<%BANNER%>







PAGE 1

r %  F il.Vll; 2o Jauviei ;. 2 n . LIS TNU'S UU\f. i\T wwu LE FAIT EST INCONTESTABLE Sarthc Nouvelles jouissances avec des ides nouvelles .. Les nouveaux rasoirs et les nouvelles lame- ont cr un nouveau concept de.la commodit En 1002 Gillette a apport de grands .' %  vantages au rasoir ordinaire, maintenant les nouvelles Gillette apportent b t co ip plat de commodit la barbe. La nouvelle Gillette avec ses cinq importantes amlioiations, reprsente en r totalement diffrent.Se raser sans irriter la peyu parce que le ft de ia ;, vel barbe sans obstacle Ne lail psa de coepares parce qu'on de 5 LASUSS a limin les coins de la lame tt reu 4 cts Or forci le asoir. Ils existent d'autres changements importants qni amliorent lu barbe jourire. 1 /vous elle. Ache'e/. un nouveaa rasoir (jilletle et vous ii /. la vraie importance de la o v Ile contribution que Gillette spI orte s %  commodit de se reser. lit t ente partout. C'est la quintessence des meilleures I varits de cannes d'un vaste territoire runissant les meilleurs terroirs C'est ce qui fait son arme. GOUTEZ ET COMPAREZ! i VAT .t na* %  ium mmuHmn i %  %  5 • I (jr.HiUw amliorations | 1. Les coins r a forcs du ravoir, le protge contre les coups. 2. Les coins coups de la lame liminent les, coupures. 3. Nouveau peigne d %  scurit aine dents lotus larges rende lu barbe me il tri ire. 4. La garde cannele Dcrmet ta lame de vous raser de trs prs. 1 5. Les e x t r mit s quarrls de la lamr oer me tient de lu ma nier plus facilement et avec scurit. Paquets de O LAMES *SO cts Or TV? ',N£W V Gillett Gillette Safcty Razor Co. sont caractristiques d'VOt e tat, ellt-s disparatront i nmitieteinent si vous prenez u n verre ciecela?.atifdouxctrafrac lissant. ENO'S k "F2UIT SAUF lMP HE PERDEZ PAS LA PUISSANCE Pas la brisure du Ple. 1.— Lz pointe en mtal pro!< te n nflement ou la i,isure da ple. 2.— Plus de luu 1re. ( 3.— l'Iur longue dure. I 1. conomie relie. 5.— 'li;.i's exclusifs. VENTE A L Dislribu leurs: J. I). MAXWELL & Kae B publica : ne. — Port-au-Prince, H tti. C. ft*.>w*r i*- *v *imm* CHO — Le Prsident Vinci nt qui a nasse une huitaine de jours Kenskoft en est revenu avtnt-hier matin. — M. le Dr Ption Cole a t nomm directeur de l'e cole GullUumme M a ii ;at, e : re nplacement, de M. I > 'tins Laventnre, nomm ms-ins p* -teur des coles-Le Bureau Central de recensement pour l'le :tio de •natenrs se runira demai dimauche pour vrifier les oprations lectorales du l partemeut du Nord (jui a lu un snateur. Ce bureau en' form du Prsident du Tribu — Le S ire d'Etat de [nsl ID Publique, de l'Af.riculture el du Travail Dirii pour Jacmel.en tourne! d'inspection, est accompagn le quelques hauts fonction i lires de Pins ructioo i [ne el la Tr ivall. — Notre contr •• L'EI • • i^:i:iK* cert-iin •• p>r o i i !e Dationalil occupent en u de. emp i d ris les sen i rtti ni v • Ut ce ne sont p is par ut ,1 s empl i sp< ta li ••• %  • p •" i • i |uels il m inquer lit d i iniciens indigoes. 'o r s V — [/> de Lausan :c les r irations, e s'ou %  s-ri.i is in li. L %  pr aralion n'en est ; %  a point. — :..< i ipon ls Soviet nt d'ace ird sur le> termes E&OIU %  ^ ( if-i MES -i les trota l ..it l'action j ilili |. amaaf %  us Jo phu % un action ,., Mcun de la %  If l'i-.'t T1B8V ... menl 'cor.omicjiie el efncaeo REMILAANT LtS PIQRES* A cii'iuc bote est annest-e cce notice complte si.r la mthode. SI PriPWa.lM du Lr.boritolre du 0' POMARET | %  '..',R. de Billancourt.Caulojpo-i.-Seln, "HI3 is.it si vont tlr.no toutot £ 1rs m': ins et sandales. No 2d 1'. Chalom. paqitet, . haut toile. No 2 Shell < o ( In rem") ^ n>se i n esnte de calions, S/N Antonio J lio(ln ren) -, h y-, II isnni ( hloride -ci I ri t d. NPftorie \'< wdeed, soHphioi < SiHca fl >> r. \t 252 >aim Hacdal, paqU' t Pyjam s-san al s. N(.sl99V^'12 htbtitGolds chroid, paijuet ntc.-sfires ongles. No 134. O.M Ai gnste.caisse, tos, paquet, sucreries. No 14559,Dr.Maurice Armand paquet, ampoules et srums mdicaux. N887'J,Mme T.Bcauchamps paquets dentelle. No 62, Grande Pharmacie Commerciale, paquet pommade pour cheveux. Nos 30/32 Joseph Bourrely, paquet souliers. No l.Coralie Jules (!n rem) caisse, pommade, lotion, savon, bas soie. S/No, N. F. de H. S. A. ( In rem ) caisse bire. S/No Augel Maria Pcguero 1 motocyclette, paquet Chemisettes, chaussettes .caleons soie. Si Germain CHAMPAGNE Encanteur public %  ETAL PAS DE CIRE CF.RCLE UOUGE s-sc Le vapeur <*liaracoa, /oy. J7, venant directement de New Yoik est attendu ici le 26 couraut.coutiauera le mme jour pour Cayts, Jactuei, les pou?Loloniuieus.Ciibtobal Canal Zone, prenant irt et passagers. Port-an-Prince, le 22 janvier 1932. En tente partout EVERtADY TftADC MARK i IMPES & BATTERIES — cites durent longtemps Patentes dans le monde entier. 912 J LE SNATEUR t LECONIE Nous avons eu le plaisir del recevoir en .ios bureaux lai visite du no veau snateurl du Nord, cotre ami M. Vilie-T hardouiu Leconte. loujoui jeui t. uli rtc et coidia!,le uuu-j vel lu garde une lgitime fiert du beau tnomphe qu'ei btonnier. — M. Jolibois 1 ils a t appel hier nu cabinet du fuge Vilgrain charR de 1 instruction de l'aftaire Elins Elie. — Le nouveau magistrat communal de Port nu-Prince et son conseil ont f t irstalls avant-hier aprs-midi en grande solennit. — L'Assemble gnra t de dan| m)p rljnj rp s()ir „ pra l'Amicale des aucuns lves u ( on „ d'origine du Pttit Sminaire Collge St ca ncrense. Elle tait g#8 Martial se runira demain di ( ;j ons manche 10 lires du malin au local du dit tablissement] — Les travaux d embellis-1 sment dn Chami de Ma .M.J.J.. -LA CANDIDATURE DE M.HOOVER l'ils.di-put de Po i au Prince i a i la g : MORT DE LA REINE SOPHIE Ptai kforl su le-M lin, A gn*, tu jai v L'ancienne eire Sophie de Gre, sœur de I i_ i. • n _:ii ,i ~*,.~t a — M. < Yv\ rhet gnral Il p -vs a annonc que le Prsident Hoovertail eandi 1 s 'is'' rp"Micaire r M B own q-e les milieux : m s consin ent come le successeur probable da snateur Peu comme prsident du comit national rpublicain. dit que l'on tiendra compte d n la situation dans chaqne Etat nonr obtenir des dlgus pour M Hoover. ncessaire toilette, savon, reiQohmbian Steamslun Co lue son election.lt regagnera tr gne, p^udreufce, etc. pan ta on vy &Q L & i { Umk i. bientt le .ap-liaitien. el bas soie, rasoir. ChesterTlphone :S23 Nous lui renouvelons net Qed et chaussettes soie. _ vive svmuathie. liebi el chaussettes soie, Nos 080,083, Claire Faine. p.;qucts < rayons. Mo 49 Clytord Fanton, paqnets, 1 paire souliers et 1 par.tulon. | 7101, Jos T. Ma tos y Ma elph BoMlagement Immdiat t guiSrison (,r U> Globules Rbaud Rsultats merveUleux, urprenants mme Toulti Pharmacie Otmanorr Hollct B. DALICHOUX, 27. Rut Victor Hug I BoU-Colombai licmcj -m*Mt |....'w*iv DENTO %  Toutes les Polices DE LA ont t repris. Mademoiselle H itneau s t nomme | l'Ecole Normale d*i islito trices. — M.Hugo Alleu rem I u Mr Monte A: CUSle cor n >taire Petit G> ave. — Des quipes coni environ 2o0 b r.-.ivragesur la voie du miu de i au Prii i Mire, Vtrnttes On a. ti\t travaux, en vue de la reprise du trafic daps les premie.s jour? de lvrier pnebain. . i' parfaite cen bine isen pour crire i u Btylo Parker Duofold avec le crayon assorti dans un choix ne huit couleurs exqui 1 \'o_\ i z vol e distributeur. En vente il ms les meilleun int. m> MU PI S renneni In Protection contre la Foudre sans auamentation de tau*ii y iarkei un iii ar Duofold l.a p! lue (|iii crit fai i '• *. j LP %.. PORT-AU-PRNI Aqents Gnraux



PAGE 1

f E MATiv 2.1 i r Rhum Barbaiicour iniversell d sa preti r S'COURT p..: : Rue Csar. 3 %  nramatts Alun imm\ Dparts de NewOilcans et Mobile pour Por au Prince —Ports Sud Hatiens Santo Domiugo et Macarbo. Ports Dparts Dcembre New Orlans Lu 1er dc. 29 dcembre Mobile, A la 3 dcembre 31 dcembre Port au Prince (arriv) 10 dc. 7 janvier Petit Gove( aniv ) 12 dc. i) janvier Aux Cayes ( arriv ) 12 dc. 9 janvier Jacmel ( arriv ) 14'dc. 11 janvier Santo Dgo City 16 dc. 13 janvier San Pedro de M. 17 dc. l-ljanvjer Macaraibo Ven. 20 dc. 17 jauvier Dparts Janvier lanvier janvier 26 2 4 fvrier (5 tvrier fvrier lvrier fvrier fvrier tvrier Dparts Fviier 23 fvrier 1932 26 fvrier 1932 3 mars H 8 10 11 14 o mars .") mais mars U M S mars mars / 9 10 13 1932 1932 1932 1S32 1932 193 1932 es cra 1. Dli LA Dparts de New Orlans et Mobile pour Port au Prince— Porta du Xoid Mal itns Santo D mirgo et Macaraibo. r o r's Dparts Dcembre NewOneans. La. dpart 15 dcembre 1*31 Mobile Ala. La dpari 17 rfcemfcre Port au Pi in ce, ( an ive ) 24 dcembre Cap Hatien (arrive ) 2b dcembre P'ierio l'Iala ( irrv > 27 dcembre San Pedro de Maons 29 dcembre Santo Djnioo l D. 30 dcembre Macar Ibo, V n. 2 janvier Dparts .1 i;v ; cr 12 i ii v t r 14 j i vil i 21 2"< jai • i I i i 2(> i:" 27 :. • • r 30 j I l\)H-au Prince, le 27 novembre 1931. Pour Ions les aat;ei renseignement "adresser I sieurs A. DE MATTEIS & Co, Agents < nranx. Dyai fV' %  r \ ; • i I : I! :: 11 'rv ie ; • >'! fvrier W. %  ') u .M. r lfl 3 vi r 19! S4 'vrier 1 ( 27 fvrier ' 2 Lykes Brothers SS G 0 iru .1 Texas Hati Santo uomingoRico Porte Le seul service hebdomadaire et rgulier passagers < fret entre les porta du Galle du Texas directement avt l'ori-nu-Prinee, Hati. Pour la rception rapide et le maniement habile de vo.v impoi iations. seriez vous ton (ours des uavires de 'a LYKr UNE. I.f s prochaine 1 e* a I r I D ,; IDCJ ni Sleamei A ni' i. L\ k *• 2j mu 193* Steamer g Bnth Lykes, 29 janvier r.3_ tureau: lice du Magasin dii'rJai. Boite foetale H %  %  , %  •% FAIBLESSE tT? PCBILITt imil i*M. t~,u r Mgj rV PASTILLES ^^ Ml RATON • !i Ml. nilu'ill d* CHATf LOUVO.V c 'douce et czaficC&s666 LIQUIDE on en TARf.ETTES Soulage les maux de %  te oula nvralgie eu 30 rai nul s gurit un Froid le prero er jour et la malaria en tr is jours 666 sauve le bb du |-od LFON OE PiO 8up#rltur "la riand Madame .lustinJE <• f elODl dans le pays olF Pfi SIROP d& services aux familles poni ci DESCHIENS ,econs de P h no o t Hmoaiobio • Adresse Rgnrer d. S|. prworlt par !" $"?*% W** "** ^"^ VVC T,|l0maS Prif e I j.crufux ferrugmaux. -A-dmta dan KM nopymu* w-mr>mi Rnic Vprno 0i;AL:PBaClIS.t. RusPulioUry,PAIUicll'liniiul. J DOIS NlIllJ Panama Railroad Steamship Line Service de frl et de passagers enlie Ecosse France Angleterre Mrs. G. W SnEDON & C* — 17, James Street, LIVERPOOL, EN-GLAND THE FOLLOWING AREOUR AGENTS AT PRINCIPAL PORTS IN EUROPE ENGLAND, SCOTLAND. FRANCE. MESSSS G. W. SIIELDQN & Co. 17, James Street, Liverpool, Englana La France, Messrs G. W. Sheldon & Co, are represented by the iollowin Uns rapide et plus direct service de transport de passagerset du fret entre Hati et es ports Europens.vi NewYork.et Cristobal, Canal Zone, Isthme Panama. Voici la liste'de nos agent pour les priucipeaux port de l'Eeurope: GLELATLY HENKEY& Co 21 Rue de la Rpublique Marseille. Berna Prou & Co, Ltd. 53 Quai Georges V. Havre. Hernu Peron & Co, Ltd Rue du Mordin Vapeur. Boulogne sur Mer. Messrs A. BENDIX & Co, 21, Allengacle, Copenhague. OSLO, NORWAY. International Spe ditionsselkap Oslo. MM. Atlantic Freight Corpn Dailinhaus, Hamburg 1. Geimauvl M essrs Atlantic Freight Corporation Gerniany Messrs Atlantic Freight Corpn., 24 Quai Jordaeus Antwerpse Beliuœ, HERNU PERON & Cie Ltd 95 Rue des Maris, Paris. HERNU Peron & Co Ltd., Rae de Tranquillit, Duokerque. Hernu Peron & Co f te*., 9 Rue Roy, Bordeaux, GENOE, ITALY. Messrs HENRY COE & (LERIF PIAZZA S. MATTEO,N 15 Gner COTTENBURG, SWEDEN Nordibk Express. Cothenburg. Messrs ATLALTIC 1 KEIGHT (.OU' N. Kou Emma plein Rotterdam Hollande Messrs STERMANN & Co LES NOUVELLES RADIOS A 5 & 7 LAMPES MLL71-MU cl FEN70DE ALL ELECTRIC s X I • >9 \ > Modle Co\ 5 lampes Or 5."). Modle C 33 Or 85. 7 lampes. Haul parleur dynamique Les meilleures R(, w le marh. OE'.:.. El i OE Ra olumbia SUR h pas in H i COLUMBIA Modle C 32. Or 87,50 5 lam Modle C 'M Kneer's COLUMBIA Music HalU* Port-au-Prince KNEER'S GARAGE -ASSUREZ-VOUS la General Accident Pire & Lite Assurance Corporation Ltd. de Perth ( Scotland ) ibal^Su. 1 6St at i d ? P'j'spuissan;, tdc; plus vastes organisation mondf i'C se couche jamais sur son : u,p dation qui embrasse le tf! contre inec coovreot aussi les dgts eeo ts par la loudre M l ,'uh nf S P< " !0 >llrS C J UVl nd 5 dommages a autrui daoa sa pei-oune ou dans tes biens. 8 ; >es; f olici limes mise* par D %  (sd'liurope son, payai! s PU Hati. IIASS "' wruniver eutiei^fo^les v3Veuve F. BKRMINGHAM, AuxCaves ENTS ut Gnrai pourliaili. rt-an-Pnnce, iG. 6ILG JEAN BLANCHE! Jrmie



PAGE 1

Samedi 23 Janvier 1932 Le Ualiu 4 PAGES %  25:me ANNE N753 Port-au-Prince Tlphone : 2242 En cour de Rome LE PAPE PIE XSERH-IL CANONIS ? Non loin de Saint-Sulpice, il.iSI01) austre porlo ; r sol a i norme crucifix, ce ne tut .s, pour nous, uue moindre ••trepriseque d'obtenir, l'une inute personnalit >ie l'Eglise le pjssage Paris, des dtalta sur un procs 'le batiti%  ition actuellement instruite i) cour du Vatican : celui du pape Pie X,en marche vers sa j intet. —Vous deman lez l'impossible, objeciuit l'mineot in! r locuteur. Pourtant, le verbt le t. pesant les mots, il consentit : < Dites que, pour la batification, tout e termine depuis huit jours. Le pice* sont maintenant -levant la t.ongrg tion des Rites, pour IU procs apostolique. L-elui qui lut iSartOI sera -t i t t SanI i)? il ne m'est pas inte.-dit •I; l'esprer, car il eut la vii n'un saint. Eu mourant, le cardinal Merry del Val, qui 1 .t sou secrtaire d'Etat, e uai, maintenant, repose sous une dalle d'onyx de Majorque, prs de lus exprima le v.eu.eu lait exauc,d'attendre, ses cots, le jour de la n Mirrec tion. Vous ne sain iez imagiuei le nombre de documents et do tmoignages qui ont t drus pour ce procs. II ei tU venu de toutes paits, mme des milieux piotestauts et Isralites, carV'Pie X [aval i\a admirateurs et de? ami Uns toutes les confession*. Un jour, pape, recevant u. ) nt de Venise dont une pa] ute tait inalade.il lui donu su bndiction pour la pa t %  •nie, en disant: i Portez! l if, Vcus tes commerant. Pensez que, quelque sott ici lembailage, la marchandist r .ibonne i. U tait la boni) mme. Encore nne anecdote, La cardinal Mocchi, pi eut ries palais, soutirant au lit, il voulut aller le voir. Ce prla tnesan avait le caractre vu. Entendant Irapper ., la port %  nul que le cami ii r et annonc, il cria : Quel est ce iaseui?EtPie X de rpondre, doucement: Le Vicaire du Christ, Eminence. • Nous nous inquitons: 1A1 procs, at-on envisag certains dons surnaturels, voire des laits miraculeux, l'apti ttide prdire l'avenir que l'oi prtait au Pontilc V — Je ne puis Vous rpon dre : oui. Mais ce n'est pas I. un tait d'importance. La ques tion s'applique bien davantage Pie IX, dont le pro ces est galement u vert de vant la Congrgation. Pie IX propht sait certainement et avait des extases. — En quelque sorte, de* transes mdiumniejues ? — Oh ne prononcez pas ces vil uns mots! N'insistez pas sur ce chapitre. —Puis je donc me permettre une indiscrtion touie innocente ? A quel m ment la saintet de Pie X sera telle proclame ? — Je ne saurais vous rpoodre positivement. Il esi curieux d'observer que, dans U vie de ce granl pape, tout s'chelonne sur des priodes de neuf ans: prtre Tombolo, Salzano, Trvise.vque Mantoue, patriarche Venise, autant de lois ueul annes. El c'est en 1922 — il y a neuf ans— que l'ie XI accueillit une ptition de cardinaui tendant lou ertuie li. a pi o.:i i an -ni pic. U IUJ. vers 1940... Une main se haussai' et dessinait une rapide bndiction, Marie*Louise I.AVAL L'Affaire La sant de LES JOURNAUX BELGES PROTESTENT CONTRE L'INGRENCE DES EWS-UIIS Bruxelles, 18 janvier.— efail lue le ministre des affaires :irangeres ymans a agi de sa propre initiative en pr sentant les regrets l'ambassade des •liais-; '.lis pour certains articles paru dans la presse belge, n'a pas t public et les joui taux d'aujourd'hui publient des commentaires indignes sur et qu'ils considrent comme une immixtion amricaine dans la liKM'IC. de la presse en Belgique. Sous l'impression que l'am>assadeur des Etats-Unis s'est plaint, la "Gazette de Charleroi" rappelle que lorsque .Napolon III "essaya d'enfreindre la lil)er B l de la presse belge, il subi. une rebullade pure ei simple'. La "Nation Belge" dil "qui! n'j ,i pas lieu de se plaindre contre les citoyens belges qui exercent leur droit d'crire ce qu'ils pensent". L'ANGLETERRE Ef LES SOUSLondres, 18 janvier.—"L'Eve Oing .News' apprend de BOUT %  e autorise qu' la prochaine confrence du dsarmement le rouvernement b ri ta n nique mettra nouveau son point de vue tendant l'abolition des sous-marins. Si, ajoute le journal, les autres nations devaient poursuivre la construction le ce type de navire, la Grande-Bretagne, dt ion ct, se verrait oblige d'ac:lrer ses propres constructions de sous-niariiis avec la ferme intention de surpasser, lans celle voie, toutes les ailnes puissances navales'. Gbara -—•—• Le rlr introduit par M. Pant n Guilbaud devant le Ju-Massae, contre l'excution du juge -.-nt dclarant la fait li!e de la Maison Gbara & Co. i abouti une dcitioc tavo•• Lie au demandeur. La B. N. IL IL, n'acceptant pas tetle solution, s'est pourvue en Cassation contre l'ordonnance de rlr. L'a 11 a ire prend des dveloppements et paratrait mme s'euvelopper d'obscurit. Des propos assez troublants se rptent qui motiveraient toutes [es suppositions. Nous suivro:i t dan* lo des ses phases ce grand procs dont ne se dsintresse p is 1 opinion JEUNE JOURNALISTE Le professeur ( ses lves ). — Vous me lertz, pour apridtmun lundi, une rdaction; i ;im'* sujet, le compte rendu •In m tch de foot bail qui doit avoir lieu demain Ce sera du journalisme. Le lundi suivant, le matre ramasse !>> copies. L'lv Hay nond met >H teudle sur la q Ile une seule lijrne est c ife. Le pu tesseur.— Vous n'avez p -s |;n t e que j'ai daman le ? L'lve.— Si monsieur, voyez vous mme. Le prol sseur (lisant^). Par %  uite di vilain temps le match es' n mis a huitaine. En efl i, la pluie ait tomb ce jour-l. L'ENFER DE L' IIAITlAW leaaii seir C'est d-mmn soir qu'on pourra voir le formidable succpari sien: L Enfer de l'Amour . Ces'galement demain soir que rous vtnons Olga Tscltckowa dans un te des pi US mouvants. L'ers! demain soir encore qu'il nous sera donn d'applaudir le parfait artiste franais Henri Baudln qui joua avec puissance ets.ut extrioriser les plus secrets mouvements de lame. Le rendez-vous pour dt main soir eoi a HATI AN A. U CANDIDATURE PRESIDENTIELLE OU GOUVERNEUR ROOSEVELT Valley City, Dakota du Nord, 18 janvier. —Le comit des rsolutions de la convention du parti dmocratique du Dakota du Nord a adopt la candidature du gouverneur Franklin I). Roosevell pour la nominaion prsidentielle dmocraique. %  Une des ; plus fortes COMPAGNIES CANADIENNES d'ASSURANCE sur la VIPv IIG. Le BOSSE & Co AaentsGn -l'ix l'ex-Kaiser DOORN, Hollande, i8 janvier.—L'tat de sant de l'exkaiser, qui souffre d'une lgre bronchite,ne donne lieu, parai il. aucune inquitude, et le bulletin de sant, publi hier soir, a rassur tout l'entourage du rfugi de Doorn. uuillaume de I loin i /.olleru a attrap froid et, se croyant g iri, avait cru pouvoir quitter la cb mbre ; mais il a t pris d'un enrlement q u i l'emtche de sortir, mais il conserve sou activit habituelle et preud ses repas eu 1 mille. L*e niireihal de la cour s'est retus a tous commeula-iesu: t'eflet que peut avo r eu sur la Sant de GuilI au m la nouvelle lu des | i sd .sœur, t ex-reine Sophie I le Ge e. I Cin-Taldy DEMAIN SOIR 4 HEURES 1/2 : Matine. Un film plein de gaiet : Les Aventures d'Anny hvecAnr.) Or.dra et Gaslon Jacquet. Entre : 0,50 ; Balcon : 1,00. A 8 HEURES Une vraie superproduction, nne grandiose ralisation de Carmin Gallone : L'Enfer de l'Amour interprt admirablement par Henri Baudin, Olga Tschekows, Ibr.s Slave et Josyane. Entre : 2, 3, 4 gourdes. U, 1 DESEQUILIBRE PROFANE LE SAINT SACREMENT Ma Irid, 18 janvier.—Pendant j Un service religieux l'glise [San Jos, un homme que l'on I croit tre dsquilibr a frapp le prtre et saisi le ciboire qu'il a jet parmi les fidles. Ceux-ci ramenrent hors de l'glise et le battirent avant que la police put intervenir. ()(>(> SONGEZ Familles QUE L'INSTITUT TIPPENHAUER EST L'TABLISSEMENT QU'IL VOUS FAUT. Tant par ses excellentes mthodes d'enseignement cla> sique, son inbranlable dis( ipline.son irrprochable pen sion scolaire, que p*r ses mthodes modernes pour l' tndede la Stno-Dactylo,de la Comptabilit et des langes vivantes 1537, rue Lamarre Tel 2101. 100.000 ENFANTS CRASS AUX TATS-UNIS A propos de la nicrtalit amricaine ch'e aux accident*, *t Scie n i fie Monthly de NewYork dit que l'automobile, dans les do"/.e mois qai viennent de s'coulpr, 8ura, aux Etats-Uni*. tn ou es'ropi environ 100,000 entants. Les .statistiques montrent, eo eflet, que les victimes de l'automobile en Amrique sont en majorit d'are tendre, ctr dans 35 ou 30 o/o des cas, le cadavre est relui d'un entant da moins de 15 arF. A ES m liions de francs de vtex r mentfl el de lissas sont dtruits chaque anne per les mites. Ne lolrez pas nne telle perle chez vous. Vaporisez Flit. c'est la manire la plus rapide et seule certaine de tuer les mites. FMI lue les mouches, moustiques, puces, fourmis, mi es, punaises, cala'ds et hurs œets Mortel pour les insectes mais inoft. nsif pour 1 homme. Emploi facile. Ne tache pas. Ne conlondez pas Flit avec d'anlres insecticides. Exiger le soldat sur bidon jaune 1 aide noire. Vaporisez STEAMSHIP UNE Le steamer i Ancon § est attendu Port-au-Prince, ve nant de New-York, le dimanche 24 janvier 1932, avec : 25 passagers, 65 sacs de corrrs pondance et partira dans l'a* prs midi du mme jour directement pour Cristobal, Canal Zone, prenaui trt, malle et passagers ; et sera de retour ici le 3 lvrier en route directement pour retourner New York, Port au-Prinee, le 20 iaavier li*32. Jas H C VAN REED. Agent-gnral Avis j THE ROYALMAILSTEAM PACKET COMPANY Le steamer i Arana ve nant de Londres, Kingston et les ports du Sud. sera Port-au-Prince le 29 janvier courant, prenant trt pour [Europe, via les ports do Nord. Agent Cnra, pr 1. J. BIGIO Hrard ROY Pour votre garantis, Flit n'ftt vendu qu'en bidons scells. Personne ne voudra manquer — 00— Personne jne voudra manquer la belle fte fcra tive qui se prpare pour le 31 janvier 1932, La lue, au Pen sionnat Ste Rose de Lima. Ds trois heures, kermesse, jeux et attractions divers.con sommations de choix prix •i duils. pas de surir ise. — Le M ir, reprsentation d'une pi • e admirable que le bon got dei bonnes mres de Sie Hos de Lima va ollrir au public et que les intelligentes interprtatrices vont e kver avec brio. Ailes voir et vous amuser avec entrain. Vous aurez aid en mme temps les Dames de St Franois de Sales dans leur œuvre bientaisante, En'reau Pensionnat:.G.0,50, "NOUVELLES DE FRANCE — M. Albert Lebrtm a t rlu prsident du Snat par 218 voix contre 6. — Le bi'pn hebdomadaire de la Banque de France indi que nne rugmenlalion de 416 millions dans l'encalsse-orqnl atteint maintenant 69,279 mil il ns de tranc*. La circulation fiduciaire qui a diminu de 804 millions est de 84,921 millions. A louer Une maison'ayant font le contort moderne, au BoisVerna, Impasse Lavrud. S'adresser [ EMr Frcnc'AN.GAETJENS XJMagasin. Ch. Gaetjens [Rue au Magasin de l'Etat CARTE SCOLAIRE D'HATI Une jolie carie en couleurs yieut d'tre publie par les rrres de l'Instruction Chrtienne, l'intention des coliers, des tudiants et de tous ceux qu'iutresselo Gographie. Au recto,* Ja Rpublique d Hati ; au verso, la Repu • bllque Dominicaine. En vente l'Institution St Louis de Gonzague au pria de G. 0,75 l'unit et de 7,50 Odes la dousaiue.



PAGE 1

Clment Magloire DIRECTEUR *"Ti 1358. RUE AMERICAINE 1358 TELEPHONE N2242 La vanit au dehors Bt la niarqim la plus -vidente del pvrl en dedans. S. Jcac-t'IHtlSOSTOIIh 25 me ANNEE N 7583 P01.TI i RINCE ( HA]']]) SAMEDI 23 JANVIER 1932 FRANC JEU —oe— La bataille lectorale qui vient de se livrer a tourn — les rsultats — quoi qu'on en dise! — sont patents— au plein avantage du gouvernement. Les nationalistes extrmes — nous les appelons ainsi pour les distinguer des nationalistes tout court qui sont incontestablement au pouvoir avec M. Stnio Vincent,— les nationalistes extrmes, n'en voulant pas croire leurs yeux, ont tendance interprter ce rsultat comme un tmoignage de l'imprialisme gouvernemental, comme une sorte de retour au systme des lections dites oiicielles. Un nationaliste rouge nous disait, au lendemain du 10 janvier : Le gouvernement, rien que pour pallier les choses, aurait d laisser triompher l'opposition au moins dans trois ou quatre circonscriptions. | La vrit est tout autre : le gouvernement, n'ayant empch les nationalistes de se battre nulle part,— tmoin le pointage des scrutins,— n'a pu davantage les empcher de triompher. On sait notamment que, Port-au-Prince et dans d'autres grandes localits, les opposants ont escompt la victoire jusqu'au dernier moment. Or, comment cela aurait-il pu tre s'ils n'taient pas aligns pour la lutte et s'ils n'avaient pas leurs fronts de combat organiss ? C'est^notre confrre ŒDIPK qui mettait dernirement l'opinion, que nous n'avons pas nous-mme partage entirement, que, pour que, en Hati, les lections pussent tre vritablement Libres, il et fallu que le gouvernement s'en dsintresst et laisst taire les factions politiques toutes seules. Le gouvernement n'a pas t de cet avis, c'est entendu %  il a patronn moralement ceux^des candidats qui lui taient agrable?. Mais ce fut tout : part ce patronage moral — qui fait partie de son droit, et mme de ses obligations — il n'a restreint la libert d'aucun lecteur ni d'aucun candidat; toutes les rumeurs rpandues ce sujet ont t reconnues fausses, non fondes ou exagres. Il ressort nettement des faits, dpouills des excs del passion, que des forces lectorales se sont loyalement mesures et que le' gouvernement l'a emport de haute lutte. Au moment o, comme consquence de cette bataille lectorale et de ses rsultats, le gouvernement se dispose orienter sa politique et organiser une administration de l'Etat et une rforme de nos services sociaux dans le sens des ides depuis longtemps connues de son chef, il importe qu'aucun change dfavorable ne soit donn sur les vnements qui viennent de s'accomplir et que les opposants, s'ils veulent au moins observer une aituude digne d'adversaires srieux, acceptent d'avoir t battus aux lections et disent loyalement : touch I La loyaut est la rgle de tout jeu. LUX. AUX 30 annes ROY de succs. IVopos humides VIE SPORTIVE oPAHC LECONTS. — \ ifon d'hui 2 m niches de 2e l 3t catgories; Amazone co tre St.-Jacques. Arbitre: A. St.Cloud. 4 lires : '>nisquv — E'oiie Polaire. Arbitre. Lud. J'i Joseph, dit Dodo. El tr gnrale: 0.10 cts Demain 3.30h.p.œ. Ecole lktlitair$-Melbourne Club Partie intressante LeCadets d( li G. d'il, se sont beau oup dmens ces jours ci en vue de rparer leur premier i bec et le \iciboaritc, idem. L qui des ilenx adversaires < oJvc ra les deux points? Nous l'ignorons. Nous esprons lo tetms que le pi.b! c sans pris eneourag-ra ies adversaires qui sont dignes d' Imiratiou. Entre.G.0 20 0.10 1 OU. Arbitre: BenotArm md. Voir noire 4me Page. Comment on protge les nationaux Dimanche dernier les Yl< m brea du t Quisqueya runis en assemble gurale ont (orme comme suit leur Co* mit de Direction: Prfi lent, Lon Colon; Secrtaire, Edner Brutes; Trsorier. Daniel Kiambert; Conseiller*, Rousseau, W m Savate, F. Ifangons. Lud. Andaut; Capitaine F. Be rouet. Bonne b sogne cette jeunesse 1 Rorganisation de t'U. S. S. H il le prestigieux athl I a.or lut le prs i • risi une strie de mi! devant les Tri boue di Champ de-Mars. Ce h t le point de dpart du rveil du t Sporl Hatien >. Aprs btei de difficults, le Sport est rein lgr dans son domain I l'arc Leon le. Le Cora di r irganisatiou r. mil i nellemi nt un DOI %  o mit la gande mi (!• poursuivre la 14 o%  eusement com je tue: Biens, lesq nous citon nomme Luc tn i condui : ,-. d S. S. H. S'il y a et dit le Rapport de la Con sion, c fui par m uq e l'e prience, tu. is ils al t i U i i •li luteui de leur mis ion. Ces paroles D US rco ni orient, car nous eu s , i1S jneur d'apparti nir au Con cutif. Donc, dcharge p el t ti xe e t ce >rd u trsoriei B dsvei t. M. Ar .: .• ; .i,| ,.„| , r (j pooj il. sa charmante retraita di nandie o il se reposera des u ini j ,| iul is mble • en Faveur de la paix uni%  son n i ,, md rve L "" n 'a !" ranais oui us du lieu, reverront av se un ix plaisir •• le vieu ". leu ix. li ne sjournera pas trs Ion temps p uini eux. Les forces | %  > %  ques ne rnenaa ni pis encor • d i h trahir. Sou peu.il reprendra *ou bfl' "' '' plerin i commencer c la 1 rois "i %  • On le reverra fenve. i a pi is en forme, r do n i.' Cocherel o il sera, pendant le temps gu'ily passera, nu rgi m i .! i RHU A SARTHE CACH1 r D'OR que la renomme universelle i consacre liqueur internation de unpiimenl •>. P H. Sous le titre : a Les professions interdites aux trangers , le journal La Bulgarie, s'ditent a Sofia, publie l'information suivante, de son correspondant en Turquie : L' Akchara" apprend d'Ankara 3 ne la commission parlementaire es affaires conomique?, s'occupera du projet de loi interdisant aux ressortissants trangers l'exercice de certaines professions et mtiers dans Je pays. D'apr* les dispositions dudit projet, les trangers qui viennent en Turquie ne pourront pas y exercer les professions de mdecins vtrinaires, chimistes ou ingnieurs. Ils ne pourront pas pratiquer les petits mtiers, ni le petit com merce, comme courtiers, piote ou compositeurs dans les imprimeries, vendeurs de journaux, musiciens et chanteurs dans les bars, chauffeurs et interprtes mcaniciens el pilotes aviateurs. Aussitt que le projet aura reu force de toi,un delai de six mois sera donn aux trangers pour changer de prolession. En oolre, un* motion sera prsente leur interdisant d'ouvrir des maSains dans les localits autre; que chefs-lieux des vilayets et des %  M," Que signifie cette mesure ? Manifeste-t-elle une tendance xnophobe dans le gouvernement, le parlement et la nation turques ? Y pense-t-on rejeter en masse tous les trangers qui vivent et travaillent en Turquie? Ce pays veu.-il,sous l'inspiration a un nationalisme stupide, se fermer tout contact ir/ec l'lment tranger ? Quelle muraille de Chine s rve-t-d d'lever autour de ses frontires, en plein vingtime sicle ? Rien de tout cela. Et person ne ne pensera que la Turquie de Mustapha Kmal Pacha veuille s enfermer dans soi, juste au moment o elle accomplit le plus magnifique effort de progrs et de civilisation auquel est seul comparable l'effort japonais d'il y a quelque soixante ans. De cela, aueun homme intelligent et de bonne loi ne doutera. Il y a seulement que ce pays se protge en protgeant ses nationaux l'intrieur. Ce qui n'est ni plus ni moins trange. El qui est le principal devoir des gouvernants ayant le sens et le sentiment de leurs propres responsabilits. Ce n'est d'ailleurs pas une invention turque que cette forme de protection nationale. Ce sont les peuples de l'Europe et des Amriques, qui reprsentent ce qu'on appelle la civilisation occidentale.qui ont donn l'exeinpIe.On ne leur reproche, on ne pense leur reprocher cet gard aucun gosme national. On serait mal venu le faire. Conoit-on qu'une collectivit n'assure d'abord le droit l'existence de ses membres ? Ceux-ci ne doivent-ils pas d'abord vivre sur le territoire qui est le leur ? Aux raisons d'ordre conomique qui tayent cette thorie s'ajoutent des considrations morales qui,pour nous Hatiens, prennent un sens particulier. Nous nous heurtons l'extrieur au mur des prjugs ethniques. Noua aurons l'lgance de ne pas nous en plaindre. Mais au moins, il faut que ions soyons des privilgis chez nous. Comme les Turcs entendent, trs juste raison, l'tre chez eux.Pas seulement eux ; Les Membres du (.!ub Athltique Hatien i sout ionvoqus eu assemble ^ nraie le 24 Janvier courant 10 lires a. m. au local ouiuairedu Club. Il serait bon que le Conseil de l'L. S. S. II. organise une active surveillance dans les rnbuoes el parti rres du Pai c Leon te. Des individus inlualifiablei s'amusent mA la Guadeloupe Un violent, inca : Q. — Primes aux cultiva tours. — Bulaaux fit i (forifique > Le 10 jan un •nce lie i la la Bas ; r ; plusbi • • ... dit li tos. i leu iiin, 11 u uc m l %  il a 0 I (rancs. l'iw < r %  • !. Cha n .. Co i merce de la rne n 1 a lis fil sa voir qu'une ar rginn de b a M corde au* p i h clenrs el le 2 1res pat %  es le le .1 i i Cil I et l'autre produit i %¡ ...a vu l'antre jour quelqu'un 'il u in v %  00 avait if. 1 • le i h ipeau d'un nuiie. U eomn et t pur imposer silem a a sa conscience. Retournant la :hapean dans toatei les diree.i.ou le vit supputer le profit l'erreur qui venait ann inaise. Faisait-il une bo i i ilain 11 lui pu-ut que son • hi* peau lui tait plus nei.l, i paille plus serre; il dji.t i r i lonsqueoce d'tre honn <• -t tout souriant il rclama: u .J i crois, Uhiqael,que voof m uve^ tonn I{ mouill, seulement qOan.l U tri le -.1 pleine. A l'issue do U eption le. la Commune l'autre son-, le Grand Cal, et l'Htel de France ont regorg il uns clienl'e inaccouiume. NOTMII EIL en a cliguc de Ptitaciio i pour nos bons amis Vincent et Patrizif mais sait-on jamais si %  > '.tu' a ie est de bavi rlsoidi con.sem natenrs? ... nos La Compagnie Gnrale Transatlan a mis sui e is I teaux l< ig iritiques pour le transport d< !s banane?,ci qui assur i litii n directe a vers la mtropole. Au PAM LECOMTE La Fle sportive du H Fvrier sera donne en l!l Mineur desFondatcurs du Spoi t. Ce sera la plus bel! de cette saison. Un match de Footb 11 interrgionale,! au J programme ii il y mira comJ me numros sensatio ,,s' CABINE! PARTICULIER une exhibition de Cal i eu Saut en loogu luretdeTh dans ou Handicap. C'est o r la premire lois que le Public l'oi i-au Princieu verra s notre ''c ordman du m i qui compte reprendre titre Los Angeles en Juillet prochain. voit que depuis peu da is gi inda jooroaus, il nV-t juestiou que de vesp^sieinu. L'empereur romain Vespatiei avait, on se le rappelle, iah i un impt sur les urinoirs. No ireminentamiCaiusLhribbO >, spi lalisle bien conau desque.-,dons •giqoes, a estirn* DU PRSIDENT D'HATI Chammenl lancer des pierL U. S S. II, pour perm res su, lesioueurs uni ne I aux p m :,teurs dass-ster, icur sont pas symp dhi iues i t a vocifrer des ci is fa.an va ^ies, tels lutz un tel 1 Le oui arros de propos or luricr i\ T ous recevons depuis quel ques jours des appels tlphoniques d'inconnus et d'amis i propos d'un prochain match crltacing Violette. Le super vnement de la saison Les ftes du Carnaval et la prochaine arrive des Jamacains ne sout que...secondaires, c RacingViolette M — Violeite-ltucing. Patience! i longueur de temps.-. • L'Assemble gnrale de l'U.S*S.H. a vot sans disais .sion les conclusions du Happort de la Commission charge de contiter la gesti< D de prcdent I omit. L'on se rappelle que le Comit tte de la plus authentique civilisation. De telle sorte que, et sans paradoxe, ce sont les collectivits qui ne se protgent Jpa socialement contre les autres qui ne sont pas la page... C'est pourquoi il laut regret 1er que soit reste aux arc li i> proposition de loi de M. Victor Cauvin qui apportait une pictoutes les grandes et toutes les mire satisfaction aux travailpetites nations qui se rclament leurs nationaux. venablement cette runi m met en vente des cartes les tribunes une gourde. A partir de la semaine proch ;i e.ou pourra se procu ces carh s. 'Iles garantisse ,1 ui e I une place rsi ; ve i u ia tribune i). A Genve Mr Guiseppe Mota, q '< vient d'tre lu non Prsident de la Confdration I Helvtique, peut s'enorgueillir d'tre un des prea spirituels de la Socit des Na lions. En 11)20,c'esljlui qui ouvrit solennellement la preni session de l'Assemble de nve. Il en fut nomm pn lent d'honni or. Il prsida ensuite l'Assem %  ble de 1924. Il est repu l pour son esprit conciliateur dans tous les milieux inter. sus 11 I i c inGa i prises des c peud — il n y a iju'oi e au o *oit snpi i ure vt ta, aime dii e M itulesi o, autre < diplomate genc c'est le Tribunal de La Haye!., \ partir de : .janvier int,les i %  rs i heures d'audience di S E. le Prsident de la Ri pub i |i e de10 e i:...i Cl %  uil ; Lundi : de '.) u mi dtence ; : bliq V! h U es 'N. rc 'piion sp liale d< M l s S nateu L) In d : il [Q raidi, sud . vous. que cet exemple devait trem U CD I nous, el a donne; {,i branle l'rection de quelqu < unes de ces garites de soulaemenl en notre capitale. O i dit que ces gurites tout spciuient l'usage des buveurs de bire, seront ornes la nu t de lanternes blondes el bruae qu'il sera dtendu de prend, J pour des vessies. U se confirme que celle question de vesp..s'enne.qui semble tre le violon d'Ingres de I eminentpdagogu-, • rets m la plus srieuse stienlion d. nos diles, qui en prendront occasion d'une nouvelle taxe tout \ lait interne. Ce ser certaii ment an beau spectacle que celui des clients presss,!. • saut la i ieue, en bnissant la mmoire du grand romain. empereur \r k o — La dam • rose (valseJ Ivan I 6 — Pas ma Vincent ( Bines ) par C. Benj .min. orchi sr L. In Bapti i I ba) par Hemandez > — So s I jours au ... voit que c'est chezj J'AUL Al \II.A (jue l'on trouve les plus jol s i totiers, les plus belles collections de cravates, les plm riches casimirs, les parfums les plus d Btjngui, et encore lo medleui'uiarcli du monde. • • ... Voit qu'un livre n'est jamais tonl lait reii la satislaction des bibliophiles,t'il n'est sorti des ateliers de notre ami Liienne Camille. ... voit ju i'errace-.Garden, 1 Ptlooville, on mange et boit msous de la plus entranante musique. Vous y verraije, ce r ? i n i & nsranei oraj L>nigbam i owaerai poai i i. Pourrions-nous.. •ipri l'interprtition splendide le 1 1 merveilleuse production RAMONA oublier la dlicieuse el lolie cr.ole.Vfexicaine.la captivante vedette : DOLORES 0BL RIO qui nous procura de si agrables nis ;i Varit il y u deux an*. I c Port-au-Princien apprend! avec plaisir que demain soir il ors l'avantage de revoir son ac'rice favorite dans ooe superproduction brillante et ricli-: „ VEHD0UII II veri DOLOR£S ultra moderne eblouissi.nl par son ap '"' ; les belles plante d'azur dans u.i •l'a me lassi poignant et dlicie.xqu RAMONA, avec istribulion srtietkpfy lamente de I. maeniflguo PAULE1TLOUVAL.


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06917
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Saturday, January 23, 1932
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06917

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
Clment Magloire
DIRECTEUR *
*"Ti 1358. RUE AMERICAINE 1358
TELEPHONE N2242
La vanit au dehors
' Bt la niarqim la plus
-vidente del pvr-
l en dedans.
S. Jcac-t'IHtlSOSTOIIh
25 me ANNEE N 7583
P01.T- I i RINCE ( Ha]']])
SAMEDI 23 JANVIER 1932
FRANC JEU
oe

La bataille lectorale qui
vient de se livrer a tourn
les rsultats quoi qu'on en
dise! sont patents au
plein avantage du gouverne-
ment. Les nationalistes ex-
trmes nous les appelons
ainsi pour les distinguer des
nationalistes tout court qui
sont incontestablement au
pouvoir avec M. Stnio Vin-
cent, les nationalistes ex-
trmes, n'en voulant pas croi-
re leurs yeux, ont tendance
interprter ce rsultat com-
me un tmoignage de l'im-
prialisme gouvernemental,
comme une sorte de retour
au systme des lections di-
tes oiicielles. Un nationaliste
rouge nous disait, au lende-
main du 10 janvier : Le gou-
vernement, rien que pour pal-
lier les choses, aurait d lais-
ser triompher l'opposition au
moins dans trois ou quatre
circonscriptions. |
. La vrit est tout autre :
le gouvernement, n'ayant em-
pch les nationalistes de se
battre nulle part, tmoin le
pointage des scrutins, n'a
pu davantage les empcher
de triompher. On sait no-
tamment que, Port-au-Prin-
ce et dans d'autres grandes
localits, les opposants ont
escompt la victoire jusqu'au
dernier moment. Or, com-
ment cela aurait-il pu tre
s'ils n'taient pas aligns pour
la lutte et s'ils n'avaient pas
leurs fronts de combat orga-
niss ?
C'est^notre confrre dipk
qui mettait dernirement l'o-
pinion, que nous n'avons pas
nous-mme partage entire-
ment, que, pour que, en Hati,
les lections pussent tre vri-
tablement Libres, il et fallu
que le gouvernement s'en d-
sintresst et laisst taire les
factions politiques toutes seu-
les. Le gouvernement n'a pas
t de cet avis, c'est entendu
il a patronn moralement
ceux^des candidats qui lui
taient agrable?. Mais ce fut
tout : part ce patronage mo-
ral qui fait partie de son
droit, et mme de ses obli-
gations il n'a restreint la
libert d'aucun lecteur ni
d'aucun candidat; toutes les
rumeurs rpandues ce su-
jet ont t reconnues fausses,
non fondes ou exagres.
Il ressort nettement des
faits, dpouills des excs de-
l passion, que des forces
lectorales se sont loyalement
mesures et que le' gouver-
nement l'a emport de haute
lutte. Au moment o, com-
me consquence de cette ba-
taille lectorale et de ses r-
sultats, le gouvernement se
dispose orienter sa politi-
que et organiser une admi-
nistration de l'Etat et une r-
forme de nos services so-
ciaux dans le sens des ides
depuis longtemps connues de
son chef, il importe qu'au-
cun change dfavorable ne
soit donn sur les vne-
ments qui viennent de s'ac-
complir et que les opposants,
s'ils veulent au moins obser-
ver une aituude digne d'ad-
versaires srieux, acceptent
d'avoir t battus aux lec-
tions et disent loyalement :
touch I
La loyaut est la rgle de
tout jeu.
LUX.
AUX
30 annes
ROY
de succs.
IVopos
humides
VIE SPORTIVE
o-
Pahc Leconts. \ ifon
d'hui 2 m niches de 2e l 3t
catgories; Amazone co tre
St.-Jacques. Arbitre: A. St.-
Cloud. 4 lires : '>nisquv
E'oiie Polaire. Arbitre. Lud.
J'i Joseph, dit Dodo. El tr
gnrale: 0.10 cts
Demain 3.30h.p.. Ecole
lktlitair$-Melbourne Club Par-
tie intressante. Le- Cadets d(
li G. d'il, se sont beau oup
dmens ces jours ci en vue
de rparer leur premier i bec
et le \iciboaritc, idem. L qui
des ilenx adversaires < oJvc ra
les deux points? Nous l'igno-
rons. Nous esprons lo te-
tms que le pi.b! c sans
pris eneourag-ra ies adver-
saires qui sont dignes d' I-
miratiou. Entre.G.0 20 0.10
1 OU. Arbitre: BenotArm md.
Voir noire 4me Page.
Comment on protge
les nationaux
Dimanche dernier les Yl< m
brea du t Quisqueya runis
en assemble gurale ont
(orme comme suit leur Co*
mit de Direction: Prfi lent,
Lon Colon; Secrtaire, Ed-
ner Brutes; Trsorier. Daniel
Kiambert; Conseiller*, Rous-
seau, Wm. Savate, F. Ifango-
ns. Lud. Andaut; Capitaine
F. Be rouet. Bonne b sogne
cette jeunesse 1
Rorganisation de t'U. S. S. H
il le prestigieux athl
I a.or lut le prs i',
risi une strie de mi!
devant les Tri boue di
Champ de-Mars. Ce h t le
point de dpart du rveil du
t Sporl Hatien >. Aprs btei
de difficults, le Sport est rein
lgr dans son domain I
l'arc Leon le. Le Cora di
r irganisatiou r. mil i
nellemi nt un doi o
mit la gande mi (!
poursuivre la 14 o-
eusement com
je tue: Biens, lesq
nous citon
nomme Luc
tn i
condui : ,-. d
S. S. H. S'il y a et
dit le Rapport de la Con -
sion, c fui par m uq e l'e
prience, tu. is ils al t i U
i i - li luteui de leur mis ion.
Ces paroles d us rco ni or-
ient, car nous eu s , i-
1S jneur d'apparti nir au Con
cutif. Donc, dcharge p
el t ti xe e t ce >rd u
trsoriei B dsvei t.
_ M. Ar .: . ;.i,| ,.| ,r(j pooj
il. sa charmante retraita di
nandie o il se reposera des
u ini j ,| iul is mble
en Faveur de la paix uni-
son n.....i ,, md rve L
!""n 'a !" ranais oui
us du lieu, reverront av se un
ix plaisir le vieu ". leu
ix. li ne sjournera pas trs Ion
temps p uini eux. Les forces | '>
ques ne rnenaa ni pis encor d i h
trahir. Sou peu.il reprendra *ou bfl-
' "' '' plerin i commencer c la
1 rois "i On le reverra fenve.
i a pi is en forme, r do n i.' Co-
cherel o il sera, pendant le temps
gu'ily passera, nu rgi m i .! i RHU A
SARTHE CACH1 r D'OR que la re-
nomme universelle i consacre li-
queur internation de

unpiimenl >.
P H.
Sous le titre : a Les profes-
sions interdites aux trangers ,
le journal La Bulgarie, s'ditent
a Sofia, publie l'information
suivante, de son correspondant
en Turquie :
* L' Akchara" apprend d'Ankara
3ne la commission parlementaire
es affaires conomique?, s'occupera
du projet de loi interdisant aux res-
sortissants trangers l'exercice de
certaines professions et mtiers dans
Je pays. D'apr* les dispositions
dudit projet, les trangers qui vien-
nent en Turquie ne pourront pas y
exercer les professions de mdecins
vtrinaires, chimistes ou ing-
nieurs. Ils ne pourront pas pratiquer
les petits mtiers, ni le petit com
merce, comme courtiers, piote ou
compositeurs dans les imprimeries,
vendeurs de journaux, musiciens
et chanteurs dans les bars, chauf-
feurs et interprtes mcaniciens el
pilotes aviateurs. Aussitt que le
projet aura reu force de toi,un de-
lai de six mois sera donn aux tran-
gers pour changer de prolession. En
oolre, un* motion sera prsen-
te leur interdisant d'ouvrir des ma-
Sains dans les localits autre; que
chefs-lieux des vilayets et des
M,"
Que signifie cette mesure ?
Manifeste-t-elle une tendance
xnophobe dans le gouverne-
ment, le parlement et la nation
turques ? Y pense-t-on reje-
ter en masse tous les trangers
qui vivent et travaillent en Tur-
quie? Ce pays veu.-il,sous l'ins-
piration a un nationalisme stu-
pide, se fermer tout contact
ir/ec l'lment tranger ? Quelle
muraille de Chine s rve-t-d
d'lever autour de ses fronti-
res, en plein vingtime sicle ?
Rien de tout cela. Et person
ne ne pensera que la Turquie de
Mustapha Kmal Pacha veuille
s enfermer dans soi, juste au
moment o elle accomplit le
plus magnifique effort de pro-
grs et de civilisation auquel est
seul comparable l'effort japo-
nais d'il y a quelque soixante
ans. De cela, aueun homme in-
telligent et de bonne loi ne dou-
tera.
Il y a seulement que ce pays
se protge en protgeant ses
nationaux l'intrieur. Ce qui
n'est ni plus ni moins trange.
El qui est le principal devoir
des gouvernants ayant le sens
et le sentiment de leurs propres
responsabilits. Ce n'est d'ail-
leurs pas une invention turque
que cette forme de protection
nationale. Ce sont les peuples
de l'Europe et des Amriques,
qui reprsentent ce qu'on appel-
le la civilisation occidentale.qui
ont donn l'exeinpIe.On ne leur
reproche, on ne pense leur
reprocher cet gard aucun
gosme national.
On serait mal venu le faire.
Conoit-on qu'une collectivit
n'assure d'abord le droit l'exis-
tence de ses membres ? Ceux-ci
ne doivent-ils pas d'abord vi-
vre sur le territoire qui est le
leur ? Aux raisons d'ordre co-
nomique qui tayent cette tho-
rie s'ajoutent des considrations
morales qui,pour nous Hatiens,
prennent un sens particulier.
Nous nous heurtons l'ext-
rieur au mur des prjugs
ethniques. Noua aurons l'l-
gance de ne pas nous en plain-
dre. Mais au moins, il faut que
ions soyons des privilgis
chez nous.
Comme les Turcs en-
tendent, trs juste raison, l'-
tre chez eux.Pas seulement eux ;
Les Membres du (.!ub
Athltique Hatien i sout ion-
voqus eu assemble ^ n-
raie le 24 Janvier courant
10 lires a. m. au local oui-
uairedu Club.
Il serait bon que le Conseil
de l'L. S. S. II. organise une
active surveillance dans les
rnbuoes el parti rres du Pai c
Leon te. Des individus in-
lualifiablei s'amusent m-
A la Guadeloupe
Un violent, inca ':q.
Primes aux cultiva
tours. Bulaaux fit i
(forifique >
Le 10 jan un
nce lie i la la Bas ;
r ; plusbi
..- .
. dit li tos. i
leu iiin,
11 u uc m l il a
0 I (rancs.
*
l'iw < r !.
Cha n .. Co i merce de la
rne n
1 a lis fil sa voir qu'une
ar rginn
de b a m corde au*
p i h clenrs el le 2 1res pat

es le le .1 i
i Cil I
et l'autre produit
i ?
...a vu l'antre jour quelqu'un
'ilu' in v 00 avait if.
1 le i h ipeau d'un nuiie. U
eomn et t pur imposer silema
a sa conscience. Retournant la
:hapean dans toatei les diree.-
i.ou le vit supputer le profit
l'erreur qui venait ann
inaise. Faisait-il une bo i i
ilain 11 lui pu-ut que son hi*
peau lui tait plus nei.l, i
paille plus serre; il dji.t i r i
lonsqueoce d'tre honn < -t
tout souriant il rclama: u .J i
crois, Uhiqael,que voof m uve^
tonn I *
* .
... voit .|.,ie se confirme eh -
que jour le vieux dicton cr .; ;
qui veut que le bo lojion s >{
mouill, seulement qOan.l U
tri le -.1 pleine. A l'issue do U
eption le. la Commune l'au-
tre son-, le Grand Cal, et l'H-
tel de France ont regorg il uns
clienl'e inaccouiume. Notmii
Eil en a cliguc de Ptitaciio i
pour nos bons amis Vincent et
Patrizif mais sait-on jamais si
> '.tu'aie est de bavi rlsoidi
con.sem natenrs?

...
nos
La Compagnie Gnrale
Transatlan a mis sui
e is I teaux l< ig iri-
tiques pour le transport d<
!s banane?,ci qui assur
, i litii n directe a vers la
mtropole.
Au PAM LECOMTE
La Fle sportive du H F-
vrier sera donne en l!l Mi-
neur desFondatcurs du Spoi t.
Ce sera la plus bel!
de cette saison. Un match de
Footb 11 interrgionale,! au J
programme ii il y mira com- J
me numros sensatio ,,s' CABINE! PARTICULIER
une exhibition de Cal i eu
Saut en loogu luretdeTh
dans ou Handicap. C'est o r
la premire lois que le Public
l'oi i-au Princieu verra s
notre ''c ordman du m i
qui compte reprendre
titre Los Angeles en Juillet
prochain.
voit que depuis peu da is
gi inda jooroaus, il nV-t
juestiou que de vesp^sieinu- .
L'empereur romain Vespatiei
avait, on se le rappelle, iah i
un impt sur les urinoirs. No
ireminentamiCaiusLhribbO >,
spi lalisle bien conau desque.-,-
dons
giqoes, a estirn*
DU PRSIDENT D'HATI
Chammenl lancer des pier- L U. S S. II, pour perm
res su, lesioueurs uni ne I aux pm :,teurs. dass-ster,
icur sont pas symp dhi iues
i t a vocifrer des ci is fa.anva
^ies, tels lutz un tel 1 Le oui
arros de propos or luricr .
i\Tous recevons depuis quel
ques jours des appels tl-
phoniques d'inconnus et d'a-
mis i propos d'un prochain
match crltacing Violette. Le
super vnement de la sai-
son Les ftes du Carnaval et
la prochaine arrive des Ja-
macains ne sout que...secon-
daires, c RacingViolette m
Violeite-ltucing. Patience! i
longueur de temps.-.

L'Assemble gnrale de
l'U.S*S.H. a vot sans disais
.sion les conclusions du Hap-
port de la Commission char-
ge de contiter la gesti< d de
prcdent I omit. L'on se
rappelle que le Comit tte
de la plus authentique civilisa-
tion. De telle sorte que, et sans
paradoxe, ce sont les collecti-
vits qui ne se protgent Jpa
socialement contre les autres
qui ne sont pas la page...
C'est pourquoi il laut regret
1er que soit reste aux arc li i>
proposition de loi de M. Victor
Cauvin qui apportait une pic-
toutes les grandes et toutes les mire satisfaction aux travail-
petites nations qui se rclament leurs nationaux.
venablement cette runi m
met en vente des cartes
les tribunes une gourde. A
partir de la semaine pro-
ch ;i e.ou pourra se procu
ces carh s. 'Iles garantisse ,1
ui e I une place rsi ; ve i u
ia tribune i).
A Genve
Mr Guiseppe Mota, q '<
vient d'tre lu non
Prsident de la Confdration I
Helvtique, peut s'enorgueil-
lir d'tre un des prea spiri-
tuels de la Socit des Na
lions.
En 11)20,c'esljlui qui ouvrit
solennellement la preni
session de l'Assemble de
nve. Il en fut nomm pn
lent d'honni or.
Il prsida ensuite l'Assem
ble de 1924.
Il est repu l pour son es-
prit conciliateur dans tous
les milieux inter. sus 11
I i c inGa i
prises des c
peud
il n y a iju'oi e au o
*oit snpi i ure vt
ta, aime dii e M itulesi o,
autre < diplomate genc
c'est le Tribunal de La Haye!.,
\ partir de : .jan-
vier int,les i rs i heu-
res d'audience di S E. le Pr-
sident de la Ri pub i |i e de-
10 e i:...- i Cl uil ;
Lundi : de '.) u mi
dtence ; : bliq
,V! h U es ,
'N. rc 'piion sp liale d<
M l s S nateu L)
In d : il [Q
raidi, sud .
vous.
que cet exemple devait trem
U CD I nous, el a donne; {,i
branle l'rection de quelqu <
unes de ces garites de soul-
aemenl en notre capitale. O i
dit que ces gurites tout spciu-
ient l'usage des buveurs de
bire, seront ornes la nu t
de lanternes blondes el bruae ,
qu'il sera dtendu de prend, J
pour des vessies. U se confirme
que celle question de vesp..-
s'enne.qui semble tre le violon
d'Ingres de I eminentpdagogu-,
rets m la plus srieuse stien-
lion d. nos diles, qui en pren-
dront occasion d'une nouvelle
taxe tout \ lait interne. Ce ser
certaii ment an beau spectacle
que celui des clients presss,!.
saut la i ieue, en bnissant la
mmoire du grand
romain.
empereur
MUSIQUE OUPALAISG.O'H.
rogn mm
dimanche HA l vii r I93
sous [I dir iction du Mac.
tro bue J. an-Baptiste ai
Kiosque O. Jeanty i
'O la soir.
1 Nibelungen, moche,
W. Ws Q
'-'. es di de !.i cou-
ronne(oo\ )parAubei
- Tanhauser ( marche )
r H. Wagnei
rlumore |U ( ,, ciaiitj
par Anton l)>\r k
o La dam rose (valseJ
Ivan I
6 Pas ma Vincent
( Bines ) par C. Benj .min.
orchi sr L. In Bapti i
I
ba) par Hemandez
> So s I jours au
... voit que c'est chezj J'aul
Al \ii.a (jue l'on trouve les plus
jol s i totiers, les plus belles
collections de cravates, les plm
riches casimirs, les parfums les
plus d Btjngui, et encore lo
medleui'uiarcli du monde.

... Voit qu'un livre n'est ja-
mais tonl lait reii la satis-
laction des bibliophiles,t'il n'est
sorti des ateliers de notre ami
Liienne Camille.

... voit ju i'errace-.Garden,
1 Ptlooville, on mange et boit
m- sous de la plus entranante
musique. Vous y verraije, ce
r ?

i
n i &
nsranei oraj l>-
nigbam
i owaerai poai i i.
Pourrions-nous..
ipri l'interprtition splendide
le 11 merveilleuse production
RAMONA oublier la dlicieuse
el lolie cr.ole.Vfexicaine.la cap-
tivante vedette :
DOLORES 0BL RIO
qui nous procura de si agrables
nis ;i Varit il y u
deux an*.
I c Port-au-Princien
apprend! avec plaisir que de-
main soir il ors l'avantage de
revoir son ac'rice favorite dans
ooe superproduction brillante
et ricli-- :
VEHD0UII
II veri DOLORS ultra
moderne eblouissi.nl par son ap
'"' ;' les belles pla-
nte d'azur dans u.i
l'ame lassi poignant et
dlicie.xqu RAMONA, avec
istribulion srtietkpfy
lamente de I. maeniflguo
PAULE1TLOUVAL. '


r F
. il.Vll; 2o Jauviei ;. 2
n .
LIS TNU'S UU\f.i\T
wwu
LE FAIT EST INCONTESTABLE
Sarthc
Nouvelles jouissances
avec des ides nouvelles...
Les nouveaux rasoirs
et les nouvelles lame-
ont cr un nouveau concept de.la commodit
En 1002 Gillette a apport de grands
.'vantages au rasoir ordinaire, mainte-
nant les nouvelles Gillette apportent
b t co ip plat de commodit la barbe.
La nouvelle Gillette avec ses cinq im-
portantes amlioiations, reprsente en
r totalement diffrent.Se raser sans
irriter la peyu parce que le ft de ia
;, vel barbe sans obstacle Ne
lail psa de coepares parce qu'on de 5 LASUSS
a limin les coins de la lame tt reu 4 cts Or
forci le asoir.
Ils existent d'autres changements im-
portants qni amliorent lu barbe jour-
ire. 1 /vous elle. Ache-
'e/. un nouveaa rasoir (jilletle et vous
ii /. la vraie importance de la
o v Ile contribution que Gillette sp-
I orte s commodit de se reser. lit
t ente partout.
C'est la quintessence des meilleures
I varits de cannes d'un vaste territoire
runissant les meilleurs terroirs
C'est ce qui fait son arme.
GOUTEZ ET COMPAREZ!
i
vat .t na* iummmuHmn i !
5 I
(jr.HiUw amliorations |
1. Les coins r a forcs
du ravoir, le protge
contre les coups.
2. Les coins coups de
la lame liminent les,
coupures.
3. Nouveau peigne d
scurit aine dents
lotus larges rende lu
barbe me il tri ire.
4. La garde cannele
Dcrmet ta lame de
vous raser de trs prs.1
5. Les e x t r mit s
quarrls de la lamr
oer me tient de lu ma
nier plus facilement
et avec scurit.
Paquets de
O LAMES
*SO cts Or
TV?
',NW V
Gillett !
Gillette Safcty Razor Co.
sont caractristiques d'- VOt e
tat, ellt-s disparatront i nmiti-
eteinent si vous prenez u n verre
ciecela?.atifdouxctrafrac lissant.
ENO'S
k' "F2UIT SAUF
lMP
HE PERDEZ PAS LA PUISSANCE
Pas la brisure du Ple.
1. Lz pointe en mtal pro!<
te n nflement ou la
i,- isure da ple.
2. Plus de luu 1re.
( 3. l'Iur longue dure.
I 1. conomie relie.
5. 'li;.i's exclusifs.
VENTE A L
Dislribu leurs:
J. I). MAXWELL &
Kae B publica:ne. Port-au-Prince, H tti.
C.
ft*.>w*r i*- *v *imm*
CHO

Le Prsident Vinci nt qui
a nasse une huitaine de jours
Kenskoft en est revenu
avtnt-hier matin.
M. le Dr Ption Cole a
t nomm directeur de l'e
cole GullUumme M a ii ;at, e :
re nplacement, de M. I > 'tins
Laventnre, nomm ms-ins
p* -teur des coles-
-Le Bureau Central de re-
censement pour l'le :tio de
natenrs se runira demai
dimauche pour vrifier les
oprations lectorales du l
partemeut du Nord (jui a lu
un snateur. Ce bureau en'
form du Prsident du Tribu
Le S ire d'Etat de
[nsl id Publique, de l'A-
f.riculture el du Travail
Dirii pour Jacmel.en tourne!
d'inspection, est accompagn
le quelques hauts fonction
i lires de Pins ructioo i
[ne el la Tr ivall.
Notre contr L'EI
i^:i:iK* cert-iin p>r o i i
!e Dationalil
occupent en u de. emp i
d ris les sen i rtti ni v
Ut ce ne sont p is par ut
,1 s empl i sp< ta li p "
i i |uels il m inquer lit d i
iniciens indigoes. 'ors V
[/> de Lausan
:c les r irations, e s'ou
s-ri.i is in li. L pr ara-
lion n'en est ; a point.
:..< i ipon "! ls Soviet
nt d'ace ird sur le> termes
E&OIU
- '^(if-i
MES
-i les trota
l ..it l'action j
ilili |. amaaf
us Jo phu
% un action
,., Mcun de la

If l'i-.'t T1B8V
... menl 'cor.omicjiie
el efncaeo REMILAANT
LtS PIQRES*
A cii'iuc bote est annest-e cce
notice complte si.r la mthode.
SI
PriPWa.lM du Lr.boritolre du 0' POMARET
| '..',R. de Billancourt.Caulojpo-i.-Seln, "HI3
, is.it si vont tlr.no toutot
1rs m' nal de Cassation, du Commis-Id'.m i cte di non immixtion
sair. du gouvernrent prsj lier aprs-midi, vers
ce tribunal et d'un ancien
K1.-X.TU
aiVrl-.i-/*' I. SE L'ICi.PlianiMciM
Douane de Port-au-Pce
En vertu des articles S et
101, des lois douanires et
d'ordre du Receveur Gnral
des douanes, les roarchandi
ses suivantes Seront vendues
la crie publique, le mardi
26 junvie. 1932, 9 heures
du matin cot Nord-Ouest de
la Halle No. 1 de la douane
No 28924, P. Alcindor, pa~
quel,vtements laine et coton.
No 2691. Annarius Inno-
cent, paquet, tombinaisonse
< a leon s coton.
No 715,Solim Mandai,boit1
SUCS n>: ins et sandales.
No 2d 1'. Chalom. paqitet,
. haut toile.
No 2 Shell < o ( In rem")
^ n>se i n esnte de calions,
S/N Antonio J lio(ln ren)
-, h y-, ii isnni ( hloride -ci I
ri t d. NPftorie \'< wdeed,
soHphioi < SiHca fl >> r.
\t 252 >aim Hacdal, pa-
qU' t Pyjam s-san al s.
N(.sl99V^'12 htbtitGolds
chroid, paijuet ntc.-sfires
ongles.
No 134. O.M Ai gnste.caisse,
tos, paquet, sucreries.
No 14559,Dr.Maurice Armand
paquet, ampoules et srums
mdicaux.
N887'J,Mme T.Bcauchamps
paquets dentelle.
No 62, Grande Pharmacie
Commerciale, paquet pom-
made pour cheveux.
Nos 30/32 Joseph Bourrely,
paquet souliers.
No l.Coralie Jules (!n rem)
caisse, pommade, lotion, sa-
von, bas soie.
S/No, N. F. de H. S. A. ( In
rem ) caisse bire.
S/No Augel Maria Pcguero
1 motocyclette, paquet Che-
misettes, chaussettes .caleons
soie.
Si Germain CHAMPAGNE
Encanteur public
ETAL
PAS DE CIRE
CF.RCLE
UOUGE
s-sc
Le vapeur <*liaracoa, /oy.
J7, venant directement de
New Yoik est attendu ici le
26 couraut.coutiauera le m-
me jour pour Cayts, Jactuei,
les pou?Loloniuieus.Ciibtobal
Canal Zone, prenant irt et
passagers.
Port-an-Prince, le 22 jan-
vier 1932.
En tente partout
EVERtADY
TftADC MARK
i IMPES & BATTERIES
cites durent longtemps
Patentes dans le monde entier.
912 J
LE SNATEUR t LECONIE
Nous avons eu le plaisir del
recevoir en .ios bureaux lai
visite du no veau snateurl
du Nord, cotre ami M. Vilie-T
hardouiu Leconte. loujoui
jeui t. uli rtc et coidia!,le uuu-j
vel lu garde une lgitime
fiert du beau tnomphe qu'ei
btonnier.
M. Jolibois 1 ils a t
appel hier nu cabinet du
fuge Vilgrain charR de 1 ins-
truction de l'aftaire Elins Elie.
Le nouveau magistrat
communal de Port nu-Prince
et son conseil ont f t irstal-
ls avant-hier aprs-midi en
grande solennit. ,
L'Assemble gnra t de dan| m)p rljnj rp s()ir pra
l'Amicale des aucuns lves u (. ,on d'origine
du Pttit Sminaire Collge St cancrense. Elle tait g#8
Martial se runira demain di (;j ons.
manche 10 lires du malin
au local du dit tablissement]--------------------------------------
Les travaux d embellis-1
sment dn Chami de Ma
.M.J.J.......- -LA CANDIDATURE DE M.HOOVER
l'ils.di-put de Po i au Prince i
a i la g:.
MORT DE LA REINE SOPHIE
Ptai kforl su le-M lin, A -
gn*, tu jai v L'ancienne
eire Sophie de Gre, sur de
I i- i. ......n_:ii...... ,i ~*,.~ta
M. < Yv\ rhet gnral
Il p -vs a annonc que le
Prsident Hoovertail eandi
1 s 'is'' rp"Micairer
M B own q-e les milieux
: m s consin ent com-
e le successeur probable da
snateur Peu comme prsi-
dent du comit national r-
publicain.dit que l'on tiendra
compte dn la situation dans
chaqne Etat nonr obtenir des
dlgus pour M Hoover.
ncessaire toilette, savon, rei- Qohmbian Steamslun Co lue son election.lt regagnera tr
gne, p^udreufce, etc. pan ta on vy &QL&i{Umki. bientt le .ap-liaitien.
el bas soie, rasoir. Chester- Tlphone :S23 Nous lui renouvelons net
Qed et chaussettes soie. vive svmuathie.
liebi el chaussettes soie,
Nos 080,083, Claire Faine.
p.;qucts < rayons.
Mo 49 Clytord Fanton, pa-
qnets, 1 paire souliers et 1
par.tulon.
| 7101, Jos T. Ma tos y Ma
elph
BoMlagement Immdiat t guiSrison (,r U>
Globules Rbaud
Rsultats merveUleux, urprenants mme
Toulti Pharmacie Otmanorr Hollct
" B. DaLICHOUX, 27. Rut Victor Hug
I BoU-Colombai licmcj
- -m*Mt |....'w*iv
DENTO

Toutes les Polices
DE LA

ont t repris.
- Mademoiselle H itneau
s t nomme |
l'Ecole Normale d*i islito
trices.
M.Hugo Alleu rem I u
Mr Monte A: CUSle cor
n >taire Petit G> ave.
Des quipes coni
environ 2o0 b
r.-.ivragesur la voie du
miu de i au Prii i
Mire, Vtrnttes On a. ti\t
travaux, en vue de la reprise
du trafic daps les premie.s
jour? de lvrier pnebain.

. i' parfaite cen bine isen
pour crire
i u Btylo Parker Duofold
avec le crayon assorti dans
un choix ne huit couleurs
exqui1
\'o_\ i z vol e distributeur.
En vente il ms les meilleun int.
m> MU
PI
S renneni
In Protection contre la
Foudre sans auamentation de tau*ii
y
iarkei

un
iii
ar Duofold
l.a p! lue (|iii crit fai i
'
* *.j
Lp %. /
MOHR ^ LAURIN, Distributeurs
V. o. Box M >. Port-au-Prni

Aqents Gnraux



f E MATiv 2.1 i r *
Rhum Barbaiicour
iniversell d sa preti
r S'COURT
p..: : Rue Csar.
3
nramatts
Alun
imm\
Dparts de NewOilcans et Mobile pour Por au Prince Ports Sud Hatiens
Santo Domiugo et Macarbo.
Ports
Dparts Dcembre
New Orlans Lu 1er dc. 29 dcembre
Mobile, A la 3 dcembre 31 dcembre
Port au Prince (arriv) 10 dc. 7 janvier
Petit Gove( aniv ) 12 dc. i) janvier
Aux Cayes ( arriv ) 12 dc. 9 janvier
Jacmel ( arriv ) 14'dc. 11 janvier
Santo Dgo City 16 dc. 13 janvier
San Pedro de M. 17 dc. l-ljanvjer
Macaraibo Ven. 20 dc. 17 jauvier
Dparts Janvier
lanvier
janvier
26
2
4 fvrier
(5 tvrier
fvrier
lvrier
fvrier
fvrier
tvrier
Dparts Fviier
23 fvrier 1932
26 fvrier 1932
3 mars
H
8
10
11
14
o mars
.") mais
mars
U M S
mars
mars
/
9
10
13
1932
1932
1932
1S32
1932
193 !
1932
es cra1.
Dli LA
Dparts de New Orlans et Mobile pour Port au Prince Porta du Xoid Mal itns
Santo D mirgo et Macaraibo.
ror's Dparts Dcembre
NewOneans. La. dpart 15 dcembre 1*31
Mobile Ala. La dpari 17 rfcemfcre
Port au Pi in ce, ( an ive ) 24 dcembre
Cap Hatien (arrive ) 2b dcembre
P'ierio l'Iala ( irrv > 27 dcembre
San Pedro de Maons 29 dcembre
Santo Djnioo l D. 30 dcembre
Macar Ibo, V n.
2 janvier
Dparts .1 i;v;cr
12 i ii v t r
14 j i vil i
21 !
2"< jai i
' I i i
2(> i:"
27 :. r
30 j I
l\)H-au Prince, le 27 novembre 1931.
Pour Ions les aat;ei renseignement "adresser I sieurs
A. De MaTTEIS & Co, Agents < nranx.
Dyai f- V' '' r
\ ; i I : I! ::
11 'r-
v ie ;
>'! fvrier W.
') u .m. r lfl
3 vi r 19!
S4 'vrier 1(! -
27 fvrier ' 2
Lykes Brothers SS G0 iru
.1
Texas Hati Santo uomingo- Rico Porte
Le seul service hebdomadaire et rgulier passagers <
fret entre les porta du Galle du Texas directement avt
l'ori-nu-Prinee, Hati.
Pour la rception rapide et le maniement habile de vo.v
impoi iations. seriez vous ton (ours des uavires de 'a LYKr
UNE.
I.f s prochaine1 e* a I r I D ',; Idcj ni
Sleamei A ni' i. L\ k * 2j mu 193*
Steamer g Bnth Lykes, 29 janvier r.3_
tureau: lice du Magasin dii'rJai. Boite foetale H
-
,% FAIBLESSE
tT? PCBILITt
imil i*M. t~,u r
Mgj
rV
PASTILLES ^^
Ml RATON
!i Ml. nilu'ill d* CHATf LOUVO.V
c'douce et czaficC&s-
666
LIQUIDE on en TARf.ETTES
Soulage les maux de te
oula nvralgie eu 30 rai nul s
gurit un Froid le prero er
jour et la malaria en tr is
jours
666 sauve le bb du |-od
LFON OE PiO
8up#rltur "la riand
Madame .lustinJE'< f e-
lODl dans le pays olF Pfi
SIROP d& services aux familles poni ci
DESCHIENS ,econs de Ph no-
o t Hmoaiobio Adresse
Rgnrer d. S|. prworlt par $"?*% W** "** ^"^ VVC T,|l0maS Prif e I
j.crufux ferrugmaux. -A-dmta dan km nopymu* w-mr>mi Rnic Vprno
0i;AL:PBaClIS.t. RusPulioUry,PAIUicll'liniiul. J DOIS NlIllJ
Panama Railroad Steamship Line
Service de frl et de passagers enlie
Ecosse
France
Angleterre
Mrs. G. W SnEDON & C* 17, James Street, Liverpool, En-gland
THE FOLLOWING AREOUR AGENTS AT PRINCIPAL PORTS IN EUROPE
ENGLAND, SCOTLAND. FRANCE.
Messss G. W. SIIELDQN & Co.
17, James Street, Liverpool, Englana
La France, Messrs G. W. Sheldon & Co, are represented by the iollowin
Uns rapide et plus direct service de transport de passagerset du fret entre Hati
et es ports Europens.vi NewYork.et Cristobal, Canal Zone, Isthme Panama.
Voici la liste'de nos agent pour les priucipeaux port de l'Eeurope:
Glelatly HENKEY& Co
21 Rue de la Rpublique
Marseille.
Berna Prou & Co, Ltd.
53 Quai Georges V.
Havre.
Hernu Peron & Co, Ltd
Rue du Mordin Vapeur.
Boulogne sur Mer.
Messrs A. Bendix & Co,
21, Allengacle, Copenhague.
Oslo, Norway.
International
Spe ditionsselkap Oslo.
MM. Atlantic Freight Corpn
Dailinhaus, Hamburg 1.
Geimauvl
M essrs Atlantic Freight
Corporation
Gerniany
Messrs Atlantic Freight
Corpn.,
24 Quai Jordaeus
Antwerpse Beliu,
Hernu Peron & Cie Ltd
95 Rue des Maris,
Paris.
Hernu Peron & Co Ltd.,
Rae de Tranquillit,
Duokerque.
Hernu Peron & Co f te*.,
9 Rue Roy,
Bordeaux,
Genoe, Italy.
Messrs Henry Coe & (lerif
Piazza S. Matteo,N 15 Gner
COTTENBURG, SWEDEN
Nordibk Express.
Cothenburg.
Messrs Atlaltic 1 keight
(.OU' N.
Kou Emma plein
Rotterdam Hollande
Messrs Stermann & Co
LES NOUVELLES RADIOS
A 5 & 7 LAMPES
MLL71-MU cl FEN70DE
ALL ELECTRIC
s
X
I

>9
\
>
Modle C- o\
5 lampes Or 5.").
Modle C 33
Or 85. 7 lampes.
Haul parleur dynamique
Les meilleures R(, w le marh.
OE'.:..
El i OE
Ra olumbia
SUR
h pas
in h
i
COLUMBIA
Modle C 32.
Or 87,50 5 lam
Modle C 'M
Kneer's COLUMBIA Music HalU*
Port-au-Prince
KNEER'S GARAGE
--
ASSUREZ-VOUS
la
General Accident Pire & Lite
Assurance Corporation Ltd.
de Perth ( Scotland )
ibal^Su.1 6St atid? P'j'spuissan;, tdc; plus vastes organisation
mondf i'C se couche jamais sur son : u,p dation qui embrasse le
tf! contre inec coovreot aussi les dgts eeo ts par la loudre
' M l ,'uh nfS P< "!0 >llrS CJUVl ',nd 5 dommages
a autrui daoa sa pei-oune ou dans tes biens. 8
;>es; f olici limes mise* par d (sd'liurope son, payai! s pu Hati.
iIaSS "' wruniver eutiei^fo^les v3-
Veuve F. BKRMINGHAM, AuxCaves
ENTS
ut Gnrai pourliaili.
rt-an-Pnnce, iG. 6ILG
JEAN BLANCHE! Jrmie


Samedi
23 Janvier 1932
Le Ualiu
4 PAGES
. -.
25:me ANNE N- 753
Port-au-Prince
Tlphone : 2242
En cour de Rome
LE PAPE PIE XSERH-IL
CANONIS ?
Non loin de Saint-Sulpice,
il.iSI01) austre porlo;r, sol
a i norme crucifix, ce ne tut
.s, pour nous, uue moindre
trepriseque d'obtenir, l'une
inute personnalit >ie l'Eglise
le pjssage Paris, des d-
talta sur un procs 'le batiti-
ition actuellement instruite
i) cour du Vatican : celui du
pape Pie X,en marche vers sa
j intet.
Vous deman lez l'impos-
sible, objeciuit l'mineot in-
! r locuteur. Pourtant, le verbt
le t. pesant les mots, il con-
sentit : < Dites que, pour la
batification, tout e termine
depuis huit jours. Le pice*
sont maintenant -levant la
t.ongrg tion des Rites, pour
iu procs apostolique. L-elui
qui lut iSartOI sera -t i t t San-
I i)? il ne m'est pas inte.-dit
I; l'esprer, car il eut la vii
n'un saint. Eu mourant, le
cardinal Merry del Val, qui
1 .t sou secrtaire d'Etat, e
uai, maintenant, repose sous
une dalle d'onyx de Major-
que, prs de lus exprima le
v.eu.eu lait exauc,d'attendre,
ses cots, le jour de la n
Mirrec tion.
Vous ne sain iez imagiuei
le nombre de documents et
do tmoignages qui ont t
drus pour ce procs. II ei
tU venu de toutes paits, m-
me des milieux piotestauts
et Isralites, carV'Pie X [aval
i\a admirateurs et de? ami
Uns toutes les confession*.
Un jour, pape, recevant u.
) nt de Venise dont une pa-
] ute tait inalade.il lui donu
su bndiction pour la pa
t nie, en disant: i Portez!
l if, Vcus tes commerant.
Pensez que, quelque sott ici
lembailage, la marchandist
r .ibonne i. U tait la boni)
mme. Encore nne anecdote,
La cardinal Mocchi, pi eut
ries palais, soutirant au lit, il
voulut aller le voir. Ce prla
tnesan avait le caractre vu.
Entendant Irapper ., la port
nul que le cami ii r et an-
nonc, il cria : Quel est ce
iaseui?EtPie X de rpondre,
doucement: Le Vicaire du
Christ, Eminence.

Nous nous inquitons: 1A1
procs, at-on envisag cer-
tains dons surnaturels, voire
des laits miraculeux, l'apti
ttide prdire l'avenir que l'oi
prtait au Pontilc V
Je ne puis Vous rpon
dre : oui. Mais ce n'est pas I.
un tait d'importance. La ques
tion s'applique bien davan-
tage Pie IX, dont le pro
ces est galement u vert de
vant la Congrgation. Pie IX
propht sait certainement et
avait des extases.
En quelque sorte, de*
transes mdiumniejues ?
Oh ne prononcez pas
ces vil uns mots! N'insistez
pas sur ce chapitre.
Puis je donc me permettre
une indiscrtion touie inno-
cente ? A quel m ment la
saintet de Pie X sera telle
proclame ?
Je ne saurais vous r-
poodre positivement. Il esi
curieux d'observer que, dans
U vie de ce granl pape, tout
s'chelonne sur des priodes
de neuf ans: prtre Tom-
bolo, Salzano, Trvise.v-
que Mantoue, patriarche
Venise, autant de lois ueul
annes. El c'est en 1922 il
y a neuf ans que l'ie XI
accueillit une ptition de car-
dinaui tendant lou ertuie
li. a pi o.:i i an -ni pic.
- U iUJ. vers 1940...
Une main se haussai' et
dessinait une rapide bndic-
tion, .
Marie*Louise I.AVAL
L'Affaire
La sant de
les journaux belges pro-
testent contre l'ingrence
des ews-uiis
Bruxelles, 18 janvier. efail
lue le ministre des affaires
:irangeres
ymans a agi de sa
propre initiative en pr sentant
les regrets l'ambassade des
liais-; '.lis pour certains arti-
cles paru dans la presse belge,
n'a pas t public et les joui -
taux d'aujourd'hui publient des
commentaires indignes sur et
qu'ils considrent comme une
immixtion amricaine dans la li-
km'Ic. de la presse en Belgique.
Sous l'impression que l'am-
>assadeur des Etats-Unis s'est
plaint, la "Gazette de Charleroi"
rappelle que lorsque .Napolon
III "essaya d'enfreindre la lil)erB
l de la presse belge, il subi.
une rebullade pure ei simple'.
La "Nation Belge" dil "qui! n'j
,i pas lieu de se plaindre contre
les citoyens belges qui exer-
cent leur droit d'crire ce qu'ils
pensent".
L'ANGLETERRE
Ef LES SOUS-
Londres, 18 janvier."L'Eve
Oing .News'- apprend de BOUT
e autorise qu' la prochaine
confrence du dsarmement le
rouvernement b ri ta n nique
mettra nouveau son point de
vue tendant l'abolition des
sous-marins.
" Si, ajoute le journal, les au-
tres nations devaient poursuivre
la construction le ce type de
navire, la Grande-Bretagne, dt
ion ct, se verrait oblige d'ac-
:lrer ses propres construc-
tions de sous-niariiis avec la
ferme intention de surpasser,
lans celle voie, toutes les ail-
nes puissances navales'.
Gbara
-
Le rlr introduit par M.
Pant n Guilbaud devant le
Ju-- Massae, contre l'excution
du juge -.-nt dclarant la fait
li!e de la Maison Gbara & Co.
i abouti une dcitioc tavo-
Lie au demandeur.
La B. N. IL IL, n'acceptant pas
tetle solution, s'est pourvue en
Cassation contre l'ordonnance
de rlr.
L'a 11 a ire prend des dvelop-
pements et paratrait mme
s'euvelopper d'obscurit. Des
propos assez troublants se r-
ptent qui motiveraient toutes
[es suppositions.
Nous suivro:i t dan* lo des ses
phases ce grand procs dont ne
se dsintresse p is 1 opinion
JEUNE JOURNALISTE
Le professeur ( ses lves ).
Vous me lertz, pour apri-
dtmun lundi, une rdaction;
i ;im'* sujet, le compte rendu
In m tch de foot bail qui doit
avoir lieu demain Ce sera du
journalisme.
Le lundi suivant, le matre ra-
masse !>> copies. L'lv Hay
nond met >h teudle sur la
q Ile une seule lijrne est c ife.
Le pu tesseur. Vous n'avez
p -s |;n te que j'ai daman le ?
L'lve. Si monsieur, voyez
vous mme.
Le prol sseur (lisant^). Par
uite di vilain temps le match
es' n mis a huitaine.
En efl i, la pluie ait tomb
ce jour-l.
L'ENFER DE L'
IIAITlAW leaaii seir
C'est d-mmn soir qu'on pourra
voir le formidable succ- pari
sien: L Enfer de l'Amour .
Ces'galement demain soir
que rous vtnons Olga Tscltc-
kowa dans un te des pi US
mouvants.
L'ers! demain soir encore qu'il
nous sera donn d'applaudir le
parfait artiste franais Henri
Baudln qui joua avec puissance
ets.ut extrioriser les plus se-
crets mouvements de lame.
Le rendez-vous pour dt main
soir eoi a HATI AN A.
U CANDIDATURE PRESIDEN-
TIELLE OU GOUVERNEUR
ROOSEVELT
Valley City, Dakota du Nord,
18 janvier. Le comit des r-
solutions de la convention du
parti dmocratique du Dakota
du Nord a adopt la candida-
ture du gouverneur Franklin
I). Roosevell pour la nomina-
ion prsidentielle dmocra-
ique.

Une des ; plus fortes COMPAGNIES
CANADIENNES d'ASSURANCE
sur la VIPv
IIG. Le BOSSE & Co
AaentsGn -l'ix
l'ex-Kaiser
Doorn, Hollande, i8 jan-
vier.L'tat de sant de l'ex-
kaiser, qui souffre d'une l-
gre bronchite,ne donne lieu,
parai il. aucune inquitude,
et le bulletin de sant, publi
hier soir, a rassur tout l'en-
tourage du rfugi de Doorn.
uuillaume de I loin i /.olleru
a attrap froid et, se croyant
g iri, avait cru pouvoir quit-
ter la cb mbre ; mais il a t
pris d'un enrlement q u i
l'emtche de sortir, mais il
conserve sou activit habi-
tuelle et preud ses repas eu
1 mille. L*e niireihal de la
cour s'est retus a tous com-
meula-ie- su: t'eflet que peut
avo r eu sur la Sant de Guil- I
au m la nouvelle-lu des |
i sd .sur, t ex-reine Sophie I
le Ge e. I
Cin-Taldy
DEMAIN SOIR
4 HEURES 1/2 : Matine.
Un film plein de gaiet :
Les Aventures d'Anny
hvecAnr.) Or.dra et Gaslon Jacquet.
Entre : 0,50 ; Balcon : 1,00.
A 8 HEURES
Une vraie superproduction, nne grandiose ralisation
de Carmin Gallone :
L'Enfer de l'Amour
interprt admirablement par Henri Baudin, Olga Tschekows,
Ibr.s Slave et Josyane.
Entre : 2, 3, 4 gourdes.
U,1! DESEQUILIBRE PROFANE
LE SAINT SACREMENT
Ma Irid, 18 janvier.Pendant
j Un service religieux l'glise
[San Jos, un homme que l'on
I croit tre dsquilibr a frapp
le prtre et saisi le ciboire qu'il
a jet parmi les fidles.
Ceux-ci ramenrent hors de
l'glise et le battirent avant que
la police put intervenir.
()(>(>
SONGEZ
Familles
QUE L'INSTITUT TIPPENHAUER
EST L'TABLISSEMENT QU'IL
VOUS FAUT.
Tant par ses excellentes
mthodes d'enseignement cla>
sique, son inbranlable dis-
( ipline.son irrprochable pen
sion scolaire, que p*r ses
mthodes modernes pour l'
tndede la Stno-Dactylo,de la
Comptabilit et des langes
vivantes
1537, rue Lamarre Tel 2101.
100.000 ENFANTS CRASS
AUX TATS-UNIS
A propos de la nicrtalit am-
ricaine ch'e aux accident*, *t
Scie n i fie Monthly de New-
York dit que l'automobile, dans
les do"/.e mois qai viennent de
s'coulpr, 8ura, aux Etats-Uni*.
tn ou es'ropi environ 100,000
entants.
Les .statistiques montrent, eo
eflet, que les victimes de l'auto-
mobile en Amrique sont en
majorit d'are tendre, ctr dans
35 ou 30 o/o des cas, le cada-
vre est relui d'un entant da
moins de 15 arF.
A ES m liions de francs de vte-
x-r mentfl el de lissas sont dtruits
chaque anne per les mites. Ne lol-
rez pas nne telle perle chez vous. Va-
porisez Flit. c'est la manire la plus ra-
pide et seule certaine de tuer les mites.
FMI lue les mouches, moustiques,
puces, fourmis, mi es, punaises, ca-
la'ds et hurs ets Mortel pour les
insectes mais inoft. nsif pour 1 homme.
Emploi facile. Ne tache pas. Ne con-
londez pas Flit avec d'anlres insecti-
cides. Exiger le soldat sur bidon jau-
ne 1 aide noire.
Vaporisez
STEAMSHIP UNE
Le steamer i Ancon est
attendu Port-au-Prince, ve
nant de New-York, le diman-
che 24 janvier 1932, avec : 25
passagers, 65 sacs de corrrs
pondance et partira dans l'a*
prs midi du mme jour di-
rectement pour Cristobal, Ca-
nal Zone, prenaui trt, malle
et passagers ; et sera de re-
tour ici le 3 lvrier en route
directement pour retourner
New York,
Port au-Prinee, le 20 iaa-
vier li*32.
Jas H C VAN REED.
Agent-gnral
Avis j
THE ROYALMAILSTEAM
PACKET COMPANY
Le steamer i Arana ve
nant de Londres, Kingston
et les ports du Sud. sera
Port-au-Prince le 29 janvier
courant, prenant trt pour
[Europe, via les ports do
Nord.
Agent Cnra,
pr 1. J. BIGIO
Hrard ROY
Pour votre garantis, Flit n'ftt vendu qu'en bidons scells.
Personne ne
voudra manquer
00
Personne jne voudra man-
quer la belle fte fcra
tive qui se prpare pour le 31
janvier 1932, La lue, au Pen
sionnat Ste Rose de Lima.
Ds trois heures, kermesse,
jeux et attractions divers.con
sommations de choix prix
i duils. pas de surir ise. Le
m ir, reprsentation d'une pi
e admirable que le bon got
dei bonnes mres de Sie Hos
de Lima va ollrir au public
et que les intelligentes inter-
prtatrices vont e kver avec
brio.
Ailes voir et vous amuser
avec entrain. Vous aurez aid
en mme temps les Dames
de St Franois de Sales dans
leur uvre bientaisante,
En'reau Pensionnat:.G.0,50,
"NOUVELLES DE FRANCE
M. Albert Lebrtm a t
rlu prsident du Snat par
218 voix contre 6.
Le bi'pn hebdomadaire
de la Banque de France indi
que nne rugmenlalion de 416
millions dans l'encalsse-orqnl
atteint maintenant 69,279 mil
il ns de tranc*. La circulation
fiduciaire qui a diminu de
804 millions est de 84,921 mil-
lions.
A louer
Une maison'ayant font le
contort moderne, au Bois-
Verna, Impasse Lavrud.
S'adresser [
EMr Frcnc'AN.GAETJENS
XJMagasin. Ch. Gaetjens
[Rue au Magasin de l'Etat
CARTE SCOLAIRE D'HATI
Une jolie carie en couleurs
yieut d'tre publie par les
rrres de l'Instruction Chr-
tienne, l'intention des co-
liers, des tudiants et de tous
ceux qu'iutresselo Gogra-
phie.
Au recto,* Ja Rpublique
d Hati ; au verso, la Repu
bllque Dominicaine.
En vente l'Institution St
Louis de Gonzague au pria
de G. 0,75 l'unit et de 7,50
Odes la dousaiue.


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM