<%BANNER%>







PAGE 1

UM 1 LN -. 26 X 27 Jeu* tftf Il y a vingt cinq ans IF. MATIN, 27| o H/7. • SAINTE-ROSE DE L N • i ns n *i lion, ou ENTRE PEDAGOGUES Devant un Juru prsid par JK 2 Martin ont commenc lundi St. -Rose de Lima les rvainens pour le certificat dtt forme m liculel de M. Caias Lhiisso i en manire i r pi qui o la lettre parue ici de M. Chai les Bouchereau. Nous regrettai • de ne pouvoir publier ce ppie qui, par l'outrance de certaineeipreaeione, BVI ie une dispute o les peri oi nalita et non 1rs ides sont Indeprimaires et secondaires, J Dgna Ml co iditioi Voici les noms des lves de )jt que n j | e t ubl ons o noue ublic i notre h ceinture blanche admises au n h '\g aemea [ national ment frreoet lmentaire : / gagoer quelquechose a la i ontiLucie Elie, avec la nole\ n uation de celte inutile pol l'ien, Anita Pierre Louis, h' j nique. ______________ ii' \olel, Angline CordascoA mfffSSSSSSSSSSi Emilie Hibou) et hanorinel \ ictoravec la note Assez. liien. { THARD ESI PARTI Gin-latdy DEMAIN SOIR Le roman d'un gamin de Paris ( TITI 1er ) (Si te) R L'Aiglonne Votre cuisine, Madame... Ou parle vaguement dune pidmie de livre typhode qui cous menace. Ajoutez cila le terrible 'c Voici le moment de bien si rveiller les aliments que vous prenez, de bien contrler surtout la \aleur de la graisse qui en[ Andr hard qui, avec Calot; dj parti, doit nous reprsen' ter aux Olympique de Los Anj gels, a quitt samedi par un avion de la Pan American Airways. Il concourra, lui, pour la course. Nous renouvelons nos vœux cordiaux nos deux I rillai ts athlte*. Entre (Suite) 0,W; Balcon Nomination les ni I liera dans la prparation de Votre cuisine. Car s >us topiques le comestible q l'est pas sain lermeute terrillement dans le corps et y • ause de graves drange pti nts. La hanlgue des Usines de Port-au Prince el de Suinttiare, d'une puret incomparable, s'impose ces jours-ci surtout. Ses proprits curatives, digestives, toniques sont premptoires. Sesveilus lacjognes prparent l'orgauismi *. rsister toutes les | idinies. Consommez lu Atant gu$ Hatienne des i suies x de bon vi\:geet ue luciutuse btio gne. REKUTIdM SERSflTIORIIELLK inVRAU %  • -ii.:.v-^OvCcLTr. %  %  •' 'ili. i. •'-••c '"*; -o. ,M .. :i %  i f. i*ua Pnrrr i ".TN I :-' — I'"""! inonpl.ieuf. m „,, ..cr.rt O :..!.: %  % % % %  ,.".-• „ Itl 6". T...'.. • .L-Si-Denii. PARIS EGHOS — %  Noces d'or.,. Un homme qui pourrait tre Fhilmou et une femme qui pourrait^ire M.iucis — le premier de soixante-dixhuit ans etlla seconde dix de moinsviennent d'tre unis dans les tonnes lgales par les liens du mariage. A peint la ermoDie est elle Iti mince que le nouveau mai i dit tout joyeux : — Ce sont n:s ne ces d'or, Oiousiror le maire. —Comment,s'loi na celuici, des noces d'or au bout d'une minute de n an; ge I — Ah voil, en n devoii prciser Philmoo, c'est qui \ nous vivons enscmb'e depuis,' cinquante ans. ( "Cyrano") Invention utile j_ I ne aime contre les raseirs Qui/ne connat ce bavai o effroyable dont la conversalion ne .sait pas se tarir i qui, pour mieux vous intresser aux histoires dj cen lois dites, vous lient par l boulon de votre pardessus oi bien, POUCieuX de votre boni. tenue, enlve un cheveu ou sa un lil gar sur voire veston '. Quel mal n'a-t-on pas a se sparer d'un tel importun, \ qui, dix lois le suile, vous dit: RAU revoir mais garde s;nain liai s votre propre main, tendue pour uu ishake-hand i epide L'ingniosit allemande i trouv un moyeu radical pour se sparer rapidement des l ia se lies. (Ai un porte-mine, en J loi me de stylo, dont le ct, j oppos la pointe, contient j une peine car loue lie chai g Cd'nn lgre quantit de gaz acrymogne. Au cours de l'interminable Le Suprieur et les Pro\ c onversation vous prenez testeurs du Petit Sminaire-j votre stylo, puis,agi*sant sur Collge St Martial ont l'hoD-tle dclic, vous projetez alors neur d'inviter leurs anciens'vers le visage de votre inter lves et amis la lte de St locuteur le contenu de la cai1 I FTE DE ST. MARTIAL Martial, le jeudi 7 h. 80 du malin. 80 juin, .i 1 A vendre lo Pigeons romains de race pure, issus des pn mieis prix tle l'exposition d'aviculture de Paris. Couleurs: bleu, Fauve,Noir, ,i Rouge, Chamo s. 2o Lapins Gants di I lan i dies i et Chinchillas de i pure, i rigine. S'adresse i u Mr Paul CASTEBA $D lace de I i o • A^eut-CJtncial ouche. Et le bavard s'enlnit, cter iiuau', pleurant,mouchant et jurant Mais vous vous tes dbarrass, sans doute pour longtemps, des a gibernes de i'indesirable camarade. hi'^esdeCerveau Soulages avec des Vapeurs 'inhalation de urs le rend v phi ibl, :iore. VARORUB Pour Tout Refroidissermni — L'Arr Communal rglementai; la vente du sel n'est prfl inpliqu, parue que la polif, partit il, n'y pr'e pas mam lorte, I se passe qui Ique chose. Mais quoi ? — M. Louis MHIKU t, spculateur en denres de l'Ansel'Uainanlt, suggre une campa* gne de propagande, durant les nuis prochains, dans les ci nticsi>'Oi!\icieurs de cal, tfin d mettre les paysans au couian 1 les dispositions de la loi sur 1slandardisation du cal. A parin d'octobre, application NgOU reuse. — Nous avons dj annonci la promotion du capitaine Koieau Deveain au gradede ma|oi %  De m uvelles promotions ont t laites: le 1er lieutenant Si l-'nmin Jitn, capitaine; le second lieutenants! Lloi M.Dorsinviili, premier lieutenant ; le pieuiiei lieutenant Hermann H;ymono, c.tpilaine ( Service de sauta ). — Hier dirnai che, net i heures du malin, confrence jundique contradictoire au Palais de Justice. Les conlrenciers taient Mes Max Gdon et Rogt Charmant. — L'usage industriel de accharine a t Interdit,sur uns iggi s ion du Service d llyg eu. O.i n'importera cette malien qu'en vue de Boa mdicales. — Le Service d Hygine ei d'Asssislance publique, a cr, a l'Hpital St-Franois de Sales, I intention des ncessiteux, un dispensire particulirement allect au traitement des maladies vnriennes. Il lonclionnele soir. J — t.a presse Iranaise presqu'unanimement a pris posit oou tonne la pioposiliori llm,ver derduclion desanutments. — La chose inattendue est la proLOsilion du Chancelier allemand d'une alliance entre la l-'rance et l'Allemagne. — Toute la presse arglai^e approuve la proposition iloover I pour la rduction des arme( ments. ,' — Au t hili, des bagarrai sangl nies ont li.u. Le gouverne ment socialiste continu i'eex, ention de son programme collectiviste. — Hier dimamhe, dix lieuus du malin, au local de la Bibliothque du Lyce Ftion, Mine Thodoia Holly a pron nc une contrence. — Dans une dclaration laite noire conlrre LETEMPS.M. Wooih.es, irecteur de la B. N. K. H dit que la circulaire, louchant les ci dita commer ciau, qu*on altiibue cette inslitution d'avoir adresse aux commerants cal inexistante. vra de l'imagination. — Lundi 20 juin, dans la b^ie de Jacmel, 'e voilier, appartenant M. H* rm nn Paul, venant ne Sun au. a lait naufrage. 5 ur • rois hommes de l'quipage deux sont morts. Le rescap est le capitaine qui a pu g ; 'g n er la lerre terme mais en lel lai qo il r!i tre transport l'hpital. — Noire conlrre L'Abeille signale un lait extraordinaire : la petite fille de Ctes de Fer, dans l'arrondi-s-ment de Jacmel, • i sa no < o!e de garons. Esf-re I ossible ? Nous dsirons savoir ce qu'on pense de celle inlormatiOQ an Dpartement de lins tructien publique. — Le mme con'rre relate tue les luturs directeurs et dileoliices des coles rurales qui entreront en (onction en oclobie prochain laieni convoquas pour un stage de. ..trois jours a la terme-cole des Orangers. C'est peu pour un apprentissage. — A Jacmtl, onpratiqua un | genre de vols spcialiss : on a i vol une selle a la rsidence ', prive du magistrat communal, on a vol un cheval et son quipement pendant que son propritaire attendait des mdicaments qu'on lui prparait l'hpital. Os voleurs sont des fervents de L'quitalion. I .— A l'Eglise de la Sa in le Trinit, il y avait une imposante crmonie, vendredi dernier, l'Occasion de la SI Jean, patron des Irancs-inayons. Le Grand Mailre de l'Ordre, entour de tous les dignitaires el de nombreux frres de l'obdienee, y assistait. Le Nouvelliste rapporte que dix capitaines amricains de la Garde d'Hati, dont les engagement arriveront chance le 1er juillet, ut crit au gouvernement pour demander de renouveler... A ce jeu-l, quand parviendront ce grade nos lieutenants qui attendent depuis quelque temps dj ? %  — %  %  %  L KS mouches propagent la diarrhe infantile, cause de mort il un grand nombre d'entants dcds avant lagaoe Cinq ans. Kllesprop.ge.it la livre typhode qui tue des milliers de personnes clia(iiie anne ; les germes du croup, de la Scarlatine et mme de la tuberculose peuvent tre vhiculs par la mouche semeuse ,le mort. Ella vil dans l'ordure et de la vole directement vos aliments. Protgez votre demeure et votre 'personne. Vapof.§e? du Flit. Flit tue mouches, moustiques, puces, fc rmis, mites, punaise?, calards et leurs œufs. Mortel pour les insectei mais inofensif pour l'homme. Kuiploi facile. Ne tache pas. Ne confondez pas Flit avec d'aatres insecticides. Exigez le soldat ur bidon jaune bande noire. Vaaorisez M*. tHAM 1^*^ Peur votre garantie, Flit n'ett vendu qu'en bidons scells. vr* Matriau conomique par aicallance et peintura idale pour* le ciment, le SILEXORE, peinture ptrifiante (60 nuances) double la dure des difices sur lesquels il est appliqu, il les Impermabilise, les durcit et les protge efficacement 75 ans de succs. iPEREH.d.RuEFROcnoT.PARU le Gouvernement. Le malheureux incident dans lequel ont trouv la mort les frres Prora e*t exact ; mais il n'existe aucun mouvement rvolutionnaire et le Gnral Camejo, loin de se trouver nulle pari en tat l!f LaLigathn Dominicaine nous a adress la noie suivante que nous nous empressons de publier: UNE RECTIFICATION Un journal, publi Port-auPrince, a annonc, il y a quelrbellion, est nn ami dvou du ques jours, qu'un mouvement Prsident Trujillo el un collaborvolutionnaire avail clat el rateur de l'œuvre de son (iouse rpandait dans la Rpublique vernemenl. Dominicaine ; que les frres Pei Celle rectification esl l'aile d'arozo taient morts dans une pre les informations et les inrencontre avec les forces du diealions dm Secrtaire d'Etat de Gouvernement, el que le Gnl'Intrieur du Gouvernement Dorai Camejo tait en armes contre minicain, M. Virgilio Trujillo. i Toutes les Polices g DE LA %  n m s [comprennent la Protection contre la g Foudre sans auqmentation de tauxj Futf.le BossCol Aqents Gnraux g ^ W .^iliWIlafMMaW^,^ gffeBf*



PAGE 1

H MATIN 25 & T \ip W2 r. *k. liliiim Itarkuicoiirl 'Me Mt universelle a fard M pi •ratera iMMidw pai (oui : VN liARBAXCOiRT ipl : Mut Csar. FAIBLESSE DBILIT SIROP m DESCHIENS 'Hmoglobln* Rgnrateur du Stng, pnacrlt par l'lite mdical*. _j_j -n |. A la rfancla orna • *uz tarrugii..ai.. Adrai c'mi !• .Hpitaux J# Pari. % %  '* Dirai Uiiiui: DMCHIIN. t, FrPaul Baulrj, PARIS al Phra: .. PROGRS NOUVEAU Rhum dlicieux got exquis Prix rduit ALCOOL OtFIANT TOUTE CONCURRENCE Clair in Vierge Chez N. NAZON If l INSU DES RUES M PEUPLE ET FERO PHONr 1311. EXCEPTIONNELLE Un apapreil de rtdio, i 1*1 (al de neuf perfectionn ei puissant, vendre pour cause de dpart Rabais intressant. S'adresser au journal. FeSfTME RGNRE L'ORGANISME FEBRIFUGE. APERITIF, DIGESTIF, RECONSTITUANT. Dam toute le* Pharmacie* A ftrtau Prtnct Pharmacia BU€H Avis — oo — $ Llnspeciien Scolaire de celle circonscription rappelle nux intresss que les examen*: en vue de l'obtention du Brevet Suprieur son' fixes nu 4 juillet prochain. Le registre d'inscription est oupfl r art ir de celle dnte de 9 hres du matin midi et la prsentation de l'acte de naissaie • est obligatoire. P<>it-au-Prince, le 19 juin 1932. i LE CAFL EMPLOY COMME COMBUSTIBLE Un certain nombre d'expeI riences viennent d'tre tentes, nous i prend eOEstado diSaoPatilo, lai Centrale j maritime (te Rio, la Certrale du Brsil , pour l'atili talion du cal comme combustible. La Cen'raledu Brsil* a utilis, comme combustible, nour une locomotive, sur le parcours de Rio Bclem, un mlange de cal et de charbon. Le train se composait de lcS wagons, avec un poldl total de 647 tonnes. Il a qritt Rio' l'heure ordinaire 1 avec une rserve de2820 kilos de cal et 2.520 kilos de char* bon. La locomotion a co 80m in 2 736 kilos de ce mlange, PU cours du voyage, qui u t marqu d aucun inci ten particulier. Un reprsentant I i mini tre des Tra aux Publics a suivi les ex riences au no u du Gouvernement B silie i (Extrait de la revue de, la S< cit de Gographie de Pans ) %  CONSERVEZ VOTRti P ....DLICATEMINT 1 V( X DE TOILE r EAU TOUJOURS DOUCE AR1 UMtl. AVEC Ll FA. I SAVON DETOILETTF nil.icu IMBNT fAliriMt MOHR A l Ail IN, P. 0 RueRoux rt du Ce BOX sMs. — Distributeurs Ire, Port au-Prince. Avis Les c ier.tsde la maison IL Balloni Fils qui ont en d< rt dans la dit? maison des marchandiscs eux vendues au comptant livrer, sont pris de venir en prendre livraison le plus tt possible, d'ici la fin de ce mois. — Le prsent avis intress galement ceux qui ont lait des paiements partiels pour marchandises livrer au paiement du solde ; l!pilal (.entrai ll.lha Accidents 21 juin 1932 D*lphine Ad'ier, 22 airPortail Logne, i on'usions nu'lipes, comrrolion crtbrale (hospi'ahsr) Angle Bourjo ly. 52 sns, 'ue du Centre l'inclure dIVx'rmi' suprieure de Ihunurus (hotpitsl s<). Marc Lamarfe, 8 ans. Arcaha'e. Fracture de la jambe gauRUE nu M \GASIN Dl L'ETAT oqnet tablissement situ tout prs de la Banque Mal** p' dirig par Mme Maria BERTET. i Consommations de premier choix. Iterpl Ecxcmii Pterittii Contlifi'.iAfl Bouton-. • Furoncki Varices Ulcre. ,ls sont pris de rgler leurs>, che ( hf) p ji a !jsf) dlai achats dans le mme sus-mentionn. Port-au-Prince, 18 Juin 1^32 Vve IL BALLONI iils. Paul Gaspard, l ans, rue Courbe. Rfestre | iquanle de la bourse. Joseph .banly, 70 i rs, rue Savonnerie. Bles v ure lianchanle de la main gsO( h*. Hlne Azar, 12 ans, Lalue. Luxation du coude du pied droit. Firfriqne Malhnrm 13 un, i o r lail I (ognp Contusion dp a erise, eios'on de la nain gauche. I) imorin *.urlus, 3 ans, Lone. BUssure cortu.se du cuir 1 ch vflu. Weslee Bear's, 32 rps. rue des Miracles. Erosion du pavilLes cranciers de (ru H, \ on de l'oreille gauche. Ralloni fils sont pris de souI Andr Pierre-Pau', 25 ans, mettre leurs lilres de crance rue des Mirrcle*. Blessure trau K MIRATOI* % -^..lanaly.laa.CMATIL.OUVO.N 1 AVIS a la soussigne, le p'us tt possible, d'ici le 15 Juillet prochain, fin d'inventaire. Tort au-Prince, */2Juin 1932. Vve H. BALLON! fis. matique sigeant au niveau du 1er espace in'e'-'Tg'i'd de h j main droite. Smith Hyppolite, 32 ans, Whait Jiux Herbes. Blessure traumalique de la tempe. Charles Verlulis, fi2 an*. Marlissant. Blessure tranchante du cuir ( hevelu, rosion de l'avant I ras gauche. Gtorges Ekar. 42 ans. Place SI-! ouis. Blessure tranchante de la ioue gauche. Dieudonn Nrer-tan, SO ans, Grand Rue. Blessure contuse du tuir chevelo. Anne-Morie Michel, 3 ans, rue Tave. Contusion du pied gauche. En manuel Sainte, 12 sns, rue ^l-Vpitjp, Blessure contuse du cuir chevelu. Alphonse Amilrar, Carrelour Feuilles, Bles*nra contuse du menton, dp la lvre, du genou gauche, de la main droite. F.xde Monexile, 37 ans, nie St-M8ilin. Blessure contuse du cuir chevelu. S'-lort Lhriason, 20 ans, rue B'umon.Traumalisme du crne. • Fi deslile Brunel, 70 ans, rue j T RAv.Tulion. Blessure contuse du ON TRSOR AUTHEIUIQUE C'est, celui-l la hou vaille de hernie Alban du Mexique. Senor Alfonso Case, a crit I M"" Batrice Newha II dans le numro de ce mois de Juin du t Pan A meneau Union Bu le lin •, a trouv, dais %  • n r. tombe situe SUT le Moule Alban de l'Etat d'O ixaca, un trsor dont l'impoitanct est considrable. Tous les objets pri ieux d'une valeur inestimable sont en ce m iment ex ses dan deux salles du Muse Nali • nal de Mexico et dmontrent le haut degr d'avancement des aborignes du Mexique. Pour peu que nous ayons de la place et du temps, nous traduirons et publierons bien tl pour la documentation de nos lecteurs l'article de Ma dame Batrice New ha II. Dpurez votre Sang |)tr la CUROMAL Votn nu est Impur, ll cl l nrla, d. ilnai 'i ni il n.- pu se •' Mlinpiirels'r traduis %  •*•* rieiire.s. en boboa ll des jwables. si douloureux aouTanl clous, I %  • "* (leinantfiMisoiis msnpi : ''<"< %  les ulcra, les tiuncnrs cl 1rs fibromes qui suri tannent sur un organisme ainui i ni par un saiiK > Ici on | e .> pMier tout i ri ou s t'i ? uenr rapidrniiMii i %  Curomal. est 1 med i plu nm| %  i iii.rniale ctla plus scietiulli) n<-. |ul imlise les n i .. de plus -le 23 planta a p. TIN cl dos inedeclns rte I tntlqull Monl< r G IUB. pi lan %  • %  r ir [i di rne rcuni le /il lui runt* de i i ri'fi '" M de tratatl. Le iiicc a coi n le Curomal guirll les ma -. .1 irtre, p* la rougeur! (nroni le, boutoj -, ''ouleurs du rentra. ge i rltlqu > La baltanxel ecuttannl Racu.. CURUBai .v,, u.ilr nllulr. n %  i.itr fl I.i.ilr lKiniif Docteur OIRAl'l). pharmacli lu niiAu. , Rua iioiri. i VON %  'Bectuelle et humanitair*,o l'Eiranger,dfl passage i l'or* au-Piince, sera tcujoors le bienvenu et trouvera toutes sortes de renseignements concernant les coles, les liAp'iau\, les œuvres sociales dlbnti, etc. I a Croix Rouge Hatienne demande A ceux qui s'y iutrestent de tirer de leur bibiit Ihque ou de celle de leurs amis, pour en taire don la Cioix Rouge H-.lierne, quelques volumes se rapportant la coopialion intellectuelle, aux œut?^ d'assistance sociale e> tat>ps de paix et en temps de guerre, la Socit des Nalious. jeux sismes et cataclysme i mondiaux, aux Association' d'infirmires, la traternit. ^ ^l Vincent de Paul,Florence Nightingale, etc. Les revuea et les albums seront,comme les gravures, les dessins *t les tableaux illustrs, trs ap picis par la Croix Rci ^e. Avit [Le public el le commerce sout aviss qu' partir de cette dule Monsieur l'rancesco Licasale r.e lait plus partie de la maison II. Balloni fils. Ces' Mine Vve Bnlloni;|Fils qui prend la direclion de ' maison de commerce. Port-au-Prince, le 21 juin 14M2 Mme Vve II. BALLONI Fils t. -TCMRI. GENERAL %  %  COBLX> Les Pneus et Chambres £air de qualit suprieure Chez CONSTANTIN, NADAL&C Tlphone : 2238 Building Armour. LE FAiTEST INCONTESTABLE II C'est la quiniess nec des meilleure* varits de carmes d'un vaste territoire i runissant les meilleurs lerroirs C'est e\i qui tait son arme. I I GOUTEZ ET COMPAREZ I % rVB*-' I



PAGE 1

Le Malin *??"' ll *o 26 25 & 27 Juin 1932 4 PAGES AMMi *• 7705 A 770(1 Taiaekea* : 3MI • %  • • • >:"*->Idal Rliiiiii AUX ROY ,tt) annes de su es. Lyks Brothers SS C* lnc Taxa -Hati Santo DomingoPorto Rc Le seul service hebdomadaire et relier passagers trt entre les ports -lu Golle du Texas directement ave P irl-au-Piince, H* Ml. ... ,i w/xc Pour la rception rapide el le maniement habile vos Mutilations, servez vous toujours des navires le %  L.YKI UNE. Les prochaines arrives e Port-au-Prince sont • Steamer Aimciia Lykes 1er juillet Ywn bureau: Ituc du V F.ta., Boite r*es*e4e I ilMUrili PHARMACIE CANONHE 49, Rue Siaumur 8S-90. Poilevard Sbaitopo PARIS vendant LE MEILLEM MARCHE 09 MOME rrodulu lu rnniftris WIMIM it loajaipi la iramtira iriiihiar UNE SEULE QUALIT : /; La Manufacture Hatienne de Chapeaux L'Indigne \K MEILLEURE ., Mayon Spcial POUR LES COLONIES DKOOUeRlB, HEFBORISTKKI" SPCI ALI TS Franaitae at EtrangAvrt SELS UE QUININE PURS Tout produit* tn /?efW, ampoule, •mprtmi, atthtt* BOLUTIONS MTPO&ERMIQUEi /.NUAGES, CEINTURES • *AS A VAR1CBS APPAREILS HYGIENIQUES j>onr tous nsagej Apparli Or.hopdiquM SrtnfOi hypodermiqiMt ftirmieii di Pacha, le Vijip Coffres PharmaMitiqnH pour usinas. Commet*, m. ASSUREZ-VOUS la |; General Accident Pire ^ Lit Assurance Corporation i de Perth ( Scotl inCM IPU'S ''au moins 4000 dollars, la prim* annuelle n'tant que ir 1/2'', s ifl i > 4 1 ^ f uvo F RFPMIVGH \M VUKO.V^ rirs ; ~. •. ML, l ^N ..y A \ Projets de Factures ot tous renseignements $w Atnmnde *t*r*i* Ph.nn.cii CANON NE et. Rue Raumur 88-10. Boulefard Sebastopol PARIS MAISON UNIQUE AUCUNE SUCCURSALE lA an Fraaaa al l'Etrangar Pahiiiia Hiiilroad Steamship Une Agents aax orincipaux oorts d'Europe Scri'icc de jri et de passagers < plie hurope el tAmrique. G W. SBLLDON \ Co, Ltd. 17, Ji me Street, 1 IVLI roer., LXGLAN'D Street, A le plaisir d'annoncer si nom!) euse Clientle que la rente de ses CHAPEAUX se tait, depuis le 4 janvier, au •RUF .G m lace de son ancien local. Les Clients y tr< uveront le mme accueil. BON MARCHE. CLRIT, GOURrOlSlE Martinez, Marcelin & G 0 N'OUBLIEZ PIS OE FIE ON PETIT TOUR A TERRACK-GARDEN Chez W. KAHL Petionville LMO pieds d'all'l'ide. L'tablissement le plus frais its ec virai* de Pari r -Pi iuce. Seulement 15 .lunules d'auto ni nue excellente route asphalte. Vues imivei le Uses le la ville al lu*Lort. I',. lissons de louti a < spcea. s-s c* (LIGNE COLOMBIENNE) Tl] hone: N' 2323 Le va| eur Martinique ) Vov.D), venant directement de New-Yok, est atien lu ici le 28 crt., continuera le mme jour pour les ports colombiens, C istobal, i',:in d Zone. Ki gston et New-Yok avec le liet et les passagers. Le manifeste de ce vapeur reu par avion poste tst la disposition dts clients dans nos bureaux sis angle rue du Q ii et des Fronts-Forls(vl8 vis de la Douaue. ) %  Le vapeur Bolivar Voy. i 100, parti rade c New-York le" 21 courant pour tous les ports hatiens. APerdU ici le 2 juillet prochain en route pour les poits du Sud. William. E ,BLitAgent. MORT Comp' 1 !' Atlantic Freightiug tforp, Div. l.") Uoulevard de S rasbourf, Havre, France MOKT & ( ( MPAKV. AMiulic FreighlingCoip. Div 7l (Juai des Chartrons, Bordeaux, Fiance Hernu deron Stockwelit B<;iie Postal 71' Havre, France. An(let rre 0. J SHKLDON k Ltd. l'enoii iiouse, 112/113 Fenchurc'i Londou E C. , England Trance Mti. Y & Company. Aliau'ic '.'leighting Corp.Div. 3 Hue St Vincent de Paul. Paris, Fiance. MOHY & CMPANY Atlanlic Ftighling Corp. Div. 7 Bue de la HpuLlique. Marseille. Fiance. Gellatly HANIVY k Ce, 21, Hue de la Rpublique Marseille. Fraact. Allemagne Alanlic Freighting Corp. Atlanlic Freightipg Corp. Ballinhats, Hamburg 1, Ger.nany. Bieiteoweg55, Bremen, Ger. Hollande Allnntic Freighting Corp. Atlantic Freighting Corp. Koningin En mapltin ? Rotterdam. Hclland. IlolUnf, Sude Sven Jansson et Compaay. Auttrcrp Division. c/o S'einmann & ( ompmy P. o. Bo. iow, Hctterdaoj A/B WLt.ka, Atlantic Freighting Corp. Di. — eppsbron 10, Stockholm, Sweden. A/B Pettersson et hoimstrom AHantic Freighting Corp. Div. Skeppsbron 3, Golhenburg, Sweden. Atlantic Freighting Corn. Div. Nonk ieping Sweden Simon Edst^on .s/B Atlantic Freighting Corp, Div. Malmo, Sweden. Vrrangemeuls paiticoliers pour le pensionl de jour de seasaine ou de mois. AVIS AU COMMERCE Fleurs! Fleurs! On Uouvera i:\ur. Melle I i Une /• ugu&tin, Pas l'eu de • ^nco %  le 12 juin 1932 Steamer "toi yaq il" I juin 1932 tftaimr "Crislob I ni D 18 | e 26 juin 1932 Steamer 'Bue s juin basamer \ 19.1 5.famer "Gu j illet Pau JMH< C VAN KKhl) a^eut (unerai Bernbard Bergh A Co Atlantic Freighting Corp., Div. llalsingborg, Awiden. Belgique Kapagna >!anlic Freigh'ing Corp. Agenda Maritime Delgaa'a c/o Steinmann et Ce Jiate'oaa Spain. Quai Jordaens. Antwerp, Belgium. Worwaya Danemark le -1 juillet 1932 le 11 ii illet 1932 Russir dans vos tudes'uo laiie russir vos eut. nts,gi Ace une oiethade d'enseigi cu t classique excellente? • VOULEZ-VOUS 1 ne profession aprs 6 9 ~ /H ( s dttudes srieuses (St.o3UV6Z no I)a< tvlo. Langues \ ivan'e < i ) i i i que l'Institut 'I i s 11 \ LIER se reci mman e i in • Ue attenl i i 1) illania rsul'ats d j obtenu l'SSi R ue Lamarre, lelphone 28U1. F. A. Bendix el |Cani Cop( ihagen. Denmuik. Italla A. Ceresa et Company Via Banrhi 3, Genca. Italy. Laurita A. Devold A. G. Atlantic Freighting Corp.iir. Aalesunc, Noiway. ( :,-, vos livres Sauvez ves livies et con l'ctlons eu mauvais lat el les lonfimi aj relieur conscenciet'x, honiiic d halule i£TlEX!f£ CAMILLE, Hue ijoune JPai Loboratoire SJOURN DlHKCTURS F. SJOURN, Pharmacien R SJOURNE, Ptmmacien de PUniversitlde Paris VI. SJOURN, Pharmacien de l'universit de PanM*" interne des Hpitaux de r i w Analyses des Urines, du suc gastrique, du sang ( "' cernianna tire, Confiante d'Ainbard, Glycmie). Drscrachats. Dt saatires l^eaftn.



PAGE 1

VClment Magloire 1358. HUE AMERICAINE 136S IELEIHONE N'2242 U (irublt*me le pin J. iicile iivimiM tM ... rw capable de une iii-iiinii i|,.t iu,„i, — ingraie in ry i i, — u u ordre de p;ti\ iaii de coiiuait.tr, i.nli%  es on icawie*, leur nu ih-uloutestai steitl introlil de lou> ei de chacun. Georjf! u.kWI.It.F.AC 26 me ANNEE N 7705 &' 7/Ofc' •>n i-AU 1 HINti: (IIA.TI) SAMEDI 25 &LI .1)1 27 JUIN l*)t2 Au Pnitencier National Encore un reportage! Encore nn reportage se dira melquc lecteur, en ljpnt ce lilf. f Hl oui, cher ami, chez Uement Magloire, cesl la passionnelle de l'heure. Elle passera comme les autres. V.n attendant vers uru8.Ce sonhle major HoW r I : taille moyenne, maigre, nu sci, cheveux grisonnants, profil d'pervier apprivois, avec deux yen a d'un gris bleu. d'une civilit trange;— le capitaine wenson, direrleur du l'mleni er, d'un blond uivr, il laiidia bien que vous curais| ro p U) aux, geste* calmes avec liez. Pour l'excuse destournaum nergie froide, mle d'inliste de grande classe, on doit rtulgenceltieide, comme rpi lire aussi qu'il n'est pas secondue sur lou4e sa personne a d pic l'actualit. L politique Clique, chme ou presque. Au Parleme „| les voix cfcraa se son! rf r V a.Yt-CO(ir o. sur le lues .. hl pour cause.On pour „ ... rait continuer faue_de beaux ^ *^ fM J Uo ^ iin<> ip|l anIhjWEST INDIKS GARAG1 1 Sous ta direction de M. Arnold B1UUN Tlphoif : GM'Q(je: c 2251 Rsida i ce : 2 IT> 4 2. 7I II y a Vingt cinq ans LH MMI>, 75 Juin l'Jn:, NOISE CAMPAGNE puis il pense qu'il n'y a que le rel qui soit plaisant. Il faut cependant rendre le canard intressant ? Que faire, si ce n'est des reportage V Ah le paivre Nous sommes introduits dans une pice propre, meuble de tives. dernier cri. Gela lire 420 coups la minute. Je songe combien I homme s'esl mis martel en tte pour dcouvrir die nouvelles l'avons de tuer rapihomme 1 Fort souvent, il est en ( | e „ x chaises, un bureau. C'est peine des numros, qu'il von| a que les avocats viennent drait tous liera pair D'autant i causer avec leurscliente. Alarplus que le public halien esl rre, c'est le dpt de ravitailIrs exigeant, surtoui la pallie lemenl, d'armes et de muni(]iii paie le moins le journal. .(ions. I.e Cap. Svfenson nous Donc, l'autre aprs-midi, le montre des mitrailleuses porjaDirecteur m'allrape dans un coin et. taisant sa voix plus douce qu' l'ordinaire, me tint ce langage : — Il nous faut continuer la srie des grandes enqutes. C'est un vasle champ demenl son semblable. Comme que j'offre la cmiosil insajoute celte science mcanique, fiable. Aprs les grands Etauiise au service de la douceur, blisaements de Port-au-Prince, ( | ( | ; piti, eut amoindri sur nous descendions dans lesbas| erre | a vieille soullraixe luilonds de la ville sans joies. a ma ine Mais.hlas les hommes ne te tente pas : Port au-Prince son | asservis aux divinits brula nuit?Quel beau litre d'enquf ; ,| t s Voici les engins lacrymol 0( hein ? | gnes. On dirait des joujoux de ( )h oui, fis-je.peu enlhougosse de riche. J'espre, sousiasm, mais pour ces voyages [jgno le Cap. Swenson, en nous il faut'... une bonne... hourse I | es exhibant, qu'ils n'auront Il se mil souriie finement %  faire pleurer aucun Hatien.— el me rpondit :—Compris,mon J e souris celle politesse.Maary^.'.-^ ••..•>• ....: . %  .*•*-. avec ses ralisations m iniques, a simplifi le travail, fircipil, si l'on peut dire.M a ranon V C'est le chmage, la misre, le bolche\ isim-, ;', | ,'•_ panouissemen! fatal, sous I • signe de la machinerie.On se deURKTE R. MoTIEN R lEs-Di -if Ai b'en Uuh clienel te i I)' i durant •ne oc KI IIHH nniei le.v/n sr ue,. %  .., ... nande parfois s, le progrs n'a **" seiourau i %  s son )as compliqu l'existence i ' ,( > rl ,:| 1 '.' '' |pua v'iiumunn; iCAnuiui ci i peu deTamliorer. Question ? I' '' "<" v "" s •' rction Slephcn ALEXIS ( A suivre I hone : 3467. Les erreurs de la ptition en faveur du dgrvement des graines de eoton 1 la campagnestactivement menre par LE M\n>r. dit M f* ndation, autour des ides e frotta i t cl de renteimiement la ne ment pas de nul effet le nombre den rrioains vraiment utiles est trs restreint rhez s niais nous ns "I %  par /es /-' nous arrivent que celui des lecteurs i si asse '/ %  ixl. hous ne m ns farta s chane fois nue nous Yen outrons un criliqin rw (1rs ne nuis meli I enqnger oublier ses i : -. personnelles, h ur se laire valoir l'an du N, la gauche dans la pantalon el la dextre eile sa tirade Bor lit de provoi emenls d'une toute notre jeui ts tl ses sqie vous ressuscitez, chers DIS itud eux. 4 IV ( Voir les nnmiosl prcdents ) plit. En clair, a veut due : La bourse de voyage ou la vie 7 Nous clatmes de rue.— Mais,redevenant tout de suite srieux cl pratique, il ajouta : — Ces reportages, pleins d'img'oire aussi, mais celui-ci avecson scepticisme eoutumier. Nous gravissons un escalier cl nous pntrons dans les ap— ce tc pi I M B^ 1 "' "~ %  ; t'ar'ements des gardes. Vastes prvus, plaisent normenient a tables en acajou, armoires, d'un la clienlle.Ces plonges oans la ^^ p0 'i, dortoir d'une provie.dans ses laideurs el ses beau| hollandaise, lingerie. I/orls.enchantcnt la Insless'Mle ses 1,^ eg mi ,i| re> o s | „n plaisir jours maigres. Que penses lu, ( j. j fS veux ,| c ne suis point pour l'heure, d'un reportage • ur | 0 j gn ^ ( ] e cro i ie que l'Iiarmola Prison de Porl-au-1 rince / Mo \, nrl \ rm SO nl les fins de ta —o Nous avons numr hier la srie des articles que l'I ne iVIanlgue est dans I O bl.igaliou d'uiiporter pour son lOlH'lioillienK'Ill. Le moulant de ces irnpor talions s'clvc aiinuelU'incnl a environ Or 12IKM). \.v chil Ire de dbours pour salaire, m.un d'œuvre, etc. a dj l donne plus Imul. D'autre pai I, Les tourteaux s >nl par naimv extrmemenl fermentes, s, el il arrive 1res soiivcnl uiir la marchandise, qui a se Hati en parlait clal, ivc destination dlrioet se trouve de ce fait soil refuse par l'acheteur, soil ,j>e-.' (famndes telles que li InmscUon uboiilil une irte pour l'Usine. En couse humides Hier ii.iii la Sl-Je in, pal Le rand Ai pie ann i %  i i lali. I e Tr un pannvi ique ni du M heureux. Il Ril applaudi l i 'tno i ; i i • lui imp n uivanle, Cltur chants rilui tre . 0. 0 MOINS: Fret (i 1.15. 0 L. o\ . 0 MOINS : Commission, Irais de bampie. perles de poids, liais de pesage, siiperinienuance 0. 9. 6 1 I o en fer forg eut tourn siii K< H de souvenirs 1 fer U '*\Z\?Zr eu dit i Bruils rie machines a coudre [)nd s, eu B*m'" n y; ^ lirut ( ta„ s la pice contigu. Nous y om re, un h sson n ie co l'ecinquanlaine de fem1^1 iBfiLI 0 £ mes de ,n,s ages_ y § travail.en, REPORT U2.15. G U Oi :uo MOINS : 14 sacs vides 14 cls Or 1.06 Manutention 0.95 W hallage 1-35 Droits aexporlation, timbres,etc. <> 2.:i ( .) Diffrence entre prix et-labrique il les prix C. 1. F. L. 2.I5JI) Or 9.43 .f> Or 2.o la tonne. (le pensionnais.aux gf chemin de 1er... . Nous s .rnmes accueil, .s pal unesonn -rie de Irompelie. ienne ollieier ha heu. d um a ; ^ |UJOttrd '| 1U i par une nue impeceabfe.s'am^^' ^uU machine.La vit m dc.ue, jeux chefs amen lenneni seuic rouptnl d'un ej nm es. Une rflexion sTm-1 Le moi:leJravailnuelai^; mHe indiviuu. es. ^' IM IM... ivir une Le benelice par lonnc esl donc de Or 2.88 tout •ul.ml qu'il n'y a pas d'amende ou cpie lexpdiUon enlicre n'esl pas rejel. Ces considrations lablisseiil combien sont fantaisistes les chiltres allgues par les ptitionnaires La vrit est ; p,e l'Usine Manlgw n mus normal, Fait, corn l()l ,ic industrie, des le ... raisonnables. Par ces temps d< | a vente diminue, O la currence faite par les i dnils amricains es| telle que l'Usine peul peine vendre produits a un prix reinuii' Rleur, elle ;i les pi i grandes peines du nu i.' pour quilibrer son budg< i minci. Il est ;i peine besoin (le l'aire remarquer nue les l'nns iu\ d'une I sme dirai niieiil en prop COUS* lalile a\ ce h Lut i m, qui rouli j en di un volume di [ rodut lion el PUBLICATION RECUL Nous avons reu %  El Libro y I I Ptteblo , pohlicatio i MU Ile de hi Secrtairerie de I C| ducaiion publique de la Rp blique du Mexique. Elle con lent d'intressants > il il 1 i W.I.I rnriit-nt sur l'oi msationdes b blii hques pu s m ci i ays. FORCE SANTE JEUNESSE rv 'iU'iui'iit el par le CLANDOPHILL des Lab. ORMOS • PARIS KoUca Gral u Itex F. IBJOUaN w. BUCH, Port-an Prtnm •l utii l n i.> de vente en rapp i i a\ i c ci chiftre, ne peul gui c lu m p.mu de vue du pi ix d< revient avec les formidal usines de Manlgue des Etals luis dont les aliiires i oulcnl sur des centaines de millions de dollars. Maigre cela, ll'si ne Manlguc arrive vendre sur le inarehe hatien son produit a des chiffres inle rieurs au produit import, .ml ainsi bu< fich i la i se du peuple, qui constitue sa principale clieuleie, d \ > noinies notables. Nous voyons donc que l'a bolition du droit d i Kp< i lalion sur la gi aine de colon ne profilerai! en aucune ma; e ni au |K i J | !<• I lalii n, ni au Ooii\ i .en, mais i isqm rail i 1er un coup lies grave h i, dj t. i, tablies en il. ili indus!) u s dont | lai sidi I ).i, peul qi • ai; du I) • ie, 1 i r du Ser* protestalio ius, contre • t innovations I H ,pai ndroils,, • 'I un i ('(|uisifoire. i nclui mi i ur, I .i Dp • ifi u tenir k une dont a t iw* emp ele • I La • :i o n r , rel, JOUIS. la rot i cl R, un 'l'I'* orl juslt n • it lier de la pi H. nos conlrl M %  Pays "• l'.n • ion % %  ivi -M u. ne pour) til <> %  mie petite p'a t, I ; MS lire: Foi pas de lcB < la mort ne jamais pl-tt po U* | ...s diU' f, qu'on 1 ; St. Julien SanoDall ira it sur le point It se 11 • ... vcii qce Us meilleures clu> M s nous deviennent i'.Udiea. i qu'on e l'aile aux veut, ; i li r en fl immes, l'eio il, bord du %  Cari* n 11 , de deux lu' -. de notre /tlniiii Barbancourt, destini1 toi ilu Havre et de Paris* DUT I.Vs. Un mulh-ir tir • u nt j unai i seul. ... voit (jue presque tous nw itidiens paraisreat sur ut* • mile p ige ( re< lo 11 verso )... Y Burailil ( risc de papier ? • • ,..i < hez un eolleclionntar i n i lire dataut ie iu I 1 nlhon ii'laiti, par le Prsident Domin^ue, et le Gnrale. Rameau, vice-praident du Conseil des Sertai. des autrjp scrta ires d'Etat. I a pice a tint v leur docinm-'rvre et hisloru qoe... qui lui %  a Dm pliai lani un Muse Natioaali Oaut C. s ((, quoi l'illat Il nhi I pas ? ... v.,,;

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/07037
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Saturday, June 25, 1932
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:07037

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
V-
Clment Magloire
1358. HUE AMERICAINE 136S
IELEIHONE N'2242
U (irublt*me le pin J. iicile
iivimiM tM ... rw capable
de une iii-iiinii i|,.t iu,i, ingra-
ie in ry i i, u u ordre
de p;ti\ iaii de coiiuait.tr, i.nli-
es on icawie*, leur nu ih-ulou-
testai steitl introlil de lou> ei
de chacun.
Georjf! u.kWI.It.F.AC
26 me ANNEE N 7705 &' 7/Ofc'
>n i-AU 1 HINti: (IIA.TI)
SAMEDI 25 &LI .1)1 27 JUIN l*)t2
Au Pnitencier National
Encore un reportage!
Encore nn reportage se dira
melquc lecteur, en ljpnt ce li-
lf.f Hl oui, cher ami, chez Ue-
ment Magloire, cesl la passion-
nelle de l'heure. Elle passera
comme les autres. V.n attendant
vers uru8.Ce sonhle major Ho-
W r I : taille moyenne, maigre,
nu sci, cheveux grisonnants,
profil d'pervier apprivois, a-
vec deux yen a d'un gris bleu.
d'une civilit trange; le ca-
pitaine wenson, direrleur du
l'mleni er, d'un blond uivr,
il laiidia bien que vous curais- |ropU) aux, geste* calmes avec
liez. Pour l'excuse destourna- um nergie froide, mle d'in-
liste de grande classe, on doit rtulgenceltieide, comme rpi
lire aussi qu'il n'est pas secon- due sur lou4e sa personne a
d pic l'actualit. L politique Clique,
chme ou presque. Au Parle-
me| les voix cfcraa se son! rf rVa.Yt-CO(ir o. sur le
lues .. hl pour cause.On pour ...
rait continuer faue_de beaux ^ *^ fMJUo ^ iin<> ip|l
an-
Ih-
jWEST INDIKS GARAG1
1 Sous ta direction de
M. Arnold B1UUN
Tlphoif :
GM'Q(je:c2251
Rsida i ce : 2 It>42.
7i II y a
Vingt cinq ans
Lh Mmi>, 75 Juin l'Jn:,
NOISE CAMPAGNE
puis il pense qu'il n'y a que le
rel qui soit plaisant. Il faut ce-
pendant rendre le canard int-
ressant ? Que faire, si ce n'est
des reportage V Ah le paivre
Nous sommes introduits dans
une pice propre, meuble de
tives.dernier cri. Gela lire 420
coups la minute. Je songe
combien I homme s'esl mis mar-
tel en tte pour dcouvrir die
nouvelles l'avons de tuer rapi-
homme 1 Fort souvent, il est en (|ex chaises, un bureau. C'est
peine des numros, qu'il von- |a que les avocats viennent
drait tous liera pair D'autant i causer avec leurscliente. Alar-
plus que le public halien esl rre, c'est le dpt de ravitail-
Irs exigeant, surtoui la pallie lemenl, d'armes et de muni-
(]iii paie le moins le journal. .(ions. I.e Cap. Svfenson nous
Donc, l'autre aprs-midi, le montre des mitrailleuses porja-
Directeur m'allrape dans un
coin et. taisant sa voix plus dou-
ce qu' l'ordinaire, me tint ce
langage : Il nous faut con-
tinuer la srie des grandes en-
qutes. C'est un vasle champ demenl son semblable. Comme
que j'offre la cmiosil insa- joute celte science mcanique,
fiable. Aprs les grands Eta- uiise au service de la douceur,
blisaements de Port-au-Prince, (|(. |;, piti, eut amoindri sur
nous descendions dans lesbas- |erre |a vieille soullraixe lui-
londs de la ville sans joies. a maine Mais.hlas les hommes
ne te tente pas : Port au-Prince son| asservis aux divinits bru-
la nuit?Quel beau litre d'enqu- f;,|t.s Voici les engins lacrymo-
l0( hein ? | gnes. On dirait des joujoux de
'__()h oui, fis-je.peu enlhou- gosse de riche. J'espre, sou-
siasm, mais pour ces voyages [jgno le Cap. Swenson, en nous
il faut'... une bonne... hourse I |es exhibant, qu'ils n'auront
Il se mil souriie finement faire pleurer aucun Hatien.
el me rpondit :Compris,mon Je souris celle politesse.- Ma-
ary^.'.-^ .-
.> ....: ..**-. .
avec ses ralisations m ini-
ques, a simplifi le travail,
fircipil, si l'on peut dire.M
a ranon V C'est le chmage, la
misre, le bolche\ isim-, ;', | ,'_
panouissemen! fatal, sous I si-
gne de la machinerie.On se de-
URKTE R. MoTIEN
r lEs-Di -if
Ai b'en Uuh clien-
el te i I)'i durant
ne oc ki iihh nniei le.v/n sr ue- ,. .., ...
nande parfois s, le progrs n'a **" seiourau i s son
)as compliqu l'existence i ' .,(> rl ,:|"1 '.' ''
|pua v'iiumunn; iCAnuiui ci i
peu deTamliorer. Question ? I' '' "<" v""s ' rction
Slephcn ALEXIS
( A suivre I hone : 3467.
Les erreurs de la ptition
en faveur du dgrvement
des graines de eoton
1 la campagnestactivement
menre par Le M\n>r. dit M
f* ndation, autour des ides e
frotta i t cl de
renteimiement la ne
ment pas de nul effet le
nombre den rrioains vraiment
utiles est trs restreint rhez
s niais nous ns "I
par /es /-'
- nous
arrivent que celui des lecteurs
i si asse '/ ixl.
hous ne m ns farta s
chane fois nue nous Yen ou-
trons un criliqin rw (1rs
ne nuis meli
I enqnger oublier ses i:, -.
personnelles, h ours un : ne timi
lui f'iii crain ire au-
tlcstous de la tche et l im
i) se d rober.
^ropos
_,'...voil chaque soir, dans la
e d i Koul St. Graud,
loi u iens, pr-
t leurs e xi mena
le i ls posent un peu
r la gah t ie, el il n'est pas
,i >ur se laire valoir
l'an du n, la gauche dans la
pantalon el la dextre
eile sa tirade
Bor lit de provo-
i emenls d'une
toute notre jeu-
i ts tl ses
sqie vous ressuscitez, chers
DIS itud eux.
4

IV
( Voir les nnmiosl prcdents )
plit. En clair, a veut due : -
La bourse de voyage ou la vie 7
Nous clatmes de rue.
Mais,redevenant tout de suite
srieux cl pratique, il ajouta :
Ces reportages, pleins d'im-
g'oire aussi, mais celui-ci avec-
son scepticisme eoutumier.
Nous gravissons un escalier
cl nous pntrons dans les ap-
ce tcpiimb^1"' "~; t'ar'ements des gardes. Vastes
prvus, plaisent normenient a tables en acajou, armoires, d'un
la clienlle.Ces plonges oans la ^^ p0'i, dortoir d'une pro-
vie.dans ses laideurs el ses beau- | hollandaise, lingerie. I/or-
ls.enchantcnt la Insless'Mle ses 1,^ eg, mi,i|re>os| n plaisir
jours maigres. Que penses lu, (j. jfS veux ,|c ne suis point
pour l'heure, d'un reportage ur |0jgn^ (]e croiie que l'Iiarmo-
la Prison de Porl-au-1 rince / Mo \,nrl\rm_ SOnl les fins de ta
o -
Nous avons numr hier
la srie des articles que l'I
ne iVIanlgue est dans IO
bl.igaliou d'uiiporter pour son
lOlH'lioillienK'Ill.
Le moulant de ces irnpor
talions s'clvc aiinuelU'incnl
a environ Or 12IKM). \.v chil
Ire de dbours pour salaire,
m.un d'uvre, etc. a dj l
donne plus Imul. D'autre pai I,
Les tourteaux s >nl par na-
imv extrmemenl fermentes-
, s, el il arrive 1res soiivcnl
uiir la marchandise, qui a
se Hati en parlait clal,
ivc destination dlrio-
et se trouve de ce fait soil
refuse par l'acheteur, soil
,j>e-.' (famndes telles que
li InmscUon uboiilil une
irte pour l'Usine. En couse
humides
Hier ii.iii la Sl-Je in, pal
Le rand Ai
pie ann
i !
i i lali. I e
Tr
un pannvi ique ni du M
heureux. Il Ril applaudi l i 'tno
i ; i i lui imp
. n uivanle, Cltur ,
chants rilui
tre r\ passer nu?
au x jouisse m es, 1 il les cou
taienl une rception. On
: sa n 11 w i i
le \ in (le la fraternit.
..'.... |...... -..-.........^| |..... |
.es ptitionnaires avancent, quence, Il 'si m- Manlguc
coinmc prix moyen de veille s'estime heureuse lorsqu'elle
(le la maiilgue, a somme de se dbarrasse de ses lour-
Or l.bo les 100 kilos en ma
gasin. Or la niaiilgue se vend
actuellement uu prix de en-
viron Or 12.oo au dtail. De
ce chilrc do ivc ni lre d-
duits les frais de Iranspor'
leauJ avec un benlice leget
m |)oinl d'en lre insigni-
fiant,
Ainsi, l'heuiv actuelle, les
tourteaux sont paves L. 5.0.0
nie, l'ordre, sont les fins de la
()h! je sais : ce lieu ne chante pas, cause des mau-
vais ouvtnira iqrfd U' "^ | ,. ;; (.haqu, gar.
ft-?.rL?^^iSlM ^ n comparliment..i nous
1015 ou lu [^Jf^m^X les ouvre lous.Sy.nlrie des ob-
e dernier sejoui que iu \ h, habits Certaines de
e 1918, -us prtexte que u J^J^SS g 5|
tais r< caeo J en rappoij avec p.opriloi.e, par un d-
Ion camarade Pe'allc- TMW ^' P [;ne d'elles est
tout a c'est du no s Bt. I ^ ^ de W^ ^ tmou_
leurs, .1 y aune dluas yo #uw hoto ping-nong
lupt a revoir les lieux ou aune dulcine peut-tre, Mais
failli mourir i flan| t()u|rs j| v n (iPS flacons
, depnrl'um, d'eau de toilette, de
Au Pnitencier I poudre de riz surtout: Nos gar-
National des, gnralement, sdorent se
de eu
payes L.
dans les diffrentes localit**, parlonneC I. F. LiverpooJ
le commission aux agents, (lui est le march rgulateur
cIc.Quaiil aux loiirlvaux, ( 1er- du prix de ces denres. Pour
lilisaleurs) que les commer- savoir, sur celle base, la vi-
vants l'onl figurer pour la leur des lourleaux en Hati,
somme de Or 103.000, tous il faut procder un calcul
ceux qui connaissent l'inclus- semblable a celui qui a ele
trie savent que ce commerce tabli pour la graine r1"
est des plus alatoires. Ion.
Prix du tourteau par tonne de 2.240 Livres
C, 1. F. Livcrpool L. .">. 0. 0
MOINS: Fret (i 1.15. 0
L. o\ . 0
MOINS : Commission, Irais de bampie. perles
de poids, liais de pesage, siiperinienuance 0. 9. 6
1 I o
en fer forg eut tourn siii
K<
H
de
souvenirs
1 fer U'*\Z\?Zr eu dit i Bruils rie machines a coudre
[)nds, eu B*m'"ny; ^lirut (tas la pice contigu. Nous y
omre, un h sson n ie co l'ecinquanlaine de fem-
1^1 iBfiLI0- mes de ,n,s ages_ y travail.en,
REPORT U2.15. G U Oi :uo
MOINS : 14 sacs vides 14 cls Or 1.06
Manutention 0.95
W hallage 1-35
Droits aexporlation, timbres,etc. <> 2.:i(.)
Diffrence entre prix et-labrique il
les prix C. 1. F.
L. 2.I5JI)
Or 9.43
.f>
Or 2.o la tonne.
(le pensionnais.- aux gf
chemin de 1er... .
Nous s .rnmes accueil,.s pal
unesonn -rie de Irompelie.
ienne ollieier ha heu. d um a ; ^ |UJOttrd'|1Ui par une
nue impeceabfe.s'am^^' ^uU machine.La vit m dc.ue,
jeux chefs amen lenneni seuic
rouptnl d'un ej
nmes. Une rflexion sTm-1
Le moi:leJravailnuelai-
^; mHe indiviuu. es.
^'IM IM... ivir une
Le benelice par lonnc esl
donc de Or 2.88 tout ul.ml
qu'il n'y a pas d'amende ou
cpie lexpdiUon enlicre n'esl
pas rejel.
Ces considrations lablis-
seiil combien sont fantaisistes
les chiltres allgues par les
ptitionnaires La vrit est
;p,e l'Usine Manlgw n
mus normal, Fait, corn
l()l,ic industrie, des le ...
raisonnables.
Par ces temps d<
|a vente diminue, O la
currence faite par les i
dnils amricains es| telle que
l'Usine peul peine vendre
produits a un prix reinu-
ii' Rleur, elle ;i les pi i gran-
des peines du nu i.' pour
quilibrer son budg< i minci.
Il est ;i peine besoin (le
l'aire remarquer nue les l'nns
iu\ d'une I sme dirai
niieiil en prop COUS*
' lalile a\ ce h
Lut i
m, qui rouli j en
di
un volume di [ rodut lion el
PUBLICATION RECUL
Nous avons reu El Libro y
I I Ptteblo , pohlicatio
i mu Ile de hi Secrtairerie de I C-
| ducaiion publique de la Rp
blique du Mexique. Elle con lent
' d'intressants > il il
1 i w.i.i rnriit-nt sur l'oi msationdes
b blii hques pu s m ci
i ays.
FORCE
SANTE JEUNESSE
rv'iU'iui'iit el par le
CLANDOPHILL
des Lab. ORMOS PARIS
KoUca Gral u Itex
F. IBJOUaN w. BUCH, Port-an Prtnm
l utii l n i.>
de vente en rapp i i a\ i c ci
chiftre, ne peul gui c lu
m p.mu de vue du pi ix d<
revient avec les formidal
usines de Manlgue des Etals
luis dont les aliiires i oulcnl
sur des centaines de millions
de dollars. Maigre cela, ll'si
ne Manlguc arrive ven-
dre sur le inarehe hatien son
produit a des chiffres inle
rieurs au produit import,
.ml ainsi bu< fich i la i
se du peuple, qui constitue
sa principale clieuleie, d\ >
noinies notables.
Nous voyons donc que l'a -
bolition du droit d i Kp< i la-
lion sur la gi aine de colon
ne profilerai! en aucune ma-
; e ni au |k i j | !< I lalii n,
ni au Ooii\ i .en,
mais i isqm rail i 1er un
coup lies grave
h i, dj t. i, tablies
en il. ili indus!) u s dont |
lai
sidi
I ).i,
peul qi
ai; du I)
ie, 1 i r du Ser*
. protestalio .
ius, contre t
innovations
I H ,pai ndroils,,
'I un i ('(|uisifoire.
i nclui mi
i ur, I .i Dp
ifi u tenir k
une dont a t
iw* emp ele
I
La :i o n r ,
rel, jouis.
la rot i
cl R, un 'l'I'*
orl juslt n it
lier de la pi h.
nos conlrl M
Pays " l'.n
ion . ivi -M
u. ne pour) til <>
mie petite p'a t,
I
;ms lire:
Foi pas de lcB <
la mort
ne jamais pl-tt
. po U* |
...s diU- '
. f, qu'on 1
; St. Julien SanoDall
ira it sur le point It
se 11

'
... vcii qce Us meilleures clu>
m s nous deviennent i'.Udiea.
i qu'on e l'aile
aux veut,
; i li r en fl immes, l'eio
il, bord du Cari*
n 11 , de deux lu' -. de notre
/tlniiii Barbancourt, destini-
1 toi ilu Havre et de Paris*
Dut I.Vs. Un mulh-ir tir
u nt j unai i seul.
... voit (jue presque tous nw
itidiens paraisreat sur ut*
mile p ige ( re< lo 11 verso )... Y
Burail- il ( risc de papier ?

*
,..i < hez un eolleclionntar
i n i lire dataut ie
iu I1 nlhon ii'laiti,
par le Prsident Domin^ue, et
le Gnrale. Rameau, vice-pr-
aident du Conseil des Sertai-
. des autrjp
scrta ires d'Etat.I a pice a tint
v leur docinm- -'rvre et hisloru
qoe... qui lui a Dm pliai
lani un Muse Natioaali Oaut
C. s ((, quoi l'illat
Il nhi I pas ?
... v.,,; < ou nsi (jue ta
m qui s va il iH'.in.punniwit
enleverji icmiim o'..rniie,uiie
i mge lui tigres de noiri
us Jean Charles, s'est
i : i ut ('e i-a*
i C.s'l U*
rame pro*
un jour
on I utlaqu
;.t'endant je l'ai
Brer.
i
SiXhama

ui r
I W


U- M 1 LN -. 26 X 27 Jeu* tftf
Il y a
vingt cinq ans
If. Matin, 27| o H/7.
SAINTE-ROSE DE L
N i ns n *i
lion, ou
ENTRE PEDAGOGUES
Devant un Juru prsid par
JK 2 Martin ont commenc
lundi St.-Rose de Lima les
rvainens pour le certificat dt-
t
forme
m liculel de
M. Caias Lhiisso i en manire
i r pi qui o la lettre parue ici
de M. Chai les Bouchereau. Nous
regrettai de ne pouvoir pu-
blier ce ppie qui, par l'ou-
trance de certaineeipreaeione,
bvi ie une dispute o les per-
i oi nalita et non 1rs ides sont
Indeprimaires et secondaires, J Dgna Ml co iditioi
Voici les noms des lves de )jt que nj |e t ubl
ons o noue
ublic i notre
h ceinture blanche admises au nh'\gaemea[ national ment
frreoet lmentaire : / gagoer quelquechose a la i onti-
Lucie Elie, avec la nole\nuation de celte inutile pol
l'ien, Anita Pierre Louis, h' j nique. ______________
ii' \olel, Angline CordascoA mfffSSSSSSSSSSi
Emilie Hibou) et hanorinel
\ ictoravec la note Assez. liien. {
THARD ESI PARTI
Gin-latdy
DEMAIN SOIR
Le roman d'un gamin
de Paris
( TITI 1er )
(Si te)
R
L'Aiglonne
Votre cuisine,
Madame...
Ou parle vaguement dune
pidmie de livre typhode
qui cous menace. Ajoutez
cila le terrible 'c Voici le
moment de bien si rveiller
les aliments que vous prenez,
de bien contrler surtout la
\aleur de la graisse qui en-
[ Andr hard qui, avec Calot- ;
dj parti, doit nous reprsen- '
ter aux Olympique de Los An- j
gels, a quitt samedi par un
avion de la Pan American Air-
ways. Il concourra, lui, pour la
course.
Nous renouvelons nos vux
cordiaux nos deux I rillai ts
athlte*.
Entre
(Suite)
0,W; Balcon
Nomination
les
ni I
liera dans la prparation de
Votre cuisine. Car s >us
topiques le comestible q
l'est pas sain lermeute terri-
llement dans le corps et y
ause de graves drange -
pti nts.
La hanlgue des Usines de
Port-au Prince el de Suint-
tiare, d'une puret incompa-
rable, s'impose ces jours-ci
surtout. Ses proprits cura-
tives, digestives, toniques sont
premptoires. Sesveilus lac-
jognes prparent l'orgauismi
*. rsister toutes les | id-
inies. Consommez lu Atant
gu$ Hatienne des i suies Port-au-Prince et de Saint-
Marc.
Bec Fin.
Nous pienons plaisir annon-
cer la nomination de notre ex-
cellent ami M. David Borges
omme Consul Gnral d'Hii
I Santiago de Cuba.
Il avait dj occup un poste
e Cuba, t'est donc
natt \ ai laremct le un
, ieu o il est. une nouvelle loia,
Nous avons l'avn:ge de (appel remplir ces fonctions.
dus rappeler que t La Fleuri l est parti enditfti matin pui
l'Oranger sua interprte le paqutbot Oarimart.
LA FLEM OlMbE
Nomination
Mademoiselle 'xa Racine a
t nomme professeur S
l'Annexe de l'Ecole Normale
en lmplacemcnt de Madauu
Bellauic. Meilleurs com-
plraents.
e jeudi 30 juin sur la scne
es Varits par Mme Jac-
queline Wiener Silvera el mi
compagnie
uu avons l'avantage di
vous rappeler que celte co-
mdie dsopilante est due
la plume alerte d'Andie Bl
radeau et de Georges Dollej
Nous avons l'avantage vous rappeler que c'est un
pice estivple, qui aura pour
etlet de vous dilater la rate
au maximum.
Niais avons l'avantage de
vous (appeler que la pieu
ne sera jouce qu'une seul
lois 11 que : I a fleur d'oran-
ger... c'est Paname.
Nous vous engageons,pou1
toutes ces raisons, eleoii
ds maintenant nos places
sur plan de la salle,* liez Mm
Jacque iue Wienei Si i vira, au
bas de l'Aveuue Ducoste, tel
2819.
Nous lui laitoua \ >x de bon
vi\:geet ue luciutuse btio
gne.
REKUTIdM SERSflTIORIIELLK
inVRAU -ii.:.v-^OvCcLTr.
' 'ili.
i. ..... '--c '"*;
-o. ,m .. :i i f. i*ua Pnrrr i
".TN I :-' I'"""! inonpl.ieuf.
m ,, ..cr.rt
o :..!.- : ,.".--
Itl 6". T...- '.. .L-Si-Denii. PARIS
EGHOS

Noces d'or.,.
Un homme qui pourrait
tre Fhilmou et une femme
qui pourrait^ire M.iucis
le premier de soixante-dix-
huit ans etlla seconde dix de
moins- viennent d'tre unis
dans les tonnes lgales par
les liens du mariage. A peint
la ermoDie est elle Iti mince
que le nouveau mai i dit tout
joyeux :
Ce sont n:s ne ces d'or,
Oiousiror le maire.
Comment,s'loi na celui-
ci, des noces d'or au bout
d'une minute de n an; ge I
Ah voil, en n devoii
prciser Philmoo, c'est qui \
nous vivons enscmb'e depuis,'
cinquante ans.
( "Cyrano")
Invention utile
j_I ne aime contre les raseirs
Qui/ne connat ce bavai o
effroyable dont la conversa-
lion ne .sait pas se tarir i
qui, pour mieux vous int-
resser aux histoires dj cen
lois dites, vous lient par l
boulon de votre pardessus oi
bien, POUCieuX de votre boni.
tenue, enlve un cheveu ou
sa
un lil gar sur voire veston '.
Quel mal n'a-t-on pas a se
sparer d'un tel importun,
\ qui,dix lois le suile, vous dit:
rAu revoir mais garde s;-
nain liai s votre propre main,
tendue pour uu ishake-hand
i epide
L'ingniosit allemande i
trouv un moyeu radical pour
se sparer rapidement des
l ia se lies.
(Ai un porte-mine, en
J loi me de stylo, dont le ct,
j oppos la pointe, contient
j une peine car loue lie chai g
Cd'nn lgre quantit de gaz
acrymogne.
Au cours de l'interminable
Le Suprieur et les Pro-\conversation vous prenez
testeurs du Petit Sminaire-j votre stylo, puis,agi*sant sur
Collge St Martial ont l'hoD-tle dclic, vous projetez alors
neur d'inviter leurs anciens'vers le visage de votre inter
lves et amis la lte de St locuteur le contenu de la cai-
1
I
FTE DE ST. MARTIAL
Martial, le jeudi
7 h. 80 du malin.
80 juin, .i 1
A vendre
lo Pigeons romains de
race pure, issus des pn mieis
prix tle l'exposition d'avicul-
ture de Paris.
Couleurs: bleu, Fauve,Noir, ,i
Rouge, Chamo s.
2o Lapins Gants di I lan i
dies i et Chinchillas de i
pure, i rigine.
S'adresse i u
Mr Paul CASTEBA
$D lace de I i o

A^eut-CJtncial
ouche.
Et le bavard s'enlnit, cter
iiuau', pleurant,mouchant et
jurant Mais vous vous tes
dbarrass, sans doute pour
longtemps, des a gibernes
de i'indesirable camarade.
hi'^esdeCerveau
Soulages avec
des Vapeurs

'inhalation de
. urs le rend
v phi ibl,
:iore.
VARORUB
Pour Tout Refroidissermni
L'Arr Communal rgle-
mentai; la vente du sel n'est prfl
inpliqu, parue que la polif,
partit il, n'y pr'e pas mam
lorte, I se passe qui Ique chose.
Mais quoi ?
M. Louis MhIku t, spcu-
lateur en denres de l'Anse-
l'Uainanlt, suggre une campa*
gne de propagande, durant les
nuis prochains, dans les ci ntics-
i>'Oi!\icieurs de cal, tfin d
mettre les paysans au couian1
les dispositions de la loi sur 1-
slandardisation du cal. A parin
d'octobre, application NgOU
reuse.
Nous avons dj annonci
la promotion du capitaine K-
oieau Deveain au gradede ma|oi
De m uvelles promotions ont t
laites: le 1er lieutenant Si l-'n-
min Jitn, capitaine; le second
lieutenants! Lloi M.Dorsinviili,
premier lieutenant ; le pieuiiei
lieutenant Hermann H;ymono,
c.tpilaine ( Service de sauta ).
Hier dirnai che, net i
heures du malin, confrence ju-
ndique contradictoire au Palais
de Justice. Les conlrenciers
taient Mes Max Gdon et Rogt
Charmant.
L'usage industriel de
accharine a t Interdit,sur un-
s iggi s ion du Service d llyg eu.
O.i n'importera cette malien
qu'en vue de Boa mdicales.
Le Service d Hygine ei
d'Asssislance publique, a cr,
a l'Hpital St-Franois de Sales,
I intention des ncessiteux, un
dispensire particulirement al-
lect au traitement des maladies
vnriennes. Il lonclionnele soir. J
t.a presse Iranaise pres-
qu'unanimement a pris posit
oou tonne la pioposiliori llm,-
ver derduclion desanutments.
La chose inattendue est la
proLOsilion du Chancelier alle-
mand d'une alliance entre la
l-'rance et l'Allemagne.
Toute la presse arglai^e
approuve la proposition iloover I
pour la rduction des arme- (
ments. ,'
Au t hili, des bagarrai san-
gl nies ont li.u. Le gouverne
ment socialiste continu i'eex- ,
ention de son programme col-
lectiviste.
Hier dimamhe, dix lieu-
us du malin, au local de la
Bibliothque du Lyce Ftion,
Mine Thodoia Holly a pron n-
c une contrence.
Dans une dclaration laite
noire conlrre LETEMPS.M.
Wooih.es, irecteur de la B.
N. K. H dit que la circulaire,
louchant les ci dita commer
ciau, qu*on altiibue cette ins-
litution d'avoir adresse aux
commerants cal inexistante.
vra de l'imagination.
Lundi 20 juin, dans la b^ie
de Jacmel, 'e voilier, apparte-
nant M. H* rm nn Paul, venant
ne Sun au. a lait naufrage. 5ur
rois hommes de l'quipage deux
sont morts. Le rescap est le
capitaine qui a pu g;'gner la
lerre terme mais en lel lai
qo il r!i tre transport l'h-
pital.
Noire conlrre L'Abeille
signale un lait extraordinaire :
la petite fille de Ctes de Fer,
dans l'arrondi-s-ment de Jacmel,
i sa no < o!e de garons. Esf-re
I ossible ? Nous dsirons savoir
ce qu'on pense de celle inlor-
matiOQ an Dpartement de lins
tructien publique.
Le mme con'rre relate
tue les luturs directeurs et di-
leoliices des coles rurales qui
entreront en (onction en oclo-
bie prochain laieni convoquas
pour un stage de...trois jours a la
terme-cole des Orangers. C'est
peu pour un apprentissage.
A Jacmtl, onpratiqua un |
genre de vols spcialiss : on a i
vol une selle a la rsidence ',
prive du magistrat communal,
on a vol un cheval et son qui-
pement pendant que son pro-
pritaire attendait des mdica-
ments qu'on lui prparait
l'hpital. Os voleurs sont des
fervents de L'quitalion.
I . A l'Eglise de la Sa in le Tri-
nit, il y avait une imposante
crmonie, vendredi dernier,
l'Occasion de la SI Jean, patron
des Irancs-inayons. Le Grand
Mailre de l'Ordre, entour de
tous les dignitaires el de nom-
breux frres de l'obdienee, y
assistait.
Le Nouvelliste rapporte que
dix capitaines amricains de la
Garde d'Hati, dont les engage-
ment arriveront chance le
1er juillet, ut crit au gouver-
nement pour demander de re-
nouveler... A ce jeu-l, quand
parviendront ce grade nos
lieutenants qui attendent depuis
quelque temps dj ?
!
LKS mouches propagent la diarrhe in-
fantile, cause de mort il un grand
nombre d'entants dcds avant lagaoe
Cinq ans. Kllesprop.ge.it la livre typho-
de qui tue des milliers de personnes clia-
(iiie anne ; les germes du croup, de la
Scarlatine et mme de la tuberculose peu-
vent tre vhiculs par la mouche semeuse
,le mort. Ella vil dans l'ordure et de la
vole directement vos aliments. Protgez
votre demeure et votre 'personne. Vapof.-
e? du Flit.
Flit tue mouches, moustiques, puces,
fc rmis, mites, punaise?, calards et leurs
ufs. Mortel pour les insectei mais inof-
ensif pour l'homme. Kuiploi facile. Ne
tache pas. Ne confondez pas Flit avec
d'aatres insecticides. Exigez le soldat ur
bidon jaune bande noire.
Vaaorisez
M*. tHAM 1^*^
Peur votre garantie, Flit n'ett vendu qu'en bidons scells.
vr*
Matriau cono-
mique par aical-
lance et peintura idale
pour* le ciment, le
SILEXORE, peinture
ptrifiante (60 nuances)
double la dure des
difices sur lesquels il
est appliqu, il les
Impermabilise, les
durcit et les protge
efficacement 75 ans
de succs.
iPEREH.d.RuEFROcnoT.PARU
le Gouvernement. Le malheu-
reux incident dans lequel ont
trouv la mort les frres Prora
e*t exact ; mais il n'existe aucun
mouvement rvolutionnaire et
le Gnral Camejo, loin de se
trouver nulle pari en tat l!f
LaLigathn Dominicaine nous
a adress la noie suivante que
nous nous empressons de publier:
UNE RECTIFICATION
Un journal, publi Port-au-
Prince, a annonc, il y a quel- rbellion, est nn ami dvou du
ques jours, qu'un mouvement Prsident Trujillo el un collabo-
rvolutionnaire avail clat el rateur de l'uvre de son (iou-
se rpandait dans la Rpublique vernemenl.
Dominicaine ; que les frres Pe- i Celle rectification esl l'aile d'a-
rozo taient morts dans une pre les informations et les in-
rencontre avec les forces du diealions dm Secrtaire d'Etat de
Gouvernement, el que le Gn- l'Intrieur du Gouvernement Do-
rai Camejo tait en armes contre minicain, M. Virgilio Trujillo.
i
Toutes les Polices g
DE LA
n
m
s
[comprennent la Protection contre la g
Foudre sans auqmentation de tauxj
Futf.le BossCol
Aqents Gnraux g
^ W .^iliWIlafMMaW^,^ gffeBf*


H
MATIN 25 & T \ip W2
r. *k.
liliiim Itarkuicoiirl '-
Me Mt universelle a fard m pi ratera
iMMidw pai (oui :
VN liARBAXCOiRT
ipl : Mut Csar.
FAIBLESSE
DBILIT
SIROP m
DESCHIENS
'Hmoglobln*
Rgnrateur du Stng, pnacrlt par l'lite mdical*.
- _j_j-n|. A la rfancla orna *uz tarrugii..ai.. Adrai c'mi ! .Hpitaux J# Pari.
'* Dirai Uiiiui: DMCHIIN. t, Fr- Paul Baulrj, PARIS al Phra: ..
PROGRS NOUVEAU
Rhum dlicieux got exquis
Prix rduit
. ALCOOL OtFIANT TOUTE CONCURRENCE
Clair in Vierge
Chez N. NAZON
If l INSU DES RUES M PEUPLE ET FERO PHONr 1311.
EXCEPTIONNELLE
Un apapreil de rtdio, i 1*1
(al de neuf perfectionn ei
puissant, vendre pour cause
de dpart Rabais intressant.
S'adresser au journal.
FeSfTME
RGNRE L'ORGANISME
FEBRIFUGE. APERITIF,
DIGESTIF, RECONSTITUANT.
Dam toute le* Pharmacie*
A ftrtau Prtnct. Pharmacia BUH
Avis
oo
- $
Llnspeciien Scolaire de
celle circonscription rappelle
nux intresss que les exa-
men*: en vue de l'obtention
du Brevet Suprieur son' fi-
xes nu 4 juillet prochain. Le
registre d'inscription est ou-
pfl r art ir de celle dnte de
9 hres du matin midi et la
prsentation de l'acte de nais-
saie est obligatoire.
P<>it-au-Prince, le 19 juin
1932.
i LE CAFl EMPLOY
COMME COMBUSTIBLE,
Un certain nombre d'expe- I
riences viennent d'tre ten-
tes, nous i prend eOEstado
diSaoPatilo, lai Centrale j
maritime (te Rio, la Cer-
trale du Brsil , pour l'atili-
talion du cal comme com-
bustible.
La Cen'raledu Brsil* a
utilis, comme combustible,
nour une locomotive, sur le
parcours de Rio Bclem, un
mlange de cal et de char-
bon. Le train se composait de
lcS wagons, avec un poldl to-
tal de 647 tonnes. Il a qritt
Rio' l'heure ordinaire1, avec
une rserve de2820 kilos de
cal et 2.520 kilos de char*
bon.
La locomotion a co 80m
in 2 736 kilos de ce mlange,
pu cours du voyage, qui u
t marqu d aucun inci ten
particulier.
Un reprsentant I i mini
tre des Tra aux Publics a
suivi les ex riences au no u
du Gouvernement B silie i
(Extrait de la revue de, la
S< cit de Gographie
de Pans )
CONSERVEZ VOTRti P
....DLICATEMINT 1
V( X DE TOILE r
EAU TOUJOURS DOUCE
AR1 UMtl. AVEC Ll FA.
I
SAVON DETOILETTF
nil.icu IMBNT fAliriMt
MOHR A l Ail IN, P. 0
RueRoux rt du Ce
BOX sMs. Distributeurs
Ire, Port au-Prince.
Avis
Les c ier.tsde la maison IL
Balloni Fils qui ont en d< rt
dans la dit? maison des mar-
chandiscs eux vendues au
comptant livrer, sont pris
de venir en prendre livraison
le plus tt possible, d'ici la
fin de ce mois. Le prsent
avis intress galement ceux
qui ont lait des paiements
partiels pour marchandises
livrer au paiement du solde ;
l!pilal (.entrai ll.lha
Accidents
21 juin 1932
D*lphine Ad'ier, 22 air- Por-
tail Logne, i on'usions nu'-
lipes, comrrolion crtbrale
(hospi'ahsr)
Angle Bourjo ly. 52 sns, 'ue
du Centre l'inclure d- IVx'r-
mi' suprieure de Ihunurus
(hotpitsl s<).
Marc Lamarfe, 8 ans. Arca-
ha'e. Fracture de la jambe gau-
RUE nu M \GASIN Dl L'ETAT
oqnet tablissement si-
tu tout prs de la Banque
Mal** p' dirig par Mme Maria
BERTET.
i Consommations de premier
! choix.
Iterpl
Ecxcmii
Pterittii
Contlifi'.iAfl
Bouton-.
Furoncki
Varices
Ulcre.
,ls sont pris de rgler leurs>, che (hf) pjia!jsf)
dlai
achats dans le mme
sus-mentionn.
Port-au-Prince, 18 Juin 1^32
Vve IL BALLONI iils.
Paul Gaspard, l ans, rue
Courbe. Rfestre | iquanle de la
bourse.
Joseph .banly, 70 i rs, rue Sa-
vonnerie. Blesvure lianchanle
de la main gsO( h*.
Hlne Azar, 12 ans, Lalue.
Luxation du coude du pied
droit.
Firfriqne Malhnrm 13 un,
i orlail I (ognp Contusion dp
a erise, eios'on de la nain
gauche.
I) imorin *.urlus, 3 ans, Lo-
ne. BUssure cortu.se du cuir
1 ch vflu.
Weslee Bear's, 32 rps. rue
. des Miracles. Erosion du pavil-
Les cranciers de (ru H, \on de l'oreille gauche.
Ralloni fils sont pris de sou- I Andr Pierre-Pau', 25 ans,
mettre leurs lilres de crance rue des Mirrcle*. Blessure trau
K MIRATOI* %
, -^..lanaly.laa.CMATIL.OUVO.N 1
AVIS
a la soussigne, le p'us tt
possible, d'ici le 15 Juillet
prochain, fin d'inventaire.
Tort au-Prince, */2Juin 1932.
Vve H. BALLON! fis.
matique sigeant au niveau du
1er espace in'e'-'Tg'i'd de h
j main droite.
Smith Hyppolite, 32 ans,
Whait Jiux Herbes. Blessure
! traumalique de la tempe.
Charles Verlulis, fi2 an*. Mar-
lissant. Blessure tranchante du
cuir ( hevelu, rosion de l'avant
I ras gauche.
Gtorges Ekar. 42 ans. Place
SI-! ouis. Blessure tranchante de
la ioue gauche.
Dieudonn Nrer-tan, SO ans,
Grand Rue. Blessure contuse du
tuir chevelo.
Anne-Morie Michel, 3 ans, rue
Tave. Contusion du pied gau-
che.
En manuel Sainte, 12 sns, rue
^l-Vpitjp, Blessure contuse du
cuir chevelu.
Alphonse Amilrar, Carrelour
Feuilles, Bles*nra contuse du
menton, dp la lvre, du genou
gauche, de la main droite.
F.xde Monexile, 37 ans, nie
St-M8ilin. Blessure contuse du
cuir chevelu.
S'-lort Lhriason, 20 ans, rue
B'umon.Traumalisme du crne.
Fi deslile Brunel, 70 ans, rue j
T RAv.Tulion. Blessure contuse du
ON TRSOR AUTHEIUIQUE
C'est, celui-l la hou vaille
de hernie Alban du Mexique.
Senor Alfonso Case, a crit I
M"" Batrice Newha II dans le
numro de ce mois de Juin du
t Pan A meneau Union Bu le
lin , a trouv, dais n r.
tombe situe sut le Moule
Alban de l'Etat d'O ixaca,
un trsor dont l'impoitanct
est considrable.
Tous les objets pri ieux
d'une valeur inestimable sont
en ce m iment ex ses dan
deux salles du Muse Nali
nal de Mexico et dmontrent
le haut degr d'avancement
des aborignes du Mexique.
Pour peu que nous ayons
de la place et du temps, nous
traduirons et publierons bien
tl pour la documentation de
nos lecteurs l'article de Ma
dame Batrice New ha II.
Dpurez votre Sang
|)tr la
CUROMAL
Votn nu est Impur, ll cl l nrla,
d. ilnai 'i ni il n.- pu se '
Mlinpiirels'r traduis **
rieiire.s. en boboa ll des jwables. si doulou-
reux aouTanl clous, I "*
(leinantfiMisoiis msnpi : ''<"<
les ulcra, les tiuncnrs cl 1rs fibromes qui
suri tannent sur un organisme ainui i ni par
un saiiK > Ici on | e .> pMier tout i ri ou s t'i
?uenr rapidrniiMii i Curomal.
est 1 med i plu nm| i
iii.rniale ctla plus scietiulli)n<-. |ul imlise les
n i .. de plus -le 23 planta a "
p.tin cl dos inedeclns rte I tntlqull
Monl< r G iub. pi lan r ir '[i
.....di rne rcuni le -
/il lui runt* de i i ri'fi '"
M de tratatl. Le iiicc a coi
n le Curomal guirll les ma
-. .1 irtre, p* la
rougeur! (nroni le, boutoj -, ''ou-
leurs du rentra. ge i rltlqu >
La baltanxel ecuttannl Racu.. CURUBai
.v,, u.ilr nllulr. n i.itr fl .
I.i.ilr lKiniif
Docteur OIRAl'l). pharmacli lu niiAu.
, Rua iioiri. i von Jcpii 4 l'on an i BUS*
!
Mi
re Suirad Villar I. no-
taire, inloi rue que duiant "|
absence du | J^ys. von cou
frre M' Edouard Knol ; on
la direction de son Etude.
Porl-uii-lVin-e, 23 Juin 1932
ENO EST BON POUR
JEUNES ET VIEUX
ENO'S "Fruit Sait'' est et doux et tg*
able au got que les enfants l'aiment.
I est un correctif si sur et efficace que
des millions d'adultes l'ont adopte
pour viter la constipation et la
paresse intestinale cause
initiale de bien des maux.
Exigez ENO.
d ir' gan- he.
Valmire Albert, 20 ans
i ; 11 Logne. Blessure
chante rgion lessire.
Por-
tran-
La Croix Rouge
Hatienne
Le Conseil d'dminlatr -
lien de la Lroix Rouge lao-
tienne a organis une he]
salle de lecture et un en bif a
de bibliothque avec des li-
vres, d( s revues et des lUf
oaux en tYanais.apRlaif,*| a-
gi ol 11 allemand. Sa f rpf.s
est de taire du Sige Social
de la Croix-Rouge, en mme
temps qu'on centre d'duca*
tir n sanitaire, un foyer inter-
national de coopration ir>
'Bectuelle et humanitair*,o
l'Eiranger,dfl passage i l'or*
au-Piince, sera tcujoors le
bienvenu et trouvera toutes
sortes de renseignements con-
cernant les coles, les liAp'-
iau\, les uvres sociales
dlbnti, etc.
I a Croix Rouge Hatienne
demande A ceux qui s'y iut-
restent de tirer de leur bi-
biit Ihque ou de celle de
leurs amis, pour en taire
don la Cioix Rouge H-.-
lierne, quelques volumes se
rapportant la coopialion
intellectuelle, aux ut?^
d'assistance sociale e> tat>ps
de paix et en temps de guer-
re, la Socit des Nalious.
jeux sismes et cataclysme
i mondiaux, aux Association'
d'infirmires, la traternit.
^ ^l Vincent de Paul,Florence
Nightingale, etc. Les revuea
et les albums seront,comme
les gravures, les dessins *t
les tableaux illustrs, trs ap
picis par la Croix Rci ^e.
Avit
[Le public el le commerce sout
aviss qu' partir de cette dule
Monsieur l'rancesco Licasale r.e
lait plus partie de la maison
II. Balloni fils.
Ces' Mine Vve Bnlloni;|Fils
qui prend la direclion de '
maison de commerce.
Port-au-Prince, le 21 juin 14m2
Mme Vve II. BALLONI Fils
t. -tcmri.
GENERAL

- COBLX>
Les Pneus et Chambres air de
qualit suprieure
Chez CONSTANTIN, NADAL&C
Tlphone : 2238
Building Armour.
LE FAiTEST INCONTESTABLE
II
C'est la quiniess nec des meilleure*
varits de carmes d'un vaste territoire
i runissant les meilleurs lerroirs
C'est e\i qui tait son arme.
I

I
GOUTEZ ET COMPAREZ
I
?rVB*-'
I


Le Malin

*??"'ll*,*o
26
25 & 27 Juin 1932
4 PAGES
AMMi * 7705 A 770(1
Taiaekea* : 3MI
' >:"*->-
Idal Rliiiiii
AUX ROY
,tt) annes de su es.
Lyks Brothers SS C* lnc
Taxa -Hati Santo Domingo- Porto Rc
Le seul service hebdomadaire et relier passagers
trt entre les ports -lu Golle du Texas directement ave
P irl-au-Piince, H* Ml. ... ,i w/xc
Pour la rception rapide el le maniement habile vos
Mutilations, servez vous toujours des navires le l.yki
UNE.
Les prochaines arrives e Port-au-Prince sont
Steamer Aimciia Lykes 1er juillet Ywn
bureau: Ituc du V F.ta., Boite r*es*e4e I
ilMUrili
PHARMACIE
CANONHE
49, Rue Siaumur
8S-90. Poilevard Sbaitopo
PARIS
vendant
LE MEILLEM MARCHE 09 MOME
rrodulu lu rnniftris Wimim
it loajaipi la iramtira iriiihiar
UNE SEULE QUALIT :
/;

La Manufacture Hatienne
de Chapeaux L'Indigne
\K MEILLEURE .,
Mayon Spcial
POUR LES COLONIES
DKOOUeRlB, HEFBORISTKKI"
SPCI ALI TS
Franaitae at EtrangAvrt
SELS UE QUININE PURS
Tout produit* tn /?efW,
ampoule, mprtmi, atthtt*
BOLUTIONS MTPO&ERMIQUEi
/.NUAGES, CEINTURES
*AS A VAR1CBS
APPAREILS HYGIENIQUES
j>onr tous nsagej
Apparli Or.hopdiquM
SrtnfOi hypodermiqiMt
ftirmieii di Pacha, le Vijip
Coffres PharmaMitiqnH
pour usinas. Commet*, m.
ASSUREZ-VOUS
la |-;
General Accident Pire ^ Lit
Assurance Corporation i !
de Perth ( Scotl in l
t !
I <" M
usa ti i
d brassa
s
ar la GENERAL % est une des plus Diiisv J
te ce genre. Le soleil ne se ci che j mus s!ir sot ,!i i i
oonde
ses Polices contre incendi couvrent aassi es dgts iccationn/ loars
Ses olices pour Automobiles couvrent vois, incendie, aaalveill i< In i i
anse autrui dnns sa personne ou darse ses biens.
Ses Polices Maritimes mises par ses branches d'Europe sont pavabt'.-s en Had
Ses Polices contre accidents sont valables dans l'univers entier. Tous les vovn-
mrs devraient donc prendre 'a prcaution de se munir d'une police ont- >cm Ipu's
''au moins 4000 dollars, la prim* annuelle n'tant que ir 1/2'', s ifl i > 4 1 ^ f
uvo
F RFPMIVGH \M VukO.V^
rirs
; ~.
. ML, -
l ^N
..y
A \
Projets de Factures
ot tous renseignements
$w Atnmnde *t*r*i*
Ph.nn.cii CANON NE
et. Rue Raumur
88-10. Boulefard Sebastopol
PARIS
MAISON UNIQUE
AUCUNE SUCCURSALE
lA an Fraaaa al l'Etrangar
Pahiiiia Hiiilroad Steamship Une
Agents aax orincipaux oorts d'Europe
Scri'icc de jri et de passagers < plie
hurope el tAmrique.
G W. Sblldon \ Co, Ltd.
17, Ji me Street,
1 ivli roer., Lxglan'd
Street,

A le plaisir d'annoncer si nom!) euse Clientle que la
rente de ses CHAPEAUX se tait, depuis le 4 janvier, au
RUF
.G
m lace de son ancien local.
Les Clients y tr< uveront le mme accueil.
BON MARCHE. CLRIT, GOURrOlSlE
Martinez, Marcelin & G0
N'OUBLIEZ PIS OE FIE ON PETIT TOUR A
TERRACK-GARDEN
Chez W. KAHL
Petionville
LMO pieds d'all'l'ide. L'tablissement le plus frais its ec
virai* de Pari r -Pi iuce.
Seulement 15 .lunules d'auto ni nue excellente route
asphalte. Vues imivei le Uses le la ville al lu*Lort.
I',. lissons de louti a < spcea.
s-s c*
(LIGNE COLOMBIENNE)
Tl] hone: N' 2323
Le va| eur Martinique )
Vov.D), venant directement
de New-Yok, est atien lu ici
le 28 crt., continuera le m-
me jour pour les ports colom-
biens, C istobal, i',:in d Zone.
Ki gston et New-Yok avec le
liet et les passagers.
Le manifeste de ce vapeur
reu par avion poste tst
la disposition dts clients dans
nos bureaux sis angle rue du
Q ii et des Fronts-Forls(vl8
vis de la Douaue. )

Le vapeur Bolivar Voy. i
100, parti rade c New-York le"
21 courant pour tous les ports
hatiens. APerdU ici le 2 juil-
let prochain en route pour
les poits du Sud.
William. E ,BLit-
Agent.
Mort Comp'1!'
Atlantic Freightiug tforp, Div.
l.") Uoulevard de S rasbourf,
Havre, France
Mokt & ( ( MPAKV.
AMiulic FreighlingCoip. Div
7l (Juai des Chartrons,
Bordeaux, Fiance
Hernu deron Stockwelit
B<;iie Postal 71'
Havre, France.
An(let rre
0. J Shkldon k Ltd.
l'enoii iiouse,
112/113 Fenchurc'i
Londou E C. , England .
Trance
Mti.y & Company.
Aliau'ic '.'leighting Corp.Div.
3 Hue St Vincent de Paul.
Paris, Fiance.
MOHY & CMPANY
Atlanlic Ftighling Corp. Div.
7 Bue de la HpuLlique.
Marseille. Fiance.
Gellatly Hanivy k Ce,
21, Hue de la Rpublique
Marseille. Fraact.
Allemagne
Alanlic Freighting Corp. Atlanlic Freightipg Corp.
Ballinhats, Hamburg 1, Ger.nany. Bieiteoweg55, Bremen, Ger.
Hollande
Allnntic Freighting Corp. Atlantic Freighting Corp.
Koningin En mapltin ?
Rotterdam. Hclland.
IlolUnf,
Sude
Sven Jansson et Compaay.
Auttrcrp Division.
c/o S'einmann & ( ompmy
P. o. Bo. iow, Hctterdaoj
A/B W- Lt.ka,
Atlantic Freighting Corp. Di.
eppsbron 10,
Stockholm, Sweden.
A/B Pettersson et hoimstrom
AHantic Freighting Corp. Div.
Skeppsbron 3,
Golhenburg, Sweden.
Atlantic Freighting
Corn. Div.
Nonk ieping Sweden
Simon Edst^on .s/B
Atlantic Freighting
Corp, Div.
Malmo, Sweden.
Vrrangemeuls paiticoliers pour le pensionl de jour de
seasaine ou de mois.
AVIS AU COMMERCE
Fleurs! Fleurs!
On Uouvera i:\ur. Melle I i
Une / ugu&tin, Pas l'eu de '
eoi beilles de Deurs naturelles
etc, bon march.
Voulez-vous
La Pana m iad S eu mal] i. mtage d'an
..uscei lesda aria su Isde hew pour pi rt-ou prince
Ifjiti, directement "i rdi, roussies steamers sont
jinnrvus de h i ue
D*M}rls if \cir oi i Pq i au-i rince.
.S -> ^nco . le 12 juin 1932
Steamer "toi yaq il" I juin 1932
tftaimr "Crislob I niD 18 |e 26 juin 1932
Steamer 'Bue s juin
basamer \ 19.1 !
5.famer "Gu j illet
Pau
JmH< C VAN KKhl)
a^eut (unerai
Bernbard Bergh A Co
Atlantic Freighting Corp., Div.
llalsingborg, Awiden.
Belgique Kapagna
>!anlic Freigh'ing Corp. Agenda Maritime Delgaa'a
c/o Steinmann et Ce Jiate'oaa Spain.
Quai Jordaens.
Antwerp, Belgium. Worwaya
Danemark
le -1 juillet 1932
le 11 ii illet 1932
Russir dans vos tudes'uo
laiie russir vos eut.nts,gi Ace
une oiethade d'enseigi c-
u t classique excellente?
VOULEZ-VOUS
1 ne profession aprs 6 9 ~
/h (. s dttudes srieuses (St.- o3UV6Z
, no I)a< tvlo. Langues \ ivan'e
< i )
i i i que l'Institut 'I i
s 11 \ LIER se reci mman e
i in Ue attenl
i i 1) illania rsul'ats d
j obtenu
l'SSiRue Lamarre,
lelphone 28U1.
F. A. Bendix el |Cani
Cop( ihagen. Denmuik.
Italla
A. Ceresa et Company
Via Banrhi 3,
Genca. Italy.
Laurita A. Devold A. G.
Atlantic Freighting Corp.iir.
Aalesunc, Noiway.
( :,-,
vos livres
Sauvez ves livies et con
l'ctlons eu mauvais lat el
les lonfimi aj relieur cons-
cenciet'x, honiiic d halule
iTlEX!f Camille, Hue ijoune
JPai ,
Loboratoire SJOURN
DlHKCTURS
F. SJOURN, Pharmacien
R Sjourne, Ptmmacien de PUniversitlde Paris
VI. Sjourn, Pharmacien de l'universit de PanM*"
interne des Hpitaux de r i w
Analyses des Urines, du suc gastrique, du sang ( "'
cernianna tire, Confiante d'Ainbard, Glycmie).
Drscrachats. Dt saatires l^eaftn.


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM