<%BANNER%>







PAGE 1

PAGE 2 LE MATIN1 27 Aot 1932 irmumanm Aux temps des Gants Par le Prolesseur LUC DORSINVILLE II SNAT Geftrard tait parti, avant le Alors on dcide de ne pas 14 octobre 1802, pour le Capperdre Je contact avec laraltcrnatives de' lecture. Deux pices composent revers et de succs la lutte* la correspondance : un message se poursuit dans l'Artibonitef du Ministre de l'Intrieur et un.' Me u 5e S ancedu 25 Aot 19 32 Les travaux commencent avec une majorit de dix-sept mem ---• | bres. L'Assemble adopte la rprocher du camp de Clervaux et de Ption. Hroque, il s'tait jet travers bois et, de son trubouc, il avait lait leu sur un corps de garde Iranyais, alin de passer... Ayant ralli Ption, Gelrard acceptera lui aussi de se battre sous celui q cuye, couper tous, Ption le plus grand en la circonstance, Geftrard, lionnet, etc. se sont levs au-dessus de Rigaud qui n'avait pas su se courber, pour permettre Louverture de raliser, trois ans plus tt, l'indpendauce i Geilraid part pour le Sud u'il embrase, puis s'empare de rmie. A cette nouvelle, Guy-1 Joseph Bonnet, qui avait l r duit regagner Cuba, afin de se soustraire une arrestation certaine au Cap Franais, s'embarque de nouveau pour SaintDomingue. A Jrmie, il se met aux ordres de Geftrard et, tout comme Ption, il ne veut plus rester Franais, puisque !a Mtropole a ordonn de dtruire. et le Nord-Ouest, l'Ouest et le Sud organisent le gouvernement rpublicain, et dune manire si complte.qu'on comprend bien que ce n'est ras l ui ne sait que bouler \ le t a it d'un seul homme, mais J r ,r/ e / "__ Par quo .'' len la rsultante des aspirations de toute l'lite dirigeante de l'poque. De Magloire-Arabroise ou de Grin, qui l'emportera .'... Celui-ci est un indisciplin, doubl d'un violent, celui l un illettr. Aussi, sur les instances de Bonnet, le Snat lira Alexandre Ption, le 9 mars 1R07. Nous allons compteudre maintenant de quelles qualits teront preuve les deux chefs qui se partagent la Nation llitienne.iusqu' la murt de Ption. Le verbe des laits sera plus tacheta indignes, puis de rHevc que celui de nos pastablir l'esclavage. Au camp de l'Arcaliaie, il est le bienvenu, car Dessalines sait le courage de ce jeune chel et devine son intelligence vaste. Tandis que, dans la partie du Nord, Christophe, Capuil et d'autres culbuteront les troupes sions Au Pouvoir.Flion se rvle un indolent. Le 150 novembre 1108, le' !>nat dcrte la nomination de Guy-Joseph*Bonnet comme Secrtaire d'Etat. L'Administrateur qui est en celui-ci franaises, Ilearne, Prou, Thoj dat. Grin se batleront sous se c,asse brand homme, un Geftrard, dans le Sud. Aprs la proclamation de l'Indpendance aux Gonaves, le 1er Janvier 1104, c'est la paix arme. Cependant le court rgne de Dessalines est une dception. grand homme suprieur Ption et tous ceux de son pargne qui, finalement, ne l'aimeront plus, cause mme de ses capacits. Ce n'est pas a Ption que nous devons le premier Lyce ptition de la population Terre-Neuve qui demande Snat d'empcher que leur section rurale soit attache 1' \nse-Rouge, r cemment rige en commune. Le snateur Latortue profite de cette occasion pour adresser des excuses aux membres du bureau qu'il avait, une sance passe, accuss d'avoir intercept la ptition des journalistes, ptition qu'on a retrouve dans les archives. Le Prsident du bnat, qui n'attendait pas moins de la loyaut. d. son collgue, passe l'ponge sur tout. Le troisime point amne la discussion des conclusions du rapport de la Commission des Comptes Gnraux 1930*31. Le snateur Tlmaque prend position contre le rapport. H manifeste sa rsolution de n ac co der aucune dcharge aux Ministres tant qu'on n'aura pas rtabli la Chambre d*\s Comptes Il conclut au renvoi du rapport la coinmissio'i. Le snateur Mars, rapporteur de la commission, soutient que l la dcharge accorder aux Ministres esi une mesure de justice; car on ne peut pas les tenir en suspicion jusqu'au rtablissement de la Chambre des Comptess. Il invoque des raisons d'ordre international qui peuve il s opposer an rtablissement de cet organisme de contrle. Il Votre cuisine, Madame... — Vous {connaisse/, l'histoire? Non. La voici : Une jeune femme tait morte, laissant, sur les bras de sa mre, trs ge, un nourrisson de pre inconnu. Ll vieille, naturellement, ne savait comment faire pour allaiter le bb. On luicon seiila de bouillir des graines', de coton et d'en boire l'ex-, trait. Ce qu'elle lit. Le lait nourricier vint en abondance dans ses seins desschs, — et le bb tait un plaisir pour les yeux. C'est avec ces mmes graines de coton que les Lsines de Port au l'rince et de Saint Xiarc fabriquent leur agrable Manlgue. Pour voie cuisiue, Madame, c'est le pro :luit indiqu. Il n y a pas mieux sur la surface du globe. Bec-Fin. Cin-7aldy\ avec DEMAIN SOIR S HEURES MATINEE Sur demande L'Aigle Noir Entre i 0,50; Balcon : 1.UO. A 8 HEURES Suzy Vernan dans le splendide film PARIS-GIRLS Datrek Parola, Fernand Fabre, Esther Kiss et Jeanne Brindean Entre: 1,00; Balcon; 2,00J L'IMPRIMERIE DU SERVICE PROFESSIONNEL Nous croyons savoir que Mr Chenet a t relev de ses lonc! lions l'Imprimerie du Service Professionnel... et pour des raisons {l'ordre administratif. Il n o u s revient mme qu'une commission, forme de Messieurs Ren Dreyfus,G. Prie et R. Lemoine, nomme aux fins \ d'inventorier le matriel du service, et d enquter sur certaines j disparitions de numroteurs, a j dj adress son rapport au ii[ FhHHiiHioLOtrft i ii_nii_ r nnni-flit RICHARD PETERS, Prop. CHAMP DE MARS, N01217 La seule boulangerie Europenne en Hati Spcialits de pains, pour sandwich Pains ilutes et pains moules. Pains noirs Pains complets, etc. 1 Ptisserie fine, pts Vol an vent, Tourtes. Soins et. promptitude. Tlphone : 2069. La Maison n'a pas de sucChristophe, le premier, s'indigne |, a ^i eu et conspire. Ption l'imite et, • sous le prtexte del question Celteerreur hislorique.qu un agraire, le Sud s'enllamme. (de nos meilleurs orateurs re— Petit griffe, dira alors, J ptait l'anne dernire del'Arcahaie, l'Empereur turieux jvant le monument de la Nazaire, te sens-tu le courage de place du Lyce National, je attire l'attention de ses colli Dpartement comptent, la diligence de M. Doret, l'actil et intgre Directeur du dil Service Professionnel. Nous ignorons les conclusions du rapport, qu on ne manquera* en temps utile,de rendre public marcher dans le sang jusqu'aux genoux de Port-au-Prince au fond du Sud ? Et il dlgue Nazaire et G m'lve contre aujourd'hui. L'ide du premier Lyce hatien est de Guy-Josephdon vers le Pont-Rouge, en J Bonnet, et il m'est doulou avant de la porte Saint-Joseph reux de rapporter que Boyer, de Port-au-Prince. • chef de la Camarilla du paMais Gdon et Na/.ure tra : | ais d e | a Prsidence, obtint, hissent l-ur Empereur et. le 1/ e o cadeau, l'un des locaux Octobre 180o le Ubtatenr , t deslins par tombe sous la bal;e de Gart I A %  u-:u.-i • -Comme il reste, puissant et, g •! a a br er les Premiers i Chrtatanh. r* li,m tudiants. Le lavon de Joute lort, Henri Christophe — ce lion du Nord I — Ption, une lois de plus, se courbe devant l'invitable : il avait fallu Dessa'ines; il taut m ii n i t*ii int Christophe I O lui envoie Guy Joseph Bonnet pour ollrir la soumisI sion de l'Ouest et du Sa 1. Tournons rapidement cette age d'histoire : Constitu IO i de 80 5, aprs un? violation flagrante des droits du peuple; lection la prsidence d Henri Christophe qui on joue U !0 mdie d'offrir un Pouvoir sont pouvoir; m irche des troup-s du Nord sur l'Ouest et bataille de Sibert I Ce premier Janvier 1807, Ption qui croit le Port-au frittes perdu se transporte, pir mer, du Fort-dJimanche M m un; cependant, grce l'intrpidit de Lys et la fougue de Y lyou, la ville est sauve. L ichenais lit dmolir le btiment et en transporta les matriaux sur sa proprit de Drouillard, dans la plaiue du Cul-de Sac I Ce n'est qu'en 181 qu'un gus sur uns clause du trail, celle qui tablit un Keceveur Gnral et un Conseiller Financier pour plucher les comptes de la Rpublique. Il lad remarquer que, pur une interprtation abusive de cet article, le Conseiller Financier peut avoir des prtentions de couli Ole. Pour j l'orateur, celte institution ne pourra normalement fonctionner qu avec la liquidation complte du Trait. Le snateur SI Aude veut srier les conclusions du rapport qui sont complexes. Il dmle et lait ressortir deux questions : l'ajournement de l'examen des Comptes 'Jiiraux et la dcharge des Ministres. De nombreuses discussions interviennent alors o des points de vues contraires s'affrontent etqui aboutissent au rejet, par l'Assembl.*, de l'ajournement. Les conclusions du rapport sont toujours en discussion. Le snateur Martincau ft smonqut Rapidement Arrt Vicks, frictionn ou fondu dans l'eau chaude et inhsl soulage vivement. w VAPORUQ fnurTout Refroidissement cursaie. Livraison a domicile Loterie Nationale d'Hati 416 Rue Bonne.Foi, Phone : 3358 La Loterie Nationuled'llati est une institution hautement humanitaire par la multiplicit d'oeuvres qu'elle se propose d'aider, une chance de bien tre offerte aux hommes de tontes conditions de fortune. Employs Fonctionnaires, Ouvriers, Artisans, Salaris de tous ordres, Geus de maison ( domestiques, ) sans partor '.leur budget moyaonant deux goudes, peuvent gaguer trois mille gourdes. Patrons de Comrnerce.Chetsd'Industie.parei aux iusuffisances des ventes, par l'achat d'un billet, qui vous libre du souci des chances* Mdecins Avocats, Ingnieurs, Snaleuis, Dputs, Grands Dignitaires de l'Etat.Reprseutants de lintellectualit, Jour nalisles Donnez l'exemple de votre solidarit sociaie. Reutiers, capitalistes, comme eu jouant, augmentez votre avoir. Vous tous qui habitez Haiti, rendrz-lui service en ache ant le billet del LOTERIE NATIONALE D'HATI. ganisme ? Il conclut ce que le Snat adopte les conclusions du rapport. Les conclusions du rapport observer que la Convention n'aiJ sonl votes anrs une dernire jamais lait mention del Chain* bre des tlomptes ni dit que la le parle Receveur Gnral. Il voit dans la dissolution de cet organisme un coup de force II soutient que la dcharge doit eue prsente nominativement dans une loi. 11 demande le ren Sietir Ballet, franais et an-J comptabi'it devait tre contrcien matre d'cole Paris, obtint l'uitorisatiou de foncier lui-mme nue cole libre qu'il dcora du litre de Lyce, prc<" que, dit lionnet, pour acqurir du prestige, il prteo* d ut tre sorti de l'Universit de France. Oi ne doit pas Ption le ni ncellementdesterres...Celte ide est de Jacques Icr.i'Empere ir Dessalines 1 a laque de Martineau. — Aux questions d'intrt gnral, le snateur hudicourt sollicite la parole. Il tait ediserver que le dnouement de Y Interpellation Jean no t est la dsapprobation I de l'tal de sge. J our lui, le j message, qui a porl cette mei sure la connaissance dn Snat A suivre. Luc DORSAINVILLE Violette Athletic Club —o—Communiqu la Les Membres de lette Athletic Club , re mis hier soir en assemble gnrale, aprs avoir pro v l l'installation de Hoir nouveaux membres, ont rcuouvl comme suit leur comit de direction : Prsident: Ption Savait! fils. Secrtaire: Franois Hrard. Trsorier : Ramyr Chenet. Conseillers : Emuio Gbara et Roger Gardera. Mr Andr Audant, rlu Capitaine ; Germain Mitton %  Manager; Prsident d'honneur: Fernand Sl-Amand Le mandat de Dlgu de Mr P, Hrard a t maintenu. La mesure la plus impor£ l'as semble tante prise pa .si celle relatif %  %  l'i ( lage• j. | met l Immdiat de sou terrain | de jeu situ sur le littoral, pri de la Maison Centrale des Aria et Mtiers. S — Les huit Membres nis au Club sont Mr. uis, Jauel Delbeau. Le secrtaire; F. Hl-UARp Assurez-vous contre accident la General Accident Pire &. Life Assurance Corporation Limi'ed,— Vve F. Berminahani Agent GAp*ri m u JJ^H • S voi du rapport la commission qui sera charge de prparer une loi adquate. Pour apaiser les inquitudes du s-ialeur Mus sur l'interprtation abusive, il dit : Le Conseiller Financier contrla mais il y a un contrleur au dessus de lui. C'est le Ministre des Finances qai doit mme rectifier ses erreurs. Le snateur Jeannot demande 5 la parole pour une observation: J Je crois, dit-il, qu'il y a une erreur commise par mon coll* gue Mars lorsqu'il soutient que le Conseiller Financier peut ire contrleur des Finances . Il oppose l'article invoqu par Mars un aaire article qui tait obligation aux OlB:iels du Trait de soumettra leurs comptes aux autorits conslitues. Les autorits constitues, achve-til, sont le Ministre des Finances, la Chamb'e des Comptes, les j roj SIO.iS u tient compte des puis qui i'ein, pochent de prendre en consi; dlation la question de forme %  souleve par son collgue MarI tineau. Pour lui on n devrait J pas en principe accorder d' charge sans la Chambre des Comptes. Mais, demande-t-il, pouvo.is-nous raisonnablement refuser ds diclurger les Ministres qai ne sont pas responsables d i l'inexistence de cet ore' qui lut confi une commission ne peut plus tre l'ob jet d'aucun examen. II demande en consquence l'Assemble d'accuser simplement rception du dit message l'Ezcutil. Le Snat acquiesce et la sance piend lin. Kneer's Garage is disposing ot ils entire stock ot used Cars at exceptioually low pries in order to make room or a stock ot new cars which is aboul to arrive. KNEER'S GARAGE. PHONE : 2318 Le Garage Kneer met en vente tont son stock de voiture de deuxime main un prix exceptionnellement bas potr faire de la place au stock de nouvelles voitures qui son attendues incessamment. KNEER'S GARAGE PHONE : 2318 a^iiiiiiffiHiHfiafla mstmm mmimmum Toutes les Polices 2 DE LA S : M a [comprennent la tProtection contre la J Foudre sans auqmentation de tauxg Eug.Le Boss$Co Aqents Gnraux a l



PAGE 1

ne LE MVTIN '27 Aot 1932 PAGKj.l l,N:3T*''vf:' .T* Rhum Barbaucoui Dont la renomme t-sl universelle a gard s-, premire place Demandez partout : UN BARBANCOTOT Depot : Rue^Csar. L A piqre du moustique est venimeuse et souvent plus dangereuse qu'un coup de poignard. Non seulement elle apporte la livre, mais aussi elle propage de nombreuses maladies mortelles. Protgez-vous contre celte menace. Vaporisez du Flit. Klit tue mouches, moustiques, puces, fourmis, mites, punaises, cafards et leurs œufs. Mortel pour les insei'tes mais inofensif pour l'homme. Kmploi facile. Ne tache pas. Ne confondez pas Flit avec u'autres insecticides. Exigez le soldat sur bidon jaune bande noire. %  Elf.-J, . Pour votre garantie, FUI n'est vendu qu'en bidons scells. H T R I T I F Tri agrable REMPLACE l'huile de foie du MORUE -v ! • ilo|)li;i! hciiciiil Ihillicil le plus PUISSANT et le plus AGRABLE des RECONSTITUANTS pour GUERIR ANEMIE-FAIBLESSE INDISPENSABLE au Dveloppement dea ENI-ANTS personnes FAIBLES et CONVALESCENTS Su VtM* Port-au-Prince : Ph•• W. BUCH Elle tait anmique! Aprs une jeunesse souffreteuse, Mlle L... de Mostaganem. faisait de l'anmie. Ses pales couleurs, des dgots, ses faiblesses, alarmaient sa mre qui crit : File ne mangeait plus rien et je la voyais dj morte, quand une voisine me parla de FOl'.TIANlv "Ds le quatrime jour,:' mu grande surprise, les rsultats se faisaient sentir. Aujourd'hui ma fille dvore. Ses digestions pnibles qui duraient une demi-journe ont disparu. Sis selles.de molles, sont devenues fermes. Elle a repris les couleurs el de la force. Inutile de vous dire ma joie... 4 L'anmie, signe avant-coureur de I maladies excessivement graves, est vaincue par FORTIANE, le plus puissant reconstituant cr par la science moderne. FORTIANK est aussi un puissant fbrifuge qui diminue la violence et la frquence des accs fbriles : aile se trouve dans toutes les bonnes ( pharmacies et Port-au-Prince la • Pharmacie W. Ruch. I-E15RIFUGE, APERITIF, DIGESTIF, RECONSTITUANT. Dans toutes les Pharmacies t A Port au innct, Pharmacie BUCH LE La Magnsie ERBA ESI LE PRODUIT LE PLUS RECHERCH COMME RECULATEUR DES FONCTIONS ETRIQUES ET INTESLIIWLES. A. de Matteis & G 0 AGENTS POUR HATI %  Ayez un but! ru w LES grands dcouvreurs savaient se fixer un but et me* taient tout leur effort l'atteindre. Sans but. l'homme vi ncessairement .1 la drive. Donnez un but votre vie: ouvres un compte d'pargne que vous augmenterez systmatiquement. Commencez aujourd'hui Une de nos succursales est l, tout prs, pour vous servir. ;\>'t"' '.iaa: denuiniez-cn un exemplaire La Banque Royale du Canada -,'J ET LE COMIT HATIEN OE L'ALLIANCE FRANAISE —o— Al. le Protessenr Ch.Achard, de l'Acadmie des Sciences, A lOtesseur de Clinique Mdicale a la Facult de Mdecine de Paris, Secrtaire Gnial de l'Acadmie de Mdecine et Mdecin de l'Hpital t ochin, a, rcemment, lait parvenir au Comit Hatien de l'Alliance Franaise un de ses livres initul : t Leons Cliniques ST les Maladies du Sang et des Organes Hmatopoitiquesi pour tre remis, en son nom, l'tudiant en Mdecine q^i, au cours de ses dernires annes d'tudes mdicales, s'est le plus distingu par ses qualits intellectuelles et morales. Ce livre, TU dbut duquel on lit celte belle ddicace : i Hommage de l'auteur ses amis hailisns,constitue, pour notre Pays, uu puissant et clatant tmoignage de sympathie et d'amiti. Leminent Secrtaire Gnral de l'Acadmie de Mdecine nous a, du reste, l'an dernier, tOUrni UDe preuve de son aftection lorsque, par l'entremise de mou pre, le Dr Cli CanUve, il invita officiellement la Rpublique d Hati prendre part au 2meCongres International de Pathologie compare dout il tut le Prsident Sou aimable euvoi— qui vient si noblement el si efficacement de resserrer davantage les liens de sympathie morale et intellectuelle qui unissent la France a Hati,— nous a vivement touch. E'i lui exprimant ici la gratitudede notre Comit.je veux, moi aussi, le remercier sincrement, profondment, d'avoir bien voulu delerer mou dsir, et. plus encore, lui dire ma joie grande et sincre. 1 Philippe CANTAVE $r Crf Maire de l'Alliance Franaise. Accidents 19 .< 193;. Juan Lopcz, 33 ans, Port-aa Prince. Contusion l [en d le tte. Fleitas Migoel, 'M p'is, fort ") au-l'rincp. Lgre cmtuson musculaire da Papaut gauche. I Simone S' Jean,22 an,Kaas kott. DeUS blessur s coniu.-es lgion paritale gauche. Otero Ramon, 25 m*, Portau->Prince. Blessure conta e du p w ltal g inche Antoiue Frai ois, 38 ^ns, Sonrce>Sale. Bleasuri ro luse du Iront et fracture 1 3 . la Cure au } bras g im h (hospitalise) Qarniei Tlera t i -, 20 >n> La Tramblaire. Blessure Iran chante de !a ra.ui: droite ( hospitalis ). 20 BO! 1932 Dieudonn Innocen 1 30 ans,, habitation Frres. Fcctuie et luxation de la jamba gauche (hospitalis). Hnamne Louis in 5 18 rn?, Procy. Biutlore du '2 me degr du cou el du menton (hospitalis! ) Ciria Si Hilaire, 2§an rcah.iie. Blessure contuse du dos. Paul Molire, 15 ans, Portau-Prince Blessure piquante du pied droit. Sotrmise Jales, 30 ans, Bo-i iosse Blessure contuse de la tte. : Josette Burini, 3 ans, Plion< Ville. Fracture de la clavicule gauche. Violette Louis, 4 ans, rue du Centre. Contusion de la rgion temporale droite Joseph Hyppolite, 22 ans, ru:' des Casernes. Hmatome des! rgions Irontale, temporal", oe1 cipilale. Lonce Lamartine, 30 ans, Chemin des Dalles. Blessure contuse de l'arcade sourcilire gauche. PlaCide Michel, 10ans,Grand'* Rue. Hmaiom". du hOQt. Kn Veriilrm, 33 ans, Place Ste.Anne. Blessera tranchante du bras et de l'avant bras gau< che. Eugne Charlus.20 aos/'o*! Marchand. Blessure comuse du cuir chevelu rgion paritale droite. Jules Antoine, 30 ;or\ MTlissant. Erosion de a --t qu'il se met a leur disposition pour les commandes qu'ils voudront Lien lui conlier. Michel CONTE No 1901, Grand'Kueen lace du Marche Valliie, 1/OIIA WOTHJ SAUVEUR ouenr le mal Mauvais sang, Humeur, Eczma, Artrio-Sclrose Varices, Rhumatismes, Maladies des Femmes >~lTROMAI. dos Laboratoires du Rhne, \ buM le sur et extraits tic 13 plantai la n.itura a produit d • tillrur pour tfurnr le nml. Le plus puissant .1 i uratif purificateur ut rgnrateur du sang. Par son action antiseptique ri laxatna. ipaii n entretient la libert du ventru, vite la feraentauoiia l -un. LE CUKOMAL tt un diurtique puissant, il dltout l'acide urique, expultoxlnes, Mit) Le b %  : la ,• %  tl II gurit l Eczma, le llaladli da la l'eau et du B Varices, I IcPS, les Rhumatisuies, Maux de reins. Lumbago, Douleurs articulain ... les Maladies de la Femme ,ge aritique Hmorragies, Douleurs du ventre, FihrorciJt lleiu tlt i rn J. CUROMAI.. )t lui hetirtvx it icui afrrmtr ma intutactiM. ixiii u n IUS le vtmrt. inrti. ttouriiiununt*. u'i r J. >rnj. IHUI a tapant, la |/iu' . cil cninvllement nealnti'e. Mon mon altetnt de r'iur.atumit va 4c muia en tntus ,t, puij #u ,/ tu c,.,/ tu CVROUAlVUi. PKRR1N. k DIIOD ^ Lr tmllcmenl conipreiwnl flacon CUROMAL arec oollt dr plluici (ratultr et brochure aplteatl*. u (taM 1 buuuc ului'ineclrs. I'i.|uir, par '. IkicLui DinAVU. phnrmaclcn, Latiwrateirw -* • nli,~ S. lUie IHJU-I, l.VUV OU.LINS ilr.mcet. % Dtei htrl-OH-PrUiui %  tuOTMOM liUGH. ENO AIDE LA SANTE I£n prenant du ENO'S "Fruit Sait" une on deux fois par jour, vous vous assurez un systme interne propre, de la vigueur physique et mentale. Rappelez-vous toutefois que s^ul ENO donne les rsultats d'ENO. Achetez-en une bouteille aujourd'hui. Rtfusez les substituts. %  %  "isS V^-^PASTILLES MIRATON %  ,! iwtur.lu de. CHATIL-OUVC % %  Mi tmmm >' % K ,ji,| f V r *>? !r, : tl ^T "' •*' • %  -, W WnAi \VJ3ri A'i.L W^ -..' %  %  > %  AU BON MARCH %  (A B0LT) Vous trouverez du beurre des Pyrnes, frachement anivpurie steamer StDomingue*, des prix 1res avantageux. •4t* --•*' •' %  !# V*



PAGE 1

Samedi 27 Aot 1932 Le iialhi 4,PAOEg 2bme ANNfcE N/75J Port-au-Prince Tlphone : 3242 m Lykes Brothers SS C lnc Vexa Hati —l*Santo DomingoPorto Rico Le seul service hebdomadaire et rgulier passagers et Irt entre les ports du Golte du Texas directement avec Port-au-Prince, Hati. Pour la rception rapide et le maniement habile de vos importations, servez-vous toujours des navires de 'a LYKE UNE. Les prochaines arrives a Port-au-Prince sont* Steamer Almeria Lykes 26 aot 1932 Steamer K Genevive Lykes 2 septembre Uureau: Rue du Magasin de l'Etat, Boite Postale B AVIS AU COMMERCE La Panama^Uailroad Stea mship Line a l'avantage d'an Monter les dparts suivants de New York pour port-au-prince Haiti, directement chaque mardi. Tonifies steamers sont pourvus de chambre liiaorPtaoe Dparts de A eiv \ork. Arrivages Pori-au-rrince. Steamer "Buenaventura" le 23 aot le 29 aot 1932 Steamer "Ancon" 30 aot 1932 le 4 septembre 1932 Steamer "Guayaquil" le 7 septembre le 13 septembre 1982 Steamer "Cristobal" le 13 septembre le 18 septembre 1032 Steamer •'Buenaventura" le 20 sept. le 20 sept. 1932 Steamer "Ancon" le 24 septembre le 29 sept. 1932 Panama Kailroad Steampsliip Line JasH. C.VANREED agent Gnral Votre premire visite A L'HOTEL ANSONIA Nous donnera raison, confirmera votre bon jugement, justifiera la confiance que vous nous aurez accorde en nous garantissant votre apprciable patronage l'Htel le plus slect de Port-au-Prince. Nous vous suggrons d'arrctei votie chambre d'avance. Bire la pression. CE QUI HA JAMAIS T FAIT CE OUI NE PEUf TRE DEPASSE Kola Champagne F. SJOURN Prpar dans des conditions rigoureuses D'ASEPSIE Prparation et Vente PHARMACIE!-. SEJOURNE jVngle des rues houxel du Centre. Laboratoire SJOURN DlRF.CTURS s* ni F. SJOURNE. Pharmacien K. SJOURN, Pharmacien de [l'Universit de Paris M. SJOURN, Pharmacien de l'universit de Paris.ancieu interne des Hpitaux de Paris Analyses des Urines, du suc gastrique, du sang u-.ann, Ure, Constante d'Ainbardi Glycmie)* Descrach'its. Des matires tcales. INSTITUT Guy-Joseph-Bonnet Aliiiiiiiiiiiu Line DE NEW-ORLEANS El MOBILE A PORT-AU-PRINCE, SANTODOMINGO CITY. CURAAO PUERTO CABELLO, LA GUAIRA ET PARAMARIBO. PORTS •*"• OALVANGEN AUSTVANGEN VESTVANGEN DALVA.MGEN AUSTVANGEtf VESTVANGEN New-Orlans, Louisiana.Dp. Mobile, Alabama, ;Dp. Port-au-Prince, {Hati Arr. Santo*Dumingo City.R.D. arr. Curaao, D. W. I. arr. Puerto Cabello, Venz. arr. La Guaira. Venezuela arr. Paramaribo, Dutch Guiana ar. Paramaribo.Dutch Guiana D. Curaao, \). W. I. arr. New Orlans, Louisiana arr. Juillet 2 juillet 4 juillet 9 juillet 13 juillet 15 juillet 17 juillet 18 juillet 22 juillet 27 juillet 31 aot 8 Juillet 16 juillet 18] juillet .23 juillet 27 juillet 29 juillet 31 aot 1 aot [aot aot aot juillet 30 aot 1 aot 6 10 12 aot aot aot 14 aot 15 5 10 14 22 aot aot aot sept. 19 24 28 5 aot 13 aot 15 aot, 20 aot 24 aot 2(3 aot 28 aot 29 sept. 2 sept. 7 sept. Il sept. 19 Prenanfifrt et passagers pour tous les,, ports ci-dessus aot 27 aot 29 ;sept. 3 sept. 7 sep 9 sept 11 sept. 12 sept, le sept. 21 sept. 25 oct. 3 sept 10 sept. 12 sept. 17 sept. 21 sept, 23 sept. 25 sept. 26 sept. 30 oct. 5 oct. 9 oct. 17 Portet Azua CONNAISSEMENTS DIRECTE DELIVRES POUR TOOS LES PORTS SUIVANTS : %  de-Paix, St-Aiarc, Miragone et Jrmie, Hati ; Monte Uristi, La Romana. Barahona, San Pedro de Macori< Rpublique Dominicaine, Coro, Carupauo, Cumano, Cuanta et Pampatar,Venezuela, Aruba et Benaire.DWI. OE MOBILE ET NEW-ORLANS A TOUS ILES PORTS HATIENS ET DOIINICAINSJET MARACAIBO. Un dpait vers le milieu de chaque mois touchant directement: Puerto-Plata, R. D.,< Cap-Hatien, Gonaves, PetitGoave. Aux Cayes et Jacrael, Haiti et Macaraibo, Venezuela. ir • ^ U u ,rt sufr,sant est oflert ce s bateaux toucheront galement Port-de-Paix, St-Marc. MiragoaDe et Jrrcie, Hati ; Barahona, Azua, Monte Cristi, San Pedro de Macoris et La Romana, B. 1). Aruba, D. W. I. De Tarapa, Moride, la Jamaque-Hati—La Rpublique Dominicaine— Curaao et Venezuela :J Dparts pour les ports ci-dessus quand une quantit suffisants de irt est oflerte. ( Sujets changement, annulation ou ajournement sans avis. ) A. de MATTEIS & G 0 Agents Gnraux *•* -k-•. -^>^*,. * M (L ( Was Prs du Monastre 8t Grard Cft tablissement scolaire.qai vient de remporter aux derniers xnrm-ns du baccalaurat un succs sans prcdent, grce la nilhode pdagogique D ou Vtl la qu'y emploie le directeur.d'aprs j celle des Universits du Canada et des Etats-Unis d'Amrique j combine intelligemment avec celle de France, est sitn, comme on le Mil, dans le quartier le plus sain de Port-au-Prince. Les coliers laibles y retont leurs forces tout en poursuivant leurs tudes. Lnseignement classitpic complet, de la classe de 12e celle de philosophie. Lnseignement technique complet partir aoctol re i rochain : diverses carrires de l indaatric : agriculture, commerce. Gice a Pentrainement qu'on donne aux lves, ceux qui sont bien dous seront des chttt, dsoi la vie, et comprendront la ncessit d'augmenter plus lard le capital familial, loin de le dissiper, ou seront Mitraills rur constituer tout seuls le lenr. Quant aux attards, ils sont l'ohjet de soins spciaux. S'ils ne savent pas tudier, s'ils sont d{otl des ludes par suite de maladie ou par manqua de ivi aoirs. amenez-les 1-Institut Guy-Joseph -Bonnet!... Il v a un sysljme d'exercices gradus qui dveloppent la mmoire et aident apprendre rapidement.Quelques leons suffisent pour donner confiance aux dcourages. Les principaux professeurs qui aident le directeur sont ; Mr Jrmie, homme de lettres, philosophe, ancien ministre, Dr Maurice Latleur, dipio\4 de PUniversi' de Vale ( Etats-Unis). Dpartement de l'Hygine Publique, S Port-au-Prince. — rTOtesseur l'Ecole de Mdecine. Mes Arnoux, Massante, Cantnvf, Mmo de Wendl pour l'anglais; Ren Carr et Antonius Champagne! laurats avtc la note trs tien des derniers examens de fin d'tudes, etc, etc. Le registre d'inscription pour de nouveaux lvel est ouvert dus ce jour. Mthode sre qui garantit le.succes aujjlaccalaurat et plus tard dans la vie Prix modiques dfiant toute concurrence. S-S GNE COLOMBIENNE Tlphone: N 2823 Le vapeur Bogota , Voy. 105, venant de New-Yok et J des ports Ou Nord, est attenj du ici, samedi 27 courant, en \ route le mme jour pour les ports du Sud. Lemanit este de ce navire reu par avion poste est la disposition des clients dans nos bureaux sis angle des rues du Quai et Thomas Madiou (vis--vis de la Douane). Le vapeim uissanles e < d plus vasles organist* Je ce genre. Le soleil ne se couche jamais sur son champ d'aclion qui embrasse le (inonde ses Polices contre incendie couvrent aussi les dgts occasionn, iar la Ses Polices pour Automobiles couvrent vols, incendie, malvsiltence loudre us a autrui dans sa personue ou dans ses biens. Ses Polices Maritimes mises par Ses Polices contre ac es eD Hati. nus les voyais mises par ses branches d'Europe sont pavab! g urs devraient donc pren^Ja o^s^ ~ESL cran moins 4000 dollar^, la prime Sna.Ua J&S> ^"Sl^lto^ Veuve F. BERMINGHAM, AuxGaves SOUS.\GENS Agent Gnral pour ilaiti. Port-au-Prince. | G QILG JEAN BLANCHET Jrmie Maison louer Hue Dantis-Des'ouches, cl de la (ilaciie. S'adresser \ir Franck N. GAETJENS Tlphone : 2347 LA Viennent d'arriver f • INCOMPARABLE ET LE > SAVON SE I JIL POUR LES CHEVEUX HO—RO-CO. EN VEN JE : AU BON MARCH £T CHEZ HIPPO t M*** .m~**i



PAGE 1

A Clment Majloire DiBECTJSUB 1358. RL£. AMERICAINE l.'iS 1ELEPH0NE M 2242 roui le ni nd loiupte qui pour qu'une ent.eprise russi se, il huit un domine u qui on QMM confiance ilement. cet tioiuiue.il entendu qu'on le choisira m i tison de u capacit, el non pu en raison d sa classe, de son miliea, de k son hrdit, de sa fortuuc ou 7 PORT Ai i UK.i.t:. (HATI) SAMEDI 27 AOUT VSS2 Les Princesses d'Hati —<0— %  De la belle confrence de Mr lue Grtmatd, nous extrayons la partie finile qui fut couverte ^applaudissements : tant elle n'en dira rien. L'Isola Bella porte bien son nom avec ses bosquets d'orangers, ses citronniers en fleurs, ses touffes de lauriers-roses, ses caseades sant, dans les splendeurs ombreuses de l'Alte Wiase, celte promenade si belle qui domine Carlsbad, Amthyste est assise. Alhiias.empresse auprs d'el le, et qui l'ait son tour la pe tit'e Maman, vient de tressaillir : un gentilhomme corsel d'une plus q j la tige brune.. I Athnas, Athnas, vous ne j voyez donc pas comme l't est beau, comme le soir est doux sur les Iles liorromes. Voire chambre est pleine de roses.de sanglots, et de bougies, et vos lvres pinces se sout refermes LA SOCIT HATIENNE D'AUTOMOBILES MALLEBRANCHE. GENTIL. BOGAT ET COMPAGNIE Nouvellement form 1 ; et tablie dans le pays, a le plaisir d annoncer au public qn de ven Ire ffe> arme* (ions. Il y a Vingt-cinq ans LE MATIN, 27 Aot '.HH. DOCTEUR EDMONO HRAUX m nii Noua apprenons que le Docteur Edmond hranx dsireux lfe faire b n.tieicr le pays des iprogrs raliss dam inrl de ... voit que le notaire que nous avons blagu, l'autre jour. redingote vert-pomme, et le pan• "'."" t."" !" "' *• " re ul "o • Kil „ ,: • '.,,. i_J ._ a jamais sur votre secret amour talon a pied.lient r sa JJ£ qi nul ne connatra jamais... non loin de l avec attention. Kl il vient de retirer, pour les saluer.d'un geste qui sent la race, son bolivar aux ailes rigides, abritant sa tte aux cheveux teints. Le Gnie vient de se dcouvrir devant la grce et le qu'elles { elle femme, dont toutes les afj fection*! s'taient fanes entre les mains tremblantes, n'avait t si cruellement frappe, et dans cette fin de sa cadette, elle revivait toutes les autres morts, toutes. Et les habits de deuil tantes revues omerfesinef. Faites lui l'honneur d'une visite et vous sortirez sntisfai de la promptitude, de la courtoisie, du srieux et de la bonne volont de tous *es membres. Notre numro de tlphone : 2115 Notre adresse : ge des Kues du ( *ntre et Danls Destonches Halle anciennement occupe par The West Inities TradingC., uanique et statique, jeunes qui orolonge la jeunesse On sait que 1rs expriences i d'esprit et de cœur de eeui oui malheur.. .Et tandis uua qu e l] e reprit, elle ne les quitta murmurent, mues : Mr de _.*. %  ,?,,-. Chateaubriand , le jeune homme de 62 ans, le trs sduisant Ren, s'loigne, se promettant de fixer d'une plume d'aigle ces feux sourires dans ses Mmoires. Il laut rentrer Pise. Amthyste.qui semblait renaitre,dcline lentement. Malgr octobre tide, on a fait du ieu dans la chambre. Prcd des petits enfants de chœur rieurs el bruns, mais soudain graves, le prtre lui a apport le viatique : Sabine pleure au pied du fil el Soliman, secou de sanglots, pleure sans honte contre la porte. Le domestique baise la main qu'une l'ois : pour revtir l'habit du tiers-ordre, sur le lit de Parade, o l'avaient tendue les. mains pieuses de sa Sœur LouisaPierrot, accourue du Pays sur sa demande pour lui fermer les yeux et la coucher, 72 ans dix mois, ct de celles qui avaient brill d un si vil clat leur aurore, et dont le lent crpuscule assombri fut triste.si triste... Elles dorment. Retirons-nous sur la pointe des pieds. Elles dorment, Mesdames et Messieurs, dans le coin de 1 pitre d'une chapelle de Capucins Pise. Loin de leur soleil aim, elles dorment, et j'ai, pieusement sur elles, jet quelques fleurs sans parfum... NOTICE AMERICAN MAGAZINES AT U. S. A PBICES. SOCIT HATIENNE D'AUTOMOBILES Ancient. local oi the West Incites. LES MEILLEURS CARREAUX. MOSAQUES. SE TROUVENT CHEZ Charlier-Mallebranche & G 0 Tlphone : 2680 ou 2115. %  i. dcharne quelle lui tend La i Souvent/au retour dune proHeine est sans une larme.ht le manade, e t pour en perplf) Oclohre 1831, comme la cloche du Dme sonnait l'Angelus, l'heure mme ou les Exiles du soleil d'Hati arrivaient pour en perp tuer l'odorant souvenir, il nous arrive de rapporter, pour l'insrer dans les pages d'un livre .aim, quelque fleur des haurise, Amthyste exhale un laihle jt fcurs soupir. Ile n'ira pas, comme ( Vo JJ deux frles fleurg Ga ,._ ydez-les, voulez-vous ? gardez, dans l'herbier de vos souvenirs ne l l'a crit Chateaubriand, dormir . sous les portiques du CampoSaiito ; la Reine a achet une concession dans une chapelle des Capucins, et a assur une fondation de messes pour le repos de celte me. Trois jours plus tard, des pnitents gris portent, aux llambea ux, le frle cercueil blanc. La Heine suit, affaisse, des voisins apitoys, le domestiques avec des sanglots \ dchirants. Et quand, asperge d'eau bnite, disparait? la barque du dernier voyage, Athnas s'croule, tout d'une pice... Princesse attirante et mystrieuse, comme la pierre violette dont vous portiez le non, en souvenir de la mre du Roi Christophe,Amthyste qui n'avez laiss qu'une trace si lgre, petite Princesse, adieu. ECHOS — Notre conlrre Le Nouaux travailleurs de la Pense. Quel serait son enthousiasme s'il pouvait fume* un* Cigarette Comme il faut — Le maximum de diminution que prconise une majorit yelliste annonce qu' Damiens du Snat sur tous les salaires, gnralement quelconques, c'est 20 0 <>. Des bons sur le Trsor ces deux fleurs-princesses, gardez dans votre cœur ces deux princesses-fleurs, fleurs d'une civilisation unique malheureusement dtruite, et fleurs d'une poque abolie, mais qui fut, la fois, jolie, terrible et belle 1 !... Luc G1UMARD. Propos humides Notre collaborateur Victor ThoHuit ans se passent, que fontlP ,to %  •• .'fore, pendant deux mois, a la suile elles ? Allumais.qu. setait repoj d u n £ congcslion crbrale, suivie sec son 81 longtemps pour tout sur 1 d'hmiplgie, est heureusement auAine, a appris porter la Jjourd'hui entirement rtabli... Sa charge de l'administration de premire visite a t—vous Timagiieurs biens. Le Gai. Magny Ieu envoie les fermages de leurs doniainesd'llaiti. l'Italie, bouleverse par les rclamations des Indpendants, peu avant la mort d Amthyste, a repris son calme et demeure morcele ; l'un des deux princes Bonaparte survivants de l'quipe de la Komag'ie, Louis-Napolon, fils de l'exHoi de Hollande, n'a plus d'obstacles entre lui et le trne napolonien : Franois-Napolon Charles, qui fut l'Aiglon, vient Je mourir en Autriche, et il dort, lui aussi, dans une crypte e Capucins... La voyez-vous, cette ombre brune qui marche dans ce senJer des Iles Borromes? C'est la Pale Athnais ; elle est touche, *'. comme un rose froisse, on dirait que de ses joues dcolores, chaque jour, tournoie et tombe un lger ptale. Elle est depuis quelques mois dj suite Lac Majeur, au climat si doux, toais ce qu'il laudrait peut-tre f est le soleil de la Patrie ; pournez — pour son cher Le Matin , et la seconde, tout naturellement, pour le RHUM SARTHE CACHET D'OR, qui active les convalescences. Loterie Nationale —o— II se passe quelque chose l'Imprimerie du Service Professionnel. Mais quoi ? Nous savons que des numroteurs y ont disparu, qu'une enqute est ouverte, que les enquteurs s'appellent Messieurs R. Dreyfus, R. Lemoiue, G. Roy,et que, ds qu'ils auront remis leur rapport, ils toucheront— rubis sur ongle— un billet entier de la Loterie Nationale, par tte. Si un quatrime enquteur tait ncessaire, je ne trouverais pas mauvais qu'on pense moi.aux mmes conditions, bien entendu I les manitous du service ont augment leurs salaires.Par ces temps si durs, o, seules, les compressions budgtaires peuvent amliorer tant soit peu la brche de notre budget, cette augmentation, — si elle tait vraie,— serait un dfi aux contribuables. — A propos du dplacement de la Lgation Dominicaine du Docteur Hcnriqucz y Carvajal et de Mr Morillo, son Chancelier, on dit un tas de choses... Par exemple : que des Hatiens ont laiss entendre l-bas que Monsieur X serait Port-auPrince plus persona g:ata que l'ancien Prsident Dominicain. Ce qui est une erreur. Car le prestigieux Docteur Carvajal et son Chancelier Morillo sont fort considrs dans nos milieux politiques et mondains. — Par un billet notre conlrre Chauvet, l'Honorable Snateur Pierre Hudicourt l'ait remarquer que la loi de 1880 sur l'tat de sige ne peut tre applique. Llle est tombe en dsutude. C'est, conclut-il,mon opinion d'homme de loi que je soutiendrai contre n'importe qui. Le Snateur exprime l le sentiment de tous les esprits logiques et avertis. —,Au Nicaragua, Juanjki tista Sacasa.ancien Ministre aux E. U. S., a t dsign, par le Parti Libral, comme candidat la Pisidence pour remplacer Moncada. Dans les milieux politiques latino-amricains, on pense que Ratisla Sacasa, comme le dernier, est la marionnette de Washington, et qu'il seront donns en compensation de celle retenue. — En France, la rupture entre le Ministre rlerriot ( radical ) et le groupe Lon Mlum ( socialiste ) e st arrive Pour durer au pouvoir, llenioi sera oblig d'appeler a collaborer avec lui le groupe de la droite (Tardieu) Marin. C'est, en perspective, un Ministre d'Union Nationale,— formule Poincar 1026. — Voulez-vous prendre une crme la glace exquise ? un coquelel loyal qui rajeunit les sens ?— manger des drages incomparables,desgteaux idem ? Allez chez Sicard, au Cliampde-Mars, —maison Louis Borno, O toutes les dlices vous seront offertes dans un cadre charmant .. — Le praticien en Droit P... qui a pris du malheureux Georges Berrouet pour ao gourdes de billets de la Loterie Nationale, sans lui donner un centime, ce qui a provoqu la perte dtt gagne-pain de ce pauvre pre de famille, esl somm de payer, sans quoi nous le dnoncerons la vindicte publique. — Demain, Kenskoff.grande kermesse chez Mme Vaillant au profit de l'Eglise du lieu.Maurice Butcau, Directeur des Cosaques,rserve une surprise.aux anus pu iront chez lui. — nain Journal signale de faon particulire l'hommage rendu au Presuienl Vincent, au cours de 1 interpellation, par le Snateur Pradel. Celui ci a dit, d' \posloli, de Duchne, de Morton et dArsonval ont t concluantes et ont ouvert de vastes horizons la mdecine moderne. Souhaitons que le Docteur Edmond II nitu ,d,jiil tout/r monde connat la science profonde, l'intelligence leoe el la modestie distingue, mettant en pratique tes leons de ces matres, arrive obtenir d'excellents rsultats pour lr plus grand bien de la jeune cole hatienne Kenskoff Qu'on n'oublie pas que c'est demain dimanche qu'aura lieu la tte de Kensko. Vpres la messe de hua heures, se lera la bo liotion d'une statue de Sle.-Theise de l'Enfant Jsus, don dune personne gnreuse, bien dvoue pour l'Eglise de l'endroit. Aprs la >t crmonie reli-! gieuse, un groupe de dames organiseront, dans le. local de ; la terme-cole, uuc tombola i et des attractions diverses qui j amuseront grands et petits. grisnnnenl et, pour ce qui est de mes bonnes fortuneseen'est p ta au pass qu'on devait en parler, mais au prsent,ao plus rigide prsent, car j'ai toutes mes dents, Dieu merci!... Nous vous croyons sur paro< cher tabellion, et VOUS tel iciIons ... voit que certains mauvais 'usants ont recommenc le I u stupide de tlphoner sous nom d'emprunt. C'est ainsi que, se servant du nom d'un contrre, quelqu'un, qui sera certainement pinc toi ou tard, lioas a tenu la rdaction, des propos grotesques. IHStyOE DOCIOHAT ; EN DROIT Monsieur Marc E. Mal val nous a tait le plaisir de nous envoyer un exemplaire de sa thse prsente et soutenues la Facult de Droit de Paris, le 11 Juin dernier. Cela roule sur la politique financire de a Rpublique d Hati depuis se dcider pousser la julousie' ... voit que les jours se suivent e! parfois se ressemblent... On parle de disparition de matriel,se chiffrant plusieurs milliers de. gourdes, q.ii aurait t constate dans une de nos Administrations. Neu< avons essay d'obtenir es sujet des renseignements prcis du Directeur gnral de l'important service en question; mais, n'ayanl pu entrer en communication avec lui, nous en sommes rduit! ... patienter. • ... a vu le mme jeune hom.i e grle et blond (chabin plus 16 ) qui, il y a quelques mois, avait gliss, en se radiant, un billet sur les co issins d'une certaine Austin deux Ions, se prsenter a un bureau de rdaction, demandant acheter le numro du jour. Le numro soigneusement pli, il l'empocha et partit sans remercier, ni payer. Ne recommencez pas, ou, sinon, nous vous dsignerons a votre plus prochain exploit. • • • ... a vu un jeune Docteur en Droit, abrit de la pluie, sous une giilerie du Champ de-Mars, X 1910, — sur la B ;i n que. Nationale d'Hati et DOS fin-,' prunlf extrieurs. En attendant que rfffh Lissions de l'œuvre une jusk apulyse, nous envoyons au jeune et brillant Docteui notre vil compliment Le Monde sera, de ce fait, combattu par J en J, r *. aol re excellentes choses : Sandino, le splendide insurg, | w *' ai *^ l, 'l' abreuv d'oulruprotecteur de J l'Indpendance es el (le calomnies pour ne nicaraguayenne. — Une statistique du Bureau de l'Emigration de Washington fixe 4o4.317 les Amricains qui vivent l'tranger. Les marines qui sont en Hati j sont-ils compris dans ce chiffre ? ; — La pice de sculptuie si belle, dont nous parlions hier, est l'œuvie de Melle hlconore liondine.une jeune Amricaine. — Alexandre Dumas (ils disait, dans une page pieu, lyrisme et de lantaisie, les bieifrlaits que procurent le tabac pas condamner tout excs de langage contre le Prsident Vincent qui est an honnte homme. Sauvez vos livres Sauvez \cs livies et cou i lections en mauvais tal 11 les tonnant aj relieur toi s cieucieux, honnte et habile LYIILNNE CAMILLE, K ue Bonne toi JE JMARIAGE. — Eu l'Eglise Mtropolitaine, a ele beui, le?13 Aot dernier, le ODtfl'iagc£dfl notre excellent COuiire Max Chalmcrs, co-Directeur ue L.'Honiiiif-Libie >;, avec Ma • demoiselle beoigelie ravaii. Us oui ele conduitsa .l'autel par Mme V. Carie, au bras de Monsieur Tureunc Carne. Nos meilleurs vœux de bonheur au charmant couple. FIANAILLES. — Nous est paiveuue la carte de fianailles de Mlle Marie-1 herese liiiscli, avec Monsieur Otto Madseu. Compliments et souhaits. NAISSANCE.— Ali oc Edouard iilauciiaicl a htuicu-ci le lo Aoi de i i.'.ci, utcoii. d'un gaion qui a reyu le 1U111 de fi Madame et bebe se portent tics bleu. Compliments. qui le sparait du salon d'une lis distingue tamille. On s'empressa. Prsentations. Le Docteur a la langue bien lourtine. II mit des aperus ingneux sur les divers Emprunts d'Hait t. Il charma et lut cliarm car une belle couleuse de lix huit ans avait paru prendre il.iisir sa docls compagnie. I'.' quand le temps se lut remis ui beau,— trop ft,— Docteur prit cong avec un visible regret ... Reviendra avant Piques et Trinit. •"• ... a revu hier, au bureau de la i anVetionn co I bi • ur Victor Thomas, ilu- allant que |amsis. Il nous chaige de remercier tous ceux (autant dire Port-au-Prince) cjui lui ont tmoign leur sym< palhie, au cours de la maladie dont il relve. Thomas reprendra le collier ds les premiers jours de septembre. • • ... voit qu'au gr du Nouvelliste, on devrait Irbnslormer en htel mode: ne le local de Damien.M Ce serait en eflet un di pJ idal pom h tihum Barbancourt. • ... voit que chez John WoolIctj .. bientt on ne trouvera plus les merveilleux phonogr; • si ne ts, si ce M |, e |i e SO nci ne, qui lont la joie des familles en villgiature. Ils s'enlvent avec une rapidit ioudroyante. fe y^*"


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/07089
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Saturday, August 27, 1932
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:07089

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
A
Clment Majloire
DiBECTJSUB "
' 1358. RL. AMERICAINE l.'iS
1ELEPH0NE M 2242
roui le ni nd loiupte
qui pour qu'une ent.eprise russi -
se, il huit un domine u qui on QMM
confiance ilement. cet tioiuiue.il
entendu qu'on le choisira m
i tison de u capacit, el non pu en
raison d sa classe, de son miliea,
de kson hrdit, de sa fortuuc ou
~"*c. B&sn
jurae ANNEE'N77.">7
PORT Ai i UK.i.t:. (HATI)
SAMEDI 27 AOUT VSS2
Les Princesses d'Hati
<0
De la belle confrence de Mr
lue Grtmatd, nous extrayons la
partie finile qui fut couverte
^applaudissements :
tant elle n'en dira rien. L'Isola
Bella porte bien son nom avec
ses bosquets d'orangers, ses ci-
tronniers en fleurs, ses touffes
de lauriers-roses, ses caseades
sant, dans les splendeurs om-
breuses de l'Alte Wiase, celte
promenade si belle qui domine
Carlsbad, Amthyste est assise.
Alhiias.empresse auprs d'el
le, et qui l'ait son tour la pe
tit'e Maman, vient de tressaillir :
un gentilhomme corsel d'une
plus q
j la tige brune..
I Athnas, Athnas, vous ne
j voyez donc pas comme l't est
beau, comme le soir est doux
sur les Iles liorromes. Voire
chambre est pleine de roses.de
sanglots, et de bougies, et vos
lvres pinces se sout refermes
LA SOCIT HATIENNE D'AUTOMOBILES
MALLEBRANCHE. GENTIL. BOGAT ET COMPAGNIE
Nouvellement form1; et tablie dans le pays, a le plaisir
d annoncer au public q des voitures automobiles et camions de la General Motors
Co. (JHuick, Cheviolet. Pooliac, <;. M. C )':, de la RCA-
Victor (Radios, Phonographes, Diaqnes, ttcj : d^ la Good
Year (Pneus, Tubes,etc. ) marques qui jouissent dj i une
rputation mondiale.
La .maison a l'.tutoristti >n de ven Ire ffe> arme*
(ions.
Il y a
Vingt-cinq ans
Le Matin, 27 Aot '.HH.
DOCTEUR EDMONO HRAUX
m nii
Noua apprenons que le Doc-
teur Edmond hranx dsireux
lfe faire b n.tieicr le pays des
iprogrs raliss dam inrl de
... voit que le notaire que
nous avons blagu, l'autre jour.
redingote vert-pomme, et le pan- "'."" t."" "' * "
re.ul"o Kil ,: '.,,. i_J ._ a jamais sur votre secret amour
talon a pied.lient r sa JJ qi nul ne connatra jamais...
non loin de l avec attention.
Kl il vient de retirer, pour les
saluer.d'un geste qui sent la race,
son bolivar aux ailes rigides,
abritant sa tte aux cheveux
teints. Le Gnie vient de se d-
couvrir devant la grce et le
qu'elles
{ elle femme, dont toutes les af-
j fection*! s'taient fanes entre
les mains tremblantes, n'avait
t si cruellement frappe, et
dans cette fin de sa cadette, elle
revivait toutes les autres morts,
toutes. Et les habits de deuil
tantes revues omerfesinef.
Faites lui l'honneur d'une visite et vous sortirez sntisfai
de la promptitude, de la courtoisie, du srieux et de la
bonne volont de tous *es membres.
Notre numro de tlphone : 2115 Notre adresse :
ge des Kues du (*ntre et Danls Destonches
Halle anciennement occupe par The West Inities TradingC.,
uanique et statique,
jeunes qui orolonge la jeunesse
On sait que 1rs expriences i d'esprit et de cur de eeui oui
malheur.. .Et tandis uua qu el]e reprit, elle ne les quitta
murmurent, mues : Mr de _.*.. ,?,,-.
Chateaubriand , le jeune hom-
me de 62 ans, le trs sduisant
Ren, s'loigne, se promettant
de fixer d'une plume d'aigle ces
feux sourires dans ses Mmoi-
res.
Il laut rentrer Pise. Am-
thyste.qui semblait renaitre,d-
cline lentement. Malgr octobre
tide, on a fait du ieu dans la
chambre.
Prcd des petits enfants de
chur rieurs el bruns, mais
soudain graves, le prtre lui a
apport le viatique : Sabine
pleure au pied du fil el Soliman,
secou de sanglots, pleure sans
honte contre la porte.
Le domestique baise la main
qu'une l'ois : pour revtir l'habit
du tiers-ordre, sur le lit de Pa-
rade, o l'avaient tendue les.
mains pieuses de sa Sur Louisa-
Pierrot, accourue du Pays sur
sa demande pour lui fermer les
yeux et la coucher, 72 ans dix
mois, ct de celles qui avaient
brill d un si vil clat leur
aurore, et dont le lent crpus-
cule assombri fut triste.si triste...
Elles dorment. Retirons-nous
sur la pointe des pieds. Elles
dorment, Mesdames et Mes-
sieurs, dans le coin de 1 pi-
tre d'une chapelle de Capucins
Pise. Loin de leur soleil aim,
elles dorment, et j'ai, pieuse-
ment sur elles, jet quelques
fleurs sans parfum...
NOTICE
AMERICAN MAGAZINES
AT U. S. A PBICES.
SOCIT HATIENNE D'AUTOMOBILES
Ancient. local oi the West Incites.
LES MEILLEURS CARREAUX. MOSAQUES. SE TROUVENT CHEZ
Charlier-Mallebranche & G0
Tlphone : 2680 ou 2115.
i.
dcharne quelle lui tend La i Souvent/au retour dune pro-
Heine est sans une larme.ht le manade, et pour en perp-
lf) Oclohre 1831, comme la clo-
che du Dme sonnait l'Angelus,
l'heure mme ou les Exiles
du soleil d'Hati arrivaient
pour en perp
tuer l'odorant souvenir, il nous
arrive de rapporter, pour l'in-
srer dans les pages d'un livre
.aim, quelque fleur des hau-
rise, Amthyste exhale un laihle jtfcurs
soupir. Ile n'ira pas, comme ( VoJJ deux frles fleurg Ga,._
ydez-les, voulez-vous ? gardez,
dans l'herbier de vos souvenirs
ne l
l'a crit Chateaubriand, dormir .
sous les portiques du Campo-
Saiito ; la Reine a achet une
concession dans une chapelle
des Capucins, et a assur une
fondation de messes pour le re-
pos de celte me. Trois jours
plus tard, des pnitents gris por-
tent, aux llambea ux, le frle cer-
cueil blanc. La Heine suit, af-
faisse, des voisins apitoys, le
domestiques avec des sanglots \
dchirants. Et quand, asperge
d'eau bnite, disparait? la barque
du dernier voyage, Athnas s'-
croule, tout d'une pice...
Princesse attirante et myst-
rieuse, comme la pierre violette
dont vous portiez le non, en
souvenir de la mre du Roi
Christophe,Amthyste qui n'avez
laiss qu'une trace si lgre, pe-
tite Princesse, adieu.
ECHOS
Notre conlrre Le Nou-
aux travailleurs de la Pense.
Quel serait son enthousiasme
s'il pouvait fume* un* Cigarette
Comme il faut !
Le maximum de diminu-
tion que prconise une majorit
yelliste annonce qu' Damiens du Snat sur tous les salaires,
gnralement quelconques, c'est
20 0 <>. Des bons sur le Trsor
ces deux fleurs-princesses, gar-
dez dans votre cur ces deux
princesses-fleurs, fleurs d'une
civilisation unique malheureu-
sement dtruite, et fleurs d'une
poque abolie, mais qui fut, la
fois, jolie, terrible et belle 1 !...
Luc G1UMARD.
Propos
humides
Notre collaborateur Victor Tho-
Huit ans se passent, que font- lP,to- plloc ') \iu;., > .'fore, pendant deux mois, a la suile
elles ? Allumais.qu. setait repo- jdun congcslion crbrale, suivie
sec
son
81 longtemps pour tout sur 1 d'hmiplgie, est heureusement au-
Aine, a appris porter la Jjourd'hui entirement rtabli... Sa
charge de l'administration de premire visite a tvous Timagi-
ieurs biens. Le Gai. Magny Ieu
envoie les fermages de leurs do-
niainesd'llaiti. l'Italie, boulever-
se par les rclamations des In-
dpendants, peu avant la mort
d Amthyste, a repris son calme
et demeure morcele ; l'un des
deux princes Bonaparte survi-
vants de l'quipe de la Koma-
g'ie, Louis-Napolon, fils de l'ex-
Hoi de Hollande, n'a plus d'obs-
tacles entre lui et le trne napo-
lonien : Franois-Napolon
Charles, qui fut l'Aiglon, vient
Je mourir en Autriche, et il
dort, lui aussi, dans une crypte
e Capucins...
La voyez-vous, cette ombre
brune qui marche dans ce sen-
Jer des Iles Borromes? C'est la
Pale Athnais ; elle est touche,
*'. comme un rose froisse, on
dirait que de ses joues dcolo-
res, chaque jour, tournoie et
tombe un lger ptale. Elle est
depuis quelques mois dj sui-
te Lac Majeur, au climat si doux,
toais ce qu'il laudrait peut-tre
f est le soleil de la Patrie ; pour-
nez pour son cher Le Matin , et
la seconde, tout naturellement, pour
le RHUM SARTHE CACHET D'OR,
qui active les convalescences.
Loterie
Nationale
o
II se passe quelque chose
l'Imprimerie du Service Profes-
sionnel. Mais quoi ? Nous sa-
vons que des numroteurs y
ont disparu, qu'une enqute est
ouverte, que les enquteurs
s'appellent Messieurs R. Drey-
fus, R. Lemoiue, G. Roy,et que,
ds qu'ils auront remis leur rap-
port, ils toucheront rubis sur
ongle un billet entier de la
Loterie Nationale, par tte. Si
un quatrime enquteur tait
ncessaire, je ne trouverais pas
mauvais qu'on pense moi.aux
mmes conditions, bien enten-
du I
les manitous du service ont
augment leurs salaires.Par ces
temps si durs, o, seules, les
compressions budgtaires peu-
vent amliorer tant soit peu la
brche de notre budget, cette
augmentation, si elle tait
vraie, serait un dfi aux con-
tribuables.
A propos du dplacement
de la Lgation Dominicaine du
Docteur Hcnriqucz y Carvajal
et de Mr Morillo, son Chance-
lier, on dit un tas de choses...
Par exemple : que des Hatiens
ont laiss entendre l-bas que
Monsieur X serait Port-au-
Prince plus persona g:ata
que l'ancien Prsident Domini-
cain. Ce qui est une erreur. Car
le prestigieux Docteur Carvajal
et son Chancelier Morillo sont
fort considrs dans nos milieux
politiques et mondains.
Par un billet notre con-
lrre Chauvet, l'Honorable S-
nateur Pierre Hudicourt l'ait re-
marquer que la loi de 1880 sur
l'tat de sige ne peut tre ap-
plique. Llle est tombe en d-
sutude. C'est, conclut-il,mon
opinion d'homme de loi que je
soutiendrai contre n'importe
qui. Le Snateur exprime l le
sentiment de tous les esprits lo-
giques et avertis.
,Au Nicaragua, Juanjki
tista Sacasa.ancien Ministre aux
E. U. S., a t dsign, par le
Parti Libral, comme candidat
la Pisidence pour remplacer
Moncada. Dans les milieux po-
litiques latino-amricains, on
pense que Ratisla Sacasa, com-
me le dernier, est la marion-
nette de Washington, et qu'il
seront donns en compensation
de celle retenue.
En France, la rupture en-
tre le Ministre rlerriot ( radi-
cal ) et le groupe Lon Mlum
( socialiste )est arrive Pour
durer au pouvoir, llenioi sera
oblig d'appeler a collaborer
avec lui le groupe de la droite
(Tardieu) Marin. C'est, en pers-
pective, un Ministre d'Union
Nationale, formule Poincar
1026.
Voulez-vous prendre une
crme la glace exquise ? un
coquelel loyal qui rajeunit les
sens ? manger des drages in-
comparables,desgteaux idem ?
Allez chez Sicard, au Cliamp-
de-Mars, maison Louis Borno,
O toutes les dlices vous seront
offertes dans un cadre char-
mant ..
Le praticien en Droit P...
qui a pris du malheureux Geor-
ges Berrouet pour ao gourdes
de billets de la Loterie Natio-
nale, sans lui donner un centi-
me, ce qui a provoqu la perte
dtt gagne-pain de ce pauvre
pre de famille, esl somm de
payer, sans quoi nous le dnon-
cerons la vindicte publique.
Demain, Kenskoff.grande
kermesse chez Mme Vaillant au
profit de l'Eglise du lieu.- Mau-
rice Butcau, Directeur des Co-
saques,rserve une surprise.aux
anus pu iront chez lui.
nain Journal signale de
faon particulire l'hommage
rendu au Presuienl Vincent, au
cours de 1 interpellation, par le
Snateur Pradel. Celui ci a dit,
d' \posloli, de Duchne, de
Morton et dArsonval ont t
concluantes et ont ouvert de
vastes horizons la mdecine
moderne.
Souhaitons que le Docteur
Edmond II nitu ,d,jiil tout/r
monde connat la science pro-
fonde, l'intelligence leoe el la
modestie distingue, mettant
en pratique tes leons de ces
matres, arrive obtenir d'ex-
cellents rsultats pour lr plus
grand bien de la jeune cole
hatienne
Kenskoff
Qu'on n'oublie pas que
c'est demain dimanche qu'au-
ra lieu la tte de Kensko.
Vpres la messe de hua heu-
res, se lera la bo liotion
d'une statue de Sle.-Theise
de l'Enfant Jsus, don dune
personne gnreuse, bien
dvoue pour l'Eglise de l'en-
droit.
Aprs la>t crmonie reli-!
gieuse, un groupe de dames
organiseront, dans le. local de ;
la terme-cole, uuc tombola i
et des attractions diverses qui j
amuseront grands et petits.
grisnnnenl et, pour ce qui est
de mes bonnes fortuneseen'est
p ta au pass qu'on devait en
parler, mais au prsent,ao plus
rigide prsent, car j'ai toutes
mes dents, Dieu merci!...
Nous vous croyons sur paro<
. cher tabellion, et VOUS tel ici-
Ions !
... voit que certains mauvais
'usants ont recommenc le
I u stupide de tlphoner sous
nom d'emprunt. C'est ainsi que,
se servant du nom d'un con-
trre, quelqu'un, qui sera cer-
tainement pinc toi ou tard,
lioas a tenu la rdaction, des
propos grotesques.
IHStyOE DOCIOHAT
; EN DROIT
Monsieur Marc E. Mal val
nous a tait le plaisir de nous
envoyer un exemplaire de sa
thse prsente et soutenues
la Facult de Droit de Paris,
le 11 Juin dernier. Cela roule
sur la politique financire de
a Rpublique d Hati depuis se dcider pousser la julousie'
... voit que les jours se suivent
e! parfois se ressemblent...
On parle de disparition de
matriel,se chiffrant plusieurs
milliers de. gourdes, q.ii aurait
t constate dans une de nos
Administrations. Neu< avons
essay d'obtenir es sujet des
renseignements prcis du Di-
recteur gnral de l'important
service en question; mais, n'a-
yanl pu entrer en communica-
tion avec lui, nous en sommes
rduit! ... patienter.

... a vu le mme jeune hom.i e
grle et blond (chabin plus 16 )
qui, il y a quelques mois, avait
gliss, en se radiant, un billet
sur les co issins d'une certaine
Austin deux Ions, se prsen-
ter a un bureau de rdaction,
demandant acheter le num-
ro du jour. Le numro soigneu-
sement pli, il l'empocha et par-
tit sans remercier, ni payer.
Ne recommencez pas, ou, si-
non, nous vous dsignerons a
votre plus prochain exploit.


... a vu un jeune Docteur en
Droit, abrit de la pluie, sous
une giilerie du Champ de-Mars,
X
1910, sur la B ;i n que.
Nationale d'Hati et DOS fin-,'
prunlf extrieurs.
En attendant que rfffh
Lissions de l'uvre une jusk
apulyse, nous envoyons au
jeune et brillant Docteui
notre vil compliment
Le Monde
sera, de ce fait, combattu par J enJ,r*. aolre excellentes choses :
Sandino, le splendide insurg, |w *' ai *^ l,'l' abreuv d'oulru-
protecteur de J l'Indpendance es el (le calomnies pour ne
nicaraguayenne.
Une statistique du Bureau
de l'Emigration de Washington
fixe 4o4.317 les Amricains
qui vivent l'tranger. Les
marines qui sont en Hati j
sont-ils compris dans ce chif-
fre ? ;
La pice de sculptuie si
belle, dont nous parlions hier,
est l'uvie de Melle hlconore
liondine.une jeune Amricaine.
Alexandre Dumas (ils di-
sait, dans une page pieu,
lyrisme et de lantaisie, les bieifr-
laits que procurent le tabac
pas condamner tout excs de
langage contre le Prsident
Vincent qui est an honnte
homme.
Sauvez
vos livres
Sauvez \cs livies et cou
i lections en mauvais tal 11
les tonnant aj relieur toi s
cieucieux, honnte et habile
Lyiilnne Camille,Kue Bonne
toi .
JE JMARIAGE. Eu l'Eglise M-
tropolitaine, a ele beui, le?13
Aot dernier, le ODtfl'iagcdfl
notre excellent COuiire Max
Chalmcrs, co-Directeur ue
L.'Honiiiif-Libie >;, avec Ma
demoiselle beoigelie ravaii.
Us oui ele conduits- a .l'au-
tel par Mme V. Carie, au bras
de Monsieur Tureunc Carne.
Nos meilleurs vux de
bonheur au charmant couple.
Fianailles. Nous est
paiveuue la carte de fian-
ailles de Mlle Marie-1 herese
liiiscli, avec Monsieur Otto
Madseu.
Compliments et souhaits.
Naissance. Ali oc Edouard
iilauciiaicl a htuicu-ci
le lo Aoi de i i.'.ci, utcoii.
d'un gaion qui a reyu le
1U111 de fi
Madame et bebe se portent
tics bleu. Compliments.
qui le sparait du salon d'une
lis distingue tamille. On
s'empressa. Prsentations. Le
Docteur a la langue bien lour-
tine. II mit des aperus ing-
neux sur les divers Emprunts
d'Hait t. Il charma et lut cliar-
m car une belle couleuse de
lix huit ans avait paru prendre
il.iisir sa docls compagnie.
I'.' quand le temps se lut remis
ui beau, trop ft, Docteur
prit cong avec un visible re-
gret ...
Reviendra avant Piques et
Trinit.
"
... a revu hier, au bureau de
la i anVetionn
co I bi ur Victor Thomas,
ilu- allant que |amsis. Il nous
chaige de remercier tous ceux
(autant dire Port-au-Prince)
cjui lui ont tmoign leur sym<
palhie, au cours de la maladie
dont il relve. Thomas repren-
dra le collier ds les premiers
jours de septembre.

... voit qu'au gr du Nouvel-
liste, on devrait Irbnslormer
en htel mode: ne le local de
Damien.M Ce serait en eflet un
di pJ idal pom h tihum Bar-
bancourt.

... voit que chez John Wool-
Ictj... bientt on ne trouvera
plus les merveilleux phonogr;
si ne ts, si ce M |,e|ie SOnc-
i ne, qui lont la joie des familles
en villgiature. Ils s'enlvent
avec une rapidit ioudroyante.
fe

y^-
*"



PAGE 2
LE MATIN1 27 Aot 1932
irmumanm
Aux temps des Gants

Par le Prolesseur LUC DORSINVILLE
II
SNAT
Geftrard tait parti, avant le Alors on dcide de ne pas
14 octobre 1802, pour le Cap- perdre Je contact avec lar-
altcrnatives de' lecture. Deux pices composent
revers et de succs la lutte* la correspondance : un message
se poursuit dans l'Artibonitef du Ministre de l'Intrieur et un.'
Me
u
5e
S ancedu
25 Aot 19 32
Les travaux commencent avec
une majorit de dix-sept mem
........... --- | bres. L'Assemble adopte la r-
procher du camp de Clervaux
et de Ption. Hroque, il s'tait
jet travers bois et, de son
trubouc, il avait lait leu sur un
corps de garde Iranyais, alin de
passer...
Ayant ralli Ption, Gelrard
acceptera lui aussi de se battre
sous celui q
cuye, couper
tous, Ption le plus grand en la
circonstance, Geftrard, lionnet,
etc. se sont levs au-dessus de
Rigaud qui n'avait pas su se
courber, pour permettre Lou-
verture de raliser, trois ans
plus tt, l'indpendauce !
i Geilraid part pour le Sud
u'il embrase, puis s'empare de
rmie. A cette nouvelle, Guy-1
Joseph Bonnet, qui avait l r
duit regagner Cuba, afin de
se soustraire une arrestation
certaine au Cap Franais, s'em-
barque de nouveau pour Saint-
Domingue. A Jrmie, il se met
aux ordres de Geftrard et, tout
comme Ption, il ne veut plus
rester Franais, puisque !a M-
tropole a ordonn de dtruire.
et le Nord-Ouest, l'Ouest et
le Sud organisent le gouverne-
ment rpublicain, et dune ma-
nire si complte.qu'on com-
prend bien que ce n'est ras l
ui ne sait que bouler \ le tait d'un seul homme, mais J
r. ,r/.e_/"__Par, quo.'' len la rsultante des aspira-
tions de toute l'lite dirigeante
de l'poque.
De Magloire-Arabroise ou
de Grin, qui l'emportera .'...
Celui-ci est un indisciplin,
doubl d'un violent, celui l
un illettr. Aussi, sur les ins-
tances de Bonnet, le Snat
lira Alexandre Ption, le 9
mars 1R07.
Nous allons compteudre
maintenant de quelles qua-
lits teront preuve les deux
chefs qui se partagent la Na-
tion llitienne.iusqu' la murt
de Ption.
Le verbe des laits sera plus
tacheta indignes, puis de r- Hevc que celui de nos pas-
tablir l'esclavage.
Au camp de l'Arcaliaie, il est
le bienvenu, car Dessalines sait
le courage de ce jeune chel et
devine son intelligence vaste.
Tandis que, dans la partie du
Nord, Christophe, Capuil et
d'autres culbuteront les troupes
sions
Au Pouvoir.Flion se rvle
un indolent.
Le 150 novembre 1108, le'
!>nat dcrte la nomination
de Guy-Joseph*Bonnet com-
me Secrtaire d'Etat. L'Admi-
nistrateur qui est en celui-ci
franaises, Ilearne, Prou, Tho- j
dat. Grin se batleront sous se c,asse brand homme, un
Geftrard, dans le Sud.
Aprs la proclamation de l'In-
dpendance aux Gonaves, le
1er Janvier 1104, c'est la paix
arme.
Cependant le court rgne de
Dessalines est une dception.
grand homme suprieur
Ption et tous ceux de son
pargne qui, finalement, ne
l'aimeront plus, cause m-
me de ses capacits.
Ce n'est pas a Ption que
nous devons le premier Lyce
ptition de la population
Terre-Neuve qui demande
Snat d'empcher que leur
section rurale soit attache
1' \nse-Rouge,rcemment rige
en commune.
Le snateur Latortue profite
de cette occasion pour adresser
des excuses aux membres du
bureau qu'il avait, une sance
passe, accuss d'avoir inter-
cept la ptition des journalis-
tes, ptition qu'on a retrouve
dans les archives. Le Prsident
du bnat, qui n'attendait pas
moins de la loyaut. d. son col-
lgue, passe l'ponge sur tout.
Le troisime point amne la
discussion des conclusions du
rapport de la Commission des
Comptes Gnraux 1930*31.
Le snateur Tlmaque prend
position contre le rapport. H
manifeste sa rsolution de n ac
co der aucune dcharge aux
Ministres tant qu'on n'aura pas
rtabli la Chambre d*\s Comptes
Il conclut au renvoi du rapport
la coinmissio'i.
Le snateur Mars, rapporteur
de la commission, soutient que
l la dcharge accorder aux Mi-
nistres esi une mesure de justice;
car on ne peut pas les tenir en
suspicion jusqu'au rtablisse-
ment de la Chambre des Comp-
tess. Il invoque des raisons
d'ordre international qui peu-
ve il s opposer an rtablissement
de cet organisme de contrle. Il
Votre cuisine,
Madame...
Vous {connaisse/, l'his-
toire? Non. La voici :
Une jeune femme tait
morte, laissant, sur les bras
de sa mre, trs ge, un
nourrisson de pre inconnu.
Ll vieille, naturellement, ne
savait comment faire pour
allaiter le bb. On luicon
seiila de bouillir des graines',
de coton et d'en boire l'ex-,
trait. Ce qu'elle lit. Le lait
nourricier vint en abondance
dans ses seins desschs,
et le bb tait un plaisir
pour les yeux.
C'est avec ces mmes grai-
nes de coton que les Lsines
de Port au l'rince et de
Saint Xiarc fabriquent leur
agrable Manlgue. Pour voie
cuisiue, Madame, c'est le pro
:luit indiqu. Il n y a pas
mieux sur la surface du
globe.
Bec-Fin.
Cin-7aldy\
avec
DEMAIN SOIR
S HEURES MATINEE
Sur demande
L'Aigle Noir
Entre i 0,50; Balcon : 1.UO.
A 8 HEURES
Suzy Vernan dans le splendide film
PARIS-GIRLS
Datrek Parola, Fernand Fabre, Esther Kiss et Jeanne
Brindean
Entre: 1,00; Balcon; 2,00J
L'IMPRIMERIE DU SERVICE
PROFESSIONNEL
Nous croyons savoir que Mr
Chenet a t relev de ses lonc- !
lions l'Imprimerie du Service
Professionnel... et pour des rai-
sons {l'ordre administratif. Il
n o u s revient mme qu'une
commission, forme de Mes-
sieurs Ren Dreyfus,G. Prie et
R. Lemoine, nomme aux fins \
d'inventorier le matriel du ser-
vice, et d enquter sur certaines j
disparitions de numroteurs, a j
dj adress son rapport au
ii[ FhHHiiHioLOtrft i ii_nii_ r nnni-flit
RICHARD PETERS, Prop.
CHAMP DE MARS, N01217
La seule boulangerie Europenne en Hati
Spcialits de pains, pour sandwich
Pains ilutes et pains moules. Pains noirs
Pains complets, etc.1"
Ptisserie fine, pts Vol an vent, Tourtes.
Soins et. promptitude.
Tlphone : 2069.
La Maison n'a pas de suc-
Christophe, le premier, s'indigne |,a^ieu
et conspire. Ption l'imite et,
sous le prtexte del question Celteerreur hislorique.qu un
agraire, le Sud s'enllamme. (de nos meilleurs orateurs re-
Petit griffe, dira alors, j ptait l'anne dernire de-
l'Arcahaie, l'Empereur turieux jvant le monument de la
Nazaire, te sens-tu le courage de place du Lyce National, je
attire l'attention de ses coll- i Dpartement comptent, la
diligence de M. Doret, l'actil et
intgre Directeur du dil Service
Professionnel.
Nous ignorons les conclusions
du rapport, qu on ne manquera*
en temps utile,de rendre public
marcher dans le sang jusqu'aux
genoux de Port-au-Prince au
fond du Sud ?
Et il dlgue Nazaire et G
m'lve contre aujourd'hui.
L'ide du premier Lyce
hatien est de Guy-Joseph-
don vers le Pont-Rouge, en J Bonnet, et il m'est doulou
avant de la porte Saint-Joseph reux de rapporter que Boyer,
de Port-au-Prince. chef de la Camarilla du pa-
Mais Gdon et Na/.ure tra: |ais de |a Prsidence, obtint,
hissent l-ur Empereur et. le 1/ eo cadeau, l'un des locaux
Octobre 180o le Ubtatenr , t , deslins par
tombe sous la bal;e de Gart I A u-:u.-i --
Comme il reste, puissant et, g ! ,a a.br er les Premiers
i Chrtatanh. r* li,m tudiants. Le lavon de Joute
lort, Henri Christophe ce lion
du Nord I Ption, une lois de
plus, se courbe devant l'invi-
table : il avait fallu Dessa'ines;
il taut m ii n i t*ii int Christophe I
O lui envoie Guy Joseph
Bonnet pour ollrir la soumis- I
sion de l'Ouest et du Sa 1.
Tournons rapidement cette
age d'histoire : Constitu io i de
80 5, aprs un? violation fla-
grante des droits du peuple;
lection la prsidence d Henri
Christophe qui on joue U !0
mdie d'offrir un Pouvoir sont
pouvoir; m irche des troup-s du
Nord sur l'Ouest et bataille de
Sibert I
Ce premier Janvier 1807, P-
tion qui croit le Port-au frittes
perdu se transporte, pir mer,
du Fort-dJimanche M m un;
cependant, grce l'intrpidit
de Lys et la fougue de Y lyou,
la ville est sauve.
L ichenais lit dmolir le bti-
ment et en transporta les
matriaux sur sa proprit
de Drouillard, dans la plaiue
du Cul-de Sac I
Ce n'est qu'en 181 qu'un
gus sur uns clause du trail,
celle qui tablit un Keceveur
Gnral et un Conseiller Finan-
cier pour plucher les comptes
de la Rpublique. Il lad remar-
quer que, pur une interprta-
tion abusive de cet article, le
Conseiller Financier peut avoir
des prtentions de couli Ole. Pour j
l'orateur, celte institution ne
pourra normalement fonction-
ner qu avec la liquidation com-
plte du Trait.
Le snateur SI Aude veut
srier les conclusions du rap-
port qui sont complexes. Il d-
mle et lait ressortir deux ques-
tions : l'ajournement de l'exa-
men des Comptes 'Jiiraux et
la dcharge des Ministres. De
nombreuses discussions inter-
viennent alors o des points de
vues contraires s'affrontent etqui
aboutissent au rejet, par l'As-
sembl.*, de l'ajournement.
Les conclusions du rapport
sont toujours en discussion.
Le snateur Martincau ft
smonqut
Rapidement
Arrt
Vicks, frictionn
ou fondu dans l'eau
chaude et inhsl
soulage vivement.
w VapoRuq
fnurTout Refroidissement
cursaie.
Livraison a domicile
Loterie Nationale d'Hati
416 Rue Bonne.Foi, Phone : 3358
La Loterie Nationuled'llati est
une institution hautement humanitaire par la multiplicit
d'oeuvres qu'elle se propose d'aider, une chance de bien
tre offerte aux hommes de tontes conditions de fortune.
Employs Fonctionnaires, Ouvriers, Artisans, Salaris de
tous ordres, Geus de maison ( domestiques, ) sans partor
'.leur budget moyaonant deux goudes, peuvent gaguer trois
mille gourdes. Patrons de Comrnerce.Chetsd'Industie.parei
aux iusuffisances des ventes, par l'achat d'un billet, qui vous
libre du souci des chances*
Mdecins Avocats, Ingnieurs, Snaleuis, Dputs, Grands
Dignitaires de l'Etat.Reprseutants de lintellectualit, Jour
nalisles
Donnez l'exemple de votre solidarit sociaie.
Reutiers, capitalistes, comme eu jouant, augmentez votre
avoir.
Vous tous qui habitez Haiti, rendrz-lui service en ache
ant le billet del LOTERIE NATIONALE D'HATI.
ganisme ? Il conclut ce que le
Snat adopte les conclusions du
rapport.
Les conclusions du rapport
observer que la Convention n'aiJ sonl votes anrs une dernire
jamais lait mention del Chain*
bre des tlomptes ni dit que la
le parle Receveur Gnral. Il
voit dans la dissolution de cet
organisme un coup de force II
soutient que la dcharge doit
eue prsente nominativement
dans une loi. 11 demande le ren
Sietir Ballet, franais et an-J comptabi'it devait tre contr-
cien matre d'cole Paris, '
obtint l'uitorisatiou de foncier
lui-mme nue cole libre qu'il
dcora du litre de Lyce,
prc<" que, dit lionnet, pour
acqurir du prestige, il prteo*
d ut tre sorti de l'Universit
de France.
Oi ne doit pas Ption le
ni ncellementdesterres...Celte
ide est de Jacques Icr.i'Empe-
re ir Dessalines 1
a laque de Martineau. Aux
questions d'intrt gnral, le
snateur hudicourt sollicite la
parole. Il tait ediserver que le
dnouement de Y Interpellation
Jean no t est la dsapprobation
I de l'tal de sge. !Jour lui, le
j message, qui a porl cette me-
i sure la connaissance dn Snat
A suivre.
Luc DORSAINVILLE
Violette Athletic Club
o-
Communiqu
la
Les Membres de
lette Athletic Club , re mis
hier soir en assemble gn-
rale, aprs avoir pro v l
l'installation de Hoir nou-
veaux membres, ont rcuou-
vl comme suit leur comit
de direction :
Prsident: Ption Savait! fils.
Secrtaire: Franois Hrard.
Trsorier : Ramyr Chenet.
Conseillers : Emuio Gbara
et Roger Gardera.
Mr Andr Audant, rlu
Capitaine ; Germain Mitton
Manager; Prsident d'hon-
neur: Fernand Sl-Amand Le
mandat de Dlgu de Mr P,
Hrard a t maintenu.
La mesure la plus impor-

l'as
semble
tante prise pa
.si celle relatif l'i ( lage-
j. | met l Immdiat de sou terrain |
de jeu situ sur le littoral,
pri de la Maison Centrale
des Aria et Mtiers.
S Les huit Membres
nis au Club sont Mr.
uis, Jauel Delbeau.
Le secrtaire;
F. Hl-UARp
Assurez-vous contre accident
la General Accident Pire &.
Life Assurance Corporation Li-
mi'ed, Vve F. Berminahani
Agent GAp*ri m,u jj^h
S
voi du rapport la commission
qui sera charge de prparer
une loi adquate. Pour apaiser
les inquitudes du s-ialeur
Mus sur l'interprtation abu-
sive, il dit : Le Conseiller Fi-
nancier contrla mais il y a un
contrleur au dessus de lui.
C'est le Ministre des Finances
qai doit mme rectifier ses er-
reurs.
Le snateur Jeannot demande 5
la parole pour une observation: J
Je crois, dit-il, qu'il y a une
erreur commise par mon coll*
gue Mars lorsqu'il soutient que
le Conseiller Financier peut ire
contrleur des Finances . Il
oppose l'article invoqu par
Mars un aaire article qui tait
obligation aux OlB:iels du Trai-
t de soumettra leurs comptes
aux autorits conslitues. Les
autorits constitues, achve-t-
il, sont le Ministre des Finances,
la Chamb'e des Comptes, les j
ro- j
SIO.iS
u
tient compte des puis qui i'ein- ,
pochent de prendre en consi- ;
dlation la question de forme '
souleve par son collgue Mar- I
tineau. Pour lui on n devrait J
pas en principe accorder d- '
charge sans la Chambre des
Comptes. Mais, demande-t-il,
pouvo.is-nous raisonnablement
refuser ds diclurger les Minis-
tres qai ne sont pas responsa-
bles d i l'inexistence de cet or-
e' qui lut confi une com-
mission ne peut plus tre l'ob
jet d'aucun examen. II demande
en consquence l'Assemble
d'accuser simplement rception
du dit message l'Ezcutil. Le
Snat acquiesce et la sance
piend lin.
Kneer's Garage is disposing ot ils entire stock ot used
Cars at exceptioually low pries in order to make room
or a stock ot new cars which is aboul to arrive.
KNEER'S GARAGE.
PHONE : 2318
*
Le Garage Kneer met en vente tont son stock de voiture
de deuxime main un prix exceptionnellement bas potr
faire de la place au stock de nouvelles voitures qui son
attendues incessamment.
KNEER'S GARAGE
PHONE : 2318
a^iiiiiiffiHiHfiafla mstmm mmimmum
Toutes les Polices 2
DE LA S
:
M
a
[comprennent la tProtection contre la J
Foudre sans auqmentation de tauxg
Eug.Le Boss$Co
Aqents Gnraux
a
l


ne
LE MVTIN '27 Aot 1932
PAGKj.l
l,N:3T*''vf:' .T*
Rhum Barbaucoui
Dont la renomme t-sl universelle a gard s-, premire place
Demandez partout :
UN BARBANCOTOT
Depot : Rue^Csar.
LA piqre du moustique est veni-
meuse et souvent plus dangereu-
se qu'un coup de poignard. Non
seulement elle apporte la livre, mais
aussi elle propage de nombreuses
maladies mortelles. Protgez-vous
contre celte menace. Vaporisez du
Flit.
Klit tue mouches, moustiques, puces,
fourmis, mites, punaises, cafards et
leurs ufs. Mortel pour les insei'tes
mais inofensif pour l'homme. Km-
ploi facile. Ne tache pas. Ne confon-
dez pas Flit avec u'autres insecti-
cides. Exigez le soldat sur bidon
jaune bande noire.
Elf.-J,
.
Pour votre garantie, FUI n'est vendu qu'en bidons scells.
H T R IT I F
Tri agrable
REMPLACE
l'huile de foie
du MORUE
' -v ! ilo|)li;i! hciiciiil Ihillicil
le plus PUISSANT
et le plus AGRABLE
des RECONSTITUANTS
pour GUERIR
ANEMIE-FAIBLESSE
INDISPENSABLE au Dveloppement
dea ENI-ANTS
personnes FAIBLES et CONVALESCENTS
Su VtM* Port-au-Prince : Ph W. BUCH
Elle tait anmique!
Aprs une jeunesse souffreteuse,
Mlle L... de Mostaganem. faisait de
l'anmie. Ses pales couleurs, des d-
gots, ses faiblesses, alarmaient sa
mre qui crit :
File ne mangeait plus rien et je
la voyais dj morte, quand une voi-
sine me parla de FOl'.TIANlv
"Ds le quatrime jour,:' mu gran-
de surprise, les rsultats se faisaient
sentir. Aujourd'hui ma fille dvore.
Ses digestions pnibles qui duraient
une demi-journe ont disparu. Sis
selles.de molles, sont devenues fer-
mes. Elle a repris les couleurs el
de la force. Inutile de vous dire ma
joie...
4 L'anmie, signe avant-coureur de
I maladies excessivement graves, est
vaincue par FORTIANE, le plus
puissant reconstituant cr par la
science moderne.
FORTIANK est aussi un puissant
fbrifuge qui diminue la violence
et la frquence des accs fbriles :
aile se trouve dans toutes les bonnes
( pharmacies et Port-au-Prince la
Pharmacie W. Ruch.
I-E15RIFUGE, APERITIF,
DIGESTIF, RECONSTITUANT.
Dans toutes les Pharmacies
t A Port au innct, Pharmacie BUCH
LE
La Magnsie ERBA
ESI LE PRODUIT LE PLUS RECHERCH COMME RECULATEUR
DES FONCTIONS ETRIQUES ET INTESLIIWLES. _
A. de Matteis & G0
AGENTS POUR HATI
Ayez un
but!
ru
w -
LES grands dcouvreurs savaient se fixer un but et me*
taient tout leur effort l'atteindre. Sans but. l'homme vi
ncessairement .1 la drive.
Donnez un but votre vie: ouvres un compte d'pargne
que vous augmenterez systmatiquement. Commencez
aujourd'hui Une de nos succursales est l, tout prs, pour
vous servir.
;\>'t"' '.iaa:
denuiniez-cn un exemplaire
La Banque Royale
du Canada -,'J
ET LE COMIT HATIEN OE
L'ALLIANCE FRANAISE
o
Al. le Protessenr Ch.Achard,
de l'Acadmie des Sciences,
A lOtesseur de Clinique Mdi-
cale a la Facult de Mdecine
de Paris, Secrtaire Gnial
de l'Acadmie de Mdecine et
Mdecin de l'Hpital t ochin,
a, rcemment, lait parvenir
au Comit Hatien de l'Alliance
Franaise un de ses livres
initul : t Leons Cliniques
St les Maladies du Sang et
des Organes Hmatopoiti-
quesi pour tre remis, en son
nom, l'tudiant en Mdecine
q^i, au cours de ses derni-
res annes d'tudes mdicales,
s'est le plus distingu par ses
qualits intellectuelles et mo-
rales.
Ce livre, tu dbut duquel
on lit celte belle ddicace :
i Hommage de l'auteur ses
amis hailisns,constitue, pour
notre Pays, uu puissant et
clatant tmoignage de sym-
pathie et d'amiti.
Leminent Secrtaire Gn-
ral de l'Acadmie de Mdecine
nous a, du reste, l'an dernier,
tOUrni UDe preuve de son
aftection lorsque, par l'entre-
mise de mou pre, le Dr Cli
CanUve, il invita officielle-
ment la Rpublique d Hati
prendre part au 2meCon-
gres International de Patho-
logie compare dout il tut le
Prsident
Sou aimable euvoi qui
vient si noblement el si effi-
cacement de resserrer davan-
tage les liens de sympathie
morale et intellectuelle qui
unissent la France a Hati,
nous a vivement touch.
E'i lui exprimant ici la gra-
titudede notre Comit.je veux,
moi aussi, le remercier sin-
crement, profondment, d'a-
voir bien voulu delerer mou
dsir, et. plus encore, lui dire
ma joie grande et sincre.
1 Philippe CaNTAVE
$rCrfMaire de l'Alliance
Franaise.
Accidents
19 .< - 193;.
Juan Lopcz, 33 ans, Port-aa
Prince. Contusion l [en d le
tte.
Fleitas Migoel, 'M p'is, fort ")
au-l'rincp. Lgre cmtuson '
musculaire da Papaut gauche. I
Simone S' Jean,22 an,Kaas
kott. DeUS blessur s coniu.-es
lgion paritale gauche.
Otero Ramon, 25 m*, Port-
au->Prince. Blessure conta e du
p w ltal g inche
Antoiue Frai ois, 38 ^ns,
Sonrce>Sale. Bleasuri ro luse
du Iront et fracture 1 3
. la Cure au
}
bras g im h
(hospitalise)
Qarniei Tlera t i -, 20 >n>
La Tramblaire. Blessure Iran
chante de !a ra.ui: droite ( hos-
pitalis ).
20 bo! 1932
Dieudonn Innocen1, 30 ans,,
habitation Frres. Fcctuie et
luxation de la jamba gauche
(hospitalis).
Hnamne Louis in5, 18 rn?,
Procy. Biutlore du '2 me degr
du cou el du menton (hospi-
talis! )
Ciria Si Hilaire, 2an rca-
h.iie. Blessure contuse du dos.
Paul Molire, 15 ans, Port-
au-Prince Blessure piquante du
pied droit.
Sotrmise Jales, 30 ans, Bo-i
iosse Blessure contuse de la tte. :
Josette Burini, 3 ans, Plion- <
Ville. Fracture de la clavicule
gauche.
Violette Louis, 4 ans, rue du
Centre. Contusion de la rgion
temporale droite
Joseph Hyppolite, 22 ans, ru:'
des Casernes. Hmatome des!
rgions Irontale, temporal", oe- 1
cipilale.
Lonce Lamartine, 30 ans,
Chemin des Dalles. Blessure
contuse de l'arcade sourcilire
gauche.
PlaCide Michel, 10ans,Grand'*
Rue. Hmaiom". du hOQt.
Kn Veriilrm, 33 ans, Place
Ste.Anne. Blessera tranchante
du bras et de l'avant bras gau<
che.
Eugne Charlus.20 aos/'o*!
Marchand. Blessure comuse du
cuir chevelu rgion paritale
droite.
Jules Antoine, 30 ;or\ Mt-
lissant. Erosion de deux mains, du coude e. du ge
nou droils.
Antoine Guillaume, 23 ans,
rue Lalevrire. Contusion du
thorax.
Mux Laplanche, 19 ans, rue
Laterrire. Blessure piquante de
la rgion paritale droite, gra-
tignure de la joue.
Saint-Louis du Nord, Fort
Si-Clair.Hmatome de la rgion
temporale droite avec rosion
de la peau.
Angle Bruno, 28 ans, ru i
Rvolution. Blessure contuse de
l'index droit, hmatome du
Iront, gratignurts des joues et
du thorax antrieur.
Jn-Louil Dorsainvil, 25 ans.
Morne Tu 11. Blessure contre
des rgions paritale et occ
pitale gauches.
AVIS MATRIMONIAL
JL soussign annonce au
I public, et au commerce en
particulier, n'tre plus res-
ponsable des ac'es et actions
de son pouse,Mad.ime JULES
Charles, ne Maiiete The
mas, pour abandon dn toit
marital, depuis le 7 juillet
j dernier.Due action en divorce
i doit lui tre intente sous peu.
| Porl-au Prince,le26 aot 1932
Jules CHARLES
AVIS COMMERCIAL
Repr sen talion
i
Mr Michel Conte a l'avan-
tage d'informer le commerce
et les boulangers qu'il a t
Heprentant de la
i,, i use Fai Ine Gold
Ci tili au de l'Okai i> a --t
qu'il se met a leur disposi-
tion pour les commandes
qu'ils voudront Lien lui con-
lier.
Michel CONTE
No 1901, Grand'Kueen lace
du Marche Valliie,
1/OIIA
WOTHJ
SAUVEUR
ouenr
le mal
Mauvais sang, Humeur, Eczma, Artrio-Sclrose
Varices, Rhumatismes, Maladies des Femmes
>~lTROMAI. dos Laboratoires du Rhne, \ buM le sur et extraits tic 13 plantai
la n.itura a produit d tillrur pour tfurnr le nml. Le plus puissant
.1 i uratif purificateur ut rgnrateur du sang. Par son action antiseptique ri laxatna.
ipaii n entretient la libert du ventru, vite la feraentauoiia l
-un. LE CUKOMAL tt un diurtique puissant, il dltout l'acide urique, expul-
toxlnes, Mit) Le b : la , tl II gurit l Eczma, le llaladli da la l'eau et du B
Varices, I IcPS, les Rhumatisuies, Maux de reins. Lumbago, Douleurs articulain ...
les Maladies de la Femme ,ge aritique Hmorragies, Douleurs du ventre, Fihrorci-
Jt lleiu tlt i rn J. CUROMAI.. )t lui hetirtvx it icui afrrmtr ma intutactiM. ixiii u n
ius le vtmrt. inrti. ttouriiiununt*. u'i r J. >rnj. ihui a tapant, la |/iu' .
cil cninvllement nealnti'e. Mon mon altetnt de r'iur.atumit va 4c muia en tntus ,t, puij #u ,/ tuc,.,/
tu CVROUAlVU- i. PKRR1N. k DIIOD ^
Lr tmllcmenl conipreiwnl flacon CUROMAL arec oollt dr plluici (ratultr et brochure aplteatl*. u
(taM 1 buuuc ului'ineclrs. I'i.|uir, par '. IkicLui DinAVU. phnrmaclcn, Latiwrateirw -* nli,~
S. lUie IhjU-I, l.VUV OU.LINS ilr.mcet.
? Dtei htrl-OH-PrUiui tuOTMOM liUGH.
ENO AIDE LA SANTE
In prenant du ENO'S "Fruit Sait" une on
deux fois par jour, vous vous assurez un
systme interne propre, de la vigueur
physique et mentale. Rappelez-vous
toutefois que s^ul ENO donne les
rsultats d'ENO. Achetez-en une
bouteille aujourd'hui. Rtfusez
les substituts.
'

"isS
V^-^PASTILLES
MIRATON
, .,! iwtur.lu de. CHATIL-OUVC
Mi tmmm
>'%K,ji,|fV*r*>?!r,-:*tl^T" "' *' "
,'-, W
WnAi \VJ3ri

A'i.L
W^ -..'>

* AU BON MARCH
(A B0LT)
Vous trouverez du beurre
des Pyrnes, frachement
anivpurie steamer St-
Domingue*, des prix 1res
avantageux.
4t*

--*' ' !# V*


Samedi
27 Aot 1932
Le iialhi
4,PAOEg
2bme ANNfcE N- /75J
Port-au-Prince
Tlphone : 3242
m
Lykes Brothers SS C lnc
Vexa Hati l*Santo Domingo- Porto Rico
Le seul service hebdomadaire et rgulier passagers et
Irt entre les ports du Golte du Texas directement avec
Port-au-Prince, Hati.
Pour la rception rapide et le maniement habile de vos
importations, servez-vous toujours des navires de 'a LYKE
UNE.
Les prochaines arrives a Port-au-Prince sont*
Steamer Almeria Lykes 26 aot 1932
Steamer k Genevive Lykes 2 septembre
Uureau: Rue du Magasin de l'Etat, Boite Postale B
AVIS AU COMMERCE
La Panama^Uailroad Stea mship Line a l'avantage d'an
Monter les dparts suivants de New York pour port-au-prince
Haiti, directement chaque mardi. Tonifies steamers sont
pourvus de chambre liiaorPtaoe
Dparts de Aeiv \ork. Arrivages Pori-au-rrince.
Steamer "Buenaventura" le 23 aot le 29 aot 1932
Steamer "Ancon" 30 aot 1932 le 4 septembre 1932
Steamer "Guayaquil" le 7 septembre le 13 septembre 1982
Steamer "Cristobal" le 13 septembre le 18 septembre 1032
Steamer 'Buenaventura" le 20 sept. le 20 sept. 1932
Steamer "Ancon" le 24 septembre le 29 sept. 1932
Panama Kailroad Steampsliip Line
JasH. C.VANREED
agent Gnral
Votre premire visite
A
L'HOTEL ANSONIA
Nous donnera raison, confirmera votre bon juge-
ment, justifiera la confiance que vous nous aurez accorde
en nous garantissant votre apprciable patronage l'Htel
le plus slect de Port-au-Prince.
Nous vous suggrons d'arrctei votie chambre d'avance.
Bire la pression.
CE QUI HA JAMAIS T FAIT
CE OUI NE PEUf TRE DEPASSE
Kola Champagne
F. SJOURN
Prpar dans des conditions rigoureuses
D'ASEPSIE
Prparation et Vente
Pharmacie!-. SEJOURNE
jVngle des rues houxel du Centre.
Laboratoire SJOURN
DlRF.CTURS
s* ni
F. Sjourne. Pharmacien
K. Sjourn, Pharmacien de [l'Universit de Paris
M. Sjourn, Pharmacien de l'universit de Paris.ancieu
interne des Hpitaux de Paris
Analyses des Urines, du suc gastrique, du sang
u-.ann, Ure, Constante d'Ainbardi Glycmie)*
Descrach'its. Des matires tcales.
INSTITUT
Guy-Joseph-Bonnet
Aliiiiiiiiiiiu Line
DE NEW-ORLEANS El MOBILE A PORT-AU-PRINCE, SANTODOMINGO CITY. CURAAO
PUERTO CABELLO, LA GUAIRA ET PARAMARIBO.
PORTS
*"
OALVANGEN AUSTVANGEN VESTVANGEN DALVA.MGEN AUSTVANGEtf VESTVANGEN
New-Orlans, Louisiana.Dp.
Mobile, Alabama, ;Dp.
Port-au-Prince, {Hati Arr.
Santo*Dumingo City.R.D. arr.
Curaao, D. W. I. arr.
Puerto Cabello, Venz. arr.
La Guaira. Venezuela arr.
Paramaribo, Dutch Guiana ar.
Paramaribo.Dutch Guiana D.
Curaao, \). W. I. arr.
New Orlans, Louisiana arr.
Juillet 2
juillet 4
juillet 9
juillet 13
juillet 15
juillet 17
juillet 18
juillet 22
juillet 27
juillet 31
aot 8
Juillet 16
juillet 18]
juillet .23
juillet 27
juillet 29
juillet 31
aot 1
aot
[aot
aot
aot
juillet 30
aot 1
aot 6
10
12
aot
aot
aot 14
aot 15
5
10
14
22
aot
aot
aot
sept.
19
24
28
5
aot 13
aot 15
aot, 20
aot 24
aot 2(3
aot 28
aot 29
sept. 2
sept. 7
sept. Il
sept. 19
Prenanfifrt et passagers pour tous les,, ports ci-dessus
aot 27
aot 29
;sept. 3
sept. 7
sep 9
sept 11
sept. 12
sept, le
sept. 21
sept. 25
oct. 3
sept 10
sept. 12
sept. 17
sept. 21
sept, 23
sept. 25
sept. 26
sept. 30
oct. 5
oct. 9
oct. 17
Port-
et Azua
CONNAISSEMENTS DIRECTE DELIVRES POUR TOOS LES PORTS SUIVANTS :
de-Paix, St-Aiarc, Miragone et Jrmie, Hati ; Monte Uristi, La Romana. Barahona, San Pedro de Macori<
, Rpublique Dominicaine, Coro, Carupauo, Cumano, Cuanta et Pampatar,Venezuela, Aruba et Benaire.DWI.
OE MOBILE ET NEW-ORLANS A TOUS ILES PORTS HATIENS ET DOIINICAINSJET MARACAIBO.
Un dpait vers le milieu de chaque mois touchant directement: Puerto-Plata, R. D.,< Cap-Hatien, Gonaves, Petit-
Goave. Aux Cayes et Jacrael, Haiti et Macaraibo, Venezuela.
ir ^ Uu ,rt sufr,sant est oflert. ces bateaux toucheront galement Port-de-Paix, St-Marc. MiragoaDe et Jrrcie,
Hati ; Barahona, Azua, Monte Cristi, San Pedro de Macoris et La Romana, B. 1). Aruba, D. W. I.
De Tarapa, Moride, la Jamaque-HatiLa Rpublique Dominicaine Curaao et Venezuela :J
Dparts pour les ports ci-dessus quand une quantit suffisants de irt est oflerte.
( Sujets changement, annulation ou ajournement sans avis. )
A. de MATTEIS & G0, Agents Gnraux
** -k- -. -^>^*,. *M
(L
( Was
Prs du Monastre 8t Grard
Cft tablissement scolaire.qai vient de remporter aux derniers
xnrm-ns du baccalaurat un succs sans prcdent, grce la
nilhode pdagogique D ou Vtl la qu'y emploie le directeur.d'aprs j
celle des Universits du Canada et des Etats-Unis d'Amrique j
combine intelligemment avec celle de France, est sitn, comme
on le Mil, dans le quartier le plus sain de Port-au-Prince. Les
coliers laibles y retont leurs forces tout en poursuivant leurs
tudes.
Lnseignement classitpic complet, de la classe de 12e celle de
philosophie.
Lnseignement technique complet partir aoctol re i rochain :
diverses carrires de l indaatric : agriculture, commerce.
Gice a Pentrainement qu'on donne aux lves, ceux qui sont
bien dous seront des chttt, dsoi la vie, et comprendront la
ncessit d'augmenter plus lard le capital familial, loin de le
dissiper, ou seront Mitraills rur constituer tout seuls le lenr.
Quant aux attards, ils sont l'ohjet de soins spciaux. S'ils ne
savent pas tudier, s'ils sont d{otl des ludes par suite de
maladie ou par manqua de ivi aoirs. amenez-les 1-Institut
Guy-Joseph -Bonnet!... Il v a un sysljme d'exercices gradus qui
dveloppent la mmoire et aident apprendre rapidement.Quel-
ques leons suffisent pour donner confiance aux dcourages.
Les principaux professeurs qui aident le directeur sont ; Mr
Jrmie, homme de lettres, philosophe, ancien ministre, Dr
Maurice Latleur, dipio\4 de PUniversi' de Vale ( Etats-Unis).
Dpartement de l'Hygine Publique, S Port-au-Prince. rTO-
tesseur l'Ecole de Mdecine.
Mes Arnoux, Massante, Cantnvf, Mmo de Wendl pour l'anglais;
Ren Carr et Antonius Champagne! laurats avtc la note trs
tien des derniers examens de fin d'tudes, etc, etc.
Le registre d'inscription pour de nouveaux lvel est ouvert
dus ce jour. Mthode sre qui garantit le.succes aujjlaccalaurat
et plus tard dans la vie !
Prix modiques dfiant toute concurrence.
S-S
GNE COLOMBIENNE
Tlphone: N 2823
Le vapeur Bogota , Voy.
105, venant de New-Yok et J
des ports Ou Nord, est atten- j
du ici, samedi 27 courant, en \
route le mme jour pour les
ports du Sud.
Lemanit este de ce navire
reu par avion poste est la
disposition des clients dans
nos bureaux sis angle des
rues du Quai et Thomas Ma-
diou (vis--vis de la Douane).
Le vapeim 102 partira de New-York le 21
crt..directement pour Port-au-
Prince o il est attendu le
30 courant, continuera le
i mme jour pour les poils
' co'omhiens, Cristobal, Canal
Zone. Kii gston et New-York
William. E. BLEO. Agent, j
VIENNENT 0 ARRIVER
Ballons Michelin en caout
chouc.
Vessies anglaises.
Balles de Tennis Dunlop.
Pneus et Chambres air
Michelin et Dunlop
Disques l'aill
Gnrateurs et Manchons
Coleman
pour lampes Gasoline
Plashlights et Batteries
Stock de pices d'autos et
accessoires renouvels.
Tuyaux d'arrosage
pour jardin,et lavage d'autos
bon march.
LE FAIT EST INCONTESTABLK
m Sarlhe
C'est la quintessence des meilleures
[varits de cannes d'un vaste territoire
runissant les meilleurs terroirs
C'est ce qui fait son arme.
GOUTEZ ET COMPAREZ!
Venez voir
Chez JOHN WooLLEY
Sandales !
Sandales !
Pour la campagne et les
bains de mer, la mode est
aux S ndalcs eu caoutchouc
Croix de Lorraine
Sans couture, ni collage.
Rendez-vous liez
Ren Lntontant et au BsXBf
Parisien.
Rue des Miracles
V. Comeau MONTASSE & Co.
Agents
ASSUREZ-VOUS
la
General Accident Pire & Life
Assurance Corporation Ltd.
de Perth ( Scotland )
ta ^"u"!^'' C3t ""td" P'US t>uissanles e< d plus vasles organist*
Je ce genre. Le soleil ne se couche jamais sur son champ d'aclion qui embrasse le
(inonde
ses Polices contre incendie couvrent aussi les dgts occasionn, iar la
Ses Polices pour Automobiles couvrent vols, incendie, malvsiltence
loudre
us a autrui dans sa personue ou dans ses biens.
Ses Polices Maritimes mises par
Ses Polices contre ac
es eD Hati.
nus les voya-
is mises par ses branches d'Europe sont pavab!
gurs devraient donc pren^Ja o^s^ ~ESL
cran moins 4000 dollar^, la prime Sna.Ua J&S> ^"Sl^lto^
Veuve F. BERMINGHAM, AuxGaves
SOUS.\GENS
Agent Gnral pour ilaiti.
Port-au-Prince. |G. QILG
JEAN BLANCHET Jrmie
Maison louer
Hue Dantis-Des'ouches,
cl de la (ilaciie.
S'adresser
\ir Franck N. GAETJENS
Tlphone : 2347
LA
Viennent d'arriver
f INCOMPARABLE ET LE > SAVON SE
I JIL
POUR LES CHEVEUX
HORO-CO.
EN VEN JE : AU BON MARCH T CHEZ HIPPO t
M***
- .-
m~**i





University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM