<%BANNER%>







PAGE 1

LE MVn\ -26 Septembre 199 PAG h. 3 lillIIIU icoiiri Dont a renomm, c est universelle a gard M premire place Demandez partoul : UN HAHHAXCOURT i)|l : nue des,Csars. pAF et le Stadium Drssalinrs. — Nous croyons devoir, .jour (iisMf'tr toute quivoque, ci; Mir les rapports (|ui existeioi.1 (existent dj ptott\ic) ii ''' le Sladioni Des.^ujines et la F H F. -Le Stadium Dessalinw forme une socit par actions. 'De hauts personnages financent, diti on, le vaste plan de MrA. Chevallier. Socit par actions, le Stadium sera administr par un Conseil choisi par l'assemble gnrale des Actionnaires. 11 y sera organis des courses de chevaux, des matches de boxe, etcLe cyclisme est aussi dans le programme. Tandis que la Fdration Hatienne de l-'oolBall, association sportive autonome, avant Statuts et Hglements propres, sera lie par des dispositions contrac-l tuelles au Stadium-Dessalines eu ce qui concerne les entranements, uoatches nationaux et internationaux de Foot-Ball, D'ailleurs la Fdration n'aura pas seulement que les terrains de Foot-Ball du Sta diura pour ses organisations sportives. >—< < b Remde n ouveau OOIMK DE mmmm Mkim adopte par les Spciales de Parie soulage immdiatement : BRULURES CRAMPES ACIDITS de rESTOMAC ULCRES GASTRIQUES CONGESTION du FOIE DIGESTION PNIBLE 6URIS0N RAPIDE Produit do F/ COR.NiLlUS T,-y. Contant-Coquelin, PARIST EN VENTS : • P.: t-au-f-vince • fttmm'^tt BUi* cil tontes, bannes Him.Mln* VoQtolles Sensationnelles L'une des me Heures Eqoi • pes de Foot-Ball des Antilles nous visitera bientt, jouerai une srie de Cinq matches : avec des teams hatiens. Nous soulignons le mot .ai tiens, car tous doivent comprendre. — A bientt dtails, lecteurs. ooo 'LIGNE COLOMBIENNE) Tlphone: N 2323 Le vapeur i Martinique i Voy.103, de retour des ports du Sud, est attendu ici le 29 septembre prochain, continuera pour New-York avec le frt.passagera et malle via luts de la Fdration HalicnedeFoot-Bj|| F. H. Communiqu de la \'i 0 P''s hatiens du Nord oflrant ktle et Statuts de la tht — •'•' t Nous publierons bientt un j / Communiqu del V.A.C. Le vapeur 'iBolivar Voy. relaiil l'altitude du • lub 104, partira de New-York le yis- vis de I USSH Et les Sta21 coiiTant, directement pour Port au Prince o il est attendu le 27 septembre prochain, en route pour les ports Colombiens, Ois'olnl, i'anal Zooe Kingston et NewYork. Le manitts'e de ce vapeur reu par avion poste est la disposition des clients dans nos bureaux sis angle des rues do Quai et Thomas Macliou (vis vis de la Douane) X DE TYPOGRAPHIE J, Toujours la rue Dants Destouche^en lace de la Glacire, chtz Morissel'.o vous trouverez des cartes de visite, fianailles, etc. des prix absolument consciencieux Djuotzy vos commandes * Le vapeur i B.racoa >Voy. 108 partira de New-York le 28 sep'embre prochain,directement pour Port-au-Prince. Port-au-Prince, le 24 Sept 1932. ,. William E. BLEO. Agent. AVIS Madame Alice Duverglas annonce aux tamilles de la Province qu'elle ouvre partir du 1er octobre prochain une pension de tamille o elle recevra les entants qui poursuivent leurs tudes t Port au Prince. vous voulez boire def Les fami.les qui voudronf Mntt l 'ufm ,,Ure L 1 # lace en' lui confler leurs entants se mettront directement en rap port avec el'e. Adresse : iue des Csars, ancienne maison Hrard Hoy. Port-au-Pri jce.U 20 sente m bre 1932. ffie '"e lemp S> achetez chez Flix Ghriez Rue Courbe JW FILTRE ANGLAIS BROWNLOW. 3 GALLONS j >nt u nrnmparlimen(jn| | "\Pur la Glace et tout ai m ^par de l'eau filtre. Pr| x : 12 dollars. V a aussi des fltrl qui vente a pas cett, el alors au prix de 10 REVUES AMRICAINES j Abonnements aux Revues 1 Magazines Amricaines. En D'O dollar KNEEK'S GARAGE Rue Pa\e, Phone 2318 et 2234. In vertu d'un outre du collecteur de l.i douai e d*Portm-Prince. il Fera procd la vente la crie publique, suivant les termes des articles 101 et 3 des lois douanier es,le merci eH 28 septembre, 9 hres .!• du malin, devant la halle No 1, ct Nord Ouest de la douane de Port au-Prince, des articles suivants ; No 243343 de Pradines, 1 boite fausse bijouterie. None 5 malles et 3 paquets Bas soie, cravates soie, tissus soie, contenions soie. | None, 1 boite Chtsleifield. | 39191 Mme Rosemond.l boite l manteau soie garni. 11 Ana Mercier, l boite, 3 culottes soie. 78152 Ana Mercier, 1 caisse, plantes vivantes, giaines vgtales. 1/3 Ana Mercier, 3 caisses, Supports lagres,bas, batteries, balais, rivets, boulons. Pierre-Lavaud, 1 paquet, cigarettes. 225 Pre Lie tard 1 caisse, Fleurs artificielles, tapis. 968-1/7 In Rem, 7 caisses, accessoires bicyclette?, 11") In Kern l caisse CinzaBo, 510 M. J. Cassis, l paquet mantgue. 11 Placide Edmond, 1 boite 0 combinaisons entants. 360 Albert Heraux 1 boite, complets, pardessus, chemises, chussettes. 99 Dr Baron, 1 boite granules anaclasine. 65 Dr Rosemond 1 boite granule anaclasine. 72 Dr Pasquet t boite g'anules anaclasine. 39 Dr Rivire 1 boite granule.anaclasine. 101 Dr.Camille, 1 boite granules anaclasine. 75 Dr Vilgrain, 1 boite granulis anaclasine. 77DrSt('yrl boite opocacium anaclasine 73 Dr Dejean 1 1 ciutn anac asine. 69 Dr Verret 1 cium anaclasine. 60 Di Lon 1 b.,ite opocalcium anaclasine. 81 DJ Vilgrain 1 boite cpoclcium anaclasine. 88 Dr Lechaud 1 boite opocal cium anaclasine. 85 Lr Jeacnol 1 boite opocal. anaclasine. 78 Dr Lon 1 boite Chavroz I ht'paiogne. 111 nr R vire 1 toite Chavroz hepatogne. j In Rem 1 malle Bas et tissus soie. | 6/10 nr Lon 5 boites antiphlog sline. 8 Dr i/on 1 boite antiphlog. 968 Dr Civil 1 boite Tablette Durietina. 3148,9 *ug. Il.-aox 2 boites Produits pharmaceutiques. 171 Brun Frres 1 boite couleurs naturelles. 166 M.Leys 1 paquet i.arardosse ?6 Dr Darliguenave 1 boite Pino'eum. 90L.PAgoerholm 1 boite patch. 28 (ito. VVelher 1 boite biscuits. 13 Haii. Food Product 1 boite mantgue. 20|24 M. J. Cassis 5 paquets beurre. 46 Ed .In Baptiste 1 paquet rob*D machine crire. ( 45,46 F. Tenhalter 1 paquet 2 cendriers. 775 F Tenhalter 1 paquet tume cigarettes. 33 F. TYr.haller 1 piquet essence Mqucur. 34/35 F. Tenhalter 2 paquets papirrs, crayons ci's, eooleaox e'c. S' Germain CflAMPAONH iSncanitur Public eus e a I f*S*5 i umimm Goodj boite opocal bote opocalConstitue en 1898, la Socit Good|year a vu natre l'Industrie automotive. Celte longue exprience permet cette vaste organisation d'offrir aux propritaires d'autos et de camions des pneus suprieurs en qualit et en dure tous ceux qui se vendent actuellement en Hati. LES PNEUS GOODYEAR %  HEM DUTY SON! FABRIQUES MC M FICELLE SPECMlF 'E SOUS LE NOM OE SUPERTWISTE OONI L'EUS! „I1E El U RtSISTANCE SONT PLUS ES DE 30 POUR 100 HUE CELLE EMPLOYE PAR LES AUTHES FABRICANTS DE PNEUS A La Socit Haitienne d'Automobiles,seul reprsentant de la Goodyear en Haii.vousjrtrouverez toujours des pneus et chambres air de toute fra! cheur de cette fameuse marque^ des^prix dfiant toute concurrence. Socit Hatienne d'Automobiles. MALLEBRANCHE. GENTIL BOGAT ET CIEAllez chez Harbaucourl, la rue des Csars, o vous trouve rez un excellent cocktail sec et demi-sec doul vous ne pourrez plus vous passer. DE / Laboratoire SJOURN Dl&ICTUBI F. SKJOUMNI-, Pharmacien H. SJOURN, Pharmacien de l'Universit de Paris M. SfciJouHNii, Pharmacien de l'universit de Paris,anneo interne des Hpitaux de Paris Analyses des Urines, du suc gastrique, du sang ( VVas Itrmann, Ure, Constante d'Ambard, Glycmie). DescrachfttS. Des matire-; fcules. G ; Bais; BN8IN Avise les consommateurs de son LAYl quil a rduit ses prix comme suit : SIROP ds (Bmoalcblna '• %  ••nu . -' •" % %  • rMlt per relit tatd-MU. — **'••<<• crue r ix l .-..lOTIi*imu* lm* ^.op(.U*tf Ptri* tW*! B Mi4l C.3CHI2M9. J, Bu ful B.o4l7> '*"* f\HmU*m _^T • ACCESSOIRES POUR AUTOS Nous vendons des pieves neuves et de deuxime main pour toutes sortes d'aulomobilts; s'adresser KNEER'S GARAGK Hue Pave Phone": 2318 et 2234. RUE B MAGASIN BLETAT i.oqnet tablissement situ tout p^s de la Binqo e ; Nak et riiiig par Mme Marie [BERTJiX LAIT CONDENSE SUCRE CAISSE DE tt.1l LAIT CONDENSE SUCRE DF UU LAIT VAPOR DE 48.16 LAIT VAPOR DE 96 OZ Y OR 6,25 9,10 5.00 96,40 i i DTAIL OR 0.14 CENTIMES DETAIL 0,04 :-PDETAIL ..0.112 %  MIL ,0.07 .. i V; !L' Z'ZZ* ''" e ? i''" C ON f)ENSI; EVAPORE el en Pi IUDRE ESBE^SNSTi meilleur, le plus pur et le pins riche en crme. Il ni a nd per les mdecin et En vente AU BON MARCHE* El dans toutes les bonnes piceries tant a Port-au-Prince uue da s toutes les £(f? 4. l Province,



PAGE 1

Lundi 26 Septembre 1932 Le iviaiiii 'ort-au-Prmce Tlphoue : 2242 4 PAOF8 Panama Railroad Steamship Line, Agents aux principaux ports d'Europe i t9*% F V i (i. W. SMIF.DON & Co, Ltd. 17, James Slieet, LlVERPOOL, hNGLANI). MORY & Company, Atlantic Freighting Corp. L)iv. 155, Boulevard'.de Jv.iasbourg. Havre, France. MORY & COMPANY, Atlantic Freighting Corp. Div. 3. Rue St Vincende ;Paul. Paris, France. Ilernu Peron & Stockwell. Boite Postale: 78, Havre, ,France. I*ugle n d :;. W.SHBLDOM *C # f 3Ud.. Feu'on llouse, 112/113 Fenihnrch Street, Loo4om,E.JC. 3, k Engud, France Mon Y &.;Company. ; Atlantic l'Yeighting Corp. Div. 74, Quai des Cbartrone, Bordeaux,^ France. MORY & COMPANY, Atlantic Feighting Corp. L DiV. 7, Hue de la Rpublique, Marseille, France. Gellatly HANKKY &i.Co, 21, Rue de la Rpublique Marseille, a France. INSPECTION SCOLAIRE ut POr.!>U-PrlNC: I AVIS Il es \ oi; a coi naissance des intresss q'p ^elon avi^d i I) •portemint de l'Instru ion Publique les examens de la ses lion exlrarrdmaire sont aux dates suivantes : Certificat d'Etude! jnmaires 10 Octobre. Brevet simple et suprieur 17 Octob-e. 1 Certificat d'E'udes Secon | dairess 1re et 2me partie, 17 I Octobre. -,, i Eeo'e Nalionale de Droi o Oc.'ob.w'. En consquence les registres d'inscription pour ces divers i examens sont ouverts tous les j jours de 10 heures m di. AVIS AU COMMERCE I Pa,K.m, mil m I SI i> U > LiM a l'a van t* fl'nn.once, les d nrh su v n.H le New York pour Port un rnn.e Haiti directemeut chaque mardi. Tau lai Steamers sont ,ourv.is de clnml.re triro naos Dparts dt Sew \orlt Arrivages a Po i au-mnee Germany Holland Atlantic Freighiing Corp. Mtojlljj f^SJ* An.werp Division, Kom D g,nfcmn.pi un 3„ C/O Sleinmann & Company, Rotterdam, Holland. P. O. Box. 1069, Rotterdam, Holland. A le 2G sept. 193 \ le 2 cet. 1932 le 10 octobre 1932 le 16 octobre Ui32 le 24 octobre 1932 le 30 octobre 1932 7 novembre H nov. 1932 Steamei Hu:naventura 15 novembre le 21 nov. Steamer lAacou le 22 novembre le 2/ novembre Steamer .GuavaquiMc 20 cowtrb e le 5 dccen.bre 1912 Panama Railroud Stearapship Line Jastl. C.VANREED agent Gnral Steamer Buenavenlura" la 2C sept Steamer M AC n %  l< 27 septembre Steamer "Guayqufl^ le 4 o l be Steamer i CrHtobal le 11 octobre Steamer iBuenafetotura > IX octobre %  Steamer Auron le 23 octobre Steamer iQnayaouil le 1er novembre Steamer Cristobeli le 9 nov. Belglum Atlantic .Freighiing Corp., (I/O Steinmann and Co 4, Quai Jordaens, Dlwerp, Belgium. A. Ceresa & Company. Via.Banchi 3, Genoa. Raly. Spaln. Mr TMAI.I.OI. BOSCH. Atlantic Freighting Corp., Div. Paseo Colon, 17, Barcelona, Spain. A/B W. Larka, Atlantic Freighting Coi p. Div.. Skeppsbron 10, Stockholm, Sweden. A/B Pettersson and Hoimstrom, Atlantic Freighting Corp. Div. Skeppsbron 3, Gotneuburg, Sweden. Denmark E.A. Bendix and Compauj, Copenhagen, Denmark. Italy Mr Altredo Vmorett, Atlantic Freighting < orp-Div. Plazza Del Ferro N. 3 5, Genoa, Italy. Norway, l.auritz A. Devold A. G. Atlantic Freighting Corp. Div. Aulesuud, Norway. Sweden Sven Jansson &. Company., Atlantic Freighting Corp. Div. Nonkoeping, Sweden. vis Du Service National de l'Enseignement Professionnel l Conformment aux nouveaux Programmes d'Ensei* gnement Professionnel autoriss par le Dpartement du Travail et qui seront mis en application ds le 2 Octobre prochain, il est port la connaissance des familles des villes de Port-au-Prince, Cap, Gonaves.Jacmel et Jrmie I que l'admission dans l'une j quelconque des Ecoles Professionnelles de garons, est subordonne aux conditions suivante:, c-bligatoires pour chaque postulant : loLe postulant doit tre g de 13 ans au moins et de 17 ans au plus. 2o — Possder son Cerlifi* cat d'Etudes primaires, 3o — Prsi Dler son acte dt naissance authentique et des recommandations valables de bonne conduite. Port-au-Prince, le 27 ac' 1932. Lykes Brolhers SS C lnc Texas H*RI 8 vato DomingoPorto-Rico Le seul service blrdomadaire et rguler passagers et fret entre les ports du Golfe du Texas Uivctcmiul avec Port-an-Prince, ifaih. Pour la rception rapide et le maniement habile de vos importations se-ve; vous toujours des navires de >a LYKE 1 INE. Les prochaines arrives a Poit-au-Prince sontSieami r fenevhve L\k*si ?0 setembre 1932 Meam.i-Ru.h Lykes 7 octobre 1932 BureauUu du Magasin de l'tftat Uo.te Postale B Simon Edstron A/B Atlantic Freighting Corp Div Malmo, Sweden. Bernhard Bergh & Company, Atlantic Freighting Corp. Div. llalsingborg, Sweden. Sauvez vos livies et con lections eu mauvais tat tl les confiant aj relieur cons ciencieux, honnte et habile ETMNNE CAMILLE, R ue Bonne Foi i Voulez-vous|fter le retour de quelqu'un? OFFREZ-LUI ONE COUPE D'ASTI SPUMAN .•k\>i >\ . Agenfs pour la Rpublique d'Hali A. DE MATTEIS & Co. Port • au • Prince (Hati) %  il i j. ——awowaan *i I • MVf r' v La Magnsie ERBA EST LE PRODUIT LE PLUS RECHERCH COMME RECUUEU1 DES FONCTIONS GASTRIQUES ET INTESTINALES. A. de Matteis & G 0 AGENTS POUR HATI *i 1 Grand Htel de France P. P. PATRIZI, propritaire Cet tablissement se recommande par un service irrprochable, un restt* ranl de premier ordre, des chambres confortables el ares ; un Bai o les consommations sont varies et des marques les plus rputes. Tlphone : 2341. ?\r LAITERIE BAILEi Livraison propre, hygniquf.eo bouteUl-s hcrmiiq^ mei;t cachet fabn de loute falsification. Transport fait en rfrigrateurs roues. J N 1313, GrandRue, Port-au-Prince.



PAGE 1

Clment Magloire DIRECTEUR J358. RLt AMERICAINE 1358 TELEPHONE N 224*2 la politique.par dfinition, siL l'ui t de conduire le** huoimes au bonheur : dans lfi pratique, elle a surtout pour objet de dvorer les gouvernement. G. SUAREZ 26meANNEK 1 \V7782 PORT-AU-f RINCE (HATI) %  Mi -"^^^ !" !" LUNDI 26 SEPTEMBRE 1932 Ce qui nous a valu le nouveau trait —o — Moralits tirer I VII Idal Rhum ALIX ROY 30 annes de succs. Pas amerlcana Nous avons t amen dire, au sujet du nouveau trait, des choses qui impor taient, parce que cet instrument diplomatique reflte, pour ainsi dire, notre situation militaire, administrative, financire, politique. MILITAIHI.. L'art. 10 du Irait de 1915 prvoyait la cration d'une gendarmerie nationale encadre provisoirement par des officiers amricains, ceux-ci devant tre remplacs par des Hatiens lorsque ceux-ci y seraient jugs aples. Cet arrangement tait fait pour dix ans : jusque seize annes aprs, cet objectif n'est pas compltement rempli, elle nouveau trait prvoit un nouvel arrangement militaire en vertu duquel le contrle de noire lorce publique devrait rester encore au Gouvernement amricain jusqu' deux et mme trois annes aprs 1936. Si celle partie du trait a paru presque tout le monde tre encore la plus accepta* ble, c'est sans doute parce qu'il s'agit de la paix publique indispensable au pays pour voluer et parce qu'on se rend gnralement compte que nous sommes loin de pouvoir pleinement assumer Ire garde nationale, partie de zro, a aujourd'hui environ 2000 hommes encadrs par des officiers et sous-officiers Apparemment,ces forces con jligues assurent le maintien de la paix, mais elles ij sont aides par le prt&tige du nom amricain, par U voisinage et I intrt des Etats-Unis et par le dsarmement absolu des po %  La cul fuie du tabac est menace Il Y a Vingt-cinq ans LE MATI\,:V; Septembre t'JU, MOUVEMENT JUDICIAIRE .h Odilon Sjour* \ Subsli lut du Commissaire du Gou l'ennuient prs le tribunal Ci\ vil de Port au-Prince, a t j releui dt ses fonctions. ... a vu une gentille demoiselle qji, assise dans une voiture de la Ligne, sirotait, com [ me si elle ta.l la maison, ou s ; m cal, une cime. Si c'eil une pr* rclame, p;,rt Mon T i publia une troisime dition .U tuellement. Mais uu'esl ce que wr Norman Arraour oui son C ours prparatoire es Oo prpare... le tabac jaune non c I Y e . occuper la Lgation graphie, dj autoris, C'esl le tabac lger el forl imi Amricaine Port-au-Prince; on sait, par le Dpartet port des Etats-Unis pur les mam '' s ajouta '-il. si un. %  chose l'Instruction Publique, nulacturiers de tabac en boumeconsole de tout ce que je/ Com caitt. Ils y ajoutent parfois jusquitte, c'est que chaque jour 'lue Dieu lera ma Ctlisi te sera qu' 1*0 o o le son poids de graisse el, derenu noir, il est li-! l-bas prpare avec la rrervr la consommation de la des populations /( Por /. ai| Prince ,., (l(t S[m .'/ ire. veineuse hantque des l sines majeure partie des populations /( Porl-auPrim rurales le I'Arli bon ile.de |( luest el du Sud ; el sous sa tonne jaui ii '. dans le Nord et le Nord' P' •lu iplitncnts. comme menl de ce el BocTln. Ouest. Avant la loi protectrice du tabac indigne, la partie du capital hatien affecte l'achat d i tabac amricain migrail aux Etals-Unis, de sorte qu'un t fantaisie (|Ue l'Hailien pouvait tacitement satisfaire clie/. lui devenait une cause dappaavrissenient pour son pays dj lis Loterie Nationale ... a revu Port-au-Prince, o il vient passer les derniers jours des grandes vacances, notre irai Luc Grimard, Directeur du Lyce Philippe Gnerrier du Cap Hatien. Monsieur Grimard cail au ('lut) Union, il y a Quelques semaines, sa magistrale conlrencei r pele avec le mme BUCCfl aux (ionaves, ave et les li les du Roi lu loplie. O i s • i :i|)|) -Ile Po • vaiio i que l'auditoire en houn lit an potedii.'orien. Noua lui Roohaitons h* pins ible jo ir parmi nous. L'irgane des C ye : a La I u le rapporte qu' la jeune d 'i M uant t t i • imm % %  iiond, pour avoir donn pauvre. Le lgislateur naitienleo paiement d'une dette de ... voil ql'interview par Madabora une loi portant les droits j resl uraut, un billet d'un yard, Paris, \1. Armonr, qui tirage pass de la LoTBRII ,| "' 11 rempla eren Hati Mous i ONALB isieui Dana M inro, n'a pas ci.Le P il ;tiet, dans sou r" '' l,e c '-''' h 1, fc n ?***• de douane sur le tabac non cole de 57 cls or 1,20 le kilo. Aussitt on se livre la culture, les grands manufacturiers essaient de cultiver la plante. Ils chouent, cependant que le paysan, le pelil planteur liaitien. font passer la production de cent mille livres a un million de livres de tabacs de toutes espces. Le tabac bru! est e\on ic de la taxe la consommation. Vendu meilleur 'I ifsii tire, vi\ prit occasion pour rendre boni nage I Institution de la LOTERIE NATIONALE, s \l ne quacd le tirage e I p iss, vous le cou > /.. M s ienrs, s' :ri it-il, d ma nu beau mou renient I • i n -e, les bill i ; 'I • I t l'eut h alitement de son nouveau i de, c'i s! d'y pOUVO r trouver, a porte te lvre c le laineux Rhum et le dlicienxCoc/ctait llaiixincourt. —m mardi s, le < LOTERIE NATIONALE inspirent campagnard le fume et le trouve eucore couance et ne parboii. Son got se forme, il apU ent |)1S |llIr Va eur ib [;1 prcie larome, la linesse de son i 0 ; re ,, propre tabac, il continue a le fumer. L Ktai constate une diminution de revenus, c'est entendu, mais il y a une grande compenUoaUba.cn e st point, comme e m{[on %  . u[l : [iys j ne disent certains, une question de ^^ iroin diatement appafeuilles longues et de feuilles [T em llVll cs pas moins trs GNEMENT PROFESSIONNEL [j est port la connaissance des lamilles que les examens d'admission I Eco'uiera d'tre aussi garantie i c Professionnelle Elie Duho*-. que maintenant? Nous ne aur0l t lieu au local de l'Evoulons dcourager aucun efco | e [ e vendredi 30 septein'ort dans ce sens patriotique — puisqu'aussi bien nous venons de dire que la partie rai' litaire du li ail nous parait la plus acceptable,—et nous nous expliquons. Dans les dbuts de l'Occupa'ion, il y avait dans le pays environ o'bOi) marines; leur faiffre aujourd'hui ne dpas je pas 7U0. D autre pari, noltQ3f 1833. bre courant, 8 h. a.m. A "cette mme date se fera le concours pour l'obtention des bourses vacantes. Ce; bourse; scroot adiut M. S. A ne mode plus mine d h bilu< s sont maint! sur pi i e. ce qui culaul dans le pays mme alivenant de la dernire rcoll mente d'autres brandies d'acti-jtiock apparenl de L.oO.OO vite.-Le bien tre gnerai est-il ( vres.Aussilot (|iie s,' lera la dtaxe une trop maigre compensation ? Est-il ellementbesoin de croi User avec certains taoacsaeuui^sl-il leellenienl besoin de croi [envahi Triomphalemeni cet ar' '. ba. N'est-on pas en droit de I re que tout est perdu parce que Jucle s'emparera de la position ? n se ,l )lJl1 l nourrir de belles esprances sur [[es rentres de taxe ont baiss, {qu'il occupait jadis ; car LI Lui Z. U ?i l'avenir de cet article? /mais que le peuple a plus de ,•(,,.„ n y e8 | pas compllemenl ; ,>ri i ,u '' Mais voici qu'une loi inellanf la culture du tabac sous le contrle de l'Etal est dpose la Chambre. Sans doute, elle tient compte de l'tat intellectuel du campagnard ; et elle lui accorde protection contre les exactions possibles du lise.Sans doute, la petite marchande si vaillante l'ouvrage, les spculateurs si dpourvus pourront exercer leur profession. Sans doule le consommateur trouvera le tabac prpar sous la forme qu'il dsire, laquelle il es) habitu. Sans doute, enfin, la loi e.si prise de telle faon que tous les Hatiens, citadins el ruraux, doivent avon ir de remplir leur devoir fiscal et par ainsi donner leur aide au Goupil tre \ Mais ce n est pas j dshabitu. Je veux dire le grand SUt contrlera la fconsommateur Haitiea, cest-ce n'est tout. Quand production du Ubac, ce qui esl de toute justice, ce que tout homme de bon sens ne peut qu'approuver, la totalit ou prs que des taxes sera encaisse alors... ? Celle diminution de taxe aura dispaiu et il ne sera pas ncessaire de luer la poule aux œufs d'or parce qu'elle n> pond pas assez vile.— droits actuels sur le tabac jaune n )ii cole, c'esl le bien-tre 'S liens :' le compagnard coule son produit;la petite marehan| i rs "•!,,, j |s "" co| de lait ses brassesde spculateur! ? ^ ( (rilu Irouve le pain quotidien.— Au ... contraire, la dtaxe du tabac i o anl br,s jaune non ct, cela veul due I m:n l ue P !" d':ndisposer la mort du march intrieur. Le ,>s personnes dans le vci-.icamoaanard si couraaeux ne najje desquelles se fiit ce trammune rgulireun nent en aide la M.S.A.et le imagistrat communal [est anim du dsir de bien fiire. Ptionvllle tant, comme le dire.U cham* ucber de Porl-auimporte que la toilette de cette intressante petite ville 3e lasse rgulirevent un emploi rmunrateur j prouvera plus couler son prov dt. l'ourlant, h Cor de leur activit. Le capital cir-, ( i m ( n existe actuellement, prode Ptionvllle vient rj dire, le campagnard. Son got n'est pas entirement form, le tabac manoque Im niait, il l'ai betera. Le capital naitien retournera au\ Liats-l nis, : i i disque la misre s'insUllera loyers hatiens. Que nos lgi menl, au moins trois {ois puni une. • il ne s'a (il pa .. ains Le contrle de la pro ludion, d'aucuns le veulent une, d'un c'esl l une mesure quitable. | question le feuilles Ion Il tant bien que l'Etal peroive t llfes courlis de tan ses revenus,el o les trouver s; ce n'est en s'adressa n Mais le maintien des droits protecteurs du Ubac n: esl plus que jamais ni e, indispensable. Le maintien des| ) ipnla qnelqnei jours, la yer reolt.entre qua; heures de l'aprsleur, ne s'y mprennent pas ; j midi, la visite de gentilles de 'heure esl grave Encore une| r a seMes velues uniquement de leur pvj un i. s demoitelles • nblicnt qui 'ov %  n %  t pas I !) Illenn, cetie I %  H jrjama iing t i ayant i ii ni v i i-' %  i ice, tous i ix qui avaient cru pouvoir l'adopter. avenir du i iil, de l'iulul toul nu menl dfendu par n bres, F. MAUUUAb i



PAGE 1

PAGE 1 LE MATIN M Septembre VA m i Socil Hatienne d'Automobiles P i I d'une hadiu Electrol.i quipe d'un appareil enregistrei ment lectriqne.un Instrument Pour la'-Jpremire fois en Hati,votre talent musical on artistique peut vous gratifier Cet appareil cote ex-magasin Port-au-Prince: 205 dol. Il est muni du dispositif spcial qui permet de jouer les nouveaux disques i Victor i longue dure(30 minutes de RCA-Victor," modle RE20. musique sur un seul disque,) Prix de vente: Port-au-Prince:? d'une Radio superhtrodyne Deux cent quatre vingt quin-jde 10 tubes d'une sensibili y.e dollars. let d'une puissance remarquaI ME-EH. 8. ROE FROCHOT.PARIS Chambre | des Dputs Sance du 22 septembre 1932 ^U le taible majorit de dixneu 1 membres ouvre la sance. Le Prsident Loubeau demande l'Assemble de slatuer Immdiatement sur la loi relative Le mme dputa dpose un au fret qui est d'importance enrapport sur le projet de loi re pilule. Aces tins, Il est donn latif la carte d identit Le dput l*ierre-Louis ellec; ue le dpt du rapport du comit de Justice sur les modifications du Snat relatives la loi qui modifie quelques articles du code de procdure civile. Le rapporteur sollicite l'urgence et le voie immdiat en hveur de ce rapport qui repousse les points de vue des Snateurs. L'Assemble vole dans le sens du comi . La Socit Hatienne d'Au omobiles, M'illebranche.Oen J 'il, Bogat & Cie, grce la courtoisie de la RCA-Victor Inc., rpute ponr ses instru ments ingales, a l'avantage d'tablir un concours o,pour la premire lois en Hati, le talent de nos meilleurs musiciens, orateurs, artistes, ele, leur oflre l'occasion de posfder gratis un appareil RCA Victor, modle RE-20, Ce concours consistera enregistrer, grce au mcanisme hautement perfection n dont est muui le HE-20, les morceaux de musique, pices de vers ou discours, qui pourraient tre choisis par les dillrents concurrents. lecture du rapport du comit des Finances dont les conclusions prconisent l'adoption du dit projet avec quelques lgres modifications. L'Assemble approuve les conclusions et vote sans discussion le principe et les articles de la loi. Elle aborde sans arrt le vote de la toi sur l'Enregistrement et la Conservation des hypothques. Le projet a pass l'examen du comit des Finances qui a soumis un rapport favorable. Le comit a propos la suppression d'un considrant qui /ait tat de l'accord diplomatique du 5 aot. Cette suppression est agre. Le dput Adam qui lut renvoy un nouvel examen du comit do l'Intrieur. Sous la rserve de quelqu' s modifications, le rapport conclut l'adoption du projet. Le dput Brdy demande a l'Assemble de passer au vole de la loi des Finances. Le Ministre des Travaux Publics sollicite un sursis de quelques minutes pour avertir son collgue des Finances que la question intresse et qui esl attel la besogne au Snat. Le dput Pion dpose entre temps une proposition demandant l'Assemble de fixer Samedi la discussion des rapports relatifs la ptition de bls. Quant au systme d'en registrement.unesimple exprience personnelle vous permettra de constater le degr de perfectionnement altein H permet aux parents de suivre les progrs de leurs mfants.aux amis de jouir de | la compagnie des absents, de s'entendre soi-mme dans les morceaux de musique ou autres qu'on pourrait enregistrer. Venez v^ir cet appareil dans nos magasins. Qui sait si votre talent ne vous rendra pas possesseur de cet appareil merveilleux! N'hsitez pas.—Venez prendre les conditions du concours la Socit Hatienne d'Automobiles Ce coucours durera un mois et demi, du 15 novembre ; au 151 dcembre 1932. Son but j Mallebranche,Gentil, Bogat^&C sera de mettre en comptition nos meilleurs artistes dans leurs diffrentes excutions. Un jury, choisi parmi nos journalistes et quelques autres personnalits,dcidera I du laurat. j Halle :ncicnnement o~cuLe 1Œ-20 oftertpar la RCA.Pe par THE WEST INDIES Victor reprsente le premier!TRADING COMPANY. P'x. I lelphone: 2115. Reprsentants exclusifs de la RCA Victor Co. Inc. Angle des Rues du Centre et Daiits Destouches. propose de substituer un alina journalistes it aux activits de taisant tat de la loi du 1-1 d cembre 1923. Cette substitution, qui met en prsence plusieurs opinions contraires.est rserve. Les amendes et (axes prvues parla loi subissent de lortes diminutions. L'Assemble vote Une partie des longs et nombreux articles de la loi en y apportant de srieux amendements suggis par les dputs Blizare, PJier r e -Louis, Brdy, Adam, Piou et Chtelain.— E le suspend deux heures p. m. cette laborieuse sance. a Compagnie Electrique. Cette proposition rallie l'unanimit. Aprs une vaine attente de dix minutes, le Corps entame, en l'absence des Minisires, le vote de la loi des Finances. L'article 1er du projet dfinit le Budget.— Le dput Chle* lam trouve inutile celte dfinition. Blizaire pense qu'elle est incomplte. Il propose d'ajouter un alina complmentaire. L'Assemble repousse sa proposition et adopte rdaction du projet. L'article 4 du projet accorde au Prsident de la Rpublique fi Qjalre heures. Les travaux sont repris. Les secrtaires du bureau donnent lecture des pices suivantes : 1* Message du Snat accusant rception d'un projet de loi vot par la Chambre des Dputs ouvrant au Dpartement de fin trieur unjcrdil extraordinaire. 2" Message du Haut Corps accusant rception du projet de budg't des Travaux publics. 8* Message du mme Corps inlormant qu'il a vot le contrat sign entre l'Etat et la Comparais Nationale des Chemina de er fii y appoi tant des modifica tions qu'il soumet l'apprciation de la Chambre. •1* Sosiag* qui aeeomptgne, avec un lger amendement du Snat, le piojet de loi rein! i l aux trais de reprsentation des membres du bureau des doux Chambre. L'Assemble approuve les modifications soumises a sa ratification. E'Ie poursuit aprs le vote de la loi sur l'Enregistrement si la Conservation des Hypothque. De longues discussions accompagnent le vole de chaque article. Elles aboutissent ;'i de j nombreuses modifications, substitutions et suppressions. Le premier secrtaire du bureau donne lecture de plusieurs communications du Snat reues au cours des dlibrations. Les unes sout des accuss de rception des projets de budget de l'Intrieure! du Travail. Les autres accompagnent des-modifications appoites parles Snateurs aux projets de loi sur la Taxe de la gasouae, l* Prlve ment de 10 o|o sur les appointements le Timbre et la Production agricole. Les modification sont en partie acceptes, i n miie rspooaaes pur la Chaui*rsident de la le droit d'ouvrir, pir arrts, en cas o les Chambres sont en vacance?, des crdits extraordinaires sur plus d'un exercice. Suc la demande du dput Piou, i'.\ .semble restreint ce droit UN exercice. [)i nombreuses demandes de r .erve sont produites pour des ai lu les sur lesquels h s dputes voudraient avoir des explicatio is du Ministre de.s Finances. i/Assemble qui,cinq minutes avuit, relatait d'agrer une demande de suspension de la sance produite par le dput B 'liz ire, se voit lorce de suspeu lie ses travaux pour arrter le nombre grossissant des arti* cls rservs, cause de l'abse ice du Ministre iuliess. I l L N'Y AURA PAS MOINS DE SIX CANDIDATS LA PRESIDENCE AUX ETATS-UNIS ECHOS --0— — Il se dit qu'il ne sera poiut lenu compte, dans l'excution, des augmentations iuutiles de dpenses tailes par la Chambre, dans le dernier budget. — Mr le Dr Catls Pressoir a t remerci, jeudi aprs midi, de ses (onctions de Directeur Gnral de Damiens. Cela s'est tait, annoncent-an, avec incident. — Mr Norman Armour, Ministre des Etats-Unis Port au Prince, est dbarqu New York vendredi 16 septembre dernier, du paquebot t Leviath ni . Le New-York Herald dit qu'arriv enjrlati, il reprendra les pourparlers pour un nouveau Trait, en (onction des recommandations du Plan Forbes. — L'opinion de la presse amricaine,c'est que, dans la C invention du 3 Septembre signe par MM Blanchet et Aiuo.ro les Etats-Unis dounent Hati d'une main ce qu'elle reprend de l'autre. — Les quelques dames charitables qui qutent pour (aire une bourse aux pauvres artistes Munier bloqus ici par manque d'argent esprent que les souscripteur qui n'ont pal vers s'excuteroal le plus lot. — Dins ia plaine dj Cal de Sac, l'esprance anime les paysans.depnis que les Cham brea ont vole la transaction intervenue cuire l'Etat et la P.C.S. C'est pour eux la pers pective du travail, c'est -dire un pain. — L'opinion publique rclame du gouvernement hatien de ne pas prendre de mesures hlivesi propos des de nuit. Le Sual a travaill jusqu' miuuil. i Nous avons pu tenir si lar.l.a dit le Sua leur Jeannot, parce que nous lumions tout le temps des Ciqandles Comme II fauta — C'est aujourd'hui que parait l'Imprimerie La Presse le prospectus de l'Institut Tippenhauer, l'Etablissement qui tonne des hommes complets.arms pour le slruggle for lite. — Avons reu avec inQ liment de plaisir le pote Luc Grimard qui passe quelques jours la Capitale. — D'aprs le i Herald Tri bune du 20 septembre, Mr Dante> Bellegarde, Ministre d'Hati Washington, a dclar que < le Trait du 3 septembre a t rejet par l'Assemble Nationale parce qu'elle a estim qui prolon; geait le contrle financier amricain en Hati jusqu'en 1952, et qu'il dillrait indfiniment le retrait des Marines de l'Occupation i. Propos humides Partisan convaincu du protectionnisme anglais, le Prince de Galles, au baptme rcent d'un bateau de l sauvetage,au lieu de la bouteille tra{dilionnelle de Champagne, brisa sur la proue une bouteille de cidre du DevoosItire.s va bien, on fera comme tel Englishes, et au premier canot de pche baptiser, nous demanderons Diougan de lui briser sur la proue une bouteille de KHUM ISARTHE CACHET D'OR.Lc proteci tionnisme l'exige. z^m Cette vibrante toile de l'cran dit : l ne itoiu doit avoir " e peau sans tache. J'emploie toujours le Savon de 1 ailette Lux pour sauvegarder la mienne. . La peau veloute — votre plus grand charme" ...dit Hollywood I NSTANT XNIENT, srement, la bwr' de la p a i-pp^He l'admira'iou Les direclenrs .lllol\W)ud ont dcouvert depuis p'u"-i urs annes qu'une jeune B'Ienepeul pis avuir un plus puissant appel. L'un tira pi is l.urnx directeurs d Holhwood H dclar: Le peuple rpond Instantanment la douceur de la peau. C'est le plus attrayant des charmes fminins. Aucune jeune fille ne peut prtendre devenir une toile sans lui. 000 des 613 importantes ectrices d'Hollywood ne comptent que sur le Savon de Todflle Lux, blanc et paitum, pour conseiver la baut de leur teint. En tait les lemmes de parlout se dlectent pendant le moment o la mousse dlicieuse de ce savon les caresse. Conservez votre teint comme votre toile lavorile de l'cran — avec le Savon de Toilette Lux. M0Hi\ & I AUBIN, P. O. BOX M... -. Dislribuleuri Hue Roux tl du Ce ne, Por'.-an-Princp. • Z*' ':. ... Gastrites Bntrftt' Aigreur Brlures ymis cments Ip'djgcui ons Foie Intestin EHFKCEZ-US BIEN CECI DAN! LA TTE Pour digrer facilement n'importe quoi aliment, pour viter la lourdeur, l'opS ression aprs les repas, neu rainer l'aci* it stomacale, supprimer los migrainei dues aux mauvaises digestions, deslajfecter l'intestin, il suffit de prend'* " POUDRES DE CCCK 0 La!>cr

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/07114
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Monday, September 26, 1932
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:07114

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
Clment Magloire
DIRECTEUR
J358. RLt AMERICAINE 1358
TELEPHONE N 224*2
la politique.par dfi-
nition, siL l'ui t de con-
duire le** huoimes au
bonheur : dans lfi pra-
tique, elle a surtout
pour objet de dvorer
les gouvernement.
G. SUAREZ
26meANNEK1\V7782
PORT-AU-f RINCE (HATI)
Mi
-"^^^!"
LUNDI 26 SEPTEMBRE 1932
Ce qui nous a valu le nou-
veau trait
o
Moralits tirer
I
VII
Idal Rhum
ALIX ROY
30 annes de succs.
Pas amerlcana
Nous avons t amen
dire, au sujet du nouveau
trait, des choses qui impor
taient, parce que cet instru-
ment diplomatique reflte,
pour ainsi dire, notre situa-
tion militaire, administrative,
financire, politique.
Militaihi.. L'art. 10 du Irai-
t de 1915 prvoyait la cra-
tion d'une gendarmerie na-
tionale encadre provisoire-
ment par des officiers amri-
cains, ceux-ci devant tre rem-
placs par des Hatiens lors-
que ceux-ci y seraient jugs
aples. Cet arrangement tait
fait pour dix ans : jusque sei-
ze annes aprs, cet objectif
n'est pas compltement rem-
pli, elle nouveau trait pr-
voit un nouvel arrangement
militaire en vertu duquel le
contrle de noire lorce pu-
blique devrait rester encore
au Gouvernement amricain
jusqu' deux et mme trois
annes aprs 1936.
Si celle partie du trait a
paru presque tout le monde
tre encore la plus accepta*
ble, c'est sans doute parce
qu'il s'agit de la paix publi-
que indispensable au pays
pour voluer et parce qu'on
se rend gnralement compte
que nous sommes loin de
pouvoir pleinement assumer
Ire garde nationale, partie de
zro, a aujourd'hui environ
2000 hommes encadrs par
des officiers et sous-officiers
Apparemment,ces forces con
jligues assurent le maintien
de la paix, mais elles ij sont
aides par le prt&tige du nom
amricain, par U voisinage et
I intrt des Etats-Unis et par
le dsarmement absolu des po
La cul fuie du tabac
est menace
! Il Y a
Vingt-cinq ans
Le Mati\,:V; Septembre t'JU,
MOUVEMENT JUDICIAIRE
.h Odilon Sjour* \ Subsli
lut du Commissaire du Gou
l'ennuient prs le tribunal Ci-
\ vil de Port au-Prince, a t
j releui dt ses fonctions.
!
... a vu une gentille demoi-
selle qji, assise dans une voi-
ture de la Ligne, sirotait, com
[ me si elle ta.l la maison, ou
"s, ; m cal, une cime. Si c'eil une
pr* rclame, !
La culture du tabac a pris
une grande extension dans le
pays, grce une loi douanire
portant de 07 cls or 1 dot 2 I
pulations. On sait que lesAm 1 le kilo de tabac jaune non co-
ricainssont l et personne ne l t. Le peuple tout entier y a
bouse. Nous avons une sorte trouv un moyen dexistence ;
de fax ami:kh;\n.v.
Sera ce la mme chose si le
contrle amricain du pays
vient cesser? si des cou
t rebandes d'armes et de mu
i nitions viennent armer au
j furet mesure et clandesti-
nement des bras mcontents?
Nos 2 KM) hommes de la Garde
suffiront ils et se trouveront
ils suffisamment prpars cl
entrans pour fournir aux ex
pditious ncessaires et veil-
ler en mme temps sur le
maintien de la paix ailleurs?
Est-on bien sr d'ailleurs (pie,
partir du retrait du cou
trole militaire amricain, l'es-
prix de turbulence ne va
passe rveiller sous l'influ-
ence du dmon rvolution-
naire?
En disant cela, nous prions
le lecteur de croire que nous
l'es responsabilits du "main- sommes loin d'tre contre la
dsoccupalion. Bien au con-
traire, nous pensons que, rien
(lue par iinjltun'e morale
amricaine et la conviction
populaire que les Etats Lnis
sont responsables du m linlien
et, le cas chant, du rtablis*
semait de la paix, celle ci est
assez efficacement assure
pour que, depuis longtemps
dj, la dfisoccupa'ion et pu
tre chose faite sans danger.
La formule de la mission
militaire amricaine nous pa-
tien de celte paix dont depen
dent la stabilit gouverne-
mentale, la libert de chacun
et le travail de tous.
A noire humble avis, la
partie militaire du trait du
3 septembre devrait faire l'ob-
jet d'un accord spcial parce
que, jusqu'en 11) 13, la plaie
du pays fut surtout rvolu-
tionnaire et ce sont surtout
ses troubles politiques arms
qui, chaque fois, arrtrent
s i volution, mme si, par r(q)on(|re partaitemenl
narlois
contre, ils abattaient K.*,., proccupation, dans les
des lyrann.es. I ail. avec Ici- d,l,oni e/priraes dans la
demie de ses (roubles, va t ,amalioll prsidentielle.
fini par tre presque iraprati-. j pourrions, pour entre.
cable et elle voya. tout dans tenir |amili avec nos puis
sauts voisins, leur continuer
notre hospitalit pour
son sein tomber dans la d
noralisalion; l'atmosphre du J
pays n'tait plus respirable, '
el c'est l d'ailleurs, et pour
tout dire, que l'envahisseur
Ipu taire brche cl le ngo-
ciateur amricain fut prc-
d des marines et de leur
amiral. Nos troubles politi-
ques ont t donc un danger
es De-
soins de leur aviation dj
tablie dans le pays et pour
les manoeuvres de leur flotte,
comme nagure aux (ionaves.
Ces avantages nous permet-
traient de relu srr toutes attires
interventions dans nos finan-
ces, notre administration e'
(.4 suive)
j UC1IC 1.1 (|i
fesesretours. manqu.
Or, en supposant puises,
non seulement l'action du
trait de 1915, mais encore
celle mme du nouvel accord niTiMIll TIC I TNQPI
aveesa mission militaire, SERVICE NATIONAL lit L tNot1-
meltons, vers 1938, et en sup-
posant hatianise toute notre
force publique, sommes-nous
bien srs, ayant lait cela, que
noire paix publique conti-
le rural par la culture de la
plante. C'est, en effet, le paysan
qui produit la presque totalit
du tabac d'IIaiti. La rcolle que
l'on peut, celte anne, valuer
ileux millions de livres,provient
du fait da campagnardes plan-
leurs occasionnels n'y figurant
que pour une minime part. La
petite marchande, par la vente
de ses petits lots, gagne hono
rablemenl sa vie ; le spcula-
teur, par l'achat du producteur,
assure le pain de sa famille ;
enfin tout le monde y trouve
son compte.L'on peut dire qju'-
actuellement dans le pays et
surtout dans le Dpartement Nord-Ouest, la culture du tabac
est en quelque sorte l'ordre
du jour.lion nombre de citadins,
presque lous les ruraux s'y a-
donnent.Le consommateur s'ha
bitue limer le pro luit du sol,
et si rien n'est chang la Ion
protectrice du tabac indigne,
an jour viendra, qui n'est pas
loin,o l'Hatien ne Inmera que
son propre tabac.Il ne sera plus
import de Chesterfleld et
autres marques de cigarettes
trangres.Le cigare hatien se-
ra pris comme l'est le cigare
de Cuba ; les fumeurs de pipe
trouveront du tabac hailien
leur convenance. Ce sera tant
mieux.Il est pnible de consid-
rer que le capital hailien mi-
gr aux Etats-Unis pour ache-
ter un tabac grossier, trs fort,
pris,parce que le got du grand
consommateur hailien qu'est le
paysan a t perverti par I usage
constant de cet article, lorsque
chez lui il peut Irouver un ta
bac fin cl aromatique, lorsque
de ce tabac on peut faire un
article d'exportation. La ques-
vernement. L' F. t a t encairsera
donc la totalit des taxes sur le
tabac fum dais li Rpubli-
que.
il est dit cepen laill pie par-
mi les articles proposs dans
une loi douanire, se trouve la
dtaxe du tabac jaune non cti
.h- . Thibault,
sai*e du Gouuerm ment
le Iribunal Cioil dt lAnse ; :, car on ignore quelle er-
I t eau, qui /,< remplacera prle me la joue gnnrmana oojuorn -
[ serment hier. I m it avec iant de plaisir. Si
est une nouvel'e mode que
vous esaayies de lancer, Vl.nl -
moiselle, comme Ile revient
manger dans la rue, il est don
leni qu'elfe prenne. Trouvez
autre chose I
*
... voit ([je notre icttl colla-
\ boraU ur. le Professeur Luc Dor-
sinville, Directeur fondateur d i
Votre cuisine,
Madame...

o n
M*
'egrette
Paris,
que bon veut ramener 57 cls hL^-- V\) ITiiitui Guy Joseph Bonnet
or de 1 dol. 20 qu'il paye ac- I J"'1 *n[ sim ">p;,rt- MonTi publia une troisime dition .U
tuellement. Mais uu'esl ce que wr Norman Arraour oui son Cours prparatoire es Oo-
. prpare...
le tabac jaune non c I Y e. occuper la Lgation graphie, dj autoris,
C'esl le tabac lger el forl im- i Amricaine Port-au-Prince; on sait, par le Dpartet
port des Etats-Unis pur les ma- m ''s ajouta '-il. si un. chose l'Instruction Publique,
nulacturiers de tabac en bou- meconsole de tout ce que je/ Com
caitt. Ils y ajoutent parfois jus- quitte, c'est que chaque jour
'lue Dieu lera ma Ctlisi te sera
qu' 1*0 o o le son poids de
graisse el, derenu noir, il est li-! l-bas prpare avec la rrer-
vr la consommation de la
des populations ,/(. Por/.ai|.Prince ,., (l(t S[m
.'/ ire.
veineuse hantque des l sines
majeure partie des populations ,/(. Porl-auPrim
rurales le I'Arli bon ile.de |( luest
el du Sud ; el sous sa tonne jau- i
ii '. dans le Nord et le Nord- '
P'
lu
iplitncnts.
comme
menl de
ce el
BocTln.
Ouest.
Avant la loi protectrice du
tabac indigne, la partie du ca-
pital hatien affecte l'achat d i
tabac amricain migrail aux
Etals-Unis, de sorte qu'un t fan-
taisie (|Ue l'Hailien pouvait ta-
citement satisfaire clie/. lui de-
venait une cause dappaavrisse-
nient pour son pays dj lis
Loterie
Nationale
... a revu Port-au-Prince, o
il vient passer les derniers jours
des grandes vacances, notre
irai Luc Grimard, Directeur du
Lyce Philippe Gnerrier du
Cap Hatien. Monsieur Grimard
cail au ('lut) Union, il
y a Quelques semaines, sa ma-
gistrale conlrencei r pele avec
le mme BUCCfl aux (ionaves,
ave et les li les du Roi
lu loplie. O i s i :i|)|) -Ile Po
vaiio i que l'auditoire en hou-
n lit an potedii.'orien.
Noua lui Roohaitons h* pins
ible jo ir parmi nous.
L'irgane des C ye : a La
! I u le rapporte qu' la jeune
d 'i m uant t t i imm "'
iiond, pour avoir donn ,
pauvre. Le lgislateur naitienleo paiement d'une dette de ... voil ql'interview par Ma-
dabora une loi portant les droits j resl uraut, un billet d'un yard, Paris, \1. Armonr, qui
tirage pass de la LoTBRII ,|"'11 rempla eren Hati Mou-
s i onalb isieui Dana M inro, n'a pas ci.-
Le P il ;tiet, dans sou r- ''l,e c'-''' h'1, fc n ?***
de douane sur le tabac non
cole de 57 cls or 1,20 le kilo.
Aussitt on se livre la culture,
les grands manufacturiers es-
saient de cultiver la plante. Ils
chouent, cependant que le pay-
san, le pelil planteur liaitien.
font passer la production de
cent mille livres a un million de
livres de tabacs de toutes es-
pces. Le tabac bru! est e\on ic
de la taxe la consommation.
Vendu meilleur
'I ifsii tire, vi\ prit occasion
pour rendre boni nage I Ins-
titution de la Loterie
Nationale, s \l ne quacd le
tirage e I p iss, vous le cou >
/.. M s ienrs, s' :ri it-il,
d ma nu beau mou renient
I i n -e, les bill i ; 'I I t
l'eut h alitement de son nouveau
i de, c'i s! d'y pOUVO r trou-
ver, a porte te lvrec, le la-
ineux Rhum et le dlicienxCoc/c-
tait llaiixincourt.
m
mardi s, le < Loterie Nationale inspirent
campagnard le fume et le trouve eucore couance et ne par-
boii. Son got se forme, il ap- Uent |)1S |llIr Va,eur ,ib [;1.
prcie larome, la linesse de son i0;re ,,
propre tabac, il continue a le
fumer. L Ktai constate une dimi-
nution de revenus, c'est entendu,
mais il y a une grande compen-
UoaUba.cnest point, comme e m{[on .u[l:[iys j ne
disent certains, une question de ^^ iroindiatement appa-
feuilles longues et de feuilles [Tem llVll cs, pas moins trs
GNEMENT PROFESSIONNEL
[j est port la connais-
sance des lamilles que les
examens d'admission I Eco-
'uiera d'tre aussi garantie ic Professionnelle Elie Duho*-.
que maintenant? Nous ne aur0lt lieu au local de l'E-
voulons dcourager aucun ef- co|e [e vendredi 30 septein-
'ort dans ce sens patriotique
puisqu'aussi bien nous ve-
nons de dire que la partie rai- '
litaire du li ail nous parait la
plus acceptable,- et nous
nous expliquons.
Dans les dbuts de l'Occu-
pa'ion, il y avait dans le pays
environ o'bOi) marines; leur
faiffre aujourd'hui ne dpas
je pas 7U0. D autre pari, no- ltQ3f 1833.
bre courant, 8 h. a.m.
A "cette mme date se fera
le concours pour l'obtention
des bourses vacantes.
Ce; bourse; scroot adiu-
en Proviuce et qui auront
ob eofl les meilleures notes.
port-au-Prince, le 21 sej-
courtes.II y a la linesse.l'aronie.
Des localits en Hati produi-
sent un tabac qui peut rivaliser
avec certains tabacs de Cuba.
Haiti peut fournir le tabac d'ex-
cellents cigares el les pro Inc-
leurs le ce tabac ne sont autres
que les campagnards.
Telle est la situation du tabac
jusqu' ce jour. Certes.elle n'est
point brillante, mais des efforts
sont laits pour trouver un mar-
ch l'extrieur et qui abouti-
ront. Des localits en Haiti four-
nissent un tabac qui peut riva-
liser avec certains tabacs de Cu-
iinporlanle. L'Hailien apprend ;i
goter les produila de sou sol.
Au lieu du tabac trs fort de
Kenlucky, il fume le tabac fin el
aromatique le elle/ lui. Le ca-
pital liaitien, au lieu d'mi ;ivi
aux Etats Unis, t este en Haiti.
Un march intrieur s'tablit
o de nombreux Haitiens trou-
Le jeune dlinquant bn-
ficia d'un acquittement.
i i
A PETIOHILLE
d ni m le pour | lioi
d'un 1res grand nombre d'Hai- i Ptiou-Ville, lecttnioi de
0 i
>t
M. S. A ne mode plus
mine d h bilu<
s sont maint!
sur pi i e. ce qui
culaul dans le pays mme ali- venant de la dernire rcoll
mente d'autres brandies d'acti-jtiock apparenl de L.oO.OO
vite.-Le bien tre gnerai est-il ( vres.Aussilot (|iie s,' lera la dtaxe
une trop maigre compensation ?
Est-il ellementbesoin de croi
User avec certains taoacsaeuu- i^sl-il leellenienl besoin de croi [envahi Triomphalemeni cet ar- '. .
ba. N'est-on pas en droit deI re que tout est perdu parce que Jucle s'emparera de la position ?n se,l)lJl1 l
nourrir de belles esprances sur [[es rentres de taxe ont baiss, {qu'il occupait jadis ; car LI Lu- i Z. U ?i
l'avenir de cet article? /mais que le peuple a plus de ,(,,. ny e8| pas compllemenl ; ,>rii,u''
Mais voici qu'une loi inellanf
la culture du tabac sous le con-
trle de l'Etal est dpose la
Chambre. Sans doute, elle tient
compte de l'tat intellectuel du
campagnard ; et elle lui accor-
de protection contre les exac-
tions possibles du lise.Sans dou-
te, la petite marchande si vail-
lante l'ouvrage, les spcula-
teurs si dpourvus pourront
exercer leur profession. Sans
doule le consommateur trou-
vera le tabac prpar sous la
forme qu'il dsire, laquelle il
es) habitu.Sans doute, enfin, la
loi e.si prise de telle faon que
tous les Hatiens, citadins el ru-
raux, doivent avon ir de
remplir leur devoir fiscal et par
ainsi donner leur aide au Gou-
pil
tre \ Mais ce n est pas j dshabitu. Je veux dire le grand
SUt contrlera la fconsommateur Haitiea, cest--
ce n'est
tout. Quand
production du Ubac, ce qui esl
de toute justice, ce que tout
homme de bon sens ne peut
qu'approuver, la totalit ou prs
que des taxes sera encaisse
alors... ? Celle diminution de
taxe aura dispaiu et il ne sera
pas ncessaire de luer la poule
aux ufs d'or parce qu'elle n>
pond pas assez vile.
droits actuels sur le tabac jaune
n )ii cole, c'esl le bien-tre
'S
liens :' le compagnard coule
son produit;la petite marehan- | irs "!,,, j|s"" co|
de lait ses brassesde spculateur! ?^ ,(.'(rilu
Irouve le pain quotidien. Au ...
contraire, la dtaxe du tabac ioanl br,s
jaune non ct, cela veul due I m:n lue P d':ndisposer
la mort du march intrieur. Le ,>s personnes dans le vci-.i-
camoaanard si couraaeux ne najje desquelles se fiit ce tra-
mmune
rgulire-
un nent en aide la M.S.A.et le
i- magistrat communal [est ani-
m du dsir de bien fiire.
Ptionvllle tant, comme
le dire.U cham*
ucber de Porl-au-
importe que la
toilette de cette intressante
petite ville 3e lasse rgulire-
vent un emploi rmunrateur j prouvera plus couler son pro- v dt. l'ourlant, h Cor
de leur activit. Le capital cir-, (im(. n existe actuellement, pro- de Ptionvllle vient rj
dire, le campagnard. Son got
n'est pas entirement form, le
tabac manoque Im niait, il l'a-
i betera. Le capital naitien re-
tournera au\ Liats-l'nis, : i i
disque la misre s'insUllera
loyers hatiens. Que nos lgi
menl, au moins trois {ois pu-
ni une.
*

. il ne s'a (il pa .. ains
Le contrle de la pro ludion, d'aucuns le veulent une, d'un
c'esl l une mesure quitable. | question le feuilles Ion
Il tant bien que l'Etal peroive t llfes courlis de tan
ses revenus,el o les trouver s;
ce n'est en s'adressa n
Mais le maintien des droits pro-
tecteurs du Ubac n: esl
plus que jamais ni e, in-
dispensable. Le maintien des|
!) ipnla qnelqnei jours, la
' yer reolt.entre qua-
; heures de l'aprs-
leur, ne s'y mprennent pas ; j midi, la visite de gentilles de
'heure esl grave Encore une|ra seMes velues uniquement
de leur pvj un .
i. s demoitelles nblicnt
qui 'ov n t pas
I !) Illenn, cetie
I H jrjama
iing t i ayant
i ii ni v i i-' i ice,
tous i ix qui avaient cru
pouvoir l'adopter.
avenir du i ii-
l, de l'iulul
toul nu
menl dfendu par n
bres,
F. MAUUUAb
i




PAGE 1
LE MATIN M Septembre VA m


i Socil Hatienne
d'Automobiles

p
i
I d'une hadiu Electrol.i quipe
d'un appareil enregistre-
i ment lectriqne.un Instrument
Pour la'-Jpremire fois en
Hati,votre talent musical on
artistique peut vous gratifier
Cet appareil cote ex-ma-
gasin Port-au-Prince: 205 dol.
Il est muni du dispositif sp-
cial qui permet de jouer les
nouveaux disques i Victor i
longue dure(30 minutes de
RCA-Victor," modle RE20. musique sur un seul disque,)
Prix de vente: Port-au-Prince:? d'une Radio superhtrodyne
Deux cent quatre vingt quin-jde 10 tubes d'une sensibili
y.e dollars. let d'une puissance remarqua-
I
ME-EH. 8. Roe Frochot.PARIS
Chambre |
des Dputs
Sance du
22 septembre 1932
^U le taible majorit de dix-
neu1 membres ouvre la sance.
Le Prsident Loubeau demande
l'Assemble de slatuer Im-
mdiatement sur la loi relative Le mme dputa dpose un
au fret qui est d'importance en- rapport sur le projet de loi re
pilule. Aces tins, Il est donn latif la carte d identit
Le dput l*ierre-Louis ellec-
;ue le dpt du rapport du co-
mit de Justice sur les modifi-
cations du Snat relatives la
loi qui modifie quelques articles
du code de procdure civile. Le
rapporteur sollicite l'urgence et
le voie immdiat en hveur de
ce rapport qui repousse les
points de vue des Snateurs.
L'Assemble vole dans le sens
du comi .
La Socit Hatienne d'Au
omobiles, M'illebranche.Oen
J 'il, Bogat & Cie, grce la
courtoisie de la RCA-Victor
Inc., rpute ponr ses instru
ments ingales, a l'avantage
d'tablir un concours o,pour
! la premire lois en Hati, le
talent de nos meilleurs mu-
siciens, orateurs, artistes, ele,
leur oflre l'occasion de pos-
fder gratis un appareil RCA
Victor, modle RE-20,
Ce concours consistera
enregistrer, grce au mca-
nisme hautement perfection
n dont est muui le HE-20,
les morceaux de musique,
pices de vers ou discours,
qui pourraient tre choisis
par les dillrents concurrents.
lecture du rapport du comit
des Finances dont les conclu-
sions prconisent l'adoption du
dit projet avec quelques lgres
modifications. L'Assemble ap-
prouve les conclusions et vote
sans discussion le principe et
les articles de la loi.
Elle aborde sans arrt le vote
de la toi sur l'Enregistrement et
la Conservation des hypoth-
ques. Le projet a pass l'exa-
men du comit des Finances qui
a soumis un rapport favorable.
Le comit a propos la sup-
pression d'un considrant qui
/ait tat de l'accord diplomati-
que du 5 aot. Cette suppres-
sion est agre. Le dput Adam
qui lut
renvoy un nouvel examen
du comit do l'Intrieur. Sous la
rserve de quelqu' s modifica-
tions, le rapport conclut l'a-
doption du projet.
Le dput Brdy demande a
l'Assemble de passer au vole
de la loi des Finances. Le Mi-
nistre des Travaux Publics sol-
licite un sursis de quelques mi-
nutes pour avertir son collgue
des Finances que la question
intresse et qui esl attel la
besogne au Snat.
Le dput Pion dpose entre
temps une proposition deman-
dant l'Assemble de fixer
Samedi la discussion des rap-
ports relatifs la ptition de
bls. Quant au systme d'en
registrement.unesimple exp-
rience personnelle vous per-
mettra de constater le degr
de perfectionnement altein ,
H permet aux parents de
suivre les progrs de leurs
mfants.aux amis de jouir de |
la compagnie des absents, de
s'entendre soi-mme dans les
morceaux de musique ou au-
tres qu'on pourrait enregis-
trer. Venez v^ir cet appareil
dans nos magasins. Qui sait
si votre talent ne vous ren-
dra pas possesseur de cet ap-
pareil merveilleux!
N'hsitez pas.Venez pren-
dre les conditions du con-
cours la
Socit Hatienne
d'Automobiles
Ce coucours durera un
mois et demi, du 15 novembre ;
au 151 dcembre 1932. Son but j Mallebranche,Gentil, Bogat^&C
sera de mettre en compti-
tion nos meilleurs artistes
dans leurs diffrentes excu-
tions. Un jury, choisi parmi
nos journalistes et quelques
autres personnalits,dcidera I
du laurat. j Halle :ncicnnement o~cu-
Le 1-20 oftertpar la RCA.Pe par THE WEST INDIES
Victor reprsente le premier!TRADING COMPANY.
P'x. I lelphone: 2115.
Reprsentants exclusifs de
la RCA Victor Co. Inc.
Angle des Rues du Centre
et Daiits Destouches.
propose de substituer un alina journalistes it aux activits de
taisant tat de la loi du 1-1 d
cembre 1923. Cette substitution,
qui met en prsence plusieurs
opinions contraires.est rserve.
Les amendes et (axes prvues
parla loi subissent de lortes di-
minutions. L'Assemble vote
Une partie des longs et nom-
breux articles de la loi en y ap-
portant de srieux amendements
suggis par les dputs Bli-
zare, PJierre-Louis, Brdy,
Adam, Piou et Chtelain. E le
suspend deux heures p. m.
cette laborieuse sance.
a Compagnie Electrique. Cette
proposition rallie l'unanimit.
Aprs une vaine attente de dix
minutes, le Corps entame, en
l'absence des Minisires, le vote
de la loi des Finances.
L'article 1er du projet dfinit
le Budget. Le dput Chle*
lam trouve inutile celte dfini-
tion. Blizaire pense qu'elle est
incomplte. Il propose d'ajouter
un alina complmentaire. L'As-
semble repousse sa proposition
et adopte rdaction du projet.
L'article 4 du projet accorde
au Prsident de la Rpublique
fi
Qjalre heures. Les travaux
sont repris. Les secrtaires du
bureau donnent lecture des
pices suivantes :
1* Message du Snat accusant
rception d'un projet de loi vot
par la Chambre des Dputs
ouvrant au Dpartement de fin
trieur unjcrdil extraordinaire.
2" Message du Haut Corps ac-
cusant rception du projet de
budg't des Travaux publics.
8* Message du mme Corps
inlormant qu'il a vot le contrat
sign entre l'Etat et la Compa-
rais Nationale des Chemina de
* er fii y appoi tant des modifica
tions qu'il soumet l'apprcia-
tion de la Chambre.
1* Sosiag* qui aeeomptgne,
avec un lger amendement du
Snat, le piojet de loi rein!il aux
trais de reprsentation des
membres du bureau des doux
Chambre.
L'Assemble approuve les
modifications soumises a sa ra-
tification.
E'Ie poursuit aprs le vote de
la loi sur l'Enregistrement si la
Conservation des Hypothque.
De longues discussions accom-
pagnent le vole de chaque ar-
ticle. Elles aboutissent ;'i de j
nombreuses modifications, subs-
titutions et suppressions.
Le premier secrtaire du bu-
reau donne lecture de plusieurs
communications du Snat re-
ues au cours des dlibrations.
Les unes sout des accuss de
rception des projets de budget
de l'Intrieure! du Travail. Les
autres accompagnent des-mo-
difications appoites parles S-
nateurs aux projets de loi sur la
Taxe de la gasouae, l* Prlve
ment de 10 o|o sur les appoin-
tements le Timbre et la Pro-
duction agricole. Les modifica-
tion sont en partie acceptes, i n
miie rspooaaes pur la Chaui-
*rsident de la
le droit d'ouvrir, pir arrts, en
cas o les Chambres sont en
vacance?, des crdits extraordi-
naires sur plus d'un exercice.
Suc la demande du dput Piou,
i'.\ .semble restreint ce droit
UN exercice.
[)i nombreuses demandes de
r .erve sont produites pour des
ai lu les sur lesquels h s dputes
voudraient avoir des explica-
tio is du Ministre de.s Finances.
i/Assemble qui,cinq minutes
avuit, relatait d'agrer une de-
mande de suspension de la
sance produite par le dput
B 'liz ire, se voit lorce de sus-
peu lie ses travaux pour arrter
le nombre grossissant des arti*
cls rservs, cause de l'ab-
se ice du Ministre iuliess.
I
lL N'Y AURA PAS MOINS DE SIX
CANDIDATS LA PRESIDENCE
AUX ETATS-UNIS
ECHOS
--0
Il se dit qu'il ne sera
poiut lenu compte, dans l'e-
xcution, des augmentations
iuutiles de dpenses tailes
par la Chambre, dans le der-
nier budget.
Mr le Dr Catls Pressoir
a t remerci, jeudi aprs
midi, de ses (onctions de Di-
recteur Gnral de Damiens.
Cela s'est tait, annoncent-an,
avec incident.
Mr Norman Armour,
Ministre des Etats-Unis
Port au Prince, est dbarqu
New York vendredi 16 sep-
tembre dernier, du paquebot
t Leviath ni . Le New-York
Herald dit qu'arriv enjrlati,
il reprendra les pourparlers
pour un nouveau Trait, en
(onction des recommanda-
tions du Plan Forbes.
L'opinion de la presse
amricaine,c'est que, dans la
C invention du 3 Septembre
signe par MM Blanchet et
Aiuo.ro les Etats-Unis dounent
Hati d'une main ce qu'elle
reprend de l'autre.
Les quelques dames
charitables qui qutent pour
(aire une bourse aux pauvres
artistes Munier bloqus ici
par manque d'argent esprent
que les souscripteur qui
n'ont pal vers s'excuteroal
le plus lot.
Dins ia plaine dj Cal
de Sac, l'esprance anime les
paysans.depnis que les Cham
brea ont vole la transaction
intervenue cuire l'Etat et la
P.C.S. C'est pour eux la pers
pective du travail, c'est -dire
un pain.
L'opinion publique r-
clame du gouvernement ha-
tien de ne pas prendre de
mesures hlivesi propos des
de nuit. Le Sual a travaill
jusqu' miuuil. i Nous avons
pu tenir si lar.l.a dit le Sua
leur Jeannot, parce que nous
lumions tout le temps des
Ciqandles Comme II fauta
C'est aujourd'hui que
parait l'Imprimerie La
Presse le prospectus de
l'Institut Tippenhauer, l'Eta-
blissement qui tonne des
hommes complets.arms pour
le slruggle for lite.
Avons reu avec inQ li-
ment de plaisir le pote Luc
Grimard qui passe quelques
jours la Capitale.
D'aprs le i Herald Tri
bune du 20 septembre, Mr
Dante> Bellegarde, Ministre
d'Hati Washington, a d-
clar que < le Trait du 3
septembre a t rejet par
l'Assemble Nationale parce
qu'elle a estim qui prolon;
geait le contrle financier
amricain en Hati jusqu'en
1952, et qu'il dillrait indfi-
niment le retrait des Marines
de l'Occupation i.
Propos
humides
Partisan convaincu du protection-
nisme anglais, le Prince de Galles,
au baptme rcent d'un bateau de
l sauvetage,au lieu de la bouteille tra-
{dilionnelle de Champagne, brisa sur
la proue une bouteille de cidre du
DevoosItire.s va bien, on fera com-
me tel Englishes, et au premier ca-
not de pche baptiser, nous de-
manderons Diougan de lui briser
sur la proue une bouteille de KHUM
ISARTHE CACHET D'OR.Lc protec-
i tionnisme l'exige.
z^m
Cette vibrante
toile de l'cran
dit : l ne itoiu
doit avoir "e
peau sans tache.
J'emploie toujours
le Savon de 1 ai-
lette Lux pour
sauvegarder la
mienne.
.
La peau velou-
te votre plus
grand charme"
...dit Hollywood
INSTANT XNIENT, srement, la bwr'
de la p a i-pp^He l'admira'iou Les
direclenrs .lllol\W)ud ont dcouvert
depuis p'u"-i urs annes qu'une jeune
B'Ienepeul pis avuir un plus puissant
appel.
L'un tira pi is l.urnx directeurs d Hol-
hwood h dclar: Le peuple rpond Ins-
tantanment la douceur de la peau. C'est
le plus attrayant des charmes fminins.
Aucune jeune fille ne peut prtendre de-
venir une toile sans lui.
000 des 613 importantes ectrices d'Hol-
lywood ne comptent que sur le Savon de
Todflle Lux, blanc et paitum, pour con-
seiver la baut de leur teint. En tait les
lemmes de parlout se dlectent pendant
le moment o la mousse dlicieuse de ce
savon les caresse. Conservez votre teint
comme votre toile lavorile de l'cran
avec le Savon de Toilette Lux.
M0Hi\ & I AUBIN, P. O. BOX M... -. Dislribuleuri
Hue Roux tl du Ce ne, Por'.-an-Princp.
Z*' ':. ...
-
Gastrites
Bntrftt'
Aigreur
Brlures
ymis cments
Ip'djgcui ons
Foie Intestin
EHFKCEZ-US BIEN CECI DAN! LA TTE
Pour digrer facilement n'importe quoi
aliment, pour viter la lourdeur, l'op-
Sression aprs les repas, neu rainer l'aci*
it stomacale, supprimer los migrainei
dues aux mauvaises digestions, desla-
jfecter l'intestin, il suffit de prend'* "
POUDRES DE CCCK 0
La!>cr V VENTE DANS TOUTKS PHARMACIES
nnr.H.
y
candidat socia-
appuy par
es
pain
bre.
On -nanti" de Washington a
Daily Telegraph :
Outre MM. lloover et Fran-
klin Koosevell, les personnalits
suivantes se prsenteront aux
lections prsidentielles de no- I -"*;,'" nai-vc, propos ues
vembre : exiles dominicains qu on veut
M. Thomas,
liste ;
M. Forster,
communistes
M. William Harvey, de l'Ar-
kansas, dsign par le parti lib-
ral, la nouvelle organisation
amricaine.
De son cot, le l're Cox, de
Pillsbonrg, ralliera les sutlrages
des ciioiueurs.
Enfin, ou prvoit que l'orga-
nisation ds anciens combat-
tants connut sous le nom de
Chemises Kaki , dsignera
galement un candidat.
tain dporter dans le Sud.
- La situation est 1res
tendue entre la France et
l'Allemagne propos de l'-
galit d'armements que rcla-
me celte dernire.L'Angleterre
marche avec la France.
Les pourparlers pour
uue entente commerciale Iran
co-aniricaiue sont rompus,
l'oncle Sam voulant tout ob-
tenir et ne rien donner.C'est
dcidment une psychose.
Les deux Chambres:
avaient inaugur des sances |
ECOLES DES SCIENCES
APPLIQUES
La Direction de l'Ecole
des Sciences Appliques porte J
la connaissance desintres
ses que le concours d'admis
sion pour la session extra
ordinaire d'octobre est fix
au lundi 3 octobre prochain
8 heures a. m.
Le registre d'inscription
est ouvert, partir de cette
uate.au secrtariat de l'Ecole,
tous les jours, de 9 ail hres
a. m.
Les cours commenceront le
lundi suivant, 10 octobre.aux
heures rglementaires.
Port au Prince, le 23 sept.
1932. p
LA DIRECION
V' ^rtJ!,^ sportif. Nous pvons vu avec
ltf OlJOl LlVe Plaisir notre camarade Marc
Boi cy s'occuper de la tri-
bune sportive du Centre,
nouvel hebdomadaire Com-
pliments. Marco I Mais, cher
ara1, tu t'es trop empress de
parler de corde dans la
maison de pendu. Oui. lu as
parl de clan. Pourtant, dis-
toi* bien que ce clan pst
aliment pat' ceux qui taient
appels substituer ouverte*
ment la voyelle e la con-
somme dprimante c du mot
clan. Le Sport Hatien au-
rait reu un nouvel lan ao
l'.en d'tre divis en clan.
o
Port-au-lJrincc-Pelil Goue
Dimanche, l'USSH a battu
l'Athltic Club par 5-0. Un
ami de Petit-Gove, asol
de la dfaite de son club, y
voit un dsastre; car ses
hommes promettaient beau-
coup. Bih 1 repartmes noui,
tenez 1 un Boche, chapp par
miracle aux obus et gaz des
Allis,rapp> recrues qui devinrent dans la
suite des hommes de fer et
d'acier salissaient leur cu-
lotte en recevant leur bapt-
me du feu. Que nos cama-
rades de Petit-Gove s'enlrai
neut. Qu'ils se dpouillent du
moi.
*
iSSh. Le Comit de
Direction de l'USSH a t
renouvel comme suit- A
Henriquez, Prsident; S Ca*
tor. vice-Prsident, a. Bon-
homme, Secrtaire ; A Thard,
Iresoner; A. Laraque, L
Bo.svert, R. piquioili Mem.
bres. Nous souhaitons uue
bonne et fructueuse besogne
a-^ce Conseil. Que nos cama
rades Cator et Thard trou-
ven ici l'expression de nos
meilleurs sentiments.

Ai arc Boncg, chroniqueur
Fdration Hatienne de
boot-BaU. Nous avons
dj donn substnciellement
le bat essentiel de la F. H.F:
encourager la fondation
d'Associations . Il s'ensuit
donc que le bureau fdral
n'essaiera nullement de d-
sorganiser l'USSH, c'est-a-
dire de taire des dmarches
auprs des Clubs affilis; ce
sernit i tourner dans le mrnc
cercle vicieux ; mais tous les
1 U O O il SOU U lil i i -
va de soi. L'utilit puis-
que de la F 11 F s'affirmera
bientt et nos camarad*
n'aurout que l'embarras ai}
choix.
%fc**esw



LE MVn\ -26 Septembre 199
PAG h. 3
lillIIIU
icoiiri
Dont
a renomm, c est universelle a gard m premire place
Demandez partoul : '
UN HAHHAXCOURT
i)|l : nue des,Csars.
pAF et le Stadium Drssa-
linrs. Nous croyons devoir,
.jour (iisMf'tr toute quivo-
que, ci; Mir les rapports (|ui
existeioi.1 (existent dj ptot-
t\ic) ii ''' le Sladioni Des.^u-
jines et la F H F. -- Le Sta-
dium Dessalinw forme une
socit par actions. 'De hauts
personnages financent, dit- i
on, le vaste plan de MrA.
Chevallier. Socit par ac-
tions, le Stadium sera admi-
nistr par un Conseil choisi
par l'assemble gnrale des
Actionnaires. 11 y sera or-
ganis des courses de che-
vaux, des matches de boxe,
etcLe cyclisme est aussi dans
le programme. Tandis que la
Fdration Hatienne de l-'ool-
Ball, association sportive au-
tonome, avant Statuts et H-
glements propres, sera lie
par des dispositions contrac-l
tuelles au Stadium-Dessalines
eu ce qui concerne les entra-
nements, uoatches nationaux et
internationaux de Foot-Ball,
D'ailleurs la Fdration
n'aura pas seulement que les
terrains de Foot-Ball du Sta
diura pour ses organisations
sportives.
><
<
b Remde nouveau
ooimk de mmmm
Mkim
adopte par les Spciales de Parie
soulage immdiatement :
BRULURES CRAMPES
ACIDITS de rESTOMAC
ULCRES GASTRIQUES
CONGESTION du FOIE
DIGESTION PNIBLE
6URIS0N RAPIDE
Produit do F/ COR.NiLlUS
T,-y. Contant-Coquelin, PARIS- T
EN VENTS : ,
P.: t-au-f-vince fttmm'^tt BUi*
cil tontes, bannes Him.Mln*
VoQtolles Sensationnelles
L'une des me Heures Eqoi
pes de Foot-Ball des Antilles
nous visitera bientt, jouerai
une srie de Cinq matches:
avec des teams hatiens.
Nous soulignons le mot .ai
tiens, car tous doivent com-
prendre. A bientt dtails,
lecteurs.
ooo
'LIGNE COLOMBIENNE)
Tlphone: N 2323
Le vapeur i Martinique i
Voy.103, de retour des ports
du Sud, est attendu ici le 29
septembre prochain, conti-
nuera pour New-York avec
, le frt.passagera et malle via
luts de la Fdration Ha-
licnedeFoot-Bj||
F. H.
Communiqu de la \'i0. P''s hatiens du Nord oflrant
ktle et Statuts de la tht ''t
Nous publierons bientt un j /
Communiqu del V.A.C. Le vapeur 'iBolivar Voy.
relaiil l'altitude du lub 104, partira de New-York le
yis- vis de I USSH Et les Sta- 21 coiiTant, directement pour
Port au Prince o il est attendu
le 27 septembre prochain, en
route pour les ports Colom-
biens, Ois'olnl, i'anal Zooe
Kingston et NewYork.
Le manitts'e de ce vapeur
reu par avion poste est la
disposition des clients dans
nos bureaux sis angle des
rues do Quai et Thomas Ma-
cliou (vis vis de la Douane)
X DE TYPOGRAPHIE
J, Toujours la rue Dants
Destouche^en lace de la Gla-
cire, chtz Morissel'.o vous
trouverez des cartes de visite,
fianailles, etc. des prix
absolument consciencieux !
Djuotzy vos commandes !
* *
Le vapeur i B.racoa >Voy.
108 partira de New-York le
28 sep'embre prochain,direc-
tement pour Port-au-Prince.
Port-au-Prince, le 24 Sept
1932. ,.
William E. BLEO.
Agent.
AVIS
Madame Alice Duverglas
annonce aux tamilles de la
Province qu'elle ouvre
partir du 1er octobre prochain
une pension de tamille o
! elle recevra les entants qui
poursuivent leurs tudes
t Port au Prince.
vous voulez boire def Les fami.les qui voudronf
Mnttl'ufm,,Ure' l1 #lace en' lui confler leurs entants se
mettront directement en rap
port avec el'e.
Adresse : iue des Csars,
ancienne maison Hrard Hoy.
Port-au-Pri jce.U 20 sente m
bre 1932.
ffie'"e lempS> achetez chez
Flix Ghriez
Rue Courbe
JW FILTRE ANGLAIS '
BROWNLOW. 3 GALLONS j
>ntunrnmparlimen(jn| |
"\Pur la Glace et tout ai
m ^par de l'eau filtre.
Pr|x : 12 dollars.
V a aussi des fltrl qui vente a
" pas cett,
el alors au prix de 10
REVUES AMRICAINES
j Abonnements aux Revues
1 Magazines Amricaines. En
D'O
dollar
KNEEK'S GARAGE
Rue Pa\e,
Phone 2318 et 2234.
In vertu d'un outre du col-
lecteur de l.i douai e d*- Port-
m-Prince. il Fera procd la
vente la crie publique, sui-
vant les termes des articles 101
et 3 des lois douanier es,le mer-
ci eH 28 septembre, 9 hres .!
du malin, devant la halle No 1,
ct Nord Ouest de la douane
de Port au-Prince, des articles
suivants ;
No 243343 de Pradines, 1
boite fausse bijouterie.
None 5 malles et 3 paquets
Bas soie, cravates soie, tissus
soie, contenions soie.
| None, 1 boite Chtsleifield.
| 39191 Mme Rosemond.l boite
l manteau soie garni.
! 11 Ana Mercier, l boite, 3
culottes soie.
78152 Ana Mercier, 1 caisse,
plantes vivantes, giaines vg-
tales.
1/3 Ana Mercier, 3 caisses,
Supports lagres,bas, batteries,
balais, rivets, boulons.
Pierre-Lavaud, 1 paquet, ci-
garettes.
225 Pre Lie tard 1 caisse,
Fleurs artificielles, tapis.
968-1/7 In Rem, 7 caisses,
accessoires bicyclette?,
11") In Kern l caisse CinzaBo,
510 M. J. Cassis, l paquet
mantgue.
11 Placide Edmond, 1 boite
0 combinaisons entants.
360 Albert Heraux 1 boite,
complets, pardessus, chemises,
chussettes.
99 Dr Baron, 1 boite granules
anaclasine.
65 Dr Rosemond 1 boite gra-
nule anaclasine.
72 Dr Pasquet t boite g'anu-
les anaclasine.
39 Dr Rivire 1 boite granu-
le.-- anaclasine.
101 Dr.Camille, 1 boite granules
anaclasine.
75 Dr Vilgrain, 1 boite gra-
nulis anaclasine.
77DrSt('yrl boite opoca-
cium anaclasine
73 Dr Dejean 1
1 ciutn anac asine.
69 Dr Verret 1
cium anaclasine.
60 Di Lon 1 b.,ite opocalcium
anaclasine.
81 Dj Vilgrain 1 boite cpocl-
cium anaclasine.
88 Dr Lechaud 1 boite opocal
cium anaclasine.
85 Lr Jeacnol 1 boite opocal.
anaclasine.
78 Dr Lon 1 boite Chavroz
I ht'paiogne.
111 nr r vire 1 toite Chavroz
hepatogne.
j In Rem 1 malle Bas et tissus
soie.
| 6/10 nr Lon 5 boites anti-
phlog sline.
8 Dr i/on 1 boite antiphlog.
968 Dr Civil 1 boite Tablette
Durietina.
3148,9 *ug. Il.-aox 2 boites
Produits pharmaceutiques.
171 Brun Frres 1 boite cou-
leurs naturelles.
166 M.Leys 1 paquet i.arardosse
?6 Dr Darliguenave 1 boite
Pino'eum.
90L.PAgoerholm 1 boite patch.
28 (ito. VVelher 1 boite biscuits.
13 Haii. Food Product 1 boite
mantgue.
20|24 M. J. Cassis 5 paquets
beurre.
46 Ed .In Baptiste 1 paquet
rob*D machine crire.
( 45,46 F. Tenhalter 1 paquet
2 cendriers.
775 F Tenhalter 1 paquet
tume cigarettes.
33 F. TYr.haller 1 piquet es-
sence Mqucur.
34/35 F. Tenhalter 2 paquets
papirrs, crayons ci's, eooleaox
e'c.
S' Germain CflAMPAONH
iSncanitur Public
eus e
a
I f*S*5
i umimm
Goodj
boite opocal
bote opocal-
Constitue en 1898, la Socit Good-
|year a vu natre l'Industrie automotive.
Celte longue exprience permet cette
vaste organisation d'offrir aux propri-
taires d'autos et de camions des pneus
suprieurs en qualit et en dure tous
ceux qui se vendent actuellement en
Hati.
LES PNEUS GOODYEAR HEM DUTY SON! FABRIQUES MC M FICELLE SPECMlF
......'E SOUS LE NOM OE SUPERTWISTE OONI L'EUS! I1E El U RtSISTANCE SONT PLUS
ES DE 30 POUR 100 HUE CELLE EMPLOYE PAR LES AUTHES FABRICANTS DE PNEUS-
A La Socit Haitienne d'Automobiles,seul re-
prsentant de la Goodyear en Haii.vousjrtrouverez
toujours des pneus et chambres air de toute fra-
! cheur de cette fameuse marque^ des^prix dfiant
toute concurrence.
Socit Hatienne d'Automobiles.
MALLEBRANCHE. GENTIL BOGAT ET CIE-
Allez chez Harbaucourl, la
rue des Csars, o vous trouve
rez un excellent cocktail sec et
demi-sec doul vous ne pourrez
plus vous passer.
DE / Laboratoire SJOURN
Dl&ICTUBI
F. Skjoumni-, Pharmacien
H. SJOURN, Pharmacien de l'Universit de Paris
M. SfciJouHNii, Pharmacien de l'universit de Paris,anneo
interne des Hpitaux de Paris
Analyses des Urines, du suc gastrique, du sang ( VVas
Itrmann, Ure, Constante d'Ambard, Glycmie).
DescrachfttS. Des matire-; fcules.
G
; Bais;
BN8IN
Avise les consommateurs de son LAYl
quil a rduit ses prix comme suit :
SIROP ds
(Bmoalcblna
'nu . -' " rMlt per relit tatd-MU. -
**'<< crue r ix l .-..- lOTIi- *imu* lm* ^.op(.U*tf Ptri*
tW*! BMi4l C.3CHI2M9. J, Bu ful B.o4l7> '*"* f\HmU*m _^T
ACCESSOIRES POUR AUTOS .
Nous vendons des pieves
neuves et de deuxime main
pour toutes sortes d'aulomo-
bilts; s'adresser
KNEER'S GARAGK
Hue Pave
Phone": 2318 et 2234.
rue b Magasin bletat
i.oqnet tablissement si-
tu tout p^s de la Binqoe
; Nak et riiiig par Mme Marie
[BERTJiX
LAIT CONDENSE SUCRE CAISSE DE tt.1l
LAIT CONDENSE SUCRE DF UU
LAIT VAPOR DE 48.16
LAIT VAPOR DE 96
OZ
Y
OR 6,25
9,10
5.00
96,40
i
i
DTAIL OR 0.14 CENTIMES
DETAIL 0,04
:-PDETAIL ..0.112
'MIL ,0.07
.. iV; !L' Z'ZZ* ''"e ? i''" CONf)ENSI;' EVAPORE el en Pi IUDRE ESBE^SNSTi
meilleur, le plus pur et le pins riche en crme. Il ni a nd per les mdecin et
En vente AU BON MARCHE*
El dans toutes les bonnes piceries tant
a Port-au-Prince uue da s toutes les
(f? 4. l Province,


Lundi
26 Septembre 1932
Le iviaiiii
'ort-au-Prmce
Tlphoue : 2242
4 PAOF8
Panama Railroad Steamship Line,
Agents aux principaux ports d'Europe
i
t9*%
F
V
i
(i. W. Smif.don & Co, Ltd.
17, James Slieet,
LlVERPOOL, hNGLANI).
Mory & Company,
Atlantic Freighting Corp. L)iv.
155, Boulevard'.de Jv.iasbourg.
Havre, France.
Mory & Company,
Atlantic Freighting Corp. Div.
3. Rue St Vincende ;Paul.
Paris, France.
Ilernu Peron & Stockwell.
Boite Postale: 78,
Havre, ,France.
I*uglend
:;. W.Shbldom *C#f3Ud..
Feu'on llouse,
112/113 Fenihnrch Street,
Loo4om,E.JC. 3, kEngud,
France
Mon y &.;Company. ;
Atlantic l'Yeighting Corp. Div.
74, Quai des Cbartrone,
Bordeaux,^ France.
Mory & Company,
Atlantic Feighting Corp.LDiV.
7, Hue de la Rpublique,
Marseille, France.
Gellatly Hankky &i.Co,
21, Rue de la Rpublique
Marseille, a France.
INSPECTION SCOLAIRE '
ut POr.!>U-PrlNC: I
AVIS
Il es \ oi; a coi naissance
des intresss q'p ^elon avi^d i
I) portemint de l'Instru ion
Publique les examens de la ses
lion exlrarrdmaire sont
aux dates suivantes :
Certificat d'Etude! jnmaires
10 Octobre.
' Brevet simple et suprieur
17 Octob-e.
1 Certificat d'E'udes Secon
| dairess 1re et 2me partie, 17
I Octobre. -,, i
Eeo'e Nalionale de Droi o
Oc.'ob.w'.
En consquence les registres
d'inscription pour ces divers
i examens sont ouverts tous les
j jours de 10 heures m di.
AVIS AU COMMERCE
I Pa,K.m, mil m I SI i> .....U> LiM a l'a van t* fl'nn-
.once, les d nrh su v n.H le New York pour Port un rnn.e
Haiti directemeut chaque mardi. Tau lai Steamers sont
,ourv.is de clnml.re triro naos
Dparts dt Sew \orlt Arrivages a Po i au-mnee
Germany
Holland
Atlantic Freighiing Corp. Mtojlljj f^SJ*
An.werp Division, Kom Dg,nfcmn.pi un 3
C/O Sleinmann & Company, Rotterdam, Holland.
P. O. Box. 1069, Rotterdam, Holland.
A
le 2G sept. 193\
le 2 cet. 1932
le 10 octobre 1932
le 16 octobre Ui32
le 24 octobre 1932
le 30 octobre 1932
7 novembre
H nov. 1932
Steamei Hu:naventura 15 novembre le 21 nov.
Steamer lAacou le 22 novembre le 2/ novembre
Steamer .GuavaquiMc 20 cowtrb e le 5 dccen.bre 1912
Panama Railroud Stearapship Line
Jastl. C.VANREED
agent Gnral
Steamer Buenavenlura" la 2C sept
Steamer MAC n l< 27 septembre
Steamer "Guayqufl^ le 4 o l be
Steamer i CrHtobal le 11 octobre
Steamer iBuenafetotura > IX octobre
Steamer Auron le 23 octobre
Steamer iQnayaouil le 1er novembre
Steamer Cristobeli le 9 nov.
Belglum
Atlantic .Freighiing Corp.,
(I/O Steinmann and Co
4, Quai Jordaens,
Dlwerp, Belgium.
A. Ceresa & Company.
Via.Banchi 3,
Genoa. Raly.
Spaln.
Mr T- Mai.i.oi. Bosch.
Atlantic Freighting Corp., Div.
Paseo Colon, 17,
Barcelona, Spain.
A/B W. Larka,
Atlantic Freighting Coi p. Div..
Skeppsbron 10,
Stockholm, Sweden.
A/B Pettersson and Hoimstrom,
Atlantic Freighting Corp. Div.
Skeppsbron 3,
Gotneuburg, Sweden.
Denmark
E.A. Bendix and Compauj,
Copenhagen, Denmark.
Italy
Mr Altredo Vmorett,
Atlantic Freighting < orp-Div.
Plazza Del Ferro N. 3 5,
Genoa, Italy.
Norway,
l.auritz A. Devold A. G.
Atlantic Freighting Corp. Div.
Aulesuud, Norway.
Sweden
Sven Jansson &. Company.,
Atlantic Freighting Corp. Div.
Nonkoeping, Sweden.
vis
Du Service National
de l'Enseignement
Professionnel l
Conformment aux nou-
veaux Programmes d'Ensei*
gnement Professionnel auto-
riss par le Dpartement du
Travail et qui seront mis en
application ds le 2 Octobre
prochain, il est port la
connaissance des familles des
villes de Port-au-Prince, Cap,
Gonaves.Jacmel et Jrmie I
que l'admission dans l'une j
quelconque des Ecoles Pro-
fessionnelles de garons, est
subordonne aux conditions
suivante:, c-bligatoires pour
chaque postulant :
lo- Le postulant doit tre
g de 13 ans au moins et
de 17 ans au plus.
2o Possder son Cerlifi*
cat d'Etudes primaires,
3o Prsi Dler son acte dt
naissance authentique et des
recommandations valables de
bonne conduite.
Port-au-Prince, le 27 ac'
1932.
Lykes Brolhers SS C lnc
Texas H*RI 8 vato Domingo- Porto-Rico
Le seul service blrdomadaire et rguler passagers et
fret entre les ports du Golfe du Texas Uivctcmiul avec
Port-an-Prince, ifaih.
Pour la rception rapide et le maniement habile de vos
importations se-ve; vous toujours des navires de >a LYKE
1 INE.
Les prochaines arrives a Poit-au-Prince sont-
Sieami r fenevhve L\k*si ?0 setembre 1932
Meam.i-Ru.h Lykes 7 octobre 1932
Bureau- Uu du Magasin de l'tftat Uo.te Postale B
Simon Edstron A/B ,
Atlantic Freighting Corp Div ,
Malmo, Sweden.
Bernhard Bergh & Company,
Atlantic Freighting Corp. Div.
llalsingborg, Sweden.
Sauvez vos livies et con
lections eu mauvais tat tl
les confiant aj relieur cons
ciencieux, honnte et habile
Etmnne Camille,Rue Bonne
Foi .

i

Voulez-vous|fter le retour
de quelqu'un?
OFFREZ-LUI ONE COUPE D'ASTI SPUMAN

.k\>i >\......- .
. Agenfs pour la Rpublique d'Hali
A. DE MATTEIS & Co.
Port au Prince (Hati)
. -
il i j. awowaan
*i
I


MVf


r' v
La Magnsie ERBA
EST LE PRODUIT LE PLUS RECHERCH COMME RECUUEU1
DES FONCTIONS GASTRIQUES ET INTESTINALES.
A. de Matteis & G0
AGENTS POUR HATI *i
1
Grand Htel de France
P. P. PATRIZI, propritaire
Cet tablissement se re-
commande par un service
irrprochable, un restt*
ranl de premier ordre, des
chambres confortables el
ares ; un Bai o les con-
sommations sont varies et
des marques les plus rpu-
tes.
Tlphone : 2341.
?\r
LAITERIE BAILEi .
Livraison propre, hygniquf.eo bouteUl-s hcrmiiq^
mei;t cachet fabn de loute falsification.
Transport fait en rfrigrateurs roues.
J N 1313, GrandRue, Port-au-Prince.





University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM