<%BANNER%>







PAGE 1

Le MATIN' ~ 30 Novembre 1920 JUBOL fie duca l'intcstino senter une loi au Parlement pour liminer l'expression de royaume uui delGrande BrtUgM et d Irlande. Le nouveau.tilie duroi George sera le roi George Y pari gi ace de Dieu, roij de Grande Bretagne et d'Iclande et des Dominions au deia des mer, dfenseur de la toi et tmpereur des Iodes. ; >•-'• Stitche*xa | ILir terit* Vcrtigine Di9PP le F.micranla / Pei conscr arsi " aaona Mhfc prendre oftni e urne coaipressw d JUBOl ; -V. •toria "1 c'i'ter* COWn •!• %  • •* un.,r tanio i .r.itan ch% |tl ara rhe irufeMMU "> tnc*rl*nl< ar ilgiam. D Btoo *ua Far o'a mUia d Montpellier anoaaojoi — 'lOMUTOIIM ;*' %  %  "" %  '"'""'"' I |0 %  ;. %  .:....^. %  .-.•" -"-""•" J ,a4 V.lrn-Ua... f.-. a-, i ..wln'jiilW <•*• la*-****. *••" %  ,,* m tin* • •' %  -x:^: us. " • %  menttroaMaiitrOfficedivitt. \W ce. dfenseur., f n" s qtfil. ne les .UMueri ). le la veuve et de rorp heUn va. samedi malin, devant lepresbfttro de N0* SamU Aune, deux in.trone.qui se I T aient un combat tari --Encore une querelle dp Jalompo un cœur ou'on M parti 1 vit lune (Telle, mettre le Vaaoir.upoinKetutaUc.lm•rveation d'un ami qui paneM juste ce IflWt. s,1, -u ,„it coule. vu MD...,twedetptai liste. Il-, propntaiw ducnai Nofr tombJ, in svnrupe. yeux tourns, narines ri"^J""" livide parce que dos "V.le.Bni hatienne, lui disaient leui ian S dulu.utd-unb.lcn. indice, de se voir traques, perce qu'tiancres, ht H..., tel ^walmafieetaerMaisraal. meUlacHenteOTiplaojrelitoutwlei lai mes de son corpsLtait touchant... La Saint Andr l'affaire des Varreux I ES TNBRES S'PAlSSlSSEN'l On connat le tond de .celle athu.e-.eVM la disparition,depuis 3 mois, d'un jeuae^mme L 36 ans envi. on. Aliancy Smith Michaud, 'habilant la ameeectiondeaVarreus. LE MATIN relatait hier au un m^re impntrable entourai cette affaire el ^ftait tons OU on avanait dans lis Caisses tnbre. 1 ^ lonpaient. Al.a.uv a-t-.l el as saisine ? Eal U bien yivanl a Saltrou comme le diaent ses parenui ? Voil les deux OTesliont ni sonl la ciel de vmite de 11 I "Sol .lisions, hier. mi des U cs habitant la rgion proche 5 embouchure de la rande Rivire. enten5 *i r-\ Mffl Les Hommes et Femmes robustes de demain prennent aujourd'hui l'Emulsion Scott i La donnez-vous vos enfants? ti* \'m \i**( ^ 'C K-t r^^. Nouveaux trou* ble en Albanie BELGBADK-L-s J 0Jlf Bll I Vrfme s annonce qu une nou>eUeTvolulion a clat dans le l de l'Albanie et qu'elle s tond rapideiaeal.OBdil que lape alie do quatre rgion, a pr les armes contre le gouvernement rpublicain actuel dont le prsi dentestAlnndZguetacoinmea r de. ngociations avec d autres districts l0 ur leur demander de se joindre elle pour combattra U rg me. Un ajoute que U rvolte a caus une panique Scutira. Violent* ouragan* en \Europe PARIB — Des ouragans qui> ( succdent presque sans ntarrnption ravugeuten ce m nuotleiid de l'Europe. Les ports de l'AtUati que et de la Md terranna aoat pleins deUeiuiso4llrant*ia. ries plus ou moins giavea et la p Il explique comme un simple remde de famille le soulagea immdiatement. 8 million de personnoa emploient .,^i.-^|-wpourtorfum 3£ Aujourd'hui est a Saint An dr. Cette tte est clbre, chacC*Dniorl,petteloc.m*pra chedetogftneetoo grce aux va Un s effort, du l'oie Boyer Curt 1. Uogn. une cbap.lU'commfL. M U,N l'annonait hier cet anniversaire sera comrnnnre par une belle crmo Tie religieuse A lvaug.lil..la MN prononc per repreGuyo iiiard. vicaire a Eogne. Depuiedimanch. plermi et fidles donnent assaut aux caKS de traniport .1 volent vers Dutort. |, tte se droulera dans le plus grand ordre, leeleux de hasard. Vcs dan.es sont interdits aux aborde de la chapelle. Eaconj ouence de cette interdiction des SSureedorire ont U priew oar le lieulenant Aaroona, de i Endannerie de Uogne aida. co nlrevenant. aux ordre, dj la Police ...d t apprhendes et •mpdi. I l'ort -an-1'nuce. Le Tribunal Arbitral d'Appel Demain 1er Dcembre 3 heures de l'apri-muli. le inj.uual Arbitral d'Appel Irancohaitien tiendra sa premire sance pour l'audition dos aflaim en tat d'lre loflei eldo.itlahsteest alhchoeau sige du Trib unal. \ lobules Rbaud' p^STwl vSZmm aaasam 4 Vendre Ifo Cadillac Sedan Un n L'n Uuick %  S'adresser M. Harry U.Kinncy 13Gti Grand'Hue 1330. eni on vain Œt'Sitaundlau-aat at pour toujoun. ••P,n.lant bien d'annta je soulT^ dr rhumati*ii aiirti. nous 6crit aMonsieur de PH..P g? saf trouver remWe A me maux juaqu |uelI . nreinires anp inUlnrui ayant enlev M ""H ( fr • cSrUnt m'a complumcnt njrL ri!, i Ht SSqu'UB nurmde quand on considre ,,-„ %  j'ai plus de soixante an. 11 wOl d'appliquer un peu de Limant de si,ir^ 'effet curatif duquel est produt .MM tU^ "t'efrotu-r. L'inflammation UISB bien vite. rdouWu? wal/i)H.M WMJ ton/rrttpat-MeiLwn^flu, Uon Liualaud et Umslum Lutortue. ( Horn Unie nofii a el&urou i IflMplafai lSDicembri eteo ,„„;,„ /,• f.' Dfcemtre au loir KfyWCu/acao,prcnii/;reJ deSloan 'Anantit Toute Douleur Au LOUVRE Parie Place du VALAIS ROYAL xnrVFAlTl-S d'HIVRR envpy FRANC HNf -Sta^^'fl^ SENSATIONNELS | Pria: r8 avantageux De i jei /<• fer /),vciiW/r et, partira l*mme jour pour TEaroDt >m tonor/.a'urtordfl • '' /( ',,/r/Mi,/ //r/ ' pquagen. ll.EIlNLH \C ;./.s gnraux. L'Angleterre et ses; Dominions Lettre du roi est cliancjc Par cble tranaia LONDKES— L'Empire bntsnni que est entr aujourd hui dans u„e nouvelle phase puisque lajmre-patrie et les Dominions ont t ofhciellement reconnus comme tant des units autonomes ayant chacun un statut nal dans l empire mondial du roi C.eorge.Le principe de l'autonomie des Dominions avait t admis auparavant mai. il n'avait jamais t clairement dliai iusqu aujourd'hui, quand la commission des ters mmislre. qui avaient tenu secrtement leurs dlibration, Downing Street ont lait leur rapport sur le. relations inter-imprndes. Pour la 3me toison 50 ans le t,tre de roi d'Angle'.erre sera han K la suite de lalconlrence.imp riale'qui vient de.se terminer. Les lersliministres ont recommande unellgre modibeation du titre ro val cause du nouveau statut B. Etat libre d'Irlande. On v. prUorwisli Union Fire s | • kieis liiitei f kn Capital de Or. 30.ooo.o# | Une in fin iœporas Compagnies ta* i contre l'iaeeadie i PARAVISIN „ Cap-lla.l.en: •'•' J,. :i) is Au Caves : JKAN Ht'tn Agents Anwyw.:*— — I a4(|6iil Gnral : *' DAALDEK § PG.e-t-rnr<<> ^ A. DE MATTIS & CO, Btprsenianl* !>'



PAGE 1

LE MATIN" 10Dcembre 1326 LiUfflenttrrle. l'a ISbi!^ l ,es 9 uais de ltf.,intdes>8rc!.andiKlmvesSdglsdan fi^nSnt le port et inter Cplltment la circula GI*I. l'n message li p'r n vapeur esl^tibo Sauta l'ola a ^iMr* ille annon v anl • est en dtresse 5 Cwe'dePalos : il a per 1 'et demande d'urgen met la plupart des cour EU de la France mon irt'i'e Canton du Tes„ i t ravag par un latjœpagn* de P luieg lor Uidur24hre9.Les ri L^i rapidement ont fait KJlicnur le lac Majeur, %  italien du service de aie a d se rfugier au j de Majadino pour tilt tempte. -Des pluies torrentielles Mai sur tout le nord Upuis les Alpes jusqu' M romaine causant do -dations et louant des IjiibiUnU a abandonner Lgres. Un ras de mare [rivire italienne dmo Isui/e ii lA \% et et A w A A A A ** Enfant Chtif, Anmi L'Huile de Foie de Morue, en tablettes sacres, lui rendra force et sant. Plus d'huile de foie ig morue ordinaire, si dsagrable a LI t t et si mauvaise pour reatomac. Keii'plicci la par ie> rametles d'Huile le Foie de Morue McCoy'f, Ellci 11, rendront l'apptit, permetlronl I s.m. petit corpi MMlgrl de • % %  nourrir, de se dvelopper normalement, vigoureusellli'llt. tes atdeclns tl loui li • bon un . tialsscnt bien leur .ri cacit (I leur popularit due sua rsultat que l'on obtient en <]uel,|ues Jours. Donnei-M i i s enfants 11 t qu'Us en veubnl. Ils les prennent avec autant de plaisir que des bonbons On niant de 9 ai.>. trieusen.cul malade rej .i 12 livres en %  ; 1 mois Il est aujourd'hui Sain et lort. Ba mne pour les adultes, s'ils s> I m ;ri el affaiblis, quel plaisir de pouvoir prendre l'huile i!.' fuie de w rue, le plus puissant reconstituant au inonde, sans m..ir .1 redoutai i*s drangements d'estomac. Ne manques pus d'en demander une boite, ds aujourd'hui, clici eotra pharmacien S'il n'i pas 1rs tablettes McCoy*s en magasin, il peut hn procurai trs facilement, %  53 $ $ dft! $ f£ v # V W V QV # V >> $t r e* V* S ?* — t pour "Bb" U PHOSPHATINE FALIKES Le meilleur aliment des Enfaots depuie l'Ain de 7 f* mole. •t pendant la oroit.aano ratlUTI U DEITITIOI f BITIFII Ut It Rtcommandi aux Mina oui nourriaiant et aux ConvaUtcinU tl TROUVE PARTOUT • Mua da la Taoharla IAR II D F lien Es Suite : &.&~& tif, & 6 A A £' & A Jfc & jri & :< -' £< & & 6 W IIIIIK 1 niuunsii i Insurance Co ^ des plus fortes Compagnie caitailienaes d'assuraates sur la vie. Euj.Le Boss & Co. lissant plusieurs tablissements dd bains, des fabriques et des villas et rendant itnpraticab es les roule* du littoral de butes les paitie. d la Toscane on annonce que la si tuation s'aggrave etq e de prompts secours iltvifui eut indispensable*. Il y a des blts^s mais jusqu* ci on n'a pas de noria dplo er. M VDKID Li tempte ccatinue a faire r $ dans t -ute 1 l-lipague et les di^ s SJUI uoraies.Le port de Ferrol et la Cn.in.te out t ba li> s par un ouragau qui a forc U ilo tillt de pdcht-urs 4 se me.l e u l'abri ; e port a t terme tou.> les b teaux. Un mai dt de l'ouest de l'Andalousie que le temps est ex (reniement mauvais d tus celte re -ion : on ne ligutU pas de victi rues. Les Iaci8te8 mon tent la garde aux frontire de |'|. lalie ROME— Mr Mussolini a ordon n la milice fasciste de remplacer les ear.it) mers aux ftou.i.ts iultr nationales de l'It.lie Un tau re marquer que la girda des frouiit} rtl est devenue uue ti\clie d'une ii. poitance exr-plkumle et les Ltuvelles^ lois ordonnent de tirer n.r toute personne tentant de quit ttr l'Italie illgalement. The Royal Mail Steamp Racket Company /.,•• steamer Kt /"./ vo > 1 de Kingston est attendu Ja'in l le I! Dcembre prochain II ch r ycra a loin lei />S )^^^^^^' a ml (loitt CIQM J I . J — aeucu c/eux A ;TT"-EPTigirE::Mn*eniif.mnis<-.-ni. vc. hi l'Aie Dciitilriee Kolynoadtruit oir million* In :<•, dai piiunln la \rr*~ T J *"T* ** *** tnail ae, dtan, t^sgeedrant '. n .1 1 douleunret de* dacoRirea Ksoetaui .le racial ' • K. ^ynj* dlota et tvswtta 1.1 moindi particule de ire; s ndl il parfumdi ua M laieai la iMNicba un 1 au'' :llt •"•"" *P I parfadtei de la bai frai %  : %  ••• <' : -'> r %  '" ,.. 1 scultu'jod : l '• %  ">•."< I | „ p | Un an ,.,. lUmetie tui broata tchi p au etuMana nett % P Z T £• 0 •>•* f I MtO t \ ' %  \< '.... ".J V jTl/CT J".\ta. ASA^ajja| -*.-&u M <.Se a%  . %  *--* -t.7* 1 ^tt'SHfW&aSS'^SB >• m m Chez Slaffbeiiljr Srgile Tissus franais, italien, Anglais, Amricains •>!.• &f Casimir, 'toile pour chemises hommes ci l'ujumas. /T;N Toiles, Soieries, Cliajieaux leinniestl liommfS fc>4 Toile lil pool linijerie | j^es lamille? Irouveront les intilleurs arliclfs missaires •> i u.uqe el au ml "' prix. ^:L:.::.Mmi fe : ;l §§PoMr lever vos enfants sains et robustes DOSXEZ-LECll rAYr;iins (l'avoine sp civilement alectionns et prpars pi odanl douze lieu res(l;iiis(lcs poles sans l'eu dans la lal)ri(|tic; pour telle raison l'avoine '.\ Minutes lest recoin ma nde par les meilleurs mdecins et spcialistes. THHEEM INL'TS CEREALES Go Cder rapide, lowa •g^ai ~ -~ j*_MOT ORIAHFAST IN A J 'f£L QfiiAi(€S ***• C:,cked-al the A" for T-vr/t. Mi i^T 1 c "r*c'<>iam. Ciaa^? m mw mmm I i ^ ^ Cordonnerie Monl-C rnicl p Fabricairl de chaiiasarei N''.V2A Une des Fronts Forts 31M riioiineur d'annoncer sa nombreuse clientle 1 tant de lii province que de la Capitale qu' l'occasion des 9 lteti de tin tl'aniiee, ils trouveront ses chaussures de toute Iraiclieur el de loule beaut principalement les W%i chaussure*} de double semelle pour garconncl el lillelle s^ el on trouvre aussi tic grands STOCKS de cliaiissuies }§gj qui peuvent tre livrs meilleurs m ircli.'(pic parloiit p^ '"cures, toujours avec le mme on cl la iniiie )r£, %  ux Int5i'< v ts de notre al nabi0 -lion lu, et le / \ li toutes tnmes fastidieuses, la maison do :,/ .n promptilude. Albert . Bcha RfM des Fronts Forts \o lfj9 S'empresse d'annoncer l'arrive u ecemment 0' d'un superbe ussirti nent to:it frais el de der-#; nirs voguas consistant spcialement eu article* ji^ suivants: SOU liera da fantaisies pour dames. B9 souliers de sporl. Cliapeaui garnis (; l'n|olitto k de chape tux de paille et feurtie^ pour hommes.Pour lea fillettes cl ga inrU nous B offrons les chapeaux Jean Bart. T : vo m serez convainc JS r -i^^?SK^



PAGE 1

LE MATIN 30 Novembre 16 S Aluminuoi Liae New-Orlans [t South America SteamshiP Co lacIj oetia.ix^s|dj>ax*tsdirecisr>ovi.r Port-au Prince "Maili ^rotis rentrez, puis du travail et avec la certitude dcourageante qu'un effort pareil voua attend lo lendemain. tU voit inui demandait ncessairement quelque •A ta tondue, pourral-fj chose de plu* substantiel tenir le n>u|i' Ou bien ma et da plus assimilable a la verral-lc us avant le tempe, Iota que sa onax£lture ha. hors d'emploi at Jc44 an bltuelle. Ce quelque dioso vieux 1er>>UdDoasa:twaiw da plus qua la nourriture, alimentation, emumafl, air u'eat l'Ovonialdnc. p ^f" Avea une tasse d'Ovo. U aoniuaU at Ufr pwr BMUue, la matin au pre. aunt olr lit* PUi aa Kr dajeuncr. on vient • qui iNlMl fefltn.ry eea sans lallfiue du travail tatto. nenumieekuJ 4a •fl fit tait parascur. 'OVOMMM: c'est la sant. .es Harait d\ "...Il Wii'.Jer •OBI 6e* ndl IMMe 11 1rs I %  hair'i u 1 II U* daraea notre krodnir. ^ i Steamer "Lui" laissera Hef-OHass I' 30 Novembre courant directemenl pour port au-Prince conliuuera pour les porte a lorl. In steamer laissera lef-Qrlans le 11 Dcem bre l'odiain directement pour l'oit •au-l'i'inee continuer pour les ports du lord, p(ii..ij P rince, le 26 lovembie 1026 A. de ATTEiS i i o \g enls 3 titinT tilj*ii*ilitiiiiti^tiit'fi ft Ce qui n'a jamais t fait Ce qui ne peut tre dpass. Kola Champagne F.JSjourn Pr par dans des. conditions rigoureuses *S i premire • %  J* ? Oft A WANDER a A. BERNE AflMt .t.l.i.ll R. BROITARD H0R, OasadRsa, Port-ou-Prince. M P P ?S %  M •i TTSPSIE iS^SP ", ."J ^Prparation et Vente • ;•'Pliainacie F. SiJOl H\i-; /iy/f des Hua Roux et du*JCenlre. Tles Tles 11 i NOUVEIXEMENTgARRIVEES *** K 29£GAUGES lia stock|chez • < "' L.P M t'Izninni-AcGEiiiioi.to Rue du (Jiiai, Tle* Joie 4 4 L'nergie d'une sant magnifique gagne tout dams ce monde. Le y maladies proviennent des germes qui abondent dans la salet. Le Savon Lifebuoy dtruit tous les germes de* la peau. U la purifie et la protge. L.v.f Bro. Ltd., Port 8unll,hi. Angl.Orr* f — Paul E. Auxila PortauPrince ( Haiti ) \ Annonce l'arrive de son stock |de fin d'anne. — Soieries, nouveauts dernier chic, chaussures lgantes et [solides,Buda soie tt de fi!, nuances modo, Pluuutis fran t;ai? .Charles de^ia, (orgues franger. Paifums de luxe des premire? marque Cran aites. (jaridlures pour robei en tous genres, collerette, bro des, jabots rococos, Rubans, Bandes brodes. Dentelle Vi IfDcienncs. Cbanlylly. Parapluies et Ombrelles de soie at colon, Tom Pouce tantaisie. Baptiste et linons de fil ou dco ton. Mouchoirs, et tous articles pour dames et fillettes, pour toutes crmonies. Les PHIX sout Deux. Vos intrts vous commandent d.iot visiter. itiiMaaOT •s & ? *J Priifai?es d'Automobiles Les courrois pour ventilateur (oodTeir son labriqus d'aprs des nr


PAGE 1

uiBECTEUR PKOPHILTAIRK UMPRLMLUr. Clment MAQLOJRE BOIS-VEHNA 1358, Rue Amricaine, 1358 fl NUMERO SO CENTIMES QUOTIDIEN TLPHONE N" 242 Quand tu soullriras beaucoup regarde la douleur en face, elle te consolera elle-mme et t'apprendra quelque chose. Kllorcetoi d tre simple.de devenir utile. de rester libre et attends, pour oier Dieu, que l'on t'ait bien prouv qu'il n contre 0. Pull/ IJ A l'occasion de la I-'le des Saints Imiocenls, tlej d.vo ls paroissiens du Sa .T CœurorKauissnl une grands el|belle lte au profit de ralise. Elle aura lieu ledunauee30 Dcembre. Nul donte qu'elle n'.,it, com me l'anne dernire, le pluj giMul succs. A louer Maison neuve de 5 pices confort moderne.douchesJava bos, eau courante et W. C 'i l'iutrieur. Bois-Verna.— Prix modr. S'adresser au journal ••• vu un abonn du tlphone automatique qui demandait avec insistance le No. '_>S7 qui. ans I Annuaire de l'automatioue, est celai du garage Anuoual. la sonnerie du tlphone rsonnait, rsonnait. Mais l'autre bout du m. c'tait une voix nots une voix de femme qui rpudait. Pinalemenl celle-ci %  nerva, sans doute, la communication lut brusquement interrompre, • •• vit l'abonn sonner zro et Slors. (entrai lu. apprit que l garage Annoual n'avait plus de [lpnone. Cependant son interloculr.ee lasse de son insistance avait eu le tempsda lui adresser bien des compliments Si le Bureau du T. A. prvenait ses abonnes des enanaenasmts de numro,; cela pargnerait sei pei.is mcomptes. ....:;• %  vu isiBadi, l'auto ND o0& appartenant nu DrCoicou qui descendait la ,ulle V.lnicnay. quand elle lit collision avec U voiture No. 1111, apaarienaalM. Marcel Fleursa*!Les deux vo.turas ut t hVremenl endommages. • ... dimanche soir, crut voir une enmi. dont les cheveux, coupas la gasconne, taient encore trop abondants. Mais • merpePe ,,ar un client du bar .,„. r 'T ,,,P ., ^ Emmanuel, non laulra.Hvppobie, parfaite eut: le fib&l de l'heur, la lanuns tait... mi homme. Mais ou., le dlicat violoniste -vit les clients le prier dessayer de .noms ressembler aux If.nuies. Il pron.il. Tiendra-t-H • %  p romesse? Les paria sont on. veris... NOTRE ŒIL. • ... verrai! avec plaisir reprendre lelonclionnemenl de h i Rue. Laquelle ?,,:.;, Ligue di ^•dsl'Hmme..Que g dVpo gasa de mains (Aux cafs, dans ^ magasins, dans l,s,ues..No s (L... von cela se donner par centaine. Vive la Ligue! A | )a sles pattes! • ... a vu. dimanche vers ; |, s I [aprs-midi, quatre chsiies longue* alignes sur le trottoir qui longe la petite avenue passant devant les CiiH'inasiJeux jeunes dandys a'y taient eonlorlaolrme.it installs si ...... fla.enl a poings termes. i:t\ ()|lll Œ.Lvoya.tles passants obliger de contourner les lits en plein air des deux dormeurs. Paris vu, Usine a Glace, commencer le service des In kels depui. hier o heures du matin. • amabilit le Prs ,V' J .*. a/ r .'-'i i;i;ij |,..iux CflAL Ci. nu uces'vi iv 1 cite -1 d e fiu i,annc: !" y^2> !" Paris-Bazar Knvoy-y vos portraits, ceux de vos amis, parente I ele, pour agrandissement. Prix trs modres. § ... a vu deux gourgandines. F .i '" mw Imlori. limanche, accompagndes de 2 fsJttta. Aprs mille prv.na,,: ce, bon souper, NoTBS CElL vil les deux griseltes fsire le piedde-nez leur cavaliers tt filer pour JbeflMl dans un easaiou lausant le, amoureux quittes aeulement pour les... frais. ... a vu. diratnche matin, BW. Anne paodant la esse de ds de pouvoir, des ouvrier qui. M croyant, sans doate, la brre, chasasiUawat Vive* *: tTj \ I


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06877
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Tuesday, November 30, 1926
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06877

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
uiBECTEUR PKOPHILTAIRK
UMPRLMLUr.
Clment MAQLOJRE
Bois-Vehna
1358, Rue Amricaine, 1358
fl NUMERO SO CENTIMES
QUOTIDIEN
TLPHONE N" 242
Quand tu soullriras beaucoup
regarde la douleur en face, elle
te consolera elle-mme et t'ap-
prendra quelque chose. Kllorce-
toi d tre simple.de devenir uti-
le. de rester libre et attends,
pour oier Dieu, que l'on t'ait
bien prouv qu'il n A- Omis (ils
jOmc ANNEE N 5963
l'oar-Au-pRiNcE (Hati;
MARDI 30 \OVEMWtE IQ&
Petite Chronique
Beaucoup de personnes cou-
ni encore les sports, la
unaslique, 1rs danses, les
wve.neuls d'ensemble avec
culture physique propre
ni dite, qui" est l'exercice
jinique pour soi.
meilleure preuve qu'-
il connaissent pas la
lion, c'est qu'elles lisent:
^culture physique est ex-
lente, mais gare uuxexc.-*,
dans les sporls, on arrive
mi surentranement.'.
Or, il est impossible de se
mitrailler., en pratiquant
culture nhyshjue, pjisqu'-
lestiirfcisiiu-.il le juste
MM l'exercice. C'est
tout ce qu'il y a de
ie! de rejeter tout ce qu il
Me mauvais dans l'exercice
Wque, comme tout ce qui
outr, tels les sporls de
jplionoon ne peut d ,
'exercice; et c'est le do-
Oeulquien lait la valeur
Tque et curative.
de la culture phvsi-
^n|I amlioration druue
par la mise en
sant de chaque sujet,
fui tre question de d-
? but B permettant
"on sportive qui pous-
[* ces corporels, tout
g" ava"l le complet
weinent de l'individu
"qui n'est pas le juste
est donc pas de la
*edW-Te- lel ,e,,,c-
iU, bien dos, don-
sulluls surprenants
'guerisou du ma-
'aculture physique,
ose, suscite une
transformation du
sujet, ce dernier recevant la
ration d'exercices qui lui est
ncessaire.
La culture physique a,d'au-
tre part, un heureux effet sur
le cerveau, parce qu'elle est
une gymnastique des organes
et quelle rejette les exercices
trop violents qui nuisent au
travail inlcllevluc1, on a, avec
raison, dans l'antiquit, d-
J 1 _ m .lit. '
d ngn les athltes profession-
nels de l'arne et les gladia-
teurs cause de leurs excs.
La culture phvsique scientifi-
que, elle, est moralisante,
aussi n." peut-elle laisser re-
tomber dans les mmes excs
le i jeunes amateurs qui cher-
chent amliorer leurs lieras
en lamlioranl d'abord eux-
mmes.
Us jeux du la jd sont une
Cllise; les exercices hygini-
ques pour s'amliorer sont
une chose : la seconde est juste
le contraire de la premire.
Chaque fois que la dose d'exer
cices qui convient votre or
ganisme est dpasse, vous
n tes plus dans la culture phy-
sique, vous tes dans 1 athl-
tisme pur, dans le spoit pour
la galerie. Vous dpassez donc
le but. et dpasser le but n est
pas de I atteindre.
Un exemple pour clairer
no re pense: Vous coures
pied pour amliorer votre res-
piration, transpirer et actf-*
rer votre circulation; vos
poumons fonctionnent bien;
vous n'avez pas d'essouffle-
ment exagr; vous laites de
li culture physique ou de la
course culturiste. Un cama-
rade vient vous rejoindre pour
courir; il est plus jeune que
vous; il acclre l'allure; votre
respiration s'embarrasse,
votre lace se congs lion ne, vos
veines frontales saillent exa-
germent, votre ceci bal avec
violence ; vos promus n :-
minent plus suffi animent l'a-
cide carbmique; mais, par
amour-propre mal plac, vous
continue/ courir et vom ne
lchez pas votre ami. L, vous
faites du sport.parce que vous
ayez dpass la dose d exer-
cice qui convenail vos ne
S)ins pnysiologiques; vous
ave/ voulu faire fournir le
mme travail des orgmes de
forces diffrentes: ceux de
votre ami p'u.s jeune qui d-
ni indaient du travail, les
vtres qui exigeaient du re-
pos. Le mme traitement ne
saurait donc contenir tous.
Vous voyez que lexerci s
doit tre individuel pourtia
dos convenablement dans
chaque cas particulier.
Cela ne veut pas dire que
l'on doiva rejeter le sport de
comptition, au contraire,
mais il ne faut le permetlre
qu' ceux dont les organes
s mt intacts et qui se sont mis
en forme par une culture phy-
sique approprie leurs mo-
yens, leur rsistance, leur
ge et ;'i leurs dispositions h-
rditaires.
La culture physique raison
ne, donnant -chacun ce qui
lui revient, iamais trop, jamais
trop peu, reste dans le juste
milieu,dans cet quilihae pr-
cieux qui fait la vie longue
douce, et l'esprit lucide.
g

fil
m
i
m

s
ci
*i
a
&$&&&&*,&&&&&
Aloccss'on Ses Ftes Graud Rabais
A LA
Socit d'Importatioi Gnrale
l'aune (lourdes (i.2
c

c
Drill blanc fil
Urill fil jaune
DriU blanc cotou
Drill tussor
Dr.U Usuelle
l)rill couleur
Kaki blanc
K ikj jaune suprieur
Kaki Jaune infrieur
Faim Beacli double la geur
L laussettes blanches .'I paires
Indiau Ilead toutes couleurs
Sa inches l'aune
Zphyr madras toutes coul.
a lunes 36 inches l'aune
Percale s.ip. ;{i Inches l'aune
Percale IU\ inches
Voile rieurs sup. 36 inches
Fopelinelte blanche barre
soie36 inches l'aune
l'a ix cols rabattus chaque
itobe voile campagne
1 ravale soie
Chapes x paille
Chapeaux pailla fine
3.75
2.00
2.23
1.50
1.50
2.00
2 2.'
1,75
6,25
:t.0d
l.oo
1,00
1.7.1
1.50
1,50
1,75
1.00
5,00
2.00
5.00
10.U0
Jff#3ttK*tt
&
Pre Richard.
En somme. Saints-Ccile eut,
vnjt-hiar. l'Orpheliual de |.
Madeleine, une Eres belle lte.
orphelinat
de la Madeleine
A
F et la musique du Sminaire
ltent la Sainte-Ccile
g"Sainte -Ccile. Cha-
dnP,li,erc.,lk'. date, les
fcu^nunairesercn-
t H:nenl di,s u
W" l or,--Prince,
CKmor,r 'aimiver-
lC,,;a,ronii. des muai-
J\neu' ccst ei
TOrphaliusl de la
"iwia crmonie eut
d'man, i,
aprs-midi,
Tetla r "pres-miui,
Bmusique de Sainl-
feM,t,u^U,i''
"""r-an *""'
m,.n (|'"t les ors
^^v, fiT dbou-
1 C"r di'i i!?anoine
" de 'a Mtropoli-
taine, revtu de la grande chape
dont les lourdes franges d'or
miroitent. C'est lui qui va don-
ner la Bndiction du Trs Saint-
Sacrement.
Le chur excute, deux
voix. le 0 Salutaris llostia; puis
le Magnifient qui clate sous la
vote de la petite chapelle. Les
voix des jeunes protgs de
Sainte-Ccile modulent d'abord,
lentement, les premires notes,
puis elles s'lvent peu peu.
s'enflent, vibrent avec force en
cet hymne de reconnaissance
envers le Dieu qui rayonne, la-
bas, dans le grand "ostensoir,
parmi les ors du Tabernacle,
dans l'clat des bougies et de
arcades lumineuses brusque-
ment allumes.
Les statues de Sainte-Marie-
Madeleine, audassas du mattrs-
autel, de l'Immacule Concep-
tion et de St-.Ioseph vivement
claires par la lumire des lam-
pes lectriques, semblent sou
rire, heureuses de celte petite
fle.
Le chu-ur excute tous las
chants de l'olUce. et le Pre Hi
Ctiard, les paules et les mains
recouvertes du riche voile hu-
merai, rutilant, tout lam d'or et
d'argent, gravit les degrs de
laufel. La clochette tuile. \ ga-
n ux Toutes les ltes s'incli-
nent et, par trois 'ois. dans la
main de son Ministre sur la
terre, Nloslie-Saiule s'leva dans
lair, trayml le signe du pardon.
Le chur en Ion ne alors
1 hymne d allgresse cl de triom-
phe. Magnifique cantique admi-
rablement chant... El toutes
ces voix proclament :
Chantons nos eh tint s les plus
H r.- oyCBX
ers Dieu sans fin levons les i/ea.v
Honnturel gloire au Dieu qui vit'.
Et l'on quille la chapelle. La
musique se runit dans la cour
de l'Orphelinat el excuta quel-
ques beaux morceaux que la
petite assistance qui. par ha-
sards, avait eu le bonheur d'tre
cette intime manifestation,
applaudit avec enlrain. Ce petit
concert attentivement suivi se
termina par le chant de la
Dessalinieiine et de la Marseil-
laise que chacun couta de-
bout, tl nue, religieusement.
Sous la galerie de lOrphelinal
les orphelines assistaient a i
concert. Biles curent pendant
out le temps qu'il dura une
trs belle tenue.
A la lin de l.i petits lle. SU
parloir de l'Orphelinat eut lieu
une sympathique rception que
prsidaient avec la plus grands
Lanore et le
l*$ rues de
Port-au-Prioce-.
Aprs une forte avt se, cr-
ames rues de la Capitale.no
taminent les rues Courbe et
Ju Magasin de l^tal, prt,, ,a
Place (.effrard. la Crand'Hue.
coins (les rues des Fronts.
Forts et des Csars.sont pies
qu'impraticables uux pitons.
Li boue qui s'chappe des
SgOtUi et se rpand dans ces
rues et IV m as pluie (pu sl:l.
lionne clins 1rs petites crevas
ses de la chausse y formant
de nombreuses petites 11 mues
giuut beaucoup la circulation
des pitons.
V'pourrait on pas entrepren
'hv dans ces rues les rpara-
lions ncessaires..'
HAURET1KNNE fitsICE '
Angle des Hues du Magasin Je
l'Etat ut des tronl-torls
Formes de chapeaux noirs
viennent d'arriver.
WfViVflrVfVK
HtlTIcotitr JAlliQUfi
l'quipeh'itiinn
e$t battue
Voici la dpche qui a t
reue par IUSSH.
Km m. ARMANI)
Port au Prince.
Melbourne bat Naiti 2 buis
0H h) VAL M hit
\. H. Le Melbourne est
(quipe qui avait battu les
Costa tiicains ."> contre 0.
Pull/ Ij
A l'occasion de la I-'le des
Saints Imiocenls, tlej d.vo ls
paroissiens du Sa .T Curor-
Kauissnl une grands el|belle
lte au profit de ralise.
Elle aura lieu ledunauee30
Dcembre.
Nul donte qu'elle n'.,it, com
me l'anne dernire, le pluj
giMul succs.
A louer
Maison neuve de 5 pices
confort moderne.douchesJava
bos, eau courante et W. C 'i
l'iutrieur. Bois-Verna. Prix
modr.
S'adresser au journal
vu un abonn du tlpho-
ne automatique qui demandait
avec insistance le No. '_>S7 qui.
ans IAnnuaire de l'automati-
oue, est celai du garage Anuoual.
la sonnerie du tlphone r-
sonnait, rsonnait. Mais l'au-
tre bout du m. c'tait une voix
nots une voix de femme qui
rpudait. Pinalemenl celle-ci
nerva, sans doute, la commu-
nication lut brusquement inter-
rompre,
vit l'abonn sonner zro et
Slors. (entrai lu. apprit que l
garage Annoual n'avait plus de
[lpnone. Cependant son inter-
loculr.ee lasse de son insistan-
ce avait eu le tempsda lui adres-
ser bien des compliments
Si le Bureau du T. A. prve-
nait ses abonnes des enanae-
nasmts de numro,; cela par-
gnerait sei pei.is mcomptes.
*
....:; vu- isiBadi, l'auto nd
o0& appartenant nu DrCoicou
qui descendait la ,ulle V.lnic-
nay. quand elle lit collision avec
U voiture No. 1111, apaarie-
naalM. Marcel Fleursa*!Les
deux vo.turas ut t hVre-
menl endommages.
*
*
... dimanche soir, crut voir
une enmi. dont les cheveux,
coupas la gasconne, taient
encore trop abondants. Mais
merpePe ,,ar un client du bar
.,. r 'T,,,P., ^ Emmanuel,
non laulra.Hvppobie, parfaite
eut: le fib&l de l'heur, la
lanuns tait... mi homme.
Mais ou., le dlicat violoniste
-vit les clients le prier des-
sayer de .noms ressembler aux
If.nuies. Il pron.il. Tiendra-t-H
promesse? Les paria sont on.
veris... Notre il.

... verrai! avec plaisir repren-
dre lelonclionnemenl de h i
Rue. Laquelle ?,,:.;, Ligue di
^dsl'Hmme..QuegdVpo
gasa de mains (Aux cafs, dans
^ magasins, dans l,s,ues..No
s (L... von cela se donner
par centaine.
Vive la Ligue! A |)asles pattes!

... a vu. dimanche vers ; |,s.
I [aprs-midi, quatre chsiies
longue* alignes sur le trottoir
qui longe la petite avenue pas-
sant devant les CiiH'inasiJeux
jeunes dandys a'y taient eon-
lorlaolrme.it installs si ......
fla.enl a poings termes. i:t\()|lll,
.Lvoya.tles passants obliger
de contourner les lits en plein
air des deux dormeurs.

Paris
- vu, Usine a Glace, com-
mencer le service des In kels de-
pui. hier o heures du matin.
*

amabilit le Prs
,V'J'.*. a/r'.'-'i i;i;ij |,..iux CflAL Ci. nu uces'vi
iv1 cite-1"de fiu i,annc: y^2>
Paris-Bazar
Knvoy-y vos portraits, ceux de vos amis, parente I
ele, pour agrandissement. Prix trs modres.
... a vu deux gourgandines. F
.i '" "mw* Imlori.
limanche, accompagndes de 2
fsJttta. Aprs mille prv.na,,:
ce, bon souper, NoTBS CElL vil
les deux griseltes fsire le pied-
de-nez leur cavaliers tt filer
pour JbeflMl dans un easaiou
lausant le, amoureux quittes
aeulement pour les... frais.

... a vu. diratnche matin,
BW. Anne paodant la esse de
ds de pouvoir, des ouvrier
qui. m croyant, sans doate, la
brre, chasasiUawat Vive*
*: tTj
\
I



Le MATIN' ~ 30 Novembre 1920
JUBOL
fie
duca l'intcstino
senter une loi au Parlement pour
liminer l'expression de royaume
uui delGrande BrtUgM et d Irlan-
de. Le nouveau.tilie duroi George
sera le roi George Y pari gi ace de
Dieu, roij de Grande Bretagne et
d'Iclande et des Dominions au deia
des mer, dfenseur de la toi et
tmpereur des Iodes.
; >-'
Stitche*xa
| ILir terit*
Vcrtigine
Di9PPle
F.micranla
/
Pei conscr arsi " aaona
Mhfc prendre oftni e
urne coaipressw d
JUBOl
;
- -V.
toria "1 c'i'ter* COWn ! *
un.- ,r tanio i .r.itan ch% |tl ara
rhe irufeMMU "> tnc*rl*nl< ar
ilgiam. D_ Btoo
*ua Far o'a mUia
d Montpellier
anoaaojoi------
'lOMUTOIIM ;*- ''" "" '"'""'"'
I |0 .;. .:...- .^..-." -"-"""
j ,a- 4 V.lrn-Ua... f.-.
a-, i ..wln'jiilW <* la*-****. *"
,,,* m tin* '"
-x:^:
us. "
menttroaMaiitrOfficedivitt.
\W ce. dfenseur., f n" s
qtfil. ne les .UMueri ). le la
veuve et de rorpheUn'
. va. samedi malin, devant
lepresbfttro de N0* SamU
Aune, deux in.trone.qui se I
T, aient un combat tari
--Encore une querelle dp Jalom-
po un cur ou'on M parti
1 vit lune (Telle, mettre le
Vaaoir.upoinKetutaUc.lm-
rveation d'un ami qui paneM
juste ce IflWt. s,1, -u'
,it coule.
vu M- D...,twedetptai
liste. Il-, propntaiw ducnai
Nofr tombJ, in svnrupe. yeux
tourns, narines ri"^J"""
livide parce que dos "V.le.Bni
hatienne, lui disaient leui ian
S dulu.utd-unb.lcn. indi-
ce, de se voir traques, per-
ce qu'tiancres, ht H..., tel
^walmafieetaerMaisraal.
meUlacHenteOTiplaojrelitou-
twlei lai mes de son corps- L-
tait touchant...
La Saint Andr
l'affaire des Varreux
I ES TNBRES
S'PAlSSlSSEN'l
On connat le tond de .celle
athu.e-.eVM la disparition,de-
puis 3 mois, d'un jeuae^mme
L 36 ans envi. on. Aliancy
Smith Michaud, 'habilant la
ameeectiondeaVarreus.
LE MATIN relatait hier au un
m^re impntrable entourai
cette affaire el ^ftait *
tons OU on avanait dans lis
Caisses tnbre. 1^
lonpaient. Al.a.uv a-t-.l el as
saisine ? Eal U bien yivanl a
Saltrou comme le diaent ses pa-
renui ? Voil les deux OTesliont
ni sonl la ciel de vmite de 11 I
"Sol .lisions, hier. mi des
Ucs habitant la rgion proche
5 embouchure de la rande
Rivire. enten mma de Septembre, mdgO.
nalion suivie de cris et d clats
S! voix dhomn.es. l mme
I,. del entants qu. allaie l
puiser l'ean lo nvira raeon-
lrenl l',,:l' retour, qui
2*55,1 vu le caxlavre d'Alien, y
tendu sur le sol, Mnglant.mu-
lil. Mais quels sont ces enlanta
S U vu v Mystre, tnbre. |
La reine de Rou-
manie quitte les
Etats-Unis
NEW-YORK Aprs un voyage
de 10.000 milles travers les Etals
Unis et le Canada, la raine Marie
de Roumanie est arrive Lier i u
xedo. U souveraine s'embarquera
mercredi prochain pour Paris. En
brrivant Jersey City, la reine ac
compagne de la princesse Weana
s'est rendue immdiatement lu-
xedo o elle tait invite par Mr
Charles E. Mitchell. Le prince Ni-
colas qui a quitt le train rejet
ns de Cincinnati pour aller visi-
ter Dtroit et Cleveland l'y rejoin
dra lundi aprs midi.
La reine Marie uui a travers 23
Etats el une grande partie dui Ca-
nada a quitt le train royat hier
Martinsbury Ouest Virginie pour
te rendre en automobile dans fehe
nandoah Valley dans la rgion de
Charleston Wichtster et lldrpers
l'en y ; bien qu'elle ait dcommau
d toutes les crmonies officiel es
Ih reine compte circuler p3 mal
New VorU en attendant le df part
r'U bbleilU.
l&i
TA*
a ni
( 1 J


&mm
i/*
^

N-^-
'>5
*i
r-\
Mffl
Les
Hommes et Femmes
robustes de demain
prennent aujourd'hui
l'Emulsion Scott
i
La donnez-vous vos enfants?
ti*
\'m
\i**( ^
'C
K-t

r^^.
Nouveaux trou*
ble en Albanie
BELGBADK-L-s J 0Jlf Bll I
_ Vrfme s annonce qu une nou-
>eUeTvolulion a clat dans le
l de l'Albanie et qu'elle s
tond rapideiaeal.OBdil que lape
alie do quatre rgion, a pr
les armes contre le gouvernement
rpublicain actuel dont le prsi
dentestAlnndZguetacoinmea
r de. ngociations avec d autres
districts l0ur leur demander de se
joindre elle pour combattra U
rg me. Un ajoute que U rvolte a
caus une panique Scutira.
Violent* ouragan*
en \Europe
PariB Des ouragans qui> (
succdent presque sans ntarrnp-
tion ravugeuten ce m nuotleiid
de l'Europe. Les ports de l'AtUati
que et de la Md terranna aoat
pleins deUeiuiso4llrant*ia.
ries plus ou moins giavea et la p
Il explique comme un simple re-
mde de famille le soulagea
immdiatement.
8 million de personnoa emploient
.,^i.-^|-wpourtorfum3
Aujourd'hui est a Saint An
dr. Cette tte est clbre, cha-
cC*Dniorl,petteloc.m*pra
chedetogftneetoo grce aux
va Un s effort, du l'oie Boyer
Curt 1. Uogn. une cbap.lU-
'commfL. M u,n l'annonait
hier cet anniversaire sera com-
rnnnre par une belle crmo
Tie religieuse A lvaug.l- il..la
mn prononc per repreGuyo
iiiard. vicaire a Eogne.
Depuiedimanch. plermi et
fidles donnent assaut aux ca-
KS de traniport .1 volent
vers Dutort. ,
|, tte se droulera dans le plus
grand ordre, leeleux de hasard.
Vcs dan.es sont interdits aux
aborde de la chapelle. Eaconj
ouence de cette interdiction des
SSureedorire ont U priew
oar le lieulenant Aaroona, de i
Endannerie de Uogne aida.
conlrevenant. aux ordre, dj la
Police ...d t apprhendes et
mpdi. I l'ort-an-1'nuce.
Le Tribunal Arbi-
tral d'Appel
Demain 1er Dcembre 3
heures de l'apri-muli. le in-
j.uual Arbitral d'Appel Iranco-
haitien tiendra sa premire
sance pour l'audition dos
aflaim en tat d'lre loflei
eldo.itlahsteest alhchoeau
sige du Tribunal.
\ lobules Rbaud'
, p^STwl vSZmmaaasam
4 Vendre
Ifo Cadillac Sedan
Un n
L'n Uuick
S'adresser M. Harry U.Kinncy
13Gti Grand'Hue 1330.
eni on vain
t'Sitaundlau-aat at pour toujoun.
P,n.lant bien d'annta je soulT^ dr rhumati*-
ii aiirti. nous 6crit a- Monsieur de PH..Pg?
sa- f trouver remWe A me maux juaqu |uel-
I . nreinires anp inUlnrui ayant enlev M ""H
( fr cSrUnt m'a complumcnt njrL
ri!, i Ht SSqu'UB nurmde quand on considre
,,- j'ai plus de soixante an.
11 wOl d'appliquer un peu de Limant de
si,ir^ 'effet curatif duquel est produt.mmtU-
^ "t'efrotu-r. L'inflammationUisb bien vite.
rdouWu? 3h et tendons retournent leur tat
Dan n'importe quelle pharmw.e voua pouvez
en atheter un flacon.
i ansiaiia rLiniment
ce soir
TQA oull-sprit .lu Mal
9M%9 r,Ct (je pisotles
Entre: 0^0,Balcon :1/. *

Loi de V Appel annote
Ue Daniel Apollon, MC-pr
Ment du\lrU>wal Gonaivttva tain paratre un*
Loi de rappel annoWe. Lou-
rrao eif oefueffemen
/);rss<\L'.ssousc;i/>/i)H.M WMJ
ton/rrttpat-MeiLwn^flu,
Uon Liualaud et Umslum Lu-
tortue._____________(
Horn Unie
nofiiael&urou i
IflMplafai lSDicembri eteo
,;, /, f.' Dfcemtre au loir
KfyWCu/acao,prcnii/;reJ
deSloan
'Anantit Toute Douleur
Au LOUVRE Parie
Place du VALAIS ROYAL
. xnrVFAlTl-S d'HIVRR envpy FRANC
HNf -Sta^^'fl^ SENSATIONNELS |
Pria: r8 avantageux
De
i
jei /< fer /),vciiW/r et, partira
l*mme jour pour TEaroDt>m
tonor/.a'urtordfl ''/('-
,,/r/Mi,/ //r/ ' pquagen.
ll.EIlNLH \C
;./.s gnraux.
L'Angleterre et
ses; Dominions
Lettre'du roi est cliancjc
Par cble tranaia
LONDKES L'Empire bntsnni
que est entr aujourd hui dans
ue nouvelle phase puisque lajm-
re-patrie et les Dominions ont t
ofhciellement reconnus comme
tant des units autonomes ayant
chacun un statut nal dans l empi-
re mondial du roi C.eorge.Le prin-
cipe de l'autonomie des Dominions
avait t admis auparavant mai. il
n'avait jamais t clairement dli-
ai iusqu aujourd'hui, quand la
commission des ters mmislre. qui
avaient tenu secrtement leurs d-
libration, Downing Street ont
lait leur rapport sur le. relations
inter-imprndes.
Pour la 3me toison 50 ans le
t,tre de roi d'Angle'.erre sera han
K la suite de lalconlrence.imp
riale'qui vient de.se terminer. Les
lersliministres ont recommande
unellgre modibeation du titre ro
val cause du nouveau statut B.
Etat libre d'Irlande. On v. pr-
Uorwisli Union Fire
s -
|..... kieis liiitei
f kn Capital de Or. 30.ooo.o#
| Une in fin iporas Compagnies ta*
i contre l'iaeeadie
...... i PARAVISIN

Cap-lla.l.en: '' J,.:i)is
Au Caves : Jkan Ht'tn
Agents Anwyw.:*
I a4(|6iil Gnral : *' DAALDEK
PG.e-t-rnr<<> ^
A. DE MATTIS & CO, Btprsenianl* !>'



LE MATIN" 10Dcembre 1326
LiUfflenttrrle. l'a
ISbi!^l,es 9uais de
ltf.,intdes>8rc!.andi-
KlmvesSdglsdan
fi^nSnt le port et inter
Cplltment la circula
Gi*i. l'n message
li p'r n vapeur es-
l^tibo Sauta l'ola a
^iMr*ille annonvanl
est en dtresse 5
Cwe'dePalos : il a per
1 'et demande d'urgen
met la plupart des cour
EU de la France mon
irt'i'e Canton du Tes-
i t ravag par un
latjpagn* de Pluieg lor
Uidur24hre9.Les ri
L^i rapidement ont fait
KJlicnur le lac Majeur,
italien du service de
aie a d se rfugier au
j de Majadino pour
tilt tempte.
-Des pluies torrentielles
Mai sur tout le nord
Upuis les Alpes jusqu'
m romaine causant do
-dations et louant des
IjiibiUnU a abandonner
Lgres. Un ras de mare
[rivire italienne dmo
Isui/e ii l
PS

1

Ci
Sr t* '' f < f>A \% et et A w A A A A **
Enfant Chtif, Anmi
L'Huile de Foie de
Morue, en tablettes
sacres, lui rendra
force et sant.
Plus d'huile de foie ig morue ordinaire, si dsagrable ali t t et si
mauvaise pour reatomac. Keii'plicci la par ie> rametles d'Huile le Foie
de Morue McCoy'f, Ellci 11, rendront l'apptit, permetlronl I s.m. petit
corpi MMlgrl de nourrir, de se dvelopper normalement, vigoureuse-
llli'llt.
tes atdeclns tl loui li bon un . tialsscnt bien leur .ri
cacit (I leur popularit due sua rsultat que l'on obtient en <]uel,|ues
Jours.
Donnei-M i i s enfants 11 t qu'Us en veubnl. Ils les prennent avec
autant de plaisir que des bonbons ,
On niant de 9 ai.>. trieusen.cul malade rej .i 12 livres en ; 1 mois
Il est aujourd'hui Sain et lort.
Ba mne pour les adultes, s'ils s> I m ;ri el affaiblis, quel plaisir
de pouvoir prendre l'huile i!.' fuie de w rue, le plus puissant reconsti-
tuant au inonde, sans m..ir .1 redoutai i*s drangements d'estomac.
Ne manques pus d'en demander une boite, ds aujourd'hui, clici eotra
pharmacien S'il n'i pas 1rs tablettes McCoy*s en magasin, il peut hn
procurai trs facilement,
53 $ $ dft! $ f v # V W V Q- V # V >> $t r

e*
V*
S
*
?*


t pour "Bb" U
PHOSPHATINE
FALIKES
Le meilleur aliment des Enfaots
depuie l'Ain de 7 f* mole.
t pendant la oroit.aano
ratlUTI U DEITITIOI fBITIFII Ut It
Rtcommandi aux Mina
oui nourriaiant
et aux ConvaUtcinU
tl TROUVE PARTOUT
Mua da la Taoharla
IAR II
D F lien Es Suite
: &.&~& tif, & 6 A. A ' & A Jfc & jri & :< -' < & & 6 W
iiiiik1 niuunsii i
Insurance Co
^ des plus fortes Compagnie
caitailienaes d'assuraates
sur la vie.
Euj.Le Boss & Co.
lissant plusieurs tablissements dd
bains, des fabriques et des villas et
rendant itnpraticab es les roule*
du littoral de butes les paitie. d
la Toscane on annonce que la si
tuation s'aggrave etq e de prompts
secours iltvifui eut indispensable*.
Il y a des blts^s mais jusqu* ci
on n'a pas de noria dplo er.
M VDKID Li tempte ccatinue
a faire r $ dans t -ute 1 l-lipague
et les di^ s sjuI uoraies.Le port
de Ferrol et la Cn.in.te out t ba
li> s par un ouragau qui a forc
U ilo tillt de pdcht-urs 4 se me.l e
u l'abri ; e port a t terme tou.>
les b teaux. Un mai dt de l'ouest
de l'Andalousie que le temps est ex
(reniement mauvais d tus celte re
-ion : on ne ligutU pas de victi
rues.
Les Iaci8te8 mon
tent la garde aux
frontire de |'|.
lalie
ROME Mr Mussolini a ordon
n la milice fasciste de remplacer
les ear.it) mers aux ftou.i.ts iultr
nationales de l'It.lie Un tau re
marquer que la girda des frouiit}
rtl est devenue uue ti\clie d'une
ii. poitance exr-plkumle et les
Ltuvelles^ lois ordonnent de tirer
n.r toute personne tentant de quit
ttr l'Italie illgalement.
The Royal Mail Steamp
Racket Company
/., steamer Kt /"./ vo > 1 de
Kingston est attendu Ja'in l
le I! Dcembre prochain II ch r
ycra a loin lei /> pour tre l'orl-a i-l'ri.u-c, h
!) dcembre, prenant /< fret
pair les ports du nord el l'Eu-
rope.
Le .S'/.S' uSinylelon .\ /'/<(/ et '
attendu Jarmel, le 1S Dcem-
bre prochain.
Pari au Prince, le ?!) Xoeen
brr 1926.
J. DAALDEH 4r
Gnral Agent lor Haiti.
Avis
A l'occasion de l'arrive du
Croiseur Ecole a Jeanne d'An,
bs l'ires de iInstitution Saint
Louis de Gonzague donneront
une dernire reprsentation de
Gilles de Retz /- jeudi D Dcent
bre (i S lie,.les du soir el non
l" samedi comme il avait t
prcdemment annon ce.
Administration Gnrale
des Postes
yZ Avis de dpari
O J, Les dpches pour .\cw-Yorl<
cl l'Europe (via S.-York direct
par le steamer Critobai seront
fermes mercredi le la Dcem-
bre courant.
vis
J^^^^llpl., .'. ;,
1 i?*>S
)^^^^^^'
a
ml (loitt
CIQMj,i. .
J aeucu
c/eux
A;TT"-EPTigirE::Mn*eniif.mnis<-.-ni. vc. hi l'Aie
Dciitilriee Kolynoadtruit oir million* In :<-
, dai piiunln la \rr*~ TJ *"T* ** ***
tnail ae, dtan, t^sgeedrant '......n .1 1 douleunret
de* dacoRirea Ksoetaui .le racial '
K. ^ynj* dlota et tvswtta 1.1 moindi particule de
ire; s ndl il parfumdi ua M laieai
la iMNicba un 1 au- '':llt' """ *P I
parfadtei de la bai '
frai : <':-'> r '"
,.. 1 scultu'jod : l ' ">."<
I | p | Un an
,.,. lUmetie tui broata tchi p au etuMana
nett
, % P Z T 0 >* f I MtO
t - \ ' \< '.... ".J V jTl/CT J".\ta. ASA^ajja|
_ -*.-&u M<.Se a- -. *--* - -t.7*
1 ^tt'SHfW&aSS'^SB
>
m
m
Chez Slaffbeiiljr Srgile
Tissus franais, italien, Anglais, Amricains >!.?
Casimir, 'toile pour chemises hommes ci l'ujumas. /T;N
Toiles, Soieries, Cliajieaux leinniestl liommfS fc>4
Toile lil pool linijerie |
j^es lamille? Irouveront les intilleurs arliclfs
missaires > i u.- u- qe el au ml "' prix. '-*
^:L:.::.Mmi
fe:-.;l
PoMr lever vos enfants
sains et robustes
DOSXEZ-LECll
rAY . voinc N.'i-MiniiU'suesteel
le qutdigrenl mieux les en
liinls.les vielhutls,lesconva*
leseenlsjcl les m;il;i(le.s. '"e
sont des f>r;iins (l'avoine sp
civilement alectionns et
prpars pi odanl douze lieu
res(l;iiis(lcs poles sans l'eu
dans la lal)ri(|tic; pour telle
raison l'avoine '.\ Minutes
lest recoin ma nde par les
meilleurs mdecins et sp-
cialistes.
THHEEM INL'TS
CEREALES Go
Cder rapide, lowa
g^ai
.......".....~-~-----
j*_MOT ORIAHFAST IN A J'fL
QfiiAi(S
*** C:,cked-al the A"
for T-vr/t. Mi "
i^T1 c"r*c'<>iam. Ciaa^?
m mw mmm
! I
i ^
^ Cordonnerie Monl-C rnicl p
Fabricairl de chaiiasarei
N'- '.V2A Une des Fronts Forts 31M
riioiineur d'annoncer sa nombreuse clientle 1 ,
tant de lii province que de la Capitale qu' l'occasion des 9
lteti de tin tl'aniiee, ils trouveront ses chaussures de
toute Iraiclieur el de loule beaut principalement les W%i
chaussure*} de double semelle pour garconncl el lillelle s^
el on trouvre aussi tic grands Stocks de cliaiissuies }gj
qui peuvent tre livrs meilleurs m ircli.'- (pic parloiit p^
'"cures, toujours avec le mme on cl la iniiie )r,
----------------------
. ux Int5i' li toutes tnmes fastidieuses, la maison do :,/
.n
promptilude.
Albert . Bcha
RfM des Fronts Forts \o lfj9
S'empresse d'annoncer l'arrive u ecemment 0'
d'un superbe ussirti nent to:it frais el de der-#;
nirs voguas consistant spcialement eu article* ji^
suivants: SOU liera da fantaisies pour dames. B9
souliers de sporl. Cliapeaui garnis (; ,
l'n|olitto k de chape tux de paille et feurtie^
pour hommes.Pour lea fillettes cl ga inrU nous B
offrons les chapeaux Jean Bart. T: ,
vo m serez convainc js
r .
-i^^?SK^



LE matin 30 Novembre 16


S Aluminuoi Liae
New-Orlans [t South America
SteamshiP Co lac-
Ij oetia.ix^s|dj>ax*tsdirecisr>ovi.r
Port-au Prince "Maili
^rotis rentrez,
puis du travail
et avec la certitude dcourageante qu'un
effort pareil voua attend lo lendemain.
tU voit inui demandait ncessairement quelque
A ta tondue, pourral-fj chose de plu* substantiel
tenir le n>u|i' Ou bien ma et da plus assimilable a la
verral-lc us avant le tempe, Iota que sa onaxlture ha.
hors d'emploi at Jc44 an bltuelle. Ce quelque dioso
vieux 1er>>UdDoasa:twaiw da plus qua la nourriture,
alimentation, emumafl, air u'eat l'Ovonialdnc.
p^f" Avea une tasse d'Ovo.
U aoniuaU at Ufr pwr BMUue, la matin au pre.
aunt olr lit* PUi aa Kr dajeuncr. on vient
qui iNlMl fefltn.ry eea sans lallfiue du travail
tatto. nenumieekuJ 4a wa , lasse d'Ovomaltlne rdpare
81 ai oaajajaMM aauaaj rapidement la brche fait*
aae l'aOon vataynatatanv a vos forces et \oua assura
i at m tapa- un sommeil paisible at re-
X
C>
fl
fit
tait parascur.
'ovommm:
c'est la sant.
.es Harait d\
"...Il Wii'.Jer
obi 6e* ndl
IMMe 11 1rs
I hair'i u1
II U*
daraea notre
krodnir.
^ i Steamer "Lui" laissera Hef-OHass I'
30 Novembre courant directemenl pour port
au-Prince conliuuera pour les porte a lorl.
In steamer laissera lef-Qrlans le 11 Dcem
bre l'odiain directement pour l'oit au-l'i'in-
ee continuer pour les ports du lord,
p(ii..ijPrince, le 26 lovembie 1026
A. de ATTEiS i i o
\g enls
3 titinT tilj*ii*ilitiiiiti^tiit'fi ft
Ce qui n'a jamais t fait
Ce qui ne peut tre dpass.
Kola Champagne
F.JSjourn
Prpar dans des. conditions rigoureuses

*S
i
*
premire

J*
?
Oft A WANDER a A. BERNE
AflMt .t.l.i.ll
R. BROITARD
H0R, Oasad- Rsa, Port-ou-Prince.
M
P
P
?S
M
i
TTSpSie
iS^SP ", ."J ^Prparation et Vente
;'- Pliainacie F. SiJOl H\i-;

/iy/f des Hua Roux et du*JCenlre.
Tles Tles
11 i NOUVEIXEMENTgARRIVEES
*** K 29Gauges
lia stock|chez <"'
L.P m t'Izninni-AcGEiiiioi.to
Rue du (Jiiai,
Tle* Joie
4
4
L'nergie d'une sant magnifique
gagne tout dams ce monde. Le
y maladies proviennent des germes qui
abondent dans la salet. Le Savon
Lifebuoy dtruit tous les germes de*
la peau. U la purifie et la protge.
L.v.f Bro. Ltd., Port 8unll,hi. Angl.Orr* f
Paul E. Auxila
PortauPrince ( Haiti ) \
Annonce l'arrive de son stock |de fin d'anne. Soieries,
nouveauts dernier chic, chaussures lgantes et [solides,Buda
soie tt de fi!, nuances modo, Pluuutis frant;ai?.Charles de^ia,
(orgues franger. Paifums de luxe des premire? marque Cran
aites. (jaridlures pour robei en tous genres, collerette, bro
des, jabots rococos, Rubans, Bandes brodes. Dentelle Vi
IfDcienncs. Cbanlylly. Parapluies et Ombrelles de soie at
colon, Tom Pouce tantaisie. Baptiste et linons de fil ou dco
ton. Mouchoirs, et tous articles pour dames et fillettes, pour
toutes crmonies.
Les PHIX sout Deux. Vos intrts vous commandent d.iot
visiter.
itiiMaaOT
s
&
?
*J
Priifai?es d'Automobiles
Les courrois pour ventilateur (oodTeir son labriqus d'aprs des nr ecienliliques fin quelle puissent dtnncr le plus de satislaclif n | f ssille
Ellee sont conomiques et ne donnent pas de difficult.
Tbe Wes* .t.ies Iradiuy v2
MVr-AIVPhlNCE' GOtUill.
Souvenez vous que les pnejj
les plus soli.ks. et les .me*
Uurcs tubes sont lalmqB
par FIRESTONE.
Fircstom- Full ,Size G"
Dippcd Balloons sont les.#*
connus et ks plus rechercn*
En stock chez souMJgjJ
vous trouverez loutes^mjj
lions de pneus HguhrW
Duty. lial.loon,;High le
tubes et patche
K..m
^R-AfiGERH0IM
Plu? de kilt mtre evec
par Dfcltei ?
cJQuality
;%v : Zarfs9 Ei^aU'. v Ttaa^eKaVa.'
stMM
rX*}tcf% f <-3iv
'-^^--'"-'-ZSZ
.:' ..5 ':T <-
RUIIU MIIMMOWT, IS0 Rw dos Csars


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM