<%BANNER%>







PAGE 1

PA<;E 2 t i 1) Jotile! I'3*2 % % %  OA II MX ours ti 11 on t tottmeilleur el davantage plus lgers quand ilg sont luits u\ec le m A K I N ti POWDER UNE PLUS LONGUE VIE POUR LES CENTS AUX TROIS QITAUTIERS (J.deVendegies) et Rue Vernfit. \ Angta Avniu Ktop ,. r q i I i H W t f i'll l Cliruile |a' I v eul rrrrteir i •• uli> MMVSaU: |l-Ml• i |)H !•• Ce que disent (avec noterai du n ^, AAlnTo n,enU LfS Chambres vien nOS COIlIItItb dront nous rpondre en ac personnels concideraient gouverne-. HATI -JSURNAL ...La crise s'est assez vite dnoue. Ouverte elteetivcment mercredi matin, hier prs-midi, elle tait dfinitivement close par uu repli trage qui semble indiquer que les directives du Gouvernement quant la politi;poni eordaut soit un vote de confiance, soit un Note de blme au Cabinet trachement reconstitu. Malgr les ragots et can* cans, nous croyons, nous, que le danger n'est ni la Chambre ni au Snat; mais dans les vnements. Cer, pris ,,,,,,.„.... isolment, chacun des Miuisque intrieure sont restes les I trs actuels peut compter sur nimes. Trois desanciens Mides sympathies tant nistres sur cinq sont revenus; Et ils gardent les porteteuilles qu'ils avaient dans l'aucien Cabinet. Ce Cabinet, rajeuni par l'an ive de MM. Lucien llibbert, aux Finances, et Albert Blanchetarrx Relations Kxtrieures, durera-t-il ? Un sait que rien n est plus vaiu que de vouloir jouer au prophte. Aussi est-il plus sage, avant de risquer une opinion qui ne pouirait d'ailleurs tre hase que sur de vagues impessions.d'attendresous quel signe se lera le coutact avec les ..hambres. Mais on peu d'ores et dj risquer un conseil.El qui est eu mme temps un souhait. C'est nue, de part et d'autre, l'on s arrange, pour e: sayer Misre? Oui elle est terri pargner au Pays de ces I ^ monde en V)ut cri es m nistrellei rpeteei El iur toute la surface du qui ..elles ..ti.lont que ques, ^ ^ burope< ainc EVd[s . sympi Chambre des Dputs qu'au Snat de la Rpublique. Cependant* considr dans son \ ensemble, le Ministre pourI rail ne pas rpondre aux exiI geuces des intrts du Gou; vernement. Ainsi donc, susceptible de ne pas plaire totalement aux amateurs d'inhliis, le Cabinet Lescot-Blanehet est sr d'tre bien accueilli tout au moins la Chambre. D'ailleurs, pourquoi en serait-il autrement ? p (V (f v-'v ri* ni s il s i*il : ifa de mi-r. h s iin* vn |r* bu\ii". li OM-ea-lei :ous lejouis. Voy /. votre 'tuti'f BU non deux lois p*r si. Utiliser. ICALOX. pour le imximum de pioleclion. D'abord,Otrc* que c'esl unt pojdre.. aucun auirt dentifrice ne peut netlojer inl'US. Puis, parce qu'el'e est OxVflle.. rien ne purifia mieux. Votre haleine deviendra nies doi'ce L"s acides de la bouche sont neuIraliss. Aucor* dcoloration de l'mail, ni irritation des gencive. £fcl OX vous sauvegarde, Commencez aujourd'hui voue en servir. Votre pharm icien l'a. hicri %  vez maintenant pour un chantillon graIttil de la poudre dentifrice CM.OX. Me KgSSON ftOUBlNS. In c !.. New-York Ciiy. U S. A. ,• vi, I\U% •t' Soe. Lsrgs ceinture, ( hap HI du P-ii'. S.uhers rieolfets *•<>" &*'. •*. et Beige. Pondre tt C iue Tcki'oo. Colliers el IJjrreMes. Abat-jour —Ttine fM'ite. Toi arlicl de pif mitre heWieur tt garantit. Slo k rauitammeel rt*wt\r. rVi rs &ai*e. lo nu* bisque**. .' feinluiea plastique. Fil Rtor et Teurniquets souleurs. lM iioimtlle fou, \ CALOX rVriivi "' se [tant la 7'("Vi'll"st" doigt. Gin-laldy CE SOIR . -e>Bi& *t**L*X L.j>s*Ad No. 2 Votre cuisine, Madame... yi*..ta.iMJt: it.i.M Hfl ; — M^ f&t% STHMF *J^ \T$ Ofprtutlon, Catarrht, Suffocation, TJIIX r.croousss. OnMtm cortalsio par !• %  IBAREnEt GliJ.i JOSE KLRY M ? rtl i ~$ .*' \ "' %  t'n.trr %  -'*•. les modifications et distinctions n) Dravaiieux Daniel. ?3 ans, Mirsgone. Facture de l'hum rus gauche (1 osp talis). Il mille! 19 THE RQYAL MAIL STQ PACKET COMPANY m n g [i m:iii:n'!fiit)'im))t he condrci. Cette rr^g!ementat on, tr.ul en l'inspirant de mollis gnreux, a le tort d'Aire gneI raie ; elle devrait disposer, pour chaque lgidn, selon les condition! de la vie locale.. Les r fiels de la chaleur ne j sont | as en rllct.sur tous 1rs points du pays pernicieux un gal degi. le rgime des campagnes est autre que celui des villes, -et, tout aussi bien.les cond.'tlous <'es affaiies varieul d'rne localit une entre. Cela explique les prote: talions que. tout en se mettant, des groupes d*in# tre-'s cr.t J. laire enteu-, dre. I Il en ed encore temps: sur avis des autorits' locales, le gouvernement pourrait taire j m S Toutes les Polices DE LA jcomprennent la Protection coitrela Foudre sans auqmentation de tau Le Boss fCo t .... Agents Gnraux mmmmmw V .



PAGE 1

LK M VI iv 19 J illel 193*2 PA'.h a Barbaiico i Donl la renomme est uiiiY.'rselle a gard &>. premire place Demandez partout : r ; BAHBANCOURT L)cjit)l : Une Csar. — %  (' Idal Rhum ALIX ROY 30 annes de succs. CONCOURS DE BOURSES Les avantages qu'offre la Cuisine Electrique HOTPOINT sont maintenant connus de tout le monde. Le lundi 26 septembre IV 32 I il y aura un concours spcial ] au sigejde l'Institut Tippen; bauei et l'Annexe. Les laurats auiout dr.it ene bourse d < x'em il valable .pour un an. i Pourront prendre part au con our^ les lves des classes de (ieiue seconde iucluktTcmeut. Le registre d'inscription restera ouvert du 15 juillet au 15 sepep-bre. Port-au-Prince, le 14 juillet 1932. Institut T1PPENHAUER 1537. rue Lamarre, Tlphoue : 2*9) Annexe Institut Tippenhauer rue Capois, ancien local de 1 Ecole Normale, Tlphoue : 3291. vous en convaincre, noire salle d'expoPour visitez sition. Compagnie dclairage Electrique. REVEUTIORS SEHS&TIDRffELLES ~ Mv(ius$icn3ralu-i-.*Kvj.n ASSUREZ-VOUS la General Accident Pire & Lite Assurance Corporation Ltd. de Perth ( Scotland ) Wr M, OBNRHAL Mi imt de, pi* p.iisva.tes et des plus vastes fl^N le ri genre. Le soleil ue M couche jamais sur sen champ d'acti.n qai enarass > tm Polices contre incendie couvrent aussi las dgts occasionns parj*J*** Ses Polices pour Automobiles couvrent vola, iucendie, raalTeiuaace, aaaamaffi caus autrui dans se personne ou dans ses biens. Ses Polices Maritimes mises par ses branches d Europe soat pataWles a BarK Ses Polices contre accidents sont valables daus l'univers taier. Tous toy urs devraient donc prendre lt prcaution de se air d •ff^fS££"7% d'au moins 4000 dollars, la prime annuelle n'tant que de 1/2 •/. <>it *> dollars . C Veuve F. BERMINGHAM, AuxCaves SOOSGENTS Agent Gnral pour Haiti. Port-au-Prince. ll. (ILG JEAN BLANGHETJraaie "aajn HOTELKARAM Une confortable succursale de Palace Htel Ke s~ kofl— Pour la saison d't, rendez-vous chez A.J. Karam, Kenskojj, o vous seiez servi souhait. Excellentes conditions. Manufacture Ilailienne de Chapeaux L'Indigne* Le vin de dessert le plus indiqu aprs chaque repas r Agents pour la Rpublique d'Hati 1 'ks-.i'r msmi iAttK^Ui** V j I IKMi^k Il L' %  o nmruf de tinr,dp Uire v*t\ etc., Im ,nmrie MoriHfH, <- VOUS HouvanK un grand choix d rMrti tt des prit telativanifiit b. F Avis v .. Sauvez Les produits ris toilet'e et d'hygine "GIBBS", dont la rputation et inoudble.spnt m tente rbei E. ROHELiN, BQI piix les plus modrs. la Conditions spciales pour vente en C'ss. Ourlion R,Ldio.l TTBrJrVHUMATlSM LGIES Wk Btozni i*. R BII. %  Paris, vos livres i SQfft TOS litres et con i | f ctin* ta mauvais tat tl )),* tonnant a.i relieur consciencieux, honnte et habile HIIEMIK CiflLLi.Rue feoune rai > v*Jl.. r 2027, GBANO'ftUE ItUPHONE : 3224 GOURfOlSE BON MARCHE. CEL Martinez, Marcelin & G' i Surprise-Bar PTIONVILLE i Ailior PtREIRA, l'reirilaiif Consommations de premi.r %  cioix.ani mmes prix qiiHi ?vi'!r.CnnM)iijmtou^lt^ sn*.


PAGE 1

Mardi 19 Juillet 1932 4 PAGES 26aeANN£L N* H25 Part-an-Pnnee TdphMe : 2242 Loterie Nationale d'Hati | 416, Rue Bonne.Foi, Phone : 358 I^a Loterie Nationaled'Hati est ne institution hautement hinnanituiie par la multiplicit d'oeuvres qu'elle se propose d'aider, une chance de tiien tre offerte aux hommes de toutes conditions de fortune. Employs, FonCtioDmires, Ouvriers, Artisans, Salaris^de tous ordres, Gens de maison (_ domestiques, ) sans partir leur budget movannant deux goudts, peuvent gagner trois mille gourdes. Patrons de Commerce.Chets d'Industie.parez aux iusutfisances des ventes, par l'achat d'un billet, qui TOUS lil.re du souci des chances* Mdecins, Avocats, Ingnieurs, Snateurs, Dputs, Graadc Dignitaires de l'Etat.Reprsentants de l'lutellectualit, Jour nalistes. Dannez l'exemple de votre salidarit sociaie. Rentiers, capitalistes, comme en jouant, augmentez vatre •tek. Vous tous qui habitez"' 4 Hati, rendez-lui service en ache lie billet de la LOTERIE NATIONALE D'HATI. an AVIS AU COMMERCE Ll Panama Hailroad Siea mship Une a l'avantage d'an ftODcer les dparts suivants de New York pour port au prince Haiti, directement chaque mardi. Tousses steamers sont pourvus de chambre tricoriloue Dparti de hcw York. Arrivages Poriau-rrinet. Steamer "Ancon" le 6 juillet 1932 Steamer "Guayaquil" le 12 juillet le 11 Juillet H32 le 18 juillet 19ij2 Panama Railroad v Stearnpship Line JasH. C.VANREED Agent Gnral A!iimi DE NEW-ORLEANS ET M031LE A PUERTO MBELI.0, PORT-AU-PR:NCE. SANT0-DQH1NBO CITY, CURAGAO. U GUAIRA El PARAMARIBO. PORTS OALVANGEN AUSTVAN'GEN VESTVANGEN IJVLVNGEN AUSlViNGE.* VESTVAXGEN New Orlans L uisiaua, Dp. Mobile, Alttbama, Dp. Port-io-l'lince, Hati Arr. SactO'Oomiotfo City.R.I). arr. Curaao, 1). YV. !. arr. l'ueilo Cibe'o, Venz. arr. La Guara. Venezuela arr. Paramaribo, Dntca Guiana ar. j'aramaribo.Dntch Goiaua D. Curaao, I VV. I. arr. New Orlana, Lonisiana arr. Juillet 2 juillet 4 juillet 9 juillet 13 juillet 1") juillet 17 juillet 18 juillet 22 juillet 27 juillet 31 aot S Prenant fret tt Juillet 1* juillet 18 juillet 23 |Uil'el aot tu ut 30 1 t) aot 13 softl 15 aot 20 juillet 27 juillet 29 jui let 31 aot 10 aot 24 aot 12 aoi 2C aoAt 14 aot 28 aot 1 aot 15 aot 29 aot 5 a t 19 sept. 3 ut t 10 ar Ht 2+ sept. 7 aot 14 ac t k8 sept. 11 aot II sept. sept. 19 passagers paur tous les ports ci desses aot 27 aot 29 sept. 3 sept. 7 sept. 9 sept 11 sept. U sept.U* sept. 21 sept. 25 oct. 3 sept 10 sept. 12 sept. 17 sept. 21 sept. 23 sept. 25 sept. 26 srpt. 30 oct. 5 oct. 9 oct. 17 CONNAISSEMENTS DIRECTE DLIVRES POUR TOUS LES PORTS SUIVANTS : Pori-de-'aix, SK.iarc, Mi fa g-ne et Jrmie, Hsii ; Monte Cristi, La pomana. B-rshona, Snn Pedro de fjjjj>ri et Azua, Rpublique Dominicaine,Coro, Caruuano, Cumar.o, Cnanta et Pampatnr,Venezuela, Aruba et %  enaire.lJWl. DE MOBILE ET NEW-ORLANS A TOUS LES PORTS HATIENS ET DOMINICAINS ET MARAGA1B0. Undpait vers le milieu de clique mois touchant directemnt : Puerto-Plata. R. D, Cap-Hatien, Gooaves. PetitG'-ftve, Aux Ovos et Jacmel, Hati et Macaraibo, Venezuela. Si un fret suffisant, est oftert, ce< bateaux toucheront galement Por'-le-Paix, St-M*rc. Mnagoane et Jermie, Hati i Barahooa, Azua, Monte Cristi. San v Pedro de Macoris et La Roman*. R I). Aruba, D. W. I. De Tampa, Floride, la Jamalque-Hal i— La Rpublique Domiuiaine — C naao et Venezuela: D*narts pour les ports ci-dessus quand une quantit suffisante de ht est cfleite. ( Sijet a changement, auuulatiou ou ajournement sans avis. ) A. de MATTEIS & C, Agents Gnraux livraison propre, hygine que, en bouteilles hermti-) quement cachetes, l'abri de toute falsification. \ Transport tait en rtrigra-l teins roues. 1313 rand'Hue, Frince. Port au(LIGNE COLOMBIENNE) Tlphone: N* 2523 —o— Le vapeur Martinique Vov. 105, venant directement I de iNew-York.est attendu ici, mai d i 11) courant, continuera le mme jour pour les ports colombiens, Cristobal, Canal Zone, Kingston et New York. Le manifeste de ce vapeur j reu f>ar avion poste est la disposition des clients dans] %  os bureaux sis anyle des' mes du Quai et Thon ai Maj 4ion (vis--vis de la Douane. /. Le vapeur t Bolivar \oy. 101, partira de NewYoi k le 2# crt.. directement poui Portau Piiuce vu il est attendu le 2k. en route [pour les ports colombiens, Cristobal. C. Z., Kingston etNew-Yok. Le vapeur Baracoa Voy. 10, partira de Ntvr Yoik le 22 courant,pour tous les ports hatiens. Attendu ici le 20 crt, en route pour les ports du mt* t William. K. IL Et, Agent. ussir dans vos tudes no taire russir vos enfant,grce une mthode d'enseignement classique excellente? VOULBE-VGUS Une protession aprs I f I mais d'tudes srieuses (St na-I)actylo. Langues vivante Comp'abilit) 1 Songez |ue l'Institut TIPPENHAUR se recommande cl s'impose votie attention par les brillants rsultats dl obtenus. l37Rue Lamarre. Tlphone 281) 1. U !" E B M .. I Voulez-vouslOUU!l5tlFRIPimTlffl[FliWSE RICHARD PETERS, Prop.i CHAMP DE MARS, N01217 Lai seul* boulangerie Europenne en Hati Spcialits de pains, pour sandwich Pains tlutes et pains moules. Pains noir Pains complta, etc. Ptisserie fine, pts, Vol au vont, Tourtes. Soins et promptitude. Tlphone : 2069. La Maison n'a pas de succursale. Livraison a domicile En avez-vous dj (jout? Eh bien, demandez dans teus les cafs, bars et restaurants de la Rpublique le nouveau produit de la Brasserie Nationale: / PORTER NATIONAL Agrable— Fortifiant — Bon March. BRASSERIE NATIONALE S. A Port-au-Prince, (Hati ). Laboratoire SJOURN AVIS — ea Les Etudia ri la de la 2me anne d l'icole Nationale de Droit sont aviss que li cours mimographis d'histoire du Droit Hatien sont en vente chez l'auteur Me Henri TERLONGE Prire deseh'er;lesexem plaires sont en nombre rea treint. Assurez-You contre iccidcal li General Accident lire A Lile Assurance Corporation Limi'td,— Vve T. BernjpgssB Agent (4^naral Dur Hati. Bar National Voi.lez-Yous tre sairi souhait V Allai au IAR NATIONAL, Place Grllrmi, en lace aie Ifattiff. l'tablissemenl se recamlaandc par es cocktails re-BOnmei Un restaurant o l'on trouve ^ouiopradei mets UTamment prpars est annexe au BB NATIONAL que dirige Mme ROCOUBT PROGRS NOUVEAU RHLM NOb\EAV Rhum dlicieux got exquis Prix rduit ALCOOL DtFlANT TOUTE CONCURRENCE Clair in Vierge Chez N. NAZON DfPM:ME m DES 18 MBFlt ff FUM PHIIIM'II. Lykes Brothers SS C lnc Texas Hati — Santo uomingoPorto Rloo Le seul service hebdomadaire et repu lier i passagers et Irt entre les porls du Golle du Teiaa directement are* Port-au-Prince, Haili. Pour 1A rceptioa rapide et le maniement habile de voa laiportatiows, servez TOUS toajours des navires de >a LYKb LINE; Les prochaines arrivs a Port-an Priace iont | Steamer •Hulli Lyken |]§ juillet 1932 Steamer < largaret Lvkes Ht juillet 1932 Sleaner • Jeima Ljkes juillet MKtt Steamer Genevive Lvkes cQt lfH Dureau: Bue du Maxasin de Kfcn,. Ba.te Pashale b 6E QUI N'A JAMAIS T FAIT CE OUI NE PEUT ETRE DPASSE Kola Champagne F. SJOURN Prpar dans des conditions rigoureuses D'ASPSl Prpar&liou et Vtuie PHARMACIE F. SEJOURNE Angle des rues houx et du Centre. PUBLIEZ PAS OE FIE ON PETIT TOUR A TERRACE-GARDEN Chez W. KAHL Petionville j 1JN ieds d'allitnde. Lelablisseenl le pins frais fer et vire-as de Portsr Piinee. ^"T^v* U 43iu " es ani*esr*KcWs. iemWr?fc a\ HJWf t W^ ^ PiftKf.UT.S F. SJOURN, l'hsrniacien R SJOURNR. rhaTmacieij de Universit de Paris* M. SWOURXK, Pharmacien de l'universit et Pariftasciea iotern< des II pitaux d( Taris Analyses des Urines, du suc jr ir.qi e. ''u ifcing { Wasarats \



PAGE 1

Clment Magloire •DIRECTE!) R 1368. RUE AMEHICAINE 1.V.S TELEPHONE N-J242 Ci qui soutient le iuoud et, de gutration t ii |eratief |ui aiusi dir-, te qui hrvereae r n-tumbrr s la totale, IC M aaal pas 1rs pro tirs .1e la mathmatique M de la chimie... mais et sont lis vertu active, lt sacrifice se I homme ei relie alun-galion V soi dont le christianisme a fait la loi de la coi.tliiilr humai Be F. HRt.VTTI! W fur ANNEE N* 772 PQR-AU-l'RINCi. iHA'TD MARDI 1 JUILLET r9i!2 La Question Gefirard Hasco Les Dessous de l'Affaire iWEST INDIKS GARAGE Suis ce LHre, nous exe mi nemr.s demain, sous des aspects nouveaux et l'ails polir surprendre lgitimement, les consquences de la rcente dcision judiciaire rendue contre la Hasco et au profil de M. Joseph Geffrard. Par H ne trange dviation, ceux mmes, parmi les adver %  tiresdu grand tablissement industriel et agricole, qui nous ont pris partie pour nous tre laits les dlenseurs de rinlrl gnral du pays cniil reprsente, ont essaye d'amener la discussion sur un terrain tout de chauvinisme et de personnalit,— en perdant eux-mmes de vue,aprs nous en avoir accuses, que rtffairc est et devait rceter d'ordre judiciaire. D'aprs eux -et cesl dans ce sens qu'il ont essay d'ameuter l'opinion publique— il vavait d'un cte un citoyen hatien victime de spoliation, et de l'autre, une bande d'exploiteurs trangers qui ont longtemps vcu ses dpens; cf il n in fallait pas davantage pour l'aire jouer les gran drs considrations nationa listes dont c'est la mode et pour que M. Joseph Gefirard, sous prtexte qu'il est hritier d un grand nom associ aux souvenirs de l'indpendance, et son brillant avocat. le senateui Pienv lludicourt, qui le couvre d'une tendresse intresse, vinssent brandir aux portes du Matin une craviiche plus bruyante que cinglante. Or, on verra demain un imprvu de ce scnario auquel, nous en sommes srs, les spectateurs ne s'attendaient gure. Les milliers de dollars dont, l'avance, d'aucuns se pourlchaient les babines et dont, en attendant, on a pri v une grande partie de nos classes ouvrires agricoles, ne sont pas prts, parait il, r pondre l'appel des bnficiaires de l'arrt du tribunal de cassation. / 1 I L -_ -.• Art l de lu ruelle Piquant demandent 4 I I — I f 1^ j l'Ingnieur Jean no t de faire _^KJL IKJ^J \ ..Aoarer telle ruelle qui est im-o — Les lections de dimanche dernier au Club-Union pourle renouvellement du bureau ont donne les rsultats suivants : Clment Magloire, f r*rt* \ Uon Lalaam \i.e-PrcNide.u. Hsrrv Tipoenhauer. Secrtaire, j rparer celle ruelle qui est hn, praticable. A Nice (France), le Colonel Nemours a t nomm Vi ,'-i'iesidenl du Cercle FranceEtranger. — il se dit que les frres Brun qui ont acquis Cin-Varits vont en l'aire un lablisHarry Tippenhauer. -secreia e ^^ |fa modtrMt Michel Beauvoir,Iiesoriei uu-, ()|j ail|lonce que I1()lrp pont Day, Lonce yuaio,, %  ,,,,,, M,-Simon Vieux, le faussai!, Conseillers. Lompii, svmpa | hi( ue commerant, est ments. _, souffrant Nous faisons des vœux S.xMarmes-Lorpsoi .a m i Bfa ti iWem tl|l taqu le chauneur Louis \.c l oi I u„ conK) rtiuni de ban samedi dernier, Enqute a nu (miis .,,,,•., ilH j lls N > st constitu de cote toute cauarear uu __ ^^ |s rivi| f8 (lans j M suggestion intresse, neiua.au ^ l'ArlibonHa seul en Grand Corps, que des pa rotes %  Sous la direction de M. Arnold BRAtIN ( Tlphone : Garqe:2251 Rsidence: 2462 INSTITUT Guy-Joseph-Bon net Prs du Monastre St-Gor.od Cet tablissement scolaire ([ni vient de mriter les loges de 1 Inspection Scolaire et de remporter un grand succs, aprs seulement une anne d'existence, grce n la mthode pdagogique nouvelle qu'y emploie le directeur, d aprs celle des Universits du Canada et des Etats-Unie d'Aiui ujue, est situe, mm me on le sait, dans le quartier le plus sain de Pari au Prince. Les coliers faibles y refont leurs forces tout en poursuivant leurs tudes. L'Institut ouvre ds ce jour son registre d'inscription pour de nouveaux lves qui voudront y venir en Octobre prochain. En attendant, les c*'irs d't coheiencjent partir du 1er \< l, tous les jours, de S 11 heures du ihilin, p >nr les attard ei ceux qui.ayant chou aux examens dp Juillet, dsirent se prsenter de nouveau en Octobre prochain. — On peut suivre ces cours, sans qu'on soit de l'Institut et surtout sans qu'on soit moralement oblig d'y rester. Mthode sure qui garantit le suc '•-; PRIX MODIQUES Il y a vingt cinq ans IF MATIN, 1!) luilM Ml. APICULTURE Cg grand mouvement vert le j traitait dont nous ne ce ss e r ont de nous faire tes aotren fa s, set n d chaqn*Joiu>.\ voj[ dir 4e vot % faisant de nmwemx adeptes Cn rre ., H k o Kepie,, th.le montrant a chacun la o lf)ire d'Haie M iranstoriaa c.-> se trouvent*e& viitabtes int Histoire Komuine. On n'eattni re/s ( ,> r 'er que fit Cincinnaie. 4* i've dpche reue de la filai* iwH •! cent cinquante gillons. w de 1 1) r la ,ele du V K Cirmrl. oy nt, ou cours de H ronde, sur pus deux flPet'e* d d>x ans dlaiionnanl aux abord d'une 'able '** ju, il les moi'gna palernellement, el leur intima l'ordre d'aller retrou'cl leurs parenls, adresse un bon rtSfd , cet iigo.nl (fe h tore*, q ii ail a l'occisioa .'re un pgenl dej le morale, -v h I si la Gar< comptai! qae d'aussi bons mente quante g (.es chiffres seul assez loquenls par euv-inrtnes et se passent de commentaires. (( )) ET M** crues. — Les candidat! aux fonctions de Juges de nos Tribu lieux suprieurs sont en campagne. — Le Docteur Calls Pressoir a t nomm Administrateur de Damien — Saint Jean Jean, accus d'homicide volontaire.avec prmditation el guel-apens sur la personne de sa sœur Msina Jean, a t reconnu coupable par le jury sans circonstances attnuantes. Il a l condamn la peine capitale. Si l'on .s'a in use un peu. malgr la tristesse de l'heure, crit Uaiti-Journali), la Coule d'or , le dlicieux Hhuni d'Alix Boy y est pour beaucoup . Nous partageons celte opinion de notre confrre. — Les dgts sont plus importants qu'on ne le croyait Vilie-Bonlieur.Le cyclone a a\ar douze minutes environ. Plus de cent vingt maisonnettes ont disparu dans les llaismes. L'incendie a t allum par les rchauds qui se trouvaient dans ,,,,,,.. l'intrieur et dans la cour des Hatiana compte oflrir di-i maisons quand celles-ci se sont manche prochain i sf *' effondres sous la violence du prouvs, de valeur inU-llecturlle et de caractre,que, sintout.eile n'y introduira point des mdiocre, mme dm es sur Inacbe. Si l'on veut ouliiUi soit sauve, il laul appeler aux posles important, des hommes vraiment dignes. Un conlire annonce que l'on peut taxer encore la bourgeoisie hatienne.Il espre qusu cours des travaux lgislatifs, des projets adquats a celte ide seront prsents. La Compagnie de Navigation nerlandaise a lait une r duction de 10U o/o sur la prix dupage aller-retour NewYork. ., -Noire confrre Le Pays a annonce que les plus importants employs de a Douane des Gonalvai sont sctuellement Port-au-Prince pour rpondre i une enqute concernant une contrebande qui aurait eu heu dans ce service. Aux Etats-Unis, I accord .'est fail dans le Part Deujocr.te pour qu'Hoover soit lallu aux prochaines lections pi •*denlielles par Roosevell. __ . i 11 II t I des passagers sont de cent-quarante -dollars en 1re classe dllaiti au Havre. (/est aujourd'hui 4 heures de J'aprs-niidi, Cino Varits cl non jeudi, comme nous l'avions annonc par erreur, qu'aura lieu la petite 't orga nise par l'iiislilulrice Madame Maud Hudicourl Tuiian l'occasion de la distribution des rcompenses. — Œdipe a reparu, toujours sous |p direction inlelligeiile de M. Auguste Magloire.Ce jourmil paratra dsormais ad libitum et son directeur en explique l'clips el la transformation. Nous renouvelons noire cher confrre nos sincres vœux de succs en souhaitant de tout cœur qu'il ralise son but dans l'amnagement de ses nouvelles conditions d'existence. **!— IKII IH I nm iwl( a—— 1 Loterie Nationale Il y a des gens que la fortune ne change pas el qui gui'de jalousement, mme au milieu des honneurs, leur simplicit de toujours..Monsieur Albert Blanchei rient de remplacer Monsieur Abel Lger au Dpartement des Relations Extrieures. On l'en flicitait l'autre jour... Bah rpondit-il avec une belle modestie, il ny a rien de cha'ng", except qu'hiar je prenais un seul billet de la Loterie Nationale, et que dsormais je pourrai m'en acheter deux... f! manene prucnaiM — un parlant franais : * LA)| lier de la Reine . Cinquante personnes sont mortes d'une vague de chaleur qui passe sur les btala-Unia, M J Une dcouverte archologique permet de., constater que fes premiers Indiens de I Amrique savaient dans leursguerres se servir Me g** Wty xanls Rien de nouveau sous le ^ -j e Conseil Communal de MaNsadea^et d.sM.us e •• %  iplac pa^mie.Commission a.ue W ^f^ts r habitants — Les mleiessani vent. — Nous avons eu le pla'nii de serrer la main notre excellent ami Timolon Vrulus qui ncwj$ a, lad le plaisir de passer en noire rdaction.— On sait que M. Brutus a t rcemment nomm Chef du Cabinet Particulier du Prsident de la Rpublique. Nous lui renouvelons l'assurance de noire vive sympathie. lie s, S -I) •ininiqqc,qui sera ici le 28 Aot prochain laissera le mme jou%ponr t les ports Ju Nord. Puerlo-Plafta et le Havre direct. Les prix Propos humides Notre cher collaborateur Victor Thomas, dont la sant fut ai brasquamant branle la samaina dernire, est en train bravement de se ivtablir peu peu. De l'apprendre, Monsieur, n'est-ce pas que cela vous fait plaisir? Oui, Victor se rtablit et rapidement. Il a recouvr l'usage del jambe frappe de par.iIvsie.La main droite est encore immobilise, inaia la sensibilit y est peu peu re\enue... en attendant la mobilit.. Il y B de beaux articles en perspeciiyc, ciovez-nioi. Le Docteur Mose qui le ,-...rM d'un optimisme rayon<;:-r l'mitre joui il lit M SARTHE CACHET D'i malin, midi, et soir V A -la tienne. Etienne... et s'il en reste, pensez' moi : L'Affaire des faux billets — o On sait que des billets d une gourde contrefaits ont t Inai ns en circulation. \ otci ce | propos la circulai:'' juc la direction de la Banque a adresse ses agents pou learl permettre de distuiguer Us faux billets des veau : ; Par la prsente, nous vous avisons que notre succursale de St-Marc a dcouvert et nous H envoy nu billet de 1 Gourde contretait. Ce billet est numrot : Se ie N 75070') jet porte au milieu n ne bande : I jaune ayaDt une largeur d'environ 1/15 du billet. I,e numro de la srie mentionne ci-dessus esl imprim en encre bleue qui esl (dus vive querelle des bons bill is. TYPE: La contrefaon est faite a l'imprimerie et certaines autres in.pci leclions y affrentes ont l releves parla plume d'un artiste peintre. • SI-HIE: Les cbiftres qui ferment le numro de la srie ne sont pas sur le mme plan. Il est possible de constater l'œil nu que ces chiflres De r.ont ni la mme distance hs uns des titres, ni .sur la mme ligue. j P*Fira : Le papier n'est pas de la mme qualit que celui des bons billets faits l'autogravure ; celui-ci est bien plis pais. SIGNATURES: La signature de Mr Mitchell est visiblement altre dans les deux premires lettres, et le point qui se trouve ordinairement sur l'i n'existe pas. Quant aux autres signatures, elles n'ont pas, sur ce billet, les places qu'elles tiennent sur les bons billets. Ainsi on remarque ais ment que les signatures de MM. Voorbies et C. Voibe se trouvent plus rapproches l'une de l'autre. La signature •e M. Voitx ilevrai se trouver c ous les mois dd f ouvt. prs la tandis qu'elle se trouve dans icl.iliel taox sous .< C mmissah e a^u >ut. oc t seulement la derniie sjllabc du mol' Commissaire. LES CINEPHILES La ploie ayant contrari dimanche la reprsentation du beau fi'm pirlant f LA RONDK DKS HEURES,nous suggrons Tuldy.au nom des nombreux cinphile-, qui n'ont pai encore pu voir ce cliel d'œuvre— et de ceux qui voudraient le revoo— e 'f reprendre en m '"ime dimanche prochain. Nous comprenons bien qu'en rail ,i de ion prix lev ce li'm ne puisse pas A'reexhib un ptis de, ma ii it ; %  est pour i;;ioi ooiis deiiiiii.dous u le direction d^fl iiuii demainUnir la lindion deux gourdes que le avait laite dimanche de' ne," Ai".ms.Taldy.retardez d'une semaine le retour de LA HONO£ DES HEURES et donuez sntial ici ion BU public! SlOatLLEI •i r s4w;ancaoccuLTtJ ..'-il. Miy. Crmi.,. ntritn.tr*Um /'*.;^ e*Mloi>iloa et., lolsot*. fore, i^ inl ei rde n| is l-J \>Ii v. rM:tui .Mi.ranl h tout HriNirt V&3 7>\ '"'r PkiUrotii.iinpliaifim £y|&^L f./l •* ,,f • i*r.l. d. 11A1 ln.on :' ..' %  • %  .'< ;• %  '> .'• .c -iaii H %  I [,1r SOC!4Tt FRANAISE crin \Hr PHOTOS L'impression de la Hitadalla au verso du billet atteste que les montagnes qui sont vues l'horizon derrire les ruines manquent ab dment et ne sont remplaces que par des coups de rincenu incertains qui ne laissent entrevoir qne de fines raina us en lieu et place de ces montagnes. ROROURFS: es lignes plei ns cjiii bordei t les bons 1 il'els pr^entrnt a l'intrieur de fines ri en ta'ares qui *ont narfaMenient rgulire 1 vues la loupe, taodfft que le taux billet contient • i %  • s rfenii lure.i d'ope laon tis gr;ssire. COULEUR: Les naance* couleur rose (]ii bordent les chifirea se trouvent des deux Cote de la Ciin.'i 'le dans les bona billets ; nt diftreutes de celles oui se trouvent sur le faux billet. Veuillez donner des insti uctions tous vos employs d'lre sur le qui-vive pour cette contrefaon, et au cas o ces billets vous seraient prsents.vous essaierez d'ob-j .. voit ej:>e U tla du MontCi'inel a pris fln, cl que dep ii d manche les tonnelle ont •'* d montes. Ce n'est pas traa t ?i l'on songe que pendant 'ru jouis ce lut sur une super rVie de deux hectares un campem ni de trois ou quatre mille ioaoea laitaat leur-* petites [ealioiM tout autour dans la •^ /.on. Sans doute les champ i Dotasse s'en Irouv-nl terobaS, niais ;illendons l>pidf'" : t i li ch iqu anhe, aprs ta et't il'i VIoiit-Carmel, dcima l'uu 1 ssa il i; lartir. Nous e*|rna < 'c s ce o ni i" A la Misaioq S ierrfifl [ui ; ^ ci.Il li fi bli ne. .. voit qu'en cer'ains hommes d y s une brute qui pomanil'*. an altendan| de *e dchane Nui al te/, VOUS, Moasisur, ce qui vous n pus l'autre koira SfH Side Inn. el comment, perI ml vo re rorreclion h Wilnelle, % vu nvel pu vnni oublier j-isv qu' menacer une jeuae Ile? Fl le vilain. ... voit qu'une toi de plus, la montagne a accou< h k d'une at}l ris.etau'au lieu dr* dans cents morla annoncs i Saol-d'Esau il n'y a a dplorer qa'un accident sans impoilance. • ... le surprit, ce g*laa< diptamatti qui •marasaait. derrire i'unoile.une bien jelie femme. ((Faites* pas attention, natra p ia-i il, je STB men paya et H ust tach d'embrussade a .. voil (|Ce la fermeture des nujgani>}• 4 heure p. m. est 'occasion d'une mode d*l ciati.-ri nous elle : celle d'aller 4 la < r asse n : ir**-erfl} i i ysLL r> f / ,. '. '' "*' qi


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/07056
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Tuesday, July 19, 1932
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:07056

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
Clment Magloire
DIRECTE!) R "
1368. RUE amehicaine 1.V.S
TELEPHONE N-J242
Ci qui soutient le iuoud et, de
gutration t ii |eratief |ui aiusi
dir-, te qui hrvereae r n-tumbrr s
la totale, IC M aaal pas 1rs pro
tirs .1e la mathmatique M de la
chimie... mais et sont lis vertu
active, lt sacrifice se I homme ei
relie alun-galion V soi dont le chris-
tianisme a fait la loi de la coi.tliiilr
humai Be
F. HRt.VTTI!
W fur ANNEE N* 772
PQR-AU-l'RINCi. iHA'TD
MARDI 1 JUILLET r9i!2
La Question Gefirard Hasco
Les Dessous de l'Affaire
iWEST INDIKS GARAGE
Suis ce LHre, nous exe mi
nemr.s demain, sous des as-
pects nouveaux et l'ails polir
surprendre lgitimement, les
consquences de la rcente
dcision judiciaire rendue
contre la Hasco et au profil
de M. Joseph Geffrard.
Par h ne trange dviation,
ceux mmes, parmi les adver
tiresdu grand tablissement
industriel et agricole, qui
nous ont pris partie pour
nous tre laits les dlenseurs
de rinlrl gnral du pays
cniil reprsente, ont essaye
d'amener la discussion sur un
terrain tout de chauvinisme
et de personnalit, en per-
dant eux-mmes de vue,aprs
nous en avoir accuses, que
rtffairc est et devait rceter
d'ordre judiciaire.
D'aprs eux -- et cesl dans
ce sens qu'il ont essay d'a-
meuter l'opinion publique
il vavait d'un cte un citoyen
hatien victime de spoliation,
et de l'autre, une bande d'ex-
ploiteurs trangers qui ont
longtemps vcu ses dpens;
cf il n in fallait pas davan-
tage pour l'aire jouer les gran
drs considrations nationa -
listes dont c'est la mode et
pour que M. Joseph Gefirard,
sous prtexte qu'il est hri-
tier d un grand nom associ
aux souvenirs de l'indpen-
dance, et son brillant avocat.
le senateui Pienv lludicourt,
qui le couvre d'une tendresse
intresse, vinssent brandir
aux portes du Matin une
craviiche plus bruyante que
cinglante.
Or, on verra demain un
imprvu de ce scnario au-
quel, nous en sommes srs,
les spectateurs ne s'attendaient
gure. Les milliers de dollars
dont, l'avance, d'aucuns se
pourlchaient les babines et
dont, en attendant, on a pri -
v une grande partie de nos
classes ouvrires agricoles, ne
sont pas prts, parait il, r
pondre l'appel des bnfi-
ciaires de l'arrt du tribunal
de cassation.
/
1
Il -_ -. Art l de lu ruelle Piquant demandent
4 I II f 1^ j l'Ingnieur Jean no t de faire
_^Kjl IKJ^J \ ..Aoarer telle ruelle qui est im-
-o
Les lections de dimanche
dernier au Club-Union pourle
renouvellement du bureau ont
donne les rsultats suivants :
Clment Magloire, f r*rt* \
Uon Lalaam \i.e-PrcNide.u.
Hsrrv Tipoenhauer. Secrtaire,
j rparer celle ruelle qui est hn-
, praticable.
- A Nice (France), le Colo-
nel Nemours a t nomm Vi
, ,'-i'iesidenl du Cercle France-
Etranger.
il se dit que les frres
Brun qui ont acquis Cin-Va-
rits vont en l'aire un lablis-
Harry Tippenhauer. -secreia e ^^ |fa modtrMt
Michel Beauvoir,Iiesoriei uu-, ()|j ail|lonce que I1()lrp
pont Day, Lonce yuaio,, ,,,,,, M,-Simon Vieux, le
faussai!, Conseillers. Lompii- svmpa|hi(.ue commerant, est
ments. _, souffrant Nous faisons des vux
_ S.xMarmes-Lorpsoi .a m ,.iBfatiiWemtl|l,
taqu le chauneur Louis \.cloi I u conK)rtiuni de ban
samedi dernier, Enqute a nu (miis .,,,,., ilHjlls N>st constitu
de cote toute cauarear uu __ ^^ |s rivi|.f8 (lans jM
suggestion intresse, neiua.au ^ l'ArlibonHa seul en
Grand Corps, que des pa rotes
Sous la direction de
M. Arnold BRAtIN (
Tlphone :
Garqe:2251
Rsidence: 2462
INSTITUT
Guy-Joseph-Bon net
Prs du Monastre St-Gor.od
Cet tablissement scolaire ([ni vient de mriter les loges de
1 Inspection Scolaire et de remporter un grand succs, aprs seu-
lement une anne d'existence, grce n la mthode pdagogique
nouvelle qu'y emploie le directeur, d aprs celle des Universits
du Canada et des Etats-Unie d'Aiui ujue, est situe, mm me on
le sait, dans le quartier le plus sain de Pari au Prince. Les
coliers faibles y refont leurs forces tout en poursuivant leurs
tudes.
L'Institut ouvre ds ce jour son registre d'inscription pour de
nouveaux lves qui voudront y venir en Octobre prochain. En
attendant, les c*'irs d't coheiencjent partir du 1er \< l,
tous les jours, de S 11 heures du ihilin, p >nr les attard ei
ceux qui.ayant chou aux examens dp Juillet, dsirent se pr-
senter de nouveau en Octobre prochain. On peut suivre ces
cours, sans qu'on soit de l'Institut et surtout sans qu'on soit mo-
ralement oblig d'y rester.
Mthode sure qui garantit le suc '-; PRIX MODIQUES !
Il y a -
vingt cinq ans
If Matin, 1!) luilM Ml.
APICULTURE
Cg grand mouvement vert le j
traitait dont nous ne cesseront *
de nous faire tes aotren fa
s, set nd chaqn*Joiu>.\ voj[ dir, 4e vot,%
faisant de nmwemx adeptes Cn,rre ., Hko Kepie,, th.-
le montrant a chacun la o lf)ire d'Haie M iranstoriaa c.->
se trouvent*e& viitabtes int Histoire Komuine. On n'eattni
re/s ( ,> r'er que fit Cincinnaie. 4*
i've dpche reue de la filai* douane du Cap annonce <]ne. Cest amusant.
d'Octobre 1906 ce jour, il n *
//; embarqu695 barriques de) voil q,,e h" neadarnai qs
miet contenant vingt huit mille : Por,e la plaqae873ral un 1 >iw-
H ! cent cinquante gillons. "w de 11)'r" la ,ele du V* K
Cirmrl. oy nt, ou cours de H
ronde, sur pus deux flPet'e* d .
d>x ans dlaiionnanl aux abord
d'une 'able '** ju, il les moi'-
gna palernellement, el leur in-
tima l'ordre d'aller retrou'cl
leurs parenls,
. adresse un bon rtSfd ,
cet iigo.nl (fe h tore*, q ii ail
a l'occisioa .'re un pgenl dej
le morale, -v h I si la Gar<
comptai! qae d'aussi bons
mente
quante g
(.es chiffres seul assez lo-
quenls par euv-inrtnes et se
passent de commentaires.
((
))
ET
M**
crues.
Les candidat! aux fonc-
tions de Juges de nos Tribu
lieux suprieurs sont en cam-
pagne.
Le Docteur Calls Pressoir
a t nomm Administrateur de
Damien
Saint Jean Jean, accus
d'homicide volontaire.avec pr-
mditation el guel-apens sur la
personne de sa sur Msina
Jean, a t reconnu coupable
par le jury sans circonstances
attnuantes. Il a l condamn
la peine capitale.
- Si l'on .s'a in use un peu.
malgr la tristesse de l'heure,
crit Uaiti-Journali), la Cou-
le d'or , le dlicieux Hhuni
d'Alix Boy y est pour beau-
coup . Nous partageons celte
opinion de notre confrre.
Les dgts sont plus im-
portants qu'on ne le croyait
Vilie-Bonlieur.Le cyclone a a\a-
r douze minutes environ. Plus
de cent vingt maisonnettes ont
disparu dans les llaismes. L'in-
cendie a t allum par les r-
chauds qui se trouvaient dans
,,,,,,.. l'intrieur et dans la cour des
Hatiana compte oflrir di-i maisons quand celles-ci se sont
manche prochain i s- f *' effondres sous la violence du
prouvs, de valeur inU-llec-
turlle et de caractre,- que,
sintout.eile n'y introduira point
des mdiocre, mme dm es sur
Inacbe. Si l'on veut ouliiUi
soit sauve, il laul appeler aux
posles important, des hommes
vraiment dignes.
- Un conlire annonce que
l'on peut taxer encore la bour-
geoisie hatienne.Il espre qusu
cours des travaux lgislatifs,
des projets adquats a celte
ide seront prsents.
- La Compagnie de Naviga-
tion nerlandaise a lait une r
duction de 10U o/o sur la prix
dupa- ge aller-retour New-
York. .,
-Noire confrre Le Pays a
annonce que les plus impor-
tants employs de a Douane
des Gonalvai sont sctuellement
Port-au-Prince pour rpondre
i une enqute concernant une
contrebande qui aurait eu heu
dans ce service. .
- Aux Etats-Unis, I accord
.'est fail dans le Part Deujo-
cr.te pour qu'Hoover soit lallu
aux prochaines lections pi *-
denlielles par Roosevell.
__ . ____, i 11 II t I
des passagers sont de cent-qua-
rante -dollars en 1re classe
dllaiti au Havre.
(/est aujourd'hui 4 heu-
res de J'aprs-niidi, Cino Va-
rits cl non jeudi, comme nous
l'avions annonc par erreur,
qu'aura lieu la petite 't orga
nise par l'iiislilulrice Madame
Maud Hudicourl Tuiian l'oc-
casion de la distribution des r-
compenses.
dipe a reparu, toujours
sous |p direction inlelligeiile de
M. Auguste Magloire.Ce jourmil
paratra dsormais ad libitum
et son directeur en explique
l'clips el la transformation.
Nous renouvelons noire cher
confrre nos sincres vux de
succs en souhaitant de tout
cur qu'il ralise son but dans
l'amnagement de ses nouvelles
conditions d'existence.
**! ikiiihi nmiwl( a1
Loterie
Nationale
Il y a des gens que la fortune
ne change pas el qui gui'de ja-
lousement, mme au milieu des
honneurs, leur simplicit de
toujours..Monsieur Albert Blan-
chei rient de remplacer Mon-
sieur Abel Lger au Dparte-
ment des Relations Extrieures.
On l'en flicitait l'autre jour...
Bah rpondit-il avec une
belle modestie, il ny a rien de
cha'ng", except qu'hiar je pre-
nais un seul billet de la Loterie
Nationale, et que dsormais je
pourrai m'en acheter deux...
f!
manene prucnaiM ,
un parlant franais : * LA)|-
lier de la Reine .
- Cinquante personnes sont
mortes d'une vague de chaleur
qui passe sur les btala-Unia,
M J Une dcouverte archolo-
gique permet de., constater que
fes premiers Indiens de I Am-
rique savaient dans leursguer-
res se servir Me g** Wty
xanls Rien de nouveau sous le ^
-j e Conseil Communal de
MaNsadea^et d.sM.us e i-
plac pa^mie.Commission a.ue
W ^f^tsrhabitants
Les mleiessani
vent.
Nous avons eu le pla'nii
de serrer la main notre ex-
cellent ami Timolon Vrulus
qui ncwj$ a, lad le plaisir de pas-
ser en noire rdaction. On
sait que M. Brutus a t rcem-
ment nomm Chef du Cabinet
Particulier du Prsident de la
Rpublique. Nous lui renouve-
lons l'assurance de noire vive
sympathie.
- lie s, S -I) ininiqqc,qui
sera ici le 28 Aot prochain
laissera le mme jou%ponr t
les ports Ju Nord. Puerlo-Plaf-
ta et le Havre direct. Les prix
Propos
humides
Notre cher collaborateur Victor
Thomas, dont la sant fut ai bras-
quamant branle la samaina der-
nire, est en train bravement de se
ivtablir peu peu. De l'apprendre,
Monsieur, n'est-ce pas que cela vous
fait plaisir?
Oui, Victor se rtablit et rapide-
ment. Il a recouvr l'usage del
jambe frappe de par.iIvsie.La main
droite est encore immobilise, inaia
la sensibilit y est peu peu re\e-
nue... en attendant la mobilit.. Il
y b de beaux articles en perspeciiyc,
ciovez-nioi. Le Docteur Mose qui le
, ,-...rM d'un optimisme rayon-
<;:-r l'mitre joui il
lit M SARTHE CACHET D'i
malin, midi, et soir V A -la tienne.
Etienne... et s'il en reste, pensez'
moi :

L'Affaire des
faux billets
o----
On sait que des billets d une
gourde contrefaits ont t Inai
ns en circulation. \ otci ce
| propos la circulai:'' juc la
direction de la Banque a
adresse ses agents pou learl
permettre de distuiguer Us
faux billets des veau :
; Par la prsente, nous vous
avisons que notre succursale
de St-Marc a dcouvert et
, nous h envoy nu billet de 1
Gourde contretait. Ce billet
, est numrot : Se ie N 75070')
jet porte au milieu n ne bande :
I jaune ayaDt une largeur d'en-
viron 1/15 du billet. I,e nu-
mro de la srie mentionne
ci-dessus esl imprim en
encre bleue qui esl (dus vive
querelle des bons bill is.
Type: La contrefaon est
faite a l'imprimerie et certai-
nes autres in.pci leclions y af-
frentes ont l releves par-
la plume d'un artiste peintre.
Si-hie: Les cbiftres qui fer-
ment le numro de la srie
ne sont pas sur le mme plan.
Il est possible de constater
l'il nu que ces chiflres De
r.ont ni la mme distance
hs uns des titres, ni .sur la
mme ligue.
j P*Fira : Le papier n'est pas
' de la mme qualit que celui
des bons billets faits l'au-
togravure ; celui-ci est bien
plis pais.
Signatures: La signature
de Mr Mitchell est visible-
ment altre dans les deux
premires lettres, et le point
qui se trouve ordinairement
sur l'i n'existe pas. Quant aux
autres signatures, elles n'ont
pas, sur ce billet, les places
qu'elles tiennent sur les bons
billets. Ainsi on remarque ai-
s ment que les signatures de
MM. Voorbies et C. Voibe se
trouvent plus rapproches
l'une de l'autre. La signature
e M. Voitx ilevrai se trou-
ver cous les mois dd f ouvt.
prs la tandis qu'elle se
trouve dans icl.iliel taox sous
.< C mmissah e a^u
>ut. oc t seulement la
derniie sjllabc du mol'
Commissaire.
LES CINEPHILES
La ploie ayant contrari
dimanche la reprsentation
du beau fi'm pirlant f LA
RONDK DKS HEURES,nous
suggrons Tuldy.au nom des
nombreux cinphile-, qui
n'ont pai encore pu voir ce
cliel d'uvre et de ceux qui
voudraient le revoo e 'f
reprendre en m '"ime diman-
che prochain.
Nous comprenons bien qu'en
rail ,i de ion prix lev ce
li'm ne puisse pas A'reexhib
un ptis de, ma ii it ; est pour
i;;ioi ooiis deiiiiii.dous u le
direction d^fl iiuii demain-
Unir la lindion deux
gourdes que le avait laite
dimanche de' ne,"
Ai".ms.Taldy.retardez d'une
semaine le retour de LA
hono des Heures et
donuez sntial ici ion bu public!
SlOatLLEI
i r s4w;ancaoccuLTtJ
..'-il. Miy. Crmi.,. ntritn.tr*Um
/'*.;^ e*Mloi>iloa et., lolsot*. fore, i^
inl ei
rde n|
is l-J
\>Ii v. rM:tui .Mi.ranl h tout HriNirt
V&3 7>\ '"'r PkiUrotii.iinpliaifim
y|&^L f./l *,*,,f i*r.l. d. 11A1 ln.on
:' ..' .'< ; '> .' .c -iaii H I [,1r
SOC!4Tt FRANAISE
crin
\Hr
Photos L'impression de la
Hitadalla au verso du billet
atteste que les montagnes qui
sont vues l'horizon derrire
les ruines manquent ab d-
ment et ne sont remplaces
que par des coups de rin-
cenu incertains qui ne laissent
entrevoir qne de fines raina
us en lieu et place de ces
montagnes.
RoroUrfs: es lignes plei -
ns cjiii bordei t les bons
1 il'els pr^entrnt a l'int-
rieur de fines ri en ta'ares qui
*ont narfaMenient rgulire1
vues la loupe, taodfft que
le taux billet contient
i s rfenii lure.i d'ope laon
tis gr;ssire.
Couleur: Les naance*
couleur rose (]ii bordent les
chifirea se trouvent des deux
Cote de la Ciin.'i 'le dans
les bona billets ; nt diftreu-
tes de celles oui se trouvent
sur le faux billet.
Veuillez donner des ins-
ti uctions tous vos employs
d'lre sur le qui-vive pour
cette contrefaon, et au cas
o ces billets vous seraient
prsents.vous essaierez d'ob-j
.. voit ej:>e U tla du Mont-
Ci'inel a pris fln, cl que dep ii
d manche les tonnelle ont '*
d montes. Ce n'est pas traa
t ?i l'on songe que pendant
'ru jouis ce lut sur une super
rVie de deux hectares un campe-
m ni de trois ou quatre mille
ioaoea laitaat leur-* petites
[ealioiM tout autour dans la
^ /.on. Sans doute les champ
i Dotasse s'en Irouv-nl tero-
baS, niais ;illendons l>pidf'":t
i li ch iqu anhe, aprs ta et't
il'i VIoiit-Carmel, dcima l'uu
1 ssa il i; lartir. Nous e*|rna,<
'c s ce o ni i" A la Misaioq
S ierrfifl [ui ; ^ ci.- Il li fi
bli ne.
.. voit qu'en cer'ains hommes
d y s une brute qui pomanil'*.
an altendan| de *e dchane .
Nui al te/, vous, Moasisur, ce
qui vous n pus l'autre koira
SfH Side Inn. el comment, per-
I ml vo re rorreclion h Wilnelle,
?vu nvel pu vnni oublier j-isv
qu' menacer une jeuae Ile?
Fl le vilain.
... voit qu'une toi de plus, la
montagne a accou< hk d'une at}l
ris.etau'au lieu dr* dans cents
morla annoncs i Saol-d'Esau il
n'y a a dplorer qa'un accident
sans impoilance.
*
... le surprit, ce g*laa< dipta-
matti qui marasaait. derrire
i'u- noile.une bien jelie femme.
((Faites* pas attention, natra
p ia-i il, je stb men paya et
h ust tach d'embrussade a
.. voil (|Ce la fermeture des
nujgani>} 4 heure p. m. est
'occasion d'une mode d*l ciati-
.-ri nous elle : celle d'aller 4 la
< r asse tort, de lu Goutte d'Or urbii-
court.
.. voil ou'd * la l impra-
rf<-i\\ quand nn accoiautgneson
fi 's de passer devant 'e maga-
sin de John Weolley. Il y a IA
des bicyclettes qui ne deniae-
denl ejua muler i le charmant
gunin serait si bien deasat.
AVIS DE OPART-
-.-*..i

,a vedette Malon partira
i v- i pour Jercime le m*
tenir le nom de la personne Jcrcli 20 courant, dans la nuit.
rt sa description et vous) Tour tons renseignemeats,
nous enverrez ces renseigne-',**' adreaeei M.Oeo WIENKH,
nents irnncdiulcmmt par le-rue Courbe. Tlphone: 2266.
courrier la plus rapide.
Veuillez vous assurer que
tous vos employs qui ma-
nient du cash sont avises
les . ils couremau cet!
coutrefann.
Agrez, cher ' .... nos
cres salutations
(6) W. H WILLIAMS,
Ha
I
j ti-it r

loua I
fMAffsa]
.'.CTtO^NE i
Vwn C. FMCoO A>n:ir**-erfl}
i
i
ysLL
r- >
f .
/

* ,. -
'. '' "*'
qi


pa<;e 2
t i
1) Jotile! I'3*2

OA II MX
ours ti 11

on t tott-
meilleur
el davantage
plus lgers quand
ilg sont luits u\ec le
m A K I N ti
POWDER
UNE PLUS LONGUE VIE
POUR LES CENTS
AUX TROIS QITAUTIERS
(J.deVendegies)
et Rue Vernfit.
\
Angta Avniu Ktop
, ,.r q i I i H Wtfi'lll Cliruile |a' I v eul
rrrrteir i uli> MMVSaU:
|l-Ml-
i
|)H !
Ce que disent (avec noterai du n____
^, AAlnTo n,enU LfS Chambres vien
nOS COIlIItItb dront nous rpondre en ac
personnels concideraient
gouverne-.
Hati -Jsurnal
...La crise s'est assez vite
dnoue. Ouverte elteetivc-
ment mercredi matin, hier
prs-midi, elle tait dfini-
tivement close par uu repli
trage qui semble indiquer
que les directives du Gou-
vernement quant la politi-
;poni
eordaut soit un vote de con-
fiance, soit un Note de blme
au Cabinet trachement re-
constitu.
Malgr les ragots et can*
cans, nous croyons, nous,
que le danger n'est ni la
Chambre ni au Snat; mais
dans les vnements. Cer, pris
,,,,,,..... isolment, chacun des Miuis-
que intrieure sont restes les I trs actuels peut compter sur
nimes. Trois desanciens Mi- des sympathies tant
nistres sur cinq sont revenus;
Et ils gardent les porteteuilles
qu'ils avaient dans l'aucien
Cabinet.
Ce Cabinet, rajeuni par
l'an ive de MM. Lucien llib-
bert, aux Finances, et Albert
Blanchetarrx Relations Kxt-
rieures, durera-t-il ? Un sait
que rien n est plus vaiu que
de vouloir jouer au pro-
phte. Aussi est-il plus sage,
avant de risquer une opinion
qui ne pouirait d'ailleurs tre
hase que sur de vagues im-
pessions.d'attendresous quel
signe se lera le coutact avec
les ..hambres.
Mais on peu d'ores et dj
risquer un conseil.El qui est
eu mme temps un souhait.
C'est nue, de part et d'autre,
l'on s arrange, pour e: sayer Misre? Oui elle est ter-
ri pargner au Pays de ces I ^ monde en V)ut.
cri es m nistrellei rpeteei El iur toute la surface du
qui ..elles ..ti.lont que ques, ^ ^ burope< ainc EVd[s.
. sympi
Chambre des Dputs qu'au
Snat de la Rpublique. Ce-
pendant* considr dans son \
ensemble, le Ministre pour- I
rail ne pas rpondre aux exi- I
geuces des intrts du Gou- ;
vernement.
Ainsi donc, susceptible de
ne pas plaire totalement aux
amateurs d'inhliis, le Cabinet
Lescot-Blanehet est sr d'tre
bien accueilli tout au moins
la Chambre. D'ailleurs,
pourquoi en serait-il autre-
ment ?
p (V (f v-'v ri* ni s il s i*il:ifa de mi-r. h s iin* vn
|r* bu\ii". li OM-ea-lei :ous le- jouis. Voy /. votre 'tu-
ti'f bu non deux lois p*r si.
Utiliser. I- CALOX. pour le imximum de pioleclion.
D'abord,Otrc* que c'esl unt pojdre.. aucun auirt den-
tifrice ne peut netlojer inl'US. Puis, parce qu'el'e est
OxVflle.. rien ne purifia mieux. Votre haleine de-
viendra nies doi'ce L"s acides de la bouche sont neu-
Iraliss. Aucor* dcoloration de l'mail, ni irrita-
tion des gencive.
fcl OX vous sau-
vegarde, Commen-
cez aujourd'hui
voue en servir. Votre
pharm icien l'a. hicri
vez maintenant pour
un chantillon gra-
Ittil de la poudre den-
tifrice CM.OX.
Me KgSSON
* ftOUBlNS. Inc.
!.. New-York
Ciiy. U S. A.
, vi, I- \U% t' Soe.
Lsrgs ceinture,
( hap HI
du P-ii'.
S.uhers rieolfets *<>" &*'. *.
et Beige.
Pondre tt C iue Tcki'oo.
Colliers el IJjrreMes.
Abat-jour Ttine fM'ite.
Toi arlicl de pif mitre heWieur tt garantit.
Slo k rauitammeel rt*wt\r. rVi rs &ai*e.
lo
nu*
bisque**. .'
feinluiea plastique.
Fil Rtor et Teurniquets sou-
leurs.
lM iioimtlle fou,
\ CALOX rVriivi
"' se [tant la 7'("Vi'll"st"
doigt.
Gin-laldy
CE SOIR
* --
e>Bi& *t**L*X L.j>s*-
Ad No. 2
Votre cuisine,
Madame...
yi*..ta.iMJt: it.i.MHfl; M^
f&t% STHMF
*J^ \T$ Ofprtutlon, Catarrht,
Suffocation,
Tjiix r.croousss.
OnMtm cortalsio par !
IBAREnEt GliJ.i!
JOSE KLRY
M ?
rtl i
~$ .*' \ "' * t'n.trr "-'*.
les modifications et distinc-
tions n commodits de chaque r-
gion. Pour les villes, de 1s-
on gnrale, l'ouverture jus-
qu' une heure avance del
nuit pourrait tre autorise
les samedis et veilles de tte,
afin de permettre aux emplo-
yas et ouvriers, qui ne sont
gnralement payes que dans
rsprVaiidi, de taire leur-.
achats,
Mandrin
(Su I*)
ET
Buffalo-Bill
(Suite)
Entre. 0 50 ; Balcon. 1,00
E
TRANSATLANTIQUE
(eipsj
DE
IL NY A PAS DE MEILLEURE
PROT1CTDN POUR LASANI
QUE LE NKTTOYAG1 ANTISEP-
TIQUE DU LIFEBi )Y.
LIFEBUOY
LE SAV ON Uh.J.A SAN 1E
ruiR iijlimi, rieenr.s et b*ins.
MOFIH LAfRIN. P. 0 BOX M. Histrlbuleurs
Ru Roux et du Centrt, Port su-Prince.
L'Action Nationale |i5mUoB restrictive. No-
I C P A R I N P T tra Mantigathalionalt est un
L t U A D I P L I J potentiel. Aussi leGouverne-
------ I nient, pur dcret, va eu impo
tt Crin ministrielle u'esl scr l'usage.
plu-* qu'un sooge... Ls Chet
de I Etat, suivant le rythme
des vnements, a remplac
deux des ministres dmis-
sionnaires, et donn une nou-
velle- iuvestiture aux trois
euurs..
Sur le plan des intrts per-
sonnels nous ne pouvons
La Constituante marche
pour ce seul dcret-loi.
Bec Fia.
ECOLE ELIE DUBOIS
I es anciennes lves de
BOi.ueis noua uc pu " "'. i_
qu'tre heureux de ce'te so- l Ecole Bis Dubois sont ..-
lutin, puisque le non.hre de vittS prendre piri a ta
loi amis dans le Cabinet a [retraite nuueUe qui corn-
UK.neut. Ma.s, nous ne de- mencera lundi 35 juillel p 4
vous pas considrer seule- heures, au Bel-Air Elles sont
ment nos intrts. Et slort, I pries de bien vouloir pren-
Doos nousdem ando^s si, I dre leur carte d entre Lli
pour une lois, uos lalritl D.ibois
e di-
rect.
La Compagnie Gnrale
Trsnssllsntique rappelle sh
clientle que les pris des pas*
sages sont de or 140,00 efl
l e casse d'Hati au Havre,
Boite Postale A l*/4
Tlphone : No :^220
T M. ALTIEIU Ageut.
Rue di Q lai.l'ort au ''rince.
C MTHOOt CYTOPHYLACTIQULA <
h-' DU PROFESSEUR P. DELBETW I
IDELBiASEl
3 Comprims aux sels halognes de H
fa M AQNJ8 IUM
{R' Recommand dans les affections de ta |B
m ^ prostate 1
JPRVENTIFdj cancer|
t, rut Vhitnnt, Pris et tftvttt Phrmcls a
gei
'I ribunes ; 1 gourde
Voitures 1 go tilde
Eulauta : () centimes.
a ni
Hpital fisril HsHifl
Accidents
1 Juillet 1932
13 juillei 1113
Dorleaes .Iennly, 5
Grand Mue. RltAsnre rontuse de
la rt g n mallair*' droits huma-
ins, i
Diande^n Hector, 9 an, Kl, Lor#tt Ginard, quartier
v-re Froide. Br'ure supeifi- Joseph. Eraillures de lava
ciells de la |ambe droite. (lace infrt des petites )?
Pave'ns Orvilus, 22 an, Cft'e tan* lnon de l'hymen,
j l'Iode. Blessure tranchante des; Jn-H'ptis'e Dorisond, M
I deux lvres intrieure et sup- ru Prince Blessure trancha
1 rieure, avec lort<-s cortusiors lc^ dora'e de la main gai""
de 1 arcade alvole dentaire. dux blessures contuses de
Anne Mars, 25 an. Champ de paupire suprieure droite.
Mars Fr*etnre probable 's 9 '
os de l'avant bra* (hospi'*l s>)
Dravaiieux Daniel. ?3 ans,
Mirsgone. Facture de l'hum -
rus gauche (1 osp talis).
Il mille! 19
THE RQYAL MAIL STQ
PACKET COMPANY
m n g [i m:iii:n'!- fiit)' tome du 1/1 intrieur du bras] rontuse i^e l'ar ai e sourci'irf de Kingston v. le S d
Hrnil /i'iii1.. n DouImii Drinco I* lui
Mirius t uisCharles, 17 ans,
quailier Me-Are. BlSfsan \
, \ ^ , ** **
Ne remettM pas i
LoRSQUE l'Incsndk te dclare, n ett trop tar1
pour viter la perte des docurhents importants d-
poss sous clef dana un tiroir a votre bureau ou
dans votre demeure.
Remplacer ces documenta coterait cher et
serait peut-tre impossible. Mai il voue cotera
V tr peu pour U fl protger.
h,' Ne remettez pa demain la location d'iam
Coffret de Sret de crainte qu'il ne aoit trop tard.
rav Pour deux sou par jour, vous acheter la protection.
droit.
Mn'he B^va-d.24 ans, Poni-
Houge Contusion de l'abdomen.
Lucie Dor. 28 ans. quartier
J St-Anioine. Dieasure couluse du
tio. t.
Gn' '^isp F.dnnerd, 25 an,
Petit Four. Blessure tranchante
du poignet droit.
I droite.
Cllier B z l 16 ans, rue
Geftrtrd. Blessure trai c'iante
rie l'imb x droit.
A'exina T l'n, 2R ans La Sa
line. Contusion rie la tare.
Andr Jean, rue St-Marlin.
Blessure contuse de la pom-
| mette droite.
Port-au-Prince le lundi!
cou-ant et partira le mlj
jour pour l'Europe via
Nord, prenant du fret.
Th Hoiiftl Mail Sttam
Packet Ce.
I. J. BIGl
Agent gnral
!a Banque Royale
au L&teid
SUR L'ARRT ORDONNANT U
FERMETURE DES AFFAIRES
A 4 HEURES DE- L'APRS-MIDI
Les ccnin-iitinces locim))t
he condrci.
Cette rr^g!ementat!on, tr.ul
en l'inspirant de mollis g-
nreux, a le tort d'Aire gne-
I raie ; elle devrait disposer,
pour chaque lgidn, selon les
condition! de la vie locale..
Les r fiels de la chaleur ne j
sont | as en rllct.sur tous 1rs
points du pays pernicieux
un gal degi. le rgime
des campagnes est autre que
celui des villes, -- et, tout
aussi bien.les cond.'tlous <'es
affaiies varieul d'rne localit
une entre. Cela explique les
prote: talions que. tout en se
mettant, des groupes d*in-#
tre-'s cr.t J. laire enteu-,
dre. I
Il en ed encore temps: sur
avis des autorits' locales, le ,
gouvernement pourrait taire j
m
S
Toutes les Polices
DE LA
jcomprennent la Protection coitrela
Foudre sans auqmentation de tau
Le Boss fCo
t .... Agents Gnraux
mmmmmw
V .


LK M VI iv 19 J illel 193*2
PA'.h a
Barbaiico
i
Donl la renomme est uiiiY.'rselle a gard &>. premire place
Demandez partout :
r ; BAHBANCOURT
L)cjit)l : Une Csar.

('
Idal Rhum
ALIX ROY
30 annes de succs.
CONCOURS DE BOURSES
Les avantages qu'offre la
Cuisine Electrique
HOTPOINT
sont maintenant connus de
tout le monde.
Le lundi 26 septembre IV32
I il y aura un concours spcial
] au sigejde l'Institut Tippen-
; bauei et l'Annexe.
Les laurats auiout dr.it
ene bourse d < x'em il valable
.pour un an.
i Pourront prendre part au
con our^ les lves des clas-
ses de (ieiue seconde iuclu-
ktTcmeut.
Le registre d'inscription
restera ouvert du 15 juillet au
15 sepep-bre.
Port-au-Prince, le 14 juillet
1932.
Institut T1PPENHAUER
1537. rue Lamarre,
Tlphoue : 2*9)
Annexe Institut Tippenhauer
rue Capois, ancien local de
1 Ecole Normale, Tlphoue :
3291.
vous en convaincre,
noire salle d'expo-
Pour
visitez
sition.
Compagnie dclairage
Electrique.
REVEUTIORS SEHS&TIDRffELLES
~ Mv(ius$icn3 SnilkiM. Mail*. PrHnm ncnlai itrrtm.
_ i.mi m;. .: .'... voianMe, (<.rc nr
Mrttblt :mii
fXfftJ ti
r.vi. ,,hi;rn rli-i; maur,
'ijli.'. -- $*o~M* i!* itjiuuuri
A v twu- in* Kaiict i>ralu-i-.*Kvj.n
ASSUREZ-VOUS
la
General Accident Pire & Lite
Assurance Corporation Ltd.
de Perth ( Scotland )
Wr M, OBNRHAL Mi imt de, pi* p.iisva.tes et des plus vastes fl^N
le ri genre. Le soleil ue M couche jamais sur sen champ d'acti.n qai enarass
> tm Polices contre incendie couvrent aussi las dgts occasionns parj*J***
Ses Polices pour Automobiles couvrent vola, iucendie, raalTeiuaace, aaaamaffi
caus autrui dans se personne ou dans ses biens.
Ses Polices Maritimes mises par ses branches d Europe soat pataWles a BarK
Ses Polices contre accidents sont valables daus l'univers taier. Tous toy
urs devraient donc prendre lt prcaution de se air d ff^fS"7%
d'au moins 4000 dollars, la prime annuelle n'tant que de 1/2 /. <>it *> dollars . C
Veuve F. BERMINGHAM, AuxCaves
SOOSGENTS
Agent Gnral pour Haiti.
Port-au-Prince. ll. (ILG
JEAN BLANGHETJraaie


"aajn
HOTELKARAM
Une confortable succursa-
le de Palace Htel Ke s~
kofl
Pour la saison d't, ren-
dez-vous chez A.J. Karam,
Kenskojj, o vous seiez
servi souhait. Excellentes
conditions.

Manufacture Ilailienne
de Chapeaux
L'Indigne*
Le vin de dessert le plus
indiqu aprs chaque repas
r
Agents pour la Rpublique d'Hati
1 'ks-.i'r
msmi
iAttK^Ui** -
V j I
IKMi^k Il L A* DE MATTEIS & Go. .. $&*&
Porl au Prince (Hal4
Avis
0amf *>' o nmruf de
tinr,dp Uire v*t\ etc., Im -
,nmrie MoriHfH, <- VOUS
HouvanK un grand choix d
rMrti tt des prit telativa-
nifiit b.
F Avis
v ..
Sauvez
Les produits ris toilet'e et
d'hygine "GIBBS", dont la
rputation et inoudble.spnt
m tente rbei E. ROHELiN,
bqi piix les plus modrs.
la Conditions spciales pour
vente en C'ss.
Ourlion R,Ldio.l
TTBrJrVHUMATlSM
LGIES
Wk
Btozni i*. r bii. Paris,
vos livres
i SQfft tos litres et con
i |fctin* ta mauvais tat tl
)),* tonnant a.i relieur cons-
ciencieux, honnte et habile
Hiiemik CiflLLi.Rue feoune
rai .
>
v*Jl..
r 2027, GBANO'ftUE
ItUPHONE : 3224
, GOURfOlSE
BON MARCHE. CEL
Martinez,
Marcelin & G'
____
i
Surprise-Bar
PTIONVILLE i
Ailior PtREIRA, l'reirilaiif .
Consommations de premi.r
cioix.ani mmes prix qiiHi
?vi'!r.CnnM)iijmtou^lt^ sn*.
tble t vP** ,n ^ "
, ni S-'-M1 ,fr"nt ,,houutUf
lt! U(.C hlMf.
9 ..
LE FAITEST INONTESTABI
iini Saillie I
C'est la quintessence des meilleure*
Varits de cannes d'un vaste terrilorft j
runissant les meilleurs lerroirs
Cest ce qui fa il son arrtw1.
f;OT.TlZ ET COMPAREZ?
.

i ak
*,- i -* *.

i
/ /


Mardi
19 Juillet 1932
4 PAGES
26aeANNL N* H25
Part-an-Pnnee
TdphMe : 2242

Loterie Nationale d'Hati |
416, Rue Bonne.Foi, Phone : 358
I^a Loterie Nationaled'Hati est
ne institution hautement hinnanituiie par la multiplicit
d'oeuvres qu'elle se propose d'aider, une chance de tiien
tre offerte aux hommes de toutes conditions de fortune.
Employs, FonCtioDmires, Ouvriers, Artisans, Salaris^de
tous ordres, Gens de maison (_ domestiques, ) sans partir
leur budget movannant deux goudts, peuvent gagner trois
mille gourdes. Patrons de Commerce.Chets d'Industie.parez
aux iusutfisances des ventes, par l'achat d'un billet, qui tous
lil.re du souci des chances*
Mdecins, Avocats, Ingnieurs, Snateurs, Dputs, Graadc
Dignitaires de l'Etat.Reprsentants de l'lutellectualit, Jour
nalistes.
Dannez l'exemple de votre salidarit sociaie.
Rentiers, capitalistes, comme en jouant, augmentez vatre
tek.
Vous tous qui habitez"'4 Hati, rendez-lui service en ache
lie billet de la LOTERIE NATIONALE D'HATI.
an
AVIS AU COMMERCE
Ll Panama Hailroad Siea mship Une a l'avantage d'an
ftODcer les dparts suivants de New York pour port au prince
Haiti, directement chaque mardi. Tousses steamers sont
pourvus de chambre tricoriloue
Dparti de hcw York.
Arrivages Poriau-rrinet.
Steamer "Ancon" le 6 juillet 1932
Steamer "Guayaquil" le 12 juillet
le 11 Juillet H32
le 18 juillet 19ij2
Panama RailroadvStearnpship Line
JasH. C.VANREED
Agent Gnral
A!iimi
DE NEW-ORLEANS ET M031LE A
PUERTO MBELI.0,
PORT-AU-PR:NCE. SANT0-DQH1NBO CITY, CURAGAO.
U GUAIRA El PARAMARIBO.
PORTS
OALVANGEN
AUSTVAN'GEN VESTVANGEN IJVLVNGEN AUSlViNGE.* VESTVAXGEN
New Orlans L uisiaua, Dp.
Mobile, Alttbama, Dp.
Port-io-l'lince, Hati Arr.
SactO'Oomiotfo City.R.I). arr.
Curaao, 1). YV. !. arr.
l'ueilo Cibe'o, Venz. arr.
La Guara. Venezuela arr.
Paramaribo, Dntca Guiana ar.
j'aramaribo.Dntch Goiaua D.
Curaao, I VV. I. arr.
New Orlana, Lonisiana arr.
Juillet 2
juillet 4
juillet 9
juillet 13
juillet 1")
juillet 17
juillet 18
juillet 22
juillet 27
juillet 31
aot S
Prenant fret tt
Juillet 1*
juillet 18
juillet 23
|Uil'el
aot
tu ut
30
1
t)
aot 13
softl 15
aot 20
juillet 27
juillet 29
jui let 31
aot 10 aot 24
aot 12 aoi 2C
aoAt 14 aot 28
aot 1 aot 15 aot 29
aot 5 a t 19 sept. 3
ut t 10 ar Ht 2+ sept. 7
aot 14 ac t k8 sept. 11
aot II sept. sept. 19
passagers paur tous les ports ci desses
aot 27
aot 29
sept. 3
sept. 7
sept. 9
sept 11
sept. U
sept.U*
sept. 21
sept. 25
oct. 3
sept 10
sept. 12
sept. 17
sept. 21
sept. 23
sept. 25
sept. 26
srpt. 30
oct. 5
oct. 9
oct. 17
CONNAISSEMENTS DIRECTE DLIVRES POUR TOUS LES PORTS SUIVANTS :
Pori-de-'aix, SK.iarc, Mi fa g-ne et Jrmie, Hsii ; Monte Cristi, La pomana. B-rshona, Snn Pedro de fjjjj>ri
et Azua, Rpublique Dominicaine,Coro, Caruuano, Cumar.o, Cnanta et Pampatnr,Venezuela, Aruba et enaire.lJWl.
DE MOBILE ET NEW-ORLANS A TOUS LES PORTS HATIENS ET DOMINICAINS ET MARAGA1B0.
Undpait vers le milieu de clique mois touchant directemnt : Puerto-Plata. R. D, Cap-Hatien, Gooaves. Petit-
G'-ftve, Aux Ovos et Jacmel, Hati et Macaraibo, Venezuela. .
Si un fret suffisant, est oftert, ce< bateaux toucheront galement Por'-le-Paix, St-M*rc. Mnagoane et Jermie,
Hati i Barahooa, Azua, Monte Cristi. Sanv Pedro de Macoris et La Roman*. R I). Aruba, D. W. I.
De Tampa, Floride, la Jamalque-Hal i La Rpublique Domiui- aine C naao et Venezuela:
D*narts pour les ports ci-dessus quand une quantit suffisante de ht est cfleite.
( Sijet a changement, auuulatiou ou ajournement sans avis. )
A. de MATTEIS & C, Agents Gnraux

livraison propre, hygine
que, en bouteilles hermti-)
quement cachetes, l'abri
de toute falsification. \
Transport tait en rtrigra-l
teins roues.
1313 rand'Hue,
Frince.
Port au-
(LIGNE COLOMBIENNE)
Tlphone: N* 2523
o
Le vapeur Martinique
Vov. 105, venant directement I
de iNew-York.est attendu ici,
mai d i 11) courant, continuera
le mme jour pour les ports
colombiens, Cristobal, Canal
Zone, Kingston et New York.
Le manifeste de ce vapeur j
reu f>ar avion poste est la
disposition des clients dans]
os bureaux sis anyle des'
mes du Quai et Thon ai Ma- j
4ion (vis--vis de la Douane.
/.
Le vapeur t Bolivar \oy.
101, partira de NewYoi k le
2# crt..directement poui Port-
au Piiuce vu il est attendu le
2k. en route [pour les ports
colombiens, Cristobal. C. Z.,
Kingston etNew-Yok.

Le vapeur Baracoa Voy.
10, partira de Ntvr Yoik le
22 courant,pour tous les ports
hatiens. Attendu ici le 20 crt,
en route pour les ports du
mt*t
William. K. IL Et,
Agent.
ussir dans vos tudes no
taire russir vos enfant,grce
une mthode d'enseigne-
ment classique excellente?
VOULBE-VGUS
Une protession aprs I f I
mais d'tudes srieuses (St
na-I)actylo. Langues vivante
Comp'abilit)1
Songez |ue l'Institut TIP-
PENHAUR se recommande
cl s'impose votie attention
par les brillants rsultats d-
l obtenus.
l37Rue Lamarre.
Tlphone 281) 1.
UEBM .. I Voulez-vouslOUU!l5tlFRIPimTlffl[FliWSE
RICHARD PETERS, Prop.i
CHAMP DE MARS, N01217
Lai seul* boulangerie Europenne en Hati
Spcialits de pains, pour sandwich
Pains tlutes et pains moules. Pains noir
Pains complta, etc.
Ptisserie fine, pts, Vol au vont, Tourtes.
Soins et promptitude.
Tlphone : 2069.
La Maison n'a pas de suc-
cursale.
Livraison a domicile
En avez-vous dj (jout?
Eh bien, demandez dans
teus les cafs, bars et res-
taurants de la Rpublique
le nouveau produit de la
Brasserie Nationale: /
! PORTER NATIONAL
Agrable Fortifiant
Bon March.
BRASSERIE NATIONALE S. A
Port-au-Prince, (Hati ).
Laboratoire SJOURN
AVIS
ea -
Les Etudia ri la de la 2me
anne d l'icole Nationale
de Droit sont aviss que li
cours mimographis d'his-
toire du Droit Hatien sont en
vente chez l'auteur
Me Henri TERLONGE
Prire deseh'er;lesexem
plaires sont en nombre rea
treint.
Assurez-You contre iccidcal
li General Accident lire A
Lile Assurance Corporation Li-
mi'td, Vve T. BernjpgssB
Agent (4^naral Dur Hati.
Bar National
Voi.lez-Yous tre sairi
souhait V Allai au
IAR NATIONAL,
Place Grllrmi, en lace aie
Ifattiff.
l'tablissemenl se recam-
laandc par es cocktails re--
BOnmei Un restaurant o
l'on trouve ^ouiopradei mets
UTamment prpars est an-
nexe au BB National que
dirige Mme ROCOUBT .
PROGRS NOUVEAU
RHLM NOb\EAV
Rhum dlicieux got exquis
Prix rduit
ALCOOL DtFlANT TOUTE CONCURRENCE
Clair in Vierge
Chez N. NAZON
DfPM:ME m DES 18 MBFlt ff FUM PHIIIM'II.
Lykes Brothers SS C lnc
Texas Hati Santo uomingo- Porto Rloo
Le seul service hebdomadaire et repu lier i passagers et
Irt entre les porls du Golle du Teiaa directement are*
Port-au-Prince, Haili.
Pour 1a rceptioa rapide et le maniement habile de voa
laiportatiows, servez tous toajours des navires de >a LYKb
line;
Les prochaines arrivs a Port-an Priace iont |
Steamer Hulli Lyken |] juillet 1932
Steamer < largaret Lvkes Ht juillet 1932
Sleaner Jeima Ljkes juillet MKtt
Steamer Genevive Lvkes cQt lfH
Dureau: Bue du Maxasin de Kfcn,. Ba.te Pashale b
6E QUI N'A JAMAIS T FAIT
CE OUI NE PEUT ETRE DPASSE
Kola Champagne
F. SJOURN


Prpar dans des conditions rigoureuses
D'ASPSl
Prpar&liou et Vtuie
Pharmacie F. SEJOURNE
Angle des rues houx et du Centre.
PUBLIEZ PAS OE FIE ON PETIT TOUR A
TERRACE-GARDEN
Chez W. KAHL
Petionville j
1JN ieds d'allitnde. Lelablisseenl le pins frais fer et
vire-as de Portsr-Piinee.
^"T^v* U 43iu"es asphaltc.Vuesmfrvdlleusesdela Ville et In k<;rt.
Boisaoai de tontes espce*.
.DP GOUTERS SANDWICHS
nn7i. Consente 'irtfcnyd/rJv^h^ Vrrangetnenti aariicnljers po^rJ^ ensioci de jour de
Des(Sredits. Des n>ani*esr*KcWs. iemWr?fc a\ HJWf t W^ ^
PiftKf.UT.S
F. Sjourn, l'hsrniacien
R SJOURNR. rhaTmacieij de Universit de Paris*
M. Swourxk, Pharmacien de l'universit et Pariftasciea
iotern< des II pitaux d( Taris
Analyses des Urines, du suc jr ir.qi e. ''u ifcing { Was-
arats
\


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM