<%BANNER%>







PAGE 1

U MATIN 29 No\cmlr. 192fi C'est du Fer que votre Sang a besoin Le sang qui ne contient pas de fer, manque de force et de vitalit. C'est du sanjt appauvri qui cause facilement rie la fatigue, manque d'nergie. S iisement nerveux et un sans nombre de serwana pessinv itaa et calamltmsMa. Le fer eut un des lment. 0 print-ipaux de notre alimentation quotidienne; niais beaucoup de [lersonnes usent beaucoup plus d'nergie qu elles n'en pioduisent et d'autres n'ont pas assez de vitalit pour extraire fuffisammept d'neiyie de leurs aliments. C'est pour a qtie tant de personne faibles, nerveuses, qui se fatiguent facilement et sentent leurs forces et vigueur s'puiser, ont besoin du puissant reco "tituant le Fer Nuiat, qu'ur grand nombre c mdecins emploient dan* leur C ratiquc pour reconstituer le prcieux fer dana 1 sang. !> %  Ki r Nuxat contient du fer organiqua comme celui da sang mme, et ses rsultats bienfaisants sur l'organisme peuvent s'appertevoir ds les premires doses. Gnralement deux semaim sont suffisantes C r en reconnatre son action reconstituante de tes les for.-es. En justice votre sant si vous ne vous sente* t as robuste et vigoureux, prenez le er Nuvii et remarquez La rsulfits. Aujourd'hui mme vous pouvez acheter chez votre pharmacien. I; La demande pour le Fer Nanti a t si grande et immdiate qui r oui D'svons pas eu le temps de prparer des tiquettes pour ce pays, Par consquent et temporellement nous userons le Ban n Espagnol qui nom reproduisons i\ droite. Vous tr..uS im dans cha |us Bacon D embre, donc dans quelques jours, qu'aura lieu la lte annuelle an prolil de touffe de chant la plus ancienne et la pins populaire le l'oit au-IViuce: l'Hospice et l'Aeaociation dea Dames de St-Franoia de Suies. Les organisateura travaillent activement aux prparatifs le cette grande et Welle lte. Il y aura : attractions multiples, comptoirs varis, divertissements nombreux, orchestre entranant. En un mot, rien ny manquera de eu qui peut plaire cl charmer. il est bon de doute que tout i oit nu Prince s.' donnera rendez-vous, ce i' ur II l'Hte Itelkcvue, hamp de M-rspoif assister celle giande leunn D de i mu i!. UscarUs, aux prix tic lgde. et 0.50, sont en vente cm* lis Dames palronn i ssi s. K Dufort Lali>U'deSU\tdt Il y t ut, hier, en la chapelle de I M il'ni grand'mease 7 lues. I '2 du iiKilin. Lulfiee u cl clbr par le P. Boyer, une de Logne. I)em;iin, 30 novembre, est la Cle le Saint-Andr, trre de Saint l'icirc el qui fut crucifi en 02, sous Umniiicii. C'est le patron de Duforl. |>(ti!e localit proche de Logne; chaque anne de nombreux plei ms y vont taire leur dvotion au Grand Saint. La lte scia clbre demain Duloit. Il y aura, le malin, graudrmesse el seieuon pronon* e par le l're (iuyouiard, vit aire l.oiiie. Toutes les im suies ont de prises afin qu'aucun incident ne \ ic nneill ll'Oubh r t es jours de lte. L'oidi e le plus pai fait *eia maintenu par la Gendarmerie. Les jeux de liasaid, les danses seront rigoureusement interdits autour de la chapelle. Il serait cependant utile que la Police de Logne reoive, comme l'an* ne dernire, le concours d'agents de l;i Police le la Capitale pour li surveillance de certains retards qui se rendent Dttlir! pour tout autre motil (pie celui d'honorer si-.-t mir. Enfin, nous souhaitons que la lte le Du'orl soil tll re dans la plus gronde pit el la plus saille gaiet. V Italie sera gowverne par une arist€cratie fatci* le ROMI; — Si Ll projets Itranvi Mus) in. p..i Ie9 Ii %  mh.ei,: n tel •' ti.clI SU.t.hb Ul: Bttll 1*1 tsl'e do l'axer. lr tara gouwi c par ane i ri lo relie I is i>tt ti e au vvlet ti spcian ment it. I ivis t La Maison Meusy arrorce sa n ml ivuse cliem e qu t lia a rt prii o CUIMII ic;i.Misie du pir MI l' du I ri 1er inc n li J cil s lui • n ou r. la d apo* lition du pi. h c pour la vent d s r.ie. WH iv,,ii>: t li;ii mei p • r uii.p s. l'-.is. H pOU. lit t I > |du |i s -T io u.ui .-si u i t a lonc, I vi u ir t \: i I.IIII de la jeuru se • Rue Travers! re No 311 P ef $ On envieaa i erhtion il n cole EH vigie arriveront Poit-au-Pce: 1er Dcembre 1826 Ciisiobal, de la Panama Une, venant de Crislobal et mutant le mme jour pour New York. il llskembre 19 i'> Son nier \ de l" .Itimlnura line, venant de New-f Irleana el des ports du nord d llaiti, et parlant le mme jour pourlej poils de la Cote-Ferme. .") Dcembre 1926 non,de la Panama line venant de N. York el parlant le mme i" 1 "' pour nitobal. l Dcembre tl)2ti mien, de la Dulli Ime, venant de Amsterdam, de San .luan de l'Io-llico. Ponce cl Kingston, et parlas! le mme jour pour Cap Halticrt, Puerto llala. San I cdro de M.ico is, Sanio Domingo, Au\ Cawa, Puerto loi le. l'i'.e to Uarnos et Livingaton. *.) Dcembre 1926 • Dridgetowui de la i olunv biaiiliiu, v enant de New-York el des poils d Nonl d'Hati, el partant le m/me joi r poulies ports du sud d llaiti.de Colombie il KiiiiBloil. Faisons maintenant une • nfrorhissante barbe avec lu t l Gillette i Baume Benaue •jtf ^flB OU TTC RTHUMATISI NVRALGIES • .•.. 7^^ W. BKtWB. LiR-B allu. Pari. M u.i tu i.i...,i e. siu.i riol..hlii|" res ^c^1l I ml • i> 1 --> n u • •' r-*p po ts l'itcle bmeiiosine d NVist l'oint l.c Uurrieu,um serait ba^ sur les ^.iciices, la | o tique il luti du gouvfeinemvni, uu ^^ me de MlSCiUia S^u,Sifl joitint tmil ar :i i le dnibUl du ii.fUir ..a eufs lion de lette it le ksi lo. I m 1 .1 .-in t • iju'd luit M. gii 1 I o liliun des '.tclio s po,ilnre tut bu sein du p II q de 11 n U< n IL dsiniii lo mei parmi svjeuj s Mi m Dira a: le? quali es i q use une ai isli i i.uic curable de guider par ses o D cti e*"H S* ita'rais tupriiuis lis ili--i %  n.'ede l'Ktat. %  Les mesures dictatoriales de Mussolini /l Mit. Il— M.Guglielino l'cirero sociologue el lustotien italien bieu touDu dtNait taire des coulrences dans plusieurs villes suisse?, ll vienl u'ivi.er le: i i^anisuteurs de ses cooliences que le L;ou\eri.e ment lui rt!us.it un passepoil.Les journaux comlaleut 4ue k luit ttt %  au prctdeul. Les discussions autour de la loi amricaine de prohibition utiiCAtiO— Mr llori.ee W.rld gis, leader de 1 thical Societ] de Lluciigo et le directeurda U liotli llouse o-uvie de bicBtaiwacr, d dure que la pr^lnbitioii est un dcli toutes lei lo nalut. Iles. Dans une lettre ia presse, Mr Bridtes pu M u i que laJfCulte qu'onl ie> Cires humaloi de changer les loi, fondamentale de leur elle est il.i u.ite et qu il existe une auloiil suprieure ce.le des humains el qui ue saurait lre impuumeut mise de tt mme une n.ajoril d'un million contre un. Les puristes i 'it. ..ii appelaient cette "auto rite •' l.i \ .Natui.r u ,oi de la ua lure, et c'est cette autorit suprme qui tsl lu source el l'ut.ique ga ruilie de ces droits IL U,< n.,liiis dont il e:l luit mention dans la De ciaralu : d'iudpeudunce dis bilats Uai*.C'eal une erreur gits 1re kl deu-e. alliruic M. I iu f e>, e inidgincr qu uns ni:-j i t..ia. le seul lait uu nombre peut changer le mal eu bien eu inc rcoraol aux stutuls ou b cou^'itulioa d'un pay9. — — ^ — Violente tempte en Mditerrane l'ar cible franais PARIS— La tempte fait ia^e depuis quelques jours m Mdiler ranne et a cause de srieux dcgAts tur toute la cote d A/ur et dans le nord du Mbioc et le eut souilla t avec violence de Mu %  cille Mm ton.La cola est ;tme d'paes et de dbris de toute nature. Tout cequinstait de vgtation aprs l'ouragan acte dliuit par a gide. LASAIILAMWV— hur la cote de l'Atlantique onaceaucoup soulier t. La route qui suit la cote a t ba laye par la mer en Curie et les ma gasins du port ont t dmolis. Cinq dockers indignes ont t ein ports par un paqutl de mer et sont noNs Kesbala.Dix ouvriers ont t blesss pur d'normes vagues qui ont arratli la jete pro voquaut leUoodri nient partiel d'un magasin d'essence. Le conflit religieux au Mexique One encyclique du Pape MKXICO— Dans les milieux olli ciels on dclare que le. attaques c ntre le gouvernement mexicain contenues dans lencvclique du l'a pe publie bier Home sout bas e inf de fausses allguions.Jamui*, steat-ila, us catholique n'a t 4 La Compagnie (fillette n'assii me la responsabilit du parlait loncioimcuicnl t es vrais lasoirs Gillelle que quand ils sonl uss avec les vraies I; mes UUlelte ;Al." •"' 4o I" 1 refr.'l h'-.-ez-Vi.us la OgiM P avec la Gllette tl v usfii s diBo.Joar le travail de la j< inn-'e. y Celle t> thit mie jo'iriisl.re : v c !a Gi Uite est un plaisir avant h d-jtuer. E le enlve voire b .rb en vou* laisi.ot L figtirfi ,iuu h et prepr-. C s fuma x ra-jirs sont J l'.nlenint m venta A de* piix a la n-te ua tous. Achetez ebrs v, e veideer un vrai rkialr G'Ilelte el vous joui e/ du plaisir d'*\oir vulie b.ibe bien fuite. Inauguration de la maison des journalistes PARIS— Le prsident de la Rpublique a prsid le djeuner d'i n.iiiguiatioii de la Maison des Jour nalisies Caris. II ne divail pas prendre la parole, ma s aprs les discoms du fondateur, du ptal* dent du conseil municipal et de V. Sarraut ministre de l'intrieur, Mr Dounv rsjae dit ia joie d tro l'bdte des joui Dalltes et ses souhdts di ; anl et d'heureux avenir 11 exalta en ou Ire la b u de u • la piofession de journaliaU Le. prsident fut to i guement acclam. Irrlurau Mexique. ROMK— Le pape Pie XIdu" 3 1 en :yclique publie aujour l't u ^ J da-nue h sanglante ty-ann'n sOU ferle par le clerg et le adM*' du Meviqu. exhorie ceux des e u pay< .1 contiau f r p ier pour ' et exprime la confiance dan* ls victoire dfinitive de l'Kglise. Au Mexique MLXICO— Le Snat vienl da'ra tifier le projet d'amendement de la conslitution d'aprs lequel l'lec tion d'un ancien prsid. ni de la r publique sera permise apris une p riode intermdiaire de ton activit 49 Un hpital bom\ PARIS— Les>slsdas dai d'Hyres vieaaeat d'soi prience peu ordiaaire eteaj rait pu tourner au|trsgiajr sieurs obua lanc par U l l'ai rie au cours d'eiefl tir sont veuus tomber sur Ulel dfonant le toit pu" travers tous les laaaejaien' ve. far miracle periODDi " t i il. mus les dgts aeat'rables : l'accident sert i dans U journe d-h-er.t se livrait des esereiceidifif large d'Hyres. Socit ] hM Au Capital de Or. 30,ooo.ooo I Unedesplus ittfcilsDlestepasSu'assiiraKi contre liucendie L i Au Cap-llailien: •. %  JI:AN BOUHCEOI? — Au Caves Agents Agent Gnral : J DA ALDER ARAVISIM Pcit-ar-VvirKC ft^mm^ iLfL# %  * A. DE MATTIS & CO, Sfrt*ntiml$ f*"f Ht



PAGE 1

LE MA UN 29 Novembre 102 5fe,S g 3&*m**a***/ m$&*# ^Lfconomie I E, Belgique ( EfCLLiiSTou les bourg wfl Bl!£roaiitm nnl dcid de •OH' j c 25 pour cent l'claira -A BB k-iplit>*.CeMdJ ^ un %  spMeable m di *C'^ I(BUX maisons paili> ira en vigueur ioim_v Elle P our ^ u de rer!S li situation dplorable •£'"* I pnurie di* charbon jan (( drs mineurs anglais. „ : %  > %  •flH Grand Cirque Argentin Propritaire : Monge Brves Srrande Reprsentation Programme compltemeot m\iLa Compagnie possde une excellente musique tirs M$ •) apprcie par le public. &< •5$ Les artistes cxcuteal les louis les plus extraordinaires. £,<. lanet % Co 3 & .'du Magasin de 1 Lit #4 PANTOMIMES *r .• CCROBATIES £* honcN (>UH, ^ l'hKSTIDIGir.vno.N td-arnverdes amours J. d'arrivi •ce lehapeaux garnis des ?g Les dimanches al h. p. m.: matine pour les eufunts g] ru Tsgal Picot trs %  Les soires commencent toujours 8 beures prcises' fif iilcinifis nouveauts •£*- es en lourn i tu res ^ ci. S* rii.nent de jouets; ^ Chaises; or 0.60 g pour dames et en ^ (:haist s |)()m c|)|anls . {(( ^.^ ^ ^ vKLA\l'rCo ,,C/ || entregle;or0.30.EotreGle entant 0.15 & %  Dufeifr A £* df, £< & ,l>0. Vente l'encan Lundi 2D Novembre 192(i Suite de la vente des marchandises du "Ses Serpent**. 1 lot de bas el de chaussettes 1 lot de chemisettes. 1 lot d'ustensils pour cuisine. 1 lot d'toile 1 lot i\c boitei de S;^ dnes. 1 lot de vinaigre el de sauce anglaise et divers autres articles. Montbrun LUC Lncunteur public. A louer ;*£* Maison neuve de S pices. £?> confort modcrne.douches.lava f~\ bos. eau courante el W. C. a -^ l'intrieur. Bois-Verna.—Prix C6 modr. ) J S'adresser au jourual f] i Imurance Co lne des plus fortes Compagnie canadiennes d'assuranees sur la vie. Eug.Le Boss & Co. pt Hamburg Amerika-Linie m m Le s (.amer Lgos vfinu 1 de i'Ki roiisl attendu .1re mie el I I >rt au-1'rioce le 30 c ii. an apportant des passagers et du ir H continu 1 ra le 1er Dcembre pour le Cap-Hai ienLe S/S rGrunewflldi est aau. du :ci vers le 10 Dcemhr" pour prendre du frit pour l'Europe. Ce s eamer oilre une occasion merveilleuse pour des passagers Olollson. LUCAS .V: Qo Agents Ccraux ChfzSl2irbu|S 5 rg!li m Tissus franais, Italien, Anglais, Amricains J Casimir, lotie pour che.nises < h > u ns < l'yjamas, J Toiles, Soiei ien, Chapeaux le:n u.'s 11 hommes f Toile lil pont lingerie j_^es lamilles trouveront les meilleurs ;uii V^ ucesi.iroe i leur uttge et au pnoilleui' prix. YITTEL GRANDE SOURCE VOSGES n'i'Hncc) ACTION LECTIVE SUR LE REIN Cure complte de l'ARTHRITISME Saison du 20 Mal au 25 Soptombro OOURSES TENNIS %  OOLF POLO THTRE %  OASIMO T PARO SPCIAL POUR LES ENFANTS Trnln cllrscli. i PARI Ittara tlw %  %  : %  !> A 1ITTUI En Tente dan. l.s prlncipalrs Pliarniacl.a. Drofcuort.i .t Mations rAhiiientntlon. Pour lever (§•)' sairiH et m, m i./A DO i \ NEZ-LE lII iAY<)iNi::i-\ii.\rib:s* vos enfants robuste .0 t iKFAST IN A A '•-"U Cooied-at the Mf for Twelve f fours ..voine a3-&finfflesestce' £rj le (jiieck de chapeaux de paille et feurta-e^T! pou* honraes.l'our les fillettes el ga.jneta nous&f oifrons l s chapeaux Jean Bart, /. t Venez, nous Yn.it.er tt vous serez convaincus. '.*" *r/'



PAGE 1

LE MA! IX— 21 Novembre 32(j <*u~mt Kate fc. Les billets de la Halle de la Mai •on j tage situe l'aagle.det tues Borgeila et Pelion, scntjen '< i, te : a Cbe/. Vr Aleis Laroche/r^le des rues Dr Acb > et des Mime les. — A l'impriment du Ci.mn i lee. rue Bonne Pci. lie/ Mr il. Milforl, rue du Unit*. —Ih.z Ml B. Dsir, en fhee de l'Kcle Tl. atre. A l'piceiie \. D. du Perte uel Secours, GrauJ'Hue. Clu/. MrCa mille Dioi.inaud, rue Pi e. — A la Piiection, en face du I jef Chez Vr Jules Vil. rue'uCenlr-. Le i,i.-r est (li au 2 Janvi r l!7, t.it. Vaiite'p. Accourez vite, car les billets s'en lvent rapidement. CoJombian Steamsbip Co k le stvamer "B'racoa" venant directement New-York 1 attendu i Poit-au-rVince le i, 30 courant. I II bissera le mme jour m^gm lit Goave, lirajione, Aux Laves, h CJ A I. s ports de la f olombie prenant Irl et n M ijerL. v ^ port au Piinee, le 27 Hovembre l$2J Colombi in $teainship Company I nc Gebara&C,4genii Eloy's Agent Bureau l'Etage de la maison I. J. BIGIO Entre rue Courbe. Ainmiiuiii) Lrift ^sifiUiM&ft&i&i Tles T6l NOUVELLEMENT^ARRIVEES] Eu Btock|chel3fc5 j^v L.Preetzniann-AGGERHOu *TC5> __ Hue/lu Quai, Ths J x Tk$ Nw-Orlans*' <& South America Steamship Co IncJPj-oehais|clpa.' H $K [es trois indispensables lments i la nutrition.! Dessch el strilis d'aprs le procd a Just-Hatmakcn. MOMILIv est le seuplait de vache en poudre, se rapprochait plus du lait maternel. Dejdigestion fa ile, c'est IVimeil \H pour les bbs. En vente chez : Simon Vieux, Alfred Vieux, A. Boit, Raphal Dr Madame L. II. Doret I Savinien Martin, Peut Jew l'.HKW Kit & Company Inc. Geo. JEANSEME&! WKOIICMKSTEH AGENTS M} ri s lwnhSciajiciiKiil fiiifiins m A LLONS ALE()N S Costumes de bain suprier Or. 2.0(1 Chemisette tricot pour hommes Or. <. OU Satina-Whitesnow-HerculK .-* %  :=• pmienl sa conawwsv eutcM tout leur charnu al beaut' en le$ /..i.. m tu ce le rai -INDISPENSABLE POUR IOUS LES TISSUS DELICATS LtvM Dim Ci %  Igl M.i.niA MAISON Nicolas Gordasco A l'honneur d'offrir au public les incomparables volturc c UEO. Sedan-Eoupe-Touring Car-Sport et les ingalables Camions -Spced Wagon le la mme mar que, avec leuri^picesde rechange. Pneuietc ambrea air Manon. (azoline cl luiiK s pour moteur. Hicyclcltes'e Sport iV accessoires. Pneui el|Cliainbrcs ail iMicbeliu pour Hicvclcllcs Assortiment de'penux et articles de cordonnerie en gnral.. Chapeaux de paille d'Italie de toutes qualits. Phonographes el disques Palli. GlobtS et Abat jour de toutes dimensions pour la m pes Electriques. Machines coudre Murfdlos etNormannia n pied et la main pour cordonnier, ;.n U-ur el couturirta Huile d'Olive suprieure. Sortis de bain PyjamasChandails de soie Sweaters Chles espagnoles de soie elerdernires nouveauts. MAGASIN MODERNE dt A'.t WAS HMRMANOS 1721. Hue du Magasin de l'Etat AVIS Le Service Mdical de la Gendarmerie d'Hati intorme Messieurs les Mdecins Hailiens gs de{25 35 a ni qu'un examen aura lieu le 15 Dcein bre V.)'2(i la Caserne Darti guei.ave.Poillau l'rince, Haiti DOUr une charge de Mdecin avec le grade de Capitaine. Pour tous renseignements s'adresser au Directeur Mdi cal e'e la Gendarmerie d'Hati Quartier Gnral, Port-auPrince, Haiti. M. E. HIGGINS Colonel (SM) (i. dil. Directeur Mdical In Seules Peintures kaltrafaes Un gallon de ces peintures convenablement appliqu. recouvre|700 pieds carrs de surfae*. les importants ditires o notre peinture a t einplove : l'Aline du Saci(.ii-ur, Torgeau—Eglise Saint-Joseph,' Port-au-Prince -Eglise de Port de ft Cercle Bellevue — Royal Bank of Canada — Banque Nationale de la BpubUque d'Haili, Portau-Prince — Barque Nationale de la Bpublique d'Hati, Aux Caves — Banque National* la Rpublique d'Hati' Petit-Gove — Banque Nrtionale *e la Rpublique d'Hsiti, Jristt Banque Nationale de la Rpublique d'Hati, Jacmr' — Compagne Electrique, Rue \iuerieaia* Bureau du Malin , hue amricaine — Raf'o Corporation, lice Feiou — Htel de Frasai Bue du Quel Bar Terminus, Champ de Mi sVil — Mariinea--, Turgeau — Villa Alc.de Mailueii, Tusgeau Villa Lon Dje; •>, RellevueViUa Bn T. Augesle, PtioVil'e lvlmoud Mangoas, l'eu de Cho.e — Villa Maurice Castera, Peu de Choie \illa MmeVeuve T. Auguste, BoisVeina — Villa Anioine Talamas, Peu de hose Uodo'plie Roocy, Peu de Chose— ViiLa Plthler Anselme' Turgeau VUIa Kd. LeaninasM, Mellevae Villa. Ben Faubert, Bellevue Villa Mme. Veuve Baibancr-urt, Bellevue Villa llerrr.-.nn Pasqu er, P.u de Chose Ville Ve A. M : rel, Bellevue Villa < ewald Brandt^ridenee Villa Luc Therd,Bols \ euni— VillaSLuc Thard, Avenu Mo BrjJ Us meilleeres consln tiers Aretiilccte Geo. Bautean — les n-eilleures constructions uthm* Daniel Brun — tes meilleures constructions richilecte Lon Vathon Pour vos ccmmar.chr ou.loulnutre rtMtignemcnl, s'edresser^ Geo. Jeansm & Co Hue PKu,en;iace de la|Banque Nationale i __B. tVMOLFF Comestibles '-^ L' c l ueurs *Rue traversire S ~Tiucisson de Lyon aucisson d'Arles bl|assoi liment Irais de Conservos ailmen'aireade la maison Flix potin de Paris. I16£l\ue Traversire* Ce qui n'a jamais t l'ait Ce qui ne peut tre dpass. Kola Champagne F. Sjourn I rpar dans des condilionsfrigoureuses D'ASBPSII I Prparation'et Vente Pharmacie F. StJOURNfj IKJIC deg Hue:, Houx et thiCcntre. Maurice Rostud Lejdernier ouvrage* "" CLon LALEAU "'PnJvnteTuV-irde <<" >; Port-au-Prince;Cent mille articles, l \ux (onaives— Chex^ ArnilSI Kome.^g'; AJrmic-.'Clie'zMr^ Desgrali. **jWmm ///// J! BAttBAISWUIT, 1 1 0 nue les Csars >a MŒBmm



PAGE 1

pJBECTEUR PROPRIETAIRE IIMPRIMEUK Clment HAQL01RS 4 BOIS-VEIMU l3 5S, Rue Amricaine, 1358 U NUMERO 20 CENTIMES QUOTIDIEN TLPHONE N" 242 ^ Quelle que soil la plane que riiomme occupe,qu'il l'ail choisie lui-mme ou qu'elle lui ait t confie par un suprieur, i' faut qu'il y tienne lion, malqr tous les dan<|ti\ et qu'il prlre Il mort au dshonneur. pme ANNE N 596J POlir-AU-PRINCE (HATI) LUNDI 29 NOVEMBRE 1926 Propos fminins... (Quand commence la jeu* et quand commenc la .__l? Il serait malais de inir,car l'heure du dclin il pas la mme pour toutes lemmes: prmature pour unes,elle est tardive pour autres et certaines voient prolongerai! del des liui'habiluelles, sinon la Irai. tur de leur printemps, du lins la sp 1 e 11 deur d'un imphanl automne. uisqu'il tant, lot ou tard, %  terl'invitable, il iaul se ignora vieillir sans exagtoutefois l'esprit d'abdica1. Cesser d'tre je.me, ce I pal renoncera paratre mie, ni menu- tre belle: savoir l'tre autrement !|u l'ge des eapries, avec de sereine assurance et {ravi t. uelque stade qu'elle soit Avenue de son exislei.ee, flemme garde le souci de ire:elle se doit a elle-mme iceux qui l'entourent de %  nler les petites misres, dformations que l'ge lui . Ne suivant plus la "* de trs rs, elle ne Parlera pas non plus "•lment elle tudiera de s'habiller joliment, ngligence et suis alle "encherchant parmi les % et les garnitures eu vocales qui s'adaptent le 1 sa silhouette, son )* %  dmarche, %  ode actuelle, souple et ',facilite ce choix.Elle |Wdl Uferrire J!* 8 de8 '"formations %  JM sont parvenues du POuen, la Gendarmerie 'entreprendre de grands li".rfecli(n la route P^nduit la Citadelle I.aT* %  fcfilol. Une forte Remploye ces fnn %  enii, touristes, projet curieux pourront Pjeo voiture Sansl la Citadelle, tout Jfju temps du roi Henri. •m! 0 heureuse initia; nt Haut fliciter viveJ> u ceux qui l'on ente Frres ,, Jjj Oaaoamtatbe C! a esrc "seiuements KL"0,,SI pu,ss dnn> rjfniers numros de EJJltrre, Les Annales UJ,,1a construction du BC m olc (les Frre8 %  "l>e,se poursuit dilR^ 8 ,e ^n q uedW fe* ur %  *..* des m lit^"""jusqu'au Cap n chercher. On croit |C!f,.5!! a v eclesel1orts Pyeu.fice sera achev ifi& l,n ''re de b JJJ.Chrtienne loge %  ff rwue acheve du bper.nel aux personnes d'un certain ge de la suivre sans tomber dans le ridicule de s habiller jeune lorsque les tonnes sont alourdies et empales La %  implicite des robes M des vtement! se prle a l'attnuation des dfauts naturels et bien des coquetteries sont encore permises celles qu'on de.ni -sicle a dotes d exprience. S.ml-eiles restes svelles? Il est fadte de faire valoir un corps dont les proportions restent harmonieuses eu adoptant la sobre lgance du genre tailleur. Ont-elles de beaux bras, dont le g dbe n'est pas altr? Elles se permettront les manches demi-longues 0:1 mme transparentes pendant la saison chaude. Les vtements amples, modrment ajusts, dissimulent aussi bien la maigreur extrme que l'excs d'embo ,point. Rien ne convient mieux aux personnes fatigues, avant perdu leur vivacit d'allures, qu une robe Roue dont la grce un peu molle allge les contours de la silhouette. Un col montant, un collier de ruban masquent un cou sillonn de rides ou trop long, trop menu, qui s'acooraode aussi fort bien d'un adroit enroulement d'clurpes. Des hanches un peu fortes sont attnues par l'emploi des lignes verticales, allongeantes. Des rayures, en travers, des toiles rsmagts tofleronl, au contraire, nus silhouette tro'i menue. La ligne tombante d'un p'i. un col rejet en arrire, le 11 tlteinenl d'une charpe ou d'un capuchon, dissimuleront la rondeur d'un dos, l'ingalit des paules. Comme la question de la coupe, celle des couleurs a son importance : une femme d'un certain Age n a horde qu'avec discrtion la gamme des nuances vives et les mlanges des coloris a idacicux L1 plu part se trouvent bien d'adapter les teintes neutres 0:1 Ion ces — le tout n rfr mme do, t 1 1 svrit s'adoucit pir 1 s girniiu.es: le scintillement du jais, la transparence des d.ntelles, la nette. des blanches parures. Quelques tons do ix et tendres sont lavorables aux cheveux blancs, aux teints privs d'clat : les gris, les mauves, les beiges. Songez qu'il faut repartir l'ampleur de lac >:i rtablir l'quilibre d'une silhouette roui' pu par quelque dfaut de conformation. Votre buste es!-il rest terme, vos paules droites ? Vous pouvez adopter le corsage plat. Et, mesdames, en suivant ces simples conseils, vous ayez neul chances sur dix d'tre jolies, lgantes tout Age... Voulez-vous, au conlrai.e, masquer une poitrine creuse, des omoplates saillantes'.MJarnissez vos encolures et vos devants de corsage de jabots souplement draps ou papillonnants. trc mmxiXXiXM. g] Tour trouver des prix exceptionnels et d'une quaSjlit parfaite les articles tels que. chaises, dodines.carnettes, moquettes, descentes de lits, tableaux, lampes,, Ichaiseset voitures d'entants, lits, lits de csmp, argn-ftf Jteries, lavabos et tous autres articles de mnage et objets d'art. ADRESSEZ-VOUS A LA MAISON H. BILIONI F ils tffmmimto'ir* &*& <. L'Affaire des Varreux En plein mystre Samedi, nous disions qu'une :iliai ndes plus mystrieuses s'tait droule dans la 2ine section des Varreux, Coin mine de la Croix-des-Uauquets : un jeune ho unie de '.fo ans environ, Aliancy Smith Mich.iud, de.neuraut sur l'habitation Ja meau, avait disparu depuis plus de trois mois. D'aprs nos informations, au commence aient du mois de Septembre dernier, les gens, habitant la rgion proche de le.nbouchure de la (bande Rivire, entendire.it une dtona* tion suivie de cris et d'clats de voix l'Iiommes. (l'est depuis lus qu'on n'a plus rava Aliancv. Le jeune boni U3 a-t-il l assassin V (Juels sont les auteurs et les 111,miles du crime 7 Ou bien, ne sont-ce l que des propos en l'air et Aliaucy est-il tranquillement S.dlrou comme l'aflu nient let siens 7 Nottl soiuiues en plein mystre. C'est tatous '-T que l'on ivance dans les paisse* tnbres qui enveloppent cette allaire snr laquelle eepeuda il nous tcherons de taire la lumire. A la Croix* dasBouque 8 Le Conseil Communal de In Croix-des-Bouquets, prsid par Mr Emmanuel Murville, l'ait construire actuellement un difice en pierres et ci nient arm destin abriter l'cole des Sœurs qui se trouve dans celte Commune. Tous Ici frais ncessits pir le; travaux de construction sont supp irts par les excdents l> 11glairei de la caisse co:n 111 1 I La construction est active n • 1 poursuivie. Tout le rez-L-chausse est achsvi. Il nsreslj plus que l'tage J G instruira. C'est an btiment de 9) a 1, de long sur l environ de IJade. I sera divis en lap.n. tameilts pour les classes, 1 parloir, 1 rlctoiiv et 1 dortoir pour les Se ira. Il y a eus ail 3 II %  fi? A l'occasion dos Ftes do fia d'Anne Grand Habais 1 A u I Socit d'Importation Gnrale • c Drill blanc lil l'aune I l ourdes 6.23 Drill lil jaune Di ill blanc colon Drill lussor Drill llanelle Drill couleur Kaki blanc Kaki iau 1e suprieur Kaki ja.uie intrieur Palm-Beacb double largeur Chaussettes blancl es .'I paires Inclian Head toutes c lukurs .'{(> inclies l'aune Zphyr madras toutes coul. a barres 36 inclies l'aune Percale sup. .'IJ inclies l'aune Percale .'ii; inches Voile ileurs sup. ,'IG inche s Popelinettc blanche banc %  soie!; inches l'aune faux-cols rabattus chaque Robe voile campagne 'rava te soie Chapea x paille Chapeaux paille Une J.7 2.00 2.25 1.50 1.50 2.00 2.25 1,75 (;,'_>5 3,00 1,0(1 1,00 1.71 1.50 1.50 1,76 1.00 5,00 'J.(M) .(MI 10,00 #$* %  .;> %  m 'SflStttoaat Chaque ct, sur toute la Iongfleur de l'difice, deux galeries PO us ues de chssis dor.nants et qui peuvent aussi abriter des classes. Vendredi aprs-midi, sur l'aimable invitation du Magistral Communal, le Sre. cTiStal del'Ins truction Publique. M. A. Scolt, a visit cette cole en construction. Le Secrtaire. d'Etat, lis SQllslJll de sa visite, a vivement flicit le Conseil Coin nunal et le Magistrat Murville pour leur belle initiative de pourvoir la Croix-des-Houquels, d'une cole, aux seuls liais de la Commune, est, en e ii, un j, CS | C ( m mrite les plus vives loges et qu • les autre* Communes devraient s'eflorcer d'imiter. lii km mieu JALOUSIE U un tua troo lui, utllrm, dm 14 ni Il Uoldo MUd'asouriur trspjsool tilk, Tut ir driimo loal liidn un la tuile (Jf, ulfrf Ion Nraoolf, j'*o ai la jahe*. Irop d'aulrn ool citi'li 1 froia de loa t, Trop d'autre avait %  ti/ouiiue II fottftoiij El I plut >ltui oaisori il atlri froiMii l*MpMMNli jasaiinla d'aioir l. • i' un tri NI (aUl • %  ' la ml do sei refit, JVnlfiJo, Manu, toi, le Mir.jor lu pMii, L'appel map.ihf u la aer ton lei tioui. lonter II Muteiirdu m qui l'.ol rlurne Et c'est a o,ue ne met v Jbsi >in ; i e beaux CHAIRS, nnanes vaQi%\) nesjpourcadeau de fin d'anne, empressez-vous £6Paris-Bazar etc. pou •mvoyez-y vos portraits, ceux de vos amis, parents S onragrandissement.— Prix trs modersJ W ... a vu, un soir de la semaine dernire, vers S) heures 1 l ou 10 heures, ne Danls-Deslouehes. quartier compris entre les rues du Monlahiis et de I Kgalit, un amateur de bonne musique qui, confortablement install dans une dodine, sous sa galne, coutait jouer son phonographe. Devant la magie du ciel o mille toiles scintillaient devant la lerique beaut du soir, sous | charme de la suave musique qui s'chappait du cornet de l'instrument, le dilettante s'endormit. Plong dans les bras de Morphe, il s endormit prolondement, tandis que le phonographe poursuivait s;i chanson. La morceau l'acheva, l'aiguille %  chappa du disque qui roulait encore avec un bruit rauque Rien ne rveilla le donneur qui ronflait poings Ferms • • ... a vu, jeudi dernier, vers \ heure de l'aprs-midi, huissiers et recors oprer une saisie ches L..., une dominicaine habitant rue des l'.sars. Rapaces, les excuteurs de la dcision judiciaire emportrent tout le mobilier, toute la vaisselle, ils vidrent consciencieusement tous les appartements. La nuit approchait et alors, NOTBB ŒIL vil le coluibitaul del belle L... qui avait besoin/le se reposer, se mettre en quta d'un matelas. Un ami lui prta le sien ainsi qu'un oreiller et NOTMK (En. put contempler le spectacle du mailre du logis qui, dans un buss, transportait lui-mme on lit : le matelas et l'oreiller. ... a vu, jeudi loir, vers '.) ha, t 2. l'Avenue John Browa, M... qui descendait la rue an ngzaamant terriblement. Arriv prs du pont du Poste-Marchand, le brave lioniniqui avait compltement perdu l'quilibre lit tout simple.nent un plongeon (tans la pr ifonde rigole. Sans laide de quelques passants, NOTBB ŒIL ne le verrait pas sortir de ce mauvais pas. M.us on l'en I ra tant bien que mal sans dommage, quille pour un bon bain nocturne et froid. . ...a vu, samedi matin, vers les 8 heures, a la rue Bonne-Foi, devant la Lgation Amricaine, deux lemmea qui vidaient une querelle. Scne de jalousie qui prit bientt de terribles propoitions. ...vit lune des deux lemmes se jeter sur l'autre, comme une bte eu furie, et la mordre au visage, la nuque, partout, l/uutre poussait des cris pouvantables. Ce eeabal tait terrible et les (Jeux matrones avaient leurs vtements en lambeaux ... vit survenir un gendarme; ita vue de l'Agent, la lutte ceaaa et les deux lemmes prirent leurs ambes;, leui cou. Elle avaient du jarret les pronnelles! cai. pouisu ivies, elles ne purent tre arrtes qu'a la rue des Mi racles. Ut ta qnsrelle reprit; mais .aprs une bien vive rlsistaucp, loue resta lu loi •( les deur lemmes on ele faire connaissance avec e Uureeu de Police. Mais elles avaient vivement trouble la tranquillit de la nu liUlCTWWEhtelCh Angle des Hues du Magasin de ^ .'htat M des /ronls-t Olis t* % r > y


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06876
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Monday, November 29, 1926
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06876

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
pJBECTEUR PROPRIETAIRE
IIMPRIMEUK
Clment HAQL01RS
4
Bois-Veimu
l35S, Rue Amricaine, 1358
U NUMERO 20 CENTIMES
QUOTIDIEN
TLPHONE N" 242
^ Quelle que soil la plane que
riiomme occupe,qu'il l'ail choi-
sie lui-mme ou qu'elle lui ait
t confie par un suprieur, i'
faut qu'il y tienne lion, malqr
tous les dan<|ti\ et qu'il prlre
Il mort au dshonneur.
pme ANNE N 596J
POlir-AU-PRINCE (HATI)
LUNDI 29 NOVEMBRE 1926
Propos fminins...
(Quand commence la jeu*
et quand commenc la
.__l? Il serait malais de
inir,car l'heure du dclin
il pas la mme pour toutes
lemmes: prmature pour
unes,elle est tardive pour
autres et certaines voient
prolongerai! del des liui'-
habiluelles, sinon la Irai.
tur de leur printemps, du
lins la sp 1 e 11 deur d'un
imphanl automne.
uisqu'il tant, lot ou tard,
terl'invitable, il iaul se
ignora vieillir sans exag-
toutefois l'esprit d'abdica-
1. Cesser d'tre je.me, ce
I pal renoncera paratre
mie, ni menu- tre belle:
savoir l'tre autrement
!|u l'ge des eapries, avec
de sereine assurance et
{ravi t.
uelque stade qu'elle soit
Avenue de son exislei.ee,
flemme garde le souci de
ire:elle se doit a elle-mme
iceux qui l'entourent de
'nler les petites misres,
dformations que l'ge lui
. Ne suivant plus la
"* de trs rs, elle ne
Parlera pas non plus
"lment elle tudiera
de s'habiller joliment,
ngligence et suis alle
"encherchant parmi les
?et les garnitures eu vo-
cales qui s'adaptent le
1 sa silhouette, son
)* dmarche,
ode actuelle, souple et
',facilite ce choix.Elle
|Wdl Uferrire
J!*8 de8 '"formations
JM sont parvenues du
POuen, la Gendarmerie
'entreprendre de grands
li".rfecli(n la route
P^nduit la Citadelle I.a-
T* fcfilol. Une forte
Remploye ces fn-
n enii, touristes, pro-
jet curieux pourront
Pjeo voiture Sans-
l la Citadelle, tout
Jfju temps du roi Henri.
m!0* heureuse initia-
; nt'Haut fliciter vive-
J>u ceux qui l'on en-
te Frres
,, Jjj Oaaoamtatbe
C!aesrc"seiuements
KL"-0,,SI pu,ss dnn>
rjfniers numros de
EJJltrre, Les Annales
UJ,,1a construction du
bC m olc (les Frre8
"l>e,se poursuit dil-
R^8,e^nquedW
fe*ur *..* des m
lit^"""jusqu'au Cap-
n chercher. On croit
|C!f,.5!!aveclesel1orts
Pyeu.fice sera achev
ifi& l,n ''re de
b JJJ.Chrtienne loge
ff rwue acheve du b-
per.nel aux personnes d'un
certain ge de la suivre sans
tomber dans le ridicule de
s habiller jeune lorsque les
tonnes sont alourdies et em-
pales La implicite des robes
M des vtement! se prle a
l'attnuation des dfauts na-
turels et bien des coquetteries
sont encore permises celles
qu'on de.ni -sicle a dotes
d exprience. S.ml-eiles res-
tes svelles? Il est fadte de
faire valoir un corps dont les
proportions restent harmo-
nieuses eu adoptant la sobre
lgance du genre tailleur.
Ont-elles de beaux bras, dont
le g dbe n'est pas altr? Elles
se permettront les manches
demi-longues 0:1 mme trans-
parentes pendant la saison
chaude.
Les vtements amples, mo-
drment ajusts, dissimu-
lent aussi bien la maigreur
extrme que l'excs d'embo ,-
point. Rien ne convient mieux
aux personnes fatigues, avant
perdu leur vivacit d'allures,
qu une robe Roue dont la gr-
ce un peu molle allge les
contours de la silhouette.
Un col montant, un collier
de ruban masquent un cou
sillonn de rides ou trop long,
trop menu, qui s'acooraode
aussi fort bien d'un adroit en-
roulement d'clurpes. Des
hanches un peu fortes sont at-
tnues par l'emploi des li-
gnes verticales, allongeantes.
Des rayures, en travers, des
toiles rsmagts tofleronl,
au contraire, nus silhouette
tro'i menue. La ligne tom-
bante d'un p'i. un col rejet
en arrire, le 11 tlteinenl d'une
charpe ou d'un capuchon,
dissimuleront la rondeur d'un
dos, l'ingalit des paules.
Comme la question de la
coupe, celle des couleurs a
son importance : une femme
d'un certain Age n a horde qu'-
avec discrtion la gamme des
nuances vives et les mlanges
des coloris a idacicux L1 plu
part se trouvent bien d'adap-
ter les teintes neutres 0:1 Ion
ces le tout n rfr mme do, t
11 svrit s'adoucit pir 1 s
girniiu.es: le scintillement
du jais, la transparence des
d.ntelles, la nette. des blan-
ches parures. Quelques tons
do ix et tendres sont lavora-
bles aux cheveux blancs, aux
teints privs d'clat : les gris,
les mauves, les beiges. Son-
gez qu'il faut repartir l'am-
pleur de lac >:i rtablir l'-
quilibre d'une silhouette roui'
pu par quelque dfaut de con-
formation. Votre buste es!-il
rest terme, vos paules droi-
tes ? Vous pouvez adopter le
corsage plat.
Et, mesdames, en suivant
ces simples conseils, vous
ayez neul chances sur dix
d'tre jolies, lgantes tout
Age...
Voulez-vous, au conlrai.e,
masquer une poitrine creuse,
des omoplates saillantes'.MJar-
nissez vos encolures et vos
devants de corsage de jabots
souplement draps ou papil-
lonnants.
trc
mmxiXXiXM.
g] Tour trouver des prix exceptionnels et d'une qua-
Sjlit parfaite les articles tels que. chaises, dodines.car-
nettes, moquettes, descentes de lits, tableaux, lampes,,
Ichaiseset voitures d'entants, lits, lits de csmp, argn-ftf
Jteries, lavabos et tous autres articles de mnage et ob-
jets d'art.
ADRESSEZ-VOUS A LA MAISON
H. BILIONI F ils
tffmmimto'ir*
&*&
<.
L'Affaire des Varreux
En plein mystre
Samedi, nous disions qu'une
:iliai n- des plus mystrieuses
s'tait droule dans la 2ine
section des Varreux, Coin mine
de la Croix-des-Uauquets : un
jeune ho unie de '.fo ans envi-
ron, Aliancy Smith Mich.iud,
de.neuraut sur l'habitation Ja
meau, avait disparu depuis plus
de trois mois.
D'aprs nos informations, au
commence aient du mois de
Septembre dernier, les gens,
habitant la rgion proche de
le.nbouchure de la (bande Ri-
vire, entendire.it une dtona*
tion suivie de cris et d'clats de
voix l'Iiommes. (l'est depuis lus
qu'on n'a plus rava Aliancv.
Le jeune boni U3 a-t-il l as-
sassin V (Juels sont les auteurs
et les 111,miles du crime 7 Ou
bien, ne sont-ce l que des pro-
pos en l'air et Aliaucy est-il tran-
quillement S.dlrou comme l'af-
lu nient let siens 7 Nottl soiuiues
en plein mystre. C'est tatous
'-t '
que l'on ivance dans les paisse*
tnbres qui enveloppent cette
allaire snr laquelle eepeuda il
nous tcherons de taire la lu-
mire.
A la Croix*
das- Bouque 8
Le Conseil Communal de In
Croix-des-Bouquets, prsid par
Mr Emmanuel Murville, l'ait
construire actuellement un di-
fice en pierres et ci nient arm
destin abriter l'cole des
Surs qui se trouve dans celte
Commune.
Tous Ici frais ncessits pir
le; travaux de construction sont
supp irts par les excdents l> 11-
glairei de la caisse co:n 111 1 I
La construction est active n 1
poursuivie. Tout le rez-L--
chausse est achsvi. Il nsreslj
plus que l'tage j g instruira.
C'est an btiment de 9) a 1,
de long sur l environ de Ij-
ade. I sera divis en lap.n.--
tameilts pour les classes, 1 par-
loir, 1 rlctoiiv et 1 dortoir
pour les Se ira. Il y a eus ail 3 II
fi?
A l'occasion dos Ftes do fia d'Anne
Grand Habais
1 A u
I Socit d'Importation Gnrale

c

Drill blanc lil l'aune Ilourdes 6.23
Drill lil jaune
Di ill blanc colon
Drill lussor
Drill llanelle
Drill couleur
Kaki blanc
Kaki iau 1e suprieur
Kaki ja.uie intrieur
Palm-Beacb double largeur
Chaussettes blancl es .'I paires
Inclian Head toutes c lukurs
.'{(> inclies l'aune
Zphyr madras toutes coul.
a barres 36 inclies l'aune
Percale sup. .'IJ inclies l'aune
Percale .'ii; inches
Voile ileurs sup. ,'IG inches
Popelinettc blanche banc
soie!; inches l'aune
faux-cols rabattus chaque
Robe voile campagne
'rava te soie
Chapea x paille
Chapeaux paille Une
J.7
2.00
2.25
1.50
1.50
2.00
2.25
1,75
(;,'_>5
3,00
1,0(1
1,00
1.71
1.50
1.50
1,76
1.00
5,00
'J.(M)
.(MI
10,00
#$*.;>
m
'SflStttoaat
Chaque ct, sur toute la Ion-
gfleur de l'difice, deux galeries
PO us ues de chssis dor.nants
et qui peuvent aussi abriter des
classes.
Vendredi aprs-midi, sur l'ai-
mable invitation du Magistral
Communal, le Sre. cTiStal del'Ins
truction Publique. M. A. Scolt,
a visit cette cole en construc-
tion. Le Secrtaire. d'Etat, lis
SQllslJll de sa visite, a vivement
flicit le Conseil Coin nunal et
le Magistrat Murville pour leur
belle initiative de pourvoir la
Croix-des-Houquels, d'une cole,
aux seuls liais de la Commune,
est, en e ii, un j,CS|C (.m
mrite les plus vives loges et
qu les autre* Communes de-
vraient s'eflorcer d'imiter.
lii km mieu
JALOUSIE
U un tua troo lui, utllrm, dm 14 ni
Il Uoldo MUd'asouriur trspjsool tilk,
Tut ir driimo loal liidn un la tuile
(Jf, ulfrf Ion Nraoolf, j'*o ai la jahe*.
Irop d'aulrn ool citi'li 1 froia de loa t,
Trop d'autre avait ti/ouiiue ii fottftoiij
El I plut >ltui oaisori il atlri froiMii
l*MpMMNli jasaiinla d'aioir l.

i' un tri nI(aUl ' la ml do sei refit,
JVnlfiJo, Manu, toi, le Mir.jor lu pMii,
L'appel map.ihf u la aer ton lei tioui.
lonter II Muteiirdu m qui l'.ol rlurne
Et c'est a o,ue ne met (Juaol |f CNlrinpte, liai flts nid, li r|,,|ir
[ pane !
hscil I0MTTI
"ataM^wi^in
Andr Isidore
Matre tailleur
Invite ses nombreux et aima-
bles clients venir visiter les
de. nires crations de la mode
rcemment revues de Paris.
Ils trouveront un grand choix
de belles toiles qui seront g
leur got pour les ttes de fi 1
d'anne.
U ii? es g
E
Ecole Elle Dubois
Le 3 Dcembre, fe de Saint
Franois Xavier, patron de PE-
tiblissement.setiendrai l'E-ole
F'ie Dubois, une vente Je bro-
deries < t autres travaux confec-
tionns parles Anciennes lves
de l'Etablissement.
Joli choix de cadeaux pour
trennes.
Heures de vente de 9 12 h.
s. ), et de 2 h. 5 p. m
Le soir, tirage des rafles dont
les listes sont en circulation.
La Direction
Paris-Hazar
de passer
t i1vo,,r>vJbsi >in;ie beaux CHAIRS, nnanes va-
Qi%\) nesjpourcadeau de fin d'anne, empressez-vous 6-
Paris-Bazar
etc. pou
mvoyez-y vos portraits, ceux de vos amis, parents S
onragrandissement. Prix trs modersJ W
... a vu, un soir de la semaine
dernire, vers S) heures 1 l ou
10 heures, ne Danls-Deslou-
ehes. quartier compris entre les
rues du Monlahiis et de I Kgali-
t, un amateur de bonne musi-
que qui, confortablement ins-
tall dans une dodine, sous sa
galne, coutait jouer son pho-
nographe. Devant la magie du
ciel o mille toiles scintillaient
devant la lerique beaut du soir,
sous | charme de la suave mu-
sique qui s'chappait du cornet
de l'instrument, le dilettante
s'endormit. Plong dans les bras
de Morphe, il s endormit pro-
londement, tandis que le phono-
graphe poursuivait s;i chanson.
La morceau l'acheva, l'aiguille
chappa du disque qui roulait
encore avec un bruit rauque
Rien ne rveilla le donneur qui
ronflait poings Ferms

... a vu, jeudi dernier, vers \
heure de l'aprs-midi, huissiers
et recors oprer une saisie ches
L..., une dominicaine habitant
rue des l'.sars. Rapaces, les ex-
cuteurs de la dcision judiciaire
emportrent tout le mobilier,
toute la vaisselle, ils vidrent
consciencieusement tous les ap-
partements.
La nuit approchait et alors,
Notbb il vil le coluibitaul de-
l belle L... qui avait besoin/le
se reposer, se mettre en quta
d'un matelas. Un ami lui prta
le sien ainsi qu'un oreiller et
Notmk (En. put contempler le
spectacle du mailre du logis
qui, dans un buss, transportait
lui-mme on lit : le matelas et
l'oreiller.
... a vu, jeudi loir, vers '.) ha,
t 2. l'Avenue John Browa, M...
qui descendait la rue an ngza-
amant terriblement. Arriv prs
du pont du Poste-Marchand, le
brave lionini- qui avait com-
pltement perdu l'quilibre lit
tout simple.nent un plongeon
(tans la pr ifonde rigole. Sans
laide de quelques passants, No-
tbb il ne le verrait pas sortir
de ce mauvais pas. M.us on l'en
I ra tant bien que mal sans
dommage, quille pour un bon
bain nocturne et froid.
. .
...a vu, samedi matin, vers les
8 heures, a la rue Bonne-Foi,
devant la Lgation Amricaine,
deux lemmea qui vidaient une
querelle. Scne de jalousie qui
prit bientt de terribles propoi-
tions.
...vit lune des deux lemmes
se jeter sur l'autre, comme une
bte eu furie, et la mordre au
visage, la nuque, partout, l/uu-
tre poussait des cris pouvanta-
bles.
Ce eeabal tait terrible et les
(Jeux matrones avaient leurs v-
tements en lambeaux
... vit survenir un gendarme;
ita vue de l'Agent, la lutte ceaaa
et les deux lemmes prirent leurs
ambes;, leui cou. Elle avaient
du jarret les pronnelles! cai.
pouisuivies, elles ne purent tre
arrtes qu'a la rue des Mi racles.
Ut ta qnsrelle reprit; mais .aprs
une bien vive rlsistaucp, loue
resta lu loi ( les deur lemmes
on ele faire connaissance avec
e Uureeu de Police.
Mais elles avaient vivement
trouble la tranquillit de la nu
liUlCTWWEhtelCh '
Angle des Hues du Magasin de
^ .'htat M des /-ronls-t Olis
t*
?' - r >
y


U MATIN 29 No\cmlr. 192fi
C'est du Fer
que votre
Sang a besoin
' Le sang qui ne contient pas de fer, manque de
force et de vitalit. C'est du sanjt appauvri qui
cause facilement rie la fatigue, manque d'nergie.
Siisement nerveux et un sans nombre de serwa-
na pessinv itaa et calamltmsMa. Le fer eut un
des lment.0 print-ipaux de notre alimentation
quotidienne; niais beaucoup de [lersonnes usent
beaucoup plus d'nergie qu elles n'en pioduisent
et d'autres n'ont pas assez de vitalit pour ex-
traire fuffisammept d'neiyie de leurs aliments.
C'est pour a qtie tant de personne faibles,
nerveuses, qui se fatiguent facilement et sentent
leurs forces et vigueur s'puiser, ont besoin du
puissant reco "tituant le Fer Nuiat, qu'ur
grand nombre c mdecins emploient dan* leur
Cratiquc pour reconstituer le prcieux fer dana
1 sang. !> Ki r Nuxat contient du fer organiqua
comme celui da sang mme, et ses rsultats bien-
faisants sur l'organisme peuvent s'appertevoir
ds les premires doses.
Gnralement deux semaim sont suffisantes
Cr en reconnatre son action reconstituante de
tes les for.-es.
En justice votre sant si vous ne vous sente*
tas robuste et vigoureux, prenez le
er Nuvii et remarquez La rsul-
fits. Aujourd'hui mme vous pouvez
acheter chez votre pharmacien.
I;
La demande pour le Fer Nanti a
t si grande et immdiate qui r oui
D'svons pas eu le temps de prparer
des tiquettes pour ce pays, Par
consquent et temporellement nous
userons le Ban n Espagnol qui nom
reproduisons i\ droite. Vous tr..u-
Sim dans cha |us Bacon ons complot! i en Krunais.
BARBE-BLEUE?
l'i nrquoi n-l-onaurnou nu'- le
ire de aval, le laineux UilLs
de lUtz. Harbe-lltue? On Per-
raull a-t-il puis le nom t mie?
C'laienl lu dea questions que
ciiacuu se posai! en eorlaul de
In reprsentation donne au
thtre des Frrei tion Chrtienne, le 13 Novembre
el o l'on avait vu interprter le
drame de Rousseau, Ou i es dk
Rii/
l);ms une 1res belle el trs
instructive conlrencc pronon
ce par M. Auguste Dorchuin,
voici eommenl rminenl conf-
rencier explique ce surnom de
Barbie-Bleue donn au terrible
seigneur.
... Mais pourquoi ce nom de
Barbe-Bleue, substitu au sien?
Cela vicnl d'une lgende qui se
rapporte o lui, el qui a coins en-
core en Bretagne. On y raconte
que Gilles de Rais ( Remar-
quez que M. Dorchain dit Rais ) -
voulut pouser une jeune fille
nomme Blanche, dont il n'tait
p;is Bim, cl que le ciel prot-
geait particulirement. Comme
elle lui refusait s;i main, el qu'il
voulait la contraindre an ma-
riage par menace cl violence,
tout coup elle s'crie :
Je scrui, demain, votre 'Vin
nif ; mais il IflOl vous donner
moi coi ps i ' me.
le le jur< rpondit-ll ans
sitt. A peine avait-il jur que
la prtendue jeune fille se irons-
loi nia en un dmon allreux,
car c'tait le I) m o u, qui,
avec la permission cleste, avait
pris la figure de Blanche ; et le
ire de Rais lut tellement surpris
le la mtamorphose, que sa
barbe, qui tait rousse, en devint
subitement Mettt.n
O surnom le Barbe-Bleue
vient donc d'une lgende.
P'iur i flosp '< (/c l'Association
/.s Dmes i/<' SI Franois
(/c Sa 1rs
L'est dimanche prochain, ">
D embre, donc dans quelques
jours, qu'aura lieu la lte an-
nuelle an prolil de touffe de
chant la plus ancienne et la
pins populaire le l'oit au-IViu-
ce: l'Hospice et l'Aeaociation dea
Dames de St-Franoia de Suies.
Les organisateura travaillent
activement aux prparatifs le
cette grande et Welle lte. Il y
aura : attractions multiples,
comptoirs varis, divertisse-
ments nombreux, orchestre en-
tranant. En un mot, rien ny
manquera de eu qui peut plaire
cl charmer.
il est bon de doute que tout
i oit nu Prince s.' donnera ren-
dez-vous, ce i' ur II l'Hte -
Itelkcvue, hamp de M-rspoif
assister celle giande leunn D
de i mu i!. .
UscarUs, aux prix tic lgde.
et 0.50, sont en vente cm* lis
Dames palronn issi s.
K Dufort
Lali>U'deSU\tdt
Il y t ut, hier, en la chapelle
de IMil'ni grand'mease 7 lues.
I '2 du iiKilin. Lulfiee u cl c-
lbr par le P. Boyer, une de
Logne.
I)em;iin, 30 novembre, est la
Cle le Saint-Andr, trre de
Saint l'icirc el qui fut crucifi
en 02, sous Umniiicii.
C'est le patron de Duforl. |>(-
ti!e localit proche de Logne;
chaque anne de nombreux p-
lei ms y vont taire leur dvotion
au Grand Saint.
La lte scia clbre demain
Duloit. Il y aura, le malin,
graudrmesse el seieuon pronon*
e par le l're (iuyouiard, vit ai-
re l.oiiie.
Toutes les im suies ont de
prises afin qu'aucun incident ne
\ ic nneill ll'Oubh r t es jours de
lte. L'oidi e le plus pai fait *eia
maintenu par la Gendarmerie.
Les jeux de liasaid, les danses
seront rigoureusement interdits
autour de la chapelle. Il serait
cependant utile que la Police de
Logne reoive, comme l'an*
ne dernire, le concours d'a-
gents de l;i Police le la Capitale
pour li surveillance de certains
retards qui se rendent Dttlir!
pour tout autre motil (pie celui
d'honorer si-.-t mir.
Enfin, nous souhaitons que
la lte le Du'orl soil tll re
dans la plus gronde pit el la
plus saille gaiet.
VItalie sera gow-
verne par une
aristcratie fat-
ci* le
Romi; Si Ll projets Itranvi
Mus) in. p..i Ie9 Ii mh.ei,: n
tel ' ti.cl- I SU.t.- hb Ul: Bttll 1*1
tsl'e do l'axer. lr tara gouwi c
par ane i ri lo relie I is i>tt ti e
au vvlet ti spcian ment it. I
ivis
t
La Maison Meusy arrorce
sa n ml ivuse cliem e qu t lia a
rt prii o cuimii ic;i.Misie du
pir mi l' du I ri 1er inc n liJ,
cil s lui n ou r. la d apo*
lition du pi.h c pour la vent
d s r.ie. WH iv,,ii>- :
t li;ii mei p r uii.p s.
l'-.is. H pOU. lit t I > |du
|i s -T io u.ui .-si u i t a lonc,
I vi u ir t \: i i.iiii de la jeu-
ru se
Rue Travers! re No 311
P ef $
On envieaa i erhtion il n
cole
Eh vigie
arriveront Poit-au-Pce:
1er Dcembre 1826
Ciisiobal, de la Panama
Une, venant de Crislobal et
mutant le mme jour pour
New York.
il llskembre 19 i'>
Son nier \ de l" .Itimlnura
line, venant de New-f Irleana
el des ports du nord d llaiti, et
parlant le mme jour pourlej
poils de la Cote-Ferme.
.") Dcembre 1926
non,de la Panama line
venant de N. York el parlant
le mme i"1"' pour nitobal.
l Dcembre tl)2ti
mien, de la Dulli Ime, ve-
nant de Amsterdam, de San
.luan de l'Io-llico. Ponce cl
Kingston, et parlas! le mme
jour pour Cap Halticrt, Puerto
llala. San I cdro de M.ico is,
Sanio Domingo, Au\ Cawa,
Puerto loi le. l'i'.e to Uarnos
et Livingaton.
*.) Dcembre 1926
Dridgetowui de la i olunv
biaiiliiu,venant de New-York
el des poils d Nonl d'Hati,
el partant le m/me joi r poul-
ies ports du sud d llaiti.de Co-
lombie il KiiiiBloil.
Faisons maintenant une
nfrorhissante barbe avec lu t
l Gillette '
i
Baume Benaue
jtf ^flB OU TTC RTHUMATISI
NVRALGIES
... 7^^ W. BKtWB. LiR-Ballu. Pari.
m u.i tui.i...,ie. siu.i riol..hlii|" res
^c^1l I ml i> 1 --> n u ' r-*p
po ts l'itcle bmeiiosine d NVist
l'oint l.c Uurrieu,um serait ba^
sur les ^.iciices, la | o tique il
luti du gouvfeinemvni, uu ^^
me de MlSCiUia S^u,Sifl joitint
tmil ar
:i i le dnibUl du ii.fUir ..a eufs
lion de lette it le ksi lo. I m aiipuve |ihr tous It ini.iiiix ii I 1
letluels du I.icimih qtfioai tttfiis
les |1.1 .-int iju'd luit m. gii 1 I o
liliun des '.tclio s po,ilnre tut
bu sein du p II q de 11 n U< n
IL dsiniii lo mei parmi svjeuj s
Mi m Dira a: le? quali es i q use ,
une ai isli i i.uic curable de guider
par ses o D,cti,e*"H s* ita'rais
tupriiuis lis ili--in.'e- de l'Ktat.
-----------
Les mesures dic-
tatoriales de
Mussolini
/l Mit.Il M.Guglielino l'cirero
sociologue el lustotien italien bieu
touDu dtNait taire des coulrences
dans plusieurs villes suisse?, ll
vienl u'ivi.er le: i i^anisuteurs de
ses cooliences que le L;ou\eri.e
ment lui rt!us.it un passepoil.Les
journaux comlaleut 4ue k luit ttt
au prctdeul.
Les discussions
autour de la loi
amricaine de
prohibition
utiiCAtiO Mr llori.ee W.rld
gis, leader de 1 thical Societ] de
Lluciigo et le directeurda U liotli
llouse o-uvie de bicBtaiwacr, d
dure que la pr^lnbitioii est un dcli
toutes lei lo nalut. Iles. Dans
une lettre ia presse, Mr Bridtes
pu m u i que laJfCulte qu'onl ie>
Cires humaloi de changer les loi,
fondamentale de leur elle est il.i
u.ite et qu il existe une auloiil
suprieure ce.le des humains el
qui ue saurait lre impuumeut
mise de tt mme une n.ajoril
d'un million contre un. Les puris-
tes i 'it. ..ii appelaient cette "auto
rite ' l.i \ .Natui.r u ,oi de la ua
lure, et c'est cette autorit supr-
me qui tsl lu source el l'ut.ique ga
ruilie de ces droits il u,< n.,liiis
dont il e:l luit mention dans la De
ciaralu : d'iudpeudunce dis bilats
Uai*.C'eal une erreur gits 1re kl
deu-e. alliruic M. I iuf e>, e i-
nidgincr qu uns ni:-j i t..- ia. le
seul lait uu nombre peut changer
le mal eu bien eu inc rcoraol
aux stutuls ou b cou^'itulioa
d'un pay9.
-------- ^ ---------
Violente tempte
en Mditerrane
l'ar cible franais
PARIS La tempte fait ia^e
depuis quelques jours m Mdiler
ranne et a cause de srieux dcgAts
tur toute la cote d A/ur et dans le
nord du Mbioc et le eut souilla t
avec violence de Mu cille Mm
ton.La cola est ;tme d'paes et
de dbris de toute nature. Tout
cequinstait de vgtation aprs
l'ouragan acte dliuit par a gide.
LasAIILAMwV hur la cote de
l'Atlantique onaceaucoup soulier t.
La route qui suit la cote a t ba
laye par la mer en Curie et les ma
gasins du port ont t dmolis.
Cinq dockers indignes ont t ein
ports par un paqutl de mer et
sont noNs Kesbala.Dix ouvriers
ont t blesss pur d'normes va-
gues qui ont arratli la jete pro
voquaut leUoodri nient partiel d'un
magasin d'essence.
Le conflit reli-
gieux au Mexique
One encyclique du Pape
MKXICO Dans les milieux olli
ciels on dclare que le. attaques
c ntre le gouvernement mexicain
contenues dans lencvclique du l'a
pe publie bier Home sout bas e
inf de fausses allguions.Jamui*,
steat-ila, us catholique n'a t
'
4
La Compagnie (fillette n'assii
me la responsabilit du parlait
loncioimcuicnl t es vrais lasoirs
Gillelle que quand ils sonl uss
avec les vraies I; mes UUlelte
;Al." "' 4o I"1 refr.'l h'-.-ez-Vi.us la OgiM
P avec la Gllette tl v usfii s diBo.Joar
le travail de la j< inn-'e. y
Celle t> thitmie jo'iriisl.re : v c !a Gi Uite
est un plaisir avant h d-jtuer.
E le enlve voire b .rb en vou* laisi.ot
L figtirfi ,iuu h et prepr-.
C s fuma x ra-jirs sont J l'.nlenint m
venta A de* piix a la n-te ua tous.
Achetez ebrs v, e veideer un vrai rkialr
G'Ilelte el vous joui e/ du plaisir d'*\oir
vulie b.ibe bien fuite.
Inauguration de
la maison des
journalistes
Paris Le prsident de la R-
publique a prsid le djeuner d'i
n.iiiguiatioii de la Maison des Jour
nalisies Caris. II ne divail pas
prendre la parole, ma s aprs les
discoms du fondateur, du ptal*
dent du conseil municipal et de V.
Sarraut ministre de l'intrieur,Mr
Dounv rsjae dit ia joie d tro l'bdte
des joui Dalltes et ses souhdts di
; anl et d'heureux avenir 11 exalta
en ou Ire la b u de u la piofession
de journaliaU Le. prsident fut to i
guement acclam.
Irrlurau Mexique.
RomkLe pape Pie XIdu"3"1'
en :yclique publie aujour l'tu' ^J"
da-nue h sanglante ty-ann'n sOU "
ferle par le clerg et le adM*' du
Meviqu. exhorie ceux des eu*
pay< .1 contiaufr p ier pour '
et exprime la confiance dan* ls
victoire dfinitive de l'Kglise.
Au Mexique
MLXICO Le Snat vienl da'ra
tifier le projet d'amendement de la
conslitution d'aprs lequel l'lec
tion d'un ancien prsid. ni de la r
publique sera permise apris une p
riode intermdiaire de ton activi-
t
49
Un hpital
bom\
ParisLes>slsdas dai
d'Hyres vieaaeat d'soi
prience peu ordiaaire eteaj
rait pu tourner au|trsgiajr
sieurs obua lanc par U l
l'ai rie au cours d'eiefl
tir sont veuus tomber sur
Ulel dfonant le toit pu"
travers tous les laaaejaien'
ve. far miracle periODDi "
t i il. mus les dgts aeat'-
rables : l'accident sert i
dans U journe d-h-er.t
se livrait des esereiceidifif
large d'Hyres.
Socit ]hM
Au Capital de Or. 30,ooo.ooo
I Unedesplus ittfcilsDlestepasSu'assiiraKi
contre liucendie
L i
Au Cap-llailien: .
ji:an BOUHCEOI?
Au Caves
Agents
Agent Gnral : J DA ALDER
ARAVISIM
Pcit-ar-VvirKC
ft^mm^
iLfL#
* *

A. DE MATTIS & CO, Sfrt*ntiml$ f*"f
Ht


LE MA UN 29 Novembre 102
5fe,S g 3&*m**a***/ m$&*#
^Lfconomie
I E, Belgique
( EfCLLiiS- Tou les bourg -
wfl Bl!roaiitm nnl dcid de OH'
jc 25 pour cent l'claira -A
,BBk-iplit>*.CeMdJ ^
un spMeable m di *C'^
i(bux maisons paili- >
ira en vigueur ioim- _v
Elle Pour ^u' de re- r!S
li situation dplorable '"*
I pnurie di* charbon jan
(( drs mineurs anglais. :>
flH
Grand Cirque Argentin
Propritaire : Monge Brves
Srrande Reprsentation
Programme compltemeot m\i-
La Compagnie possde une excellente musique tirs m$
- ) apprcie par le public. &<
5$ Les artistes cxcuteal les louis les plus extraordinaires. ,<.
lanet % Co 3 &
.'du Magasin de 1 Lit #4 PANTOMIMES *r . CCROBATIES *
honcN (>UH, ^ l'hKSTIDIGir.vno.N
td-arnverdes amours J.
d'arrivi
ce

lehapeaux garnis des ?g Les dimanches al h. p. m.: matine pour les eufunts g]
ru Tsgal Picot trs Les soires commencent toujours 8 beures prcises' fif
iilcinifis nouveauts *-
es en lourn i tu res ^
ci.
S*
rii.nent de jouets; ^ Chaises; or 0.60 g
pour dames et en ^ (:haist.s |)()m. c|)|anls. .{(( ^.^ ^ ^
vKLA\l'rCo,,C/ || entregle;or0.30.- EotreGle entant 0.15 &
Dufeifr A * df, < & , BieW ** -?"' KP wfi I****! 0HI
lui g.
sont eo vente Chez
Grand'llue
fer
1*

S*
&
Port-au-Prince g
mu. Le Boss $Co
;l Agent Gnraux
ea

RFMPUEenun instil
prts Ipo'ir de* iiiilk-rs d
mois avec mie Ituh aspi
ration du piston.
Pas de
vtement
lch,
Ne coule,
[as el ne
(arboiiille
pas
WAHbPm
THE WAHL COMPANY
New York. N. Y.. U.S. A.
ottr x I. u n
n
For sale
One automobile Estes Coach,
Bquipped with spare lires and
two new, with ail aeeesories
guaranlee in perfect condition
goo.l hargain for the purcha-
ser.Alr.es* A. STINKS
uatennaater, Gendarmerie
d'Hati. Tlphone 660
Une automobile marque
Fssex Coach, trois pneus de
rechangeet'2 pneus neul.avee
tous les accessoires en bonne
cou 1 i t ion.
S'adressera Mr A. STINF.S
Hureiu du Quartier M dire.
Tlphone (>l>0.
Vente l'encan
Lundi 2D Novembre 192(i
Suite de la vente des mar-
chandises du "Ses Serpent**.
1 lot de bas el de chaussettes
1 lot de chemisettes. 1 lot
d'ustensils pour cuisine. 1 lot
d'toile 1 lot i\c boitei de S;^
dnes. 1 lot de vinaigre el de
sauce anglaise et divers autres
articles. Montbrun LUC
Lncunteur public.
A louer
;** Maison neuve de S pices.
?> confort modcrne.douches.lava
f~\ bos. eau courante el W. C. a
-^ l'intrieur. Bois-Verna.Prix
C6 modr.
) J S'adresser au jourual
f]------------------i---------------,

Imurance Co
lne des plus fortes Compagnie
canadiennes d'assuranees
sur la vie.
Eug.Le Boss & Co.
pt Hamburg Amerika-Linie

m
m
Le s (.amer Lgos vfinu1
de i'Ki roi- isl attendu .1re
mie el I* I'>rt au-1'rioce le 30
c ii. an apportant des passagers
et du ir H continu1 ra le 1er
Dcembre pour le Cap-Hai ien-
Le S/S rGrunewflldi est aau.
du :ci vers le 10 Dcemhr" pour
prendre du frit pour l'Europe.
Ce s eamer oilre une occasion
merveilleuse pour des passagers
Olollson. LUCAS .V: Qo
Agents Ccraux
ChfzSl2irbu|S5rg!li
m
Tissus franais, Italien, Anglais, Amricains J
Casimir, lotie pour che.nises < h > u ns < l'yjamas, J
Toiles, Soiei ien, Chapeaux le:n u.'s 11 hommes f
Toile lil pont lingerie
j_^es lamilles trouveront les meilleurs ;uii V^
ucesi.iroe i leur uttge et au pnoilleui' prix.
YITTEL
GRANDE SOURCE
VOSGES
n'i'Hncc)
ACTION LECTIVE SUR LE REIN
Cure complte de l'ARTHRITISME
Saison du 20 Mal au 25 Soptombro
OOURSES TENNIS OOLF POLO THTRE OASIMO
T PARO SPCIAL POUR LES ENFANTS
Trnln cllrscli. i PARI Ittara tlw ':!> A 1ITTUI
En Tente dan. l.s prlncipalrs Pliarniacl.a. Drofcuort.i .t Mations rAhiiientntlon.
Pour lever
()' sairiH et
m,
m
i./A
DOi\ NEZ-LE lII
iAY<)iNi::i-\ii.\rib:s*
vos enfants
robuste
* .0 t iKFAST IN A
A
'-"U Cooied-at the Mf
for Twelve f fours


..voine a3-&finfflesestce'
rj le (jiie f^j lanis.les viellardsjesconvj-
mm lescenlsSel les malades. i\-
Il Boni des grains d'avoine sp
|3i cialeineni slectionns e
prpars p ndant douze he
t ,.H res dans des poles sansle l
C clans la fabrique ; pour cette
' "raison l'avoine 8 Minutes*
esl recommande par les
meilleurs mdecin! et sp'\
c*a listes.
THRCCVI INITIAS
CKRKALESC
Cedur rapids, lows
Cordonnerie Monl-Carmel
llyppolit]R.\JEUDYm ___
Fabricant de chaussures.. ^,
\" 323 Rued Fronts Forts 32.)^
A l'honneur d'annoncer sa nombreuse'clientle
tant de la province que de la Capitale c/u' roc'" si on Mes
lles de lin d'anne, ils trouveront ses eliaussures de
toute Iraieliciir et de toute beaut principalement des
chaussurei de double semelle pour garon nel el Miette
el on trouvera aussi de grands Stocks de chaussa res
qui peuvent tre livrs meilleurs march nie partout
ailleures, toujours avec le mme son el la mme
promptitude*
Aux intrts de notre aimable clien.le, et de
toutes dames (aatidieuaes, la maison de
Albert . tiacha
Rue des fronts Korls .No ii)J
|S'empresse d'annoncer l'arrive beoemmeiit @
d'un superbe assomment tout fiais et de der- ( .
nic-re- vogujsconsista at spcialement en articles br/h
suivants: bouliers de fantaisie* pour dames, N&
souliers du ;oil. i Jiapaaux garnis
Un joli st >ck de chapeaux de paille et feurta-e^T!
pou* honraes.l'our les fillettes el ga.jneta nous&f
oifrons l s chapeaux Jean Bart, /. t
Venez, nous Yn.it.er tt vous serez convaincus.
'.*" "

*r-
/'


LE MA! IX 21 Novembre 32(j
<*u~mt
Kate
fc. Les billets de la Halle de la Mai
on j tage situe l'aagle.det
tues Borgeila et Pelion, scntjen
'< i, te : a
Cbe/. Vr Aleis Laroche/r^le des
rues Dr Acb > et des Mime les.
A l'impriment du Ci.mn i lee. rue
Bonne Pci. lie/ Mr il. Milforl,
rue du Unit*. Ih.z Ml B. D-
sir, en fhee de l'Kcle Tl. atre. A
l'piceiie \. D. du Perte uel Se-
cours, GrauJ'Hue. - Clu/. MrCa
mille Dioi.inaud, rue Pi e.
A la Piiection, en face du I jef
Chez Vr Jules Vil. rue'uCenlr-.
Le i,i.-r est (li au 2 Janvi r
l!7, t.it. Vaiite'p.
Accourez vite, car les billets s'en
lvent rapidement.
CoJombian Steamsbip Co k
le stvamer "B'racoa" venant directement
New-York 1 attendu i Poit-au-rVince le i,
30 courant.III bissera le mme jour m^gm
lit Goave, lirajione, Aux Laves, hCJA
I. s ports de la f olombie prenant Irl et nM
ijerL. v^
port au Piinee, le 27 Hovembre l$2J
Colombi in $teainship Company Inc
Gebara&C,4genii
Eloy's Agent
Bureau l'Etage de la maison
I. J. BIGIO
Entre rue Courbe.
Ainmiiuiii) Lrift ^sifiUiM&ft&i&i
Tles T6l
NOUVELLEMENT^ARRIVEES]
Eu Btock|chel3fc5
j^v L.Preetzniann-AGGERHOu
_ *TC5> __ Hue/lu Quai,
Ths Jx Tk$
Nw-Orlans*' <& South America
Steamship Co Inc-
JPj-oehais|clpa.' IPort-au Prince "Jroiti
Le Sleanier ** Leih4 laisser. Xew-O" l,,Jins 'e
30 Novembre courant din clment pour per'
au-Prmce continuera pour les porta du Nord.
bu sleanier laissera ReW O'b'ans le 11 Dccn
bre prochain directemeol pour Port-aa-Pi li-
e continuera pour les porta du Bord.
Pc il-auPrince, le 26 Hovembre 1026.
A- de ATTEiS & Co
agents

H
m
m
Paul E. Au* la
Port-au-Prince ( Haiti )
Annonce l'airi da son f' K -e fn^d'acr r. Soieries,
nouvrniiii's darn! cliic, ehanerurea 'gaptes ! Solides, Pa< de
soie cl de I I, ru' rfs mode, Pli me''S franais,Chailes elesoie,
longues franges, P.i unis de luxe des premires marques fran
iies. (inn.i'ur. rour robfs (D 'ors genres coHerettis bro
de*. jalofs r. co-os, Hub-ns. Bandes bro<'es. Pentelles Va
Iencienr.es. Chantilly. Pamplui et Oml relies de soie et
co'o 1 om Pouce lantais-'e. Itapii e et linons de fil ou de co-
ton. \ ou hoirs, el tous a licles tour dmes et fillettes, pour
toutes crmonies.
Lis PBIX sont Deux. Vos intir-s vous c minaudent de nous
viabtr. I
Homilk
Le lait en poudre le plwi
vopue Hu;Etalf-L'ni*.
Pour l'hlimeDlatioD des
Ik's et des col valef cents.
Le seul lait j pondre ad,
'OLlienl les troisvilamiies.|
mwm9vw%wwim*$vm>H*$K
[es trois indispensables lments i la nutrition.!
Dessch el strilis d'aprs le procd a Just-Hatmakcn.
MOMILIv est le seuplait de vache en poudre, se rapprochait
plus du lait maternel. Dejdigestion fa ile, c'est IVimeil \H
pour les bbs.
En vente chez :
Simon Vieux, Alfred Vieux, A. Boit, Raphal Dr
Madame L. II. Doret I Savinien Martin, Peut Jew
l'.HKW Kit & Company Inc. Geo. JEANSEME&!
Wkoiicmksteh Agents
M}
ri
s
lwnhSciajiciiKiil fiiifiins
m
A
LLONS ALE()NS
Costumes de bain suprier
Or. 2.0(1
Chemisette tricot pour
hommes Or. <. OU
Satina-Whitesnow-HerculK
.-*:=
pmienl sa conawwsv eutcM tout
leur charnu al beaut' en le$
/..i.. m tu ce le
rai
-INDISPENSABLE POUR
IOUS LES TISSUS
DELICATS
LtvM Dim Ci
.......Igl
M.i.-
niA MAISON
Nicolas Gordasco
A l'honneur d'offrir au public les incomparables vol-
turc c UEO. Sedan-Eoupe-Touring Car-Sport et les
ingalables Camions -Spced Wagon le la mme mar
que, avec leuri^picesde rechange.
Pneuietc ambrea air Manon.
(azoline cl luiiK s pour moteur.
Hicyclcltes'e Sport iV accessoires.
Pneui el|Cliainbrcs ail iMicbeliu pour Hicvclcllcs
Assortiment de'penux et articles de cordonnerie en
gnral..
Chapeaux de paille d'Italie de toutes qualits.
Phonographes el disques Palli.
GlobtS et Abat jour de toutes dimensions pour la m
pes Electriques.
Machines coudre Murfdlos etNormannia n pied
et la main pour cordonnier, ;.n U-ur el couturirta
Huile d'Olive suprieure.
Sortis de bain Pyjamas-
Chandails de soie Sweaters
Chles espagnoles de soie eler-
dernires nouveauts.
MAGASIN MODERNE dt
A'.t WAS HMRMANOS
1721. Hue du Magasin de l'Etat
AVIS
Le Service Mdical de la
Gendarmerie d'Hati intorme
Messieurs les Mdecins Hai-
liens gs de{25 35 a ni qu'un
examen aura lieu le 15 Dcein
bre V.)'2(i la Caserne Darti
guei.ave.Poillau l'rince, Haiti
DOUr une charge de Mdecin
avec le grade de Capitaine.
Pour tous renseignements
s'adresser au Directeur Mdi
cal e'e la Gendarmerie d'Hati
Quartier Gnral, Port-au-
Prince, Haiti.
M. E. HIGGINS
Colonel (SM) (i. dil.
Directeur Mdical
In Seules Peintures kaltrafaes
Un gallon de ces peintures convenablement appliqu. recouvre|700 pieds carrs de surfae*.
les importants ditires o notre peinture a t einplove :
l'Aline du Saci(.ii-ur, TorgeauEglise Saint-Joseph,' Port-au-Prince -Eglise de Port de ft
Cercle Bellevue Royal Bank of Canada Banque Nationale de la BpubUque d'Haili, Port-
au-Prince Barque Nationale de la Bpublique d'Hati, Aux Caves Banque National* *
la Rpublique d'Hati' Petit-Gove Banque Nrtionale *e la Rpublique d'Hsiti, Jristt
Banque Nationale de la Rpublique d'Hati, Jacmr' Compagne Electrique, Rue \iuerieaia*
Bureau du Malin , hue amricaine Raf'o Corporation, lice Feiou Htel de Frasai
Bue du Quel Bar Terminus, Champ de Mi sVil Mariinea--, Turgeau Villa Alc.de -
Mailueii, Tusgeau Villa Lon Dje; >, RellevueViUa Bn T. Augesle, Ptio-
Vil'e lvlmoud Mangoas, l'eu de Cho.e Villa Maurice Castera, Peu de Choie
\illa Mme- Veuve T. Auguste, Bois-Veina Villa Anioine Talamas, Peu de
hose Uodo'plie Roocy, Peu de ChoseViiLa Plthler Anselme' Turgeau
VUIa Kd. LeaninasM, Mellevae - Villa. Ben Faubert, Bellevue
Villa Mme. Veuve Baibancr-urt, Bellevue
Villa llerrr.-.nn Pasqu er, P.u de Chose Ville Ve A. M: rel, Bellevue
Villa < ewald Brandt^ridenee Villa Luc Therd,Bols \ euni VillaSLuc Thard, Avenu Mo BrjJ
Us meilleeres consln tiers Aretiilccte Geo. Bautean les n-eilleures constructions uthm*
Daniel Brun tes meilleures constructions richilecte Lon Vathon
Pour vos ccmmar.chr ou.loulnutre rtMtignemcnl, s'edresser^
Geo. Jeansm & Co
Hue PKu,en;iace de la|Banque Nationale
i *
__B. tVMOLFF
Comestibles '-^ L'clueurs
*Rue traversire
S~Tiucisson de Lyon
aucisson d'Arles bl|assoi
liment Irais de Conservos ail-
men'aireade la maison Flix
potin de Paris.
I16l\ue Traversire*
Ce qui n'a jamais t l'ait
Ce qui ne peut tre dpass.
Kola Champagne
F. Sjourn
I rpar dans des condilionsfrigoureuses
d'ASBPSII
I
Prparation'et Vente
Pharmacie F. StJOURNfj
ikjIc deg Hue:, Houx et thiCcntre.
Maurice Rostud
Lejdernier ouvrage*
"" CLon LALEAU
. "'PnJvnteTuV-irde <<"
>; Port-au-Prince;-
Cent mille articles, l
' \ux (onaives Chex^
ArnilSI Kome.^g';
AJrmic-.'Clie'zMr^
Desgrali.

**jWmm
///// J! BAttBAISWUIT, 110 nue les Csars
>a
MBmm
"


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM