<%BANNER%>







PAGE 1

PAGEJ2 ?: MATIN 13 Aot 1M2 Une opinion de Mr. Antoine Qeffrard sur la circulaire du Dpartement des Finances. —oGonaves, le 9 aot 1932 Ao Directeur du M.i'.in Port-au-Piince Mon cher Directeur," J'ai pris lecture d'une lettre circulaire du Dpartement des Finances a 1 cesse au commerce d'exportation o il est question, suivant une loggev tion laiteparLe Nouvelliste), de rduire le nombre des dfauts permis par Istandard ;'), afin d'amliorer la qualit du caf exporte d'Hati. Le Dpartement a propos cette lin d'uugneiler de 0,0(> de gourde par kilo les droits i export sur les types (i et 7 qui constitu -ni les rats machine et triage , et a prtendu que l'elel de cette mesure tiendra encourager l'exportateur a rduire sullisanuneut le nombre de dfauts du prsent type") pour l'expdier dans la calorie du type 5 propos. A mou point de vue, la proposition du Dpartement cuclie une grande anomalie, cur/maud o i envisage d'au g menter les droits sur les soi" tes en question, on ne tait qu'encourager l'exportateur tolrer le plus de dlauts possible sans toutetois dpasser le cœ!ticieul,ce,pour qu'iln'ait Voix des Autres Notre enqute sur l'Hpital Gnral La priode amricaine ( suite ) t la Cure au Si nous longeons la rue de l'Egalit en nous dirigeant vers le Parc Leconte, nous rencontrons successivement le Palais des Ministre, le Palais National, le Palais de Justice et, un peuple! Oui, chaque fois que nous passons devant l'Hpital Gnral, il nous semble entendre les rles de (OUI un peuple qui s'teint d'avoir t contraint de porter un fardeau Irop lourd Mr Maurice itager avise ses nombreux clients et amis que, par suite d'un accord intervenu entre Mr A. Brauu et lui, il se tient dsormais au Garage de la West Indies. l'oit-au-l'ricce.le aot 1932 ^Maurice ROGER CUROMAL %  ai, ni aiaia us fiuutc c, uu ne poi ici >eu plus loin, sur l;i gauche,! pour ses lai bls paules, loua nous trouvons en face llpiti d'une agglomration de constructions au toit vert ; c'est l'Hpital Gnral.qu'entourentjalou* sment des murs pdis.Ceamurs semblent tre l pour dfendre l'esprit amricain, l'empcher de s'en aller de cet hpital (pie nos maltrua avaient frapp il Gnral Tu es beau Mais cpic de vilaines choses lu as vues depuis ta cration C'est notre plus pur sang qui scelle tes pierres, mais lu as t cr pares trangers qui pensaient ainsi nous attacher leurs laIons cointnes le vulgaires loulous reconnaissants. Noire arVOlLA VOTRE SAUVEUR gurit^^^ le mal % 3S de leur [poinon avant de lefgent, noire sueur, notre sang te quitter Les toiU SOnt vcrls, mais ils devraient die tout rongea de tout le sang d'un peuple qu'on a saign blanc, car l'Hpital Gnra] est un peu la cause de la misre qui nous lreinl aujourd'hui. L'Amricain n'aime pas par nature les installations de modeste apparence. Il lui faut llie grtes) in the world. C'est ce qui le poussa a runir l'Hospice donnrent naissance, niais les Amricains l'exploilrenl contre nous. Tu as t un instrument de colonisation. Hpital Gnral Tu en as vu I Nous avons eu des Amricains, chefs du Service d'Hygine, qui faisaient un mdecin ou moindre pelil Amricain qui avait la curiosile de dbarquer en Hati. Ils appelaient comme aides-mdecins n'importe quel Esl dcde hier aprs-midi Mme Vve Fortun Desrouleaux, ne Luincna bauradin. Les funrailles auront lieu Sic Aune ecl aprs-midi .'! lues de .-leve. Condolances ses enfants Albert, Alphonse el Aime Desrouleaux et aux autres parents. Mauvais sans, Humeur, Eczma, Artrio-Sclrose Varices, Rhumatismes, Maladies des Femmes . .-i j.. DhAnn Knq il.MIPS P.! *\lr\iit tii. to ,-_. ,,, mari aiuintit rhumatu ne, M it n ., „ J* • m : : M.1 P lHIN I "lion. du 1 I %  %  >> *~i '",'.'„'„, 'cROMAL .c oolte . # ^ 0 Otot i Port-au-Prtofii PU u>acl BOCg. I pas sur le dos trop de triages,] |„ | a clture qui les sparait. 'au^meutatiou de droits sur| L'on dtruisait, l'on reconstruisait avec dsinvolture.De belles celte qualit augmentant le! sait avec dsinv prix de revient du tri. H eut alles, de beaux jardins lurent crs.Uu matriel important lut command grands frais ; une t prtera bit qu'o propost de diminuer les droits sur le cale triage notamment. L'exporiateur bnficiant dune inilreuce de droits sur la aortie de son triage serait enclin laire extirper de son cal nature le plus de mauvaises lves possible ," 4 et le rsultat serait meilleur tous pu uts de vue.,'est mo.i opiui.n. Je vous prie de publier la prsente et d'agrer, cher Directeur, mes salutations distingues. A. GEFPRARD LA COMPAGNIE D'CLAIRAGE ELECIKiyUt annonce ses abonns que 1 e s rparations gnralement quelconques aonl payables cash. Le tarif suivant sera appliqu : Durant la journe, les abonns habitant du Portail de Lo* gnile au Porlail St Joseph, et ceux habitant du Bord-de Mer au Champ de Mars paieront la somme de 0.60 ( or) cash pour St Vincent de Paul cl l'Hpital petit Navy infirmier ou emploMiblaire pour donner naissan-lye occupant une fonction parace BU GENERAL HOSPITAL. I mdicale; el ces aides-mdecins Il mit tout en œuvre pour faire I parvenaient parfois tre mgrandement les choses. La cour 3 ieci us-chefs de service sans (le ces hpitaux tait devenue Vivoir lait d'tudes spciales, l un vaste chantier; on avait abat-i mme, nous avons eu un sous* directeur blanc du Serviced'Hygine qui avail dbut en Hati comme palefrenier. Les Amricains pensaient sans doute (prilsullisaild'avoir t en contact avec des animaux pour Balle d'oprations fut difie; de| tre uu mdecin de Ngres. confortables lits meublaient la J Hpital Gnral I Serviced'Hylalle rserve aux malades. Deslgine Nous avez vu de bien vilaboratoires munis d'apparelsllaines choses! Vous ave/, vu ultra-modernes lurent installs, j des vois formidables de mdiCe que tout cela cota d'arcamenls. 100.000 dollars de mnent la Princesse noire, nul le dire. L'Amricain ne L'ARGENT pour tout le Monde Le Secret du succs dans l'Industrie SITUATION LUCRATIVE, AGRABLE. ACTIVE AVEC PETIT CAPITAL ne peut S'inquitait pas non plus de dicamenls battirent le pav de Port-au-Prince et du Cap, cherchant preneurs. Ou loultu ce rendre compte des Ngres de scandale en mettant eu libert l'emploi qu'il taisait de leur argent. Ce qu'il lui fallait considrer, c'tait l'honneur et le bonheur , qu'il croyait dans sa simplicit nous apporter. Durant de longues annes, nos protecteurs se montrrent trs prodigues de nos deniers,et cela tel point (pie le peuple d'Hati, assez gouailleur, se crut en droit d'appeler les dollars des douleurs . Oh qu'il avait raison.ce bon| les prvenus et en ne donnant pas suite cette allaire.Des mdecins du Service d'Hygine y taient aussi compromis. Et le scandale des matriaux de construction Vous en avez vu, Hpital dlierai Service d'Hygine Pour le groupe is kdeclns Indpendants %  I Di Flii COICOU, Dr BRARD ( A suiv e ) E vendre Une radio ondes puissantes, t tubes, tapisserie double utilis. Durant la nuit, la somme de 1 dollar sera rclam pour tout dplacement plus le eol du matriel. Nous profilons de celle occasion pour informer les abonnes que les sieurs Maurice >aliras, Augustin Simon et Victor (lastel sonl autoriss par noire (lie l'aire les installations ainsi que les rparation; LA DIRECTION THE CIE D'ECLAIRAGE ELECTRIQUE announce lo ils cuslomcrs tha herealter ail repaies ol Wlialever nature shall bc paid cash. The lollowing tarif] we be applied : Duriug the day, cuslomers li%  ving Iroin the Portail Leogane to tue Portail Si Joseph, and thosc living Iroin Ihe sea-shore to the Champ de Mais shall pav the sum ol' D cents gold cash Jor the transporta lion of Ihe eleclrician plus cost ol inalcrial used. Those living beyoud llie limits above meutioned shaH pay the s,un ol /."> cents gold lor transpoi talion ol Ihe eleclrician plus llie cost ol malei ial used. We lake this opportunitv lo advise ourcuslomera tha Me Maurice Damas, Augustin Simon and Victor Casfel are an thorized i'> our Companv t. make electrical installations as well as repairs ol sa me. IHE MANAGEMENT. ilam.l Zone, prenant trt et nu ^ e m.-.lle. I Pr,x Port au-Prince, le 10 aot 1032. Jas If. C. VAN REED Ageut Gnral i raisonnables. S'adresser Mr MMncr.l'ACOT, Hue A en ne Q. Tlphonez 124-3-MG. maaiiiiaiiii'iii i i — Aucune branche du commerce n'oflre la facilit de gagner de l'argent romiuc celle de labriqaer^ c vendre so'-mpme ses propres prod ntS, et c'esl la m il eure sou :e de richesse q')e de s'il s;/irer„ drs dernires dcouvertes de la chimie. L ch tnie nous donne chaque jour de DOl/C les sirprise?. Sa J i connatre rien ne peut se faire aujourd'hui dans l'industrie. En • il. \ il esl ncessaire de bien connatre les aelions diffrentes qu'un corps xme sur l'autre dans son intime constitution chimique. Particulirement aujoardhui, a cause de la crise commerciale, d hu' I b q ic des produits de clm x et des prix trs bas, ce qii ne peut s'obtenir qu'avec l'ai le de la chim e. Comme chimiste industriel el pendant mes longues annes de pratique,j'ai pu dcouvrir que le rendement et l'homognit des meilleurs produits dfendeit du degr d<* chdeur e! de densitp de certsices solutions alcalines, poui la fabrication du suvon. Ms proo'ds ont ! mis en prat'.que avec un grand succs dans l'Ile de Trinidad perd nt qiaii" ans, rvolutionnant liiduslne du savon sur le march commercial au point degur et d'inquiter de gros vendeurs de savon anglais dont les produils n'taient plus apprcis. Mes savons ont d'ailleurs t p'ims en 1929 c! 1931, obtenu le dipl ne de mrite de 1 K.xpositi n Industrielle et d'Agriculture de Trinidad, Un secours inestimable aux tab icants de SAVON EAU GAZEUSE. ALCOOL, PARFUMS, efe, Appren'z lai e du Savon. Dans n'importe qui 1 pays du mon ie l'homme qui pour ail la>re du bon Savon de lessive bon march srail -': recherch 't lerail b aneoup d"; r ; ;ent. Tout le monde, lu Martinique, conn; il trs bien le Savon GRAZIANO. Monsieur Louis C.ro que*, de Fod de Fiance, a fabriqu avec succs, d'aprs mes formule.*, to tes qu lit s de S vo n (rce cette dcouver e nouvelle, vous pouvez avec (55 kilos d'h ni dt coco tabri juer 150 cesses de Savoa Blanc. J mne ou Maib Bleu lor.n d'excellentes ma irts qu> lonl uu Sivo i dur et mous.eui trs rechen h pojr la l^s^ive, ch que caisse pesant 20 kdr?. Le bss pru de la fabrication permet de mettre ce produit sur le march u i prix dfiant toute concurrence. Voici votre chance de devenir inddendant : Plut de machine pour faire I Eau Gszenso, Limo nades, etc. Avec ce nouveau procd on n'a besoin que de Bouteilles, E iqu ttes, Capsules, quelques produits chimiques et une petite machine pour fix"iles capsules aux boa teilles, Dodoi isatio.A et Neutralisatloa de I Alcool. Avec un nmp'e procd ch'ivique vous pouvez transformer l'alcool ordinaire ( n on alcool neutre inodore Halle pour teindre Las cheveux. Voua pouvez fabriquer une huile paitume qui cl n ra aux h veux gris leur coobur primitive aprs quelques jouis d'i i %  Formul s s-c tes pi pci^'^s nour la proaralion de Savon Lupnd %  > Vl-diid (i'ye^ro', Bay Kutn Menthol, Bay Rum et Lavande Rougt, Eau de Cologne et nombreuses autres formules se ri | o %  la prparation simple de proUuus dout l'usage est de grande, utilit dans la vie journ-ilii Monsieur Victor (iraziano, Chimiste Industriel, diplm en himie Pratique et Analytique ( Fa^ulty ol The Chemical Institule ol Nt\v Yoik, l'J Paik l'Nee, N-w-Yo k ), personr.elie.nent peu' vous apprendre Ibiiquer ch z vous el vous donner d amples renseignements thoriques et pratiques pour voire lussiii! en affaires. VJUS pouvtz aussi me consulter pour la lrb"icaiion de produits quelconques. Echantillons de tous ptoduiti fabriqus For l e France el beaucoup di cerlifioats lgaliss de ino • habilet prole>sionne!le sont votre disposition. Vola uut dclaration : FORT DE FRANCE, 29 AVRIL 1132 Durant Us mots d O.:tobre 1931 Mai 1932, j'ai travaille* en colluLoratio avec M. Vicfor Gr* ziano, Ch misle Industriel! pour l'lude de la fabrication du Si von el le Kaffinage des huiles vgtaleS, et D'1 eu qu' me louer de ses se^vicep. Monsieur Graziano a loujo os t fidle ses promesses et correct dans ses oprations. Je n'ai eu qu' me fliciter de mes rapporta avec lui. louis CKO/QUET La signature esl lga'ise par le Mure,le Chel dnCibinet du Gouvernement et leCoisul d'Italie. Le Directeur de l'Institut dlfvg e et .1Microbiologie de Forl-de-France a dclar qu %  : Le Savon Li uide Maical Glyciol: Bon Savon Liqu.de, mousse tacitement pioduil un bon neiioyage, Savon Phonique Bon Savon, mouse la ilemenl et produit un bon nefloyage. Lacliou antiseptique parat nette (-lie n'a pas ' recherche systmatiquement). Si celle annonce a pu voua intea*\ vrnti me voir I Htel Bellevat; vous pouvez e isore cure Mi Victor Graziano P. O. BOX Kiti — ''orl-an-Prince et Manlio Victor Graziano CHIMISTE Cin-Jaldu *j > DFMAIN SOIR : HEURES MATINEE Kœpigsmark 7 premire! parties, avec lluguetle Duflos el Jacoae Calelain Lnlre : 0,50; Balcon : LU*. A 8 HEURES Un grand film sonore Le Collier de la Heine d'aprs Alexandre ILnnas. Interprt par : Marcelle Chantai, Georges Lannea F. Fab r avec Jean Weber (da la Comdie Franaua) e Diana Karenne Entre : 2, Il et l gourdes I.UN'Di SOIR, i l'occasion de rAi8o>nption, i . hres, matine: Kœniqsmark (Su , S Fin ) Entr< o 50 ; Balcon : 1,00 \ B HEUHS Les Hos.s I31aii(:hes de Gilmore Entre : 0,50 ; Balcon ; 1,00 g Toutes les Polices 1 mm DE LA %  m n 9 1 ^comprennent la Protection contre la ; Foudre sans auomentation de taux" Eug.le BossjrCo Aaenls Gnraux S i s < mwmmhmmm m *\%mM*^^^:^i+m* ..'•^



PAGE 1

\t\TI\ 13 Aot 19:52 PAGl-;3 ttliuui Itarbaiicourt Dont la renomme est universelle a gard s", premire place Demandez partout : UN BARBANCOURT Dpt : Hue'Csar. Mouvement du port Navires ADCO (^ristoba fioyaqJ Venant il" : Da'e d'arriv Allant a: Date d^ dpart (.rst'bal 17 aot u.iv. Ne^-Votk New York '-^1 act a.m. Cris tonal New-York 15 aot a.tu. Criatobal H—— — i INSTITUT Guy-Joseph-Bonnet Prs du Monastre St-Grard derniers race la Cet lablisseraeut scolaire,qai vient du remporter aux ameos du baccalaurat un succs sans prcdent, gr tliode pdagogique nouvelle qu'y emploie le direcleur.d'aprs "elle des Universits du Canada et des litats-Unis d'Amrique ombine intelligemment avec celle de France, est situ, comme M le sait, dans le quartier le plus sain de Port-au-Prince. Les coliers taibles y rtlont leurs forces tout en poursuivant leurs i use ign me ni classique complet, de la classe de J2t celle de philosophie. Lnseignement technique complet partir doctobre prochain : diverses carrires de l industrie : agriculture, commerce. Grce l'eniraineœenl qu on donne aux lves, ceux qui sont bien dous seront des chela, dans la vie, et comprendront la niessil d'augmenter plus tard le capital familial, loin de le dissiper, ou seiont entrmes | our constituer tout seuls le lenr. Quant aux attards, ils sont I objet de soins spciaux. S'ils ne savent pas ttdier, s'ils lool dgtts des tudes par suite de maladie ou par manque de mmoire, amenez-les l'Institut Guy-Joseph Bonnet!.. Il v a un systme d'exercices gradus qui dveloppent la mmoire et aident pprendre rapidement.Quelques l'ons suffisent |f,our donner confiance aux dcourages. Les principaux professeurs qui aident le directeur sont : Mr Jittnu, homme de lettres, philosophe, ancien ministre, Dr Maurice Lalleur, diplm de l'Universit de Yale ( Etals-Unis). DpaiUmtr.l de l'Bygice Publique, Port-au-l J rince. — Proftisetir l'Ecole de Mdecim. Mts Arnou, Massante, Cantavr.Mme de W'endl pour l'anglais; Ren Cari et Anlonius i hampagne, laurats avec la note trs bien des derniers examens de lin d'tudes,etc, elc. Le rtgislie d'ii.sciipiion pour de nouveaux lves est ouvert ds ce jour. Mthode sre qui gaianitle succs au baccalaurat cl plus laid dans la vie Prix modiques dfiant toute concurrence. IF Tl< I ;: REMPLACE I ni. 'c H' f.ie tic MO.'UE le plus PUISSANT et le plus AGRABLE des RECONSTITUANTS pour GURIR ANEMIE-FAIBLESSE INOISrENSABLE au Odva'appumeitt fias EN; ANT8 ui personnes FAIBLES el CONVALESCENTS Un Vtnlt Port eu-Prince : Plr W. BUCH D KS centaines de miniers de personnes ont eu la livre typhode l'an dernier, et dix pour cent environ d'entre elles en sont mortes. Les -unes de la typhode sont trs souvent vhiculs par les patles velues et sales de la mouche. Protgez-VOUS 1 Uns mouche est tout aussi dangereuse qu'un revolver charg! Vaporisez du Ffit l-Mil tue mouches, moustiques, puces, fourmis, mites, punaises, cafards et leurs QBUfs. Morlel pour les insectes niais inolensit pour l'homme. Emploi facile. Ne tache pas. Ne confonde/ pas Klit avec d'autres insecticide^ Exigez le soldat sur bidon jaune baiiiie noire. Vaporisez M*CA lIJ'.TtA LA NOUVELLE ROUTE CABARETLAFFITUAU —o— Mardi, ( J Aat, eut lieu Inauguration ue la nouvelle section de la roule Pabaret U Hileau par le Prsident de la Rpubli. que. A la Rivire Bretelles, rs : dence de l'Ingnieur Augus'in, un arc de triomphe aux couleurs nationales tait rig, et de gentilles demoiselles de Sources Matelas et des rgions avoisinantes avaient bien voulu se prter la manifestation et chantaient La Dessalinienne a l'arrive et au dpart du Prsident Vincent. Cordiale crmonie, somme toute, o M. Vincent, aprs avo.r liicit l'Ingnieur en Cel pour une de ses plus belles ralisations, rappela aux habitants, en termes appropri 1 le rle de la route dans le dveloppement de l'Agriculture. Un appel la terre ne peut tre que profitable au relvement conomique du pays. La nouvelle route esl appele r< irplacer une des sections de la route Port-au-l'rin.-e Saint Ma-c Liant Sources Puantes Cabaret, elle a environ 12 kilomtras \!2 de longueur et limine tous les dangers de nmemenl de < hemioi de 1er et d' osion parla n er. De plus, elle est relativement droite,avec des alignements de pi es de \\ kilomtres,et longe en quelque suite un plateau suivant une Ign de late: ce qui assume un drainage beaucoup plus efteciit. L.ji toute nest pas thorique* ment achev; sans doute, les londi n'ont pas permis de l.iire mieux: ce qui ne diminue en rien le grand prestige et l'activit de. l'Ingnieur Jear.no^ de l'Ingnieur Perdra, Directeur ues Routes, et du Chsig de Travail, l'Ingnieur Augustin Nos compliments. Pour votre garantie, Flit n'est vendu qu'en bidon* scells. Eno contre la constipation N'exprimentez pas avec votre sant — ENO'S "Fruit Sait" a trs bien prouv sa valeur comme le plus tuf, le plus efficace moyen de soulager et prvenir la constipation. Refusez les substituts. Exigez toujours ENO. FRUiTrSALT Encore un accs de fivre Les accs de livre paludenne ou de malaria sont frquents. Sans tie trs graves, ils sont toujours trs pnibles : on en sort bris, inerlc.sans applit, sans force. Aprs un accs de livre, faites comme M. Raoul M... d'Oran, prenez de la FORTIANK. Et comme lui, vous dire/ : ... les forces, quittaient si longues revenir, sont arrives presque tout de suite. Je suis maintenant sur pieds. J'ai repris mon travail comme si rien ne s'tait pass et ma convalescence a t si rapide que j'ai peine y croire. Paludens et eonvalescents.prenex l'ORTIANK : vous y trouverez l'apptit, les forces nouvelles et la satisfaction d'un rtablissement tirs rapide. l'ORTIANK est le plus puissant reconstituant cr par la .science moderne. lORTIANT.se trouve dans toutes les bonnes pharmacies et Port-auPrince la Pharmacie \V. Ruch. FOIWAME RGNRE L'ORGANISME FEBI APERITIF, ESTIF, RIT. INSTITUANT. Dm toutes le i .1 j ..i, rim ~ MJCH i 1 S.JJ * 1 1 SC N S G N Avise les consommateurs de son LAVl qu'il a rduit ses prix comme suit : LAIT CONDENSE SUCRE CAISSE OE 48.14 OZ OR 6,25 DTAIL OR 0,14 CENTIMES LAIT CONDENSE SUCR DE 240,3 LAIT VAPOR DE 48,10 LAIT VAPOR • DE 96.8 I ( 9,10 5,00 6,40 DTAIL DTAIL DTAIL 0,04 0.111 0.07 Happdez vous que le LUT CONDENSE, VAPOR el ta POUDRE BSBBbSBN est le meilleur, le plus pur el le plus riche en crfnie. Il est recommand par les mdecios et sages Itiiraesaiix bbs el aux malades.il esl employ avantageusement pour les Crmes glaces et chaudes, el les desserls de toutes sortes. En vente AU BON MARCHE Et dans toutes tes bonnes Epiceries tant a Porl-au-Pvince aue dans toutes les villes de ta Province, LE FAIT EST INCONTESTABLE! Mie C'est la quintessence des meilleures [varits de cannes d'un vaste territoire runissant les meilleurs terroirs jC'est ce qui fait son arme. GOUTEZ ET COMPAREZ! \ il i FOOTBAI COMPAGNIE GNRALE TRANSATLANTIQUE — a — MATCH SENSATIONNEL Gonaves .contre Port-au-Prince arc .i Dimanche 14 Aot 1932 A 4 heures prcises Grandes personnes : 1 Gde Voilures: 0,50.hnlan ls: 0,25 1 ribunes : 0,2 ~). Le slcainer^Sr DOMINGUE* venant de Bordeaux vi le s Antilles Pranaise,Santiago d e Cuba et le ports du Sud. est attendu Porl au Prince le. di manche 14 18 h // repartira le mardi t6 aot pour tes ports du Arord, Puerto Plata et /> havre direct. Huile postale : A i 7 4 ltphone : ho 3220 /•. .h. A LUE Ri Agent Gnral Hue du Quai. Portail Prince CABINET DE M" GEORGES ET ALIX. mU -. Viennent d'arriver LA POMMADE • INCOMPARABLE ET LE SAVON SPCIAL POUR LES CHEVEUX HO—RO—CO. EN VENTE : *U B0H HARCti > ET tHt/ tuPPOLYTE J: Porl au-Priuce, Rue du Centre, 1731, Me Franois Mathon.appel aux fonctions de Commissaire lu Gouvernement pies le Tribunal de Cassation de )a Republique.avise le public el ia clientle en paiticulier que Mes George,! Mathou et Alix Million MMII < hargs (lest,: m lis de la d reciioo de son Cabinet et l* peuvent .'.i Ire s 'i < ces Avocuts pour tout ce nui enucerne les allai* rea cones cet OHioe. Port au-i'iirce, le 10 • ut 1932. i .*•



PAGE 1

Samedi 13 Aot 1932 Le Malin 4 .PAGES 26eœe ANNEE iV ?4t> Port-au-Prince Tlphone : 2242 Lykes Brothers SS C lnc Texas -Hati -"Banto uomtngo Porto-Rico Le seul service hebdomadaire et rgulier passagers et fret entre les ports du Golte du Texas directement avec Port-au-Prince, Haiti. Pour la rception rapide et le maniement habile de vos importations, servez vous toujours des navires de hl LYKE UNE. I.es prochaines arrives a Port-au-Prince sont Aluminuin Line Steamer Margaret Lykes Steamer Almeria Lykes Steamer K Genevive Lykes IX aot 1932 2(> art 1932 2 septembre bureau: Rue du Magasin de l'fcltai. Boite Postale B DE NEW-ORLEANS ET MOBILE A PORT-AU-PRINCE. SANI0-D0KINGO. ITY.OTACAO, PUERTO CA6ELL0, LA GUAIRA ET PARAMARIBO. •ORTS DALVANGEN AUSTVANGEX VESTVANGEN DVLVANGEN AOSTVANGES VESTVANGEN AVIS AU COMMERCE La PanamaJUailroad Stea mship Liue a l'avantage d'an noncer les dparts suivants de New York pour port au prince Haiti, directement chaque mardi. Tous;les steamers sont pourvus de chambre trieori'nue Dparts de bew lor/c. Arrivages Poriau-rrince. Steuner "Guayaquil" le 9 aot 1932 le 18 aot 1932 Steamer "Cristobal" le 16 aot le 21 aot 1932 Steamer ••Buenaventura* le 23 aot le 29 aot 1932 Steamer "Ancon* 4 30 aot 1932 le 4 septembre 1932 Steamer "Guavaquil" le 7 septembre le 13 septembre 1982 Steamer "Cristobal" le 13 septembre le 18 septembre 1032 Steamer •'Buenaventura" le 2G sept. le 26 sept. 1932 Steamer "Ancon" le 24 septembre le 29 sept. 1932 Panama Railroad Steampship Line JasH.G.VANREED Agent Gnral Grand Htel de France P. P. PATRIZI, propritaire Cet tablissement se recommande par un service I irrprochable, un restaurant de premier ordre, des 1 chambres conjorlables cl ares ; un Bat o les consommations sont varies et New Orlans, Louisiana, Dp. Mobile. Alabama, Dp. Port-au-Prince, Hati Arr. SiutO'Doiningo City.R.D. arr. Curaao, 1). W. '. arr. Puerto Cabello, Venz. arr. La Guaira. Venezuela arr. Paramaribo, Dutch Guianaar. Paramaribo,Dutch Guiaua D. Curaao, I >. W. I. arr. New Orlans, Louisiana arr. Juillet 2 juillet 4 juillet 9 juillet 13 juillet 15 juillet 17 juillet 18 juillet 22 juillet 27 juillet 31 aot 8 Juiltet 1G juillet 18J juillet 23 j .illet 27 j .illet 29 juillet 31 liuillet 30 aot 1 aot 6 aot aot aot aot aot 1 5 10 14 22 aot aot a t a. fit aot a iV. aot sept. 10 12 14 15 19 24 28 5 aot 13 aot 1.') nou£20 aot 24 aot 2(> aot 28 aot 29 sept, sept sept 2 7 11 sent. 19 Prenant fret et passagers pour tous les ports ci-dessus aot 27 aot 29 sept. 3 sept. 7 sept 9 sept 11 sept 12 sept. H> sept. 21 sept. 25 oct. 3 sept 10 sept. 12 sept. 17 sept. ,21 sept, 23 sept. 25 sept. 26 sept. 30 oct. 5 oct. 9 oct. 17 CONNAISSEMENTS DIRECTE DLIVRS POUR TOOS LES PORTS SUIVANTS : Port-de-^aix, St-:,iarc, Miragone et Jrmie, Hati ; Monte Prisli, La floraana, Barahona, Sin Pedro de Macori* etJAzua, Rpublique Dominicaine, Coro, Carupano, Cumino, Cuanta et Pampatar,Venezuela, AruDa e Uenaire.UWI. DE MOBILE ET NEW-ORLANS A TOUS LES PORTS HATIENS ET DOMINICAINS ET MARACAIBO. Undpait vers le milieu de chaque mois touchant directement : Puerto-Plata, R. D.,* Cap-Hatien, Gonaves. PetitGoave. Aux Cayes ei Jacmel, Ha.ti et Macaraibo, Venezuela. Si un Irt suffisant est offert, ces bateaux toucheront galement Port-de-Paix, St-Marc. Miragone et JriEie, Barahona, Azua, Monte Cristi. San Pedro de Macoris et La Romana. R. 1). Aruba, D. W. I. De Tampa, Floride, ta Jamaque-Hati— La Rpublique Dominicaine— Curaao et Venezuela: Dparts pour les ports ci-dessus quand une quantit suffisante de fret est^ofterte. ( Sujet changement, annulation ou ajournement sans avis. ) A. de MATTEIS & C, Agents Gnraux Hati Voulez-vous Panama Railroad Sleamship Line Agenls a^x nrincinaux oorts d'Europe. Service ae jrl el de passagers enlie (Europe et l'Amrique. des marques les plus rputes. Tlphone Russir dans vos tudes uo laite russir vos entants.gice i une mthode d'enseignement classique excellente? VOULEZ VOUS Une protession aprs (> a 9 mois d'tudes srieuses (St no-D.ictylo. Langues vivante Comptabilit )' Songez que l'Institut TIPPENHAUER se recommande et s'impose votre attention par les brillauls rsultats d j j obtenus. | 1537Rua Lamarre. Tlphone 2891. 2341. (L li, W. SHKLDON & Co, Ltd. 17, James Street, UVBRPOOL, L.NGI.AND Street Vot re premire v A isite L'HOTEL ANSONIA Bire la pression. CE ... N*A JAMAIS £T FAIT CE OUI NE PEUT ETRE DPASS Kola Champagne F. SJOURN Prpar dans des conditions rigoureuses D'ASEPSIE Pi part ion et Veute PHARMACIE F. SEJOURNE Angle des rues Roux il du Centre. H C GNlCllOlBIENHE ) Tlphone: N 2323 .e vapeur Bolivar Voy. 102, venant directement de New-Yok, sera ici mardi 1(> I courant, en route le mme jour pour le< ports colom| biens, Cristobal, Canal Zone Kingston et New-Yok. Le manifeste de ce vapeur nu par avion poste est la (disposition des clients dans Nous donnera raison, confirmera voire bon mge- n os r i )ureaux s j s angle des m ent, justifiera la confiance que vous nous aurez accorde l ] es du Quai e t Thomas Maen nous garantissant votre appre nble patronage a 1 Htel J di()U (vjs vjs dc j a douane) le plus sleci de Port-au -Prince, Nous vous suggron, clarrki votte chambre d'avance. Le vapeur tfiaracoa i Voy. 106, partira de New-York le 17 courant, directement pour Port-au Prince on il est attendu le 23. Continuera le mme jour pour les ports colombieus, Cristobal,'/mal Z, Kingstou et Nt-w-Yor. • • Le vapeur Bogota Voy. 105, partira de New York le 19 courant,pour tous les ports hatiens. Attendu ici le 27 crt. en route pour les ports du Sud. William. E. BLEO. Agent. THE ROYAL MAIL STEAM PACKET COMPANY Le steamer i Cultbra venant de Londres viA.Kwgston et les ports du Snd sera Port-au-Prince vers le 29crt. et repartira le mme jour pour l'Europe via le Nord prenant du trt. The Royal Mail SUam Paeket Co I. J. BIGIO Agent gnral M on Y & Comp au y. Atlantic Freighting Cwp. Dm 155 Boulevard de S lasbourg. Havre, France MORY & COMPANY, Atlantic Freighting Corp. Div 74 Quai des Chartrons, Bordeaux, France lleruu deron & Stockwell, Boite Postal 78' Havre, France. Angleterre Ci. W.SHELDON & Ltd. Fenton House, 112/113 Fcnchurch Ljndon E. C. 3, Ecglaud. Yraoce Mon Y Corn papy. Atlantic freighting Corp.Div. 3. Rue St Vincent de Paul. Paris, France. MORY & COMPANY Atlantic Feighting Corp. Div. 7 Rue de la Rpublique, Marseille, France. Gellally HANKEY & Co, 21, Rue de la Rpublique Marseille, France. Allemagne Atlantic Freighting Corp. Atlantic Freighting Corp. Ballinhaus, Hamburg 1, Germany. Breitenweg 55. Bremen, Ger. Atlantic Freighiing Corp. Anlwerp Division, C/o .Sleinmann & Company P. O. Bo. 1069, Rotterdam A/B W. Larka, Atlautic Freighting Corp. Div. — eppsbron 10. Stockholm, Sweden. A/B Pettersson et hoimstrom Atlantic Freighting Corp. Div. Skeppsbron 3, Gotheuburg, Sweden. Hollande Atlantic Freighting Corp. Koniugin Emmaplein ? Rotterdam. Holland. liollane, Sude Sven^Jansson et Company. Atlautic Freighting Corp. Div. Norrkieping, Sweden Simon Edstron A/B Atlantic Freighting Corp, Div. Malmo, Sweden. Bernhard Bergh & Co Atlantic Freighting Corp., Div Halsinghorg, Sweden. Belgique Laboratoire SJOURN DIRECTURS F. SJOURNE, Pharmacien H. SJOURN, Pharmacieu de lt*Universit„de Paris M. SJOURN, Pharmacien de l'universit te Paris,ancien interne des Hpitaux de Paria Analves des Urines, du suc gastrique, du sang ( Wns icrmanui Ure, Constante d'Ambard, ijlycmie). Dcscracbats. Des mafiYemRcales. 2tlantic Freighting Corp. c/o Steinmann et Co Quai Jordaens. Anlwerp, Belgium. Danemark E. A. Bendix et Companj Copenhagen, Denmark. Italie A. Ceresa et Company Via',Banchi 3, Ge'tca, Italy. Espagne gencia Maritime Delgado


PAGE 1

MI55IN6 IS5UL EDITION i MANQUANTE:



PAGE 1

Clment Majloire DIRECTEUR 1358. RUt AMERICAINE 1358 TELEPHONE N2242 rIl faut toujours tali le meilleur et le faire le plus vite possible it RENAN 26 me ANNEE N 774H r rrji RT-AU-PR1NCE (HATI) SAM LDI 13 AOUT 193t — Mt \V i BIHI 'WlflU, Au sujet des dclarations du Conseiller financier Notre vraie situation i La question des nouvelles ralit, ceux qui paient l'im-. taxes se prcise : ainsi que nous l'avons fait remarquer hier, c'esl le paquet du Conseiller financier, tel qu'il en a t question, ds dcembre 1931, dans sa communication donne exactement 40 gourdes Mr Douyon, que Mr Hibbert est en train de dballer. La chose est d'importance pot n excdent certainement pas le liera de la population, soit environ 800.000. En divisant par ce chiffre les \Y1 millions de dpense, cela lle d'habitant, et non par 10. Le Conseiller financier Dimanche, matine pour les enfants 50 cts., et soire 1 gourde. I dit dans le dbat, parce que, aillant encore: Je suis contre les sinon plus mme qu'en 1915, rductions et les comptes la situation conomique du sions, parce que le budget,! pays requiert d'tre scrupu qui tait autrefois de 42 mil fetsement examine, et nous lions, est rduit 32 millions, avons le droit de croire, donc 2 o/o environ de rl'gard du Conseiller finan • j duction .. cier amricain que nous a octroy le trait, que les crations fiscales que le Gouvernement est en train de discuter devant les Chambres sont le dernier mot, sur cette situation, de Mr de La Rue. Les dclarations qu'U a faites notre confrre I.c Nouvelliste corroborent celle impression. La rflexion finale de notre confrre est retenir ce sujet : Taxes, dit-il, emprunts, missions! nous connaissons cela chez nous, c'est nous qui pourrions enseigner comment faire dans ce sens. Ce que nous voulons apprendre, c'est prcisment quelque chose de nouveau, en dehors de c> trois formules. Que, en ieffet, le citoyen des Etals.Unis qui est plac pour nous assister, ne trouve rien nous dire et nous suggrer que cela, est le tmoignage que, au point o nous en sommes, le rle de ce fonctionnaire du trait est bien puis et il est trange que ce soil un Dernire reprsentation de la troupe MUNIER-0LAFF GRAND GALA AVEC 1 PROGRAMME TOUT A FAIT NOUVEAUSance de Spiritisme avec des tours sut prenants Leschiens savanls joueront en costumes : Le dner tragique gouvernement nationaliste --/ entendu, des ta mi lies desloncnullement excusable quelque ] liminaires. Et les familles des bout de ressources qu'il I contribuables, qui sont le plus Nous n'avons jamais eu de budget de 42 millions de dpense; les plus levs de nos budgets ont t ceux de l'exercice 1925-1920 : 40.930.725, avec une recette de 45.864. 648j et de l'exercice 19271928: 40.977.914, avec une recelte de50.42l.01G. De telles recettes sont visiblement exceptionnelles et on en avait profil poui taire des dpenses galement exceptionnelles: travaux publics, 7.991. I7i-i. 9m £ lfm fl „ „ 7 4 fi i :.o pour (exercice \m^; luitree uencrale: 1 uoiirde et 11.390.800 pour l'exercice 19;7-li.28. Aprs, avec le dcroissemenl des recettes, on est revenu la norme. II ne faut pas que la dclaration ce sujet du Conseiller financier donne l'impression que nous avons dj fait les coin pressions dont on parle actuellement. En rduisant le salaire des fonctionnaires, poursuit Mr de La Hue, vous embarrassez davantage les familles sans, pour cela, faciliter l'quilibre du budget. Il s'agit ici, bien Il y a Vingt cinq ans t.. MATIN, /•'>' Aot 1007, LE PETIT-HATIEN ^__ "£ dernier numro e cette importante r e u u e littraire nient (te paratre avec des mheles les plus intressants Si %  \gnahns une chronique du W) milles. En outre, tout le inonde ne paie pas l'impt; sont exempts : les intli 8 e "ts; les femmes, moins qu'elles n'exercent le commerce; les hommes avant el a prs un certain ge parce Qu'ils chappent tout travail; %  s infirmes, les enianls, les humeurs, etc.,— tout cela reprsentant au bas mot les deux i ei "s de la population. En grand nombre, avec les ag gravalions fiscales que le Conseiller financier sous-value dessein? Il y a me chose qu'il faut peuple d'impts au-dessus de que nous disions au Conseiller financier, avant de finir, en rponse celte rflexion : Un budget dficitaire non seulement jette le trouble dans l'excution des dpenses courantes, mais paralyse totalement toutes ngociations pour le dveloppement agri cole et industriel du Pays. Nul ne s'intressera au sort d'une nation qui ne peut pas milibrer un budget de 6.400 000 dollars seulement!) ^Le budget actuel, grce l'apport des G. 1.150.000 des rserves du Trsor, a bien t quilibr, n'est-ce pas? D'o vient alors que, dans le cours mme de son excution el av.ini la fin de l'exercice, il on en dficit de 4 millions? N'importe qui peut rpondre cette question : mais parce que les forces des contribuables iront pas rpondu l'attente du Budget. Bien. 1-21 alors, qu'est-ce qui autorise penser que, en quilibrant le budget du prochain exercice, non plus avec des rserves aujourd'hui puises, mais avec des charges encore plus lourdes pour les contribuables, ceux-ci pourront mieux aider conduire le budget bon port ? Quel est donc ce raisonnement q,.i rpond l'impuissance du contribuable par une augmentation de charges? Eu ralit, si le Gouvernement et le Conseiller financier sont acculs considrer notre situation au point de vue budL'autre soir, ainsi qu'annonc, le boxeur jamacain Kid Norfolk et le boxeur national Savoir Dsir, se sonl affronts dans le rintf de Cin-Varits... Assaut de politesses, diraiton, si les politesses en l'espce n'taient des coups de poing. Au deuxime round, le boxeur hailien, grand buveur (levant l'iiternel, de RHUM SARTHE CACHET D'OU, mit proprement kuoek oui le boxeur jamacain, grand buveur son tour de whisky et de bay-rom. Tire/ vous-mme les dductions. Loterie Nationale Le Nouvelliste suggre l'ide que le Gouvernement s'approprie la Loterie Nationale el l'exploite son profit... Nous serions de l'avis du conlrre si la Loterie Nationale,telle qu'elle fonctionne, ne rencontrait pas la confiance gnrale, ou si elle Bedonnait d'autres buts que de venir en aide aux coliers ncessiteux et de soulager, d'une main voile, des misres qui se cachent...el celles qui s avouent. Non, ne touchons pas la Loterie Nationale, si nous ne voulons pas que le Conseiller Financier l'outre le doigt dans l'une des seules bonnes choses hatiennes qui nous restent... La Loterie Nationale aux mains de l'Etat, c'est aine de celle belle œuvre de bienfaisance. avec des scandales la clef. du pays, c'est--dire la question de (oues ses classes et de toutes ses activits, qui se pose aujourd'hui. Il y a un relvement vritable tenter dans ce sens et nous devons dplorer que, dfaut du Conseille! financier qui est uu tranger, le Gouvernement national ne soit pas plus dispos que nous pouvons le voir, rechercher et appliquer les solutions qui couviennent,— tche plus digne ci plus patriotique que de rester dans l'horizon born du budget et des proccupations immdiates toujours renaissantes. Si gouverner, c'est prvoir, nous dire pouvons due que nous ne sommes aujourdhui gure gougtaire, c'est i conomie aioie veins. — La loi sur le sel, prsente la Chambre par I Excutif, a l vole avec des modifications essentielles, qui la rendent acceptable. — Dans le Nord, la suppression d'un march o s'approvisionnaient les ouvriers de la fin-Apple a dtermin des ennuis aux autorits locales. La question a l rgle la satisfaction des journaliers. — L'Hpital Gnral nous de_ mande de rectifier qu' 1 Ilos[pice Juslicien, au Cap, ce n'est j pas neul personnes qui ont l i victimes de l'accident de SalI varsan relaie hier ici,mais deux seulement.Nous tenions la nouvelle d'une bouche autorise, pourtant. — Mr Charles Kiboul a l nomm par le Prsident d'Hati Doyen du Tribunal Civil des Gonuves.Me l'aracelse l'lissier, d'autre pari, a l nomm Commissaire du Gouvernemanl prs le mme Tribunal. Ce sont deux heureuses nominations. — La vogue des cigarettes Comme il faut est quelque chose de surprenant. Celle marque a conquis les fumeurs les plus difficiles. Et dire que ce n'est qu'un dbut I — A la Chambre des Dputs, il y u un groupe qui pense que la rduction de 2o o/o du salaire de tous les fonctionnaires auxquels on dlivrerait ues non .remboursables en des s ajjs ",, .i m s,et l'un des moyens envisager poui boucher a brche budgtaire. — Avons revu avec plaisir la visite de noire confrre Max Queslel, directeur de l'Information , du Cap,— qui est ici pour quelques jours. —. Notre confrre La Nou-I vellisle expose, dans son nu-l mro de jeudi,un plan que prconise le Gouvernement pour des emprunts court lerinc.qui serviraient a certains travaux, principalement l'arrosage de la Plaine cite I Artibonilc. Ce plan est quelque peu compli que. — Jeudi soir, le Prsident Hoover a prononc le premier discours de sa campagne pour la rlection. La claque H t tellement formidable qu'on eut pens quelle tait mcanique — Le Premier Congrs nudisSi Monsieur est triste, nidifirent, voici une recette qui le ragaillardira : — faites acheter des petites sardines de saison ...prparez une sauce: beurre, piments ( /. tzeauz %  >, orange, citron, que vous ferez cuire ai bain-marie, a; rs avoir ajout une cuillere de la ihuntgue des bsines de Port-au-Prince ,1 de St-Marcl Sur Bil ieu doux, grille/, ces sardines que vous graisseux lentement avec H sauce. Quand elles seront bien dores, relirez et servez. Ah Madame vous me don lierez des nouvelles de ce plat qui, gr e la hkanlgue Indigne, peut rveiller un mort. BOC-FIA. ...voit que la troupe Manier Olafl oftnra dimanche, CinVarits, une matine de gala pour les enianls et une soire pour tout le monde. Entre: cinquante centimes pour les entants et une gourde pour les grandes personnes. En dehors des tours surprenants de spiritisme et de prestidigitation, ligure au programme un petit drame: Le dner tragique qui sera interprt par des chiens vivants, costums comme vous •l moi... Ce sera la reprsentation d'adieu de la trvupe ; n'y manque/ pas, car Madame Jacqueline Silvera.qui a le cœur la main, agrmentera peut-tre la programme d'un numro de sa laon. • • ... voit que Direct et le collaborateor qui l'accompagnait nous sont revenus de Jaciuel, enchants da la rception qu'ils y ont rencontre. La lermture des magasina I heures trouve tout le inonde nidifirent, du l'ait que, bien longtemps avant l'arrt qui la rend dsormais |obligatoire, le Commerce avait pris 1 initiative de licencier les i employs, ds 4 heures, chaque jour el ds midi, le samedi. [Heureux Jacmlieaa toujours la page! A VIS Donnez vos commandes de carles.de faire-part, etc.. l'Imprimerie Morisselt, o vous trouverez un grand choix de lettres et des prix relativement bis. te s'est ouvert Merlin. Il runissait SU dlgus internationaux.Il n'y manquait que le Dlgu des nudistes de Campi'errin (Cayes) dont nous avons parl hier. — Hier, la Chambre, le rapport sur les affaires de la Compagnie d'Eclairage Electrique a t mis en discussion. Le Gouvernement Combattait les conclusions de ce rapport dfavorables, la Compagnie. — On se demande quand l'Administration hatienne se dcidera entreprendre srieusement rtablissement du Cadastre National ? De cela dpend notre essor agricole. Chez nous, OU ne commence jamais par le commencement. % %  ZSJ — .'Dimanche soir.Taldy Offrira la dileclion des cinphiles le film clbre: Le Collier de la Heine. Cette merveilleuse histoire a t suprieurement rendue sur l'cran.Nul doute qu'on aille en foule l'admirer a Ilafliann. — A Furcy, il y a eu dernirement un incident entre propritaires de terre et fermiers On dit que. M. Andr Lesps est ml cet incident. — Dans l'Artibonite, les cannes sucre sont arraches pour tre remplaces par des bananiers. Dans la rgion de SaintMarc, l'un de nos amis, planteur, lait en ce moment une glande plantation de citrons, i vue d'exportation. — Les habitants de la ruell • Piquant demandent lu D.G.T. l\ de l'aire quelque cli < pour ... voit qu'au dire de nos amis revenus de .Jacmel l'un des charmes de la cit est d'aller le soir et les dimanches masser un lasso, OQ une triture, a Vleyer, chez Tante Clie, un cordon bleu, numro un. Meyer de Jacmel, c'est notre Carrefour, le mme paysage en> chanteur, silloan ae petits ruisseaux babillards, un nid d'amoureux, el Tante Clie c'esl notre Germtna nous, chez. (|ji il est dtendu de ne pas aarrlar, quand on revient de piendre aa douche Brochette: •Oa s'amuse bien Jacmel oi y boufte bien aussi. et leur petile rue qui cable. esi impraii. a vu sur la place d'armes de Jacme! s'arrter une auto. A l'intrieur, se pencha un jeui.e avocal. liruits de rires, et mme de bcots. Ca devenait intressant. Renseignements pris, le jaune maffre'Tait en bonne fortune. Et la dame? s'enquit un tranger. Chut! lui intima-t-on, l'index coll aux lvres, la dame est de cœur. C'est la Veuve joyeuse ... Valse connue. • ... voit que nous avons par mgarde omis d'enregistrer que le Colonel Calixte tut, en nme temps que leCapitaine A rmand, honor de la Mdaille du Service distingu. Compliments au distingu colonel, mais il faut arroser ca au Rhum fiarban* court. • • ... voit que chez John Wool/(•//. on trouve des bicyclettes, d'une lgret, d'une solidit e d'un lgance..* qui vous lont regretter le n'ire plus un jeu ne adulte encore PAja de marquer aea records ?.


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/07078
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Saturday, August 13, 1932
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:07078

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
Clment Majloire
DIRECTEUR "
1358. RUt AMERICAINE 1358
TELEPHONE N2242
r-
Il faut toujours tali
le meilleur et le faire
le plus vite possible

it
RENAN
26 me ANNEE N 774H
r
rrji
RT-AU-PR1NCE (HATI)
SAM LDI 13 AOUT 193t
Mt \V i BIHI 'WlflU,
Au sujet des dclarations
du Conseiller financier
Notre vraie situation
i
!

La question des nouvelles ralit, ceux qui paient l'im-.
taxes se prcise : ainsi que
nous l'avons fait remarquer
hier, c'esl le paquet du Con-
seiller financier, tel qu'il en a
t question, ds dcembre
1931, dans sa communication donne exactement 40 gourdes
Mr Douyon, que Mr Hib-
bert est en train de dballer.
La chose est d'importance
pot n excdent certainement
pas le liera de la population,
soit environ 800.000. En di-
visant par ce chiffre les \Y1
millions de dpense, cela
lle d'habitant, et non
par
10.
Le Conseiller
financier
Dimanche, matine pour
les enfants 50 cts., et
soire 1 gourde.
I
dit
dans le dbat, parce que, aillant encore: Je suis contre les
sinon plus mme qu'en 1915, rductions et les comptes
la situation conomique du sions, parce que le budget,!
pays requiert d'tre scrupu qui tait autrefois de 42 mil '
fetsement examine, et nous lions, est rduit 32 millions,
avons le droit de croire, donc 2 o/o environ de r-
l'gard du Conseiller finan j duction ..
cier amricain que nous a oc-
troy le trait, que les cra-
tions fiscales que le Gouver-
nement est en train de dis-
cuter devant les Chambres
sont le dernier mot, sur cette
situation, de Mr de La Rue.
Les dclarations qu'U a faites
notre confrre I.c Nou-
velliste corroborent celle
impression.
La rflexion finale de notre
confrre est retenir ce su-
jet : Taxes, dit-il, emprunts,
missions! nous connaissons
cela chez nous, c'est nous
qui pourrions enseigner com-
ment faire dans ce sens. Ce
que nous voulons apprendre,
c'est prcisment quelque cho-
se de nouveau, en dehors de
c> trois formules. Que, en
ieffet, le citoyen des Etals-
.Unis qui est plac pour nous
assister, ne trouve rien nous
dire et nous suggrer que
cela, est le tmoignage que,
au point o nous en sommes,
le rle de ce fonctionnaire
du trait est bien puis et il
est trange que ce soil un
Dernire reprsentation de la
troupe MUNIER-0LAFF
GRAND GALA AVEC 1 PROGRAMME '
TOUT A FAIT NOUVEAU-
Sance de Spiritisme avec
des tours sut prenants
Leschiens savanls joueront
en costumes :
Le dner tragique
gouvernement nationaliste --/ entendu, des ta mi lies deslonc-
nullement excusable quelque ] liminaires. Et les familles des
bout de ressources qu'il I contribuables, qui sont le plus
Nous n'avons jamais eu de
budget de 42 millions de d-
pense; les plus levs de nos
budgets ont t ceux de l'exer-
cice 1925-1920 : 40.930.725,
avec une recette de 45.864.
648j et de l'exercice 1927-
1928: 40.977.914, avec une
recelte de50.42l.01G. De telles
recettes sont visiblement ex-
ceptionnelles et on en avait
profil poui taire des dpen-
ses galement exception-
nelles: travaux publics, 7.991. I7i-i.9mlfm fl 7 4 fi i
:.o pour (exercice \m^; luitree uencrale: 1 uoiirde
et 11.390.800 pour l'exercice
19;7-li.28. Aprs, avec le d-
croissemenl des recettes, on
est revenu la norme. II ne
faut pas que la dclaration
ce sujet du Conseiller finan-
cier donne l'impression que
nous avons dj fait les coin
pressions dont on parle ac-
tuellement.
En rduisant le salaire des
fonctionnaires, poursuit Mr
de La Hue, vous embarrassez
davantage les familles sans,
pour cela, faciliter l'quilibre
du budget. Il s'agit ici, bien
Il y a
Vingt cinq ans
t.. Matin, /'>' Aot 1007,
LE PETIT-HATIEN ^__
" dernier numro e cette
importante r e u u e littraire
nient (te paratre avec des m-
heles les plus intressants Si
\gnahns une chronique du recteur Nathan Hector, des
pages mues de Probus lllot
consacres Justin Godfroy
dont le talent d'une originalit
si profonde est analys avec
dlicatesse et attendrissement,
des Vert d Ernest Douyon,
Su. Haude Edgard Fau/ant et
nue lude magistrale de iha-
lis Manigat sur la Citadelle
Henry.
Sios sincres compliments i
l'excellente rdaction du Pe-
tit-Hatien,
^'"S'illifj'j"!111"1 wfc'"iiWH^
Votre cuisine,
Madame...
I... voit que le rservoir de la
premire avenue de Bolosse
prtend louar au Nu el mon-
ter l'intressant quartier. On
n'y circule pus encore en ca -
of, uniquement parce que l'a
venue es! en pente assez rapiri,
mais on patauge dans une bine
collante comme de la glue, et
dans laquelle le passage des au-
tos creuse des- illons dangereux.
At'eudra t-on que le quaitier
disparaisse, pour entreprend e
les rparations d'urgence?
la
l
ropos
humides
CHOS
soit qui vient ainsi se re-
(rancher derrire ce paravent,
au moment mme o il dis-
cute sa prsence devant Wa-
shington, pour accabler le
ses forces et, au surplus, sous
un mode inusit et vexaloire.
Pour taire accepter le poids
de ses projets tiscaux et mon-
trer qu il n'est pas au dessus
de nos forces, voici le calcul
que fait le Conseiller finan-
cier: Si vous considrez la
situation mondiale uctue le et
que vous songiez que le bud
get de 32 millions de gourdes
donne peu prs 10 gourdes
par tte J habitant ; consid-
rant ce que les grandes mai-
sons de commerce, d'indus-
trie, les citadins et autres
paient dans ces 32 millions,
le chiffre, par tte d'habitant,
peut se rduire 5 uu 6 gour-
des, y compris la taxe de, capi-
tation...
Le calcul du Conseiller fi-
nancier fixant 10 gourdes
par habitant la rpartition
d'un budget de 32 millions
une population de 3 millions
200 mille habitants; or, les
statistiques, mme maxima,
n'ont jamais fix notre popu-
lation plus de 2 millions
<>W) milles. En outre, tout le
inonde ne paie pas l'impt;
sont exempts : les intli
8e"ts; les femmes, moins
qu'elles n'exercent le com-
merce; les hommes avant el
aprs un certain ge parce
Qu'ils chappent tout travail;
s infirmes, les enianls, les
humeurs, etc., tout cela re-
prsentant au bas mot les deux
iei"s de la population. En
grand nombre, avec les ag
gravalions fiscales que le Con-
seiller financier sous-value
dessein?
Il y a me chose qu'il faut
peuple d'impts au-dessus de que nous disions au Conseil-
ler financier, avant de finir,
en rponse celte rflexion :
Un budget dficitaire non
seulement jette le trouble
dans l'excution des dpenses
courantes, mais paralyse to-
talement toutes ngociations
pour le dveloppement agri
cole et industriel du Pays.
Nul ne s'intressera au sort
d'une nation qui ne peut pas
milibrer un budget de 6.400
000 dollars seulement!)
^Le budget actuel, grce
l'apport des G. 1.150.000 des
rserves du Trsor, a bien t
quilibr, n'est-ce pas? D'o
vient alors que, dans le cours
mme de son excution el
av.ini la fin de l'exercice, il
on en dficit de 4 millions?
N'importe qui peut rpondre
cette question : mais parce
que les forces des contribua-
bles iront pas rpondu l'at-
tente du Budget.
Bien. 1-21 alors, qu'est-ce qui
autorise penser que, en qui-
librant le budget du prochain
exercice, non plus avec des r-
serves aujourd'hui puises,
mais avec des charges encore plus
lourdes pour les contribuables,
ceux-ci pourront mieux aider
conduire le budget bon port ?
Quel est donc ce raisonnement
q,.i rpond l'impuissance du
contribuable par une augmen-
tation de charges?
Eu ralit, si le Gouverne-
ment et le Conseiller financier
sont acculs considrer notre
situation au point de vue bud-
L'autre soir, ainsi qu'annonc, le
boxeur jamacain Kid Norfolk et le
boxeur national Savoir Dsir, se sonl
affronts dans le rintf de Cin-Va-
rits... Assaut de politesses, dirait-
on, si les politesses en l'espce n'-
taient des coups de poing. Au deu-
xime round, le boxeur hailien,
grand buveur (levant l'iiternel, de
RHUM SARTHE CACHET D'OU,
mit proprement kuoek oui le boxeur
jamacain, grand buveur son tour
de whisky et de bay-rom.
Tire/ vous-mme les dductions.
Loterie
Nationale
!
Le Nouvelliste suggre l'i-
de que le Gouvernement s'ap-
proprie la Loterie Nationale el
l'exploite son profit... Nous
serions de l'avis du conlrre si
la Loterie Nationale,telle qu'elle
fonctionne, ne rencontrait pas
la confiance gnrale, ou si elle
Bedonnait d'autres buts que de
venir en aide aux coliers n-
cessiteux et de soulager, d'une
main voile, des misres qui se
cachent...el celles qui s avouent.
Non, ne touchons pas la
Loterie Nationale, si nous ne
voulons pas que le Conseiller
Financier l'outre le doigt dans
l'une des seules bonnes choses
hatiennes qui nous restent... La
Loterie Nationale aux mains de
l'Etat, c'est aine de celle
belle uvre de bienfaisance. .
avec des scandales la clef.
du pays, c'est--dire la question
de (oues ses classes et de tou-
tes ses activits, qui se pose
aujourd'hui. Il y a un relve-
ment vritable tenter dans ce
sens et nous devons dplorer
que, dfaut du Conseille! fi-
nancier qui est uu tranger, le
Gouvernement national ne soit
pas plus dispos que nous pou-
vons le voir, rechercher et
appliquer les solutions qui cou-
viennent, tche plus digne ci
plus patriotique que de rester
dans l'horizon born du budget
et des proccupations imm-
diates toujours renaissantes. Si
gouverner, c'est prvoir, nous
dire
pouvons due que nous ne
sommes aujourdhui gure gou-
gtaire, c'est iconomie aioie veins.
La loi sur le sel, prsente
la Chambre par I Excutif, a
l vole avec des modifications
essentielles, qui la rendent ac-
ceptable.
Dans le Nord, la suppres-
sion d'un march o s'approvi-
sionnaient les ouvriers de la
fin-Apple a dtermin des en-
nuis aux autorits locales. La
question a l rgle la satis-
faction des journaliers.
L'Hpital Gnral nous de-
_ mande de rectifier qu' 1 Ilos-
[pice Juslicien, au Cap, ce n'est
j pas neul personnes qui ont l
i victimes de l'accident de Sal-
Ivarsan relaie hier ici,mais deux
seulement.Nous tenions la nou-
velle d'une bouche autorise,
pourtant.
Mr Charles Kiboul a l
nomm par le Prsident d'Hati
Doyen du Tribunal Civil des
Gonuves.Me l'aracelse l'lissier,
d'autre pari, a l nomm Com-
missaire du Gouvernemanl prs
le mme Tribunal. Ce sont deux
heureuses nominations.
La vogue des cigarettes
Comme il faut est quelque cho-
se de surprenant. Celle marque
a conquis les fumeurs les plus
difficiles. Et dire que ce n'est
qu'un dbut I
A la Chambre des Dputs,
il y u un groupe qui pense
que la rduction de 2o o/o
du salaire de tous les fonction-
naires auxquels on dlivrerait
ues non .remboursables en des
s ajjs ",, .i m s,et l'un des mo-
yens envisager poui boucher
a brche budgtaire.
Avons revu avec plaisir la
visite de noire confrre Max
Queslel, directeur de l'Infor-
mation , du Cap, qui est ici
pour quelques jours.
. Notre confrre La Nou-I
vellisle expose, dans son nu-l
mro de jeudi,un plan que pr-
conise le Gouvernement pour
des emprunts court lerinc.qui
serviraient a certains travaux,
principalement l'arrosage de
la Plaine cite I Artibonilc. Ce
plan est quelque peu compli
que.
Jeudi soir, le Prsident
Hoover a prononc le premier
discours de sa campagne pour
la rlection. La claque h t
tellement formidable qu'on eut
pens quelle tait mcanique
Le Premier Congrs nudis-
Si Monsieur est triste, ni-
difirent, voici une recette qui
le ragaillardira : faites ache-
ter des petites sardines de
saison ...prparez une sauce:
beurre, piments ( /. tzeauz >,
orange, citron, que vous ferez
cuire ai bain-marie, a; rs
avoir ajout une cuillere de
la ihuntgue des bsines de
Port-au-Prince ,1 de St-Marcl
Sur Bil ieu doux, grille/, ces
sardines que vous graisseux
lentement avec H sauce.
Quand elles seront bien do-
res, relirez et servez.
Ah Madame vous me don -
lierez des nouvelles de ce plat
qui, gr e la hkanlgue In-
digne, peut rveiller un
mort.
Boc-FIa.
...voit que la troupe Manier
Olafl oftnra dimanche, Cin-
Varits, une matine de gala
pour les enianls et une soire
pour tout le monde. Entre:
cinquante centimes pour les
entants et une gourde pour les
grandes personnes. En dehors
des tours surprenants de spiri-
tisme et de prestidigitation, li-
gure au programme un petit
drame: Le dner tragique qui
sera interprt par des chiens
vivants, costums comme vous
l moi... Ce sera la reprsenta-
tion d'adieu de la trvupe ; n'y
manque/ pas, car Madame Jac-
queline Silvera.qui a le cur
la main, agrmentera peut-tre
la programme d'un numro de
sa laon.

... voit que Direct et le colla-
borateor qui l'accompagnait
nous sont revenus de Jaciuel,
enchants da la rception qu'ils
y ont rencontre. La lermture
des magasina I heures trouve
tout le inonde nidifirent, du
l'ait que, bien longtemps avant
l'arrt qui la rend dsormais
|obligatoire, le Commerce avait
pris 1 initiative de licencier les
i employs, ds 4 heures, chaque
jour el ds midi, le samedi.
[Heureux Jacmlieaa toujours
la page!
A
VIS
Donnez vos commandes de
carles.de faire-part, etc.. l'Im-
primerie Morisselt, o vous
trouverez un grand choix de
lettres et des prix relative-
ment bis.
te s'est ouvert Merlin. Il ru-
nissait SU dlgus internatio-
naux.Il n'y manquait que le D-
lgu des nudistes de Camp-
i'errin (Cayes) dont nous avons
parl hier.
Hier, la Chambre, le rap-
port sur les affaires de la Com-
pagnie d'Eclairage Electrique a
t mis en discussion. Le Gou-
vernement Combattait les con-
clusions de ce rapport dfavo-
rables, la Compagnie.
On se demande quand
l'Administration hatienne se d-
cidera entreprendre srieuse-
ment rtablissement du Cadas-
tre National ? De cela dpend
notre essor agricole. Chez nous,
OU ne commence jamais par le
commencement. ZSj
.'Dimanche soir.Taldy Offri-
ra la dileclion des cinphiles
le film clbre: Le Collier de la
Heine. Cette merveilleuse histoi-
re a t suprieurement rendue
sur l'cran.Nul doute qu'on aille
en foule l'admirer a Ilafliann.
A Furcy, il y a eu derni-
rement un incident entre pro-
pritaires de terre et fermiers
On dit que. M. Andr Lesps est
ml cet incident.
Dans l'Artibonite, les can-
nes sucre sont arraches pour
tre remplaces par des bana-
niers. Dans la rgion de Saint-
Marc, l'un de nos amis, plan-
teur, lait en ce moment une
glande plantation de citrons, i
vue d'exportation.
Les habitants de la ruell
Piquant demandent lu D.G.T.
l\ de l'aire quelque cli < pour
... voit qu'au dire de nos amis
revenus de .Jacmel l'un des
charmes de la cit est d'aller
le soir et les dimanches mas-
ser un lasso, OQ une triture, a
Vleyer, chez Tante Clie, un
cordon bleu, numro un.
Meyer de Jacmel, c'est notre
Carrefour, le mme paysage en>
chanteur, silloan ae petits
ruisseaux babillards, un nid
d'amoureux, el Tante Clie c'esl
notre Germtna nous, chez.
(|ji il est dtendu de ne pas
aarrlar, quand on revient de
. piendre aa douche Brochette:
Oa s'amuse bien Jacmel
oi y boufte bien aussi.
et
leur petile rue qui
cable.
esi impraii-
. a vu sur la place d'armes
de Jacme! s'arrter une auto. A
l'intrieur, se pencha un jeui.e
avocal. liruits de rires, et m-
me de bcots. Ca devenait in-
tressant. Renseignements pris,
le jaune maffre'Tait en bonne
fortune. Et la dame? s'enquit
un tranger.
Chut! lui intima-t-on, l'index
coll aux lvres, la dame est de
cur. C'est la Veuve joyeuse ...
Valse connue.
.
... voit que nous avons par
mgarde omis d'enregistrer que
le Colonel Calixte tut, en nme
temps que leCapitaineArmand,
honor de la Mdaille du Ser-
vice distingu. Compliments au
distingu colonel, mais il faut
arroser ca au Rhum fiarban*
court.

... voit que chez John Wool-
/(//. on trouve des bicyclettes,
d'une lgret, d'une solidit e
d'un lgance..* qui vous lont
regretter le n'ire plus un jeu
ne adulte encore PAja de
marquer aea records \h\ nos r, oUsta de vinal an?.
As.' i L'outrt accidi r.t
' la Accident Pire &
bile \ss iruncc t'oruondion Li-
mi'ed,-- Vve F. Bermiagham
i j
nrai pour Hati,
*\
V* *!.. -Jtuf-
-* >?.


PAGEJ2
?:
MATIN 13 Aot 1M2
Une opinion de Mr.
Antoine Qeffrard sur
la circulaire du Dpar-
tement des Finances.
o-
Gonaves, le 9 aot 1932
Ao
Directeur du M.i'.in
Port-au-Piince _
Mon cher Directeur,"
J'ai pris lecture d'une lettre
circulaire du Dpartement des
Finances a 1 cesse au com-
merce d'exportation o il est
question, suivant une loggev
tion laiteparLe Nouvelliste),
de rduire le nombre des
dfauts permis par I- stan-
dard ;'), afin d'amliorer la
qualit du caf exporte d'Ha-
ti.
Le Dpartement a propos
cette lin d'uugneiler de
0,0(> de gourde par kilo les
droits i export sur les types
(i et 7 qui constitu -ni les
rats machine et triage ,
et a prtendu que l'elel de
cette mesure tiendra encou-
rager l'exportateur a rduire
sullisanuneut le nombre de
dfauts du prsent type") pour
l'expdier dans la calorie
du type 5 propos.
A mou point de vue, la
proposition du Dpartement
cuclie une grande anomalie,
cur/maud o i envisage d'au g
menter les droits sur les soi"
tes en question, on ne tait
qu'encourager l'exportateur
tolrer le plus de dlauts pos-
sible sans toutetois dpasser
le c!ticieul,ce,pour qu'iln'ait
Voix des Autres
Notre enqute
__sur l'Hpital Gnral
La priode amricaine ( suite )
t la Cure au
Si nous longeons la rue de
l'Egalit en nous dirigeant vers
le Parc Leconte, nous rencon-
trons successivement le Palais
des Ministre, le Palais Natio-
nal, le Palais de Justice et, un
peuple! Oui, chaque fois que
nous passons devant l'Hpital
Gnral, il nous semble enten-
dre les rles de (OUI un peuple
qui s'teint d'avoir t contraint
de porter un fardeau Irop lourd

Mr Maurice itager avise ses
nombreux clients et amis
que, par suite d'un accord
intervenu entre Mr A. Brauu
et lui, il se tient dsormais au
Garage de la West Indies.
l'oit-au-l'ricce.le aot 1932
^Maurice ROGER
CUROMAL
ai, n- i aiaia us fiuutc c, uu ne poi ici
>eu plus loin, sur l;i gauche,! pour ses lai bls paules,
loua nous trouvons en face llpiti
d'une agglomration de cons-
tructions au toit vert ; c'est l'H-
pital Gnral.qu'entourentjalou*
sment des murs pdis.Ceamurs
semblent tre l pour dfen-
dre l'esprit amricain, l'emp-
cher de s'en aller de cet hpital
(pie nos maltrua avaient frapp
il Gnral Tu es beau !
Mais cpic de vilaines choses lu
as vues depuis ta cration C'est
notre plus pur sang qui scelle
tes pierres, mais lu as t cr
pares trangers qui pensaient
ainsi nous attacher leurs la-
Ions cointnes le vulgaires lou-
lous reconnaissants. Noire ar-
VOlLA
VOTRE
SAUVEUR
gurit^^^
le mal %
3S
de leur [poinon avant de lefgent, noire sueur, notre sang te
quitter
Les toiU SOnt vcrls, mais ils
devraient die tout rongea de
tout le sang d'un peuple qu'on
a saign blanc, car l'Hpital
Gnra] est un peu la cause de
la misre qui nous lreinl au-
jourd'hui.
L'Amricain n'aime pas par
nature les installations de mo-
deste apparence. Il lui faut llie
grtes) in the world. C'est ce
qui le poussa a runir l'Hospice
donnrent naissance, niais les
Amricains l'exploilrenl contre
nous. Tu as t un instrument
de colonisation.
Hpital Gnral Tu en as
vu I
Nous avons eu des Amri-
cains, chefs du Service d'Hy-
gine, qui faisaient un mdecin
ou moindre pelil Amricain qui
avait la curiosile de dbarquer
en Hati. Ils appelaient comme
aides-mdecins n'importe quel
Esl dcde hier aprs-midi
Mme Vve Fortun Desrouleaux,
ne Luincna bauradin.
Les funrailles auront lieu
Sic Aune ecl aprs-midi .'! lues
de .-leve.
Condolances ses enfants
Albert,Alphonse el Aime Des-
rouleaux et aux autres parents.
Mauvais sans, Humeur, Eczma, Artrio-Sclrose
Varices, Rhumatismes, Maladies des Femmes
' .___.-i__- j.. DhAnn Knq il.- mips P.! *\lr\iit tii. to ,-_.
,,, mari aiuintit rhumatu ne, m it n ., J*
m : : M- .1 P lHIN I "lion. ......
du '
1 I ">> *~i '",'.'','cROMAL .c oolte HO* " 1" """ *......"T Hue Dol'l. I YOVOULLINS ,1 <-..>. # ^
0 Otot i Port-au-Prtofi- i PU u>acl BOCg.

I
pas sur le dos trop de triages,] | |a clture qui les sparait.
'au^meutatiou de droits sur| L'on dtruisait, l'on reconstrui-
sait avec dsinvolture.De belles
celte qualit augmentant le! sait avec dsinv
prix de revient du tri. H eut alles, de beaux jardins lurent
crs.Uu matriel important lut
command grands frais ; une
t prtera bit qu'o propost
de diminuer les droits sur le
cale triage notamment. L'ex-
poriateur bnficiant dune
inilreuce de droits sur la
aortie de son triage serait
enclin laire extirper de son
cal nature le plus de mau-
vaises lves possible ,"4et le
rsultat serait meilleur tous
pu uts de vue.,'est mo.i opi-
ui.n.
Je vous prie de publier la
prsente et d'agrer, cher
Directeur, mes salutations
distingues.
a. GEFPRARD
LA COMPAGNIE D'CLAIRAGE
ELECIKiyUt
annonce ses abonns que
1 e s rparations gnralement
quelconques aonl payables cash.
Le tarif suivant sera appliqu :
Durant la journe, les abon-
ns habitant du Portail de Lo*
gnile au Porlail St Joseph, et
ceux habitant du Bord-de Mer
au Champ de Mars paieront la
somme de 0.60 ( or) cash pour
St Vincent de Paul cl l'Hpital petit Navy infirmier ou emplo-
Miblaire pour donner naissan-lye occupant une fonction para-
ce BU GENERAL HOSPITAL. I mdicale; el ces aides-mdecins
Il mit tout en uvre pour faireI parvenaient parfois tre m-
grandement les choses. La cour 3 ieci us-chefs de service sans
(le ces hpitaux tait devenue Vivoir lait d'tudes spciales, l
un vaste chantier; on avait abat-i mme, nous avons eu un sous*
directeur blanc du Serviced'Hy-
gine qui avail dbut en Hati
comme palefrenier.
Les Amricains pensaient sans
doute (prilsullisaild'avoir t en
contact avec des animaux pour
Balle d'oprations fut difie; de| tre uu mdecin de Ngres.
confortables lits meublaient la J Hpital Gnral I Serviced'Hy-
lalle rserve aux malades. Deslgine Nous avez vu de bien vi-
laboratoires munis d'apparelsllaines choses! Vous ave/, vu
ultra-modernes lurent installs, j des vois formidables de mdi-
Ce que tout cela cota d'ar- camenls. 100.000 dollars de m-
nent la Princesse noire, nul
le dire. L'Amricain ne

L'ARGENT
pour tout le Monde
Le Secret du succs dans
l'Industrie
situation lucrative, agrable.
active avec petit capital
ne peut
S'inquitait pas non plus de
dicamenls battirent le pav de
Port-au-Prince et du Cap, cher-
chant preneurs. Ou loultu ce
rendre compte des Ngres de scandale en mettant eu libert
l'emploi qu'il taisait de leur ar-
gent. Ce qu'il lui fallait consi-
drer, c'tait l'honneur et le
bonheur , qu'il croyait dans sa
simplicit nous apporter.
Durant de longues annes,
nos protecteurs se montrrent
trs prodigues de nos deniers,et
cela tel point (pie le peuple
d'Hati, assez gouailleur, se crut
en droit d'appeler les dollars
des douleurs .
Oh qu'il avait raison.ce bon|
les prvenus et en ne donnant
pas suite cette allaire.Des m-
decins du Service d'Hygine y
taient aussi compromis.
Et le scandale des matriaux
de construction !
Vous en avez vu, Hpital d-
lierai Service d'Hygine !
Pour le groupe is kdeclns
Indpendants .
I Di Flii COICOU, Dr BRARD
(A suiv e )
E
vendre
Une radio ondes puissan-
tes, t tubes, tapisserie double
utilis.
Durant la nuit, la somme de
1 dollar sera rclam pour tout
dplacement plus le eol du
matriel.
Nous profilons de celle occa-
sion pour informer les abonnes
que les sieurs Maurice >aliras,
Augustin Simon et Victor (las-
tel sonl autoriss par noire (lie
l'aire les installations ainsi
que les rparation;
LA DIRECTION
THE CIE D'ECLAIRAGE
ELECTRIQUE
announce lo ils cuslomcrs
tha herealter ail repaies ol
Wlialever nature shall bc paid
cash.
The lollowing tarif] we be ap-
plied :
Duriug the day, cuslomers li-
ving Iroin the Portail Leogane
to tue Portail Si Joseph, and
thosc living Iroin Ihe sea-shore
to the Champ de Mais shall pav
the sum ol' D cents gold cash
Jor the transporta lion of Ihe
eleclrician plus cost ol inalc-
rial used.
Those living beyoud llie li-
mits above meutioned shaH pay
the s,un ol /."> cents gold lor
transpoi talion ol Ihe eleclrician
plus llie cost ol malei ial used.
We lake this opportunitv lo
advise ourcuslomera tha Me
Maurice Damas, Augustin Si-
mon and Victor Casfel are an -
thorized i'> our Companv t.
make electrical installations as
well as repairs ol sa me.
IHE MANAGEMENT.
ilam.l Zone, prenant trt et nu^e- .
m.-.lle. I Pr,x
Port au-Prince, le 10 aot
1032. .
Jas If. C. VAN REED
Ageut Gnral
i
raisonnables.
S'adresser
Mr MMncr.l'ACOT,
Hue A en ne Q.
Tlphonez 124-3-MG.
maaiiiiaiiii'iii i i
Aucune branche du commerce n'oflre la facilit de gagner de l'argent romiuc celle de labriqaer^
c vendre so'-mpme ses propres prod ntS, et c'esl la m il eure sou :e de richesse q')e de s'il s;/irer
drs dernires dcouvertes de la chimie.
L ch tnie nous donne chaque jour de DOl/C les sirprise?. Sa J i connatre rien ne peut se
faire aujourd'hui dans l'industrie.
En il. \ il esl ncessaire de bien connatre les aelions diffrentes qu'un corps xme sur l'autre
dans son intime constitution chimique.
Particulirement aujoardhui, a cause de la crise commerciale, d hu' I b q ic des produits de
clm x et des prix trs bas, ce qii ne peut s'obtenir qu'avec l'ai le de la chim e.
Comme chimiste industriel el pendant mes longues annes de pratique,j'ai pu dcouvrir que
le rendement et l'homognit des meilleurs produits dfendeit du degr d<* chdeur e! de den-
sitp de certsices solutions alcalines, poui la fabrication du suvon. Ms proo'ds ont ! mis en
prat'.que avec un grand succs dans l'Ile de Trinidad perd nt qiaii" ans, rvolutionnant lii-
duslne du savon sur le march commercial au point degur et d'inquiter de gros vendeurs
de savon anglais dont les produils n'taient plus apprcis. Mes savons ont d'ailleurs t p'ims
en 1929 c! 1931, obtenu le dipl ne de mrite de 1 K.xpositi n Industrielle et d'Agriculture de
Trinidad,
Un secours inestimable aux tab icants de SAVON EAU GAZEUSE. ALCOOL, PARFUMS, efe,
Appren'z lai e du Savon. Dans n'importe qui 1 pays du mon ie l'homme qui pour ail la>re du
bon Savon de lessive bon march srail -': recherch 't lerail b aneoup d"; r;;ent. Tout le
monde, lu Martinique, conn; il trs bien le Savon GRAZIANO. Monsieur Louis C.ro que*, de Fod
de Fiance, a fabriqu avec succs, d'aprs mes formule.*, to tes qu lit s de S von. (rce cette
dcouver e nouvelle, vous pouvez avec (55 kilos d'h ni dt coco tabri juer 150 cesses de Savoa
Blanc. J mne ou Maib Bleu lor.n d'excellentes ma irts qu> lonl uu Sivo i dur et mous.eui
trs rechen h pojr la l^s^ive, ch que caisse pesant 20 kdr?.
Le bss pru de la fabrication permet de mettre ce produit sur le march u i prix dfiant toute
concurrence.
Voici votre chance de devenir inddendant : Plut de machine pour faire I Eau Gszenso, Limo
nades, etc. Avec ce nouveau procd on n'a besoin que de Bouteilles, E iqu ttes, Capsules, quel-
ques produits chimiques et une petite machine pour fix"i- les capsules aux boa teilles,
Dodoi isatio.A et Neutralisatloa de I Alcool. Avec un nmp'e procd ch'ivique
vous pouvez transformer l'alcool ordinaire ( n on alcool neutre inodore Halle pour teindre
Las cheveux. Voua pouvez fabriquer une huile paitume qui cl n ra aux h veux gris leur
coobur primitive aprs quelques jouis d'i i Formul s s-c tes pi pci^'^s nour la proara-
lion de Savon Lupnd> Vl-diid (i'ye^ro', Bay Kutn Menthol, Bay Rum et Lavande
Rougt, Eau de Cologne et nombreuses autres formules se ri | o " la prparation sim-
ple de proUuus dout l'usage est de grande, utilit dans la vie journ-ilii Monsieur Victor (ira-
ziano, Chimiste Industriel, diplm en himie Pratique et Analytique ( Fa^ulty ol The Chemical
Institule ol Nt\v Yoik, l'J Paik l'Nee, N-w-Yo k ), personr.elie.nent peu' vous apprendre Ibii-
quer ch z vous el vous donner d amples renseignements thoriques et pratiques pour voire lus-
siii! en affaires. Vjus pouvtz aussi me consulter pour la lrb"icaiion de produits quelconques.
Echantillons de tous ptoduiti fabriqus For-le France el beaucoup di cerlifioats lgaliss de
ino habilet prole>sionne!le sont votre disposition.
Vola uut dclaration :
. Fort de France, 29 avril 1132
Durant Us mots d O.:tobre 1931 Mai 1932, j'ai travaille* en colluLoratio avec M. Vicfor Gr*
ziano, Ch misle Industriel! pour l'lude de la fabrication du Si von el le Kaffinage des huiles v-
gtaleS, et d'1 eu qu' me louer de ses se^vicep. Monsieur Graziano a loujo os t fidle ses pro-
messes et correct dans ses oprations. Je n'ai eu qu' me fliciter de mes rapporta avec lui.
louis CKO/QUET
La signature esl lga'ise par le Mure,le Chel dnCibinet du Gouvernement et leCoisul d'Italie.
Le Directeur de l'Institut dlfvg e et .1- Microbiologie de Forl-de-France a dclar qu :
Le Savon Li uide Maical Glyciol: Bon Savon Liqu.de, mousse tacitement
pioduil un bon neiioyage,
Savon Phonique Bon Savon, mouse la ilemenl et produit un bon nefloyage.
Lacliou antiseptique parat nette (-lie n'a pas ' recherche systmatiquement).
Si celle annonce a pu voua intea*\ vrnti me voir I Htel Bellevat; vous pouvez e isore
cure Mi Victor Graziano P. O. BOX Kiti ''orl-an-Prince
et
Manlio Victor Graziano
CHIMISTE
Cin-Jaldu
*j
>
DFMAIN SOIR
: HEURES MATINEE
Kpigsmark
7 premire! parties, avec lluguetle Duflos el Jacoae Calelain
Lnlre : 0,50; Balcon : LU*.
A 8 HEURES
Un grand film sonore
Le Collier de la Heine
d'aprs Alexandre ILnnas.
Interprt par : Marcelle Chantai, Georges Lannea F. Fab r
avec Jean Weber (da la Comdie Franaua) e Diana Karenne
Entre : 2, Il et l gourdes
I.UN'Di SOIR, i l'occasion de rAi8o>nption, i . hres, matine:
Kniqsmark
(Su , S Fin )
Entr< o 50 ; Balcon : 1,00
\ B HEUHS
Les Hos.s I31aii(:hes
de Gilmore
Entre : 0,50 ; Balcon ; 1,00
g Toutes les Polices 1
mm
DE LA

m
n
9
1
^comprennent la Protection contre la
, ; Foudre sans auomentation de taux"
Eug.le BossjrCo
Aaenls Gnraux S
i s
< mwmmhmmmm*\%mM*^^^:^i+m*
..'^


\t\TI\ 13 Aot 19:52
PAGl-;3
ttliuui Itarbaiicourt
Dont la renomme est universelle a gard s", premire place
Demandez partout :
UN BARBANCOURT
Dpt : Hue'Csar.
Mouvement du port
Navires
Adco
(^ristoba
fioyaqJ
Venant il" : Da'e d'arriv Allant a: Date d^ dpart
(.rst'bal 17 aot u.iv. Ne^-Votk
New York '-^1 act a.m. Cris tonal
New-York 15 aot a.tu. Criatobal
Hi
"
INSTITUT
Guy-Joseph-Bonnet
Prs du Monastre St-Grard
derniers
race la
Cet lablisseraeut scolaire,qai vient du remporter aux
ameos du baccalaurat un succs sans prcdent, gr
tliode pdagogique nouvelle qu'y emploie le direcleur.d'aprs
"elle des Universits du Canada et des litats-Unis d'Amrique
ombine intelligemment avec celle de France, est situ, comme
m le sait, dans le quartier le plus sain de Port-au-Prince. Les
coliers taibles y rtlont leurs forces tout en poursuivant leurs
* i use ign me ni classique complet, de la classe de J2t celle de
philosophie.
Lnseignement technique complet partir doctobre prochain :
diverses carrires de l industrie : agriculture, commerce.
Grce l'eniraineenl qu on donne aux lves, ceux qui sont
bien dous seront des chela, dans la vie, et comprendront la
niessil d'augmenter plus tard le capital familial, loin de le
dissiper, ou seiont entrmes | our constituer tout seuls le lenr.
Quant aux attards, ils sont I objet de soins spciaux. S'ils ne
savent pas ttdier, s'ils lool dgtts des tudes par suite de
maladie ou par manque de mmoire, amenez-les l'Institut
Guy-Joseph Bonnet!.. Il v a un systme d'exercices gradus qui
dveloppent la mmoire et aident pprendre rapidement.Quel-
ques l'ons suffisent |f,our donner confiance aux dcourages.
Les principaux professeurs qui aident le directeur sont : Mr
Jittnu, homme de lettres, philosophe, ancien ministre, Dr
Maurice Lalleur, diplm de l'Universit de Yale ( Etals-Unis).
DpaiUmtr.l de l'Bygice Publique, Port-au-lJrince. Pro-
ftisetir l'Ecole de Mdecim.
Mts Arnou, Massante, Cantavr.Mme de W'endl pour l'anglais;
Ren Cari et Anlonius i hampagne, laurats avec la note trs
bien des derniers examens de lin d'tudes,etc, elc.
Le rtgislie d'ii.sciipiion pour de nouveaux lves est ouvert
ds ce jour. Mthode sre qui gaianitle succs au baccalaurat
cl plus laid dans la vie !
Prix modiques dfiant toute concurrence.
IF
Tl< I ;:
REMPLACE
I ni. 'c H' f.ie
tic MO.'UE
le plus PUISSANT
et le plus AGRABLE
des RECONSTITUANTS
pour GURIR
ANEMIE-FAIBLESSE
INOISrENSABLE au Odva'appumeitt
fias EN; ANT8
ui personnes FAIBLES el CONVALESCENTS
Un Vtnlt Port eu-Prince : Plr W. BUCH
DKS centaines de miniers de per-
sonnes ont eu la livre typhode
l'an dernier, et dix pour cent en-
viron d'entre elles en sont mortes. Les
-unes de la typhode sont trs sou-
vent vhiculs par les patles velues et
sales de la mouche. Protgez-VOUS 1
Uns mouche est tout aussi dange-
reuse qu'un revolver charg! Vapo-
risez du Ffit !
l-Mil tue mouches, moustiques, puces,
fourmis, mites, punaises, cafards et
leurs QBUfs. Morlel pour les insectes
niais inolensit pour l'homme. Em-
ploi facile. Ne tache pas. Ne confon-
de/ pas Klit avec d'autres insecti-
cide^ Exigez le soldat sur bidon
jaune baiiiie noire.
Vaporisez
M*CA lIJ'.TtA
LA NOUVELLE ROUTE
CABARETLAFFITUAU
o
Mardi, (J Aat, eut lieu Inau-
guration ue la nouvelle section
de la roule Pabaret U Hileau
par le Prsident de la Rpubli.
que.
A la Rivire Bretelles, rs:-
dence de l'Ingnieur Augus'in,
un arc de triomphe aux cou-
leurs nationales tait rig, et
de gentilles demoiselles de
Sources Matelas et des rgions
avoisinantes avaient bien voulu
se prter la manifestation et
chantaient La Dessalinienne
a l'arrive et au dpart du Pr-
sident Vincent.
Cordiale crmonie, somme
toute, o M. Vincent, aprs a-
vo.r liicit l'Ingnieur en Cel
pour une de ses plus belles ra-
lisations, rappela aux habitants,
en termes appropri1, le rle de
la route dans le dveloppement
de l'Agriculture. Un appel la
terre ne peut tre que profitable
au relvement conomique du
pays.
La nouvelle route esl appele
r< irplacer une des sections
de la route Port-au-l'rin.-e
Saint Ma-c Liant Sources Pu-
antes Cabaret, elle a environ
12 kilomtras \!2 de longueur et
limine tous les dangers de
nmemenl de < hemioi de 1er
et d' osion parla n er. De plus,
elle est relativement droite,avec
des alignements de pi es de \\
kilomtres,et longe en quelque
suite un plateau suivant une
Ign de late: ce qui assume un
drainage beaucoup plus efteciit.
L.ji toute nest pas thorique*
ment achev; sans doute, les
londi n'ont pas permis de
l.iire mieux: ce qui ne diminue
en rien le grand prestige et
l'activit de. l'Ingnieur Jear.no^
de l'Ingnieur Perdra, Direc-
teur ues Routes, et du Chsig
de Travail, l'Ingnieur Augus-
tin Nos compliments.
Pour votre garantie, Flit n'est vendu qu'en bidon* scells.
Eno contre la constipation
N'exprimentez pas avec votre sant
ENO'S "Fruit Sait" a trs bien prouv
sa valeur comme le plus tuf, le plus
efficace moyen de soulager et
prvenir la constipation.
Refusez les substituts.
Exigez toujours
ENO.
FRUiTrSALT
Encore un accs
de fivre !
Les accs de livre paludenne ou
de malaria sont frquents. Sans tie
trs graves, ils sont toujours trs p-
nibles : on en sort bris, inerlc.sans
applit, sans force.
Aprs un accs de livre, faites
comme M. Raoul M... d'Oran, prenez
de la FORTIANK. Et comme lui,
vous dire/ :
... les forces, quittaient si lon-
gues revenir, sont arrives presque
tout de suite. Je suis maintenant sur
pieds. J'ai repris mon travail comme
si rien ne s'tait pass et ma conva-
lescence a t si rapide que j'ai pei-
ne y croire.
Paludens et eonvalescents.prenex
l'ORTIANK : vous y trouverez l'ap-
ptit, les forces nouvelles et la sa-
tisfaction d'un rtablissement tirs
rapide.
l'ORTIANK est le plus puissant re-
constituant cr par la .science mo-
derne.
lORTIANT.se trouve dans toutes
les bonnes pharmacies et Port-au-
Prince la Pharmacie \V. Ruch.
FoIWame
RGNRE L'ORGANISME
FEBI APERITIF,
ESTIF, RIT. INSTITUANT.
Dm toutes le i
.1 j .- .i, rim ~ MJCH
i
1 S.JJ *
1 1
SC
N S G N
Avise les consommateurs de son LAVl
qu'il a rduit ses prix comme suit :
LAIT CONDENSE SUCRE CAISSE OE 48.14 OZ OR 6,25 DTAIL OR 0,14 CENTIMES
LAIT CONDENSE SUCR DE 240,3
LAIT VAPOR DE 48,10
! LAIT VAPOR DE 96.8

I
(
9,10
5,00
6,40
DTAIL
DTAIL
DTAIL
0,04
0.111
0.07
Happdez vous que le LUT CONDENSE, VAPOR el ta POUDRE BSBBbSBN est le
meilleur, le plus pur el le plus riche en crfnie. Il est recommand par les mdecios et
sages Itiiraesaiix bbs el aux malades.il esl employ avantageusement pour les Crmes
glaces et chaudes, el les desserls de toutes sortes. "
En vente AU BON MARCHE
Et dans toutes tes bonnes Epiceries tant
a Porl-au-Pvince aue dans toutes les
villes de ta Province,
LE FAIT EST INCONTESTABLE!
Mie
C'est la quintessence des meilleures
[varits de cannes d'un vaste territoire
runissant les meilleurs terroirs
jC'est ce qui fait son arme.
GOUTEZ ET COMPAREZ!
\
il
i
FOOTBAI
COMPAGNIE GNRALE
TRANSATLANTIQUE
a
MATCH SENSATIONNEL
Gonaves .contre Port-au-Prince
arc .i
Dimanche 14 Aot 1932
A 4 heures prcises
Grandes personnes : 1 Gde
Voilures: 0,50.hnlan ls: 0,25
1 ribunes : 0,2 ~).
Le slcainer^Sr Domingue*
venant de Bordeaux vi les
Antilles Pranaise,Santiago de
Cuba et le ports du Sud. est
attendu Porl au Prince le. di
manche 14 18 h // repartira
le mardi t6 aot pour tes ports
du Arord, Puerto Plata et />
havre direct.
Huile postale : A i74
ltphone : ho 3220
/. .h. A LUE Ri
Agent Gnral
Hue du Quai. Portail Prince
CABINET DE M" GEORGES
ET ALIX. mU
-. *
Viennent d'arriver
LA POMMADE INCOMPARABLE ET LE SAVON SPCIAL
POUR LES CHEVEUX
HOROCO.
EN VENTE : *U B0H HARCti > ET tHt/ tuPPOLYTE J:
Porl au-Priuce, Rue du
Centre, 1731,
Me Franois Mathon.appe-
l aux fonctions de Commis-
saire lu Gouvernement pies
le Tribunal de Cassation de
)a Republique.avise le public
el ia clientle en paiticulier
que Mes George,! Mathou et
Alix Million mmiI < hargs (le-
st,: m lis de la d reciioo de
son Cabinet et l* peuvent
.'.i Ire s'i < ces Avocuts pour
tout ce nui enucerne les allai*
rea cones cet OHioe.
Port au-i'iirce, le 10 ut
1932.
i
.*


Samedi
13 Aot 1932
Le Malin
4 .PAGES
26ee ANNEE iV ?4t>
Port-au-Prince
Tlphone : 2242
Lykes Brothers SS C lnc
Texas -Hati -"Banto uomtngo Porto-Rico
Le seul service hebdomadaire et rgulier passagers et
fret entre les ports du Golte du Texas directement avec
Port-au-Prince, Haiti.
Pour la rception rapide et le maniement habile de vos
importations, servez vous toujours des navires de hl- LYKE
UNE.
I.es prochaines arrives a Port-au-Prince sont !

Aluminuin Line
Steamer Margaret Lykes
Steamer Almeria Lykes
Steamer k Genevive Lykes
IX aot 1932
2(> art 1932
2 septembre
bureau: Rue du Magasin de l'fcltai. Boite Postale B
DE NEW-ORLEANS ET MOBILE A PORT-AU-PRINCE. SANI0-D0KINGO. ITY.OTACAO,
PUERTO CA6ELL0, LA GUAIRA ET PARAMARIBO.
ORTS DALVANGEN AUSTVANGEX VESTVANGEN DVLVANGEN AOSTVANGES VESTVANGEN
AVIS AU COMMERCE
La PanamaJUailroad Stea mship Liue a l'avantage d'an
noncer les dparts suivants de New York pour port au prince
Haiti, directement chaque mardi. Tous;les steamers sont
pourvus de chambre trieori'nue
Dparts de bew lor/c. Arrivages Poriau-rrince.
Steuner "Guayaquil" le 9 aot 1932 le 18 aot 1932
Steamer "Cristobal" le 16 aot le 21 aot 1932
Steamer Buenaventura* le 23 aot le 29 aot 1932
Steamer "Ancon*4 30 aot 1932 le 4 septembre 1932
Steamer "Guavaquil" le 7 septembre le 13 septembre 1982
Steamer "Cristobal" le 13 septembre le 18 septembre 1032
Steamer 'Buenaventura" le 2G sept. le 26 sept. 1932
Steamer "Ancon" le 24 septembre le 29 sept. 1932
Panama Railroad Steampship Line
JasH.G.VANREED
Agent Gnral
Grand Htel de France
P. P. PATRIZI, propritaire
Cet tablissement se re-
commande par un service
I
irrprochable, un restau-
rant de premier ordre, des1,
chambres conjorlables cl
ares ; un Bat o les con-
sommations sont varies et
New Orlans, Louisiana, Dp.
Mobile. Alabama, Dp.
Port-au-Prince, Hati Arr.
SiutO'Doiningo City.R.D. arr.
Curaao, 1). W. '. arr.
Puerto Cabello, Venz. arr.
La Guaira. Venezuela arr.
Paramaribo, Dutch Guianaar.
Paramaribo,Dutch Guiaua D.
Curaao, I >. W. I. arr.
New Orlans, Louisiana arr.
Juillet 2
juillet 4
juillet 9
juillet 13
juillet 15
juillet 17
juillet 18
juillet 22
juillet 27
juillet 31
aot 8
Juiltet 1G
juillet 18J
juillet 23
j .illet 27
j .illet 29
juillet 31
liuillet 30
aot 1
aot 6
aot
aot
aot
aot
aot
1
5
10
14
22
aot
aot
a t
a. fit
aot
a iV.
aot
sept.
10
12
14
15
19
24
28
5
aot 13
aot 1.')
nou20
aot 24
aot 2(>
aot 28
aot 29
sept,
sept
sept
2
7
11
sent. 19
Prenant fret et passagers pour tous les ports ci-dessus
aot 27
aot 29
sept. 3
sept. 7
sept 9
sept 11
sept 12
sept. H>
sept. 21
sept. 25
oct. 3
sept 10
sept. 12
sept. 17
sept. ,21
sept, 23
sept. 25
sept. 26
sept. 30
oct. 5
oct. 9
oct. 17
CONNAISSEMENTS DIRECTE DLIVRS POUR TOOS LES PORTS SUIVANTS :
Port-de-^aix, St-:,iarc, Miragone et Jrmie, Hati ; Monte Prisli, La floraana, Barahona, Sin Pedro de Macori*
etJAzua, Rpublique Dominicaine, Coro, Carupano, Cumino, Cuanta et Pampatar,Venezuela, AruDa e Uenaire.UWI.
DE MOBILE ET NEW-ORLANS A TOUS LES PORTS HATIENS ET DOMINICAINS ET MARACAIBO.
Undpait vers le milieu de chaque mois touchant directement : Puerto-Plata, R. D.,* Cap-Hatien, Gonaves. Petit-
Goave. Aux Cayes ei Jacmel, Ha.ti et Macaraibo, Venezuela. .
Si un Irt suffisant est offert, ces bateaux toucheront galement Port-de-Paix, St-Marc. Miragone et JriEie,
Barahona, Azua, Monte Cristi. San Pedro de Macoris et La Romana. R. 1). Aruba, D. W. I.
De Tampa, Floride, ta Jamaque-Hati La Rpublique Dominicaine Curaao et Venezuela:
Dparts pour les ports ci-dessus quand une quantit suffisante de fret est^ofterte.
( Sujet changement, annulation ou ajournement sans avis. )
A. de MATTEIS & C, Agents Gnraux
Hati
Voulez-vous Panama Railroad Sleamship Line
Agenls a^x nrincinaux oorts d'Europe.
Service ae jrl el de passagers enlie
(Europe et l'Amrique.
des marques les plus rpu-
tes.
Tlphone
Russir dans vos tudes uo
laite russir vos entants.gice i
une mthode d'enseigne-
ment classique excellente?
VOULEZ VOUS
Une protession aprs (> a 9
mois d'tudes srieuses (St
no-D.ictylo. Langues vivante
Comptabilit )'
Songez que l'Institut TIP-
PENHAUER se recommande
et s'impose votre attention
par les brillauls rsultats d
j j obtenus.
| 1537Rua Lamarre.
Tlphone 2891.
2341.
(L
li, W. Shkldon & Co, Ltd.
17, James Street,
UVBRPOOL, L.NGI.AND
Street

Vot
re premire v
A
isite
L'HOTEL ANSONIA
Bire la pression.
CE
... N*A JAMAIS T FAIT
CE OUI NE PEUT ETRE DPASS
Kola Champagne
F. SJOURN
Prpar dans des conditions rigoureuses
D'ASEPSIE
Pi part ion et Veute
Pharmacie F. SEJOURNE
Angle des rues Roux il du Centre.
H C
GNlCllOlBIENHE )
Tlphone: N 2323
.e vapeur Bolivar Voy.
102, venant directement de
New-Yok, sera ici mardi 1(> I
courant, en route le mme
jour pour le< ports colom-
| biens, Cristobal, Canal Zone
Kingston et New-Yok.
Le manifeste de ce vapeur
nu par avion poste est la
(disposition des clients dans
Nous donnera raison, confirmera voire bon mge-nosr i)ureaux sjs angle des
ment, justifiera la confiance que vous nous aurez accorde l]es du Quai et Thomas Ma-
en nous garantissant votre appre nble patronage a 1 Htel J di()U (vjs .vjs dc ja douane)
le plus sleci de Port-au -Prince,
Nous vous suggron, clarrki votte chambre d'avance. Le vapeur tfiaracoa i Voy.
106, partira de New-York le
17 courant, directement pour
Port-au Prince on il est atten-
du le 23. Continuera le m-
me jour pour les ports co-
lombieus, Cristobal,'/mal Z,
Kingstou et Nt-w-Yor.

Le vapeur Bogota Voy.
105, partira de New York le
19 courant,pour tous les ports
hatiens. Attendu ici le 27 crt.
en route pour les ports du
Sud.
William. E. BLEO. Agent.
THE ROYAL MAIL STEAM
PACKET COMPANY
Le steamer i Cultbra ve-
nant de Londres viA.Kwgston
et les ports du Snd sera
Port-au-Prince vers le 29crt.
et repartira le mme jour pour
l'Europe via le Nord prenant
du trt.
The Royal Mail SUam
Paeket Co
I. J. BIGIO
Agent gnral
M on y & Compauy.
Atlantic Freighting Cwp. Dm
155 Boulevard de S lasbourg.
Havre, France
Mory & Company,
Atlantic Freighting Corp. Div
74 Quai des Chartrons,
Bordeaux, France
lleruu deron & Stockwell,
Boite Postal 78'
Havre, France.
Angleterre
Ci. W.Sheldon & Ltd.
Fenton House,
112/113 Fcnchurch
Ljndon E. C. 3, Ecglaud.
Yraoce
Mon y Corn papy.
Atlantic freighting Corp.Div.
3. Rue St Vincent de Paul.
Paris, France.
Mory & Company
Atlantic Feighting Corp. Div.
7 Rue de la Rpublique,
Marseille, France.
Gellally Hankey & Co,
21, Rue de la Rpublique
Marseille, France.
Allemagne
Atlantic Freighting Corp. Atlantic Freighting Corp.
Ballinhaus, Hamburg 1, Germany. Breitenweg 55. Bremen, Ger.
Atlantic Freighiing Corp.
Anlwerp Division,
C/o .Sleinmann & Company
P. O. Bo. 1069, Rotterdam
A/B W. Larka,
Atlautic Freighting Corp. Div.
eppsbron 10.
Stockholm, Sweden.
A/B Pettersson et hoimstrom
Atlantic Freighting Corp. Div.
Skeppsbron 3,
Gotheuburg, Sweden.
Hollande
Atlantic Freighting Corp.
Koniugin Emmaplein ?
Rotterdam. Holland.
liollane,
Sude
Sven^Jansson et Company.
Atlautic Freighting
Corp. Div.
Norrkieping, Sweden
Simon Edstron a/B
Atlantic Freighting
Corp, Div.
Malmo, Sweden.
Bernhard Bergh & Co
Atlantic Freighting Corp., Div
Halsinghorg, Sweden.
Belgique
Laboratoire SJOURN
Directurs
F. Sjourne, Pharmacien
H. Sjourn, Pharmacieu de lt*Universitde Paris
M. Sjourn, Pharmacien de l'universit te Paris,ancien
interne des Hpitaux de Paria
Analves des Urines, du suc gastrique, du sang ( Wns
icrmanui Ure, Constante d'Ambard, ijlycmie).
Dcscracbats. Des mafiYemRcales.
2tlantic Freighting Corp.
c/o Steinmann et Co
Quai Jordaens.
Anlwerp, Belgium.
Danemark
E. A. Bendix et Companj
Copenhagen, Denmark.
Italie
A. Ceresa et Company
Via',Banchi 3,
Ge'tca, Italy.
Espagne
gencia Maritime Delgado
Norvge
Laurilz A. Devold A. G.
Atlantic Freighting Corp.Div.
Aalesund, Norway.

m,


MI55IN6 IS5UL
EDITION
i
manquante:


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM