<%BANNER%>







PAGE 1

PAGEJ2 i \ n i 1 Aoil W AUTOUR D'UN FIL Le Dictateur ncessaire (( Surf la demande du public, I le Racing redonne le dimauche 7 aot piochai a la grande lte sporlive qui eut tant de succs le 26 juin |[H1 Loterie Nationale -M r n l D'aucuns tablissent une contusion regrettable entre satrapes et dictateurs. QuelJ ; ques explications s'imposent. j Durant le cours de notre pas* se, la consigne tait de Dir etla route du pouvoir supr ne aux progressistes. Le hasard en poussait-il un au fauteuil prsidentiel? aussitt on mettait tout en oeuvre pour l'empcher d'excuter dans le calme son programme. Tandis que, pour la satisfaction de quelques intrts iers )nnels, on s'entendait aisser monter la direction de nos aftaires de pariait! mollusques, ou, par prfrence, des lments disposs exercer la satrapie. — Ces satrapes, en aucune faon, ne pouvaient taire ligure de dicta* tetrs travaillant l'avancement de notre pays. On se souvient bien quel rle on leur faisait jouer. Rsultat: n.dre autonomie s'est ellondre. Nous avons tous perdu a ce jeu nfaste. L'absence d'organisation technique, que l'Amricain u pu constater chiZ nous, n'a pas d'autre cause que ces bas calculs de politiciens maudits. e relvement de l'a ma de la misse est la premire rparation de fautes par quoi nous devons commencer afin que notre rdemption soit possib e. Je me refuse croire que M" Stuio Vincent soit arriv au pouvoir suis aucune intention houule. Une certaine ambiance l'a mis" hors de sa voie. Peut-on esprer qu'il la retrouve? Le monde nous jugera toujours svrement au sujet de cette mchancet qui consiste leisser vivre dans l'abjection nos frres de la masse, dans uu pays si petit, o des administrateurs srieux pourraient facilement lout contrler. C'est la conscience de notre lite que le blanc lustige lorsque, dans les salles de cinma, aux Etats-Unis ou ailleurs, il fait passer sur l'cran des films montrant nos compatriotes du peuple sous des aspects primitifs ; ils ue connaissent ni leurs dioits ni leurs devoirs ; de la religion ch etieune, ils n'ont qu'ont vague notion ; toutes les taxes ptent presque sur Lurs epaulei; pour eux y pas de protection. En raecour. i, voil le"r tat social. On aura la faiblesse d'objecter que l'Amricain est tenu de nous procurer l'honneur et le bonheur qu'il naus avait promis M lia que peusez-vous d'un boni n" qui attend qu'un autre homme lui donne ce qu'on ne peut acqurir que par son nergie intelligemment employe ? Il est de bonne rgle qu'on tre humain qui affiche hardiment des aspirations Imites, mais qui fout dcl.uit les moyens de ralisati.m, reoive l'aide de tous ceux qui out une me ooble. Par contre, nul n'est plus mprisab'c que celui qui, indcent, compte sur autrui por l'obtention de ce dout il devine la ncessit, sans se croire oblig de s'astreindre uu efloi t ellicieut. Toutes les nations ont uu but. Quel est le ntre? Il faut une ppinire de leaders vigoureux, couvaincus, ides neuves, qui veuillent qu 'Hati 5oit une ruche. Dieu ne saurait former un peuple pour qu'il reste indfiniment accroupi, bafou, victime des uns et des autres. Le peuple hatien n'est point paresseux. 11 a toujours dsire travailler intiusineut. SJU malheur a t d'avoir souvent des dirigeants nient-ri, sans initiative dans le bien. La dure leon de 1 oceupatiou amricaine doit faire de nous, bon gr mal gr,tel hommes nouveaux. La ralit est l, bru ment utiicJ (aie. Nous ne compterons i p oneul coule. Vu i : longueur du gramme qui comporte numros, ou commencera \ heures 1,2 prcises. Allez eu foule, au Pare-Le cmte.le dimanche) 7 ai ot, voir les voloti ms des meilleurs athltes d Hati. Coirses 100 m.. 200 m. en lies de bourriques. Lancement du poids Leve du poids Tours acrobatiques Boxe FootBail entre le Hacing et une forte quipe coalise. DIPLOMES :DE LICENCIE EN DROIT A vendre la Compgn Lithographique d'Hati nie Votre cuisine, Madame... L'Et arde. Voici venu le moment de bien surveiller votre hygine alimentai, e. Les j mets fermentent terriblement dans le corps, et y provoquent des malaises aux consquences infinies. La graisse que vous employez dans votre cuisine, si elle n'est point naturelle, pure, aggravera les conditions de votre saut. Monsieur Luc Prophte,—rdacteur en ehel a l'Information, l'intressant organe capois dont Monsieur Max Questel est le l)irecleur, — et Monsieur Ption Boncy, ancien Ministre d'Hati Berlin, nous ont t'ait le plaisir d'une visilc.hier.eti nos bureaux.. Deux charmants Bassiu-Rodo... que l'on ne voit pas assez souvent A Port-au-Prince. — El peut-on savoir, s'en qu'il l'un des noires,le l'objet de votre dplacement?..Poiilique ou priv.. ? — Oh I rien de politique, pmlesta Boncy.. Nous n'tions, Mr Prophte (qui ne l'est d'ailleurs pas dans son pays ) ni moi.eandidats au Snat, et d'ailleurs ce serait nous y prendre un peu lard.. Nous sommes venus simplement choisir, la source, le billet de la Loterie Sattonale, qui, dimanche prochain, dcroI chera le gros lot. I l'as si vile.Boncy ; ce billet-l, je l'ai depuis longtemps dans mon portefeuille... Inscrivesj vous pour le second lot. Et bon Ecole des Sciences Appliques \ ii><< i. n • s voyage %  m Sauvez Sauvez vos livres et con leciioos en mauvais • tal tl les confiant aa relieur consciencieux, honnte et habile i ETIENNE CAMILLE, Mue liouue •oi Exempte de tous corps toxi-j | ques, — D'tant qu'un produit vgtal d'une finesse extraor-' djuaire,— la Xianlyue des Lsij es de Portau Prince et de] Salt-Maro est toute indique en l'occurence. C'est Paul (ioryiilol, l'assassin du I'IT%  aident Doumer, a t, ainsi qu'on le produit idal—en s \ attendait, lui tout le premier, cette saison surtout — et qui rduque les intestius. Bac-Fin. 0' Le Docteur Lvque, de l'Hpital Justinien du Cap. vient encore d'accomplir un acte louable. Au cours d'une opration csarienne qu'il taisait subir a Madame Grard Villars.cellecl s'eiant trouve eu danger cause de faiblesse, le g.iereux mdecin se fil ouviir les veines et transfusa la pilier: le, deux reprises, 200) centimtre! cubes de sou propre sang. Ce qui sauva' l'opre. Simplement, comme il u lailsoo geste, nous envoyons un Docteur Le vaqua l'expression de notre admiration. tous qu'autant que nous auroot appris penser juste, a nous armer pour la lulle de la vie. C'est dans ces sentiments que je me livie une piopagande intense daus les centres o, quaud mme, les yeux de nos frres doivent leouverts.Et il est consolant pour moi que ma clientle s'aggrandlt chaque pur. Une rvolution est laire daus le sens du progrs en gnral. L'esprit du lilni rcpiseut aux Et s-Unis est de porter une accus n ou ictentissante contra les taux patriotes clairs de notre pays. C'est la preuve, par l'image lidle.de leur mensonge dmocratique. Qu'ils se trap • peut la poitrine et rentrent en eux-mmes. Qu'ils aient honte de leur incapacit tale sur l'cran. Le dictateur ncessaire sera Les trois sries ( passage, sortie et a imissi i ; commencs le lundi 18 Jui dernier ont pris G.i hier ma lin. Le rsultat soi nul a e 8fficli l'une dei pori dentre de la grande si le de l'Ecole. Examens de passatje.— O il t admis suivra les cours de IJ 2e anne les tu M. mis suivants: Georges M ne, Em le Corneille, Gui laume Cles ii Eugne Hoy.Grard Lovela e, Lon Hosemoud, Math eu \zennr, Luc Polhel. Kiene IS'adal, Pierre Pascal, E loua d Laroche. Edouard llichn Isoo, Lsocelot Bazile, Adrien Edouard et Char es Vtr s Les ot z premiers uni <>' %  > tenu la moyenne du Diplme. Sont admis suivre .'es cours de la troisime anne les tudiants: Uooli I Plarnberl, Adrien Roy, Andr Bel legirde, Ludovic Joseph et Edouard Frie. VAfl llVrPCi T Z''"" l oars d Admission -Sur YUo llVICO 2T) poslulauls qui av^ienl piis part ce concours, huil seulement ont t reconnus aptes suivie les cours de la premire anne. Par oche de mrite, ce ontE van Chenet, Auguste Archer, Gaston Si muel. Henri Sterlin. Antool Drouin, Midouin A-'in. Ren ^allemand et Pierre Lger. Examens de so lie — Les tudiants de la d,ne anne dont les no.ns suivent ayant obtenu la moyenne i lmentaire ont droit au Dip'me d'Ingnieur Civil Ce sont: MM. Grard D'Me1 z;i, Edwige Mercier, F, i'z J uil lire, t'elix Jeautv, \rchibald Me (Julie.Oeuii Xiviei.Fran z Gabriel, Emmanuel unbroise, Autoiue Bois et Max l)ejeah. Nos vives flicitations ces dix nouveaux Ingnieurs civils. Comme on le voit, l Fcole des Sciences Appliques continue toujours luire de la bonne besogne. D'aprs les nouveaux lglements, approuvs par la Direction Gnrale des Travaux Publics, la dm ce des tudes partir d'Octobre prochain — est poite 4 aunes. PHI S!E 40. Riuaasias 88-90, £o .levard Sbastopol PARIS vendant LE MEILLEUR llAHCHt DU II0H0E Produits nas rramleres maraues il toujours le premier! irilcior UNE SEULE QUALIT : Va MEILLEURE ., fftayon Spcial POUR LES COLONIES DROGUiiRlE, HERBORISTERI 1 SPCIALITS Franaises et Etrangres SELS DE QUININE PURS Tous produits en flacons, ampoules, comprims, cachets SOLUTIONS HYPODERMIQUES B'.N^OES, CEINTURES 0 AS A VARICES \PPAKEILS HYGINIQUS pour tous usages Appareils Orthopdiques Seringues hypodermiques Pharmacie de Poche, de Voyage Coffres Pharmaceutiques pour Usines. Communes, etc. I ropos humides — o, frasai ne, condarnra mort. On se llguratt gnralement que la sentence uurail t excute vers le 15 du mois d'aot en cours... mais les journam arrivs d'Europe nous Informent que l'vnement du tre diffr. I".i voici pourquoi. GsrKuloff a maaife^l le dsir de goter au RHUM SARTHE CACHOT D'OR, iivaut de montera l'cclialaud.'l'.t comme on n'en avait pas un Fiance, l'ordre est parti d'en expdier de l'ort-aa-l'rince. {.'assassin gagne ainsi que jouis, et ne paiera donc sa dette socit que vers la lin de la premire auiozaine du mois. / Tout de mme I Du RHUM SAR[ TIIE pour cette vilaine houche-l | On est complaisant en France !.. Projets de Factures et tous renseignements sur demande adresse Pharmacie CAN0NNE 49, Rue Raumur 88-90, Boulevard Sbasopol PARIS MAISON UNIQUE AUCUNE SUCCURSALE PI n Frsaos B a l'Etranger Ajoutez^ un nouveau got chaque plat Ax'da qnaiililf "' >aii(4s de I roiii;ii|e KIMII qur vous avez >olrc choii, il u'\ a pas de limite dans la diversit que ^ous pouvez iulrodiiire dans \olre nu un de iliaque jour ls sa). Port au-Prince, le 13 aot 1932. M.ne Flix GREFFIN ne Eudoxie OSSON tin-laldu CE SOIR La Maison du Mystre avec Ivan Mosjoi k ne ET La Maison de la Haine ( L'Homme la Cagoule ) Entre 0.50 ; Ba'.con 1,00 DEMAIN SOIR Sur demande L'Eau du Nil Lee Pany, Maxudian. 3 Entre : 0,50; Balcon : 1,U0. Lgumes.., Tout le monde doit savoir que chez Franois J" Charles, la rue Dants Destouches, on trouve toujours un stock de fruits, lgumes, œufs de toute liiiicheur et des prix avantageux. COMPAGNIE D'ECLAIRAGE ELECTRIQUE Il est donn avis aux abon n qu'un dlai qui prendra j lin le 15 aot courant Kut' est accord pour payer leurs j bordereaux eu rrtaid.y cornj pris le mois de juillet. Pass J cette date, le courant sera supprim et la somme de UN [ i capitalisa primtnts, I D OLLAR rclame polir la re-! j dont l'ai le nous rs* lu connection. celui qui aura assez de jnie pour concevoir de grandes choses, assez de courage p:ur entreprendre le dveloppement de toutes les ressources de notre sol. Il est bon d'a i • ser, o-: plus tt, ;iu\ moyens parmi nous des mmmmw mmmwmimMMMi Toutes les Polices g DE LA S I o 1 s comprennent la Protection contre la J | Foudre sans auamentation de taux* d'iii.io luire TIIOBY VIEUX. / Fort au Prince, V'2. le I aot M %  M m Boss$Ci Agents Gnraux 4. ls &mm+mm*vm$&\mxmw&wm*tnm £ >



PAGE 1

LF, MATIN 4 Aoi*:l 1 PAGE 3 Hluiu) Barbaiicom Don! la renom nue est universelle a gard M premire place Demande/ partout : UIS BARBANCOURT Dpt : Rue**Csar. INSTITUT Guy-Joseph-Bonnet Prs du Monastre St Grard Cet tablissement scolaire,qai vient de remporter aux derniers examens du baccalaurat un sucrs sans prcdent, grftrt h la mthode pdagogique Louvelle qu'y emploie le direct* ur.d'apis telle des Universits du Canada el des Etats-Unis d'Amrique combine intellifiemmmt avec celle de France, est sitn, comme on le sait, dans le quartier le plus sain de Port-au-Prince. Les coliers taibles y retoni leurs lorces tout en poursuivant leurs tudes. Lnseignement classique complet, de la classe de 12e celle de philosophie. Lnseignement technique complet partir d'octal, re prochain : diverses carrires de l industrie : agriculture, commerce. Grce l'entrainement qu'on donne aux lves, ceux qui sont bien dous seront des cliels, dans la vie, et comprendront la ncessit d'augmenter plus tard le capital familial, loin de le dissiper, ou seiont entrans \ our consliluei tout seuls le lenr. Quant aux attards, ils son' l'objet de soins spciaux. S'ils ne nient pas tudier, s'ils ion! dgets des tudes par suiie de maladie ou par manque de mmoire, amenez-les l-lnstitut Guy-Joseph Bonnet!.. Il v a un sysime d exercices gradus qui dveloppent la mmoire etaidtnl apprendre rapidement Quelques bons suffisent pour donner confiance aux dcourags. Les principaux professeurs qui aident le directeur sont : Mi Jrmie, homme de letties, philosophe, ancien [ministre, Dr Maurice Lalleur, diplm de l'Universit de Yale ( Etals-Unis) Dpartment de l'Hygine Publique, Port-au-l'rince. — l rotateur l'Ecole de Mdecine. Mes Arnoux, Massante, Cautavr, Mme de Wendt pour l'anglais; Ren Cari et Antomus Champagne, laurats avec la note trs bien des derniers examens de fin d'tudes,etc, etc. Le Kgistie d'insciiptiou pour de nouveaux lves est ouvert ds ce jour. Mthode tre qui garantit le succs au baccalaurat et les lard dans la vie Prix modiques dfiant toute concurrence. %  T i L — i, i %  %  %  1 'y./ %  -i acte, vo** uc •. &Ut %  : 'i I. ti I : .* v r i ri s se Misent... Kai* n cn;c o Fort a'r : e ur. i ni ut. a \, un rgnrateur. En fa pkr-^j tant I / 1 \jj tenc da ro ta la i %  % %  %  ; .. t.. FortfatM •'•.' %  '•:; Il %  et la irC^asSCG •ici : {abritas. Son irplci .-tui>'..t trt vite us fonction! ornniques abolies pur 1 Uvrt et par la chaleur. LIpptH tries lo.'. succdent la prostration et a i %  turent. ( Si vous voua faite des i toniques, essayez FORriAiNt', l'action sera plus bicofaisanic ci plus MO aible. Dans toutes ls Pharmacien A Port au-Prinee : Pharmacii b CH Oro Lnbon.oiio uiV^Aft Millau • Avnyron Avise les consommateurs de son LA11 qu'il a rduit ses prix comme suit : LAIT CONDENS SUCRE CAISSE DE 18.14 OZ FoirrEi!ME rORTlFiE L'OR G AN 1 5 M E Ull CONDENS SUCR DF LAIT VAPOR DE LAIT VAPOR DE 240,3 M.16 96. OR 6,25 9.10 5,00 6,40 DTAIL OR 0,11 CENTIMFS DTAIL DTAIL DTAIL 0,04 0,113 0.07 s-s c Pan American Airwaysjne 1 Port-au-Prince ( Hati ) A partir du lundi 8 aot, la P u\ AMERICAN AIRWAYS, INC., inaugurera un nouveau service entre Port-au-F'rince et Kingston, Jamaque. Ce nouveau service une lois par semaine dans chaque direction. L'iliDraire sera comme suit : fonctionnera VERS L'OUEST I IRE IF. HAUT EN BAS LUNDI Laisse 8 00 am Arrive 10,00 a m Laisse 10 0 a m Ai rive 11,00 am Laisse 11,15 am AI rive 12 45 pm Laisse 1,15 pm Arrive 4,15 pm VERS L'EST LIRE DE BAS EN HAUT STATIONS San Juan San Pedro Siu Pedro Lto-Domingo Sto-Dom'ngo l'orl au-Prince l'oit au-Piince Kingston LUN^I Arrive 4 30 pm Laisse 2,15 pm Arrive 1,45 pm Laisse 1,15 pm Arrive 1,00 pm Laisse 11,00 ara Arrive 10 30 ara Laisse 7,00 am C LIGNE COLOMBIENNE ) Tlphone: N 2329 —o— Le vapeur Martinique Voy. 101, venant directement de New-York est attendu Port-au-Prince le 9 aot crt. continuera le mme jour pour les ports colombiens, Cristobal, C. Z., Kingston et New-York. Le manifeste de ce vapeur reu par avion poste est la disposition de i,os clients dans ( nos bureaux sis angle des I rues Thomas Madiou et du Quai (vis vis de la Douane). • Le vapeur Bolivar Voy 102, partira de New-Yok le lO crt„ directement pour Port-au Prince o il est attendu le 16, en roule pour les ports colombiens, Ciislobal, C.Z Kingston el New-Yok. William. E. 13LEO. Agent. Rappelez vous qus le LUT CONDENSE, EVAPORE et en POUDRE SBEhSEN est le meilleur, le plus pur el le plus riche en crme. Il est recommand par les mdecins et sages femmes am bbs et aux malades.il est employ avantageusement pour les Crmes glaces et chaudes, et les desserts de toutes sortes. En vente AU BON MARCHE* El dans toutes les bonnes Epiceries tant a Port-au-Prince ({lie dans toutes les ville* de la Province. *'*•;; LE FAIT EST INCONTESTABLE'! "'llie La jonctiou pour Miami se lera Kingston, d'o les aroplanes partiront les mardis matins, arrivant Cienluegos \ Cuba, 1 lue pm et Miami 4 h.30 pm.Le service de l'itiareire pour San Juan, S.n Pedro, Pjrt au-Prince, Nuevitas. Miami sera modifi comme suit : Facilement et discrtement par le GLANDOPHILE des Lab. ORMOS PARIS Notice Gratuite et Vente chez F. SJOURN W. BUCH, Port-au-Prtn 4 cures HUIK'.'S rii.u .in-u'H C'est la quintessence des meilleures varits de cannes d'un vaste territeire runissant les meilleurs terroirs C'est ce qui fait son arme. GOUTEZ ET COMPAREZ' ,i VERS LE NORD LIRE DE RAS EN HAUT JEUDI et SAMEDI Arrive 5.00 pm Laisse 1,40 pm Aiiive 1 10 pm Laisse 9,40 a m STATIONS VERS LE SUD LIRE DE HAUT EN BAS MARDI et JEUDI Miami Nuevitas Npivitas Poit-au-Prince Laisse 8,10 8m Arrive 12,30 pm Laisse 100 pm Arrive 5,30 pm \ MERCREDI et VENDREDI Port-au-Price Laisse 6,30 a m San Pedre Arrive 9,t.> am San Pedro Laisse 9,35 ara San Juan Anive 12,55 pm Pour rservations et information! concernant itinraire** taiilset service rapide d'Express pour lAmrique du Nord' du Centre et du Sud, appelez an to ma tic: 3245, 3451 Arrive 9.10 am Laisse 7,35 am Arrive 7.05 a m i.aisse 0.00 am Votre premire visite A L'HOTEL ANSONIA \ confirmera votre bon ue vous nous aurez inge-/ Nous donnera raison, ment, justifiera la confiance ue vous nous aurez accorde en nous garantissant votre appruable patronage l'Htel J 1 plus slect de Po.Nous venin sueizrons d'arrtei voue chambre d'avance. nous garantissant votre apprciable patronage nlus slect de Port-au Prince. is vous suggron' Bire la pression. %  Le vin de dessert le plus indiqu aprs chaque repas Agents pour la Rpublique d'Hati A. DE MATTEIS & Co. Porl an • Prince (HaTtfj i • ^r



PAGE 1

Jeudi 4 Aot 1932 Le liaiii 4PAOE8 26euieANNEK N' 7738 Port an-Prince Tlphone : 2242 Lykes Brothers SS C lnc Taxas -Hait! — Santo uomingoPorto-Rico Le seul service bebdowadaii e et rgulier passagers cl fret entie les ports du Goltc du Texas directement avec Port-au-Prince, Hati. Pour la rception rapide et le maniement habile de vos importations, servez vous toujours des navires de ,f LYKE L'NE. Les prochaines arrives a Port-au-Prince sont %  luminuii: i Steamer Steamer (Margaret Lykes Steamer Almeria Lykes Steamer Genevive Lykes 5 aot 1932 12 aot 1932 18 aot 1S82 26 aot 1532 2 septembre DE NEW-ORLEANS El MOBILE k PORT-AU-PRINCE, SANTODOWINGOCITY.^CURACAO, PUERIO CABELLO, LA GUAIRA ET PARAMARIBO. r PORTS OALVANGEN AUSTVANGEN VESTVANGEN DXLVANGEN AUSTVANGEW '.VESTVANGEN bureau: Rue da Magasin de l'fctai. Rode Postale H HOTEL KARAM Une confortable succursale de Palace Holel, Kensr koti.— Pour la saison (Sci, rendez-vous chez A. J. Karam, Kenskoj], o vous sciez servi souhait. Excellentes conditions. New-Orlans, Lonisiana, l)p. Mobile. Alabama, *Dp. Porl-iu-Prince, Hati Arr. SioloDomiDgo City.R.D. arr. (.uraao, D. W. '. arr. Puerto Cabello, Venz. arr. La Guaira. Venezuela arr. Paramaribo, Dnfch Guiana ar. Paramaribo,Dotcb Guiana D. Curaao, I. W. I. arr. New Orlans, Louisiana arr. Juillet 2 juillet 4 juillet 9 juillet 13 juillet 1") juillet 17 juillel 18 juillet 22 juillet 27 juillet 31 aot 8 Juillet 16 inillet 18 juillets juillet 27 juillet 29 juillet 31 aot aot a< t aot aot 1 5 10 14 22 juillet 30 aot 1 aot 6 aot 10 aot 12 aot 14 aot 1") aot aot aot sept. 19 24 aot 13 aot 15 aot 20 aot 24 aot 20 au 28 aot 29 sept. 2 sept. 7 sept. Il sept. 19 aot 27 aot 29 sept, ' sept. 7 sept9 sept 11 sept V2 sept. M sept. 21 sept. 25 oct. 3 sept 10 sept. 12 sept. 17 sept. 21 sept. 23 sept. 25 sept. 26 sept. 30 oct. fi o:l. 9 oct. 17 Prenant fic*t et passagers pour tous les. ports ci-dessus CONNAISSEMENTS DIRECTE DLIVRES POUR TOUS LES PORIS SUIVANTS : Port-de-'aix, St-..iarc, Mraflooe et Jermie, Hati ; Monte Cristi, La Pomana, Barahona, San Pedro de Macori 1 et Azua, Rpublique Domiuicaiue, Goro, Garupano, Cumano, Cuanta et Pampatar,Venezuela, Aruba et Benaire.DWI. DE MOBILE ET"! N EW-ORLANS A TOUS LES PORTS HATIENS ET DOMINICAINS ET IARACAIBO. Un ripait vers le milieu de chaque repris touchant directernsnt : Puerto-Plata.i R. D., Cip-Iladien, Gonaves, PetitGove. Aux Caycs et Jactnel, Hati et Macaraibo, Venezuela. Si un fret suffisant est oflert, ces bateaux toucheront galement Poit-de-Paix, St-Marc. MiragoaDe et Jricit, Hati; Barahona, Azoa, Monte Ciisli, San Pedro de Macoris et La Roman;. R. I). Arub, D. W. I. De Tampa, Floride, la Jamaque-Hati— La Rpublique Dominicaine— Guraao et Venezuela: Dparts pour les ports ci-dessus quand une quantit BilifUante de fret est oflerte. ( Sujet changement, annulation ou ajouruement sans avis. ) A. de MATTEIS & C, Agents Gnraux (I Manufacture Hatienne de Chapeaux L'Indigne* II a AVIS AU COMMERCE La Panama Kailrond Stea mship Line a l'avantage d'an uoncer les dparts suivants de New York pour port au prince Hati, directement chaque mardi. TousMes steamers sont po irvus de chambre fricoriluiie Dparts de bew lor/c. Arrivages S* pmer "Aucun" le 2 aoilt 1932 Steamer "Guayaquil' 1 le ( .) aot 15)32 S'< amer'Crisk'bal" le 16 aot Steamer "Buenaventura" le 23 aot Steamer "Ancon" 30 aot 1932 S'eanu-r "Gaayaqnil" le 7 septembre Steamer •*( rislobai" le 13 septembre Steamer Buenaventura" le 2C sep'. Steamer "Anom" le 24 septembre Panama Railroad S'eamp'hip Line JHSII.G. VAN RKED Agent Gnral (ci! lion Po i au -rrince. le 7 aot 1932 le 15 aot 108? le 21 aot 1U32 le 20 aot 1932 le 4 septembre 1932 le 13 septembre 1952 le 18 Septembre 1032 le 26 sept. 1932 le 29 se pi. 1932 ^ %  n.mi i — lia—w n i N 2027. GRANDRUE TLPHONE : 3224 MARCHE. CLRIT. liOURIOISIE' Martinez, Marcelin & G 0 Loterie Nationale d'Hati 416, Rue Bonne.Fol, Phone : 3358 La Loterie Natioualed'l [altl est une institution hautement humanitaire par la multiplicit d'œuvres qu'elle se propose d'aider, une chance de bien tre offerte aux hommes de toutes conditions de fortune. Employs, Fonctionnaires, Ouvriers, Artisans, Salaris de tons ordres, Gens de maison ( domestiques, ) s nu s parlar leur budget moyannant deux goudes, peuvent gagner trois nulle gourdes. Patrons de Commerce,Ghets d'Iudustie,parez aux iusutiisances des ventes, par l'achat d'un billet, qui vous libre du souci des chances" Mdecins Avocats, Ingnieurs, Snateurs, Dputs, Grands Dignitaires de l'Etat,Reprsentants de l'intellectnalit, Jour ualistes. Donnez l'exemple de votre solidarit socinie. Rentiers, Capitalistes, comme en jouant, augmentez votre avoir. Vous tous qui habitez Hait i, rrndt-'Z~lui service eu ache anl le billet de k LOTERIE NATIONALE D'HATI. PROGRS NOUVEAU RM M NOlVEAU Rhum dlicieux got exquis Prix rduit ALCOOL DtFIANT TOUTE CONCURRENCE lairin Vierge Chez N. NAZON DEPOT:AHGLE DES RUES DU PEUPLE ET FER6U PHMM32H Laboratoire SJOURN I>IUKCTI:HS F. SKJOUHNK, Pharmacien H. SKJOUHN, Phsrmi cieo de l'Universit'de Paris M. SKJOURN, Pbaimacien de l'universit de Paris.aucien interne des Hpitaux de Taris Analyses des Cri Les, du suc gastrique, du sang ( Was erii SDP| Ore, (instante d'Ain bai d, (llvrmic). Utscracliats. Des matires -"fcales. Ida AUX ROY 30 annes de succs. E RICHARD PETERS, Prop. CHAMP DE MARS. N0 1 217 La seule boulangerie Europenne en Hati Spcialits de pains, pour sandwich Pains ilutes et pains moules. Pains"noirs Pains complets, etc. Ptisserie iine, pts Vol au vent, Tourtes. Soins et promptitude. Tlphone : 2069. La Maison n'a pas de succursale. CE QUI NA JAMAIS T FAIT CE OUI NE PEUT TRE DPASSE Kola Champagne F. SJOURN Prpar dans des conditions rigoureuses D'ASEPSIE Prparation et Vente PHARMACIE F. SEJOURNE Angle des rues Kouxel du Centre. PUBLIEZ PAS DE FIE UN PETIT TOUR i TERRACE-GARDEN Chez W. KAHL | Petionville 1.600 pieds d'ail i tode L'tablissement le plus frasde* virons de Port-ar -Prince. Seulement 15 minutes d'auto sur une excellente roule tee.Vuesm.rve.ileusesdela ville et du port. Boissons de toutes espces. Livraison a domicile US^ZK? !" ponr l es p eusions de i oor



PAGE 1

Clment Magloire %  D IRECTEUR 1358. RW* AMERICAINE 1361 1ELEPH0NE N2242 Outre que le nu UMNiar ni olietu, si 011 reflt-Hiissail aux embarras el %  Il tsils t|i.'il doiiue, on se gunlrrail de (imtdie tnil de |.?ine pour I olrr tuultr touiianiT il N iairf mpriser. mm 26 me ANNEE N 7788 : %  %  > ; . -AL IRJNCE(H JEUDI 1 AOUT 1932 BUDGET FINANCES i CONOMIE' Fn France, il y a le minisdu Snat, il ne nous a pas tre des Finances, le minisire chapp, comme ces autres An l'Economie, le minisire confrres, le passage suivant : de l'Ecdu Budget. Personne n est 88-j Apres avoir marqu avec sez fou, pensons-nous, pour force l'imprieuse ncessit croiie que celte accumulation de trouver, concurrence d'ude P actuelle* aucun pays ne sau1 quilibre budgtaire et de prorait se permettre pareil luxe Cder sans le moindre relard •roiie que celte accumuiauon aetrouver,a concurrence u u|c fonctionnaires est pure sune somme de l'ordre de granlerftation et ne correspond deur de 6 milliards 1/2, les ns a des ralits : l'heure moyens propres rtablir l'au dtriment de ses contribuables. Les finances d un pays ne constituent pas toute son conomie, mais celle-ci vue par un assainissement d'une situation qui pse de plus en plus sur lu trsorerie, Mr l'almade a signal... etc. Le minisire trancaisdu Bud|e cote de ses facults argent gel, dune part et pour le pret valeurs. Le budget d'un seul, bouche son trou, et signale, pour l'avenir, d'autre Kirt, un assainissement de a situation de nature pr venir le retour du dficit acluel. A ct des mesures fiscales d'urgence que rclame le Gouvernement, qu'est-ce qu'il compte faire pour que le pro chain excercice ou celui qui doit suivre ne voie pas se renouveler la situation ac tuelle? Autre chose est le budget, autre chose l'conomie. Il est plus facile d'exiger y\n elort du contribuable que de l'en rendre capable el de relever ses lorces Se Irouvera-t-il, au surplus, pays ne comporte pas tout son aspect financier et co nomique, mais l'application de sa capacit fiscale el des charges de ses contribuables, la dure d'un exercice financier. Enfin, l'conomie gnrale d'un pays s'entend de l'ensemble de ses forces sociales: agricoles, industrielles, commerciales, financier s et de leur amnagement. Aucune circonstance ne saurait, mieux que notre actualit conomique et les projets financiers du Gouvernement, montrer combien sont jusli fies les distinctions que nous venons d'tablir et combien est dangereux -l'exemple j notre Chambre ou au Snat, des grands pays d 'Europ e el une voix qui, comme cellede Mr Caillaux, saura dire, ainsi qu'on peut le lire dans le d'Amrique l montre — le fait de concentrer dans une seule main les trois services de l'conomie nationale, des finances et du budget. Car, tel est exaclemenl le cas ha tien. Des confrres, avides de lliurifrer en l'honneur de Mr Lucien llibbert, ont vite Ml, ces jours derniers, de le coin parer indirectement Mr l'almade. l'actuel ministre Iranrnme compte rendu parlementaire auquel nous faisons allusion : Lors de l'examen du prochain budget, la commission des finances ne reculera devant aucune des sanctions qui s'imposent pour arriver mettre de l'ordre dans les financespubliques. Le rapport du rapporteur gnral l'ail apais du Budget, parce que ceparatre, en effet, dans les adlui-ci a fait, devant la commissions naloriale du Budgel, un expos sans artifice de la situation du Budget et montr le de taire pou dficit actuel, Selon eux, cet exemple jus tilie les taxations nouvelles et les augmentations de taxes demandes aujourd'hui par le Gouvernement. Nous susminislra:ions,un dsordre (pute Snat fie peut lo rer... Nous esprons (pie le gouvernement veillera aussi l'aire resl grand eflort qu'il importe pecter un svre centrale des e faire pour combler le grave dpenses engages. Sa ns ce rap port, il n'y aurait plus de budget... S'il y a des exemples, en plus d'un pays, de sacrifices consentis par les contribua blcs pour sauver l'avenir, on si, nous lisons les journaux ne peut citer aucun exemple trangers et les comples-ren j de pays o le salut de la cho dus parlementaires. Or, dans se publique a pu sortir de la le compte-rendu des travaux ruine gratuite des contribua de la Commission du Budgel bls. SIMPLES RFLEXIONS Les nouveaux Snateurs prvus par la Constitution ont t en un tournemain lus. Deux listes de candidats s'affrontaient, celle du Snat et celle de l'Excutil. On est en droit ds lors de s'tonner que la Chambre des Dputs, sans la moindre concession aux vues du Snat.ait si dlibrment limit ses choix aux noms figurant sur la liste du Gouvernement, saul pourtant pour M. Hameau Loubeau. On sait ce qui en advint lundi. Une pareille incomprhension de son indpendance est faite pour justifier l'accusation E orte contre elle par 1 honora le Snateur Tlmaque. Ainsi donc, ie Snat de la Rpublique devient lettre morte, ds l'instant qu'il prend fantaisie 1-Kxcutif de fane jour majorit la Chambre des Dputs. Ce n'tait pas la peine H y a vingt-cinq ans LK MATIN, i Aot i'JOl. CHEMINS DE FER Le Journal Officiel promulgue la toi rapportent les mo~ tifications /mies i l'article 9 /<• la Convention du 70 Sep \ 'embre 1906, l article ."> du contrat ,1 aux articles .'/, / el 1 1 du cahier des charges relatifs i la construction du e/ie min de fer du Cap Port' an-Prince ( Loi, Convention, Contrat et Cahier des Charges IJ annexs ). La Magnsie ERBA EST LE PRODUIT LE PLUS RECHERCH COMME RECULATEUR DES FONCTIONS GASTRIQUES ET INTESLINALES. A. de Matteis & C AGENTS POUR MITI" Cator et Thard 1 CHOS Un cble, reu hier de Los Angeles par Mr Alphonse Ilenliquez.fail savoir (pie nos athltes Cator el Thard ont t limins dans les preuves ofvmpiques. — Le Ministre italien Grandi, sg de 37 ans,a t nomm Ambassadeur d'Italie Londres. — Mr Alexandre Been Waiuwright nous annonce qu'il organise, partir de ce mois.deux Celte nouvelle ne nous surf ois p:u sema j ne> des meetings irend gure, car nos deux alnlpopulaires, jeudi el dimanche es n'taient plus en loime.selon Les lieux de runions seronl indiques a I avance dans es I t nous, pour concourir vicloneu sment aux jeux de Los Angejournaux les. Les avertis disaient hauteN()|| '. r con | rre |, e Noll ment qu'ils n arriveraient a une performance qu' moins d'un miracle qui, malheureusement, ne s'est point accompli en notre laveur. Ces deux athltes tant claqus , il ne nous reste plus qu' sleclionner.parini les sportifs de la jeune gnra lion, des boys qui sauront dans l'avenir jeter un nouvel clat sur le Sport Hatien. Tout de mme, la dfaite de Cator el de Thard ne doit point nous faire oublier la gloire qu'ils nous oui procure UU moment privilgi de leur carrire sportive. Ils lurent des toiles. Ils on. lil.Accordons-leur un souvenirl dans ces condilionsque la Conslitulion prvit deux listes de citoyens honorables, dignes de siger au Snat, puisque l'exprience rcente tablit premptoirement que toutes les fois qu'on se trouvera en prsence d'une situation pareille, seule comptera la liste de l'Excutif. Une victoire demeure quand mme : c'est qua la liste du Snat comportait certainement des noms de candidats que seuls recommandaient leur prestige personnel, leurs lumires et leur indpendance. L'autre victoire, celle de l'ail, et qui s'est traduite par le triomphe des candidats du (jouvei •ucnieiil.lablil que la Boxe Boxe Varits Samedi 6 aot SAVOIR DESIR 140 livres lulur champion national, lve de Thomas Guerrier, contre KID NOHFOLK 135 livres. Les journalistes sont invits assister aux entranements de Dsir tous les aprs midi de 4 5 c Varits . vellisle informe que Mi De La Rue, Conseiller Financier, a diffr son voyage de vacances aux Etals-Unis, — La radio a diffus hier la nouvelle de la niorl de Mgr Seipel, le chancelier dictateur de l'Autriche. Ce fui une grande ligure de la politique internationale. — Mr Hameau Loubeau, qui a t lu Snateur du Sud.avaii, la veille des lections, par Ici Ire au Prsident d'Hati,dmissionn comme Prfet des (laves. — Mi Slphen Alexis est sui le point de s'entendre avec l'Imprimerie La Presse poui la publication d'un roman ha lien, sous le litre : Li: NGRE MASQU et de ses MIROIRS parus dans leu le journal La Presse , sous la signature d'Agathon II.— Celle double publication sera,croyons-nous, l'vnement littraire de la rentre d'Octobre. — La Phalange du Nord , dans une chronique politique, crit : Le point qui lait pousser de hauts cris el excite les esprits au superlatil, esl celui de l'augmentation de certains impts el de prlvements d'impts nouveaux pour parer au d tic il budgtaire. •> — La Commune du Cap-Hatien a demande au Colonel de la (iarde du Nord une quipe le prisonniers pour la lodelte de lu cit du Nord. Que fait donc l-bas la Mission Scientifique Amricaine 7 Des recel tes ? t J— L'honorable Snateur Piadel a cl choisi par son collgue et ami Louis /epliirin pour tre le parrain de son derniern : Jean.Le baptme aura heu au Cap-Hatien. .i .-.ner, ies nouveaux Snateurs ont revu l'investiture Ballons Michelin en caoulcli )UC. Vessies anglaises. Halles lie Tennis Dunloo. Pn us et Chan.br es ; ir Michelin el Dun'op Disques Paine Gnraient s et Manchons Coleman pour lampes fasolii e Flashlights el lliiieric, Stock de pices d'autos et accessoires reuouvds. r Tuyaux d'arrosage pour jardin, et lavage d'autos, bon marche. Venez voir Chez JOHN WooLLEY ... voit qu'un certain contre* i c — vin peu oublieux— lait parhr de ni irs 1030 ImstauiaHotl d'un rgime hatien de paix, de concorde et de slabilie gouverne mentale , d'o sful peut rMiher h vraie rHempiir.ri nationale. Qui sait si, par la s nie on ns Isrs pas partir da\iil 15)30, u e nouvelle tois.l'inslauralion du lgune de pai-, de concorde, etc., avec renvoi del lonnule/iro do/no. en 1942? ()a se pousse... lais pas attenlionl • voit qu'un certain clibalairs de la lue des Casines est MU le point de se cicr un loyer. Ce n'est pas prcisment pal got du mariage, maisuiii(|iu ment pour mettre lin l'a.siduil encombrante et par lois indlicate de ses trop nombreux anus :(),) entre chez moi comme dans un moulin, on chipe mes livres, on emporte mes journaux, on touille mes tiroirs, .se plaignait - avec raison l'autre jour, eh bienl ennui pour ennui, je choisis l'pouse. J'aulai au moins d'agrables compensations, bien isisonn ... ] mais qui sera choisie comme | Lve ? . a vu arriver au bureau du journal un des plus svmpaGrande Rivire du Nord ), la (iniques directeurs des plantarivire Raymonde tait eu crues l noua de la llasco. Ce charmant jeudi dernier. Sept personnes 'ami de notre maison descendit ml t einpoi lees par les eaux; J u'auloen pantoufles, appuy sur une d'entre elles noye, Mme ,,„ bton. Ce lut un beau chahut a la rdaction : Dj accul la misiel Giftrard en aura du rt uioids. — Helas l conlessa-t il en sou•>*M .. •*• % % %  • an Chou nette Pierre-Louis. — Les candidats eu baccalaurat ( 1re partie ) dans la capitale du Nord n'oul pas t heureux.Tous ajourns. Lcueil a t les mathmatiques. L'actif industriel Mr ()sliant, cest pis et moins que fa. Messieurs, )'ai des eczmas SUS p eds, el ai da en consquence wald Brandi est en voyage d'alremiser les souliers. C'est ciuel unies en province. ., vuUS depuisir vos traits conA \Velch, section rura> I Kei'VlCe que deux millions de Applaudissons ; la farce est I gourdes. < a peu. — Notre contrere Le Nouvelliste annonce que c'est le Conseiller de l'Ambassade amricaine A Paris qui remplacera u i Mr Dana Mmi;o en qualit de ministre. La majorit des pi rteurs i de notre dette extrieure acceptele rglement eu francs %  Le Docteur Justin I B lomin p ir le (o nii ni li lievalier de la joue l — A liahon ^ commune de Lgion d'ilonneui uien quel avis il faudrait enlendre, mais nous l'apprhenious. C'est une improbit et ume une lchet intellectuelle pie nos moralistes ont |usqu ICI ni.S de dnonce*. • ./?... voit qae le" diplomale dont on annonait le prochain dpart a diftr son voyage, et pour cause. L confiait l'autre jour un ami qu'il n'y avait pas, selon lui, de vacances vraiment ^.cables sans Goutte dor Barbneourt la ciel. a ... voit que John Woolley vient le recevoir de nouveaux disqcM, les dernires chansons ('e I lance et qu il faut tre maLv;.is pre de lamille pour n'en paa lune une ample provision, avant de monter a Kenskoll. • voit que ceitains hvn s DOnl d'autre valeur que la iehure; u ais quelle valeur, quai d 'est une relui'""t'iii'f U bi 1 artiste Etienne Camille I Asiurei-voua contre accidtnl nt Kire i ,| e KS< iration Liv V f i-. henrieshaa ig ni Q tial uo r Wi. I


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/07070
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Thursday, August 04, 1932
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:07070

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
Clment Magloire
DIRECTEUR "
1358. RW* AMERICAINE 1361
1ELEPH0NE N2242
Outre que le nu UMNiar ni olietu,
si 011 reflt-Hiissail aux embarras el
Il tsils t|i.'il doiiue, on se gunlr-
rail de (imtdie tnil de |.?ine pour
I olrr tuultr touiianiT il N iairf
mpriser.
mm
26 me ANNEE N 7788
:>;.. -AL IRJNCE(H
JEUDI 1 AOUT 1932
BUDGET
FINANCES
i
CONOMIE'
Fn France, il y a le minis- du Snat, il ne nous a pas
tre des Finances, le minisire chapp, comme ces autres
An l'Economie, le minisire confrres, le passage suivant :
de l'Ec-
du Budget. Personne n est 88-j Apres avoir marqu avec
sez fou, pensons-nous, pour force l'imprieuse ncessit
croiie que celte accumulation de trouver, concurrence d'u-
de ................
P
actuelle* aucun pays ne sau-1 quilibre budgtaire et de pro-
rait se permettre pareil luxe Cder sans le moindre relard
roiie que celte accumuiauon aetrouver,a concurrence u u-
|c fonctionnaires est pure su- ne somme de l'ordre de gran-
lerftation et ne correspond deur de 6 milliards 1/2, les
ns a des ralits : l'heure moyens propres rtablir l'-
au dtriment de ses contri-
buables.
Les finances d un pays ne
constituent pas toute son co-
nomie, mais celle-ci vue par
un assainissement d'une situa-
tion qui pse de plus en plus
sur lu trsorerie, Mr l'almade
a signal... etc.
Le minisire trancaisdu Bud-
|e cote de ses facults argent gel, dune part et pour le pr-
et valeurs. Le budget d'un seul, bouche son trou, et si-
gnale, pour l'avenir, d'autre
Kirt, un assainissement de
a situation de nature pr
venir le retour du dficit ac-
luel.
A ct des mesures fiscales
d'urgence que rclame le Gou-
vernement, qu'est-ce qu'il
compte faire pour que le pro
chain excercice ou celui qui
doit suivre ne voie pas se
renouveler la situation ac
tuelle? Autre chose est le
budget, autre chose l'cono-
mie. Il est plus facile d'exi-
ger y\n elort du contribua-
ble que de l'en rendre capa-
ble el de relever ses lorces
Se Irouvera-t-il, au surplus,
pays ne comporte pas tout
son aspect financier et co -
nomique, mais l'application
de sa capacit fiscale el des
charges de ses contribuables,
la dure d'un exercice fi-
nancier. Enfin, l'conomie g-
nrale d'un pays s'entend de
l'ensemble de ses forces so-
ciales: agricoles, industrielles,
commerciales, financier s et
de leur amnagement.
Aucune circonstance ne sau-
rait, mieux que notre actua-
lit conomique et les projets
financiers du Gouvernement,
montrer combien sont jusli
fies les distinctions que nous
venons d'tablir et combien
est dangereux -- l'exemple j notre Chambre ou au Snat,
des grands pays d'Europe el une voix qui, comme cellede
' Mr Caillaux, saura dire, ainsi
qu'on peut le lire dans le
d'Amrique l montre le
fait de concentrer dans une
seule main les trois services
de l'conomie nationale, des
finances et du budget. Car,
tel est exaclemenl le cas ha
tien.
Des confrres, avides de lliu-
rifrer en l'honneur de Mr
Lucien llibbert, ont vite Ml,
ces jours derniers, de le coin
parer indirectement Mr l'al-
made. l'actuel ministre Iran-
rnme compte rendu parle-
mentaire auquel nous faisons
allusion :
Lors de l'examen du pro-
chain budget, la commission
des finances ne reculera de-
vant aucune des sanctions qui
s'imposent pour arriver
mettre de l'ordre dans les fi-
nancespubliques. Le rapport
du rapporteur gnral l'ail ap-
ais du Budget, parce que ce- paratre, en effet, dans les ad-
lui-ci a fait, devant la commis-
sions naloriale du Budgel, un
expos sans artifice de la si-
tuation du Budget et montr
le
de taire pou
dficit actuel,
Selon eux, cet exemple jus
tilie les taxations nouvelles
et les augmentations de taxes
demandes aujourd'hui par
le Gouvernement. Nous sus-
minislra:ions,un dsordre (pu-
te Snat fie peut lo rer... Nous
esprons (pie le gouverne-
ment veillera aussi l'aire res-
l grand eflort qu'il importe pecter un svre centrale des
e faire pour combler le grave dpenses engages. Sa ns ce rap
port, il n'y aurait plus de bud-
get...
S'il y a des exemples, en
plus d'un pays, de sacrifices
consentis par les contribua
blcs pour sauver l'avenir, on
si, nous lisons les journaux ne peut citer aucun exemple
trangers et les comples-ren j de pays o le salut de la cho
dus parlementaires. Or, dans se publique a pu sortir de la
le compte-rendu des travaux ruine gratuite des contribua
de la Commission du Budgel bls.
SIMPLES RFLEXIONS
Les nouveaux Snateurs pr-
vus par la Constitution ont t
en un tournemain lus. Deux
listes de candidats s'affrontaient,
celle du Snat et celle de l'Ex-
cutil. On est en droit ds lors
de s'tonner que la Chambre
des Dputs, sans la moindre
concession aux vues du Snat.ait
si dlibrment limit ses choix
aux noms figurant sur la liste
du Gouvernement, saul pour-
tant pour M. Hameau Loubeau.
On sait ce qui en advint lun-
di. Une pareille incomprhen-
sion de son indpendance est
faite pour justifier l'accusation
Eorte contre elle par 1 honora
le Snateur Tlmaque.
Ainsi donc, ie Snat de la R-
publique devient lettre morte,
ds l'instant qu'il prend fantai-
sie 1-Kxcutif de fane jour
majorit la Chambre des D-
puts. Ce n'tait pas la peine
H y a
vingt-cinq ans
Lk Matin, i Aot i'JOl.
- CHEMINS DE FER
Le Journal Officiel promul-
gue la toi rapportent les mo~
tifications /mies i l'article
9 /< la Convention du 70 Sep
\ 'embre 1906, l article ."> du
contrat ,1 aux articles .'/, / el
11 du cahier des charges rela-
tifs i la construction du e/ie
min de fer du Cap Port'
an-Prince ( Loi, Convention,
Contrat et Cahier des Charges
IJ annexs ).

La Magnsie ERBA
EST LE PRODUIT LE PLUS RECHERCH COMME RECULATEUR
DES FONCTIONS GASTRIQUES ET INTESLINALES.
A. de Matteis & C
AGENTS POUR MITI"
Cator et Thard 1 CHOS
Un cble, reu hier de Los
Angeles par Mr Alphonse Ilen-
liquez.fail savoir (pie nos athl-
tes Cator el Thard ont t li-
mins dans les preuves ofvm-
piques.
Le Ministre italien Grandi,
sg de 37 ans,a t nomm Am-
bassadeur d'Italie Londres.
Mr Alexandre Been Waiu-
wright nous annonce qu'il or-
ganise, partir de ce mois.deux
Celte nouvelle ne nous sur- fois p:u. semajne> des meetings
irend gure, car nos deux alnl- populaires, jeudi el dimanche
es n'taient plus en loime.selon Les lieux de runions seronl
indiques a I avance dans
es
I
t
nous, pour concourir vicloneu
sment aux jeux de Los Ange- journaux
les. Les avertis disaient haute- N()||'.r con|rre |,e Noll_
ment qu'ils n arriveraient a une
performance qu' moins d'un
miracle qui, malheureusement,
ne s'est point accompli en notre
laveur.
Ces deux athltes tant cla-
qus , il ne nous reste plus
qu' sleclionner.parini les spor-
tifs de la jeune gnra lion, des
boys qui sauront dans l'ave-
nir jeter un nouvel clat sur le
Sport Hatien. Tout de mme,
la dfaite de Cator el de Thard
ne doit point nous faire oublier
la gloire qu'ils nous oui procu-
re UU moment privilgi de
leur carrire sportive.
Ils lurent des toiles. Ils on.
lil.Accordons-leur un souvenirl
dans ces condilionsque la Cons-
litulion prvit deux listes de ci-
toyens honorables, dignes de
siger au Snat, puisque l'exp-
rience rcente tablit premp-
toirement que toutes les fois
qu'on se trouvera en prsence
d'une situation pareille, seule
comptera la liste de l'Excutif.
Une victoire demeure quand
mme : c'est qua la liste du S-
nat comportait certainement des
noms de candidats que seuls
recommandaient leur prestige
personnel, leurs lumires et leur
indpendance. L'autre victoire,
celle de l'ail, et qui s'est traduite
par le triomphe des candidats
du (jouveiucnieiil.lablil que la
Boxe Boxe !
Varits
Samedi 6 aot
SAVOIR DESIR
140 livres
lulur champion national, lve
de Thomas Guerrier, contre
KID NOHFOLK
135 livres.
Les journalistes sont invits
assister aux entranements de
Dsir tous les aprs midi de
4 5 c Varits .
vellisle informe que Mi De La
Rue, Conseiller Financier, a
diffr son voyage de vacances
aux Etals-Unis,
La radio a diffus hier la
nouvelle de la niorl de Mgr Sei-
pel, le chancelier dictateur de
l'Autriche. Ce fui une grande li-
gure de la politique internatio-
nale.
Mr Hameau Loubeau, qui
a t lu Snateur du Sud.avaii,
la veille des lections, par Ici Ire
au Prsident d'Hati,dmission-
n comme Prfet des (laves.
Mi Slphen Alexis est sui
le point de s'entendre avec
l'Imprimerie La Presse poui
la publication d'un roman ha
lien, sous le litre : Li: NGRE
Masqu et de ses Miroirs
parus dans leu le journal La
Presse , sous la signature d'A-
gathon II. Celle double publi-
cation sera,croyons-nous, l'v-
nement littraire de la rentre
d'Octobre.
La Phalange du Nord ,
dans une chronique politique,
crit : Le point qui lait pous-
ser de hauts cris el excite les
esprits au superlatil, esl celui
de l'augmentation de certains
impts el de prlvements d'im-
pts nouveaux pour parer au
d tic il budgtaire. >
La Commune du Cap-Ha-
tien a demande au Colonel de
la (iarde du Nord une quipe
le prisonniers pour la lodelte
de lu cit du Nord. Que fait
donc l-bas la Mission Scientifi-
que Amricaine 7 Des recel tes ?
tJ L'honorable Snateur Pia-
del a cl choisi par son coll-
gue et ami Louis /epliirin pour
tre le parrain de son dernier-
n : Jean.Le baptme aura heu
au Cap-Hatien.
.i......-.ner, ies nouveaux
Snateurs ont revu l'investiture
Ballons Michelin en caoul-
cli )UC.
Vessies anglaises.
Halles lie Tennis Dunloo.
Pn us et Chan.br es ; ir
Michelin el Dun'op
Disques Paine
Gnraient s et Manchons
Coleman
pour lampes fasolii e
Flashlights el lliiieric,
Stock de pices d'autos et
accessoires reuouvds.
r Tuyaux d'arrosage
pour jardin, et lavage d'autos,
bon marche.
Venez voir
Chez JOHN WooLLEY
... voit qu'un certain contre*
ic vin peu oublieux lait
parhr de ni irs 1030 Imstauia-
Hotl d'un rgime hatien de
paix, de concorde et de slabili-
e gouverne mentale , d'o sful
peut rMiher h vraie rHemp-
iir.ri nationale. Qui sait si, par la
s nie on ns Isrs pas partir da-
\iil 15)30, u e nouvelle tois.l'ins-
lauralion du lgune de pai-,
de concorde, etc., avec renvoi
del lonnule/iro do/no. en 1942?
()a se pousse... lais pas atten-
lionl

. voit qu'un certain cliba-
lairs de la lue des Casines est
mu le point de se cicr un
loyer. Ce n'est pas prcisment
pal got du mariage, maisuiii-
(|iu ment pour mettre lin l'a.-
siduil encombrante et par lois
indlicate de ses trop nombreux
anus :(),) entre chez moi com-
me dans un moulin, on chipe
mes livres, on emporte mes
journaux, on touille mes tiroirs,
.se plaignait- avec raison l'au-
tre jour, eh bienl ennui pour
ennui, je choisis l'pouse. J'au-
lai au moins d'agrables com-
pensations, bien isisonn ...
] mais qui sera choisie comme
| Lve ?
. a vu arriver au bureau du
journal un des plus svmpa-
Grande Rivire du Nord ), la (iniques directeurs des planta-
rivire Raymonde tait eu crues l noua de la llasco. Ce charmant
jeudi dernier. Sept personnes 'ami de notre maison descendit
ml t einpoi lees par les eaux; J u'auloen pantoufles, appuy sur
une d'entre elles noye, Mme ,, bton. Ce lut un beau cha-
hut a la rdaction : Dj ac-
cul la misiel Giftrard en
aura du rt uioids.
Helas l conlessa-t il en sou-
>*M
.. *
an
Chou nette Pierre-Louis.
Les candidats eu bacca-
laurat ( 1re partie ) dans la
capitale du Nord n'oul pas t
heureux.Tous ajourns. Lcueil
a t les mathmatiques.
- L'actif industriel Mr ()s-
liant, cest pis et moins que fa.
Messieurs, )'ai des eczmas SUS
p eds, el ai da en consquence
wald Brandi est en voyage d'al- remiser les souliers. C'est ciuel
unies en province. ., vuUS depuisir vos traits con-
- A \Velch, section rura des Laves, un caman sme la attend d'ailleurs que la re-
terreur. La semaine dernire, prise des travaux pour tftUS
une curant qui lessivail dans la I pria* d|SU?sr.
'ailli tre emporte \jais le djeuner promit ne
rivire a
par la ble.Les habitants, arms
le pieux et de inaucheltes, ar-
rivrent j isle a temps pour sau-
ver la gosse le la gueule du
crocodile qui s'en alla avec la
chemise qu elle lavait.
L'ancien Magistral Coin-
.suffi'pas dsai merles railleurs,
aj les railleries troubler la
belle humeur de l'hote mis sur
la helklte.
*
... voit que vingt jugements
de complaisance adroitement
niunal du Cap, Mi Arthur Pe- \ K0||iciis ne suffisent souvent
i il, rend compte dans Les An-' pUS a nous dlivrer l'esprit de
unies Capoiscs de son adini- ce qUe l'autre nomme assm
nistratioir j plaisamment lt tire-bouchon eu
Le Prfet Lecorps (Cap) a I (/u(i/t.. Pour tre Ix sur ta va-
oblenu de la Cie d'Eclairage iear de notre eflort, nous savons
sauce, c'est qu'il est exerc par
une branche du Pouvoir Lgia-
lalil contre l'autre...
Quoi qu'il en soit, l'lection
prvue du Docteur Carr porte
au chiffre de trois le nombre
des mdecins sigeant dans no-
ire lroil Snat de vingt inein- au Reliai,
bres. Si notre corps social ne Le budget iL tous lasser-
Electrique que le nombre des
lampes del ville soil augmen-
t.
- A Bombardopolisesl mort
Mr Laurent Joseph, lin. I des
personnalits de la ville. Sinc-
res condolances a la famille.
Mr Hainoii Arcadio Do-
Ulingnez, exil dominicain dans
le Nord, ayant reu du (iou-
vernemeul Trujillo assurance
le garantie, rentrera Sanlo-
Domingo sous peu.
Aux Cayes, les villgiatu-
risles envahissent Camp-Perrin,
le Kenskoff du Sud.
Notre confrre "La Carde'
des Cayes publie un diluriul
lis intressant sur les projets
linanciers du Gouvernement.
Mardi dernier,dans les sa-
lons de Mr et Mme Dmoslh-
nes Sam, Icecreain" dansant
de i). Rception des plus
cordiales et distingues.
Rpublique 1 a ngu i t toujours J s'en porte pas mieux, c'est qu'a vicW publics sera diminu. Les
sous le signe du plus maladroil {iors il est irrmdiablement at-1 fravaux Publics naurou
partisanisme.
Ce qui rend plus navrant, et
surtout au point de vue natio-
nal^ cjtr parti-pris de... tomplai-
teint dans sea profondeurs vi-j disposition pour le prochain
ves#>> I Kei'VlCe que deux millions de
Applaudissons ; la farce est I gourdes. < a peu.
Notre contrere Le Nou-
velliste annonce que c'est le
Conseiller de l'Ambassade am-
ricaine A Paris qui remplacera
u i Mr Dana Mmi;o en qualit
de ministre.
La majorit des pi rteurs
i de notre dette extrieu-
re acceptele rglement eu francs

Le Docteur Justin I b
lomin p ir le (o
nii ni li lievalier de la
joue
l A liahon ^ commune de Lgion d'ilonneui
uien quel avis il faudrait en-
lendre, mais nous l'apprhen-
ious. C'est une improbit et
ume une lchet intellectuelle
pie nos moralistes ont |usqu ICI
ni.S de dnonce*.

./?... voit qae le" diplomale dont
on annonait le prochain d-
part a diftr son voyage, et
pour cause. L confiait l'autre
jour un ami qu'il n'y avait
pas, selon lui, de vacances vrai-
ment ^.cables sans Goutte dor
Barbneourt la ciel.
a *
... voit que John Woolley vient
le recevoir de nouveaux dis-
qcM, les dernires chansons ('e
I lance et qu il faut tre maL-
v;.is pre de lamille pour n'en
paa lune une ample provision,
avant de monter a Kenskoll.


voit que ceitains hvn s
DOnl d'autre valeur que la ie-
hure; u ais quelle valeur, quai d
'est une relui'"- "t'iii'f U bi 1
artiste Etienne Camille I
Asiurei-voua contre accidtnl
nt Kire
i ,|e ks< iration Li-
vVf i-. henrieshaa
ig ni Q tial uo r Wi.
I



PAGEJ2
i \ n i
1 Aoil W
AUTOUR D'UN FIL
Le Dictateur
ncessaire
((
Surf la demande du public,
I le Racing redonne le di-
mauche 7 aot piochai a la
grande lte sporlive qui eut
tant de succs le 26 juin
|[H1 Loterie
Nationale
-M
r n
l
D'aucuns tablissent une
contusion regrettable entre
satrapes et dictateurs. Quel- J ;
ques explications s'imposent. j
Durant le cours de notre pas*
se, la consigne tait de Dir et-
la route du pouvoir supr ne
aux progressistes. Le hasard
en poussait-il un au fauteuil
prsidentiel? aussitt on
mettait tout en oeuvre pour
l'empcher d'excuter dans le
calme son programme.
Tandis que, pour la satis-
faction de quelques intrts
iers )nnels, on s'entendait
aisser monter la direction
de nos aftaires de pariait!
mollusques, ou, par prfren-
ce, des lments disposs
exercer la satrapie. Ces satra-
pes, en aucune faon, ne pou-
vaient taire ligure de dicta*
tetrs travaillant l'avance-
ment de notre pays. On se
souvient bien quel rle on
leur faisait jouer. Rsultat:
n.dre autonomie s'est ellon-
dre. Nous avons tous perdu
a ce jeu nfaste. L'absence
d'organisation technique, que
l'Amricain u pu constater
chiZ nous, n'a pas d'autre
cause que ces bas calculs de
politiciens maudits.
. e relvement de l'a ma de
la misse est la premire r-
paration de fautes par quoi
nous devons commencer afin
que notre rdemption soit
possib e. Je me refuse croire
que M" Stuio Vincent soit
arriv au pouvoir suis au-
cune intention houule. Une
certaine ambiance l'a mis"
hors de sa voie. Peut-on es-
prer qu'il la retrouve? Le
monde nous jugera toujours
svrement au sujet de cette
mchancet qui consiste
leisser vivre dans l'abjection
nos frres de la masse, dans
uu pays si petit, o des ad-
ministrateurs srieux pour-
raient facilement lout contr-
ler. C'est la conscience de
notre lite que le blanc lus-
tige lorsque, dans les salles
de cinma, aux Etats-Unis ou
ailleurs, il fait passer sur l'-
cran des films montrant nos
compatriotes du peuple sous
des aspects primitifs ; ils ue
connaissent ni leurs dioits ni
leurs devoirs ; de la religion
ch etieune, ils n'ont qu'ont
vague notion ; toutes les taxes
ptent presque sur Lurs
epaulei; pour euxy pas de
protection. En raecour. i, voi-
l le"r tat social.
On aura la faiblesse d'ob-
jecter que l'Amricain est te-
nu de nous procurer l'hon-
neur et le bonheur qu'il
naus avait promis M lia que
peusez-vous d'un boni n" qui
attend qu'un autre homme
lui donne ce qu'on ne peut
acqurir que par son nergie
intelligemment employe ? Il
est de bonne rgle qu'on
tre humain qui affiche har-
diment des aspirations Imi-
tes, mais qui fout dcl.uit les
moyens de ralisati.m, reoi-
ve l'aide de tous ceux qui out
une me ooble. Par contre,
nul n'est plus mprisab'c que
celui qui, indcent, compte
sur autrui por l'obtention de
ce dout il devine la ncessi-
t, sans se croire oblig de
s'astreindre uu efloi t elli-
cieut.
Toutes les nations ont uu
but. Quel est le ntre? Il faut
une ppinire de leaders vi-
goureux, couvaincus, ides
neuves, qui veuillent qu'Hati
5oit une ruche. Dieu ne sau-
rait former un peuple pour
qu'il reste indfiniment ac-
croupi, bafou, victime des
uns et des autres. Le peuple
hatien n'est point paresseux.
11 a toujours dsire travailler
intiusineut. Sju malheur a
t d'avoir souvent des diri-
geants nient-- ri, sans initia-
tive dans le bien. La dure
leon de 1 oceupatiou amri-
caine doit faire de nous, bon
gr mal gr,tel hommes nou-
veaux. La ralit est l, bru ment utiicJ
(aie. Nous ne compterons i
p o-
neul
coule.
Vu i : longueur du
gramme qui comporte
numros, ou commencera
\ heures 1,2 prcises.
Allez eu foule, au Pare-Le
cmte.le dimanche) 7 ai ot, voir
les voloti ms des meilleurs
athltes d Hati.
Coirses 100 m.. 200 m.
en lies
de bourriques.
Lancement du poids
Leve du poids
Tours acrobatiques
Boxe
Foot- Bail entre le Hacing
et une forte quipe coalise.
diplomes
:de licencie en droit
A vendre la Compgn
Lithographique d'Hati
nie
Votre cuisine,
Madame...
L'Et arde. Voici venu le
moment de bien surveiller
votre hygine alimentai, e. Les j
mets fermentent terriblement
dans le corps, et y provoquent
des malaises aux consquen-
ces infinies. La graisse que
vous employez dans votre
cuisine, si elle n'est point na-
turelle, pure, aggravera les
conditions de votre saut. -
Monsieur Luc Prophte,r-
dacteur en ehel a l'Information,
l'intressant organe capois dont
Monsieur Max Questel est le l)i-
recleur, et Monsieur Ption
Boncy, ancien Ministre d'Hati
Berlin, nous ont t'ait le plaisir
d'une visilc.hier.eti nos bureaux..
Deux charmants Bassiu-Rodo...
que l'on ne voit pas assez sou-
vent A Port-au-Prince.
El peut-on savoir,s'en qu'il
l'un des noires,le l'objet de votre
dplacement?..Poiilique ou pri-
v.. ?
Oh I rien de politique,pm-
lesta Boncy.. Nous n'tions, Mr
Prophte (qui ne l'est d'ailleurs
pas dans son pays ) ni moi.ean-
didats au Snat, et d'ailleurs ce
serait nous y prendre un peu
lard.. Nous sommes venus sim-
plement choisir, la source, le
billet de la Loterie Sattonale,
qui, dimanche prochain, dcro-
I chera le gros lot.
I l'as si vile.Boncy ; ce billet-l,
je l'ai depuis longtemps dans
mon portefeuille... Inscrives-
j vous pour le second lot. Et
bon
Ecole des
Sciences
Appliques
\

ii><<
i.
n s
voyage
m
Sauvez
Sauvez vos livres et con
leciioos en mauvais tal tl
les confiant aa relieur cons-
ciencieux, honnte et habile i
Etienne Camille, Mue liouue
oi
Exempte de tous corps toxi-j |
ques, D'tant qu'un produit
vgtal d'une finesse extraor-'
djuaire,la Xianlyue des Lsi- j
, es de Portau Prince et de]
Salt-Maro est toute indique
en l'occurence.
C'est
Paul (ioryiilol, l'assassin du I'it-
aident Doumer, a t, ainsi qu'on
le produit idalen s\ attendait, lui tout le premier,
cette saison surtout et qui
rduque les intestius.
Bac-Fin.
0'
Le Docteur Lvque, de
l'Hpital Justinien du Cap.
vient encore d'accomplir un
acte louable.
Au cours d'une opration
csarienne qu'il taisait subir a
Madame Grard Villars.celle-
cl s'eiant trouve eu danger
cause de faiblesse, le g.ie-
reux mdecin se fil ouviir les
veines et transfusa la pi-
lier: le, deux reprises, 200)
centimtre! cubes de sou
propre sang. Ce qui sauva'
l'opre.
Simplement, comme il u
lailsoo geste, nous envoyons
un Docteur Le vaqua l'expres-
sion de notre admiration.
tous qu'autant que nous au-
root appris penser juste, a
nous armer pour la lulle de
la vie. C'est dans ces senti-
ments que je me livie une
piopagande intense daus les
centres o, quaud mme, les
yeux de nos frres doivent
leouverts.Et il est consolant
pour moi que ma clientle
s'aggrandlt chaque pur.
Une rvolution est laire
daus le sens du progrs en
gnral. L'esprit du lilni rc-
piseut aux Et s-Unis est
de porter une accus n ou ic-
tentissante contra les taux
patriotes clairs de notre
pays. C'est la preuve, par l'i-
mage lidle.de leur mensonge
dmocratique. Qu'ils se trap
peut la poitrine et rentrent
en eux-mmes. Qu'ils aient
honte de leur incapacit tale
sur l'cran.
Le dictateur ncessaire sera
Les trois sries
( passage, sortie et a imissi i ;
commencs le lundi 18 Jui
dernier ont pris G.i hier ma
lin.
Le rsultat soi nul a e
8fficli l'une dei pori
dentre de la grande si le
de l'Ecole.
Examens de passatje. O il
t admis suivra les cours
de Ij 2e anne les tu m.mis
suivants: Georges M ne, Em le
Corneille, Gui laume Cles ii
Eugne Hoy.Grard Lovela e,
Lon Hosemoud, Math eu
\zennr, Luc Polhel. Kiene
IS'adal, Pierre Pascal, E loua d
Laroche. Edouard llichn I-
soo, Lsocelot Bazile, Adrien
Edouard et Char es Vtr s
Les ot z premiers uni <>'>
tenu la moyenne du Diplme.
Sont admis suivre .'es
cours de la troisime anne
les tudiants: Uooli I Plarn-
berl, Adrien Roy, Andr Bel
legirde, Ludovic Joseph et
Edouard Frie.
VAfl llVrPCi T Z''""l'oars d Admission -Sur
YUo llVICO 2T) poslulauls qui av^ienl piis
part ce concours, huil seu-
lement ont t reconnus ap-
tes suivie les cours de la
premire anne. Par oche de
mrite, ce ont- E van Chenet,
Auguste Archer, Gaston Si
muel. Henri Sterlin. Antool
Drouin, Midouin A-'in. Ren
^allemand et Pierre Lger.
Examens de so lie Les
tudiants de la d,ne anne
dont les no.ns suivent ayant
obtenu la moyenne i lmen-
taire ont droit au Dip'me
d'Ingnieur Civil
Ce sont: MM. Grard D'Me-1
z;i, Edwige Mercier, F, i'z !Juil
lire, t'elix Jeautv, \rchibald
Me (Julie.Oeuii Xiviei.Fran z
Gabriel, Emmanuel unbroi-
se, Autoiue Bois et Max l)e-
jeah.
Nos vives flicitations ces
dix nouveaux Ingnieurs ci-
vils.
Comme on le voit, l Fcole
des Sciences Appliques con-
tinue toujours luire de la
bonne besogne.
D'aprs les nouveaux l-
glements, approuvs par la
Direction Gnrale des Tra-
vaux Publics, la dm ce des
tudes partir d'Octobre
prochain est poite 4
aunes.
PHI S!E
40. Riu- aasias
88-90, o .levard Sbastopol
PARIS ,
vendant
LE MEILLEUR llAHCHt DU II0H0E
Produits nas rramleres maraues
il toujours le premier! irilcior
UNE SEULE QUALIT :
" Va MEILLEURE .,
fftayon Spcial
POUR LES COLONIES
DROGUiiRlE, HERBORISTERI1"
SPCIALITS
Franaises et Etrangres
SELS DE QUININE PURS
Tous produits en flacons,
ampoules, comprims, cachets
SOLUTIONS HYPODERMIQUES
B'.N^OES, CEINTURES
0 AS A VARICES
\PPAKEILS HYGINIQUS
pour tous usages
Appareils Orthopdiques
Seringues hypodermiques
Pharmacie de Poche, de Voyage
Coffres Pharmaceutiques
pour Usines. Communes, etc.
I
ropos
humides
o-
, frasai ne, condarnra mort. On se
llguratt gnralement que la sentence
uurail t excute vers le 15 du
mois d'aot en cours... mais les
journam arrivs d'Europe nous In-
forment que l'vnement du tre
diffr. I".i voici pourquoi.
GsrKuloff a maaife^l le dsir
de goter au RHUM SARTHE CA-
CHOT D'OR, iivaut de montera l'c-
clialaud.'l'.t comme on n'en avait pas
un Fiance, l'ordre est parti d'en
expdier de l'ort-aa-l'rince.
{.'assassin gagne ainsi que ,
jouis, et ne paiera donc sa dette
socit que vers la lin de la premire
auiozaine du mois.
/ Tout de mme I Du RHUM SAR-
[ TIIE pour cette vilaine houche-l !
| On est complaisant en France !..
Projets de Factures
et tous renseignements
sur demande adresse
Pharmacie CAN0NNE
49, Rue Raumur
88-90, Boulevard Sbasopol
PARIS
MAISON UNIQUE
AUCUNE SUCCURSALE
pi n Frsaos B a l'Etranger
Ajoutez^ un
nouveau got
chaque plat
Ax'da qnaiililf "' >aii-
(4s de I roiii;ii|e KimII qur
vous avez >olrc choii,
il u'\ a pas de limite dans
la diversit que ^ous pou-
vez iulrodiiire dans \olre
nu un de iliaque jour ls
sa) avee le riz ou le mai aro-
m ... dans [les plais dli-
cieusement tentants' qui
ueesiileul du fremaije...
ou pui'.Achtiez-le de vo're
picier favori.
*\itt J..wpk:

iques-t
te la \
f u plcs mciERai tr u nn ffncja ^
INJECTION PER&RD
KRAFT
CHEESE
PALILY SALES CORPORATUfl
Distributeur
P.Ml-aii-Prince Hati.
I
D'ALGER
t
DRAGES PEYRARD n' \
Guorlauonl la
BLENNORRAGIE
T0UTrS THARVACiSS
i, ^iii |
?D. 15, pij i!e CrmBl PARIS
POTEAUX EN BOIS DUR
Madame Archibald Michel,
la rue des Csars, en lace de la
Maison du Peuple, vend la
douzaine des poteaux en bois
dur, parfaitement quarns. Fai-
( tes-en voire profit.
m
HALLE A LOUER
KUli DU Ql'Ai
S'adresser
Mr 1-hanckN. GaETJENS
Grand* Hue
Tlphone : 2847.
Infantes
jrnesrjes.
Sont Mieux Traites
^.Extrieurement
4uy y Arrctez-Ies en ane
nait.Ne"droguez"
" pas; frictionnez
^-A l'heere du coucher
VICKS
VAPORUB
PourTout Rifrcidisrement
Fruits,
AVIS MATRIMONIAL
' Je,souss g e,Madame Feiix
Gretin, ne Eudoxie 0**00,
avise le public ei gnral
qu'elle a abandonn le toit
marital pour iueomim'ibili
de caractre et qu'elle inten-
tera incessamment u 16 action
en divorce contre son mari
Monsieur Flix G eli >.
Port au-Prince, le 13 aot
1932.
M.ne Flix GREFFIN
ne Eudoxie OSSON
tin-laldu
CE SOIR
La Maison du Mystre
avec Ivan Mosjoi k ne
ET
La Maison de la Haine
( L'Homme la Cagoule )
Entre 0.50 ; Ba'.con 1,00
DEMAIN SOIR
Sur demande
L'Eau du Nil
Lee Pany, Maxudian. 3
Entre : 0,50; Balcon : 1,U0.
Lgumes..,
Tout le monde doit savoir
que chez Franois J" Charles,
la rue Dants Destouches,
on trouve toujours un stock
de fruits, lgumes, ufs de
toute liiiicheur et des prix
avantageux.
COMPAGNIE D'ECLAIRAGE
ELECTRIQUE
Il est donn avis aux abon
n qu'un dlai qui prendra j
lin le 15 aot courant Kut'
est accord pour payer leurs j
bordereaux eu rrtaid.y corn- j
pris le mois de juillet. Pass J
cette date, le courant sera '
, supprim et la somme de Un [
i capitalisa primtnts,Idollar rclame polir la re-!
- j dont l'ai le nous rs* lu connection.
celui qui aura assez de jnie
pour concevoir de grandes
choses, assez de courage p:ur
entreprendre le dveloppe-
ment de toutes les ressources
de notre sol. Il est bon d'a i
ser, o-: plus tt, ;iu\ moyens
parmi nous des
mmmmw mmmwmimMMMi
Toutes les Polices g
DE LA S
I
o1 s
comprennent la Protection contre la J
| Foudre sans auamentation de taux*
*
d'iii.io luire
Tiioby VIEUX.
/ Fort au Prince,
V'2.
le I aot
M

M
m
Boss$Ci
Agents Gnraux
4.
ls
&mm+mm*vm$&\mxmw&wm*tnm>


LF, MATIN 4 Aoi*:l 1
PAGE 3
Hluiu) Barbaiicom
Don! la renom nue est universelle a gard m premire place
Demande/ partout :
UIS BARBANCOURT
Dpt : Rue**Csar.
INSTITUT
Guy-Joseph-Bonnet
Prs du Monastre St Grard
Cet tablissement scolaire,qai vient de remporter aux derniers
examens du baccalaurat un sucrs sans prcdent, grftrt h la
mthode pdagogique Louvelle qu'y emploie le direct* ur.d'apis
telle des Universits du Canada el des Etats-Unis d'Amrique
combine intellifiemmmt avec celle de France, est sitn, comme
on le sait, dans le quartier le plus sain de Port-au-Prince. Les
coliers taibles y retoni leurs lorces tout en poursuivant leurs
tudes.
Lnseignement classique complet, de la classe de 12e celle de
philosophie.
Lnseignement technique complet partir d'octal, re prochain :
diverses carrires de l industrie : agriculture, commerce.
Grce l'entrainement qu'on donne aux lves, ceux qui sont
bien dous seront des cliels, dans la vie, et comprendront la
ncessit d'augmenter plus tard le capital familial, loin de le
dissiper, ou seiont entrans \ our consliluei tout seuls le lenr.
Quant aux attards, ils son' l'objet de soins spciaux. S'ils ne
nient pas tudier, s'ils ion! dgets des tudes par suiie de
maladie ou par manque de mmoire, amenez-les l-lnstitut
Guy-Joseph Bonnet!.. Il v a un sysime d exercices gradus qui
dveloppent la mmoire etaidtnl apprendre rapidement Quel-
ques bons suffisent pour donner confiance aux dcourags.
Les principaux professeurs qui aident le directeur sont : Mi
Jrmie, homme de letties, philosophe, ancien [ministre, Dr
Maurice Lalleur, diplm de l'Universit de Yale ( Etals-Unis)
Dpartment de l'Hygine Publique, Port-au-l'rince. l ro-
tateur l'Ecole de Mdecine.
Mes Arnoux, Massante, Cautavr, Mme de Wendt pour l'anglais;
Ren Cari et Antomus Champagne, laurats avec la note trs
bien des derniers examens de fin d'tudes,etc, etc.
Le Kgistie d'insciiptiou pour de nouveaux lves est ouvert
ds ce jour. Mthode tre qui garantit le succs au baccalaurat
et les lard dans la vie !
Prix modiques dfiant toute concurrence.


T
i
L '
i, i .,
1 'y./ -i acte, vo** uc . &Ut

:
'i I. ti
I :
.
.* v
r
i
ri
s se
Misent... Kai* n
cn;c o Fort a'r : e


ur. i ni ut. a \, un
rgnrateur. En fa
pkr-^j tant I
/ 1 \jj tenc da ro
ta la i -
; .- t.. .
FortfatM '.'':; Il
et la irC^asSCG ici :
{abritas. Son irplci .-tui>'..t
trt vite us fonction! orn-
niques abolies pur 1 Uvrt
et par la chaleur. LIpptH tries lo.'.
succdent la prostration et a i
turent.
( Si vous voua faite des i
toniques, essayez FORriAiNt', l'ac-
tion sera plus bicofaisanic ci plus MO
aible. "
Dans toutes ls Pharmacien
A Port au-Prinee : Pharmacii b CH
Oro Lnbon.oiio uiV^Aft
Millau Avnyron
Avise les consommateurs de son LA11
qu'il a rduit ses prix comme suit :
LAIT CONDENS SUCRE CAISSE DE 18.14 OZ
FoirrEi!ME
rORTlFiE L'OR G AN 15 M E
Ull CONDENS SUCR DF
LAIT VAPOR DE
LAIT VAPOR DE
240,3
M.16
96.
OR 6,25
9.10
5,00
6,40
DTAIL OR 0,11 CENTIMFS
DTAIL
DTAIL
DTAIL
0,04
0,113
0.07
s-s c
Pan American Airwaysjne
1 Port-au-Prince ( Hati )
A partir du lundi 8 aot, la P u\ AMERICAN AIRWAYS,
INC., inaugurera un nouveau service entre Port-au-F'rince
et Kingston, Jamaque. Ce nouveau service
une lois par semaine dans chaque direction.
L'iliDraire sera comme suit :
fonctionnera
VERS L'OUEST
I IRE IF. HAUT EN BAS
LUNDI
Laisse 8 00 am
Arrive 10,00 a m
Laisse 10 0 a m
Ai rive 11,00 am
Laisse 11,15 am
ai rive 12 45 pm
Laisse 1,15 pm
Arrive 4,15 pm
VERS L'EST
Lire de bas en haut
STATIONS
San Juan
San Pedro
Siu Pedro
Lto-Domingo
Sto-Dom'ngo
l'orl au-Prince
l'oit au-Piince
Kingston
LUN^I
Arrive 4 30 pm
Laisse 2,15 pm
Arrive 1,45 pm
Laisse 1,15 pm
Arrive 1,00 pm
Laisse 11,00 ara
Arrive 10 30 ara
Laisse 7,00 am
C LIGNE COLOMBIENNE )
Tlphone: N 2329
o
Le vapeur Martinique *
Voy. 101, venant directement
de New-York est attendu
Port-au-Prince le 9 aot crt.
continuera le mme jour
pour les ports colombiens,
Cristobal, C. Z., Kingston et
New-York.
Le manifeste de ce vapeur
reu par avion poste est la
disposition de i,os clients dans
( nos bureaux sis angle des
I rues Thomas Madiou et du
Quai (vis vis de la Douane).

*
Le vapeur Bolivar Voy
102, partira de New-Yok le
lO crt directement pour
Port-au Prince o il est atten-
du le 16, en roule pour les
ports colombiens, Ciislobal,
C.Z Kingston el New-Yok.
William. E. 13LEO.
Agent.
Rappelez vous qus le LUT CONDENSE, EVAPORE et en POUDRE SBEhSEN est le
meilleur, le plus pur el le plus riche en crme. Il est recommand par les mdecins et
sages femmes am bbs et aux malades.il est employ avantageusement pour les Crmes
glaces et chaudes, et les desserts de toutes sortes.
En vente AU BON MARCHE*
El dans toutes les bonnes Epiceries tant
a Port-au-Prince ({lie dans toutes les
ville* de la Province.
*'*;;
LE FAIT EST
INCONTESTABLE'!
"'- llie
La jonctiou pour Miami se lera Kingston, d'o les aro-
planes partiront les mardis matins, arrivant Cienluegos \
Cuba, 1 lue pm et Miami 4 h.30 pm.Le service de l'iti-
areire pour San Juan, S.n Pedro, Pjrt au-Prince, Nuevitas.
Miami sera modifi comme suit :
Facilement et discrtement par le
GLANDOPHILE
des Lab. ORMOS PARIS
Notice Gratuite et Vente chez
F. SJOURN W. BUCH, Port-au-Prtn
4 cures Huik'.'s rii.u .in-u'H
C'est la quintessence des meilleures
varits de cannes d'un vaste territeire
runissant les meilleurs terroirs
C'est ce qui fait son arme.
GOUTEZ ET COMPAREZ'
,i

VERS LE NORD
Lire de ras en haut
JEUDI et SAMEDI
Arrive 5.00 pm
Laisse 1,40 pm
Aiiive 1 10 pm
Laisse 9,40 a m
STATIONS
VERS LE SUD
Lire de haut en bas
MARDI et JEUDI
Miami
Nuevitas
Npivitas
Poit-au-Prince
Laisse 8,10 8m
Arrive 12,30 pm
Laisse 100 pm
Arrive 5,30 pm
\
MERCREDI et VENDREDI
Port-au-Price Laisse 6,30 a m
San Pedre Arrive 9,t.> am
San Pedro Laisse 9,35 ara
San Juan Anive 12,55 pm
Pour rservations et information! concernant itinraire**
taiilset service rapide d'Express pour lAmrique du Nord'
du Centre et du Sud, appelez an to ma tic: 3245, 3451
Arrive 9.10 am
Laisse 7,35 am
Arrive 7.05 a m
i.aisse 0.00 am
Votre premire visite
A
L'HOTEL ANSONIA
\
confirmera votre bon
ue vous nous aurez
inge-/
Nous donnera raison,
ment, justifiera la confiance ue vous nous aurez accorde
en nous garantissant votre appruable patronage l'Htel J
1 plus slect de Po.-
Nous venin sueizrons d'arrtei voue chambre d'avance.
nous garantissant votre apprciable patronage
nlus slect de Port-au Prince.
is vous suggron'
Bire la pression.

Le vin de dessert le plus
indiqu aprs chaque repas
Agents pour la Rpublique d'Hati
A. DE MATTEIS & Co.
Porl an Prince (HaTtfj


i
.

^r


Jeudi
4 Aot 1932
Le liaiii
4PAOE8
26euieANNEK N' 7738
Port an-Prince
Tlphone : 2242
Lykes Brothers SS C lnc
Taxas -- Hait! Santo uomingo- Porto-Rico
Le seul service bebdowadaii e et rgulier passagers cl
fret entie les ports du Goltc du Texas directement avec
Port-au-Prince, Hati.
Pour la rception rapide et le maniement habile de vos
importations, servez vous toujours des navires de ,f LYKE
L'NE.
Les prochaines arrives a Port-au-Prince sont
luminuii:
i
Steamer Steamer cRulli Lykes >
Steamer (Margaret Lykes
Steamer Almeria Lykes
Steamer Genevive Lykes
5 aot 1932
12 aot 1932
18 aot 1S82
26 aot 1532
2 septembre
DE NEW-ORLEANS El MOBILEk PORT-AU-PRINCE, SANTODOWINGOCITY.^CURACAO,
PUERIO CABELLO, LA GUAIRA ET PARAMARIBO.
r
PORTS
OALVANGEN AUSTVANGEN VESTVANGEN DXLVANGEN AUSTVANGEW '.VESTVANGEN
bureau: Rue da Magasin de l'fctai. Rode Postale H
HOTEL KARAM
Une confortable succursa-
le de Palace Holel, Kensr
koti.
Pour la saison (Sci, ren-
dez-vous chez A. J. Karam,
Kenskoj], o vous sciez
servi souhait. Excellentes
conditions.
New-Orlans, Lonisiana, l)p.
Mobile. Alabama, *Dp.
Porl-iu-Prince, Hati Arr.
SioloDomiDgo City.R.D. arr.
(.uraao, D. W. '. arr.
Puerto Cabello, Venz. arr.
La Guaira. Venezuela arr.
Paramaribo, Dnfch Guiana ar.
Paramaribo,Dotcb Guiana D.
Curaao, I. W. I. arr.
New Orlans, Louisiana arr.
Juillet 2
juillet 4
juillet 9
juillet 13
juillet 1")
juillet 17
juillel 18
juillet 22
juillet 27
juillet 31
aot 8
Juillet 16
inillet 18
juillets
juillet 27
juillet 29
juillet 31
aot
aot
a< t
aot
aot
1
5
10
14
22
juillet 30
aot 1
aot 6
aot 10
aot 12
aot 14
aot 1")
aot
aot
aot
sept.
19
24
aot 13
aot 15
aot 20
aot 24
aot 20
au 28
aot 29
sept. 2
sept. 7
sept. Il
sept. 19
aot 27
aot 29
sept, '
sept. 7
sept- 9
sept 11
sept V2
sept. M
sept. 21
sept. 25
oct. 3
sept 10
sept. 12
sept. 17
sept. 21
sept. 23
sept. 25
sept. 26
sept. 30
oct. fi
o:l. 9
oct. 17
Prenant fic*t et passagers pour tous les. ports ci-dessus
CONNAISSEMENTS DIRECTE DLIVRES POUR TOUS LES PORIS SUIVANTS :
Port-de-'aix, St-..iarc, Mraflooe et Jermie, Hati ; Monte Cristi, La Pomana, Barahona, San Pedro de Macori1
et Azua, Rpublique Domiuicaiue, Goro, Garupano, Cumano, Cuanta et Pampatar,Venezuela, Aruba et Benaire.DWI.
DE MOBILE ET"!NEW-ORLANS A TOUS LES PORTS HATIENS ET DOMINICAINS ET IARACAIBO.
Un ripait vers le milieu de chaque repris touchant directernsnt : Puerto-Plata.i R. D., Cip-Iladien, Gonaves, Petit-
Gove. Aux Caycs et Jactnel, Hati et Macaraibo, Venezuela.
Si un fret suffisant est oflert, ces bateaux toucheront galement Poit-de-Paix, St-Marc. MiragoaDe et Jricit,
Hati; Barahona, Azoa, Monte Ciisli, San Pedro de Macoris et La Roman;. R. I). Arub, D. W. I.
De Tampa, Floride, la Jamaque-Hati La Rpublique Dominicaine Guraao et Venezuela:
Dparts pour les ports ci-dessus quand une quantit BilifUante de fret est oflerte.
( Sujet changement, annulation ou ajouruement sans avis. )
A. de MATTEIS & C, Agents Gnraux
(I
Manufacture Hatienne
de Chapeaux
L'Indigne*
II
a
AVIS AU COMMERCE
La Panama Kailrond Stea mship Line a l'avantage d'an
uoncer les dparts suivants de New York pour port au prince
Hati, directement chaque mardi. TousMes steamers sont
po irvus de chambre fricoriluiie
Dparts de bew lor/c. Arrivages
S* pmer "Aucun" le 2 aoilt 1932
Steamer "Guayaquil'1 le (.) aot 15)32
S'< amer'Crisk'bal" le 16 aot
Steamer "Buenaventura" le 23 aot
Steamer "Ancon" 30 aot 1932
S'eanu-r "Gaayaqnil" le 7 septembre
Steamer *( rislobai" le 13 septembre
Steamer Buenaventura" le 2C sep'.
Steamer "Anom" le 24 septembre
Panama Railroad S'eamp'hip Line
JhsII.G. van rked
Agent Gnral
(ci! lion
Po i au -rrince.
le 7 aot 1932
le 15 aot 108?
le 21 aot 1U32
le 20 aot 1932
le 4 septembre 1932
le 13 septembre 1952
le 18 Septembre 1032
le 26 sept. 1932
le 29 se pi. 1932
^n.mi i liaw n i
N 2027. GRANDRUE
TLPHONE : 3224
MARCHE. CLRIT. liOURIOISIE'
Martinez, Marcelin & G0
Loterie Nationale d'Hati
416, Rue Bonne.Fol, Phone : 3358
La Loterie Natioualed'l [altl est
une institution hautement humanitaire par la multiplicit
d'uvres qu'elle se propose d'aider, une chance de bien
tre offerte aux hommes de toutes conditions de fortune.
Employs, Fonctionnaires, Ouvriers, Artisans, Salaris de
tons ordres, Gens de maison ( domestiques, ) s nu s parlar
leur budget moyannant deux goudes, peuvent gagner trois
nulle gourdes. Patrons de Commerce,Ghets d'Iudustie,parez
aux iusutiisances des ventes, par l'achat d'un billet, qui vous
libre du souci des chances"
Mdecins Avocats, Ingnieurs, Snateurs, Dputs, Grands
Dignitaires de l'Etat,Reprsentants de l'intellectnalit, Jour
ualistes.
Donnez l'exemple de votre solidarit socinie.
Rentiers, Capitalistes, comme en jouant, augmentez votre
avoir.
Vous tous qui habitez Hait i, rrndt-'Z~lui service eu ache
anl le billet de k LOTERIE NATIONALE D'HATI.
PROGRS NOUVEAU
RM M NOlVEAU
Rhum dlicieux got exquis
Prix rduit
ALCOOL DtFIANT TOUTE CONCURRENCE
lairin Vierge
Chez N. NAZON
DEPOT:AHGLE DES RUES DU PEUPLE ET FER6U PHMM32H
Laboratoire SJOURN
I>iukcti:hs
F. Skjouhnk, Pharmacien
H. Skjouhn, Phsrmi cieo de l'Universit'de Paris
M. Skjourn, Pbaimacien de l'universit de Paris.aucien
interne des Hpitaux de Taris
Analyses des Cri Les, du suc gastrique, du sang ( Was
erii SDP| Ore, (instante d'Ain bai d, (llvrmic).
Utscracliats. Des matires -"fcales.
Ida
AUX ROY
30 annes de succs.
E
RICHARD PETERS, Prop.
CHAMP DE MARS. N01217
La seule boulangerie Europenne en Hati
Spcialits de pains, pour sandwich
Pains ilutes et pains moules. Pains"noirs
Pains complets, etc.
Ptisserie iine, pts Vol au vent, Tourtes.
Soins et promptitude.
Tlphone : 2069.
La Maison n'a pas de suc-
cursale.
CE QUI NA JAMAIS T FAIT
CE OUI NE PEUT TRE DPASSE
Kola Champagne
F. SJOURN
Prpar dans des conditions rigoureuses
D'ASEPSIE
Prparation et Vente
Pharmacie F. SEJOURNE
Angle des rues Kouxel du Centre.
PUBLIEZ PAS DE FIE UN PETIT TOUR i
TERRACE-GARDEN
Chez W. KAHL |
Petionville
1.600 pieds d'ailitode L'tablissement le plus frasde*
virons de Port-ar -Prince.
Seulement 15 minutes d'auto sur une excellente roule
tee.Vuesm.rve.ileusesdela ville et du port.
Boissons de toutes espces.
Livraison a domicile uS^Zk? ponrles peusions de ioor*


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM