<%BANNER%>







PAGE 1

.; PAGE 2 LE VAT'N -21 Juillet W33 • i..tm Lia i second par des directeur techniques dpiitementaux J sa us hirarchie l'an sur. l'autre. Qu'on nomme Mr De|o ie directeur techoi me pour le Nord et le Nor l'Ouest par exemnle, et qu'on c mfle en la mme qualit les soi e • Dpartements l'activit de Mi Nicolas. C'est la seule solution pis Confrence ( \',.-; le numro d hier ) 11 Lt.s SwASis DE L'INSTITUT CA.,,, ,,,. ,i %  ni. PARIS .' 11 1 *n somm • naturel e qojtable d m tire ici e.i lumire les savants qui, comme professeur rl ial lot Catholiq ie,oal tait rayonner sur cette vieille i fc uu.lRE nous a cot dj tant n'inntiles sacrices. Votre cuisine, Rousseio Vous dirais-je mamli'inni queb lurent leurs travaux ? Monsieur de Lnpparent a — I et c'est unegloire pourronsjtitut Catholique de Paris I — v eislSRO, piAC un Cours <• Pour t'abonna rommeiante Mn- liin i,20 luil.ltaU Mad m %  J'ai lu avec un vil intrt votre letti* qui a | ai a i< i,a a date du 13de ce moh.sur a lermetuiedea agagasins %  l heures du son. Je n'ai IU'UU regret, c'est 'le n'avou le) ('C Nuln co ..rieLa Balai ;i m:ic lui i I ""'" I a abat CO I e Mr Lescot.Mihttlrc ^e l'Ii leric r. Il repro duit un onl'c 114m du lim HenDekin.otTicier de M i line <.es btate-Unit. prescri\ant aux citoye s du Nord Ouest de ne pas &'abs;enii au wte de la Corstiiutjou de 198,— que toute abstention sera considr* comme un acte anti patriotique— ctit-pas vu plus lotie Numro du I Mr contre l'Occupation Amri .. ._iI;...I r;i.; r • n. _.•. %  > % %  nmla nui Mo fi omP de Gologie et de MTtiralogiITlaUalllC/... travad qui lui valut l'Acadmie Croyez-en votre journal : les produits que nous vous recommandons sont de tout premier ordre. Mais, dans l'ordre des comestib'es, la hantgue des i sinet de Portau Princt et de Saint-Mure est Degilaole. Ses qualits nutritives tout la surprise des mdecins. Far exemple : la I ormule scieutilique a d 0 p t c pour la rducation des intestins est son emploi dans la cuisine des malades .. Ui l'tranger des commandes arrivent chaque jour.pour que les grandes agglomrations d'hommes, empoisonns prr que par des graiss.es no cires, jouissent de cette mer veille. Bec Fia. des Sciences. Puis il inaugura un enseignement o il apparut comme le crateur d'une science nouvelle, celle de la Gographie Physique. Cetle Science, bien qu'existant dj en Allemagne et ei Autriche, tait tout lait inconnue en France. La Sorbonne remprunta l'lnsulut Catholiqu de Paris . Quelle fiert 1 cMatio qui la contient. J'tais a la campagne. Vous avez lorl bien lait, Madame, de dire au public ce que vous s,avez de la question. Mais je puis vous MtMr qi c le son de cloche parti de mon cot n'a pas t vain. J'ai parle pour beaucoup de ol obligs rtecompren Ire la vie autrement que les tem.i.es. J ai rempli DU dewoir en* vi rs les s, mvernanls eux* mi ns et eu vers d'iotressauti J lutteurs qui, dj aux prises :( c des di'acuits inou 's 5e do 11 'in en'.iremenl a leurs a.in es peur essayer tic se rattraper. •• l'une is m me y Veuiliiz agrer, Madame, l'expression da loumes respects. Thoby VI L UX i Nous avons reu hier 111a\ tin a visite di Taldy qui nui a annonc que, pour faire pUitir ses clients, ellearcepfe passer en BRatine dimanche !c beau film parlant: La Ronde des Heure en tnaMne, deux gourdes. En foule donc dimanche Maltiana pour applaudir ce diel d oeuv! c de l'art cingraphique Soigneusement enuelopp poui l'on s Tout ce que vous pou v.z deraa dsr comme bon Iromrge se trouve sous lliqueie K r aP, Saveur, excellence, grt sduisant... le Ironu-ge Kruf. les a fous. 11 ut Catholique de Paris. 'Acadmie dea Sciences All, rt de Lappaien, Georges ioine, Edouard Branly. iadmie des Inscriptions 11 B Iles Lettres Mgr Duschesne ft l'Abb Leiay; l'Acadmie ECOLE EUE mm Les anciennes levs d*PEcole E ia Dubois sont invites a prendre p irt a la retraite annuelle qui comme D csra lui di 25 ji i 11* t .'4 heures, au Bel-Air. Elles sou pries de bien vouloir p < n' dre leur carte d'entre tlu Dubois Et av-c le FKIP g* K r alt voua POUVI /. varier co hiummeni vos menu?. Ceci est vrai parce que le Fromng' plus I ont ux PttUV SALIS COHPOntilOV Distribateir Perl ts-Priiee llnii. kral le I orra g? du mo de... von* arrive en de *i rliflrentes qua I il * ... Amricain. Suisse, l'imenlo, el Velveela — le nouveau Iromage. Pour n'imi orle q loi ncetsiiaot riu homage il y en a un pur, par loi tfment point, parhilement londu et empaquet : le Fromage Kralt st votie disposition. A 1 tel ch t votre picier favori aujourd'hui... Demmd /. lui du F10mage Kratl . KRAHfl CHESi: s Sciences Moraea el Pohii1 q es au R. P.Serlillai g-s; l'A u n ie Iran use Mgr DuachesD et Mgr Baudriliart. Voil de quoi grandir le succs de l'elnititut Catholique de Paris I P: I oxp.vi'Ki'n t L'Elan 1 et l n .blesses, celle de la un M AnPI I .^rP.r'Celle du ( li, nus. Comparant Mgr BaudriUarl -t ses Ui UX pi .1.1 • -MUS : Mg JJ'iK. st ei \igi Pchenart, Mgr| Tiski r nous ie inontic aust-i ilus ra que le premier, aussi reniisa eur que L second Et, ajoute-1-1 : Il ii de l'un, liai s le domaiue le la peue,lea envoles hard u • -• 1 joura i, e>, 11 Ue l'auliv, iitiiis \sr'.vt.. Ce • i.t ut la Maison ire de Pai ia, h.^:ttaire de l'Alliance ise. {La {in i demain) Abu HypotJS*pl.kes de Ckaat t S&8* a l'Huile de Foie de Morue Agrable au got tl fadlemen digetltbl* elle at le complet* rparateur de ta Nutrition pat excellence Cin-laldy DEMAIN SOIR A la demsr.de de nomb eusps pck-aon e le be'iu Ma n (ira qore svec r Laboratoires REGAGNON Pharmacien* & Cie Agent Gnral pour l'Exportation : Ch. MAGNANT 7, rue Davioud PARIS-16' ro^ih '-s Uri ?'* • lelna Enire : ilt) ; Bacon : 1 (U DIMANCHE A 8 USURES I e g. and et \>v. u drame : L'Enfer de l'Amour avec ilenri Bau^in et () ga Tachekowa Entie 1,00 ; B u n : 2,00 UN BOXEUR PARMI NOUS Nous avons re i la visite de Bnt'ling Nelson,"n boxeur dis Antilles qui, d aprs les papiers qu'il nous a commun iquSiesichampion de la Guadeloupe, de la Martinique, de Santo Domingo et a battu soit aux points on au kaock ont prtSQue tous U? boxeurs qui se sout dj mesurs notie champion nalional 'Humai t nerrier. M e^t venu ici pour n ncontrcrGueriier,qul tien v, ut rien entendre, j.arce


PAGE 1

. r TIY 21 .! IHet 193* PAGE 3 il BarboncOkiri int la MM noire est uiii?ersalla a gard s* premire tact •rpMlr/ partout : %  N BARBANCOtRT fcVpt : Une Csar, ASSUREZ-VOUS AUX ROY ,'i() anne < l H.irc.-. Les avantages qu'olire la Cuisine tluct iqiie HOTPOINT sont maintenant connus de tout le monde. Pour vous en convaincre, visitez notre salle d'expo1 silion. Compagnie dclairage Electrique. HOTEL KARAM Une confortable succursale de Palace Hofei, Kenr kof.— Pour lu saison (ft, rendez-vous chez A.J. Karatn, Kenskoff, o vous sciez servi souhait. Excellentes conditions. CANGSilME 49, Rue H'iumm* 88-10, fco.ileyard Stbastopol PARIS t vendant LE MEILLEUR fflftRCNE DU IKOIIDE Produits dis rremiares marauss •t tiaioura ds premier! iraicaeur UNE SEULE QUALIT : n \k MEILLEURE Ctayon Spcial POUR LES COLONIES DROU3BlE. HF.RBOR1STBR1'%  PCIALITS Franaises et Etranger SELS DE QUININE PURS Tous produit* en flacons, ampoules, comprims, cachets SOLUTIONS HYPODERMIQUES B^.Nn\QES, CEINTURES • *A8 A VARICES VPPAREILS HYGINIQUES pour tous usages Appareils Orthopdiques Seringues hypodermiques Pharmacie de Pocha, d > Voyage Coffres Pharmaceutiques pour Usines, communes, ne la General Accident Fire & Lif-j Assurance Con >r?ition LUi, de Perlh < Sccrihnu ) ir i (.SNEPAL • ast one da n a > i iiiam < %  M** *•#*? <>r'^ v r t arnTb ; i soleil oc *couche jauiaii iir len du a .Pactisa qatl enaaras.e p "s^x PoMeei contra incendia convrenl anaai las drsats occasionnas ar la laaatnj Srs i ol-e nourAntomonitea couvre il ota. Incendiai, malveillance. ama|n caus a .MU-M iln< M of tnane au dans ans biens Ses Potier* Miritimei miae*. par es braarhaa d'Euros* aoal i*JJ le8 • %  n,J ira P'ihcm ronti-e ace l iita *,.•! valables dans i'nnWrra eaner. roiis Ira wte* anrs devraient d-tno prendre la prcaution de se manir t'ttni polire contre accirteu.*. d'au moins 4000 du tara, h nme annuelle n'tant *ua •• t/2 •/• *" '* dotlsWsl *. Veuve l\ RERMiNGHM, AuxCaves .\enl Garal pour Hati. int?S nFVTS portan-Pnoca. !'•• '-'LG JKAN BLANCHKTJrraaia Projets de Factures et tous renseignements sur demande adresse Pharmacie CANON NE 49, Rue Raumur 88-90, Boulevard Sbastopol PARIS MAISON UNIQUE AUCUN! SUCCURSALE r\ sa Fraaoe ni l'Etrangnr t> >&x: Ballons Mi lielin en CaOUli huoe Vessii M'.'-' : r s RBIJI s rfeTennl* D .nl"n. Pneus 1 (.h: ulirrs air Mil lu lin M Dun'op Di-q'H-s Pu h : Gu< rait M. s ei Manchons Coll. mi %  : < pnui lamne* a ''• % %  Relie Flash il grils et BiHeiies Siovk Je nices il sut s rt arcwsone'i n nouvlB. Tuy* x d airuM fie loi r i'"id n.ei tav-fl d'anto* a bon mni' hi • j \Vi <•/. v< ir Chcs.'OilN WUuLLlY [QUI N'A JAMAIS E1 FAIi CE OUI NE PEU! TRE DPASSE .£.•1 %  . MM jiniiewe ^wsw 1 1 Manufacture Hatienne de Chapeaux L'Indigne* Kohi Champagne F. SJOURN Prpar dan a d.s cr-ndiliooi rigoureuaii IXASEFSIE Prparation et Vente •MABMACE F. SKJOORNR Angle des rues U .uxat dn Gautre. Avis IHEROYAL STEAMMML -,^S.&2 PLKt COMPANY rt.-utation e>t moi) liale, sont i en ven e che, E. ROBEI..N, r^n^v .A'ana. coati aux mis les plus mo t-s. de Kingston va I Sod I sera la Condition^f spciales pour %  Porl-ao Pilnca Ir lundi 25 xeut-' en g f s_a., i .— %  % % %  il 1*74 0 N ; 2327 GP.AMO RUE Ttl tPHOSE %  3224 BON ARCHE. CLRIT, UOUSlPISIE Martinez, Marcelin & C* irtH grave. le inanque d'apptit Le manque d'apptit est H abord la manifestation d'un trouble organique surmenage, embarras gastrique, te A son tour, il devient lu oue directe ^_ ou Indirects de def/Co*// / M\ ssnlras graves"'^/< ^TrV tels que U neurasthnie '> *f et 1A tui>crcu! V ^} Il faut iaire cesseitoutdc ^L*^. suite et le manque d'ap7/"3e, petit et sa cause. La -tf ^ FertiMW, excellent r.timuJi^^ H ,!int ct actlf lortifi,nt> **" excite la paroi stomacale, t aa rgularisa les mouve. ments et active les aecre. lions gastriques. I -.rtiane diminue la vioA. HQV leoce et la frquence des accs fbriles. Son em] ploi rtablit trs vite l fonctions organiques abol.es par la llt vre et par la chaleur L PI*! I forces succdent a U prostration et a 1 abattement. Si vous vou iaitri des piqres ', .onique*. .ayez FORTIANF l'action eera plu bienlainte ei plu ensible. | Dim toute les Phirac A fwl-au-Pmci: Pra>i BUC Qro : Uaboratolr BONNAFE f Millau Avyron RiWs^Mk: ;". L C teGANlSy f .~ tetltl DJaRRIVEII En avezvous dj (joule t Eh bien, demandez dans Uns les cafs, bars et restaurants de la Rpublique le nouveau produit de la Brasserie Nationale: /# PORTER NATIONALAgrable— Fortifiant — Bon Maich. BRASSERIE NATIONALE S. A Port-au-Prince, (Hati ). BOULANGERIE FRANCMSEcVATISSERIE FRAN^USE RICHARD PETERS, Prop. CHAMP DE BARS, N0121? L eulo boulnngorle Europanna n Maitl Spcialits de painr, pour sandwich. Pain Mutas et pains moulas. Paia aoir Pains complot!, atc. Patissoi te (Ine. pts Vol au vaut. Tsurtas. Soins *t promptitude. Tlphone : 2069. La Maison n'a pas de sucieursale. I Livraison a domicile murant ct partira le mme jour pour l'E irofa via le Nord, prenant 'tu tif>l. TIIK Ilot/a' bail Sttam Packet < %  (> 1 J. BtGIt Agent g.-ni*! mssfmm >* " % %  '*— "f %  %  %  ** ;:im*0nm>mfmm}ii nas LE FITEST 1NONTESTABL ail h La i %  %  C'est la quintessence des meilleura*. varits de cannes d'un vaste territefre] runissant les meilleurs terroirs C'est ce qui tait son arme. OOIJTEZ ET COMPAREZ 1 m ^-a-v^— *>"** %  *• "**v • rV,



PAGE 1

Jeudi 21 Juillet 1932 Le mm 4 'AOIS 26aie ANNtL .\ h''t port-nu-l'riLce eptoove ; 2242 —• Loterie Nationale d'Hati 416, Rue Bonne.Foi. Phona : 3358 La Loterie Nationuled'liati est une institution hautement humanitaire par la multiplicit dVeuvres qu'elle se propose d'aider, une chance de bien tre offerte aux hommes de toutes conditions de fortune. employs, Fonctionnaires, Ouvriers, Artisans, Salaris.de toi s ordres, (iena de maisou ( domestiques, ) sans parler lei r budget moyennant drux gcudes, peuvent gagner trois Mille geurdes. Patrons de Commerce.Chetsd'Industie,parez aux lusulfisunces des ventes, par l'achat d'un billet, qui vous libre du souci des chances* Mdecins, Avocats, Ingnieurs, Suateuis, Dputs, (iraaths Dignitaires de l'Etat,Reprsentants de lintellectualit, Jonr %  alisles. Dennez l'exemple de votre solidarit sociaie. Rentiers, capitalistes, comme en jouant, augmentez votre av<:ir. Vaus tous qui habitez' Haiti, rendez-lui service mche tant !e billet del LOTERIE NATIONALE D'HATI. AlUUMlUUl • AVIS AU COMMERCE La Panama Kailroad Stea msbip Line a l'avant ige d'an Iioncer les dparts suivants de New York pour port -au-prince Haiti, directement chaque mardi. Tousses steamers sont pourvus de chambre tritfori'inue Bimrte de btcw \ork. Arrivage Po>i-au -rrince. Steamer "Guayaquille 12 juillet 1902 le 18 juillet 1932 Steamer "Cristobal" le 11) juillet Steamer "Buenaventura" le26 juillet Steamer "Ancon" le 2 aot 1132 Steamer "Guayaquil" le ( .) sol 1932 Steamer "Cristobal" le 16 aot Steamer "Bueuaventura" le 23 aot Steamer "Ancon" 30 aot 1932 Steamer •'(iuayaquil" le 7 septembre Steamer "Lrisfobal" le 13 septembre le 18 septembre 1U32 Steamer "Buenaventura" le 20 sept. le 26 sept. 1932 Steamer "aucon" le 24 septembre le 21) sept, 1932 Panama Railroad 5'leampship Line JasH. C.VAN REED agent Gnral le 24 juillet 1932 le 1er aot 1932 le 7 aot 193-J le 15 aot 1932 le 21 aot 1932 le 29 aot 1932 le 4 septembre 1932 le 13 septembre 193 1II0IT, PORTS DE IEMRLEMS E MOBILE A PORT-AU-PRINCE, SANTOi3 J PUERTO CABELLO, LA GUAIRA El PARAHAR'BO. DALVANf.EN AUSTVANGEN VESTVANGE\' !) LVASGEN AUSrV\NG* VESTVAXGEN New Orlans, L^uisiana, Ucp. Mobile, Alabama, D p. PorUee>Prtnce, Hati Arr. Sinlo.Dominai City.K.I). arr. Curaao, \). W. I. arr. Puerto Cabclle, Veaz. arr. i Guaira. Veaezuela arr. Paramsribo, Dnlch Goiana ar. l'ara ma ribo.Dntca Guiaua D. Curaao, I. W. I. arr. New Orlans, Louisiana arr. Juillet 2 juillet 4 juillet 9 juillH 13 j'iillet ]* juillet 17 juillet 18 juillet 22 juillet 27 juillet 31 aot 8 Juillet 1K juillet 18 ju:ilet 23 |fHef 27 juillet 29 aidt 31 aon y 11 t f t nont aot 1 5 10 14 22 luillet aot aot aot aot aot a< al ai-at aot a< t %  rat. 30 1 G 1(1 VA l'-f 1") m 24 n 5 mai 13 SO! 17) a< El 20 aoftt sol a< a> ai nt sept. sept. sept. 'H 2tt 21 29 v 7 11 sept. 19 Picnant fit et passagers poyr tous les ports ci dessus aot 27 aot 2fl sept. 3 sept. 7 sep!. U sept H sep. VI %  ip'.lf S-P. 21 iept. 2i oct. 3 sept 10 sept. 12 sept. 17 Sept." i-pt. sept. sept. sept. oct. o-t. oct. 21 3* 2S "28 30 R 9 17 CONNAISSEMENTS DIRECTE DfLIVS POUR TOUS LES PORTS SUIVANTS : Port-'e-'aix, SK.iarr, Mirag-ne et Jrmie, Hati; Monte Cria, La Pe-nnna. B-4rahona, Sa Pedro de Manon* ftA.-^ua, Rpublique Dommic une, Coro, Carupaoo, Cumano, Cnnt* al Pampatar, Venezuela, Arabe e leanre.DW. DE MOBILE ET NEW-ORLANS A TOUS LES PORTS HATIENS ET DOMINICAINS EIIRICMBO. Uu dliai I vers le milieu de chaque mois touchant directeme t : Puerto-Plata, R. D., Cap Hatien, Gouapes. PetitG ave. Aux Caves et Jaonel, Haiti et Macarsibo, Venezuela. Si un fret suffisant est ohVrt, ces bateaux toucheront galernenl Po:'le-Psix, SiMrc. Mirogoane el Je reje, Hati; Barahooa, Azua, Monte Cristi, San Pedro de Macoris et La Romsoa, R. |). Ambe, D. W I. De Tampa, Floride, h Jamaque-Hati—La Rpublique Dominicaine Cnaaoet Venezuela: Dparts poor les ports ci-dessus quand une quantit sulfisaota de ht est offerte. ( Sujets changement, annulation ou ajouruement sans avis. ) A. de MATTEIS & C, Agents Gnraux iiiim —w Panama Railroad Steamship Line Agents aux orincipaux oorls d'Europe. Service de jrl el de passagers vnhe F Europe et l'Amrique. G. W. SHBLDON & Co, Lui. 17, James Street, LlVBpPOeL, LNULAND Angleterre Ci. W.SUKLDON k Lld. Feutou llouse, 112/113 Fenchurch Se t Loudun E C. 3, Eng'and. Trance MOHY A Comp^y. Atlantic Freighling Corp. D iv. 15 Boulevard de SilSfebourg, Havre, France MOHY & ( ( M PAN Y, Atlantic Freightipg Corp. Div 74 Quai des Chartrons, bordeaux, France llemu den n A Stockwell, Boite Postal 71' Havre, France. Moiur & Corn sny. Atlantic v rcif,htin^ Cor; D •• 3. Rue si Vincent de i aul. Paris, France. MOHY & COMPANY Atlanlic Feightiog Corp. Div. 7 Rue de la Rpublique, Marseille, Fiance. Gellatly HANKKY %  habile de vJ iBiportationa, servez vous tonjours staa navirts de la LYIE ''"Ci; 1 '" ?rrT* ^rt-aa-Princaonf" S m! y ,,b Lyk ?\ H juillet 1W Steamei Genevive Lykes a arit 1 bur.au: Ru. du Maga.in dt %|tl ^ ^SS£ "-> N'OUBLIEZ PAS OE FAIRE UN PETIT TOUR A TERRACE-GARDEN Chez W. KAHL PetionvilJe 1 Senlpment 15 .-ninuli* d'*. 0: *oas de loatcs espce* j anjEBs amus



PAGE 1

Clment Mu gloire ; DIRECTEUR 1958, RUE AMERICAINE 13M lELKl'HONE N'2242 du (I. NI qi de > 'rits il'ltj |>oi-i-i^ir ilans nu it MQiiJe seUUeeeel atrleaealeirc fci aIIIIMIIillede u> ii HfcefM, Itypecrisje librale est, eu pulili|u<*. une es alisgraifes lpeeriajai de noire icmpv l.aae,i-.|-e BOtILIJEll ajBaaBBBBBBai 26 me ANNEE'N* 7727 PORT-AU-PRINCE (HATI) JEUDI 21 JUILLET 1 La Question Geftrard-Hasco Les Dessous de l'Affaire ii ( SOTTE ) Voir B ^ \7 IN d hier WEST INDIES GARAGE! Aprs m iixr (Hier avoir fait hier un* roill StM)lcents dollars (2,700 ,nu) Monsie ir ixer notre pmi^ii dur* '( |o „, ( |i x ne0 |m ille-cinq-eenl,cirllo pidicuurc HHHCO | mi:lh r vi iu ,_ ( .; nq ,i 0 ii ii; s dou jftrarcl, nwis vous uni '/'( P&585.I2 ) dfi efleciieeme arguer que l'issue lavordble | OUt us par |„ Alirendts. uech&rgenii /,zc/i celui-ci de ses uon'es C imlK'i;i!I(.' Ge mi du procs ne ipso •rlions antrieuresenvers les Ahrendls. Bien que, en icaill, le procs Geffrard fui dirig'autant contre eux que eonIre la Haeo,— le tondes crits deMr Gcftrard cl de Mr Armand exprime le ressentimcnl qui leur reste a IV-ard I V] ^sute (tes accords qui de ces cranciers hypol u-cai.^ .,,. si s> dm ;|nl c res,— des accords, dus se. en|j e M[ G( nVan! H k s crels, sont intervenus, dans A ] imu |i s que, en dehors des Sf L—H se trouve actuellement de-pos la Banque, DU nom de Joseph Lacoillbe, mais en rulil pour les Ahrendls, une somuirde sci/r-inil l e-luiil cent-deuy.r dollars ( l'(;..S13.'() ) lesquels, ajouts aux 10,585.00, Ibnl une somme de 36897,00 touche nar les Ahrendls. Ce n'est pas loul. Il se dit i Sous la direction de M. Arnold BRAUN ltpHon : Gbmqe:225t Rsidence: 2462 II y a vingt ci q an : I E MATIN, ?/ Jnilh! i'.'Ul. -LOUVERTURE le cours du procs, entre ces derniers cl Mr Geffrard qui lie voulait sans doute pas avoir disperser ses forces Comme bien on se doute, ces accords si. d'une pari, et cuire autre a van'ges, ils as luraienl Mr Geffrard contre l'intervention des Alirendts, Douvaienl.cn INSTITUT Guy-Joseph-Bonne?! Prs du Monastre St-Grnrd CX ;•:.'. %  > %  %  v C0fn mne s au Collge-Louoef turc J h lundi s ', Utet n ris lin %  ; rui c 'itdernier I m'ia te ment aprs, les lves %  classe, de 3e. ont • %  < 'ig ''" dais une Is'tre de c> in pli me nvpathitfups d leurs %  ides du Lyce Philippe Guerrier, des Cayn8, l'occc '/'/ m tliieur qui a frapp c tablissement en mai der nier I. proclamation des rsul' s des cvamc is a e i lu u ce malin. i a distribution il s prix s fera dam la plus strie!,", in'iSU.OUO dollars (|iic ceux-ci ont dj louches (pallie cash el partie en dpt a la Banque), ils se trouvent, dans l'ensemble, cranciers deMr (clrnrd d'une somme de cenl mille ( 100.000) dollars,—sens doute les autres fortes dlier,)) de Mr Armand, et des gens ... a vul'auhe'jo.ir Wickus, te roi de la Gouv--. oui st baladait SI aut, enod.. da C*evallier v al de nos excellents coatitres : Chaivet cl Dsiaor. Qu'est-ce q i vous tabriquirz ciseiable, Messieuis? * *• •• ... voit qu'au dire d un ce i [r >•, l'Hit il Excelsicif alleiH encore u''ic remboara elr; hais de h rception ollicielle inita en I honneur de !"*• viateor hatien Dsir Paris.— Paiera, paiera pasl.. Gel tablissemenl hcohiir qui vient de mriter !<'•. s de ri'ispeeliou Scolaire el de remporter un grand succs, ajirs seulement une anne d'exislenee. grAce ;'i In mthode pd nouvelle qu'y emploie le dittacleur, d'aprs celle des Universits du Canada el des Etals Unis d'Amrique, esl silm .mine on nn>1 '"mtran (.al ge-Louvirle sait, dans le quartier le plus sain de Portail-Prince. Les l re %  %  '' %  s/ s ". professeur coliers faibles y refont leurs forces loul en poursuivant leurs '"'* fongaeetde l ttratnre anludes. ghn estera led'tvoitrsd'usage. Plusieurs anus du Collge L'Institut ouvre ds ce tour son registre. dHnscriplion pour de lui ont envoy de beaux prix nouveaux lves, qui voudroui y venir en Octobre prochain. En q li seront distribuas etnx 'ves attendant, les ciirs jlele commencent tous les fours, daSJ^it heures du malin. nt -cli cet aax d'mercredi soir 24 Juille i marpltea detenra nombreux a prsidence, de \ir le d rleurs des l)ei> rtements. I • W. H. lourde, ancien IreepeCataly nroMtuoeleurne dans le Noid. S .-Mac et (t %  : tvesretiendront sans dcile en passant les talentueux artistes avaLt que le Cap nat location de les applaudir dans leurs nouvelles ciatious. Coinpi ner.1-. nrlir du 1er Aol. poui' les altarda et d'autre pari, ne pouvaienl.cn ^ n| |>ieu in ormgaffir J ceux qu.^y^t.^eTiou aux examens de Juilleh dsirent se pr\ n nnAt3 retour, que reconnatre sains cn finil a vec senle^ia rfiuveau en Octobre prochain.-Ou peu! suivre cea|A \Ji. UpUb etsaufs les droils de ces 1ertr J a i rc l qu i | C uraura co-f^' ia n, S?i r ClSUrl s;ms l i l ,,;1 s,,lt mo An ri niera qui. feu dhn.l.ve en i " c ; x l J^. m: ; (lc relement oblig d y rester. ad B cas de succs, devaient cire (j( ; scs c { | e |)C | nes .ujrs Mthode sre qui garantit le succs PI1IX MODIQLGS 1 les premiers bnliciaires. Car, quel que soit le scnlimenl, dj exprime, de la justice sur les circonstances qui leur avaient valu d'tre les adju dicataires directs ou indirects aies terres de Uogne, on 1> avoir tant tran, ils mettent la prk\nlion de loucher inle \alcur. oralement ce Or le jugement prononc par le Tribunal de Premire liislance de Port-au-Prince el nain eiui par arrt du Tribunal de peut supposer (pie ce (pi ils I Cassation, aceerde M.Geffrard avaient, le plus cœur, ce 'une valeur de75Q0u.00dohpour Damiens •3 MB.II qu'ils ont encore le plus a | indue cœur, c'est de rentrer dans I de 1 coiilingenler l'entre du raf ha-tien di\\\* le royaume mesure qui affecte notre exportation devrait motiver ties reprsailles contre I importation des produits danois en notre pays. Nous y reviendrons. — Au Nicaragua,Sandino d* luissanca par la wasco poserail les armes, condition IH3 !. omme hiquel^u'un neutre soit candidat la loterie — %  . wationaie a Hasco Monsieur Wickus qui, aux '-'.asI hiis, ae laisail pour le roi de carreau de L i Gonve l ' '• il a b r i I tien ie un pxuHoryrre — 1 I se dev loppci — no si ril oui nous tapi cl • r d'avoir, rn ex imii; ml une rorg ciisatioi ra.: elle de Dam fis, p opo : %  SCIPI i • ilrrmi r• %  nui li du ecl ion de et i impnrtan i lenl li">l coi li ie Sf,r ttu r„r 1 doit lre aoula la valeur Rsidence et que les Marines e qui, a ce I, re, avau e.e, or-, '; ' %  %  " !" 8 ,V "si de auekiui im'" %  Hetee peul tre dbine conlrlassenl les lections chealra li eleUiorl en IriomMonsieoi Loma D |oie (),, .1 est oc ^ c W ,e 1 1 ^ iiric pour loyers dto par elle el prs.denlielles. P",, 11 capilole, se trouve acC est de i im-obn porance, dans ie UCIMI. ue \ n6|J wcore ptv #s aulrieure-|f —Aux Caves rinuieur Caunie.lemeul a Port-au-Prince, es <> ^ i lire--.l, puisque LE dmler quel peut tre i mie-1 njenl g | aillr i ei '\ffj, reprsenvm ., ac bev la construction du s;| }' a,)l de redorer ses blasons, MATIN i t le cmli-r lourdes Amenais annraxuna'iveineiii une dolici pcuniaire (tes .... --llim dans cette aftaire". Mr CetS()Mline ( | e qualoi-ze mi l'rard, au dire de Mr Armand, | ars ( | QOO, 00 ). a sr le u"S une obligation On peut donc dire qu'en chilhvnolhcaire de i.000 dolf fres ronds, M. Geflraid a dioit, a lars rapportent depuis 1924 partir du jugement, i Pont de l'Ish-l. Le travail, ail Prtendent les bien im unies, i i al icer le scandale naine c infrre La Carde ,est -' Gala se pourrait bien, p.usj Qdun el a d mi a !ei qi e des bien lait. quon la vu entrer aux Aimes ...„„ llo „ s |. )SS enl prises (), — Le Magistral Communal!!''' r s < el, eprs une contre des Coteaux a rduit ses appoin%  % oealion i Leba, choisir myslneusemt ni un billet du ... voit que cemruencent a pi "iivoir les candidatures as S^nat, pour les oioq nouveaax si(^es prvus par la Constitulion, Prs de csnt candidats oat di'j dpos sur les pupitres des d'-puts leur carte charge le il es : ex ceci, ex celm, el de la li.rmule sacramentelle '.Sollicite votre bienveillant suffrage. VA et la ne tait (pie commencer. ... voit que 11 s'itat G yJnseph-Boonel, qni, ^aus 1 m alligenta direction de notre collaborateur, le Prole.sseurDor smville, a su mriter les flicitations de I Inspection Scolaire, ouvrira ses eoins d't partir du 1er ::ol pio: liain. De uoasix lves s'y viennent ins(Mie pour la prparatian r% oamens de In session extraerii r.aiie. d'o't(,hic Profitez-eu. leuicnls de 25 o e.La diflrence tarrea de Monsieur Geffrard s levait.au moment da^la ralisation e Dcembre 19l.en comprenant les intrts accumules, i environ 32,>00 dollars 2 — Puisqu'il est tabli que Monsieur Lacomba n'a t que le prle-. mm des Ahrendls, il astcerlainque toutes les valeuis touches par Laco.nbe.parsme du bail pass entre la Hajlian Amne, n Sagar Company oi Lacombe, 'nt t en a , touches pa, ..Nnsieur Ah. end.s •u s.cs avanls-iiioil. 3 sans rameuter au-dell de Fvrier 192", d esl laWi qu'il a dj t verse comptant i Lacombe (prle-nomde.Ahrendls >. to.^'^"'''.VJ.J.: ce A cela nooi rpondons (jue I utimii (,;i! n n'.i pas eu les pi porli us qu'au d< but on lui croyait. Que Mr Djoie se In/, c'est comme pour les r soi! nisu.li>' imprudent, ou s a r dclare iYCC lyrum : (.•mnic 9 l'artnjr serait beau et charg dt pro8 services nj, HNSS li"u:ru-fs. si, sur dix jier-. siiiinex >|iii i' m !ei 'ni a ve demain. (A suivre). Prsident de la KfuHbliqut, ueuf ne lui pariaient ^in" n'agricullure, de coininorce,d'industries,de dveloppement de ressources le la Nation, ne prol-rlion du travail, d'intensiilcaiion do noire exportation Voyous, cber confrre, comment Sinio le Bien-Aim feraildl pour rsister a un pareil rgime?.. Qu'on Au i urpiu.1 il d rorresii ; nous en.barras %  UU il Op| O.C lu C ":p 'i e (i i( s si i pu 1rs de i .M, M cir picolas • eux de Dfoie : D'< st pas la q estion, du moins u IIque i uua i i.'o n bous la i oser dans i itie i ri e>r inci ni'in. Nous I • billes de tenin*. etc.. il y ea %  ioii|ou's John U r #o//ey-voas ii iser '_o istaler, CHOS J— o — ~ Notre excellent confrre • i; : Aaou^al.^ -j XX\ et ,s. naturclle.nent.qui 0n Seit Titus. p rend srail justice. — Dans les milieux bien in. •' lorins, on croit que MM. Schil1 1er Nicolas et Louis Djoie seront rappels au Service de la Production Agricole. Monsieur Craddack, Directeur des Contributions, est rentr i\'un voyage qu'il avait l'ait aux Etats-Unis. — Le Ministre du Travail el des Communications du Gouvernement dominicain. Monsieur Pina Chevallier, onde du be croit dans les rues de ia Capitale du Nord. — A Hanquille, une cillant a Jet trouve dans un rvaler-closett. Recueillie par les poux Alphonse Marine, La gosse se porte bien. — Les Annales Capoises nous annoncent qu'aprs le (i?il William.de la Carde d'Hati, le Brigadier Vocel, les Colonels Herton,Clark,Fegan,Humphrey •ni i mdaills par Son Excellence le Prsident Vincent. Dans le Nord, la Garde s'informe du nombre des habitants dans chaque localit, et de leur laoa de vivre. lui parle Lcooomio Politique et ScMices Sociales, unjour, maia.de n usons jamais c ntest les gra.< 'r endeu.sm.qu'on R ledrirt^e,t j .ie> hM • Ni r ,, ; s et uous Pentretenant du laineux TUE CACHET D'OR... p.tx j i connaissons volontiers que, [C' iiiuie Directeur du Seivicej ii hniqi.e a Damiens, il a I..U de la bonne besogne. ' us ajoutons, mme volontiers que, de l'opinion gnrons enregistrons avec reg-et, .,| t t Mouiieur Nicolas est nu • .. voit que Wikoa, le roi de : lionra.aa caeas aa> que sou re oor I Porlaa-Prin e n'a pas o nire nu i!e (|ae> de baire ••V itemai I, ; s so ; | •• tameas llluim Harkttncurt. Il le dit el le ,•' ou t '' au tods starrhe du Nez ou del Gcrc's iVickadam le ncr ou le faire I ,cie dan l'c*u cbaudeetl'inhaler, le mort de Mr Emmanuel Drey( scrupuleux d'une dignit U% f I #5 BW CB lus (loul les lunerailles c.nt lieu mm V) '•ajt' iT% Qa2* ce nsatin en l'Eglise Mtropoli-/ v# ,'• ,. o n xc % VAPOWun loin. V y -Nous u avons pus en end PourTaut Refraidis.Kmz.:t laine. Sincres romlok'j parents prouvi aux Prsidenl Trujillo, a t nomm i E. K. el Ministre Plnipotenliai( Askurex-vons contre re a La Havane en remplace-' la General Acciden ment de Don Uazil qui rentre j Lile Assurante Corporal Santo-Domingo. lœi'ed.t— Vve F. Berminj'han Le Danemark a dvid de I A grau rerai i • • %  Mardi matin ont eu lieu les •railles de Ml l.ouis Jean-Jacquei, ne I ih Nos condolances a uv du c qu'il devait tre v ci ific B Mr D joie, et (|oe le l bieeleur d hier deva:i a'aci omii o* l'un nloce PourTout Refr3!c'isT?mz.:t f>— m %  %  > %  — nrr i j fc '— %  a—a o Oer d'une sout>*dii rtt/on, Noud croyons notre droit ue \ < %  que D • n ,^er ' if. M • -M' %  "*• • i rU e S • ; -• N I de i • al'auiiileji 'pourrait tre u i"je v t mo i qu'il evrait et-a i .1 —"-A


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/07058
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Thursday, July 21, 1932
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:07058

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
Clment Mu gloire
; DIRECTEUR '
1958, RUE AMERICAINE 13M
lELKl'HONE N'2242
du (I. NI qi de > '-
rits il'ltj |>oi-i-i^ir ilans nu it MQiiJe
seUUeeeel atrleaealeirc fci a-
iiiimii- illede u> ii HfcefM, Itype-
crisje librale est, eu pulili|u<*. une
es alisgraifes lpeeriajai de noire
icmpv
l.aae,i-.|-e BOtILIJEll

ajBaaBBBBBBai
26 me ANNEE'N* 7727
PORT-AU-PRINCE (HATI)
JEUDI 21 JUILLET 1
La Question Geftrard-Hasco
Les Dessous de l'Affaire
ii
( Sotte )
Voir B ^ \7 in d hier
WEST INDIES GARAGE!
Aprs
m
iixr
(Hier
avoir fait hier un* roill
StM)l-
cents dollars (2,700 ,nu)
Monsie ir
ixer notre pmi^ii dur* '( |o, (|ix_ne0|-mille-cinq-eenl-
,cirllo pidicuurc Hhhco | mi:lh.r vi.iu,_(.;nq ,i0iiii;s dou
jftrarcl, nwis vous uni '/'- ( P&585.I2 ) dfi efleciieeme
arguer que l'issue lavordble |OUt.us par | Alirendts.

uech&rgenii
/,zc/i celui-ci de ses uon-
'es
C imlK'i;i!I(.'
Ge
mi
du procs ne
ipso
rlions antrieuresenvers les
Ahrendls. Bien que, en icail-
l, le procs Geffrard fui diri-
g'autant contre eux que eon-
Ire la Haeo, le tondes crits
deMr Gcftrard cl de Mr Ar-
mand exprime le ressenti-
mcnl qui leur reste a IV-ard I V] ^sute (tes accords qui
de ces cranciers hypol u-cai- .^ .,,. si ,s> dm.;|nl ,c
res, des accords, dus se- en|j.e M[. G(,nVan! H k,s
crels, sont intervenus, dans A]imu|is, que, en dehors des
Sf LH se trouve actuellement
de-pos la Banque, du nom de
Joseph Lacoillbe, mais en ru-
lil pour les Ahrendls, une som-
uirde sci/r-inille-luiil cent-deu-
y.r dollars ( l'(;..S13.'() ) lesquels,
ajouts aux 10,585.00, Ibnl une
somme de 36897,00 touche
nar les Ahrendls.
Ce n'est pas loul. Il se dit
i Sous la direction de
M. Arnold BRAUN
ltpHon :
Gbmqe:225t
Rsidence: 2462
II y a
vingt ci q an :
I e Matin, ?/ Jnilh! i'.'Ul.
-LOUVERTURE
le cours du procs, entre ces
derniers cl Mr Geffrard qui
lie voulait sans doute pas
avoir disperser ses forces
Comme bien on se doute, ces
accords si. d'une pari, et
cuire autre a van'ges, ils as
luraienl Mr Geffrard contre
l'intervention des Alirendts,
Douvaienl.cn
INSTITUT
Guy-Joseph-Bonne?!
Prs du Monastre St-Grnrd
CX ;:.'. > v C0fn
mne s au Collge-Louoef turc
J h lundi s ', Utet n ris lin
! ; rui c 'itdernier I m-
'ia te ment aprs, les lves
classe, de 3e. ont < 'ig ''"
dais une Is'tre de c> in pli
me nvpathitfups d leurs
ides du Lyce Philippe
Guerrier, des Cayn8, l'occc
' '/'/ m tliieur qui a frapp
c tablissement en mai der
nier
I. proclamation des rsul-
' s' des cvamc is a e i lu u ce
malin.
i a distribution il s prix s
fera dam la plus strie!,", in'i-
SU.OUO dollars (|iic ceux-ci ont
dj louches (pallie cash el
partie en dpt a la Banque),
ils se trouvent, dans l'ensem-
ble, cranciers deMr (clrnrd
d'une somme de cenl mille
( 100.000) dollars,sens dou-
te les autres fortes dlier,))
de Mr Armand, et des gens
... a vul'auhe'jo.ir Wickus, te
roi de la Gouv--. oui st bala-
dait SI aut, enod.. da C*e-
vallierval de nos excellents coa-
titres : Chaivet cl Dsiaor.
Qu'est-ce q i vous tabriquirz
ciseiable, Messieuis?
*
* *
... voit qu'au dire d un ce i
[r >, l'Hit il Excelsicif alleiH
encore u''ic remboara elr;
hais de h rception ollicielle
inita en I honneur de !"* -
viateor hatien Dsir Paris.
Paiera, paiera pasl..
Gel tablissemenl hcohiir qui vient de mriter !<'. s de
ri'ispeeliou Scolaire el de remporter un grand succs, ajirs seu-
lement une anne d'exislenee. grAce ;'i In mthode pd
nouvelle qu'y emploie le dittacleur, d'aprs celle des Universits .
du Canada el des Etals Unis d'Amrique, esl silm .mine on nn>1 '"mtran (.al ge-Louvir-
le sait, dans le quartier le plus sain de Portail-Prince. Les l"re' '' -s/' -s". professeur
coliers faibles y refont leurs forces loul en poursuivant leurs '"'* fongaeetde l ttratnre an-
ludes. ghn estera led'tvoitrsd'usage.
Plusieurs anus du Collge
L'Institut ouvre ds ce tour son registre. dHnscriplion pour de lui ont envoy de beaux prix
nouveaux lves, qui voudroui y venir en Octobre prochain. En q li seront distribuas etnx 'ves
attendant, les ciirs jlele commencent
tous les fours, daSJ^it heures du malin.
nt -cli
cet
aax d-
'mercredi soir 24 Juille i marpltea detenra nombreux a
prsidence, de \ir le d rleurs des l)ei> rtements. I
W. H. lourde, ancien IreepeCataly nroMtuoeleur-
ne dans le Noid. S .-Mac et
(t : tvesretiendront sans dcile
en passant les talentueux artis-
tes avaLt que le Cap nat lo-
cation de les applaudir dans
leurs nouvelles ciatious. Coin-
pi ner.1-.
nrlir du 1er Aol.
poui' les altarda et
d'autre pari, ne pouvaienl.cn ^ n| |>ieu in,ormgaffirJ ceux qu.^y^t.^eTiou aux examens de Juilleh dsirent se pr- \ nnnAt3
retour, que reconnatre sains cn finil.avec senle^ia rfiuveau en Octobre prochain.-- Ou peu! suivre cea|A \Ji. UpUb
etsaufs les droils de ces 1er- trJairclqui |Curaura co-f^' ia,n,S?i r ClSUrl s;ms li!l ,,;1 s,,lt mo" An ri
niera qui. feu dhn.l.ve en i " -c;xl J^. m:.; (lc relement oblig d y rester. ad B
cas de succs, devaient cire (j(; scs c, {|e |)C|nes .ujrs Mthode sre qui garantit le succs PI1IX MODIQLGS 1
les premiers bnliciaires. Car,
quel que soit le scnlimenl,
dj exprime, de la justice
sur les circonstances qui leur
avaient valu d'tre les adju
dicataires directs ou indirects
aies terres de Uogne, on
1>
avoir tant tran, ils mettent
la prk\nlion de loucher inl-
e \alcur.
oralement ce
Or le jugement prononc par
le Tribunal de Premire liis-
lance de Port-au-Prince el nain
eiui par arrt du Tribunal de
peut supposer (pie ce (pi ils I Cassation, aceerde M.Geffrard
avaient, le plus cur, ce 'une valeur de75Q0u.00dohpour
Damiens
3
MB.II
qu'ils ont encore le plus a | indue
cur, c'est de rentrer dans I de 1
coiilingenler l'entre du raf
ha-tien di\\\* le royaume
mesure qui affecte notre expor-
tation devrait motiver ties re-
prsailles contre I importation
des produits danois en notre
pays. Nous y reviendrons.
Au Nicaragua,Sandino d*
luissanca par la wasco poserail les armes, condition
IH3 !. omme hiquel- ^u'un neutre soit candidat la
loterie
.
wationaie
a Hasco
Monsieur Wickus qui, aux
'-'.as- I hiis, ae laisail pour
le roi de carreau de L i Gonve
l ' ' il a b r i I
tien ie un pxuHoryrre
1 I se dev lop-
pci no si ril oui nous
tapi cl r d'avoir, rn ex imi-
i; ml une rorg ciisatioi ra-
.: elle de Dam fis, p opo
: scipi i ilrrmi r nui
li du ecl ion de et i impnrtan i
lenl li">l coi li ie
Sf,rtturr 1 doit lre aoula la valeur Rsidence et que les Marines e qui, a ce I, re, avau e.e, or-, '; ' ' "
8,V "si de auekiui im- '" " Hetee peul tre dbi- ne conlrlassenl les lections chealra li eleUiorl en Iriom- Monsieoi Loma D |oie
(),, .1 est oc ^cW,e11^ iiric pour loyers dto par elle el prs.denlielles. P",,11 capilole, se trouve ac- C est de i im-obn
porance, dans ie ucimi. ue \ n6|J wcore ptv#s aulrieure-|f Aux Caves rinuieur Cau- nie.lemeul a Port-au-Prince, es <> ^ i lire--.l, puisque LE
dmler quel peut tre i mie-1 njenl g |aillriei. '\ffj, reprsen- vm ., acbev la construction du s;|}'a,)l de redorer ses blasons, Matin i t le cmli-r lour-
des Amenais
annraxuna'iveineiii
une
dol-
ici pcuniaire (tes .... --- llim
dans cette aftaire". Mr Cet- S()Mline (|e qualoi-ze mi
l'rard, au dire de Mr Armand, |ars ( | qoo, 00 ).
a sr le u"S une obligation On peut donc dire qu'en chil-
hvnolhcaire de i.000 dol- f fres ronds, M. Geflraid a dioit, a
lars rapportent depuis 1924 partir du jugement, i
Pont de l'Ish-l. Le travail, ail Prtendent les bien im unies, i i al icer le scandale
naine c infrre La Carde ,est -' Gala se pourrait bien, p.us- j Qdun el a d mi a !ei qi e des
bien lait. quon la vu entrer aux Aimes ... llos |.)SSenl prises (),
Le Magistral Communal!!''' "r's< el, eprs une contre
des Coteaux a rduit ses appoin- ?oealion i Leba, choisir mys-
lneusemt ni un billet du '
... voit que cemruencent a
pi "iivoir les candidatures as
S^nat, pour les oioq nouveaax
si(^es prvus par la Constitu-
lion, Prs de csnt candidats oat
di'j dpos sur les pupitres des
d'-puts leur carte charge le
il es : ex ceci, ex celm, el de la
li.rmule sacramentelle '.Sollicite
votre bienveillant suffrage. Va
et la ne tait (pie commencer.
... voit que 11 s'itat G y-
Jnseph-Boonel, qni, ^aus 1 m
alligenta direction de notre
collaborateur, le Prole.sseurDor
smville, a su mriter les flici-
tations de I Inspection Scolaire,
ouvrira ses eoins d't partir
du 1er ::ol pio: liain. De uoas-
ix lves s'y viennent ins-
(Mie pour la prparatian r%
oamens de In session extraer-
ii r.aiie. d'o't(,hic Profitez-eu.
leuicnls de 25 o e.La diflrence
tarrea de Monsieur Geffrard s -
levait.au moment da^la ralisa-
tion e Dcembre 19l.en com-
prenant les intrts accumules,
i environ 32,>00 dollars
2 Puisqu'il est tabli que
Monsieur Lacomba n'a t que
le prle-.mm des Ahrendls, il
astcerlainque toutes les valeuis
touches par Laco.nbe.parsme
du bail pass entre la Hajlian
Amne, n Sagar Company oi
Lacombe, 'nt t en a ,
touches pa, ..Nnsieur Ah. end.s
u s.cs avanls-iiioil.
3 sans rameuter au-dell
de Fvrier 192", d esl laWi
qu'il a dj t verse comptant
i Lacombe (prle-nomde.Ah-
rendls >. to.- ^'^"'''.vJ.j.:
ce
cinq dollars
:enl-qualre-vmji cinq uu .- ,
UUize( 16.885.Q ) ; 2o *M
Aliiends fo'l sculemcnl Mr
Geffrard jie recevrait pl un
centime, non seulement tout
largeil irait aux Ahrendls,
mais encore Mr Ccl'irard res-
resterait leur dbiteur d'en-
viron di* mille dollars ( 10.
00 ) !
Ajoutons qu'en dehors des
saisies arrts pratiques la
Banque, il y eu a d'autres pra-
tiques l llaytian Ameri-
can Sligar Company mme
par d'autres cranciers de Mr
Geffrard.
public cayen le'J juillet deruiei
un rcilal magnifique. On lui
prdit le plus bel avenii'. i
La Phalange du Nord
nous dit que le Dpartement esl
scandalis de la protection que
jouissenl les fonctionnaires trou-
ves en taule, -- de la pari de
certains membres du Gouver-
nement, l'n Prfet n'est plus
qu'un portrait (pie brave le der-
nier de ses subordonns qui se
vaillent d'avoir l'appui sap
lieur de parlementaires. Sans
commentaires,
Au Cap, i! y a dsaccord
Des conclusions s imposent tftntl.a \. v|,ssj()ll Scieniuiqua
pour nous aprl un tel ex-((|'^Vgjene rt |a Commune
pos; nous les exprimerons /propasd'argent.Rsullal : l'her-
terie Nationale.
S'il gagne le gros lot, le roi de
La Gonva esl sur de changer de
carton. Il devient au bas mol
roi de 1 Argentine.
... voit que la Distillerie Salai*
' mine prsenta un Huila*"
(im, d'un honquel el
Propos
humides
o
i es .-.,'!< ons aynnt j m-- co i-
Mi Dcjoie, c .mmeut pour-
i ai'-on. Biij'Mird'rn le I die
ii ouler eu grade, en i* i s.'i -
Ci iii IDI Mr S ii H(i' ^ i. ol.-.s.
I i s comptent 11 -.lus scru-
puleux ? >
A cela nooi rpondons (jue
I utimii (,;i! n n'.i pas eu les
pi porli us qu'au d< but on
lui croyait. Que Mr Djoie se In/, c'est comme pour les r
soi! nisu.li>' imprudent, ou qui ai ii c ; . oulri paKB scs n'y a plus de vessies anglaises,
n.vous, nous v Hvmimiis- (i onen* et ebambroa air Ml-
i ...us M.bm.i.rs O. oide p us? '''"et Dunloo.de disques
'I.-cch. uue raison suffisante P",he' de "snchon* Colamaa.
se d(
d'un ve-
lours hors pair. De l'avis d*
ions lis coDoaissaarSi Vloasiear
)'. Coartilian Hv, angle des
i Charren et Riunhn,
' alise un pre-duit capable de
rivaliser avec le meilleur gia
d importation. Compliments!
voil que ehfl John Wtol-
La NaovellUte de mardi der- j ,ur (,l!(. ,].;,.,, M '.K1!>s
a r dclare iYCC lyrum : (.mnic 9
l'artnjr serait beau et charg dt pro- 8 services
nj,
hnss li"u:ru-fs. si, sur dix jier-.
siiiinex >|iii i' m !ei 'ni a ve
demain.
(A suivre).
Prsi-
dent de la KfuHbliqut, ueuf ne lui
pariaient ^in" n'agricullure, de coin-
inorce,d'industries,de dveloppement
de ressources le la Nation, ne pro-
l-rlion du travail, d'intensiilcaiion
do noire exportation !
Voyous, cber confrre, comment
Sinio le Bien-Aim feraildl pour
rsister a un pareil rgime?.. Qu'on
Au i urpiu.1 il d rorres-
ii ; nous en.barras
UU il Op| O.C lu C ":p '-
i e (i i( s si i pu 1rs de
i .m,Mcir picolas eux de
Dfoie : d'< st pas la
q estion, du moins u II- que
i uua i i.'o n bous la i oser dans
i itie i ri e>r inci ni'in. Nous
I billes de tenin*. etc.. il y ea
. ioii|ou's John Ur#o//ey-voas
ii iser '_o istaler,
CHOS
j o
~ Notre excellent confrre
i;:Aaou^al. frftaera
tonal tulmuiu... r
81R" M, in ranouv.natde
i!;;;;u(;;. H;l^>^ -j
XX\ et ,s. naturclle.nent.qui
- 0n Seit Titus.prend
srail justice.
Dans les milieux bien in-
. ' lorins, on croit que MM. Schil-
1 1er Nicolas et Louis Djoie se-
ront rappels au Service de la
Production Agricole.
- Monsieur Craddack, Direc-
teur des Contributions, est ren-
tr i\'un voyage qu'il avait l'ait
aux Etats-Unis.
Le Ministre du Travail el
des Communications du Gou-
vernement dominicain. Mon-
sieur Pina Chevallier, onde du
be croit dans les rues de ia Ca-
pitale du Nord.
A Hanquille, une cillant a
Jet trouve dans un rvaler-clo-
sett. Recueillie par les poux
Alphonse Marine, La gosse se
porte bien.
Les Annales Capoises
nous annoncent qu'aprs le (i?il
William.de la Carde d'Hati, le
Brigadier Vocel, les Colonels
Herton,Clark,Fegan,Humphrey
ni i mdaills par Son Ex-
cellence le Prsident Vincent.
Dans le Nord, la Garde
s'informe du nombre des habi-
tants dans chaque localit, et de
leur laoa de vivre.
lui parle Lcooomio Politique et
ScMices Sociales, unjour, maia.de n usons jamais c ntest les
gra.< 'r endeu.sm.qu'onRledrirt^e,t j .ie> h-M- Nir, ,,;,s et uous
Pentretenant du laineux
TUE CACHET D'OR...
p.tx
j i connaissons volontiers que, '
[C' iiiuie Directeur du Seivicej
ii hniqi.e a Damiens, il a !
I..U de la bonne besogne.
' us ajoutons, mme volon-
tiers que, de l'opinion gn-
rons enregistrons avec reg-et, .,|t.t Mouiieur Nicolas est nu

.. voit que Wikoa, le roi de
: lionra.aa caeas aa> que sou
re oor I Porlaa-Prin e n'a pas
o nire nu i!e (|ae> de baire
V itemai I, ; s so;|, tameas
llluim Harkttncurt. Il le dit el
le ,' out-'' au tods
starrhe
du Nez ou
del Gcrc's
iVickadam
le ncr ou le faire
I ,cie dan l'c*u
cbaudeetl'inhaler,
le mort de Mr Emmanuel Drey- ( scrupuleux d'une dignit U- % f I #5 bW CB
lus (loul les lunerailles c.nt lieu mm V) 'ajt' iT% Qa2*
ce nsatin en l'Eglise Mtropoli-/ v# ,' ,.o, .n xc ? VAPOWun
loin. V y -Nous u avons pus en end PourTaut Refraidis.Kmz.:t
laine.
Sincres romlok'j
parents prouvi
aux
Prsidenl Trujillo, a t nomm i
E. K. el Ministre Plnipotenliai- ( Askurex-vons contre
re a La Havane en remplace-' la General Acciden
ment de Don Uazil qui rentre j Lile Assurante Corporal
Santo-Domingo. li'ed.t Vve F. Berminj'han
- Le Danemark a dvid deIAgrau rerai i
Mardi matin ont eu lieu les
railles de Ml l.ouis
Jean-Jacquei, ne I ih
Nos condolances a
uv .
du c qu'il devait tre v ci ific
b Mr D joie, et (|oe le l biee-
leur d hier deva:i a'aci omii o* l'un nloce
PourTout Refr3!c'isT?mz.:t
f> m'> nrri'jfc'aao

Oer d'une sout>*dii rtt/on,
Noud croyons -
notre droit ue \ <
que D n
,^er
'
'
if.M
-M'
"*
i rU
e S '; - N I de
i
al'auiiileji
'pourrait tre u i"jevt mo i qu'il evrait
et-a
i
.-1
. "-A


.; PAGE 2
LE VAT'N -21 Juillet W33
i..t- m Lia
i
second par des directeur
techniques dpiitementaux J
sa us hirarchie l'an sur.
l'autre.
Qu'on nomme Mr De|o ie
directeur techoi me pour le
Nord et le Nor l'Ouest par
exemnle, et qu'on c mfle en
la mme qualit les soi e
Dpartements l'activit de
Mi Nicolas.
C'est la seule solution pis
Confrence
( \',.-; le numro d hier )
11
Lt.s SwASis DE L'INSTITUT Ca-
.,,, ,,,. ,i ni. Paris .' 11 1 *n
somm naturel e qojta-
ble d m tire ici e.i lumire les
savants qui, comme professeur
rl ial lot Catholiq ie,oal tait
rayonner sur cette vieille i
fc



uu.lRE
nous a cot dj tant n'inn-
tiles sacrices.
Votre cuisine,
Rousseio
Vous dirais-je mamli'inni
queb lurent leurs travaux ?
Monsieur de Lnpparent a
I et c'est une- gloire pourrons-
jtitut Catholique de Paris *
I veislSRO, piAC un Cours
< -
Pour t'abonna rommeiante
Mn- liin i,20 luil.ltaU
Mad m ,
J'ai lu avec un vil intrt
votre letti* qui a | ai a i< i,a
a date du 13de ce moh.sur
a lermetuiedea agagasins
l heures du son. Je n'ai
iu'uu regret, c'est 'le n'avou
le)
('C
Nuln co ..rieLa Balai
;i m:ic lui i I ""'" I
a abat CO I e Mr Lescot.Mi-
httlrc ^e l'Ii leric r. Il repro
duit un onl'c 114m du li-
m HenDekin.otTicier de M i
line <.es btate-Unit. prescri-
\ant aux citoye s du Nord
Ouest de ne pas &'abs;enii au
wte de la Corstiiutjou de
198, que toute abstention
sera considr* comme un
acte anti patriotique ctit--
pas vu plus lotie Numro du I Mr contre l'Occupation Amri
.. ._i- __ i;...i r;i.;r n. _..> nmla nui
Mo fi omP de Gologie et de MTtiralogi-
ITlaUalllC/... travad qui lui valut l'Acadmie
Croyez-en votre journal : les
produits que nous vous re-
commandons sont de tout
premier ordre. Mais, dans
l'ordre des comestib'es, la
hantgue des i sinet de Port-
au Princt et de Saint-Mure est
Degilaole. Ses qualits nutri-
tives tout la surprise des m-
decins. Far exemple : la Ior-
mule scieutilique a d 0 p t c
pour la rducation des in-
testins est son emploi dans la
cuisine des malades ..
Ui l'tranger des comman-
des arrivent chaque jour.pour
que les grandes agglomra-
tions d'hommes, empoisonns
prr que par des graiss.es no
cires, jouissent de cette mer
veille.
Bec Fia.
des Sciences. Puis il inaugura
un enseignement o il apparut
comme le crateur d'une science
nouvelle, celle de la Gographie
Physique. Cetle Science, bien
qu'existant dj en Allemagne et
ei Autriche, tait tout lait in-
connue en France. La Sorbonne
remprunta l'lnsulut Catholi-
qu
de Paris . Quelle fiert 1
cMatio qui la contient.J'tais
a la campagne.
Vous avez lorl bien lait,
Madame, de dire au public
ce que vous s,avez de la
question. Mais je puis vous
MtMr qi c le son de cloche
parti de mon cot n'a pas t
vain. J'ai parle pour beau-
coup de d-s consquences de la me-
sure prise par le (i niverne-
ment.Libia au l'iesident Vin
cent de n couter seulement
que ceux qui lui disent qu'il
u 1 drang persoune en lai- j
s;.nt uaraiue iwnte du
came*. Ce papier rote aussi
!, signature de Mr Elle Les
cot, qui lut cette poque
Commissaire du Gouverne-
ment du Nord-Ouest, lianne- /
kir, qui roussit a tuer Char-
lemaguePralte.est mort l'au
pass au Nicaragua, au cours
o'un combat coulre Saudino.
)
CINESIA
a
L

Voici le plus Fameux
Fromage du Monde!
Kdouard Branly est avant tout (
u-. travailleur, ui chercheur, un { Y U1
de ces hommes qui, grce la J'esMme que vous avtz lu.
i^i.s le mimeNumro'ce que
POURQUOI ?
iq
a tra-
its les
Nous nous demandons
pourquoi depuis queluues
jouis ou lait circuler
vers la ville les bru
j Imalarmants?
C'est ainsi qu'on y a jet la
grosse nouvelle de cession
de territoire, base nivale!
c'est uu jeu mauvais et qui
est appel lairc du tort
noire pays.
pourquoi lancer une pro-
position de cette nature lors-
que l'on sait qu'elle va l'en-
contre de toutes nos Iradi-
lions constitutionnel les et
politiques? Le territoire de
la Rpublique est ou, indivi
ilble, inalinable. C'est une
condition de vie indispensa-
ble l'existence in ne de
notre jeune nationali doul
lu naissance est un 1 i1 his
loi i que ethnique absoluroeul
spcial dans le monde.
Sur ce terrain le cession
territoriale il u'y a rh D
taiie. La Rpublique De Con-
senlira pas, ne peut pas roo-
semir laisser passer. SOUS
l'autorit d'une pins a me
quelconque, une partie.si mi
nime soit-elle, du territoire
national.
q
p. rsvrance, la constance el
l'amour dsintress de la
science, parvint au succs le
plus clatant.
Il lit Tins!iiut Catholique ses
premires expriences, lesquel-
les devaient le conduire la d-
S couverte de la Tlgraphie sans
ai.
L'Abb Rousselot est le cra-
teur de la Phontique Expri-
mentale. C'est lui qui trouva le
moyen d'inventer des appareils
destins a enregistrer les eflets
propres aux mouvements res-
pectif de chacun des organes
ainsi que la dure et la tonalit
musicale des sons qui compo-
sent le discours.
Ces trois savants professeurs
ont puissamment contribu a
l'avancement del 1 Science. Leur
Dom restera gra/ dtus les an-
a de l'Institut Catholique,
1 1 moins que dai 1 l'histoire
,1 la France qu'ils ont bonoi es,
1!' mires el sei vu s.
; i.s Acadmies et lInstitut
Catholique de Paris Les Aca-
dmies ont ouvert U-us portes
.1 plusieurs piofesseorsde I lus
M.l Viii0,1 dj Si-Marc pense
ce sujet.
Yo.'s tes une le aime. Les
h ,ai ucs s >ol obligs rtecom-
pren Ire la vie autrement que
les tem.i.es.
J ai rempli du dewoir en*
vi rs les s, mvernanls eux*
mi ns et eu vers d'iotressauti J
lutteurs qui, dj aux prises
:- ( c des di'acuits inou 's 5e
do 11 'in en'.iremenl a leurs
a.in es peur essayer tic se
rattraper. l'une is m me y !
Veuiliiz agrer, Madame,
l'expression da loumes res-
pects.
Thoby VILUX
i Nous avons reu hier 111a-
\ tin a visite di Taldy qui nui
a annonc que, pour faire
pUitir ses clients, ellear-
cepfe passer en BRatine
dimanche !c beau film par-
lant: La Ronde des Heure
en tnaMne, deux gourdes.
En foule donc dimanche
Maltiana pour applaudir ce
diel d oeuv! c de l'art cingra-
phique !
Soigneusement enue-
lopp poui l'on s !
Tout ce que vous pou
v.z deraa dsr comme
bon Iromrge se trouve
sous lliqueie KraP,
Saveur, excellence, grt
sduisant... le Ironu-ge
Kruf. les a fous.
11 ut Catholique de Paris.
! 'Acadmie dea Sciences Al-
l, rt de Lappaien, Georges
, ioine, Edouard Branly.
iadmie des Inscriptions 11
B Iles Lettres Mgr Duschesne
, ft l'Abb Leiay; l'Acadmie
ECOLE eue mm
Les anciennes levs d*-
PEcole E ia Dubois sont in-
vites a prendre p irt a la
retraite annuelle qui com-
me d csra lui di 25 ji i 11* t .'4
heures, au Bel-Air. Elles sou
pries de bien vouloir p < n'
dre leur carte d'entre tlu
Dubois
Et av-c le Fkip g*
Kralt voua pouvi /. va-
rier co hiummeni vos
menu?. Ceci est vrai
parce que le Fromng'
plus I ont ux
PttUV SALIS COHPOntilOV
Distribateir
Perl ts-Priiee llnii.
kral
le
I orra g? du mo de...
von* arrive en de *i
rliflrentes qua I il * ...
Amricain. Suisse, l'i-
menlo, el Velveela le
nouveau Iromage.
Pour n'imi orle q loi
ncetsiiaot riu homage
il y en a un pur, par loi
tfment point, parhile-
ment londu et empa-
quet : le Fromage Kralt
st votie disposition.
A1 tel ch t votre picier
favori aujourd'hui... De-
mmd /. lui du F10-
mage Kratl .
KRAHflCHESi:
s
Sciences Moraea el Pohii-
1 -
q es au R. P.Serlillai g-s; l'A
u n ie Iran use Mgr Duaches-
D et Mgr Baudriliart.
Voil de quoi grandir le suc-
cs de l'elnititut Catholique de
Paris I
p: i oxp.vi'Ki'n
t L'Elan 1 et
l n .blesses, celle de la un
M AnPI I .^rP.r'Celle du ( 1v1.ii.UGi j^cjui j de,. n ellede
Mr.
mire J M m
dans! n ' 1
DE l'Institut
Catholiqoi de Paris et ses suc
cusseurs. Mgr D'HeLsr. C'est
Mgr DHulsl que revient l'hon-
neur d'avoir lond I institut
C ithohque de Paris Ce prlt',
u dire de Mgr Baudriliart, qui,
d.ms un livre clbie, a immor-
talis sa mmoire, avail une
il are intelligence, une volont
(L'Elan). m rsvranie et unie incompa-
1 b!e activit Mgr Baunard a
;iitdelui qu'il nu le premier de
F uice, et M|r Tissier d'ajouter
qu'il runissait en lui tou es 'as
blesses, celle le la naissance.
la vertu,
la peu
se el du v ibe.
Mgr Pechenarl : A la mort de
d'HoIst, c'esl Mgr Pch -
1 qui remplaa celui-ci
l'iiialilul Catholique comme rec
leur.
Mgr Pe< henarl est, selon I ex-
ision d'un p a', an I omme
d'une loi pretoode et d'i ne pi| t
solide, d'un savoir ti p. u, l'un
1 caractre droit, d'une volont
'tenace, d'une conscience mti
'culeuse. Il rsolut, di ou, ds ne
s/ivre que pour sa .he propre,
que pour la maison sur laquelle
\igr d Hulst avait jet tant d'-
clat. Mgi Pi henerl avant t
ne mii, par le Souverain Pontil,
Evque de Soissons, c'est sa R.
p. Baudriliart, de l'Oratoire, lut confi la gouvernail de lu-
Diversit Cslnoliaue de Paris.
Voici le monii ni venu ne vous
parler vie l'eetuel R clenr !
N!, s igneui l3.iudnllait:Vous
de li pi- . hl.
bliqut a one-t nnec.up-.
Champagne a la Dlg llOD de l v (
l'Assemble Constituante qui )t ut 1
lui avait apport on exem roua de voua
plaire 01 iual de la nouvelle) 1 m
rharte. laquelle portai I il-Jd P 1
i'nature autog.aphe de .ous !
E^Conjtituantj
reliant du dpart de
Abri Lger du Ministre des]
Relations Extrieures, notre
contraire L'Elan dil
son numro de mardi : Ii
n'a pas laiss le Ministre ui
pour manque de patriotisme,
ni pour inconip enci. C'est
la polit que hatienne sjui l'a
oblig a abandonner la poli-
tique active du Gouverne-
meut. 1 Ei plus loin : iL'Opi
rien n'a pas accueilli le sue
cesseur de Mr Lg r avec au
tant d'eulhousiasui;' qu'elle
avait accueilli le successeur
de Monsieur Sannon.
Au Palais
National
Le Pisid-n!
G ncral de C
j 13. adnllart ?
Ardcn' p Iriot, ciivait il,
; Mg< H tudi ri a parcouru ien-
ii; ; t 1 gui rre h a p.-ys tran-
gers, rests apectauura de la
^. aude ton m nte, 1) pu1*, il
.. 1 ;i i- pa^ lanchtr its Iron-
tie e. de leiieel le mer pour
prienier l'aueien et au i.on
veau moiiUe le v ai visage de la
i-i.ti.f catholique, civilisatrice
et pacificatrice L'autorit* de sa
puioleet t'auiole de ses ver-
tus un ont assur et lui as- urent
loudieiice il les applaud:sse-
iuui s des audiioires les plus
eclul e les pus vans.on pour-
rait Une les plus cosmopolite.--)).
m Lors de la clbration du cin-
quantenaire de l'tlostitut Cu'.hi -
liciue de Paria , le 20 Novein-
Ui e 1'j2., Mgc TlSSier, L qua
Ce Clia^o.is, i, Uu h mi de lu
cli.i e ne i'1'.g'ise S ini-Sulpicr,
Ij.I llige Oc M g! liiudnllaii
en ce> li, nus.
Comparant Mgr BaudriUarl -t
ses Ui ux pi .1.1 -mus : Mg
JJ'iK. st ei \igi Pchenart, Mgr|
Tiski r nous ie inontic aust-i
ilus ra que le premier, aussi
reniisa eur que L second Et,
ajoute-1-1 :
Il ii de l'un, liai s le do-
maiue le la peue,lea envoles
hard u - 1 joura i, e>, 11
Ue l'auliv, iitiiis \ l'action, les nergies persv-
rantes. Aussi, inlns'iui Ualho-
hque dont il st la vu: iutirne
et la torts ai tnatui 1, ne coutient*
il plus *uu tues g qui le Lit
layonmr, coixiuh un conque-
i.iul U idtes, par le u.i n le L s
Acadmies khoie enl r*e lui
ouvru u ura porte 11 les Uni
verstts 1 liaugn s l appelli n
comme an M lr ..
Loin /.le, car
11 lu ..llUt
lout BOD g om ux
Rien lu.-t plus \iai ei ne net
lum re d'une I on plus vi-
lle et LODI f'gure de
iliart.
iuii.ii!. c>sr'.vt..
Ce i.t ut la Maison
. ire de Pai ia,
h.^:ttaire de l'Alliance
ise.
{La {in i demain)
Abu HypotJS*pl.kes de Ckaat t S&8*
a
l'Huile de Foie de Morue
Agrable au got tl fadlemen
digetltbl* elle at le complet*
rparateur de ta Nutrition pat
excellence
Cin-laldy
DEMAIN SOIR
A la demsr.de de nomb eusps pck-aon e le be'iu
Ma n (ira
qore
svec
r
Laboratoires REGAGNON
Pharmacien*
& Cie
Agent Gnral pour l'Exportation :
Ch. MAGNANT
7, rue Davioud PARIS-16'
ro^i- h '-s Uri ?'* lelna
Enire : ilt) ; Bacon : 1 (U
DIMANCHE
A 8 USURES
I e g. and et \>v. u drame :
L'Enfer de l'Amour
avec ilenri Bau^in et () ga Tachekowa
Entie 1,00 ; B u n : 2,00
UN BOXEUR PARMI NOUS
Nous avons re i la visite
de Bnt'ling Nelson,"n boxeur
dis Antilles qui, d aprs les
papiers qu'il nous a commun i-
quSiesichampion de la Gua-
deloupe, de la Martinique, de
Santo Domingo et a battu soit
aux points on au kaock ont
prtSQue tous U? boxeurs qui
se sout dj mesurs notie
champion nalional 'Humai
t nerrier.
M e^t venu ici pour n n-
contrcrGueriier,qul tien v, ut
rien entendre, j.arce go' de n'avoir pastcom*
pus dans s n pays.
Devant le relus de Guerrier,
Nelson aurait dj laiss pour
la .In i .. j que, mais il est pro
bable qu'il se mesure ici
un boxeur anglais qui rside
depuis | eu en Hati.
Nous souhaitons un agrs
ele sjour parmi nous Bat-
tling Nelson.
Toutes les Polices
DE LA l
n
c qu'il eutre,
qui passe, avei
P 'SM !.. |
comprennent la Protection contre la ai
Foudre sans auqmcnlation de taux j
EiQ.LeBossfCo
Aqents Gnraux 'a


. r tiy 21 .! IHet 193*
PAGE 3

il BarboncOkiri
int la mm noire est uiii?ersalla a gard s* premire tact
rpMlr/ partout :
N BARBANCOtRT
fcVpt : Une Csar,
.
ASSUREZ-VOUS
AUX ROY
,'i() anne Les avantages qu'olire la
Cuisine tluct iqiie
HOTPOINT
sont maintenant connus de
tout le monde.
Pour vous en convaincre,
visitez notre salle d'expo-1
silion.
Compagnie dclairage
Electrique.
HOTEL KARAM
Une confortable succursa-
le de Palace Hofei, Kenr
kof.
Pour lu saison (ft, ren-
dez-vous chez A.J. Karatn,
Kenskoff, o vous sciez
servi souhait. Excellentes
conditions.
CANGSilME
49, Rue H'iumm*
88-10, fco.ileyard Stbastopol
PARIS t
vendant
LE MEILLEUR fflftRCNE DU IKOIIDE
Produits dis rremiares marauss
t tiaioura ds premier! iraicaeur
UNE SEULE QUALIT :
n
\k MEILLEURE
Ctayon Spcial
POUR LES COLONIES
DROU3BlE. HF.RBOR1STBR1'-
PCIALITS
Franaises et Etranger
SELS DE QUININE PURS
Tous produit* en flacons,
ampoules, comprims, cachets
SOLUTIONS HYPODERMIQUES
B^.Nn\QES, CEINTURES
*A8 A VARICES
VPPAREILS HYGINIQUES
pour tous usages
Appareils Orthopdiques
Seringues hypodermiques
Pharmacie de Pocha, d > Voyage
Coffres Pharmaceutiques
pour Usines, communes, ne
la
General Accident Fire & Lif-j
Assurance Con >r?ition LUi,
de Perlh < Sccrihnu )
ir i (.SNEPAL ast one da n a >iiiiam < ' M** *#*? <>r'^
v rt arnTb ; i soleil oc *- couche jauiaii iir len du a .Pactisa qatl enaaras.e p
"s^x PoMeei contra incendia convrenl anaai las drsats occasionnas ar la laaatnj
Srs i ol-e nourAntomonitea couvre il ota. Incendiai, malveillance. ama|n
caus a .mu-m iln< m of tnane au dans ans biens
Ses Potier* Miritimei miae*. par es braarhaa d'Euros* aoal i*JJle8 n,J
ira P'ihcm ronti-e ace l iita *,.! valables dans i'nnWrra eaner. roiis Ira wte*
anrs devraient d-tno prendre la prcaution de se manir t'ttni polire contre accirteu.*.
d'au moins 4000 du tara, h nme annuelle n'tant *ua t/2 / *" '* dotlsWsl *. -
Veuve l\ RERMiNGHM, AuxCaves
.\enl Garal pour Hati.
int?S nFVTS portan-Pnoca. !' '-'LG
JKAN BLANCHKTJrraaia
Projets de Factures
et tous renseignements
sur demande adresse
Pharmacie CANON NE
49, Rue Raumur
88-90, Boulevard Sbastopol
PARIS
MAISON UNIQUE
AUCUN! SUCCURSALE
r\ sa Fraaoe ni l'Etrangnr
t>
>&x- :
Ballons Mi lielin en CaOUl-
i huoe
Vessii M'.'-':-r s
RbiJi s rfeTennl* D .nl"n.
Pneus 1 (.h: ulirrs air
Mil lu lin M Dun'op
Di-q'H-s Pu h
: Gu< rait m.s ei Manchons
Coll. mi:<
pnui lamne* a '' Relie
Flash il grils et BiHeiies
Siovk Je nices il sut s rt
arcwsone'i n nouvlB.
Tuy* x d airuM fie
loi r i'"id n.ei tav-fl d'anto*
a bon mni' hi
j \Vi Chcs.'OilN WUuLLlY
[QUI N'A JAMAIS E1 FAIi
CE OUI NE PEU! TRE DPASSE
. ..- - 1 "
. .
- mm jiniiewe ^wsw1"1
Manufacture Hatienne
de Chapeaux
L'Indigne*
Kohi Champagne
F. SJOURN
Prpar dan a d.s cr-ndiliooi rigoureuaii
IXASEFSIE
Prparation et Vente
mabmace F. SKJOORNR
Angle des rues U .uxat dn Gautre.
Avis
IHEROYAL STEAMMML
-,^S.&2 PLKt COMPANY
rt.-utation e>t moi) liale,sont i
en ven e che, E. ROBEI..N, r^n^v .A'ana. coati
aux mis les plus mo t-s. de Kingston va I. SodI sera
la Condition^f spciales pour Porl-ao Pilnca Ir lundi 25
xeut-' en gfs-
_a., i . il
1*74
0
N; 2327 GP.AMO RUE
Ttl tPHOSE " 3224
BON ARCHE. CLRIT, UOUSlPISIE
Martinez, Marcelin & C*
irtH grave.
le inanque d'apptit
Le manque d'apptit est
H abord la manifestation
d'un trouble organique
surmenage, embarras gas-
trique, te A son tour, il
devient lu oue directe
^_ ou Indirects de de- f/Co*// /
M\ ssnlras graves"'^/<
^T- rV tels que U neurasthnie
'> *f et 1a tui>crcu!
V ^} Il faut iaire cesseitoutdc
^L*^. suite et le manque d'ap-
7/"3e, petit et sa cause. La
-tf ^ FertiMW, excellent r.timu-
Ji^^ H ,!int ct actlf lortifi,nt>
**" excite la paroi stomacale,
t aa rgularisa les mouve.
ments et active les aecre.
lions gastriques.
I -.rtiane diminue la vio- A. HqV
leoce et la frquence des
accs fbriles. Son em-
] ploi rtablit trs vite l
fonctions organiques abol.es par la
! lltvre et par la chaleur L PI*!
I forces succdent a U prostration et a
' 1 abattement.
" Si vous vou iaitri des piqres
', .onique*. .ayez FORTIANF l'ac-
tion eera plu bienlainte ei plu en-
sible. "
| Dim toute les Phirac
A fwl-au-Pmci: Pra>i BUC"
Qro : Uaboratolr BONNAFE
f Millau Avyron
RiWs^Mk:
;". L 'CteGANlSyf.~
tetltl DJaRRIVEII En avez-vous dj (joule t
Eh bien, demandez dans
Uns les cafs, bars et res-
taurants de la Rpublique
le nouveau produit de la
Brasserie Nationale: /#
PORTER NATIONAL-
Agrable Fortifiant
Bon Maich.
BRASSERIE NATIONALE S. A
Port-au-Prince, (Hati ).
BOULANGERIE FRANCMSEcVATISSERIE FRAN^USE
RICHARD PETERS, Prop.
CHAMP DE BARS, N0121?
L eulo boulnngorle Europanna n Maitl
Spcialits de painr, pour sandwich.
Pain Mutas et pains moulas. Paia aoir
Pains complot!, atc.
Patissoi te (Ine. pts Vol au vaut. Tsurtas.
Soins *t promptitude.
Tlphone : 2069.
! La Maison n'a pas de suc-
ieursale.
I Livraison a domicile
murant ct partira le mme
jour pour l'E irofa via le
Nord, prenant 'tu tif>l.
TIik Ilot/a' bail Sttam
Packet <(>
1 J. BtGIt
Agent g.-ni*!
mssfmm >**"'* "f **"** ;:im*0nm>mfmm}ii nas
LE FITEST 1NONTESTABL
ail h
La

i



C'est la quintessence des meilleura*.
varits de cannes d'un vaste territefre]
runissant les meilleurs terroirs
C'est ce qui tait son arme.
OOIJTEZ ET COMPAREZ1
m ^-a-v^*>"*** "*- *v

rV,



Jeudi
21 Juillet 1932
Le mm
4 'AOIS
26aie ANNtL .\ h''t
port-nu-l'riLce
eptoove ; 2242

Loterie Nationale d'Hati
416, Rue Bonne.Foi. Phona : 3358
La Loterie Nationuled'liati est
une institution hautement humanitaire par la multiplicit
dVeuvres qu'elle se propose d'aider, une chance de bien
tre offerte aux hommes de toutes conditions de fortune.
employs, Fonctionnaires, Ouvriers, Artisans, Salaris.de
toi s ordres, (iena de maisou ( domestiques, ) sans parler ,
lei r budget moyennant drux gcudes, peuvent gagner trois
Mille geurdes. Patrons de Commerce.Chetsd'Industie,parez
aux lusulfisunces des ventes, par l'achat d'un billet, qui vous
libre du souci des chances*
Mdecins, Avocats, Ingnieurs, Suateuis, Dputs, (iraaths
Dignitaires de l'Etat,Reprsentants de lintellectualit, Jonr
alisles.
Dennez l'exemple de votre solidarit sociaie.
Rentiers, capitalistes, comme en jouant, augmentez votre
av<:ir.
Vaus tous qui habitez' Haiti, rendez-lui service mche
tant !e billet del LOTERIE NATIONALE D'HATI.
AlUUMlUUl
.
AVIS AU COMMERCE
La Panama Kailroad Stea msbip Line a l'avant ige d'an
Iioncer les dparts suivants de New York pour port -au-prince
Haiti, directement chaque mardi. Tousses steamers sont
pourvus de chambre tritfori'inue
Bimrte de btcw \ork. Arrivage Po>i-au -rrince.
Steamer "Guayaquil- le 12 juillet 1902 le 18 juillet 1932
Steamer "Cristobal" le 11) juillet
Steamer "Buenaventura" le26 juillet
Steamer "Ancon" le 2 aot 1132
Steamer "Guayaquil" le (.) sol 1932
Steamer "Cristobal" le 16 aot
Steamer "Bueuaventura" le 23 aot
Steamer "Ancon" 30 aot 1932
Steamer '(iuayaquil" le 7 septembre
Steamer "Lrisfobal" le 13 septembre le 18 septembre 1U32
Steamer "Buenaventura" le 20 sept. le 26 sept. 1932
Steamer "aucon" le 24 septembre le 21) sept, 1932
Panama Railroad 5'leampship Line
JasH. C.VAN REED
agent Gnral
le 24 juillet 1932
le 1er aot 1932
le 7 aot 193-J
le 15 aot 1932
le 21 aot 1932
le 29 aot 1932
le 4 septembre 1932
le 13 septembre 193
1II0IT,
PORTS
DE IEMRLEMS E MOBILE A PORT-AU-PRINCE, SANTO- i3J
PUERTO CABELLO, LA GUAIRA El PARAHAR'BO.
DALVANf.EN AUSTVANGEN VESTVANGE\' !) LVASGEN AUSrV\NG* VESTVAXGEN
New Orlans, L^uisiana, Ucp.
Mobile, Alabama, D p.
PorUee>Prtnce, Hati Arr.
Sinlo.Dominai City.K.I). arr.
Curaao, \). W. I. arr.
Puerto Cabclle, Veaz. arr.
! i Guaira. Veaezuela arr.
Paramsribo, Dnlch Goiana ar.
l'ara ma ribo.Dntca Guiaua D.
Curaao, I. W. I. arr.
New Orlans, Louisiana arr.
Juillet 2
juillet 4
juillet 9
juillH 13
j'iillet ]*
juillet 17
juillet 18
juillet 22
juillet 27
juillet 31
aot 8
Juillet 1K
juillet 18
ju:ilet 23
|fHef 27
juillet 29
aidt 31
aon
y 11 t
f t
nont
aot
1
5
10
14
22
luillet
aot
aot
aot
aot
aot
a< al
ai-at
aot
a< t
rat.
30
1
G
1(1
VA
l'-f
1")
m
24
n
5
mai 13
SO! 17)
a< El 20
aoftt
sol
a< a>
ai nt
sept.
sept.
sept.
'H
2tt
21
29
v
7
11
sept. 19
Picnant fit et passagers poyr tous les ports ci dessus
aot 27
aot 2fl
sept. 3
sept. 7
sep!. U
sept H
sep. VI
ip'.lf
s-p. 21
iept. 2i
oct. 3
sept 10
sept. 12
sept. 17
Sept."
i-pt. '
sept.
sept.
sept.
oct.
o-t.
oct.
21
3*
2S
"28
30
R
9
17
CONNAISSEMENTS DIRECTE DfLIVS POUR TOUS LES PORTS SUIVANTS :
Port-'e-'aix, SK.iarr, Mirag-ne et Jrmie, Hati; Monte Cria, La Pe-nnna. B-4rahona, Sa Pedro de Manon*
ftA.-^ua, Rpublique Dommic une, Coro, Carupaoo, Cumano, Cnnt* al Pampatar, Venezuela, Arabe e leanre.DW.
DE MOBILE ET NEW-ORLANS A TOUS LES PORTS HATIENS ET DOMINICAINS EIIRICMBO.
Uu dliaiI vers le milieu de chaque mois touchant directeme t : Puerto-Plata, R. D., Cap-Hatien, Gouapes. Petit-
G ave. Aux Caves et Jaonel, Haiti et Macarsibo, Venezuela.
Si un fret suffisant est ohVrt, ces bateaux toucheront galernenl Po:'- le-Psix, Si- Mrc. Mirogoane el Je reje,
Hati; Barahooa, Azua, Monte Cristi, San Pedro de Macoris et La Romsoa, R. |). Ambe, D. W I.
De Tampa, Floride, h Jamaque-HatiLa Rpublique Dominicaine Cnaaoet Venezuela:
Dparts poor les ports ci-dessus quand une quantit sulfisaota de ht est offerte.
( Sujets changement, annulation ou ajouruement sans avis. )
A. de MATTEIS & C, Agents Gnraux
. iiiim w
Panama Railroad Steamship Line
Agents aux orincipaux oorls d'Europe.
Service de jrl el de passagers vnhe
F Europe et l'Amrique.
G. W. Shbldon & Co, Lui.
17, James Street,
LlVBpPOeL, Lnuland
Angleterre
Ci. W.Sukldon k Lld.
Feutou llouse,
112/113 Fenchurch Se t
Loudun E C. 3, Eng'and.
Trance __
Mohy A Comp^y.
Atlantic Freighling Corp.Div.
15 Boulevard de SilSfebourg,
Havre, France
Mohy & ( ( M pan Y,
Atlantic Freightipg Corp. Div
74 Quai des Chartrons,
bordeaux, France
llemu den n A Stockwell,
Boite Postal 71'
Havre, France.
Moiur & Corn sny.
Atlantic .vrcif,htin^ Cor; D
3. Rue si Vincent de i aul.
Paris, France.
Mohy & Company
Atlanlic Feightiog Corp. Div.
7 Rue de la Rpublique,
Marseille, Fiance.
Gellatly Hankky 21, Rue de la Rpublique
Marseille, France.
Allemagne
Atlantic Frelghtinj Corp. Atiantic Freighting Corp.
balliuhaus, llamburg 1. Germany. 13ieiten\veg5j, Breiucu, tier.
Hollanda
AMantic Freighling Corp.
Atlantic Fnigbiing Corp.
Antwerp Division.
c/o SteiomaoD & Comp *ny
P. O. Ro. 1069, Rotterdam
Ki iiinj; n Emma plein
Rotterdam. Rolland.
boitant,
Sude
Sven^Jansson t-t Compaay.
Ailantic Freightmg
Corp. Div.
Norrkoepiogi Swedao
Simon dttron s/H
Atlantic Freigbtiug
Corp, Div.
Malmo, Swea'eu.
A/R W. L.:k.i,
Atlantic Freigbting Corp. Div.
~ eppsbron 10,
Stockholm, Swtdcn.
A/R Pettersson et huimstrom
Atlantic Freighling Corp, Div.
SUt'ppsbron 'A,
Gotnenborg, Swedcn.
Bernhard Bergb & Co
Atlantic Freighling Corp., D.t.
Halsiugborg, Swedea.
Belgique Espagne
2tlantic Freightlg Corp. gencia Maritime Delgidu
c/o Steiumaun et Co 'acelona Spain.
guai Jordaens,
Antwerp, Relgium. Norvge
Danemark
E. A. Bendil et Compan}
Copeuhagen, Denmak.
Italie
A. Ctiesa el Company
Via Banchl 3,
Gt'nca.Italy.
Lauritz A. Devold A. G.
Atlantic Freighling f orp.D.v.
Aalesund, Noiway.
Voulez-vous
ussir dans vos tudes no
taira russirvosenfant*,grce
une mthode d'enseigne-
aieut classique excellente?
VOULEZ VOUS
Une protession aprs fi !)
mois d'tudes srieuses (St
no-Dactylo, Langues vivante
Coran'abilit)1
Songez que l'Institut TIP-
PEMlAUKR se recommande
et s'impose votre attention
par les brillants rsultats d-
j abtenus.
15"'7Rue Lamarre.
Tlphone 2S01.
Bar National
Voulez-vous tre servi
souhait V Ail z su
Bar national,
Place G' llrard, en lace de
M.iUci.
L'tuhlissement se recom-
mande par ses cocktails re-
in inm<. l'n restaurant o
l'o.i trouve lonjo'irs des mets
savamment prpars est an-
nex si 11 BaR National qne
dirig': Mme Roceuirr .
IA LAITERIE BAILEY
j Livraison propre, hygina
qur, en bouteilles bermii-
aaeoieot eacbelea, labii
ie tout falsification.
Transport lait en rtrigra-
leurs roues.
LJ13 raud'i^ue, Porl-aa-
Priiaa.
Sauvez
vos livres
Sauvez vos livres et con
l< tions e mauvais tal tl
les (ontiant a j relieur cons-
ciencieux, honnte et habile
Etienne Camille, Rue Donne
Foi .
PROGRS NOUVEAU
RHLM NOblEAV
Rhum dlicieux got exquis
Prix rduit
ALCOOL DtFIANT TOUTE CONCURriENCE
Clairiu Vierge
Chez N. NAZON
mm mu m m ou mm 9 ?m wmm.
DairfZ to (mmandru ds
carlc,de rt, etc.y l'im
prin Morisae't, c vous
/. in grand choix de
leitrts et des prix relative-
ment bas,
i
Lykes Brothers SS C Inc
Texas Balti Santo uonnnga- Porto Rico
Le seul service hebdomadaire et rgulier i passagers et
trt entre les porta du Golle dn Teias airactement avac'
Port-au-Prince, 'laiii.
1mnorUhnn!.(kT',,,0,, rn,,i-e 8t le '> habile de vJ
iBiportationa, servez vous tonjours staa navirts de la LYIE
''"Ci;1'" ?rrT* ^rt-aa-Princaonf"
S m! y,,b Lyk?\ H juillet 1W
Steamei Genevive Lykes a arit 1
bur.au: Ru. du Maga.in dt %|tl, ^ ^SS
"->
N'OUBLIEZ PAS OE FAIRE UN PETIT TOUR A
TERRACE-GARDEN
Chez W. KAHL
PetionvilJe 1
Senlpment 15 .-ninuli* d'*.
0:*oas de loatcs espce*
......janjEBs amus


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM