<%BANNER%>







PAGE 1

PA.I =2 I i Vont \' k. <^ • i L'Inauguration de la Crypte de la basilique de SainteThrse Lisieux Loterie Nationale —o— Le tirage de toriale s'est effectu nier ;iu la Loterie SnaI midi derPalais Lgislatif dans Nouvelles I del'Eiranqeri MAUX, R&a& dm Denis ** >_.... ...,.,1 l-i ilrviU DENTS ,1 latilf ilu BAUME Tilt *t a .' %  DE Suppn *sion Instantniu %  %  rattk-ale et d., f |V I. .liu.-ik .UiMUMETUE-NEf fi Jf H.r 1-uMumtton el le p-nwm.mrf^S %  * % %  lire drlmitivemcnt %  •S*' TAli TUE-NERF frt I R I Q*? ? !" TTTT Plarmaci. n. 8. Bu l>olet LYOH-OULUKg~ r LA CHOIX du 5 juillet signale f les /a prsence ces ftes de S. Sxe. i tomb Monseigneur l'Archevque de de I Port-au-Prince. Aprs la splen\ m dide procession qui se droula dans l'aprs-midi du dimanche ;i juillet ce fut Mgr Le ibwuic qui donna, itans la cnapeltt du Cannel, le dernier saint du Trs Saint Sacrement. C'est es en papier. Leurs guirlandes tresses d.ms des brancha* {[es de sapin ornent les lenUes, es balcons, les Iron'OOS, !es !*• fade-s, les encoibelleiuents, les devantures. Elles situent tluns les leuillages, pendent au-dessus des eaux vives, frissonnent contre les vieilles sculptures des liui-.ons de boil et, de pignon pignon, dessinent des lestons contre le ciel plein de soleil. I)ms Cttte roseraie nave avance une loule lervenle, une de ces loules de plerinage qui ne craint ni la poussire, ni les paves disjoints, ni la chaleur crasante, et dans quoi le pas kage d'un prlat aux bas violets cre brusquement des remous pa li tiques. C'csl la dernire journe de ce que par un comprbensible nologisme on appelle le congrs thrsien . La clture en doit tre marque parla bndiction solennelle de la crypte. Il y a tiois ans, on posait la premire piene de la basilique d lie tainle Thrse de Lisieux. L'an pass, un dimanche de nui, on inaugurait l'immense parvis de 15,001) mtres caris. Maintenan 1 c'est au tour de la crypte. Depuis le matin, la loule u eu finit pas de monter vers la petite colline o les dcorations de portiques fleuris, de bandetemps. Paca laatjl maje-ir o Mgr Maghone, nonce aposto'ique, olli;ie en chapf. d'or, trente arehevq i'sc! '•vques.ve'us non seulement de divers dio:ses franais, ntaia nussi de; Indei, d'Hati, d'tipahin, de Port-au Prince, de Prague, de Palestine, alignent leurs camails on lenrs minlalettas clatantes en avan! des blancbes coules des harpistes et des carmes. Pus le nonce, milre en t:e, entre *ei diacres en dalinatique rao: dore, longe les mara de la crypte en dispensant contre leur soubassement et contre les cliipituux l'eaa latlait a. Alors, en lent corfge, suivi des drapeaux ex-voto de toutes les nations, les prlats remontent vers les porches bant sur le parvis et de l, gignent l'autel en plein air. L'archevque de Paris arrive, bans ce groupe d'un violet intense qui se presse devint l'autel provisoire, sa silhouette carlale attire les milliers de regards de cette loule su' laque'le s'appesantit parlois un silence formidable seulement dchir par quelque silllet de train, en bas, dans la valle de grasse verdure. Les crmonies ne changeront plus de dcor. Grand' messe, pins, l'aprs-midi, discours de l'archevque de Paris, allocution de l'vque de Lisieux, bndiction, procession, le spectacle conserve sa lastueuse amie ur. Le soleil brle les laces, des femmes s'vanouissent, mais rien ne lasse cette sombre masse o palpitent de loin eu loin des cornettes, brillent des bannires el dans quoi (tes groupes d'enlants, vtus de voiles ou de luniq ies, tendent des taches claires, Dans la pnombre de l'autel, les ostensoirs, les croix pectorales mettent des scintillements lurtils. Parlois, les trompettes, les chœurs clatent, am Nol, Valencour Pasquel,Lonce Williams. C'est l'occasion de rappeler au public en gnral, et aux candi. lais vimis en particulier, q le, dimanche prochain, aura lieu le liragede la Loterie hatlonale, dont le gros loi esl de seize mille gourdes... Cette valeur sera verse en une l'ois... el non pas par petites portions mensuelles... I.i cela nous semble bien valoir un sige au Snat. rles, de drapeaux cachent les p |,iis par les diffuseurs et vont chantiers. Elle s'est assise sur le .dlerler en flot harmonieux sur I arvis o s'alignent plus de .> ,] a ^ reve (le visages seirs. Par. | ilomtres de bancs rustiques. j 0JSt pareillement grossi, le Maintenant le flux humai., se (chuintement des prires semble presse, debout, jusqu'aux balus| u n bruissement de leuillage mirades de l'esplanade et vient |talli(|uo. Parlois encore retombe le silence : alors gile, heurte par un clergeon maladroit, tinte Par radio, 2 aot 1932 — Le l'ar.iguay a sign le dcret de mobilisation gnrale. — Les troupes bolvieunes ont pris nu tort paraguayen.. mier lundi d'avril 1936, ils per— il y a des ngociations mettront aux heureux gngnanis commerciales entre la Belgide toucher, chaque mois, deux ,, (Ci , VS|) g e e t t lintic cent cinquante dollars. C'est — Le chancelier vod Pepen quelque chose e>l s lis(;(ii ( ,.. s ,. u „. ll(Mls Les cinq lots ont t 7 '"> S e prsentera de.V3„l le Kei 'IIlourde main prestement enlevs] r ", f "=**- par les citoyens A.V. Carr, Ra1 *** * *n probablement meau Loubeau, Joseph Raphal %  Iforo pour une dure indter mine — A Kœ isbe'g, les nazis hitlrien* ont commis de nombreux alteotats. Un dpot communiste a t t LE PREMIER CONGRS ANNUEL DJ PERSONNEL ENSEIGNANT DU SERVICE NATIONAL DE L'ENSEIGNEMENT PROFESSIONNEL L'ouverture de ce Congrs a • u lieu avant-hier a 8 lires, au local de renseignement Piolessiour.el, place de la Cathdrale, 11 se tiendra une semaine et lei niera ses travail* le samedi G ai t. Nous llicitons vivement AI. Hernuiiu Doret de celte iulelli geute iuitiative. Le discours d'ouverture du Directeur ugrul et les causeries suivantes: de Mr Georges Prie sur l'enseignement du dessin; du L" M.Lalleur sur Phygiue dam les ateliers, et de Al. F. Martin, directeur de I Ecole professionnelle du Gap. sur les industriel dans le dpartement du Nord, ont t particulirement et juste titre apprcis et applaudis, surtout la causerie de Mr. Martin cause de sa valeur documentaire. Quelques lg-rs incidents d'ordre protocolaire out seuicmeut marqu la petite !te, indepeuduusd'ailleuiscle sou orgiuisaiion : c'est d'abord l'absence du prsident de 1 1 Hpnbliqne de qui la prseuce tait d'autant UMiWK * •^^^ D t l^S:i H—. BLOL ENO AIDE LA* SANTE En prenant du ENO'S "Fruit Sait" une ou deux fois par Jour, voua vous aaturez un systme interne propre, de la vigueur physique et mentale. Rappelez-vous toutefois que seul ENO donne les rsultats d'ENO. Achetez-en une bouteille aujourd'hui. Refusez les substitut. ENOS FRUIT SALT >*q La situation financire DU) LA REPUBLIQUE DOMINICAINE — oo — D'aprs les donnes officielles rcemment publies, h priode rie six mois qui prit fin le .'10 juin o donn un bon rsultat. Les recettes du Iresor out t de 2,590,000 dollars et Its dpends de 2,172,700 dollars. Les recettes effectives surpassrent les calculs qui ont t laits j el le gouvernement put pr'er attention au paiement des inl risde lu dlie extrieure. Le total des intrts de la dette ex'iieuie esl de l,)l6,0tr" I an, alors que le budget est de 7,000,000. Les rsultait obtenus sont ds en grande partie l'activit du Comit du budget qui a dlgu le l'rsidtnl Trojillo en veitu des tactil!• s constitutionnelles el i tient A organiser les finance!; officielles sur une base com* merciale et indpendante de la politique. Cin-Talch] DEMAIN SOIR La Maison du Mystre avec Ivan MosjET La Maison de la Haine ( L'HonuT)" la C'goi-Ie ) Entre 050 ; BaVon 100 VENDREDI Sur demande L'Eau du Nil Lee Par'ry, Matudian. Entre ; 0,50; Balcon : 1,U0. escompte qu'il en avait prla confrence tant forceuij cdemnient honor le Oonsuspendue, du rpter pu grs des ingnieurs et archile ministre la partie de teeles tenu cependant jus discours linlressant. Cdi qu'au Cap Ha ien ; c'est enun peu drle.— Notreesa suite le retard dut docteur lent confrre M. Dsiod Salomon, secrtaire d'E'at du dinsune improvisation lravail,qui le discours d'ogante, dit quelques niolsfl verture l'adressait en partie log-s l'adresse de M. Dm et qui est enlin arriv au et de son reuvre.au nom beau milieu de,la confrence lu Presse.Nous avons djij de M. G. Prie. b'i • le programme gnrait plus %  ajif, Doret, bien ga'amment, travaux du Congrs. et l'craser de l'autre ct contre le mur quedomineront le cloi're et la basilique. Un escalier double rvolution qui conduira j u lutur porche supporte provisoirement, sous un nai lli ^ lois, un autel sobre de ma ?.e loir. Sous le soleil qui br'e les seule une cristalline clochette. Il en va ainsi jusqu'* l'heure de la procession. Avec ses enhnts aux ailes d'ange, ses moines en buie sou* enant vingt une croix gigantesque, sa longue ondulation de tuques la masse des plerins I robes pourpies et violettes, ses coule l'cho de la bnJic on de la crypte que, pur dessus l'autel, lui envoie un hnut parleur. Car seuls quelques pi ivil gis sont admis la crmonie. Celte crypte, dans legoi de Byzance, comporte trois alles ce votes basses, ornes de mo laques, semes d'toiles il'ur, groupes symboliques chautan pltine gorge, le cor lse 'etidaul 'es rangs presss s'loigne vers le Carmel o la jeune uinte s'leiguit dans l'humilit In plus crasante. Et la chasse aux ossment.* qu'on y reconduit, porte sur les paules, i-vance Uulu-.eeid au dessus de la loule scintillantes d'maus. Et partout et langue.vaisseau d'or,sur celle des loses encore,sculpte dai.s houle passionne. Votre cuisine, s PETITE CHRONIQUE Madame.. — Ah 1 l'affreuse nouvelle! dit Mme Saiut-Glinglin sou maii. — i\e me tue pas d'un coup. chre amie, donne • in<as, elle ne tempo •onneru pis l'exlitenct ; |e la rend'ii i douce ce m me une aguenc, car |e Ici ai In c les baigneis que.le aime dans la muiitgue des l si,,es de 1*1 au Prime d de Saint-Marc, CINEGRAPHIQUE c LE JUIF POLONAIS a all'i dimanche soir j Ilaitiau.i un grand public; on pourrait mme dire un monde Ion.Car ce public avait encore plein les yeux ie triompha rcent de l.u ton I ds heure* i, ce film que l'on :ie se lasserait jamais de revoir. • Le Juif Polonais i, sans pouvoir lui tre compar, est, lui. un film trs bien mont. L'acteur qui tient le rlo de Mr \2uly est de premier ordre, L'avant-dernire scne du songe est, par exemple, iuterL 'i prte savamment Du est i..ni,. %  Les Denis Blanchissent Mesure Que Disparait La "Bouche Bactrienne" SI voire sourire laisse voir de vilulnvsUeiKHdoL'olorcaet gte, c"et que vous avez la "Bouche BactinMUM" —une condition cause par les microbes de la I bouche. la Kolynos blanchit rapidement les dents parce que %  a mouaM antlmepUqua at anarvaacaota dloge l-t ('.igments de noiirriturcetneiKraliKeleaacides. loyal unceiximtrede Kolynos sur brosse s> lupendant , Jour*, malin et soir. Vos dents deviendront plus blanches de 3 Diuufc at. LA CREME DENTIFRICE Antiseptique Evitez la vieillesse prma tweMeprovient toujours du mauvais tat de votre intestin d la constipation. ^^^ Evitez la enbuvant chaque semaine Ohte,H! evec les eaux ms^rdlMnan-^rieM^f relies parftnices avec de$ titrer* Utis p S?rf?P FRANCE 9 -Jsti -.?"..-*"** efBna i2" f ^i /es Pharmacies '-XJjrjx.^^::./ tfs^s^lggtaBBm tent de crier au chef d œuvre!... Ce vieux toiture par le remorda,et qui pourtant ne veut pai livrer ion secret, ca tribunal lantoiuatique,ceacri8 du c ette ta e mr 'aqu< l'c h me du ci iDomuz vos commandes de cartes,de taire pari, etc.! ilmprimene Morfisett, o vous trouver*z un grand choix de lettres et des piix relitiveIIK ni b. s. acutva-i-elle dans uu sourire mn k e ,. radieux ci optiroute. — Tu p'iica nnuiue mit •ainte, ma chre Gerlrode Bec I la. m ; es d'un pa tll !•' Quelquci-uu ... ttisistei cUectivcoient aux ^ummmwmmmmmm m&vwmwmmmim Toutes les Polices DE LA CE C jcomprennent la Protection contre la Foudre sans auqmentation de tai funrailles du Juit, mais, pr", ciirnenl, c'ait ce qu'il i e (allait pas et l'eutenr a BU 1er de tomln-r ti ma le ba j mi Agents Gnraux i' irt, a oublions pai ; dimanche soir, it plui eu Haitijuiuis m S



PAGE 1

LE MATIN A Aot 1! PAGE 3 ttliuin Barbaueoui Dont la renomme, est universelle a gard M premire pi Demandez partout : amtj ace \ BARBANCOURT Depot : Kue£Csar. INSTITUT Guv-Joseph-Bonnet Pr8 du Monastre St-Grard Ctt tablisseu ent scolaire,qui vient de remporter aux derniers examens du baccalaurat un sua es sans prcdent, "- e la mthode pdagoe,qu<' Nouvelle qu'y emploie le directeur d aprs celle des Universits du Canada et des Ktats-l Jnis d'Amrique combine intelligemment avec celle de France, est fi'n, comme on lsai*, dans le quartier le plus sain de Port -ai -Prince. Les coliers laibles y r. ton leu:s lorcei tout en poursuivant leurs tudes. Limighement classique complet, Je la classe de ll'e celle de philosophie. Lnseignemcnt technique complet partir d octobre prochain : diverses carrires de l industrie : agriculture, commerce. Grce a l'enirainemenl qu'on donne aux lves, ceux qui sont bien dous seront des clu-ls, dans la vie, tl cmpiendronl l. ncessit d'augmenter plus tard le capital familial, loin de le dissiper, ou seroul entrans pour constituer tout seuls le lenr. Quant aux attards, ils sont l'objet de soins spciaux. S'ils ne savent pas tudier, s'ils sont dgcts des tudes par suite demaladie ou par manque de mmoire, amenez-les l'Institut Guy-Joseph Bonnet!.. Il v a un systme d exercices gradus qui dveloppent la mmoire et aident apprendre rapidement Quelques leons suffisent pour donner confiance aux dcourages. Les principaux prolesseurs qui aident le directeur sont : Mr Jrmie, homme de lettres, philosophe, ancien ^ministre, Dr Maurice Lalleur, diplm de l U niversit de Yale ( Etats-Unis ) Dpartement de l'Hygine Publique, Port-au-Prince. — Professeur l'Ecole de Mdecine. Mes Arnoux, Massante, antave.Mme de Wendt pour l'anglais; Ren Carr et Anlonius Champagne laurats avec la note trs bien des derniers examens de. fin d'iudes.etc, etc. Le registre d'inscription pour de nouveaux lves est ouvert ds ce jour. Mthode sure qui garantit le succs au baccalauiat et plus tard dans la vie .' Prix modiques dfiant toute concurrence. I Pan American Airways,Inc Port-au-Prince ( Hati ) A partir du lundi S aot, la P V N AMERICAN AIKWAYS, INC., inaugurera un nouveau service entre Port-au-Priuce et Kingston, Jamaque. Ce nouveau service fonctionnera une lois par semaine dans chaque direction. L'itiDraire sera comme suit : VERS L'OUEST I IRE DE HAUT EN BAS LUNDI Laisse 1.00 am Arrive 10,00 ara Laisse 10 r0 a m AI rive 11,00 a m Laisse 11,15 am AI rive 12 45 pm Laisse 1,15 pm Arrive 4,15 pm VERS LEST LIME DE BAS EN HAUT STATIONS LUNLI San Juan San Pedro S m Pedro i>to-Domingo Sto -Dom'ngo 1*0:1 au-Piince Port au-Piince Kingston Arrive 4 3f> pm laisse 2,15 pm Arrive 1,45 pm Laisse 1,15 pm Arrive 1,00 pm Laisse 11,00 a m | Arrive 10 33 am ] Liisse 7,00 am La jonction pour Miami se fera Kingston, d'o lesaro-i pianes partiront les mardis matins, arrivant Cieuluegos. J Cuba, 1 lire pm et Miami 4 h.30 pra Le service de "itinraire pour San Juau, Sin Pedro, Portau-Priuce, Nucvitas, Miami sera modifi comme suit ; VERS LE NORD VHS LE SUD LIRE DE BAS EN HAUT LUXE DE HAUT EN BAS JEUDI et SAMEDI STATIONS MARDI et JEUDI Arrive 5.00 pm laisse 1,40 pra Ainve 1 10 pm Laisse 9 40 a m Miami Nuevitas Nucvitas Port-au-Prince Laisse 8,10 a m A'rive 12,30 pm Laisse 1.00 pm Arrive 5,30 pm ; MERCREDI et VENDREDI Port-au-Price Laisse 6,30 am San Pedro Arrive 9,05 am San Pedro Laisse 9,35 am San Juan Arrive 12,55 pm Pour rservations et informations concernant itinraires taiils et service rapide d'Express pour l'Amrique du Nord' du Centre et du Sud, appelez aulomatic: 3245, 3451Arrive 9.10 am Laisse 7,35 a m Arrive 7.05 ara Laisse 0,00 a m Votre premire visite A L'HOTEL ANSONIA Nous donnera raison, confirmera votre bon jnge-J ment, justifiera la confiance ue vous nous aurez accorde { en nous garantissant votre apprciable patronage l'Hte) e plus sleci de Port-an-Prince. Nous vous suggrons d'arrttei tel votre chambre d'avance. Bire la pression. lu.,..,....,, r^ft TOUX < ff ASTHME %  Il %  %  Il • il II %  I il 1 71 H j KOKCHITI tmthytm$ (rtAOlir-MFJNTS •• DSI JH.OSOSEIII Oui %  %  t-..r|-..;.io I .CILLiNE RAyENET PArJ! Lli-: ?hriiirle W. BUCH. m J 11 isnrwnn •*m%  -. w-*. Avise les consommateurs de son LA11 qu'il a rduit ses prix comme suit : LAIT CONDENS SUCR CAISSE CE 43.14 OZ OR 0,25 DTAIL OR 0,14 CENTIMES I LAIT CONDENS SUI Madi %  ArehibtM Michel, | AfT fl/APOOf ta rue dea Caara, en lace de la ,. , run: MaieopduPeapte, vend la' LAIT EVAPORE douzaine des polcaux on bois I dur.parfaitemenj qparris. Failappttez vous que le UIT CONDENSE, EVAPORel on l>()l!l)HIC ZSBEkSEtt csl la meilleur, le pins pur al le p'us riche en crme. Il osl recommand pir les mlecins ei Rages lommosaux bbs ei aux œalades.ll esl employ aTanlogeusemenl pour les Crmes glaces et chaudes, et les desserts de toules sortes. DE 240,3 DE 48,16 DE 93.8 9,10 5,00 6,40 DTAIL DTAIL DTAIL 8,04 0.11 0.0/ ti's-en votre profit. MRJflE LEONS PAfTfGULlERES A Port-an Prince et a Pilion-Villc Commencent le 1er aoAl lliistilul Tippanhauer, l'Annexe et PtionVille, rsidence d't du Directeur, rue Villate. Inutile de redire le soin qu'on apporte aux luds des jeunes garions. S'inscrire ds maintenant. 1527, rue Lamarre. Tlphone : 2801 et l'Annexe. Heures de Bureau : 8 h. 11 hs En vente AU BON MARCH Et dans toutes les bonnes piceries tant Port-au-Prince que dans toutes les villes de ta Province. DIPLOMES DE LICENCIE EN DROIT A vendre la Compgnie Lithographique d'Hati LA LAITERIE BAtLEY Livraison propre, hygine que, en bouteilles hermtiquement cachetes, l'abri de toute falsification. Transport tait en rfrigra* leurs roues. ouvement du port Navires OMobal 1313 randlUie, Prince. Tort auAuron Venant de : G istobal Ni w York Allante : New-York Cristobal date le 3 aot 1932 le 7 aot 1H32 %  *.** •• %  * • >) Sur la demande du public, le Racing i redonne le dimanche 7 aot prochain la grande i'e sportive qui eut tant de succs le 26 juin coul. Vu la longueur du piogramme qui comporte neuf numros, on commencera 3 heures J 2 prcise!. Allez en fouie, au Parc-te cunte.le dimanche 7 aot,voir les volution* dis meilleurs athltes d Ha i. Courtes 100 m 2C0 m. en sacs (ie bourriques. Lancement du poids Leve du poids Tours acrobatique! Boxe Pool Bill entre le Uaciug et uue torte quipe coalise (LIGNE COLOMBIENNE ) Tlphone: N 2323 — o— Le vapeur *< Martinique J Voy. 101. venant directement de New-York est attendu Port-au-Prince le 9 aot crt continuera le mme jonr pour les ports colombiens, Cristobal, C. Z., Kingston et New-York. Le manifeste de ce vapeur reu par avion poste est la disposition de DOS clients dans nos bureaux sis angle des rues Thomas Madiou et du Quai (vis avis de la Douane). • le vapeur t Bolivar Voy 102, partira de New-Yok le 10 crt„ directement poui Port-au Prince o il csl al' I du le 16, en roi le pour les ports colcmbiens, i i loi C.Z Kingston e; New-York. William. L BLLO. Aaent. ASSUREZ-VOUS la General Accident Fire & Life Assurance Corporation Ltd. de Perth ( Scotland ) car ta GENERAL esl une des plus puissautes et des plus vastes organisait* de ce genre. Le soleil ne §e couche jamais sr 9n champ d'action qui enanrasse I* monde ses Polices contre incendie couvrent anari lae dfais occasionns par la foudre Ses Polices pour Automobiles couvrent vola, incendie, malveillance, dommages caus autrui dans ss personne ou dans ses biens. Ses Polices Maritimes mises par ses branche* d'Europe soat payables a Mails. .Ses Polices contre accidents sol valables dans l'univers tntlar. Tous les veyauirs devraient donc pin, ire la prcaution de se munir d'une police contre accidents. d'au moius 4000 dollars, la prime annuelle n'tant que de t/2 */• sttlt 20 dollar! %  C Veuve F. BIRMINGHAM, AuxGayes SOLIS GENTS Agent Gnral pour Hati. Port-au-Prince. 1G. GILG JKAN BLANCHET Jrmie %  •vn^-tab 1 H ; LE FAIT EST 1NCONTESTABI Il 11 il m Saillie C'est la quintessence des meilleures^ varits de cannes d'un vaste territoire runissant les meilleurs terroirs Ces! ce qui fait son arme. GOUTEZ ET COMPAREZ! j .• %  iin i wm!r.',t:m^.


PAGE 1

Mercredi 3 Aot 1932 Le iialiu 4 .PAGES 2tiew*ANNr.t N" IVl Port au-Prince Tlphone : 2242 — Lvkes Brothers SS C lnc Taxas ••Hati — Santo uomingoPorto-Rico Le seul service hebdomadaire et rgulier passagers et J fret entre les ports du Golte du Texas directement avec | Port-au-Prince, Hati. Pour la rception rapide et le maniement habile de^vos importations, servez vous toujours des uavires de 'a LYKE UNE. ES prochaines arrives a Port-au-Prince sont* Steamer . W. I. arr. New-Orlans, Louisiana arr. Juillet 2 juillet 4 juillet 9 juillet 13 juillet 15 juillet 17 juillet 18 juillet 22 juillet 27 juillet 31 aot 8 Juillet 16 juillet :i8 juillets juillet 27 juillet 29 juillet 31 juillet 30 aot 1 aot 6 aot aot 10 12 aot aot oc t aot aot 1 5 10 14 22 aot 14 aot 15 aot aot ac.t sept. 19 24 /.S 5 not 13 aot 15 aot 20 aot 24 aot 26 aot 28 aot 29 sept. 2 sept. 7 sept. Il sept. 19 aot 27 aot SB sept. 3 sept. 7 sept 9 sept 11 sept n sept. 16 sept. 21 sept. 25 oct. 3 sept 10 sept. 12 sept. 17 sept. 21 sept. 23 sept. 25 sept. 26 sept. 30 oct. 5 oct. 9 oct. 17 Prenant fit et passagers pour tous les ports ci-dessus CONNAISSEMENTS DIRECTE DLIVRS POUR TOUS LES PORTS SUIVANTS : Port-der, aix, SKaarc, Min.gr ne et Jrmie, Hati ; Monte Cristi, La Romana. Barahona San Pedro iJe Maon et Azua, Rpublique Domiuicaiue.Coro, Garupano, Cumano, Guanta et Pampatar.Venezaela, Aruba et Benaire.wv DE MOBILE ET! NEW-ORLANS A TOUS LES PORTS HATIENS ET DOMINICAINS ET MARACAIBO. [Jndpait vers le milieu de chaque mois touchant directement : Puerto-Plata,! B. D., Cap-Hatien, Gonaives. PetitI Goave. Aux Caves et Jaonel, Hati et Macaraibo, Venezuela. _, ifirtirw Si un Irt suflisaut est oflert, ces bateaux toucheront galement Poit-de-Paix, St-Marc. Miragoaue^ei jereœic, Hati ; Barahona, Azua, Monte Cristi, San Pedro de Macoris et La Romana. [\. I>. Aruba, D. W. I. De Tampa, Floride, la Jamaque-Hati—La Rpublique Dominicaine— Curaao et Venezuela: Dparts pour les ports ci-dessus quand une quantit suffisante de fret est ofterte. ( Sujet changement, annulation ou ajournement sans avis. ) A. de MATTEIS & C, Agents Gnraux Manufacture Hatienne de Chapeaux L'indigne AVIS AU COMMERCE La Panama Uailroad S'ea mship Line a l'avantage dan noncer les dparts suivants de New York pour port au prince Haiti, directement chaque mardi. Tousses steamers sont pourvus de chambre trieori'aue DSnatiithm \ork. Arrivages Po t au-rrince. S'eamer "Ancon" le 2 aot 1932 le 7 aot 1932 Steamer "Guavaqull' 4 le 9 aot 1932 le 15 aot 1932 SUamer ••Cristobal" le 16 aot le 21 aot 1932 Steamer "Buenaventura-le 23 sot le 29 aot 1932 Steamer "Ancon" 30 aot 1932 le 4 septembre 1932 S ramer "Goayaquil" le 7 septembre le 13 sepiembre 19112 Steamer "< ristobal" le 13 seplembie le 18 septembre 1032 Steamer Bienaventura" le 2C sept. le 26 sept. 1932 Steamer "Aocon" le 24 septembre le 29 sept. 1932 l'ai.ama Bailroad .S'eampvhip L'iie Jasll.CVAN REED Ageul Gnral Alteitlion n B '-*& *Z*G&Ml \l0>j> \ jB% JBS S!!2L2i ** r^ljfnl jj^.. •. r %  S < K2t^d^ /r; '' "-** IN Kr ir iint IfFt'WlBMM'MnwMiiii %  *Sv ,v, .rf. v %  %' Lt fShr1 jj N" 2027. GRAND'RUE TELEPHONE : 3224 BON MARCHE. CELERITE. 60URJ0ISIE' Martinez, Marcelin & C Loterie Nationale d'Hati 418. Rue Bonne.Fol. Phone : 3358 La Loterie Nationaled'IIati est une institution hautement humanitaire par la multiplicit d'œuvres qu'elle se propose d'aider, une chance de bien tre oteile aux hommes de toutes conditions de lortune. Employ, Fonctionnaires, Ouvriers. Artisans. Salaris de tous ordres, Gens de maison ( domestiques, ) sans parler leur budget moyannant deux goudet, peuvent gagner trois mille gourdes. Patrons de Commerce.Chets d'iuduslie,parez aux iusullisances des ventes, par l'achat d'un billet, qui vous libre du souci des chances* Mdecins Avocats, Ingnieurs, Snateurs, Dputs, Grands Dignitaires de lEtat.Reprsentants de llntellejtualii, Jour nalistes Donnez l'exemple de voire solidarit sociaie. Heuliers, capitalistes, comme en jouant, augmentez votre avoir. i Vous tous qui habitez Haiti, rendez-lui service en ache •ant le billet del LOTERIE NATIONALE D'HATI. PROGRS NOUVEAU RHIM NOb\EAU Rhum dlicieux got exquis Prix rduit ALCOOL DtFIANT TOUTE CONCURHENCE Cluirin Vierge tiriez N. NAZON DPOT:ANCLE DES RUES DU PEUPLE ET FEROU ?H0NM31> laboratoire SJOURN pIRECTOBS F. SJOURN, Pharmacies K. SJOURN, Pharm. cien de l'Universit'de Paris M. SJOURN, Pharmacien de l'universit rie l'aris.ancien interne des Hpitaux de Paris Analyses des Urins, du suc gastrique, du snng ( Was m ai)P f Ure, Constante d'Ainlwjd. tlI.SJpp 1 6 )I ) str.ii liitsr Des matires HeSns. CE QUI N'A JAMAIS ETE FAIT CE OUI NE PEUT ETRE DEPASSE Kola Champagne F. SJOURN Pnpai dans des conditions rigoureuses D'ASEPSIE Prparation et Vente PHARMACIE F. SEJOURNE Angle des rues houxel du Centre. Idal itliiim ALIX ROY 30 annes de suces. RICHARD PETERS, Prop. CHAMP DE MARS, N01217 La seule boulangerie Europenne en Hati Spcialits de pains, pour sandwich. Pains ilutes et pains moules. Pains v n oirs Pains complets, etc. Ptisserie fine, pts. Vol au vent, Tourtes. Soins et promptitude. Tlphone : 2069. La Maison n'a pas de succursale. Livraison a domicile N'OUBLIEZ PAS DE PIE UN PETIT TOUR i TERRACE-GARDEN Chez W. KAHL Petionville 1.600 pieds d'altitude L'tablissement le plus fraisdes • virons de Port ac -Prince. Seulement 15 minutes d'auto sur une excellente roule asphalte. Vues merveilleuses de la ville et du>ort. Boissons de toutes espces. Gfi.TERS Uraufiements paiticukers pour les pensions de jour* naine ou de mois,^ semaine .> % v • i



PAGE 1

Ciment Magloire ^ DIRECTEUR iQ58 RUr-AMERICAINE 1961 1ELEPHONE ir-ZMS On agit sur les autres que par ce qu'on est soi-mme. A. VINBT 7 6tne ANNEE N-77:r PORT-AU-PRINCE (HATI) Notre situation financire! Grand Htel de France et commerciale PP PATRIZI. propritaire SUITE ET FIN ( Voir le numro d'hier ) Ie l olal des dpenses fiscales -, t'est lev Gourdes jtf&O contre Gdes 2.276.0M & dernire, aoilJine dinriode de neul mois q Knirer ont t moindres de Se l'anne dernire. ( 11 iinSrte de noter que les recettes K Himinu, pendant la mme Iode de '(Sdes 2,364.0.0 ou 5e)2p.lW, ce qui indique que le* conomies budgtaires etlee„ ces a u dbut de 1 anne, ont I, e peine suffisantes pour cou r ; r la diminution des receltes survenue au cours de 1 anne : il en rsulte la certitude d un deIcii pour la lin de Tanne prsaussi lev que <•'•'"' ti el le Service National d'Hygine Publique ), ont accus des diminutions de dpenses. En ce qui concerne le Dpartement de l'Intrieur, les dbours de celle anne ont excd de Gdes 15K, 000 ou de 14,5 p. 100 ceux de l'anne dernire. Les rductions de dpenses enregistres par les autres dpartement et services pendant les trois premiers trimestres de l'exercice en cours, comparativement la mme priode de Il y a vingt-cinq ans i U MATIN, .'( Aot .xn. CHAMBRE OE COMMERCE 7u courant, JLSlMleniegistrlacll'anne dernire, sont comme ture du dernier exercice ). suit Pourcentage de d iuiiiulioii 23,5 (lourdes 670,000 ris 18,3 15,7 14,6 13,0 12,5 10,0 9,2 5,6 2,5 1.2 170,000 573,000 408,00 O 33,00 0 57,00 0 40,000 410,000 54.0UO 8,00o 102.001) Cet tablissement se recommande par un service MercreJ III II Quatre heures de l'aprs-midi, irrprochable, un resta ui chambre de commerce chambres confortables el ares ; un Bai o les consommations sont varies et des marques les plus rputes. Tlphone : 2341. celui, assistera lu runion. Tirons a au clair Service National d'Hygine Publique B ur e al du Conseiller Financier-Receveur Gnral ( y compris l'Administration des Contributions Direction Gnrale des Travaux Publics Dpartement de l'Agriculture, du Trava.l et de l'Instruction Publique ( y compr. les services qui en relvent ) Dpartement du Commerce Dpartement des Relations Extrieures Dpartement des Finances Garde d'Hati Dpartement de la Justice Dpartement des Cultes Dette Publique tarissant de la Direction GLe bilan du trsor la lin de arai! des Travaux Publics, les de juin 1932 a awujun exchitres ci-dessus ne comprendent non allecte de Gdes 3.022.ni pas les montants i.npor000. Le tolal correspondant de fau Is dpenss parce service l'anne dernire avait allein u le cru't non fiscal de (ides Gdes 10.738.U(H).Par suite du tort JoO.OOO, reprsentant la baexcdent desdpenses sur les retance disponible des fonds de celles, les londse. depul New"emprunt Srie A, et qui avait. York sont tombes de Gdes 10.laCee la construction et 776.0OU auxquelles lis 'taienl Mmuoration des roules et Ihinrs au 30 juin 1931 a Gdes allers De ce chiffre, un tolal 5-218.000 la mme date de de Gdes 568.094.97 avait t cette anne. Del mme madpens en 1030-31. Celte an ns, Bire, le compte a vue du Rece il a t doens pendant la pveur Gnral en Ha.li est tomb ^roclonre^juln un tolal *de de Gdes 2.785.000 Gdes 2*0. Gdes 747 394,96 laissant au 30 000. t.es placements passes aux juin 1032 une balance de Gdes prix cotant sur le bilan, accu84 510 07 Ce solde sera probasent peu pies les mmes entblementenliereme.it utilis pen1res que 1 anne dernire bien dant les trois derniers mois de que leur valeur reele esl.mec, Vexerciceen cours. Ce sont ces au cours des titres lal.no-amefands uni ont permis, pendant ricains, ait diminu dans linlonds qui oui 1^";^ ^ lerva |e de 3o p< 100 environ. Les placements en titres sries A.R.et C se sont chiffrs Gdes 0.754.000 au 30 juin 1032. Dette Publique Le montant brut de la dellc publique s'est chiffr gdes 73. 102.000 au 30 juin 1032 contre gdes 78.752.000 au 30 juin 1031 et contre gdes 83. 642.000 au 30 juin 1030. ( Bulletin publi par le Bureau du Conseiller Financier Beceueur-Gnral). un signe de celle origine... Or, le hasard nous met sous les yeux le passage suivant d'un tlgramme rendu public par le vouqum tait excellente. — Le Prsident Trojillo, dans une proclamation au peuple dominicain.expose l'œuvre de son adininislralion.il conclut l*oobli des rivalits et invite lous les exils volontaires du sol natal regagner leurs pnales,car la main qu'il leur tend n'esl point celle d'un perfide ni d'un haineux. — Notre eonlrreHati-Journal annonce que Mr Darbouze a t nomm Prfet des Caves. — On a observ que Mr Lou beau, l'ex-Prlel des Caves, qui a t lu Snateur, avant-hier, n'avait point t port sur la libte de l'Kxcutit. — Les Etats-Unis ont mis dans la circulation six millions de dollars en nouvelles pices. Celles-ci portent l'effigie de Washington. — L'Executif a dpos devant la Chambre un projet de loi qui a t vot, ayant liait a la comptence du Tribunal de Cas sation. Il y est prvu que des nouveaux juges pourront prlei serment devant une seule seclion de ce tribunal. — Le Dput Piarra Louis, rapporteur du projet gouverne* mental survie taxe d'identit, a conclu son adoption. — Aux dernires lections allemandes par le Reichstag, les Hitlriens sont en majorit. — Une guerre de larils svit entre l'Irlande et la Grandeliieiague. — On croit que des projets de grande importance seronl soumis cette semaine au Corps Lgislatif — On annonce que divers clubs de fool-ball vont se constituer en une vaste fdration dtache de l'U. S. S. IL A cet effet des dispositions sont prises. — A Cuba, la lutte est atroce entre le Prsident Machado et les adversaires de sa dictature. Chaque jour ce sont des assasJIIKII.S i icupi oques. — Avons reu le dernier numro de la Revue de la Socit dllibtoire et de Gographie. Comme toujours, il est plein de matires intressantes. A— Le dmocrate Smith aux Etats-Unia ne s'est point dcid apporter son concours :>un rival Roosevelt, lu candi1 Press x par la voie America Cble. fous les intresss se courbrent, en raison de ce lait. — Mais ne voil-t-il pas que ce lait semble inexact. En ellel, le Directeur de la Ail America Cable, en rponse une question pose par notre Directeur, a dclar qu'il ignore absolument le contrat du Nouvelliste avec l'Associated Press et que les dpches quotidiennesd notre ihai niant conlrre ne passaient point par son service. De deux dclarations, il y en a une qui est fausse. Nous croyons qu'il est urgent que celle question de dpches ] el d'exclusivit soit lire au clair. Notre conlrre Le Nouvelliste ne manquera pas, nous l'esprons, d'clairer noire religion el celle de ses nombreux lecteurs loulea lins utiles. ... voit qu'eat en train de devenir-lgendaire La Lgende du dernier Marron, le beau n* me hroque de notre ami Flix Viard. U en reste qutlques exemplaires, parait-il, l as h. aiKOup, en vente l'Imprimerie de la Presse. Il n'esl que temps d'acheter le vtre, peur en enrichir votie bbhothqie. ...volt que c'est MEdgard Pantav que le Prsident de la Rpublique a dsign pour remplacer, aux Dportements du Commerce el des Travaux Pub'ief, Mr Joseph Raphal Nol, lu, lundi dernier, Snateur de la Rpubhque. ... adresse un aflectueux regard au nouveau Minisire, et un autre au nouveau Snateur du Nord. ...voit que les lections snatoriales ont eu lieu lundi, el (jue les candidats dsigns par le Gouvernement ont tl le pas, sur ceux qu'avait dsign le Snat. Les dd jetions laire sautent aux yeux. i CHAPEAUX CHAPtAUX!^, Jolis chapeaux en papier pour dames et Ifleltes ven die chez Mme B Al LE Y, rue Bonne-Foi en lace de Reiubold un€ gourde seule men t Propos humides — o— Monsieur Lonce Williams, le Port I i *****•* %  •*—• %  • J&* •T•*. &f


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/07069
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Wednesday, August 03, 1932
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:07069

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
Ciment Magloire
^ DIRECTEUR
iQ58 RUr-AMERICAINE 1961
1ELEPHONE ir-ZMS
On agit sur les au-
tres que par ce qu'on
est soi-mme.
A. VINBT
76tne ANNEE N-77:r
PORT-AU-PRINCE (HATI)
Notre situation financire! Grand Htel de France
et commerciale P- P PATRIZI. propritaire
SUITE ET FIN
( Voir le numro d'hier )
Ielolal des dpenses fiscales
-, t'est lev Gourdes
jtf&O contre Gdes 2.276.0M
& dernire, aoilJine di-
nriode de neul mois q
Knirer ont t moindres de
Se l'anne dernire. ( 11 iin-
Srte de noter que les recettes
K Himinu, pendant la mme
Iode de '(Sdes 2,364.0.0 ou
5e)2p.lW, ce qui indique que
le* conomies budgtaires etlee-
cesau dbut de 1 anne, ont
I,e peine suffisantes pour cou
!r;r la diminution des receltes
survenue au cours de 1 anne :
il en rsulte la certitude d un de-
Icii pour la lin de Tanne prs-
aussi lev que <''"' Si l'on compare la pr ode octo-
bre-juin de celle anne la m-
me priode de l'anne dernire,
on constate que tous lesdpar-
, Gdes"136,000 ou lemenls et services du gouver-
ml. innies dpenses de la nement, l'exception du D-
de iP;,Ip neuf mois qui vient parlement le 1 Intrieur ( non
compris la Garde d IIa>ti el le
Service National d'Hygine Pu-
blique ), ont accus des dimi-
nutions de dpenses. En ce qui
concerne le Dpartement de
l'Intrieur, les dbours de celle
anne ont excd de Gdes 15K,
000 ou de 14,5 p. 100 ceux de
l'anne dernire.
Les rductions de dpenses
enregistres par les autres d-
partement et services pendant
les trois premiers trimestres de
l'exercice en cours, comparati-
vement la mme priode de
Il y a
vingt-cinq ans
i
U Matin, .'( Aot .xn.
CHAMBRE OE COMMERCE
7u courant,
JLSlMleniegistrlacl- l'anne dernire, sont comme
ture
du dernier exercice ).
suit
Pourcentage de
d iuiiiulioii
23,5
(lourdes
670,000
ris
18,3
15,7
14,6
13,0
12,5
10,0
9,2
5,6
2,5
1.2
170,000
573,000
408,00O
33,000
57,000
40,000
410,000
54.0UO
8,00o
102.001)
Cet tablissement se re-
commande par un service MercreJ.
III II Quatre heures de l'aprs-midi,
irrprochable, un resta u- i chambre de commerce | l'orl-au-fJrince procdera de-
_ I 1 __-1-.-. A,**--, 'inilinement a formation
ranl de premier ordre, des Commerce, Mr Ircdciic .\uir>
chambres confortables el
ares ; un Bai o les con-
sommations sont varies et
des marques les plus rpu-
tes.
Tlphone : 2341.
celui, assistera lu runion.
Tirons a
au clair
Service National d'Hygine Publique
Bureal du Conseiller Financier-Receveur
Gnral ( y compris l'Administration
des Contributions
Direction Gnrale des Travaux Publics
Dpartement de l'Agriculture, du Trava.l
et de l'Instruction Publique ( y compr.
les services qui en relvent )
Dpartement du Commerce
Dpartement des Relations Extrieures
Dpartement des Finances
Garde d'Hati
Dpartement de la Justice
Dpartement des Cultes
Dette Publique
tarissant de la Direction G- Le bilan du trsor la lin de
arai! des Travaux Publics, les de juin 1932 a awujun exc-
hitres ci-dessus ne compren- dent non allecte de Gdes 3.022.-
ni pas les montants i.npor- 000. Le tolal correspondant de
fau Is dpenss parce service l'anne dernire avait allein
u le cru't non fiscal de (ides Gdes 10.738.U(H).Par suite du tort
JoO.OOO, reprsentant la ba- excdent desdpenses sur les re-
tance disponible des fonds de celles, les londse. depul New-
"emprunt Srie A, et qui avait. York sont tombes de Gdes 10.-
laCee la construction et 776.0OU auxquelles lis 'taienl
Mmuoration des roules et Ihinrs au 30 juin 1931 a Gdes
allers De ce chiffre, un tolal 5-218.000 la mme date de
de Gdes 568.094.97 avait t cette anne. Del mme ma-
dpens en 1030-31. Celte an ns, Bire, le compte a vue du Rece
il a t doens pendant la p- veur Gnral en Ha.li est tomb
^roclonre^juln un tolal *de de Gdes 2.785.000 Gdes 2*0.
Gdes 747 394,96 laissant au 30 000. t.es placements passes aux
juin 1032 une balance de Gdes prix cotant sur le bilan, accu-
84 510 07 Ce solde sera proba- sent peu pies les mmes ent-
blementenliereme.it utilis pen- 1res que 1 anne dernire bien
dant les trois derniers mois de que leur valeur reele esl.mec,
Vexerciceen cours. Ce sont ces au cours des titres lal.no-ame-
fands uni ont permis, pendant ricains, ait diminu dans lin-
londs qui oui 1^";^ ^ lerva,|e de 3o p< 100 environ.
Les placements en titres sries
A.R.et C se sont chiffrs Gdes
0.754.000 au 30 juin 1032.
Dette Publique
Le montant brut de la dellc
publique s'est chiffr gdes 73.
102.000 au 30 juin 1032 contre
gdes 78.752.000 au 30 juin 1031
et contre gdes 83. 642.000 au 30
juin 1030.
( Bulletin publi par le Bureau
du Conseiller Financier Bece-
ueur-Gnral).
un signe de celle origine...
Or, le hasard nous met
sous les yeux le passage sui-
vant d'un tlgramme rendu
public par le v mes du jeudi, 19 aol 1920
CHOS
La Semaine Ilunioristi-
et que nous avions dcoup que raconte, avec humour,
Franklin I). Roosevelt, U < lai mys.ili, en Afrique,
candidat Dmocrate pour la
Seabrook, l'auteur de Sorcle-
, rie- Noire.Ub ngre lui lit croi-
vice-prcsidencc, a dclare au- ,.e que |a uiande de singe qiril
jourd'hui, dans une adresse, hli 0flrajta un repas tait celle
que le prsident Wilson a j.un garonnet de 1 ans. Sea-
pns partie le Premier Lloyd brook paya trs cher et affirma
Le Chef de l'Occupation, la
Colonel Litlle, par UO avis aux
Directeurs de journaux, leur a
l'ait savoir, il y a quoique temps
de cela, qu'il se voyait dans l'o-
bligation de leur cesser le servi-
ce les Sans Fil parce que no-
tie eonfrre Le Nouvelliste
avait l'ait des reprsentations au
sujet des sacrifices qu'il s'tait
imposs pour avoir I exclusivit
dis nouvelles de l'a Associated
le la AU
les deux dernires annes, de
continuer les grands projets de
travaux publics et de procurer
du travail des centaines de
journaliers dans toutes les par-
lies du pays,
Les tonds rendus disponibles
l'aide de crdits extraordi-
naires ont aid aussi diminuer
!e chmage pendant l'anne.
Depuis le commencement de
l'anne, la Direction Gnrale
desTrauiux Publics a dpens
Gdes 303.000 sur les crdits ex-
Iraodinaires dont (ides 56,000
pendant le mois qui vient d'ex-
pirer.
Franklin Roosevelt et la
Constitution de 1918
Notre confrre Le Temps, dans les journaux et le can-
enson dition du 15 juillctet ; didat Hardi ng, par la mme
sous le titre: Dtruisons une
lgende, crit ce qui suit, re-
lativement la Constitution
de 1918 :
Rien n'autorise croire,
suivant une lgende ne de
voie, offrit des excuses.
Au cours des travaux de
l'Assemble Constituante r-
visant cette Constitution de
1918, aucun orateur n'a fait
tat de cette accusation, au-
George de Grande Bretagne
l'occasion de la rpartition
des votes dans la Socit des
Nations. Les Rpublicains.dil
le candidat, sont en train de
jouera ['encontre des intrts
du peuple amricain, car ils
en sont encore entretenir
dans la circulation rkisloire
que l'Angleterre dispose de 0
voles contre un seul en la-
veur de l'Amrique. C'est
juste le contraire. De l'ail, les
Etals-Unis ont environ 12 vo-
les dans l'Assemble.
Jusqu' la semaine der-
nire, je pouvais moi-mme
compter sur deux d'entre eux,
et aujourd'hui le secrtaire
Daniels peut aussi en disposer.
Vous savez, j ai quelque chose
tirer dans le roulement d'un
couple de petites rpubliques.
// est de fait que j'ai crit
moi mme l a Constitution
d'Hati, et si je. parle ainsi,
c'est que je pense de celle Cons-
titution quelleesl tonne.(The
lacis are Huit 1 wrole Ilaili's
Constitution myself.aiid il I do
say il, 1 Ihink il a prettygood
Constitution.
M. Roosevelt dit qu'Hati,
Sanlo-Domingo, Panama, Cu-
ba et les pays de l'Amrique
Centrale, qui ont au moins
12 voix dans l'Assemble de
la Ligue, considrent tous
l'Oncle Sam comme un gar-
dien el un grand frre.et que
ce pays pratiquement peut
compter sur leurs votes.
Mais notre confrre pr-
tend que Roosevelt eut pro-
tester...
Est-ce avant ou aprs celle
dclaration?
Et puis, ma foi, puisqu'il
s'agit d'hatianiser, autant vaut
finir par la Constitution:au-
jourd'hui, c'est fait.J ,LU-,
navement dans son
que la chair humaine
l'assertion dans un discouis cun n a rappel que Frank m
lectoral du prsident Har- Roosevelt tait le pre de celte
dina, que notre Constitution ; Constitution ... Aucun deceux
de 1918 soit l'uvre de Fran- qui se plaisent a attribuer 4
kilo I). Roosevelt. Celui-ci, FrankliniO. hoosevell la pa-
lUi lait alors sous-secrlairelternite de la Constitution de
Sauvez
qui lait alors sous-secreiairei lei.me m, . f"^ *-
fllat de la Marine, protestai 1918 n a |amais pu indique,, toi
vos livres
Sauvez vos livres et con
tetions en mauvais tat tl
les confiant aj relieur cons-
ciencieux, honnte et habile
Etienne Camille,Rue Bonne
>ouqum
tait ex-
cellente.
Le Prsident Trojillo, dans
une proclamation au peuple do-
minicain.expose l'uvre de son
adininislralion.il conclut l*oo-
bli des rivalits et invite lous
les exils volontaires du sol na-
tal regagner leurs pnales,-
car la main qu'il leur tend
n'esl point celle d'un perfide ni
d'un haineux.
Notre eonlrreHati-Jour-
nal annonce que Mr Darbouze
a t nomm Prfet des Caves.
On a observ que Mr Lou
beau, l'ex-Prlel des Caves, qui
a t lu Snateur, avant-hier,
n'avait point t port sur la
libte de l'Kxcutit.
Les Etats-Unis ont mis
dans la circulation six millions
de dollars en nouvelles pices.
Celles-ci portent l'effigie de Wa-
shington.
L'Executif a dpos devant
la Chambre un projet de loi
qui a t vot, ayant liait a la
comptence du Tribunal de Cas
sation. Il y est prvu que des
nouveaux juges pourront prlei
serment devant une seule sec-
lion de ce tribunal.
Le Dput Piarra Louis,
rapporteur du projet gouverne*
mental survie taxe d'identit, a
conclu son adoption.
Aux dernires lections
allemandes par le Reichstag,
les Hitlriens sont en majorit.
Une guerre de larils svit
entre l'Irlande et la Grande-
liieiague.
On croit que des projets
de grande importance seronl
soumis cette semaine au Corps
Lgislatif
On annonce que divers
clubs de fool-ball vont se cons-
tituer en une vaste fdration
dtache de l'U. S. S. IL A cet
effet des dispositions sont pri-
ses.
A Cuba, la lutte est atroce
entre le Prsident Machado et
les adversaires de sa dictature.
Chaque jour ce sont des assas-
jiikii.s i icupi oques.
Avons reu le dernier nu-
mro de la Revue de la Socit
dllibtoire et de Gographie.
Comme toujours, il est plein
de matires intressantes.
A Le dmocrate Smith aux
Etats-Unia ne s'est point dci-
d apporter son concours
:>un rival Roosevelt, lu candi-1*
Press x par la voie
America Cble.
fous les intresss se courb-
rent, en raison de ce lait. Mais
ne voil-t-il pas que ce lait
semble inexact. En ellel, le Di-
recteur de la Ail America Ca-
ble, en rponse une question
pose par notre Directeur, a d-
clar qu'il ignore absolument le
contrat du Nouvelliste avec
l'Associated Press et que les
dpches quotidiennesd notre
ihai niant conlrre ne passaient
point par son service.
De deux dclarations, il y en
a une qui est fausse.
Nous croyons qu'il est urgent
que celle question de dpches ]
el d'exclusivit soit lire au
clair.
Notre conlrre Le Nouvel-
liste ne manquera pas, nous
l'esprons, d'clairer noire reli-
gion el celle de ses nombreux
lecteurs loulea lins utiles.
... voit qu'eat en train de de-
venir-lgendaire La Lgende
du dernier Marron, le beau
n* me hroque de notre ami
Flix Viard. U en reste qutl-
ques exemplaires, parait-il, l as
h. aiKOup, en vente l'Impri-
merie de la Presse. Il n'esl que
temps d'acheter le vtre, peur
en enrichir votie bbhothqie.
...volt que c'est M- Edgard
Pantav que le Prsident de la
Rpublique a dsign pour rem-
placer, aux Dportements du
Commerce el des Travaux Pu-
b'ief, Mr Joseph Raphal Nol,
lu, lundi dernier, Snateur de
la Rpubhque.
... adresse un aflectueux re-
gard au nouveau Minisire, et un
autre au nouveau Snateur du
Nord.
*
...voit que les lections s-
natoriales ont eu lieu lundi, el
(jue les candidats dsigns par
le Gouvernement ont tl le pas,
' sur ceux qu'avait dsign le S-
nat. Les dd jetions laire sau-
tent aux yeux.
i
CHAPEAUX CHAPtAUX!^,
Jolis chapeaux en papier
pour dames et Ifleltes ven
die chez Mme B Al LE Y, rue
Bonne-Foi en lace de Reiubold
un gourde seule men t
Propos
humides
o
Monsieur Lonce Williams, le
Port de l'Intrieur, el sans grands re-
tirets, j'imagine, son bureau de cliel
du service de la correspondance,
pour un sige au Snat de la Rpu-
blique.. L'ascension est vertigineu-
se... En somme, puisqu il fallait un
chef de bureau, pour complter le
nombre des Snateurs prvus par la
nouvelle Constitution, pourquoi n'a-
l-on pas procd l anciennet, et
daign, pour la chaise curule, notre
excellent ami Ludovic i.iiinothe, le
Doyen des chefs de bureau ? Seize
annes de services lojaux, en cette
qualit, au dpartement de l'Agricul-
ture 1 Seize ans 1 rien que t.a 1
Quoiqu'il soit.JMonsieur Williams
a garde sa belle^simplicil : liien
de chang, nous a-l-il conli en sou-
riant, except pie hier je prenais des
petits conclu aux queopes cbtl
Dort, et que, dsormais, je pourrai
me payer ma (entailla lu HIIL'M
SAKTHK CACHET U'OH.
Heureux Williams !
dat la Prsidence pour le
Parti.
A Jacmel, la Compagnu
d'Eclairage Electrique confron-
ta de graves dif&CUils.La Co u
mune lui do.l sept mois d'clai-
rage.
On croit que Lfl i v.
prendra les mesures pour s'ar-
ranger avec ses cranciers.
... voit que noire champion
Sylvio Cator, au cours'd'un en-
iniinement, a ralis un saut d
'J.'l pieds el \0 pouces. Cela tait
ditj 7 mtres 731. Vingt centi-
mtres de moins il est vrai que
son lameux bond Colombe?,
mais c'est toujours a.
a
s
... voil qu'aux noms que nous
avons dj publis de ceux qae
la rlorme de la Mflgislrature
n'a pas branls s'ajoute le nom
lu juge en Cassation de notre
ami Auguste (Jaroule, doal on
est unanime vanler l'inlgri-
l et la comptence. Compli-
ments.
... voil que Mr Rameau Lou-'
beau, des Cayes, a t lu S-
nateur pour le Sud, la majo-
rit de 21 voix C'est un choix
heureux, mais tel ne parait pas
tre l'avis d'un lis haut per-
sonnage, que. ce succs tait ra-
ger. Ce qu'ils prennent pour
leur ihume, les braves dputs
qui se sont permis de dposer
des voles qui allaient a rencon-
tre des vue, sinon des ioslruc-
(ions de Csar. Ce qu'ils pren-
nent... Ah! la! l!

... voil que le Club Amri-
cain des Oliciers non commis-
sionns reoit rgulirement et
parcaiase du whnkyel du gir,
d'Europe. Ceci suggre deux
queslions. Les Amricains diy
aux Etala Unis, son ils donc
humides l'tranger?
Deuxime question. Comment
peut on boire du gin et du
whisky, quand, porte de la
main, se trouve la Goutte dor
Harlmncourt ?

... voil que rtablissement
que notre ami Maurice Buteau
vient d'ouvrir Kenskoft pour
la saison, et qui est le rendez-
vous du Port-au-Prince chic, est
toupmrs clair a giorno, et ce-
la grce aux lameusaa lampe"
Coleman, qu'on trouve chrz
John Woolley.
Boxe! Boxe!
Varits
Samedi 6 aot
S \ VOIR DESIR
no livra
u nr cli m pion n -lion !, -lve
de Thomas bu- nier, onlre
KID NORFOLK
135 livras
Us iouinalMea so-t invi'^s
i assister aux en r< I n ments cV
Dsir tous les aprs midi d;
A 5 i Vaiit ,
>
I

i

****** * J&*
T-
*.
?


PA.I =2
I i
Vont \'

k. <^

i

L'Inauguration de la Crypte
de la basilique de Sainte-
Thrse Lisieux
Loterie
Nationale
o
Le tirage de
toriale s'est effectu
nier ;iu
la Loterie Sna-
Imidi der-
Palais Lgislatif dans
Nouvelles I
del'Eiranqeri
MAUX,
R&a& dm Denis
** >_.... ...,.,1 l-i ilrviU
DENTS
,1 latilf ilu BAUME Tilt *ta.' *
DE
Suppn *sion Instantniu . rattk-ale et d.,
f |V I. .liu.-ik .UiMUMETUE-NEf fi
Jf H.r 1-uMumtton el le p-nwm.mrf^S
* lire drlmitivemcnt S*'
TAli TUE-NERF frtIRIQ*?
? tttT Plarmaci. n. 8. Bu l>olet LYOH-OULUKg~r
LA CHOIX du 5 juillet signale f les
/a prsence ces ftes de S. Sxe. i tomb
Monseigneur l'Archevque de de I
Port-au-Prince. Aprs la splen- \ m
dide procession qui se droula
dans l'aprs-midi du dimanche
;i juillet ce fut Mgr Le ibwuic
qui donna, itans la cnapeltt du
Cannel, le dernier saint du Trs
Saint Sacrement. C'est nous apprend Le Bulletin de la
Quinzaine.
Mous crogons faire plaisir
nos lecteurs en reproduisant
leur intention le compte-rendu
suuxint des ftes Lisieux en
l'honneur de Ste Thrse a qui,
chez nous, on a vou un culte
d'un enthousiasme et d'une piet
extraordinaires :
..a ville entire est pare de
to>es en papier. Leurs guirlan-
des tresses d.ms des brancha*
{[es de sapin ornent les lenUes,
es balcons, les Iron'OOS, !es !*
fade-s, les encoibelleiuents, les
devantures. Elles situent tluns
les leuillages, pendent au-dessus
des eaux vives, frissonnent con-
tre les vieilles sculptures des
liui-.ons de boil et, de pignon
pignon, dessinent des lestons
contre le ciel plein de soleil.
I)ms Cttte roseraie nave
avance une loule lervenle, une
de ces loules de plerinage qui
ne craint ni la poussire, ni les
paves disjoints, ni la chaleur
crasante, et dans quoi le pas
kage d'un prlat aux bas violets
cre brusquement des remous
pa li tiques.
C'csl la dernire journe de ce
que par un comprbensible n-
ologisme on appelle le congrs
thrsien . La clture en doit
tre marque parla bndiction
solennelle de la crypte. Il y a
tiois ans, on posait la premire
piene de la basilique d lie
tainle Thrse de Lisieux. L'an
pass, un dimanche de nui, on
inaugurait l'immense parvis de
15,001) mtres caris. Mainte-
nan1. c'est au tour de la crypte.
Depuis le matin, la loule u eu
finit pas de monter vers la pe-
tite colline o les dcorations
de portiques fleuris, de bande-
temps.
Paca laatjl maje-ir o Mgr
Maghone, nonce aposto'ique,
olli;ie en chapf. d'or, trente ar-
ehevq i'sc! 'vques.ve'us non
seulement de divers dio:ses
franais, ntaia nussi de; Indei,
d'Hati, d'tipahin, de Port-au
Prince, de Prague, de Palestine,
alignent leurs camails on lenrs
minlalettas clatantes en avan!
des blancbes coules des har-
pistes et des carmes. Pus le
nonce, milre en t:e, entre *ei
diacres en dalinatique rao: dore,
longe les mara de la crypte en
dispensant contre leur soubas-
sement et contre les cliipituux
l'eaa latlait a.
Alors, en lent corfge, suivi
des drapeaux ex-voto de toutes
les nations, les prlats remon-
tent vers les porches bant sur
le parvis et de l, gignent l'au-
tel en plein air. L'archevque
de Paris arrive, bans ce groupe
d'un violet intense qui se presse
devint l'autel provisoire, sa sil-
houette carlale attire les mil-
liers de regards de cette loule
su'- laque'le s'appesantit parlois
un silence formidable seule-
ment dchir par quelque silllet
de train, en bas, dans la valle
de grasse verdure.
Les crmonies ne changeront
plus de dcor. Grand' messe,
pins, l'aprs-midi, discours de
l'archevque de Paris, allocu-
tion de l'vque de Lisieux, b-
ndiction, procession, le spec-
tacle conserve sa lastueuse am-
ie ur.
Le soleil brle les laces, des
femmes s'vanouissent, mais
rien ne lasse cette sombre masse
o palpitent de loin eu loin des
cornettes, brillent des bannires
el dans quoi (tes groupes d'en-
lants, vtus de voiles ou de lu-
niq ies, tendent des taches
claires, Dans la pnombre de
l'autel, les ostensoirs, les croix
pectorales mettent des scintille-
ments lurtils. Parlois, les trom-
pettes, les churs clatent, am
Nol, Valencour Pasquel,Lonce
Williams.
C'est l'occasion de rappeler
au public en gnral, et aux
candi.lais vimis en particulier,
q le, dimanche prochain, aura
lieu le liragede la Loterie ha-
tlonale, dont le gros loi esl de
seize mille gourdes...
Cette valeur sera verse en
une l'ois... el non pas par petites
portions mensuelles... I.i cela
nous semble bien valoir un sige
au Snat.
rles, de drapeaux cachent les p|,iis par les diffuseurs et vont
chantiers. Elle s'est assise sur le .dlerler en flot harmonieux sur I
arvis o s'alignent plus de .> ,]a ^reve (le visages seirs. Par. |
ilomtres de bancs rustiques. j0JSt pareillement grossi, le '
Maintenant le flux humai., se (chuintement des prires semble
presse, debout, jusqu'aux balus- |un bruissement de leuillage m-
irades de l'esplanade et vient |talli(|uo. Parlois encore retombe
le silence : alors gile, heurte
par un clergeon maladroit, tinte
Par radio, 2 aot 1932
Le l'ar.iguay a sign le
dcret de mobilisation gn-
rale.
Les troupes bolvieunes
ont pris nu tort paraguayen..
mier lundi d'avril 1936, ils per- il y a des ngociations
mettront aux heureux gngnanis commerciales entre la Belgi-
de toucher, chaque mois, deux ,, (Ci ,VS|) g eet t lintic
cent cinquante dollars. C'est Le chancelier vod Pepen
quelque chose e>l s,lis(;(ii (,..s ,.u.ll(Mls ,
Les cinq lots ont t 7 '"> Se prsentera de.V3l le Kei 'II-
lourde main prestement enlevs] r ", f "=**-
par les citoyens A.V. Carr, Ra-1 *** * *n probablement
meau Loubeau, Joseph Raphal Iforo pour une dure in-
dter mine
A K isbe'g, les nazis
hitlrien* ont commis de
nombreux alteotats. Un d-
pot communiste a t t
LE PREMIER CONGRS ANNUEL
DJ PERSONNEL ENSEIGNANT DU
SERVICE NATIONAL DE L'EN-
SEIGNEMENT PROFESSIONNEL
L'ouverture de ce Congrs a
u lieu avant-hier a 8 lires,
au local de renseignement
Piolessiour.el, place de la Ca-
thdrale, 11 se tiendra une
semaine et lei niera ses tra-
vail* le samedi G ai t. Nous
llicitons vivement AI. Her-
nuiiu Doret de celte iulelli
geute iuitiative.
Le discours d'ouverture du
Directeur ugrul et les cau-
series suivantes: de Mr Geor-
ges Prie sur l'enseignement
du dessin; du L" M.Lalleur sur
Phygiue dam les ateliers, et
de Al. F. Martin, directeur de
I Ecole professionnelle du
Gap. sur les industriel dans
le dpartement du Nord, ont
t particulirement et juste
titre apprcis et applaudis,
surtout la causerie de Mr.
Martin cause de sa valeur
documentaire.
Quelques lg-rs incidents
d'ordre protocolaire out seu-
icmeut marqu la petite !te,
indepeuduusd'ailleuiscle sou
orgiuisaiion : c'est d'abord
l'absence du prsident de 11
Hpnbliqne de qui la pr-
seuce tait d'autant
UMiWK * ^^^Dtl^S:i H. BLOL
ENO AIDE LA* SANTE
En prenant du ENO'S "Fruit Sait" une ou
deux fois par Jour, voua vous aaturez un
systme interne propre, de la vigueur
physique et mentale. Rappelez-vous
toutefois que seul ENO donne les
rsultats d'ENO. Achetez-en une
bouteille aujourd'hui. Refusez
les substitut.
ENOS
FRUIT SALT
>*q
La situation
financire
DU) LA
REPUBLIQUE DOMINICAINE
oo
D'aprs les donnes officielles
rcemment publies, h priode
rie six mois qui prit fin le .'10
juin o donn un bon rsultat.
Les recettes du Iresor out t
de 2,590,000 dollars et Its d-
pends de 2,172,700 dollars.
Les recettes effectives surpas-
srent les calculs qui ont t laits
j el le gouvernement put pr'er
attention au paiement des inl
risde lu dlie extrieure.
Le total des intrts de la dette
ex'iieuie esl de l,)l6,0tr" I an,
alors que le budget est de
7,000,000.
Les rsultait obtenus sont ds
en grande partie l'activit du
Comit du budget qui a dlgu
le l'rsidtnl Trojillo en veitu
des tactil! s constitutionnelles el
i tient A organiser les finance!;
officielles sur une base com*
merciale et indpendante de la
politique.

Cin-Talch]
DEMAIN SOIR
La Maison du Mystre
avec Ivan Mosj-
ET
La Maison de la Haine
( L'HonuT)" la C'goi-Ie )
Entre 050 ; BaVon 100
VENDREDI
Sur demande
L'Eau du Nil
Lee Par'ry, Matudian.
Entre ; 0,50; Balcon : 1,U0.
escompte qu'il en avait pr- la confrence tant forceuij
cdemnient honor le Oon- suspendue, du rpter pu
grs des ingnieurs et archi- le ministre la partie de
teeles tenu cependant jus discours linlressant. Cdi
qu'au Cap Ha ien ; c'est en- un peu drle. Notreesa
suite le retard dut docteur lent confrre M. Dsiod
Salomon, secrtaire d'E'at du dinsune improvisation
lravail,qui le discours d'o- gante, dit quelques niolsfl
verture l'adressait en partie log-s l'adresse de M. Dm
et qui est enlin arriv au et de son reuvre.au nom
beau milieu de,la confrence lu Presse.Nous avons djij
de M. G. Prie. b'i le programme gnrait
plus ajif, Doret, bien ga'amment, travaux du Congrs.
et
l'craser de l'autre ct contre
le mur quedomineront le cloi're
et la basilique. Un escalier
double rvolution qui conduira
j u lutur porche supporte pro-
visoirement, sous un nai lli ^
lois, un autel sobre de ma ?.e
loir.
Sous le soleil qui br'e les
seule une cristalline clochette.
Il en va ainsi jusqu'* l'heure
de la procession.
Avec ses enhnts aux ailes
d'ange, ses moines en buie sou*
enant vingt une croix gigan-
tesque, sa longue ondulation de
tuques la masse des plerins I robes pourpies et violettes, ses
coule l'cho de la bnJic on '
de la crypte que, pur dessus
l'autel, lui envoie un hnut par-
leur. Car seuls quelques pi ivil
gis sont admis la crmonie.
Celte crypte, dans legoi de
Byzance, comporte trois alles
ce votes basses, ornes de mo
laques, semes d'toiles il'ur,
groupes symboliques chautan
pltine gorge, le cor lse 'eti-
daul 'es rangs presss s'loigne
vers le Carmel o la jeune uinte
s'leiguit dans l'humilit In plus
crasante. Et la chasse aux os-
sment.* qu'on y reconduit,
porte sur les paules, i-vance
Uulu-.eeid au dessus de la loule
scintillantes d'maus. Et partout et langue.vaisseau d'or,sur celle
des loses encore,sculpte dai.s houle passionne.
Votre cuisine, s petite chronique
Madame..
Ah 1 l'affreuse nouvelle!
dit Mme Saiut-Glinglin sou
maii.
i\e me tue pas d'un coup.
chre amie, donne in< temps de m'asseoir. Voil.
Qu'y a t-il ?
Il y a tjue ma unie ar-
rive de Trou-Coucou,el m'en
non. r qu'elle passera deux
i'ours l'ort-au-Princc, c'est*
-die c liez uous.
tjuoi! nia btlle-nio e?
K enair et eu os, mon
cher riieoditie, mais ue ie
Ireppe f>as, elle ne tempo
onneru pis l'exlitenct ; |e la
rend'ii i douce ce m me une
aguenc, car |e Ici ai In c les
baigneis que.le aime dans
la muiitgue des l si,,es de
1*1 au Prime d de Saint-Marc,
CINEGRAPHIQUE
c LE JUIF POLONAIS a
all'i dimanche soir j Ilaitia-
u.i un grand public; on pour-
rait mme dire un monde
Ion.Car ce public avait encore
plein les yeux ie triompha
rcent de l.u ton I ds heu-
re* i, ce film que l'on :ie se
lasserait jamais de revoir.
Le Juif Polonais i, sans
pouvoir lui tre compar, est,
lui. un film trs bien mont.
L'acteur qui tient le rlo de
Mr \2uly est de premier ordre,
L'avant-dernire scne du
songe est, par exemple, iuter-
L'i prte savamment Du est
- i..ni,.
Les Denis
Blanchissent Mesure
Que Disparait La
"Bouche Bactrienne"
SI voire sourire laisse voir de
vilulnvsUeiKHdoL'olorcaet gte,
c"et que vous avez la "Bouche
BactinMUM" une condition
cause par les microbes de la
I bouche. la Kolynos blanchit
rapidement les dents parce que
a mouaM antlmepUqua at anar-
vaacaota dloge l-t ('.igments de
noiirriturcetneiKraliKeleaacides.
loyal unceiximtrede Koly-
nos sur brosse s> lu- pendant ,
Jour*, malin et soir. Vos dents
deviendront plus blanches de 3
Diuufc at.
LA CREME DENTIFRICE
Antiseptique
Evitez la vieillesse prma
tweMeprovient toujours
du mauvais tat de votre in-
testin d la constipation. ^^^
Evitez la enbuvant chaque semaine
Ohte,H! evec les eaux ms^rdlMnan-^rieM^f
relies parftnices avec de$ titrer* Utis p S?rf?P .
FRANCE 9
-Jsti
-.?"..-*"** efBna i2"f^i /es Pharmacies
'-XJjrjx.^^::./ tfs^s^lggtaBBm
tent de crier au chef d u-
vre!... Ce vieux toiture par
le remorda,et qui pourtant ne
veut pai livrer ion secret, ca
tribunal lantoiuatique,ceacri8
du c ette ta e mr
'aqu< l'c h me du ci i-
Domuz vos commandes de
cartes,de taire pari, etc.! ilm-
primene Morfisett, o vous
trouver*z un grand choix de
lettres et des piix relitive-
iik ni b. s.
acutva-i-elle dans uu sourire mn.k, e ,. ,
radieux ci optiroute.
Tu p'iica nnuiue mit
ainte, ma chre Gerlrode !
Bec I la.
m ; es d'un pa
tll !'
Quelquci-uu
... ttisistei cUectivcoient aux
^ummmwmmmmmm m&vwmwmmmim
Toutes les Polices
DE LA
CE C
jcomprennent la Protection contre la
Foudre sans auqmentation de tai
funrailles du Juit, mais, pr",
ciirnenl, c'ait ce qu'il i e !
(allait pas et l'eutenr a bu
1er de tomln-r ti ma le ba j
mi
Agents Gnraux
i' irt, a oublions pai ;
. dimanche soir, !
it plui eu Haitijuiuis
m
S


LE MATIN A Aot 1!
PAGE 3
ttliuin Barbaueoui
Dont la renomme, est universelle a gard m premire pi
Demandez partout :
amtj
ace
\ BARBANCOURT
Depot : KueCsar.
INSTITUT
Guv-Joseph-Bonnet
Pr8 du Monastre St-Grard
Ctt tablisseu ent scolaire,qui vient de remporter aux derniers
examens du baccalaurat un sua es sans prcdent, "- e la
mthode pdagoe,qu<' Nouvelle qu'y emploie le directeur d aprs
celle des Universits du Canada et des Ktats-lJnis d'Amrique
combine intelligemment avec celle de France, est fi'n, comme
on lsai*, dans le quartier le plus sain de Port -ai -Prince. Les
coliers laibles y r. ton leu:s lorcei tout en poursuivant leurs
tudes.
Limighement classique complet, Je la classe de ll'e celle de
philosophie.
Lnseignemcnt technique complet partir d octobre prochain :
diverses carrires de l industrie : agriculture, commerce.
Grce a l'enirainemenl qu'on donne aux lves, ceux qui sont
bien dous seront des clu-ls, dans la vie, tl cmpiendronl l.
ncessit d'augmenter plus tard le capital familial, loin de le
dissiper, ou seroul entrans pour constituer tout seuls le lenr.
Quant aux attards, ils sont l'objet de soins spciaux. S'ils ne
savent pas tudier, s'ils sont dgcts des tudes par suite de-
maladie ou par manque de mmoire, amenez-les l'Institut
Guy-Joseph Bonnet!.. Il v a un systme d exercices gradus qui
dveloppent la mmoire et aident apprendre rapidement Quel-
ques leons suffisent pour donner confiance aux dcourages.
Les principaux prolesseurs qui aident le directeur sont : Mr
Jrmie, homme de lettres, philosophe, ancien ^ministre, Dr
Maurice Lalleur, diplm de lUniversit de Yale ( Etats-Unis )
Dpartement de l'Hygine Publique, Port-au-Prince. Pro-
fesseur l'Ecole de Mdecine.
Mes Arnoux, Massante, antave.Mme de Wendt pour l'anglais;
Ren Carr et Anlonius Champagne laurats avec la note trs
bien des derniers examens de. fin d'iudes.etc, etc.
Le registre d'inscription pour de nouveaux lves est ouvert
ds ce jour. Mthode sure qui garantit le succs au baccalauiat
et plus tard dans la vie .'
Prix modiques dfiant toute concurrence.
I
Pan American Airways,Inc
Port-au-Prince ( Hati )
A partir du lundi S aot, la P VN AMERICAN AIKWAYS,
INC., inaugurera un nouveau service entre Port-au-Priuce
et Kingston, Jamaque. Ce nouveau service fonctionnera
une lois par semaine dans chaque direction.
L'itiDraire sera comme suit :
VERS L'OUEST
I IRE DE HAUT EN BAS
LUNDI
Laisse 1.00 am
Arrive 10,00 ara
Laisse 10 r0 a m
ai rive 11,00 a m
Laisse 11,15 am
ai rive 12 45 pm
Laisse 1,15 pm
Arrive 4,15 pm
VERS LEST
Lime de bas en haut
STATIONS LUNLI
San Juan
San Pedro
S m Pedro
i>to-Domingo
Sto -Dom'ngo
1*0:1 au-Piince
Port au-Piince
Kingston
Arrive 4 3f> pm
laisse 2,15 pm
Arrive 1,45 pm
Laisse 1,15 pm
Arrive 1,00 pm
Laisse 11,00 a m |
Arrive 10 33 am ]
Liisse 7,00 am '
La jonction pour Miami se fera Kingston, d'o lesaro-i
pianes partiront les mardis matins, arrivant Cieuluegos. J
Cuba, 1 lire pm et Miami 4 h.30 pra Le service de "iti-
nraire pour San Juau, Sin Pedro, Portau-Priuce, Nucvitas,
Miami sera modifi comme suit ;
VERS LE NORD VHS LE SUD
Lire de bas en haut Luxe de haut en bas
JEUDI et SAMEDI STATIONS MARDI et JEUDI
Arrive 5.00 pm
laisse 1,40 pra
Ainve 1 10 pm
Laisse 9 40 a m
Miami
Nuevitas
Nucvitas
Port-au-Prince
Laisse 8,10 a m
A'rive 12,30 pm
Laisse 1.00 pm
Arrive 5,30 pm
;
MERCREDI et VENDREDI
Port-au-Price Laisse 6,30 am
San Pedro Arrive 9,05 am
San Pedro Laisse 9,35 am
San Juan Arrive 12,55 pm
Pour rservations et informations concernant itinraires
taiils et service rapide d'Express pour l'Amrique du Nord'
du Centre et du Sud, appelez aulomatic: 3245, 3451-
Arrive 9.10 am
Laisse 7,35 a m
Arrive 7.05 ara
Laisse 0,00 a m
Votre premire visite
A
L'HOTEL ANSONIA
Nous donnera raison, confirmera votre bon jnge-J
ment, justifiera la confiance ue vous nous aurez accorde {
en nous garantissant votre apprciable patronage l'Hte) *
e plus sleci de Port-an-Prince.
Nous vous suggrons d'arrttei
tel votre chambre d'avance.
Bire la pression.
lu.,..,....,, r^ft
TOUX
<
ff ASTHME


Il
*

.
Il

il II

I
il


' 1

'
71
H
j
KOKCHITI tmthytm$ -
(rtAOlir-MFJNTS
- DSI JH.OSOSE-
III -
Oui t-..r|-..;.io
I
.CILLiNE RAyENET
PArJ!
Lli-: ?hriiirle W. BUCH. m
J 11
isnrwnn
*m- -. w-*.
Avise les consommateurs de son LA11
qu'il a rduit ses prix comme suit :
LAIT CONDENS SUCR CAISSE CE 43.14 OZ OR 0,25 DTAIL OR 0,14 CENTIMES
I

LAIT CONDENS SUI
Madi..... ArehibtM Michel, | AfT fl/APOOf
ta rue dea Caara, en lace de la ,. , "run:
MaieopduPeapte, vend la' LAIT EVAPORE
douzaine des polcaux on bois I
dur.parfaitemenj qparris. Fai- lappttez vous que le UIT CONDENSE, EVAPORel on l>()l!l)HIC ZSBEkSEtt csl la
meilleur, le pins pur al le p'us riche en crme. Il osl recommand pir les mlecins ei
Rages lommosaux bbs ei aux alades.ll esl employ aTanlogeusemenl pour les Crmes
glaces et chaudes, et les desserts de toules sortes.
DE 240,3
DE 48,16
' DE 93.8
9,10
5,00
6,40
DTAIL
DTAIL
DTAIL
8,04
0.11
0.0/
ti's-en votre profit.
MRJflE
LEONS PAfTfGULlERES
A Port-an Prince et a Pilion-Villc
Commencent le 1er aoAl
lliistilul Tippanhauer, l'An-
nexe et Ption-Ville, rsidence
d't du Directeur, rue Villate.
Inutile de redire le soin qu'on
apporte aux luds des jeunes
garions.
S'inscrire ds maintenant.
1527, rue Lamarre.
Tlphone : 2801 et l'Annexe.
Heures de Bureau : 8 h. 11 hs
En vente AU BON MARCH
Et dans toutes les bonnes piceries tant
Port-au-Prince que dans toutes les
villes de ta Province.
DIPLOMES
DE LICENCIE EN DROIT
A vendre la Compgnie
Lithographique d'Hati
LA LAITERIE BAtLEY
Livraison propre, hygine
que, en bouteilles hermti-
quement cachetes, l'abri
de toute falsification.
Transport tait en rfrigra*
leurs roues.
ouvement du port
Navires
OMobal

1313 randlUie,
Prince.
Tort au- Auron
Venant de :
G istobal
Ni w York
Allante :
New-York
Cristobal
date
le 3 aot 1932
le 7 aot 1H32
*.** *
>)
Sur la demande du public,
le Racing i redonne le di-
manche 7 aot prochain la
grande i'e sportive qui eut
tant de succs le 26 juin
coul.
Vu la longueur du pio-
gramme qui comporte neuf
numros, on commencera
3 heures J 2 prcise!.
Allez en fouie, au Parc-te
cunte.le dimanche 7 aot,voir
les volution* dis meilleurs
athltes d Ha i.
Courtes 100 m 2C0 m.
en sacs
(ie bourriques.
Lancement du poids
Leve du poids
Tours acrobatique!
Boxe
Pool Bill entre le Uaciug
et uue torte quipe coalise
(LIGNE COLOMBIENNE )
Tlphone: N 2323
o
Le vapeur *< Martinique j
Voy. 101. venant directement
de New-York est attendu
Port-au-Prince le 9 aot crt
continuera le mme jonr
pour les ports colombiens,
Cristobal, C. Z., Kingston et
New-York.
Le manifeste de ce vapeur
reu par avion poste est la
disposition de DOS clients dans
nos bureaux sis angle des
rues Thomas Madiou et du
Quai (vis avis de la Douane).

le vapeur t Bolivar Voy
102, partira de New-Yok le
10 crt directement poui
Port-au Prince o il csl al' I
du le 16, en roi le pour les
ports colcmbiens, i i loi
C.Z Kingston e; New-York.
William. L BLLO.
Aaent.
ASSUREZ-VOUS
la
General Accident Fire & Life
Assurance Corporation Ltd.
de Perth ( Scotland )
car ta GENERAL esl une des plus puissautes et des plus vastes organisait*
de ce genre. Le soleil ne e couche jamais sr 9n champ d'action qui enanrasse I*
monde
ses Polices contre incendie couvrent anari lae dfais occasionns par la foudre
Ses Polices pour Automobiles couvrent vola, incendie, malveillance, dommages
caus autrui dans ss personne ou dans ses biens.
Ses Polices Maritimes mises par ses branche* d'Europe soat payables a Mails.
.Ses Polices contre accidents sol valables dans l'univers tntlar. Tous les veya-
uirs devraient donc pin, ire la prcaution de se munir d'une police contre accidents.
d'au moius 4000 dollars, la prime annuelle n'tant que de t/2 */ sttlt 20 dollar! . C
Veuve F. BIRMINGHAM, AuxGayes
SOLIS GENTS
Agent Gnral pour Hati.
Port-au-Prince. 1G. GILG
JKaN BLANCHET Jrmie
vn^-tab1
H
;
!
LE FAIT EST 1NCONTESTABI
Il 11 il m Saillie
C'est la quintessence des meilleures^
varits de cannes d'un vaste territoire
runissant les meilleurs terroirs
Ces! ce qui fait son arme.
GOUTEZ ET COMPAREZ!
j
.
iiniwm!r.',t:m^. m
i
-*


Mercredi
3 Aot 1932
Le iialiu
4 .PAGES
2tiew*ANNr.t N" IVl
Port au-Prince
Tlphone : 2242

Lvkes Brothers SS C lnc
Taxas Hati Santo uomingo- Porto-Rico
Le seul service hebdomadaire et rgulier passagers et J
fret entre les ports du Golte du Texas directement avec |
Port-au-Prince, Hati.
Pour la rception rapide et le maniement habile de^vos
importations, servez vous toujours des uavires de 'a LYKE
UNE.
ES prochaines arrives a Port-au-Prince sont*
Steamer Steamer c Ruth .ykes
Steamer Margaret Lykes
Steamer Almeria Lykes
Steamer Genevive Lykes
5 aot 1932
12 aot 1932
18 aot 1932
26 aot 1532
2 septembre
Uureau: Rue du Magasin de l'fctai. Boite Postale B
HOTEL KARAM
Une confortable succursa-
le de Palace Holel, Kens~
kof
Pour la saison dt, ren-
dez-vous chez A. J. Karam,
Kenskoj]', o vous seiez
servi souhait. Excellentes
conditions.
Alumioum Une
DE NEW-ORLEANS ET MOBILE A PORT-AU-PRINCE, SAIUO-DOUINGO CITY.^CURACAO,
PUERTO CABELLO, LA GUAIRA ET PARAMARIBO.

PORTS
DALVANGEN AUSTVANGEN VESTVANGEN DXLVANGEN AUSTV *NGSW '.VESTVANGEN
New-Orlans, Louisiaoa, Dp.
Mobile. Alabama, JDp.
Port-au-Prince, Hati Arr.
Sinto-D'jmintfo City.R.D. arr.
Curaao, D. W. '. arr.
Puerto Cabello, Venz. arr.
La Guaira. Venezuela arr.
Paramaribo, Dutch Guiana ar.
Pararaaribo.Dutch Guiaua D.
Curaao, l>. W. I. arr.
New-Orlans, Louisiana arr.
Juillet 2
juillet 4
juillet 9
juillet 13
juillet 15
juillet 17
juillet 18
juillet 22
juillet 27
juillet 31
aot 8
Juillet 16
juillet :i8
juillets
juillet 27
juillet 29
juillet 31
juillet 30
aot 1
aot 6
aot
aot
10
12
aot
aot
oc t
aot
aot
1
5
10
14
22
aot 14
aot 15
aot
aot
ac.t
sept.
19
24
/.S
5
not 13
aot 15
aot 20
aot 24
aot 26
aot 28
aot 29
sept. 2
sept. 7
sept. Il
sept. 19
aot 27
aot SB
sept. 3
sept. 7
sept 9
sept 11
sept n
sept. 16
sept. 21
sept. 25
oct. 3
sept 10
sept. 12
sept. 17
sept. 21
sept. 23
sept. 25
sept. 26
sept. 30
oct. 5
oct. 9
oct. 17
Prenant fit et passagers pour tous les ports ci-dessus
CONNAISSEMENTS DIRECTE DLIVRS POUR TOUS LES PORTS SUIVANTS : _
Port-de-r,aix, SKaarc, Min.gr ne et Jrmie, Hati ; Monte Cristi, La Romana. Barahona San Pedro iJe Maon
et Azua, Rpublique Domiuicaiue.Coro, Garupano, Cumano, Guanta et Pampatar.Venezaela, Aruba et Benaire.wv .
DE MOBILE ET! NEW-ORLANS A TOUS LES PORTS HATIENS ET DOMINICAINS ET MARACAIBO.
[Jndpait vers le milieu de chaque mois touchant directement : Puerto-Plata,! B. D., Cap-Hatien, Gonaives. Petit-
I Goave. Aux Caves et Jaonel, Hati et Macaraibo, Venezuela. _____ _, ifirtirw
Si un Irt suflisaut est oflert, ces bateaux toucheront galement Poit-de-Paix, St-Marc. Miragoaue^ei jereic,
Hati ; Barahona, Azua, Monte Cristi, San Pedro de Macoris et La Romana. [\. I>. Aruba, D. W. I.
De Tampa, Floride, la Jamaque-HatiLa Rpublique Dominicaine Curaao et Venezuela:
Dparts pour les ports ci-dessus quand une quantit suffisante de fret est ofterte.
( Sujet changement, annulation ou ajournement sans avis. )
A. de MATTEIS & C, Agents Gnraux
Manufacture Hatienne
de Chapeaux
L'indigne
AVIS AU COMMERCE
La Panama Uailroad S'ea mship Line a l'avantage dan
noncer les dparts suivants de New York pour port au prince
Haiti, directement chaque mardi. Tousses steamers sont
pourvus de chambre trieori'aue
DSnatiithm \ork. Arrivages Po t au-rrince.
S'eamer "Ancon" le 2 aot 1932 le 7 aot 1932
Steamer "Guavaqull'4 le 9 aot 1932 le 15 aot 1932
SUamer Cristobal" le 16 aot le 21 aot 1932
Steamer "Buenaventura-le 23 sot le 29 aot 1932
Steamer "Ancon" 30 aot 1932 le 4 septembre 1932
S ramer "Goayaquil" le 7 septembre le 13 sepiembre 19112
Steamer "< ristobal" le 13 seplembie le 18 septembre 1032
Steamer Bienaventura" le 2C sept. le 26 sept. 1932
Steamer "Aocon" le 24 septembre le 29 sept. 1932
l'ai.ama Bailroad .S'eampvhip L'iie
Jasll.CVAN REED
Ageul Gnral
Alteitlion
n B '-*& *Z*G&Ml \l0>j>
\ jB% JBS S!!2L2i ** r^ljfnl
jj^.. . *
r S<*K2t^d^/r; '' "-**
in Kr ir iint IfFt'WlBMM'MnwMiiii *Sv ,v,
.rf.v'.
* %'
Lt fShr- 1 jj

N"
2027. GRAND'RUE
TELEPHONE : 3224
BON MARCHE. CELERITE. 60URJ0ISIE'
Martinez, Marcelin & C
Loterie Nationale d'Hati
418. Rue Bonne.Fol. Phone : 3358
La Loterie Nationaled'IIati est
une institution hautement humanitaire par la multiplicit
d'uvres qu'elle se propose d'aider, une chance de bien
tre oteile aux hommes de toutes conditions de lortune.
Employ, Fonctionnaires, Ouvriers. Artisans. Salaris de
tous ordres, Gens de maison ( domestiques, ) sans parler
leur budget moyannant deux goudet, peuvent gagner trois
mille gourdes. Patrons de Commerce.Chets d'iuduslie,parez
aux iusullisances des ventes, par l'achat d'un billet, qui vous
libre du souci des chances*
Mdecins Avocats, Ingnieurs, Snateurs, Dputs, Grands
Dignitaires de lEtat.Reprsentants de llntellejtualii, Jour
nalistes
Donnez l'exemple de voire solidarit sociaie.
Heuliers, capitalistes, comme en jouant, augmentez votre
avoir.
i Vous tous qui habitez Haiti, rendez-lui service en ache
ant le billet del LOTERIE NATIONALE D'HATI.
PROGRS NOUVEAU
RHIM NOb\EAU
Rhum dlicieux got exquis
Prix rduit
ALCOOL DtFIANT TOUTE CONCURHENCE
Cluirin Vierge
tiriez N. NAZON
DPOT:ANCLE DES RUES DU PEUPLE ET FEROU ?H0NM31>
laboratoire SJOURN
pIRECTOBS
F. Sjourn, Pharmacies
K. Sjourn, Pharm. cien de l'Universit'de Paris
M. Sjourn, Pharmacien de l'universit rie l'aris.ancien
interne des Hpitaux de Paris
Analyses des Urins, du suc gastrique, du snng ( Was
m ai)Pf Ure, Constante d'Ainlwjd. tlI.SJpp1'6)-
I ) str.ii liitsr Des matires HeSns.
CE QUI N'A JAMAIS ETE FAIT
CE OUI NE PEUT ETRE DEPASSE
Kola Champagne
F. SJOURN
Pnpai dans des conditions rigoureuses
D'ASEPSIE
Prparation et Vente
Pharmacie F. SEJOURNE
Angle des rues houxel du Centre.

Idal itliiim
ALIX ROY
30 annes de suces.
RICHARD PETERS, Prop.
CHAMP DE MARS, N01217
La seule boulangerie Europenne en Hati
Spcialits de pains, pour sandwich.
Pains ilutes et pains moules. Painsvnoirs
Pains complets, etc.
Ptisserie fine, pts. Vol au vent, Tourtes.
Soins et promptitude.
Tlphone : 2069.
La Maison n'a pas de suc-
cursale.
Livraison a domicile
N'OUBLIEZ PAS DE PIE UN PETIT TOUR i
TERRACE-GARDEN
Chez W. KAHL
Petionville
1.600 pieds d'altitude L'tablissement le plus fraisdes
virons de Port ac -Prince.
Seulement 15 minutes d'auto sur une excellente roule
asphalte. Vues merveilleuses de la ville et du>ort.
Boissons de toutes espces.
Gfi.TERS ________
Uraufiements paiticukers pour les pensions de jour*
naine ou de mois,^
semaine

.>
?v -

i


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM