<%BANNER%>







PAGE 1

PAGE 2 LE MAT'N 17 Aot 1932 MU" Nous recevons la lettre suivante : Port-au-Prince, le 13 Aot 1932, Monsieur le Directeur, Rpondant une note de votre intressant Journal concernant ma radiation de PU. S. S. H., je m'empresse d'en appeler au jugement du pjbfic VE (T ALLER EN iE LU HASCO EN T LES INTERETS OE LA COLLECTIVIT pour qualifier— comme il ion-' vient-le jeu destructeur du Conseil actuel de l'Union. D'abord, au point de vue des motifs qui ont servi de base la dcision du Conseil, ma radiation est juge et condamne par la propre conscience de ces messieurs ; car il leur a fallu violer bonteusement la vrit pour justifier la tyrannie qu'ils essaient d'riger en principe a ru. s. s. H. U Le Gonvernemeut a dso jt oblig de lui consentir pos devant la Chambre des ( j c nouveaux sacrifices. I dputs un projet de transac| lion sur le procs avec la PCS des' tort bien. Ces' mme le d voirdu Pouvoir de soumet tre la sanction du Corps Lgislatif tout projet qu'il croit capable de trancher honorablement et dans les intrts bien compris de 1 1 Collectivit hatienne un litige qui depuis longtemps nerve l'opinion publique. Il importe aux mandataires directs du Peuple de rechercher dans un proj :t de cette nature si les iutr's de l'Etat suit sauvegards. 1 i Tout le monde sait, et les Ensuite, au point de vue du I parlementaires particulirebon sens, ma radiation est lumeu le motif qui a tait rege et condamne par l'Opinion 1 b >ndir le gros h illoo lance publique : parce que la Raison rprouve celte manire d e Chasse l'homme Je rpte et affirme que ces messieurs ont dguis la vrit sans succs pour la premire lois vers la lin du deuxime mandat du Prsident B ruO H faut que l'on sache que si nous avons un intrt ne pour se donner un air de juges | |S veir t fi S paraitre la Hasco, qui,par ces causes et moU()US deVons obliger la PCS tifs— concluent la condamnation d'un coupable. Je ne suis que leur victime. Permettez-moi, Monsieur le Directeur, de rtablir les faits : Aux dates des i.'l et 11 Juillet, Le Nouvelliste , sous ma si respecter sou contrat. Car personne ne peut coutester la ncessit d'uue voie ferre pour desservir sur une base rationnelle les deux Plaines du Cul de Sac et Logaature, a publi une lettre et F gne. On ne doit pas ignorer un acte de protestation contre la J qu'un voie ferre et ex* loite suspension de trois mois de la | honntement et scientifique • VIOLETTE. A la suite de cette ment constitue un outillage publication, je lus appel par devant le Conseil de 11 S. S. 11. pour fournir certaines explications sur les ternies de mes crits jugs offensants, irrvrencieux, insultants, ridicules, absurdes pour l'auguste autorit du Conseil. Le hasard qui sait arranger les vnements me mettait ce jour l en bonne compagnie : M. l\ S. fils fut lui aussi appel E our aflaire qui le concerne, loue, je me prsentai au l'arc Leconle, piqu par la curiosit de juger jusqu'o la passion immodre peut conduire certains hommes, la plupart avocats renomms et de hautes cultures. Le Chalet du Parc Leconte orn de fleurets.degants.de masques, d'oriflammes, de htons, me rappela les fameux tribu naux dits d'Inquisition du Moyen-Age. Mes inquisiteurs, assis — en hmicycle— autour d'une petite table tremblants, ont l'air de se moquer superbement (le la devise de PU. S. S. H. ( FORTES SUNT BONI) Non! disent-ils, les loris doivent tre mchants pour le prestige el la saintet ds la Porcs. Le drameOttla comdie, comme un veut, s'ouvre dans un silence danl l'accomplissement d'un acte manvais. La prsident, M. Al phonse Henriquez,— j'allais crire Xinins— me pose la question suivante, lout en fouillant dans une grande enveloppe 2Bi, seinble-t-il, sert le valise 'a\ocat,et en lire deux numros duNouvellistedcs 13 el 11 Juillet. conomique de tout premier ordre.Les pays qui n'ont pas le bonheur de voir traverser leur territoire par une voie ferre font |les plus grands sacrifices pour y parvenir. Il serait vain de parler d' quipement conomique si l'on devait payer la I*. C. S. pour qu'elle puisse disparait e ou i I nous dira qu'en payant / h P. C S c'est un secours I appifte i la Hasco q"i me oace de teirner *>es portcs.ee qui constituerait une nggraration de la crise conomi', que. C'est fort bien. Nous de; vous avoil le souci d'viter que disparaisse la Hasco qui est la plus gro>se entreprise industrielle tablie dans le pays. Mais pour sauver la Hasco, notre pays qui, lui aussi, a besoin qu'on le sauve, doitil donner, donner toujours, donner encore sans savoir pourquoi? lit le dficit de trois millions com.oent le combler ? En •*! cn irgeant le peuple de taies el d'impts! Augmenter les impts pour faire des libralits ; cela dpasse toute saine conception de I conomie. Nous pouvons aller en aide la Hasco. Nous lerons envers elle ce que la France vient Je faire pour la Compagnie Gnrale Transitlan* tique, ce que la Sude allait faire pour le roi des allumettes, qui s'est suicid, ce que les Etats-Unis ont fait pour certaines industries que la crise conomique avait fortement entames.A o us avancerons la hasco les 200 ou 250 mille dollars que l'an rclame pour la l'.C.S.Ci'tte valeur sera avance sur la campagne de l'anne prochaine de la Hasco. En agissant ainsi, le gouvernement fera preuve de bonne foi et d'inlelligence. Le servir uniquement a u traos-1 p rsiden de a Rpublique port des cannes de la Ha SCO.. aU ce |onl les (:hefs La P.C.S doit se rorgam-1 dEul consc M ieIlls de eU r resse sur une base qui lui permette d'tre utile a elle-mme et au pays. C'est cette co idilion seulement qu'on doit lui venir en aide. — Si elle doit disparaitre, qu'elle disparaisse sans que le pays pousabilit et les mandataires du peuple auront donn la preuve qu'ils ont la saine conception du bien p blic. Le Pays attend. pondration qui anime le conseil entier de l'l'.S.S.h.,on aurait eu ce jour-l (i dplorer des choses graues. Je rpte et affirme que c'est faux, tout au moins pour ce oui concerne ma dposition. Poursuivant son œuvre d'puration, le Conseil a, dans la mme treinte, tordu le cou Sa impressionnant prlu-j *• et lierai d. Mais qu'ils purent d abord leur propre conscience, qu'ils se confessent d'. iv. i mis l'autorit dont ils sont, ad intrim, investis au servit o de la haine froce qu'ils professent pour ma petite personne. Pour finir, je dclare (pie je ne proteste poinl contre ma radialion,elie dsire mme qu'elle soil maintenue indfiniment. Mais l'Opinion publique saura fllrir l'acharnement de ces messieurs vouloir quand mme anantir la VIOLETTE qui a ie ml u et pourra ( L'Opinion ) SOGIEi D'ACTION SOCIALE Convocation Les Membres du Comit Central sont convoqus au Sige de la tocit jeudi prochain, 18 du courant, a 10 heures du malin, pour la discussion du Rapport de la Commission spciale de la Caisse d'Epargne populaire. AVIS — Vous tes appel ici, me dit-il, pour vous expliquer sur VOS deux lettres publies dans Le Nouvelliste . li/onse: D'abord, je dsire snvoir quel litre j'ai t appel par devant vous ? — Comme sporlsnian.icpai lit le Prsident. Rponse : Mon club avant l radi, je suis fout aussi bien radi et comme tel )e n'ai aucun compte rendre de mes activits exerces en dehors du cadre de II'. S. S. H. Le Prsident : Les joueurs de la VIOLETTE 8'enlralnenl souvent sur le terrain de il s.s il. sans avoir t mis en demeure 1, 'industrie seule peut sauver la Patrie, et nous de la noire misre qui nous dgrade le Saloir National Demande un associ avec 41)00 dollars pour lo l'engraissage des porcs 2o taire du saindoux I 3o mettre la viande en rendre 'de i saumure, en bacon, en jani-I bon tten charcuterie far les grands services a la cause spor tive hatienne. Avec mes salutations F. HRARD I poth.a.re. Dlgu de la VIOLETTE A. C • H. DUPUIS-NOUILL 1 procds modernes. I e soussign donne une garantie hy)Le$ migraines,.. les nauses, la mauvaise haleine ont toutes pour cause le mauvais fonctionnement de 1 intestin. La constipation est la source de toutes les affectations chez la femme. Evitez ses funestes consquences buvez chaque semaine u n flacon de %  %  i **y Obtenu a\ec les eau* minrales naturelles parfumes avec dos *es tANUC -tesdecifronsfrdis.fr? vente dons toutes les orn fSSSSSiSSS u s amtwmaA i'^f^i^ ***" ": L'ARGENT pour tout le Monde Le Secret du succs dans llndustrie ITUATION LUCRATIVE, AGRABLE. INDLPEHDMTL ACTIVEE AVEC PETII CAPITAL • „ nr .facilit de gagner de l'urgent comme celle de fabriquer lucane branche du contai ce n r '^ '^'s, la meilleure source de richesse que de s'inspirer ef vendre soi-m ne ses propos produite, etcaarn ""•" i r des derm;es dco.ivirtts de i r hnne , ^nnnitlro ripn no n, ni . L, chimie noua donne ch que jour de oa/elles surprises. Sans la .onnatre rien ne p.ut se "SS^ 1 —it r |^ connsllrs les action, datrent*, qu'un corps exerce sur l'autre "^^Z^^K"G 'S, de crise -.m.rciale iM,, ^brhjner des produire choix et des prix trs bas, ce qu: ne peut l'obtenir quavec laide de le chimie. Comme cSuSsla h&tfrial el pendant mes longues annes < ^ p ratique ai PU dcouvrir que £ mon anglais dontlee produits n'taient plus apprcie. Mes savons pot d'ailleurs t prims en 1929 elt 1931, obtenu il d.p'me de mrite de I Exposition Industrielle et U Agriculture de T, U nt d cours inestimable aux fabricant, de SAVON. EAU ^^^^ L '^HFWtJ Apprenez laire du Savon. Dans D'import quel p.ys du monde I homme, qui pourrait faire rl M^i 1932, j'u travaill en collaboration avec VI. Victor Graziano, Ch miate Industrie, pour l'tud %  de la tabricatin du Savon et le Raffinage deshuilesw gtales, et n'.i eu qu' me louer de s s services. Monsieur Gr: ziano a toujours t fidle ses promes.ses et correct dans s s 0 -ration .le n'ai eu qu' me fliciter de m*s rapports avec lui. Louis CROCQL'ET La signature est lgalise pleMaire.le h I duCab ; net du G.uvc -e • ent et leCons 1 d'Italie. Le I) r i.teur de floatitui dMxgine • ologi %  de Fort-de-Fra ice a dclar que : Le Savon Liquide Meule 1 Glycrol: Bon Savon Liquide, mousse lacilemeot et pioduit im bon oettoy . Savon Pliniqu B u Savon mousse failemnt et produit un ban nettoyage. Lm'io aniiseptiqn parai nette (elle n'a pas t recherchs systmatiquement Si celle annonce p^pu vous intresv •. venez me voira I ll'el b\llevu_vous pouvez eucore crire Mr Victor Graziino P. O. BOX 106 — Port*n-Prince Manlio Victor Graziano CHIMISTE g avec Ivan Mosjoikme ET La Maison de la Hai. ( L'Homme h Cagoule ) Entre. 050 ; Balcon. 1 00 VENDREDI Le beau film d'Emil Jannirgs ^e Varity ave,L Entre : 0 i de l'u ti ; Bakou ; 1,00 'J9Jj9M§gJ\ Aqents Gnraux S IflliiSl^aaila^ftiaMltlIWtta^$j(SR *nt



PAGE 1

lilmui l,F Vf ATI \ 17 Aot I932J PAG h 3 MM 4 -• 'ng H ^ a Dont la renomme est universelle a gard M premire place Demandez partout : IN BARBANCOURT Dpt : Rue'Csar, gsrie'. S B &SJFST TUC-NERF MIRIQA ro f.u Dctif. 1 GtRAUD, ic I .Yun-GUULUiS'.fc'nuicM JVuol i*or:-a"^frtin s Pharmacia UL'UU i -JU/>V r*rm.rr.*rx.;Navires Venant de : Date d'arriv Allant : Date de dpart AD'COO Crist -bil 17 ao 1 a.m. New-York Cri:lobal New-York 21 aot a.m. Cristobal BCtLLINE RAVENET iui I guri IwtlHsW de L...-<-'... f T':.ri;..a.oW.BUCU Matra PREVENEZ LA CONSTIPATION Une pince de ENO dans un verre d matin ou soir, prvient les maux de constipation. ENO'S "Fruit Sait' entirement sur, est naturel en ses effets correctifs. 11 ne purge ni n'irrite jamais. Il ne fait pas contracter d'habitude nuisible. Exigez ENO. LA Viennent d'arriver POMMADE INGOmPARABLE ET LE SAVON SPCIAL POUR LES CHEVEUX HO—RO-CO. EN VENTE : AU BON MARCH ET CHEZ HIPPOLYTE JEUDI. VENTt NI VOIE PAREE OC) On fait savoir tous ceux qui il appartiendra, que le vendredi que l'un comptera dix neut a. t de cette anne dix heures du matin, en l udeet par le ministre de Matre Hermann Pasquier, notaire en la .rsidence de Port-au-Prince, rue Bonne Foi ce, en vertu de la grosse en terme excutoire d'une obiga lion hypothcaire en date nu quatorze mars mil neuf cent trente et un, souscrit par le sieur Edouard Baustan ,2me d'un commandement en date du dix mai mil r.eul cent ttentedtux, de l'huissier Durand Leveill du Tribunal de Cassation de la Rpublique, demeur infructueux, et dment enregistre, il sera pro cd aux dtts juur, dale.lieu et heuu la vente aux enchres publiques, au plusot trant et dernier enchrisseur de l'Immeuble suivant : Une proprit fonds et hausses, sise en celte ville Bellevue (Tnrgeau) de la contenance M soixante douze pieds de laade sur ceut seize piedde pioiondeur, borne aavoii: in Nord p. r RcdoeyBaussan; *u Sud par M'-uia Baussao ; l'Est par Cbochoie Excellent et l'Ouest par le t.hemin sui vaut procs-ve: bal de division de Justin L) Boi'zon, en date Idal neuf enreda six dc'eembre mi ent quatre, dment gistr ; Tel do reste que cet immeuble se poursuit et corn porte sans aucune exception, ni lserve ooulre le sieur Edouard Baussan, dbiteur hypothcaire, propritaire, i demeurant et domicili Port-au-Prince. El jju* requtes, poursuite Ici diligence de la dame Luce La ru que. pouse autorise et assiste de M Wjllhelm Bucn, tous ueux piOpritaires, de meurent en celte ville, domicilies Darmstadt(Allemagne) ayant pour a vocal s Ms MarcAuile L'ifonlaut et Donnai que tlyppolite, avec lection de domicile, au cabinet de ce dernier rue Laniane l'oitau-Prince, derrire le Sminaire. Les enchres s'ouvriront sur la mise prix de nulle neul cent quatre vingt quatoize dol.'reute huit centimes, montant en principal, honoraires d'avocats et iut ris de la dite ohJ'gatiou chus fe quatoize mai 19.52, et ce outre les chargea de l'enchre tt autres Intrt! choir au jour de la vente. i( u pi os amples renseignements s'adresser Me lier mann Pasquier. dpositaire du cahier des charges ou aux avocats poursuivants. orl-au Prince, le 17 aot 1932. Marc A LAFOMANT, av. Remerciements Mr. et Madame Gusiave Ahrendls H leurs entants, Mr et Mme Hermann Ahrenlds et leur enfant. Monsieur et Mme AujfBst Ahreald*, Mr. Wilhelm Ahientd-, Mw sieui Robert Slaik et M s t niants, Mrel Mme Friedrich Schmid e leur enfant, \'r e \! -. i Koit Sonu. les entants Ench KliUi n, Mr el Mme J.m Daal d'er, Mr et Mme Erik Afadsen et leurs priants, Mr et Mme Laurent Welnleet leur enfant, Mr et Mme Georg Rode.Mme veuve Peloui.Melle (n.ziclla Douyon et tous les autres pirents remercient tons ceux qui leur ont donn cls marques de s> mpathie l'ocra sion de la mort de leur re* grette mre, grand'irre, arrire grand'mre et cousine Mme Vie Auguste Ahrendls neCrnine Levque dcde le 10 aot 1932. Ils les prient de croire leur plus vive gratitude. l'ort au-1'nnce, le 12 aot 1932, Le gnral Annulysse Audi , ainsi que tous les autres membres et allis de la lamille,tis sensi: les aux tmoi guages de sympathie dont ils ont t l'objet del part des nombreux amis de la Capitale et del Province l'occasiou de la mort de leur regrette Mme Annutysie A ndr ne Eslher Blai.jort Les prient de trouver ici, avec leurs sincres remerciement,l'expression de leur vive gratitudePort au-Priuce, le l(i aot 1932. Madame Areliibald Michel, la rue des Csars, en lace de la Maison du Peuple, vend la douzaine des poteaux en bois dur, parfaitement quarris. Fai tes-en votre profit. \ {hum AUX BOY 30 annes de sucres. Lnidi Menti Mercredi DE TROIS NUANCES PLUS BLANCHES Des Bents Jauntres Dparent Un Joli Vls3ge Les dents jaunAtrcs proviennent des mlcrobvs de la bouche—le savants disent: "la bouche est bactrienne.'' Mais les dents reprennent leur clatante blancheur sous l'action du dentifrice Roi} nos qui tue ce microbes. Emplcyei un rcit : mtre da Kolynossurbros.se sche matin et soir t'i remariiez vos dentst EU** sont troii nuances plu* blanches, les microbes sont tus rapidement et les acides sont i., u. r.iiis*. Pour avoir des dents plus blanches, plus saines, employez la loiyno. LA CREME DEHTiFRICE i Ar.lii'pli.,'. IK OLYWOS %  raode Eaissc ESBENSEIV Avise les consommateurs de son LAIT. quil a rduit ses prix comme suit : LAIT CONDENSE SUCRE CAISSE DE 48.14 OZ OR 6,25 DETAIL OR 0,14 CENTIME LAIT CONDENSE SUCRE DF 240,3 9,10 DEUIL 1,04 , LAIT EVAPORE DE 48,16 5,00' DETAIL M, LAIT EVAPORE DE 96.8 6,40 DETAIL 0.07 Rappelez vous qne la LUT CONDENSE, VAPOR si M POUDRE BSBESEN est le meilleur, le plus pur el le pus riche en crme. Il est recommunnV pnr les mdecins et sags leuiuis aux belles et an meladea.II esl employ avantageusement pour les Crmes glaces et chu, les, et les desserls de toutes sortes. En vente AU BON MARCH Et dans toutes les bonnes piceries tant a Port-au-Prince aue dans toutes tes villes de la Province. %  ^" %  ^•^•MMuaanrKtBf*-:jiK-m —w— s— m xMmmtrmmmmtmm Mm M rmmammmammaammmm J LE FAIT EST INCONTESTABLE! il il lie %  ? C'est la quintessence des meilleures [varits de cannes d'un vaste territoire runissant les meilleurs terroirs IC'est ce qui fait son arme. GOUTEZ ET COMPAREZ! N'ACHETEZ QUE LE BAY-RU1I I! il Mr Maurice rtoger avise ses | nombreux clients et amis (|iie, par suite d'un accord intervenu entre Mr A. Braun et lui, il se tient dsormais au darage de la West Indies. loit u-Prince,le 5 aot 1932 Maurice ROGEIl Meilleur el meilleur march que arlicle import. En vente au dpt d la Distillerie de Aifjle, prs la Banque Nationale, el chez SIMON VIEUX PRIX DE DTAIL GDE3 2,25 U BOUT CH.PICOULE 1.25 LA DEMI* BAZAR NATIONAL PRIX SPCIAL POUR VENTE ES 61.05LES LAINAGES EXCLUSIF LES SOIERIES HAUTES NOUVEAUTES LES GARNITURES GRANDE COU! UNE •a trouvent chez I CREPATTE.COIIL0IUC. STRAUSS 43. Ru* ronM, -i • finit Barol .te tMsl ,'u" (rstls. ehiwpia •> %  •• %  •. iaa • %  Nvgo.ieuta et UJtaoM da Cou'uie ama.at. •• CABINET DE lfl' :s GEORGES MATHON ET ALIX MATH'JN Port itu-l'iiuce. Hue du Ceotrr, 17.11. Me Franois Vtalboji,Appel anx loi. tions de ('.ominis10ire tlu lioi.verue'iiier.l |is le Tribuns! de CassHtioD de !;i lcpn!)|i(|i:e, avise le pi.hlic et ^a clientle en particulier aue Mes Georges Mathofl et Alix Molhon Mt'it hircsd. gor %  le la d reclioo de SOD Ci bine • •' 'i'i peuvent l'adressera ces AvocaUfaoar tout ce qui concerne les allait s cet OlTice. 1932. : nu-Piirce, le 10 aot %  •



PAGE 1

Mercredi 17 Aot 1932 Le Malin 4 PAGES 26cœcANNt£N k 7748 Port-au-Prince Tlphone : 2242 Lykes Brothers SS C lnc Texas Hait! — "Santo OomtngoPorto -Rico Le seul service hebdomadaire et rgulier passagers et fret entre les ports du Golle du Texas directement avec Port-au-Prince, Hati. Pour la rception rapide et le maniement habile de vos importations, servez vous toujours des navires de '• LYKE UNE. Les prochaines arrives a Port-au-Prince sont* Ahiiiiiiiiim Steamer cMargaret Lykes Steamer Almeria Lykes Steamer Genevive Lvkes IX aot 1932 26 aot 1932 2 septembre Bureau: Rue du Magasin de l'tat. Boite Postale B AVIS AU COMMERCE La Panama^Railroad Stea mship Line a l'avantage d'an ooncer les dparts suivants de New York pour port-au-prince Haiti, directement chaque mardi. Tous'Jes steamers sont pourvus de chambre Iriflorilnue Dwirls de btew \ork. Arrivages Port au-r rince. Steamer "Cristobal" le 1G aot le 21 aot 1932 Steamer "Buenaventura" le 23 aot le 29 aot 1932 Steamer "Ancon" 30 aot 1932 le 4 septembre 1932 Steamer "Guayaquil" le 7 septembre le 13 sepiembie 1932 Steamer "Cristobal" le 13 septembre le 18 septembre 1032 Steamer •'Buenaventura" le 20 sept. le 26* sept. 1932 Steamer "Ancon" le 24 septembre le 29 sept. 1932 Panama Railroad Steampship Line JasH.CVANREED agent Gnral Ui|.ii,il Gnral Hatien Accidents rct 1932 Henry Stines, 8 ans, Bois de Schullz. Luxation du poignet droit. Viergina Jean, 22 ans. Ho losse. Blessure contuse & la rgion ext. de l'arcade sourcilire droite. Joseph Barnave Fils, <> ans, Bolosse.Dchirure trauinatique. Annan. Marseille, 9 ans, Bo'"""" losse. Contusion et gratignures j droite. du coude gauche. Edouard Joseph, 23 ans, Tur %  geau. Blessure piquante de la paume de la main droite. Gesner Pierre Antoine, 11 ans, rue Pave. Traumatisme du genou droit. Antoine Snat, 30 ans, BelAir. Blessure piquante, corps tranger de la plante du pied gauche. llermann Joseph,22 ans.Poste Marchand. Blessure tranchante de la plante du pied gauche. Agns Charles, 17 an, rue Capois. Blessure piquante de lu paume de la main droile. Snette Jean, 35 ans, tue St Mamn. Fracture l/3itt1*'. bras gauche (hospitalise). Mme R. B. Diette, 38 ans. bas l'eu de Chose. Fractura de' l'ext. inlr. du tibia ( honpi'alise?; (> aot 1932 Mme Camille Cessnn, lit) ans, tue Runion. BuV.ure du bras gauche (hospitalise ). Joseph Sanon, 40 uns, R losse. Luxation du cou i hnspii; lise ) Lrliiiene Vilcin, 40 ans. Poste Marchand. Brlure du 1er degr du pied droit. Rose Hrard, 32 ans, Fontaine )uvier. Erosions du genou et du coude giuche, lgre co itusion de la punbe gauche. Pierre Nan, 15 ans. • nvenue Magioire Ambroise. Erosions de vire Froide. Fracture proba ble du radius gauche. Franois Flix, 31 ans, Turtgeau. Lgre gratignure de la hanche gauche. Etienne Sylvain, 26 ans,quartier St Joseph. I vision du cou de et du genou droits, b essure contuse du cuir chevelu, rgion mastodienne gauche. Banel Joseph, Grand'Rue. Blessure tranchante au niveau de l'extrmit intr. de la phalanue du pouce de la main FORTS DE NEW-ORLEANS El MOBILE A PORT-AU-PRINCE. SANTODOMINGO CITY.^CURACAO, PUERTO CABELLO, LA GUAIRA ET PARAMARIBO. AUSTVANGEN VESTVANGEN DXLVANGEN AUSTVANGEW VESTVANGEN ALVANGEN New Orlans, Louisiana.Dp. Mobile. Alabama, Dp. Port-au-Prince, Hati Arr. Saotopotnioid City.R.D. arr. Curaao, D. VV. '. arr. Puerto CabeHo. Venz. arr. La Gnaira. Venezuela arr. Paramaribo, Dutch Guiana ar. Paramaribo,Dntch Guiaua D. Curaao, l>. W. I. arr. New Orlans, Louisiana arr. Juillet 2 juillet 4 juillet 9 juillet 13 juillet 15 juillet 17 juillet 18 juillet 22 juillet 27 juillet 31 aot 8 Juillet 16 juillet 18J juillet 23 juillet 27 juillet 29 juillet 31 aot aot oet aot aot 1 5 10 14 22 Ijuillet aot aot aot aot a fil aot aot a< t ac sept. 30 10 12 14 15 19 24 28 5 aot 13 aot 15 aot, 20 aot 24 aot 20 aot 28 aot 29 sept. 1 sept. 7 sept 11 sept. 19 aot 27 aot 29 sept. 3 sept. 7 sep 9 sept 11 sept 12 sept.lt> sept. 21 sept. 25 oct. 3 sept sept, sept. sept. sept, sept. sept. sept. oct. o.:t. oct. 10 12 17 121 23 25 26 30 S 9 17 Prenant fret et passagers pour tous les ports ci-dessus CONNAISSEMENTS DIRECTE DLIVRS POUR TOUS LES PORTS SUIVANTS : Port-den aix, St-Jiarc, Mirag< ane et Jrmie, Hati ; Monte *:rsti, La Pomana, Barahona. San Pedro de Macorii et,Azua, Rpublique Dominicaine, Goro, Carupano, Gumano, Guanta et Pampatar,Venezuela, Aruba et Benaire.DWI. DE MOBILE El NEW-ORLANS A TOUS LES PORTS HATIENS ET DOMINICAINS ET MARAGAIBO. Un dpari vers le milieu de chaque mois touchant direjtermnt : Puerlo-Plata, R. D.,;Cap-Hatieu, Gonaves, PetitGove. Aux Cayes et Jacinel, Hati et Macaraibo, Venezuela. Si un Irt suffisant est offert, ces bateaux toucheront galement Port-de-Paix, St-Marc. MiragoaDe .et Jrmie, Hati ; Barahona, Azua, Monte Cristi, San Pedro de Macoris et La Romana. R. I). Aruba, D. W. I. De Tampa, Floride, la Jamaque-Hati —La Rpublique Dominicaine— Curaao et Venezuela: Dparts pour les ports ci-dessus quand une quantit suffisante de fret esl^oflerte. ( Sujet changement, annulation ou ajournement sans avis. ) A. de MATTEIS & G 0 Agents Gnraux Soutirant Georges, Lalue BU'ssuie contuse du genou gauche. Luce Louis, Bolosse. Ecchymose et conjonctivite oculaire gauche et ecchymose sous orbitaire gauche. 7 aot 1932 Auioine Victor, 17 ans, ru e Rvolution. Blessure contuse du Iront! Charles Samuel, l'J ans, Croix des Bossales. Blessure contuse d(1 cuir chevelu, rgiou occipi IHII. blessure con'use de la 1re pli 'lange de l'Index droi'. Autoine Joseph, rue Amricaine. Blessure contuse du cuir chevelu, t \\g& Bodrigue, rue Ste Anne., itt'^ss'ure lianihanl" de la joue gauche, ecchymose des lvres. Jacques Houmain, :>:; ans, Ptirt-au Prince. Blessure contuse du cuir chevelu. Mitoine II liiii-, 3!) ans, rue D< houx Blessure contuse du cuir chevelu. la B liions Michelin en eue ut chouc. Vessies anglaises. Balles de Tennis Duulop. Pneus et Chambres air Michelin et Dtin'op Disques Paill Gnrateurs et Manchons Coleman pour lampes Gasoliat Fiashlights et Bitterie? Stock de pices d'autos et accessoires renouvels. Tuyaux d'arrosage pour jard n.et lavage d'autos bon marche. Panama Railroad Stcamship Line Agents aux orincipaux oorls d'Europe. Service de jrl el de passagers entie l Europe et l'Amrique. Chez Venez voir IOHN w > )LU-:Y G.W. SHELDOM & Co, Ltd. 17, James Street, LlVBRPOOL, E.NGLAND Angleterre] Ci. W.SIIELDON & Ltd. Fen'on House, 8 aou 11)32 Amlise Dsilus, 27 ans, Lamardellf; Fracture du coude (li opitalise) Altim Fat bon, 22 ans, Pisque!le. Blessures contuse de l'un iu!airc et du petit do'g', irolions du pied giuche. Charles Pierre Jacques,30ans, la rgion mallolaire ext. gauche ha l'eu d; Chose; Traumatisme Voulez-vous Russir dans vos tudes uo taire russir vos entants,grce 1 une mthode d'enseignement classique excellente? VOULEZ-VOUS Une protessiou aprs I 9 mois d'tudes srieuses (St ( no-Dactylo. Langues vivante Comptabilit)' Songez que lTustilut TIPPENTIAUEB se recommande et s'impose votre attention par les brillants rsultats dj obtenus. l37Bue Lamarre. Tlphone 2891. 112/113 Fcnchurch Street LDndon E. C 3, Ecglaud. Trauce McRY & (Company. Atlantic Freighting Corp.Div. 3. Rue St Vincent de Paul. Paris, France. MORY & COMPANY Atlantic Feighting Corp. Div. V Rue de la Rpublique, Marseille, France. Gellatly HANKEY & Co, 21, Rue de la Rpublique Marseille, France. du poiguel droit. S moliao M >rilu, 11 ans,Laval. Ecchymose sius conjonctivite d il \ aupicres. Cleo mena v>i ig>, pjj i §, rue du Centre. B -s ire e i m< in g'iuche. Mrilus Mousier, 17 ans, rue St Honor. Blessure contuse de a rgion occipito paritale gauet des deux ger.oux. Mme Louis tlippolyti*. "' 1 ans, •venue Magioire Amhroiv.Contusion de l'avant-hras et du coude droits, contusion de lu hanche, et de la cuisse droites, ContuMon de la nuque Klouissaint Hysope, L'I ans, Poste Marchand. ContuMon du cou lis pied droit. Nonuil Z iiuor, 17 ans. rue de cli %  et du gros orteil droi. l'Egalit. Contusion du h as. i Fraucisque .In Baptiste, 37 Yvonne Sicor, rue Magasin de ans, Lalue. Hmatome de la rl'Etat Blessure contuse du do-, gion paritale gauche avec lJuste Philmon, Port Si •Clair, j gre blessure contuse. Blessure contuse du Iront. | Docteur P. Verret, 28 ans, Vigne Dernier, 25 ans, rue Jh Plau-Pce. Blessure contuse. Janvier. Erosion de la lvre su! Stimlorl Adam, 10 ans, Porta prieure, blessure contuse de la 'Si Clair. Blessure piquante du paupire suo. gauche. l'ieme orteil gauche Heir y Grard 8 ans, PorUau-| Duioc Orignt, 11 ans, rue Prince, Blessure contuse de la \ lUuuion. Blessure contuse du (L S-S C' NC tte. Catitina Ilibermann, 11 aus, bas Peu de Chose. Blessure contuse de la tte. Pierre Oresle, Bel Air, Blessure contuse de la tl, du coude, de la jambe, du ct gauche. Turenne Laurent, 60 .us, Ri[cuir chevelu. ThiM Aleiaadre. 22 ans, Grand'Bue. Br'uie 1er degr du pitd guuilie Cciiie 1W, 3u aus, rue du Centre. Blessures conlus-s de la lace el de la jambe droite, rosion des deux jambes. m COLOMBIENNE ) Tetephont: N 2823 Le vapeur Bogota Voy. i05, partira de Nt\v-Yoik le 19 courant.pour tous les ports hatiens. Attendu ici le 27 crt. en toute pour les ports du Sud. Williim. B. BLEO. Agent. MORY & Cornp au y. Atlautic Freight>"g Corp.Div. 155 Boulevard de S jasbourg. Havre, France MORY & COMPANY. Atlantic Freighting Corp. Div 74 Quai des Chartrons, Bordeaux, France llernu deron & Stockwell, Boite Postal 78' Havre, France. Allemagne Atlantic Freighting Corp. Atlantic Freighting Corp. Ballinhaus, Hamburg 1, Germany. Bieitenweg55. Bremen, Ger. Hollande Atlantic Freighting Corp. Atlantic Freighting Corp. KoniDgin Emma plein ? Rotterdam. Holland Hollane, Sude SveniJansson et Company. Aulwerp Division. C/o .Steinmann & Company P. O. Bo. 1069, Rotterdam THE ROYAL HML STEAM RACKET COMPANY Le steamer c Culebra venant de Londres via.Kingston et les ports du Snd sera Port-au-Prince vers le 29 ci t. et repartira le mme jour pour l'Europe via le Nord prenant du Iri. The Royal Mail SUam Packel Co 1. J. BIG1. Ageat gnral A/B W. Larka, Atlantic Freighting Corp. Div. — eppsbion 10, Stockholm, Sweden. A/B Pettersson et huimstrom Atlantic Freighting Corp. Div. Nkeppsbrou 3, Gothenhurg, Sweden. Atlantic Freighting Corp. Div. Norrkoepiug. Sweden Simon Edstro A/B Atlantic Freighting Corp, Div. Malmo, Sweden. Bernhard Bergh & Co Atlantic Freighting Corp., Div Halsingborg, Sweden. Belgique 2tlantic Freighting Corp. c/o Steinmann et Co Quai Jordaeus, Autwerp, Bclgium. Danemark E. A. Bendix et Companj Copenhagen, Denmark. Italie A. Ceresa et Company Via'.Banchi 3, Genca. Italy. Bfcpagne gencia Maritime Ddgado


PAGE 1

Clment Magloire DIRECTEUR 1358. RU£ AMERICAINE 1358 1ELEPHONE N2242 A 26"me ANNEE N 77IS Une de rgies qut i on doit le plus avoir un vue. c est iw faire de bonne grce tout ce qut. l'on est cong de faire MiCO E ..--3-Ji.-.-.* PORT-AV-PRINCE (HArTn MERCREDI 17 AOUT 1932 \Le 16 juillet Saut-d'Eau les dissolus cl les laux dvols, i fortes motions de la veille el le dpart dj de nom camions enliss jusmaigre breux deau, et c'est en me contenant avec peine que je me dcide crier tous : Venez et voyez!... Oui,chers lecteurs ci pieux plerins qui avez pris le chemin de Saut-d'Eau, anims d'une vritable dvotion en vers Notre Dame du MonlCarmel, venez et voyez ce qu'au fond de vous mmes vous avez peut-tre toujours redout... un signe de la toute puissance de Marie si longtemps contriste des grossires superstitions et des indcences d'un grand nombre. Venez et voyez, quelques minutes aprs les violentes bourrasques, celte ton le tremblante de peur, pataugeant, s'enlrecroisanl dans tous les sensel fuyant en vain la pluie qui recommence tomber. Venez et voyez les pauvres gens plors qui disputent f iied pied aux llammes de incendie leurs maisons dis loques, mais ayant cependant rsist aux tourbillons. Venez et voyez, croul sous nos yeux, tout le pan de mur est de l'glise en construction, prix de tant de sacrifices. Voyez ces maisons por tant pour la plupart de lar ges blessures, certaines au trs le toit emport et le corps un amas de ruines. Se relveront-elles jamais? Venez et voyez ces arbres, Ce malin je me suis rveill l'esprit soucieux et le cœur gros. C'est qu'il faut un compte rendu de la tte de Saut-d'Eau, et je ne sais que dire... Pourtant, la matire ne manque pas; mais je met-1 qu'ans moyeux dans les rues fraie devant l'crasant farchanges en boyaux A la grand'messe, chante par le l J Crach, le Pre Fessel, cur de Trou in, pronona le sermon de circonstance, bien pratique par ce point surtout o le prdicateur, aprs avoir rappel le souvenir du 16 Juillet cher au cœur des prtres d'Hati, en I raison de sa concidence avec le jour de leur ordination sacerdotale, el relat l'histoi-\ re de la dvotion la Sainte Vierge sous le vocable de N. D. du Mont Carmel, fltris sait d'un mot la conduite de ces mauvais chrtiens qui sont la honte de Hati. Paroissiens et vrais plerins de Saut-d'Eau,vous tous qui tes venus de si loin et qui vous en allez cœurs de ce que rien ne se fait pour soutenir le dvouement de nos prtres et enrayer un mal si funeste notre nom de peuple civilis, mditons et pratiquons la parole du prdicateur. Et toute l'heure, au salut, chantons d'un cœur contrit le Miserere et le Parce Domine. Implorons ainsi N. Seigneur de nous faire misricorde et de graver en nous la conscience de nos devoirs et le sentiment d'une vritable dvotion envers sa trs Sle. Mre. El vous maintenant, vnrable cur de Saut d'Eau, Grand Hlel de France P. P. PATRIZI, propritaire Le matin de (a fle, grande |H /-i >, | • ffii*!* 1 *!?^. 1 ^ %  > Cet tablissement se recommande par un service Ilya vingtcinq ans i K 4TW. 16 .!"!)/ 1:11)7 UN PROJET DEMI IMPORTANT \o'is ail irons la pins rieuse attention >/// Corps selsla religion en • > 111 trieuse aucn* irrprochable, un restaa-ltti'^Jt^^tt ranl de premier ordre, des •"" """"" "" chambres confortables el ares ; un Bai o les consommations sont varies el des marques les plus rputes. Tlphone: 2341. UH. ces palmistes, ces cocotiers, j le Bulletin prsente ses vœux effeuills, sinon dcapits, et (de bonne fte 1 occasion de laissant ainsi dans une gran dpartie du bourg un aspect de dsolation. Venez et voyez, el par celle empreinte sinistre vous aurez compris ce que fut Saut d'Eau l'aprs-midi du 15 juillet. Sous le masque de la dvotion envers la Sle. Vierge, on a voulu pousser la licence son paroxysme. Mais le votre jubil sacerdotal. Oe vos 25 ans d'Hati, vous avez consacr 10 la petite paroisse de Saut d'Eau. La trace de vos peines et de vos sacriii ces y est vivante. Daigne Dieu, %  Vs_i „„: l„ \ I\ ,i.. par i intercession de N. D. du Mont-Carmel el les ferventes prires de vos paroissiens, fconder cl bnir votre ministre et vous garder encore a son paroxysme, mais ie. imww ci VUUB JJOIWI wwi bras de Jsus s'est comme ap: longtemps au milieu de ces pesanti pour venger le nom de sa Sainte-Mre et de la sainte religion dont veulent se couvrir trop bon compta mes qu'il vous a donn la mission d'vangliser. SAWTDELAIS. (Bulletin de la Quinzaine). chance d'assister celte reprsentation demandent une reprise immdiate. — A Kenskoff, le Tout Portau-Prince a pass dimanche el lundi de bien agrables mo menls. Jolie runion chez l)ereix, chez Maurice Buteau. Bal d'entants au profit de l'Eglise de Kenskofi-La-Frache. — Le Colonel Nemours a t nomm Rdacteur en chef de la revue Tourist Union qui s'dite Nice. C'est une publication mensuelle illustre qui parait en trois langues : allemand, anglais, franais. — Un Institut d'Etudes Franco-Etrangres a t lond en France,— Le Colonel Nemours y assure un cours d'Histoire Coloniale. — L'Acadmie Franaise a ray de son Dictionnaire le mot parution qui a t remplac par apparition.Celte innovation ne recueille pas le suffrage de tous les philologues. — Jeudi dernier, la nomme Anaclia Domingue, habitant le que ira t ralis que d'aprs Bel Air, s'est imbibe la robe avis conforme de lai). Ci. f. P. de krosine et va mis le feu. Des gens autoriss soutiennent Transporte I Hop. al, elle y que cet accord n'est pas le Irait \ mourut. Drame de la misre, d'un pot de vin comme certains dit-on. le croient I — Notre con,rere Le Nou Le Collier de la Heine a velliste rapporte que, sur reCHOS — La Croix Kouge Hatienne, flr arrt prside.ntiel, a t claie œuvre d'uliiit publias. C'est 1res bien, en raison es services que peut rendre cette organisation. Mais la loi rglementant la dclaration d'utilit publique n'a pas t observe ce sujet. En effet, elle ai tentent d'Etat a dchir que a flotte ira manœuvrer dans les parages de la Jamaque o ses marins descendront. Gagnet-on ou perd-on celte dcision ? — Nous avons rencontr notre excellent ami et pole dont l'loge n'est plus l'aire qui pusse quelques jours de vacances Kenskofl d'o il descendra pour venir prononcer la belle Confrence faite par lui au Cap :Pioinen;ide dans l'histoire avec les Princesses d'Hati .Ce sera un rgal. — Les Gonaviens, au ParcLeconte, malchanl contre un onze de la capitale.ont t vaincus avec honneur. Quatre buis contre deux. — Le Cable annonce que la campagne prsidentielle du parti rpublicain lui coulera un million de dollars. — Les chauffeurs de ligne se plaignent d'tre exploits paies gardes prposs au trafic des routes qui leur exigent sans motit des pourboires.Quand ils relusent : contraventions .Avis au l ropos humides —o — Un confrre reproche Vincent de faire trop bonne chre. Oli cette lois, c'est une incursion en rgle dans la vie prive, que dis-je ? dans li a le manger du Chef de 1 l'.'ai. Notez bien qu'au gr ilu coulure, Mr Vincent oe le gave de bonnes et succulentes chrts et de vins gnreux pour entretenir ses loi-vs... el lier iu\c hante valeur de su jeuntsse el de .ses moyens. Eh bien c'est pis si h'eque a, el d'ailleurs qui n'en aurait lait autant i* La vrit est que Mr Vincent est plutt un frugal, et quant sa jeunesse, s'il l'entretient, il se sait que c'est grce au RHUM SARTHE CACHET D'OR. que dont ans par (Excutif. On se rappelle que ce projet de toi avait t soumis aux apprciations de la Socit de Lgislation qui X tudia et q apparia des modification* et amendements. t II tait rserv au Gouvsr ncment du G l \ 0 rd Alexis, dit le Rapport des Comits des Relations Extrieures el np r *t.ii porter le verre ses lvies, s'amena un client de l'ta bassement que nous croyons snllisamment dsigner, en le sigualnnt comme un metteur obstin de pied dans les plais. Il s'exclama ds l'arrive: Du coca-cola? vousn'v songez pas? e'tsl du poison J'en ai bu un verre l'autre lois, et cela m'a va %  lu de rendre mon djeuner, tout comme si j'avais soullert du mal de mer!... Et il s'attarda raconter ses nauses, prciser le menu sou• trait sa digestion. Patrizi et son invit cdre d a un haut-le-rœur et, sage me it, "b.indonnrent la table et les verres commands. Chef de la Police. —Avons reu A/ kargen de la Sociedad de las Nacionti de J. Btaneo Uzlaniz. C'est une œuvre trs intressante qui apporte des vues neuves sur l'institution de Genve, Hemercimenls pour le gracieux envoi. COMME IL FAUT!... Etranger Par radio Albert Londres, disparu sur le bateau Georges Philippar, est cit I ordre de la nation. ALLEMAGNE.— Hitler n'accepte pas les postes de vicechancelier et de prsident du Conseil prussien lui olerts par Von Papen. Tout ou rien, dit-il. Hindenburg ne veut pas voir Hitler chancelier. Le gouvernement du Heich reste maiIre du terrain ; mais sa libert d'action est arrte par la faon de faire d'Hitler. Le Nouvelliste , rectifiant sa noie de l'autre jour, s'est empress d'ajouter le nom du Snateur Nol la liste des parlementaires et des Membres du Gouvernement qui ont souscrit en laveur de Cator et de Tluaid, nos deux champions, rests dans leurs petits souliers Los Angeles. Nous avons voulu savoir quel chiffr s'tait arrte h gnrosit du charmant snateur. Rien ne l'ut plus facile, el c'est Mr Nol lui-mme qui nous apprit qu'il n'a pas envoy de cash... mais qu'il a fait parvenir Henriquez quelques paquets de cigarettes COMMI: IL FAUT pour tre quitablement partags entre les deux glorieux vaincus... C'est pratique, Sna Compliments. Le iJournal Qffi iehjpublie une liste de condamns a des peines diverses, en laveur de qui le Prsident de la Rpublique, usaut de sou droit constitutionnel, vient de prendre un arrt de grce. Parmi ceux qui ont bnfici del clmence du Prsident del Rpublique, nous relevons le nom de Mr Arnold Mercier, qui, la suite du drame prsent eucore dans toutes les mmoiies et que les dbats n'clairrent d'ailleurs pas d'uu jour complet, avait t condamn Id. teiPion perptuelle et avait, quelque temps aprs, vu sa r peiue ramene un empri'• sonnemeoi temps. ... a vu :'i \lu tissant cinq ou six amis qui profitant dt chmage lii de lundi dernier, vaient organis une partie de pche. Ce ne lut sans doute pas la pche miraculeuse, mais.l'un dans l'autre, en totalisant les prises, on compta ben une vingtaine de poissons... que, pour les girder vivants, on jelsi dan un sac qu'on laissa tlolt*r. Mais l'amarre se rompit et 'est seulement au dbarqu qu'on s'aperut que la mer avait repris son bien..el que la tiiiure p.ojele se trouvait, de <-e lief, ajourne, comme des Chambres lgislatives. ••• ... voit que Ialdy a prsen' dimanche dernier: Le Collier de LA COMPAGNIE D'CLAIRAGE ELECTRIQUE Votre cuisine, Madame... ^ x Merci, Mr Bec-Fin, pour l'indication que vous m'avez donne. Nourrice, je voyais po 1er Etats-Unis: 2me Italie 257 po 795 points 3e France 213 pulant des ellets lactogenes de la kanlgue que fabri4e Sude 1(18; 5e Allemagne 1()."> Quent les Lsines de Port nu 6e .lapon 153; 7e Finlande 1 VA l'rince et de St-Marc. Srme Grande-Bretagne 138 9e Hongrie 117; 10e Canada 96. t, dimanche soir, un nouveau prsentation du gouvernement triomphe pour Taldy. Des amahatien.la flotte a Jews qui n'avaieni pas eu la plus faire ses manœuvres dans Assurez-vous contre accident j lf General Accident Fi re & Lite Assurance Corporation Lirai ed t — Vve F. Berroingham Vgent Gn-si DOTT Hti, Je pus obtenir d'un hmime ebaritable de quoi me payer ce 1 produit. Aprs deux jours de 'cette .'tlimentation, mor< lait i revenait en abondance. El I maintenant mon bb est sauv, Sans commentaires. annonce ses abonns que I e s rparations gnralement quelconques sont payables cash. Le tarif suivant sera appliqu : Durant la journe, les abonns habitant du Portail de l.o gane au Portail Si Joseph, et ceux habitant du Bord-de-Mcr au Champ de Mars paieront la somme de 0.50 ( or) cash pour le dplacement des ouvriers plus le matriel utilis.Ceux habitant au-del des limites prcites paieront la somme de 0.75 ( or ) pour le dplacement des ouvriers plus le matriel utilis. Durant la nuit, la somme de 1 dollar sera rclam pour tout dplacement plus le col du matriel. Nous profitons de celte occasion pour informer les abonnes tant ks sieurs Maurice t)amS8, Augustin Simon et Victor Caste! sont autoriss par notre Cie faire les installations ainsi que les rparations. LA DIRECTION i Bec Fin. Donnez vos commandes de •n i -, le taire-par, etc., a ,'lm pnmerie Moriasett, o vous iro'jver'z un grand choix de lettres et des prix relative men bas. la Heine. On connat les laits, niais il faut avoir vu cette mise en scne, eelte rsurrection exacte des mœurs, des dcors el de la vie de l'poque, pour bien mesurer les progrs constants et rapides raliss par le cinma. Le Collier de la Heine est un pur chel-d'œuvre qu'on reverrait avec plaisir dimanche prochain. ...voit qu'avec les dernires oluies, la quatrime avenne de Bolosse est devenue presqn'impraticable. Ilya deux mois, on y avait entrepris une rfection de lorlune confie l'excellent contre matre Brignol. Le 1rs vail tail aux trois quarts acha-, v, quand, brusquement, on le suspendit pour une raison on pour une autre. L'Ingnieur en chet Jeannot ne pourrait-il pas jeter les veux i nouveau sur cet intressant quartier? • • ... voit qu'?u dire de notre vigilant confrre Le Pays le public fut, la Chambre, vendredi denier, l'objet de mesures drastiques. Il n'y avait aucune raison la chose; on cra un prtexte en envoyant deux a:; nts de provocation simuler un pugilat dans l'auditoire! Ah I oui, cher '•ontrre. Plumes fades et rien de plus. •. ... voit que, dans ses Impressions d'Hati, Monsieur Valenfin Tejarla, notre hte dominicain, consacre un chapitre en'honsiasfe n Hhum Barban^ court,.. M Tejada est donc un fin connaisseur. Compliments et ta tienne, Liienne. ... voit que chez John Wooley, on trouve lob i

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/07080
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Wednesday, August 17, 1932
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:07080

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
Clment Magloire
DIRECTEUR '
1358. RU AMERICAINE 1358
1ELEPHONE N2242
A
26"me ANNEE N 77IS
Une de rgies qut i on
doit le plus avoir un
vue. c est iw faire de
bonne grce tout ce
qut. l'on est cong de
faire
MiCO E
. ..--3-Ji.-.-.*
PORT-AV-PRINCE (HArTn
MERCREDI 17 AOUT 1932
\Le 16 juillet Saut-d'Eau
les dissolus cl les laux dvols, i
fortes motions de la veille el
le dpart dj de nom
camions enliss jus-
maigre
breux
deau, et c'est en me contenant
avec peine que je me dcide
crier tous : Venez et vo-
yez!...
Oui,chers lecteurs ci pieux
plerins qui avez pris le che-
min de Saut-d'Eau, anims
d'une vritable dvotion en
vers Notre Dame du Monl-
Carmel, venez et voyez ce
qu'au fond de vous mmes
vous avez peut-tre toujours
redout... un signe de la toute
puissance de Marie si long-
temps contriste des grossi-
res superstitions et des ind-
cences d'un grand nombre.
Venez et voyez, quelques
minutes aprs les violentes
bourrasques, celte ton le trem-
blante de peur, pataugeant,
s'enlrecroisanl dans tous les
sensel fuyant en vain la pluie
qui recommence tomber.
Venez et voyez les pauvres
gens plors qui disputent
fiied pied aux llammes de
incendie leurs maisons dis
loques, mais ayant cepen-
dant rsist aux tourbillons.
Venez et voyez, croul sous
nos yeux, tout le pan de mur
est de l'glise en construc-
tion, prix de tant de sacri-
fices. Voyez ces maisons por
tant pour la plupart de lar
ges blessures, certaines au -
trs le toit emport et le corps
un amas de ruines. Se rel-
veront-elles jamais?
Venez et voyez ces arbres,
Ce malin je me suis r-
veill l'esprit soucieux et le
cur gros. C'est qu'il faut un
compte rendu de la tte de
Saut-d'Eau, et je ne sais que
dire... Pourtant, la matire
ne manque pas; mais je met-1 qu'ans moyeux dans les rues
fraie devant l'crasant far- changes en boyaux
A la grand'messe, chante
par le lJ. Crach, le Pre Fes-
sel, cur de Trou in, pronon-
a le sermon de circonstance,
bien pratique par ce point
surtout o le prdicateur,
aprs avoir rappel le souve-
nir du 16 Juillet cher au
cur des prtres d'Hati, en I
raison de sa concidence avec
le jour de leur ordination '
sacerdotale, el relat l'histoi-\
re de la dvotion la Sainte
Vierge sous le vocable de N.
D. du Mont Carmel, fltris -
sait d'un mot la conduite de
ces mauvais chrtiens qui sont
la honte de
Hati.
Paroissiens et vrais ple-
rins de Saut-d'Eau,vous tous
qui tes venus de si loin et
qui vous en allez curs de
ce que rien ne se fait pour
soutenir le dvouement de
nos prtres et enrayer un mal
si funeste notre nom de
peuple civilis, mditons et
pratiquons la parole du
prdicateur. Et toute l'heure,
au salut, chantons d'un cur
contrit le Miserere et le
Parce Domine. Implorons ain-
si N. Seigneur de nous faire
misricorde et de graver en
nous la conscience de nos
devoirs et le sentiment d'une
vritable dvotion envers sa
trs Sle. Mre.
El vous maintenant, v-
nrable cur de Saut d'Eau,
Grand Hlel de France
P. P. PATRIZI, propritaire
Le matin de (a fle, grande |H /-i >, |
ffii*!*1*!?^.1^ > Cet tablissement se re-
commande par un service
Ilya
vingt- cinq ans
i k 4TW. 16 .!"!)/ 1:11)7
UN PROJET DEMI IMPORTANT
\o'is ail irons la pins
rieuse attention >/// Corps
se-
ls-
la religion en
> 111 trieuse aucn*
irrprochable, un restaa-ltti'^Jt^^tt
ranl de premier ordre, des "" """"" ""
chambres confortables el
ares ; un Bai o les con-
sommations sont varies el
des marques les plus rpu-
tes.
Tlphone: 2341.
UH.
ces palmistes, ces cocotiers, j le Bulletin prsente ses vux
effeuills, sinon dcapits, et (de bonne fte 1 occasion de
laissant ainsi dans une gran
dpartie du bourg un aspect
de dsolation.
Venez et voyez, el par celle
empreinte sinistre vous au-
rez compris ce que fut
Saut d'Eau l'aprs-midi du 15
juillet. Sous le masque de la
dvotion envers la Sle. Vierge,
on a voulu pousser la licence
son paroxysme. Mais le
votre jubil sacerdotal. Oe vos
25 ans d'Hati, vous avez con-
sacr 10 la petite paroisse
de Saut d'Eau. La trace de
vos peines et de vos sacriii-
ces y est vivante. Daigne Dieu,
- ____Vs_i.......:.....l \ I\ ,i..
par i intercession de N. D. du
Mont-Carmel el les ferventes
prires de vos paroissiens,
fconder cl bnir votre mi-
nistre et vous garder encore
a son paroxysme, mais ie. imww ci vuub jjoiwi wwi
bras de Jsus s'est comme ap- : longtemps au milieu de ces
pesanti pour venger le nom
de sa Sainte-Mre et de la
sainte religion dont veulent
se couvrir trop bon compta
mes qu'il vous a donn la
mission d'vangliser.
Sawtdelais.
(Bulletin de la Quinzaine).
chance d'assister celte repr-
sentation demandent une re-
prise immdiate.
A Kenskoff, le Tout Port-
au-Prince a pass dimanche el
lundi de bien agrables mo
menls. Jolie runion chez l)e-
reix, chez Maurice Buteau. Bal
d'entants au profit de l'Eglise
de Kenskofi-La-Frache.
Le Colonel Nemours a t
nomm Rdacteur en chef de la
revue Tourist Union qui s'dite
Nice. C'est une publication
mensuelle illustre qui parait
en trois langues : allemand, an-
glais, franais.
Un Institut d'Etudes Fran-
co-Etrangres a t lond en
France, Le Colonel Nemours
y assure un cours d'Histoire
Coloniale.
L'Acadmie Franaise a
ray de son Dictionnaire le mot
parution qui a t remplac
par apparition.Celte innovation
ne recueille pas le suffrage de
tous les philologues.
Jeudi dernier, la nomme
Anaclia Domingue, habitant le
que ira t ralis que d'aprs Bel Air, s'est imbibe la robe
avis conforme de lai). Ci. f. P. de krosine et va mis le feu.
Des gens autoriss soutiennent Transporte I Hop. al, elle y
que cet accord n'est pas le Irait \ mourut. Drame de la misre,
d'un pot de vin comme certains dit-on.
le croient I Notre con,rere Le Nou-
- Le Collier de la Heine a velliste rapporte que, sur re-
CHOS
La Croix Kouge Hatienne,
flr arrt prside.ntiel, a t
claie uvre d'uliiit publi-
as. C'est 1res bien, en raison
es services que peut rendre
cette organisation. Mais la loi
rglementant la dclaration d'u-
tilit publique n'a pas t ob-
serve ce sujet. En effet, elle
accord que quand l'uvre aura
vcu un an au moins ; ce
n'est pas le cas de la Croix
Houge Hatienne qui, incontes-
tablement, mrite celte grce, j
niais le principe...
Il a t permis, par qui de
droit, aux commerants de gar-
der ouvertes leurs maisons les
samedis Jusqu' 7 heures du
soir.entrainant une prescription
du lameux arrt de fermeture.
Use dit que l'Accord qui
est intervenu entre l'Etat et la
Compagnie d'Eclairage Eleclri-
fl baie des Qonalvea. Le D-
>ai tentent d'Etat a dchir que
a flotte ira manuvrer dans
les parages de la Jamaque o
ses marins descendront. Gagne-
t-on ou perd-on celte dci-
sion ?
Nous avons rencontr no-
tre excellent ami et pole dont
l'loge n'est plus l'aire qui
pusse quelques jours de va-
cances Kenskofl d'o il des-
cendra pour venir prononcer
la belle Confrence faite par lui
au Cap :Pioinen;ide dans l'his-
toire avec les Princesses d'Ha-
ti .Ce sera un rgal.
Les Gonaviens, au Parc-
Leconte, malchanl contre un
onze de la capitale.ont t vain-
cus avec honneur. Quatre buis
contre deux.
Le Cable annonce que la !
campagne prsidentielle du par-
ti rpublicain lui coulera un
million de dollars.
Les chauffeurs de ligne se
plaignent d'tre exploits pai-
es gardes prposs au trafic des
routes qui leur exigent sans mo-
tit des pourboires.Quand ils re-
lusent : contraventions .Avis au
l
ropos
humides
o
Un confrre reproche Vincent de
faire trop bonne chre. Oli cette
lois, c'est une incursion en rgle
dans la vie prive, que dis-je ? dans
li a le manger du Chef de 1 l'.'ai.
Notez bien qu'au gr ilu coulure,
Mr Vincent oe le gave de bonnes et
succulentes chrts et de vins gnreux
pour entretenir ses loi-vs... el
lier iu\c hante valeur de su jeu-
ntsse el de .ses moyens. Eh bien c'est
pis si h'eque a, el d'ailleurs qui
n'en aurait lait autant i*
La vrit est que Mr Vincent est
plutt un frugal, et quant sa jeu-
nesse, s'il l'entretient, il se sait que
c'est grce au RHUM SARTHE CA-
CHET D'OR.
que
dont
ans par
(Excutif.
On se rappelle que ce projet
de toi avait t soumis aux
apprciations de la Socit de
Lgislation qui Xtudia et q
apparia des modification* et
amendements.
t II tait rserv au Gouvsr
ncment du Gl \0rd Alexis,
dit le Rapport des Comits des
Relations Extrieures el tice, aprs avoir rgl par une
convention passe l anne 'la-
nire avec le Gouvernement de
S M Briianniqiie la condition
des sujets anglais rsidant en
Hati de complter notre l-
gislation en dterminait de fa-
on certaine qui est tialien.ipii
ne lest pas et en fixant les
diwrses modes d'acquisition le
celle qualit
Esprons qu'avant de se
sparer les Chambres l.jisla
lives noteront ce projet de loi,
d'une si haute el incontestable
utilit, appel i rsout Ire. les
multiples problmes que tou-
te < parfois la question de
Mali nulite.
Arrt de grce
.. a vu, l'Ho'el de Fran*r, le
Directeur d'un de nos plus im-
portants quotidiens cder une
incitation (tu charmant patron
de l'tablissement, et b-r loutarriveun Coca-Cola.
lu te an moment o il s'>npr*-
t.ii porter le verre ses l-
vies, s'amena un client de l'ta
bassement que nous croyons
snllisamment dsigner, en le si-
gualnnt comme un metteur
obstin de pied dans les plais.
Il s'exclama ds l'arrive: Du
coca-cola? vousn'v songez pas?
e'tsl du poison J'en ai bu un
verre l'autre lois, et cela m'a va
lu de rendre mon djeuner,
tout comme si j'avais soullert
du mal de mer!...
Et il s'attarda raconter ses
nauses, prciser le menu sou-
trait sa digestion.
Patrizi et son invit cdre d
a un haut-le-rur et, sage me it,
"b.indonnrent la table et les
verres commands.
Chef de la Police.
Avons reu A/ kargen de
la Sociedad de las Nacionti
de J. Btaneo Uzlaniz.
C'est une uvre trs intres-
sante qui apporte des vues neu-
ves sur l'institution de Genve,
Hemercimenls pour le gracieux
envoi.
COMME IL FAUT!...
Etranger
Par radio
Albert Londres, disparu sur
le bateau Georges Philippar,
est cit I ordre de la nation.
ALLEMAGNE. Hitler n'ac-
cepte pas les postes de vice-
chancelier et de prsident du
Conseil prussien lui olerts
par Von Papen. Tout ou rien,
dit-il. Hindenburg ne veut pas
voir Hitler chancelier. Le gou-
vernement du Heich reste mai-
Ire du terrain ; mais sa libert
d'action est arrte par la faon
de faire d'Hitler.
Le Nouvelliste , rectifiant
sa noie de l'autre jour, s'est em-
press d'ajouter le nom du S-
nateur Nol la liste des parle-
mentaires et des Membres du
Gouvernement qui ont souscrit
en laveur de Cator et de Tluaid,
nos deux champions, rests
dans leurs petits souliers Los
Angeles. Nous avons voulu sa-
voir quel chiffr s'tait arrte
h gnrosit du charmant s-
nateur. Rien ne l'ut plus facile,
el c'est Mr Nol lui-mme qui
nous apprit qu'il n'a pas envoy
de cash... mais qu'il a fait par-
venir Henriquez quelques pa-
quets de cigarettes Commi: il
FAUT pour tre quitablement
partags entre les deux glorieux
vaincus...
C'est pratique, Sna Compli-
ments.
Le iJournal Qffi iehjpublie
une liste de condamns a des
peines diverses, en laveur de
qui le Prsident de la Rpu-
blique, usaut de sou droit
constitutionnel, vient de
prendre un arrt de grce.
Parmi ceux qui ont bnfici
del clmence du Prsident
del Rpublique, nous rele-
vons le nom de Mr Arnold
Mercier, qui, la suite du
drame prsent eucore dans
toutes les mmoiies et que
les dbats n'clairrent d'ail-
leurs pas d'uu jour complet,
avait t condamn I- d.
teiPion perptuelle et avait,
quelque temps aprs, vu sa r
peiue ramene un empri- '
sonnemeoi temps.
... a vu :'i \lu tissant cinq ou
six amis qui profitant dt ch-
mage lii de lundi dernier,
vaient organis une partie de
pche. Ce ne lut sans doute pas
la pche miraculeuse, mais.l'un
dans l'autre, en totalisant les
prises, on compta ben une
vingtaine de poissons... que,
pour les girder vivants, on jelsi
dan un sac qu'on laissa tlolt*r.
Mais l'amarre se rompit et 'est
seulement au dbarqu qu'on
s'aperut que la mer avait re-
pris son bien..el que la tiiiu-
re p.ojele se trouvait, de <-e
lief, ajourne, comme des
Chambres lgislatives.

, ... voit que Ialdy a prsen'
dimanche dernier: Le Collier de
LA COMPAGNIE D'CLAIRAGE
ELECTRIQUE
Votre cuisine,
Madame...
^ x Merci, Mr Bec-Fin, pour
l'indication que vous m'avez
donne. Nourrice, je voyais
po
1er Etats-Unis:
2me Italie 257
po
795 points
3e France 213
pulant des ellets lactogenes
de la kanlgue que fabri-
4e Sude 1(18; 5e Allemagne 1()."> Quent les Lsines de Port nu
6e .lapon 153; 7e Finlande 1 VA l'rince et de St-Marc.
Srme Grande-Bretagne 138
9e Hongrie 117; 10e Canada 96.
t, dimanche soir, un nouveau prsentation du gouvernement
triomphe pour Taldy. Des ama- hatien.la flotte a
Jews qui n'avaieni pas eu la plus faire ses manuvres dans
Assurez-vous contre accident
j lf General Accident Fi re &
Lite Assurance Corporation Li-
rai edt Vve F. Berroingham
Vgent Gn-si dott Hti,
Je pus
obtenir d'un hmime ebari-
table de quoi me payer ce
1 produit. Aprs deux jours de
'cette .'tlimentation, mor< lait
i revenait en abondance. El
I maintenant mon bb est
, sauv, Sans commentaires.
annonce ses abonns que
I e s rparations gnralement
quelconques sont payables cash.
Le tarif suivant sera appliqu :
Durant la journe, les abon-
ns habitant du Portail de l.o
gane au Portail Si Joseph, et
ceux habitant du Bord-de-Mcr
au Champ de Mars paieront la
somme de 0.50 ( or) cash pour
le dplacement des ouvriers
plus le matriel utilis.Ceux ha-
bitant au-del des limites pr-
cites paieront la somme de
0.75 ( or ) pour le dplacement
des ouvriers plus le matriel
utilis.
Durant la nuit, la somme de
1 dollar sera rclam pour tout
dplacement plus le col du
matriel.
Nous profitons de celte occa-
sion pour informer les abonnes
tant ks sieurs Maurice t)amS8,
Augustin Simon et Victor Cas-
te! sont autoriss par notre Cie
faire les installations ainsi
que les rparations.
LA DIRECTION
i
Bec Fin.
Donnez vos commandes de
n i -, le taire-par, etc., a ,'lm -
pnmerie Moriasett, o vous
iro'jver'z un grand choix de
lettres et des prix relative -
men bas.
la Heine. On connat les laits,
niais il faut avoir vu cette mise
en scne, eelte rsurrection
exacte des murs, des dcors
el de la vie de l'poque, pour
bien mesurer les progrs cons-
tants et rapides raliss par le
cinma. Le Collier de la Heine
est un pur chel-d'uvre qu'on
reverrait avec plaisir dimanche
' prochain.
...voit qu'avec les dernires
oluies, la quatrime avenne de
Bolosse est devenue presqn'im-
praticable. Ilya deux mois, on y
avait entrepris une rfection
de lorlune confie l'excellent
contre matre Brignol. Le 1rs
vail tail aux trois quarts acha-,
v, quand, brusquement, on le
suspendit pour une raison on
pour une autre.
L'Ingnieur en chet Jeannot
ne pourrait-il pas jeter les veux
i nouveau sur cet intressant
quartier?

... voit qu'?u dire de notre
vigilant confrre Le Pays le
public fut, la Chambre, ven-
dredi denier, l'objet de mesures
drastiques. Il n'y avait aucune
raison la chose; on cra un
prtexte en envoyant deux a-
:; nts de provocation simuler
un pugilat dans l'auditoire! Ah I
oui, cher 'ontrre. Plumes fades
et rien de plus.

.
... voit que, dans ses Impres-
sions d'Hati, Monsieur Valen-
fin Tejarla, notre hte domini-
cain, consacre un chapitre en-
'honsiasfe n Hhum Barban^
court,.. M Tejada est donc un
fin connaisseur. Compliments
et ta tienne, Liienne.
... voit que chez John Wooley,
on trouve lob i noms encombrants, et les pins
nerteclionns.el comme l'un ne
va pas sans l'autre, on y trouve
aussi des disques de toute beau
lazz. blues, musique orches-
i-e, et les divines chansons dt
Fi inec,
tefcsT^

M
/J


PAGE 2
LE MAT'N 17 Aot 1932
MU"
Nous recevons la lettre sui-
vante :
Port-au-Prince, le 13 Aot
1932,
Monsieur le Directeur,
Rpondant une note de
votre intressant Journal con-
cernant ma radiation de PU. S.
S. H., je m'empresse d'en ap-
peler au jugement du pjbfic
VE
(T ALLER EN iE LU HASCO EN
T LES INTERETS OE LA COLLECTIVIT
*
pour qualifier comme il ion-'
vient-- le jeu destructeur du
Conseil actuel de l'Union.
D'abord, au point de vue des
motifs qui ont servi de base
la dcision du Conseil, ma ra-
diation est juge et condamne
par la propre conscience de ces
messieurs ; car il leur a fallu
violer bonteusement la vrit
pour justifier la tyrannie qu'ils
essaient d'riger en principe a
ru. s. s. h.
U
Le Gonvernemeut a d- sojt oblig de lui consentir
pos devant la Chambre des (jc nouveaux sacrifices.
I dputs un projet de transac-
| lion sur le procs avec la PCS
des' tort bien. Ces' mme le
d voirdu Pouvoir de soumet
tre la sanction du Corps
Lgislatif tout projet qu'il
croit capable de trancher
honorablement et dans les
intrts bien compris de 11
Collectivit hatienne un liti-
ge qui depuis longtemps ner-
ve l'opinion publique.
Il importe aux mandataires
directs du Peuple de recher-
cher dans un proj :t de cette
nature si les iutr's de l'Etat
suit sauvegards.
1 i Tout le monde sait, et les
Ensuite, au point de vue du I parlementaires particulire-
bon sens, ma radiation est lu- meu le motif qui a tait re-
ge et condamne par l'Opinion 1 b >ndir le gros h illoo lance
publique : parce que la Raison
rprouve celte manire d e
Chasse l'homme
Je rpte et affirme que ces
messieurs ont dguis la vrit
sans succs pour la premire
lois vers la lin du deuxime
mandat du Prsident B ruO
H faut que l'on sache que
si nous avons un intrt ne
pour se donner un air de juges | |S veir tfiSparaitre la Hasco,
qui,- par ces causes et mo- U()US deVons obliger la PCS
tifs concluent la condamna-
tion d'un coupable. Je ne suis
que leur victime.
Permettez-moi, Monsieur le
Directeur, de rtablir les faits :
Aux dates des i.'l et 11 Juillet,
Le Nouvelliste , sous ma si-
respecter sou contrat. Car
personne ne peut coutester
la ncessit d'uue voie fer-
re pour desservir sur une
base rationnelle les deux
Plaines du Cul de Sac et Lo-
gaature, a publi une lettre et F gne. On ne doit pas ignorer
un acte de protestation contre la J qu'un voie ferre et ex* loite
suspension de trois mois de la | honntement et scientifique
VIOLETTE. A la suite de cette ment constitue un outillage
publication, je lus appel par
devant le Conseil de 11 S. S. 11.
pour fournir certaines explica-
tions sur les ternies de mes
crits jugs offensants, irrv-
rencieux, insultants, ridicules,
absurdes pour l'auguste autorit
du Conseil.
Le hasard qui sait arranger
les vnements me mettait ce
jour l en bonne compagnie :
M. l\ S. fils fut lui aussi appel
Eour aflaire qui le concerne,
loue, je me prsentai au l'arc
Leconle, piqu par la curiosit
de juger jusqu'o la passion im-
modre peut conduire certains
hommes, la plupart avocats re-
nomms et de hautes cultures.
Le Chalet du Parc Leconte
orn de fleurets.degants.de mas-
ques, d'oriflammes, de htons,
me rappela les fameux tribu
naux dits d'Inquisition du Mo-
yen-Age. Mes inquisiteurs, as-
sis en hmicycle autour
d'une petite table tremblants,
ont l'air de se moquer superbe-
ment (le la devise de PU. S. S. H.
( FORTES SUNT BONI) Non!
disent-ils, les loris doivent tre
mchants pour le prestige el la
saintet ds la Porcs.
Le drameOttla comdie, com-
me un veut, s'ouvre dans un
silence
danl l'accomplissement d'un acte
manvais. La prsident, M. Al
phonse Henriquez, j'allais -
crire Xinins me pose la
question suivante, lout en fouil-
lant dans une grande enveloppe
2Bi, seinble-t-il, sert le valise
'a\ocat,et en lire deux num-
ros duNouvellistedcs 13 el 11
Juillet.
conomique de tout premier
ordre.Les pays qui n'ont pas
le bonheur de voir traverser
leur territoire par une voie
ferre font |les plus grands
sacrifices pour y parvenir.
Il serait vain de parler d'
quipement conomique si l'on
devait payer la I*. C. S. pour
qu'elle puisse disparait e ou
i I nous dira qu'en payant /
h P. C S c'est un secours I
appifte i la Hasco q"i me
oace de teirner *>es portcs.ee ,
qui constituerait une nggra-
ration de la crise conomi- ',
que. C'est fort bien. Nous de- ;
vous avoil le souci d'viter
que disparaisse la Hasco qui
est la plus gro>se entreprise
industrielle tablie dans le
pays.
Mais pour sauver la Hasco,
notre pays qui, lui aussi, a
besoin qu'on le sauve, doit-
il donner, donner toujours,
donner encore sans savoir
pourquoi? lit le dficit de trois
millions com.oent le com-
bler ? En *! cn irgeant le
peuple de taies el d'impts!
Augmenter les impts pour
faire des libralits ; cela d-
passe toute saine conception
de I conomie.
Nous pouvons aller en aide
la Hasco. Nous lerons en-
vers elle ce que la France
vient Je faire pour la Com-
pagnie Gnrale Transitlan*
tique, ce que la Sude allait
faire pour le roi des allumet-
tes, qui s'est suicid, ce que
les Etats-Unis ont fait pour
certaines industries que la
crise conomique avait forte-
ment entames.Aous avance-
rons la hasco les 200 ou 250
mille dollars que l'an rcla-
me pour la l'.C.S.Ci'tte valeur
sera avance sur la campagne
de l'anne prochaine de la
Hasco.
En agissant ainsi, le gou-
vernement fera preuve de
' bonne foi et d'inlelligence. Le
servir uniquement a u traos-1 prsiden, de ,a Rpublique
port des cannes de la Ha SCO.. ,aU ce |onl les (:hefs
La P.C.S doit se rorgam-1 dEul conscMieIlls de ,eUr res-
se sur une base qui lui per-
mette d'tre utile a elle-m-
me et au pays. C'est cette
co idilion seulement qu'on
doit lui venir en aide. Si
elle doit disparaitre, qu'elle
disparaisse sans que le pays
pousabilit et les mandataires
du peuple auront donn la
preuve qu'ils ont la saine
conception du bien p blic.
Le Pays attend.
pondration qui anime le conseil
entier de l'l'.S.S.h.,on aurait eu
ce jour-l (i dplorer des choses
graues.
Je rpte et affirme que c'est
faux, tout au moins pour ce
oui concerne ma dposition.
Poursuivant son uvre d'pu-
ration, le Conseil a, dans la m-
me treinte, tordu le cou Sa
impressionnant prlu-j * et lierai d. Mais qu'ils
purent d abord leur propre
conscience, qu'ils se confessent
d'.iv. i mis l'autorit dont ils
sont, ad intrim, investis au ser-
vit o de la haine froce qu'ils
professent pour ma petite per-
sonne.
Pour finir, je dclare (pie je
ne proteste poinl contre ma ra-
dialion,elie dsire mme qu'el-
le soil maintenue indfiniment.
Mais l'Opinion publique saura
fllrir l'acharnement de ces
messieurs vouloir quand m-
me anantir la VIOLETTE qui
a ie ml u et pourra
( L'Opinion )
SOGIEi D'ACTION SOCIALE
Convocation
Les Membres du Comit
Central sont convoqus au
Sige de la tocit jeudi pro-
chain, 18 du courant, a 10
heures du malin, pour la dis-
cussion du Rapport de la
Commission spciale de la
Caisse d'Epargne populaire.
AVIS
Vous tes appel ici, me
dit-il, pour vous expliquer sur
VOS deux lettres publies dans
Le Nouvelliste .
li/onse: D'abord, je dsire
snvoir quel litre j'ai t appe-
l par devant vous ? !
Comme sporlsnian.icpai lit
le Prsident.
Rponse : Mon club avant l
radi, je suis fout aussi bien
radi et comme tel )e n'ai au-
cun compte rendre de mes
activits exerces en dehors du
cadre de II'. S. S. H.
Le Prsident : Les joueurs de
la VIOLETTE 8'enlralnenl sou-
vent sur le terrain de il s.s il.
sans avoir t mis en demeure
1,'industrie seule peut sau-
ver la Patrie, et nous de la
noire misre qui nous dgrade
le Saloir National
Demande un associ avec
41)00 dollars pour
lo l'engraissage des porcs
2o taire du saindoux
I 3o mettre la viande en
rendre 'de i saumure, en bacon, en jani-
-I bon tten charcuterie far les
grands services a la cause spor
tive hatienne.
Avec mes salutations
F. HRARD I poth.a.re.
Dlgu de la VIOLETTE A. C H. DUPUIS-NOUILL
1 procds modernes. I e sous-
sign donne une garantie hy-
)Le$ migraines,..
les nauses, la mauvaise haleine
ont toutes pour cause le mauvais
fonctionnement de 1 intestin.
La constipation est la source de toutes
les affectations chez la femme.
Evitez ses funestes consquences
buvez chaque semaine un flacon de

* i **y
Obtenu a\ec les eau* minrales
naturelles parfumes avec dos *es t- anuc
-tesdecifronsfrdis.fr? vente dons toutes les orn

fSSSSSiSSSusamtwmaAi'^f^i^ ***" ":
L'ARGENT
pour tout le Monde
Le Secret du succs dans
llndustrie
ITUATION LUCRATIVE, AGRABLE. INDlPEHDMTL
___________________________________ ACTIVEE AVEC PETII CAPITAL
. nr .facilit de gagner de l'urgent comme celle de fabriquer
lucane branche du contai ce n'r''-^'^'s, la meilleure source de richesse que de s'inspirer
ef vendre soi-m ne ses propos produite, etcaarn """ i r
des derm;es dco.ivirtts de i r hnne ^nnnitlro ripn no n, ni .
L, chimie noua donne ch que jour de oa/elles surprises. Sans la .onnatre rien ne p.ut se
"SS^1itr|^ connsllrs les action, datrent*, qu'un corps exerce sur l'autre
"^^Z^^K"G'S, de crise -.m.rciale iM,, ^brhjner des produire
choix et des prix trs bas, ce qu: ne peut l'obtenir quavec laide de le chimie.
Comme cSuSsla h&tfrial el pendant mes longues annes <^pratique, ai PU dcouvrir que
mon anglais dontlee produits n'taient plus apprcie. Mes savons pot d'ailleurs t prims
en 1929 elt 1931, obtenu il d.p'me de mrite de I Exposition Industrielle et U Agriculture de
T,Untdcours inestimable aux fabricant, de SAVON. EAU ^^^^L'^HFWtJ
Apprenez laire du Savon. Dans D'import quel p.ys du monde I homme, qui pourrait faire b5 Savon de lessive bon march serait trs rach-ch et 1er., b,-auconp, d -rgen Toulk
e chance de devenir inddendanl : Plus de machine D mr faire 1 Eau Gczense, Limo-
ivec ce nouveau procd on n'a besoin que de Boueill s, Etiquettes Capsules, que.-
trs recherch pour la les,iv, chiqie caisse pesnit 20 kilos.
Le bas prix de la fabric..lio i permet de mettre ce produit sur le march un prix dfiant tonte
concurrence.
Voici votre
nades, etc. Awv.
ques produits chimiques ri un- uelile machine pour flx-r I- s capsules dl bouteilles
Dodorlsatio \ et Neutralisation de I Alcool. Avec un junp'e pioe.-d chuniqw
vous pouvez transformer l'ai ool ordinair eo un alcool neutre inodore. Huile pour teindre
Lss cheveux. Vous ptnmx fabriquer u e huile paitume qui donnera aux cheveux gris leur
couleur primitive aprs que'naes joursd*nage. Formules s^c-tes el s eciaks pour la prpara-
tion de Savon Liquide llfti al (i'ycro Bay Rum Menthol, Bay Rum et Lavande
Rouas, Eau de Cologne ple de produits dont l'usa- est de grande ivditdms la vie journalire. Monsieur Victor Gra.
ziano, Chimiste Industriel, d-plm en Chimie Pra ique et Analytique ( I-auilly ot The Chemicil
Instituteol New Yo.k. 19 Pa.kPiice, NwYo k ) personnellement peu' vous apprendre flan-
quer chez vous i vous donner d amples renseigne oents thoriques et pratiques pour votre ros-
site en aftaires. Voua poivfZ anssi me consulurponr U labncalion de p-oduits quelconques.
Echantillons de tous prolu-Hs fabriqua For-de-France et beaucoup de certificats lgalises de
mo habilet pre^tessionn le son a vol e dis-position.
Vo l une dclaration :
Fort de France, 29 avril WA2
Durant les mois d'Oclob.e li>rl M^i 1932, j'u travaill en collaboration avec VI. Victor Gra-
ziano, Ch miate Industrie, pour l'tud de la tabricatin du Savon et le Raffinage deshuilesw
gtales, et n'.i eu qu' me louer de s s services. Monsieur Gr: ziano a toujours t fidle ses pro-
mes.ses et correct dans s s 0 -ration .le n'ai eu qu' me fliciter de m*s rapports avec lui.
Louis CROCQL'ET
La signature est lgalise p- leMaire.le h I duCab;net du G.uvc -e ent et leCons 1 d'Italie.
Le I) r i.teur de floatitui dMxgine ologi de Fort-de-Fra ice a dclar que :
Le Savon Liquide Meule 1 Glycrol: Bon Savon Liquide, mousse lacilemeot et
pioduit im bon oettoy .
Savon Pliniqu B u Savon mousse failemnt et produit un ban nettoyage.
Lm'io aniiseptiqn parai nette (elle n'a pas t recherchs systmatiquement
Si celle annonce p^pu vous intresv . venez me voira I ll'el b\llevu_- vous pouvez eucore
crire Mr Victor Graziino P. O. BOX 106 Port*n-Prince
Manlio Victor Graziano
CHIMISTE
Rponse ; C'eal par pure tol-
rance (pic ces joueu.is ont t
;idmis, .sans lre inquiid's, se
.?ervir du Parc Leconle, comme
lerrain d'entranement. VA puis.
les cartes d'identit mises au
nom de la VIOLETTE ont l
refuses l'entre du Parc.
Aprs des propos changs a
voix bns.se, intelligibles seule-
ment pour mes juges dont la
conviction tait dj faite sur
ma culpabilit, je lus congdie
sansqu un mol iiialsomiaut n'eut
t prononc au coins de mon
interrogeloiie. Cependant, l'acte
de radiation, une misre d'argu-
ments, invente ceci: th'tait-ce
fcsprit de modration et de
il Toutes les Polices 1
Il DE LA I
CAn-laldij
DEMAIN SOIR
La Maison du Mystre (comprennent la Protection contre la J
Foudre sans auqmentation de tau>g
avec Ivan Mosjoikme
ET
La Maison de la Hai.
( L'Homme h Cagoule )
Entre. 050 ; Balcon. 1 00
VENDREDI
Le beau film d'Emil Jannirgs
^e
Varity
ave,- L
Entre : 0
i de l'u ti
; Bakou ; 1,00
'J9Jj9MgJ\
Aqents Gnraux S
IflliiSl^aaila^ftiaMltlIWtta^$j(SR
*nt


lilmui
l,F Vf ATI \ 17 Aot I932J
PAG h 3
MM 4
- 'ngH^a
Dont la renomme est universelle a gard m premire place
Demandez partout :
IN BARBANCOURT
Dpt : Rue'Csar,
gsrie'. S
B
&SJFST TUC-NERF MIRIQA
ro f.u Dctif. 1 GtRAUD, ic I .Yun-GUULUiS'.fc'nuicM
JVuol i*or:-a"^frtin s Pharmacia UL'UU
i -ju/>v r*rm.rr.*rx. Mouvement du port
M,;.: POITRINE
MENTS.
n .s. s.
CR A ' 1S -!
S.V.NG INFLMLNZA,
ASTIUCK,
lit ne:it la

9 / >;-

Navires Venant de : Date d'arriv Allant : Date de dpart
Ad'coo Crist -bil 17 ao1 a.m. New-York
Cri:lobal New-York 21 aot a.m. Cristobal
BCtLLINE
RAVENET
iui I guri IwtlHsW
de L...-<-'...
f T- ':.ri;..a.oW.BUCU
Matra
PREVENEZ
LA CONSTIPATION
Une pince de ENO dans un verre d
matin ou soir, prvient les maux de
constipation. ENO'S "Fruit Sait'
entirement sur, est naturel en ses
effets correctifs. 11 ne purge ni
n'irrite jamais. Il ne fait pas con-
tracter d'habitude nuisible.
Exigez ENO.
LA
Viennent d'arriver
POMMADE INGOmPARABLE ET LE SAVON SPCIAL
POUR LES CHEVEUX
HORO-CO.
EN VENTE : AU BON MARCH ET CHEZ HIPPOLYTE JEUDI.
VENTt NI VOIE PAREE
- OC)
On fait savoir tous ceux
qui il appartiendra, que le
vendredi que l'un comptera
dix neut a. t de cette anne
dix heures du matin, en
l udeet par le ministre de
Matre Hermann Pasquier,
notaire en la .rsidence de
Port-au-Prince, rue Bonne Foi
ce, en vertu de la grosse en
terme excutoire d'une obiga
lion hypothcaire en date nu
quatorze mars mil neuf cent
trente et un, souscrit par le
sieur Edouard Baustan ,2me
d'un commandement en date
du dix mai mil r.eul cent
ttentedtux, de l'huissier Du-
rand Leveill du Tribunal de
Cassation de la Rpublique,
demeur infructueux, et d-
ment enregistre, il sera pro
cd aux dtts juur, dale.lieu
et heuu la vente aux en-
chres publiques, au plusot
trant et dernier enchrisseur
de l'Immeuble suivant : Une
proprit fonds et hausses,
sise en celte ville Bellevue
(Tnrgeau) de la contenance
m soixante douze pieds de
laade sur ceut seize pied-
de pioiondeur, borne aavoii:
in Nord p. r RcdoeyBaussan;
*u Sud par M'-uia Baussao ;
l'Est par Cbochoie Excellent
et l'Ouest par le t.hemin sui
vaut procs-ve: bal de division
de Justin L) Boi'zon, en date
Idal
neuf
enre-
da six dc'eembre mi
ent quatre, dment
gistr ;
Tel do reste que cet im-
meuble se poursuit et corn
porte sans aucune exception,
ni lserve ooulre le sieur
Edouard Baussan, dbiteur
hypothcaire, propritaire,
i demeurant et domicili
Port-au-Prince.
El jju* requtes, poursuite
Ici diligence de la dame Luce
La ru que. pouse autorise et
- assiste de M Wjllhelm Bucn,
tous ueux piOpritaires, de
meurent en celte ville, domi-
cilies Darmstadt(Allemagne)
ayant pour a vocal s M- s Marc-
Auile L'ifonlaut et Donnai
que tlyppolite, avec lection
de domicile, au cabinet de ce
dernier rue Laniane l'oit-
au-Prince, derrire le Smi-
naire. Les enchres s'ouvri-
ront sur la mise prix de
nulle neul cent quatre vingt
quatoize dol.'reute huit cen-
times, montant en principal,
honoraires d'avocats et iut
ris de la dite ohJ'gatiou
chus fe quatoize mai 19.52,
et ce outre les chargea de
l'enchre tt autres Intrt!
choir au jour de la vente.
i( u pi os amples renseigne-
ments s'adresser Me lier
mann Pasquier. dpositaire
du cahier des charges ou aux
avocats poursuivants.
orl-au Prince, le 17 aot
1932.
Marc A LAFOMANT, av.
Remerciements
Mr. et Madame Gusiave
Ahrendls H leurs entants,Mr
et Mme Hermann Ahrenlds
et leur enfant. Monsieur et
Mme AujfBst Ahreald*, Mr.
Wilhelm Ahientd-, Mw sieui
Robert Slaik et m s t niants,
Mrel Mme Friedrich Schmid
e leur enfant, \'r e \!.-. i
Koit Sonu. les entants Ench
KliUi n, Mr el Mme J.m Daal
d'er, Mr et Mme Erik Afadsen
et leurs priants, Mr et Mme
Laurent Welnleet leur enfant,
Mr et Mme Georg Rode.Mme
veuve Peloui.Melle (n.ziclla
Douyon et tous les autres
pirents remercient tons ceux
qui leur ont donn cls mar-
ques de s> mpathie l'ocra
sion de la mort de leur re*
grette mre, grand'irre,
arrire grand'mre et cousine
Mme Vie Auguste Ahrendls
neCrnine Levque
dcde le 10 aot 1932.
Ils les prient de croire leur
plus vive gratitude.
l'ort au-1'nnce, le 12 aot
1932,
Le gnral Annulysse Au-
di , ainsi que tous les autres
membres et allis de la la-
mille,tis sensi: les aux tmoi
guages de sympathie dont ils
ont t l'objet del part des
nombreux amis de la Capitale
et del Province l'occasiou
de la mort de leur regrette
Mme Annutysie A ndr
ne Eslher Blai.jort
Les prient de trouver ici,
avec leurs sincres remercie-
ment,l'expression de leur vive
gratitude-
Port au-Priuce, le l(i aot
1932.
Madame Areliibald Michel,
la rue des Csars, en lace de la
Maison du Peuple, vend la
douzaine des poteaux en bois
dur, parfaitement quarris. Fai
tes-en votre profit.
\
{hum
AUX BOY
30 annes de sucres.
Lnidi Menti Mercredi
DE TROIS NUANCES PLUS BLANCHES
Des Bents Jauntres
Dparent Un Joli
Vls3ge
Les dents jaunAtrcs proviennent
des mlcrobvs de la bouchele
savants disent: "la bouche est
bactrienne.'' Mais les dents
reprennent leur clatante blan-
cheur sous l'action du dentifrice
Roi} nos qui tue ce microbes.
Emplcyei un rcit : mtre da Koly-
nossurbros.se sche matin et soir
t'i remariiez vos dentst EU** sont
troii nuances plu* blanches, les
microbes sont tus rapidement
et les acides sont i., u. r.iiis*.
Pour avoir des dents plus blan-
ches, plus saines, employez la
loiyno.
LA CREME DEHTiFRICE
iAr.lii'pli.,'.
IKOLYWOS
raode Eaissc
ESBENSEIV
Avise les consommateurs de son LAIT.
quil a rduit ses prix comme suit :
LAIT CONDENSE SUCRE CAISSE DE 48.14 OZ OR 6,25 DETAIL OR 0,14 CENTIME
LAIT CONDENSE SUCRE DF 240,3 9,10 DEUIL 1,04 ,
LAIT EVAPORE DE 48,16 5,00' DETAIL M,
LAIT EVAPORE DE 96.8 6,40 DETAIL 0.07
Rappelez vous qne la LUT CONDENSE, VAPOR si M POUDRE BSBESEN est le
meilleur, le plus pur el le pus riche en crme. Il est recommunnV pnr les mdecins et
sags leuiuis aux belles et an meladea.II esl employ avantageusement pour les Crmes
glaces et chu, les, et les desserls de toutes sortes.
En vente AU BON MARCH
Et dans toutes les bonnes piceries tant
a Port-au-Prince aue dans toutes tes
villes de la Province.
^"^^MMuaanrKtBf*-:jiK-m w s m xMmmtrmmmmtmmMm Mrmmammmammaammmm J
LE FAIT EST INCONTESTABLE!
il il lie

? C'est la quintessence des meilleures
[varits de cannes d'un vaste territoire
runissant les meilleurs terroirs
IC'est ce qui fait son arme.
GOUTEZ ET COMPAREZ!
N'ACHETEZ QUE LE
BAY-RU1I
I!
il
Mr Maurice rtoger avise ses
| nombreux clients et amis
(|iie, par suite d'un accord
intervenu entre Mr A. Braun
et lui, il se tient dsormais au
darage de la West Indies.
loit u-Prince,le 5 aot 1932
Maurice ROGEIl
Meilleur el meilleur mar-
ch que arlicle import.
En vente au dpt d la
Distillerie de Aifjle, prs la
Banque Nationale, el chez
SIMON VIEUX PRIX DE DTAIL GDE3 2,25 U BOUT
CH.PICOULE 1.25 LA DEMI*
BAZAR NATIONAL PRIX SPCIAL POUR VENTE ES 61.05-
LES LAINAGES EXCLUSIF
LES SOIERIES HAUTES NOUVEAUTES
LES GARNITURES GRANDE COU! UNE
a trouvent chez I
CREPATTE.COIIL0IUC. STRAUSS
43. Ru* ronM, -i finit
Barol .te tMsl ,'u" (rstls. ehiwpia >! . iaa
Nvgo.ieuta et UJtaoM da Cou'uie ama.at.
CABINET DE lfl':s GEORGES
MATHON ET ALIX MATH'JN
Port itu-l'iiuce. Hue du
Ceotrr, 17.11.
Me Franois Vtalboji,Appe-
l anx loi.tions de ('.ominis-
10ire tlu lioi.verue'iiier.l |is
le Tribuns! de CassHtioD de
!;i lcpn!)|i(|i:e,avise le pi.hlic
et ^a clientle en particulier
aue Mes Georges Mathofl et
Alix Molhon Mt'it hircsd.
gor le la d reclioo de
SOD Ci bine ' 'i'i peuvent
l'adressera ces AvocaUfaoar
tout ce qui concerne les allai-
t s cet OlTice.
1932.
: nu-Piirce, le 10 aot




Mercredi
17 Aot 1932
Le Malin
4 PAGES
26ccANNtNk 7748
Port-au-Prince
Tlphone : 2242
Lykes Brothers SS C lnc
Texas Hait! "Santo Oomtngo- Porto -Rico
Le seul service hebdomadaire et rgulier passagers et
fret entre les ports du Golle du Texas directement avec
Port-au-Prince, Hati.
Pour la rception rapide et le maniement habile de vos
importations, servez vous toujours des navires de ' LYKE
UNE.
Les prochaines arrives a Port-au-Prince sont*
Ahiiiiiiiiim
Steamer cMargaret Lykes
Steamer Almeria Lykes
Steamer Genevive Lvkes
IX aot 1932
26 aot 1932
2 septembre
Bureau: Rue du Magasin de l'tat. Boite Postale B
AVIS AU COMMERCE
La Panama^Railroad Stea mship Line a l'avantage d'an
ooncer les dparts suivants de New York pour port-au-prince
Haiti, directement chaque mardi. Tous'Jes steamers sont
pourvus de chambre Iriflorilnue
Dwirls de btew \ork. Arrivages Port au-r rince.
Steamer "Cristobal" le 1G aot le 21 aot 1932
Steamer "Buenaventura" le 23 aot le 29 aot 1932
Steamer "Ancon" 30 aot 1932 le 4 septembre 1932
Steamer "Guayaquil" le 7 septembre le 13 sepiembie 1932
Steamer "Cristobal" le 13 septembre le 18 septembre 1032
Steamer 'Buenaventura" le 20 sept. le 26* sept. 1932
Steamer "Ancon" le 24 septembre le 29 sept. 1932
Panama Railroad Steampship Line
JasH.CVANREED
agent Gnral
Ui|.ii,il Gnral Hatien
Accidents
rct 1932
Henry Stines, 8 ans, Bois de
Schullz. Luxation du poignet
droit.
Viergina Jean, 22 ans. Ho
losse. Blessure contuse & la r-
gion ext. de l'arcade sourcilire
droite.
Joseph Barnave Fils, <> ans,
Bolosse.Dchirure trauinatique.
Annan. Marseille, 9 ans, Bo- '""""
losse. Contusion et gratignures j droite.
du coude gauche.
Edouard Joseph, 23 ans, Tur
geau. Blessure piquante de la
paume de la main droite.
Gesner Pierre Antoine, 11
ans, rue Pave. Traumatisme du
genou droit.
Antoine Snat, 30 ans, Bel-
Air. Blessure piquante, corps
tranger de la plante du pied
gauche.
llermann Joseph,22 ans.Poste
Marchand. Blessure tranchante
de la plante du pied gauche.
Agns Charles, 17 an, rue
Capois. Blessure piquante de lu
paume de la main droile.
Snette Jean, 35 ans, tue St
Mamn. Fracture l/3itt1*'. bras
gauche (hospitalise).
Mme R. B. Diette, 38 ans.
bas l'eu de Chose. Fractura de'
l'ext. inlr. du tibia ( honpi'a-
lise?;
(> aot 1932
Mme Camille Cessnn, lit) ans,
tue Runion. BuV.ure du bras
gauche (hospitalise ).
Joseph Sanon, 40 uns, R losse.
Luxation du cou i hnspii; lise )
Lrliiiene Vilcin, 40 ans. Poste
Marchand. Brlure du 1er de-
gr du pied droit.
Rose Hrard, 32 ans, Fontaine
)uvier. Erosions du genou et du
coude giuche, lgre co itusion
de la punbe gauche.
Pierre Nan, 15 ans. nvenue
Magioire Ambroise. Erosions de
vire Froide. Fracture proba
ble du radius gauche.
Franois Flix, 31 ans, Tur-
tgeau. Lgre gratignure de la
hanche gauche.
Etienne Sylvain, 26 ans,quar-
tier St Joseph. I.-vision du cou
de et du genou droits, b essure
contuse du cuir chevelu, rgion
mastodienne gauche.
Banel Joseph, Grand'Rue.
Blessure tranchante au niveau
de l'extrmit intr. de la pha-
lanue du pouce de la main
FORTS
DE NEW-ORLEANS El MOBILE A PORT-AU-PRINCE. SANTODOMINGO CITY.^CURACAO,
PUERTO CABELLO, LA GUAIRA ET PARAMARIBO.
AUSTVANGEN VESTVANGEN DXLVANGEN AUSTVANGEW VESTVANGEN
ALVANGEN
New Orlans, Louisiana.Dp.
Mobile. Alabama, Dp.
Port-au-Prince, Hati Arr.
Saotopotnioid City.R.D. arr.
Curaao, D. VV. '. arr.
Puerto CabeHo. Venz. arr.
La Gnaira. Venezuela arr.
Paramaribo, Dutch Guiana ar.
Paramaribo,Dntch Guiaua D.
Curaao, l>. W. I. arr.
New Orlans, Louisiana arr.
Juillet 2
juillet 4
juillet 9
juillet 13
juillet 15
juillet 17
juillet 18
juillet 22
juillet 27
juillet 31
aot 8
Juillet 16
juillet 18J
juillet 23
juillet 27
juillet 29
juillet 31
aot
aot
oet
aot
aot
1
5
10
14
22
Ijuillet
aot
aot
aot
aot
a fil
aot
aot
a< t
ac
sept.
30
10
12
14
15
19
24
28
5
aot 13
aot 15
aot, 20
aot 24
aot 20
aot 28
aot 29
sept. 1
sept. 7
sept 11
sept. 19
aot 27
aot 29
sept. 3
sept. 7
sep 9
sept 11
sept 12
sept.lt>
sept. 21
sept. 25
oct. 3
sept
sept,
sept.
sept.
sept,
sept.
sept.
sept.
oct.
o.:t.
oct.
10
12
17
121
23
25
26
30
S
9
17
Prenant fret et passagers pour tous les ports ci-dessus
CONNAISSEMENTS DIRECTE DLIVRS POUR TOUS LES PORTS SUIVANTS :
Port-de-naix, St-Jiarc, Mirag< ane et Jrmie, Hati ; Monte *:rsti, La Pomana, Barahona. San Pedro de Macorii
et,Azua, Rpublique Dominicaine, Goro, Carupano, Gumano, Guanta et Pampatar,Venezuela, Aruba et Benaire.DWI.
DE MOBILE El NEW-ORLANS A TOUS LES PORTS HATIENS ET DOMINICAINS ET MARAGAIBO.
Un dpari vers le milieu de chaque mois touchant direjtermnt : Puerlo-Plata, R. D.,;Cap-Hatieu, Gonaves, Petit-
Gove. Aux Cayes et Jacinel, Hati et Macaraibo, Venezuela.
Si un Irt suffisant est offert, ces bateaux toucheront galement Port-de-Paix, St-Marc. MiragoaDe .et Jrmie,
Hati ; Barahona, Azua, Monte Cristi, San Pedro de Macoris et La Romana. R. I). Aruba, D. W. I.
De Tampa, Floride, la Jamaque-Hati La Rpublique Dominicaine Curaao et Venezuela:
Dparts pour les ports ci-dessus quand une quantit suffisante de fret esl^oflerte.
( Sujet changement, annulation ou ajournement sans avis. )
A. de MATTEIS & G0, Agents Gnraux
Soutirant Georges, Lalue
BU'ssuie contuse du genou gau-
che.
Luce Louis, Bolosse. Ecchy-
mose et conjonctivite oculaire
gauche et ecchymose sous or-
bitaire gauche.
7 aot 1932
Auioine Victor, 17 ans, rue
Rvolution. Blessure contuse du
Iront!
Charles Samuel, l'J ans, Croix
des Bossales. Blessure contuse
d(1 cuir chevelu, rgiou occipi
IhIi. blessure con'use de la 1re
pli 'lange de l'Index droi'.
Autoine Joseph, rue Amri-
caine. Blessure contuse du cuir
chevelu, t
\\g& Bodrigue, rue Ste Anne.,
itt'^ss'ure lianihanl" de la joue
gauche, ecchymose des lvres.
Jacques Houmain, :>:; ans,
Ptirt-au Prince. Blessure con-
tuse du cuir chevelu.
Mitoine II liiii-, 3!) ans, rue
D< houx Blessure contuse du
cuir chevelu.
la
B liions Michelin en eue ut
chouc.
Vessies anglaises.
Balles de Tennis Duulop.
Pneus et Chambres air
Michelin et Dtin'op
Disques Paill
Gnrateurs et Manchons
Coleman
pour lampes Gasoliat
Fiashlights et Bitterie?
Stock de pices d'autos et
accessoires renouvels.
Tuyaux d'arrosage
pour jard n.et lavage d'autos
bon marche.
Panama Railroad Stcamship Line
Agents aux orincipaux oorls d'Europe.
Service de jrl el de passagers entie
l Europe et l'Amrique.
Chez
Venez voir
iohn w > )Lu-:y
G.W. Sheldom & Co, Ltd.
17, James Street,
LlVBRPOOL, E.NGLAND
Angleterre]
Ci. W.Siieldon & Ltd.
Fen'on House,
8 aou 11)32
Amlise Dsilus, 27 ans, La-
mardellf; Fracture du coude
(li opitalise)
Altim Fat bon, 22 ans, Pis-
que!le. Blessures contuse de
l'un iu!airc et du petit do'g',
irolions du pied giuche.
Charles Pierre Jacques,30ans,
la rgion mallolaire ext. gauche ha l'eu d; Chose; Traumatisme
Voulez-vous
Russir dans vos tudes uo
taire russir vos entants,grce 1
une mthode d'enseigne-
ment classique excellente?
VOULEZ-VOUS
Une protessiou aprs I 9
mois d'tudes srieuses (St
( no-Dactylo. Langues vivante
Comptabilit)'
Songez que lTustilut TIP-
PENTIAUEB se recommande
et s'impose votre attention
par les brillants rsultats d-
j obtenus.
l37Bue Lamarre.
Tlphone 2891.
112/113 Fcnchurch Street
LDndon E. C 3, Ecglaud.
Trauce
McRY & (Company.
Atlantic Freighting Corp.Div.
3. Rue St Vincent de Paul.
Paris, France.
Mory & Company
Atlantic Feighting Corp. Div.
V Rue de la Rpublique,
Marseille, France.
Gellatly Hankey & Co,
21, Rue de la Rpublique
Marseille, France.
du poiguel droit.
S moliao M >rilu, 11 ans,Laval.
Ecchymose sius conjonctivite
d il \ aupicres.
Cleo mena v>i ig>, pjj i , rue
du Centre. B -s ire e i m< in
g'iuche.
Mrilus Mousier, 17 ans, rue
St Honor. Blessure contuse de
a rgion occipito paritale gau-
et des deux ger.oux.
Mme Louis tlippolyti*.."' 1 ans,
venue Magioire Amhroiv.Con-
tusion de l'avant-hras et du
coude droits, contusion de lu
hanche, et de la cuisse droites,
ContuMon de la nuque
Klouissaint Hysope, L'I ans,
Poste Marchand. ContuMon du
cou lis pied droit.
Nonuil Z iiuor, 17 ans. rue de cli et du gros orteil droi.
l'Egalit. Contusion du h as. i Fraucisque .In Baptiste, 37
Yvonne Sicor, rue Magasin de ans, Lalue. Hmatome de la r-
l'Etat Blessure contuse du do-, gion paritale gauche avec l-
Juste Philmon, Port Si Clair, j gre blessure contuse.
Blessure contuse du Iront. | Docteur P. Verret, 28 ans,
Vigne Dernier, 25 ans, rue Jh Plau-Pce. Blessure contuse.
Janvier. Erosion de la lvre su- Stimlorl Adam, 10 ans, Porta
prieure, blessure contuse de la 'Si Clair. Blessure piquante du
paupire suo. gauche. l'ieme orteil gauche
Heir y Grard 8 ans, PorUau-| Duioc Orignt, 11 ans, rue
Prince, Blessure contuse de la \ lUuuion. Blessure contuse du
(L
S-S C' NC
tte.
Catitina Ilibermann, 11 aus,
bas Peu de Chose. Blessure con-
tuse de la tte.
Pierre Oresle, Bel Air, Bles-
sure contuse de la tl, du cou-
de, de la jambe, du ct gauche.
Turenne Laurent, 60 .us, Ri-

[cuir chevelu.
ThiM Aleiaadre. 22 ans,
Grand'Bue. Br'uie 1er degr
du pitd guuilie
Cciiie 1W, 3u aus, rue du
Centre. Blessures conlus-s de la
lace el de la jambe droite, ro-
sion des deux jambes.

m COLOMBIENNE )
Tetephont: N 2823
Le vapeur Bogota Voy.
i05, partira de Nt\v-Yoik le
19 courant.pour tous les ports
hatiens. Attendu ici le 27 crt.
en toute pour les ports du
Sud.
Williim. B. BLEO. Agent.
Mory & Cornpauy.
Atlautic Freight>"g Corp.Div.
155 Boulevard de S jasbourg.
Havre, France
Mory & Company.
Atlantic Freighting Corp. Div
74 Quai des Chartrons,
Bordeaux, France
llernu deron & Stockwell,
Boite Postal 78'
Havre, France.
Allemagne
Atlantic Freighting Corp. Atlantic Freighting Corp.
Ballinhaus, Hamburg 1, Germany. Bieitenweg55. Bremen, Ger.
Hollande
Atlantic Freighting Corp. Atlantic Freighting Corp.
KoniDgin Emma plein ?
Rotterdam. Holland
Hollane,
Sude
SveniJansson et Company.
Aulwerp Division.
C/o .Steinmann & Company
P. O. Bo. 1069, Rotterdam
THE ROYAL HML STEAM
RACKET COMPANY
Le steamer c Culebra ve-
nant de Londres via.Kingston
et les ports du Snd sera
Port-au-Prince vers le 29 ci t.
et repartira le mme jour pour
l'Europe via le Nord prenant
du Iri.
The Royal Mail SUam
Packel Co
1. J. BIG1.
Ageat gnral
A/B W. Larka,
Atlantic Freighting Corp. Div.
eppsbion 10,
Stockholm, Sweden.
A/B Pettersson et huimstrom
Atlantic Freighting Corp. Div.
Nkeppsbrou 3,
Gothenhurg, Sweden.
Atlantic Freighting
Corp. Div.
Norrkoepiug. Sweden
Simon Edstro a/B
Atlantic Freighting
Corp, Div.
Malmo, Sweden.
Bernhard Bergh & Co
Atlantic Freighting Corp., Div
Halsingborg, Sweden.
Belgique
2tlantic Freighting Corp.
c/o Steinmann et Co
Quai Jordaeus,
Autwerp, Bclgium.
Danemark
E. A. Bendix et Companj
Copenhagen, Denmark.
Italie
A. Ceresa et Company
Via'.Banchi 3,
Genca. Italy.
Bfcpagne
gencia Maritime Ddgado
Norvge
Caurilz A. Devold A. G.
Atlantic Freighting Corp.Dir.
Aalesund, Norway.
*.n**m m.
..k-^
-a


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM