<%BANNER%>







PAGE 1

Clment Magloire DIRECTEUR 1358. RUE AMERICAINE 1358 1ELEPHONE N224 I ouvoir !ie|| ralise aucune des conditions essentielles du boubeur : 1. adversaire*) !<• %  satisfactions de la vanit ne durai mme pus quelques Min.mus, car l'habitude assoupit promptMMIll Ma sentiments si bien qu'une seu'e note discordante —•* il > *i n a toujours — suffit pour gter ie plaisir. 26 me ANNEE N 7794 POMT-AI! IRINCE (HATI) Autour de la Dette publique —o— LUNDI 10 OCTOBRE %  aMaaMaammaa 1932 VII Les checs d'une politique financire —o — telle interrogation se trouve dans le Protocole B du trait du 3 septembre, dont le Gou vernement mme qui l'a sign a d avouer les clauses exagres. Pour avoir avanc de 30 millions de gourdes et de sept annes le rglement de notre Dette, nous! Idal Rhum ALIX ROY 30 annes de succs. Notresituation actuelle, tant conomique que budgtaire, est en grande partie le rsultat des excs que nous avons ainsi laiss commettre dans le service des paiements de notre Dette publique; car ce ne pouvait tre impunment que, durant toute une suite d'annes, le pays a vu cxporter non seulement toutes ses |-w... *••••...• — .. —. m>ua c nui uuiun u.\ umu disponibilits, mais encore le de |[Emprunt, OQ rgime) tissements rguliers de la Dett tout ce que l'imagination de de dbiteur insolvable et de et de pouvoir a ajoard h ni, avec l'office amricain pouvait tirer mauvaise loi. C'tait bien la Ma trentaine de millions de gourdes, qui eussent augmente d'autant les disponibilits do noire Trsorerie, acheter la baisse Il y a Vingt-cinq ans Au surplus, et en lieu et place de l'avantage escompt par le Conseiller financier en croyant la hausse des titres audessus du p.iir,(|ui ne voit combien la prise en dfaut de sa prvoyance et de sa perspicacit donne de londemeiit au procs que nous faisons a sa menons sommes vu proposer, ,|, ode ? g uel prolil el ,'-. pour >our l'administration du sol-[ nous de nous borner aux i m orde comptes exaclitu de plus peine apparente que relle : il suffit'n autre avantage mil avait sait en effet, de grossir lin t envisag par le Conseil* chiire destin augmenter le 1er financier, est expos comrendement d'une administra me suit dans ie Rapport de lion donne pour que, parla ce lonclionnaire pour l'e*M> suite, on lt admis trouver cice 1925-1926' de l'argent, d'autres sources D'aprs les termes du concerlainemenl, pour payer trat d'emprunt, les obligenos cranciers amricains lions peuvent tre rachetes quelque amortissement adpar tirage au sort pour remditionnel. Nous avons cit p|jf le programme d'amortisf prcdemment des cas,parmi sment ordinaire; mais si le es plus courants, o s'exerce fonds de rachats en bourse ne l'art d'exagrer les revenus du peut tre dpans pour achepays. 1er les titres un taux ne l)'o il rsulte que nous dpassant pas le pair,ce fonds avons pay de notre appau*' retourne la trsorerie comvrissement l'avantage d'aulime espces non engages, ciper le paiement de notre Par suite du fait que le Dette. Nous avons montrque, crdit hatien se fortifie conspour leur part, les prteurs tamment, il y a une torle pron'en ont jamais tant rclam ; habilit que, dans un avenir au contraire, ils ont mis, dans prochain, les obligation* des les contrats d'emprunt, toutes sries A et C atteindront ou les restrictions dont ils pou dpasseront le pair, et alors, le vaient disposer pour ne pas acj progrs dans ie retrait de la clrer ce paiement. Donc, si Dette sera considrablement avantage il devaity avoir dans retard par l'impossibilit de ces amortissements anticips, procdai l'amortissement il ne pouvait tre quede notre supplmentaire, ct. Voyons donc quels ont I f ^ prvisioil (le ceUe ven les avantages ainsi escomptes lua|il une i oi a l vote, et ce qu'ils reprsentent au,. ..... ECHOS —o— — On s'tonne dans le public que nul ne puisse pntrer le mystre les derniers budgets vols par les Chambres. Ont-ils l expdies aux Ministres ? Ces derniers disent non, et le Iureau du Snat dit oui. Notre confrre M Le Nouvelliste soutient l'affirmative, Uaiti-.lourLE MATIN, 10 Octobre W7. NOMINATIONS Monsieur Georges Sjourn vient d'tre nomm Dlgu du Dpartement des tinances, charg d>' contrler l'administration financire de -tarmei — Monsieur Edmond Rgniet rst nomm en cettn mme qualit aux Gsnaives et Sainl-Xiarc A os compliments. nos propres titres dont les ina tv in e croit-on. trts nous eussent mieux et. '_ \\. s boulangers prtendent plus rgulirement aids dans ,,. ce ((lli les eoncerne, e service mme de la De'le que e ix (k ,., r n ilie n a pas bais les extorsions de fonds prali• s n aen pe aaent les importaques dans le vil des ressources | ( eur ., ? du peuple ? _' Vendredi dernier, la slaI lion de Radio II. II. K. n'a pas (A suivre ). Aux malades et ce qu'ils represen jourd'hui au contact des ralits. Le premier, nous le repetons, est le lait d'avoir une dette moindre et d en pouvoir ainsi hter plus facilement le rglement. Mais, redisons le, c'est au prix de notre appauvrissement Alors que nous sommes aujourd'hui rduits des moyens drastiques pour vivre sans pouvoir encore tre assurs de leurs rsultats; alors, en croire un conlrere qui nous en informait hier encore, le Conseiller iinaneiercourlaprs un emprunte 2 millions de dollars, 10 nu pendant l't de 1926, autorisant le ministre des finances et le receveur gnral employer leur discrtion les surplus de trsorerie a l'achat des titres de l'Etat hatien. Par suite de cette autorisation, environ 'A millions de gourdes d'obligations del srie A lurent achetes en march ouvert, 1 million 500 mille gourdes de la srie B, et 500 mille gourdes la srie C. Ces obligations sont gardes dans la Trsorerie comme faisant partie de l'actif et considres comme espces. Il y a en disponibilit des titres en quanti t suffisante pour donner saque des Andes a le record de l'instabilit. — Dans un discours lectoral prononc Desmornes, dans l'tal de lowa, Iloover a proiram ............. c "":; %  lest contre les faussets iolon.al l '' fgJ'^-O* S! 1 la v,'| | rabIesavance8 entres perril? Peut-tre daos la puits j Bonnam s adv eraairea. budgtaire. Lest une tnbreuse J |; p 0 |Uique est une chose 1res dure et c'esl partout les mmes ennuis qu'elle procure. — Il parait que dans le Nord,la loi surin standardisation est plus svrement applique (pie dans les autres rgions. Pourquoi Cette rigueur ? — A Ouanaminthe, au cours de la messe du dimanche, le cin a l'ait u\\ appel pour une meilleure prparation ducale et pour la culture de la ligue baI nane. De la bonne propagande. — Les Travaux publics entreprendront prochainement les travaux le la roule .Marmelade) Dondon. — Une ide de notre champion Caler : en (rainer une qui' pe de jeunes tilles en vue de la participation trainine hatienne aux Jeux Olympiques de 1936, i — Vendredi aprs-midi, l'auto conduite par l'ingnieur Philip; pe Brun heurta, rue Frou, un enlant mont sur une une e| qui se jeta de ct pour viter le choc. Quelques contusions. Lin| gnieur prit reniant dans sa voiture et le transporta A l'Hpital. I travaill cause, dit-on, d'un accident survenu dans l'appareil d'amplification, —M.Ganot,ingnieur franais, esl nomm Directeur provisoiie FAIBLES, NEURASTHNIQUES jSSiSaSS Iriger Damiens, I — Eu Russie Sovitique, la Il est prouv, pur les plus clbres vie de Toussaint-Louverture savants, que hill\. iblisseine.it de es l' 0 l,j L .| d'lu les passionnes, l'orsjanisme humain, son inloxica,, ... r,...o,./ v,,;. i lion par l'acide uri,ue. ainsi que le l ,m • U Comui NoU est maladies., la snilit prcoce il mme envisage, qui retracera les pila mort sont dues a rafTaifomsenient so les de celle magnifique caret a l'arrt du fonctionnement des rire. glandes vitales. Ces dernires ne | ^Vendredi dans la nuit on fournissent plu alors l'organisme V* l i S S des ferments d'nergie vivante. Il est entrant a I Motel Lspana ou il galement prouv, par les dits sa-, loge, l'exil dominicain Valenvants. que les forces viriles et physiij n Te|eda, directeur du journal ques perdues et mme la sant peu<( L'Occidenlal qui paraissait vent elre rendues a I orgaaisme par ... ... l'introduction, dans les corps, d'ex' 1 Imprimerie La Presse, a ete trait de glandes vitales, comme le assailli a coups de couteau par KALEFLUID. ) un autre Dominicain ici depuis { KALBW.0ID rajeunit et fortifia tous quelques joui-,-,, du nom de Carias lments du corphumain, rend ,[, \i'i in .. .1:, i -, i vi la sant et les forces perdues, il a-.' 18, OU JOSe, La VlCli a sant et les lorces perdues, il a-.-' •• ., , ... I x n 1 i. X ire la nutrition, dissout et limine lune, grivement blesse, a ete | A Tiff IptPTTft P,t. acide urique. les urales et les to| conduite l'Hpital Gnral.' 1J AUUIOIOI I O 91 ines. Aprs \x cure de^M.n-i.iau. L'agresseur est en luite. La Jusl'Arfoli + A AdC* or •s malaises et maladies passaient, tj ce es t ses (rousses IcUdllLrJ Ucb dl ~ linsi que la dpression nerveuse. i. oi ^„i„u_„' u_:_ a mements y. v ainsi que la dp. RAI.I-II.I'ID. grands prix. 5 gr. — Le lions de gourdes, pour tenter .^ ac//on pen dant deux ou l'irrigation de la valle (,e J / ro/s anSy mme si le cours l'Arlibonite; alors que, a lOUtl^ ilres ni mi e ns slveauce que le Gouvernement vou dessus de la parit. (1) drait entreprendre, on lui re 1 g n alleju i an t | e momen pond par le manque d'argent; ^de )ar | er ( j e ces achat Paris, au Laboratoire du KALFPLOID, 4<>, rue lialagny. A Port-au-Prince : Pbarmacie W. Bucb. MIM—^ — W I I i i % %  %  %  n~ Propos voil quenous nous trouvons avoir avanc de 30 millions de gourdes, o raillions de dollars, le rglement de notre Dette. Qu'on ne nous ob|ecle pas que nous y avons gagn les intrts, puisque nos dpts en banque rapportent les mmes intrts. Nous allons, au t parler ue ces ucuats de titres, nous retenons, pour L'instant,— et cela explique en partie les amortissements anti cips que nous critiquons,— que le mobile au moins avou— du Conseiller financier tait de pouvoir parer une hausse, probable et pro chai ne, des titres, qui et rendu impossibles leurs achats en march ouvert, dans les conditions du concord : ce._ dire, ce sont les Japonais qui le leur ont enlev. Et qui la pouvaient, De quoi ne sont pas capables ces Jaa ns I Deux fiancs nippons sont monts en avion avec trois tmoins et un pi <•tre, dans le dessein de clbrer leur union au-dessus du volcan Fuji.Toul juste. Donc quatre mille mtres d'altitude, et pendant que l'avion survolait le cratre fumant, la crmonie nuptiale s'accomplit. Kntre parenthses, voil dmontr que ce n'est pas seulement le char de l'Ktat qui navigue sur un Volcan ; le lit de l'bymne y est suspend. Mais les maris nippons redescendirent sur la terre ferme pour fter au RHUM SARTHE CACHET D'OR leur original marrage. surplus, dire lotil-l heure de quel meilleur profit, mme UJU5 wu „. M w. — sans sortir du service de la i l|>al ^mpruul. Dette publique, puurraieni Qr, comme, au heu de j,i ._; l'U.ti CPS mmes ,„„ u,. i;i rP c nnt r.nnsid tre aujourd'hui ces mmes fonds dposs en banque. A dfaut d'un avantage matriel complet qu'et pu elr .e cette avance si elle tait monter, les titres ont considrablement baiss — ils font aujourd hui environ G7 — l'avantage escompt par le Conseiller financier n'a pas t ralis, ni '. i„ GouJ l'gard des amortissements acaccompagnee po ur |L ^„. (cEra. ni veriemenl de meilleures cou \ haUs ilitions d'existence actuelles, pouvons-nous au moins dire avoir acquis plus de crdit auprs de nos prteurs ou de cex qui parlent en leur Upoi?U rponse a une celui des titres achels avec les fonds du Trsor. Cl ) Le montant des titras du Trsor s'est lev depuis 10 millions 48'J mil\j 92gourdes >. d'Pf* e i 0 rganismes dernier Rapport du Consedler finan-| B aier. 21 Octobre prochain, md, d'or Paris, Londres, Bruxelde grandes ttes auront lieu les. Florence, Rome, est en vente : Santo-Dimingo, l'occasion de 1 l'anniversaire de la naisssance du Prsident Trujillo, Des personnalits hatiennes seront invites ces manilestations. — La Maison Hobelin est envahie par les tumeurs cause des exquises cigarettes de la ligie franaise qu'on y trouve h | | des prix charmants. U 1711U 6S —~ Dans l'Arlibonite, on planj le beaucoup de cocotiers en vue Le Amricains o.t perdu un red'exportation. ui de l'excentricit. A vrai — Les chances du candidat Hoosevelt la Prsidence des Etats-Unis ont augment du l'ait que Al. Smith, l'ancien candidat dmocrate.marche avec lui. — La P. C. S. liquide toutes ses affaires. Kl le dmolit mme les btisses de sa station du Champ de Mars. — D'aprs une information de notre conlire Hati-.lournal, une entrevue serait projete entre les Prsidents Vincent et Trujillo. Elle aurait lieu Ouaii it m i n t lie. — On annonce que le lieulenanl Berlin a t nomm souschef de la Maison Militaire du Praident de la Rpublique en remplacement du lieutenant Lamollie,nomm commandant de la 12e compagnie de la Garde d'IIaiti. — En province, aux sons du tambour et du clairon, il a t publi la nouvelle que le prix i > .n %  u\ ni augment. Comment, il y a encore des tambours d m i la Rpublique 7 — Un tremblement de terre, survenue en Grce, a l'ail 232 victimes. .s dgts matriels En ouL'Angleterre, dans une note diplmeliqne ni ligue, ni raisin, a donn son opinion sur l'galit des droits dans l'ordre des armements, rclame par l'Allemagne la France.Le (ouvernement de Sa Majest Mritannique signifie que l'article 5 du Trait de Versailles qui li mile les armements du Heich, doit tre respect,—' cependant cjlll,iseh#sc allemande peu! tre l'objet d'un nouvel accord entre les puissances, en vue du dsarmement gnral.dont s'occupera la prochaine confrence de Genve. Dans les sphres internationales, on pense que la porte <'*>! ouverte pour la rvision (lu Pacte de Versaillea. Le Premier franais rJerriol a dit : jamais '..'. a vu du mauvais ct du Pont de Thor. et dans l'imposMhilit de rentrer en ville, une au'o vitre charge de six personnes : deux cavaliers, dont le propritaire dej'l'aulo, Iroi* princesses ravissantes, ot un merveilleuse et jeune douairire L'organisateur de la proine • nide croyait avoir tout prvu et avait dclar au dpart que son tark con'enait au bas mot dix gallons de ga/oline. Kl ce lut au retour de la Mtr Frappe que, malgr les assurances donnes, les promeneaia se trouvrent immobiliss par une panne d'essence. L'n gentilhomme allemand— qui a mrit d'ailleurs laCroix-de-Fer M. Mayers, pour le nommer,— vint au .secours des sinistrs et, RI ace au bidon d'essence qu'il offrit, on put entin achever la promenade et rentrer en ville. ... voit que sous l'habile admnislration de la Hvrende Mre Dorothe, le Pensionnat des : Sœurs de St. Joseph de Cluiy, i Laine, s'est rapidement rao*' dmise, de l'enseignement l'esprit mme de l'ducation qu'on y dlivre. Le local a ' remis compltement neut, l s jardins remus de tond en comble et dessins nouveau, *t quant la direction, quand allai se dplace en ville, c'est dso-\ mais duns une superbe limousine, avec chauffeur en livre, connue il convient d'ailleurs. Si 00 ajoute que le tlphone i t introduit dans l'tablie ment, on ,-econ ailra coin u* :;ous que le Pensionnai du La lue a rompu compltement >vl'ancienne routine qui prtendait ignorer les progrs de i science, et taire de nos files de p n l nies petites oies incapab'et de rpondre d'un salut BVM baisser sottement les yeut. Compliments pour l'heure i. J transtorination, J %  • ... voit que Port-au-Prince a pu dormir en paix, vendredi soir, etque, grce un accid • %  que l'on souhaite plus Irqu'.v on a l dispens d entendre • concert de la Hadio, annonce t grand rentort de cimbales. Merci I merci de tout notre coaur I o • ... a vu la Terrasse d'Eldorado, jeudi aprs-midi, d-ux jeunes amis attabls manger des pistaches. Il taisait nuit que continuait le jeu des mchoires. Vainement le gar'i i de l'tablissement vint, reprises, donner un coup de serviette la table, et prendre le ordres de ces Messieurs. I n'avaient videmment pas art. oa d'argent en poche. Et en z liairaud la consigne est de n* yer cash ses consommt! > << Oui, mais comment peut o i manger tant de pistaches? f)iwin a raison : le macaque esi bien l'anctre de l'homme. VOTRE CUISINE, MADAME... Mais qu'est,'ce que c'est donc, que ce lactogue dont on dit charges les graines de coton qui servent l'lab-uation de la Mantgue des bsines de Port au-Prince et de Saint-Marc? demandait quelqu'un, l'un des animateurs de cette industrie nationale. — Le lactogue, c'^st le corps total, eu dch rs duquel i swi c %  '• — %  —— —w— .. — -, ,,).j > iu;iistiiis tu-ii unis, i. i! n'y a pas de vie dans lo& I ire, on compte 360 bit jBoo Fia L'ANTIDOTE CONTRE II PRIX DE U GASOLINE Les propritaires et chauffeurs d'autos peuvent se BO quer de l'augmentation du prix de la (lasoline en i natallant un conomiseur iVVhirlWioda leur carburateur, SUCCS GJUkNTl S'adresser au : OAKUIK NATIONAL LE JOURNAL DES MOTSGROISES .'<. rue Laffte, farta 9t. publie chaque semaine d'atants problmes. nnemen il m us 31 fronc$. Spcimens remisgratuiteraenl ... voit que l'HAtel de Pfl i • a depuis la rentre des ela-i une belle clientle d'coi-i; (|ue l'loignement de leur l >y -r oblige prendre le repas d midi en ville. Ih djeuuen' royalement et pour un ans modique.L'ide de Pati izi es' i>i gnieiise et couronne djl '-e succs. (Compliments au palrn •, c' bon apptit aux petits v %  Ires. • • ... voit que, sur praaqua to it-* les (jueslions, les avis sout p ir • lagaal cela depuis Hiono-Wa' et Gallien, depuis mme A'l et C.ntn, mais d T i u Rhum Gouttes dor B rboncinrt loul le mu i.l • C'est le meilleur. u aei cid : — Le Chilien quatre mois, a J Spcimens remisgratuitera eu cinq Prsidants, La Kpubli\ dans les bureaux du MATIN.



PAGE 1

PAGE* LE MATIN 10 Octobre 1932? > VOIX DES AUTRES Rponse AU Docteur Camille Lhrisson, Professeur l'Ecole de Mdecine. .gxsmv t iitiJ.il. ESTOMAC Foie Intestin ENFONCEZ-VOUS BIEN CECI DANS LA TTE Pour digrer facilement n'importe quel liment, pmr viter li lourdeur, 1 oppression prs lot repai, neutraliser 1 aciit stomacale, supprimer les mi; raines dues aux mauvaises digestions, dsinfecter l'intestin, il suffit de orend-" . POUDRES DE CCCK . LaSor-toIre des POUDRES OE OOOK. JEUHION^ (F' %  ES VENTE DANS TOCTES PHARUAC1I.S Gastrites Entrite" Aigreur Bi'l tires Vomissements Indigestions une belle toile, qui sej sert depuis des annes du Savon blanc de Toilette Lux dit : "// con T serve ma peau si prodigieusement duce" fkx£M>7 .1 Tt t-au-1'nnce : Phamim-i W. BUCH. Qu'on ne s'tonne pas de nous voir rpondre, au nom du grouS e des mdecins indpendants, l'article du Dr C. Lhrisson. Nous avoos torm un groupe nour dtendre nos intrts pro-jdtre plus intelligent que des Sciences de Lyon et subit avec succs l'examen de P.C. N. qui le conduit la Facult de Mdecine. \ II n'a nuleraent la prtention les A Damiens OO— •u ay* inuuu moins I des et* aur ar-l coudai iessionnels; nous croyons les dtendre encore en cherchant djouer toute manœuvre ten-dant diminuer le nombre des Etudiants en Mdecine et par consquent le nombre des luturs mdecins indpendants. La tendance actuelle du Service d'Hy §ine est de tormer le e mdecins possible po river absorber tous ceux qui sortent de (Ecole de Mdecine. Il a en vue de toujours nous dicter la loi, sans penser que le deg<-e de civilisation d'un peuf ile est en rapport direct avec e nombre de ses modeins. N >us avons lu avec beaucoup d'intrt l'article de notre ami Lhrisson publi dans le numro du premier de ce mois du journal LE CENTRE, c il dtend l'anne du P.C.N, qu'un veut ajouter aux cinq ani.es normales des tudes mdicales en Hati. Nous prouvons une sorte de volupi constater que ses arguments habiles et lallacieux reposent sur des gnralits vagues et inconsistantes, alors que, pour une dcision de cette importance, il et iallu des laits, et des faits probants. Nous n'allons pas nous livrer des discussions chinoises pour savoir si nos Etablissements O'Euseignement secondaire sont autres au->si nous demandons qu'on accoi de toute l'importance ncesfaire ce lait qu'on peut prparer en un mois l'esseutiel du programme de P. C. N. Et mme pjuiquoi ne pas dire, sans plus tarder, que la prparation qu.reoivent les lves J ablissemenls d Etudes se..iies classiques ci Hati mriterait qu'on la prenne un peu, plus en considration ? D'autre part, ce n'est pas au moment o l'on pense srieuseme.it eu France supprimer celte anne de P. C. N qu'on considre comme une anne de perdue, qu'il nous taut, nous, penser l'adopter. La question du P. C. N. esj absolument inopportune, quel que soit le point de vue auquel ou l'envisage. D'abord, possde-t-on ce qu'il laut d'instrumenis et de machines pour excuter ce programme d tudes exprimentales dont ou parle avec tant de chaleur ? Ensuite, tient on bien compte de la misre qui nous treint, de l'appauvrissement au degr extrme des lamilles hiitiennes pour oser proposer d'augmenter d'une anne la dure des iudes mdicales maintenant en Haiti? Enfin, peuse*t-on la situation de la jeunesse hatienne qui est Vendredi dernier, M. Ganot, rcemment nomm ingnieur agronome pour le Dparte ment de l'Ouest, a t install Directeur provisoire du Ser! LE AIRE DE NEW-MU ] RALISE 6)3.0)] NLIMS D'CONOMItS Ce ne sont point meut l'Ingnieur en seule C b et Lt vice National ,1e la Produc1 1,,eui u cu l r u a ~Vihlics lion Agricole et de l'EnseiJfannot des Tr-vaoiPublics gneiMOt mrsl. Il tiendra la ^ la t ,eD ^ D r e S ^ oui Place .osqu'a l'arrive de M. lumens, Dr Iresso,.qui place jusqi Monls, l'agronome belge en gag par le gouvernement pour diriger cet impoitant service. ^Immdiatement aprs l'iostallatioa de MG.no, il tait procd celles de M. Gaston Wol,nomm chef de bureau; Philippe Lafontant. chef de la comptabilit; Baiker. chef de l'extension agricole ; Maurice Danigue et Andr Liautaud, directeurs de l'useigne ment agricole Ces nominations indiquer.! la rouverture de Damiens. insullisamment prpars une soumise au chmage lorc et discipline base sur l'observa\ q-x il laudrait au contraire par tion personnelle et la mthode tous les moyens arracher au dADMINISTRATION GENERALE DES POSTS Avis de dpart Les dpches pour Newet l'Europe ( via New-York direct) pir le s/s Coltica seront fermes le lundi 10 du co'iraot, et celles par lesteamer Aucon , le mercredi 12 du courant. Port-au-Prince, 8 OJI. 1932. personnel exprimentale , pour nous ex primer comme le Docteur Lhrisson. Non, nous allons prsenter des faits, rien que des faits. En 1922, l'un de nous partait poui France pour y laire ses tudes mdicales. U avait "invi le cycle complet des tudes secondaires l'Institution Saint-Louis moyi sespoir ? Et c'est justement ce moment qu'on choisirait pour lui barrer la route de l'Ecole de Mdeciue 1 Allons, messieurs, un peu de raison | Qu'on permette au moins aux jeunes gens de s'occuper I Quant noua, nous protesde Gon/.ugue et venait de pas to ta avec la dernire nergie aer une anne l'Ecole Nalioco itre ce birrage intensit qu'on nale de Mdecine de Port-auveut lab ir l'Ecole de MPrince ( Il tait justement de U mme promotion que le Docteur I. hrisson, son intelligent et estimible ami ). Il arrive en France, prend un mo : 8 de le d, cuie Nous protestons I Pour le groupe des kideetni Indpendants % %  ons particulires la Kacull Dr Flix COICOU, Dr BERARD A PROPOS DE SUCCS DECOMPTABIIITE Des notes que nous avons publies et que n'impoi le qui peut coutrier en l'adressant a l'autorit comptente, il ressort, exclusion laite des tudiants libres qui.d'ailleurs, ne pourront plus se prsenter aux examens officiels selon la rcente rg'ementation des Ecoles de Commerce, que l'Ecole Spciale de Steno-dactylographie a prsent le plus grand nombre de candidats au diplme de comptable la Capitale peudant les deux dernires annes ( 13 sur 17, soit "<) „/" du total;, le plus grand nombre de comptables diplms ( 12 sur 14, soit 81 •/„ du total de toutes les coles) et ce qui n'est pas le moindre, elle a torm les comptables les mieux prpars, l'Ecole Spciale ayant l laurate aux examens officiels de Comptabilit pour les trois dernires un nes eu 11)30, avec Mellc Suzanne liorday, en 1931, avec M. Andr StLot, eu 1932, avec II Adolphe jjonuelil doo le brillait* succs de juillet dernier est encoie dan-, toutes .iicmoires. Loterie Nationale — O — Avez-vous vu Haiana dimanche soir: L'Amoureuse Aveuturc. Lutiee:.3,4;et 5gds. J'tais du nombre des trois gourdes et je ne regrette pas mon argent. Voici. Dans L Amoureuse Aventure, il y a de l'amour, comme d'ailleurs le titre l'indique, et, conformment la mme indication, une aventure. Deux pauvres amoureux, condamns l'eau frache qui ramusoent un billet de loterie perdu par n ne hait qui. Le billet gagne le ;ros lot, u nos amoureux peuvent enfin laire un c cltdor leurs amours. L'amoureuse aventure n'estelle pas merveilleuse? et toujours p issible, car si l'on ne tiouve pas en Hati des billets de la LOTKHIE NATIONALE ramasser dans les rues, ou en trouve par contre acheter, 1 et uu peu partout... Que le billet dcroche le gros lot... et deux pauvres amoureux voient leur tendresse, chaque ) ma t in, ravigote de bifteck aux pommes avec un verre de vin la clef. Compliments, Taldyi Halle louer Grande halle tage, mesurant 56 x 48 pieds, sise rue du Magasin de lEat, ci de !a maison ALFIœU COOKE, louer en entier on en partie seulement. Loyer trs raisonnable. S'adresser Mr KENHY. STARK prennent des mesures pour enrayer l'abus, par leurs employs, des voitures et des tlphones de l'Eut. — A New York, le Maire Me Keea rduit le nombre des voitures ] de son Administration. Dans une circu aire drastique aux commissaires et chefs de services de la Municipalit, il ordonne de remiser 128 automobiles, ds le 1er Novembre prochain, C'est tout un systme d'conomies inflexibles que ce maire inaugure, qui feront bnficier annuellement de 600.000 dollars. LE DEPART DE I0NSIE0R NORIAN ARMOUR M. Norman Armour, Ministre Plnipotentiaire, ancien conseiller de l'ambassade des Elats-Uuis paiis. a pris, Idgare de Su .il-Laz >re, le tiuin trausailauiique du LcuiaUian. Il a t salue MU le quai de la gare pai MM.W -lier Edg .ambassadeur des L iis-Uuis en France; Biveliei.sous-eheldu seiVfCe du protocole au trinisiie des Ail ares E rangeras q"i reprsentait Mou ieur Heriiot; Dwight Davis, tondateur de la Coupe de tennis qui porte son nom, et de Une Peau sans tache a des charmes imposants" .. .dit Hollywood A UCUN charme ne peut galer l'allure d une p' au vraiment dlicate Toujours et toujours les directeurs de Hollywood ont prouv ceci par la populanl de l'treinte. Bien plus, ils ont conclu q ie la peau douce et veloute est si irnpi rtante qu'aucune jeune fille ne peut devenir une lo le clbre sans ce'a. (505 des 613 importants actrices d'Hollywood emploient le Savon de Toilette Lux 1 Depuis des annes elles se plaisenl aux caresses de sa mousse luxueuse—son etl t doux sur n'importe q lel 'ype de p^au. Le Savon de Toilette Lux ..si blanc, d'une odeur si dlicate. est officiel dans tous les studios de film. Vous pouvez conserver velre peau d'une jeunesse aussi attrayante que celle des toiles — avec leur savon favori. LUX OE TOILETTE :;£*.10* '*'.''*'--; %  •.. MOHH & LAUKIN, P. 0 BOX M*. Oistribateurs Rue Roux et du Centre, Port au Prince. Rue Gare. u Q iai, on tacf de la 666 Eu Liquide — Tablettes — Suive, gurit la malaria eu 3 jours. Les froids le 1er jour Maux de tte et Nvralgies eu 30 minutes. 006 Soulage les luoids Le plus rapide remde connu AVIS. IMPORTANT Pour tout ce qui se rapporte aux allaires de la Fabrique Hatienne de MosaquesChar: lier-Maliebranche et Co, nos aimables clients sont |.ri de voir ou Mr A. Mallebrans che ou Mr Ph. Charlier, la Socit Hatienne d'Automobiles (uucien local de la West Indies Trading Co ) o ils se tiennent leur disposition tous les jours. Tlphonez au No 2680 ou au N" 2115 I nombreuses personnalits de [ la colo ii p amricaine Paris. \ M. Norman Armour passera un mois a Washington avant de prendre possession de son poste Hati. ( Le TEMPS de Paris, 11 Sep'einbre 1932 ) Une mesure qui s'impose Des dmarches vont tre taites pour que la Maison H. SUA Kl! t CHANGEMENT D'ADRESSE Monsieur M. FONTAINE st : K a I 1 humeur d'aviser sa bi nveillsnle clientle et le public en gnral que le Dpt de la DISTILLERIE DE L'AIGLE sera Iranslere partir d i 15 octobre courant dans la h die o se trovait prcd mmenl le i (apitoie c de PEpicen< De en Grsnd'ftue. Pu t au lii ice,le 7 c clobre 1932. Bonne occasion A vendre un Saxophone alto neut avec tui. Prix raisonnable. S'adresser au Journel. Angle des Rues Roux & Courbe 'SOIT RECONNUE D'UTILIT PUBLIQUE. PAR CES TEMPS DE VIE CHRE ET DE RARETE DU NUMERAIRE, C'EST LA PROVIDENCE DE TOUS CEUX QUI NE DISPOSENT PAS OE GRANDS MOYENS. ELLE SE RECOMMANDE PARTICULIREMENT AUX FAMILLES SOUCIEUSES DE SE PROCURER DE LA BONNE MARCHANDISE A DES PRIX EXTREMEMENT REDUITS.SON STOCK EST RENOUVELE PAR CHAQUE BATEAU. SA REOUVERTURE DEPUIS BIENTOT UNE ANNE A ETE L'OBJET D'UNE FORMIDABLE MANIFESTATION DE SYMPATHIE. Quoi que vous dsiriez en fail de lissus de bonne qualit et la porte de votre bourse, visitez cette maison oit l'accueil le plus courtois est rserv tous, avant d'aller ailleurs. Vous y trouverez des articles tels que : ACCESSOIRES POUR AUOS'o Nous vendons des pices 1 neuves et de deuxime main pour toutes sortes d'automobiles; s'adresser ; KNEEHS C-ARAGE Phone23 18 et 2234. •m-i. \ Drill fil blanc suprieur Kaki jaune sup. Voiles imprims Voiles chiffon imprims Soiselte couleur Bas & Chaussettes Crpe de Chine imprime Opaline Simili fleurs Ponge fleurs Popeline sup. anglaise Drill Schaiiiuiig Siain os'aimeS Dentelles Percale blanche & couleur suprieure etc, etc., et tous articles de grosseries. le GIROP d DESCHIENS a l'Hmoglobine r.4anrteor du Sang, prtrit par Vi la. Hupriiur I rY*nd orn • aux^rrupir-ur. AUBia duua la ;i'l(rirTt(


PAGE 1

LE M4TIN' 10 Octobre 1932 jRadiophiles, avez-vcus: une Pilol Dragon V Savez-vous qu e la dpression conomique aux Etats-Unis vous permet avec quelques dollars d entendrejour,el nuit les statioas du jjonde entier ? ACHETEZ UNE .SUPtittlE FEBODYNE PILOI DRAGON • La reine des Radios Un seul bouton de conmande, an seul ieu de lampes et Paris', Londres, Vaticaa, Canada, Australie, Etats-Unis sont,' vous Plus ncessaire d'avoir de^convertisseur d'ondes. SavezNVous aussi que vous pou. vezavoir des Radios-Orthophoniques i Pilot Ondes longues et courtes cotant meilleur march nue les OHMMI • ordinaires vendues en Hati? orlhophouiq Demandez les prix ROGER DREYFUSS, Reprsentant pour Hati. PAGhJ# Jcr •'.-... MA ues N'ACHETEZ QUE LE -MM M. Fontaine Meilleur et meilleur march due l'article import. En vente au dpt de la Distillerie de L'AIGLE prs la Banque Nationale, et %  '/.VA VA CINZANO La dame distinguene demande que du Ver mouth Cinzanojblanc '" %  P" r la publique ;.,i A. DE MATTEIS Co .- %  P " ; ' • Pr.„ce iU„ nii * ; Vente ehe VIEUX PICOULET PRIX DE DTAIL GDE5 2,25 U BOUTEILLE 1.2&LADEIIE BOUT. PRIX SPECIAL POUR VENTE EN GROS Eno dompte l'Insomnie Des nuits sans repos, un sommeil agit—suivis" de jours ennuyeux et lourds—viennent souvent d'une constipation insouponne. Combattez cet tat dsagrable en buvant du ENO'S "Fruit Sait" une fois ou deux par jour. Votre sommeil sera profond. Vous serez frais et dispos au lever. Achetez une bouteille d'ENO aujourd'hui. ENOS FRUIT SALT la Les avantages qu'offre Cuisine Electrique HOTPOINT sont maintenant connus tout le monde. vous en convaincre, notre salle d'expode Pour visitez sition. Compagnie d clairage Electrique. fin voie pare 000 En vertu d'une obligation hypothcaire en date du vingt quatre fvrier mil neuf cent truite deux, au rspport de Ma Chrysoslme Rosemond et son collgue, notaires Porf-iu* Prince; d'un commandement en date du deux septembre mil neut cent trente deux demeur infructueux, il sera procd le samedi quinze octobre courant a dix heures du matin en l'tude et p.ir le ministre de Me Dieudonn Charles, notaire Port-au-Prince, la vente au plus offrant et dernier enchrisseur des immei bls suivants: 1 . Une quantit de deux car reaux et demi de terre dpen* dant de l'Habitation Saint Mar tin, non loin de la Tlgraphie sans fil, dans les environs de Porl-au-Pnnce.non compris une 'Kop rit de vingt hu't mtres q larante tiois centimtres de f ade sur quatre virgl deux u 'res quatre vingt sept centimtres dont Monsieur (uillaum Nazon est devenu propri taire, laquelle quantit de terre est borne : au Nord, par Jlme Alexandn; au Sud par le 1 h( min de Garadeni; l'Es, par les hritiers Vieuj; et l'Ouest pjr le ( In 11 J 1 u de Caradeux; 2 Une proprit londs et ba'is&es, s : se dans les environs dt Po't su-Prince, l'Angle du • lu min de B llevue, Saini-Martin et du cl mir qui conduit au Port Lveillard, compose de deux portions dV m place me cl tonlig's mesurant ensemble rir quarJe stpt pieds six pouces sur le chemin qui conduit au Fort Eveillard; de trente trois pieds au ct Nord et de cinquante cinq pieds au ct Est, le tout born, savoir : iu Nord par Ilgma Dominique; au Sui, par le chemin de Bellevue, SinlMartin; a l'Est, par Jean Geo-g s fi!>; et l'Ouest, nar le chemin qui conduit au Fort Evti l.rd. Tels, d'ailleurs, que ces deux immeibles se poursuivent, comportent et s'tendent sans aucune exception, ni rserve. Sur la mise prix de Six cents gourdes monnaie naiionale, montant de la dette en pnnci; al, intrts chus, hono %  ires d'Avocat, outie les charg s de l'enchre. A la requte du sieur Constant A Jeanly, propritaire, dem11rant et domicili Po tau Prince, ayant pour Avocat rons titu Me Lonce Pierre-Antoine, avec lection de domicile su Cabinet du dit Avocat, a Port* a -Prince. Contre les sieur tl dame Luziocourt D\tHti et Hermosine Aleite, dbiteurs hypothcaire Pour plus ampLs renseignenieuls, s'adresse: au notaire di e ;^? l, J Chsr K Wpoaltaire du cah, er des charges ou l'AVOCal soussign. B A Porf.au..Prin e le G Oc'. 1932 1 "NCE PIERRE-ANTOI.VE;av. COINMIE ROYALE NEERLANDAISE DE NAVIGATION Le vapeur Cottica est at tendu Port .an-Prince le 10 Octobre crUI partira le mme joui, prenant fret ft passa gers.pour New York direct. C. F IfADSEN Agent Local. Votre premire visite A L'HOTEL ANSONIA^ Nous donnera raison, confirmera votre bori incenent, justifiera la confiance que vous nous aurez accorde •n nous fr*rantfs*ao< votre npnrc :!able patronage l'Htel e plus slect 1 ody< Constitue en 1898, la Socit Goodvear a vu natre l'Industrie automotive. Celte longue exprience permet cette vaste organisatio n d'offrir a ux propritaires d'autos et de camions des pneus suprieurs en qualit et en dure tous ceux qui se vendent actuellement en Hati LES PNEUS C000YFAR • HEAVY OUTY SONT FABRIQUS AVEC U N E FtCFLLE SPGIALS ^M DE SUPERTWISTEDONT L'ELAST-^rE ET LA RESISTANCE'SONT PLU*= GRANDES DE 30 POUR 100 0UE CELLE EMPLOYE PAR LES AUTRES FAR3ICANIS DE PNELS A La Socit Haitienne {d'automobiles,seul reprsentant de la Goodyear en Hati.vous trouverez toujours des pneus et chambres air de toute fracheur de cette fameuse marque des prix dfiant toute concurrence. Socit Hatienne d'Automobiles. iiLtBUCHE. RITl BOGAT ET CIL



PAGE 1

Lundi 10 Octobre 1932 Le llalii PAGES 26me ANNEE N* 4&1 port-eu-Prince Tlphone \ 2242 LAITERIE BAILEY ti v,i 5 nn T hv a *ni<,n..,n ho^lh-r ' iqo.ment cachets l'abn V Holland AU.nUc MM* Corp. £* agJLt* i^S£?M KoUe&m. HulUod. P.O. Box. 1069,Rotleidani, Rolland. Denmark Lykes Brothers SS C h CAMILLE LHLRIOSON E 1400, Bois Verna, Tlphone : 3201 Belgiuxn Atlantic Freighling Corp., I /O Stiinin:nin and Co_ 4, Quai .1 rrdaeot, nlwerp, Belgium. E.A. Bendix and Companj, Copenhagen, Denmark. COLO 'L S-S GNE COLOMBIENNE Italy A Ceresa A Compjuy Via.Banchi 3, Genoa. Italy. Spaln. MALLOL BotcH. Corp., Div. Mr T Atlantic Freighling f'aseo Colon. 17, Barcelone, Spain. Mr Altrelo Amorelti, Atlantic Freighling CorpD.v. Piazza Del PerTO N. 3 5, (ienoa, Italy. Norway. Lauritz A. Devold A. u. Atlantic Freighting Corp. Uv. Aalesund, Norway. A/B W. LaiU, Atlantic Freighling Coi p. Div. Skeppsbron 10, Stockholm, bweden. A/B Pettersson and Holmstrom, AtluntuFreighling Corp. Div. Skeppsbron 3, Cotucnburg. Sweden. Sweden Sven Jansson x Company., Atlantic Freighling Corp. Div. Norrkoepingi Sweden. Tlphone: N 2323 Le vapeur "Bogota Voy. 107, partira de New-York le s octobre courant, directement pour Port au Prince o il est attendu le 11 octobre prochain, en route pour les poris Colombiens, Cristobal, l'anal Zone,Kingston et;New> York. Le manileste de ce vapeui reu par avion poste est la disposition des clients dans nos bureaux sis angle des rues du Quai et Thomas Madiou (vis* vis de la Douane) Le vapeur i Bolivar Vo}. 105. venant de New-York Ct des ports du Noid.esl attendu ici, samedi ls 22 courant en route le mme jour pour | les ports du Sud. lnc| Texas Hati -*Santo oomingoPorto -BJ* Le seul service hebdomadaire el> rgoUJ a p u-g rt eolie les ports du Golte du Texas directemem Port au-Prince, Haili. .. J. v Pour la rception rapide et le maniement nabi e ^ importations, servez vous toujours des navires de .* LSB, „ .. Ut prochaines arrives a Port-au-Prince sont Steamer sRuth Lykes• ? octobre W* Steamer Margaret Lykes 13 octobre lw Steamer Almeria Lykes 21 octobre 1^ S/S iGenevive Lykes 28 octobre 1W* Steamer Ruth Lykesi 4 novembre t Bureau: Rue du Magasin de l'sfitai, Boite Postale B Simon Bdstfon A/B., Atlantic Freighling Corp. Div., Mi-lmo, Sweden. i Beruhard Bergh & Company, Atlantic Freighting Corp. Div. Halsingborg, Sweden. ) Le vapeur I Martinique i jVoy. 104, partn de NewYork te 12 courant prochain; est attendu "Port-au-Prince I le 18 octobre? William E. BLEO. agent. HOTEL KARAM bne confortable succursa ledelaPaceholel,Kenf kft — Pour la saison dt, renrfez-vouschezAJ.Karoffl' Kenskoff, o vous se* \servi souhail. Excde^ cond iiions A *. \&


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/07126
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Monday, October 10, 1932
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:07126

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
Clment Magloire
DIRECTEUR *
1358. RUE AMERICAINE 1358
1ELEPHONE N224
I ouvoir !ie|| ralise aucune des
conditions essentielles du bou-
beur : 1.
adversaire*) !<. satisfactions de la
vanit ne durai mme pus quelques
Min.mus, car l'habitude assoupit
promptMMIll Ma sentiments si bien
qu'une seu'e note discordante * il
> *i n a toujours suffit pour gter
ie plaisir.
26 me ANNEE N 7794
POMT-AI! IRINCE (HATI)
Autour de la Dette publique
o*
LUNDI 10 OCTOBRE
aMaaMaammaa
1932
VII
Les checs d'une politique
financire
o
telle interrogation se trouve
dans le Protocole B du trait
du 3 septembre, dont le Gou
vernement mme qui l'a si-
gn a d avouer les clauses
exagres. Pour avoir avan-
c de 30 millions de gourdes
et de sept annes le rgle-
ment de notre Dette, nous!
Idal Rhum
ALIX ROY
30 annes de succs.
Notresituation actuelle, tant
conomique que budgtaire,
est en grande partie le rsul-
tat des excs que nous avons
ainsi laiss commettre dans
le service des paiements de
notre Dette publique; car ce
ne pouvait tre impunment
que, durant toute une suite
d'annes, le pays a vu cxpor-
ter non seulement toutes ses |-w...............*... .. . m>ua c nui uuiun u.\ umu
disponibilits, mais encore le de |[Emprunt, OQ rgime) tissements rguliers de la Dett
tout ce que l'imagination de de dbiteur insolvable et de et de pouvoir a ajoard h ni, avec
l'office amricain pouvait tirer mauvaise loi. C'tait bien la Ma trentaine de millions de gour-
des, qui eussent augmente d'au-
tant les disponibilits do noire
Trsorerie, acheter la baisse
Il y a
Vingt-cinq ans
Au surplus, et en lieu et pla-
ce de l'avantage escompt par
le Conseiller financier en cro-
yant la hausse des titres au-
dessus du p.iir,(|ui ne voit com-
bien la prise en dfaut de sa
prvoyance et de sa perspica-
cit donne de londemeiit au pro-
cs que nous faisons a sa me-
nons sommes vu proposer, ,|,ode ? guel prolil el ,'-. pour
>our l'administration du sol-[ nous de nous borner aux i m or-
de comptes exaclitu de plus peine !
apparente que relle : il suffi- t'n autre avantage mil avait
sait en effet, de grossir lin t envisag par le Conseil*
chiire destin augmenter le 1er financier, est expos com-
rendement d'une administra me suit dans ie Rapport de
lion donne pour que, parla ce lonclionnaire pour l'e*M>
suite, on lt admis trouver cice 1925-1926'
de l'argent, d'autres sources D'aprs les termes du con-
cerlainemenl, pour payer trat d'emprunt, les oblige-
nos cranciers amricains lions peuvent tre rachetes
quelque amortissement ad- par tirage au sort pour rem-
ditionnel. Nous avons cit p|jf le programme d'amortis-
fprcdemment des cas,parmi sment ordinaire; mais si le
es plus courants, o s'exerce fonds de rachats en bourse ne
l'art d'exagrer les revenus du peut tre dpans pour ache-
pays. 1er les titres un taux ne
l)'o il rsulte que nous dpassant pas le pair,ce fonds
avons pay de notre appau*' retourne la trsorerie com-
vrissement l'avantage d'auli- me espces non engages,
ciper le paiement de notre Par suite du fait que le
Dette. Nous avons montrque, crdit hatien se fortifie cons-
pour leur part, les prteurs tamment, il y a une torle pro-
n'en ont jamais tant rclam ; habilit que, dans un avenir
au contraire, ils ont mis, dans prochain, les obligation* des
les contrats d'emprunt, toutes sries A et C atteindront ou
les restrictions dont ils pou dpasseront le pair, et alors, le
vaient disposer pour ne pas acj progrs dans ie retrait de la
clrer ce paiement. Donc, si Dette sera considrablement
avantage il devaity avoir dans retard par l'impossibilit de
ces amortissements anticips, procdai l'amortissement
il ne pouvait tre quede notre supplmentaire,
ct. Voyons donc quels ont I f ^ prvisioil (le ceUe ven
les avantages ainsi escomptes lua|il une ioi a l vote,
et ce qu'ils reprsentent au- ,. ..... ,
ECHOS
o
On s'tonne dans le public
que nul ne puisse pntrer le
mystre les derniers budgets
vols par les Chambres. Ont-ils
l expdies aux Ministres ? Ces
derniers disent non, et le Iu-
reau du Snat dit oui. Notre
confrre m Le Nouvelliste sou-
tient l'affirmative, Uaiti-.lour-
Le Matin, 10 Octobre W7.
NOMINATIONS
Monsieur Georges Sjourn
vient d'tre nomm Dlgu du
Dpartement des tinances,
charg d>' contrler l'adminis-
tration financire de -tarmei
Monsieur Edmond Rgniet
rst nomm en cettn mme
qualit aux Gsnaives et
Sainl-Xiarc
A os compliments.
nos propres titres dont les in- atv in e croit-on.
trts nous eussent mieux et. '_ \\.s boulangers prtendent
plus rgulirement aids dans ,,. ce ((lli les eoncerne,
e service mme de la De'le que ,e ix (k ,., r.n.ilie n-a pas bais.
les extorsions de fonds prali- s naen peaaent les importa-
ques dans le vil des ressources | (eur., ?
du peuple ? _' Vendredi dernier, la sla-
I lion de Radio II. II. K. n'a pas
(A suivre ).
Aux malades
et ce qu'ils represen
jourd'hui au contact des ra-
lits. .
Le premier, nous le repe-
tons, est le lait d'avoir une
dette moindre et d en pouvoir
ainsi hter plus facilement le
rglement. Mais, redisons le,
c'est au prix de notre appau-
vrissement Alors que nous
sommes aujourd'hui rduits
des moyens drastiques pour
vivre sans pouvoir encore tre
assurs de leurs rsultats;
alors, en croire un conlrere
qui nous en informait hier
encore, le Conseiller iinan-
eiercourlaprs un emprunte
2 millions de dollars, 10 nu
pendant l't de 1926, auto-
risant le ministre des finan-
ces et le receveur gnral
employer leur discrtion les
surplus de trsorerie a l'a-
chat des titres de l'Etat ha-
tien. Par suite de cette auto-
risation, environ 'A millions
de gourdes d'obligations del
srie A lurent achetes en mar-
ch ouvert, 1 million 500 mille
gourdes de la srie B, et 500
mille gourdes la srie C. Ces
obligations sont gardes dans
la Trsorerie comme faisant
partie de l'actif et considres
comme espces. Il y a en dis-
ponibilit des titres en quanti
t suffisante pour donner sa-
que des Andes a le record de
l'instabilit.
Dans un discours lectoral
prononc Desmornes, dans
l'tal de lowa, Iloover a pro-
iram .............c, "":;-........ lest contre les faussets iolo-
n.al l '' fgJ'^-O* S!1 la v,'- | |rabIesavance8 entres per-
ril? Peut-tre daos la puits j Bonnam s adveraairea.
budgtaire. Lest une tnbreuse J |;, p0|Uique est une chose 1res
dure et c'esl partout les mmes
ennuis qu'elle procure.
Il parait que dans le Nord,la
loi surin standardisation est plus
svrement applique (pie dans
les autres rgions. Pourquoi
Cette rigueur ?
A Ouanaminthe, au cours
de la messe du dimanche, le
cin a l'ait u\\ appel pour une
meilleure prparation ducale et
pour la culture de la ligue ba- I
nane. De la bonne propagande. .
Les Travaux publics entre-
prendront prochainement les
travaux le la roule .Marmelade- )
Dondon.
Une ide de notre cham-
pion Caler : en (rainer une qui- '
pe de jeunes tilles en vue de la
participation trainine hatienne
aux Jeux Olympiques de 1936, i
Vendredi aprs-midi, l'auto
conduite par l'ingnieur Philip- ;
pe Brun heurta, rue Frou, un
enlant mont sur une une e| qui
se jeta de ct pour viter le
choc. Quelques contusions. Lin- |
gnieur prit reniant dans sa
voiture et le transporta A l'H-
pital. I
travaill cause, dit-on, d'un
accident survenu dans l'appa-
reil d'amplification,
M.Ganot,ingnieur franais,
esl nomm Directeur provisoiie
FAIBLES, NEURASTHNIQUES jSSiSaSS
------ Iriger Damiens,
I Eu Russie Sovitique, la
Il est prouv, pur les plus clbres vie de Toussaint-Louverture
savants, que hill\.iblisseine.it de es, l'0l,jL.| d'lu les passionnes,
l'orsjanisme humain, son inloxica- ,, ... r,...o,./ v,,;- i
lion par l'acide uri,ue. ainsi que le l ,m U Comui NoU est
maladies., la snilit prcoce il mme envisage, qui retracera les pi-
la mort sont dues a rafTaifomsenient so les de celle magnifique car-
et a l'arrt du fonctionnement des rire.
glandes vitales. Ces dernires ne | ^Vendredi dans la nuit on
fournissent plu alors l'organisme V* l i S S
des ferments d'nergie vivante. Il est entrant a I Motel Lspana ou il
galement prouv, par les dits sa-, loge, l'exil dominicain Valen-
vants. que les forces viriles et physi- ijn Te|eda, directeur du journal
ques perdues et mme la sant peu- <( L'Occidenlal qui paraissait
vent elre rendues a I orgaaisme par ... ...
l'introduction, dans les corps, d'ex- ' 1 Imprimerie La Presse, a ete
trait de glandes vitales, comme le assailli a coups de couteau par
KALEFLUID. ) un autre Dominicain ici depuis {
KALBW.0ID rajeunit et fortifia tous quelques joui-,-,, du nom de Car-
ias lments du corphumain, rend ,[, \i'iin.. .1:, i -, i vi
la sant et les forces perdues, il a-.- 18, OU JOSe, La VlC-
li
a sant et les lorces perdues, il a-.-' ., ... I x n 1 i. X
ire la nutrition, dissout et limine lune, grivement blesse, a ete | A Tiff IptPTTft P,t.
acide urique. les urales et les to- | conduite l'Hpital Gnral.' 1J AUUIOIOI I O 91
ines. Aprs \x cure de^M.n-i.iau. L'agresseur est en luite. La Jus- l'Arfoli + A AdC* or
s malaises et maladies passaient, tjce est ses (rousses IcUdllLrJ Ucb dl ~
linsi que la dpression nerveuse. i. oi ^iu_'____u_:_ a
mements
y.
v
ainsi que la dp.
rai.i-ii.i'id. grands prix. 5 gr.
Le
lions de gourdes, pour tenter .^ac//on pendant deux ou
l'irrigation de la valle (,eJ/ro/s anSy mme si le cours
l'Arlibonite; alors que, a lOUtl^ ,ilres nimiens slveau-
ce que le Gouvernement vou" dessus de la parit. (1)
drait entreprendre, on lui re 1 gn allejuiant |e momen
pond par le manque d'argent; ^- de .)ar|er (je ces achat
Paris, au Laboratoire du KALF-
PLOID, 4<>, rue lialagny.
A Port-au-Prince : Pbarmacie W.
Bucb.
mim^wii ii ! n~......" '
Propos
voil quenous nous trouvons
avoir avanc de 30 millions
de gourdes, o raillions de dol-
lars, le rglement de notre
Dette.
Qu'on ne nous ob|ecle pas
que nous y avons gagn les
intrts, puisque nos dpts
en banque rapportent les m-
mes intrts. Nous allons, au
t
parler ue ces ucuats
de titres, nous retenons, pour
L'instant, et cela explique en
partie les amortissements anti
cips que nous critiquons,
que le mobile au moins
avou du Conseiller finan-
cier tait de pouvoir parer
une hausse, probable et pro
chai ne, des titres, qui et
rendu impossibles leurs
achats en march ouvert,
dans les conditions du con-
cord : ce._
dire, ce sont les Japonais qui le leur
ont enlev. Et qui la pouvaient, De
quoi ne sont pas capables ces Jaa ns I
Deux fiancs nippons sont monts en
avion avec trois tmoins et un pi <-
tre, dans le dessein de clbrer leur
union au-dessus du volcan Fuji.Toul
juste. Donc quatre mille mtres
d'altitude, et pendant que l'avion
survolait le cratre fumant, la cr-
monie nuptiale s'accomplit. Kntre
parenthses, voil dmontr que ce
n'est pas seulement le char de l'Ktat
qui navigue sur un Volcan ; le lit
de l'bymne y est suspend. Mais
les maris nippons redescendirent
sur la terre ferme pour fter au
RHUM SARTHE CACHET D'OR
leur original marrage.
surplus, dire lotil-l heure de
quel meilleur profit, mme uju5 wu.Mw.
sans sortir du service de la il|>al ^mpruul.
Dette publique, puurraieni Qr, comme, au heu de
j,i___._;____l'U.ti cps mmes , u,. i;irPc nnt r.nnsid
tre aujourd'hui ces mmes
fonds dposs en banque.
A dfaut d'un avantage ma-
triel complet qu'et pu elr.e
cette avance si elle tait
mon-
ter, les titres ont considrable-
ment baiss ils font aujour-
d hui environ G7 l'avantage
escompt par le Conseiller fi-
nancier n'a pas t ralis, ni
'. i Gou- J l'gard des amortissements ac-
accompagnee pour |L ^. (cEra. ni
veriemenl de meilleures cou \ haUs
ilitions d'existence actuelles,
pouvons-nous au moins dire
avoir acquis plus de crdit
auprs de nos prteurs ou de
cex qui parlent en leur
Upoi?- U rponse a une
_ celui des titres a-
chels avec les fonds du Trsor.
Cl ) Le montant des titras du Tr-
sor s'est lev depuis 10 millions
48'J mil\j 92gourdes >. d'Pf* ei0rganismes
dernier Rapport du Consedler finan-| B
aier.
21 Octobre prochain,
md, d'or Paris, Londres, Bruxel- de grandes ttes auront lieu
les. Florence, Rome, est en vente : Santo-Dimingo, l'occasion de
1 l'anniversaire de la naisssance
du Prsident Trujillo, Des per-
sonnalits hatiennes seront in-
vites ces manilestations.
La Maison Hobelin est en-
vahie par les tumeurs cause
des exquises cigarettes de la
ligie franaise qu'on y trouve
h| | des prix charmants.
U 1711U 6S ~ Dans l'Arlibonite, on plan-
j le beaucoup de cocotiers en vue
Le Amricains o.t perdu un re- d'exportation.
ui de l'excentricit. A vrai Les chances du candidat
Hoosevelt la Prsidence des
Etats-Unis ont augment du l'ait
que Al. Smith, l'ancien candi-
dat dmocrate.marche avec lui.
La P. C. S. liquide toutes
ses affaires. Kl le dmolit mme
les btisses de sa station du
Champ de Mars.
D'aprs une information de
notre conlire Hati-.lournal,
une entrevue serait projete en-
tre les Prsidents Vincent et
Trujillo. Elle aurait lieu Oua-
ii it m i n t lie.
On annonce que le lieule-
nanl Berlin a t nomm sous-
chef de la Maison Militaire du
Praident de la Rpublique en
remplacement du lieutenant La-
mollie,nomm commandant de
la 12e compagnie de la Garde
d'IIaiti.
En province, aux sons du
tambour et du clairon, il a t
publi la nouvelle que le prix
i > .n u\ ni augment. Com-
ment, il y a encore des tam-
bours d m i la Rpublique 7
Un tremblement de terre,
survenue en Grce, a l'ail 232
victimes. .s dgts matriels
!
En ou-
L'Angleterre, dans une note
diplmeliqne ni ligue, ni raisin, '
a donn son opinion sur l'-
galit des droits dans l'ordre
des armements, rclame par
l'Allemagne la France.Le (ou-
vernement de Sa Majest Mri-
tannique signifie que l'article 5
du Trait de Versailles qui li
mile les armements du Heich,
doit tre respect,' cependant
cjlll,iseh#sc allemande peu! tre
l'objet d'un nouvel accord en-
tre les puissances, en vue du
dsarmement gnral.dont s'oc-
cupera la prochaine confren-
ce de Genve. Dans les sphres
internationales, on pense que la
porte <'*>! ouverte pour la rvi-
sion (lu Pacte de Versaillea. Le
Premier franais rJerriol a dit :
jamais !
'..'. a vu du mauvais ct du
Pont de Thor. et dans l'impos-
Mhilit de rentrer en ville, une
au'o vitre charge de six per-
sonnes : deux cavaliers, dont le
propritaire dej'l'aulo, Iroi*
princesses ravissantes, ot un
merveilleuse et jeune douairi-
re L'organisateur de la proine
nide croyait avoir tout prvu
et avait dclar au dpart que
son tark con'enait au bas mot
dix gallons de ga/oline.
Kl ce lut au retour de la Mtr
Frappe que, malgr les assu-
rances donnes, les promeneaia
se trouvrent immobiliss par
une panne d'essence. L'n gen-
tilhomme allemand qui a
mrit d'ailleurs laCroix-de-Fer
M. Mayers, pour le nommer,
vint au .secours des sinistrs et,
ri ace au bidon d'essence qu'il
offrit, on put entin achever la
promenade et rentrer en ville.
... voit que sous l'habile adm-
nislration de la Hvrende Mre
Dorothe, le Pensionnat des :
Surs de St. Joseph de Cluiy,
i Laine, s'est rapidement rao*'
dmise, de l'enseignement
l'esprit mme de l'ducation
qu'on y dlivre. Le local a '
remis compltement neut, l s
jardins remus de tond en com-
ble et dessins nouveau, *t
quant la direction, quand allai
se dplace en ville, c'est dso-- \
mais duns une superbe limousi-
ne, avec chauffeur en livre,
connue il convient d'ailleurs.
Si 00 ajoute que le tlphone i
t introduit dans l'tablie -
ment, on ,-econ ailra coin u*
:;ous que le Pensionnai du La lue
a rompu compltement >v-
l'ancienne routine qui prten-
dait ignorer les progrs de i
science, et taire de nos files de
p n l nies petites oies incapab'et
de rpondre d'un salut BVM
baisser sottement les yeut.
Compliments pour l'heure i. j
transtorination, J

*
... voit que Port-au-Prince a
pu dormir en paix, vendredi
soir, etque, grce un accid
que l'on souhaite plus Irqu'.v ,
on a l dispens d entendre
concert de la Hadio, annonce t
grand rentort de cimbales. Mer-
ci I merci de tout notre coaur I
o
... a vu la Terrasse d'El-
dorado, jeudi aprs-midi, d-ux
jeunes amis attabls manger
des pistaches. Il taisait nuit
que continuait le jeu des m-
choires. Vainement le gar'i i
de l'tablissement vint, repri-
ses, donner un coup de serviet-
te la table, et prendre le
ordres de ces Messieurs. I -
n'avaient videmment pas art.
oa d'argent en poche. Et en z
liairaud la consigne est de n*
yer cash ses consommt! > <<
Oui, mais comment peut o i
manger tant de pistaches? f)i-
win a raison : le macaque esi
bien l'anctre de l'homme.
VOTRE CUISINE, MADAME...
Mais qu'est,'- ce que c'est
donc, que ce lactogue dont
on dit charges les graines de
coton qui servent l'lab-ua-
tion de la Mantgue des bsi-
nes de Port au-Prince et de
Saint-Marc? demandait quel-
qu'un, l'un des animateurs
de cette industrie nationale.
Le lactogue, c'^st le
corps total, eu dch rs duquel
i
swi c *' w .. -,----- ,,).j > iu;iistiiis tu-ii unis, i.
i! n'y a pas de vie dans lo& I ire, on compte 360 bit
jBoo Fia
L'ANTIDOTE CONTRE II
PRIX DE U GASOLINE
Les propritaires et chauf-
feurs d'autos peuvent se BO
quer de l'augmentation du
prix de la (lasoline en i natal-
lant un conomiseur iVVhirl-
Wioda leur carburateur,
Succs GJUkNTl
S'adresser au :
OAKUIK NATIONAL
LE JOURNAL DES MOTSGROISES
.'<. rue Laffte, farta 9t.
publie chaque semaine d'at-
ants problmes.
nnemen
il m us 31 fronc$.
Spcimens remisgratuiteraenl
... voit que l'HAtel de Pfl i
a depuis la rentre des ela-i
une belle clientle d'coi-i;
(|ue l'loignement de leur l >y -r
oblige prendre le repas d
midi en ville. Ih djeuuen'
royalement et pour un ans
modique.L'ide de Pati izi es' i>i -
gnieiise et couronne djl '-e
succs. (Compliments au palrn ,
c' bon apptit aux petits v *
Ires.
*

... voit que, sur praaqua to it-*
les (jueslions, les avis sout p ir
lagaal cela depuis Hiono-Wa'
et Gallien, depuis mme A'l et
C.ntn, mais d T i u
Rhum Gouttes dor B rboncinrt
loul le mu i.l
C'est le meilleur.
u aei cid :
Le Chilien quatre mois, a J Spcimens remisgratuitera
eu cinq Prsidants, La Kpubli- \ dans les bureaux du MATIN.


PAGE*
LE MATIN 10 Octobre 1932? >
VOIX DES AUTRES
Rponse
AU
Docteur Camille Lhrisson,
Professeur l'Ecole
de Mdecine.
.gxsmv
. t
iitiJ.il.
ESTOMAC
Foie Intestin
ENFONCEZ-VOUS BIEN CECI DANS LA TTE
Pour digrer facilement n'importe quel
liment, pmr viter li lourdeur, 1 op-
pression prs lot repai, neutraliser 1 aci-
it stomacale, supprimer les mi; raines
dues aux mauvaises digestions, dsin-
fecter l'intestin, il suffit de orend-" .
POUDRES DE CCCK .
LaSor-toIre des POUDRES OE OOOK. JEUHION^ (F'
ES VENTE DANS TOCTES PHARUAC1I.S
Gastrites
Entrite"
Aigreur
Bi'l tires
, Vomissements
Indigestions
une belle toile, qui sej
sert depuis des annes
du Savon blanc de Toi-
lette Lux dit : "// conT
serve ma peau si prodi-
gieusement duce"
fkxM>7
.1 Tt t-au-1'nnce : Phamim-i W. BUCH.
Qu'on ne s'tonne pas de nous
voir rpondre, au nom du grou-
Se des mdecins indpendants,
l'article du Dr C. Lhrisson.
Nous avoos torm un groupe
nour dtendre nos intrts pro-jdtre plus intelligent que
des Sciences de Lyon et subit
avec succs l'examen de P.C. N.
qui le conduit la Facult de
Mdecine.
\ II n'a nuleraent la prtention
les
A Damiens
- OO
- u ay* inuuu
, moins I des et*
aur ar-l coudai
iessionnels; nous croyons les
dtendre encore en cherchant
djouer toute manuvre ten--
dant diminuer le nombre des
Etudiants en Mdecine et par
consquent le nombre des luturs
mdecins indpendants. La ten-
dance actuelle du Service d'Hy
ine est de tormer le
e mdecins possible po
river absorber tous ceux qui
sortent de (Ecole de Mdecine.
Il a en vue de toujours nous
dicter la loi, sans penser que le
deg<-e de civilisation d'un peu-
file est en rapport direct avec
e nombre de ses mode- ins.
N >us avons lu avec beau-
coup d'intrt l'article de notre
ami Lhrisson publi dans
le numro du premier de ce
mois du journal LE CENTRE,
c il dtend l'anne du P.C.N,
qu'un veut ajouter aux cinq an-
i.es normales des tudes m-
dicales en Hati.
Nous prouvons une sorte de
volupi constater que ses ar-
guments habiles et lallacieux
reposent sur des gnralits va-
gues et inconsistantes, alors que,
pour une dcision de cette im-
portance, il et iallu des laits,
et des faits probants.
Nous n'allons pas nous livrer
des discussions chinoises pour
savoir si nos Etablissements
O'Euseignement secondaire sont
autres au->si nous demandons
qu'on accoi de toute l'importance
ncesfaire ce lait qu'on peut
prparer en un mois l'esseutiel
du programme de P. C. N. Et
mme pjuiquoi ne pas dire,
sans plus tarder, que la prpa-
ration qu.- reoivent les lves J
ablissemenls d Etudes se-
..iies classiques ci Hati
mriterait qu'on la prenne un
peu, plus en considration ?
D'autre part, ce n'est pas au
moment o l'on pense srieuse-
me.it eu France supprimer
celte anne de P. C. N qu'on
considre comme une anne de
perdue, qu'il nous taut, nous,
penser l'adopter.
La question du P. C. N. esj
absolument inopportune, quel
que soit le point de vue auquel
ou l'envisage.
D'abord, possde-t-on ce qu'il
laut d'instrumenis et de machi-
nes pour excuter ce program-
me d tudes exprimentales
dont ou parle avec tant de cha-
leur ?
Ensuite, tient on bien compte
de la misre qui nous treint,
de l'appauvrissement au degr
extrme des lamilles hiitiennes
pour oser proposer d'augmenter
d'une anne la dure des iudes
mdicales maintenant en Haiti?
Enfin, peuse*t-on la situation
de la jeunesse hatienne qui est
Vendredi dernier, M. Ganot,
rcemment nomm ingnieur
agronome pour le Dparte
ment de l'Ouest, a t install.'
Directeur provisoire du Ser- !
LE AIRE DE NEW-MU ]
RALISE 6)3.0)] NLIMS
D'CONOMItS
Ce ne sont point
meut l'Ingnieur en
seule
C b et
Lt
vice National ,1e la Produc- 1 1,,eui 'ucu lru a ~Vihlics
lion Agricole et de l'Ensei- Jfannot des Tr-vaoiPublics
gneiMOt mrsl. Il tiendra la ^ la!t,eD ^D "reS ^ oui
Place .osqu'a l'arrive de M. lumens, Dr Iresso,.qui
place jusqi
Monls, l'agronome belge en
gag par le gouvernement
pour diriger cet impoitant
service.
^Immdiatement aprs l'ios-
tallatioa de M- G.no, il tait
procd celles de M. Gaston
Wol,nomm chef de bureau;
Philippe Lafontant. chef de
la comptabilit; Baiker. chef
de l'extension agricole ; Mau-
rice Danigue et Andr Liau-
taud, directeurs de l'useigne
ment agricole
Ces nominations indiquer.!
la rouverture de Damiens.
insullisamment prpars une soumise au chmage lorc et
discipline base sur l'observa-\q-x il laudrait au contraire par
tion personnelle et la mthode tous les moyens arracher au d-
ADMINISTRATION GENERALE
DES POSTS
Avis de dpart
Les dpches pour New-
et l'Europe ( via New-York
direct) pir le s/s Coltica
seront fermes le lundi 10 du
co'iraot, et celles par lestea-
mer Aucon , le mercredi
12 du courant.
Port-au-Prince, 8 OjI. 1932.
personnel
exprimentale , pour nous ex
primer comme le Docteur Lh-
risson. Non, nous allons pr-
senter des faits, rien que des
faits.
- En 1922, l'un de nous partait
poui France pour y laire ses tu-
des mdicales. U avait "invi le
cycle complet des tudes secon-
daires l'Institution Saint-Louis
moyi
sespoir ?
Et c'est justement ce moment
qu'on choisirait pour lui barrer
la route de l'Ecole de Mde-
ciue 1
Allons, messieurs, un peu de
raison |
Qu'on permette au moins aux
jeunes gens de s'occuper I
Quant noua, nous protes-
de Gon/.ugue et venait de pas to ta avec la dernire nergie
aer une anne l'Ecole Nalio- co itre ce birrage intensit qu'on
nale de Mdecine de Port-au- veut lab ir l'Ecole de M-
Prince ( Il tait justement de U
mme promotion que le Doc-
teur I.hrisson, son intelligent
et estimible ami ). Il arrive en
France, prend un mo:8 de le
d, cuie !
Nous protestons I
Pour le groupe des kideetni
Indpendants
ons particulires la Kacull Dr Flix COICOU, Dr BERARD
A PROPOS DE SUCCS
DECOMPTABIIITE
Des notes que nous avons
publies et que n'impoi le qui
peut coutrier en l'adressant
a l'autorit comptente, il
ressort, exclusion laite des
tudiants libres qui.d'ailleurs,
ne pourront plus se prsen-
ter aux examens officiels
selon la rcente rg'emen-
tation des Ecoles de Commer-
ce, que l'Ecole Spciale de
Steno-dactylographie a pr-
sent le plus grand nombre
de candidats au diplme de
comptable la Capitale peu-
dant les deux dernires an-
nes ( 13 sur 17, soit "<) /"
du total;, le plus grand nom-
bre de comptables diplms
( 12 sur 14, soit 81 / du
total de toutes les coles) et
ce qui n'est pas le moindre,
elle a torm les comptables
les mieux prpars, l'Ecole
Spciale ayant l laurate
aux examens officiels de
Comptabilit pour les trois
dernires un nes eu 11)30,
avec Mellc Suzanne liorday,
en 1931, avec M. Andr St-
Lot, eu 1932, avec II Adolphe
jjonuelil doo le brillait* suc-
cs de juillet dernier est en-
coie dan-, toutes .iicmoi-
res.
Loterie
Nationale
O
Avez-vous vu Haiana
dimanche soir: L'Amoureuse
Aveuturc. Lutiee:.3,4;et 5gds.
J'tais du nombre des trois
gourdes et je ne regrette pas
mon argent. Voici. Dans
L Amoureuse Aventure, il y a
de l'amour, comme d'ailleurs
le titre l'indique, et, confor-
mment la mme indica-
tion, une aventure.
Deux pauvres amoureux,
condamns l'eau frache qui
ramusoent un billet de loterie
perdu par n ne hait qui. Le
billet gagne le ;ros lot, u nos
amoureux peuvent enfin laire
un c clt- dor leurs amours.
L'amoureuse aventure n'est-
elle pas merveilleuse? et tou-
jours p issible, car si l'on ne
tiouve pas en Hati des billets
de la Lotkhie Nationale
ramasser dans les rues, ou en
trouve par contre acheter,
1 et uu peu partout... Que le
billet dcroche le gros lot...
et deux pauvres amoureux
voient leur tendresse, chaque
) ma t in, ravigote de bifteck
aux pommes avec un verre de
vin la clef.
Compliments, Taldyi
Halle louer
Grande halle tage, me-
surant 56 x 48 pieds, sise
rue du Magasin de lEat,
ci de !a maison Alfiu
Cooke, louer en entier on
en partie seulement. Loyer
trs raisonnable.
S'adresser
Mr Kenhy. STARK
prennent des mesures pour
enrayer l'abus, par leurs em-
ploys, des voitures et des
tlphones de l'Eut. A
New York, le Maire Me Keea
rduit le nombre des voitures ]
de son Administration. Dans
une circu aire drastique aux
commissaires et chefs de ser-
vices de la Municipalit, il
ordonne de remiser 128 au-
tomobiles, ds le 1er No-
vembre prochain, C'est tout
un systme d'conomies in-
flexibles que ce maire inau-
gure, qui feront bnficier
annuellement de 600.000 dol-
lars.
LE DEPART DE
I0NSIE0R NORIAN ARMOUR
M. Norman Armour, Minis-
tre Plnipotentiaire, ancien
conseiller de l'ambassade des
Elats-Uuis paiis. a pris,
Idgare de Su .il-Laz >re, le tiuin
trausailauiique du LcuiaUian.
Il a t salue mu le quai de la
gare pai MM.W -lier Edg .am-
bassadeur des L iis-Uuis en
France; Biveliei.sous-eheldu
seiVfCe du protocole au tri-
nisiie des Ail ares E range-
ras q"i reprsentait Mou ieur
Heriiot; Dwight Davis, ton-
dateur de la Coupe de tennis
qui porte son nom, et de
Une Peau sans tache
a des charmes imposants"
.. .dit Hollywood
AUCUN charme ne peut galer l'allure
d une p' au vraiment dlicate !
Toujours et toujours les directeurs de
Hollywood ont prouv ceci par la popula-
nl de l'treinte. Bien plus, ils ont conclu
q ie la peau douce et veloute est si irn-
pi rtante qu'aucune jeune fille ne peut de-
venir une lo le clbre sans ce'a.
(505 des 613 importants actrices d'Hol-
lywood emploient le Savon de Toilette
Lux 1 Depuis des annes elles se plaisenl
aux caresses de sa mousse luxueuseson
etl t doux sur n'importe q lel 'ype de
p^au. Le Savon de Toilette Lux ..si blanc,
d'une odeur si dlicate. est officiel dans
tous les studios de film.
Vous pouvez conserver velre peau d'une
jeunesse aussi attrayante que celle des
toiles avec leur savon favori.
LUX
OE TOILETTE
:;*.10* '*'.''*'--;
.. .
MOHH & LAUKIN, P. 0 BOX M*. Oistribateurs
Rue Roux et du Centre, Port au Prince.
Rue
Gare.
u Q iai, on tacf de la
666
Eu Liquide Tablettes
Suive, gurit la malaria eu 3
jours. Les froids le 1er jour
Maux de tte et Nvralgies eu
30 minutes.
006 Soulage les luoids
Le plus rapide remde con-
nu
AVIS. IMPORTANT
Pour tout ce qui se rapporte
aux allaires de la Fabrique
Hatienne de MosaquesChar:
lier-Maliebranche et Co, nos
aimables clients sont |.ri
de voir ou Mr A. Mallebrans
che ou Mr Ph. Charlier, la
Socit Hatienne d'Automo-
biles (uucien local de la West
Indies Trading Co ) o ils se
tiennent leur disposition
tous les jours.
Tlphonez au No 2680 ou
au N" 2115
I
nombreuses personnalits de [
la colo iip amricaine Paris. \
M. Norman Armour passera
un mois a Washington avant
de prendre possession de son
poste Hati.
( Le Temps de Paris, 11
Sep'einbre 1932 )
Une mesure qui s'impose
Des dmarches vont tre
taites pour que la Maison
H. SUA Kl! t
CHANGEMENT D'ADRESSE
Monsieur M. FONTAINE
st
: K a I
1 humeur d'aviser sa bi n-
veillsnle clientle et le public
en gnral que le Dpt de la
Distillerie de l'aigle
sera Iranslere partir d i 15
octobre courant dans la h die
o se trovait prcd mmenl
le i (apitoie c de PE-
picen< De en Grsnd'ftue.
Pu t au lii ice,le 7 c clobre
1932.
Bonne occasion
A vendre un Saxophone alto
neut avec tui.
Prix raisonnable.
S'adresser au Journel.
Angle des Rues Roux & Courbe
'SOIT RECONNUE D'UTILIT PUBLIQUE. PAR CES TEMPS DE VIE
CHRE ET DE RARETE DU NUMERAIRE, C'EST LA PROVIDENCE
DE TOUS CEUX QUI NE DISPOSENT PAS OE GRANDS MOYENS.
ELLE SE RECOMMANDE PARTICULIREMENT AUX FAMILLES SOU-
CIEUSES DE SE PROCURER DE LA BONNE MARCHANDISE A DES
PRIX EXTREMEMENT REDUITS.SON STOCK EST RENOUVELE PAR
CHAQUE BATEAU. SA REOUVERTURE DEPUIS BIENTOT UNE AN-
NE A ETE L'OBJET D'UNE FORMIDABLE MANIFESTATION DE
SYMPATHIE.
Quoi que vous dsiriez en fail de lissus de bonne qualit et
la porte de votre bourse, visitez cette maison oit l'accueil le
plus courtois est rserv tous, avant d'aller ailleurs. Vous y
trouverez des articles tels que :
ACCESSOIRES POUR AUOS'o
Nous vendons des pices 1
neuves et de deuxime main
pour toutes sortes d'automo-
biles; s'adresser
; KNEEHS C-ARAGE
Phone23 18 et 2234.
m-i.
\
Drill fil blanc suprieur
Kaki jaune sup.
Voiles imprims
Voiles chiffon imprims
Soiselte couleur
Bas & Chaussettes
Crpe de Chine imprime
Opaline
Simili fleurs
Ponge fleurs
Popeline sup. anglaise
Drill Schaiiiuiig
Siain os'aimeS
Dentelles
Percale blanche & cou-
leur suprieure
etc, etc., et tous articles
de grosseries.
le
GIROP d
DESCHIENS
a l'Hmoglobine
r.4anrteor du Sang, prtrit par Vi la.
Hupriiur I rY*nd orn aux^rrupir-ur. AUBia duua la ;i'l(rirTt( DurOt OiatuL : DEtOHIINS. t. Ku Pi il f\
Cette importante maison'pourrait se passer de publicit, elle
lait pour servir la collectivit. 'D'ailleurs, peut-on dans une
simple annonce faire connatre " tous l'intrt qu'ils ont y
taire leurs acnals ? Redoutable problme de'style.que de rdiger
en quelques mots une rclame intressante'pour cette colossale
entreprise o toute une floraison sentimentale devra tre dis-
liHee et concentre en deux phrases banales, comme lame pui-
se d un champ de violettes ou de roses clt dans une goutte
de parfum , disait Le Temps) en parlant des caries envoyer
aux habitants des pays envahis. Eh bien c est exactement la
mme^ difficult que nous aurions rsoudre. Mais nos lecteurs
sont des tres intelligents et imaginatils ; nous laisons quelque
chose leut intelligence et leur imagination.
liiilki!
rbaiicoiTi
Ht** w m
DomIn renomme e*t universelle a gard sa premire place
Demande; nnr tout :
UiN liARBANCOURT
Dpt: Rue^dee Csars.;


LE M4TIN' 10 Octobre 1932
jRadiophiles, avez-vcus:
une Pilol Dragon V
Savez-vous qu e la dpression co-
nomique aux Etats-Unis vous per-
met avec quelques dollars d en-
tendrejour,elnuit les statioas du
jjonde entier ?
ACHETEZ UNE .SUPtittlE FEBODYNE
PILOI DRAGON
La reine des Radios
Un seul bouton de conmande,
an seul ieu de lampes et Paris',
Londres, Vaticaa, Canada, Austra-
lie, Etats-Unis sont,' vous Plus
ncessaire d'avoir de^convertisseur
d'ondes.
SavezNVous aussi que vous pou.
vezavoir des Radios-Orthophoni-
ques i Pilot Ondes longues et
courtes cotant meilleur march nue les ohmmI
ordinaires vendues en Hati? orlhophouiq
Demandez les prix
ROGER DREYFUSS,
Reprsentant pour Hati.
PAGhJ#



' Jcr

'.-...
MA
ues
N'ACHETEZ QUE LE
-MM
M. Fontaine
Meilleur et meilleur mar-
ch due l'article import.
En vente au dpt de la
Distillerie de L'AIGLE prs
la Banque Nationale, et
''/.-


VA
VA
CINZANO
La dame distinguene
demande que du Ver
mouth Cinzanojblanc
'"* P"r la publique ;.,i
A. DE MATTEIS Co .-
____ P" ; ' Pr.ce iUnii ;
Vente
ehe
VIEUX
. PICOULET
PRIX DE DTAIL GDE5 2,25 U BOUTEILLE
1.2&LADEIIE BOUT.
PRIX SPECIAL POUR VENTE EN GROS

Eno dompte
l'Insomnie
Des nuits sans repos, un sommeil agitsuivis"
de jours ennuyeux et lourdsviennent souvent
d'une constipation insouponne. Combattez cet
tat dsagrable en buvant du ENO'S
"Fruit Sait" une fois ou deux par jour. Votre
sommeil sera profond. Vous serez frais et
dispos au lever. Achetez une bouteille d'ENO
aujourd'hui.
ENOS
FRUIT SALT

la
Les avantages qu'offre
Cuisine Electrique
- HOTPOINT -
sont maintenant connus
tout le monde.
vous en convaincre,
notre salle d'expo-
de
Pour
visitez
sition.
Compagnie d clairage
Electrique.
fin
voie pare
000
En vertu d'une obligation hy-
pothcaire en date du vingt
quatre fvrier mil neuf cent
truite deux, au rspport de Ma
Chrysoslme Rosemond et son
collgue, notaires Porf-iu*
Prince; d'un commandement
en date du deux septembre mil
neut cent trente deux demeur
infructueux, il sera procd le
samedi quinze octobre courant
a dix heures du matin en l'-
tude et p.ir le ministre de Me
Dieudonn Charles, notaire
Port-au-Prince, la vente au
plus offrant et dernier ench-
risseur des immei bls suivants:
1 . Une quantit de deux car
reaux et demi de terre dpen*
dant de l'Habitation Saint Mar
tin, non loin de la Tlgraphie
sans fil, dans les environs de
Porl-au-Pnnce.non compris une
'Kop rit de vingt hu't mtres
q larante tiois centimtres de
f ade sur quatre virgl deux
u 'res quatre vingt sept centi-
mtres dont Monsieur (uillau-
m Nazon est devenu propri
taire, laquelle quantit de terre
est borne : au Nord, par J-
lme Alexandn; au Sud par le
1 h( min de Garadeni; l'Es, par
les hritiers Vieuj; et l'Ouest
pjr le ( In 11 j 1 u de Caradeux;
2 Une proprit londs et
ba'is&es, s:se dans les environs
dt Po't su-Prince, l'Angle du
lu min de B llevue, Saini-Mar-
tin et du cl mir qui conduit au
Port Lveillard, compose de
deux portions dV m place me cl
tonlig's mesurant ensemble
rir quarJe stpt pieds six pouces
sur le chemin qui conduit au
Fort Eveillard; de trente trois
pieds au ct Nord et de
cinquante cinq pieds au ct
Est, le tout born, savoir :
iu Nord par Ilgma Dominique;
au Sui, par le chemin de Belle-
vue, SinlMartin; a l'Est, par
Jean Geo-g s fi!>; et l'Ouest,
nar le chemin qui conduit au
Fort Evti l.rd. Tels, d'ailleurs,
que ces deux immeibles se
poursuivent, comportent et s'-
tendent sans aucune exception,
ni rserve. Sur la mise prix de
Six cents gourdes monnaie na-
iionale, montant de la dette en
pnnci; al, intrts chus, hono
ires d'Avocat, outie les char-
g s de l'enchre.
A la requte du sieur Constant
A Jeanly, propritaire, dem- 11-
rant et domicili Po tau
Prince, ayant pour Avocat rons
titu Me Lonce Pierre-Antoine,
avec lection de domicile su
Cabinet du dit Avocat, a Port*
a -Prince.
Contre les sieur tl dame Lu-
ziocourt D\tHti et Hermosine
Aleite, dbiteurs hypothcaire
Pour plus ampLs renseigne-
nieuls, s'adresse: au notaire
die;^?l,JChsrK Wpoaltaire
du cah,er des charges ou l'A-
VOCal soussign. B A
Porf.au..Prin e le G Oc'. 1932
1 "nce PIERRE-ANTOI.VE;av.
COINMIE ROYALE NEERLAN-
DAISE DE NAVIGATION
Le vapeur Cottica est at
tendu Port .an-Prince le 10
Octobre crUI partira le mme
joui, prenant fret ft passa
gers.pour New York direct.
C. F IfADSEN
Agent Local.
Votre premire visite
A
L'HOTEL ANSONIA^
Nous donnera raison, confirmera votre bori ince-
nent, justifiera la confiance que vous nous aurez accorde
n nous fr*rantfs*ao< votre npnrc :!able patronage l'Htel
e plus slect Nous vous suggrons d'arrtei votie chambre d'
avance
Bire la pression.
Un autre g-and gala avec un beau pariai et chantant
W>

1
ody<
Constitue en 1898, la Socit Good-
vear a vu natre l'Industrie automotive.
Celte longue exprience permet cette
vaste organisation d'offrir aux propri-
taires d'autos et de camions des pneus
suprieurs en qualit et en dure tous
ceux qui se vendent actuellement en
Hati
LES PNEUS C000YFAR HEAVY OUTY SONT FABRIQUS AVEC UNE FtCFLLE SPGIALS
^M DE SUPERTWISTE- DONT L'ELAST-^rE ET LA RESISTANCE'SONT PLU*=
GRANDES DE 30 POUR 100 0UE CELLE EMPLOYE PAR LES AUTRES FAR3ICANIS DE PNELS
A La Socit Haitienne {d'automobiles,seul re-
prsentant de la Goodyear en Hati.vous trouverez
toujours des pneus et chambres air de toute fra-
cheur de cette fameuse marque des prix dfiant
toute concurrence.
Socit Hatienne d'Automobiles.
iiLtBUCHE. RITl BOGAT ET CIL


Lundi
10 Octobre 1932
Le llalii
PAGES
26me ANNEE N* 4&1
port-eu-Prince
Tlphone \ 2242
LAITERIE BAILEY
tiv,i5nn T hva*ni<,n..,n ho^l- h-r ' iqo.-
ment cachets l'abn Transport tait en rtrigrateurs roues.
Transport ., GrasndRae. Port-au-Prince.
La Magnsie ERBA
B If PRODUIT LE PLUS RECHERCHE COHUE RECUL ATEUR
DES FONCTIONS GASTRIOUES ET INTESTINALES.
m &
A. de Matteis & G0
AGENTS POUR HATI
Grand Htel de France
P. P. PATRIZI, propritaire
Cet tablissement se re-
commande par un service
irrprochable, un restau-
ranl de premier ordre, des
chambres confortables el
ares ; un Bai o les con-
sommations sont varies et
des marques les plus rpu-
tes.
Tlphone : 2341.
Guv-Joscph-Bot.net
Prs du Monastre S t Grard
Soos la direction du nrol-sseur Lac D0RS1NVILLE, hom.
me de lettres, historien et gograoheet duo groupe de Mattrw
,1 lue, plus,,ors diplms d'Cnwersites trangres- Cours dss
siaoe*. Cours pratiques Sue idal Coolort moderne et
hyginique -Vastes terrains de jeux divers.- Aux deniers eu-
mena offiiels pour l'obtention du baccalaurat, i tabJusement
a t class parmi les trois premiers I
La rentre a eu lieu le lundi 3 Oct prochain
Prix d'colage meilleurs que dans les autres collges de
"on^trouve l'Institut, commme dan* toutes les bonne libraw
ries les livres classiques du rrotesseur Luc Dorsinville :
i Cou-s Prparatoire de Gographie
Cours Elmentaire de Gographie Allas
1 Cours Moyen de Gographie Atlas.
Aidiz iir ailleurs l'emploi gnral de ces hvres.cest pour
le bien moral'et patriotique de la jeuuesse du pays.enles taisant
aheter par tous les petits HJtieus.
CE OUI N'A JAMAIS ETE FAIT
CE OUI NE PEUT ETRE DEPASSE
Kola Champagne
F. SJOURN
Prpar dans des conditions rigoureuses
D'ASEPSIE
Prparation et Vente
Pharmacie F. SEJOURNE
Angle des rues Rouxel du Centre.

Panama Railroad Steamship Line,
Aqents aux principaux ports d'Europe.
Sauvez vos livres et con
lections en nnuvais lat t)
les confiant aj relieur cons
ciencieux, honnte et habile
Etienne Camille. Rue Boonj
Foi .
Atlenlion
G. W. Siieldon & Co, LUI.
17, James Street,
LlVEHl'OOI., England.
Mory & Company,
Atlantic Freighling i.orp.Div.
155, Boulevard de Siasbourg.
Havre, France.
Mory & Company,
Atlantic Freighling (.orp. Div.
3, Rue St Viucent de Paul.
Paris, Fiance.
Hernu Prou & Stock well.
Boite Postale: 78,
Havre, ,Francc.
_LJW H ________ '"*
England
0. W.Shf.ldon &C, Ltd..
Fen'on House,
112/113 Fenchorch Street,
London E..C. 3, Kcglaud.
France
Mory & Company.
Atlantic Freighling Corp. UIV.
74, Quai des Chartions,
Bordeaux, Fiance.
Mory & Company,
Atlantic Feightiug Corp. ~iv.
7, Rue de la Hepublique,
Marseille, France.
Gellatly Hankey & Co,
21, Rue de la Rpublique
Marseille, a France.
Voulez-vous
Russir dans vos ludes no
taire russir vos enlants,grce
une mthole d'enseigne-
ment classique excellente?
VOULEZ VOUS
U ie protessiou apr I 9
mois d tudes se ieuses (St
no-Dactylo, Langues virante
Corap'abilit)
Songez que l'Institut TIP
PENHAUEB se recommande
'et s'impose votre attention
par les brillants rsultats d
j obtenus.
1537Rue Lamarre.
Tlphone 2891.
- PROGRS NOUVEAU
RHLM NOb\EAV
Rhum dlicieux got exquis
Prix rduit
ALCOOL OtFlANT. TOUTE ddtfENCE
Clairin Vierge
Chez N. NAZON
Germany
.^&erol.n, sSm>V
Holland
AU.nUc MM* Corp. * agJLt*
i^S?M KoUe&m. HulUod.
P.O. Box. 1069,Rotleidani, Rolland.
Denmark
Lykes Brothers SS C
h CAMILLE LHlRIoSON
E 1400, Bois Verna,
Tlphone : 3201
Belgiuxn
Atlantic Freighling Corp.,
I /O Stiinin:nin and Co_
4, Quai .1 rrdaeot,
nlwerp, Belgium.
E.A. Bendix and Companj,
Copenhagen, Denmark.
COLO
'L
S-S
GNE COLOMBIENNE

Italy
A Ceresa A Compjuy
Via.Banchi 3,
Genoa. Italy.
Spaln.
Mallol BotcH.
Corp., Div.
Mr T
Atlantic Freighling
f'aseo Colon. 17,
Barcelone, Spain.
Mr Altrelo Amorelti,
Atlantic Freighling CorpD.v.
Piazza Del PerTO N. 3 5,
(ienoa, Italy.
Norway.
Lauritz A. Devold A. u.
Atlantic Freighting Corp. Uv.
Aalesund, Norway.
A/B W. LaiU,
Atlantic Freighling Coi p. Div.
Skeppsbron 10,
Stockholm, bweden.
A/B Pettersson and Holmstrom,
Atluntu- Freighling Corp. Div.
Skeppsbron 3,
Cotucnburg. Sweden.
Sweden
Sven Jansson x Company.,
Atlantic Freighling Corp. Div.
Norrkoepingi Sweden.
Tlphone: N 2323
Le vapeur "Bogota Voy.
107, partira de New-York le
s octobre courant, directe-
ment pour Port au Prince o
il est attendu le 11 octobre
prochain, en route pour les
poris Colombiens, Cristobal,
l'anal Zone,Kingston et;New>
York.
Le manileste de ce vapeui
reu par avion poste est la
disposition des clients dans
nos bureaux sis angle des
rues du Quai et Thomas Ma-
diou (vis* vis de la Douane)
Le vapeur i Bolivar Vo}.
105. venant de New-York Ct
des ports du Noid.esl atten-
du ici, samedi ls 22 courant
en route le mme jour pour
| les ports du Sud.
___________________ lnc|
Texas Hati -*Santo oomingo- Porto -BJ*
Le seul service hebdomadaire el> rgoUJ apu-g
rt eolie les ports du Golte du Texas directemem
Port au-Prince, Haili. .. j. v*
Pour la rception rapide et le maniement nabi e ^
importations, servez vous toujours des navires de .*
lSb, ..
Ut prochaines arrives a Port-au-Prince sont
Steamer sRuth Lykes ? octobre W*
Steamer Margaret Lykes 13 octobre lw
Steamer Almeria Lykes 21 octobre 1^
S/S iGenevive Lykes 28 octobre 1W*
Steamer Ruth Lykesi 4 novembre t
Bureau: Rue du Magasin de l'sfitai, Boite Postale B
Simon Bdstfon A/B.,
Atlantic Freighling Corp. Div.,
Mi-lmo, Sweden.
i
Beruhard Bergh & Company,
Atlantic Freighting Corp. Div.
Halsingborg, Sweden.
) Le vapeur I Martinique i
jVoy. 104, partn de New-
York te 12 courant prochain;
est attendu "Port-au-Prince
Ile 18 octobre?
William E. BLEO.
agent.
HOTEL KARAM
bne confortable succursa
ledelaPaceholel,Kenf
kft
Pour la saison dt, ren-
rfez-vouschezAJ.Karoffl-
' Kenskoff, o vous se*
\servi souhail. Excde^
! cond iiions
A
*.


\&


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM