<%BANNER%>







PAGE 1

i/v l u i v.:t Il s'agit de se dfendre Et de ne pas se laisser surprendre Drsravfztoiijfur consist, vous 61 dore Lien continu s qu'il tous i I toujours prot ps et .1 continu r. toujours vous prot^er. or do cnou ruo.nepasa.lerd.rp.lpmfntlc tous iffl plac loi lve ire cci-liSncr I Magasin Moderne de hawas HeruiaLos 1724 Rue du Magasin de lEtal i'AS?. Lr:aCCUeiI C8t ** *** i* -haudises e, prix Mm tcu-e Dmission du £a~ binet allemand !" UKHLLV—Le gouvernement do chancelier Marx a dmissionn :iu joui d'oui aprda avor t battu au Iteiihsiag par 21! voix tuiure I7I dui,8 un vole prsent p.l les sona.'-dn.ocrates. Le vole a donu l'trange Spectacle des ualionaliiIci rejoignant aux looialHien pour une moliou de protestation contre m s aimemeUs axietei >.Le comte •un Weslarp, clul nationaliste, a •xpl.q.ie que les nationalistes ne h)iupitlii.NuientJpas avec les critiques socialistes de U Uticliswenr, mais qu'ils croyaient quel Alltma gne avait besoin d'uu gouvernenu ut stable soutenu par une majo lil au Heidistag. ]| a ajout que le cabinet Marx n'existait quegi *"" %  "• •"" ** %  • • %  ~ o. cata. dMl l.ur. ELLE AVAIT MAL AU DOS El fc UJMRE %  Un simple remde de famille la calma comme par enchantement. Vote du budget parlle'Snat Iran cuis I'A lus 1 e fcenat a adopt au jourd Uni ctuilgu pie.-euupu le Caboul Peine*!*. Il strarenvoj U Cliaœbie pour agpiooaiiou "et amendements et 1 ou pen.se quj la question seia dlinii.veu.eui ie gle avant la .Nol ; jamais le bu t get n'aura t si rapidement vol L'excdent a ete lamase a lu/ mllious & la suite u'un ainend du snat et le budget se prsente actuellement tous M loi me suivau le : 30 milliards OU) millions de Irancs de dpenses et 3y milliards 027 millions de francs de lecetles. Le* princes hritiers de B. Igique Paris PARIS— Depuis trois joure le pr'nce Lopold de II i t K|iie el sa femme la ; rincpsse Asliid d Si/dprocdtnt a leurs abats de Nol sans que le public ait eu vent de leur prsence danla capit le. Le prince et la princes c vienoeut de la Cote d'Azur o ils ont pass b ur lune de miel. T e taux d'escompte J .de la Banque de France PARIS— La Banque de France vient de ramener le taux de son escompte de 7 o,o 0 1 ( 2 ojo et le taux de lintrl, sur les pits de %  • 1,20,0 el M 1(2 0,0. Le taux de l'intrt sur le maich pour les prts fur garanties de premier 01dre est depuis longtemps de 10 112 0|o oit i.n pour cent de plus qu'a la lnnqie de France Depuis un certain t mps les commeiants franais pic testent contre ce taux excessif auquel vient ajouter li I,'.I 11,11. cii 1 une commission de0 U pour cent tous les trois mois, ce qui mt ie taux rel de l'intrt il 1(1 o,o pour les p fila court tirme. Il n'y %  aucune rata oour qu'un mal nn-. 13 ,?T if vPW r "" 1J 1 nr ,, (1 une dame do Lille. France, qui an %  fait feaul. "Je •ne pouvais pnuque pas nie remuer par la Jorro de la douleur que j'avaii au U Ppwa^kaoBieetiaadwtinieaiiwtBd^imiiuie S *l mi clul "'"'lient et le soulagement boit immdiat et complet. I# t.inimnt de Sloaa est reconnu comme un vrai ciume-douleur. propre, %  siebloet facile i employer. 11 n y a mme pi ooMia trouve en vente dans toutes les phurmaciea du monde Uniment de Sk an Anantit Tente Douleur INotez ceci: LA PHOTOGRlPailsJBtig, ME\ > vient ne recevoir un BIOI k vuric de tnovlurei et d'cucadremculide toute bv-uu l, dfl tOUlei tliinciisiotis il pour Unis les gouts, l^euxqui \euteiil conierver un souvenir durabl* doivei.t se rendre chez Mevs o ils trouveronl des eoendreiuenla ii|i|)iopris tt^dt^bon Ion. te i l'appui soit des socialistes suit des oationa,istes. partis qui n'ttaient pas reprsents au cabinet. Aprs le vote, le Heicbslag s'est joui n jusqu'au 19 Janvier. La molK-u avait t prsent* nier apis que Mr IMiilip Scbeidmann, chel ues social-dmocrates, eut acemuno clique militaire mo uarcliiste d'avoir organis secilen-eiil uue norme arme de rser ve et tait eu truin de dsorganiser la ftefchswebr comme instiument de la ipublique. Le chancelier Marx a nie les accusations, mais Mr Mhedinann a cit des noms, de* lieux el d. s cfa lires pour prou \ersesuins parmi lesquels se uou valent des accusations qu'on cmBfcganinail des munitions et des aimes eu Ituss.e. M. Scheidmaun a aussi prtendu que le mmislre Ue la (ielense Uessler n'tait qu'uu inslrumeut ^eutre les mains 'des mouaicliutes ; 11 a demande "que ie Cabinet donuat m dmission alin d'eue remplace par un cabinet compose ue republicau. La deuxime affaire des ptroles auxIltats-Uni* WASHINGTON—Laffaire Fnll Sinclair >iendia mardi prochain devant la cour du distiict de Coluu.bm. Lt le.-cive plrohlie de la mariue eitue au l'tapot Dont fut donne b i' la Hcclaires Mamn • li U,l Company eu Avnl lttS! loi>que Mr Kall eiait secrtaire d'tat de l lu ieui. MMj Owen J. Mcbe.ts et \:ite Pont* reneqvi repu>et, nt .e minish\ e public pensent q< e le piocs coin meucera en Jauv.er. Un violent ouragan Madre r c.NciiAL (. Madre )— L'le de Madrie a ete balaye mercredi der niei par un ouragan cuinaie ou n'n a pas vu de mmoire d hojime. bepi personnes au moins au raient pen.La ville de l'uuchall a ete en partie inonde, les toits des maisous ont t arrachs et les lils tlphoniques et .u'clairuge tlec trique brises ; la navigation a beau coup soulier t. Amicale duL^cePtioD La f'le du } janvier 927 de lu Bibliothque Nationale A la prochaine l'ete du 2 Janvier, l'Amicale rtaerve au Public ds sur pri-e" trs agrables. H y aura en tre autres choses intressantes la rafle d'un fplendide service caf et th en argent, d'un trs joli service de table de dou/.e couverts et d'une magmlique auto Coach vitre, Pontiac, *ix cylitdies. Aile/, tous Teniez vole chance! Ne renvoyez pas demain. Les Billets s'enlvent rapidtment. PRIX DES BILLETS Les cent premiers Nos sont gratis et doublent cent autres billets com pris entre les Nos comrm m;ant au cliillre loi et linissanl 7 1 *. Les Nos 200, 30 0 400, 500, G00, 700, 8UU, sont galement galis et ne sont accoinp gn d'aucun num ro pay&nt. de 101 199 $, l.OO dollar de 201 299 2.0(1 do de ^01 1^399 3.00 c de 401 i*4t9 4.00 de 501 590 5.00 %  La Grande Bretagne et la Chine LONDRESDans les milieux gouvernementaux ii existe uue cor tamo appicheosion au sujet du rsultat des conversation.* qui „. rout eu ilankeou. la grande ville eh.no se, entre. VI. Miles Lamn son le nouveau miublre bnlan.i que en Chine et M. K.igeue Tcli-o mimslrede il.ires trangres du g uvernemMudeCaulonOcraint unb.vcottge contre les sujets b i cu Q ,7; e,! u ,ttcjrdi,e8eccn Laboratoire Hospice St Franois de Sales ^ Le Docteur Baron, de retour de 9 ii.ee o U s'est m s au courant des den.iers progrjs accomplis en Hmatologie et Btctriologia arcpris la Direction du Laboratoire de l'Hospice Si Franois de Sale?. Spcialit. — Ktude du sang pour la transtusion. — Prparation de Srum el s^n applicatiou pour le rajeunissement suivant les nou voiles mthodes. La Direction Mdicale detfioi pice Saint Franois de Sales. aum*?*, ri CHEZ Benoit Coubaj Rue du Magasin de l'Eut Nouveauts et Fantaisies les pl us VRr{ Articles de mnage les plus utilesvlr^t* celmes de lottes beauts et les nli.V l\ $ et| .Sacs mains pour dames et Porleleniu ir mes les plus lgants.ftrtum. efeg^l J J--uetsamiisaiilsctinstructils--Pii! e i duitsJEastmann Kodack "^ Tout cela, ou les trouve chezBENOIT C0UB.V suaves. L E POiriE-I>LUM|.; IDEAL.c'est le, M ETE0| Entirement de iabneation trancaM porle-p'ume ; de rputatiou nSal. (Modles a tous les p r j X ) Voir chez les agents: Commercial Agenry <$' Commission Henri Slark Rue du Quai ( Avenue A) en lace de la Gare \ViMsiiii:i.ijs (l'are-lb isc) de toutes les dimensw pour au (os. MIROIRS BISEAUTS pour armoire Louis XV.Coiflei Louis XV, Armoire amricaine, Table de toilette, Miftoifll BHCADRS pour salon. VERRES A VITKES de toules dimensions pour tableau el vitrines. CADRES DOUS pour photos de Kx 20 et 2x2i CADRES sur commande pour portraitseu tousgeoi* Grand choix de moulures. Hparalion de Miroirs lchs. Prix 1res raisonnables! voyage En pique-niq '•: i On n'oublie pas le Rhum, le Cocktail ou l'Auiselle TKSSEMT Par son eitreme|puret et -on exlrt'me finesse, c'est ;la friteWi geait assure ponr toute la route. Grande Rafle Les Amis et les Bieuiaileurs de l'Orphelinat d la Madeleine sont prvenus que la P.alle du beau Lou\re-lil aura lieu dans rt.tahlisseincnt le Jeudi 2.'l Dcembre 4 h.1/2 du soir Dames jeannes Vides 1 2 & B gallons en gros et dtail B. A WOLFF 11(5, Une Traver^ire. Nouveau secrtaire adjoint la Trsorerie amricaine WASHINGTON — Le PrsideLt Coohdga a nomm M. Cari Siliuneman de S. int Paul secrtaireadjoint la Trsorerie. En China SuANdiiAi— Les;troupe8|du ma rchal Sun TcLau Kang ont |roo cup il, gtekaoa Rduction d'effec* M/ dans les armes belge et an glaise BHLXKLLESL'arme belge sera.du.tedeiO pour centTfn re piocha ne. u n.nb d s hoannepous Isa.m.s se a de M.000 boaunes contre 77.001 ,v, eanne Cette diminution des Mile la. .rtie du programm deccncm.ts indispensable^ an pl.querpourleiedres.emtntli, S BeeTi te delarŒebr.tarniquealer seseflect.lsdav, B i K uer,e.lord Middleton a d clar au Parlement .vaut *ou ajournement que les 1 leclils actuels de l'aime biitanni que comprenant l'arme rguli.e el sa rserve, la rserve gpci le ou milice et l'arme territoriale a teignent 413500 hommes c'est i dire qu'ils sont en diminution de V.1 Nortwfci Union Fire Insu Socit Wed Fonde en 1797 4u Capilal de Or. 30.ooo.ooo 1 Une des plus in | orlates Compagnies d'dssuraoces] s ( onfre Tincendie •Ci Wt> %ti Agent Gnral iU 000 hommes. i-.o mme' temps" #} _•_:'., ,at 1 n V*J or administratif u >,% A QeltsR ~ uG P-Haitieii,: J. PARAViSIN) U "o Au Cayes: JEAN BOURGEOIS J. DAALDER ministre del guerre a t r'ou bl. / me e •;i A. DE MATTIS & CO, Zeprsen'anls pour Ba t i



PAGE 1

LE MATIN21 Dcembre 132(5 Paris-Bazar i^aveziK-s MI/IC baaux C HALES, nuances varicsipour cadeau de fin d'anne, empressez-vous ^MMM^mmmimiwiMi dpassera L' *-'^" 1 M Paris-Bazar Jovoyez-y vos portraits, ceux de vos amis, parents paragrandissement.— Prix trs modrs. m ON raouvEiwUSSAUlICLro8WVANT& i fjJl rl 'V''' %  W ' 1 '' ^MMW ^Mlwit Cfl H dtail DM E •5 ' P i g s f,er,4 Poulfs 7A vous v uU < tes proposai de indur, Ui h l lUe g* ,£t4 DJeui |ra qu'c.io M c, U y U1 uuiiee pui lOkla ith u, a i l uui >g| u renueui nu.heure, sa boune roaiwieMa, g aca .. wM ni*** 7W (UdUM ^rouagande, s'ost Ittile r.ipiuo. "3 Mais de tout le bieu que vous eu ave* dit. vous'avt/ eu lai •l7l Ile m c II 1 IILIII'II'. il' i il m.ti. .-c a muta ..... .1. ... m m gg. .-es, per.es, galon* pari,, l'oulfs Vu.m.ln, Fumea eh£ W TuTTTT S?"Vc,, ? eaux S*, (il de soie a coudre, coton broder i V S de 1 luul ,! e b,eu 4"* "H" •*• dit. ouaW cula, fcrf 2 *i V / chH, ; S / 1 "^ Won o.tier, rub.ns. ^ U K I 5JSSS? 1 d a nun "" vos auus -ue cl,,,:, yUlcllt5 £ S Riif 5 r < 'T Sa 3 d nci,1 S' maroquinerie de Lues W *3 K',,,* £ ^^ "" b " %  "*•• ,! ^ CoLl,e ceal * w g SSttSSttsw 1 S V eQ *' 08 oure ux OU8 -*—-r S S or ^^^ a,eQ ^-?f -• * ' e & S ^ !i2M5 P%  •• •• %  •"• -* * -MI. ae E lito Steacsship Co k |gteamer "Bogota" ayant laiss Hew-York Dcembre courant est" attendu Port-aui le 23 du courant via Qap Hatien, port i, Gonajves et St lare. repaiti a Je njftme jour din clment pour^ Italie en route pour.en parts de la Colombie & tant fret et pssagert. tau Ptince, le 20 Dcembre 1926 (oiombian S^amsbip Company Inc. bara (kCo,AgeDls .-,4 l } ,e /. der,,S OH|to.,pt, savou. en,, de Hologce .P B .tt S 03%  J>3 cols, ebauMetto, bouious naoebetlea, pi pt eic ^ Artlctatoen %  UieUdes pour eul* f .. V eveil boceh oa * ^ ta OUI genres, hxlruits COloraoU, hquiJes e. eu poutre, 0 nr 5 %  g A/ me/il//oii V, us Has sia Croit! du Mont. St JulUo, S fifr ^ huilieri Hc, Lhi.npagne ai.llientique Car es d-Or. Liqueur* f"lfr 3 E rapires, Lognac ttc. • F. UVEUNET & O E 1517, Ko. du M.g..i.d l'l;i.(. -Tlpbooe No 808. ' — %  1fcte *1 [ ftfli1litil i|'iitif Ainminum Liae | •C'. 4 d euie. "^ ... V U! Q l<8 d 7 P a %  •• o K^Je contre celle manie de w ^ ieteruspxl.es vides de usuelle,., et eaat uce^ire al le! : eu jaruriuar, car ,,ous ucco.u.., une rwuiu|NMi M a* u. t0 u h *^ 5 contai d CeU, P0C,,C;le!, ^ PA1 ,u,,:s ^ *• 'eu, Hrf •M m. VUUa HVl/ Url ' 1 0mi8 ru*Mfial ( ^ar vou u uv / ,,.. u |, ** %  g| I, *> oui „ aV ab,es Cacuu, aeux ce.,l ^£.' '' "' .< .^ le p lieueiic.ci jj ccl'e oouue auimiue. *^^ 3 ..entrai l.> IU.UA V „ 4 all*oruuu ae tbu ci •ri| elles " Hue Ju.tia uiier. 3 ioii iOG. ie pjur baUo.ar a uai.a ojuue aulNiiuc. *' J ;^/ Uuu uo i s tl ,cos 'l Utt •*• •*• d'Are dJoami de v,. Ueojura eu tOkmi . cg...eue i lUull Port M riMpuituP^MM,, „ uoU Uou> rt ,, M aj ^5 v < Uj ^IQ.1 GE3.UU egacagjfarji • UUOII STO^AC New-Orlans ^4^South America HeaiDsiiip to lac'roehains.dpa.tsdirectspour^ § Le ateainer -a i!a • ayant laisse ew Drlausg 31e 13 sera i Port au Prino; le U, a .ix IM > e S #J20, Uactnel le 22. J jg un steamer laissera lew-OHaDs le 27 direct lemenl pour l'ort-au-l'iince et continuera^ ^ ^.iRA&CMProprlettirei. ^ 1K •P} Que J*ronneiir.iienia la l*v*re une ttubdicdcstom.ccl tii-ndtnL ,u m.hcu puiii..i de plmuwu. ,,„, g „ c le :r,„ P s |. d,,,,p"| c.., une WWoodt eneur on Mul •Oltow I. .u.ie. le. plu. KchniK. "ui,,',uSS iHrSfia : SES •lom.c.ie. tuu.icimrr le i i m a. V lui uu>.i • %  il.' lhiKS 1 15 %  • %  %  • %  •• %  ""' %  ''%  %  N.U1UU MOI „..i.e,ll t ,„. Un, b. ... u* y ,r d. £ la, SB7M1A I es Pfi.drr< de Cock .ir urerv l>n-t.ot:-, kharmi ildtllS cialisles. THRE se %  S M fer MINUTES CEREALES Co (edar rapid, lowa frTulo,Hourt • S "" %  (• oiM.waoai ou ^ i-^_EkFT IN A J" *T wJ A Eltiorado Vou? trouvre/ un BILLARD daXUXE DE LA CREME LA GLACE DEL BIERE P ATZBNHOFPEB DE BONS SANDWICHS DE BONNES LIQUEURS DE FAMEUX COCKTAILS tu BON CHAMPAGNE COMPTOIR DE PATISSPHIL Le tout a un Dti\ tri modr. CaiDJ d larj r Fre i. (faraud. Oitecteor te Insurance Co le des plus fortes Compatjnie 1 c anadienes dassuraoces 1 sur la vie Eug. LoBo se & Co. m 'HABILtEla, c'est bien "HABILLER, ctymiol c'est nieux lill 1^ PWWfSm^ii^ i w m ^ P ad <* l ^; f .al



PAGE 1

Lt MAI I > 1 Wcerobce 19^6 7^ WifsT'Kr,' 1 '! ^ ygl^iœ wmmwE& n a %'OU I ri ..... Propritaires d'Automobiles 'i JLd? JBL^ ^W A-# IlQVli : combat l'anmie f <: r <. v) Sou ta noJv-.!'. fovm llauldo le flfcMtl. igr*ot.lo hulr*. m p*rticu'ir*in*nt raaoaunancl pour l*i nfani. CM le reoou*t'.jinl Idal, plut eu qua l'btnio. b.ne Convalescence Neurasthnie Tuberculose Anmie o tiaaifetitUia Ittt MM —r* %  sfl ^ Wfitm i9—> / lnHim tote pin-.-. UNll >" /' prtKdt du Cf'Jtol. -.'>:>>• nl ';r.>r:i M Jfl i %  l %  Mu t> .••; %  •> • ({a'. "• '• % %  util) l< U!b*i %  % %  • !•••.•••• %  iii.r if. ;.-inr'"'"',••• • ''• %  '' %  •'' %  .|M-*Ue. ,.: •-'-.' l"'" 1 • lioo .;.•> %  <•.. Uti. nu^iU< •' '• %  r;.,.*•,! .! ••• ti.uii) • %  "'• '•' lUllit'Ili .. •' •'• i *~S. • F i NOOTYL in..,l.i. I'ln.u.1 ? %  /" [g Rhum Champion) De la DitilUrie de l*A1gle M. FONTAINE Justifie son nom Dpt Angle de* Hues D,.ntcs Destouches &. Magasin de FEtql <> on tiouvnu galement de*LIQUEURS, SIROPS de 1er choix ainsi qu'une FM DE COLOGNE extraW La garantie la plu absolue est donne qu'il n'entre dans la fabrication de ces produits que de l'alcool aculre de canne du sucie lalliu il u. emails de |i a I Mie l*-i cbO*l l's tlifion de luiil produit < bi inique : ils ne craigr e t aucune comparaison avec In articles ttmilsi es import (ou 1 en ccu tant beaucoup moiua et Dans l'i i fit dvore 1 orne-anl', faite! an I'WMI *•"* i e" acheett/ plut d'iilHHi Importation des. meilleurs VINS de la Ville. GROS cS: uETAlL Leciline Granul Brtwer Le plus ai t des Reconstituants Fortifie le car i an, la moslle epinire, les os et U's reins'Hend puissants el vigoureux les entants demie, les emmes Isibtef, ea personnes uses par des travail assidus. El mie ch z : S BAH Imn, silred ww, topt |We, Ed. Est^e • Ce, AIM^i ilpLonse BM-, J. M. uni"}. I N l. ''• fwet* ** P ferai : Slailin. [ scik ckex : R BiouariiGi'aitd'Roi &<> 1709 GEO. JKANScME & Co, agents I* g* fi* 5 ^.u-4•-!.' flKes lOfil laliii.ni'> |*r F |, e* ie tireslon Tnll S 2e, u %  Oippeil Balloons sol lej |.|ua connus el les |>lus rccbefclii Un stock cliea |ous*i (|ii> veu> ir. uvtr ub ^ | ""T. PREtTZMA^ N-ftfGEBHOLM l'iustle kilo .rlie jvef I a Lcllai ojQwb &tA^e&**/i*toata^ Chez Slambonly et a HT g* m m m Hr ()cca*:on exceptionnelle i# ftr ! '2 La sant est une premire ncessit Ce qui n'a jamais t fait Ce qui ne peut lre dpass. Kola Champagne F. Sjourn Pu'par daus des coi.dirions tiqoumises nASKPSlE Prparation' et Vente" Phninwuie K M&JURNc ngie •'.*• %  <• Hun ''* %  <'" Centre. L'nergie d'une sant magnifique gagne tout dans ce mends. Les x maladies proviennent des germes qui abondent dans la salet. Le Savon Lifebuoy dtruit tous les germes de* la peau. Il la purilic et la protge. L.v.r lli... Ltd.. Port Sunl ,M, Anjl.l.rr M H 1 •3 7V.SM/.S fronai*. Malien, Anglais, Amricains Casimir, Toile pour chemises a lion mes ei fy/aniat] Toiles, Soieries, Chapeaux lemmesel lioml Toile (il prui linijerie j^es lamillo Irouveiont les meilleurs rlickl tcessaires 4 leur u ge et au meilleur prit, Parfum-i 1 de loSt m re — I ntiors— poalrM Savon*. Cravata, ChemUes N'< • cho a.Rao ft < -l-aiisselles 'rfs et ordi nairei-, Article* de triMt-. Vfnties. I veil Rijoslerii tine et rdinair article* de nouveaut TiHn-.i ise — italienne —m* t'cine K ClapeniiY I* toute' t rnv s %  IOIM n<>< • a de tous le pria C hape: m pour homm •. %  •. m • t i (anls. Ctm p.- • Panama* — Pnam>--n rnuleor Tout I plus chic et le pluco.iotii-i e M trouve eu fW | fin dtail chez (ipnavo Hnrl; do I... Mfisoi 'H. Dix Bille* Chapeau (irand'Bue— Co:n liie d s Viiacles, eu ti.ee de Grdicer. Grand Htel de France P. P. PTHIZI, Propritaire Cet Etablissement renomm dont l'loge n'est plus taira vient d'tre compltement restaur t remis neiu. Les hambresont tout le"eonroii*moderne, le serviceprTprochable, le Restaurant soign est de tout premier trdre,**Hotel n'ayant rien nglig pour faire plaisir >a charmante clienile. Mr. PATKISI, qui part bientt, apportera sonjretoor de France de nouvelles amliorations qui donneront h plus entire satisfactions tous DJEUNER la CARTE,TABLE d-HO! h PLAT dy JOUR au CHOIX Paneton au mois, lu seinaire, oar jour Garage rais gratuitement la disposition des voyageurs Bains, Douches A toufea les heures Ti-lf phs-n %  : N 341 Dans les Magasins souches l'Htel, ou Irniivers imites sortes de provisions, VINS, LlQOBURS, ClORBTTIS, VINS d'EspAONE, de BOURCOONB, d'lr.\i.iK,GnAM) CHOIX de CONSERVES. On y trouve l'arrive, pendant w sjour on au dpart tout ce que l'on dsirs au GRAND HOTEL de FRANCE: PP. PATRia^roprietaite



PAGE 1

IMPRIMEl.h WiIONEN-242 BOIS-VERM Rue Amricaine, 135K ">0 CENTIMES toERO Malin Aprs avoir donn le pouvoiau peuple, vous devez lui dons ner la sagesse : l'instruction ert le contrepoids ncessaire de la lbwrt, Tilleyraid LJJE N5981 PORT-AU-PRINCE ( HATI ) MARDI 21 DECEMBRE 1926 Choses et Autres Les temps difficiles ils les plus contraaes du malaise qui fnivers entier, voyais de l'Europe. Urisc conomique gui R guerre avec le ul|ro(li|(ieux du centre jix vers le nouveau alla dominante de ce pi de fortune qui un bien au rgime k l'Europe qu' son ^Jal el plus loin en iBsitio.is (e continentl'tlle occupait jusqu' le monde. croissance ou dca|nmble que les syntp!(foissance et de dcamcls au pojnl qu'il j de dterminer si le _]hienl prend la direc IBnmel ou de la base de Adir vrai, la situation paradoxale que trugi,Mpeu partout, aucune llWiappc aux troubles 1,cl partant sociaux, il les autres. jii Etats-1'nis : L difficults inhrentes Ifclrnslomiatlon ou de !\i'lent un quilibre s de graves m doit tre consiHimiBe, quel que P e| quelles que ^Personnes: voil la la sagesse. JJjons nous sont ins r| j ncident, survenu *£ r < dans un restau, Is entre des ma"7". et un hatien. /Qui a raison? Il juiine enqute le gavant de partir en JJcreruntatdesl& lllc contraire "justice. Il y a quelPur nous ne pas encore et toujours, pour des raisons financires exclusive ment, elle acclre de plus e.t plus sa production. Le nuMVh intrieur satur, cette industrie l'extrieur se heurte, dans soa mouvement d'expansion, ncessaire et fatale, aux barrire-; douanires des autres Etats ou leur r aible capacit d'achat. On voit, par l, que tout problme de la production s'accom pagne de questions sociale, 'inanciJre et politique. Une crise est invitable, une sorte de dangereux tassement tel qu'en connut l'industrie allemande la fin du XIXe sicle. La mme plthore existe pour l'industrie de la houille et l'industrie connexe de la sidrurgie Il y a surproduction eu prsence de marehs Anmis, en raison de la grande dissipation de richesses pendant la guerre, des troubles montaires qui Cil sont la suite logique. La loi de huit heures aurait pu en partie limiter celte production enfle outre mesure. Mais la convention de Washington n'est pas applique partout. Lfl vrit est qu'il existe mifl industrie internationale qui s'adapte imparfaitement une consommation fractionne, nationale. Il n'existe gure encore, quoique de timides essais aient t esquisss ces derniers temps, d'entente qui rp utisse; la productiou de la houille, lemment sur la route. Ell.'s lurent releves avec I contusions pas graves heure 1. • nient et conduites l'Il.'ip'I.il o des soins leur furent p: > I. gus. fabrique de Ptes AlimentairesLOPE|UIV£M 1 Grand'Rue 2V 1717. l'occasion des Ftes de fin d'anue offre tout EL acheteur d'au moins Cinq Caisses une bonne rE< fjk dtiction sur les prix de ses produits. -.,; . %  Au lieu de tf 1.00,1a caisse de 10 livres de Vermicelle sera mise en vente ds aujour'hui 0.80 cts et le Macaroni G.1.00 au lieu de fj. 1,20 L'excellence de nos produits est due la supriorit des lments de choix qui les composent. POUA LES FETES L'ORPHELINAT de la MADELEINE Cet apr.-.nidi .'I heures 1|2, les Daines Palronnesses et les membres |du Comit d'organisation des ttes qui doivent avoir heu les 20 et 26 Dcembre courant, l'Orphelinat le lt Madeleine, au profil des pe t t -s orphelines, se runiront l'Orphelinat afin de prendre les dernires dispositions en vue du succs de ces lles. Nous savons dj qu'elles seront 1res brillantes et nous engageons le public y assister en loule, car, c'est une bonne occasion d'apporter une marque d'encouragement cette belle et utile institution qu'es! lOrphelinat de la Madeleine. Le* v '~an Les vacances de Nol et du Jour de l'An seronl proclames dans les coles, vendredi prochain, 21 Dcembre. Les classes repredronl le lundi K) Janvier li>27. Mi' L 16 Doriivilla et ".'Es or" Notre confrre Luc Dorsinville au cours d'une visite qu'il nous a faite hier matin nous a dclar qu'il a abandonn la direction du journal "L'Essor" en a 1 1 e n d a n t qu'il reprenne dans la presse ses activits coutumires. Q;dM dfs Afoc .ts AVJS Par dcision du Conseil de l'Ordre/les Vvocats de ce barreau, en d le du 17 Dcembre courant. l'Assemble gnrale des avocats de ce barreau est convoque pour jeudi prochain, '_'.'! de ce mois, 11 heures prcises du malin, an local du Tribunal de Premire Instan ce de ce ressort, l'effet de pro cder aux lections du Secr taire et d'un membre du Conseil, en remplacement du Secrtaire et d'un membre du Conseil d missionnaire. Poi l-au-Prince, le 18 Dambre NA Le Btonnier, Stmo VINCENT. BONNETERIE MERCERIE PMIFUMKUII-: F. MoRRF.Ar et tous autres articles franais trs bon march citez: M"' DIMS FKNEI.ON. No Ki.'iT Rue Montalais. Mariage En l'Eglise Mtropolitaine sera clbr le mardi 11 .Janvier prochain heures et demie, du s')ir le mariage de Melle. Diane Dell nuis, fille de feu Franck Dlinois et de Madame, ne (iodelroy, avec Mr Durc Armand, sous-lieutenant de la Gendarmerie. Tous nos compliments. tes beani SHDCI* Andromde Lnirrjf Oplirrnnr, hlas | eorormante, Lirp, rchmlrr, au roc les noirs lots. h lamcnlf rn lonlant Ml V vains ttfbtl Sa chair rouir iirourl ufam il ffHIUlb L'tcai mo^'lnii-iu i|Uf la W\\m\t MW frachr ses pieds glacs l'Apre Mie desilols. h pourtant elle toit, a Irairrs ses cils clos. Bailler la jneiile jlaiii|iif, imioiubraMe rt moii[ Tante Tel a n n %  clat de Uudrr en n ciel nais clair, Tout coup re leilil ui heniiisseiieil clair ; StsjMi s'Mtreil ; l'horreur leseoiplil, et leila Car elle a n, d'un toi irrligncui et sir. Ni rabrail tons le poids du lils de Zvs. Pgase tllonger sur la lier sa grande ombre d'azir. JoslariadeHKIKBIl S&UHCB ETIENNE fils Angle des Hues du Magasin dt L'Etat et des tronls-torls Marchandises l'ra ncaiscs Do ir les lles de lin d'anne. Formes de chapeaux. (1er niera mode. j'arlumeries de toutes m.ir ques lloubigant, Pivert, etc. Comptoir de mercerie. Chapeau pour enfants, bout mes et dames. Articles les plus fins la porte de toutes les Ixnirses. I ''Aux Caves le Bordeaux" 3k Le plus grand Caf Raataurant de la place annonce scsnoraliraux clients qu'Us trouveront ds 7 fleuras du matin, le diioieux Chocolat Elesca, cate .au lait et |dea sandwichs varis. •03 AH hetirei, las smateura de bonne soupe y .ri% trouvero:i 13 quoi satisfaire leur envie. b)t a A midi, Uble a'aiite G. i.tHJ st olatdti jour 2.5 '. "'*t l,e fa-ri i i\ bouillon La <>ole i qui fait les dlices de tout le monde est prt A partir ie ."> -pA heures du soir. >jf Hola les gourmet* rendez-vous AuxC.av de (ordeaui ou vous serez, servi ;i souhait. MAIKiKON A BLANCL1.HD PROVUTAIBE ••• a vu, dimanche, ;'i Paritiana L'Ombra du Bonheur, t'est un film inagniflqoa qui fut trs applaudi par le nombreux public qui assistait a la soire. • ... a vu l'Esplanade de la Cathdrale dans le mme tat. ... verrait avec plaisir laire la toilette de l'Esplanade pour la grande fte de Nol. &f ... voit messieurs les dtrousseurs reprendre de plus belle leur besogne dans les marchs f mblies. Vendredi, vers midi.ee ut ans marchanda qui fut allge du produit de la vente du matin. Samedi, ce lut une cuisinire, qui taisait des emplettes, et dont le panier avec provisions et argent disparut au mont e ni o elle s'y allendail le moins. Avis a la Folie. ... a vu, dimanche, C... V... qui s'embarquait dans un camion a passagers pour se rendre a Carrefour. La bonhomme, maon de son taf, avail commmor son dimanche par de copieuses libation, c'est en zigzaguant, d'un pied mal assur qu'il put tant bien que mal se hisser dans le vhicule. L'on partit. M;iis arriv au carrelour de la rue des Casernes et de la (ir.iiid'IUic, le camion eut un soubressaut et le ftard qui sommeillai! sur la banquette en dgringola soudain et tomba lourdement sur la chausse. Il se releva cependant et les passagers ayant averti le conducteur. La voiture sar rtfl. La maon y reprit une meilleure place cl le camion reprit sa course. • ...a vu, dimanche, vers 10 lis. du matin, a la (jrand'Muc, une femme en guenilles, presque nue qui dambulait, faisant la grimace a tous ceux qu'elle rencontrait sur son passage, l'.'esl, sans doute, une folle. ... aimerait bien la voir ailleurs que dans la rue. ... | vu, dimanche niatin. vcis 11 heures, un gosse cjui ployail soilR le poids d'un norne niorceaa de fer qu'il enlevait de la voie publique pour laire place, dit-il, aux autos. Bravo, gamin t C'tait vraiment charmant de voir le gosse se dvouer ainsi pour ceux-l qui roulent autosj Si tout le monde en laisait autant, une norme partie de la tche sociale serait accomplie, El le pauvre gosse n'a pas d'autos. Bravo, petit! ... sur la route de Logne entre Flou et Gressicr, a vu une auto, marque Iludson, No. f>f>4 qui, sans doutv, la suile d'un mauvais couq de volant, se gara elle-mme dans une antraclUOeit de ht route, se drobant ainsi au danger de l'inexprience de quelque chaufteur maladroit. Quoique l'accident ait eu iieu jeudi soir, dimanche, la voi titre tait encore la mme place, mats prive de sou volant et ayant, pos sur son coussin, un tui revolver, vide. .... cependant, ps croit pas avoir vu quelque chose de myr trieux. Important Notre Xttnuro de Nol ne sera pas servi aui abonnes qui Bauroui pas paye le mois de I) cembre. Avis aux retardataires. u&fn %  • V A


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06895
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Tuesday, December 21, 1926
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06895

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
IMPRIMEl.h
WiIONEN-242
Bois-Verm
Rue Amricaine, 135K
">0 CENTIMES
toERO
Malin
Aprs avoir donn le pouvoi-
au peuple, vous devez lui dons
ner la sagesse : l'instruction ert
le contrepoids ncessaire de la
lbwrt, Tilleyraid
LjjE N5981
PORT-AU-PRINCE ( HATI )
MARDI 21 DECEMBRE 1926
Choses et Autres
Les temps difficiles
ils les plus contra-
aes du malaise qui
fnivers entier, voya-
is de l'Europe.
Urisc conomique gui
R guerre avec le u-
l|ro(li|(ieux du centre
jix vers le nouveau
alla dominante de ce
pi de fortune qui
un bien au rgime
k l'Europe qu' son
^Jal el plus loin en
iBsitio.is (e continent-
l'tlle occupait jusqu'
le monde.
croissance ou dca-
|nmble que les syntp-
!(foissance et de dca-
mcls au pojnl qu'il
j de dterminer si le
_]hienl prend la direc
IBnmel ou de la base de
Adir vrai, la situation
paradoxale que trugi-
,Mpeu partout, aucune
llWiappc aux troubles
1,cl partant sociaux,
il les autres.
jii Etats-1'nis : L
_ difficults inhrentes
Ifclrnslomiatlon ou de
!\i'lent un quilibre
pour se maintenir
qndpe un rythme
crer. N'oyons un
concret qui illustrera
jMse : Chacun sait
Irie antomohile aux
lveloppe prs-
entent. Les der-
Jncntrcnt que cir-
totnobilc pour six
A, si celte industrie
jwntenir, il faut que.
folle
la Jutice
tienne
lajne nous n'est d
pour le preslig*
tbaitienne; et e'e .1
lorsqu un tranger
""le,nous ne cesse
.-cher ce calme
Kpermet de voir clair
'sainement.
fltlqucs mois, des
wscients manites-
. propos de l'affaire
'entiments es plus
M l'gard des amri
ivjjr eux, lorsqu'un
amricain tait tu
Nfrn, le jury avait
F0J,r.sans autre consi-
ioabsoudre le ineur-
Jten devant bnd-
l'amricain, de
[V0ns .queI Perp^'
f^i'g time d;ensc.
Ions l'attentif 11
lil dplorable,
. pouvait prvaloir
"Ides jurys,entrai-
" Pa>s de graves
m doit tre consi-
HimiBe, quel que
P e| quelles que
^Personnes: voil la
la sagesse.
JJjons nous sont ins
r|jncident, survenu
*r< dans un restau-
, Is- entre des ma-
"7". et un hatien.
/Qui a raison? Il
juiine enqute le
gavant de partir en
JJcreruntatdes-
l& lllc contraire
"justice. Il y a quel-
Pur nous ne pas
encore et toujours, pour des
raisons financires exclusive
ment, elle acclre de plus e.t
plus sa production. Le nuMVh
intrieur satur, cette industrie
l'extrieur se heurte, dans soa
mouvement d'expansion, nces-
saire et fatale, aux barrire-;
douanires des autres Etats ou
leur raible capacit d'achat.
On voit, par l, que tout pro-
blme de la production s'accom
pagne de questions sociale, 'i-
nanciJre et politique.
Une crise est invitable, une
sorte de dangereux tassement
tel qu'en connut l'industrie alle-
mande la fin du XIXe sicle.
La mme plthore existe pour
l'industrie de la houille et l'in-
dustrie connexe de la sidrur-
gie Il y a surproduction eu pr-
sence de marehs Anmis, en
raison de la grande dissipation
de richesses pendant la guerre,
des troubles montaires qui Cil
sont la suite logique. La loi de
huit heures aurait pu en partie
limiter celte production enfle
outre mesure. Mais la conven-
tion de Washington n'est pas
applique partout. Lfl vrit est
qu'il existe mifl industrie inter-
nationale qui s'adapte impar-
faitement une consommation
fractionne, nationale. Il n'existe
gure encore, quoique de timi-
des essais aient t esquisss ces
derniers temps, d'entente qui
rp utisse; la productiou de la
houille, par exemple en secteurs bien
dlimits. Cette entente proc-
dant une rpartition quita-
ble, viterait celte congestion.
bien que dans la pratique l'on
ne peut mconnatre les graves
difficults qui s'opposent la
ralisation de semblable projet.
Ainsi, prenons la Grande-Bre-
tagne. Ses mines, jusqu'il y a
quelques annes, taient floris-
sanles. La houille constituait
en quelque sorte la contre-par-
tie Je Irt. Il y avait corrlation
troite entre sa puissance mari-
time et la capacit productive
de ses houillres. Vint l'utilisa-
tion du ptrole comme co nbus-
tible. Du coup, on assiste la
luplurede cette relation houille
et marine. Les facteurs de l'qu 1-
tiofl sont, sinon intervertis, du
moins drangs. Sous peine d'un
dmantle nent progressif, l'in-
dustrie houillre doit volue-.
L'extraction des sous-produits,
de complmentaire doit tendre
devenir l'objet principal de
cette industrie. Mais celte Irans-
tormation ne va point sans crise
profonde. Il existe toute une
organisation professionnelle de
techniciens, de mineurs, de ca-
pitaux, d'habitudes de pense,
de spculation financire mme,
qui est droule, qui doit s'a-
dapter ces conditions inter-
11.itio taies nouvelles.
Or, il parait, en constatant le
mauvais vouloir des peuples de
l'Europe conclure une vaste
et solide entente internationale
que s'il est possible de convain-
cre un individu, un cli -I d'in-
dustrie, un financier, il est t-
mraire de soutenir qu'on puisse
convaincre une collectivil aus-
si aisment du danger que cou-
rent ses intrts...
oublier qu' propos de l'aflai-
1e Fcuy, le Dp irteuicnt d'E-
tat se plaignit officiellement et
a la jusqu' laire pressentira
notre G ou vc rnemen t que,
;.ssurer, une complte garan-
tie de justice aux amricains,
il pourrait se voir amenda cou
fcidrer comme une ne -ssit
vention de la cour martialede
rOccupatioii.lorsqu'un amri-
cain se-ait en cause dans une
aflaire pnale. Il laut viter de
fournir, contre nous, lopi-
11 ion impartiale de justes 1110-
tils pour approuver la ralisa-
tion d'une pareille menace et
pour cou humer nos protes-
tations.
Nous voulons que la justice
soit pleine et entire pour
tous; gardons-nous avec soin
de mettre nos passions poli-
tiques dans les allaires de jus-
tie,
L roi de Roumanie
Tiendra Paris pour
)se faire soiaoer-
BUCAREST Il aurait t
dcid que le Roi Ferdinan I
se rendrait Paris pour y sui,
vre un traitement dans un ta-
blissement de radium les loi-,
ces lui sont revenue graduelle
ment depuis ses rcentes op-
ra ions et l'on pense qu'il sera
|)L- lot en tat d'entrepren lit
le voyage.
Dr Roche retiier
Rue Amricaine, V 1.129.
Presqu'en lace du Journal
Le Malin .
Coup d'tat militaire
en LHhuanie
KOYYNO Un coup d'ta1
s est produit a Kowno un gou
vcrnemenl militaire a pris le
pouvoir et proclame l'tat de
guerre en Lithuanie. M. Smeto
na Prsident de ia Rpublique
a accept les fonctions de chef
le l'tat. Le Prsident et tous
les ministres ont t arrts
il n'y a eu aucune eflusion de
sang.
L'Arat
Avant-hier, malgr le temps
qui, vers 0 heures, faisait grise
mine, une belle et nombreuse
assistance se pressait a la l'.alh-
drale pour e.itendre le sermon
du dernier dimanche del'Avent.
Le Vicaire-Gnral l^eG muze
qui, comme on le sait dj, pr-
che l'Avent la Mtropolitaine
de Port-au-Prince, A tenu pen-
dant plus d'une heure, la foule
des fidles sous le charme de sa
parole loquente et prenante.
Accident de la route
Samedi, une auto conduite
par M. et Mme Henry Lauluiv
et o avaient pris place deux
demoiselles Boucurd. lilait
belle allure sur la route de Port-
au-Prince Jacmel.
A une bifurcation de la roue,
une des portires de la voiture
s'ouvrit soudain et les deux de-
moiselles furent projetes vi >-
lemment sur la route.
Ell.'s lurent releves avec I ,
contusions pas graves heure 1.
nient et conduites l'Il.'ip'I.il
o des soins leur furent p: > I. -
gus.
fabrique de Ptes Alimentaires-
LOPE|UIVM1
Grand'Rue 2V 1717.
* l'occasion des Ftes de fin d'anue offre tout
EL acheteur d'au moins Cinq Caisses une bonne r- E<
fjk dtiction sur les prix de ses produits. -.,;
. . Au lieu de tf 1.00,1a caisse de 10 livres de Ver-
micelle sera mise en vente ds aujour'hui 0.80 cts et
le Macaroni G.1.00 au lieu de fj. 1,20 L'excellence de
nos produits est due la supriorit des lments de
choix qui les composent.
POUA LES FETES L'ORPHE-
LINAT de la MADELEINE
Cet apr.-.nidi .'I heures 1|2,
les Daines Palronnesses et les
membres |du Comit d'organi-
sation des ttes qui doivent
avoir heu les 20 et 26 Dcem-
bre courant, l'Orphelinat le
lt Madeleine, au profil des pe
t t -s orphelines, se runiront
l'Orphelinat afin de prendre les
dernires dispositions en vue
du succs de ces lles.
Nous savons dj qu'elles
seront 1res brillantes et nous
engageons le public y assister
en loule, car, c'est une bonne
occasion d'apporter une mar-
que d'encouragement cette
belle et utile institution qu'es!
lOrphelinat de la Madeleine.
Le* v '~an
Les vacances de Nol et du
Jour de l'An seronl proclames
dans les coles, vendredi pro-
chain, 21 Dcembre.
Les classes repredronl le lun-
di K) Janvier li>27.
Mi' L 16 Doriivilla
et ".'Es or"
Notre confrre Luc Dorsin-
ville au cours d'une visite qu'il
nous a faite hier matin nous a
dclar qu'il a abandonn la
direction du journal "L'Essor"
en a 11 e n d a n t qu'il reprenne
dans la presse ses activits cou-
tumires.
Q;dM dfs Afoc .ts
aVjS
Par dcision du Conseil de
l'Ordre/les Vvocats de ce bar-
reau, en d le du 17 Dcem-
bre courant. l'Assemble gn-
rale des avocats de ce barreau
est convoque pour jeudi pro-
chain, '_'.'! de ce mois, 11 heu-
res prcises du malin, an local
du Tribunal de Premire Instan
ce de ce ressort, l'effet de pro
cder aux lections du Secr
taire et d'un membre du Conseil,
en remplacement du Secrtaire
et d'un membre du Conseil d
missionnaire.
Poi l-au-Prince,
le 18 Dambre NA
Le Btonnier,
Stmo VINCENT.
BONNETERIE
MERCERIE
Pmifumkuii-: F. MoRRF.Ar
et tous autres articles franais
trs bon march
citez: M"' Dims Fknei.on.
No Ki.'iT Rue Montalais.
Mariage
En l'Eglise Mtropolitaine se-
ra clbr le mardi 11 .Janvier
prochain heures et demie,
du s')ir le mariage de Melle.
Diane Dell nuis, fille de feu
Franck Dlinois et de Madame,
ne (iodelroy, avec Mr Durc
Armand, sous-lieutenant de la
Gendarmerie.
Tous nos compliments.
tes beani shdcI*
Andromde
Lnirrjf Oplirrnnr, hlas | eorormante,
Lirp, rchmlrr, au roc les noirs lots.
h lamcnlf rn lonlant Ml V vains ttfbtl
Sa chair rouir iirourl ufam il ffHIUlb
L'tcai mo^'lnii-iu i|Uf la W\\m\t MW
frachr ses pieds glacs l'Apre Mie desilols.
h pourtant elle toit, a Irairrs ses cils clos.
Bailler la jneiile jlaiii|iif, imioiubraMe rt moii-
[ Tante
Tel a n n clat de Uudrr en n ciel nais clair,
Tout coup releilil ui heniiisseiieil clair ;
StsjMi s'Mtreil ; l'horreur leseoiplil, et leila
Car elle a n, d'un toi irrligncui et sir.
Ni rabrail tons le poids du lils de Zvs. Pgase
tllonger sur la lier sa grande ombre d'azir.
JoslariadeHKIKBIl
S&UHCB ETIENNE fils
Angle des Hues du Magasin dt
L'Etat et des tronls-torls
Marchandises l'ra ncaiscs
Do ir les lles de lin d'anne.
Formes de chapeaux. (1er
niera mode.
j'arlumeries de toutes m.ir
ques lloubigant, Pivert, etc.
Comptoir de mercerie.
Chapeau pour enfants, bout
mes et dames.
Articles les plus fins la
porte de toutes les Ixnirses.
I ''Aux Caves le Bordeaux"
3k
Le plus grand Caf Raataurant de la place
annonce scsnoraliraux clients qu'Us trouve-
ront ds 7 fleuras du matin, le diioieux Cho-
colat Elesca, cate .au lait et |dea sandwichs
varis.
03 AH hetirei, las smateura de bonne soupe y
.ri% trouvero:i 13 quoi satisfaire leur envie. b)t a
A midi, Uble a'aiite G. i.tHJ st olatdti jour 2.5 '.
"'*t l,e fa-ri i i\ bouillon La <>ole i qui fait les
-!* dlices de tout le monde est prt A partir ie .">
-pA heures du soir.
>jf Hola les gourmet* rendez-vous AuxC.av
' de (ordeaui ou vous serez, servi ;i souhait.
MAIKiKON A BLANCL1.HD
Provutaibe
a vu, dimanche, ;'i Paritiana
L'Ombra du Bonheur, t'est
un film inagniflqoa qui fut trs
applaudi par le nombreux pu-
blic qui assistait a la soire.

... a vu l'Esplanade de la Ca-
thdrale dans le mme tat.
... verrait avec plaisir laire la
toilette de l'Esplanade pour la
grande fte de Nol.
?
... voit messieurs les dtrous-
seurs reprendre de plus belle
leur besogne dans les marchs
fmblies. Vendredi, vers midi.ee
ut ans marchanda qui fut all-
ge du produit de la vente du
matin. Samedi, ce lut une cuisi-
nire, qui taisait des emplettes,
et dont le panier avec provi-
sions et argent disparut au mo-
nt e ni o elle s'y allendail le
moins.
Avis a la Folie.
... a vu, dimanche, C... V... qui
s'embarquait dans un camion a
passagers pour se rendre a Car-
refour. La bonhomme, maon de
son taf, avail commmor son
dimanche par de copieuses li-
bation, c'est en zigzaguant, d'un
pied mal assur qu'il put tant
bien que mal se hisser dans le
vhicule. L'on partit. M;iis arri-
v au carrelour de la rue des
Casernes et de la (ir.iiid'IUic, le
camion eut un soubressaut et le
ftard qui sommeillai! sur la
banquette en dgringola sou-
dain et tomba lourdement sur
la chausse. Il se releva cepen-
dant et les passagers ayant aver-
ti le conducteur. La voiture sar
rtfl. La maon y reprit une
meilleure place cl le camion
reprit sa course.
*

...a vu, dimanche, vers 10 lis.
du matin, a la (jrand'Muc, une
femme en guenilles, presque
nue qui dambulait, faisant la
grimace a tous ceux qu'elle ren-
contrait sur son passage, l'.'esl,
sans doute, une folle.
... aimerait bien la voir ailleurs
que dans la rue.
*
... | vu, dimanche niatin. vcis
11 heures, un gosse cjui ployail
soilR le poids d'un norne nior-
ceaa de fer qu'il enlevait de la
voie publique pour laire place,
dit-il, aux autos. Bravo, gamin t
C'tait vraiment charmant de
voir le gosse se dvouer ainsi
pour ceux-l qui roulent autosj
Si tout le monde en laisait au-
tant, une norme partie de la
tche sociale serait accomplie,
El le pauvre gosse n'a pas d'au-
tos. Bravo, petit!
... sur la route de Logne en-
tre Flou et Gressicr, a vu une
auto, marque Iludson, No. f>f>4
qui, sans doutv, la suile d'un
mauvais couq de volant, se ga-
ra elle-mme dans une antrac-
lUOeit de ht route, se drobant
ainsi au danger de l'inexprien-
ce de quelque chaufteur mala-
droit.
Quoique l'accident ait eu
iieu jeudi soir, dimanche, la voi
titre tait encore la mme pla-
ce, mats prive de sou volant et
ayant, pos sur son coussin, un
tui revolver, vide.
.... cependant, ps croit pas
avoir vu quelque chose de myr
trieux.
Important
Notre Xttnuro de Nol ne sera
pas servi aui abonnes qui Bau-
roui pas paye le mois de I)
cembre.
Avis aux retardataires.
' u&fn '


'

V
A
!


i/-vl u i -
v.:t

Il s'agit de se dfendre
Et de ne pas se laisser surprendre
Drsravfztoiijfur consist, vous 61 dore Lien continu s qu'il tous i
I toujours prot ps et .1 continu r. toujours vous prot^er. or do cnou "
ruo.nepasa.lerd.rp.lpmfntlc tous iffl plac loi lve ire cci-liSncr
I Magasin Moderne
de hawas HeruiaLos
1724 Rue du Magasin de lEtal
' i'AS?.Lr:aCCUeiI C8t ** *** i* -haudises e, prix Mm tcu-e
Dmission du a~
binet allemand
UKHLLVLe gouvernement do
chancelier Marx a dmissionn :iu
joui d'oui aprda avor t battu au
Iteiihsiag par 21! voix tuiure I7I
dui,8 un vole prsent p.l les so-
na.'-dn.ocrates. Le vole a donu
l'trange Spectacle des ualionalii-
Ici rejoignant aux looialHien pour
une moliou de protestation contre
m s aimemeUs axietei >.Le comte
un Weslarp, clul nationaliste, a
xpl.q.ie que les nationalistes ne
h)iupitlii.NuientJpas avec les criti-
ques socialistes de U Uticliswenr,
mais qu'ils croyaient quel Alltma
gne avait besoin d'uu gouverne-
nu ut stable soutenu par une majo
lil au Heidistag. ]| a ajout que
le cabinet Marx n'existait quegi
*""" "" ** ~ o. cata. dMll.ur.
ELLE AVAIT MAL AU DOS El
fc UJMRE
Un simple remde de famille la
calma comme par enchantement.
Vote du budget
parlle'Snat
Iran cuis
I'alus 1 e fcenat a adopt au
jourd Uni ctuilgu pie.-euu- pu le
Caboul Peine*!*. Il strarenvoj
U Cliabie pour agpiooaiiou "et
amendements et 1 ou pen.se quj
la question seia dlinii.veu.eui ie
gle avant la .Nol ; jamais le bu t
get n'aura t si rapidement vol
L'excdent a ete lamase a lu/
mllious & la suite u'un ainend -
du snat et le budget se prsente
actuellement tous M loi me suivau
le : 30 milliards OU) millions de
Irancs de dpenses et 3y milliards
027 millions de francs de lecetles.
Le* princes hri-
tiers de B. Igique
Paris
PARIS Depuis trois joure le
pr'nce Lopold de II itK|iie el sa
femme la ; rincpsse Asliid d Si/-
d- procdtnt a leurs abats de
Nol sans que le public ait eu vent
de leur prsence dan- la capit le.
Le prince et la princes c vienoeut
de la Cote d'Azur o ils ont pass
b ur lune de miel.
T e taux d'escomp-
te J.de la Banque
de France
PARIS La Banque de France
vient de ramener le taux de son
escompte de 7 o,o 0 1(2 ojo et le
taux de lintrl, sur les pits de
1,20,0 el M 1(2 0,0. Le taux de
l'intrt sur le maich pour les
prts fur garanties de premier 01-
dre est depuis longtemps de 10 112
0|o oit i.n pour cent de plus qu'a
la lnnqie de France Depuis un
certain t mps les commeiants
franais pic testent contre ce taux
excessif auquel vient ajouter li
i,'.i 11,11.cii 1 une commission de0 U
pour cent tous les trois mois, ce
qui mt ie taux rel de l'intrt
il 1(1 o,o pour les p fila court
tirme.
Il n'y aucune rata oour qu'un mal nn-.13
,?T if vPW r""1J1nr LlS ft t' .' dtaparanr.. av.* uri s,m-
pie -mode cWarnilk. ("(Bt. du moIlM, l' ,.,>,,
(1 une dame do Lille. France, qui an fait feaul.
"Jene pouvais pnuque pas nie remuer par la
Jorro de la douleur que j'avaii au ture, niaw qu.-lq.ir-, iicpiicatHini, de Uniment (Je
Moaii milnrunl pour me gurir."
LVlT.t rapide et l.ienfaiwint du Uniment do
Moan est vraiment surprenant pour luire parattre la rigidit et calmer toute doul.ur mus-
culaire. U Butht d'.-n anUquat ,m pedt im>u
Ppwa^kaoBieetiaadwtinieaiiwtBd^imiiuie
S *lmi"clul "'"'lient et le soulagement boit
immdiat et complet.
I# t.inimnt de Sloaa est reconnu comme un
vrai ciume-douleur. propre, siebloet facile i
employer. 11 n y a mme pi ooMia pour qoa enn action commeme. Il .i aais( trj
facile ,\ Obtenir, nu eouUot pas cher, et s.> trouve
en vente dans toutes les phurmaciea du monde
Uniment
de Sk an
Anantit Tente Douleur
INotez ceci:
LA PHOTOGRlPailsJBtig,
ME\ > vient ne recevoir un
bIoi k vuric de tnovlurei et
d'cucadremculide toute bv-uu
l, dfl tOUlei tliinciisiotis il
pour Unis les gouts,
l^euxqui \euteiil conierver
un souvenir durabl* doivei.t
se rendre chez Mevs o ils
trouveronl des eoendreiuenla
ii|i|)iopris tt^dt^bon Ion.
te i l'appui soit des socialistes suit
des oationa,istes. partis qui n't-
taient pas reprsents au cabinet.
Aprs le vote, le Heicbslag s'est
joui n jusqu'au 19 Janvier.
La molK-u avait t prsent*
nier apis que Mr IMiilip Scbeid-
mann, chel ues social-dmocrates,
eut acemuno clique militaire mo
uarcliiste d'avoir organis secile-
n-eiil uue norme arme de rser
ve et tait eu truin de dsorganiser
la ftefchswebr comme instiument
de la ipublique. Le chancelier
Marx a nie les accusations, mais
Mr Mhedinann a cit des noms,
de* lieux el d. s cfa lires pour prou
\ersesuins parmi lesquels se uou
valent des accusations qu'on cm-
Bfcganinail des munitions et des
aimes eu Ituss.e. M. Scheidmaun
a aussi prtendu que le mmislre
Ue la (ielense Uessler n'tait qu'uu
inslrumeut ^eutre les mains 'des
mouaicliutes ; 11 a demande "que
ie Cabinet donuat m dmission
alin d'eue remplace par un cabi-
net compose ue republicau.
La deuxime af-
faire des ptroles
auxIltats-Uni*
WASHINGTONLaffaire Fnll
Sinclair >iendia mardi prochain
devant la cour du distiict de Co-
luu.bm. Lt le.-cive plrohlie de
la mariue eitue au l'tapot Dont
fut donne b i' la Hcclaires
Mamn li U,l Company eu Avnl
lttS! loi>que Mr Kall eiait secr-
taire d'tat de l lu ieui. MMj
Owen J. Mcbe.ts et \:ite Pont*
reneqvi repu>et, nt .e minish\ e
public pensent q< e le piocs coin
meucera en Jauv.er.
Un violent oura-
gan Madre
r c.NciiAL (. Madre ) L'le de
Madrie a ete balaye mercredi der
niei par un ouragan cuinaie ou
n'n a pas vu de mmoire d hoji-
me. bepi personnes au moins au
raient pen.La ville de l'uuchall a
ete en partie inonde, les toits des
maisous ont t arrachs et les lils
tlphoniques et .u'clairuge tlec
trique brises ; la navigation a beau
coup soulier t.
Amicale duL^cePtioD
La f'le du -} janvier 927
de lu Bibliothque Nationale
A la prochaine l'ete du 2 Janvier,
l'Amicale rtaerve au Public ds sur
pri-e" trs agrables. H y aura en
tre autres choses intressantes la
rafle d'un fplendide service caf
et th en argent, d'un trs joli
service de table de dou/.e cou-
verts et d'une magmlique auto
Coach vitre, Pontiac, *ix cy-
litdies. Aile/, tous Teniez vole
chance! Ne renvoyez pas demain.
Les Billets s'enlvent rapidtment.
PRIX DES BILLETS
Les cent premiers Nos sont gratis
et doublent cent autres billets com
pris entre les Nos comrm m;ant au
cliillre loi et linissanl 71*.
_ Les Nos 200, 300, 400, 500, G00,
700, 8UU, sont galement galis et
ne sont accoinp gn d'aucun num
ro pay&nt.
de 101 199 $, l.OO dollar
de 201 299 2.0(1 do .
de ^01 1^399 3.00 c
de 401 i*4t9 4.00
de 501 590 5.00
La Grande Breta-
gne et la Chine
LONDRES- Dans les milieux
gouvernementaux ii existe uue cor
tamo appicheosion au sujet du r-
sultat des conversation.* qui .
rout eu ilankeou. la grande
ville eh.no se, entre.VI. Miles Lamn
son le nouveau miublre bnlan.i -
que en Chine et M. K.igeue Tcli-o
mimslrede il.ires trangres du
g uvernemMudeCaulonO- craint
unb.vcottge contre les sujets b i
cuQ,7;e,!'u',ttcjrdi,e8eccn
Laboratoire Hospice St
Franois de Sales
^ Le Docteur Baron, de retour de
9 ii.ee o U s'est m s au courant
des den.iers progrjs accomplis en
Hmatologie et Btctriologia arc-
pris la Direction du Laboratoire
de l'Hospice Si Franois de Sale?.
Spcialit. Ktude du sang
pour la transtusion. Prparation
de Srum el s^n applicatiou pour
le rajeunissement suivant les nou
voiles mthodes.
La Direction Mdicale detfioi
pice Saint Franois de Sales.
aum*?*, ri
CHEZ
Benoit Coubaj
Rue du Magasin de l'Eut
Nouveauts et Fantaisies les plus VRr{,
Articles de mnage les plus utiles- vlr^t*
celmes de lottes beauts et les nli.V l\ $-et|
.Sacs mains pour dames et Porleleniu ir*
mes les plus lgants.- ftrtum. efeg^l
........J- J--uetsamiisaiilsctinstructils--Pii!e,i
duitsJEastmann Kodack "^
Tout cela, ou les trouve chez-
BENOIT C0UB.V
suaves.
L
E POiriE-I>LUM|.; IDEAL.c'est le,METE0|
Entirement de iabneation trancaM
porle-p'ume; de rputatiou nSal.
(Modles a tous les prjX)
Voir chez les agents:
Commercial Agenry
<$' Commission
Henri Slark
Rue du Quai ( Avenue A) en lace de la Gare
\ViMsiiii:i.ijs (l'are-lb isc) de toutes les dimensw
pour au (os.
Miroirs Biseauts pour armoire Louis XV.Coiflei
Louis XV, Armoire amricaine, Table de toilette,
Miftoifll BHCaDRs pour salon.
Verres a Vitkes de toules dimensions pour tableau
el vitrines.
CADRES dous pour photos de Kx 20 et 2x2i
Cadres sur commande pour portraitseu tousgeoi*
Grand choix de moulures.
Hparalion de Miroirs lchs.
Prix 1res raisonnables!
voyage
En pique-niq
':
i

On n'oublie pas le Rhum, le Cocktail ou l'Auiselle TKSSEMT
Par son eitreme|puret et -on exlrt'me finesse, c'est ;la friteWi
geait assure ponr toute la route.
Grande Rafle
Les Amis et les Bieuiaileurs
de l'Orphelinat d la Madelei-
ne sont prvenus que la P.alle
du beau Lou\re-lil aura lieu
dans rt.tahlisseincnt le Jeudi
2.'l Dcembre 4 h.1/2 du soir
Dames jeannes Vides
1 2 & B gallons
en gros et dtail
B. A WOLFF
11(5, Une Traver^ire.
Nouveau secrtai-
re adjoint la
Trsorerie
amricaine
Washington Le PrsideLt
Coohdga a nomm M. Cari Siliu-
neman de S. int Paul secrtaire-
adjoint la Trsorerie.
En China
SuANdiiAi Les;troupe8|du ma
rchal Sun TcLau Kang ont |roo
cup il, gtekaoa "
Rduction d'effec*
M/ dans les ar-
mes belge et an
glaise
BHLXKLLES- L'arme belge
sera.du.tedeiO pour centTfn
re piocha ne. u n.nb d s
hoannepous Isa.m.s se,a de
M.000 boaunes contre 77.001 ,v,
eanne Cette diminution des ,
Mile la. .rtie du programm
deccncm.ts indispensable^ an
pl.querpourleiedres.emtntli, S
BeeTi
te delarebr.tarniquealer
seseflect.lsdav,BiKuer,e.lord
Middleton a d clar au Parlement
.vaut *ou ajournement que les 1
leclils actuels de l'aime biitanni
que comprenant l'arme rguli.e
el sa rserve, la rserve gpci le
ou milice et l'arme territoriale a
teignent 413500 hommes c'est i
dire qu'ils sont en diminution de
V.1
Nortwfci Union Fire Insu
Socit Wed Fonde en 1797
4u Capilal de Or. 30.ooo.ooo
1 Une des plus in | orlates Compagnies d'dssuraoces]
s ( onfre Tincendie '

Ci '
Wt>
%ti Agent Gnral
iU 000 hommes.i-.o mme' temps" #}
__:'., ,at1nV*Jor administratif u >,%
A QeltsR ~ uGP-Haitieii,: J. PARAViSIN)
U "o Au Cayes: jean BOURGEOIS
J. DAALDER
ministre del guerre a t r'ou
bl.

/ me e
;i
A. DE MATTIS & CO, Zeprsen'anls pour Ba
t
i


LE MATIN- 21 Dcembre 132(5
Paris-Bazar
i^aveziK-s mi/Ic baaux C HALES, nuances va-
ricsipour cadeau de fin d'anne, empressez-vous
^MMM^mmmimiwiMi
dpassera
L' *-'^"
- 1 M
Paris-Bazar
Jovoyez-y vos portraits, ceux de vos amis, parents
paragrandissement. Prix trs modrs.
m
on raouvEiwUSSAUlICLro8WVANT&
i fjJlrl'V''' W'1'' ^MMW ^Mlwit Cfl H dtail dm E
5 ' P i g s f,er,4' Poulfs *i C bK8 '?:?' ,i'd1e80,eft:-U(,rP' ^on/broderi,. g
Z5 ^...cnH,S8,u'" ,;lon Botier, rubans.
-" Articles de Luxe. Sacs dancing, maroquinerie de hxes
.Wnl.vaU^ienues K^TES"' """' """^
" rLr/''ftT K^rai'8' lol'W"PO vre\ perces a coi er. nten., ,.i,,.,.. i...... ,_ f Ul K
! Pourquoi aevz vous cubli ?
*i /M Sff ? **"* VDt ^"ce de la Uigarelle *
^ /M////(>7A vous vuU< tes proposai de indur, Ui h'llUe. g*
,t4 DJeui |ra qu'c.io M c,UyU1uuiiee pui lOkla ith u,ai l uui
>g| u renueui nu.heure, sa boune roaiwieMa, g aca .. wM ni- ***
7W (UdUM ^rouagande, s'ost Ittile r.ipiuo.
"- 3 Mais de tout le bieu que vous eu ave* dit. vous'avt/ eu lai
l7l Ile m c II 1 iiliIi'ii'. il' i il m.ti. .-c a muta ..... .1. ... *
m
m
gg. .-es, per.es, galon* pari,, l'oulfs Vu.m.ln, Fumea eh W TuTTTT *
S?"V- c,,?eaux S*, (il de soie a coudre, coton broder i V S de1luul,!e b,eu 4"* "H" * dit. ouaW cula, fcrf
2 *i V,/chH,;S/1"^ Won o.tier, rub.ns. ^ U* K I 5JSSS?1 d a"nun"" vos auus -ue cl,,,:, ,yUlcllt5 .
S Riif 5 !r<'- T Sa3 d*nci,1S' maroquinerie de Lues W *3 k',,,* ^^ "" b" "* ,! ^ CoLl,e ceal * w
g SSttSSttsw 1 S V eQ *'08 oure*ux' "OU8 -*-r S
S or^^^a,eQ^-?f - * 'e & S ^ !i2M5 P- " -* * -mi. ae E
lito Steacsship Co k
|gteamer "Bogota" ayant laiss Hew-York
Dcembre courant est" attendu Port-au-
i le 23 du courant via Qap Hatien, port
i, Gonajves et St lare.
repaiti a Je njftme jour din clment pour^
Italie en route pour.en parts de la Colombie &
tant fret et pssagert.
tau Ptince, le 20 Dcembre 1926
(oiombian S^amsbip Company Inc.
bara (kCo,AgeDls
.-,4 l},e/.. der,,S- OH|to.,pt, savou. en,, de Hologce .p B .tt S
03-
J>3 cols, ebauMetto, bouious naoebetlea, pipt eic
^ Artlctatoen UieUdes pour eul*f..Veveil boceh oa *
^ ta OUI genres, hxlruits COloraoU, hquiJes e. eu poutre, ,0nr 5
g A/ me/il//oii V,us Has sia Croit! du Mont. St JulUo, S fifr
^ huilieri Hc, Lhi.npagne ai.llientique Car es d-Or. Liqueur* f"lfr
3 E rapires, Lognac ttc.

F. UVEUNET & O E
1517, Ko. du M.g..i.d l'l;i.(. -Tlpbooe No 808. '
*1fcte*1[ftfli1litil,i|'iitif
Ainminum Liae |
C'.4deuie.
"^ ... V U!' Q* l<8 d"7 Pa o K^Je contre celle manie de w
^ ieteruspxl.es vides de usuelle,., et eaat uce^ire al le!
:_ eu jaruriuar, car ,,ous ucco.u.., une rwuiu|NMiM a* u. t0u h *^
5 contai d CeU, P0C,,C;le!, ^ PA1",u,,:s ^ * 'eu, Hrf
M m. VUUa HVl/ Url'1 0mi8 ru*Mfial( ^ar vou u uv / ,,.. u |, **
g| I, *> oui aVab,es Cacuu, aeux ce.,l ^.' '' "' .<
.^ le p lieueiic.ci jj ccl'e oouue auimiue. *^^
3
..entrai l.> iu.ua v *4all*oruuu ae tbu ci
ri| elles " Hue Ju.tia uiier.3ioii iOG.
ie pjur baUo.ar a uai.a ojuue aulNiiuc.
, *' J;^/Uuu uois tl' ",cos 'lUtt * * d'Are dJoami
de v,. Ueojura eu tOkmi . cg...eue i lUull.
Port M riMpuituP^MM,, uoU Uou>,rt ,, M aj ^5 v<

Uj ^Iq.1
GE3.UU

egacagjfarji
UUOII
STO^AC
New-Orlans ^4^South America
HeaiDsiiip to lac-
'roehains.dpa.tsdirectspour^
Le ateainer --ai!a ayant laisse ew Drlausg
31e 13 sera i Port au Prino; le U,a.ix im > eS
#J20, Uactnel le 22. J *
jg un steamer laissera lew-OHaDs le 27 direct
lemenl pour l'ort-au-l'iince et continuera^
^ ^.iRA&CMProprlettirei. ^
1K
P}
Que J*ronneiir.iienia la l*v*re une ttubdicdcstom.ccl tii-ndtnL
,u m.hcu puiii..i de plmuwu. ,,, gc le :r,Ps |. d,,,,p"| c.., une
WWoodt eneur on Mul Oltow I. .u.ie. le. plu. KchniK. "ui,,',uSS
iHrSfia : SES
lom.c.ie. tuu.icimrr le.....i i m a. V lui uu>.i . il.' "
lhiKS1*15" ""'' ''-
N.U1UU MOI ..i.e,llt,. Un, b. ... u* y ,r d....... la, Sb7m1a
I es Pfi.drr< de Cock .- ir urerv l>n-t.ot- :-, kharmi ildtll tiHMlMMflliawc fte.T.1. ,, H. , Jr c, ^woeiNCu*'
5^ pour le Nord.
Porl-au Prince, le 16 Dcembre 1926
A- de aff^TTEiS i Co
Agent

m
n
BarTeriuinus
A l'hoaneur d'informer
sa
Sll&U&rmMEB
PropriUlro S
A.WiJmaor g
bienreillanfe clientle #-'13.
1,1.., ,,.v. .... .._ -.1... '?"
un salon
j. ^ qu u a insiatt

'EKPHYStlIE*
aoulagemnt immdiat.i ruriaon neb.1
Globules Rb&udl
E DALICHOUX. 27. Rue vSSTSi I
4 /"orta. Prtan Pharn-ucle BDCH P
M eront servis sur demande.
'1 Tlphone No 7.S6.
contre
Constipation
Prenez ies
ruant*
CBt?JLE MEILLEUR
DBS PURGATIF

i^. LeBoss <
Agent Gnraux
y
Compagnie Gnrale
__ Iransatlantiqoe
Kt '-c steamer Caravelle, de
retour de Cuba et des ports du
Sud est attendu Port-au-
Prince vendredi 24 courant.
Il repartira le mme jour
pour St Marc, (Jonaves, Port
de Paix. Cap Hatien, Puerlo-
Plala, San Juan el le Havre.
Port au Prince, le 17 Dcem
bre U)2(j.
E. ROBEUNg Cie,AKents.
Lone Star Steamship
Company
Le stcaincrSouthlands ve-
nanl de Gai veston, Texas, est
attendu ici le 22 du courant,
cn route le mme jour pour
Porto-Rico.
DOUEZ Prtes, Agents
4
_ fk).\.\/-:x i.nn
rAVOL\E*3-IM 1ES*
LAvoine3-Minuieae8tcel
w^leiiued.ufrentmieuxlesen
gjrants.lesviellanis.k.sconva-
W li'scents et les malades. pe
^|8on des grains d'avoine sp
Aj cialement slectionnes c't
Jpreparspendantdon/cheu
g^^nsrfespolaa tans feu
ffg dans la fabrique ; pour cette
^raison l'avoine :t Minutes
Ag est recommande par 1rs
^ine.lleur.s mdecins et sp.
>S cialisles. '
THRE

se
S
M
fer
MINUTES
CEREALES Co
(edar rapid, lowa
frTulo,Hourt
S ""( oiM.waoai ou
^----i-^_EkFT IN A J"
*T
wJ
A Eltiorado
Vou? trouvre/ un BILLARD daXUXE
de la CREME la Glace '
del BIEREPatzbnhofpeb
de BONS SANDWICHS
de BONNES LIQUEURS
DE FAMEUX COCKTAILS
tu bon Champagne
Comptoir de Patissphil
Le tout a un Dti\ tri modr.
CaiDJ d larj
r

Fre i. (faraud. Oitecteor te
Insurance Co
le des plus fortes Compatjnie 1
canadienes dassuraoces
1 sur la vie
Eug. LoBo se & Co.
m
'HABILtEla, c'est bien
"HABILLER, ctymiol c'est nieux
lill
1^ PWWfSm^ii^iwm^
Pad <*
l ^;f..al-



Lt MAI I> 1 Wcerobce 19^6
7^ WifsT'Kr,'1'!
^ ygl^i wmmwE&
n
a

%'OU
. I

ri .....
Propritaires d'Automobiles
'i
JLd? JBL^ ^W A-# IlQVli :
combat l'anmie
f<:
r<.
v)
Sou ta noJv-.!'. fovm
llauldo
le flfcMtl. igr*ot.lo hulr*.
m p*rticu'ir*in*nt raaoaunancl
pour l*i nfani. CM le reoou*-
t'.jinl Idal, plut eu qua
l'btnio. b.ne
Convalescence
Neurasthnie
Tuberculose
Anmie
o
tiaai- fetitUia Ittt MM
r*
sfl
^
Wfitm
i9>
_ / lnHim tote pin-.-.
UNll >" /' prtKdt du Cf'Jtol.
-.'>:>>
nl ';r.>r:i M Jfl i l "
Mu t> .;> ({a'. " '
util) l< U!b*i !.
iii.r if.;.-inr'"'"', ''''' ''
.|M-*Ue. ,.:......-'-.' l"'"1
lioo .;.><.. Ut- i. nu^iU< ' '
r;.,.*,! .- !
ti.uii) "' ''
lUllit'Ili .. ' '
i *~- S. .....
-
F
i
NOOTYL
in..,l.i. I'ln.u.1
?/"
[g Rhum Champion)
De la DitilUrie de l*A1gle
M. FONTAINE
Justifie son nom
Dpt Angle de* Hues D,.ntcs Destouches &. Magasin de
FEtql <> on tiouvnu galement de*LIQUEURS, SIROPS
de 1er choix ainsi qu'une FM DE COLOGNE extraW
La garantie la plu absolue est donne qu'il n'entre dans
la fabrication de ces produits que de l'alcool aculre de canne
du sucie lalliu il u. emails de |i a I Mie l*-i cbO*l l's
tlifion de luiil produit < bi inique : ils ne craigr e t aucune
comparaison avec In articles ttmilsi es import (ou1 en ccu
tant beaucoup moiua et Dans l'i i fit dvore 1 orne-anl',
faite! an I'wmI *"* i e" acheett/ plut d'iilHHi
Importation des. meilleurs VINS de la Ville.
GROS cS: uETAlL
Leciline Granul Brtwer
Le plus ai t des Reconstituants
Fortifie le car i an, la moslle epinire, les os et U's
reins'Hend puissants el vigoureux les entants demie,
les emmes Isibtef, ea personnes uses par des travail
assidus. .
El mie ch z : S bah Imn, silred ww, topt
|We, Ed. Est^e Ce, A- IM^i ilpLonse
Bm-, J. M. uni"}.In l. '' fwet- **
P ferai : S- lailin.
[ scik ckex : R BiouariiGi'aitd'Roi &<> 1709
GEO. JKANScME & Co, agents

I*
g*

fi*
5 ^.- u-4-!.' flK Chanienat Ioc.il
P!n.* fllH! V. \ r'n*H
A l'cticoljiniire de la Grand
Hue entre la Gh-.pallerie riir
ado el nu ( tlhic Piiisieuoen
lace Gardiner&Co.

j^. uv. tnz vous que 1
nifil ls plus solides
le m ill:ui es itil>es lOfil
laliii.ni'> |*r F|,e*, ie-
tireslon Tnll S 2e,'-u
Oippeil Balloons sol lej
|.|ua connus el les |>lus
rccbefclii
Un stock cliea |ous*i
(|ii> veu> ir. uvtr l.'s dinenlifii- de Pn us
E(|.iiier, B< avv lutj.
Ballon, HHln ****>,ub^ |
* ""T. PREtTZMA^ N-ftfGEBHOLM
l'iustle kilo .rlie jvef
I a
Lcllai
ojQwb
&tA^e&**/i*toata^

Chez Slambonly
et

a
Ht
g*
m
m
m
Hr
()cca*:on exceptionnelle i#
ftr
!
'2-

La sant est une premire ncessit
Ce qui n'a jamais t fait
Ce qui ne peut lre dpass.
Kola Champagne
F. Sjourn
Pu'par daus des coi.dirions tiqoumises
nASKPSlE
Prparation' et Vente"
Phninwuie K M&JURNc
ngie '.*< Hun ''* ' <'" Centre.
L'nergie d'une sant magnifique
gagne tout dans ce mends. Les
x maladies proviennent des germes qui
abondent dans la salet. Le Savon
Lifebuoy dtruit tous les germes de*
la peau. Il la purilic et la protge.
L.v.r lli... Ltd.. Port Sunl ,M, Anjl.l.rr m
H-

1
3
7V.SM/.S fronai*. Malien, Anglais, Amricains
Casimir, Toile pour chemises a lion mes ei fy/aniat]
Toiles, Soieries, Chapeaux lemmesel lioml
Toile (il prui linijerie
j^es lamillo Irouveiont les meilleurs rlickl
tcessaires 4 leur u ge et au meilleur prit,


Parfum-i1 de loSt m re I ntiors poalrM Savon*.
Cravata, ChemUes N'< cho a.Rao ft <-l-aiisselles 'rfs et ordi
nairei-, Article* de triMt-. Vfnties. I veil Rijoslerii tine et
. rdinair article* de nouveaut TiHn-.i ise italienne m*
t'c- ine
K ClapeniiY I* toute' t rnv s ! Ioim n- <>< a de tous
le pria -__Chape: m pour homm . . m t i (anls.
Ctm p.- Panama* Pnam>-- -n rnuleor
Tout I plus chic et le plu- co.iotii-i e m trouve eu fW
, | fin dtail chez
(ipnavo Hnrl; do
I... Mfisoi 'H. Dix Bille* Chapeau
(irand'Bue Co:n liie d s Viiacles, eu ti.ee de Grdicer.
Grand Htel
de France
P. P. PTHIZI, Propritaire
Cet Etablissement renomm dont l'loge n'est plus taira
vient d'tre compltement restaur t remis neiu. Les
hambresont tout le"eonroii*moderne, le serviceprT-
prochable, le Restaurant soign est de tout premier
trdre,**Hotel n'ayant rien nglig pour faire plaisir >a
charmante clienile.
Mr. PATKISI, qui part bientt, apportera sonjretoor
de France de nouvelles amliorations qui donneront h
plus entire satisfactions tous
DJEUNER la CARTE,TABLE d-HO! h
PLAT dy JOUR au CHOIX
Paneton au mois, lu seinaire, oar jour
Garage rais gratuitement la disposition des voyageurs
Bains, Douches A toufea les heures
Ti-lf phs-n : N 341
Dans les Magasins souches l'Htel, ou Irniivers imi-
tes sortes de provisions, Vins, LlQOBURS, ClORBTTIS,
Vinsd'EspAONE, de Bourcoonb, d'lr.\i.iK,GnAM) choix de
Conserves.
On y trouve l'arrive, pendant w sjour on au d-
part tout ce que l'on dsirs au
GRAND HOTEL de FRANCE: PP. PATRia^roprietaite


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM