<%BANNER%>







PAGE 1

LR M\TIN -27 Septembre P PAGh'3 • Kliuiu B rbaucourl = : i ; = !" "" %  Dpt : Hue des Csars. KAIMO MJCl'KOLi RG4-VICT0K La SOCIT HATIENNE D'AUTOMOBILES, reprsentant exclusif de la RCA-Victor C, invite le public en gnral venir voir les nouveaux appareils RCA-Victor quelle vient de recevoir. Elle se fera un vrai plaisir de faire entendre aux visiteurs des disques dansants ou classiques dernire cration de la RCA-Victor Company. Elle p rofite de c ette occasion pour aviser le public quelle vient de recevoir: Ressorts pour phonographes, Nouveaux disques espagnols, (Trio-Matamorros) Nouveaux disques, (Jimmie Roqers) Blue-eye Jane, (Jimmie Roqers) Disques de longue dure. DANS LA COMPAGNIE OES MEILLEURS AVEC UN SEUL OISOUE ARTISTES OU MONDE. CES E DUREE, ON A TRENTE LONGUES MITES DE MUSIQUE,—TRENTE MINUTES DANS LA C PEUVENT TRE JOUS SUR VOTRE ANCIEN APPAREIL. VENEZ NOUS VOIR ET NOUS SOCIT HATIENNE D'AUTOMOBILES Mallebranche, Gentil, Boqat & C". Port-au-Prince, Hati. S Idal Rhum ALIX ROY 30 annes de succs. i Avis i N'ACHETEZ QUE LE BAI-RM M. Fontaine M* L :ir el meilleur march qu: -[{cl import. £n vemz :u dpt de la distillerie de i /: Je, prs la Banque JSialion \,\ et chez SIMON VIEUX PRIX DE DTAIL GDES 2.25TBL CH. PICOULET 1.25 LA DEMIE ^ NATIONAL f BIX SPCIAL POUR VENTE EN GROS LA WEST INDIES TPA, D1NG (."donne avis a-, P blic que bien quelle soil en liquidation, elle a F'ort-auPrincedes reprsentants attitrs chargs de poursuivre I celte liquidation et deflectuer le recouvrement des valeurs qui lui sont dues. Ces reprsentants ont plein pouvoir pour exiger le paiement de tous bons, comptes, soldes de comptes ou autres valeurs, mme par la voie des tribunaux, et en s'acquittant entre leurs mains, les dbiteurs seront valablement dchargs, La West Indics Trading Co Par J.F.CASABLANCA Secrtaire AUTO ACCESSORIES W< ell N'.vi an I Si Uai d Paris for ail mak s automobiles. KNKEK'S GARAGE Rue Pav** Phone 2.118 & 2234 BAUME BtUGU Oucrloorv K.axlloa.la do TT-ffHUMATISM NEVRALGIES" Dr. Benzu %  •• %  • %  "" % %  %  Pwi& ECOLES DES SCIENCES APPLIOUES La Direction de l'Fcole des S'iences Appliques poi U la connaissance desintres ses que 1 %  concours d'ad m il sien pour la session extia ordinaire d'oclobie est fix tau lundi 3 octobre prochain 8 heures a. m. Le registre d'insriiption est ouvert, rar./r de celle dale.au secttlaiiat de l'Ecole, tous les jours, de 9 ail bies a. m. Les cou i s commence rout le lundi suivant, 10octobre,aux heures rglementaires. Port au Prise, le 23 sept. 1932 LA DIRECTION Grande Baisse ESBENSEN Avise les consommateurs de son LAll qu'il a rduit ses prix comme suit : LAIT CONDENS SUCRE CAISSE DE 48.14 OZ OR 6,25 DTAIL OR 0,14 CENTIMES LAiT CONDENS SUCR DE ?40,3 [" 9,10 DTAIL 1.04 LAIT VAPOR DE 48,16 5,00 DTAIL ..0.115 LAIT VAPOR > DE 96.8 %  6,40 i. D TAIL 0.07 Happelez-vous que le LAIT CONDENSE, EVA"OUKH en POUI RE HSBEhSHN I l meilleur, le plus pur et le plus riche en crme. Il est rccotumjudc pir les mdecin* tt sages femmes aux bbs el aux malades II est employ avjiilageusemeut pour le Crmes glaces et chaules, et ks desserts de toutes sor!i^. En vente AU BON MARCHE Et dans toutes les bonnes piceries tant a Port-au-Prince aue da"S toutes les villes de ta Frovince. -c*-*** T^fc*** "*•*



PAGE 1

Mardi 27 Septembre 1932 Le iialin 4 PAGES 2t>eiue ANNLL iY iiJu Port-au-Prince TlphoDe : 2242 DOUANE DE PORT-AU-PRINCE WEU'EI En vertu In eur de I auPrince, i! sera procd !a d'un ni du; du cola douaue de l'oii lOl.Dr.Camille.l boite granules anaclasine. 7.") D. Viurain, miles anocli suit-, 77 IM Mi yi 1 cium anaclasine. 73 Dr Dejeaa 1 ciutn anaclasine. (i ( .) Dr Verret 1 1 bai a &ru boita opociboite opoc il vente la crie publique, sui-| cium anaclasine. vai.t les termes des articles 101 boite opocil %  L et '.i des lois douanier s,le mercred 28 septembre, i) lires lit du malin, devant la halle No 1, • Aie Nord-Ouest de la douane d; Port au-Prince, des articles j suivants ; No 243343 de Predinee, 1 boiie (ausse bijouterie. j None :" malles et .''. paquets Has soie, cravates soie, tissus soie, confections soie. None, 1 boite Chesteifield. 39191 Mme Rosemond.l boite 1 manteau soie garni. 11 Ana Mercier, l botte, 8 culottes soie. 7K152 Ana Mercier, 1 caisse, plantea vivantes, graines vgtales. 1/3 Aua Mercier, S caisses, Supports tagres,bas, batteries, balais, rivelf, boulon*!. Pierre Lavaud, 1 paquet, cigarettes. 225 Pre Lietard 1 caissp, Fleurs artificielles, lapis. 908-1/7 In Hem, 7 caisses, cces8oires bicyclettes, 1 boite opocalcium 1 boite opoctl00 Dr Lon anaclasine. 81 DrVilgraia cium anaclasine. 88 Dr Lecliaud 1 boite opocal cium anaclasine. 85 Lr Jear.nol 1 boite opocal. anaclasine. 78 or Lon 1 boite Chnvicz bepatogne. 111 or R vire 1 noile Chavroz s-s c ^ LIGNE CULOMBIENNE ) TMpboot: N" 2323 le vapeur t Martinique i Voy.103. de ri tour des ports du Sud, est attendu ici le 29 leptembie prochain, continuera pour New-York avec le IrtM,passagers et malle via ports huilions du Nord offrant Ir. INSPECTION SCOLAIRE 0.: PUB M HGE Le "apeur tBolivar V'oy. 101, partira de New-York le VI courant, directement pour AVIS H esl j o ' > a connaissance des intresss que selon avh du Dmrteonnt da l'Instrucion Publique les c xuniens de la session extraordinaire sont fixs aux dates su van'es : Certificat d'Etudes primaires 10 Octobre. "*Bravet simple et suprieur 17 Octobre. Certifit d'E'udes Secondaires 1re et 2tne partir, 17 Octobre. Eco' 1 Nationale de Drci', 6 Qc'ob.4. En consquence les registres AVIS AU COMMERCE Li Panama It-jilron I S'ea maldp Lue a ra*atuge d B | aoocer les dparts suivants de New Yo'k i otir portait pri Bt| Hati, directement chaque mardi. Tous les steemers sont pourvus de chambre Iriyori'iaue Dparts de htm \ork. Arrivages Po t au Grince. bepatogne. ^ sepUmbre prochain, en Jn nem 1 malle Has et Nu routa pour les ports Colom' 6/10 or Lon 5 boites anti! KfP^.^^felLft! Z De phlogistine. 8 Dr i/ion 1 boite an'iphlog. | 968 Dr Civil 1 boile Tablette Port ao. Prince o il est attendu} d'inscription pour ces diveis examens sont ouverts tous bs jours de 10 heures mdi. 115 In nem 1 caisse Ginzano. ( manlgue. Dunetina. 3141,9 *ug. H. aux 2 boites Produits pharmaceutiques. 171 Brun Frres 1 boite couleurs naturelles. 166 M. Le y s 1 paquet i.arandosse 25 Dr Dartiguenave 1 boile Pinoleum. 90 L.I vggerholm 1 boite patch. 28 Geo. VVelher 1 boile biscuits. 13 Hait. Eood Product 1 boite paquet boile 610 M. J. Cassis, 1 niantgue. Il Placide Edmond, 1 0 combinaisons entants. 300 A'bert Heraux 1 boite, complets, pardessus, chemises, ( bosselles. 99 Dr Baron, 1 boite granules anxclasine. 05 Dr Rosemond 1 boite granule anaclasine. 72 Dr Pasquet 1 boite granules anaclasine. 39 Dr aivire 1 boite les anaclasine. 20|24 M. J. Cassis 5 paquets beune. 40 Ed..In Baptiste 1 paquet ruban machine crire. 45|46 F. Tenhaller 1 paquet Kingston et NewYok. le mauiUs'e de ce vapeur reu par avion poste est la disposition des clients dans nos bureaux sis angle des rues du Quai et Thomas Madiou (vis--vis de la Douane) | Le vapeur t Baracoa iVoy. 108, partira de New-York le 28 septembre prochain,directement pour Port-au-Prince. Port-au-Prince, le 24 Sept. 1932. William E. BLEO. rtgent. 1 paquet granU' es2 cendriers. 775 F. Tenhaller turae cigarettes. 33 F. Tenhaller 1 paquet sence liqueur. 34/35 F. Tenhaller 2 paquets papiers, crayons ci's, couteaux etc. Si Germain CHAMPAGNE Eucanteur Public TBAVAU X OE TYPOGRAPHIE Toujours la rue Danls Des'ouches.en tace de la Glacire, cluz Morissett.o voaa trouverez des cartes de visite, de fianailles, etc, des prix absolument consciencieux 1 Donnez y vos commandes Panama Railroad Steamship Une, nts aux principaux ports d'Europe. Age G. W. SiiELnoN Sc.Co, Ltd. 17, James Street, LlVEHl'OOL, ENGI.ANI). MORY & Co npany, Atlantic Freighting Corn. Div. 155, Boule vard'^de fc S rasbourg. Havre, France. MORY & COMPANY, Atlantic Freighling t'.orp. Div." 3. Hue SI Vincent de Paul. Paris, PM .ce. England Ci. W.SHELHON &C, Ltd.. Fen'on House, 112/113 Feuchurch M rel, Londonn E.fG. 3, i:jjaud. France MORY & Company. .Atlantic 'Veighting Corp.Div. 74, (juai des Chrirons, Bordeaux, France. MORY & COMPANY, Atlantic Feighting Corp. Div. 7, Bue de la Rpublique, Marseille, France. Ilernu Prou & Stod.wel Boite Postale: 78, Havre, France. Allanlic I-'reigbunp Corp. Balliuhaus, llambii'g 1, Germany. Bieitenvveg. 5b, Brerneu, Ger, Holland Atlantic freighiing Corp. otwerp Division, C/O Steitimann Company, Box. 1009, Rotterdam, Holland. P. O. Belgium Atlantic ;Frelghtlng Corp., % /0 Steiumano ami Co 4, (juai Jordtena, ntwerp, Blglum. A Cereaa A Company. Vin.Banrhi 3. Geqoa. It ity. Gellatly HANKKY & Co, 21, Rue de la Rpublique Marseille, a France. Germany Allanlic Fieighting Corp. !/\tlanlic Frtighling Corp. Kouingiu E.nma plein 3., Rotterdam, Holland. Denmarlc E.A. Bendix and Compan}, Copenhagen, Denmark. Italy \ morell', ing Corp.O v. Mr Altre lo At'antic Frei (b Piazza Del Fer: o N. 3 5, Geuoa, Ilaly. Hpital (nral llalieu Accidents 17 septembre 1932 Fleurant Laguerre, Port-auPrince. Blessure conluse sousorhitaire droite, contusion au cou lace latrale gauche, contusion de l'avant-bras gauche. Gellio Vallr, Port-au-Prince. Blessure rontuse rgion frontale. Emile Valtr, Port-an Prince. Lgre blessure conluse du cuir chevelu. E'irl ne Vjnus Port au Pline. Lgre raillure face postriuire de !a jambe droite. Bog'r Lespinasse, PortauPrin.-e Corps tranger de la nai ine droite. Liciine Urrrlier, Port auPrn c^. Blessure contuse du Iront (rgion mdiane) Teimosius Narciaae, Port-auPrince. Br Oie 1er degi du Iront, de l'a va ni-bras droit (hosiJilali ). "'Ludovic lia on, PorUau-Pce. Blessure tra a c h an e de la main g n he | FI uiim Lebiun, Po't-au-Pce. iVliracle Franois, Port-auPrince. Blrssure contuse de la queue du sourcil droit. 18 septembre 1982 Alita Louis, Port au Prince. Blessurerontusedelabosse Ironale gauche. Dsima Iloracius, Port ai> Princo. Bltssure contuse de la bo-.se I ontale dioite. B.tnlus Bien-aim, Port-au Prince llniat>)ine joue gauche, avec fracture probable de I os maxillaire (hospitalis) Antoine Latorest, rue de l'Egalit. Conlus-on du thorax an n rieur gauche (hospitalis). 20 septembre 1932 Emmanuel Bitrhy, Port-i uPrince. Blessure conluse de la lgion pari'o Ironlale gaurh-, Suiluse Ju'nise, Port-au Pce. Ecchymose sous-conjonctivale de l'œil droit. Fillette louis, Por! au Prince. Blessure tranchanie du menton. 21 septembre 19o2 Paul Aim, Port au-Prince. Corps lrargerde l'œil. Webert Loui", Port-ru Prce. Blessure coi.tuse de la joue gauche. Yihomme Joseph, Port-auPi ince. Excision d'un 1,3 de la ivre inb.r. par monure humaine, plaie pntrante de la rg'on lombaire. Albert Chariot, Poil au Prce. Excision du bras gauche et l gres raillures de la lace. Ismalite Jn. Baptiste, Prl.au Prince. Erosion de la joue droite. Steamer Steamer Steamer %  i'eanitr Steamer S'ea ruer Steamer Steamei Steamer Steamer "ncon" le 27 septembre le 2 cet. 1932 "Goayaqnil" le 4 ni bre le 10 octobre 1932 l C-ifctobal le 11 nctobra le 10 tictobre 1032 iBuenaveutura 1 18 octobre 'e 24 octobre 19'2 Aocoo le 23 octobre le 30 octobre 1932 lOnayaqcila le 1er novembre 7 novercbie aCriatobali le S no-'. 14 nov. 1932 Bu naventura l novembre le 21 uov. Ancon le 22 novembre le 27 novembre Guayaquille 20 nove^h c le 5 deen bre 19J2 Pauama Bailrosd ^teampship Line JaslJ.CVANREED agent Gnral Lykes Biolhers SS C Inc Texas HalU Santo DomingoPorto Rico Le seul service hebdomadaire et rguler passagers et tret entre les poris du Golte du Texas Q'rectenn.ui avec • Port-au-Prince, 'Initi. Pour la rception rapide et le maniement habile de vos importations servez tous toujours des navires de 'a LYKE INE. Les prochaines jwWesti Poit-au Prince sont* Steamer irevAve Lvkesi hO setembre 1932 Steamer Ru h Lykes 7 octobre 1932 Dureau: };ue du Magasin de l'tftai Boite Postale B Spain. Mr T MALLOL BOSCH. Atlantic Fieighting Corp.,-Div. Paseo Colon, 17, Barcelone, Spain. A/B W. Laka, Atlantic Preighting Corp. Div.. Skeppsbron 10. Stockholm, Swcden. Norway, Laurilz A. Devold A. G. Atlantic Fre gbting Coffi. Div. Aalesund, Norway. Sweden Sveu Jansson St Company., Atlantic Freightmg Corp. Div. Norrkoeping. Sweden. A/B Pettersson and Holrastrom, Atlantic Fieighting Corp, Div. Skeppsbron 3, Go'.heuburg, Sweden. Simon ridst-on A/B., Atlantic Freigbting Corp. Div Maluio, Sweden. AVIS Bernhard Bergh & Company, Atlantic Freigbting Corp. Div. ilalsmgborg, Sweden. 00Madame Alice Duverglas annonce aux tamilles de la Province qu'elle ouvre partir du 1er octobre prochain une pensiou de famille o elle recevra les entants qui poursuivent 'eurs tudes Port au Prince. Les familles qui voudront lui confler leurs enfants se 1 mettront directement en rap port avec elle. Adresse : rue des Csars, ancienne maison Hrard Moy. port-au P. inie.le 20 septembre 1932P La Magnsie ERBA SI [ L ? M m LE PLys RECHERCHE COMME RECUL1TEII DES FONCTIONS GASTRiOUES ET INTESTINALES. A. de Matteis & G 0 AGENTS POUR H4ITI "-I Grand Htel de France P. P. PATRIZI, propritaire Cet tablissement se recommande par un service irrprochable, un restau* ranl de premier ordre, des chambres confortables el ares ; un Bai o les consommations sont varies et des marques les plus rputes. Tlphone : 2341. LAITERIPTBILEY J''. V a iS ? n ., pr pre hyginiqup f en bouteilles hermiq cme.U cachetes labn de toute falsification, transport tait en rfrigrateurs roues. *V 11)15, Grand Hue, Pou au^Prine,



PAGE 1

Clment Magloire DlKLCTti UR 1358. ALii AMEKICAINK 1338 TELEPHONE N22l • i Ir ilail in Mire kaii l'eslHMl l><-.!ii<-oi)p lr| ; on bit I le v' -limer iTpniilaiit il a* fjiul |>a> iiicconiiiiili'i lt> mrrilf de rni\ <|iii lions oui prcd. Adolphe I I I 11:H> 26 me ANNEE N 77823 POItT-AU-rUINCK (HATI) MAI i il '7 SEPTEMBRE 1932 % %  V Plus d'imprialisme L'imprialisme amricain tien par le retrait du Rece-{ meurt pniblement. Le nou-1 venr Gnral amricain et du \ veau Irait restitue Hati ses Conseiller financier. liberts d une main et les reprend de l'autre. Nominalement, le trait Mais un protocole est ajout au trait nui prvoit la no; mination d'un reprsentant prvoit que l'Occupation par j fiscal et d'un reprsentant fis; les marines des Etats-Unis ne)cal adjoint,les deux P rt ,,, , Unis, (|in auront pleins pou voira sur les douanes et les revenus Internes. A peu prs, le seul changement qui a t efectu est dans le^ personnel des oli ciels. Ces dictateurs amricains doivent continuer leur contrle jusqu' ce que l'im portante Dette amricaine de "ars soit rem ^ndrafin pas plue lard quel par le Praident des Etatsle 91 Dcembre 1934. Mais d'autres dispositions du Irai t,. prvoient que le retrait de l'occupation ne commenniencera pas plus lard que cette date. Le Dpartement del Marine des Etats-Unis, Washington, dit que le retrait des marines exigera au moins une anne, et proba* blement plus longtemps, aprs j 14.500,000 do qu'il aura commenc. bourse, par plus tard Qu'en( •191') Voil pour le farceur dans! u j . . le rait. Mais celte compa-L Mi,, s P* 18 !" [e P !" **" aison avec le larceu. est ^nsoluMlion oui un nouvel "iin"^ ,t,n, iv,.l 1:1I1(f ,1* emprunt par Hati est probanotes lga pressmenteximineque: ill(Jelinimollt> Ceci est un rsultat lioniso i avec le laiceui esi „. ., .... i..„ ,i„„ c r/„.i, in „„ a,, emprunt par Hati est probaouulrc dans i cuiunuc ne i %  ., '., .. .. es qui est une restriction ^'l 5*'? • *? aie du trait. Il y est ex- %  £"• c ^ te ********• \ n ,., in ; m/ /, Ilia ncain continuera sans doute Tandis que c'est l'intention dfinitive des deux gouvernements de raliser le prograin me nonc dans l'Accord pour l'halianisalion de la Garde, il est montr qu'il peut tre leux pour toute l'administralion oallijhoQ des deux dernires annes au sujet de l'indpendance hatienne. Il n'y a aucune justification de noI'M02 Ayez un but! LES grands dcouvreurs savaient se fixer un but et mettaient tout leur effort l'atteindre. Sans but, l'homme r ncessairement la drive. Donnez un but votre vie: ouvrez un compte d'pargi* que vous augmenterez systmatiquement. Commencez aujourd'hui Une de nus succursales est l, tout prs, pour vous servir. K"tre "Budget SinpUfiit" VOMI fllidjMJ demandez-en un exemplaire La Banque Royale du Canada Il y a Vingt-cinq ans LE MATIN, 2/ Septembre 9L NOUVEAU KIOSQUE La Coinruinc a donne le premier roui) de pioche pour ta onsirihlion.Vhur S'-\nu<\ d'un tliannl ki 15717c des in i .recevoir les musicien* dans tes nouvelles organisations de I Q Jeiques petites jouissance, concerts qui donne, oui un j quand ou est sur ta mme empeu de gaiet ces quartiers \ tf^J 1 ??*^ /;//essants. J... voit^que le^progrs'que reprsentejle tlphone automati(|ie ne va pas sans quelques ptila inconvnients, et aussi / n nom elle construction lifte I ii gnieur Leroy sera rapidi ment ache • e, ^IRNIAT l u n er *il supplmentaire le OJ^l>>ir\.l 15.800 gourdes.— L'Assemble I vole d'urutencG PI immArtioia. impossible de ra ser ce pro' % %  '.', %  ""' "1 i ,.,. .' • Ire imprialisme dans ce pays. gramme a I poque Dxee si ,, ., . > W i %  • Il n y a > is pus de raison estroubles srieux oudm /:, F J d E ] difficults en Hall, inaine' (le m:|in | enil Iordre el imprvues surgissent nan pour empchai lion. Sance du 23 septembre 1932 son de protger iiu'iil le crdi Le snateur Pradel lii el dLa sance s ouvre aprs la r' pose un volumineux rapport du galire constatation de la maComit A l'examen du.nid a |orit par le premier appel nopass la loi relative la circulales capitaux amcjncains en Haili que dans tout autre pays latino-amricain. libert Ce qui laisse la porte grauHaili a droit sa liberU de ouverte pour l'annulation jet sa pleine souverainet, du trait par les IClats-Uiiis jKlle a t libre jus([u' Tinter si le Dparlement d'Etal dvenlion amricaine. Nous dcide que les difficults rvous lui restituer sa libert, clament un plus long conlroLa seule chose que nous puisl militaire amricain, sions l'aire e'est de sortir du De mme, la Dictature li j pays et de nous en tenir loi nancire amricainedoilcon igns. tinucr. Nominalement, le con' Traduction du WORLD Irle linancier doit tre restU TELBGRAM . tu au Gouvernement ha! •. 10 septembre 19J2. VOIX DES AUTRES Nos dolances con Ire le Service d'Hygine D nous est loul l'ait agrable de remercier Le Matin d'avoir mentionn notre dsinte ressment dans son article du lt) de ce mois, intitul: Les Annales de Mdecine llailienne et le Service National d hvfline ttqu'il croit tre de noire | des fautes vis--vis du Directeur entrai du Service dHhygine. Disons tout de suite que nous lie nous ne prenons nullement aux pei.sonnes. Notre lutte est une lutte en laveur d'un principe. Ce n'est pas pour nous une chose importante que Monsieur Rulx Lon soil ou non diplomate. Nous croyons, celles, en la bonne foi du Matin , mais il a taitcerlaints rflexions qui peupilai Gnral, leur esprit y est rest, domine, et poursuit la d sagrgation de noire lite intellectuelle. Nous avons montr que l'Hpital Gnrai tail une concurrence dloyale aux mdecins inle Service National dnvgirence dloyale aux mdecins in o il s'efforait de relever dpendants el cela au profit de qu'il croit tre de notre part ', quelques mdecins de l'Hpital Gnral, et des mieux appoints. Nous avons montr que les mdecins de l'Hpital Gnral se servent de cet tablissement de l'Etat en manire d'obstacle contre les mdecins qui ne sont pas de leur cbapelle. Nous avons montr l'inconvnient grave qu'il y a greffer sur une UMOIC d'Assistance l'ubllque une Exploitation prive. L'indigent pour qui l'Hpital a *Mt facilement induire en er t cr est dlaiss. r eur certains lecteurs. Par exNous avons signal le travail emole. il s.. riomnrl nmirmini anti-social oui se l'ail consistant Pendant: de cl Gnral. 11 taut que le Public sache en province de vrais agents dt 1 u e si lui-mme, il s'intresse concentration. u niquemenl par esprit d'quit Nous demain; aux tre d md d' Ions seulement -, Indpendants : dj Dr Plix COfCOU, Dr BERARD minai. Les secrtaires du Bureau dpouillent une volumineuse correspondance faits de nombreux messages de la Chornbre des Dputs, d'une ptition des planteurs et guildiviers de lArcahaie rclauiaut une diminution de la taxe sur l'alcool, et de deux autres ptitions de l'Ashou montaire. Les conclusions du rapport demandent le rejet de telle loi dj vole par la Chambre des Dputs. L'Assemble aborde la diseu ision des con :lusions du rapport du comit des Comptes Gnraux sur le dcret accorsoc.alion des B^s-Scontcllu ^J^SV '^ ""^ 'I'" citoyen> Lucas William qui ds. nfr^TlOu 1 ^ mandent respectivement une .,.:,• „ j mile, en se prononanl en fasubuention mensuelle. Le Prsident de l'Assemble attire l'attention de res collgues sur quelques-unes des communications de la Chambre qui entranent une dlibration immdiate du grand Corps. Ce sont les pices suivantes : lo Message par lequel les dputs annoncent qu'ils ont adopt les modifications du Snat au projet de loi ayant liait la Production agricole. Profilant de l'occasion, ils ont rpar une erreur en rtablissant dans le projet le cbel de la correspondance de ce Service. Le Snat approuve ce rtablissement. 2o Message accompagnant le projet de loi sur l'alcool vol par la Chambre des dputs. L'Assemble se rallie a une Buggestion du Snateur Eiize con sistant adjoindre au Comit des Financs quelques spcialistes pour un examen approfondi de ce projet. Les spcialistes dsigns par le Burc.iu sonl : Zpliirin, Carr, Marliueau et Elise* .'lo Message relatif au projet veui du dcret, propose de dcharger aussi les Ministres de 1029 .'! ). Le Snat approuve les conclusions du comit el de vole le dcret. Seul le snateur Vlmaque vote contre, a parce que la Chambre des Comptes, seul moyen sur de contrle, n'est pas encore rtabli. — Le htnistre de\ Travaux publics demande l'Assemble d'accorder l'urgence et le vote immdiat un projet de loi qui ouvre son dpartement iu\ crdit supplmentaire de Z'i 000 gourdes pour renouvellement de matriel et le moyen de transport des Travaux publics. Les snateurs Martineau l Tlmaque se dressent contre la demande d'urgence produite en laveur du crdit. Le premier estime qu'il oindrait mieux ins crue le montant du crdit dans le budget qui est en lude ; l'autre propose lennoi du projet de crdit aux comits runis des Finances el des Travaux publics. Le Ministre des Travaux publics leur oppo.e la ncessit, Sauves \cs livres et con lec'ions eu mauvais tal < I b s confiant ai relieur rons c encn ux, honnte et habile ETIENNE CAMILLE, Rue Bonne Foi /lit el pour permettre aux membres les comits des Finances les deux Corps Taboulir un compromis. Le premier secrtaire du Bureau donne lecture d'un nouveau message couvrant un projet de loi relatif l'organisation de l'Ecole normale d'insliluleurs, vot d'urgence par la Chambre des dputs. Le Snat ratifie le projet ainsi que deux additions dues aux suggestions des snateurs Carre et Pombrun. Le Prsident St-ude, dT! vi des membres du Snat, fixe 1 une heure.avanl la erotrrre le la session,la runion eu Assciii> ble Nationale pour la sanction des conventions dposes parle Ministre des Relations L\i %  rieures. j Le snateur /.pliirin sollicite j l'urgence el le vole immdiel en i laveur d une proposition de loi relative a la ompagniedes ana' nus du Cap. Aux termes le la I proposition, il esl accorde la dite compagnie la permission de vendre ses produits eu Haili, contrairement aux clauses du contrai pass entre elle el I Etat. x Au seuil i\\n\ dbat passionnant, la demande d'urgence de Zphi1 ri n se heurte une question I prjudicielle d c I e n C h e par i Pombruu,prcise el dveloppe • par Uudicouri. Elle consiste savoirsi une proposition de loi peut ainsi modifier \\\\ contrdl p.iss entre i\i:i\\ parlies.A celle question, les adversaires le la demande d'urgence,auxquels se rallie le snateur Leconte, rpondent par la ngative.lls allguent en outre l 'impossibilit j pour la dignit lu Corps de voter une loi pu puisse se heurt l Me direz-voi s. Mademoiselle, quel joli cndi t martial vous coulait l'aulie bout du fil qnan.l vous rhr. liez de voire voix de sirne l'n< eu de Josphine Baker : J'ai deux amours ..? • a ...voit avec plaisir qu' la raite le notre cri d'alarme on vient de I tire le grandes rputations la maison en ruines, sise a l'angle des rues Amri* caine et Destouches. Le propritaire, nous l'esprons, ne nous gardera pas trop rancune le lavoir accul des dtours ncessaires. • ... a revu, avec plaisir, nos inn c lis bai niants artistes Franais, Ralph Cafaty et Jane Vernenil, qui reviennent d'une tourne dsna le Nord O ils oui, comme c'tait pivoir, moissonn de bien j>hs succs. Le couple ne laril pas d'logat*.*sor la cordialit des Capois, l'obliice de Mr le la Fuenle qui a bien voulu les acompagner ,u piano el enfin l'empressii'iil des Membres lu Petit Cercle Capois leur tre agrables. Comolimenta ux dni artistes. Mi inti I Mr et Mme Cala.'y s'boi.o ; M nt en niellant leur beau laleni su service d< VI nia me Jeanne Wienei Silvera qui prpare si obligeamment une tl p ochaine, au profit les arlisles Munier, si eiuellement acculs au chmags? . voit que l'glise de Bizoon qui s'rigeait .sur I emplacement du tort ruin de Hizoton, s''sl eftondre, jeudi soir, ensevelissant sous le*,dcombrai le malheureux gardien, qui loi mail a co'. Pourquoi ne pas ouvrir tout de suite une souscription, pour venir en aide l'intressante petite puois&e. • ... a lu dans le Mouvement Littraire, du journal LeCeu* ire, des vers de Lon l.aleau, dune licture et d'une inspiration qui loreenl l'admiratioi. C'est de la posie splendide.etq ji t il dlicisosemenl rver, L rime y esl sa surplus. C'est parlait ainsi. Hem rqu ce vers d'une si heureuse harmonie. Met booms, Auckland, Brnndiiri. L. Mavaae. Dites-le a vois haute, pouren ... ...v-.... 0 v. .w r J ; iw n ni wjijMe.iKI /( %  ers .cr, de loi vol d'urijence et mime' urgente de ce crdit pour renoiidiatement par les dputs, acvler les moyens de transport cordant une subvention aux mcanique qui permettent d*as Usines lectriques de Jacmel. L Assemble vote rapidement le dit profet sur la demande lu snateur Zphirin. lo Message couvrant un projet de loi vot par les Dputs et qui ouvre au Dpartement de :ompagnie,et poussant au ffln-l Ji^bonisj. te. ;ipe mime de la proposition, ils y voient un moyeu pour la j Hugo, mlol'Inrieur, pour achat de matriel et de fournitures mdicales, que les professeurs du Lyce aient le droit et profilent d droit de recevoir au Lyce des %  £ Boire action. Noos avons montr ici Jjns les colonnes du Matin s le en tonde de nos rclamations, Jl'Klon veuille se rappeler que Clique a t impossible. "ous avons montr que si les sastreuse pour l'Hopilb. ^.~ .(,-•P*ricains sont pai li?de IH-• rai, car nous ne sachions pas J boursiers de 1 Liai. surer un contrle efficient ues liaVaiUt.— Apres les inleiven u ou. iii s snateurs tiudicourl el \au en laveur d i crdit el une dernire rplique du Ministrequi souligne que la valeur sera tire les conomies ralistes par son dparlement, le snateur Tlmaque renonce sa proposition. Le Senal accorde l uruenec et vote immdiatement le projet. Le Bureau porte la connaissance de l'Assemble une communication de la Chambre •les dputs reue au cours des discussions. C'est Un mes.., qui notifie le rejet, par la Chambre, les modifications lu Snat IU projet u loi i elalil la in i • addUionn lie le • %  o o l'importation. l le i mod i tica li <> n s, aux termes du m ne tendent ., : .m i emaniemenl du t doua .m sage dsir expi une pai le turseou S toute isiun relative au rejet de la Chambre pour pr'ucnir un conrappelle te vers te qui pisse pnir le plus %  i eni •{". la posie tri cii*e: Compagnie riche, capitaliste de %  „„,„ A *.'„„.„ o.iJ i ./. ..^./.,. Monta t Aragon, Galice Lstraconcurrencer les petits proauc) , %  leurs ha i liens et d'tablir un monopole de lait. La thse des partisans pari de j l.i mme manire pie celle les adversaires. Annonce liruvanimadoorel Compliments, M. Laleaul voit que nous avons dj Orgues. Celles de la Cathdrale. Dlices aussi : le Hhum et le meii par ai Ici r de la iliminiiile /. utmit u i su ,, ,,,, Cocktail liarbancourl.il ne nous d unime trouve ridicule le ., B 7, , h | ,. ,, ... manque pi Amour. Bah! Allait par le contrai a empcher que la Compagnie vende ses produits aux gens du pays, elle est habilement dtaille par le snateur \au qui lait ressortir, la lumire d'une argumentalion sen e, les atteintes que i e irai porie la libert Individuelle, Le snateur Mais qui a sign la proposition de loi n'aperoit qu elle soulve de graves difficults. Il demande .1 Zphirin le renoncer .1 ta demande d'urgence, v u pie le S< n la session jiii esl si liu.n iU pas le loisir .d'examiner to 1 tendue del que ,.,.,; 1 ... Nfr Apres celle intervenu 1 1 de semble si 1 BOTli ..miment '' lonrosa i, lui oflranl pour I ietmin s;ilion de repoussee. bl la sance .i u mit M SAUTHKCAve. CHET U'OH. QalssJ.t7 mou y BUpplra pourvu qu'il nous remette nos douanes. Propos humides L'interview que Mr Ain1 lger d %  don 11 1 m M.iiin a pas!• %  l'opinion. 1 In a rroii I lire lie p le l'inleis ie\v o l'nalnenl diplomati' rapporte une converti avec le \ neaiu |>oni obtenir un id !•>•>• -put an ail de



PAGE 1

PAGE a LE MATIN 27 Septembre 1932?. ECHOS —o— — Une taxe de 5 centimes or sur chaque gallon de gazoline importe a t cr*par les Chambres. Elle sera prvue par les Contributions. — Monsieur Casiera Dtienne, directeur de i La Libre Tribul ne , interdile.a adress une reI qute au Gouvernement deman. dant qu'il lui soit permis de re| prendre la publicit de son priodique. — Au vole du budget gnral, une queue du budget des Travaux Publics a t verse dans les prvisions des voies et moyens. — Monsieur Norman Armour, le nouveau Ministre Amricain Port-au-Prince,d'aprs le journal Le Journal de Paris.a dit, au cour d'un djeuner d'adieu S ue lui a offert le Club Amricain e Paris : Il me plait de sentir qu'en quittant Paris.en quittant la France pour laquelle j'ai une admiration et une aflectioo si prolbndes.je vais dans une terre qui parait tre la France par sa culture.sa littrature et son langage. — D'aprs renseignements prcis, ce n'est pas le chauffeur 3 ui conduisait la voiture acciente du Snateui Carr qui tait en fuite, mais bien une ligne en panne sur la route, tous phares allums. — On annonce que Mr Mhay, qui exploitait, avec une grande science, une ferme dans les rf ;ioni du Moineau Rouge, dans e Nord, pense s'tablir ici et se livrer aux mmes activits. C'est la belle habitation de Mon Hei tos qu'il mettra en valeur, deilleurs souhaits de succs. — Il apparat que les Puissances de l'Europe ont donn carte blanche au .lapon, en Extrme-Orient, L'Amrique n'y comprend rien et voudrait agir, mais... — Les Chambres se sont spires.dimauche, minuit, sans voter les budgets de l'Agriculture et du Travail, parce que les points de vue, a cet gard, des dputs et des snateurs taient contraires. En prsence de cette carence, l'Excutit sera oblig de taire jouer l'article de la loi des finances qui lui permet de prendre des douzimes provisoires, eu lonction des prcdents. —Au cours de si dernire sance.la Chambre des Dpute s a vot les conclusions du rapport Lorrain Dehoux, rejetant la transaction intervenue entrai l'Etat et la Compagnie d'Eclairage Electrique, et renvoyant !es pirlies de vaut les tribunaux poui lr parce qu'ils douneul les trils iniques el r!abliv,eut l'acti vie des r?ius. AKTB OSCLEROSI T ES MNAGRES CLAIRES insistent toujours'^pourjune Crme de; Tartre Baking Powm — o— .\oiis avons reu la lettre suivante de notre cou fi re Laventare oui / rcoiiise, comme on le verra, te remboursement de lEmprunt, par toutes sortes de mesures : Port-au Piince, le 17 S pt. 1932 Monsieur le Directeur, Aprs avoir suivi le vote de l'Assemble Nationale concernant le Trait du 9 septembre courant pass entre le Gouvernement haitien et clui des Etals l'nis du Nord, aprs avoir lu la Proclamation du Prsident de la Rpublique, toui Haitien doit envisager la questiuo haiiiano-a.ii'.M cain %  sur un S'ul ei simple ai gle : L'Etnpru de 1922. Le trait qui est reje' par l'Assembe Nationale porte absolument atteinte la diguie, la souverainet et I In lpandance Nationales hatiennes. Ur Blanchet,en le soumet ant la ratification de la Nation, a, comme l'Assemble Nationale, rempli son devoir. Nous ne cherchons pas ici nous approfondir sur le patriotisme de personne. Chacun a su conscience. Mus nous reconnaissons dans Monsieur Blanchet une torce de volont : celle de livrer au peuple, qui doit le subir, ce trait qui rtvle au paya les vues, les prtentions el la politique du Gouvernement et du peuple amricains l'g-rJ de notre pays I itO'.e, uuiluureux et eu plein tllxt pour sa civilisa" non-Ceci L'C >.i !>i paralyse. *AE ROYAL POWDER ADOUCISSANT, DOUX, TENDRE, TOUT POUK EMBELLIR LA PEAU. LA MOUSSE ANTISEPTIQUE DU LIFEBUOY DTRUIT LES GERMES. LIFEBUOY LE SAVON DE LA SANTE POUR MAINS, FIGURES ET BAINS M >HH & ..AUtiH, P. O. BOX. M — Dslributetrs lt e Roux et R.'pub r,i irf, I MIS sa pro.hindes poisons qui taolliteut| | |0 J § J Ci ^ lul au J 8 f tf01f hit le possib • po ir .'ibr c r le pavs des tn i les trangres. La conduite, louabie tous gards, de i'A>seuibte Natiu nale, ne doit pj-. ariUr la. Il iaut agi-, i IJJI des actes. L'Emprunt seul esi toute la po-i litiq'ie des Etau.-'Jun de l'Amirique du Nord pour durer sur notre territoire. Si les Haitiens veulent rcapituler de 1915 1932 ils peuvent lacilemeni reconnais e ce qu'ils ont tir de la prsence arme de notre puissant voisin. A noire avis, il taut payer cet emprunt de 1932 1936 par des mesures svres, lortes et nationales. Il taut une compression de 50 o/o sur tous les moluments et appointements des lonctionnaires pub'ics ; 25 o/o sur tous les employs gnrame l'endurcissement des artresMALADIES DE LA PEAU parce quils eviteut ia production des germes toxiques OBSIT pirce que l'action du sel iod niturel facilite la consomma* tiou et l'limination des grais j ses, rentorce la glande thy roide. A vendre < h z: PA-OI. VITIhL 1 O draud'Rue ALLIANCE FRANAISE D'HATI iSt — Rsultat ilf ssn onuoirs it co |o>iliiiii limnise dans le l.j'vl'S el tj>l li'ij "s tic la l!r[))l II li^ (linirc 1932.) DANS UN MESSAGE ADRESS A LA PRESSE. LE COLONEL LINOBERGH REVENDIQUE LE DROIT POUR SON SECOND FILS DE GRANDIR EN AMERIQUE Tout le monde en Angleterre, se rjouit desavoir que le co ., lonel Lindb-gh et lire Und-V Ce concours a eu Uni a Unberh ont un (i s pour remplacer teneur de chaque eiablanleur premier fils tn. le pelitjmen/ et seulement entre les Charles-Auguste. I lves d'une des premires clasQue dcideiont les parents ? IsCf,— et non entre tes ttp-es et Resteront lie en Ara r ique. o colljes.qui o,,t pris put ce iront-ils en Ku'op .' La quesconcours Avis >p .' ua q tion se pose une lois de plus et, en Amrique, bien des gens rougissent dr honte la pense concours Chaque Directeur d'tablissement a envoy au Prsident du Comit hatien de l'AllianLE VICE-AIIRAL NOMURA NE! VIENDRA PAS AUX ETATS-UNIS N-noo-ie. i Por'-au P< luce, le 20 Toklo.—Le vice-amiral NoJ tembre 1932. mura, qui devait aller mix, LA DIRECTISN Btals-Unis eu mission de bon Il esi port la connaissance du public qu' partir du 28 septembre en cours le Bureau el la Caisse du Service! Hydraulique seront transfrs j la rue les Miracles ( rue lement quelconques des indus Prou, dans le b.iiuent o I t ries %  commerce ; 20 o/o tait installe l'Imprimerie d'augmentation sur e vouloir, ne pourra rendra, eu raison de de sant. O.i sait que l'amiral a t grivement bless pir l'explosion d'une bonne Chaugh i. i Je suis, dit-il, profondment convaincu de la nces su des bonnes relatiouseu tre les Etats Unis et le Japon. MARCONI EMPLOIE DES ONDES ULTRA-COURTES Rome. co'ii a rUSSi M. Guglielmo MarADMINISTRATION GENERALE DES POSTS Avis de dpart i-s dpches pour NewYok el l'Europe ( via New Yoi k direct ) par le steamer Cristobal seront lermes le mercredi 28 du courant. Port-au-Prince, le 26 sept. 1932. permettant l'e oploi d'ondes ladiorlectriques ultra-courtes qui ne sont arrtes'par au< un obstacle raaliist. Jus,u a prsent, on ne pouvait Z SI CONFISCATION DES PROPRITS DS MONARCHISTES ESPAGNOLS Madrid. — Le journal El Libral annonce que la conliscation des proprits des mouarchisles, conscutive au mouvement de rbellion de li semaine dei nire, produirait un revenu annuel de or 1G millions pour le gou vernenieut, qui consacrera cette somme la rlorme agraire M. Jeronimo Buge.la.direc leur des proprits du gouverncin nt,a dclar que celte estima ion est exagre, car la valeur totale des proprits confisques n'atteint que cette somme de or 16 millions Des inconnus, communistes, croit-on, ont tent de des expriences employer des ondes de l'ordre de 50 centimtres qujen'mettre le leu au Consulat des l'un de i Etats-Unis de Sville.avec de tre des points visibles l'autre. es ri • %  I venus ; 15 o/o d'augmentation sur tous les iinuis commu -aux; i 2D o/o d'augmenta ion sur l'un • poriaiion ; el 2 gourdes et demie de capitation sur tous ceux qui vivent sur le territoire national ; en dehors des 20 o/ ,$ ur l'imp ,il taut frapper les objets de luxe, comme soieries, auto-mobiles: 50 o/o de dioits. 11 laul crer tro.s loteries nationales, dois le Nord, dans le Sud et dans l'() jest. Il faut que tous ceux qui voyagent,Hatiens ou trangers, payenr un passeport de dix dollars. Eu mettant excution ce projet, Hati, de 1932 1936, sera entirement libre de illvnprunt de 1922. Ces impts de libration n'auront pas tre soumis au Conseiller Financier et la lin.que Nationale de la Rpublique ne pourra pas les mettre aux ordres de ce Conseiller. Le m >m • i tst grave. Que chique Haitien fa>s son devoir. Haiti doit se ibrer par ses propres efiorts. Veuillez, Mr la Directeur, me croire voire tout dvou, LAVENTURE, av. que leur liios national ne peut 1 m „ -,, pas sentir h s siens en scurit l<* *ranai les deux medleudans sa propre patrie et qu'il esl K copies de* levs (/mon concouru. Ln choix a t fait par le jury, nomm par le Comit.Haitien de l'Alliance t ranaise. Il tait ainsi compos : Le R. Pre Schneider, professeur de philosophie au Sminair St Martial, M. Fabius el M Prosper Chrisphonte, professeurs au Lyce Plion. Les tablissements suivants ont pris part au concours : Sminaire Collge St Maniai, Collge. holre-Dame du Per ptuel Secours du Cap-haitien, Lyce hational Sord Alexis de jrmie, Institut '1 ippenhauer. Lyce Pinchinal de jiicmel, Collge Louverture et Lyce hational de Port' au -PrinceVoici les laurats du concours. (ent de l".ur trouver un asile ltranger. Il est douteux que le colonel Lindbergh qui a tous ses intrts et ses amis en Amrique veuille se sparer de sa temme et de son entant, mais il voudrait tout au moins qu'on le laissa libre de vivre comme tout le monde. Il a adress aux agences une note qui tait la lo;s une prire et une condam; natioi. O.i ne peut la lire sans mo ion : Mrs Lindbergh et moi, avons on l notre loyer dans le NewJersey. Nous avons eu le dsir de vivre pi es de uos amis et de nos intrts, Nous estimons que noire enliut a le droit de grandir normalement avec les autres entants Malheureusement, cela ne sera pas possible si la publicit cuminue. Je tais appel la presse pour qu'elle permette nos entants de vivre en paix en Amrique. Oflje)UR MJMi ?' 666 Liquide — Eu Tablettes — Sauve, gurit la malaria en 3 jours. Les froids le 1er jour Maux de tte et Nvralgies en 30 minutes. 666 Soulage les btoidt Le p.us :apidc remde connu. Le^Monde Dires —Nous 8TOU1 appris la mort de Paul Augustin,$urvenue samedi dernier. Mis. de l'aprs-midi. Les funrailles ont eu lieu dimanche en l'Eglise Sle Anne au milieu d'un beau convoi d'amis. Nos condolances aux tamilles Augustin, Clestin, Guiteau.et aux autres parents prouvs par ce deuil. l'essence du ptrole Les Ilani mes ont t rapidement teintes. Sville. — A la^suite de la dernire rbellion monarchiste, le gouvernement local a dcide de cousquer les pro prits apparteuant aux mo uarchistes et aux nobles. Un maniteste adress la population recommande le calme pendant l'enqute. Madrid. Prs'de 1,100 personnes ont t empiisot nes I occasion du rcent I mouvement monarchiste. MESDAMES. Pour teindre vous-mmes tous | tissus, aucun produit n'gale j La 'MAMESOVr TEINTURE MNAGRE PERI J( riOJiNf- Pharmacie Eiigcne Pi,Il IV • c"M bonne phnrmclrteldro ( furlM T^drosi Veur C. FERCOQ, AsmirM-n,!, I RUE DD MAGASIN DE L-ETAT Coquet tablissement situ tout prs de la Banque Nale et dirig par Mme Marie BEHTET. i 1) Sminaire Collge Saint: \ Martial : J. Lger: note 7.55 f sur 10. \ 2) Collge h. D du Perph i) aprs 1 organe communiste tuel Secours du Cap-hailien Berlin am Monlag, il taudrai. Pierre Dupmi 6 1/2. saiteudre un retour prochain de l'ex-knser eu Allemagne. Des ngociations engnges depuis on e^'aio tprnp:. Doom avec diffrents milie i\ politiques allemands, nota munit avec I s nationaux-socialistes, auraient 3) Lgce Nord Alexis. Serge Merceron : 6. U) Collge Louverture: Loubet Cormier: 6 75 5) Institut 7'/•/).; Iwucr Andr Lahens : 633. abouti et l'on Si serait mis dac1 6) Lyce Plion de Po.taw cord pour que Guillaume II [Prince : Raymond Roy : 6,08 t vienne s'insiaiier au chteau de Hohenfels, prs de Gobourg. Le Berlin am Montag dclare tenir ces nlormations de la meilleure source. tlicitalions aux laur ats. La distribution solennelle des rrix aura lieu en novembre prochain. se: Bien que le chteau de Ho' Pour COpie con f orme al Dentela soit envisag commt .\ notes des membres du uru, lieu de retraite de lex-sou/eLe Secrtaire du Cornue raio, le journal communiste tait Hailien de l'Alliance franai remarquer que l'exemple du kromprioz a sullisamment monir la valeur qu'il convient d'atiribuer aux promesses laites par les membres de l'ancienne famille rgnante de ne pas s'occuper de politique. Le relour de Guillaume II si gnifierait une recrudescence j d'activit du mouvement monar| chiste allemand. Philippe CAN'lA\E orl-au Prince, le 19 septemre 1932. Globales, **?' i*. DzpBNUBn, a. MM as* usnrr* %  -*.?


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/07115
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Tuesday, September 27, 1932
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:07115

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
Clment Magloire
DlKLCTti UR '
1358. ALii AMEKICAINK 1338
TELEPHONE N22l
i Ir ilail in Mire kaii
l'eslHMl l><-.!ii<-oi)p lr| ; on bit
I le v' -limer. iTpniilaiit il a*
fjiul |>a> iiicconiiiiili'i lt> mrrilf de
rni\ <|iii lions oui prcd.
Adolphe III 11:H>
26 me ANNEE N 77823
POItT-AU-rUINCK (HATI)
MAI i il '7
SEPTEMBRE 1932
V
Plus d'imprialisme
L'imprialisme amricain tien par le retrait du Rece-{
meurt pniblement. Le nou-1 venr Gnral amricain et du \
veau Irait restitue Hati ses Conseiller financier.
liberts d une main et les re-
prend de l'autre.
Nominalement, le trait
Mais un protocole est ajou-
t au trait nui prvoit la no- ;
mination d'un reprsentant
prvoit que l'Occupation par j fiscal et d'un reprsentant fis- ;
les marines des Etats-Unis ne)cal adjoint,les deux
Prt' ,,, ,
Unis, (|in auront pleins pou
voira sur les douanes et les
revenus Internes.
A peu prs, le seul change-
ment qui a t efectu est
dans le^ personnel des oli
ciels. Ces dictateurs amri-
cains doivent continuer leur
contrle jusqu' ce que l'im
portante Dette amricaine de
"ars soit rem
^ndrafin pas plue lard quel par le Praident des Etats-
le 91 Dcembre 1934. Mais
d'autres dispositions du Irai
t,. prvoient que le retrait
de l'occupation ne commen-
niencera pas plus lard que
cette date. Le Dpartement
del Marine des Etats-Unis,
Washington, dit que le re-
trait des marines exigera au
moins une anne, et proba*
blement plus longtemps, aprs j 14.500,000 do
qu'il aura commenc. bourse, par plus tard Qu'en(
191'-) '
Voil pour le farceur dans! uj .
le rait. Mais celte compa-L Mi,,,s. P*18* [e P**"
aison avec le larceu. est ^nsoluMlion oui un nouvel
"iin"^ ,t,n, iv,.l1:1I1(f, ,1* emprunt par Hati est proba-
notes
lga
pressmenteximineque: ill(Jelinimollt>
Ceci est un rsultat lion-
iso i avec le laiceui esi . ., .... .
i.. ,ic r/.i,in a,, emprunt par Hati est proba-
ouulrc dans i cuiunuc ne i ., '., .. ..
es qui est une restriction ^'l 5*'? *?
aie du trait. Il y est ex- "c^te ********
\ ........, n,.,in;m//,Ilia. ncain continuera sans doute
Tandis que c'est l'intention
dfinitive des deux gouverne-
ments de raliser le prograin -
me nonc dans l'Accord pour
l'halianisalion de la Garde, il
est montr qu'il peut tre
leux pour toute l'administra-
lion oallijhoQ des deux der-
nires annes au sujet de l'in-
dpendance hatienne. Il n'y
a aucune justification de no-
I'M02
Ayez un but!
LES grands dcouvreurs savaient se fixer un but et met-
taient tout leur effort l'atteindre. Sans but, l'homme r
ncessairement la drive.
Donnez un but votre vie: ouvrez un compte d'pargi*
que vous augmenterez systmatiquement. Commencez
aujourd'hui Une de nus succursales est l, tout prs, pour
vous servir.
K"tre "Budget SinpUfiit" vomi fllidjMJ
demandez-en un exemplaire
La Banque Royale
du Canada
Il y a
Vingt-cinq ans
Le Matin, 2/ Septembre 9L
, NOUVEAU KIOSQUE
La Coinruinc a donne le
premier roui) de pioche pour
ta onsirihlion.Vhur S'-\nu<\
d'un tliannl ki 15717c des in i
.recevoir les musicien* dans
tes nouvelles organisations deI Q Jeiques petites jouissance,
concerts qui donne, oui un j quand ou est sur ta mme em-
peu de gaiet ces quartiers \ tf^J1??*^
/;//- essants.
J... voit^que le^progrs'que re-
prsentejle tlphone automati-
(|ie ne va pas sans quelques
ptila inconvnients, et aussi
/ n nom elle construction
lifte I ii gnieur Leroy sera
rapidi ment ache e,

^IRNIAT lun er*il supplmentaire le
OJ^l>>ir\.l 15.800 gourdes. L'Assemble
I vole d'urutencG pI immArtioia.
impossible de ra ser ce pro- .....' '.',""' "-
1 i ,.- ,. .' Ire imprialisme dans ce pays.
gramme a I poque Dxee si ,, ., . >
W i Il n y a > is pus de raison
estroubles srieux oudm /:, F J d E* ]
difficults en Hall, inaine- (le m:|in|enil. Iordre el
imprvues surgissent '
nan
pour empchai
lion.
Sance du
23 septembre 1932
son
de protger
iiu'iil le crdi
Le snateur Pradel lii el d-
La sance s ouvre aprs la r- pose un volumineux rapport du
galire constatation de la ma- Comit A l'examen du.nid a
|orit par le premier appel no- pass la loi relative la circula-
les capitaux amc-
jncains en Haili que dans tout
autre pays latino-amricain.
libert
Ce qui laisse la porte grau- Haili a droit sa liberU
de ouverte pour l'annulation jet sa pleine souverainet,
du trait par les IClats-Uiiis jKlle a t libre jus([u' Tinter
si le Dparlement d'Etal d- venlion amricaine. Nous d-
cide que les difficults r- vous lui restituer sa libert,
clament un plus long conlro- La seule chose que nous puis-
l militaire amricain, sions l'aire e'est de sortir du
De mme, la Dictature li j pays et de nous en tenir loi
nancire amricainedoilcon igns.
tinucr. Nominalement, le con- Traduction du WORLD
Irle linancier doit tre restU Telbgram .
tu au Gouvernement ha! . 10 septembre 19J2.
VOIX DES AUTRES
Nos dolances con Ire le
Service d'Hygine
D nous est loul l'ait agrable
de remercier Le Matin d'a-
voir mentionn notre dsinte
ressment dans son article du
lt) de ce mois, intitul: Les
Annales de Mdecine llailienne
et le Service National d hvfli-
ne
ttqu'il croit tre de noire |
des fautes vis--vis du Directeur
entrai du Service dHhygine.
Disons tout de suite que nous
lie nous ne prenons nullement
aux pei.sonnes. Notre lutte est
une lutte en laveur d'un principe.
Ce n'est pas pour nous une
chose importante que Monsieur
Rulx Lon soil ou non diplo-
mate.
Nous croyons, celles, en la
bonne foi du Matin , mais il a
taitcerlaints rflexions qui peu-
pilai Gnral, leur esprit y est
rest, domine, et poursuit la d
sagrgation de noire lite intel-
lectuelle.
Nous avons montr que l'H-
pital Gnrai tail une concur-
rence dloyale aux mdecins in-
le Service National dnvgi- rence dloyale aux mdecins in-
o il s'efforait de relever dpendants el cela au profit de
qu'il croit tre de notre part ', quelques mdecins de l'Hpital
Gnral, et des mieux appoin-
ts.
Nous avons montr que les
mdecins de l'Hpital Gnral
se servent de cet tablissement
de l'Etat en manire d'obstacle
contre les mdecins qui ne sont
pas de leur cbapelle.
Nous avons montr l'incon-
vnient grave qu'il y a greffer
sur une Umoic d'Assistance l'u-
bllque une Exploitation prive.
L'indigent pour qui l'Hpital a
*Mt facilement induire en er- t cr est dlaiss.
reur certains lecteurs. Par ex- Nous avons signal le travail
emole. il s.. riomnrl nmirmini anti-social oui se l'ail consistant
Pendant:
de cl
Gnral.
11 taut que le Public sache en province de vrais agents dt
1ue si lui-mme, il s'intresse concentration.
uniquemenl par esprit d'quit Nous demain;
aux '
tre
d
md
d'
Ions seulement
-, Indpendants :
dj Dr Plix COfCOU, Dr BERARD
minai. Les secrtaires du Bu-
reau dpouillent une volumi-
neuse correspondance faits de
nombreux messages de la Chorn-
bre des Dputs, d'une ptition
des planteurs et guildiviers de
lArcahaie rclauiaut une dimi-
nution de la taxe sur l'alcool, et
de deux autres ptitions de l'As-
hou montaire. Les conclusions
du rapport demandent le rejet
de telle loi dj vole par la
Chambre des Dputs. -
L'Assemble aborde la dis-
eu ision des con :lusions du
rapport du comit des Comptes
Gnraux sur le dcret accor-
soc.alion des B^s-Scontcllu ^J^SV '^ ""^ 'I'"
citoyen> Lucas William qui ds. nfr^TlOu1^
mandent respectivement une .,.:, .
j mile, en se prononanl en fa-
subuention mensuelle.
Le Prsident de l'Assemble
attire l'attention de res collgues
sur quelques-unes des commu-
nications de la Chambre qui en-
tranent une dlibration im-
mdiate du grand Corps. Ce
sont les pices suivantes :
lo Message par lequel les d-
puts annoncent qu'ils ont adop-
t les modifications du Snat au
projet de loi ayant liait la
Production agricole. Profilant
de l'occasion, ils ont rpar une
erreur en rtablissant dans le
projet le cbel de la correspon-
dance de ce Service. Le Snat
approuve ce rtablissement.
2o Message accompagnant le
projet de loi sur l'alcool vol
par la Chambre des dputs.
L'Assemble se rallie a une Bug-
gestion du Snateur Eiize con
sistant adjoindre au Comit
des Financs quelques spcialis-
tes pour un examen approfondi
de ce projet. Les spcialistes d-
signs par le Burc.iu sonl : Z-
pliirin, Carr, Marliueau et Eli-
se*
.'lo Message relatif au projet
veui du dcret, propose de d-
charger aussi les Ministres de
1029 .'! ). Le Snat approuve les
conclusions du comit el de
vole le dcret. Seul le snateur
Vlmaque vote contre, a parce
que la Chambre des Comptes,
seul moyen sur de contrle,
n'est pas encore rtabli.
Le htnistre de\ Travaux pu-
blics demande l'Assemble
d'accorder l'urgence et le vote
immdiat un projet de loi qui
ouvre son dpartement iu\
crdit supplmentaire de Z'i 000
gourdes pour renouvellement
de matriel et le moyen de trans-
port des Travaux publics.
Les snateurs Martineau l
Tlmaque se dressent contre la
demande d'urgence produite en
laveur du crdit. Le premier
estime qu'il oindrait mieux ins
crue le montant du crdit dans
le budget qui est en lude ;
l'autre propose lennoi du projet
de crdit aux comits runis des
Finances el des Travaux publics.
Le Ministre des Travaux pu-
blics leur oppo.e la ncessit,
Sauves \cs livres et con
lec'ions eu mauvais tal < I
b s confiant ai relieur rons
c encn ux, honnte et habile
Etienne Camille, Rue Bonne
Foi .
/lit el pour permettre aux mem-
bres les comits des Finances
les deux Corps Taboulir un
compromis.
Le premier secrtaire du Bu-
reau donne lecture d'un nou-
veau message couvrant un pro-
jet de loi relatif l'organisation
de l'Ecole normale d'inslilu-
leurs, vot d'urgence par la
Chambre des dputs. Le Snat
ratifie le projet ainsi que deux
additions dues aux suggestions
des snateurs Carre et Pom-
brun.
Le Prsident St-ude, dT-
! vi des membres du Snat, fixe
1 une heure.avanl la erotrrre le
la session,la runion eu Assciii>
ble Nationale pour la sanction
des conventions dposes parle
Ministre des Relations L\i
rieures.
j Le snateur /.pliirin sollicite
j l'urgence el le vole immdiel en
i laveur d une proposition de loi
, relative a la ompagniedes ana-
' nus du Cap. Aux termes le la
I proposition, il esl accorde la
dite compagnie la permission de
vendre ses produits eu Haili,
contrairement aux clauses du
contrai pass entre elle el I Etat.
x Au seuil i\\n\ dbat passionnant,
, la demande d'urgence de Zphi-
1 ri n se heurte une question
I prjudicielle d c I e n C h e par
i Pombruu,prcise el dveloppe
par Uudicouri. Elle consiste
savoirsi une proposition de loi
peut ainsi modifier \\\\ contrdl
p.iss entre i\i:i\\ parlies.A celle
question, les adversaires le la
demande d'urgence,auxquels se
rallie le snateur Leconte, r-
pondent par la ngative.lls all-
guent en outre l'impossibilit
j pour la dignit lu Corps de
, voter une loi pu puisse se heur-
t
l
Me direz-voi s.
Mademoiselle, quel joli cndi t
martial vous coulait l'aulie
bout du fil qnan.l vous rhr.
liez de voire voix de sirne l'n-
< eu de Josphine Baker : J'ai
deux amours ..?
*
a
...voit avec plaisir qu' la
raite le notre cri d'alarme on
vient de I tire le grandes rpu-
tations la maison en ruines,
sise a l'angle des rues Amri*
caine et Destouches. Le pro-
pritaire, nous l'esprons, ne
nous gardera pas trop rancune
le lavoir accul des dtours
ncessaires.
.
... a revu, avec plaisir, nos
innc, lis bai niants artistes
Franais, Ralph Cafaty et Jane
Vernenil, qui reviennent d'une
tourne dsna le Nord O ils oui,
comme c'tait pivoir, mois-
sonn de bien j>hs succs. Le
couple ne laril pas d'logat*.*sor
la cordialit des Capois, l'obli-
ice de Mr le la Fuenle qui
a bien voulu les acompagner
,u piano el enfin l'empress-
ii'iil des Membres lu Petit
Cercle Capois leur tre agra-
bles.
Comolimenta ux dni artis-
tes. Mi inti I Mr et Mme Cala-
.'y s'boi.o ; M nt en niellant
leur beau laleni su service d<
VI nia me Jeanne Wienei Silvera
qui prpare si obligeamment
une tl p ochaine, au profit
les arlisles Munier, si eiuelle-
ment acculs au chmags?
. voit que l'glise de Bizo-
on qui s'rigeait .sur I emplace-
ment du tort ruin de Hizoton,
s''sl eftondre, jeudi soir, ense-
velissant sous le*,dcombrai le
malheureux gardien, qui loi -
mail a co'. Pourquoi ne pas
ouvrir tout de suite une sous-
cription, pour venir en aide
l'intressante petite puois&e.
*
... a lu dans le Mouvement
Littraire, du journal LeCeu*
ire, des vers de Lon l.aleau,
dune licture et d'une inspira-
tion qui loreenl l'admiratioi.
C'est de la posie splendide.etq ji
t il dlicisosemenl rver, l
rime y esl sa surplus. C'est par-
lait ainsi. Hem rqu ce vers
d'une si heureuse harmonie.
Met booms, Auckland, Brnndiiri. l.
Mavaae.
Dites-le a vois haute, pouren
... ...v-....0v. .w.......... r J ; iw n ni wjijMe.i- ki /( ers .cr,
de loi vol d'urijence et mime- urgente de ce crdit pour renoii-
diatement par les dputs, ac- vler les moyens de transport
cordant une subvention aux mcanique qui permettent d*as
Usines lectriques de Jacmel.
L Assemble vote rapidement le
dit profet sur la demande lu
snateur Zphirin.
lo Message couvrant un pro-
jet de loi vot par les Dputs
et qui ouvre au Dpartement de
:ompagnie,et poussant au ffln-l Ji^bonisj. te.
;ipe mime de la proposition,ils
y voient un moyeu pour la j
Hugo,
mlo-
l'Inrieur, pour achat de mat-
riel et de fournitures mdicales,
que les professeurs du Lyce
aient le droit et profilent d
droit de recevoir au Lyce des
* Boire action.
Noos avons montr ici
Jjns les colonnes du Matin s le
en tonde de nos rclamations,
Jl'Klon veuille se rappeler que
Clique a t impossible. ------
. "ous avons montr que si les sastreuse pour l'Hopilb. ^.~ .(,--
P*ricains sont pai li?de IH- rai, car nous ne sachions pas J boursiers de 1 Liai.
surer un contrle efficient ues
liaVaiUt. Apres les inleiven
u ou. iii s snateurs tiudicourl el
\au en laveur d i crdit el une
dernire rplique du Ministrequi
souligne que la valeur sera tire
les conomies ralistes par son
dparlement, le snateur Tl-
maque renonce sa proposition.
Le Senal accorde l uruenec et
vote immdiatement le projet.
Le Bureau porte la con-
naissance de l'Assemble une
communication de la Chambre
les dputs reue au cours des
discussions. C'est Un mes.., .
qui notifie le rejet, par la Cham-
bre, les modifications lu Snat
iu projet u loi i elalil la in i
addUionn lie le o o l'im-
portation. l le i mod i tica li <> n s,
aux termes du m ne ten-
dent ., : .m i emaniemenl du t
doua
.m sage dsir expi une pai le
turseou S toute
isiun relative au rejet de la
Chambre pour pr'ucnir un con-
rappelle te vers te
qui pisse pnir le plus
i eni {". la posie tri cii*e:
Compagnie riche, capitaliste de , A, *.'. o.iJ -
i ./. ..^./.,. Monta t Aragon, Galice Lstra-
concurrencer les petits proauc- )___,____,
leurs ha i liens et d'tablir un
monopole de lait.
La thse des partisans pari de j
l.i mme manire pie celle les
adversaires. Annonce liruvani-
madoorel
Compliments, M. Laleaul
. voit que nous avons dj
Orgues. Celles de la Cathdrale.
Dlices aussi : le Hhum et le
meii par ai Ici r de la iliminiiile /. utmit u i su
, ........., ,, ,,,, Cocktail liarbancourl.il ne nous
d unime trouve ridicule le ., B 7,, .
,h | ,. ,, ... manque pi Amour. Bah! Al-
lait par le contrai a empcher
que la Compagnie vende ses
produits aux gens du pays, elle ,
est habilement dtaille par le
snateur \au qui lait ressortir,
la lumire d'une argumenta-
lion sen e, les atteintes que i e
irai porie la libert Indivi-
duelle, Le snateur Mais qui a
sign la proposition de loi n'aper-
oit qu elle soulve de graves
difficults. Il demande .1 Zphi-
rin le renoncer .1 ta demande
d'urgence, v u pie le S< n
la session jiii esl si liu.n iU
pas le loisir .d'examiner to 1
tendue del que ,.,.,; 1 ... Nfr
Apres celle intervenu 1 1 de
semble si 1 bot-
li ..miment '' lonrosa
i, ...... lui oflranl pour I ietmin s;ilion de
repoussee. bl la sance .iu mit m sauthkca-
ve. CHET U'OH. QalssJ.t7
mou y BUpplra pourvu qu'il
nous remette nos douanes.
Propos
humides
L'interview que Mr Ain-1 lger
d don 11 1 m M.iiin a pas-
! l'opinion. 1 In a rroii I lire
lie p le l'inleis ie\v o l'nal-
nenl diplomati' rapporte une conver-
ti avec le \ neaiu
|>oni obtenir un id !>> -put an
ail de-


PAGE a
LE MATIN 27 Septembre 1932?.
ECHOS
o
Une taxe de 5 centimes or
sur chaque gallon de gazoline
importe a t cr*- par les
Chambres. Elle sera prvue par
les Contributions.
Monsieur Casiera Dtienne,
directeur de i La Libre Tribu- l
ne , interdile.a adress une re- I
qute au Gouvernement deman- .
dant qu'il lui soit permis de re- |
prendre la publicit de son p-
riodique.
Au vole du budget gnral,
une queue du budget des Tra-
vaux Publics a t verse dans
les prvisions des voies et mo-
yens.
Monsieur Norman Armour,
le nouveau Ministre Amricain
Port-au-Prince,d'aprs le jour-
nal Le Journal de Paris.a dit,
au cour d'un djeuner d'adieu
Sue lui a offert le Club Amricain
e Paris : Il me plait de sentir
qu'en quittant Paris.en quittant
la France pour laquelle j'ai une
admiration et une aflectioo si
prolbndes.je vais dans une terre
qui parait tre la France par sa
culture.sa littrature et son lan-
gage.
D'aprs renseignements
prcis, ce n'est pas le chauffeur
3ui conduisait la voiture acci-
ente du Snateui Carr qui
tait en fuite, mais bien une li-
gne en panne sur la route, tous
phares allums.
On annonce que Mr Mhay,
qui exploitait, avec une grande
science, une ferme dans les r-
f;ioni du Moineau Rouge, dans
e Nord, pense s'tablir ici et se
livrer aux mmes activits. C'est
la belle habitation de Mon He-
itos qu'il mettra en valeur,
deilleurs souhaits de succs.
Il apparat que les Puis-
sances de l'Europe ont donn
carte blanche au .lapon, en Ex-
trme-Orient, L'Amrique n'y
comprend rien et voudrait agir,
mais...
Les Chambres se sont
spires.dimauche, minuit,
sans voter les budgets de
l'Agriculture et du Travail,
parce que les points de vue,
a cet gard, des dputs et
des snateurs taient contrai-
res. En prsence de cette ca-
rence, l'Excutit sera oblig
de taire jouer l'article de la
loi des finances qui lui per-
met de prendre des douzi-
mes provisoires, eu lonction
des prcdents.
Au cours de si dernire
sance.la Chambre des Dpu-
te s a vot les conclusions du
rapport Lorrain Dehoux, re-
jetant la transaction interve-
nue entrai l'Etat et la Compa-
gnie d'Eclairage Electrique,
et renvoyant !es pirlies de
vaut les tribunaux poui lr cher le Uiflrend.
Au i Moniteur (change
de correspondance c< mpl'.e
entre la Hasco,reprsente par
l'actil Mr ,C. EdgarJ Kliott, et
le Miuistre des Finances
propos de la transaction llv
tat PCS. Promulgation de
l'accord. De ce tait, la ilisco
reprendra ds aujourd'hui ses
activits pour le plus grand
bien de la Plaine du Cul de
Sac.
Notre excellent contrre
Le Nouvelliste a, dans son
premier l'orl-au-Prince de
samedi dernier, involontaire-
ment, certes, mis lin la car-
rire denos parlemeutuires.en
iviiv.mt mlancoliquement:
Dai.s quelques heures, la 31
nie... lgislature aura vcu.
Nor.conlrrejla premier' ses-
sion de la .'Urine lgislature.
Net ct)%pa| ?
Loterie
Le Secret de la Sant
Nationale' SELS DE IONTECMINI':
11 aUUliaiO | Aujourd'hui pius que jama
< Le Nouvelliste publie les! vous devez penser la
[ Que chaque
passages d'une lettre au Minis-
, tre Mella dans laquelle Mayard
rappelle que le Prsident l'ru-
| jillo, pai les Chevallier, a du
Iaang haitien dans les veines et
que le Prsident Vincent,par les
Bra.a du sang dominicain dans
les siennes...
Ce n'est tout de mme pas une
raison suffisante pour fixer jus-
qu' .lrmie, si loin des bu-
reaux de la Loterie Nationale,
les pauvres exils dominicains
tablis Port-au-Prince. La
goutte de sang hailien du Pr-
sident Trujillo l'aidera certaine-
ment en convenir.
"Hatien 'fasse
Sant soiMevoirL.
m
Votre cuisine,
Madame...5
C'tait 1 heure du dpart pour
le premier quartier de !a lune
de miel. La maman, quelquE
peu mue,prit part la jeune
pouse et lui tiut ce langage:
i Ne t'eflraie pas. Ce ne
sera rien. Ton courage sera
rcompens. Sois tendre avec
lui. Et, pour la suite, incruste
bien ceci dans ta jolie tte:
C'est par le ventre qu'une
temme retient le plus sre-
ment son homme ; aussi
lais lui 'prparer sa cuisine
toujours la M an lgue des
l si ns de Port-au-Prince et
de S t.-Marc*
IBoc Fin.
L'Usine Glace
et son Contrat
Dam lot s les hpitaux el
clfniq tes Italiens.les Sels de
Montecatini sout employs
comme la meil eure cure pour
les maladies suivautes :
Sels Simples
Styptiques
parce qu'ils dbarrassent ra-
pidement et complment
l'intestin, sans dou'eurs et con-
tractions.
Hmorrodes
parce qu'ils amollissent les
excrments et en dtermiuent
la sortie sans dcliner ou irri-
te) les veines hmorroidales
Pierres au Foie
parce qu'ils augmentent la
piodu lion et la liqufaction
de h bile et ti.vorisent la sor-
tie des pierres.
Pierres au Etants
parce qu'ils augmentent la
scrtion de l'urine et favo-
risent l'limination des pier*
res et du sablon.
Ac DITEJ5E l'Estomac
parce mu ils renlorceut l'es-
tomac et l'intestin et augmen-
tent les sucres gastriques.
Sels Iods
Rhumatismes
parce qu'ils stim lent les glan-
des qui produisent l'urine,
liminent tous les germes qui
causent les rhum itismes.
Goutte (podagre >
parce qu'ils douneul les trils
iniques el r!abliv,eut l'acti
vie des r?ius.
Aktb osclerosi
T es mnagres clai-
res insistent tou-
jours'^pourjune Crme
de; Tartre Baking Pow-
m
o
.\oiis avons reu la lettre sui-
vante de notre cou fi re Laven-
tare oui / rcoiiise, comme on le
verra, te remboursement de
lEmprunt, par toutes sortes de
mesures :
Port-au Piince, le 17 S pt. 1932
Monsieur le Directeur,
Aprs avoir suivi le vote de
l'Assemble Nationale concer-
nant le Trait du 9 septembre
courant pass entre le Gouver-
nement haitien et clui des
Etals l'nis du Nord, aprs avoir
lu la Proclamation du Prsi-
dent de la Rpublique, toui
Haitien doit envisager la ques-
tiuo haiiiano-a.ii'.M cain sur un
S'ul ei simple ai gle : L'Etnpru
de 1922.
Le trait qui est reje' par
l'Assembe Nationale porte ab-
solument atteinte la diguie,
la souverainet et I In l-
pandance Nationales hatiennes.
Ur Blanchet,en le soumet ant
la ratification de la Nation, a,
comme l'Assemble Nationale,
rempli son devoir. Nous ne
cherchons pas ici nous appro-
fondir sur le patriotisme de per-
sonne. Chacun a su conscience.
Mus nous reconnaissons dans
Monsieur Blanchet une torce de
volont : celle de livrer au peu-
ple, qui doit le subir, ce trait
qui rtvle au paya les vues, les
prtentions el la politique du
Gouvernement et du peuple
amricains l'g-rJ de notre
pays I itO'.e, uuiluureux et eu
plein tllxt pour sa civilisa"
non-- Ceci L'C >.i !>i paralyse.
*AE
ROYAL
POWDER
ADOUCISSANT, DOUX, TENDRE, TOUT
POUK EMBELLIR LA PEAU. LA MOUSSE
ANTISEPTIQUE DU LIFEBUOY DTRUIT
LES GERMES.
LIFEBUOY
LE SAVON DE La SANTE
POUR MAINS, FIGURES ET BAINS

M >HH & ..AUtiH, P. O. BOX. M Dslributetrs
lt e Roux et tin-laldy
CE.SOIR
; Le Tauteuil 47
avec Andr Roanne et Dolly Davis
Entre : 0.50; Balcon : 1.U0.
L'opinion de l'un de nos
plus comptents juristes c'est
que -texte de son contrat en
mains l'Usine Glace de
Port-au-Prince n'a pas le
DROIT de labriquer de la cr*
me glace,, aux dpens des
antres persouues qui s'adon-
nent ce commerce. Nous
publierons celte magistrale
consultation. D'autre part, la
mme Usine a dpos au Mi-
nistre du Commerce.d'aprs
le dernier Moniteur , une
marque de lubrique : poudre
spciale pour glace de luit.Cela
n'engage pas l'Etat et n'impli-
que point que le commerce
de la crme ta glace lui
soit permis. Ceci devait tre
dit.
parce ou ils librent lorgsnis- Mons e. t, iTes.dei,. d .-
1 -i, > R.'pub r,i irf, I mis sa pro.hin-
des poisons qui taolliteut|||0J JCi^ lul auJ8,f tf01f
hit le possib po ir .'ibrcr le
pavs des tn i les trangres.
La conduite, louabie tous
gards, de i'A>seuibte Natiu
nale, ne doit pj-. ariUr la. Il
iaut agi-, i IjjI des actes.
L'Emprunt seul esi toute la po--
i litiq'ie des Etau.-'Jun de l'Ami-
rique du Nord pour durer sur
notre territoire.
Si les Haitiens veulent rca-
pituler de 1915 1932 ils peu-
vent lacilemeni reconnais e ce
qu'ils ont tir de la prsence
arme de notre puissant voisin.
A noire avis, il taut payer cet
emprunt de 1932 1936 par des
mesures svres, lortes et na-
tionales. Il taut une compres-
sion de 50 o/o sur tous les mo-
luments et appointements des
lonctionnaires pub'ics ; 25 o/o
sur tous les employs gnra-
me
l'endurcissement des artres-
Maladies de la Peau
parce quils eviteut ia pro-
duction des germes toxiques
Obsit
pirce que l'action du sel iod
niturel facilite la consomma*
tiou et l'limination des grais j
ses, rentorce la glande thy
roide.
A vendre < h z:
Pa-oi. VITIhL1 O
draud'Rue
ALLIANCE FRANAISE D'HATI
iSt
Rsultat ilf ssn onuoirs it
co |o>iliiiii limnise dans le
l.j'vl'S el tj>lli'ij"s tic la l!r[))l II li^
(linirc 1932.)
DANS UN MESSAGE ADRESS A
LA PRESSE. LE COLONEL LINO-
BERGH REVENDIQUE LE DROIT
POUR SON SECOND FILS DE
GRANDIR EN AMERIQUE
Tout le monde en Angleterre,
se rjouit desavoir que le co ., ,
lonel Lindb-gh et lire Und-V Ce concours a eu Uni a Un-
berh ont un (i s pour remplacer teneur de chaque eiablan-
leur premier fils tn. le pelitjmen/ et seulement entre les
Charles-Auguste. I lves d'une des premires clas-
Que dcideiont les parents ? IsCf,et non entre tes ttp-es et
Resteront lie en Ararique. o colljes.qui o,,t pris put ce
iront-ils en Ku'op .' La ques- concours
Avis
>p .' ua q
tion se pose une lois de plus et,
en Amrique, bien des gens
rougissent dr honte la pense
concours
Chaque Directeur d'tablis-
sement a envoy au Prsident
du Comit hatien de l'Allian-
LE VICE-AIIRAL NOMURA NE!
VIENDRA PAS AUX ETATS-UNIS N-noo-ie.
i Por'-au P< luce, le 20
Toklo.Le vice-amiral No- J tembre 1932.
mura, qui devait aller mix, La Directisn
Btals-Unis eu mission de bon
Il esi port la connais-
sance du public qu' partir
du 28 septembre en cours le
Bureau el la Caisse du Service!
Hydraulique seront transfrs j
la rue les Miracles ( rue lement quelconques des indus
Prou, dans le b.iiuent o Itries * commerce ; 20 o/o
tait installe l'Imprimerie d'augmentation sur
e
vouloir, ne pourra
rendra, eu raison de
de sant. O.i sait que l'a-
miral a t grivement bless
pir l'explosion d'une bonne
Chaugh i.
i Je suis, dit-il, profond-
ment convaincu de la nces
su des bonnes relatiouseu
tre les Etats Unis et le Japon.
MARCONI EMPLOIE DES
ONDES ULTRA-COURTES
Rome.
co'ii a rUSSi
M. Guglielmo Mar-
ADMINISTRATION GENERALE
DES POSTS
Avis de dpart
' i-s dpches pour New-
Yo- k el l'Europe ( via New
Yoi k direct ) par le steamer
Cristobal seront lermes le
mercredi 28 du courant.
Port-au-Prince, le 26 sept.
1932.
permettant l'e oploi d'ondes
ladiorlectriques ultra-courtes
qui ne sont arrtes'par au-
< un obstacle raaliist. Jus-
,u a prsent, on ne pouvait
Z Si CONFISCATION DES PROPRITS
DS MONARCHISTES ESPAGNOLS
Madrid. Le journal El
Libral annonce que la con-
liscation des proprits des
mouarchisles, conscutive au
mouvement de rbellion de
li semaine dei nire, produi-
rait un revenu annuel de
or 1G millions pour le gou
vernenieut, qui consacrera
cette somme la rlorme
agraire
M. Jeronimo Buge.la.direc
leur des proprits du gou-
verncin nt,a dclar que celte
estima ion est exagre, car
la valeur totale des propri-
ts confisques n'atteint que
cette somme de or 16 millions
Des inconnus, communis-
tes, croit-on, ont tent de
des expriences
employer des ondes de l'or-
dre de 50 centimtres qujen- 'mettre le leu au Consulat des
l'un de i Etats-Unis de Sville.avec de
tre des points visibles
l'autre.
es ri
I venus ; 15 o/o d'augmentation
sur tous les iinuis commu -aux;
" i 2D o/o d'augmenta ion sur l'un
poriaiion ; el 2 gourdes et demie
de capitation sur tous ceux qui
vivent sur le territoire natio-
nal ; en dehors des 20 o/ ,$ ur
l'imp ,il taut frapper les objets
de luxe, comme soieries, auto--
mobiles: 50 o/o de dioits.
11 laul crer tro.s loteries na-
tionales, dois le Nord, dans le
Sud et dans l'() jest. Il faut que
tous ceux qui voyagent,Hatiens
ou trangers, payenr un passe-
port de dix dollars.
Eu mettant excution ce
projet, Hati, de 1932 1936,
sera entirement libre de
illvnprunt de 1922.
Ces impts de libration n'au-
ront pas tre soumis au Con-
seiller Financier et la lin.que
Nationale de la Rpublique ne
pourra pas les mettre aux or-
dres de ce Conseiller.
Le m >m i tst grave. Que
chique Haitien fa>s son devoir.
Haiti doit se ibrer par ses
propres efiorts.
Veuillez, Mr la Directeur, me
croire voire tout dvou,
LAVENTURE, av.
que leur liios national ne peut 1 m -,,
pas sentir h s siens en scurit l<* *ranai les deux medleu-
dans sa propre patrie et qu'il esl K copies de* levs (/mon
concouru. Ln choix a t fait
par le jury, nomm par le
Comit.Haitien de l'Alliance
t ranaise.
Il tait ainsi compos : Le
R. Pre Schneider, professeur
de philosophie au Sminair
St Martial, M. Fabius el M
Prosper Chrisphonte, profes-
seurs au Lyce Plion.
Les tablissements suivants
ont pris part au concours :
Sminaire Collge St Maniai,
Collge. holre-Dame du Per
ptuel Secours du Cap-hai-
tien, Lyce hational Sord
Alexis de jrmie, Institut
'1 ippenhauer. Lyce Pinchinal
de jiicmel, Collge Louverture
et Lyce hational de Port'
au -Prince-
Voici les laurats du concours.
(ent de l".ur trouver un asile
ltranger. Il est douteux que le
colonel Lindbergh qui a tous
ses intrts et ses amis en Am-
rique veuille se sparer de sa
temme et de son entant, mais
il voudrait tout au moins qu'on
le laissa libre de vivre comme
tout le monde. Il a adress aux
agences une note qui tait la
lo;s une prire et une condam-
; natioi. O.i ne peut la lire sans
mo ion :
Mrs Lindbergh et moi, avons
on l notre loyer dans le New-
Jersey. Nous avons eu le dsir
de vivre pi es de uos amis et de !
nos intrts, Nous estimons que
noire enliut a le droit de gran-
dir normalement avec les autres
entants Malheureusement, cela
ne sera pas possible si la pu-
blicit cuminue. Je tais appel
la presse pour qu'elle permette
nos entants de vivre en paix
en Amrique.
Oflje)UR MJMi ?'
666
Liquide Eu Tablettes
Sauve, gurit la malaria en 3
jours. Les froids le 1er jour
Maux de tte et Nvralgies en
30 minutes.
666 Soulage les btoidt
Le p.us :apidc remde con-
nu.
Le^Monde
Dires Nous 8TOU1 appris
la mort de Paul Augustin,$ur-
venue samedi dernier. Mis.
de l'aprs-midi. Les funrail-
les ont eu lieu dimanche en
l'Eglise Sle Anne au milieu
d'un beau convoi d'amis.
Nos condolances aux ta-
milles Augustin, Clestin,
Guiteau.et aux autres parents
prouvs par ce deuil.
l'essence du ptrole Les Ilani
mes ont t rapidement tein-
tes.

Sville. A la^suite de la
dernire rbellion monarchis-
te, le gouvernement local a
dcide de cousquer les pro
prits apparteuant aux mo
uarchistes et aux nobles.
Un maniteste adress la
population recommande le
calme pendant l'enqute.
Madrid. Prs'de 1,100
personnes ont t empiisot
nes I occasion du rcent
I mouvement monarchiste.

MESDAMES.
Pour teindre vous-mmes tous |
tissus, aucun produit n'gale j
La 'MAMESOVr
TEINTURE MNAGRE PERI J( riOJiNf-
Pharmacie Eiigcne Pi,Il IV
c"M bonne phnrmclrteldro(furlM
T^drosi Veur C. FERCOQ, AsmirM-n,!, I
rue dd magasin de l-etat
Coquet tablissement si-
tu tout prs de la Banque
Nale et dirig par Mme Marie
BEHTET.
i 1) Sminaire Collge Saint:
\ Martial : J. Lger: note 7.55
f sur 10.
\ 2) Collge h. D du Perph
i) aprs 1 organe communiste tuel Secours du Cap-hailien '
Berlin am Monlag, il taudrai. Pierre Dupmi 6 1/2.
saiteudre un retour prochain
de l'ex-knser eu Allemagne. Des
ngociations engnges depuis
on e^'aio tprnp:.- Doom avec
diffrents milie i\ politiques al-
lemands, nota munit avec I s
nationaux-socialistes, auraient
3) Lgce Nord Alexis. Serge
Merceron : 6.
U) Collge Louverture: Loubet
Cormier: 6 75
5) Institut 7'//).; Iwucr
Andr Lahens : 633.
abouti et l'on Si serait mis dac-1 6) Lyce Plion de Po.taw
cord pour que Guillaume II [Prince : Raymond Roy : 6,08t
vienne s'insiaiier au chteau de
Hohenfels, prs de Gobourg.
Le Berlin am Montag dclare
tenir ces nlormations de la
meilleure source.
tlicitalions aux laur ats.
La distribution solennelle des
rrix aura lieu en novembre
prochain.
se:
Bien que le chteau de Ho- Pour COpie conforme al*
Dentela soit envisag commt.\ notes des membres du uru,
lieu de retraite de lex-sou/e- Le Secrtaire du Cornue
raio, le journal communiste tait Hailien de l'Alliance franai
remarquer que l'exemple du
kromprioz a sullisamment mon-
ir la valeur qu'il convient d'at-
iribuer aux promesses laites par
les membres de l'ancienne fa-
mille rgnante de ne pas s'occu-
per de politique.
Le relour de Guillaume II si
gnifierait une recrudescence
j d'activit du mouvement monar-
| chiste allemand.
Philippe CAN'lA\E
orl-au Prince, le 19 septem-
re 1932.
Globales, **?'
i*. DzpBNUBn, a. mm as* usnrr* '

-
-*.- ?


LR M\TIN -27 Septembre P
PAGh'3

Kliuiu B rbaucourl "......=:i;=' ""*-
Dpt : Hue des Csars.
KAIMO MJCl'KOLi
RG4-VICT0K
La SOCIT HATIENNE D'AUTOMOBILES, reprsentant exclusif de la
RCA-Victor C, invite le public en gnral venir voir les nouveaux appareils
RCA-Victor quelle vient de recevoir.
Elle se fera un vrai plaisir de faire entendre aux visiteurs des disques dansants
ou classiques dernire cration de la RCA-Victor Company.
Elle profite de cette occasion pour aviser le public quelle vient de recevoir:
Ressorts pour phonographes,
Nouveaux disques espagnols, (Trio-Matamorros)
Nouveaux disques, (Jimmie Roqers)
Blue-eye Jane, (Jimmie Roqers)
Disques de longue dure.
DANS LA COMPAGNIE OES MEILLEURS
AVEC UN SEUL OISOUE
ARTISTES OU MONDE. CES
E DUREE, ON A TRENTE LONGUES MITES DE MUSIQUE,TRENTE MINUTES DANS LA C
PEUVENT TRE JOUS SUR VOTRE ANCIEN APPAREIL. VENEZ NOUS VOIR ET NOUS
SOCIT HATIENNE D'AUTOMOBILES
Mallebranche, Gentil, Boqat & C".
Port-au-Prince, Hati.
S
Idal Rhum
ALIX ROY
30 annes de succs.
i
Avis
i
N'ACHETEZ QUE LE
BAI-RM
M. Fontaine
M* L :ir el meilleur mar-
ch qu: -[{cl import.
n vemz :u dpt de la
distillerie de i /: Je, prs la
Banque JSialion \,\ et chez
SIMON VIEUX PRIX DE DTAIL GDES 2.25TBL
CH. PICOULET 1.25 LA DEMIE
^ NATIONAL f BIX SPCIAL POUR VENTE EN GROS
LA WEST INDIES TPA,
D1NG (."donne avis a-, P
blic que bien quelle soil en
liquidation, elle a F'ort-au-
Princedes reprsentants atti-
trs chargs de poursuivre
I celte liquidation et deflectuer
' le recouvrement des valeurs
qui lui sont dues.
Ces reprsentants ont plein
pouvoir pour exiger le paie-
ment de tous bons, comptes,
soldes de comptes ou autres
valeurs, mme par la voie
des tribunaux, et en s'acquit-
tant entre leurs mains, les
dbiteurs seront valablement
dchargs,
La West Indics Trading Co
Par
J.F.CASABLANCA
Secrtaire
AUTO ACCESSORIES
W< ell N'.vi an I Si
Uai d Paris for ail mak s
automobiles.
KNKEK'S GARAGE
Rue Pav**
Phone 2.118 & 2234
BAUME BtUGU
Oucrloorv K.axlloa.la do
TT-ffHUMATISM
NEVRALGIES"
Dr. Benzu * "" Pwi&
ECOLES DES SCIENCES
APPLIOUES
La Direction de l'Fcole
des S'iences Appliques poi U
la connaissance desintres
ses que 1 concours d'ad m il
sien pour la session extia
ordinaire d'oclobie est fix
tau lundi 3 octobre prochain
8 heures a. m.
Le registre d'insriiption
est ouvert, rar./r de celle
dale.au secttlaiiat de l'Ecole,
tous les jours, de 9 ail bies
a. m.
Les cou i s commence rout le
lundi suivant, 10octobre,aux
heures rglementaires.
Port au Prise, le 23 sept.
1932
LA DIRECTION
Grande Baisse
ESBENSEN
Avise les consommateurs de son LAll
qu'il a rduit ses prix comme suit :
LAIT CONDENS SUCRE CAISSE DE 48.14 OZ OR 6,25 DTAIL OR 0,14 CENTIMES
LAiT CONDENS SUCR DE ?40,3 [" 9,10 DTAIL 1.04
LAIT VAPOR DE 48,16 5,00 DTAIL ..0.115
LAIT VAPOR > DE 96.8 6,40 i.DTAIL 0.07
Happelez-vous que le LAIT CONDENSE, EVA"OUKh en POUI RE HSBEhSHN I l
meilleur, le plus pur et le plus riche en crme. Il est rccotumjudc pir les mdecin* tt
sages femmes aux bbs el aux malades II est employ avjiilageusemeut pour le Crmes
glaces et chaules, et ks desserts de toutes sor!i^.
En vente AU BON MARCHE
Et dans toutes les bonnes piceries tant
a Port-au-Prince aue da"S toutes les
villes de ta Frovince.
-c*-*** T^fc*** "**


Mardi
27 Septembre 1932
Le iialin
4 PAGES
2t>eiue ANNLL iY iiJu
Port-au-Prince
TlphoDe : 2242
DOUANE DE PORT-AU-PRINCE
WEU'EI
En vertu
In eur de I
au- Prince, i! sera procd !a
d'un ni du; du col-
a douaue de l'oii
lOl.Dr.Camille.l boite granules
anaclasine.
7.") D. Viurain,
miles anocli suit-,
77 IM Mi yi 1
cium anaclasine.
73 Dr Dejeaa 1
ciutn anaclasine.
(i(.) Dr Verret 1
1 bai a &ru
boita opoci-
boite opoc il
vente la crie publique, sui-| cium anaclasine.
vai.t les termes des articles 101
boite opocil

L
et '.i des lois douanier s,le mer-
cred 28 septembre, i) lires lit
du malin, devant la halle No 1,
Aie Nord-Ouest de la douane !
d; Port au-Prince, des articles j
suivants ;
No 243343 de Predinee, 1
boiie (ausse bijouterie. j
None :" malles et .''. paquets
Has soie, cravates soie, tissus
soie, confections soie.
None, 1 boite Chesteifield. '
39191 Mme Rosemond.l boite
1 manteau soie garni.
11 Ana Mercier, l botte, 8
culottes soie.
7K152 Ana Mercier, 1 caisse,
plantea vivantes, graines vg-
tales.
1/3 Aua Mercier, S caisses,
Supports tagres,bas, batteries,
balais, rivelf, boulon*!.
Pierre Lavaud, 1 paquet, ci-
garettes.
225 Pre Lietard 1 caissp,
Fleurs artificielles, lapis.
908-1/7 In Hem, 7 caisses,
cces8oires bicyclettes,
1 boite opocalcium
1 boite opoctl-
00 Dr Lon
anaclasine.
81 DrVilgraia
cium anaclasine.
88 Dr Lecliaud 1 boite opocal
cium anaclasine.
85 Lr Jear.nol 1 boite opocal.
anaclasine.
78 or Lon 1 boite Chnvicz
bepatogne.
111 or R vire 1 noile Chavroz
s-s c
^ LIGNE CULOMBIENNE )
TMpboot: N" 2323
le vapeur t Martinique i
Voy.103. de ri tour des ports
du Sud, est attendu ici le 29
leptembie prochain, conti-
nuera pour New-York avec
le IrtM,passagers et malle via
ports huilions du Nord offrant
Ir.
INSPECTION SCOLAIRE
0.: PUB M HGE

Le "apeur tBolivar V'oy.
101, partira de New-York le
VI courant, directement pour
AVIS
H esl j o ' > a connaissance
des intresss que selon avh du
Dmrteonnt da l'Instrucion
Publique les c xuniens de la ses-
sion extraordinaire sont fixs
aux dates su van'es :
Certificat d'Etudes primaires
10 Octobre.
"*Bravet simple et suprieur
17 Octobre.
Certifit d'E'udes Secon-
daires 1re et 2tne partir, 17
Octobre.
Eco'1 Nationale de Drci', 6
Qc'ob.4.
En consquence les registres
AVIS AU COMMERCE
Li Panama It-jilron I S'ea maldp Lue a ra*atuge dB| -
aoocer les dparts suivants de New Yo'k i otir portait priBt|
Hati, directement chaque mardi. Tous les steemers sont
pourvus de chambre Iriyori'iaue
Dparts de htm \ork. Arrivages Po t au Grince.
bepatogne. ^ sepUmbre prochain, en
Jn nem 1 malle Has et Nu routa pour les ports Colom-
' 6/10 or Lon 5 boites anti- KfP^.^^felLft! ZDe
phlogistine. !
8 Dr i/ion 1 boite an'iphlog. |
968 Dr Civil 1 boile Tablette
Port ao. Prince o il est attendu} d'inscription pour ces diveis
examens sont ouverts tous bs
jours de 10 heures mdi.
115 In nem 1 caisse Ginzano. ( manlgue.
Dunetina.
3141,9 *ug. H. aux 2 boites
Produits pharmaceutiques.
171 Brun Frres 1 boite cou-
leurs naturelles.
166 M. Le y s 1 paquet i.arandosse
25 Dr Dartiguenave 1 boile
Pinoleum.
90 l.i vggerholm 1 boite patch.
28 Geo. VVelher 1 boile biscuits.
13 Hait. Eood Product 1 boite
paquet
boile
610 M. J. Cassis, 1
niantgue.
Il Placide Edmond, 1
0 combinaisons entants.
300 A'bert Heraux 1 boite,
complets, pardessus, chemises,
( bosselles.
99 Dr Baron, 1 boite granules
anxclasine.
05 Dr Rosemond 1 boite gra-
nule anaclasine.
72 Dr Pasquet 1 boite granu-
les anaclasine.
39 Dr aivire 1 boite
les anaclasine.
20|24 M. J. Cassis 5 paquets
beune.
40 Ed..In Baptiste 1 paquet
ruban machine crire.
45|46 F. Tenhaller 1 paquet
Kingston et NewYok.
le mauiUs'e de ce vapeur
reu par avion poste est la
disposition des clients dans
nos bureaux sis angle des
rues du Quai et Thomas Ma-
diou (vis--vis de la Douane) |
Le vapeur t Baracoa iVoy.
108, partira de New-York le
28 septembre prochain,direc-
tement pour Port-au-Prince.
Port-au-Prince, le 24 Sept.
1932.
William E. BLEO.
rtgent.
1 paquet
granU'
es-
2 cendriers.
775 F. Tenhaller
turae cigarettes.
33 F. Tenhaller 1 paquet
sence liqueur.
34/35 F. Tenhaller 2 paquets
papiers, crayons ci's, couteaux
etc.
Si Germain Champagne
Eucanteur Public
TBAVAU X OE TYPOGRAPHIE
Toujours la rue Danls
Des'ouches.en tace de la Gla-
cire, cluz Morissett.o voaa
trouverez des cartes de visite,
de fianailles, etc, des prix
absolument consciencieux 1
Donnez y vos commandes !
Panama Railroad Steamship Une,
nts aux principaux ports d'Europe.
Age
G. W. SiiELnoN Sc.Co, Ltd.
17, James Street,
LlVEHl'OOL, EnGI.ANI).
Mory & Co npany,
Atlantic Freighting Corn. Div.
155, Boule vard'^de fcS rasbourg.
Havre, France.
Mory & Company,
Atlantic Freighling t'.orp. Div."
3. Hue SI Vincent de Paul.
Paris, Pm .ce.
England
Ci. W.Shelhon &C, Ltd..
Fen'on House,
112/113 Feuchurch M rel,
Londonn E.fG. 3, i:jjaud.
France
Mory & Company.
.Atlantic 'Veighting Corp.Div.
74, (juai des Chrirons,
Bordeaux, France.
Mory & Company,
Atlantic Feighting Corp. Div.
7, Bue de la Rpublique,
Marseille, France.
Ilernu Prou & Stod.wel
Boite Postale: 78,
Havre, France.
Allanlic I-'reigbunp Corp.
Balliuhaus, llambii'g 1, Germany. Bieitenvveg. 5b, Brerneu, Ger,
Holland
Atlantic freighiing Corp.
otwerp Division,
C/O Steitimann Company,
Box. 1009, Rotterdam, Holland.
P. O.
Belgium
Atlantic ;Frelghtlng Corp.,
*%/0 Steiumano ami Co
4, (juai Jordtena,
ntwerp, Blglum.
A Cereaa A Company.
Vin.Banrhi 3.
Geqoa. It ity.
Gellatly Hankky & Co,
21, Rue de la Rpublique
Marseille, a France.
Germany
Allanlic Fieighting Corp.
!/\tlanlic Frtighling Corp.
Kouingiu E.nma plein 3.,
Rotterdam, Holland.
Denmarlc
E.A. Bendix and Compan},
Copenhagen, Denmark.
Italy
\ morell',
ing Corp.O v.
Mr Altre lo
At'antic Frei (b
Piazza Del Fer: o N. 3 5,
Geuoa, Ilaly.
Hpital (nral llalieu
Accidents
17 septembre 1932
Fleurant Laguerre, Port-au-
Prince. Blessure conluse sous-
orhitaire droite, contusion au
cou lace latrale gauche, contu-
sion de l'avant-bras gauche.
Gellio Vallr, Port-au-Prince.
Blessure rontuse rgion frontale.
Emile Valtr, Port-an Prince.
Lgre blessure conluse du cuir
chevelu.
E'irl ne Vjnus Port au
Pline. Lgre raillure face
postriuire de !a jambe droite.
Bog'r Lespinasse, Portau-
Prin.-e Corps tranger de la
nai ine droite.
Liciine Urrrlier, Port au-
Prn c^. Blessure contuse du
Iront (rgion mdiane)
Teimosius Narciaae, Port-au-
Prince. Br Oie 1er degi du
Iront, de l'a va ni-bras droit
(hosiJilali ).
"'Ludovic lia on, PorUau-Pce.
Blessure tra a c h an e de la main
g n he |
FI uiim Lebiun, Po't-au-Pce.
iVliracle Franois, Port-au-
Prince. Blrssure contuse de la
queue du sourcil droit.
18 septembre 1982
Alita Louis, Port au Prince.
Blessurerontusedelabosse Iron-
ale gauche.
Dsima Iloracius, Port ai>
Princo. Bltssure contuse de la
bo-.se I ontale dioite.
B.tnlus Bien-aim, Port-au
Prince llniat>)ine joue gauche,
avec fracture probable de I os
maxillaire (hospitalis)
Antoine Latorest, rue de l'E-
galit. Conlus-on du thorax an
n rieur gauche (hospitalis).
20 septembre 1932 '
Emmanuel Bitrhy, Port-i u-
Prince. Blessure conluse de la
lgion pari'o Ironlale gaurh-,
Suiluse Ju'nise, Port-au Pce.
Ecchymose sous-conjonctivale
de l'il droit.
Fillette louis, Por! au Prince.
Blessure tranchanie du menton.
21 septembre 19o2
Paul Aim, Port au-Prince.
Corps lrargerde l'il.
Webert Loui", Port-ru Prce.
Blessure coi.tuse de la joue
gauche.
Yihomme Joseph, Port-au-
Pi ince. Excision d'un 1,3 de la
ivre inb.r. par monure hu-
maine, plaie pntrante de la
rg'on lombaire.
Albert Chariot, Poil au Prce.
Excision du bras gauche et l
gres raillures de la lace.
Ismalite Jn.Baptiste, Prl.au
Prince. Erosion de la joue
droite.
Steamer
Steamer
Steamer
i'eanitr
Steamer
S'ea ruer
Steamer
Steamei
Steamer
Steamer
"ncon" le 27 septembre le 2 cet. 1932
"Goayaqnil" le 4 ni bre le 10 octobre 1932
l C-ifctobal le 11 nctobra le 10 tictobre 1032
iBuenaveutura 1 18 octobre 'e 24 octobre 19'2
Aocoo le 23 octobre le 30 octobre 1932
lOnayaqcila le 1er novembre 7 novercbie
aCriatobali le S no-'. 14 nov. 1932
Bu naventura l novembre le 21 uov.
Ancon le 22 novembre le 27 novembre
Guayaquille 20 nove^h c le 5 deen bre 19J2
Pauama Bailrosd ^teampship Line
JaslJ.CVANREED
agent Gnral
Lykes Biolhers SS C Inc
Texas HalU Santo Domingo- Porto Rico
Le seul service hebdomadaire et rguler passagers et
. tret entre les poris du Golte du Texas Q'rectenn.ui avec
Port-au-Prince, 'Initi.
Pour la rception rapide et le maniement habile de vos
importations servez tous toujours des navires de 'a LYKE
INE.
Les prochaines jwWesti Poit-au Prince sont*
Steamer irevAve Lvkesi hO setembre 1932
Steamer Ru h Lykes 7 octobre 1932
Dureau: };ue du Magasin de l'tftai Boite Postale B
Spain.
Mr T Mallol Bosch.
Atlantic Fieighting Corp.,-Div.
Paseo Colon, 17,
Barcelone, Spain.
A/B W. Laka,
Atlantic Preighting Corp. Div..
Skeppsbron 10.
Stockholm, Swcden.
Norway,
Laurilz A. Devold A. G.
Atlantic Fre gbting Coffi. Div.
Aalesund, Norway.
Sweden
Sveu Jansson St Company.,
Atlantic Freightmg Corp. Div.
Norrkoeping. Sweden.
A/B Pettersson and Holrastrom,
Atlantic Fieighting Corp, Div.
Skeppsbron 3,
Go'.heuburg, Sweden.
Simon ridst-on A/B.,
Atlantic Freigbting Corp. Div ,
Maluio, Sweden.
AVIS
Bernhard Bergh & Company,
Atlantic Freigbting Corp. Div.
ilalsmgborg, Sweden.
00-
Madame Alice Duverglas
annonce aux tamilles de la
Province qu'elle ouvre
partir du 1er octobre prochain
une pensiou de famille o
elle recevra les entants qui
poursuivent 'eurs tudes
Port au Prince.
Les familles qui voudront
lui confler leurs enfants se
1 mettront directement en rap
port avec elle.
Adresse : rue des Csars,
ancienne maison Hrard Moy.
port-au P. inie.le 20 septem-
bre 1932- P

La Magnsie ERBA
SI [L?Mm LE PLys RECHERCHE COMME RECUL1TEII
DES FONCTIONS GASTRiOUES ET INTESTINALES.
A. de Matteis & G0
_______ AGENTS POUR H4ITI "-I
Grand Htel de France
P. P. PATRIZI, propritaire
Cet tablissement se re-
commande par un service
irrprochable, un restau*
ranl de premier ordre, des
chambres confortables el
ares ; un Bai o les con-
sommations sont varies et
des marques les plus rpu-
tes.
Tlphone : 2341.
, laiteripTbiley
J''.V'aiS?n.,prpre' hyginiqupfen bouteilles hermiq c-
me.U cachetes labn de toute falsification,
transport tait en rfrigrateurs roues.
*V 11)15, Grand Hue, Pou au^Prine,



University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM