<%BANNER%>







PAGE 1

PAf.F. 2 LE UVTIN Wil 1932 LE PRESIDENT VINCENT Ce que disent ILA CIRCULATION ot u ION| ET LES DOMINICAINS nos confrres NAIE HATIENNE DANS LE NORD1 OUEST CONSTITUEUN DANGER. Depuis peu, nos trs bons irres de l'Est s'a muse ut DOS dpens d'une faon qui ne nous permet mme pasdesourire.Plus d'une tois ils se sont rire.nus u uuc IUI o " • —--. ... -, pay la fantaisie de traverser, autre part se rtere 1 sur plusieurs points, la ligne troutire en jetant la panique { larrai les habitants de uos wurgs les plus exposs leur contact insultant. jl)s qu'ils ont uni d'puiser notre gard uue srie de procds tcheux, ils passent sur le terrain de la littrature politique o ils prennen l'endroit du Chef de notre Rpublique un ton que les journalistes hatiens de bonue ducation se garderaient d'employer vis--vis du Prsident Trujillo. Sans doute, nous resterons ternellement reconnaissants aux Dominicains du concours qu'il n'ont jamais cess de nous donner dans la dfense de la cause de notre Patrie afflige. Mais il y des faits intrieurs qui ne regardent, que nous. Mieux que perso n uue, nous en connaisson* les origines et sommes appels, par consquent, les apprcier sous leur angle vritable. No* voisins se rendront aisment compte de la dlicatesse 3u'il y a pour eux entrer ans certaines considrations eu gard nos gouvernants. Nous .leur saurons toujours gr. nous le rptons, jde seconder nos etlorts pour la libration de notre territoire Ils y ont un intrt vident De l, cependant, avoir le droit de charger le Prsident d'Hati, il y a loin. Ils considreront sans peine qu'en les encourageant dans cette voie, nous terious nous mmes tout prestige au reprsentant diplomatique que nous avons chez eux, dans la personne de notre concitoyen MeAdalbert Lecorps. C'est alors.mais alors seulement, que nous serions de ces inspirateurs du peuple hatien qui semblent ne pas connatre les problmes essentiels de leur pays. Nous savons que la critique fructueuse est celle qui se fait avec des arguments de solide laison, d'inquivoque moralit. Cest quoi nous nous attachons en face du Prsident Vincent qui a l'avantage d'avoir un discernement de paifait civilis et qui ne manque pas de comprhin ion. hoby VIEUX a——— —> A propos du Communiqu de la Prfecture, notre confrre L'OPINION crit : Un communiqu de la Prfecture que nous publions autre part se rlre la loi sur la presse. A quelle loi? A la loi Borno.— L'on se rappelle la dclaration faite par le Prsident de la Rpublique une question de notre confrre Chauvet, directeur du Nouvelliste. Il avait dctaLe Gouvernement doit prendre um mesure rapide contre ce danger qui menace la frontire du Sud. L'Exportateur Antoine GefPOTEAUX EN BOIS DUR 1 Madame Archibald MichM frard rpond M r Bigio. —— r premptoirement que cette loi tait dmle et ne serait \ Mao, o la monnaie hatienne est reine el matresse, on nous a crit pour nous ma ,,,, .,,.,, nifeter les inconvnients que pas considre par son gou] prsente l bas l'abondance de vernement. la monnaie hailienue et la raMais une autre question Mjrat des monnaies nationale et La dernire rvision 1 amricaine. Pour mi part, la causa ;des"jrelactions dont se plaint la Maison Bigio ne rside pas, comme elle semble l'attester, dans a mauvaise prparation du cal par l'habitant, mais plutt dans la faon de le prparer en maga ii u t i .v—~~ ......, — .%  -. avai )t l'embirquement. a yeux une lettre publ.e dans le an t,,iiqa dpassa., varrete et Villa uoozaie* ; u \ Nouvelliste du 27 de lcou %  V H Vr, que prah n'y a pas de doute que bientt, W adresse au Directeur de a a P" arfols cerlame maison elle sera dans notre ville. { Banque Nationale, par la %  *• I J S lab'Jt d^ nuire d'autres. '" '' —Alors le cl nature n-y* Depuis quelques annes il ne circule que la monnaie hatienne dans le Nord-Ouest et cette circulation gagne tous les jours du terrain et est arrive Navarrete el Villa Goozale* ; l Gonaves, le 2 aot 1932. Au Directeur du MATIN Port-au-Prince. Cher Directeur, U m'est tomb hier sous les Madame Archibald Michel, j la rue des Csars, en lace de h Maison du Peuple, vend ] a douzaine des poteaux en bois dur, parfaitement quarris. Faites-en votre profit. T Communiqu indique une tendance contre la presse. C'est en vain, car ceux qui font profession de se servir de la presse comme moyen d'agitation tant aujourd'hui au pouvoir, il n'y a pas de chance que l'on trouve occasion d'exercer la t erscution i : coup de lois il s'est prsent des inconvnients : une personne ayant de la monnaie hiitienne et dsirant un timbre-poste ne peut l'acheter ni ne peut non plus payer sa carte d'identit parce que les bureaux olficiels ne reoivent pas la monnaie haitienne. I*)', comme il esl imsion d'exercer la rersecouon !"!" ££ de rouver a moanale contre ceux qui dtendent [j at j onale ou amricaine, les l'ordre et la paix publique par| c onflUs seront constants et diltiprincipe. 'elles rsoudre. Il arrive que De grce, qu'on n'interver^es personnes dune autre ville: ] ; ,| os de ca |i produits — ce qui tisse pas les rles. Les vne-|de passage dans ces rgions, qui j constitue plus de la moiti du menls ne sont pas si loigus veulent acheter des cigarettes trilU de son labeur, et ne lut de nous pour quon ne se rappelle pas ceux qui se sont servis de la presse comme tremplin pour injurier les grands fonctionnaires, rgiter le pays, dclencher la grve, provoquer le massacre de Marchaterre afin d'arriver au pouvoir. On les connat. sonBgio.relalivelama mn prparation de notre caf par t cner on imaglnP poU r es1 I habitant. \.,Jl r if ramener le or x de La Maison Bigio dclare que, Ijg *• Jf tifre^ & le du lait de cette mauvaise prpa!" M „ ,/llement t ..,,„ i.lion ^.''^ rfactions 1res lourde. P deŒwndtdebout t prononces, cette anne • jClions encore, contre taeMldiM ^ € |# ca| „ prix de cale.ee qui constitue, d.t-el e ^ tf|m| -u |||hMB| an maf ^ pour I exportateur,une perle qui absorbe la mirgi qu'il s'tait amnage entre l'achat el la vente. Je suis naturellement en faveur d'une meilleure prparation du cal par le producteur, mais eu tant que la chose soit possible, vu le peu de moyens poui arriver cette fin dont dispose l'habitant. La Maison B'glO semble le rendre responsable de quelques dboires subis par certains exportateurs, lui qui est trait comme une ble de somme, l'Etat lui prenant environ 15 gourdes par 50 )) Les effectifs des lgions fascistes RKCING 1 l ile Sun la demande du public, le Bacing redonne le dimanche 7 aot prochain la grande fte sportive qui eut tant de succs le 2b juin coul. Vu la longueur du programme qui comporte neuf numros, ou commencera 9 heures 1/2 prcises. Allez en foule, au Pare-Le conte.le dimanche 7 aot, voir les volutions des meilleurs athltes d'Hati. Courses 100 m., 200 m. en sacs de bourriques. Lancement du poids Leve du poids Tours acrobatiques Boxe Foot-Ball entre le Racing et une forte quipe coalise. Entre gnrale 050 Tribune 0,25 Voiture 0,50 Votre cuisine, Madame... J'ai rencontr, l'autre jour, un candidat blackboul aux dernires lections snatoriales. Je lui ollris, naturellement, mes condolances. Il Borne.— Les forces fascistes ont augment de 181,933 units rn un an. En effet, les chiffres compars au 24 juin 1931 et au 24 juin 1932 sont les suivants : i,:"^"".",;.". Faisceaux masculins : 6W 473 ,ne rpondit. contre 747.118 ; faisceaux lmi— * ul uc cc nins : 118,090 ; contre 135,029 ; jeunes fascistes : 28,297 contre 37,508 ; faisceaux juvn les de combat:279.175 contre 352.292; groupes universitaires : .'12 798 contre .">• Oi Soit un total, au 4 juin 1932.de 1.329,693 ou autre chose et qui donnent un greenback, reoivent,pour la diffrence, de la monnaie hatienne; l survient le problme: ou de ne pas lumer, ou d'acheter d'antres objets, ou de se rsigner donner son dollar pour l'article, puisqu'on n'a pas la mme monnaie. Les gens de Mao qui ont des achats taire Santiago doivent pendant plusieurs jouis l'avance ramasser les monnaies nationale ou amricaine. C'est un grand travail parce que ces dernires monnaies sont dilficiles trouver et provoque des lois une prime de 2 So/O e laveur de la monnaie hatienne. Il est absolument ncessaire que le Gouvernement prenne des mesures au sujet de ces con flits parce que ce qui arrive Mao arrive au^si MonteCristi,D;ijabon et les autres localits? du Nord Ouest. ( De LA INFOHMACION du 23 juillet 1932 — Rpublique Dominicaine ). 'La famine en Bulgarie Sofia — Le journal bulgare Zarja publie une srie d'articles sur la lamine qui svit actuellement dans le Sud du pays. D'aprs le Zarja, les ravages de la diste seraient tels que des milliers d'entants seraient pratiquement sans nourriture, et dans un tel tat d'amaigrissement que leurs jours sont mis en danger. Dans le village de Kuschukavsk, plusieurs personnes seraient mortes de faim. Le journal demande que des mesures d'urgence soient prises pour secourir ces malheureux. olfrant aucune compensation. qu'il vaut en laissant un Barge convenable entre le prit d sch t et le prix de vente de laaa convrir les trais et raliser 00 proli qu'on le paye la prix qVil mrite selon sa qualit; alors on sera plus en mesure de taire ) une meilleure prparation en magasin et de livrer une mail leure marchandise ; l'on n'aura plus l'occasion de se liment?! jusqu vou o:r prendre partie le pauvre hiblant qui a trou de dnrg's sur ses luibles paules. Je vous prio, chr Directeur, de publier la prsente, et d'agrer mes salutations distingues. A. GfFFRAHD, Commerant. Ballons Michelin en caoutchouc. Vessies anglaises. Balles de Tennis Dunlop. Pneus et Chan~.bres air Michelin et Dunlop Disques Paih Gnrateurs z\. Manchons Coteman pour lampes Gasoliat Flashlighls et BUeries Stock d2 ans, quartier St Joseph. Erosions de la rgion temporale et du pavilloo de l'oreille gauche. Walter Kelly, 12 ans, rue dq Champ de Mars. Blessure con(use de la commissure interne de l'œil gauche. Alice Cassus, 3 ans, Bon Repos. Fracture de l'extrrail intrieure du radius gauche. Cervolant Dsorme, 30 au, La Saline. Blessure conlase di cuir chevelu. Grard Fils Aim,7 fens.rueils Carmeleau. Contusion de hanche gauche. Sicphen Gousse, 27 ans, rne des Csars. Blessure conlase d l'index et mdius de la mais gauche. Anna Malhurin, 19 ans, Por< tail Logne. Blessure tranmitique 1/3 super, de la jambe droite. Exantus Paul, 35 ans, Grand'Hue. Blessure trauraatique deli rgion sourcilire gauche. Aubry Shields, 12 ans, ru Runion. Blessure conlnss petit orteil gauche j Hector Abren, 3 ans, ruades Miracles. Contusion de la lvn infrieure. Maurice Augustin, 8 ans, Qj min des Dalles. Morsure %  : chien au 1,2 moyen de la jamut gauche. Alis Joseph, Si-Roc. Blesser! tranchante de la lvre I neut e (hospitalis). 31 juillet 1932 Fernand Mrard, 8 ans, ru Kvo'ulion. Blessure contusedi cuir chevelu. Dieudonn Destin, 22 aui Tnrgeau. Blrssure tranchirt du menton. dlie (P-C.S.) Contusion de l'a vanl-bras droit el rosion du genou droit. Valcin Romelien,38 ans, Car, .,, refour. Blessure contuse rgion i losse Contusion de la cuisse, paritale Brlure 2uie degr j Rosita Lindor, 25 ans, rue des /.!...• 1 I Pocarnnc Uloasiira itAnlnoo ,4.. Flix Smith, 15 ans, bas Peu de Chose. Contusion l'index gauche. Antoine Vielle, 20 ans. Bo(dos) i Casernes. Blessure contuse du a Gare. Halle louer Grande halle tage, 4 surant 55x48 pieds, sise m du Magasin de l'Etat, de la maisou Alfred Coo louer eu entier ou en p seulement. Loyer trs ram nable. S'adresser Mr Henry STAB.K Rue du Quai, en face J i DIPIOFS DE LICENCIE EN DROIT A vendre u la oinpunie Lithographique d'Ilaili LA LAITERIE BA1LEY Livraison propre, hygine que, eu bouteilles hermtiquement cachetes, l'abri c e toute falsification. Transport tait en rfrigrateurs roues. 1813 rand Rue, Port-au-j Prince. t COMPAGNIE D'CLAIRAGE ELECTRIQUE Il est donn avis aux sbon n i ii "n ii dlai qui prendra fin le 15 aot courant leur est accord pour payer leurs bordereaux en retard, y compris le mois de juillet. Pass cetfe date, le courant sera supprim et la somme de UN j noi L.xtt rclame pour la reJ connection. | i'ort au-Prince, le 2 aot; 1932, | BtiiBaHHiMmni mmm M JMMJ Toutes les Polices m I DE LA [comprennent la Protection contre la Foudre sans auqmentation de taux' Eug.leBossfCi s Aqents Gnraux — %  •



PAGE 1

LE MATIN 5 Aot 1932 Rhum Barkancoiiri Dont la renomme est universelle a gard n premire pUtbt •eiuandez partout : VIS NARBAXCOUKT Dpt : Rtie^Csar. H K S Mouvement du port Navires Vouant de : DVe d'arriv Allant : D.lo d '. • I •" choix ft.ll/oUH rl'/uare il tant ,„„ ,., |; ,| cnri>U.Knvratttiaiitniu-iPh '.Ir-fcOoci. • % %  GlRAUD.Pfcraici.. LYON MJLUSMF'O) %  • \? Tir. I harifattcW l't ** TEL RANQE SOURCE VOSUBS (Fnwe*) .CTION LECVIVE SUR LC REIN Cure complte de IARTHRITI8ME Saison du 20 Mai au 25 Septembre COURSES TENNIS • GOLF • POLO THTRE • OASINO PARO SPOIAL POUR LES ENFANTS jVgt Trnln dlrc t PARIS (vlnru cle> 1-aO VITTW* vone dam :< %  principale Pharmacies, Drogu>rls et Maltom d'Altmeatattoo Grande Baisse 71 £1 BENSEN Avise les consommaleurs de son LA11 qiil a rduil ses prix comme suil : DTAIL OR 0.U CENTIMES DTAIL 8.04 DETAIL 0.11! DETAIL 0.07 Pan American Airways.Inc Port-au-Prince ( Hati ) A partir du iuodi 8nV, la P ,N AMERICAN AIKWAYS, INC., inangutera un nouveau service entre Fort-au-I'riuce et Kingsluu, Jamaque. Ce nouveau service fonctionnera une lois par semaine dans chaque direction. L'itinraire sera conme suit : E VERS L'OUEST llRE DE HAUT EN BAS LUNDI Laisse t 00 am Arrive 10,00 ara Laisse 10,£0 a m AI rive 11,00 a m Laisse 11,15 ara AI rive 12 45 pin Laisse 1,15 pm Arrive 4,15 pm VERS LEST LIRE DE BAS EN HAUT STATIONS San Juan San Pedro San Pedro MoDomingo SlO-DoiDDgO Port au-Piince Port-au-Piince LUNDI Arrive 4,30 pm Laisse 2,15 pm Arrive 1,45 pm Laisse 1,15 pm Arrive 1,00 pm Laisse 11,00 am Arrive 10 39 am Laisse 7,00 am Le steamer i Ancon i esl attendu Port-au-Prince, venaut de New-York le dimanche 7 aot 1932. avec: 3 passage!s, 57 sacs de corresponJance et paitira clans l'api es-midi du mme jour di rclament pour' ristobal. Canal Zone, prenant Ii et, malle et passagers Port auv-Prirce, le 3 aot 1332 Jas. II. C. VAN REEO Ageut Gnral Kingston La jonction pour Mitmi se fera Kingston, d'o lesaro planes partiront les mardis matins, arrivant CienluegosCuba. 1 hre pm et Miami 4 h.30 pm Le service de 1 itinraire pour San Juan, San Pedro, Porl-au-Prince, Nuevitas. Miami sera modifi comme suit : AVIS MATRIMONIAL "• Je.soussig e,Mi-dame Flix Grelin, ne Eudoxie OfSOD, avise le public eu gnral [qu'elle a abandonn le toit mirital pour incompatibilit de caractre et qu'elle intentera incessamment uue action en divorce contre son mari Monsieur Flix Grelin, Port-au Piinte, le 3 aot 1932" Mme Flix GREFFIN nce Eudoxie SOS0N LAIT CONDENS SUCRE CAISSE DE 48.14 OZ OR 6,2b LAIT CONDENSE SUCRE DF 240,3 0,10 LAIT VAPOR DE 48,16 5,00 L A IT VAPOR DE 96.8 6,40 Rappelez vous que le LAIT CONDENSE, VAPOR et en POUDRE ESBEhSEN.m\ le meilleur, le plus pur et le pins riche en crme. Il est recommand par les mdecins et sages femmes aux bbs et aux malades.il est employ avantageusement pour les Crmes glaces et chaudes, et les desserts de toutes sortes. En vente AU DON MARCH* El dans toutes les bonnes piceries tant a Port-au-Prince oue dans toutes les villes de la Province. LE FAIT EST INCONTESTABLE Rhum Saillie VERS LE NORD LIRE DE BAS EN HAUT JEUDI et SAMEDI Arme 5.00 pm Laisse 1,40 pm Arrive 1 10 pm Laisse 9,40 a m STATIONS Miami Nuevitas Nuevitas Port-au-Prince JERS LE SUD LIAI • %  HAUT EN BAS MARDI et JEUDI Laisse 8,80 a m Arrive 12 30 pm Laisse 1 00 pm Arrive 5,30 pm s-s c (LIGNE COLOMBIENNE) Tlphone: N 2323 —o— %  Arrive 9:10 am Laisse 7,35 am Arrive 7.05 a m Laisse 0,00 am Port a San Pedro San Pedro San Juan „, Le vapeur v< Martinique > MERCREDI et VENDREDI Voy 101| ven ant directement u-Price Laisse 6,30 a m de Ntw-Yok est attendu I.J irrive •! I.'i . 102, partira de New-Voik le r^r^TMSs^^ p a,r0Bage ^JtteteaTa ,C "Ss ^'"^; votre ehambr, ;dao. Ex Kttg..on e, Nnr-Y.k. T-* • %  v I . s^r> s-t *-• •* I William. E. BLEO. Bire a la pression. ,.*gi. C'est la quintessence des meilleures varits de cannes d'un vaste territire,| i runissant les meilleurs terroirs C'est ce qui fait son arme. GOUTEZ ET COMPAREZ! rour rservations ci iwuniMuvi wu*.i---..--— -taiilset service rapide d'Express pour l'Amrique du Nord du Centre et du Sud, appelez automatic: 3245, Uoh Votre premire visite A L'HOTEL ANSONIA -•^v "-TSF m Haleine mauvaise Langue charge* %  ; intestinales. ihltuel J %  i / Eviieil gemaincte %  v — r i*— -v ** -, "^



PAGE 1

Vendredi 5 Aot 1932 Le Malin 4.PAOE8 2Gewe ANNEE iN u 3 Port-au-Prince Tlphone : 2242 Lykes Brothers SS C lnc Texas —Hati — Santo uoratngo Porto-Rico Z. Le seul service hebdomadaire et rgulier passagers et fret entre les ports du Golte du Texas directement avec Port-o-Prince, Haiti. Pour la rception rapide et le maniement habile de vos importations, servez vous toujours des navires de 'a LYKE LINE. 1*1 prochaines arrives a Port-au-Prince sont* Aluminun) Line Steamer . W. 1. arr. New Orlans, Louisiaua arr. Juillet 2 juillet 4 juillet 9 juillet 13 juillet 15 juillet 17 juillet 18 juillet 22 juillet 27 juillet 31 aot 8 Juillet 16 juillet ?18 juillel5;23 juillet 27 juillet 29 juillet 31 aot aot at t aot aot juillet 30 aot 1 aot 6 aot 13 aot 15 aot 20 1 5 10 14 22 aot aot tout aot aot aot act sept. 10 12 14 15 19 24 •/8 5 aot aot aol aot sept, sept, sept, sept. 24 20 28 29 i 7 11 19 aot 27 aot 29 sept. 3 sept. 7 sept. 9 sept 11 sept 12 sept. 16 sept. 21 sept. 25 oct. 3 sept 10 sept. 12 sept. 17 sept. 21 sept, 23 sept. 25 sept. 26 sept. 30 oct. 5 oct. 9 oct. 17 Prenant fiet et passagers pour tous les,ports ci-dessus CONNAISSEMENTS DIRECTE DLIVRS POUR TOUS LES PORTS SUIVANTS : Port-dcr, aix, St-:,iarc, Miragone et Jrmie, Hali ; Monte Cristi, La Rornana, Barahona, San Pedro de Macori* et Azua, Rpublique Dominicaine, Coro, Garupano, Cumaco, Guacta et Pampatar,Venezuela, Aruba et Benaire.DWI. DE MOBILE ET! NEW-ORLANS A TOUS LES PORTS HATIENS ET DOMINICAINS ET MARACAIBO. Un dpait vers le milieu de chaque mois touchant directement: Puerto-Plata,| R. D., Cup-IIadien, Gonaves, PetitGoAve, Aux Cayes et Jacmel, Haiti et Macaraibo, Venezuela. Si un Irt suffisant est offert, ces bateaux toucheront galement Poit-de-Paix, St-Marc. MiragoaDe et Jrmie, Hali; Barahona, Azua, Monte Cristi, San Pedro de Macoris et La Romina. R. t). Arutn, D. W. I. De Tampa, Floride, la Jamaque-Haii— La Rpublique Dominicaine— (Juraao et Venezuela: Dparts pour les ports ci-dessus quand une quantit suffisante de lrt est oflerte. ( Sujet changement, annulation ou ajournement sans avis. ) A. de MATTEIS & G 0 Agents Gnraux AVIS AU COMMERCE La Panama Kfiilrond Stea mship Line a lavantage d'an noncer les dparts suivants de New York pour port-au-prince Haiti, directement chaque mardi. Tousses steamers sont pourvus de chambre tricorilaue Dparts de heiv \ork. Arrivages Poii au-rrinc*. Steamer "Ancou" le 2 aot 1932 le 7 aot 1932 Steamer "Guavaquil" le 9 aot 1932 le 15 aot 1932 Steamer "Oistobal" le 16 aot Steamer "Buenaventura'le 23 pot Steamer "Ancon" 30 aot 1932 Steamer •'Guayaq^lil• le 7 septembre Steamer '•< .ristobal" le 13 septembre le 18 septembre 1032 Steamer'Buenaventura" le 2C sepl. le 20 sept. 1932 Steamer "Aucun" le 24 septembre le 29 sept. 1932 Panama Railroad Steampship Liue JasH. C.VANRKED Agent Gural Allciilion le 21 aot 1932 le 29 aot 1932 le 4 septembre 1932 le 13 septembre 19S2 La Magnsie ERBA EST LE PRODUIT LE PLUS RECHERCH COMME REGULATEUR DES FONCTIONS GASTRIQUES ET I N TESLINALES. A. de Matteis & G 0 AGENTS POUR HMTI Laboratoire SJOURN DlRECTURS F. Si'joLnNK, Pharmacien K. SKJOURN^., Pharmacien de l'Universil'de Parti M. SJOURN, Pliai macieu do l'universit de Paris,aueieu interne des Hpitaux de Paris Ani'yfes des Uiii ts, du suc gastrique, du sang ( Was eern ann, Ure, Constante d'Ainbard, Qlyamle). Descrachats. Des matieres^ecaTes. Lolerie Nationale d'Hati 416, Rue Bonne.Fol, Phone : 3358 La Loterie Nationuled'ijalti est une institution hautement humanitaire par la multiplicit d'oeuvres quelle se propose d'aider, une chance de bien tre offerte aux hommes de toutes conditions de tortuue. Employs Fonctionnaires, Ouvriers, Artisans. Salaris de tous ordres, Gens de maison ( domestiques, ) sans parlar leur budget moyannant deux gotides, peuvent gagner trois mille gourdes. Patrons de Commerce.Chets d'Iuduslie.paraz aux iusulfisances des ventes, par l'achat d'un billet, qui vous libre du souci des chances* Mdecins Avocats, Ingnieurs, Snateurs, Dputs, Grands Dignitaires de lEtat.Reprsentants de l'intellectualit, Jour ualistes Donnez l'exemple de votre solidarit sociae. Rentiers, capitalistes, comme en jouant, augmentez votre aveir. Vous tous qui habitez Haiti, rendez>lui service en ache anl le billet del LOTERIE NATIONALE D'HATI. PROGRS NOUVEAU RHLM NOl\EAV Rhum dlicieux got exquis Prix rduit ALCOOL DtFiANT TOUTE CONCURriENCE Clairin Vierge Chez N. NAZON DPOT:ANCiE DES RUES 00 PEUPLE ET PEROU PHONM33H CE OUI N'A JAMAIS ETE FAIT 6E OUI NE PEUI TRE DEPASSE Kola Champagne F. SJOURN Prpar dans des conditions rigoureuses D'ASEPSIE Prparation et Vente ?HARMACIEF. SEJOURNE Angle des rues Rouxel do Centre. Idal Rhum ALIX ROY 30 annes de succs. BOULANGERIE FRANHAISE&PATISSERIE FRANHAISE RICHARD PETERS, Prop. j CHAMP DE MARS. N01217 La seule boulangerie Europenne en Hati Spcialits de pains, pour sandwich Pains ilutes et pains moules. Palns'noir PP ins complets, etc. Ptisserie ne, pts, Vol-au vent, Tourtes. Soins et promptitude. Tlphone : 2069. La Maison n'a pas de succursale. Livraison a domicile N OUBLIEZ PAS DE FAIRE UN PETIT TOUR A TERRACE-GARDEN ChezW. KAHL Petionville Seulement 15 minutes d'auto sur une excellente roule asphalte. Vues m, rveilleuses de la ville" i "il. Boissons de toutes espces. C&* ers ourl -P-- ^i ord semaine 1



PAGE 1

Clment Magloire •DIRECTEUR 1358. rat AMEHICA1NE 1358 1ELLPH0NE N2242 Dans rs>pi il de l'ambitieux, iti succs couvre la honte des moyens. IWASSILLON 26 me ANNEE N 773!) %  ^ ^OUT-AL-IKINCE (HATI) VENDREDI AOUT 1932 *\ Le programme financier du Gouvernement Aprsavoirlsoulignc, dans jll fau unclitorial prcdent, les diftrain frencesuu. sparent les mnislres du Budget, de I Leonoraie et des Finances, nous faut convenir que le con e et donc t de l'hrosme! Non, vi ai ment, nous devons dire sans ambages,— car le moment est loin d'tre aurions l>u dire, dans l'intilu la flatterie— que, si couIA, in nrsent article: Le pro-: rage il y a l, c'est prcisGou-f ment, dans la situation actuelle de nos forces contributives, d'oser s'adresser aux seuls contribuables sans join ldu presen gramme budgtaire du Gou ernemenl , car il est visibl que son effort actuel ne vise que l'quilibre du budget, et l'quilibre n'importe comment. Nous sommes bien admis a dire : n'importe comment, puisque c'est des taxations — augmentations et nouvelles — que, entre tant d'autres moyens, il s'est arrt, avec Mr Hibbert,pour tablir cet quilibre. Ace sujet, une remar que s'impose et c'est sur la question du courage que ses projets font attribuer l'actuel secrtaire d'Etat des finances. On est peu prs d'accord, dans l'opinion, sur ce point que l'quilibre du budget et de nouvelles disponibilits pouvaient tre demands, soit des compressions, soit de nouveaux amnagements des services budgtaires; soit enfin des aggravations de taxes. Dans l'application, le courage dployer va decrescendo du premier au troisime moyens: il faut, en effet, un certain courage pour entrer dans la voie des compressions et c'est pourquoi on a tt fait de les dclarer impossibles; il en taul moins — mais, en compensation, plus de combinaisons -pour raliser de nouveaux amnagements dans les services du budget; et le moyen des aggravationsde taxes vient aprs, requrant encore moins de courage : il cote, en effet, moins de demander de l'argent que d'en faire. V)r,si on proclame que c'est du courage de la part du secrtaire d'Etat des finances de laisser de cot les moyens les dre leurs efforts celui des services qui sont les plus intresss au budget et, par consquent, son quilibre. En mme temps que l'intrt bien entendu de l'Etat, c'est, d'ailleurs, la logique elle mme qui, dans les projets et les esprances du Gouvernement, se trouve tre prise en dfaut. En efet, d'o vient le dficit actuel du budget, le fait que les ralisations de receltes sont au-dessous des prvisions des voies et moyens? Apparemment, et mme certainement, de la dpression des forces des contribuables. Et, au lieu de Iravailler au relvement de ces forces, soil par des clments nouveaux d'activit, soit par une. diminution des charges imposes, — c'est une augmentation de ces charges que l'on s'adresse, au contraire! Espre-l-on, par une pratique abusive de la mthode homopathique, provoquer chez le contribuable quelque raction imprvue? L'avenir des mesures financires en question se de vine et il n'y a pas grand mrite l'entrevoir: les rendements ne seront pas ce que le Gouvernement en attend parce que les contribuables n'en peuvent mais: ils rclament d'tre aids et on les surcharge. Le dficit budgtaire sans autres moyens — ne sera donc pas combl. De plus, certaines des taxes nouvelles paraissent susceptibles de provoquer des reGin-Taldy plus laborieux pour demancouvrcmenls difficiles et de (1er l'quilibre de son budget provoquer du mconlente des augmentations d'impts, ment. Beaux rsultats! CHOS — Il est possible que le ParI leuient, la fermeture de la pisente session, soit convoqu l'extraordinaire, car la besogne lgislative qui reste abattre n'est pas mince. — En Fiance, une dcision a Mirent lue par le Tribunal de Commerce de Morlaix contre •Union Electrique du Finistre, pour que celle-ci se munisse de condensateurs anti-parasi tiques. Lesradiophiles du lieu, reprsents par Mr Jaffrs, se plaignaient des troubles parasitaires provoqus dans leurs radios [pardes gnratrices de l'Union I lectrique. Dommages-intrts, 'dpens, etc. Nos radiophiles se Peignent aussi des ennuis que 'leur cause l'Usine Electrique de ^ ort-au-Prince. — C'est le jeune Louis Hoy, nlsdu Docteur Edouard Roy, quia t laurat aux preuves crites de philosophie aux derM examens. Compliments.— — Une statistique prcise que l'es mariages ont normment diminu aux Etats-Unis. En reprsailles, l'Italie a I — Le Prsident Hoover a sign la semaine passe une loi de secouis contre la dpression conomique. Le chiffre est de 3 mill ards 800 millions de dollars. — Sur GO candidats qui se sont prsents aux examens de baccalaurat, 2me degr, 19 ont t recals. — A propos du Gronla nd.il y a dsaccord entre la Norvge cl le Danemark. L'affaire est dfre la Cour de Justice Internationale. — Le Snat veut que le Gouvernement prenne le monopole de la vente de la gazoline. Le Capitaine Armand, chef de la Maison Militaire du Prsident de la Rpublique, a reu la mdailleService Distingu. Celte dcoration, bien mrite, est aussi bien accueillie dans le public. *. "*^ — Les Cadets de l'Ecole Militaire ont t dissmins dans les divers postes militaires du pays pour le stage rglementaire. — Notre confrre Le Nouveljiste annonce que.le remplaant de Dana Munro sera Mr Norman Armon, Conseiller la I Lgation amricaine de Paris. Ce matin, dix heures, les contingent les soies, les laines tnouveaux Juges en Cassation, les cuirs franais qui entrent ainsi que le Commissaire Fran*ur son territoire. CE Sf)IR Sir dt imn le L'Eau du Nil Lee Pai 'v, Mxxudian. Entre • 0 T0; Balcon : l,u<) DIMANCHE HEURE-, M.AT.NEF Le Diamant du Tzar avec Ivan Pelrovihh Entre : 0.50 ; Balcon 1,00 A 8 IIE'JBES Un grand drame sentimental. LE RETOUR ave: Mnxudian Entre : 1.00; Balcon: 2 00. %  h** Chambre ; L'exemple d'un des Dputs! Ch f dEtat Le Comit charg de connatre de l'affaire de la P.C. S. et de l'Etat qui, suivant une transaction devait,moyennant la rsiliation de son contrai et d'autres concessions, laisser 200.000 dollars cette compagnie, en rglement des garanties d'intrt accumules depuis plusieurs annes, a refus de considrer le conflit. Le procs qui divisait la P. C. S. et l'Etal reprend du mme coup. On se souvient que le renflouement de La Hasco tait subordonn ce compromis. Loterie Nationale ,."" Le groupe des Griots fait iler l'œuvre de Louis Diaquoi, prmaturment enlev aux Si? hailiennes au P avs a sa MrSlphen Alexis est, paraitil, sur le point de s'entendre avec l'Imprimerie de la Presse, pour la publication de son roman : Le Ngre Masqu. Nous ne croyons pas tre trop indiscret en donnant au public un avant got de ce qui sera, n'en pas douter, l'vnement littraire de la rentre d'octobre... En voici le rsum : Georges Garollcs, le Ngre Masqu, se rveille un lendemain de carnaval, n'ayant que dix gourdes dans son gousset.. Que taire de dix gourdes,quand on n'a pas d'autres ressources et qu'on est dcid conqurir Port-au-Prince? Aprs cinq minutes de mditation, Georges Garolles eut une ide gniale : il s'acheta un billet entier de la Loterie Nationale. Et, comme celait prvoir, Mr Stphen Alexis, qui n'a jamais pu gagner vingt-cinq gourdes la Loterie Nationale, l'ail gagner,par son hros, le gros lot de seize mille gourdes.... —A moi les femmesl s'crie Georges Garolles ; et, joignant l'action la parole.... etc. ( La suile au prochain numro ) Nous lisons dans Le Courrier des Etals-Unis.) du 21 Juillet : Le Prsident Hoover a dcid que sa dotation annuelle serait rduite de 15.000 dollars ; les moluments des membres de son cabinel seront diminus de 15 pour cent. Cette information nous a laiss rveur. Voil, nous disons1 nous, un pays, le plus riche de la terre, qui pourrait facilement se la mener large,— c'est--dire la vie,—et qui rduit hroquement ses Irais gnraux, en ionclion de la crise,— I exemple parlant d'en haut.— Nous trouvons cela admirable. C'est celle raison, cette puissance de renoncement, ce got puissant des ralits, qui tout des Anglo-Saxons la race la plus foi le de la terre et qui traversa les pires jours victorieusemeut.il est limpide comme le jour en plein midi (jue lorsque les receltes gnrales d'un Etat, d'une usine, d'UD foyer domestique, diminuent de M o/o par exemple, les dpenses d'administration doivent tre diminues en Ionclion de cette baisse.Sans quoi, un triste jour vient o c'est la hideuse banqueroute.Les moyens de fortune pour traner une existence irrationnelle, p o u r boucher les trous.ne feront que retarder l'chance d'autant plus terrible qu'elle aura t contrarie. La ralit se venge toujours durement. Les Etats des Balkans viennent d'eu faire la triste exprience. Pour boucler les budgets, ils recouraient des crdits, des taxes nouvelles, mais les frais d'administration restaient les mmes, c'est--dire suprieurs aux ralits des moyens vrais. Qu'arriva-t-il ? Ce qui devait ai river : ces Etals se sont crouls conomiquement. Nous livrons ces propos laera aux rflexions de nos profonds hommes d'Etat qui en tireront telle-, dductions logiques. A qui les cls? Un trousseau de cls a ^'lU/xy^ I R/"vvO dpos en nos bureaux.Le pro! 13v_J.X.V> I3CJ.X.fc I pritaire peut mer. II y a vingt-cinq ans I E MATIN, .) .4oii( iiXfl. i r U CRTE-A-PIERROT C'est jeudi prochain qu'aura Heu lu $e reprsentation tuai \allendue de la Ci'e u Pieirol. \ te beau drame historique dont I on se rappelle encore Tctalanl succs la premire qui fut un triomphe. Celle seconde reprsentation sera donner au Sminaire avec Innocent, magnifique dons sa cration de Dessalines. Les au 1res rlcs seront tenus par des artistes de mrite. Sauvez vos livres Sauves vos livres et cou lectioBS eu mauvais lal cl les ronflant ai rrieur consciencieux, houute et habile ETIENNE CAMILLE, Rue Bonne Foi . T*3 •, DPART OU FRRE ARCHANGE ne, Avant-hier est parti le Frre Archange, assistant du Suprieur gnral des Frres de l'Instruction Chrtienne. Il a sjourn environ six mois en ll.iti. en tourne d'inspection. C'est un homme dvou l'en lu u ce. hai.ieune. li a passe tonte sa jeunesse dans notre pays, de 1901 1927. A cette dernire date, il a t appel §au limde le met en bel apptit, et comme il %  dort les Iruits, pas moyen de garder un mangot chez mci. Tout y passe, melon, tigues.cornssois et jusqu'aux auerpes. Ah I Dieu vous garde de l'amiti de ce financier. Je me mac'esl dcid. Tout a c'est pour p'lit Dio I t % • ... voit que iVjopymal n'est pas toujours une lchet. U inconnu qui signe Zorac, et qje nous remercions ici, nous a lait parvenu sous le titre : Horumages au MATIN le billet en trois lignes que nous "reproduisons ci-dessous : — Dcidment, panai nos quotidiens, Le Malin,par seu Hunion empreinte de Iran1 prestige sa bonne tenue et son che Qaiet. de cordialit et indpendance, est devenu un aimant si puissant qu'il attire a lui, d'o qu'ils viennent,ttcolaborateurs des meilleures venir le rclagiiet, d'lection. Au Champagne, l'un des organisateurs traduisit en tei mes simples et heuJ ^Vn'ps.'' reux les sentiments de re--. y n p V u 4 j a diable, le petit connaissance de ceux qui outi)|i| e i ( unis pourquoi cachereu la forte ducation que les dignes Frref,— et.aveceux.le Frre Archange.— prodiguent dans noie pays. Le Cher Frre a rpondu en des termes touchants. Dans une langue pure et leve, il dit sa joie d'avoir rempli la haute mission de former une lite digne o se rencontient des reprsentants de toutes les branches de l'activit h a 1lienne. On se spara rers .'i heurts de l'aprs-midi. Propos humides bientt un portefeuille minist-j riel dans le gouvernement.voisin. — On veut introduire le venin d'abeilles dans le traitement des cancers. Varits cois Ma thon, prteront serment. \ —Nous enregistrons avec re Mr Garcia Niella, MinistreIgret la mort, l'ge de 11 ans. le la Rpublique Dominicaine Paris, est ici pour quelques jours. Ces nombreux amis lui l'ont l't. On dit qu'il oceupera de Max Petrus, fils de M. Martial Ptius.— L'enterrement a lieu, aujourd'hui, la Cathdrale.— Nos condolances. Samedi 6 aot Sxvoiu DESIB 140 livres lulur ehampiou nitional, lve de Thomas Guerrier, contre KID NOliFOLK 135 livres. Les journalistes lOOl iu\ 1 us ux eut. ii nieils d< i Dsir tous les aprs 4 A 5 t Varit . raidi de rions-nous qu'il a fait plaisir? • • .. voit (pic le cocktail Extra A. Tesserot Fils est tout tranquillement en train de conqunr tous les bons gosiers de Port-au-Prince. Impossible de lire ce qui rentre dans sa composition, mais ce petit coquin tuer de nectar vous a un petit gol ue revenez y. et uue faon le vous ouvrir luppt t deux b. fantv, qui en tait un ty.an a lor. Si vous avez des invits, et si le menu est un peu court, ne roui mette! e/. pas 11 m pi u ence de laire servir un coque* tel V IVsseiot Kit ... Vous courrez le risque d'tre croqu I... ... voit qu'on peut aimer lu bire, le Champagne, les liqueurs Marie-Urizardtl tout ce que vous voudrez, niai ds qu'il rsgil de prlrer ... il n'as! plu question que du Hhum le Coule dur dAlix Ho y. ... voit qu'il y a ftashlighl et la&blighl comme il y a tagotei lagei. John Woolley vient den • cevoir des fla>hi qui clairent comme d 8 phsr —o— £Un cable, reu avant-liier de Los Angstea,par Mr Alphonse Hcnrkiatz, nous apprend que ns athltes Cator et Thard onl t limins dans II s preuves olympiques. C'tait prvoir, Alphonse.. A notre humble avis, Cator cl Thard, qui IODt mures et pas nii/res amricains, n'avafenl aucune chance de s'aligner avec ds comptiteurs amricains blancs. Comment on s'y est pus poui les liminer ? Ils nous rapprendront au retour.. Le bat in the irnrld, il n'y l'a ut pal lO'JCber.. c'est un monopole amricain. Siki en sait (jnelque chose.. Doue luinali quand mme ird et Cator.., el qu' atour %  o vain iueui auHIlLMSAHTll .><>!< v p -i^minghsin qui est, lui, un authentique besl in Ihe woild.w Assoie/, ronl cs I n Pire .•. \ ss ..-,•'• p 'M >• a 'OM LiGnral poar Hsti. ** Si *..,'.• o .. 1. %  bf


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/07071
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Friday, August 05, 1932
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:07071

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
Clment Magloire
DIRECTEUR
1358. rat AMEHICA1NE 1358
1ELLPH0NE N2242
Dans rs>pi il de l'am-
bitieux, iti succs cou-
vre la honte des mo-
yens.
IWASSILLON
26 me ANNEE N 773!)
^
^OUT-AL-IKINCE (HATI)
VENDREDI AOUT 1932
*\
Le programme financier
du Gouvernement
Aprsavoirlsoulignc, dans jll fau
unclitorial prcdent, les dif- train
frencesuu. sparent les m-
nislres du Budget, de I Leo-
noraie et des Finances, nous
faut convenir que le con
e et donc t de l'h-
rosme! Non, vi ai ment, nous
devons dire sans ambages,
car le moment est loin d'tre
aurions l>u dire, dans l'intilu- la flatterie que, si cou-
Ia,in nrsent article: Le pro-: rage il y a l, c'est prcis-
Gou-f ment, dans la situation ac-
tuelle de nos forces contribu-
tives, d'oser s'adresser aux
seuls contribuables sans join
ldu presen
gramme budgtaire du Gou
ernemenl , car il est visibl
que son effort actuel ne vise
que l'quilibre du budget, et
l'quilibre n'importe com-
ment. .
Nous sommes bien admis a
dire : n'importe comment,
puisque c'est des taxations
augmentations et nouvelles
que, entre tant d'autres mo-
yens, il s'est arrt, avec Mr
Hibbert,pour tablir cet qui-
libre. Ace sujet, une remar
que s'impose et c'est sur la
question du courage que
ses projets font attribuer
l'actuel secrtaire d'Etat des
finances.
On est peu prs d'accord,
dans l'opinion, sur ce point
que l'quilibre du budget et de
nouvelles disponibilits pou-
vaient tre demands, soit
des compressions, soit de
nouveaux amnagements des
services budgtaires; soit en-
fin des aggravations de ta-
xes. Dans l'application, le cou-
rage dployer va decrescen-
do du premier au troisime
moyens: il faut, en effet, un
certain courage pour entrer
dans la voie des compres-
sions et c'est pourquoi on a
tt fait de les dclarer im-
possibles; il en taul moins
mais, en compensation, plus
de combinaisons -- pour ra-
liser de nouveaux amnage-
ments dans les services du
budget; et le moyen des ag-
gravationsde taxes vient aprs,
requrant encore moins de
courage : il cote, en effet,
moins de demander de l'ar-
gent que d'en faire.
V)r,si on proclame que c'est
du courage de la part du se-
crtaire d'Etat des finances de
laisser de cot les moyens les
dre leurs efforts celui des
services qui sont les plus in-
tresss au budget et, par con-
squent, son quilibre.
En mme temps que l'int-
rt bien entendu de l'Etat,
c'est, d'ailleurs, la logique
elle mme qui, dans les pro-
jets et les esprances du Gou-
vernement, se trouve tre
prise en dfaut. En efet, d'o
vient le dficit actuel du bud-
get, le fait que les ralisations
de receltes sont au-dessous
des prvisions des voies et
moyens? Apparemment, et
mme certainement, de la
dpression des forces des con-
tribuables. Et, au lieu de Ira-
vailler au relvement de ces
forces, soil par des clments
nouveaux d'activit, soit par
une. diminution des charges
imposes, c'est une aug-
mentation de ces charges que
l'on s'adresse, au contraire!
Espre-l-on, par une pratique
abusive de la mthode ho-
mopathique, provoquer chez
le contribuable quelque rac-
tion imprvue?
L'avenir des mesures fi-
nancires en question se de
vine et il n'y a pas grand m-
rite l'entrevoir: les rende-
ments ne seront pas ce que
le Gouvernement en attend
parce que les contribuables
n'en peuvent mais: ils rcla-
ment d'tre aids et on les
surcharge. Le dficit budg-
taire sans autres moyens
ne sera donc pas combl.
De plus, certaines des taxes
nouvelles paraissent suscep-
tibles de provoquer des re-
Gin-Taldy
plus laborieux pour deman- couvrcmenls difficiles et de
(1er l'quilibre de son budget provoquer du mconlente-
des augmentations d'impts, ment. Beaux rsultats!
CHOS
Il est possible que le Par-
I leuient, la fermeture de la
pisente session, soit convoqu
l'extraordinaire, car la beso-
gne lgislative qui reste abat-
tre n'est pas mince.
En Fiance, une dcision a
Mirent lue par le Tribunal de
Commerce de Morlaix contre
Union Electrique du Finistre,
pour que celle-ci se munisse de
condensateurs anti-parasi tiques.
Lesradiophiles du lieu, repr-
sents par Mr Jaffrs, se plai-
gnaient des troubles parasitai-
res provoqus dans leurs radios
[pardes gnratrices de l'Union
I lectrique. Dommages-intrts,
'dpens, etc. Nos radiophiles se
Peignent aussi des ennuis que
'leur cause l'Usine Electrique de
^ ort-au-Prince.
C'est le jeune Louis Hoy,
nlsdu Docteur Edouard Roy,
quia t laurat aux preuves
crites de philosophie aux der-
M examens. Compliments.
Une statistique prcise que
l'es mariages ont normment
diminu aux Etats-Unis.
En reprsailles, l'Italie a I
Le Prsident Hoover a si-
gn la semaine passe une loi
de secouis contre la dpression
conomique. Le chiffre est de
3 mill ards 800 millions de dol-
lars.
Sur GO candidats qui se
sont prsents aux examens de
baccalaurat, 2me degr, 19
ont t recals.
A propos du Gronland.il
y a dsaccord entre la Norv-
ge cl le Danemark. L'affaire est
dfre la Cour de Justice In-
ternationale.
Le Snat veut que le Gou-
vernement prenne le monopole
de la vente de la gazoline.
Le Capitaine Armand, chef
de la Maison Militaire du Pr-
sident de la Rpublique, a reu
la mdailleService Distingu.
Celte dcoration, bien mrite,
est aussi bien accueillie dans le
public. *. "*^
Les Cadets de l'Ecole Mili-
taire ont t dissmins dans les
divers postes militaires du pays
pour le stage rglementaire.
Notre confrre Le Nou-
veljiste annonce que.le rem-
plaant de Dana Munro sera Mr
Norman Armon, Conseiller la
I Lgation amricaine de Paris.
- Ce matin, dix heures, les
contingent les soies, les laines tnouveaux Juges en Cassation,
les cuirs franais qui entrent ainsi que le Commissaire Fran-
*ur son territoire.
CE Sf)IR
Sir dt imn le
L'Eau du Nil
Lee Pai 'v, Mxxudian.
Entre 0 T0; Balcon : l,u<)
DIMANCHE
HEURE-, M.AT.NEF
Le Diamant du Tzar
avec Ivan Pelrovihh
Entre : 0.50 ; Balcon 1,00
A 8 IIE'JBES
Un grand drame sentimental.
LE RETOUR
ave: Mnxudian
Entre : 1.00; Balcon: 2 00.
h**
Chambre ; L'exemple d'un
des Dputs! Ch!f dEtat
Le Comit charg de conna-
tre de l'affaire de la P.C. S. et
de l'Etat qui, suivant une tran-
saction devait,moyennant la r-
siliation de son contrai et d'au-
tres concessions, laisser 200.000
dollars cette compagnie, en
rglement des garanties d'int-
rt accumules depuis plusieurs
annes, a refus de considrer
le conflit.
Le procs qui divisait la P.
C. S. et l'Etal reprend du mme
coup. On se souvient que le
renflouement de La Hasco tait
subordonn ce compromis.
Loterie
Nationale
,."" Le groupe des Griots fait
iler l'uvre de Louis Diaquoi,
* prmaturment enlev aux
Si? hailiennes au Pavs a sa
MrSlphen Alexis est, parait-
il, sur le point de s'entendre
avec l'Imprimerie de la Presse,
pour la publication de son ro-
man : Le Ngre Masqu. Nous
ne croyons pas tre trop indis-
cret en donnant au public un
avant got de ce qui sera, n'en
pas douter, l'vnement litt-
raire de la rentre d'octobre...
En voici le rsum :
Georges Garollcs, le Ngre
Masqu, se rveille un lende-
main de carnaval, n'ayant que
dix gourdes dans son gousset..
Que taire de dix gourdes,quand
on n'a pas d'autres ressources et
qu'on est dcid conqurir
Port-au-Prince? Aprs cinq mi-
nutes de mditation, Georges
Garolles eut une ide gniale :
il s'acheta un billet entier de la
Loterie Nationale.
Et, comme celait prvoir,
Mr Stphen Alexis, qui n'a ja-
mais pu gagner vingt-cinq gour-
des la Loterie Nationale, l'ail
gagner,par son hros, le gros lot
de seize mille gourdes....
A moi les femmesl s'crie
Georges Garolles ; et, joignant
l'action la parole.... etc.
( La suile au prochain num-
ro )
Nous lisons dans Le Courrier
des Etals-Unis.) du 21 Juillet :
Le Prsident Hoover a dcid
que sa dotation annuelle serait
rduite de 15.000 dollars ; les
moluments des membres de
son cabinel seront diminus de
15 pour cent.
Cette information nous a lais-
s rveur. Voil, nous disons-
1 nous, un pays, le plus riche de
la terre, qui pourrait facilement
se la mener large, c'est--di-
re la vie,et qui rduit hro-
quement ses Irais gnraux, en
ionclion de la crise, I exemple
parlant d'en haut. Nous trou-
vons cela admirable. C'est celle
raison, cette puissance de re-
noncement, ce got puissant des
ralits, qui tout des Anglo-Sa-
xons la race la plus foi le de la
terre et qui traversa les pires
jours victorieusemeut.il est lim-
pide comme le jour en plein mi-
di (jue lorsque les receltes g-
nrales d'un Etat, d'une usine,
d'UD foyer domestique, dimi-
nuent de M o/o par exemple, les
dpenses d'administration doi-
vent tre diminues en Ionclion
de cette baisse.Sans quoi, un
triste jour vient o c'est la hi-
deuse banqueroute.Les moyens
de fortune pour traner une
existence irrationnelle, p o u r
boucher les trous.ne feront que
retarder l'chance d'autant plus
terrible qu'elle aura t contra-
rie. La ralit se venge tou-
jours durement.
Les Etats des Balkans vien-
nent d'eu faire la triste exp-
rience. Pour boucler les bud-
gets, ils recouraient des cr-
dits, des taxes nouvelles, mais
les frais d'administration res-
taient les mmes, c'est--dire
suprieurs aux ralits des mo-
yens vrais. Qu'arriva-t-il ? Ce
qui devait ai river : ces Etals se
sont crouls conomiquement.
* Nous livrons ces propos l-
aera aux rflexions de nos pro-
fonds hommes d'Etat qui en ti-
reront telle-, dductions logi-
ques.
A qui les cls?
Un trousseau de cls a ^'lU/xy^ I R/"vvO !
dpos en nos bureaux.Le pro- 13v_J.X.V> I3CJ.X.fc I
pritaire peut
mer.
II y a
vingt-cinq ans
I E Matin, .) .4oii( iiXfl.
i rU CRTE-A-PIERROT
!
C'est jeudi prochain qu'aura
Heu lu $e reprsentation tuai
\allendue de la Ci'e u Pieirol.
\ te beau drame historique dont
I on se rappelle encore Tctalanl
succs la premire qui fut
un triomphe.
Celle seconde reprsentation
sera donner au Sminaire avec
Innocent, magnifique dons sa
cration de Dessalines. Les au
1res rlcs seront tenus par des
artistes de mrite.
Sauvez
vos livres
Sauves vos livres et cou
lectioBS eu mauvais lal cl
les ronflant ai rrieur cons-
ciencieux, houute et habile
Etienne Camille, Rue Bonne
Foi .
.
T*3 ,
DPART OU FRRE ARCHANGE
ne,
Avant-hier est parti le Frre
Archange, assistant du Sup-
rieur gnral des Frres de
l'Instruction Chrtienne. Il a
sjourn environ six mois en
ll.iti. en tourne d'inspection.
C'est un homme dvou
l'en lu u ce. hai.ieune. li a passe
tonte sa jeunesse dans notre
pays, de 1901 1927. A cette
dernire date, il a t appel
Uu groupe de ses ancieus i a d'autres I
lves a prolit de sou pas-
sige pour lui tmoigner leur
reconnaissance et le bon sou-
venir qu'on lui garde ici. Le
diraance 24 Juil.et dernier, il ,
a t convi a uu banquet i
Ption-Ville. Le Suprieur de
la mission en Hati et le di- I
recteur de l'Institution Saint-
Louis de Gonzague y assis-
taient.
*... volt qu'un certain propii-
ir* d'une station a g*zolin*
s'est ingnieusement arrarn
-our limier ses risques, dans
a vente crdit. Voici corr-
rent il procde. Il utilise deux
xompes pour ses ventes : l'on*
pour les ventes au comptant et
qui donne le gallon loyal, rtii-
lepour les ventes a crdit -I
jtii vois sert un litre au gallon.
Ce n'est peut-tre pas lis
honnte, mais comme ceux qui
achtent a crdit oubient quel-
que lois l'obligation de paye A
l'chance du mois, et mme
de payer, le procd prend un
oaraclera dlensit. Bon cli i\
bon rat.


... voit que le clibataire de
la rue des Casernes est enchan-
t de notre entrefilet d'hier, il
nous a adress une aimable
car'e de remercments dans la
quelle il nous prie de signaler
(incertain financier qui ne lui
donne pas quartier :
Chaque jour que Dieu lai',
i! est chez moi, se dshabille,
enfile mon pijama. mes pantou-
fles, prend son bain en chan-
tant tue-lte : Manon imici te
soleil. Les voisins finiront par
dposer une plainte, mais ce
n'est pas lini. I>au limde le
met en bel apptit, et comme il
dort les Iruits, pas moyen de
garder un mangot chez mci.
Tout y passe, melon, tigues.co-
rnssois et jusqu'aux auerpes.
Ah I Dieu vous garde de l'ami-
ti de ce financier. Je me ma-
c'esl dcid.
Tout a c'est pour p'lit Dio I
t
?
... voit que iVjopymal n'est
pas toujours une lchet. U
inconnu qui signe Zorac, et qje
nous remercions ici, nous a lait
parvenu sous le titre : Horu-
mages au Matin le billet en
trois lignes que nous "repro-
duisons ci-dessous :
Dcidment, panai nos
quotidiens, Le Malin,par seu
Hunion empreinte de Iran-1 prestige sa bonne tenue et son
che Qaiet. de cordialit et indpendance, est devenu un
aimant si puissant qu'il attire a
lui, d'o qu'ils viennent,ttcol-
aborateurs des meilleures
venir le rcla-
giiet,
d'lection. Au Champagne,
l'un des organisateurs tradui-
sit en tei mes simples et heu- J ^Vn'ps.''
reux les sentiments de re--. yn pVu 4 ja diable, le petit
connaissance de ceux qui outi)|i|ei( unis pourquoi cache-
reu la forte ducation que les
dignes Frref, et.aveceux.le
Frre Archange. prodiguent
dans noie pays. Le Cher
Frre a rpondu en des ter-
mes touchants. Dans une
langue pure et leve, il dit sa
joie d'avoir rempli la haute
mission de former une lite
digne o se rencontient des
reprsentants de toutes les
branches de l'activit h a 1-
lienne.
On se spara rers .'i heurts
de l'aprs-midi.
Propos
humides
bientt un portefeuille minist-j
riel dans le gouvernement.voi-
sin.
On veut introduire le ve-
nin d'abeilles dans le traitement
des cancers.
Varits
cois Ma thon, prteront serment. \ Nous enregistrons avec re
Mr Garcia Niella, MinistreIgret la mort, l'ge de 11 ans.
le la Rpublique Dominicaine
Paris, est ici pour quelques
jours. Ces nombreux amis lui
l'ont l't. On dit qu'il oceupera
de Max Petrus, fils de M. Mar-
tial Ptius. L'enterrement a
lieu, aujourd'hui, la Cath-
drale. Nos condolances.
Samedi 6 aot
Sxvoiu DESIB
140 livres
lulur ehampiou nitional, lve
de Thomas Guerrier, contre
KID NOliFOLK
135 livres.
Les journalistes lOOl iu\
1 us ux eut. ii nieils d<
i
Dsir tous les aprs
4 A 5 t Varit .
raidi de
rions-nous qu'il a fait plaisir?

.. voit (pic le cocktail Extra
A. Tesserot Fils est tout tran-
quillement en train de conqu-
nr tous les bons gosiers de
Port-au-Prince. Impossible de
lire ce qui rentre dans sa com-
position, mais ce petit coquin
tuer de nectar vous a un petit
gol ue revenez y. et uue faon
le vous ouvrir luppt t deux
b. fantv, qui en tait un ty.an
a lor.
Si vous avez des invits, et
si le menu est un peu court,
ne roui mette! e/. pas 11 m pi u
ence de laire servir un coque*
tel V IVsseiot Kit ... Vous cour-
rez le risque d'tre croquI...

... voit qu'on peut aimer lu
bire, le Champagne, les li-
queurs Marie-Urizardtl tout ce
que vous voudrez, niai ds qu'il
rsgil de prlrer ... il n'as! plu
question que du Hhum le Cou-
le dur dAlix Ho y.
... voit qu'il y a ftashlighl et
la&blighl comme il y a tagotei
lagei. John Woolley vient den
cevoir des fla>hi qui clairent
comme d 8 phsr .
o
Un cable, reu avant-liier de Los
Angstea,par Mr Alphonse Hcnrkiatz,
nous apprend que ns athltes Cator
et Thard onl t limins dans II s
preuves olympiques. C'tait pr-
voir, Alphonse..
A notre humble avis, Cator cl
Thard, qui IODt mures et pas nii/res
amricains, n'avafenl aucune chance
de s'aligner avec ds comptiteurs
amricains blancs. Comment on s'y
est pus poui les liminer ? Ils nous
rapprendront au retour.. Le bat in
the irnrld, il n'y l'a ut pal lO'JCber..
c'est un monopole amricain. Siki
en sait (jnelque chose.. .
Doue luinali quand mme ,
ird et Cator.., el qu' atour
o vain iueui
auHIlLMSAHTll .><>!< v, p -i^minghsin
qui est, lui, un authentique besl in
Ihe woild.w
Assoie/, ronl cs '
I n Pire *
, .. \ss ..-,' p 'm > a 'om Li-
Gnral poar Hsti.

**
- Si *..,'.
o
.. 1.
bf


PAf.F. 2
LE UVTIN
Wil 1932
LE PRESIDENT VINCENT Ce que disent ila circulation ot u ion- |
ET
LES DOMINICAINS
nos confrres naie hatienne dans le nord- 1
OUEST CONSTITUEUN DANGER.
Depuis peu, nos trs bons
irres de l'Est s'a muse ut
dos dpens d'une faon qui ne
nous permet mme pasdesou-
rire.Plus d'une tois ils se sont
rire.nus u uuc iui o "- --- ... -,
pay la fantaisie de traverser, autre part se rtere
1
sur plusieurs points, la ligne
troutire en jetant la panique
{larrai les habitants de uos
wurgs les plus exposs leur
contact insultant.
jl)s qu'ils ont uni d'pui-
ser notre gard uue srie
de procds tcheux, ils pas-
sent sur le terrain de la lit-
trature politique o ils pren-
nen l'endroit du Chef de
notre Rpublique un ton que
les journalistes hatiens de
bonue ducation se garde-
raient d'employer vis--vis du
Prsident Trujillo.
Sans doute, nous resterons
ternellement reconnaissants
aux Dominicains du concours
qu'il n'ont jamais cess de
nous donner dans la dfense
de la cause de notre Patrie
afflige. Mais il y des faits
intrieurs qui ne regardent,
que nous. Mieux que per-
so n uue, nous en connais-
son* les origines et sommes
appels, par consquent,
les apprcier sous leur angle
vritable.
No* voisins se rendront ais-
ment compte de la dlicatesse
3u'il y a pour eux entrer
ans certaines considrations
eu gard nos gouvernants.
Nous .leur saurons toujours
gr. nous le rptons, jde se-
conder nos etlorts pour la
libration de notre territoire
Ils y ont un intrt vident
De l, cependant, avoir le
droit de charger le Prsident
d'Hati, il y a loin. Ils consi-
dreront sans peine qu'en les
encourageant dans cette voie,
nous terious nous mmes
tout prestige au reprsentant
diplomatique que nous avons
chez eux, dans la personne
de notre concitoyen MeAdal-
bert Lecorps. C'est alors.mais
alors seulement, que nous
serions de ces inspirateurs
du peuple hatien qui sem-
blent ne pas connatre les
problmes essentiels de leur
pays.
Nous savons que la critique
fructueuse est celle qui se fait
avec des arguments de solide
laison, d'inquivoque mora-
lit. Cest quoi nous nous
attachons en face du Prsi-
dent Vincent qui a l'avantage
d'avoir un discernement de
paifait civilis et qui ne man-
que pas de comprhin ion.
hoby VIEUX
a .......... >
A propos du Communiqu
de la Prfecture, notre con-
frre L'Opinion crit :
Un communiqu de la Pr-
fecture que nous publions
autre part se rlre la loi
sur la presse. A quelle loi?
A la loi Borno. L'on se rap-
pelle la dclaration faite par
le Prsident de la Rpublique
une question de notre con-
frre Chauvet, directeur du
Nouvelliste. Il avait dcta-
Le Gouvernement doit prendre
um mesure rapide contre ce dan-
ger qui menace la frontire du
Sud.
L'Exportateur Antoine Gef- POTEAUX EN BOIS DUR
1 Madame Archibald MichM *
frard rpond Mr Bigio.

r premptoirement que cette
loi tait dmle et ne serait
\ Mao, o la monnaie ha-
tienne est reine el matresse,
on nous a crit pour nous ma
,,,, .,,.,, nifeter les inconvnients que
pas considre par son gou- ] prsente l bas l'abondance de
vernement. la monnaie hailienue et la ra-
Mais une autre question Mjrat des monnaies nationale et
La dernire rvision 1 amricaine.
Pour mi part, la causa ;des"jre-
lactions dont se plaint la Mai-
son Bigio ne rside pas, comme
elle semble l'attester, dans a
mauvaise prparation du cal
par l'habitant, mais plutt dans
la faon de le prparer en maga
ii u.ti.v~~ ......, .--. avai)t l'embirquement. a
yeux une lettre publ.e dans le ant,,iiqa dpassa.,
varrete et Villa uoozaie* ; u \ Nouvelliste du 27 de lcou- V HVr, que prah
n'y a pas de doute que bientt, W adresse au Directeur de a a P" arfols cerlame maison
elle sera dans notre ville. { Banque Nationale, par la * IJS lab'Jt d^ nuire d'autres.
'" '' Alors le cl nature n-y*
Depuis quelques annes il ne
circule que la monnaie hatienne
dans le Nord-Ouest et cette cir-
culation gagne tous les jours
du terrain et est arrive Na-
varrete el Villa Goozale* ; l
Gonaves, le 2 aot 1932.
Au
Directeur du MATIN
Port-au-Prince.
Cher Directeur,
U m'est tomb hier sous les
Madame Archibald Michel, j
la rue des Csars, en lace de h
Maison du Peuple, vend ]a
douzaine des poteaux en bois
dur, parfaitement quarris. Fai-
tes-en votre profit.
T
Communiqu indique une
tendance contre la presse.
C'est en vain, car ceux qui
font profession de se servir
de la presse comme moyen
d'agitation tant aujourd'hui
au pouvoir, il n'y a pas de
chance que l'on trouve occa-
sion d'exercer la t erscution
i
:
coup de lois il s'est prsent des
inconvnients : une personne
ayant de la monnaie hiitienne
et dsirant un timbre-poste ne
peut l'acheter ni ne peut non
plus payer sa carte d'identit
parce que les bureaux olficiels
ne reoivent pas la monnaie
haitienne. I*)', comme il esl im-
sion d'exercer la rersecouon de 'rouver ,a moanale
contre ceux qui dtendent [jatjonale ou amricaine, les
l'ordre et la paix publique par|conflUs seront constants et dilti-
principe. 'elles rsoudre. Il arrive que
De grce, qu'on n'interver- ^es personnes dune autre ville: ];,|os de ca|i produits ce qui
tisse pas les rles. Les vne-|de passage dans ces rgions, qui j constitue plus de la moiti du
menls ne sont pas si loigus veulent acheter des cigarettes trilU de son labeur, et ne lut
de nous pour quon ne se
rappelle pas ceux qui se sont
servis de la presse comme
tremplin pour injurier les
grands fonctionnaires, rgiter
le pays, dclencher la grve,
provoquer le massacre de
Marchaterre afin d'arriver au
pouvoir. On les connat.
sonBgio.relalivelama mn
prparation de notre caf par t cner, on imaglnP, poUr es-1
I habitant. \.,Jlr if ramener le or x de
La Maison Bigio dclare que, Ijg * Jf tifre^ & le
du lait de cette mauvaise prpa- M ,/llement ,t ..,,
i.lion^.''^ rfactions 1res lourde. P dewndt- deb-
out t prononces, cette anne ,jClions.
encore, contre taeMldiM ^ |# ca| prix
de cale.ee qui constitue, d.t-el e ^ tf|m| -u |||hMB| an maf ^
pour I exportateur,une perle qui
absorbe la mirgi qu'il s'tait
amnage entre l'achat el la
vente.
Je suis naturellement en fa-
veur d'une meilleure prpara-
tion du cal par le producteur,
mais eu tant que la chose soit
possible, vu le peu de moyens
poui arriver cette fin dont
dispose l'habitant. La Maison
B'glO semble le rendre respon-
sable de quelques dboires su-
bis par certains exportateurs,
lui qui est trait comme une
ble de somme, l'Etat lui pre-
nant environ 15 gourdes par 50

))
Les effectifs
des lgions
fascistes
RKCING_____1-lile
Sun la demande du public,
le Bacing redonne le di-
manche 7 aot prochain la
grande fte sportive qui eut
tant de succs le 2b juin
coul.
Vu la longueur du pro-
gramme qui comporte neuf
numros, ou commencera
9 heures 1/2 prcises.
Allez en foule, au Pare-Le
conte.le dimanche 7 aot, voir
les volutions des meilleurs
athltes d'Hati.
Courses 100 m., 200 m.
en sacs
de bourriques.
Lancement du poids
Leve du poids
Tours acrobatiques
Boxe
Foot-Ball entre le Racing
et une forte quipe coalise.
Entre gnrale 050
Tribune 0,25
Voiture 0,50
Votre cuisine,
Madame...
J'ai rencontr, l'autre jour,
un candidat blackboul aux
dernires lections snatoria-
les. Je lui ollris, naturelle-
ment, mes condolances. Il
Borne. Les forces fascistes
ont augment de 181,933 units
rn un an. En effet, les chiffres
compars au 24 juin 1931 et au
24 juin 1932 sont les suivants : i,:"^"".",;.".-"
Faisceaux masculins : 6W 473 ,ne rpondit.
contre 747.118 ; faisceaux lmi- *ul *uc.cc
nins : 118,090 ; contre 135,029 ;
jeunes fascistes : 28,297 contre
37,508 ; faisceaux juvn les de
combat:279.175 contre 352.292;
groupes universitaires : .'12 798
contre ."> Oi Soit un total, au
4 juin 1932.de 1.329,693
ou autre chose et qui donnent
un greenback, reoivent,pour la
diffrence, de la monnaie ha-
tienne; l survient le problme:
ou de ne pas lumer, ou d'acheter
d'antres objets, ou de se rsigner
donner son dollar pour l'ar-
ticle, puisqu'on n'a pas la mme
monnaie.
Les gens de Mao qui ont des
achats taire Santiago doi-
vent pendant plusieurs jouis
l'avance ramasser les monnaies
nationale ou amricaine. C'est
un grand travail parce que ces
dernires monnaies sont dilfi-
ciles trouver et provoque des
lois une prime de 2 So/O e
laveur de la monnaie hatienne.
Il est absolument ncessaire
que le Gouvernement prenne
des mesures au sujet de ces con
flits parce que ce qui arrive
Mao arrive au^si MonteCristi,-
D;ijabon et les autres localits?
du Nord Ouest.
( De LA INFOHMACION du
23 juillet 1932 Rpublique
Dominicaine ).
'La famine
en Bulgarie
Sofia Le journal bulgare
Zarja publie une srie d'articles
sur la lamine qui svit actuel-
lement dans le Sud du pays.
D'aprs le Zarja, les ravages de
la diste seraient tels que des
milliers d'entants seraient pra-
tiquement sans nourriture, et
dans un tel tat d'amaigrisse-
ment que leurs jours sont mis
en danger.
Dans le village de Kuschuka-
vsk, plusieurs personnes seraient
mortes de faim.
Le journal demande que des
mesures d'urgence soient prises
pour secourir ces malheureux.
olfrant aucune compensation.
qu'il vaut en laissant un Barge
convenable entre le prit d sch t
et le prix de vente de laaa
convrir les trais et raliser 00
proli qu'on le paye la prix qVil
mrite selon sa qualit; alors
on sera plus en mesure de taire)
une meilleure prparation en
magasin et de livrer une mail
leure marchandise ; l'on n'aura
plus l'occasion de se liment?!
jusqu vou o:r prendre partie
le pauvre hiblant qui a trou
de dnrg's sur ses luibles
paules.
Je vous prio, chr Directeur,
de publier la prsente, et d'a-
grer mes salutations distin-
gues.
A. GfFFRAHD,
Commerant.
Ballons Michelin en caout-
chouc.
Vessies anglaises.
Balles de Tennis Dunlop.
Pneus et Chan~.bres air
Michelin et Dunlop
Disques Paih
Gnrateurs z\. Manchons
Coteman
pour lampes Gasoliat
Flashlighls et BUeries
Stock d acc.e-soires renn ivels.
Tuyaux d arrosage
pour jaid n,ei lav.igr- d'auto
bou march.
Venez voir
Chez JOHN WJOLLEY
Les avantages qu otfre
Cuisine Electrique
HOTPOINT
la
sont maintenant connus de
tout le monde.
vous en convaincre,
notre salle d'expo-
Pour
visitez
es dans la vie
est une question de prsence
d'esprit. Je suis I seurespon
sa nie de mou chec.
Comment donc ?
Oui I aj mi : il avec
mlancolie, je n'ai pas su era-
1 ployer le grand moyen.
f
Fruits,
Lgumes..,
Tout le inonde doit savoir
que chi z Franois J" Charles, ,
U rue Dants Destouches,
on trouve toujours un stock
de Irrita, lgumes, ufs de
toute tek heur et des prix
avantageux.
HALLE A LOUER
HUE DU QUAI
S'ad; essci a
Mr Franck N. GAETJENS
Tlphone : 247.
H prit un temps,et,haussant
la voix, me dit :- Savez-vous,
mon ami, pourquoi mon ad-
versaire l'a emport sur moi ?
Non!
Eh bien voil: il a envoy
chaque dput une mar-
mite de la miraculeuse Mail-
lgue des Lsincs de Port-au-
Prince et de Saint-Marc Si
j'en avais envoy deux...
Tu parles Constantin,
fis-je.
Bec Fin.
sition.
Compagnie d clairage
lctrigue.
Ilpilal Gnral HalicD
Accidents
30 juillet 1932
Anna Prainvton, 1 an, La Sa-,
line. Contusion lombaiie(hospi-
talise)
, 1(1 Philisena Orphlie, 12 ans,
27 )uillet 1983 Bois de Schullz Blessure pi-
Manige Latouche, 12 ans, quantedu pied fanchf.
Jacinel. Contusion et rosion i Liuhie Auguste. 26 aoj, Por-
dela |ambe gauche. | tail Lcgane. Blessure confuse
Caroline Oscar, 38 ans, Lama-j du front.
nez.
Vilson Bellevoe,r>2 ans, quar-
tier St Joseph. Erosions de la
rgion temporale et du pavilloo
de l'oreille gauche.
Walter Kelly, 12 ans, rue dq
Champ de Mars. Blessure con-
(use de la commissure interne
de l'il gauche.
Alice Cassus, 3 ans, Bon
Repos. Fracture de l'extrrail
intrieure du radius gauche.
Cervolant Dsorme, 30 au,
La Saline. Blessure conlase di
cuir chevelu.
Grard Fils Aim,7 fens.rueils
Carmeleau. Contusion de
hanche gauche.
Sicphen Gousse, 27 ans, rne
des Csars. Blessure conlase d
l'index et mdius de la mais
gauche.
Anna Malhurin, 19 ans, Por<
tail Logne. Blessure tranmi-
tique 1/3 super, de la jambe
droite.
Exantus Paul, 35 ans, Grand'-
Hue. Blessure trauraatique deli
rgion sourcilire gauche.
Aubry Shields, 12 ans, ru
Runion. Blessure conlnss
petit orteil gauche j
Hector Abren, 3 ans, ruades
Miracles. Contusion de la lvn
infrieure.
Maurice Augustin, 8 ans, Qj
min des Dalles. Morsure :
chien au 1,2 moyen de la jamut
gauche.
Alis Joseph, Si-Roc. Blesser!
tranchante de la lvre I
neut e (hospitalis).
31 juillet 1932
Fernand Mrard, 8 ans, ru
Kvo'ulion. Blessure contusedi
cuir chevelu.
Dieudonn Destin, 22 aui
Tnrgeau. Blrssure tranchirt
du menton.
dlie (P-C.S.) Contusion de l'a
vanl-bras droit el rosion du
genou droit.
Valcin Romelien,38 ans, Car-..............., .......,,
refour. Blessure contuse rgion i losse Contusion de la cuisse,
paritale Brlure 2uie degr j Rosita Lindor, 25 ans, rue des
/.!... 1 I Pocarnnc Uloasiira itAnlnoo ,4..
Flix Smith, 15 ans, bas Peu
de Chose. Contusion l'index
gauche.
Antoine Vielle, 20 ans. Bo-
(dos)
i Casernes. Blessure contuse du a Gare.
Halle louer
Grande halle tage, 4
surant 55x48 pieds, sise m
du Magasin de l'Etat,
de la maisou Alfred Coo
louer eu entier ou en p
seulement. Loyer trs ram
nable.
S'adresser
Mr Henry STAB.K
Rue du Quai, en face
J
i
DIPIOFS
DE LICENCIE EN DROIT
A vendre u la oinpunie
Lithographique d'Ilaili
LA LAITERIE BA1LEY
Livraison propre, hygine
que, eu bouteilles hermti-
quement cachetes, l'abri
c e toute falsification.
Transport tait en rfrigra-
teurs roues.
1813 rand Rue, Port-au-j
Prince. t
COMPAGNIE D'CLAIRAGE
ELECTRIQUE
Il est donn avis aux sbon
n i ii "n ii dlai qui prendra
fin le 15 aot courant leur
est accord pour payer leurs
bordereaux en retard, y com-
pris le mois de juillet. Pass
cetfe date, le courant sera
supprim et la somme de Un j
noi L.xtt rclame pour la re- J
connection. |
i'ort au-Prince, le 2 aot;
1932, |
BtiiBaHHiMmni mmmmjmMJ
Toutes les Polices
m
I
DE LA
[comprennent la Protection contre la
Foudre sans auqmentation de taux'
Eug.leBossfCi
s Aqents Gnraux
*


LE MATIN 5 Aot 1932
Rhum Barkancoiiri
Dont la renomme est universelle a gard n premire pUtbt
eiuandez partout :
VIS NARBAXCOUKT
- Dpt : Rtie^Csar.
H K S
Mouvement du port
Navires Vouant de : DVe d'arriv Allant : D.lo d Ancon Cristobal la 7 aot New-York le 7 aot 1932
Crs Santiago (Cuba) 5 Cae-Haltien 8 aot 1932
Genevive Lake Gai veston i aot Mobile 5 i
Westvangen Nielle OrMini 6 aot
REMtRCIEMEHT
INSIITUT
Guy- Joseph-Bon net
Prs du Monastre St-Grard
Cet tablissement scolaire,qui vient de remporter aux derniers
examens du baccalaurat un succs sans prcdent, grce la
mthode pdagogique nouvelle qu'y emploie le directeur.d'aprs
celle des Universits du Canada et des Etats-Unis d'Amrique
combine intelligemment avec celle de France, est sitn, comme
on le sait, dans le quartier le plus sain de Port-au-Prince. Les
coliers faibles y retont leurs lorces tout en poursuivant leurs
tudes.
Lnseignement classique complet, de la classe de 12e celle de
philosophie.
Lnseignement technique complet partir d'octobre prochain :
diverses carrires de l industrie : agriculture, commerce.
Grce l'entranement qu'on donne aux lves, ceux"qui sont
bien dous seront des chels, dans la vie, et comprendront la
ncessit d'augmenter plus tard le capital lamilial, loin de le
dissiper, ou seront entrans pour constituer tout seuls le lenr.
Quant aux attards, ils sont l'objet de soins spciaux. S'ils ne
savent pas tudier, s'ils sont dgots des ludes par suite de
maladie ou par manque de mmoire, amenez-les l-Inslitut
Guy-Joseph Bonnet!.. Il v a un systme d'exercices gradus qui
dveloppent la mmoire et aident apprendre rapidement.Quel*
ques hons suffisent pour donner confiance aux dcourags.
Les principaux professeurs qui aident le directeur sont : Mr
Jrmie, homme de lettres, philosophe, ancien ministre, Dr
Maurice Lalleur, diplm de l'Universit de Yale ( Etals-Unis).
Dpartement de l'Hygine Publique, Port-au-Prince. Pro-
fesseur l'Ecole de Mdecine.
Mes Arnoux, Massante, Cantave,Mme de Wendt pour l'anglais;
Ren Carr et Antonius Champagne, laurats avec la note trs
bitn des derniers examens de fin d'tudes, etc. etc.
Le registre d'inscription pour de nouveaux lves est ouvert
ds ce jour. Mthode sre qui garantit le succs au baccalaurat
et plus tard dans la vie !
Prix modiques dfiant toute concurrence.
Madame Vve lju.is Viard,
M Flix Viard et ses entai.**,
M( ic Dr et Mme Justin Viard
et lent a entants, Mr et Mme
E;uile Viard et leurs entant ,
Mr tt Mme Su ni ner Gaillard
et leurs entants, Mr et Mue
Lfon Viard et leur enfant,
Mr Joseph Vinrri, Melle \nn-
Viar -.Melle Louise Cbevtltifr.
Mi et Mme Auguste Viard,Mr
et vlme Pierre Mout-Ro^ur,
M'Ssieurs Emmanuel, Itaonl
et Jean Mont-Rosier, tous It s
autrts parents et ans, I es
sensibles aux tmoignages de ;
sympathie dont ils ont t
1\ hjet de la part de Son Ex.
Je Prsident de la Rpubli-
que, du Clerg, des Congr-
gations Religieuses, des mem-
bres du Gouvernement, du
Corps lgislatif, du Corps ju-
diciaire, du Barreau, du Rv-
Pasteur Turnbull, des Asso-
ciations t Les Pu: ilies de St
Antoiuei, Le Nol, La Ruche
et des nombreux amis de la
Capitale et de la Proviuce
l'occasion de la mort de leur
regrett
JOSEPH DUC1S VIARD
[ les prient de trouver ici. avec
', leurs sincrs remerciements,
l'expressiou de leur vive gra-
titude.
Port-au-Piioce, le 25 juillet
I 1932.
mumm
147, Rut du Faub. St-Dtnit, Ptris
Facile i prendra.
Ne nceMitant eucuB ptlparatif,
elle ne provoque jamais de dgot.
Supprimant l dicta,
cIU ne dbilite pas le nuladc.
N'exigeant pat de repoa la chambre,
elle ne cause aucune perte de tempe.
Plu active Que tout le* eimilairea,
elle ut, par consquent, moins chre.
I
DOSE
PURGATIVE. 2*3 Pikulei
LAXATIVE, 1 PtluW C
flit Miriiga
tntlnvrnlillaue
S'jpp-i"- minutes Flvr,Orlpp, M'grlnt
f.' m>'. I " choix ft.ll/oUH rl'/uare il tant
, ,., |; ,| cnri>U.Knvratttiaiitniu-iPh
'.Ir-fcOoci. GlRAUD.Pfcraici.. LYON MJLUSMF'O)
\- ? Tir. I harifattcW l't **
TEL
RANQE SOURCE
VOSUBS
(Fnwe*)
.CTION LECVIVE SUR LC REIN
Cure complte de IARTHRITI8ME
Saison du 20 Mai au 25 Septembre
COURSES TENNIS GOLF POLO THTRE OASINO
PARO SPOIAL POUR LES ENFANTS
jVgt
' Trnln dlrc t PARIS (vlnru cle> 1-aO VITTW*
vone dam :< principale Pharmacies, Drogu>rls et Maltom d'Altmeatattoo
Grande Baisse
71 1
BENSEN
Avise les consommaleurs de son LA11
qiil a rduil ses prix comme suil :
DTAIL OR 0.U CENTIMES
DTAIL 8.04
DETAIL 0.11!
DETAIL 0.07
Pan American Airways.Inc
Port-au-Prince ( Hati )
A partir du iuodi 8nV, la P ,N AMERICAN AIKWAYS,
INC., inangutera un nouveau service entre Fort-au-I'riuce
et Kingsluu, Jamaque. Ce nouveau service fonctionnera
une lois par semaine dans chaque direction.
L'itinraire sera conme suit :
E
VERS L'OUEST
llRE DE HAUT EN BAS
LUNDI
Laisse t 00 am
Arrive 10,00 ara
Laisse 10,0 a m
ai rive 11,00 a m
Laisse 11,15 ara
ai rive 12 45 pin
Laisse 1,15 pm
Arrive 4,15 pm
VERS LEST
Lire de bas en haut
STATIONS
San Juan
San Pedro
San Pedro
Mo- Domingo
SlO-DoiDDgO
Port au-Piince
Port-au-Piince
LUNDI
Arrive 4,30 pm
Laisse 2,15 pm
Arrive 1,45 pm
Laisse 1,15 pm
Arrive 1,00 pm
Laisse 11,00 am
Arrive 10 39 am
Laisse 7,00 am
Le steamer i Ancon i esl
attendu Port-au-Prince, ve-
naut de New-York le diman-
che 7 aot 1932. avec: 3
passage!s, 57 sacs de corres-
ponJance et paitira clans l'a-
pi es-midi du mme jour di
rclament pour' ristobal. Ca-
nal Zone, prenant Ii et, malle
et passagers
Port auv-Prirce, le 3 aot
1332
Jas. II. C. VAN REEO
Ageut Gnral
Kingston
La jonction pour Mitmi se fera Kingston, d'o lesaro
planes partiront les mardis matins, arrivant Cienluegos-
Cuba. 1 hre pm et Miami 4 h.30 pm Le service de 1 iti-
nraire pour San Juan, San Pedro, Porl-au-Prince, Nuevitas.
Miami sera modifi comme suit :
AVIS MATRIMONIAL
" Je.soussig e,Mi-dame Flix
Grelin, ne Eudoxie OfSOD,
avise le public eu gnral
[qu'elle a abandonn le toit
mirital pour incompatibilit
de caractre et qu'elle inten-
tera incessamment uue action
en divorce contre son mari
Monsieur Flix Grelin,
Port-au Piinte, le 3 aot
1932-
" Mme Flix GREFFIN
nce Eudoxie SOS0N
LAIT CONDENS SUCRE CAISSE DE 48.14 OZ OR 6,2b
LAIT CONDENSE SUCRE DF 240,3 0,10
LAIT VAPOR DE 48,16 5,00
LAIT VAPOR DE 96.8 6,40
Rappelez vous que le LAIT CONDENSE, VAPOR et en POUDRE ESBEhSEN.m\ le
meilleur, le plus pur et le pins riche en crme. Il est recommand par les mdecins et
sages femmes aux bbs et aux malades.il est employ avantageusement pour les Crmes
glaces et chaudes, et les desserts de toutes sortes.
En vente AU DON MARCH*
El dans toutes les bonnes piceries tant
a Port-au-Prince oue dans toutes les
villes de la Province.
LE FAIT EST INCONTESTABLE
Rhum Saillie
VERS LE NORD
Lire de bas en haut
JEUDI et SAMEDI
Arme 5.00 pm
Laisse 1,40 pm
Arrive 1 10 pm
Laisse 9,40 a m
STATIONS
Miami
Nuevitas
Nuevitas
Port-au-Prince
JERS LE SUD
Liai haut en bas
MARDI et JEUDI
Laisse 8,80 a m
Arrive 12 30 pm
Laisse 1 00 pm
Arrive 5,30 pm
s-s c
(LIGNE COLOMBIENNE)
Tlphone: N 2323
o
Arrive 9:10 am
Laisse 7,35 am
Arrive 7.05 a m
Laisse 0,00 am
Port a
San Pedro
San Pedro
San Juan
, Le vapeur v< Martinique >
MERCREDI et VENDREDI Voy 101| venant directement
u-Price Laisse 6,30 a m de Ntw-Yok est attendu
I.J irrive ! I.'i . Arrive 9,t5 a m
Laisse 9,35 am
Port-au-Prince le 9 aot crt.
i.aaac p,m " continuera le mme jour
ah ive 12,55 pm |po(jr ies ports colombiens,
Pour rservalious JalorMUoi Ml^l'f'^5; f igffi?. l' ^^^ "
Le manifeste de ce vapeur*
reu par avion poste est la
disposition de nosclients dans
nos bureaux sis *fagle des
rues Thomas Madiou et du
Quai (vis -vis de la Douane).

Le vapeur Bolivar Voy
> 102, partira de New-Voik le
r^r^TMSs^^pa,r0Bage ^JtteteaTa
,C "Ss ^'"^; votre ehambr, ;dao. Ex Kttg..on e, Nnr-Y.k.
T-* * v I . s^r> s-t *- * I William. E. BLEO.
Bire a la pression. ,- .*gi.
C'est la quintessence des meilleures
varits de cannes d'un vaste territire,|
i
runissant les meilleurs terroirs
C'est ce qui fait son arme.
GOUTEZ ET COMPAREZ!
rour rservations ci iwuniMuvi wu*.i---..-- --
taiilset service rapide d'Express pour l'Amrique du Nord
du Centre et du Sud, appelez automatic: 3245, Uoh______
Votre premire visite
A
L'HOTEL ANSONIA
-^v "-TSF
m

Haleine mauvaise
Langue charge*
' ; intestinales.
ihltuel
J

i
/

Eviieil gemaincte
v *
-

r

i*-v
** -

' -,
" "^



Vendredi
5 Aot 1932
Le Malin
4.PAOE8
2Gewe ANNEE iNu 3
Port-au-Prince
Tlphone : 2242
Lykes Brothers SS C lnc
Texas Hati Santo uoratngo Porto-Rico
Z. Le seul service hebdomadaire et rgulier passagers et
fret entre les ports du Golte du Texas directement avec
Port-o-Prince, Haiti.
Pour la rception rapide et le maniement habile de vos
importations, servez vous toujours des navires de 'a LYKE
LINE.
1*1 prochaines arrives a Port-au-Prince sont*
Aluminun) Line
Steamer Steamer c Ruth Lykes
Steamer Margaret Lykes
Steamer Almeria Lykes
Steamer Genevive Lykes
5 aot 1932
12 aot 1932
18 aot 1932
26 aot 1S32
2 septembre
t'urean: Rue du Magasin de l'Etat, Boite Postale B
HOTEL KARAM
Une confortable succursa-
le de Palace Htel, Kens-
kof.
Pour la saison dct, ren-
dez-vous chez A. J. Karam,
Kenskoj], o vous seiez
servi souhail. Exccdenles
conditions.
PORTS
DE NEW-ORLEANS El MOBILE A PORT-AU-PRINCE, SANTO-DOUINGO CITY.^CURACAO.
PUERTO CABELLO, LA GUAIRA ET PARAMARIBO.
DALVANGEN AUSTVANGEN VESTVANGBN D .LVANGEN AUSTVANGEU^VESTVANGEN
New Orlans, Louisiana, Dp.
Mobile. Alabamn, JDp.
Port-au-Prince, Hati Arr.
Santo.Domingo City.R.D. arr.
Curaao, D. W. '. arr.
Puerto Cabello, Venz. arr.
La Guaira. Venezuela arr.
Paramaribo, Dutch Guiana ar.
Paramaribo.Dutch Guiana D.
Curaao, |>. W. 1. arr.
New Orlans, Louisiaua arr.
Juillet 2
juillet 4
juillet 9
juillet 13
juillet 15
juillet 17
juillet 18
juillet 22
juillet 27
juillet 31
aot 8
Juillet 16
juillet ?18
juillel5;23
juillet 27
juillet 29
juillet 31
aot
aot
at t
aot
aot
juillet 30
aot 1
aot 6
aot 13
aot 15
aot 20
1
5
10
14
22
aot
aot
tout
aot
aot
aot
act
sept.
10
12
14
15
19
24
/8
5
aot
aot
aol
aot
sept,
sept,
sept,
sept.
24
20
28
29
i
7
11
19
aot 27
aot 29
sept. 3
sept. 7
sept. 9
sept 11
sept 12
sept. 16
sept. 21
sept. 25
oct. 3
sept 10
sept. 12
sept. 17
sept. 21
sept, 23
sept. 25
sept. 26
sept. 30
oct. 5
oct. 9
oct. 17
Prenant fiet et passagers pour tous les,ports ci-dessus
CONNAISSEMENTS DIRECTE DLIVRS POUR TOUS LES PORTS SUIVANTS :
Port-dc-r,aix, St-:,iarc, Miragone et Jrmie, Hali ; Monte Cristi, La Rornana, Barahona, San Pedro de Macori*
et Azua, Rpublique Dominicaine, Coro, Garupano, Cumaco, Guacta et Pampatar,Venezuela, Aruba et Benaire.DWI.
DE MOBILE ET! NEW-ORLANS A TOUS LES PORTS HATIENS ET DOMINICAINS ET MARACAIBO.
Un dpait vers le milieu de chaque mois touchant directement: Puerto-Plata,| R. D., Cup-IIadien, Gonaves, Petit-
GoAve, Aux Cayes et Jacmel, Haiti et Macaraibo, Venezuela.
Si un Irt suffisant est offert, ces bateaux toucheront galement Poit-de-Paix, St-Marc. MiragoaDe et Jrmie,
Hali; Barahona, Azua, Monte Cristi, San Pedro de Macoris et La Romina. R. t). Arutn, D. W. I.
De Tampa, Floride, la Jamaque-Haii La Rpublique Dominicaine (Juraao et Venezuela:
Dparts pour les ports ci-dessus quand une quantit suffisante de lrt est oflerte.
( Sujet changement, annulation ou ajournement sans avis. )
A. de MATTEIS & G0, Agents Gnraux
AVIS AU COMMERCE
La Panama Kfiilrond Stea mship Line a lavantage d'an ,
noncer les dparts suivants de New York pour port-au-prince
Haiti, directement chaque mardi. Tousses steamers sont
pourvus de chambre tricorilaue
Dparts de heiv \ork. Arrivages Poii au-rrinc*.
Steamer "Ancou" le 2 aot 1932 le 7 aot 1932
Steamer "Guavaquil" le 9 aot 1932 le 15 aot 1932
Steamer "Oistobal" le 16 aot
Steamer "Buenaventura'- le 23 pot
Steamer "Ancon" 30 aot 1932
Steamer 'Guayaq^lil, le 7 septembre
Steamer '< .ristobal" le 13 septembre le 18 septembre 1032
Steamer'Buenaventura" le 2C sepl. le 20 sept. 1932
Steamer "Aucun" le 24 septembre le 29 sept. 1932
Panama Railroad Steampship Liue
JasH. C.VANRKED
Agent Gural
Allciilion
le 21 aot 1932
le 29 aot 1932
le 4 septembre 1932
le 13 septembre 19S2

La Magnsie ERBA
EST LE PRODUIT LE PLUS RECHERCH COMME REGULATEUR
DES FONCTIONS GASTRIQUES ET INTESLINALES.
A. de Matteis & G0
AGENTS POUR HMTI '
Laboratoire SJOURN
DlRECTURS
F. Si'joLnNK, Pharmacien
K. Skjourn^., Pharmacien de l'Universil'de Parti
M. Sjourn, Pliai macieu do l'universit de Paris,aueieu
interne des Hpitaux de Paris
Ani'yfes des Uiii ts, du suc gastrique, du sang ( Was
eern ann, Ure, Constante d'Ainbard, Qlyamle).
Descrachats. Des matieres^ecaTes.
Lolerie Nationale d'Hati
416, Rue Bonne.Fol, Phone : 3358
La Loterie Nationuled'ijalti est
une institution hautement humanitaire par la multiplicit
d'oeuvres quelle se propose d'aider, une chance de bien
tre offerte aux hommes de toutes conditions de tortuue.
Employs Fonctionnaires, Ouvriers, Artisans. Salaris de
tous ordres, Gens de maison ( domestiques, ) sans parlar
leur budget moyannant deux gotides, peuvent gagner trois
mille gourdes. Patrons de Commerce.Chets d'Iuduslie.paraz
aux iusulfisances des ventes, par l'achat d'un billet, qui vous
libre du souci des chances*
Mdecins Avocats, Ingnieurs, Snateurs, Dputs, Grands
Dignitaires de lEtat.Reprsentants de l'intellectualit, Jour
ualistes
Donnez l'exemple de votre solidarit sociae.
Rentiers, capitalistes, comme en jouant, augmentez votre
aveir.
Vous tous qui habitez Haiti, rendez>lui service en ache
anl le billet del LOTERIE NATIONALE D'HATI.

PROGRS NOUVEAU
RHLM NOl\EAV
Rhum dlicieux got exquis
Prix rduit
ALCOOL DtFiANT TOUTE CONCURriENCE
Clairin Vierge
Chez N. NAZON
DPOT:ANCiE DES RUES 00 PEUPLE ET PEROU PHONM33H
CE OUI N'A JAMAIS ETE FAIT
6E OUI NE PEUI TRE DEPASSE
Kola Champagne
F. SJOURN
Prpar dans des conditions rigoureuses
D'ASEPSIE
Prparation et Vente
?harmacieF. SEJOURNE
Angle des rues Rouxel do Centre.

Idal Rhum
ALIX ROY
30 annes de succs.
BOULANGERIE FRANHAISE&PATISSERIE FRANHAISE
RICHARD PETERS, Prop. j
CHAMP DE MARS. N01217
La seule boulangerie Europenne en Hati
Spcialits de pains, pour sandwich
Pains ilutes et pains moules. Palns'noir
Ppins complets, etc.
Ptisserie ne, pts, Vol-au vent, Tourtes.
Soins et promptitude.
Tlphone : 2069.
La Maison n'a pas de suc-
cursale.
Livraison a domicile
N OUBLIEZ PAS DE FAIRE UN PETIT TOUR A
TERRACE-GARDEN
ChezW. KAHL
Petionville
Seulement 15 minutes d'auto sur une excellente roule
asphalte. Vues m, rveilleuses de la ville" i "il.
Boissons de toutes espces.
C&*ers "ourl-P-- ^iord'
semaine
1


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM