<%BANNER%>







PAGE 1

Clment Maqloire DIRECTEUR 1358. ROE AMEK1CAINE 1358 1ELEPHONE N224 i lu; ipii ii!re dans i i \ie pi/h1141-< i\t< it kSe eyphtai fsl pndu..Ne sesii ut Jdemeurer eallfca jjur ITIIV |tii MuhordoiiiM-ul leur ( lii'iiu' lerseiniH an istf arilrnl de raliser plu le jnsii< • et de Iratailler *JA yrssdt-ur ilr.lu pu Ilir. J. PAYO 26 me ANNEES 0 7792 PORT-AU-PRINCE humides -i Sollicit par MI amis parisiens da donner ses impressions le dpart, il, Norman Arinour, le nouveau iniIII— Fausses recettes et reespces prononces contre l'Eeettei d'ordre. tat par la Commission les R! clamations; '• Ces expressions dsignent }>) A un amortissement des recettes qui ne reprsenadditionnel de la Dette Putent pas prcisment des aug-, blique de G. 1.50U.00U propormenlalions de revenus parce I tionneUemenl au montant auqu'elles sont compenses par toris (1 ) des Emprunts se d'autres comptes. Il y a lies A, B et C. longtemps que l'on critique, < S 'il est impossible d'achear exemple, le procd par: 1er des obligations de 1 une lequel le Receveur gnral (quelconque des Sries un prlve les 5o/o prvus par! prix n'excellant pas le pair .... le trait sur le montant des Uoute balance qui, pour cette droits de douane que l'Etat raison, ne sera pas dpense acquitte pour ses propres ser'pourra tre employe lachat vices. Il ne s'agit l que d'une 'des obligations de n'importe 1iopralion de comp'abilit o quelle ctes autres Sries. .(2) la dpense neutralise la reArt. '.'>. Les voies et mocrdit !! IINV.'S, exprima son vil regret de quitter la grande el Incomparable Capitale. On ne quitte paa dan cœur lger la Ville Lumire. Mais il ajouta : .le vais heureusement dans no pays do soleil, le paya le l'tincelant llIl'M SAR llli: CACHET D'OR, qui, loi seul, vaut le eeiour d'Hati. Les grandes vacances ont pris fin aujourd'hui, rappelant nos ] ,,is,ri ,u s Etats-Unis eo Hati, oui • escholiers au trouait... Iut 'onseiiler oamnaatade a I ans, ; Voici, cette occasion, de dlicieux ners o s'exerce l'esprit dlicat de notre distingu collaborateur Constantin Muijanl. BALLADE DU PETIT CABRI A ceuv qui, nourrit <-l rfr latii, sont morts Je faim. Jius V M i ; s. Petit cabri sur le mor.ic lointain. Tu cours aprs ta jjfacieuse chvre, Parandolaul au sol % %  •! du matin. L'oreille droite et l gueule en balvre, Tu vas, foi, \if, brouter les jeunei pousses, L'herbe embaume el les feuilles du tliy n, La petit mil, les pois verls dans leurs l'etit cabri sur le morne lointain Loterie Nationale Tlphones, l'ont leurs rgle ments — recettes el dpen ses comment, en dfinitive, peut-on parler de revenus autrement qu'en parlant des recettes nettes de ces services el y a-t-il revenus lorsque ces recettes sont dpasses par les dpenses? Il ne tant pas confondre rei enus et entres. Or, dans les diffrents excdents de recettes que nous avons numrs,— comme, d'une taon gnrale, dans tous les exposs du Receveur gnral reiatils aux recettes,— il y a une grande part de celle fiction: les droits de douane que les services de l'Etat euxmmes acquittent, toutes les receltes des services publics, mme lorsque leurs opraance non dpense au 30 mai 1926 du Crdit extraordinaire vol le 30 mai 1024. a Art. 4.— J'oul surplus du produit de l'Emprunt Srie A au-dessus des crdits autoriss par l'article 1 de la prsente loi est rserv au Trsor public pour tre employ aux Travaux publics ncessaires et 'amortissement additionnel de la Dette publique. Le dtail de cet emploi sera dtermin par une loi ultrieure. Voil donc des fonds mme de l'Emprunt servant son remboursement anticip audel mme des limites prvues par les contrats d'Emprunt! Voil des cranciers qui sont rembourss de ce Lai moi, je vois se f leur est f >as encore du dficit, les intrts que rap sur des tonds non encore tonportent les tonds d'Etat dpoc/ 'f (,r l ue 23 18 cl 2234 ECHOS—o— rappeler ces firmes la raison, en favorisant kri rtablissement d'autres compagnies qui dbi lent du ptrole russe. Nous reI viendrons sur la question avec — Il se dit,a propos du Bud| d ea prcisions. get vol par les Cnambres, el • — lu groupe de monarchis* qui a l mis de ct, parce que les allemands a demand l'aureu trop tard, — ou pas reujcien Kaiser Guillaume II de du tout,prtend qui de dioit,— renoncer au trne d'Allemagne (|uece Budget a t expdi au Ministre des Finances le 29 Septembre midi,— que celui les Voies et Moyens dont on fait tat a t expdi le dernier. Ou pense, gnra l einenl, que la res ponsabdit des membres de la Commission du Budget est en jeu,— et qu une. dclaration de celle-ci devrait intervenir, pour tirer la question au clair et axer les responsabilits.— — Mercredi pass, durant tout larmes parfois BrrOtent les i mis. D'o viennent • i pli ai Parbleoi Mr Fougre, de ce que les dits gra oui yeux hugardi ... n'uni pas encore pu acbeler y\n billet de lu LOTERIE NATIONALE. Mettezvous leur place o il compte passer quelques jours de vacances, —Suivant information de no Ire confrre Hati-Journal, la Kevue La Relve est parue ( livraison de Sepleinbre ). — Notre confrre L'Action Nationale crit dans son dition de mardi : M. Borno a peuttre t sincre dans sa politique. D'ailleurs, juger par les ralisations matrielles de son gouvernement, on pourrait se demander de lui onde tout autre quel est l'homme d'Etal ? Eh oui,c'est se le demander... — Les lections pour le btonnier elle conseil de discipline le l'ordre des avocats n'ont pas pu avoir lieu, malgr quatre convocations successives de 1 assemble gnrale des a vocal. Ces messieurs du barreau se dsintressent-ils de ces lections ? — On dit qu'un groupe d'avocals envisage de porter la candidature au btonnai de Me Christian Laporte. Rappelons que le prochain i lonnier, en en laveur de son lils le Kron • prinz. Guillaume II a reius d'abdiquer ses droits. — Le Docteur louch, de la j vertu de la loi du ."> Aot 1932, Mission Scientifique du Cap Ha* sera lu pour deux ans. tien, est Port-au-Prince pour quelques jours, en voyage d'tudes. — La Confrence conomique mondiale se runira Lo.idres en Dcembre prochain. — Les ta milles se plaignent % %  — l-" ;1 rvolution brsilienne normment du prix exagr S( s! termine par la reddition les livres de classes. La (pies1 des rebelles. Elle avait ncessit j ion intressa al l'instruction de la mise sur pied de 160,000 lajeunesse, il srail souhaitable hommes de troupes et dlenniliou Publique avisai au moyen dans I Etat de Sao-l'aulo. d'y remdier. I —Le gnral dominicain Aille jour, c'tait un remue-mnage que le Dpartement de l'Instrucn un arrt complet des affaires aux devantures des magasins, offices de commissions, cals, restaurants, etc. Il s'agissait d'y retirer les affiches de publicit qui viennent d'tre taxs parle Fisc Le contribuable se dfend. — Le grand crivain franais Henry Bordeaux vient de publier un nouveau roman : SkHYI.I.K oo LS DEHNIBR AMOUI qui lail grand bruit en Europe, — Dans les milieux commerciaux on estime que l'arrt commercial fixant la livre de .;. roi*, crit en toutes lettres, sur les camions de distribution domicile de l'Usine glace: Crme i la glace. Le Dparte. ment du Commerce permetlral-il que ri'sine-a glace se moque ainsi de la misre du pild peuple? P.us de cent familles hatiennes qui vivotaient du commerce de la crme glace se vert ont donc condamnes a la misre, au profil dune compagnie trangre, dont les aci i vtes dbordent le cadre de son contrat avec l'L'al? Qui de droit ne peut rester inditlrent devant ce sca::dale rvoltant. ... a vu le joli geste d'une petite demi-mondaine. Connu • un ouvrier tait venu au cit.o s'attardaient quelques client s lui oltrir de menus objets en caille fabriqus par lui, eu rclamant peu de chose pour les lai livrer, disant qu'il tait lans la plus noire des misres, la (emme paya,mais laissa partir le malheureux avec sa marchandise. a c'est bien, la soubrellt'l •> comme dirait Cyrano de Bergerac. ... voit que M. Louis Mercier est, dans te Nord, la lois l'aptre du Casque Pralte, des Piles de Fort Libert, du Tabac Lidigne, des figues-bananes et de quelques autres choses encore. Cet homme est un moteur luis un pub'icisle. Ecoutez le: exploitons la situation. Soyons des moteurs. Crions : en auant t Faisons un geste niril. Retroussons nos manches. Sonnons la charge. Quelle ardeur I Mais qu'attend M. Vincent pour confier le Dpartement du Travail a l'inlatigsble M. Mercier qui n'a que le torl, avec les meilleures intentions du monde, de ne doiter de rien? • • • ... voit qu'avec la rentre des classes, ! nombre des lves de l'Institut Bonnet a doubl. Le professeur Luc Dorsinville, la lois alarm et charm, se demande s'il ne convient pas ds maintenant de prvoir un Guy Joseph Bonnet annexe. Compliments. • ""*... a vu la rue du Centre tomber, trappe d'une grave indisposition, un inlressanl pre de lamille qui venait de vider un verre de bire. Une enqute s'imnose pour fixer les rcsponsabilits 1 1 mettre le public en garde, contre les breuvages frelats qu' o > lui sert sous te nom de bire. En attendant que le service d'hygine dise son mot dans l.i question, on ne saurait trop recommander la prudence aux uns e' aux autres. On ne vit qu'une lois. La question hatienne, U > %  crit au ministre de lin"• I TOI ( l ue les Caves et Caconime il fallait s'y attendre, est lrieur pour demander que soil Vi "" OUI royalement tt, h un lment dans la campagne rapporte la dcision qui lui fiJ ^name dernire, I alh t Sylprsidentielle aux Etats-Unis. *• rsidence Je r mie. On s vio Caior. Le //ium A//J: flot/a rtoosevelt et Hooversen serdj signal l'injustice de pacoul Ilols, naturellement. vent, chacun leur avantage, reille mesure prise l'gard des J ^^^^^^^^^^^^^^^^^ Les pessimistes (lisent qu'au i exils dominicains. | ^ mm i Paraguayens se mitraillent, lai situs l'oueai du Mississipi, / Socit de.s Nations leur envoie! d a p r s le snateur Burton Wheelter. EN PALESTINE ue gl arme qui a baiss de 4 centimes hatiens 19 — — %  Quinze bourses de vingt dollars sont prvues dans le plan d'organisation de I Ecole Normale d'I n s l i l u t e u r s. Ces bourses seront attribues par concours. — L arrangement intervenu entre le Dpartement du Commerce i' 1 I 1 -"Compagnies de Gazoline n'a abouti qu une dimi pacifiquement, selon l'esprit de Genve. — On annonce que le Code Civil expliqu.'que Me AI I Lger a confi aux ditions La Presse , paraitra la fin de ce mois. — La France .'l'Angleterre, 1 Italie, la Belgi [ue e pn >poaent, api es les lections prsidentielles amricaines, d'offrir aux i forl utuire UT le /.llllllt no ii.iuuu iju u uni. utmr a un i i i i i ,i r M |'V;M IL nution d'un centime par gallon < finitif des dettes de d'essence L'opinion publique en [ guerre. [esl due. Elle .pense que — Ce malin, I II Sey'Gouvernement a tes moyens de 1 mour Pradei monte a K.eukofl Caiixle la Capitale. — Au Chili, le Prsident et I „ .,. „ son cabinet ont dmissionn.Cn J ( 1TK Du VATICAN. — On apPrsidenl provisoire est entr prend au Vatican que loti en fonctions. On doute qu'il vient de taire une importante puisse se maintenir. i dcouverte en Palestine. L"! — Au Cap-Hatien le cadaf Dr Andr Madcr, religieux de vrc d'une jeune fi lie a t !a Congrgation au St.-Ssu trouv sur le rivage de la fveur, a retrouv du Lm mer. Crime ou suicide? La Tibri.ide, des r ines de la Justice investigue. \ basilique rige > le lieu.o — On parle ces joursci de 'Jsus opra la multiplication Itianisation totale, sur le /des pain,. Les mines conte* militaire, du Dpartejpondeit aaaetemeal la desmeut du Sud. On croit que ci i de la basilique contete ralisation est la cause l nue dans Vllincrarium de de la prsence du Colonel SyWli \ juitana crit au 15e sicle,



PAGE 1

PAGE 2 LE MATI>'S 7 Octobre 1932? Vingt Il y a -cinq ans !En l'honneur de MBIEU* Norman Armour LE MATIN, ) Octobre PJOl,\ REOUVERTURE DES TRIBUNAUX \La rouverture des tribunaux a eu lieu ce matin par une imposante crmonie. Aprs la Beeese traditionnelle, le Corps Judiciaire s'est runi au fond du Irikv.tal Civil, L'honorable lh.\,en du Tribunal de Cassation, .\ir hugon Lechaud, pronona solennellement la ^reprise des travaux judiciaires. Le discours d'usaqe a t prononc par fo' Luc Dominique, Commissaire du Gouvernement prs le tribunal de Cassation, qui a parl des progrs accomplis par la Science MCriminelle, ^dana le monde civilis et la ncessit de retoucher nos lois pnale* pour leur imprimer un caractre plus humain. Arotlf regretlow de ne pas pouvoir Le Club amricain de Paris a ollert hier uu djeuner d'adieu eu l'honneur de Mr Norman Armour, ministre oienipolentiuire dans h capitale, qui vient d'tre nomm mi mmes (onctions Hati. De nombreuses personnalits appartenant aux milieux politiques, diplomatiques tranais et la colonie amricaine assistaient ce djeuner. Au dessert, aprs que M. Laurence Hills, prsideut.du club, eut prononc quelques paroles d*adieu au nom des membres du Club amricain de Paris et de la colonie amricaine, M. Norman Armour a pris la*parole pour dire combien il lui tait pnible de quitter^ Paris, les amitis qu'il avait su s'y crer dans la ** m* i* 1 tl YL1I I dU a V l 1 CCI vi ci il* *** ce substantiel discours qui sera probablement publi,. Le Secrtaire d Etat de la justice. Ai' 1. Lulcuu, adressa des compliments au Corps Ju diciaire pour le zle qu il up porte laccomplissrm ni de la tche combien dlicate. Ai' Camille Latortue prsenta le nouveau Conseil de l Ordre des Avocats pour tanne judiciaire qui s'ouvre. Et mamtenrnt, Magistrats, tue.ivre. Votre cuisine, Madame... Si votre estomac est dlicat, et que votre digestion s'avre laborieuse, vous n'a* vez pas, pour vous gurir, vous ruiner en spcialits pharmaceutiques; mettezvous l'usage de la kantgue des Usines de Port-auPrince et de Saint Marc et, comme par enchantement, vos (acuits digeslives reprendront leur vigueur et leur jeunesse. Bec-Fin. La ville du Gap en moi 00— Notre confrre L'INFORMA* TION publie en dernire heure dans son numro du 1" Octobre: f II nous est revenu que 60 prisonniers dtenus pour diffrents crimes tels que asChaque Cuillere • Conduit La Sant En ces temps difficiles la sant compte pour beaucoup. SCOTT*S EMULSION prise rgulirement est une prcaution recommande par le bon sens. Chaque goutte est un nutritif pur sous forme facilement digestive. Chaque goutte cre des forces nouvelles, restaure la vitalit dfaillante et tonifie les nerfs. En tout temps la SCOTTS EMULSION prrient les toux et les rhumes; Elle assure lu rsistance i la maladie. La SCOTTS EMULSION contient l'huile de foie de morue norvgienne, la plus rpute dans le monde entier pour son contenu en vi t mi n s. Bit donne d'excellents rsultats dans chaque cas, tous les ges; Quand il fiut conomiser il vaut mieux acheter une seule bouteille d SCOTTS EMULSION que deux d'une imitation a bon march qui ne peut vous donner les mmes rsultats rapides et certains que l'authentique SCOTTS EMULSION d'huile de foie de morue norvgienne Riche en Vitamines A et D Depuis 60 ans le remde de confiance pour: TOUX, RHUMES BRONCHITE ANEMIE CONSOMPTION INFLUENZA RACHITISME A*mf de venta: HAROLD F. RITCHIE &. CO., Inc. MadUon Ave. at 34th St., New York, E. U. d'A. Cin-laldy CE SOIR La'belle comdie : La Merveilleuse Journe avec Andr Roanne Entre U 50 ; Balcon : 1,00 DIMANCHE A S HEURES L'Amoureuse Aventure Entre : 3, 4, 5. N B. Ce film comme Le Mystre de la Villa Rose doit tre retourn par le bateau franais; de la fin du mois. rras POUR UNE PEAU DOUCE ET PARFUME EMPLOYEZ L'auto et le piton compatriotes installes dans la capitale franaise. Mais cette tristesse de partir lui est rendue \ lus lgre par le tait que test Hati qu'il se rend, c 11 me plait, en effet, a poursuivi l'orateur, de sentir || y a peine quinze ans. qu'en quittant Paris, en quit, i> e „ aD t jouait sans peur et tant la France pour laquelle j sans crainte dans la rue IU j'ai une admiration et une j Dre L'usage des routes e des affection si protoodes, je vais sen tiers tait saoi dangers duis une terre qui parat pour lui. L'auto est venue. .. tre la France par sa culture, j^ depuis, enire la rue, la. .* littrature et son langage. | fote ?e cnaSeur, le piton \ h !" J" commUDe de 5eiQe f Tout cela me permettra de e t l'auto c'est uue guerre sans l cla \ .... travailler avec les llaitiens et mer ci .d'autant plus sanglante \ .77 en cam le poste d'tudier les problmes de qnc es dll) s J n 80nl %•'?' T' *>sco commun, leur pays avec plus de sym* [J e „ nl j ours brusques... Qui j (, e ^ouis dj Sud, en quar palhie et de comprhension fempoi U :ra?Laterrail le tordue er j PROMULGUES Le iMnni e r du lundi 3 oe'obre compose les lois •s livactes, votes A la demie: r e session, qui 0;it t pro- i mu Ignes ; Loi rigeant le quartier j de Gressier en commune de Sme classe. — Loi rigeant te quartier de Saut d'Eau on Ville BonSAVON UE TOILETTE DLICATEMENT PARFUM. ic MOHR & LAUMN. P. 0. BOX M. — Distributeurs Rue Roux et du Centre, Port-au-Prince. **S4 que je n'aurais pu le taire si ."n'encombre point, il est vrai,! \ l r "'^ *** P T je n'avais eu l'avantage de lec hamp de bataille, ni les 8,on dc C ""l Ct '" ls a unles passer eu France ces quatie heureuses annes. .. ( La Petite Revue) [garages. Mais, lhpital, le {dfile des bouches casses est, On rclame... —o— Contre la fermeture il s gulldives des dni teurs de l'Etat. par moments,unpressionuau;, m jet le taux de la mortalit par 'accident d'autos ou de cajruions s'lve sensiblement. La rue, lu route et le sentier sout moi, vous d'eu sortir, dit le piton la mat* j chine. Celle-ci repique: J'y suis, j'y reste. Fallait relw, ft . r s Rappeler dans votre, 77 Dcret du CorpsLgts; latil accordant dcharge pleine et entire aux Secrtaires par mo'S %  '•' General Occide Ji an y, aucie < h< I de la Musique du l'.i os. — Loi ii g e m enta ni l'exploitation aie commerce du sel de cuisine L)i accord ml une pen sjon de Cinq cents g-inrdes, par mois, J Monseigneur Julien (.oiian, ancien Archev> que de Port-au-Prince en retraite. du Dr JAILLET TONIQUE DIGESTIF %  RECONSTITUANT Cuntre A..MIE digestive, ANEMIE d'origine respiratoire, ANEMIE consomptive, ANEMIE par excs de travail intellectuel ou corporel, j ANEMIE9 conscutives aux Maladies uigus, ANEMIE des Pays chauds -s et contre les Maladies du TUBE DIGESTIF. li que ialtcstcnt plus de IQti.OOt) lettres manant du C.nrns mdical, aucune prparation pi-ut tire ~ompare au PErTO-FER du D' JAILLET pour gurir l'Auiii. la >rose, les Pales couleurs, lej mauvaises Digestions et, en gnral, toule Dbilit. MODE D'EMPLOI : Un petit vsrr llqusur Immdiatement aprs I repas. pa i pays . Qui a toit ?... sassinals, vol?, viols, etc. ont | ceux qui doivent;et c'ait 90 o/o Monsieur le Directeur, Voire journal a toujours trait avec science et conscience toutes les questions d'intrt gn.al: c'est pouiquoi je n'h\ L>t-ce le chanfleur qui aime silc pas vous soumettre cellej laite dc la vitesse, qui est ci parce qu'elle me semble d inportance,puisqu'elle aflectC u:;e intressants catgoie de travailleurs, LJ bureau des contributions vu nt de prendre la dcision de 1 %  MUT toutes les guildives de parlois saoul, myope, presbyte, distrait, maladroit, emej cni ou qui, partisan de la |so:ile protectrice des "ni[ maux, pic ter e parhis passer %  s ur la jambe d'un homme •plutt que d'crasser l'aile [ d'ui e \ oiiU. ? Oros S DAiiKABSF. f rirei. 13. IluO IT.vc, 131 PARIS <4 ) ftail i Toutes bonnes PhariiKicias d'Etat qui ont gr les affaires publiques du 150 sep'em • bre 1929 au 1er octobre 1930 j it du 30 septembre lUdO au 1er octobre 1981. nfici d'un arrt de g Ace du Prsident ? La question des affiches yi us de travailler afin que vous puissift crever plus vile? Ne ci oy/-vous pas que l'Et. ', qui aurait pour devoir de | v air en aide tous ces gens, I ne pouvant pas le taire, doit i h ur dire : .le vous accorde un dlai raisonnable pour me pa'yer;en attendant,je ne puis pas vons condamner a la laim avec V0 re lamille en vous retirant •_ le •ni outil qui vous permette La panique qui a dtermin l'hcatombe de toutes Us o\fiches, cnteau\, aux devantures des maisons de commerce, d al\" l> v v,e Auras, de cals, reatauranls.etc, Lu carrarade EDI racont est injustifie, la lumire de M • une certaine poque, en l'article 16 de la loi du '11 SepI ' '! t e , es i cours de s vin,i tembre 1932, que nous rep.o. av .eut baus au point d'meduisons dans le but de rassurer ] 1(, r %  *" ,ne '' nos lecteurs et pour leur information :] Art.lt). — APPICHBS KXI \IIMI I.S. Sont exempts du droit de timbre tabli par l'article prcdent les placards et publications judiciaires, lesquels restent assujettis leur timbre prooi e.les afliches lectorales,les criteaui apposs sur un immeuble pour annoncer sa mise en vente ou en location, les critesUZ, cartons et ri'ine des Uvat Iranais intervint tout de J sui e n achetant la rcoltt,saa< vant ainsi tous ces vi [nicoles, s. uiiai\s notre eai l'Etal n'ait p:is pu in'ervenir pour acheter la production d'alcool i lin d'em pcher l'ellondrement de i'ariic e peut-il consciencieusement laisser prir tous ceux qui sont devenus ses dbreurs par ls toit mme de cet ellondremenlV C'est une situation excepttou.anneaux cols.'lixs. nellement tragique, apposs, suspendus tu tals Avec mes salutations empresl'intrieur des magasins, bouli%  •••• AIUW\K 3 ns,officines ou derrire leurs u > AIJU.N.M evanlures et les enseignes de % % %  %  %  toutes sortes places sur les ta! Bonne occasion blissements contenant le genre j A vendra un Saxophone alto d'allaires, les noms, dnomina(neul ivec tui. lions ou raison sociale des maij Pris raisonnai sons ou indiquant la profession, i S'adresitei au Journel, S pneus rapides, en courant aprs sou chapeau enlev par le vent ou aprs sa bourrique rcalcitrante ? Est ce enfla le moteur fatigu, dtraque, n'eu pouvaut mais, devenu lou ou enrag? Qui a tort ? Lest peut-lre le Temps, ce grand niailre, qui n'a pas encore donn aux uns et aux autres l'exprience des conditions nouvelles de la circulation ciets chez nous par l'emploi de plus eu plus inlensii de l'auto et du camion. C'est nei-tre l'œuvre luire de l'ducation du piln et du chauffeur, l'un ne vou aut pis strictement obir au code de i.i route, l'autre ne voulant pas se rsigner passer sur les cts de son domaine sculaire, mais au milieu, lou> jours au milieu. Le problme est d'importauce. Sa solution dpend de ', chicuu de uous et aussi de la police, qui ou pourrait suggrer de ne dlivrer un permis de conducteur d'auto! ou de camio.i qu'aprs avoir j tait subir au postulant un examen mdical spcial par des spcialistes. Dr CHARMANT.—Manuel d'Hygine*. Rglementation des Ecoles de Commerce Le Moniteur du 29 aot 1932 publie un Arrt prsidentiel rglementant renseignement donn dans les coles de Commerce de la Hpub'ique. Un des points essentiels de cet an t est la fixation de la dure d.-s ludes deux annes. Sans vouloir prcisment nous arrter apprcier l'opportunit de c tte mssure.nocs tenons quand mme souhgner l'heureuse tendance de J'au'oril suprieure assurer en enseignement commercial srieux aux tudisais < omp'abies,. nseignement qu'Us ne pouvaient pas obtenir dans 'e laps restteinl de temps que l'on lit dans certaines rclames. Nous nolons que l'Ecole Spciale de Stro"dac ; ylogra %  pliie est l'un des rares tablissements, sinon le seul, qui ont toujours soulenu qa>',pour avoir UM dip'me de commerce srieux. il tant au moins une anne d'tudes. Dimanche, 9 octobre 1932, 4hs,p.m.au Parc-Leconte 10 rounds de 3 minutes. ARAGON contre SAVOIE DESIR il est MIGRAINES, CONSTIPATION CONGESTIONS, TOURDISSEMENTS EMBARRAS GASTRIQUE IL SUFFIT de prendre l'un dc vos repag (tout Ici deux jours seulement), une PILULE JDEHAUI 147, Rue du Fanboirg St-Dtmt, PARIS Mais ilfautexioer lesvritabies qui ont tout fait blanches et sur chacune desquelles le* mots DEHAUTAPARIS sont trs lisiblement imprims en noir Tout le monde connait le formidable Aragon ; inutile de le reprsenter. Mais Savoie Dsir? Peu de personnes ont assist sa victoire sur Nortolk, et pourtant c'est une rfrence. Kid Norfolk est un beau scientifique, et, malgr tout, il a succombe devant le redoutable! trappeur. Savoie Dsir, en f ftet, possde une doi'e qui ne pardonne pas, et s'il peut la placer, Aragon, malgr ses qualits d'encaisseur, fera la grimace. I) ailleurs, Savoie Dsir est l'lve de Guerrier, et si ce dernier manquait d'entrainemeot quand il s'est prsente devant Aragon, par contre, Savoie, lui, est dans une condition superbe On peut le voir, chaque matin, s'eu, traiuer en compagnie du fameux PupasitO. Pour dimanche,-e n*est pas seulement le Savoie qui a battu Kid Norlolk que nous venons devant Aragon, mais un boxeur qui a volu depuis 2 mois tant par sa science que par sa condiiion physique. Et puis, quel ressort. Savoie I II a bondi sur le ring pour dlier le vainqueur de son professeur, Guerrier, et sa volont de vaincre ne connait pas de boni s %  Hi sera vainqueur dimanche C'est sa tormule. Quand MrNaldiet Mr Hugo Mevs, sounjotirs re plaiie davantage, ils ont, en plus de ce match, piugl? l'affiche un autre combat suberbe, le scini-flnal.en eflet, est digne d'une affiche, Il y aura un combat prliminaire impor'ant, qui fonrmra, cette fois, un knock out. Le programme dtaill paraitra incessamment U na agrable surprise 1 Le prix des places est fix : I Ring side 3 Gourdes ribunes 2 I pelouse Voitures Entants 1 1 0,50 centimes % %  Sam toureviler 1 encombrement,les personnes en automobile sont pries de se munir l'avance de leurs tickets et de les prsenter Centre. On trouvera les billets d'entre chezHLUO MEVS. Muui Bctitaiicoun Ddtla rerJOmme al universelle a gard s* premire place Demandez oai tout : UN RARBAN'COURT Dpt Rue^des Csars.; i > s*



PAGE 1

LE MATIN %  a. f — 7 Octobre 193? PAGL*3 Une mesure qui s'impose Des dmarches vont tre laites pour que la Maison SliANIA Angle des „ Rues' Roux & Courbe SOIT RECONNUE D'UTILIT PUBLIOJE. PAR CES TEMPS DEVIE tf[ ET DE HARET DD NUMERAIRE, C'EST LA PROVDEN E DETOUS CEUX QUI NE DISPOSENT PAS DE GRANDS MOYENS. [ILESE RECOMMANDE PARTICULIEREMENT AUX FAMILLES SOUCIEUSES DE SE PROCURER DE LA BONNE MARCHANDISE A DES EXTREMEMENT RDU4TS.S0N STOCK EST RENOUVELE PAR IE BATEAU. SA ROUVERTURE DEPUIS BIENTOT UNE ANJEE A ETE L'OBJET D'UNE FORMIDABLE MANIFESTATION DE SYMPATHIE. Quoi que vous dsiriez en lai ]a porle de votre bourse, visil plus courtois est rserv tous, trouverez des articles tels que : Drill iil blanc suprieur Kaki jaune sup. Voiles imprims Voiles chiffon imprims Soiselte couleur Bas & Chaussettes Crpe de Chine imprime Opaline j Simili fleurs j t de tissus de bonne qualit et cz cette maison o l'accueil le avant d'aller ailleurs. Vous y Ponge fleurs Popeline sup. .anglaise Dill Schantuiig Siam crois pr costumes Dentelles Percale blanche & couleur suprieure etc. etc., et tous articles de grosseries. Cette importante maison pourrait se passer de publicit, elle le lait pour servir la collectivit. ^D'ailleurs, peut-on dans une simple annonce faire connatre tous l'intrt qu'ils ont y taire leurs achats;? Redoutable probl ne d^slyle.que de rdiger en quelques mois une rclame intressante pour cette colossale entreprise o toute une floraison sentimentale devra tre distille et concentre en deux phrases banales, comme l'meparse d'un champ de violettes ou de roses clol dans une goutte de parfum , disait Le Temps en parlant dis cartes envoyer MX habitants des pays envahis. Kh bien 1 cest exactement la mme ditlicull que nous aurions rsoudre. Mais nos lecteurs sont des tres intelligents cl ima^inatifs ; nous laisons quelque chose leui intelligence et kur imagination. ^ i*€ ranga antlnvralgique l'jppi 4 """: en quelques minutes Fivre, Grippe, Mieralne, R(ii:m-'..-*me Mdicament le choix toujours efficace et soin longer.Botes de 1 et 12 cachets. Eu vente dans touteshunnes l'Ie" Uborstoire du Docteur GIRAUD, Ph.rmieiVn. %  LYON-OULLINS(Frawr) Ui-i-o'. j Port-SU-Prlnce i'Iiarinocif BL'CH. 666 En Liquide — Tablettes — Sauve, gurit la malaria en 3 Jours. Les truids le 1er our Maux de tte et Nvralgies en 30 minutes. 666 Soulage les broids Le plus rapide retnd e connuW sfe^'iatte* pas! JLORSQUE l'incendie se dclare, il est trop tard poar viter la perte des documents importants dposs sous clef dans un tiroir votre bureau ou dans votre demeure. Remplacer ces documents coterait cher et serait peut-tre impossible. Mais il vous cotera trs peu pour les protger. \ Ne remettez pas demain la location d'un Coffret de Sret de crainte qu'il ne soit trop tard. POU' deux sous par jour, vous achetez la protection. Taatamtnu Ohliptiao. ActroM Docwcnt. Palke. d'Auunncet FVjKT. de Fitmlk ( %  TC'.; W 9 ha Banque Royale du Canada C U ..CTION LECTIVE 3UBJ.E REIN *e complte de l'ARTHRITISME Sa:on du 20 Mai au 25 Septembre ££?. *• g* TENNIS GOLF POLO TrfATRE O ASINti "7/; ses Dimanche malin, vers les 10 lires 1/2, une auto rentrai du Cap avec 5 exils domi nicains qui, en venu des AfHS La.Ii Mardi Mercredi DE TROIS NUANCES PLUS BLANCHES Des Dents Jauntres Dparent Un Joli Visage LM dents jauntre proviennent des microbes de lu bouche—Les suvunts disent: ''La bouche est (Mctrtanne." Mais les dents reprennent leur clatante blancheur sous l'action du dentifrice Kolynoa qui tue ces microbes. Employez un centimtre do Kolynossurbi i matin et soir .V.iiiii/ MN ieiil S! Kl les sont trois nuances plus blanches. Les microbes sont tus rapidement t les acides sont neutraliss. Pour avoir des dents plus blan. plus saines, employez la LA CRME DENTIFRICE Antiseptique l U Iipill I %  %  ! %  %  %  Modle C83 Hadio Phonographe8 lampes Moteur 33 1 .i et 78 Tours Modle C 84. 8 lampes Superhe J terodyno 2 Hauts parleurs. Conditions de vente avantageuses. -Kneer's COLUMBIA Music Hall. KNEER'S nARAOE



PAGE 1

Vendredi 7 Octobre 1932 Le Malin FAOE8 I Votre premire visite A L'HOTEL ANSONIA Nous donnera ratios, confirmera votre bon ingnient, justifiera la confiance ue vous nous aurez accorde en nous garantissant votre apprciable oatronage a I Motel \e nlus slect de Port-au-Prince. Nous vous suggrons d'arrtei votie chambre d'avance; Bire la pression. LAITERIE BAILEY ( i v-nio" Hn n-nl-sspur Luc DORS1NVTLLE, homme de lettres, historien rt gograoht.f. d'un groupe de Matres dlite plu^f urs diplmes d'I'nirersites trangresCours cl as slaves.— Conrs pratiques— S.'" idal Conlort moderne et hyg'niune -Vastes errains d jenx divers.— Aux derniers exaniVrs officiel! pour robtenlun du baccalaarat, I tablissement a class parmi les trois pr miers I La rentre a eu lieu le lundi 3 Oct. prochain Prix d'col.g uaeillturs que dans les autres collges de mme grade On trouve 1 Institut, commme dons toutes les nonnes librairies, les livres classianes di rrolsseur Luc Dorsinville : Cou s frrpatatoire de Gographie Cours Elmentaire de Gographie Allas Cours hogen de Gographie Mitai. Aidz pir nilmrs l'emploi gnral de ces livres/est D o ar le bien moral* et patriotique de la |eunesse du pays.en les taisant nheter par tous les petit! HJlieus. CE QUI N'A JAMAIS T FAIT CE OUI NE PEUT ETRE DEPASSE Kola Champagne F. SJOURN Prpar dans d rues du Quai et Thomas Million (visa vis del Douane) Le '*apeur i Bolivar Voy l()f), venant de New-York ci des porls do Noid.est atlen du ici, samedi 1s 22 courant en route le mme jour poui les porls du Sud. Le vapeur i Martinique Voy. 104, parfra de NewYork le VI cuuiant prochain; e^t attendu a Tort-au-Fiinct le 18 octobre. William E. BLEO. Agent. Taxa Le seul service hebdomadaire et rguler passage rie fret entre les ports du Golte du Texas directement a !" Port au-Prince, Hati. . Pour la rception rapide et le maniement habile Ml importations, servez vous toujours des navires de .' M* UNE. Les prochaines arrives a Port-au Prince sont" Steamer Rulh Lykesi 7 octobre 1932 Steamer Margaret Lykes 13 octobre 1932 Steamer Almeria Lykes 21 octobre 1932 S/S Genevive Lykes 28 octobre 193^ Steamer Rulh Lykesi 4 novembre c Bureau: Rue du Magasin de l'Etai Boite Postale B AVIS AU COMMERCE La Panama Railroad Slea mship Line a l'avantage d^ •loncer les dparts suivants de New Yoik pour port-au ?r Haiti, directement chaque mardi. Tous les steamers pourvus de chambre tricori^oue Dparts de A ew )ork. Arrivages Po- au-rrince. le 2 ce, }g le 10 octobre W le 16 octobre $ le 24 octobre 1^ le 30 octobre l*w 7 novembre 14 S tearaer "Ancon" le 27 septembre S'eamer "Guayaqnil" le 4 octobre Steamer t Oistobal le 11 octobre Steainer nBuenaventura > 18 octobre Steamer Ancon le 23 octobre Steamer iGuayaquil le 1er novembre Steamer Crisiobal le 9 nov. nov. le 21 nov. Steamei Bo-naventura 15 novembre * -Steamer Ancon le 22 novembre le 27 D0V ^ m Steamei .Guayaquible 29 novembre le 5 dcen 1!B Panama Railroad Steampship Line JasH.CV^NREED Agent Gnral w *A m.


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/07124
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Friday, October 07, 1932
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:07124

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
Clment Maqloire
DIRECTEUR "
1358. ROE AMEK1CAINE 1358
1ELEPHONE N224
i lu; ipii ii!re dans i i \ie pi/h-
1141-< i\t< it kSe eyphtai fsl
pndu..Ne sesii ut Jdemeurer eallfca
jjur itiiv |tii MuhordoiiiM-ul leur
( lii'iiu' lerseiniH an istf arilrnl
de raliser plu le jnsii< et de
Iratailler *Ja yrssdt-ur ilr.lu pu
Ilir.
J. PAYO
26 me ANNEES0 7792
PORT-AU-PRINCE VENDREDI 7 CTOBRK 1932
i m r +
Autour de la Dette publique
o
Les fonds des amortisse
ments anticips
Il y a vingt-cinq ans Propos
Le Matin 7 Octobre 1907 > humides
-i
Sollicit par mi amis parisiens da
donner ses impressions le dpart,
il, Norman Arinour, le nouveau ini-
III Fausses recettes et re- espces prononces contre l'E-
eettei d'ordre. tat par la Commission les R-
! clamations;
' Ces expressions dsignent }>) A un amortissement
des recettes qui ne reprsen- additionnel de la Dette Pu-
tent pas prcisment des aug-, blique de G. 1.50U.00U propor-
menlalions de revenus parce I tionneUemenl au montant au-
qu'elles sont compenses par toris (1 ) des Emprunts se
d'autres comptes. Il y a lies A, B et C.
longtemps que l'on critique, ar exemple, le procd par: 1er des obligations de 1 une
lequel le Receveur gnral (quelconque des Sries un
prlve les 5o/o prvus par! prix n'excellant pas le pair ....
le trait sur le montant des Uoute balance qui, pour cette
droits de douane que l'Etat raison, ne sera pas dpense
acquitte pour ses propres ser- 'pourra tre employe lachat
vices. Il ne s'agit l que d'une 'des obligations de n'importe 1i-
opralion de comp'abilit o quelle ctes autres Sries. .(2)
la dpense neutralise la re- Art. '.'>. Les voies et mo-
crdit
!!
IINV.'S,
exprima son vil regret de quitter la
grande el Incomparable Capitale.
On ne quitte paa dan cur lger la
Ville Lumire. Mais il ajouta : .le
vais heureusement dans no pays do
soleil, le paya le l'tincelant llIl'M
SAR llli: CACHET D'OR, qui, loi
seul, vaut le eeiour d'Hati.
Les grandes vacances ont pris fin aujourd'hui, rappelant nos] ,,is,ri' ,u's Etats-Unis eo Hati, oui
escholiers au trouait... Iut 'onseiiler oamnaatade a I ans, ;
Voici, cette occasion, de dlicieux ners o s'exerce l'esprit d-
licat de notre distingu collaborateur Constantin Muijanl.
BALLADE DU PETIT CABRI
A ceuv qui, nourrit <-l rfr latii,
sont morts Je faim.
Jius V m i ; s.
Petit cabri sur le mor.ic lointain.
Tu cours aprs ta jjfacieuse chvre,
Parandolaul au sol ! du matin.
L'oreille droite et l gueule en balvre,
Tu vas, foi, \if, brouter les jeunei pousses,
L'herbe embaume el les feuilles du tliy n,
La petit mil, les pois verls dans leurs
l'etit cabri sur le morne lointain !
Loterie
Nationale
Tlphones, l'ont leurs rgle
ments recettes el dpen -
ses comment, en dfinitive,
peut-on parler de revenus au-
trement qu'en parlant des re-
cettes nettes de ces services
el y a-t-il revenus lorsque ces
recettes sont dpasses par les
dpenses? Il ne tant pas con-
fondre rei enus et entres.
Or, dans les diffrents ex-
cdents de recettes que nous
avons numrs, comme,
d'une taon gnrale, dans
tous les exposs du Receveur
gnral reiatils aux recettes,
il y a une grande part de celle
fiction: les droits de douane
que les services de l'Etat eux-
mmes acquittent, toutes les
receltes des services publics,
mme lorsque leurs opra-
ance non dpense au 30
mai 1926 du Crdit extraor-
dinaire vol le 30 mai 1024.
a Art. 4. J'oul surplus du
produit de l'Emprunt Srie A
au-dessus des crdits autori-
ss par l'article 1 de la pr-
sente loi est rserv au Tr-
sor public pour tre employ
aux Travaux publics nces-
saires et 'amortissement ad-
ditionnel de la Dette publique.
Le dtail de cet emploi sera
dtermin par une loi ult-
rieure.
Voil donc des fonds mme
de l'Emprunt servant son
remboursement anticip au-
del mme des limites pr-
vues par les contrats d'Em-
prunt! Voil des cranciers
qui sont rembourss de ce
Lai moi, je vois se Sur mes auteurs , je me sens pris de 11 le.
Je suis gav de gr el de latin.
uces,
l'as une amie poser sur ma h vie
Un baiser lent... rendant les heures do
A m'engager d'un petit uir mutin
Au farniente d un-dodo sur les mou
l'etit cabri sur le inorne lointain !
Oh I pourquoi donc, sur le morne lointain,
Ne suis-je pas quetSue bouquetin mivre
Tout capricant sur l'herbe de salin ?
Cornet en germe et petit bouc qu'on lvre,
Trs batailleur, (iris de soudaines frootses,
Au bruit du veut. lgant chevroUn,
Grand coureur de chevritlardes frimousses,
Petit cabri sur le morne lointain !
Envoi
" Fol eacholier . quand, toi, lu le courrouces
Des thmes longe ma tte dans ma main,
Je me crois, moi, sans devoir a mes trousses,
l'etit cabri sur le moine lointain !
Juin 1806.
Constantin MAYAHI).
Mr S. A. Fougre publie,
dans La (audi: des ayes, une
posie intitule: Pit biliale
extraite d'un recueil intitul
Brins et Grains , qui pa-
ratra bientt. Nous reprodui-
sons pour le lecteur quelques
vers de Pit filiale :
Un taudis... Entrez-y...
lu ht
; l'es chaises du pa\ s
El dans ce log ment, d gens aux
mme lorsque leurs opra- i ,.
lions de l'anne se soldent en > f leur est f>as encore du
dficit, les intrts que rap sur des tonds non encore ton-
portent les tonds d'Etat dpo- c/'f "(,r l Esont ports comme rve- ** %n* de yo.r plus
S dfinitifs dans les rap- lu'1 LS ? *- M-] qU*
ALIX
30 annes
BOY
de succs.
OftTOBMif^eMBeftnMMMrtS.U- vKJW-1 iJK* WMMWMI^ ^ I' nlUTI
Dont
veux ha
ls
1rs
35 millions et contribuent,
dans la mme proportion,
alimenter indment le fonds
d'amortissement de la Dlie
publique, toujours au dtri-
ment du service courant ou
des disponibilits du Trsor.
En outre, ils diminuent quel-
que peu le montant lgitime {
pour la Dette publique. Ce cr-
dit (exactement du 28 mai
1024) prvoyait une srie de
grands travaux publics au-
jourd'hui raliss. Il s'levait,
au total, G. 1 million 303
mille 500. Le Conseiller ti
nancier a voulu que le moiq
dre solde de ce crdit servit
acclrer l'amortissement de
-,-. , ------------------ uicceierer amortissement ue
TinJo? V^Stl H|l Dette. El dj, au vote de
10.411.049,54 gourdes-des .^ {m ^
amorlisseraets rellement dus. ....._ ',.,, a ,m5Bfln
JV Les fonds mmes de l'fcm-
prunt.
Il est vraiment extraordi-^
naire, prodigieux,trange, que ;
des fonds provenant de l'em- 4 mc est en accord avec les
prunt mme quia donn nais- ldausea d'amprant relatives l'amor-
sance la Dette publique/Uasement additionnel djna '
al.nl ., AiM-l^*a non !d excdent au-dessus de S.i
tions en avance de trois an
nes sur la circulation des
litres Srie A prvue au ta
bleaux des annuits. Cela se
comprend alors.
(A suivre).
es cas
millions
(2) Disposition contraire la
clause des contrais d'emprunt qui
limite pour chaque srie le maxi-
mum de l'amortissement suppl-
aient pu tre employs, non
pas un amortissement or-
dinaire du tableau des annui-
ts, ni mme un amortisse-
medt supplmentaire prvu ( n iir
par les contrats d'emprunt, menlaire et qui dispose que, menu
mais un dpassement, pr- d i S-, i i- valeur non employe doit faire re-
U&ement interdit parles COn* tour au Trsor du gouvernement.
trais d'emprunt. Tel est cepen-
dant l'objet d'une loi que, sur (3)Nou avons dj fait remarquer
l AiV.- i c~ ..aIIak (i_ la diligence du Conseiller li- (Jevraient tre verss au foml
nancier, le Conseil d Etat eul
voler le 11 juin 1926. Voi-
ej ses principales disposi-
tions :
Un crdit extraordinaire
pas
d'amortissement.
dont le montant sera dter-
min selon les dispositions
de l'article 2 de la prsente
oi est ouvert au dpartement
desfiaaiices pour tre appli-
qu aux lins suivantes:
tt) Aux couauuiiuiliou$ eu
ACCESSOIRES POUR AUTOS
Nous vendons des pices
neuves et de deuxime m
pour toutes sortes d'automo-|
biles; s'adresser
KNKER'S GARAGE
i>ue 23 18 cl 2234
ECHOS-
o
rappeler ces firmes la raison,
en favorisant kri rtablissement
d'autres compagnies qui dbi -
, lent du ptrole russe. Nous re-
I viendrons sur la question avec
Il se dit,a propos du Bud- |dea prcisions.
get vol par les Cnambres, el lu groupe de monarchis*
qui a l mis de ct, parce que les allemands a demand l'au-
reu trop tard, ou pas reujcien Kaiser Guillaume II de
du tout,prtend qui de dioit, renoncer au trne d'Allemagne
(|uece Budget a t expdi au
Ministre des Finances le 29 Sep-
tembre midi, que celui les
Voies et Moyens dont on fait
tat a t expdi le dernier. Ou
pense, gnraleinenl, que la res
ponsabdit des membres de la
Commission du Budget est en
jeu, et qu une. dclaration de
celle-ci devrait intervenir, pour
tirer la question au clair et axer
les responsabilits.
Mercredi pass, durant tout
larmes parfois BrrOtent les
i mis.
D'o viennent i pli ai
Parbleoi Mr Fougre, de ce
que les dits gra oui yeux
hugardi ... n'uni pas encore
pu acbeler y\n billet de lu
Loterie Nationale. Mettez-
vous leur place !
o il compte passer quelques
jours de vacances,
Suivant information de no
Ire confrre Hati-Journal, la
Kevue La Relve est parue
( livraison de Sepleinbre ).
Notre confrre L'Action
Nationale crit dans son dition
de mardi : M. Borno a peut-
tre t sincre dans sa politi-
que. D'ailleurs, juger par les
ralisations matrielles de son
gouvernement, on pourrait se
demander de lui onde tout au-
tre quel est l'homme d'Etal ?
Eh oui,c'est se le demander...
Les lections pour le b-
tonnier elle conseil de discipli-
ne le l'ordre des avocats n'ont
pas pu avoir lieu, malgr qua-
tre convocations successives de
1 assemble gnrale des a vo-
cal. Ces messieurs du barreau
se dsintressent-ils de ces lec-
tions ?
On dit qu'un groupe d'a-
vocals envisage de porter la
candidature au btonnai de Me
Christian Laporte. Rappelons
que le prochain i lonnier, en
en laveur de son lils le Kron
prinz. Guillaume II a reius
d'abdiquer ses droits.
Le Docteur louch, de la j vertu de la loi du ."> Aot 1932,
Mission Scientifique du Cap Ha* sera lu pour deux ans.
tien, est Port-au-Prince pour
quelques jours, en voyage d'-
tudes.
La Confrence conomique
mondiale se runira Lo.idres
en Dcembre prochain.
Les ta milles se plaignent l-";1 rvolution brsilienne
normment du prix exagr S('s! termine par la reddition
les livres de classes. La (pies-1 des rebelles. Elle avait ncessit j
ion intressa al l'instruction de la mise sur pied de 160,000
lajeunesse, il srail souhaitable hommes de troupes et dlenni-
liou Publique avisai au moyen dans IEtat de Sao-l'aulo.
d'y remdier. I Le gnral dominicain Ail-
le jour, c'tait un remue-mnage que le Dpartement de l'Instruc- n un arrt complet des affaires
aux devantures des magasins,
offices de commissions, cals,
restaurants, etc. Il s'agissait d'y
retirer les affiches de publicit
qui viennent d'tre taxs parle
Fisc Le contribuable se dfend.
Le grand crivain franais
Henry Bordeaux vient de pu-
blier un nouveau roman : Sk-
hyi.i.k oo ls Dehnibr Amoui
qui lail grand bruit en Europe,
Dans les milieux commer-
ciaux on estime que l'arrt
commercial fixant la livre de

' .;. roi*, crit en toutes lettres,
sur les camions de distribution
domicile de l'Usine glace:
Crme i la glace. Le Dparte.
ment du Commerce permetlra-
l-il que ri'sine-a glace se mo-
que ainsi de la misre du pild
peuple? P.us de cent familles
hatiennes qui vivotaient du
commerce de la crme glace
se vert ont donc condamnes a
la misre, au profil dune com-
pagnie trangre, dont les ac-
i i vtes dbordent le cadre de
son contrat avec l'L'al? Qui de
droit ne peut rester inditlrent
devant ce sca::dale rvoltant.
... a vu le joli geste d'une
petite demi-mondaine. Connu
un ouvrier tait venu au cit.-
o s'attardaient quelques client s
lui oltrir de menus objets en
caille fabriqus par lui, eu
rclamant peu de chose pour
les lai livrer, disant qu'il tait
lans la plus noire des misres,
la (emme paya,mais laissa par-
tir le malheureux avec sa mar-
chandise. a c'est bien, la sou-
brellt'l > comme dirait Cyrano
de Bergerac.
... voit que M. Louis Mercier
est, dans te Nord, la lois l'a-
ptre du Casque Pralte, des
Piles de Fort Libert, du Tabac
Lidigne, des figues-bananes et
de quelques autres choses enco-
re. Cet homme est un moteur
luis un pub'icisle. Ecoutez le:
exploitons la situation. Soyons
des moteurs. Crions : en auant t
Faisons un geste niril. Retrous-
sons nos manches. Sonnons la
charge.
Quelle ardeur I Mais qu'at-
tend M. Vincent pour confier le
Dpartement du Travail a l'in-
latigsble M. Mercier qui n'a que
le torl, avec les meilleures in-
tentions du monde, de ne doi-
ter de rien?


... voit qu'avec la rentre des
classes, ! nombre des lves
de l'Institut Bonnet a doubl.
Le professeur Luc Dorsinville,
la lois alarm et charm, se
demande s'il ne convient pas
ds maintenant de prvoir un
Guy Joseph Bonnet annexe.
Compliments.
*
""*... a vu la rue du Centre
tomber, trappe d'une grave in-
disposition, un inlressanl pre
de lamille qui venait de vider un
verre de bire. Une enqute s'im-
nose pour fixer les rcsponsabili-
ts 11 mettre le public en garde,
contre les breuvages frelats qu'
o > lui sert sous te nom de bire.
En attendant que le service
d'hygine dise son mot dans
l.i question, on ne saurait trop
recommander la prudence aux
uns e' aux autres. On ne vit
qu'une lois.
- La question hatienne,U> crit au ministre de lin- "ITOI (lue les Caves et Ca-
conime il fallait s'y attendre, est lrieur pour demander que soil Vi"" OUI royalement tt, h
un lment dans la campagne rapporte la dcision qui lui fi- J ^name dernire, I alh t Syl-
prsidentielle aux Etats-Unis. * rsidence Je r mie. On s vio Caior. Le //ium A//j: flot/a
rtoosevelt et Hooversen ser- dj signal l'injustice de pa- coul Ilols, naturellement.
vent, chacun leur avantage, reille mesure prise l'gard des J ^^^^^^^^^^^^^^^^^
Les pessimistes (lisent qu'au i exils dominicains. | ^mm Ixxi
du compte, nous serons! Aux Etais-Unis, la candi- J
encore las dindons de la larce. Idatore de Roosevelt parait ga- 'IMPORTANTP nfPfilIVFRTF
- Tandis que Boliviens aligner du terrain dans les Etats 'runiAMC UCUUU Cil 11
pain cinquante centimes de-j des notes leur rappelant qt
vrait lre rappoil.eu raison du leur diffrend doit tre rfl
kilogramme de
i.iuuii ijiiu Diluvien, ci .h***-' **" ' * iva i.i.u.-> i
Paraguayens se mitraillent, lai situs l'oueai du Mississipi, /
Socit de.s Nations leur envoie! d a p r s le snateur Burton
Wheelter.
EN PALESTINE
ue
gl
arme qui a
baiss de 4 centimes hatiens
19
Quinze bourses de vingt
dollars sont prvues dans le
plan d'organisation de I Ecole
Normale d'I n s l i l u t e u r s. Ces
bourses seront attribues par
concours.
L arrangement intervenu
entre le Dpartement du Com-
merce i'1 I1-"- Compagnies de Ga-
zoline n'a abouti qu une dimi
pacifiquement, selon l'esprit de
Genve.
On annonce que le Code
Civil expliqu.'que Me AI I L-
ger a confi aux ditions La
Presse , paraitra la fin de ce
mois.
La France .'l'Angleterre, 1 I-
talie, la Belgi [ue e pn >poaent,
api es les lections prsidentiel-
les amricaines, d'offrir aux
i forl utuire
ut le
/.llllllt no ii.iuuu iju u uni. utmr a un i i i i i ,i r m |'v;m il
nution d'un centime par gallon < finitif des dettes de
d'essence L'opinion publique en [ guerre.
[esl due. Elle .pense que Ce malin, I II Sey-
'Gouvernement a tes moyens de 1 mour Pradei monte a K.eukofl Caiixle la Capitale.
Au Chili, le Prsident et I .,. _
son cabinet ont dmissionn.Cn J ('1TK Du VATICAN. On ap-
Prsidenl provisoire est entr prend au Vatican que loti
en fonctions. On doute qu'il vient de taire une importante
puisse se maintenir. i dcouverte en Palestine. L"!
Au Cap-Hatien le cada- f Dr Andr Madcr, religieux de
vrc d'une jeune fi lie a t !a Congrgation au St.-Ssu
trouv sur le rivage de la fveur, a retrouv du Lm
mer. Crime ou suicide? La Tibri.ide, des r ines de la
Justice investigue. \ basilique rige > le lieu.o
On parle ces joursci de 'Jsus opra la multiplication
Itianisation totale, sur le /des pain,. Les mines conte*
militaire, du Dparte- jpondeit aaaetemeal la des-
meut du Sud. On croit que ci i de la basilique conte-
te ralisation est la cause l nue dans Vllincrarium de
de la prsence du Colonel SyWli \ juitana crit au 15e
sicle,


PAGE 2
LE MaTI>'S 7 Octobre 1932?
Vingt
Il y a
-cinq ans
!En l'honneur de
MBIEU*
Norman Armour
Le Matin, ) Octobre PJOl,\
REOUVERTURE DES TRIBUNAUX
\La rouverture des tribunaux
a eu lieu ce matin par une
imposante crmonie.
Aprs la Beeese traditionnelle,
le Corps Judiciaire s'est runi
au fond du Irikv.tal Civil,
L'honorable lh.\,en du Tri-
bunal de Cassation, .\ir hugon
Lechaud, pronona solennelle-
ment la ^reprise des travaux
judiciaires. Le discours d'usaqe
a t prononc par fo' Luc
Dominique, Commissaire du
Gouvernement prs le tribunal
de Cassation, qui a parl des
progrs accomplis par la
Science MCriminelle, ^dana le
monde civilis et la ncessit
de retoucher nos lois pnale*
pour leur imprimer un carac-
tre plus humain. Arotlf re-
gretlow de ne pas pouvoir
Le Club amricain de Pa-
ris a ollert hier uu djeuner
d'adieu eu l'honneur de Mr
Norman Armour, ministre
oienipolentiuire dans h capi-
tale, qui vient d'tre nomm
mi mmes (onctions Hati.
De nombreuses personnalits
appartenant aux milieux po-
litiques, diplomatiques tran-
ais et la colonie amricaine
assistaient ce djeuner.
Au dessert, aprs que M.
Laurence Hills, prsideut.du
club, eut prononc quelques
paroles d*adieu au nom des
membres du Club amricain
de Paris et de la colonie am-
ricaine, M. Norman Armour a
pris la*parole pour dire com-
bien il lui tait pnible de
quitter^ Paris, les amitis qu'il
avait su s'y crer dans la
** m* i* 1 tl YL1I I dU a V l 1 CCI vi ci il* ***
ce substantiel discours qui sera
probablement publi,.
Le Secrtaire d Etat de la
justice. Ai' 1. Lulcuu, adressa
des compliments au Corps Ju
diciaire pour le zle qu il up
porte laccomplissrm ni de la
tche combien dlicate.
Ai' Camille Latortue prsenta
le nouveau Conseil de l Ordre
des Avocats pour tanne ju-
diciaire qui s'ouvre.
Et mamtenrnt, Magistrats,
tue.ivre.
Votre cuisine,
Madame...
Si votre estomac est dli-
cat, et que votre digestion
s'avre laborieuse, vous n'a*
vez pas, pour vous gurir,
vous ruiner en spcialits
pharmaceutiques; mettez-
vous l'usage de la kantgue
des Usines de Port-auPrince
et de Saint Marc et, comme
par enchantement, vos (acui-
ts digeslives reprendront leur
vigueur et leur jeunesse.
Bec-Fin.
La ville du Gap
en moi
- 00
Notre confrre L'INFORMA*
tion publie en dernire heure
dans son numro du 1" Octo-
bre: f II nous est revenu que
60 prisonniers dtenus pour
diffrents crimes tels que as-
Chaque Cuillere
Conduit La Sant
En ces temps difficiles la sant compte pour beaucoup. SCOTT*S EMUL-
SION prise rgulirement est une prcaution recommande par le bon sens.
Chaque goutte est un nutritif pur sous forme facilement digestive. Chaque
goutte cre des forces nouvelles, restaure la vitalit dfaillante et tonifie les
nerfs. En tout temps la SCOTTS EMULSION prrient les toux et les rhumes;
Elle assure lu rsistance i la maladie.
La SCOTTS EMULSION contient l'huile de foie de morue norvgienne, la
plus rpute dans le monde entier pour son contenu en vit mi ns. Bit
donne d'excellents rsultats dans chaque cas, tous les ges;
Quand il fiut conomiser il vaut mieux acheter une seule bouteille d
SCOTTS EMULSION que deux d'une imitation a bon march qui ne peut
vous donner les mmes rsultats rapides et certains que l'authentique
SCOTTS
EMULSION
d'huile de foie de morue norvgienne
Riche en Vitamines A et D
Depuis 60 ans le remde de confiance pour:
TOUX, RHUMES BRONCHITE ANEMIE
CONSOMPTION INFLUENZA RACHITISME
A*mf de venta: HAROLD F. RITCHIE &. CO., Inc.
MadUon Ave. at 34th St., New York, E. U. d'A.
Cin-laldy
CE SOIR
La'belle comdie :
La Merveilleuse Journe
avec Andr Roanne
Entre U 50 ; Balcon : 1,00
DIMANCHE
A S HEURES
L'Amoureuse Aventure
Entre : 3, 4, 5.
N B. Ce film comme Le Mystre de la Villa Rose doit
tre retourn par le bateau franais; de la fin du mois.
rras
POUR UNE PEAU DOUCE
ET PARFUME
EMPLOYEZ
L'auto et
le piton
compatriotes installes dans la
capitale franaise. Mais cette
tristesse de partir lui est ren-
due \ lus lgre par le tait
que test Hati qu'il se rend,
c 11 me plait, en effet, a
poursuivi l'orateur, de sentir || y a peine quinze ans.
qu'en quittant Paris, en quit- i>eaDt jouait sans peur et
tant la France pour laquelle j sans crainte dans la rue IU
j'ai une admiration et une j Dre L'usage des routes e des
affection si protoodes, je vais sentiers tait saoi dangers
duis une terre qui parat pour lui. L'auto est venue. ..
tre la France par sa culture, j^ depuis, enire la rue, la.
.* littrature et son langage. | fote ?e cnaSeur, le piton \hJ" commUDe de 5eiQef
Tout cela me permettra de et l'auto c'est uue guerre sans l cla\ ....
travailler avec les llaitiens et merci.d'autant plus sanglante \ .77 en cam le poste
d'tudier les problmes de qnc ,es dll) s Jn 80nl %'?' T' *>sco commun,
leur pays avec plus de sym* [J e nljours brusques... Qui j (,.e ^ouis dj Sud, en quar
palhie et de comprhension fempoi U :ra?Laterrail le tordue erj .
PROMULGUES
Le iMnni e r du lundi 3
! oe'obre compose les lois
s livactes, votes A la demie-
:re session, qui 0;it t pro-
i mu Ignes ;
- Loi rigeant le quartier
j de Gressier en commune de
Sme classe.
Loi rigeant te quartier
de Saut d'Eau on Ville Bon-
SAVON UE TOILETTE
DLICATEMENT PARFUM.
ic
MOHR & LAUMN. P. 0. BOX M. Distributeurs
Rue Roux et du Centre, Port-au-Prince.
**S4
que je n'aurais pu le taire si ."n'encombre point, il est vrai,! \lr "'^ *** PT
je n'avais eu l'avantage de lechamp de bataille, ni les 8,on dc C""l Ct'"ls a"unles
passer eu France ces quatie
heureuses annes. ..
( La Petite Revue)
[garages. Mais, lhpital, le
{dfile des bouches casses est,
On rclame...
o
Contre la fermeture
il s gulldives des dni
teurs de l'Etat.
' par moments,unpressionuau;,
m jet le taux de la mortalit par
'accident d'autos ou de ca-
jruions s'lve sensiblement.
La rue, lu route et le sen-
tier sout moi, vous d'eu
sortir, dit le piton la mat*
j chine.
Celle-ci repique:
J'y suis, j'y reste. Fallait relw,ft r
s Rappeler dans votre, 77 Dcret du CorpsLgts;
latil accordant dcharge plei-
ne et entire aux Secrtaires
par mo'S '' General Occide
Ji an y, aucie < h< I de la Mu-
sique du l'.i os.
Loi ii g e m enta ni l'ex-
ploitation aie commerce du
sel de cuisine
L)i accord ml une pen
sjon de Cinq cents g-inrdes,
par mois, J Monseigneur Ju-
lien (.oiian, ancien Archev>
que de Port-au-Prince en
retraite.
du Dr JAILLET
TONIQUE DIGESTIF RECONSTITUANT
Cuntre A..MIE digestive,
ANEMIE d'origine respiratoire,
ANEMIE consomptive,
ANEMIE par excs de travail intellectuel ou corporel,
j ANEMIE9 conscutives aux Maladies uigus,
ANEMIE des Pays chauds -s
et contre les Maladies du TUBE DIGESTIF. *
li que ialtcstcnt plus de IQti.OOt) lettres manant du C.nrns mdical, aucune prparation
pi-ut tire ~ompare au PErTO-FER du D' JAILLET pour gurir l'Auiii.. la
>rose, les Pales couleurs, lej mauvaises Digestions et, en gnral, toule Dbilit.
MODE D'EMPLOI : Un petit vsrr llqusur Immdiatement aprs I repas.
pai
pays .
Qui a toit ?...
sassinals, vol?, viols, etc.. ont | ceux qui doivent;et c'ait 90 o/o
Monsieur le Directeur,
Voire journal a toujours trai-
t avec science et conscience
toutes les questions d'intrt ,
gn.al: c'est pouiquoi je n'h- \ L>t-ce le chanfleur qui aime
silc pas vous soumettre celle- j laite dc la vitesse, qui est
ci parce qu'elle me semble
d inportance,puisqu'elle aflectC
u:;e intressants catgoie de
travailleurs,
Lj bureau des contributions
vu nt de prendre la dcision de
1 mut toutes les guildives de
parlois saoul, myope, pres-
byte, distrait, maladroit,eme-
j cni ou qui, partisan de la
|so:ile protectrice des "ni-
[ maux, pic ter e parhis passer
sur la jambe d'un homme
plutt que d'crasser l'aile
[ d'ui e \ oiiU. ?
Oros S DAiiKABSF. f rirei. 13. IluO IT.vc, 131 PARIS <4-)
ftail i Toutes bonnes PhariiKicias
d'Etat qui ont gr les affai-
res publiques du 150 sep'em
bre 1929 au 1er octobre 1930 j
it du 30 septembre lUdO au
1er octobre 1981.
nfici d'un arrt de g Ace du
Prsident ?
La question
des affiches
yi us de travailler afin que vous
puissift crever plus vile?
Ne ci oy/-vous pas que l'E-
t. ', qui aurait pour devoir de
| v air en aide tous ces gens,
I ne pouvant pas le taire, doit
i h ur dire : .le vous accorde un
dlai raisonnable pour me pa-
'yer;en attendant,je ne puis pas
!vons condamner a la laim avec
V0 re lamille en vous retirant
_ le ni outil qui vous permette
La panique qui a dtermin
l'hcatombe de toutes Us o\fi-
ches, cnteau\, aux devantures
des maisons de commerce, d al- \"l> v'v,e'
Auras, de cals, reatauranls.etc, Lu carrarade EDI racont
est injustifie, la lumire de M une, certaine poque, en
l'article 16 de la loi du '11 Sep- I ' '!te. ,,es icours de.s vin,i
tembre 1932, que nous rep.o- av .eut baus au point d'me-
duisons dans le but de rassurer ] !1(,.r ' *",ne ',''
nos lecteurs et pour leur infor-
mation :]
Art.lt). AppICHBS kxi \iimi i.s.
Sont exempts du droit de tim-
bre tabli par l'article prc-
dent les placards et publications
judiciaires, lesquels restent as-
sujettis leur timbre prooi e.les
afliches lectorales,les criteaui
apposs sur un immeuble pour
annoncer sa mise en vente ou
en location, les critesUZ, car-
tons et
ri'ine des
Uvat Iranais intervint tout de
J sui e n achetant la rcoltt,saa<
' vant ainsi tous ces vi [nicoles,
s. uiiai\s notre eai l'Etal n'ait
p:is pu in'ervenir pour acheter
la production d'alcool i lin d'em
pcher l'ellondrement de i'ar-
iic e peut-il consciencieusement
laisser prir tous ceux qui sont
devenus ses dbreurs par ls
toit mme de cet ellondremenlV
C'est une situation excepttou-
.anneaux cols.'lixs. nellement tragique,
apposs, suspendus tu tals Avec mes salutations empres-
l'intrieur des magasins, bouli- aiuw\k
3ns,officines ou derrire leurs u'> aiju.n.m
evanlures et les enseignes de ,------, "---------------------
toutes sortes places sur les ta- Bonne occasion
blissements contenant le genre j A vendra un Saxophone alto
d'allaires, les noms, dnomina- (neul ivec tui.
lions ou raison sociale des mai- j Pris raisonnai
sons ou indiquant la profession, i S'adresitei au Journel,
s pneus
rapides, en courant aprs
sou chapeau enlev par le
vent ou aprs sa bourrique
rcalcitrante ?
Est ce enfla le moteur fati-
gu, dtraque, n'eu pouvaut
mais, devenu lou ou enrag?
Qui a tort ?
Lest peut-lre le Temps,
ce grand niailre, qui n'a pas
encore donn aux uns et aux
autres l'exprience des con-
ditions nouvelles de la circu-
lation ciets chez nous par
l'emploi de plus eu plus in-
lensii de l'auto et du camion.
C'est nei-tre l'uvre luire
de l'ducation du piln et du
chauffeur, l'un ne vou aut pis
strictement obir au code de
i.i route, l'autre ne voulant
pas se rsigner passer sur
les cts de son domaine s-
culaire, mais au milieu, lou>
jours au milieu.
Le problme est d'impor-
tauce. Sa solution dpend de ',
chicuu de uous et aussi de
la police, qui ou pourrait
suggrer de ne dlivrer un ,
permis de conducteur d'auto!
ou de camio.i qu'aprs avoir j
tait subir au postulant un
examen mdical spcial par
des spcialistes.
Dr CHARMANT.Manuel
d'Hygine*.
Rglementation des
Ecoles de Commerce
Le Moniteur du 29 aot
1932 publie un Arrt prsiden-
tiel rglementant renseigne-
ment donn dans les coles de
Commerce de la Hpub'ique.
Un des points essentiels de cet
an t est la fixation de la dure
d.-s ludes deux annes. Sans
vouloir prcisment nous arr-
ter apprcier l'opportunit de
c tte mssure.nocs tenons quand
mme souhgner l'heureuse
tendance de J'au'oril suprieu-
re assurer en enseignement
commercial srieux aux tu-
disais < omp'abies,. nseignement
qu'Us ne pouvaient pas obtenir
dans 'e laps restteinl de temps
que l'on lit dans certaines rcla-
mes. Nous nolons que l'Ecole
Spciale de Stro"dac;ylogra
pliie est l'un des rares tablisse-
ments, sinon le seul, qui ont
toujours soulenu qa>',pour avoir
um dip'me de commerce s-
rieux. il tant au moins une
anne d'tudes.
Dimanche, 9 octobre 1932,
4hs,p.m.au Parc-Leconte
10 rounds de 3 minutes.
ARAGON contre SAVOIE DESIR
il est
MIGRAINES, CONSTIPATION
CONGESTIONS, TOURDISSEMENTS
EMBARRAS GASTRIQUE
IL SUFFIT de prendre
l'un dc vos repag
(tout Ici deux jours seulement), une
PILULE JDEHAUI
147, Rue du Fanboirg St-Dtmt, PARIS
Mais ilfautexioer lesvritabies
qui ont tout fait blanches
et sur chacune desquelles le* mots
DEHAUTaPARIS
sont trs lisiblement imprims en noir
Tout le monde connait le formidable Aragon ;
inutile de le reprsenter.
Mais Savoie Dsir? Peu de personnes ont assist sa
victoire sur Nortolk, et pourtant c'est une rfrence. Kid
Norfolk est un beau scientifique, et, malgr tout, il a suc-
combe devant le redoutable! trappeur. Savoie Dsir, en
f ftet, possde une doi'e qui ne pardonne pas, et s'il peut
la placer, Aragon, malgr ses qualits d'encaisseur, fera
la grimace. I) ailleurs, Savoie Dsir est l'lve de Guerrier,
et si ce dernier manquait d'entrainemeot quand il s'est
prsente devant Aragon, par contre, Savoie, lui, est dans
une condition superbe On peut le voir, chaque matin, s'eu,
traiuer en compagnie du fameux PupasitO.
Pour dimanche,-e n*est pas seulement le Savoie qui a battu
Kid Norlolk que nous venons devant Aragon, mais un
boxeur qui a volu depuis 2 mois tant par sa science que
par sa condiiion physique.
Et puis, quel ressort. SavoieI II a bondi sur le ring pour
dlier le vainqueur de son professeur, Guerrier, et sa vo-
lont de vaincre ne connait pas de boni s Hi sera
vainqueur dimanche C'est sa tormule.
Quand MrNaldiet Mr Hugo Mevs, sou- njotirs
re plaiie davantage, ils ont, en plus de ce match, piugl?
! l'affiche un autre combat suberbe, le scini-flnal.en eflet, est
digne d'une affiche,
Il y aura un combat prliminaire impor'ant, qui fonrmra,
cette fois, un knock out.
Le programme dtaill paraitra incessamment Una
agrable surprise 1 Le prix des places est fix :
I Ring side 3 Gourdes
ribunes 2
I
pelouse
Voitures
Entants
1
1
0,50 centimes
Sam
toureviler 1 encombrement,les personnes en automobile
sont pries de se munir l'avance de leurs tickets et de les
prsenter Centre. On trouvera les billets d'entre chez-
HLUO MEVS.
Muui Bctitaiicoun
Ddtla rerJOmme al universelle a gard s* premire place
Demandez oai tout :
UN RARBAN'COURT
Dpt Rue^des Csars.;
i
>
s*


LE MATIN
a. f
7 Octobre 193?
PAGL*3

Une mesure qui s'impose
Des dmarches vont tre
laites pour que la Maison
. SliANIA
Angle des Rues' Roux & Courbe
SOIT RECONNUE D'UTILIT PUBLIOJE. PAR CES TEMPS DEVIE
tf[ ET DE HARET DD NUMERAIRE, C'EST LA PROVDEN E
DETOUS CEUX QUI NE DISPOSENT PAS DE GRANDS MOYENS.
[ILESE RECOMMANDE PARTICULIEREMENT AUX FAMILLES SOU-
CIEUSES DE SE PROCURER DE LA BONNE MARCHANDISE A DES
EXTREMEMENT RDU4TS.S0N STOCK EST RENOUVELE PAR
IE BATEAU. SA ROUVERTURE DEPUIS BIENTOT UNE AN-
JEE A ETE L'OBJET D'UNE FORMIDABLE MANIFESTATION DE
SYMPATHIE.
Quoi que vous dsiriez en lai
]a porle de votre bourse, visil
plus courtois est rserv tous,
trouverez des articles tels que :
Drill iil blanc suprieur
Kaki jaune sup.
Voiles imprims
Voiles chiffon imprims
Soiselte couleur
Bas & Chaussettes
Crpe de Chine imprime
Opaline j
Simili fleurs j
t de tissus de bonne qualit et
cz cette maison o l'accueil le
avant d'aller ailleurs. Vous y
Ponge fleurs
Popeline sup. .anglaise
Dill Schantuiig
Siam crois pr costumes
Dentelles
Percale blanche & cou-
leur suprieure
etc. etc., et tous articles
de grosseries.
Cette importante maison pourrait se passer de publicit, elle
le lait pour servir la collectivit. ^D'ailleurs, peut-on dans une
simple annonce faire connatre tous l'intrt qu'ils ont y
taire leurs achats;? Redoutable probl ne d^slyle.que de rdiger
en quelques mois une rclame intressante pour cette colossale
entreprise o toute une floraison sentimentale devra tre dis-
tille et concentre en deux phrases banales, comme l'mepar-
se d'un champ de violettes ou de roses clol dans une goutte
de parfum , disait Le Temps en parlant dis cartes envoyer
MX habitants des pays envahis. Kh bien 1 cest exactement la
mme ditlicull que nous aurions rsoudre. Mais nos lecteurs
sont des tres intelligents cl ima^inatifs ; nous laisons quelque
chose leui intelligence et kur imagination.

^
i* ranga
antlnvralgique
l'jppi4""": en quelques minutes Fivre, Grippe, Mieralne,
R(ii:m-'..-*me Mdicament le choix toujours efficace et soin
longer.Botes de 1 et 12 cachets. Eu vente dans touteshunnes l'Ie"
Uborstoire du Docteur GIRAUD, Ph.rmieiVn. LYON-OULLINS(Frawr)
Ui-i-o'. j Port-SU-Prlnce i'Iiarinocif BL'CH.
666
En Liquide Tablettes
Sauve, gurit la malaria en 3
Jours. Les truids le 1er
our
Maux de tte et Nvralgies en
30 minutes.
666 Soulage les broids
Le plus rapide retnd e con-
nu-
W sfe^'iatte* pas!
JLORSQUE l'incendie se dclare, il est trop tard
poar viter la perte des documents importants d-
poss sous clef dans un tiroir votre bureau ou
dans votre demeure.
Remplacer ces documents coterait cher et
serait peut-tre impossible. Mais il vous cotera
trs peu pour les protger.
, \ Ne remettez pas demain la location d'un
' Coffret de Sret de crainte qu'il ne soit trop tard.
. POU' deux sous par jour, vous achetez la protection.
Taatamtnu Ohliptiao. ActroM
Docwcnt. Palke. d'Auunncet
FVjKT. de Fitmlk (
, TC'.;
W 9
ha Banque Royale
du Canada
CU
..CTION LECTIVE 3UBJ.E REIN
*e complte de l'ARTHRITISME
Sa:on du 20 Mai au 25 Septembre
?.* g* TENNIS GOLF POLO TrfATRE OASINti
"7/; Vr Trana tUrm*ta
nnmt de iwsTiiit
DES FIGOK-BANARfS
j Nous avons appris.de s mrce
.certaine, qu' la date du 26
septembre, la Haiti.in Bana-
na Co, Ltd. et la Maison
Keinbold et Co. ont fait h
plus grande expdition de li-
gues-bananes qui ait jamais
laiss Hati pour l'Europe sur
U'i d s Imi au x de l|J mii'ii
Lii ie.dans la rgion du Nord-
Ouest et du Nord d Hati.
Nous avons aussi tppris
que la rloro Unie ainsi qi e la
Hamborg Ameriej Unir, vu
la grandecxiension que p.end
l'industrie des figues-bananes,
ont dj pris la dcision d'a-
mnager leurs bateaux nvC
des chambres Irigonlirut s
pour le transport des ligues
bananes d'ici en Europe, et
le cas chant, de construire
des bateaux spciaux avec
une trs grande vitesse pour
o; rer entre Hati et l'Euro-
pe directement.
Ces compagnies sont | rles
le faire ds qu'elles seront
assures qu'elles auront le
Irt ncessaire pour garantir
ces dpenses.
Tous les habitants sonl main-
tenant lancs dans la culture
des figues-bananes, mais, eu
l'absence de terres irrigues,
les grands propritaires hsk
lent toujours et demandent
l'action du Gouvernement
cet gard.
- '.. .**-'.,
LE TRANSFERT DES EXILES
H fil
V l v. k
POUR 1933.
Les Derniers Perfectionnements :
Automatic VOLUME CONTROL:
Circuit Superheterodyne
Automatic Sinehro-Silent Tuniny
100 o/ Amplification Pentodc.
Nouvelles Lampes de 2 4/2 VOLTS
Types 58, 57, 56, 47, 82 et
La Duo-Diode G-4-S-
Un accident au Puil-
boreau. Un mort et
quatre bl > ses
Dimanche malin, vers les
10 lires 1/2, une auto rentrai
du Cap avec 5 exils domi
nicains qui, en venu des siois du Gouvernement, ga
gnaient Jtmie.Par l'impiu-
dencedu chaufleur. un tour
Lant, la \oitu;e chaviis.
Mi MaWo Aguikra lut tu
sur le coup et lea quatre au
lies passagers, grivement
blesss, turent transports
Plaisance o ils reurent
les premiers soins.
*
Lundi soir, par uu camion
qui est rentr du Nord, 18
exils sont arrivs de dill-
rents points de ce dparte-
ment et hier maliu huit au
1res ont regagn la ca italr.
COLUMBIA
Synonyme
de SuprmcUie
Modle Cl 23
Air Cell Battery
Dure de la Batterie
OOO heures
i
E
Le steamer Guayaquil est
attendu Port-au-Prince, ve-
Dant de New-Yok, le lundi 10
cc'obre 1032, avec : 42 sars de
conespor:dance et partira le
mme jour directement pour
Cristobal, Canal Zone, prenant
ht et malle.
Jas. H. C. VAN REED
Agent Gnral
Modle G 83
Radio 8 lampes
Superheterodyne
Modle C 81
8 lampes Superheterodyne
COLUMBIA
Le Favori
des Co mut isseurs
->AfHS , i ...1rs, Drofriier a;. < U > "
La.Ii Mardi Mercredi
DE TROIS NUANCES PLUS BLANCHES
Des Dents Jauntres
Dparent Un Joli
Visage
Lm dents jauntre proviennent
des microbes de lu boucheLes
suvunts disent: ''La bouche est
(Mctrtanne." Mais les dents
reprennent leur clatante blan-
cheur sous l'action du dentifrice
Kolynoa qui tue ces microbes.
Employez un centimtre do Koly-
nossurbi i matin et soir
.V.iiiii/ MN ieiil S! Kl les sont
trois nuances plus blanches. Les
microbes sont tus rapidement
t les acides sont neutraliss.
Pour avoir des dents plus blan-
. plus saines, employez la
LA CRME DENTIFRICE
Antiseptique
lUIipill I !!! .....
Modle C83 .
Hadio Phonographe-
8 lampes
Moteur 33 1 .i et 78 Tours
Modle C 84.
8 lampes Superhe J
terodyno
2 Hauts parleurs.
Conditions de vente avantageuses.
-Kneer's COLUMBIA Music Hall.
KNEER'S nARAOE


Vendredi
7 Octobre 1932
Le Malin
FAOE8
I
Votre premire visite
A
L'HOTEL ANSONIA
Nous donnera ratios, confirmera votre bon ing-
nient, justifiera la confiance ue vous nous aurez accorde
en nous garantissant votre apprciable oatronage a I Motel
\e nlus slect de Port-au-Prince.
Nous vous suggrons d'arrtei votie chambre d'avance;
Bire la pression.
LAITERIE BAILEY
(iv-ni nirnt cnrhe*. l'abri de tonte falsification.
Transport Ml *n r#trig*rttnri roues.
N- 1813, Cfond'Koe. Port au-Prince.
HOTEL KARAM
bne confortable succursa-
le de Palace htel, Kensr
koff
Pour] la saison d't, ren-
dez-vous\chez A'J. Karam,
a Kenskoff, o vous sciez
servi souhait. Excellentes
conditions
Grand Htel de France
P. P. PATRIZI, propritaire
Cet tablissement se re-
commande par un service
irrprochable, un rcslau-
ranl de premier ordre, des
chambres confortables cl
ares ; un Bai o les con-
sommations sont varies et
des marques les plus rpu-
tes.
Tlphone : 2341.
Port-au-Priace
Tlphone : 2242
INSTITUT
Guy-Joseph-Bonnet
Pr du Monastre St-Grard
Sous la dirrH>o" Hn n-nl-sspur Luc DORS1NVTLLE, hom-
me de lettres, historien rt gograoht.f. d'un groupe de Matres
dlite plu^f urs diplmes d'I'nirersites trangres- Cours cl as
slaves. Conrs pratiques S.'" idal Conlort moderne et
hyg'niune -Vastes errains d jenx divers. Aux derniers exa-
niVrs officiel! pour robtenlun du baccalaarat, Itablissement
a class parmi les trois pr miers I
La rentre a eu lieu le lundi 3 Oct. prochain
Prix d'col.g uaeillturs que dans les autres collges de
mme grade !
On trouve 1 Institut, commme dons toutes les nonnes librai-
ries, les livres classianes di rrolsseur Luc Dorsinville :
Cou s frrpatatoire de Gographie
Cours Elmentaire de Gographie Allas
Cours hogen de Gographie Mitai.
Aidz pir nilmrs l'emploi gnral de ces livres/est Doar
le bien moral* et patriotique de la |eunesse du pays.en les taisant
nheter par tous les petit! HJlieus.
CE QUI N'A JAMAIS T FAIT
CE OUI NE PEUT ETRE DEPASSE
Kola Champagne
F. SJOURN
Prpar dans d D'ASEPSIE
Prparation et Venle
Pharmacie F. SEJOURNE
Angle des rues Rouxel d Centre.
Panama Railroad Steamship Line,
Agents aux principaux ports d'Europe,
*'_.,.
G. W. Siikluon &.Co, Ltd.
17, James Street,
Liverpooi., England.
England
Ci. W.Siii:ldon &C", Ltd..
Fenton House,
112/113 Fenchurch Mreet,
London E. C 3, hcglaud.
France
Muky & Compary.
Atlantic freighting Corp. Div.
74, Quai des Chartrons,
Bordeaux, Fiance.
Mory & Company,
Atlantic Freighting Coi p. Uiv.
155, boulevard de Si u-. bourg.
Havre, Fiance.
Mory & Comi-any,
Atlantic Freighling Corp. I) v.
3. Hue St Vincent de Paul.
Paris, France.
litron Ptroti fltStockwell,
Boite Postale: 78,
Havre, .Fiance.
Germany
Holland
Atlantic F.eighung Corp. fellnfi Freighling Co. p.
Aniwerp Division? Koninn Emmapltin 3.,
C/OSteiun.anr, A Company, Rotterdam, Holland.
P. O. Box. 1069, Rotterdam, Holland.
Mory & Company,
Atlantic Feighting Corp. L)iv.
7, Rue de la Kepublique.
Marseille, France.
Gellatly Hankky & Co,
21, Hue de la Rpublique
Marseille, a France.
Lelyium
Allautic Freighling Corp.,*
t'./O Steiniinuiu and Co./
4, tjuaimJ .rdaens,
nwerj., Belgium.
A Ceresa 4 Compai y.
Via.Banchi 3,
Genoa. Italy.
Denmark
E.A. Bendix and Companj,
Copeuh:geu, Deumark.
Italy
Spaln.
Mr T. Mai.i.oi. Bosch.
Atlantic Freighling Corp.,Div.
Maseo Colon. 17.
Barcelona, Spain.
A/B W. Laka,
Atlantic Freiehting Corp. Div..
Skeppsbron 10,
Stockholm, Swerieu.
A/B Pettersson and Hoimstrom,
Allautic Freighling Corp. Div.
Skeppsbron 3,
Gotnenburg, Swedec.
Mr AUrado Amorelli,
^Atlantic Fr :igbilng Corp-Div.
Pia/.za De' FtifBO N. 3 5,
Geuoa, Italy.
Norw.iy.
l.aurilz A. Dvolu A. U.
Allautic Freighting Cor. Div.
Aalesund, Norway.
Sweden
Sveu Jansson & Company.,
Atlantic Freighling Corp. Div.
Nonkoeping, Sweden.
Simon fcdstron A/B.,
Atlantic F riflhting Corp. Div.,
Malmo, SweoMk
,.: i
Bernh.rd Bergh & Company,
Atlantic Freighting Corp. Div.
Ualsiugborg, Sweden.
Sauvez vos livres et con
lection* en intavais tat cl
les confiai" ai relieur cons
ciencieux. honnte et habile
Etienne Camille, Rm Bonnj
Foi .
\vis
Allenlioii
PROGRS NOUVEAU
RHLM ISiOL\hAl)
Rhum dlicieux got exquis
Prix rduit
ALCOOL DtFIAUT .TOUTE GOKCURrtENCE
Clairin Vierge
Chez N. NAZON
: /
La WEST INDIES TBA
DING Cdonne avis an Pu-
blic que bien qu'elle soit en
liquidation elle a 'ort-nu-
i Prince des reprsentants atti-
trs chargs de poursuivre
| celte liquidation et defiectoer
le recouvrement des valeurs
qui lui sout ducs.
Ces reprsentants ont plein
J pouvoir pour exiger le paie-
, ment de lous bons, comptes.
: soldes de comptes ou autres
! valeurs, mme par la voie
I des tribunaux, et en s'acquit-
; tant enlre leurs mains, les OO f^n I
;d'cS5s,serontalable'nenl Lykes Brothers Sb L inc
La West Indics Trading Co Texas Hatti -'Santouomingo- Porto-Rico
Par : i
J.FCAbABLANCA
Secrtaire
S-S
Tlphone: N 2323
Le vapeur "Bogota" V'oy.
107, partira de New-York le
5 octobre courant, directe-
ment pour Port au Piiuce o
j il est attendu le 11 octobre
j prochain, en route pour les
j ports Colombiens, Crisiobal,
'.malZone,Kingston et New-
Ycrk.
le manileste de ce vapeur
reu par avion poste est la
disposition des clients daut
nos bureaux sis angle de>
rues du Quai et Thomas Mi-
llion (visa vis del Douane)
*
Le '*apeur i Bolivar Voy
l()f), venant de New-York ci
des porls do Noid.est atlen
du ici, samedi 1s 22 courant
en route le mme jour poui
les porls du Sud.
*
Le vapeur i Martinique
Voy. 104, parfra de New-
York le VI cuuiant prochain;
e^t attendu a Tort-au-Fiinct
le 18 octobre.
William E. BLEO.
Agent.
Taxa--------------------- -
Le seul service hebdomadaire et rguler passage rie
fret entre les ports du Golte du Texas directement a
Port au-Prince, Hati. .
Pour la rception rapide et le maniement habile Ml
importations, servez vous toujours des navires de .' M*
UNE.
Les prochaines arrives a Port-au Prince sont"
Steamer Rulh Lykesi 7 octobre 1932
Steamer Margaret Lykes 13 octobre 1932
Steamer Almeria Lykes 21 octobre 1932
S/S Genevive Lykes 28 octobre 193^
Steamer Rulh Lykesi 4 novembre c
Bureau: Rue du Magasin de l'Etai Boite Postale B
AVIS AU COMMERCE
La Panama Railroad Slea mship Line a l'avantage d^
loncer les dparts suivants de New Yoik pour port-au ?r
Haiti, directement chaque mardi. Tous les steamers
pourvus de chambre tricori^oue .
Dparts de Aew )ork. Arrivages Po- au-rrince.
le 2 ce, }g
le 10 octobre W
le 16 octobre $
le 24 octobre 1^
le 30 octobre l*w
7 novembre
14
S
tearaer "Ancon" le 27 septembre
S'eamer "Guayaqnil" le 4 octobre
Steamer t Oistobal le 11 octobre
Steainer nBuenaventura > 18 octobre
Steamer Ancon le 23 octobre
Steamer iGuayaquil le 1er novembre
Steamer Crisiobal le 9 nov.
nov.
le 21 nov.
Steamei Bo-naventura 15 novembre * --
Steamer Ancon le 22 novembre le 27 D0V^m
Steamei .Guayaquible 29 novembre le 5 dcen
1!B
Panama Railroad Steampship Line
JasH.CV^NREED
Agent Gnral
w

*A


m.




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM