<%BANNER%>







PAGE 1

LE MAI IX 2 1 1 iccn.hu 1D2C Il s'agit de se dfendre El de ne pas se laisser surprendre vonspoiv./. ont trouver au Jagasin Moderne de Kawas Hermanos 1724 Bue du Magasin de l'Etat f c le mtilkurlacci.eil est resen lOUJ. et en marchandises et prix; dfient toute Le coup d'tat lithuanien LONDRES— D'aprs une dpc lie de Kovno parvenue la lgation de Lilhuanie, la in e p!o%oqi./e p=ir le coup d'tal ilu gnral Smetona a pris fin. La dpcha d clareque le pri^sldeul Griniusapr avoir accept la dmission du cab net SlH/.eviciua a repris ses l'onc tioas normales a ho\no ; il a nom m 1H professeur Vldemaras pre mier ministre et ministie dis allai res trangres el a fuit ettrer dans son nou%eau ministre plusieurs autres i alionalia es dont le colonel Merkys ministre de !a dfense et le Dr Keivelis ministre des fican ces. concurrence. m& mm i wmm s# mMmjm %  %  %  "* %  ">".t r, %  f*-. M/*\/m i&& (M s; dmii istinienl d< bons el loups de poings, la \icillc „ i ii c a'urria nel. i anne... d'pouvante, sons i • ulo. I ; b l'i alci ml i>KI LlilQUli d'il.\i il ; nti-aii des minuits du un Ile du Tribunal de P rein ici e Instance ltl'ui;uU-Pl'Ulce. l.'i.n mil ncufccnl vingt ai* et le l midi Ircizc Uteinbie liul hcu.es vinj,l minutes du niahu. \u n relie du 1 ribuoal le i re „ inluhtanie de Porl-au-Frin, t el pai itevanl Noua, rranoii ltalourv, c< mmis-greffier; \ i ("ni : i u Madame \ euye Benoit l u IIIMIOII, ne Catherine Aucii ii, propritaire, demeuiunt il ilojnUdie a Porl-auPiiuce, laqiellc nous o du lare q u\u urlu d'une dlibration du c, uci| de Famille Itnoe s,.us lu prtsidetice du Juge de l'nis de ni Seclion Sud de la CaBiln'le le Vingt dni Koycmbw expir elle a t autorise de renoncer et comme de tait, elle rerionce purement et sfinplei, ni lanl en aon nom personi el qu'au nom de ses entants mineurs Benoit, Lumercic, Fernande, Marcel, Clment, Rend cl Grard l!enotl Louhisdon, a la successiou de feu lienoll 1., lihiadofl • n poux el Pre us sus dits mineurs. Dont acte. La eomporunlc a sis n avec nous apr lecture. :; ne : Mu.e VvC B. Loulusdoil ,i l. Bisloury. (enregistr rort-au-Pnncc le lu ,/e Dcembre mil nenl ccnl vingt ai* Folio Iflii Casc!U3lu K ;.s!ie H bis des ne les civils ptryu droit llxcQuatre gourdes. [ %  Directeur prinuj.ul de l'eiiivgisii ement: Sign : Dam. Pierre-Louis. iT pour le Contrleur: : ign : l'.yru* Suurel. I r. expdition cnnloi me. Col loWonn, L LABISSIERE Hommage d'unso jcialiste Ai.Poin !" car | *PARI>— ha presse signale Jajd cisralioa un* apte de eirbtei.ier loctaliste snateur de Lisel : M. Poincar peut lire lier de son œuvra de radreasemeat finaochr. 1) us le vote que lesscciulisles oi.t mil par principe coulre l'ensen.blt nu projet, il n'exisle ai CULB lioslilit coDlre le prsident du conseil pour lequel au contraire nous proies-sons le plus profond res pecl. La cliamlire u vot une pio lOlitioo iuMtant le gouvernement ii prendre dos mesures de rorgai isalion militaire en vue de l'incorporation des recruis 11 ans • t de la rduction du seivice & un an. Une adretse des antifascistes tfla S. D. 2V. GENEVE— Dts au it„scistes il liens se sont adress* a la Socit des Nations pour qu'elle picnne des mcsur(s conlie le rgime fasciste en Italie. Les fonctionnaires de la socit ont an nonce celle nou \elle hiijourd lu.i pour confirmer les dtails donns sur ces appe's I r dlflrenll journaux euiopens. Grande Rafle les Amis et U-s Bienfaiteurs del'Orphelinul de la Madeleine i onl prvi rus auc la Ralle du i tan i ouvi e-lil aur.i lien dans rtablissement le Jeudi 23 Diccmhrc 1 h. 1/2 du so.: ( -• Purgatif Idal i, ^Pilule du D'Dehaut !*t, Ru tu Faubourg Satnt-Ointt Pari i Ftollt prendre, N noauiunt %  aean wPrtll/ c!Io M provoqu. lamtli de d|o' I Sopprlmani U dlie, •Ml oc dbilita pai la aalada. .Tsilgeant pat de rpoi a ta clia:n iZ\ ne caaaa aataoe parle da tamp.. .':ua aotlva qae tout le, ilmlialrei, AU, est. par coiafqaenl, moka ebera. 90SE : puaaariva, a a a ,H.I.. LAXATIVI, i piiuit. Le roi Albert rem place M.WiUon g i'Acadmie* des Sciences QPann — Sa Majest Albert 1er, roi des b IgsSf qui a succd au prsident WilaOB cjmme membre associ tranger de l'Acadmie des Sciences morales et politiques, vient de recevoir une mdaille d'argent commmorant son lection. Celte mdaille a t remise au suus. i .i n en prseoce de son tus iu priai e L c o p o I d cl dd la j une Un:me de celui-ci U prin cesse Astrid qui viennent de rentrer de leur voyage de noce sur la Cte d'a/ur. Le roi Albert a t l'objet d'une chaleureuse ovation l'Acadmie tant son arrive eju'a sein elpart. Aprs avoir prononc son di.-couis de rception, le souvi ruin couta un discours de Mr Lacour Gayet sur Talleyraud el la Ile gique il un autie par le marobal l'li.iu sur le Soldai du i XVIIle si le. Avant de ie.prer.die le Irain pour lruxelles, le roi ss rendit ;i l'il'yse pour prsenter ses iisj-eets au Prsident de la K publique. Le prince Lopold et sa Intime sont lepar.is en nx^me temps que lui Le Minisire d'Hati sur la tombe du Soldat nconnu I'AKISLe Minisire d'Hati, an eieu 5nt contre • %  '• -H al >te. l'a bulle ; eilli I. I a %  • i> li par sa muson dit q..e sjn tat est i r t h ng. Pour £ Vu ugm entalion de la marine amricaine WASHINGTON — M. Bullerjpr sident le la Ci mmission des tinau es de la chamb.v a dpos un pro Ml de lui p'vo\anl un crdit de S 105 millions pour la construction de dix cruisems lgers, l'arme I,I ni et le uirasstm nt de bti i i i.ts ne sont pis compris dans c-. dpenses M. Butler a confr lu r avec le prsident Coolidge et aon projrt est (onlorme tu pro tramme linarcier lu pisideut.La chambre %  adop la projet de 'oi %  ur les biens r Dgari rglant les llamations de guerre umiicai ns et allemandes. La terre tremble Lisuo.NNt:— La terre tremble a Lisbonne, un violent tremblement de terre qui a dui 3 secondes a ji le l'u.iiii.e dans la capitale. l'es vibrations Verticales ont l/ard les muis el tait tomber un BSttZ grand nombie de chemines ; on ue signale aucun accident de per sonnes. Des se. ouses rbmlquea ont t gali meut re.-sculies a \;„ dur mais le dtails manquent/ 4 AmicalQ'dajLcePtion La i'le du janvier 1927 de la Bibliothque Nationale A la prochaine fte du t Janvier, l'Amicale rserve au Public dea sur pri e* 1res sa . ble il y tu:a en lraulres cbOSa# int eiSSLlf)S la rafla d un rplaadida %  frvica ca' et a th en argpnt, d'un tu'a joli serv : ce de table de douze couvert* et d'une mfrnilique H'ito Co eh vilre, Po"tiac. six -y|idres. Aile/ c,u< Teniez vohe chance! Na r^avoysi pas a rrnain bas Billets e'enIfval rapnl roen*. PRIX DBS BILLETS Les cent pr> mien No< ni ^r. i%  ol.li r.i cent autres billell i m pris entre le^ NJS CO ouvai Qtnt au Cliillie 4(>1 et linissi.nl ~ Las No 200, jiio, 410, 500, 0.0, 7,0 800. sont (gaiement gratis t ne sont accompgn d'aucun nun m pavant de 101 199 S. 1 O .lo'tr do 201 IWI 2.0(i do', de 301 SOU • 8.00 a de 401 i 499 4.00 de oOl "591 5.00 a Lone Star Steamship Company Le steainenSouthlands verni ni de Gai veston, Texas, est attendu ici le 22 du courant, e i route ie mme jour pour Porto Hifo. BOUEZ Frres, Agenta ^ i'i vj M^ t •1 •i i-.y. rr.* CHEZ 1 Benoit Couba Rue du Magasin de l'Etat Nouveauts et Fantaisies les plus varies Articles de mnage les plus utiles — Verreries et P \ celai ns de lottes beauts et les plus admirable •Sacs mains pour daines et Portefeuilles pourh mes les plus lgants. — Partums et Poudres les suaves.— Jouets amusants et instructifs—Films et nm j dnits Easliuann Kodack Toul cela, on les trouve chez: BENOIT COUBA L E FORTE-PLUME IDEAL,c'est leMETEOREii Entirement de fabrication Iranais. l'orle-p'ume de rpututiou moudiale. (Modles tous les prix ) gVoir chez les agents: Commercial Agency tV Commission Stark Hue du Quai ( Avenue A ) en lace de la Gare \VI.NUSIIII-:LUS 4 ( Pure-Brise; de lottes les dimensionij pour autos. | Minoius BISKALTKS pour armoire Louis XV.CoilTeu*] Louis XV, Armoire amricaine,Tahle de toilette, etc. MIROIRS EMCADRS i )OUI salon. VERRES V Vnni:s de lottes dimensions pour tableau^! el vilrines. tjT^ :J LADRES DORS pour Photos de 4 10x 20 et 20x24.1 CADRES sur commande pour portraits eu tousgenrej Grand choix de moulures. Rpara tion.de Miroirs tachs. Prix trs raisonnables! En voyage En pique-niqi i w tS5* On n'oublie pas le'Hbum, leCoeUtail ou l'AaiMUe Tfc8 P i aon eitime puret el son extrme finesse,c'eut .1 geail^assure ponr toute la route. & wtwwuJamsiw inited Fonde en 179! \u Capilal de Or. 30.ooo.ooo | Une splus importantes topag&ies Smm eonlre l'incendie Agents z CS #&&&, | Agtnt Gnral : J.DAALDER CONSfRVT IfS CHfVf UX PEIGNS DEMAND^-C. DANS LES PARI UMkJtlt.i. l'HARMAtltS. ETC. Port-au-Prince mvm wmm^mmmvmw ^m****** A — L A. DE MATT1S


PAGE 1

•I TI\' 24 Dcembre L)!i •-• %  •J^ri,--:* Paris-ltazar .•a, ••: )!;>' C)M i^CHALES, nuances^vawcJ|)>)'" ii !>;ul ( e mi d'anne, empressez-vous %  asscr i fJ|W k "1 iim-Kazar I wei y vos portraits, ceux de vos amis, parents ^agrandissement.— Prix trs modrs. Steamship Cok steamer "Bogota" ayant laiss New-York mcembre courant est attendu Port-au(sat! Lie 23 du courant via Qaj Hatien, porlfH [fais, fioiii.jves et St lare. ^ repartira le mme jour directement pour*^ je en route pour les ports de la Colombie $ ml U( et passagre. ^ m Prince, le 20 Dcembre 1926 J M JCoIombian Steamship Company Inc. && iebara &Co, Agents M MI3LESSE, DBILIT SIROP de DESGHINS l'Hmoglobine Botnrataar du Basa, proaorlt pr l'lit mdicale. r 11 udi orn •• u r.rnjBimui Aotraia (fini Jaa i/cip.'taax o' l'iris •* Cwiui. DI1CHHN, i, au, rm aarr, rajus M %  „.. L ... Votre EVERSARHP vous donnera toujours satislaction si vous vous serve/ des mines EVBHSHARP RED TOP I vous MM uir aer fuel so.n 'us 1rs iiijjrnlii'iils sotl rowbim s i/ l'rilrrnr prrnsion arr laqirlir iiaijue MM esl dume ri calibre a no uiilliriur Je fiojrc, tous lousnnJnc/ r*iii|lr de l'impuriaurf |H Mi attardons a rr que seules 1rs milies l'wsliarji soi^iil luleni daus M MjiNB. tous coinirndrr/ aussi i|uun tel rallineuiriil de soins dans outre mthode rsllarause i|ui' nos uiiiirs ue >miellrnl pas rlqu (M doonenl une uni I : [urmilr d un bout a l'autre. LEADS THE WAHI. COMPANY New York. >. Y..I .S. A. Molli* .v. Lauri.i, Age.iL* Laboratoire Hospice St Franois do Sales Le Docteur Baron, de retour d; r'iw.ce o il s > si mis au courant des derniers un J. es arc mplis en llentlologie ei Bactriologie a reI ri* lt li: M i a du Laboratoire de l'Hospice St Franois d* Sales Sj eciahl. — Elude du sang | < ur II trai.HuHon — Prparation de S mm el f' n application p'iir lu rajeuni* • ii>' ut BUivaul les nou vt Iles un lliudts. La I lira lion Mdicale de thos pice Sainl Franois de Sales. m M m Capital : Or R Eug. Le Boss $Co eit Gnraux I.: ??H " ~i * xt X2 ~ *tf tf yt £' 5? <6 ^£< d* h ta > x < aY V vV A A A *** n A Juste trois gouttes t'huila THREfc IN ON£ Icm mieux pour vous qu'une grande quantit d'Iiuile m .11 ti.tn tLest ht raison pour lanuolle TtlRBK IN UNS a uu uagaii ui.iv^rsel. tllelubri'.ij. toutes sortes de mecinismes lgers. Bile protge U surface des mlaux cubtre la rouille et la lerobinre h.le polit et lait reluire les surfa's liuies et r.-r ne<. Elle fait ce travail mieux qu'aucuL autre espce d'Iiuilefet plus.-conomiquemeut THHES.l.N ONfi est u I des meilleurs amis'du mnageb le tient presque tout dans un tat Ue Iraiclieur et de propret, hlle buile compose pure, tri 'MJ 5 e w ZP^ U ffibre **** rafline '.m ne e.tntieo ^^/ v e pas de substance nuisible. Elle ga s'paissit ni ne rancit. C'est une huile universelle pour le mnage, TIIHEE l.S ONE se vend dans tous es magasins d'ustensiles de mnage, tous les be/ara, les atmar lie et les Grands Magasins en bouteilles de tout, s oirr.ensions et en bidons portatifs. Tree inOne Oil COMPANY 130, William Street, New-York City U. S. A. Demandez les chantillons et le mode d'emplo' • g* v; • fa r** ^ JB5Compagnie Gnrale Transatlantique Ix' steamer Caravelle! de nlour de Cuba et des ports du Sud est attendu l'ort-aul'i inee vendredi 24 courant Il repartira le mme jour pour St Marc, (ioiuuves, i'ort de Paix. Cap lhiilien, l'ueilol'hila, San Juan el le Havre, y l'oit au Prince, le 17 Dcem bre 1030. K. KOBELL\;& Cie.Agenti DQNIEZ-LMUB lAY^ prpars pendant douze lieu ,£* res dans des poles sans l'eu j^B dans la labrique; pour cette >if raison l'avoine s S Minutes est IreCO m mande par les meilleurs mdecins 1 Co Administration Snrale %  } %  "'"f ecina .et sp 1 n Ai calistes. des Postes. IjTMREE MINUTES Les dpches pour New York *'. *^ I I .urope ( via Kevr York direct ) j^ Cder p.r ie sciiuei l'riDs r i dei %  k Itndriik ser ui l-.in ejeidi 23 du cuu ant. ,'011,1.1 1 rince, le 21 DceOabN IvtU. t 'lntCooJMd-att*<' y l tt I for TwelueHourt %  %  Hantai auuMN MO *' wa" CEHEALBS rapide, lowa i ), 4 m mm&m&MM*MM&k A vendre ( Dodge Touring Car en .excellente ondition avec tous ses ornements. Demande/, l'auto Dr Bue %  u | k KNBER'S Garage. For sale. Buick Master Six 1925,Kour l a^ atuger (^oupe. Perfeei un ilition. AfP y KNBKH'8 d, rage. A Eldorado Voui trouverez un BILLARD de.Ll'Xi: DE LA CHEMEa LA GLACE DE LA BIERE PATZENHOFFEB DE BONS SANDWICHS DE BONNES LIQUEURS m FAMKI x COCKTAILS DU BON CHAMPAGNE COMPTOIR DE PATUSPRIL 1^ tout a un prix trs modr. il'nainj de Mars J >lione 517 Frd. Qairaud, Ditectear ^ fc£i Insurance HABILLH,lcest bien s J |Dne des plus fortes Compagnie canadiennes dassurances sur la vie i Eug. LeBoss & Co. 'HABILLER, chiquement c'est MI cVsl pareil 035Wr^^6?^^^^ Xv %  •



PAGE 1

LEfUATN22 De" 102(i •< tVf $ *£< ^aataHtetetetofcjfefc& ]>l'..a.l.. I**ri4 a it l nutirl ameaaO •Trtaaro p prtndrado ' • dti U*aagi. U aaa aUaticitt • i lus do-'iliu tr ctu xriH avala lu.-! %  unir rx'.iitata .'al Jabol, fora* la atoria de! eli,tert contava ial tac Mii BifDo orr utaatrt. Pcr toair • l'aasaaita %  rrrbb* rooulo naao aofia rrii'a* tanto I .aun cM eli nra ^lalau nos .1 lotavra a lutta ta pocha t-. ,'oi i.iiu >-J tncaaricati ar t^iauL D.i'n .lm>u jc^i FaruUa Ui M -m i.. ; un. •> ..,.,., i.i.m ,.,vi,.. 'u/ai. laJaiaail •'•,,../.. .v. ,r,. MOU r ui ***,/., i.ac* U atwrru: -. /W.r/fff fajfw I '•;' %  J./.'; ,.'|. Irt il (T i. r.-jll.s Hmma ttTl ri AU..*.. Ifaj Md. m 1% l ... J f ... •") %  -3USS; — 1_ .^_;.rrrprifaif es d'fliiton.4 bile Souvenez vous que tel pneus les plus solides, el les meilleures tl>es sont Imbriqus par FirilOfle, Yrestone FMII 5 ze r.um Qi.ip d Balloons 5oni lej pli-; connus el les plus ivrl.ici rs En .-'.0"k ebcs %  Oll^iuo v ne Irouven L lou les dimeilCioiil de pneus B(|Ulier, nVavy l'ulv, llalloen, H 11 1 %  ,,ilj %  et patelles. I",ivkI. i'. eux OACC :il" Do! ars d^Quaii^ ii^^^uilv^^*^^SMaEiil S H Courroiesfjde Transmissions Quinine pour srs autres prcdLjtj i;oui Yew fabrique ses courroies tf p > l. > nit'iotl ^spcia es l; bore dois MS lal.ortoires. I courroies ordinaire-, pn ciir |lt av. ir i< rvi pend nt un couit eg ae de temps s'amincisse..t,. leo| ,1,11,, i. ei fiftaleine t, cdent. i cci a pour cause la irictio.i i |.. i elle ces coin roies sont 8 i oiise ns qu'il soit possihl de les lubrili^ Les Courroies Good Tetf } au coi.lrair.] nt une mb-dance graiss. use conlri nue dans b*ur c. nslrucii u, qui lei 14 luluilio auUinatUjUemen. coDsemit | ar an i I. ur souplesse et leur las : cil Cuandcnseser convenablement is c urroies liwJ Yar e,,es durei1 trs lomjtemps el donnent un*service smprenan'. tes courroies de transmissions G ood Teir sont laites dans l .ulei les ai. mc lissions efponr toutes sortes de iravau>* essayez les la \ tocliaine lois. Courroies Go d Year Boyaux en caoulcfcow. Tbe Wes adies Tradiug C t ORT'U PhSCE GONMYES. CIHIIITBl Satoa-WhilesBOW-Her 1 1 5 .Stu's Pfintes laalttr Un gallon de ces peintures convenablement appliqu: recouvre 700 pieds carrs de MB* les importants difices o notre ce nt>ir.a t employe p t de p a i, 1-^.ise du S cr CM, Turgeau -EgU e ^^^'JS&SSK!S£m d'HelU.!^ Cercle Uellevue Rov.l Bank of Canada -^^Vf^^J^tSZ Nalion.le d. Bit que Nationale del Rpublique d'Hati, Au Uyes '' au-, rince — d coavetcent. t p la t m bni ire le ,ii> %  i.opue am Ki.i'--I ui, J'obr l'elinr.f iiUtibd our chemises hommes ci Pyi ama toiles, Soieiies, Cliapeauxi lemmeset honnn* Toile'pooi (il lir ;< lie U>s lamilles trouveront les meilleurs articles iicessj ires 4 leur usage et au meilleur pri*Ml M M IW l MOm, M " des Csars. <^%mmywin%wm%^wtm-M^



PAGE 1

SfcTAlHh IMPRIMEUr TLPHONE N242 MmfiAt MAQL01R BoiS-V'EHNi I58, R' 10 Amricaine, 1358 SptJjKtTsSO CENTIMES eANNKH N 5982 ComMende t*mp* gagne, celai qi ne prend pas garde i ce que le prochain a du,, es qu il a laii ou pens, mais seulement ce qu'il a (a.t 'ni-m* me,;i lin de rendre ses actions justes et saines. Iirc-irle PORf-AU-PRL\CE( HATI MERCREDI 22 DECEMBRE 1926 La ralit future Wi*tiirtyMhMaaiHfc|ga^ Lgix universelle se ra (jour, non parce que nues deviendront meil ni n'est pis permis de {(f). mais pare qu'un (ordre de ehoses, une jnouvelle.de nouvelles fis conomiques leur %  ont l'tal pacifique, autrefois les condiiiesd'.' leur existence _it et les mainteasTtat de guerre. % %  ensuit le philosophe de MiiJ, dans son ironie %  le et sa sereine piti 1 [les pauvres humains a laccorJ lit de ne pas p >,i l jours accorder leurs iavet leurs senti%  porte Prsentement il la croise des eheifces peuples ont ch djjwoeuv, les politiques }jont donner mandat de Jleurs alla ires. C.'il.iiHinitestations du inoTnt suggestive s, geste de l'acadmie Ide Sude qui vient d'aereprix Nobel de la paix (Brian I et Stresem.in i. ique la noble et grande le paix universelle p wr cela et. imii u ni lollrir au ui.j.ide : mt'allemand parla : ; grandprixdela paix. Iwrtu s'il en l'ut. Il ne tajez-vous, dsesprer ptdire pourtant que "liillqstres laurats tels les meilleurs •dmmes, et que, I eI belliciste nesere lins dans leurs lites en aux nationdIdeael d'au del du poque est encote par toutes les lorction. Contessionnulisme et autoritarisme; seul lires se rencontrent dan l'ordre bourgeois actuel, avec militarisnie. imprialisme et ta pilaiisme, Heurs vnneuses de la civilisation contemporaine. Mais, contre celle coalition redoutable, cerles.se dressent hautaines I c s organisations nouvelles inspires de l'idal dmocratique qui s'efforcent prparer J'avenir. Et le facteur conomique, lel qu'il drive des nouvelles .ncessi ts de .l'existence, devient le meilleur alli du socialisme international qui dirige la lutte pour l'avnement de | ordre nouveau. Le grand soir, ce sera le grand jour o s'difiera sur les assises de la liberle.de la justice et de' h solidarit, la paix des peuples enfin libr. s des rgimes de privilge une protge ce mur d'argent dont a parl Elouard lerriot. |SRc*mment,dans unt' inter riew accorde la /{<• /•,/us lesauspi ces de la Socit des Nations. une confrence internationale conomique se runira l'an prochain et tachara de trouver une s dution h question es milLves pre ni-res. objet •le la c wv.iitise Is puissances do proie: Kl la C i.il.-euce un d -s irai un -,il se prpare cl ab Milir.i, m ilgr les ofosl icles qu'on seftarce de semer su sa roule. ^ Sans doute, la remarque de M.Mreseinann est vraie que la route est longue et ardue qui conduit la paix dfiniti T.'. De quelles difficults fau tira t-il avoir raison! Combien le heurts mme entre les plus dcids I tablir f N'importe, I ide marche. Et une science nouvelle, des ncessits nouvelles imposeront la ralit de ltal pacifique, aprs la droute Jde Ions les ualionalis A r'abri'iuo de Ptes Alimentaires l-OPti KIVEttl Grand'Ilue 2V 1717. m i* I occasion des Ples de lin d'anne offre a lout & acheteur d'au moins Cinq Caisses une bonne re£<. du lion sur les prix de se. produit. *J Au lieu de # 1.00,1a cuisse de 10 livres de Verfc? il \Z\ ""! .";. Si ; \ vcn !f ds "MJO'lfhuI 0.80 cls et 3 n ,1 il ,'".' ; T', lieu de ''" 1J L-excellence de g jjgnns produits est due a la supriorit des lments de EL a CHOIX qui les compose m. fc*< *&m. ., .. mm^rmmmmm*m%wl mes agressifs. Victor THOMAS idanee Jince, le 21 DcemP^ur du journal leMatin ka. „ En ville, Wtt Directeur et coumoi d'user, en slance exception.Colonnes de voire I" bn grs point Wn, car malgr la P Je voulais garder r 0 e nia retraite de R 0 1 y a mis hier le ["d de nia goi^e \i r %  ""Portant inte n'•nepricliluituas M ft a, s '-'"-s ju'en •W'r a ssumai ,a ^W de la direction '• 'es finances de f* publicit taient K n ( hcit mensuel id? 0U rrtes 'environ. ^' mois.-grce | e a m,,,, es;)| .jj ^ mon iutellig,, l£ "P ,J qu'un d L v Ceins gourdes DI n ^ ent ;) 'e pren% %  caisse penonfe e | divine ou t C) "-lani.,el'hon -er , D autre part, je suis coassoci l'Kssor pour avoir si^n le contrat de imidation et avoir opre ma mise de fonda tout comme un autre, je ne saurais admettre que je n'y aie aucun dreil, alors que lorsqu'il faut prendre les responsabilits, on sail bien me les jeter sur les paules. Si je n'ai pas lait usage de ces droits, cest que je su s un civilis et un rllelr. Je suis dou, au surplus, de grandeur d me. Je sais me placer audessus des m squineries du milieu. Aussi, apr. a /oir u il Avis important ara sur l'Essor, j'ai dci-l de gar 1er ma place dans le journalis ne. Trs bien tt, je dominerai ,de nouveau lajsituition aux cts de mes mules. Et je tiens d'autant plus rester debout sur la scne politique que la vraie cause de ma sortie de l'Esson est inconnue du public. Tout en vous remerciant, mon cher confrre, jour l'hospitalit que vous voudrez bien donner cette lettre, je vous prsente mes amitis sincres, Luc l).)HSI\ VILLE. BONNETrIME M ROBRl rAUFUHEBUC T. MOIIRKAU et tous autres articles franais trs bon march chez.: M"" Di:\is I-;\,.;I.ON\| No O.'JV Hue Montal.iis. La Confrence des £vques avec I. Borno Au Gerle Bell'vue Samadi dernier, coimne~ns l'annoncions, la veille eut lieu le grand bal annuel de BelleV .e. Uns assistance nombreuse et choisie emplissait la vaste salon du Cercle ton! inond de I iinire elorn avec le goal le plus rare offrant le plus charniant coup d'oeil, L'orchestre, dirig par le maea tro Jn Baptiste ouvrit le bal. aussitt les couples lgants se mirent danser avec le plus grand entrain. Le bal dura jusqu' l'aurore et pas un momenl ne se tompit le charme qu'on y piouvait. Ce lui aux premi Mis lueurs du er pu seule que daiiiia et messieurs se dcidrent mettre lin d ces heures dlicieuses. Nous prsentons tous nos compliments au Comit et an Prsident du Cercle pour cette belle fte qui a eu le plus grand succs. MAURICE TISfINB fils Angle des Hues du Magasin de .'Elut el des trunls-torls Marchandises Fia ncaises pour les ttes de lin d anne. Formes de chapeaux, der niera mode. Parfumeriesds toutes mar ques floubiganl, Pivert, etc. Comptoir de mercerie. Chapeau pour enfants, boni mes el dames. Articles les plus fins la porte de tintes les bouses. Suicide Lundi, vers J(i heures du soir, une jeune femme ge de 18 ans, Iraiiciue Sansancq.Joriginaire de .lrinie. habitant tout prs du l'oit National a imbib ses vtements de }>a/ el v a mis le feu. Le corps de la malheu< se a t entirement brl. vyanl tabandonoia parkoa cohabitant,c'est le dsespoir qui a t cause de ce suicide. Fia inue Suiisnrinj a l Iransporte a I.Mopiial Gnral ou malgr tous les soins prodigus, elle a succomb hier matin. Jtesses dj Minuit Pour la lle de Nol, il v aura messes de minuit dans lua glises des quatre Paroisses | la Cathdrale, Ste. xna •. A St.Jo %  aph et au Sacr C .• r de Tur geau. Cette crmonie n'aura pas lie i celle anne. A I Inst .lutini Saint Louis de (ion/ igue, %  Via Cathdrale, c est le cire ir d.-sS e.irsde l'Fxler.i.il Sle.Rose d • Lima qui chaulera le Minuit, cli relie fis. ••• %  Ui. samedi dernier, \,rs J '-es du soir rue ,„ H ,*, oui prs de Ifnapeci on jcowire, un grand lumuJte. c\. '"• ne troupe de gamins m i ''^san.desensj.^.e,,,,,,!^ VOli une vritable grle i e parres contre les maiaona du '" "* %  %  • "fut. dit-OH.que je,JJJ Passe; „,.MS .ju.nd •••a vu, le t Fia a aux Trois Urapa envoyer un des | 1;llll wlwvajilentaoja sas orUrat rclamer A son ex-pro.llJ ae tous les peins cadeaux, qu'il lu, avait donns aux temps de leurs amourettes. v :;!; / ; SM i ; e ; "-t dtn* v>e, t„„s ers menus souvenirsMr. e roua les ba< .;:\ LISTE, Cbaiwemeot de Uni Pliarraacie A. Koberls A l'encoignure de la (i i il Hue entre la Chapellerie II ir ado et au Chic porisiei i ; lace Liuidinei iCo. Avis L'Administration Gnrale des Postes se fait le devoir d annoncer au public et au Commerce que. a I occasion des tls de lin d'anne, l'exp dil:on de ses courr.ers r glemenlaires d i 2 de ce mois et du 1er Janvier prochain au ra lieu la veille, c'est--dire les vendredis 'H Jk 31 Dcembre courant. Porl-au-Prinee le2] |)cem l.rc li)2C. JVolez ceci: ^/"OTOGRlPHfJalEug. .Mr..v:> vient de recevoir un stock varie de moulures et d'enca (remonta de toute beau. t.', de l luius diiu. usions et pjur lou. les gots, Usax qui veulent conserver un souvenir durable doivent se reudre chez Mevs o ils irouveront des encadre nenls appropris et cleMxii -Jon. Hamburg America lioie .^e S S "Krcla" est attendu ici le 11 janvier avec du fret de l'Europe. % ''Aux Caves le Sordcaux" I — voit que |(,.| S ceux nui lu Y vnl L; "r d "! volsieS Jun grand perionnage, m,,iecinpar du .us le marah/nuS '"•• %  a plu, foute a raison. .,„ h' w impossible. Parfois, il se nwtaa lenfre et les muul p. .s;.m,ables ou'ilj ette auxwi! •MUS ce sont : voleurs I aaaaaaiiiai <>"P;*-garo„sfelJe resl.. /)• ,, •'estes, if crie comme un fol en, comn.e un possd hurlant en un vacarme pouvanta' J JfPPtO du pied I briser le i "''"'-. inranl. pestant, claSSbT d onra -' t Maia le combla, c'est que ,iinwnchaaoir, NOTBB .l. vit c SSC? 1 *. "*""-' un bon ; "len,e,,len,,|, eoulre une "'/'son voisine, celle de A H Les pierres tombaient si drues JJJ; A' du vois,,, lutobu dallai rappeler Tordre le dangereux Solitaire. Ma.s n'y a-t-d pas un endroit o Pooenferme ces gens l? &f voitchaque jour. j ;is |,. .,„ eouj de m.di. | fl |)OI , ,, %  „„ le Ihlal presqu'en lace de | ;l %  a.son SI. Cloua el ouvc! seuement aux marines, la ,,a. ,r nna. nomme Mary, originaire tteft. rbomai ou de Kins Ion arroser la galerie ih, petit 'abhssemenl avec des liquide n.alodorans. q,„ rpandent une odeur mlecte, bruJar toutessores dingrcbeiils. La patronne du petit Caf, fort heureusement! ns! pas hatienne. Mais qu'importa il '„J faut pas qu'o.1 oublie que ( .\M Jjgj Le plue, grand Caf Restaurant de la place & ,., M r — ^annonce nenombreux clients qu'Ile trouveS SoS S eeprelalat, dora S ront ds 7 Heures du matin, le dlicieux (*o* ue le' Sffel ' W.*" •gcolat Elesca, caf jau l.lt et ,dea aandwloha dt "' ,,yl interdj| el •M varice. B| •,' A 8 heures, los amateure de ; ho une teoupe y j|^ p :n''. ^trouveront de quoi aatlsfaire|leur envie. Et a S -,2 midi, table d'hote a G. i,00>l Dlat du |our 3.5(1. ^T Lelammv bouillon La Crole i qui fait l je g do!ice> at lout le monde est pivt 4 a partir de ." •C'heures du aoir .ji} llola lee gourmet* rendez-vous AuxCav >yi de tfjrdeau* o voue serez servis ft souaalt. MAHfJHON A ULANaiAltl) PROPRITAIRE xSt mMmmmmmmmmiSi %  ... a vu, lundi aprs-mi

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06896
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Wednesday, December 22, 1926
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06896

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
SfcTAlHh IMPRIMEUr
TLPHONE N242
MmfiAt MAQL01R
BoiS-V'EHNi
I58, R'10 Amricaine, 1358
SptJjKtTsSO CENTIMES
eANNKH N 5982
ComMende t*mp* gagne, celai
qi ne prend pas garde i ce
que le prochain a du,, es qu il
a laii ou pens, mais seule-
ment ce qu'il a (a.t 'ni-m*
me,;ilin de rendre ses actions
justes et saines. Iirc-irle
PORf-AU-PRL\CE( HATI
MERCREDI 22 DECEMBRE 1926
La ralit future
Wi*tiirtyMhMaaiHfc|ga^
Lgix universelle se ra
(jour, non parce que
nues deviendront meil
ni n'est pis permis de
{(f). mais pare qu'un
(ordre de ehoses, une
jnouvelle.de nouvelles
fis conomiques leur
ont l'tal pacifique,
autrefois les condi-
iiesd'.' leur existence
_it et les mainte-
asTtat de guerre. .
ensuit le philosophe de
MiiJ, dans son ironie
le et sa sereine piti1
[les pauvres humains a
laccorJ lit de ne pas p >,i
l jours accorder leurs
iavet leurs senti-
porte Prsentement
il la croise des ehe-
ifces peuples ont ch d-
jjwoeuv, les politiques
}jont donner mandat de
Jleurs alla ires. C.'il.ii-
Hinitestations du ino-
Tnt suggestive s,
geste de l'acadmie
Ide Sude qui vient d'ae-
reprix Nobel de la paix
(Brian I et Stresem.in i.
ique la noble et grande
le paix universelle p wr
cela et. imii u ni
lollrir au ui.j.ide :
mt'allemand parla
:;grandprixdela paix.
Iwrtu s'il en l'ut. Il ne
tajez-vous, dsesprer
ptdire pourtant que
"liillqstres laurats
tels les meilleurs
dmmes, et que, I e-
I belliciste nesere
lins dans leurs li-
tes en aux nationd-
Ideael d'au del du
poque est enco-
te par toutes les lor-
ction. Contessionnu-
lisme et autoritarisme; seul li-
res se rencontrent dan l'or-
dre bourgeois actuel, avec mi-
litarisnie. imprialisme et ta
pilaiisme, Heurs vnneuses
de la civilisation contempo-
raine.
Mais, contre celle coalition
redoutable, cerles.se dressent
hautaines I c s organisations
nouvelles inspires de l'idal
dmocratique qui s'efforcent
prparer J'avenir. Et le fac-
teur conomique, lel qu'il d-
rive des nouvelles .ncessi
ts de .l'existence, devient le
meilleur alli du socialisme
international qui dirige la lut-
te pour l'avnement de | ordre
nouveau. Le grand soir, ce se-
ra le grand jour o s'difiera
sur les assises de la liberle.de
la justice et de' h solidarit,
la paix des peuples enfin lib-
r. s des rgimes de privilge
une protge ce mur d'argent
dont a parl Elouard lerriot.
|SRc*mment,dans unt' inter
riew accorde la /{< /,/ Pari, Paul Paure, secrtaire
gnral de la Section franaise
le l'Internationale 0 ivrire.
soulignait quj tant (|UC I i-
IV! a le rgime capitalisle.le ; ri
v dni conomiques, les m li-
[arismes el les i.narialis ue-i
qui en (|couleut, constitue-
rontuu danger permanent de
conflit arm. Mais, ajoutait-
il, il exigte aussi des fores
de paix les mille impondra-
bles du Ol moral et politi-
que.
Les forces de paix, c'est la
Soril des .Valions dont on
rclame la dmocratisatio i
pour empcher qu'elle ne de-
vienne un instrument dans les
mains des puissances domina
tries. Ce sont les internatio-
nales Ouvrires dont on de-
mande la lusion pour que Si
ralise le front unique du pro
Mariai mondial. C'est la C.n ir
inlernalionale d-arbiirae I es
"ii|).)iidrables,cest l'aversion
toujours pins marque de<
peirp.es pour les solutions de
force, profitables seulement
une minorit de possdants,
est l'insli.i-t des misses qui
les avertit de la duperie des
diplomaties secrtes lavora-
bles aux tractations d'o nais-
sent les alliances et les enten-
tes belliqueuses.
Il faut se dt miner de la
roule du sang, dit Aristide
Mrtand, aux acclamations dj
I assemble des \ .lion s (Je
neve. El les ides, les Mlej
ides gnreuses, lentement il
est vrai, se concrtisent en
faits.Dj l'organisalion inter
nalionale du travail existe et
malgr une sourde opposit on
du patronalisme industriel
cou lin ne sa bes )gne d'huma
niser le travail. S >us lesauspi
ces de la Socit des Nations.
une confrence internationale
conomique se runira l'an
prochain et tachara de trou-
ver une s dution h question
' es milLves pre ni-res. objet
le la c wv.iitise Is puissan-
ces do proie: Kl la C i.il.-euce
un d -s irai un -,il se prpare
cl ab Milir.i, m ilgr les ofosl i-
cles qu'on seftarce de semer
su sa roule.
^ Sans doute, la remarque de
M.Mreseinann est vraie que
la route est longue et ardue
qui conduit la paix dfiniti
T.'. De quelles difficults fau
tira t-il avoir raison! Combien
le heurts mme entre les plus
dcids I tablir f N'importe,
I ide marche. Et une science
nouvelle, des ncessits nou-
velles imposeront la ralit
de ltal pacifique, aprs la d-
route Jde Ions les ualionalis
A
r'abri'iuo de Ptes Alimentaires
l-OPti KIVEttl
Grand'Ilue 2V 1717.
m
i*
I occasion des Ples de lin d'anne offre a lout &
acheteur d'au moins Cinq Caisses une bonne re- <.
du lion sur les prix de se. produit. *J
. Au lieu de # 1.00,1a cuisse de 10 livres de Ver- fc?
il \Z\ ""! !.";.Si; \ vcn!f ds "MJO'lfhuI 0.80 cls et
3 n ,1 il ,'".' ; T', lieu de ''" 1J L-excellence de g
jjgnns produits est due a la supriorit des lments de EL
a choix qui les compose m. fc*<
*&m. ., ______,_______ ..

mm^rmmmmm*m%wl
mes agressifs.
Victor THOMAS
idanee
Jince, le 21 Dcem-
P^ur du journal
leMatin ,
ka. En ville,
Wtt Directeur et cou-
moi d'user, en
slance exception-
.Colonnes de voire
I" bn grs point
Wn, car malgr la
P Je voulais garder
r0e nia retraite de
R0!1,y a mis hier le
["d de nia goi^e \i r
""Portant inte n-
'nepricliluituas
Mfta,!,.s- '-'"-s ju'en
W'rassumai ,a
^W de la direction
' 'es finances de
f* publicit taient
Kn (hcit mensuel
id?0U.rrtes'environ.
^' mois.-grce
| "e a m,,,, es;)|.jj
^ mon iutellig,,
l"P,J* qu'un d
Lv Ceins gourdes
D-In^ent ;) 'e pren-
caisse penon-
fee| divine ou
tC)"-lani.,el'hon
-er ,
D autre part, je suis coas-
soci l'Kssor pour avoir
si^n le contrat de imidation
et avoir opre ma mise de
fonda tout comme un autre,
je ne saurais admettre que je
n'y aie aucun dreil, alors que
lorsqu'il faut prendre les res-
ponsabilits, on sail bien me
les jeter sur les paules.
Si je n'ai pas lait usage de
ces droits, cest que je su s un
civilis et un rllelr. Je suis
dou, au surplus, de grandeur
d me. Je sais me placer au-
dessus des m squineries du
milieu.
Aussi, apr. a /oir u il Avis
important ara sur l'Essor,
j'ai dci-l de gar 1er ma place
dans le journalis ne. Trs bien
tt, je dominerai ,de nouveau
lajsituition aux cts de mes
mules. Et je tiens d'autant
plus rester debout sur la
scne politique que la vraie
cause de ma sortie de l'Esson
est inconnue du public.
Tout en vous remerciant,
mon cher confrre, jour l'hos-
pitalit que vous voudrez bien
donner cette lettre, je vous
prsente mes amitis sincres,
Luc l).)HSI\VILLE.
BONNETrIME
M ROBRl
rAUFUHEBUC T. Moiirkau
et tous autres articles franais
trs bon march
chez.: M"" Di:\is I-;\,.;i.on\|
No O.'JV Hue Montal.iis.
La Confrence des vques
avec I. Borno
Au Gerle
* Bell'vue
Samadi dernier, coimne~ns
l'annoncions, la veille eut lieu
le grand bal annuel de Belle-
V .e.
Uns assistance nombreuse et
choisie emplissait la vaste sa-
lon du Cercle ton! inond de
I iinire elorn avec le goal le
plus rare offrant le plus char-
niant coup d'oeil,
L'orchestre, dirig par le maea
tro Jn Baptiste ouvrit le bal.
aussitt les couples lgants se
mirent danser avec le plus
grand entrain.
Le bal dura jusqu' l'aurore
et pas un momenl ne se tompit
le charme qu'on y piouvait. Ce
lui aux premi Mis lueurs du er
pu seule que daiiiia et messieurs
se dcidrent mettre lin d ces
heures dlicieuses.
Nous prsentons tous nos
compliments au Comit et an
Prsident du Cercle pour cette
belle fte qui a eu le plus
grand succs.
MAURICE TISfINB fils
Angle des Hues du Magasin de
.'Elut el des trunls-torls
Marchandises Fia ncaises
pour les ttes de lin d anne.
Formes de chapeaux, der
niera mode.
Parfumeriesds toutes mar
ques floubiganl, Pivert, etc.
Comptoir de mercerie.
Chapeau pour enfants, boni
mes el dames.
Articles les plus fins la
porte de tintes les bouses.
Suicide
Lundi, vers J(i heures du soir,
une jeune femme ge de 18
ans, Iraiiciue Sansancq.Jorigi-
naire de .lrinie. habitant tout
prs du l'oit National a imbib
ses vtements de }>a/ el v a mis
le feu. Le corps de la malheu<
se a t entirement brl.
vyanl tabandonoia parkoa
cohabitant,c'est le dsespoir qui
a t cause de ce suicide. Fia i-
nue Suiisnrinj a l Iransporte
a I.Mopiial Gnral ou malgr
tous les soins prodigus, elle
a succomb hier matin.
Jtesses dj Minuit
Pour la lle de Nol, il v aura
messes de minuit dans lua gli-
ses des quatre Paroisses | la
Cathdrale, Ste. xna . A St.Jo
aph et au Sacr C . r de Tur
geau.
Cette crmonie n'aura pas
lie i celle anne. A I Inst .lutini
Saint Louis de (ion/ igue,
Via Cathdrale, c est le cire ir
d.-sS e.irsde l'Fxler.i.il Sle.Rose
d Lima qui chaulera le Minuit,
cli relie fis.
Ui. samedi dernier, \,rs
J '-es du soir rue ,H, ,*,
* oui prs de Ifnapeci on
jcowire, un grand lumuJte. c\.
'" ne troupe de gamins m i
''^san.desensj.^.e,,,,,,!^
VOli une vritable grle i e
parres contre les maiaona du
'" "*' "fut. dit-OH.que je,-
JJJ Passe; ,.ms .ju.nd
a vu, le t Fia a aux Trois
Urapa envoyer un des |1;llll.
wlwvajilentaoja sas or-
Urat rclamer A son ex-pro.llJae
tous les peins cadeaux, qu'il lu,
avait donns aux temps de leurs
amourettes.
v':;!;,/,';"SM'i';'e;"-t dtn*
v>e, ts ers menus souvenirs-
Mr. e roua les ba ^rKtr ES
t
* V
Y1 vu, dimanche, en plein
midi, n enfnl qui dorma/l pat
siblement sur une tombe, au ci-
g6***!* Carrefour. Pourquoi
'. r' vait-il choisi ce lit lu-
ai me pour dormir?
Uuel rve laisail-il? Vers,,,,|
't'ocher. disparu. VOoiail-il se
rapprocher?Mystre '
Un heureux
gagnant
Geai M. Albert Noisette qui a
trouv le No 12 dans un paquet
de alriotes ... Il lui a cl pay
I es 200 gourdes.
Sous ce titre, Lk NouVtfL-
UBTB a publie, avant-hier, un
ditorial o il annonce que
Leurs Grandeurs X. X. S. s
IA cheveuue de Fort-au-
Pnncc, l'Evoque de Mtropo-
polis, Mgr Jan et I A relie v-
que-Evque des Csyes, M ni-
seig leur Fichou, ont eu, au
Palais National, une entrevue
avec le Prsident de la Rpu-
hlique, au co.irs de laquelle
ont t envisages I \s rumeurs
qui circulent propos d un
nouveau statut devant 're
appliqu notre pouvoirju-
diciaire.
Nous s ni nos mil ris'- l-
clarer qu'au cours de l'entre-
tien qui eut lieu entre le Pr-
sident de la Rpublique tt les
Prlats de l'Eglise d'Haiti, att-
eins question relative la
Justice hatienne n'a t envi-
.vage.
C'est encore une fausse ru
meur lance par Lk .Y>< .;:\
LISTE,
Cbaiwemeot de Uni
Pliarraacie A. Koberls
A l'encoignure de la (i i il
Hue entre la Chapellerie II ir
ado et au Chic porisiei i ;
lace Liuidinei iCo.
Avis
L'Administration Gnrale
des Postes se fait le devoir
d annoncer au public et au
Commerce que. a I occasion
des tls de lin d'anne, l'exp
dil:on de ses courr.ers r gle-
menlaires d i 2 de ce mois
et du 1er Janvier prochain au
ra lieu la veille, c'est--dire
les vendredis 'H Jk 31 Dcem-
bre courant.
Porl-au-Prinee le2] |)cem
l.rc li)2C.
JVolez ceci:
^/"OTOGRlPHfJalEug.
.Mr..v:> vient de recevoir un
stock varie de moulures et
d'enca (remonta de toute beau.
t.', de l luius diiu. usions et
pjur lou. les gots,
Usax qui veulent conserver
un souvenir durable doivent
se reudre chez Mevs o ils
irouveront des encadre nenls
appropris et cleMxii -Jon.
Hamburg America lioie
. .^e S S "Krcla" est attendu
ici le 11 janvier avec du fret
de l'Europe.
% ''Aux Caves le Sordcaux" I

voit que |(,.|S ceux nui lu
Yvnl L;"r d "! volsieS
Jun grand perionnage, m,,ie-
cinpar du .us le marah/nuS
'"a plu, foute a raison. .,
h' w impossible. Parfois, il se
nwtaa lenfre et les muul
p. .s;.m,ables ou'ilj ette auxwi!
mus ce sont : voleurs I aaaaaaiiiai
<>"P;*-garosfelJe resl.. /) ,,
'estes, if crie comme un fol
en, comn.e un possd hur-
lant en un vacarme pouvanta-
' J JfPPtO du pied I briser le
i"''"'-. inranl. pestant, cla-
SSbT -donra -' t
Maia le combla, c'est que ,ii-
nwnchaaoir, Notbb .l. vit c
SSC?1*. ,"*""-' un bon !
;"len,e,,len,,|, eoulre une
"'/'son voisine, celle de A H
Les pierres tombaient si drues
JJJ; A' du vois,,, lutobu
dallai rappeler Tordre le dan-
gereux Solitaire.
Ma.s n'y a-t-d pas un endroit
o Pooenferme ces gens l?

?
voitchaque jour. j;is|,. .,
eouj de m.di. |fl |)OI,, ,,
le Ihlal presqu'en lace de |;l
a.son SI. Cloua el ouvc! seu-
ement aux marines, la ,,a.
,rnna. nomme Mary, originai-
re tteft. rbomai ou de Kins -
Ion arroser la galerie ih, petit
'abhssemenl avec des liquide
n.alodorans. q, rpandent une "
odeur mlecte, bruJar toutessor-
es dingrcbeiils.
La patronne du petit Caf, fort
heureusement! ns! pas ha-
tienne. Mais qu'importa il 'J
faut pas qu'o.1 oublie que (.\M
Jjgj Le plue, grand Caf Restaurant de la place & ,., M r.
^annonce nenombreux clients qu'Ile trouve- S SoS S eeprelalat, dora
S ront ds 7 Heures du matin, le dlicieux (*o- ue le' Sffel ' W.*"
gcolat Elesca, caf jau l.lt et ,dea aandwloha dt "',,yl interdj| el
M varice. B|
,' A 8 heures, los amateure de ; ho une teoupe y j|^
p :n''.
^trouveront de quoi aatlsfaire|leur envie. Et a S
-,2 midi, table d'hote a G. i,00>l Dlat du |our 3.5(1. ^T
Lelammv bouillon La Crole i qui fait l je
g do!ice> at lout le monde est pivt4a partir de ."
C'- heures du aoir
.ji} llola lee gourmet* rendez-vous AuxCav
>yi de tfjrdeau* o voue serez servis ft souaalt.
MAHfJHON A ULANaiAltl)
Propritaire
xSt
mMmmmmmmmmiSi


... a vu, lundi aprs-mi deux turbulen s coliers nu,,,:
venaient de l'cole mettre Ja
[.^.Cweroes en grand moi"
niaicli Ue boxe.
. confenml.uf Je .spectacle
Que lu, offrait le. dtnsTSne
foaars, loraquun c {.,,. J
plusehnrraanl ,nuni iui i
motor-ca, de la P. Q S seuf-
JjnU eWnea.it, puussil avane.nl
avec peine pour remonter la
rua, i u vue des deux gamme,


LE MAI IX-21 1 iccn.hu 1D2C

Il s'agit de se dfendre
El de ne pas se laisser surprendre
vonspoiv./. ont trouver au
Jagasin Moderne
de Kawas Hermanos
1724 Bue du Magasin de l'Etat
f c le mtilkurlacci.eil est resen lOUJ. et en marchandises et prix; dfient toute
Le coup d'tat
lithuanien
LONDRES D'aprs une dp-
c lie de Kovno parvenue la lga-
tion de Lilhuanie, la in e p!o%o-
qi./e p=ir le coup d'tal ilu gnral
Smetona a pris fin. La dpcha d
clareque le pri^sldeul Griniusapr
avoir accept la dmission du ca-
b net SlH/.eviciua a repris ses l'onc
tioas normales a ho\no ; il a nom
m 1h professeur Vldemaras pre
mier ministre et ministie dis allai
res trangres el a fuit ettrer dans
son nou%eau ministre plusieurs
autres i alionalia es dont le colo-
nel Merkys ministre de !a dfense
et le Dr Keivelis ministre des fican
ces.
concurrence.
m& mm i wmm s# mMmjm
** "* ">".-
t r, f*-. M/*- \/m
i&&
(M s; dmii istinienl d< bons el
, loups de poings, la \icillc
i ii c a'urria nel.
i anne... d'pouvante, sons
i ulo.
I ; b
l'i alci ml
i>KI LlilQUli d'il.\i il
; nti-aii des minuits du
un Ile du Tribunal de P re-
in ici e Instance lt- l'ui;-
uU-Pl'Ulce.
l.'i.n mil ncufccnl vingt ai* et
le l midi Ircizc Uteinbie liul
hcu.es vinj,l minutes du niahu.
\u n relie du 1 ribuoal le i re
inluhtanie de Porl-au-Frin-
,t. el pai itevanl Noua, rranoii
ltalourv, c< mmis-greffier;
\ i ("ni : i u Madame \ euye
Benoit l u iiimIoii, ne Catheri-
ne Aucii ii, propritaire, demeu-
iunt il ilojnUdie a Porl-au-
Piiuce, laqiellc nous o du lare
qu\u urlu d'une dlibration
du c, uci| de Famille Itnoe
s,.us lu prtsidetice du Juge de
l'nis de ni Seclion Sud de la Ca-
Biln'le le Vingt dni Koycmbw
expir elle a t autorise de
renoncer et comme de tait, elle
rerionce purement et sfinple-
i, ni lanl en aon nom person-
i el qu'au nom de ses entants
mineurs Benoit, Lumercic, Fer-
nande, Marcel, Clment, Rend
cl Grard l!enotl Louhisdon, a
la successiou de feu lienoll
1., lihiadofl n poux el Pre
us sus dits mineurs.
Dont acte. La eomporunlc a
sis n avec nous apr lecture.
! :;ne : Mu.e VvC B. Loulusdoil
,i l. Bisloury. .
(enregistr rort-au-Pnncc le
lu ,/e Dcembre mil nenl ccnl
vingt ai* Folio Iflii Casc!U3lu
k ;.s!ie H bis des ne les civils
ptryu droit llxcQuatre gourdes.
! [ Directeur prinuj.ul de
l'eiiivgisii ement:
Sign : Dam. Pierre-Louis.
iT pour le Contrleur:
: ign : l'.yru* Suurel.
I r. expdition cnnloi me. Col
loWonn, L LABISSIERE
Hommage d'unso
jcialiste Ai.Poin
car
| *Pari> ha presse signale Jajd
cisralioa un* apte de eirbtei.ier
loctaliste snateur de Lisel : M.
Poincar peut lire lier de son u-
vra de radreasemeat finaochr.
1) us le vote que lesscciulisles oi.t
mil par principe coulre l'ensen.-
blt nu projet, il n'exisle ai culb
lioslilit coDlre le prsident du
conseil pour lequel au contraire
nous proies-sons le plus profond res
pecl. La cliamlire u vot une pio
lOlitioo iuMtant le gouvernement
ii prendre dos mesures de rorga-
i isalion militaire en vue de l'in-
corporation des recruis 11 ans
t de la rduction du seivice & un
an.
Une adretse des
antifascistes tf-
la S. D. 2V.
GENEVE Dts au itscistes il
liens se sont adress* a la Socit
des Nations pour qu'elle picnne
des mcsur(s conlie le rgime fas-
ciste en Italie. Les fonctionnaires
de la socit ont an nonce celle nou
\elle hiijourd lu.i pour confirmer
les dtails donns sur ces appe's
I r dlflrenll journaux euiopens.
Grande Rafle
les Amis et U-s Bienfaiteurs
de- l'Orphelinul de la Madelei-
ne i onl prvi rus auc la Ralle
du i tan i ouvi e-lil aur.i lien
dans rtablissement le Jeudi
23 Diccmhrc 1 h. 1/2 du so.:-.
(- Purgatif Idal i,
^Pilule du D'Dehaut
!*t, Ru tu Faubourg Satnt-Ointt Pari
i Ftollt prendre,
N noauiunt aean wPrtll/
c!Io M provoqu. lamtli de d|o' I ,
Sopprlmani U dlie,
Ml oc dbilita pai la aalada.
.Tsilgeant pat de rpoi a ta clia:n
iZ\ ne caaaa aataoe parle da tamp..
.':ua aotlva qae tout le, ilmlialrei,
AU, est. par coiafqaenl, moka ebera.
90SE : puaaariva, a a a ,h.i..
LAXATIVI, i piiuit.
Le roi Albert rem
place M.WiUon
g i'Acadmie* des
' Sciences
QPann Sa Majest Albert 1er,
roi des b IgsSf qui a succd au
prsident WilaOB cjmme membre
associ tranger de l'Acadmie des
Sciences morales et politiques,
vient de recevoir une mdaille
d'argent commmorant son lec-
tion. Celte mdaille a t remise
au suus. i .i n en prseoce de son
tus iu priai e L c o p o I d cl dd la
j une Un:me de celui-ci U prin
cesse Astrid qui viennent de ren-
trer de leur voyage de noce sur la
Cte d'a/ur. Le roi Albert a t
l'objet d'une chaleureuse ovation
l'Acadmie tant son arrive
eju'a sein elpart. Aprs avoir pro-
nonc son di.-couis de rception,
le souvi ruin couta un discours de
Mr Lacour Gayet sur Talleyraud el
la Ile gique il un autie par le ma-
robal l'li.iu sur le Soldai du
i XVIIle si le. Avant de ie.prer.die
le Irain pour lruxelles, le roi ss
rendit ;i l'il'yse pour prsenter
ses iisj-eets au Prsident de la K
publique. Le prince Lopold et sa
Intime sont lepar.is en nx^me
temps que lui
Le Minisire d'Ha-
ti sur la tombe
du Soldat nconnu
I'akis- Le Minisire d'Hati, an
eieu 5 couronne sur la tombe du Soldat
inconnu.
Visite d*un navir e
de guerre sudois
En Jauvier prochain, en mme
Itmpsque le uuheur ae lu Marine
britannique i Coiombo , arrivera
a l'orl aul'nrjce le uuvue'de guer
le de la Mai me sudoise* t'y gia.
C'est le navire qui, eu (Jclobie
dtiu.ei, rameua ue btockbolm a
Auver le Prince dliter de btlgi
qu tlsou pouie li prioOiMS As
tiid de Sude.
Ue Leiles nies vonl t'-!re ugani
a.estu l'IiOI n -urde io< d si ligues
visiteurs.
La crise minut-
rtelie^alitn.ande
l'Auirt Plusieurs journaux pro
(.osliquent que Mr Luther sera le
lutur chancelier du rUicb.
LfiHLIN Tout sunble indi-
quer que le cabinet du chuncelitr
... i.iu.i eie battu au beicdsltig col 11
i.uera eJm^er les allaiies ne l'-
iUl jusqu' ce que les jours de lle
soieiil passes. Le pisidiut Non
iliudennuig a itju ce malin a
tour de rlelts pisideuts du parti
,..u peuple, eits socialistes, les en
dibiea el uts Hatiouahsles ali.-
iiiiitids ; ou dit que les discussions
iront tu pour uul que d'obleuir
des leiutigutmeui. Ou a donn
entendre que le prside ni ne char
gra per. ou ne de former un i.ou
Aeau |OUVSluement qu'aprs le
temps Dcevaaira aux paitis pour
i ,i. n.ne leur r-:n .: li'.ni aprs la
soauce si m. uveiueul e d'hier. Le
ministre des all'.iref trangres M.
.-- i. -i m mu i.ont la saute tause a
uisirer o,u ui.. la semaine piochai
Le pour ou voyage de su semai
ns en Lgypte.
L'Empereur du
Japon lutte con*
tre la mort
TOKIO L'empereur Yoshlsito
oolia i ut titive: >nt con-
tre ' -H al >te. l'a
bulle ; eilli'I. I a i> li par sa mu-
son dit q..e sjn tat est i r t h ng.
Pour Vu ugm enta-
lion de la mari-
ne amricaine
Washington M. Bullerjpr
sident le la Ci mmission des tinau
es de la chamb.v a dpos un pro
Ml de lui p'vo\anl un crdit de
S 105 millions pour la construction
de dix cruisems lgers, l'arme
i,i ni et le uirasstm nt de bti
i i i.ts ne sont pis compris dans
c-. dpenses M. Butler a confr
lu r avec le prsident Coolidge et
aon projrt est (onlorme tu pro
tramme linarcier lu pisideut.La
chambre adop la projet de 'oi
ur les biens r Dgari rglant les
llamations de guerre umiicai
ns et allemandes.
La terre tremble
Lisuo.NNt: La terre tremble a
Lisbonne, un violent tremblement
de terre qui a dui 3 secondes a
ji le l'u.iiii.e dans la capitale. l'es
vibrations Verticales ont l/ard
les muis el tait tomber un BSttZ
grand nombie de chemines ; on
ue signale aucun accident de per
sonnes. Des se. ouses rbmlquea
ont t gali meut re.-sculies a \;
dur mais le dtails manquent/
______4
AmicalQ'dajLcePtion
La i'le du janvier 1927
de la Bibliothque Nationale
A la prochaine fte du t Janvier,
l'Amicale rserve au Public dea sur
pri e* 1res sa . ble il y tu:a en
lr- aulres cbOSa# int eiSSLlf)S la
rafla d un rplaadida frvica ca'
et a th en argpnt, d'un tu'a joli
serv:ce de table de douze cou-
vert* et d'une mfrnilique H'ito
Co eh vilre, Po"tiac. six -y-
|idres. Aile/ c,u< Teniez vohe
chance! Na r^avoysi pas a rrnain
bas Billets e'enIfval rapnl roen*.
PRIX DBS BILLETS
Les cent pr> mien No< ni ^r.
i- ol.li r.i cent autres billell i m
pris entre le^ Njs co ouvai Qtnt au
Cliillie 4(>1 et linissi.nl ~
Las No 200, jiio, 410, 500, 0.0,
7,0 800. sont (gaiement gratis t
ne sont accompgn d'aucun nun
m pavant
de 101 199 S. 1 O .lo'tr
do 201 IWI 2.0(i do',
de 301 SOU 8.00 a
de 401 i 499 4.00
de oOl "591 5.00 a
Lone Star Steamship
Company
Le steainenSouthlands ve-
rni ni de Gai veston, Texas, est
attendu ici le 22 du courant,
e i route ie mme jour pour
Porto Hifo.
BOUEZ Frres, Agenta
^ i'i vj M^ t
1
i i-.y. rr.*
CHEZ
1 Benoit Couba
Rue du Magasin de l'Etat
Nouveauts et Fantaisies les plus varies
Articles de mnage les plus utiles Verreries et P \
celai ns de lottes beauts et les plus admirable
Sacs mains pour daines et Portefeuilles pourh
mes les plus lgants. Partums et Poudres les
suaves. Jouets amusants et instructifsFilms et nm j
dnits Easliuann Kodack
Toul cela, on les trouve chez:
BENOIT COUBA
L
E FORTE-PLUME IDEAL,c'est leMETEOREii
Entirement de fabrication Iranais.
l'orle-p'ume de rpututiou moudiale.
(Modles tous les prix )
gVoir chez les agents:
Commercial Agency
tV Commission
Stark
Hue du Quai ( Avenue a ) en lace de la Gare
\Vi.nusiiii-:lus4(Pure-Brise; de lottes les dimensionij
pour autos. |
Minoius Biskaltks pour armoire Louis XV.CoilTeu*]
Louis XV, Armoire amricaine,Tahle de toilette, etc.
Miroirs emcadrs i)OUI* salon. .
Verres v Vnni:s de lottes dimensions pour tableau^!
el vilrines. tjT^ :J
Ladres dors pour Photos de410x 20 et 20x24.1
Cadres sur commande pour portraits eu tousgenrej
Grand choix de moulures.
Rparation.de Miroirs tachs.
Prix trs raisonnables!
En voyage
En pique-niqi
i
w
tS5*
On n'oublie pas le'Hbum, leCoeUtail ou l'AaiMUe Tfc8
P i aon eitime puret el son extrme finesse,c'eut .1
geail^assure ponr toute la route.
&
wtwwuJamsiw
inited Fonde en 179!
\u Capilal de Or. 30.ooo.ooo
| Une splus importantes topag&ies Smm
eonlre l'incendie
Agents z CS #&&&,
| Agtnt Gnral : J.- DAALDER

CONSfRVT IfS CHfVf UX PEIGNS
DEMAND^-C. DANS LES
PARI UMkJtlt.i. l'HARMAtltS. ETC.

Port-au-Prince
mvm wmm^mmmvmw ^m******
a -
L


A. DE MATT1S ?fcov
..


I TI\' 24 Dcembre L)!i
- J^ri,--:*
Paris-ltazar
.a,: )!;>' C- -)M i^CHALES, nuances^va-
wcJ|)>)'"- ii !->;ul ('e mi d'anne, empressez-vous
asscr i
fJ|W
k
"1 iim-Kazar
I wei y vos portraits, ceux de vos amis, parents
^agrandissement. Prix trs modrs.
Steamship Cok
steamer "Bogota" ayant laiss New-York
mcembre courant est attendu Port-au- (sat!
Lie 23 du courant via Qaj Hatien, porlfH
[fais, fioiii.jves et St lare. ^
repartira le mme jour directement pour*^
je en route pour les ports de la Colombie $
ml U( et passagre. ^
m Prince, le 20 Dcembre 1926 J M
JCoIombian Steamship Company Inc. &&
iebara &Co, Agents

M
MI3LESSE, DBILIT
SIROP de
DESGHINS
l'Hmoglobine
Botnrataar du Basa, proaorlt pr l'lit mdicale.
r 11 udi orn u r.rnjBimui Aotraia (fini Jaa i/cip.'taax o' l'iris
* Cwiui. DI1CHHN, i, au, rm aarr, rajus m !.. l ... .
Votre EVERSARHP
vous donnera tou-
jours satislaction si
vous vous serve/ des
mines Evbhsharp
Red Top
i vous MM uir aer fuel so.n
'us 1rs iiijjrnlii'iils sotl rowbim s
i/ l'rilrrnr prrnsion arr laqirlir
iiaijue MM esl dume ri calibre a
no uiilliriur Je fiojrc, tous lousnn-
Jnc/ r*iii|lr de l'impuriaurf |H
Mi attardons a rr que seules 1rs mi-
lies l'wsliarji soi^iil luleni daus M
MjiNB. tous coinirndrr/ aussi i|uun
tel rallineuiriil de soins dans outre m-
thode rsllarause i|ui' nos uiiiirs ue >-
miellrnl pas rlqu (M doonenl une uni -
I : [urmilr d un bout a l'autre.
LEADS
THE WAHI. COMPANY
New York. >. Y..I .S. A.
Molli* .v. Lauri.i, Age.iL*
Laboratoire Hospice St
Franois do Sales
Le Docteur Baron, de retour d;
r'iw.ce o il s > si mis au courant
des derniers un j. es arc mplis en
llentlologie ei Bactriologie a re-
I ri* lt li: m i a du Laboratoire
de l'Hospice St Franois d* Sales-.
Sj eciahl. Elude du sang
| < ur II trai.HuHon Prparation
de S mm el f' n application p'iir
lu rajeuni* ii>' ut BUivaul les nou
vt Iles un lliudts.
La Ilira lion Mdicale de thos
pice Sainl Franois de Sales.
m
M
m
Capital : Or R
Eug. Le Boss $Co
eit Gnraux
I.:
??H " ~i * xt X2 ~ *tf tf yt ' 5? <6 ^< d* h ta >x< aY V vV a a a *** n a

Juste trois
gouttes
t'huila THREfc IN ON Icm
mieux pour vous qu'une grande
quantit d'Iiuile m .11 ti.tn t- -
Lest ht raison pour lanuolle
TtlRBK IN UNS a uu uagaii
ui.iv^rsel. tllelubri'.ij.toutes sor-
tes de mecinismes lgers.
Bile protge U surface des mlaux
cubtre la rouille et la lerobinre
h.le polit et lait reluire les surfa-
'-s liuies et r.-r ne<.
Elle fait ce travail mieux qu'aucu-
L autre espce d'Iiuilefet plus.-co-
nomiquemeut THHES.l.N ONfi est
u I des meilleurs amis'du mnage-
b le tient presque tout dans un tat
Ue Iraiclieur et de propret, hlle
buile compose pure, tri 'MJ 5ewZP^ Uffibre ****
rafline '.m ne e.tntieo ^^/ v e"
pas de substance nuisible. Elle ga s'paissit ni ne rancit. C'est une
huile universelle pour le mnage,
TIIHEE l.S ONE se vend dans tous es magasins d'ustensiles de m-
nage, tous les be/ara, les atmar lie et les Grands Magasins en
bouteilles de tout, s oirr.ensions et en bidons portatifs. *
Tree inOne Oil COMPANY
130, William Street, New-York City U. S. A.
Demandez les chantillons et le mode d'emplo'

g*
v;-

.


fa

r** ^

JB5-
Compagnie Gnrale
, Transatlantique
Ix' steamer Caravelle! de
nlour de Cuba et des ports du
Sud est attendu l'ort-au-
l'i inee vendredi 24 courant
Il repartira le mme jour
pour St Marc, (ioiuuves, i'ort
de Paix. Cap lhiilien, l'ueilo-
l'hila, San Juan el le Havre,
y l'oit au Prince, le 17 Dcem
bre 1030.
K. KOBELL\;& Cie.Agenti
DqNIEZ-LMUB
lAY LAvoine IJ-Minutesuesteel
| le que digrent mieux les en
" lanls.les viellarcis,leseonva-
* leseenls et les malades. Ce
sont des grains d'avoine sp
til cialemenl slectionns el
>^ prpars pendant douze lieu
,* res dans des poles sans l'eu
j^B dans la labrique; pour cette
>if raison l'avoine s S Minutes
est IreCO m mande par les
meilleurs mdecins
1
Co
Administration Snrale }"'"f ecina .et sp
1 n Ai calistes.
des Postes. IjTMREE MINUTES
Les dpches pour New York *'. *^
I I .urope ( via Kevr York direct ) j^ Cder
p.r ie sciiuei l'riDs r i dei . k
Itndriik ser ui l-.in e- jeidi
23 du cuu ant.
,'011,1.1 1 rince, le 21 DceOabN
IvtU.
t'lntCooJMd-att*<'yltt I
for TwelueHourt
Hantai auuMN MO*'
wa"
CEHEALBS
rapide, lowa

i ),

4 m mm&m&MM*MM&k
A vendre(
Dodge Touring Car en .excellente
' ondition avec tous ses ornements.
Demande/, l'auto Dr Bue u
| k KNBER'S Garage.
For sale.
Buick Master Six 1925,Kour l,a^
atuger (^oupe. Perfeei un ilition.
AfP y KNBKH'8 d, rage.

A Eldorado


Voui trouverez un BILLARD de.Ll'Xi: ,
de la CHEMEa la Glace
DE LA BIERE PATZENHOFFEB
de BONS SANDWICHS
de BONNES LIQUEURS
m famki x COCKTAILS
du bon Champagne
Comptoir de Patuspril
1^ tout a un prix trs modr.
il'nainj de Mars J >lione 517
Frd. Qairaud, Ditectear ^
fci
Insurance
HABILLH,lcest bien
s
j
|Dne des plus fortes Compagnie
canadiennes dassurances
sur la vie
i
Eug. LeBoss & Co.

'HABILLER, chiquement c'est mi
cVsl pareil
03-
5Wr^^6?^^^^


Xv


-


LEfUATN- 22 De"
102(i
< t- Vf $ *<
^aataHtetetetofcjfefc&]> \yj.!m< m.f FTP^BH

I
BBBIB! ""^
uca i'intestino
E,n.irlr.o
Vostlglne
Dispep'JK
F.maCrirw
Pei coaser- ari In buona
Pilule preedere o^ni nn
ue ccaipraM .;
I IM 4/ '''l'..a.l.. I**ri4
a

it l nutirl ameaaO Trtaaro p
prtndrado comprewa Ji Jubol
:'
W
i.\
lv^
'a. prtadcado offtj mu atialcb*
, xil. i.ndtr aUlotu
iatoatioo mf rit v-r l'abaso dclladro-
*ti
t>' dti U*aagi. U aaa aUaticitt
i lus do-'iliu tr ctu xriH avala
lu.- rlcdurafiooa iaiealiaal* coai al!
unir rx'.iitata .'al Jabol, fora* la
atoria de! eli,tert contava ial tac m-
ii BifDo orr utaatrt. Pcr toair l'a-
asaaita rrrbb* rooulo naao aofia
rrii'- a* tanto I .a- un cM eli nra
^lalau nos .1 lotavra a lutta ta po-
cha t-. ,'oi i.iiu >-j tncaaricati ar
t^iauL
D.- i'n .lm>u
jc^i FaruUa Ui M M MonipelJiw
EMORB0I0I
l> -m i.. ; un. > ..,.,., i.i.m ,.,vi,..
'u/ai. laJaiaail '- ,,../.. .v. ,r,.
. MOU r ui ***,/., i.ac* U atwrru: -.
/W.r/fff

fajfw I ';' J./.'; ,.'|. Irt il (T i. r.-jll.s Hmma
ttTl ri au..*..
Ifaj.....Md. m 1% l .
... Jf ...
")
-3USS;--------
1_ .^_;.-
rrrprifaif es d'fliiton.4 bile
Souvenez vous que tel
pneus les plus solides, el
les meilleures tl>es sont
Imbriqus par FirilOfle,
Yrestone FmII 5 ze r.um
Qi.ip d Balloons 5oni lej
pli-; connus el les plus
ivrl.- ici rs
En .-'.0"k ebcs Oll^i-
uo v ne Irouven L lou
les dimeilCioiil de pneus
B(|Ulier, nVavy l'ulv,
llalloen, H 111 ,,ilj
et patelles.
I",ivk- I. i'. eux OACC
:il"
Do!
ars
d^Quaii^
ii^^^uilv^^*^^SMaEiil
S

H
!
Courroiesfjde Transmissions
Quinine pour srs autres prcdLjtj
i;oui Yew fabrique ses courroies tf
p > l. > nit'iotl ^spcia es l; bore
dois ms lal.ortoires.
I courroies ordinaire-, pn ciir
,|lt av. ir i< rvi pend nt un couit
eg ae de temps s'amincisse..t,. leo|
,1,11,, i. ei fiftaleine t, cdent.
i cci a pour cause la irictio.i i |..
i elle ces coin roies sont 8 i oiise
' ns qu'il soit possihl de les lubrili^
Les Courroies Good Tetf}au coi.lrair.]
nt une mb-dance graiss. use conlri
nue dans b*ur c. nslrucii u, qui lei14
luluilio auUinatUjUemen. coDsemit
| ar an i I. ur souplesse et leur las :cil
Cuandcnseser convenablement is c urroies liwJ Yar e,,es durei1
trs lomjtemps el donnent un*service smprenan'. .
tes courroies de transmissions Good Teir sont laites dans l .ulei les ai.
mc lissions efponr toutes sortes de iravau>*
essayez les la \ tocliaine lois.
Courroies Go d Year Boyaux en caoulcfcow.
Tbe Wes adies Tradiug C
t ORT'U PhSCE GONMYES. CIHIIITBl
Satoa-WhilesBOW-Her
115 .Stu's Pfintes laalttr
Un gallon de ces peintures convenablement appliqu: recouvre 700 pieds carrs de MB* '
les importants difices o notre ce nt>ir.- a t employe p t de pai,
1-^.ise du S cr CM, Turgeau -EgU e ^^^'JS&SSK!Sm d'HelU.!^
Cercle Uellevue Rov.l Bank of Canada -^^Vf^^J^tSZ Nalion.le d.
Bit que Nationale del Rpublique d'Hati, Au Uyes ''
au-, rince
d coavetcent.
t p la t m bni ire le ,ii> i.opue
am Ki.i'--I ui,
J'obr l'elinr.f iiUtibd i
Le Mul lait en poudre qui contient Us tiui-,v.tanuues.
Uk tiuia indispensables neme. ts 1 le nulriUou
littcsctiie oi blnlit u'api le piocd u Jus -Il itmhLftf *
MOMILK est le seul lait de \m1 lie en poudre, se rafpioibanl le
plus du lait maternel. De,digestion facile, c'est l'aliment jdn[
pour les bbs.
Kn vcnle chez :
Simon Vit un, ATred|Vieux,
Madame L. II. Doret
BREWER &. CompanySInc.
WnoKCBBrrBR
I
A. Boit, Raphal Itronarl.
Savinien Martin, Petit iosve
Geo. JEAN IV & Co
/ ('.EN S
La ssril a plit de ia main
N'hsites pas: .
Achet* le beurre de table iBluXosb. gsranB bdm
lunient pur.
' En vente chez Simon Vieux, A. Boit, Alired Vieux.
K. Dereix etc. etdes bonites piceries,
COMMKROIM. AOENCtSS AND COMMISSION. J
Lion R. THEBAlfD
Pu \K 7*.)1
la Rpublique d'Ilaiti' Peti.Gove Banque Nationale de la AjjWqM ^"'^..icine
Banque Nationale de la Rpublique d'Ilaiti, Jacmel Compagnie B .est > Bureau .lu Matin ., Hue amricaine Radio Corporation Itue FtHMI "Ltfdk -
hue du Q -al Bar Terminus, Chair? de Mars\iIle -j^lNf* &* Ption-
Martioeau, Tesnau -- Villa Lon Djean, BelleyueN.lla IW! aususv.\r
.Ville -EdmSnrt MangonCs, l'eu de Chose V.Us. M.urice estera. Isa del hos
1 ViUe iee- VeoteT Auguste, Beis-Veraa \i|a Antoine lelamasj eu"
Chose Rodolphe Itoety, l'eu de Chose-Vjlll Flcluer Anselme, Turg^au
Vil a Ed. Lespinas'se, Belle vue Villa Ben raubert, Bellevue
IVilla Mme Veuve Barbaucourt, Bellevue
Villa llermaon Pesqoler, Peu de chose Ville Me A More Bellevue
V .t Deer .-.rilrVdt "rslince Ville I ne Th-,nl,;ois Veri-VUls Luc Thard. AvenuJtji
i 1. meU e m constM-tions Architecte Geo. Baussan Les meilleures eotructioDS sitlii
Les meilcure. g^ ^^ ^ meiUeure8 constructions architecte Lon Matbon
Pour" vos commander ou .tout autre renseignement, s'adresser
Geo. Jeansme & Rue Frou, en lace de la Banque Nationale
Bro"
rchiteeU
Citez Stambouly
et Sergiie
TitU franais. Italien, Anglais, Amcricain
Casimir, 'lotie i>our chemises hommes ci Pyiama
toiles, Soieiies, Cliapeauxi lemmeset honnn*
Toile'pooi (il lir ;< lie
U>s lamilles trouveront les meilleurs articles
iicessj ires 4 leur usage et au meilleur pri*-
Ml M M IW l MOm, M " des Csars.
<^%mmywin%wm%^wtm-M^



University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM