<%BANNER%>







PAGE 1

LE MATIN -6DiVerabr 1926 Enfant Chtf, Anmi h' ; L'Huile de Foie de Morue, Ublettei •ocres, lui rendra force et Mit. if SfSSM %  o• ""£, I Œl nrrm. permettront anapetit "£..£ *fi -oVrr* ac .. .lotpef or.wleme.li vigoureusem ?h —— rt t..-.. kl boni BfcarnMkoi aonnalaaeot bien leur efiiuU "ouiiei an 1 os eataali ftnl |VUa en veulent. Us laa prennent avec ^jOT^ArSaS-d*. prit .3 Bvro, en aapt mol,. C SHSaV ft" lS.fc2 • : I,. aM.^. quel pUlsir de pouT r-nire Vhu.le .1. I* •' aaorW le plus puisant raeonati. tint au no..le MM w "' %  '""" I" ranfementi d'w.omae. Ne manque pis .IV,, demande, une boita, dl lujourd l.u, chee •VOIra rh.rmaVien S'il n'a pas les tablettes MeCoy's en installa, H peut se I* procurer trs taciltmem. One petite manilestation fasciste sur la tombe de I. C iRusso Jtudi. au Cimetire Ultrieur, •prs l'inhumation du sympathique bijoutier, C, RlIMO, Prsident de la Chambra de Commerce italienne et membre du Directoire fasciste, m rcj du malin. Usaluts d'ubag ont t*. ha. {.es. Dan la soi e, d 5 S 7 bnrtf| il y "* une magiflqie rcCjptioa u P • lais N illuB il A ,J''rati'> le c mpie-rendu J blic et au commerce en particulier, OBeia ne suis plus res ponsabte des actes et actions de mon pouse. M me Georges llistot.rv, ne Lucie Seradin Lubin pour cause d incompatibilit de caractee; une action en divorce devant lui tre intente au plu l*L< %  **££ Caves, le 1er Dcembre l ( .l'2(> C,. BISTot BY YITTEL GRANDE SOURCE VOSOES (Frunco) ACTION tLlCTIVM SUR L RBIN Cures complte de 1AHTHRITI8IWE Saison du S0 Mai an 35 Septembre no ammmm rtmmi QOLF *oto THA T *! OASIMO FA HO mrtoiAL roum LES EUFAHT* IM fflBOt PARIS Klar. u I-KI> VITTW. .. Ph*nnMl.i. Dfoynrtt t M.tiop d'AUquoXlo"Encore le diffrend de Tacna et Arica WASHINGTON — Le secrtaire Kellogg a reu Mr Velarde, ambas Hadeur du Prou, auquel il a remis ce qu'on croil l-lrede nouvelles pro positions pour le rglement de la question de Tacna et Arica ; des propositions identiques ont t sou mi^es Mr Cructiage, ambassadeur du Chili. L'Allemagne et VA Isaee Lorraine Pat cable franais PAHIS — Une dpebe de Strasbourg annonce qu'uo poste de T. S. 1'. a t solennellement inaugu r Fribourg en Brisgau ; ce poste est il siin la propagande ofd cielle allemande en Alsace et en Lorraine. En Grce ATHENES— M. Zaimis qui a occup le poste de ter ministre plusieurs fois depuis 1902, est de nouveau la tte du gouvernement grec ; il a form un cabinet de coalition compos de membres de tous les cinq partis p jliliques. Ce ministre remplace celui la (6 te duquel se trouvait le gnral kond\ iiqui avait annonc, il y a plusieurs semaines avant les lection* goralss, qu'il donnerait sa dmission. Un calendrier patriotique allemand pour 1927 BERLIN— Le Tagebuch si gnale la publication d'un calen drier patriotique pour 1927 recom mand par le prsident llinden burg contenant des fals.licatioos de l'histoire, des excitations la revanche et des menaces de guerre contre la pauvre l'Vance uant d'an goisse. m 1 m J/affaire des Varreux O'st un assassinat Connue nous le relations, samedi, le Juge d'instruction a ouvert une enqute sur cette ni) strieuse attaira que Le MATIN, depuis plusieurs jours, ne cessail de signaler la Justice. Noua ne aavoiis point les r•allais de l'enqute judiciaire qui est d'ailleurs eu cours. Cependant d'aprs nos informations particulires, il y a eu relleineill assassinat, lies trres •t d'autres parents d'\liancv, — notamment Similus Michauddit Garon Michaud, arrt. Jeudi, sur mandat du Juge d'Instruction, — dcidrent en Septembre dernier, de le faire disparatre. In ami, Dieudonu Holemane, s.-chargea de cette sinistre besogne. Le 5 ou le fl Septembie, il invita Aliancy a une partie de chasse l'embouchure de la Grande Rivire. L, faisant mine de poursuivre un canard, il lit leu par deux lois sur le malheureux jeune homme qui lut achev ensuite coups de poignards el de manchettes. Voila les uits. Aliancy est donc bien mort, assassin... On rpte dans la rgion que, poui prix de son crime, Holemane reut 000 sourdes. Il y a un dtail horrible, si horrible tpie nous voulons encore croire fausse l'information qui nons permit de l'avoir. Ou dit qu afin que le aeerel da ce crime lut a jamais Bard, ceux qui l'avaient perptr tirent un pouvantable serment en buvant chacun la moiti d'il 11 verre victime. f^'ais quel a l le vrai mobile du crime ".'C'est la question dont nous pai leruns trs prochainement. C'est du Fer que votre Sang a besoin La iar.it qui ne contient pu de fer, manqua de fore* et de vitalit. C'eat du aanif appauvri qui cauae facilement de la fatigue, manque d'nergie, puiiement nerveux et un aana nombre de senaatiuna peaaimiateB et ealamiteuaes. Le fer eat un dea lment* principaux de notre alimentation quotidienne; mais beaucoup de peraonnea usent beaucoup plus d'nergie qu ellea n'en produisent at d'autrea n'ont paa assez de vitalit pour extraire suffisamment d'nergie de leurs alimenta. C'est pour a Ode tant de personnes faiblea, nerveuses, qui se fatiguent facilement et sentent ieurs forcearet Vigueur s'puiser, ont besoin du puissant reconstituant le Fer Nuxul, qu'ur grand nombre de mdecins emploient dam leur [ iratique pour reconstituer le prcieux fer clins esang. Le Fer Nuxat contient du fer organique) comme celui du sang mme, et ses rsultats bienfaisants sur l'organisme peuvent s'appercevoir de? les premires doses. Gnralement deux semaines sont suffisantea t our en reconnatre son action reconstituante da outes les forces. En justice votre sant si voua ne vous sentes f is robusto et vigoureux, prenez le er Nuxat et remarquez tes rsultats. Aujourd'hui mme vous pouvez l'acheter chez votre pharmacien. HIERR0 NUXAD0 de sang de L'hiver a fait son apparition ftew-York NKVY YORK— Le premier froid de l'hiver s'est tait sen:ir New York hier et dans tout l'est du paya ; Hoche^ter ( New York ) une personne est morte de froid. La temprature est alle de que La demande pour le Fer Nuxat a t si grande et immdiate que nous n'avons pas eu le temps de prparer dm tiquettes pour ce pays. Par consquent et temporellement nous UN n u,.1 le flacon Espagnol que nous n produisons & droite. Vous trouvcr.-z dan* chaque flacon des instructions complte* en Franais. s r~ —fil %  I s 11 %  %  —r— 1 Y* Ml Ml Ail' .' • fteasTlfi Inauguration du [\plu9 puiS8antiH\ [ t phare du monde PARIS— On a inaugur hier au Mont Valrien un phare d'un milliaid de bougies le plus puisant la du monde destin vigatioa arienne. faciliter la na La paix au Maroc PARIS — Une dpche de Madrid annonce que Mr Steeg, rsident gnral au Maroc, a dclar • que le calme tait rtabli dans tou t l'tendue de l'empire chrifien. Les plans pour sa pntration pacifique future OLt t ri g ''s d'accord avec les espagtoli. M Meeg ti.Vl. Saojuijo 001 ig coidiale11 eol les questions de u lail ielati>es au dveloppement de l'acli n I oblique et militaire dans les deux 1 ns du protectorat. La fin d'un procs clbre l'ARlS— Mme Zizi Lambrino a terdu le procs qu'elle avait inten l son ancien e| oux morganatique !'e\-|'i nu e i.lui lede liouma nie dans rnittiilion d obtenir la rgularisation de l'tat civil de leur h 1 le jeune M P ta g de ti bu*. Les tribunaux devant lesquels l'atluire est venue, il y a quinze joars, se sont dclars intomi.Unls rgler un d llrend entre roumains. Mme LamhriLO a t tondait ne aux dpens. La reine de Roumanie Paris La mre et le lils IWHIS— La reine Marie est arri M e de son voyage en Amrique, bile s'est hlee d'avoir un entrelien avec M, n fils l'ex-prince Char Itp.La leins a quitt l'h(Mel Hit/ a jus un Imi et a ordenn au tbauileur de la conduire au b ultvard Vineau a ISeuilly. (/eat la rue ou t.-i situe la villa du prince t.harles mais la reine ne s'y artta pas. 1. le rencontra son ti ladans un beuu restaurant du Bob de Bo lo gne. • a sa — Vimbroglio chinois k LONDRKS— Sir Auatin Cham berlain, secrtaire aux affaires tiangres, a dclar la chambre des communes que la situation n'avait pas charg depuis le jour o a eu lieu le ueburquement des fusiliers marins.La grve gurale contre les tranger a. Ilankoeou a t lixe au 4 Dcembre,et il faut s'attendre i tout de la part des chi nois qui ont accept cette atlitude snoi/nobe. Dea (0 ces navales im portantes seront maintenues sur le YangTsKiang pendant tout l'h) ver, a ajout M. Chamberlain, qui a assur la chambre que les re prsentants diplomatiques se tien neat en rapports constants avec les autor.ts chinoises locales et centrales alin de protger etficace ment les inisls britanniques. u autres affcrions de lappared respiratoire L'EMULSION • SCOTT • %  prise rgulirement donne une nergie nou velle, augmente la cap. iA ** de rsistance (&> et dc lin: mer U franc nnu PARIS-Le franc OBIVI de monter depuis plunetn 1 tes a lait un nouveau bond a d'il m a la lloi rse : il a coati au dollar et 120.55 i UhV ling contre 2b 9U et I30.fl| Dans ILS ruil.eux ht c oc crti que la bauise d'tujo est due ce que reti>iu teurs qui ont acb t da quantits de dollars et dtl dans I epoir de voir toabgl liane 01.t luit ces opratioaaf mauvais moiuenti) .Vaiilutr le" milieux gouveineoenlani dustiitlsoi. crainl qui cette ls) rapide du liane ne [lofoqaaj d:orgai is.tiun g rave. L'affaire des yt\ WASHINGTON-A l'i d Hi.joui J iiui de l'atlair* Fiai heu s la dtente a produit 1 tre du prsident liaiding l vent la politique de Mr Al Fall alors secretahe de l'ii au sujet dea conciliions U t n tins ptrolires. WASHINGTON-Lagon mec t a termiu sujourdhuil quisitoire dans le procs WW ny la suite d'un bref iniiii re du snateur Walib dulH qui dirige les pounuitei Se sale Oii inveetigatiosj Grard B. VYiuilon, soi re au trsor, donnera dmission ; il aura pour l lo reprsentant Ugdea New York. L'Italie la d'une conf tion balhan KoaisU politiqM aolini pour joindre I %  les pays des Balkam P ts d'amiti et de cwpaW" de produire de nooeaux U signature Tirant A albano italien d'amit' • rite. Le trait a t W vembra el la nouvelle ign Uj iiitt.^ "MM m Norwisti Union n : — Socieli liitei quea degrs au dessus de zro jus -fj %  ^ 9 "TT*** aria, ^v ^ £SSS^: I l Au Capital de Or. 30.ooo.ooo Une des plus imporantes Compagnies S\ contre l'incendie (New YorU) et Daoil Oubec oc cidental.Le fioul tait accompagn d'un vent violent et de neige dans certaines parties du pays. tarantes Aux Etats-Unis Les lecteurs volent pour un mort SALKM (Mastacbuaaetts )— Au cour.t des dernires lections de commissaire du < omle d'bssex un nomm John V, l'uinam de Dan vers, socialislf, dcd depuis 2 ans, a obtenu 812t> voix ; on s'est aperu trop tard que le pauvre homme n'appartenait plus depu s longtemps la liste des vivants. I t ; n Cap-Haitien : J. Au Caves : JEAN BOURGEOIS Agent8 : Uient Gnral JDjft ALDER •ARAVISINI fet t-ai.-Pi ivre 3 mi *% mwm%mmmm :*• %v %%*** A. DE MATTIS & C0, Reprsentants p** lloi 1



PAGE 1

LE MVriN-^DicenVe 1326 m m mfttf 12X.i.l E 3Z TOUJOURS PASTILLES VLD VRITABLES < 4 ui ne UCUTSDl lro v.ui ] ce g ..' '' '. "' t"i'; t : "'y Ut "oniVL D| tu ou TOUS propose t TJK li: Ali'' MlLLBUH, „.. ,1. .Mi:i*li AL'SS! DON,. UN :I:M:.UE MEILLEUR MARCn k Il BIST PAS DAMS VOTRE INTRT M^ ?our k traitement des K MALADIFS ors VOIES RESPIRATOIRES ,?K • iptorea loadoare V( JM vi'.iiiTA:u.i:g A Eldorado Vous trouverez un BILLARD de USE DE i..\ CREME LA GLACE DE LA BIERE PAT/INIIOITIH DE BONS SANDWICHS DE BONNES UQUEURS MB iwii.ix COCKTAILS DU MON CHAMPAGNE COMPTOIR DE PATISSI an. Le tout a un prix .trs modr. Champ de lars phone M?, FrJ. G.iirauJ, Ditectenr H ,qj5 ; PASTILLES VALDA imilk les convalescent 8 (aujourd'hui. Le pacte uwgialr immdiatement Bocii-J des Nation diffre i qui eiislent dj avec la tm, ia Grce et la Hou m a i qu'il est bas sur uoega %  %  Bilatrale duene par l'Ita %  jet de l'intgrit terntoiia l'Albanie et sur uu accord Ue s'abstenir de coaclute l'auras nations drtraits fecler les iul rets rci lit l'Italie et de l'Albanie. Avis le plus invoque 5jw !'our l'alimentation des bb -' &f • !'• Le lait eu poudr au* Klal>-( .us. wv Le seul lait en poudre qui coutienl les trois vilami .:*. "*• -les trois indispensables lmeuts 1 la BttlriUoii. •p^ Desessech et strilis d'aprs le procda K .1 isl-ll.it n ik T •. est le seul lait de vacbeen poudre, se rap iroetliol mjet de et Ariea TIAGO DE CHILI -l ne nou id M. l'rank B. K %  !iscrlaire d'tat amricain, iriglemeal de la disp-ite en I Chili etie Prou au sujet iiicei de l' i m et Arica a lie Santiago. L 1 so'ution i prvoit la cession du tr l la Bolivie qji re-nb > r%  Chili toutes les sommes qus a dpenses pour le s tri foblics. Elle propose aussi afin soil dclar port libre ittrriloire soit demi itari [des traits de comnero ( %  goda antre le Prou, le Chi I Bolivie. Aux Actionnaires de la Danque Nationale de la Rpublique d'itaili L'Assemble (i n r a l e annuelle des Actionnaires de la Manque Nationale de la Rpublique d'Hati aura lieu au Sige Social, Port-fu-Prkice ( Hati ), le Dix Huit Janvier, Mil Neui Cent Vingt Sep.t dix heures du matin, aux lins de discuter le rapport du Conseil d'Administration sur la situation de la Banque, sur le bilan etmrlei co.aptes, (1J les approuvai' s'il y a lieu, de Hier tst de dter.niner lu distri&utioai de div1 dniai et les aileelatioas aux rserves, de procder l'lection dej Ms.nbrei du Conseil .r.Vd.ninistiMlion, et de dcider de toutes autres question! qui peuvent lre prsentes leur apprciation. CHARLU B. MircttSLL Prsident du Conseil d Ad.niuislralion de la Uni/ne .\alion de de lu Rpublique dh Uti. JŒ HOMILK % plus (tu lait mattrnel. De digestion facile, c'est l'ali ueut V^ pour les bbs. "& Ea vente chez : •£$ Simon Vieu, Alfred Vieux, jy Madame L. II. Doret w| U RE WEB ^Company Inc. WuOIUHKsTEH A. Bolt,',Raphael Hro-nr. Savinieu Martin, Petit joave £.&. Geo. JEANSI.ME& Co f,n. AC.ENTI S %  ?< $ff$^-^9WK^^*'$$9 TK Le nouvel amba$The loyal Mail u< sadeur de trance Patkel C aux Etats-Unis PARU Mr Paul Claudel vient de faire savoir au ministre des ai ta* treogroaq l'il tait enchtu t':ih si uoniaatioi uu poste d'im bassiieur d* PfdQGJ aux lit t L'ail II e9* probible q ie la p > o diplonit? rejoie Ira MO nauveui poste le pli* li! pissih'e et qui' siV';u l.-i directe ient JJl'oki ,o il est a:ta ;lle mut aubassileu •flfj K'.iU UQW. Il prenira itnm diatin ntoa'a-.t av JC les mi ieux goavarae UiOtau a Wdahicgtou et a riti La pau'.-Mi.'d Paria un p) i p'us tiri. in, OfllflfLa Cie d y Ec!a!rafle ? ElectriqueIA Compagnie d*Eclaiiat,e Electrique avise ses abonnes I le public en gnral qu' cause du montage d'une nouvelle machine gnratrice elle intercompera dsormais le courant le dimanche d e K) lis du nialin' 2 heures de l'apies midi. Port au Prince, 4 Dcembre 1936. Lu Direction Revue des Deux Mondes 15, Hue de l'l'nii>ersit, Paris 13. SOMMAIRE DU LA LIVRAISON du 1er Novembre Ittlti. Tels qu'ils lurent.Deuxime i ai lie... Edouard Eataunii de l'Acadmie Iranaise. L'Histoiie d'hier.— Un pisode oubli des relations pciiniairi-s l'ranco—America i lus... Maicel Marion, de l'Institut. Chateaubriand et le Gnie da Christianisme II.. Vietur tiiraud. L'Irlande Nou ville... L. PaulDubois. Lettres ma tille(1862-1871 ).. Silvestre de Saev, L'Arme qu'U nous Luit. IL Les hases d'une organisation... La Basilique de la ports majeure. II. Sa destination religieuse... Jrme Carcopino. La capture d'un fantme... Pierre Benoit. Home et la Musique... Camille Hellaigue. Revue Dramatique. Le Dictateur... Ren Doumic, de l'Acadmie Iranaise. Chronique de la Quinzaine. Histoire Politique. ..Hcn Pinou. PiUX DE L'ABONNEMENT Paru Un an Si> mon l'ui mois Seine Seine et Oic loobi ,iiis a6 n% jo Dpuleiiicnis et Cofealw ifini;ilm lofti >4 ir as in ,<> Etranger : pj\ s a Jenii-'..rii po-.iui • |,75 Ai I Un t,p I %  .. i..'t ftyt pii-ui urM rouai iollan \,f\o Mltt J, S l'h,. i,|b L. abonnements partent du ict et Jretta j /M l'Iiln'll: vous voiii tes proposs de l'adopter dfinitive' ment, parce qu'elle eat conditionne par toutes les qualits qui la rendent meilleure, sa bonne renoi me, grce votre Cru tueuse propagande, s'est fxile mpid Mais de l< ut le b ea que vous en i.v./ di'; vous av i eerfel | nemenl oubli d'annoncer vos aroH ajue cliaqne poclette des I PATRIOTKS porte un bon prime, et ne, contre cent de ces bons retournas en tiop'bureaui.noi.e.pavoni dm gourde* etj demie. Vous ne les ave/, pas mU en garde contre|<(tle manie de jeter d s poches vides de i igar<-tteH, et est BeeessatN de les en informer, car nous accordoas une rmmpenst; de G. i. V) a tout poilcur de cent pochettes de PATRIOTES vidi-es de leur i i.nlcnu. Nous avez surtout omis l'essentiel, car vou* u'ave/ pas aflir' me que BOB bons portant les numros If, 1./, IS, li, 17, IH, j t!, '20 si ni lavables chacun, deux cent gourde 1 I sullil d'. voir lachaucc de trouver dans une pochette de I PATRIOTES un bon prime port nit l'un de ces numios pici ts pour bihcierde cel'e borne aubaine. Voil donc trois chances qt.e vous ave/ d're de lomin |a de vos dbours en fumant les courettes PATRIl "TEfl. Klles sont en vente duos les prlDcipaui tablis einentde I 'art au Prioee et la Province, on IQ tioovtra |aoa*i au t1po | central ANACAUNA Grande labrique de l'.tta;i et de Ciga relies OK Hue Justin Lhrisson 206. GEBiVRA if^Bir^ Insurance Co Pne des plus fortes Gompagnle canadieuues d'assurantes sur la vie. Eug.Le Boss & Co. m HAftlL i|, ceslbieu r m c'csl parlait ** ** -il



PAGE 1

LE vfvIYs > Dcembre 192fi *M m %  s *^fel§fe^yMk i 1 i 11 il! o u —.URODONAI Hsmbtirg Ainerlka-LInia Goutte Rhuma'.lsm'-s Eczma Artrio-Sclorosc Obsit Calculs Nettoie le Rem f \% %  -•, / \ GRANDS PKIX f.ijl.lliiman|i ri.ai.iain tWaatM<>< dra HMUn <•• !*•••. IL Valiuid^H. l'un a" I— pi.'" et les orf.cn. riO'jt, dissent l'iiditi' tftiqt,\ UctiV %  • !.. nutrition tt c.\t.Jiles UTiiiMStS l.i f/S iCruot*ald> Mutin. t'a ;ci urs le 10 Dctmbie | ( ur I itiidit du (loi pur l'Eu" ( e fu-amer olfrr une oc %  D> IV i Ici S'' pour rf?) p .*••< r? OlothoD, LUCAS & Co Agents (Gnraux y. Partant •* i .1 .• ii>t, ru< 1.1. m "•• m il 1. mi < %  '1. . [u .. %  1 %  1 . %  .. 1 Ml %  I • irl< ut, 1 • ... iim.-,.i un ..:,, . |D ., {; 1 fi lia 1 qu'il Mental* m.' .:.< .,;.. %  1, |HM Vp i|,|'|| n*ii!i|iik.'iu ii'. •• ... % %  %  i . :. 1.. ir> I %  ni . 1 11,| .!• • roua rentrez* puis du travail et avec la certitude dcourageante qu'an effort pareil voua attend le lendemain. V ''•• NC" '! %  • u •' '' 1 %  .1 %  l< 1...1I I'III 1 • ., .... Ou' >t .•'. %  m : %  ;->c ait -.ii 1' .• %  ,.. %  %  1 1 1 M %  ''•!. ........„...•,iiU ll'm Coulai.. %  valeur. ii* 11. mi \, %  % %  ... Iw.ui/ ..'. ....J. ..... .. v......;...'.'... ra-i,L.^y:n --i-y-L forfi &!K bl U'.'iil '•• et san' "'jitniin d'aiituu il grdient dis r,e, r n r* •> !in.< ri'tt.t de la plupait de DO Aolalilits Mdical• et ail vHt.i l'apprciation 'J e boaa iDiitauit, la suavit intompHrab* du Imiqui t et Ift|rlm i > n iiii;u(i)ir* quatitl ly lD'quaia Mme pris auc eicp, Khum .Neclar n'euivre p-is et n pro duit pat i'AliOOlwoa la longue, comme les arires prcdui> limllairaa et cemme Us autres spiritueui. Et ou tous damandez: ncaaaalremcnt qutloua • A U lova*, .pourrai je cfaosa de plua tubilantlU Unir c coup/ Ou bien mt et de plua asslrtHUb c 1U verrage ua4.ant la temps, loi. ue aa nourrtittre h2 zSLiS&S. ,e ^ ,u "•• Ce .quelque choa ieiiiler/.HpoiK,c:bonnc de plu que U nourriture* allmeoUUon. IOMU.1, air e'cot I OvomaJtine ^^^ ^2 **. *•** d Uvomaltlna rpara jaiaegaBla a>aaajia rapidement la Mais latte SI a^.V 0 V"*" ,,,,llr U ,0rC " >Na • %  •'• •• euaacti* al aa capaon aouunail Dalalhla •< r*. a •IOVOMilIaT, c'est la sant, l*. A. WANDEB S. A. BERNE Atm laaiaatl RBitorMaD "OS, teu># Bi., Pori.^M.Priac mawaaaar Satina-11 'bitesnow1 1 ercules lti*ytiltlrtiitatta*tt*at^^ avtsimro tan* p tu Rliiim Champion &-^w .jaacr I es Seules Peinfurs Iaaitrabes •fa gallon de cas peintures convenablement appliqu' iecouvrel700 pieds carrs de surlace. Voici las importants dilicas o notre peinture a t employe tgliae du Sacr Cour, Turgaau—EfUaa Saint Joseph, Port-au-Prince -Eglise de r ort d Paix Carele Bcllevus — Ro>al Bank of Canada Banque Nationale de la Bpublique dllaiti, Port au-'ince — BaLquc .National del It publique d'ilaiti, Au C> yes Banque Nai'onale de IK|itibliqc dlliiir Pal |. icAva bniqua Nationale de IJ Rpublique d'Hai'i, Jir#lnie Bi iju Nationale de u RpubliquK i 'ilaili, Jannel Compagnts Blattriqua, Hue A'iraiue B I-MIIIH MI.'H. . hua auiilcs ire U*dio Toiuoralioo, llua Ketou ll'el rV Franc B lu Quai BMI 'Uru-loua, Ctiaorp de MarsVilla itiiiintae,Turgaau ViHaA'eMa — Milnen, Turgnu Vida L/oi I)e Villa Maurlca Caser Peu e, IlelUviie Villa Ker. Haubert, Belle%ue Villa Mme Veuve Barlutrour, I elle\ue Ville llumann ParouUr, Pu 'e Cbosa Ville Me A M-iffl, Bell, vue Villa ( swnld Brandi, i • irrca Villa lut Thaid.Oula VCJD; Vilia^Lic Tbaiit, Avanu Juin Btavjv I. n • il Miiti< i >tn < l ii i r Ar> l nlir e (..o Bsuastl — 1 en nreil.curc I-OM-II u elions ainintede [ %  n n l Brun Lea a tilltutta rchaliuctions a clntecte l oa N aUiul l'ou MI. ion n imlii tu iiu.l M. li %  n-iiM luoen i i>t, a adieaatl KSommeici'-il agnicies and Commission Les actionnaires de Gommer cial Agencies and Commission sont convoqus en assemble gnrale ordinaire au sige so cial le jeudi 20 janvier 1027. midi l'ellet d'entendre le rap port du Conseil d'administration sur la situation de la r'o cit.sur le bilan et sur I.K comptes; de les appruine s'il y a licu.de procder l'lection des Membres du Conseil d' dminislialion. de fixer Us rpartitions de dividende el les afleclations a faire aux rserves et enfin de si o tuer sur les questions d'intrt minral qui pourront lui tre sBumis. Port au Pu'net-, le 'M) Novembre 1036. Lon TfiKI.Ari) Jules n.TIIKI.UI) F. G. NAUDE. De lu*lDindlerie de l'Aigle M. FONTAINE Justifie son nom La ganntie la plus abaolue est donne qu' I n'entra dam la fabrication de ces p oduits que de l'alcool neutre de caaoi du sucre raffin el d. extraits dn plantes de 1er cho ; i l'exclu .i o o de tout produit chimiqne : ils ne craignent aucuoi compara!.on avec |. artic.->imilai


PAGE 1

yiAECTEUR PROPRIETAIRE IMPRIMEUR Clment MAQL01RE BOIS-VEHN:. ij58, Bue Amricaine, 1358 k NUMERO 520 CENTIMES Malin QUOTIDIEN TLPHONE N 242 te plus (jrand reproche que nous puissions nous (aire est assurment de laisser s'vanouir, comme des lantimes lgers qu produit le sommeil, l'es ides d'honneur et de justice qui d temps en temps s'lvent dans notre cœur. StiiAtf ANNE N -Vj(i8 —— POIU-AU-PRIXCE ( HATI ) LUNDI (5 DCEMBRE 1926 -rCongrsde la Fdration %  (industrie allemande, qui, %iremenl a runi, Dresplus de 1000 Industriels. %  n lieu des dclara(dont on peut tirer des I u tiles. Les industriels andi ont se.11i passer xi rot la menace de la desde la monnaie aile_t, qu'ils ne manquent ifoceasion de revenir sur laits pour en dduire l'ennement. Ils reconnaissent [dans l'ensemble, i|s n'ont %  discern CM i le.np iit.ltles ^destructeurs de liulltlet n'ont pus agi en couse:. Mais ils se dtendent le ii.*roc ,, .e d'avoir luInitiation, par la rue |ks valeurs relles. Ils ne lientpasl'ane au;renient. at constat que les insHions qu'ils avaient ntiliI p our les fabrications de Jie, taient uses ou lent vieilli. • our soutenir Dcurrcnce des produ.-Ittrangeri, qui avaient Ides progrs technique* cables, i I s data eut •iser leurs usines. CeItfaatanl plus ncessaire, ^rvolution sociale avait Iles heures de travail et [les salaires. La mo'ti upie allemand tire se de l'industrie. Si n'avait pas eu e.i Ile le courage de crer Mations nioderns.caMoutenir la coneur.Wgifa, le,peupleal•eraii exclu du marwi de conserver leur d'tat rasatee du Confie Secrtaire d'Eta 1 %  [•as Extrieures donn i ju Message suivant dl de |j, Hpubliqu haute Assemble 'ae la Rsolution vote %  Mrence .le Santiago de hwitam les Rpublique* "* e u Momie partiel e • ""•"du. liaredcCoomb BOUNO *y A' lu lipublique N viCONSKII. D'ETAT j*"* les Conseillera. .Avril if) 2 .|. le* Repr. 1 • Natioas de l'Union naine, runis la con, %  ; Santiago de Chili, u "e rsolution, racomLS X Go MvernemenH Cliques Amricaine* ,Ur les c.ts de Sautoir-en mmoire de Chris-vwonib, U11 Phare Monu^ u r perptuer leur r CeV lmira,i n ?Le ^-'^JUvr.Bja de %  Hij'dAi* 0 uuuiiime tait •oodT '' t>lui I 1 conquit ^ e nouveau l'humante ?'* ! CJou*t ,. ,a R ->'blique fut "air \ as,(K '\ pai lintia„ I < Ju Reprsentant jt Assises de Sont ago •'Plus '' V , e,U "jou'd'nui *JJ wlennelfemeiit sa 'PProbatioa. argent, mais le mal est bien moindre que si l'on n'avait rien construit et que si l'industrie avait voulu se maintenie et luire vivre en tempe de paix une grande partie de la nation avec des installations vieillies et uses par la guerre. Ces remarques sont du doc teur Silverberg un orateur trs cout du H icbtags.Biles s mt parfaitement justes. Il n'a pas parl de l'exportation des capitaux, unis il aurait pu dire aussi que c'est cttle export.ii m. que l'on a tant reproch aux industriels allemands, qui a permis la res tauratiou conomique et financire de l'Allemagne. }U cours de cette restaurati m. les industries se sont tires d'affaire elles-mmes en reconstituant leurs fonds de r..u. m e u t Les industriels n'ont trouvaucun appui d ins le gouvernement, muis ont eu Icfergi4 de procder un? rduction mu nenlane.exlr niement coeuse, de la pr >du lion avant de liquider les stock*: Ils ont u recourir aux crdits trangers, mais n'ont pu les obtenir qu' des .o iditions rigoureuses et par (ois mme en acceptant la participation d'trangers aux en (reprises allemandes. %  Mais si l'industrie allemande, contrairement ce que l'on croit aj dehors, n'a trouv aucun appui du ct de l'Etat. elle n en porte pas moins une S rande part de responsabilit ans le chaos et les abus de l'Etat. Des industriels gns dans leurs a Ha ires se sont adresss aux pouvoirs publics et leur ont livr certaines euLa Gouvernement, en vous expriiii mt les sentiments et les veux qui l'aiiiii) j;it. la terme c iviction que le Conseil d'Etat ne saurait rester indiffrent cette noble et gnreuse maniI station, et donnera sa pleine adhsion 4 : la Rsolution oui recommande l'rection du PHARE MONUMENTAL DE %  OLOMR. Recevez, Me* sieur i les Coi M'illei s. l'assurance de ma I aute considiation. (S): BORxO A cette sance taient aussi prsents les Secrtaires d'Etat Wlste Scott et Charles Rouzier. % prs la lecture du Message, la sance fut leve. : *ar Le DOUTNI Ministre del iDstructlooPubliquo A l'ocuion de /i nominilion t!e Mr Auguste S vil comme Serrtttifr* dtiut de t Instruction Publique, U bulletin Officiel du Dpartement de l'Instruction Publique, dans son numro d'Octobre-.Wmembre, publie celte notice sur le uouueau titulaire de ce Dpartement : Lundi 15 du courant. a 11 heures a. m., a eu lieu au Palais des Ministres l'installation de Mon* sie ir Auguste Scott, nomm par Arrt le Son Excellence le Praident de la Rpublique, Secrtaire il I i t.it au Dpartent >nt de l'Instruction Publique. Monsieur Scott n'est pas un nouveau venu pour les membres treprises qu'avait a ff a i b I i e s une lise dite excessive. La dilticuite des circonstances 1rs excuic dans une ce laine mesure, m lis ce qui est beaucoup plus grave, c'est qu'il n'y a pas en Allem ign dans l'industrie, le commerce et la banque, de domaines dans la quels 1 Elut n'ait exerc son a.tivi afin d'en tirer le plus possible d'argent par l'impt. Aujourd'hui, les industriels ne peuvent plus refuser i l'K-t il toute activit conomique, mais celte activit doit tre limite aux cas o l'conomie p r i v e e s'a v.re i m puis ta i. te. Elle doit toujours tr.' s >Ui.traite I action politique. Les syndicats et les cartels ont d mn l'in luslrie une aid-i puissante pour s irnioiiler les obstacles qn'e'leare %  > cintre aprs la guerre. On l.vi n reproch de n'avoir pour oojet que de maintenir des p ix levs bass sur les prix d revient de l'entreprise travaillant dans les conditions les plus dfavorables. Presque tous les syndicats ont fix les p,ix leur niveau moven, et s il n'en avait pas t ainsi, si les syndiculs et cartels n'avaient pas contraint leurs membres, en consentant les plu's grands sacrifices 01111mjns, mettre la production e 1 rapport avec les possibilits de la vente, ou aurait vu beaucoup plus d'entreprises ruines et detru tes. Il n'est pas douteux que cette organi sation de l'industrie a, consciemment ou non. prvenu une catastrophe en Allemagne... du Corps Enseignant qui l'ont dj vu l'œuvre. Inspecteur des coles de la circonscription de Lotfane, il passa dans celle fonction plusieurs annes organiser les coles urbaines et rurales o de rem irquables progrs furent constats. C'est sous son administration intelligente que s'iuau,'urrent lespre nires sessions d'examens du C. E P. A;>,)CIJ au Snat en 1914. il 11c continua pas moins dtendra le intrts de l'enseigneme il nUiouil. C'est assurment ce f ; lui des choses de l'ins'ruc ion 'ubliqu-' qui lui ouvrit les nortes de ce Dpartement en 1.117. h celte poque, il baichi un pr igramai.' o il r'-conisait ea premire ligua, Lingot "dation d.*s apnimteme ils dus instituteurs et professeurs. L"t difficults d'alors ne lui permirent pas de faire connatre ces projets de rlor 110. Revenu aujourd'hui au Ministre avec les mmes ides, et tenant compta de la situation eonomic*ue qui s'est de beaucoup amliore, Monsieur Seott ne ngligera pat] d'apporter au problme de l'eu seigneiniMil public, la solutioi attend u 3 et laquelle s'tsit consacr son honorable prdcesseur. MAURICE ETIBNNE fit ; Angle des Rues du Magasin d l'Etat d des bronls-torls Formes de chapeaux nous viennent d'arriver. •Oj Mose Saeh 210, Rue des Front-tort, 210^. L a maison Mose S AI Kl 1 annonce e client* qu'elle vient de recevoir par le dernier bateau pour^lujiu.JtJl'anne Diagonal noir suprieur. Alpaga noir sap. Chapeaux paille tioe pour homme Chapeaux paille pour enfant Chapeaux feutre et laine pour homme Chapeaux Jean Bart Formes Bols pour dam* et Danoiselle K ki anglais tup. jiur.e et blanc Dr.il blanc sup. Z Vli r auglais sup pour chemise ]h > n ne Ch tusselle til pour enfant Chaussettes coton pour enfant Cravates sup. pour homm* Crpe de Chiue G. 7 Kitine blanche I 50 Ratine blanche 1-75 Et plusieurs autres'arUclai. Prix dfiant touteflconcurri m. tmvvwffz Voici la statistique gnrale du 1er semestre de cette anne • (hi services de consultation i gui raies!, l'ediatrie, Oph.al m )lo^e, O.orhinolarynolo^.e, (iencologie, Voies nrinaires, Odontologie : 1 l'onsultatinns'gnrales de. divers services 2ul5. 2 5 Pansements g i-nranx 9240. do Grande et p-tite cbirur gie 2.")0 4 Prci.'.-iitti ni i ftaenics gratuite nent 'Mil 0 3 I lie.'tij.t hypilerni quesl90. (i Extractions ds dents ut triva u dniai es 107>. l z Laboratoire : analyses 410. HBallooi Fils ( Port-au-Prince ) On dit couramment que les acheteurs apprennent acheter. Maintenant plus que jainais.il faut savoir acheter, car dune maison l'autre, sur les mmes articles, il existe sou veut des diffrences en >rme< de prix. 1-Jt v il, o nquoi la laveur du public va san< cesse II. BALL \s\ Fila, car lou sait qu'il prdiquele juste prix dans l'intrt du public. Luatioo de France AVIS A l'occasion de l'arrive du Croiseur Ecole Jeanne d'Arc IcCnarg d'Ataires de France p. i. et Mm Joseph Salles recevront les membres de la colonie li otcaise et les amis de la In a ne a Lgation le in ir di 7 Dcembre de 7 el non le dimanche comme il avait cl prcdent meut annonc. HOSPICJ St-Franois dt Sales 1er Semestre de Ht$>Nous repro luisons avec p'a sir la statistique de l'Hospi e t Franois de Sales, le plui vieil tablissement de bietlhii sauce dliaiti et qui continue s m œ ivre 'tu militaire chaque iOUr.de 9 a 11 hrs, grje a 1 concours dvm et]inlassi bi %  1rs Doeleurs: i'.-ul Saloui n, Charles Ma lii > 1.1 jvd. '. D tminique. La Il 1., H::ron,.Vtathurin. Pi.-riv N'oel, lludiconrl, Ren Sal m)ii. Mills, et Lechaud, Den liste. I. s jours d'oprations sont les mercredis et samedis. BaXNETRIE Si .R.;ERIE PARr'UMERIE] h. MORPPAV "t tons autres articles 1 Iranih trs hou m irch chesi M DCNN'IS F..NKLON. jj Ki;i7, Rue ilu Peuple % %  ilililll AVIS Les personnes qui avalent reyu.pour tre vendus, les 01 1 le.s Je la loterie de lu jolie m cb ne auto.noltile FiAT.soat pries de venir rgler leur compte au Garage R.vO. pour per.ii-: i r e la lixation de la du te du tirage. Port au Prin.:e,lc30Nove.n bru 1926. Chez Stamboul^ et Sergile M Tissus franais, Italien, Anglaii, Amricains r* 2 Casimir, Toile pour chemises a hommes ei Pyjamas. S T f oiles, Soieries, Chapeaux lemmes et hommes Xj Toile lii poui limjerie ^, L>s iamilles trouveront les meilleure articUs A Pncessaires leur unage et au meilleur prix. X ... a vu, jeudi aprs-midi, au rond-point du Petit-FoUr. une jolie dactylo qui gentiment po** sur sa bcane luisait de grands ell'orts pour monter la peut* d 1* rue. Surchaull*. la gentille dactylo tait rouge comme eue cerise et ses cheveux i la garonne et son chapeau vert et son vaporeux corsage blanc et sa jupe bleu marina et ses lias couleur saumon la rendaient plus jolie encore. .. contempla longuement ce petit coup-dd'il charmant. ... a vu, jeudi aprs-midi, le propritaire d un < ul fini, dans un liuss Iralu par une haridelle, transportait une norme quantit de glace, I.e prudei t cafetier revenait de l'Uaii e i lace o il aveu achet au 11:0 s 300 livres i!e glace en prvision de la rarat prochaine de cit lment indispensable qu'avait annonce un confrre. Mais, lort heu reusc ment la prophtie ne s'est point ralise. 1 muse alertai Folle dpense! 1 • .. voit, depuis quelque temps, un groupe d Etudiants a l'Ecole de Mdecine se runir, chaque soir, chez le musicien E... T... Et ce futurs disciples d'Eusculap parlent de tout... Dj la scier.-* ce mdicale n'a point de seent pour eux. Mais NOTHK (EU. voit toujours deux genti'le* demoi* selles du.'quaiiier assister ces runions. Sont-ce de luluresj doctoresses ? ... a vu. vendredi soir, la Ford No. 30152 qui descendait a une allure vertigineuse la roule de Ifartbsent. Un peu encore et la chose se serait termine par un m cillent ; car, le conducteur, aussi humide .1 que lea quatre (DUrfandinea qui taient dans a voiture, I.11II1I lane collisum avec un camion, prs de Ban Side Inti. f. ... a vu. vendredi aprs-midi, devant les bureaux de l'Adui aiatration Gnrale des Postes, un Agent de l'ordre ordoum r au conducteur du camion No. 4025 de s'arrter parce qunu des passagers se tenait liuprtidemmenl sur le marcha pted de la voiture. Hravo Gendaime • • ... a vu, vendreoi aoir, au Har Terminus, Champ de Niais, ui e rixe terrible entre d< 1 sergei Is et des caporaux du Marina Corps, coups de poing, gilTles, coups de pied, va pUutvait uimnie grle. ... vit a*o licier ifc la]^t>??f. intervenir pour inetlrc-Wu au combat. Mafc.ce lut en vain, et pour arrter lr pugilfet. il latlut lanived'un lieulen mtU.S. M. C. et dlicat maiiiu's palrol. j Il y eut du sang vers, des verres brises, etc. 1 %  A Vendre Un Cadillac Sedan L'n 57 Un.Buick ft l.o Grand'Rne 133o. J % 

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06882
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Monday, December 06, 1926
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06882

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
yiAECTEUR PROPRIETAIRE
IMPRIMEUR
Clment MAQL01RE
Bois-Vehn:.
ij58, Bue Amricaine, 1358
k NUMERO 520 CENTIMES
Malin
QUOTIDIEN
TLPHONE N 242
te plus (jrand reproche que
nous puissions nous (aire est as-
surment de laisser s'vanouir,
comme des lantimes lgers qu
produit le sommeil, l'es ides
d'honneur et de justice qui d
temps en temps s'lvent dans
notre cur. StiiAtf
ANNE N -Vj(i8

POIU-AU-PRIXCE ( HATI )
LUNDI (5 DCEMBRE 1926
-rCongrsde la Fdration
(industrie allemande, qui,
%iremenl a runi, Dres-
plus de 1000 Industriels.
n lieu des dclara-
(dont on peut tirer des
Iutiles. Les industriels
andi ont se.11i passer xi
rot la menace de la des-
de la monnaie aile-
_t, qu'ils ne manquent
ifoceasion de revenir sur
laits pour en dduire l'en-
nement. Ils reconnaissent
[dans l'ensemble, i|s n'ont
discern cm i le.np iit.lt- les
^destructeurs de liullt-
let n'ont pus agi en couse-
:. Mais ils se dtendent
le ii.*roc,,.e d'avoir lu-
Initiation, par la rue
|ks valeurs relles. Ils ne
lientpasl'ane au;renient.
at constat que les ins-
Hions qu'ils avaient ntili-
Ipour les fabrications de
Jie, taient uses ou
lent vieilli. our soutenir
Dcurrcnce des produ.--
Ittrangeri, qui avaient
Ides progrs technique*
cables, i I s data eut
iser leurs usines. Ce-
Itfaatanl plus ncessaire,
^rvolution sociale avait
Iles heures de travail et
[les salaires. La mo'ti
upie allemand tire se
de l'industrie. Si
n'avait pas eu e.i
Ile le courage de crer
Mations nioderns.ca-
Moutenir la coneur-
.Wgifa, le,peupleal-
eraii exclu du mar-
fjaesonl peut tre cons-
y tort t a travers, dans
>wi de conserver leur
d'tat
rasatee du Con-
fie Secrtaire d'Eta1
[as Extrieures donn i
ju Message suivant dl
de |j, Hpubliqu
haute Assemble *
'ae la Rsolution vote
Mrence .le Santiago de
hwitam les Rpublique*
"*eu Momie partiel e
"""du. liaredcCoomb
BOUNO
*y A' lu lipublique
N vi- Conskii. d'Etat '
j*"* les Conseillera.
.Avril if)2.|. le* Repr.
1 Natioas de l'Union
naine, runis la con-
,; Santiago de Chili,
u"e rsolution, racom-
LSX. GoMvernemenH
Cliques Amricaine*
,Ur les c.ts de Sauto-
ir-en mmoire de Chris-
-vwonib, U11 Phare Monu-
^u.r perptuer leur
rCeVlmira,in*?-
Le ^-'^JUvr.Bja de
Hij'dAi*0 uuuiiime tait
oodT '' t>lui I1 conquit
^e nouveau l'huma-
nte ?'* ! CJou-
*t ,. !.,aR->'blique fut
"air \as,(K''\ pai lin-
tiaI. jt Assises de Sont ago
'Plus''V,,e,U "jou'd'nui
*JJ wlennelfemeiit sa
'PProbatioa.
argent, mais le mal est bien
moindre que si l'on n'avait
rien construit et que si l'in-
dustrie avait voulu se mainte-
nie et luire vivre en tempe de
paix une grande partie de la
nation avec des installations
vieillies et uses par la guerre.
Ces remarques sont du doc
teur Silverberg un orateur
trs cout du H icbtags.Biles
s mt parfaitement justes. Il
n'a pas parl de l'exportation
des capitaux, unis il aurait
pu dire aussi que c'est cttle
export.ii m. que l'on a tant
reproch aux industriels alle-
mands, qui a permis la res
tauratiou conomique et fi-
nancire de l'Allemagne.
}U cours de cette restaura-
ti m. les industries se sont ti-
res d'affaire elles-mmes en
reconstituant leurs fonds de
r..u.meut. Les industriels
n'ont trouvaucun appui d ins
le gouvernement, muis ont eu
Icfergi4 de procder un?
rduction mu nenlane.exlr
niement coeuse, de la pr >-
du lion avant de liquider les
stock*: Ils ont u recourir
aux crdits trangers, mais
n'ont pu les obtenir qu' des
.o iditions rigoureuses et par
(ois mme en acceptant la par-
ticipation d'trangers aux en
(reprises allemandes.
Mais si l'industrie alleman-
de, contrairement ce que l'on
croit aj dehors, n'a trouv
aucun appui du ct de l'Etat.
elle n en porte pas moins une
Srande part de responsabilit
ans le chaos et les abus de
l'Etat. Des industriels gns
dans leurs a Ha ires se sont
adresss aux pouvoirs publics
et leur ont livr certaines eu-
La Gouvernement, en vous
expriiii mt les sentiments et les
veux qui l'aiiiii) j;it. la terme
c iviction que le Conseil d'Etat
ne saurait rester indiffrent
cette noble et gnreuse mani-
I station, et donnera sa pleine
adhsion 4: la Rsolution oui re-
commande l'rection du PHARE
MONUMENTAL de OLOMR.
Recevez, Me* sieur i les Coi
M'illei s. l'assurance de ma I aute
considiation.
(S): BORxO
A cette sance taient aussi
prsents les Secrtaires d'Etat
Wlste Scott et Charles Rou-
zier.
?prs la lecture du Message,
la sance fut leve. :
*ar
Le doutni Ministre
del iDstructlooPubliquo
A l'ocuion de /i nominilion
t!e Mr Auguste S vil comme Se-
rrtttifr* dtiut de t Instruction
Publique, U bulletin Officiel du
Dpartement de l'Instruction Pu-
blique, dans son numro d'Oc-
tobre-.Wmembre, publie celte no-
tice sur le uouueau titulaire de
ce Dpartement :
Lundi 15 du courant. a 11 heu-
res a. m., a eu lieu au Palais des
Ministres l'installation de Mon*
sie ir Auguste Scott, nomm par
Arrt le Son Excellence le Pr-
aident de la Rpublique, Secr-
taire il Iit.it au Dpartent >nt de
l'Instruction Publique.
Monsieur Scott n'est pas un
nouveau venu pour les membres
treprises qu'avait a ff a i b I i e s
une lise dite excessive. La dil-
ticuite des circonstances 1rs
excuic dans une ce laine me-
sure, m lis ce qui est beaucoup
plus grave, c'est qu'il n'y a pas
en Allem ign dans l'indus-
trie, le commerce et la ban-
que, de domaines dans la -
quels 1 Elut n'ait exerc son
a.tivi afin d'en tirer le plus
possible d'argent par l'impt.
Aujourd'hui, les industriels
ne peuvent plus refuser i l'K--
t il toute activit conomique,
mais celte activit doit tre
limite aux cas o l'conomie
p r i v e e s'a v.re i m puis ta i. te.
Elle doit toujours tr.' s >Ui.-
traite I action politique.
Les syndicats et les cartels
ont d mn l'in luslrie une
aid-i puissante pour s irnioii-
ler les obstacles qn'e'leare >
cintre aprs la guerre. On
l.vi n reproch de n'avoir
pour oojet que de maintenir
des p ix levs bass sur les
prix d revient de l'entreprise
travaillant dans les conditions
les plus dfavorables. Presque
tous les syndicats ont fix les
p,ix leur niveau moven, et
s il n'en avait pas t ainsi, si
les syndiculs et cartels n'a-
vaient pas contraint leurs
membres, en consentant les
plu's grands sacrifices 01111-
mjns, mettre la production
e 1 rapport avec les possibili-
ts de la vente, ou aurait vu
beaucoup plus d'entreprises
ruines et detru tes. Il n'est
pas douteux que cette organi
sation de l'industrie a, cons-
ciemment ou non. prvenu
une catastrophe en Allema-
gne...
du Corps Enseignant qui l'ont
dj vu l'uvre. Inspecteur
des coles de la circonscription
de Lotfane, il passa dans celle
fonction plusieurs annes or-
ganiser les coles urbaines et
rurales o de rem irquables pro-
grs furent constats. C'est sous
son administration intelligente
que s'iuau,'urrent lespre nires
sessions d'examens du C. E P.
A;>,)cIj au Snat en 1914. il 11c
continua pas moins dtendra
le intrts de l'enseigneme il
nUiouil. C'est assurment ce
f; lui des choses de l'ins'ruc ion
'ubliqu-' qui lui ouvrit les nor-
tes de ce Dpartement en 1.117.
h celte poque, il baichi un
pr igramai.' o il r'-conisait ea
premire ligua, Lingot "dation
d.*s apnimteme ils dus institu-
teurs et professeurs. L"t diffi-
cults d'alors ne lui permirent
pas de faire connatre ces pro-
jets de rlor 110. Revenu aujour-
d'hui au Ministre avec les
mmes ides, et tenant compta
de la situation eonomic*ue qui
s'est de beaucoup amliore,
Monsieur Seott ne ngligera pat]
d'apporter au problme de l'eu
seigneiniMil public, la solutioi
attend u 3 et laquelle s'tsit
consacr son honorable prd-
cesseur.
MAURICE ETIBNNE fit ;
Angle des Rues du Magasin d
l'Etat d des bronls-torls
Formes de chapeaux nous
viennent d'arriver.
Oj
Mose Saeh
210, Rue des Front-tort, 210^.
La maison Mose S AI Kl 1 annonce e client* qu'elle vient
de recevoir par le dernier bateau pour^lujiu.JtJl'anne
Diagonal noir suprieur.
Alpaga noir sap.
Chapeaux paille tioe pour homme
Chapeaux paille pour enfant
Chapeaux feutre et laine pour homme
Chapeaux Jean Bart
Formes Bols pour dam* et Danoiselle
K ki anglais tup. jiur.e et blanc
Dr.il blanc sup.
Z Vli r auglais sup pour chemise ]h > n ne
Ch tusselle til pour enfant
Chaussettes coton pour enfant
Cravates sup. pour homm*
Crpe de Chiue G. 7
Kitine blanche I 50
Ratine blanche 1-75
Et plusieurs autres'arUclai.
Prix dfiant touteflconcurri m.
tmvvwffz
Voici la statistique gnrale
du 1er semestre de cette anne
(hi services de consultation i
gui raies!, l'ediatrie, Oph.al
m )lo^e, O.orhinolarynolo^.e,
(iencologie, Voies nrinaires,
Odontologie :
1 l'onsultatinns'gnrales
de. divers services 2ul5.
2 5 Pansements g i-nranx 9240.
do Grande et p-tite cbirur
gie 2.")0
4 Prci.'.-iitti ni i ftaenics
gratuite nent 'Mil
0 3 I lie.'tij.t hypilerni
quesl90.
(i Extractions ds dents ut
triva u dniai es 107>.
lz Laboratoire : analyses
410.
H- Ballooi Fils
( Port-au-Prince )
On dit couramment que les
acheteurs apprennent ache-
ter. Maintenant plus que ja-
inais.il faut savoir acheter, car
dune maison l'autre, sur les
mmes articles, il existe sou
veut des diffrences en >rme<
de prix. 1-Jt v il, o nquoi la
laveur du public va san< cesse
II. BALL \s\ Fila, car lou
sait qu'il prdiquele juste prix
dans l'intrt du public.
Luatioo de France
AVIS
A l'occasion de l'arrive du
Croiseur Ecole Jeanne d'Arc
IcCnarg d'Ataires de France
p. i. et Mm Joseph Salles re-
cevront les membres de la co-
lonie li otcaise et les amis de
la In a ne a Lgation le in ir
di 7 Dcembre de 7 el non
le dimanche comme il avait
cl prcdent meut annonc.
HospIcj St-Franois
dt Sales
1er Semestre de Ht$>-
Nous repro luisons avec p'a
sir la statistique de l'Hospi e
t Franois de Sales, le plui
vieil tablissement de bietlhii
sauce dliaiti et qui continue
s m ivre 'tu militaire cha-
que iOUr.de 9 a 11 hrs, grje
a 1 concours dvm et]inlassi
bi 1rs Doeleurs:
i'.-ul Saloui n, Charles Ma
lii > 1.1 jvd. '. D tminique. La
Il 1., H::ron,.Vtathurin. Pi.-riv
N'oel, lludiconrl, Ren Sal -
m)ii. Mills, et Lechaud, Den
liste.
I. s jours d'oprations sont
les mercredis et samedis.
BaXNETRIE
Si .r.;erie
PARr'UMERIE]
h. MORPPAV
"t tons autres articles1
Iranih trs hou
m irch chesi
M DCNN'IS F..NKLON. jj
Ki;i7, Rue ilu Peuple
ilililll
AVIS
Les personnes qui avalent
reyu.pour tre vendus, les 011
le.s Je la loterie de lu jolie
m cb ne auto.noltile FiAT.soat
pries de venir rgler leur
compte au Garage R.vO. pour
per.ii-:ire la lixation de la du
te du tirage.
Port au Prin.:e,lc30Nove.n
bru 1926.
Chez Stamboul^ et Sergile
m Tissus franais, Italien, Anglaii, Amricains r*
2 Casimir, Toile pour chemises a hommes ei Pyjamas. S
T. f oiles, Soieries, Chapeaux lemmes et hommes
Xj Toile lii poui limjerie
^, L>s iamilles trouveront les meilleure articUs
A Pncessaires leur unage et au meilleur prix. X
... a vu, jeudi aprs-midi, au
rond-point du Petit-FoUr. une
jolie dactylo qui gentiment po-
** sur sa bcane luisait de
grands ell'orts pour monter la
peut* d 1* rue. Surchaull*. la
gentille dactylo tait rouge com-
me eue cerise et ses cheveux i
la garonne et son chapeau vert
et son vaporeux corsage blanc
et sa jupe bleu marina et ses
lias couleur saumon la rendaient
plus jolie encore.
.. contempla longuement ce
petit coup-dd'il charmant.
... a vu, jeudi aprs-midi, le
propritaire d un < ul fini, dans
un liuss Iralu par une hari-
delle, transportait une norme
quantit de glace, I.e prudei t
cafetier revenait de l'Uaii e
i lace o il aveu achet au 11:0 s
300 livres i!e glace en prvision
de la rarat prochaine de cit
lment indispensable qu'avait
annonce un confrre. Mais,
lort heureuscment la prophtie
ne s'est point ralise. 1 muse
alertai Folle dpense! ,
* 1

.. voit, depuis quelque temps,
un groupe d Etudiants a l'Ecole
de Mdecine se runir, chaque
soir, chez le musicien E... T... Et
ce futurs disciples d'Eusculap
parlent de tout... Dj la scier.-*
ce mdicale n'a point de seent
pour eux. Mais Nothk (Eu. voit
toujours deux genti'le* demoi*
selles du.'quaiiier assister ces
runions.
Sont-ce de luluresj doctores-
ses ?
... a vu. vendredi soir, la Ford
No. 30152 qui descendait a une
allure vertigineuse la roule de
Ifartbsent. Un peu encore et la
chose se serait termine par un
m cillent ; car, le conducteur,
aussi humide .1 que lea quatre
(DUrfandinea qui taient dans
a voiture, I.11II1I lane collisum
avec un camion, prs de Ban
Side Inti.
f.
... a vu. vendredi aprs-midi,
devant les bureaux de l'Adui *
aiatration Gnrale des Postes,
un Agent de l'ordre ordoum r
au conducteur du camion No.
4025 de s'arrter parce qunu
des passagers se tenait liuprti-
demmenl sur le marcha pted de
la voiture.
Hravo Gendaime !

... a vu, vendreoi aoir, au Har
Terminus, Champ de Niais, ui e
rixe terrible entre d< 1 sergei Is
et des caporaux du Marina
Corps, coups de poing, gilTles,
coups de pied, va pUutvait uim-
nie grle.
... vit a*o licier ifc la]^t>??f.
intervenir pour inetlrc-Wu au
combat. Mafc.ce lut en vain, et
pour arrter lr pugilfet. il latlut
lanived'un lieulen mtU.S. M.
C. et dlicat maiiiu's palrol. j
Il y eut du sang vers, des
verres brises, etc.
1 -
A
Vendre
Un Cadillac Sedan
L'n 57
Un.Buick ft
l.o Grand'Rne 133o. J

: t\^y\h^ $%)+


LE MATIN -6DiVerabr 1926
Enfant Chtf, Anmi
h'
;
L'Huile de Foie de
Morue, Ublettei
ocres, lui rendra
force et Mit.
if
SfSSM o "", I l nrrm. permettront anapetit
".. *fi -oVrr* ac .. .lotpef or.wleme.li vigoureuse-
m?h rt t..-.. kl boni BfcarnMkoi aonnalaaeot bien leur efi-
iuU"ouiiei an 1 os eataali ftnl |VUa en veulent. Us laa prennent avec
^jOT^ArSaS- -d*. prit .3 Bvro, en aapt mol,.
" C SHSaV ft" lS.fc2 : I- ,. aM.^. quel pUlsir
de pouT r-nire Vhu.le .1. I* ' aaorW le plus puisant raeonati.
tint au no..le mm w "''""" I" ranfementi d'w.omae.
Ne manque pis .IV,, demande, une boita, dl lujourd l.u, chee VOIra
rh.rmaVien S'il n'a pas les tablettes MeCoy's en installa, H peut se I*
procurer trs taciltmem. _____________________
One petite manilestation
fasciste sur la tombe
de I. C iRusso
Jtudi. au Cimetire Ultrieur,
prs l'inhumation du sympa-
thique bijoutier, C, RlIMO, Pr-
sident de la Chambra de Com-
merce italienne et membre du
Directoire fasciste, m les triitta circonstances que l'on
tonnait, il y eut une petite ma-
nifestation "tasiiste assez imprei'
s onuante.
Lorsque la tombe lut compl-
tement scelle, le 'bel du I as-
cio italien de l'oit au-l'iiiue,
fil l'appel nominal des fascistes
t, au non: de M. Uusso. l'on r-
pondit : pissent Puis les las-
cistes tirent ensemble I imposant
salut II romaine.
- -^aaRMa aaaaaaBB^aaaM
Une nouvelle religieuse
hatienne
Depuis le 15 Octobre dernier,
Mademoiselle Thrse Doret,
fille- de Mr Frdric Doret, Di-
recteur de "La l'etite Hevue"
tt di. Madame, est entre au
Couvent, en France, o elle doit
prendre le voile.
Nous souhaitons que la nou-
velle religieuse soit appele
tiercer son sacerdoce en Hati
o elle rendra, certainement, les
plus grands services notrejeu
nesse.
En Vigie...
ti Dcembre 1928
a Rlia i.de la Dntch Une,
venant de Amsterdam, de San
Juin de Plo-Rico, Ponce et
Kingston, el partant le mme
our 11011 r Cap-Hatien, Puerto
l'Iaia, San Pedro de atacorls,
Santo Domingo, Aux Cayes,
Puerto tories, Puerto Burnos
et Livingston.
Clans Horne ,de la H rn
Italie, venant dei Antilles el
partant le mme jour pour les
ports du uord d'Haiti el Puer-
to Mata.
9 Dcembre 1926
Bridgelowo. de la Colum
bian lias, vennnl d? New Y.
rt des ports du nord d'Haiti.et
partant le mme jour pour les
ports du sud d'Haiti. les porta
de Colombie et Kingston.
o Kara s, de la R. W. Si Cy,
vcn.uit de Kiugston et Jacmel
el parlant le moins jour pour
les ports du Nord d'Haiti et
LoudoD.
10 Dcembre 1026
Gruoewaldw.de lu llamb.
Amerlka Unie, venant des An
tilles el parlant le mme four
?our les ports europeUS de
'itinraire.
Accident maritime
Le dimanche 28 Novembre
coul, un voilier, "Mercedes"
appartenant a II. Louis Sauchez,
armateur, sortant de Petit Uo-
ve et se rendant a la Oonftve,
lit naulrage dans le Canal du
Sud ou Canal de la (ionave. Des
secours furent aussitt envoys
de Picnii, une section Ctire de
U GonVS. Seize rescaps purent
tre sauvs. Le capitaine, inter-
rog, dit qu'il ignorait l nombre
des victimes. Mais aprs enqu-
te, il a t tabli que 38 person-
nes ont peu dans cet accident
maritime.
Chem t.OBERIEZ
f^ue Courbe
Maillot pour Poot-Ball
llayures borizontules : bleu
t jaune, orange cl noir et vert
et jaune.
Rayures verticales : bleu tt
rouge rouge et ver! rouge et
jaune.
Ballons el vessies.
Draps de lit en belle lo le
de Rouen pur fil lu odes lu
main.
Chemises Zpbir couleur
avec 2 taux-rois.
Chemises blanches a petits
plis.
PlUXCOIS blanc durs et mous.
Un Pirl Mailla
Kon'ltesieuibBrienlai.
re... Ion joli Feutre, unes
Chaussettes dernier cri,
mon Costume de Casimir
fantaisie,me* bouliers,ma
Chemisette extraline,mon
1 ail mu subtil et tout ce
lue vous enviez de moi,
\miment de chez Pao! E.
A axila.
Bar de la
La Direction du t Bar de la
Madeleine 1 avise SSf aimables
Clienl qoe depuis samedi soir
le bar el le restaurant sont rou-
verts.
Ils u trouveront comme pot le
jiussr, \lcs meilleures boissons,
consommes SOUpert et rulrui-
cliissemenls.
Hrrivie du
< Jaanne-dArc
La .Icannc-'t'Art est entr hier
I9he>rcj du malin. U- saluts
d'ubag ont t*. ha. {.es. Dan la
soi e, d 5 S 7 bnrtf| il y "*
une magiflqie rcCjptioa u P
lais N illuB il
A ,J''rati'> le c mpie-rendu J r.ettn spleiub.it) (*-.
i. i
Au Cercle Bellefue
Jeudi prochain, 0 Dcembre,
le Cercle Hellevue otfrira une
brillant*; rception au Comman-
dant du "Jeanne D'Arc", son
Etat-Major el aux Cadets de ma
nue.
< | sera une trs belle lte
laquelle les membres lu ercle,
leur famille cl quelques habi-
tus ont t convis.
-
Avis Matrimonial
Je, soussign,dclare au pu>
blic et au commerce en parti-
culier, OBeia ne suis plus res
ponsabte des actes et actions
de mon pouse. M me Georges
llistot.rv, ne Lucie Seradin
Lubin pour cause d incompa-
tibilit de caractee; une action
en divorce devant lui tre in-
tente au plu l*L<**
Caves, le 1er Dcembre l(.l'2(>
C,. BISTot BY
*
YITTEL
GRANDE SOURCE
VOSOES
(Frunco)
______ ACTION tLlCTIVM SUR L RBIN
Cures complte de 1AHTHRITI8IWE
Saison du S0 Mai an 35 Septembre
noammmm rtmmi qolf *oto that*! oasimo
fa ho mrtoiAL roum les eufaht*
IM fflBOt
, PARIS Klar. u i-ki> vittw.
.. Ph*nnMl.i. Dfoynrtt t M.tiop d'AUquoXlo"-
Encore le diff-
rend de Tacna
et Arica
WASHINGTON Le secrtaire
Kellogg a reu Mr Velarde, ambas
Hadeur du Prou, auquel il a remis
ce qu'on croil l-lrede nouvelles pro
positions pour le rglement de la
question de Tacna et Arica ; des
propositions identiques ont t sou
mi^es Mr Cructiage, ambassa-
deur du Chili.
L'Allemagne et
VA Isaee Lorraine
Pat cable franais
Pahis Une dpebe de Stras-
bourg annonce qu'uo poste de T.
S. 1'. a t solennellement inaugu
r Fribourg en Brisgau ; ce pos-
te est il siin la propagande ofd
cielle allemande en Alsace et en
Lorraine.
En Grce
ATHENES M. Zaimis qui a
occup le poste de ter ministre
plusieurs fois depuis 1902, est de
nouveau la tte du gouverne-
ment grec ; il a form un cabinet
de coalition compos de membres
de tous les cinq partis p jliliques.
Ce ministre remplace celui la (6
te duquel se trouvait le gnral
kond\ ii- qui avait annonc, il y a
plusieurs semaines avant les lec-
tion* goralss, qu'il donnerait sa
dmission.
Un calendrier pa-
triotique alle-
mand pour 1927
BERLIN Le Tagebuch si
gnale la publication d'un calen
drier patriotique pour 1927 recom
mand par le prsident llinden
burg contenant des fals.licatioos
de l'histoire, des excitations la
revanche et des menaces de guerre
contre la pauvre l'Vance uant d'an
goisse.
m 1 m
J/affaire des Varreux
O'st un assassinat
Connue nous le relations, sa-
medi, le Juge d'instruction a
ouvert une enqute sur cette
ni) strieuse attaira que Le Matin,
depuis plusieurs jours, ne cessail
de signaler la Justice.
Noua ne aavoiis point les r-
allais de l'enqute judiciaire
qui est d'ailleurs eu cours. Ce-
pendant d'aprs nos informa-
tions particulires, il y a eu r-
elleineill assassinat, lies trres
t d'autres parents d'\liancv,
notamment Similus Michauddit
Garon Michaud, arrt. Jeudi,
sur mandat du Juge d'Instruc-
tion, dcidrent en Septembre
dernier, de le faire disparatre.
In ami, Dieudonu Holemane,
s.-chargea de cette sinistre be-
sogne. Le 5 ou le fl Septembie,
il invita Aliancy a une partie de
chasse l'embouchure de la
Grande Rivire. L, faisant mine
de poursuivre un canard, il lit
leu par deux lois sur le malheu-
reux jeune homme qui lut ache-
v ensuite coups de poignards
el de manchettes. Voila les uits.
Aliancy est donc bien mort,
assassin...
On rpte dans la rgion que,
poui prix de son crime, Hole-
mane reut 000 sourdes. Il y a
un dtail horrible, si horrible
tpie nous voulons encore croire
fausse l'information qui nons
permit de l'avoir. Ou dit qu afin
que le aeerel da ce crime lut a
jamais Bard, ceux qui l'avaient
perptr tirent un pouvantable
serment en buvant chacun la
moiti d'il 11 verre
victime.
f^'ais quel a l le vrai mobile
du crime ".'C'est la question dont
nous pai leruns trs prochaine-
ment.
C'est du Fer
que votre
Sang a besoin
La iar.it qui ne contient pu de fer, manqua de
fore* et de vitalit. C'eat du aanif appauvri qui
cauae facilement de la fatigue, manque d'nergie,
puiiement nerveux et un aana nombre de senaa-
tiuna peaaimiateB et ealamiteuaes. Le fer eat un
dea lment* principaux de notre alimentation
quotidienne; mais beaucoup de peraonnea usent
beaucoup plus d'nergie qu ellea n'en produisent
at d'autrea n'ont paa assez de vitalit pour ex-
traire suffisamment d'nergie de leurs alimenta.
C'est pour a Ode tant de personnes faiblea,
nerveuses, qui se fatiguent facilement et sentent
ieurs forcearet Vigueur s'puiser, ont besoin du
puissant reconstituant le Fer Nuxul, qu'ur
grand nombre de mdecins emploient dam leur
[iratique pour reconstituer le prcieux fer clins
esang. Le Fer Nuxat contient du fer organique)
comme celui du sang mme, et ses rsultats bien-
faisants sur l'organisme peuvent s'appercevoir
de? les premires doses.
Gnralement deux semaines sont suffisantea
tour en reconnatre son action reconstituante da
outes les forces.
En justice votre sant si voua ne vous sentes
fis robusto et vigoureux, prenez le
er Nuxat et remarquez tes rsul-
tats. Aujourd'hui mme vous pouvez
l'acheter chez votre pharmacien.
HIERR0
NUXAD0
de sang de
L'hiver a fait son
apparition
ftew-York
NKVY YORK Le premier froid
de l'hiver s'est tait sen:ir New
York hier et dans tout l'est du
paya ; Hoche^ter ( New York )
une personne est morte de froid.
La temprature est alle de que
La demande pour le Fer Nuxat a
t si grande et immdiate que nous
n'avons pas eu le temps de prparer
dm tiquettes pour ce pays. Par
consquent et temporellement nous
un n u,.1 le flacon Espagnol que nous
n produisons & droite. Vous trou-
vcr.-z dan* chaque flacon des instruc-
tions complte* en Franais.
sr~ fil I .s 11 r----------1
Y*
Ml Ml Ail'
.' fteasTlfi
Inauguration du
[\plu9 puiS8antiH\
[tphare du monde
Paris On a inaugur hier au
Mont Valrien un phare d'un mil-
liaid de bougies le plus puisant
la
du monde destin
vigatioa arienne.
faciliter la na
La paix au Maroc
Paris Une dpche de Ma-
drid annonce que Mr Steeg, rsi-
dent gnral au Maroc, a dclar
que le calme tait rtabli dans tou
t l'tendue de l'empire chrifien.
Les plans pour sa pntration pa-
cifique future OLt t ri g ''s d'ac-
cord avec les espagtoli. M Meeg
ti.Vl. Saojuijo 001 ig coidiale-
11 eol les questions de u lail ielati-
>es au dveloppement de l'acli n
I oblique et militaire dans les deux
1 ns du protectorat.
La fin d'un pro-
cs clbre
l'ARlS Mme Zizi Lambrino a
terdu le procs qu'elle avait inten
l son ancien e| oux morganati-
que !'e\-|'i nu e i.lui le- de liouma
nie dans rnittiilion d obtenir la
rgularisation de l'tat civil de
leur h 1 le jeune M p ta g de ti
bu*. Les tribunaux devant lesquels
l'atluire est venue, il y a quinze
joars, se sont dclars intomi.-
Unls rgler un d llrend entre
roumains. Mme LamhriLO a t
tondait ne aux dpens.
La reine de Rou-
manie Paris
La mre et le lils
IwHiS La reine Marie est arri
m e de son voyage en Amrique,
bile s'est hlee d'avoir un entre-
lien avec m,n fils l'ex-prince Char
Itp.La leins a quitt l'h(Mel Hit/ a
jus un Imi et a ordenn au tbaui-
leur de la conduire au b ultvard
Vineau a ISeuilly. (/eat la rue ou
t.-i situe la villa du prince t.har-
les mais la reine ne s'y artta pas.
1. le rencontra son ti la- dans un
beuu restaurant du Bob de Bo lo
gne.
a sa -
Vimbroglio
chinois
k LONDRKS Sir Auatin Cham
berlain, secrtaire aux affaires
tiangres, a dclar la chambre
des communes que la situation
n'avait pas charg depuis le jour
o a eu lieu le ueburquement des
fusiliers marins.La grve gurale
contre les tranger a. Ilankoeou a
t lixe au 4 Dcembre,et il faut
s'attendre i tout de la part des chi
nois qui ont accept cette atlitude
snoi/nobe. Dea (0 ces navales im
portantes seront maintenues sur le
YangTsKiang pendant tout l'h)
ver, a ajout M. Chamberlain, qui
a assur la chambre que les re
prsentants diplomatiques se tien
neat en rapports constants avec
les autor.ts chinoises locales et
centrales alin de protger etficace
ment les inisls britanniques.
u autres af-
fcrions de
lappared respiratoire
L'EMULSION
SCOTT
prise rgulirement
donne une nergie nou.
velle, augmente la cap.
iA ** de rsistance
(&> et dc lin:mer
, U franc nnu
PARIS-Le franc obIVi
de monter depuis plunetn 1
tes a lait un nouveau bond a
d'il m a la lloi rse : il a coati
au dollar et 120.55 i UhV
ling contre 2b 9U et I30.fl|
Dans Ils ruil.eux ht c oc
crti que la bauise d'tujo
est due ce que reti>iu
teurs qui ont acb t da
quantits de dollars et dtl
dans I epoir de voir toabgl
liane 01.t luit ces opratioaaf
mauvais moiuenti) .Vaiilutr
le" milieux gouveineoenlani
dustiitlsoi. crainl qui cette ls)
rapide du liane ne [lofoqaaj
d:orgai is.tiungrave.
L'affaire des
yt\
WASHINGTON-A l'i
d Hi.joui J iiui de l'atlair* Fiai
heu s la dtente a produit 1
tre du prsident liaiding l
vent la politique de Mr Al
Fall alors secretahe de l'ii
au sujet dea conciliions U
t n tins ptrolires.
WASHINGTON-Lagon
mec t a termiu sujourdhuil
quisitoire dans le procs WW
ny la suite d'un bref iniiii
re du snateur Walib dulH
qui dirige les pounuitei
Se sale Oii inveetigatiosj
Grard B. VYiuilon, soi
re au trsor, donnera
dmission ; il aura pour l
lo reprsentant Ugdea
New York.
L'Italie la
d'une conf
tion balhan
Koais- U politiqM
aolini pour joindre I !
les pays des Balkam P
ts d'amiti et de cwpaW"
de produire de nooeaux
U signature Tirant A
albano italien d'amit'
rite. Le trait a t W
vembra el la nouvelle
ign Uj
iiitt.^
"MM
m
Norwisti Union
n
:
Socieli liitei
quea degrs au dessus de zro jus -fj ^ 9. "TT*** aria, ^v ^
SSS^: Il Au Capital de Or. 30.ooo.ooo
Une des plus imporantes Compagnies S\
contre l'incendie
(New YorU) et Daoil Oubec oc
cidental.Le fioul tait accompagn
d'un vent violent et de neige dans
certaines parties du pays.
tarantes
Aux Etats-Unis
Les lecteurs volent pour
un mort
SALKM (Mastacbuaaetts ) Au
cour.t des dernires lections de
commissaire du < omle d'bssex un
nomm John V, l'uinam de Dan
vers, socialislf, dcd depuis 2
ans, a obtenu 812t> voix ; on s'est
aperu trop tard que le pauvre
homme n'appartenait plus depu s
longtemps la liste des vivants.
I
t ;
n Cap-Haitien : J.
Au Caves : Jean BOURGEOIS
Agent8 :
Uient Gnral J- Djft ALDER
ARAVISINI
fet t-ai.-Pi ivre
3 mi *% mwm%mmmm :* %v %%***
A. DE MATTIS & C0, Reprsentants p**
lloi

1



LE MVriN-^DicenVe 1326
m
m mfttf
12X.i.lE3Z TOUJOURS
Pastilles VLD
VRITABLES <
4ui ne UCUTSDl lro v.-ui]ceg
..' '' '. "' t"i';t.:"'yUt"oniVLD|
tu ou tous propose t
TJK li: Ali'' MlLLBUH,
.. ,1..Mi:i*li AL'SS! DON,.
UN :i:m:.UE MEILLEUR MARCn
k Il BIST PAS DAMS VOTRE INTRT
M^ ?our k traitement des
' k MALADIFS ors VOIES RESPIRATOIRES
,?K iptorea loadoare
V( jm vi'.iiiTA:u.i:g
A Eldorado
Vous trouverez un BILLARD de USE
de i..\ CREME la Glace
DE LA BIERE PAT/INIIOITIH
de BONS SANDWICHS
de BONNES UQUEURS
MB iwii.ix COCKTAILS
DU mon Champagne
Comptoir de Patissi an.
Le tout a un prix .trs modr.
Champ de lars phone M?,
FrJ. G.iirauJ, Ditectenr
H
,qj5;

PASTILLES VALDA
imilk
les convalescent8.
(aujourd'hui. Le pacte
_ uwgialr immdiatement
Bocii-J des Nation diffre
i qui eiislent dj avec la
tm, ia Grce et la Hou m a
i qu'il est bas sur uoega
Bilatrale duene par l'Ita
jet de l'intgrit terntoiia
l'Albanie et sur uu accord
Ue s'abstenir de coaclute
l'auras nations dr- traits
fecler les iul rets rci
lit l'Italie et de l'Albanie.
Avis
le plus invoque 5jw
!'our l'alimentation des bb -' ?!'
Le lait eu poudr
au* Klal>-( .us.
wv Le seul lait en poudre qui coutienl les trois vilami .:*.
"* -les trois indispensables lmeuts 1 la BttlriUoii.
p^ Desessech et strilis d'aprs le procda k .1 isl-ll.it n ik t .
est le seul lait de vacbeen poudre, se rap iroetliol

mjet de
et Ariea
TIAGO DE CHILI -l'ne nou
id M. l'rank B. K !-
iscrlaire d'tat amricain,
iriglemeal de la disp-ite en
I Chili etie Prou au sujet
iiicei de l'i m et Arica a
lie Santiago. L1 so'ution
i prvoit la cession du tr
l la Bolivie qji re-nb > r- -
Chili toutes les sommes qus
a dpenses pour le s tri
foblics. Elle propose aussi
afin soil dclar port libre
ittrriloire soit demi itari
[des traits de comnero
(goda antre le Prou, le Chi
I Bolivie.
Aux Actionnaires de la Dan-
que Nationale de la Rpublique
d'itaili
L'Assemble (i n r a l e an-
nuelle des Actionnaires de la
Manque Nationale de la Rpu-
blique d'Hati aura lieu au Sige
Social, Port-fu-Prkice ( Hati ),
le Dix Huit Janvier, Mil Neui
Cent Vingt Sep.t dix heures
du matin, aux lins de discuter
le rapport du Conseil d'Admi-
nistration sur la situation de la
Banque, sur le bilan etmrlei
co.aptes, (1j les approuvai' s'il
y a lieu, de Hier tst de dter.ni-
ner lu distri&utioai de div1
dniai et les aileelatioas aux
rserves, de procder l'lec-
tion dej Ms.nbrei du Conseil
.r.Vd.ninistiMlion, et de dcider
de toutes autres question! qui
peuvent lre prsentes leur
apprciation.
Charlu B. MircttSLL
Prsident du Conseil d Ad.ni-
uislralion de la Uni/ne .\alio-
n de de lu Rpublique dh Uti.
j HOMILK
*% plus (tu lait mattrnel. De digestion facile, c'est l'ali ueut
V^ pour les bbs.
"& Ea vente chez :
$ Simon Vieu, Alfred Vieux,
jy Madame L. II. Doret
w| U RE WEB ^Company Inc.
WuOIUHKsTEH
A. Bolt,',Raphael Hro-nr.
Savinieu Martin, Petit joave .&.
Geo. JEANSI.ME& Co f,n.
Ac.enti S *

?<
$ff$^-^9WK^^*'$$9
TK
Le nouvel amba$- The loyal Mail u<
sadeur de trance Patkel C
aux Etats-Unis
PARU Mr Paul Claudel vient
de faire savoir au ministre des ai
ta* treogroaq l'il tait enchtu
t':ih si uoniaatioi uu poste d'im
bassiieur d* PfdQGJ aux lit t -
L'ail II e9* probible q ie la p > o
diplonit? rejoie Ira MO nauveui
poste le pli* li! pissih'e et qui'
siV';u l.-i directe ient JJl'oki ,o
il est a:ta ;lle mut aubassileu ,
flfj K'.iU Uqw. Il prenira itnm
diatin ntoa'a-.t av jc les mi ieux
goavarae UiOtau a Wdahicgtou
et a riti La pau'.-Mi.'d Paria un
p) i p'us tiri.
in,
Ofllflf-
La Cie dyEc!a!rafle
? Electrique-
Ia Compagnie d*Eclaiiat,e
Electrique avise ses abonnes
I le public en gnral qu'
cause du montage d'une nou-
velle machine gnratrice elle
intercompera dsormais le
courant le dimanche d e K) lis
du nialin' 2 heures de l'apies
midi.
Port au Prince, 4 Dcembre
1936.
Lu Direction
Revue
des Deux Mondes
15, Hue de l'l'nii>ersit, Paris 13.
sommaire du la livraison
du 1er Novembre Ittlti.
Tels qu'ils lurent.- Deuxime
i ai lie... Edouard Eataunii de
l'Acadmie Iranaise.
L'Histoiie d'hier. Un pisode
oubli des relations pciiniairi-s
l'rancoAmerica i lus... Maicel
Marion, de l'Institut.
Chateaubriand et le Gnie da
Christianisme II.. Vietur tii-
raud.
L'Irlande Nou ville... L. Paul-
Dubois.
Lettres ma tille(1862-1871 )..
Silvestre de Saev,
L'Arme qu'U nous Luit. IL
Les hases d'une organisation... "
La Basilique de la ports ma-
jeure. II. Sa destination reli-
gieuse... Jrme Carcopino.
La capture d'un fantme...
Pierre Benoit.
Home et la Musique... Camille
Hellaigue.
Revue Dramatique. Le Dic-
tateur... Ren Doumic, de l'Aca-
dmie Iranaise.
Chronique de la Quinzaine.
Histoire Politique...Hcn Pinou.
PiUX DE L'ABONNEMENT
Paru Un an Si> mon l'ui mois
Seine Seine et Oic loobi ,iiis a6 n% jo
Dpuleiiicnis et
Cofealw ifini;ilm lofti >4 ir as in ,<>
Etranger :
pj\ s a Jenii-'..rii
po-.iui |,75 AiIUn t,p I.. i..'t
ftyt pii-ui urM
rouai iollan \,f\o Mltt j, s, l'h,. i,|b
L. abonnements partent du ict et J de chaque mois.
r-RlX DU NUMI.IIC 6'.,
PHARMACIE
PRINCIPALE
H. CANONNE
4.^. Rut P'AUMUR
88-90 i3ool*vard iASToroi.
PARIS
Tendant
LB U1ILLF.UR JIAlir.n DU M0WD1
ProdulU des Premires Marques
Ot toujours de premire fracheur
UNE SEULE QUALIT :
LA MEILLEURE
RAYON HPlCCIA.
POUR LES COLONIES
Dluii.i i.iui:, IIUltuomsTUIUB
8PCIALITKS
Franaltea et Ktrangrot
SKLS DK QUININE Pl'RS
IbUf produits en Jlaconn,
ampoule.*, comprims, cachets.
BOUTIONS HYrunERMIQI'BS
BANDAGES, CEINTURES,
BAS A VABICES
APPAREILS HYG1NI0DIS
|iour tous n.lires
APPAREILS ORTHOPDIQUE
Seringues hypudermiques
PHARMACIES DE POCHE, DE VOYIGE
COFFRES PHARMACEUTIQUES
pour Usines, Communes, etc.
Projeta de Facture
et tous renseignements
sur demande adresse
PHARMACIE PRINCIPALE
49, RUE REaU-IUR
11-90, BOULEVARO SBASTOfM.
PARIS
MAISON UNIQUE
AUCUNE SUCCURSALE
ni en Pranoi ni a l'Etrangar.
Le steamer uKara* uenual de
Kingwton est attendu Jacinel
tell Dcembre urochain.lt char
gtra a tous les ports du sud
pour tre Port-an-Prince, le
10 dcembre, prenant le pl
pour les ports du nord et l'Hu-
Le SjS Sin(piton Abbey* est
attendu Jacmet, le IX Dcem-
bre prochain.
Port au Prince, le 211 Novtn
bre 1926.
J. DAALDER Jr
Euy Le Boss $Co
Horn linie
Le steamer Claus llorn sera
ici lelO Dcembre et partira
le mme jour pour l'Europe via
les ports du nord et l'io Plata,
prenant fret et pauagers.
H.KIINKU & C
Atjenls (jenerau.v.
ASTHME
Opprtiiion, Catarrhe,
Suffocations,
Toux nsroousos,
"wiTlion certain* par !
CIGARETTES CLRY
-u POUDRE CLERY
Dr CLLRY, U, Boul. aUlfarUa, Porta.
Pourquoi avez vous oubli ?
FUMEURS |Voua."arez vant l'eirellance de la (.i>retta j
/M l'Iiln'll: vous voiii tes proposs de l'adopter dfinitive'
ment, parce qu'elle eat conditionne par toutes les qualits qui
la rendent meilleure, sa bonne renoi me, grce votre Cru -
tueuse propagande, s'est fxile mpid .
Mais de l< ut le b ea que vous en i.v./ di'; vous av i eerfel |
nemenl oubli d'annoncer vos aroH ajue cliaqne poclette des I
PATRIOTKS porte un bon prime, et ne, contre cent de ces
bons retournas en tiop'bureaui.noi.e.pavoni dm gourde* etj
demie.
Vous ne les ave/, pas mU en garde contre|<(tle manie de
jeter d s poches vides de i igar<-tteH, et est BeeessatN de les
en informer, car nous accordoas une rmmpenst; de G. i.V) a
tout poilcur de cent pochettes de PATRIOTES vidi-es de leur
i i.nlcnu.
Nous avez surtout omis l'essentiel, car vou* u'ave/ pas aflir- '
me que BOB bons portant les numros If, 1./, IS, li, 17, IH, j
t!, '20 si ni lavables chacun, deux cent gourde1.
I sullil d'. voir lachaucc de trouver dans une pochette de I
PATRIOTES un bon prime port nit l'un de ces numios pici
ts pour bihcierde cel'e borne aubaine.
Voil donc trois chances qt.e vous ave/ d're de lomin |a
de vos dbours en fumant les courettes PATRIl "TEfl.
Klles sont en vente duos les prlDcipaui tablis einent- de I
'art au Prioee et la Province, on iq tioovtra |aoa*i au t1po,|
central ANACAUNA Grande labrique de l'.tta;i et de Ciga
relies OK Hue Justin Lhrisson 206.
GEBiVRA
if^Bir^
Insurance Co
Pne des plus fortes Gompagnle
canadieuues d'assurantes
sur la vie.
Eug.Le Boss & Co.
m
HAftlL i|, ceslbieu
r m
c'csl parlait
*
**
**
-il


LE vfvIYs > Dcembre 192fi
*M
m
s
*^felfe^yMk

i
1
!
i
11
il! o u
.-
URODONAI
Hsmbtirg Ainerlka-LInia
Goutte
Rhuma'.lsm'-s
Eczma
Artrio-Sclorosc
Obsit
Calculs

Nettoie
le
Rem f
\%
-,
/

\
GRANDS PKIX
f.ijl.lliiman|i ri.ai.iain
tWaatM<>< dra HMUn < !*.
IL Valiuid^H. l'un a" I pi.'"
et les orf.cn. riO'jt,
dissent l'iiditi' tftiqt,\
UctiV !.. nutrition
tt c.\t.Ji- les UTiiiMStS
l.i f/S iCruot*ald> Mutin.
t'a ;ci urs le 10 Dctmbie | ( ur
I itiidit du (loi pur l'Eu"
( e fu-amer olfrr une oc
D> IV i Ici S'' pour rf?) p .*< r?
OlothoD, LUCAS & Co
Agents (Gnraux
y.
Partant * i .1 . ii>t, ru< 1.1. m.....
" m il 1.mi < ....... '1. . [u .. .
1 1 .. ,
1 '...... Ml ......I irl< ut, 1 ...
iim.-,.i un ..:,- ,..... |d ., .
{;
1
fi
lia 1
qu'il Mental* .
m.' .:.< .,;.. 1,
|HM Vp i|,|'||
n*ii!i|iik.'iu ii'.
...
i . :.
1.. ir> I
.......
ni 1 11,|
.!
'
roua rentrez*
puis du travail
et avec la certitude dcourageante qu'an
effort pareil voua attend le lendemain.
V '' NC" '! u '.....'' 1 * .1
l< 1...1I i'Iii 1 ., ....
Ou'.....>t .'. m :;-- >c ait -.ii 1' .,..
1 1 ......1
M ''!. ...........,ii- U ll'm Coulai..
valeur.
ii* 11. mi \,
... Iw.ui/ ..'. ....j. ..... .. v......;...'.'...

ra-i,L.^y:n --i-y-L
forfi &!K BarTerminus
liA Hiouneur d'informer sa bienv, j|]anfe clientle
qu il a installe I lage de son tablissement, un salon
exclusive nrm raerVH aux Imiil,. o IV., irruv-n
dei coiitommatiniis .!< prerni r Loi. et o de* lundi ;
* loitl sertis sur 'limande.
Tl.hone No 78*.
GEO. fi. PAYNE
J.loy's Agent
Bureauf l'tage de la maison
I. J. B1GIO
Entre rue Courbe.
P rcpi'etaire
A.WiJmasi
1
m
Le RhunijNeclar
*'i'Le8ul Bhum qui, tir d'A-lcGOiS ni lire If ottr.u
directement pai'Distillaton Simple du Sirop!des Cannes
d'un Diii(|iic et toiljoursmme piantatioa et le seul gui
vieillit par l'action du temps il ns les dpts avee Metuaoo
rigou eu e le Urita du gr-ut Secrets d* I >bl U'.'iil '
et san' "'jitniin d'aiituu il grdient dis r,e, r n r* >
!in.< ri'tt.t de la plupait de do Aolalilits Mdical et ail
vHt.i l'apprciation 'Je boaa iDiitauit, la suavit intompHrab*
du Imiqui t et Ift- |rlm i > n iiii;u(i)ir* quatitl ly lD'quaia
Mme pris auc eicp, Khum .Neclar n'euivre p-is et n pro
duit pat i'AliOOlwoa la longue, comme les arires prcdui>
limllairaa et cemme Us autres spiritueui.
Et ou tous damandez: ncaaaalremcnt qutloua
A U lova*, .pourrai je cfaosa de plua tubilantlU
Unir c coup/ Ou bien mt et de plua asslrtHUb c 1U
verrage ua4.ant la temps, loi. ,ue aa nourrtittre h2
zSLiS&S. ,e^ ,u " Ce .quelque choa
ieiiiler/.HpoiK,c:bonnc de plu que U nourriture*
allmeoUUon. iomu.1, air e'cot I OvomaJtine ^^^
^2 **. *** d Uvomaltlna rpara
. jaiaegaBlaa>aaajia rapidement la Mais latte
SI a^.V0V"*",,,,llr 'U" ,0rC" >Na '
euaacti* al aa capa- on aouunail Dalalhla < r*.
a
i-
OVOMilIaT,
c'est la sant,
l*. A. WANDEB S. A. BERNE
Atm laaiaatl
R- BitorMaD
"OS, teu># Bi., Pori.^M.Priac
mawaaaar
Satina-11 'bitesnow-11 ercules
lti*ytiltlrtiitatta*tt*at^^
avtsimro tan* p tu Rliiim Champion
&-^w
.jaacr
I es Seules Peinfur- s Iaaitrabes
fa gallon de cas peintures convenablement appliqu' iecouvrel700 pieds carrs de surlace. Voici
las importants dilicas o notre peinture a t employe .
tgliae du Sacr Cour, TurgaauEfUaa Saint Joseph, Port-au-Prince -Eglise de rort d Paix
Carele Bcllevus Ro>al Bank of Canada Banque Nationale de la Bpublique dllaiti, Port
au-'ince BaLquc .National del It publique d'ilaiti, Au C> yes Banque Nai'onale de
I- K|itibliqc dlliiir Pal |. icAva bniqua Nationale de Ij Rpublique d'Hai'i, Jir#lnie
Bi iju Nationale de u RpubliquK i 'ilaili, Jannel Compagnts Blattriqua, Hue A- 'iraiue
B i-miiIh Mi.'h. . hua auiilcsire U*dio Toiuoralioo, llua Ketou ll'el rV Franc
B lu Quai Bmi 'Uru-loua, Ctiaorp de MarsVilla itiiiintae,Turgaau ViHaA'eMa
Milnen, Turgnu Vida L/oi I) Vi le Edmond Manaoi/a, Peu de t lm>e Villa Maurlca Caser Peu Nil'. nia* V.i.xe , Auguate, Bols-Veroa V'.llaAnl m T Iihum*. '' u de
Choae ltoiol|lii l'on y. l'eu de Chosi Villa PllchiST Aom me, Tmgeau
Villa r.d. I iai_.ii ;is>e, IlelUviie Villa Ker. Haubert, Belle%ue
Villa Mme Veuve Barlutrour, I elle\ue
Ville llumann ParouUr, Pu 'e Cbosa Ville Me A M-iffl, Bell, vue
Villa ( swnld Brandi, i i- rrca Villa lut Thaid.Oula Vcjd; Vilia^Lic Tbaiit, Avanu Juin Btavjv
I. n il Miiti- < i >tn lnlir e (..o Bsuastl 1 en nreil.curc i-om-Iiuelions ainintede
[ n n l Brun Lea a tilltutta rchaliuctions a clntecte l oa N aUiul
l'ou mi. ion n imlii tu iiu.l m.li . n-iiM luoen i i>t, a adieaatl >
KSommeici'-il agnicies
and Commission
Les actionnaires de Gommer
cial Agencies and Commission
sont convoqus en assemble
gnrale ordinaire au sige so
cial le jeudi 20 janvier 1027.
midi l'ellet d'entendre le rap
port du Conseil d'administra-
tion sur la situation de la r'o
cit.sur le bilan et sur i.k
comptes; de les appruine s'il
y a licu.de procder l'lec-
tion des Membres du Conseil
d' dminislialion. de fixer Us
rpartitions de dividende el
les afleclations a faire aux r-
serves et enfin de si o tuer sur
les questions d'intrt minral
qui pourront lui tre sBumis.
Port au Pu'net-, le 'M) Novem-
bre 1036.
Lon TfiKI.Ari)
Jules n.TIIKI.UI)
F. G. NAUDE.
De lu*lDindlerie de l'Aigle
M. FONTAINE
Justifie son nom
La ganntie la plus abaolue est donne qu' I n'entra dam
la fabrication de ces p oduits que de l'alcool neutre de caaoi
du sucre raffin el d. extraits dn plantes de 1er cho;i l'ex-
clu.- i o o de tout produit chimiqne : ils ne craignent aucuoi
compara!.on avec |. artic.-- >imilai faites en Passai vi us u'en ache'ore/. plus d autre.
Importation des mi-illeirs VINS de la Ville.
GROS & i/ETAlL
'^
?/
(jco. Jeansme ^
Hue l-'rcu,enlace de la Banque Nationale
"^.......... 1
Co
Une Star Sle*mshii Co g
Le steamer Soulhseas vena' [r
da Gtlveston, Texas, est attendu %&
Ce qui n'a jamais t fait
Ce qui ne peut tre dpassa
Kola Champagne
F. SfMourii
Prpar d ns des conditions ri<|ourcuses
d'AvPSIE
Prparutaou cl Venta'
Pharmacie I'. Si-JOlUNi-:
nyle rfes'Jtue liuiix et du Centfi.
Maurice Rostand intime
Le dernier ouvrage de
yion Ij\LEAU
En vcnte'au'prix de 4 Gdes
fi Port-au-'rinceJ Aux
(cul mille ai licles.
\n\ Uoi aives Chez Mr
Ai ml Si Home.
A Je uiic Chcs MrJ.ouis
Desgrali.
Port ac Prince, ^era le 7 du cou"
ranl, en rout. le n.em- j ur pour
Mir8goanp et P. rlo lin.
Poitlnu Prince, le 2 d. en I- lf*li
BOUEZ Fries, Age:ils
PSBtltllltil U sant^ est une premire n^cciat


fer
te

gr

S^ 'il "i\ ; J S^_'i. ;l?
Dames jeannes Vides
1 2 & 5 gallons
en gros et dtail
IL a WOl.l- F
11(;. Hue Travcrsire.
L'nergie d'une sant magnifique
gagne tout dans ce monde. Lea
v maladies proviennent des germes qui
abondent dans la s&let. Le Savon
Lifebuoy dtruit tous les germes de*
la peau. Il la purifie et la protge. ,
Une Broa. IM Port ((ht. Analalaw *
RHlMmSiMM(HHl.
HO Pue des Csars
iti
*
k^^^ll ^.atf^l^M^
?S


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM