<%BANNER%>







PAGE 1

PAGL'2 17 Septembre V •r%  Chambre des Dputs iVIE SPORTIVE Sance du 16 septembre 1932 L'appel DominaiaccoM une faible majorit. La sance s'ouvre dix heures. Pas de procs verbaux rdiges. La correspondance comporte: 1 Uni"message du Snat accusant rception d'un projet de loi vot par la Chambre, 2" Uue ptition d'un groupe de gnildiviers protestant contre la loi sur 1 alcool. '.\ Un message du Snat qui porte la connaissance de la Chambre les modilicatious apportes au projet de loi relatil aux agents agricoles^/ | L'Assemble statue immdiatement sur les modifications qui ne sont pa8 de hauts importance. Elle les adopte toutes. I' Un message du Snat qui soumet au vote le la Chambre ^quelques modifications apportes au projet de loi ayant trait la vente el la production du sel. Le Prsident Loubeau demande l*Ass?mble si elle, est d'avis de st ituer immdiatement sur les modification! du Snat. Le Miuistre des Finances propose d'envoyer au comit ces modifications de substance qui transforment compltement la loi. Combattue par Chutelaiu et souteuue par Piou, celte proposition du Ministre est repousse. Les amendements du Snat, combattus par le Ministre des Finances et nergiquement dtendus par Chatelain.sont approuvs. .">" Un message du Dpartement de l'Intrieur ace isant rception de quelques rapports qui devront !re imprims. Le troisime poiut appelle Eli prtant l'orcdlc. La Province flambe. Gagne par la livre sportive. L'enthousiasme esi BU comble, i' H igiaos I lgres bourg s'ainateurisenl . Par all !! nos cor:, s S,)ti;iJUX i.ous signalent que certains Marcs convoquent sou dt tambour et trompette les notabilit de leur localit pour prendra c naissance de la lettre-circulaire d.P ort-au Prince. Nos ciurs G al La relche du i Francisco de Miranda | en Hati s'y rendent avec joie et promettent, api es change de vues, d'avoir eux aussi leur quipe de 'oot-Ball et leur Dlgu l'U. S. S. H. Tant mieux. La premire lois, depuis viug'.-sept (27) ans, on au. a assist un championnat national. Parc Leon te l'oot-Ball. Un "onze "de Petit Gove sera main • %  '') Paic-Leconte pour rencontrer la coalitio i "Melbourn'' _.'* sGi org !S "— Jeunesse '; donc la mme quipe qui battit dernirement les G >'i;viens. Le camarade Gmili > Geb ra, le ta[ meus "goalie"' qui, i<: premier, lui "arros" de la ounotiaadedes Jamacain*, ne lait point partie cette lois de i:' slection \> i Qanl aujourd lui; la "Violette'' dont la radialion s'"t<-n.i tous les joueurs.—LU. S. S. Ilsei donc prive de l'un de ses meilleurs dtense ' L'ostracisme ne peut rendre aucun service utile". Volley+Ball. Cet ap.s-midi au Parc-Leconte se joue le plus intressant match de Volley Bail entre le Wealeyen V.B.C. el le Sporting V.B.C. Nous annulons des vœux pour le triomphe de l'une et l'autre .quipe. I ii avant, Jamacains et II i ti ns 1 /•.//./•. Nous apprenons • su iree certaine qu' m gro ; —o— On :• certainement lu avec prises avec des dificult>s nes H la corn >• de l'administialion dimciieae ,a qu'a laiti ssmedi derI Empire nouvellement cre, uicr/ia lu Kevue LE TEMPS, n'aurait j.nnais pu avoir les Grard Jean-Baptiste, sa moyens d'armer des na.eaux Miranda. ci tait :s proI presvatsseauxfi si uuus pouconfr avec ttfmpereur Des: vious en douter, Madiou se salines I> ir'-au-Prince et j fut charge il y a longtemps uue c'est cedi qui aurait I de nous renseigner, armer pour le rvolution re vnzulien la frgate i L'Empereur et lui aurait donn deux autres barea !.\:le H Bacch is et Le Bec. :V .1 I) p "e s'eat b i entendu, sur de QO es de J. Mancini, iuUN SAVON P. OD! LVE LES GEKMES. EMPLOYEZ I UR LES MAINS, i A piGi ;.; ET L • • ET BAINS, ..TT— m *=""%  I MOHR& LAU I • K.ie Rouxel i o'-.eurs '%  n-Prioce. A la pge 239 de Bon troisime volume, il dit eu elet que .< Miranda se procura aux a Etats l nu trois navires arms, entre autres uue cort vetl 30 canous. Il tait ;< venu a 1 ic nel pour orga li• r ;,c-, quip iges. accomHFVQS HEURE hlies dans l\;uvrae de ceNpagn de 20§ jeunesi Amd rnie Bolivar. nc-iina 11 partit d Hati dans s for1 c les /> emuis jours de Mars M ,n I u t se reo i Ce e Permet, Se', st -dtre sur les cote* du Vt lzuela. Pour i la pai ', le cro tement a in< •• ui do cini. ff ra . %  ada n'a jamais visit qu • Jacmel e Thu ; i liou, d mi que le i)' J sont d ns la Or, avant laiss les EtatsUnis le 3 Fvrier 1806 et les DorsaTnvil [voiders prenanl de 15 22 j vrit, en ne io. : pour voguei de.New-, parlant pas de Port au Prince, Yo k Ha u.Miranda njtarait i ropode Miranda. Mancini pas eu le temps de solliitei Conditions avanta^eua . i (..,,„ iV to.is-i-ncie % %  : mit de la ville. ... r i. Vincent vient ^^.wfnVis T'V ^r.claradioQ sant P.O Box 118 1 ; .indedaGoi. 2242. 'a rnii e 191)2 vloul h pin. : a t lejele ible N iiiouale. qu'il advienne dnclut le Chel de %  de hatien, au. ,* lli iellement aveiAllez chez Barbanoouri. me d\Csrs o vous ^.^ ,17 mi excellii oc ..au sec demi sec dont vous ne pou. i notre dites d. plus vous passer. \ Ui Miras OE cot la voir confondu le l'oit lau-Pria Puerto %  d'Hati avec Le troisime poiui H i.-coc • % %  •• %  %  ,„,".. i, ; „ a d,scusMu„ J S c „ U c,u, T: ; : S x;;;'::;,r.;. .:;o,-.';: du rapport du comit .tes .„,.,„.,.• ., ,;,, i: s e> iAh terto %  Principe de l'Ile i i est vrai qie Puertoune ville d %  r proi i ice du m le B il itu %  15 lies de soa port: Nueuiias ... ; %  comble, c'est que Miranda lui-m.ne est muet c un me carpe sur son sjo I Jactnei et sur le concoui i qu'il y reut, d'ordre de l'Empei ur Dess il "ai l, dans ma b b ; i ili1 du rappor Finances sur la loi relative la taxe sur la gasoline. Les conclusions du rapport, favorables au projet de loi, sout adoptes et les articles vots sans modifications. Quatrime point: Discussion des conclusions du rapport du comit des Finances sur Je projet de loi rduisant les appointements des fonctionnaires de l'Etat. Le rapport conclut l'adontion du dit f rojet. 1' esl approuv par Assemble. Les articles sonl votes rapidement sans subir aucun amendement. Le dput Deboui donne lecture du rapport de la commis* sion parlementaire i harge d aquter sur les activits d m >diticatio is et additions. Le dput lirdy obtient la i d.-et Association". La F.H.F.s'e8t afl 1 e la Fdration Internationale ne Football, B adopt les rglements de la BFA (lisez Fdration Franaise de Foot-Ball Association ) y compris les dernires modifications coi; env.uit l'amateurisme, es r;les de l i de l'International Board ronl appliques dans les comp lions nationales et intei a itiooalesque la 1". IL F. organisera sur n terrains. Un bureau f lral, choisi par les mi ( b s 1 dateurs, co npoa de MM. h louard Cassagiol, Prsi lent, J L J 18 i. .roule, et F Hrard, membres a rempli toutes les f lormalits exiges par les lois du Vl' \s el le s'alut international rt 4iil ,i l'attiliation. — Dei I d'amiti seront signs avec Mres ldratipns similaires cli angrea. une si grande laveur de DesBalineset celui-ci n'aurait p pu i rmei des naviri s nui i uas t. du reste, d'a%an>e la i i i g; serai vn lien. S'expli • t-on maintenant d Viancini? Et j'ajo pour finir que mme s'.i pouvait s'agir de Vue i Principe de Cuba, le dlai pou: | armement des unis aaviies eu t Iro > court, puisque Mi BU la 'partit :'.'"-•'.; I, S Q y dmes dejde Jacmel uaus i s pr lettres et documents. J'> : jouis 'le M ^Jg. ai vai tement c h er< li une phrase, un mot se rapportant a Hati. Franc parait-il, la ti peu comte, ds qu'il s'i gssail r.3 TONIOViiu iBSTIIF r ::EO^WST0TUANT Contre A..EMIE digestlve, ANEMin d'origine ras -.olro, ANEMIE conso itMIE par excs e!c i oorperel, AH MU s aux Maladies aigu*!, '* ANEa-;s2 des r el i 3ladiea cSu TUE .F. Atnitau : Il pi nratloa ne peu" ChloroM, : < mM --"'• 1 ''MOCF. O"'.MPL0i : Un polit verre a '.'. %  r'2 -0P*S. ( | 0 uotre : ,; d'anciens a\ i s ngres. D' uue part, l'£m i eui Uessalii es, qu rouvail F i\ rier et toars 1806 lli:x LQ 1606 19 nu .w lia HI\I\J. Luc DORSNvlLLF. — Halle louer Wdc du Quai. S'adresser . Mr Franck N. GAETJENS. Tlphone :2347. Oros : DARRM8E fr^e, 'D —ull : .R.3 <4') 3?T sepF. M. F. art. 1er. sions politiques tt n di icusigiea %  so d interdites. Li F. U. Pu %  L'g le N i i" wls 1 > le Lui de dvelopper sp•ment (c'est no is ijui souli-i • ,s) le Pool Bail en H ai n'organiser des rencontres mdes et internationales, boa : t,ocial est Port-au-Prince. parokpour question gnral. Il dposa une proposition ia zones diflrentes de la la u\ UNE LETTRE OU tit BOXt 0' Porl au -Prince, !e 16 te mine 1932. Mr le Directeur, hai lu da vis le numro du jeudi 15 sep c luraut de ti i Journal que le bo&eur i.Aragon a l'intention de jeter un dfi ou ebampiou do : Itl. Va l'eip ce acq lise on pays apri qu [U %  • 0 lU ii 18 que j'y ai l Ils, [e consentirai lever ce dli u la c indition que les orga ois -i i i | nantissent la BOtume de deux ceuts dollars et sur celte valeur cinqn i i dollars d'avance pour com m cer mes entranements. Je ne i noncerai ce que j.viens de dire qu' la condition que la rencontre soit organise par Mme Vve fideloto i et M. lbert Mc-Guflie o d dj dtendu sans passion mes intrts et m'inspirent seuls conliauce. Nationale Le Nouveliislei s'est tait naux avus u.vjum ei a eoij e i-'oot-nUi napparienani a Libert. Cette proposition de loi | tacUD ciub rgulier ( spcialebniicie de I urgence, lille ne illH .,, t | ea jeunes lments qui d itiuu %  •• %  Dans l'espoir que vous voupe1 Q •• on/..' ions les loueurs l drc/ bien moii ,.i r volre bicu de r'oot-ll'dl nappartenant ; __ IllaIlt c0nC0 n. Mr lr Di. sera pis mile. achami u a A un co jeunes lments q %  '•ntratnent ordinairement sur .c. | M places publiques ou dans les Le dput Fourcanl dpose i i rues }. Chaque "on/.t:'' aura puur son tour une proposition de loi i dnomination la rue ou_ le su'l' Assistance publique. j quartier o demeurent les 7 11 L'ordre du p>iir est pu-sv t des CO>quipi terrain ie la sance est leve. plus proche du qui sera _. __—— j dsign, par le eoroi (la!, i ornent d< .ipesdu Sauvez vos livres el con lectimis en mauvais lat tl les confiant i i relie ir i ciencieux, li ETIENNE CAMILLE, Hue ijouue foi {quartier. Ls F.H.F. promet de Imettie fort n Iche, te. %  {au choix de bureaux fdraux Jde Dpartements auxquels le l'i'hu du sentiment national rjnan il a adjur le Prside ' %  " %  %  % %  -.. \ \' I En frascos de 50 (rs\// \ / on or.-, '.cas Jn x / de un3 purga y o latitas econot \ veillant concours, Mr le Directeur, en publiant la prlentede VOUS renouvelle.avenu > remercimenfs anticips, mes salutations distingues. Thomas GUERH1ER i m pion de Boxe d'Hati X" 868, i'ue ue la Ueuuion. La Magne di^e i^B^SwiSffi E 52 ESI lE PR0DUIT LE PLUS : ; NATIONALE pour qui^s en fl[S FONCTIONS GASTRIQUh A (\f* ^ AGENTS il 3 '-C J



PAGE 1

HllUH LF M\i'IN re 1932 Pi 5CT baaeour it la renom ,. it universelle l M premire place Demandez partout : I \ BARBNCOURT Dpt : Hue des Csars. NS riTUT Guy-Joseph-Bonnet Prs du Monastre St-Grard e i ir !..i • DO RSIN VILLE, hnm \ . , i pfte et dan groupa de M SOH l Vil II HTG HH H l CO11 11 IIS (10 '.rsits trangres— Cours q i -r*. Sous la direction > i r( lteur Le me de lettres, historien et gographe j.Ai;i e plusieurs diplms (il ivu-m Sis COOM ortiqw — Site Wit Cootort moderne •'| • i I winiyue -Vastes lerraii s de jeu* diTers.— Aux derniers esa • I OUI LU mens oli:iels poar l'obtoitioo. -lu baccalaurat, l'tablissement a t class parmi les trois premiers -Q i our La rentre aura iou le lundi 4 Oct prochain Prix d'colage meilleurs que dans les autres collges dejVlSllCZ mme grade On trouve l'Institut, commme dans toulet Les av int > ' Cuisine ctrique HOTPOINT la monde i vous en convaincre noire salle ;!' expo%  (1|)Ir .as tes bonnes librai* | QI firii") ries, les livres classiques du professeur Luc Dorsinville : Cours Prparatoire de Gographie Cours Elmentaire de Gographie —Allas Cours Moyen de Gographie — Atlas. Aide/, par ailleurs l'emploi gnral de ers livres.c'esl pour je bien moral et patriotique de la jeunesse du pay." : pour • Isa ports du Nord, Puerlo; Piata et Le il ivre direct. Le mai • di ce bateau reu pi t Is I v no• ia des i lit ois i o col bu! lUX. rite postale: A 17 4. r tlphooe No : 3220. F. M. A s'il MU. Agent Gnral Hue du Quai, Port-au-Prince : I Mn Grand Htel de France P. P. PATRIZI, propritaire Cet tablissement se recommande par un service irrprochable, un restaurant de premier ordre, des:. Laboratoire SJOURN DlRBCTCRS F. SJOURN, Pharmacien R. SJOURN, Phar ad le i ans M. SJOURN, Pharmacii D d i l'un t de Pai tncieo interne d ipitaux de P* Analyses des Urines, du suc gastrique. > ( Was jsenr.ann, Ure, Cou? i t: d'A '")• Descrachats. Des matU %  .h.../.-.* v : chambres confortables cl ares ; un Bai o les consommations sont varies el des marques les plus rputes. Tlphon e : 23 41. LAITERIE BAILEY Livraisou propre, hy, cnique.en boute"U. hermt.qae. ment cachete., iX. de toute >|fiUcation. rausport lait en rfrigrateur, a roues. N 1313, Grand Hue. Fort au Prince. PROGRS NOUVEAU RHLM NOIVEAV Rhum dlicieux got exquU ALCOOL DLFIi/OUCoilCUMEfllL Llairin Vierge Chez N. NAZON COLLGE LOUVERTURE Fond en Oct. 1895 internat Externat ly Collge Louuerture est un me il d'Enseignement secondaire moderne en vue de o mer SUS KM: s gens une instruction i |u • jointe ;'i une forte cation morale et patri dique. L'Ecol it des entants ds l'a pt us. L'enseignement comprend tudes presci les s | tgrammes officiels. ED itance, les do Collge l,onverture o irais i : i plu i stricte surveillance %  ils sont l'objet de la sollicitud %  • %  \ i bien veil ,i,! t-' r i" • i %  qui coi cerne r situation m i I ^.intellectuelle et morale. Pour tous autres renseigne, i i i la L)ii %  .•' %  ti.in de l'E i lis ement, rue M tttalais, Poi tau Pi ice. Le Pire< te >r, L C. LHERISSON R,i tel t. %  lierai llailirt Accidents risep'eml re tW8 rio R eeerd, '2>> ans. S... | ,. „ probiuie d^ a | caisse. uMiia IOI de Is hanche v lo S. pt-.mbre IV32 lleuv Lous. Port-au-Prince. Blessure iranehaule du cuir chevelu. Antonio Ronave dure, I or.%  o-Prince. Blessure tranchante da Bi non g-iuche. Michel Lebrun. Pt au Prince. Blessure contuse du mdius gauche. Ccile Joseph. 27 ans, rort ia-Princ. Blessure contuse de h queue du sourcil giuche. Joseph Carrlien, Pt-au-Pnc* 1 Blessure contuse de la rgion sourcillera droite. %  4T I %  %  %  !— "M h % % %  ff [','>'• RASTILLE5 MIIRATC' ( ...l. r lu -.l.. CMATtl. GUY w MEXAMENS STENO DACrYLMGRAPHIQUES Le L>irecteur|de l'Ecole Spciale de Sino-pactylogrspnie porte la connaiasanct des inlressset do public en B*nral que les examens otficiels de SI ENIOGRAPHIE et de DACTYLOGRAPHIEaurent lieu en cet tablissement le mercredi 21. le ; eu di 22el le samedi 21 septembre 3 h, de l'aprs-midi. ^ Le Jury, compos du Dr. Nelaton Camille, Professeur l'Ecole de Mdecine, Prsident de la Socit de Mdecine dHaili, .de M. PhilippeCantave, Correspondant del Maison l niversi| taire de Paris, Secrtaire de 1 Alliance Franaise, de M Berthpny i Malette, Avocat, e t de Me. Maurice Nau, Chef du Serviceidu Domaine au Dpartement des Finances, travaillera sous le haut contrle de l'Inspection S cola ire Le laurat des examens de Dactylographie recevra, titre i,. rcompense, une machine portative d'une des marques les plus apprcies en Hati, la naarfque* REMINGTON ( cot : [05 dol.) gracieusement oflerle a l'tablissement par M. G GILG, Reprsentant en Hati de la KemingtonTypewriter Company. Le public ne sera pas admis aux preuves de transcription 8 tnographique du mercredi 21. I N'ACHETEZ QUE LE ,r-::i | Elle ne digrait plus J'en tais arrive i"' pins rien diffrer do tout nous crit Madame le.?., d'Oran. Je mangeais comme une enfant et malgr cela je sentais les alimenta dans mon estomac le oombreasea heures aprs les avoir pris. J'tais sans aucune loree, incapable de iifn taire. Un tel cas semble sans remdes. Cependant, voyes ce que ta 1()RI i AN! '. a l'ail pour Madame (....• .le mange maintenant comme je ne l'avais jamais fait,ma demi-diarrhe a disparu, je suis qontente, pleine d'entrain... ... Si vous manquez dapptit, si vos diaestions sont lentes el anibles, vous risquez vile de voir diminuer vos forets, votre vigaeur.ll tout vous soigner sans retard Fanes une cure de FORTIANE Reconstituant.digesti| et tonique, FORTIANE vous rendra avec vos forces la joie de vivre. FORTIANE esl aussi un puissant fbrifuge qui se trouve dans loutes i. s bonnes pharmacies et Port-auPrince la Pharmacie W • Uucli. w 2L, n ~ ^ a a. _. — — —. *, a g >• B A *—. BriquesLa Baudry Briques JUSQU'A NOUVEL ORDRE, NOUS WONS BMS££ NOS PRIX POUR GROSSES BRIQUES A OR 9 PEIIES BRIQUES A OR 8 EX OPO! IC DONALD, PAR QUANTITE DE 5000 OU PLUS. Bannlacture de Brique "LA BaUDP.Y" S A. Meilleur el meilleur march que rarliclc import. En vente au dpt de la Distillerie de l'Aigle, prs la Banaue Nationale, cl chez HJH mmmi m Wllm BAIP, NATIONAL PRIX SPCIAL POUR VENTE EN GHGo (l RGNREL^ORGANISME FEBRIFUGE. APERITIF, DIGESTIF, RECONSTITUANT. Dans toute !<• PhrtudiJ A l>erl frinct, Hhrmacie B' I de lis! I8BENSEKI .^ • LA El ,\ i Viennent d'arriver POMMADE • INCOMPARABLE ET LE. SAVON. SPECIAL POijR LES GHfcVtuX HO—RO-CO. i' T.F.M PLACE l'hailr da h. le plus PUISSANT p us AGRABLE RECONS1 ANEMIE-FA* INDISPFNSABLE . u rl .u -• • •••• Avise les consommateurs de son LAll au il a rduii ses prix comme suit : |LA,T CONDENSE SUCRE LE ?40,3 • J.J J L M I LAIT VAPORE • DE 48,16 DE M ,1, LAIT VAPORE H W |* n PSE SJDSIW i i:,,,,;, .c Z -voas le l-I r CONDhS ...... „,, lcs „, W .cin S t i En vente AU BON MARCHE* Et dans toutes les bonnes piceries tani a Port-au-Prince aue dans toutes la villes de la Frovince.



PAGE 1

M Samedi 17 Septembre 1932 Le Malin I 4 FACIES 2i> cine AN h Lh \" /'< 7 u Port-au-PriLce Tlphone : 2242 Panama ] Railroad Steamship Line, Agents aax principaux ports d'Europe. G. W. SHELDOH & CoJLtd. 17, James Street, LlVERPOOL, ENGLANI). England %  r J. W.SIIELDON &C", Ltd.. Fenfoo House, 112/113 Fcnchnrch Street, Londom. C. 3, Kcgland. France s-s c MORY & Company, Atlantic Freighting Corp. Div. 155, Boulevard de Stiasbourg, Hvre, France. MORY & COMPANY, Atlantic Freighting Corp. Div. 3, Rue St Vincent de Paul. Paris, France. Ilernu Peron & Stockwell, Boite Postale: 78, Havre, France. MORY & Company. Atlantic freighting Corp. Div. 74, Quai des Chartions, Bordeaux, France. MORY &? COMPANY, Atlanlic Feighting C>>rp. Div. 7, Rue de la Rpublique, Marseille, France. Gellatly HA.NKKY & Co, 21, Rue de la Rpublique Marseille, a France. Germany Atlantic Freighting Corp., Atlantic Freighting Corp. Ballinhaus, Hamburg 1, Germany. Bieitenweg, 6, Bremeu, Ger # Holland Atlantic Freighiing Corp. Antwerp Division, C/O Steinmann & Company, P. 0. Box. 1069, Rotterdam, Holland. Belgium Atlantic Freighting Corp., C/O Steiumann and Co 4, Quai Jordaens, ntw erp, Belgium. Atlantic Freighting Corp. Koningin Emmaplein 3., Rotterdam, Holland. Denmark E.A. Bendix and Compan}, Copenhagen, Denmark. (LIGUE CULUBB!. Tlphone: N 2323 'i.e *apeur Bogota Voy. 101, venant directement de New York, sera ici le 20 cri.. ( en route le mme jour pour les ports colombieos, r.ristobal. C. /., Kingston et NewYork Le maniteste de ce navire reu par avion poste est la disposition des clients dans nos bureaux sis ang'e des mes du Quai et Tli mas liadion (vis*a vis de li D mjne) Le vapeur Martinique Voy. 103 venant de New-York et des ports du Nord est at" tendu ici. samedi 24 courant, en route le mme jour pour les ports du Sud. Le vapeur Bolivar i Voy., 104 partira de New York le 21 couraut, directement pour Port-au-Prince o il est attendu le 27 septembre prochain en route pour les ports colombiens, Cristobal, Canal Zoue, K'ngston et New*York. Port-au-Prince, le 12 Sept. 1932. William E. BLEO. Agent. AVIS AU COMMERCE L 1*. mi M ilmad S e.-i i -bip Line ;i lav^rii^ d a „. urnce le diMoi\ suivants de New Y'o'k jour port au Piin f Hati, direcUmeul chaque mardi. Tous les stermers sont pourvus de chambre riewilaue Dparts de hew io/tf Arrivages Po t au-rrince. Steamer •• riatobal le 13 septembre le 18 septembre 1032 Steamer "Buena vent nr M le 20 sept. le 26 sept. 1932 Steamer "Ancon" le 27 septembre le 2 cet. 1932 S'earner "Guayaqnil" le 4 octobre le 10 octobre 193) Steamer 1 Cristobals le 11 octobre le 10 octobre IH39 Steamer Buenaveutura > 1- excellente!*" as|.hallee.\uc8m.rveillense s d ela ville et lu port. nuirnn i^'.'"* d< l oules espres. DINERS GOUTERS wiESTTjS**" uour lcs ^ usion9 deictr _. .. %  --*•. w --.*.;-*.. r— —* % 



PAGE 1

Clment Magloire DlRKCTlfljR 1358. IUJ£ AMERICAINE 1358 1ELEPHONE N*2242 lista tppelM dsuuertui teux qui i-ii! hi i. iiM-iii l&e K liiiljT et imiuvraiiv ceux qui ii'onl point Min unirai'. Nous M" pele* MT|itMjiics eeil qui n'ont l'oiul loi prtes illusisos, sans Mle iioiiNUiiquiiMir .s'ils en, nnl tVaitre*. Analvle H:\MK 2(ime ANNEE N" 7775 PORT-AU-PRINCEKHAITI) MEiil ; SI-I'TEMBRE 1932 Ce qui nous a valu le nouLes responsbilitesdu Gouvernement selon la Constitution actuelle veau trait —o — Moralits tirer m Le fondement principal du! tien alloue* d'une part, pour trait nouveau que l'Assern-lle service de l'emprunt, et ble nationale vient de reje-J d'autre part, pour ses propres ter est, tout le monde le sait,J dpenses, assure l'excution l'article -S du Protocole de S fidle (adquate) des contrats 1919, qui pourvoit au soin de "d'emprunt et de leurs tal'amortissement et de Pintebleaux des annuits. rl de l'emprunt de 1922 pour L'intervention des Fonction le temps du service de ce emprunt qui restera courir aprs l'chance, en 1936, du trait de 1915. Or, il suffit de lire cet article 8 pour y trouver, au contraire, une raison II y a Vingt-cinq ans LE MATIN, fl Septembre t'Jffl MESSE DE REQUfEH i naires amricains d'aprs le trait de 1915 devra (loue se borner au soin des intrts des cranciers; peu importe, ces intrts tant sauvegardes, que l'Etat hatien lasse de sa prjudicielle de repousser Iq part disponible de revenus trait du 3 septembre 19321 tels usages lui paraissant tiliavec son organisation fiscale les. C'est mme en prvision complique dpassant ce qui tait l'objet de l'article du Protocole et y contredisant. Voici ce que dit cet article; nous soulignons les passages qui en expriment l'esprit et les ides principales : Le paiement des intrts et de ramortissement de cet emprunt constitueront une premire charge sur tous les revenus intrieurs d'Hati et une seconde chargesur le revenu des douanes d'Hati jusqu' l'expiration du trait du 16septembre 1915 aprs paiement des salaires, allocations, dpenses du Receveur gnral et du Conseiller financier et de leurs aides; il est en outre entendu qu'il sera pourvu au contrle, par un OU des fonctionnaires dment coin missionns par le Prsident d'Hati sur la dsignation du Prsident des Etats Unis d'Amrique, des rcites et allocations des revenus gag, et ce, pendant le temps que l'emprunt sera en cours aprs l'expiration du sus-dit trait, d'une mauvaise administration nationale possible des receltes publiques, que le Gouvernement amricain, son Receveur gnral-Conseiller financier n'tant plus l,— a jug prudent d'insrer celte disposition dans le Protocole d'emprunt de 191*. Au surplus, rien n'empche de supposer que, dans l'esprit de ce gouvernement, le contrleur en question pour i"ait ire ce mme Receveur gnral sortant dont les at tri bu lions nouvelles seraient rduitesei limites aux prescriptions de cet article 8 du Protocole. On remarquera que celle disposition ne vise d'ailleurs que les recettes et leur contrle e>j vue du service de l'emprunt, alors que le trait du S septembre contient une r glementation, mme inquisioriale, du budget de dpenses de l'Etat, de ses faons de procder en matire de crdits supplmentaires et extraordinaires, et mme de la Notre confrre La Nouvi dans son ditorial du I courant,adjure a w ra diori prsident Vincenl devant les incertitudes de notre diplom d'appliquer sa propre diplomatie dsormais dans l.i conduite de nos afiatres, el de ne plus < laisser faire s sos ministres. Nous sommes au regret de dire que ces conseils sont au il autre temps, alors que 11 ni n" i • vions pas la Constitution de 1932 et les Chambres qui 1*6ni dicte. Bien que nous soyons loin d approuver toujours ce qui se tait dans le Gouvernement du pays depuis quelque temps, nous sommes obligs de dire que l'attitude actuelle du Prsident Vincent nous parait constitutionnelle et correcte, au regard des dispositions suivantes de la Constitution : Art. S.'!.— Tous les actes du Prsident de la Rpublique, except les dcrets portant nomination ou rvocation des Secrtaires d'Etat, sont contresigns par le Secrtaire d'Etat, eu ce qui le concerne. Art. 01. Ces Secrtaires d'Etat sont respectivement i ponsables tant des actes du Prsident de la Rpublique qu'ils r i %  fie ceux de s dpari tui l'inexcu m I aucun c is, l'oi rit ou \ bal du Pr iblique ne peut sou tr ie crlaire d lit al la responsabi lit Qu'on le < vivons sous I lituI onnel d'un Pr .. i -ni il isable { saut les < > urBU te prvus par la Co istitulion ), et de minisire r • tonsa ., non seulement de i r s propres actes, m lis pncoi de ceux du Prsident n l'ils < onlremt. Certes, le cli ouvemement, dans I • domaine des rela;. exlri %  en n • en ions autres • linances, instruction publique, ele, peut proposer des directives aux secrtaires d'Etal et nims choii i ;-ci selon ses propres dir Mais, une foi i les S .. luire %  d Etal nomms, ils assument la responsabilit du Gouvernement el en dchargent |le Pr. Celui-ci, avec la Constitution actuelle, doil gouverner selon 1 s Chambres, puis.pi" l'esl deil elles que les Secrtaires d'Etat sont respon tables. >mm————nui i i III Ce matin a et clbr Port-dc-Paix une messe solcn* %  de Requiem en mmoire du c. le l'i sideni de ht Rp fut ('.lie ritlirr de I Ordre Royal el Militaire de Saint Henri et mourt commandant de l'Arrondissemiil de Port-de Paix brillante % %  irri l ne d( in dion de I Etat>r pr /. compos e le / officiers et partie depuis dernier ko d du {Centenaire*, a assist cette nome. de manier/ assurer d$ faon manire de nommer ceradquatt r amortissement et les tains Services publics. Nous intrts de l'emprunta n'exagrons donc pas en ex Il ressort de cet article primant l'opinion que le traiqu'unc seule chose regardera l du 3 septembre, loin d'tre le Gouvernement amricain en fonction de l'article 8 du aprs l'expiration du trait de Protocole de 1919 qu'il invo1915: c'est le service de l'aque, trouve dans cet article morlissement et des intrts sa propre condamnation el le de l'emprunt. Comme les reprincipe mme de son rejet, celtes gnrales du pays serLe rejet de ce trait, couvent de gage cet emprunt, tre peut-tre le gr mme du cet article donne le droit Gouvernement,— a dgag des fonctionnaires spciaux ainsi sa voix en ce qui condsigns par le Gouvernecerne la disposition, relative ment amricain, de contrler au lendemain du trait de les recettes el les allocations (1er revenus gags, c'est dire : les recettes,-se rendre compte si leur montant est tel qu'il puisse assurer le service de l'emprunt et offrir de la scurit aux cranciers; 1915, du Protocole de l'emprunt, et place dsormais tout ministre bailien des linances OU des relations extrieures dans les conditions d'interprter sainement celle disposition du Protocole. Et surtout de l'interprter, les allocations,—se rennon l'pe aux rems et en dre compte si, le montant des recettes tant ainsi constat, ce que le Gouvernement habte, mais quand le moment sera venu, vers 1935 par l. ( A suivre ). | itniTCO 8.354.000 sacs onl t dtruite. %  nitUI I th Au total, les acquisitions de la Banque d'Etat de Sao Paulo conL a rrrrnrtlfiT flllcerttent 16.655.000sacs, tandis d J.I t UU L UUii UU que 2 :v270un sacs reglcn i,_ rafp KraGilipn quider. La nouvelle rcolte pour OCUG JJl COlllOll^ | e B r §il entier est estime en$ 0 — viron K),") millions de sacs. Londres.--La revue mensuelD'autre part.laconsommationdu le de la Bank ol London & South caf est en diminution. Pour les America examine le problme cinq premiers mois de tanne la du cal au Brsil. Elle arrive consommation europenne esl la conclusion que mme au cas en diminution de 22 o,o. 1 eno l'effort actuel du Conseil du dant le mois de juin 1 lO.jy.) Caf russirait faire dtruire sacs seulement ont t exports le surplus accumul, il faudra de Santos. Pour Tanne entire encore diminuer considrableI au 30 juin, les exportations de men; la production, a moins que j Santos s'lvent 9,69 millions Udestruction de plusieurs sacs de sacs contre 10,09 uni ions Par an ne soit continue ; or, la 'pour l'anne prcdente. I oui lestrucuon ne devrait tre qu, Tanne courante une nouvel e une mesure temporaire. A l'heudiminution d environ 9,05 mil"e actuelle, la production dlions de sacs est escompte, lation de J millions) esacs par an. Pendant les d (Agence conomique etfinanpjera rnois(jiis(ju au 2 juillet )]cin uu 29 Aot. 1932 }. ECHOS — A Oxford ( Angleterth ), s'esl ouvert dernirement un congrs international de juristes (pu a pour but d'tablir un code international uniforme en matire de divorce. Un rapport recommande que toutes ILS nations souscrivent une convention, stipulant que les arrts de divorces prononcs d a u s un >ays seront valables pour tous es autres Etats signataires de l'accord. — 11 esl ma ni teste que le Parlement n'aura pas le temps de voter le budget et les lois importantes prsentes par TExculif, si la session doit tre close le 21 Septembre prochain, comme de droit. Aussi, penset-on,dans les milieux politiques divers, qu'une convocation l'extraordinaire s'impose. — Le Docteur Unix Lon,qui dirige le Service National d Hygine avec tant de science el de conscience, a-t-il remarqu une i icrudescence de moustiques Porl-au Prince, du tait des dernires pluies ? — Dimanche, 18 Septembre, la Loge les Coeurs-Unis No 24, lection des officiels dignitaires pour l'exercice 32-33. Au vnralat deux candidats : Lavaud et Volcy. — Monsieur Kusbe Rigaud, dont le talent d'invention artistique mrite d'tre encourag, a invent un instrument de musique baitianopbone ( orlopbonic ) qui fait l'merveillement de ceux qui l'ont vu el entendu. Exposition chez l'artiste au No 1529 de la rue du Centre. Vifs compliments l'infatigable crateur. — On se plait gnralement louer l'attitude Ici me,modre, patriote de notre confrre Le Nouvelliste , propos du dernier Trait Blancbel-Munro. Si Ton tient compte des attaches politiques du confrre, ses gestes, cet gard, sont apprciables. N esl ce pas, doyen. meilleure rcompense, l'hommage que rt ni nu barbier a un barbier ? — Le premier uu:ni o i levue Tourisl Union a paru Nice. On se rappelle que nous avons annonce que notre congnre Nemours en l t le r dacteur en chef. A I Institut d'Etudes Franco-Etrang ires.notre minenl concitoyen inau re eu ( octobre Un cours sur la Colonisation Franaise a la li.i de l'Ancien Rgime. Vifs compliments. — Monsieur Rjcardo tievena a t nomme Ministre du Gouvernement Cubain Paris, remplacement deMr Cespe les, nomm ambassadeur au Mexique. — Dans un le nos chos de jeudi dernier,le typo ou le proie nous a tait crire Trait LegerMunro. ( le dernier ) au lieu de Blanchet-Munro.Le lecteur avait certainement rectifi. — On annonce que l'incident Damiens a t rgle l'avantage de la hirarchie, c'est-dire l'avantage du Dr Catts Pressoir, Directeur Gnral. — Nous croyons savoir que le Prsident de la Rpublique lancera aujourd'hui une proclamation au Peuple Hatien. Deux boxeurs parmi nous Hier matin n us avons re ru en nos bureaux la visite du boxeur M. Aragon,champion de boxe de T Vmrique du Sud depuis 1928,el de • m man ig ir, M. Jean Naldi, exchampion de lutte m % eco romaine. Le box< ur AI!) TIO y :hea, empche, s'clail l ni excuser par son lanag T Ils taient accompagns de n ifrre dom n Mr Va lentin Tejada, le s qu • directeur le L'( ) :cidental > ... voit que'notre ami Sabalat a sa va'nment manœuvr et a ;si lacommoder les amouie.:\ iir ai ,i mariage sera bien't cet br l ,en TF.gUse Mtropoli aine, et i l'issue 3e la crmonie,l'poux s muer- de Tolilanl, et Madame i h lotara; Partant pour l Syrie. M deux morceaux seront SOIHiiscni ni enregistrs, avec unpaftnement d'orchestr-, u la Comp ignis des Dtsques Vict '/'. P >.irva que a ne se ncorel ... voit M le G liiaad vient d'idli -her un avis, ainsi cont," 1 Ceux gui ne peuvent coB$om> mer cash, sont pris de rester >rs. C'est catgorique. Ce n'est pis lormul en vers libres, c'est de la prose linopide.;CoA..som.-fnc2 cash, <>u res..tez dehors. Mais vei e/qu'uusoir d econcerl, • • prendra prtexte de la aluie i l nre encore toute Bldo* r ido, ni commun ter royalei sol des verres d'eaa glace. ... voit que le Pasteur Tara* bail B des unis i Port-nu Prh • -, el qui se lonl cli irgs de expliquer que le Pasteur bon eonime I % %  pnn, (ju'il n i .i '.-, ur de l'agneau, et que l/fa,dans son cercueil, n'aurait p is tait une si lo igue stadon sir le calatalqua da Temple ne metenu le r Keoskofl plus longoi | n l'iuriiit voalu. ton lilio is, N OTKEIEIL pri %  le Pasteur de ne psi lui en v iulo r. M. Aragon,qui pse 130 U.lWesleyen si une pa„ vres,nouspiiedetra tre !?i r T.i!T2 a .i l .d salul i : .eus L'I lance H.i d i noire champion nutio boxe. Si ce dfi est relev •. le pu blicaura l'occasion d'as ... voit (pie. pour tter le .i un des plus beaux matches ftrio i ne de jeudi dernier, le de ii u Snateur St. Aude a pri dqeunpr, a l'Holel de 1 i 56 membres de \ i nibl i N itionale. Menu ne i\, vins princiers, ser vice impeccable. Dputs et fl 1 1 IT~ \f\ OC /-Snateurs partirent tis lard, tlUlXllUl l^o [emportant la plus agrable imNous l'avons en dormant chp1 pression du patron de Htel Propos p b ille, Madame, et ians le p itrlo*de France, el de l'exquise cuisitiame averti de l'Assemble Natlo„ e qa 00 y rouve nale, nous nous rveillions, grce ad %  J plus pou 1 i • Muni-o-Blanchet, rives duremenl au boulel amricain, une une pi iode indtei min i C'tait la mort de l'me nationale, li mort da toute joie, de lool sourire, la raorl du plaisir mme <'< %  boire aux i anents de la famille le 1UUM SAHTHE CACHET Doit La Colombie abaisse les |repecls, pr (Irnila ur. l-a o 5 r. r. .%-. / leiC COUSCIlt ... a vu, l'issue du banquet de l'Assemble Nationale, u l'Htel de Francs, un snateur rclamer un Rhum Coule iPor gnral. C'est le complment indispeosabla le tout banquet qui se rcisi le distingu droits sur las ebampa( gn s et les eaux devie AUTO AGCESSORIES We sell .New and Second Haud Parts lor ait mukes of jUUloinobi ; ^^KNEERS GARAGE £ iiuc i ave l'Ii o,e 2.i J fi c 223-1 i REVULS AFRICAINES Abonnements aux ilevues Magazines Amricaines. Lu vente a KNEER'S GARAGE Hue Pav( l > hone2318 et 2234. La Lgation (!*• Colombie nous lait savoir qu'elle vient d'tre i informe, par c iblo jramrae, de i i dcision pi ise par son gouvernement de rduire, partir lu 16 septembre prochain, les droits j l'importation les vins de Champagne de 3 dollars-pesos a 1 dollar-peso 50 le kilo, el des eaux-de-vie de •'> dollars-pesos .">() I dollar-peso 50 le kilo, ce qui c onstitue un avantage des plus intressants pour les producteurs Franais. ( Le Matin l .a. i d'Aug, Brunot. -* %  '..--a**;


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/07107
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Saturday, September 17, 1932
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:07107

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
Clment Magloire
DlRKCTlfljR "
1358. IUj AMERICAINE 1358
1ELEPHONE N*2242
lista tppelM dsuuertui teux
qui i-ii! h- i i. iiM-iii l&e
K liiiljT et imiuvraiiv ceux qui
ii'onl point Min unirai'. Nous M"
pele* MT|itMjiics eeil qui n'ont
l'oiul loi prtes illusisos, sans
Mle iioiiNUiiquiiMir .s'ils en, nnl
tVaitre*.
Analvle H:\MK
2(ime ANNEE N" 7775
PORT-AU-PRINCEKHAITI)
MEiil ; SI-I'TEMBRE 1932
Ce qui nous a valu le nou- Les responsbilitesdu Gou-
vernement selon la Cons-
titution actuelle
veau trait
o
Moralits tirer
m
Le fondement principal du! tien alloue* d'une part, pour
trait nouveau que l'Assern-lle service de l'emprunt, et
ble nationale vient de reje-J d'autre part, pour ses propres
ter est, tout le monde le sait,J dpenses, assure l'excution
l'article -S du Protocole de S fidle (adquate) des contrats
1919, qui pourvoit au soin de "d'emprunt et de leurs ta-
l'amortissement et de Pinte- bleaux des annuits.
rl de l'emprunt de 1922 pour L'intervention des Fonction
le temps du service de ce
emprunt qui restera courir
aprs l'chance, en 1936, du
trait de 1915. Or, il suffit de
lire cet article 8 pour y trou-
ver, au contraire, une raison
II y a
Vingt-cinq ans
Le Matin, fl Septembre t'Jffl
MESSE DE REQUfEH
i
naires amricains d'aprs le
trait de 1915 devra (loue se
borner au soin des intrts
des cranciers; peu importe,
ces intrts tant sauvegardes,
que l'Etat hatien lasse de sa
prjudicielle de repousser Iq part disponible de revenus
trait du 3 septembre 19321 tels usages lui paraissant tili-
avec son organisation fiscale les. C'est mme en prvision
complique dpassant ce qui
tait l'objet de l'article du
Protocole et y contredisant.
Voici ce que dit cet article;
nous soulignons les passages
qui en expriment l'esprit et
les ides principales :
Le paiement des intrts
et de ramortissement de cet
emprunt constitueront une
premire charge sur tous les
revenus intrieurs d'Hati et
une seconde chargesur le re-
venu des douanes d'Hati jus-
qu' l'expiration du trait du
16septembre 1915 aprs paie-
ment des salaires, allocations,
dpenses du Receveur gn-
ral et du Conseiller financier
et de leurs aides; il est en
outre entendu qu'il sera pour-
vu au contrle, par un OU des
fonctionnaires dment coin
missionns par le Prsident
d'Hati sur la dsignation du
Prsident des Etats Unis d'A-
mrique, des rcites et allo-
cations des revenus gag, et
ce, pendant le temps que l'em-
prunt sera en cours aprs
l'expiration du sus-dit trait,
d'une mauvaise administra-
tion nationale possible des
receltes publiques, que le Gou-
vernement amricain, son
Receveur gnral-Conseiller
financier n'tant plus l, a
jug prudent d'insrer celte
disposition dans le Protocole
d'emprunt de 191*.
Au surplus, rien n'empche
de supposer que, dans l'es-
prit de ce gouvernement, le
contrleur en question pour
i"ait ire ce mme Receveur
gnral sortant dont les at
tri bu lions nouvelles seraient
rduitesei limites aux pres-
criptions de cet article 8 du
Protocole.
On remarquera que celle
disposition ne vise d'ailleurs
que les recettes et leur con-
trle e>j vue du service de l'em-
prunt, alors que le trait du
S septembre contient une r
glementation, mme inquisi-
oriale, du budget de dpen-
ses de l'Etat, de ses faons de
procder en matire de cr-
dits supplmentaires et ex-
traordinaires, et mme de la
Notre confrre La Nouvi
dans son ditorial du I
courant,adjure a w ra diori
prsident Vincenl devant les
incertitudes de notre diplom
d'appliquer sa propre diploma-
tie dsormais dans l.i conduite de
nos afiatres, el de ne plus < lais-
ser faire s sos ministres.
Nous sommes au regret de
dire que ces conseils sont au il
autre temps, alors que 11 ni n" i
vions pas la Constitution de
1932 et les Chambres qui 1*6ni
dicte.
Bien que nous soyons loin
d approuver toujours ce qui se
tait dans le Gouvernement du
pays depuis quelque temps,
nous sommes obligs de dire
que l'attitude actuelle du Prsi-
dent Vincent nous parait cons-
titutionnelle et correcte, au re-
gard des dispositions suivantes
de la Constitution :
Art. S.'!. Tous les actes du
Prsident de la Rpublique, ex-
cept les dcrets portant nomi-
nation ou rvocation des Secr-
taires d'Etat, sont contresigns
par le Secrtaire d'Etat, eu ce
qui le concerne.
Art. 01. Ces Secrtaires
d'Etat sont respectivement i
ponsables tant des actes du
Prsident de la Rpublique qu'ils
r i fie ceux de
s dpari tui
l'inexcu m I
aucun c is, l'oi rit ou \
bal du Pr ibli-
que ne peut sou tr ie
crlaire d lit al la responsabi
lit
Qu'on le <
vivons sous I litu-
I onnel d'un Pr .. i -ni il
isable { saut les < > ur-
bu te prvus par la Co istitu-
lion ), et de minisire r tonsa
., non seulement de irs
propres actes, m lis pncoi de
ceux du Prsident n l'ils < onlre-
mt.
Certes, le cli ouveme-
ment, dans I domaine des rela-
;. exlri en n en ions
autres linances, instruction
publique, ele, peut proposer des
directives aux secrtaires d'E-
tal et nims choii i ;-ci se-
lon ses propres dir Mais,
une foi i les S .. luire d Etal
nomms, ils assument la res-
ponsabilit du Gouvernement el
en dchargent |le Pr la Rpubliqu >.
Celui-ci, avec la Constitution
actuelle, doil gouverner selon
1 s Chambres, puis.pi" l'esl de-
il elles que les Secrtaires
d'Etat sont respon tables.
>mmnui i i iii......
Ce matin a et clbr
Port-dc-Paix une messe solcn*
de Requiem en mmoire
du c. le l'i sideni
de ht Rp fut ('.lie
ritlirr de I Ordre Royal el
Militaire de Saint Henri et
mourt commandant de l'Ar-
rondissemiil de Port-de Paix
brillante irri
l ne d( in dion de I Etat-
>r pr /. compos e
le / officiers et partie depuis
dernier ko d du
{Centenaire*, a assist cette
nome.
de manier/ assurer d$ faon manire de nommer cer-
adquatt r amortissement et les tains Services publics. Nous
intrts de l'emprunta n'exagrons donc pas en ex
Il ressort de cet article primant l'opinion que le trai-
qu'unc seule chose regardera l du 3 septembre, loin d'tre
le Gouvernement amricain en fonction de l'article 8 du
aprs l'expiration du trait de Protocole de 1919 qu'il invo-
1915: c'est le service de l'a- que, trouve dans cet article
morlissement et des intrts sa propre condamnation el le
de l'emprunt. Comme les re- principe mme de son rejet,
celtes gnrales du pays ser- Le rejet de ce trait, cou-
vent de gage cet emprunt, tre peut-tre le gr mme du
cet article donne le droit Gouvernement, a dgag
des fonctionnaires spciaux ainsi sa voix en ce qui con-
dsigns par le Gouverne- cerne la disposition, relative
ment amricain, de contrler au lendemain du trait de
les recettes el les allocations
(1er revenus gags, c'est -
dire :
les recettes,-- se rendre
compte si leur montant est
tel qu'il puisse assurer le ser-
vice de l'emprunt et offrir
de la scurit aux cranciers;
1915, du Protocole de l'em-
prunt, et place dsormais tout
ministre bailien des linances
OU des relations extrieures
dans les conditions d'inter-
prter sainement celle dispo-
sition du Protocole.
Et surtout de l'interprter,
les allocations,se ren- non l'pe aux rems et en
dre compte si, le montant des
recettes tant ainsi constat,
ce que le Gouvernement ha-
bte, mais quand le moment
sera venu, vers 1935 par l.
( A suivre ).
| itniTCO 8.354.000 sacs onl t dtruite.
nitUI I th Au total, les acquisitions de la
'----- Banque d'Etat de Sao Paulo con-
La rrrrnrtlfiT flllcerttent 16.655.000sacs, tandis
d J.I t UU L UUii UUque 2 :v270un sacs reglcn, i,_
rafp KraGilipn quider. La nouvelle rcolte pour
OCUG JJl COlllOll^ |e Bril entier est estime en-
$ _0 viron K),") millions de sacs.
Londres.--La revue mensuel- D'autre part.laconsommationdu
le de la Bank ol London & South caf est en diminution. Pour les
America examine le problme cinq premiers mois de tanne la
du cal au Brsil. Elle arrive consommation europenne esl
la conclusion que mme au cas en diminution de 22 o,o. 1 en-
o l'effort actuel du Conseil du dant le mois de juin 1 lO.jy.)
Caf russirait faire dtruire sacs seulement ont t exports
le surplus accumul, il faudra de Santos. Pour Tanne entire
encore diminuer considrable- I au 30 juin, les exportations de
men; la production, a moins que j Santos s'lvent 9,69 millions
Udestruction de plusieurs sacs de sacs contre 10,09 uni ions
Par an ne soit continue ; or, la '- pour l'anne prcdente. I oui
lestrucuon ne devrait tre qu- Tanne courante une nouvel e
une mesure temporaire. A l'heu- diminution d environ 9,05 mil-
"e actuelle, la production d- lions de sacs est escompte,
lation de J millions)
esacs par an. Pendant les d (Agence conomique etfinan-
pjera rnois(jiis(ju au 2 juillet )]cin uu 29 Aot. 1932 }.
ECHOS
A Oxford ( Angleterth ),
s'esl ouvert dernirement un
congrs international de juristes
(pu a pour but d'tablir un code
international uniforme en ma-
tire de divorce. Un rapport
recommande que toutes Ils na-
tions souscrivent une conven-
tion, stipulant que les arrts de
divorces prononcs d a u s un
>ays seront valables pour tous
es autres Etats signataires de
l'accord.
11 esl ma ni teste que le Par-
lement n'aura pas le temps de
voter le budget et les lois im-
portantes prsentes par TEx-
culif, si la session doit tre clo-
se le 21 Septembre prochain,
comme de droit. Aussi, pense-
t-on,dans les milieux politiques
divers, qu'une convocation
l'extraordinaire s'impose.
Le Docteur Unix Lon,qui
dirige le Service National d Hy-
gine avec tant de science el de
conscience, a-t-il remarqu une
i icrudescence de moustiques
Porl-au Prince, du tait des der-
nires pluies ?
Dimanche, 18 Septembre,
la Loge les Coeurs-Unis No 24,
lection des officiels dignitaires
pour l'exercice 32-33. Au vn-
ralat deux candidats : Lavaud et
Volcy.
Monsieur Kusbe Rigaud,
dont le talent d'invention artis-
tique mrite d'tre encourag,
a invent un instrument de mu-
sique baitianopbone ( orlopbo-
nic ) qui fait l'merveillement
de ceux qui l'ont vu el enten-
du. Exposition chez l'artiste au
No 1529 de la rue du Centre.
Vifs compliments l'infatigable
crateur.
On se plait gnralement
louer l'attitude Ici me,modre,
patriote de notre confrre Le
Nouvelliste , propos du der-
nier Trait Blancbel-Munro. Si
Ton tient compte des attaches
politiques du confrre, ses ges-
tes, cet gard, sont apprcia-
bles. N esl ce pas, doyen.
meilleure rcompense, l'hom-
mage que rt ni nu barbier a un
barbier ?
Le premier uu:ni o
i levue Tourisl Union a paru
Nice. On se rappelle que nous
avons annonce que notre con-
gnre Nemours en l t le r
dacteur en chef. A I Institut
d'Etudes Franco-Etrang ires.no-
tre minenl concitoyen inau
re eu ( octobre Un cours sur la
Colonisation Franaise a la li.i
de l'Ancien Rgime. Vifs com-
pliments.
Monsieur Rjcardo tievena
a t nomme Ministre du Gou-
vernement Cubain Paris,
remplacement de- Mr Cespe les,
nomm ambassadeur au Mexi-
que.
Dans un le nos chos de
jeudi dernier,le typo ou le proie
nous a tait crire Trait Leger-
Munro. ( le dernier ) au lieu de
Blanchet-Munro.Le lecteur avait
certainement rectifi.
On annonce que l'incident
Damiens a t rgle l'avan-
tage de la hirarchie, c'est--
dire l'avantage du Dr Catts
Pressoir, Directeur Gnral.
Nous croyons savoir que le
Prsident de la Rpublique
lancera aujourd'hui une procla-
mation au Peuple Hatien.
Deux boxeurs
parmi nous
Hier matin n us avons re -
ru en nos bureaux la visite
du boxeur M. Aragon,cham-
pion de boxe de T Vmrique
du Sud depuis 1928,el de m
man ig ir, M. Jean Naldi, ex-
champion de lutte m%eco ro-
maine. Le box< ur AI!) tIo y
! :hea, empche, s'clail l ni
excuser par son lanag t Ils
taient accompagns de n
ifrre dom n Mr Va
lentin Tejada, le s
qu directeur le L'( ) :ciden-
tal >
... voit que'notre ami Sabalat
a sa va'nment manuvr et a
;si lacommoder les amou-
ie.:\ iir ai
,i mariage sera bien't cet
brl,en TF.gUse Mtropoli aine, et
i l'issue 3e la crmonie,l'poux
s muer- de Tolilanl, et Madame
i h lotara; Partant pour l Syrie.
M deux morceaux seront SOI-
Hiiscni ni enregistrs, avec
unpaftnement d'orchestr-,
u la Comp ignis des Dtsques
Vict '/'. P >.irva que a ne se
ncorel

... voit m le G liiaad vient d'id-
li -her un avis, ainsi cont,"1 !
Ceux gui ne peuvent coB$om>
mer cash, sont pris de rester
>rs.
C'est catgorique. Ce n'est pis
lormul en vers libres, c'est de
la prose linopide.;CoA..som.-fnc2
cash, <>u res..tez dehors. Mais
vei e/qu'uusoirdeconcerl,
prendra prtexte de la aluie
i l nre encore toute Bldo*
r ido, ni commun ter royale-
i sol des verres d'eaa glace.
... voit que le Pasteur Tara*
bail B des unis i Port-nu Prh
-, el qui se lonl cli irgs de
expliquer que le Pasteur
bon eonime I pnn, (ju'il n
i .i '.-, ur de l'agneau, et que
l/fa,dans son cercueil, n'aurait
p is tait une si lo igue stadon
sir le calatalqua da Temple
ne m-
etenu le
r Keoskofl plus long-
oi | n l'iuriiit voalu.
ton lilio is,NotkeiEil
pri le Pasteur de ne psi lui en
v iulo r.
M. Aragon,qui pse 130 U.lWesleyen si une pa
vres,nouspiiedetra tre !?irT.i!T2a.il!
.d salul
i : .eus L'I lance H.i d i
noire champion nutio
boxe.
Si ce dfi est relev . le pu -
blicaura l'occasion d'as ... voit (pie. pour tter le
.i un des plus beaux matches ftrio i ne de jeudi dernier, le
de ii u Snateur St. Aude a
pri dqeunpr, a l'Holel de
1 i 56 membres de
' \ i nibl i N itionale. Menu
ne i\, vins princiers, ser
vice impeccable. Dputs et
fl 11 IT~ \f\ OC /-Snateurs partirent tis lard,
tlUlXllUl l^o [emportant la plus agrable im-
Nous l'avons en dormant chp-1 pression du patron de Htel
Propos
p b ille, Madame, et ians le p itrlo- *de France, el de l'exquise cuisi-
tiame averti de l'Assemble Natlo- e qa00 y ,rouve.
nale, nous nous rveillions, grce ad J
plus
pou
1 i Muni-o-Blanchet, rives
duremenl au boulel amricain,
une une pi iode indtei min i
C'tait la mort de l'me nationale,
li mort da toute joie, de lool sou-
rire, la raorl du plaisir mme <'<
boire aux i anents de la famille
le 1UUM SAHTHE CACHET Doit
La Colombie abaisse les |repecls, pr
(Irnila ur. l-a o 5 r. r. .%-. / leiC COUSCIlt.
... a vu, l'issue du banquet
de l'Assemble Nationale, u
l'Htel de Francs, un snateur
rclamer un Rhum Coule iPor
gnral.
C'est le complment indis-
peosabla le tout banquet qui se
rcisi le distingu
droits sur las ebampa- (
gn s et les eaux de-vie '
AUTO AGCESSORIES
We sell .New and Second
. Haud Parts lor ait mukes of
jUUloinobi ;
. ^^KNEERS GARAGE
iiuc i ave
l'Ii o,e 2.i j fi c 223-1
i
REVULS AFRICAINES
Abonnements aux ilevues
Magazines Amricaines. Lu
vente a
KNEER'S GaRaGE
Hue Pav(
l>hone2318 et 2234.
La Lgation (!* Colombie nous
lait savoir qu'elle vient d'tre
i informe, par c iblo jramrae, de
i i dcision pi ise par son gou-
vernement de rduire, partir
lu 16 septembre prochain, les
droits j l'importation les vins
de Champagne de 3 dollars-pesos
a 1 dollar-peso 50 le kilo, el des
eaux-de-vie de '> dollars-pesos
.">() I dollar-peso 50 le kilo, ce
qui c onstitue un avantage des
plus intressants pour les pro-
ducteurs Franais.
( Le Matin ... a vu, la rue du centre,
lux amo jreux qui se chanai!
i i 'it, pour une photographie
i| ie l<* galant voulait empocher.
pro est it.onsde la jeune tille
, tir ' i. Va l'un mreai, boa r.
mil gr, tut contraint de batt
bas, et de remettre l'objet du
litige.
Idal Klllllll
AUX ROY
30 annes de succs.
Votre cuisine,g
Madame...
oo -
L'quilibre du budget ne
d"
compressions et c< es ,
disait an conomiste
I us u i appoint
doivent ti dts.
k l'o r compi nse i la
.S, 1*1 i r
iu1 ment donnt, h que
ine, a chaq te fo
n-
cl de l'urt au-Prince,
BecFia.
MUSIQUE DO PALAIS G. DU
Profframme^dll concert do-
minical de la Musique du
i'aluis au kiosque U. Jeaniy,
sous./a^directioo du maestro
Luc Jcan-Maptiste, le 18 sep-
tembre, 7 lires 'M du soir.
1- Major Bout F, marche
d'Occide Jeanty.
2 Saint Georges, marche
religieuse de Luc Jn-Baptiste.
Samson et Dalilah,
slection d'opra de Saint*
Sa. us.
1 Capullito de Alleti,
Danson.
icked i t lie T iddla
ol be Oeept.solo pour ruet,
i berl I*V i '?..
i L'Obsdante, vshe d'O-
7 Triomphe, tox trot,par
istin Brunot.
Toute corn* ce zo, rae>
l .a.
i d'Aug, Brunot.
*

-* '..--a**;


PAGL'2
- 17 Septembre V
r- .
Chambre
des Dputs
iVIE SPORTIVE
'
Sance du
16 septembre 1932
L'appel DominaiaccoM une
faible majorit.
La sance s'ouvre dix
heures. Pas de procs ver-
baux rdiges. La correspon-
dance comporte:
1 Uni"message du Snat
accusant rception d'un projet
de loi vot par la Chambre,
2" Uue ptition d'un groupe
de gnildiviers protestant con-
tre la loi sur 1 alcool.
'.\ Un message du Snat
qui porte la connaissance
de la Chambre les modilica-
tious apportes au projet de
loi relatil aux agents agricoles^/
| L'Assemble statue imm-
diatement sur les modifica-
tions qui ne sont pa8 de
hauts importance. Elle les
adopte toutes.
I' Un message du Snat qui
soumet au vote le la Cham-
bre ^quelques modifications
apportes au projet de loi
ayant trait la vente el la
production du sel. Le Prsi-
dent Loubeau demande
l*Ass?mble si elle, est d'avis
de st ituer immdiatement sur
les modification! du Snat.
Le Miuistre des Finances
propose d'envoyer au comit
ces modifications de substance
qui transforment compltement
la loi. Combattue par Chu-
telaiu et souteuue par Piou,
celte proposition du Ministre
est repousse. Les amende-
ments du Snat, combattus
par le Ministre des Finances
et nergiquement dtendus
par Chatelain.sont approuvs.
.">" Un message du Dparte-
ment de l'Intrieur ace isant
rception de quelques rapports
qui devront !re imprims.
Le troisime poiut appelle
Eli prtant l'orcdlc. La Pro-
vince flambe. Gagne par la
livre sportive. L'enthousiasme
esi bu comble, i' H igia-
os
I lgres bourg s'aina-
teurisenl . Par all !! nos cor-
:, s S,)ti;iJUX i.ous si-
gnalent que certains Marcs
convoquent sou dt tambour
et trompette les notabilit de
leur localit pour prendra c
naissance de la lettre-circulaire
d.-___Port-au Prince. Nos ciurs
G
al
La relche du i
Francisco de Miranda |
en Hati
s'y rendent avec joie et pro-
mettent, api es change de vues,
d'avoir eux aussi leur quipe de
'oot-Ball et leur Dlgu l'U.
S. S. H. Tant mieux. La pre-
mire lois, depuis viug'.-sept
(27) ans, on au. a assist un
championnat national.
Parc Leon te l'oot-Ball. Un
"onze "de Petit Gove sera
main '') Paic-Leconte pour ren-
contrer la coalitio i "Melbourn''
_.'* s- Gi org !S " Jeunesse ';
donc la mme quipe qui battit
dernirement les G >'i;viens. Le
camarade Gmili > Geb ra, le ta- [
meus "goalie"' qui, i<: premier,
lui "arros" de la ounotiaadedes
Jamacain*, ne lait point partie
cette lois de i:' slection \>
i Qanl aujourd lui;
la "Violette'' dont la radialion
s'"t<-n.i tous les joueurs.LU.
S. S. Il- sei donc prive de l'un
de ses meilleurs dtense
' L'ostracisme ne peut rendre
aucun service utile".
Volley+Ball. Cet ap.s-midi
au Parc-Leconte se joue le plus
intressant match de Volley
Bail entre le Wealeyen V.B.C. el
le Sporting V.B.C. Nous annu-
lons des vux pour le triom-
phe de l'une et l'autre .quipe.
I ii avant, Jamacains et II i -
ti ns 1
/.//./. Nous apprenons
su iree certaine qu' m gro ;
o
On : certainement lu avec prises avec des dificult>s nes
H la corn > de l'administialion dimciieae
,a qu'a laiti ssmedi der- I Empire nouvellement cre,
uicr/ia lu Kevue Le TEMPS, n'aurait j.nnais pu avoir les
Grard Jean-Baptiste, sa moyens d'armer des na.eaux
Miranda.
ci tait
:s pro-
I presvatsseauxfi si uuus pou-
confr avec ttfmpereur Des-: vious en douter, Madiou se
salines I> ir'-au-Prince et j fut charge il y a longtemps
uue c'est cedi qui aurait I de nous renseigner,
armer pour le rvolution
re vnzulien la frgate
i L'Empereur et lui aurait
donn deux autres barea !.\:le
h Bacch is et Le Bec.
:V .1 I) p "e s'eat b
i entendu, sur de qo es
de J. Mancini, iu-
UN SAVON P. OD! LVE LES
GEKMES. EMPLOYEZ I UR LES MAINS,
iA piGi ;.; ET L



et bains,
..tt m *=""- I
MOHR& LAU I
K.ie Rouxel -
i o'-.eurs
'- n-Prioce.
A la pge 239 de Bon troi-
sime volume, il dit eu elet
que .< Miranda se procura aux .
a Etats l nu trois navires
arms, entre autres uue cor-
t vetl 30 canous. Il tait
;< venu a 1 ic nel pour orga li-
r ;,c-, quip iges. accom-
HFVQ- S
HEURE
hlies dans l\;uvrae de ceNpagn de 20 jeunesi Am-
d rnie Bolivar. nc-iina 11 partit d Hati dans
s for-1 c les /> emuis jours de Mars
M ,n I u t se reo i Ce e Permet,
Se', st -dtre sur les cote* du
Vt lzuela.
Pour i la pai ', le cro
tement a in< ui do
cini.
ffra . ada n'a
jamais visit qu Jacmel e
Thu ; i liou, d mi
que le i)' J
sont d ns la

Or, avant laiss les Etats-
Unis le 3 Fvrier 1806 et les
DorsaTnvil [voiders prenanl de 15 22 j
vrit, en ne io. : pour voguei de.New-,
parlant pas de Port au Prince, Yo k Ha u.Miranda njtarait
i ropode Miranda. Mancini pas eu le temps de solliitei
Conditions avanta^eua . i -
(..,, iV to.is-i-ncie :.
mit de la ville. ... r i. Vincent vient
^^.wfnVis t'V ^r.claradioQ
sant P.O Box 118 1 ; .indedaGoi.
2242. 'a rniie
191)2 vloul h
pin. : a t lejele
ible N iiiouale.
. qu'il advienne d-
nclut le Chel de
de hatien, au-
. ,* lli iellement avei-
Allez chez Barbanoouri.
me d\Csrs o vous ^.^
,17 mi excellii oc ..au sec .
demi sec dont vous ne pou. i notre dites d.
plus vous passer. \ Ui-
Miras OE
cot
la voir confondu le l'oit
lau-Pria
Puerto
d'Hati avec
Le troisime poiui h i.-coc ,,".. i,;
a d,scusMu JScUc,u,T: ; :Sx;;;'::;,r.;. .:;o,-.';:
du rapport du comit .tes .,.,.,. ., ,;,, i: s e>, iAh
terto Principe de l'Ile
i i est vrai qie Puerto-
une ville d
r proi i ice du m
le b il itu 15
lies de soa port: Nueuiias
... ; comble, c'est que
Miranda lui-m.ne est muet
c un me carpe sur son sjo I
Jactnei et sur le concoui i
qu'il y reut, d'ordre de
l'Empei ur Dess il
"ai l, dans ma b b ;.iili-
1
du rappor
Finances sur la loi relative
la taxe sur la gasoline. Les
conclusions du rapport, favo-
rables au projet de loi, sout
adoptes et les articles vots
sans modifications.
Quatrime point: Discussion
des conclusions du rapport
du comit des Finances sur
Je projet de loi rduisant les
appointements des fonction-
naires de l'Etat. Le rapport
conclut l'adontion du dit
frojet. 1' esl approuv par
Assemble. Les articles sonl
votes rapidement sans subir
aucun amendement.
Le dput Deboui donne lec-
ture du rapport de la commis*
sion parlementaire i harge d a-
quter sur les activits d<- la
compagnie Electrique. Ce i ip-
porl, d'une copieuse documen-
tation, apporte de nombreuses
charges contre la Compag i-
Le dput Piou dpose, i.mi's
lecture, le rapport ducouiiti le
l'iustructioo Publique n ir le
projet de loi relatif l'Knaei-
gnemenl Professionnel. I. co-
mit, avec cIh! lgres ino I li i-
tions, conclut l'adop lOU da
projo'.
Le mrai dipaf lit un volu-
mineux rapport de hi c mu
sion spciale ch irge d lu
la loi sur l'alcool, tiette qui
traglqut a minutieusement
tudie par lascommisas res Us
soumettent ;i l'approbation de
l'Assemble dimporLr.it-> m >-
diticatio is et additions.
Le dput lirdy obtient la
i d.-et
Association". La F.H.F.s'e8t afl
1 e la Fdration Internatio-
nale ne Football, b adopt les
rglements de la BFA (lisez F-
dration Franaise de Foot-Ball
Association ) y compris les der-
nires modifications coi; env.uit
l'amateurisme, es r;les de
l i de l'International Board
ronl appliques dans les com-
p lions nationales et intei a i-
tiooalesque la 1". IL F. organi-
sera sur n terrains. Un bureau
f lral, choisi par les mi ( b s
1 dateurs, co npoa de MM.
h louard Cassagiol, Prsi lent,
J L j 18 i. .roule, et F Hrard,
membres a rempli toutes les
f lormalits exiges par les lois du
Vl' \s el le s'alut international
rt 4iil ,i l'attiliation. Dei I
d'amiti seront signs avec
Mres ldratipns similaires
cli angrea.
une si grande laveur de Des-
Balineset celui-ci n'aurait p -
pu i rmei des naviri s
nui i uas t. du
reste, d'a%an>e la
i i i g; serai vn
lien.
S'expli t-on maintenant
d Viancini?
Et j'ajo pour finir que
mme s'.i pouvait s'agir de
Vue i Principe de Cuba, le
dlai pou: | armement des
unis aaviies eu t Iro >
court, puisque Mi bu la 'partit
:'.'"-'.; ,
I, S'Q y dmes dejde Jacmel uaus i s pr
lettres et documents. J'> : jouis 'le M ^Jg.
ai vai tement c h er< li une
phrase, un mot se rapportant
a Hati. .
Franc "
parait-il, la ti
peu comte, ds qu'il s'i gssail
r.3
TONIOViiu iBSTIIF r::EO^WST0TUANT
Contre A..EMIE digestlve,
ANEMin d'origine ras -.olro,
ANEMIE conso
itMIE par excs e!c i oorperel,
AH MU s aux Maladies aigu*!,
'* ANEa-;s2 des r -
el i 3ladiea cSu TUE .F.
Atnitau : Il pi nratloa
ne peu" .
ChloroM, :..... MOCF. O"'.MPL0i : Un polit verre a '.'.
r- '2 -0P*S.
(|0 uotre -: ,; d'anciens
a\ i s ngres.
D' uue part, l'm i eui
Uessalii es, qu rouvail
F i\ rier et toars 1806 lli:x Lq 1606
19 nu .w lia hi\i\j.
Luc DORSNvlLLF.

Halle louer
Wdc du Quai. S'adresser .
Mr Franck N. GAETJENS.
Tlphone :2347.
Oros : DARRM8E fr^e, '-
D ull :
.R.3 <4')


3?T
sep-
F. M. F. art. 1er.
sions politiques tt n
di icus-
igiea
so d interdites. Li F. U. P-
u L'g le N i i" wls 1 >
, le Lui de dvelopper sp-
ment (c'est no is ijui souli-i
,s) le Pool Bail en H ai
n'organiser des rencontres m-
des et internationales, boa
: t,ocial est Port-au-Prince.
parok- pour question
gnral. Il dposa une proposi-
tion timents des membres di rri- Vi! . L'un des membres de
buuai de Cassation el q u | ration sera charg de ^ro
deux substituts pour les l'in i
naux 'avils d'Ac{uin et ds i u.;-
bondatlon d Associations.L'un
) d but*, essentiels de 11 L. IL
i F. est de dvelopper dans la
i Bse hatienne le jeu de
Fo .' B di en eucourageant la
Ion lali m d Associations, etc.
L'ai c ion de ce plan, nous
, initiai ura e la l-
d !l itio
. l. d
d trot i i "' '
d ms n >ia zones diflrentes de la
la
u- \
UNE LETTRE OU
tit BOXt 0'
Porl au -Prince, !e 16
te mine 1932.
Mr le Directeur,
hai lu da vis le numro du
jeudi 15 sep c luraut
de ti i Journal que le
bo&eur i.Aragon a l'intention
de jeter un dfi ou ebampiou
do : Itl.
Va l'eip ce acq lise
on pays apri qu
[U 0 lU ii 18 que j'y ai l Ils,
[e consentirai lever ce dli
u la c indition que les orga
ois -i i i | nantissent la
BOtume de deux ceuts dollars
et sur celte valeur cinqn i i
dollars d'avance pour com
m cer mes entranements.
Je ne i noncerai ce que
j.- viens de dire qu' la con-
dition que la rencontre soit
organise par Mme Vve fide-
loto i et M. lbert Mc-Guflie
o d dj dtendu sans
passion mes intrts et m'ins-
pirent seuls conliauce.
Nationale

Le Nouveliislei s'est tait
naux !avus u.vjum ei a eoi- je i-'oot-nUi napparienani a
Libert. Cette proposition de loi | tacUD ciub rgulier ( spciale-
bniicie de I urgence, lille ne 'illH.,,t |ea jeunes lments qui
d itiuu Dans l'espoir que vous vou-
pe1 q on/..' ions les loueurs l drc/ bien moii,.ir volre bicu.
de r'oot-ll'dl nappartenant ; __IllaIlt c0nC0n. Mr lr Di.
sera pis
mile.
achami u a A un co
jeunes lments q
'ntratnent ordinairement sur
.c. |M places publiques ou dans les
Le dput Fourcanl dpose i i rues }. Chaque "on/.t:'' aura puur
son tour une proposition de loi i dnomination la rue ou_ le
su'- l'Assistance publique. j quartier o demeurent les 7 11
L'ordre du p>iir est pu-sv t des CO>quipi terrain ie
la sance est leve. plus proche du qui sera
_.-------------------__ j dsign, par le eoroi (la!,
i ornent d< .ipesdu
Sauvez vos livres el con
lectimis en mauvais lat tl
les confiant i i relie ir i
ciencieux, li
ETIENNE Camille, Hue ijouue
foi .
{quartier. Ls F.H.F. promet de
Imettie
fort n
Iche, te.
{au choix de bureaux fdraux
Jde Dpartements auxquels le
l'i'hu du sentiment national
rjnan il a adjur le Prside Vincent de prendre lui-mme
eu main les leviers de com.
man le. Certes,il se savait g
nraleme it que Mr Vincent
ne pouvait pas avoir sousciit
au Trait draconien, qu'eu
p. i tant, et comme la flche
du P*rlhe, nous dcochait
Monsieur Dana Munro Certes,
le lait de se rfugier Kens*
k ifl, i issant chacun ses
-! Bpon tabilits el i m cons-
cience, Indiquait clairement
que le Prsident ^\c la Repu-
b que dsavouait ;l'avance
toute participation la signa.
ture et la ratification ven-(
tuellesdu Trait Muuro-Blan- J
chet et que, respectueux de la
Coustitution. il u'eutendait
(aire pression ni sur ses col-
laborateurs, ui sur l'Assem-
ble S l'i.i ; de. eiait i
jouer gra jea, M i Viu- :
cent, car, eufiu, des voix se".
sont leves eu faveur de la
nouvelle Convention, des
voix que l'Assemble Natio- j
nale a heureusement rduites ]
au sileuce.U iaDd mme, nous
avons euitrop peur, et, nous
associaut au Nouvelliste , [
s demandons que le trou- i
peau soit dtendu par son
berger.
Prenez en maiu.Mr le Pr-
sident, les leviers de com .
mande, donnez aux mala-
droits, en fiche de consola- '
m
Comit rentrai
pouv
d'or igent lea coupons,et dites-
[leur ment, fermant
des rglementa internationaux, i'ie des aveutures:Au revoir .
F, Il et mercii !
Di-:
5 HEUR1
Sera oftVt pour la dernire les
de voir et entend w
et chant
Le Collier \eine
d'opis -,
Intprnr1* pnr : Marcelle C .''. Fabrej
avec Jean Weber ( !' la Go Kireoue.
Entre 1 )
A 8 11
La bdle uvre qui a l .. : ::. o s de a
pi ion
Jours d'naoi i
avec Maria Jacobin!, H briet Gafario.
Entre : 1.00 ; I
>'" -


-
--..

\ \- I
En frascos de 50 (rs\// \ / ,
on or.-, '.casJn x /
de un3 purga y
o latitas econot
\
veillant concours, Mr le Di-
recteur, en publiant la pr-
lentede VOUS renouvelle.ave-
nu > remercimenfs anticips,
mes salutations distingues.
Thomas GUERH1ER
i m pion de Boxe d'Hati
X" 868, i'ue ue la Ueuuion.

......................... La Magne
di^e i^B^SwiSffiE52 ESI lE PR0DUIT le plus :
; NATIONALE pour qui^s en fl[S FONCTIONS GASTRIQUh
A (\f*
^ AGENTS il3

'-C

J


HllUH
lF M\i'IN re 1932
Pi
5CT
baaeour
it la renom ,. it universelle l m premire place
Demandez partout :
I \ BARBNCOURT
Dpt : Hue des Csars.
NS riTUT
Guy-Joseph-Bonnet
Prs du Monastre St-Grard
e
i
ir !..i DO RSIN VILLE, hnm \ i
pfte et dan groupa de M SOH l Vil II HTG HH H l CO11 11 IIS (10
'.rsits trangres Cours q i -r*.
Sous la direction !>i r( lteur Le
me de lettres, historien et gographe
j.Ai;ie plusieurs diplms (il ivu-m
Sis Coom ortiqw Site Wit Cootort moderne '| i I
winiyue -Vastes lerraii s de jeu* diTers. Aux derniers esa I OUI LU
mens oli:iels poar l'obtoitioo. -lu baccalaurat, l'tablissement
a t class parmi les trois premiers -q
i our
La rentre aura iou le lundi 4 Oct prochain ,
Prix d'colage meilleurs que dans les autres collges dejVlSllCZ
mme grade !
On trouve l'Institut, commme dans toulet
Les av int > ' !
Cuisine ctrique
HOTPOINT
la
monde
i
vous en convaincre
noire salle ;!'
expo-

(1|)Ir .as tes bonnes librai* | qi firii")
ries, les livres classiques du professeur Luc Dorsinville :
Cours Prparatoire de Gographie
Cours Elmentaire de Gographie Allas
Cours Moyen de Gographie Atlas.
Aide/, par ailleurs l'emploi gnral de ers livres.c'esl pour
je bien moral et patriotique de la jeunesse du pay. acheter par tous les petits Hatiens.
Compagn ie dch t in ige
Electrique.
iLE
'QUE
Le si Csi imare
via, les
\ i . s ntiaco
de Cuba l les n s du Sud
est du Port-eu-Prince
"! lire. 11
rep rtira te mme i>":' pour
Isa ports du Nord, Puerlo-
; Piata et Le il ivre direct.
Le mai di ce bateau
reu pi t Is I v no-
ia des i lit ois i o col bu-
! lUX.
rite postale: A 17 4.
r tlphooe No : 3220.
F. M. a s'il MU.
Agent Gnral
Hue du Quai, Port-au-Prince
:
I
Mn
Grand Htel de France
P. P. PATRIZI, propritaire
Cet tablissement se re-
commande par un service
irrprochable, un restau-
rant de premier ordre, des:.
Laboratoire SJOURN
DlRBCTCRS
F. Sjourn, Pharmacien .
R. Sjourn, Phar ad le i ans
M. Sjourn, Pharmacii d d i l'un t de Pai tncieo
interne d ipitaux de P*
Analyses des Urines, du suc gastrique. > ( Was
jsenr.ann, Ure, Cou? i t: d'A '")
Descrachats. Des matU

.h.../.-.*
v
:
chambres confortables cl
ares ; un Bai o les con-
sommations sont varies el
des marques les plus rpu-
tes.
Tlphone : 2341. _
LAITERIE BAILEY
Livraisou propre, hy, cnique.en boute"U. hermt.qae.
ment cachete., iX. de toute >|fiUcation.
rausport lait en rfrigrateur, a roues.
N 1313, Grand Hue. Fort au Prince.
PROGRS NOUVEAU
RHLM NOIVEAV
Rhum dlicieux got exquU
ALCOOL DLFIi/OUCoilCUMEfllL
Llairin Vierge
Chez N. NAZON
COLLGE LOUVERTURE
Fond en Oct. 1895
internat Externat
ly Collge Louuerture est un
me il d'Enseigne-
ment secondaire moderne
en vue de o mer SUS
km: s gens une instruction
i |u jointe ;'i une forte
cation morale et patri di-
que.
L'Ecol it des entants
ds l'a pt us.
L'enseignement comprend
tudes presci les
s | tgrammes officiels.
Ed itance, les
do Collge l,onverture
o irais i : i plu i stricte
surveillance ils sont l'objet
de la sollicitud \ i bien
veil ,i,!t-'
r i" i qui coi cerne
r situation m i I ^.intel-
lectuelle et morale.
Pour tous autres renseigne-
, i i i la L)ii .'-
ti.in de l'E i lis ement, rue
M tttalais, Poi tau Pi ice.
Le Pire< te >r,
L C. LHERISSON
R,i tel t. lierai llailirt
Accidents
risep'eml re tW8
rio R eeerd, '2>> ans. S-
... | ,. probiuie d^ a
| caisse. uMiia ioi de Is hanche
v lo S. pt-.mbre IV32
lleuv Lous. Port-au-Prince.
Blessure iranehaule du cuir
chevelu.
Antonio Ronave dure, I or.-
o-Prince. Blessure tranchante
da Bi non g-iuche.
Michel Lebrun. Pt au Prince.
Blessure contuse du mdius
gauche.
Ccile Joseph. 27 ans, rort
ia-Princ. Blessure contuse de
h queue du sourcil giuche.
Joseph Carrlien, Pt-au-Pnc*1.
Blessure contuse de la rgion
sourcillera droite.
4TI !"M
h

ff
[','>' RASTILLE5
MIIRATC'
( ...l.r.lu-.l.. CMATtl. GUY '
w M-
EXAMENS
STENO DACrYLMGRAPHIQUES
Le L>irecteur|de l'Ecole Sp-
ciale de Sino-pactylogrspnie
porte la connaiasanct des in-
lressset do public en B*nral
que les examens otficiels de SI E-
NIOGRAPHIE et de DACTYLO-
GRAPHIEaurent lieu en cet ta-
blissement le mercredi 21. le
;eudi 22el le samedi 21 septem-
bre 3 h, de l'aprs-midi. ^
Le Jury, compos du Dr. Ne-
laton Camille, Professeur l'E-
cole de Mdecine, Prsident de
la Socit de Mdecine dHaili,
.de M. PhilippeCantave, Corres-
pondant del Maison l niversi-
| taire de Paris, Secrtaire de 1 Al-
liance Franaise, de M Berthpny
i Malette, Avocat,et de Me. Mau-
rice Nau, Chef du Serviceidu Do-
maine au Dpartement des Fi-
nances, travaillera sous le haut
contrle de l'Inspection S cola ire
Le laurat des examens de
Dactylographie recevra, titre
i,. rcompense, une machine
portative d'une des marques les
plus apprcies en Hati, la naar-
fque* REMINGTON ( cot :
[05 dol.) gracieusement oflerle a
l'tablissement par M. G GILG,
Reprsentant en Hati de la Ke-
mingtonTypewriter Company.
Le public ne sera pas admis
aux preuves de transcription
8tnographique du mercredi 21.
I
N'ACHETEZ QUE LE
,r-::i
| Elle ne digrait plus !
J'en tais arrive i"' pins rien
diffrer do tout nous crit Madame
le.?., d'Oran. Je mangeais comme
une enfant et malgr cela je sentais
les alimenta dans mon estomac le
oombreasea heures aprs les avoir
pris. J'tais sans aucune loree, inca-
pable de iifn taire.
Un tel cas semble sans remdes.
Cependant, voyes ce que ta 1()R-
I i AN! '. a l'ail pour Madame (....
.le mange maintenant comme je
ne l'avais jamais fait,ma demi-diar-
rhe a disparu, je suis qontente,
pleine d'entrain... ...
Si vous manquez dapptit, si vos
diaestions sont lentes el anibles,
vous risquez vile de voir diminuer
vos forets, votre vigaeur.ll tout vous
soigner sans retard Fanes une cure
de FORTIANE Reconstituant.diges-
ti| et tonique, FORTIANE vous ren-
dra avec vos forces la joie de vivre.
FORTIANE esl aussi un puissant
fbrifuge qui se trouve dans loutes
i. s bonnes pharmacies et Port-au-
Prince la Pharmacie W Uucli.

w 2L,n- ~ ^
a a. _. .
*, a g Si n e
B5 S
Su Lj
1 _. v> >
B A *.
BriquesLa Baudry Briques
JUSQU'A NOUVEL ORDRE, NOUS WONS BMS NOS PRIX POUR
GROSSES BRIQUES A OR 9
PEIIES BRIQUES A OR 8
EX OPO! IC DONALD, PAR QUANTITE DE 5000 OU PLUS.
Bannlacture de Brique
"LA BaUDP.Y" S A.
Meilleur el meilleur mar-
ch que rarliclc import.
En vente au dpt de la
Distillerie de l'Aigle, prs la
Banaue Nationale, cl chez
HJH mmmi mWllm
BAIP, NATIONAL PRIX SPCIAL POUR VENTE EN GHGo
(l
! rGNREL^ORGANISME
FEBRIFUGE. APERITIF,
DIGESTIF, RECONSTITUANT.
Dans toute !< PhrtudiJ
A l>erl frinct, Hhrmacie B' I
de lis!
I8BENSEKI
.^
LA
El
,\ i
Viennent d'arriver
POMMADE INCOMPARABLE ET LE. SAVON. SPECIAL
POijR LES GHfcVtuX
HORO-CO.
i'
T.F.M PLACE
l'hailr
da h.
le plus PUISSANT
p us AGRABLE
RECONS1
ANEMIE-FA*
INDISPFNSABLE
. url .u.....-
Avise les consommateurs de son LAll
au il a rduii ses prix comme suit :
|LA,T CONDENSE SUCRE LE ?40,3 J.J J L M
I LAIT VAPORE DE 48,16 DE M ,1,
LAIT VAPORE H W |* n pSe sJdSiw i
i:,,,,;, .cZ-voas le l-I r CONDhS ...... ,, lcs ,W.cinS t
i En vente AU BON MARCHE*
Et dans toutes les bonnes piceries tani
a Port-au-Prince aue dans toutes la
villes de la Frovince.


M
Samedi
17 Septembre 1932
Le Malin
I 4 FACIES
2i>cine AN h Lh \" /'<7u
Port-au-PriLce
Tlphone : 2242
Panama ] Railroad Steamship Line,
! Agents aax principaux ports d'Europe.
G. W. Sheldoh & CoJLtd.
17, James Street,
LlVERPOOL, ENGLANI).
England
rJ. W.Siieldon &C", Ltd..
Fenfoo House,
112/113 Fcnchnrch Street,
Londom. C. 3, Kcgland.
France
s-s c
Mory & Company,
Atlantic Freighting Corp. Div.
155, Boulevard de Stiasbourg,
Hvre, France.
Mory & Company,
Atlantic Freighting Corp. Div.
3, Rue St Vincent de Paul.
Paris, France.
Ilernu Peron & Stockwell,
Boite Postale: 78,
Havre, France.
Mory & Company.
Atlantic freighting Corp. Div.
74, Quai des Chartions,
Bordeaux, France.
Mory &?Company,
Atlanlic Feighting C>>rp. Div.
7, Rue de la Rpublique,
' Marseille, France.
Gellatly Ha.nkky & Co,
21, Rue de la Rpublique
Marseille, a France.
Germany
Atlantic Freighting Corp., Atlantic Freighting Corp.
Ballinhaus, Hamburg 1, Germany. Bieitenweg, 6, Bremeu, Ger#
Holland
Atlantic Freighiing Corp.
Antwerp Division,
C/O Steinmann & Company,
P. 0. Box. 1069, Rotterdam, Holland.
Belgium
Atlantic Freighting Corp.,
C/O Steiumann and Co
4, Quai Jordaens,
ntw erp, Belgium.
Atlantic Freighting Corp.
Koningin Emmaplein 3.,
Rotterdam, Holland.
Denmark
E.A. Bendix and Compan},
Copenhagen, Denmark.
(LIGUE CULUBB!.
Tlphone: N 2323
'i.e *apeur Bogota Voy.
101, venant directement de
New York, sera ici le 20 cri..
(en route le mme jour pour
les ports colombieos, r.ris-
tobal. C. /., Kingston et New-
York
Le maniteste de ce navire
reu par avion poste est la
disposition des clients dans
nos bureaux sis ang'e des
mes du Quai et Tli mas lia-
dion (vis*a vis de li D mjne)
Le vapeur Martinique
Voy. 103 venant de New-York
et des ports du Nord est at"
tendu ici. samedi 24 courant,
en route le mme jour pour
les ports du Sud.
Le vapeur Bolivar i Voy.,
104 partira de New York le
21 couraut, directement pour
Port-au-Prince o il est atten-
du le 27 septembre prochain
en route pour les ports co-
lombiens, Cristobal, Canal
Zoue, K'ngston et New*York.
Port-au-Prince, le 12 Sept.
1932.
William E. BLEO.
Agent.
AVIS AU COMMERCE
L 1*. mi m ilmad S e.-i i -bip Line ;i lav^rii^ da.
urnce le diMoi\ suivants de New Y'o'k jour port au Piinf,
Hati, direcUmeul chaque mardi. Tous les stermers sont
pourvus de chambre riewilaue
Dparts de hew io/tf Arrivages Po t au-rrince.
Steamer riatobal le 13 septembre le 18 septembre 1032
Steamer "Buena vent nrM le 20 sept. le 26 sept. 1932
Steamer "Ancon" le 27 septembre le 2 cet. 1932
S'earner "Guayaqnil" le 4 octobre le 10 octobre 193)
Steamer 1 Cristobals le 11 octobre le 10 octobre IH39
Steamer Buenaveutura > 1 Steamer 4 Ancon le 23 octobre le 30 octobre 1930
Steamer rGuayaquilt le 1er novembre 7 novembre
Steamer Cristobal 1 le 9 no/. 14 nov. 1930
Slearaei i8u?naventtiras 18 novembre le 21 nov.
Steamer Ancon le 22 novembre le 27 novembre
Steamer Guayaquilnle 29 novembre le 5 dcembre 1939
Panama Railroad Steampship Line
Jasti. C.VANREED
agent Gnral
Lykes Brothers SS C Inc
Texas Hati Santo Domingo- Porto Rico
Le seul service hebdomadaire et rgulier passagers et
h et entie les ports du Go'.ie du Texas directement avec
l'on-au-Prince, Hati.
Pour la rception rapide et le maniement habile de vos
importations, servez vous toujours des navires de ' LYKK
1 USE.
Les prochaines arrives a Port-au-Prince sont*
Steamer c Almeria Lykesi 23 septembre 1932
Steamer Genevive Lykes 30 setembre 1932
Steamer Ruth Lykes 7 octobre 1932
tiare&a: Rue du Magasin de l'Etat, Boite Postale B
A. Ceresa & Company.
Via Banchi 3,
Genoa, Italy.
Spain.
Mr T. Mai.1.01. Bosr.11.
Atlantic Freighting Corp., Div.
Paseo Colon, 17,
Barcelona, Spain.
A/B W. Larka,
Atlantic Freighting Corp. Div.,
Skeppsbron 10,
Stockholm, Sweden.
A/B Pettersson and Hoimstrom,
Atlantic Freighting Corp. Div.
Skeppsbron 3,
Gothenburg, Sweden.
Italy
Mr Altredo Amoretti,
Atlantic Freighting Corp.Div,
PiflZZa Del Ferro N. 3 5,
Genoa, Italy.
Norway,
Lauritz A. Devold' A. G.
Atlantic Freighting Corp. Div.
Aalesund, Noiway.
Sweden
Sven Jansson & Companv-,
Atlantic Freighting Corp. Div.
Norrkoeping, Sweden.
mmuarm*
r^jiKmmanv^-aneKMmm.
w*n.'
Simon Edstron A/B.,
Atlantic Freighting Corp. Div.,
Malmo, Sweden.
LE FAIT EST INCONTESTABLE
hum Saillie
C'est la quintessence des meilleures
0
varits de cannes d'un vaste territoire
runissant les meilleurs terroirs
Bernhard Bergh & Company,
Atlantic Freighting Corp. Div.
Halsiughorg. Sweden.
C'est ce qui fait son arme.
GOUTEZ ET COMPAREZ!
*
Voulez-vout
s
Russir dans vos tudes 110
tune russir vos cillants, gice
une mthode d'enseigne-
ment classique excellente ?
VOULZ-VOUS
Une profession aprs 0 0
moi* d'tudes srieuses (St
no-Dactylo. Langues vivante
Comptabilit)-
Songez que l'Institut IIP
PEN11AUR se recoin ma nde
et s'impose votre attention
par les brillants rsultats d-
j obtenus.
1537Rue Lamarre.
Tlphone 2891.
THE ROYAL MAIL
UNES Llu
Le steamer i Caboon . ve-
nu n nt de Londres via Kmgs*
ion, sera ici vers le 21 cou-
lant, eu route pour l'Europe
prenant fret et passagars.
Tiff Royal Mail Unes Ltd.
I. J. BIGK)
Agent gnral
Lisez ceci :
Famille hatienne, habitant
Peu de Chose, avenue N, mai-
son confortable, reoit des'pen-
sionnaires a des conditions s-
vanlageuses. Pour tous rensei-
Snements, s'adresser au bureau
g journal.
HOTEL KARAM
bneconlorlable succursa-
le de Palace holel, Kensr
koff.
Pour la saison dl, ren-
dez-vous chez A.J. Kaiam,
Kenskoff, o vous seiez
servi souhait. Excellentes
conditions.
ASSUREZ-VOUS
la I
General Accident Pire & Life t
Assurance Corporation Ltd. j
de Perth ( Scotland )
Lar la GENERAL a est une des plus puissantes et des plu* vastes organisation
de ce genre. Le soleil ne se couche jamais sur son champ d'action qni embrasse le
monde
ses Polices contre incendie couvrent aussi les dgts occasionns par la fondre
Ses Polices pour Automobiles couvrent vols, incendie, malveillance, dommage
caus autrui dans sa personne ou dans ses biens.
Ses Polices Maritimes mises par ses branches d'Europe sont payables en Hafl
Ses Polices contre accidents sont valables dans I univers eutier. Tous les voya
gurs devraient donc prendre la prcaution de se munir d'une police contre accidents.
d'au moins 40.)0 dollars, la prime annuelle n'tant que de 1/2 / soi!. 20 dollars L'. C
Veuve F. BERMINGHAM, AuxCaves
SOUS.. CENTS
Agent Gnral pour Haiti.
Port-au-Prince. 1G. GILG
JE AN RM
Votre premire visite Eldorado
1
N'
m
L'HOTEL ANSONIA
Nous donnera raison, confirmera votre bon juge-
ment, justifiera la confiante que vous nous aurez accorde
en nous garantissant votre apprciable patronage l'Htel
le plus slect de Port-au-Prince.
Nous vous suggrons d'arrtei vot'e chambre d'svrnce
Bire la pression.
A partir du 15 septembre
1932, la Maison ne vendra!
qu'au comptant ou cash, ne]
devant elle-mme s'approvi-j
sionner qu'avec du cash.
Tout client n'ayant pas
son compte jour est pri de
ne pas l'augmenter.
La Direction,
F. GAIRAUD
Assurez-vous contre accident
la General Accident'Fire .
Life Assurance Corporation L-
n i d. Vve F. Hermin2h.''nt J
Agent Gnral pour Hati. I
PAS DE FAIRE UN PETIT T
rERRACE-GARDEN
Chez W. KAHL
Petionville
vtecT dPeCdplrd1':l,'i!p^cV.,ilabliSS8meal 'e "'aS '"" *"
Jil''v.! 15 '"i"U!es d'auto sur >- excellente!*"
as|.hallee.\uc8m.rveillensesdela ville et lu port.
nuirnn i^'.'"* d<'loules espres.
DINERS GOUTERS
wiESTTjS**" uour lcs ^usion9 deictr

_. ..
--*. w --.*.;-*.. r
*


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM