<%BANNER%>







PAGE 1

w. >i.i*l m 2* MM JEUX FLORAUX i , Avec 2 velre entre an vins distiaire, h aussi m inger el Ds maintenant, peins cl %  rtrdes Dour assiste*' tionale. ;r m I a la fie. lisez vos 2 : m mil (I ition inPour 1rs Jeux FI >raux, aussi bien les or ileurs, les li l'.ii I 1 ) i! le mon le H-'.rni-s, les propril lire paiera l'entre. ni rale rue. L'entre Ce sera la moilicju nilrib.ili md lutiration de nos m uuunenls Lin-laldij DEMAIN SOIR 4 HEURES 12 Le me vedleux (! m i Mon cœur est uniazz-band Entr 0,it); Balcoa : LU* Entre 5 O,*); Balcoa A$ IIEJHL ii i illa \f, Chambre des Dputs Sance du M kai 1932 Dix heures. l'nc (oue I emplit la cour du Pal lia Lgislatif ; des gendarm s arm*, matraque au po ig, lorI as le dgrve nenl des graii ( '. lo c ton : cette rsolulion, appuyi i Scrtai( l. e d'ur iment. • dput Estim dem iode • au S crtaire d'Etat les itela; lions Extrieures si c'est sa j %  ice au I LgislaUl qui a m Ih la prsence elol nd F mes. Il lui di m inde en outre ce qu'il a lai j le peuple depuis un "' <| : il est u Vlii istre. \ 11 Secrtaire d Etal de linNuits Viennoises Oprette ri..m:dogrnph'que grand* mise en scne, luxueuse e riche mise en scne TOUTE EN COULBURI NATOMLLM Cette œuvre surprenante esl interprte el chaule par d'extraordinaires el clbres acleora lyriques : VivienneSgal Alexan 1er GIKT Walter Pidgeon Jean Ilei&hollz Hest Roach Louise Peiena Alice Day June Huicell Orchestre de 100 exmutants, Choftari du Metropolitan Opra de N. Y. Ce qui prcde mo lire qu* soin a 't apport dans le choix des Artistes se partageant les rle. Il ne luit donc pas tvnquer L'U.NiQUE REPIIBESTATION de cette wnsa'ionnelle Opre • q M dlecirra 'es spectat-ur Hatiens •aille chine le tous le Public auxquels elle a co unie elle t p. sent. •ur gagne la tibone et dit que la prsen :e 'I s gendarest la consquence mesui c de police ses •i i te du Gouve lent. les. ,i mi rev ualit de secrl.e dp ih Esl i mi in lign.denande si le Bu le la Chambre avail solli I i Police la pi des ident i q Le lail reniai" que l.i Chambre a Iral'cail m uni de la Le dpute* I lehoux fail lent qu'il bureau de couut <* ief Garde I • I ; i • ire. 11 lll M 0 ment cordon autour d i luis et des individus que l'on suppose tre dos agen s secrets se lautllenl i et l en taisant semblant de lissimuler leurs revolver in imidateurs. La sance est uverle. Trois Secrtaires d'I loi sonl i • u banc de l'Excutil : ce sonl MM. Abel Lger, Knisan et Lescot. Aprs la leclure .le la correipondance, le s icrtain d'Etat des Relations I Heures rpond l'I iterpellation du dput Thoma suiel de la laxe de trois dolar indment pi r te par I Consul d'Hati i Santiago d Cuba, pour les passeports. Le Secrtaire d i.l l l qei ) ap|>a tllirme que le Gouveruem u dj protest c o n t r e cette taxe illgal) ; el la n lotion des valeurs ainsi la rvocation du consul I sme confit ment ses dires Lu dput 1 lutin m clare satisfait sur ce point, demande au Scrtait e d'Eta des Finances d'envisager la possibilit de rapali ier .nigran's hatiens Iro vent Cuba. Secrtaire < vient d'avoi lion avec le (Jonscillei Financier ce sujet et que celui ci lui a Indiqu le m lyen de trouver des tonds D es (i e de u Ile I our le taire. Le dput Garcia gagne la, lions au mini tion de Eidict : 2 8, 4. DECUHLER :.e moyen prlr et le plus singaher pour ren Ire les cheveux lisser el bu Decurler est absolument inoflensil, la chevelure reste naturelle et lien bi^n. L A piqre du moustique est vtni meuse et souvent pindangereuse qu'un coup de poignard. Non seulement elle apporte la fivre, mais aussi elle propage de nombreuses maladies mortelles. Protgez-vous contre cette menace. Vaporisez du Flit. Flit lue mouclics, moustiques, puces, fourmi, mites, punaise?, cafards el leurs œufs. Mortel pour les intacte mais inoffensif pour l'homme. Emploi facile. Ne tache pas. Ne confondes pas Flit avec d'autres insecticides. Exigez le soldat sur bidon jaune bande noire. 6 4 Vaporisez ignor. Decurler est une | aie prouve et recommande annes. depuis de nombreusse quand ci -I nL'auditoi l de plus en tumultueux et, malgr la imi ii aina salle, Loi dre ne se rlalient. dpul qui n'a pas leur >le l'œil ment anl le la I i i harge ; il interpelle nouveau le secr( () j s ,.\ I.MI >'.ii lai d( wi\i lai iiExl% r( |., | ( | neures al lui deinan le les rEtat rpond qu'il ,,li r .?. a diplomar e un au. J )i es les \ e >ir une conversa... peup e 'accord de ii;i ce <1111 n'en peut plus. El u 3 Aot, le cnuchemai i pens le qua Pour [ne la, <: ibune et ajuste une paire ne lunettes noires ; il vin' savoir quels moyeu le Conseiller l'n ancier a in i Secrtaire d'Etat de. I •in;inv ces. Celui ci se repi d el dil au dput Garcia q e l Conseiller Financier lia] mis, mais ne lui a pua n ore donne les moyens. Vient ensuite h :! re des conclusions du i i du Comit chi rg d'ex im proje 1 l'ion sur las C'est au dput Estim qui revient la corve. Le pi ayant t de beauc tiodi* h, le Dput Piou at la parole pour dlendi i a p n jet. Il est d'avis de modifiei la Loi-Cauviu en n litionuant la saisie-arrl 11 en met tant un frein la fantaisie de la Banque, Le depuL PierreL • s, qui prtend avoir t U ta de la Commission chai d'tudier le projet, dput Piou. Aprer par l p:es d'une aem •, le dput Pierre-Louis i gagne son sige, en m mps qu'une partie de que ce long et i cours avail oblig les galeries, renti salle. Le dout Chah ain seiUe le renvoi di : i pi posi %  lion modifie di \. t de la Justice / e dput Pieu l'o;union de Chi semble eu si. Le Comit ch n uer les mod porter l'art. [94 ,ro e i : i i des expucasur l'occupaEau par les uni un ins, et l'abjure de cesser sa diplomatie en \ ase clos. I e ministre I ,i \ r fait remar(juer que depuis quelque temps il esl le bniic mis >aire uu (ouncmenl, il esl rendu resiiible de i i qui esl Il di lorer le motil pi senci mies, naine protecmn .le leur part. llpo anl I, il lu: ni ferme, el lui i i sullats obtenus par ju'il cli I lp u liment des I \in ,, u: es.Le ninis re Lgei i di et raga.nc lebam culit". Le i entreDecurler atteint toujours son but cause de sa lui ie composition. Decurler Son emploi est aussi agrable et a autanl de succs que le P •di t est peu remarquabl*. En vente seulement ihes : Geo. G. Bohne ct du Grand Hlel de Prance. Prix : le grand pot, Or 1,00 ; le moyen po', Or 0,70 cts. Pour votre garantie, FUI n'esl vendu qu'en bidons scell'. Cui-V Vie Sportive f>. QUE FUT LE MATCH VIOLETTE RACING Le rsultat ou match -Violette-Racing ayant soulev de graves contestations, nous nous rserivens de donner nettement \ noire <• pi n io n aprs que l'arbitre, Mr Benoil Armand lih, aura prsent son rappor au Ceuseil de IV.vS II Nou- Btlen MOIS .e lameux %  S^a ne • qui ouvrira le champ' s disenssi i.ssteiile I solides que nous ayons.it n nie pa i de au dput .i isurance politique lis s,n depuis a Ha ire de I>hito Rgnier,as national, a dit : 'Je ne puis vous dire si le second but marqu por Elio l'avantage de la vio et'< tut rgulier ou non, ni si Beauvoir : i t en position "doff-side au moment de recev di ma paise"; mus ce que personne ne peut cou^ Leater : c'est la supriorit) e rainure ae uai .\ .%•„,iLnp.. .,,i \ singe Elec-t vidente de lu Violet e au rique, el dema ie soil souj "Kacing-i nous a;ons ete batGeorges Jn. Louis el Ch, Veina : Pour taire un parallle entre les avants Geo. Jn Louis et Chs Verna, otrmes par la taille, l'Ingnieur Lon DalenCOOr dit avec une certaine lgance Si la victoire est par terre, Jn-Louis la ramassera ; si elle est en l'air Verna la dcochera . 1 ainqueur des Jamacains. Comment se lit-.il que cetle Equipe ( Racing ) vainquit les Jamacains par 4-1 ; tandis que la "Violette" fit mati h nul • 1-1 ? Par-e que, r'p ndit un boy de 10 ans peine, l'eo Audant ••menait" les buts. Renier et Elio Denis les •ralisaient". La "VioPouremo'acer lu n'aur pas lien, I turles : CF SOIR orp.de Mme Wanda Wiener PacheCO, uatioual.Maib Il ,,, t doun de i ons ta tel que les jeunes gens d' pie sent n'apprcient la valeur que suivant la courbe de leur petite passion Les Jean Elie, l es Paul Chenet, Us Rodolphe Blanchet, etc, lurent des "as" parce qu'incomparables. Mais. Le 1) Louis Maximiliien, \\ vi dit eu p M' ; n i. | | s U I •"' ; I mi c< v i n li t ,. 11 ibleme : loi t e 1 mme dans. n regard. C'est, sans .lo,;'.c, \ une des musculatures les plus | £jj)tt — Demain dimauch, 10 hs du matin, au local de la Bibliothque de l'Amicale du Lyce Plioo, M le Dr Talls Pressoir prononcera uneconlerence sur l'inti oductiafl de la gographie conomique. C'est un sujel de trs g'an l intrt. — M. le dput Mgie se plaint de ce que la Chambre n'ai 1 accomplit, aprs deux M lis de session, aucun*travaii important C'est assez Vrai. Mais ce dput.loin d'en v ta re grief -es col gttet, que ndemande-t-il tu gouvernement de taire son devoir en proposant aux Cham-' bres les solutions ncessaire? — L'Ojcupalion occupera bientt tout le bloc compris entre Eldoia 'o et la Lgalios de France. Clubs, cinmaset anltes distraction-, poar le officiers et les hommes deh brigide des "Marines", y se ront installs et concentr* — emai'i c'imanche serais Jour des M es. Roses muges pour honorer les vivmts, tt roses b'anches pour celles qui ne sont j)lus. Un journal demandein parle nentai es d'avoir le sou ci de l'tiquette... vestime taire. C'est un peu ncessaire, "Le Nouvelliste" publia sous le IITJ : Les Homn'H du Jour.les portraits des grandes vedettes de la politique. C'est parfois d'un intrt piW :J PU %  fll*4fis(i*4 %  ftwvytsg J i s1I*il Toutes les 3 t % M I m 11U.U u geomprennent la Protection contre la j a Foudre sans auqmentation de tauxg •* Agents Gnraux l ifflssem



PAGE 1

I • lilimu Bartacoart • Niera me est unirent ideiaaiiaj/ partout : L'\ BAH13ANCOURT Depl : li iar. %  sa La farine BATBAS tst fmbrioue nour les boula g< i senss. Elle coule quelques cenb mes seulement plus chre que les autres marqu s, mais le lendcment quel c donne est sans pareil Avez-vous dj travaill Bat'Bas ? Eh bien l passez chez les commerants suivants : EB.ESTVE tt^ ; IK UTTEISH 1 JEIN ASSAD BI.ACKWELL MH.LINC & BLEVATOB CO. K.in-u ( ii_\. Mo. ED. 6EBUII A. BOLTE Achetez-la avec confiance! Travaillez-la avec orgueil quant. — Le snateur Bon h ne se prsentera pas la Cnven-j Mon rpublicaine oui devra ^ dsigner le candidat rpnblM cainla Prsidence des EtaUUuis. — M. Edouard Hcrriol.chef rlu'parti radkal-socialisle.sera le trs prochain Prsident du Conseil tranaii* — M.Abel Lger a dit qu'on vent laire de lui le bouc missaire du Gouvernement Te s..m les inconvnients du mtier. — Le dput Pion dp ^'adressant au vigoureux ministre Lescot: "L'oe'l si menaant qu'il soit de la Police ne m'empchera pas de taire mon devoir' La Police men: aft elle les dputs ou protgeait-elle les ministres ? FAILLITE GOLDENBERG FRRES AVIS IMPORTANT Les cranciers de la Faillite Goldenberg Fries sont invi. ts SP runir an Greffe du Tribunal Civil dp Port-ail Prince le aanrdi trente et un mai courant 3 heurta de l'pre mi li P"ur entendre le rapiv ri .tu syndic i>o< lanir anr l 1 sjrral el l'art ministratioo de la dite faillite. Port-au-Prince, le 27 mai 1JI32 Edgard ELIE ^ %  R?^*: CiifiONIlE, 40, Rue Ranma? 8R-90, io levar :,:b: stopol PARIS vendant LE ffiELLEUR RIARCHt DU R!0!IDE Proflaia des Pramiaras murciss ai toujours de prtnlin iraicucr UNS SEULE QUALIT : \A MEILLEURE layon Spcial POUR LES COLONIES BBOaUBSWi HERBORISTE*!'SPCIALITS Franaises et Etrangers 8EI.S DE QUININB PURS Tons produit m fiaone, ampoule, eemprlrni, tathtt 80LUTON9 HTPODIRMIQUM aV.NnA.QES, CEINTURES *A8 A VARICES VPPAKILS HYGINIQUES pour tous usages Appareils Or:hopldiqus Seringue hypmdm'miquiH Pharmicii i* Poche, la Voyage Coffres Pharmaoentiqnes ooor usinas. Gommons, an. Projets d Factures et tous renseignements ur tUmurut* ar-itie Pharmacie CANONNE 49, Ru Rauraur 88-90. Boilevard Sbastopol PARIS MAISON UNIQUE AUCUNE SUCCURSALE r>\ *in Frauoe ni l'Etranger H a*, *pi Si... Si TOUS afez besoin de lits en 1er, de lits de camp avec l< accessoire s,matelas el oreillei aljez chez ST JULIEN SMON 113, Rue Traversicre, prs d'Eslare & Cit. • H vous serez, servi souhait. Demain .. —A dix bea r es du malin, Ci n-Varits, nnjnn en < de la rons'iti 1 n d I Croix Rouge hatienne. —Dans l'aprs midi.au Parc Leconle, les Jeux Floraux, 1 sous le patronage de l'USSH. Ilopilal Gnral Hatien Accidents 23 niai 1W32 I est c Bogard, 4 ans. bas Pi 0 •i\ Chose. Blessure rontusu du toir thevelo, rgion paritale I ht. I :;.( ;ci Basile, 32 sna, prs du Sacr-Cœur. Blessure confuse de la rgion frontale. MotusGuil, 27 ans, Tenue Maglorrr Ambroise. R'essun coulure He In noqne, crntusioi et lger hmatome du Iron. Nosilienne Nosior, '21 ans. Uel-Air. Blessure coatnsa de lv. rgion zigo! smi l ; ; il a pparlei ,K i sey. Ils si U ut il' i ;iu lim i au d O I porh. ,; s de crin : les In ures \'^ i i h 's sur les pi i i lih' le i o i I n et les i cornu is IVcroqu dollars, I %  8 ; i I ce i ne , a-tLa col o n e I Cha hot;h ^i fd au Di Condon, la lettre suivant Mon cli r Di Ci t. Mme Lindbei gh -1 moi voi.i'. cier pour la ;, vous nous avi r comprenoi s | vous aviez dvou la partie de voire temps 11 di nergie pour ami uei le de notre lii ".Nous dsirons VOUS ex|n imer notre sincn pour votre courage ei votre < opration. Sincrement, Charles Ain: , . LOUBEAU A FAILLI DMISSIONNER Le Prside lit de la Cht mbre, M. Loubeau, a failli du iiincr, la suite de l'ineideut provoque par la prsence insolite de la tore arme, mercredi dernier, dele Palais ljrfslalit. O i IT il sembl mettre t n c'ts ; le bureau de la Chamb e. ilais M. Lescot a p r i -i U resi lit de cette incsiiie de poli •, en l(iue!le MJ'ioa B \ .i une menace... Le i blic v a vu simplemeni du grotesque. L A SILE DES ALINS I %  MATIN parlera 'irs i -Vn•rs lecteurs de | s : e ins dn l'ont Berdet. i des choses fort iolmles sur I % types d'i s'y trouvent II no 's suffi a de dire que c'est i o* i iraleur, le fi • < t nel chroniqi eur Slpbeii Alei is,qui les prsentera i. ur OU savoure l'avSBCe llicieuz croquis qu'il i ra so is le tiire : In "lis tic l'onl lien. Util L'EXCELLENT LIFEIUOV NETTOIE. SA MOUSSI ANTISEPTIQUE DTRUIT i GERMES. VOUS AUREZ BESOIN DE SA PROTECTION. LIFEBUOy l h SAVON D\ %  KKli POfll MAINS, HiRES ET BAINS. Remerciements Melle I li i Lhrisson.Mr et Afichel et leur eti, les la rail les Lhrisson et St-0 £r i -f ineriient bien sin cn u ( ut tous ceux qui, A l'occasion de fa mort de leur refli Mme \ Vf /usliu l.h,risxon, ne .l/i// ii C louis si Ofigt, survenue le 15 mai conran'i eur onl donn des marques mpatbie. 'is ks prient de trouver ici pression de leur plus prolonde gratitude. Port-au-Prince, le 20 mai 1932. MOHK & LAURIN, P.O. BOX M. Disti a Hue Houx et du Centre, Port-au-Prince. Avis important Mi usieur Lo u i s Goroule s I-I i • d'annonce r qu'il > i poinl l'auteur <'( i notes judi ,ii. humoristiques qui iai ;iis i ni d: ns le i Nouvel* M( di rnis . Si s ai tieles sont lo jours signs u ni ses initiales L Ci Insurance €o Une des: plus fortes COMPAGNIES CANADIENNES d'ASSURANCE sur la VIE EUG. Le BOSStt & Co Aaents Gn>qiiT i LE FAIT EST INCONTESTABLE ! li n m Saillie C'esl la quintessence des meilleuresi 'arits de cannes d'un vaste territoire runissant les meilleurs terroirs! C'est ce qui lait son arme. GOUTEZ ET COMPAREZ' J 5 %  *> I



PAGE 1

Samedi 28 Mai 1932 Le Malin i 4 PAOEI 2emeANaeNm\ Pert-sn-Prinee Tlphone ; 2245 ASSUREZ-VOUS la General Accident Fire & Lifo Assurance Corporation Ltd. de Perth ( Scotlund ) Car In GENEPAL >. etl une des plus puissantes el des plus vastes ornnisalion t et flenre. Le sokil ne se couche jamais sur sou champ d'action qni embrasse le monde ses Polices coutre incendie couvrent aussi les dgts occasionns par la fondre Ses Polices pour Automobiles couvrent vols, incendie, malveillance, dommages caus autrui dans sa personne ou dans ses biens. Ses Polices Maritimes mises par ses branches d'Europe sont payables en Hali Ses Polices conl e accidents sont valables dans l'univers entier. Tous les vova gurs devraient donc prendre la prcaution de se munir d'une police contre accidenta d'au moius 4000 dollars, la prime annuelle u'tant^que de; 1/2 / 0 soit 2 1 ') dollars C. G Veuve F. BERMINGHAM, AuxCavcs %  **-• I S0USAi;ENT> Agent Gnral pour Hati. fort-au-Prince. IG. GILG JEAN BLANCMETJrme (LIGNE COLOMBIENNE) Telrphom: N XW Le '. j 15 '.n'a i Voy. 101, v. nu (!'<'• cmeul de Nexv Yoi k. s. i i i ma i M COU ; ni ( o %  itil t • ;• le n > • jour pour les t" 11 1 colom biers, C is'.,bal. Hunal Zone, Kingston et X w-Yok. Le m ni este de ce vrpeur reu par avion • st la disposi i MI d s clients dans uoa hureaux sis an^le rue Egalit et Dan's Dislouches. Le va peu: \|?r' i n ique i Voy *c ntd N w-Y> k.le diman H*iti, directement que mardi. Tous les steamers sont tqire ru i au-i rinee. Steaauer eCritdobal le 2J mai S/S "Buena ventura" le lerjuin SA "Anco le 7 juin Sttpaer ''Guayaquil' le Ul ni ' %  • S|fter,. ••Cristobal' le 21 jui 1 19 I &teaaaer "Buenaventura" le :>s juin S*eajer ••Aucon" le (j juil et 1 I Sieamer "Gaayaquil" l 12 juillet Panama Railroad Steampship Line JasH. C.VAN REED agent Gural 29 mai 1932 juin 1032 le 12 juin 1932 pon lance ^t partira dans I' me il 1 I ssiqi e excellente? VOUI EZ VOUS p es midi du mme jour diUue prolession aprs fl 9 rec,< "T" 1 l )r)ur Uristabsl mois d'tudes srieuses (Sle Cantl Zone.prenanl bt.malle et passagers. 2T mai S ) u - no-Dactylo, Langues vivante el passagers. 2b iain'10S2 Compabilit) Port-amPrince. le 2ft m le 1 iinllet lf32 r 1UV2 le 11 iuillet 1932 p^""^:?.^" 0 J p I,,s!jlul "^ J s II, .VAN REED 1 ta inillol Ulv> ILNIlAlhlt se recomman e t,. le 10 uiliti Ui). Aient (lenetiil J et s impose votre altentioo ' im Ullien,i Laboratoire SJOURN DIRECT va K SJOURN, Pliai macien f\. SJOURN, Phirmacien de l'Universit 'le Paris M. SJOURN, Pharmacien de l'universit de Taris, a ncien interne de Hpitaux de Paris Analyses des Uriues, du suc gastrique, du sang ( Wasternann, t're, Constante d Unbard, Glycmie). Descracbats. Des matires tcales. CE^QUI N"A JAMAIS tittFAIF GE OUISNE PFUr TRF DEPASSE Kola Champagne F. SJOURN .Prpar dai des 1 millions rigoureuses D'ASEI ilE paratl 11 11 Vente PHARMAI U'. SEJOURNE Augleibs rues Evoux el du Centre. par les brillanls*rsullats de j obtenus. 1637Rue Lamarre. Tlphone 2891. A vendre lo Pinons romains dp race pure, issus de premiers prix de l'exposition d Aviculture de Pans. MCouleurs; Bleu, Fauve, Noir, Rouge, Chamois. 2<> Lapins ( Gants des Flandres et Chinchillas de races Sauvez vos livres S mvez vos liv es el col h c'ion, en m luvais ctjt CD 1rs 'oiifioni a j n lieur consce'H'ieoi, honnile ei habile IviriNNi: 1 AM11.1.R. Rue lionne K01 CHArlP DEMARS, N* 1217. U SEULE BOULANGERIE EUROPENNE EN HATI. SPECIALITES DE PAINS POUR SANDWICH. PAINS FLUIFS ET PAINS MOULES, PAI W S NOIRS, PAINS COMPLETS. E1C, PATISSERIE FINE, PTS, VOL AUVENT. TOURTES. SOINS ET PROMPTITUDE. Tlphone: N 2069. La maison na DOS de succursale. On trouvera: L/> ^ cr,i Nationale d'Halj a 1 Imprimerie Aug. A. Hraux 1 Le Code Pnal 4t6 Rue Bonn.Fol, Phone : 33S8 La Loterie N diounled'H li est •*..** Lykes Brothers SS C lnc Taxa Haili — Santo uomingoPorto-Rico Le seul service hebdomadaire el rgulier passagers et rrt eutre les poils du Goll du Texaa directemeul avec Pert-au-I'rince, M. Peur la rceptioi rapide el le maniement habile de vos importations, servi/ vous touii ura des 1 avires de ' LYKK LINE. l^s prochaines arrives a Port-au-Prince sont Steamer Margaret Lykesi 27 mai 1932 Steamer eRuth Lyk ;; juin 192 i:oreau:Ruedu Magasin de l'Etai, Hode Postale B pures, mme origine. 9 1 P Code d'Inslriwil.B ri .. -^ i^cj (e rfe .^ uon^i^d i U e^t S'adreaser M?Paul Castera, mineUe avec les d Sln ££ *' ,D8l n,, ? n 11 hantemri t hum.nilaire par la multiplie en lace de l'Eglise Si-Grard. SaUcns aernlir mo d œuvres qu'elle se pr, pose d'aider, une ch nre de birt. tre ofTeile aux hommes de toutes conditions de fortuit Employs Fonctionnaires, Ouvrira, Artisans, Salaris A tons ordres, fipns de maison ( domestiques, | s parBr leur budget moyennant deux goudea, peuvei 1 oer trok l'M I IGDIIC," 1 80"I de8 Ntrow de Coramerce.Chelsd'Indusiie paru aux lusulflvances des ventes, par l'achat d'un bilkl. quivoi libre du souci des chances' Mdecins Avocats. Ingnieurs. Snateuis, Dputs, Gras* •igiitaires de l'Etat.Reprsentants de I Intelleclualit, Jour nalistes. Donne* l'exemple de voira te'idaril sociaie. nentiers, eapitalistes, comme en louant, aucun niez volai aveir. .^"lllV ? a \ ] ath{r H,ili rendrz-lni srrvicc e**mi Ml l( billet de la LOTERIE NATIO.NAj.E I) Il Mil. La Manufacture de Chapeaux L Indigne HENRY STARK RUE 00 QUAI, EN FACE OE U GARE *&-< T,*"J*'* \ •**. 1 > %  -. %  m n tM,' A i^ I len-es Vitres de toutes dimensions poui vitrines et en cedrements. \ ilrcs sp pour aul 1 en face de on onn>n local, Vitres ordinaires 1 I p u p ur pou t comn loirs. orund choix il" Aou 1 s poui lampes io uull • La maison rj s NI noirs tachs. A le plarsir d'ani oncer sa nombreuse Clientle ula vente de ses CHAPEAUX se lait, depuis le I janvier,"au fc. (!> N' 2027. GRANDRUF [.es CH'ntSy trouveront le mme accueil. BON ARCHE. CLRIT, GOURIOISIt Martinez, Marcelin & C PROGRS NOUVKAU RHUM NOUVEAU Rhum dlicieux got exquis Prix rduit ALCOOL OhFIANT TOUTE CONCURriENCE Clairin Vierge Chez N. NAZ(X\ lP:ANlE OES RUES W tm ii FtWU MB**,



PAGE 1

Clment Magloire DIRECTEUR 1358. BUE AMERICAINE^* TELEPHONE N'2242 20 me ANNEE N7(581 On agit sur les autre s que par ce qu'on est sol mme. V MUT PORT-AU-PRINCE (HAlTl) — %  "W!-— 1 g" MEDI 28 MAI YJJ.T -e L'Encyclique Caritas Ghristi Le papa combat 1* cupidit, l'athisme et le nationalisme, causes des maux actuels OU AI/ Mais m CE SOI > — t !.. pape Pie XI a lanc le Iroyuble de noire poque, 18 mai courant une encycli car il dtruit toute obligy ,j„e, invitant le inonde la lion de droit humain ou prire, la pnitence et la divin; ils s'engagent ou mortification pour se sauver vertement et en secret dans riu pril du terrorisme et de une lulle incessante contre l'anarchie et des maux enDieu lui-mme; ils excutent core plus graves qui le mele programme diabolique d'arnacenl. cacher du cœur de lous, niDans ce but il a indiqu me des enfants, tout senlipour celle rparations Tocment religieux; car fort bien lave de la fte du Sacr-Cœur,, ils savent qu'une lois que la commenant le 'A juin. croyance en Dieu a l en Il a demand aux fidles i leve du cœur des hommes tic s'abstenir pendant cesihuHj ils seront entirement libres jouis 'au moins des cliver Hssemcnls et des amusements, mme lgitimes, et a conseill -( que ceux (juisont dans d'excuter leurs desseins 'Ainsi nous voyons aujourd'hui ce qui n'a jamais l vu ..dans l'histoire, les bannires une situation aise donnent | sataniques de la guerre conaux pauvres le produit de {lie Dieu et contre la religion ces privations . Dans celle encyclique, intitule Caritas Christi , cha ri l du Christ, il en u mre les causes des maux actuels qui oppriment l'humanit . Ce sont, a-t-il dit, la cupidit, l'accumulation de la richesse nationale entre les mains twn petit groupe d'individus, le nationalisme exagr, la distribution ingale de la richesse, la communisme, et la M lvolle de l'h mime contre Dieu . De la cupidit, dit il. vient la mfiance mutuelle qui fltrit tout le commerce (les hommes Il a rpt les mois de saint Paul : L'amour du lucre est la cause de tout mal. Critiquant la fois les communistes cl les spculateurs, le Souverain Ponlile dclare impudemment dployes au vent parmi loul les peuples el dans lous les endroits u monde." Du nationalisme exagr, le Souverain Ponlile dit: "Il n'y a pas d'excs qui ne semble justifi. "L'abus de cet amour de la patrie conduit la haine, portant tout le monde la destruction. Les principes sa cra sont pitines el pollus." Concernant la distribution I ingale de la richesse, le SaintPre a rappel qu'il avail avant dj ncrgiqucmenl recommand "une distribution plus quitable des biens de la terre" pour rendre la sant "au corps social malade". Le Souverain Ponlile a soulign que les "impies" n'ont scimes el M ssieurs, O vous attendent une magnifique salle de danse. un rest nir i )t de premii v : i chevche, ... ordre et un Hafd une orga",. nisation parfaite. Hya Vingt cinq ans la M\n\, :.; liai W [CONFERENCES': i AVEC PROJECTIONS Pour ./• nn< d inaugurer Comit : siste %  : ihi I i. i / • Eugne h ; pl-u : d'Escrime ), ri une eoi alrui lion en ciment el en aei r el <•-. surmont d'un toit vi f. parquet mesure 90 mtres \ mtres et peut aceomm >der huit ;is s auts reg iliers d'escrime, pavillon peut ucc nnmoder c lorlablemenl plusieurs milliers de spectateurs.Del bure IUX ont l amnags pour les f lmlions et les jurys, ainsi que des salons el les vestiaires pour Ici participants. Le Muse du Comt de Los 1 Angeles o les concours d s Beuux-Arts auront lieu,contient 10 galeries d'une superficie lolale.de 1,108 mtres carrs pour les exhibitions olympiques. Il lait face au pavillon d'escrime, au-del d'un on (1rs milliers 'I" mu %  % % % %  in ii irairedi nel.'l'niversil de Californie es !. • on non. %  i Lvr.ri el s|>len i rrain de ,"' ;/ %  '• cm pour neours prlile I loeki de ll'niii est en conss el 1rs .il termines -j ps pour pouvoir (Ire utilises par les quipes parliciI UU /; qui lismi e • do — — I Ml mllMM : sine %  IIII • U pUN RESUME k lomlres, a son poin. de d< pari dans une i une de h.uni.; . de i ri se continue JBSqu' l'< )ean Pai ifique, puis un boulevard le I n i il inrtlin magniliqi e l %  p^j ., • piiue. I.en ,i l qu'un petit groupe des pos [jamais man(|u, mais a dit Msseurs des biens de la terre qu antrieurement, ils avaient "manipulent tes marchs du't d'un nombre relative monde suivant leur caprice ment minime, isols el indiIU plus grand dlrimenl des viducls, ne tenant pas rmasses". I vler trop ouvertement "leur "Mme ces quelques-uns esprit d'impit". qui par leurs spculations ont 1 "Aujourd'hui, au contraire, t cl sont en grande partie l'athisme s'csl dj rpandu cause de tant de soulTrar.ce, dans les grandes niasses du en sont souvent eux-mmes peuple — bien organis. Il les premires elles plus noS'infiltre mme dans l'cole toircs victimes, entranant ordinaire. Il apptait au thmec eux dans l'abme la lortre. Afin de s'tendre, il l'ait lune de gens sans nombre, usage de ses propres lilms ci"Profilant d'une si grande nmalographiqucs,du phono dtresse connoraique, et de graphe el de la radio. Avec tant de desordre moral, les ses propres presses, il imennemis de tout ordre social, prime des tracts dans toutes qu'on les appelle commuais 'les langues. Il organise des les ou autrement, se sont expositions spciales et des donn audacieusemenl la ta! cortges publics. Il a form flie de rompre toute conj son propre parti politique, el Irainle. i ses propres systmes cono"C'.'esl le mal le plus efmiques el mifilaires." Autour de la X e Olympiade ii Dii stades lerrest de d cors aux Jeoi Les stades, auditoriums el c 'us d'eaux, o les concours Hront tenus durant les Jeux olympiques, reprsentent plus ( 'e dix ans de prparation acliVe de la pari de Los Angeles el (i| i Comit d'Organisation. Quatre d'entre eux si trouv, i il dans le Parc Olympique r i l| i est situ peu de distance 1111 district rentrai des affaires *' des htels de Los Angeles. Ce Sc| a le centre des activits du•nt les Jeux. Les autres stades *>ntconvenablement silus tout %  tour de Los Angeles. Dans le l'arc Olympique se jouvenl le siude Olympique, le f "le de Natation de Los AngeJ"i l'Arsenal d'Etat ( Pavillon ime ;et le Muse du ComAngelesfMuse Olynapjuedes Beuux-rts> Le Stade Olympique contient l'w.uuti p| aceSj ^a construction ? ul commence en 1V21 et le Stade fut ouvert au publie en 1923;" il contenait alors 80,000 places. Il V a deux ans, le Stade lut agrandi et, en ce moment, des ouvriers travaillent la construction du Flambeau Olympique, in tableau d'affichage, de la Tribune d'Honneur et de nombreuses autres installations olympiques filiales. La Ville de Loi Angeles fait construire en ce moment le Stade de Natation de I oa Angeles qui sera contigu au Stade Olympique. Il fut conu el esl construit en stricte conformit avec les besoins olympiques.La e seine mesure 50 mtres de long, 20 mtres de large et sa profondeur varie de 1 m. 50 i 3 mtres.L'eau sera amene les rservoirs d'eau frache de la Ville deltas Angeles. Le Stade, en bton arm, comprend des veatiairea,dea bureaux,des salles el .suions declub,sous les iribuaes qui peuvent contenir 10. OUI) personnes. I L'Arsenal d'Ktat, ( Pavillon riront continuelle ne ni les Jeux. L'Auditorium Olympique, o les concouru de boxe, de lulle, de poids el d'hahres seront tenus, lut termin en 1924.11 contient 10,000 places et se trouve mi-chemin entre le Parc Olympique el le centre des af l'a ires. Le Slade du Rose Bowl Pasadena conlienl oo.ooii places. Ou y a eonsli llil [\\ic piste spciale en bois conue par II" mon Cy cl i s le Interna lion pour les concours du cyclism sur piste. Il est quip de lu mi res leclriquespuissanles (j i illumineront le Slade durant ces concours qui, lous, auront lieu le soir. Les experts ont dclar que le Slade de la Marine de Long IJeach est l'endroit idal pour les concours il aviron 11 esl co i ligu ;'i la Baie Alamiios qui utilise pour les exercices d'entranement. En plus des hangai s a bateaux, de la Tribune Juges, des bureaux des ldralions, des salles de clubs pour les 'pnpages. il y aura galement des tribunes pour 15.000 spectateurs et de la place, le long de la cte suivant les cours d'aviron, pour 60. OUI) en plus. Le plan du port de Los An geles-Long Beach a l relev pour les concours de yachting. Le parcours monotype se trouvera a l'intrieur des digi tandis que les parcours de six et huit incires el le Star trouveront l'extrieur. I mouillageexcellents el d'autre e p i es dm : me tire d'offi i une \ aril de conditions el afin que des mil9 de spectateurs puissent i a ce concours de dil i\ nls endroits avantageux, c L'(J %  i. niauda t rropos humides \ oici f' que nous a transmis la 1 1 indiscri L'avi ilrice amine, Ameli.i l'.ii kai I ruln.ni. fl • des lieui i airjounl liui \ faire emplttlti iiicoup de i i K, ch %  %  le, m mira ni ainsi nue malgr la vii ilit d se il. elle .i i toute la tettei le rinini e. llii n s ir. On ne voudrai I pas qu'elle c issl d dire le m me parce q npli, e d .n., son i\ ion, I raid Ira ilqije I .." .i seuli n ni d non Ire l'g Hii • des ses. Vprs ci lin est permis di ans lu,i fminines. Il lilli ir, parn arliats ilt Miss illli-li.i, un n c impria pourqu ii .' du RHUM .s il', i ill-: CAOlIlv D' ili. le pieiniei i d intelle se i> mi t .ires. L'AFFAIRE MUS EUE MONSIEUR GUiTEAU FILS —e— Tons ceux qui onl sui\ i le; i peiies le la ti gique il e E ius Elie r me e c iuvp Mo P iei nia v. eut de ion radio l pale m plusu Lhii un me ou '•' lit uiieieim .n | UOI al du monde el lea les pioposs. i n -o— h n' e 1 ei*j<> puis di L s aiu s iudberhli hent c! %  il pourront viter la cit. .n ,M HAWAI Sdi L^ CONTROLE HILIT/ luistrat Commun d d • jacilits oui t amnags pour, cuhoba8 conlre qui ,ills |. les quipages e des milliers de ;()M sVUut ( ouverte. spectateurs pourront assister D ., | e s reoseianements amricain, peut ces courses, des digues gouver" %  iw L s reoseigaemcnis • „emenlalesetdes1alaisesenvi. d'" nous sont pa la g e ifuinmitM I ,ic a cu relever aucune lT ,• ls Le' U'viera Counlry Club eh rge con: prs Sont* d mica possde M il n'a .1 .1 (t i irt/imn /l'un grand in'rl tout d en v idiser d lu I i joie tre con• anticipe. La -!!ouge est %  I ; il laut pour ''uli. n in... Le tout C'est sans dm* re lait. i u < au' il es' euesd'oeade celai i i qu• Monmle. C'est r. Qui a vu au m jeudi et Rlait— la par son i onlenteons lort mais cun rapball, ni %  H I mon petit. piu i val, et l'on p m i de s'battre libei le. 'I i". ,; > n plus, concure u s e 11 liel de iiV qu'on j inpos•> de la :ta i es renMl | rt, lonl <\r (( Sa-Inn un >in de •o i parai meilleur. sait i monde olliSecVnu, inqu verts, i.d de il autant la sei ni tut m lats pour les autres, lan..ois. uipe le la Violette quitter le I c stani but accord au l'arbitre Armand. ; lus conle Prsident de se trouvait dans dments daI pr %  i dons ri l' '. I imon le lool bail da dp vd.uns. ... s u, y la li;ui ire An Parc%  • ttlle>s lieux, lier les v I qu'une inl rguli r ment i file, avanait an p a plus que mie. Il ^e lit rue deux ou l de finir pi idre sagement son i. 16 noire ami Sainti al M Fi Viard) adore WA ;// '' l,nl Varbancourt, et repi • ;1 g?** ' e vers une admirable lacture. I.t qui ,i ne I -(h vit Ul, lt Si JI1S( Il %  I trois eh;mus plendid U mme d'une mise en h de polo qui seront utilise poui I so ion, cela lient les sports questres. Un clu | i de p o '" %  ii-..u < %  lt i %  u i lorrain le t/

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/07013
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Saturday, May 28, 1932
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:07013

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
Clment Magloire
DIRECTEUR '
1358. BUE AMERICAINE^*
TELEPHONE N'2242
20 me ANNEE N- 7(581
On agit sur les autre s
que par ce qu'on est
sol mme.
V MUT
PORT-AU-PRINCE (HAlTl)
"W!-1___________g"
MEDI 28 MAI YJJ.T
- -e
L'Encyclique Caritas Ghristi
Le papa combat 1* cupidit, l'athisme et le
nationalisme, causes des maux actuels
OU AI/
Mais
m
CE SOI
>
t
!.. pape Pie XI a lanc le Iroyuble de noire poque,
18 mai courant une encycli car il dtruit toute obligy
,je, invitant le inonde la lion de droit humain ou
prire, la pnitence et la divin; ils s'engagent ou
mortification pour se sauver vertement et en secret dans
riu pril du terrorisme et de une lulle incessante contre
l'anarchie et des maux en- Dieu lui-mme; ils excutent
core plus graves qui le me- le programme diabolique d'ar-
nacenl. cacher du cur de lous, ni-
Dans ce but il a indiqu me des enfants, tout senli-
pour celle rparations Toc- ment religieux; car fort bien
lave de la fte du Sacr-Cur,, ils savent qu'une lois que la
commenant le 'A juin. croyance en Dieu a l en
Il a demand aux fidles i leve du cur des hommes
tic s'abstenir pendant cesihuHj ils seront entirement libres
jouis 'au moins des cliver-
Hssemcnls et des amusements,
mme lgitimes, et a con-
seill -( que ceux (juisont dans
d'excuter leurs desseins
'Ainsi nous voyons aujour-
d'hui ce qui n'a jamais l vu
..dans l'histoire, les bannires
une situation aise donnent | sataniques de la guerre con-
aux pauvres le produit de {lie Dieu et contre la religion
ces privations .
Dans celle encyclique, in-
titule Caritas Christi , cha
ri l du Christ, il en u mre les
causes des maux actuels qui
oppriment l'humanit .
Ce sont, a-t-il dit, la cupi-
dit, l'accumulation de la ri-
chesse nationale entre les
mains twn petit groupe d'in-
dividus, le nationalisme exa-
gr, la distribution ingale
de la richesse, la communis-
me, et la m lvolle de l'h mime
contre Dieu .
De la cupidit, dit il. vient
la mfiance mutuelle qui
fltrit tout le commerce (les
hommes Il a rpt les mois
de saint Paul : L'amour du
lucre est la cause de tout mal.
Critiquant la fois les com-
munistes cl les spculateurs,
le Souverain Ponlile dclare
impudemment dployes au
vent parmi loul les peuples el
dans lous les endroits u
monde."
Du nationalisme exagr, le
Souverain Ponlile dit:
"Il n'y a pas d'excs qui
ne semble justifi.
"L'abus de cet amour de la
patrie conduit la haine,
portant tout le monde la
destruction. Les principes sa
cra sont pitines el pollus."
Concernant la distribution I
ingale de la richesse, le Saint-
Pre a rappel qu'il avail
avant dj ncrgiqucmenl re-
command "une distribution
plus quitable des biens de la
terre" pour rendre la sant
"au corps social malade".
Le Souverain Ponlile a sou-
lign que les "impies" n'ont
scimes el M ssieurs,
O vous attendent une
magnifique salle de danse.
un rest nir i )t de premii
, v : i chevche, ...
ordre et un Hafd une orga- ",.
nisation parfaite.
Hya
Vingt cinq ans
la M\n\, :.; liai W
[CONFERENCES':
i AVEC PROJECTIONS
Pour ./ nn<
d inaugurer
Comit :
.
siste

: ihi I
i. i /
Eugne h
;
pl-u
:
d'Escrime ), r- i une eoi alrui -
lion en ciment el en aei r el <-.
surmont d'un toit vi f.
parquet mesure 90 mtres \
mtres et peut aceomm >der huit
;issauts reg iliers d'escrime,
pavillon peut ucc nnmoder c
lorlablemenl plusieurs milliers
de spectateurs.Del bure iux ont
l amnags pour les f lm-
lions et les jurys, ainsi que des
salons el les vestiaires pour Ici
participants.
Le Muse du Comt de Los1
Angeles o les concours d s
Beuux-Arts auront lieu,contient
10 galeries d'une superficie lo-
lale.de 1,108 mtres carrs pour
les exhibitions olympiques. Il
lait face au pavillon d'escrime,
au-del d'un
on (1rs milliers 'I"
mu in ii irairedi
ne- l.'l'niversil de Californie !
es !. on non- ' i
L- vr.ri el s|>len i rrain de ,"';/ '' ' cm
. pour neours prli-
le I loeki
de ll'ni-
ii est en cons-
s el 1rs
.il termines -j
ps pour pouvoir (Ire utili-
ses par les quipes parlici-
I
UU /;
qui
lismi e
do
-------------------------- I Ml mllMM
: sine iiii
Up- UN RESUME
k lomlres, a son poin.
de d< pari dans une i une
de h.uni.; .
de i ri se continue
JBSqu' l'< )ean Pai ifique, puis
un boulevard le I n
i il
inrtlin magniliqi e l ' "
p^j ., piiue. I.en ,i l
qu'un petit groupe des pos [jamais man(|u, mais a dit
Msseurs des biens de la terre qu antrieurement, ils avaient
"manipulent tes marchs du't d'un nombre relative
monde suivant leur caprice ment minime, isols el indi-
iu plus grand dlrimenl des viducls, ne tenant pas r-
masses". I vler trop ouvertement "leur
"Mme ces quelques-uns esprit d'impit".
qui par leurs spculations ont 1 "Aujourd'hui, au contraire,
t cl sont en grande partie l'athisme s'csl dj rpandu
cause de tant de soulTrar.ce, dans les grandes niasses du
en sont souvent eux-mmes peuple bien organis. Il
les premires elles plus no- S'infiltre mme dans l'cole
toircs victimes, entranant ordinaire. Il apptait au th-
mec eux dans l'abme la lor- tre. Afin de s'tendre, il l'ait
lune de gens sans nombre, usage de ses propres lilms ci-
"Profilant d'une si grande nmalographiqucs,du phono ,
dtresse connoraique, et de graphe el de la radio. Avec
tant de desordre moral, les ses propres presses, il im-
ennemis de tout ordre social, prime des tracts dans toutes
qu'on les appelle commuais 'les langues. Il organise des
les ou autrement, se sont expositions spciales et des
donn audacieusemenl la ta-! cortges publics. Il a form
flie de rompre toute con- j son propre parti politique, el
Irainle. i ses propres systmes cono-
"C'.'esl le mal le plus ef- miques el mifilaires."
Autour de la Xe Olympiade
ii
Dii stades lerrest de d cors
aux Jeoi
Les stades, auditoriums el
c' 'us d'eaux, o les concours
Hront tenus durant les Jeux
olympiques, reprsentent plus
('e dix ans de prparation acli-
Ve de la pari de Los Angeles el
(i|i Comit d'Organisation.
Quatre d'entre eux si trou-
v,iil dans le Parc Olympique
ril|i est situ peu de distance
1111 district rentrai des affaires
*' des htels de Los Angeles.Ce
Sc|a le centre des activits du-
nt les Jeux. Les autres stades
*>ntconvenablement silus tout
tour de Los Angeles.
Dans le l'arc Olympique se
jouvenl le siude Olympique, le
f "le de Natation de Los Ange-
J"i l'Arsenal d'Etat ( Pavillon
ime ;et le Muse du Com-
AngelesfMuse Olyna-
pjuedes Beuux-rts>
Le Stade Olympique contient
l'w.uuti p|aceSj ^a construction
?ul commence en 1V21 et le
Stade fut ouvert au publie en
1923;" il contenait alors 80,000
places. Il V a deux ans, le Stade
lut agrandi et, en ce moment,
des ouvriers travaillent la
construction du Flambeau
Olympique, in tableau d'affi-
chage, de la Tribune d'Honneur
et de nombreuses autres instal-
lations olympiques filiales.
La Ville de Loi Angeles fait
construire en ce moment le
Stade de Natation de I oa An-
geles qui sera contigu au Stade
Olympique. Il fut conu el esl
construit en stricte conformit
avec les besoins olympiques.La
e seine mesure 50 mtres de
long, 20 mtres de large et sa
profondeur varie de 1 m. 50 i
3 mtres.L'eau sera amene les
rservoirs d'eau frache de la
Ville deltas Angeles. Le Stade,
en bton arm, comprend des
veatiairea,dea bureaux,des salles
el .suions declub,sous les iribu-
aes qui peuvent contenir 10.
OUI) personnes. I
L'Arsenal d'Ktat, ( Pavillon .
riront continuelle ne ni
les Jeux.
L'Auditorium Olympique, o
les concouru de boxe, de lulle,
de poids el d'hahres seront te-
nus, lut termin en 1924.11 con-
tient 10,000 places et se trouve
mi-chemin entre le Parc
Olympique el le centre des af
l'a ires.
Le Slade du Rose Bowl
Pasadena conlienl oo.ooii pla-
ces. Ou y a eonsli llil [\\ic piste
spciale en bois conue par II"
mon Cy cl i s le Interna lion
pour les concours du cyclism
sur piste. Il est quip de lu
mi res leclriquespuissanles (j i
illumineront le Slade durant
ces concours qui, lous, auront
lieu le soir.
Les experts ont dclar que
le Slade de la Marine de Long
IJeach est l'endroit idal pour
les concours il aviron 11 esl co i
ligu ;'i la Baie Alamiios qui
utilise pour les exercices d'en-
tranement. En plus des hangai s
a bateaux, de la Tribune
Juges, des bureaux des ldra-
lions, des salles de clubs pour
les 'pnpages. il y aura gale-
ment des tribunes pour 15.000
spectateurs et de la place, le
long de la cte suivant les cours
d'aviron, pour 60. OUI) en plus.
Le plan du port de Los An
geles-Long Beach a l relev
pour les concours de yachting.
Le parcours monotype se trou-
vera a l'intrieur des digi
tandis que les parcours de six
et huit incires el le Star
trouveront l'extrieur. I
mouillage- excellents el d'autre
e p i es
dm : '
me tire d'offi i une \ aril de
conditions el afin que des mil-
9 de spectateurs puissent
i a ce concours de dil
i\ nls endroits avantageux,
c L'(J
i. niauda
t


rropos
humides
\ oici f' que nous a transmis la
11 indiscri L'avi ilrice am-
ine, Ameli.i l'.ii kai I ruln.ni. fl
des lieui i airjounl liui \ faire
emplttlti iiicoup de
i i k, ch le,
m mira ni ainsi nue malgr la vii ilit
d se il. elle .i i toute la
tettei le rinini e. llii n s ir. On
ne voudraiI pas qu'elle c issl d dire
le m me parce q npli,
e d .n., son i\ ion, I raid Ira
ilqije I..." .i seuli n ni d non
Ire l'g Hii des ses. Vprs ci
lin est permis di ans lu,i
fminines. Il lilli ir, parn
arliats ilt Miss illli-li.i, un n
c impria pourqu ii .' du RHUM
.s il', i ill-: CAOlIlv D' ili. le pieiniei
i d intelle se i> mi t .ires.
L'AFFAIRE MUS EUE
MONSIEUR GUiTEAU FILS
e
Tons ceux qui onl sui\ i le;
i peiies le la ti gique il
e E ius Elie
r me e c iuvp
Mo
P iei
nia v. eut de
ion radio l
pale m plusu
Lhii
un
me ou
''
lit uiieieim .n |
UOI
al du monde el lea
les pioposs.
i n
-o
h n'
e
1 ei*j<>
puis di
L s aiu s iudberhli
hent c!
il pourront viter la
. cit.
------------------ .n ,m
HAWAI Sdi L^
CONTROLE HILIT/
luistrat Commun d d
jacilits oui t amnags pour, cuhoba8 conlre qui ,-ills|. ,
les quipages e des milliers de ;()M sVUut ( ouverte.
spectateurs pourront assister D., | e s reoseianements amricain, peut
ces courses, des digues gouver- "iw L s reoseigaemcnis
emenlalesetdes1alaisesenvi. d'" nous sont pa la ge'
ifuinmitM I ,ic* a cu relever aucune lT , ls
Le' U'viera Counlry Club eh rge con:
prs Sont* d mica possde M il n'a
.1 .1 (t i irt/imn /l'un
grand in'rl tout
d en v idiser
d lu
Ii joie
tre con-
anticipe. La
-!!ouge est
I ; il laut
pour
''uli. n in-
... Le tout
C'est sans
dm*
re lait.
i u < au-
' il es' eues-
d'oea-
de celai
i i qu Mon-
mle. C'est
r. Qui


a vu au m jeudi
et R-
lait
- la
par son
i onlente-
ons lort
mais
cun rap-
ball, ni

H I mon petit.
piu i val, et
l'on p m i de s'battre
libei le.
'I i". ,;> n plus,
concur-
e u s e 11 liel de
iiV qu'on j
inpos-
> de la
:ta i es ren-
Ml | rt, lonl <\r (( Sa-
-Inn un >in de
o i parai meilleur.
sait i monde olli-
SecV-
nu,
inqu verts,
i.d de
il autant la se-
i ni tut m lats-
pour les autres, lan..ois.
uipe
le la Violette quitter le
I c sta-
ni but accord au
l'arbitre Armand.
; lus con-
le Prsident de
se trouvait dans
dments da-
I pr i dons ri
l' '. I im-
on le lool bail d-
a dp vd.uns.
... s u, y la li;ui ire An Parc-
ttlle-
>s lieux,
lier les
v, I qu'une
inl rguli r ment
! i file, avanait an p a plus que
mie. Il ^e lit rue deux ou
l de finir
pi idre sagement son
. i.
16 noire ami Saint-
i al M Fi Viard) adore
Wa ;//'' l,nl Varbancourt, et
repi ;1 g?** ' e" vers
une admirable lacture. I.t qui
,i ne I
-(h vit
'
Ul, lt Si JI1S-
( Il ' I
trois eh;mus plendid U mme d'une mise en h
de polo qui seront utilise poui I so ion, cela lient
les sports questres. Un clu | i de p o '"
ii-..u < lt i . u i lorrain le t/
chic, u
inagndique i
in mis u
l erra in de :
d a I
osilion
participants olympiques,
cellenls terrains enlralnem
Irouvenl prs des t lia
d'quilalion el les chevaux
ronl log s
vellemenl rouslruites et s I
de i incendie.
i m
lOCl :
i la ni no i
I
i
P
\iL,
( 10 iue
Guiteau tils.
El qui ne le clame
iliaque jour
eu pois et en
I

FO
tANTl -
i
GL/
des L
t autrw Bolnie Pin.imci
Masse
E
i ua provincial telle<
vi d' de ^;i lamp
Titus qae par retour du cour
d'crire
John Woolley:
iirable.11 lumire de
s ; roa, les
raient taire

\"us arei *uivi
I up el que
parlons pr-
i n ot q ion
i -i El
?oa
d peina vous quitter/



w. >i.i*lm 2* MM
JEUX FLORAUX
i ,
Avec 2
velre entre an
vins distiaire, h

aussi
m inger el
Ds maintenant, peins cl
rtrdes Dour assiste*'
tionale.


;r m I
a la fie.
lisez vos 2
: m mil (I ition in-
Pour 1rs Jeux FI >raux, aussi bien les or ileurs, les
li l'.ii I 1 ) i! le mon le
H-'.rni-s, les propril lire
paiera l'entre.
ni
rale
rue.
L'entre
Ce sera la moilicju nilrib.ili md
lutiration de nos m uuunenls

Lin-laldij
DEMAIN SOIR
4 HEURES 12
Le me vedleux (! m i
Mon cur est uniazz-band
Entr 0,it); Balcoa : LU*
Entre 5 O,*); Balcoa
A$ IIEJHL
ii i il- la \f,
Chambre
des Dputs
Sance du M kai 1932
Dix heures. l'nc (oue I
emplit la cour du Pal lia L-
gislatif ; des gendarm s ar-
m*, matraque au po ig, lor-
I
as
le dgrve nenl des grai-
i ( '. lo c ton : cette rsolu-
lion, appuyi i Scrtai- (
l. e d'ur
iment.
dput Estim dem iode
au S crtaire d'Etat les itela- ;
lions Extrieures si c'est sa j
ice au I LgislaUl
qui a m Ih la prsence '
elol nd .fmes. Il
lui di m inde en outre ce qu'il
a lai j le peuple depuis
un "' <| : il est u Vlii istre.
\ 11 Secrtaire d Etal de lin-
Nuits Viennoises
Oprette ri..m:dogrnph'que grand* mise en scne, luxueuse e
riche mise en scne toute en coulburi natomllm Cette uvre
surprenante esl interprte el chaule par d'extraordinaires el
clbres acleora lyriques :
VivienneSgal Alexan 1er Gikt Walter Pidgeon
Jean Ilei&hollz Hest Roach Louise Peiena
Alice Day June Huicell
Orchestre de 100 exmutants, Choftari du Metropolitan Opra
de N. Y.
Ce qui prcde mo lire qu* soin a 't apport dans le choix
des Artistes se partageant les rle.
Il ne luit donc pas tvnquer L'U.NiQUE Repiibestation de cette
wnsa'ionnelle Opre q m dlecirra 'es spectat-ur Hatiens
aille chine le tous le Public auxquels elle a
co unie elle '
t p. sent.
- ur gagne la t- ibone et dit
que la prsen :e 'I s gendar-
est la consquence
mesui c de police ses
i i te du Gouve lent.
les.
,i mi re- v
ualit de secr-
l.e dp ih Esl i mi in lign.de-
nande si le Bu le la Cham-
bre avail solli I i Police
la pi des
ident
i q
-
Le lail reniai" -
, que l.i Chambre a Ira-
l'cail m uni de la
Le dpute* I lehoux fail
lent qu'il
bureau de cou-
ut <*
ief Garde
' I I ; i
ire.
11
lll M 0
ment cordon autour d i
luis et des individus que l'on
suppose tre dos agen s se-
crets se lautllenl i et l en
taisant semblant de lissimu-
ler leurs revolver in imida-
teurs. La sance est uverle. '
Trois Secrtaires d'I loi sonl i
u banc de l'Excutil : ce sonl
MM. Abel Lger, K- nisan et
Lescot. Aprs la leclure .le la
correipondance, le s icrtain
d'Etat des Relations I
Heures rpond l'I iterpella-
tion du dput Thoma
suiel de la laxe de trois dol-
ar indment pi r te par I
Consul d'Hati i Santiago d
Cuba, pour les passeports.
Le Secrtaire d i.l l l qei ) ap|>a
tllirme que le Gouveruem
u dj protest c o n t r e
cette taxe illgal) ; el la n
lotion des valeurs ainsi
la rvocation du consul I
sme confit ment ses dires
Lu dput 1 lutin m
clare satisfait sur ce point,
demande au Scrtait e d'Eta
des Finances d'envisager la
possibilit de rapali ier
.nigran's hatiens
Iro vent Cuba.
Secrtaire <
vient d'avoi
lion avec le (Jonscillei Finan-
cier ce sujet et que celui ci
lui a Indiqu le m lyen de
trouver des tonds d es (ie de u Ile
I our le taire.
Le dput Garcia gagne la, lions au mini
tion de
Eidict : 2 8, 4.
DECUHLER
:.e moyen prlr et le plus singaher pour ren Ire les cheveux
lisser el bu
Decurler
est absolument inoflensil, la chevelure reste naturelle et lien
bi^n.
LA piqre du moustique est vtni
meuse et souvent pindangereu-
se qu'un coup de poignard. Non
seulement elle apporte la fivre, mais
aussi elle propage de nombreuses
maladies mortelles. Protgez-vous
contre cette menace. Vaporisez du
Flit.
Flit lue mouclics, moustiques, puces,
fourmi, mites, punaise?, cafards el
leurs ufs. Mortel pour les intacte
mais inoffensif pour l'homme. Em-
ploi facile. Ne tache pas. Ne confon-
des pas Flit avec d'autres insecti-
cides. Exigez le soldat sur bidon
jaune bande noire.
6
4
Vaporisez
ignor.
Decurler
est une | aie prouve et recommande
annes.
depuis de nombreusse
quand
ci -I n-
L'auditoi l de plus en
tumultueux et, malgr la
imi ii aina
salle, Loi dre ne se rla-
- lient.
dpul qui n'a pas
leur >le l'il ment anl le la
I i i harge ; il
interpelle nouveau le secr-
(. () j s,.\ i.mi >'.ii lai d( wi\i lai ii- Exl-
% r( |., |( | neures al lui deinan le les r-
Etat rpond qu'il ",,li" r.?.a, diploma-
r e un au. J )i es les \ e
>ir une conversa- ... peup,e
'accord
de
i-
i-
;i ce
<1111 n'en peut plus. El
u 3 Aot, le cnuchemai
i
pens
le qua
Pour
[ne la,
<: ibune et ajuste une paire
ne lunettes noires ; il vin'
savoir quels moyeu le Con-
seiller l'n ancier a in i
Secrtaire d'Etat de. Iin;in-v
ces. Celui ci se repi d el dil
au dput Garcia q e l Con-
seiller Financier lia]
mis, mais ne lui a pua n ore
donne les moyens.
Vient ensuite h :! re des
conclusions du i i du
Comit chi rg d'ex im
proje1. l'ion sur las
C'est au dput Estim qui
revient la corve. Le pi
ayant t de beauc tiodi*
h, le Dput Piou at la
parole pour dlendi i a p n
jet. Il est d'avis de modifiei
la Loi-Cauviu en n lition-
uant la saisie-arrl 11 en met
tant un frein la fantaisie de
la Banque,
Le depuL Pierre- L s, qui
prtend avoir t U ta
de la Commission chai
d'tudier le projet,
dput Piou. Apre- r par
l p:es d'une aem , le
dput Pierre-Louis i gagne
son sige, en m mps
qu'une partie de
que ce long et i
cours avail oblig
les galeries, renti
salle.
Le dout Chah ain
seiUe le renvoi di : i pi posi
lion modifie di \.
t de la Justice
/ e dput Pieu
l'o;union de Chi
semble eu si.
Le Comit ch n
uer les mod
porter l'art. [94
,ro e i : i i
des expuca-
sur l'occupa-
Eau par les
uni un ins, et l'abjure de ces-
ser sa diplomatie en \ ase clos.
I e ministre I ,i \ r fait remar-
(juer que depuis quelque temps
il esl le bniic mis >aire uu (ou-
ncmenl, il esl rendu res-
iiible de i i qui esl
Il di lorer le motil
pi senci mies, na-
ine protec-
mn .le leur part.
llpo anl
I, il lu:
ni
ferme, el lui i i
sullats obtenus par
ju'il cli I lp u liment des
I \in ,, u: es.Le ninis
re Lgei i di et raga-
.nc lebam culit".
Le i entre-
Decurler
atteint toujours son but cause de sa lui ie composition.
Decurler
Son emploi est aussi agrable et a autanl de succs que le P -
di t est peu remarquabl*.
En vente seulement ihes :
Geo. G. Bohne
ct du Grand Hlel de Prance.
Prix : le grand pot, Or 1,00 ; le moyen po', Or 0,70 cts.
Pour votre garantie, FUI n'esl vendu qu'en bidons scell'.
Cui-V
Vie Sportive
f>. QUE FUT LE MATCH VIO-
LETTE Racing Le rsultat
ou match -Violette-Racing
ayant soulev de graves con-
testations, nous nous rser-
ivens de donner nettement
\ noire < pi n io n aprs que
l'arbitre, Mr Benoil Armand
lih, aura prsent son rap-
por au Ceuseil de IV.vS II
Nou- Btlen mois .e lameux
S^a ne qui ouvrira le
champ' s disenssi i.ssteiile .
I solides que nous ayons.it
*
n nie
pa i de
au dput
.i isurance
politique
! lis s-
,n depuis
a Ha ire de
I>hito Rgnier,as national,
a dit : 'Je ne puis vous dire
si le second but marqu por
Elio l'avantage de la vio
et'< tut rgulier ou non, ni
si Beauvoir : i t en position
"doff-side au moment de re-
cev di ma paise"; mus ce
que personne ne peut cou- ^
Leater : c'est la supriorit)
e rainure ae uai, .\ .%,iLnp.. .,,i \
singe Elec-t vidente de lu Violet e au
rique, el dema ie soil sou- j "Kacing-i nous a;ons ete bat-
Georges Jn. Louis el Ch,
Veina : Pour taire un paral-
lle entre les avants Geo. Jn
Louis et Chs Verna, otrmes
par la taille, l'Ingnieur Lon
DalenCOOr dit avec une cer-
taine lgance Si la victoire
est par terre, Jn-Louis la
ramassera ; si elle est en l'air
Verna la dcochera .
1 ainqueur des Jamacains.
Comment se lit-.il que cetle
Equipe ( Racing ) vain-
quit les Jamacains par 4-1 ;
tandis que la "Violette" fit
mati h nul 1-1 ? Par-e que,
r'p ndit un boy de 10 ans
peine, l'eo Audant menait"
les buts. Renier et Elio De-
nis les ralisaient". La "Vio-
Pou- remo'acer lu
n'aur pas lien, I
tur- les :
CF SOIR
orp.de Mme Wanda Wiener PacheCO, il g fiq'e snperproduc ion en ioiI urs na-
La CHANSON du GITANE
Co x"
rr1
i';.r'i'us ceux qui l'ont vil'1 co orne le meilleur des
li'ms pari ""s exhibs j iquVi Hnli.
2 et 8 gourdes.
DEMAIN SOIR
U'if des p'us remarquables e', coup r la plus orig nale du
produclions p irlan'es de la j une et la'enlueiis- Joan C ;.wlord :
L'INDOMPTE
sera otlerte par la Direction ses client*-.
Entre : 2 el 3 gourdes.
telle**, au co, i
la
dyse dans
'aire, c .m p-
ses v ilui ons.
F. H.
EGH0S
ord aux < lhambres l<
; demande que
l- ; i us-j ioiI soumis
. ibres lundi au plus
, ii ore au
.n m ti .ger.lui demande des
pr au sujel de l'aflnire
.i l'Eau.
Le d| in resse
uoi il
gagoei ni, qui me-
m
.u ii
<\

d .ns la
r u ie
in ; I' v
1 a i
,$ d Laguei
lecture d'uni
sem! rang
Uu Snateur lludicourt
nace d du jour,
qu'une qu ; pose su
ministre des R i is Ext-
I e min i une nou-
i du d-
r applau-
il rau dcl i c
j la ai. le a
;'i lin s
elos pour n .i mica-
SI s
il.
mi
le Cabinet
lus, mon cher Hrard"
Un NitUTita- H y a dj
longtemps depuis que j'ai ?u
jouer le match U. ?. A.C.
jeunesse. Remarques que je
lus partisan de la "Jeunesse.'
Or ies journaux nt tant parl
de celui ci (Violette Racing),
ie Rg e la 111 toire cer-
talue esl qu. j'ai i ru bu U
,,,,,,,il i' as> uatioual.Maib
Il ,,, t doun de i ons ta tel
que les jeunes gens d' pie
sent n'apprcient la valeur que
suivant la courbe de leur pe-
tite passion Les Jean Elie,les
Paul Chenet, Us Rodolphe
Blanchet, etc, lurent des
"as" parce qu'incomparables.
Mais.
Le 1) Louis Maximiliien, '
\\ vi dit eu p M' '
; n i. | | s U I "' ; I
mi c< v i
n li t
,. 11 ibleme : loi t e1
mme dans.
n regard. C'est, sans .lo,;'.c,
\ une des musculatures les plus | jj)tt
Demain dimauch, 10
hs du matin, au local de la
Bibliothque de l'Amicale du
Lyce Plioo, M le Dr Talls
Pressoir prononcera unecon-
lerence sur l'inti oductiafl de
la gographie conomique.
C'est un sujel de trs g'an l
intrt.
M. le dput Mgie se
plaint de ce que la Chambre
n'ai1 accomplit, aprs deux
m lis de session, aucun*tra-
vaii important C'est assez
Vrai. Mais ce dput.loin d'en v
ta re grief -es col gttet,
que n- demande-t-il tu gou-
vernement de taire son de-
voir en proposant aux Cham-'
bres les solutions ncessaire?
L'Ojcupalion occupera
bientt tout le bloc compris
entre Eldoia 'o et la Lgalios
de France. Clubs, cinmaset
anltes distraction-, poar le
officiers et les hommes deh
brigide des "Marines", y se
ront installs et concentr*
emai'i c'imanche serais
Jour des M es. Roses muges
pour honorer les vivmts, tt
roses b'anches pour celles
qui ne sont j)lus.
- Un journal demandein
parle nentai es d'avoir le sou
ci de l'tiquette... vestime
taire. C'est un peu ncessaire,
- "Le Nouvelliste" publia
sous le Iitj : Les Homn'H
du Jour.les portraits des gran-
des vedettes de la politique.
C'est parfois d'un intrt pi-
W
:j
pu
fll*4fis(i*4 ftwvytsgJi,s1I*il
Toutes les
3
t
%
M
I
m

11U.U u
geomprennent la Protection contre la j
a Foudre sans auqmentation de tauxg
*
Agents Gnraux
l
ifflssem-


I


lilimu Bartacoart
Niera me est unirent
ideiaaiiaj/ partout :
L'\ BAH13ANCOURT
Depl : li iar.
sa
La farine BATBAS tst fm-
brioue nour les boula g< i
senss.
Elle coule quelques cenb
mes seulement plus chre
que les autres marqu s,
mais le lendcment quel c
donne est sans pareil
Avez-vous dj travaill
Bat'Bas ?
Eh bien l passez chez les
commerants suivants :
EB.ESTVE tt^;'
IK UTTEISH1
jein assad
BI.ACKWELL MH.LINC
& BLEVATOB CO.
K.in-u ( ii_\. Mo.
ED. 6EBUII
A. BOLTE
Achetez-la avec confiance!
Travaillez-la avec orgueil !
quant.
Le snateur Bon h ne se
prsentera pas la Cnven-j
Mon rpublicaine oui devra ^
dsigner le candidat rpnblM
cainla Prsidence des EtaU-
Uuis.
M. Edouard Hcrriol.chef
rlu'parti radkal-socialisle.sera
le trs prochain Prsident
du Conseil tranaii*
M.Abel Lger a dit qu'on
vent laire de lui le bouc mis-
saire du Gouvernement Te
s..m les inconvnients du
mtier.
Le dput Pion dp
^'adressant au vigoureux mi-
nistre Lescot: "L'oe'l si mena-
ant qu'il soit de la Police ne
m'empchera pas de taire
mon devoir' La Police me-
n: aft elle les dputs ou pro-
tgeait-elle les ministres ?
FAILLITE GOLDENBERG FRRES
AVIS IMPORTANT
Les cranciers de la Faillite
Goldenberg Fries sont invi.
ts sp runir an Greffe du
Tribunal Civil dp Port-ail
Prince le aanrdi trente et un
mai courant 3 heurta de
l'pre mi li P"ur entendre le
rapiv ri .tu syndic i>o< lanir
anr l1 sjrral el l'art mi-
nistratioo de la dite faillite.
Port-au-Prince, le 27 mai
1JI32
Edgard ELIE
^R?^*:

CiifiONIlE,
40, Rue Ranma?
8R-90, io levar :,:b: stopol
PARIS
vendant
LE ffiELLEUR RIARCHt DU R!0!IDE
Proflaia des Pramiaras murciss
ai toujours de prtnlin iraicucr
UNS SEULE QUALIT :
" \A MEILLEURE ,
layon Spcial
POUR LES COLONIES
BBOaUBSWi HERBORISTE*!'-
SPCIALITS
Franaises et Etrangers
8EI.S DE QUININB PURS
Tons produit m fiaone,
ampoule, eemprlrni, tathtt
80LUTON9 HTPODIRMIQUM
aV.NnA.QES, CEINTURES
* *A8 A VARICES
VPPAKILS HYGINIQUES
pour tous usages
Appareils Or:hopldiqus
Seringue hypmdm'miquiH
Pharmicii i* Poche, la Voyage
Coffres Pharmaoentiqnes
ooor usinas. Gommons, an.
Projets d Factures
et tous renseignements
ur tUmurut* ar-itie
Pharmacie CANONNE
49, Ru Rauraur
88-90. Boilevard Sbastopol
PARIS
MAISON UNIQUE
AUCUNE SUCCURSALE
r>\ *in Frauoe ni l'Etranger
H a*, *pi
Si...
Si tous afez besoin de lits
en 1er, de lits de camp avec l<
accessoire s,matelas el oreillei
aljez chez
ST JULIEN SMON
113, Rue Traversicre, prs
d'Eslare & Cit.
h vous serez, servi souhait.
Demain ..
' A dix beares du malin,
Ci n-Varits, nnjnn en <
de la rons'iti1 n d I Croix
Rouge hatienne.
Dans l'aprs midi.au Parc
! Leconle, les Jeux Floraux,
1 sous le patronage de l'USSH.
Ilopilal Gnral Hatien
Accidents
23 niai 1W32
I est c Bogard, 4 ans. bas Pi 0
i\ Chose. Blessure rontusu du
toir thevelo, rgion paritale
I ht.
I. :;.( ;ci Basile, 32 sna, prs
du Sacr-Cur. Blessure con-
fuse de la rgion frontale.
MotusGuil, 27 ans, Tenue
Maglorrr Ambroise. R'essun
coulure He In noqne, crntusioi
et lger hmatome du Iron.
Nosilienne Nosior, '21 ans.
Uel-Air. Blessure coatnsa de lv.
rgion zigo (' rende tourcttir le et do
thorax.
' lui re Pi. no, t'J an-, Ht |.
Air. Blessure cont'u&e du pavil-
lon de IV reili' droite.
S i oie Cn, a i Mrgloire
And,rois.. Blessure ( rnluse de
l'arcade sourcilire droite
Euphosie Armand, ruePlion.
Blessure conirse du coude droit
Lonie Thomas, Ooix-hs-
Bossels, Blessure confuse do
cuir chevelu.
Mtlitsne Richard, 18
s WhiHv. Contusion de la
lgion sacr lomba
Pierre A nacre ri, 21 ans, rue
amricaine. Blessure rontnse
le la pai p re droi e
Jrme Octave, rue des Pem-
ls. Contusion de la hanche
dioite.
Ovide Andr.P. i -Fou'.BIes-
u.se con'use de rcade sour-
cilire droite.
hitu '.i i i bouchouti, (i(5
o x des Bossait a. b"
< i i luse du pii il | be.
J< ; u Ci ra, Logne. Morsure
de ch:en ('is deux maint.
Lhrlien Franois, Bois-
Varna. Blessure de l'arcade
m uic lire gauche.

aj.jpp
f

"i^vre.Qrlpp
PoiVu-lin
i
I

Le meurtre
de Hopewell
assure
A vendre
Menhles de salle ;'i mnrger.
Vaisselle. Ailicles divers.
S'adresser:
Dr COOK
Turgeau
IMiene ; Me. 70-2.
HopeweP, New J<.
Les pflorls pei*soni i co-
lonel Charles A. I indber [h d
nent une loi! 'a
rel '[ (
Liodbe le Pi
Condon ( i
natre i
nels i'I'i
ranon d< 50 I
bb.
I Dr Cond pu '
hui i police i
:'j>! smi l;; il
a pparlei
,K i sey.
Ils si U ut il'
i ;iu lim i au d
O I
porh.,; s de crin
: les In ures \'^ i
i h 's sur les pi i i .
li- h'
le i o i I n et les
i
cornu is IVcroqu
dollars,
I 8 ; i
I ce i ne , a-t-
La col o n e I Cha
hot;h ^i fd au Di Condon,
la lettre suivant
Mon cli r Di Ci
t. Mme Lindbei gh -1 moi
voi.i'. cier
pour la ;,
vous nous avi r
comprenoi s |
vous aviez dvou la ,
partie de voire temps 11 di
nergie pour ami uei le
de notre lii .
".Nous dsirons VOUS ex|n i-
mer notre sincn
pour votre courage ei votre < -
opration.
Sincrement,
Charles Ain: ,
. LOUBEAU A FAILLI
DMISSIONNER
Le Prside lit de la Cht m-
bre, M. Loubeau, a failli d-
u..... iiincr, la suite de l'in-
eideut provoque par la pr-
sence insolite de la tore
arme, mercredi dernier, de-
le Palais ljrfslalit. O i
it il sembl mettretn c'ts ;
le bureau de la Chamb e.
ilais M. Lescot a p r i -i U
resi lit de cette incsiiie
de poli , en l(iue!le MJ'ioa
B \ .i une menace...
Le i blic v a vu simple-
meni du grotesque.
LASILE DES ALINS
I Matin parlera 'irs i -Vn-
rs lecteurs de | s:'e
ins dn l'ont Berdet.
i des choses fort iol-
mles sur I % types d'-
i s'y trouvent II no 's
suffi a de dire que c'est i o*
i iraleur, le fi < t
nel chroniqi eur Slpbeii
Alei is,qui les prsentera i. ur
! OU savoure l'avSBCe
llicieuz croquis qu'il
i ra so is le tiire :
In "lis tic l'onl lien.
Util
L'EXCELLENT LIFEIUOV NETTOIE. SA
MOUSSI ANTISEPTIQUE DTRUIT i
GERMES. VOUS AUREZ BESOIN DE SA PRO-
TECTION.
LIFEBUOy
l h SAVON D\ KKli
POfll MAINS, HiRES ET BAINS.
Remerciements
Melle I li i Lhrisson.Mr et
Afichel et leur eti-
, les la rail les Lhrisson et
St-0 r i -f ineriient bien sin
cn u ( ut tous ceux qui, a
l'occasion de fa mort de leur
refli
Mme \ Vf /usliu l.h,risxon,
ne .l/i// ii C louis si Ofigt,
survenue le 15 mai conran'i
eur onl donn des marques
. mpatbie.
'is ks prient de trouver ici
pression de leur plus pro-
londe gratitude.
Port-au-Prince, le 20 mai
1932.
MOHK & LAURIN, P.O. BOX M. Disti a
Hue Houx et du Centre, Port-au-Prince.
Avis important
Mi usieur Lo u i s Goroule
s i-i i d'annonce r qu'il
> i poinl l'auteur <'( i notes
judi ,ii. humoristiques qui
iai ;iis i ni d: ns le i Nouvel*
M( di rnis . Si s ai tieles
sont lo jours signs
u ni ses initiales L Ci
Insurance o
Une des: plus fortes COMPAGNIES
CANADIENNES d'ASSURANCE
sur la VIE
EUG. Le BOSStt & Co
Aaents Gn>qiiT
i
LE FAIT EST INCONTESTABLE
! li n m Saillie
C'esl la quintessence des meilleuresi
'arits de cannes d'un vaste territoire
runissant les meilleurs terroirs!
C'est ce qui lait son arme.
GOUTEZ ET COMPAREZ'
J
5
*>
I


Samedi
28 Mai 1932
Le Malin
i
4 PAOEI
2emeANaeN- m\
Pert-sn-Prinee
Tlphone ; 2245
ASSUREZ-VOUS
la
General Accident Fire & Lifo
Assurance Corporation Ltd. .
de Perth ( Scotlund )
Car In GENEPAL >. etl une des plus puissantes el des plus vastes ornnisalion
t et flenre. Le sokil ne se couche jamais sur sou champ d'action qni embrasse le
monde
ses Polices coutre incendie couvrent aussi les dgts occasionns par la fondre
Ses Polices pour Automobiles couvrent vols, incendie, malveillance, dommages
caus autrui dans sa personne ou dans ses biens.
Ses Polices Maritimes mises par ses branches d'Europe sont payables en Hali
Ses Polices conl e accidents sont valables dans l'univers entier. Tous les vova
gurs devraient donc prendre la prcaution de se munir d'une police contre accidenta
d'au moius 4000 dollars, la prime annuelle u'tant^que de; 1/2 /0 soit 21') dollars C. G
Veuve F. BERMINGHAM, AuxCavcs
**-
I
S0USAi;ENT>
Agent Gnral pour Hati.
fort-au-Prince. IG. GILG
JEAN BLANCMETJrme
(LIGNE COLOMBIENNE)
Telrphom: N XW
Le '. j 15 '.n'a i Voy.
101, v. nu (!'<' cmeul de
Nexv Yoi k. s. i i i ma i M
COU ; ni ( o itil t ; le n >
jour pour les t" 111" colom
biers, C is'.,bal. Hunal Zone,
Kingston et X w-Yok.
Le m ni este de ce vrpeur
reu par avion st la dis-
posi i mi d s clients dans uoa
hureaux sis an^le rue Egalit
et Dan's Dislouches.
*
Le va peu: \|?r'inique i
Voy * le 'Al courant, i our tous les
poils hatiens. Attendu ici le
4 juin prochain," n rou' pour
les poils du Sud. Sera de re-
tour n l'ori-au Prince le 9 juin,
penanl le t ',desp'ss gTsrt
l malle pour Cap-lLdtien et
New Yok.
William R. BLEO,
rtgeut.
AVIS AU COMMERCE 'Voulez-vous
s
E
N'OUBLIEZ PAS DE FIE ON PETIT TOI
IERRA( E-GALDLN
ChezW K V
Pelionviik
1 O pieds d'all't'ide. L'tablissem-'i le pli C!i
viions ('e Portar Prince.
Srnl*nent 15 minutes d'auto sur une e nie rai|
*spru lie Vues m ivei lentes de la ville el nu
Boissons de toute s es| ci v
DINERS GOUTERS mm
Vrrargements paiticuliers \tom les pensions de jour h
rmaine ou de mois.
idal K
ALIX ROY
30 annes de succs.
t
t
t, L steamer ristobali
La Panamajtaili' Stca msbip LiDe a l'a\ otage d'an ] esi ; tend l'ort au Prince,
Micer les dparts suivants de New York pour ioi tau-prince i Russir dans vos tudes u >c ntd N w-Y> k.le diman
H*iti, directement que mardi. Tous les steamers sont tqire ru pourvus de chambre Irifforilane une n lbode d'enseigne- | a sagers, 83 sacs de corres- DrU ADH OI^TI^HC 7~
Dttmrts 4e hew ork.
Arrivages l'<> i au-i rinee.
Steaauer eCritdobal le 2J mai
S/S "Buena ventura" le lerjuin !
SA "Anco le 7 juin
Sttpaer ''Guayaquil' le Ul ni ''
S|fter,. Cristobal' le 21 jui 1 19 I
&teaaaer "Buenaventura" le :>s juin
S*eajer Aucon" le (j juil et 1 I
Sieamer "Gaayaquil" l 12 juillet
Panama Railroad Steampship Line
JasH. C.VAN REED
agent Gural
29 mai 1932
juin 1032
le 12 juin 1932
pon lance ^t partira dans I'
me il 1 I ssiqi e excellente?
VOUI EZ VOUS p es midi du mme jour di-
Uue prolession aprs fl 9 rec,< "T"1 l)r)ur Uristabsl
mois d'tudes srieuses (Sle Cantl Zone.prenanl bt.malle
et passagers.
2t mai
S )u- no-Dactylo, Langues vivante el passagers.
2b iain'10S2 Compabilit) Port-amPrince. le 2ft m
le 1 iinllet lf32 r 1UV2
le 11 iuillet 1932 p^""^:?.^"0JpI,,s!jlul "^ J s II, .VAN REED
1 ta inillol Ulv> ILNIlAlhlt se recomman e t,. ,
le 10 uiliti Ui). Aient (lenetiil
, J et s impose votre altentioo 'im Ullien,i

Laboratoire SJOURN
Directva
K Sjourn, Pliai macien
f\. Sjourn, Phirmacien de l'Universit 'le Paris
M. Sjourn, Pharmacien de l'universit de Taris,ancien
interne de Hpitaux de Paris
Analyses des Uriues, du suc gastrique, du sang ( Was-
ternann, t're, Constante d Unbard, Glycmie).
Descracbats. Des matires tcales.
CE^QUI N"A JAMAIS tittFAIF
GE OUISNE PFUr TRF DEPASSE
Kola Champagne
F. SJOURN
.Prpar dai des 1 millions rigoureuses
D'ASEI ilE
paratl 11 11 Vente
Pharmai U'. SEJOURNE
Augleibs rues Evoux el du Centre.
par les brillanls*rsullats de
j obtenus.
1637Rue Lamarre.
Tlphone 2891.
A vendre
lo Pinons romains dp race
pure, issus de premiers prix
de l'exposition d Aviculture de
Pans.
MCouleurs; Bleu, Fauve, Noir,
Rouge, Chamois.
2<> Lapins (, Gants des Flan-
dres et Chinchillas de races
Sauvez
vos livres
S mvez vos liv es el col
h c'ion, en m luvais ctjt CD
1rs 'oiifioni a j n lieur cons-
ce'H'ieoi, honnile ei habile
IviriNNi: 1 AM11.1.R. Rue lionne
K01 .
CHArlP DEMaRS, N* 1217.
U SEULE BOULANGERIE EUROPENNE EN HATI.
SPECIALITES DE PAINS POUR SANDWICH. PAINS FLUIFS
ET PAINS MOULES, PAIWS NOIRS, PAINS COMPLETS. E1C,
PATISSERIE FINE, PTS, VOL AUVENT. TOURTES.
SOINS ET PROMPTITUDE.
Tlphone: N 2069.
La maison na dos de
succursale.
On trouvera: L/>^cr,i Nationale d'Halj
a 1 Imprimerie Aug. A. Hraux
1 Le Code Pnal
4t6 Rue Bonn.Fol, Phone : 33S8
La Loterie N diounled'H li est
*..**
Lykes Brothers SS C lnc
Taxa Haili Santo uomingo- Porto-Rico
Le seul service hebdomadaire el rgulier passagers et
rrt eutre les poils du Goll du Texaa directemeul avec
Pert-au-I'rince, M.
Peur la rceptioi rapide el le maniement habile de vos
importations, servi/ vous touii ura des 1 avires de ' LYKK
LINE.
l^s prochaines arrives a Port-au-Prince sont '
Steamer Margaret Lykesi 27 mai 1932
Steamer eRuth Lyk ;; juin 192
i:oreau:Ruedu Magasin de l'Etai, Hode Postale B
pures, mme origine. 9 1 P Code d'Inslriwil.B ri .. -^ i^cj(erfe .^ uon^i^d i u e^t
S'adreaser M?Paul Castera, mineUe avec lesdSln *' ,D8l"n,,?n11 hantemri t hum.nilaire par la multiplie
en lace de l'Eglise Si-Grard. SaUcns aernlir mo d uvres qu'elle se pr, pose d'aider, une ch nre de birt.
tre ofTeile aux hommes de toutes conditions de fortuit
Employs Fonctionnaires, Ouvrira, Artisans, Salaris A
tons ordres, fipns de maison ( domestiques, | s parBr
leur budget moyennant deux goudea, peuvei 1 oer trok
l'M I IGDIIC," 1 80"Ide8 Ntrow de Coramerce.Chelsd'Indusiie paru
aux lusulflvances des ventes, par l'achat d'un bilkl. quivoi
libre du souci des chances'
Mdecins Avocats. Ingnieurs. Snateuis, Dputs, Gras*
igiitaires de l'Etat.Reprsentants de I Intelleclualit, Jour
nalistes.
Donne* l'exemple de voira te'idaril sociaie.
nentiers, eapitalistes, comme en louant, aucun niez volai
aveir. '
.^"lllV ?a\]ath{r' H,ili- rendrz-lni srrvicc e**mi
Ml l( billet de la LOTERIE NATIO.NAj.E I) Il Mil.
La Manufacture
de Chapeaux L Indigne
HENRY STARK
RUE 00 QUAI, EN FACE OE U GARE
*&-<
T,*"J*'*

\ **. 1 -> -. m ntM,'A i^
I
. len-es Vitres de toutes dimensions poui vitrines et en
cedrements.
\ ilrcs sp pour aul 1 en face de on onn>n local,
Vitres ordinaires 1 I p u p ur pou t comn
loirs.
orund choix il" Aou 1 s poui
lampes io uull
La maison rj s ni noirs tachs.
A le plarsir d'ani oncer sa nombreuse Clientle u- la
vente de ses CHAPEAUX se lait, depuis le I janvier,"au
fc.
(!>
N' 2027. GRANDRUF
[.es CH'ntSy trouveront le mme accueil.
BON ARCHE. CLRIT, GOURIOISIt
Martinez, Marcelin & C
*
PROGRS NOUVKAU
RHUM NOUVEAU
Rhum dlicieux got exquis
Prix rduit
ALCOOL OhFIANT TOUTE CONCURriENCE
Clairin Vierge
Chez N. NAZ(X\
lP:ANlE OES RUES W tm ii FtWU MB**,


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM