<%BANNER%>







PAGE 1

E :.7.TN27* Dcembre 1328 5nu/Tral > rtmmati* PENDANT BIEN D'ANNES IL SOUFFRA DE Il explique comme un simple remde de famille le soulagea immdiatement. DM mil.inn.i do peiaonnce emploient on vain un remde aprae l'autre imur lr rhum.viiwMsane ponMf qu'U y a un ramade de familla qui 1 aoalagera Immdiatement et pour toujours. '" %  ' Wi n d'anne feaouffrl darhumsU i" ipi, noua crite* Mon leurdi Dijon, France reinadi .ii mai %  juaqu'mieiinde le Uniment Hr Sloan. %  •''• %  eatt • ; nlav la douarecotortant m'a compltement guri. ' •' u'un miracle quand on considre cf e j u plui deaobtanta nna." '' : 11 peu de Linlmont da rot curatif duquel eat produit aana i>o! '• L'inflammation baise bien vite la douleur dJsparaJt et en pou .le temps ii mu*eiaa oi ti %  dona retournent leui aUt normal. Lai an importa (jueilo pharmacie vous pouvaa en achatar un flacon. Uniment deSloaii Anantit Toute Douleur Au Champ tic Uan Le temps magnifique invitai eux longues promenades au Champ de Mars. Aussi les pelouses, les alles de la Place, les abords lance.' es ors du maiIre autel paie de sis plus beaux atours ru'ila;ei:l la lueur des bougiei ( I a l'clatante lumire des grandes an;des lectriques surmontes de la Croix lumineuse. <.'isl d; ns le recueillement de toute celle f< nie | loslerne, agenouille devant la Crche divine que se droula la belle messe de minuit. Messe Pontificale clbre par S. G. l'Archevque de Port auI rince revln de ses plus somplueux habits ponlilicaux, dans toute la pompe de la liturgie romaine, entour des Chanoines del Mtropolitaine et de nomI reiix l'itres ihi Clerg de la ( athdiale. A l'heure < le Fils de l'IloniNotl Portes li-P rince Le 2"> Dcembre, jour de Nol, le grand anniveisaire chrtien a t commmor Port-auPrince avec l'clat BCCOUtum. Certes on n'a pas remarqu la gaiet dbordante, la joie exubrante, les dpenses folles, le. iroinenades tumultueuses dan. es i ues de gens dcids a Ion! casser sous prtexte de clbrer la naissance du Christ Non. Les temps difficiles n'ont pas permis ces exlrnx agances d'autrefois qui avaient! peut* tre leur leur cl.ai n e, nous n'en disconvenons point; mais pour avoir t moins bruyante, la lte n'a pas moins manqu de gaiet, de I oie franche et, chacun, pendant e soir de la veille et le jour mme, tait bien rsolu oublier pour qudCjUCS lmes ses petites misres et les dilii. ults des heures prsentes pour avoir le sourire aux lvres et.au cu-ur, un rayon de gaiet. Les Magasins * La vei"e. les Magasins lestrent ouverts lard dans la soire. Jusqu'9 heures du soir, beaucoup d'acheteurs, en lilc, couraient les piceries et les grands magasin de provisions alimentaires taisant leurs d< rnires einplciies. Cependaiil l'on pouvait observer CIUC les maisons de coinuierce o se vendent les articles d'habillemenl taienl celles qui avaient le plus grand nombre de visiteurs. Les raies cl restaurants eux aussi restrent ouverts toute la nuit. Ils taient brillamment illumins et dans leurs grandes salles, dcores de lanternes multicolores, nombreux taient les consommateurs qui avaient pris place autour des labKs e| taisaient grai d honneur ; ux petits vanta de liqueurs exquises et aux soupers froids. Dans les rues De longues files d'autos s |t i. i.lient les giamies artres de a Capitale, la rue Dsnts-Dts.. .. iies, la (irand'Hue, la rue o lie l'oi. le Quai. El dans les ,,i lures, les groupi i joyeux, ch !i aient pleine gorge le A.'/Huit, Chrtiens. Rception Le Charg d'Allnires de France et Madame Salles recevront la Lgation de France, saine di 1er Janvier de 9 h. 30 11 heures a. m. Cinma peur les enfants Dimanche, 2 Janvier. il,v aura, en matine, Pari s fan a. une grande reprsentation cinni ilographique Ile le par l'Administration Communale aux en fants des coles. UNEMuT VRITABLES Pa&lMesVALBA BIZM EMPLOYE! UTIL'SE A PROPOS t m PRESERVERA votre Gorge, me Bronches, vos Poumons COMBATTRA EFFICACEMENT vos Mmes, Bronchltis, firippe, Influenza, sic. MAIS SURTOUT EXIGEZ BIEN LES VRITABLES PASTILLES VALOA vendues seulement en BOITES portant le nom VALOA ^^m '*; En'Bussie Adoption varies jusqu' la Table-Sainte et donne la Bndiction papale la fou If agenouille. La crmonie tait lii i i, de vin;;! ans !• ine liime franaise pour la fui rie:.lion de menues m triques en leu* gnies. La Compagnie franaise doit dans les trois premiiis > i es produire dts me sures jusqu' concurrerce de 12 million. Aprs vingt annes, tous les tt blissements et le m-ue| de cette compagnie deviendront la prepi't du gouvernsmeatsovitique. En Grande fretatjne Dficit du buduel LONDRES— Le dficit 'du budget anglais ait int pour le troisi. me trimestre de 19S6 un total de 144 millions 753 300 livres sttrling. Les expert;, du trsor qui dclarent ce dficit normal ajoute' t qu'on s'attendait pour cette anne un dficit suprieur celui d** 192 de par la i tt m i ire e< d l'tat actue' ,*i .... grab e'au gou Id'ui T+f digestibibl parfaite etj d'une prparatioa ais t ecoi ^ mique.J Apportant l'organisme les lments di eUeoert ^ sunilables, le PIIOSCAO est; digr par j les e.tomtcs l plusdelicais et les plis dlabrs, Il supprime Ns digestio' W labosieuses. les pesanteurs les tiraillement, et les somoo ^ 'eoeee. Son usage quotidien e>t conseill a ceux qui touffr y& de l'estomac ou de l'intestin (dilatation, gastralgie, dyspe ^ constii ation, en trite) ainsi qu'aux i. unies, aux surmens 'Qi* aux couvalesceols. •Jt}' La grossesse provot,ue fouvent pendant les derniers m S une dprf8sion g lierais qui pci av. ir une lcheuse repaie sion sur les rsullut des eu-h's. Le l'HOSCAO carte ce % %  Jf^ ger. prpare des couches heuiusea tt assure des nouveai .},*} ns tobustef. rs EN V NTI-: *5'."* A roj'-au-Prii ce, chez a aa *3 Simon Vieux. Lope Rivera, A. Boll h. Picoulel, E. Der*ix, 13. N. Sa< Lon R. Fquire, Ed. Kitve, phoi se Dsir, A Saint Majc, chez Madnme Mm r re |t.lesca, MadaaMM, m. nt Coieou, Madame LacocbeiiS LacruixS', llunv, Madame Eugna brosse, Madame Eotwisle. F. Altiri. Cb. Javaux. B. P' Rtid. Aut (i)naivcs chez Au Cap llailien, A Petit uoave, chez chez Kl dans lottes les bonnes maison d'alimentation. Alfred VIEUX Seul Reprsentant pourllaiti *WH S ******* m Au Mexique MEXICO — Le.dpartement du commerce et de 1 industrie! quis'oc cupe de l'application des lois sur les compagnies ptrolires et sur les proprits trangres a dclar qu'ur jjroi pe de rorrppgnies plio lier s essayai 'lit n par loulcstoites de ma< hiiialions ud'veiiler les lOOpOOt d'autre* comin'jnies t de les en>i < lie tl i-ccrp er les i ou vt Iles loi.la fi rrtic nn: iies Av d* pi-.-ti un n* n ntioueat affiirr.er qi i lu pli i ait des con pagaies Irangres "it dj."i accepte ou ac tf\ leronl ' s pouvaa us r^'emenls ou, in'f ai res choses, stipulent que les co apagnies ptrolires lrai gres ajaat dis %  "{. doivecl renoncer si Mexique leclion de leurs goovirsM Parisiai CE SOIR le PPon .1W5! Ouie pisode la Kt^elle I 1 le et t'2e p^ojjj Kntrcc 0V Hakon g II s'agit de se dfendre ^ Et de ne pas se laisser surprendre J; Mporsiavez toujours conM:|. ( t vous lr. donc bien coi vaincus qu'il vous I toujours protgs et il co tiourr toujours vou ; protger, or donc pour, & QUOI ne P a S a ;| er directement la r vous avrz nlsr toute votre conu^Cf, %  M surtout pour la lin de l'anne il est bien prp. r pour vous recevoir, •eus pouvez tout trouver au ilagasii Moderne de Kawas Hem.ai.os 1724 Rue du Mayasin^deUEtat^ "ccncurrTnf Ur Cn ei "' rMe ,0, "• e, c •toadiiei M pri.| dfient a* Ew tttpi



PAGE 1

LEUATlN^vST SB I) fccnlfc 118 frlirtinitTirra^ ' i *nntW Aftaft&.^ tfodf d'Importation Gnrt ANGLE RUE ROUX & RUE COURBE Pour jusqu'au 3i Dcembre 50 oo de leur valeur : p m *3 S* 8r S Mlll 0GDZA1BES DE i— 12 Th et TISSES Caf § eu Fai nce Tasses cale avec soucoupes tblanchesi Dz. Gdes. 4 dcores grandes lue 5 6 7 s* I* :-.' Chaises de Vienue lrssolides,en bois courb (avec contreforl ) § couleur palissandre el acajou la douzaine (ides 140 g Lampes & Lustres lectriques p ur Salon, Chamh e e Sureau i m*Am.*Mm %  • %  BIP I BMaB M M BW gyy$g"$^^ €0 ntrv*V la OON9VIPATION prnez les CCMPRQBNS SUISSES dr .'JELORT, Pharmac; .~^ SK^siSSy M Gebara & Co, Agents m ritM'Mraoe/Niriui > Omanjr follet %  y • %  B.DAL1CHOUX, 27, Rue Vicior Hujo | ... ____ ^^ D>i>_TAlnn %  %*• ^\fl \>"^.,>*N---^^ *ww _^ % |JjI Soulagement immdiat* guriion IUIMI E Bete-CloiMbee .bcio* 1 1 J* %  / Poil au li in. pharmacie BUCH Agents Gnraux 6* S* • M %  — _ fcwww*iiWPWW^^ iiKi'cS Tout nrctu$tt, '. CSiW-rl.on certaine ,.ur loe •ai. PSUORE CL£i YITTEL GRANDE SOURCE VOSGES (IVancc) ACTION LECTIVE SUR LE REIN Cure complte de l'ARTHRITISME Saison du 20 Mai au 26 Septembre OOURSES • TE NNIS OO LF POLO THATRF CASINO SPOlAl PARO Il POUR l£S ENFANTS Trane directe • P4HM Ctlare dw ri:m> A viTTEt En Tente dam Ua principal! Pharmacia, Dregoartai al Malioni d'AllinriHatlon. s m lortwici Union Eire Insurance kit hniited Fonde en 1707 ku Capital de Or. 30.ooo.ooo One des plus importantes Compagnies d'assurances | 9 contre l'incendie Insurance Co U\ Agent Gnr M J. UCap-Haitien: .! PARAV.SINI AQVM& An C *yeinM BOURGEOIS al : DAALDER Port-av-Prince | ajCue des plus fortes compafjnie^ . H canadiennes d'assurance sur ~ ^c -.^ ^t..t..t..t .t. .*. .,.'.. &f . *.. t. *•. &f •• &f •• &f ''I 1-1'" la vie Eug Le Boss sur E Nii



PAGE 1

LE MATIN— 27&28I).'. n !.iv 192(1 I' *%  §§J •t. ?ft %  I • ; + r • V • C L* . a .y i /m Rhumatismes Nvralgies Ooutts Gruvellc A.r I c r i o Se!;;: DSO Ob l'i.O A r <* : -s €a r i ^w /j %  V l N NT lave le sang Propritaires d'Automobiles i %  f ^'alertes soixante-dix ans. Quel plut rjouissant spectacle qu'un couple 4c vieillards enjous? On parle toujours des Inttr mi dr late. de •ce* lours • % %  nucli on ne peur se fstgnet s, Vieille'" el souffrance sont lie donc Insparable* r Noua eipiona. Il eet vrs* % % %  nos vicu |oura. toutes au* lautes M.n* II n'es cal pat Mine rai qu'une noue rltttre rationnelle eersn.f d'ettter une loale d tncommnnttdn. L appareil dlfettll etstlIN tve* i homme i II perd de on lasticit. H naeelmlle plus la nourriture autel complte •wnf *)ue durant lea annes de malurtl. Qu'en cont-tarc rapport d'unr noorrllare nul aoil toul ensemble U rende leur nutritive cl Je lacllc assimilation L C'est l que I Otomaltlne est toul Indiquer L Ovomal Une n asl autre chose, en ellrt qus la concentration des valeurs nutrltlvca des aliments laa plus subatauilelai le lait l'attrait de osait Iceul et le 0 cao. Une taaae d'OvomalUoc nourrll davantac* que doute Uaaea de bouillon L'Ovatnaltlnc est tolre pnaque par Ire systmes 41%  asllfs les plus ailalhlla. qui rasai mi li -n SSSd proUt Cesl une vritable source d cnrrf le pour la vieillesse cl ceui qui en approchent Une taaae d'Ovornait* chaque malin au premier d*|eu nr. prescive des incomm.li %  CS de I .i|!e OVOMMIT c'est la sant. LcH..Ui>[>0iI1.4.I WI,JI i. -" "• %  •' *r.. .i. *ssSr • ..'iH.-iIsMri ...... IU u. lla W altl •' %  • %  W.-hvr Dr. A. WANDER S. A, BERNE A^enl rvilueil R. llKOt'ARU 1790. Urand' H*. Port Su Prioct, 1 r ./a H % %  • %  les Mp* peuxent te conteiwr dans tout leur charme et beaut en le lavant avec le —INDISPENSABLE POUR TOUS LES 1 ISSUS DLICATS I 'ntli-itit.n j,r.n< i, I. im% || trsl eRiCiii tie i %  nrio sCieroM u' . 'i. Il il.i' %  ncd t. J d'n ;ieii.eii I. i -,: s .rl.'re.i . A Is r Tlgci s ,i • p. |(.r*, r-.tJ lirlt|u r iiH I* ul .sut r o •<,•'!*' i .si, u. MI .;ev: n.iii.i tou.u;r hOaa, lutter *ier< : .-in-T-i n (itIMIIUMIH i--.'-, ., %  i. i..i ,i ,| ff-'J* [•! : -'i'r \'i -IIIIMIHen eu.^i .>i>l rijruvli i *i I '> <1r .1 il l t il., .me di I .Mr I-..1. Cni'rli n I • v ,iM iciinn Pa/lf SI i".t pii : %  — U WSU AfJ I %  %  %  --il lullli ...' %  > .. %  • u f se. i • .i. %  r %  %  r • • '.I I 1 -. %  -, t Bauntn rsltnsUl ?ir.u:rtsi • -^ s-^ '•• ;i*..ir*. latiil'ISi ... u' s,. .- %  *—•• •. %  > -. -v.au> —-.-^ -.,,.,, f Horn Linie Le slcamer Minii Horn venant de l'Europe sera ici le 3*1 COUranl el partira le mme jour pour Kingston Santo Do mingo r.ity et Cofitao prenant fret el passagers. Le steamer Heinz Horn venant de Kingston est attendu ici le .}() courant et continuera le mme jour pour les ports du Nord et Œurope pic nant fret et passagers. Port-au-Prince, te 26 Dcembre 1926. HAElINhlt & C S nvcr.t j von* qiift le ' %  ?: Is j.'us (.nlidfi, fi les meilleure* (ni es sont lal)ri(|us par piresfone. nreflone Fnll S-ze r.um Dipprd lailooDS FOI. Ie3 plus a i rus < l 1rs plus l*f| < ,•. I /s. t'n s'ocl. rl.fi sonssifjn' vous troiTVsfKi iim t's JiiT< nliffis <•• pru us 'MM'liVr, Pt;<\v Ti'lv, ] s lion n. H 'i|h dru n.lns et patc'ies. %  — ... -i--.-v.(i • ~-vew '.. i.< kilo:iii',r ;iv ar Dallais Tlie Royal. Mail Ueimp PM ket ompa | Courroies de Transmissions m X Le steamer Singlelon Ahbeyi venant de Kingston est ullendu A Jacmel, lundi malin 27courant. Il chargera tous les ports t\\\ sud pour elTS %  I oit SU Prince veis le 31 cri. pie nant le til | ourles ports t\w Nord el l'Europe. Port-au-Prince, le 'VI D ceinlire 1826, .1. DAAI.DKUJr Agent Gnral pour Hait'. AAURICE ETIENNE fils Antjle des Hues du Magasin dt Etat et des tronts-torts Marchandises Franaises l oi r les lOtcs ds lin danu* loi mes de chapeaux, der.' niera mode. I i.ijuinerii.s de toutes n ar ques RouMgsut, I ivcrt.etc. Comptoir dt mercerie. ( I apeau | t ur enfants,horn mes et dam v. Articles les | lus lins la loiket.'e toutes les hourses. For sale Buick Maslesix i<2 ,; 0 ur l'a, %  t-igt-r ( ou|.e. PeiTcct Condition. A^piv K l.K'S Cinriige. Comme pour sfs autTes prodtu^ ^ood Yfr lahnaue ses courroies d*aP' d^s uiethoileajapciatei labores ^us s* s la!,.;ratoires. e |/'s oourroies ordinaires en cuir "l'is avtir s < r\i pendnr. un court espace de. imnna v'auiiiicisseit,se lei iillent, et linalemeot, cdent. •Vri a pour cause la Iriclion laijuelle coa courroie sont soumises sans qu'il soit possible; de les lubrilier. ., %  Courroies Goid Tear,ao COOIP*"***' ont une suli-tan;t graisseuse contenue d ma leur c nsti uction, qui. le* ii:ii>Mons H | ouilOllt/ft Mirles dt lr.nau>. Essayez les la prochaine lois. Cour r oie t, Good Y car Boyaux en e< outchouc* Tbe West iidies Trading C. J-ORT-U PRINCE--GOWIVES CtP-HimiH uykJUstityk^t*s%%v%v9^^ %m%t*m*im ^^^^ Sl lulirilie ai!t'>tiintii|iicoienl, conserfan(T airsi Iui s< upUsse et leur lasticit. Quand on se ser Convenablement des courroies Cod Vam elle durant Jifjlon(|lemps el 'Ion< ei.t un Pervice MU prenant. Les counos de U. nsm.s>ior.s Gflod Year sont faites dans* Joules les di* •..... ^ ..... o I .. r..... a^..l . a. I lu*J



PAGE 1

im IMPR1MEUE TLPHONE N 8 242 isnt MAQLQIRS BOIS-VERNA IRUC Amricaine, 1358 GMKKO o CENTIMES: Fresque toujoursl'into'r^ncfc e?t un legs du pass ; elle s tierce en vertu les opinions qu'on a reues et qu'on oublie de contrler. Joies LnaUre ; A NNi:i N 5985/5986 POIU-AU-PRINCE ( HATI ) LUNDI 27 & MARDI 28 DECEMBRE 1926 poigne de main de Hlf et t Streiw.mann prs lu rconciliation tmande de Ihroiry, 1 politiques tait : la \ faite \ Mais voici un elle occasion de succs. Rien de plus facile exploiter que le mcontentement, sinon la haine de la Chine pour l'Occident. Quoi de plus utile mditer que celte menace du docteur Sao Shin Chu, dlgu de la Chine la S. N. D., crivant: Si les trangers continuent A porter atteinte notre souverainet, il faudra que nous nous battions. Dans ce cas, vous verre/ que je ne serai plus un diplomate, mais un des combattants... • Quel accent! Et)comme ces moto doivent tre rapprochs des discours prononcs Angora contre les capitulations. Quoi d'tonnant aprs cela que la Turquie et la Chine aient sign un trait d'amiti et de dfense mutuelle, trait facilit par Moscou dsireux dgrouper les initions orientales son profit. La Perse (('ailleurs, et l'Afghanistan ont conclu des pactes de garantie avec la Turquie d'une sic d'autre part. Les rvolutionnaires natio nalistes hindous, tel Ghandi, n'ignorent pas cet tat de choses dont h gravit s'accroit de jour en jour. Le Japon, lui, regarde. Tokio n'est pas oppos une entente avec Moscou afin de pouvoir grouper les forces japonaises contre l'Amrique, lin Turquie mme, on peu t constater une pntration conomique trs appa rente des articles japonais, et je me suis laiss dire, Coustantinople que le gouvernement d Angora serait particulirement favorable une en tente conomique tr> troite avec le Japon. Comme tous ces vnements sont peu comments en Eu rope.el ailleurs si l'on songe leur gravit Tandis qu' Genve, la Socit des Nations s'eflorce d'amener la paix entre les pennies d'Occident, une .Socit les Nations, bien moins pacifique celle lu pour rait bien se crer en Orient... Philippine!, Etats Unis la S. D. ZV. dlINGTON — Mr Cani >M>n dans un rapport public a u jou ni hui a nandjuu ('rsident Coo l'indpendance abtdes Philippines soit replus lard mais (pi < n pcorde la plus grande inle pour les allaires pires du pays mesure situation U permettra. lissement d'un service mdaut pour l'adminis des Iles et autres terri (d'outre mer a aussi miand dans un rapp rt jde pluspusist pour que inao et Su lu ne so ent ipars du reste des Iles il avait t sugg -r, au s. On a enfin rclam itorcemcnt du contrle icain dans les pays M LLE — Les Journaux pncent que la prochaine pture insulaire adoptera ^solution laisanl appel VMles Nations en faveur reconnaissante du liou Jument des Philippines et *n admission comme membre de celte institution au min.* titre qu'ont t admis I Inde et le Canada. Une mission m II lit aire amricaine au Nicaragua WASHINGTON — Le Dpartement de la Guerre va exa m ner la suggestion d'envoyer une missi >n militaire au .Nua rgun dans le but de rorganiser l'arme et la marine de cette nation. Convocation Paris-Bazar OUI avez besoin de b^auxClIALES, nuancesjvalies pour cadeau de fin d'anne, empressez-vous de passer Paris-Bazar Envoyez-y vos portraits, ceux de vos amis, parents Jetc, pour agrandissement.— Prix trs modrs. mmm M&J .. voit, chaque soir, rue de la Rvolution, une belle amouicus e. M... A... se dguiser en ... homme, mais, a s'y mprendre et passer de longues heures aux aguets surveillant son amant qui, soupconne-t-elle, la dlaisse pour une fleur nouvelle. ... verra, un de ces soirs, une belle et tu nul I lieuse scne. La sant a porte de la main N'hsitez pas : Achetez le Beurre de table IULUENOSE. garanti abso la ment pur. En vente chez Simon Vieux,',A. Boit, Ahred Vieux, E. Dereix etc. etdes bonnes piceries, COMMERCIAL AUKNCIES AND COMMISSION^ Hati et la Rpublique de Panama Communiqu La Dpartement des Relations Extrieures ayant appris par des informations de la Presse trangre qu'une loi d'Immigration vole par l'Assemble Nationale de Panama, prohibait dans son article 1er. I accs du territoire aux Noirs du Antilles dont iti langue d'origine n'est jxis t Espagnol, s'empressa de demander au Dpartement des Relations Extrieures de celle Rpublique des prcisions ce sujet. Le Secrtaire d'Etat de Panama ayant rpondu qu'effectivement, il rsulte' de (article premier de celte loi, que ds sa mise en vigueur, l'immigration de /Voira d'Iiaiti ne sera point permise iar le Territoire Panamen, le Gouvernement Hatien dcida de protester nergique 1 ment contre une semblable disposition. Les Capitaines des Clubs de la 1re catgorie sont convoqus l'extraocliiaireau fcirc L nie le mercr.'li 2'.) d.v n b -e courant ."> heures pi • :i ses du soir en vue de dresser le alendrier des inaLhes. S'ils ne se prsentent pas le Conseil de Direction pi m ra dolticc au tirage au sort le jeudi 'M) et copie Ju Calendrier leur sera adresse. Le Secrtaire gnral Avis de la Police Un individu a t arrt por leur de deux pingles cruvatles reprsentant mdailles • o m m e m o ru t i v e, E> position de Californie 1840, Un individu a dpos chez un commerant de la ville, un sac de cent livres de pois roug s, et une pen de b.e.if. Tous ces articles sont en d pot au B ire.iu d.* la l'olicv. W. N. BEST Major G.d'H. Chef de la police Restaurant St Girard Le nom dj dit ceque'c'est que ce Restaurant, cot du Journal "Le Temps", d'o les Clients ne sortent jamais que satisfaits. Bonne cuisine d ml la renomme est bien tablie. Vous avez | entendu certainement parler autour |de vous avec "satisfaction ,du Restaurant St GERARD. C'est le moment d'y venir vous qui avez le palais lin et l'estomac dlicatRendez-vous donc au R ;$. taurunt S! (-rard la veille du Jour de l'An, vous trouverez manger toute la ir.iit. Ou s." t d > nicilj l'iix ilcliuil t julo Jcoacc.i renec. Le 23 Dcembre 1026. Minisire Relations Extrieures PANAMA. l'.ouvernement Hatien exprime son vif sentiment de surprise apprendre que Loi lin migration prohibe accs territoire Panama a ix /Ye>/ra d liait'. LON R. THEBUD PIIONE 791 PI Il proteste nergiquement cou Ire celte mesure inacceptable pour la Rpublique d'Haiti et contraire aux principes qui rglent fout spcialement les relations entre les Etats de l'Union Pan-Amricaine. LEON', Ministre Relations Extrieures. La Ftte des Saints-Innocents Aujourd'hui, 28 Dcembre, est la t des Sainls-lnnocents. Elle a t institue par l'Eglise Catholique en mmoire de tous les entants de Bethlem, gs de deux ans et au-dessous, massacrs sur l'ordre d Il r o d e le Grand, roi de Jude, pre d'Ilrode Aatipas, qui comptait par ce crime odieux tuer l'Entant (pli venait de naitre el qui, disait-on. allait-4tre le nouveau Roi des Juils. Mais l'Knfant-Dicu chappa au massacre, car un ange avait dj ordonn ses parents de luir avec lui vers l'Egypte. C'est une trs belle l't de l'C^lise. Les calants assistent, ce jour-l, en grand nombre aux otfi es pendant lesquels ils reoivent, en prsent, du pain bni, des mdailles. Il y aura inesse dans les glises des quatre i aroiasee de Port-au Prince. L E PORTE-PLUME IDEAL,c'est leMETEORE Entirement de labrication franaise. Porte-p'ume de rputation mondiale. ( Modles tous les prix ) (Voir chez les agents : Commercial Ayency 4* Commission CHEZ Benoit Couba ... a vu samedi matin, vers ,'t heures, rue du i '.entre, en l'ace du Pnitencier National des tilles dominicain-s se livrer le plus violent combat. Elles taient trois. Il y en avait deux d un cot et une de l'autre. Il parait que les ammis celle nuit-l s'taient laits rares, car les trois pronnelles se disputaient un malheureux oiseau,) un merle blanc qui avait chou dans leurs parages. Une quatrime survint el c'est elle qui eut la roieconvoite. Tonte la vieille foire de l'huitre et des plaiarc lus deurs, du quatrime larron.' ... a vu, samedi matin, vers 2 heures, rue Saint-Honor, uncy cliste, L... dont la bcane n'avait ni plaque ni lanterne et qui descendait la rue une allure vertigineuse. Ce qui devait arriver, arriva. Et Norm: ŒIL vit le cycliste heurter violemment un piton et pour toute excuse, savez-vous ce que celui-ci reut ? une borde d'injures. • • ... a vu, le jour de Nol, vers' les 2 heures du malin, dans un bel de la rue de la Runion, un fond de pouvoir D... P... qui, surchauff cherchait querelle tout le monde. Un ami voulut le calmer. Il s'emporta contre lui aussi. Mais bientt ce lut dans la salle le dversement du tropplein ... Les cluses ouvertes: ... vit l'ami appliquer quelques bons coups de bton au tard et le ramener chez lui. eiiiisiP^p@@(iM s,, @ m ... a vu, samedi, la messe de minuit, 4 jeunes dandys, A... M.., E... M... 1... F..., S... M..., entrer la Cathdrale en bras de chemise, vestesVir le bras, se tenant par la main et faisant la courte chane. ... a vu, d'un mauvais œil ce geste irrespectueux dans un lieu saint. ... a vu, samedi, A la messe de minuit, deux demoiselles entrer la Cathdrale coilles l'une d'un canotier homme, l'autre d'un mouchoir jadis blanc. Quelle irrvrence l Rue du Magasin de l'Etat Nouveauts et Eantaisies les plus varies rticles de mnage les plus utiles — Verreries et Por2jcclaiu.es de totttts beauts et les plus admirables. Sacs mains pour dames et portefeuilles pour hom .ns les plus lgants. — Parluins et Poudres les plus ^ •maves.—Jouets amusants et instructits—pilms et prost§l duitsjEustmann Kodack Tout cela, i ou i lcs tiouvc chez : HNUltgCUBA e:o<(70 r f Matches de polo Depuis le 23 Dcembre ont commenc devant les Tribunes du Champ de Mars, les matches pour le championnat de poto d'tlaili et la t;uupe oderte par le Haut Commissaire. Le second match eut lieu, le dimanche2U.1I a t gagn pur la (i. d'il, coure Bull ProffiM par buts 2. Le 3me match ai;:a heu demain et le match final, dimanche 2 Janvier. IJ jA?k professionnel C Docteur LOUIS BARON i^Chetde Liboratoirsde 1 Hospice St Fia n vois de Sales. 1267 .Avenue John Browu, ( La lue). Donne avisa seiclients qu'il reprend l'exercice de sa p ofcssion et se Lient tous i lS jours leur disposition de 7 11. i) heures a. m.


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06898
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Monday, December 27, 1926
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06898

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
im IMPR1MEUE
TLPHONE N8242
isnt MAQLQIRS
Bois-VernA
iRuc Amricaine, 1358
GMKKO
o centimes:
Fresque toujoursl'into'r^ncfc
e?t un legs du pass ; elle
s tierce en vertu les opinions
qu'on a reues et qu'on oublie
de contrler. Joies LnaUre
;ANNi:i N 5985/5986
POIU-AU-PRINCE ( HATI )
LUNDI 27 & MARDI 28 DECEMBRE 1926
poigne de main de
Hlf et tStreiw.mann
prs lu rconciliation
tmande de Ihroiry,
1 politiques tait : la
\ faite \ Mais voici un
tire que les peuples
ne sont point en-
ttetnent rsolus
'leurs antuyonismes
pacifique tapie
\le reproduisons pour
ents dbats de la So-
i nations ont concen-
jfnlion gnrale sur les
des peuples d'Occi-
re eux. Aiulgr son
d universalii (| ue
irc de lui imprimer
rolbndcmcut paciii
Lon Bourgeois, la
[n'a pu se concilier les
grces de certaines
orientales. Si t|ucl-
d'entre elles ont
mime le J'ipon, s'en-
er ( ou s a mrita ni-
si quelques autres,
Turquie, rvent d'y
r, ce n'est pas dans le
rapprochement co-
ou sentimental avec
ent c'est pour lutter
l'Occident.
1 parl du pril iaune;
ixtts lu mode avant
puis, les M^nemenls
Hflr wu'il n'est pas
d'attendre le conflit
fes jaune et blanche
des guerres clatent,
tme, actuellement, se
'embryon d'une en-
_groupera les pea-
lient, eu dehors, de
l'.fons de races e4 de
A la bas de dette
Ml, se trouvent deux
ibnlchcvistuc en lius-
fecul de la Turquie vers
capitale passant de
Itinople Augura.
Fensce vritable des
mouvement keina-
squ'ils dcidrent
Jejituliscr la Turquie,
lut d'alranchir celle-ci de la
tutelle occidentale. Ils l'aper-
urent bientt que le rsultat
de cette politique tait d'isoler
dangereusement lu Turquie.
Se rapprocher nouveau des
puissances d'Occident c'tait
avouer un chec; il (allait
donc chercher d'autres ami
tis et d autres amitis se
sont oflertes. Tout d'abord
Moscou, avec lequel un trait
de neutralit fut bientt en-
visag, puis une entente co
nomique. Les relations com-
merciales turco-russes n ont
pas t sans heurts ni accrocs;
mais avec beaucoup de bonne
volont tout s est arrang, 1 -
lmei t psychologique inter-
venant pour la plus grande
part. Il y a en elet en U. R. S.
S. huit rpubliques mu-,ulm-
nes, ai sein desq elles MOS-
COU peut trouver les repr-
sentants ou les propagandistes
agissant en son nom en Tur-
quie. Toutes les dngations
tlu gouvernement d Angora n y
peuvent rien et cest un lait
que, trs habilement, le gou-
vernement bolchevique tend
chaque jou- davantage son in
tluence en Turquie et An-
gora mme.
La position de Moscou dans
lajiyjfclion de Bessarabie ne
peut que faciliter cette enten-
te; le trait franco-roumain
reconnat le statu quo soncer-
nunt la Bessarabie, et Buca
rest n entend pas se dessaisir
dp celte province. Do les
menaces moscovites, les gran-
des manuvres e l'arme
rouge auy portes de la Bessa-
raine,et uu motif de plus d'en
tente entre Moscou et Angora.
part, et 'a Rus-
Une troisime puissance
semble devoir peu peu se
rapprocher des deux prc-
dantes ; la Chine. Vivant dans
une anarchie perptuelle, le
peuple chinois est une proie
tout indique pour la p opa-
gande sovitique et I on peut
croire une celle ci ne perd pas
une l>elle occasion de succs.
Rien de plus facile exploiter
que le mcontentement, sinon
la haine de la Chine pour l'Oc-
cident. Quoi de plus utile
mditer que celte menace du
docteur Sao Shin Chu, dlgu
de la Chine la S. N. D., cri-
vant: Si les trangers conti-
nuent A porter atteinte notre
souverainet, il faudra que
nous nous battions. Dans ce
cas, vous verre/ que je ne se-
rai plus un diplomate, mais
un des combattants... Quel
accent! Et)comme ces moto
doivent tre rapprochs des
discours prononcs Angora
contre les capitulations. Quoi
d'tonnant aprs cela que la
Turquie et la Chine aient si-
gn un trait d'amiti et de d-
fense mutuelle, trait facilit
par Moscou dsireux dgrou-
per les initions orientales
son profit. La Perse (('ailleurs,
et l'Afghanistan ont conclu des
pactes de garantie avec la
Turquie d'une
sic d'autre part.
Les rvolutionnaires natio
nalistes hindous, tel Ghandi,
n'ignorent pas cet tat de cho-
ses dont h gravit s'accroit de
jour en jour. Le Japon, lui,
regarde. Tokio n'est pas oppo-
s une entente avec Moscou
afin de pouvoir grouper les
forces japonaises contre l'A-
mrique, lin Turquie mme,
on peu t constater une pn-
tration conomique trs appa
rente des articles japonais, et
je me suis laiss dire, Cous-
tantinople que le gouverne-
ment d Angora serait particu-
lirement favorable une en
tente conomique tr> troite
avec le Japon.
Comme tous ces vnements
sont peu comments en Eu
rope.el ailleurs si l'on songe
leur gravit Tandis qu' Ge-
nve, la Socit des Nations
s'eflorce d'amener la paix en-
tre les pennies d'Occident,
une .Socit les Nations, bien
moins pacifique celle lu pour
rait bien se crer en Orient...
Philippine!,
Etats Unis
la S. D. ZV.
dlINGTON Mr Cani
>M>n dans un rapport
public a u jou ni hui a
nandjuu ('rsident Coo
l'indpendance ab-
tdes Philippines soit re-
plus lard mais (pi < n
pcorde la plus grande
inle pour les allaires
pires du pays mesure
situation U permettra. '
lissement d'un service
mdaut pour l'adminis
des Iles et autres terri
(d'outre mer a aussi
miand dans un rapp rt
jde pluspusist pour que
inao et Su lu ne so ent
ipars du reste des Iles
il avait t sugg -r, au
s. On a enfin rclam
itorcemcnt du contrle
icain dans les pays M -
LLE Les Journaux
pncent que la prochaine
pture insulaire adoptera
^solution laisanl appel
VMles Nations en faveur
reconnaissante du liou
Jument des Philippines et
*n admission comme
membre de celte institution
au min.* titre qu'ont t ad-
mis I Inde et le Canada.
Une mission m II
lit aire amricaine
au Nicaragua
WASHINGTON Le D-
partement de la Guerre va exa
m ner la suggestion d'envoyer
une missi >n militaire au .Nua
rgun dans le but de rorga-
niser l'arme et la marine de
cette nation.
Convocation
Paris-Bazar
OUI avez besoin de b^auxClIALES, nuancesjva-
lies pour cadeau de fin d'anne, empressez-vous
de passer
Paris-Bazar
Envoyez-y vos portraits, ceux de vos amis, parents
Jetc, pour agrandissement. Prix trs modrs.
mmm
M&J
.. voit, chaque soir, rue de la
Rvolution, une belle amouicu-
se. M... A... se dguiser en ...
homme, mais, a s'y mprendre !
et passer de longues heures aux
aguets surveillant son amant
qui, soupconne-t-elle, la dlais-
se pour une fleur nouvelle.
... verra, un de ces soirs, une
belle et tu nulIlieuse scne.
La sant a porte de la main
N'hsitez pas :
Achetez le Beurre de table iUluenose. garanti abso
la ment pur.
En vente chez Simon Vieux,',A. Boit, Ahred Vieux,
E. Dereix etc. etdes bonnes piceries,
Commercial Aukncies and Commission^
Hati et la Rpu-
blique de Panama
Communiqu
La Dpartement des Relations
Extrieures ayant appris par
des informations de la Presse
trangre qu'une loi d'Immigra-
tion vole par l'Assemble Na-
tionale de Panama, prohibait
dans son article 1er. I accs du
territoire aux Noirs du Antilles
dont iti langue d'origine n'est
jxis t Espagnol, s'empressa de
demander au Dpartement des
Relations Extrieures de celle
Rpublique des prcisions ce
sujet.
Le Secrtaire d'Etat de Pana-
ma ayant rpondu qu'effective-
ment, il rsulte' de (article pre-
mier de celte loi, que ds sa
mise en vigueur, l'immigration
de /Voira d'Iiaiti ne sera point
permise iar le Territoire Pana-
men, le Gouvernement Hatien
dcida de protester nergique1*
ment contre une semblable dis-
position.
Les Capitaines des Clubs de
la 1re catgorie sont convo-
qus l'extraocliiaireau fcirc
L nie le mercr.'li 2'.) d.v n
b -e courant ."> heures pi :i
ses du soir en vue de dresser
le alendrier des inaLhes.
S'ils ne se prsentent pas le
Conseil de Direction pi m
ra dolticc au tirage au sort le
jeudi 'M) et copie Ju Calen-
drier leur sera adresse.
Le Secrtaire gnral
Avis de la Police
Un individu a t arrt por
leur de deux pingles cru-
vatles reprsentant mdailles
o m m e m o ru t i v e, E> posi-
tion de Californie 1840,
Un individu a dpos chez
un commerant de la ville, un
sac de cent livres de pois rou-
g s, et une pen de b.e.if.
Tous ces articles sont en d
pot au B ire.iu d.* la l'olicv.
W. N. BEST
Major G.d'H. Chef de la police
Restaurant St Girard
Le nom dj dit ceque'c'est que
ce Restaurant, cot du Jour-
nal "Le Temps", d'o les Cli-
ents ne sortent jamais que sa-
tisfaits. Bonne cuisine d ml la
renomme est bien tablie.
Vous avez | entendu certaine-
ment parler autour |de vous
avec "satisfaction ,du Restau-
rant St GERARD. C'est le mo-
ment d'y venir vous qui avez
le palais lin et l'estomac dli-
catRendez-vous donc au R ;$.
taurunt S! (-rard la veille du
Jour de l'An, vous trouverez
manger toute la ir.iit.
Ou s." t d > nicilj
l'iix ilcliuil t julo Jcoacc.i
renec.
Le 23 Dcembre 1026.
Minisire Relations Extrieures
PANAMA.
l'.ouvernement Hatien expri-
me son vif sentiment de surpri-
se apprendre que Loi lin mi-
gration prohibe accs territoire
Panama a ix /Ye>/ra d liait'.
Lon R. THEBUD
Piione 791
PI
Il proteste nergiquement cou
Ire celte mesure inacceptable
pour la Rpublique d'Haiti et
contraire aux principes qui r-
glent fout spcialement les rela-
tions entre les Etats de l'Union
Pan-Amricaine.
LEON',
Ministre Relations Extrieures.
La Ftte
des Saints-Innocents
Aujourd'hui, 28 Dcembre, est
la t des Sainls-lnnocents.
Elle a t institue par l'Eglise
Catholique en mmoire de tous
les entants de Bethlem, gs de
deux ans et au-dessous, massa-
crs sur l'ordre d Il r o d e le
Grand, roi de Jude, pre d'Il-
rode Aatipas, qui comptait par
ce crime odieux tuer l'Entant
(pli venait de naitre el qui, di-
sait-on. allait-4tre le nouveau
Roi des Juils.
Mais l'Knfant-Dicu chappa
au massacre, car un ange avait
dj ordonn ses parents de
luir avec lui vers l'Egypte.
C'est une trs belle l't de
l'C^lise. Les calants assistent, ce
jour-l, en grand nombre aux
otfi es pendant lesquels ils re-
oivent, en prsent, du pain b-
ni, des mdailles.
Il y aura inesse dans les glises
des quatre i aroiasee de Port-au
Prince.
L
E PORTE-PLUME IDEAL,c'est leMETEORE
Entirement de labrication franaise.
Porte-p'ume de rputation mondiale.
( Modles tous les prix )
(Voir chez les agents :
Commercial Ayency
4* Commission
CHEZ
Benoit Couba

... a vu samedi matin, vers ,'t
heures, rue du i '.entre, en l'ace
du Pnitencier National des
tilles dominicain-s se livrer
le plus violent combat. Elles
taient trois. Il y en avait deux
d un cot et une de l'autre. Il pa-
rait que les ammis celle nuit-l
s'taient laits rares, car les trois
pronnelles se disputaient un
malheureux oiseau,) un merle
blanc qui avait chou dans
leurs parages. Une quatrime
survint el c'est elle qui eut la
roieconvoite. Tonte la vieille
foire de l'huitre et des plai-
arc
lus
deurs, du quatrime larron.'
*
... a vu, samedi matin, vers 2
heures, rue Saint-Honor, uncy
cliste, L... dont la bcane n'avait
ni plaque ni lanterne et qui des-
cendait la rue une allure ver-
tigineuse. Ce qui devait arriver,
arriva. Et Norm: il vit le cy-
cliste heurter violemment un
piton et pour toute excuse, sa-
vez-vous ce que celui-ci reut ?
une borde d'injures.

... a vu, le jour de Nol, vers'
les 2 heures du malin, dans un
bel de la rue de la Runion, un
fond de pouvoir D... P... qui,
surchauff cherchait querelle
tout le monde. Un ami voulut le
calmer. Il s'emporta contre lui
aussi. Mais bientt ce lut dans la
salle le dversement du trop-
plein ... Les cluses ouvertes:
... vit l'ami appliquer quel-
ques bons coups de bton au '
tard et le ramener chez lui.
e-
iiiisiP^p@@(iMs,,@ m
... a vu, samedi, la messe de
minuit, 4 jeunes dandys, A... M..,
E... M... 1... F..., S... M..., entrer
la Cathdrale en bras de che-
mise, vestesVir le bras, se tenant
par la main et faisant la courte
chane.
... a vu, d'un mauvais il ce
geste irrespectueux dans un lieu
saint.
*
... a vu, samedi, A la messe de
minuit, deux demoiselles entrer
la Cathdrale coilles l'une
d'un canotier homme, l'autre
d'un mouchoir jadis blanc.
Quelle irrvrence l
Rue du Magasin de l'Etat
Nouveauts et Eantaisies les plus varies
rticles de mnage les plus utiles Verreries et Por-
2jcclaiu.es de totttts beauts et les plus admirables.
Sacs mains pour dames et portefeuilles pour hom
.ns les plus lgants. Parluins et Poudres les plus ^
maves.Jouets amusants et instructitspilms et pro- stl
duitsjEustmann Kodack
Tout cela,iouilcs-tiouvc chez :
HNUltgCUBA
e:o<(70rf
Matches de polo
Depuis le 23 Dcembre ont
commenc devant les Tribunes
du Champ de Mars, les matches
pour le championnat de poto
d'tlaili et la t;uupe oderte par
le Haut Commissaire.
Le second match eut lieu, le
dimanche2U.1I a t gagn pur
la (i. d'il, coure Bull ProffiM
par buts 2.
Le 3me match ai;:a heu de-
main et le match final, diman-
che 2 Janvier.
IJ
jA?k professionnel
C Docteur LOUIS BARON
i^Chetde Liboratoirsde 1 Hos-
pice St Fia n vois de Sales.
1267 .Avenue John Browu,
( La lue).
Donne avisa seiclients qu'il
reprend l'exercice de sa p o-
fcssion et se Lient tous ilS
jours leur disposition de 7
11. i) heures a. m.


E :.7.TN- 27* Dcembre 1328
5nu/Tral > rtmmati*

PENDANT BIEN D'ANNES
IL SOUFFRA DE
Il explique comme un simple re-
mde de famille le soulagea
immdiatement.
Dm mil.inn.i do peiaonnce emploient on vain
un remde aprae l'autre imur lr rhum.viiwM- sane
ponMf qu'U y a un ramade de familla qui 1
aoalagera Immdiatement et pour toujours.
' '" ' Wi n d'anne feaouffrl darhumsU
i" ipi, noua crite* Mon leurdi Dijon, France
' reinadi .ii mai . juaqu'miei-
inde le Uniment Hr Sloan.
'' ' eatt ; nlav la dou-
arecotortant m'a compltement guri.
' ' u'un miracle quand on considre
cf e j u plui deaobtanta nna."
'' : 11 peu de Linlmont da
rot curatif duquel eat produit aana i>o-
! ' L'inflammation baise bien vite
la douleur dJsparaJt et en pou .le temps ii mu*-
eiaa oi ti dona retournent leui aUt normal.
Lai an importa (jueilo pharmacie vous pouvaa
en achatar un flacon.
Uniment
deSloaii
Anantit Toute Douleur
Au Champ tic Uan
Le temps magnifique invitai
eux longues promenades au
Champ de Mars. Aussi les pe-
louses, les alles de la Place,
les abords Place des Palmiers o se profi-
lait la silhouette majestueuse du
Palais National illumin lui aussi
A giomo, la Plaa de l'Indpen-
dance avec ses pelouses l-
gantes tt ses Irais jardinets
taient sillonns de promeneurs
heureux de ce beau soir.
Dana les glises
Il y eut, comme nous l'an-
noncions, messes de minuit dans
les glises des quatre Paroisses,
Une foule nombreuse de lidles
y assistait. Les sanctuaires
taient orns de leurs plus
beaux ornements et leschoBUlS
excutrent des chants magni-
fiques. A l'heure de minuit, tou-
tes ces foules entonnrent de
leur plus belle voix, l'hymne de
reconnaissance et d'amour : Mi-
nuit, Chrtiens .
.1 la Cathdrale
Ds 10 heures du soir, les clo-
ches de la Mtropolitaine, par
le plus joyeux carillon, appe-
lrent les hdles rOlflci divin.
L'glise, tout orne d'oriilam-
mes, tait comble de la plus nom-
breuse assi> lance.' es ors du mai-
Ire autel paie de sis plus beaux
atours ru'ila;ei:l la lueur des
bougiei ( I a l'clatante lumire
des grandes an;des lectriques
surmontes de la Croix lumi-
neuse.
<.'isl d; ns le recueillement de
toute celle f< nie | loslerne,
agenouille devant la Crche di-
vine que se droula la belle
messe de minuit.
Messe Pontificale clbre par
S. G. l'Archevque de Port au-
I rince revln de ses plus somp-
lueux habits ponlilicaux, dans
toute la pompe de la liturgie
romaine, entour des Chanoines
del Mtropolitaine et de nom-
I reiix l'itres ihi Clerg de la
( athdiale.
A l'heure < le Fils de l'Iloni-
Notl Port-
es li-P rince
Le 2"> Dcembre, jour de Nol,
le grand anniveisaire chrtien
a t commmor Port-au-
Prince avec l'clat BCCOUtum.
Certes on n'a pas remarqu la
gaiet dbordante, la joie exu-
brante, les dpenses folles, le.
iroinenades tumultueuses dan.
es i ues de gens dcids a Ion!
casser sous prtexte de clbrer
la naissance du Christ Non. Les
temps difficiles n'ont pas permis
ces exlrnx agances d'autrefois
qui avaient! peut* tre leur
leur cl.ai n e, nous n'en discon-
venons point; mais pour avoir
t moins bruyante, la lte n'a
pas moins manqu de gaiet, de
Ioie franche et, chacun, pendant
e soir de la veille et le jour
mme, tait bien rsolu ou-
blier pour qudCjUCS lmes ses
petites misres et les dilii. ults
des heures prsentes pour avoir
le sourire aux lvres et.au cu-ur,
un rayon de gaiet.
Les Magasins
* La vei"e. les Magasins lest-
rent ouverts lard dans la soire.
Jusqu'9 heures du soir, beau-
coup d'acheteurs, en lilc, cou-
raient les piceries et les grands
magasin de provisions alimen-
taires taisant leurs d< rnires
einplciies. Cependaiil l'on pou-
vait observer CIUC les maisons
de coinuierce o se vendent les
articles d'habillemenl taienl
celles qui avaient le plus grand
nombre de visiteurs.
Les raies cl restaurants
eux aussi restrent ouverts toute
la nuit. Ils taient brillamment
illumins et dans leurs grandes
salles, dcores de lanternes
multicolores, nombreux taient
les consommateurs qui avaient
pris place autour des labKs e|
taisaient grai d honneur ; ux
petits vanta de liqueurs ex-
quises et aux soupers froids.
Dans les rues
De longues files d'autos s |-
t i. i.lient les giamies artres de
a Capitale, la rue Dsnts-Dts-
.. .. iies, la (irand'Hue, la rue
' o lie l'oi. le Quai. El dans les
,,i lures, les groupi i joyeux,
ch !i aient pleine gorge le A.'/-
Huit, Chrtiens.
Rception
Le Charg d'Allnires de Fran-
ce et Madame Salles recevront
la Lgation de France, saine
di 1er Janvier de 9 h. 30 11
heures a. m.
Cinma
peur les enfants
Dimanche, 2 Janvier. il,v au-
ra, en matine, Pari s fan a.
une grande reprsentation cin-
ni ilographique Ile le par l'Ad-
ministration Communale aux en
fants des coles.
UNEMuT
. VRITABLES .
Pa&lMesVALBA
BIZM EMPLOYE! UTIL'SE A PROPOS
- t m PRESERVERA
votre Gorge, me Bronches, vos Poumons
COMBATTRA EFFICACEMENT
vos Mmes, Bronchltis, firippe, Influenza, sic.
MAIS SURTOUT EXIGEZ BIEN
LES VRITABLES
PASTILLES VALOA
vendues seulement
en BOITES
portant le nom
VALOA
^^m
'*;
En'Bussie
Adoption iH'Iriipu
MOSCOU On prvoit l'adop-
tion preebaine du ivslrie nitri-
que en Pu^si., le gcuvt i ne ment a
en elle t ne m d une A.
n e descendit sur la terre, h
chur des lves de l'Externat*
Ste-Hose de Lima entonna le
Minuit. Chrtiens , tandis
qu'au dehors hurlait le Sirne
tn un long cri de joie et, svre,
tonnait la grand voix des ca-
nons.
Ce fut une minute bien im-
pressionnante que celle o
montait vers la haute vote de
l'giis?. cet hymne magnifique
chant par ces voix pures, pro-
clamant qu'elle avait sonn,
l'heure solen* elle o l'Homme*
Dieu descendit jusqu' nous.
II. II vangile, M. le Cba-
roine Vit aiie Gnral LeGouaxe
monta en cl aire et refit, avec
quelle loquei ce l'historique
de celle glande nuit o, dan.
une hoirie crotte, naissait Celui
(|in vennil apaiser le courroux
de son Pie. Avec quelles paro
les, il rappela la foule toute
l'immense porte de ces mots
(ini rsonnrent cette nuit-l
dans la plaine de Bethlem :
Gloire Dieu et Paix sur la
terre aux hommes de bonne vo-
lon' :
l'.i l< rsque le prdicateur des-
cendit de la chaire, le Petites
des Stems chantrent encore
quelques beau cantiqueax.
La II, ii die ion papale
' I les la crmonie. S. G. Mgr
l'Archevque dePorl-au- rince,
levlu de ses babils ponlilicaux.
I rcd de son crucifix d'or
s; > varies jusqu' la Table-Sainte
et donne la Bndiction papale
la fou If agenouille.
La crmonie tait lii i i,
de vin;;! ans ! ine liime franaise
pour la fui rie:.lion de menues m
triques en leu* gnies. La Compa-
gnie franaise doit dans les trois
premiiis > i es produire dts me
sures jusqu' concurrerce de 12
million. Aprs vingt annes, tous
les tt blissements et le m-ue|
de cette compagnie deviendront
la prepi't du gouvernsmeatso-
vitique.
En Grande fre-
tatjne
Dficit du buduel
LONDRES Le dficit 'du bud-
get anglais ait int pour le troisi. -
me trimestre de 19S6 un total de
144 millions 753 300 livres sttr-
ling. Les expert;, du trsor qui d-
clarent ce dficit normal ajoute' t
qu'on s'attendait pour cette anne
un dficit suprieur celui d**
192 de par la i tt m i ire e< d
l'tat actue' prtendeol que l'ai j:mentntion du
dficit n'est pus de nature alar-
mer les hauts fonctionnaires du
trsor.
Le
raid
panamricain
GAIVE8TUN Une dpche de
Tampico ( Mexique )k Ualveston
annouce que les .m .huis du raid
panamricain ont lemis adtmain
leur dpart pour la Vera Cruxqui
avait t fix a et aprs midi.
t'AMI'iCo Iles cinq aeu pla-
nes partis dans l'apls uuli du 81
de brona ille Taxis et qui aberri-
renl a Tau pu o 7 b. 15 du malin
'e |<|a S.n Kra.cijc ist arriv
Sera Ciu/ hier lob 8 b.30. Le
Saint-Louis a tie tortS '..tttr
rir par suite de la rupture de la
pompe a huile et les irois aunes
sont revenus i Tampico.
les excellentes mari ues
marques de Farine
ia Flch A Hosila
f ni, ne,,!nl,T!1""1 ^H?*
C mpanv,Inc.dekunsasCity. p d, ,,s ,. 0S,
tn vente a Ion marche cluz u| ,0c,a!iste V.iwaerts .du
h- laILti, Ag. r.t e la Compa, qu'une grande pir'ie de ces dettes
fjmc-j ont t con'ra"'(?cs pour la pro^a
Vaffaire
des ptroles
Washinc.tonLe juge .Jennings
Itealey de la Cour suprme du dis-
trict de Columhiaa dcid aujou.
d'Inique Mil. hWrj P. Sinclair
et Albert IL l;all seront poursui-
vis devnnt la cour pour con^pirf-
tion propos de la lo; ation des r-
serves de ptrote a n srina i'u
dpt Domc. E. relus nt d'annu
1er les loi usations qui pssat cou
1rs eux, iit.ir, diulement api cet-
te dcisioi les deux o'l.ndanls
ont t mis en accusation et ont
plaid non coupables. Le 2 l-
vrier a t fix comme date du pro
ces.
Le rglement des
Memsm'des Hohen
zollern
BERLIN Cinq millions de
marks qui viennent d'tre verss
& la famille Mohen/.ollerD par la
PraSft comme pailie du cen pro
mis pour le rglement des umpri
ts au Kaiser n'aui aient t qu'u
ne goutte d eau dans l'ocan. 1res
que oute somme a servi paver
des d des lis dit que la plu
pa tie du deuxime paiement h
cinq midi ns de msrka du 1er F
vri'r 1911 stront usieru o.s
gatu'e c ntre le plListile proposa
en Mai dernier jour oLtenir U
conlimation des Liens des Hohen
lollero.
Pour la publica-
tion des docu'
ments de la Gran
de Guerre
WASHINGTON Le reprse i
ai' Anlrew, rpublicain du Ma
lachosseU, a prsant une rso'u
tion pour demander la publication
desdoeeneats ofliciels del Grso
deGncrre. Il a dclar que dans
leur forme Rcluelle les documents
de la s'erre taient exposs a'tre
sbtSDs et dtriors parce qu'ils
taient trop consults et dtriors
par le public.
Dbarquement de
forces amricai-
nes auNicaragva
WASHINGTON,^ Dcembre
L' cains a t dbarqu Rio Grande
Bar ( Nicaragua ) pour protger la
vit; et les biens des amricains, et
des trangers.Cette nouvelle a t
communique par l^ D/parlement
d'Etal tard dans la journe d'au-
ourd'bui.
Autour du trait
italomaibanais
pASVjt Le baron Ave//.ana am
bassadeur d'Italie est rentr Pa
ris. Il a donn M. Briaud des in
dictions sur la politique il henn*.
Il semble que l'opinion soittisd
tendue et que l'italie ne veuille
p S tiret du trait conclu avec l'Ai
banirt des con'qumces pouvant
gner la pacifie lion europe nie.
L'ambassadeur al-
lemand explique
M.Briand la
crise ministrielle
allemande
Pahis M. Von lloescb, ami as
Fadeur d'Allemagne, a expliqu
M. Briand la se os i les origines
de la erse ministrielle ainsi que
la fr table sens des pourpailirs
ilalo allemands dont la ^nilica
tionjn'esl en liiu oillreute de
ci lie donne pa: ci rlainc jt un ai x
allemands et italiens.
uotez-
et
vous verrez
/
HTOt)
7/n
; ' '* '"'/
ivV^'
. ,: pETTE aensatlan de fracheur et d* aa.
T \s pretl abenlue de la boucha rT % ^*
.,: e ,;ue l'emploi de U Pte r^t^
: lync* M au la Pte Kolynos ffiS
que c!e timplemant nettoyer. Eftourifi. *1*
aucun dang : dk druit par SiS^JSi
de mairies de la bouche.cauaTitol r "r?1
les moindre, particules du nourriture Kii.
rhygtaa p-.rf,;te de h bouche. C^.^T
1 : i.c pourraient jemsia feire laK. S U
l'occorapUt rapidement et abaoh2******
Elle t jt aussi conomique, car un centim*. a.
pte b*** rchc .ufflt eliaque
PATt OE-HTIFRtCaV
YNDS
^scKxsgsM^f^a^pfm^-tSir
^,,. i * & as ~< -T- -7, -7' -Z- & M fi f 5'SSiStJ
PHOSVA0
m
Le Fboscao
est uu aliment soi
et dos j'id cit'UMmentJ
>,*i .... grab e'au gou Id'ui
T+f digestibibl parfaite etj d'une prparatioa ais t ecoi
^ mique.J Apportant l'organisme les lments di eUeoert
^ sunilables, le PIIOSCAO est; digr par j les e.tomtcs l
* plusdelicais et les plis dlabrs, Il supprime Ns digestio'
W labosieuses. les pesanteurs les tiraillement, et les somoo
^ 'eoeee. Son usage quotidien e>t conseill a ceux qui touffr
y& de l'estomac ou de l'intestin (dilatation, gastralgie, dyspe
^ constii ation, en trite) ainsi qu'aux i. unies, aux surmens
'Qi* aux couvalesceols.
Jt}' La grossesse provot,ue fouvent pendant les derniers m
S une dprf8sion g lierais qui pc- i av. ir une lcheuse repaie
sion sur les rsullut des eu-h's. Le l'HOSCAO carte ce
%............................
Jf^ ger. prpare des couches heuiusea tt assure des nouveai
.},*} ns tobustef.
rs
EN V NTI-:
*5'."* A roj'-au-Prii ce, chez
a
aa
*3
Simon Vieux. Lope Rivera, A. Boll
' h. Picoulel, E. Der*ix, 13. N. Sa<
Lon R. Fquire, Ed. Kitve,
phoi se Dsir,
A Saint Majc, chez Madnme Mm r re |t.lesca, MadaaMM,
m. nt Coieou, Madame LacocbeiiS
LacruixS', llunv, Madame Eugna
brosse, Madame Eotwisle.
F. Altiri. Cb. Javaux.
B. P' Rtid.
Aut (i)naivcs chez
Au Cap llailien,
A Petit uoave,
chez
chez
Kl dans lottes les bonnes maison d'alimentation.
Alfred VIEUX
Seul Reprsentant pourllaiti
*WH S *******
m
*
Au Mexique
MEXICO Le.dpartement du
commerce et de 1 industrie! quis'oc
cupe de l'application des lois sur
les compagnies ptrolires et sur
les proprits trangres a dclar
qu'ur jjroi pe de rorrppgnies plio
lier s essayai 'lit n par loulcstoi-
tes de ma< hiiialions ud'veiiler les
lOOpOOt d'autre* comin'jnies t
de les en>i < lie tl i-ccrp er les i ou
vt Iles loi- .la fi rrticnn: iies Av d*
pi-.-ti un n* n ntioueat affiirr.er
qi i lu pli i ait des con pagaies
Irangres "it dj."i accepte ou ac
tf\ leronl ' s pouvaa us r^'emenls
ou, in'f ai res choses, stipulent
que les co apagnies ptrolires
lrai gres ajaat dis !"{.
doivecl renoncer si
Mexique
leclion de
leurs goovirsM
Parisiai
CE SOIR
le PPon .1W5!
Ouie pisode
la Kt^elle I
1 le et t'2e p^ojjj
Kntrcc 0V
Hakon
g II s'agit de se dfendre
^ Et de ne pas se laisser surprendre
J; Mporsiavez toujours conM:|.(t vous lr. donc bien coi vaincus qu'il vous ,
I toujours protgs et il co tiourr toujours vou ; protger, or donc pour- ,
& quoi ne PaS a;|er directement la r vous avrz nlsr toute votre conu^Cf,
M surtout pour la lin de l'anne il est bien prp. r pour vous recevoir,
eus pouvez tout trouver au
ilagasii Moderne
de Kawas Hem.ai.os
1724 Rue du Mayasin^deUEtat^
,"ccncurrTnfUr 'Cn'ei' "' rMe" ,0,"e, c toadiiei m pri.| dfient a*
.
Ew
tttpi


LEUATlN^vST SB I) fccnlfc 118
frlirtinitTirra^ '.......'i"**nntWAftaft&.^
tfodf d'Importation Gnrt
ANGLE RUE ROUX & RUE COURBE
Pour jusqu'au 3i Dcembre
50 oo de leur valeur :
p
m
*3
S*

8r
S
M-
lll
0GDZA1BES DE
i 12
Th et TISSES Caf
eu Fai nce
Tasses cale avec soucoupes tblanchesi Dz. Gdes. 4
. dcores
_ grandes
- lue
5
6
7
*
s*
I*

:-.'

Chaises de Vienue lrssolides,en bois courb (avec contreforl )
couleur palissandre el acajou
la douzaine (ides 140 g
Lampes & Lustres lectriques p ur Salon, Chamh e e Sureau i

m*Am.*Mm
BIP
IBMaBMMBWgyy$g"$^^
0
ntrv*V
la
OON9VIPATION
prnez les
CCMPRQBNS
SUISSES
dr .'jELORT, Pharmac; Goio ubian Steimship co lue
"-
L
il'J, Rua Salnt-Antoint
C'EST LE MEILLEUR
DES PURGATIFS
roRT-ATT-PRINaD
Alei.PETRUBi Pli ! ALUERTIHJ
Pharmacia du I) Juatin VIARD
et tonlei ' hnnnn. Phnrmnclf
Eug.LeBo
fi
le steamer M Bolivar" paru de Mcw Yo k lef^
t'%11 Dcembre courant directement pour {'oit&a
i'If au-Piince est alten HHll repartira le iiime jour pou- relit tiove, * '*
OU liragoane, CajM ' Jicnwl M rjute pour le^
i^ports de la folornbie^preuant lil et patt-sauerc. "
! | JJ Port au Prince, le 28 dcembre 1926.
(.-,_._._ : Colombian Steamship Company nc.
ioulajement immediat guriionfuwl fljjjj ^-w1 -> .~- ^
SK^siSSy m Gebara & Co, Agents m
ritM'Mraoe/Niriui > Omanjr follet y
B.DAL1CHOUX, 27, Rue Vicior Hujo | ... ____ _____ ^^
D>i>_TAlnn%* ^\fl \>"^.,>*N- ---^^ *ww _^
? |Jj- I Soulagement immdiat* guriion iuImI
E Bete-CloiMbee .bcio*
11J* / Poil au li in. pharmacie BUCH

Agents Gnraux
6*
S*


M------ _
fcwww*iiWPWW^^ iiKi'cS
Tout nrctu$tt,
'. CSiW-rl.on certaine ,.ur loe

ai. PSUORE CLi !
YITTEL
GRANDE SOURCE
VOSGES
(IVancc)
ACTION LECTIVE SUR LE REIN
Cure complte de l'ARTHRITISME
Saison du 20 Mai au 26 Septembre
OOURSES TENNIS OOLF POLO THATRF CASINO
SPOlAl
PARO
Il POUR lS ENFANTS
* Trane directe P4HM Ctlare dw ri:m> A viTTEt
En Tente dam Ua principal! Pharmacia, Dregoartai al Malioni d'AllinriHatlon.
s m
lortwici Union Eire Insurance
kit hniited Fonde en 1707
ku Capital de Or. 30.ooo.ooo
One des plus importantes Compagnies d'assurances | 9
contre l'incendie

Insurance Co
U\
Agent Gnr

m j. UCap-Haitien: .! PARAV.SINI
AQVM& AnC*yeinM BOURGEOIS
al : DAALDER
Port-av-Prince
| ajCue des plus fortes compafjnie^
. h canadiennes d'assurance sur
~ ^c -.^ ^t..t..t..t .t. .*. .,.'.. ?..*.. t. *.??? ''I 1-1'"

la vie
Eug Le Boss
sur
E
Nii


LE MATIN 27&28I).'.-n!.iv 192(1
I'
*-

j
t.
?ft
I
;.+
r .
V
C----L* .
a .y
i
/m
Rhumatismes
Nvralgies
Ooutts
Gruvellc
A.r I c r i o
Se!;;: DSO
Ob l'i.O
A
r<*: -s a
r i
^w /j
V
l N NT
lave le sang
Propritaires d'Automobiles
-
'
i


f
^'alertes
soixante-dix ans.
Quel plut rjouissant spectacle qu'un couple 4c
vieillards enjous?
On parle toujours des Inttr
mi dr late. de ce* lours
nucli on ne peur se fst-
gnet s, Vieille'" el souffrance
sont lie donc Insparable* r
Noua eipiona. Il eet vrs*
nos vicu |oura. toutes
au* lautes M.n* II n'es cal
pat Mine rai qu'une noue
rltttre rationnelle eersn.f d'ett-
ter une loale d tncommnnttdn.
L appareil dlfettll etstlIN
tve* i homme i II perd de on
lasticit. H naeelmlle plus
la nourriture autel complte
wnf *)ue durant lea annes
de malurtl.
Qu'en cont-tarc rapport
d'unr noorrllare nul aoil toul
ensemble U rende leur nu-
tritive cl Je lacllc assimilation
L
C'est l que I Otomaltlne
est toul Indiquer L Ovomal
Une n asl autre chose, en ellrt
qus la concentration des va-
leurs nutrltlvca des aliments
laa plus subatauilelai le lait
l'attrait de osait Iceul et le
0 cao. Une taaae d'OvomalUoc
nourrll davantac* que doute
Uaaea de bouillon
L'Ovatnaltlnc est tolre
pnaque par Ire systmes 41-
asllfs les plus ailalhlla. qui
rasai mi li -n SSSd proUt Cesl
une vritable source d cnrrf le
pour la vieillesse cl ceui qui
en approchent
Une taaae d'Ovornait* cha-
que malin au premier d*|eu
nr. prescive des incomm.li
CS de I .i|!e
OVOMMIT
c'est la sant.
LcH..Ui>[>0i-
I1.4.I WI,JI
i. -" " '
. *r.. .i. *ssSr
..'iH.-i- IsMri
......IU u.
llaWaltl '
W.-hvr
Dr. A. WANDER S. A, BERNE
A^enl rvilueil
R. llKOt'ARU
1790. Urand' H*. Port Su Prioct,
1 r, ./a H
les Mp* '
peuxent te conteiwr dans tout
leur charme et beaut en le
lavant avec le
INDISPENSABLE POUR
TOUS LES 1 ISSUS
DLICATS
- I 'ntli-itit.n j,r.n< i, I. im% ||
trsl eRiCiii tie i nrio sCieroM ? Mil I>u' . 'i. Il il.i' ncd t.
J d'n ;ieii.eii I- i -,- : s .rl.'re.-
i . A Is r Tlgci s ,i p. |(.r*, r-.tJ
lirlt|u r iiH I* ul .sut r o <,'!*'
i .si, u. mi .;ev: n.iii.i tou.- u;r
hOaa, lutter *ier< : .-in-T-i n (it-
IMIIUMIH i--.'-, ., i. i..i ,i ,| ff-'J*
[! : -'i'r \'i -iiiImih- en eu.^i .>i>l
rijruvli i *i
I'> <1r .1.....il l t il., .me di I .Mr
I-..1. Cni'rli n I v ,i-m iciinn Pa/lf
SI i".t pii-
:

UWSUAfJI
--il lulll-
i ...'>..
u f.....se.
i .i.
r r
'.I I
. '
1......-. -, t Bauntn rsltnsUl ?ir.u:rts-
i -^ s-^ ' ;i*..ir*. latiil'ISi ... u' s- ,. .-
-* - > -.-v.au> -.-^ -.,,.,,
f
Horn Linie
Le slcamer Minii Horn ve-
nant de l'Europe sera ici le 3*1
COUranl el partira le mme
jour pour Kingston Santo Do
mingo r.ity et Cofitao pre-
nant fret el passagers.
Le steamer Heinz Horn
venant de Kingston est atten-
du ici le .}() courant et conti-
nuera le mme jour pour les
ports du Nord et urope pic
nant fret et passagers.
Port-au-Prince, te 26 D-
cembre 1926.
HAElINhlt & C
S nvcr.t j von* qiift le
'?: I- s j.'us (.nlidfi, fi
les meilleure* (ni es sont
lal)ri(|us par piresfone.
nreflone Fnll S-ze r.um
Dipprd lailooDS foi. Ie3
plus a i rus < l 1rs plus
l*f| < ,. I /s.
t'n s'ocl. rl.fi sonssi-
fjn' vous troiTVsfKi iim
t's JiiT< nliffis < pru us
'MM'liVr, Pt;<\v Ti'lv,
] s lion n. H 'i|h dru n.lns
et patc'ies.
... -i--- .-v.(i .
~-vew
'.. i.< kilo:iii',r ;iv
ar Dallais

Tlie Royal. Mail Ueimp
Pm ket ompa |
Courroies de Transmissions
m
X
Le steamer Singlelon Ah-
beyi venant de Kingston est
ullendu A Jacmel, lundi malin
27courant. Il chargera tous
les ports t\\\ sud pour elTS
I oit SU Prince veis le 31 cri.
pie nant le til | ourles ports
t\w Nord el l'Europe.
Port-au-Prince, le 'VI D
ceinlire 1826,
.1. DAAI.DKUJr
Agent Gnral pour Hait'.
AAURICE ETIENNE fils
Antjle des Hues du Magasin dt
Etat et des tronts-torts
Marchandises Franaises
l oi r les lOtcs ds lin danu*
loi mes de chapeaux, der.'
niera mode.
I i.ijuinerii.s de toutes n ar
ques RouMgsut, I ivcrt.etc.
Comptoir dt mercerie.
( I apeau | t ur enfants,horn
mes et dam v.
Articles les | lus lins la
loiket.'e toutes les hourses.
For sale
Buick Masle- six i<2 ,;0ur l'a,
t-igt-r ( ou|.e. PeiTcct Condition.
A^piv K l.K'S Cinriige.
Comme pour sfs autTes prodtu^
^ood Yfr lahnaue ses courroies d*a-
P' d^s uiethoileajapciatei labores
^us s* s la!,.;ratoires.
e
|/'s oourroies ordinaires en cuir
"l'is avtir s< r\i pend- nr. un court
espace de. imnna v'auiiiicisseit,se lei
iillent, et linalemeot, cdent.
Vri a pour cause la Iriclion la-
ijuelle coa courroie sont soumises
sans qu'il soit possible; de les lubrilier.
.,* Courroies Goid Tear,ao cooIp*"***''
ont une suli-tan;t graisseuse conte-
nue d ma leur c nsti uction, qui. le*
ii:ii>Mons H | oui- lOllt/ft Mirles dt lr.nau>.
Essayez les la prochaine lois.
Cour r oie t, Good Y car
Boyaux en e< outchouc*
Tbe West iidies Trading C.
J-ORT-U PRINCE--GOWIVES CtP-HimiH
uykJUstityk^t*s%%v%v9^^
%m%t*m*im
^^^^Sl lulirilie ai!t'>tiintii|iicoienl, conserfan-
(T airsi I- ui s< upUsse et leur lasticit.
Quand on se ser Convenablement des courroies Cod Vam elle durant
Jifj- lon(|lemps el 'Ion< ei.t un Pervice mu prenant.
Les counos de U. nsm.s>ior.s Gflod Year sont faites dans* Joules les di*
..... ^ ..... o I .. r..... a^..l .___a. I
lu*J


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM