<%BANNER%>







PAGE 1

p\ M. MA fllT A_.il \ '• Un nouveau SpectaclBd'Ar*, on perspective; I Sj> <•' cl* jeu li p*o ..i .1 vera et < 1 ^ Ces 1 n ;• n o v gi*4rl que coin e i iain !N Avril Ji ie Wiener s l! >mpagnir, Rappelons 'e> IM II %  prMutations de M B Hue '' N>n Mari , de la •< Mena i .; rne, de So alaii P, que] \ • public port-iu-prineien a I li mnt gotes. Madame Sylv.r. nou ('lire a jourd'hui le iRo-aire, |i Mie comdie dramatique tii o de l'œuvre de Florence ll.ic.lav par Monsieur Andr \\\ on. Nous ne saurions Iro > lnvl'er nos lecteurs s al'er voir h reprsentation de cette r.oublatit' intrigue i lerpr r par Jacqueline Wu nerSilsera el sa Compagni Location sur plan de la sale chez Madame Silvera, Avenue Dncostr. Tlph ne :*2891 Entre: G< uides 2, 3,4. Convocation (MITE HATIEN DE L'ALLIANCE TRANAISE jillera VgfP on Ji4 La SIIIIC i : ,. .. ic i II maladie. USO ..icml'huile de foie de morue norv^irnr,. U .Oder pour MO contenu en vitamine.. BU* ,ns chaque cas, tous les B es. n ,„,l .!(,., oaoaiMf U * eux acheter une seule bouteille de I.I,,,, dune ImiUtloa i bon march qui n. pU eS M rc,u!, al rapide, et certain que l.uthenuque SUICIDE iiJN COMMANDANT JAPONAIS. B commandant Nokoru Kuga rie l'arme japonaise avait t la t iiisonuier par le Chinois pendant la bataille de Kiarfcujap. Il lui mis en libert. Il se ren• il in ndialerreH l'endroit) n (me < il avail ' captur ell t iuicida. Avanl de ^e donner* a mort, il crivit une lettre 01-J -; nt qu'il avait commis un acte} dshonorent peur l'arrce en se, aissant capturer. UNE PLUS LQH&UE VIE POUR LES LEKTS SCOTT'S EMULSON d'huile de fois d morue norvs'nn Riche M 'itani$U$ A et D > .: confiance pour /, RHU.'' ANEMII RACHITtSMI CONSOMPTION 5KFLUEN7.A ,!.:„ iAn.1 Vork.E. U.d'A. Contoimmenl aux Statuts, les membres lu Con il Hatiau de l'Alliance Franaise aont convoqus en Assemble Gnrale. La runion a ma lie" ^ 1U1A, vendredi pr< halo, '19 avril, dis 4 1 2 lieu Ordr • -n jour : i > • Lee Inredu Rapport annuel, 2o Renouvellement du Conseil d'Administration. Porl au-Prince, le 23 1932' Ls secrtaire : d,oinl : P. CANTi HENRY STARK RUE BU QOAI, EN FACE DE LA GARE \errr* \ Un* de toutes iraewioni pour vitrines t en a drem nts. Mlreu spciales pour autos Vitre ordinaires 1/4 pouce paiss ur pour autos el coinpi loil s. i r.i • d choix de Moulum pour cadres. Lampes de nuit. La maison rpare aassi lei m oirs taches. a v i i DO SEL DISTRIBUE AU PEUPLE Vendredi et jsamedi, aux Marchs Valiire et Salomon, Mr }. Ascencio qui, comme on le sait, vient d installer mie labrique pour la prparation du sel dbarrass de ses impurets, a lui. mme distribu gralui'eraent prs de 8(100 sachets de l'indispensable pro'iuit. Tout le monde a t satisfait du se 1 des attaquants. Nous prsentons M d les llicitations des amis et lui souhaitons un prompt rtablissement. # Finale du Championnat 1931-1932, EUciog.—La <*oix de contrebasse de Golo ( H. H. K. a appris au monde entier que le "R uing" est en tle de ligne. En elle, le sympathique capitaine Tovar a dlai'. Voulez-vous Russir dans fos tu 1rs no la*oll '.'Isagc ,1 DM %  ; 111 '" u. ' La bov.i i enne." '' Ifrtce Ayv fi • oni %  Dimanche la "Violette" a brillamment disput la demifinale du championnat avec le "Melbourne" Dam la premire mi-temps Klio, Yem, Wool ey ont successivement narqu A butl %  l'avantage de la "Violette* 1 rontre un but (Nicolas) ('ans la deuxime. lompliments l'arbitre, Lu* dovic Jean Baptiste: L'Etoile du match Le jeune camarade Ad, de \t Marc, tudiant l'h'cole le Mdecine, nouvellement idmiaau nombre .les joueurs ila "Violette", s'est rh'd un des meilleurs ailiers-gau•hrs d'Hati. N'ayant jamais pris part i aucun match r guller, ignor compltement des << xj ertsa du monde spor" Viole le •*. Tenant le Championnat depuis 1920, la "Violette" lutte pour maintenir sa place d'honneur. Nous veuons de voir que le "Bai ( iii^" a huit points !. . La "Tiolette"a battu Ia".Iennesse" l'Ecole Militaire et le Melbourne. Ayant lait match nul avec le St Georges, elle perdit un point l'avantage de son concurrent. La position des finalistes ( Raeing-Vloletti ) est celle-ci: Racing 8 points; Violette 7 point*. El le 5 mai prochain.se disputera le plus intressant et le plus lormi da Avis SERVICE NATIONAL D'HYGINE ET D'ASSISTANCE PUBLIQUE La Direction Gnrale du Service National d'Hygine et d'Assistance Publique rappelleaux intresss les dispositions de l'art. 1er, paragraphe 19.de l'arrt du 12 avril l 1919 sur les rglements sani• taires, ainsi libell : Art. 1er. Par. 19L'Officier Sanitaire ou son reprt entant a pour devoir de con/ damner tout article d'alimen-' tatien ou toute boisson d'alimentation qu'il juge impro-pie la consommation ou nuisible la sant de l'homme ; et il peut exiger que le i ropritaire nu dtenteur des ;.i t ic'es d'al mentatiou ou de' boissons ainsi condamns las jette dans le dpotoir aux immondices pourtre dtruits sans que le propritaire ou le dtenteur puisse prtendre aucune compensation.Faute par le propritaire ou le dlenteur sus vis de se conformer cette invitation,les articles on boissons ainsi condamns seront confisqus en vertu d'un jugement du tribunal de paix.conlormment l'article 383 du Code Pnal a) On ne pourra metlre en vente aucun article d'alimentation, aucune boisson condamns par l'Officier 'oanitaire.ni en disposer de toute antre mau re pour l'alimentation de l'homme. b) Ceux qui auront vendu ou dbit des boissons lalsi '. fies sont passibles d'une I amende de 5 10 gourdes,} sans priudice des peines plus i svres qui seront pronon-l ces par les tribunaux en matire correctionnelle, dans le cas o elles contiendraient des mixtions nuisibles la saule,'-., conformment au Sme paragraphe de l'article 894 du '"ode Pnal, c.) Lorsque l'Officier Sani. taire est d'avis que le btail ou la volaille sont atteints de maladies ru exposs la contamination et par consquent impropres la consommation de l'homme, il pourra, sur dcision judiciaire, rendue conformment l'article 383 du Code Pnal,les confisquer et les taire transporter au dpotoir aux immondices pour tre incinrs,parce que dangereux la vie et i la sant, tans que le propri Protgez vos dnis des mil'iers de mit bes dsasvo. Ire bouche. 0rossez-'e3 tuus lesjoari VoVt* vo re dec liste au moins deux lois par an. Utilisez le CALOX pour le maximum de prolcc'inn. D'abord, oai ce que c'est une poidre.. aucun auu dei. tifrice ne peut nettoyer mieux. Puis, parce qu'elle t{ oxygne... rien ne purifie mieux. Vo.iv haltiae deviendra plus douce. Les acides de la bouche sont ueij. traliss. Aucune dcoloration /te l'mail, ni irrita* tion des gencivei, C klOX vous iauvegirle, Cornrnw cez aujourd'hui i vous en servir. Voire pharmacien l'a.Ecrivez auj juid'n, •v un F la noiioellt boite i.AI.UX s'iuwre et te jeniie a la pression auu doiyl. n pour chantillon gratuit le la poudre deatilrioe C4LOX Me KESSO ^ A R IBUINS, Inc. 7U Clitf St., \.-Vork tiiy. r. s. 4. Ad No. 9 Gin-laldij DEMAIN SOIR Le grand film : Destine avec I;b o,i,q Rn'e el Napolon Michel Entre n^: Blron : l.ix. VENDREDI La belle i iie de i K Mt'r Le Prince Jean avec Ren HArlbel. Luc ; e i Dafsace et Pciul Gu ; d Entre : 1,00; Balcon : 2,00 Cin-Varils CE SOIR Deuxime el dernire reprsentation du I eau marne Les Emancipes DONNEZ LE MEILLEUR SOIN A VOTRE I EAU. EMPLOYEZ LE PARFUM ET BLANC SAVON DE TOILETTE LUX SAVON < I i Tli DLICATEMENT PARFUM sera CHAMPION ? I \olleg-ball: Baskei-balL—tl est annonc que le Championnat de Basket-Ball et Volley bi 11 commencera bientt au l'arc-Leconte. On eat pri de s'inscrire. • Dimanche, Foot-Ball : Saiut Georges— Jeunease. I En marge du Sport. — Le conit de la Violette organisera un arand piqueniqw ledimanebe 1er mai prochain la Rivire Froide entre les tif lejeuue Ada enlev loi^lc I membres cl les amis du Club. suffrages dans ce milieu | Cette dtente physique tait I la eritique des uni et des ncessaire aprs de si rudes MI ies n pargne personne et combats qui,pourtant, ne fout les lestes les plus raritoique coiamencar.Nous comptussi, pavant cher saa | loas, pour gayer ileressam ei c pins -orni., { prtendre au-J iW "IfS de C i?J^SSS cune compensation. ne 1 1 S.S.ll. ait organis.Qui v < MOIIR A LAURIN. P. O BOX M. Dislribuelun RueRoux et du Ceitre, Port auPrir.ee. 1 Toutes les Polices DE LA t.-*4 mm[ 4 WE Di^NTSFRICi: %  LA CR* [KOLYNOS pln e i\\^ feu. il lut mis • ck ov.V par un fameux coup la CU sse.Le capitaine A Aud.int dut modifier sa ie d'attaque en dplat iu ci Dtn < %  • exi me-gauche.ue malheureux accideni diminua considraf ares j Disaient la lougue ca.cuita leurs et aiguiser leur apptit publier le menu qui sera oflert nos camarades sur du s vert. Vous vous perdu i. brave* ledi urs.les Violettistes) auront vaincu la "Rivire Froide" et vous ne F. H. comprennent la Protection contre la Foudre sans auqmentation de taux^ Eug.Lp BOSSP& g Aqaiits Gnraux iilnWliiK&slal tal?aWASi,e>si-^tta^aH



PAGE 1

&3G! >T \ i l'\ I. i Hliiiui ttarkuieoiirl buntl ft renom tattet tn tanelle a gerd& u pi Demander partout : UN BARBAM OURT DtpAl : Rua.( esar. LA NOUVELLE DE SOTO SIX PLUS LGANTE QUE JAMAISMEILLEURE QUE JAMAIS faire de la nouvelle De Solo Six la plus lgant* et la plus distingue des voilures de G cylindres A IJMN prix est un exploit des ingnieurs. La nouvelle De Soto Six est munie de lu force flottante qui limine compltement toute vibration du Clutcn automatique, qui vous permet d'oublier entirement le clutcn mme, au dpari et au changement He vitesse.la roue libre cpii vous rend capable de rouler libre de toute restriction du moteur, des freins hydrauliques. La nouvelle De Solo Six se distingue par ses lignes H sa grce, s.i beaut artistique cl son harmonie. ("•si en somme une aristocrate de prix modr. DE SOTO SIX Vous devez voir la nouvelle De Solo Six pour comprendra sa beaut artistique. Vous devez 1* conduira pour comprendre sa qualit. FRANCK J. MARTIN Distributeur Ouest la Noire confrre LE TKIIKS a reproduit une information du NEW-YORK TIMES, en date du 11 Avril, concernant une romraunication du gouvernement amricain an sonvernement hatien, par lintermdiaire de Monsieur Dana Munro. Il y esl notamment dit que les i Etats-Unis se proposent aussi de considrer, selon ce f 7 *i* O qu'elle vaut, toute proposi'ion VntS ^l d e ,a P arl d'Hati de rembourser sa dette extrieure actuelle d'environ quatorze millions de dollars, mais a dclar qu'ils ne consentiront aucun arrangement qui sis gnifierait l'annulation du trait de 1915 avant la date de son expiration. > Cette dclaration tonnelle semble tre en contradiction avec l'Expos de la Situation du Dpartement des Relations extrieures qui affirme l'acceptation, par le Gouvernement de Washington, du principe du radit, avant l'a* DOque prvue, de l'emprunt de 1i)22. O se trouve la v| rite ? Port-au-Prince o Washington ? I Nous sommes en prsence de l'quivoque. L'opinion publique en est justement trouble. Il importe que M. Lger fasse une mise au point nInsurance Co Une des plus fortef COMPAGNIES CANADIENNES d'ASSURANCE sur la VIE EUG. Le BOSSE & Co Aaents Gnraux Le 14 Avril travers l'Amrique — o La semaine pa$se,lta vingt pi nne rpubliques dei'Am'i'I'i onl hrill -nouent fl tjour coosa T leur uuio i D.ms nn ai lie! p im le 1 lu moi pre nire \<%% I" iu h rie I i i Am Une, h Dr S. lowe, di 'eur gnral, avait fail i • ortir le grand sens de ci inife&l ition et avait anno i |u la |eone gnration d i Nouveau Monde y prendrait nne pait active dans loulei les coles publiqueael prives comme dans tontes les Universit, Chez nous c'est / Institut Guy jnseph Bonnet qui a pris l'initiative d'une conlrence qui, comme l'on sait, a pei> nemeni russi. \ux Etats-Unis, les reprsentants des'.l rp ibli |ues de l'Union, tous membres du Bureau Directeur, avaient d >' % %  l d'entreprendre un ple rinace la tombe de George Washington, au Monnl Vernm et dyjlire les message li s fheli des diffrents Etats du Continent. Il n'y :i plus de doute que f Union des Rpubliques am ricaines esl maintenant con sidr* C mme tant une or •onisatrice de premier ordre le confrences diverses entre les Etats cte I Amrique, (.est du resle sous


PAGE 1

Mercredi 27 Avril 1932 Le Matin 4 PAIES Port-an-Prince, Tlphone: 2241 VIENNENT t D'ARHlVE A la Maison Rues Courbe & Roux anglaise supeUnion extra llpilal 11rai Dalttei | Accidents 21 avril 1932 Rtf.il ; ornera, 12 ans, Place Si-Louis. Blessure contuse de l'arcade -o ircillre droi'e. Vnrilus Orianl, 22 ans, .I?c mel. Cortusion lgre, rgion naiilale. HimneCaiil'e, 25 M, rue des Fronts-Forl'. Morsurede chien. Virginie Joseph,'25 ans.quar, lier de S'-l seph. Blessure du cuir chevelu Christian Michel, 10 ans, ri < des Miracl . Brlure. Marcel t£lte,29 ans. rue Rvol'dmn. Bleeeure contre du pouce gauche et de la rffor zygaumalt pi % % %  gauche. Marc A^naot, 12 ans, rue Juslin Lhrisson, Contusion du poignet gauche. Louisdoa Clerciua, 2.1 ans, rue | Mnn | M ; c C i i n p.l Amricaine. Blessure conluse ; fUlCl Ici lS 9UUV". fo j a queue do sourcil gauche. Joseph Clamour, 45 ans Bongais; loi te contusion de l'avant bras, b'essnre eonlttM de ta jw be gauche, vaste hmaPrix sans concurrence. 1 *%£?&£ . -MI Rue. Bli ••s 1 ir << ntuse du do Lafleur C jatte. 23 ans, Peu de Chose; Contusion de la nuGrard Maa'i i-e, 3 ans, rue Rvolution Blessure piquant*-, liante pied gauche. Thodore Hubert, 8 ans, ru" (I: ; He ( onusion de l'avant lu os gauch %  infse, .S7 ans, rue Tirreunse. Ci ntusion de la cuisse, lace an^ro-suprieure. JQ. Baptiste olexina, SU ans, rue Runion. Contusion du Iront, i %  ulli-sure de la lace, brlure l< r <'egr de. la rgion postero mdiane du Iras dro;t. Joseph S'.phen, 48 ans; La Saline. Blessure contuse de la jambe gi nche. Joslyn Mercidieu, 10 ans, Dr* loi t. Blessure contuse du mIrrangeioents paiticulieri pour le pensions de jour de dius gauche. Sauvez vos livres 1 Sauvez vos I 'vres H roi lectinns en m mvais tu tn les coi fiant ai relie ir c-intciemicux, bonne e et habHETIINNE CAMiLLK.Kue Bonne* loi Avis Popeline Heure. Drill blanc guDrieur. Kaki jaune rieur. I .1, \ itlor Baboen propritaire de l-Eltgantet,aunonw> Hue .lu hagatin de l-'.M, %  nlaisir d'annoncer > volumes de I a Civilisalion ie(l \\iiui be. Cin" N toi R.15 ans. I l'og f, Con'us o i de paule gauchis I ouis Vi< us, li ans, Plioo Ville.Blessure contuse de la r gion pai ltale gauche. Pierre Augustin, t an, Be'Ah; Blessure contuse de la lace. Mose Louis, 2/ ans, Hue de l'Egalit. Blessure contuse de la jan be diode. Charles Augustin, 28 ans, Croix des Pos.sales. blessure tran< banie i e l'i ('ex, de l main g (hospitalis,), C. L. VERRET TMLLEUR-UIOMD Hab'l iz-vots avec lgance 'et distinction, en vous adres saut la Maison C. t, Verrat Rue 1 raversir, No t^ -••'stna^e de la Douane.pre$qu'n lace d la maison EtttP prs Œtel 0 Sea-Vlew L'un: les plu- mcieiinesde la place | ii a 01'f ao i bon renom. Oo y trouveletravail le plu soign, coupe lgante la dernire mode Irancaise et ao iilaise. Spcialits : Habits et vtements de crmonie. Paix MODRa. Steamer iBuenavei n las U -\ mai 1932 Steamer Anc< n : I" Steamer aCuayaqui le l'i ni i Steamer Cri.lobali le 24 moi S/S "Baena vci le H juin Ivo : S,-i "Aucunle 7 juin Steamer "Guayaqi il' le i I i' i'' SUtmer -Crlstob oin I Steamer *Buei av< i SJanmcr "Ane m" i 19 ^'.eamer "Guayaquil le 12 jui Panama Bailro i Steamp hlp Line le 9 mai 15 mai I mai le 29 mai "i juin le VI juin •0 juin le 26 juin le 1 jui le 11 iuil 11 18 let et let 1942 1932 1932 1932 1032 1932 1932 1932 lt32 1932 1932 Idal Rhum ALIX ROY 30 annes de suces. alteulioii j. FT.C VAN W< sgeul Guial Lykes Brothers SS C lnc Toxast -HalU •anto-OomlngpPorto-Rico Le seul service b( bdomad igert et fret autre les ports du lu re: it avec Krt-au-Prince, 'i i F#ur la rception ra le vos nMortationa, aervez-v %  LYKE 1JNE. l.aa prochaines a ont* Steamer "Ri v rl 1932 Steamer "Marg avril 1932 Steamer i Velrn il mai 11 bureau: Rue du Magnsiu de l't-t.u Uo.te Hostala B PROGRS NOUVEAU RHUM NOllEAV Rhum dlicieux got exquis Prix rduit ALCOOL DtFIANT TOUTE CONCURRENCE Clairin Vierge Ch z N. NAZON i UtPOTtANOLF DES RUES DU PfUPLL :MIPWM:jm A le plaisir d'anno-'cer sa nombreuse < llenlle que l vente de ses CHAPEAUX se tait, depuis le 4 janvier, N' 2027, GRANLTRUF ^ •n face de son ancien local. Les Clients y trouveront le mme recueil. 80(1 MARCHE. CELERITE. CO'JIHOISIE. Martinez, Maroelia G* LoUri Nationale d'Hati 416, Rua lonne.Foi, Phone': S3502 La Loterie Nationalrd'fali esl nne institatiaa hautement humanitaire par la mulliplin" d'oeuvre* qu'elle se propose d'aider, une chance d tm tre ofTerle aux hommes de tontes conditions de forlusf Employs, Fonctionnaires, Ouvriers, Artisans, Salaries • tous ordres, Gens da maison ( domestiques, ) sans P"'* leur budget movannant deux goudes, penvenl gagner Iran mille gourdes. Patrons de Commerce.Chetsd'Industie.paiJ aux iusulsances des ventes, par Tach.it d'un billet, qui va libre du souci des chencee' ^ Mdecins, Avocats, Ingnieur*, Snalema, Dpn'cs '"["" Dicnitaires da l'Etat.Baprsentai ts de l'IntellectuaM, J fl nalistai. Donna TaTg|ila da voira inMdarit soc'aie. Fantiars, capitaliste, somme en jouant, augmentez !" avoir. Vous toas a,ai hsbUes* ttaitl, rrnd r-Iui service eu D anttehillat de la LOTCHIE NATIONALE D'HATI. Laboratoire SJOURN DlKF.CTUnS s F. SJOURNA, Pharma ien R SJOURN, Pharmacien dp ITJuiversit ris M. SfjouRi, Phar' acien de l'universit de r.wis.anci interne des Hpitaux d Pari' Analyses des Urine-, do snc jrt sermann, Ure, Constant d'Ambard, l tac œa*eeetcales.



PAGE 1

Clment Magloire D'A ECXMLrt" i;'5J. Ml i: AMERICAINE 13T T! Ll V' ONE N 21242 Tous les bons esprits se tout une loi ck'au.er leur devoir et de le remplir. PLAUTE •jG'me ANNEK.'N76 POI'.T-AU-rKlNCI (HATI) —• MERl RED] 21 HH.,iy32 I A l'Usine Mantgue —•— ii Il y a deux oprations -lisnous avons lo i jours gotr iincts i l'usine : l'extractionM'eiiivreitieul de. musqus qui se l'ail d'abord dans 1er traditionnelles ... tnoulin l'huile et le ralli' En sortant du bro eur. nage. Extraite sous sa forme j la graine se troa\e divise brille, l'huile est achemine en coques et en noyaux Ail nioven de pompes de luqui passent alors dans" un atttere dans les .'grands se para leur d'o les coques rservoirs que voici. Ils eousont envoyes au fourneau tiennent peu prs IO.OJO comme combustible I ndis sillons chaque. L'huile est enque les noyaux sont ucheItlite transporte parlas mmins par le mme pr cd nies moyens a la raffinerie. de transport la machine Nous nous arrtons devant ur ce ( 1'" est import', la voie service sont employs selon csl ouverte a des industries! QHC hygine scrupuleuse, une nouvelles. j propret merveilleuse. I La production de l'Usine se %  ,, %  mesure a la quantit de graines i Mr Aubry veut bien nous de coton broyes journellenieut.f ipliquer 1 extraction. Du si soit trente tonnes par 24 heures, laquelle capacit peut tre tacitement augmente volont. Mlle est maintenant restreinte cause le l'insuffisance d'approvisionnement des graines de colon. LA PIERRE ANGULAIRE DES SOI banqv Jroii y" %  ?***& mn La Banque Royale du Camada ex lo, nous dit-il, les graines de coton ai rivent dans l'en ton noir dchargement qu'il nous montre, d'o, au ruoye i d'un lvateur chane godets, elles sont transportes dans un appareil nettoyage. Aprs quoi, les dchets et poussires sont expulses, au m< yen d un ventilateur dans u\) i ripienl pour qu'ils ne s'ej ar.ulltnl pas dans l'air. Ensuite, ils sont transports nouveau, par une chane semblable la premire, dons cet appareil qui s'appelle Liiiler ser vaut dbarrasser 1rs grai lies des libres de colon qui peuvent s'y al lcher. De la cet autre ftpKireil sert 'OPINIONS (!< > r Venir en aide au : ce i -o— Les n >yaux broys sont envoys dins un cylindre coi-\ scur ii l'aide d'un serpentin vapeur pourvu de net ils orifi N 0 | re confre Le ionnel .•es qui projettent ainsi dans vient de d larme, toute [a masse nue vapeur hu-j louchant l'apathie avec I inide qui est distribue par un t son i poussas if s i lparalil rcipient rectangulaire pour -.-recueillis les londs, en vue <)•• voir toujours la mme quantit I notre participation aux pro< et la mme loi nw d'un gteau | chana jeux olympiques. Non laisons cho cette 'nqellnde car, nous auss'. irons avons l'im pression que n n n'est encore dl 1\)1 lo !S|JU1 l < eOlympiade, amh de alori(pii est envelopp dans une toile spcialement fabrique en vue d obtenir des tablettes suffisantment comprimes. On n'a plus alors qu' les placer dans des cases pratiques dans quatre i'i enrouler toutes les libres I immenses accumulateurs l'o ainsi obtenues cl qui servent lia fabrication des matelas. Elles sont vendues a 1res bas prix comme sous-pro (luils, tandis que les graines continuent par l'intermdiaire d'un transport eur chenilles et d'une chane uodels pour se rendre au broyeur huiler)" Une posie se dg ige du mouvement des machines, du bruit des bielles et des pisIons. C'est le rythme subtil, mystrieux el troublant qui rgle leur travail II reproduit parfois la tremblement angoissant du navire en marihe, ce caravansrail du hasard. S'il y a quelque chose d'anormal dans ce concert dont une fausse noie peut quelque fois troubler l'harmonie, l'oreille exerce du mcanicien-expert le peroit immdiatement el y met bon Ordre. Nous avons prouv "ne sensation dlicieusement Exquise couter le rythme Harmonieux suscit par les voix apaisantes des machines fn travail. Puissance redou••ble de la machinerie dont l'huile est extraite. 1211e est entait, de ce qui dviait l'lr pour que Cator, dtenteur du record du saut ( n longueur, e' Thard, notre meilleur sprinter dlivrs de loustouc matriels, suite transporte au moyen de ) puissent intensifier h ur entr; Ipompes rotatives dans les netr.enl C) liiiilres euiseurs qui vont donner la proprit ncessaire pour la production d'abord de i huile comestible, ensuite de l huile destine la fabrication de la inantgue. Pendant sept mois de l'anne, les moteurs Slcinner tournent 24 heures par jour: les moteurs .sont des ma< lunes va| eur graissage automatique abriques parles ingnieurs i.mriraii s du mme nom. Ils donnent un rendement ex tri'ordinaire el sont les meilli rs du genre. C'est pourquoi ils sont gnralement Utiliss dans toutes les usines el leur repu a lion est mondiale.La maison Skinner sesl spcialise depuis bon nombre d'annes dans la construction de ces moteurs. Mr 0. Brandi ne tarit pas d loges sous le compte des machines Skinner. Par mesure de prcaution,j l'usine possde son propre i • %  C'est en juin, dans qaei semaines dore, qui ces ''eux magnifiques athltes dlen Ironl nos-conteurs... Et il rous em-jr ils appan de g|i Uleurs et de forcer. : % %  ', l'admiratio l'Uni nans donc i i' i de pai i nts | i c ni (h cre, L'origine du kodak —e — [ai rir, ci si Irait nu ni, que l'on doit ces table que l'U. S. S, II. re mo pas, celle lois, l'enlhoueisi qui marqua dernier ment Poi ganisalion de la (ompdhi on sportive entre nos lcot-na"iun et l'quipe jamalcaii e. Et p quoi donc ? Le Gouvernement semble avoir lait ion de voir, pnii est question de I ira vote-, p ls kodK Pourquoi kod Ce mol n'a aoci ne [nifi MOU et origine ne saurait i" expliq aui i u linguiste n ni I n raison que I astn an !< i i Ki' %  il tint ;'i ce que son ;>pil el nn nom comm les Chambres, deux mille i 1 1 I par an K „ LA s'ai lars en laveur du team olympique. Certes, cela esl Insuffisant, si l'on songe, que le sjour 'e nos athltes aui E sts-Unis •rra pas de moins d' > qu'il leur taudra ernrun un entraneur, un r^g me parti lier, sans comp'er les (rais d'aller et rel >ur el lea lour i dpenses qu'entranera?-—et p parUcnliremenl si.comme o< l'esprons, ils son! vainquei me d leclrificalion et mme j l'obligation de r tourner les posi une panne d'lectricit epr sentait, elle pourrait tre releve immdiatement. T. A. V. (La fin au prochain io). U POPULATION FRANAISE EN 1931 — 0— L ropulalion totale de la France, nul a t recense en JJSl, s'lve 41 millions o349v3 nersonnes dont 38, p *4.000 r'rancars et 2,890.000 •tringers. Par rapport au d'mbrement de 19'26, on enepislre nneaucmenla'ion He 1091 026 pereurrev. ''oit 69'*5 Fr; naif \ gnp 2.M tran, gers. ^ons le sen' dpa:tement e 'a Seine la population to,0 'e ath ii 4.P?.',K peraonP dont 4 474.357 Franais et 459,493 trangers. Laug. mentaiion par rapport au re censment de 1926 tst.de 301,218 units, Ce sont les centres industriels et les ports dont la population continue s'accrottre et o alflueot les trangers, La nouvelle blesses qu'on ne n-anqnera | de leur laire... Mais c'est d quelque chose. Pourquoi, dfl maintenant, Clievallier ne dsignerait-il | un comit olynu ique chan i loul org'-jms' r • de reci des londs ? Ce comit, n< humble avis, i ourait laire m veille, en sinten.l rit pour i contribution pe'il ou gr* aux dpenses, avec les d rentes socits sportives Port-au-Prince et des I li lemenis. Nos clnbs de tennis, de wolley-1) II, dr lool b Polo Club, e Joki y 'loi' o ruserai ni des r< n< ontr | laire recettes au piofi da raisons qui n otivrent l ebou les autres lelti Ce n me 'ni vii e §nvanl u Tout, Q< la sant, r .Si Il in.' laissez I n'& ma ; i ea? Cet humoi isl lameux 'ait d< : poi: o ^ cs il. Il ( ; iir h d' ces pensionmilier, il de :: Po )l • i h vail i ne enil i d'< 'i mie eu I bien 'n y a vingt cinq ans LE MATIN, ". .1 vil 19 '<". !PETITE BOiTE ftUX LETTRES lon cht i Directeur, .ii / // %  < %  h, Ile note d hier mpath m Le, >jan %  inut qui I %  iwti e Hautaine Loi ojannis i /;// 1 (tes plus 11 cit u.i e r un i mcnls donns a 1 1 Imi •i i %  mnun %  our %  arlisli anle / %  !. ur do r .' rcii.v cona un j/ i cquis i toitU s li s au\ I! n IJ sous I eclion <'e a r. Ar h r Brun, par p och ine tourn da Pi de 1 1 l\ l pub iqi u jo.u e B .'ee boni i n i e om me n gran ; • te ne d< ni crainl il i4 l renne au Amilii i \ i. .-4MNMUMH if i l—MIT IIIIH ur Cin-Van intp ition de Ko; S D, d'une m*se au po D p mise BU po ni aya oh'enue da le dbut. t'n appareil pailant i moderne t pei ter'ioi si mise in point tacite el ne la dilfr ne dei sullals ob 'enn jusqu'ici PHX n i mutions vient des films m ni S, des npi i a-1 il es n'lanl n rpllemeni pas expdie ten 1 la il %  11 le | ublic e-1 h op ri si 1 pi uniairemenl n int. lis Ni de Poi misent ir i .• %  %  % %  r u p esby' enleqni s i i : Vu. erd< •,", le i ,'10 rln : l" ii lu un s i m. < i le dimai ( lie 1er mai lu i les du m ii .i I heui rs |. m i lu. vous v verra-t il, n i i les tort lapin • en ie •fit ait | pter d'tre q .i s'oicanisait a casion de la lle < .... |>i ni ai Mi-'a lin fix pour le dpart n'avaienl pins ii< n'-ils ti nv deue 19 de rechanplus inti i ssants ou simplus riches ? Hum! ces rs l n -lent rai uni ut i m ; ni • i CI I ., .1 CLANDOPHILE des Lab. OtlMOS PARIS itrei Bonn • Dt %  t lie li Ile ch SP, Al a "ne pn uve plus loi le. r di i rogr i i i • 11 ,n ns b ii ( ri re l'air du i s d mie h branchies di v or ml -ell e s nmons car ils ti lient de plus belle I Ll t liai il • nie pti .11 n p ii de • gentillesse (il ur t... un ; : | ix. Alors, i les jeta s nu nocal d' u t ten i. Aussitt, ils (lo i %  enl : car ils ie compo;le unis gra< s. I i I er.ti ur, i n 11 la pi udi i ce. i. I ire au?si en ini %  I'. nimal, si on ne que i as. ). uve n aiie es lournie rous•n l'un air • de IMO pi i i • i dai i i s ^ n aviss imaisritn ions M BU pi ilable pris dena doigts des Gouttes il'iir lia r bon* coin !. nui dcuplent les laculi ii. ... oil que >on < esor (jui.en* \, h ';ii>uit, ne hii que le plus lui util ir une radios qu'on rfai A L>< n march I ;, tt'o i iinn N'atio- le l / injustement ind et lui di porli i nn nom hi.1 se li ver carrment |l| ni lie des m ils li i d la revo'n* la i \ ntaxe.n Le cone ion loi r nous parait un charabia assez siin. i RATION LOHUNALE 1! : 'MINCE n du d ngtl d'eK i i i i (;ni i\n imce les ci veaux el Us lorobi s situs le • la pai lie nord-est du tin Extrieure! dans sibilitd'entreprfndrtj ob\ u i, au ni iiBTail i le t a ps que i • i om| tents nlsui • i i la cai ils:'lion 'l'ois d

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06989
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Wednesday, April 27, 1932
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06989

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
Clment Magloire
D'A ECXMLrt"
i;'5J. Ml i: AMERICAINE 13T
T! Ll V' ONE N 21242
Tous les bons esprits
se tout une loi ck'au.er
leur devoir et de le
remplir.
PLAUTE
jG'me ANNEK.'N- 76
POI'.T-AU-rKlNCI (HATI)

MERl RED] 21 HH.,iy32
I
A l'Usine Mantgue

ii
Il y a deux oprations -lis- nous avons lo i jours gotr
iincts i l'usine : l'extractionM'eiiivreitieul de. musqus
qui se l'ail d'abord dans 1er traditionnelles!...
tnoulin l'huile et le ralli- En sortant du bro eur.
nage. Extraite sous sa forme j la graine se troa\e divise
brille, l'huile est achemine en coques et en noyaux
Ail nioven de pompes de lu- qui passent alors dans" un
atttere dans les .'grands se para leur d'o les coques
rservoirs que voici. Ils eou- sont envoyes au fourneau
tiennent peu prs IO.OjO comme combustible I ndis
sillons chaque. L'huile est en- que les noyaux sont uche-
Itlite transporte parlas m- mins par le mme pr cd
nies moyens a la raffinerie. de transport la machine
Nous nous arrtons devant de grandes cures pour suivre s,'e (le presses hydrauliques,
jfcdiffrenlea oprations iu.(,on I huile est extraite par-
nlliiui^e. Un fait qui a rete- ue prewioi froid,
nu notre attention et que nous) n "J a (llie ' graines de |
devons signaler, c'est que rien eolon qui soient tires du
n'est manipul. Les in tins ne Pa3'-S'to"1 le Ieslc (lcs frwrni-
icrventpas ce travail. Des .Il,res csl Import. Pour tout
...esses, des filtres p >ur ce (1'" est import', la voie
service sont employs selon csl ouverte a des industries!
qhc hygine scrupuleuse, une nouvelles. j
propret merveilleuse. I La production de l'Usine se
' ,, mesure a la quantit de graines i
Mr Aubry veut bien nous de coton broyes journellenieut.f
ipliquer 1 extraction. Du si soit trente tonnes par 24 heures,
laquelle capacit peut tre taci-
tement augmente volont.
Mlle est maintenant restreinte
cause le l'insuffisance d'appro-
visionnement des graines de co-
lon.
LA PIERRE ANGULAIRE
DES SOI
banqv
Jroii

y"
?***&
mn
La Banque Royale
- du Camada
ex
lo, nous dit-il, les graines de
coton ai rivent dans l'en ton
noir dchargement qu'il nous
montre, d'o, au ruoye i d'un
lvateur chane godets,
elles sont transportes dans
un appareil nettoyage. Aprs
quoi, les dchets et poussires
sont expulses, au m< yen d un
ventilateur dans u\) i ripienl
pour qu'ils ne s'ej ar.ulltnl
pas dans l'air. Ensuite, ils sont
transports nouveau, par
une chane semblable la
premire, dons cet appareil
qui s'appelle Liiiler ser
vaut dbarrasser 1rs grai
lies des libres de colon qui
peuvent s'y al lcher.
De la cet autre ftpKireil sert
'OPINIONS
(!< >
r Venir en aide
au
: ce i
-o
Les n >yaux broys sont en-
voys dins un cylindre coi-\
scur ii l'aide d'un serpentin
vapeur pourvu de net ils orifi- N0|re confre Le ionnel
.es qui projettent ainsi dans vient de d larme,
toute [a masse nue vapeur hu-j louchant l'apathie avec I
inide qui est distribue par un t soni poussas if s i lparalil
rcipient rectangulaire pour -.-recueillis les londs, en vue <)
voir toujours la mme quantit I notre participation aux pro<
et la mme loi nw d'un gteau | chana jeux olympiques. Non
laisons cho cette 'nqellnde
car, nous auss'. irons avons l'im
pression que n n n'est encore
dl 1\)1 lo !S|JU1 l < eOlympiade,
* amh de alori-
(pii est envelopp dans une toile
spcialement fabrique en vue
d obtenir des tablettes suffisant-
ment comprimes. On n'a plus
alors qu' les placer dans des
cases pratiques dans quatre
i'i enrouler toutes les libres I immenses accumulateurs l'o
ainsi obtenues cl qui servent
lia fabrication des matelas.
Elles sont vendues a 1res
bas prix comme sous-pro
(luils, tandis que les graines
continuent par l'interm-
diaire d'un transport eur
chenilles et d'une chane
uodels pour se rendre au
broyeur huiler)"
Une posie se dg ige du
mouvement des machines, du
bruit des bielles et des pis-
Ions. C'est le rythme subtil,
mystrieux el troublant qui
rgle leur travail II reproduit
parfois la tremblement an-
goissant du navire en mar-
ihe, ce caravansrail du ha-
sard. S'il y a quelque chose
d'anormal dans ce concert
dont une fausse noie peut
quelque fois troubler l'har-
monie, l'oreille exerce du
mcanicien-expert le peroit
immdiatement el y met bon
Ordre. Nous avons prouv
"ne sensation dlicieusement
Exquise couter le rythme
Harmonieux suscit par les
voix apaisantes des machines
fn travail. Puissance redou-
ble de la machinerie dont
l'huile est extraite. 1211e est en-
tait, de ce qui dviait l'lr
pour que Cator, dtenteur du
record du saut ( n longueur, e'
Thard, notre meilleur sprinter
dlivrs de loustouc matriels,
suite transporte au moyen de ) puissent intensifier h ur entr; I-
pompes rotatives dans les netr.enl
C) liiiilres euiseurs qui vont don-
ner la proprit ncessaire pour
la production d'abord de i huile
comestible, ensuite de l huile
destine la fabrication de la
inantgue.
Pendant sept mois de l'anne,
les moteurs Slcinner tournent
24 heures par jour: les moteurs
.sont des ma< lunes va| eur
graissage automatique abri-
ques parles ingnieurs i.mri-
raii s du mme nom. Ils don-
nent un rendement ex tri'ordi-
naire el sont les meilli rs du
genre. C'est pourquoi ils sont
gnralement Utiliss dans tou-
tes les usines el leur repu a lion
est mondiale.La maison Skinner
sesl spcialise depuis bon
nombre d'annes dans la cons-
truction de ces moteurs. Mr 0.
Brandi ne tarit pas d loges sous
le compte des machines Skin-
ner.
Par mesure de prcaution,j
l'usine possde son propre i
C'est en juin, dans qaei
semaines dore, qui ces ''eux
magnifiques athltes dlen Ironl
nos-conteurs... Et il rous em-jr ils appan
de g|i
Uleurs et de forcer.
: ', l'admiratio
l'Uni
nans donc
i
i' i de pai i nts | i
c
ni (h cre,
L'origine
du kodak
e
[ai
rir, ci si Ira-
it nu ni, que l'on doit ces ta-
ble que l'U. S. S, II. re mo
pas, celle lois, l'enlhoueisi
qui marqua dernier ment Poi -
ganisalion de la (ompdhi on
sportive entre nos lcot-na"iun
et l'quipe jamalcaii e. Et p
quoi donc ?
Le Gouvernement semble
avoir lait ion de voir, pnii
est question de I ira vote-,
p ls kodK .
Pourquoi kod Ce mol
n'a aoci ne [nifi mou et
origine ne saurait i" expliq
aui i u linguiste n ni I
n raison que I astn an !<
i i
Ki'
il tint ;'i ce que son ;>p-
il el nn nom comm
les Chambres, deux mille i1"1 I par an K LA s'ai
lars en laveur du team olympi-
que. Certes, cela esl Insuffisant,
si l'on songe, que le sjour 'e
nos athltes aui E sts-Unis
rra pas de moins d' >
qu'il leur taudra ernrun un
entraneur, un r^g me parti -
lier, sans comp'er les (rais
d'aller et rel >ur el lea lour i
dpenses qu'entranera?-et p
parUcnliremenl si.comme o<
l'esprons,ils son! vainquei
me d leclrificalion et mme j l'obligation de r tourner les po-
si une panne d'lectricit epr
sentait, elle pourrait tre rele-
ve immdiatement.
T. A. V.
(La fin au prochain io).
U POPULATION FRANAISE
EN 1931
0
L ropulalion totale de la
France, nul a t recense en
JJSl, s'lve 41 millions
o349v3 nersonnes dont 38,
p*4.000 r'rancars et 2,890.000
tringers. Par rapport au d-
'mbrement de 19'26, on en-
epislre nneaucmenla'ion He
1091 026 pereurrev. ''oit 69-
'*5 Fr; nai- f\ gnp 2.M tran,
gers.
^ons le sen' dpa:tement
"e 'a Seine la population to-
,0'e ath ii 4.P?.',K peraon-
P dont 4 474.357 Franais
et 459,493 trangers. Laug.
mentaiion par rapport au re
censment de 1926 tst.de
301,218 units,
Ce sont les centres indus-
triels et les ports dont la po-
pulation continue s'accrot-
tre et o alflueot les tran-
gers,
La nouvelle
blesses qu'on ne n-anqnera |
de leur laire... Mais c'est d
quelque chose.
Pourquoi, dfl maintenant,
Clievallier ne dsignerait-il |
un comit olynu ique chan i
loul org'-jms' r de reci
des londs ? Ce comit, n<
humble avis, i ourait laire m
veille, en sinten.l rit pour i
contribution pe'il ou gr*
aux dpenses, avec les d
rentes socits sportives
Port-au-Prince et des I li
lemenis. Nos clnbs de tennis,
de wolley-1) II, dr lool b
Polo Club, e Joki y 'loi' o
ruserai ni des r< n< ontr |
laire recettes au piofi da
raisons qui n otivrent l
ebou les autres lelti
Ce n me 'ni vii en ci
r l'un.
mi'.
On pourrai! encore, avec
torisalion du !) i arten
T\n Cnln Gt'l'Intrieur, cet i va de soi
JJC OU LU OIA f0te$ '
q
Igels
Petite F&ntatsie
UNE HISTOIRE DE POISSONS...
- G
j i -
oui franais l'anecd > e n-
vanl
u Tout, Q< la sant, r .Si
Il in- .' laissez
I n-
'& ma
; i ea?
Cet humoi isl lameux
'ait d< *: poi: o ^cs
il. Il ( ;'iir
h d' ces pension-
milier,
il de :: Po )l
i h vail i ne enil i d'<
'i
mie eu
I
bien

! 'n y a
vingt cinq ans
Le Matin, ". .1 vil 19 '<".
!PETITE BOiTE ftUX LETTRES
lon cht i Directeur,
.ii
/ //< h, Ile note d hier
mpath
m Le, >jan
inut qui
I
iwti
e
Hautaine Loi ojannis i /;//1
(tes plus 11 cit u.i e r un i
mcnls donns a 1.1 Imi
i i mnun our
arlisli anle
' /
!. ur do r .'
rcii.v cona un j/ i cquis i
toitU s li s au\ I! n ij
... vo 11 I
e m, I <. 'Abeilt >
sous I eclion <'e
a r. Ar h r Brun, par
p och ine tourn da
Pi de 11 l\ lpub iqi u
. jo.u e B .'ee boni i n i
e om
me n gran ;
te ne
d< ni
crainl il i4
l renne au
Amilii
i \ i.
.-4MNMUMH if .....ilMIT IIIIH
ur
Cin-Van
intp
ition de
Ko; s d,
d'une m*se au po D
p mise bu po ni aya '
oh'enue da le dbut.
t'n appareil pailant
i moderne t pei ter'ioi
si mise in point tacite el
ne
la dilfr ne dei sullals ob
'enn jusqu'ici phx n i mu-
tions vient des films m ni S, des
npi i a-1 il es n'lanl n
rpllemeni pas expdie ten 1 la il
11 le | ublic e-1 h op ri si1
pi uniairemenl n
int.
lis Ni de
Poi misent ir
i . r u p esby'
enleqni s
i i : Vu.
erd< ,",
le i ,'10 rln
: l" ii lu un s i m. < i le
dimai ( lie 1er mai lu i les
du m ii .i I heui rs |. m
i lu. vous v verra-t il,
n

i i les tort
lapin en ie
fit
ait | pter d'tre
q .i s'oicanisait a
casion de la lle
< .... |>i ni ai Mi-'a -
lin fix pour le dpart
n'avaienl pins
ii< n'-ils ti nv deue
19 de rechan-
plus inti i ssants ou sim-
plus riches ? Hum! ces
rs l n -lent rai uni ut
i m ; ni ,

i
CI
I ., .1
CLANDOPHILE
des Lab. OtlMOS PARIS
itrei Bonn

Dt
t lie li Ile ch SP, Al
a "ne pn uve plus loi le.
r di i rogr
i i i 11
,n ns
b ii ( ri re l'air du
i s d mie h
branchies di v or ml -ell e s
nmons car ils ti lient
de plus belle
I Ll t liai il
nie pti .11
n p ii de
gentillesse (il ur t... un
;.: | ix. Alors, i les jeta
s nu nocal d' u t ten
i. Aussitt, ils (lo i enl
. : car ils
ie compo;le
unis gra< s. I
i I er.ti ur, i n
11 la pi udi i ce. i. I
ire au?si en ini
I'. nimal, si on ne
que i as. ). uve
n aiie es lournie
rousn
l'un air
de
Imo pi
i i
i dai i
-
!
i
" s ^ n aviss
imaisritn ions
m bu pi ilable pris dena
doigts des Gouttes il'iir lia r bon*
coin !. nui dcuplent les lacul-
i ii.
... oil que >on < esor (jui.en*
\, h ';ii>uit, ne hi-
i que le plus
lui util ir une
radios qu'on
' rfai A L>< n march
I ;, tt'o .
i iinn N'atio-
le l / injustement
ind et lui
di porli i nn nom hi-
.1 se li ver carrment
|l| ni lie des m ils
li i d la revo'n*
la i \ ntaxe.n Le con-
e ion loi r nous parait
un charabia assez si-
in.
i RATION LOHUNALE
1! : 'MINCE
n du d ngtl d'eK
. i i i i (;ni i\n imce les
ci veaux el Us lorobi s situs
le la pai lie nord-est
du tin Extrieure! dans
sibilitd'entreprfndrtj
ob\ u i, au ni iiBTail
i le t a ps que i
i om| tents nlsui i i
la cai ils:'lion
'l'ois d mettra a la dls| osiiiou
i 11 i r s q u i
( u li ront la di mande,
Ues < mplaci mei Is au
i mie p( m y trans-
iter es restes de < i rs pa
osi s da.is ces tom-
i rs veaux.
21 avril 1932.

:SDAMES,
Poiu o is-minietou
I8C uJuit n'gale
'MAU&SME'l
.i.tdrgu.rtMd'Ha!ll j
u V. FHlOQ, Atnitr$-Pari$

t


p\ .
M. MA fllT A_.il \
'
Un nouveau
SpectaclBd'Ar*,
on perspective;

I Sj> <' cl*
jeu li p*o
..i .1 .
vera et
<
1
^ Ces1 n ; n o v
gi*4rl que coin e
i iain !N Avril
Ji ie Wiener s
l! >mpagnir,
Rappelons 'e> Im II pr-
Mutations de M B Hue ''
N>n Mari , de la < Mena i
.; rne, de So alaii p, que]
\ public port-iu-prineien a .
I li mnt gotes.
Madame Sylv.r. nou ('lire
a jourd'hui le iRo-aire, |i
Mie comdie dramatique ti-
i o de l'uvre de Florence
ll.ic.lav par Monsieur Andr
\\\ on.
Nous ne saurions Iro > ln-
vl'er nos lecteurs s al'er voir
h reprsentation de cette
r.oublatit' intrigue i lerpr-
r par Jacqueline Wu nerSil-
sera el sa Compagni
Location sur plan de la
sale chez Madame Silvera,
Avenue Dncostr.
Tlph ne :*2891
Entre: G< uides 2, 3,4.
Convocation
(MITE HATIEN DE
L'ALLIANCE TRANAISE
! jillera VgfP


on Ji4 La SiiiIc
i
, : ,. .. ic i II maladie.
USO ..icml'huile de foie de morue norv^irnr,. U
.Oder pour MO contenu en vitamine.. BU*
,ns chaque cas, tous les Bes.
n,,l .!(,., oaoaiMf U * eux acheter une seule bouteille de
, I- .I,,,, dune ImiUtloa i bon march qui n. pU
.eSMrc,u!,al. rapide, et certain que l.uthenuque
SUICIDE iiJN COMMANDANT
JAPONAIS.
B commandant Nokoru Kuga
rie l'arme japonaise avait t
la t iiisonuier par le Chinois
pendant la bataille de Kiarfc-
ujap.
Il lui mis en libert. Il se ren-
il in ndialerreH l'endroit)
n (me < il avail ' captur ell
t iuicida. Avanl de ^e donner*
a mort, il crivit une lettre 01-J
-; nt qu'il avait commis un acte}
dshonorent peur l'arrce en se,
aissant capturer.
UNE PLUS LQH&UE VIE
POUR LES LEKTS
SCOTT'S
EMULSON
d'huile de fois d morue norvs'nn
Riche m 'itani$U$ A et D
> .: confiance pour
/, RHU.''
ANEMII
RACHITtSMI
CONSOMPTION 5KFLUEN7.A
,!.: iAn.1 Vork.E. U.d'A.
Contoimmenl aux Statuts,
les membres lu Con il Ha-
tiau de l'Alliance Franaise
aont convoqus en Assem-
ble Gnrale.
La runion a ma lie" ^
1U1A, vendredi pr< halo, '19
avril, dis 4 1 2 lieu
Ordr -n jour : i > Lee
Inredu Rapport annuel, 2o
__Renouvellement du Conseil
d'Administration.
Porl au-Prince, le 23
1932'
Ls secrtaire : d,oinl :
P. CANTi
HENRY STARK
RUE BU QOAI, EN FACE DE LA GARE
\errr* \ Un* de toutes iraewioni pour vitrines t en
a drem nts.
Mlreu spciales pour autos
Vitre ordinaires 1/4 pouce paiss ur pour autos el coinp-
i loil s.
i r.i d choix de Moulum pour cadres.
Lampes de nuit. ,
La maison rpare aassi lei m oirs taches.
a v i i
DO SEL DISTRIBUE AU PEUPLE
Vendredi et jsamedi, aux
Marchs Valiire et Salomon,
Mr }. Ascencio qui, comme
on le sait, vient d installer
mie labrique pour la prpa-
ration du sel dbarrass de
ses impurets, a lui. mme
distribu gralui'eraent prs
de 8(100 sachets de l'indis-
pensable pro'iuit. Tout le
monde a t satisfait du se1
des attaquants. Nous prsen-
tons m d les llicitations
des amis et lui souhaitons un
prompt rtablissement.
#
Finale du Championnat
1931-1932,
EUciog.La <*oix de contre-
basse de Golo ( H. H. K. a
appris au monde entier que
le "R uing" est en tle de
ligne. En elle, le sympathi-
que capitaine Tovar a dlai'.
Voulez-vous
Russir dans fos tu 1rs no
la Compliments a Asccnc o. ^^ [y}. 6oDne^TO[ a deux
1----------------------- points du
",v"', ,, _j nue capiiame lovai a uchm i
prpare par AsceDCto, et qui chll)S qui |ni ont |
se dbite sous toutes formes g ^ ( |en !
nesse, Melbourne, St Georges,
A une mthode d'i aseigne-
i -nt classique exci Ile it< ?
VOl LEZ VOUS
Une protessioo apri 6 a ''
mo's d (iodes srieuses (St.
o-Dactylo. Langues vivante
Comptabilit)1
Sonaez que l'Institut Tll'-
) ENHAUER se recommande
et s'impose votre attention
par les brillants rsultats le
\a obtenus.
1537Rue Lamarre.
TU | boue '.' H.
calendiic!. ce qui
8-8.
Fleurs Fleurs! Su^iSque tlcZ\.
Ou trouvera chez Me le Ti-
fme Augustin, Bas Peu de
Chose, des fleurs, couronnes,
etc. bon march.
A louer
Pelitc maison mi 13ais-Ver
Ha Contort moderne.Sa
dresser,pour les c a lition,
Mr Lisse de.
Vie sportive
PiRC-LlCftHTi Samedi
dernier l'iKtoile Hatienne i
(2e Cl B battu le"St Ccorges"
(Se C.) par 2-*.
i NVAKI iCUM
- Dents Jawntrei
nent lin >*oll
'.'Isagc
,1 dm ;- ,'111 '"
u. ' '
La bov.i
i enne." ''
.....
Ifrtce
Ayv
fi oni

Dimanche la "Violette" a
brillamment disput la demi-
finale du championnat avec
le "Melbourne" Dam la pre-
mire mi-temps Klio, Yem,
Wool ey ont successivement
narqu A butl l'avantage
de la "Violette*1 rontre un but
(Nicolas) ('ans la deuxime.
lompliments l'arbitre, Lu*
dovic Jean Baptiste:
L'Etoile du match
Le jeune camarade Ad, de
\t Marc, tudiant l'h'cole
le Mdecine, nouvellement
idmiaau nombre .les joueurs
i- la "Violette", s'est rh'd
un des meilleurs ailiers-gau-
hrs d'Hati. N'ayant jamais
pris part i aucun match r
guller, ignor compltement
des << xj ertsa du monde spor-
" Viole le *. Tenant le
Championnat depuis 1920, la
"Violette" lutte pour mainte-
nir sa place d'honneur. Nous
veuons de voir que le "Ba- i
( iii^" a huit points !. . La !
"Tiolette"a battu Ia".Iennesse"
l'Ecole Militaire et le Mel-
bourne. Ayant lait match nul
avec le St Georges, elle perdit
un point l'avantage de son
concurrent. La position des
finalistes ( Raeing-Vloletti )
est celle-ci: Racing 8 points;
Violette 7 point*. El le 5 mai
prochain.se disputera le plus
intressant et le plus lormi
da
Avis
SERVICE NATIONAL D'HYGINE
ET D'ASSISTANCE PUBLIQUE
La Direction Gnrale du
Service National d'Hygine et
d'Assistance Publique rap-
pelleaux intresss les dispo-
sitions de l'art. 1er, paragra-
phe 19.de l'arrt du 12 avril l
1919 sur les rglements sani-
taires, ainsi libell :
Art. 1er. Par. 19- L'Offi-
cier Sanitaire ou son repr-
t entant a pour devoir de con- /
damner tout article d'alimen-'
tatien ou toute boisson d'a-
limentation qu'il juge impro--
pie la consommation ou
nuisible la sant de l'hom-
me ; et il peut exiger que le
i ropritaire nu dtenteur des
;.itic'es d'al mentatiou ou de'
boissons ainsi condamns las
jette dans le dpotoir aux
immondices pourtre dtruits
sans que le propritaire ou
le dtenteur puisse prtendre
aucune compensation.Faute
par le propritaire ou le d-
lenteur sus vis de se confor-
mer cette invitation,les arti-
cles on boissons ainsi con-
damns seront confisqus en
vertu d'un jugement du tri-
bunal de paix.conlormment
l'article 383 du Code Pnal
a) On ne pourra metlre en
vente aucun article d'ali-
mentation, aucune boisson
condamns par l'Officier 'oa-
nitaire.ni en disposer de toute
antre mau re pour l'alimen-
tation de l'homme.
b) Ceux qui auront vendu
ou dbit des boissons lalsi '.
fies sont passibles d'une I
amende de 5 10 gourdes,}
sans priudice des peines plus i
svres qui seront pronon-l
ces par les tribunaux en
matire correctionnelle, dans
le cas o elles contiendraient
des mixtions nuisibles la
saule,'-., conformment au
Sme paragraphe de l'article
894 du '"ode Pnal,
c.) Lorsque l'Officier Sani.
taire est d'avis que le btail
ou la volaille sont atteints de
maladies ru exposs la con-
tamination et par consquent
impropres la consommation
de l'homme, il pourra, sur
dcision judiciaire, rendue
conformment l'article 383
du Code Pnal,les confisquer
et les taire transporter au
dpotoir aux immondices
pour tre incinrs,parce que
dangereux la vie et i la
sant, tans que le propri
Protgez vos dnis des mil'iers de mit bes dsasvo.
Ire bouche. 0rossez-'e3 tuus lesjoari VoVt* vo re dec
liste au moins deux lois par an.
Utilisez le CALOX pour le maximum de prolcc'inn.
D'abord, oai ce que c'est une poidre.. aucun auu dei.
tifrice ne peut nettoyer mieux. Puis, parce qu'elle t{
oxygne... rien ne purifie mieux. Vo.iv haltiae de-
viendra plus douce. Les acides de la bouche sont ueij.
traliss. Aucune dcoloration /te l'mail, ni irrita*
tion des gencivei,
C klOX vous iau-
vegirle, Cornrnw
cez aujourd'hui i
vous en servir. Voire
pharmacien l'a.Ecri-
vez auj juid'n,
v un
F
la noiioellt boite
i.AI.UX s'iuwre
et te jeniie a la
pression auu
doiyl.
n pour
chantillon gra-
tuit le la poudre dea-
tilrioe C4LOX
Me KESSO ^
A R IBUINS, Inc.
7U Clitf St., \.-Vork
tiiy. r. s. 4.
Ad No. 9
Gin-laldij
DEMAIN SOIR
Le grand film :
Destine
avec I;bo,i,q Rn'e el Napolon Michel
Entre n^: Blron : l.ix.
VENDREDI
La belle i iie de i K Mt'r
Le Prince Jean
avec Ren HArlbel. Luc;e i Dafsace et Pciul Gu;d
Entre : 1,00; Balcon : 2,00
Cin-Varils
CE SOIR
Deuxime el dernire reprsentation du I eau marne
Les Emancipes
DONNEZ LE MEILLEUR SOIN A VOTRE I EAU.
EMPLOYEZ LE PARFUM ET BLANC
SAVON DE TOILETTE
LUX
SAVON < I i Tli
DLICATEMENT PARFUM
sera Champion ? ,
I
\olleg-ball: Baskei-balLtl
est annonc que le Cham-
pionnat de Basket-Ball et
Volley bi 11 commencera bien-
tt au l'arc-Leconte. On eat
pri de s'inscrire.

Dimanche, Foot-Ball : Saiut
Georges Jeunease.
I
En marge du Sport. Le
conit de la Violette orga-
nisera un arand piqueniqw
ledimanebe 1er mai prochain ,
la Rivire Froide entre les
tif lejeuue Ada enlev loi^lc I membres cl les amis du Club.
suffrages dans ce milieu | Cette dtente physique tait I
la eritique des uni et des ncessaire aprs de si rudes
mi ies n pargne personne et combats qui,pourtant, ne fout
les lestes les plus raritoi- que coiamencar.Nous comp-
tussi, pavant cher saa | loas, pour gayer
ileressam ei c pins -orni.- { prtendre au-J
iW "IfS de,Ci?J^SSS cune compensation.
ne 11 S.S.ll. ait organis.Qu- i v <
MOIIR A LAURIN. P. O BOX M. Dislribuelun
RueRoux et du Ceitre, Port auPrir.ee.
1
Toutes les Polices
DE LA
t.-*4
mm[
*
4
WE Di^NTSFRICi:
LA CR*
[kolynos
pln e i\\^ feu. il lut mis
ck ov.V par un fameux
coup la CU sse.Le capitaine
A Aud.int dut modifier sa
ie d'attaque en dplat
iu ci Dtn < ex-
i me-gauche.ue malheureux
accideni diminua considra- f ares j
Disaient la lougue ca.cuita
leurs et aiguiser leur apptit
publier le menu qui sera
oflert nos camarades sur du
s vert. Vous vous per-
du i. brave* ledi urs.les Vio-
lettistes) auront vaincu la
"Rivire Froide" et vous ne
F. H.
comprennent la Protection contre la
Foudre sans auqmentation de taux^
Eug.Lp Bossp&
g Aqaiits Gnraux
iilnWliiK&slal tal?aWASi,e>si-^tta^aH


&3G!
>T
\ i
l'\ I. i
Hliiiui ttarkuieoiirl
buntl
ft renom tattet tn tanelle a gerd& u pi .
Demander partout :
UN BARBAM OURT
DtpAl : Rua.( esar.
LA NOUVELLE DE SOTO SIX
PLUS LGANTE QUE JAMAIS-
MEILLEURE
QUE
JAMAIS
faire de la nouvelle De Solo Six la plus lgant*
et la plus distingue des voilures de G cylindres A
Ijmn prix est un exploit des ingnieurs. La nouvelle
De Soto Six est munie de lu force flottante qui li-
mine compltement toute vibration du Clutcn auto-
matique, qui vous permet d'oublier entirement le
clutcn mme, au dpari et au changement He vi-
tesse.la roue libre cpii vous rend capable de rouler
libre de toute restriction du moteur, des freins hy-
drauliques.
La nouvelle De Solo Six se distingue par ses lignes
H sa grce, s.i beaut artistique cl son harmonie.
("si en somme une aristocrate de prix modr.
De SOTO SIX
Vous devez voir la nouvelle De Solo Six pour com-
prendra sa beaut artistique. Vous devez 1* con-
duira pour comprendre sa qualit.
FRANCK J. MARTIN
Distributeur
Ouest la
Noire confrre Le Tkiiks a
reproduit une information du
New-York Times, en date
du 11 Avril, concernant une
romraunication du gouverne-
ment amricain an sonver-
nement hatien, par linter-
mdiaire de Monsieur Dana
Munro.
Il y esl notamment dit que
les i Etats-Unis se proposent
aussi de considrer, selon ce
f 7 *i* O qu'elle vaut, toute proposi'ion
VntS ^lde ,a Parl d'Hati de rem-
bourser sa dette extrieure
actuelle d'environ quatorze
millions de dollars, mais a
dclar qu'ils ne consentiront
aucun arrangement qui sis
gnifierait l'annulation du
trait de 1915 avant la date
de son expiration. >
Cette dclaration tonnelle
semble tre en contradiction
avec l'Expos de la Situation
du Dpartement des Rela-
tions extrieures qui affirme
l'acceptation, par le Gouver-
nement de Washington, du
principe du radit, avant l'a*
DOque prvue, de l'emprunt
de 1i)22. O se trouve la v-
| rite ? Port-au-Prince o
, Washington ?
I Nous sommes en prsence
de l'quivoque. L'opinion pu-
blique en est justement trou-
ble. Il importe que M. Lger
. fasse une mise au point n-
Insurance Co
Une des plus fortef COMPAGNIES
CANADIENNES d'ASSURANCE
sur la VIE
EUG. Le BOSSE & Co
Aaents Gnraux

.
Le 14 Avril
travers
l'Amrique
o
La semaine pa$se,lta vingt
pi nne rpubliques dei'Am-
'i'I'i onl hrill -nouent fl
t- jour coosa t leur uuio i
D.ms nn ai lie! p im le 1
lu moi pre nire \<%%-
I" iu h rie I i i Am
Une, h Dr S. lowe, di
'eur gnral, avait fail i
ortir le grand sens de ci
inife&l ition et avait anno i
|u la |eone gnration d i
Nouveau Monde y prendrait
nne pait active dans loulei
les coles publiqueael prives
comme dans tontes les Uni-
versit,
Chez nous c'est / Institut
Guy jnseph Bonnet qui a pris
l'initiative d'une conlrence
qui, comme l'on sait, a pei>
nemeni russi.
\ux Etats-Unis, les repr-
sentants des'.l rp ibli |ues de
l'Union, tous membres du
Bureau Directeur, avaient d
>' l d'entreprendre un ple
rinace la tombe de George
Washington, au Monnl Ver-
nm et dyjlire les message
li s fheli des diffrents Etats
du Continent.
Il n'y :i plus de doute que
f Union des Rpubliques am
ricaines esl maintenant con
sidr* C mme tant une or
onisatrice de premier ordre
le confrences diverses entre
les Etats cte I Amrique, (.est
du resle sous regarde le |)r William Man-
r,Pb.I).,Chel de la divisio
financire de la i Pan Arneri
c io I *iii m l qui. en un l<
; rtirle de S pages de son i
letio, vient d'en r umci :
les it s i tiviU s.
I a prochaine conlrenc
oloire de la Pan America
Union se tiendra en dcembr
de relte anne,g Montv iden
Uruguay
Hati gagnerait entn |vr -
dre immdiatement d< s d
marches pour le rtablisse
ment de l'dition franaise du
Bulletin de l'Union.
La farineBX l) \S esl jo-
brioueDour les boulangers
sa
Elle cote quelques centi-
mes seulement j)lus chers
que les autres marques,
mais !,- tendement (ju'etle
(tonne e*fsans pareil.
Avez-vous dj travaill
Bat'Bas ?
Eh bien lpassez chez h s
commerants suivants :
Eu. ESTIVb ; C < ^ JEAN ASSAD
UEWIEISM*
P. OAUDIN

Itl : MH.I.r\Q
Mo.
ED. GERMAIN
1 BOIT
Achetez-la avec confiance!
Travaillez-la avec orgueil !
ADMINISTRATION GENERALE
DES POSTES
Avis m DPARI
t/s dpches pour Newt
York et l'Europe oiA-New
York direct ) par le steamer
Ancon i seront k i mets la
mercredi '/7 du courant,
Port-au-Prince, le 2 avril
iy ri. i
cessiire. On ne veut pas don-
ter que cette lois-ci il parle-
ra, puisqu'aussi bien, c'est u
diplomatie qui ast ici en
c;i use.
On attend ses exj lications.
i
RICHARD PETERS, Frop.
( 114 Af DEMaRS, \- 1217.
LA SEULE BOULANGERIE EUROPENNE EN HATI.
SPCIALITS DE PAINS POUR SANDWICH. PAINS ELUTES
ET PAINS MOU! A1NS COMPLETS. ETC.
PATISSERIE FINF. PA. iL-AU-VENT. TOURTES.
SOINS ti PTI1UDE.
Tlphone : N 2069.
La maison n'a pas de
succursale.
LE FAIT EST INCONTESTABLE j
H II m Sarllic
C'est la quintessence des meilleures
rarits de cannes .d'un vaste territoire
runissant 1 meilleurs terroirs,
C'est ce qui fait son arme,
GOUTEZ ET COMP EZ!
ca*-maskMaui mwwi.abwmi wn ** ,^,.i maJwmmmKmmu***


Mercredi
27 Avril 1932
Le Matin
4 PAIES
*
Port-an-Prince,
Tlphone: 2241
VIENNENT tD'ARHlVE
A la Maison
Rues Courbe & Roux
anglaise
supe-
Union extra
llpilal 11rai Dalttei |
Accidents
21 avril 1932
Rtf.il ; ornera, 12 ans, Place
Si-Louis. Blessure contuse de
l'arcade -o ircillre droi'e.
Vnrilus Orianl, 22 ans, .I?c
mel. Cortusion lgre, rgion
naiilale.
HimneCaiil'e, 25 M, rue
des Fronts-Forl'. Morsurede
chien.
Virginie Joseph,'25 ans.quar-
, lier de S'-l seph. Blessure du
cuir chevelu
Christian Michel, 10 ans, ri <
des Miracl . Brlure.
, Marcel tlte,29 ans. rue R-
vol'dmn. Bleeeure contre du
pouce gauche et de la rffor
zygaumalt pi gauche.
Marc A^naot, 12 ans, rue Jus-
lin Lhrisson, Contusion du poi-
gnet gauche.
Louisdoa Clerciua, 2.1 ans, rue |
Mnn|M;c Ciinp.l Amricaine. Blessure conluse ;
fUlCl Ici lS 9UUV". fo ja queue do sourcil gauche.
Joseph Clamour, 45 ans
Bongais; loi te contusion de
l'avant bras, b'essnre eonlttM de
ta jw be gauche, vaste hma-
Prix sans concurrence. 1 *%?&. -m-
I Rue. Bli s1 ir << ntuse du do
Lafleur C jatte. 23 ans, Peu
de Chose; Contusion de la nu-
Grard Maa'i i-e, 3 ans, rue
Rvolution Blessure piquant*-,
liante pied gauche.
Thodore Hubert, 8 ans, ru"
(I: ; H- e ( onusion de l'avant
lu os gauch .
, infse, .S7 ans, rue
Tirreuns- e. Ci ntusion de la
cuisse, lace an^ro-suprieure.
Jq.Baptiste olexina, SU ans,
rue Runion. Contusion du
Iront, i ulli-sure de la lace,
brlure l< r <'egr de. la rgion
postero mdiane du Iras dro;t.
Joseph S'.phen, 48 ans; La
Saline. Blessure contuse de la
jambe gi nche.
Joslyn Mercidieu, 10 ans, Dr*
loi t. Blessure contuse du m-
Irrangeioents paiticulieri pour le pensions de jour de dius gauche.
Sauvez
vos livres1
Sauvez vos I 'vres H roi
lectinns en m mvais tu tn
les coi fiant ai relie ir c-int-
ciemicux, bonne e et habH-
Etiinne CAMiLLK.Kue Bonne*
loi .
Avis
Popeline
Heure.
Drill blanc
guDrieur.
Kaki jaune
rieur.
I .1, \ itlor Baboen propritai-
re de l-Eltgantet,aunonw>
Hue .lu hagatin de l-'.M, "
nlaisir d'annoncer IRE KHI I
PACKET COMPANY
Le steamer \n ra tenant
de Kingston et des ports du
Sud sera a Poil itt,Prince le
2 mai courant pitnant fret
pour l'Europe vie If s ports du
Bord,
Tin Royal Mail Stttm
Pocket Co.
L J. BIGIO
i
laisser le pnj
s d /i (in du
mois prochain, h liquidation
,/,. son stock commencerais
N'OUBLIEZ m DE FIE UN PETIT TOURA
tTERRACE-GRDEN
Chez W. KAHL
Petionville
1 .* pieds d'ail
*kBi de Poi i
Seulement
en
,, t.;. plus Iraisdii
1M lU(es ,-,,. i i,,- u ei cellcnte roule
asphalte. Vues m< i illi U I'"'-
I issons de toutes espces
i
aujourd'hui
11 remercie chaleureusement
sa bienveillante clientle et lut
demande de prendre les de-
intnts pour piotilcr d uni occa-
sion sans gal, persuad (?"
les retardataires ne sauront
que. lien regretter.
La pi i.v ont t rduits d'une
faon trs favorable.
On y trouvera toujoursgrand
nombre d'ortie es de toilette et
; d'habillement de luulepremire
nouveaut, tant pour hommes
qae pour fcmrtes et enfants.
Regardant te cranciers et
dbiteurs, il prie ceux-ci de se
prsenter chez lui au plus tt,
afin que tout compte soit a
jour avant le t5du mais pro*
cluun, dans le mieux de leurs
i,,tirl$' Vicm BABOUN
Connaissez-voui John Nil
- ,ert ou sa rside ce actuel i
11 portai -Prince? Toute roter
u ationjle comeraantaer. lsr
cernent paye.
Ecrire ,:
Mr Charles-.HILFEVr
c/o Kshn
lf49 Brd Street
New-York City. U.S.A
AUX BIBLIOP. hS
A vendr
Une collection de livret
parmi Lesquels, il y a :
Irt v 'nuits de Re Boy.
I vve, relies en veau llamm.
f volumes du Comte ds
Monte-Cristo, relies en ama-
teur demi-chagrin avec coin.
;>> volumes de I a Civilisa-
lion mo relis demi ch gi in avec
co s
S'a Im sse si Bum i u du
Joun al.
LU LAITERIE BAILE1
Livraison pron" bvgili.
que, en bouteill s kermlh
quen eut cachete-, l'abri
:! toute lalsilication.
Transport tau en rcliigf'n
tei rs roues.
1313,
Prince.
Gran i Rue, Port as-

La Manufacture Hatienne
de Chapeaux L'Indigent
OK S SMMICHS

irttaine on de mi
CE
A JAMAIS F1 FAIT
CE OUI NE PEU1 TRE DPASSE
Kola Champagne
F. SEJOURNE
Prpar ans des c nditions
D'ASEPSIE
Prparation et Vente
Pharmacii F. SEJOURNE
Angle lis rues Roux el du Centre,
(uses
AVIS ALI COMMERCE
La Panama Lia i Steai ship Line a nto ;e d'an-
tioncer lesdparl ..mis de S'ew V( u port-au prince
Haiti, direclemenl chaque mirdi. Tous us steamers sont
pourvus de cbaml e Iriaori loue
Bmarts dehew \orh. wages i au-: rince
'?2 avril 1912
Ernest Aigustin, IH) ans, V^r\
St-Clair. Blessure co:ilue du
cou du :>ie(l \\iiui be.
Cin" N toi R.15 ans. I l'og f,
Con'us o i de paule gauchis
I ouis Vi< us, li ans, Plioo
Ville.Blessure contuse de la r
gion pai ltale gauche.
Pierre Augustin, t an, Be'-
Ah; Blessure contuse de la lace.
Mose Louis, 2/ ans, Hue de
l'Egalit. Blessure contuse de la
jan be diode.
Charles Augustin, 28 ans,
Croix des Pos.sales. blessure
tran< banie i e l'i ('ex, de l
main g (hospitalis,),
C. L. VERRET
TMLLEUR-UIOMD
Hab'l iz-vots avec lgance
'et distinction, en vous adres
saut la Maison
C. t, Verrat
Rue 1 raversir, No t^*-'-
stna^e de la Douane.pre$qu'n
lace d la maison EtttP prs
tel0 Sea-Vlew '
L'un: les plu- mcieiinesde
la place | ii a 01'f ao i
bon renom.
Oo y trouveletravail le plu
soign, coupe lgante la
dernire mode Irancaise et ao
iilaise.
Spcialits : Habits et vte-
ments de crmonie.
Paix MODRa.
Steamer iBuenavei n las U -\ mai 1932
Steamer Anc< n :' I"
Steamer aCuayaqui le l'i ni i
Steamer Cri.lobali le 24 moi
S/S "Baena vci le H juin Ivo :
S,-i "Aucun- le 7 juin
Steamer "Guayaqi il' le i I i' i'' '
SUtmer -Crlstob oin I
Steamer *Buei av< i
SJanmcr "Ane m" i 19
^'.eamer "Guayaquil le 12 jui
Panama Bailro i Steamp hlp Line
le 9 mai
15 mai
I mai
le 29 mai
"i juin
le VI juin
0 juin
le 26 juin
le 1 jui
le 11 iuil
11 18
let
et
let
1942
1932
1932
1932
1032
1932
1932
1932
lt32
1932
1932
Idal Rhum
ALIX ROY
30 annes de suces.
alteulioii
j. FT.C VAN W<
sgeul Guial
Lykes Brothers SS C lnc
Toxast -HalU anto-Oomlngp- Porto-Rico
Le seul service b( bdomad igert et
fret autre les ports du lu re: it avec
Krt-au-Prince, 'i i
F#ur la rception ra le vos
nMortationa, aervez-v ' LYKE
1JNE.
l.aa prochaines a ont*
Steamer "Ri vrl 1932
Steamer "Marg avril 1932
Steamer i Velrn il mai 11
bureau: Rue du Magnsiu de l't-t.u Uo.te Hostala B
PROGRS NOUVEAU
RHUM NOllEAV
Rhum dlicieux got exquis
Prix rduit
ALCOOL DtFIANT TOUTE CONCURRENCE
Clairin Vierge
Ch z N. NAZON
i UtPOTtANOLF DES RUES DU PfUPLL :MIPWM:jm
A le plaisir d'anno-'cer sa nombreuse < llenlle que l
vente de ses CHAPEAUX se tait, depuis le 4 janvier,
N' 2027, GRANLTRUF ^
n face de son ancien local.
Les Clients y trouveront le mme recueil.
80(1 MARCHE. CELERITE. CO'JIHOISIE.
Martinez, Maroelia G*
LoUri Nationale d'Hati
416, Rua lonne.Foi, Phone': S3502
La Loterie Nationalrd'fali esl .
nne institatiaa hautement humanitaire par la mulliplin"
d'oeuvre* qu'elle se propose d'aider, une chance d tm
tre ofTerle aux hommes de tontes conditions de forlusf
Employs, Fonctionnaires, Ouvriers, Artisans, Salaries
tous ordres, Gens da maison ( domestiques, ) sans P"'*
leur budget movannant deux goudes, penvenl gagner Iran
mille gourdes. Patrons de Commerce.Chetsd'Industie.paiJ
aux iusulsances des ventes, par Tach.it d'un billet, qui va
libre du souci des chencee' ^
Mdecins, Avocats, Ingnieur*, Snalema, Dpn'cs '"[""
Dicnitaires da l'Etat.Baprsentai ts de l'IntellectuaM, Jfl
nalistai.
Donna TaTg|ila da voira inMdarit soc'aie.
Fantiars, capitaliste, somme en jouant, augmentez
avoir. ,
Vous toas a,ai hsbUes* ttaitl, rrnd r-Iui service eu D
anttehillat de la LOTCHIE NATIONALE D'HATI.
Laboratoire SJOURN
DlKF.CTUnS s
F. Sjourna, Pharma ien
R Sjourn, Pharmacien dp ITJuiversit ris
M. SfjouRi, Phar' acien de l'universit de r.wis.anci
interne des Hpitaux d Pari'
Analyses des Urine-, do snc jrt '
sermann, Ure, Constant d'Ambard, l
tac a*eee- tcales.


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM