<%BANNER%>







PAGE 1

PAGE % LE MATIN i Septembre 1932 rwiw %  %  ,-* %  > i Chambre des Dputs Sance du £5 septembre 1932 10 heures, le premier appel rominal ne constate qu'une taible minoru. La fouie des assistants grossit chaque minute. Le contraire peut tre dit des dputs. Les onze prsents jat sent intimement dans l'attente d'une majorit tardive.—10 heures et demie. On procde un deuxime appel qui accuse vingt trois prsences. La sance est ouverte. Le premier point, sanction des procs-verbaux, est sans matire. Deux communications du Snat sont les seules pices de la correspondance. Au troisime point,les dbats s'ouvrent autour des conclusions du rapport du Comit de l'Instruction publique et de l'Agriculture sur le projet de loi iflatit l'enseignement rural. Le Ministre de l'Instruction publique parle longuement de l'importance de renseignement rural, de la mission dlicate des Inspecteurs gnraux; de la nature du contrle qu'ils auront exercer sur les Inspecteurs r gionaux, de l'œuvre sociale, conomique et morale accomplir dans les campagnes. I p opose une nouvelle rdaction l'art. 1er du pro|et de loi.— Le Prsident de l'Assemble le prie d'atiendre le vole des articles pour prsenter sa proposition. — Les conclusions du rapport et le principe de la loi sont vots l'unanimit. Au vote de l'art. 1er le Ministre revient avec sa nouvelle rdactiou qui prvoit trois Inspecteurs gniaux sigeant Port-au-Prince, contrairement la modification piopose par le Comit. Le dput P/Ott, rapporteui du comit, est au regret de combattre la demande du Ministre. 11 passe en revue les arguments avancs par ce dernier l'appui de sa centralisation et conclu! au rejel de sa nouvelle rdaction. Les dpulS. Adamel Chtelain se prouoncent en laveur de la demande produite par le Ministre. Mise aux voix, la nouvelle rdaction es! adopte par une lorte majorit. Les arlicles 2, 3 e! 4 modifis par le Ministre sont aussi vots. Au quatrime point, trois rapports sont dposs par le dput Acl'im. Le dernier, du comit de l'Intrieur qui a ou statuer sur les modifications apportes par le Snat . la loi sur le Bien rural de famille, bnficie de l'urgence et du vole immdiat. Le comit ainsi que l'Assemble repoussent les dites modifications. Un quatrime rapport est dpos parle dput Pierre Louis. Le Prsident Loubeau lait un appel ses collgues pour qu'ils excutent les travaux en cours dans Je plus bref dlai, la session devant prendre fin dans vne quinzaine de jours. lit la tance est leve. SOCIETE INBE I !" MALLEBRANCHE. GENTIL. BOGAT k C" \ L'Eau Potable Le problme de l'eau potable est un des plus ard is retondit Les agglomra* tions peu importantes et dis1 ne 1 PorUtfrPrioi e, (Hat.) Nous auniis reu lu circulant suivante que nous nom jaisons un plaisir de publier en recam-t nlenL B|i M on t gnralement a .| leur porte des sources sulfisamment abondantes, AUX Trois Quartiers <_J.de VENDEGIES) ANGLE AVF.NUK KINO ET Rosi: VERNET Viennent d'arriver paile dernier Bateau : Souliers dcollets en Daim blanc, bleu et Salin Noir, olis chapeaux, nouvelle IL N'Y A PAS DE MEILLEURE PROTECTION POUR LA SANT QUE LA PROPRET DU LIFEBUOY ANTMSPriQUE. taulet des grands centres, sources de contamination,s'en tirent encore assez facilepu mandant nos lecteurs nouvelle Urine hatienne qui vient d'elle forme : Port-au-Prince,le 3 septembre 1932. M ;, de la ligne hollandaise, Le Matin renouvelle au magnifique athlte l'hommage de itn admiration. Nous prenons la libert dt| vous aviser de la formation d'une nouvelle Soc nomme t Socit Hatienne d'Automobiles, Mallebranche, Gentil, Bogat & Cie I. Cette Compagnie a t fornie par Ofl groupe de cinq associs.Messrs.Daniel Brnn,l n Directeur et Administrateur Gnral, Marcel Gentil, Directeur des Ventes, Philippe Charlier, Directeur du Dpartement du Crdit, Fortun Bogat, Directeur du Stock, et Armand Mallebranche.charg de la partie Technique-Phonographe-Radio et eu mme temps D recleur du mme Dpartement. Comme vous pouvez le constater, les lments composant cette Socit ont t chacun placs un poste o il sera mme de justifier la confiance que vous voudrez bien nous accorder. Nous sommes les Reprsentants Exclusifs pour la Rpublique d'Hati des pro. duitstrs connus et tant apprcis dans le monde. lo — Deia General Vlotors Export GOi comprenant les Voitures et' a Camioos i Chevrolet > inarque dj trs rpute pour sou fonctionne meut conomique tout en tant trs confortable et trs endurante, La Buickiquia su taire la conqute de tous les couuaisscurs et amateurs de bonnes voitures. L')— Les Pneus, Chr.nbres air et tous les antres artic les fabriqus par la Good YenrTire & Rubber Coi. 3o — Les RadloS'Phonographes et Dis pies RCAVictor Co [ne il ;tn les milieux politiques, on parle de la formation d'un nouveau parti dit prsidentiel pour soutenir le chancelier Von Papen. -181,000 Casques d'Acier ont dfil hier Bel lin en prsence du marchal Von rindenburg, des membres du Gouvernement, du Komprinz et des membres d'association. Le Gouvernement du Reicn aurait demand aux Etats-Unis d'ajourner l'chance du 30 septembre. 11 devait payer 33,000, 000 de marks. — Les journaux des EtatsUnis n'ont pas accueilli favorablement la note allemande sur l'galit de droit aux armements. Erratum II s'est gliss hier dans les Dernires Nouvelles de l'Etrange! deux coquilles dues 1 inattention du prote et que le reste a d rtablii Viennent d'arriver par le dernier staamer : Porter Tenaent XXX Bitter Angostura. Whisky Johuie Waiker, Vermouth Martini & Hossi. Le tout des prix trs favorable ; venez nous voir. L. PKEETZMANN-AGGEHtiOLVl & Go. N lecteur du reste a m i VP P<4 Iui naeme Ce n esl JESfJ* u, )te ULiVCllCO i allemande sur l'galit de AlleETRANQBR | mands quia t examine par le Cabinet de Conseil en l-ran-, ce, mais la note allemande sur Vigulit des armements. nous comptons beaucoup sur n suJlll de que lq U es milliVotre concours et celui de vos g rammeS par |Uro d'eau pour la striliser pratiquement. FRANCE— A la suite du conseil des ministres, prsid par M. Albert Lebrun, M. Edouard Herriota porte le mmoire allemand sur l'galit du droit aux armements a la connaissance des puissances signataires du trait de Lausanne. —M. Maurice Palmade a prononc hier Saintes un discouis o il a annonc des mesures nergiques de redressement budgtaire Il s'est prononc contre l'inflation montaire. II a annonc galement la prochaine conversion des rentes. — M. Gaston Doumergue, ancien Prsident de la Rpublique, a l'ait savoir qu'il n'avait nullement l'intention de rentrer dans la vie politique. BELGIQUE — La grve des mineurs est virtuellement termin. HOLLANDE — Le Conseil Excutil s'est prononc en laveur de l'entre en franchise de tous les produits indispensables l'industrie hollandaise. ESPAGNEM. Alcala Zamoia. Prsident de la Rpublique, a t promu Grand Croix de la Lgion d'Honneur sur la proposition de M. Herriot. ETATS UNIS M. Waiker, maire de New-York, est dmis' sionnaire. C'est le maire-adjoint qui a pris la direction des affaires municipales. MEXIQUEM. Ortiz Rubio, 'rsident de la Rpublique, est AVIS Sauvez vos livres el cou lections en mauvais tat tl les confiant aj relieur cous ciencieux, honnte et habile i ETIENNE CAMILLE, Rue Boune } Foi PROGRS NOUVEAU RM M N0L\LAU Rhum dlicieux got exquis Prix rduit ALCOOL MUT TOUTE ONCURriENCE Clairin Vierge Chez N. NAZON Laboratoire SJOURN DlHECTUHS F. SJOURN, Pharmacien R. SJOURN, Pharmacien de [l'Universit de Paris M. SJOURN, Pharmacien de l'universit de Paris,! tienne, la seule lire existant ju; PAR L ORANGE NASSAU Arriveront, demain, Portau-Prince, par le steamer %  Orangt Nassau, de la ligne hollandaise: No're athlte Sylvio Calor.Mr et Mme Auguste H. BaitieQ, Mme Lucien Laloniant et trois entants. Mr k. Seidel, Mr et Mine Fernand Sl.-\m:mi, Mr Oscar Boigris, Mfie Cleanie Srac, Mme Anne Elisabeth Ryner, Mt-'le \i ;i Borges, Mme Par pende Zadra al anlanl, Mme Jean D*catro, Mr Gerald i teaud, Mr et Mme Cari Randao. amis pour permettre notre Socit, essentiellement Hade cette nasqu' prsent dam notre pa\s, d'voluer ponr le bien tre de tous. En ertet, nous sommes per suads que de notre succs sortira bon nomb e de non*] vclles Socit li u • nues et oue se ralisera aussi un progrs important pour Hati ou le capital se trouve tellement divis. Notre devise es : t Gagner 1 dmissionnaire. interne des Hpitaux de Paris Analyses des Urines, du suc gastrique, du sang sermann, Ure, Constante d'Ainbard, Glycmie)., Descrachats. Des matires fcales. ancien ( Wai Cette dose esl d'ailleurs variable avec l'impuret de l'eau et notamment avec sa teneur eu matires organiques. M dans certains cas quelques diximes de milligrammes peuveut sullire, dansd'auties cette dose se rvlera insuffisante cl ne donnera qu'un | rsultat impartait Ou pourrait y remJier eu javelisant toujours haute dose, mais alors intervient eu plus de l'action irritante sur les muqueuses ,,w..~ —w..„w -~ _-(, nniuuii; sui ICJ m .M j ui.-;i .;-> peu mais vendre beaucoup I djgestiftf U question du got loul eu donnant satisfactiou j vr aiment insupportable corn a la clientle . Une visite en I luuu i,j U l'eau par lechlore nos magasins o le meilleur accueil vous est rserv vous en convaincra. Dans l'espoir qu'avec voire prcieuse collaboration indis*peusable d'ailleurs la bonne marche de notre Socit, nous pourrons donner loute satisfaction notre clientle, nous demeurons, cher Monsieur, vos trs dvous, MALLIBRANCHB, GFNTIL. BOGAT & Cie, Toutes les Polices g DE LA l M comprennent la iProtection contrela J ai Foudre sans augmentation de tauxi j eu excs. L'idal serait de pouvoir {avaliser uon |jas sans doute tour de bras, mais trs suffisamment, sans que l'eau au robinet de distri bution prsentt un mauvais got, ni un excs de chlore, j Il semble que ce desidera) tuni ait t satislait l'aide d'un dispositif qui fait passer l'eau chlore dans un reciEug.Le Bossti fi %  l Aqents Gnraux i __ i



PAGE 1

LE Vf ATI\ 6 Septembre 1933 PAGL 3 %  mvi Rhum Rarbaiicou Dont la renomme est universelle a gard s-i premire place Demandes partout : %  UX MAH1UNCOURT Dpt : Rue des Csars. Cin-laldy CE SOIR Mathias Sandorf avec Romuald Joub et Jean Toulout. ET Imperia Entre : 0,50; Balcon : l,uo. ni m in -i ; M no i n ruittilirt [HiLilUtfu frMKHlr 1 u i LhiflUillI les chargeurs sent pris de f noter qur le tteamer Ancon i est attend u Hort-au Prince,! venant de Cri*tobal, Canal J Zone, le mercredi 14 septembre 1932. Les permis d'embarquement seront dlivrs pour le trt destination de NewYork et des Ports Europens sur demande faite ce buieau. Ce steamer partira le mme jour directement pour NewYork, prenant trt, Jmalle et passagers. Port-au-Prince.le 5 septem-{ 1932. Jas. H. C VAN REED. Agent Gnral lit Ho t;l (1 A L'INSTITUT La Mgnsie ERBA EST LE PRODUIT LE PLUS RECHERCH COMME RECULATEUR DES FONCTIONS GASTRIQUES ET I N TESLINALES. A. de Mtteis & G 0 AGENTS POUR HATI %  N'ACHETEZ QUE LE BAIRIM Fontaine Meilleur el meilleur march que l'article import. En vente au dpt de la Distillerie de l'Aigle, prs la Banque Nationale, et chez SIMON VIEUX PRIX DE 0TA1L GDES 2 25 LA BOUT CH PICOIHFT 1.25LA DEMIE "PRIX SPCIAL POUR VENTE EN GROS C'est jeudi ltr septembie, 3 heures de l'aprs-midi, qu'eurent lieu, l'Institut ippenhauer, les examens de Stnographie et de Dactylographie sous le haut contrle de l'Inspecta n Scolaire de. Port-au-Prince. Le Jury, prsid par Mr le j Dr Catts Pressoir, Directeur du Service National de \a\ | Production Agricole, tait" compos de : Mr l'Architecte Lonce Maignan, Directeur du Service des Edifices Publics, Matre Duracin Vava:, ex-Direcieur de l'Enseignement,protesseur ; au Lyce, Me Faut Bouchereau, ex-(.het de Division l'Instiu tion Publique, Mr le Dr Paul Tlmaque, ex-souslnspecleurdescoles de Portail Princr, M*.Maurice Altred, Chet de Bureau J'Iustruetion Publique, Mr Horatius Laventur c sous Inspecteur des coles de la circonscription de Port au-Prince. Dactylographie Aprs correction tics preuves, tous les six postulants prsentes oui l jugs apies obtenir le diplme de Daclylographe Commercial, le, minimum requis tant 40 mots par miuule. Ce sont : i Mr Louis Colon, 57 mots | par minute, Met le | El vire Alphonse, 50 mots 3/4 par minute. Melle Jeanne Elie, 45 mots 1 1/2 par minute. Melle Anna Williams, 43 mois 2,3 par minute. Melle Zeila Starck, 40 mots 1/2 par minute. Melle Erzulie Bien-Aime, 40 mots 1/2 par minute. air Goodyear Constitue en 1898, la Socit Goodyear a vu natre l'Industrie automotive. Celte longue exprience permet cette vaste organisation d'offrir aux propritaires d'autos et de camions des pneus suprieurs en qualit et en dure tous ceux qui se vendent actuellement en Hati. LES PNEUS C0O0YEAR %  HEAVY OOIY SONI FABRIQUS AVEC IIRE FICELLE SPCIALE E SOUS LE NOM DE SUPERTWISTE DONT L'ELASTICITE ET LA RSISTANCE SONT PLUS ES DE 30 POUR 100 HUE CELLE EMPLOYE; !PAR LESAMES FABRICANTS DE PNEUS. A La Socit Haitienne d'Automobiles,seul reprsentant de la Goodyear en Hati,vousj^trouverez toujours des pneus et chambres air de toute fracheur de cette fameuse marque des prix dfiant toute concurrence. Socit Hatienne d'Automobiles. MALLEBRANCHE. GENTIL. BOGAT ET CILNOUVEAUX ALAMBICS* j. -. pour DISTILLER & RECTIF1IH I f _ Jj Les FAUX-DE-VII, lr> 'J~f^ | ^DEROYFILSAiK %  !_ W ; : \\i 7B,rui du i::>trt.~ GUIDE PRATIQUE do BlfUtaMor *umW I VIE, ESSENCE3 le. MANUEL ta r'-l'uni dr*. SIIUMS al TARIF ILLUSTR (dreisil frjoco f Ourloon I^axllon-le clo m NEVRALGIES Dr. Bengu, 16, RM Baiitt,. Paris. i stnographie Pour la Stnographie,tooi les 4 postulants prsents ont obteuu le diplme de Stnographe ;.vec une trs lorte moyenne. Ce sont : Melle Jeanne Klie,126 mots par minute. Mr i ouis Colon, 125 mo's 1/2 par nifoote. Melle Kl vire Alphonse, 124 mo s 3/4 par minut-. Meiic Zeila 3tarck,122 mots l/ t**""'"> l>nncphnrmclcotiIrog,ii1w flirt; Vouve C. FERCOQ, tnirti-farii I LAIT CnMOFNS SUCRE CAISSE DE 48.14 OZ OR 6,25 LUT CONDENSE SUCR . DE ?40,3 r 9.10 LAIT VAPORE DE 48,16 6.00 666 DETAIL OR 0,14 CENT! E DTAIL 10,04 DTAIL 0,11'. UI !" Lus ,..,. 'Jl ANSE, VwoJfl PO ML es, j. meilleur il Jl .s | "plu riche en crme. Il est recommande p.r les mdecins et ^fmtsa^hcbcs et 'nu, malades.Il es, employ a v:m!neuemenl pour les Crme. glaces el chaudet, et les d sserls de toutes %  orlea. En vente AU BON MARCHE* Liquide— Eo T*.bltttes — [ Sauve, gurit la malaria en 3 jours. Les froids le 1er jour, j Maux de t'.e et Nvra'gies en J Cl 30 m mules. El dans toutes les bonnes piceries tant %  Port-au-Prince auc dans toutes leal f 666 Soulage les bmiJs MV f JT ..,. ..'.- t/1 i Le plus rapide remdeconVlllS ClC ICI F VOVlilLC* *m — t V -H A



PAGE 1

Mardi 6 Septembre 1932 Le liuiiii 4, PAGES 2beine ANNEE V /bo Port-au-Prince Tlphone : 2242 Lykes Brolhers SS G lnc Texa --Hati — Santo oomincoPorto Rico Le seul service hebdomadaire e> rp„r. %  passagers et Irt entre les ports du Golie du Texas directeeut avec Pon-au-Prince, Haiti. Pour la rceptiou rapide et le maniement habi'e de^vos importations, servez vous toujours des navires de >a LYKfc UNE. Les prochaines arrives a Port-au Prince sontSteamer Tillie l ykesi Steamer Margaret Lvkes Steamer < Almeria Lykes Steamer Genevive Lykes Mesmer Rulh Lykes • 9 septembre 1932 15 sept. W32 23 septembre 1932 J() setembre 1932 7 octobre 1932 tiureau: Hue du Magasin de l'Etai, Boite Postale 15 AVIS AU COMMERCE ^La Panama Uailroad Stea mship Line a l'avantage d'an nneer les dparts suivants de New York pour pori-au-irince Haiti, directement chaque mardi. Tous les stermers sont pourvus de chambre Iricori'Uiue Dparts de bew lor/c. Arrivage Pon-au-rrince. Steamer "Guayaquil" le 7 septembre le 13 septembre 19S^ Steamer "Qristobal" le 13 septembre le 18 septembre 103^ Steamer "Buenaventura" le 20 sept. le 20 sept. 193* Steamer "Aucon" le 24 septembre le 29 sept. 193z Panama Railroad Steampship Line JasH. C.VAJN KfcED agent Gnral HOTEL KARAM Uneconfortable succursale de Palace Htel, Keasr koff.— Pour la saison d't, rendez-vous chez A. J. Karam, Kenskoff, o vous seicz servi souhait. Excellentes conditions. Votre premire visite A L'HOTEL ANSONIA Nous donnera raison, conflimera votre bon i nRe ment juttifiera la confiance 0"P vonnous aurez atT,, r 3 e en nous garantissant votre apprciable patronage |/H ole le plus slect de ft>rt*au 1 rince. Nous vu: .s suggrom d'i rreu-i votie chambre d'avance, Bire la pression. %  i "3 Viennent d'arriver LA .POMMADE> INCOMPARABLE El LE SAVON SPECIAL POUR LEH CHEVEUX -. HO—HO-CO. .VftMfcf.*. EN VENTE : AU BON MARCHE ET CHEZ HIPPOLYTE JEUDI ; CE 001 N'A JAMAIS LIE FAIT CE 001 NE PEOT TRE DEPASSE Kola Champagne F. SJOURN Prpaie dans des conditions rigoureuses D'ASEPSIE J rpaiation et Vente PHARMACIE P. SEJOURNE Angle des rues Rouxtl du Centre. INSTITUT Guy-Joseph-Bonnet Prs du Monastre St-Grard Sous la direction du professeur Luc DORSINVILLE, homme de lettres, historien et gographe, et d'un groupe de Matres d lite, plusieurs diplims d'Universits trangres— Cours classiqoes. — Cours pratiques— Sii*> idal — Cootort moderne et hyginique —Vastes terraira de jn-x divers.— Aux derniers examens ofthiels pour l'ob'ention <.u baccalaurat, l'tablissement a t class parmi les trois premiers I La rentre aura lieu le lundi 4 Oct prochain Prix d'cob ge meilleurs que dans les autres collges de mme grade Ou trouve I I nstitut, commme dans toutes les bennes librai ries, les livres classiques du professeur l.uc Dorsinville : Couis f'rpmaloire de Gographie ('ours Elmentaire de Gographie — Atlas Cours huyen de Gographie — Atlas. Aidz par ailleurs l'emploi gnral de ces livres.c'esl pour le bien, moral et patriotique de la jeunesse du piys.en les taisant & heter par tous les petits Ha eus. *' %  > -VBVJMft) — —— U LE FAIT EST : %  i Inodore et sans saveur A. deWATEIS & Co Agen s pool (Hati) Port-au-Prince llaili INCONTESTABLE larlhe Cest ici quintessence des meilleures "'arils de eiinni s 'un vaste territoire runissant les meilleurs terroirs C'est ce qui fait son arme. GOUTEZ ET COMPAREZ! i \m *in m M: :vm*x .<*->2SMn i -* .* llpilal (ifnral llalira Accidents 2 Septembre 1932 Pierre Bertboumieux, 14 ans, Turgeuu. Luxation du coude gauche. Domina Dorvilus, 03 But, quart.erS'.Joseph.ContuMonde la cuisse droite et de I paule g.uche, rosions de la cuisse droite. ,. Henriette /.amor, M ons, ru Runion. Urpt trangir du pouce. Victoria Qualo, 33 ans rue Runion. Brlure du 1er degr du pouce droit. Kxamise Kliacin, 30 ans, rue de Casernes Blessure conluse du Iront et de la lvie BOplluie. Marie-Thrse Baslur, / ans, Blessure Iran Assurez-vous contre %  CCideitt \ la Generul Accident Kire & i L le Assurance Corporation LiJ mi ed, — Vve F. Berminghan | AfgttOl (fnr! mmr Hiaili Avis DE NEW-ORLEANS ET MOBILE A PORT-AU-PRINCE. SANTO-DOUINGO CITYJCURACA01 PUERTO CABELLO. LA GUAIRA ET PARAH PORTS Du Service National de l'Enseignement Proiessionnel New-Orlans. Louisiana.Dep. Conformment aux nonJ Mobile, Alabama, Do. veaux Programmes dEnseiPort-ao-Prince, IHaltl Arr. g ie ment Proiessionnel auto rise par le Dpartement du Sunto4)omingo City.R.D. arr. Travail et qui seront mis en (Curaao, I). VV. I. arr. application ds le 2 Octobre p uerUJ Cabello, Venz. arr. DALVANGEN AUSTVNGEN ,VSTVA\GEN DALVANGEN AUSTVANGEW VESTVANGEN prochain, il est port la | connaissance des i nui les des villes de Port-au-.': ince, Cap, (jonaives, J icmei el Jrmic que l'admission dans l'une rue du Peuple hante de la joue droit'. Paul Eczeus. :i7 ans, Bo'oe. quelconque des Ecoles ProMsare tranchante de la lace tessionuelles de garons, est r r Bl~ , doisak du pied droit. La Guaira. Venezuela arr. Paramaribo, Duteh Guiana ar. Paramaribo.Dntch Guiana D. Curaao, l>. W. I. arr. New Orlans, Louisiana arr. Juillet 2 juillet 4 juillet 9 juillet 13 juillet 15 juillet 17 juillet 18 juillet 22 juillet 27 juillet 31 aot 8 Juillet 16 juillet 18 juillet .2:5 juillet 27 juillet 29 juillet 31 1 aot btiUi ei aot aot 5 10 14 22 luiliet aot aot aot aot a (j t aot aot aot aot sept. 30 1 6 10 12 14 15 19 24 28 5 aol 13 aot 27 sept aot 15 aot 29 sept. aot 20 sept. 3 sept. aot 24 sept. 7 sept. aot 20 sep!. 9 sept. ai ni 28 sept 11 sept. ait 29 sept. 12 sept sept. 2 sept. 10 sept. 7 sept. 21 sept. Il sept. 25 oct. sept. 19 oct. 3 oc!. 10 n 17 21 23 25 26 .U 5 9 17 subordonne aux conditions suivantes obligatoires pour^ chaque postulant : loLe postulant doit lre ge de 13 ans au moins et de 17 ans au plus. 2o — Possder son CertiiK cat d'Etudes primaires, 3o — Prsentei son acte de naissance authentique et <^" \ Ha recommandittioDS valables de i onne conduite. UIGNE COLOMBIENNE ) Tlphone N 2323 Le <; ,peur Bolivar Voy. 103,partira de New-York le 31 courant, directement pour Port-au-Prince o il est attendu le 0 septembre prochain. en route pour les poils colombiens, Cmlobat, ga" 1 Zone. Kingston et New-York. I Le Directeur Gnral du i William. E. BLEO. Agent. I Service, { Prenant^frt et passagers pour tous les ports ci dessus CONNAISSEMENTS DIRECTE DELIVRES POUR 10US LES P0R1S SUIVANTS : Port-de-Paix, SKuarc, Miragooe et Jrmie, Hati ; Monte Cristi, La Rornina. Barahona, San Pedro de MajJ r1, et Azua, Upublique Dominicaine, Coro, <;arupano, Cumauo, Quanta et Pampatar,Venezuela, Aruba et Beuaire,!)" 1, Port-au-Prince, l 27 aot %  1932. t DE MOBILE ET r+EW-ORLANS h TOUS JLES PORTS HATIENS ET DOMINICAINS ET MARACAIBO. Un dpait vers le milieu de chaque mois touchant directement: Puerio-Plata, R. D.^Cap-II-iitie.i, Gonaves. W* ove, Aux Cayes el Jacmel, HU et Mucaraibo, Veuezueia. Si un Irt suffisant est oflert, ces bateaux toucheront galement Port-de-Paix, Sl-Mair. Miragoare ti ; Barahona, Azua, Monte Cristi, San Pedro de Macoris et La Romana, R. !). Aruba, D. WI. De Tampa, Floride la Jamaque-Hati—La Rpublique Dominicaine— Curaao et Venezuela] ( Dparts pour les pnr's ci-dessn quand une quantit suffisante de ir* est offerte. ( Sujet changement, annulation ou ajournement sans avis. ) j-is* A. de MATTEIS & C, Agents GnrauJ m^mA



PAGE 1

Clment Magloire ;DiiŒcit:i a 1358. HL.'i AMEHICAINE 1358 1ELEPHONE N # 2 242 Le Matin lu mdiocrit des d situ est la loi tune du philosophe, et l'indpendance lie tout, excepte des devoirs, est son ambition. L. f H'ALEIHBERT 2G me ANNEK N 7765 r-Ad-PIUNCE (HATI) M ii 6 Kl'KM E lf-32 W^m Propos sur le Commerce Loterie Nationale d'Hati t — o— Nous donnant indirecte. -Tnt la rplique lgard de Klrede Hugon Lechaud Edmond Paul, que nous avons reproduite faulre jour, notre SofrreHati-Journal nous Se pour l'poque contem ;,„> le cas do notre ex jecrtaire (I Etat des travaux Soblicsel du commerce, qui L connatre ses mien ions 1 collaborer troitement avec r Edouard Estvel actif prLent de noire Chambre de commerce, pour tout ce qui Lut avoir tnit aux mesures c relvement en laveur du commerce, el aussi avec nos anciens agents de change, ou Miniers asserments, pour tertablisseraent,si possible, de noire ancien Syndical des agents de change. Nous donnons volontiers acte au secrtaire d'Etal d %  ses excellentes dispositions et nous n'attendions d'ailleurs Da s moins des activits de noire ami Fanfen, qui a certainement cœur de travail1er dans sa sphre d action quand c'est le producteur qu { est aftect dans sa capacit j d'achat, c'est dj le dsquiI libre el le malaise pour le commerce. Jugez alors ce qui p %  il r ilter d aggravant du l'ait ([ie les deux lments se hmvenl atteints la lois el de l'a )ii extrmement fcneuse : le pi ) lucteur par la sur produtiou et l'avilissement des prix, el le consommateur par l'affaibl ssemenl considrable de sa capacit d'achat Voil, en deux mois, en quoi consiste la crise actuelle de notre co a nerce. Il faut savoir gr tout de mme Mr Panfan de vouloir y remdier. Dans ces conditions, o pourraient trou ver picorer si on les ressuscitait, nos an\ ciens agents de change, dits aussi courtiers asserments, pour les distinguer des courtiers dits marrons? Il est de toute vi lence que ces derniers, qui ont survcu la transformation des affaires, meurenl aujourd'hui littralement d'inanition. Avec la stabilisation de no l'amlioration de noire siIre change; la disparition de tuation gnrale. Moire commerc • a, certes, bien bien besoin le se relever 1 mais comme c'est, pour ainsi dire, le souffle mme qui lui manque, il tau Irait toute une srie de mesures d'ensemble, relevant de lac lion simultane de plusieurs sri-vics publics el heureuse meut favorises,pour-arriver [^amliorer lesco rdUionsac-I Uiellcsdu commerce.Le commerce est un intermdiaire entre la production (agriculture, industrie) et la consom aialion. Sa situation est donc l'avenant de celle de ces la spculation sur l'or aine rieam, qui eu est rsulte; la restriction du crdit; la disparition du commerce des traites, consquence ellemme de celle des banques particulires; avec, en gn rai, le nouvel ordie de choses administratif et commercial qui est rsult des r for mes ralises par le trait de nos anciens agents de se sont va n oui s d'eux' m mes. Peul-on imaginer un moment tout ce quil laudrail pour les taire revenir Entre les anciens temps el aujourd'hui, il y a lout un 'un de abme. Le tout est de savoir ee& dmenti*' souffre, par comment le combler et coracxenmlc l'agncullure : crise ment tablir une transition le s iproduclionoudesousqui ne Mit pas un retour en production, — o u encore arrire. ECHOS —o— — Des gens informs disent que la Lgation Amricaine voudrait que le nouvel accord de libration hatienne Mit de suite ratifi par l'Assemble Nationale, cependant que d un autre cot on pense que, comme pour l'accord du Aot, ce n est pas ncessaire. — C'est le 22 Aot dernier qu'a eu lieu le concours poulies charges de mdecins dans la Garde d'Hati. Voici, par ordre de mrite, les noms des laurats : -Dr Antonio David, Ur Carmontel Csar, Dr Paul limothe.Nos vives theilations a ces jeunes toubibs. — C'est demain 7 courant a 3 heures30de l'aprs-midi que sera inaugure la nouvelle succursale de la Glacire pour la production de la crme glace. On se demande avec raison M celte usine a le droit d entreprendre ce nouveau commerce qui va ruiner loute une catgorie d'Hatiens qui se livraient a ce ngoce ? Nous reviendrons sur la question. JHier malin, dix heures el demie, un Monsieur,qui rpondait au nom de Aristide Jrme, est tomb devant le guichet dfl li banque du Canada, au moment ou il louchait une somme. Le Docteur Charmant, qui se trouvait sur les lieux,a constat qu'il tait moi! sur le coup. La #usttc< rbalis. —Dimanche c rnier.ohez ratsoire magnifiqu ipli ^gi fcpei taleurs, nom ftes Ui..i sentiiUvAUl ra raient dans la salle. Compliments Taldy qui sa clientle rclame Le Collier de la Heine < avant son expdition. — Avons reu la visite de Carlos Mercado, dit Papasilo, boxeur dominicain qui,s'il troui ve ici un adversaire, livrera un combat. -Le nouveau contrat de la Panama Hailroad Company vo l la Chambre des Dputs avec tant de dsinvolture ne passera pas facilement au Snat qui psera les avantages que va en tirer le pays. — Terrace-Garden, Plionville, samedi dernier,offrait un magnifique cop-d'œil.Le Toutl'ort-au-Hrince presque descendu de Kenskoff y tait. Atmosphre d'lgances et de plaisirs. On s'y amusa jusqu' l'aube. ,— Le Prsident Vincent envisage un projet d'organisation agricole, qui diviserait la Rpublique en zones de cultures divises . Ce pian, nous diton, s'il tait ralis, constituerait le premier cycle d'une dictature con&truetive. — Dans l'ordre de la diplo; matieamricano-hatienne,nous croyons que ce n'est ni une nouvelle convention, ni un trait qui a t conclu, mais bien des accords. — Madame Paul Dounier a lail parvenir, par la valise diplomatique, ses vils remerciements noire jeune ami Philippe Canlave pour l'hommage rendu par celui-ci a son mari dans Hati-Journal i du 18 Mai dernier. Madame Doumer y a joint une photographie du g .uni l-.i i. — Ci' Prsident Vinc ni do cen a jeu tin, i i <>n. il prend > rep | — Monsieur Max ilaaicourt, 416, Rue Bonne.Fol, Pho.ie : 3355 La Loterie Nntionaled'Halti est une institution hautement humanitaire par la multiplicit d'oeuvres qu'elle se propose d'aider, une chance de bien tre offei le aux nom mKTMIOVCS, !•' Ml' ti ) ai; I ,.->.!,.•.< %  tous ordres, Gens de i 'eur bud ^K.iuoy nt >i\\--go a %  i ,11 y a Vingt-cinq ans MATIN, 6 Septembre V.KH. M I . aux iusulfi tan s des v< t i un no libre du souci des ch Mdecins Avocats lugi irs audt Dignitaires de l'Etat, i na listes Donnez l'exemplev iuie. Rentiers, capitalisl ,c ; %  ?otr< ivcir. Vous tous qui habitez %  %  • %  i, rend n ici i anlle billet del LOTEftlE NATIONALE D'HATI. i I CLAIRAGE ELECTRIQUE £ Les concussionnaires /-• l clairage des villes de Port' aurPrince ti du Cap-Haitien h.)i. hium. Gabriel et !> %  g* %  I II. tanigai n> imptd*p que vous augmenterez ty :it. Commencez aujourd'hui! Une de ne* auccumlea est l, tout prs, pour vous servir. T^otre "fliiilgrt S-.m! uiJera : danandez-eii un exemplair! La Banque Royale du Canada nous annonce-l-on, va fonder un grand hebdomadaire de (i pages : • Le Centre , 1 Imprimerie Hatienne. — L'Imprimerie Centrale est transfre en lace (le la Banque Nationale, ct de la Bank Koyal ol Canada . Spcialits : Travaux de ville, timbres, dateurs en caoutchouc, enveloppes de tous tonnais. miMW KMUA-)f. ( ) ont t gagns par les Nos 953 cl 6755. Les numros suivants gagnent chacun GdeslOO : 930, 2793, 3568, 1393, 5518, 5896, 7035, 71 SU, 7527, 7885. I t :_ . Les numros suivants gagnent (ides 7 : 292, 1243, 1273, 1689, 5201, 5698, (1177, 6470, 7189, 7284. Il y a aussi 50 lots de G.50,— 50 de 10, 70 de 110 et 101 de G. 20. Le paiement des billets gain ts s'effectue tous les jours ouvrables au Bureau de la Lo,Hue bonne Koi,No 1 1 6. A partir du prochain tirage, qui est fix au 9 Octobre, les deux premiers gros lots seront >le G. iO.uuu et . 3.000. Votre cuisine, Madame... 00 Monsieur mai. [I mngt il %  sans -lire les rais %  i • de sa c Btu n il martel en tte pour s* Kpliquer m< : t. Rlle n y ni i vaii poi I. Un soir elle suppli t Monr dlm Non, rpondit-il, cV •' impossible. Mais ei Rn, intei 11 lam, que t'al-Je lait. Ai poi i me t'ailei ; insl! \'oil N • dei U'-bil %  .vouer-, dans m lou • riti. j'i D a .i si / de ta cuisine prpare avec .ies graisses nocives. 1 or?que lu te dcid a y employer la hanlgne des Lsines de Port-au-Prince et de St.'Aiarc, je p.endi.u nus repas ici. Ce fut u<> coup de lumire pour Madame qui ne se le fit na.s .lire i\i;c,x lois. %  ma T [ Propos humides Notre confa <• %  %  Noavellite trouve qu'une petite ai nie l'impose, no .ins tris sur le qui conc cits pb; u le mainlien de i 1 1 i 'raie ftptibliqu ilUr %  p< ?00 do'larsp a moins cinq dollars pai Don, et vo,, j trouva ic bouc ci le uiaujjcr 1 Avis trs important Le Dpartement du Commeree a le grand plaisir diulormer les exportateurs el le public" gnral qu'il vient d'obtenrr une mporlante rduction de 12 shillings 6 pence sur le taux actuel du frl sur le caf a destination le Marseille el Gnes.— Une diminution du taux pour les cals a destination du Havre est attendue.— l'oi l-aul'rinee, le 2 S 'pleiuhre. 1932. Anonyme Nous avons 11 U^OUS le pseuoi ym l Lyux, une diatribe Venimeuse contre la Loterie N l onale. Lu rgi • de la Mai, nous le rptons, est de oe nen publier, ( d'tranger la rdaction ), que ne couvre une signature lisible et connue. Au suiplus, nous ne voyons pas comment, taisant rgouremenl la rclame et l'loga da la U lerie Nationale, nous pouroublier publier •!*' cette f*:uvresi lia il el gIl i ma Lynx de taire qui >' %  •'. ni son II suie ijui meut des p-uvus. ... a vu, an poste de police de la Gare du Nord, deux vagabonds en guenilles, arrts pour un dlit ou un autre,et qui.imrant la clmence du jendari••, se ia>sitient en angle dioi trome pour une rvrence, ae %  tressa ienl.se courbaient arouii en un synelironisine liar monieax, dirai' Piou -. Quand i m le synctwoniMiie res ail ItsgracieoSf car les deux hirea l'avaient pas de tond leur eulotie, et quand ils ployai ni %  ( hin , on voyait de la rue 'ours... et que Moumer appelle lei t des boumbaschar* gs de victuailles. • • .. a vu, samedi dernier, une eti a Aus'in deux ions, blan • bleu, traverser, comme un b illde, la rue Roux, sans prendre l'lmentaire prcaution de U ksomier. Un gros camion f VVhitl long ani allure modre, heureusem^nl, la rue de ras, taillit happer en pasianl l'Aostin t la gnie et imprudente demoiselle qui tenait le volant .. Ah I que 1 triste lait•is bile gros camion svsil i M ass Is jolie poupe. ... a vu Grand-Goave, chsc notre excellent ami le dput tiMu Dcboux, un piqua nique GBttI (|i'i avait giou]>, •ne peiile pou'e n

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/07097
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Tuesday, September 06, 1932
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:07097

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
Clment Magloire
;Diicit:i a
1358. HL.'i AMEHICAINE 1358
1ELEPHONE N#2242
Le Matin
lu mdiocrit des d
situ est la loi tune du
philosophe, et l'ind-
pendance lie tout, ex-
cepte des devoirs, est
son ambition. L.
f
H'ALEIHBERT
2G me ANNEK N 7765
r-Ad-PIUNCE (HATI)
M ii 6 Kl'KM E lf-32
W^m
Propos sur le Commerce Loterie Nationale d'Hati
t o
Nous donnant indirecte.
-Tnt la rplique lgard de
Klrede Hugon Lechaud
Edmond Paul, que nous avons
reproduite faulre jour, notre
SofrreHati-Journal nous
Se pour l'poque contem
;,> le cas do notre ex -
jecrtaire
(I Etat des travaux
Soblicsel du commerce, qui
L connatre ses mien ions
1 collaborer troitement avec
r Edouard Estvel actif pr-
Lent de noire Chambre de
commerce, pour tout ce qui
Lut avoir tnit aux mesures
c relvement en laveur du
commerce, el aussi avec nos
anciens agents de change, ou
Miniers asserments, pour
tertablisseraent,si possible,
de noire ancien Syndical des
agents de change.
Nous donnons volontiers
acte au secrtaire d'Etal d
ses excellentes dispositions
et nous n'attendions d'ailleurs
Das moins des activits de
noire ami Fanfen, qui a cer-
tainement cur de travail-
1er dans sa sphre d action
quand c'est le producteur qu {
est aftect dans sa capacit j
d'achat, c'est dj le dsqui-I
libre el le malaise pour le
commerce. Jugez alors ce qui
p il r ilter d aggravant du
l'ait ([ie les deux lments se
h- mvenl atteints la lois el
de l'a )ii extrmement fcneu-
se : le pi ) lucteur par la sur
produtiou et l'avilissement
des prix, el le consommateur
par l'affaibl ssemenl consid-
rable de sa capacit d'achat !
Voil, en deux mois, en quoi
consiste la crise actuelle de
notre co a nerce. Il faut sa-
voir gr tout de mme Mr
Panfan de vouloir y remdier.
Dans ces conditions, o
pourraient trou ver picorer si '
on les ressuscitait, nos an-\
ciens agents de change, dits
aussi courtiers asserments,
pour les distinguer des cour-
tiers dits marrons? Il est de
toute vi lence que ces der-
niers, qui ont survcu la
transformation des affaires,
meurenl aujourd'hui littrale-
ment d'inanition.
Avec la stabilisation de no
l'amlioration de noire si- Ire change; la disparition de
tuation gnrale.
Moire commerc a, certes,
bien bien besoin le se rele-
ver1 mais comme c'est, pour
ainsi dire, le souffle mme
qui lui manque, il tau Irait
toute une srie de mesures
d'ensemble, relevant de lac
lion simultane de plusieurs
sri-vics publics el heureuse
meut favorises,pour-arriver
[^amliorer lesco rdUionsac-I
Uiellcsdu commerce.Le com-
merce est un intermdiaire
entre la production (agricul-
ture, industrie) et la consom
aialion. Sa situation est donc
l'avenant de celle de ces
la spculation sur l'or aine
rieam, qui eu est rsulte; la
restriction du crdit; la dis-
parition du commerce des
traites, consquence elle-
mme de celle des banques
particulires; avec, en gn
rai, le nouvel ordie de cho-
ses administratif et commer-
cial qui est rsult des r for
mes ralises par le trait de
nos anciens agents de
se sont va n oui s
d'eux'mmes. Peul-on imagi-
ner un moment tout ce quil
laudrail pour les taire reve-
nir
Entre les anciens temps el
aujourd'hui, il y a lout un
'un de abme. Le tout est de savoir
ee& dmenti*' souffre, par comment le combler et cora-
cxenmlc l'agncullure : crise ment tablir une transition
le s iproduclionoudesous- qui ne Mit pas un retour en
production,
o u
encore arrire.
ECHOS
o
Des gens informs disent
que la Lgation Amricaine vou-
drait que le nouvel accord de
libration hatienne Mit de sui-
te ratifi par l'Assemble Natio-
nale, cependant que d un autre
cot on pense que, comme pour
l'accord du Aot, ce n est pas
ncessaire.
C'est le 22 Aot dernier
qu'a eu lieu le concours poul-
ies charges de mdecins dans la
Garde d'Hati. Voici, par ordre
de mrite, les noms des lau-
rats : -Dr Antonio David, Ur
Carmontel Csar, Dr Paul li-
mothe.Nos vives theilations a
ces jeunes toubibs. .
C'est demain 7 courant a
3 heures30de l'aprs-midi que
sera inaugure la nouvelle suc-
cursale de la Glacire pour la
production de la crme glace.
On se demande avec raison m
celte usine a le droit d entre-
prendre ce nouveau commerce
qui va ruiner loute une catgo-
rie d'Hatiens qui se livraient a
ce ngoce ? Nous reviendrons
sur la question.
J- Hier malin, dix heures el
demie, un Monsieur,qui rpon-
dait au nom de Aristide Jrme,
est tomb devant le guichet dfl
li banque du Canada, au mo-
ment ou il louchait une somme.
Le Docteur Charmant, qui se
trouvait sur les lieux,a constat
qu'il tait moi! sur le coup. La
#usttc< rbalis.
Dimanche c rnier.ohez rat-
soire magnifiqu
ipli
^gi
fcpei taleurs, nom
ftes Ui..i sentiiUvAUl r-a
raient dans la salle. Compli-
ments Taldy qui sa clientle
rclame Le Collier de la Heine <
avant son expdition.
Avons reu la visite de
Carlos Mercado, dit Papasilo,
boxeur dominicain qui,s'il trou-
i ve ici un adversaire, livrera un
combat.
-- Le nouveau contrat de la
Panama Hailroad Company vo
l la Chambre des Dputs
avec tant de dsinvolture ne
passera pas facilement au Snat
qui psera les avantages que va
en tirer le pays.
Terrace-Garden, Plion-
ville, samedi dernier,offrait un
magnifique cop-d'il.Le Tout-
l'ort-au-Hrince presque descen-
du de Kenskoff y tait. Atmos-
phre d'lgances et de plaisirs.
On s'y amusa jusqu' l'aube.
, Le Prsident Vincent envi-
sage un projet d'organisation
agricole, qui diviserait la R-
publique en zones de cultures
divises . Ce pian, nous dit-
on, s'il tait ralis, constitue-
rait le premier cycle d'une dic-
tature con&truetive.
Dans l'ordre de la diplo-
; matieamricano-hatienne,nous
croyons que ce n'est ni une nou-
velle convention, ni un trait
qui a t conclu, mais bien des
accords.
Madame Paul Dounier a
lail parvenir, par la valise di-
plomatique, ses vils remercie-
ments noire jeune ami Phi-
lippe Canlave pour l'hommage
rendu par celui-ci a son mari
dans Hati-Journal i du 18 Mai
dernier. Madame Doumer y a
joint une photographie du g .uni
l-.i i.
Ci' Prsident Vinc ni do -
cen a jeu tin, i i <>n.
il prend
> rep
| Monsieur Max ilaaicourt,
416, Rue Bonne.Fol, Pho.ie : 3355
La Loterie Nntionaled'Halti est
une institution hautement humanitaire par la multiplicit
d'oeuvres qu'elle se propose d'aider, une chance de bien
tre offei le aux nom m-
KtmIoVCS, !' Ml' ti ) ai; I ,- .->.!,..<
tous ordres, Gens de i
'eur bud ^K.iuoy nt
>i\\--- go a i '
,11 y a
Vingt-cinq ans
Matin, 6 Septembre V.KH.
M
I .

aux iusulfi tan s des v< t i un no
libre du souci des ch
Mdecins Avocats lugi irs audt
Dignitaires de l'Etat, i .
na listes
Donnez l'exemple- v iuie.
Rentiers, capitalisl ,c ; ?otr<
ivcir.
Vous tous qui habitez ''. i, rend n ici i
anlle billet del LOTEftlE NATIONALE D'HATI.
i
I
CLAIRAGE ELECTRIQUE
Les concussionnaires /-
l clairage des villes de Port'
aurPrince ti du Cap-Haitien
h.)i. hium. Gabriel et !> g*
, I II. tanigai n> i le plaisir de nous ont inviter q
la pose de la premire pierre du
service d'clairage lectrique
le la Capitale,
Cette crmonie a \ra lieu
lemain J Septembre, 'i lues
prcises de Vaprs-midi, sur
l'emplacement dit Parc
d herbes , dfsign cet effet,
en face de l'tablissement
Gaillard.

n but!
F.M02
LES grands d i but et siet-
taient tout leur drbi ;, l'honni..- va
ncessairement h cl
Donnez un but votre . >mptd*p
que vous augmenterez ty :it. Commencez
aujourd'hui! Une de ne* auccumlea est l, tout prs, pour
vous servir.
T^otre "fliiilgrt S-.m! uiJera :
danandez-eii un exemplair!
La Banque Royale
du Canada
nous annonce-l-on, va fonder
un grand hebdomadaire de (i
pages : Le Centre , 1 Impri-
merie Hatienne.
L'Imprimerie Centrale
est transfre en lace (le la Ban-
que Nationale, ct de la
Bank Koyal ol Canada .
Spcialits : Travaux de ville,
timbres, dateurs en caoutchouc,
enveloppes de tous tonnais.
miMW KMUA-)f. Loterie
Nationale
o
Monsieur Yernet, le savou-
reux auteur d* Une R union
de Pages Choisies , est pass
hier en nos bureaux dmentir
l'information qui veut qu'il ail
gagn le gros lot de 16.000
gourdes au dernier tirage de la
Loterie Nationale.
Comment aurais-je pu gagner
le gros lot, nous dit Mr vernel
avec une logique imbattable,
comment aurais-je pu le gagner,
puisque je n'avais pas de billet ?
lies bien, mais si ce n'est toi,
c'est donc ton frre ou quel-
qu'un des tiens, lui tous cas, Mr
Yernet sait dsormais que pour
gagner il faut risquer... et ne
manquera plus de s'acheter cha-
que mois... avec le produit de-
l vente de ses Pages Choisies,
an billet entier de la Loterie
Nationale qui ajoutera peul-
lre une nouvelle page choisie
sa vie.
Lisez ceci :
aille hatienne, hab
i
i confortable, reoi
ments, s'a Iresser au bun
ju journal.
le i8ie trage oe
:LALOTEi]pALE
j Avant-hier dimanche a eu lieu
{ le 18me tirage de la Loterie
< Nationale d'1 lalti.
Le gros loi de (i. Ki,00() a t
gagn par le No 77i)l, ceux de
I.OuO, 1,500 et 1,000 par les nu-
mros U)40, 5460 el 4715.
Les deux lois de (i. .V>() ont
t gagns par les Nos 953 cl
6755.
Les numros suivants gagnent
chacun GdeslOO :
930, 2793, 3568, 1393, 5518,
5896, 7035, 71 SU, 7527, 7885.
I ...........t..........:_ .
Les numros suivants gagnent
(ides 7 :
292, 1243, 1273, 1689, 5201,
5698, (1177, 6470, 7189, 7284.
Il y a aussi 50 lots de G.50,
50 de 10, 70 de 110 et 101 de
G. 20.
Le paiement des billets ga-
in ts s'effectue tous les jours
ouvrables au Bureau de la Lo-
,Hue bonne Koi,No 116.
A partir du prochain tirage,
qui est fix au 9 Octobre, les
deux premiers gros lots seront
>le G. iO.uuu et . 3.000.
Votre cuisine,
Madame...
00 -
Monsieur mai-
. [I mngt il , sans
-lire les rais i de sa c
Btu.....n il mar-
tel en tte pour s* Kpliquer
m< : t. Rlle n y ni i
vaii poi I.
Un soir elle suppli t Mon-
r dlm Non,
rpondit-il, cV ' impossible.
Mais ei Rn, intei 11
lam, que t'al-Je lait. Ai -
poi i me t'ailei ; insl!
\'oil n dei U'-bil
.vouer-, dans m lou
riti. j'i d a .i si / de
ta cuisine prpare avec
.ies graisses nocives. 1 or?que
lu te dcid a y employer
la hanlgne des Lsines de
Port-au-Prince et de St.'Aiarc,
je p.endi.u nus repas ici.
Ce fut u<> coup de lumire
pour Madame qui ne se le fit
na.s .lire i\i;c,x lois.
ma
T
[
Propos
humides
Notre confa < '" Noavellite
trouve qu'une petite ai nie l'impose,
no .ins tris
sur le qui conc
cits pb; u le main-
lien de i11 i 'ra-
ie ftptibliqu ilUr . p<
?00 do'larsp
a moins
cinq dollars pai
Don, et vo,,
j trouva ic bouc ci le uiaujjcr 1
Avis trs important
Le Dpartement du Commer-
ee a le grand plaisir diulormer
les exportateurs el le public"
gnral qu'il vient d'obtenrr une
mporlante rduction de 12 shil-
lings 6 pence sur le taux actuel
du frl sur le caf a destination
le Marseille el Gnes.
Une diminution du taux pour
les cals a destination du Havre
est attendue.
l'oi l-aul'rinee, le 2 S 'pleiuhre.
1932.
Anonyme
Nous avons 11 U^OUS le pseu-
oi ym l Lyux, une diatribe
Venimeuse contre la Loterie
n l onale. Lu rgi de la Mai-
, nous le rptons, est de oe
nen publier, ( d'tranger la
rdaction ), que ne couvre une
signature lisible et connue. Au
suiplus, nous ne voyons pas
comment, taisant rgouremenl
la rclame et l'loga da la U -
lerie Nationale, nous pour-
oublier publier !*'
cette f*:uvresi lia il el g-
Il -
i
ma Lynx de taire
qui >''. ni son
ii suie
ijui
meut des p-uvus.
... a vu, an poste de police
de la Gare du Nord, deux vaga-
bonds en guenilles, arrts pour
un dlit ou un autre,et qui.im-
rant la clmence du jendar-
i, se ia>sitient en angle dioi
trome pour une rvrence, ae
. tressaienl.secourbaient arou-
ii en un synelironisine liar
monieax, dirai' Piou -. Quand
i m le synctwoniMiie res ail
ItsgracieoSf car les deux hirea
l'avaient pas de tond leur eu-
lotie, et quand ils ployai ni
( hin , on voyait de la rue
'ours... et que Moumer appelle
lei.....t des boumbaschar*
gs de victuailles.

.. a vu, samedi dernier, une
eti a Aus'in deux ions, blan !
bleu, traverser, comme un
b illde, la rue Roux, sans pren-
dre l'lmentaire prcaution de
U ksomier. Un gros camion
f VVhitl long ani allure mod-
re, heureusem^nl, la rue de
ras, taillit happer en pas-
ianl l'Aostin t la gnie et im-
prudente demoiselle qui tenait
le volant .. Ah I que1 triste lait-
is bile gros camion svsil
i m ass Is jolie poupe.
... a vu Grand-Goave, chsc
notre excellent ami le dput
tiMu Dcboux, un piqua nique
! GBttI (|i'i avait giou]>, s fol i ntl ai, pi es de cent
j mm s gens de la meilleure so
. D: moiaellea d'une jeunes-
.1 d'une grce rcemment
aux derniers bals dj"
nos cercles. Fis distingusJL^
liants de dputs, de snateurj-*
il da ministres. Laurin mit Lojtja
jeune inonde l'aise, et cdplj^
me un orthophonique d^rmur
ci dormait l au salon, p/Jk\jB1
de la main, on le rveill^ ^.y-^b
ment, on vida la P'ce3t^V?JW03
meubles, et en avaaL dM,..
Irox trot, et charlesjpo^lIX
dansa juaqu huit Ijt
lOir, s'iuterrompunt
ment aux heures de,(la fjJjtlUiJ
taille, juste le 'w^Af
comme il oiivcuau, 1j' _,
au menu. Coinrjbuj^^Jjjjlj
belle jeunesse 1 ^ b^l^
... a vu. dans un.c7
Rue du Cimetire, jjp Mar'L.
congestioon qui s,^rf'y^i!>
ne peiile pou'e n omme notre Yankee se?
a[
um
c
attache
Il iques
a'engag
peu d'importance' aaxf
de boue o il devait
i le pied avant d'arriver
\ Cyhrel Le prjug de l'Am-
i ricain, eomme l'on voit, est
plutt intermittent! '^Z
... a vu, grce l'obligeance
da M. Ajai Francis, du S. de
la P. A., tils de notre excellent
ami l'ancien snateur, desporn-
m s de terres riollcs Kens-
kofl.el de la groasear du poins],
C'esl sur les indications de Mr
Francis que les paysans de
kenskofl ont pu russir ces
merveilles tnberculsa qui p-
sent t ituineinenl deux la li-
vre. Dsormais, on peol songer
impl inli r s ne plus gran-
de chelle cette culture qui
nous dlivre d'un tribut l'-
tranger.
..
... a vu deux groupes au pi-
que-nique de brand-Gove. Ici
In jeunesse, les moins de vins;,
faisant sauter des capsules de ko-
la, l les pres, les plus deqju-
ra m t-, sirotant leur petit Rhum
Barbancourt, qui en cocktail,
qui au soda.
VIENNENT D'ARRIVER : ,
Lhs Pastilles rln
neniie du Xr Hillers.
Dl i. licniaaantaki sti-
! i bouche.
I .ii M,, i, nion R. Martin,
,,.uual et chez Alpuouse
Dsir CJ.

ri,
V*
P.F1
1


PAGE %
LE MATIN i Septembre 1932
rwiw ,-*> i
Chambre
des Dputs
Sance du
5 septembre 1932
10 heures, le premier appel
rominal ne constate qu'une tai-
ble minoru. La fouie des as-
sistants grossit chaque minute.
Le contraire peut tre dit des
dputs. Les onze prsents ja- t
sent intimement dans l'attente '
d'une majorit tardive.10 heu-
res et demie. On procde un
deuxime appel qui accuse vingt
trois prsences. La sance est
ouverte. Le premier point, sanc-
tion des procs-verbaux, est
sans matire. Deux communi-
cations du Snat sont les seules
pices de la correspondance.
Au troisime point,les dbats
s'ouvrent autour des conclu-
sions du rapport du Comit de
l'Instruction publique et de l'A-
griculture sur le projet de loi
iflatit l'enseignement rural.
Le Ministre de l'Instruction
publique parle longuement de
l'importance de renseignement
rural, de la mission dlicate des
Inspecteurs gnraux; de la na-
ture du contrle qu'ils auront
exercer sur les Inspecteurs r
gionaux, de l'uvre sociale, co-
nomique et morale accomplir
dans les campagnes. I p opose
une nouvelle rdaction l'art.
1er du pro|et de loi. Le Pr-
sident de l'Assemble le prie
d'atiendre le vole des articles
pour prsenter sa proposition.
Les conclusions du rapport
et le principe de la loi sont
vots l'unanimit. Au vote de
l'art. 1er le Ministre revient avec
sa nouvelle rdactiou qui pr-
voit trois Inspecteurs gniaux
sigeant Port-au-Prince, con-
trairement la modification
piopose par le Comit.
Le dput P/Ott, rapporteui du
comit, est au regret de com-
battre la demande du Ministre.
11 passe en revue les arguments
avancs par ce dernier l'appui
de sa centralisation et conclu!
au rejel de sa nouvelle rdac-
tion.
Les dpulS. Adamel Chte-
lain se prouoncent en laveur de
la demande produite par le Mi-
nistre. Mise aux voix, la nou-
velle rdaction es! adopte par
une lorte majorit. Les arlicles
2, 3 e! 4 modifis par le Mi-
nistre sont aussi vots.
Au quatrime point, trois
rapports sont dposs par le
dput Acl'im. Le dernier, du
comit de l'Intrieur qui a ou
statuer sur les modifications
apportes par le Snat . la loi
sur le Bien rural de famille, b-
nficie de l'urgence et du vole
immdiat. Le comit ainsi que
l'Assemble repoussent les dites
modifications.
Un quatrime rapport est d-
pos parle dput Pierre Louis.
Le Prsident Loubeau lait un
appel ses collgues pour qu'ils
excutent les travaux en cours
dans Je plus bref dlai, la ses-
sion devant prendre fin dans
vne quinzaine de jours. lit la
tance est leve.
SOCIETE INBE I
MALLEBRANCHE. GENTIL.
BOGAT k C"
\ L'Eau Potable
Le problme de l'eau po-
table est un des plus ard is
retondit Les agglomra*
tions peu importantes et dis-1 .
ne 1
PorUtfrPrioi e, (Hat.)
Nous auniis reu lu circulant
suivante que nous nom jaisons
un plaisir de publier en recam-t nlenL B|iM ont gnralement
'a.| leur porte des sources sul-
fisamment abondantes,
AUX
Trois Quartiers
<_J.de VENDEGIES)
Angle Avf.nuk Kino
ET Rosi: Vernet
Viennent d'arriver
pai- le dernier Bateau :
Souliers dcollets en Daim
blanc, bleu et Salin Noir,
olis chapeaux, nouvelle
IL N'Y A PAS DE MEILLEURE
PROTECTION POUR LA SANT
QUE LA PROPRET DU LIFE-
BUOY ANTMSPriQUE.
taulet des grands centres,
sources de contamination,s'en
tirent encore assez facile-
pu
mandant nos lecteurs
nouvelle Urine hatienne qui
vient d'elle forme :
Port-au-Prince,le 3 septem-
bre 1932.
M ; r'oudre ltalia, Crme To
k lon.
Tourniquets, Cordonnets
brillantes, etc.
AKTICLES GARANTIS ET
AUX PLUS BAS PRIX.
V9fr#ii&*',!*em<
Cher Monsieur,
CATOR ARRIVE DBMIN
Notre champion National, Syl-
vio Cato , qui, A Chicago ( U,
S. A ), dans un concours inter-
national, battit, devant plus de
6 0(10 personnes, le champion
olympique de saut en lon-
gueur, sera demain parmi
noij.
Il voyage par Vu Orange Nas-
sau <>, de la ligne hollandaise,
Le Matin renouvelle au
magnifique athlte l'hommage
de itn admiration.
Nous prenons la libert dt|
vous aviser de la formation
d'une nouvelle Soc
nomme t Socit Hatienne
d'Automobiles, Mallebranche,
Gentil, Bogat & Cie I.
Cette Compagnie a t for-
nie par Ofl groupe de cinq
associs.- Messrs.Daniel Brnn,ln
Directeur et Administrateur
Gnral, Marcel Gentil,Direc-
teur des Ventes, Philippe
Charlier, Directeur du Dpar-
tement du Crdit, Fortun
Bogat, Directeur du Stock, et
Armand Mallebranche.charg
de la partie Technique-Pho-
nographe-Radio et eu mme
temps D recleur du mme
Dpartement.
Comme vous pouvez le cons-
tater, les lments composant
cette Socit ont t chacun
placs un poste o il sera
mme de justifier la confian-
ce que vous voudrez bien
nous accorder.
Nous sommes les Repr-
sentants Exclusifs pour la
Rpublique d'Hati des pro.
duitstrs connus et tant ap-
prcis dans le monde.
lo Deia General Vlotors
Export GOi comprenant les
Voitures et'aCamioos i Che-
vrolet > inarque dj trs r-
pute pour sou fonctionne
meut conomique tout en tant
trs confortable et trs endu-
rante, La Buickiquia su
taire la conqute de tous les
couuaisscurs et amateurs de
bonnes voitures.
L') Les Pneus, Chr.nbres
air et tous les antres arti-
c les fabriqus par la Good
YenrTire & Rubber Coi.
3o Les RadloS'Phono-
graphes et Dis pies RCA-
Victor Co [ne il ; centage de vente en Hati a
toiijours cl suprieur ious
les autres coucurrents.ce qui
permet de conclure la su-
priorit des articles sortant
des Usines de cette impor-
tante Socit.
Nous avons aussi en mains
toutes sortes d'accessoires,
pices de rechange et urti-
c es pour automobiles, des
Revotf Amricaines et Euro-
pennes dont lu liste et les
conditions d'abonnement ou
de vente vous seront envo-
yes sur demande.
Inutile de vous dire que
neneje/ r
mviationf a eau< ..... pn.
\Mn do I loutes dillerentes sont
in;! couditions d'alimentation
leurs
canalisations sont simples,
non enchevtres dans un r-
seau de canalisations dlM ;s k. , ,
delectncite, d'egouts, dont
les rparations perptuelles
peuvent entraner des fissu-
rations d.us les conduites
d'eau.
les
en
eau pok-ble des grandes col-
lectivits.Trouver des sources
sullisanies, les capter, les ca*
naliser et amener leurs eaux
'tat de puret aux robi-
nets de distribution, cela re-
prsente un programme dont
l'excution et le fonctionne
ment ne vont pas sans diffi-
cults. Quel que soit le r
seau de mesures de surveil
Ijuce dont on entoure la dis
tribotion d'eau potable,il peut
tis-
toujours s'y trouver une
sure par laquellle passeront
les microbes et des milliers
de mtres cubes d'eau conta-
mine.
La liltration de l'eau do-
micile constituerait un excel-
lent moyeu de prservation
si elle tait entoure de ga-
ranties faciles raliser.Mal-
heureusement, la plupart des
filtres ne donnent qu'une
trompeuse scurit. Il faut
qu'ils soient constitus par
une porcelaiue trs fine et
tri serre dont le dbit esl
forcment trs limit.a cause
de la finesse des pores, les-
quels se bouchent rapidement
et ont besoin de trquents
nettoyages.
En pratiquent pour les col-
lectivits, c'. d'une filtra-
tiou toujours imparfaite.il esi
prfrable de recouiir aux
procds dits de strilisation,
qui tient rel I ment les ger-
mes au lieu de les retenir tou-
jours imparfaitement l'tat
vivant.
L'action de l'ozone et des
rayons ultraviolets ncessite
l'emploi d'installations com-
pliques, onreuses, mettant
en jeu luergie lectrique.
Possible la rigueur pour
de grosses installations publi-
ques, elle ue peut lre adap-
te au moins actuellement
aux besoins domestiques.
11 esl un pioced qui, en
raison de si simplicit,desou
conomie, a dtrne rapide
ment tous les autres : c'est
celui de la chloration, plus
communment dsign sous
le, nom de javelisa ion et
qui consiste additionner
l'eau de boisson de trs mi-
nimes quautiles d'eau de Ja-
vel ou mme de chlore libre.
charbon
acti!.Celui-ci possde le pou-
voir de dtruire l'excs de
chlore utilis pour la strili-
sation de l'eau et en mme
temps de lixer nergique-
ment toutes les substances
susceptibles de communiquer
ceile-ci un got desag ea
b!e. Pour oue ce dispositif ait
sa pleine efficacit et remplisse
son but, il faut qu'il inter-
vienne non pas au dbouche
des rservoirs publics, mais
au point mme de cette dis-
I iributioa. De cette faon l'eau
; peu! garder jusqu' sa der-
i uiere limite sa teneur en
'chlore garantie de sa strili-
'sation et re mise jus'e au
moment de sou utilisation,
dbarrasse de son chlore, de
ses impurets et de ses mi-
crobes. Un pareil procd
rendrait, on le conoit, des
services minenls.
LIFEBUOY
LE SAVON DE L/iSAME
POUR MAINS, 1 ItURES ET BAINS.
Le soussign dclare tous
qn il n'est plus responsable des
actes el actions de son pousp,
Eisa lo b s, pour cause d'ia.
onduite notoire"
lui attendant qu'une action
en divorce lui son intente.
Port au-Priuce, le6Septembre
1932.
Elise BENJAMIN.
Dernires
MOHR & LAURIN, P. O. BOX-M Distributeurs
ltae Roux et du Centre.Port-au-Prince.
EQUATEUB M. Guerero
Martine/ est nomm prsident
provisoire.
ALLEMAGNE-i>tn les mi-
lieux politiques, on parle de la
formation d'un nouveau parti
dit prsidentiel pour soutenir
le chancelier Von Papen.
-181,000 Casques d'Acier ont
dfil hier Bel lin en prsen-
ce du marchal Von rinden-
burg, des membres du Gouver-
nement, du Komprinz et des
membres d'association.
- Le Gouvernement du Reicn
aurait demand aux Etats-Unis
d'ajourner l'chance du 30 sep-
tembre. 11 devait payer 33,000,
000 de marks.
Les journaux des Etats-
Unis n'ont pas accueilli favo-
rablement la note allemande
sur l'galit de droit aux arme-
ments.
Erratum
II s'est gliss hier dans les
Dernires Nouvelles de l'E-
trange! deux coquilles dues
1 inattention du prote et que le
reste a d rtablii
Viennent d'arriver par
le dernier staamer :
Porter Tenaent XXX
Bitter Angostura.
Whisky Johuie Waiker,
Vermouth Martini & Hossi.
Le tout des prix trs fa-
vorable ; venez nous voir.
L. PKEETZMaNN-AGGEH-
tiOLVl & Go.
N lecteur du reste a
m i vp P<4 Iui naeme- Ce n"esl JESfJ* u,)te
ULiVCllCO i allemande sur l'galit de Alle-
ETRANQBR | mands quia t examine par
le Cabinet de Conseil en l-ran-,
ce, mais la note allemande sur '
Vigulit des armements.
nous comptons beaucoup sur n suJlll de quelqUes milli-
Votre concours et celui de vos grammeS par |Uro d'eau pour
la striliser pratiquement.
FRANCE A la suite du con-
seil des ministres, prsid par
M. Albert Lebrun, M. Edouard
Herriota porte le mmoire alle-
mand sur l'galit du droit aux
armements a la connaissance
des puissances signataires du
trait de Lausanne.
M. Maurice Palmade a pro-
nonc hier Saintes un discouis
o il a annonc des mesures -
nergiques de redressement bud-
gtaire Il s'est prononc con-
tre l'inflation montaire.II a an-
nonc galement la prochaine
conversion des rentes.
M. Gaston Doumergue, an-
cien Prsident de la Rpubli-
que, a l'ait savoir qu'il n'avait
nullement l'intention de rentrer
dans la vie politique.
BELGIQUE La grve des
mineurs est virtuellement ter-
min.
HOLLANDE Le Conseil
Excutil s'est prononc en la-
veur de l'entre en franchise
de tous les produits indispensa-
bles l'industrie hollandaise.
ESPAGNE- M. Alcala Zamo-
ia. Prsident de la Rpublique,
a t promu Grand Croix de la
Lgion d'Honneur sur la pro-
position de M. Herriot.
ETATS UNIS M. Waiker,
maire de New-York, est dmis- '
sionnaire. C'est le maire-adjoint
qui a pris la direction des affai-
res municipales.
MEXIQUE- M. Ortiz Rubio,
'rsident de la Rpublique, est
AVIS
Sauvez vos livres el cou
lections en mauvais tat tl
les confiant aj relieur cous
ciencieux, honnte et habile
i Etienne Camille, Rue Boune
} Foi .
PROGRS NOUVEAU
RM M N0L\LAU
Rhum dlicieux got exquis
Prix rduit
ALCOOL MUT TOUTE ONCURriENCE
Clairin Vierge
Chez N. NAZON
Laboratoire SJOURN
DlHECTUHS
F. Sjourn, Pharmacien
R. Sjourn, Pharmacien de [l'Universit de Paris
M. Sjourn, Pharmacien de l'universit de Paris,!
tienne, la seule
lire existant ju;
PAR L ORANGE NASSAU

Arriveront, demain, Port-
au-Prince, par le steamer
Orangt Nassau, de la ligne
hollandaise:
No're athlte Sylvio Calor.Mr
et Mme Auguste H. BaitieQ,
Mme Lucien Laloniant et trois
entants. Mr k. Seidel, Mr et Mine
Fernand Sl.-\m:mi, Mr Oscar
Boigris, Mfie Cleanie Srac,
Mme Anne Elisabeth Ryner,
Mt-'le \i ;i Borges, Mme Par
pende Zadra al anlanl, Mme
Jean D*catro, Mr Gerald i
teaud, Mr et Mme Cari Ran-
dao.

amis pour permettre notre
Socit, essentiellement Ha-
de cette na-
squ' prsent
dam notre pa\s, d'voluer
ponr le bien tre de tous.
En ertet, nous sommes per
suads que de notre succs
sortira bon nomb e de non*]
vclles Socit li u nues et
oue se ralisera aussi un
progrs important pour Hati
ou le capital se trouve telle-
ment divis.
Notre devise es : t Gagner
1
dmissionnaire.
interne des Hpitaux de Paris
Analyses des Urines, du suc gastrique, du sang
sermann, Ure, Constante d'Ainbard, Glycmie).,
Descrachats. Des matires fcales.
ancien
( Wai
Cette dose esl d'ailleurs va-
riable avec l'impuret de l'eau
et notamment avec sa teneur
eu matires organiques. M
dans certains cas quelques
diximes de milligrammes
peuveut sullire, dansd'auties
cette dose se rvlera insuffi-
sante cl ne donnera qu'un |
rsultat impartait Ou pourrait
y remJier eu javelisant tou-
jours haute dose, mais alors
intervient eu plus de l'action
irritante sur les muqueuses
,,w..~ w..w -~ _-(,-----. nniuuii; sui icj m .m j ui.-;i .;->
peu mais vendre beaucoup I djgestiftf U question du got
loul eu donnant satisfactiou j vraiment insupportable corn
a la clientle . Une visite en I luuui,jU l'eau par lechlore
nos magasins o le meilleur
accueil vous est rserv vous
en convaincra.
Dans l'espoir qu'avec voire
prcieuse collaboration indis*-
peusable d'ailleurs la bon-
ne marche de notre Socit,
nous pourrons donner loute
satisfaction notre clientle,
nous demeurons, cher Mon-
sieur, vos trs dvous,
MaLLibranchb, Gfntil.
Bogat & Cie,
Toutes les Polices g
DE LA l
!
M
comprennent la iProtection contrela J
ai Foudre sans augmentation de tauxi
j
eu excs. L'idal serait de
pouvoir {avaliser uon |jas
sans doute tour de bras,
mais trs suffisamment, sans
que l'eau au robinet de distri
bution prsentt un mauvais
got, ni un excs de chlore, j
Il semble que ce desidera)
tuni ait t satislait l'aide
d'un dispositif qui fait passer
l'eau chlore dans un reci-
Eug.Le Bossti
fi

l
Aqents Gnraux i
__
i


LE Vf ATI\ 6 Septembre 1933
PAGL 3
mvi
Rhum Rarbaiicou
Dont la renomme est universelle a gard s-i premire place
Demandes partout :
UX MAH1UNCOURT
Dpt : Rue des Csars.


Cin-laldy
CE SOIR
Mathias Sandorf
avec Romuald Joub et Jean Toulout.
ET
Imperia
Entre : 0,50; Balcon : l,uo.
ni m in -i ; m no i n
ruittilirt [HiLilUtfu
frMKHlr1
u i LhiflUillI
les chargeurs sent pris de f
noter qur le tteamer Ancon i
est attend u Hort-au Prince,!
venant de Cri*tobal, Canal J
Zone, le mercredi 14 septem-
bre 1932.
Les permis d'embarque-
ment seront dlivrs pour le
trt destination de New-
York et des Ports Europ-
ens sur demande faite ce
buieau.
Ce steamer partira le mme
jour directement pour New-
York, prenant trt, Jmalle et
passagers. *
Port-au-Prince.le 5 septem-{
1932.
Jas. H. C VAN REED.
Agent Gnral
lit Ho t;l
(1
A L'INSTITUT
La Mgnsie ERBA
EST LE PRODUIT LE PLUS RECHERCH COMME RECULATEUR
DES FONCTIONS GASTRIQUES ET INTESLINALES.
A. de Mtteis & G0
AGENTS POUR HATI
N'ACHETEZ QUE LE
BAIRIM
Fontaine
Meilleur el meilleur mar-
ch que l'article import.
En vente au dpt de la
Distillerie de l'Aigle, prs la
Banque Nationale, et chez
SIMON VIEUX PRIX DE 0TA1L GDES 2 25 LA BOUT
CH PICOIHFT 1.25LA DEMIE
"- PRIX SPCIAL POUR VENTE EN GROS
C'est jeudi ltr septembie,
3 heures de l'aprs-midi,
qu'eurent lieu, l'Institut
ippenhauer, les examens de
Stnographie et de Dactylo-
graphie sous le haut contrle
de l'Inspecta n Scolaire de.
Port-au-Prince.
Le Jury, prsid par Mr le j
_ Dr Catts Pressoir, Directeur !
du Service National de \a\
| Production Agricole, tait"
compos de :
Mr l'Architecte Lonce Mai-
gnan, Directeur du Service
des Edifices Publics, Matre
Duracin Vava:, ex-Direcieur
de l'Enseignement,protesseur
; au Lyce, Me Faut Bouche-
reau, ex-(.het de Division
l'Instiu tion Publique, Mr le
Dr Paul Tlmaque, ex-sous-
lnspecleurdescoles de Port-
ail Princr, M*.Maurice Altred,
Chet de Bureau J'Iustrue-
tion Publique, Mr Horatius
Laventurc, sous Inspecteur
des coles de la circonscrip-
tion de Port au-Prince.
Dactylographie
Aprs correction tics preu-
ves, tous les six postulants
prsentes oui l jugs apies
obtenir le diplme de Dac-
lylographe Commercial, le,
minimum requis tant 40
mots par miuule. Ce sont : i
Mr Louis Colon, 57 mots |
par minute,
Met le | El vire Alphonse, 50
mots 3/4 par minute.
Melle Jeanne Elie, 45 mots 1
1/2 par minute.
Melle Anna Williams, 43
mois 2,3 par minute.
Melle Zeila Starck, 40 mots
1/2 par minute.
Melle Erzulie Bien-Aime,
40 mots 1/2 par minute.
air Goodyear
Constitue en 1898, la Socit Good-
year a vu natre l'Industrie automotive.
Celte longue exprience permet cette
vaste organisation d'offrir aux propri-
taires d'autos et de camions des pneus
suprieurs en qualit et en dure tous
ceux qui se vendent actuellement en
Hati.
LES PNEUS C0O0YEAR HEAVY OOIY SONI FABRIQUS AVEC IIRE FICELLE SPCIALE
E SOUS LE NOM DE SUPERTWISTE DONT L'ELASTICITE ET LA RSISTANCE SONT PLUS
ES DE 30 POUR 100 HUE CELLE EMPLOYE; !PAR LESAMES FABRICANTS DE PNEUS.
A La Socit Haitienne d'Automobiles,seul re-
prsentant de la Goodyear en Hati,vousj^trouverez
toujours des pneus et chambres air de toute fra-
cheur de cette fameuse marque des prix dfiant
toute concurrence.
Socit Hatienne d'Automobiles.
MALLEBRANCHE. GENTIL. BOGAT ET CIL-
NOUVEAUX ALAMBICS*
j.------. pour DISTILLER & RECTIF1IH I
f _ Jj Les FAUX-DE-VII,
lr> 'J~f^ | ^DEROYFILSAiK
-!_ W ; : \\i 7B,rui du i::>trt.~
, GUIDE PRATIQUE do BlfUtaMor*umWI
! VIE, ESSENCE3 le. MANUEL ta r'-l'uni dr*.
SIIUMS al TARIF ILLUSTR (dreisil frjoco f
Ourloon I^axllon-le clo m
NEVRALGIES
Dr. Bengu, 16, rm Baiitt,. Paris.
i
*
stnographie
Pour la Stnographie,tooi les
4 postulants prsents ont
obteuu le diplme de Stno-
graphe ;.vec une trs lorte
moyenne. Ce sont :
Melle Jeanne Klie,126 mots
par minute.
Mr i ouis Colon, 125 mo's
1/2 par nifoote.
Melle Kl vire Alphonse, 124
mo s 3/4 par minut-.
Meiic Zeila 3tarck,122 mots
l/ Baisse
ES
Avise les consommateurs de son LAYl
qu'il a rduit ses prix comme suit :
Idal Blimn
AUX ROY
30 anne* de succs.
MESDAMES,
Pour teindre vouB-mir-stou
tissus, aucun oroduit n'gale
U 'MAVRESVt
TEINTURE MNAGRE PERI H TUM**
rii.nrmacle Eugne PI.'u U ^>
t**""'"> l>nncphnrmclcotiIrog,ii1w .
flirt; Vouve C. FERCOQ, tnirti-farii I
LAIT CnMOFNS SUCRE CAISSE DE 48.14 OZ OR 6,25
LUT CONDENSE SUCR . DE ?40,3 r 9.10
LAIT VAPORE DE 48,16 6.00
666
DETAIL OR 0,14 CENT! E
DTAIL 10,04
DTAIL 0,11'.
UILus ,..,. 'Jl Anse, VwoJfl po ML es, j.
meilleur il Jl .s | "plu riche en crme. Il est recommande p.r les mdecins et
^fmtsa^hcbcs et 'nu, malades.Il es, employ av:m!neuemenl pour les Crme.
glaces el chaudet, et les d sserls de toutes orlea.
En vente AU BON MARCHE*
Liquide Eo T*.bltttes [
Sauve, gurit la malaria en 3
jours. Les froids le 1er jour, j '
Maux de t'.e et Nvra'gies en J Cl
30 m mules.
El dans toutes les bonnes piceries tant
Port-au-Prince auc dans toutes leal
f
666 Soulage les bmiJs MV f JT ..,. ..'.- ,t/1
i Le plus rapide remdecon- VlllS ClC ICI F VOVlilLC*
*m
t

V
-H A


Mardi
6 Septembre 1932
Le liuiiii
4, PAGES
2beine ANNEE V /bo
Port-au-Prince
Tlphone : 2242
Lykes Brolhers SS G lnc
Texa --Hati Santo oominco- Porto Rico
Le seul service hebdomadaire e> rpr. passagers et
Irt entre les ports du Golie du Texas directe- eut avec
Pon-au-Prince, Haiti.
Pour la rceptiou rapide et le maniement habi'e de^vos
importations, servez vous toujours des navires de >a LYKfc
UNE.
Les prochaines arrives a Port-au Prince sont-
Steamer Tillie l ykesi
Steamer Margaret Lvkes
Steamer < Almeria Lykes
Steamer Genevive Lykes
Mesmer Rulh Lykes
9 septembre 1932
15 sept. W32
23 septembre 1932
j() setembre 1932
7 octobre 1932
tiureau: Hue du Magasin de l'Etai, Boite Postale 15
AVIS AU COMMERCE
^La Panama Uailroad Stea mship Line a l'avantage d'an
nneer les dparts suivants de New York pour pori-au-irince
Haiti, directement chaque mardi. Tous les stermers sont
pourvus de chambre Iricori'Uiue
Dparts de bew lor/c. Arrivage Pon-au-rrince.
Steamer "Guayaquil" le 7 septembre le 13 septembre 19S^
Steamer "Qristobal" le 13 septembre le 18 septembre 103^
Steamer "Buenaventura" le 20 sept. le 20 sept. 193*
Steamer "Aucon" le 24 septembre le 29 sept. 193z
Panama Railroad Steampship Line
JasH. C.VAJN KfcED
agent Gnral
HOTEL KARAM
Uneconfortable succursa-
le de Palace Htel, Keasr
koff. !
Pour la saison d't, ren-
dez-vous chez A. J. Karam,
Kenskoff, o vous seicz
servi souhait. Excellentes
conditions.
Votre premire visite
A
L'HOTEL ANSONIA
Nous donnera raison, conflimera votre bon inRe.
ment juttifiera la confiance 0"p von- nous aurez atT,,r3e
en nous garantissant votre apprciable patronage |/Hole,
le plus slect de ft>rt*au 1 rince.
Nous vu: .s suggrom d'i rreu-i votie chambre d'avance,
Bire la pression.

i "3 Viennent d'arriver
LA .POMMADE> INCOMPARABLE El LE SAVON SPECIAL
POUR LEH CHEVEUX -.
HOHO-CO.
.VftMfcf-
.*.
EN VENTE : AU BON MARCHE ET CHEZ HIPPOLYTE JEUDI
;
CE 001 N'A JAMAIS LIE FAIT
CE 001 NE PEOT TRE DEPASSE
Kola Champagne
F. SJOURN
Prpaie dans des conditions rigoureuses
D'ASEPSIE
J rpaiation et Vente
Pharmacie P. SEJOURNE
Angle des rues Rouxtl du Centre.
INSTITUT
Guy-Joseph-Bonnet
Prs du Monastre St-Grard
Sous la direction du professeur Luc DORSINVILLE, hom-
me de lettres, historien et gographe, et d'un groupe de Matres
d lite, plusieurs diplims d'Universits trangres Cours clas-
siqoes. Cours pratiques Sii*> idal Cootort moderne et
hyginique Vastes terraira de jn-x divers. Aux derniers exa-
mens ofthiels pour l'ob'ention <.u baccalaurat, l'tablissement
a t class parmi les trois premiers I
La rentre aura lieu le lundi 4 Oct prochain
Prix d'cob ge meilleurs que dans les autres collges de
mme grade !
Ou trouve IInstitut, commme dans toutes les bennes librai
ries, les livres classiques du professeur l.uc Dorsinville :
Couis f'rpmaloire de Gographie
('ours Elmentaire de Gographie Atlas
Cours huyen de Gographie Atlas.
Aidz par ailleurs l'emploi gnral de ces livres.c'esl pour
le bien, moral et patriotique de la jeunesse du piys.en les taisant
& heter par tous les petits Ha eus.
*'> -VBVJMft)
U
LE FAIT EST
: i

Inodore et sans saveur
A. deWATEIS & Co
Agen s pool (Hati) Port-au-Prince llaili
INCONTESTABLE
larlhe
Cest ici quintessence des meilleures
"'arils de eiinni s 'un vaste territoire
runissant les meilleurs terroirs
C'est ce qui fait son arme.
GOUTEZ ET COMPAREZ!
i \m *inmM::vm*x .<*->2SMn i
. -* .*
llpilal (ifnral llalira
Accidents
2 Septembre 1932
Pierre Bertboumieux, 14 ans,
Turgeuu. Luxation du coude
gauche.
Domina Dorvilus, 03 But,
quart.erS'.Joseph.ContuMonde
la cuisse droite et de I paule
g.uche, rosions de la cuisse
droite. ,.
Henriette /.amor, M ons, ru
Runion. Urpt trangir du
pouce.
Victoria Qualo, 33 ans rue
Runion. Brlure du 1er degr
du pouce droit.
Kxamise Kliacin, 30 ans, rue
de Casernes Blessure conluse
du Iront et de la lvie BOp-
lluie. _
Marie-Thrse Baslur, / ans,
Blessure Iran
Assurez-vous contre CCideitt
\ la Generul Accident Kire &
i L le Assurance Corporation Li-
J mi ed, Vve F. Berminghan
| AfgttOl (fnr! mmr Hiaili
Avis
DE NEW-ORLEANS ET MOBILE A PORT-AU-PRINCE. SANTO-DOUINGO CITYJCURACA01
PUERTO CABELLO. LA GUAIRA ET PARAH
PORTS
Du Service National
de l'Enseignement
Proiessionnel
New-Orlans. Louisiana.Dep.
Conformment aux non- J Mobile, Alabama, Do.
veaux Programmes dEnsei- Port-ao-Prince, IHaltl Arr.
g ie ment Proiessionnel auto
rise par le Dpartement du Sunto4)omingo City.R.D. arr.
Travail et qui seront mis en (Curaao, I). VV. I. arr.
application ds le 2 Octobre puerUJ Cabello, Venz. arr.
DALVANGEN AUSTVNGEN ,VSTVA\GEN DALVANGEN AUSTVANGEW VESTVANGEN
prochain, il est port la |
connaissance des i nui les des
villes de Port-au-.': ince, Cap,
(jonaives, J icmei el Jrmic
que l'admission dans l'une
rue du Peuple
hante de la joue droit'.
Paul Eczeus. :i7 ans, Bo'oe. quelconque des Ecoles Pro-
Msare tranchante de la lace tessionuelles de garons, est
r
r
Bl~ ,
doisak du pied droit.
La Guaira. Venezuela arr.
Paramaribo, Duteh Guiana ar.
Paramaribo.Dntch Guiana D.
Curaao, l>. W. I. arr.
New Orlans, Louisiana arr.
Juillet 2
juillet 4
juillet 9
juillet 13
juillet 15
juillet 17
juillet 18
juillet 22
juillet 27
juillet 31
aot 8
Juillet 16
juillet 18
juillet .2:5
juillet 27
juillet 29
juillet 31
1
aot
btiUi
ei
aot
aot
5
10
14
22
luiliet
aot
aot
aot
aot
a (j t
aot
aot
aot
aot
sept.
30
1
6
10
12
14
15
19
24
28
5
aol 13 aot 27 sept
aot 15 aot 29 sept.
aot 20 sept. 3 sept.
aot 24 sept. 7 sept.
aot 20 sep!. 9 sept.
ai ni 28 sept 11 sept.
ait 29 sept. 12 sept
sept. 2 sept. 10
sept. 7 sept. 21
sept. Il sept. 25 oct.
sept. 19 oct. 3 oc!.
10
n
17
21
23
25
26
.U
5
9
17
subordonne aux conditions
suivantes obligatoires pour^
! chaque postulant :
lo- Le postulant doit lre
ge de 13 ans au moins et
de 17 ans au plus.
2o Possder son CertiiK
cat d'Etudes primaires,
3o Prsentei son acte de
naissance authentique et <^" \ Ha
recommandittioDS valables de
i onne conduite.

UIGNE COLOMBIENNE )
Tlphone N 2323
Le <-;,peur Bolivar Voy.
103,partira de New-York le
31 courant, directement pour
Port-au-Prince o il est atten-
du le 0 septembre prochain.
en route pour les poils co-
lombiens, Cmlobat, ga"1
Zone. Kingston et New-York. I Le Directeur Gnral du i
William. E. BLEO. Agent. I Service, {
Prenant^frt et passagers pour tous les ports ci dessus
CONNAISSEMENTS DIRECTE DELIVRES POUR 10US LES P0R1S SUIVANTS :
Port-de-Paix, SKuarc, Miragooe et Jrmie, Hati ; Monte Cristi, La Rornina. Barahona, San Pedro de MajJr1,
et Azua, Upublique Dominicaine, Coro, <;arupano, Cumauo, Quanta et Pampatar,Venezuela, Aruba et Beuaire,!)"1,
Port-au-Prince, l 27 aot
1932. t
DE MOBILE ET r+EW-ORLANS h TOUS JLES PORTS HATIENS ET DOMINICAINS ET MARACAIBO.
Un dpait vers le milieu de chaque mois touchant directement: Puerio-Plata, R. D.^Cap-II-iitie.i, Gonaves. W*
ove, Aux Cayes el Jacmel, HU et Mucaraibo, Veuezueia.
Si un Irt suffisant est oflert, ces bateaux toucheront galement Port-de-Paix, Sl-Mair. Miragoare
ti ; Barahona, Azua, Monte Cristi, San Pedro de Macoris et La Romana, R. !). Aruba, D. W- I.
De Tampa, Floride la Jamaque-HatiLa Rpublique Dominicaine Curaao et Venezuela]
(Dparts pour les pnr's ci-dessn quand une quantit suffisante de ir* est offerte.
( Sujet changement, annulation ou ajournement sans avis. )
j-is*
A. de MATTEIS & C, Agents GnrauJ


m^mA


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM