, tout prs, pour
vous servir. t- > r

Kotu ''Budget Stmpli/iee" vouj guidera
demandet-cn un txtmplairc
La Banque Royale
du Canada
-.
- i
a l'bancour
Donti
*
-j
UN BARBNCOURT
DpAI : Rue des Csars,
aca
.-:
.. -


L.E MATIN 4 Xoveaibfe 193
PAGt 3
Papier blanc Papier noir
Kawas Avion
Cigarettes KAWAS
On PEUT fabriquer des Cigarettes ,
reellemeut bonne* ave. du tabac
du Pays I *
Si vous n'y croyez pus, fumez 1rs
Cigarettes RAWaS et vous en serez
convaincu.
DECES
En leglise du Sicr-Cur
deTurgeau.out eu lieu mardi
aprs midi les obsques de
Mr Matrice Dioie, dci la
veille l'ge de 3(> ans.
No sincre* eoudoluuces
aux parents.
-
UT%
Vous ave* de mi-
"raines, des bouffe*
de c" a'.c-.i. u.ie pe-
mU .. a l'atoonac
aprs les repas. Von
tts mal l'aise, d
niauvaise humeur, (S)
Navy-Bar
Hue du Magasin
de 1 Etat,. N 801 -
En tace Maison
Centrale
1,'hblissernent le rn ac de la villc. came di a
garnie terrass* en'one de
beaux arbres Si vo.is voulez
passer uu mo nent egrable
en bonne compagne rendes
xois Navy.Bar. ( l'on
vend les meilleures Ihpeurs
e' prix t es redui's
juvert toute la i u:t
f i.'Vi'4 fcrtw : elle
'-' L_j~~ ,a scrtion ga<
A ^J^ tttmota les Ion
y cr> stomacales, acclre.
ris : la digestion et su
^* D'est
H
// V \ -
I ^w* Scignez-votu. Fi eue
JT.'V.J'-^ -~ "crtiaue : elle active-
" gastrique,
action
:. rguLa-
-Jgestion et supprime
cjs Ses troubles de la nutiiticn.
Fortiane diminue la violence et la fr-
quence des accs fcbiiles. Son emploi
rtablit trs rite les fonctions orp-
r.ioues aboUea par la fivre et par la
chaleur. L'apptfl et les forces succ-
dent la prostration et l'abattement.
Si you vous faites des piqre*
ioniques, essayes FORTIANE. Y me-
lion sera --lus bienfaisante ei plus sen-
sible. "
Dans toutes In Pkirmacies
A Ptrt au Prinet ; Pli.rmacie BUCH
Cra: Mm0'3*0"0 BNNArt>
Milieu Aveyi-on
' r*>^i
^ff^lrlP.ELjrSNSSc
En ces temps difficiles
Chaque artisan, chaque
mnagre et chaque enfant
devraient prendre rgulire-
ment la SCOTT'S EMUL-
SION. Cratrice de force
qui maintient la vitalit,
assure une bonne sant et
vous sauve des maladies
coteuses.
Quand il faut conomiser,
11 vaut mieux acheter une
seule bouteille de SCOTT'S
EMULSION, dont la qualit
si reconnue, que deux
bouteilles d'imitations
prix moindre, qui ne sau
raient avoir la mme valeur
renforante, nutritive et pro-
tectrice que l'authentique
SCOTT'S
EMULSION
d'huile de foi de morue norvgienne
Riche M Vitamines A tt D
AfMi MiJit.-n An. .il 34k *., New York, E. U. d'A.
Cin-laldy
CE SOIR

Le g'OTid film sonore
iXhapsodi* Hongroise
avec VVilly Fritadi el Lit Dagover
r.'tre'* 1,< 0: Bclcon : 2,00
D1MANCHE
Un grand gala
La Douceur d'Aimer
grand film parlant, mise *n scne de Ren Hervil, pu par le
olus grand ac'eur du BoiJetrard, V.clor Boucher avec Rene
Dev.liers, Henri Box, Thrse D->rny, Alice Roberte, Simone
Bourdef.
Entre: 2, 3, 4.
Eno
_ soulage
r estomac acide
La paresse intestinale est la cause ordinaire
de la dsagrable acidit. Repoussez-la
vite, agrablement, en buvant un verre de
ptillant ENO S "Fruit Sait' Prenez ENO
rgulirement pour corriger cec tat ENO
dbarrasse le systme des lourds dchets
et prvient ainsi I accumulation des
poifons qui forment 1 acidit.
fruit:
Loterie
Nationale
0
La Toussaint et la Fte des
Morts vous ont, pendant ces
deux jours, inclin la tris*
*ecse, et cria honerc vr Ire
Coeur. Vous avez lleun, com
ne ceia se don", les tombes
cl >kj qui gjiueui a jMiuaiS
les tres que^vous avez et qui
vous ont le mieux aim. Et
vous avtz vri ... et peut-tre
pleur.. C'est fort bien., mais
rappelez-vous que la vie,
quand mme, reprend son
cours... et que c'est une chose
bien agrable,avec de l'argent
en poche...
Aujourd'hui, oubliez doue,
un instant, vos morts, pour
penser vous-mme et vos
entants.
C'est dimanche que la Lo-
terie Nationale procde son
tirage mensuel... Or si vous
n'avez pas encore achet votre
billet, comment esprer ga-
gner tegro* lui qui vous met-
tra, vous et les vtres, IVbii
du besoin ? Pensez-y ... cher
vivant!
FORCE
SANT JEUNESSE
Facilement et discrtement par le
GLANDOPHILE
des Lab. ORMOS PARIS
j Notice Gratuite et Vente chez
F. SJOURN W. BUCH, Vort-au-Prittct
et outres lionnes Pharmacies
VOTRE CUISINE,
E.
Ce professeur de l'Institut
Tippenhauer dont les conf-
rences sur l'conomie politi-
ques sont suivies avec tant de
passion par les lves de la
plnlo nous confiait : -- Mes
connaissances sur la matire
ne sont pas la seule cause de
mon petit succs, il y a en-
core ma voix. Ah raess-eurs
la voix c'est presque tout.
Et comment faites-vous
pour la maintenir en tonne,
car vous en abusez?
- Oh! c'est bien simple
l'emploi dans ma cuisine de
I atantgue dos usines de Port-
an Prince et de Saint-Marc.
Bec-Fin.
' REMERCIEMENTS""
Profondment touchs des
tmoignages de sympathie
reus a l'occasion de la mort
de leur regrette Rosita NTo-
lasco de Penez, Vve Justin
Godefroy, Melles Lyane et
Lina Godefroy, Mr le Dr et
Mme Pierre Ducarmel Ar>-
glade, Mr Jeau Godefroy et
tous les parents et allis
prient les amis de Port-au-
Prince et de St-Marc, qui les
ont assists en cette doulou-
reuse circonstance d'agrer
l'expression de leur sincre
gratitude.
Port-au-Prince, le 4 nov.1932
BELLE PII1IUE
on daut. moi* pm lai fc
PILULES ORIENTALES
le* Mule* q.ii ilcvrloppent, raf-
fcriuissciit, rtconifltneBl !
siin-, rmu-cit I mulliiu ousim-
os les i'-panlpR et donnrn) au
butte un graeleui embonpoint.
Blanlaiaantaa pour la antt
apwoaaaw ;hw le c/lebrilm midi, U i
J. RATI. Pli" 45 nm it l'F^h,wi. P.-M %
APort^-Pri-M iP" BUCH* SEJOUR, f
cl tom. uoonct plurmaci;.
Avis important
Gcjquet tablissement si-
tu lout pies de la Banque
Nale et dirig par Mme M r.e
Br RTET.
Les Vapeurs Soulagent
les Rhumes de Cerveau
Reniflez un peu de Vicks par
le nez ou bien inhalez-en les
vapeurs aprs en avoir fait
fondre dans de l'eau chaude.
Les vapeurs mdicinales at-
teignent les voies respiratoires
directement
Pour d'autres refroidisse-
ments, frlctfonnez la gorge et
la poitrine avec le Vicks.
Viens
V Ar*o Rusa
Vmm cl Chambres
air (.oodycar
Constitue en 1898, la Socit Good-
Vear a vu natre l'Industrie automotive.
Celte longue exprience permet cette
vaste organisation d'offrir aux propri-
taires d'autos et de camions des pneus
suprieurs en qualit et en dure tous
ceux qui se vendent actuellement en
Hati.
LES PNEUS COODYEAR HFAVY DUTY SONT FABRIQUS'AVEC UWE FICELLE SPECIALE
COURUE SOUS LE N0M DE SUPERTWISTE DONT LELAST IT ET LA RSISTANCE SONT PLIS
GRANDES DE 30 POUR 100 HUE CELLE EMPLOYEklPAR LES'JUTRES FABRICANTS DE PNEUS
A La Socit Haitienne d'automobiles,seul re-
prsentant de la Goodyear en Hati.vous trouverez
toujours des pneus et chambres air de toute fra-
cheur de cette fameuse marque des prix dfiant
toute concurrence.
Socit Hatienne d'Automobiles.
MALLEBRANCHE. GENTIL. BOGAT ET CIL
Panama Railroad Steamship Une,
Aqenls aux principaux ports d'Europe.
(J W. Siiiluon & Co, Ltd.
17, James Stieet,
Liverpool, En gland.
Mory & Company,
Atlantic Freighting Corp. Jjiv.
155, Boulevard de S.iasbourg,
Havre, France.
Mory & Company,
Atlantic Freighting Corp. Div.
3. Bue St Vincent de Paul.
Paris, France.
Ileruu Prou & Stockwtll,
Boite Postale: 78,
Havre, ,France.
Engle.nd
0. W.Shelpon &C", Ltd..
Icn'on lloiist',
112/113 Fenchurch Street,
Ljndon E. C 3, Kngland.
France
M.iry & Company.
Atlantic freighting Corp.Div.
74, 0'''i u" Chartrons,
Bordeau France.
Mory & Comi'Any,
Atlantic Feighting Corp. !)?
7, Bue de la Rpublique,
Marseille, France.,
Gellatly Hankky St Co,
21, Rue de la Rpublique
Marseille, a France.
Germany
Atlantic Freighting Corp., Atlantic Freighting Corp.
Ballinhaus, Hamburg 1, Germany. Bieitenweg, 5b. Bremeu, Ger.
HoCand
Atlantic Freighiing Corp. Atlantic Freighting Corp.
Aniwerp Division, Koniogin Emmaplein d..
C/O SteinmannAOmpany, Rotterdam, llolland.
P. O. Box 1069,Rotterdam, llolland.
Denmark
Belgium
Atlantic Freighting Corp.,
C/O Steinmann and Co^'
4, (juai Jordaens.
utwerp, Belgium.
E.A. Beridix and Compan),
Copeohagen, Denmark.
A Ceresa & Company.
Bauchi S,
Crnoa. Italy.
Spam
Mr T Mallol Bosch.
Atlantic Freighting Corp., Div.
l'aseo Colon, 17,
Baneh na, S.-aiu.
A/B W. Laka,
Atlantic Freighting Corp. Div..
Skeppsbron lt).
Stockholrr, Sweden.
A/B Pettr sson and Hotmstrom,
Atlantic Freighting Corp. Div.
Skeppsbron 3,
Colhenburg. Sweden.
Itafr
\lr Ail tdo Amoretti,
Al a it """ 1),Vt
Pia/./. i ' Ferro M ' >>
Oenoe, lialy.
Norway,
1 anriiz A. Devohl A. t>-
Atlantic Freighting forp. Dl.
Aalesui.d. Noiway.
Sweden
Sveo Janb! on & Companv.,
Alla n tic Kn ighiinn Corp. Div.
Norrkoeping Sweden.
on i d: Iron A/B.,
AU iiting Ccrp. D'.v.,
Malnio, Sweden.
Berohard Bergh & Company,
tlanlic Freighting Corp. Div.
Kalsingbprgi Swi d. n.


Vendredi
4 Novembre 1932
Le Malin
4 PAGES
;2licuieA*NNLLN 812
purL-au-Pnnce
Tlphone : 2242
!

LE FA1TEST INCONTES 1 ISLH
\
\\ S a il II c
HUILEdeRICIN
RBA
A. de MATTEIS&C0,
Agents Gnraux.
C\ st la o'uini . nce les* meilleures
'varits de cannes d'un vaste territoire]
runissant les meilleurs terroirs
C'est ce qui fait son arme.
GOUTEZ ET COMPAREZ!
-MN
--
p^HH

Pour Gurir.,,Eulteri
MIGRAINES, CONSTIPATION
CONGESTIONS, TOURDISSKMENTS
EMBARRAS GASTRIQUE
IL SUFFIT de prendre
l'un de vos repas
(loua Ici deux jour, aeulemcnt), une
PILULE . D DEH AUT
147,Roedo Faubourg St-Deni, PARIS
Mais ilf aut exiger les vritables
qui sont tout fait blanches
t sur chacune desquelles les mots
DEHAUTaPARIS
sont !.- lisiblement imprimes en noir
Qurlson K-a.ciioa.1
TTE-RHUMATIS
NEVRALGIES
D ii2uev 16, Rue Baiiu,. Paris.
' LIGNE COLOMBIENNE )
Tlphone: N 2323
I
AUX
Trois Quartiers
i Maison J. de VENDEGIES
Angle Avenue Ring
et Rue Vernet lOUl IC
Vient de recevoir par
le dernier Bateau :
Souliers pour dame
Bas de soie
Chapesui
Giinesplasliques du 70 au 102
Sirs mniii
Lolionet BffU de Cologne
Poudie c Pet; lia ei Cheraray*
Crme Tokalon
Barrettes, pinces, boucles.
To'ies broches et boucles d'o
reil'es
Br< ts Basques Gdes 1.50 et
.r),U0.
Tourniquets et fuset es til
c n.iein.
Fil broder et coudre.
Pli Belors Nos 30 et 4G
Sacs provision, etc
Maison de confiance. Prix j
avantageux. Faites vos achats
EAUX TROIS QUARTIERS i
Vous viterez des Irais de
igue et gagnerez du temps
e
Les avantages qu'offre la
Cuisine Electrique
" HOTPOINT
sont maintenant connus
monde.
our
visitez
silion.
Compagnie d'clairage
lectrique.
vous en convaincre,
noire salle d'expo?
o-o
l.e vareunMaitini(|ueVoy
10,") p> tira de New-York le
2 novembre couraut direc-
rement pour Port-au-Prince
o il si attendu le 8 no"
verni re 1932. Il repartira le .
mme jour pour Puerto Co- \
lombie, Cartagne, Cristoba'{
Kingston e' New -Yuik.
Le maml'ste de ce navire
reu par avion est la dis-
position des clients en nos
bureaux sis angle des rues
du Quai et Thomas Madiou
( vis^ vis de I; Douane).
Le vapeur B ilivsr ) Voy.
106, partira de New-York le '
9 novembre directement pour
Port-au-Prince o il est at
tendu le 15 novembre.
Votre premire visite
A
L'HOTEL ANSONIA
Nous d muera raison, confirmera votre bot. ing-
nient, justifiera la coulian.e ue vous nous aurez accorde
en nous garantissi nt volie apprciaa^oalronagt a I Htil
le plus sleci de Port-au-Prince.
Nous vous sugfcron? d'antei
volie^chambre d'avance
Bire la pression.
I
r.l
I
Le vapeur t liaacoa Voy
! 10 venant de New-York et
des ports tu Nord est atten-
du ici,!e samedi 19 novembre
en route le mme |our pour semaine ou d
les poils du sud.
PortaU'Piiuce, le 3 nov.
1932.
N'OUBLIEZ PAS OE FIE UN PETIT
TERRACE-GARDEN
Chez W. KAHL
Petionvilie
1 600 pieds d'all'tade L'tablissemeut le plus frais des en
Virons de Porter -Prince.
Seulement 15 minutes d'auto sur une excellele roule
asphalte Vues rat rvei leuses de la ville et lu |/rt.
Boissons de toutes espces.
^rangements particuliers pour les pensions de jour, la
mois.

William E BLEO.
Agent.
CE
^mm Une
.. i.
du PorUau-Prince Saulo^Doraingo City, R. i
embre, Il psi ira le jju a0| p, \\ jjj(.
COMPAGNIE GNRALE
TRANSATLANTIOUE j
ie steamer S Domiogues New Orlans, Louisiana,
d retour de Siotisgo de M bile, Alabama,
Cubi et -les porta du Sud Port-au-Prince,Hati
est a tendu
le 3 nove
mme jour pour les ports purio Cabello,
du Nori, Puerto-Plala et L"
Havre direct, prenant iit et
passagers.
F. M. ALI 11 IU.
Agent Gnral
Rie du Qosi,Port-an Prince,
B it<- M-st.i1.: V 18J
Tl bouc : 3220
DE NEW-ORLEANS ET MOBILE A PORT-AU-PRINCE, SAINTO-DOM!NGO CITY CURAAO
PUERTO CABELLO, LA GUAIRA ET PARAMARIBO. '

1) \LVANGEN
.
S.iils
Due
One
Li Uuaira. Venezuela Due
Prai.....bu.Dutch (1 liana Due
Para i u ibo.Dul h tia i Suis
Cu oao, l>. \V. I. Due
New-Orlans, Lj : Due
'. 1 I Mi
cet. Mti
oct. 23 rd
oct. 31 st
AUSTVANGEtf
oct. 15 ih
oct. 19 th
oct. 21 st
oct. 23 rd
oct*24 th
ocl .H lh
D v. 2 ud
I.OV. I, ||,
IK.V. I 1 lh
VESTVANGEN
Prenant fret et
oct.
oct.
oct.
Ilov.
1 (IV.
110 V. j]
nov.
nov.
nov.
nov.
nov.
-- -.<
22 ni
24 th
29; th
2 nd
4 lh
H l-h
7 lh
11 lh
1(5 lh
20 th
28 th
passagers pour tous les,, ports ci-dessus
NOUVEAU TRAITEMENT
OH LA
TUBERCULOSE
On i i p irtoul ii il
lutte i i
-
<
1 '"
. i l'Uni
v

Si 0

|
lit i II
I i
iill.-nl
mwepMbl. :."
i>, '
vrrir la pins i...i" !
la
prmlM
l.ril--
U ACILLINE RA% IW'
OE MOBILE LI NEW-ORI AHS A TOUS LES PORTS HATIENS ET DOMINICAINS ET MARACAIBO
^ ,1'"' ''' '' HaM : B.rahona. Azua, MoDteCrill Zn p,*??1
Uacoris el I. a. R. I). Aruba. D. W. I. Cns"' *a '(dro de
N'A JAMAIS T FAIT
CE 001 NE PEUT ETRE DPASSE
Kola Champagne
F. SJOURN
Prpar dans des conditions ligoireuses
D'ASEPSIE
Prpcration et Vente
Pharmacie F. SEJOURNE
Angle des rues Roux et du Centre.
r%r -* Laboratoire SJOURN
DlRECTURS
F. Sjourn, Pharmacien
R Sjourn, Pharmacien de l'Universit de Pans
M. SJOURN, Pharmacien de l'universit de Paris, ancien
interne des Hpitaux de Paris
AnaJy?es des Urines, do suc gastrique du sang ( "tl
i.rmani, Ure, Constante d'Ainbard, Glycmie).
Descrachats. Des matires tcales.
Arubs, D. W. I.
De ramPa- i: l1"- |:' Jai -Hati L;. Rpubliqac Domiuia
V '......*"* uomwicalne Curaao
D 3ci-dessus quand une quantit suffisante de frl est
C lournemenl ;us avis. )
oflerte
u.rK
mmM^ A. de MAI rIS & ^Agents Gnn
HOTEL KARAM
bnc confortable succursa-
le del Pace hoicl, Ktnsr
koff
Pour la saison d't, ren-
dez-vous chez A. J. Karainf
Kenskoff, o vous st&
servi souhait. Excdent
conditions


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM