<%BANNER%>







PAGE 1

I \ LI MAI' &jm \0 Mai 1M2 M-CL DE iT Cin-Tatdy CE SOIR L d film Irancnis L'Espionne aux Yeux Noirs avec M?i;i Da I.' le h licin el Jean T >' beau film Le ^ 1M Entre s de la Nuit : 0.50; Balcon : l,uu La nouvelle est arrive sameI di de la morl au Cap-Hatien le noire confrre, M. Ctamari Ricourt, directeur -lu jourI nal Varila. Il n'y a pas longtemps qu'il tait parmi nom. C'tait un homme intelligent, modeste, el charmant. Noos prsentons sa faaslle, particulirement son frre M. Volvirk Hicourt, nos sympathiquea condolances. "Victor Castel HGEKIEUR LECTRICIEN Sachez que le savon de voire teint est tait Les lections en France de • • Le Savo i Pi eul vous dil qu'il esl l'ail d'huile de palmes c-l d'olives... aucune graisse animale ou quoi pie ce soit le suit. Les huiles vi dans un sa\on^nettoienl remenl. Il n\ a rien en elles pour raidii scher la peau.l n'est | as tou nant que plus d< spcialistes >le beaut le recommandent. t ui Iraient de Beaut Matin ri massez gentiIII ml pi H laiii de ix minute • Ire peau avei la mousse douce du Savon Palmol ivo, en luisant p mti i r prol'i indmeul la m s* dans loute Rincez Fond... S' i i compltement. La peau esl maintenant souple, douce el belle. Viri/Ut tl U l'mUnoh i qut vous m lu \ei a la ban l* • %  tire arei le i liva 'ii Irliir %  I iiwtloppt Dtlll il le tc$an r#u Jeunette et amabilit. gllti deptndsnt et tiennent dt la beaut du teint avcle a#/i Palmolin* i Savon Palmoliva PI entirement l'ail la machine. Aucuna i ne le touche jua,|,i', ce que vous deaiInei I nveleppt. %  sullats complets! nique, seia impitoyablement illiTcnt^ groupe vaincue a Sabine l'ai ki^jk J Awi fUlc D'! rcs Us dernires dp (h*s,il y a eu un glissement : ccentu sur l'extrme-ganche. Grand nombre de nouveaux dputes. Parmi ceux qui n'out pas t rlus se trouvent MM. de Varenne de Modricault, Gaston Brard, Louis Puech, Gignoux, Hennesscy, Csar, Grimbasb, Marty et Ochin. 1 y avait 602 dputes lire. Le premier tour de ferutin donna lieu le 1er mai un ballottage fix au II mai. %  Voici Us ie sel MI les d nients politiques Conservateurs 8 Bloc rpublicain dmocratique 9" Rpublicains indpendants V> Prai craies 1 Rpublicaii s de gauche 101 \\ idi aux indpendants Radicaux socialistes 10' 1 Socialistes ii dpendants etl pi blicains socialistes tt'2 Socialistes el SFIO 1 1 : Socialistes ( ommun stes • %  Communistes 10 Les pouvoirs de h non ve'e Chambre ne commenceront que le 1er juin prochain, ye al Ciiiupag I F><-rque de 1909 IOT. I Iftre < rothy Sbastian. I i ire : 1 el 2 gouides. Nationale Cnw Atiurez-vou contre accident la General Ace Pire V tuile Assurance oi i i Li'ed.— Vve F. H i gh n Aftnt GnrL-l pour ii. Avis MESSE OE BOUT 11 L'AN Monsieur Lysii La* bissire lait chant e lu 38 mai courant, Sic Ai:ne. S taures du m n, messe solennelle de Re u a la mmoire de poi se. ne Aophie Jn i npagnie d Eclairage s villes ilaPortel du Cap-Hatien M finissant le lOUS sis abonp iur |>ayer l a Elecli au-Pi s ce 16 mai 113 eu n huis bordi rei ux; pass cette date, le couranl si ra sup|)i im 11 ii somme le un dc.lI i .,, an ^ i pour la reconi 11 on. l'oit au-] r nca.lefl mal 1U1^ LA DlECTIH Le pi senl a> ls invitation. Fort-an Pr IH e, \ eu mu LGATION DE FRANCE i Rac! Y/ Lymphatisme Croissance Bronchitts, Ant MORUBIASE Extrait 'le Foie de (Irr | |**u forma d r luli i %  Brannla Ban | ttim dm moraa, M OpOi i Labaralalraa CNO&NIKR 6, Fu CAonoinf a l .-. -i ftai M a n ifi" u..ivr.inwa 0 — ! %  e de France a 1 in m %  p:icr les Franfi u a S et amis la 1 eurs lamillea, da i ssister au service i i bre qui Bara r, onall elbr la Cal'rince, 9 h. i|os de : AI i. I OCMER 71/ de ta Rpublique Le quatorzime lirtgeda la Loterie Nationale a eu lieu dimanche S M a i ('eranl un public nombreux Le gros lot de (i. 16.000 a t gagn par le N > 1871. Ceux de 4000, de 150') el de 1000 par les Nos. 632, 6967 et 801. — Les deux lots de G. 00 ont t gagnes par les Nos. 88 el 6883. les numros suivants gagnenl les 1C lots de (i. 100: 369, 952 972, 1110, 1-129. 1903, 3585, 1189. 6793, 7S81, Les numros suivants gagnent (1. 7: 5, 249, 4S7, 1712, 1752, 5389,5471, 0027, 6484, 7285. Il v a, en outre, 50 lots de G. 50, ">0 autres de (i. 10, 70 lois de C. IH) et 104 lots de G. 25. Le paiement des billets gagnants s'eflectue tous les jours ouvrables au bureau de [a I.otei le, Hue Bonne Fol, No 410. Vie Sportive PARC LEON I I — Clin m pionnat. L'Equipe de l'Ecole Militaire ne s'tant pas prsente pour jouer son match de bampionnal avec la Jeu ne; se , le conseil en vei lu j des ljjcncrls, en a dress I procs verbal. Le public' irrflchi voulait se venger d'une prtendue mystification. — e Prsident en a vu de belles, nous dit un gosse amus de tant de tapages. G'esl pour nous l'occasion de dplorer le dpart de la Commission de Pool Bail, organisme charg de l'organioo matrielle des m •'ches.— Le Conseil de l Union, npos de trateui n'est i d immissions c imptenies pr< vui pai % % %  rgies s De , viennent toutes difficults e* 'es belles joutes oratoires qui passionNovembre prochain. Tout se lait ici par soubresaut. — Les j difficults particulires d'un homme tendent avoir une malheureuse iniluence sur une organisation qui est pourtant commune, n'tant la chose de personne. — Pourquoi le Conseil se montre-t-il si peu enthousiaste du vov ge de 1 fc.quipe Cubaine ici? Voyons ce que sera le match retour Jamaque-Hati... Le championnat le 1932 prenant lin lies prochainement, amnera un arrt complet dans la pratique du l'ooiball en at tendant ravaut-veille.de la prochaine saison :>'2 33 qui ne se Ici a pas avant Octobre ou I Novembre. L'exprience que DOUS avons acquise de la vie sportive hatienne nous permet d'avancer, sans crainte' de nous tromper, que per sonne ( entendez Messieurs ) peisoune ne trappera le balon durant les vacances, ni ne frquentera le l'aie Leconte, s'il n'y a aucune perspective e match international avaut ouverture du prochain championnat. Alors, un mois avaut le dpart pour Kingston, l'on se mettra htivement l'eniiaiuement et le match retour Jamaque-Hati n'aura t qu'un mauvais cauchemar pour ceux qui l'auront mal prpar. 0 lie c Prsident e aboutir les pourparlers avec le Comit Directeur de Dolors; l'assemble gnrale de Septembre prochain lui! dcernera, uue nouvelle lois, %  le titre Je Bienfaiteur du Sporl, — Allons, Che, un j oi se On se plait rpter RICHARD PETERS, frop. ClI-UP DEMARS.N1217. LA SEULE BOULANGERIE EUROPENNE EN HATI. SPCIALITS OE PAINS POUR SANDWICH. PAINS FLUTR ET PAINS MOULES, PAIS NOIRS, PAINS COMPLETS, ETC. PATISSERIE FINE, PATES, VOL-AU-VENT. TOURTES. SOINS ET PROMPTITUDE. Tlphone: N 2069. La maison na vas de succursale. La Banque Royale • du Canada HENRY STARK NUE IU QUAI, EN FACE DE LA GARE \erre$ \ ilres le toutes dimensions pour vitrines t\ta cadremt nts. \itr$t spciales pour autos YHres odiuaires 1/4 pouce aaisscurpour autos et compqu' torce de diriger le Sport 1 loirs. Hatien, vous a\ez perdu la | Grand choix et Muluri pour cadres. barre de direction. | Lampes de nuit. F. H. j La maison rpare aussi les saireirs tachs. I IHIi Toutes les Polices OE LA t., i i I fi comprennent la Protection contre la J Foudre sans augmentation de tauxg 'ug.LpIfosstidoi Aqenta Gnraux



PAGE 1

r \fTN 10 Mai i r (. kM0 TT(f — Sa iijiiini Bark Dont IJ rtMnnae est universelle a gard sa premire place i >e mandez partout : BAKBANCOURT IVpi : Mue Csar. m UN SAVON H\ODKilELX QUI ENLVE LES CFUMLS. I W?U V i E POU LIS UNS, 1A FIGURE ET LE BAIN. LIFEBUOY Lh SAVON l)K \.n SAN l|-. POBR MAINS. PIGVRES I*T 1ANS JJOHR Al'RiV P. O I OX M*. -. Qislribuetun Ru Roux ti I'U OUM, Port au Prince. la farine BATBAS est /brioue pour h s boulangers senss. Elle coule quelques cenlimes seulement plus chre que les autres marques, mais le ienclement quelle %  donne est sans pareil. Avez-vous dj travaill Bat'Bas ? Eh bien passez chez les commerants suivants : 'Or* T Panama Hailroad Steamship Une A< mis i!x princ' i ttix ')oH ci Lui< p v Service de jic • isagcr.* entte [Europe et f Amrique. r Aat ftnopfcotpKtt d Ch • Sval* ! • l'Huile de Foie de Morue 4/r*i '< tu $oil 9% >!lwiorf futilk tilt Ml U aomphm tfarattut i* la NuMfftn (rf excellant* Uemttrti REGAGNON Cb PhuKidini i4/n/ Gnral pour l'Exatrlatton : Ch. MAGNANT 37. rue Dtvioud" ! PARIS-16' A vendre — r Un jeu de meubles de galerie, 4 pices, siges ressort, et une gl •< ire de M) livres !de rapacit. Le tout en pariait ltal Tlphoner entre 11 h.a.m. et lh.p.m le Major PA.CAPRON. U S. Marine Corps, Rue h, Avenue Q, au numro de tlphone du Marine Corps 104-2 BiSItE I C LKUTTEISM 1 JEAN ASSAD Dl ACKWn.I. MII.I.INC BLEVATORCO. Kaiisui ( ily. Mo. Sauvez vos livres Saurez TCS iivies et col lections en mauvais tat tn les ronflant ai relieur conicieueh UZ, honnte et habile IVIIITNKE ClMILLS.Rue Uonneloi El. GERMAIN A. BOLT Le steamer c Buena*'entura> est attendu i\ Port-au Prince, venant de New Yoi k le 9 mi IS82.H o • SIIII • %  Achetez-la avec confiance! : iz ;p > r rr. .u i *1 I I I.C.VAN REtD Travaillez-la avec orgueil | A 8 ct-cur.i 1 FAtTIIBERSUF Insurance Co Une des plus fortes COMPAGNIES CANADIENNES d'ASSURANCE sur la VIE G. Lt BOSS & Co Aaents Gnraux i < VA' S m I i ON c\. Co, LUI 17, .'.. ii s Street, 1 PTE] POOL, tu i \ i Moi Y d Cornpai 5. i I'u ; Corp. 1 iv. I.V I cultvard iU S iasb< urg, Havre. Prai ce MORY & A MPAKY, A'Iantic i< Corp. Div. 7i Qnai -'( %  • ( h u troi s Bordeaux, France l'eriui deron & Stockwell, Boite Postal 78 Hire, France. ; I t i \\ Si LD< N .V Ltd. h : '( u [i use, ] I M hurcta Mreet, li C. 3, £ ugland. Trcnco i N iv i ai y. At htiDg ( i rp.Div. 3 1 ,. M v ineent de Paul. Pi I S, l ;. i ce. N u:, ,\ ( OMPANY i ighting < 'orp. Dit, 7 Rue i <• la Rpublique, (. France. ( ( I'V IIAMI Y & Co, 21, R e la Rpublique V rseille, France. AUeniogre Atlaulic l'i< Ifthting Corp. Atlantic Fn '. hling Coi |>. Ballinhaus, Hamburg 1, Germany. Breitenv }55. Bremen, Uw. Hollande* 11 tic Freighting Corp. Ki Ere u nplein 3, lV)tt( i m. Holland. Holiai Sude .-.. n Ji i on et Couipa^jr. Atlantic Freigbting^Corp., Intwern Division. < %  o Steinmann & fompaby P. O. Bo. HIW, Rotterdam A B W. Larke, Atlantic Freij htio^Torp., Div. — eppsbron 10, Stockholm, Sweden. A/B Pettersson et Ho^rnsti Atlantic Freighting Corp I M\. Skeppsbron 3, Gothcnlnirg, Sweden. Bernhard Bergh I Atlantic Freighting Corp., Dur Halsingborg, Swidcn. c Preighting Div. Noi agi Swe len, Sin in 1 dstrom .s \i Atlantic Freighting Corp, I iv. mo, Sweden. Belgique 2tlanlic Freighting Corp. c/o Steinmann et Co 4, (Ju li Jordaens, ADlwerp. Belgium. Danemark E. A. Ben dix Tel Companj Copenhagen, Denmark. Italie A. Ceresa et Company Via.Rauchi 3, Ge'ica, Italy. lspagne Agenda Maritime Delgado, ( i a Spsin. Norvge Lauritz A. Devold A. (!. Atlantic Freighting i orp.Div. Aalesund, Norway< Dr, Beozu k u, R U wia.. Paris. Fleurs I Fleurs! On trouvera cbes Melle TI i e / uguslin, Ras I eu de I ose, des fleurs, couronne, i corbeilles de fleurs naturelles, I ele, bon march. DHRUaMHJHM LE FAITEST INCONTESTABLE lt II U v %  e Ce si la quintessence des meilleures varioles de cannes d'un vaste territoire runissnni les meilleurs terroirs Cest ce qui lait n [arme. GOUTEZ ET COMPAREZ' m&m r *M ' H^ rr^" ^ V



PAGE 1

Mardi 10 Mai 1932 Le Matin 4,PAGES ttme ANNS *• 76*6 port-au-Frince Tl fkcm e : 2244 ASSUREZ-VOUS la General Accident Pire & Life Assurance Corporation Ltd. de Perth ( Scotland ) f "3^*v la GENEFAL esl et des plus vastes organisa tien e ce genre. Le loleil ne se o • o champ d'action qai embrassa le aaoade %  es Polices < r onvrentaus? dgts occasionns par ta iouare Ses polie. • to incendie, malveillance, dommages cass autrui perso ni Ses Policei es tr ses l -l'Europe sont payables en Hati. ,, ; ,, n \ vala l'univers entier. Tous les vov Au/s G. L. VERRET j TMLLHMJRQMffl Habillez-vous avec lgance et distinction, en vous adres 'jfafa "Magasin de l'Etat, a le plaisir d'annoncer que, douant laisser le pays la W d u mois prochain la liquidation de son stock commence des M Vielor Baboun,propriitai rt de l Elgante*, au bo 171. sant la Maison C. L.Verret Rue 1 ranersire. No li.vi\ In place qui a conserve I bon r nom. On v Ironvetetraval le plus [soign, coupe lg nte la dernire mode Ir.miise et anglaise. Spcialits : Habits et vtements de crmonie Pnix MODKIKS. Ses Polices S urs devraient au moins 4000 donc prendre i prcautio nunir d'une police contre accidents. ) lollars, la prime annu ut que de 1/2 -/. s lOdollari E. C Veuve F. BERMINGHAM, AuxGaves Voulez-vous Russir dans vos tudes QO taire russir vos en tant?,grce une mthode d'eoseignemeut classique excellente? VOULEZ-VOUS Une protession aprs 6 9 mois d'tudes srieuses (St. ne—Dactylo, Langues vivant Comptabilit)* Songez que l'Institut Tlp. PEN1IAUER se recommandi et s'impose votre aiteniion >ar les brillants rsultats dj obtenus. 1537Rue Lamarre. Tlphone 2891. SO USAGE Agent Gnral pour Haiti. tor1 i ince. 1C. GILG JEAN BLANCHETJrmfe N'OUBLIEZ PUS OE FIE UN PETIT TOUR A TERRACE-GARDEN Chez W. KAHL Petionville nt les yiiial lserai IsMsi Accidents tirens )ieds d'ail I lie L lc 8 eE de porl • r Seulement 15 route asphalte. \ i,( m ;l w ; u arrangements pai liculiers jemainc ou de mo si CE pour 1rs p de jour de N'A JAMAIS lit FAI I CE 001 NE PEUT ETRE DPASSE Kola Champagih F. SJOURN Prpar dans des conditions rigourei D'ASEPSIE p. parati >n et Vente PHIBMAGIEF. SEJOURNE Angle des rues Roux ei dn Outre. AVIS AU COMMERCE La Panama Uailn tage d'anneecer les dparts; iurrinc< Haiti, directement i |ue mird Toi.s les ti ers s n pourvus de chambre truoiii Bttrls de hcu> )"i An : Po rince. 2 Mai 11)32 Ar.glade Lamy, 14 ans, quartier Si Antoine, Mlessure conluse du sonrcil. Emmanuel Sler ing. ( .l ans, rue du Centre. Blessure tran-j chante de la pnume de la main droite. ,• Msios Daile, 4C ans, Morne de l'Hpital. Blessure du scrolu ni. tirvilia Caille, 30 an, LaSa lin'Blessure co'Huse du cuir chevelu. Onlie Fleurunonl, 35 ans, La Saline. Blessure confuse du cuir ch-veiu, blessure tranchante de la rgion thoraciqne, rgion sou axillaire, contusion de la lgion temporale droite, rosion de l'paule gauche et de la rg'on sous claviculaire g. La Roger, 50 ans, rue Amricaine. Contusion du thorax, c' droit. Loi une Loi eus, Lonine. Blessure Iranchanle de la main, Serisier l.uxurier, fit) ans, Grand-Gove. Bkssure de l lace. Michel Ducamen, Place SlLouis. Contusion musculaire (hospitalis). Elvsui S.us, Moine de l'Hpital. Fracture du lmur gauche 1 Smoyenet super.(hospitalis), sion du po gnet dioit. Steamer Buenavc Staamcr Ancon le !" n ai S^aamer Guayaquil i le 1 / ; Steamer CristobaU le 24 Bueui vei lur i' "Ancon" ; eauier ''(u yaqi il' tt!jH ('.i isti le lerjui 1932 le 7 juin 11 lui i r 1er "Buenavi nli le 28 j 1er "Ancon" 1er "Quayaqu : i ; j ;u i Panama Railro op bip i. ;:i \t lr 15 mni mai ie "i | m juin I juin i ; juin cil i > lot let let l 32 1932 1932 19*2 10.T2 1932 1932 1932 \vy> 1932 1952 8 mai 1932 Antoine Pili Ufflf, 45 ans. Duvivic-r. Blessure contuse de la tte (hospitalis). Ernest Elie, 19 ans, rue du Outre; Ble*sure tranchante dn poignet gauche avac section tendineuse (hospiiilis). Petit Mlida, 20 ans, Riang Manneville. Confusion Ihoracique. Joseph nau-Prince. Coniusion du d>>g'. Pauline Augasle,32 ans, L)-ima. Morsure de chien. Annnlyaae,


PAGE 1

Clment Maqloire OlRKClSIl 1358. RUE AMERICAINE 1# 1ELEPH0NE;N2242 M 1 il. III. il* mi'. > i hases, mi Itil i:ili r \*'m\ ii.iin e en |K TMiiiiii •. Sir la i H i m il i i ia.nl>. MilM!-. !;i • i nialitr %  israfete s'elele. NAt.MK 26 me ANNEE N 7666 (Hd-'l i I \! MA! i ? Le Discours de Jacmel Nous avions marqu ici l'absence de Unit politique dans ]e grand discours prononc au Can-Hatien par M. Vincent,loi s de la tourne triomphale dans le dpartement du Nord. Sauf une toute petite phrase consacre l'union nationale, ce ftil un discours d'affaires. C'est-dire que les questions y sont Imites du seul p/mt de vue objectif, an dehors de toutes tonliniences politiciennes. Ceci .sans prjudiciel l'analys critique des ides prsidentielles. A Jacmel, la manire el le Ion ont chang. M. Vincent y a parl un autre langage. Il ne s'tst pourtant pas coul un long temps entre ses voyages dans une ville el dans l'autre. Mme certains laits, d'ordre intrieur : un rapprochement politique, et d'ordre extrieur : un succs diplomatique, eussent d le prdisposer meilleure humeur. Il l'a eue vraiment un peu trop massacrante. A un dput socialiste qui le houspillait Tort, M. Tardieu avail dit. Je rpondrai vos laits par des laits, vos attaques par des attaques. M. Vinicnl, lui aussi, a rpondu certainement par des attaquas ceux qui s'intitulent les adversaires du gouvernement. Il est moins certain qu'il ait rpondu par des faits. Cela tait peul-lie plus difficile... Esl-ce l'influence du souvenir tumultueux de ces meetings populaires de la campagne lectorale de 1930 qui agissait sur l'esprit motif de l'ancien candidat carlelliste ? Devant une large audience jacmlienne , M. Vincent.aprs avoir enuinr les... rsultats de son action gouvernementale en seize mois, a dit ceci : Quelques individus de Port-au-Prince qui s'intitulent, — on ne sait vraiment pourquoi ? — adversaires du gouvernement et qui bafouent dlibrment ses plus nobles intentions et ses plus patentes reuhsati ns, qui peuveiK donner a des simples u e piit l'impression d'une conviction qui n'est (pie dans les mois et tentent d'imposer ce mal j heureux pays la plus audacieuse ((dictature de calomnies qu*o ait jamais vue sous noire ciel, ces individus-l n'en reviennen ni ne se consolent de pareils rsultats qui constituent le plus! puissant obstacle leur plan) d'exploitation el le dmenti le plus flagrant leurs lgende*! quotidiennes et malfaisantes. Cette admonition, pour violente (pi elle soil, n'est cependant rien auprs de ce dont sont accuss ces individusla. Ils exploitent, parait-il, la misre publique dans le dessein criminel de mettre en pril la paix et l'ordre publics. El comme le gouvernement ne s'effraye pas des responsabilits, son chef nous annonce d'ventuelles rpressions policires contre les meneurs inconscients et lches qui excitent le peuple l'meute. Voil le message de guerre dont les Jacmliens ahuris ont eu la primeur Aprs cela, le vent est-il en] core la concentration nationale, selon une nouvelle formule ? &f JOn y croira difficilement. On "n'y croira pas du tout. Car ce n'est pas l'instant o i nous sommes menacs de rudes oprations de police, la manire Izarisle, qu'il peut lre question d'une concentration de tous les partis, de tous 1rs groupes. Concentration nationale et rpression policire.cela ne peut marcher ensemble.Il y a opposition, contradiction et non sens. On retiendra que le discours &df Jacmel annonce une nouvelle politique gouvernementale. Politique de force, de violences, de reprsailles. Et cela, au moment de la lutte suprme pour la libration i du pays 1 NESAVEUK RARE Ainsi qu'un vm rare e! eux.Clicquot SEC a un got qui la: ur qui vous dit que c'est ue boisson plu SKC est obtenu d'un D i ecret. Il es 1 licieux tout seul ci se mlange heureusement avec d'autres boissons. El de plus pour voire protection SEC v vient dans des bouteilles absolument NEUV n'ayant jamais dj servi. C\\GQ^XO\ CYofo EC GINGEK ALE SUPREME AGENTS Mohr A Laurin, P. O. Box M. Port-au-Prii Jeiid CHOS -O, — La deuxime du drame Le Rosaire Cin-Varits, samedi soir, a eu le succs auquel on s'attendait. Mme Jacqueline Silvera et sa troupe ont recueilli les applaudissements j chaleureux du public qui tait venu voir cette belle pice.Nous j lui renouvelons ici notre admiration. — Au local de la Bibliothque de l'Amicale du Lyce Ption, M. Candelon Higaud,viceprsident de la Socit d'Histoire et de Gographie d'Hati, a prononc, avant-hier dimanche, dans la matine, sa conlerencc sur l'conomie pohtiJue.Auditoire d'intellectuels qui firent un vif succs mrit a l'auteur. -Jeudi soir, Cin-Varils, reprise de la revue Sous les Cocotiers de M. Ralph Calaly el de Mme Jane Verneuil. Un liane succs est attendu de celle reprsentation, la 3e de la si spirituelle revue de l'actualit port-au-princienne. A la sance de vendredi e! i Gourdes. & %  • i i i i i h\'g': H „ ; m bout M %  Io lalsifi :a Transport tait en reti g i %  leu • a roues. 1313, c. n ( Mue, l'or ~ Prince Confrence sur le Drapeau —o Madame Thodora Holly prononc dimanche matii i in farits, sa contrei ci sur le Drapeau. On Bail cette runion tait plan i patronage rie l'aasociati Mission Patriotique des J Une assistance nombreus il venue nti 'n Hpiense conlerei ire. W a relopp i e le thse qui ipeao bal ien, tel que l'avait cr le londi teur de 1IQdependanc*\ ait noir et rouge. A l'avoem thapublique F ou le traustoi D8 1 c i we la noire. Celait n le l'Empereur, eut-tre sont veut t Utea nos tr pour ; j oii pas respei l l'ide Ioi, ti le, Mme 'I li i ira Holly | croit qu'il coovif D Irait de revenir la pense de l'K leur. Bile recueillit de vifs applaudissements :'i li li" 'le sa trence, d'une l ci Iture, nente 1 1 A louer maison an Beie-Ver ua.— Contoi t modei ne. —S s con litio kir Livsade. i Hya vingt cinq ans LE MAI N-, // Mai 1901. A LA HAE /.<•>• /)/c/r i 11. ./ A Ex rat ri \ l f), Jn -./< s /'. E aire U i %  lit ....'. \ I i LA' ITOEil IME S. V M. le Prsi \t r du Gouvei on do la M r.iri i i la H pul liqu %  %  i i • pondu : Port au-Pn Je vous /' s /• terrible malheur qui vit n VOUS happer, •'• la %  'i de ma vive 'hh. Stnio VI.\CE.\1 Prsidi ni d II iti. Paris, le 8 ]iai r Son l i ci Le Prsid ni Port au-l'iia Voire mi Ihie m ur d.iniin^ maisoni e Ita d i Gi tod'Hu un c i de i il u n lion, qoi mil m li i' !' uhv. IVi • %  • r onnu. ii de la mort d'une vieille lui lani issait d puis d \i dea ai d'un les lit ux, idre li s nu sun s vr\ %  cueil. La vieille 'pit sur BO bal date • parla a mftcboii e l d'un mou'. el les j c'oa .. lin te p • 11 e : • !• ,( 11eaAli '••' lut L iainil'e et courent encore. • • ... voit que Ml Jnne Silvera, cdanl ?ux mres du public, n irdonn i • i Le /l'ont l'i li i lui a alu, i i qu' • e, no louveau trio • ... l'a vue 'our I ponive a sa t nli e, i !i di -t i r i .n VOootona s< liluda lire dana ( s pau x qu'un :om bienvenu. On li bli. ou ai bien m'o h ab enta i ienent I '" Que n'avez*vous lail signe, Madame 1 * ...vol qua mil n'entend manjut r i > Mi lortune de seize mille go i %  que la Loter ie N'ati tirag#,verae ; i heureux gagn ml l< i" 1 '/. s et Measinirs; la chance n'atlend, peuttre, que cela pour voua sourire* ... vo I '' mdusli ia nouvel!. al opp ib e ;iu plus bel avenir, oci ope, sous la direction d< Madame Lonard Lramantii l. loul un Bti In r de darnes et de p ui i s fil i la premire Bolos^e. Allea donc h IIHIVI ii u- sacs main et les coq -fis chapeaux en lalanii r qui cli en sont petits 'i ta. .. voii que,chzyon/i Woolley, :un i st sr le liouver ce qu'il lui I mt. Les automobilistes ile, d %  la g iteliue, et •< d'autos; les ,, di | !S, des i des bhlloaa de di laiitle / (7n*. m i L'ELECTION PRESIDENTIELLE EN FRANCE l.\ le< lion du successeur de M. Doumer aura lieu aujo d'hiii mardi.Les dp ili actuels y concourra il. leur mandai ne prenant fin que \<* 1er juin. On croil que M. Lebrun, i enl du Snat, d'tre l i. MIRA A Non-, publii tons lemain, aceom •• ommenr lu* leur Victor un article deMaSuirad Vill.u.i autour des a< les du Gouvernement. Ncrologie re de in tncien chel de bureauau dii Le i i endre %  eus par tuvs, / arceteuts i **\


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06998
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Tuesday, May 10, 1932
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06998

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
Clment Maqloire
OlRKClSIl
1358. RUE AMERICAINE 1#
1ELEPH0NE;N2242
, M1 il. III. '
il* m- i'. > i hases, mi Itil i:ili r
\*'m\ ii.iin e en |kTMiiiiii . Sir la
i h i m il i i ia.nl>. Mil- m!-. !;i
i nialitr israfete s'elele.
NAt.MK
26 me ANNEE N 7666
(Hd-'l i I \!
MA! i ?
Le Discours de Jacmel

Nous avions marqu ici l'ab-
sence de Unit politique dans
]e grand discours prononc au
Can-Hatien par M. Vincent,loi s
de la tourne triomphale dans
le dpartement du Nord. Sauf
une toute petite phrase consa-
cre l'union nationale, ce ftil
un discours d'affaires. C'est--
dire que les questions y sont
Imites du seul p/mt de vue
objectif, an dehors de toutes
tonliniences politiciennes. Ceci
.sans prjudiciel- l'analys cri-
tique des ides prsidentielles.
A Jacmel, la manire el le
Ion ont chang. M. Vincent y a
parl un autre langage. Il ne
s'tst pourtant pas coul un
long temps entre ses voyages
dans une ville el dans l'autre.
Mme certains laits, d'ordre in-
trieur : un rapprochement po-
litique, et d'ordre extrieur : un
succs diplomatique, eussent d
le prdisposer meilleure hu-
meur. Il l'a eue vraiment un
peu trop massacrante.
A un dput socialiste qui le
houspillait Tort, M. Tardieu a-
vail dit. Je rpondrai vos
laits par des laits, vos atta-
ques par des attaques. M. Vin-
icnl, lui aussi, a rpondu cer-
tainement par des attaquas
ceux qui s'intitulent les ad-
versaires du gouvernement. Il
est moins certain qu'il ait r-
pondu par des faits. Cela tait
peul-lie plus difficile...
Esl-ce l'influence du souve-
nir tumultueux de ces meetings
populaires de la campagne -
lectorale de 1930 qui agissait
sur l'esprit motif de l'ancien
candidat carlelliste ?
Devant une large audience
jacmlienne , M. Vincent.aprs
avoir enuinr les... rsultats de
son action gouvernementale en
seize mois, a dit ceci : Quel-
ques individus de Port-au-Prin-
ce qui s'intitulent, on ne sait
vraiment pourquoi ? adver-
saires du gouvernement et qui
bafouent dlibrment ses plus
nobles intentions et ses plus
patentes reuhsati ns, qui peu-
veiK donner a des simples u e
piit l'impression d'une convic-
tion qui n'est (pie dans les mois
et tentent d'imposer ce mal
j heureux pays la plus audacieuse
' ((dictature de calomnies qu*o
ait jamais vue sous noire ciel,
ces individus-l n'en reviennen
ni ne se consolent de pareils
rsultats qui constituent le plus!
puissant obstacle leur plan)
d'exploitation el le dmenti le ,
plus flagrant leurs lgende*!
quotidiennes et malfaisantes.
Cette admonition, pour vio-
lente (pi elle soil, n'est cepen-
dant rien auprs de ce dont
sont accuss ces individus-
la. Ils exploitent, parait-il, la
misre publique dans le dessein
criminel de mettre en pril
la paix et l'ordre publics. El
comme le gouvernement ne
s'effraye pas des responsabilits,
son chef nous annonce d'-
ventuelles rpressions poli-
cires contre les meneurs
inconscients et lches qui ex-
citent le peuple l'meute.
Voil le message de guerre
dont les Jacmliens ahuris ont
eu la primeur !
Aprs cela, le vent est-il en- ]
core la concentration natio-
nale, selon une nouvelle for-
mule ?
?JOn y croira difficilement.
On "n'y croira pas du tout.
Car ce n'est pas l'instant o
i nous sommes menacs de rudes
oprations de police, la ma-
nire Izarisle, qu'il peut lre
question d'une concentration
de tous les partis, de tous 1rs
groupes. Concentration natio-
nale et rpression policire.cela
ne peut marcher ensemble.Il y a
opposition, contradiction et non
sens.
On retiendra que le discours
&df Jacmel annonce une nou-
velle politique gouvernemen-
tale. Politique de force, de vio-
lences, de reprsailles.
Et cela, au moment de la
lutte suprme pour la libration
i du pays 1
NESAVEUK RARE
Ainsi qu'un vm rare e! eux.Clicquot SEC
a un got qui la: ur qui vous dit
que c'est ue boisson plu
SKC est obtenu d'un d i ecret. Il es1
licieux tout seul ci se mlange heureusement
avec d'autres boissons.
El de plus pour voire protection SEC v
vient dans des bouteilles absolument NEUV
n'ayant jamais dj servi.
C\\gq^xo\ CYofo
EC
GINGEK ALE SUPREME
AGENTS
Mohr A Laurin, P. O. Box M. Port-au-Prii
Jeiid
CHOS
-O- ,
La deuxime du drame ,
Le Rosaire Cin-Varits,
samedi soir, a eu le succs au-
quel on s'attendait. Mme Jac-
queline Silvera et sa troupe ont
recueilli les applaudissements j
chaleureux du public qui tait ,
venu voir cette belle pice.Nous j
lui renouvelons ici notre admi-
ration.
Au local de la Biblioth-
que de l'Amicale du Lyce P-
tion, M. Candelon Higaud,vice-
prsident de la Socit d'His-
toire et de Gographie d'Hati,
a prononc, avant-hier diman-
che, dans la matine, sa con-
lerencc sur l'conomie pohti-
Jue.Auditoire d'intellectuels qui
firent un vif succs mrit a
l'auteur.
-Jeudi soir, Cin-Varils,
reprise de la revue Sous les
Cocotiers de M. Ralph Calaly
el de Mme Jane Verneuil. Un
liane succs est attendu de cel-
le reprsentation, la 3e de la si
spirituelle revue de l'actualit
port-au-princienne.
- A la sance de vendredi
crtaire d'Etal des finances, a
lait ie retrait du projet de loi
tendant la cration d'une ban-
que conomique, dpos l'an
dernier.
- M. Edouard Pion o dpose
sur le bureau de la Chambre
Une proposition de loi tendant
empcher les saisies simules.
Le dput Bl'zaire a de-
mand la promulgation de _la
loi sur U- Commerce, le dlai
pour les objections tant p '
m,
- La Chambre, sur la prO
position du dput Piou, vote
a l'unanimit une rsolution
prescrivant la formation dune
Commission de cinq membres
charge de s'oc?uper de la loi
sur l'alcool.
Tous les Dominicains rsi-
dant Port-au-Prince ont t
convoqus samedi matin au
bureau de la Police.
Un arrt du Prsident de
la Rpublique,en date du \) mai,
prescrit que le pavillon hatien
sera hisse mi-mt sur le Pa-
lais National et sur tous les di-
fices publics de la Rpublique
jusqu'aux funrailles de M.Paii.
DOUMBR, Prsident de la Rpu-
blique Franaise.
Propos
humides
" Celait inoue, celle poursuite
90 l'heure Iravers Pans. Un ins-
pecteur de la mobile, en surveil-
lance, vers 1 h. .W du matai, crut
remarquer au volant d'i^e auto une
remme lecherche pour vol ( vol a
l'entlsge ). Celle-ci.avertie, appuya
sur l'acclrateur et nia en yiieske.
Linsnectenr prit place dans voi-
lure d'un passant. Lt ce lut une
poursuite vertigineuse. Cinq ou m
fois des agents voulant s oppose au
passage de la voilure toile durent
vit- se jeter de ct. La chaulTei.se
fonait perdument... '".a l''""'
un gardien del paix panjut* cre-
ver un pneu. Ce UU le sioppage for-
c On apprhenda la femme e sa
complice!'car elles taient deux, ans
la vhicule. Kn examinant celui-ci.
les policiers y trouvrent deux ma-
traques en caoutchouc et... une bon-
teille de HIIUM S*BTHE CACHET
D'OB.quI ne fut nalurellemen. pas
porte au commissariat.
Ut LAITERIE BMLE
En Grand Gala cl pour la
j) uticipation des Athltes
Hatiens
CATOR el THARD
aux Jeux Olympiques de
Los An y des, reprise de la
Revue :
SOUS LhS COCOTIERS,
don! la seconde lui un
triomphe sensationnel.
Entre :'2, ?> e! i Gourdes.
&
i i i
i i
h\'g': H
; m bout M I quemem cachete, a labn
)r >o lalsifi :a
Transport tait en reti g i
leu a roues.
1313, c. n( Mue, l'or ~
Prince
Confrence
sur le Drapeau
o -
Madame Thodora Holly
prononc dimanche matii .
i in farits, sa contrei ci
sur le Drapeau. On Bail
cette runion tait plan
i patronage rie l'aasociati
Mission Patriotique des J
Une assistance nombreus
il venue nti 'n
Hpiense conlerei ire. W a
relopp i e le thse qui
ipeao bal ien, tel que l'a-
vait cr le londi teur de 1Iq-
dependanc*\ ait noir et
rouge. A l'avoem
thapubliqueFou le traustoi D8
1 c i
we la noire. Celait n
le l'Empereur,
eut-tre sont veut
t Utea nos tr pour ;
j oii pas respei l l'ide Ioi-
, ti le, Mme 'I li i ira Holly
| croit qu'il coovif d Irait de
revenir la pense de l'K
leur.
Bile recueillit de vifs applau-
dissements :'i li li" 'le sa
trence, d'une l ci Iture,
nente 11
A louer
maison an Beie-Ver
ua. Contoi t modei ne. S
s con litio
kir Livsade.
i Hya
vingt cinq ans
Le Mai n-, // Mai 1901.
A LA HAE
/.<> /)/c/r
i
11. ./ A Ex
rat ri \l
f), Jn -./< s /'. E
aire
U i

lit ....'.
\ I i
LA' ITOEil IME
S. V M. le Prsi \t
.
r
du Gouvei
on do la
m r.iri ii
la H pul liqu
i i

pondu :
Port au-Pn
Je vous /' s /
terrible malheur qui vit n
VOUS happer, ' la
'i de ma vive 'hh.
Stnio VI.\CE.\1
Prsidi ni d II iti.
Paris, le 8 ]iai r
Son l i ci !
Le Prsid ni
Port au-l'iia
Voire mi
Ihie m !-. en exprime tous m s re
merciemenfs.
I, whe D'il '. fi
I funraillos do M.
auront lieu jeudi.- i Iles
nation dos. I
dcrt un deuil d
jours.i)' iii'-
lionnaires civils el militaires
porteront lin I
resti s 'I i Prsidenl seronl d
pass ;ni
ceux de ses quatre I
dr
M. '
!. Lundi el
Le P I;li'-
i i
ne n la dignit, i
pareille
l'illustre d< :
M. Doumer a ol pro la n :
e Rien~A m de /a Sii
l ra/i
wanwwM
vi l'au'i' i >ur d.in- iin^
maisoni e Ita d i Gi tod'Hu
un c i de i il u n lion, qoi mil
m li i' !' uhv. IVi r
onnu.
ii de la mort d'une vieille
lui lani issait d puis d \i dea
ai d'un
les lit ux,
idre li s nu sun s vr\
cueil. La vieille 'pit
sur bo bal date
parla a mftcboii e
l d'un mou-
'. el les j c'oa ..
lin te p 11 e
: ! ,( 11-
ea-
Ali '' lut
! L iainil'e et
courent encore.

... voit que Ml Jnne
Silvera, cdanl ?ux
mres du public, n irdonn
i i Le /l'o-
nt l'i li i lui a
alu, i i qu' e, no
louveau trio

... l'a vue 'our I pon-
ive a sa t nli e, i !i di -t
i r i .n VO-
ootona
s< liluda
lire dana
( s pau x qu'un
:om bienvenu.
On li bli. ou
ai bien
m'o h ab enta
i ien-
ent I '" Que
n'avez*vous lail signe, Madame 1
* *
...vol qua mil n'entend man-
jut r i > Mi lortune de seize
mille go i que la Loter ie
N'ati tirag#,verae
;, i heureux gagn ml l< i"1-'/.
s et Mea-
sinirs; la chance n'atlend, peut-
tre, que cela pour voua sourire*
... vo I '' mdusli ia
nouvel!. al opp ib e ;iu plus bel
avenir, oci ope, sous la direction
d< Madame Lonard Lrama-
ntii l. loul un Bti In r de darnes
et de p ui i s fil i la premire
Bolos^e. Allea donc
h iihivi ii u- sacs
main et les coq -fis chapeaux
en lalanii r qui cli en sont
petits 'i ta.

.. voii que,chzyon/i Woolley,
:un i st sr le liouver ce
qu'il lui I mt. Les automobilistes
ile, d la g iteliue, et
< d'autos; les
,, di | !S, des
i des bhlloaa de
di laiitle
/ (7n*.
m
i
L'ELECTION PRESIDEN-
TIELLE EN FRANCE
l.\ le< lion du successeur de
M. Doumer aura lieu aujo
d'hiii mardi.Les dp ili actuels
y concourra il. leur mandai ne
prenant fin que \<* 1er juin.
On croil que M. Lebrun, i
enl du Snat,
d'tre l i.
.
MIRA

A
Non-, publii tons lemain, ac-
eom ommen-
r lu* leur Victor
. un article deMaSuirad
Vill.u.i autour
des a< les du Gouvernement.
Ncrologie
* re de
' in .
tncien chel de bureauau d-
ii
Le
- i
- i endre

, eus par
tuvs,
/ -
ar-
cet-
euts
i
**\


I \
LI MAI' &jm \0 Mai 1M2

M-CL
DE
iT
Cin-Tatdy
CE SOIR
L d film Irancnis
L'Espionne aux Yeux Noirs
avec M?i;i Da
I.' le
h licin el Jean T >'
beau film
Le
^
1m
Entre
s de la Nuit
: 0.50; Balcon : l,uu
La nouvelle est arrive same-
Idi de la morl au Cap-Hatien le
noire confrre, M. Ctamari
Ricourt, directeur -lu jour-
I nal Varila.
Il n'y a pas longtemps qu'il
tait parmi nom. C'tait un
homme intelligent, modeste, el
charmant.
Noos prsentons sa faaslle,
particulirement son frre
M. Volvirk Hicourt, nos sym-
pathiquea condolances.
"Victor Castel
HGEKIEUR LECTRICIEN
Sachez que le savon
de voire teint
est tait
Les lections
en France
de
*
Le Savo i Pi eul vous
dil qu'il esl l'ail d'huile de pal-
mes c-l d'olives... aucune graisse
animale ou quoi pie ce soit le
suit.
Les huiles vi dans un
sa\on^nettoienl remenl. Il n\
a rien en elles pour raidii
scher la peau.l n'est | as tou -
nant que plus d< spcia-
listes >le beaut le recomman-
dent.
tuiIraient de Beaut
Matin ri massez genti-
iii ml pi h laiii de ix minute
Ire peau avei la mousse douce
du Savon Palmol ivo, en luisant
p mti i r prol'i indmeul la m
s* dans loute Rincez
Fond... S' i i compltement.
La peau esl maintenant souple,
douce el belle.
Viri/Ut tl U l'mUnoh i
qut vous m lu \ei a la ban l*
tire arei le i liva
'ii Irliir Iiiwtloppt
Dtlll il le tc$an r#u
Jeunette et amabilit.
gllti deptndsnt et tien-
nent dt la beaut du teint
avcle a#/i Palmolin*
i Savon Palmoliva
pi entirement l'ail
la machine. Aucuna
i ne le touche jua-
,|,i', ce que vous deai-
Inei I nveleppt.
sullats complets! nique, seia impitoyablement
illiTcnt^ groupe vaincue a Sabine l'ai
ki^jkJAwi fUlc
D'! rcs Us dernires dp
(h*s,il y a eu un glissement
: ccentu sur l'extrme-gan-
che. Grand nombre de nou-
veaux dputes.
Parmi ceux qui n'out pas
t rlus se trouvent MM.
de Varenne de Modricault,
Gaston Brard, Louis Puech,
Gignoux, Hennesscy, Csar,
Grimbasb, Marty et Ochin.
1 y avait 602 dputes lire.
Le premier tour de ferutin
donna lieu le 1er mai un
ballottage fix au II mai.
Voici Us ie
sel mi les d
nients politiques
Conservateurs 8
Bloc rpublicain
dmocratique 9"
Rpublicains
indpendants V>
Prai craies 1
Rpublicaii s de gauche 101
\\ idi aux indpendants
Radicaux socialistes 10'1
Socialistes ii dpendants
etl pi blicains socialistes tt'2
Socialistes el SFIO 11:-
Socialistes ( ommun stes
Communistes 10
Les pouvoirs de h non
ve'e Chambre ne commen-
ceront que le 1er juin pro-
chain,
ye al Ciiiupag I
F><-rque de 1909 IOT.
I Iftre lallations d'clairage, de mo-
teurs rparations de ventil
leurs, iers a repasser, delcos
etc., aux intresses de Part
au-Prince et des autres villes
de la Rpublique.
Adiesse: Rue des Miracles
No 121, ct de la Banque
Nationale.
Dent tant les clients journa-
liers du Pair. Leconte.

Unioniste. Vlmoimlc
esl un membre d'un club ou
de i'I. S. S. H. acceptant les
Statuts et Rglements de l'U.
S. S. H. Les rglements de l'U-
nion enlvent aux unionistes
le droit de se servir de jour-
naux pour les discussions
d'ordre technique ou admi-
nistratif. La radiation ou la
suspension est la peine appli-
cable dans ce cas.
OURQCOI risquer tout* un
gteau pour sauver
une traction de cen-
time sur H pouclre
d'lvation V Emplo-
yez ce qu'il y a de
mieux...
ROYAL
RAKiXO
I O W I K II
DoLonES. Nous avons
prcdemment dit que l'Equi-
pe nationale hatienne, par
manque de prparation tech-
tin-V
Loterie
( 1. SOIR
Li dlicieuse oprette parlante, < el ch a nie pleine de Jazz
el de |
Les Nauhap s de l'Amour
avec la "' Macdor
0.60 el 1.00
DEMAIN SOIR
U ira succs dont la pluies npch la seconde reprsentation
Les Emancipes
ai BMgistralemeil ,; ;;,s : Jo!m
lord, An nia P >< rothy Sbastian.
I i ire : 1 el 2 gouides.
Nationale
Cnw
Atiurez-vou contre accident
la General Ace Pire V
tuile Assurance oi i i
Li'ed. Vve F. H i gh n
Aftnt GnrL-l pour ii.
Avis
MESSE OE BOUT 11 L'AN
Monsieur Lysii La*
bissire lait chant e lu
38 mai courant, Sic Ai:ne.
S taures du m n,
messe solennelle de Re u
a la mmoire de poi se.
ne Aophie Jn i
npagnie d Eclairage
s villes ilaPort-
el du Cap-Hatien
m finissant le
lOUS sis abon-
p iur |>ayer
l a
Elecli
au-Pi
s ce
16 mai 113
eu n
huis bordi rei ux; pass cette
date, le couranl si ra sup-
|)i im 11 ii somme le un dc.l-
I i .,, an ^ i pour la recon-
i 11 on.
l'oit au-] r nca.lefl mal 1U1^
La DlECTIH
Le pi senl a> ls
invitation.
Fort-an Pr ih e, \
eu
mu
LGATION DE FRANCE
i
Rac!
Y/ Lymphatisme
Croissance
Bronchitts, Ant
MORUBIASE
Extrait 'le Foie de !
(Irr |
|**u forma d r luli i Brannla
Ban
| ttim dm moraa, m
OpOi i Labaralalraa CNO&nikr
6, Fu CAonoinf a
______ l .-. -i
ftaiManifi" u..ivr.inwa
0
! ! e de France a
1 in m p:icr les Fran-
fi u a S et amis
la 1 eurs lamillea,
da i ssister au
service i i bre qui Bara r-
, onall elbr la Ca-
l'rince,
9 h.
i|os de
: ai i. I OCMER
71/ de ta Rpublique
Le quatorzime lirtgeda la
Loterie Nationale a eu lieu
dimanche S M a i ('eranl un
public nombreux
Le gros lot de (i. 16.000 a
t gagn par le N > 1871.
Ceux de 4000, de 150') el de
1000 par les Nos. 632, 6967
et 801. Les deux lots de
G. 00 ont t gagnes par les
Nos. 88 el 6883.
les numros suivants ga-
gnenl les 1C lots de (i. 100:
369, 952 972, 1110, 1-129.
1903, 3585, 1189. 6793, 7S81,
Les numros suivants ga-
gnent (1. 7:
5, 249, 4S7, 1712, 1752,
5389,5471, 0027, 6484, 7285.
Il v a, en outre, 50 lots de
G. 50, ">0 autres de (i. 10, 70
lois de C. IH) et 104 lots de
G. 25.
Le paiement des billets ga-
gnants s'eflectue tous les
jours ouvrables au bureau de
[a I.otei le, Hue Bonne Fol,
No 410.
Vie Sportive
Parc LEON i i Clin m -
pionnat. L'Equipe de l'Ecole
Militaire ne s'tant pas pr-
sente pour jouer son match
de bampionnal avec la Jeu
ne; se , le conseil en vei lu j
des ljjcncrls, en a dress I
procs verbal. - Le public'
irrflchi voulait se venger
d'une prtendue mystifica-
tion. e Prsident en a vu
de belles, nous dit un gosse
amus de tant de tapages.
G'esl pour nous l'occasion de
dplorer le dpart de la
Commission de Pool Bail, or-
ganisme charg de l'organi-
oo matrielle des m '-
ches. Le Conseil de l Union,
npos de
trateui n'est i d
immissions c imp-
tenies pr< vui pai rgies
. s De , viennent toutes
difficults e* 'es belles
joutes oratoires qui passion-
Novembre prochain. Tout se
lait ici par soubresaut. Les j
difficults particulires d'un
homme tendent avoir une
malheureuse iniluence sur
une organisation qui est pour-
tant commune, n'tant la
chose de personne. Pour-
quoi le Conseil se montre-t-il
si peu enthousiaste du vo-
v ge de 1 fc.quipe Cubaine ici?
Voyons ce que sera le match
retour Jamaque-Hati... Le
championnat le 1932 prenant
lin lies prochainement, am-
nera un arrt complet dans
la pratique du l'ooiball en at
tendant ravaut-veille.de la
prochaine saison :>'2 33qui ne
se Ici a pas avant Octobre ou I
Novembre. L'exprience que
DOUS avons acquise de la vie
sportive hatienne nous per-
met d'avancer, sans crainte'
de nous tromper, que per
sonne ( entendez Messieurs )
peisoune ne trappera le bal-
on durant les vacances, ni ne
frquentera le l'aie Leconte,
s'il n'y a aucune perspective
e match international avaut
ouverture du prochain cham-
pionnat. Alors, un mois avaut
le dpart pour Kingston, l'on
se mettra htivement l'en-
iiaiuement et le match retour
Jamaque-Hati n'aura t
qu'un mauvais cauchemar
pour ceux qui l'auront mal
prpar. 0lie 'c Prsident
e aboutir les pourparlers
avec le Comit Directeur de
Dolors; l'assemble gnrale '
de Septembre prochain lui!
dcernera, uue nouvelle lois,
le titre Je Bienfaiteur du
Sporl, Allons, Che, un j
oi se On se plait rpter
RICHARD PETERS, frop.
ClI-UP DEMARS.N- 1217.
LA SEULE BOULANGERIE EUROPENNE EN HATI.
SPCIALITS OE PAINS POUR SANDWICH. PAINS FLUTR
ET PAINS MOULES, PAIS NOIRS, PAINS COMPLETS, ETC.
PATISSERIE FINE, PATES, VOL-AU-VENT. TOURTES.
SOINS ET PROMPTITUDE.
Tlphone: N 2069.
La maison na vas de
succursale.
La Banque Royale
du Canada
HENRY STARK
NUE IU QUAI, EN FACE DE LA GARE
\erre$ \ ilres le toutes dimensions pour vitrines t\ta
cadremt nts.
\itr$t spciales pour autos
YHres odiuaires 1/4 pouce aaisscurpour autos et comp-
qu' torce de diriger le Sport 1 loirs.
Hatien, vous a\ez perdu la | Grand choix et Muluri pour cadres.
barre de direction. | Lampes de nuit.
F. H. j La maison rpare aussi les saireirs tachs.
I
IHIi
Toutes les Polices
OE LA

t.,
i
i
I
fi
comprennent la Protection contre la J
Foudre sans augmentation de tauxg
'ug.LpIfosstidoi
Aqenta Gnraux *


r \fTN
10 Mai i
r (.
kM0 TT(f Sa
iijiiini Bark
Dont Ij rtMnnae est universelle a gard sa premire place
i >e mandez partout :
BAKBANCOURT
IVpi : Mue Csar.
m
UN SAVON H\ODKilELX QUI ENLVE LES
CFUMLS. I W?U V i E POU LIS UNS,
1A FIGURE ET LE BAIN.
LIFEBUOY
Lh SAVON l)K \.n SAN l|-.
POBR MAINS. PIGVRES I*T 1ANS
JJOHR Al'RiV P. O I OX M*. -. Qislribuetun
Ru Roux ti i'u oum, Port au Prince.
la farine BATBAS est /-
brioue pour h s boulangers
senss.
Elle coule quelques cenli-
mes seulement plus chre
que les autres marques,
mais le ienclement quelle
donne est sans pareil.
Avez-vous dj travaill
Bat'Bas ?
Eh bien passez chez les
commerants suivants :
'Or*

T
Panama Hailroad Steamship Une
A< mis i!x princ' i ttix ')oH ci Lui< pv
Service de jic isagcr.* entte
[Europe et f Amrique.

r
Aat ftnopfcotpKtt d Ch Sval*
!
l'Huile de Foie de Morue
4/r*i '< tu $oil 9% >!lwiorf
futilk tilt Ml U aomphm
tfarattut i* la NuMfftn (rf
excellant*
Uemttrti REGAGNON Cb
PhuKidini
i4/n/ Gnral pour l'Exatrlatton :
Ch. MAGNANT
37. rue Dtvioud" ! PARIS-16'
A vendre
r -
Un jeu de meubles de gale-
rie, 4 pices, siges ressort,
et une gl < ire de M) livres
!de rapacit. Le tout en pariait
ltal
Tlphoner entre 11 h.a.m. et
lh.p.m le Major PA.CAPRON.
U S. Marine Corps, Rue h,
Avenue Q, au numro de t-
lphone du Marine Corps
104-2
BiSItE IC
LKUTTEISM1
JEAN ASSAD
Dl ACKWn.I. MII.I.INC
BLEVATORCO.
Kaiisui ( ily. Mo.
Sauvez
vos livres
Saurez tcs iivies et col
lections en mauvais tat tn
les ronflant ai relieur coni-
cieueh UZ, honnte et habile
Iviiitnke ClMILLS.Rue Uonne-
loi .
El. GERMAIN
A. BOLT

Le steamer c Buena*'entura>
est attendu i\ Port-au Prince,
venant de New Yoi k le '
9 mi IS82.H
o siiii
Achetez-la avec confiance! : "iz';p- >r"......
rr. .u i *1 I I I.C.VAN REtD
Travaillez-la avec orgueil | A8ct-cur.i 1
. FAtTIIBERSUF
Insurance Co
Une des plus fortes COMPAGNIES
CANADIENNES d'ASSURANCE
sur la VIE
G. Lt BOSS & Co
Aaents Gnraux
i
< VA' S m I i ON c\. Co, LUI
17, .'.. i- i s Street,
1 PTE] pool, tu i \ i
Moiy d Cornpai 5.
' i I'u;, Corp. 1 iv.
I.V I cultvard iU S iasb< urg,
Havre. Prai ce
Mory & a mpaky,
A'Iantic i< Corp. Div.
7i Qnai -'( ( h u troi s
Bordeaux, France
l'eriui deron & Stockwell,
Boite Postal 78
Hire, France.
. ; I t i
\\ Si LD< N .V Ltd.
h : '( u [i use,
] I m hurcta Mreet,
li C. 3, ugland.
Trcnco
i N iv i ai y.
At htiDg ( i rp.Div.
3 1 ,. M v ineent de Paul.
Pi i s, l ;. i ce.
N u:, ,\ ( OMPANY
i ighting < 'orp. Dit,
7 Rue i < la Rpublique,
(. France.
( ( i'v iIami y & Co,
21, R e la Rpublique
V rseille, France.
AUeniogre
Atlaulic l'i< Ifthting Corp.
Atlantic Fn '. hling Coi |>.
Ballinhaus, Hamburg 1, Germany. Breitenv }55. Bremen, Uw.
Hollande*
11 tic Freighting Corp.
Ki Ere u nplein 3,
lV)tt( i m. Holland.
, Holiai
Sude
.-.. n Ji i on et Couipa^jr.
Atlantic Freigbting^Corp.,
Intwern Division.
< o Steinmann & fompaby
P. O. Bo. HIW, Rotterdam
A B W. Larke,
Atlantic Freij htio^Torp., Div.
eppsbron 10,
Stockholm, Sweden.
A/B Pettersson et Ho^rnsti
Atlantic Freighting Corp I M\.
Skeppsbron 3,
Gothcnlnirg, Sweden.
Bernhard Bergh I
Atlantic Freighting Corp., Dur
Halsingborg, Swidcn.
c Preighting
. Div.
Noi agi Swe len,
Sin in 1 dstrom .s \i
Atlantic Freighting
Corp, I iv.
mo, Sweden.
Belgique
2tlanlic Freighting Corp.
c/o Steinmann et Co
4, (Ju li Jordaens,
ADlwerp. Belgium.
Danemark
E. A. Ben dix Tel Companj
Copenhagen, Denmark.
Italie
A. Ceresa et Company
Via.Rauchi 3,
Ge'ica, Italy.
lspagne
Agenda Maritime Delgado,
( i a Spsin.
Norvge
Lauritz A. Devold A. (!.
Atlantic Freighting i orp.Div.
Aalesund, Norway<



Dr, Beozuk u, ru wia.. Paris.
Fleurs I Fleurs!
On trouvera cbes Melle TI
i e / uguslin, Ras I eu de
I ose, des fleurs, couronne,
i corbeilles de fleurs naturelles,
I ele, bon march.
DHRUaMHJHM
LE FAITEST INCONTESTABLE
lt II U
v
e
Ce si la quintessence des meilleures
varioles de cannes d'un vaste territoire
runissnni les meilleurs terroirs
Cest ce qui lait n [arme.
GOUTEZ ET COMPAREZ'
m&m
r*M' H^r-r^"^

V


Mardi
10 Mai 1932
Le Matin
4,PAGES
ttme ANNS * 76*6
port-au-Frince
Tl fkcme : 2244
ASSUREZ-VOUS
la
General Accident Pire & Life
Assurance Corporation Ltd.
de Perth ( Scotland )
f "3^*v la GENEFAL esl et des plus vastes organisa tien
e ce genre. Le loleil ne se o o champ d'action qai embrassa le
aaoade
es Polices < r onvrentau- s? dgts occasionns par ta iouare
Ses polie. to incendie, malveillance, dommages
cass autrui perso ni
Ses Policei es tr ses l -l'Europe sont payables en Hati.
, ,, ;,, ,n\ vala l'univers entier. Tous les vov
Au/s
G. L. VERRET j
TMLLHMJRQMffl
Habillez-vous avec lgance
et distinction, en vous adres 'jfafa "Magasin de l'Etat, a le
plaisir d'annoncer que, douant
laisser le pays la Wdu
mois prochain la liquidation
de son stock commence des
M Vielor Baboun,propriitai
rt de l Elgante*, au bo 171.
sant la Maison
C. L.Verret
Rue 1 ranersire. No li.vi-
\
In place qui a conserve
I bon r nom.
On v Ironvetetraval le plus
[soign, coupe lg nte la
dernire mode Ir.miise et an-
glaise.
Spcialits : Habits et vte-
ments de crmonie
Pnix Modkiks.
Ses Polices
Surs devraient
au moins 4000
donc prendre i prcautio nunir d'une police contre accidents.
) lollars, la prime annu ut que de 1/2 -/. s lOdollari E. C
Veuve F. BERMINGHAM, AuxGaves
Voulez-vous
Russir dans vos tudes qo
taire russir vos en tant?,grce
une mthode d'eoseigne-
meut classique excellente?
VOULEZ-VOUS
Une protession aprs 6 9
mois d'tudes srieuses (St.
neDactylo, Langues vivant
Comptabilit)*
Songez que l'Institut Tlp.
PEN1IAUER se recommandi
et s'impose votre aiteniion
>ar les brillants rsultats d-
j obtenus.
1537Rue Lamarre.
Tlphone 2891.
SO USAGE
Agent Gnral pour Haiti.
tor1 i ince. 1C. GILG
JEAN BLANCHETJrmfe
N'OUBLIEZ PUS OE FIE UN PETIT TOUR A
TERRACE-GARDEN
Chez W. KAHL
Petionville
nt les
yiiial lserai IsMsi
Accidents
tirens
)ieds d'ailI lie L lc'8 eE
de porl r
Seulement 15 route
asphalte. \ i,( m ;l-
w ;
u
arrangements pai liculiers
jemainc ou de mo
si
CE
pour 1rs p de jour de
N'A JAMAIS lit FAI I
CE 001 NE PEUT ETRE DPASSE
Kola Champagih
F. SJOURN
Prpar dans des conditions rigourei
D'ASEPSIE
p. parati >n et Vente
PhibmagieF. SEJOURNE
Angle des rues Roux ei dn Outre.
AVIS AU COMMERCE
La Panama Uailn tage d'an-
neecer les dparts; iurrinc<
Haiti, directement i |ue mird Toi.s les ti ers s n
pourvus de chambre truoiii
Bttrls de hcu> )"i An : Po rince.
2 Mai 11)32
Ar.glade Lamy, 14 ans, quar-
tier Si Antoine, Mlessure con-
luse du sonrcil.
Emmanuel Sler ing. (.l ans,
rue du Centre. Blessure tran-j
chante de la pnume de la main
droite.
, Msios Daile, 4C ans, Morne
de l'Hpital. Blessure du scro-
lu ni.
tirvilia Caille, 30 an, LaSa
lin'- Blessure co'Huse du cuir
chevelu.
Onlie Fleurunonl, 35 ans,
La Saline. Blessure confuse du
cuir ch-veiu, blessure tran-
chante de la rgion thoraciqne,
rgion sou axillaire, contusion
de la lgion temporale droite,
rosion de l'paule gauche et de
la rg'on sous claviculaire g.
La Roger, 50 ans, rue Am-
ricaine. Contusion du thorax,
c' droit.
Loi une Loi eus, Lonine. Bles-
sure Iranchanle de la main,
Serisier l.uxurier, fit) ans,
Grand-Gove. Bkssure de l
lace.
Michel Ducamen, Place Sl-
Louis. Contusion musculaire
(hospitalis).
Elvsui S.us, Moine de l'Hpi-
tal. Fracture du lmur gauche
1 Smoyenet super.(hospitalis), sion du po gnet dioit.
Steamer Buenavc
Staamcr Ancon le !" n ai
S^aamer Guayaquil i le 1 / ;
Steamer CristobaU le 24
Bueui vei lur i'
"Ancon"
;eauier ''(u yaqi il'
tt!jH,'.,"('.i isti
le lerjui 1932
le 7 juin
11 lui i r
1er "Buenavi nli le 28 j
1er "Ancon"
1er "Quayaqu : i ; j ;u i
Panama Railro op bip i.
;:i \t
lr 15 mni
mai
ie
"i | m
juin
I juin
i ; juin
cil
i > -
lot
let
let
l 32
1932
1932
19*2
10.T2
1932
1932
1932
\vy>
1932
1952
8 mai 1932
Antoine Pili Ufflf, 45 ans.
Duvivic-r. Blessure contuse de
la tte (hospitalis).
Ernest Elie, 19 ans, rue du
Outre; Ble*sure tranchante dn
poignet gauche avac section
tendineuse (hospiiilis).
Petit Mlida, 20 ans, Riang
Manneville. Confusion Ihoraci-
que.
Joseph Dr *ulvy. Blessure du scotum.
liomu us Lina, 5 ans, Grand"
Une. B'essure comuse du cuir
chevelu.
Jean Elinor, 3 ans, rue du
Centre. Contusion du bras gau-
che-
4 mai 1932
Antoine Louihisdon, 15 ans,
rue Amiicaine. Blpssure tran
ch mie du cuir chevelu.
D^roxm Mro, 'il ans.G-and'-
Ru^ Biessire piquante de la
phnle lu pied anche.
G don Cassna 4S ans. Chan*
cere '<. Bru ure de l'a Tant bras
gauche.
Foi Junocia,22 ans, rue des
Fron s-Foits. Erosion de la le
rrr' suprieure.
Bicol chauvef, 32 ans, Cin-
Varits. Morsure de chien.
5 mai 1933
llermancia Monass, 51 ans,
Beaug. Contusion musculaire
du bras gauche.
Balthazai Daniel,S2 ans, P.>n-
au-Prince. Coniusion du d>>g'.
Pauline Augasle,32 ans, L)-i-
ma. Morsure de chien.
Annnlyaae, Prince Confusion de la hanche.
Llio Sanon, 43 ans, rue du
Centie. Blessure du cuir che-
velu.
Benisaon Dorxil, 2o ans, Por-
tail Logftne; Bilure 1er dtgr
( rgi or. cervicale, contusion au
dos et la poitrine).
Lalortune Tsncrde, 20 ans,
Place de la Cathdrale. Conlu-
son
chaleureusement
fiante clientle et lui
demande de prendre les de-
vants pour profiter d une occae
sion sans gale persuad'1 que
les retardataires ne sauront
que bien rgulier
Les pi ix ont t rduits d'un
faon trs favorable.
(ing trouvera toujours grand
nombre, d'artic es de toilette et
d'habillement de toute premire i
nouveaut, tant pour hommes y
mae pour femmes et enfants., ........
Regardant ses cranciers et Moiti de la grande hille.1
dbiteurs, il prie ceux-ci de se sise Rue du Magasin de l'Elit,!
prsenter chez lui au plus tt, ct de la maison Allrejl
afin que tout,compte soit Cooke, rcemment occupe^
urauantle 15 du mois pro* parla Gendarmerie d Hati
chain, dans le mieux d leurs \ S adresser a M.Henry STARM
intrts \ Rue du Quai en ,ace d,10
Victor BABOUN igare.
HALLE i LOUER
Jasil.t
igeul Gnral
Lykes Brothers SS C hic
Texas -Haiti Santo liomingo 'o Rico
Le seul service hebd ki!'' e|
ir^t entre les port: d meut ave<
Port-au-Prince. 'I
Pojpr la rceptioi
importations, seinv :: LYvl
UNE.
Les prochaines arriv* t-au-Prii
Steamer t Velm
Steamer iGeni i il! 32
Steamer lAIm 32
Steiinu r M
Steamer Rutli I
jtUirean:Rue du Magasin de li
30
ALIX
annes
ROY
de succs.
ifelion
PROGRS NOUVEAU
RHUM NOLVLAV
Rhum dlicieux got exquis
Prix rduit
ALCOOL OtFlINT TOUTE CONCURHENCE
Clairin Vierge
Chez N. NAZON
ItPOT :ANCLE DES RUES BU PEUPLL hl FEROU PttflUE:
La Manufacture Hatienne
de Chapeaux L Indigne

5P-A
*m
Clientle que la j
le 4 janvier, il)
A le plaisir d'annoncer sa nombreuse
vente de ses CHA EAUX se tait, depuis
t 2027. GRANO'RUF
en face de son ancien local.
Les Clients y trouver on I le mme accueil.
BON MARCHE. CLRIT, GOUROISIE.
Martinez, Marcelin & G"
Loterie Nationale d'Hati
416 Rue Bonne.Foi, Phone 3358
La Loterie Nationaled'lalti est
une institution hautement humanitaire par la mollipW
d'eeuvres qu'elle se propose d'aider, une chance d k
tre ofletle aux hommes de toutes conditions de forlnev
Employs, Fonctionnaires, Ouvriers, Artisans, Saliri*
tous ordres, Gens de maisou ( domestiques, ) sans pir*
leur budget moyannant deux goud.s, peuvent gagner tr'*
mille gourdes. Patrons de Commerce.Chefsd'IndusIicp'*
aux iusuiiisancfs des ventes, par l'achat d'un billet, quivoi*
libre du souci des chances- I
Mdecins Avocats. Ingnieurs. Snateurs. Dputes, Grd5j
Dignitaires de lEtat.Reprscnlants de llnteliec tualit, Jour-
nalistes.
Donnez l'exemple de voire fo'idaril sociait.
Rentiers, capitalistes, comme en j-uont. augmentez voir*
avoir
Vous Ions qui habitez Haifi, rnd'z-lui service en*11
ml le billet de la LOTERIE NATIONALE D'HMTI.
Laboratoire SliJOUHNq
DiREGTvaa
n
S|' km--, Pn rmacien Je 'Universit de Pari*
M. Sjoukn, IMiarmaoen de l'un itrai t de Paris.aB"
interne des Hdpitai \ Ha'14 ,v
Analyses des Urines, du suc ger-trique du san<( ("
sermann, lre. Constante d'Ambard, Glyecniic).
DeseejasbitK Des matires lcales.


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM