<%BANNER%>







PAGE 1

I iE 2 S M£il ljJ I Jeudi 21 Avril Jane Verneuilcl Ralph Calaly prsentent : iSOUS LES COCOTIERS Il GRANDE REVUE HATIENNE EN 3A.ltS.AVco LLbU.i^ fc DES MEILLEURS ACTcUhS COMIQUES HAiTILNS. On loue les places, ^ Htel du Ghamp-de-Mars 3, 4 et 5 gourdes. 1 'ropos humi( I amricain. — On parle d'une procsni ne visite du Prsident Vinj I cent Jacmel.Pour tter avec ICS les .hicinliens leurs sain 1 I patrons, disent les nus; pou l'haltianisation militaire dul Uanml Monlanar?, riioyai,;l, district, disent les autres. En | Parme (Italie), vient de ltrr te centout ens, une nouvelle tour-i ne triomphale est projet. I i)n signa'e l'existence' d'un conflit entre le Directeur l'Ecole industrielle de,lac(VIENNENT D'ARRIVER AJa Maison su I;II \ Rues Courbe & Roux Popeline anglaise suprieure. Drill blanc Union exlra suprieur. Kaki| jaune anglais suprieur. Prix sans concurrence. f t ., le belle (toile dit y^ ,11 est essentiel de garder rtxquititi doute "_ •; Belle et talentueuse toile dit : Le Savon de Toilette Lux est certainement puissant pour conserver la dou~ ceur de ta peau. Apprenez le sec ici que 9 sur 10 des toiles de l'cran connaissent t — i litanniveraaiie le sn liai Banc*, j • gnral, malj |! > S on„i, i .1 alerte plein d'entrain. iemenl qu'il fil, |>nui le i lycens f sa fille,une fort Inlrc-nanle cau-J le {.SKift SffiUeletMnper.onnel.OocroM i confrencier disert et s npplau- que si son crasante besogne enta es recommanda iona snb„ e |> m pche, M. le Directcie LSE ,';;:,;;;:J;:;:,•'". ) ^ "oi;.i,H V s ervi,-e N..IOO.I 'humesdcCerveau Soulages avec des Vapeurs L'inhalation des vapeurs le rend plus supportable, uvent l'amliore. i naaer allei A aucune ex igration". l'.,i d'un centenaire. Mais voici le ,,i : il .i dclar qu'il espre bouc'er son deuxime centenaire, s' lu it mis h l'usage du RHUM SABTIIE CACHET D'OP,|la [ranu lixlr bour la vie longue. V1CKS % VARORUB Pc ur Te ut Refroidissement A LAITERIE BAILEY Livraison propre, hygini eue. en bouteilles aermii i letnent cachetes, l'abri > louit lalsiQcation Transport tau an rlrigra-l 1 nis roues. i Grand'Kue, Port-aul'Union l'anamericaine . 1 de l'Enseignement Professionnel se rendra en cette '•'ille pour une enqute. M. Verdieu, aprs 16 an i. s de service.a t rvoqu comme professeur d'cole! ^^—---— primaire et remplac par M. UVD SPORTIVE Chuster Nellan. Celui-ci n'-| v lLj OrUIUlVU t:ut ras apte remplir la fbnetio i s'est substitu son I re Maisenet. Chusler avait jou i a il' le 10 janvier... — Nous avons reu le numro d'avril du > ^ comporte une rap] vellrment tablis entre te j Vniuia et Hati et une vue IU)S dcerne, drlaut dune men une cium oui • • _ .. .... oris diplomatiques nong*. Que le Conseil de l U. raent 'tablis tntn le S.S.H., en voe deneotrager petits camarades, leur Ai MrMhopklt8i J Ch*ut •! •••d ri i l'Huile de Foie de Mon Agrstle au got / ft.ilemmi diguttbit elle Ml te >mokml rparateur de ta i\>rtr.!ton p* excellent Laboratoires REGAGNON rhiriii.iciii & Cit Agent Gnral pour l'Importation : Ch. MAGNANT 37. nuD.vioud PARIS-16* CHOS o — —'La confrence sur Miller photograr hique de la statue de Ption Caracas. — Notre confrre o Œdipe a reparu aprs une interruption de quelque temps. Dsormais, il paratra deux lois par semaine : les jeudi et dimanche et Imitera dans ses "qucstifni du jour 1 tous les la ils d'actua'il. — Un de nos amis nous signale OU cas de variole qu'il a lait constater par un mdecin du Service d Hygine. Nous suppi si ns u i TL n'y a pas Ls directeurs qui conduise ni ll< wco-J, disent : c'est le plut grand des i I mes lnunins Sur l'cran il est t&fcei rour dev< nir une toile. Quel es.1 le secret del leaul du teint des toiles? Comment guident-elles cet attribut sans fril ? L'emploi rgulier da Sa^on de Toilette Lux est le setiet l diatntellef. Sui 613 des impor'anlrscctricfs dp Hollywood, y compris toutes les toile; 605 aoill dvoues ee spvon blanc el parlnm avec sa mousse {.bondanle. Sur leur demande, il est olGciel dans tous les studios de fl m. Conserv* a votre peau toejours sduiscnle, par la simple vrie que suivent les loiles — a vec le dbcuux Savon dt lete Lux. TBEO. H. DAVIS & CO., Lld. Ilcnolulu and Ililu Toi1 olley Bail Basket Bail. — Les jeunes sports-women membres des clubs de Volley bail et Basket bail tablis ru Parc-Leconte, ont pu matriser leui timidit. Maintenant elles prennent leurs bats sans se sourciller du genre masculin qui les entoure, elle tait confirme, serai' ac1 cenen la ni avec dignit et d{"absous" le Cur du Limbe, | Il a t transfr Ranquitte. — On sigi a'e des essais de confection de sacs en pile, l pour emballage de cal.cotati et autres, qui ont t faits cueillie avec joie et par le public qui aiderait l'infatigable Conseil de l'USSH dans son œuvre de propagande sportive, et pai nos sports* men qui commencent a ne plus sous-esliiner leur valeur athltique. Quand celle heureuse ide aura lai* du che min, nous dtacherons du '•Daily Gleaner" la performanie i\e nos futurs visiteurs qui firent une brillante tourne la Jamaque en dcembre dernier. • • \talch retour Jamaque' liaiti. — Noos crevons savoir que la jamaica Fool Bail Association compte retourner et''hitlrisme que devait pro-1 la grande exploitation de si%  oneer hier Mr Emil Zimmarmmn ;'u Clnb-lfoi n esl un % oye ; u diman h • suivant 24 avril. — Le champioi nal de 3e catgorie de lool bail dont la partie a t joue jeudi au Parc i.econtea t gag le > ar le Petit Racing ( lui Le pre Tarai, eu e de Marmelade,n reu Irois coups de poignard d'un voleur qu< avait pntr cln i h i cours de la nuit. Dca blesso< r-s i la pme di i la joue gauche et la jambe. —iNuiiecontrreiU lemps r#niii la piililirn'ion de l'intressante dposition de MGtoig s N Lgtl d< v: i t le sal dont Mr. Petit Circwest le directeur, lis Intressante initiative industrielle. — /.c hovvellislt a t pris pai lie par notre notre irasclbk conlire Lu Opinitm -n i ne se i ni i B vivre lorsqu'il ne i ( relie pas l'un de nos on — Il souilla i n villa.depuis l'ouverture de l'Assemble Nul un vent d'union.dit cnnfrre.t mi, l'union d i' ejuii b'di — I.'.\ Sationali t que l'xciitil est .ni la < : '' :i Sn i\ ri'o ijoi it stable Il faut rectiler quant h Chambre unanimit s .bla cence. — Compliments* Dcs LUX DE TOILETTE LUX T0 "-" IOP '. MOHR A LAURIN, P. 0 BOX \! Distribu Rut Roux et du Centre, Port au-Prince. Convocation Tous les cranciers gi enraiement quelconques de la Faillite GoUlenbertf Frres sont invits sa runir au Greffe du tribunal civil de ce ressort le mercredi 20 avril caurant, a 3 heures de l'a prs midi,en vue de la vrification des crance^ et des autres admiDe Santi. igo de Los Caballeros, ou annonce la mort de Madame MIRTILIA GRULLON, mre de notre confrre Diego | mesures que ncessite dindon, directeur de i L'Occidental >. Nous prions notre distingu confrre de recevoir en celte circonstance nos vives et sympathiques condolances. nistration de lu faillite. Port-au-Prince, le 11 1932. avril Le Syndic provisoire, (S.) Edgard ELIE PROCHAINE FTE PATRIOTIQUE La (T MifSion Pa'ri-'iqoe djj Jeunes crgaii se inalirM littraire poui 1" diii anche I Mai 10 hres a. m. au local du Cin-Varit*. A cel.e o casH* MmeThftodon Mol y prononcera une sensationnelle confrence patriotique. : Le Drapeau NaToual : SU aspects docunn niait phtiques,avec dmonstration l'appui. t Les caries d'en're fixes 1 sourde. ont NgKMHli g miMvs mmmMm 1 Comit des Qnuncei du Snat!et mme statique. sa dernire invitation. On devait s'y allendre. Cette aouvelle est de nature rejouir tollemenl ceux qui soutinrent, au risque de dplaire, que nos lootballeurs ont gagn du terrain .En elle, nous avons relat, en temps utile, le doute qu'avait ruauilest la .1. I". A. de pouvoir inviter l'Equipe Nationale Hatienne visiter l'Ile sœur. Mais lederrires lencontifS Jama |UC Hati ont vite 'ail de donnera MrCroswell une im iiu are opinion des ptrea au (oint que l'honon die Prsident de la J.F.A. s'est conslitu le mandataire de l'US St. prs de son Comit. Un ban pour les joueurs h I h ns. • i ; athl, liquesCenhe A// Haut. — On nous prie de demander au Praident du Uomit Olympique Hatien, le lympathique, A. F.Chevallier, tde lire au public hatien i Toutes les Polices DE LA %  comprennent la Protection contrela^ as Foudre sans auamentation de taux'* 7. Le BosftpftCo *. HiaiaUSis Aqents Gnraux sWVI^HSBMmMOisI



PAGE 1

U?-\T1 l J Avi3 liliiiin ttarkuiemin %  MU tV c l)r.n;in i toul : L'N BAKBAXCt Dpt : Rue i DONNE AUX ENFANTS GAIET ET VIGUEUR Quand le'Jait frais est expo l'air, il y te mbc toate*Ksort•>• EtiUimanti IARBIER THIERRY G. THIERRY C'. Sc" s.A.n.um.oou It, Ru Croulier %  PARIS PHOTOOWAPH'-: OeteJoarue OAnerel D •W p*t* Il WO Aiilclca contre 4 fr. 75 US LAINAGES EXCLUSIFS Ll S SOIERIE", HAUTES NOUVEAUTS LES GARNITURES GRANDE COUTUSf %  • trouvent oh i CRP.UTE COULON a C. STRAUSS 43i Rui M. 'ni. 43 • lAltlS CVTAI.OUH: .t.IIIHHIIHUM I C • %  i .n„i.r' %  LE FAIT EST INCONTESTABLE RliumSat'Ilic C'est la quintessence des meilleures varits de cannes d'un vaste territoire runissant les meilleurs terroirs, C'est ce qui fait son arme. GOUTEZ ET COMPAREZ' I Insurance Co; Une des plus fortes COMPAGNIES CANADIENNES d'ASSURANCE sur ta VIE EUG. Le BOSSE & Co AaenteGn>aux Cin-Jaldi) C'EST MERCREDI.... pour la premire fois,qu'on verra et entendra, dans un appareil [de grande isse, un film parlant franais. a^HAITM \ dont la rputal i i n'eat plu sou Public fidle, la repi p >•(..• d Dumas : LYnUNMl! S Avec : Elvire'Popeeco Jim Garai i do la i i Ce scia Fvne il de la Maison. BIRE •NATIONALE > de la Brasserie Nationale Se i ] j ut .10 le .verre m [re s suprieure. Hatien Accidents 6 avril 1932 11 avril lu; Mathilde Dnpuy, 40 ans, Mose. I II sjore piquan'e de la du i'ii il gauche, i dv. 10 si s, Limita Zone. Ml as un dn tcr< luni. Chai J 1 1*-•. J 1 aoa, rue n; ltl. ssure i online du he Morisi 't. i> ans, rue de axatioa de l'annulaire ry, 30 ans, Lo* isoi e conloae du front 1 in, '24 ans, nia contase du pie 1 dro l Raymond, y ans. ilit. I)lesure contu i tle, ave 1 U eljen, 7 ans, rue 1 ci livirose sous l'o!i( lie. 12 avril 1033 1 lilanc, t\ ans, rue .loI are rie la tac > bn s droit losepb, .S an*. I ulusi u u h )• rax. \nn ind,42fins, oire Amhroise. tranchante de l'index I Occlia /ulina, 28 ans, U hart •s Llion nasale droite. Ol|l, .")'_> (1 ,is. e. Dletaarc 'ranel gaui lie. ois, 10 ans. Pont Ile suit' cootoaa du cuir B'U rgion occipitale g tulie. lai Il S IUJ, 27 ans, rM r; Blessara non' lai i dorsa'e du poinel gauche. | Mau \\ .ilar', .*> ans, rua ou. Hr'ure 1er ni braa giuche. 1 iniuanuel, 31 ara, n tranchante de 'n dro 'e. ns, Erailli u a inf >• u •an. ans, Blesaui a n DM luperit r av. nt brasdroit.



PAGE 1

Lundi, 18 Avril liM2 Le Matin l6imeANNEW7M8 Port-au-Prince Tlphone : 2212 4 PAGES CE QUI N'A JAMAIS EU FAIT CE^QUI HE PEUT TRE DtPASS Kola Ckatnpagn |FJ SJOURN IVp.r .1 s des'conditious {rigoure isa D'ASEPSIE prparation et Vente ?HARMACII:I\ SEJOURNK Angle ds rues houx et du Centre. N'OUBLIEZ PAS DE FIE UN PETIT TOUR A TERRACE-GRDEN Chez W. KAHL Petionville S-S Co (LIGNE COLOMBIENNE) Tlphone N2323 ( Le vapeur Martinique Voy. % venant directement e New-Tork sera ici mardi 19 courant, en route le m n iour pour les ports colonbiens, Cristobal, Canal /oue, Kingston et New-York. Le nriniteste de ce vapeur reu par avion est la dispo-| lition fies clients dans DO | bureaux sis* angle me* Ft m lit et DaBtM-u -louches. Le vapeur (BolivariVoy.97, partira de N.-Y.le 20cK ,-. rectem*nt pour l'ort-au-l'un ce o il est attendu le 26, e;i rou e le m ne jo u i; ;l les port (o'oml)iens. r'.-'oI, C. /., Kingstonei New rk. V v de ce genre monde Il EZ-VOUS la General Aaident Pire & Lite S Assurance Corporation Ltd de Perth < Scotland ) GENERAL* est une des pins puissantes et d;s plis vastes organisai^ l .e'soleil ne se couche jamais sur so %  champ d'action qni embrasse |, • Polices contre Incendie nmvr. rtaus>" 1.tf() pieds.d'allilnde. L'tablissement le plus Iraisdet an | virans ('e Port an-Prince. Seulement 15 minutes d'auto sur une. jexcellente route asphalte. Vues me i veilleuses de la ville et du par oissona de toutes espce 4 -. ; les rVl lYo i Irrangements pai ticullersj lentalnc on de mois.!] 11 r es pensions de jour d< C Lykes Brothers SS G 0 In Texas • %  Hait! Santo oomingoPorto-Rico Le seul service I ebdomadaire et rgulier passagers et Irt entre les ports du .Golle du Texas directement avec fert-au-Prii ce, ih iti. Four la rception rapide rt le maniement habile de vos importations, servez vous toujours des'navires de ' LYKh LTll. Les prochaines arrives a Port Steamer Vmeria Lyl< Voy. 10 , partira de N* w-Y rk le 29 courant, pour te us les ports 1 a tiei s. William L. PLEO, Agent. dgts occisi t.ins par la ionari Ses poces" pour : Automobiles coutW s. im endie, malv. illance. doraniag* caus a autrui dans s personne .m dan. biens. Ses Polies Maritimes mises par ses branches dEurop sont payables enHiili. Ses Polices contre accidents sont viables dans 1 univers entier. Tous les voyi. R urs devraient donc prendre la prca moi de se munir d u. e= police contre acaidei, daujmoins 4000 dollars,; la prime, annuelle u tant que de 1/2//. sou 20 dollars L.C, VeuvefF. BERM1NGHAM, AuxGaves SOlTST f F.VT Agent Gnral nour M nt Port-au-Prince; IG. filLfi rlm Assurez-vous Cinlrf ji;cident la General Aceiden' tire* Lile Assurante Co cra'ionLimi'ed.— VvF. Bern>invhaw. Agent 0*n*fl r MB "*' Voulez-vous u ce sont 8 avril 19152 15 avril 1M2 22 avril 19:52 29 avril 193a G mai 1932 Iturean : Rue du Magasin de l'Etai, Boite Postale B SUtSIDIM COMPAGNIE GENERALE TRANSATLANTIQUE Les'eamer S'-Domingue (e\.S/s. Pologne) ayant la* Bordeaux le 7 coura*' < • • '' BON MARCHE. CLRIT, LCURIOISIE. Martinez, Marcelin & C 1 Lolene Nationale d'H;iili allciilion i PROGRS NOUVEAU RHUM NOL\EAV Rhum dlicieux got exquis Prix rduit ALCOOL DtFIANT TOUTE CONCURriENCE Clairin Vierge Chez N. NAZON DEPOT:ANCL DES RUES BU PEUPLE ET FEROU PRONE:)*. srie Nationale.! ||;.lli esi g ment humani'aiie par la,' nmlHpa iront se d'aider, une h m'" ,f 416 Rue Bonne.Foi, Phone : 335 La Loterie Natiouale! lalti esi ne inslitatio'i hanlem iNruvres qn i Ile >>e p.. tre ofTeile aux hommes detoutis condinm" ne loj Employs V >•.<• iiin j r s. Ouvriers Artiw f S*l Ions nnlr *, (i >v %  • • Isiin ( domcsliolies I ' %  h'i dgf ; ... DI .i< ux g udt -, penv >( m le gourdes tairons de (ioraraerce <'h•' aux .usi.lli anc s des ventes, par l'ai h I d'un billet <1 B libre du souci des chances* r Mdecins Avocats. Ingnieurs, Sn i eurs, Dpn' •• ,Du nilaires de 1 Lbt,Reprsentants de l'InU-lieituo' 6 %  alite Donnfi l'exAlrde votre oli arit SOCM-C ^ Ren ers, capitalistes, comme tu jouant. arg'u,fX avoir. J( Tous tous qui h.b>z Ha ti, rendez-'ni service aa billet de i LOTERIE NATION \ LE I)!^" 1 Laboratoire SJOURNJ ri, ', i iversit '' c J a ^\ SfJOi i si-, ien d '* iversit de l" 5 in aux de Pari^ s \ %  i . i • c ii q. c I r m ni D.scr.ihi'i. Des meLre IL. les.



PAGE 1

Clment Magloire DlREClfiUrt 1&& RUE AMEK1CAINE ISfif TELEPHOiNE N2242 2 ; me ANNEE N* 7C-18 i une fulif iu* x ils-1. il idiv ( m. n lier l< le o|i|iosilioii |UN un delrml a eeil 4111 Mil iiii'itiul et I' ihre, lis tioiriinnii plis %  *mnlt'iih encore \ih ;IIII aient t s>i,rasllesrs,ti eaUait de a roulis. iiaMou B0ISS11 K 4 PORT-AU-PRINCE (HATI) *• LIN!). $ \K1L l'Jitf • Le Snateur Hudicourt et la prohibition o — Le Snal de la Rpublique possde quelques membres largemenl pourvus de bonne volont. Le Snateur Hudicourt se signale en lte de liste. Des propositions de loi du cru de ce jurisconsulte oui de lues la sance du 12 avril en cours. Celle-ci, enIre nulles, que nous Ininscrivons volontiers, mrite qu'on s'y arrte : Une proposition de loi prohibant l'importation des produits alimentaires d'ori gine trangre tels que la farine de bl, de riz, des nom nies de terre, le macaroni, les DOIS, la morue, les harengs saurs, les harengs sels, les sar dins, les maquereaux et la viande sons toutes ses formes. Le Snateur Hudicourt a parl. Mais a-t-il mrement rflchi avant de parler? Cette prohibition en masse de produits alimentaires, dans le cas ou elle serait excute, peu sons-nous, et t suivie de consquences lis graves Voyez donc le dsarroi jet dans notre socit commerciale dj bien malade D'un autre ct, de quoi se nourriraient nos populations qui subissent, on le sait bien, un raBeurism effrayant? Prenez garde, Monsieur le Snateur, vous proposes de dmolir une maison qui nous sert, vaille que vaille, parer la pluie ci le soleil, sans que vous avisiez aux moyens de la remplacer tout de suite par une aulrequi rendra plus de services. Ce n'est pas mal employer son temps que de lire assidment, pour l'aire provision d'ides, les bons livres crits par des cl rangers sur les af faires de leurs navs. Mai; telle DP saurait l cire ici comme on pourrait l'imaginer un peu la lgre. C'est que, sur certains chapitres, nous n'avons encore reu aucune prp.u. lion technique, il n'est poin tonnant que nos sauveteur. se trouvent ltal de dis coureurs vellitaires. Par quoi remplacerait-on immdiatement, en quantn suffisante pour la consomm.. lion gnrale, la farine de bl, la morue, (pie nos in gociants n'importeraient plus Il faudrait d'ailleurs pou voir prparer, de faon a s.. Iisfaiie les gots les plus de beats, les produits similaire dcouverts sur place ci m, en vente. Nous ne somme pas outilles convenablement. Soyons logiques. Et la viande prohibe. aussi sous toutes ses forme3 est-ce possible? Monsieur Du puy Nouille, un iudusirn que j'admire beaucoup, qui l'ai cherch connatre ou, lui adresser des paroles d'eu couragemenl, est sur le pavi a la minute o j'cris. (J11 'esi ce (jue M. Dupuy Non le. J11 intelligent travailleur qu 1 russi dans la prcp.ualio. le la sdUii.Miu. .viaigre les n., les de journaux louant son activit, il n'a rencontre aucun concours des pouvons publics; par manque de ond.->, il a cesse de travailler. Ce qu'il est urgent ne taire, c'est de commencer par un vaste mouvement de relvement national, en provoquant la cration o iiKin~.li iea inverses, en poM.im m ,ue il.., KCU comprendre iooi l o lion qu'il a de ne se sel \ .1 que des produits fabriques chez nous; c est de nous organiser; c'est le donner ia 111.1 in au v boni mes d'initiative pour soiilciiir leur elfoi 1. Nous reviendrons sur L.e MijCi absolument mici.,,.,. .. On avouera qu'il la lit dos tour! de leurs nays. Mais J l ia ii s tes-reforinateurs qui aid.ose real.sable ailleurs l l )e|ll llos o OUVC uall ,s a se mettre sans quivoque a ia hauteur de la situation. TIIOIIY VIEUX. idal Khuiii ALIX ROY 30 annes de succs. I Il y a vingt cinq ans MATIN, 18Avril 907 : ilH PIG Chambre des Dputs Se; nce du 15 avril 1932 —1)0— A l'ouverl ure de la se int Prsident entame K* 1er point de l'ordre du jour : sanction de trair.s [ression des c'au du eonln l de la j art de la Comlie : Dput soussi n .1 0 l.l la Chambra des Dputa a 11 solution suivante : 1er. — Une Commis membres, lue au scru; avec infiniment daisir qiu n tus sa/i di i, etour pat mi / ous le .s. C, Uor Pirhon < tmUj ilcu A rch eue ; ut de i\ ri nurince 1 .\JIJI l'n-hon revient des onavi s o U s'est fait entenre peu tant le Carme, en 1 1 rmons traverss connue touijin i ;: -, sera forme par la • "'• s ''' ce %  ""' '' s '"'i 1 nbre et la ar enqu\ 'luenet chrtienne ta ou autrement, tous manque( fuierl les aines. 1 1 m (rat qui pourt ______________ >• l.i ( !om1e df Port-au1 Opinions Pro Pat ri toute notre bonne foi,— pour que, enfin, chez nous, arrive ce jour o la politique, ramene son vritable rite, ayant cess d'tre la ressource des habiles et —0— A Franck (du TEMPS) Mon cher Confrre. .Te viens de lire dans le TKMUS votre premire sur la Politique . Il m'est agrable c!e vous en le I ici 1er. Manifestement, vous revez d'tre utile notre communaut. Par les temps actuels, c'est rare et d'autant plus mritoire. Car.pour tre utile, actuellement aux Hatiens, il but, en vrit, avoir un courage extraordma:re, le courage d leur dire, sur toutes choses, la vrit, sans ambages. Ayons encore la candeur de Nous n'avez pas eu peur ne ne |e croilT ;ivons |;1 ,,.„•_ braver, tout seul, leur incons?el j d'espisr que seul t intrt Cience et leur mauvaise toi j imtional inspirera nos honoraornidahles. 11 convient, poui wll %  "gtions loi nielles el des intrigants, renonant aux -<""" IS wmaiiei el expresses. manoeuvre* dloyale* et per/iei ;. u lu11 '' de certains ,prn des, l'esprit de corruption, ^';\ : ., toute cette stratgie dedissimusidrant quel Etal ha lie •yi talions et de subla/ny .., deviendra ce qu'elle doit tre: une science morale, expression de tous les rapports des intrts, des faits et des mœurs, o vile s'imposera aussi bien au.ieonsciences qu'aux esprits et dictera les ryles du droit de noire socit. Bientt, nous allons avoir une autre Constitution. Sera-ce une reproduction plus ou moins retape de nos prcdentes, el retape aux seules lins de faciliter les vies pinson moins personnelles el secrtes de quelques polilicie • 7. hons, rempli notre devoir en notre mre H l'aine Hatienne. Par contre, tant mieux si notre compris ci suivi : la Communaut Hait enne en profilera. bu mien tant, donnons,— et lie toute notre intelligence, de tional—' tout ce que notre 1 on rage, noire dsir notre amour de la Patrie Hatienne, noua iiij)ir.ronl el nous ix 1 mettront d'i % % %  es.de co iseils, suggestions—rationnels, op.ortuna al .^a^f^S. S. ( A suivre j a toujours rempli ses enga menl • \ de la Compagnie 1 llei 1 ie ; Que ci < embla vouloii cependant se drober aux .siennes ; (Jue non c intente de DP pat mettre en ies occasi les lamp • force t [ue pi vue.l 1 Co pagnie sembla encore vouloii eiiir\ i ocial de Port aU-Prill tant par ainsi toute pos • de contrli l'Etal ; Consi i t que les fai s son'l patents, 1 iris \ 1iontaires B volts el la vente di di patente, 1 irrenci loyale. I pour la lectrique irrgube mritent d Pouvoirs 1 commisse \).w la (ii pour 0 l'observa n I J' s d 1 ilraindre la Come l'i 1 cul on lri< le de contrat el aie la frapper anctio 1 l ; il?. Ai t. 1 — La Ch r des DIr es,) ce lo les e utile i el 1 au illectivit. \r!. I. l nie H I : lion, an 1 le vote le la Chamau Mo.iileur [ciel de lique. nbre des 1 ; 1! I i Lndpend mce. (S.): "idouard PIOU. Il lait l'loge de In .iOme I • dure qui a eu le pirile d' iil' d \• 1 1 d ois I livre de la libi ation n.al i ne fail • m in patriotique, chevels crient contre pous, dit-il, el pi len ienl nous avons t< impo ion. Men i nge, m-. •ous 11 peuple el il i • a lus, pa 1 il a .011li uce m 1 ous. Le pays a comis qu il lallait eu> 1 elle unbre une majorit solide, rsolut ble de faire li i gi an ls hiii i lati est, a l'heure actuel1 \ c hpital dsoh La continue %  a inarciu iil nous pencher sur celU % %  •aie pour la soula qu nt le pi %  11 te fin.C'est ce a linieill (pu nie int vi ; de 1 lutioil e! • .il a votre cou i j'ai la rtilude que vous Ile/ la vol La demande d'ui ;ence, mi si en discussion voi eki admise. Le projet i ibu pour tre discul me prochai Le Pr d -ni annoni r que ce n itin on se runira en Assem ial %  et la ea leve. .LS VILILLES CHANSONS IjU'uW NtCHAHIEVLUS Aroru extrayons de ti on frre l '( puuoi ,,,. s '/i/ entrefilet sut 'oui King et Borah, les goreui eleusturs de la cauae et de nce hatienne, in 1 philanthrope, le remji a ;e uent du haut oui 1 ire par un civil 1 L galion amricain nou audra la ralisa 1 a de nos s — iioaiphe muonaliste. de itique oationaiisti. ce si l'Honneur et le Bonheur. — 1 reconstitution de il im es c\ -t la rintgratio li de de la nati m 1 tira se s droits, i'cs! I : .. 1 d u <• 1.1 i.i i o si temps que soienl 1 • s le. 1 lis liberli'ci 1 1 presse, les runions ihqiKs.— Nous 1 rse ... samei \ 1 Pub' i do 1 ls • ite ne s'y att< u... s us V B • •11 il i 1 i .1 . 1 < %  %  ir en os" noil ri ns 'nues et j "".ees ,iv baionnetl j ''• lue 1 plutt quede 1 1 subn I'I lecupati m et ii j egime du Traite, inexistant LES COCOTIERS —o — lll.llll c l'en laits sonl il ition dei ; U 1 ri de par l'intermdiaii artemi ntj 1 sanction sera ... a st le titre d • spirituelle li ie revue -le Mr. l\ il al de Mme Jane \u ieuil qui sera joue i llti ma eu li 21 avril prochain. Elle npreud trois actes et une n/.aine de tableau s Les faits plui saillanti el les plu ipirituellement cro pus de la port-au-princieune. On amusera pi 'ineraent. inra u moins une %  • l' i rteura sur la se it Catalj el J oie Ve e ,1 ce ul ne voi m'jit couuu L.ii2 nous. lepuis iy'2U. m \ I allcnl 1011 lu Sriirr il < vjuiie ..A VEHIE DU KJL-*. —0 -L :i e de la \ in kola (1 app . n m nombre d< celle bois s croyons que h celte tabi ici lion • re minutieusement ta 1 Service d'Hygine, I ie le kola, une bo uichissaute et thi I ie,(car la noix de cola d 1 1 extrait le principal | mit, d o son nom. est un iie consomme sous uue li grande chelle. Noua tenons surtout rer I attention de Se r v : l'Hygine sur l'emploi di > icebarine dam elle tabi : 'ion. Llle donne di B avaul j ,es eu aux tabl ic 1 1 ci' qu • le bnlice cocsisl eu ce qn elle est 3()() lois plus ictit que le sucre de canne, nais par contre ne possde inenns des qualit.* nu trias de c e I u i-e i, pro, %  isea lacilensenl ligestits et devi un toxique I une certaine dose. N ilygin les ditl< lue;-, le kola el tara Ull ca vue de sau garder publique. • 111 I s ni. un 1 : au BARpas? %  Godet ud de I'I'A Mla lois II 1 vin ous t joni 1 un r peut-tre aussi e on an IUX| nti gro I, el menta '1 li u\. oui eux mpii er beau la du de v. 1 lie V \l!• II. Le4 'on .1 ,'ie lan i. Ce,. I 'i t 1 gosses, lu baieue. L'avenu ls ui. ra,


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06981
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Monday, April 18, 1932
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06981

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
Clment Magloire
DlREClfiUrt
1&& RUE AMEK1CAINE ISfif
TELEPHOiNE N2242
2 ; me ANNEE N* 7C-18
i une fulif iu*x ils-1. il idiv
( m. n lier l< le o|i|iosilioii |UN un
delrml a eeil 4111 Mil iiii'itiul
et I' ihre, lis tioiriinnii plis *-
mnlt'iih encore \ih ;iiii aient t
s>i,rasllesrs,ti eaUait de a roulis.
iiaMou B0ISS11 K
4 PORT-AU-PRINCE (HATI)
* LIN!). $ \K1L l'Jitf
Le Snateur Hudicourt
et la prohibition
- o
Le Snal de la Rpublique
possde quelques membres
largemenl pourvus de bon-
ne volont. Le Snateur Hudi-
court se signale en lte de
liste.
Des propositions de loi du
cru de ce jurisconsulte oui
de lues la sance du 12
avril en cours. Celle-ci, en-
Ire nulles, que nous Ininscri-
vons volontiers, mrite qu'on
s'y arrte :
Une proposition de loi
prohibant l'importation des
produits alimentaires d'ori
gine trangre tels que la fa-
rine de bl, de riz, des nom
nies de terre, le macaroni, les
DOIS, la morue, les harengs
saurs, les harengs sels, les sar
dins, les maquereaux et la
viande sons toutes ses for-
mes.
Le Snateur Hudicourt a
parl. Mais a-t-il mrement
rflchi avant de parler? Cette
prohibition en masse de pro-
duits alimentaires, dans le cas
ou elle serait excute, peu
sons-nous, et t suivie de
consquences lis graves Vo-
yez donc le dsarroi jet dans
notre socit commerciale d-
j bien malade D'un autre
ct, de quoi se nourriraient
nos populations qui subis-
sent, on le sait bien, un ra-
Beurism effrayant?
Prenez garde, Monsieur le
Snateur, vous proposes de
dmolir une maison qui nous
sert, vaille que vaille, pa-
rer la pluie ci le soleil, sans
que vous avisiez aux moyens
de la remplacer tout de suite
par une aulrequi rendra plus
de services.
Ce n'est pas mal employer
son temps que de lire assi-
dment, pour l'aire provision
d'ides, les bons livres crits
par des cl rangers sur les af
faires de leurs navs. Mai;
telle
dp saurait l cire ici comme
on pourrait l'imaginer un peu
la lgre. C'est que, sur cer-
tains chapitres, nous n'avons
encore reu aucune prp.u.
lion technique, il n'est poin
tonnant que nos sauveteur.
se trouvent ltal de dis
coureurs vellitaires.
Par quoi remplacerait-on
immdiatement, en quantn
suffisante pour la consomm..
lion gnrale, la farine de
bl, la morue, (pie nos in
gociants n'importeraient plus
Il faudrait d'ailleurs pou
voir prparer, de faon a s..
Iisfaiie les gots les plus de
beats, les produits similaire
dcouverts sur place ci m,
en vente. Nous ne somme
pas outilles convenablement.
Soyons logiques.
Et la viande prohibe.
aussi sous toutes ses forme3
est-ce possible? Monsieur Du
puy Nouille, un iudusirn
que j'admire beaucoup, qui
l'ai cherch connatre ou,
lui adresser des paroles d'eu
couragemenl, est sur le pavi
a la minute o j'cris. (J11 'esi
ce (jue M. Dupuy Non le.
J11 intelligent travailleur qu
1 russi dans la prcp.ualio.
le la sdUii.Miu. .viaigre les n.,
les de journaux louant son
activit, il n'a rencontre au-
cun concours des pouvons
publics; par manque de ond.->,
il a cesse de travailler.
Ce qu'il est urgent ne taire,
c'est de commencer par un
vaste mouvement de relve-
ment national, en provoquant
la cration o iiKin~.li iea in-
verses, en poM.im m ,ue il..,
kcu comprendre iooilo,
lion qu'il a de ne se sel \ .1
que des produits fabriques
chez nous; c est de nous or-
ganiser; c'est le donner ia
111.1 in au v boni mes d'initiative
pour soiilciiir leur elfoi 1.
Nous reviendrons sur L.e
MijCi absolument mici.,,.,. ..
On avouera qu'il la lit dos tour-
! de leurs nays. Mais Jliaiistes-reforinateurs qui ai-
d.ose real.sable ailleurs ll)e|ll llos oOUVC, uall,s a se
mettre sans quivoque a ia
hauteur de la situation.
Tiioiiy VIEUX.
idal Khuiii
ALIX ROY
30 annes de succs.
I
Il y a
vingt cinq ans
Matin, 18Avril 907:
ilH PIG

Chambre
des Dputs
Se; nce
du 15 avril 1932
1)0
A l'ouverl ure de la se int
Prsident entame K* 1er point
de l'ordre du jour : sanction
de trair.s [ression des c'au du
eonln l de la j art de la Com-
lie :
Dput soussi n .1 0
l.l la Chambra des Dputa a
. 11 solution suivante :
. 1er. Une Commis
membres, lue au scru-
; avec infiniment
daisir qiu n tus sa/i
di
i,
etour pat mi / ous le .s. C,
Uor Pirhon < tmUj ilcu
A rch eue ; ut de i\ ri nu-
rince1
.\jiji l'n-hon revient des
onavi s o U s'est fait enten-
re peu tant le Carme, en 1
1 rmons traverss connue tou-
ijin i ;: -
-, sera forme par la "'s' ''' ce '""' '' s '"'i1'
nbre et la ar enqu- \ 'luenet chrtienne
ta ou autrement, tous manque- ( fuierl les aines.
1 1 m (rat qui pour- t ______________
> l.i ( !om-

1e df Port-au-
1
Opinions

Pro Pat ri
toute notre bonne foi, pour
que, enfin, chez nous, arrive ce
jour o la politique, ramene
son vritable rite, ayant cess
d'tre la ressource des habiles et
0
A Franck (du Temps)
Mon cher Confrre.
.Te viens de lire dans le Tkmus
votre premire sur la Politi-
que .
Il m'est agrable c!e vous en
le I ici 1er.
Manifestement, vous revez
d'tre utile notre communau-
t. Par les temps actuels, c'est
rare et d'autant plus mritoire.
Car.pour tre utile,actuellement
aux Hatiens, il but, en vrit,
avoir un courage extraordma:-
re, le courage d leur dire, sur
toutes choses, la vrit, sans
ambages. Ayons encore la candeur de
Nous n'avez pas eu peur ne ne |e croilT ;ivons |;1 ,,._
braver, tout seul, leur incons- ?elj d'espisr que seul t intrt
Cience et leur mauvaise toi j imtional inspirera nos honora-
ornidahles. 11 convient, poui w la Patrie, qu'on ne vous laisse (.|;i| d'me, apportons l'difice
pis tout seul la brche. Me (,n conglru ,, pour la pro-
toici donc, moi aussi, .le voie a k.(.,i()|1 (k. QO| lendemain na-
vos cts. Tant pS si (I autres
n'accourent pas augmenter notre
nombre.Nous aurons.du moins,
t11-
procs-ve M i\. Le procs ci-, Pri r.
bal du 11 Avril est lu et s *-1 rlemenls
lionne. r
2e point : lecture de la < m, prsente
respondance o se trojve ti 1e nls el d<
! qie I omioicaini
; rovocaiiona
otre en In i, ai 1 oua en en -
01 os
11"
1 en 1 t
tour du C
credi 1 d ..,.,_
. 1
parten 1 Re ..1
1 '! mi -
qu'on a pi ses nui s rc
m'Jier.
ptition de guildiviers el u
planteurs de tabac d l'Arc.i-
naie, une autre de Me Diamb
outre le tribunal do Cassaou.
l.e dput Jean Bell/ 111 e
: le de former nue comjn
don sp al pour statuer sur
es deux plilions.L'Asseinl]
consulte, le Prsident forme la
'ommission suivante : dputs
Blizaire, PieiTS-Loiis, Chte-
lain, Brdy, .^. Laguerre,Estim< .
Kourca n
Au le point : question d'int-
rt gnral, le dput Piou
un Drillaul disours o il c
vie ses collgues se pencher
sur les misres du peuple pour
apporter une solution la gran-
de situation conomique ac-
tuelle. C'( l une question im-
portance, dit-il, qu'il -vi'iil sou-
lever dans ces dbats. Il s'agil
de la C.'c d'EcIaii ag lilecl rique.
Le Matin , journal de haute
ligne, a eu dnoncer 1rs abus
de celle Compagnie. Avec une
prcision mathmatique, il a eu
d rvler des eau laies terri-
.les qui o il emu l'opinion pu-
blique, a juste titre. Il laul 1
mander c impie te Compa-
gnie de s s exc s, si p 1
qu'elle soit. Il soumet 11 r solu-
tion suivante.
RSO UTION
Considrant qu'un contrai a
t r menl sig l entre
l'Etal hatien el la Co npaj
Elei le l'oii-iiii-lYiii'
Que les prescriptions de ce
contrat engagent rciproque-
ment les <;a.w\ parties el cou
renl a hacune d'elles des >ll"-
gtions loi nielles el
des intrigants, renonant aux -<"""IS wmaiiei el expresses.
manoeuvre* dloyale* et per/i- ei;.u'lu11'' de certains ,prn
des, l'esprit de corruption, ^';\: .,
toute cette stratgie dedissimu- sidrant quel Etal ha lie
yi
talions et de subla/ny .., de-
viendra ce qu'elle doit tre: une
science morale, expression de
tous les rapports des intrts,
des faits et des murs, o vile
s'imposera aussi bien au.i- eons-
ciences qu'aux esprits et dictera
les ryles du droit de noire
socit.
Bientt, nous allons avoir une
autre Constitution.
Sera-ce une reproduction plus
ou moins retape de nos prc-
dentes, el retape aux seules
lins de faciliter les vies pinson
moins personnelles el secrtes
de quelques polilicie 7. .
hons, rempli notre devoir en
, notre mre H l'aine
Hatienne. Par contre,
tant mieux si notre
compris ci suivi : la Commu-
naut Hait enne en profilera.
bu mien tant, donnons, et
lie toute notre intelligence, de
tional' tout ce que notre 1 on
rage, noire dsir
notre amour de la Patrie Ha-
tienne, noua iiij)ir.ronl el nous
ix 1 mettront d'i es.de co iseils,
suggestionsrationnels, op-
.ortuna al .^a^f^-
S. S.
( A suivre j
a toujours rempli ses enga
menl \ de la Compa-
gnie 1 llei 1 ie ;
Que ci < embla vouloii
cependant se drober aux .sien-
nes ;
(Jue non c intente de dp pat
mettre en ies occasi
les lamp
force t [ue pi vue.l 1 Co
pagnie sembla encore vouloii
eiiir\ i ocial de Port
aU-Prill tant par ainsi
toute pos de contrli
l'Etal ;
Consi i t que les fai s son'l
patents, 1 iris \ 1-
iontaires b
volts el
la vente di di
patente, 1 irrenci
loyale. I
pour la
lectrique .
irrgube
mritent d
Pouvoirs 1
commisse
\).w la (ii
pour 0
l'observa n
I J' s
d 1 ilraindre la Com-
e l'i 1 cul on lri< le de
contrat el aie la frapper
anctio 1 l ; il?.
Ai t. 1 La Ch r des D-
Ir es,) ce lo les
e utile i el 1 au
illectivit.
\r!. I. l nie H I :
lion, an 1 le vote le la Cham-
au Mo.iileur
[ciel de lique.
nbre des 1 ; 1-
! I i
Lndpend mce.
(S.): "idouard PIOU.
Il lait l'loge de In .iOme I
dure qui a eu le pirile d'
iil' d \ 1 1 d ois I li-
vre de la libi ation n.al
i ne fail
m in patriotique,
. chevels crient con-
tre pous, dit-il, el pi len ienl
nous avons t< impo
ion. Men i nge, m-.
ous 11 peuple el il
i a lus, pa 1 il a .011-
li uce m 1 ous. Le pays a com-
is qu il lallait eu> 1 elle
unbre une majorit solide,
rsolut ble de faire li i
gi an ls hiii
i lati est, a l'heure actuel-
1 \ c hpital dsoh La
continue a inarciu
iil nous pencher sur celU
aie pour la soula
qu
nt le pi 11
te fin.C'est ce a
linieill (pu nie
int vi ; de 1
lutioil e! .il a vo-
tre cou i j'ai la rti-
lude que vous Ile/ la vol
La demande d'ui ;ence, mi si
en discussion voi eki
admise. Le projet
i ibu pour tre discul
me prochai
Le Pr d -ni annoni r que ce
n itin on se runira en Assem
ial et la ea
leve.
.lS VILILLES CHANSONS
IjU'uW NtCHAHIEVLUS
Aroru extrayons de ti
on frre l '( puuoi ,,,.
s '/i/ entrefilet sut 'oui
King et Borah, les goreui
eleusturs de la cauae et de
nce hatienne,
in 1 philanthrope,
- le remji a ;e uent du haut
oui 1 ire par un civil
1 L galion amricain nou
audra la ralisa 1 a de nos
s
iioaiphe muonaliste. de
itique oationaiisti. ce si
l'Honneur et le Bonheur.
1 reconstitution de il im
es c\ -t la rintgratio
li de de la nati m 1
tira se s droits, i'cs! I : ..
1 d u < 1.1 i.i'i o
si temps que soienl 1
s le. 1 lis liberli'ci 1 ,
1 presse, les runions ,
ihqiKs.Nous 1 rse
...
samei
\
1
Pub'
i do
1
ls
ite ne s'y att< u-
...
s
us -
V B

11
.

'
il
i
1
i
.1 1 <

,
.
ir
en
os" noil ri ns 'nues et j ""-
.ees ,iv baionnetl j' ''
lue 1 plutt quede 1
1 subn i'i lecupati m et ii j
egime du Traite, inexistant
LES COCOTIERS

o
lll.llll c
l'en
laits sonl
il
ition dei
; U
1 ri
de
par l'intermdiaii ar-
temi ntj 1
sanction sera ... a
st le titre d spirituelle
li ie revue -le Mr. l\ il
al de Mme Jane \u
, ieuil qui sera joue !i llti ma
eu li 21 avril prochain. Elle
npreud trois actes et une
n/.aine de tableau s Les faits
plui saillanti el les plu
ipirituellement cro pus de la
port-au-princieune. On
amusera pi 'ineraent.
inra u moins une
l'irteura sur la se
it Catalj el J oie Ve
e ,1
ce
ul ne voi m-
'jit
couuu L.ii2 nous.
lepuis iy'2U.
m\ I allcnl 1011
lu Sriirr il < vjuiie
..A VEHIE DU KJL-*.
0 --
L :i.....e de la \
in kola (1 app .
n
m nombre d<
celle bois
. s croyons que h
celte tabi ici lion
re minutieusement ta
1 Service d'Hygine,
I ie le kola, une bo
uichissaute et thi
I ie,(car la noix de cola d
1 1 extrait le principal |
mit, d o son nom. est un
ii >e consomme sous uue li
grande chelle.
Noua tenons surtout
rer I attention de Se r v :
l'Hygine sur l'emploi di
> icebarine dam elle tabi :
'ion. Llle donne di B avaul j
,es eu aux tabl ic
1.1 ci' qu le bnlice cocsisl
eu ce qn elle est 3()() lois plus
ictit que le sucre de canne,
nais par contre ne possde
inenns des qualit.* nu tri-
as de c e I u i-e i, pro-
, isea lacilensenl
ligestits et devi
un toxique
I une certaine dose.
N
ilygin
les ditl<
lue;-, le kola el tara
Ull ca vue de sau
garder publique.
111 I s
ni.
un
1 : au Bar-
pas?
Godet
ud de I'I'-
A M-
la lois II 1
vin ous
t joni 1 un
. r peut-tre
aussi
e on an
IUX|
nti gro
I, el
menta
'1
li u\.
oui eux
mpii er
beau la
du
de v.
1 lie
V \l!-
. II. Le- 4
'on
.1 ,'ie

lan
. i. Ce,.
- I
'-
-
i t
1 gosses,

lu bai-
eue. L'avenu ls ui.
ra,


I iE 2
S Mil ljJ
I
Jeudi 21 Avril
Jane Verneuilcl Ralph Ca-
laly prsentent :
iSOUS LES COCOTIERS
Il GRANDE REVUE HATIENNE EN 3A.ltS.AVco LLbU.i^ fc
DES MEILLEURS ACTcUhS COMIQUES HAiTILNS.
On loue les places, ^
Htel du Ghamp-de-Mars
3, 4 et 5 gourdes.
1
'ropos
humi(
I amricain.
On parle d'une procsni
ne visite du Prsident Vin-
j I cent Jacmel.Pour tter avec
ICS les .hicinliens leurs sain1*
I patrons, disent les nus; pou
l'haltianisation militaire dul
Uanml Monlanar?, riioyai,;l, district, disent les autres. En |
Parme (Italie), vient de ltrr te cen- tout ens, une nouvelle tour-i
ne triomphale est projet. I
- i)n signa'e l'existence'
d'un conflit entre le Directeur
l'Ecole industrielle de,lac-
(VIENNENT D'ARRIVER
AJa Maison
. su i;ii \
Rues Courbe & Roux
Popeline anglaise sup-
rieure.
Drill blanc Union exlra
suprieur.
Kaki| jaune anglais sup-
rieur.
Prix sans concurrence.
ft.,le belle (toile dit y^
,11 est essentiel de gar-
der rtxquititi doute la jeunesse de //"
J'ai trouve que le >"_
;
Belle et talentueu-
se toile dit : Le
Savon de Toilette
Lux est certaine-
ment puissant pour
conserver la dou~
ceur de ta peau.
-
Apprenez le sec ici
que 9 sur 10 des
toiles de l'cran
connaissent
t ilit- anniveraaiie le sn liai Banc*,
j gnral, malj |!>S on-
i,i .1 alerte plein d'entrain.
- iemenl qu'il fil, |>nui le i lycens
f sa fille,une fort Inlrc-nanle cau-J
le
{.SKift SffiUeletMnper.onnel.OocroM
i confrencier disert et s npplau- que si son crasante besogne
enta es recommanda iona snb- e |>mpche, M. le Directcie
LSE ,';;:,;;;:J;:;:,'".)^"oi;.i,HVservi,-e n..ioo.i
'humesdcCerveau
Soulages avec
des Vapeurs
L'inhalation des
vapeurs le rend
. plus supportable,
uvent l'amliore.
i naaer allei A aucune ex igration".
l'.,i d'un centenaire. Mais voici le
, ,,i : il .i dclar qu'il espre bou-
c'er son deuxime centenaire, s'
lu it mis h l'usage du RHUM SAB-
TIIE CACHET D'OP,|la [ranu lixlr
bour la vie longue.
V1CKS
? VARORUB
Pc ur Te ut Refroidissement
A LAITERIE BAILEY
Livraison propre, hygini
eue. en bouteilles aermii
i letnent cachetes, l'abri
> louit lalsiQcation
Transport tau an rlrigra-l
1 nis roues. i .
Grand'Kue, Port-au- l'Union l'anamericaine . 1
de l'Enseignement Profes-
sionnel se rendra en cette
''ille pour une enqute.
- M. Verdieu, aprs 16 an
i. s de service.a t rvoqu
comme professeur d'cole! ^^---
primaire et remplac par M. UVD SPORTIVE
Chuster Nellan. Celui-ci n'-| v lLj OrUIUlVU
t:ut ras apte remplir la
fbnetio i s'est substitu son
I re Maisenet. Chusler avait
jou i a il' le 10 janvier...
Nous avons reu le nu-
mro d'avril du 1313,
rriace.
tude sur le-*
Championnat. I Le < ^etil
Raciog Clubia gagn le Cham-
pionnat de 3e catgorie de
la ^aiso^, Nous prsentons
nos sincres flicitations ces
jeunes lments, reprsen-
tint l'avenir du "Sport Ifa-
>>

^ comporte une
rap]
vellrment tablis entre te j
Vniuia et Hati et une vue IU)S
dcerne, drlaut dune me-
n une cium oui .. ....
, oris diplomatiques non- g*. Que le Conseil de l U.
raent 'tablis tntn le S.S.H., en voe deneotrager
petits camarades, leur
Ai MrMhopklt8i J Ch*ut ! d
ri i
l'Huile de Foie de Mon
Agrstle au got / ft.ilemmi
diguttbit elle Ml te >mokml
rparateur de ta i\>rtr.!ton p*
excellent
Laboratoires REGAGNON
rhiriii.iciii
& Cit
Agent Gnral pour l'Importation :
Ch. MAGNANT
37. nu- D.vioud PARIS-16*
CHOS
- o
'La confrence sur Miller
photograr hique de la statue
de Ption Caracas.
Notre confrre o dipe
a reparu aprs une interrup-
tion de quelque temps. D-
sormais, il paratra deux lois
par semaine : les jeudi et di-
manche et Imitera dans ses
"qucstifni du jour1 tous les
la ils d'actua'il.
Un de nos amis nous
signale OU cas de variole
qu'il a lait constater par un
mdecin du Service d Hygi-
ne. Nous suppi si ns personne doat il s'agit a t
isole i
L'Assemble Nationale
tiendra aujourd'hui sance
au coins de laquelle elle vo-
terases rglements. A pasd'-
etevisses...
L'abb ('.lguer, cur du
Limbe, qui s'elait mal com-
port pendant la tourne
triomphale, avait t expulse
en lait, lit noire conlrr
L'Opinion". Il tait dj sur
UD DSVire en partance pour
l'tranger quand l'Evquadu
Cap te< ni Due dpche lui
annonant que le Prsident
, de la lie publique avait
daille ou d'une coupe, un
Tableau d'Honneur sur le-
quel les noms des champions
seront inscrits.
*
Dnlors, Equipe Cubaine.
Il eM lo'-'eni ut br it que
l'USSH tudie la pos^ibilt
d'invder l'Equipe Cubaine Do-
lors visiter Hati L'nn'i mue
prochain. Cette nouvel", si
l'historique des Jeux AtiilS-
riQUgs CENrai-AMr.niQUE.Oui,
Prsident, nous appuyons la
demande, car il est parvenu
jusqu' nous que les pro-
chains Jeux Athltiques Cen-
tre.Amrique qui auront lieu
en 1 '. * i. se tiendront i......
Port-au-Prince. Quelle mer-
veille !
Assemble gnrale des Clubs
de ll.S.S.h. Lundi IS du
couraut, les Dlgus des
Clubs alilis 1 U.S.S.H. r-
gulirement convoqus, sei
luniront au Parc-Leconle
.". heures p.^m. L'ordre du
lour publie par le Secrtaire
Marc Boncy, comporte : 1*
Lecture de la correspondance,
2 Match retour Jamaque*
Hati, 3" Rapport du Prsident
sur la situation gnrale de
l'U.S.S.H., 4" Questions d'in-
trt gnral. Rappelons
que, d aprs les Rglements,
le public est admis suivre
les dbats.
de r^el'e bcaul tn il
, douceur d'une pes>u i
TL n'y a pas
Ls directeurs qui conduise ni ll<
wco-J, disent : c'est le plut grand des i I
mes lnunins Sur l'cran il est t&fcei
rour dev< nir une toile.
Quel es.1 le secret del leaul du teint
des toiles? Comment guident-elles cet
attribut sans fril ? L'emploi rgulier da
Sa^on de Toilette Lux est le setiet l di-
atntellef.
Sui 613 des impor'anlrscctricfs dp
Hollywood, y compris toutes les toile;
605 aoill dvoues ee spvon blanc el
parlnm avec sa mousse {.bondanle. Sur
leur demande, il est olGciel dans tous les
studios de fl m.
Conserv* a votre peau toejours sdui-
scnle, par la simple vrie que suivent les
loilesavec le dbcuux Savon dt
lete Lux.
TBEO. H. DAVIS & CO., Lld.
Ilcnolulu and Ililu
Toi-
1 olley Bail Basket Bail.
Les jeunes sports-women
membres des clubs de Volley
bail et Basket bail tablis ru
Parc-Leconte, ont pu matri-
ser leui timidit. Maintenant
elles prennent leurs bats
sans se sourciller du genre
masculin qui les entoure,
elle tait confirme, serai' ac-1 cenen la ni avec dignit et d-
{"absous" le Cur du Limbe, |
Il a t transfr Ranquitte.
On sigi a'e des essais de
confection de sacs en pile, l
pour emballage de cal.cotati
et autres, qui ont t faits
cueillie avec joie et par le
public qui aiderait l'infatiga-
ble Conseil de l'USSH dans
son uvre de propagande
sportive, et pai nos sports*
men qui commencent a ne
plus sous-esliiner leur valeur
athltique. Quand celle heu-
reuse ide aura lai* du che
min, nous dtacherons du
'Daily Gleaner" la perfor-
manie i\e nos futurs visiteurs
qui firent une brillante tour-
ne la Jamaque en dcem-
bre dernier.

\talch retour Jamaque'
liaiti. Noos crevons savoir
que la jamaica Fool Bail As-
sociation compte retourner
et''hitlrisme que devait pro-1 la grande exploitation de si-
oneer hier Mr Emil Zimmar-
mmn ;'u Clnb-lfoi n esl un
?oye ; u diman h suivant
24 avril.
Le champioi nal de 3e
catgorie de lool bail dont la
partie a t joue jeudi au
Parc i.econtea t gag le > ar
le Petit Racing ( lui
Le pre Tarai, eu e de
Marmelade,n reu Irois coups
de poignard d'un voleur qu<
avait pntr cln i h i
cours de la nuit. Dca blesso<
r-s i la pme di i la joue
gauche et la jambe.
iNuiiecontrreiU lemps
r#niii la piililirn'ion de
l'intressante dposition de M-
Gtoig s N Lgtl d< v: i t le
sal dont Mr. Petit Circwest le
directeur, lis Intressante
initiative industrielle.
/.c hovvellislt a t pris
pai lie par notre notre irascl-
bk conlire Lu Opinitm -n i
ne se i ni i b vivre lorsqu'il
ne i ( relie pas l'un de nos
on
Il souilla i n villa.depuis
l'ouverture de l'Assemble
Nul un vent d'union.dit
cnnfrre.t mi, l'union d
i' ejuii b'di
I.'.\ Sationali t
que l'xciitil est .-
ni la < : '':i"
Sn i\ ri'o ijoi it stable
Il faut rectiler quant h
Chambre unanimit s .bla
cence. Compliments*
Dcs
LUX
DE TOILETTE
LUX
T0"-" Iop

'.
MOHR A LAURIN, P. 0 BOX \! Distribu
Rut Roux et du Centre, Port au-Prince.
Convocation
Tous les cranciers gi en-
raiement quelconques de la
Faillite GoUlenbertf Frres
sont invits sa runir au
Greffe du tribunal civil de ce
ressort le mercredi 20 avril
caurant, a 3 heures de l'a prs
midi,en vue de la vrification
des crance^ et des autres
admi-
De Santi.igo de Los Cabal-
leros, ou annonce la mort de
Madame Mirtilia Grullon,
mre de notre confrre Diego | mesures que ncessite
dindon, directeur de i L'Oc-
cidental >.
Nous prions notre distingu
confrre de recevoir en celte
circonstance nos vives et sym-
pathiques condolances.
nistration de lu faillite.
Port-au-Prince, le 11
1932.
avril
Le Syndic provisoire,
(S.) Edgard ELIE
PROCHAINE FTE PATRIOTIQUE
La (T MifSion Pa'ri-'iqoe djj
Jeunes crgaii se inalirM
littraire poui 1" diii anche I
Mai 10 hres a. m. au local du
Cin-Varit*. A cel.e o casH*
MmeThftodon Mol y prononce-
ra une sensationnelle confrence
patriotique. :
Le Drapeau NaToual : SU
aspects docunn niait
phtiques,avec dmonstration
l'appui.
t
Les caries d'en're
fixes 1 sourde.
ont
NgKMHli
g
miMvs mmmMm 1
Comit des Qnuncei du Snat!et mme statique.
sa dernire invita-
tion. On devait s'y allendre.
Cette aouvelle est de nature
rejouir tollemenl ceux qui
soutinrent, au risque de d-
plaire, que nos lootballeurs
ont gagn du terrain .En elle,
nous avons relat, en temps
utile, le doute qu'avait ruaui-
lest la .1. I". A. de pouvoir
inviter l'Equipe Nationale
Hatienne visiter l'Ile sur.
Mais le- derrires lencontifS
Jama |UC Hati ont vite 'ail
de donnera MrCroswell une
im iiu are opinion des ptrea
au (oint que l'honon die Pr-
sident de la J.F.A. s'est cons-
litu le mandataire de l'US
St. prs de son Comit. Un
ban pour les joueurs h I h ns.

i ; athl, liquesCenhe A//
Haut. On nous prie de de-
mander au Praident du Uo-
mit Olympique Hatien, le
lympathique, A. F.Chevallier,
tde lire au public hatien i
Toutes les Polices
DE LA
comprennent la Protection contrela^
as Foudre sans auamentation de taux'*
7. Le BosftpftCo
*.
HiaiaUSis
Aqents Gnraux
sWVI^HSBMmMOisI


U?-\T1
lJAvi- 3
liliiiin ttarkuiemin
MU tV c ,
l)r.n;in i toul :
L'N BAKBAXCt
Dpt : Rue i
DONNE AUX ENFANTS
GAIET ET VIGUEUR
Quand le'Jait frais est expo
l'air, il y te mbc toate*Ksort dtlmicrobei dont une twrMt.qm
'-u le nom di m c obe u
lail e,est particulirement friande
d i sikh qu'i rend me.Cei.
bt transforma ce sucre en on
acide et l< lait aorit.On est pe.
prs certain qu'a ce moment d'au-
tres microbes, dont* beaucoup
sont trs d mgercux pour nous,
afy* sontdvelopps a usai.
Avec le lail conserv ESBENSEM.nen le pareil craindre.
la l'usine la table, le lait EsBUtim t iojillure.Il ne perd rien de su valeur nutritive et son usage .
le rvle le plus prcieux de tous dos aliments. Un enfant |
ourri exclusivement avec le lait condens SBENShiN
ligne rapidement en poids et en couleur; ses joues s'ar-
joi'iissent et son sang, qui tait anmtntvaut pauvre en Ur,
s'rarieaii de globules rouges en peu de temps.
INZANO
***"ott toh.no
HENRY STARK
BUE OU QUAI, EN FACE DE LA GARE
terres \ itr$t de foules dimensions pour vitrines et en-
H renient*.
\ilrm spciales pour autos
Titres ordinaires 1/4 pouce paisseur pour autos et comp
loirs.
(irand choix de Moulures 'pour cidres*
Lampes \e nuit.
La maison rpare aussi les miroirs tach'.

LA
E CIHC NE DEMANDE OHE DU RIO
' MBLJUIC
Agents pour |* R
A. DE MAI. & Co
Port [Hati)
>> EtiUimanti
IARBIER THIERRY
G. THIERRY C'. Sc"
s.A.n.um.oou
It, Ru Croulier PARIS
PHOTOOWAPH'-:
OeteJoarue OAnerel D
W p*t* Il WO Aiilclca
contre 4 fr. 75
US LAINAGES EXCLUSIFS
Ll S SOIERIE", HAUTES NOUVEAUTS
LES GARNITURES GRANDE COUTUSf
trouvent oh i
CRP.UTE COULON a C. STRAUSS
43i Rui m.'ni. 43 lAltlS
cvtai.ouh: .t.- iiihhii- hum i
C
i .ni.r'

LE FAIT EST INCONTESTABLE
RliumSat'Ilic
C'est la quintessence des meilleures
varits de cannes d'un vaste territoire
runissant les meilleurs terroirs,
C'est ce qui fait son arme.
GOUTEZ ET COMPAREZ'
I
Insurance Co;
Une des plus fortes COMPAGNIES
CANADIENNES d'ASSURANCE
sur ta VIE
! EUG. Le BOSSE & Co
AaenteGn>aux
Cin-Jaldi)
C'EST MERCREDI....
pour la premire fois,qu'on
verra et entendra, dans un

appareil [de grande isse,
un film parlant franais.
a^HAITM \ dont la rputal i i n'eat plu
sou Public fidle, la repi
p >(.. d Dumas :
LYnUNMl!
S
Avec : Elvire'Popeeco Jim Garai
i do la i i

Ce scia Fvne il
de la Maison.
BIRE NATIONALE >
de la Brasserie Nationale
Se i ] j ut .10
le .verre m [re s
suprieure.
' Hatien
Accidents
6 avril 1932
11 avril lu; '
Mathilde Dnpuy, 40 ans, Mo-
se. I II sjore piquan'e de la
du i'ii il gauche,
i dv. 10 si s, Limita
Zone. Ml as un dn tcr< luni.
Chai j 11*-. j 1 aoa, rue
n; ltl. ssure i online du
he
Morisi 't. i> ans, rue de
axatioa de l'annulaire
ry, 30 ans, Lo*
isoi e conloae du front
1 in, '24 ans, nia
contase du pie 1
dro
l Raymond, y ans.
ilit. I)lesure con-
tu i tle,
ave 1U eljen, 7 ans, rue
. 1 ci livirose sous l'o-
!i( lie.
12 avril 1033
1 lilanc, t\ ans, rue .lo-
I are rie la tac >
' bn s droit
losepb, .S an*.
I ulusi u u h )
rax.
\nn ind,42fins,
oire Amhroise.
tranchante de l'index
I'
Occlia /ulina, 28 ans, U hart
s Llion nasale droite.
Ol|l, .")'_> (1,is.
e. Dletaarc 'ran-
el gaui lie.
ois, 10 ans. Pont
Ile suit' cootoaa du cuir
b'u rgion occipitale g tu-
lie.
lai Il S iuJ, 27 ans, rM
r; Blessara non-
' lai i dorsa'e du poi-
nel gauche. |
Mau \\ .ilar', .*> ans, rua
ou. Hr'ure 1er
ni braa giuche.
1 iniuanuel, 31 ara,
n tranchante de
'n dro 'e.
ns,
. Erailli u
a inf > u
an. ans,
Blesaui a n
dm
* luperit r av. nt
brasdroit.


Lundi,
18 Avril liM2
Le Matin
l6imeANNEW7M8
Port-au-Prince
Tlphone : 2212
4 PAGES
CE QUI N'a JAMAIS EU FAIT
CE^QUI HE PEUT TRE DtPASS
Kola Ckatnpagn
|FJ SJOURN
IVp.r .1 s des'conditious {rigoure isa
D'ASEPSIE
prparation et Vente
?harmacii:I\ SEJOURNK
Angle ds rues houx et du Centre.
N'OUBLIEZ PAS DE FIE UN PETIT TOUR A
TERRACE-GRDEN
Chez W. KAHL
Petionville
_____ S-S Co
(LIGNE COLOMBIENNE) !
Tlphone N- 2323 (
Le vapeur Martinique
Voy. % venant directement e
New-Tork sera ici mardi 19
courant, en route le m n
iour pour les ports colon-
biens, Cristobal, Canal /oue,
Kingston et New-York.
Le nriniteste de ce vapeur
reu par avion est la dispo-|
lition fies clients dans do |
bureaux sis* angle me* Ftm
lit et DaBtM-u -louches.
Le vapeur (BolivariVoy.97,
partira de N.-Y.le 20cK ,-.
rectem*nt pour l'ort-au-l'un
ce o il est attendu le 26,
e;i rou e le m ne jo u i;;l '
les port (o'oml)iens. r'.-'o-
I, C. /., Kingstonei New
rk.
Vv
de ce genre
monde
Il EZ-VOUS
la
General Aaident Pire & Lite
S Assurance Corporation Ltd
de Perth < Scotland )
GENERAL* est une des pins puissantes et d;s plis vastes organisai^
, l .e'soleil ne se couche jamais sur so champ d'action qni embrasse |,
Polices contre Incendie nmvr. rtaus>"
1.tf() pieds.d'allilnde. L'tablissement le plus Iraisdet an |
virans ('e Port an-Prince.
Seulement 15 minutes d'auto sur une. jexcellente route
asphalte. Vues me i veilleuses de la ville et du par
oissona de toutes espce4-.
; les
rVl
lYo
!
i
Irrangements pai ticullersj
lentalnc on de mois.!]
11 r es pensions de jour d<
C
Lykes Brothers SS G0 In
Texas Hait! Santo oomingo- Porto-Rico
Le seul service I ebdomadaire et rgulier passagers et
Irt entre les ports du .Golle du Texas directement avec
fert-au-Prii ce, ih iti.
Four la rception rapide rt le maniement habile de vos
importations, servez vous toujours des'navires de ' LYKh
LTll.
Les prochaines arrives a Port
Steamer Vmeria Lyl< Steamer "Genevive Lykes"
Steamer "Huth Lykes"
Steamer "Margaret Lykei*
bteamerj,! Velma Lykes
f e vapeur Baroo-r, Voy.
10'. partira de New-Y< ru le
27 'ourant directement pour
Port-an .Prince,
Le vapeur Bogota > Voy.
10 , partira de N* w-Y rk le
29 courant, pour te us les
ports 1 a tiei s.
William L. PLEO,
Agent.
dgts occisi t.ins par la ionari
Ses poces" pour: Automobiles coutW s. im endie, malv. illance. doraniag*
caus a autrui dans s personne .m dan. biens.
Ses Polies Maritimes mises par ses branches dEurop sont payables enHiili.
Ses Polices contre accidents sont viables dans 1 univers entier. Tous les voyi.
Rurs devraient donc prendre la prca moi de se munir d u. e= police contre acaidei,
daujmoins 4000 dollars,; la prime, annuelle u tant que de 1/2//. sou 20 dollars L.C,
VeuvefF. BERM1NGHAM, AuxGaves
SOlTSTfF.VT
Agent Gnral nour Mnt
Port-au-Prince; IG. filLfi
rlm
Assurez-vous Cinlrf ji;cident
la General Aceiden' tire*
Lile Assurante Co cra'ionLi-
mi'ed. Vv- F. Bern>invhaw.
Agent 0*n*fl "r Mb"*'
Voulez-vous
u
ce sont '
8 avril 19152
15 avril 1M2
22 avril 19:52
29 avril 193a
G mai 1932
Iturean : Rue du Magasin de l'Etai, Boite Postale B
SUtSIDIM
COMPAGNIE GENERALE
TRANSATLANTIQUE
Les'eamer S'-Domingue
(e\.S/s. Pologne) ayant la*
Bordeaux le 7 coura*' <-
attendu ici le 2 courant ei
partira le mne jour pour
Santiago deCuba,Petit-Gove,
Jrmie, Les Cayes, Jaemel
prenant trt et passager* ponr
ces ports, ainsi que fret pour
l'Europe.
Ce navire sera de'retour
ici le 2 mai et partira le
mAme jour pour les ports du
"Nord, Puerto-Plata.San Jnan
Russir dans vos tudes ou ) e{ j e Havre#
I es personnes dsirant se
La Manufacture Hatienne
de Chapeaux L Indigent
taire russirvosenlantsgrci
une mthode d'enseigne-
ment classique excellente?
VOULEZ-VOUS
Une protection aprs 6 9
mois d'tudes srieuses (St-
no-Dactylo Langues vivant
Comptabilit)'
Songez nue l'Institut TIP"
PEMlAl I H se rec romande
ets'unpoM voire tt nlion
par es bi liants r< su.tats d
j ol enus.
1137Rue Lamarre.
Tlphone 2891.
rendre en France tar ce vn-
peur sont pries de bien vou-
loir se faire inscrin ds pie
sent.
F. If. ALTIEIU Agent.
OE 8 H. A, M. iA 12 H- P. M.
Dners et Banquets sur commande.
SERVICEA LA CARTE A DES PRIX TRS MODRES.
LUNCHS FROIDS- SANDWICHS DE CHOIX. ICECREAM
BIRE NATIONALE A LA PRESSION A OR 10 CENTIMES LE VERRE.
BIRES ETRANGERES ET LIQUEURS
FINESAU MEME PRIX QU'EN VILLE
Orthophonie Toutes les heures.
LA BONNE SOCIETE OE PUK TAU-PRINCE ET DE TOUTE La
RPUBl IQUE SE DONNE RENDEZ-VOUS A
SEA-SIDE-INN.
Le meilleur accueil est
rserv tous les visiteurs.
SERVICE IRRPROCHABLE.
P. P. PATRIZI & C
PROPRIETAIRES
THE ROYAL MAIL STEAM
PACKtT COWPANY
Le steamer cAranai venant
de Kingston et des ports du j
Sud sera l'ort mi.Prince le
28 vril courant pi enanl bt
pour l'Europe \ia les ports du
Non!.
The /.'"'/"/ iwai/ Sleam
Packet Co.
j. J. B1GIO
Lea rsultats obtenu' ' ae'
|our prouvenl qu
LHipi osarcine Roy
spcialit'franaise
enl le meilleur reconstituant.
En rente chez : Pharmtsis
Sjouon, Pharmacie Hatienne
( Dr Ed. Roy ). Pharmacie in
Dr Buteau, Pharmacia de Jo-
seph Valm.PharmacieGeffrard.
Pharmacie Commercial! et Si-
mon Vieux.
HBE*^ "j.wj"'.' w\m
wm&
WKEgSBBM 4
fi .
z$i IwMiir; l"Mhi^-jir ilTIiff'iaHMitfrRMl
A
yen
en
IT^ljTA^m^cs
.,^m ""' nisTti i.PB h Brr.Tirre

pour DISTILLER & HECTIT1EH |
LCS CVJX DE-VIE,
RHUMS, -I CoOuS ste
DEROY TILS ft!N|
^' "* CORtlKUCim
T*fe 76,rui au 1 ' -
PARI8
GUIDE PRATIQUE i,b,iii''"'i!.' 4
| U, fSSEBCES Ile. MANl'KL, d F' "<* Crlm
DBOtlS (t TARIF ILLUSTR firessU Uni. '
f.'aisir d'annoncer sa nombreuse ( h< i i W
I ses CHA EAUX se, lait, depuis le 4 ,. N 2027, GRA^DRUF ]
e son !.' H' n
lients y Irouvi \ < < > < ''
BON MARCHE. CLRIT, LCURIOISIE.
Martinez, Marcelin & C1
Lolene Nationale d'H;iili
allciilion
i
PROGRS NOUVEAU
RHUM NOL\EAV
Rhum dlicieux got exquis
Prix rduit
ALCOOL DtFIANT TOUTE CONCURriENCE
Clairin Vierge
Chez N. NAZON
DEPOT:ANCL DES RUES BU PEUPLE ET FEROU PRONE:)*.
srie Nationale.! ||;.lli esi g
ment humani'aiie par la,' nmlHpa
iront se d'aider, une h m'" ,f
416 Rue Bonne.Foi, Phone : 335
La Loterie Natiouale! lalti esi
ne inslitatio'i hanlem
iNruvres qn i Ile >>e p..
tre ofTeile aux hommes detoutis condinm" ne loj
Employs V >.< iii- n j r s. Ouvriers Artiw f S*l
Ions nnlr *, (i >v Isiin ( domcsliolies I '
- h'i dgf ; ... dI .i< ux g udt -, penv >(
m le gourdes tairons de (ioraraerce <'h'
aux .usi.lli anc s des ventes, par l'ai h I d'un billet <1B
libre du souci des chances* ,r,
Mdecins Avocats. Ingnieurs, Sn i eurs, Dpn' ,-
Du nilaires de 1 Lbt,Reprsentants de l'InU-lieituo'6'
alite
Donnfi l'exAlrde votre oli'arit socm-c ^
Ren ers, capitalistes, comme tu jouant. arg'-u,fX
avoir. J(
Tous tous qui h.b>z Ha ti, rendez-'ni service '
aa billet de i LOTERIE NATION \ LE I)!^"1-
Laboratoire SJOURNJ
ri, ', i iversit ''cJa^\
SfJOi i si-, ien d '* iversit de l"5'
in aux de Pari- ^
s \ i . i c ii q. c
I
r
m ni
D.scr.ihi'i. Des meLre
il. les.


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM