<%BANNER%>







PAGE 1

Li. MATIK2 L.ceinbre U2B •5". & 2fr A $ A t' JL x ea • u •• •* *•* ^* *3 •H g Le Phoscao PHOSCA aprable'au gcu Id'une ffjj >l'i digestibilil parfaite et d'une prparatioa ais et conoE w, inique. Appellent 4 l'organisme les lments direttemert as' V. imilbb!cs, le NOM/ O est Avis Commercial Avis est donn que, depuis le 1er Dcembre 1020, Monsieur V\ illiam !*. Buswell a la direrlon rfe i clic tablisseiiiciil a 01 1 : ill'i lue et la ])i(K tu;nli( n gn< ri le de nos ... r ... affaires en Ho fi, en lieu el et doa judicieusement, jjr* | loce de Mr A huiler. An HOC t AMI Cou PAN' est un aliment ccmpoa •t-* plus dlii-ls f t EN VfNTE A r ort-au-l'rince, clitl digne par ls eetumaea les jdj* les plus tir! .-lires. I' supprime lss digestions £tf. >, % ^ iabosb TSS, les pesant* ms, Ifs tiraillen ents, et les ;omnolen E "£;,' ences Son usage quotidien e>\ coraill a reui qui souffrent &S* *>'^ cte l'slomur n de l'intestin (ltelation, naetralgie, dyspepsie •£l* i oi si | ;il mi en lrite) aini qu'i ux au< mies, I.M IIIIUIIH-. et j^V aux couvalrsieids. gf la giwsesss po^ni e fouxenl perdard les derni !" n o : s *^w une dpression g 0 !.* 4 'aie qui pe.i t asoir m •• f cl euse rpeious ipfc sion sur les rsultat dea couche*, le I l.o><7 0 carte ce dan fr ^^ ger. prpare des ccutli. s heuiuses il issuredes nouveaux"V 1 ' ns robuster. m J? A Saint Vajc, •£l' Aix (ienaius (1 e/ .i../ Slm n Vit u>, Loi e U vira, A Boit, ( li. licou il, I. Dr*i>, U.N. Sada, li'en R. lquite, Ed. Kstve, All 1 or se Ddr, Yii.tli.me Maurice Chtca, Madame Cln i lit Coirou, Madame Lacoi helire, Lncruix S\ Kmy. Vunlure Eugne Dtbrosse, Ma lame Eut sle. Au C; | l Uilur, chez F. Alliri, Ch. Javaux. A Peiit Goav, ch./. B l 4 Reid. Kl dans toutes les lionnes maison d'alimentation. Alfred VIEUX Seul Reprsentant pourllaili La BvimaudAp Shop and Lunch lioom, La Guinaude annonce ses fidles clients qu' portirdu f janvier prochain l'.'iT ses por tes s'ouvriront le jour ds ,"i heures du matin ti ils y trouveront : Cal noir, raf au lail.i hocolal ai. lait, pain cl benne, sandwich etc. etc. Ds8 heures. Rotiillofitui jus de cresson, soupe())•( aux'infants une icnrr: ni lai ion ^ciiimatograpntqu K L'Administration Cuinniunale >• informe qu'elle tient des cartes la disposition des enlanls des l-'.colcs | our la repr s station einaaetageaph iq u e qu'elle leur lire Te 2 Janvier un ihan:, Parisiana, de ."• hs 7 lis p. m. (' s taries seront dlivres 1*1 1 i.-1 roniniun.il. partir de celle date, de8 hs a. ni. midi. Port-au-Prince, le 2S Dec. 1938; Incendie -.•iiili.ojo (le ( ni ;i IT1IQO SI ( l SA. l'n In I i idk B delriiit la nuit dernire d'imporlanles maisons oui i %  ''• . Oll i Value les i et iea l ,plus|d'un million de dollars. YailW 3 ailla Jaille Vous trouverez les nrticles suivants de fabrication Ira ((lise: Mercerie'— Les pli s belles varits de boutons nacre jnh, gaalithe.os, boucles en nacre, lous coloris de liis, en lou; niquets et cigarettes ; bretelles, fixe chaussettes; iviniiiicsruir cl diiin p<>urdauics:dcnlclles, pingles pour tous usages aiguilles, ele, c t e. Bonneterie Bas et chaus selles en soie, lil, lil el colon. coton pour femmes, entants,fil Icltes.honinus toutes nuances • Lingerie—Chemises d'boni mes blanches el couleurs u;i et 2 cols, gilets de flanelle pour hommes Cl pour femmes: '.rs jolis mouchoirs de | oche en linon, batiste, lii, cravates, etc. Parfumerie I'. More u t Essences, extraits, lotions, eau do Cologne, lait, dentitrice pou d e. savon, ai .1. Divcis Fleurs, plumes. oigrcllcs pour chapeaux pei gnes.arliees en maro(|uinerie, articles relifl eu\ etc. A pri gal nus marchait li ses sont les meilleures. Mme Denis FNELON 1426 Lue Mo l'abus Les excellentes marques marques de Farine [H riich A Rosita Pela S.uillnvesli ru Milllng C.oinpan Inc.de Kansasity. En Vf le 0 bon march chez 6. lill.il, Agent de la Compagnie. Vnmegge d* ftf. Briand a Voc cation de 1 1 ISioel PAIUS— Dans le nassag* qu'il \ien d'adresser la pressamri ca : np 11 ces sion de la .Nol, M. Briaod appeae un dmenti ai VNIUS prover! e qui veut que pour maintanir IH pni\ il faut se prparer t. la guerre. Nol, dil; t>l la m> i I ur mon ent pour p t s r an revue ce qui a l fait pour assurer la paix. Il a re du li n mi r l'Alterna gne ^our amener la itconciii i < a • t il dclare qu'il ta ; t convaincu avec Stresemsnn el sir Anstin Chamberlain de raliser le noovel ( api II de Locaruo qui prend de plis en plus n.tiiip rlans les esprits du m %  11. 1 Le vit il adage latin, d t-il, est que relui qui veut la paix doit se prparer la guerre. Nous si\on8 de n s jt urs quelles terribles rr.nsqmncts peut mener la mise en application d'une tel e f. on de voir et en cette heure qui pour les peuples d'Occident voque les souvenus de la nativit e' les esprances quelle fit naite dars le m -i .1. ntier, nous aurions av;-n'g* faire le bilan de ce quin i,s avons ralis en favi ur de la paix. Le prince Charles de Uoumanie a quitt Pari PAUH— Depuis deux jours on n'a aucune nouvelle ollicimle ou ulre du piince Chailea de Bouii an e ; i a annonce qu il a quitt i euiliy o il habitait et qu'il est n roule pour la Roumai ie. Toute lo s il est impossible de vrifier ette nouvelle i sa rsident e ; oa a rrlus de dire quand il revendrait, la mai.'on aujourd bui sem blait : n ti d.. • %  Le prince Charles ex prince bii ter d Roumdnie est absent de sa demeure .Vnilly aprs plus de trerj'e heurts.Un domestique de sa v.lla a dtclarce soir : Mon mal tre reviendra peut (i, e ce se ir , mais dans les ml'ictil diploni ti ques on ppn^e que le prince est parti pour Bucarest pour r-pren die -es dro is au trne tasqnas il avait reoonc il y a quelques mo a Les vtrlifas de M. Caralmaa, nom s.ius oq e le prince est ao| nu Ntuilly codent qu'il est sim plement en vacanc.; pour la cel brli. n drt la l^le t'e Nol. Il est vraisemblable que l'ex s me F "A DESCH8EKS l famoalcblno m R*gnrUur du Bnig. pr m rtt Mr l'lit* mMIcal*. CiUn. i#ur a la nnrf. crut •< MI furruyintuM. Adan dan* !•• Mopllaux d J-irt.-. Ou> Uaaut : PaaONiBHB, , M. I .4r, t:M -i 1 U.IM E U Si .5.2 i a j, i. •= %  > a 5 glfc l'lis." m T — M a a ,. e %  huile 3-IN-t iNL esl la chose la plus utile du monde. Les femmes en ont besoin pour sHtajer les :neuble ; td les boiseries, raviver le;,'miroirs el les vitrines, nour graisser les macinnes a coul.ih nue* .u Mil IIMOII |>mr n-jwwr ii ur r .:r.. i*-t t.i.ir I lllllf les OI.I i ,r I-. i.i'-prr'il..i die et autres. I . %  i. iiut s eu mit l ..i.ir t unie lea o M T.inl le n: ni!r m i Meus MM IH voilures, !*s bicirlfllrs d lous la. iiirrjui.-Dirs It-ger, peur nelloier, graisser fl prrirnir la inui'le. Iles miilii'is il liiiiiiiurs el le (fumes traders If ruonile ml rniisUiiiiiiii'iil le 3 u; 11F. Ils ne tojtlraieil pas rinn >aas elle. En venle dans les Magasins, de quincaillerie, lous les Bazars, Armureries e| Magasins en bouteilles de 8 dlmen sionset en petits bidons. 'I.ieem (ne (lil l.i'inpiii.— 130 William St. IrV-Ttft Echantillons et mode (/p;.iitiun de >K \illa de Neuilly de pats plusieurs jours a pio>oqu le plus vit inlit prn--e 'es fVi de Ni el sur la Cote il,Azur D ais quoi qu'il en soit il a laiss dairire lui mme Mme Lu peseo. Son dpail de >'tuilly non accompagn cuidirme certaines nouvelles de lucai e st et de t'aiis prelet daul quM a ron-pu avtc U jeune UMBOia q'ui semblait devoir lui cilei son lioe.Oii assure qui le niioce Cbaitea et MmeLepeaea S II SpHlsd'P 1i l.>. J./Ullic .1 JOLIS. L'pilogue des troubles de Java BATAVIA— Trois des chefsdea insurgs qui ont rci minent provo que des troubles Java ont t coc amns mort, un quatrime thel du complot a t condamn 4 !n dtention perptuelle et un cin quicme ~0 ans de prison. I> l Deux Noel en Russie MOSCOU— La Russie des Soviets clbre deux Noels : la premire base sur le calendrier trego lien qui sera aux citadins. I autr-, bas e sur te -al-ndr'er Julien qui rail a x payeaeal qui relard de U joursur le prci-d nt Bien q 'i a I repu u relig on, le goa % e rnem*nl des Soviets observe <-e t .le %  n fermant lou ^es se vices p i a i du x jour* If i r.de ces que les gtia (00t hondes, I s icnes s> vend n en masse et pir to"t mme dans les oiphe^inals de I E a! n voit des aibres de No; '. L'Empereur du Japon est mort TOKIO— La fte de Nol qui, ces dernires annes. tait clbie assez, couramment au Japon, a et > ebaugeen un jour de denilaufur et S mesure que la nouvelle de la mort de l'empereur YoshiLito a: rpaodail dans l'empire. Des mil 'lona de Japonais ont visi les Utn I les au cours de la journe alin de prier pour le souverain dcd ce malin dana sa villa de llayam i prs une lo: gne m 1 die La pi i part des mair-oiis d'allants de. To kiosont lermes, les rues prseu %  ent un sapatt dsul, les drapeauv ont en berne et eo 1 dii-on. a du apcculerl e franc et il a t P !" ci f baisse rapide ou cour des* tes semaines. Il s agit de se dfendre H El de ne pas se Irisser surprendre •H H •S JL t LSl'avcz toujours foislal, ous tes donc bien convaincus qu'il vous a toujours proieV* pi il fAtotinutr u ujours vou; proi'uer, ordorc pou quoi ne psi ailer directement l < vous ave z plr toute votrn conlianc, et furtout pour la li de l'ai ne il est bien prp ie peur vous recevoir, v us 111 vez tout trouver ?u '.(jasin Alotlerue de Kawas Hei'maiios 172'i Vne du Majasin de l'Etat f o le n.fil'fir ccreil est reFtrva cu?,ft ( c arcl.f r.difcs et i rix dcilcx.t loulo concurret ce. 1.^*^^**^^^^^^^^^^^^ i 'MUTIL



PAGE 1

Il: MATIN 29 Dcembre 1028 Socit d'Importation Gnrale ANGLE RUE ROUX & RUE COURBE # H* %  S Pour jusqu'au 31 Dcembre 50 o|o de leur valeur : DOUZAINES DE Th el TASSES Cal eo Faence Tasses caf avec soucoupes blanches Dz (ides. 4 dcores •• 5 grandes 6 Ih 7 S* Chaises de Vienne 1res solides,en bois courb (avec contrefort ) g coulfnr palissandre el acajou la douzaine (ides 140 | Lampes & Lustres lectriques p ur Salon, Chamh e el Bureau iwwwwpwwwm' m taie* ffr y g* Eug.Le Boss $Co Agents Gnraux Les plus chics Chapeaux do paille se vendent Chez m tjH 8# 9m 120, Rue Roux £ Nortwich Union Eire nsuranoe Socit limited Fonde en 1797 au Capital de Or. 30.ooo.ooo Une des plus importantes Compagnies d'assurances contre l'incendie bJUBBXm bfflifciK 11 S f3 *." US? *1 to* M £J /•^/,.f^ AuCap-IIaition: .1. PARAViSIXI % > AgvnlS Au Caves :JKAN BOURGEOIS Aganl Grerai : J DALDER Porf-au-Prince LATED fmurante Co Une des plus fortes compagnie canadieuues d'assurante sur la vie * Euy Le Ross



PAGE 1

I.F. .C\fT I 2 9 Dcembre 102fi -MUTILATED L r*m (S^^SO'w 1 — ^a**••- a*--* iP^ll %  m 1= DPURATIF a D' MANGET Vices du Sang Varices, Glandes Mauvaise clrcula tio a Maladies de Peau Avarie Maladies des Femmes f.tabtijaeni'.-nla C'UJIIIJIO U (MIC. iharfr rie dacheta, ThomeuM tt d'impurets, circule mil. favorisant • imi la congestion -!u f"'. provoquant les o-dt-mrs. lis varier*. I. hmorrodes et dterminant de nombreuses aQeclions de la D'au ainsi que elouf et anthrax. __LfcJ)CPURATir DU DOCTEUR MAKOET neltoie le sang. vlvISg il %  •MloH l'organisme. Il vile ainsi les alinions dues k une fombutlioR incomplte de* alimeuts — au ralentissement de la nutrition lobtlil, asthme, emphysme, goutte, rliaaastismes. nsralgies tenace. Deujftitb,*al*> insomnies, \n.i„fs, sciatiqae. migraines, Chei la femme, il rgulai*!* ta latien du saii;;. facilite les poques, prtV part la formation et esile les malaises de Page critii|ui'. Il vi-lnirril.le teint et assure %  a beaut . 1AKHXKR&CQuel plua rHoulauM gtcle •> vieillard* eo|outs? On parla lou|caar m In* %  sma *• • •* %  """* aaajoali on o ••• • *** per VleiUaata el aoultraa. on,.,!. d*a* *a4*r.kl Noa, latoea. %  •*• teek ... ooa v4ea % %  •. tom— .o. taule*. Malt U • •*• ... ..oins rat qa un. aour mur* ranonoaU aarnitt a*** (ar MM tant. ilBC.iiimodUa. L iHiMl **)e*al eteUHl CM mmm> **!* HaenrlM al o'aaMrau* *•• H HimlMi eue ceasplM*aaa MM ttoeaal tee aaoe. *. %  *!•" Q„ comM"' Faort #MJ* MMvritor. il aetl •*• raMOM * trana .!* M> MBBMjaldetacUa Ceal U M l'OeeeaeUaM < %  (oui meanule lOeocea* ininui eutr. eastaa. aa> allai ... U wa>taoeraon 4*e • Iran nuertnea e* abeaaota M. pt*s aBbalaanelai l laal tairait *• OMjt l'enal el la <*bev venait' ,is..iii qu'illi' ait ctt le leBipJ de pntrer l'an tj les pom ili' 'a peso. >l .•••:,i Coups. I r rfset Condhion App y KNKEK'a (iursgs. V Prit])iilaires t Uttoinobiles gcuvenez vi us que !e pneu les plus pnliilV*, el le meilleure* tubes o t laliriqus par F"* s,< 1]j te* Hin ei'ti< ma le pu us % T i*ap*Vr, r* •• M Tuty, l'allon. HMI n ''


PAGE 1

WlLTAlHfc. IMPHlMCUr. Clment MA&LOIRS BOIS-VERN.'. 1358, Rue Amricaine, 1358 TLPHONE N242 k XUMM1U) £>o CENTIMES l'homme de bien ne (ait rien dans le but que l'on connus* sa probit, mais ce qu'il fait il l'accomplit pour l'amour du bien, et tes actions deviennent sa Meule rcompense. Fpictie HnicAXNKI-: X-3987 rORf-AUPRlNCE ( HATI ) MERCREDI 29 DECEMBRE 1926 Choses et Autres [lecorps humain se comits une chane (|iii ne peut Ire plus folle que le plus bile de ses maillons. Il tant prinonieusemenl dvelopper muscle. il donner de la ce £ se orgir.es. La ventaculture physique raisonI lion ne ces rsultats le plus lible. On ne doit pas la jjondre avec la pratique ex sive des sports! Donc, il est inutile de prkr la signification des deux (s < Culture physique , de hillitiser. en une formule [lve, leur po le exacte. |tiM disons-nous: les sports (ont qu'exagrer les quuliphysiques d'un sujet ; la Utile physique se.de CornIKS dfauts. |Quelques explications s'i.uTait: fuici des jcnnos gens, dci|s je suppose, se m cl Ire irnli<|tie d un sport. Leur NOier iiiouveuient sera de chercher d'abord quel est elar pour lequel ils se senNlt une aptitude s pci i e. tfz certain mie s'ils sont is, loris des bras et laiblcs rs jambes, ils s adonneront |9sitt la corde lisse, aux Jl'eaux. aliu de.briller rapiTneid dans ces exercices. |iltfsc savent lourds et nuspi-ils n'hsitent pas oblir vers la lutte, les poids, l'espoir les anime de ..e Ijver que peu ij'adver aire I valant. Fantme ne songe <*e lui pic pratiquer un peu de chaque sport, Jet surtout ceux pour lesquels on est le moins dou. D. mme, entrez dans une association o se pratique un ou des sports violents. Vile, on vous poussera l'entranenient intensif dans l'exercice o vous brillez le plus, afin que vous deveniez une cclbri t locale ou nationale, ou que vous conslituiez une unit dont la prsence rhausterj d'autant la valeur d'il equil )C \ \oila pourquoi nous disons que les spoi Is ne visenl qua exagrer les qualits d'un sujet. e Tout .litre est le principe qui sert de base la t culture physiqtic; dans un." coh de culture phvsiure vus serez d'abord examin, u e.sur percut; on tabli a votre licite ; vos poinls faibles seront reprs, et ds lors tout l'effort du prolisscur se portera de ce col. Il cherche a fairj de vous un .re bien prap >rtio n. rp..rer vos imperfections physiques roui l'aire obtenir une conslituti >n gale. Il ne vous fera pas taire de performances, ne vous en tranera pas tel ou tel mou vement spcial, mais cherche ia ne laisser eu vous aucune trace d'atrophie, aucune dissymtrie. Il prendra soin de vos orgines, largira voire thorax pour satislairc le jeu de vos poumons et for.ifiera votre tronc pour soulager votre foie, votre estomac, vos intestins. Le professeur de culture physique ne /oit qu'une chose: c'est que.de mme qu'une chane n'est pas plus lorte que le plus iaible de ses maillons, noire corps humain n'esl pas plus fort que sa plus faible partie. Un sujet, aussi fort qu'il Boit des bras et des jambes, n'en sera pas moins pour cela la merci d'une hernie, s'il a toujours nglig le travail de sa paroi abdominale.''ombien d'athltes, de champions, e que (pie sport que ce soil.sont morts prmaturment pane qu'ils ne s'taient jamais proccupas de donner sant et vigueur leurs viscres. Ils et dni, m dgr leurs merveille i>es aptitudes el I indiseu.ablc valeur de quelqu'une de leurs rgions musculaires, la merci d'une pneumonie, d'une cyn hose, d'une nphrite, d une embolie. Bien nu en Ira ire. celui qui tait ite li culture physique, met ainsi dans son jeu tous les atouts de la longvit, en parant tout, en dfendant son organisme contre l'alteintc d -s maladies et le tous les accidents. H pourra, d'ailleurs, &f .prs s'tre ainsi prpar, s'adonner sans danger au sport, sous certaines conditions, parce qu'alors il se sera prserv le mieux possible, contre les dangers que celte mise en pratique aurait pisenls pour lu auparavant. mm La Fle de l'Indpendance Nationale Fte du 1er Janvier, anrersaire de la proclamation I Indpendance INationale, frfa clb ce avec I clal accoti •lue. Voici le cr.nmial qui sera *vi cetlj occasion : Le :,i Dcembre l ( .)2(. Son •rcelleiK-e Mr le Prsident de fltp bliqued llaili recevra Pu l'a ai; National : -( Malin;, t. 10 heures le Corps Dr floilMliquc et les Consuls llrangci-K ; '-"al!)!.. 1/1, leI5are.i i du foiised d"l-.iii| ; J3*U0 h. 30. les Piiidcni* Ba Tribunaux de Cassation et I 1 ppel. le Doyen du frib nul Pc rremire Inslance, les C )in pissaires du Gouvernement M"es les Tribunaux de Cassal'on, d'App.l et de Premire Inslance ; 1' 11 heures, M mscigner § Archevque de Port au l'rinpet les Membres de S m C ni l-il ; 5 11 h. lp, le Chel du Ml fine Corps des Etats-Unis et pn Etat-Major, le hel de 1 1 gendarmerie, le Conseiller pi%  ocierrps Diplomatique; les Consuls Etrangers ; le Chef du Ma-ine Corps des Plats l'ivs et son Etat Major, le Chef et les Officiers suprieurs de la Gendarmerie d Haiti le Conseiller Financier-Receveur G nral des Douan ".leChef des Travaux Publics, le Chel du Service National n'Hy^ine Publique et le Directeur du Service Technique de l'A jetculture ainsi (pie les princi E aux (onction na ires de leurs urcaux, la Commission '"ommunalede la Capitnle.lc Direc teurde la B in pie Nation lie de Rpublique d Hati les PreJ dent des Chambres, de C • %  merce d'Hati. Ct B.— La Conseil l'itat. les .luges des Tribun iu\ de Cassation, d'Appel et de Premire Inslance, le Coi if il de 1 Ordre des Avocats, les hauts fonctionnaires de l'Administra lion publique Au Te Deum, une salve de 21 coups de canon sera tire, Aprs le Te Deum Revus militaire au Champ de Mars. Dans l'aprs uiidi.au Champ de M irs, Concert et altra lions diverses. Dans la s )ir.\ Cin na populaire, Peux d' ri i lice, Util ni nations gnrales el rjouissance publiques. Poil-ni Prince, le TA Dcembre I92tk I. • Secrtaire d'Etat de flnterieur. .FOMBRUN Paris-Bazar (VOUS are/. Uasoinjde beauxCIIALES, niiancesjvacs.pour cadeau de fin d'anne, enipressee-vous passer Paris-Bazar Envoyez-y VOS portraits, ceux de vos amis, parents {etc. pour agrandissement Prix trs modrs. m HLa sant a porte de la marnl 1 N'hsitez pas : KCM Achetez le Beurre de table (BLUENQWI garanti abso C-i liiinent pur. ^g| En vene chez Simon Vieax.JJA. BoIt.'Alired Vieux, E. Dcreix etc. et dos bonnes piceries. COMMIRGIAL AoBNCIBg AND COMMISSION. LfioM HTHEBUD PHONI|791 Pour votre enfant E S gruaux de Quaker Oats reprsentent une nourriture excellente pour votre enfant. Riches en protine, les gruaux de hnker Oats nourrissent et dveloppent les tissus musculaires et aident la croissance des cheveux, des dents et des ongles. Il sert rattraper les forces perdues. Les lments minraux qu'ils contiennent sont ncessaires aux os et les matires grasses au corps. Ouata Oats aide considrablement l'enfant devenir fort et bien portant. Demandez votre docteur quel est le meilleur traitement pour votre enfant. Quaker Oats On Unmimtni • ***•***• LaGri E PORTE-pJtirf IDEYuc'esl lecMtSTEuREs Entirement de fabrication franais*. porte-plume de rputatlou mondiale. ( Modles tous les prix ) |Voir chez les agents: Commercial Agen y <$Commission L CHEZ Benoit Couba Eue du Magasin de l'Etat Nouveauts et l'anlaisies es plus varies Articles de oienage les plus uldes—jVefTet'MM et Porcelaines de ton les beauts ei les plus admirables, i'acs mains pour dames et i J orleleuilles pour nom mes le plus lgants. — Psrtums et Poudres les plus suaves. -JoMtSamus nilsel lUstructils -FiluiselproduilsJC.istmanu Kodack Tout cladon les trouve chez : BEiNUlT COUBA L€f %  ... a vu, samedi dernier, vers '2 heures de l'aprs-mi li. un groupe de copains, .1... I)..., P... V.... A... V..., E... I P... o. H.... L„ E... qui, de Porl-mPrinye, prenaient le dpari en tamit)n pour Fond des Ngre". Premire escale : MiragoAne.L on devait M coucher et partir au point du jour pour Pond des Ngres. Mais arriv Miragone, il y eut dsaccord entre les vovaf jeurs. l'un d'eux, .1... I).... cotno ique. dclara loul net qu'il ne partirait point sans avoir assist la messe qui ne se clbrait ce jour-la qu' 7 heures. F... V... ardent, comme toujours, voulait, sans gne, lever l'aner.dans la soire mmo disant que tout tait pri pour les recevoir Pond des Ngres, il y eut vive discussion, altercation violente entre les excursionnistes les uns voulant partir, les autres voulant rester. Des clats de voix frapprent l'cho de la petite ville silencieuse troiibhinl le sommeil des paisibles m i rayonnais tonns de ce tapage. Enfin le chaufleur, le plus sage de Ions dcida de rebrousser chemin et Noms ŒIL vil la troupe tumultueuse rentrer la Capitale avec armes (car on devait chasser au cours de la partie ) bagages et victuailles. El Quelles victuailles! 100 livres de glace, '.i gallons de rhum, 1 grosse (M douzaines) de sandwichs, li g o u r d e s de pain... chinois. ... a vu, la messe de minuit au Sacr Cœur, une belle dame, brune comme doit l'tre une belle pche sous un soleil d't. Elle Mail coiffe d'une mantille comme une andaloiise. sur sou brasdroit.elleavail unechorpe, en main son porteleujlle; mais au moment de quitter l'glise, NOTRE ŒIL carquill, vit h belle daine taire le Signe de |.i Croix de a main ...gauche. • ...a vu. dimanche, vers 11 hs. du soir, un groupe de noctambules qui revenait dune petite tte a liolos.se o l'on avait dann. Arrivs au portail, tes ttards se mirent 'hanter pleine gorge, romances el fox-lrot. Ce tut un heau vacarme qui troublait le silence de la nuit el le sommeil des habitants du quartier. A un moment, l'un d'entre eux voulut entamer une romanos, les autres proleslrenl el le tumulte fut son comble. La scne se passait sous un biAct n elle propritaire luricux d'avoir t drang dans son rtpos, parai la lentre cl arrosa copieusement les ch, nteurs nocturnes avec un grand III Cela calma l'ardeur de ces messieurs el dan es qui poursuivirent leur chemin. L'Affaire des Varreux. Les ftes de lin d'anne nous ont oblig interrompre la pu %  blicihon des laits relatifs cette affaire. Nous la reprendrons aprs la lte du Jour de l'An. %  • • i # MAURICE ETIENNE fils Angle des Hues du Magasin c i'Etat el des bronls-torls Marchandises F ranoai I e s pour les ttes de fin dnue, 'fFormss de chapeaux, d, H mre mode. l'ai fumeries de toutes i ., r ques Houbiganl, Pivert, etefl Comptoir de mercerie. Chapeau pour an la nts, boi M! aaes et dames. %  Articles les pi us fins a \ { porte de toutes, lej bourses. SSkM Site


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06899
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Wednesday, December 29, 1926
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06899

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
WlLTAlHfc. IMPHlMCUr.
Clment MA&LOIRS
Bois-Vern.'.
1358, Rue Amricaine, 1358
TLPHONE N242
k XUMM1U) >o CENTIMES
l'homme de bien ne (ait rien
dans le but que l'on connus*
sa probit, mais ce qu'il fait il
l'accomplit pour l'amour du
bien, et tes actions deviennent
sa Meule rcompense. Fpictie
HnicAXNKI-: X-3987
rORf-AUPRlNCE ( HATI )
MERCREDI 29 DECEMBRE 1926
Choses et Autres
[lecorps humain se com-
its une chane (|iii ne peut
Ire plus folle que le plus bi-
le de ses maillons. Il tant
prinonieusemenl dvelopper
muscle. il donner de la
ce se orgir.es. La venta-
culture physique raison-
I lion ne ces rsultats le plus
lible. On ne doit pas la
jjondre avec la pratique ex
sive des sports!
Donc, il est inutile de pr-
kr la signification des deux
(s < Culture physique , de
hillitiser. en une formule
[lve, leur po le exacte.
|tiM disons-nous: les sports
(ont qu'exagrer les quuli-
physiques d'un sujet ; la
Utile physique se.de Corn-
Iks dfauts.
|Quelques explications s'i.u-
Tait:
fuici des jcnnos gens, dci-
|s je suppose, se m cl Ire
irnli<|tie d un sport. Leur
NOier iiiouveuient sera de
chercher d'abord quel est
elar pour lequel ils se sen-
Nlt une aptitude s pci i e.
tfz certain mie s'ils sont
is, loris des bras et laiblcs
rs jambes, ils s adonneront
|9sitt la corde lisse, aux
Jl'eaux. aliu de.briller rapi-
Tneid dans ces exercices.
|iltfsc savent lourds et nus-
pi-ils n'hsitent pas obli-
r vers la lutte, les poids,
l'espoir les anime de ..e
Ijver que peu ij'adver aire
I valant.
Fantme ne songe <*e lui
pic pratiquer un peu de
chaque sport, Jet surtout ceux
pour lesquels on est le moins
dou.
D. mme, entrez dans une
association o se pratique un
ou des sports violents. Vile,
on vous poussera l'entrane-
nient intensif dans l'exercice
o vous brillez le plus, afin
que vous deveniez une cclbri
t locale ou nationale, ou que
vous conslituiez une unit
dont la prsence rhausterj
d'autant la valeur d'il equi-
l)C\ .
\oila pourquoi nous disons
que les spoi Is ne visenl
qua exagrer les qualits d'un
sujet.
e
Tout .litre est le principe
qui sert de base la t cultu-
re physiqtic; dans un." coh
de culture phvsiure vus se-
rez d'abord examin, u e.su-
r percut; on tabli a votre
licite ; vos poinls faibles seront
reprs, et ds lors tout l'ef-
fort du prolisscur se portera
de ce col. Il cherche a fairj
de vous un .re bien prap >r-
tio n. rp..rer vos imper-
fections physiques roui
l'aire obtenir une conslituti >n
gale. Il ne vous fera pas taire
de performances, ne vous en
tranera pas tel ou tel mou
vement spcial, mais cherche
ia ne laisser eu vous aucune
trace d'atrophie, aucune dis-
symtrie. Il prendra soin de
vos orgines, largira voire
thorax pour satislairc le jeu
de vos poumons et for.ifiera
votre tronc pour soulager vo-
tre foie, votre estomac, vos
intestins. Le professeur de
culture physique ne /oit qu'-
une chose: c'est que.de mme
qu'une chane n'est pas plus
lorte que le plus iaible de ses
maillons, noire corps humain
n'esl pas plus fort que sa plus
faible partie.
Un sujet, aussi fort qu'il
Boit des bras et des jambes,
n'en sera pas moins pour cela
la merci d'une hernie, s'il a
toujours nglig le travail de
sa paroi abdominale.''ombien
d'athltes, de champions, e
que (pie sport que ce soil.sont
morts prmaturment pane
qu'ils ne s'taient jamais pr-
occupas de donner sant et
vigueur leurs viscres. Ils
et dni, m dgr leurs merveil-
le i>es aptitudes el I indiseu.a-
blc valeur de quelqu'une de
leurs rgions musculaires,
la merci d'une pneumonie,
d'une cyn hose, d'une nphri-
te, d une embolie.
Bien nu en Ira ire. celui qui
tait ite li culture physique,
met ainsi dans son jeu tous
les atouts de la longvit, en
parant tout, en dfendant
son organisme contre l'altein-
tc d -s maladies et le tous les
accidents. H pourra, d'ailleurs,
.?.prs s'tre ainsi prpar, s'a-
donner sans danger au sport,
sous certaines conditions,
parce qu'alors il se sera pr-
serv le mieux possible, con-
tre les dangers que celte mise
en pratique aurait pisenls
pour lu auparavant.
mm
La Fle de l'Indpendance Nationale
Fte du 1er Janvier, an-
rersaire de la proclamation
I Indpendance INationale,
frfa clb ce avec I clal accoti
lue.
Voici le cr.nmial qui sera
*vi cetlj occasion :
Le :,i Dcembre l(.)2(. Son
rcelleiK-e Mr le Prsident de
fltp bliqued llaili recevra
Pu l'a ai; National :
' -( Malin;,
t. 10 heures le Corps Dr
floilMliquc et les Consuls
llrangci-K ;
'-"al!)!.. 1/1, leI5are.i i du
foiised d"l-.iii| ;
J3*U0 h. 30. les Piiidcni*
Ba Tribunaux de Cassation et
I1 ppel. le Doyen du frib nul
Pc rremire Inslance, les C )in
pissaires du Gouvernement
M"es les Tribunaux de Cassa-
l'on, d'App.l et de Premire
Inslance ;
1' 11 heures, M mscigner
Archevque de Port au l'rin-
pet les Membres de S m C ni
l-il ;
5 11 h. lp, le Chel du Ml
fine Corps des Etats-Unis et
pn Etat-Major, le hel de 11
gendarmerie, le Conseiller pi-
ocier- Bpuanesde la lUpubliquc.ri i
fieuren Chef des Travaux
ublics, le Chef du Service Na-
onal d Hygine Publique Jet
m Directeur d;. Service Tech
'uque de l'Agriculture;
I 11 h. 1/2, la Commission
pommunal de pprl au Princ?.
Ij ( Apres midi ~
7 - 1 heures, visite du
Prsident de la Rpublique au
Prsident du Conseil d Etat ;
S I h. l/2.visite du Pr-
sident de la Rpublique au
Prsident du Tribunal de Cas
salion.
9 De ;") a 7 h.du soir.le Pr
aident de la Rpublique et Ma
dame l.ouis Bomo recevront
au Palais National.
A Minuit : l'n coup de Cano .
Le Premier Janvier 19:7 :
R heures. Salve de 21 co ip;
de canon tirs du Fort Natio-
nal,
\ 8 lus les Elves les Kco-
les Nationales et Paiiiculres
accompagns de leurs Oiree-
leurs et Prolesseurs, les Fonc-
t ion na ires et employs du (ou
vernemcnl, se rendront n la
Basilique Notrc-Dimc pour
assister au Te Deum qui y se
ra chant l'occasion de la
Ple Nationale de l'Indpen-
dance :
A 8 heures lft.la darde Pr
aidentielle cl la Gendarmerie
d'Hati prendront place devant
la Basilique Notre Dame, o,
\v\'<\ lie l'-eset demie, se rer.
dra Son Excellence le Prsi-
dent de la Rpublique, ace on
p gn des S ( rl ures d Et il,
d s Officiers de Son tal m.ijor
Stdu personnel 4e sa Maison
Civile.
Arriv l'Rglisc. Son Excel
lence le Prsident de la Rpu-
blique sera rec ic par I Uli r-
Des Siges Jseront rservs
dans leJGhur.
Ct V Pour les Membre i
du |C >rps Diplomatique; les
Consuls Etrangers ; le Chef du
Ma-ine Corps des Plats l'ivs
et son Etat Major, le Chef et
les Officiers suprieurs de la
Gendarmerie d Haiti le Con-
seiller Financier-Receveur G
nral des Douan ".leChef des
Travaux Publics, le Chel du
Service National n'Hy^ine
Publique et le Directeur du
Service Technique de l'A jet-
culture ainsi (pie les princi
Eaux (onction na ires de leurs
urcaux, la Commission '"om-
munalede la Capitnle.lc Direc
teurde la B in pie Nation lie de
Rpublique d Hati les PreJ
dent des Chambres, de C
merce d'Hati.
Ct B. La Conseil l'itat.
les .luges des Tribun iu\ de
Cassation, d'Appel et de Pre-
mire Inslance, le Coi if il de
1 Ordre des Avocats, les hauts
fonctionnaires de l'Administra
lion publique
Au Te Deum, une salve de
21 coups de canon sera tire,
Aprs le Te Deum Revus
militaire au Champ de Mars.
Dans l'aprs uiidi.au Champ
de M irs, Concert et altra lions
diverses.
Dans la s )ir.\ Cin na po-
pulaire, Peux d' ri i lice, Util ni
nations gnrales el rjouis-
sance publiques.
Poil-ni Prince, le TA Dcem-
bre I92tk
I. Secrtaire d'Etat de flnte-
rieur.
.FOMBRUN
Paris-Bazar
(VOUS are/. Uasoinjde beauxCIIALES, niiancesjva-
cs.pour cadeau de fin d'anne, enipressee-vous
passer
Paris-Bazar
Envoyez-y VOS portraits, ceux de vos amis, parents
{etc. pour agrandissement Prix trs modrs.
m
HLa sant a porte de la marnl
1
N'hsitez pas : kcm
Achetez le Beurre de table (BlueNQWi garanti abso C-i
liiinent pur. ^g|
En vene chez Simon Vieax.JJA. BoIt.'Alired Vieux,
E. Dcreix etc. et dos bonnes piceries.
COMMIRGIAL AoBNCIBg AND COMMISSION.
LfioM H- THEBUD
Phoni|791
Pour votre enfant
ES gruaux de Quaker Oats reprsentent une
nourriture excellente pour votre enfant.
Riches en protine, les gruaux de
hnker Oats nourrissent et dvelop-
pent les tissus musculaires et aident
la croissance des cheveux, des dents
et des ongles. Il sert rattraper les
forces perdues. Les lments minraux
qu'ils contiennent sont ncessaires
aux os et les matires grasses au corps.
Ouata Oats aide considrablement
l'enfant devenir fort et bien
portant. Demandez votre docteur
quel est le meilleur traitement pour
votre enfant.
Quaker Oats
On Unmimtni ******
LaGri
E PORTE-pJtirf IDEYuc'esl lecMtSTEuREs
Entirement de fabrication franais*.
porte-plume de rputatlou mondiale.
( Modles tous les prix )
|Voir chez les agents:
Commercial Agen y
<$- Commission
L
CHEZ
Benoit Couba
Eue du Magasin de l'Etat
Nouveauts et l'anlaisies es plus varies
Articles de oienage les plus uldesjVefTet'MM et Por-
celaines de ton les beauts ei les plus admirables,
i'acs mains pour dames et iJorleleuilles pour nom
mes le plus lgants. Psrtums et Poudres les plus
suaves. -JoMtSamus nilsel lUstructils -Filuiselpro-
duilsJC.istmanu Kodack
Tout cladon les trouve chez :
BEiNUlT COUBA
Lf


... a vu, samedi dernier, vers
'2 heures de l'aprs-mi li. un
groupe de copains, .1... I)..., P...
V.... A... V..., E... I..... P... o. .
H.... L E... qui, de Porl-m-
Prinye, prenaient le dpari en
tamit)n pour Fond des Ngre".
Premire escale : MiragoAne.L ,
on devait m coucher et partir
au point du jour pour Pond des
Ngres.
Mais arriv Miragone, il y
eut dsaccord entre les vova-
fjeurs. l'un d'eux, .1... I).... cotno
ique. dclara loul net qu'il ne
partirait point sans avoir assis-
t la messe qui ne se clbrait
ce jour-la qu' 7 heures. F... V...
ardent, comme toujours, vou-
lait, sans gne, lever l'aner.-
dans la soire mmo disant que
tout tait pri pour les recevoir
Pond des Ngres, il y eut vive
discussion, altercation violente
entre les excursionnistes les uns
voulant partir, les autres voulant
rester. Des clats de voix frap-
prent l'cho de la petite ville
silencieuse troiibhinl le som-
meil des paisibles m i rayonnais
tonns de ce tapage. Enfin le
chaufleur, le plus sage de Ions
dcida de rebrousser chemin et
Noms il vil la troupe tumul-
tueuse rentrer la Capitale avec
armes (car on devait chasser au
cours de la partie ) bagages et
victuailles. El Quelles victuailles!
100 livres de glace, '.i gallons de
rhum, 1 grosse (M douzaines)
de sandwichs, li g o u r d e s de
pain... chinois.

... a vu, la messe de minuit
au Sacr Cur, une belle dame,
brune comme doit l'tre une
belle pche sous un soleil d't.
Elle Mail coiffe d'une mantille
comme une andaloiise. sur sou
brasdroit.elleavail unechorpe,
en main son porteleujlle; mais
au moment de quitter l'glise,
Notre il carquill, vit h
belle daine taire le Signe de |.i
Croix de a main ...gauche.
*

...a vu. dimanche, vers 11 hs.
du soir, un groupe de noctam-
bules qui revenait dune petite
tte a liolos.se o l'on avait dan-
n. Arrivs au portail, tes ttards
se mirent 'hanter pleine
gorge, romances el fox-lrot. Ce
tut un heau vacarme qui trou-
blait le silence de la nuit el le
sommeil des habitants du quar-
tier. A un moment, l'un d'entre
eux voulut entamer une roman-
os, les autres proleslrenl el le
tumulte fut son comble. La
scne se passait sous un biAct n
elle propritaire luricux d'avoir
t drang dans son rtpos, pa-
rai la lentre cl arrosa copieu-
sement les ch, nteurs nocturnes
avec un grand III Cela calma l'ar-
deur de ces messieurs el dan es
qui poursuivirent leur chemin.
L'Affaire des Varreux.
Les ftes de lin d'anne nous
ont oblig interrompre la pu
blicihon des laits relatifs cette
affaire. Nous la reprendrons
aprs la lte du Jour de l'An.

i
#
MAURICE ETIENNE fils
Angle des Hues du Magasin c
i'Etat el des bronls-torls
Marchandises F ranoai I e s
pour les ttes de fin dnue,
'fFormss de chapeaux, d, H
mre mode.
l'ai fumeries de toutes i .,r
ques Houbiganl, Pivert, etefl
Comptoir de mercerie.
Chapeau pour an la nts, boi m!
aaes et dames.
Articles les pi us fins a \{
porte de toutes, lej bourses.

SSkM
Site



Li. MATIK- 2 L.ceinbre U2B

5".
* & 2fr A $ A t' jl x
ea u * ** ^*
*3
H

g Le Phoscao
PHOSCA
aprable'au gcu Id'une ffjj
>l'i digestibilil parfaite et d'une prparatioa ais et cono- E
w, inique. Appellent 4 l'organisme les lments direttemert as- '
V. imilbb!cs, le NOM/ O est
Avis Commercial
Avis est donn que, depuis
le 1er Dcembre 1020, Mon-
sieur V\ illiam !*. Buswell a la
direrlon rfe i clic tablisse-
iiiciil a 011 : il- l'i lue et la
])i(K tu;nli( n gn< ri le de nos
...r... affaires en Ho fi, en lieu el
et doa judicieusement, jjr* | loce de Mr A huiler.
An hoc t ami Cou pan' .
est un aliment ccmpoa
t-* plus dli- i-ls f t

EN VfNTE
A r ort-au-l'rince, clitl
digne par ls eetumaea les jdj*
les plus tir!.-lires. I' supprime lss digestions tf.
>,%^ iabosbtss, les pesant* ms, Ifs tiraillen ents, et les ;omnolen E
";,' ences Son usage quotidien e>\ co- raill a reui qui souffrent &S*
*>'^ cte l'slomu- r n de l'intestin (ltelation, naetralgie, dyspepsie
l* i oi si | ;il mi en lrite) aini qu'i ux au< mies, i.m iiiiuiih-. et
j^V aux couvalrsieids.
gf la giwsesss po^ni e fouxenl perdard les derni n o:s
*^w une dpression g0!.*4'aie qui pe.i t asoir m f cl euse rpeious
ipfc sion sur les rsultat dea couche*, le I l.o><7 0 carte ce dan fr.
^^ ger. prpare des ccutli. s heuiuses il issuredes nouveaux-
"V1' ns robuster.
m

J? A Saint Vajc,
l' Aix (ienaius (1 e/
.i../
Slm n Vit u>, Loi e U vira, A Boit,
( li. licou il, I. Dr*i>, U.N. Sada,
li'en R. lquite, Ed. Kstve, Al-
l 1 or se Ddr,
Yii.tli.me Maurice Chtca, Madame Cl-
n i lit Coirou, Madame Lacoi helire,
Lncruix S\ Kmy. Vunlure Eugne Dt-
brosse, Ma lame Eut sle.
Au C; |-lUilur, chez F. Alliri, Ch. Javaux.
A Peiit Goav, ch./. B l 4 Reid.
Kl dans toutes les lionnes maison d'alimentation.
Alfred VIEUX
Seul Reprsentant pourllaili
La BvimaudAp
Shop and Lunch lioom,
La Guinaude annonce ses
fidles clients qu' portirdu f
janvier prochain l'.'iT ses por
tes s'ouvriront le jour ds ,"i
heures du matin ti ils y trou-
veront :
Cal noir, raf au lail.i hoco-
lal ai. lait, pain cl benne, san-
dwich etc. etc.
Ds8 heures. Rotiillofitui jus
de cresson, soupe- djeuner, bu-nis a la coque
unis sur plais, i te.
Ls onze hem es P.cpas
1G. "0 n onnaic d'Hati.
I es 'A beuii s- l< union de
Poi Ici, consomm de la gui-
naude, ele, i le.
Teille Ifl jour) tC A K KM)
: n Ijlft.atl plu m :;n fl au kol: -
Gr me la gl:u e. Rclrescn lait
avec les fruits du pays. Pruils
du paya glu es Limonade
ct noir (!af au lait, Lait
froid, chaud ou .glac, punch
BU) (euls, punch d'A k 100 e
la gufnauflo, ele, ele.
Accourez-y.
Pans Port-au-Prince..
Les deux matines donnes
le- 25 cl 26 Dcembre l'Orphe-
linat de la Madeleine au prolil
des petites orphelines ont eu le
plus beau succs.
__< c lut une ns belle fle
que celle organise< ou prolil de
l'glise du Skh aiu d 'l'nr
ajeau I (; i ni lien dimam lie
dcr.uci 2fi
i):isv. (le bien ngn ;
Dccn lue. On y a
l.k-s heun s
lli< r eut lieu arlaion
une belle fle organise par les
lves disioies au profil de lu
Crche a.
Elle eut le pins grand sikhs.
La messe de Minuit a le
lbre Sainte Amie avec la
plus grande solennit.
Le chur compos d'i
ne de jeunes filles a chant de
lis beaux canliqucs.
Melle Lise C.anllner s'esl par-
ticulirement distingue dana le
solo (le Le prochain match de polo
mua lieu an ( liamp de Mars le
dimanche 2 Janvier au heu d'au
(ourd'hoi 29Dcembre connue,
il avait l annonc.
Le 1er Janvier In-Vi-
jits- montrera a Folie d'A-
l,1( ni" i 1 le '2: "le Droit de
Mentir" dtamc en 7 parties. Eta-
it e 0.50.
Le d n aiuhc 2 Janvier au-
ra lieu la lle annuelle de l'A-
micale du Lyce Plioi Tout
c i uns en oeuvra ai n qu'elle
; il le plus grand succs.
Cercle Sport!/
de Mariorti
La runion tradittenntll du
Cercle Sporti de Marianb aun
lieu le 81 Dcembre 1098
lu uns 1 '2 du soir.
l eamambrea du Cercle, leurs
lamilles, les lialntus-, y sont in-
vits.
On dansera, on soupera. Il sera
lervi un souper Iroid | ar petites*
tables. Prire de s'inscrire d'a-
vance. Lx COMITE
CONSERVE USOggg n\HJS_
. lANDR-LE DANS LES
PAarUMKRIU. PHARMACIES. ETC.
La Commune
<>())( aux'infants une icnrr-
: ni lai ion ^ciiimatograpntqu
k L'Administration Cuinniu-
nale > informe qu'elle tient des
cartes la disposition des en-
lanls des l-'.colcs | our la repr
s station einaaetageaph i-
q u e qu'elle leur lire Te 2 Jan-
vier un ihan:, Parisiana, de ."
hs 7 lis p. m.
(' s taries seront dlivres
1*11 i.-1 roniniun.il. partir de
celle date, de8 hs a. ni. midi.
Port-au-Prince, le 2S Dec. 1938;
Incendie
-.iiili.ojo (le ( ni ;i
IT1IQO SI ( l SA. l'n In
I, i idk B delriiit la nuit der-
nire d'imporlanles maisons
oui i '' . Oll i Value les
i et iea l ,plus|d'un million de
dollars.
YailW 3 ailla Jaille
Vous trouverez les nrticles
suivants de fabrication Ira -
((lise:
Mercerie' Les pli s belles
varits de boutons nacre jnh,
gaalithe.os, boucles en nacre,
lous coloris de liis, en lou; ni-
quets et cigarettes ; bretelles,
fixe chaussettes; iviniiiicsruir
cl diiin p<>urdauics:dcnlclles,
pingles pour tous usages ai-
guilles, ele, cte.
Bonneterie Bas et chaus
selles en soie, lil, lil el colon.
coton pour femmes, entants,fil
Icltes.honinus toutes nuances
LingerieChemises d'boni
mes blanches el couleurs u;i
et 2 cols, gilets de flanelle
pour hommes Cl pour femmes:
'.rs jolis mouchoirs de | oche
en linon, batiste, lii, cravates,
etc.
Parfumerie I'. More u
t Essences, extraits, lotions, eau
do Cologne, lait, dentitrice pou
d e. savon, ai .1.
Divcis Fleurs, plumes.
oigrcllcs pour chapeaux pei
gnes.arliees en maro(|uinerie,
. articles relifl eu\ etc.
A pri gal nus marchait li
ses sont les meilleures.
Mme Denis FNELON
1426 Lue Mo l'abus
Les excellentes marques
marques de Farine
[h riich A Rosita
Pela S.uillnvesli ru Milllng
C.oinpan Inc.de Kansas- ity.
En Vf le 0 bon march chez
6. lill.il, Agent de la Compa-
gnie.
Vnmegge d*
ftf. Briand a Voc
cation de 11 ISioel
Paius Dans le nassag* qu'il
\ien d'adresser la press- amri
ca:np 11 ces sion de la .Nol, m.
Briaod appeae un dmenti ai
VNIUS prover! e qui veut que pour
maintanir Ih pni\ il faut se prpa-
rer t. la guerre. Nol, dil-; t>l la
m> i I ur mon ent pour p t s r an
revue ce qui a l fait pour assu-
rer la paix. Il a re du li n mi aux efloits dpi< \s p> r l'Alterna
gne ^our amener la itconciiii < a
t il dclare qu'il ta;t convaincu
avec Stresemsnn el sir Anstin
Chamberlain de raliser le noovel
( api II de Locaruo qui prend de
plis en plus n.tiiip rlans les es-
prits du m 11.1 Le vit il adage la-
tin, d t-il, est que relui qui veut la
paix doit se prparer la guerre.
Nous si\on8 de n s jt urs quelles
terribles rr.nsqmncts peut mener
la mise en application d'une tel e
f. on de voir et en cette heure qui
pour les peuples d'Occident vo-
que les souvenus de la nativit e'
les esprances quelle fit naite
dars le m -i .1.- ntier, nous au-
rions av;-n'g* faire le bilan de
ce qui- n i,s avons ralis en fa-
vi ur de la paix.
Le prince Charles
de Uoumanie a
quitt Pari
Pauh Depuis deux jours on
n'a aucune nouvelle ollicimle ou
. ulre du piince Chailea de Bou-
ii an e ; i a annonce qu il a quitt
i euiliy o il habitait et qu'il est
n roule pour la Roumai ie. Toute
lo s il est impossible de vrifier
- ette nouvelle i sa rsident e ; oa
a rrlus de dire quand il reven-
drait, la mai.'on aujourd bui sem
blait : n ti d.. .
Le prince Charles ex prince bii
ter d Roumdnie est absent de sa
demeure .Vnilly aprs plus de
trerj'e heurts.Un domestique de sa
v.lla a dtclarce soir : Mon mal
tre reviendra peut (i,e ce se ir ,
mais dans les ml'ictil diploni ti
ques on ppn^e que le prince est
parti pour Bucarest pour r-pren
die -es dro is au trne tasqnas
il avait reoonc il y a quelques
mo a Les vtrlifas de M. Caralmaa,
nom s.ius oq e le prince est ao|
nu Ntuilly codent qu'il est sim
plement en vacanc.; pour la cel
brli. n drt la l^le t'e Nol.
Il est vraisemblable que l'ex
s me f "a
DESCH8EKS
l famoalcblno m
R*gnrUur du Bnig. prmrtt Mr l'lit* mMIcal*.
CiUn. i#ur a la nnrf. crut < mi furruyintuM. Adan dan* ! Mopllaux d J-irt.-.
Ou> Uaaut : PaaONiBHB, , m. i .4r, t:M -i 1 U.im
E
U Si .5.2
- i a j, i.
= > a
5 glfc
l'lis."
m T m a
a ,. e
huile 3-IN-t iNL esl la chose la plus utile
du monde.
Les femmes en ont besoin pour sHtajer les :neuble;
td les boiseries, raviver le;,'miroirs el les vitrines,
nour graisser
les macinnes a cou-
l.i- h nue* .u Mil IimoII |>mr n-jwwr ii ur r .:r.. i*-t
t.i.ir I lllllf les oi.i i ,r I-. i.i'-- prr'il..i
die et autres.
I.. i. iiut s eu mit l
..i.ir t unie lea o M
T.inl le n: ni!r m i Meus mm Ih voilures, !*s bici-
rlfllrs d lous la. iiirrjui.-Dirs It-ger, peur nelloier,
graisser fl prrirnir la inui'le.
Iles miilii'is il liiiiiiiurs el le (fumes traders If ruon-
ile ml rniisUiiiiiiii'iil le 3 u; 11F. Ils ne tojtlraieil
pas rinn >aas elle.
En venle dans les Magasins, de quin-
caillerie, lous les Bazars, Armureries
e| Magasins en bouteilles de 8 dlmen
sionset en petits bidons.
'I.ieem (ne (lil l.i'inpiii. 130 William St. IrV-Ttft
Echantillons et mode (/ ""A
u
a: sa
3 L
i
_ c
s -s
S al o |

^ o Se
3 .s = r ti
S a 0 M
n _, -o 'i
BiSI
-SESSaS
8
' n
''' i
S a |
o: i "Sis
\S 2 A--
aie
C
o s
6|
_ i| =
il 3^4
~ ce

prises lifiiiiir halles de Rouira
i ie dor.t la di>p;.iitiun de >k \illa
de Neuilly de pats plusieurs jours
a pio>oqu le plus vit inlit
prn--e 'es fVi de Ni el sur la Cote
il,Azur D ais quoi qu'il en soit il a
laiss dairire lui mme Mme Lu
peseo. Son dpail de >'tuilly non
accompagn cuidirme certaines
nouvelles de lucaiest et de t'aiis
prelet daul quM a ron-pu avtc U
jeune UMBOia q'ui semblait devoir
lui cilei son lioe.Oii assure qui
le niioce Cbaitea et MmeLepeaea
S II SpHlsd'P 1- i l.>. J./Ullic .1
JOLIS.
L'pilogue des
troubles de Java
BATAVIA Trois des chefsdea
insurgs qui ont rci minent provo
que des troubles Java ont t
coc amns mort, un quatrime
thel du complot a t condamn 4
!n dtention perptuelle et un cin
quicme ~0 ans de prison.
I>
l
Deux Noel
en Russie
MOSCOU La Russie des So-
viets clbre deux Noels : la pre-
mire base sur le calendrier trego
lien qui sera aux citadins. I autr-,
bas e sur te -al-ndr'er Julien qui
rail a x payeaeal qui relard de
U jour- sur le prci-d nt Bien
q 'i a I repu u relig on, le goa
%ernem*nl des Soviets observe <-e
t .le n fermant lou ^es se vices
p i a i d- u x jour* If i r rl in (| -e. li vi | e | ii{ do Nos
n'-i pa^ tli ptru en H>.de ces
que les gtia (00t hondes, I s
icnes s> vend n en masse et pir
to"t mme dans les oiphe^inals de
I E a! n voit des aibres de No; '.
L'Empereur du
Japon est mort
TOKIO La fte de Nol qui,
ces dernires annes.tait clbie
assez, couramment au Japon, a et >
ebaugeen un jour de denilaufur
et S mesure que la nouvelle de la
mort de l'empereur YoshiLito a:
rpaodail dans l'empire. Des mil
'lona de Japonais ont visi les Utn
I les au cours de la journe alin de
prier pour le souverain dcd ce
malin dana sa villa de llayam i
prs une lo: gne m 1 die La pi i
part des mair-oiis d'allants de. To
kiosont lermes, les rues prseu
ent un sapatt dsul, les drapeauv
ont en berne et e d- s ite noir ne en li. nnent q ie de.-*
r uvel'es il i la non et t'e i a c s
sion au troue du priaee II r. hit...
I e co px d l'emnereur dcd fe
ra trans;o 'jde lliyima l'ok .
Les soldats
ricains i ont
barque au
ragua^
Washington Le Dpi
d'Etat annonce que dea fol
l'infanterie de marina et i
rins amricains ont dbarqi
incident jeudi Puerto (
( Nicaragua ) pour protgi
loyens et les intrts aatfl
WASHINGTON Qnigi
1rs forces de Si cas oLt
Pueito Cabe/.is, mais on
maquerque l'tab issenae
/. ne D' tre demarderait'l
memint de toutea le trou)
a zone ff tte, les forces di
a s i bi n que celles dea lil
la Nol Pi
Paris Lea ftes de Ni
t exe pt onnellement ca "
lu" di nsla capitsle.
|aa se a nt coutenUa de
oi n r (h zetix et fregali
\.p r diti'unel rveillon aj
,, C"PC t're de luxe et d'il
c qu'il illutaii ciadenll
, s depuis la gu*"- '-
>o 1 dii-on. a du apcculerl
e franc et il a t Pcif
baisse rapide ou cour des*
tes semaines.
Il s agit de se dfendre
H El de ne pas se Irisser surprendre
H
H
S
JL t LSl'avcz toujours foislal, ous tes donc bien convaincus qu'il vous a
toujours proieV* pi il fAtotinutr u ujours vou; proi'uer, ordorc pou -
quoi ne psi ailer directement l < vous ave z plr toute votrn conlianc,
et furtout pour la li de l'ai ne il est bien prp ie peur vous recevoir,
v us 111 vez tout trouver ?u
'.(jasin Alotlerue
de Kawas Hei'maiios
172'i Vne du Majasin de l'Etat
f o le n.fil'fir ccreil est reFtrva'cu?,ft ( c arcl.f r.difcs et i rix dcilcx.t loulo
concurret ce.
1.^*^^**^^^^^^^^^^^^
i
'MUTIL


Il: MATIN 29 Dcembre 1028

Socit d'Importation Gnrale
ANGLE RUE ROUX & RUE COURBE
#
H*

S

Pour jusqu'au 31 Dcembre
50 o|o de leur valeur :
DOUZAINES DE
Th el TASSES Cal
eo Faence
Tasses caf avec soucoupes blanches Dz (ides. 4
- dcores 5
grandes 6
Ih 7


S*

Chaises de Vienne 1res solides,en bois courb (avec contrefort ) g
coulfnr palissandre el acajou la douzaine (ides 140 |
Lampes & Lustres lectriques p ur Salon, Chamh e el Bureau
iwwwwpwwwm'

m
ta-
ie*

ffr y
g*
Eug.Le Boss $Co
Agents Gnraux
Les plus chics
Chapeaux do paille
se vendent Chez
m
tjH
8#


9m
120, Rue Roux

Nortwich Union Eire nsuranoe
Socit limited Fonde en 1797
au Capital de Or. 30.ooo.ooo
Une des plus importantes Compagnies d'assurances
contre l'incendie



bJUBBXm
bfflifciK
11
S f3
*."
US?
*1
to*
M
J
/^/,.f^ AuCap-IIaition: .1. PARAViSIXI ?>
AgvnlS Au Caves :Jkan BOURGEOIS
Aganl Grerai : J DALDER
Porf-au-Prince
LATED
fmurante Co
Une des plus fortes compagnie
canadieuues d'assurante sur
la vie
* Euy Le Ross


-


I.F. .C\fT I 2 9 Dcembre 102fi
-MUTILATED
L
r*m
(S^^SO'w1 ^a*- *- a*--* *
iP^ll
m
1=
DPURATIF a
D' MANGET
Vices du Sang
Varices, Glandes
Mauvaise clrculatioa
Maladies de Peau
Avarie
Maladies des Femmes
f.tabtijaeni'.-nla C'ujIiIjIO
U (MIC. iharfr rie dacheta, ThomeuM
tt d'impurets, circule mil. favorisant
imi la congestion -!u f"'. provoquant les
o-dt-mrs. lis varier*. I. hmorrodes et
dterminant de nombreuses aQeclions de
la D'au ainsi que elouf et anthrax.
__LfcJ)CPURATir DU DOCTEUR MAKOET
neltoie le sang. vlvISg il MloH l'orga-
nisme. Il vile ainsi les alinions dues
k une fombutlioR incomplte de* alimeuts
au ralentissement de la nutrition lobt-
lil, asthme, emphysme, goutte, rliaaas-
tismes. nsralgies tenace. Deujftitb,*al*>
insomnies, \n.ifs, sciatiqae.
migraines,
Chei la femme, il rgulai*!* ta .
latien du saii;;. facilite les poques, prtV
part la formation et esile les malaises de
Page critii|ui'. Il vi-lnirril.le teint et assure
a beaut Il constitue un excellent traitement de
Il consume un cxccnriii luiitiircni n
f"\ rartno-seUrose eu abaltsalll la tension
/*,} artrielle, en diminuanl la viscosit San-
^JS/ gttoi tt eu facilitant M travail des rr' s.
clous
/ J ^a. laiborat. O* rt'rodoaa:, 3
.^ f **i ^** l'on*, el ! CbarnaM'H.
rue \ jIciiciu.

A
KA


\
V-lf
^'alertes
soixante-dix ans.
Ho. n Liiiio
Le steamer Mimi Iornye-
iuiiiI de l'Europe serti ici le 30
rtirent el | artlra le mme
jour p< or Kinialon SontoDo
miiiK" City el Curaao pf -
lui ni fret et pas-:'ers.
I e steamer Heinz Boni
venant de Kingston est alleu
du iei le 80 < mirant el conti-
nuera le mmejonr pour le*
poils (lu Nord et l'Europe pre
liant II et et passagers.
Port-au-Prince, le 20 D-
cembre 192(>.
1AKHXKR&C-
Quel plua rHoulauM gtcle >
vieillard* eo|outs?
On parla lou|caar m In*
sma * ** """*
aaajoali on o ***
per VleiUaata el aoultraa.
on,.,!. d*a* *a4*r.kl
Noa, latoea. * teek
... ooa v4ea ?. tom
.o. taule*. Malt U *
... ..oins rat qa un. aour
mur* ranonoaU aarnitt a***
(ar mm tant. ilBC.iiimodUa.
L iHiMl **)e*al eteUHl
cm mmm> **!*
HaenrlM al o'aaMrau* *
h HimlMi eue ceasplM*-
aaa mm ttoeaal tee aaoe.
*. *!"
Q comM"' Faort
#mj* MMvritor. il aetl *
raMOM * trana .!* m>
MBBMjaldetacUa
Ceal U M l'OeeeaeUaM
ininui eutr. eastaa. aa> allai
... U wa>taoeraon 4*e
Iran nuertnea e* abeaaota
m. pt*s aBbalaanelai l laal
tairait * OMjt l'enal el la
<* nirrtl datantate ua douaa
taesea e aouHtoa
l Onjcnalnne m "tf**
(IHHJU M' '** l ***""
aMdU an au alsalblU. aj
raaatraflani aac preM Ce*
M. emaela aourc* 9 tattf
pour ta *lUa*a al eea
n a.prochri
Un. laaa. e*0onaltla)a.
m maru au prta |tu
in prf-.r.. dea laaeeaeaoM
M* a rige
Tlie Royal K^ail Steamp
Packet Companj
v
L
-lertM .1 -' |
ovom/ij^
^est la sant. ] *"*'
tutauiblfl B*
tr I
FTS""
Dr. A. WANDER S. A. BERNE
Aeanl aitluMI
II. BKOUARO
no. Qiead' Ra. PoH-aa-PriMe,
1 csleamcr Singlelon Al>-
bev venait' attendu .1 n el. lundi malin
27 courants II chargera a loua
les poils u sud p< ur tre
l'oit au Piinr vers le El rr
prenant le l'it pour les port
du Nord el l'Europe
Port-au Piine, le ,;-' De
cembre 1926.
J. DAALDEHIr
Agci t Gnral |*ui l'ai
r

(.
p^
^e que vou poQVM ilmi-
ncr de plus prccii un a
votre enfant, c'eM la MBtt
Les prcaution! U men
Itlrefl d'bygine son) fv.cilcs
a pu-nilrc. Cesl par '' ^\^C\v^
mulpruprvic que viesnl la "X^- v|
ni.ii.ulii- Attsaues la
cr.iss> ,is..iii qu'illi' ait ctt
le leBipJ de pntrer l'an tj
les pom ili' 'a peso. >l Veillez a ce que volr- enl.ir
ai- lave aouvcut 11 oii;nei se-
anent avec le !Uv<
fa*
: -mm
le Savon
n;ur !r. San'.
90 Restaurant St Grar
Le nom djdit.ce.qiuVcst(pic
ic Restaurant,;* cot du Jour-
nal "Le Tempe?, d'o les Cli -
tntt ne st rient jamais que sa
lisfaitk. Boi.i e cuisina dont la
renomme est bien tablie.
Vous avez inlendu teilaine
ment parler autour de vous
avec salisUetK.n ,du llestau-
lanl StGEHARD. C'eal le mo-
ment d'y venir vous qui avez
le palais lin et l'estomac dli-
cat. Re dez-voi s donc au Rcs-
luUll nt St lierard la vei.le du
Jour de l'A n. vous trou erez
manger toute la huit.
(Jn si 11 domicile
pr x dflant toute conecu-
renec.",
For sale
ItTrk'Msstcr Six IvzS.roer Ps>
.:,i Coups. Irrfset Condhion
App y KNKEK'a (iursgs.
V

Prit])iilaires t Uttoinobiles
gcuvenez vi us que !e
pneu les plus pnliilV*, el
le meilleure* tubes o t
laliriqus par F"*s,< 1] Firealnne Ftsll S"-'v r.um
Oipi m! albors FOtil Ip
\ lus connu*. t l s plus
rec' i*cbes
Km a'^ek r'r nati
qn/* voua Iroiivenz t>j
te* Hin ei'ti T i*ap*Vr, r* m Tuty,
l'allon. HMIn '' il pat lies.
i
r y
IMusde kilomtre ave: f / 11

r|l)ollars

l
Courroies de Ti asuiissioii
C'inne pour ses aulies pini
( ood Tfar labrique ses cninoie
pre- ds mthodes spciales tMaboli
dans jpg lalioraloirts.
| "s eminoies orilinaires f"
I is aviir iervi prndriit un
-pire le. temps s'amincissent,**
i lient, t linaleinenl, cdent.
tV^i a pour cause la liclion \\[
uelle (es courroies sont s nu inji
ans ipi'il soit possible de les lubrl"1
Les Courroies Goad Tear,au conti
ut une sub laiiio qraisseuse c<
ne- ubrilie atiloinalM|iiement, conserf
i .ir itui I. ur siupksse tt leur lalicil.
Cttand on *-e serl convenablement des ceirroies Good Year, elles oui
lit, Irnutempi el donnent un ser\ice sui| renani.
us courrons de ti an missions ( od Yeai sont laites dans liuls latte
nunMions tijour toutes toiles de travaux.
Essayez Iei la i roc liai ne h i:
) I
pi
Cou icg C(h d Year
' fitjni p ? XA
Tbe West jdtes Iradiuy C
iCBT-OPRlliCE- ;rWIHES CIF^IfTII
ssjsxis^ltfe^******'***'* ***



University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM